Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text

















Ha'iti-Politique: la haine par-dessus tout
P(I)RT-.l\1_1-PR INCI E I Jiillile Rilei Pii al i esti ()Li qulynes ll ioii dei .i ll aide s oil ilkiiilldal ei li ne\iii li poi i reini'siiiii atiissi biiil des .idl\ est.iiie p!olitiquesi
i.iint doiiile appliq e. ii.istiite ioil ilkiiildal iitiise iii bouti priochi.iiii 10iCi qli l Giiii i.l i ilte delitandanti.iii ioii l depart galii ioiiles ioeriie dei iioil!ipenterii s.11anti de l ii i lli i eiii
Eiliii .iiiilles pouri passesi' dents I Hiismile di H.ins entitleii li plentiiiite parce~i queii ii li' 11190.1111 pIi iiiet crediible paoin li p!i\o l 01pi ce !lii
plentiiiic chl dl E1.i1 iliinii .111.1coiillph dliit ii.iikl.iid.t oii.iii115 lii prochantesi presiidnlllesi Tioii ii iidiclionsi p!iil.licipae li iiiioi lle
mic stillllllcll li. iI insa st oiil.idiii iiii \.itii de ili ttlestii`i.iionsiii iiiii lele-.1910 (PRE\1 i>.


CEP: Une intressante DUVALIERISTES FETENT ANNIVERSAIRE

proposition DE BABY DOC A P-AU-P
de la society cavale : -r
P(I)RT-.l\1_1-PR IN(I E -LJiillille D.iits .i b.i.iilli
Julatiiiil de .i deiisiio n d il l. Iitii alii 011 11011 dei I ai tseii l
emiiiill ilectioi.i I ain I equil.ii.ioni des priocharatesi
il.lc st Li prp Ilerlll\.iide L I s i.i en l. politi Il.i.le illi.
de asse 1101oloiiii Hunt 011NLndlei Maci d ili IiiiI 101i iiii



ui.\Il. iii co illi. q c lnqil ii tei diiii IC Li\ datei des i lecions.i
leiiii l iii now ibile iii pr ioh. iii illoi liii!i.ii

En mos ille iecolu talid I!II .ItalI
o Etimientall p lli le iielelo ii pi.iilot isone .ii EP
41Ieidi~iiiiiiiii Io els in o iiiile lecinaiillo le EPotaili ( EP
ioled uil ( o rii el ld .d uii stullent.i oi
.Millenwiiii i it I oigil.ii.ioni priopwiwii'iiil due
des ilectionsi siiii moiiicei .i des pa!simiiioiillel illuisi



ioia li de depolills.illoni dei I 019.111151110 ilectso.iI o e
.Iiissiiiillipk gali GiL.i II iiil`l`it dei iientatiii i M ON D IA L : E n H a..ti A rgentine qui
Ippiall.ioni L. I onsutiiioil yil i'l son ali le~ lN" slipili

,C:s[,'::::::: e:,:, pleure, Bresil qui rat et vice versa .
IC P ., CRT-.\1_1-PRINI E ; Jiillille Le Basil dsiliciii peni i oil ioiii (I ii I .iiialI ili ili galliii plet iie u idis gal lii 1 iiit
.i HolLnideli L iions qulii li de LI optill.iial Ii.Inienii reii dui BEiiil ii iieloii ssent
wilillustesiii L kndentli tsu.ii .iiiled I 1seeillancesii i nili IION IAL/>.N
Quand le Dpartement - p~Y
d'Etat levee

I'interdiction

de voyager en HaIitI "1 ~~i
P(I)RT-.11_1-PRINCE lii Jiillii Le noii\te.iiits U
bulletin~~~~~~~~~~ du! otnetn leeI il e etcin


li.i 1 ic es dei. enl c~ i.ts .Inte n.li.lts i.l1 H.IIl s
Eni H.iiii iI 1 .i beic.iioupl p!liii dei problenlesi

.iil liss 0 iitle boiilli partiii. de I ionioritii d pii I I 1

I .ibn- queiill galii ioil i.1~ i oiic 011.111i.111011.111 /nl/ Eil i liistiice ll .i pas I nd pi danceiii.iii i .i le tlte-''r***' / * .s / so J .
ilii i.ii II111 il iilili iher 01ptilsi ioiiilisemuiiiilatl iInc..J I il i
(Ipi ddi.i illi li noiit i.iii biilliilli p!L.ice sil li iiil
ilii piecedentsiiii ar dEmi.iic peni-i.ii lesi.iiiii 0uge 01Hioii HAITI-M ONDIAL
II I!iiilld dilii ii licties ill ti !i liti \so lenti iiiln H iiii
JIIlln 11101 i11i il ii tsiili pmi\li Ible o11 sen o ices de5 ile 011~.ii
legailllelli'llle PC)T- llPR NC ll Illillel il d p le ip' .iidhl d hs ileilpli'd siln
iii i sectii ime it est p.Is st.ibi iiiileill paistill le iiic M ai HP lppt al L punt es e tene g alls de telel 1901
blitl le nih ul n llegistices pen L Polic sporsome TiclHal_ LIN E ; n i illi is siiion e l litiesd LI iloi .iiLiiits Iii ilit 111Ip nitinil i ntsi ii.ii li prelegalls
dia tn ibe i-iii dei pol icie iiten illnl .liii dec ide 105 dti pl idi profi i H cai!!ii. li.1i1i!i l iiii !iiiii li edii\ i call
recallii lin .tlelkilentduii nndiiiideii LI iiit Ii Pllissi loionii Lii penti 1. iiphylle Niiiiotii ailles iiiaii lies Li h .iii usl dei deinger ph!!ii.iiiiiio leii tlipe Iteur.ii.lii
dei Iiiii l C) I_ ollistibill sii.i onenH ii ilili i Ioi ilIC deiii I pubi cieilsie.1L ee sa w l in betiiiid I.p Iel D t poiiin cir oinn

'101AGEiii iii.i 2, opn ien dl occesioi lide ce h loiilds.il Ii ilii Poni-.in-Pnarce~i iPUBLK 'ITE: >. Ni






Pag:e2 E:N PLUS ... EN BREF *** HtinaMercredi 07 Juillet 2010
Q uan leD 6p rte nen d' tatlbv Cua e Hatis'etenentpou reforer a coprtionMrh biolatbrale 2
Q uand le D partem ent d'Etat Ive ~~~~~~~~Le president hatien, Rend Prval, et le vice-pr6sident du Conseil d'Etat cubain,Cb H setn n pu nfrr coai ilae
19~~ Esteban Lazo, ont accept de renforcer la cooperation bilat6rale dans divers secteurs,
Interdiction de voyager en Hal'tI ont rapport samedi les m6dias locaux.(D'aprs le journal official cubain Granma, les
deux dirigeants ont d6clard que les deux pays ont promise de stimuler la cooperation
(VOYAGE... suite de la 16re page) Doc pour faire barrage au Cuba socialist. bilat6rale dans les secteurs tels que la sant6 publique, I'6ducation, I'agriculture, la
Des strangers ont 6t attaqus Il envoya envisite Port-au-Prince, en l969, construction, la pche et le raffinage de sucre.((<< Nous avons examine tous les accords
alors qu'ils venaient de d6barquer le vice-pr6sident NelsonRockefeller,1le grand signs avec Hati et nous continuerons les projects communs sur lesquels nous nous
l'aroport international de Port-au-Prince, magnat des affaires. 6tions mis d'accord aprs le s6isme du 12 janvier >> qui a fait 220000 morts, prs de
don't deux citoyens amricains qui ont Papa Doc qui 6tait trs averti dit 300000 blesses et environ 1,5 millions de d6plac6s, a soulign le leader cubain.(Le
perdu la vie ainsi. qu'il n'a besoin que d'une chose. Une ministre hatien de la Sant6 publique, Alex Larsen, a inform que Cuba a form prs de
A toute autre 6poque, le 'Travel r6vision du 'Travel waminig' qui, depuis 500 m6idecinis hiatiens tout eni r6hiabilitanit 32 h8pita~ux et eniy coinstrisant quatre
warning' ou consignes aux voyageurs l'administration Kennedy (et le film tird du autres.(Le ministry hatien de l'Agriculture, Joanas Gue, a ajout6 que Cuba a 6galement
aurait recommand6 de ne pas mettre les roman de Graham Green, 'Les Com6diens'), envoyd 51 experts Hati pour aider le pays relancer son industrie de raffinage de
pieds danis unr tel pays ... commeri ce ftii le a mris Haititotalemeint l'inidex. Le pays des sucre, I'aquiacuilture et la pCcich et a ouivert des formrations poulr les v6t6inaires
cas depuis moult annees. tontons flingueurs. hatiens.
Et pourtant cette fois, non. Le bulletin de voyage une fois Le president Rend Garcia Prval est arrv6 le j eudi 1" juillet la Havane o il a 6t
Par contre, ce serait irresponsible rvis, les tourists recommencrent accueilli par le vice-ministre des affaires 6trangres cubain, Rogelio Sierra.(Lors de son
de ne pas faire un tableau d6taill6 des descendre en masse sur Hati. sPjour Cuba, le chef de l'Etat a notamment discut6 de la cooperation hatiano-
conditions sur place. Selon le bulletin du Aujourd'hui on n'est pas sur que cubaine. Une cooperation ax6e surtout sur la sant6 et l'alphab6tisation. M. Prval
D6partement d'Etat qui s'adresse aux le tourisme hatien puisse se refaire aussi deVait aussi rencontrer le president Raul Castro. La visit du chef de l'6tat hatien
citoyens amdricains, plus sp6cialement vite, d'un jour l'autre. A l'6poque, on Cuba aura dur 72 heures. II a 6t question aussi au course de cette visit de seances de
ceuxt qui viennienit prter assistance auxi n'av;ait pas des voisins (Cuba ainisi que la travail av;ec les miemnbres du gouviemiemient cubaini sur le reniouv;ellemienit de l'accord de
sinistr6s du s6isme du 12 janvier, les ONG R6publique dominicaine) aussi cooperation dans le secteur de la sant6. Cet accord pr6voit l'octroi de bourses d'6tude
(qui coordonnent cette assistance sur le entreprenants dans ce secteur. en m6decine pour plusieurs milliers de jeunes hatiens et la presence de missions
terrain) ont avis6 qu'elles ont atteint les Mais ce n'est pas tout. Ds que sanitaires dans le pays. Au course de ces derniers annes des centres d'ophtalmologie
limits de leurs capacit6s en effectifs, en les Etats-Unis arrvent, les autres ne sont ont 6t implants A Port-au-Prince Place de la cath6drale, et aux Gonaves par la
logements et toutes autres ncessit6s. pas loin. Effet d'entrainement. Mais aussi cooperation cubaine. Les soins y sont gratuits et trs appr6cids de la population.
Aussi est-il recommand6, que de competition commercial oblige. Et
tenter l'aventure, pourquoi ne pas envoyer aujourd'hui plus que jamais. Prival dimanche A la Jama'ique
plutt de l'argent pour les victims du Et aprs la mort de Papa Doc en Aprbs Cuba, prochaine tape la Jamaque o le president Prval est arrv6 dimanche. Il
cataclysme ? 1971, c'est sur la mme lance, et les mmes s agit avec cette toumde de redynamiser la cooperation avec les pays de la region.
Outre que l'argent soutient consignes du D6partement d'Etat Puis, le Venezuela. Tout en admettant que la reconstruction d'Hati est prioritaire, le
6galement l'6conomie hatienne qui en a (Washington ayant tenu le nouveau president considre comme indispensable une redynamisation de la cooperation avec
bien besoin. president vie sur les fonts baptismaux) les pays de la region.
Mais comme s'il n'est pas stir que les premiers investisseurs du parc En d6but de semaine, le chef de l'Etat hatien avait effectu une brve visit Santo
d'tre entendu (il faut dire en effet que les industriel de Port-au-Prince vont d6barquer. Domingo. A cette occasion, il avait pu planifier avec son homologue dominicain,
vols en provenance des Etats-Unis sont Et nous voyons davantage le nouveau Leonel Femnandez, I'agenda de la reprise des activities de la Commission mixte
pleins 80% au moins de citoyens 'Travel warming' comme un appel du pied bilat6rale.
am6ricains), le document conseille la limited ces demiiers. Reconstruction oblige, bien
d'avoir la certitude avant le voyage de entendu. Reunion officielle de la Commission mixte bilatrale le 30 juillet
disposer d'un point de chute en Hati, bref Toujours est-il que nous sommes Port-au-Prince
de savoir o l'on va atterrir et que l'on est lb devant une situation inesp6re, c'est tout 29 juin 2010 (AHP) -Comme premier r6sultat concrete de la rencontre tenue entire les
effectirement attend. A fait le mot. Saurons-nous en tirer parties, presidents Rend Prval, Leonel Femiandez et des membres de leur gouvernement
Cela dit, nous parlons d'un comme n'importe quel autre pays le ferait ? respectif au palais national de Santo-Domingo, la date du 30 Juillet a 6t retenue pour
bulletin qui s'est toujours voulu le plus Ou sommes-nous tellement hors jeu que la 16re reunion technique de reliance des travaux de la Commission mixte bilat6rale
prcis que possible, ce n'est pas une nious nie savons plus reconniaitre (CMB)j Port-au-Prince.
demarche la 16gre, il s'agit de vies qui aujourd'hui lorsque la chance passe ? Cette reunion sera pr6sid6e par les deux chefs d'Etat. La coordination est cependant
peuvent se retrouver menaces en cas Comme ceux qui ne manqueront confie non aux deux chancelleries mais aux Ministres de planification des deux pays.
d'erreur. pas de dire que Washington agit Le Premier ministry hatien Jean-Max Bellerive, en quality de Ministre de la Planification
Or c'est la premiere fois (et peut- uniquement dans le sens de ses intrts. et son homologue dominicain Temisthocles Montas, ont 616 d6signs par les deux
6tre depuis les 61ections avortes de Commiie si cela n';arait pas toujours 6t le pr6sidenits commiie les prinicipa~ux responisables de cette comisinisioni, ou pour le mioins
d6cembre 1987) que l'administration cas. Cependant lb ou ce sont des dictateurs de la preparation de l'agenda de la 16re reunion.
amdricaine ne met pas carr6ment en garde qui savent en b6ndficier (comme Papa doc), Une d616gation de haut niveau a accompagn le Pr6sident Prval le lundi 28 juin
contre tout voyage en Hati, 'sauf en cas pourquoi ne ferions-nous rien pour donner Santo-Domingo. En plus de la Premire dame Elizabeth D6brosse Prval et du Premier
d'un besoin urgent', et s'il n'y a raiment une chance notre pays de se reliever. ministry, les Ministres des affaires 6trangres, du commerce et des Hatiens vivant
pas moyen de faire autrement, alors voil A moins que nous pr6f6rions l'6tranger ont fait parties de la d616gation officielle qui a laiss6 la capital hatienne
quoi faire. Etc, etc. abandonner la parties, baisser tout de suite bord d'un jet priv6 dans lequel a aussi pris place l'ambassadeur dominicain en Hati,
Ily a done d6finitirement une plus les bras, jeter le manche avant la cogne. Ruben Sili.
grande ouverture Washington dans les Ignorer volontairement la signification des
rapports avec Hati. Et qui semble se nouvelles consignes du D6partement Elections: Pas d'ingrence trangre
confirmer chaque j our darantage depuis le d'Etat. Et laisser entirement Europe l.fr, le 01 Juillet 2010 Le president hatien Rend Prval a rejet6 mercredi l'ide,
terrble tremblement de terre du 12 janvier. I'international le soin de faire ce qu'il veut aVanc6e par le S6nat am6ricain, de confier des responsables strangers la
Faut-il souligner que ce n'est pas pour nous. Et de nous reorganisation d'un Conseil 61ectoral en provision des 61ections pr6sidentielle et
rien et que des gouvemnements d6pensent Sous pr6texte que nous sommes 16gislatives du 28 novembre. Dans un rapport public au d6but du mois, le s6nateur
des fortunes en lobbying pour arrver au sous tutelle. Nous nous sommes mis sous rdpublicain Richard Lugar suggre de faire remodeler par des strangers ce Conseil,
mme rsultat. Et sans toujours y parrenir. tutelle soupponn de favoriser les allies de Rend Prval. Le s6nateur Richard Lugar appelle
Un example. L'administration 6galement la participation au scrutin de plusieurs factions du parti d'opposition
Nixon consentit apporter son appui Papa Milodie 103.3 ?31, Port-au-Prince Fanmi Lavalas, fiddle l'ancien president Jean-Bertrand Aristide. Le secretaire g6ndral
de l'Onu, Ban-Ki-moon, a appele mercredi la tenue d'61ections transparentes et
a cr6dibles Hati et salu la decision de Rend Prval de confier au Conseil 61ectoral
F rHOOe: coHSeIlS Ru HXVovageurs pmovisoire f organisation du scrutin. II a par ailleurs exhort les pays donateurs
s/ 0 s'assurer que les resources financires soient disponibles aussi vite que possible
Un puissant s6isme de magnitude 7 au-Prince, ainsi que dans quelques villes de pour permettre f organisation du scrutin.
sur l'chelle de Richter a frapp6 Hati le 12 province. Des agressions main arme et des
janvier 2010. incidents parfois violent sont rgulirement Ha'iti Politique : Le CEP maintenu, c'est officiel
Six mois plus tard : les r6seaux de signals en marge de ces rassemblements. II Dans un arrat6 pr6sidentielI public le j eudi 24 juin, le Pr6sident Rend Prval a officialis6
distribution de nourrture, d'eau et d'61ectricit6 est done recommand6 aux ressortissants le Conseil Electoral Provisoire (CEP) qui sera charge des prochaines 61ections ainsi que
ont 6t partiellement r6tablis : la situation frangais de s'informer de l'itinraire de ces la modification du mandate dudit CEP don't les attributions initiales le limitaient au
6pid6miologique est stable il convient cortges afin de s'en tenir l'cart. renouvellement du tiers du S6nat.
toujours de s'assurer que sa vaccination A6roport de Port-au-Prince et L'arrt6 approuv6 par l'ensemble du cabinet minist6riel stipule dans son article 1 :
dipht6rie-t6tanos-poliomylite est jour avant transfer :(Bien que l'arogare principal << Le Conseil diectoral provisoire a pour mandate d organiserr les diections du
de sPjoumner Hati ; les camps de personnel demeure hors service, I'aroport fonctionne president de la Riptiblique du tiers du Sinat, des ddp~utis, des Conseils nuinicipaux,
d6plac6es en centre-ville sont en course normalement. En l'absence de services de bus des conseils d 'administration des sections conununales, des 4ssembles des sections
d'vacuation vers des lieux sp6cialement et de taxis l'arrive, il est recommand6 de conununales, des dligus de ville [..]/ Ces diections seront programmes en tenant
amenages. prevenir les contacts sur place pour organiser coped 'tbssmnpalePrentdcdeIglrlaia '; t r. t
Risque cyclonique : Les pluies sont I accuell et le transfer. op d alsee p l remn cr g eat ,,i l, t
dsomai regliees e abndanes llesScntau fonctionnement des collectivitis territoriales...
peuvent entrainer des inondations et des N.B : IL est rappel que les presents Cette decision du Pr6sident Rend Prval, a 6t imm6diatement rejet6e par plusieurs
glissements de terrain avec des risques << conseils aux voyageurs >> s'adressent leaders de 1 opposition et de la soci6t civil. Parmi eux, Edgard Leblanc Fils, dirigeant
d'effondrement de bitiments fragilis6s par le essentiellement aux tourists et personnel de l'Organisation du people en lutte (OPL) et de l'Altemnative: Dr Maryse Narcisse,
s6isme. Les ressortissants frangais qui voyageant titre individual. Les hommes dirigeante de Fanmi Lavalas et repr6sentante de Jean-Bertrand Aristide et Rosny
souhaiteraient se rendre Hati lors de la saison d'affaires qui envisagent de se rendre en Hati, Desroche, directeur ex6cutif de l'Initiative de la soci6t civil (ISC).
cycloniquie, de juin noviembre, sont done et qlui sont accueillis sur place par des D'autiant plus regrettable quec la soci6t6 civil veniait tout juiste de proposer unei
invites a se tenir informs des conditions partenaires, n'ont pas de raison d'y renoncer, solution possible de sortie de crise qui ralliait bon nombre de parties, avec la mise en
atmosph6riques et appliquer la lettre les sous reserve qu'ils prennent des precautions place d'un nouveau CEP de consensus.
recommendations des autorit6s hatiennes, de adaptes. II leur est recommand6 de recueillir Il est difficile d'valuer l'impact [1es consequences] d'une telle decision sur le climate
l'ambassade de France et de la fiche-rflexe << auprs de l'ambassade des informations plus socio-politique en Hati, en cette p6riode de Coupe du Monde, mais il est fort peu
ouragans >> disponible sur ce site. sp6cifiques, en function de leur project de probable que cette announce favorise l'unit6 don't le pays tant besoin.
Situation s6curitaire : La criminalit6 a d6placement (destination, objet,
retrouv6 son niveau ant6rieur au sisme, qu'il interlocuteurs...). Elections : Les collectivits territoriales viendront plus tard
s'agisse des enlvements (une dizaine par Si le nombre d'enlYements en Hati 2 juillet 2010 [AlterPresse] Les membres des collectivit6s terrtoriales sont appels
mois), ou des homicides un par jour selon les a spectaculairement baiss6 au course des trois demeurer leur poste jusqu' ce qu'une date soit fix6e par le Conseil 61ectorale
chiffres disponibles. Les manifestations se demiibres annes (d'une dizaine parj our a une provisoire (Cep) pour leur renouvellement, selon une note en date du 1" juillet 6manant
sont multiplies au course des dernires (or/p6) du ministre de l'int6rieur et des collectivit6s terrtorales.
semaines dans le centre historique de Port- (Ei/ .o~N BREF /p. 14)





Mercledi JuWllet 2XXV*o2 L'ACTUALITE EN MARCH Page 3

Cuba et Ha'iti s'entendent pour renforcer 'eE NEMET eupereB6iSjr5No %E


la cooperation bilatSrale H. 'sEND LLsseadsirerp.
POLIT I()UE
Le president hatien, Rend Prval, et le vice-pr6sident qui a fait 220000 morts, prs de 300000 blesses et environ 1,5 ,, ,,,,,.1 I!,, comme hier, la haine par-dessus tout p.1
du Conseil d'Etat cubain, Esteban Lazo, ont accept de millions de d6plac6s, a soulign le leader cubain. EDITORIA~L
renforcer la cooperation bilat6rale dans divers secteurs, ont Le ministry hatien de la Sant6 publique, Alex Larsen, (- 1 1 IIii si!iicle ..Ile proposition de la soci6t6 civil p.1
rapport samedi les m6dias locaux. a inform que Cuba a form prs de 500 m6decins hatiens tout DIPLO!U.1TIE ,\; EC'HANGES
D'aprs le journal official cubain Granma, les deux en r6habilitant 32 hpitauxw et eny conistruisant quatre autres. Qu d i:lern D6patemnt 'Ea 1Bve l'interdiction de voyager
dirigeants ont d6clar que les deux pays ont promise de stimuler Le ministry hatien de l'Agriculture, Joanas Gue, a 1!, ;.!.,!! ..I.-al ... voyageurs p.2
la cooperation bilat6rale dans les secteurs tels que la sant6 ajout6 que Cuba a 6galement envoy 51 experts Hati pour ACTi.LITE5
publique, I'6ducation, I'agriculture, la construction, la pche aider le pays relancer son industrie de raffinage de sucre, i i II b\ les le i fetent en Hati le 59 anniversaire de Baby
et le raffinage de sucre. I'aquaculture et la pche et a ouvert des formations pour les "''' i P '
<< Nous avons examine tous les accords signs avec v6t6rinaires hatiens. i c nl c od lin post-s6isme fix6 au 28 novembre 2)1()
Hati et nous continuerons les projects communs sur lesquels Source: xinhua 1 ,c- CH m.;illic!Ia c'est official p.5
nous nous 6tions mis d'accord aprs le s6isme du 12 janvier >> COOPE R~T IO!V
< ,,1ii... cil !!.m c!itendent pour renforcer leurs liens p.3
1. a~ !ii!c ra ci!!!. .I de la Commission mixte bilat6rale le 3()
Reunion officielle de la Commission mixte Ic .`'!"!!!' !!c: nourriront pas le people d'Hati' (Ban
14 :-!!~~ .t ..ic .l!!i la Caricom) p.13

bilatrale le 30 juillet Port-au-Prince To 'l mol' l a! i !! c!!!tedevrait croitre de 4)% d'ici 2)4()
Santo-Domingo, le 29 juin 2010 (AHP) -Comme commission, ou pour le moins de la preparation de l'agenda i **10.1I ilI ! !!! auxjeunes p.7
premier r6sultat concrete de la rencontre tenue lundi soir entire de la 16re reunion. DROI T5 Hlittl.lN5
les presidents Rnd Preval, Lenel Femiandez et des membres L' absence et la mise a l'6cart du chancelier dominicain I .I i 0..!! i I femmes d6borde p.6
de leur gouvemnement respectif au palais national de Santo- Carlos Morales Troncoso, consid6r comme l'un des fers de I i,1, ni -- -== lie ,, .In, monde dans les quarters populaires
lance de l'anti-hatianisme au sein du gouvernement li ill
dominicain, en fareur d'une participation plus directed de Mr .,nt. le...I .(
." Montas dans la mise en oeuvre d'une politique de cooperation llu.. ..e .< nr-mrqee aabsp1
LIBRE PEN5ER
a entire les deux pays, sont de bons signes, selon des analysts .t.Ilcule'F 1
des relations hatiano-dominicaines. E N1 IRONiNlE!UET
Une d616gation de haut niveau a accompagn le le *111 *.I' i` Ii l
president Prval lundi Santo-Domingo. En plus de la 16re LE TTRES
dame Elizabeth D6brosse Prval et le premier ministry, les Libreri Mapou reseywa Madan Ertha Pascal-Trouillot p.15
Ministres des affaires 6trangres, du commerce
:ppde sHat ens e antinutle6tranger 6ont r6M 3 )
d616gation officielle qui a laiss6 la capital
hatienne bord d'un jet priv6 dans lequel a
Les presidents Prival et Femandez le lundi 28 juin pour la reliance
de la Coninission nzixte bilardrale aussi pris place 1 ambassadeur dominicain en
Hati, Ruben Sili.
Domingo, la date du 30 Juillet a 6t retenue pour la 16re reunion Une conference de press a 6t
technique de reliance des travaux de la Commision mixte programme pour les deux ministres de la
bilaterale (CMB) A Port-au-Prince. planification. i ,
Cette reunion sera pr6sid6e par les deux chefs d'Etat. A sa sortie du palais national, le L I U Y B N
La coordination est cependant confine non aux deux president Prval n' apu yiter lesjoumnalistes
chancelleries mais aux Ministres de planification des deux posts dans l'un des halls qui lui ont pos6 des
pays. questions sur la situation en Hati et la reliance
Le Premier ministry hatien Jean-Max belerive en de la CMB. Aucun m6dia hatien n'avait 6t sohat n
quality de Ministre de la Planification et son homologue invite couvrir ce voyage du Pr6sident hatien SUlt n
dominicain Temisthocles Montas, ont 6t d6signs par les qui n'6tait pas non plus accompagn par son
deux presidents comme les principaux responsables de cette service de press. (4HP)O ) U S



La population d'Haiti devrait Fte 1toutes

croitre rapidementcmaal el 'at oe S t bles 1
AP PORT-AU-PRINCE, Hati La population d'Hati cmaal el 'at om aSbee
continuera croitre rapidement malgr le grand nombre de le B61arusdevrait connaitre un d6clin au course
vies perdues en janvier dans le tremblement de terre, selon de la mme p6riode.
des estimations publides lundi par le bureau du recensement Le surpeuplement a d6ji 6t montr I.a UNIBANIK sale
des Etats-Unis. du doigt par des travailleurs hiumanitaires et Ce corg it dvumn
L'organisme chiffre la population d'Hati 9,6 millions des experts pour expliquer les malheurs COIC VO mel
d.lhabitanrts, nomrbre prenianrten consideration unbilan de 230 frappant Hati, de la d6gaaii gradationi de dC tOutes CeS M;UTI21
000 d6cs arttrbuables au s6isme. I'environniemientr la famiine, enpassant par le d'Haiti et de la Diaspora
II pr6voit que ce pays pauvre verra sa population d6cks des mrilliers de personneis 6crasces souis e ohir
surpasser celle d'avant le s6isme d'ici 2012. Et d'ici 2050, Hati des habitations superpos6es surfaces i U O20Ol
comptera, selon le Census Bureau, 13,4 millions d'habitants invariables durant le s6isme. lO)'Cuse F00 deS TE~S
La R6publique dominicaine, pays voisin et don't la Ces statistiques ont 6t publides dans
population est semblable celle d'Hati, devrait maintenir la l'Intemnational Data Base, base de donnes en
mme cadence. ligne fournissant des estimations et des
A l'oppos6, la population de pays de taille projections pour 226 autres pays et regions.


Obama va prononcer un grand discours
sur la reforme de P'immigration ..
ler Juillet Le president amdricain Barack Obama va de l'immigration et avait jou un rle cl6 pour
prononcer jeudi un grand discours appelant A une vaste r6forme d6fendre le texte qui avait 6t retoqu sous la
de l'immigration, mais les observateurs sont sceptiques sur pr6sidence Bush. :m
les chances d'un vote au Congrs cette annee. Le d6bat politique d6ji intense sur
Le president doit s'exprimer la American University ces questions s'est enflamm ces derniers mois
de Washington pour tenter de redonner du souffle cette dans le pays aprs l'adoption d'une loi
rforme destine s6curiser les frontires amdricaines et controversies dans l'Arizona (sud-ouest)
r6soudre le sort de quelque 11 millions d'immigrants sans assimilde par ses adversaires une16galisation
papers. du d61it de facis, et l'approche des 61ections
"ll a pens6 que c'6tait le bon moment pour parler de mi-mandat au mois de novembre.
avec franchise au people amricain de sa vision de Les perspectives de l'adoption d'une
l'immigration", a indiqu mercredi le porte-parole adjoint de la vaste rforme paraissent done trs t6nus en
Maison Blanche Bill Burton. raison de ce context 61ectoral et des clivages
Lors de sa champagne pr6sidentielle, M. Obama avait politiques trs marquis sur cette question.
promise de se faire f avocat d'un plan offrant un statut 16gal aux L'adoption d'une telle loi
clandestins presents sur le sol amdricain, malgr l'chec en la ncessiterait en effet le soutien des
matire de l'administration de son pr6d6cesseur George W. rpublicains, or bon nombre d'entre eux
Bush. assimilent cette r6forme une "amnistie" offerte
Le lieu mme oil M. Obama doit s'exprimer est aux clandestins
symbolique. C'est lb qu'en 2008, il avait reu le soutien du Un tentative du S6nat pour 61aborer
"lion du S6nat", le d6mocrate Edward Kennedy, qui avait un texte de compromise entire les deux grands.
contribu6 le conduire la Maison Blanche. parties a 6chou cette anne.
Le s6nateur 6tait un ardent d6fenseur de la rforme =; L






Pag:e 4 UN E AN ALY SE Hiie a Mercredi 07 Juillet 2010



Haiti-Politique : la haine par-dessus tout

(PREVAL... suite de la 16re page) 61ectoral ait 6t d6sign6 pour organiser les prochaines 61ections. apport6 au president Prval par le Secr6taire g6ndral de l'ONU
conseil 61ectoral provisoire, la admission du president de la D6sormais cap sur le 28 novembre 2010. montre que la question n'a pas 6t tranch6e au seul niveau
R6publique, Rend Prval. Parmi les commentaires des chefs de l'opposition, des Hatiens), mais ceci est aussi le r6sultat d'une fagon bien
La troisime c'est le retour de l'exil Jean-Bertrand celui qui revient le plus souvent c'est que Rend Prval a choisi hatienne, et uniquement hatienne, de faire la politique. Et
Aristide. Renvers6 du pouvoir en f6vrier 2004, celui-ci vit en d61ib6r6ment la voie de la provocation, ou de la confrontation, c'est la provocation et la diffamation.
exil enAfrique du Sud. plut8t que celle du 'dialogue.'
Prval manceuvre. Les En mme temps que les
manifestations percent en 'a! l murs de la capital se couvrent
importance. La coupe du monde de IL"r soudain de graffiti 'A bas Pr6val' et
football arrive, qui impose .'Prval voleur', des manifestants
traditionnellement une parenthse r.;~~descendent chaque jour dans les
aux activities des politicians locaux. rune s, tandis que de s dirigeants
Pr6val abat sa carte. II II ij r ;gEqp martlent constamment sur les
prend l'engagement devant les ri I I-1F",ondes que Rend Pr6val doit partir
plus grandes instances i avant la fin de son mandate.
internationales de laisser le iF lft e" C'est done l'6preuve de
pouvoir le 7 f6vrier 2011 (la i j force. Un combat au finish. L'un ou
16gislation rcemment approuve ~ ;. Iii;'l'autre doit gagner. C'est sans
par les deux chambres du Parlement "'Ii concession.
prolongeant son mandate de trois I .Cette tactique a r6ussi de
mois si les 61ections ne devaient nombreuses fois depuis la chute de
pas avoir lieu avant le 7 f6vrier est I' = ~ "~ i Y~r la dictature Duvalier en 1986. On sent
ignore quoique pas rappele, I a**i*que les meneurs en chef ont du
comme le r6clament certaines voix I Bae mtler.
de l'opposition).
Mais Prval precise qu'il I 1 ~ B~g ~ S9~~.Quitte ou double ...
ne remettra le pouvoir qu' des yli ""$FP IiLsl'!,. Mais l'actuel occupant du
dirigeants qui auront 6t i palais, aussi.
d6mocratiquement 61us ( !). .;l Celui-ci s'accroche, puis
Le government rendcommence renverser la vapeur.
trois arrt6s, don't deux qui fixent ..Entretemps aussi, la
le 28 novembre 2010 pour la tenue cnetto aiet e
des 61ectionis pr6sidentielles et ; T*nlBY I problnmesde cohesion.
16gislatives. D6sormais l'accent est mis
Le sofflecoup ...davantage sur la demand de
Le suffl cou6 .. replacementmet du conseil 61ectoral
Le troisime arrt6 (et a? Ii P 4~ s ~ 1 que sur les deux autres exigences :
celui qui provoque le plus de ,ai~ e~~ii u depart anticip6 de Prval et retour
vacarm) annnce lemainten du Rend Prival annongant lors d'un point de press le maintien de I actuel conseil electoral (tr s critique par opposition) dei 'rsie
conseil 61ectoral provisoire (CEP) pour organiser les prsidentielles et 14gislatives du 28 novembre 2010 (photo Harti en M2arche)
actuel pour l'organisation des
61ections du 28 Novembre 2010. Et d'autres venir. ,- Mais Prval se braque. Comme si la situation
Les adversaires politiques en ont le souffle se prsentait ainsi : vous avez voulu la guerre total,
coup. On announce aussit8t la reprise des ...alors c'est quite ou double. Ou vous gagnez, ou vous
manifestations. Les uns pour exiger le renvoi du CEP perdez. C'est vous qui l'avez voulu ainsi. Ou vous
accuse d'tre la solde du chef de l'Etat et de sa gagnez tout. Ou vous perdez tout.
formation politique, INITE (Unit). Il est evident que ce sont les leaders des
Les autres continuant toujours de r6clamer le ==r"kr~~ manifestations qui l'ont voulu le premier. Les mmes
depart anticip6 du president Prval. qI" ~ ~ .I It ui aujourd'hui rejettent l'accusation de provocation
Celui-ci rpond que ce n'est pas lui qui a choisi sli_ i'P L -' 3i~~~sur Prval. Et sur lui seul.
le conseil 61ectoral mais bien les parties politiques et r Celui-ci leur rpond donc kif kif.
leurs accolytes qui veulent maintenant se d6barrasser
des conseillers 61ectoraux qu'ils avaient eux-mmes 4 Frappe toi le coieur ...
d6signs. Lors d'un point de press, il d6voile des ...- Mais rien entire les deux camps, aucune
documents pour corroborer ses dires. institution national capable de mettre un hol et
d'affirmer la primaut6 de l'int6rt national.
As sentiment de P ONU ... De ce c8td, la Constitution hatienne est fautive.
Mais plus significatif, le Secr6taire g6ndral de 4 Or c'est ga la principale menace. Le facteur
l'ONU, Ban Ki-moon, quelques heures aprs ces premier de nos crises successives et de l'instabilit6.
declarations, jette tout son poids derrire le chef de Le d6faut pour commencer est en nous. Depuis
l'Etat hatien. I ,.i -*i Jn.u nt ..1. 1, toulours. Frappe toi le coeur Depuis le 18octobre 1806.
Pour l'ONU, le d6bat autour du CEP est .,,,,,, ,,,i,.s..., .n ,, ,, ,,Nous ne connaissons d'autre fagon de faire
pratiquement clos. BanKi-moon se f61icite que le conseil ,i-,.. int rti ,.que la haine. Quitte ce que le president en exercise soit

AMERJE TINTE NATI NAL NC.presqu' la fin de son mandate. Au contraire c'est le moment oix
AMERJET INTE NATONAL ~9 Un combat au la haine est la plus forte car la r6ussite n'est pas permise.
finish ... L'int6rt national imported peu. Ou pas du tout. II faut provoquer,
Fort Lauderdale, FL, 5
~Or qui a choisi le provoquer de plus en plus fort jusqu' produire le mme effet
Novanm 2008 Amerijet premier la provocation et la chez l'autre, r6veiller en lui le mmefond de haine (si l'on peut
International, Inc. anonse lansman confrontation ? dire) atavique.
yon sit entnt pi enteresan De toute evidence, les Kifkif !
www.amerijet.com. Nouvo sit la leaders des manifestations. Papa Doc en a profit pour 6tablir sa pr6sidence
founi yon baz kominikasyon ki EAat*DMAL,# 181 Sans vouloir nous vie, sous pr6texte que l'Hatien est ingouvemnable.
pbfmbt kyan aibewn jwen trasou 9, cannag, prononcer sur la question du Qui en profitera aujourd'hui ?
enf6asynliezwe sotraspbmaintien du CEP (l'aval mme
pa avyon, sou lanm ak at, f Hai'ti en M~arche, 2 Juillet 2010
rezevasvon pou transpo machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon .idnuniistail.ii .ils

kontablite.H aiti: le prem ier scrutin prsidentiel
"Nouvo sit la bay klyan an plis enfomasyon e sitou pi rapid son mac.i Iila / dit .II a
sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou f tout bagay pl `. I!oii l ii ponU OSt-SiSmie fiX# a fi HOVem bre
an kit se machandiz lap voye, kit se ef psonl" dapre Pam Rollins, vis-prezidan Biznes
Devlopman. .AFP PORT-AU- aprs le s6isme qui a tu plus de 250.000 personnel et fait prs
M~vCarao ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfomasyon yo e pou PRINCE Le president de 1,5 million de sinistrs, le Conseil electoral provisoire hatien
lor u" in`i oniii !n pl 11 p!on idei kh!ii. in in Ikenonute/i i.in akl .iila Nou vle ofri klyan an hatien Rend Pr6val a annonc6 (CEP), don't le local a 6t d6truit par le tremblement de terre,
l onp e-On-Slp-S so1 leda on leM r IIpht c sli yono cwa avon, mercredi la tenue des elections avait report sine die les 61ections 16gislatives prvues fin
]iY ii \li il ioii\ i i`-i i !li! il!~yo ochw -avyn, pr6sidentielle et16gislatives le f6vrier. Ce scrutin devait permettre le renouvellement de
b.iio est ?iion oni Lamsii onr 'quai so inai.nit.iii p!on iksploui.i oni kit se pou enpBatasyon.
28 novembre, les premiers l'ensemble des 99 sieges de la Chambre et du tiers du Senat
Nani iniia. kpIn.llii 10 .Amrae pui i!ii !l intriodui lotalanta. i ioni we ibiile li a. Pamela sntn asl asdpi Ise)
Robbins~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~,,i, dosgt,, li i, 1 kis manteresqnon minlp p4enub..1,p1 npi esim 6attu u1 e aiettosont 6t organises Port-au-
ksponsii oni I!1 penid~ k;\.ii"~lp n iFslr-;;~ \ t10lonan'"i " Lo n janvier, r6clams avec vigueur Prince ces demiibres semaines pour r6clamer la admission du
.4 me fiiii el iii ena iio.l n III ouii nti i s i i iii meii na s a n I konple e sou tout fom par l'opposition. president Pr6val avant la fin de son mandate le 7 f6vrier 201 1 et
pa avyon, pa bato ak at. "Je ne peux plus son replacement par un gouvemnement provisoire.
Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout t a ak m'arrter en route, les En outre, la CEP est contested par l'opposition, qui
destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Lerop, Lazi ak Middle- 61ections doivent se tenir le juge l'organisme inf6od6 au pouvoir en place et r6clame que le
East. 28 novembre", a d6clard president d6signe un nouveau Conseil 61ectoral.
Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 akBoeing 767-200 depi prensipal baz li kise mercredi le president Prval "Je n'ai pas choisi les membres du CEP, ils ont 6t
MiamlntrnatonaAirprt.lors d'une conference de d6signs par les parties et les organizations qui ont renouvel
Pou ~ ~ .lsefmsovzt mne o i n aww mn t o press consacre leur confiance aux 9 conseillers. Je n'ai pas le pouvoir de
exclusivement aux 61ections. changer le Conseil", a argument le chef de l'Etat hatien.
Kontak Media: Christine Richard, Amerijet Intemnational 954-320-5354. ri ean (o/ 7





Mercledi 07uillet 010XI*No2 DE L' ACTUA LITE Page 5



CEP: Une intressante proposition de la socit civil
(CEP... suite de la lrepage) sur une base institutionnelle et d6mocratique au sein des processus electoral'..
de defense des droits humans, le Conseil de l'universit6, instances concemies.' 'Sous l'autorit6 supreme du Conseil et selon ses
l'Association des journalists. Pour finir, 'aucun membre de l'actuel CEP ne sera directives ...'
A quoi, dit la proposition, on pourrait ajouter l'Eglise 61igible.'
6piscopale et le Culte vodou. Notons que le president Prval vient au contraire de Un plus grand risque de prostitution ...
les reconduire pour f organisation des prochaines 61ections. Mais les membres du CEP ne pourront point pour
Toute la communaut national ... Et avec l'assentiment des Nations Unies. autant 'se substituer au personnel de bureau et de terrain
Mais cela ne s'arrte pas lA. Comment garantir la vraie A quoi on pourrait rappeler que les mmes causes charge des tches techniques et administrative ... ni se
repr6sentativit6 des membres du Conseil ? Car ds lors qu ils produisent toujours les mmes effects partager la responsabilit6 exclusive de la gestion des operations
ont 6t d6signs par une institution, ils ne 61ectorales dans les 10 d6partements
repr6sentent plus cette demiibre mais toute la gographiques.'
communaut6 national .. III III""L.iiii"j Or aujourd'hui, ce sont les parties
C'est justement le problme qui se politiques eux-memes qui r6clament de pouroir
pose dans la situation actuelle o, dans le placer leurs gens dans la machine 61ectorale.
cadre de la reconciliation national puisque La solution dite de reconciliation
c'est sous ce thme que la victoire 61ectorale ~IIL, national n'a done about qu' plus de
de Mr Rend Prval a 6t homologu6e par les complication. Si ce n'est un plus grand risque
autres dirigeants politiques selon la formule L~`- E~~~" de prostitution de tout l'appareil.
du 'qui perd gagne' (!), ] E ecuif~iiavait appel
aussi les parties politiques avoir leurs " Fe: Proposition ik retenir
repr6sentants au Conseil. prcieusement ...
Il en rsulte un CEP politics6', qu'on Cependant la proposition des
le veuille ou non. Et o mme les institutions organisations de la soci6t civil (au nombre
non politiques n'y 6chappent pas. Par la force de 12), meme si elle a pu passer plus ou moins
des choses. inaperue, 6tant apparue a un moment de crise
D'o l'argument duprsident Prval politique intense entire la pr6sidence de la
rappelant lors de son demiier point de press R6publique et ses adversaires politiques (ces
que ce n'est pas le Palais qui a nomm6 les demiiers, ne mesurant pas correctement leurs
membres de l'actuel CEP, mais les mmes parti U forces, ont appel directement au depart
politiques qui exigent actuellement leur anticip6 de Mr. Prval alors que l'international,
renvoi quant a lui, n'a qu'une seule preoccupation,
c'est la tenue des 61ections et le plus tit sera
Esprit non sectaire et non le mieux, soit done le 28 novembre prochain)
partisan ...
Pour 6viter cette politisation (enfin, Mme si les modifications qu'elle
autant que faire se peut !), la propositionde la Le prdsiidentdu Conseil ilectoral prov:isoire, GailolotDorsainvil, entourd de deux collague alpporte dans la composition ainsi que le
soci6te civil recommande que l'institution (photo Robenson Engne) fonctionnement du Conseil 61ectoral
61ectorale soit forme de 'personnalit6s bien connues, En tout cas, cela ne cadre point avec la proposition demanderaient pour leur mise en application plus de temps
caract6rises par leur competence et leur professionnalisme, des organismes en question de la soci6t civil qui, a propos que ce qui reste avant la date fatidique du 28 novembre 2010,
leur honntet et leur force de caractre,1leur ouverture d'esprit de organisation mme des 61ections, suggre que celle-ci la proposition m6rite d'tre retenue prcieusement pour le
et leur ind6pendance de jugement et le cas 6ch6ant leur soit confinee a un personnel competent en la matire sous la prochain round.
experience confirmed de la question 61ectorale'. supervision du Directeur Ex6cutif.' Et qui pourrait surrenir, qui sait, plus tit que prru.
De plus, il revient chaque institution charge de Celui-ci travaillera sous 'l'autorit6 ultime' du Conseil Tellement le systme actuel n'est pas rassurant.
designer un d616gu au Conseil de proposer une personnalit6 61ectoral, seul responsible de sa nomination ainsi que de celle
'sur une base strictement citoyenne, dans un esprit non sectaire des 'membres cl6s du staff charges d'organiser et de g6rer le Hai'ti en Alarche, 4 Juillet 2010
et non partisan. Le choix de cette personnalit6 devra se faire



Politique : Le CEP maintenu c'est official
Dans un arrt6 pr6sidentiel pub li le j eudi 24 juin, le proposer une solution possible de sortie de crise qui ralliait cette p6riode de Coupe du Monde, mais il est fort peu probable
President Rend Prval a officialis6 le Conseil Electoral bon nombre de parties, avec la mise en place d'un nouveau que cette announce favorise l'unit6 don't le pays tant besoin.
Provisoire (CEP) qui sera charge des prochaines 61ections ainsi CEP de consensus. Le chef de l'Etat n'a pas encore public l'arrt6
que la modification du mandate dudit CEP don't les attributions La decision de Rend Prval est aussi une fagon de pr6sidentiel fixant la date des 61ections g6ndrales. La date du
initiales le limitaient au renouvellement du tiers du S6nat. dire l'intemnational, qu'Hati est maitre de ses decisions et 28 novembre n est done toujours pas confirmed.
L'arrt6 approuv6 par l'ensemble du cabinet que le chef de l'Etat n'entend pas se laisser intimider par les
minist6riel stipule dans son article 1 : recentes declarations de s6nateurs amricains.
Le Conseil diectoral provisoire a pour inandat Mais tant que tout ceci ne fasse pas parties d'un autre
d'organiser les diections du president de la Republique du plan 61abord par l'intemnational, du faith que le meme jour de la
tiers du Sinat, des ddputis, des Conseils inunicipaux, des publication de cet arrt6, le chef de l'Etat a eu une important
conseils d 'administration des sections conununales, des reunion portant sur le processus 61ectoral avec Edmond Mulet,
4sseinbles des sections conununales, des dligus de ville chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en .-
[ ..]/ Ces diections seront progranades en tenant coinpte de Hati (Minustah). .* .
I'dtablissentent ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ I prlPalenducdeIgleaifa1est difficile d'valuer l'impact [1es consequences]
l'organisation et au fonctionneinent des collectivitisdunteldcionsrecimtoi-piiqenHai n
territoriales... ,ir53
PrsdnCette d6 vision edu
imm6diatement rejet6e par
plusieurs leaders de
l'opposition et de la soci6t
civil. Parmi eux, Edgard Pet6 Plus Bake~ry, Inc.
Leblanc Fils, dirigeant de N IBL Juir
l'Organisation du people en
lutte (OPL) et de l'Altemnative:
11638 NE 2nid Ave. Catering SpeaashEs
Ddi geand sFeanmi 5aaa 9t fs 30-9461 M odl
repr6sentante de Jean-
Bertrand Aristide et Rosny L..I LL N LAL. I U'S
Desroche, directeur ex6cutif Tl ~,E E ~-~9' ~d,
de l'Initiative de la soci6t -
civile (ISC). ..- .- R. 3 0- 5 -6j 2 0 -o 3 0 0
D'autant plus .*': -. .: ~ `" . F.IX .3 05-6 20 -8 3 3
regrettable que la soci6t r, .
civil venait tout just de or L clL 3 0 57 -9 8 6~ -d 8 1 1


FICHE B'ABONNEMENT A HAITI EN M~ARCHEE

Nom D ans l e as d'un abonnerment
Adnresse av~c IIvralsion, le coat elst le double.
PBrl6r do sp4MerJl at vous Btes
un nouvel abornn6
ou all1 s'agit d'un renouvellemenrt
Hardl Gd~les 260.00 Gdes ~520.00
Etats Unis US $ 40.00 US $ 78.00Nuea eovelmn
Canada UrS $ 42.00Q US $ 80.00,
Euroei3 US 5 700 US$150
Am6ique l.an US $ 70.00 US $ 135.00





Page 6 DROl TS HUM A INS Hat nMrMercredi 07 Juillet 2010


La prison pour femmes dborde de dtenues oublies
Clarens Renois (AFP) Port-au-Prince Au passage dans des conditions ex6crables. pas toutes ces femmes enprisom>. dit Sheila Casimir.
de Marie-Yolaine Mathieu, la directrice de la seule prison pour < femmes en Hati, des d6tenues s'accrochent aux barres de fer aux Hatiennes>>. reconnait le chef du parquet de Port-au- de 11 17 ans, qui se partagent quatre vieilles couchettes.
de leur cellule et tentent d'attirer son attention. Prince, Auguste Aristidas. < < quelque chose te dire>>. crie une jeune femme les chereux en dans la banlieue de la capital, les prisons hatiennes d6bordent souvent, sans jugement, entire 5 6 annees de prison>>,
pagaille et le visage couvert de boutons. < dans cette prison, j'ai un enfant de 10 ans abandonn depuis annes sans tre jugs. Sherline, arrve la prison 16 ans, en a aujourd'hui
la mort de ma mere, qui le gardait au moment du tremblement Les organizations de defense des droits de l'homme 21.
de terre>>. raconte Magretta. <>. crie-t-elle. ontbeau d6noncer < Dans cette prison o les conditions de detention sont les prisons>>, rien n'y fait, la situation perdure. trourait que je rentrais trop tard la maison. Il m'a conduit
<>. selon un expert de l'ONU, R6cemment, le ministry de la Justice a ordonn de un poste de police pour me punir un moment, selon lui. Depuis
croupissent plus de 300 femmes, alors que l'endroit ne devrait monter des tribunaux l'int6rieur des prisons pour essayer de je suis enferme ici>>. dit-elle r6signe.
en h6berger qu'une trentaine. d6sengorger les cellules, mais les dossiers n'avancent pas. Les autres cas sont semblables, Myrline, 19 ans est
<>. precise la < directrice. < envoie ici et la justice ne libre pas. Que doit-on faire?>>. sont introurables, ce qui nous empche de poursuirre les provoqu6 la mort. Elle s'6tait bagarre avec une petite de son
questionne-t-elle. audiences>>. remarque Auguste Aristidas qui promet de faire age.
Une femme dans la soixantaine, diab6tique et souffrant avancer les procedures. < d'hypertension est enferme depuis trois ans, sans jugement. Entre temps, les femmes, don't vingt-six adolescents, plus belles annes de leur vie en prison, exposes a tout...>>.
Une autre de 39 ans a perdu son b6b6 cause des mauraises continent de croupir dans les cellules. < conditions d'incarc6ration alors qu'elle 6tait enceinte de huit unes contre les autres, nous ne b6ndficions pas de soins de plus anciennes contraignent les nouvelles a des activities
mois. Trois autres ont accouch6 dans une petite infirmerie, sant6, ici c'est l'enfer. Si la justice fonctionnait, il n'y aurait sexuelles>>.


En Haiti, la prison c'est I'enfer, selon Justice et Paix
La Commission national Justice et Paix fait 6tat de 4 detention preventive prolonge, source d'ins6curit6 judiciaire conseille l'Etat de repenser le systme carc6ral pour le bien
d6tenus morts en prison entire les mois d'avril et mai alors que et d'impunit". tre de la communaut6 hatienne. "Les conditions de detention
les cellules des centres de detention sont remples de Au p6nitencier national o 4 prisonniers sont morts ne prparent pas les d6tenus et encore moins les personnel
prisonniers non jugs. de mauraises conditions de detention entire arril et mai 2010, condamnes leur r6int6gration dans la socitd. Ceci d6montre
Dans un rapport sur l'6tat des prison r6alis6 5 mois la commission avait compt6 813 d6tenus lors d'une visite.."Un l'6chec du systme p6nitencier, et de l'Etat qui en est le
aprs le tremblement de terre, la Commission s'inquite de agent qui surveillait les d6tenus, a laiss6 entendre que les responsible. La reconstruction du systme carc6ral devrait
l'absence et du dysfonctionnement du systme judiciaire. conditions de travail des policies au P6nitencier national sont tre au menu du Plan de la reconstruction national d'Hati. Le
"La Commission Justice et Paix attire l'attention des trs p6nibles". Il n'y a pas un space rserv6 aux agents mme systme carc6ral est le reflet de la socit dans lequel nous
autorit6sjudiciaires sur la monte de lapopulation carc6rale et pour garder des mat6riels et 6quipement destins pour le 6voluons ; le systme carc6ral doit 6galement garantir la
le manque d'infrastructure judiciaire qui existe surtout Port- service de la s6curit6 de la prison sanction du crime et la r6int6gration des d61inquants dans la
au-Prince. Une situation qui pourrait ag graver le flux de la Dans les conclusions de son rapport, la Commission socit".



Climat : Gona'ives sous la menace des ouragans
L'Organisation international pour les migrations Gonaires vient peine de se d6gager des tonnes de boue quelque 40 000 personnel vivent encore dans des families o
(O~IM) forme et emploie 175 hommes et femmes dans l'ancienne laiss6es par la tempte Hanna (en 2008). Les eaux atteignaient l'accueil n'est plus Traiment au rendez-vous. L'itinraire
technique de culture en stages, dans le cadre d'un programme 7 mtres a certain endroits de la ville et lorsqu'elles se sont migratoire traditionnel vers la capital, Port-au-Prince, a 6t
de creation d'emplois ruraux intitul Programme de retires, les habitants ont d6couvert que des quarters entiers interrompu par le s6isme et de nombreuses personnel ont
Revitalisation et de Promotion de l'Entente et de la Paix, et de la ville 6taient recouverts de boue. trouv6 refuge en traversant ill6galement la frontire
finance par l'Agence amricaine pour le d6veloppement Aujourd'hui, la majeure parties des 2,5 millions de dominicaine.
international (USAID). mtres cubes de boue et de d6bris ont 6t nettoyds, les terrains En plus du systme complex de culture en stages et
Dans les collins proches de la ville de Gonaves, les rocailleux se sont transforms en terres agricoles productive, de canaux d'irrgation, prs de 8 kilomtres de routes enbitume
agriculteurs s'activent en provision de la prochaine saison sur lesquelles sont cultiv6es des cacahutes et du caf6. ont 6t construites. En preparation de la saison des ouragans,
des ouragans. Prs de la ville, un abri de protection a 6t Dans le cadre d'un autre project, les sols ont 6t l'OIM prepare actuellement des stocks pour 20 000 families
construit afin d'accueillir les families vivant dans les zones rebois6es avec un tel succs que les agriculteurs se prparent Port-au-Prince, Gonaves, Jacmel et les Cayes. Les foumiitures
citires de faible 616vation. Des stages suppl6mentaires ont cultiver du caf6 et du cacao l'ombre des arbres replants. mises disposition comprennent notamment des jerrcans,
616 ajout6s dans les 6coles et un pont permettant de fuir les Avant le s6isme de janvier demiier, la prolifique valle des kits d'hygine et des sets de cuisine.
zones inondables a 6galement 6t construit. Artibonite comptait 30 000 habitants. Aprs le s6isme, les
En plus de l'arrve de la saison des ouragans 2010, survivants ont rapidement fui vers Gonaves. Aujourd;hui, HL Hai.tiLibre


Haiti Rpublique Dom in icain e : 1 million d'Ha'itiens illgaux
Ruben Silid Valdez, ambassadeur de la R6publique R6publique Dominicaine sont bonnes tout en admettant que D'aprs le directeur de l'Immigration, ces
Dominicaine Port-au-Prince, affirme que les relations avec la l'important dossier concemnant la migration fait actuellement rapatriements [qui se poursuivent], ont permis d'viter que la
l'objet de reunions de travail avec les experts des deux pays. migration hatienne soit encore plus important, rappelant que
Pour sa part, Siegfried Pared, le Directeur de les conditions en Hati, plus de 5 mois aprs le tremblement de
l'immigration (ex-Ministre des forces armies et ex-Directeur terre, s'6taient un peu amliores, et que cet afflux illegal ne
~de l'agence de renseignement de la R6publique Dominicaine), pourait plus tre justifi par une situation d'urgence.
A d6clard, le lendemain de la cloture de la reliance de la La migration pour des raisons 6conomiques est un
R~hL~;rCommission Mixte Bilat6rale, que depuis le s6isme de j anvier, problme qui touche un grand nombre de pays industrialiss,
le nombre d'Hatiens illgaux dans son pays 6tait estim ce que ce soit en Europe ou en Amrique du Nord. La pauvret6
jour prs d'un million de personnel. Une augmentation ne s'exporte pas, et tant que les pays l'origine de ces
d'environ 15% la situation qui prvalait avant le 12 janvier. migrations ne seront pas en measure d'assurer leur population
(QG~a 4 [ygpt (_g f]q II a indiqu que devant cette situation, son bureau et des moyens d'existence decent, cette situation perdurera avec
simpy tie t~sMl'arme dominicaine ont du renvoyer dans leur pays de son lot de drames quotidien.
Sintpy thebest! nombreux ressortissants hatien entr6s ill6galement en terrtoire
dominicain. Prcisant que ces rapatriements ne concemnaient S/ Hai~tiLibre
EN SEMANIAE: &pdr g o pas les personnel d'origine hatienne d6ji 6tablies en K.B. Doit-on rappeler qu 'un grand noinbre de
*ls Checke un~ win sad:"n,,rd ea? R6publique dominicaine, mais seulement des personnel en citoyens dominincains einigrent illegainent aux Etats- Unis ou
Foo Ramuns &Sodasituation irr6gulibre et sans paper. dans les 4ntilles frangaises.
Stewe~d Chcken Rice & ooda
LguiM mt Rco SdsFrance : consells aux voyageurs
DIMANCHE : Al jMar 122 10e9
Sunday 8uffe:* (... suite de la page 2) de morts et des centaines de milliers de sinistrs, ainsi que par
2 choices ofc Rice Graitirbo Salad. quinzaine par mois fin 2008), ces kidnapping sont d6sormais un violent tremblement de terre, le 12 janvier 2010, qui a fait
Fre Pls~antCainsChics of Mleal mieux cibl6s que dans le pass, et d6bouchent souvent sur des dizaines de milliers de morts et de blesses.
Deser Dnairks une << detention >> plus longue, plus fr6quemment accompagne Dans ce context, nos compatriotes sont invites
ssert- s*de violence : un des cinq Frangais enlev6s dans ce pays faire preuve la plus grande prudence et preparer
r;;U 14% ~ 7547( (FIC depuis janvier 2008 a ainsi 6t assassins par ses ravisseurs. soigneusement leur voyage. Illeur est notamment recommand6
recrudescence des meurtres, des agressions et des attaques des d6placements en Hati, pays plac6 sous le chapitre VII de
mains armies. la Charte des Nations Unies, et done exclu des polices de
En outre, les grandes villes hatiennes, et certaines companies. Ils doivent 6galement garder l'esprit
singulibrement Port-au-Prince, sont r6gulibrement le thtre que les tribunaux hatiens font preuve, occasion, d'une
TVQ fiday #gtde manifestations parfois violentes. Deux ressortissants s6v6rit6 don't il faut tre conscient : des actes qui seraient
*IV Even r 'L.7 yavay "j ZWP~ta frangcais onit aIinsi 6t 16gremient bless6s par des jets de pierres qualifies de simiples d61its eni Franice peu~enit. dans ce pars,
en aril 2008 et enjuin 2009. tre considers comme des crimes passibles de plusieurs
Hati n'est enfin pas l'abri des catastrophes annes d'emprisonnement ou de travaux forces, purger en
2001 West Oa kfand Pa rk Suitie B-15 naturelles : elle a ainsi 6t ravage, en aofit et septembre 2008, outre dans des 6tablissements ou les conditions de detention
074land, ~FI 33311 Terl 954.533c3209 par quatre cyclones successifs, qui ont fait prs d'un miller sont particulirement difficiles.





Mercredi 07 Jullet 20 10 SC E EPg
Hati en Marche VolXXIV No 24 S C EPg


Le volontariat enseigne aux jeunes des Cayes
Au Centre Multim6dia de la MINUSTAH aux Cayes, valoriser le volontariat chez les jeunes comme un pion dans le hors d'Europe. Le movement s'est amplifi6 avec la
dans le d6partement du Sud, s'est tenue, les 24 et 25 Juin 2010, d6veloppement du pays. <> et de
une stance de formation sur<< le volontariat chez les jeunes >>. en faveur de la paix et du d6veloppement, d6velopper des << d6veloppement >>. De nouvelles organizations
Cette stance de formation a 6t organise au profit d'un group competence s et assumer de nouveaux rles et des communautaires ont ainsi vu le jour. Et, parmi elles, la creation
de 29 jeunes constitus en Service National pauldes responsabilit6s que votre vie professionnelle n'offre pas du service des Volontaires des Nations Unies (VNU), le 7
Saureteurs Volontaires(SNSV), aprs le 12 Janvier dernier. Cette ncessairement >>. a soutenu M. Basquin. d6cembre 1970, par l'Assemble g6ndrale de l'ONU, dans le
formation avait pour objectif de permettre ces jeunes de L'importance du volontariat, les facteurs d'incitation cadre des programmes d'aide au d6veloppement, a expliqu6
maitriser toutes les facettes du volontariat. au volontariat, de d6couragements ainsi que l'identit6 et les M. Basquin.
L'intervenant principal, Jean Sonel Basquin, ancien aptitudes du volontaire ont 6t au centre de la stance du Les 29 jeunes participants, membres du SNSV, ont
formateur de Volontariat pour le Dveloppements d'Hati deuxime jour. M. Basquin a aussi attire l'attention des jeunes r6fl6chi ensemble en atelier par group de cinq, sur les d6fis et
(VDH), a, d'entr6e de jeu, cherch6 tester la motivation et les sur le fait que leur implication dans des activities de volontariat la ncessit6 d'tre volontaire actuellement en Hati. A
attentes des jeunes. Des informations obtenues via la est un investissement et une participation active du citoyen l'unanimit6, ils soutiennent que le volontariat est un imp6ratif
presentation individuelle des participants. la vie des communaut6s humaines. pour le d6veloppement et l'amlioration des conditions de vie
Pour le formateur, le volontariat est aujourd'hui<< un Faisant l'historique du volontariat, M. Basquin a dans le pays. D'un autre ct6, ils pensent que les jeunes en
concept en plein essor et qui int6resse de plus en plus de gens rappel que le service volontaire a fait son apparition en 1920. tireront beaucoup en terms d'exp6riences pour leur formation
>>. Et le context sociopolitique et 6conomique actuel porte L'intervenant cite, A titre d'exemple, un group de volontaires social.
promouroir le volontariat comme un geste de solidarity et provenant de pays qui s'6taient affronts durant la Premire SNSV est un group de jeunes des deux sexes forms
d'engagements citoyens. Il en a pour preuve << les demiibres guerre mondiale, qui ont reconstruit un village prs de Verdun, envue d'apporter leur contribution sur tout le terrtoire national,
catastrophes naturelles enregistres en Hati. En effet, signale- en France. < t-il, << malgr les contraintes 6conomiques, ces catastrophes organizations volontaires ont travaill6 la reconstruction des d6jI leur actif l'appui foumii aux rescap6s se r6fugiant dans
favorisent la pratique du volontariat>>. pays europ6ens touches par la guerre >>. a-t-il ajout6. le Sud aprs le s6isme. Outre leur reconnaissance 16gale
Au menu des interventions du premier our figuraient A partir des annes 1950, a-t-il poursuiri, le obtenue de la Mairie des Cayes, ces volontaires se sont fait
des themes portant sur les differences existant entire volontariat volontariat est associd l'aide au d6veloppement et se d6place connaitre auprs des autorit6s locales et de la Socit civil
et b6nvolat ainsi que les raisons pour lesquelles il faut du d6partement du Sud.



Remise en place d'un systme postal
Le Gouvemnement hatien, I'Office des postes d'Hati aide la poste hatienne, don't l'infrastructure mais aussi le au-Prince, qui deviendra le nouveau centre de tri du courier
et l'Union postal universelle (UPU), I'organisme de l'ONU personnel ont 6t durement touches. international destination ou en provenance d'Hati.
pour les services postaux, inaugure mardi prochain un nouveau Les pays-membres de l'UPU ont offert plus de 500.000 Depuis d6but mai, les changes de courrer entire Hati
centre de tri du courrer Port-au-Prince, six mois aprs le dollars un fonds special et propose de mettre la disposition et le reste du monde ont repris, dans des conditions d61icates
tremblement de terre qui a ravage le pays et fait plus de 200.000 de la poste hatienne des resources humaines et mat6rielles. puisque le courier est traits au bureau de poste de Delmas, en
morts. Grce ces dons financiers et mat6riels, par le biais aussi de p6riph6rie de Port-au-Prince. A partir du 6 juillet, le centre de tri
Le s6isme du 12 janvier avait entirement d6truit son propre budget consacr la cooperation au duParc SONAPI prendra le relai. Une c6r6monie d'inauguration
l'ancien bureau de poste central de Port-au-Prince et la plupart d6veloppement, I'UPU a pu 61aborer et mettre en oeuvre un est pr6vue cette date, en presence de la Ministre du
des autres installations postales de la capital. Au lendemain project d'aide d'urgence pour la poste hatienne. Commerce, Josselyne Colimon F6thire, du Directeur g6ndral
de la catastrophe, I'Union postal universelle (UPU) avait donc L' organisme de l'ONU a finance et fait construire une de l'Union postal universelle, Edouard Dayan, et du Directeur
lanc6 un appel la communaut6 international, pour venir en structure de 600 mtres carrs, dans le Parc SONAPI de Port- g6ndral de l'Office des postes d'Hati, Edvard Despeignes.


Lancement de la construction de l'usine pilote & Pandiassou
Fondation Chirac La premiere phase du project de bloqus dans les ports. Elle devrait finalement tre d6barque d6but des travaux de preparation du site d'accueil de l'usine
potabilisation de l'eau des lacs collinaires a d6but6 en f6vrier au port de Cap Hatien, celui de Port au Prince n'6tant pas de potabilisation : prise d'eau : adduction d'eau brute : dalle
2010 Pandiassou. C'est lb que se construit une usine pilote encore rhabilit6. de pose de l'usine. II a 6galement expertise les sites d'autres
de traitement de l'eau conque comme une << unit mobile Dans le mme temps, des technicians de SESAM barrages. Car une fois le project pilote de Pandiassou r6alis6,
d'ultrafiltration>>. (Socit des Eaux de Saint Marc) se sont rendus Pandiassou des usines similaires seront construites pour l'ensemble des
Construite en Hati et finance localement aprs la o ils ont r6alis6 des rep6rages techniques pour les travaux et, lacs collinaires. Un sp6cialiste enbarrages envoyd par AquaOrb~i
phase test Pandiassou soutenue par la foundation Chirac, StPhanel GERRFRAD, ing6nieur 61ectromcanicien, a 6t doit 6galement effectuer une mission d'expertise des barrages
chaque usine pourra foumiir l'eau ncessaire des populations recrut6 en Hati. Il sera le responsible local de la conduite de construits par la communaut6 de Franklin Armand. *Enfin,
de 1 000 5 000 habitants (10m3 50m3 par jour). I'unit6 de potabilisation et de la conduite du programme de durant son d6placement, Jacques Bertrand a rencontr le
Ds f6Yrier, ont 6t commands les 616ments de recherche. Pour cela, StPhanel a pass deux semaines en France Pr6sident de la R6publique d'Hati Rend Prval, trs int6ress6
construction de cette unit mobile : group 61ectrogne, pieces auprs de la socit Gaz et Eaux (a Besangon) et d'Aquasource par le project de potabilisation des lacs collinaires construits
de rechange, pr-filtre, outillage, robinetterie, 6quipement (fournisseur du materiel) ou il a reu une formation par FranklinArmand.
compl6mentaire... La livraison, prvue d'abord mi-arrl, apris sp6cifique.*Jacques Bertrand, Pr6sident de l'association Malgr le retard de la livraison de la mini-usine
du retard cause du grand nombre de containers d'aides Aquaorbi, est all6 en Hati en arril 2010. II a ainsi pu reiller au destine au lac de Pandiassou, les travaux prparatoires se
Sd6roulent normalement et, sous le contrle de StPhanel, les
.. travaux pour la distribution de l'eau ont pu d6marrer :
Haiti: le premier scrutmn presidentiel post-s eismne construction d'un reservoir de tte, de canalisations de
distribution, d un kiosque de distribution.
fix f"in novembre
(... suite de la page 4) ce qui risque en outre de
M. Prval a jug6 irrecevable une proposition d'un compliquer la tenue du
s6nateur amricain de ngocier avec des partenaires scrutin.
internationaux sur des ajustements au sein du Conseil. "Je ne L' ONU a
compose pas le Conseil avec l'intemnational, ma responsabilit6 toutefois estim fin mai
est de crer les conditions pour la tenue d'61ections libres et qu'il 6tait possible
cr6dibles", a dit le president hatien. d'organiser des 61ections
La Constitution hatienne pr6voit organisation des d'ici la fin de l'anne dans
61ections le demnier dimanche du mois de novembre avant la le pays afin de permettre
fin du mandate pr6sidentiel de cinq ans, mais, d6but mai, les aux Hatiens de designer
d6put6s hatiens ont approuv6 un amendment pr6voyant une des dirigeants16gitimes .
prolongation de trois mois du mandate de M. Prval au cas o "Nous devons
l'61ection pr6sidentielle ne pourait pas avoir lieu cette date. garder l'esprit les
"Le danger qui menace Hati et sa reconstruction est risques potentiels si un
qu' mon depart il n'y ait pas d'61us 16gitimes pour assurer la nouveau gouvernement
gestion du pays", a soutenu mercredi le chef de l'Etat, en 16gitime n'6merge pas
rponse aux appeals de certain parties qui rclament sa d'61ections cr6dibles"
admission. avait soulign6 le Si 5 ou gen plan Astrans pou preskripsyon ou aIrav4
Le president Prval, qui ne peut se representer, a repr6sentant de l'ONU en Fox insurance Company, tanpri pran not paske
assure rcemment qu'il ne souhaitait pas prolonger son mandate Hati, Edmond Mulet, plan ki kouvri preskri;psyon oni a enanje.
Ala tte du pays. "Je ne veux en aucun cas rester au pouroir mlettant erngardves contrei p uO enjsa3 EN21 o i
au-del de mon mandate constitutionnel de cinq ans", avait-il "e leaieqisn HU ugnjsa3 E 00puo
d6clard, rejetant les critiques de l'opposition. une governance chwazi yon nouvo plan ki kouwli biezwen
Plus d'1,3 million de personnel, don't beaucoup sont chaotique dans laquelle Tout Benefusye pekiso ap yn~uw
aussi des 61ecteurs, ont 6t d6plac6es en Hati suite au s6isme, tout le monde perd". pekiso uy ibe oju
"F I FOX lniSUranC=e sYt On~iil ---...-----s-I*19a-n--
konesans ki la pou edc wr karprann krsa Astrans Sine ic oi koilurt

Tel. :786-4 57-8830 Fax: 305-756-0979 Rele Elder Helpline gratis nan 1-800-6-ELDER
pou ou pale ak yon konseye SHINE ki ap be w ipils
e-miail : adomipurchasing@aol.comi enfi5masyon sou benefIs pnrekripsayou Medik ou a.
Pear seas ros achats :
Equipements pour construction / Pik~es de voiture / Camiion / 9g I |
Equipment medical
Par aivion onu par bateau.






Page 8 HAITl MOND IA L HtinaMercredi 07 Juillet 2010


En Ha'iti, Argentine qui pleure, Brsil qui rit et vice versa !
(MIONDIAL... suite de la 16re page) en effet la sculpture de Pauline Bonaparte, immortalise en Mais aujourd'hui les temps ont change, et nos filles
Les Hatiens vivent la coupe du monde de football V6nus de Praxitle, confortablement allong6e et les seins et nos femmes n'ont d'yeux elles aussi que pour Kaka et/ou
par procuration. Allant mme parfois jusqu' des excs. On d6couverts, qui ornait l'ancienne Habitation Leclerc, Messi, les deux plus grandes stars des 6quipes nationals
aurait enregistr au moins 3 morts et un suicide. Martissant, et continue de servir d'icne l'industrie brsilienne et argentine.
Certains pensent que cette adulation va trop loin et touristique hatienne.
qu'elle d6noterait un manque de personnalit. Les grands ph6nomnes (au sens am6ricain du mot, Port-au-Prince porte le deuil du Brsil ...
Pourtant la presence brsilienne au sein de la 'phenomenon' ou sortant totalement de l'ordinaire) n'ont pas Devant tant de flamme, certain ont commence
Minustah (mission onusienne de maintien de la paix) ne semble de frontires. Dernier en date : Michael Jackson. Qui dit mieux ? s'inqui6ter.
en avoir gure b6ndficid. Pourtant cela ne date pas d'hier. Les Hatiens sont
L'Hatien aime le jeubrsilien. C'est 'brsiliens' de coeur depuis longtemps ...
tout. Cela prouve qu'il a bon gofit. Le Brsil i Mais depuis les annes 90, le
cinq fois champion du monde. C phenomne a gagn6 en ampleur. Aujourd'hui
Comment aussi pourrait-on le I" Iice sont toutes les cat6gories sociales, et tous
critiquer pour ce qui a 6t un signe particulier i I'les ges (de 0 99 ans), qui ribrent d'anne en
(une constant) en tout temps et en tout lieu ? anne l'unisson des performances des
Il en est du foot (surtout avec la t16 '3 D' a Ronaldo, Ronaldinho, Kaka ...
trois dimensions qui en fait un ph6nomne ~ c~- c 81 II rp *a ~ -- qOu, cit6 argentin, Maradona, Messi.
de civilisation l'6gal des jeux de cirque dans s ; s- ~ q aC ~ IL IVendredi Port-au-Prince 6tait en deuil
la Rome antique) comme de l'op6ra italien qui 1 --:.,L31aprs l'limination du Brsil. Et samedi, les
a domino l'Europe au 17e et 18e sicle. Louis *L IY~ mmes ont sorti leurs chars camnavalesques
XIV surnomm6 le Roi Soleil, fitrenirle musicien ~ --~ pour c616brer la d6faite de l'Argentine.
Lully et s'inspira des grands architects et i I- C'est aussi irrationnel que ces dames
paysagistes italiens pour la construction de i ~. 1 L A qui s'6taient suicides sur la tombe de
son palais de Versailles. Rudolph Valentino, le grand acteur et danseur
Molibre, ainsi que Mozart, se -de tango des annes 20, c616bre Hollywood
moqurent des 'turqueries'. Vous connaissez et dans le monde.
I'expression: 'le fils du grand turc.
Un sicle plus tard, la d6couverte des Instrument de thrapie ...
ruines de Herculanum et Pomp6i, villes de la _Deux explications mme sommaires
Rome antique qui furent ensevelies par ce veritable ph6nomne de masse,
I'6ruption du V6sure, renouvelrent litt6ralement, qui s'est d6velopp6 chez nous
l'ameublement et la decoration int6rieure en -de manire tout fait spontane et sans
Europe, mode qui fut rcup6re par Napolon ;"l'intervention d'aucun int6rt particulier, public
tentant de rivaliser avec la gloire des C6sars. Des nzilliers de fans du Brsil gagnent les rues pour huer ceux de 1 14rgentine aprs que cette quipe ,i p, g
ent td lintinde son tour de la compirition, les deux camps truditionnellenient rivaux espdriment
Pauline Bonaparte ... se re~~~ncontrer en fdinalep del op photio Hitili enarche)l (MONDIAL~/p.10)
Pour arrver jusqu' nous. On lui doit
Tout comme il y eut avant lui Elvis Presley qui --- .
. r6volutionna la jeune musique occidentale, le rock. Al'origine a-~
du 'vdvd' en France dans les annes 60.
r Et ce qu'on oublie, indirectement lid aussi, puisque X
c'est la mme 6poque, l'apparition chez nous des 'mini-
'"jazz .
'Cosi van tute' ...
-f On n'a jamais rien trouv6 redire. 'Cosi van tute', dit .. .
"A Mozart, ainsi va la vie.
". Quant au football lui-mme, avant la premiere coupe*
du monde remporte par le Brsil en 1958 contre la Sude, -t
F notre enfance vibrait la gloire d'un h6ros de bande dessine:
) nomme Kick Wilstra, qui 6tait l'un des grands noms du football
~e~'~ir europ6en de l'6poque, un hollandais. On s'arrachait chaque ct@i
En 1 s, l rsi agnait sa prenti re coupe du monde semaine son album tandis que les filles ne juraient que par Pauline Bonaparte, sculpture cl bre qui a servi
de football, on voit ici Santos, Peld et Gilmar Nous Deux. aussi proniouvoir le tourisnze haiftien



Mars la publicity laisse a desirer..
(PUBLICITE... suite de la 16re page) En Europe, il n'y a pratiquement aucune marque qui les matches.
La publicity est une profession en elle-mme et qui intervient au course de la rencontre.
s apprend jusqu'au niveau du doctorate dans de grandes Aux Etats-Unis, pas plus d'une seule. Un cafouillage ...
universities. Cela peut tre une grande marque de bire. Bien Mais l'impression qui s'est d6gag6e au final, c est
entendu cela coilte une fortune au commanditaire en question. plutt celle d'un immense caphamnaim, une tour de Babel,
Reporters-annonceurs ... Et la place doit tre rserve depuis trs longtemps presqu'un cafouillage.
Jusqu'aux reporters du match qui confondent l'avance, comme on devine. La mode c'est d'utiliser les bandes annonces du bas
souvent la marque de lessive don't ils se chargent de faire la C'est un peu ce qu'on a voulu probablement faire de l'6cran pour autant d'annonceurs que possible car on ne
promotion par leur propre organe, avec le nom des joueurs. cette fois-ci lorsqu'il fut
Reporters-annonceurs ... La publicity se faisalt annonc6 que le am
comme ga, mais jusqu'aux annes 50. gouvernement avait-




Reach Further And Faster with Amenjet











Nous rommes
sp6cialiade dns... -i~~ -.1~
P4ul Cargo 66abls, Baris, On s 'intprovise pantisans de 1 14llentagne pour nzieux chicaner ceux de 114rgentine
Prodltsp&rssales Efets. -(photo Robenson Engne HIE~M)
personnels, Prodults contract avec un petit group peut tout de mme couper constamment le match. Et encore !
siiplarlls,~~~g Tobrdrcrssimtk;NE d annonceurs, don't la Le spectateur finalement n'a que deux choix. Ou
Door to Door S~ervice compagnie cellulaire Digicel, d6toumner son attention de la rencontre essayer de d6crypter
POUr~ VOS AlW4TInrrTONS DE CAR1O, ~APELEZ lis available. pour se procurer les droits de les petites annonces en question qui se suivent un rythme
1 00 0 retransmission. fou ...
2 Auquel cas, Digicel Ou toumner sur un autre poste.
~ ~0 0 -9 7 -6M5 se donnait l'exclusivit6 pour ce Dans un cas comme dans l'autre, c'est de l'anti-
on cusoves nou un e-rag ilspidl~as qu is egide lapublicit6 de la publicit6.(PBITE/.0




Hat e ace VlXV*N" 24 BAN UE NAT.~~!;~~iIONALE DE CREDI Page 9
1 4 ig

''6 e~"ier~~~;




0S e










~oi




















rr






de e 5

*'\~9 ~c'

g :-2





Page 10 TII-M1LONDIALL 20 10 Hat nMrMercredi 07 Juillet 2010


Une mini Coupe du monde pour la paix
Du 1 1 juin au 10 juillet 2010 se d6roulent dans des chilienne. Ils effectuent tous les derniiers movements de mise Slovaquie >> de Delmas 2 s'opposait au<< Cameroun >> de la rue
quarters populaires de Port-au-Prince un championnat de en train, attendant l'arbitre donner le coup d'envoi. Deux des C6sars, un autre quarter du bidonville de Bel-air. Al'instar
football avec pour joueurs des enfants. Calque sur le module 6quipes qui sont prtes a en d6coudre, question d'arracher la de la coupe du monde, certaines 6quipes sont 61imines au fil
de la Coupe du monde en Afrique du Sud, cette competition qualification pour le quart de final de la competition. des rencontres. Mais les 6quipes qui sont encore en lice en
finance par la MINUSTAH r6unit 32 quarters du bidonville Ce match oppose en huitime de final le << Brsil >>, Afrique du Sud sont pour la plupart diff6rentes de celles
de Bel-air et de ses environs repr6sentant les 32 nations qui y provenant du quarter de Pont-rouge, au << Chili >>. du quarter participant la mini coupe du monde.
ont pris part. Objectif : renforcer le d6veloppement d une << de La Saline. Le jeu se d6roule dans le cadre d une competition Chaque 6quipe comprend 15 joueurs ns entire 1997










Cop umneds1 -1 n aid arl iso e aiosUisae e qipsvnn edteew urir ouare ePr-uPic (htsMroDnio
cutue e ai > dnslacmmnat6eninuluat oamen dnom6 < T Mnia /PeitModil > rgnsd slo l e 198 si u tta d 40 euesA6sde11A 2 ns Is n




au ensl esd 'tiu sotv.fra el op u od u culeetle nArqeAlu ipsto nm6ei elOGVV I oru
4 0P, emri 9ji, npbic obexes uSd ll 6nteneft3 qupspoenn e3 uatesbla esn6etl ur mdcl rgiet6glmn n






oulur e la << nd selegao >> En face d'uxdautres portla 2lint Mares VainceUnt<>. dus quariper peaur de Saint-Mr~rr\ artinr d6oruation de leur qater tau-Pic (htes2lrme delomp6itio nun
culture de paix ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~miu d6cor et quiunut eniclun oamn omeT oda ei oda rai eo ee 98 otu oaura co0jne gse6 un 1 hau neau s de s poprt
auxjeues le ens del'thiue spotive. ormat e la oupe d mondeqdurant toute la p6riode. Le quartier prim u md accueillera aussiuneur u
dp~~~~ au rendez-vous au ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ grnd fesJa-aeVnet rsd fvn eBlare essevios ersnatcau ol tio vint cosmprenant et n ltr caut res d .nmto


NORHMcomunautaicr es qu l'ONG Viseva Riue mautchiesu attirent l

g ~grande foule. << Sur les quatre terrains oil se d6roule la
(MINI COUPE DU MONDE / p. )

NOTC Y OOF NUOBRLT AMRIN FAUT-IL JOUER A

2010-2015 CONSOLIDATED PLAN AND L'ALLEMANDE ?
FISCAL YEAR 2010 ACTION PLAN Par Andre Charlier

The City of North Miami has prepared its 201 0-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010O Quatre z6ro. Tel est le verdict du matchAllemagne-
ACTION PLAN for submnittal to the U.S. Department of Housing and Urban Development (HUD). The PLAN Argentine. Aprs la victoire par 2 1 de la Hollande sur le
establishes a unified vision of the City's housing and community development needs over a five-year Brsil, il semble vraiment que les dieux du football aient d6sert
period and outlines strategies to address those needs. Also included in the PLAN is the annual update, Amrqeai..
C est surtout que les vainqueurs, plus
the FY 2010 ACTION PLAN. Funding to address specific objectives in the PLAN will comne from HUD's
particulirement l'Allemagne, ont analyst la faon de jouer
Community Development Block Grant (CDBG) and HOME Investment Partnership Programs. des latino-am6ricains, base sur l'attaque outrance, et trouv6
le point faible du dispositif adverse. Une fois ce point faible
As part of the planning process, the North Miami City Council will hold a public hearing to elicit trouv6, les Europ6ens ont delabord une m6thode permettant
further public input on the 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 ACTION PLAN. Residents de bloquer les attaques du Brsil et de l'Argentine et de
are invited to attend and participate. Below is the location and date of the public hearing. marquer, m6thode qui a fait ses preuves vendredi 2 et samdi 3
juillet, sur le terrain de jeu, avec pour consequence l'61imination
Location: City of North Miami des deux 6quipes favorites de la Coupe du Monde 2010.
City Hall Council Chambers (2nd Floor) Prenons comme example le match Allemagne-
776 N.E. 125th Street Argentine: grosso modo, les Allemands aprs une attaque
North Miami, FL 33161 foudroyante en d6but de match (1 0) ont constamment
attend les attaques argentines, pour les bloquer par une
defense en b6ton armed, et repartir en contre une fois l'attaque
Date Tusda, Juy 1, 210, t 700 .m.adverse repousse. Et cette m6thode a proue son efficacity
par trois buts de plus, ce qui donne, en fin de match, le score
ANY PERSON WISHING TO APPEAL THE RECOMMENDATION OF THE CITY sans appel que j'ai mentionn plus haut.
COUNCIL WILL NEED A VERBATIM RECORD OF THE MEETING'S PROCEEDINGS, Donc, par une 6tude minutieuse de la tactique
WHICH RECORD INCLUDES THE TESTIMONY AND EVIDENCE UPON WHICH THE argentine, les Allemands ont trouv6 la faille du dispositif
APPEAL IS TO BE BASED (CHAPTER 286.0105 F.S.) adverse, qui 6tait la defense, d6sorganise par l'attaque
outrance, et et le moyen de profiter de ce point faible. Defense
THIS MEETING IS OPEN TO THE PUBLIC. IN ACCORDANCE WITH THE herm6tique, contre-attaque immediate et rapide une fois
AMERICANS WITH DISABILITIES ACT OF 1990, ALL PERSONS WHO ARE l'attaque adverse emoussee,la m6thode aprouv6 son efficacity
DISABLED AND WHO NEED SPECIAL ACCOMMODATIONS TO PARTICIPATE IN sur le terrain dejeu.
THIS MEETING BECAUSE OF THAT DISABILITY SHOULD CONTACT THE OFFICE Si nous quittons le terrain de jeu pour le champ
OF THE CITY CLERK, (305) 893-6511, Ext. 12142, NO LATER THAN FOUR DAYSinoprbe ntls urirdbailsrlesjex
PRIO TOSUC PRCEEING.HEAINGIMPIRE MAYCONACTTHETDDparler de la guerre, nous dirons que depuis des sicles, les
militaires emploient cette tactique. Un bon g6ndral ne contre-
LINE AT (305) 893-7936. attaquera jamais avant que l'attaque ennemie ne s'essouffle.
Une fois que l'ennemi montre des signes de fatigue et de
d6sorganisation, il lancera la contre-attaque la plus puissante

Avezvou unter ain Isp nIbe ?C'est ce que les Russes de Joukov ont fait aux Allemands de
Paulus en 1943, avec pour r6sultat la capitulation de la VIe
Arme allemande, malgr une resistance h6roque.
Le terrain devrait mesurer au moins 1.000 metres carries si ce n'est davantage.. Revenons sur le terrain plus pacifique et plus
L'organisation Haitihilfe Deutschland a reu en cadeau trois maisons qu'elle aimerait venir installer en human du football. Que faudrait-il faire pour d6jouer la
Hai. tactique allemande? Je ne suis pas sp6cialiste du foot, quoique
spectateur passionne, mals je me permettrai de faire une
Si vous avez un terrain et que vous aimeriez le m ettrea l a dso itio dH itihifeDeushadoc suggestion. Celle-ci tienti en quatre mots: faire larm :innecose.
les cordonnees de l'organisation : Monter une defense en b6ton armed et une attaque
. rapide et precise. Attendre l'attaque adverse, la bloquer, et
"Haitihilfe? Deutschland e?. V" inzfo@haitihilfe. de repartir en contre en d6bordant par les ailes. Je crois que c'est
lb une solution possible. Les sp6cialistes en trouveront
Le nom de? la personzne responsable? est Manfred Hankel certainement d'autres, sans doute plus efficaces.
En tout cas, vive le football !! !





Page 12 LIB RE PE:NS ER Hiie a Mercredi 07 Juillet 2010


le ren nature ait les itonues semblables, la vie F a its D i~f fbrnen tie s ovle ::::,i': 6-:: dejoer n ono fa subcela me
que la decision soit la mme. L' enj eu est different, mme
Chers amis lecteurs, le monde entier vient de qu'en tant que simple amateur, je croyais quand mme avoir si au fond, certain auraient voulu adopter une position
d6couvrir la << vuruzela >>. grce au mondial 2010. Des tout vu, ou avoir tout entendu. Je croyais mme que le monde semblable celle de la pr6sidence nig6riane. Noblesse oblige,
manifestations dans le monde entier utilisent maintenant le avait change. Je pensais, comme quasiment tous les Hatiens, quoique la << primarit6 >> dans le monde du football est de plus
<< bourdonnement gnant >> imitant le << barrissement de qu'il n'y avait que Hati tre different. Je croyais qu'il n'y en plus fr6quente. Accuses d'ing6rence de la part de la FIFA,
I'616phant >> qui a fait le succs de cette << invention du diable >>. avait que l'Hatien engendrer autant de << diff6rentialit6 >>. les responsables politiques frangais ont d6menti toute volont6
En Hati, nous aurions eu la possibility montrer au monde ce De l'un a l'autre. Entre nous. Entre ceux du dedans et ceux du de vouloir imposer leurs critres, politiques, dans la gestion
que nous pouvons faire avec notre << lambi >>. ou avec notre dehors. Entre ceux du dehors et ceux d'en-dehors. Entre ceux- du football bien que selon le porte-parole du gouvemnement
<< bambou >> ou encore avec notre << cornet en tle >>. II faut ci et ceux-l. Je pensais que nous 6tions les seuls << faire le frangais, M. Chatel, non-ing6rence ne veut pas dire indifference
aussi dire que le mondial 2010 n'est pas que Vuruzela. II lui laid >>. II a fallu le mondial de l'Afrique du Sud pour me montrer et, d6finitirement, < 6tait tellement important Al'Afrique du Sud d'tre le premier que les << plaies >> hatiennes ne sont pas plus monstrueuses d6sint6resser des d6rives comportementales des Bleus durant
pays africain a recevoir cette coupe du monde que que celles des autres. Plus riches et plus grands mais aussi le Mondial>>. Puis s'exprimant sur l'audition A l'Assemble
l'Archevque Desmond Tutu avait mme promise un<< billet en chiches et aussi viles. Les faits m'ont ramend 1974. Une belle Nationale du Pr6sident de la F6d6ration Frangaise de Football,
premiere classes pour le Paradis aux dirigeants de la FIFA >> si promesse de selection qui tombe << glorieusement >> face il ne considre pas normalmal> que les d6put6s < son pays 6tait choisi comme siege de la phase finale du mondial l'Italie (3-1), puis << ficheusement >> face la Pologne (7-0), savoir exactement ce qu'il s'est pass6>. Trop de temps sans
2010. pour terminer de fagon<< malheureuse >> face l'Argentine (4- rien dire. Entre-temps, le monde a change << l'univers
Chers amis lecteurs, la phase finale du championnat 1). Les d6bris de l'6quipe retoumbrent au pays avec la seule footballistique >> la fois que l'volution du football a change
mondial de football a cess6 d'tre une simple competition belle nouvelle du contract de notre garden de but. Le le monde en modifiant les perceptions d'accs la richesse.
sportive pour devenir, au fil des annes, une plateforme sur << R6gime >>. A l'6poque, sanctionna la mauraise performance De trs jeunes joueurs talentueux se trouvent catapults vers
laquelle se jouent des int6rts divers. Il est le lieu d'expression de nos malheureux athletes. Que voulez-vous ? C'6tait l'Hati des conditions de vie inaccessibles la grande majority. C'est
des identities nationals, pr6texte des mises en scenes de que nous avions. Ce fut encore pire pour la selection du Zaire le reflet de la soci6td.
suprmaties nationals et idologiques et, avec l'aveneinent de 1974. Les pauvres. Enfin, chez nous, on continue avec les faits
de nos socidtis de consonnuation de masse, avec l'dvolution Chers amis lecteurs, 1974-2010, 36 ans. Cependant, diff6rentiels, avec nos petites misres, nos controversies
des inentalitis politiques et avec l evolutionn ,.; l. .p.i r,.pe..- de c'est comme si le temps ne s'6tait pas 6coul. Le Nigeria semble autour d'un CEP, notre indifference face la corruption d'un
notre siecle, toute participation a la Coupe du inonde football avoir eu le mme parcours que nous. Je n'aurais pas voulu membre dudit Conseil (justement celui qui represented la parties
est devenu en quelque sorte un enjeu de politique national tre leur place. Furieux cause des rsultats d6cevants de sa moralisante de la soci6t hatienne), et l'absence de motivation
et international, voire un instrument ponctuel des selection national, le president nig6rian a d6cid6 le retrait de politique pouvant nous pousser vouloir reconstruire le pays
diploinaties. 4 ffronteinent pacifique des nations ou l'6quipe national de toute competition international. Pendant entire tous, a entamer de nouveaux projects collectifs, motivants
a continuation de la guerre par d'autres inoyens , le deux ans. Sanction Strat6gie Il veut mettre de l'ordre. Il veut et structurants.
M~ondial suscite passions, rivalitis et dinulation, tracer un example. La France, elle aussi, a subi des
inobilisant ainsi opinions publiques et inddia, Etats et bouleversements, des turbulences politico-sportives. Selon Oscar Germain
gouverneinents. T. Henry, le poids de la tradition n'a pas 6t respect. Les gerinanor20050 vahoo.fr
Enfin, dans le monde du football, que je ne connais Juillet 2010


EnHitAgetn La publicity laisse d6sirer

qui pleure, Bresl (PUBLICITE... suite de la page 8) engagements qui avaient 6t pris pr6c6demment.

Qul at e vic ver a qui ont invest ne soient pas suffisamment satisfaites du Pour Haiti, la Coupe du monde est dji
r6sultat. termmnee...
(MIONDIAL... suite de la page 8) Ou que les plus gagnants de tout ga ne soient pas Et comme nos t16s, dans leur majority, sont pauvres.
ceux qui l'esp6raient. Alors on ne peut pas faire la fine bouche.
.L'explosion d6mographique la capital, passe de Mais conclusion, comme dit le proverbe : un chat n'y
moins d'1 million d'habitants lorsque le Brsil avait remport6 Sondages A l' appui ... reconnaitrait pas ses petits. Autrement dit, le public a 6te
sa premiere coupe du monde en 1958 ... A prs de 3 millions Aux Etats-Unis, il est rare qu'une grande banque bombard de trop de messages la fois. Et finalement il n'en
(avant le s6isme du 12 janvier dernier). d'affaires fasse de la publicity pendant le Super Bowl (ou finale retient aucun.
.La t16Yision de plus en plus d6mocratis6e. Au point de football amdricain) qui se d6roule un dimanche aprs-midi. Ce n'est pas pour rien que la publicity est aujourd'hui
d'tre utilise directement comme instrument de th6rapie pour Ce jour-l les annonces concemneront en priorit ce une profession part entire.
les siniistr6s dui s6ismei. qicnttedsbeonesetespurlmart6esCependant tout le monde cette anne risque de se
Demire iterogaton pouquone ps uilisr c tte 61spectateurs que l'on sait, sondages l'appui, tre presents. retrouver gros Jean comme devant. Car les deux 6quipes qui
passion de l'Hatien pour le grand football pour redonner En l'occurrence, popcorn et coca cola. passionnent le people hatien au del de la folie, et pour quoi
Hati ses anciennes lettres de noblesse et r6it6rer notre Cenosclaaput aidunfre-utuen toutes ces d6penses ont 6t consenties, le Brsil ainsi que
participationi la couipe dui mronide en 1974 ? creole 'tout vouml se do'. l'Argentline, ontl 6t6 61imrindes de la comrptitiioni le week-enid
H61as ~Mais cela tient aussi a xx conditions 6conomiques du cu.
Alarcus, 3 Juillet 2010 milieu. D'abord les clients refi sent de s'engager. Ils veulent Par consequent, pour Hati la Coupe du monde est
voir venir avant de decider. d6jAtermiine.

public monte, alors ils
arrivent. II faut les caser. Addlodie 103.3 P31, Port-au-Prince
Alors on doit tricher avec les
1 Ial

CDC. Sports : 19 jours avant les Jeux

Miami Beach Centre Amrique et Cara'ibes
La 21 me edition mettant en competition 5,000 athletes.
Community Development Corporation des Jeux Centre Am6rique et Au total prs d'une centaine d'athltes d'Hati
Caribes 2010 se tiendra devraient y prendre part, incluant la selection national de
ap aksepte aplikasyon pou kay nap kapab peye. Porto Rico, A Mayaguez, la football f6minin. Actuellement toutes les f6drations sportives
troisime ville du pays participants s activent aux demiibres preparations de leurs
Vi n pote aplikasyon nou apati situde sur la cit6 athletes. Grce la cooperation sportive international, les
28 Jin 010rive9 Jy 0i0occidentale de file. Les jeux sportifs hatiens se prparent dans les meilleures conditions
28 J in 010rive9 Jy& 010verront cette anne la tant en Hati qu'au Canada, au Mexique, en R6publique

Ant 10 am ak 3 pm participation de 31 pays, Dominicaine, aux USA, Porto-Rico et auMexique.

Un surpoids augmente le risque

Nou pral chache fom lan nan adrs sa a: de fausse couche aprs une F'IV
945 Pennsylvania Avenue, Miami Beach, Fl 33 139 (... suite de la page ll) expliqu~e le Dr Grazi.
se refusant imposer une "Notre objectif n'6tait pas d'exclure les femmes d'un
perte de poids des traitement, mais de les aider avoir le meilleur r6sultat aprs
Ap gen yon lotri pour chwazi moun patients d6ji confront6es avoir subi une FIV", souligne le Dr Vivian Rittenberg, de
a une situation difficile. I'hipital Samnt-Thomas l origine de l'6tude. Elle note que ces
kap ka vi n propryet yo. Les m6decins femmes devraient en priorit6b6nficier d'une aide la perte de
ignorent les raisons pour poids.
lesquelles un surpoids est D'autres experts considrent que cette 6tude devrait
synonyme de risques encourager les femmes fortes A perdre quelques kilos avant de
On moun ki f twop kob accrus. Ils pensent que les subir une f6condation in vitro, une technique invasive et
cellule s adipeuse s cofiteuse qui peut elle-meme entrainer une prise de poids. Seul
pap gen posiblit6 genyen kay sa yo. pourraient avoir des effects un couple sur quatre environ parvient avoir unb6b6 grce
ngatifs sur le une FIV.
positionnement de l'ut6rus, D'autant plus que ces femmes ont 6galement
et done sur la nidation du davantage de risques de d6velopper un diabte gestationnel,
ou des embrvons. "La qui augmente les risques de fausse couche. "Sivous optimisez
graisse ne fait pas que votre poids corporel afin que votre IMC soit normal, vos
s'installer, elle est trs chances de ramener un b6b6 la maison sont beaucoup plus
dynamique et diffuse des 61ev6es", note le Dr Daghni Rajasingam, obsttricienne et porte-
EOI4~L iiriUCalh hormones et d'autres parole du Royal College of Obstetricians and Gynaecologists.
~PPORTUNITY~ signaux au reste du corps", AP





Mercledi JuWllet PXXV N 2 EN V I RONN E M EN T Page l3


La semaine dernire (voir HEM, Vol. 24, No. 23, du 30/ Les OMD (2) cortege d'inondations, de glissements de terrain etc.
06-06/07/2010), l'occasion de la publication du rapport 2010 Mais il y a une second consequence, tout aussi
sur les Objectifs du Millnaire pour le Dveloppement (OMD), aris, celui-l en vaut bien un autre. Mais j e reviens cette id6e urgente que la premiere, c'est la creation d'emplois dans ce
nous avons fait une petite presentation de ces fameux obj ectifs que j'ai formulae la se maine dernire, savoir qu'on a fameux << pays en dehors >>. Car si les efforts sont d6ployds
adopts par les Nations Unies en 2000, et je m'6tais permis de l'impression qu'on s'attache aux effects plutt qu'aux causes. dans la seule zone m6tropolitaine, I'attrait exerc6 par Port-au-
faire quelques remarques personnelles. Je voudrais cependant Car, si onveut bien voir, la pauvret6 et la faim sont les Prince n'en sera que renforc6 et le flux de migrants qui en
aller un peu plus loin dans l'analyse des objectifs eux-mmes consequences d'un 6tat de fait qui est le chmage, et c'est r6sultera annulera tous les efforts d6ployds en vue d'une
et les chances de les voir atteints a la date butoir pr6vue de pour cela que je disais la semaine demiibre que le plein emploi amelioration.
2015. devrait tre l'objectif # 1 et non pas une cible. Je dois dire que Certes on a parl d'amnagement du terrtoire, de
Je commencerai avec l'objectif 1, pas seulement parce l'vnement que nous avons v6cu le 12 janvier n'est pas r6tablir une meilleure rpartition de la population sur le terrtoire
qu'il est le premier sur la liste, mais aussi parce que, si on stranger cette position. national, et pour y arrver on parle de creation de piles de
voulait 6tablir des priorits, il serait certainement en premiere Tout le monde s'accorde pour reconnaitre que, si le croissance, mais il ne suffit pas de parler, il faut des measures


























A2lonze dominant le Canap Vert : bidonville ras par le sdisme du 12 janvier Vadide de Bowrdon : bidonville en pleine expansion on rien ne se perd, n'en ne se cre

position. s6isme a 6t tellement meurtrier, c'est parce que la zone concrtes. Certes le Ministre de l'Agriculture, dans son Plan
Rappelons rapidement la formulation de l'objectif et m6tropolitaine connaissait une 6norme concentration de popu- d'Investissement pour la Croissance su Secteur Agricole, en-
des cibles. lation vivant dans une extreme pauvret6. Or si cette population visage des measures de creation d'emplois dans les infrastruc-
Obj ectif 1 : radiquer l'extrme pauvret6 et la faim. est pauvre, c'est parce qu'elle vit dans le chmage : et si on tures agricoles, dans les bassins versants, sans parler d'une
Cibles: connait une telle concentration de population dans la zone intensification de la production agricole. Mais cela ne suffit
*R6duire de moiti, entire 1990 et 2015, la propor- m6tropolitaine, c'est parce que Port-au-Prince exerce un attrait pas. Les autres secteurs de l'6conomie doivent aussi envisager
tion de la population don't le revenue est inf6rieur un dollar par pour tous ceux qui vivent, ou survivent, dans ce que G6rard des measures visant la dlocalisation des entreprises, ou lieux,
jour : Barth61emy a appel << le pays en dehors >> mais qui est surtout la creation d'entreprises en dehors de la zone m6tropolitaine :
*Assurer le plein-emploi et la possibility pour le pays oil on ne trouve pas de travail. mais jusqu' present on n'entend pas grand-chose.
chacun, y compris les femmes et les jeunes, de trouver un tra- Si done on veut tirer les consequences de cette Bien sur tout cela ne peut pas tre r6alis6 en un tout
vail decent et productif : experience, le premiere est qu'il est indispensable de prendre de main, mais ily a urgence en la demeure. Les deux photos qui
*R6duire de moiti, entire 1990 et 2015, la propor- des measures qui permettront la population de la zone accompagnent ce texte t6moignent que, en d6pit des destruc-
tion de la population qui souffre de la faim. m6tropolitaine de trouver des emplois qui garantiront tous tions provoques par le s6isme dans le petit bidonville qui
Je ne m'arrterai pas aux critiques formules par ces malheureux des revenues qui leur permettront de se loger de surplombe la ravine du Canap6 Vert, un autre bidonville situ
certaines personnel contre le choix du montant de un dollar de manire d6cente, mais aussi dans des conditions qui les mettent dans des conditions identiques, il s'agit de la Valle de Bourdon
revenue par jour come indicateur du niveau de pauvret. Tout l'abrides catastrophes naturelles, les tremblements de terres, est en pleine expansion.
indicateur a un caractre un peu artificial ou arb~itraire et, mon certes, mais 6galement les averses tropicales, avec tout leur Bernard Etheart


CARICOM : Ban <>
Ban Ki-moon, Secr6taire g6ndral des Nations Unies mois aprs le s6isme, le gouvemnement et le people hatiens populations, je travaille acc616rer ces processus pour aider le
(ONU), participant la c6rmonie d'ouverture de la 3 le ont beaucoup accompli, en collaboration avec la communaut6 people d'Hati >>. a-t-il assure.
Reunion ordinaire de la Conf6rence des chefs de gouvemnement international. << Des milliers de survivants ont reu une Ban Ki-moon a cru bon de rappeler que les 61ections
de la CARICOM, a remercid les pays de la CARICOM, les assistance m6dicale, des abris d'urgence et de la nourrture a de novembre prochain sont fondamentales pour assurer
institutions et les citoyens pour la solidarity profonde, le 6t distribu6 plus d'1,5 million de personnel >>. I'avenir d6mocratique d'Hati. << Il est essential qu'elles soient
soutient et l'engagement auprs de leur nouveau member, Hati. Il atoutefois soulign que les besoins humanitaires transparentes et cr6dibles. Nous travaillons avec le
Le Secr6taire g6ndral a not6 la nomination d'un seront encore ncessaires pendant de nombreux mois, et que gouvemnement d'Hati et les partenaires internationaux
repr6sentant special en Hati, et la creation d'un bureau charge la reprise prendra des annees, et ncessitera des efforts appuyer ce processus et je suis reconnaissant de l'appui de la
de supervisor les efforts de reconstruction. II a ajout6 que constants pour l'atteindre. << Les promesses ne nourriront CARICOM >. S/ Hai~tiLibre
l'engagement 6tait essential pour assurer les besoins long pas le people
terme d'Hati. << Halti est une priority pour I'Organisation ha'itien, les
des Nations Unies a-t-il d6clar. pro~P messes ne~r r cer l
Ban Ki-moon a salu le leadership du president suffiront pas TBl: 305 1757 49)15
hatien Rend Prval et de son 6quipe, en rappelant que six mettre I'abri les
FADKIKJ VARIETY STORE
Ha'iti CARICOM : Bruce Golding LE MAGASIN POt/R 7YT/TES LES OCCASIONS,

exhort *Rdeetiona g Krpii de palease poser Bell Soirsth. FF'L, GAZi. CABLE" TV,
EXhote 1Intenatonala agr BL'L MOBILITY et...bltC...
Bruce Golding, Pr6sident de la Communaut6 des 2010. Co~nnection Id~pidponiquer CIesr Pose...
Caraib~es (CARICOM) et Premier ministry de la Jamaque, a << Nous
r6affirm6 l'engagement de la region la reconstruction d'Hati. devons faire lY r
M. Gldig asumela r6sdenc dela ARICM arisque ompende Ala O vr
le president Rend Prval ait dit renoncer la direction de communaute 6 JOilrs
l'organisation r6gionale aprs le s6isme de j anvier demiier qui int er nat io nale
a ravage Hati. I'urgence avec plu"
Au course de la c6rmonie d'ouverture de la 31e laquelle les
Reunion ordinaire de la Conf6rence des chefs d'Etat et de actions doivent selmaine:
gouvemnement de la Communaut6 des Carai'bes, Bruce Golding suirre ces
a salu6 Rend Prval pour son leadership au course de la crise et engagements >> a
la reconstruction post-crise. II a 6galement f61icit6 la exhort M.
communaut6 international pour ses promesses d'apporter Golding.
un soutien financier de plus de 10 milliards de dollars, S/ Hai'tiLibre 7h30 pm
provenant de 57
pays et
organisations *Porturns
donateurs don't *<"ciularsc A- Ikp
cependant moins de e o s s.ese mse
2% ont 6t confirms 1 0l 3 3 fm as roitis pour to cua;ne (l'i O rilump.s R;acine. I.uangdrings.
depuis le sommet de
New York le 3 1 mars *Magan*tauhI *sr





Page 4 LES JEUXMercredi 07 Juillet 2010
Hati enMarche Vol XXIV No 24


FEA LESs eaa:

Allez de FEALES a STRIGE, en utilisant des mots du du S ENIT IR
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. S ENIT IS
SENTES




STRIGE
CASNVYHTRMJYADMSB
E JW OL F S OUR GTE BY
GUYXKCFMFWFEKBOQD SCABL
JVHFQILEPCANALIMN g
B EN F IC A LI SB ON N EG G Aragez les sept lettres ci-dessous
WNDBLPMNUOVLTNNAL
Solutions de la semaine pass4e J T OF C SE V I L LEH V LP A POUr fOrmer un mot frangais
SUTRTMNVM HRCUAILM
RSOXI KG XUMTRTRAAO
PRETORIAMDTEPEODIRDAMLAER
O U RAG A NS LETJHIZLWESBNP LR SRR
SE C NDASMTEARNAUMASCEAYRA
AUNSMNZTRFOFTNPAN
T O E CII ARHALZJATCCQJXPLT I
I LIOT T E S IA NN OY LE UQ!I PM YL O
ANMV QJ KGEO QHMNLIS
CH ANTAITLOGYRFZ UV
H N EI CO T Solutions de la semaine passee
E MOI NETrouvez les 17 clubs de foot < u evoluent les joueurs de la selection I K E B A N A
bresilienne, eliminee vendr >di dernier, dans le carre ci-dessus





.En Bref... (... suite de lapage 2)
lodie Le ministry de l'int6rieur, Paul Antoine BienAim6, a 6crit aux membres des conseils
1 0 3 3 f as municipaux, d616gus de ville, membres de Conseil d'administration de section
communale (Casec), membre d'Assemble de section communale (Asec) leur assurant
que << des dispositions seront prises >> en vue de leur permettre de conserver leur poste
jusqu' la tenue des 61ections.
5h00 6h30 Bon Rveil en musique Le renouvellement des membres des collectivit6s territoriales se ralisera aprs le
second tour des joutes pr6sidentielles et parlementaires.
6h307h0 AU iPii~ cant<< Lors des dernires 61ections des collectivit6s terrtorales, le Cep avait 6tudier et
traiter 30.000 dossiers de candidates >>. explique la note du nunistre de l'int6rieur
journal creole avec Louini Fontal
arguant que traiter ces dossiers en mme temps que ceux des candidates aux postes
~ex6cutifs et 16gislatifs << causera un retard dans le processus >>.
7h0-900 @lo ie M tanave MacusLe 28 novembre est la date retenue pour les 61ections pr6sidentielles et 16gislatives.
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses L'limination du Brsil se solde par 4 morts en Ha'iti, selon
NosChroniques: des agencies locales
L'Editoral de Marcus Quatre personnel sont mortes vendredi 2 juillet en Hati et plusieurs autres ont 616
Au Quotidien avec Elsie blesses quelques heures aprs l'limination du Brsil en quarts de finale du Mondial-
= ~La Chronique Litt6raire avec Dominique Batraville 2010, ont annonc6 des m6dias de la capital hatienne. Deux jeunes supporters
Les Sports avec Mario Bareau hatiens du Brsil se seraient donnas la mort en se jetant sous des voitures aprs la
Les Invit6s du Jour d6faite des Auriverde contre les Pays-Bas (1-2), tandis qu'une personnel serait morte
M610die Matin chaque samedi est anim6 d'un arrt cardiaque, selon des t6moignages diffuses sur des stations de radio de Port-
~par F6quire Raphael au-Prince. Des heurts ont 6galement 6clat6 aprs le coup de sifflet final du quart de
finale. Un Hatien aurait 6t poignard6 lors d'affrontements opposant des supporters
.10h-Midi Le disque de l'Auditeur de l'Argentine et du Brsil, a annonc6 Radio M6tropole. La police national a disperse
animation James Pr6dvil des groups de jeunes dans un quarter de Port-au-Prince o 6taient installs des
6crans giants pour permettre aux Hatiens de suirre les matches du Mondial.
12:00- 12h30 Le Midi
.. informations avec Laury Faustin Un grave accident ik Tabarre fait six morts
L'accident s'est produit dans la nuit de mercredi A jeudi Carrefour Fleuriot, Tabarre, en
.12h30-2h00 Laldy Blues avec Elsie pleine nuit.
Jazz, Blues, Swing, Ragtime Il s'agit d'un camion rempli de passagers et de marchandises qui a heurt6 de plein fouet
deux v6hicules du CNE (Centre National des Equipements), nouvellement acquis et qui
.. 2h00- 3h00 C'est si Bon en chansons... venaient faire des essais dans la locality de Ganthier.
Le Directeur du CNE, Mr Jude C61estin, se trourait dans 1 un des deux v6hicules. Il s en
Emission de chansons franchises
(EN BREF / p. 16)
3h-5h pm Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas FAUT-IL JOUER A L'ALLEMANDE ?
avec Doc Daniel et Captamn Bill
(... suite de la page 10) poursuirre le d6veloppement d'une << culture
5hoo Le Journal de 5 heures competition, on retrouve toujours une grande de paix >> dans cette communaut. En d' autres
avec Villette Hertelou ferveur populaire>>. dit-il. Et les 6quipes, comme terms, il imported de << d6velopper l'esprit
si elles d6fendaient Traiment leurs pays, font coop6ratif et d'6change entire les gens des
5h 30 pm IVIlodie & Company preuve d'engagement, A l'image de l'entraineur diff6rents quarters, d'inculquer aux jeunes le
Ddveloppement durable du<< Chili >>. Frangois Dominique, ou de celui sens de l'6thique sportive et de les inciter
Mardi avec Bernard Ethear du << Brsil >>, Reginald Auguste, haranguant travailler plus dur pour d6velopper leurs talents
~leurs poulains et les poussant marquer, au lieu d avoir recours a la facility ou de
7h-8h30 Amor y Sabor con Luciani d6fendre ou attaquer. s'engager dans des voies malsaines >>.
Mais cette motivation est aussi lie La mise en ceuvre du project est
aux recompenses attendant les trois 6quipes assure par l'ONG brsilienne Viva Rio qui
8h309hoo Soi Infrmatonsayant le meilleur classement. A part les travaille avec les enfants en situation risque
-,a 8h0 -o Sir lfr ai trophies et les m6dailles, un total de 45 social. En Hati, ses actions, depuis janvier
9h00 10h30 NOtre Grand Concert bourses d'6tude d'une valeur de 130 dollars 2007, se concentre sur la zone du Bel-air et ses
Lun. & Mer. : L'heure classique amdricains chacune sera allou aux 45 joueurs environs. Elle b6ndficie 6galement de l'appui
.Jeu. & Dim. : Jazz at Ten composant les trois 6quipes. En outre, les de l'organisation hatienne,<< Renaissance Film
Judy Carmichael regoit ses invites joueurs qui auront fait montre de beaucoup >>. Autre partenaire ayant contribute sa
de talents seront pris en charge par Viva Rio realisation est le forum communautaire du Bel-
9h00 etau del Cavailiers, prenez vos dames et int6greront son programme intitul << A la air. Celui-ci s'est notamment impliqu dans la
( Samedi) 50 ans de succs populaires ha'itiens recherche de talents sportifs >>. Aussi planification de l'activit6 et dans la selection
rejoindront-ils son acad6mie de football o des jeunes qui devaient y prendre part.
Lj~t~Aoad* sPjournent d6jI 45 autres talents. D6but6e le 11 juin l'instar de la
La competition est finance par la Coupe du monde, cette competition verra
'e~~~~~~t ~ i/~ a 5;tu~~r MINUSTAH via la Section R6duction de la f organisation d'un total de 64 matches
*Violence communautaire (RVC) hauteur de agrment6s de l'animation musical sur fond
37.813 dollars amdricains. Pourles initiateurs, de Rap et de Reggae. Elle prendra fin le 10
il s'agit de profiter de l'ambiance cr6e par la juillet avec la remise des primes et des
Coupe du monde pour organiser des activities trophies, I'organisation de show de capoeira
ludiques et r6cr6atives au profit des residents ainsi que l'animation culturelle et musical
du Bel-air et des quarters avoisinants. avec le concours d'un DJ.
Et l'objectif poursuiri travers ces Redaction : Faustin Caille
activities est de consolider les liens sociaux et Edition : Ekolowulakana Ikavi





Mercredi 07 Juillet 2010 *i Ci u *aT i ui.ir li/(i ae1
Hati en Marche VolXXIV No 24 T o tp IG u k0 \a ae1

LIBRERI MAPOU RE SEVWAANSYEN-PREZIDAN

ERTHA PASCAL-TROUILLOT
Libreri Mapou tounen youn pwen santral pou d 'Haiti kijwe youn wolpolitiko-sosyal nan peyi-a, ki se youn youn santn mon te d6ji plen kon ze. Apre prezantasyon
entelektv61ayisyen swa ki nan Miyami osnon ki de pasaj nan wol mod1 pou jens la. Ertha soti nan youn fanmiy modes. envite-a, Madan Trouillot esplike kisa ki nan de ansiklopedi-
Miyami. Libreri Mapou, ki se Sant lakilti nan little Haiti mwa Poy defen papa-1 Tiinocles te youn atis atizay sou metal, yo. Li di se plis mon ki f youn bagay pozitif nan vi yo kki
pase-a te resevwa minis lakilti peyi dayiti madanm Marie- manman-1 Louise te youn koutirv6z. Ertha se 9"" pitit nan liv la. Li pa mete mon ki vivan ki toujou ap feraye nan
j oslin Lassegue. Minis lan di :" se youn derwa pou mwen pou manman-an ki gen 11 pitit an tou... Li pdi yon. Ertha te lavi-a kin an liv la. Li di si genvivan se pitit osnon rasin mon
m'te pase w-w Mapou, vizite libreri-a epi felisite-w pou to vay mare ak defen Ernst Trouillot youn gran entelektv61ayisyen. I'ap dekri nan liv la. Li di gen pou tout moun. Li pa f
sa-a w'ap f nan kominote-a ki se kenbe kilti ayisyen-an byen Ertha etidye, li diplome avoka an 1971. De 1975 a 1988 li te jij diskriminasyon. Menm mon ki pa renmen-1 nan liv la. S'oun
djanm. Fok nou di an pasan tou, gen kk tan de sa, ansyen nan tribunal epi li vin prenwe jij, prenwe fanm jij nan lakou travay syantifik, ki di laverite. Youn travay istorik. Li bay
prezidan Leslie Idanigat te pase nan LibreriMapou pote menm kasasyon. Se pandan li te nan pozisyon sa-a, jij nan lakou ekzanp Konze kit e f asasinen Chalmay Peralt. Mwen pase






















Prezidan Ertha Pascal-Timuillot runkontre youn kondisip lekol li : A2ladan Ganine Svivain-.4vin nan M2arleine Bastien kandida pon Kongr Aferiken distri-1 7 renniasve Ertha Pascal Timuillot dske lit e
Libreri M~apon pandan vant silvati ton; II Encyclopedie bvoginphique d 'Haiti louvri chenien politik pon Fanni 4visyen yo nan Librevz Mapon 4 Jiye 2010
sipo moral sa-a. Libreri Mapou derape nan komnite-a 7 Arril siprm, li vin prenwe fanm prezidan nan mwa mas 1990 apre anpil miz pou n'te f liv sa-a madann Trouillot di. Li vwayaje
1990 andedan Caribbean Aarketplace la, youn kokennchenn general 4brahain bay prezidan Prosper Avril youn koudeta. al an Frans nan tout mize yo tankou Mize Jean-Baptiste Pointe
building miltikolo, ki pote prenwe pri pou achitekti ki sanble Ertha Pascal-Trouillot dapr istorren yo se premye prezidan de Sable nan Chikago, Nou ekri paran ayisyen pou nou te kab
kou de gout dlo ak "mache anf" nan Potoprens. Achitk ki te pwovizwa ki realize prenwe eleksyon lib an Ayiti 16 desanm jwenn enfomasyon sou paran yo ,. Kanta pou foto menm se
f Mache-a te rele ( il, /.. Harrison Parley, youn ameriken 1990 ki mete Jean-Bertrand 4ristide sou pouvwa ak 67% vwa youn pwoblm Non s1man fanmiy yo pa dle bay foto, yo pa
ki te ft an Aviti. Malerezman mouri tou menm dle -m tire foto foto yo, se pou mwen
dnveman. Kidonk de 1990 a 2010 Libreri ~ll montre-w kijan li difisil pou mwen te jwenn
Mapou gen 20 anie byen konte. foto mioun m'ap dekritrnavaypozitifyo f6nan
Libreri Mapou pa senpman youn lvl.Gnd ook iemnase idt
libreri. Se youn sant kiltir1 kote nou f klas de lepok kolonyal yo flou edit-a pa ka piblive
kreyo1 pou etranje osnon pou nenpot mon yo.l a G d o k iem nsn at
ki bezwen aprann li, osnon ekri lanng krevol I... Se youn travay ki kouvri 3-4 syk
ayisyen-an, Se lokal pmanan sosyete '- :.-* llc. istwa. Li esplike tou ni pou premye tom nan
Koukouy kote chiak samidi geni klas dans ni pou dezvbm nan se bon samariten ki ede-1
folklorik sou direksyon Kancy st Leger, klas L ..~ piblive yo. Madan Trouillot admt se mari-1
chante sou direksyon Kiki Wainwright, klas ,,t Ernst Trouillot ki te koumanse kokennchenn
teyat sou direksyon Jan Mapou... travay sa-a: Li di:
Libreri Mapou gen plis pase 5000 tit Se y li, se li li kit e inisve-1 se mwen mwen
liv Ayisyen ekri, osnon etranje. Lir yo an travay plis nan li pase-lpaske li mourimen fok
Franse, an Angle ak an kreyo1, 95% chita sou ,,,. ='mwen ba li tou on kom ekriven ki te pran
istwa peyi Ayiti nan domn politik, kiltir, :,-., insaif nikoe-.Mlgetujfs-
relijye, sosyal e liter. Nou distribiye liv ki a yo, nou poko jwenn youn penich sou
soti nan edisyon Deschamps, Educa vision, prenwe tom nan. Men se pa [wobble paske bi
Kansas University, Memoire d'encrier, ,,mwen se ede jens la, ki te youn dokiman pou
CIDHICA, Presses Nationales, Random I laposterite. Lirla see youn blprezantasyon,
House, Hyppocrene, communications plus ** paj yo dore epi li an pokui, byen koud byen
etsetera... Nan pwen liv sou Ayiti nou pa relye Gen..youn ediisyonddlk. rme toueomenn genA
genyen depi li disponib. Si li pa disponib n'al .yoneiondlk.PmetmnaseA
chache-1. La juge et ancienne Prsidente pinvisoilv Ertha Pascal-Timuillot en visit d la Libmaine M~apon, G dezym nan se H L ki koute $250.000 pou
Libreri Mapou se bastyon mey Little-Haiti (M~ianti) enprime 2 tom yo. Gen youn espas de 9 ane ki
Kremas nan peyi Etazini. Se pa nou ki di-1 se New Times youn yo. separe Li rakonte kijan li souve maniskri 3m tom nan apre
journal ki soti chak senmenn nan Miyami. An de fwa Kremas Depi 40 ane Ertha Pascal-Trouillot ap to vay souyoun manman goudougoudgou. Si tout byen se mouri kite enben byen sa-a
Mapou part nan "The Best of Miami" kom pi bon bwason ansiklopedi ki se youn diksyon bibliyografik. Lir la gen 3 ki se kay li te mourikite-1. Se grasa younjerankay la ki konnen
ayisyen nan Miyami. Ayisyen kou etranje toupatou nan tom. Prenwe ak dezym tomyo fini deja. Li fenk defounen 2m ki kote paye yo ye ki penmet li jwenn maniskri twazvbm
lemonn achte Kremas Mapou. Yo tout satisfy. Se achte youn tom nan, e se liv sa-a li prezante nan Libreri Mapou dimanch 4 ansiklodi-a. Apre youn seyans foto ak prske tout ayisyen ki
tan, retounen toutan. Jounen Jodi-a, nou se yon nan mey Jive ki se youn avangou youn sware gala youn ekip zanmi ap te la y, seyans lan kontinye ak youn ti prezantasyon kiltirl.
libreri ayisyen si se pa mey-a. Nou reseywa deja prske tout prepare pou li nan Bokaratonn nan ot1 Renaissance. Se te Yonie Marcel ak Yvette Leblanc chante pou ansyen p[rezidan.
gran ekriven ayisyen ki pase nan Miyami. youn ti tt-a-tt ak zanmi ak fanmi nan yon nan enstitisyon Li te kontan rankontre Ganine Avin ki te kondisip klas li. Se te
Dimanch 4 Jive pou jounen endepandans meriken- ayisyen k'ap f lon kominote-a. younbon ti apremidi...ak madame la president Youn sware li
an, n ap reseywa youn16oit ansyen prezidan. Se madam Ertha Depi 30 Ertha Trouillot te d6ji nan Libreri-a deside pa p janm blive nan Libreri Mapou-Little Haiti
Pascal-Trouillot. Madam Trouillot fenk defounen tou cho fok pa plis pou li reponn kesyon odyans lan. Lapli t'ap tonbe. Jan Adapou
dezym tomyoun ansiklopi ki rele Encyclopedie biographique Chen t'ap bw dlo nan nen. Malgre sa, sal la ki te ka kenbe inapoujan@~bellsouth.net
Deplotonnen Flanin Etensel...

Pou Soul, rive mezire grandt lakontantmanyoun manman devan prenwe yo, Soul, m'ap made ou pou ou sipote avk kouray pandan
Jou aprmidi sa-a, mwen te kouche nan labriz lanjelis ki t'ap retwouray li men nan men ak timounn ki fenk soti tou cho sezon absans mwen an. Konsa, mwen fenk kare ap repete :
pase sou mwen anndan kay la pandan mwen t'ap kontanple anndan li an. Sa se mist lavi! Se pouttsa, m'ap toujou di: annuan iii. o c manman" K1keswa laj, k1keswa grandt youn
moso syl1ki poze san nyaj, alantou fent la. "Manman se manman" pitit, pa gen tay sakrifis manman-1 p'ap konsanti pou byennt
Kay la pa te gen chat. Youn alevini laperz, an chatpent, mare Soul, mwen pa kw m'ap janm rive dekritout flonn kontantman li. Poudaye, pawol1la di : "Bra manman pa konn move pitit".
katoz anndan-m. Se ak grenn asosye sa a mwen t'ap tann rive ki ap ponmennen toupatou sou lizy sansiblite mwen Mwen te touj ou viv mist ki gen nan lavi ak manman mwen.
marasa yo. Apre nf mwa byen konte, << "Marasa yo", younn aprmidi-a. Men, bonnanj mwen va bay bonnanj ou krist, Poutan, Soul, se nan peryod akouchman sa a, mwen rantre
apre 16t te f konesans ak manman kodlonbrit yo. menm jan li toujou f-1 pandan tout peryod lesefrape distans tout bon nan mist manman an.
Chal [ trovi yo] fonn nan san-m manchlonng ki soude ekzistans nou an. Paske, se konsa mwen Soul, mwen te gen 16t kalite koze pou nou separe, men lajwa
F laviwonn venn mwen toujou rive fofile tout pawo1 mwen pa gen tan di ou nan limy sila a kase double, li vin pran plas yo tout. M'ap kontinye
Deplotonnen flanm etens1 lespri ou. made ou pou kenbe fm. Wout la long se Tre! Men youn
Mil koul nan k-m Marasa twa a jou, nou va tande pasyans nou ki ap tire lobe lakontantman
Nanl6 endiy yo te pwente-a, mwen pa te la ni pou pataje chal Se branch nou sou tout long Vout Laginode.
afeksyon mwen avk ou ni pou viv mvy moman -an nan ......... Alos! Kenbe, Soul, kenbe pa lage.
fayans pasyon nou. Malgre sa, nan lespri-m, fos lanmou-m Semans wongo1 Se ak youn plezi marasa, mwen voye youn b1bo marasa pou
pou ou te panche kole ak tt ou pou amoti chak sekous doul Degrennen ou ak tou de marasa yo.
ki te mele ak kontantman delivrans akouchman an. Lalin depaman Ife
Mwen di kontantman, paske 1 ou ta pe monte << ti bourik>> Tray nou kouwonnen 1- Ti Bourik: Tab lopital pou inounn akouche.
(1)1a, ou pa te kab devine ak ki kalite timounn ou ta pral f Tankou ou konnen li, lavi manman ak papa se lavi sakrifis. Lt Ife ak Soul p. 11, 2006
konesans. Sepandan, 1 distans desanlye konplote ak reyalite lavi a, chay
Lasyans gen pouvwa detekte tout kalite son, men li p'ap janm responsablite yo toujou kapote sou zpol manman. Se chay sa Kaptenn Koukouwouy
Michel-Ange Hyppolite.





PIibe 16BACKPAGEMercredi 07 Juillet 2010
Hati enMarche Vol XXIV No 24



~//////MAIAnAI Dr FR WH11


KI VWYAVAJEC CHAK
18 5 ou Pocru iawo~Ta

MENir voNmM C A os um na
Gwo are s .. ,,,,,,,,_AN AVrnITISU WAP ST
t- ~~iMARC ,OONARVES &t
APAP PaIAou
MHACHANDIECAEHAT
[...1 BWnoTE IC;ONNTENI~: E, CWWAY
Ou ToDuPATiOU
PEPE.I KAMYON~ MACHF)IN I#K-

GO[3NAlVES T AR
1-lAI1TI HAITI1
CAPE" HAITIE MAR MIRGOAELE
HAITI
E HAITni rele ( 561 ) 845-759 or O ( 564~ ) 845-8330
lFaxr ( gi4 ) 845-7592Z or ( SO< ) 842-9398

Te~ll free 4-877-845-8330 or i1-877-457590

Se Sel koneksyon gwo bato on genyen nan Pakn Beach lsa
Directiosu 1.98 to Eiet No. 74 ( 48th Stret ) Emme to iCongirres Ave, ~to Nrtle on Conrgress Ave to Martin Luther
PKArga Jr Blai go East see MiLK Blvd ( senakleag rig l rt asd eaurm ) 9151*~~tttt~~~ttt~~~ Rd takes yees st-raiglat t time PertL of Paine Bala
As seese as yoga go elver Old D~Ixi Hwy 1 laefere Guard aShack Mlakei "leit Lef hand teani yee will s~ee eagr 88lgg


Under New Mana~ement


Now pa yea neave ]Bat MV MONARCH EXPRESS


~fEn BH ef l ors de la conference hebdomadaire de la Mission des 61ectoral. Le Pasteur Exantus croit que les secteurs ayant
Nations Unies pour la Stabilisation d'Haiti (MINUSTAH). d6sign des repr6sentants au CEP devraient renouveler ou
Le PAM compete augmenter l'effectif des travailleurs a non leur confiance a leur representant.
(... suite de la page 14) travers le pays jusqu' 70 mille d'ici la deuxime moiti de Le Secteur syndical figure parmi les organizations qui
est sorti indemne. Par contre, un technician, Serge P6an, en l'anne 2010, indique Chicheri. Yeulent maintenir leurs repr6sentants au CEP. L'un des
charge de la formation, a perdu la vie. Il y a eu aussi des Chaque travailleur recevra un salaire j ournalier de 200 dirigeants de la CTH, Paul Loulou Chery, a renouvel6 sa
blesss, don't une femme enceinte, proche parent de Jude gourdes (prs de cing dollars amricains) et une ration confiance au conseiller 61ectoral Jacques Belzin. Faisant
C61estin. alimentaire pouvant nourrir 5 personnel pendant quelques remarquer que ce conseiller n'est accuse d'aucune exaction,
jours. M. Chery affirme que M. Belzin represented ce secteur
Social : Une dmographie inquitante valablement.
Selon les estimations du Bureau am6ricain du recensement Plusieurs institutions appuient leur reprsentant Cet aris est partag6 par le chef national du culte Vodou, Max
publis le lundi 28 juin (6tude portant sur 226 pays), la au sein du CEP et ne pensent nullement ik le Beauvoir, qui avait la semaine dernire renouvel6 sa
population d'Hati continuera croitre rapidement malgr les changer confiance l'actuel CEP. Selon M. Beauvoir aucune raison
6normes pertes en vies humaines causes par le s6isme du ne peut justifier le renvoi de l'actuel CEP.
La F6d6ration Protestante et
12 janvier dernier.
le Secteur syndical estiment
D aprs cette 6tude, Hati va r6cup6rer et mme d6passer la
. que leurs repr6sentants sont
population qu elle avait avant le tremblement de terre et ce,
dignes de confiance et
ds 2012. Ces provisions prennent en compete les nombreux
d6cs d6coulant du s6isme estims entire 230,000 et 300,000. peuvent organiser des
Il est pr6dit dans cette 6tude que la population d'Hati eetos'ontse
passera d'une population actuelle de 9.600.000 d'habitants rdbe
13.400.000 habitants en 2050, soit une augmentation de 40 Lesctargnrldea
o F6dration Protestante
d'Hati, Pasteur Sylvain
Le PAM renouvelle son programme d'emplois Exantus, affirme que son 1.II Septentrional: Gold
tempoairescolli6gue, Pasteur Leonecl 2. Gabel: Se Wel Fel
Raphal, accomplit 3. 509: Police
24 Juin 2010 [AlterPresse]- Le Progranune Alimentaire covnbeets ih u 4. Coupe Cloue: Map Di
Mondial (PAM) embauchera 30 mille personnel dans le ,5. 5 Etwal: Lavi Sa!
.sein de 1 orgamisme electoral.
cadre d une nouvelle phase de son programme d employs 6. 718 Boyz: Si Lanmou se Male
temporaires d6nomm6 << Cash and Food for Work >> (travail Ilsuin u enl7. Sweet Micky: Amba Rad La
conte nurrtureet rget).Raphal a fait montre de 8. 509: 509 Shake
L' announce a 6t faite le 24 juin par Alej andro Chicheri,coptnetuilssn9.Crm:Bz
officer de l'information publique pour la Caraibe du PAM nriporfoisrlbn 10DPEre:Dad
d6roulement du processus


Ha'iti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montreal (514 337-1286)
email : melodiefm(rdihotmail. com :
haiti-en-marcherd)hughes. net
URL: www.haitienmarche. com
Library of Congress # ISSN 1064 3896 1I




Full Text

PAGE 1

Haïti en Marche, édition du 07 au 13 Juillet 2010 • Vol XXIV • N° 24 PORT-AU-PRINCE, 2 Juillet – René Préval s’est sans doute appliqué à terminer son mandat jusqu’au bout. Entre autres pour passer dans l’Histoire d’Haïti comme le premier chef d’Etat qui aura accompli deux mandats constitutionnels sans cassure.Haïti-Politique : la haine par-dessus toutOr à quelques mois de la fin de son mandat en février prochain, voici qu’une cabale s’élève demandant son départ prématuré parce que ne le jugeant pas assez ‘crédible’ pour organiser les prochaines présidentielles. le pays, réunissant aussi bien des adversaires politiques que toutes sortes de groupements ayant des griefs contre le pouvoir en place. Soudain une vague de manifestations se remet à agiter Trois revendications principales : le renvoi duCEP : Une intéressante proposition de la société civilePORT-AU-PRINCE, 4 Juillet – Dans la bataille autour de la décision de maintien ou non de l’actuel conseil électoral pour l’organisation des prochaines élections, une initiative est presque passée inaperçue, c’est la proposition de la ‘société civile pour une sortie de crise.’ (voir Haïti en Marche, Mercredi 30 Juin, Vol XXIV, No# 23, p. 12). Et pourtant, son adoption peut en effet aider à éviter des crises du même genre à l’avenir. Mais du fait même que la solution proposée suppose d’importantes modifications, elle ne peut pas être appliquée en un temps aussi court que celui qui reste d’ici la date des élections, le 28 novembre prochain. Rappelons en quoi consiste cette proposition : En gros, elle recommande un autre fonctionnement pour le conseil électoral provisoire (CEP). Au lieu d’être un organe d’exécution, le CEP jouerait le rôle d’un Conseil d’administration. Autrement dit, l’organisation proprement dite des élections serait confiée à des professionnels, mais les décisions seraient prises et les directives données par le CEP. Mais quel CEP ? La proposition de la société civile invite à une sorte de dépolitisation de l’organisme électoral. Aussi simple que cela. Il suffit de remettre en application la Constitution qui, en son article 289, stipule les 9 instances appelées à composer le Conseil électoral provisoire. Ce sont : l’Exécutif, la Conférence épiscopale, les Cultes réformés, la Cour de cassation, les OrganismesMONDIAL : En Haïti, Argentine qui pleure, Brésil qui rit et vice versa !Quand le Département d’Etat lève l’interdiction de voyager en HaïtiPORT-AU-PRINCE, 1er Juillet – Le nouveau bulletin du gouvernement américain sur les restrictions de voyage en Haïti vient de paraître et il constitue en soi un événement majeur. C’est la première fois depuis de nombreuses années que Washington ne décourage pas les voyages de citoyens américains en Haïti. En Haïti, il y a beaucoup plus de problèmes matériels aujourd’hui après le séisme du 12 janvier dernier qui a tué près de 300.000 personnes et détruit la capitale ainsi qu’une bonne partie de l’économie du pays, il y règne encore des actes de criminalité (kidnappings, vols à main armée, viols et autres abus) et personne n’est à l’abri quelle que soit sa race ou sa nationalité. Et la justice n’a pas l’indépendance et la fermeté qu’il faut pour rechercher et punir tous les criminels. Cependant le nouveau bulletin placé sur le site du Département d’Etat américain, contrairement à tous les précédents, ne déconseille par les voyages en Haïti. Il avertit des difficultés auxquelles tout citoyen américain doit s’attendre dans un pays qui a été frappé tout récemment par un grave séisme : carences en alimentation, en eau potable, en services de santé, en logements etc. La sécurité n’est pas stable, malgré, poursuit le bulletin, les améliorations enregistrées par la Police nationale d’Haïti (PNH) depuis 2006 et l’augmentation du nombre de policiers internationaux décidée lors du récent renouvellement du mandat de la Minustah (mission de l’ONU pour la stabilisation en Haïti).HAITI-MONDIALPORT-AU-PRINCE, 3 Juillet – Une dépêche d’agence (HPN) rapporte que la plupart des entreprises qui sponsorisent en Haïti la retransmission des rencontres de la coupe du monde de football risquent de ne pas en tirer un grand profit. Cela peut s’expliquer. Nous sommes entrés dans l’ère de la publicité massive à la télévision, comme expérimentée à l’occasion de ce Mondial 2010. Port-au-Prince dispose aujourd’hui de plus d’une vingtaine de stations de télévision. Mais c’est fait apparemment sans les prérequis. Les annonces se déversent, se bousculent, s’entrechoquent … Au risque de déranger plutôt le téléspectateur au lieu de l’appâter. Donc produisant l’effet contraire.Mais la publicité laisse à désirer...DUVALIERISTES FETENT ANNIVERSAIRE DE BABY DOC A P-AU-P PORT-AU-PRINCE, 3 Juillet – Le Brésil éliminé par la Hollande. Les trois quarts de la population haïtienne sont attristés. Le lendemain samedi, l’Argentine est éliminée à son tour. C’est l’autre quart qui pleure, tandis que les fans du Brésil se réjouissent. (PREVAL / p. 4) (CEP / p. 5) (MONDIAL / p. 8) (VOYAGE / p. 2) (PUBLICITE / p. 8)Le samedi 3 juillet plusieurs dizaines de partisans de l’ex-régime Duvalier ont gagné les rues dans la zone de Delmas à l’occasion du 59e anniversaire de naissance de Jean-Claude ‘Baby Doc’ Duvalier, exilé en France – en médaille, la photo du créateur de la dynastie, Papa Doc (photo Robenson Eugène) Après avoir pleuré l’élimination du Brésil, les partisans du ‘vert et or’ sont ressortis le samedi pour se féliciter de l’élimi nation à son tour de leur principale rivale, l’Argentine – en insertion un jeune homme mort après la défaite du Brésil : suicide ou cr ise cardiaque ? (photo Robenson Eugène/HENM)

PAGE 2

Page 2 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 EN BREF ... EN PLUS ... (EN BREF / p. 14)Quand le Département d’Etat lève l’interdiction de voyager en HaïtiDes étrangers ont été attaqués alors qu’ils venaient de débarquer à l’aéroport international de Port-au-Prince, dont deux citoyens américains qui ont perdu la vie ainsi. A toute autre époque, le ‘Travel warning’ ou consignes aux voyageurs aurait recommandé de ne pas mettre les pieds dans un tel pays … comme ce fut le cas depuis moult années. Et pourtant cette fois, non. Par contre, ce serait irresponsable de ne pas faire un tableau détaillé des conditions sur place. Selon le bulletin du Département d’Etat qui s’adresse aux citoyens américains, plus spécialement à ceux qui viennent prêter assistance aux sinistrés du séisme du 12 janvier, les ONG (qui coordonnent cette assistance sur le terrain) ont avisé qu’elles ont atteint les limites de leurs capacités en effectifs, en logements et toutes autres nécessités. Aussi est-il recommandé, que de tenter l’aventure, pourquoi ne pas envoyer plutôt de l’argent pour les victimes du cataclysme ? Outre que l’argent soutient également l’économie haïtienne qui en a bien besoin. Mais comme s’il n’est pas sûr d’être entendu (il faut dire en effet que les vols en provenance des Etats-Unis sont pleins à 80% au moins de citoyens américains), le document conseille à la limite d’avoir la certitude avant le voyage de disposer d’un point de chute en Haïti, bref de savoir où l’on va atterrir et que l’on est effectivement attendu. Cela dit, nous parlons d’un bulletin qui s’est toujours voulu le plus précis que possible, ce n’est pas une démarche à la légère, il s’agit de vies qui peuvent se retrouver menacées en cas d’erreur. Or c’est la première fois (et peutêtre depuis les élections avortées de décembre 1987) que l’administration américaine ne met pas carrément en garde contre tout voyage en Haïti, ‘sauf en cas d’un besoin urgent’, et s’il n’y a vraiment pas moyen de faire autrement, alors voilà quoi faire. Etc, etc. Il y a donc définitivement une plus grande ouverture à Washington dans les rapports avec Haïti. Et qui semble se confirmer chaque jour davantage depuis le terrible tremblement de terre du 12 janvier. Faut-il souligner que ce n’est pas rien et que des gouvernements dépensent des fortunes en lobbying pour arriver au même résultat. Et sans toujours y parvenir. Un exemple. L‘administration Nixon consentit à apporter son appui à Papa Doc pour faire barrage au Cuba socialiste. Il envoya en visite à Port-au-Prince, en 1969, le vice-président Nelson Rockefeller, le grand magnat des affaires. Papa Doc qui était très averti dit qu’il n’a besoin que d’une chose. Une révision du ‘Travel warning’ qui, depuis l’administration Kennedy (et le film tiré du roman de Graham Green, ‘Les Comédiens’), a mis Haïti totalement à l’index. Le pays des tontons flingueurs. Le bulletin de voyage une fois révisé, les touristes recommencèrent à descendre en masse sur Haïti. Aujourd’hui on n’est pas sûr que le tourisme haïtien puisse se refaire aussi vite, d’un jour à l’autre. A l’époque, on n’avait pas des voisins (Cuba ainsi que la République dominicaine) aussi entreprenants dans ce secteur. Mais ce n’est pas tout. Dès que les Etats-Unis arrivent, les autres ne sont pas loin. Effet d’entrainement. Mais aussi compétition commerciale oblige. Et aujourd’hui plus que jamais. Et après la mort de Papa Doc en 1971, c’est sur la même lancée, et les mêmes consignes du Département d’Etat (Washington ayant tenu le nouveau président à vie sur les fonts baptismaux) que les premiers investisseurs du parc industriel de Port-au-Prince vont débarquer. Et nous voyons davantage le nouveau ‘Travel warning’ comme un appel du pied à ces derniers. Reconstruction oblige, bien entendu. Toujours est-il que nous sommes là devant une situation inespérée, c’est tout à fait le mot. Saurons-nous en tirer partie, comme n’importe quel autre pays le ferait ? Ou sommes-nous tellement hors jeu que nous ne savons plus reconnaître aujourd’hui lorsque la chance passe ? Comme ceux qui ne manqueront pas de dire que Washington agit uniquement dans le sens de ses intérêts. Comme si cela n’avait pas toujours été le cas. Cependant là où ce sont des dictateurs qui savent en bénéficier (comme Papa doc), pourquoi ne ferions-nous rien pour donner une chance à notre pays de se relever. A moins que nous préférions abandonner la partie, baisser tout de suite les bras, jeter le manche avant la cognée. Ignorer volontairement la signification des nouvelles consignes du Département d’Etat. Et laisser entièrement à l’international le soin de faire ce qu’il veut pour nous. Et de nous ! Sous prétexte que nous sommes sous tutelle. Nous nous sommes mis sous tutelle ! Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince (VOYAGE ... suite de la 1ère page)Cuba et Haïti s’entendent pour renforcer la coopération bilatéraleLe président haïtien, René Préval, et le vice-président du Conseil d’Etat cubain, Esteban Lazo, ont accepté de renforcer la coopération bilatérale dans divers secteurs, ont rapporté samedi les médias locaux.(D’après le journal officiel cubain Granma, les deux dirigeants ont déclaré que les deux pays ont promis de stimuler la coopération bilatérale dans les secteurs tels que la santé publique, l’éducation, l’agriculture, la construction, la pêche et le raffinage de sucre.((« Nous avons examiné tous les accords signés avec Haïti et nous continuerons les projets communs sur lesquels nous nous étions mis d’accord après le séisme du 12 janvier » qui a fait 220000 morts, près de 300000 blessés et environ 1,5 millions de déplacés, a souligné le leader cubain.(Le ministre haïtien de la Santé publique, Alex Larsen, a informé que Cuba a formé près de 500 médecins haïtiens tout en réhabilitant 32 hôpitaux et en y construisant quatre autres.(Le ministre haïtien de l’Agriculture, Joanas Gue, a ajouté que Cuba a également envoyé 51 experts à Haïti pour aider le pays à relancer son industrie de raffinage de sucre, l’aquaculture et la pêche et a ouvert des formations pour les vétérinaires haïtiens. Le président René Garcia Préval est arrivé le jeudi 1er juillet à la Havane où il a été accueilli par le vice-ministre des affaires étrangères cubain, Rogelio Sierra.(Lors de son séjour à Cuba, le chef de l’Etat a notamment discuté de la coopération haïtianocubaine. Une coopération axée surtout sur la santé et l’alphabétisation. M. Préval devait aussi rencontrer le président Raul Castro. La visite du chef de l’état haïtien à Cuba aura duré 72 heures. Il a été question aussi au cours de cette visite de séances de travail avec les membres du gouvernement cubain sur le renouvellement de l’accord de coopération dans le secteur de la santé. Cet accord prévoit l’octroi de bourses d’étude en médecine pour plusieurs milliers de jeunes haïtiens et la présence de missions sanitaires dans le pays. Au cours de ces derniers années des centres d’ophtalmologie ont été implanté à Port-au-Prince Place de la cathédrale, et aux Gonaïves par la coopération cubaine. Les soins y sont gratuits et très appréciés de la population.Préval dimanche à la JamaïqueAprès Cuba, prochaine étape la Jamaïque où le président Préval est arrivé dimanche. Il s’agit avec cette tournée de redynamiser la coopération avec les pays de la région. Puis, le Venezuela. Tout en admettant que la reconstruction d’Haïti est prioritaire, le président considère comme indispensable une redynamisation de la coopération avec les pays de la région. En début de semaine, le chef de l’Etat haïtien avait effectué une brève visite à Santo Domingo. A cette occasion, il avait pu planifier avec son homologue dominicain, Leonel Fernandez, l’agenda de la reprise des activités de la Commission mixte bilatérale.Réunion officielle de la Commission mixte bilatérale le 30 juillet à Port-au-Prince29 juin 2010 – (AHP) – Comme premier résultat concret de la rencontre tenue entre les présidents René Préval, Leonel Fernández et des membres de leur gouvernement respectif au palais national de Santo-Domingo, la date du 30 Juillet a été retenue pour la 1ère réunion technique de relance des travaux de la Commission mixte bilatérale (CMB) à Port-au-Prince. Cette réunion sera présidée par les deux chefs d’Etat. La coordination est cependant confiée non aux deux chancelleries mais aux Ministères de planification des deux pays. Le Premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive, en qualité de Ministre de la Planification et son homologue dominicain Temisthocles Montas, ont été désignés par les deux présidents comme les principaux responsables de cette commission, ou pour le moins de la préparation de l’agenda de la 1ère réunion. Une délégation de haut niveau a accompagné le Président Préval le lundi 28 juin à Santo-Domingo. En plus de la Première dame Elizabeth Débrosse Préval et du Premier ministre, les Ministres des affaires étrangères, du commerce et des Haïtiens vivant à l’étranger ont fait partie de la délégation officielle qui a laissé la capitale haïtienne à bord d’un jet privé dans lequel a aussi pris place l’ambassadeur dominicain en Haïti, Ruben Silié.Elections: Pas d’ingérence étrangèreEurope1.fr, le 01 Juillet 2010 Le président haïtien René Préval a rejeté mercredi l’idée, avancée par le Sénat américain, de confier à des responsables étrangers la réorganisation d’un Conseil électoral en prévision des élections présidentielle et législatives du 28 novembre. Dans un rapport publié au début du mois, le sénateur républicain Richard Lugar suggère de faire remodeler par des étrangers ce Conseil, soupçonné de favoriser les alliés de René Préval. Le sénateur Richard Lugar appelle également à la participation au scrutin de plusieurs factions du parti d’opposition Fanmi Lavalas, fidèle à l’ancien président Jean-Bertrand Aristide. Le secrétaire général de l’Onu, Ban-Ki-moon, a appelé mercredi à la tenue d’élections transparentes et crédibles à Haïti et salué la décision de René Préval de confier au Conseil électoral provisoire l’organisation du scrutin. Il a par ailleurs exhorté les pays donateurs à s’assurer que les ressources financières soient disponibles aussi vite que possible pour permettre l’organisation du scrutin.Haïti Politique : Le CEP maintenu, c’est officielDans un arrêté présidentiel publié le jeudi 24 juin, le Président René Préval a officialisé le Conseil Électoral Provisoire (CEP) qui sera chargé des prochaines élections ainsi que la modification du mandat dudit CEP dont les attributions initiales le limitaient au renouvellement du tiers du Sénat. L’arrêté approuvé par l’ensemble du cabinet ministériel stipule dans son article 1 : « Le Conseil électoral provisoire a pour mandat d’organiser les élections du président de la République du tiers du Sénat, des députés, des Conseils municipaux, des conseils d’administration des sections communales, des Assemblées des sections communales, des délégués de ville [...] Ces élections seront programmées en tenant compte de l’établissement par le Parlement du cadre légal relatif à l’organisation et au fonctionnement des collectivités territoriales... » Cette décision du Président René Préval, a été immédiatement rejetée par plusieurs leaders de l’opposition et de la société civile. Parmi eux, Edgard Leblanc Fils, dirigeant de l’Organisation du peuple en lutte (OPL) et de l’Alternative; Dr Maryse Narcisse, dirigeante de Fanmi Lavalas et représentante de Jean-Bertrand Aristide et Rosny Desroche, directeur exécutif de l’Initiative de la société civile (ISC). D’autant plus regrettable que la société civile venait tout juste de proposer une solution possible de sortie de crise qui ralliait bon nombre de partis, avec la mise en place d’un nouveau CEP de consensus. Il est difficile d’évaluer l’impact [les conséquences] d’une telle décision sur le climat socio-politique en Haïti, en cette période de Coupe du Monde, mais il est fort peu probable que cette annonce favorise l’unité dont le pays à tant besoin.Élections : Les collectivités territoriales viendront plus tard2 juillet 2010 [AlterPresse] — Les membres des collectivités territoriales sont appelés à demeurer à leur poste jusqu’à ce qu’une date soit fixée par le Conseil électorale provisoire (Cep) pour leur renouvellement, selon une note en date du 1er juillet émanant du ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales. Un puissant séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter a frappé Haïti le 12 janvier 2010. Six mois plus tard : les réseaux de distribution de nourriture, d’eau et d’électricité ont été partiellement rétablis ; la situation épidémiologique est stable il convient toujours de s’assurer que sa vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est à jour avant de séjourner à Haïti ; les camps de personnes déplacées en centre-ville sont en cours d’évacuation vers des lieux spécialement aménagés. Risque cyclonique : Les pluies sont désormais régulières et abondantes : elles peuvent entraîner des inondations et des glissements de terrain avec des risques d’effondrement de bâtiments fragilisés par le séisme. Les ressortissants français qui souhaiteraient se rendre à Haïti lors de la saison cyclonique, de juin à novembre, sont donc invités à se tenir informés des conditions atmosphériques et à appliquer à la lettre les recommandations des autorités haïtiennes, de l’ambassade de France et de la fiche-réflexe « ouragans » disponible sur ce site. Situation sécuritaire : La criminalité a retrouvé son niveau antérieur au séisme, qu’il s’agisse des enlèvements (une dizaine par mois), ou des homicides un par jour selon les chiffres disponibles. Les manifestations se sont multipliées au cours des dernières semaines dans le centre historique de Portau-Prince, ainsi que dans quelques villes de province. Des agressions à main armée et des incidents parfois violents sont régulièrement signalés en marge de ces rassemblements. Il est donc recommandé aux ressortissants français de s’informer de l’itinéraire de ces cortèges afin de s’en tenir à l’écart. Aéroport de Port-au-Prince et transfert : (Bien que l’aérogare principale demeure hors service, l’aéroport fonctionne normalement. En l’absence de services de bus et de taxis à l’arrivée, il est recommandé de prévenir les contacts sur place pour organiser l’accueil et le transfert. Sécurité N.B : IL est rappelé que les présents « conseils aux voyageurs » s’adressent essentiellement aux touristes et personnes voyageant à titre individuel. Les hommes d’affaires qui envisagent de se rendre en Haïti, et qui sont accueillis sur place par des partenaires, n’ont pas de raison d’y renoncer, sous réserve qu’ils prennent des précautions adaptées. Il leur est recommandé de recueillir auprès de l’ambassade des informations plus spécifiques, en fonction de leur projet de déplacement (destination, objet, interlocuteurs...). Si le nombre d’enlèvements en Haïti a spectaculairement baissé au cours des trois dernières années (d’une dizaine par jour à uneFrance: conseils aux voyageurs(voir / p. 6)

PAGE 3

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 3 SOMMAIRESOMMAIREL’ACTUALITE EN MARCHE Le président haïtien, René Préval, et le vice-président du Conseil d’Etat cubain, Esteban Lazo, ont accepté de renforcer la coopération bilatérale dans divers secteurs, ont rapporté samedi les médias locaux. D’après le journal officiel cubain Granma, les deux dirigeants ont déclaré que les deux pays ont promis de stimuler la coopération bilatérale dans les secteurs tels que la santé publique, l’éducation, l’agriculture, la construction, la pêche et le raffinage de sucre. « Nous avons examiné tous les accords signés avec Haïti et nous continuerons les projets communs sur lesquels nous nous étions mis d’accord après le séisme du 12 janvier »Cuba et Haïti s’entendent pour renforcer la coopération bilatéralequi a fait 220000 morts, près de 300000 blessés et environ 1,5 millions de déplacés, a souligné le leader cubain. Le ministre haïtien de la Santé publique, Alex Larsen, a informé que Cuba a formé près de 500 médecins haïtiens tout en réhabilitant 32 hôpitaux et en y construisant quatre autres. Le ministre haïtien de l’Agriculture, Joanas Gue, a ajouté que Cuba a également envoyé 51 experts à Haïti pour aider le pays à relancer son industrie de raffinage de sucre, l’aquaculture et la pêche et a ouvert des formations pour les vétérinaires haïtiens. Source: xinhua Réunion officielle de la Commission mixte bilatérale le 30 juillet à Port-au-PrinceSanto-Domingo, le 29 juin 2010 – (AHP) –Comme premier résultat concret de la rencontre tenue lundi soir entre les presidents Rné Preval, Lenel Fernández et des membres de leur gouvernement respectif au palais national de Santocommission, ou pour le moins de la préparation de l’agenda de la 1ère réunion. L’ absence et la mise a l’écart du chancelier dominicain Carlos Morales Troncoso, considéré comme l’un des fers de lance de l’anti-haïtianisme au sein du gouvernement dominicain, en faveur d’une participation plus directe de Mr Montas dans la mise en oeuvre d’une politique de coopération entre les deux pays, sont de bons signes, selon des analystes des relations haïtiano-dominicaines. Une délégation de haut niveau a accompagné le président Préval lundi à Santo-Domingo. En plus de la 1ère dame Elizabeth Débrosse Préval et le premier ministre, les Domingo, la date du 30 Juillet a été retenue pour la 1ère réunion technique de relance des travaux de la Commision mixte bilaterale (CMB) à Port-au-Prince. Cette réunion sera présidée par les deux chefs d’Etat. La coordination est cependant confiée non aux deux chancelleries mais aux Ministères de planification des deux pays. Le Premier ministre haïtien Jean-Max belerive en qualité de Ministre de la Planification et son homologue dominicain Temisthocles Montas, ont été désignés par les deux présidents comme les principaux responsables de cette Ministres des affaires étrangères, du commerce et des Haïtiens vivant à l’étranger ont été appelés en dernière minute pour intégrer la délégation officielle qui a laissé la capitale haïtienne à bord d’un jet privé dans lequel a aussi pris place l’ambassadeur dominicain en Haïti, Ruben Silié. Une conférence de presse a été programmée pour les deux ministres de la planification. A sa sortie du palais national, le président Préval n’ a pu éviter les journalistes postés dans l’un des halls qui lui ont posé des questions sur la situation en Haïti et la relance de la CMB. Aucun média haïtien n’avait été invité à couvrir ce voyage du Président haïtien qui n’était pas non plus accompagné par son service de presse. (AHP) La population d’Haïti devrait croître rapidementAP PORT-AU-PRINCE, Haïti La population d’Haïti continuera à croître rapidement malgré le grand nombre de vies perdues en janvier dans le tremblement de terre, selon des estimations publiées lundi par le bureau du recensement des États-Unis. L’organisme chiffre la population d’Haïti à 9,6 millions d’habitants, nombre prenant en considération un bilan de 230 000 décès attribuables au séisme. Il prévoit que ce pays pauvre verra sa population surpasser celle d’avant le séisme d’ici 2012. Et d’ici 2050, Haïti comptera, selon le Census Bureau, 13,4 millions d’habitants La République dominicaine, pays voisin et dont la population est semblable à celle d’Haïti, devrait maintenir la même cadence. comparable à celle d’Haïti comme la Suède et le Bélarus devrait connaître un déclin au cours de la même période. Le surpeuplement a déjà été montré du doigt par des travailleurs humanitaires et des experts pour expliquer les malheurs frappant Haïti, de la dégradation de l’environnement à la famine, en passant par le décès des milliers de personnes écrasées sous des habitations superposées à surfaces invariables durant le séisme. Ces statistiques ont été publiées dans l’International Data Base, base de données en ligne fournissant des estimations et des projections pour 226 autres pays et régions. À l’opposé, la population de pays de taille Obama va prononcer un grand discours sur la réforme de l’immigration1er Juillet Le président américain Barack Obama va prononcer jeudi un grand discours appelant à une vaste réforme de l’immigration, mais les observateurs sont sceptiques sur les chances d’un vote au Congrès cette année. Le président doit s’exprimer à la American University de Washington pour tenter de redonner du souffle à cette réforme destinée à sécuriser les frontières américaines et résoudre le sort de quelque 11 millions d’immigrants sans papiers. “Il a pensé que c’était le bon moment pour parler avec franchise au peuple américain de sa vision de l’immigration”, a indiqué mercredi le porte-parole adjoint de la Maison Blanche Bill Burton. Lors de sa campagne présidentielle, M. Obama avait promis de se faire l’avocat d’un plan offrant un statut légal aux clandestins présents sur le sol américain, malgré l’échec en la matière de l’administration de son prédécesseur George W. Bush. Le lieu même où M. Obama doit s’exprimer est symbolique. C’est là qu’en 2008, il avait reçu le soutien du “lion du Sénat”, le démocrate Edward Kennedy, qui avait contribué à le conduire à la Maison Blanche. Le sénateur était un ardent défenseur de la réforme de l’immigration et avait joué un rôle clé pour défendre le texte qui avait été retoqué sous la présidence Bush. Le débat politique déjà intense sur ces questions s’est enflammé ces derniers mois dans le pays après l’adoption d’une loi controversée dans l’Arizona (sud-ouest) assimilée par ses adversaires à une légalisation du délit de faciès, et à l’approche des élections de mi-mandat au mois de novembre. Les perspectives de l’adoption d’une vaste réforme paraissent donc très ténus en raison de ce contexte électoral et des clivages politiques très marqués sur cette question. L’adoption d’une telle loi nécessiterait en effet le soutien des républicains, or bon nombre d’entre eux assimilent cette réforme à une “amnistie” offerte aux clandestins Un tentative du Sénat pour élaborer un texte de compromis entre les deux grands partis a échoué cette année. Les présidents Préval et Fernandez le lundi 28 juin pour la relance de la Commission mixte bilatérale L ’EVENEMENT En Haïti, Argentine qui pleure, Brésil qui rit et vice versa p.1 HAITI-MONDIAL Mais la publicité laisse à désirer p.1 POLITIQUE Aujourd’hui comme hier, la haine par-dessus tout p.1 EDITORIAL CEP : une intéressante proposition de la société civile p.1 DIPLOMA TIE & ECHANGES Quand le Département d’Etat lève l’interdiction de voyager en Haïti p.1 France : conseils aux voyageurs p.2 ACTUALITES Les Duvaléristes fêtent en Haïti le 59 anniversaire de Baby Doc p.1 Le premier scrutin post-séisme fixé au 28 novembre 2010 p.4 Le CEP maintenu c’est officiel p.5 COOPERA TION Cuba et Haïti s’entendent pour renforcer leurs liens p.3 Prochaine réunion de la Commission mixte bilatérale le 30 juillet en Haïti p.3 ‘Les promesses ne nourriront pas le peuple d’Haïti’ (Ban Ki-moon devant la Caricom) p.13 POPULA TION La population haïtienne devrait croître de 40% d’ici 2040 p.3 Le volontariat enseigné aux jeunes p.7 DROITS HUMAINS La prison pour femmes déborde p.6 SPORTS Une mini-coupe du monde dans les quartiers populaires p.10 Jouer à l’allemande ! p.10 Haïti aux Jeux Centre-Amérique et Caraïbes p.12 LIBRE PENSER Faits différentiels ! p.12 ENVIRONNEMENT Les OMD (2) p.13 LETTRES Libreri Mapou resevwa Madan Ertha Pascal-Trouillot p.15

PAGE 4

Page 4 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24UNE ANALYSE Fort Lauderdale, FL, 5 Novanm 2008 – Amerijet International, Inc. anonse lansman yon sit entènèt pi enteresan www.amerijet.com. Nouvo sit la founi yon baz kominikasyon ki pèmèt klyan an jwenn tout enfòmasyon li bezwen sou transpò pa avyon, sou lanmè ak atè, fè rezèvasyon pou transpò machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon administratif ak kontabilite. “Nouvo sit la bay klyan an plis enfòmasyon e sitou pi rapid sou machandiz li ak sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou fè tout bagay pi fasil pou klyan an kit se machandiz lap voye, kit se efè pèsonèl” dapre Pam Rollins, vis-prezidan Biznès Devlopman. MyCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfòmasyon yo e pou founi enfòmasyon an pi vit pou ede klyan an ekonomize tan ak lajan. Nou vle ofri klyan an yon prosede “One-Stop-Shop”, sa vle di nou vle ofri li plizyè solysyon o chwa – avyon, bato oswa tren ou kamyon quit se machandiz pou ekspòtasyon, kit se pou enpòtasyon. Nan mwa kap vini yo, Amerijet pral introdui lòt avantaj sou website li a. Pamela Robbins ajoute : “Klyan yo ki enterese nan teknoloji ap ede nou bay konpayi an plis ekspansyon et pèmèt klyan yo planifye shipment yo lontan a lavans.” Amerijet International, Inc. founi yon sèvis entènasyonal konplè e sou tout fòm – pa avyon, pa bato ak atè. Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout tè a ak destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Leròp, Lazi ak MiddleEast. Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se Miami International Airport. Pou plis enfòmasyon, vizite Amerijet sou sit entènèt la www.amerijet.com Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.AMERIJET INTERNATIONAL, INC. conseil électoral provisoire, la démission du président de la République, René Préval. La troisième c’est le retour de l’exilé Jean-Bertrand Aristide. Renversé du pouvoir en février 2004, celui-ci vit en exil en Afrique du Sud.Haïti-Politique : la haine par-dessus tout (PREVAL... suite de la 1ère page) électoral ait été désigné pour organiser les prochaines élections. Désormais cap sur le 28 novembre 2010. Parmi les commentaires des chefs de l’opposition, celui qui revient le plus souvent c’est que René Préval a choisi délibérément la voie de la provocation, ou de la confrontation, plutôt que celle du ‘dialogue.’ apporté au président Préval par le Secrétaire général de l’ONU montre que la question n’a pas été tranchée au seul niveau des Haïtiens), mais ceci est aussi le résultat d’une façon bien haïtienne, et uniquement haïtienne, de faire la politique. Et c’est la provocation et la diffamation. En même temps que les murs de la capitale se couvrent soudain de graffiti ‘A bas Préval’ et ‘Préval voleur’, des manifestants descendent chaque jour dans les rues, tandis que des dirigeants martèlent constamment sur les ondes que René Préval doit partir avant la fin de son mandat. C’est donc l’épreuve de force. Un combat au finish. L’un ou l’autre doit gagner. C’est sans concession. Cette tactique a réussi de nombreuses fois depuis la chute de la dictature Duvalier en 1986. On sent que les meneurs en chef ont du métier.Quitte ou double ! …Mais l’actuel occupant du palais, aussi. Celui-ci s’accroche, puis commence à renverser la vapeur. Entretemps aussi, la contestation manifeste des problèmes de cohésion. Désormais l’accent est mis davantage sur la demande de remplacement du conseil électoral que sur les deux autres exigences : départ anticipé de Préval et retour d’exil d’Aristide. Préval manœuvre. Les manifestations perdent en importance. La coupe du monde de football arrive, qui impose traditionnellement une parenthèse aux activités des politiciens locaux. Préval abat sa carte. Il prend l’engagement devant les plus grandes instances internationales de laisser le pouvoir le 7 février 2011 (la législation récemment approuvée par les deux chambres du Parlement prolongeant son mandat de trois mois si les élections ne devaient pas avoir lieu avant le 7 février est ignorée quoique pas rappelée, comme le réclament certaines voix de l’opposition). Mais Préval précise qu’il ne remettra le pouvoir qu’à des dirigeants qui auront été démocratiquement élus ( !). Le gouvernement prend trois arrêtés, dont deux qui fixent le 28 novembre 2010 pour la tenue des élections présidentielles et législatives.Le souffle coupé …Le troisième arrêté (et celui qui provoque le plus de vacarme) annonce le maintien du conseil électoral provisoire (CEP) actuel pour l’organisation des presqu’à la fin de son mandat. Au contraire c’est le moment où la haine est la plus forte car la réussite n’est pas permise. L’intérêt national importe peu. Ou pas du tout. Il faut provoquer, provoquer de plus en plus fort jusqu’à produire le même effet chez l’autre, réveiller en lui le même fond de haine (si l’on peut dire) atavique. Kif kif ! Papa Doc en a profité pour établir sa présidence à vie, sous prétexte que l’Haïtien est ingouvernable. Qui en profitera aujourd’hui ? Haïti en Marche, 2 Juillet 2010 élections du 28 Novembre 2010. Et d’autres à venir. Les adversaires politiques en ont le souffle coupé. On annonce aussitôt la reprise des manifestations. Les uns pour exiger le renvoi du CEP accusé d’être à la solde du chef de l’Etat et de sa formation politique, INITE (Unité). Les autres continuant toujours de réclamer le départ anticipé du président Préval. Celui-ci répond que ce n’est pas lui qui a choisi le conseil électoral mais bien les partis politiques et leurs accolytes qui veulent maintenant se débarrasser des conseillers électoraux qu’ils avaient eux-mêmes désignés. Lors d’un point de presse, il dévoile des documents pour corroborer ses dires.Assentiment de l’ONU …Mais plus significatif, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, quelques heures après ces déclarations, jette tout son poids derrière le chef de l’Etat haïtien. Pour l’ONU, le débat autour du CEP est pratiquement clos. Ban Ki-moon se félicite que le conseil Mais Préval se braque. Comme si la situation se présentait ainsi : vous avez voulu la guerre totale, alors c’est quitte ou double. Ou vous gagnez, ou vous perdez. C’est vous qui l’avez voulu ainsi. Ou vous gagnez tout. Ou vous perdez tout. Il est évident que ce sont les leaders des manifestations qui l’ont voulu le premier. Les mêmes qui aujourd’hui rejettent l’accusation de provocation sur Préval. Et sur lui seul. Celui-ci leur répond donc kif kif.Frappe toi le cœur ! …Mais rien entre les deux camps, aucune institution nationale capable de mettre un holà et d’affirmer la primauté de l’intérêt national. De ce côté, la Constitution haïtienne est fautive. Or c’est ça la principale menace. Le facteur premier de nos crises successives et de l’instabilité. Le défaut pour commencer est en nous. Depuis toujours. Frappe toi le cœur ! Depuis le 18 octobre 1806. Nous ne connaissons d’autre façon de faire que la haine. Quitte à ce que le président en exercice soitUn combat au finish …Or qui a choisi le premier la provocation et la confrontation ? De toute évidence, les leaders des manifestations. Sans vouloir nous prononcer sur la question du maintien du CEP (l’aval mêmeHaïti: le premier scrutin présidentiel post-séisme fixé à fin novembre.AFP – PORT-AUPRINCE — Le président haïtien René Préval a annoncé mercredi la tenue des élections présidentielle et législatives le 28 novembre, les premiers scrutins dans le pays depuis le séisme dévastateur du 12 janvier, réclamés avec vigueur par l’opposition. “Je ne peux plus m’arrêter en route, les élections doivent se tenir le 28 novembre”, a déclaré mercredi le président Préval lors d’une conférence de presse consacrée exclusivement aux élections. Trois semaines après le séisme qui a tué plus de 250.000 personnes et fait près de 1,5 million de sinistrés, le Conseil électoral provisoire haïtien (CEP), dont le local a été détruit par le tremblement de terre, avait reporté sine die les élections législatives prévues fin février. Ce scrutin devait permettre le renouvellement de l’ensemble des 99 sièges de la Chambre et du tiers du Sénat (11 sièges). Des manifestations ont été organisées à Port-auPrince ces dernières semaines pour réclamer la démission du président Préval avant la fin de son mandat le 7 février 2011 et son remplacement par un gouvernement provisoire. En outre, la CEP est contestée par l’opposition, qui juge l’organisme inféodé au pouvoir en place et réclame que le président désigne un nouveau Conseil électoral. “Je n’ai pas choisi les membres du CEP, ils ont été désignés par les partis et les organisations qui ont renouvelé leur confiance aux 9 conseillers. Je n’ai pas le pouvoir de changer le Conseil”, a argumenté le chef de l’Etat haïtien. (voir / p. 7)René Préval annonçant lors d’un point de presse le maintien de l’actuel conseil électoral (très critiqué par l’opposition) pour organiser les présidentielles et législatives du 28 novembre 2010 (photo Haïti en Marche) Le chef de la commission présidentielle de lutte contre la drogue (CONALD), l’ex-ministre de la Justice René Magloire, récompense des lauréats (photo Haïti en Marche)

PAGE 5

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 5 DE L’ACTUALITE de défense des droits humains, le Conseil de l’université, l’Association des journalistes. A quoi, dit la proposition, on pourrait ajouter l’Eglise épiscopale et le Culte vodou.Toute la communauté nationale …Mais cela ne s’arrête pas là. Comment garantir la vraie représentativité des membres du Conseil ? Car dès lors qu’ils sur une base institutionnelle et démocratique au sein des instances concernées.’ Pour finir, ‘aucun membre de l’actuel CEP ne sera éligible.’ Notons que le président Préval vient au contraire de les reconduire pour l’organisation des prochaines élections. Et avec l’assentiment des Nations Unies. A quoi on pourrait rappeler que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets ! processus électoral’ … ‘Sous l’autorité suprême du Conseil et selon ses directives …’.Un plus grand risque de prostitution …Mais les membres du CEP ne pourront point pour autant ‘se substituer au personnel de bureau et de terrain chargé des tâches techniques et administratives … ni se (CEP... suite de la 1ère page) électorales dans les 10 départements géographiques.’ Or aujourd’hui, ce sont les partis politiques eux-mêmes qui réclament de pouvoir placer leurs gens dans la machine électorale. La solution dite de réconciliation nationale n’a donc abouti qu’à plus de complication. Si ce n’est un plus grand risque de prostitution de tout l’appareil.Proposition à retenir précieusement …Cependant la proposition des organisations de la société civile (au nombre de 12), même si elle a pu passer plus ou moins inaperçue, étant apparue à un moment de crise politique intense entre la présidence de la République et ses adversaires politiques (ces derniers, ne mesurant pas correctement leurs forces, ont appelé directement au départ anticipé de Mr. Préval alors que l’international, quant à lui, n’a qu’une seule préoccupation, c’est la tenue des élections et le plus tôt sera le mieux, soit donc le 28 novembre prochain) … Même si les modifications qu’elle apporte dans la composition ainsi que le fonctionnement du Conseil électoral ont été désignés par une institution, ils ne représentent plus cette dernière mais toute la communauté nationale … C’est justement le problème qui se pose dans la situation actuelle où, dans le cadre de la réconciliation nationale puisque c’est sous ce thème que la victoire électorale de Mr René Préval a été homologuée par les autres dirigeants politiques selon la formule du ‘qui perd gagne’ ( !), l’Exécutif avait appelé aussi les partis politiques à avoir leurs représentants au Conseil. Il en résulte un CEP ‘politisé’, qu’on le veuille ou non. Et où même les institutions non politiques n’y échappent pas. Par la force des choses. D’où l’argument du président Préval rappelant lors de son dernier point de presse que ce n’est pas le Palais qui a nommé les membres de l’actuel CEP, mais les mêmes parti politiques qui exigent actuellement leur renvoi !Esprit non sectaire et non partisan …Pour éviter cette politisation (enfin, autant que faire se peut !), la proposition de la société civile recommande que l’institution demanderaient pour leur mise en application plus de temps que ce qui reste avant la date fatidique du 28 novembre 2010, la proposition mérite d’être retenue précieusement pour le prochain round. Et qui pourrait survenir, qui sait, plus tôt que prévu. Tellement le système actuel n’est pas rassurant. Haïti en Marche, 4 Juillet 2010 En tout cas, cela ne cadre point avec la proposition des organismes en question de la société civile qui, à propos de l’organisation même des élections, suggère que celle-ci soit ‘confiée à un personnel compétent en la matière sous la supervision du Directeur Exécutif.’ Celui-ci travaillera sous ‘l’autorité ultime’ du Conseil électoral, seul responsable de sa nomination ainsi que de celle électorale soit formée de ‘personnalités bien connues, caractérisées par leur compétence et leur professionnalisme, leur honnêteté et leur force de caractère, leur ouverture d’esprit et leur indépendance de jugement et le cas échéant leur expérience confirmée de la question électorale’. De plus, il revient à chaque institution chargée de désigner un délégué au Conseil de proposer une personnalité ‘sur une base strictement citoyenne, dans un esprit non sectaire et non partisan. Le choix de cette personnalité devra se faire des ‘membres clés du staff chargés d’organiser et de gérer le partager la responsabilité exclusive de la gestion des opérations Politique : Le CEP maintenu c’est officielDans un arrêté présidentiel publié le jeudi 24 juin, le Président René Préval a officialisé le Conseil Électoral Provisoire (CEP) qui sera chargé des prochaines élections ainsi que la modification du mandat dudit CEP dont les attributions initiales le limitaient au renouvellement du tiers du Sénat. L’arrêté approuvé par l’ensemble du cabinet ministériel stipule dans son article 1 : « Le Conseil électoral provisoire a pour mandat d’organiser les élections du président de la République du tiers du Sénat, des députés, des Conseils municipaux, des conseils d’administration des sections communales, des Assemblées des sections communales, des délégués de ville [...] Ces élections seront programmées en tenant compte de l’établissement par le Parlement du cadre légal relatif à l’organisation et au fonctionnement des collectivités territoriales... » proposer une solution possible de sortie de crise qui ralliait bon nombre de partis, avec la mise en place d’un nouveau CEP de consensus. La décision de René Préval est aussi une façon de dire à l’international, qu’Haïti est maître de ses décisions et que le chef de l’Etat n’entend pas se laisser intimider par les récentes déclarations de sénateurs américains. Mais tant que tout ceci ne fasse pas partie d’un autre plan élaboré par l’international, du fait que le même jour de la publication de cet arrêté, le chef de l’État a eu une importante réunion portant sur le processus électoral avec Edmond Mulet, chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah). Il est difficile d’évaluer l’impact [les conséquences] d’une telle décision sur le climat socio-politique en Haïti, en cette période de Coupe du Monde, mais il est fort peu probable que cette annonce favorise l’unité dont le pays à tant besoin. Le chef de l’Etat n’a pas encore publié l’arrêté présidentiel fixant la date des élections générales. La date du 28 novembre n’est donc toujours pas confirmée. CEP : Une intéressante proposition de la société civileLe président du Conseil électoral provisoire, Gaillot Dorsainvil, entouré de deux collègues (photo Robenson Eugène) Cette décision du Président René Préval, a été immédiatement rejetée par plusieurs leaders de l’opposition et de la société civile. Parmi eux, Edgard Leblanc Fils, dirigeant de l’Organisation du peuple en lutte (OPL) et de l’Alternative; Dr Maryse Narcisse, dirigeante de Fanmi Lavalas et représentante de JeanBertrand Aristide et Rosny Desroche, directeur exécutif de l’Initiative de la société civile (ISC). D’autant plus regrettable que la société civile venait tout juste de

PAGE 6

Page 6 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24DROITS HUMAINS La prison pour femmes déborde de détenues oubliéesClarens Renois (AFP) Port-au-Prince Au passage de Marie-Yolaine Mathieu, la directrice de la seule prison pour femmes en Haïti, des détenues s’accrochent aux barres de fer de leur cellule et tentent d’attirer son attention. «Inspectrice, inspectrice, j’ai besoin de toi, j’ai quelque chose à te dire», crie une jeune femme les cheveux en pagaille et le visage couvert de boutons. «J’ai passé six ans dans cette prison, j’ai un enfant de 10 ans abandonné depuis la mort de ma mère, qui le gardait au moment du tremblement de terre», raconte Magretta. «Je n’en peux plus», crie-t-elle. Dans cette prison où les conditions de détention sont «cruelles et inhumaines», selon un expert de l’ONU, croupissent plus de 300 femmes, alors que l’endroit ne devrait en héberger qu’une trentaine. «Selon les règlements internationaux, 36», précise la directrice. «Mais on continue d’arrêter les femmes et on les envoie ici et la justice ne libère pas. Que doit-on faire?», questionne-t-elle. Une femme dans la soixantaine, diabétique et souffrant d’hypertension est enfermée depuis trois ans, sans jugement. Une autre de 39 ans a perdu son bébé à cause des mauvaises conditions d’incarcération alors qu’elle était enceinte de huit mois. Trois autres ont accouché dans une petite infirmerie, dans des conditions exécrables. «C’est une injustice criante qu’on est en train de faire aux Haïtiennes», reconnaît le chef du parquet de Port-auPrince, Auguste Aristidas. Au-delà de la prison pour femmes de Pétion-ville, dans la banlieue de la capitale, les prisons haïtiennes débordent toutes de détenus en détention provisoire, incarcérés plusieurs années sans être jugés. Les organisations de défense des droits de l’homme ont beau dénoncer «des conditions inhumaines, un enfer dans les prisons», rien n’y fait, la situation perdure. Récemment, le ministre de la Justice a ordonné de monter des tribunaux à l’intérieur des prisons pour essayer de désengorger les cellules, mais les dossiers n’avancent pas. «Nous sommes conscients de la situation, mais il y a un grand désordre dans le système, les dossiers des détenus sont introuvables, ce qui nous empêche de poursuivre les audiences», remarque Auguste Aristidas qui promet de faire avancer les procédures. Entre temps, les femmes, dont vingt-six adolescentes, continuent de croupir dans les cellules. «Nous dormons les unes contre les autres, nous ne bénéficions pas de soins de santé, ici c’est l’enfer. Si la justice fonctionnait, il n’y aurait pas toutes ces femmes en prison», dit Sheila Casimir. Dans une salle de 10 m2, cohabitent 17 adolescentes, de 11 à 17 ans, qui se partagent quatre vieilles couchettes. «Les mineures arrivent souvent pour des petites infractions punissables de 3 à 6 mois, mais elles purgent souvent, sans jugement, entre 5 à 6 années de prison», constate Mme Mathieu. Sherline, arrivée à la prison à 16 ans, en a aujourd’hui 21. «En 2005, j’avais des problèmes avec mon frère qui trouvait que je rentrais trop tard à la maison. Il m’a conduit à un poste de police pour me punir un moment, selon lui. Depuis je suis enfermée ici», dit-elle résignée. Les autres cas sont semblables, Myrline, 19 ans est arrivée pour vol il y a 5 ans. Elle n’a jamais vu de juge. La toute dernière détenue, 11 ans, est accusée de voies de fait ayant provoqué la mort. Elle s’était bagarrée avec une petite de son âge. «Ca me fend le coeur de voir ces enfants passer les plus belles années de leur vie en prison, exposées à tout...», confie la directrice de la prison. «Tout. Parce qu’à la prison les plus anciennes contraignent les nouvelles à des activités sexuelles». En Haïti, la prison c’est l’enfer, selon Justice et PaixLa Commission nationale Justice et Paix fait état de 4 détenus morts en prison entre les mois d’avril et mai alors que les cellules des centres de détention sont remples de prisonniers non jugés. Dans un rapport sur l’état des prison réalisé 5 mois après le tremblement de terre, la Commission s’inquiète de l’absence et du dysfonctionnement du système judiciaire. ”La Commission Justice et Paix attire l’attention des autorités judiciaires sur la montée de la population carcérale et le manque d’infrastructure judiciaire qui existe surtout à Portau-Prince. Une situation qui pourrait aggraver le flux de la détention préventive prolongée, source d’insécurité judiciaire et d’impunité”. Au pénitencier national où 4 prisonniers sont morts de mauvaises conditions de détention entre avril et mai 2010, la commission avait compté 813 détenus lors d’une visite..”Un agent qui surveillait les détenus, a laissé entendre que les conditions de travail des policiers au Pénitencier national sont très pénibles”. Il n’y a pas un espace réservé aux agents même pour garder des matériels et équipement destinés pour le service de la sécurité de la prison conseille à l’Etat de repenser le système carcéral pour le bien être de la communauté haïtienne. “Les conditions de détention ne préparent pas les détenus et encore moins les personnes condamnées à leur réintégration dans la société. Ceci démontre l’échec du système pénitencier, et de l’Etat qui en est le responsable. La reconstruction du système carcéral devrait être au menu du Plan de la reconstruction nationale d’Haïti. Le système carcéral est le reflet de la société dans lequel nous évoluons ; le système carcéral doit également garantir la sanction du crime et la réintégration des délinquants dans la société”. Dans les conclusions de son rapport, la Commission Climat : Gonaïves sous la menace des ouragansL’Organisation internationale pour les migrations (OIM) forme et emploie 175 hommes et femmes dans l’ancienne technique de culture en étages, dans le cadre d’un programme de création d’emplois ruraux intitulé Programme de Revitalisation et de Promotion de l’Entente et de la Paix, et financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Dans les collines proches de la ville de Gonaïves, les agriculteurs s’activent en prévision de la prochaine saison des ouragans. Près de la ville, un abri de protection a été construit afin d’accueillir les familles vivant dans les zones côtières de faible élévation. Des étages supplémentaires ont été ajoutés dans les écoles et un pont permettant de fuir les zones inondables a également été construit. En plus de l’arrivée de la saison des ouragans 2010, Gonaïves vient à peine de se dégager des tonnes de boue laissées par la tempête Hanna (en 2008). Les eaux atteignaient 7 mètres à certains endroits de la ville et lorsqu’elles se sont retirées, les habitants ont découvert que des quartiers entiers de la ville étaient recouverts de boue. Aujourd’hui, la majeure partie des 2,5 millions de mètres cubes de boue et de débris ont été nettoyés, les terrains rocailleux se sont transformés en terres agricoles productives, sur lesquelles sont cultivées des cacahuètes et du café. Dans le cadre d’un autre projet, les sols ont été reboisées avec un tel succès que les agriculteurs se préparent à cultiver du café et du cacao à l’ombre des arbres replantés. Avant le séisme de janvier dernier, la prolifique vallée Artibonite comptait 30 000 habitants. Après le séisme, les survivants ont rapidement fui vers Gonaïves. Aujourd’hui, quelque 40 000 personnes vivent encore dans des familles où l’accueil n’est plus vraiment au rendez-vous. L’itinéraire migratoire traditionnel vers la capitale, Port-au-Prince, a été interrompu par le séisme et de nombreuses personnes ont trouvé refuge en traversant illégalement la frontière dominicaine. En plus du système complexe de culture en étages et de canaux d’irrigation, près de 8 kilomètres de routes en bitume ont été construites. En préparation de la saison des ouragans, l’OIM prépare actuellement des stocks pour 20 000 familles à Port-au-Prince, Gonaïves, Jacmel et les Cayes. Les fournitures mises à disposition comprennent notamment des jerricans, des kits d’hygiène et des sets de cuisine. HL/ HaïtiLibre Haïti République Dominicaine : 1 million d’Haïtiens illégauxRuben Silié Valdez, ambassadeur de la République Dominicaine à Port-au-Prince, affirme que les relations avec la République Dominicaine sont bonnes tout en admettant que l’important dossier concernant la migration fait actuellement l’objet de réunions de travail avec les experts des deux pays. Pour sa part, Siegfried Pared, le Directeur de l’immigration (ex-Ministre des forces armées et ex-Directeur de l’agence de renseignement de la République Dominicaine), à déclaré, le lendemain de la clôture de la relance de la Commission Mixte Bilatérale, que depuis le séisme de janvier, le nombre d’Haïtiens illégaux dans son pays était estimé à ce jour à près d’un million de personnes. Une augmentation d’environ 15% à la situation qui prévalait avant le 12 janvier. Il a indiqué que devant cette situation, son bureau et l’armée dominicaine ont dû renvoyer dans leur pays de nombreux ressortissants haïtien entrés illégalement en territoire dominicain. Précisant que ces rapatriements ne concernaient pas les personnes d’origine haïtienne déjà établies en République dominicaine, mais seulement des personnes en situation irrégulière et sans papier. D’après le directeur de l’Immigration, ces rapatriements [qui se poursuivent], ont permis d’éviter que la migration haïtienne soit encore plus importante, rappelant que les conditions en Haïti, plus de 5 mois après le tremblement de terre, s’étaient un peu améliorées, et que cet afflux illégal ne pouvait plus être justifié par une situation d’urgence. La migration pour des raisons économiques est un problème qui touche un grand nombre de pays industrialisés, que ce soit en Europe ou en Amérique du Nord. La pauvreté ne s’exporte pas, et tant que les pays à l’origine de ces migrations ne seront pas en mesure d’assurer à leur population des moyens d’existence décent, cette situation perdurera avec son lot de drames quotidien. S/ HaïtiLibre N.B. Doit-on rappeler qu’un grand nombre de citoyens dominicains émigrent illégament aux Etats-Unis ou dans les Antilles françaises. France : conseils aux voyageursquinzaine par mois fin 2008), ces kidnappings sont désormais mieux ciblés que dans le passé, et débouchent souvent sur une « détention » plus longue, plus fréquemment accompagnée de violences : un des cinq Français enlevés dans ce pays depuis janvier 2008 a ainsi été assassiné par ses ravisseurs. On observe par ailleurs ces derniers temps une relative recrudescence des meurtres, des agressions et des attaques à mains armées. En outre, les grandes villes haïtiennes, et singulièrement Port-au-Prince, sont régulièrement le théâtre de manifestations parfois violentes. Deux ressortissants français ont ainsi été légèrement blessés par des jets de pierres en avril 2008 et en juin 2009. Haïti n’est enfin pas à l’abri des catastrophes naturelles : elle a ainsi été ravagée, en août et septembre 2008, par quatre cyclones successifs, qui ont fait près d’un millier de morts et des centaines de milliers de sinistrés, ainsi que par un violent tremblement de terre, le 12 janvier 2010, qui a fait des dizaines de milliers de morts et de blessés. Dans ce contexte, nos compatriotes sont invités à faire preuve la plus grande prudence et à préparer soigneusement leur voyage. Il leur est notamment recommandé de vérifier que leur assurance-voyage les couvre bien pour des déplacements en Haïti, pays placé sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies, et donc exclu des polices de certaines compagnies. Ils doivent également garder à l’esprit que les tribunaux haïtiens font preuve, à l’occasion, d’une sévérité dont il faut être conscient : des actes qui seraient qualifiés de simples délits en France peuvent, dans ce pays, être considérés comme des crimes passibles de plusieurs années d’emprisonnement ou de travaux forcés, à purger en outre dans des établissements ou les conditions de détention sont particulièrement difficiles. (... suite de la page 2)

PAGE 7

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 7SOCIETE Le volontariat enseigné aux jeunes des CayesAu Centre Multimédia de la MINUSTAH aux Cayes, dans le département du Sud, s’est tenue, les 24 et 25 Juin 2010, une séance de formation sur « le volontariat chez les jeunes ». Cette séance de formation a été organisée au profit d’un groupe de 29 jeunes constitués en Service National pauldes Sauveteurs Volontaires(SNSV), après le 12 Janvier dernier. Cette formation avait pour objectif de permettre à ces jeunes de maitriser toutes les facettes du volontariat. L’intervenant principal, Jean Sonel Basquin, ancien formateur de Volontariat pour le Développements d’Haïti (VDH), a, d’entrée de jeu, cherché à tester la motivation et les attentes des jeunes. Des informations obtenues via la présentation individuelle des participants. Pour le formateur, le volontariat est aujourd’hui « un concept en plein essor et qui intéresse de plus en plus de gens ». Et le contexte sociopolitique et économique actuel porte à promouvoir le volontariat comme un geste de solidarité et d’engagements citoyens. Il en a pour preuve « les dernières catastrophes naturelles enregistrées en Haïti. En effet, signalet-il, « malgré les contraintes économiques, ces catastrophes favorisent la pratique du volontariat». Au menu des interventions du premier jour figuraient des thèmes portant sur les différences existant entre volontariat et bénévolat ainsi que les raisons pour lesquelles il faut valoriser le volontariat chez les jeunes comme un pion dans le développement du pays. «Grace au volontariat, l’on peut agir en faveur de la paix et du développement, développer des compétences et assumer de nouveaux rôles et des responsabilités que votre vie professionnelle n’offre pas nécessairement », a soutenu M. Basquin. L’importance du volontariat, les facteurs d’incitation au volontariat, de découragements ainsi que l’identité et les aptitudes du volontaire ont été au centre de la séance du deuxième jour. M. Basquin a aussi attiré l’attention des jeunes sur le fait que leur implication dans des activités de volontariat est un investissement et une participation active du citoyen à la vie des communautés humaines. Faisant l’historique du volontariat, M. Basquin a rappelé que le service volontaire a fait son apparition en 1920. L’intervenant cite, à titre d’exemple, un groupe de volontaires provenant de pays qui s’étaient affrontés durant la Première guerre mondiale, qui ont reconstruit un village près de Verdun, en France. «Après la seconde guerre mondiale, de nouvelles organisations volontaires ont travaillé à la reconstruction des pays européens touchés par la guerre », a-t-il ajouté. A partir des années 1950, a-t-il poursuivi, le volontariat est associé à l’aide au développement et se déplace hors d’Europe. Le mouvement s’est amplifié avec la popularisation des concepts de « tiers monde » et de « développement ». De nouvelles organisations communautaires ont ainsi vu le jour. Et, parmi elles, la création du service des Volontaires des Nations Unies (VNU), le 7 décembre 1970, par l’Assemblée générale de l’ONU, dans le cadre des programmes d’aide au développement, a expliqué M. Basquin. Les 29 jeunes participants, membres du SNSV, ont réfléchi ensemble en atelier par groupe de cinq, sur les défis et la nécessité d’être volontaire actuellement en Haïti. A l’unanimité, ils soutiennent que le volontariat est un impératif pour le développement et l’amélioration des conditions de vie dans le pays. D’un autre côté, ils pensent que les jeunes en tireront beaucoup en termes d’expériences pour leur formation sociale. SNSV est un groupe de jeunes des deux sexes formés en vue d’apporter leur contribution sur tout le territoire national, lors de catastrophes comme celles du 12 janvier dernier. Ils ont déjà à leur actif l’appui fourni aux rescapés se réfugiant dans le Sud après le séisme. Outre leur reconnaissance légale obtenue de la Mairie des Cayes, ces volontaires se sont fait connaître auprès des autorités locales et de la Société civile du département du Sud. Remise en place d’un système postalLe Gouvernement haïtien, l’Office des postes d’Haïti et l’Union postale universelle (UPU), l’organisme de l’ONU pour les services postaux, inaugure mardi prochain un nouveau centre de tri du courrier à Port-au-Prince, six mois après le tremblement de terre qui a ravagé le pays et fait plus de 200.000 morts. Le séisme du 12 janvier avait entièrement détruit l’ancien bureau de poste central de Port-au-Prince et la plupart des autres installations postales de la capitale. Au lendemain de la catastrophe, l’Union postale universelle (UPU) avait donc lancé un appel à la communauté internationale, pour venir en aide à la poste haïtienne, dont l’infrastructure mais aussi le personnel ont été durement touchés. Les pays-membres de l’UPU ont offert plus de 500.000 dollars à un fonds spécial et proposé de mettre à la disposition de la poste haïtienne des ressources humaines et matérielles. Grâce à ces dons financiers et matériels, par le biais aussi de son propre budget consacré à la coopération au développement, l’UPU a pu élaborer et mettre en oeuvre un projet d’aide d’urgence pour la poste haïtienne. L’organisme de l’ONU a financé et fait construire une structure de 600 mètres carrés, dans le Parc SONAPI de Portau-Prince, qui deviendra le nouveau centre de tri du courrier international à destination ou en provenance d’Haïti. Depuis début mai, les échanges de courrier entre Haïti et le reste du monde ont repris, dans des conditions délicates puisque le courrier est traité au bureau de poste de Delmas, en périphérie de Port-au-Prince. A partir du 6 juillet, le centre de tri du Parc SONAPI prendra le relai. Une cérémonie d’inauguration est prévue à cette date, en présence de la Ministre du Commerce, Josselyne Colimon Féthière, du Directeur général de l’Union postale universelle, Edouard Dayan, et du Directeur général de l’Office des postes d’Haïti, Edvard Despeignes. Lancement de la construction de l’usine pilote à PandiassouFondation Chirac La première phase du projet de potabilisation de l’eau des lacs collinaires a débuté en février 2010 à Pandiassou. C’est là que se construit une usine pilote de traitement de l’eau conçue comme une « unité mobile d’ultrafiltration ». Construite en Haïti et financée localement après la phase test à Pandiassou soutenue par la fondation Chirac, chaque usine pourra fournir l’eau nécessaire à des populations de 1 000 à 5 000 habitants (10m3 à 50m3 par jour). Dès février, ont été commandés les éléments de construction de cette unité mobile : groupe électrogène, pièces de rechange, pré-filtre, outillage, robinetterie, équipement complémentaire... La livraison, prévue d’abord mi-avril, a pris du retard à cause du grand nombre de containers d’aides bloqués dans les ports. Elle devrait finalement être débarquée au port de Cap Haïtien, celui de Port au Prince n’étant pas encore réhabilité. Dans le même temps, des techniciens de SESAM (Société des Eaux de Saint Marc) se sont rendus à Pandiassou où ils ont réalisé des repérages techniques pour les travaux et, StPhanel GERRFRAD, ingénieur électromécanicien, a été recruté en Haïti. Il sera le responsable local de la conduite de l’unité de potabilisation et de la conduite du programme de recherche. Pour cela, StPhanel a passé deux semaines en France auprès de la société Gaz et Eaux (à Besançon) et d’Aquasource (fournisseur du matériel) où il a reçu une formation spécifique.•Jacques Bertrand, Président de l’association Aquaorbi, est allé en Haïti en avril 2010. Il a ainsi pu veiller au début des travaux de préparation du site d’accueil de l’usine de potabilisation : prise d’eau ; adduction d’eau brute ; dalle de pose de l’usine. Il a également expertisé les sites d’autres barrages. Car une fois le projet pilote de Pandiassou réalisé, des usines similaires seront construites pour l’ensemble des lacs collinaires. Un spécialiste en barrages envoyé par AquaOrbi doit également effectuer une mission d’expertise des barrages construits par la communauté de Franklin Armand. •Enfin, durant son déplacement, Jacques Bertrand a rencontré le Président de la République d’Haïti René Préval, très intéressé par le projet de potabilisation des lacs collinaires construits par Franklin Armand. Malgré le retard de la livraison de la mini-usine destinée au lac de Pandiassou, les travaux préparatoires se déroulent normalement et, sous le contrôle de StPhanel, les travaux pour la distribution de l’eau ont pu démarrer : construction d’un réservoir de tête, de canalisations de distribution, d’un kiosque de distribution. M. Préval a jugé irrecevable une proposition d’un sénateur américain de négocier avec des partenaires internationaux sur des ajustements au sein du Conseil. “Je ne compose pas le Conseil avec l’international, ma responsabilité est de créer les conditions pour la tenue d’élections libres et crédibles”, a dit le président haïtien. La Constitution haïtienne prévoit l’organisation des élections le dernier dimanche du mois de novembre avant la fin du mandat présidentiel de cinq ans, mais, début mai, les députés haïtiens ont approuvé un amendement prévoyant une prolongation de trois mois du mandat de M. Préval au cas où l’élection présidentielle ne pouvait pas avoir lieu à cette date. “Le danger qui menace Haïti et sa reconstruction est qu’à mon départ il n’y ait pas d’élus légitimes pour assurer la gestion du pays”, a soutenu mercredi le chef de l’Etat, en réponse aux appels de certains partis qui réclament sa démission. Le président Préval, qui ne peut se représenter, a assuré récemment qu’il ne souhaitait pas prolonger son mandat à la tête du pays. “Je ne veux en aucun cas rester au pouvoir au-delà de mon mandat constitutionnel de cinq ans”, avait-il déclaré, rejetant les critiques de l’opposition. Plus d’1,3 million de personnes, dont beaucoup sont aussi des électeurs, ont été déplacées en Haïti suite au séisme, ce qui risque en outre de compliquer la tenue du scrutin. L’ONU a toutefois estimé fin mai qu’il était possible d’organiser des élections d’ici la fin de l’année dans le pays “ afin de permettre aux Haïtiens de désigner des dirigeants légitimes”. “Nous devons garder à l’esprit les risques potentiels si un nouveau gouvernement légitime n’émerge pas d’élections crédibles”, avait souligné le représentant de l’ONU en Haïti, Edmond Mulet, mettant en garde contre “les alternatives, qui sont une gouvernance chaotique dans laquelle tout le monde perd”. AFP Haïti: le premier scrutin présidentiel post-séisme fixé à fin novembre(... suite de la page 4)

PAGE 8

Page 8 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24HAITI MONDIAL En Haïti, Argentine qui pleure, Brésil qui rit et vice versa !Les Haïtiens vivent la coupe du monde de football par procuration. Allant même parfois jusqu’à des excès. On aurait enregistré au moins 3 morts et un suicide. Certains pensent que cette adulation va trop loin et qu’elle dénoterait un manque de personnalité. Pourtant la présence brésilienne au sein de la Minustah (mission onusienne de maintien de la paix) ne semble en avoir guère bénéficié. en effet la sculpture de Pauline Bonaparte, immortalisée en Vénus de Praxitèle, confortablement allongée et les seins découverts, qui ornait l’ancienne Habitation Leclerc, à Martissant, et continue de servir d’icône à l’industrie touristique haïtienne. Les grands phénomènes (au sens américain du mot, ‘phenomenon’ ou sortant totalement de l’ordinaire) n’ont pas de frontières. Dernier en date : Michael Jackson. Qui dit mieux ? Mais aujourd’hui les temps ont changé, et nos filles et nos femmes n’ont d’yeux elles aussi que pour Kaka et/ou Messi, les deux plus grandes stars des équipes nationales brésilienne et argentine.Port-au-Prince porte le deuil du Brésil …Devant tant de flamme, certains ont commencé à s’inquiéter.Mais la publicité laisse à désirer...La publicité est une profession en elle-même et qui s’apprend jusqu’au niveau du doctorat dans de grandes universités.Reporters-annonceurs …Jusqu’aux reporters du match qui confondent souvent la marque de lessive dont ils se chargent de faire la promotion par leur propre organe, avec le nom des joueurs. Reporters-annonceurs … La publicité se faisait comme ça, mais jusqu’aux années 50. En Europe, il n’y a pratiquement aucune marque qui intervient au cours de la rencontre. Aux Etats-Unis, pas plus d’une seule. Cela peut être une grande marque de bière. Bien entendu cela coûte une fortune au commanditaire en question. Et la place doit être réservée depuis très longtemps à l’avance, comme on devine. les matches.Un cafouillage …Mais l’impression qui s’est dégagée au final, c’est plutôt celle d’un immense capharnaüm, une tour de Babel, presqu’un cafouillage. L’Haïtien aime le jeu brésilien. C’est tout. Cela prouve qu’il a bon goût. Le Brésil cinq fois champion du monde. Comment aussi pourrait-on le critiquer pour ce qui a été un signe particulier (une constante) en tout temps et en tout lieu ? Il en est du foot (surtout avec la télé ‘3 D’ à trois dimensions qui en fait un phénomène de civilisation à l’égal des jeux de cirque dans la Rome antique) comme de l’opéra italien qui a dominé l’Europe au 17e et 18e siècle. Louis XIV, surnommé le Roi Soleil, fit venir le musicien Lully et s’inspira des grands architectes et paysagistes italiens pour la construction de son palais de Versailles. Molière, ainsi que Mozart, se moquèrent des ‘turqueries’. Vous connaissez l’expression: ‘le fils du grand turc.’ Un siècle plus tard, la découverte des ruines de Herculanum et Pompéi, villes de la Rome antique qui furent ensevelies par l’éruption du Vésuve, renouvelèrent l’ameublement et la décoration intérieure en Europe, mode qui fut récupérée par Napoléon tentant de rivaliser avec la gloire des Césars.Pauline Bonaparte …‘brésiliens’ de cœur depuis longtemps … Mais depuis les années 90, le phénomène a gagné en ampleur. Aujourd’hui ce sont toutes les catégories sociales, et tous les âges (de 0 à 99 ans), qui vibrent d’année en année à l’unisson des performances des Ronaldo, Ronaldinho, Kaka … Ou, côté argentin, Maradona, Messi. Vendredi Port-au-Prince était en deuil après l’élimination du Brésil. Et samedi, les mêmes ont sorti leurs chars carnavalesques pour célébrer la défaite de l’Argentine. C’est aussi irrationnel que ces dames qui s’étaient suicidées sur la tombe de Rudolph Valentino, le grand acteur et danseur de tango des années 20, célèbre à Hollywood et dans le monde.Instrument de thérapie …Deux explications même sommaires à ce véritable phénomène de masse, littéralement, qui s’est développé chez nous de manière tout à fait spontanée et sans l’intervention d’aucun intérêt particulier, public ni privé. Tout comme il y eut avant lui Elvis Presley qui révolutionna la jeune musique occidentale, le rock. A l’origine du ‘yéyé’ en France dans les années 60. Et ce qu’on oublie, indirectement lié aussi, puisque c’est à la même époque, à l’apparition chez nous des ‘minijazz’.‘Cosi van tute’ …On n’a jamais rien trouvé à redire. ‘Cosi van tute’, dit Mozart, ainsi va la vie. Quant au football lui-même, avant la première coupe du monde remportée par le Brésil en 1958 contre la Suède, notre enfance vibrait à la gloire d’un héros de bande dessinée nommée Kick Wilstra, qui était l’un des grands noms du football européen de l’époque, un hollandais. On s’arrachait chaque semaine son album tandis que les filles ne juraient que par Nous Deux. (MONDIAL ... suite de la 1ère page) Pour arriver jusqu’à nous. On lui doit Pourtant cela ne date pas d’hier. Les Haïtiens sont (PUBLICITE... suite de la 1ère page) cette fois-ci lorsqu’il fut annoncé que le gouvernement avait C’est un peu ce qu’on a voulu probablement faire peut tout de même couper constamment le match. Et encore ! Le spectateur finalement n’a que deux choix. Ou détourner son attention de la rencontre à essayer de décrypter les petites annonces en question qui se suivent à un rythme fou … Ou tourner sur un autre poste. Dans un cas comme dans l’autre, c’est de l’antipublicité. contracté avec un petit groupe d’annonceurs, dont la compagnie cellulaire Digicel, pour se procurer les droits de retransmission. Auquel cas, Digicel se donnait l’exclusivité pour ce qu’il s’agit de la publicité de la téléphonie portable pendant La mode c’est d’utiliser les bandes annonces du bas de l’écran pour autant d’annonceurs que possible car on ne (PUBLICITE / p. 10) (MONDIAL / p. 10)Des milliers de fans du Brésil gagnent les rues pour huer ceux de l’Argentine après que cette équipe eut été éliminée à son tour de la compétition, les deux camps traditionnellement rivaux espéraient se rencontrer en finale de la coupe (photo Haïti en Marche) En 1958, le Brésil gagnait sa première coupe du monde de football, on voit ici Santos, Pelé et Gilmar Pauline Bonaparte, sculpture célèbre qui a servi aussi à promouvoir le tourisme haïtien On s’improvise partisans de l’Allemagne pour mieux chicaner ceux de l’Argentine (photo Robenson Eugène/HENM)

PAGE 9

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 9BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24TI-MONDIAL 2010 CITY OF NORTH MIAMI NOTICE OF PUBLIC HEARING 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN AND FISCAL YEAR 2010 ACTION PLAN The City of North Miami has prepared its 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 ACTION PLAN for submittal to the U.S. Department of Housing and Urban Development (HUD). The PLAN establishes a unified vision of the Citys housing and community development needs over a five-year period and outlines strategies to address those needs. Also included in the PLAN is the annual update, the FY 2010 ACTION PLAN. Funding to address specific objectives in the PLAN will come from HUDs Community Development Block Grant (CDBG) and HOME Investment Partnership Programs. As part of the planning process, the North Miami City Council will hold a public hearing to elicit further public inpu t on the 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 ACTION PLAN. Residents are invited to attend and participate. Below is the location and date of the public hearing. Location: City of North Miami City Hall Council Chambers (2nd Floor) 776 N.E. 125th Street North Miami, FL 33161 Date: Tuesday, July 13, 2010, at 7:00 p.m. ANY PERSON WISHING TO APPEAL THE RECOMMENDATION OF THE CITY COUNCIL WILL NEED A VERBATIM RECORD OF THE MEETINGS PROCEEDINGS, WHICH RECORD INCLUDES THE TESTIMONY AND EVIDENCE UPON WHICH THE APPEAL IS TO BE BASED (CHAPTER 286.0105 F.S.) THIS MEETING IS OPEN TO THE PUBLIC. IN ACCORDANCE WITH THE AMERICANS WITH DISABILITIES ACT OF 1990, ALL PERSONS WHO ARE DISABLED AND WHO NEED SPECIAL ACCOMMODATIONS TO PARTICIPATE IN THIS MEETING BECAUSE OF THAT DISABILITY SHOULD CONTACT THE OFFICE OF THE CITY CLERK, (305) 893-6511, Ext. 12142, NO LATER THAN FOUR DAYS PRIOR TO SUCH PROCEEDING. HEARING IMPAIRED MAY CONTACT THE TDD LINE AT (305) 893-7936. Avez-vous un terrain disponible ? Le terrain devrait mesurer au moins 1.000 mètres carrés si ce n’est davantage.. L’organisation Haitihilfe Deutschland a reçu en cadeau trois maisons qu’elle aimerait venir installer en Haïti. Si vous avez un terrain et que vous aimeriez le mettre à la disposition de Haitihilfe Deutschland, voici les cordonnées de l’organisation :“Haitihilfe Deutschland e.V.” info@haitihilfe.de Le nom de la personne responsable est Manfred HankelUne mini Coupe du monde pour la paixDu 11 juin au 10 juillet 2010 se déroulent dans des quartiers populaires de Port-au-Prince un championnat de football avec pour joueurs des enfants. Calquée sur le modèle de la Coupe du monde en Afrique du Sud, cette compétition financée par la MINUSTAH réunit 32 quartiers du bidonville de Bel-air et de ses environs représentant les 32 nations qui y ont pris part. Objectif : renforcer le développement d’une « chilienne. Ils effectuent tous les derniers mouvements de mise en train, attendant l’arbitre donner le coup d’envoi. Deux équipes qui sont prêtes à en découdre, question d’arracher la qualification pour le quart de final de la compétition. Ce match oppose en huitième de final le « Brésil », provenant du quartier de Pont-rouge, au « Chili », du quartier de La Saline. Le jeu se déroule dans le cadre d’une compétition Slovaquie » de Delmas 2 s’opposait au « Cameroun » de la rue des Césars, un autre quartier du bidonville de Bel-air. A l’instar de la coupe du monde, certaines équipes sont éliminées au fil des rencontres. Mais les équipes qui sont encore en lice en Afrique du Sud sont pour la plupart différentes de celles participant à la mini coupe du monde. Chaque équipe comprend 15 joueurs nés entre 1997 culture de paix » dans la communauté en inculquant notamment aux jeunes le sens de l’éthique sportive. 4 : 00 PM, le mardi 29 juin, un public nombreux est déjà au rendez-vous au Parc Jean-Marie Vincent, près du quartier de La saline. Sur le terrain, des enfants de 11 à 12 ans, vêtus de maillots jaunes aux cous liserés vert et shorts bleus, couleur de la « seleçao ». En face d’eux, d’autres portant maillots rouges et shorts bleues, couleur de la sélection dénommée « Ti Mondial / Petit Mondial » organisée selon le format de la Coupe du monde qui a actuellement lieu en Afrique du Sud. Elle réunit en effet 32 équipes provenant de 32 quartiers défavorisés de Bel-air et de ses environs, représentant chacun l’un des pays participant. Pour preuve, la même journée, toujours au parc JeanMarie Vincent, l’« Italie », du quartier pauvre de Saint-Martin, affrontait le « Japon » de Bel-air. Sur un autre terrain, la « et 1998, soit un total de 480 jeunes âgés de 11 à 12 ans. Ils ont à leur disposition un médecin de l’ONG VIVA RIO pour un bilan de santé et le suivi médical. Ils reçoivent également une collation avant les matches et un plat chaud après. Par ailleurs, chaque quartier est décoré aux couleurs du pays représenté. Les équipes reçoivent des fonds pour la décoration de leur quartier. Et au terme de la compétition, une prime de 500 dollars américains sera accordée au quartier le mieux décoré et qui aura conservé un haut niveau de propreté durant toute la période. Le quartier primé accueillera aussi une grande festivité comprenant entre autres de l’animation culturelle et musicale. Selon Daniel Delva, responsable des relations communautaires à l’ONG Viva Rio, les matches attirent la grande foule. « Sur les quatre terrains où se déroule laFAUT-IL JOUER A L’ALLEMANDE ?Par André Charlier Quatre à zéro. Tel est le verdict du match AllemagneArgentine. Après la victoire par 2 à 1 de la Hollande sur le Brésil, il semble vraiment que les dieux du football aient déserté l’Amérique Latine… C’est surtout que les vainqueurs, plus particulièrement l’Allemagne, ont analysé la façon de jouer des latino-américains, basée sur l’attaque à outrance, et trouvé le point faible du dispositif adverse. Une fois ce point faible trouvé, les Européens ont éelaboré une méthode permettant de bloquer les attaques du Brésil et de l’Argentine et de marquer, méthode qui a fait ses preuves vendredi 2 et samdi 3 juillet, sur le terrain de jeu, avec pour conséquence l’élimination des deux équipes favorites de la Coupe du Monde 2010. Prenons comme exemple le match AllemagneArgentine: grosso modo, les Allemands , après une attaque foudroyante en début de match (1 à 0) ont constamment attendu les attaques argentines, pour les bloquer par une défense en béton armé, et repartir en contre une fois l’attaque adverse repoussée. Et cette méthode a proué son efficacité par trois buts de plus, ce qui donne, en fin de match, le score sans appel que j’ai mentionné plus haut. Donc, par une étude minutieuse de la tactique argentine, les Allemands ont trouvé la faille du dispositif adverse, qui était la défense, désorganisée par l’attaque à outrance, et et le moyen de profiter de ce point faible. Défense hermétique, contre-attaque immédiate et rapide une fois l’attaque adverse émoussée, la méthode a prouvé son efficacité sur le terrain de jeu. Si nous quittons le terrain de jeu pour le champ incomparablement plus meurtrier des batailles réelles, je veux parler de la guerre, nous dirons que depuis des siècles, les militaires emploient cette tactique. Un bon général ne contreattaquera jamais avant que l’attaque ennemie ne s’essouffle. Une fois que l’ennemi montre des signes de fatigue et de désorganisation, il lancera la contre-attaque la plus puissante qu’il peut mettre sur pied avec les moyens à sa disposition. C’est ce que les Russes de Joukov ont fait aux Allemands de Paulus en 1943, avec pour résultat la capitulation de la VIe Armée allemande, malgré une résistance héroïque. Revenons sur le terrain plus pacifique – et plus humain – du football. Que faudrait-il faire pour déjouer la tactique allemande? Je ne suis pas spécialiste du foot, quoique spectateur passionné, mais je me permettrai de faire une suggestion. Celle-ci tient en quatre mots: faire la même chose. Monter une défense en béton armé et une attaque rapide et précise. Attendre l’attaque adverse, la bloquer, et repartir en contre en débordant par les ailes. Je crois que c’est là une solution possible. Les spécialistes en trouveront certainement d’autres, sans doute plus efficaces. En tout cas, vive le football !!! (MINI COUPE DU MONDE / p. )Coupe du monde des 11 12 ans organisée par la Mission des Nations Unies avec des équipes venant de différents quartiers popul aires de Port-au-Prince (photos Marco Dormino)

PAGE 11

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 11PETITES ANNONCES 10 départements d’études Licence en : • Gestion d’Entreprise • Conception et Exécution de Projet • Economie et Finance • Sciences de l’Education • Sciences Comptables • Relations Internationales • Gouvernance Diplôme en : • Informatique de Gestion • Relations Publiques • Gestion de la MicrofinanceUNIVERSITE Centre de Formation et de Développement Economique (CFDE)Contactez nous :Angle Delmas 75 et Impasse Hérard # 3, Port-au-Prince, Haïti, W.I.www.cfdehaiti.comPar courriel: Administration@CDFEHaiti.com GBrunet@CFDEHaiti.com Par téléphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 Le Manolo InnTéléphones : 566-5361 401-7108 / 514-0304 lemanoloinn@mac.comInternet disponible pour les clientsDANS LES NIPPES•Des kilomètres de plage •Chambres tout confort avec air conditionné et Salle de bain attenante •Cuisine du terroir préparée par un « Grand Chef » •Le Saut du Barril •Le Palais de Sudre Dartiguenave à Anse à Veau •La Petite Eglise de Petit Trou datant de du 17èmesiècle… KJ ADVERTISINGSERVICESP.O. BOX 600673 Miami Florida, 33160-0673Publicités: Radio, Journaux et Tv. Aussi un service de traduction de Documents etc.Info (954) 559-7729 Evens Hilaire Consultant VISION MORTGAGE BANK, INCEVENS HILAIRELoan Consultant 12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161 Phone: (305) 891-2225 Fax (305) 891-2559 Cell (786) 285-0384 www.radiomelodiehaiti.com CABINET GUERRIER Law Firm21, Ave. Martin Luther King, Nazon, Port-au-Prince, Haïti Tel. 3411-8333 / 3867-5284Con. ance assurée, Services garantisUn surpoids augmente le risque de fausse couche après une FIVPlus une femme est en surpoids, plus elle a de risques de faire une fausse couche après une fécondation in vitro: c’est ce qui ressort d’une étude rendue publique cette semaine au cours du 26e congrès annuel de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE), organisé à Rome. Des médecins britanniques ont examiné la situation des 318 femmes tombées enceintes après une FIV entre 2006 et 2009 à l’hôpital Saint-Thomas à Londres. Ils les ont ensuite classées en fonction de leur indice de masse corporelle (IMC). Celles dont l’IMC était situé entre 18 et 24 étaient jugées de poids normal. Au-dessus de 25, elles étaient en surpoids et au-dessus de 30, obèses. Après des ajustements médicaux en fonction des facteurs qui auraient pu fausser les résultats (âge, tabagisme ou encore passé médical), les médecins ont découvert que les femmes en surpoids et obèses présentaient davantage de risques de fausse couche que celles de poids dit normal, selon les résultats présentés lundi à Rome. Chez les femmes minces, le risque était de 22%. Chez celles ayant un IMC supérieur à 25, il passait à 33%. La communauté médicale sait depuis longtemps que les femmes fortes ont un risque accru de fausse couche ou de complications pendant une grossesse naturelle. Pour les femmes ayant conçu un enfant naturellement, le taux va de 4% à 23% au cours du premier trimestre, selon l’âge et le passé médical. Selon les experts, le taux peut être trois à quatre fois plus élevé que la moyenne des femmes minces. Pour les futures mères tombées enceintes grâce à une aide médicale à la procréation (AMP), les données étaient contradictoires. “Un des meilleurs traitements de l’infertilité, c’est la perte de poids”, affirme le Dr Richard Grazi, directeur du Centre médical Maimonides d’endocrinologie reproductive et d’infertilité à New York, qui n’a pas participé à l’étude. “Avec l’épidémie d’obésité, nous conseillons constamment aux patientes de perdre du poids si elles veulent pratiquer une FIV (...) Notre objectif, c’est non seulement qu’elles tombent enceintes, mais également qu’elles le restent”. Dans sa clinique, les patientes ayant un IMC supérieur à 35 ne peuvent pas pratiquer de fécondation in vitro. Dans de nombreux hôpitaux européens, où au moins un cycle est financé par la Sécurité sociale (en France, les femmes ont droit à quatre FIV remboursées), la limite est souvent fixée à l’indice 30. Certains établissements sont toutefois plus compréhensifs, (voir / p. 12)

PAGE 12

Page 12 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24LIBRE PENSER Miami Beach Community Development Corporation ap aksepte aplikasyon pou kay nap kapab peye. Vi n pote aplikasyon nou apati 28 Juin 2010 rive 9 Jiyè 2010 Ant 10 am ak 3 pm Nou pral chache fòm lan nan adrès sa a: 945 Pennsylvania Avenue, Miami Beach, Fl 33139 Ap gen yon lotri pour chwazi moun kap ka vi n propryetè yo. On moun ki fè twòp kòb pap gen posiblité genyen kay sa yo. Faits DifférentielsChers amis lecteurs, le monde entier vient de découvrir la « vuvuzela », grâce au mondial 2010. Des manifestations dans le monde entier utilisent maintenant le « bourdonnement gênant » imitant le « barrissement de l’éléphant » qui a fait le succès de cette « invention du diable ». En Haïti, nous aurions eu la possibilité montrer au monde ce que nous pouvons faire avec notre « lambi », ou avec notre « bambou » ou encore avec notre « cornet en tôle ». Il faut aussi dire que le mondial 2010 n’est pas que Vuvuzela. Il lui était tellement important à l’Afrique du Sud d’être le premier pays africain à recevoir cette coupe du monde que l’Archevêque Desmond Tutu avait même promis un « billet en première classe pour le Paradis aux dirigeants de la FIFA » si son pays était choisi comme siège de la phase finale du mondial 2010. Chers amis lecteurs, la phase finale du championnat mondial de football a cessé d’être une simple compétition sportive pour devenir, au fil des années, une plateforme sur laquelle se jouent des intérêts divers. Il est le lieu d’expression des identités nationales, prétexte à des mises en scènes de suprématies nationales et idéologiques et, « avec l’avènement de nos sociétés de consommation de masse, avec l’évolution des mentalités politiques et avec l’évolution géopolitique de notre siècle, toute participation à la Coupe du monde football est devenu en quelque sorte un enjeu de politique nationale et internationale, voire un instrument ponctuel des diplomaties. » Affrontement pacifique des nations ou «continuation de la guerre par d’autres moyens », le « Mondial » suscite passions, rivalités et émulation, mobilisant ainsi opinions publiques et média, Etats et gouvernements. qu’en tant que simple amateur, je croyais quand même avoir tout vu, ou avoir tout entendu. Je croyais même que le monde avait changé. Je pensais, comme quasiment tous les Haïtiens, qu’il n’y avait que Haïti à être différent. Je croyais qu’il n’y avait que l’Haïtien à engendrer autant de « différentialité ». De l’un à l’autre. Entre nous. Entre ceux du dedans et ceux du dehors. Entre ceux du dehors et ceux d’en-dehors. Entre ceuxci et ceux-là. Je pensais que nous étions les seuls à « faire le laid ». Il a fallu le mondial de l’Afrique du Sud pour me montrer que les « plaies » haïtiennes ne sont pas plus monstrueuses que celles des autres. Plus riches et plus grands mais aussi chiches et aussi viles. Les faits m’ont ramené à 1974. Une belle promesse de sélection qui tombe « glorieusement » face à l’Italie (3-1), puis « fâcheusement » face à la Pologne (7-0), pour terminer de façon « malheureuse » face à l’Argentine (41). Les débris de l’équipe retournèrent au pays avec la seule belle nouvelle du contrat de notre gardien de but. Le « Régime », à l’époque, sanctionna la mauvaise performance de nos malheureux athlètes. Que voulez-vous ? C’était l’Haïti que nous avions. Ce fut encore pire pour la sélection du Zaïre de 1974. Les pauvres. Chers amis lecteurs, 1974-2010, 36 ans. Cependant, c’est comme si le temps ne s’était pas écoulé. Le Nigeria semble avoir eu le même parcours que nous. Je n’aurais pas voulu être à leur place. Furieux à cause des résultats décevants de sa sélection nationale, le président nigérian a décidé le retrait de l’équipe nationale de toute compétition internationale. Pendant deux ans. Sanction ! Stratégie ! Il veut mettre de l’ordre. Il veut tracer un exemple. La France, elle aussi, a subi des bouleversements, des turbulences politico-sportives. Selon T. Henry, le poids de la tradition n’a pas été respecté. Les si au fond, certains auraient voulu adopter une position semblable à celle de la présidence nigériane. Noblesse oblige, quoique la « primarité », dans le monde du football est de plus en plus fréquente. Accusés d’ingérence de la part de la FIFA, les responsables politiques français ont démenti toute volonté de vouloir imposer leurs critères, politiques, dans la gestion du football bien que selon le porte-parole du gouvernement français, M. Chatel, non-ingérence ne veut pas dire indifférence et, définitivement, «le gouvernement ne peut pas se désintéresser des dérives comportementales des Bleus durant le Mondial». Puis s’exprimant sur l’audition à l’Assemblée Nationale du Président de la Fédération Française de Football, il ne considère pas «anormal» que les députés «essaient de savoir exactement ce qu’il s’est passé». Trop de temps sans rien dire. Entre-temps, le monde a changé « l’univers footballistique » à la fois que l’évolution du football a changé le monde en modifiant les perceptions d’accès à la richesse. De très jeunes joueurs talentueux se trouvent catapultés vers des conditions de vie inaccessibles à la grande majorité. C’est le reflet de la société. Enfin, chez nous, on continue avec les faits différentiels, avec nos petites misères, nos controverses autour d’un CEP, notre indifférence face à la corruption d’un membre dudit Conseil (justement celui qui représente la partie moralisante de la société haïtienne), et l’absence de motivation politique pouvant nous pousser à vouloir reconstruire le pays entre tous, à entamer de nouveaux projets collectifs, motivants et structurants. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Juillet 2010 « La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents. » Confucius nouvelles générations de joueurs n’ont pas suivi la même évolution « affective » d’antan. Je doute fort cependant que la décision soit la même. L’enjeu est différent, même Enfin, dans le monde du football, que je ne connais La publicité laisse à désirerEn Haïti, Argentine qui pleure, Brésil qui rit et vice versa !. L’explosion démographique à la capitale, passée de moins d’1 million d’habitants lorsque le Brésil avait remporté sa première coupe du monde en 1958 … à près de 3 millions (avant le séisme du 12 janvier dernier). . La télévision de plus en plus démocratisée. Au point d’être utilisée directement comme instrument de thérapie pour les sinistrés du séisme. Dernière interrogation : pourquoi ne pas utiliser cette passion de l’Haïtien pour le grand football pour redonner à Haïti ses anciennes lettres de noblesse et réitérer notre participation à la coupe du monde en 1974 ? Hélas ! Marcus, 3 Juillet 2010 Aussi ne serait-il pas étonnant que les entreprises qui ont investi ne soient pas suffisamment satisfaites du résultat. Ou que les plus gagnants de tout ça ne soient pas ceux qui l’espéraient.Sondages à l’appui …Aux Etats-Unis, il est rare qu’une grande banque d’affaires fasse de la publicité pendant le Super Bowl (ou finale de football américain) qui se déroule un dimanche après-midi. Ce jour-là les annonces concerneront en priorité ce qui constitue des ‘besoins essentiels’ pour la majorité des téléspectateurs que l’on sait, sondages à l’appui, être présents. En l’occurrence, popcorn et coca cola. Chez nous, cela a plutôt l’air d’un fourre-tout ou en créole ‘tout voum se do’. Mais cela tient aussi aux conditions économiques du milieu. D’abord les clients refusent de s’engager. Ils veulent engagements qui avaient été pris précédemment.Pour Haïti, la Coupe du monde est déjà terminée …Et comme nos télés, dans leur majorité, sont pauvres. Alors on ne peut pas faire la fine bouche. Mais conclusion, comme dit le proverbe : un chat n’y reconnaîtrait pas ses petits. Autrement dit, le public a été bombardé de trop de messages à la fois. Et finalement il n’en retient aucun. Ce n’est pas pour rien que la publicité est aujourd’hui une profession à part entière. Cependant tout le monde cette année risque de se retrouver gros Jean comme devant. Car les deux équipes qui passionnent le peuple haïtien au delà de la folie, et pour quoi toutes ces dépenses ont été consenties, le Brésil ainsi que l’Argentine, ont été éliminées de la compétition le week-end écoulé. Par conséquent, pour Haïti la Coupe du monde est déjà terminée. Avec toutes les conséquences que cela implique ! Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince (MONDIAL... suite de la page 8) (PUBLICITE... suite de la page 8) voir venir avant de décider. Puis quand la passion du public monte, alors ils arrivent. Il faut les caser. Alors on doit tricher avec les La 21 ème édition des Jeux Centre Amérique et Carïbes 2010 se tiendra à Porto Rico, à Mayaguez, la troisième ville du pays située sur la côté occidentale de l’île. Les jeux verront cette année la participation de 31 pays,Sports : 19 jours avant les Jeux Centre Amérique et Caraïbesmettant en compétition 5,000 athlètes. Au total près d’une centaine d’athlètes d’Haïti devraient y prendre part, incluant la sélection nationale de football féminin. Actuellement toutes les fédérations sportives participantes s’activent aux dernières préparations de leurs athlètes. Grâce à la coopération sportive internationale, les sportifs haïtiens se préparent dans les meilleures conditions tant en Haïti qu’au Canada, au Mexique, en République Dominicaine, aux USA, à Porto-Rico et au Mexique. se refusant à imposer une perte de poids à des patientes déjà confrontées à une situation difficile. Les médecins ignorent les raisons pour lesquelles un surpoids est synonyme de risques accrus. Ils pensent que les cellules adipeuses pourraient avoir des effets négatifs sur le positionnement de l’utérus, et donc sur la nidation du ou des embryons. “La graisse ne fait pas que s’installer, elle est très dynamique et diffuse des hormones et d’autres signaux au reste du corps”,Un surpoids augmente le risque de fausse couche après une FIVexplique le Dr Grazi. “Notre objectif n’était pas d’exclure les femmes d’un traitement, mais de les aider à avoir le meilleur résultat après avoir subi une FIV”, souligne le Dr Vivian Rittenberg, de l’hôpital Saint-Thomas à l’origine de l’étude. Elle note que ces femmes devraient en priorité bénéficier d’une aide à la perte de poids. D’autres experts considèrent que cette étude devrait encourager les femmes fortes à perdre quelques kilos avant de subir une fécondation in vitro, une technique invasive et coûteuse qui peut elle-même entraîner une prise de poids. Seul un couple sur quatre environ parvient à avoir un bébé grâce à une FIV. D’autant plus que ces femmes ont également davantage de risques de développer un diabète gestationnel, qui augmente les risques de fausse couche. “Si vous optimisez votre poids corporel afin que votre IMC soit normal, vos chances de ramener un bébé à la maison sont beaucoup plus élevées”, note le Dr Daghni Rajasingam, obstétricienne et porteparole du Royal College of Obstetricians and Gynaecologists. AP (... suite de la page 11)

PAGE 13

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 13ENVIRONNEMENT Les OMD (2)La semaine dernière (voir HEM, Vol. 24, No. 23, du 30/ 06-06/07/2010), à l’occasion de la publication du rapport 2010 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), nous avons fait une petite présentation de ces fameux objectifs adoptés par les Nations Unies en 2000, et je m’étais permis de faire quelques remarques personnelles. Je voudrais cependant aller un peu plus loin dans l’analyse des objectifs eux-mêmes et les chances de les voir atteints à la date butoir prévue de 2015. Je commencerai avec l’objectif 1, pas seulement parce qu’il est le premier sur la liste, mais aussi parce que, si on voulait établir des priorités, il serait certainement en première position. Rappelons rapidement la formulation de l’objectif et des cibles. Objectif 1 : éradiquer l’extrême pauvreté et la faim. Cibles : • Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour ; • Assurer le plein-emploi et la possibilité pour chacun, y compris les femmes et les jeunes, de trouver un travail décent et productif ; • Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim. Je ne m’arrêterai pas aux critiques formulées par certaines personnes contre le choix du montant de un dollar de revenu par jour come indicateur du niveau de pauvreté. Tout indicateur a un caractère un peu artificiel ou arbitraire et, à mon avis, celui-là en vaut bien un autre. Mais je reviens à cette idée que j’ai formulée la semaine dernière, à savoir qu’on a l’impression qu’on s’attache aux effets plutôt qu’aux causes. Car, si on veut bien voir, la pauvreté et la faim sont les conséquences d’un état de fait qui est le chômage, et c’est pour cela que je disais la semaine dernière que le plein emploi devrait être l’objectif # 1 et non pas une cible. Je dois dire que l’évènement que nous avons vécu le 12 janvier n’est pas étranger à cette position. Tout le monde s’accorde pour reconnaître que, si le séisme a été tellement meurtrier, c’est parce que la zone métropolitaine connaissait une énorme concentration de population vivant dans une extrême pauvreté. Or si cette population est pauvre, c’est parce qu’elle vit dans le chômage ; et si on connait une telle concentration de population dans la zone métropolitaine, c’est parce que Port-au-Prince exerce un attrait pour tous ceux qui vivent, ou survivent, dans ce que Gérard Barthélemy a appelé « le pays en dehors » mais qui est surtout le pays où on ne trouve pas de travail. Si donc on veut tirer les conséquences de cette expérience, le première est qu’il est indispensable de prendre des mesures qui permettront à la population de la zone métropolitaine de trouver des emplois qui garantiront à tous ces malheureux des revenus qui leur permettront de se loger de manière décente, mais aussi dans des conditions qui les mettent à l’abri des catastrophes naturelles, les tremblements de terres, certes, mais également les averses tropicales, avec tout leur cortège d’inondations, de glissements de terrain etc. Mais il y a une seconde conséquence, tout aussi urgente que la première, c’est la création d’emplois dans ce fameux « pays en dehors ». Car si les efforts sont déployés dans la seule zone métropolitaine, l’attrait exercé par Port-auPrince n’en sera que renforcé et le flux de migrants qui en résultera annulera tous les efforts déployés en vue d’une amélioration. Certes on a parlé d’aménagement du territoire, de rétablir une meilleure répartition de la population sur le territoire national, et pour y arriver on parle de création de pôles de croissance, mais il ne suffit pas de parler, il faut des mesures concrètes. Certes le Ministère de l’Agriculture, dans son Plan d’Investissement pour la Croissance su Secteur Agricole, envisage des mesures de création d’emplois dans les infrastructures agricoles, dans les bassins versants, sans parler d’une intensification de la production agricole. Mais cela ne suffit pas. Les autres secteurs de l’économie doivent aussi envisager des mesures visant la délocalisation des entreprises, ou lieux, la création d’entreprises en dehors de la zone métropolitaine ; mais jusqu’à présent on n’entend pas grand-chose. Bien sur tout cela ne peut pas être réalisé en un tout de main, mais il y a urgence en la demeure. Les deux photos qui accompagnent ce texte témoignent que, en dépit des destructions provoquées par le séisme dans le petit bidonville qui surplombe la ravine du Canapé Vert, un autre bidonville situé dans des conditions identiques, il s’agit de la Vallée de Bourdon est en pleine expansion. Bernard Ethéart CARICOM : Ban «Les promesses ne nourriront pas le peuple d’Haïti»Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies (ONU), participant à la cérémonie d’ouverture de la 31e Réunion ordinaire de la Conférence des chefs de gouvernement de la CARICOM, a remercié les pays de la CARICOM, les institutions et les citoyens pour la solidarité profonde, le soutient et l’engagement auprès de leur nouveau member, Haïti. Le Secrétaire général a noté la nomination d’un représentant spécial en Haïti, et la création d’un bureau chargé de superviser les efforts de reconstruction. Il a ajouté que l’engagement était essentiel pour assurer les besoins à long terme d’Haïti. « Haïti est une priorité pour l’Organisation des Nations Unies » a-t-il déclaré. Ban Ki-moon a salué le leadership du président haïtien René Préval et de son équipe, en rappelant que six mois après le séisme, le gouvernement et le peuple haïtiens ont beaucoup accompli, en collaboration avec la communauté internationale. « Des milliers de survivants ont reçu une assistance médicale, des abris d’urgence et de la nourriture a été distribué à plus d’1,5 million de personnes ». Il a toutefois souligné que les besoins humanitaires seront encore nécessaires pendant de nombreux mois, et que la reprise prendra des années, et nécessitera des efforts constants pour l’atteindre. « Les promesses ne nourriront populations , je travaille à accélérer ces processus pour aider le peuple d’Haïti », a-t-il assuré. Ban Ki-moon a cru bon de rappeler que les élections de novembre prochain sont fondamentales pour assurer l’avenir démocratique d’Haïti. « Il est essentiel qu’elles soient transparentes et crédibles. Nous travaillons avec le gouvernement d’Haïti et les partenaires internationaux à appuyer ce processus et je suis reconnaissant de l’appui de la CARICOM ». S/ HaïtiLibre pas le peuple haïtien, les promesses ne suffiront pas à mettre à l’abri les Haïti CARICOM : Bruce Golding exhorte l’international à agirBruce Golding, Président de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et Premier ministre de la Jamaïque, a réaffirmé l’engagement de la région à la reconstruction d’Haïti. M. Golding assume la présidence de la CARICOM après que le président René Préval ait dû renoncer à la direction de l’organisation régionale après le séisme de janvier dernier qui a ravagé Haïti. Au cours de la cérémonie d’ouverture de la 31e Réunion ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté des Caraïbes, Bruce Golding a salué René Préval pour son leadership au cours de la crise et la reconstruction post-crise. Il a également félicité la communauté internationale pour ses promesses d’apporter un soutien financier de plus de 10 milliards de dollars, 2010. « Nous devons faire comprendre à la communauté internationale l’urgence avec laquelle les actions doivent suivre ces engagements » a exhorté M. Golding. S/ HaïtiLibre provenant de 57 pays et organisations donateurs dont cependant moins de 2% ont été confirmés depuis le sommet de New York le 31 marsMorne dominant le Canapé Vert : bidonville rasé par le séisme du 12 janvierVallée de Bourdon : bidonville en pleine expansion o u rien ne se perd, rien ne se crée

PAGE 14

Page 14 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 LES JEUXLes Sports avec Mario Bareau informations avec Laury Faustincon Lucianiavec Villette Hertelou Mardi avec Bernard EtheartLun. & Mer. : L’heure classique Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Judy Carmichael reçoit ses invités9h00 10h305h 30 pm journal créole avec Louini Fontal animation James Prédvil74 bis Rue Capois, Port-au-Prince, Haïti Tél.: (509) 2221-8596 / 2221-8567 / 2221-8568 / 2221-0204 Fax: (509) 2221-1323 E-mail: melodiefm@hotmail.com / URLL www.haitienmarche.com Librairy of congres # 1SSN 1064-3896www.melodiefmhaiti.com Mélodie & CompanyDéveloppement durable En Bref...(... suite de la page 2) (EN BREF / p. 16) Le ministre de l’intérieur, Paul Antoine Bien Aimé, a écrit aux membres des conseils municipaux, délégués de ville, membres de Conseil d’administration de section communale (Casec), membre d’Assemblée de section communale (Asec) leur assurant que « des dispositions seront prises » en vue de leur permettre de conserver leur poste jusqu’à la tenue des élections. Le renouvellement des membres des collectivités territoriales se réalisera après le second tour des joutes présidentielles et parlementaires. « Lors des dernières élections des collectivités territoriales, le Cep avait à étudier et à traiter 30.000 dossiers de candidats », explique la note du ministère de l’intérieur arguant que traiter ces dossiers en même temps que ceux des candidats aux postes exécutifs et législatifs « causera un retard dans le processus ». Le 28 novembre est la date retenue pour les élections présidentielles et législatives.L’élimination du Brésil se solde par 4 morts en Haïti, selon des agences localesQuatre personnes sont mortes vendredi 2 juillet en Haïti et plusieurs autres ont été blessées quelques heures après l’élimination du Brésil en quarts de finale du Mondial2010, ont annoncé des médias de la capitale haïtienne. Deux jeunes supporteurs haïtiens du Brésil se seraient donnés la mort en se jetant sous des voitures après la défaite des Auriverde contre les Pays-Bas (1-2), tandis qu’une personne serait morte d’un arrêt cardiaque, selon des témoignages diffusés sur des stations de radio de Portau-Prince. Des heurts ont également éclaté après le coup de sifflet final du quart de finale. Un Haïtien aurait été poignardé lors d’affrontements opposant des supporteurs de l’Argentine et du Brésil, a annoncé Radio Métropole. La police nationale a dispersé des groupes de jeunes dans un quartier de Port-au-Prince où étaient installés des écrans géants pour permettre aux Haïtiens de suivre les matches du Mondial.Un grave accident à Tabarre fait six mortsL’accident s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi à Carrefour Fleuriot, Tabarre, en pleine nuit. Il s’agit d’un camion rempli de passagers et de marchandises qui a heurté de plein fouet deux véhicules du CNE (Centre National des Equipements), nouvellement acquis et qui venaient faire des essais dans la localité de Ganthier. Solutions de la semaine pass éePRETORIA OURAGANS SECONDAS T#O#E#CI I#LOT#TE CHANTAIT H#N#ECOT EMOIS#NE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SENTIR SENTIS SENTES SECTES SECHES SACHES VACHES SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot f rançais Solutions de la semaine passéeIKEBANAFEALES STRIGE M A R R N I ESolutions de la semaine passée: LES JEUX DE BERNARDAllez de FEALES, à STRIGE , en utilisant des mots du du vocabulaire français, et ne changeant qu’une lettre par ligne.Mots Mél és C A S N V Y H T R M J Y A D M S B E J W O L F S B O U R G T E B Y Q G U Y X K C F M F W F E K B O Q D J V H F Q I L E P C A N A L I M N B E N F I C A L I S B O N N E G G W N D B L P M N U O V L T N N A L J T O F C S E V I L L E H V L P A S U T R T M N V M H R C U A I L M R S O X I K G X U M T R T R A A O M D T E P E O D I R D A M L A E R L E T J H I Z L W E S B N P L R S M T E A R N A U M A S C E A Y R A A U N S M N Z T R F O F T N P A N A R H A L Z J A T C C Q J X P L T S I A N N O Y L E U Q I P M Y L O A N M V Q J K G E O Q H M N L I S L O F G B Y X R M F N Z Z O U V BTrouvez les 17 clubs de foot ou évoluent les joueurs de la sélection brésilienne, éliminée vendredi dernier, dans le carré ci-dessusFAUT-IL JOUER A L’ALLEMANDE ?compétition, on retrouve toujours une grande ferveur populaire », dit-il. Et les équipes, comme si elles défendaient vraiment leurs pays, font preuve d’engagement, à l’image de l’entraineur du « Chili », François Dominique, ou de celui du « Brésil », Reginald Auguste, haranguant leurs poulains et les poussant à marquer, à défendre ou à attaquer. Mais cette motivation est aussi liée aux récompenses attendant les trois équipes ayant le meilleur classement. A part les trophées et les médailles, un total de 45 bourses d’étude d’une valeur de 130 dollars américains chacune sera alloué aux 45 joueurs composant les trois équipes. En outre, les joueurs qui auront fait montre de beaucoup de talents seront pris en charge par Viva Rio et intégreront son programme intitulé « A la recherche de talents sportifs ». Aussi rejoindront-ils son académie de football où séjournent déjà 45 autres talents. La compétition est financée par la MINUSTAH via la Section Réduction de la Violence communautaire (RVC) à hauteur de 37.813 dollars américains. Pour les initiateurs, il s’agit de profiter de l’ambiance créée par la Coupe du monde pour organiser des activités ludiques et récréatives au profit des résidents du Bel-air et des quartiers avoisinants. Et l’objectif poursuivi à travers ces activités est de consolider les liens sociaux et poursuivre le développement d’une « culture de paix » dans cette communauté. En d’autres termes, il importe de « développer l’esprit coopératif et d’échange entre les gens des différents quartiers, d’inculquer aux jeunes le sens de l’éthique sportive et de les inciter à travailler plus dur pour développer leurs talents au lieu d’avoir recours à la facilité ou de s’engager dans des voies malsaines ». La mise en œuvre du projet est assurée par l’ONG brésilienne Viva Rio qui travaille avec les enfants en situation à risque social. En Haïti, ses actions, depuis janvier 2007, se concentre sur la zone du Bel-air et ses environs. Elle bénéficie également de l’appui de l’organisation haïtienne, « Renaissance Film ». Autre partenaire ayant contribué à sa réalisation est le forum communautaire du Belair. Celui-ci s’est notamment impliqué dans la planification de l’activité et dans la sélection des jeunes qui devaient y prendre part. Débutée le 11 juin à l’instar de la Coupe du monde, cette compétition verra l’organisation d’un total de 64 matches agrémentés de l’animation musicale sur fond de Rap et de Reggae. Elle prendra fin le 10 juillet avec la remise des primes et des trophées, l’organisation de show de capoeira ainsi que l’animation culturelle et musicale avec le concours d’un DJ. Rédaction : Faustin Caille Edition : Uwolowulakana Ikavi (... suite de la page 10) Le Directeur du CNE, Mr Jude Célestin, se trouvait dans l’un des deux véhicules. Il s’en

PAGE 15

Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24 Page 15Ti Gout pa Ti Gout ak Jan MapouLibreri Mapou tounen youn pwen santral pou entelektyèl ayisyen swa ki nan Miyami osnon ki de pasaj nan Miyami. Libreri Mapou, ki se Sant lakilti nan little Haiti mwa pase-a te resevwa minis lakilti peyi dayiti madanm Mariejoslin Lassegue. Minis lan di : “se youn devwa pou mwen pou m’te pase wè-w Mapou, vizite libreri-a epi felisite-w pou travay sa-a w’ap fè nan kominote-a ki se kenbe kilti ayisyen-an byen djanm. Fòk nou di an pasan tou, gen kèk tan de sa, ansyen prezidan Leslie Manigat te pase nan Libreri Mapou pote menm d’Haiti ki jwe youn wòl politiko-sosyal nan peyi-a, ki se youn wòl modèl pou jenès la. Ertha soti nan youn fanmiy modes. Pòv defen papa-l Timoclès te youn atis atizay sou metal, manman-l Louise te youn koutiryèz. Ertha se 9èm pitit manman-an ki gen 11 pitit an tou… Li pèdi yoùn. Ertha te marye ak defen Ernst Trouillot youn gran entelektyèl ayisyen. Ertha etidye, li diplome avoka an 1971. De 1975 a 1988 li te jij nan tribunal epi li vin premye jij, premye fanm jij nan lakou kasasyon. Se pandan li te nan pozisyon sa-a, jij nan lakouLIBRERI MAPOU RESEVWA ANSYEN-PREZIDAN ERTHA PASCAL-TROUILLOT sipò moral sa-a. Libreri Mapou derape nan komnite-a 7 Avril 1990 andedan Caribbean Marketplace la, youn kokennchenn building miltikolò, ki pote premye pri pou achitekti ki sanble kou de gout dlo ak “mache anfè” nan Pòtoprens. Achitèk ki te fè Mache-a te rele Charles Harrison Parley, youn ameriken ki te fèt an Ayiti. Malerezman mouri tou dènyeman. Kidonk de 1990 a 2010 Libreri Mapou gen 20 ane byen konte. Libreri Mapou pa senpman youn libreri. Se youn sant kiltirèl kote nou fè klas kreyòl pou etranje osnon pou nenpòt moùn ki bezwen aprann li, osnon ekri lanng kreyol ayisyen-an, Se lokal pèmanan sosyete Koukouy kote chak samdi gen klas dans folklorik sou direksyon Nancy st Leger, klas chante sou direksyon Kiki Wainwright, klas teyat sou direksyon Jan Mapou… Libreri Mapou gen plis pase 5000 tit liv Ayisyen ekri, osnon etranje. Liv yo an Franse, an Angle ak an kreyòl, 95% chita sou istwa peyi Ayiti nan domèn politik, kiltirè, relijye, sosyal e literè. Nou distribiye liv ki soti nan edisyon Deschamps, Educa vision, Kansas University, Memoire d’encrier, CIDHICA, Presses Nationales, Random House, Hyppocrene, communications plus etsetera… Nan pwen liv sou Ayiti nou pa genyen depi li disponib. Si li pa disponib n’al chache-l. Libreri Mapou se bastyon meyè Kremas nan peyi Etazini. Se pa nou ki di-l se New Times youn jounal ki soti chak senmenn nan Miyami. An de fwa Kremas Mapou parèt nan “The Best of Miami” kòm pi bon bwason ayisyen nan Miyami. Ayisyen kou etranje toupatou nan lemonn achte Kremas Mapou. Yo tout satisfè. Se achte youn tan, retounen toutan. Jounen Jodi-a, nou se yoùn nan meyè libreri ayisyen si se pa meyè-a. Nou resevwa deja prèske tout gran ekriven ayisyen ki pase nan Miyami. Dimanch 4 Jiye pou jounen endepandans merikenan, n’ap resevwa youn lòit ansyen prezidan. Se madam Ertha Pascal-Trouillot. Madam Trouillot fenk defounen tou cho dezyèm tòm youn ansiklopi ki rele Encyclopedie biographique siprèm, li vin premye fanm prezidan nan mwa mas 1990 apre general Abraham bay prezidan Prosper Avril youn koudeta. Ertha Pascal-Trouillot daprè istoryen yo se premye prezidan pwovizwa ki reyalize premye eleksyon lib an Ayiti 16 desanm 1990 ki mete Jean-Bertrand Aristide sou pouvwa ak 67% vwa yo. Depi 40 ane Ertha Pascal-Trouillot ap travay sou youn manman ansiklopedi ki se youn diksyonè bibliyografik. Liv la gen 3 tòm. Premye ak dezyèm tòm yo fini deja. Li fenk defounen 2èm tòm nan, e se liv sa-a li prezante nan Libreri Mapou dimanch 4 Jiye ki se youn avangou youn sware gala youn ekip zanmi ap prepare pou li nan Bokaratonn nan otèl Renaissance. Se te youn ti tèt-a-tèt ak zanmi ak fanmi nan yoùn nan enstitisyon ayisyen k’ap fè lonè kominote-a. Depi 30 Ertha Trouillot te déjà nan Libreri-a deside fòk pa plis pou li reponn kesyon odyans lan. Lapli t’ap tonbe. Chen t’ap bwè dlo nan nen. Malgre sa, sal la ki te ka kenbe youn santèn moùn te déjà plen kon ze. Apre prezantasyon envite-a, Madan Trouillot esplike kisa ki nan de ansiklopediyo. Li di se plis moùn ki fè youn bagay pozitif nan vi yo kki nan liv la. Li pa mete moùn ki vivan ki toujou ap feraye nan lavi-a kin an liv la. Li di si gen vivan se pitit osnon rasin moùn l’ap dekri nan liv la. Li di gen pou tout moun. Li pa fè diskriminasyon. Menm moùn ki pa renmen-l nan liv la. S’oun travay syantifik, ki di laverite. Youn travay istorik. Li bay ekzanp Konze kit e fè asasinen Chalmay Peralt. Mwen pase anpil mizè pou n’te fè liv sa-a madann Trouillot di. Li vwayaje al an Frans nan tout mize yo tankou Mize Jean-Baptiste Pointe de Sable nan Chikago, Nou ekri paran ayisyen pou nou te kab jwenn enfomasyon sou paran yo ,. Kanta pou foto menm se youn pwoblèm . Non sèlman fanmiy yo pa vle bay foto, yo pa menm vle –m tire foto foto yo, se pou mwen montre-w kijan li difisil pou mwen te jwenn foto moun m’ap dekri travay pozitif yo fè nan liv la. Gen de foto ki sitelman ansyen ki date de lepok kolonyal yo flou editè-a pa ka pibliye yo. Se youn travay ki kouvri 3-4 syèk istwa. Li esplike tou ni pou premye tòm nan ni pou dezyèm nan se bon samariten ki ede-l pibliye yo. Madan Trouillot admèt se mari-l Ernst Trouillot ki te koumanse kokennchenn travay sa-a: Li di: Se èv li, se li li kit e inisye-l se mwen mwen travay plis nan li pase-l paske li mouri men fok mwen ba li tou onè kòm ekriven ki te pran inisyativ fè ansiklopedi-a. Malgre tou jefò saa yo, nou poko jwenn youn penich sou premye tòm nan. Men se pa [wobble paske bi mwen se ede jenès la, ki te youn dokiman pou laposterite. Liv la see youn bèl prezantasyon, paj yo dore epi li an pokui, byen koud , byen relye. Gen youn ediisyon de toulejou men gen youn edisyon deliks. Premye tòm nan se A – G, dezyèm nan se H – L ki koute $250.000 pou enprime 2 tòm yo. Gen youn espas de 9 ane ki separe Li rakonte kijan li souve maniskri 3èm tòm nan apre goudougoudgou. Si tout byen se mouri kite enben byen sa-a ki se kay li te mouri kite-l. Se grasa youn jeran kay la ki konnen ki kote paye yo ye ki penmet li jwenn maniskri twazyèm ansiklodi-a. Apre youn seyans foto ak prèske tout ayisyen ki te la y, seyans lan kontinye ak youn ti prezantasyon kiltirèl. Yonie Marcel ak Yvette Leblanc chante pou ansyen p[rezidan. Li te kontan rankontre Ganine Avin ki te kondisip klas li. Se te youn bon ti apremidi…ak madame la presidente! Youn sware li pa p’janm bliye nan Libreri Mapou-Little Haiti Jan Mapou mapoujan@bellsouth.net Deplòtonnen Flanm Etensèl… Pou Soul, Jou aprèmidi sa-a, mwen te kouche nan labriz lanjelis ki t’ap pase sou mwen anndan kay la pandan mwen t’ap kontanple moso syèl ki poze san nyaj, alantou fenèt la. Kay la pa te gen chat. Youn alevini laperèz, an chatpent, mare katòz anndan-m. Se ak grenn asosye sa a mwen t’ap tann rive marasa yo. Apre nèf mwa byen konte, « “Marasa yo”, younn apre lòt te fè konesans ak manman kòdlonbrit yo. Chalè [ tyovi yo] fonn nan san-m Fè laviwonn venn mwen Deplòtonnen flanm etensèl Mil koulè nan kè-m Nan lè endiy yo te pwente-a, mwen pa te la ni pou pataje chalè afeksyon mwen avèk ou ni pou viv mèvèy moman -an nan fayans pasyon nou. Malgre sa, nan lespri-m, fòs lanmou-m pou ou te panche kole ak tèt ou pou amòti chak sekous doulè ki te mele ak kontantman delivrans akouchman an. Mwen di kontantman, paske lè ou ta pe monte « ti bourik» (1)la, ou pa te kab devine ak ki kalite timounn ou ta pral fè konesans. Lasyans gen pouvwa detekte tout kalite son, men li p’ap janm rive mezire grandèt lakontantman youn manman devan premye retwouvay li men nan men ak timounn ki fenk sòti tou cho anndan li an. Sa se mistè lavi! Se poutètsa, m’ap toujou di: “Manman se manman”! Soul, mwen pa kwè m’ap janm rive dekri tout flonn kontantman ki ap ponmennen toupatou sou lizyè sansiblite mwen aprèmidi-a. Men, bonnanj mwen va bay bonnanj ou kristè, menm jan li toujou fè-l pandan tout peryòd lesefrape distans manchlonng ki soude ekzistans nou an. Paske, se konsa mwen toujou rive fofile tout pawòl mwen pa gen tan di ou nan limyè lespri ou. Marasa twa a Se branch nou ……… Semans wongòl Degrennen Lalin depaman Tray nou kouwonnen Tankou ou konnen li, lavi manman ak papa se lavi sakrifis. Sepandan, lè distans desanlye konplote ak reyalite lavi a, chay responsablite yo toujou kapote sou zèpòl manman. Se chay sa yo, Soul, m’ap mande ou pou ou sipòte avèk kouray pandan sezon absans mwen an. Konsa, mwen fenk kare ap repete : “manman se manman”! Kèlkeswa laj, kèlkeswa grandèt youn pitit , pa gen tay sakrifis manman-l p’ap konsanti pou byennèt li. Poudayè, pawòl la di : “Bra manman pa konn move pitit”. Mwen te toujou viv mistè ki gen nan lavi ak manman mwen. Poutan, Soul, se nan peryòd akouchman sa a, mwen rantre tout bon nan mistè manman an. Soul, mwen te gen lòt kalite koze pou nou separe, men lajwa sila a kase double, li vin pran plas yo tout. M’ap kontinye mande ou pou kenbe fèm. Wout la lonng se vre! Men youn jou, nou va tande pasyans nou ki ap tire lobe lakontantman sou tout longè Vout Laginode. Alòs! Kenbe, Soul, kenbe pa lage. Se ak youn plezi marasa, mwen voye youn bèl bo marasa pou ou ak tou de marasa yo. Ife 1Ti Bourik: Tab lopital pou mounn akouche. Lèt Ife ak Soul p. 11, 2006 Kaptenn Koukouwouy Michel-Ange Hyppolite. Prezidan Ertha Pascal-Trouillot rankontre youn kondisip lekol li : Madan Ganine Sylvain-Avin nan Libreri Mapou pandan vant siiyati tom II Encyclopedie byographique d’Haiti Marleine Bastien kandida pou Kongrè Meriken distri-17 renmèsye Ertha Pascal Trouillot dèske lit e louvri chemen politik pou Fanm Ayisyen yo nan Libreri Mapou 4 Jiye 2010 La juge et ancienne Présidente provisoire Ertha Pascal-Trouillot en visite à la Librairie Mapou, à Little-Haiti (Miami)

PAGE 16

Page 16 Mercredi 07 Juillet 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 24BACK PAGE Haïti en MarchePort-au-Prince 100 Avenue Lamartinière (Bois Verna) Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323 Miami 173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150 Tel. 305 754-0705 / 754-7543 • Fax 305 756-0979 New York (914 358-7559) Boston (508 941-6897) Montréal (514 337-1286) email : melodiefm@hotmail.com haiti-en-marche@hughes.net URL : www.haitienmarche.com Library of Congress # ISSN 1064 3896 Printed by Southeast Offset : (305) 623-7788 En Bref...(... suite de la page 14) est sorti indemne. Par contre, un technicien, Serge Péan, en charge de la formation, a perdu la vie. Il y a eu aussi des blessés, dont une femme enceinte, proche parente de Jude Célestin.Social : Une démographie inquiétanteSelon les estimations du Bureau américain du recensement publiés le lundi 28 juin (étude portant sur 226 pays), la population d’Haïti continuera à croître rapidement malgré les énormes pertes en vies humaines causées par le séisme du 12 janvier dernier. D’après cette étude, Haïti va récupérer et même dépasser la population qu’elle avait avant le tremblement de terre et ce, dès 2012. Ces prévisions prennent en compte les nombreux décès découlant du séisme estimés entre 230,000 et 300,000. Il est prédit dans cette étude que la population d’Haïti passera d’une population actuelle de 9.600.000 d’habitants à 13.400.000 habitants en 2050, soit une augmentation de 40 %.Le PAM renouvelle son programme d’emplois temporaires24 Juin 2010 [AlterPresse]— Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) embauchera 30 mille personnes dans le cadre d’une nouvelle phase de son programme d’emplois temporaires dénommé « Cash and Food for Work » (travail contre nourriture et argent). L’annonce a été faite le 24 juin par Alejandro Chicheri, officier de l’information publique pour la Caraibe du PAM électoral. Le Pasteur Exantus croit que les secteurs ayant désigné des représentants au CEP devraient renouveler ou non leur confiance à leur représentant. Le Secteur syndical figure parmi les organisations qui veulent maintenir leurs représentants au CEP. L’un des dirigeants de la CTH, Paul Loulou Chery, a renouvelé sa confiance au conseiller électoral Jacques Belzin. Faisant remarquer que ce conseiller n’est accusé d’aucune exaction, M. Chery affirme que M. Belzin représente ce secteur valablement. Cet avis est partagé par le chef national du culte Vodou, Max Beauvoir, qui avait la semaine dernière renouvelé sa confiance à l’actuel CEP. Selon M. Beauvoir aucune raison ne peut justifier le renvoi de l’actuel CEP. lors de la conférence hebdomadaire de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH). Le PAM compte augmenter l’effectif des travailleurs à travers le pays jusqu’à 70 mille d’ici la deuxième moitié de l’année 2010, indique Chicheri. Chaque travailleur recevra un salaire journalier de 200 gourdes (près de cinq dollars américains) et une ration alimentaire pouvant nourrir 5 personnes pendant quelques jours.Plusieurs institutions appuient leur représentant au sein du CEP et ne pensent nullement à le changerLa Fédération Protestante et le Secteur syndical estiment que leurs représentants sont dignes de confiance et peuvent organiser des élections ‘honnêtes et crédibles’. Le secrétaire général de la Fédération Protestante d’Haïti, Pasteur Sylvain Exantus, affirme que son collègue, Pasteur Leonel Raphaël, accomplit convenablement sa tâche au sein de l’organisme électoral. Il soutient que Leonel Raphaël a fait montre de compétence et utilise son énergie pour favoriser le bon déroulement du processus www.Musiquedesiles.com1. Septentrional: Gold 2. Gabel: Se Wèl Fèl 3. 509: Police 4. Coupe Cloue: Map Di 5. 5 Etwal: Lavi Sa! 6. 718 Boyz: Si Lanmou se Male 7. Sweet Micky: Amba Rad La 8. 509: 509 Shake 9. Carimi: Buzz 10. DP Express: David Top Hit ParadeSemaine du 5 Juilletwww.Musiquedesiles.com