Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EF9JJ41LK_ZKD9CZ INGEST_TIME 2015-04-22T22:08:13Z PACKAGE UF00098809_00653
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES



PAGE 1

Hati ruine par ses dirigeants ATMOSPHERE chantage et provocations PORT-AU-PRINCE, 4 Mars – Des pressions sur le gouvernement hatien pour rduire sa reprsentation diplomatique l’extrieur. C’est probablement une faon de forcer le gouvernement rduire son train de vie en change d’un effarant et dont le pays ne peut se dlivrer par ses seuls moyens. ( / p. 4) ( / p. 7) ( Dossier Attention aux “Air Cocane” de drogue Et si ( / p. 5) ( / p. 6) La marche du 25 fvrier 2015 en direction de l’Ambassade dominicaine en Hati (photo J.J. Augustin/HENM) Bill Clinton, 2 e gauche de Michel Martelly et le premier ministre Evans Paul (photo de courtoisie) PORT-AU-PRINCE, 7 Mars – Pourquoi il faut dcourager les actions individuelles face aux menaces et dangers que font peser nos voisins dominicains sur la paix et PORT-AU-PRINCE, 7 Mars – Quel rle joue l’exprsident Bill Clinton en Hati ? Arriv en Hati sous le mandat prsidentiel de Ren Prval (2006-2011), celui d’abord de super-conseiller pour le relvement conomique du pays, rle qui va se dcupler aprs de morts et dtruisit la capitale. Mr Clinton prit le contrle de la commission de reconstruction, assist du premier ministre en exercice, Jean Max Bellerive. (2011), Clinton apparut sous une nouvelle casquette, celle de faiseur de prsident. Il aurait endoss, certains disent mme suscit, les la tranquillit dans l’le que nous partageons avec eux ? Parce que leur arme principale c’est le chantage et que en agissant en PORT-AU-PRINCE, 8 Mars – Nos voisins dominicains n’ont peut-tre pas tort sur le fond. Ont-ils autant besoin aujourd’hui de la main d’uvre hatienne qu’autrefois ? PORT-AU-PRINCE, 3 Mars – Les violences semblent se multiplier contre des citoyens dominicains en Hati. Nous disons bien ‘semblent’. PRESSE: Dcs de Sony Estus Sony Estus ( DECES / p. 7) Le Groupe Mdialternatif (GM) et Mediacom, deux institutions partenaires de la Socit d’animation en communication sociale (Saks), saluent la mmoire du journaliste (

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... mais c’est avec l’ouverture de Radio Mtropole, en 1970 qu’il devint une trs grande vedette. Il a fait d’ailleurs partie avec Herby Widmaier, Micheline Widmaier et Roland Dupoux de l’quipe fondatrice de Radio Mtropole. Ayant laiss le pays pour tenter sa chance l’tranger, il aura tout essay: radio (en Les condolances de Mlodie FM et d’Hati en Marche son pouse, ses enfants Alessandra et Daphn qui ont suivi la voie trace par leur pre avec aussi beaucoup de succs et tous les fanatiques du grand Bob. Elsie Ethart/Marcus Garcia Gouvernement de la Rpublique d’Hati Port-au-Prince, le dimanche 8 mars 2015.Le Ministre de la Communication est profondment attrist suite l’annonce du dcs du clbre journaliste mrite, Bob Lemoine, ce dimanche 8 mars 2015 aux Etats-Unis d’Amrique l’ge de 73 ans. Le Ministre de la Communication salue le dpart de cette icne du monde de la radiodiffusion qui s’est illustr tout au long de sa carrire de par sa voix, sa culture, son exprience et son histoire. En cette triste circonstance, le Ministre de la Communication fait part de sa peine et rappelle la rigueur, le professionnalisme, l’attention porte aux autres et l’humour de Bob Lemoine qui a su se faire apprcier de ses collgues et de ses nombreux interlocuteurs. Le dcs de Bob Lemoine est une grande perte pour le journalisme et la radio dont il Le Ministre de la Communication prsente ses condolances ses parents, ses enfants, amis et ses collaborateurs de radio Mtropole dont il a t l’un des plus grands chroniqueurs, de Signal FM, d’Ayiti TV et ses allis de GABEL. Publi le dimanche 8 mars 2015 (Radio Kiskeya) Le grand communicateur, homme de radio, producteur et ralisateur Bob V. Lemoine, est dcd dimanche Miami (Florida, Etats-Unis), le jour mme du 45me anniversaire de la cration de Radio Mtropole qu’il a contribu mettre sur pied en 1970 de concert avec Herbie Widmaier et l’ingnieur Roland Dupoux. Bob Lemoine souffrait depuis quelque temps d’un cancer, a-t-on appris de sources dignes de foi. Il fut de la gnration des hommes de micro ayant la parfaite maitrise de la langue et de l’art oratoire et particulirement attentifs tant la qualit de l’expression qu’ la prcision du message. Ne pouvait pas tre Bob Lemoine qui le voulait. Clairimage et BelFilm qu’il dirigeait devaient produire outre des spots commerciaux plus connu. Radio Tl Kiskeya prsente ses sympathies sa famille, particulirement ses Hati en Marche Miami th ( / p. 16) ( / p. 12) Dany Dany Laferrire photo Huguette Hrard Bob Lemoine orale. Et cette envie rside dans l’essence mme de l’tre humain qui a toujours envie de raconter des histoires ses amis ou ses proches. pont entre univers fictionnels que l’Acadmicien devait animer avec l’crivain libanais Cyril Hadji Thomas, c’est, comme on devait s’y attendre, son premier roman, Comment faire l’amour avec un ngre sans se fatiguer ? (1985), que la modratrice fera allusion. Les conditions de la naissance de cette uvre fondatrice au titre aussi original que provocateur. Il raconte pour la nime fois l’histoire, dsormais trentenaire. Il trimait dans une usine Montral et voulait s’en Je ne voulais gaspiller l’nergie de ma mre. Comme je n’avais aucune autre comptence, je n’avais pas fait d’tudes universitaires. J’ai donc fait ce que je savais faire : crire . Dj en crivant ce premier ouvrage, il savait qu’il allait tre clbre ; il avait mme prvu les questions que les journalistes allaient lui poser la sortie du Mais j’ai toujours t clbre , ditil par boutade . Ma mre me connaissait . Avant de raconter la manire dont il a t dans la plus grande joie trouver agaante dans la mesure o crire c’est, pour lui, transmettre un message dans une langue nouvelle qui n’est autre que celle de l’criture, universelle et traversant les frontires. Il n’y aurait donc pas de langue maternelle en soi, en littrature tout au moins. En tant que membre de l’Acadmie franaise (il revtira ses habits au cours du printemps NDLR ), il tait prvisible que la question de l’utilisation actuelle de la langue franaise allait lui tre pose. Et le romancier d’en dplorer le dpeage ainsi qu’une grande partie de ce parler. Pour arriver la connaissance de la langue, l’homme s’est trouv, malgr lui, contraint de supprimer un certain nombre de temps, l’instar du conditionnel pass deuxime forme ou De tels agissements contribuent malheureusement au massacre involontaire de la langue par l’homme , pour reprendre ses mots. C’est pourquoi il aime rappeler ses de ne pas oublier les subtilits ainsi que l’immense richesse de la langue de Molire une langue, pour rester en vie, doit tre vivante . Pour crire, il faut beaucoup lire, recommande Dany Laferrire qui veut l’entendre. S’agissant de son premier contact avec la lecture, le gendelettre le grand-pre assis dans sa maison Petit-Gove en train de lire sans faire de bruit . Parmi les joies de lecture, il y a Alexandre Dumas ou encore pas, pour un crivain, d’crire et que le livre soit disponible. Il faut qu’il participe la promotion de son uvre et de sa propre image. C’est cet exercice incontournable que Dany Laferrire s’est livr la dernire Foire du Livre de Bruxelles. Pendant toute la dure du Salon, il a ainsi pris part des forums avec d’autres crivains, mais galement des causeries o il se trouvait seul avec le public. crire c’est s’installer dans un autre pays , l’crivain hatiano-qubcois devait expliquer la raison pour laquelle il n’crit pas dans sa langue maternelle (le crole). Une question rcurrente qu’il doit Le Chat bott , qui ont contribu son attrait et sa passion pour le monde de la littrature. Sans mmoire, moteur de toute uvre littraire, l’crivain est handicap. Invit s’exprimer sur le fonctionnement de la mmoire, l’homme de lettres explique que cette dernire ne fonctionne que grce un long, lent et patient travail sur luimme, consistant prendre son temps pour plonger dans ses souvenirs jusqu’ faire ressortir une une les motions recherches. Une uvre n’est jamais acheve dans la mesure o l’on peut toujours revenir dessus et d’y apporter la place de la posie dans sa vie et dans son comme quelque chose qui vient soi et qui ne peut vritablement tre capte que si on y est sensible. C’est galement une nergie que l’on est capable de recevoir des autres et aussi de la leur transmettre. Quant la question du lien entre sa culture essentiellement orale et son envie insatiable de raconter des histoires, l’auteur estime que toute culture est ncessairement Shalom ! Bon acteur. Bon ralisateur. Bon dcor. Bon style. Bon jeu. Bon sens. Bon esprit. Bon Bon patriote. Bon Moun. Bon souvenir. Mais Bob, c’est pas bon du tout de nous laisser ainsi. Paix ton Ame! Dieudonne Saincy, Ansyen jounalis Radio Mtropole Port-au-Prince, dimanche 8 Mars 2015 : Le Prsident de la Rpublique, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a appris avec tristesse le dcs de M. Bob Lemoine survenu le dimanche 8 Mars 2015, aux Etats-Unis. Journaliste de carrire, Bob Lemoine a considrablement marqu son passage dans le domaine de la radiodiffusion en Hati, notamment Radio Mtropole o il a travaill pendant de nombreuses annes. Il aura contribu aussi la formation de beaucoup de journalistes sniors. C’est donc avec rvrence que le Chef de l’Etat salue la dpouille de ce ‘mapou’ et prsente la famille Lemoine, aux parents et amis de Bob ainsi qu’ la grande famille de Radio Mtropole et de la presse toute entire ses plus profondes sympathies l’occasion de ce dpart inattendu. Il est mort le Dimanche 8 Mars dans un hpital de Floride o il avait t conduit trois jours auparavant. Bob Lemoine, en dpit de sa maladie, a travaill jusqu’ la dernire minute, assurant son journal parl la tlvision, Miami, donnant des interviews aux confrres, participant divers dossiers comme rcemment celui du lancement du caf Toro en Floride o nous l’avons rencontr (c’tait au tout dbut de l’anne 2015). Bob Lemoine a produit trois L’Automne en mille morceaux, 2009). Mais Bob est surtout connu comme une bte de micro o il a t pendant de longues annes l’animateur de l’mission Quand Port-au-Prince Bouge sur Radio Mtropole. Il fut l’un des plus grands animateurs de la radiodiffusion hatienne. Bob vient du milieu thtral, ce qui explique que ds le dbut, il a su comment moduler sa voix, une voix forte et colore que beaucoup ont cherch imiter, sans tout fait y parvenir. Bob Lemoine a tout essay dans le domaine de la communication,

PAGE 3

Page 3 L’ACTUALITE EN MARCHE ( / p. 5) “Air Cocane” : Audience De ce procs-l dpend la procdure France, seront juges partir de lundi Saint-Domingue, aprs deux ans d’instruction et plusieurs reports. Pascal Fauret, son copilote Bruno Odos, leur passager Nicolas Pisapia et une quatrime personne, le “broker” Alain Castany, un apporteur d’affaires dans le jargon, ont t interpells sur le tarmac de la station balnaire dominicaine de Punta Cana le 19 mars 2013 alors qu’ils s’apprtaient dcoller pour la France. L’agence un peu moins de 700 kilos de cocane rpartis dans 26 valises. Couacs en srie, corruption, investigations bcles... Le Point a enqut pendant des mois sur la trs mdiatique P-au-P, 5 mars 2015 [AlterPresse] --L’tudiant Chedler Guilloux, arrt le 23 fvrier 2015 et incarcr la Prison civile de la Croix-des-Bouquets sur ordre du Parquet de Port-au-Prince, a t libr, ce jeudi 5 mars 2015, aprs son audition au cabinet d’instruction du Palais de justice de Port-au-Prince. affaire “Air Cocane”. Alors que quatre citoyens franais vont De la cocane a-t-elle vraiment t transporte dans l’avion est-il apparu dans l’affaire ? L’ex-prsident de la Rpublique fait-il l’objet d’un acharnement judiciaire dans ce dossier ? Partout, chaque stade des investigations, c’est le monde extrmement opaque de l’aviation d’affaires qui se rvle un peu plus. Dplacements secrets d’avoirs, blanchiment d’argent, investissements douteux..., la France des riches est une vritable passoire. autorits de la Police nationale d’Haiti (Pnh) ainsi que celles de la Cour suprieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/ca) prendre des sanctions administratives et pnales contre les coupables de violations de droits humains contre l’tudiant qui seraient des gardiens de scurit de l’institution. Traduire en justice les agents qui l’ont battu et humili est une question envisageable aprs discussion avec la victime, a fait savoir Andr Michel. L’tudiant, diplm en philosophie l’cole normale suprieure (Ens) et tudiant en Master II en Sciences humaines, a t svrement battu au moment de son arrestation et ses ‘dreads’ ont t coups en prison. Il est accus d’avoir incendi un bus appartenant la Cour suprieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/ca), en marge d’une journe de protestation tudiante pour exiger la rduction des prix des produits ptroliers. Lors de l’audition, plusieurs tudiants sont venus manifester leur solidarit devant le parquet. Aprs sa libration, Chedler Guilloux doit maintenant se rendre l’hpital pour recevoir les soins que ncessite son cas, informe Andr Michel, son avocat. Une enqute pnale est toujours en cours pour faire la lumire sur ce dossier, indique l’avocat, indiquant que le juge d’instruction n’a pas encore rendu son ordonnance de clture. Toutefois, la charge retenue contre Guilloux ne tient pas, prcise t-il. On ne peut P-au-P, 4 mars 2015 [AlterPresse] --Le gouvernement a ragi l’annonce des deux journes de grve d’une partie de l’opposition et promet la population des vhicules de transport gratuit, lors d’une confrence de presse le 3 mars la Primature. d’ordre pass pour les deux journes de grve pour exiger une nouvelle baisse des prix des produits ptroliers. manifestation. Mais il faut que les rgles du jeu soient L’tudiant Chedler Guilloux et ses ‘dreads’ coups durant sa dtention Les Dominicains multiplient chantage et provocations p.1 Et si les Dominicains avaient raison p.1 Clinton l’incontournable p.1 Hati ruine par ses dirigeants p.1 L’conomie principale victime des journes de grve p.16 Violence en milieu scolaire p.16 PRESSE Radio Minustah Mort en Floride de Bob Lemoine p.2 LETTRES Dany vu par Laferrire p.2 Guy Alxandre et le dossier RD Hati p.8 L’Artibonite 4C p.13

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE ont brl d’abord le drapeau dominicain puis l’ont port en Aprs avoir reu la ptition des organisateurs de la pas trop se faire distancer dans les sondages), ainsi que toute la grande presse, c’est tout le pays voisin qui tombe bras raccourcis sur Hati, ‘pays en faillite’, incapable d’assurer la scurit de ses citoyens, voire des trangers. Etc. Bref, une peinture pouvantable et catastrophiste ( dsordre, nous sommes presque srs de tomber dans leur pige. Qui a commenc sinon eux-mmes ? Un hatien retrouv pendu, le 11 fvrier, sur une place publique Santiago, Un policier essaie d’arrter un Hatien sur le point de mettre le feu au drapeau dominicain (photo J.J. Augustin/HENM) marche, le ministre hatien des affaires trangres, Duly Brutus, crivit son homologue dominicain, Andres Navarro, pour porter sa connaissance les revendications des organisations de la socit civile hatienne. Une ptition semblable a t remise aussi l’ambassadeur Ruben Sili. Mais dans sa rponse, le chancelier Andres Navarro accuse son homologue hatien d’avoir trait la nation dominicaine de ‘raciste’. Et exige que Hati prsente des ‘excuses publiques’, particulirement pour l’incendie du drapeau dominicain. Et pour comble, ajoutant : ‘notre patience a des limites.’ Par contre, quant l’incendie du drapeau hatien perptr dans leur pays, tout comme l’assassinat suivi de pendaison de l’Hatien Harry Claude Jean, le 11 fvrier dernier, les dirigeants dominicains rpondent que ce n’est pas pareil et que ce sont-l des actes commis par de simples citoyens. Tandis que dsormais ils accusent l’Etat hatien d’tre lui-mme responsable de la violation de leur consulat, sur ce annonant la fermeture de leurs 5 consulats en Hati jusqu’ ce que les autorits hatiennes puissent garantir la scurit de leur mission et de leur personnel diplomatique. Dsormais ce ne sont plus les auteurs de la pendaison du jeune Hatien, ni les cambrioleurs de la rsidence de Hati qui se retrouve sur le banc des accuss. Dsormais toute la classe politique, y compris l’opposition (le PRD, l’ex-parti du dirigeant de la socialdocuments ! Curieusement cela pourrait rappeler l’assassinat suivi aussi de vol de prcieux documents, le 12 juin 2011, en la rsidence Ptionville du directeur gnral de la Banque nationale de crdit (BNC), Guito Toussaint, dont le meurtre n’a jamais t lucid. L’ambassadeur Cinas tait absent. Mais ce n’est pas tout. L’enqute ayant dmasqu les voleurs en question comme tant des policiers, ces derniers ont peu aprs retrouv leur libert provisoire. Voil donc le fond du dossier. Mais les dirigeants dominicains commencent aussitt manuvrer pour retourner au contraire toute la charge contre les Hatiens. Selon le compte-rendu de la marche du 25 fvrier dans la grande presse dominicaine, on aurait cr que les marcheurs jamais sur quoi la prochaine tape peut dboucher. Or de son ct la population hatienne rue dans les brancards, touffe de colre contre les affronts subis non seulement par ses ressortissants dans le pays voisin mais dsormais aujourd’hui aussi par elle-mme travers les Des excuses publiques, quelle audace ! drive, toute initiative individuelle, il faut prvenir toute action motionnelle comme s’en prendre la personne de citoyens dominicains innocents ou leurs biens ou leurs activits dans le pays, sans oublier qu’il existe de nombreuses familles dominico-hatiennes dont les enfants sont hatiens de nationalit. Et que les deux peuples ont vcu harmonieusement pendant si longtemps. hatianistes qui ont mis en marche cette machine infernale. ngocie pas) est ce qui prvaut en ce moment. L’Etat et les forces de l’ordre ne doivent tolrer le moindre cart car il y va de la ‘scurit nationale’. Cependant aucune faiblesse ne doit tre ressentie non Car l’autre pige tendu par nos voisins, c’est comment par la corruption ils peuvent gagner leur cause nos propres gouvernants. Nos lites depuis longtemps absentes. Hati en Marche, 7 Mars 2015 la deuxime ville en importance du pays. Un autre tu peu aprs dans la province de Elias Pia, et son corps brl. Et comble de la provocation, le drapeau hatien pitin et incendi par un petit groupe d’ultranationalistes qui baladent ensuite leur forfait sur les rseaux sociaux. Trop c’est trop, estiment des membres de la socit civile en Hati qui organisent le dnoncer ces agissements relent xnophobe rciproque des deux cts de l’le. Au cours de cette marche, un petit groupe de militants s’arrange pour dmarquer la multitude et se rendre devant le consulat dominicain Ptionville, banlieue de la capitale, o ils mettent le feu un drapeau dominicain. Aussitt les dirigeants dominicains passent l’offensive. Rappel de leur tandis que presse et politiciens dnoncent la violation de leur espace diplomatique en contradiction avec les conventions de Genve. Mais sans rappeler que le drapeau hatien a t dshonor une semaine plus tt dans leur pays ni le vol aggrav commis peu auparavant, le 10 fvrier, en la rsidence de l’ambassadeur d’Hati Santo-Domingo, Qui plus est, ce vol mrite qu’on s’y arrte. L’acte a t perptr en plein jour, par des hommes revtus de l’uniforme d’une compagnie d’lectricit trs connue mais dont l’investigation rvlera qu’ils sont des policiers. Ils emporteront deux coffres forts contenant des objets de valeur. Et des de notre pays. Car par la mme occasion, Santo Domingo est en train de manoeuvrer pour essayer de gagner aussi l’opinion internationale sa cause, en talant l’image la plus effroyable de notre pays dans le monde. Ceci force de chantage et de la presse dominicaine que des hlicoptres de combat auraient survol la frontire du ct de Ouanaminthe-Dajabon, alors que se droulait une manifestation par des Hatiens devant le consulat dominicain dans cette ville frontalire. L’information a t dmentie par les autorits dominicaines, mais celles-ci ont bien pu avoir agi ainsi, dans le mme esprit d’escalade, pour continuer soigner leur opinion nationale ancre dans un complexe de supriorit anti-hatien et en mme temps acculer les Hatiens aux yeux de l’opinion internationale. Cela en faisant talage par tous les moyens des faiblesses relles ou supposes de notre pays. Mais on sait que le peuple hatien, par tradition, n’entend jamais baisser pavillon Aussi le gouvernement du premier ministre Evans Paul est-il actuellement sur les dents pour viter que notre population ne capote dans la violence contre les ressortissants du pays voisin et ne fasse ainsi le jeu des stratges dominicains qui attendent la moindre erreur survenant de notre ct (comme l’incendie du drapeau dominicain) pour nous accuser de la pire barbarie et rclamer que Hati soit mise au banc de l’ordre mondial ! quelque chose ! Bref, Santo Domingo cherche entrainer une condamnation internationale contre notre pays dont on ne sait, en effet, Aux USA et au Canada, coutez Melodie FM sur votre cellulaire : 605 ou

PAGE 5

Page 5 DE L’ACTUALITE Etats-Unis et l’Europe.’ Le prsident franais Franois Hollande vient mai prochain. C’est la premire visite d’un chef de l’Etat franais au pays de Fidel Castro. Jusqu’ici Hollande se serait peut-tre arrt Santo Domingo de prfrence. Ou Punta Cana, le haut lieu du Ainsi la place des dirigeants hatiens, nous prendrions encore plus au srieux la menace du prsident dominicain Danilo Medina d’expulser ds juin prochain vers Hati tous les immigrants qui n’auront pas t enrls dans le fameux Plan de rgularisation des sans papiers mais qui n’a t conu que pour calmer la critique internationale ( ( et mme sanguinaires, est-ce qu’un mouvement similaire n’a pas cours aussi actuellement dans les pays europens les plus reconnus comme dmocratiques, sous le choc d’une crise conomique interminable, y compris en France avec ses rfugis ‘Rom’ autant poursuivis sous l’actuel gouvernement socialiste de Hollande-Valls que sous le prcdent rgime de Dominicain d’ascendance hatienne rclamant le respect de sa nationalit dominicaine Le prsident Martelly visitant l’cole Bossan Logane propre progression en faveur d’un autre acteur dans la mme rgion. Il faut reconnatre aux dcideurs dominicains qu’ils voient beaucoup plus loin que ceux de notre pays, si les ntres ne sont pas totalement aveugles. Par exemple encore, la demande d’adhsion de Santo Domingo la Caricom (communaut des Etats de la Carabe, dont Hati est membre). Protestant contre les derniers traitements faits aux Dominicains d’ascendance hatienne, dont la nationalit dominicaine leur a t enleve en vertu d’un changement dans la Constitution du pays qui ne reconnat plus le ‘jus soli’, la Caricom a bloqu la demande dominicaine. Ces pays, en majorit anglophones et vivant principalement eux aussi du tourisme, ont compris sans doute que la Rpublique dominicaine doit redouter quelque chose d’imminent pour ressentir seulement aujourd’hui le besoin de rejoindre leurs rangs. En effet, les retrouvailles amricano-cubaines seront clbres de toute vidence sous la primaut de l’conomie. Ce sont plus d’une centaine d’entreprises agricoles amricaines qui sont arrives la semaine dernire en mission de prospection Cuba. Les lgislateurs Rpublicains mme les plus opposs la leve de l’embargo conomique impos voil 50 ans par le prsident Kennedy au Cuba castriste, ne pourront rsister l’avalanche. Ou se faire hara kiri, c’est--dire renoncer tre rlus. Les capitaux amricains et bientt aussi (peut-tre mme avant) ceux de l’Europe dferlant (outre les Chinois, les Brsiliens et les monarchies du golfe arabique, sans oublier la rcente visite de Poutine Castro), bientt ce n’est pas Punta Cana qui fera les grands titres mais Varadero. (manant principalement de la Caricom et de la Commission interamricaine des droits de l’homme, lie l’Organisation des Etats Amricains OEA). Mais l’opinion des stratges et des prvisionnistes dominicains est depuis longtemps clairement tablie. Le pays n’a non seulement plus besoin de la main d’uvre trangre mais il n’aura peut-tre bientt pas les moyens de l’entretenir. Le principal problme d’Hati est de n’avoir pas de stratges et de prvisionnistes aussi de son ct. Alors que ces grands changements sont en train de inquitude : que faire de ces masses de chmeurs qui vont venir s’ajouter aux plus de 70 pour cent dj l ? Car Hati reste ni plus ni moins qu’un immense rservoir de clandestins toujours prts partir pour d’autres rivages. Plus rcemment, une nouvelle adresse c’est le Brsil. Plus de 40.000 arrivants, aprs le sisme qui a dtruit la capitale hatienne en janvier 2010. Cuba ! Mais aucune autre perspective envisage. On reste 10 millions se ronger les pouces. Et aussi se marcher sur les orteils les uns les autres ! Marcus – Hati en Marche, 8 Mars 2015 D’o peut-tre le silence remarqu de ces derniers sur les vnements hatiano-dominicains actuels. Oui, le temps o la Rpublique dominicaine pouvait tolrer, voire inciter, l’immigration illgale hatienne, ou pour citer l’ex-prsident Joaquin Balaguer ‘l’invasion tranquille’ hatienne, est peut-tre termine. Non seulement l’conomie du pays est peu peu domine par d’autres secteurs (tourisme, services, march des capitaux ) mais l’actualit aujourd’hui galement s’en mle. Pendant de nombreuses gnrations, remontant l’occupation amricaine les Etats-Unis devaient occuper en mme temps les deux cts de l’le (Hati 1915-1934 ; R.D. 1916-1924) lui imprimant la forme de dveloppement qu’elle connaitra par la suite eh bien les immigrants hatiens ont t incontournables pour l’industrie sucrire dont les grandes haciendas se trouveront du ct dominicain, ainsi que plus tard les grands domaines consacrs la production agricole et plus rcemment dans la construction des grandes infrastructures (htels, mtros etc). Cependant la roue du destin est en train de tourner nouveau. L’actualit laisse prsager un glissement du grand capitalisme vers une autre le de la rgion. Curieusement c’est le Cuba communiste de Fidel et Ral Castro. Aprs que les prsidents Barak Obama et Ral Castro eurent annonc au monde en dcembre dernier leur intention de reprendre de manire imminente les relations diplomatiques entre Washington et La Havane, comme titre un journal europen cette semaine : c’est ‘la course entre les tourisme dans la Carabe. Mme Michel Martelly qui, aprs une visite l’Elyse l’an dernier, claironnait qu’il devait recevoir l’actuel prsident de la France. Le prsident Martelly a attaqu la dernire anne de son mandat. La primaut de Oui, pourquoi continuer tolrer la main d’uvre hatienne, mme bon march, mais qui non seulement n’est plus aussi indispensable pour une conomie qui n’est plus autant domine par l’agriculture de plantation et le secteur de l’assemblage, mais aussi et surtout quand le pays prvoit un ralentissement dans sa exercer de la violence contre moi, pour m’empcher de vaquer librement mes activits , a dclar le ministre de la communication, Rotchild Franois Junior. Le ministre a fait savoir que des bus de la compagnie publique Dignit seront dans les rues pour assurer le transport de ceux qui voudront vaquer leurs occupations. En plus des deux journes de grve, la Table de concertation de l’opposition hatienne projette deux journes de manifestation contre l’quipe au pouvoir, les jeudi 5 et samedi 7 mars 2015. En plus d’exiger le dpart du prsident Martelly, ces mobilisations visent aussi rclamer une baisse des prix des produits ptroliers et dnoncer les violences exerces par le pouvoir sur des tudiants, notamment Chedler Guilloux, bastonn puis emprisonn depuis le 23 fvrier 2015 sans pouvoir tre jug. Chedler Guilloux est accus d’avoir incendi un bus de la Cour suprieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/Ca). Concernant la baisse des prix des produits ptroliers, le ministre Rotchild Franois a ritr la position du gouvernement : une diminution 100 gourdes des prix des produits ptroliers, comme le rclame l’opposition, est impossible.

PAGE 6

Page 6 L’EVENEMENT ( Lundi c’est un autobus d’agence de voyage avec un conducteur dominicain qui est incendi hauteur de la ville de Petit-Goave, sur la route du Sud ou Nationale 2, tandis que d’ultra-nationalistes se vantant de leur forfait dans une vido sur l’internet. Du ct hatien, aucune violence n’avait t Puis semble laisser tomber cette piste laquelle personne n’a cr. Puis survient la marche et le drapeau dominicain brl en Hati. Indignation dans la classe politique dominicaine et le prsident de la rpublique Danilo Medina, dcidant de ne pas prolonger le dlai pour les sans papiers hatiens de chercher Vive raction des pays de la Caricom (communaut Carabe) qui considrent que Santo Domingo manque sa parole et que pas moins de 100.000 nationaux hatiens et dominicains d’ascendance hatienne sont menacs d’tre expulss sur Hati ds le mois de juin prochain. Etc. Toutes ces nouvelles bien entendu ne sont pas de nature calmer l’indignation ressentie du ct de la population hatienne. Mais avant qu’il soit trop tard, il importe que nos dcideurs se dbrouillent pour montrer que la question ne peut (ne doit) pas se rgler dans la rue : il pour il et dent pour dent. Et cela ne se peut que si ils (les responsables, les leaders, les personnalits publiques, les ‘role models’) montrent au pays qu’ils sont, comme on dit en anglais, ‘in charge’, c’est-dire comptents pour rgler le diffrend avec des moyens diplomatiques et politiques (d’analyse et de conviction) et sans aliner pour cela l’honneur, la dignit nationale qui est la mesure pour le peuple hatien dans ce genre de situation. Mais le silence, qu’on pourrait presque dire complice, n’est pas la solution, ni les dclarations fuite en avant, en esprant que le dossier va disparatre de lui-mme. Le dossier est ngociable. Aussi bien d’un ct que de l’autre. Les politiciens dominicains nous menacent de nous papiers. Comme ils avaient fait une premire fois en 1991 pour rpondre un certain discours prononc par le prsident Aristide devant l’Assemble gnrale des Nations Unies. Mais les changes commerciaux avec Hati n’taient pas aussi importants qu’ils le sont aujourd’hui. Nous sommes aujourd’hui le second partenaire commercial du pays voisin. Et des changes qui se chiffrent en sa faveur plus d’un milliard de dollars l’an. Par consquent le chantage aux dportations et expulsions n’a plus la mme force qu’avant. frontire pendant une semaine. Outre que les autres fournisseurs trangers s’empresseraient de prendre la place. Nous souhaitons que l’on ne soit pas oblig d’en arriver l. Mais en laissant s’installer le vide dans ce dossier, en fuyant leurs responsabilits, en laissant la population ventuellement prendre elle-mme la question en main (souligner bien : en mains), en mains propres, c’est comme si les responsables de ce pays, et tous les niveaux, ne sont pas seulement inexistants, mais c’est comme si c’est eux-mmes Mme quand nos voisins sembleraient se livrer ce jeu en nous bombardant de montage-vidos sur l’internet, ne tombons pas dans leur pige. Mais c’est au pouvoir et aux lites de montrer la bonne direction. preuve de longue haleine. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Le premier ministre Evans Paul lors d’une rencontre avec le secteur priv hatien L’ambassadeur d’Hati en Rpublique dominicaine, Dr Fritz Cinas, remplac par le sociologue Daniel Supplice revanche chaque fois qu’un indicent nous est rapport comme l’incendie de l’autobus de Capital Coach Line, Petit-Gove, ou les coups ports au citoyen dominicain mardi au March Salomon ? Pour commencer, les propritaires de l’autobus ne voient, disent-ils, aucun rapport avec l’actualit. Ils considrent que c’est un mauvais coup de la concurrence (concurrence dloyale bien entendu) et que ce n’est pas le premier acte de ce genre enregistr par eux. Cependant le mme jour a circul sur l’internet et les rseaux sociaux une vido montrant un Hatien attach un pylone et bastonn publiquement dans une rue passante en rpublique voisine sans que personne, ni pitons ni automobilistes, ne semble drang par l’trange spectacle. Est-ce un vrai ou un montage ? On ne sait. pression entre les deux peuples ? Soit pour leur propre plaisir, Aux USA et au Canada, coutez sur votre cellulaire : le conducteur est mis en fuite. Le lendemain, mardi 3 mars, on apprend qu’un citoyen dominicain circulant au March Salomon, march public, Port-au-Prince, a t attaqu et frapp coups de barre de fer. Transport l’Hpital, il a refus de faire aucune dclaration et est reparti rapidement. Tout cela survenant au lendemain d’une marche pour dnoncer l’assassinat par pendaison d’un national hatien Santiago, la deuxime ville en importance du pays voisin. De prime abord, tout le monde pense qu’il s’agit l d’actes de revanche dans la population hatienne contre les violences commises contre la communaut hatienne dans le pays voisin. A part la pendaison de Harry Claude Jean, le 11 fvrier, on a signal la mme semaine un autre hatien assassin dans la province de Elias Pinas, et son cadavre brl, et surtout l’incendie du drapeau hatien par un groupe C’est ici que nous fait dfaut une absence de leadership dans le paysage hatien. Aussi bien de la part des autorits que des lites. Le pouvoir hatien n’a aucune exprience de ce genre de situation. Il est encore plus perdu que le simple citoyen. Quant aux lites, elles regardent, impuissantes, muettes comme vous et moi ! Pendant que la Marabunta gronde ! Du ct dominicain, ils font mieux. Ils bougent mme quand c’est pour faire semblant. Aprs la pendaison, la police lance une investigation et essaie de mettre l’acte sur le dos de deux autres immigrants hatiens. UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti MINUSTAH NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati REQUEST FOR EXPRESSION OF INTEREST (EOI #10812 ) For the SUPPLY and DELIVERY of GYM/FITNESS EQUIPMENT and CLEANING and JANITORIAL SUPPLIES. The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) is seeking Expressions of Interest (EOI) from qualified companies wishing to be considered for inclusion in tenders for SUPPLY and DELIVERY of GYM/FITNESS EQUIPMENT and CLEANING and JANITORIAL SUPPLIES.(UNSPSC Code: 49200000 & 47130000) Companies interested in participating in the planned solicitation process should forward their written Expression of Interest (EOI) to MINUSTAH by closing date set forth in this EOI. The Expression of interest may be submitted by Email, courier or facsimile clearly marked with the inscription “Expression Of Interest” (EOI #10812) – SUPPLY and DELIVERY of GYM/FITNESS EQUIPMENT and CLEANING and JANITORIAL SUPPLIES. to MINUSTAH in Haiti to be received not later than 16 March 2015 at 16:00 PM, Haiti: The Chief Procurement Officer Procurement Section United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) Logistic Base at Port -au-Prince Airport Boulevard Toussaint Louverture Clerci ne (A ct de la Direction Dpartementale de l’Ouest (DDO et Guy Malary) Port -au-Prince, Haiti E-mail: minustah-procurement@un.org and/or, Nasson@un.org The EOI must include the following information: Name of the Company Postal and physical address Phone number Fax number E-mail address Name and Title of the contact person Brief explanation on the background and experience of the company including clients’ references. A formal bidding process will follow this request for expression of interest. Please note that this notice does not constitute a solicitation. It should also be noted that MINUSTAH reserves the right to change or cancel this EOI. Thank you. petit groupe va cependant se sparer pour se diriger vers le consulat dominicain, devant lequel un drapeau dominicain sera galement brl. Donc kif-kif. Bien que cet acte qui provoqua la fureur du gouvernement de Santo Domingo sera galement condamn par le gouvernement hatien, ainsi par les organisateurs de la marche du 25 fvrier, le peuple hatien ne le voit pas forcment du mme il. Dans la rue on considre qu’il ne faut pas cder au peuple voisin au niveau de l’honneur national. Cependant doiton prendre pour un acte de

PAGE 7

Page 7 BIG BROTHER ! ( ( DECES candidatures du chanteur Wyclef Jean, celui-ci rejet par le conseil lectoral, et de Michel Martelly qui sera lu. Mais cela ne s’arrte pas l. Soudain il devient impossible de trouver un candidat au poste de premier ministre qui n’ait t un assistant de l’ex-prsident amricain. Ils Cela commence sous un jour sentimental (le jeune couple Bill et Hillary passa en Hati leur lune de miel) pour dboucher dans l’opration ‘retour la dmocratie’, en septembre 1994, avec plusieurs milliers de Marines ramenant au pouvoir Port-auPrince le prsident Jean-Bertrand Aristide qui avait t forc l’exil pendant trois ans par un rgime militaire putschiste. La semaine dernire, Bill Clinton tait nouveau en Hati. Tout un programme. Visite des projets de du parti Dmocrate aux prsidentielles amricaines de novembre 2016) a t l’inauguration de l’htel Marriott de Port-au-Prince. Clinton se retrouve en compagnie du prsident Michel Martelly et du seul premier ministre hatien depuis deux mandats prsidentiels (10 ans) qui ne soit sorti de son chapeau, Evans Paul, nomm la tte du gouvernement de consensus devant conduire le pays vers la tenue des lections (deux tiers son leadership. A vue d’il, trs peu a t accompli. Mais prudent, Mr Clinton voyage avec son propre corps de presse ! Hati en Marche, 7 Mars 2015 dveloppement, sociaux et humanitaires dans plusieurs dpartements gographiques, dont ceux fonds par l’acteur hollywoodien Sean Penn, lui aussi ayant dvelopp des attaches avec Hati depuis le sisme. Mais ct grand public, le dplacement le plus remarqu de l’ex-prsident (et poux de la probable candidate spciale en Hati, il y a quelque sept ans, c’est sa propre pouse qui tait Secrtaire d’Etat. Qu’est-ce qui attache tant les Clinton ce ‘trou perdu’ de la Carabe, comme la plupart des diplomates occidentaux considrent notre pays, qui sait ? Les journalistes amricains essaient de comprendre. Bill Clinton et Sean Penn visitant en Hati un programme de lutte contre le cholera (photo Miami Herald) s’appellent Jean-Max Bellerive, son ex-coprsident de la CIRH ou commission en charge des fonds collects pour la reconstruction post-sisme, ou Gary Conille qui travailla la Fondation Clinton aux Etats-Unis mais ne put rsister que quelques mois la guerre des clans autour du nouveau chef de l’Etat hatien Pour arriver Laurent Salvador Lamothe, dont Bill Clinton prendra rcemment la dfense dans un article du Miami Herald aprs que celui-ci fut forc de dmissionner aprs trois annes aux commandes et pour faciliter la formation d’un gouvernement d’ouverture en vue de l’organisation des lections (lgislatives et municipales) dont pas une seule n’a t tenue sous l’actuel rgime. Selon Mr Clinton, l’quipe Martelly-Lamothe est la meilleure formule de gouvernement que Hati ait jamais connue ! En un mot, Bill Clinton n’est pas seulement faiseur de pouvoir, c’est encore lui d’en dresser le bilan. Il est donc la fois le pouvoir excutif ainsi que le pouvoir lgislatif, qui est dans la Constitution hatienne, l’instrument de contrle de l’action gouvernementale. Le renvoi de Lamothe avait cependant dj eu l’approbation de l’actuel titulaire du Dpartement d’Etat amricain, John Kerry. Plus question de revenir en arrire. Rappelons que lorsque Clinton commena cette carrire du Snat, toute la chambre des dputs, toutes les communales et aussi les prsidentielles en Une autre personnalit a assist cette inauguration, l’ex-premier Laurent Lamothe, dont Clinton a tant vant rcemment les qualits de leadership pour sortir Hati du trou. Quoi qu’il en soit, Mr Clinton manoeuvra pour mentionner dans son discours la fois le chef de l’Etat, l’actuel premier ministre ainsi que son prdcesseur (Lamothe) dont il s’tait prononc aussi catgoriquement contre le renvoi. D’autre part, on a pu remarquer qu’il primature. que Laurent Lamothe compte prsenter sa candidature aux prochaines prsidentielles. Quel rle continue de jouer l’exprsident amricain dans les affaires d’Hati ? La question n’est plus l. Par contre alors qu’il a une telle importance sur le devenir de la nation, c’est le seul de tous les acteurs qui n’ait de comptes rendre. Le prsident Martelly est dcri dans une large partie de l’opinion. Idem l’expremier ministre Lamothe. D’autre part, que reste-il des grands projets post-sisme o Mr Clinton exera aussi et linguiste Sony Estus, directeur de Saks, dcd brusquement l’aube du lundi 2 mars 2015. La sphre de la communication alternative, populaire et communautaire en Hati, pour laquelle il a milit toute sa vie, se ressent de la disparition soudaine de Sony Estus, mort l’ge de 50 ans. Sony Estus laisse le souvenir d’une personne engage, affable et fortement attache ses convictions de militant pour la cause dmocratique, y compris des groupes dfavoriss. Son parcours comprend une participation active des tches de construction citoyenne (notamment en faveur des paysans et couches populaires) au sein de la section Communication du Centre de recherche et d’action pour le dveloppement (Crad). Aprs une exprience comme journaliste reporter la station prive Tropic FM, Sony Estus contribue la fondation de la Socit d’animation la communication sociale (Saks), avec laquelle il dfendra la cause de l’implantation et de l’panouissement des radios communautaires pendant de longues annes travers Hati. Son implication active Saks ne l’a pas empch de collaborer d’abord avec Radio Hati Inter. Ensuite, Sony Estus a collabor avec la station Radio Kiskeya, o il animait, jusqu’ sa mort, une mission consacre Le lundi 23 fvrier 2015, Sony Estus voquait, dans une conversation avec des collgues au Groupe Mdialternatif, combien il a t grandement sollicit aprs la diffusion, rcente, tmoignages poignants de parents de victimes de la dictature capitale Port-au-Prince. Le Groupe Mdialternatif et Mediacom se rappellent l’engagement de Sony Estus en faveur de l’investigation journalistique, susceptible d’apporter des clairages essentiels sur divers thmes socioconomiques, stratgiques pour l’ensemble de la population hatienne. Le vendredi 27 fvrier 2015, il participait avec ferveur une runion d’valuation, avec Mediacom et Mdialternatif, d’actions de communications conduites conjointement avec Saks dans trois dpartements du pays. Le Groupe Mdialternatif et Mediacom tiennent galement souligner l’apport de Sony Estus la dfense et la promotion de la langue et de la culture Croles, non seulement l’occasion de journes-symboles, le 28 octobre de chaque anne, mais aussi dans les initiatives institutionnelles PRESSE: Dcs de Sony Estus de l’Acadmie du Crole hatien. Sony Estus a offert galement une contribution active parmi les jeunes des quartiers, notamment l’association Chandl partir de 1986. Le Groupe Mdialternatif et Mdiacom s’inclinent devant la dpouille du militant Sony Estus, qui s’est longuement vertu dans le combat-plaidoyer pour des causes nobles lies la communication alternative, populaire et communautaire et dans le mouvement social, en particulier la dfense des revendications paysannes. Le Groupe Mdialternatif et Mdiacom convient la corporation journalistique, les radios communautaires, le monde paysan continuer de s’inspirer du modle qu’a offert Sony Estus durant son passage de dignit parmi les tres humains. Le Groupe Mdialternatif et Mediacom prient sa femme Marie Rodny Laurent Estus, ses enfants, sa mre, ses parents, ses proches, collgues, collaborateurs et allis de croire en l’expression de leurs sympathies les plus sincres. Port-au-Prince, le 2 mars 2015 Groupe Mdialternatif Gotson Pierre Coordonnateur Mdiacom Ives-Marie Chanel Directeur

PAGE 8

Page 8 MAUVAISE COUVERNANCE Le dernier gouvernement install ne comprend pas tellement moins de postes que le prcdent du premier ministre Laurent Lamothe. Le nouveau chef du gouvernement Evans Paul a manifest certaines vellits de mettre un moderato sur les dpenses publiques mais qui ne rencontre pas forcment Hati ruine par ses dirigeants Michel Martelly semble en faire une question d’amour propre, de ‘ego’, plus c’est le pays qui le paiera encore plus cher. Ce sont dj des entreprises mal calcules du prsident et de son prcdent premier ministre quoique pouvant tre utiles mais chaque chose en son temps qui nous ont plong ministre de l’conomie Wilson Laleau lui-mme (quoique tuteurs, nos patrons, nos seigneurs et maitres car plus nous faisons les imbciles plus c’est la corde qui se resserre autour de notre cou, eh bien ceux-l ne le voient pas du tout comme une chose rigolote. Les Hatiens n’ont toujours pas compris, pensent-ils, il faut donc leur serrer la vis toujours plus. Cela commence par des rductions drastiques dans le personnel administratif ( l’extrieur comme l’intrieur), ( La composition de l’actuel gouvernement hatien dit de consensus (photo Georges Dup/HENM) Le Venezuela frapp par une pnurie de produits d’importation en est rduit organiser des distributions de soupe populaire l’assentiment du prsident Michel Martelly. Ainsi une apparente contradiction concernant l’organisation du carnaval no#1 de la nation, se dclare tre le seul pouvoir dcider de sa tenue ou non (et quoiqu’en pense le premier ministre !), dclaration faite en prsence de ses camarades artistes qui n’ont ne pas savoir. Et plus le prsident s’enfonce dans ce genre de de la nation l’empche logiquement d’entreprendre) plus il faut dissquer le cadavre, enlever le moindre petit pouce de graisse qui lui reste, le rduire la peau sur les os. Avis ceux qui penseraient qu’une place dans le gouvernement est une bonne police d’assurance ! Mais c’eut t un moindre mal si cela ne concernait que le personnel gouvernemental, or en Hati le gouvernement est aussi le premier employeur mais aussi le premier entrepreneur. Tout le pays vit des entreprises engages par le gouvernement (sauf que l‘quipe Martelly-Lamothe est alle trop loin en faisant sauter en un temps record cette police d’assurance GARR Ce 28 fvrier 2015 ramne le dpart inattendu du professeur Guy Alexandre, suite des complications cardio-vasculaires. Cet homme fut un ardent dfenseur de la cause des migrants-es hatiens et de leurs descendants en Rpublique Dominicaine. En souvenir de ce combattant qui a proccupation par rapport la remonte de l’anti-hatianisme sur le territoire dominicain. Surtout, aprs le prononc de la sentence TC 168/13, qu’il condamnait de toutes ses forces et Cette sentence n’est pas le fruit du hasard, disait-il. Elle est manigance par des adeptes du courant idologique anti-hatienne, s’accaparant des plus hautes sphres du pouvoir dominicain, notamment la Cour constitutionnelle dominicaine, la Direction gnrale de la migration, la Chancellerie dominicaine et les appareils mdiatiques. Un an peine, depuis la mort subite de l’ambassadeur Alexandre, grand alli du GARR depuis des annes, ses analyses pointues relatives aux diffrentes formes que prend l’idologie raciste anti-hatienne, distille dans la socit restent trs prsentes. Les rcents actes criminels ciblant la communaut migrante hatienne en Rpublique Dominicaine le prouvent. des relations hatiano-dominicaines avait l’habitude d’appeler: de mai 2005. On se rappelle qu’ cette date, le cadavre d’une Dominicaine de 32 ans avait t retrouv au nord de la Son mari et ses deux enfants avaient t aussi retrouvs avec de graves blessures. Sans faire d’enqute, des Dominicains ont attribu ces actes criminels aux ressortissants-es hatiens. D’o le dbut de la chasse aux migrants-es hatiens qui s’est Haina, San Pedro de Marcoris et Neiba. Il convient de souligner que des actes de perscutions l’encontre des migrants-es hatiens en Rpublique Dominicaine commencent toujours par des incidents similaires .Selon le constat fait par diffrents sociologues dont des Dominicains, de 2005 2013, ces violences criminelles qui incitent des groupes de la population la violence et l’affrontement. Ce courant extrmiste a fait plusieurs alliances avec des partis politiques dominicains trs prsents sur la scne politique depuis plusieurs annes. Certains d’entre eux deviennent ses instruments, notamment la Force Nationale Progressiste (FNP) et le Parti Liberal Dominicain(PLD), dirig actuellement par l’ancien prsident dominicain, Leonel ces alliances ne sont pas ralises sans consquences nfastes pour les deux peuples partageant l’le. Guy Alexandre, qui a t l’un des meilleurs avocats de l’amiti entre les peuples hatien et dominicain, avait ( ) ( ) consacr sa vie dnoncer les violences criminelles gnres par le secteur ultranationaliste dominicain, le GARR invite la et encourager la paix sur l’le. Guy Alexandre qui fut, deux reprises, ambassadeur celui-ci toujours en fonction) que le pays devrait dclarer l’tat d’urgence conomique, c’est--dire engager un processus du genre de toute entreprise consciente d’tre en faillite. Mais Michel Martelly semble faire un jeu de tout. Il dit souvent qu’il ne sait pas comment il est arriv au pouvoir, histoire aussi de se faire excuser ses erreurs ventuelles, de les mettre sur le dos, mais oui, de la nation. Mais quand il s’agit du budget public, quand le gouvernement n’a plus apparemment un sou en caisse comme cela devient de plus en plus vident, eh bien ce n’est plus du jeu. Et ceux qui sont capables de nous dpanner, nos

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 WHAT’S UP LITTLE HAITI ? with Pascale E. Taddeo Santo Domingo.The Foreign Ministry (Mirex) said last week that its counterpart in risk to their staff. Mirex spokesman Miguel Medina said Foreign minister Andrs Navarro sent the missive to Haiti counterpart Pierre Duly Brutus Wednesday, noting that the attacks on Dominican consulates there have prevented their day-to-day activities. In the letter, Navarro says the decision was made because in is view it’s impossible to achieve the security Dominican consular personnel needs, adding that the facilities will remain shuttered until Port-au-Prince guarantees adequate protection. Santo Domingo.Caribbean Community (Caricom) leaders expressed “serious EFE reports. The statement by Caricom is the latest salvo in a war of attrition pitting the Caribbean’s biggest economy and the regional bloc over the issue of undocumented Haitian immigrants, but which they also reject. “We’re concern with the increasing number of policies that seriously affect Dominicans of Haitian descent and Haitian immigrants in the Dominican Republic” said Caricom leaders in a statement released today. the brick-walled courtyard of Our Lady of Peace Catholic Church. The sight of an approaching employer sparked a skirmish, with the men pushing against each other, jostling for attention. “How many people you need?” several men shouted. “I need a job, what do you want me to do?” No matter what the job was, someone in the crowd yelled out, “I can do that!” immigration wave since World War II and prompting calls for lawmakers to do more to help the new arrivals. “Seeing so many seeking jobs and so much hunger for work, it creates tension,” said the Rev. Paolo Parise, a priest who directs the parish’s efforts to help Haitian migrants and other impoverished newcomers. While Haiti is picking itself up from the 7.0 earthquake that devastated its capital in 2010, progress has not been enough to keep tens of thousands of Haitians from chasing biggest economy. have become the country’s largest group of foreign laborers, outpacing Portuguese who long held the top spot. Wooldeens Turenne, 23, once earned a reliable income guiding missionary workers helping quake victims in Haiti. But such work gradually dried up and, last year, Turenne saw it Jobs can be found in construction, agriculture and factories, but the salaries barely back home. Employers know Haitians are desperate, and commonly pay them $300 to $400 a month, barely above the legal minimum. “If they know you are an immigrant, they don’t pay you the salary they are supposed to, and they will give you a lot of work to do,” Turenne said. “It’s better than Haiti, yes, but it’s not possible to make a good living.” Two out of three companies interested in hiring migrants through Parise’s church are turned away because they don’t want to comply with labor laws, or their work sites don’t meet safety standards. Migrant advocates say the Haitians also face racial discrimination, and many struggle to understand Portuguese. Trying to survive on sporadic and meager incomes, most crowd into shared rooms amid the poorest slums ringing cities such as Sao Paulo. lifted tens of millions out of poverty and because of public works projects tied to last year’s half of 2014 and barely moving as the year closed. Shot to Death in Haiti The chief of presidential security under former Haitian President Jean-Bertrand Aristide was shot to death Monday in the capital, where he had lived since returning to the country after Oriel Jean, who had received a reduced sentence because he provided substantial government, was killed in an apparent ambush in the Delmas district of Port-au-Prince, police said. National Police spokesman Gary Desrosiers said two men on a motorcycle came up struck in the neck and stomach. No suspects were in custody. body was sprawled on the street as if he had been shot just as he stepped out of the vehicle, a grey Toyota SUV with tinted windows. The street, in a busy commercial and residential district, was packed with people heading home in the late afternoon. Jean, who was about 50, had returned to Haiti after completing a sentence in the U.S. for money laundering. From 2001 to 2003, he had been the head of security for Aristide, who was forced from power in a violent rebellion in February 2004. The following month, Jean was arrested in Canada and extradited to the United States to face charges stemming from an investigation Jean had faced up to 20 years in prison but was sentenced in Miami to only three with other cases. The three-year investigation resulted in the arrests of 14 Haitians who held top government and private jobs during the Aristide administration. badge, at a cost of $40,000, which enabled him to travel freely about the country without Haitian police searching him at a time when the Caribbean country had become a transit point Aristide but said that the then-president was unaware at the time that his security chief was involved in the drug trade. was forced out by a violent rebellion in February 2004. He returned from exile in March 2011 As a potential witness in that case, Jean had been ordered not to leave the country, Desrosiers said. (variety.com) A chamber drama in which even the chamber itself is on the verge of collapse, Raoul Peck’s “Murder in Pacot” offers little scope for healing as it surveys the geographical and psychological wreckage wrought by Haiti’s catastrophic 2010 earthquake. A dramatic companion piece to “Fatal Assistance,” Peck’s 2013 doc on the same subject, this allegorical story of two couples warring across divisions of class and turf in Port-auPrince’s post-quake wasteland positively trembles with the weight of its own symbolism; nonetheless engrossing enough to entice topically-minded arthouse distributors, and should make considerable waves in Francophone territories. The regional leaders said Govt. Dominican representatives didn’t extend the deadline and unleashed a backlash across the region. were born outside the country, ended on February 1. According Caricom, the fact that 6,937 persons requested to join the Plan implies that “over100,000 people are vulnerable to expulsion.” Caricom cited the Inter-American Human Rights Court ruling handed down on October those born in that country. Haitian president Michel Martelly at a Caricom summit

PAGE 11

Page 11 PETITES ANNONCES ( PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient dite action. Admet en consequence le divorce de la dame Ruben Dcimus, ne Marie Sandra Emile d’avec son poux pour injures graves et publiques aux torts de l’poux. Prononce la Civil de la Section Sud de Port-au-Prince, de transcrire sur les registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale, sous peine de dommages intrts envers les tiers, s’il y chet; commet l’huissier Bertelson Ainsi jug et prononc par nous, Marlne Bernard DELVA Juge en audience civile, Dupiche, Substitut du Commissaire du Gouvernement, de ce ressort, avec l’assistance du sieur Il est ordonn etc. En foi de quoi etc Me. Sony LESSAINT, Avocat Me. Boileau DIEUVEUIL, Avocat PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public, etendu, maintient dite action; Admet en consequence le divorce du sieur Ernst LOUIS d’avec son pouse ne Marie Marianne MASEY pour injures graves et publiques aux torts de l’pouse. Prononce la Civil de la Section Sud de Port-au-Prince de transcrire sur les registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet, commet l’huissier Yvon Zetrenne AINSI JUGE ET PRONONCE PAR NOUS, Me. Jacques Hermon CONSTANT, Juge de Me. Sheila Monsanto BAZILE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec l’assistance du sieur Raymond HOMERE. IL EST ORDONNE tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lgalemnt requis. AINSI SIGNE: Jacques Hermon CONSTANT et Raymond HOMERE. POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNEE: PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs en avoir dlibr au voeu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille l’action de la demanderesse, la dame ne Sherlyne ADONIS, en la forme; Maintient le dfaut faute de comparaitre octroy l’audience divorce de ladite dame ne Sherlyne ADONIS d’avec son poux Kenby SAURAY pour injures graves et publiques; faits prvus l’article 217 du code civil Haitien; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux, aux torts exclusifs de l’poux; ordonne registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers; compense du present jugement. RENDU DE NOUS, Gerty Lon ALEXIS, Juge du Tribunal de Premire Instance du ressort de Port-au-Prince, en audience civile, publique et ordinaire du vendredi Vingt-quatre Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution; Ainsi signe: Gerty Lon ALEXIS et Jean Serge DUVERT. Pour expdition conforme collationne: Me. Patrick LOLO, Av. Le Tribunal de Premire Instance de la Croix-des-Bouquets comptemment runi au Palais de Justice de cette ville, a rendu en audience publique et en ses attribution civiles le jugement suivant: Entre: Morel Berthold propritaire demeurant et domicili aux Etat-Unis d’Amrique Esprance NELSON, Patrick LOLO et Wilfranc DORCHELAN respectivement du Barreau de respectivement aux Nos: 003-572496-8, 4267257, 4267256; 0010089-3-4-4, 4039908 et 4039904 et 001-513-406-8, 12892880, 12892883, avec election de domicile sis au Cabinet desdits avocats sis au No: 149 de la Rue St-Thomas D’Aquin, Croix-des-Bouquets demandeur d’une part; Et : les sieurs et dames Kenol Millien, Mariana Tillus, Anthonia Tillus, Guirlande Tillus, Elisabeth Tillus demeurant et domicili Lilavois 53. De plus Me. Leny Thelusma Commissaire du Gouvernement de la juridiction pour la dfense de la masse paysanne mis en cause dfenderesse d’autre part. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille l’action en dguerpissement contre les assigns dames Kenol Millien, Halante Millien, Mariana Tillus, Anthonia Tillus, Guirlande Tillus, Elisabeth Tillus, Adeline Millien pour tre juste et fonde, Maintient le dfaut requis et octroy l’audience; Dit que le requrant, le sieur Morel Berthol est le propritaire de la dite proprit; Ordonne en consequence aux assigns de parfaire leur dite vente conformment aux articles 1367 et 1368 du code civil en l’tude du Notaire Me. Jean Garry Georges, dans le cas contraire, le Tribunal ordonnera en consquence au dit notaire de dresser, l’acte translatif de proprit y relatif et cela en faveur du requrant conformment la loi, vu que promesse de vente vaut vente, le TRIBUNAL ordonne en consequence le dguerpissement de tous les assigns gnralement quelconque susmentionns, et tous les ventuels occupants se trouvant sur la proprit dont les tenant et aboutissants sont insr dans le procs verbal d’arpentage dress par l’arpenteur Jean Claude Tevenin. Accorde l’excution proviso ire sans caution sur le chef de dguerpissement de la prsente dcision nonobstant, appel ou recours en cassation vu qu’l y a titre authentique. Condamne les assigns solidairement CINQUANTE MILLE GOURDES (50,000.00) titre de Ainsi jug et prononc par nous, Me. Bruno Leriche, juge au Tribunal de Premire Instance de la Croi-des-Bouquets, ce jeudi dix neuf Juin (9) Il est ordonn En foi de quoi Me. Patrick LOLO, Av. PAR CES MOTIFS, sur les conclusions conformment du Ministre Public, le Tribunal maintien le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse, admettre le divorce des poux SONY BADIO d’avec la dame SONY BADIO, femme ne Kalerne Bellot, prononcer en consquence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et de l’Etat Civil de la Croix-des-Bouquets de transcrire dans les registres destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ordonner aussi la dame ne Ainsi jug et prononc par nous, SULLY L. Gesma, Juge en audience civile, ordinaire CILIUS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec l’assistance de Guillaume Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution; lgalement requis. Me. ELISMA FRANCKLYN, Av. PAR CES MOTIFS, sur les conclusions conformment du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse admettre le divorce prononcer en consequence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et publiques aux torts de l’poux aux termes des articles 217 du code civil, ordonne le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ordonner aussi la AINSI JUGE ET PRONONCE PAR NOUS, SULLY L. Gesma, Juge en audience de Me. NELSON CILIUS, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution; seront lgalement requis. Me. ELISMA FRANCKLY, AV. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs avoir dlibr au voeu de la loi et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille l’action du demandeur, le sieur Jean Roberto JEAN-PIERRE, pour tre rgulire en la forme, maintient le dfaut faute de comparaitre ARISTIDE admet le divorce des poux Jean Roberto JEAN-PIERRE la femme ne Flne ARISTIDE pour injures graves et publiques, faits l’article 217 du Code Civill Haitien. PRONONCE la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux , aux torts exclusifs destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers; Compense les dpens du prsent jugement. Ainsi jug et prononc par nous, Gerty Lon ALEXIS, Juge au Tribunal de Premire Instance du ressort de Port-au-Prince, en audience civile publique et ordinaire du Vendredi Sept Pour ordre de Publication: PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient d’avec son poux pour injures graves et publiques aux torts de l’poux. Prononce la dissolution Delmas de transcrire sur les registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; Commet l’huissier Canal GABRIEL de ce sige pour la Ainsi jug et prononc par nous, Marleine Bernard DELVA, Juge en audience civile, Mirlande DUPICHE PREVOST, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort et Pour ordre de Publication: PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille l’action du requrant pour tre juste et fonde; Maintient le dfaut fonde ladite action; Admet en consquence le divorce du sieur Carl Edwige G. TELFORT d’avec son pouse ne Vronique PHILOGENE pour injures graves et publiques aux torts de l’pouse; prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux; registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ce jugement; Compense les dpens. RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec la participation du sieur Homre Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le present jugement execution; seront lgalement requis. Pour le Cabinet: Jol Louis Jacques, Av. Jean Baptiste Sony Landre, Av.

PAGE 12

Page 12 ARTS & LETTRES ( devenir prsident de la Rpublique ) joue un rle primordial. Analysant la fonction de la mgalomanie hatienne, faon pour survivre . Une forme espoir en nous arrogance du pauvre , les Hatiens ne pouvant se permettre le luxe d’tre modestes, comme peut l’tre un Occidental par exemple, qui n’a rien se prouver. Abondant dans son sens tout en compltant son propos, l’crivain Cyril Hadji-Thomas, estime que la mgalomanie est au cur mme de la capacit crer tout en tant aussi volont de changer le monde . Ce n’est pas par hasard, il y a des institutions assez solides pour soutenir sa mgalomanie . En Hati ce n’est pas si vident. Un livre peut-il changer le monde, lance la modratrice. cette question, Dany Laferrire devient plus rserv, circonspect, n’ayant jamais t celui qui se sent investi d’une mission promthenne. Le changement, c’est quelque chose qui prend du temps pour arriver, pense-t-il. Pour Cyril Thomas, ce qui fait changer le monde, ce n’est pas le livre mais le regard qu’on a sur la vie . C’est une modestie – une pudeur distant par rapport aux grands vnements . la gourmandise des gens . Dany Laferrire vient d’en faire L’Art presque perdu de ne rien faire (2014). Malgr ce titre un peu provocateur, le livre propose une balade libre travers des sujets trs varis. Mais privs dans un Occident en mouvement rapide et permanent. Je suis devenu en Belgique le gourou du ralentissement en Belgique . En effet, les lecteurs belges se jettent avidement UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti MINUSTAH NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati REQUEST FOR EXPRESSION OF INTEREST (EOI) Provision for Fire Extinguishers / Market Survey . The United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) is seeking Expressions of Interest (EOI) from qualified companies wishing to be considered for inclusion in tenders for Provision of Fire Extinguishers . Companies interested in participating in the planne d solicitation process should forward their written Expression of Interest (EOI) to MINUSTAH by closing date set forth in this EOI, specifying the commodit y of interest. The Expression of interest may be submitted by Email , courier or facsimile clearly marked with the inscription “Expression Of Interest” (EOI) – to MINUSTAH in Haiti to be received not later than 19 March 2015 at 4 :00 PM , Haiti : The Chief Procurement Officer Procurement Section United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) Logistic Base at Port au Prince Airport Boulevard Toussaint Louverture Clercine (A ct de la Direction Dpartementale de l’Ouest (DDO et Guy Malary) Portau Prince, Hait i E mail: minustahprocurement@un.org and cc: laforestm@un.org The EOI must include the following information: Name of the Company Postal and physical address Phone number Fax number E mail a ddress Name and Title of the contact person Brief explanation on the background and experience of the company including clients’ references. A formal bidding process will follow this request for expression of interest . Please note that this notice does not constitute a solicitation. It should also be noted that MINUSTAH reserves the right to change or cancel this EOI. Thank you. J’ai beau dire que j’ai trait d’autres thmes, rien n’y fait . Il se demande dj, avec une ironie dpite dans la voix, s’il qui nous dira quoi faire quand nous aurons ralenti vraiment . Si la sieste concerne le repos du corps, son oppos le mouvement fait aussi partie intgrante de la cration. C’est ainsi que Dany tablit un rapport entre les deux : le mouvement Le corps a une importance capitale dans la cration. Ce n’est pas seulement l’esprit qui y participe . Mais crire, c’est aussi une C’est pour cela qu’avant d’crire, malgr mes distances avec l’glise, je fais une petite prire au petit Jsus . Il sait, ajoute-t-il, qu’il n’y a pas de petit Jsus qui va lui faire crire mais il retrouve ces croyances naves en raison du mystre qui entoure l’acte de cration mme. Il croit dur fait crer ses personnages, a quelque chose de profondment mystrieux, de surnaturel et d’anormal. 2010, Dany ne rate pas une occasion pour l’voquer. Le Tout bouge autour de moi en est sorti, livre qu’il a crit d’une traite, sur les lieux de la catastrophe. Le contexte bourgeois o il tait hberg – terrain de tennis, fte luxueuse avec des petits fours situation de destruction engendre par le tremblement de terre. D’o le doute qu’il a ressenti quant la rception de ce livre qui n’a pas vers dans l’auto-piti et qui a mis le doigt plus sur la capacit de rsistance de ses compatriotes que sur la seule compassion. Il avoue qu’il a t tonn de l’enthousiasme des J’ai pass l’occasion de boire une gorge d’eau. Les gens se sont reconnus dans cette ambiance . Pour lui c’est parce que l’motion qui vraie et les Les gens sont prts savoir la vrit . La vrit, Dany y croit. tant Je note ce que je vois, ce que je sens . Lecteur invtr, amoureux des livres, l’Immortel ne comprend pas qu’on puisse lire sur des tablettes lectroniques alors que le livre, en plus de pouvoir le manipuler et de sentir son poids Je ne comprends pas ce progrs-l , s’exclame-t-il avant de clturer cette dernire rencontre bruxelloise par la lecture d’un succulent et L’Art d’aimer tir de son dernier livre. Il s’agit d’une histoire amoureuse entre deux personnes seul. Une histoire romantique la Dany, originale, atypique, dcapante mais qui n’exclue pas la dignit. Huguette Hrard N.D.L.R. : parti de l’homme 2) L’Art presque perdu de ne rien faire (2014). L’art d’aimer, page 81. de notre vie commune. Notre amour ne concernait que moi de prendre la dcision de rompre avec vous sans, au moins, vous mettre au courant. il me faut aussi admettre que cette histoire a illumin puis brl ma vie. Tout a commenc, il y a plus de dix ans, trs tard avec une amie qui semblait dj ivre. Et tout s’est termin, je vous pargne les dtails, hier soir en me laissant l’impression que cette folle passion n’a dur qu’une longue nuit. Sans vous quitter des yeux un seul instant durant toutes ces annes, je n’ai jamais de ne pas vous dranger dans cette fte que semble tre la vie pour vous. ( exceptionnelle que constituaient les fonds Petrocaribe, cela pour mieux s’assurer de rester au pouvoir bien entendu, petits copains petits coquins) mais ‘c’est bien compter mal calculer’, nos gloutons ont plong le pays dans l’une de ses pires crises conomiques de ces dernires dcennies. Oui le pays est en chantier, oui des projets sortent partout de terre, mais aucun n’est achev et il ne reste pas un sou pour les achever. Donc un pays qui parat plus en lambeaux qu’en chantier. Mais si ce n’tait que a, car ni la diminution du personnel administratif ni la fermeture ou la mise en veilleuse le budget, mais c’est aussi mais c’est d’abord la population qui doit tre mise contribution et c’est pour elle que la mdecine sera la plus svre. Car, comme en Hati il n’existe pas de justice au niveau de la distribution des richesses nationales, comme nous n’avons pas en Hati de New Deal, eh bien ce sont dj les moins fortuns, et davantage encore les plus infortuns, qui paieront le prix le plus fort. Les grandes chancelleries et les institutions internationales charges de remettre de l’ordre dans le dsordre provoqu par nos dirigeants ne font pas dans la dentelle, autrement dit pour elles tout Hatien est un Hatien, tant pis pour nous ! On n’a qu’ remercier nos dirigeants. Sauf que en renvoyer. Remis ses parents ! Par la voie dmocratique, bien sr. Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Hati ruine par ses dirigeants avec Ruth Occan

PAGE 13

Page 13 HAITI QUEL DEVELOPPEMENT ? La semaine dernire, je racontais comment ce projet de construction de barrages sur l’Artibonite, que nous avions d’une manire qui ne ma disait rien qui vaille. Je veux parler de cette affaire de relocaliser la population qui allait tre dplace. L’INARA s’est trouv engag dans une affaire de ce genre avec les personnes qui avaient t dplaces lors de la histoire sur laquelle je ne vais pas m’tendre aujourd’hui, mais tions, l’INARA a t charg de trouver un site pour reloger ces personnes. Nous avons trouv le site, nous avons labor un plan d’occupation du sol, et notre rapport a t achemin au bur eau du Premier Ministre d’alors, Madame Michle Duvivier Pierre-Louis. A ma connaissance, ces personnes dplaces n’ont toujours pas reu leur terre. Cette exprience, ainsi que d’autres cas dont j’ai eu prendre connaissance, a fait de moi un adversaire de tous ces projets impliquant des dplacements de population, et, l’occasion d’un cours professionnel sur la rinstallation involontaire organis par la BID en juin 2014, j’ai fait une prsentation qui n’a pas t trs bien reue. Mais ceci est aussi une autre histoire. Pour revenir notre projet de barrage, la premire chose que j’ai faite a t de me rendre sur le terrain. Accom pagn de trois collgues de l’INARA, l’agronome Ronel Th lusmond, l’ingnieur Daniel Deshommes et l’animateur Josu Domond, nous avons parcouru, munis d’un GPS de poche, la rive gauche de l’Artibonite hauteur du site du barrage prvu. et est exploite. Mes compagnons ont t particulirement o ils ont voulu tre immortaliss. Cette visite a convaincu mes collgues de m’appuyer dans ma tentative de sauver ce potentiel agricole. Mais il ne en termes de production d’nergie. Je me suis alors souvenu d’un des arguments avancs lors de notre campagne contre le premier projet, savoir qu’on peut trs bien produire de l’nergie hydraulique sans construire un barrage, mais en La marine n’tant pas mon mtier, j’ai fait appel un spcialiste, un ingnieur qui a une grande connaissance de ce genre de projet. Il m’a fait un cours d’au moins deux heures, dont je ne vais pas tenter de transmettre le contenu, mais il m’a convaincu que techniquement un tel projet tait tout fait faisable. Il s’agirait de construire de petits ouvrages le long En termes d’investissement, cela reviendrait plus cher que le barrage prvu, si on voulait produire la mme quantit d’nergie. Par contre, on n’est pas oblig de tout construire d’un seul coup, on peut faire autant de ces petites centrales que l’on veut, et, surtout, on ne perd pas de terre agricole et on n’a pas besoin de dplacer les populations. Par ailleurs, dans ce cas particulier, on n’a pas besoin de construire un ouvrage rgulateur, le barrage de Pligre est dj la. Devant cela, je n’avais plus qu’une raction : il faut aller voir le Prsident et lui exposer le dossier, sur quoi mon Hlas ! j’en ai parl Ren (il y a un lien de parent avec la premire Madame Prval), il ne veut rien entendre . Et c’est l que le dossier sort du domaine de la technique, de l’conomique et du social pour entre dans le domaine du politique et mme du diplomatique. Personnellement, je ne sais pas pourquoi Prval tenait tellement son barrage, mais il n’y avait pas que Prval, il y avait aussi Lula. Car entre temps, le projet avait chang de parrain ; d’aprs ce que j’ai entendu, c’est un cadeau que Luis Ignacio da Silva voulait faire son ami Ren Prval. Et l encore, je ne sais pas pourquoi les Brsiliens tenaient ce barrage, surtout quand on sait qu’ils one des problmes avec des populations indignes qui s’opposent des projets de barrage sur leur territoire. En effet, les effets nfastes de ce genre de projet, non seulement au point de vue social, mais aussi au point de vue (2) environnemental, font qu’ils provoquent de plus en plus de rsistance, et ce, travers le monde. Pour prendre un exemple UNITED NATIONS United Nations Stabilization Mission In Haiti MINUSTAH NATIONS UNIES Mission des Nations Unies Pour la Stabilisation en Hati REQUEST FOR EXPRESSION OF INTEREST (EOI) For the Provision of Personal Protection Equipment . The Unite d Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) is seeking Expressions of Interest (EOI) from qualified companies wishing to be considered for inclusion in tenders for Provision of Personal Protection Equipment. Companies interested in participating in the planned solicitation process should forward their written Expression of Interest (EOI) to MINUSTAH by closing date set forth in this EOI, specifying the commodit y of interest. The Expression of interest may be submitted by Email, courier or facsimi le clearly marked with the inscription “Expression Of Interest” (EOI) –to MINUSTAH in Haiti to be received not later than 13 March 2015 at 4:00 PM, Haiti: The Chief Procurement Officer Procurement Section United Nations Stabilization Mission in Haiti (MIN USTAH) Logistic Base at Port -au-Prince Airport Boulevard Toussaint Louverture Clercine (A ct de la Direction Dpartementale de l’Ouest (DDO et Guy Malary) Port -au-Prince, Haiti E-mail: minustah-procurement@un.org and cc: laforestm@un.org The EOI must include the following information: Name of the Company Postal and physical address Phone number Fax number E-mail address Name and Title of the contact person Brief explanation on the background and experience of the company including clients’ references. A formal bidding process will follow this request for expression of interest. Please note that this notice does not constitute a solicitation. It should also be noted that MINUSTAH reserves the right to change or cancel this EOI. Thank you. ( RD Hati toujours rappel la contribution, mme au pril de leur vie, de diffrents groupes de Dominicains-nes, qui se faisaient appels Et aujourd’hui encore plusieurs autres courageux-ses et fervents-es militants-es de la recherche de la paix continuent de le faire. En mmoire de l’ambassadeur Alexandre qui a ddi sa vie promouvoir la solidarit et la paix entre Hati et la Rpublique Dominicaine, le GARR invite tous ceux et celles concerns-es par cette mme qute, continuer cette lutte. Sous les manguiers : de gauche droite Thlusmond, Deshommes et Domond rcent, dont on parle beaucoup dans la presse franaise, le gouvernement de Manuel Vals doit grer la contestation contre un certain barrage de Sivens. Mais voil que le projet a un nouveau parrain. On ne parle plus de Brsiliens, ce sont des Chinois qui ont repris l’affaire. Et cela risque de changer la donne. En effet, les Chinois, qui sont l’re du capitalisme sauvage, n’ont pas d’tats d’me, pour reprendre une formule la mode. S’ils estiment qu’un barrage doit tre construit en tel endroit, ils le construisent et les populations n’ont qu’ bien se tenir, ou du moins, qu’ se tirer. Bernard Ethart Lundi 9 mars 2015 PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions du Ministre Public, entendu maintient le dfaut octroy contre le dfenseur l’audience prcite, pour tre juste et fonde, admet en consquence en divorce du sieur Riccard Auguste d’avec son pouse Marlyne Milfort pour injures graves et publiques, prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre les dits poux, ordonne sur les registres ce destins le dispositif du prsent jugement rendu par le Tribunal dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet. Commet l’huissier ce jugement, compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, JACQUES HERMON CONSTANT, Juge en audience civile et presence de Ronald Pierre, Substitut du Commissaire du JOSEPH PIERRE LOUIS. IL est ordonn tous huissiers sur ce requis de Ministre Public prs les Tribunaux Civils d’y tenir la main; d’y prter la main forte lorsqu’ils en seront lgalement requis. En foi de quoi, la minute du present jugement est Ainsi sign: JACQUES HERMON CONSTANT et JOSEPH PIERRE LOUIS. POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNEE: ( / p. 14)

PAGE 14

Page 14 LES JEUX DE BERNARD HORIZONTAL VERTICAL KHARTOUM EOLIENNE RU#N##IN OLIGISTE SI#A#U#U EGORGEES NA#D#NUE ENTENTES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLE ranais eADJUVAT A I O G N B E LES JEUX DE BER NARD TAISES BORNEE, en utilis Mots Crois s LIGUES LIGUEE LIGULE LIMULE SIMULE SIMPLE SEMPLETAISES BORNEE PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, le Ministre Public entendu, maintient dite action. Admet en consquence le divorce du sieur GILNER ZEPHIYR, d’avec son pouse ne MARIE BETHIE MEDE pour injures graves et publiques aux torts de l’pouse. Prononce Civil de la section Sud, Port-au-Prince, de transcrire dans les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet, commet l’huissier Vilneret GABRIEL AINSI JUGE ET PRONONCE PAR NOUS, MARLEINE BERNARD DELVA, Juge Me. RONALD PIERRE, Substitut Commissaire de ce ressort, avec l’assistance du sieur Joseph Il EST ORDONNE tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement lgalement requis. En foi de quoi etc.. Ainsi sign etc Pour expdition conforme collationne: Me. Esnel MAUROSE, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen sur les conclusions du Ministre Public, ladite action. Admet en consquence le divorce du sieur JEAN PHILIPPE SALOMON d’avec son pouse ne MYRIAM MAURICE pour injures graves et publiques aux torts de l’Epouse. l’Etat Civil de Pointe--Raquettes de transcrire sur les registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet. Commet l’huissier CLERBRUN FAURE de ce AINSI JUGE ET PRONONCE PAR NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en Me. RONALD PIERRE, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec l’assistance IL EST ORDONNE ETC EN FOI DE QUOI ETC.. Lormeau MAXAU OFFICIER D’ETAT CIVIL. Le Tribunal de Premire Instance de la Croix-des-Bouquets comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu en audience ordinaire et publique et en ses attributions civiles de divorce le jugement suivant: PAR CES MOTIFS, sur les conclusions conformes du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse, admet le divorce des poux Jonhas Villa SAINTELUS d’avec la dame ne Pierreline PIERRE, prononce en consquence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et publiques aux torts Croix-des-Bouquets de transcrire dans les registres ce destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ordonne aussi la dame Jonhas Villa SAINTELUS, femme ne Ainsi jug et prononc par nous, SULLY L. Gesma, Juge en audience civile ordinaire Me. Nelson CILIUS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec l’assistance de Il est ordonn etc En foi de quoi etc.. Me. Jean Claude EDOUARD, Av. Le Tribunal de Premire Instance de la Croix-des-Bouquets comptemment runi au Palais de Justice de cette ville a rendu en audience ordinaire et publique et en ses attributions civiles de divorce le jugement suivant: PAR CES MOTIFS, sur les conclusions conformes du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse , admet le divorce des poux Grard BRUTUS d’avec la dame ne Eliana LOUISMA, prononce en consequence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et publiques aux torts de des-Bouquets de transcrire dans les registres ce destines le dispositif du dit jugement dont un extrait sera publi dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ordonne la dame Grard BRUTUS, femme ne Eliana LOUISMA Ainsi jug et prononc par nous, SULLY L. Gesma, Juge en audience civile ordinaire Me. Nelson CILIUS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec l’assistance de Il est ordonn etc . En foi de quoi etc . Me. Jean Claude EDOUARD, Av. PAR CES MOTIFS, sur les conclusions conformment du Ministre public, le Tribunal maintien le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse, admettre le divorce des poux le sieur Lisma Andr d’avec la dame Lisma Andr, femme ne Marie Kerline Juillet, prononcer en consquence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et publiques aux torts de l’poux aux termes des articles 217 du code civil, ordonne dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ordonner aussi la dame Ainsi jug et prononc par nous, SULLY L. Gesma, juge en audience civile, ordinaire et Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort et avec l’assistance de Guillaume Louis Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le present jugement excution; lgalement requis. Me. ELISMA FRANCKLYN, AVOCAT. PAR CES MOTIFS, sur les conclusions conformment du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse, Admettre le divorce des poux Gary Ulysse, femme ne Elyse Louise Donne, prononcer en consquence la dissolution des liens matrimoniaux existant entre eux pour injures graves et publiques aux torts de l’poux aux de transcrire dans les registres destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; ordonner aussi la dame ne ELYSEE Louise Donne de reprendre le nom compenser les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Sully L. Gesma, Juge en audience civile, ordinaire CIILIUS, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort avec l’assistance de Guillaume Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement execution; lgalement requis. Me. ELISMA FRANCKLY, AVOCAT. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen sur les conclusions du Ministre Public; la dite action; Admet en consquence le divorce de la dame ne Roselaine Toudreau d’avec son poux le sieur Joseph Guy Louis pour incompatibilit de caractres. Prononce la dissolution de liens section Sud de transcrire sur les registres ce destines le dispositif du dit jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers Compense les dpens. Ainsi jug et prononc par nous, Me. Jacques Hermon CONSTANT, Doyen en audience civile Il est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le prsent jugement excution; tous

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou (Kaptenn Koukourouj) 2m pati W premye pati-a nan Haiti en marche senmenn pase-a paske nan sosyete ayisyen an, souvan, se nan griyen dan, nan f nan sikonstans jwt ak griyen dan sa a li te ye). Konsa, se pa jwt pou dan ri, l Mapou ekri yon sekans tankou: Sou wout lasalin Ap f dodin Sou sak farin youn machin ritmik ki ft apati chante jwt timon. Chante nan jwt la pati kon sa : ki f sa, se Jako, sa Jako manje, patat si, nan barik kochon . Ann li Kiki. Wonn 2 Pye poudre Chache lavi Kote li Pa jwenn lavi Woy! Mouche grandon Je chch Boure lajan Mare sosis Fin rich Woy! mon nan tenten, oubyen pou pase rgleman liter yo ak rg nan tenten. Mancht koulin ekri Mannigans, pou li pase ansyen Maniga Gaga Koutba Koudeta Chaloska Mannigt Bast Koubt Besett Malonnt Dtsoudt Kabwtsantt Babouktnanbk Manniga Mannigt Mannitafya Mannigala Tout sa se mannigans Dnye kout kat la Sote ponpe ranse Se pp la ki pou f l’. (Mannigans, Mancht koulin nan Hati Progrs, 4-10 janvye 1989, p. 24) pa jwenn teknik estilistik tankou laisse, piphore, tautogramme ak homotleute nou te di anwo a, men sou plan tematik, sanba Plase Se yon vb ki pa konjige Menm jan ak vb marye Nan plase, pa gen kontra Ni papye k’ siyen devan leta Nan ti sosyete Yo di w’ mon yo plase Nan hot sosyete, yo pale w’ de maryay Menmsi yo kontinye ap viv nan plasay Kk ladan yo konn marye Yo pa f diskriminasyon Mon hot sosyete Toujou ap viv nan blofe Kk ladan yo nan ti plasay Men yo toujou ap pale w’ de maryay (Emmanuel Vedrine, Koze lanmou, 1995) apati kalite sij ki nan powm lan. Nou gen Castera, ak Bow! (2007, p. 11), ki ban nou leson gram. Sanba a f yon ti jwt semantik ak de vb : koupe, kanpe. L nou pa jwenn mo, Nou tete lang. Tout vb pa koupe, Men koupe Ki pi dous. Lalin f chive m’ pouse, Lapli mete m’ sou sa. Lakay mwen, Vb kanpe (G. Castera, Bow ! 2007, p. 11 ) Epi, nou jwenn Floren’s Mucci, ki ban nou Madan Alsiyis, ki part nan Lavi lakay (1985). Madan Alsiyis se yon sij lej avk jwt estetik. Madan alsiyis Madan Alsiyis Pinga ou f alsiyis Si ou te pran dola an silans Ou mt ban m’ dada an silans Madan alsiyi Sispann f alsiyis Si Alsiyi ta va rive Ki jan m’a f pou mwen sove Kite mwen manje an silans (Yon estr nan tks la ki part nan antoloji Christophe P. Charles la : 135 potes croles d’Hati de 1750 2011, di tions choucoune 2011) taino) ki melanje tou 2 asp yo : trtman ideyolojik plis menm Bonjan van, yon tks ki part nan HEM, 17 – 24 avril 1991, Vol. v, no 9, p. 19 Bonjan van Tout tan Gen tan Pou mechan Bay ochan Pran ochan Lan men mechan P’ ap gen chanjman Lakontantman Ak bon gouvnman. Pouse bl son Se f youn fason Se pou n’ gason Gason kanson Ki f sman Nou vle chanjman Pa pou bout tan Men pou tout tan Pou vye manman Pran ochan Lan chan Gwo van Chanjman K’ ap pouse devan Youn tan Ki pa kou lontan. (Tiwawa Goulo, 1991) paske nan sosyete ayisyen an, souvan, se nan griyen dan, nan f nan sikonstans jwt ak griyen dan sa a li te ye). son yo... ak yon gangans folklorik, pou li pase mesaj ki kapab jwt timon! Menm si nan literati a. , Henri-Robert Durandisse, f menm esperyans lan nan tks li a Amour je te tutoie . Esperyans esperyans Henri R. Durandisse la bay lekti v yo lanv-landwat a san limit. N’ap fmen ak 2 tks sa yo pou nou di : wi, lavni Nan P P Pale Delivrans Malere Kondane pou peri Pou peri . (Frantz Kiki Wainwright, nan Tan malouk, 2003, p. 98.) L’tre trouve son fondement Fondt nou (1) Au cur du fond Jouk nan fen fon (2) Sans fond San fon (3) Au fond Byen fon (5) Le fond n’existe pas Nan fondas (6) Au fond des fonds Tou won san fon (7) Au fond des fonds Tou won san fon (7) Le fond n’existe pas Nan fondas (6) Au fond byen fon (5) Sans fond San fon (3) Au cur du fond Jouk nan fen fon (2) L’tre trouve son fondement Fondt nou (1) Henri-Robert Durandisse, Amour je te tutoie, ditions socit paroles, 2004, (C.D.) Ainsi sign: Jacques Hermon CONSTANT Juge et Me. Jean Pierre J. DESIR, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen, sur les conclusions du Ministre Public, maintient le dfaut octroy fonde la dite action; Admet en consequence le divorce de la dame ne Magdala Pierre d’avec son poux Adin Salomon, pour incompatibilit de caractre aux torts de l’poux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre les dits de transcrire sur les registres a ce, destins le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y chet; commet l’huissier Clerbrun FAURE de ce Ainsi jug et prononc par nous, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile et publique en date du Ronald PIERRE, Substitut Commissaire du Gouvernement de ce Il est ordonn . Etc En foi de quoi etc.

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE radiophonique qui perd en Bob Lemoine l’un de ses plus dignes reprsentants. [RK] au commissariat Cependant les dtenus ont t rattraps avant d’avoir disparu dans la nature. journes de grve Les grves vont avoir de fortes consquences sur l’conomie du pays et sur les rentres Wilson Laleau explique que les entreprises qui travaillent avec la douane ou les employs pays la journe, vont perdre de l’argent. Par ailleurs, le ministre Laleau dplore galement le fait que durant les journes de grves ces administrations comme la DGI ne pourront collecter de taxes, ce qui risque de creuser Rappelons que les activits conomiques ont t quasiment paralyses pendant deux jours de grve des transports dans la rgion mtropolitaine de Port-au-Prince, les 9 et 10 fvrier derniers, l’actif d’une association de syndicats de transports et d’organisations politiques de l’opposition dite radicale. Le Bureau rgional du ministre de l’Economie et des Finances dans le dpartement du sud a t cambriol par des individus arms dans la nuit du 3 au 4 mars. Les malfrats ont emport de l’argent, des chques ainsi que des matriels appartenant l’institution. Selon d’individus ont t arrts dans cette affaire. nards Profondment alarm par l’augmentation de la violence au sein de la jeunesse scolaire notamment dans les lyces, le Ministre de l’ducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) interpelle tous les acteurs, en particulier les parents, sur la Ministre est particulirement constern par les actes d’agression perptrs mardi 3 et jeudi d’autres jeunes. Heureusement, la vie de ces lves n’est pas en danger, selon les autorits mdicales. Par ailleurs, le Ministre se rjouit en ce sens, du partenariat engag avec le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique pour des actions communes visant un meilleur encadrement des jeunes, en organisant notamment des activits qui peuvent dvelopper des Le Ministre Casimir accompagn du secrtaire d’Etat la Justice, Me. JacquenetOxilus, du DG du MJSP, Me. Jean Roudy Aly et du Directeur du cabinet, Dr. Jean Claudy Pierre a rencontr, ce jeudi 5 mars 2015, des acteurs cls du secteur de la justice. A cette runion tenue la salle de confrence du Ministre, le RNDDH tait reprsent par Marie Yolne Gilles, la POHDH par AntonalMortim, la Fdration des Barreaux d’Hati, par Me. Carlos Hercule, le parquet de Port-au-Prince par le commissaire Kherson Darius vise apporter une rponse urgente et structure au phnomne de la dtention prventive prolonge. Elle vise dsengorger les prisons du pays, en acclrant les suivis judiciaires des dossiers des dtenus ayant dj purg leurs peines ou qui n’ont pas encore comparu devant leur juge naturel. audiences correctionnelles et travaillent aussi le soir et en weekend, en vue de rduire le nombre de dossiers en attente dans les tribunaux. Le Ministre du Tourisme et des Industries Cratives (MTIC) dplore l’incident ayant conduit l’incendie d’un autobus de la compagnie Capital Coach Line assurant le trajet Port-au-Prince/Cayes, le 2 mars 2015, sur la route nationale 2, hauteur de la ville de PetitGove. emplois et contribuent salir l’image d’Hati , rappelle le MTIC. L’autobus avait son bord 4 passagers, un chauffeur de nationalit dominicaine et un agent de scurit. Les assaillants ont emport les bagages des passagers avant de mettre le feu au *Lieu privilgi des forbans pour cacher leur butin, le lgendaire village de Pont Foban est l’objet de toutes les convoitises. Minerais des Tanos, fortunes caches des riches propritaires, fruit magique des alchimistes... les raisons de manquent pas pour captiver les pilleurs d’ocans, les contrebandiers des ctes, les chercheurs et autres rudits. Les rumeurs les plus controverses circulent et les habitants s’accommodent des lgendes de forces invisibles qui cherchent s’accaparer ou protger tous ces trsors. Dj tourment par la confrontation entre sorciers occidentaux et vaudou pur et dur, voil bientt le village traumatis par l’apparition d’un golem. Il ne pourra retrouver son calme qu’en l’liminant Alliant fantasmes et lgendes, sectes rouges et chasseurs de trsors, Roger Geaniton poursuit son exploration de l’me hatienne en livrant la chronique envotante d’un village postcolonial enfermant les rumeurs les plus folles. Un rcit fascinant qui mlent les mythes, le surnaturel, les croyances dans un enchevtrement de faits inimaginables, donnant vie un roman d’aventures hors normes.* PONT FOBAN Le dernier n de Roger Geaniton est en vente au prix de lancement de 20 $ Gamma Press International 109 Ambersweet Way, suite150 Davenport, FL 33897