Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Les manifestations ont repris demandant le dpart de Michel Martelly du pouvoir (photo J.J. Augustin) PORT-AU-PRINCE, 6 Fvrier – Hati n’tait pas toujours ce qu’elle est aujourd’hui. C’tait un pays plus conservateur. Avec au pouvoir une lite. Bourgeoisie claire, bourgeoisie noire. Pas toujours en harmonie. Et des trangers n’ayant pas de participation directe par leur statut de reprsentant d’une grande puissance. Et une arme laisse par l’occupant amricain de ( ( ( ( ( PORT-AU-PRINCE, 2 Fvrier – Le succs de la grve du lundi 2 fvrier a de quoi surprendre tout le monde, commencer par ceux qui l’avaient lance : une association de chauffeurs de transport en commun. Au point que ces derniers n’avaient en tte que PORT-AU-PRINCE, 5 Fvrier – Selon les chiffres officiels, Hati doit actuellement 1.6 milliard de dollars amricains au Venezuela. En vertu des statistiques du Bureau de Montisation, organisme gouvernemental qui joue le rle d’intermdiaire ( MEYER, 7 Fvrier – On ne peut administrer les biens de l’Etat comme son patrimoine personnel. C’est la tendance chez un pouvoir presque tomb du ciel, n’ayant eu aucune attache avec l’administration publique. Le carnaval de Jacmel a attir des dizaines de milliers dans cette ville le dimanche 8 fvrier (photo J.J. Augustin) JACMEL, 7 Fvrier – Jacmel est en fte. Tout Portau-Prince se dverse sur la mtropole du Sud-est. Comme des lucioles dans la nuit, vendredi soir la caravane suit Port-au-Prince, le 6 Fvrier 2015 Concitoyens, Concitoyennes, Le Mouvement Patriotique de l’Opposition Dmocratique (MOPOD) qui regroupe une dizaine de partis et regroupements politiques, une cinquantaine d’organisations sociopolitiques et des personnalits politiques de la socit civile a l’honneur de s’adresser, aujourd’hui, aux gnrations prsentes pour leur dire que la nation entire devrait demander

PAGE 2

Page 2 EN BREF ... EN PLUS ... 20 personnes ont t arrtes au cours de la journe de grve des transports de ce lundi 9 fvrier 2015, dans les zones de Delmas, Croix-des-bouquets et Ption-ville, a fait savoir M. Garry Desrosiers, porte-parole de la Police nationale d’Hati (PNH). D’un autre ct, un agent 4 de la PNH a t agress coups de couteau Cit-Soleil. Plusieurs incidents ont t signals pendant cette journe de grve dans la rgion mtropolitaine de Port-au-Prince. Le centre-ville de Port-au-Prince est pollu par l’odeur du gaz lacrymogne lanc par les forces de l’ordre. D’autre part, 22 personnes ont t blesses dimanche au cours de la journe prLe ministre de la communication a prcis, vendredi, qu’aprs la rduction de 20 gourdes sur le prix de la gazoline et du diesel, et 15 gourdes sur celui du krosne, le gouvernement ne peut aller plus loin dans la rduction. Le ministre et porte-parole du ministre de l’Economie et d’autres experts sont sans appel sur la question: pas un iota de plus ne peut tre retir sur les prix du carburant la pompe’’, insiste-t-il. Et si les autorits concernes se hasardaient faire chuter le cot de l’essence de l’ordre de 100 gourdes, comme le souhaitent des tudiants, des politiques et des syndicalistes, la machine administrative ne pourrait plus fonctionner, certains projets en cours n’arriveraient pas excution. Selon le porte-parole du gouvernement, la subvention du carburant par l’Etat hatien pendant plusieurs annes reprsente aujourd’hui un vritable manque gagner. ‘’En termes de pertes pour l’conomie, cette subvention consentie s’value 19 milliards de dernier a annonc que les autorits comptent mettre sous peu des mesures drastiques en application comme : la rduction des dpenses de fonctionnement de l’Etat, l’annulation de certains voyages l’tranger ; la suppression systmatique de certains frais. ‘’Le prsident Michel Martelly et le Premier ministre Evans Paul ont pass en ce sens des instructions claires sur l’application d’une certaine politique d’austrit’’, a conclu le porte-parole du gouvernement. Santo-Domingo – (AHP)La rsidence de l’ambassadeur hatien Santo-Domingo, Fritz Cinas, a t cambriole le jeudi 5 fvrier et des objets de valeur ont t emports. Le cambriolage a t commis la mi-journe par 5 individus qui portaient l’uniforme d’une compagnie d’lectricit bien connue. Les dlinquants sont arrivs bord d’un vhicule qui portaient l’insigne de la compagnie et ont pntr au domicile du diplomate dans le secteur de Los Cacicazgos, dans le district national, a rapport le journal El Caribe. Selon la police, pour commettre leur forfait, les malfrats ont pris en otage un agent de scurit et ont baillonn une femme hatienne qui travaille chez l’ambassadeur Cinas. tudiants (AHP)Les activits sont toujours paralyses au Ministre de l’agriculture et la Facult d’agronomie Damien, depuis l’annonce de la nomination de l’ancien ministre d’Etat la rforme agraire et la relance agricole. Les tudiants mettent en doute la comptences de ces nouveaux responsables pour bien conduire la politique agricole du pays et assurent que le site de Damien restera bloqu Hati en Marche Port-au-Prince th ( ( Aux dernires nouvelles, prs de 4.000 europens se trouvent actuellement sur les fronts en Syrie. Et parmi eux, estimations de l’International Centre for the Study of Radicalisation, dont les locaux sont bass Londres. Dans une interview accorde l’hebdomadaire Der en matire d’islam, estime que c’est une nouvelle culture narcissique de la violence dveloppement de terroristes, comme ceux djihad comme tant le dernier mouvement Depuis des dcennies, l’Europe assiste, malgr elle, une phase continue de radicalisation des musulmans vivant sur son territoire, raison pour laquelle, selon Olivier Roy, la France a t, est et sera encore la cible d’agressions terroristes. De plus, cette radicalisation, va dsormais de pair avec une ambiance antismite. Mais les attaques contre les juifs ainsi que leurs tablissements avaient dj commenc dans les annes 1980, la diffrence qu’ l’poque, ce n’taient pas des islamistes qui les perscutaient, mais des nationalistes palestiniens. L’assaut perptr contre Charlie Hebdo n’a donc rien innov en termes de violence pure. En revanche, toujours selon Roy, la nouveaut rsiderait dans la forte raction de l’opinion publique face cet acte terroriste, qui a spontanment manifest beaucoup d’empathie pour les victimes, dans la mesure o cette offensive djihadiste a touch, selon eux, quelque chose de Charlie Hebdo est trs franais : rvolt, irrespectueux, antireligieux . Derrire le slogan Je suis Charlie , symbole d’unit il dnote une ide de solidarit certes mais aussi un accord tacite avec les caricatures l’origine des faits terroristes. Mais le plus important, et l’expert tient souligner, c’est que cette leve de boucliers contre ces agissements terroristes n’tait dirige ni contre les musulmans, ni contre l’islam en gnral. Il s’agit simplement d’un rejet de la barbarie . Pour le prouver, il rappelle que la plupart des procs intents contre Charlie Hebdo l’ont t par des catholiques et non pas par des musulmans. Pour des millions de croyants catholiques, Charlie Hebdo est assimil de la pornographie dans la mesure o le magazine se moque incongrument du pape. Et on ne parle pas de ces catholiques offenss, remarquet-il. On fait comme s’il ne s’agissait, en ce qui concerne Charlie , que des musulmans susceptibles et intolrants, s’insurge-t-il. On refoule, outrag, le fait que la socit franaise de souche est htrogne, dsunie . Ce refoulement, il l’explique par le fait que cette agression terroriste, la diffrence des prcdentes, a affect quelque chose au sein de la socit rclament davantage de lacit portant des traits idologiques. A titre d’exemple, il cite le Premier ministre Manuel Valls, qui souhaite que les profs enseignent dornavant une lacit morale et un catchisme laque . demand o se trouvaient les musulmans ; mais que personne n’avait pos de question au sujet des ractionnaires ultra catholiques, Paris en soutien Charlie . Pour lui, il s’agit l d’une grosse hypocrisie consistant laisser croire que nous, franais, tions runis et avions une opinion unique. En ralit, la socit franaise est tout sauf homogne et ne l’a jamais t . traduit, selon Roy, une peur profonde . Dans ce cas, il ne s’agit pas, comme dans le cas PEGIDA (parti allemand nouvellement cr d’extrme-droite anti-islam) d’une peur attise par des populistes. C’est quelque chose de plus existentiel . Et c’est la raison pour laquelle l’extrmeles manifestations n’taient pas au premier chef anti-islamiques. Nos politiciens ne l’ont malheureusement pas compris. Ils racontent des neries du genre qu’on devrait rformer l’islam. Ce qui se joue en ce moment, c’est un psychodrame qui se fonde sur le refoulement, incluant un peu d’hystrie . En ce qui concerne les trois classique des djihadistes, savoir jeunes, lui la radicalisation politique ne suit pas forcment le fondamentalisme religieux. Si on regarde le parcours de la plupart des radicaux, fait-il remarquer, les deux choses ont lieu souvent paralllement et presque tous taient de petits criminels, ayant fum du haschisch et bu de l’alcool . Aucun n’avait un pass religieux . Il s’agit l d’une information de taille dans la mesure o : Al Qada n’a envoy personne se former ; ces jeunes l’ont fait de leur propre chef et c’est ensuite qu’ils ont qui les emploient pour perptrer leurs actions nfastes. Comparant ensuite ces activistes avec ceux des annes 90, l’expert constate qu’aujourd’hui les femmes partent galement faire le djihad . Une relle contradiction dans le systme djihadiste tant donn que les radicaux se trouvent dans un fantasme religieux qui est en soi . L’Etat islamique par exemple, souhaiterait mme crer un bataillon fminin. Chez les Talibans une telle mesure serait impensable, pense-t-il. A la question du journaliste savoir si le plus grand danger ne viendrait pas, dornavant, moins d’organisations terroristes comme Al Qada mais plutt jusqu’ ce que le prsident Martelly revienne sur sa dcs de Mr Rodrigue Lamour maladie supporte courageusement. Rodrigue a t l’un des premiers membres de l’quipe Port-au-Prince d’Hati en Marche avant de se rendre aux Etats-Unis. Nous prsentons nos profondes sympathies sa mre, Tante Yvette Lamour, ne Garcia, son pouse ses surs et frre Rolande, Berthe, Magda et Nizarre, ses belles soeurs et beaux frres, aux familles Lamour, Prophte, Dartois, Edmond, Plissier, tous les autres parents, aux allis et amis attrists par cette perte cruelle. Les funrailles seront chantes le samedi 14 fvrier 9h am Our Lady of Refuge Church, 2020 Foster Ave (phone 718 434 2090). L’exposition aura lieu au Frantz Daniel Jean Funeral Services, 5020 Foster Ave, vendredi partir de 6h pm.

PAGE 3

Page 3 L’ACTUALITE EN MARCHE Manifestations AFP De violents heurts ont oppos quelques centaines d’tudiants et des membres d’organisations politiques la police lors d’une manifestation jeudi, la deuxime de la semaine Port-au-Prince, pour exiger une nouvelle baisse du prix du ptrole, a constat un photographe de l’AFP. Au moins un tudiant a t bless par des balles en caoutchouc tires par la police, qui a galement fait usage de gaz lacrymogne contre des tudiants qui manifestaient dans plusieurs facults de la capitale hatienne. Le nouveau gouvernement a annonc rcemment une lgre baisse de 0,30 dollars sur le gallon d’essence (environ 3,7 litres), qui se vend un peu plus de 4 dollars en Hati. Cette baisse a t juge vu de la chute du cours du baril de ptrole sur le march international. Dans le centre de Port-auPrince, des pierres ont t lances jeudi contre les policiers qui s’approchaient du btiment de la facult de droit, situ quelques mtres du palais prsidentiel. “La police a tir sur nous, il y a des blesss. Les policiers ont lanc des bombonnes de gaz dans l’enceinte de la facult de droit. Nous dnonons le comportement des policiers qui nous empchent d’exercer notre droit de manifester”, a dclar un tudiant. Deux vhicules ont t incendis tandis que des manifestants ont bris des pare-brises coups de pierres. Plusieurs centaines de personnes ont par ailleurs dfil dans les rues de la capitale avec les mmes revendications. La grve observe, le lundi 2 fvrier, par des syndicats de transporteurs a eu des consquences nfastes sur l’conomie hatienne, d’aprs Georges Sassine. L’industriel explique que 36 mille ouvriers n’ont pas eu droit leur salaire journalier de 250 gourdes ; qui pis est, les usines aussi ont rat deux journes de production ncessaires la bonne sant de l’conomie hatienne. Regrettant la rcupration politique de la grve par des partis de l’opposition, Georges Sassine rvle que prs de 18 millions de gourdes n’ont pas t mis en circulation pendant les deux premiers jours de la semaine. L’instabilit politique rcurrente reprsente un grand mal pour l’conomie hatienne, la plus pauvre de l’Amrique, dplore l’ancien directeur gnral de la Socit nationale des parcs industriels (SONAPI) ajoutant que les travailleurs de la sous-traitance demeurent logiquement les premires victimes des mouvements pareils celui du lundi 2 fvrier, marqu de scnes violentes un peu partout travers le territoire nationale. N.B. Est-ce que de son ct le Parc industriel ne devrait pas avoir une sorte de protection contre ce genre de leurs ouvriers de gagner leur poste de travail Soit une assurance pour couvrir ce genre de pertes en dehors de leur volont, mais en dehors aussi de celle de leurs ouvriers! HPN Une voiture ayant perdu son chemin au milieu 9 Fvrier : grve totale p.1 Plus qu’une grve p.1 Manifestations de plus en plus violentes p.3 Lettre du Mopod la Nation Hatienne p.1 Des chiffres rvlateurs p.1 Foule au carnaval de Jacmel p.1 Un pays n’est pas un bien personnel ! p.1 Damiens : Position de l’association des agronomes p.7 2015 sera-t-il aussi l’anne du changement pour Hati ? p.1 Le terrorisme, une violence narcissique p.2 L’exploitation agricole p.13 Jounen Entnasyonal Lang Matnl p.15

PAGE 4

Page 4 UNE ANALYSE la journe de lundi (2 fvrier), le pays appartenait aux grvistes Quant aux syndicats, ils avaient vite rvl aussi leur aux gouvernants hatiens englus dans leur je-m’en-foutisme atavique, totalement aveugles aux ralits du pays, vivant dans une sorte de bulle en profrant des formules magico-politiques qui ne recouvrent plus rien que du vent. Lundi (2 fvrier) c’est le pays rel qui est sorti dans ( une entente fut trouve pour ajouter 5 gourdes la premire La grve chasse tous les rsidents des rues soit par adhsion soit par crainte Manifestants se moquant des forces de l’ordre avant d’tre disperss ( ( peu d’envergure. Combien ont-ils de membres, ou d’adhrents ? Eux-mmes ne le savent probablement pas. Ce n’est srement pas eux vritablement qui ont fait le retentissement de la grve de lundi. Mais la population qui s’est mise faire la chasse tous les chauffeurs marrons, ainsi qu’aux taxi-motos, qui voulaient continuer travailler, voire faire du march noir en doublant le prix de la course. Conclusion : la grve des transports s’tait spontanment transforme en un mouvement populaire contre la vie chre, un ras-le-bol contre les conditions de vie qui nous sont faites. Actuellement plus que jamais. Et avec la complicit de l’international qui ne rate jamais une occasion de nous dire que notre situation s’est amliore. Dmontrant aussi un rare niveau d’information de la part du peuple qui, face aux bobards des dirigeants et de leurs nombreux consultants, hatiens et trangers, sait tout des relations entre les cours du ptrole sur le march international et les tarifs exorbitants pratiqus dans le pays. Bref, on a eu chaud. Et ce n’est pas un hasard si on a palais national. Ils sont venus (comme on dit) secouer les puces rduction propose de 15 gourdes et qui n’avait pas t accepte par les camionneurs. Les syndicats avaient rclam jusqu’ 100 gourdes. La grve de lundi a eu une rponse dans la population qui a dpass aussi bien ses organisateurs, les syndicats de transport en commun, que le gouvernement. Aussi les deux se sont remis immdiatement table par la population de ‘bizango’, c’est--dire conclu entre sectes diaboliques. Comprenne qui voudra ! La population a si bien pris fait et cause pour le mouvement qu’elle tait prte pour une deuxime journe sans moyens de transport. En effet le lendemain, mardi matin, les rues taient vides de vhicules, mme pas un taxi moto l’horizon, lorsque la radio a annonc que les syndicats avaient paraph un accord avec les gouvernants et donn l’ordre de recommencer rouler. La journe du lundi 2 fvrier fut rvlatrice de beaucoup. D’abord la fragilit du pouvoir en place. Celui-ci n’avait soudain aucune marge de manoeuvre. Aprs avoir voulu dpeindre le mouvement comme un complot politique, il apparut totalement dsarm. En d’autres temps, le pouvoir aurait pris des mesures pratiques, comme utilisation de vhicules de l’Etat, voire les autobus scolaires que le prsident aussi totalement dpass. Mais cette fois il est vident que, en dehors des gaz lacrymognes et de la manipulation mdiatique (soulignons-le aussi), le pouvoir n’existe pas, sur le terrain. Ds qu’on touche aux vrais problmes, il fond comme beurre au soleil. Mais en faisant tout pour continuer garder le beurre, bien entendu. Aucun geste, aucune raction, pas un commentaire la rue. Mais qui n’est pas sorti de ses gonds. Pas encore ! Ce qu’il ne faudrait pas souhaiter car qui serait capable de le contenir. Pouvoir, opposition, socit civile, secteur des affaires (ce dernier pourtant concern au premier chef puisqu’il s’agit des prix des produits ptroliers, donc intressant autant l’industrie et le commerce que les moyens de transport), aucune trace ce jour-l de l’un ni de l’autre. Le pays rel est donc abandonn lui-mme, tout le reste est en transit. C’est tout le systme qui ne semble avoir aucune prise sur la ralit. C’est donc une trs mauvaise nouvelle. Comme le prophtisait Carl Brouard dans son pome ‘Nous !’ Echec politique, chec conomique, chec institutionnel etc. Mais qu’importe, ds le lendemain on retournait au bureau dans sa limousine comme si de rien n’tait. Un pays dont les dcideurs (c’est--dire pas seulement les dirigeants politiques) ont abdiqu ? Par consquent, un pays prendre. Vous nous comprenez ! la dmission du Prsident de la Rpublique, pour n’avoir pas hypothquer l’avenir des gnrations futures dans ce pays sous tutelle o tout le monde est pauvre sauf une petite minorit. La sueur et le sang des victimes tombes au cours des manifestations pacifiques organises, de 2013 2015, pour demander, aux cris rpts de Election ou Dmission , le dpart anticip du Prsident Michel Martelly, lu pour la priode allant de 2011 2016, rclament justice. L’actuelle dmarche du MOPOD a pour objectif de contribuer au bien-tre de la population hatienne en gnral et des masses populaires en particulier par le partage des informations ncessaires l’instauration de la dmocratie et la promotion du dveloppement durable. LES RACINES HISTORIQUES DE LA CRISE POLITIQUE DU MOMENT Arriv au timon des affaires de l’Etat en Mai 2011, le Prsident de la Rpublique, M. Joseph Michel Martelly dont la nationalit hatienne a t mise en doute, a trouv un hritage obr que lui a laiss son prdcesseur, le Prsident Ren Prval. La vision politique de ce dernier tait insre dans un projet d’amendement constitutionnel, la fois contestable et contest. Ce projet envisageait de faire une seule lection sous contrle du pouvoir en place chaque cinq ans au lieu de plusieurs lections libres tous les deux ans, de monter un Conseil Electoral Permanent (CEP) partir d’une procdure contrle par l’Excutif et non par la socit civile, de permettre au Prsident de la rpublique de se succder lui-mme, sans tre oblig d’avoir recours un intermdiaire entre deux mandats successifs, de faire du Premier Ministre un personnage non politique dvou la cause du Prsident plutt qu’ celle de son pays et de tuer dans l’uf le projet de dcentralisation port par la Constitution de 1987. Qu’a fait le Prsident Martelly, son arrive au pouvoir ? Il a choisi la continuit au regard du projet Prval en lieu et place de la rupture qu’il avait promise, au moment des joutes lectorales. Il a fait publier et mettre en uvre le petit monstre baptis de Loi Constitutionnelle dont la version n’a jamais vu le jour. Marchant sur les brises du Prsident Prval qui n’a pas ralis les lections locales pour les CASEC (Conseil d’Administration des Sections Communales) au bon moment, il n’a effectu aucune lection entre 2011 et 2015. En effet, il n’a jamais organis les lections municipales qui devraient se tenir en 2013. Il n’a jamais fait terminer les lections incompltes qui ont conduit les dputs la Chambre Basse, en 2011. Il n’a pas fait renouveler le premier tiers du Snat, partir des lections qui devraient avoir lieu en 2012 ni non plus le second tiers du Snat travers des lections qui devraient se raliser en 2014. Il n’a pas, non plus, permis de raliser les lections, durant la mme anne 2014, pour le renouvellement du personnel lu de la Chambre des Dputs. Le 12 Janvier 2015, il n’y a donc, dans toute la Rpublique, qu’un seul lu, le Prsident Martelly. Le Coup d’Etat par l’Absence d’Election tait consomm avec la complicit des uns et l’indiffrence des autres. Aussi, sans rejeter le Coup d’Etat susmentionn, les partisans et les courtisans du Prsident ont-ils choisi d’argumenter qu’il est prfrable de laisser ce dernier terminer son mandat au lieu d’exiger sa dmission travers des manifestations de rue qui, selon eux, vont crer l’instabilit politique. En ralit, ce ne sont pas les manifestations de rue qui crent l’instabilit politique ; c’est plutt le fait de ne pas raliser les lections, ~a chances rgulires. Les Etats Unis sont-ils politiquement instables parce que le pays a connu des manifestations de rue intermittentes durant toute l’histoire des droits civiques dans la rpublique toile ? Le Canada est-il politiquement instable parce qu’en 2012, le pays a essuy une longue grve estudiantine de six mois cause par une hausse non dsire des frais de scolarit ? Ce n’est pas non plus la Constitution Hatienne qui cre l’instabilit politique mais plutt la mauvaise gouvernance caractrise par l’impunit, la corruption, l’incurie administrative et l’incapacit de faire respecter les rgles de droit. Les manifestations organises par le MOPOD et ses allis ont deux effets positifs au regard de la stabilit politique : d’une part, elles rduisent la multiplication des manifestations spontanes et souvent violentes, notamment celles enregistres pour des raisons sociales ; d’autre part, elles prviennent l’occurrence d’une explosion sociale de haute intensit, tant donn que les ingalits sociales observes dans le pays tendent devenir de plus en plus insupportables. En fait, les manifestations de rue posent le problme de la fonction politique des masses populaires. La typologie classique distingue trois cas possibles en ce qui concerne l’utilisation de cette force politique. Certains partis politiques, par vocation idologique ou par stratgie de lutte politique, choisissent de ne pas entrer en contact avec les masses populaires ; d’autres retiennent la manipulation pour dominer ces dernires sans vouloir partager le pouvoir

PAGE 5

Page 5 DE L’ACTUALITE pendant toutes ces dernires annes, avec un baril du ptrole sur le march international vendu jusqu’ 110 dollars, mais depuis ces 6 derniers mois les cours ont chut de manire spectaculaire pour tomber aujourd’hui un peu plus de 40 dollars. Donc pour le baril 120 dollars, Hati pouvait garder jusqu’ 70% des revenus de la vente. Entre 80 et 100 dollars le baril, nous versons 50% PDVSA et gardons 50%. dgringole 50 dollars, voire 40 dollars, la part retenue par Hati n’est que de 30%. taux de progression des fonds aussi limit. A plus forte raison quand il ne reste sur le compte que quelque 6 millions. Et qu’en face vous devez rembourser une dette, accumule de plus en plus vite, et qui s’lve aujourd’hui 1 milliard 600 millions. ( entre la compagnie ptrolire vnzulienne (PDVSA ou Petroleum de Venezuela) et l’Etat hatien, au 31 dcembre 2014, Hati avait import pour l’anne 32.7 millions de barils de produits ptroliers pour un cot total de 3.5 milliards de dollars. La portion paye tout de suite PDVSA s’lve environ 1.5 milliard, selon les termes de l’accord Petrocaribe. 100 dollars amricains, la portion paye en cash est seulement 30%, et celle alimentant les fonds Petrocaribe 70%. Mais partir du baril entre 50 et 80 dollars, la part verse sur les fonds Petrocaribe n’est plus que de 40%. Et quand comme aujourd’hui le prix du baril de toutes ces marchandes ( Et vous aurez remarqu que nous avons utilis ( Pratiquement en ce qui concerne Petrocaribe, l’Etat hatien est en banqueroute totale. Il nous est totalement impossible de rembourser. Du moins dans les circonstances actuelles. Il faudrait que le Venezuela puisse nous aider davantage. Bien entendu par une nouvelle annulation de dette, comme le gouvernement de lendemain du sisme de 2010. Mais la situation du Venezuela, Le reste, autour de 2 milliards de dollars, est remboursable en 25 ans un taux d’intrt annuel de 1% et aprs un temps de grce, c’est--dire pendant lequel on n’a rien payer, de 2 ans. Ce qu’il faut retenir c’est d’un ct le rythme de progression de la dette, qui a grossi de plus de 211 millions en l’espace d’une anne, du 31 dcembre 2013 au 31 dcembre 2014 La faisant passer de 938 millions en mars 2013 1.6 milliard en au pouvoir des ennemis de la dmocratie n’est pas d’viter de manifester aux cts de ceux que l’on considre comme des non-dmocrates mais plutt de ne pas abandonner ces derniers l’exclusivit des relations avec les masses populaires. LA LETTRE DU 17 FEVRIER 2014 ADRESSEE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Le 17 fvrier 2014, le MOPOD a adress au Prsident de la Rpublique une lettre historique, accompagne d’un Mmoire Politique, pour lui demander de dmissionner au devoirs et responsabilits des partis politiques en ses articles 24 et 28, le MOPOD avait retenu, entre autres, les charges suivantes contre le Prsident : I.Sur le Plan Politique Les violations rptes de la Constitution travers notamment ses articles 58, 136 et 150 portant sur la dlgation de la souverainet populaire, les fonctions du Chef de l’Etat et les pouvoirs du Prsident de la Rpublique. De telles violations ont rduit nant les acquis dmocratiques conquis, de haute lutte, par le peuple hatien. Le refus systmatique du Prsident d’organiser depuis bientt trois ans les lections municipales et snatoriales partielles selon leur chance respective. Ce qui permet son camp politique de contrler l’ensemble des structures dcentralises par la nomination des agents de l’Excutif en lieu et place de maires lus. L’Excutif s’est ainsi donn du temps, pour et avec les moyens de l’Etat, crer son propre Les tentatives, maintes fois avortes, de mettre en place, sans aucune base constitutionnelle et lgale, un Conseil Electoral Permanent d’abord et un Collge de Transition du Conseil Electoral Permanent ensuite. Ce qui tmoigne de la volont du Prsident de mener bien un tel projet anti-dmocratique; II.Sur le Respect du Principe de la Sparation des Pouvoirs Le Prsident ne se soucie gure du respect du principe de la sparation des pouvoirs. Le culte de la personnalit est, en outre, rig en systme de gouvernement contrairement aux dispositions de l’article 7 de la Constitution. Les principaux accrocs au principe de la sparation des pouvoirs peuvent se dcliner comme suit : La dpendance du pouvoir judiciaire de l’Excutif est ostensiblement renforce. Le Conseil Suprieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) n’existe que de nom. C’est le Ministre de la justice qui dcide de tout, travers Me Arnel Alexis Joseph nomm de manire illgale la tte de la Cour de Cassation de la Rpublique Concernant la mort suspecte et non lucide du juge Jean Serge Joseph charg d’enquter sur les cas de corruption reprochs la famille prsidentielle, deux commissions d’enqute du Snat et de la Chambre des dputs ont conclu la responsabilit personnelle du Chef de l’Etat, du Premier Ministre et du Ministre de la Justice dans la disparition suspecte du Magistrat et ont recommand leur mise en accusation par devant la Haute Cour de Justice Le Prsident, dans son souci de faire du Parlement une simple caisse de rsonnance, multiplie des dernier pisode en date est celui du refus de l’Excutif de publier les noms des Conseillers de la Cour Suprieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) nomms constitutionnellement par le Snat de la Rpublique. III. Sur le plan de la gouvernance L’Administration Martelly / Lamothe d’alors est et administrative. La situation s’aggrave chaque jour davantage avec le Prsident Martelly au point de faire craindre le pire pour les institutions hatiennes. En tmoignent les exemples suivants : Perception et utilisation de taxes collectes arbitrairement sur les appels tlphoniques entrants et sortants et les transferts internationaux provenant de la diaspora perturb lui aussi par la chute des prix sur le march ptrolier, ne lui permet plus de faire de telles largesses. Ceci concernant la vente du ptrole. Mais d’autres chiffres mritent aussi qu’on vente du ptrole. Avec la perte des possibilits offertes par les fonds Petrocaribe, l’Etat hatien a plus Pourquoi il s’accroche au gallon de gazoline prix fort sur le march local. 4 dollars 26 le gallon Port-au-Prince tandis que celui-ci se vend 1 dollar 35 Miami. Ce qui, aprs maints calculs, laisse l’Etat hatien avec des rentres totalisant prs de 300 millions de dollars l’an. Et ce qui fait dire certains que ce n’est pas l’Etat qui subventionne le consommateur, comme le rptent nos c’est le pauvre citoyen qui subventionne la ‘gargote’ qu’ont fait ces dernires annes nos gouvernants. Et entre autres avec les fonds Petrocaribe. dcembre 2014. Alors que de l’autre ct, les fonds 31 dcembre 2014, la balance des fonds Petrocaribe est d’un peu plus de 6 millions de dollars. A ct d’une dette envers le Venezuela qui atteint dj 1.6 milliard. De bonne source, au dpart du prsident Ren Prval, le compte Petrocaribe contenait au moins plusieurs centaines de millions de dollars amricains. Ce qu’il est peut-tre encore plus important de retenir, c’est que les nouvelles circonstances ne permettent plus de regarnir esprer ponger la dette. En effet, l’accord Petrocaribe contient du grand public. C’est que plus le prix du ptrole est bas, plus le pourcentage verser directement au Venezuela est grand, et plus la portion garde par Hati est moindre. Quand le prix du baril est de plus de

PAGE 6

Page 6 USA-HAITI-CUBA ( ( 1915-1934, jouant le rle de contre-pouvoir. Puis un jour, tout a bascul. On a coutume de penser que le sort a t jou en l’anne lectorale 1957, il est vrai ressemblant en tout point notre situation d’aujourd’hui d’incomprhension radicale et pays places l’extrieur, tandis qu’on en vient dpendre toujours plus de l’tranger pour notre survie. Avant Hati vivait de ses exportations : caf, cacao et mme riz. Un peu de tourisme aussi, le pays tant numro 1 de l’artisanat dans la Carabe. Ignorant la notion mme de l’aide trangre. En dehors de cas particuliers comme aprs le peuple cubain s’attend de grands changements pour commencer dans son quotidien. Hati elle aussi devra bouger, c’est fatal. Mais dans quelle direction ? Si 1959 a t l’anne charnire, peut-on s’en servir aujourd’hui encore comme boussole ? trentenaire, sanguinaire et opportuniste, et le seul vritable point de non retour ! C’est l une question invitable pour commencer dessiner notre avenir. Aprs la dclaration conjugue du 17 dcembre entre Obama et Castro. Nous avons t le jouet de l’Histoire. Cruellement. Mais nous pouvons aussi dsormais commencer la devancer, autant que faire se peut. Hati en Marche, 6 Fvrier 2015 un cyclone Hazel (1954). Peu peu on en arrive dpendre de l’extrieur mme pour notre alimentation la plus simple. Puis survient le coup fatal : l’abandon de notre souverainet. Et tous les niveaux : aussi bien politique que conomique. Etc. qui est qui, ni rien de rien ? Or si 1959 fut l’anne o tout a commenc, 2015 s’annonce comme une anne o beaucoup peut changer. L o le gouvernement cubain fait le gros dos, Duvalier jouant habilement pour tirer parti de la guerre dclare entre Washington et Cuba dont les Etats-Unis craignaient normalement qu’il ne nous exporte son idologie. Le nouveau rgime hatien se caractrise par la violence comme principale forme d’exercice du pouvoir. La violence exerce tantt directement, tantt par la manipulation des masses utilises en fonction de leurs propres conditions misrables. Naissance du populisme l’hatienne, c’est--dire sans beaucoup de considration pour son propre lectorat. Autres caractristiques majeures : les richesses du de fuite perdue vers le nant Non, tout a bascul en 1959. Comme dit l’un de nos meilleurs tmoins de l’poque, le journaliste historien Bernard Diederich, : l’anne o tout a commenc !’ En effet, le 1 er janvier 1959, la rvolution cubaine est triomphante. C’est un coup de tonnerre dans le ciel du continent amricain. La Guerre froide ou confrontation entre le communisme et le capitalisme fait son entre par la grande porte dans notre tranquillissime mer des Carabes. Peu aprs, Washington mettait Cuba au banc des nations du continent. Et cela durera jusqu’au 17 dcembre coul avec une dclaration simultane des prsident amricain Barak Obama et cubain rtabliront prochainement leurs relations diplomatiques.. Pendant ce temps, Hati elle aussi a chang du tout au tout. 1959 fait entrer chez nous une nouvelle conception politique (en tout cas une qui avait t remise depuis Autrement dit, quelle est la meilleure Hati des deux ? Celle d’avant 1959 ou celle d’aprs ? Bien entendu la question ne peut se poser ainsi, trop d’eau a coul sous les ponts. Toutefois nous devons avoir beaucoup nous dbarrasser de l’hritage des annes comprises entre 1959 et 2015. Et qui pourrit tous les efforts qu’on a pu essayer d’accomplir depuis la fin de la dictature proprement dite mais qui survit, comme on sait, dans maintes de ses caractristiques et parmi les plus alinantes. N’est-ce pas. 2015 pourrait (ou devrait) tre le prlude la naissance d’une autre Hati. Une n’y avait eu 1959. Que pouvons-nous recouvrer de positif de l’Hati d’avant 1959 ? Que devons-nous garder comme indispensable du temps que nous avons vcu depuis ? Surtout depuis le 7 fvrier 1986, autre moment cl avec la chute de la tyrannie la loi organique n’a jamais pu tre vote au Parlement, faute de transparence dans l’utilisation anticipe des sommes dj recueillies ; Utilisation, dans l’opacit la plus totale, des 3, 4 millions de dollars verss par l’Uruguay dans le cadre de sa coopration avec Hati travers les forces onusiennes et des 432 millions de dollars dpenss la suite du passage de l’ouragan Sandy en 2012. La gestion non durable et non rgulire des fonds du Petro Caribe dont la dette cumule dpasse le milliard de dollars alors que le service de la dette devient de plus en plus lourd protestations des organisations professionnelles concernes La gestion inconsistante des diffrends opposant la Rpublique d’Hati et la Rpublique Dominicaine mettant ainsi en pril l’amiti entre les deux peuples et le LES TENEBRES ET LE CHAOS DEPUIS LE 12 JANVIER 2015. Aujourd’hui, le pays est, en effet, en plein dans le chaos, non celui des hommes sans foi ni loi mais celui des sans travail, des sans revenus et des sans dfense. La situation d’exception cre la suite du Coup d’Etat par l’Absence d’Election a plong l’Etat Hatien dans une situation de vide juridique. L’Etat d’Exception qui en est rsult n’a ni rfrence constitutionnelle ni repre institutionnel. Le pays drive, comme le bateau ivre de Rimbaud, sur la mer dmonte des revendications sociales et politiques. Il y a ceux qui sont du ct des tnbres (move b a) c’est--dire l o se couche le soleil de la dmocratie et ceux qui se retrouvent, comme le MOPOD depuis toujours, du ct o le soleil se lve c’est-dire le renouveau dmocratique (bon b a). Le MOPOD dclare haut et fort que la rpublique non dclar des finances publiques vient d’atteindre un niveau insupportable, ce qui est attest par le Ministre de l’Economie et des Finances qui vient d’annoncer qu’on devrait dcrter l’tat d’urgence conomique au vu des dpenses excessives du pouvoir en place. S’il n’en est rien, pourquoi ne pas alors baisser le prix des carburants imports au niveau ncessaire pour satisfaire les demandes lgitimes d’une population confronte aux prix levs du transport public et par consquent, des produits alimentaires et des services y associs. Incapable de satisfaire ses besoins lmentaires, en termes d’alimentation, de scurit et de transport public, la population, aux abois, bascule, chaque jour un peu plus, dans la prcarit et l’incertitude. Des professeurs non ou mal pays sont en grve illimite. Des lves livrs eux-mmes se font arrter au cours de manifestations violentes rptition. Les universitaires protestent, non sans raison, contre la dcision du pouvoir de mettre en place des Ministres et des Secrtaires dnoncent ouvertement des faits rprhensibles qui sont rests impunis. Des policiers en exercice en Hati se font arrter et blesse au lieu de protger et servir. La Police, son tour, est victime de l’action des bandits arms qui prennent la population en otage. Faute de policiers dans les sections communales, c’est la loi du talion qui rgule les relations sociales puisque la justice populaire remplace celle des tribunaux. Il n’y a donc On est donc la veille d’une explosion sociale de grande envergure. Pour empcher que cela soit et qu’advienne le grand soir, le MOPOD rpte que la dmission du Prsident de la Rpublique demeure la solution la plus simple, la plus le Premier Mandataire de la nation a lui-mme crs et/ou exacerbs. Il n’est pas raisonnable de demander au Prsident Martelly qui fait partie du problme de rsoudre le problme. Sur le plan structurel, la socit hatienne glisse lentement mais surement vers l’effondrement. Tous les indicateurs sont au rouge. La pauvret de masse qui touche plus de 60% de la population avec moins de 100 gourdes par jour pour subsister ne pourra pas tre radique dans l’exclusion des masses populaires de la gestion de la chose publique. La disparition de 99% des forts nationales, en tant que principale cause de la dgradation de l’environnement rural, explique la grande vulnrabilit du pays aux catastrophes naturelles et compromet la rentabilit terme des investissements productifs. La souverainet nationale, en perte de vitesse, depuis 1825, est aujourd’hui son niveau le plus bas, traduisant ainsi l’incapacit nationale de faire face au dilemme de Pricls, lequel pose le qui doivent apprendre dfendre une libert hrite qu’elles n’ont pas, elles-mmes, conquise.. Dans notre pays, 5% des sociale alimente alors l’instabilit politique de manire durable. Les jeunes qui constituent 60% de la population totale sont tous au chmage ou presque et ne participent point la formation du PIB (Produit Intrieur Brut). Avec un taux de croissance conomique qui a t respectivement de 5,6%, 2, 8%, 3,4% et de 2,8% en 2011, 2012, 2013 et 2014, la patrie dort sur les bords du Vsuve, comme Saint-Domingue avant Hati, tant donn que le taux de croissance de la population tourne autour de 2% l’an. Pour avoir des taux de croissance deux chiffres masse, le MOPOD, dans son document intitul Rforme ou Mopod.org.ht ), postule la rupture totale avec l’ancien systme et le divorce complet avec le statu quo le peuple revendicatif, bas sur l’inclusion de toutes les forces vives du pays dans la production soutenue et la rpartition quitable des richesses nationales. Les diffrents courants idologiques qui caractrisent le MOPOD se retrouvent dans le tronc commun de l’idal dessalinien. Selon ce dernier, noirs et multres doivent vivre en frres pour la grandeur de la patrie commune tandis que pauvres et riches doivent se mettre ensemble pour combattre l’exclusion des masses populaires et les ingalits sociales. Ceux qui veulent faire dire autre chose l’idal dessalinien cur et l’esprit de la population prise de libert, de justice et de dignit. Tous ceux qui, la suite de l’actuel Prsident de la Rpublique, veulent se porter candidat la prsidence sans penser aux problmes structurels ont opt, consciemment ou pas, pour se servir du peuple et non pour servir le peuple. Ce faisant, ils veulent prendre la plus grande part d’un gteau qui devient chaque jour de plus en plus petit. L’ennemi public N 1 est la mauvaise gouvernance et non le peuple revendicatif. Le temps de la rdemption est arriv. Les cloches de la refondation de l’Etat-Nation carillonnent pour rappeler que la patrie a besoin d’quipes pluri et multidisciplinaires pour entrer dans la modernit et la rationalit. Les patriotes doivent se mettre ensemble au lieu de s’entre-dchirer dans la poursuite du vent. Unissons-nous tous, Hatiens et Hatiennes, pour augmenter le volume de ce gteau avant de le partager quitablement, au Le MOPOD est une ide. Il ne mourra jamais. Jeunes de mon pays, adhrez au MOPOD, car vous tes mopodistes sans le savoir, vous qui avez le got de la libert et de la dignit ! Jean Andr VICTOR Coordonnateur

PAGE 7

Page 7 CRISE STRUCTURELLE ( L o les Hatiens n’ont aucune ducation vritable dans la gestion de la chose publique, ayant toujours t livrs des systmes autoritaires, par contre nos minents protecteurs (Etats-Unis, Union europenne etc) auraient pu nous prvenir. Ce n’est pas arriv avec Jean Claude Duvalier qui a hrit de 14 annes de prsidence vie de son pre, Papa Doc. D’o la perception que les annes Baby Doc ont t plus quilibres, respect des droits humains mis part. Par contre ce fut le sort de Lavalas, 1991. Un certain premier ministre nomm Ren Prval mit tous les ministres et toutes les directions gnrales en fermeture pour restructuration, un avant-got de la pagaille gnralise qui facilitera le coup d’tat militaire de septembre 1991. Et c’est arriv au pouvoir Martelly qui s’est prsent sous le symbole de la jeunesse. Plus de 40 ans, s’abstenir ! Eliminant du coup une grande partie des ressources de l’administration publique, d’un ct. D’un autre ct, le thme : Haiti is open for business. Dduction immdiate : il faut administrer le pays comme un business, littralement parlant. D’autant que Hati n’a jamais t un vrai pays capitaliste mais un tatisme, o c’est l’Etat qui soutient financirement et conomiquement toute la communaut nationale, aussi bien les riches que les pauvres, les grandes, petites et moyennes entreprises. Salaires, contrats et assistance sociale. Voire avec pour chef du gouvernement, un jeune dynamisme et la nouveaut. qui n’est pas conforme ses propres recettes, comme vieux jeu et dmod. Du moins, l’on prsume. Ainsi une grande partie des ressources, ou plutt de l’exprience accumule d’un Etat (ce qu’on appelle encore la sagesse des nations) se trouve jete la poubelle. Sans contrepartie assure, Hati ne disposant pas d’une Or peut-on administrer un Etat comme un simple business. Comme un certain prsident Rpublicain nomm George W. Bush qui voulait risquer le fonds de pension des Amricains du troisime ge la bourse de Wall Street. C’est un pari trop risqu et il en ressort ce que nous vivons en ce moment : une exprience totalement rate d’conomie ultra-librale sans les tenants ni les aboutissants ncessaires, et une plonge fond dans le vide sans ascenseur ni train d’atterrissage. En dehors de toute autre accusation de corruption ou de dtournement, c’est la preuve faite que l’on ne saurait administrer un Etat comme son bien propre. Et plus forte raison que les ressources mises en cause ne sont pas celles des dirigeants mais celles de la communaut nationale. Tandis que leurs biens eux sont bien l’abri. S’ils n’ont pas tir parti de la mme exprience. Mais c’est une autre histoire ! Hati en Marche, 7 Fvrier 2015 Depuis le 20 janvier 2015 une crise sans prcdent a clat Damien suite la nomination la tte du MARNDR Moncherry et Pierre Andr Gdon (secrtaire d’tat) contests tant par les tudiants de la Facult d’Agronomie et de Mdecine Vtrinaire que par des cadres travaillant au Ministre ou non. Cette crise explose Damien, alors que quelque mois avant l’Organisme de Dveloppement de la Valle de l’Artibonite (ODVA), une branche importante du Ministre, encadrant des agriculteurs sur de 32.000 ha de production de riz, a connu la mme situation toujours dans l’indiffrence totale des autorits. Cette situation a rendu le MARNDR totalement inoprant et a paralys ainsi le fonctionnement de la Facult d’Agronomie et de Mdecine Vtrinaire avec des tudiants dans les rues pendant que ce gouvernement continue de claironner que l’ducation est une de ses priorits. Les altercations entre les forces de maintien de l’ordre et les protestataires ont entrain des dommages collatraux, pourtant vitables et ne pourront gure servir dgeler la situation qui devient de plus en plus indsirable. Le pays est la veille de la saison de printemps considre comme le plus grand moment de production agricole du pays (plus de 60% de la production) et les agriculteurs ne sont plus en mesure d’accder aux services d’appui que le MARNDR est sens coordonner et fournir. Les internationale, les relations et engagements avec ses partenaires en sont profondment affects avec le risque d’accroissement Pendant que le Ministre de l’Economie et des Finances, Mr Wilson Laleau souhaite voir dcrter l’tat tudiants de la FAMV dans les rues, l’administration de l’ODVA totalement inoprante; considrant que des hommes la solde de l’quipe conteste profrent des menaces de mort l’endroit des contestataires et surtout contre le doyen de la Facult d’Agronomie, en l’occurrence l’agronome est inconcevable que le gouvernement nomme au Ministre de l’Agriculture, 4 Secrtaires d’Etat en plus du Ministre. Quel est alors le vrai objectif de l’administration Martelly-Paul dans cette dmarche alors que, selon les contestataires, cette quipe ne rpond pas aux critres de comptences et d’exprience ? Existe-t-il une proccupation pour les problmes du pays en gnral et du secteur agricole en particulier, alors que le pays dpense des millions de dollars dans l’importation de produits agricoles pouvant tre produits en Hati? Dans ces conditions, l’Association Nationale des Agro-professionnels Hatiens (ANDAH) s’tonne du silence des autorits de l’Etat face cette crise multidimensionnelle. En consquence, l’ANDAH condamne cette attitude du pouvoir en place vouloir banaliser les institutions et les hautes fonctions tatiques en distribuant des postes de l’Administration publique besoins rels du pays et de la population. Compte tenu de l’ambiance qui rgne actuellement Damien : les portes du MARNDR compltement fermes, les Jocelyn Louissaint, l’ANDAH se sent profondment affecte du mpris des autorits face aux problmes du pays. En consquence, l’ANDAH demande aux autorits en place de prendre, sans dlai, toutes les dispositions ncessaires pour rapporter l’arrt nommant les personnalits contestes, et les remplacer par des personnalits non controverses, disposant de comptences et d’expriences compatibles aux grandes missions et obligations du Ministre de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Dveloppement Rural. Fait Port-au-Prince, le 7 fvrier 2015. : Behal Joseph, agr Roosevelt Decimus, agr David Nicolas, agr Rotant SALVANT, agr. Jacques Alix, agr. Phito Blemur, agr. Ludovic Anglade, agr. Franck Sylvain, Agr.

PAGE 8

Page 8 ARTS & SPECTACLES l’enchevtrement de la route dite de l’Amiti qui traverse l’un des pics les plus levs du pays. voiture. Il faudra prendre l’habitude des vhicules-caravane ou roulottes familiales. Nous passerons l’aprs-midi dans la montagne chez des amis qui ont une vue imprenable sur la baie tincelante de Kabic-Ti Mouillage. A peine le temps de rentrer pour jeter quelques notes dans l’ordinateur, que la soire culturelle dmarre au centre de Convention, dans le quartier historique de Jacmel. Le spectacle s’ouvre majestueusement avec Mais c’est la chanteuse Rnette Dsir qui fait toute la salle se lever comme un seul homme (ou une seule femme) pour entonner les airs les plus beaux de son rpertoire. Ce petit bout de femme a un abattage comme on n’en trouve plus. de la culture et du tourisme, le maire de Jacmel, la directrice du tourisme, etc., sous la baguette d’une MC peu ordinaire, Mme ( de Langston Hugues (Sing of America) : ‘Ils m’ont envoy jour prochain de pouvoir accder la table des invits.’ Puis place la jeunesse : la scne fut envahie par une troupe de danse locale dans un spectacle haut en couleurs. Le vritable metteur en scne de toute la soire Jamais autorit ne s’tait sentie aussi responsable. Et aussi Les troubles politiques et autres n’ont pas pargn Jacmel ces dernires semaines et on pouvait craindre que le carnaval ne ft gch. Mais point du tout. Ce serait sans compter avec le fort sentiment d’appartenance d’une population qui est aussi vigilante dans la dfense de ses droits qu’elle l’est aussi pour protger le patrimoine local. Le carnaval reprsente des rentres de devises uniques pour tous les secteurs, aussi bien le restaurateur que l’artisan, le cultivateur de lgumes que le taxi-moto. Aussi tout le monde met la main la pte. A commencer par l’usine lectrique. Jamais on n’avait t aussi gt l aussi. Seule ombre au tableau : les vendeuses de fripes qui dbordent l’espace du march pour envahir les lieux de loisirs, transformant la vnrable place publique elle-mme en un march-pp. C’est ce que les autorits avaient tent de prvenir en en dehors de la ville, mais celui-ci attend comme un cadeau de d’autorit pour mettre ces nouvelles mesures en application. Cependant on ne peut rver d’une capitale du tourisme (de nouveaux investissements viennent encore d’tre consentis par la communaut internationale : la BID etc) tout en continuant s’abandonner la bidonvilisation. Ayikodans. Ce n’est pas tout de dire que c’est une troupe hatienne de stature internationale, mais comment l’esprit d’innovation parvient faire de la danse d’origine vodou autochtones ou premiers habitants du continent, puis sur un autre tempo quoique en mme temps le mme, la danse japonaise silencieuse et gestes feutrs et quoi encore. Et le centre du ballet moderne. ‘diaspora’ (compatriotes vivant l’extrieur) cette anne. L’actualit politique dlirante, leur fait peur. Principaux stops : l’atelier de Moro et Paule Barouk, qui porte le papier mch au niveau des plus grandes joailleries internationales. Non loin de l, sans que l’un ne fasse tort l’autre, l’Htel Florita prsente une exposition rare de peintures, sculptures et autres trsors sortis des mains expertes des artisans de la ville. Un ocan de vibrations et de couleurs : dimanche 8 fvrier au carnaval de Jacmel (photo J.J. Augustin) Des touristes forment leur propre ‘bande’ au centre de conventions samedi soir L’artiste Moro Barouk entre les ministres de la culture Joan Dithny Raton Il tait une fois un port Les bateaux y venaient d’Europe Mais aussi d’Afrique ! Il tait une fois une ville Les gens y menaient la belle vie Mais pas ceux d’Afrique ! Il tait une fois un port Les bateaux y venaient de partout Mais plus d’Afrique ! Il tait une fois une ville ET les habitants travaillaient Mme ceux d’Afrique ! Il existe une ville sur la mer des Carabes, Baigne par le soleil On y vit en harmonie Dans une culture issue d’Afrique. Moro Baruk C’est le carnaval de Jacmel. La seule ville du pays o carnaval ne rime pas uniquement avec le bruit assourdissant du dfil des chars musicaux (comme end prochain Port-au-Prince) mais avec la plus belle exposition de produits artisanaux qui soit en Hati et mme dans la Carabe. La rue du Commerce ne dsemplit pas de touristes europens et nord amricains. Moins de Michaelle Craan, chacun ses petites spcialement pour l’occasion avec ce sentiment du respect d’autrui qui n’a pas disparu dans ces villes qui ont toujours t des hauts lieux de la richesse culturelle et du sens de l’hospitalit qui ont fait la rputation de notre pays. Notre compagnon de table, charg des relations publiques l’Ambassade des Etats-Unis, y apporte son grain de sel sous la forme d’un pome

PAGE 9

Page 9 BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 WHAT’S UP LITTLE HAITI ? PORT-AU-PRINCE, Haiti – At least 6,000 protesters marched through Haiti’s capital are one reason that Haitians champion Chvez and his country so much. of the 12,000 barrels of oil Haiti uses each day.) Haiti then sells the fuel to local energy and petrol companies. The exact terms depend on international oil prices, but Haiti pays Venezuela for about 40 percent of the fuel imports up front. The remaining 60 percent is payable over the of money can be used by the central government for other projects. infrastructure, agriculture, and education projects. “The majority of reconstruction projects,” he said, “such as roads, housing, hospitals, squares, and public buildings currently running in such project, hence the Hugo Chvez International Airport moniker. The de facto aid that comes via PetroCaribe goes straight into government coffers and donors sent less than 1 percent of the billions in aid money to the Haitian government. Almost D.C., area. investment projects,” as the International Monetary Fund puts it (p. 13). That’s one reason Haiti’s PetroCaribe system may be another cause for consternation. and then sell it right back to the state through lectricit d’Hati (EDH), the national utility. EDH then distributes electricity to Haitian homes and businesses. But its grids have deteriorated revenues for only 19 percent of the electricity it provides, Prime Minister Laurent Lamothe of about $200 million in annual losses. Not all Venezuelan fuel imports are burned to produce electricity. Some go to gas of the country during blackouts. The prices at the pump for gasoline, diesel, and kerosene excise taxes and customs duties on fuel – it forgoes revenues, and sometimes provides outright subsidies – to keep the prices stable. is good politics but terrible economics. The IMF notes that energy and fuel subsidies are investment PetroCaribe is supposed to support, and fuel subsidies encourage overconsumption and increase pollution. Haiti’s years-long Venezuelan-fuel bender is more than enough to give Venezuela has recently decided to double PetroCaribe interest rates for some countries. Haiti’s rate remains unchanged so far. program after the 2010 earthquake. Haiti has accumulated more than $1.1 billion in PetroCaribe and his legacy to their country. enduring mistrust as they move to end decades of confrontation. Striking Cuba from the terrorism list could take until June or longer, although the Washington is eager to re-establish diplomatic ties before a regional summit in Panama of talks. removed from the terrorism list. GETTING OFF THE LIST Washington placed Cuba on the list in 1982, citing then President Fidel Castro’s training and arming of Communist rebels in Africa and Latin America. The list is short: just Iran, Sudan, Syria and Cuba. But Cuba’s presence on the list has been questioned in recent years. The State Department’s latest annual “Country Reports on Terrorism” says Cuba has long provided a guerrillas. diesel prices dropped by about 20 cents to $3.55, but protesters say the reductions don’t fully Protesters also remain angry that President Michel Martelly began ruling by decree What’s not to love? friend of Haiti.” One month later, President Michel Martelly’s administration announced that Ren Prval. That deal has brought 26 million barrels of oil and other petroleum products to

PAGE 11

Page 11 WHAT’S UP LITTLE HAITI ? PETITES ANNONCES ( PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs examen, sur les conclusions conformes du Ministre Public, le Tribunal au voeu de la loi, Maintient le dfaut requis et octroyee la demanderesse la dame Jean Gregoire LOPS ne Mariana JULES vu que cette demande est juste et fonde; Admet le divorce des poux Mariana JULES aux torts exclusifs de l’poux l’Etat Civil competent de transcrire sur les registres ce destines, le dispositif du prsent jugement; dit qu’un extrait sera publi dans l’un des colonnes d’un quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il y eechet; commet le sieur compense les dpens. Vu la qualit des parties.Ainsi jug et prononc par nous, Marleine Bernar DELVA, Juge du Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince en audience publique civile de divorce de ce jour Jeudi Onze Dcembre deux mille quatorze (2014), en presence de Me. Mirlande Dupiche PREVOST Substitut Commissaire du Gouvernement de ce ressort, assist du sieur Joseph IL EST ORDONNE etc . Etc EN FOI DE QUOI etc .. etc POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNEE. Jorel LOPP, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs avoir conformment dlibr au voeu de la loi maintient le dfaut requis et octroy contre les cites qui n’ont pas comparu l’audiennce occups illgalement. En consequence, prononce leur expulsion des lieux occups, accorde, accorde l’excution provisoire sans caution du jugement intervenir, Nonobstant appel ou pouvoir prsent jugement. Avec commandement, les condamne respectivement en outre quinze mille gourdes de dommages intrts et honoraires des Avocats poursuivant le condamn en outre sans frais et dpens de la procdure liquids la somme de quinze mille gourdes. Donn de nous, Me. Oreste Flix Supplant Juge de Paix en audience civile et publique du jeudi Vingt Neuf Mai deux mille quatorze, An 211me de l’Indpendance dix Il est ordonn etc En foi de quoi etc Pour expdition conforme collationne: Il est port la connaissance du public qu’un jugement en date du Cinq Mai deux mille quatorze (2014) a t rendu par le Tribunal de Premire Instance de la Croix-desBouquets en faveur du sieur Sterlyn MONFORT contre son pouse, Dayana Adrien JOSEPH, PAR CES MOTIFS, sur les conclusions du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse; admet le divorce des poux Sterlyn MONTFORT avec la dame Dayana Adrien JOSEPH, prononce en consequence la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux pour injures graves et publiques l’Etat Civil de la Croix-des-Bouquets de transcrire dans les registres ce destines le dispositif AINSI JUGE ET PRONONCE PAR NOUS, Me. Sully L. GESMA, Juge l’audience civile de divorce, ordinaire et publique du lundi Cinq Mai deux mille quatorze (2014), en Il est ordonn tous huissiers huissiers, sur ce requis de mettre la presente decision en seront lgalement requis. POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNEE: Me. Nelfrand NELSON, Av. IL est port la connaissance du Public qu’un jugement en date du dix neuf (19) Janvier deux mille quinze (2015) a t rendu par le Tribunal de Premire Instance de la Croix-des-Bouquets en faveur du sieur Jean Necker N. VERTIL contre son pouse, Asheley PAR CES MOTIFS, sur les conclusions du Ministre Public, le Tribunal maintient le dfaut requis et octroy la barre contre la partie dfenderesse; admet le divorce des poux Jean Necker N. VERTIL avec la dame Ashley Danielle BOOTHE, prononce en consquence la dissolution des liens matrimoniaux ayant exist entre eux pour injures graves et publiques de l’Etat Civil de la Croix-des-Bouquets de transcrire dans les registres ce destines le dispositif dudit jugement; ordonne la dame Jean Necker N. VERTIL de reprendre son nom AINSI JUGE ET PRONONCE PAR NOUS, Me. Sully L. GESMA, juge l’audience civile de divorce, ordinaire et publique du lundi dix neuf Janvier deux mille quinze (2015), IL est ordonn tous huissiers sur ce requis de mettre le present jugement seront lgalement requis. POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNEE: CABINET LOLO et ASSOCIES, par: Me. Nelfrand NELSON, Av. Le Tribunal de Premire Instance de Port-au-Prince comptemment runi au Palais de Justice de cette Ville, en ses attributions de divorce, a rendu le jugement ainsi libell: PAR CES CAUSES ET MOFIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public, accueille l’action du requrante pour tre juste et fonde, du dfaut, dclare fonde la dite action; admet en consquence le divorce du sieur Darnier Darnold Dorval d’avec son pouse ne Tania LAURENT pour injures graves et publiques et incompatibilit de caractres; Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre sur les registres ce destines le dispositif du prsent jugement dont un extrait sera publi dans l’un des quotidiens s’ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les Compense les dpens. Rendu de nous, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique du mercredi dix Dcembre deux mille quatorze, en presence de Me. Siteon Augustin, Substitut du Commissaire du Gouvernement de ce ressort, avec la participation Il est ordonne tous huissiers sur ce requis de mettre le present jugement execution; en seront lgalement requis. En foi de quoi, la minute du present jugement est signe du juge Jacques Hermon Fait et Publi Port-au-Prince, le 07 Janvier 2015. Me. Paul Marie Calixte, Av. PAR CES MOTIFS, le Tribunal aprs en avoir dlibr conformment et au voeu de la loi, statuant publiquement et par dfaut au nom de la Rpublique et charge d’appel. Le Tribunal declare juste et fond l’action de la requrante. Maintient le dfaut requis et octroy l’audience du jeudi 24 J anvier 2013 contre les nomms Gary ainsi connu, madame conformment l’article 49 du Code de Procdure civile Luc D. HECTOR. Ordonne en consequence la reintegration immediate de la requrante sur la dite portion de terre situe Carrefour, Diquini 63 prolonge, conformment l’article 84 alina 1 du dcret du 22 Aot 1995 sur l’organisation judiciaire. Condamne les nomms GARY Ainsi connu, madame prsent jugement avec commandement vu qu’il est par dfaut. Ainsi jug et prononc par nous, Wilfrid MARCENAT Juge en audience civile, publique, ordinaire du jeudi Vingt-quatre (24) Janvier deux mille Treize au Tribunal de Paix Il est ordonn tous huissier sur ce requis de mettre le present jugement execution; seront lgalement requis. POUR EXPEDITION CONFORME COLLATIONNEE: PAR CES MOTIFS, le Tribunal, aprs examen et sur les conclusions conformes du Ministre Public accueille l’action de la requrante pour tre juste et fonde, Maintient fonde la dite action; Admet en consequence le divorce de la dame ne Gerduine CHERISIER d’avec son poux Frdric LALANNE pour injures graves et publiques aux torts de l’poux. Prononce la dissolution des liens matrimoniaux existant entre lesdits poux; ordonne destines le dispositif du present jugement dont un extrait sera insr dans l’un des quotidiens s ‘ditant la Capitale sous peine de dommages intrts envers les tiers s’il chet; Commet present jugement. RENDU DE NOUS, Jacques Hermon CONSTANT, Juge en audience civile, ordinaire et publique le mercredi quatorze Janvier deux mille quinze, en presence de Me. Paul Wesley, Substitut du Gouvernement, de ce ressort, avec la participation du sieur Homre Il est ordonn etc En foi de quoi . Etc to terrorist groups,” it said. Havana had not supported terrorism-related activities for six months, and that Cuba has provided from the list 45 days later. Getting the embassy open is also tricky. renovate the building and have U.S. security posted around the building, replacing Cuban police.

PAGE 12

Page 12 DEVANT LA LOI Insertion demande par le Cabinet Reynold Georges SIBYLLE THEARD MEVS a t suspendue du Barreau de Port-au-Prince pour 5 mois, suite une Plainte dpose par les hritiers Jean Nanmin et Marie Louise Orphise reprsents par le sieur Dufresne Hilarion. Cette Suspension qui s’tend du 17 que son comportement enfreint les dispositions du dcret du 29 mars 1979 rglementant la profession d’avocat, notamment les articles 52, 54 et 55 et les principes relatifs la loyaut, l’honneur, la probit, la confraternit et la dlicatesse. Les pices qui en attestent sont placardes dans tous les Tribunaux et au Btonnat de Port-au-Prince, voir extraits documents l’appui, ci-dessous. Ce dossier, contre Me SIBYLLE THEARD MEVS et ses clients, les hritiers Jean Audain, est actuellement achemin au Cabinet D’Instruction pour FAUX et USAGE de FAUX, pour les suites de droit, selon le Rquisitoire d’Informer du Commissaire du Gouvernement prs le Tribunal de 1re Instance de Port-au-Prince. N. B Pices Jointes 3 pages. Me. Reynold GEORGES, A.S./ B.A Avocat

PAGE 13

Page 13 HAITI QUEL DEVELOPPEMENT ? Il y a deux semaines, j’ai commenc mon article en parlant du passage de Wilson Laleau du Ministre du Com je m’tais permis un petit commentaire : the right man in the right place , cause de ses interventions qui sont, mon avis, plus celles d’un ministre de l’conomie que d’un ministre des but in the wrong gouvernement , cause de la conjoncture dans laquelle il a pris ces nouvelles responsabilits (voir HEM Vol 29 # 2 du 28/01-02/02 2015). Et voil que les informations de la semaine coule ont sembl me donner raison. Quand je l’ai vu ngocier au sujet de ces fameux prix de l’essence, je me suis dit qu’il ne mritait pas d’hriter de ce dossier et que cette fameuse conjoncture ne lui permettrait peut-tre pas de donner toute sa mesure comme ministre de l’conomie. Mais cela ne sert rien de jouer l’oiseau de mauvais augure ; comme l’avait dit Monseigneur Constant Franck Dsir, en juillet 1986, Il n’est que d’attendre . Revenons donc aux actions dj t mises en uvre dans le cadre de la politique d’appui au dveloppement des petites et moyennes entreprises (PME). La semaine dernire j’ai parl du PROGRAMME DE SOUTIEN AUX MICRO-ENTREPRISES (PSME) (voir HEM Vol. 29 # 03 du 04-10/02/2015), aujourd’hui, je voudrais aborder le PRO GRAMME D’ APP UI LA MODERNI S ATION DE S ENTRE P RI S E S ( PAME ). Selon le dpliant qui nous a t distribu au cours de l’atelier, le PROGRAMME D’ APP UI LA MODERNISATION DES ENTRE P RISES ( d’Aide aux Entreprises et de Formation pour Amliorer leur accs au crdit, Renforcer leur capacit de gestion technique et commerciale, Optimiser leur performance, les investissements et Accrotre leur capacit de remboursement. Le dpliant mentionne deux composantes dont l’une s’adresse directement aux MPME et compte deux souscomposantes : AME d’Affaires pour La systmatisation et la compilation des informations documents, et La prparation de plans d’affaires pour La rnovation, des services de conseils et de formation pour Appui en termes de gestion technique et commerciale, et de la rentabilit. L’autre composante s’adresse non plus directement aux MPME mais ceux qui leur fournissent des services : la qualit de leurs services et renforcer leurs comptences, Le dpliant prsente galement une grille d’ligibi qui nous permet d’avoir une ide plus prcise de ce que l’on considre comme Micro, Petite ou Moyenne entreprise : des jeunes en colre, laisss sans emploi et qui ds lors vont se procurer une kalachnikov , il met un bmol. Certes ils sont dangereux et se versent d’eux-mmes dans le radicalisme, mais ces jeunes ne sont pas tous des dfavoriss sociaux. Mme les jeunes issus de la classe moyenne peuvent prouver une attirance pour ces phnomnes qui les poussent opter pour une carrire de terroristes. Cette envie de se radicaliser parmi les jeunes forms a, selon lui, un lien troit avec une culture de violence moderne, fort imprgne de narcissisme. On veut tre clbre, on veut tre un hros, mme si cela impliquerait de faire des choses ngatives , analyse Roy. Et il prend en exemple, les frres Kouachi qui savaient pertinemment qu’ils clbres. Comment expliquer ce degr de violence narcissique ? Ce n’est pas nouveau , dit-il tout en se rfrant, titre de preuve et d’illustration, aux vidos d’Al Qada datant dj de islamique l’an dernier. Le mme scnario apparemment rjouissant a t vu lors de l’enlvement d’Aldo Moro (ancien Premier ministre italien) par les Brigades rouges en 1978. Ou avec les cartels mexicains de la drogue. D’ailleurs les radicaux issus des banlieues, regardent volontiers Scarface avec Al Pacino et les dealers cubains, indique-t-il, ce n’est donc pas pour rien. Qu’est-ce qui rend le djihad si sduisant, c’est qu’il permet de vivre des . Ceux qui ont chou socialement ou autrement sont souvent pourvus de telles envies fantaisistes. Il s’agit en gros de vengeance et de revanche. Pourquoi est-ce l’islam qu’on dtourne pour de tels buts et aucune autre religion ? ce sujet, Olivier Roy rappelle que le terrorisme islamique existe depuis les annes 80 mais que ce sont les tamouls (minorit opprime au Sri Lanka) et le PKK kurde qui ont port au monde les attentats-suicide. Et ce modle d’homicide s’est bien vendu par la suite. Le Hezbollah s’en est ds lors accapar en faisant rfrence, bien entendu, l’islam. Une image de la violence islamise, c’est--dire qu’on construit autour de la violence un islam – invent – politique , dmontrant ainsi qu’on rejette l’autre modle de socit, le libral dans lequel on vit . Cette couche politique dont on recouvre l’islam ennoblit la violence, celle-ci gagnant du sens. Toujours est-il que le djihad est la seule chose d’envergure mondiale, pour ainsi dire, la dernire cause globale pour laquelle on peut se battre. Le communisme n’a plus la cte, l’extrme-gauche non plus. L’organisation terroriste allemande d’extrme-gauche, la Rote Armee Fraktion (RAF) fut, se remmore-t-il, le premier groupe avoir globalis la violence, en combattant un jour pour les Palestiniens et un autre contre un directeur de banque. Le djihad a ainsi remplac ce que furent, durant les annes 60 et 70, Che Guevara et le RAF. La (RAF) n’tait pas compose de travailleurs et malgr tout ce groupement d’extrme-gauche d’obdience marxiste prtendait lutter pour le proltariat dont il se voulait tre le reprsentant. Et il en est de mme pour les radicaux islamistes actuels. Ils ne connaissent pas l’oummat (la communaut des musulmans de par le monde), ils ne jouent pas de rle dans les paroisses musulmanes locales mais ils propagent leur combat pour l’islam. C’est de l’abstraction totale , constate-t-il. Ce qui rend le djihad global si attractif, c’est qu’il n’y a plus, selon lui, grand-chose pour mobiliser la jeunesse. Il y a le mouvement occupy (les Indigns)et le mouvement cologique mais les jeunes des banlieues n’y comprennent pas grand-chose. Trop de thorie . En revanche les islamistes, quant eux, offriraient du concret : Si tu souhaites voyager, si tu veux tre un combattant, si tu veux combattre les mchants auras de l’argent, tu seras le roi du monde. C’est un peu comme la lgion d’honneur autrefois . Il explique ce qu’il entend par la diffrence entre la culture du revolver et celle de la kalachnikov . La culture du rvolver, c’tait un attentat avec des buts choisis : des patrons allemands, le chef de Renault en France. Avec la kalachnikov, on occasionne des dgts plus grands, on y va de manire plus gnralise, plus grossire . Les idoles ne jouent plus de grand rle. Il y a eu il y a quelques annes Oussama bin l’imam amricain d’ascendance ymnite considr comme un prdicateur de la haine. Mais dsormais chez les jeunes actuels, il n’y a plus de portraits de personnalits au mur mais le drapeau noir de l’tat islamique . Quant savoir pour qui ou pour quoi ils se battent ? En principe, pour leurs frres morts au combat en Tchtchnie, en Afghanistan ou en Irak. Pour le moment, c’est la Syrie. Des vidos de propagande avec des musulmans tus circulent, montrant ce que les Serbes ont fait aux musulmans en Bosnie il y a 20 ans. Les bombes amricaines sur l’Afghanistan. La plupart des jeunes ne peuvent mme pas reconnatre ces pays sur une carte. Ces gens sont des nomades djihads, ils . Ce qui est trs diffrent de l’extrme-gauche d’autrefois. Jadis, on dbattait des nuits entires sur les dmarcations et subtilits idologiques. Aujourd’hui c’est gal. Il y a les mauvais mmes et il y a les non croyants . ( M i cro Pet ite Moyenne Nombre d’employs < 10 10100 Actifs de l’entreprise < 1,5 millio n de gourdes 1,5< X<50 millions de gourdes >50 millions de gourdes Ventes annuelles < 1,5 million de gourdes 1,550 millions de gourdes Demande de financement 250.000
PAGE 14

Page 14 aspects seront pris en compte: le plan d’action, le paquet technologique et russite du projet. HPN Jacmel, 5 fvr. 2015 [AlterPresse] ---Le tribunal civil de Jacmel a condamn la Police nationale d’Haiti (Pnh) payer 400 mille gourdes la partie civile comme dommages et intrts, dans l’affaire opposant la journaliste Gerdy Jrmie deux policiers Alex Cus alias Arly et Daniel Erickson Jean, qui avaient brutalement agress la journaliste. Attendu depuis le mois de janvier, le verdict a t rendu, ce jeudi 5 fvrier 2015, par Monique Jean, la juge en sige au tribunal civil de Jacmel, ce en l’absence des deux policiers et de la partie civile, apprend AlterPresse. En novembre 2014, la partie civile avait formul une requte d’un million de gourdes (US $ 1.00 = 47.00 gourdes) de dommages et intrts pour la victime. Dans ce dossier, plusieurs associations, journalistes et habitants de Jacmel ont apport leur solidarit la journaliste agresse. Le prsident du comit du Carnaval National, M. Gregory Sabbat, a indiqu vendredi que le cot des festivits carnavalesques s’lve 143 millions de gourdes. 80% de ce fonds dcaiss par le secteur priv, et 20% provenant de l’Etat hatien, a tenu prciser M. Sabbat. 16 groupes musicaux ont t retenus pour le parcours du carnaval. Le carnaval national de 2015 se tiendra les 15, 16 et 17 fvrier Port-au-Prince. Le gouvernement a dans un communiqu dcrt les journes du 17 et 18 fvrier fries. Radio Hati renait L’Universit Duke vient de lancer un site public Voix du changement partir des semaines. Le site pour le moment en anglais et en crole, contient une soixantaine d’enregistrements auxquels s’ajouteront bientt d’autres reportages et documents sonores (Le 3 avril prochain fera dj 15 ans depuis l’assassinat du PDG de Radio Hati Inter, Jean Leopold Dominique) Le snateur Steven Benoit a fait savoir mercredi (4 fvrier) qu’il est en qute de signatures festivits carnavalesques qui se drouleront Port-au-Prince du 15 au 17 fvrier 2015. Bien que le Parlement soit caduc et qu’il ne peut lgifrer, les snateurs restants peuvent toujours exercer leur pouvoir de contrle de l’excutif , a dclar l’lu de l’Ouest. Il a inform qu’il allait rencontrer mercredi le nouveau prsident du Snat Andris Rich, pour lui demander de prendre les dispositions ncessaires pour que se tienne cette sance de convocation du gouvernement. HPN L’organisation Internationale pour les Migrations (OIM) attire une fois de plus l’attention sur les dangers qu’encourent ceux qui s’adonnent la migration irrgulire par la mer depuis Hati. Selon l’organisation, la cte Nord-ouest d’Hati est aujourd’hui le principal point de dpart des migrants irrguliers qui veulent se rendre notamment aux Bahamas, aux Iles Turques-et-caques ou aux Etats-Unis. Ces traverses sont souvent organises par des passeurs peu scrupuleux bord d’embarcations branlantes et dangereuses, avec des passagers confronts la violence, la faim, au viol, l’emprisonnement et au rapatriement, et parfois mme la mort en mer, rapporte l’OIM dans un communiqu. Il est essentiel d’informer les migrants potentiels sur les dangers intrinsques aux traverses maritimes irrgulires. Nous pensions que la manire la plus persuasive de le faire tait par le biais des voix de ceux qui ont tent ces traverses dangereuses et trop souvent meurtrires. Nous avons rencontr des habitants de Port-de-Paix et avons dcouvert qu’ils avaient beaucoup d’histoires partager, mme si certains craignaient de parler en public ou de montrer leur visage , explique Ilaria Lanzoni, charge des mdias et de la communication de l’OIM en Hati. Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation, l’organisme a produit un documentaire LES JEUX DE BERNARD HORIZONTAL 1. Star de la selection de foot ivoirienne 2. Constells 3. Bouge Post Scriptum 4. Roche, liquide haute temprature 5. Un des deux principes composant l’homme Pronom 6. Gupier Ville lgendaire bretonne engloutie par les eaux 7. Exceptionnelle 8. Transpiration abondante Petits cubes. VERTICAL 1. Exposition des corps des supplicis dans la Rome Impriale 2. Saison Boug 3. Pays du prince qui inspira Darcula 4. Substance ncessaire au mtabolisme d’un organisme vivant 5. Pronom Esprit de la mort dans le vaudou 6. Venu au monde Nodyme 7. Maladie du foie 8. Agence remplace par la CIA Dforms. GERVINHO ETOILEES MEUT##PS O#MAGMA# N#AME#TU I#NID#IS EMINENTE SUEE#DES Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot franais Solutions de la semaine passeNEODYME A S S C A R ESolutions de la semaine passe:Solutions de la semaine passe: LES JEUX DE BER NARD Allez de DROMES CLAIRE, en utilisant des mots du vocabulaire franais, et ne changeant qu’une lettre par ligne.Mots Crois sAccueillant Aimant Ambigu Ambitieux Amusant Angelique Apaisant Arrogant Artiste Attentif Attentionne Audacieux Autoritaire Avare Averti Bavard Beauparleur Bienveillant Blase Bourru Cafardeux Capricieux Cerebral Chanceux Charismatique Cingle Cleptomane Colereux Coquet Courageux Courtois Creatif Credule Cultive Cupide Curieux Cynique Debauche Decent Delicat Desinteresse Desordonne Devoue Digne Directe Diabolique Discret Distingue Distrait Docile Doucereux Douteux Doux Dur Econome Egoiste Emotif Energique Enigmatique Enthousiaste Envieux Excentrique Excessif Expansif Explorateur Expressif Extraverti Exuberant Faineant Fantasque Faux Feminin Ferme Fetard Fier Fidele Flatteur Fouinard Fou Fougueux Fourbe Franc FroidCHOIES CROIES CRAIES CRASES ARASES ARASER BRASERDROMES CLAIRE dcision. Andr Gdon sont dclars personae non gratae au Ministre de Damien. Les tudiants protestataires ont une fois de plus ce lundi 9 fvrier bloqu la route Nationale numro 1 pour exprimer leur mcontentement contre ces nominations. naturelles, et que leurs nominations dmontre que le pouvoir Martelly n’a aucun projet pour le secteur agricole. de protestation jusqu’ la dmission du nouveau ministre de l’agriculture et des deux secrtaires d’tat. AHP Santo-Domingo, le 8 fvrier 2015 – (AHP)Dans le cadre du procs pour corruption intent en Rpublique dominicaine contre le snateur Felix Bautista, ce marchand tailleur devenu multimillionnaire en quelques annes, le Ministre public a fait savoir que les la ville de Santiago, proviennent du trsor public. Mais l’avocat de Monsieur Bautista a fait savoir que l’origine lgale des fonds utiliss pour acqurir le terrain ayant servi la construction les appartements est inattaquable. Les ressources ayant servi acqurir le terrain et la construction des appartements du snateur Felix Bautista, dans le cadre d’excution de projets en Hati , a dclar l’avocat, Marino Feliz. En effet, en Hati, plusieurs personnalits ont fait savoir que plus de 350 millions de dollars ont t verss au snateur qui compteraient de nombreux amis en Hati, parmi d’anciens et actuels dirigeants. Si ces millions ont t verss au snateur, par contre, on ne voit jusqu’ici aucune trace des entreprises et immeubles, ainsi que des oprations bancaires portant sur plus de 25 milliards de pesos, pour constituer le chef d’accusation. En Hati le snateur est accus d’implication dans une vaste escroquerie au dtriment de l’ Etat sous couvert d’oprations humanitaires, qui pourraient galement clabousser des personnalits hatiennes. Mais cet aspect de l’ accusation a t rejet par les avocats de l’accus qui soulignent l’inexistence de plainte lgale des autorits hatiennes contre Bautista. donner de la visibilit et d’encourager notamment les institutions et associations engages dans des projets de reforestation. A travers ce concours, TOTAL-Hati entend favoriser la mise en place de solutions durables aux problmes nergtiques qui ont un impact sur l’environnement, et donn plus de TOTAL-Hati, Luc Maiche. droulera le 25 juin prochain, promet-il. pays. Le projet devrait avoir au moins 3 ans. Total Hati dispose de plus de 40 millions de gourdes pour rcompenser les gagnants. De plus, Total Hati recherche d’autres compagnies qui seraient intresses parrainer un tel projet. indiqu que les projets seront classs en 5 catgories, sur la base du nombre d’arbre plant et sur la surface utilise. Les formulaires d’inscriptions sont disponibles, notamment dans toutes les stations de L’agronome Ronald Bien-Aim prcise qu’aprs valuation des projets sur le terrain, 3

PAGE 15

Page 15 TI GOUT PA TI GOUT ak Jan Mapou 21 Fevriye s’oun dat enptan nan kalandriye UNESCO. “ganizasyon ki la pou devlopman edikasyon, lakilti toupatou, nan tout peyi. 21 fevriye se jou pou tout peyi selebre Sosyete Koukouy pitit Mouvmam Kreyl Ayisyen dok E.Mirville, Henri-Claude Daniel ak tandt ank fonde an Ayiti an 1965, nan radyo Karayib, Riyl Chavannes nan Emisyon Soly te konn ap sipliye pp-la, otorite yo, entelektyl, etidyan ki pa gen bosal nan konpreyansyon yo pou yo bay lang kreyl la plas li nan edikasyon ak devlopman ak te demaske kolon lokal yo. Nou pran tan, anpil tan pou zotobre k’ap dirije peyi-a konprann san zouti kreyl la, yo pa p’ janm rive derasinen, dechouke liyorans ak je pete-klere nan peyi-a. Nimenm ede Ayiti dekole. gen akademi. Akademi Lang Kreyl Ayisyen. San kachotri. Ayisyen lakay ak Ayisyen aletranje pale kreyl toupatou: nan salon, nan travay, nan lekl, nan restoran, nan avyon, nan radyo, nan televizyon, nan legliz, sou , nan facebook , nan Lachanm, nan Pal, nan konsy Minis, Anfen, se yon plezi pou pp-la ap asiste diskisyon ant Minis Edikasyon Nasyonal ak Premye Minis lan sou kesyon ki lang pou itilize nan sistm edikasyon peyi-a Yon diskisyon Se pa kreyl ttchat non. Jounen jodi-a ou ka google an kreyl. Ki bagay! Franse pou yo dekachte kmkidire kreyl tw pp yo pa ka pale-l devan mon kostime. Mon asoulye. Jounen Jodi-a, malgre tandans lan toujou la ankatimini nan sten sekt, pale kreyl (avk ou san mande lapmisyon) pa desann prestij pesonn. Okontr, sa penmt tout mon patisipe e konprann pou ansanm yo ka pran yon bon desizyon. Defans Mouvman Kreyl Ayisyen-an bat bravo tou kanpe. Yo tounen vivi dan griyen tank yo kontan. Men se pa tout. Nan kozman lang Kreyl-la, gen anpil mon ki toujou patizan zanst nou yo pandan plis pase 2 syk. Wi se lanng nou paske nan lekl se li yo aprann nou, e se pye poul, se vlen ki pa pa lang, li manke prestijLi izole nou La-a Ozetazini gendel yo ba yo optinite pou pitit Franse yo vle pou pitit yo. Gen menm ki pouse lodas deklare se Angle ak Panyl pou pitit yo Meriken yo ye, se Angle ki lang yo, yo pa pale kreyl Sa ban An nou gade byen, se pa noumenm slman non k’ap ankouraje mon kenbe lang yo City College Nouyk, Boston University, Indiana University , Florida International University . lang matnl nan edikasyon pp-yo. E se sa ki f UNESCO dekrete 21 fevriye Jounen Entnasyonal Lanng Manman nou. “International Mother Language Day”.. UNESCO sa-a s’on ganizasyon entnasyonal, yon branch Nasyonzini ki chita nan vil Pari nan peyi Lafrans ki la pou devlopman lakilti, ankouraje, lang yon pp pale pou l’kenbe idantite-l km pp nan kominote mondyal-la. 1952 te gen 5 etidyan ki te mouri nan yon peyi ki rele Bangladesh mon Bangladesh pale lang manman ak papa yo ki rele Bangla. Bangladesh se yon tranch nan pati s peyi Pakistan, ki te vin endepandan apre yon lag ttchaje... Se pa nan Bangladesh senpman non sa rive. Anpil lt mon viktim nan kozman defann lang manman yo. Anpil gouvennman pou yon rezon osnon yon lt ta renmen pp yo bouye nan kozman politik ak ekonomik yo nan yon lang yo pa byen metrize, nan lang ki pa pa mayi-a ka rete la. Se menm penpenp lan tou an Ayiti. An 1965 tonton makout gouvennman diktat-a, gouvennmam fachis Divalye-a (poutan yon etnolg) tonbe pousuiv tout ganizasyon ki t’ap lage yo nan f dimanch : Simity Lanm Ladan yo te gen 6 Koukouy nan radyo Karayib ki t’ap anime Emisyon Soly yo idantifye yo pi fasil, pi rapid E poukirezon yo te arete manm Mouvman Kreyol yo? ske se te pou kominis? ske se te pou aktivite politik? Mete bonm, jete bonm? Jete trakDestabilize gouvennman? Se mo sa yo, se akizasyon sa yo ki te alamd nan epk la.. NON! Klas politik la te arete nou paske yo t’ap defann enptans lang kreyl la, yo t’ap mande pou leta itilize KREYOL nan alfabetizasyon kote plis pase 85% popilasyon-an (nan epk 60 yo) pa konn ni li ni ekri. Epi ankouraje tout mon pale lang manman yo ak lang papa yo toupatou kote yo pase. Pou yo fy l’ pale, aprann li, aprann ekri nan lang ni ; pou l’ka byen konprann kilti li. Se sl fason nan rasin ni. Nou te mande pou yo mete lang kreyl-la sou menm pyedestal ak lang franse-a. Nou te mande pou leta ayisyen rekont enptans la nan edikasyon pp ayisyen-an. Kreyl Ayisyen yo nan radyo Karayib. varyete kiltirl nan domn langaj ki enspire solidarite baze sou konpreyansyon, yon pou lt ; lanng. Tank ou konn pi plis, li pi bon. W’ap nan plat ou tout kote ou pase. UNESCO adopte rezolisyon la an 1999-la ki te mande kreyasyon yon Utopie 2000 ki vin ft nan Marseilles, roots and blossoms ki te ft nan Bangladesh depi 18 rive 20 fevriye 2001 pandan 28m Nou sipte UNESCO, nou kore tout esp nan lang yo nan rezolisyon sa-a ki mande pou nou sispann pase anba pye lang nou ak kilti pa nou. Lang pa nou se pi bon zouti pou ni li, ni ekri. pou y’ al travay sou lang kreyl la. Apre anpil difkilte yo rive enstale 4 desanm 2014. Men enstitisyon legal, konstitisyonl ki monte pou kore lang kreyl nan tout domn. Nou aprann poko gen senk kb ki debloke pou fonsyonnman Akademi-an. Akademi-an sanzabri kon homeless Jouk kounye-a anyen tonton ! Ayisyen toupatou, an nou kontinye pale, li, ekri ak fyte nan ti lang ladoudous nou-an pou devlopman peyi nou ! Jan Mapou (mapoujan @bellsouth.net) ================================ (2-1) pa slman gen nouvl ou men k’ ta vle koule dous dousman pou kapote lapenn distans k’ ap frisonnen m (4-2-4) souke pye lanmour-anm bidip-bidip. bip (3-4-3) Priyr-anm monte detounen movez mal (3-4-3) deprimen deplimen detounen agoni ebete antere (1-4-4-1) doudous divsy (4-2-4) maryaj sekirite seksyl amoni selebrasyon lavi (4-3-3) Kenbe pa lage anba y-ap tann (3-4-3) kabre drible pase choute Swaf (4-4-2) tibilans frapman voye ou dechalbore santiman maskarad fanbr san nanm (4-3-3) rantre goyinen dous (4-2-4) Kraze brize demantle lablte lzm anraje repiyans san limit ktounen (Ng Gonbolyen)

PAGE 16

Page 16 BACK PAGE la Tortue qui ont tent les prilleuses traverses. HPN Grard Fombrun est dcd le 1er fvrier 2015 l’ge de 88 ans. L’Architecte Grard Fombrun a consacr ses efforts la mise en valeur du patrimoine culturel hatien qu’il chrissait tant. Les funrailles ont t clbres le vendredi 6 fvrier l’glise Saint Pierre, Ptionville. Les activits conomiques et les transports publics sont perturbs pour la premire journe de grve des syndicats des transports ce lundi 9 fvrier. Les portes des coles sont restes fermes aussi, a constat HPN. Suite l’appel la grve lanc par une association de syndicats de transport en commun, les activits sont paralyses dans le centre ville de Port-au-Prince. Il y a encore moins de vhicules dans les rues comparativement la journe de grve du lundi 2 fvrier. La circulation est au point mort au centre ville comme dans les zones Grand Rue, Carrefour aviation, Portail Logane, Lalue, Route de Frres, Delmas, Carrefour et Miragone, etc. La Plateforme nationale des syndicats de (PNSTF), runissant une vingtaine d’organisations syndicales, avait annonc deux journes de grve, les 9 et 10 fvrier du gouvernement hatien une baisse de 100 gourdes des prix des produits ptroliers. HPN


xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EP5BUP42X_3HBHJP INGEST_TIME 2015-03-18T20:21:26Z PACKAGE UF00098809_00649
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES