Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







M aW aMadear~)






HISTOIRE DE TRAFIQUANTS
Les USA versent 1,3 million tir JamaYique: Extradition aux Etats-
des avoirs d'un trafiquant Ha'itien Unis du baron de la drogue prsumb
L .i lib.Isi iolent iii FP li 4l tanti- L"CDud us Coke
des Ei.its-lii iis a H.iils .i b.iioii plestanteii ili Li dlio tii
iiiii iil .is e ic al i al iiita ine dei .iii.lluli' (lii C hi lipiles
IIi.Iicaiiiiie (iii dlictitle ile Diiilhis (okei .i I ori-ine fi
plusle blulio dal lirs l iii no il.lanei lentiiiiiii le ,

(Itifi`itniitii li dro tiici Ii.Ilicai landsil .1111 E itsi-1lis 01 iI ;
intlerioiinie doiiic .i anoncei lii
Schati li biiue.iii .internesii. I ilietiioi
des .111.11105i publicitiie ili (Iliollii t oh loke
I alliib.iii.ii e IiS lle iii cIe itle i iita .11. ntme ii iinc le 1111101pe
.i i iolll`ic idlenw lii ii ii.in i a 1. L I police i.iill.iincallie .i
11111115110 Ii.iliii lin l .i Jiiiistice iinonce .i iii drolls .i (iii *
P.ulil Dniii pai pacesi ii ioil ill.Kiliali
Menci l i loii (I ii ei .iii1 Eitsi-liin s on ilibi
ceeti n io li. Po ll-.i ii-Pnitae dii ul .l!i-nuchil J.iniioncei li

iiui nt i .i H.iiii ilesaii dsi` PIlii ior Diiiltii
wo il`ilisiitie. iia ll.il`icilit.ii dei .11.111 inclicitle peni li bi.ll
driopii c Ii.Ilicai Servei dl (iii coiitaiiiiliiai itle c ilI
Eiloii.iiid emi kinilei 1. L i oiil.il ii. i ii
priison .1 IC put Ii 1. iiiistice diail lentiiiii .i\ i lii ELitsi-
.li rsii te-i.iii Iii-oiil.ii L is iii Iii i i i `11 f ollele ilii lates i t r** !''" ''.''- "*i"'' '." ." '"'`.!'' I .'< '' A< '**ri /"1`'
i ii.ertes.~ L ,,- 1.1.-er~, J iere. .ne s i ras. ,,,. i ..,,,io,,,,, ess n siras 1 a .,i is i ,a i t-
,,~~~~~~~~~ ,,i ,<.,,' r" * 1.3 M\ILLION : I. (> i ESTRADITION : >AsI ,i

PREVAL MAINTIENT LE MIEME CEP
Le president Ren Pr\val tend le mandate du CEP I'organisation d'autres
elections: I'opposition appelle au maintien de la flamme de la mobilisation
Poll-.iii-Punce~i li 2 I~ iiiii 2llii i.IHPi Li il.i 1 I' insuperspeal loc I oii.ints.iii l ient olesprochant selectiionsi Dorinul\ i I!oi p in all.ni it d 019niiiits li 1 licionsi paoin
preidentliii Rilei Pii.iI .i 1`.iii pubbel iland ioii I .incleii Suni. inti cei .iiiii puibliic iiiile.i (iii consell des dueii le preidentliii dei .i iiepublicii n i (iii lier (Ii.i Sl 1. i
iiolledalleni le ilil.n iiic i (It lonsel l Electioi ll Piousss iiii li( EP i iiill iiiniste iint ii i p.i Iia preikiii liiei l l (I EP dliiirsp peni Ci.illoi K 'EP- ELEC'TION S: 1,. 12

11ioNDIAL& \LIENA\TION Michalle Jean deviendra l'envoye

Une tl qui plait autant spciale de l'UNESCO pour Hati
qu'elle dshumanise g aPrse()111. L otentiecllnl
Mlichaeille las Jiii ti \i l.i coilie iiii nioiit ell iliission
P(I)RT-Al li-PR INCI E I' Jitali L.i ii l\ iiioii iitlesti
Eli. lil I !i'ili. M inei 10.111 11anell caloi e sec ll
!L.ill a diiei titlei lii H.Iiientsi i1 0111 i.ii11.iii ione .iii b.iieb.ill
icornble llatiibleneii ti ili tent iiii kinti iier l I.ippr iis h ih on
10miiil (I ib.i ii .i Repu!ibliic (IC closiiticaii te "ii
(Iillei 101nall.In il cta 1011 ill eo l s i. li. O l`llistice
i nION DI~L/ : 13 i.iiiilIiiIi l liii.iiiii _N)II ciiiiiii
ili N.itionsi iiiiiite poin I ilii.iicallo .i ciencei~i ii .i ailitate i

iir li 1('H~E LLE LIN ESCO :1. 3

~ .7 Ha'iti-Classe moyenne:

ii s'affirmer ou disparaiAtre !
P()R T-Al\l_-PR INCI E ;i i Jinti Noiiis i ociiiioni ilsii ~ i Sa oi nters i.ipe leIiii sesine ciali in pIiiIliii ili Ii ia is iii
i i Ipiicidi nt iliioriai l lii lili`iitillesi.icttlell li 110110 CL.iss 1110115 i delitiii prestiilei loiitle .i capitak.li Ii.interiiine i.iiitii
lici lli soidentl Le i slisoableste bRee isltic in lue 121".. (Ili PIBi i oiles lii G.ilegalles iecullesi 011
8 i H.ntre atiih Iidle _';.112*1111111 _' ii I iCLASSE IIO1~ENNE: l,.4)

r g CONFLICT TERRIEN

--r-;Squatteurs en col blanc
Ci.ANTHIER I5 111111 Le emulit ternentile Ga.ilithles noiiis ippel!ll iiil hiistoiire iilibL.ible citli 'i ll i bet iless Li III
J.s ,. , ,,i<** "* i I kiil.iii iioiil esti dei .i capitti.le it 110loiiid i lim 1illr i`oiiilesi.iiiiice lI'lit i ell li lnieiiii DLIiberli i CON FLIT : I,. 5






Page 2 E:N PLUS ... EN BREF *** Hate Ma rch ed 3 n 201


Le President Preval announce officiellement les elections pour
La gandetravrsee le 28 novembre 2010
La g ande t uav useDeux d6crets pr6sidentiels, d6signant le 28 Novembre 2010 comme la date officielle
Par : Robert Paret pour les prochaines 61ections pr6sidentielles et 16gislatives, ont 6t divulgus par
Je ine sers d 'animaux pour opposition tre, par lui, men6. Du coup, il Ces deux d6crets font parties de trois publis par I E wenif~iiii au course de ces demiiers
instruire les honunes troura l'appui de la cigogne quifut la meme jours. L'un de ces d6crets announce le maintien du Conseil Electoral Provisoire dans sa
Jean de La Fontaine 6poque, elle aussi, victim d'une tromperie forme actuelle, sans aucun changement parmi ses neuf membres.
du mme genre. Chemin faisant, les id6es C'est le Pr6sident Rend Prval qui signe ces d6crets qui seront bientit publis dans le
Depuis laniuit des temips,selonides s'exprimiaienit et se clarifiaient selon journal official Le Moniteur
ex6gses fondues sur certain textes sacrs, I'exp6rience de chacun. Certains se Le mandate pr6sidentiel de cinq ans de Rend Prval prendra fin le 7 F6Yrier 2011, mais le
il est dit que Dieu, lors de la creation de positionnaient pour le replacement pur et Parlement hatien avait vot6 pour lui permettre de rester jusqu'au 14 Mai, exactement
l'univers, aprs avoir ensemenc6 le vide des simple du commandant de bord. D'autres cinq ans jour pour jour aprs la date de son entr6e en function officielle, si un
t6nbres d'une pluie de perles pour crer 6taient contre, parce que disaient-ils, cela successeur n'6tait pas d6sign6 a la date du 7 F6Yrier.
les plantes et les 6toiles, tira, de cette risquerait de compromettre le project et Le cot des 61ections est estim 44 millions de dollars et l'argent viendra en trs
nbuleuse qui se repandait dans conduire la catastrophe. Des clans se grande parties de la communaut6 international.
I'immensit6 de l'espace, I'une de ces perles formrent, selon l'int6rt ou la perception
pour en faire un paradise. II voulut que ce de chacun. Tous les conflicts semblaient Les conseillers lectoraux maintenus, mandate du CEP largi
paradise soit en tout point exceptionnel : un vouloir se r6soudre d'un coup. Ainsi Dans un arrt6 pr6sidentiel dat6 du jeudi 24 juin et approuv6 par l'ensemble du
lieu de d61ices et de paix ou le temps n'avait l'agneau redoutait la cruaut6 du loup qui cabinet minist6riel, le chef de l'Etat, Rend Prval, announce la modification du mandate
pas de limited et la vie point de frontire. Il le avait mang6, "sans autre forme de procs", initial du CEP qui, avant le s6isme du 12 janvier, limitait ses attributions
nomma Eden Dans son infinie g6ndrosit6, son aeul dans la fort. La fourmi craignait f organisation du scrutin destiny renouveler un tiers du S6nat. D6sormais, I'actuel
il d6cida d'y accueillir tous ceux qui, lors de les reprsailles de la cigale, pour ne f avoir CEP est habilit6 organiser des 61ections g6ndrales pour designer le prochain
leur passage sur terre, avaient accompli sa pas aide dans un moment de grande Pr6sident de la rpublique, dix S6nateurs et 99 D6put6s.
parole et observe ses commandments. difficulty. Toutes les victims demandaient, Il est 6galement preru le d6roulement sous l'autorit6 du CEP des consultations
II 6tait une fois, un vieux renard, alors, reparation pour les torts qu'elles locales (maires, casec, asec et d616gus de ville), d'61ections partielles visant
regent de son Etat, au d6clin de sa vie, avaient subis. L'atmosphre 6tait son combler des sieges vacants la Chambre haute et des 61ections indirectes prrues au
convaincu de s'tre toujours soumis la loi comble, la pagaille rgnait bord et la niveau des assemblies municipales et d6partementales ainsi que des conseils
divine, Youlut entreprendre la grande panique gagnait les esprits. Les discussions d6partementaux et du conseil interd6partemental.
traverse qui devrait le conduire, en s'animrent un point tel que l'6cho des L'arrt6 souligne que ces scrutins, qui doivent notamment permettre la formation du
recompense de sa bonne conduite et de ses perturbations parvint Af loreille du renard. Coniseil 61ectoral permnanient. seronitprogramm6si aprs la misie en place par le
m6rites, la terre promise. Nul ne pourait Celui-ci, flairant le danger qui le guettait, Parlement du cadre 16gal rglementant f organisation et le fonctionnement des
pr6dire le temips n6cessaire pour l'atteinidre. enigagea des pourparlers. Le Roi Lioni fut collectivit6s terrtorales.
ni les 6preuves surmonter en course de d6sign6 pour diriger une commission de Le mandate de f organisme 61ectoral n'arrvera son terme que lorsque l'ensemble du
trajet. On savait seulement qu'elle se situait ngociation. Fort de son statut de seigneur cycle 61ectoral aura 6t boucl6.
dans la constellation des illusions, aux des animaux, il accept de mener les d6bats, En conclusion, on peut dire que les comp6tences de l'actuel CEP sont 61argies.
confins de l'univers et que seuls les plus esp6rant arrver a un compromise favorable
sages pouraient y p6ntrer. a tous. Possibi~lit6 d'une nouvelle visit de Prval en Rpublique
Pour ce long voyage, le renard crut Se rendant compete de cette domini caine
bon d'inviter ses pairs, chefs de village situation de grande confusion, certain Le president hatien Rend Prval devrait se rendre cette semaine en R6publique
comme lui, l'accompagner, en ayant soin opportunistes d6cidrent de l'exploiter du dominicaine dans le but notamment de relancer avec le president Lonel Femiandez les
de leur prciser les exigences du cr6ateur. mieux de leurs int6rts pour en tirer profit. travaux de la Commission Mixte Bilat6rale, selon le ministry des Hatiens vivant
Et comme tous les appels se disaient en L'ambitieuse grenouille qui voulait se faire l'6tranger, Edwin Paraison, cit6 par la press dominicaine.
6tat de grce, la sainte croisire pourait tre aussi grosse que le boeuf, disait qu'elle Edwin Paraison intervenait samedi au course d'un Forum de l'Initiative Internationale
planifiee. Elle s'amorgait sous de bons avait acquise suffisamment d'exp6rience de la Jeunesse pour la Coop6ration la Transformation Int6grale d'Hati, un
auspices. Un immense raisseau, l'instar pour mener bien une telle mission. Le 6Y6nement r6alis6 dans la ville de Santiago (nord) avec l'appui de l'Universit6
de l'arche de No, fut prkru pour gorille, comptant sur sa force physique, se Catholique "Madre y Maestra" et la participation de centaines de jeunes hatiens.
accommoder tous les passagers. Chacun vantait de pouroir soulever les montagnes. Les travaux de la Commission mixte qui auraient d tre relanc6s au d6but de cette
mettait du sien le construire. Ils 6taient Le rhinoceros confirm qu'il avait, de anne, avaient 6t reports en raison du tremblement de terre qui a dvast Port-au-
tous emball6s l'id6e de d6couvrir ce lieu toujours, durant des annees, dirig6 son Prince et d'autres villes hatiennes le 12 janvier dernier.
b6ni du Seigneur et de pouvoir y sejourner troupeau d'une main ferme, et que de ce fait La Commission Mixte Binationale avait 6t cr6e dans le but de canaliser les
6temnellemienit, dans une perp6tuelle exitase. il avait acquit le sens du commiiandemienit. discussions sur un ensemble de ~sujets sensibles commne le problme mnigratoire, les
Ils mirent tant d'ardeur l'ouvrage, qu'en Le perroquet, bruyant parleur, mais non changes commerciaux, la s6curit6 la frontire, la situation de l'environnement et
peu de temps tout 6tait prt pour ce voyage moins perturbant hbleur, pensait que son d'autres dossiers qui int6ressent Hati et la R6publique dominicaine.
sans retour. discours prolifique pourrait tre un atout Au course du Forum de Santiago, le ministry hatien a propose la participation de
Le jour du grand depart, toute la majeur et un advantage certain, lors des jeunes Hatiens comme observateurs certaines reunions de la Commission, pour
communaut6 des animaux 6tait pr6sente d6bats. Le160opard avangait qu'il 6tait le plus leur faciliter l'apprentissage des techniques de ngociation et du fonctionnement des
pour souhaiter une bonne et heureuse qualifi, car dans les bois il avait l'habitude relations bilat6rales.
traverse et la pleine jouissance de leur de flairer le danger et de d6jIouer tous les < nouvelle existence tous les heureux 61us. piges qui lui 6taient tendus. Mme le kok diplomatique hatienne >>. a encore indiqu Paraison cit6 par le Listin Diario.
De leur ct6, ceux-l partaient avec zenga pensait qu'il pourait, rien qu' la
enthousiasme, et le sentiment d'avoir un beauty de son plumage et de sa fringante Le maire des Gonaves dcd Port-au-Prince
devoir accomplir, car pensaient-ils, cette allure, s'attribuer tous les suffrages. Port-au-Prince, le 21 juin 2010 (AHP) Stephen 'Topa' Mose est d6c6d6 le lundi 21
initiative devrait ouvrir, par la suite, la porte Dans cette cacophonie, au course juin l'Hpital de l'Universit6 d'Etat d'Hati (HUEH), Port-au-Prince. II 6tait rentr6
de 1'Eden tous ceux qui, comme eux, se de discussions qui n'en finissaient pas, se faire soigner la capital la suite d'un malaise.
montreraient dignes de la mis6ricorde divine. tout le monde allait de sa superbe. Soudain, Des agents de la MINUSTAH et de la police national d'Hati ont d entourer les
Une fois tout au point, dutrfonds de l'infinijaillitune sereinevoix, locaux de la mairie pour 6viter tout risque de d6rapage.
I'entreprenant amiral licha les amarres et d'une troublante clart et d'une incroyable
s'engagea r6solument sur l'oc6an puissance. La parole qu'elle charriait fit Trafic de boat people: deux Haitiens plaident coupable
mouvement6 des incertitudes. A bord, se tressaillir toute l'6quip6e. Dieu dans sa Jimmy Metellus, 33 ans, le capitaine d'un bateau hatien qui a could au large des cites
retrourait un repr6sentant de chaque magnificence venait de se manifester, pour de la Floride en mai demiier, a plaid coupable le 16 juin 2010 pour contrebande
espce de la faune. Se ctoyaient de vieux rappeler tous ces bruyants perturbateurs humaine.
copains qui se connaissaient de longue date la rgle d'or : < et qui avaient beaucoup en commun et bien pacifistes auront accs au paradise >>. Sur ce, ill6galement aux USA avait chavird au large du comt de Palm Beach. Neuf corps sans
de choses, encore, A partager. Mais aussi, une violent tempte souffla brusquement vie avaient 6t retrouv6s dans f oc6an, don't un enfant en bas ge et une femme
des ennemis s6culaires qui se hassaient et l'embarcation et la fit tanguer enceinte. Les autorit6s affirment que plus de 10 autres personnel sont mortes noyes
qui, en pareille circonstance, se mfiaient dangereusement. Depuis lors on n'a jamais mais que leurs corps n'ont jamais 6t retrouv6s. Le capitaine fait face a 9 chefs
de la presence de certain "croisi6ristes", rien su de son sort. Qui sait dans quelle mer d'accusation de contrebande humaine avant entraind la mort. La sentence sera
vu que des contentieux les opposaient, et houleuse navigue t-elle encore Dira t-on, connue le 3 septembre 2010, il risque la prison Avie.
que jusqu' date, ils n'avaient pas encore comme le fabuliste : << Adieu veau, vache, Jean Morange Nelson, un autre hatien de 33 ans, a plaid coupable au d6but du mois
6t vid6s. Et comme disait la parole, seule la cochon, couve >> ? A des accusations similaires. Sa sentence sera connue le 20 aot 2010. S/ HatiLibre
repentie des fautes commises pourait Si pareil est l'6garement du genre
garantir la r6ussite d'une telle entreprise. human face ses d6boires, on peut Culture :Des conteneurs pour abriter des objets de patrimoine
Cependant, les vielles querelles et les comprendre la rflexion de Victor Hugo P-au-P, 23 juin 2010 [AlterPresse] L'Espagne va offrir Hati 40 conteneurs pour
rancoeurs n'avaient pas disparu, bien au lorsqu'il dit : < contraire, elles persistaient. Un malaise penser que la nature parle et que le genre AlterPresse.
palpable s'6tait install bord, et peu de human n'6coute pas >>. et rench6rir avec Ces conteneurs, d'un cot avoisinant les 300.000 euros, devraient arrver en Hati vers
temps aprs le depart, les premieres frictions Raymond Aron, en admettant, tout en la fin du mois de juin et remis au premier ministry Jean Max Bellerive et au ministry du
se firent sentir. s'interrogeant: tourisme Patrick Delatour.
Le premier r6agir fut le corbeau, < qui rappelait avec luxes details comment il hommes le sont-ils ? >>. conserves dans ces conteneurs. Ils devraient y rester pendant un temps assez court
avait 6t victim de la ruse du renard. Il car il s'agit d'viter le vol et la d6t6rioration de ces objets et les conteneurs n'offrent
confia avoir jur qu'on ne l'y prendrait plus. Pelerin, juin 2010 pas les conditions id6ales de conservation.
Persuade que ce traitre ne les conduirait pas Robert Paret Le tremblement de terre surrenu le 12 janvier a svrement affect les lieux et objets
bon port, il manifesta clairement son .J r ,1. I' du patrimoine hatien. Le centre historique de Port-au-Prince, la collection de
Gingerbread de la capital sont parmi les plus touches, sans oublier les muses et les
6glises.

Tragique accident sur la Nationale # 2
., i --. L'accidenit est surreniu jeudi j quelques kilombitres de Port-au-Prinice quand unibus de
--.i ,' : :..- ,=..'- transport en commun et une pick-up sont entrs en collision. Bilan : 7 mors et
'' '. -.~ . . . _. plusieurs blesses graves.
Selon les premieres informations, I'accident s'est produit quand l'autobus assurant le
(EN BREF / p. 14)






Mcrt n c o XXIV*No2 L'ACTUALITE EN MARCH Page 3

MichaeIle Jean deviendra P'envoye 'CE1ENE!UIENT SMAR
i I in ~!c. .ic i .!lias.... ul: Serge Edouard, Dudus enprison aux
spciale de P'UNESCO pour Haiti FO '4'li
lc .i !!.i;! ic!!l lememe conseil electoral p.1
(... suite de la 16re page) La nomination de Mme Jean devrait re ouir le I'''' .' \' ..'' ..Le son opposition qui propose une sortie
Le premier ministry Stephen Harp~er, qui a men une president des Etats-Unis, Barack Obama, qu~i, a l'instar du -''''''
champagne discrete en faveur de la candidature de Mme Jean premier ministry Stephien Harp~er. a fait de la reconstruction 1 .ulatntq'll 6suais .
auprs des dirigeants de l'UNESCO au course des demiiers d'Hati l'une des pnorit6s de sa politique 6trangre. Durant sa le, criv~aine Frank6tienne et Lionel Trouillot honors par la
mois, compete nommer un nouveau gouverneur g6ndral visit officielle au Canada, en f6vrier 2009, M. Obama avait
I'automne. rencontr Mme Jean A l'aroport international d'Ottawa et les Val.-nn- unn Pc 1alay p.15
deux avaient eu des changes chaleureux. Le president IDITORIA\L
L'ducaition: priorit absolue am6ricain avait d'ailleurs invit6 la gouvemeure g6ndrale lui l nd. L.- I o. c as e~ii~ : s'affirmer ou disparaitre p.1
Selon nos informations, Mme Jean compete faire de rendre visit Washington. DERNIERE HElRE
l'6ducation pour le pule hatien sa riorit6 absolue dans le De fait, I'ancien president des Etats-Unis, Bill Clinton, i .. !e.I us '! .I ''! !!'! i.. lente, reconnait Ban Ki-moon p.4
cadre de ses nouvelles functions. Le tremblement de terre, qui copr6side avec le premier ministry hatien Jean-Max Bellerive sl.aE; nt Clic. i. .
a fait quelque 230 000 morts et 1,2 million de sans-abri, a aussi le comity int6rimaire pour la reconstruction d'Hati, qui est Pg R50NN.1LITE5
d6truit la grande majority des 6coles dans la capital de Port- l'un des pays les plus pauvres du monde. I.I!, ,!., II .ican.! .ic\ c!dra Envoy6e sp6ciale de l'UNESCO
au-Prince et dans d'autres regions du pays. Elle exercera ses < nouvelles functions partir d'Ottawa, mais elle sera appel6e mandate comme gouverneure g6ndrale. (...) A l'6tranger, elle a .10 Ti.LI TE 5
voyager pour mener bien sa mission. fait preuve de grce durant son voyage en Hati aprs le le .. lIcnm.c lancent la Commission Mixte
< avec une population 6duque que l'on peut surmonter des les Canadiens d'un bout l'autre du pays ont 6t trs touches 'E I .!~!Iii .c I 1 c!incules p.4
obstacles. Tout passe par l'6ducatiom>. a-t-on expliqu6 lundi par sa grande compassion et sa force>>. a affirmed une source. i .!! !. c 1`'!1 ..ee.. ' ..I i!.lfic d'enfants ni d'exploitation
sorr.
Le sige social de l'UNESCO est situ Paris, mais Fin de rgne lik1~-H.1TI-l\lnlGRATIONIO
f organisation compete aussi plus de 50 bureaux dans le monde. Michalle Jean a 6t nomme au poste de I. la<,.......i! ,... I, !!.I s co !,! change p.7
La mission fondamentale de l'UNESCO < l'6dification de la paix, l'61imination de la pauvret, au Martin. Elle a prt serment le 27 septembre 2005. `;cpl`'c! !!! !ilee .mI clo \.I ..ic Jazz de Montr6al p.10
d6veloppement durable et au dialogue interculturel par Bien que les m6dias aient fait 6tat de frictions entire le LIBRE PE NIE R
l'6ducation, les sciences, la culture, la communication et bureau du premier ministry et elle, M. Harper n'a pas h6sit A 1mi 1.1c eg
l'informatiom>. peut-on lire sur le site intemet de f organisation. lui demander de faire des visits officielles dans certain pays, S.NIc .Ip.. s!p1
Mme Jean avait fait une visit officielle de deux jours notamment au S6ngal, au Congo et au Rwanda. R6cemment- c1-1rlli =-cd amnpuep1
en Hati en mars afin de constater l'ampleur des d6gts et M. Harper lui a demand de se rendre en Chine du 30 jumn au 5 N1 cIRONN~ E!UE NT!~.!c .c el npue?
soutenir le people hatien frapp6 par une autre catastrophe juillet afin de continue de construire des relation s fructueuses \ ou en est-on avec les' OMD ? p.13
humaine. Elle avait notamment visit les ruines de l'6glise avec les autorit6s chinoises et de marquer le 40e anniversaire
Sainte-Trinit6, oix elle a 6t baptise lorsqu'elle 6tait enfant. de l'6tablissement des relations diplomatiquesE
Je veux que le people hatien sache : Vous n'tes pas seuls. entire les deux pays. Elle ira aussi faire la ~~' ~ b
SJe veux que vous sachiez que partout au Canada, les gens promotion du papillon du Canada l'Exposition
sont prts vous appuyer pendant la reconstruction, avait- universelle de Shanghai.
elle notamment d6clar.


Ottawa remboursera 33 millions ||, |I UNIlBANK

de la dette ha'itienne "* *
La Presse Canadienne (Toronto) Se portant de vendredi, avec les dirigeants de sept pays
nouveau la defense d'Hati, le Canada 6pongera sa part de la africains et trois nations d'Amdrique du Sud,
dette du petit pays des Antilles auprs de la Banque dontHati. so Raite une~
interamdricaine de d6veloppement et du Fonds international Le Canada a 6t l'un des premiers
de d6veloppement agricole. pays A venir en aide au pays des Antilles, la
Le premier ministry canadien, Stephen Harper, a suite du tremblement de terre qui a ravage le
annonc6, par voie de communique vendredi, que son territoire le 12 janvier dernier. Et le
gouvemnement rembourserait 33 millions de dollars des 825 gouvernement de Stephen Harper n'a cess6e ou e
millions que doit Hati aux institutions internationals. de soutenir le pays depuis.
< honore pleinement l'engagement international qu'il a pris en 200 000 morts, des centaines de milliers de
faveur du people hatien et exhorte les autres pays suirre cet blesses et un million de sans-abri, le
example au Sommet des dirigeants du G20 qui aura lieu cette gouvernement Harper avait annuld la dette
fin de semaine>>. a indiqu M. Harper, au terme de la premiere qu'Hati lui devait, dans le cadre de l'Initiative
joumde du Sommet du G8, qui se tient vendredi et samedi au canadienne d'all6gement de la dette. Depuis,
centre de vill6giature de Deerhurst, prs de Huntsville au nord le gouvernement canadien n'offre que des
de Toronto. subventions Hati et non pas des prts. I.a UNIBANIK sa ne
Le Canada est le premier pays faire tous les LaBanqumondiaearaitqantaele 1 a
paiements requis pour annuler la dette d'Hati. annonc6, fin mars, qu'elle annulait la dette de I O tI COCel
M. Harper s'est entretenu, en aprs-midi, avec le prs de 40 millions de dollars am6ricains d'Hati dC tOutes CeS UTiim11
president haltien, Rend Prval_ qui'il avait invite au sommuet. Le afini d'aider sa reconstruction. d'Haiti et de la Dias ora
premier ministry canadien a tenu deux rencontres 61argies,
et lursouhaket une

Prival et Fernandez vont lancer les travaux I I oy"Se Fme deS wres

de la Commission Mixte Bilatrale
Santiago, 27 juin 2010- (AHP)- Le president hatien sensibles comme le problme migratoire, les
Rend Prval devrait se rendre cette semaine en R6publique changes commerciaux, la s6curit6 la
dominicaine dans le but notamment de relancer avec le frontire, la situation de l'environnement et
president Lonel Femiandez, les travaux de la Commission d'autres dossiers qui concernment Hati et la
Mixte Bilat6rale, selon le ministry des Hatiens vivant R6publique dominicaine.
I'6tranger, Edwin Paraison, cit6 par la press dominicaine. Au course du Forum de Santiago, le
Edwin Paraison intervenait samedi au course d'un ministry hatien a propose la participation de 1 1'~i" "~
Forum de l'Initiative Intemnationale de la Jeunesse pour la jeunes Hatiens comme observateurs
Cooperation la Transformation Int6grale d'Hati, un certaines reunions de l'organisme, pour leur
6v6nement r6alis6 dans la ville de Santiago (nord) avec l'appui faciliter l'apprentissage des techniques de
de l'Universit6 Catholique "Madre y Maestra" et la participation ngociation et du fonctionnement des relations
de centaines de jeunes hatiens. bilat6rales.
Les travaux de la Commission mixte qui auraient dt << Nous avons aussi besoin d'un
tre relanc6s au d6but de cette anne, avaient 6t reports en relrement de g6ndration dans la
raison du tremblement de terre qui a dvast Port-au-Prince et representation diplomatique hatienne, aurait Ir-
d'autres villes hatiennes le 12 janvier demiier. encore indiqu Paraison cit6 par le Listin
La Commission Mixte Binationale avait 6t cr6e dans Diario.
le but de canaliser les discussions sur un ensemble de sujets


Un campus universitaire pour Ha'Iti
Les autorit6s hatiennes et dominicaines s'apprtent le Premier ministry hatien Jean Max Bellerive
poser, le 24 juin 2010, A Limonade (Nord d'Hati) la premiere et l'ambassadeur dominicain accr6dit6 Port-
pierre d'un campus universitaire. Ce proj et sera finance par le au-Prince, Ruben Silid Valds, s'6tait rendue
gouvemement dominicain. L'annonce a 6t faite par le president Limonade dimanche demiier en vue d'valuer
Leonel Femnandez au lendemain du s6isme du 12 janvier. les 60 carreaux de terre devant abriter le campus.
Une d616gation haitiano- dominicaine ayant sa tte






crt n c o XXIV* No2 DE L'ACTUALITE Page 5


CONFLIT TERRIEN : Squatteurs en col blanc
(CONFLIT... suite de la 16re page) Cette information parvint aux oreilles du Parlement S'agit-il, comme dans l'affaire de D6hom ille (de
Le gouvernement de Baby Doc avait manifesto Bonn (c'6tait avant la reunion des deux Allemagne) qui refusa regrett6e mmoire !), d'une tentative de main basse sur des
1 intention de relancer la production agricole dans l'Artibonite. de voter les fonds. terres appeles un destin plus collectif ?
Le president A vie avait d6,j accompli plusieurs visits Hati perdit cette chance. En effet, au lendemain du s6isme dvastateur du 12
l'ODVA (Organisme de Dveloppement de la Valle de Il nous semble que le conflict terren qui a 6clat6 janvier, le calcul des responsables et planificateurs du plan de
l'Artibonite). Ganthier pourrait tre de mme nature. Reconstruction de Port-au-Prince est de d6placer une parties
Une initiative hautement mdiatise, au point que la La press rapporte que plusieurs dizaines d'habitants de la capital vers de vastes regions plus inhabites au nord.
press non gouvemnementale fut invite l'accompagner dans de la zone ont eu des affrontements avec des sp6culateurs qui On cite Fond Mombin (ex-Ciment d'Hati), Thomazeau (au pied
l'un de ces d6placements. Yeulent les dloger de terres consid6res comme terres de du Momne Cabrits), et autres, don't Ganthier qui semble tout
L'intemnational comme aujourd'hui 6tait aussi de la l'Etat par les paysans qui les cultivent depuis de trs fait de nature entrer dans le nouveau plan.
parties. nombreuses annes mais qui sont rclames aujourd'hui Encore une fois les grands sp6culateurs de la capital
Bientit 1 Allemagne d6cidait d'apporter sa quote-part. comme leur bien propre par lesdits sp6culateurs. seraient en action. La m6thode, c est ou s emparer des terres




sD;ZI DU SEISME A JACMEL















C'est le centre historique qui est le plus}rappd, parce que construit sur un sol alluvionnaire a pen de
Plusieurs constructions Jacnzel sont gravenient endoninagdes n;ais pen se sont effondres dsac el ir(htsRbno n&e

Nous flames convis dans une plaine aride d6nomme Certains proches ... de l'Etat (grce aux contacts dans le pouroir en place), ou
D6honville. Selon les articles de press, les terres en question acheter leurs terres aux paysans pour une poigne de monnaie
Le project allemand 6tait de construire dans la region seraient destinies tre vendues des personnalit6s de la et manu military. Ou les deux la fois.
un petit barrage hydrolectrique qui actionnerait des pompes capital, don't certain proches du gouvernement et de la Police Mais surtout, une fois de plus, pourra-t-on saboter,
pour l'arrosage des terres. national. sacrifier un grand project d'utilit6 publique comme dans
Ce qui donnerait ces demiibres une rentabilit6 sans On cite des noms et non des moindres. I'exemple de D6honville ?
pr6c6dent. Nous ne pourons trop commenter n'ayant pas toutes
Mais quelques mois plus tard, deception total. les informations en main. La logistique ne suit pas ...
L'Allemagne avait d6cid6 d'abandonner le project. D'ailleurs, entre-temps, la DGI (Direction G6ndrale des Tout depend cependant de l'Etat hatien. R6cemment
Imp8ts) public un ancien communique rappelant 'aux notaires, il a public un arrt6 d6clarant d'utilit6 publique un vaste
Des terres ik vil prix ... arpenteurs et tous autres officers publics (...) qu'il leur est quadrilatre au nord de Port-au-Prince oil se trouvent plusieurs
Motif : aant pris connaissance du project, de grandes interdit de passer des actes de vente ou d'effectuer toute des zones concemes par le plan d'61argissement de la capital.
fortunes, ainsi que des proches du pouroir, se sont prcipit6s operation d'arpentage sur des propri6ts du domaine priv6 de Mais il ne suffit pas de publier des arrt6s et des
vers la plaine de D6honville pour s'accaparer des terres vil l'Etat hatien se trouvant dans la commune de Ganthier (...)'. rappels de communiques si la logistique ne suit pas. Si la justice
prix et la s6curit6 ne sont pas prtes les mettre en application et
Dplacer une parties de la capital ... les faire respecter.
Voire si des autorit6s se font complices.

La reconstruction est au point mort Hai'tien Idarche, 25 Juin 2010

en Haiti, selon le Snat ambricain .
(CP) PORT-AU-PRINCE, Hati Peu de progrs Le rapport est critique envers le gouvemnement du
ont 6t r6alis6s dans la reconstruction en Hati depuis le president Ren Prval et dupremier ministry Jean-Max Bellerive, IF
tremblement de terre cause de l'absence de leadership, des affirmant < msententes entire les donateurs et une d6sorganisation Hatiens qu'il est prs mener les efforts de reconstruction.
g6ndrale, selon un rapport du S6nat amricain. Les auteurs du rapport souhaitent que M. Prval joue un< Ce rapport de huit pages, don't Associated Press a plus visible et plus actif, malgr les difficulties> --..
obtenu copie, se veut un portrait de la situation en Hati alors M. Bellerive a r6agi aux critiques en disant que les -~=P.=~
que les 16gislateurs amdricains envisagent d'autoriser une aide autorit6s travaillaient durement en coulisse pour s'assurer que E) 9
de 2 milliards $ pour la reconstruction du pays. la reconstruction ne se fasse sur des terrains insalubres. Selon
La situation n'est toujours pas rose: des millions de lui, prendre quatre mois pour 6tablir un programme de
d6plac6s, des ruines et des immeubles effondr6s continent reconstruction est assez acceptable.
de dominer la pay sage. A trois semaines de la saison des II a ajout6 qu'il 6tait injuste d'tre points du doigt par
ouragans, alors que les pluies tropicales s'abattront des 61us amricains alors que le S6nat n'a toujours pas
quotidiennement sur le pays, des projects de construction ne approuv6 l'aide promise par la Secr6taire d'Etat Hillarly Rodham
peuvent tre commences cause de disputes de terrains et Clinton, lors de la conference des pays donateurs.
des d61ais de douane. Le programme pour donner un logement Seulement 2 pour cent du 5,3 milliards $ promise ont ~p
la population vivant dans des tentes n'est qu'au stade du 616 envoys en Hati.
brouillon, peut-on lire dans le rapport.
Le rapport a 6t 6crit par l'ancien candidate la IO T. CTU
pr6sidentielle amricaine, le s6nateur du Massachusetts John TO LLi F jE E 1 -8 8 8 -3 8 3 -2 8 5 3
Kerry, qui est 6galemient le president du comiit6 s6niatorial sur Io d ieII0: 3 35r8 3
les relations ext6rieures et des d6mocrates qui ont interviews l d e0R 620- o
des Am6ricains, des Hatiens et des employs des Nations 1 0 3 3 fm FAX .3 0 5 -6 2 0 -8 3 3 2E
unies tout en visitant des camps de reinstallation, des hpitaux ,..
et des 6coles dans la zone sinistre. CL L L 3 0 5 -9 8 6 -8 8 1r 1


FICHE B'ABONNEMENT A HAITI EN M~ARCHEE

Nom D ans l e as d'un abonnerment
Adnresse av~c IIvralsion, le coat elst le double.
PBrl6r do sp4MerJl at vous Btes
un nouvel abornn6
ou all1 s'agit d'un renouvellemenrt
Hamt Gd~les 260.00 Gdes ~520.00
Etats Unis US $ 40.00 US $ 78.00Nuea eovelmn
Canada UrS $ 42.00Q US $ 80.00,
Euroei3 US 5 700 US$150
Am6ique l.an US $ 70.00 US $ 135.00





Page 6 IN TER ROGAT ION HaitienMarch un 201


Ha'Iti n'est plus accuse de tragic d'enfants


ni d'exploitation sexueHle
PORT-AU-PRINCE, 22 Juin Grande est notre Il est sr que en Hati, nous sommes forts pour Le D6partement d'Etat s'insurge aussi contre la
surprise de voir que Hati n'est pas mentionne dans le demiier instituer des dispositions 16gales et administrative, mais qui 'prostitution force d'enfants' particulirement dans des
rapport du D6partement d'Etat am6ricain d6nongant le traffic restent toujours lettre morte. situations o des families pauvres poussent leurs filles en ge
de personnel dans la Caraib~e et dans le reste du monde. Ensuite chaque anne on commmore la journe de scolaire foumiir des faveurs sexuelles de vieux messieurs
Le rapport met en garde des Etats, don't l'Iran, la Core lutte contre ceci ou cela, mais c'est touj ours business as usual. riches en change d'argent pour payer l'6colage ou le loyer de
du Nord, Cuba et la Birmanie, mais 6galement le Koweit, Et ga le D6partement d'Etat le sait. Mais soudain Hati leurs parents et autres cadeaux et que cette forme de traffic
l'Arabie Saoudite et la R6publique dominicaine qui sont des b6ndficie de la grce divine. est commune un pays comme le Belize.'
pays proches des Etats-Unis, les menagant de sanctions s'ils Est-ce une bonne chose pour nous ? Non. Pas du Mais quid d'Hati ?
ne font pas assez d'efforts pour lutter contre le traffic human tout. En creole c'est ce que nous appelons : 'kache fy kouvri Silence total.
et contre l'esclavage sexuel. sa.' Autrement dit, le problme est camoufl mais il n'est pas Commentaires de la Secr6taire d'Etat Hillary Clinton,
Nos voisins de la Caraib~e ont 6mis des protestations r6solu. C'est de la politique. puisque c'est son ministre qui public le rapport : 'Nous savons
aprs la sortie de ce rapport. A c8t du travail des enfants, le rapport accord une que ce document soulve des sentiments divers et pas tous
Or le bilan d'Hati dans ce domaine ne saurait tre place encore plus important l'exploitation sexuelle, celle-ci positifs, mais la meilleure fagon pour ne pas se retrouver sur
meilleur que le leur, c'est le moins qu'on puisse dire. Et pourtant ne concemnant pas seulement les enfants mais embrassant le cette liste c'est de prendre des measures nergiques pour lutter
le rapport ne mentionne pas Hati. Du moins d'aprs les qualificatifplus large de traffic human. contre le traffic human sous toutes ses formes.'
d6pches de press. Eh bien l'un des pays foumiissant auj ourd'hui le plus Cela veut-il dire qu'Hati a pris toutes ces measures
Nous allons reprendre les faits reproch6s par le large contingent ce commerce honteux ne se trouve nulle puisque la seule ne pas tre cette anne sur une liste don't
D6partement d'Etat et vous nous direz si Hati fait mieux que part dans le rapport du D6partement d'Etat. elle occupait jusqu'd present l'une des premieres places !
les pays cit6s. Nous parlons bien sr d'Hati, pour ne pas le nommer. Ce sont 177 pays qui figurent comme suspects dans
Une parties du rapport critique 'le travail des enfants.' Oyez plut8t : 'Des femmes de la R6publique le rapport du D6partement d'Etat ambricain.
Pourtant jusqu' trs rcemment c'est le monde entier dominicaine, de Guyana et de la Jamaque entrent la Barbade Nous vous laissons le soin de deviner pourquoi
qui d6nongait ce qu'on appelle en Hati 'restavk' ou enfants sous forme d'immigrants ill6gaux mais c'est pour s'engager l'administration amdricaine a d6cid6 de faire cette anne une
places en domesticity chez des compatriotes plus fortunes et dans la prostitution.' telle exception en notre faveur.
qui finissent par tre traits comme des petits esclaves. Pas un mot d'Hati Est-ce pour nous 6pargner davantage de
Un livre a mme 6t rcemment public, aux Etats-Unis Ou encore : 'Des enfants la Barbade sont victims preoccupations vu celles que nous avons d6ji aujourd'hui ?
mmes, pour d6noncer cette pratique dite 'Restavk', et que d'exploitation sexuelle commercial, ce qu'on appelle sexe Est-ce une faveur sp6ciale obtenue par l'ex-pr6sident
tout jeune Am6ricain et Am6ricaine engage dans la lutte social transactionnel (du mot transaction) qui consiste pour une tierce Clinton auprs de l'administration Obama ?
se doit d'avoir lu. parties, tel un parent, recevoir unb6ndfice dans la participation Ce genre de rapport est parfois pris en compete dans
Mais soudain Hati disparait du radar couvrant 'le d'enfants dans des activities sexuelles.' le movement international des capitaux et investissements.
travail des enfants' dans le monde. Hati miraculeusement n'est Toujours pas un mot d'Hati. Est-ce que Washington a pris sur sa responsabilit6
plus un 'child labour country.' Nous ne savons pas si Hati doit tre 6galement d'apporter lui-meme une solution ce genre de problmes en
Alors qu'il est difficile de trouver dans la zone Carai'be comprise dans ce qu'on appelle la 'prostitution force' ou Hati par une implication toujours plus profonde ?
un pays o non seulement le ph6nomne existe, mais constitute lorsqu'on conduit les victims dans un autre pays pour tre Alors meme que l'opposition d6nonce une mise sous
aussi un 616ment de la socio-culture national. Le 'restavk' livres la prostitution (comme c'est le cas des 6mirats arabes, tutelle. Mais quelle opposition !
est srement aussi vieux que l'arrve des premiers esclaves d'o la presence dans cette liste de l'Arabie Saoudite, du Est-ce une politique de l'ami de mon ami est mon
africains sur la terre de Saint Domingue. Et remote Koweit etc), toutefois comment faire croire un Hatien qu'il ami ? Touche pas mon pote !
probablement l'Afrique d'avant la Traite. n'existe plus de prostitution dans notre pays. Comme ga, par Autrement dit, pure illusion. Outre que cela
Le rapport du D6partement d'Etat reproche aux pays la grce de Dieu. Ou l'Etat hatien qui est devenu d'un jour 6quivaudrait tre r6duit un rang d'enfant qu'on estime
comme Guyana, la Barbade, Belize, Saint Vincent et les l'autre un module unique dans les efforts entrepris pour incapable de prendre ses responsabilit6s.
Grenadines de ne pas faire suffisamment pour d6courager d6courager la prostitution (comme souhaite le D6partement Mais pita pitris !
l'exploitation des enfants par la mise en place de measures d'Etat).
16gislatives et administrative cet 6gard. De qui se moque-t-on ? Milodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Santo Domingo : Rseau de petits mendiants hatiens
Le directeur de l'immigration, Sigfrido Pared, a < confirm que des groups organisms de Dominicains et de ces enfants se fera en coordination avec le Conseil pour psychologues et des sp6cialistes de la sant6 dans ces maisons
d'Hatiens exploitaient de jeunes enfants hatiens en les plagant l'enfance (CONANI) et l'Organisation des Nations Unies pour d'accueil ou ils spjoumneront environ une semaine avant d'tre
dans les rues de la capital (Santo Domingo) et d'autres villes l'enfance (UNICEF) >>, a pr6cis6 Sigfrido Pared. L' objectif 6tant rapatrids dans leur famille en Hati..
du pays pour mendier. de respecter le droit de cos enfants. ct Icur garantir on bon S/ THurthLre
Le fonctionnaire a mis en garde contre l'augmentation
de nfnshates n on I oul mnt uds les nes di st Les USA versent 1,3 million tir des avoirs
comme Saint-Jacques, insistant sur la ncessit6 de foumiir une
protection, un abri et a manger a ces enfants. (1.3MLLON...i.i. suCitedea br pge d'u lefqu n parotag 6t oquitbeds actifs afquin
Afin de faire face cette situation, les autorit6s arn6 ofsusutaiun
domnicine on cmmec a rnovtin dau oin 8communiqu6 6mis par l'ambassade amdricaine. de drogue suite une investigation".
"Il s'agit de la moiti des actifs du trafiquant arrt6 Arret6 en 2004 en Hati, Serge Edouard a et6 jug6 et
maisons Haina, afin d'offrir un abri temporaire aux enfants ,
en 2004 puis jug6 aux Etats-Unis qui a 6t rendue Hati a condamn la prison vie aux Etats-Unis en 2005 pour
hatiens sans paper qui errent dans les rues de la capital. indiqu l'AFP une source de l'ambassade qui s'exprimait "importation de cocaine, blanchiment d'argent et utilisation
sous couvert d'anonymat. de profits ill6gaux pour effectuer des transactions financires",
Dans un communique, le bureau des Affaires conclut le communique de l'ambassade des Etats-Unis.
publiques de l'ambassade indique que "la loi amdricaine habilite ats / 24 juin 2010

Jama'ique: Extradition aux Etats-Unis du baron

de la drogue prsum "Dudus" Coke
CnrE i~ear Cusme(EXTRADITION... suite dela lre piage) agi selon ce qu'il avait consid6r tre le meilleur int6rt de sa
Simply thie be~st qui r6gissent l'extradition" entire les deux pays. famille, de la communaut6 de l'ouest de Kingston, et en
"Tout le pays a 6t touch par les circonstances qui particulier des gens de Tivoli Gardens, et surtout de la
EN SEIfiA1NE: 8Pf~ o g nt entour mioni extradition et j'espre que mion action,; Jamiaique".
aujourd'hui, va permettre de soulager tout ceux qui ont "Je quite la Jamaque et mafamille en particulier (sa
Chcken wanngs F souffert", avait-il 6crit. mre) Patsy avec le coeur gros mais pleinement conflant qu'au
Food PRan[turns Soda La traque de "Dudus" avait provoqu de violent moment voulu je serai disculp6 et pourrais revenir vers eux",
Stewe~d Chcken Rice & Soda affrontements fin mai Kingston entire police et arme d'un avait-il ajout.
Legurna wsth Rice & Soda c8td, et affid6s de "Dudus" de l'autre, qui avaient fait au moins La justice amdricaine accuse Coke d'approvisionner
73 morts civils, obligeant le gouvemnement proclamer l'6tat New York et les autres villes de la c8te est en crack, cocaine et
DIMANCZHE : AMt $AF e ro.e d'uirgece.c marijuuana, cauisant aui passage de sanglantes guierres de gaings.
Sunday 8uffe:*I Dans son communique, Coke avait indiqu "avoir Les enquteurs en 6valuent le bilan plusieurs milliers de
2 choices ofc Rlice- Graitirbo Salad* morts depuis les annes 90.
Fre Pls~ants-Chaices of M ~al Ecoutez Il risque la prison vie s'il est reconnu coupable.
Dessert- Dnairksr Melrsi a us Dudus avait 6t arrt6 mardi sur file carib6enne aprs
7ax not fIO(IIO M Ril avoir 6td reconnru par des policiers mialgri le fait qu'il s'6tasit
coup la barbe et qu'il 6tait coiff6 d'une perraque.
t i~;r ~I I veC MaTCMS A la tte du principal gang de trafiquants de drogue
de Jamaque, les "Shower Posse", Coke est consid6r comme
un nmahandide nPet uhtra vol nt ar Wassin oion, va ausse

~rvy? pray~~ 7Jrff dIo d ie Kinndston, rlput6e l'une des capitals les plus violentes du


2001 West Oaktand Park Suitie B-15 -.
GahIland, ~FI 33311 Terl 954.533-3209 www. radiomYelodieh aiti. comv






crt n c o XXIV* No2 HAITI-USA-lMMIGRATION Page 7


Les beaux discours n'ont rien change
MIAMI, 26 Juin L'un des attaquants de l'6quipe Tout comme le lausqui accompagne les communiques bien rpublicains que d6mocrates se lancent dans la defense
amdricaine en coupe du monde est un fils d'immigrant hatien, de l'ambassade des Etats-Unis annongant la liste des d6ports des sinistr6s du s6isme d'un cit6, ou de notre calendrier
Jozy Altidore (de New York). d6barquant chaque semaine du cit6 du Cap-Hatien (nord du 61ectoral de l'autre, c'est croire qu'Hati est devenue une
Au moins deux d'entre eux sont des conseillers la pays), n'a pas varid d'un iota. preoccupation de politique int6rieure pour les officials
Maison blanche sous l'administration du president Barak L'Ambassade discourage les voyages dans des Hamdrs! urfisrpbicains. C'estA qui dra le pus de ient~~:at,.~a d'Haiti et des,!"~~~eiC"",
Obama. vaisseaux impropres la navigation ... Et comme un leitmotiv,Hates!Arfosrpbiinetdmctsseeaet
La c616brit6 hip hop Wyclef Jean continue de rappelle aussi comment faire pour voyager 16galement. d'tre toujours d'avis diff6rents notre sujet. Rappelons aussi
s'envelopper dans le drapeau hatien sur toutes les scenes du Mais demandez consulter le nombre de visas dlivrs que les 61ections de mi-mandat pour le Congres amdricain
monde. annuellement par le Consulat des Etats-Unis Port-au-Prince auront lieu en novembre prochain et que les s6nateurs
L'immigrant hatien aux Etats-Unis n'est done plus Et compare avec les b6ndficiaires d'autres pays. amricains d6fendent done aussi des int6rts politiques
aujourd'hui ce qu'on appelle une minority invisible. Et ensuite avec le nombre dlivr depuis le 12 janvier personnel.
Et pourtant rien n'a change sur le fond. L'immigrant Aucune difference notable, probablement.
hatien reste toujours l'ind6sirable aux yeux de l'immigration Le plus discrimin ...
am6ricaine. Faire des mamours aux Ha'itiens ... Mais tout cela reste une illusion. Parce que si Port-
II a fallu le tremblement de terre aux prs de 300.000 Et pourtant on pourrait esp6rer le contraire vu toutes au-Prince 6tait aussi proche de Washington, comme on veut
morts du 12 janvier demiier pour d6bloquer le dossier TPS les marques de consideration don't les Hatiens sont l'objet nous le faire croire, serait-on encore six mois plus tard dans le
(statut de resident temporaire) pour quelques milliers d'entre depuis le s6isme du 12 janvier. meme 6tat ou nous a laiss6 le s6isme ?
eux menaces de deportation. Alors que d'autres peuples de Au point de ne pas figure dans certain rapports Est-ce que les Etats-Unis ont fait tout leur possible
l'Amdrique central en ont b6ndficid pour moins que ga. annuels de l'administration ambricaine dans la defense des pour ne pas nous laisser patauger aussi pitoyablement (et
Et quelques semaines apres le s6isme, les int6rts publics, comme le demnier rapport du D6partement aussi impitoyablement) dans les d6combres de la plus grande
deportations ont repris pour tous ceux qui sont arrives au- d'Etat sur l'esclavage des enfants (ou sont passes nos petits catastrophe naturelle qui ait frapp6 ce continent de toute
delA du 12 janvier. 'restarbk') et sur l'exploitation sexuelle, cela au moment meme l'Histoire moderne. Si on le me sure au nombre de d6cs
Tandis que les refoulements en haute mer n'ont connu o l'on rapporte l'histoire proprement incroyable d'une enregistrs.
aucun rpit. mineure de 10 ans qui se prostitue parce que ayant d6jIplusieurs S'il y avait un trai changement dans la politique des
autres enfants charge. Etc. Etats-Unis vis--vis d'Hati, s'il y a une nouvelle politique
La bte noire ... La mode aujourd'hui est done de faire des mamours (puisque l'administration Obama avait dit qu'elle proc6dait
Par consequent, en mme temps que, depuis le 12 aux Hatiens, au point de passer sous silence les aspects les une revision de la politique amdricaine en Hati), eh bien le
janvier, le discours amricain l'endroit d'Hati est devenu, plus ngatifs de notre genre de vie, done tout cela au fond principal domaine (parce que le plus embl6matique) dans lequel
pratiquement d'unjour l'autre, favorable et plus sympathique n'est pas trs sdrieux et pas v6ritablement dans notre int6rt ce changement devrait se manifester, c'est l'immigration.
que jamais, par contre le seul domaine o ce changement serait ... Orl'immigrant hatien reste toujours le plus discrimlin
le plus 6~vident mais o la situation reste totalement immuable, auj ourd'hui comme avant.
et o rgne un coeur de pierre, c'est celui de l'immigration. U 1mn epltqeitrer
L'immigrant hatien reste toujours la bte noire des agents du amricaine ? ... lmn p itq nre e Hai'ti en Alarche, 26 Juin 2010
service de l'immigration et des gardes cites amdricains. A voir la fougue avec laquelle des s6nateurs aussi


Obama devrait permettre l'entre d'Haitiens ayant

de la famille aux USA: 55.000 Haitiens dans l'attente de documents
Washington, 26 juin 2010- (AHP)- Le president Le Washington Post rappelle au Gouvernement permettre aux personnel concemies d'entrer en possession
Barack Obama devrait permettre l'entre aux Etas-Unis de amdricain qu'il avait promise de faire tout son possible pour des documents leur permettant d'6migrer aux Etats-Unis. II
quelque 55.000 Hatiens qui ont de la famille aux USA et qui aider cette nation appauvrie et qu'il avait affect d'immenses rappelle que les USA ont d6ji fait une exception lorsqu'avec
sont aujourd'hui dans l'attente du traitement de leurs quantities de resources humaines et financires aux tches un programme lanc6 en 2007, il avait permis l'entre aux Etats-
documents. d'urgence et de rcup6ration. Unis de 28.000 Cubains ayant des liens familiaux dans ce pays.
Dans son editorial du 26 juin, le Washington Toutefois, il n a toujours pas rsolu la situation de Ils 6taient alors devenus des residents 16gaux sans meme que
Post" rappelle que les maires am6ricains, lors de leur reunion ces Hatiens qui attendent une autorisation pour aller vivre leurs documents aient 6t traits.
annuelle au d6but de ce mois en Oklahoma, ont demand au aux USA. Le Gouvernement Obama pourrait ainsi accorder aux
president Obama et au D6partement de la S6curit6 Nationale Le journal souligne qu'il s'agit d'Hatiens qui ont Hatiens concem6s un statut de Protection Temporaire (TPS)
(DHS) qu'ils garantissent ds que possible l'entre au pays d6jI reu l'approbation du DHS pour 6migrer aux USA, mais qui leur permettrait de travailler en attendant que soit rsolu
de 55.000 Hatiens ayant de la famille aux USA, mais qu'aucune qui sont victims des limits de temps imposes par le Congrs. leur statut 16gal migratoire.
suite n'a encore 6t donnee cette demand. Le temps pour obtenir l'autorisation se situe autour Le Post rappelle que les transferts envoys par les
Le quotidien amricain fait valoir qu'une telle de 4 ans pour conjoints et enfants de moins de 18 ans de Hatien de la diaspora des USA dans leur pays d'origine, a
measure permettrait Hati de b6nficierde plus d'1 millionde residents 16gaux aux USA et de 11 annes pour leurs frres. totalis6 1.5 milliard de dollars au course des demiibres annees,
dollars chaque anne, ce qui all6gerait sa situation aprs le En ce sens, il demand au Gouvernement de avant d'atteindre 2milliards en 2010.
s6isme dvastateur du 12 janvier 2010.


Climat : Temptes et Ouragans, nouvelles probabilits
La sous-secr6taire au Commerce charge de l'Agence passent moins de 50 miles d'Hati 18% (9%) printemps prrues pour amliorer la s6curit6 alimentaire de la
amdricaine oc6anique et atmosph6rique (NOAA), a indiqu population.
qu'il 6tait trop tit (on est au tout d6but de la saison cyclonique) Hati est extreme sent vulnerable aux effects des S/ Hai~tiLibrE
pour faire des provisions assez prcises. ouragans 6tant donn
Globalement, la saison des ouragans qui a commence l'6tat de deforestation i;-Y;
le ler juin et se terminera le 30 novembre, pourrait voir entire 14 massive du pays (98%).
et 23 temptes, avec des vents minimums de 62 km/h. Certamnes Prs de 2 millions de
temptes pourraient se renforcer et donner naissance 8 oul4 personnel vivant dans -IIILIIIL1
ouragans avec des vents sup6rieurs 119 km/h. Trois 7 de des camps sous des
ces ouragans pourraient tre classes cat6gories 3 5 avec des tets udnsdsabi
bourrasques de 178 km/h minimum. defrue eusl
Ces provisions ont 70% de probability de se raliser, s6isme du 12 janvier, sont
a indiqu Mme Lubchenco. Cette anne, la NOAA sera capable, pairticulibrement exposes
grce aux avances technologiques, d'6mettre des audommages causes par
avertissements d'ouragans 12 heures plus tit que par le pass, les inondations, les
soit 48 heures l'avance. glissements de terrain,
Des chercheurs de la National Oceanic and coules de boue et les
Atmospheric Administration (NOAA) et de la Colorado State forts vents. Seulement un
University m6torologie apportent des informations peu plus de 12,000
suppl6mentaires. Sans pouroir affirmer que ces temptes ou habitations transitoires
ouragans frapperont Hati, leurs mod61isations informatiques r6sistantes aux temptes
apportent des prcisions sur les probabilities de risque pour et ouragans ont 6t
Hati. Fox Insurance Company, tanpri pran not paske
construites dans le pays plan ki kouvri preskripsyon ou a change.
depuis le 12 jam ier.
Probabilit6s qu'une ou plusieurs temptes passent En outre, les
moins de 50 miles d'Hati 60% (3 8%) activities orageuses A v Ou gen jiska 30 JEN 2010 pou ou
Probabilit6 qu'un ou plusieurs ouragans passent importantes qui svissent To tB n fs chwazi yon nouvo plan ki kouvri bezwen
moins de 50 miles d'Hati 37% (21%) actuellement risquent TO tB n fs 6preskripsyon ou yo pi byen toujou.
Probabilit6 qu'un ou plusieurs ouragans majeur d'affecter les rcoltes de Fxl sra G ni eynprga rsaspurrasSnepunu ea iu


M I P M M G M cy C m p ny onesans k
Tel. :786-457-8830 Fa x: 305-756-0979 Rele Elder Helpline gratis nan 1-800-96-ELDER
pou ou pale ak yon konseye SHINE ki ap ba w plis
e-masil : ado~mipurchasing@aol.c omi enfomasyon sou benefits preskripsyon Medik ou a.
Pearr tons was achlats :
Bquipements pour construction / Pibces de voiture / Camnion / IfN
Equipment medical
Par avion onu par baiteau.





Page 8 CU LTU RE & COOPERATION HateMarched 3 n 201


Les ecrivains Franktienne et Lionel Trouillot,


honors par la France
P-au-P, 28 juin 2010 [AlterPresse] Les 6crivains De son ctd, Lyonel Trouillot, Prix Wepler 2009, qui a << Puisse la France nous venir en aide pour rparer
hatiens Frank6tienne et Lyonel Trouillot ont 6t distingus 6t fait "Chevalier dans l'ordre des arts et des lettres" de la l'une des plus grandes injustices commises par les 61ites
par la France pour leurs ceuvres litt6raires, au course d'une France, s'est exprim en fareur d'un processus d'inclusion, hatiennes : la langue frangaise est en Hati le privilge d'un
c6remonie Port-au-Prince le dimanche 27 juin 2010 au par le respect du Crole et la democratisation du Frangais. petit group social. Elle est langue de pouroir, elle est langue
ministre hatien de la Culture et de la **,.;r p *=wr--., d'exclusion. Il n'y a pas de raison que cela
communication (Mcc).Frnine ,4 ans cian a continue. Puisse la France nous aider dans le
Frank6tienne,~~~; 74as 6rvin ,,. a respect absolu du Crole qui est notre premiere
dramaturge, enseignant et peintre, a reu avec ";, . lea .;I langue, d6mocratiser le frangais afin qu'elle
beaucoup d'6motion la decoration de ne serve plus mettre des divisions et des
"Commandeur dans l'ordre des arts et des ~EBI exclusions entire nous >>. a lanc6 l'auteur de
lettres" de la France.<< Merci vous tous, qui Ti3~'P-' ~~ anvalou pour Charlie.
avez compris que, toute ma vie, j'ai toujours 1"~;-n7 t 1 Le ministry frangais de la culture,
616 habits par deux langues et, travers ces Fr6d6ric Mitterrand, en visit en Hati, a fait
deux langues, que j'ai 6t habits par toutes part de la joie et de l'honneur de remettre ces
les langues du monde >>. a d6clard le cr6ateur `;distinctions de son pays aux deux hommes,
du Spiralisme. L P Franck6tienne et Lyonel Trouillot, deux figures
<< Je dis merci vous tous, qui tes i;1- iremarquables de la litt6rature hatienne.
venus c616brer la force vertical de la pense, .Fr6d6ric Mitterrand a sign, cette
de la culture. C'est la seule voie, le seul atout, E ,I occasion, un accord de cooperation pour la
qui puisse Traiment nous sauver. Car, les plus rehabilitation de la culture hatienne.
grandes failles [Nd1r : en rf6rence au << Au course des sicles, votre culture
tremblement de terre du 12 janvier 2010], ce .* . Yous a donn l'61an de l'6mancipation.
ne sont pas celles qui se trouvent dans Les icrivains haitiens Frunkdrienne etLyonel Timillot recevant leurs distinctions Aujourd'hui, plus que jamais, elle est le
l'6corce terrestre, ce sont les failles de FAme, duA nistre funais de la Culture, Friddric A2litterrund, en compagnie de laM1inistre hartienne a. i. stimulant, le levain de la reconstruction >>. a-t-
de la mmoire, de l'oubli >>. de la Culture, Josselyne Colinton Fthire il soulignd.



Accord sur la rehabilitation de la culture national
P-au-P. 28 juini2010 [AlterPresse] -IBP unie dizainie d'anndes, sera exploit d6sormiais
Les ministres de laculture, hatien et frangais, ,- --palemnsredlactuetdea
on sgn l dmnce 7 ui 01, ne' communication.<< C'est une fagon pour nous
convention sur la cooperation culturelle entire Hatiens de signifier tout le monde,
les deux pays. :Pnotamment nos partenaires de la cooperation
Paraph6 par le ministry frangais de la frangaise, que nous sommes totalement
culture, Fr~deric Mitterranid, et la mninistre ngag6s da~ns ces efforts et qlue nious voulons
hatienne a. i de la culture et de la 6galement [y] apporter la contribution
communication (Mcc), Jocelyne Colimon national >>. a d6clard Charles Castel,
F6thire, le document est un arrangement gouvemneur de la BRH.
administratif dans le cadre d'un programme Le gouvemneur de la banque central
de rehabilitation de la culture hatienne, a aussi plaid6 pour que la France install
appuy par la France. L'un des grands 'Alliance frangaise et l'Institut frangais dans
chantiers de ce programme est la rehabilitation f laire du Champs de Mars, principale place
du Cine Theatre Triomphe (non exploited depuis -:publique de la capitale.Dans le cadre du
plusieurs annes), pour un cout entire 7 et 9 soutien frangais, des livres de la bibliothque
millions d'euros, selon Fr6d6ric Mitterrand. national de France seront offers la
Une parties de cette some a d6ji 6t i 6i bibliothque national d'Hati. Les livres de la
colete taer u onerorans e bibliothque dles Frres du Saint-Esprit seront
Bulgarie.Une fois restaur, I'6difice deviendra -. conserves, ds septembre 2010, dans un abri
un centre cultural accueillant, outre les .. --4 provisoire.
manifestations cinmatographiques et ." -.. Par ailleurs, la suggestion de
thitrales, des expositions d'art contemporain. I'6crivain hatien, Frank6tienne, des classiques
Le Cind Thitre Triomphe, propri6t FriddricM1itter and valuant l'drar d avancentent des travaux de rehabilitation d 'auvres artistiques de la litt6rature frangaise seront traduits en
de la Banque central en Hati (BRH) depuis hantiennes endoninagdes par le sdisnze du 12 janvier (photos Georges Dupd)~ creole hatien.


MONDIAL & ALIENATION


Une tl6 qui plait autant qu'elle dshumanise
(MIONDIAL... suite de la 16re page) II a fallu done attendre que Port-au-Prince ait plus
Eni d6pit de deuix cents anis de ~lanigue frangaise d'unle vinlgtainle de stations de t16vision (et nlon d'appareils Un people resilientt' ...
Certains de nos crolistes persistent en effet croire que le ... comme c'6tait le cas il y a une trentaine d'annes peine) Mais aussi dans notre cas, de plus en plus menace
frangais a 6t pour nous une malediction. Mais c'est une pour que l'on ait pour la premiere fois aussi peur pour notre d'ali6nation puisque nous n'avons en Hati aucune
question de gofits et de couleurs identity et de voir disparaitre ce qui nous a permis d'exister contrepartie.
., jusqu' present comme entity Et que c'est une culture d'emprunt.
ICalis~ national propre, 6tant donn Que disons-nous, culture ? Non, gadget, toc.
[L AjjO f_9S f r r rF)yj aftqe nu n avons ni 'Pp'.
d'immense s richesses Trs agr6able certes. Et nos t16s rivalisent. Mais dans
L "4 Reach Further And Faster with Amenjet mat6rielles, ni grands savants. cette surenchre meme, s'loignant de plus en plus 'du nous-
La Coupe du monde mmes'. De ce qui fait que nous soyons rests, contre vents
.de football nous fournit un et mares (et un tremblement de terre qui a fait environ 300.000
iiTE tM MN IN~.~! C--eepeetemle ot) e aten.U epe'diin''s-eps
"'3' ^ .r -".Et que nous ne soyons pas encore devenus des
I'16ment ha'itien 'Avatars'. Du nom du film qui represented le top de cette
9 O n. ~ totalement gomm ... nouvelle culture du virtuecl !
.._ Le Mondial est Virtuel. Magie. Le pr6texte est tout trouv6. Faire rever
S~,:TIretransmis en Hati depuis le people qui vit encore dans les d6combres.
.. plusieurs g6ndrations. Mais Le problme survient quand il n'ya que ga. Rien en
i c'est la premiere fois que face.
**- l'616ment hatien est totalement
w wm e gomm en faveur du gadget Un instrument de conqu8te de marches ...
: ext6rieur. En Grande Bretagne et au Canada, ils ont la BBC et la
sp6cialiases dana... --, Jusqu'ici cela CBC : au Qubec, RDI et Radio Canada, des r6seaux de service
Cargob I6nrsabls, Berls, ---- consistait en la retransmission public, que financent l'argent public et le public.
Prodltsp&rssalesEffts es mtchs. ureentEn France, le Haut Conseil de la Communication et
personnels, Prodults technique. Mais aujourd'hui, quantity d'autres institutions qui veillent jalousement la
"'plrls """"dbrwdssimikk N E W non. Les matches ne sont plus sauregarde de la quality6 frangaise.'
Door to Door S~ervice qu un pr6texte. Mais s impose Nous sommes stirs que nos voisins de la Republique
Porii os i~s:snrrTons DE ~S1O. API~~ is available. tout un package, tout un dominicaine ne leur cdent enrien ayant affich61leurs ambitions
PoURVOS lW4TONSDE CROO APPLEZensemble d'instruments socio- dans tant d'autres domaines.
1 culturels de plus en plus La Chine possde sa chaine international. Les pays
~ ~0 0 9 2al0 5 attrayants (t16vision trois arabes, Al Jazeera, vous connaissez.
on enwypes nou un e-mail: 9ls pide-r dime riso s/ D De plurs eni Plus que m6ritant une protection de tous les instants,





Hat enMrh XXIV*N" 23 BAN UE NAT.~~! ;~~iIONALE DE CREDI Page 9
1 4 ig

''6 e~"ier~~~;





0S e












~oi

























rr






*'

gC i-





Page 10 N\IOUVrEI~LLES TECHN~OLOGIES HaitienMarchun 201


Haiti Telecommunication : 300 millions de dollars d'investissement
La compagnie de t16phonie mobile Viettel, une filiale est trs prometteur, il n'y a actuellement que deux foumiisseurs telecommunications o Digicel et Voil devront faire face
de l'arme vietnamienne, qui a proc6d6 le 29 arril demiier de services mobiles en Hati et nous esp6rons que Natcom va une compagnie aux resources financires considerable, don't
l'acquisition de 60 % des actions de la T616co d6tenue par la rapidement af firmer sa position dans un march fort potential, les tarifs trs agressifs ont fait sa reputation dans d'autres
Banque de la R6publique d'Hati (BRH), devenant le principal a dit le responsible de Natcom. pays. Dans tous les cas cette competition ne peut qu'tre
actionnaire pour la some de 90 millions de dollars, announce Cette compagnie va investor dans la construction et b6ndfique pour le consommateur hatien.
qu' elle va investor 300 millions de dollars dans les l'amlioration de l'infrastructure du r6seau de t16phonie fixe En plus de ses operations au Laos et au Cambodge,
telecommunications en Hati. en Hati. Mr. Trung a d6clard que la construction de plus de Viettel a proc6d6 l'augmentation de ses investissements dans
Tong Viet Trung, directeur g6ndral adjoint de Natcom 1000 stations de transmission de base va commencer en un certain nombre d'autres pays en Asie, en Afrique et en
(le nom de la nouvelle compagnie qui replace la T616co), a Octobre et que les nouveaux services seront lances ds le Amdrique latine.
indiqu que cet investissement faisait suite une 6tude de premiertrimestre 2011.
march r6alise. Le march des telecommunications en Hati La competition s'annonce f6roce sur le march des HL Hai'tiLibre


Musique : L'Orchestre Septentrional au prochain

Festival International de Jazz de Montrial
P-au-P, 24 Juin 2010 [AlterPresse] i Il'volution musical d'Hati >>.
- L'Orchestre Septentrional est invite Ai~-11 L'Orchestre Septentrional,
participer la 31e edition du Festival sumomm <<1aboule de feulIntemationale>>,
International de Jazz de Montral qui aura (rlaissera le pays le 30 Juin pour une
lieu du 25 Juin au 6 Juillet i prestation Chicago aux Etats-Unis et
prochains.L' Orche stre se produira les reviendra en Hatile 12 Juillet pour rpondre
dimanche 4 et lundi5 juillet Scene Bell. C aux rendez-vous des ftes Champtres,
<< C'est un honneur pour indique son maestro.
I'orchestre, pour ses fans, pour les rlP.?c.i iiL'orchestre 6tait la Guadeloupe
musicians hatiens et pour tous les habitants L pour deux pre stations les 19 et 20 juin
du Nord >> confie AlterPresse, Kesmv eir pb 3asdasnedn et
Arthr, e nuveu mestr deSepen., Iile des Carabes.En outre, le Festival
Les organisateurs du Festival Intemnational de Jazz de Montral est l'un
Intemational de Jazz de Montral soulignent de plu imprtnt fetvlsd enea
que l'Orchestre Septentrional est un- monde en raison de son budget, la quality
<< veritable pionnier de l'histoire de la de sa programmation et son audience.
musique contemporaine d' Hati >>. qui En 2004, il a 6t class le plus grand
<< r6sistera toutes les modes au fil du temps festival du genre dans le livre Guinness des
et russira crer une signature musical Rcrs Iadj cuil 6 3 orse
bien lui >>.Du haut de ses 62 ans, Septen au course de ses 30 annes d'existence.
est~~~~~~~~ cosdr om n< 6ond 'Orchestre Septentrional, fiert de la ville du Cap-Haftien


.. 4H Le Mondial

NOTHMIAMI en Haiti

et ses couhisses
CITY OF NORTH MIAMI
Le Mondial sud-africain cre jusqu'ici de fortes
NOTICE OF PUBLIC HEARING sensations en Hati. Chaque rencontre comporte ses joies,
2010-2015 CONSOLIDATED PLAN AND ses peines, ses d61ires, ses d6rapages travers les rues ou
encore sous les tentes des villes en liesse lors des
FISCAL YEAR 2010 ACTION PLAN retransmissions radio-tel6 diffuses.
Bien de choses s'observent dans les coulisses du
The City of North Miami has prepared its 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 Mondial Port-au-Prince, capital de douleurs : la joie
ACTION PLAN for submnittal to the U.S. Department of Housing and Urban Development (HUD). The PLAN retrouv6e d'6coliers ou d'6tudiants amliorant leur amour du
establishes a unified vision of the City's housing and community development needs over a five-year sport, baisse du sentiment d'6chec total d'Hati, des
period and outlines strategies to address those needs. Also included in the PLAN is the annual update, arrangements sous les tentes aprs les rencontres, des
the FY 2010 ACTION PLAN. Funding to address specific objectives in the PLAN will comne from HUD's demoiselles aux vtements gais et chaussures sexv travers
Community Development Block Grant (CDBG) and HOME Investment Partnership Programs. les bars. Une Traie ambiance de camnaral en cette saison
pluvieuse et footballistique assez anime.
As part of the planning process, the North Miami City Council will hold a public hearing to elicit Par tradition, quand il s'agit d'une coupe du Monde
further public input on the 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 ACTION PLAN. Residents en Haiti-et ceci remote peut tre la coupe du Monde de
are invited to attend and participate. Below is the location and date of the public hearing. 1974 o notre ancienne gloire national, Emmanuel Sanon, dit
Ti Manno, avait dompt6 l'invincibilit6 de Dino Zoff le portier
Location: Ciyo othMai1gendaire de l'6quipe italienne de l'6poque.
City Hall Council Chambers (2nd Floor) Un Mondial, tel que v6cu en Hati depuis des annes-
776 N.E. 125th Street soit Al aide d un transistor ou grce un t16viseur -engendre
souvent des attitudes plus que d61irantes : troubles dans la
North Miami, FL 33161
vie conjugale, et mme des cas de divorce. Sans omettre la
violence sausage ou des accidents mortels sans
Date: Tuesday, July 13, 2010, at 7:00 p.m. pr6c6dent.Pour rappel : en 1998, I'obtention de la coupe de
football par la France de Zidane aux du Brsil de Ronaldo,
ANY PERSON WISHING TO APPEAL THE RECOMMENDATION OF THE CITY avait provoqu des morts Port-au-Prince.Le journalist et
COUNCIL WILL NEED A VERBATIM RECORD OF THE MEETING'S PROCEEDINGS, directeur de Radio Hatien, le regrett, Jean Dominique avait
WHICH RECORD INCLUDES THE TESTIMONY AND EVIDENCE UPON WHICH THE produit un magistral 6ditorial magistral. Le mme drame s'est
APPEAL IS TO BE BASED (CHAPTER 286.0105 F.S.) rp6t le dimanche 20 juin 2010 A Delmas, commune de Port-
au-Prince, la suite de l'616gante victoire du Brsil aux d6pens
THIS MEETING IS OPEN TO THE PUBLIC. IN ACCORDANCE WITH THE de la redoutable C8te d'Ivoire.
AMERICANS WITH DISABILITIES ACT OF 1990, ALL PERSONS WHO ARE Avec l'intensit6 des matches de ce Mondial, des
DISABLED AND WHO NEED SPECIAL ACCOMMODATIONS TO PARTICIPATE IN sourires reviennent sur des 16vres de fans du ballon rond
THIS MEETING BECAUSE OF THAT DISABILITY SHOULD CONTACT THE OFFICE encore traumatis6s par le s6isme du 12 janvier qui avait fait en
OF THE CITY CLERK, (305) 893-6511, Ext. 12142, NO LATER THAN FOUR DAYS Hati environ 300. 000 morts. Autres remarques se font dejour
PRIOR TO SUCH PROCEEDING. HEARING IMPAIRED MAY CONTACT THE TDD comme de nuit: des lieux encore paradisiaques tels que des
LINE AT (305) 893-7936. bars, des restaurants dansants attirent bien des clients. On
observe des points de vente de casquettes, de T-shirt, de
chapeaux aux couleurs des 6quipes en competition. Certains
matches suscitent bien des d6bordements et alertent souvent

Avez-vous un terrain disponible ? laPolice a me t nner la presence artistique hatienne
cette coupe du monde par le biais d'une ceuvre picturale de
Le terrain devrait mesurer au moins 1.000 metres carries si ce n'est davantage.. Marie-H616ne Cauvin et l'affichage sur panneau 61ectronique
L'organisation Haitihilfe Deutschland a reu en cadeau trois maisons qu'elle aimerait venir installer en d'un texte po6tique du graphiste et communicateur, Gary
Hai. Saint-Germain, emport, lui, par le s6isme du 12 janvier. Cette
coupe du Monde aura servi jusqu' present de th6rapie des
Si vous avez un terrain et que vous aimeriez le mettre a la disposition de Haitihilfe Deutschland, voici millions Hatiens.
les cordonnees de l'organisation : Dominique Batraville
"'Haitihilfe Deiutschland e. V" info@haitihilfe. de
Le nom de la personnze responsible est Manfred Hankel -2.-





Mcrt~d; nir c oXXV*o2 PETITES ANNONCES Pagell1







D.-\NSPROGRAMMES
* )c La eiteEl~,icise de Peit'l *~ Ecnoi etFnanc

3(ipour lesii.iii dint II[N N; .aelvu u 9e Ynaei eler arwse~t,1 atmnsd
C""" ('"I (Iic' cafie le auC* Sicieces Compable
L Paaisde udr Tphnes 56-531* Relations I'nternaionaes

DartiguenaSceneanfnntiue :4n Dipl8m en :0-18 /5400 NEEAAElU 082
Veau lMarketng Management:2a Informtique det Ge stion d ri
~ ~ ~ ~ .. Soci Egrial bueatiu :2ti anenmi tFIa

Gestle-FInae-Malkelli :1 00 s* elatios oPu ablq es
AsMackeMmnitrt :1@n
Sienfounatque e leor :4 uratus C natzn u
Por-a-Prnc, H rt, F.I
SeiePour loaiaiutes inhanans suppbmentaims
Infowww.cfdehaiti.como
Se0tre bureatSu Par coril 4iiitato@ D EHiicn
FetlriFnace- Treti :253-831,33-4524-2 GBrunet@CFDEHaiti.conliaue
EopailtW f matil n ...I l en.. .r G ... P ar telep o fnes :( 09 2 6 14 5 \ 35 5 1 7




inrm~tMiamicwu Foideai 310-67 La Consultantzos
Pubeeniliciis Radio, Jollurnau etgl Tv.s75e maseHrad#

Aussi un seviela de traucio 1278esDiie Hwinst Mami Fori~.dFai. 3316

der Docmens ec.hone : (305) 812246125 5-17











AD0MIPURCABIN AGECYV"""'R rTECa osqNlF





f6minine. sanguins chez-7 266 n femm s 6e e 0A 9an s tmsudlu

d'nree 6oause, u selonc une 6tuade ucidoit tr prsn6 r6serv dues. Deux ates 6chMantillons anus on 6t66
eurpenede repodctohumaine et dhne embvolgi physiques
Port-au-Prince,~~~~ven Haitir (EHE.Srl aei de86 laqunit dAH on isosi
Le s6iaise iranien 55-2 l orgne del6tud hcn e e mslssiniiuson tls nmdl

Tel.341-833 /386 -524 afirmnt ue eur reherhes rdlminire porraent mathmatquepou esime fie auuelells etreaiet e
CO. NC USlre, osttur neprmire6ap vrsled6elppmntd'n 6npase E urle 6 fmms e 'tue ouh6s arl
oui ovn ie e e me 6ie elAeaqe els csaind 'ciit vrenacmaned l'ara de










D'aprbs deseASW sientfqus I'exame porrit# 6tude6 surA lelongermenaencr ts bou cl6e.u~iU
Telodie 1478BO t:3~7691 enmll rm6npauseA l n(a finde l qurnanPvieaat uvntine danns ourraien subr bctssagin et o

1 0 3 3 f ass li u d mli u r d e u-te la ciqunti e. l'eue sacuelle 1es m6decins our ai Sleu o un irtu ne bu onnte estoimation de leur e Age a
omnt e 1mnspu esvi.Dstsssnuns e ds moment dhe la6 em6npase solgnes le Dr 4 FahimehRamezanieu
scanners dLes ovaeires ne donnent ueidicatone a'ux fipemmestM Tehoranmaree cnf6rlences. l'Uniyerst des s'Mciene
ww.rdimloietico uen quelquesann des prdr A ene l'avance.le fm6dcaes ahid Behst au T6h6rans qui a dirig6 emns sr ehrchs






Page l2 LIB RE PE:NSER HaitienMarchMin 201


Avantages Comparatifs
a Je ne ni 'tonne jainais de voir des honunes inauvais, elles, nous n'en serions pas IA. A ce point. Aussi pauvres. impuissant, que dans notre socitd, de plus en plus complex,
inais je in 'tonne souvent de ne pas les voir honteux. B. Aussi abrutis. La peur nous tient par le cou. La peur de l'6chec s' entremlent les << irrationalit6s autochtones >>. les
Saurin qui nous couardise au point de nous empcher, par lichet6, << contradictions individuelles >>. les << int6rts personnel >>.
d'assumer la responsabilit6 de notre degradation et d'y la << mesquinerie >>. pour interagir, dans un cadre de
J'imagine, chers lecteurs, qu' la lecture du titre, Yous apporter << remediation >>. << d6sint6rt >> la << chose publique >> et produire une << r6alit6
allez stirement penser aux potentialit6s qu'Hati peut offrir aux En effet chers amis lecteurs, je Youlais surtout parler objective >> de << d6faite social >> qui ne permettra jamais la
possibles int6ress6s. Il y en a toujours de ceux qui croient de nos contradictions qui ne font que profiter une petite reconstruction du pays. Alors, dans ce context de degradation
(j'en fais aussi parties) que notre << Ayiti Toma >> regorge de minority tout en p6nalisant s6vrement la majority. Les quasiment absolue, il r6sulte strange d'entendre dire qu'ily a
possibilities, non seulement pour attirer l'investisseur stranger << Malice >> en profitent. Ils sont tellement << saf >> << Aloufa >> << un plan pour le pays >>. que << nous savons oit nous allons >>
mais aussi pour inciter l'investisseur hatien (g6ndralement que je me demand si le reste, le << peu >> qu'ils vont vouloir et que << personnel ne saura nous faire aller plus vite ou dans
plus recalcitrant que l'6tranger, malgr6 les apparences) A prendre laisser, va pouroir servir au grand nombre restant. Je ne sais une direction qui ne sera pas bindfique pour le people
des risques dans le pays, au niveau environnemental, dans le pas si vous avez suiri le << dossier de Ganthier >>. Un individu, hai'tien >>. Je comprends maintenant pourquoi un ami
secteur cultural, dans la production agroalimentaire. Des et un seul, et le nom m'6chappe, << dit disposer >> de 3.000 plwsicien me disait que pour comprendre la politique en Hati
domaines d'int6rt stratgique pour le pays et don't la rentabilit6 carreaux de terre dans la commune de Ganthier. 3.877,8 hectares il fallait avoir des connaissances de plwsique car tout est
6conomique est ne pas ngliger. Mais loin de IA. On ne fait de terre. Quasiment 39 kilomtres carrs. 0,14% du terrtoire question du << rf6rentiel >> utilis6. Deux individus peuvent
rein. A part <<'aide huimanitaire >> g6Sndreusement reque, part hatien. Un Petit Etat Insulaire de la Carai'be. A lui tout seul. Le donner deux interpretations diff6rentes d'une mme action et
<< l'aide la Reconstruction >> g6ndreusement promise (et qui Roi de la Caraib~e. Je me demand comment quelqu'un peut les deux pr6tendre avoir raison. Pour nous entendre, il faudra
tarde arrver), nous n'avons rien de concrete. J'imagine que arrver accumuler une si grande quantity de terres dans un si que l'on se mette d'accord, sur des choix de base, afin de se
penser nos avantages comparatifs pourrait nous faire saliver, petit pays. A peine vingt-huit mille kilomtres carrs. Cela doter d'un << R6f6rentiel >> commun. Pour nous entendre, il
dans l'attente des plats app6tissants promise. Jusqu' present, ferait du bien au pays de pouroir lire la honte sur le visage de faudra que l'on arrve d'abord un consensus. R6el ou Virtuel.
des << manifestations d'int6rt >> qui n'arrvent toujours pas certain individus. a ...Prenez garde a vous, negres et Peu imported. D'autres pays ont eu le faire avant nous.
se concrtiser malgr la multiplication de rencontres. inulcitres / Nous avons combattu contre les blancs. Les biens D6finitivement chers amis, il nous faut une nouvelle
Bon, au fond, chers lecteurs, je ne voulais pas parler que nous avons conquis en versant notre sang appartiennent p6dagogie, ou, pour mieux me faire comprendre, il nous faut
de ces avantages, je voulais de prf6rence parler de ces a tous. J'entends qu 'ils solent partages avec equit. 6tablir une fagon diff6rente de concevoir ce<< Nous le Peuple>>.
<< situations anormales >>. de ces << positions privilgi6es >> qui L'Empereur avait raison, mais, comme il se passe touj ours chez que les Am6ricains ont su d6velopper jusqu' la limited, au
accordent un advantage 6norme a certain individus par rapport nous, le temps fait trop rapidement et la mmoire collective est point de faire de leur pays le plus grand pays au monde.
A la majority. C'est comme si, pour suirre le << language de << court port6e >>. Sommes-nous rellement si diff6rents ?
footballistique >>. un individu tirait profit de sa position Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, je ne sais
antirglementaire de hors-jeu, pour marquer un but. Pas un plus quel saint me vouer, ni sous quel<< mur de lamentations >> Oscar Germain
seul sinon plusieurs. L'un apres l'autre. L'avarice est toujours me posterner, ni quelles << divinit6s >> adresser mes demands, gerinanor20050(v.ahoo.fr
ddnesurde. Cela nofait qu'alintenter nos contradictions. Suns pour rdduire mon angoisse pour cc puts. J'obscrvc. Juin 20/0


Le president Ren Prival tend le mandate du CEP l'organisation d'autres

elections: l'opposition appelle au maintien de la flamme de la mobilisation

(ELECTION S-CEP... suite de la 16re p age) souis le dicta de l'irinteationial. p.rocessus, dit Rosny Desrochecs, estimnant quec dulrant les autires
totality des membres de la chambre des d6put6s, les Conseils Le leader de la plateforme Altemnative signal ce tapes, il devrait y avoir des changements dans le conseil.
municipaux, les Conseils d'Administration des Sections sujet que cet arrt6 est sorti moins de 24 heures apres les Dans l'entourage de la prsidence, on affirme que le
Communales, les Assembles des Sections Communales et declarations du repr6sentant special du secretaire g6ndral des chef de l'Etat n'entend pas tomber dans le pige de ceux qui
les D616gus de ville. Nations Unies en Hati, Edmond Mullet, avertissant que la veulent le renvoi de l'actuel Conseil 61ectoral provisoire.
II a aussi pour mission d'organiser les 61ections pour communaut6 international n'entend pas d6bloquer de fonds Les manifestations quasi quotidiennes pour r6clamer
tout autre poste vacant au S6nat et aussi les 61ections indirectes pour f organisation des 61ections sans la publication des arrt6s la admission du president Rend Prval et du Conseil 61ectoral
pour les membres des assemblies municipales, les membres Y relatifs. provisoire se sont pratiquement arrt6es depuis le d6but de la
des assemblies d6partementales, des conseils Pour Rosny Desroches de l'Initiative de la soci6t Coupe du monde de footballle ll juin. On craint toutefois que
d6partementaux et des membres du conseil interd6partemental. Civile (ISC), la publication de l'arrt6 modifiant le mandate du les gens recommencent descendre dans la rue aussitat le
L'un des responsables de la plateforme Altemnative, CEP ne signifie pas qu'il ne peut plus y avoir de changement Mondial terming, d'autant que les revendications de la
Evans Paul, a estim que la publication de cet arrt6 confirm au sein du conseil. population quant l'amlioration de ses conditions de vie
la volont6 du chef de l'Etat de ne pas organiser des 61ections Selon lui, le chef de l'Etat ne peut pas rester insensible nettement d6triores depuis le s6isme du 12 janvier 2010,
inclusives, libres, honntes et d6mocratiques. aux voix appelant la dissolution ou au replitrage du CEP. attendent encore de trouver un d6but de satisfaction.
"Le chef de l'Etat rient, par cet arrt6, confirmer que La publication de l'arrt6 constitute un pas dans le
ces 61ections seront organises par un CEP sans cr6dibilit6 et

SindieqpEn rlaqul t ta dess tmuaisndei all ehelait nnde POlitique : La socit civil propose une sortie de crise
de la mobilisation, arguant que l'arrt6 pr6sidentiel est public 12 organizations de la soci6t civil ont propose aux Mouvement pour la D6mocratie, I'Ordre et la D6mocratie
acteurs politiques une (MIODOD)
la formation d'un CEP. Cette signataires precise que le Conseil Electoral Provisoire (CEP)
nouvelle proposition est appel A jouer le rle d'un Conseil d' Administration au sein de
bien accueillie par la classes l'Institution Electorale doit tre form de personnalit6s bien
i Ita politique hatienne. On connues, caract6rises par leur competence et leur
ignore pour l'instant la professionnalisme, leur honntet6 et leur force de caractre,
CDC reaction du president Rend leur ouverture d'esprit et leur ind6pendance de jugement et le
ID Prval cette proposition cas 6ch6ant leur experience confirmed de la question 61ectorale.
qui permettrait une sortie de Le Collectif rappelle que sept des neuf instances qui
Miami Beach crise. auront la responsabilit6 de designer les membres du Conseil
Or ga nisations Electoral Provisoire sont prrues par la Constitution de 1987
Community Development Corporation signataoes de cette en son artcl x8 if1Cn6ecEicpl
ap ~ ~ *ket piay n p u a a aa e Rosny Desroches : Les Cultes R6forms
ap a sepe alik syo poukaynapkapb pye. Initiative de la Socit Civile La Cour de Cassation
Vi ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ IC oealkso nuaaigc Les Organismes de D6fense des Droits Humains
Vi npot apikayonnouapai *Edouard Paultre :Conseil Le Conseil del1'Universit6
28 Jin 010rive9 Jy 0i0Hatien des Acteurs Non L'Association des Joumnalistes.
Ant 0 a ak3 Lopold Berlanger: Deux autres entits : l'Eglise Episcopale et le Culte
Ant 0 a ak pmOrganisation des Patriotes Vodou, par example, pourraient remplacer le Conseil Consultatif
Pour Ayiti (OPA) (qui n'existe plus) et le Conseil National des Coop6ratives
*Jean Garry Denis : (qui est un appendice administratif de l' Ex6cutif).
Initiative Citoyenne (IC) En ce qui concemne la designation des membres du
Nou pral chache fom lan nan adres sa a: *Jean-Claude Bajeux : CEP,1e Collectif suggre qu' partir des critres retenus, chacune
. .Centre (Ecumnique des des neuf instances identifies aura la responsabilit6 de
945 Pennsylvania Avenue, Miami Beach, Fl 33139 Droits del'Homme (CEDH) proposer une personnalit6, sur une base strictement citoyenne,
*Dominique Joseph :dans un esprit non sectaire et non partisan. Le choix de cette
Office de Concertation pour personnalit6 devra se faire sur une base institutionnelle et
Ap gn yo loti po r ch azi ounle Dveloppement (OCODE) d6mocratique au sein des instances concernes. Aucun
Ap gn y n lori our hwai mo n *Belle garde Berthony : membre de l'actuel CEP ne sera 61igible.
kap a v n ropretyo.Action Citovenne Les membres du Conseil Electoral Provisoire 61iront
kap a vin popryte y *Jn Gardy Thodore : un bureau en leur sein. Ils fonctionneront exclusivement en
Centre pour la Promotion quality de Conseil d'Administration sur une base coll6giale et
des Droits Humains et de la d6mocratique pour toutes les decisions relatives la conduite
Onmo n iftwp*o D6mocratie en Haiti du Processus Electoral. Ils nommeront un Directeur Ex6cutif
On m un k f6twbpkob(CEPRODHD) et les membres cl6s du staff charges d'organiser et de g6rer le
pap en osIbItgen en ky s y* James Jacques : Grand processus 61ectoral sous l'autorit6 supreme du Conseil et selon
pap en osibit6genyn ky sayo.Front National des ses directives.
Etudiants Hatiens. L' Administration des operations 61ectorales travers
(GRAFNEH) les diff6rents d6partements gographiques du pays devra tre
*Pierre Esp6rance :R6seau confine un personnel competent en la matire sous la
National de D6fense des supervision du Directeur Ex6cutif et l'autorit6 ultime de
Droits de l'Homme l'ensemble du Conseil. Les membres du Conseil ne pourront
(RNDDH) point se substituer au personnel de bureau et de terrain charge
*Amnold Antonin : Centre des tches techniques et administrative, ni se partager la
EOI4~L iiriU:lIC P6tionBolivar responsabilit6 exclusive de la gestion des operations 61ectorales
~PPORTUNITY oehJenMde dans chacun des 10 d6partements gographiques.






Mcrt~d nO cur o XI* 2 ENV IRONN E MENT Page l3


Oi' en est-on avec les OMD ?
Le 23 juin, le secretaire g6ndral de l'Organisation des Rendre l'accs la m6decine procreative universal VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies, relrent du
Nation Unies (ONU), M. Ban Ki-moon, aprsent la press d'ici 2015. domaine de la sant6 et pourraient tre regroups dans un
le rapport 2010 sur les Objectifs du Millnaire pour le Objectif 6 : combattre le VIH/sida, le paludisme et objectif qui serait l'amlioration du systme de sant6 au lieu
Dveloppement (OMD). Ce rapport, r6dig6 par le D6partement d'autres maladies. d'tre pr6sent6s comme des obj ectifs en soi, et au mme niveau
des Affaires Economiques et Sociales (DAES) des Nations Cibles : D'ici 2015, avoir enray6 la propagation du que << assurer un environnement durable >> (objectif 7) ou
Unies, rassemble les dernires analyses et donnes de 25 VIH/sida et commence inverser la tendance actuelle. << mettre en place un partenariat mondial pour le
agencies internationals et de l'ONU travers le monde sur les D'ici 2010, assurer tous ceux qui en ont besoin, dveloppement >> (objectif 8).
progres accomplish dans chaque region en vue d'atteindre les l'accs aux traitements contre le VIH/sida Finalement il faudrait mettre la lutte contre la pauvret6,
cibles fixes d'ici 2015. D'ici 2015, avoir maitris6 le paludisme et d'autres done la recherche du plein emploi, et l'6ducation, mais pas
Mais avant d'entrer dans l'analyse des progrs, grandes maladies et commence inverser la tendance actuelle. seulement l'6ducation primaire, en toute premiere ligne car
voyons ce qu'il en est exactement de ces objectifs. Ils sont au Objectif 7 : assurer un environnement durable elles sont un 616ment important pour atteindre ces objectifs 4,
nombre de huit, et chacun est accold un certain nombre de Cibles : Int6grer les principles du d6veloppement 5 et 6. Je cite : << La pauvret et le inanque d'dducation
cibles, qui sont des objectifs sp6cifiques chiffrs, qui devraient durable dans les politiques et programmes nationaux et inverser perptuent les taux dievis de naissance chez les
permettre d'valuer p6riodiquement le degr d'atteinte de la tendance actuelle la d6perdition des resources adolescents >>. ou << Le recours a la contraception est
l'obj ectif g6ndral. environnementales. particuliereinent bas chez les fenanes les plus pauvres et
Objectif 1 : 6radiquer l'extrme pauvret6 et la faim. R6duire la perte de la biodiversity et atteindre, d'ici celles qui n 'ont pas regu d educationn >>, ou encore
Cibles : R6duire de moiti, entire 1990 et 2015, la 2010, une diminution significative du taux de perte. << Beaucoup de jeunes n 'ont pas toujours les connaissances
proportion de la population don't le revenue est inf6rieur un R6duire de moitie, d'ici 20 15, le pourcentage de la ndcessaires pour se protger du VIH >>. ou aussi<< La pauvret
dollar par jour. population qui n'a pas d'accs un approvisionnement en reste un facteur limitant l utilisationn des inoustiquaires >>. et
Assurer le plein-emploi et la possibility pour chacun, eau potable ni des services d'assainissement de base. encore << Les enfants des ininages les plus pauvres ont le
y compris les femmes et les jeunes, de trouver un travail decent Amliorer sensiblement, d'ici 2020, les conditions inoins de chances de recevoir un traiteinent antipaludique >>,
et productif. de vie de 100 millions d'habitants des taudis. et enfin << Les pauvres sont les laissis-pour-coinpte des
R6duire de moiti, entire 1990 et 2015, la proportion Objectif 8 : mettre en place un partenariat mondial aindliorations dans le domaine de l 'assainisseinent >>.
de la population qui souffre de la faim. pour le d6veloppement. Enfin il y a un objectif qui manque, mon avis, c'est
Obj ectif 2 : assurer l'6ducationprimaire pour tous. Cibles : R6pondre aux besoins particuliers des pays l'61imination de la disparit6 entire le monde urbain et le monde
Cible : D'ici 2015, donner Atous les enfants, gargons les moins avanc6s, des pays en d6veloppement sans littoral et rural. A tout moment le d6savantage des populations rurales
et f illes, partout dans le monde, les moyens d'acherer un cycle des petits 6tats insulaires en d6veloppement. apparait : je cite : << Les enfants des zones rurales ont deux fois
complete d'6tudesprimaires. Avant d'aller plus loin je ne peux m'empcher de plus de chances des .airna te d'insuffisance pondrale >>, ou
Objectif 3 : promouroir l'6galit6 des sexes et donner une opinion toute personnelle. J'ai toujours eu un < l'autonomisation des femmes. certain malaise avec les obj ectifs tels que formulas et 6numrs. inontrent que les enfants des zones rurales ont deux fois plus
Cible : Eliminer les disparit6s entire les sexes dans les Tout d'abord on a l'impression qu'on s'attache aux r6sultats de chances de na pas tre scolarisis que ceux vivant dans les
enseignements primaires et secondaires d'ici 2005 si possible, plutt qu'aux causes. Ainsi, I'objectif 1 parle d'6radiquer zones urbaines >>. ou encore << En 4frique subsaharienne, les
et tous les niveaux de l'enseignement en 2015 au plus tard. I'extrme pauvret6 et la faim. Mais on sait que la principale connaissances sur le VIH auginentent en function du niveau
Objectif 4 : r6duire la mortality infantile. cause de la pauvret6 et, par consequent, de la faim, c'est le de richesse, ainsi que parini ceux qui vivent dans les zones
Cible : R6duire de deux tiers, entire 1990 et 2015, le chmage. Pour moi le plein emploi devrait tre l'objectif 1 et urbaines >>.
taux de mortality des enfants de moins de 5 ans. non pas une cible. Quoiqu'il en soit, c'est l'outil don't nous disposons
Objectif 5 : amliorer la sant6 matemnelle. En second lieu, ily a ce que j'appellerais un problme et nous allons devoir faire avec.
Cibles : R6duire de trois quarts, entire 1990 et 2015, le de hirarchisation. Les objectifs 4 : rduire la mortality
taux do mortality ntaternelle. infantile. 5 amliorer la sant maternelle et6 combattre le Bernard Etharl



Une tl6 qui plait autant qu'elle dshumanise

(MIONDIAL... suite de la page 8) Done des pouroirs publics pour lesquels la t16spectateur. C'est l'ge auquel se fixe dans l'esprit tout ce
l'identit6 est devenue aussi un instrument de conqute de communication ne vapas plus loin que la publicity des marques qui va constituer le bagage identitaire plus tard l'ge de
marches, done plus que j amais un 616ment incontoumnable non de lessive. Pardon, de cellulaires. raison, la traie personnalit6 individuelle et citoyenne, le fond
seulement du caractre mais aussi de la fortune national. de l'imaginaire et de l'intellect. En un mot, plus que l'identit6.
La preuve, le bombardment intensif auquel nous 'Avatars' ... La citoyennet.
sommes nous-memes soumis actuellement. Et cette coupe du Aucune institution youe la quality, aucune Rendez-vous dans quelques annes !
monde offre la meilleure occasion. recherche, la chaine publique est d'ailleurs livre aux mmes Cependant il reste un autre acteur pour dire : arrtez
contingencies. le massacre Lorsque le public, les responsables
Et une valeur ajoute ... Plus que la admission et l'irresponsabilit6 c'est gouvernementaux et les professionnels auraient failli, reste la
L' identity est par consequent une valeur aj out6e sans l'anarchie total car en face l'offre ext6rieure est indpuisable et socit civil.
comparison. Nonjetable, parce que non recyclable. quasiment gratuite. Le piratage est l'autre mamelle de cette La seule capable d'influencer aussi bien les
Or c'est ga que nous sommes en train de nous livrer descent aux enfers en douce et en douceur. gouvemnants que nos t16s (producteurs et diffuseurs). Comme
en ce moment. Comme d'habitude, dans une total Nos chaines de t16 sont done totalement livres sous la dictature Duvalier dans les annes 70, le grand
inconscience. elles-mmes et la merci du plus offrant. Plus on se d6culotte movement de renaissance du thitre hatien, 'P1en Tt' et
Inconscience de la part du grand public, bien sur, et se renie culturellement, mieux ga march. Plus c'est beau et autres.
riend'autre ne lui 6tant offert. Il s'oublie, puis finit par s'oublier vide, mieux ga rapporte. A moins que ga soit au contraire l'absence de cette
pour de bon. Pour toujours. Certes la t16 cofite cher comparee aux autres m6dias) socit civil qui fait place nette aux 'Avatars' actuels !
Mais aussi inconscience de la part des professionnels mais elle n'en demand pas moins d'efforts de conception et Ce sont les futures g6ndrations qui en paieront le
du m6tier ... mme davantage. Or c'est lb la difference en Hati oil elle est prix. Quel prix ? Elles n'en vaudront pas beaucoup.
Ainsi que, et c'est le plus grave, des responsables de consid6re plutt comme une sorte de lampe d'Aladin, don't Quant nous, pensons-nous pouvoir l'emporter au
la chose publique qui ne semblent avoir aucune vision cet on sort des merveilles en veux-tu en voil paradise ? Ou comme dit Woody Allen, 'take the money and
6gard si ce n'est la simple propaganda ... run : prends l'oseille et tire toi !
Alors mme qu'ils pr6tendent ne pas en faire, il eut L'Age de raison ... Ce serait Traiment trop facile.
mieux valu l'affirmer ouvertement car la bonne propaganda ne Justement imaginez-vous la place d'un enfant de 2
peut se faire sans quelques emprunts locaux, plus ou moins ans ils commencent tit aujourd'hui leur carrire de M~arcus, Port-au-Prince
bien trafiqu6s.
8~772~ rVEEl 2 drrrae Avent.ge,

Reconstruction: La lenteur doit TB: 3on -rs;7 4)1

des entreprises internationales FADKIKJ VARIE TY STORE
Plusieurs importantes companies pas nous d6placer pour ga >>. L MAGASIN POt/R 79UTES LES OCCASIONS,
6trangres, positionnes en Hati, don't Toutefois, la situation n'est Rdeeptionr de paleases poser Bell Soirsth. FF'L, GA Z. CABLE" TV,
certaines ont invest plusieurs millions de pas aussi dramatique pour tous. a BEL'L MOBILITY et...bltC...
dollars, en provision des contracts de l'qinstar du Groupe Johnson qui rient -Cou~nnectin tdpidpo ndeqr echeanvusre...
reconstruction, sont fortement dques de la d annoncer un project de deux usines
lenteur des decisions, de la complexity des en Hati pour la construction de lY r
demarches administrative et de l'absence de masons; une autre compagmie- vr
fmnancement disponible (les 10 milliards promise Innovida base en Floride et.
tardant se mat6rialiser). Une rumeur laisse sp6cialiste dans les techniques de d JOilrs
entendre que certaines d'entre elle construction novatrice en fibre
envisageraient un retour partiel ou total aux composite, envisage 6galement la pa
Etats Unis pour se repositionner sur la saison construction d'une usine en Hati. selmarne:
des ouragans et les travaux de nettoyage du Claudio Osorio, le fondateur
p6trole laiss6 par la mare noire dans le Golfe d'Innovida, affirme que sa 5
duM\/exique. compagnie a d6j des contracts
JR Bergeron des services d'urgence d'organismes du secteur priv6 et
dans le comt de Broward, en Floride, a d6clard d' or ganisations non- 7h30 pm
qu'ils ont toujours l'espoir d'obtenir des gouvernementales pour construire.
contracts de reconstruction en Hati, mais qu'ils des maisons et des bureaux pour 25
sont dqus par la lenteur du processus de millions et 50 millions de dollars. Perufums
reconstruction.<< Nous sommes toujours dans Malgr ce succs, les difficulties .I'Jua .
I'attente >> dit-il. << Le seul contract qui a 6t restent les memes. << Le flux de fonds Southers et scandals
propose rcemment, est un project visant la en provenance de l'intemnational et Pauluss pour to cutia;ne (10 inamp.ssi R;acine. I.mangdrinn.
construction d'un pont d'une valeur inf6rieure des ONG est trs lent >> declare *taen Inu.Hns.a Aita-s
un demi-million de dollars, nous ne pourons Claudio Osorio.* lwn er.I.e.Ama-mDcense :rn:
MIiIaryran* iluh.etr





Page 4 LES JEUXMercredi 30 Juin 2010
Hati enMarche Vol XXIV No 23


SENTIRs eaa:

Allez de SENTIR a VACHES, en utilisant des mots du du vocabulaire M0R E
MIOR TE S
frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. MI TITE S
CIOI TE S
CIUI TE S
C UI SE S
L UI SE S
VCHES

KG SER ) HORIZONTA L
MX ( P D E N 1. Le Ghana y gagna son premier match SCRABBl.E
E (L LK L E BE R SONFHD 2 ylns-3 sits-Arne e etltrsc-esu
J H B MQ C C IO O B T 4. Pronom 5. Portion Pronom -
E QC EO G TV LH pOur former un mot frangais
i L Gjl:FX~YI/PCAE1A 6. Fredonnait 7. Quote-part -
RIL. L 1-T EKK A K i 1 8. Effervescences Sorti.
EWUS I/F-/ DBGES
LK/NA J F R M VERTICAL I
2 N R G AS U LI D Ou 1. Faux 2. Artre 3. Nom actuel
U) yC R (R AML NUZ YW de la ville antique Herculanum -
E/V ~4. Force fondamentale, dans la
philosophie chinoise Pronom -
DanielAlves -Doni -Elano -Felipe Melo -Gilberto 5. Burins 6. Unit d'nergie massique Actinium -
Gilberto Silva Gomes Grafite Josue JuanSouindelsemnepse
Julio Baptista Julio Cesar Kaka Kleberson7.D s uve nt-8 Pl .
Lucio Luis Fabiano Luisao Maicon Michel Bastos FR U S TR E
Nilmar Ramires Robinho Thiago Silva




.En Bref... (... suite de lapage 2)
lodie
trajet Miragoine Port-au-Prince et qui roulait en sens inverse a percut6 de plein fouet
1 03 .3 fm lapick-up.
Les blesses ont 6t acheminds dans un centre hospitalier de la region.

Le ministry franais Frdric Mitterrand en visit Port-au-
5h00 -6h30 Bon Rveil en musique Prince
Le ministry frangais de la Culture, Fr6d6ric Mitterrand, est arrv6 le 26 juin Port-au-
6h30-7h00 AM PiPirit Chantant Prince pour une visit officielle de 3 jours. Fr6deric Mitterrand a profit de son sPjour
journal creole avec Louini Fontal pour signer avec les autorit6s hatiennes un accord de cooperation dans le domaine de
la culture. Il s'est entretenu 6galement avec des personnalit6s hatiennes du monde
.7h00-9h00 Mlodie Matin avec Marcus des arts et de la culture, don't des 6crivains prims en 2009 et 2010, selon le
Informations, Interview, Anecdotes, Humour, communique. Mitterrand a pris part des activities culturelles, don't une exposition
Analyses intitule << Malraux-Saint-Soleil, 25 ans aprs >>, pursuit la note. Il s est aussi
Nos Chroniqaues : renseign6 sur l'6tat d'avancement des projects culturels finances par le gouvernement
L'Editoral de Marcus frangais en Hati. Outre la realisation d'un proj et d'initiation la lecture dans un camp
Au Quotidien avec Elsie de d6plac6s, la France 6tudie actuellement la possibility de rhabiliter le cind-thitre
La Chronique Litt6raire avec Dominique Batraville Triomphe au Champ-de-Mars pour en faire un centre cultural. Elle prend 6galement en
Les Sports avec Mario Bareau charge la restauration du tableau le << Serment des anctres >>. Fr6d6ric Mitterrand a
Les Invit6s du Jour achev6 sa visit par la remise de l'insigne de Commandeur dans l'Ordre des Arts et des
M610die Matin chaque samedi est anim6 Lettres Frank6tienne et de l'insigne de Chevalier des Arts Lyonel Trouillot.
par F6quire Raphal Avant de laisser Hati, le ministry frangais de la Culture s'est recueilli devant les
cendres de Toussaint Louverture au muse du Panthon National Hatien
10h-Midi Le disque de l'Auditeur (MUPANAH), puis s'est rendu au Palais national ou il a 6t reu en audience prive
animtionJame Prvilpar le president Rend Prval.

~Etats-Unis: "Dudus", baron prsum de la drogue jama'icain,
12:00- 12h30 Le Midi plaide non coup able
informations avec Laury Faustin Le baron pr6sum6 de la drogue j amacain Christopher "Dudus" Coke, extrad6 j eudi aux
Etats-Unis et don't la traque avait provoqu des dizaines de morts le mois derniier sur
.12h30-2h00 Laldy Blues avec Elsie file carib6enne, a compare vendredi devant un tribunal f6dral de New York oil il a
Jazz, Blues, Swing, Ragtime plaid non coupable.
Christopher Coke, 40 ans, arrt6 le 22 juin par la police j amacaine, est arrv6 menott6 et
.2h00- 3h00 C'est si Bon en chansons... en tenue carc6rale devant le juge Robert Patterson, qui lui a rappel qu'il 6tait inculp6
,Emission de chansons franchises IIIde trafficc de marijuana et de cocaine et de traffic illegal d'armes".
Petit et rond, le crne ras, I'homme a salu d'un signe de tte quelques personnel
3h-5h pm Le Bon Vieux Temps d'origine jamacaine qui se trouraient dans la salle d'audience du tribunal du district
Retro-Compas sud de New York, au sud de Manhattan.
avec Doc Daniel et Captain Bill "Avez-vous besoin que je vous lise l'acte d'accusation?", a demand le juge. "Non
monsieur", a rpondu l'accus6 en se levant.
5hoo Le Journal de 5 heures Russell Newfeld, un avocat commis d'office, a prcis6 que son client plaidait "non
coupable" A ce stade, et le juge a fix6 une nouvelle audience lundi, afin d'examiner
avec Villette Hertelou
une requte de mise en liberty sous caution. Le juge a ordonn son maintien en
5h 30 pm IVIlodie & Company detention.
Le Jamacain risque la prison A vie s'il est reconnu coupable par la justice amdricaine,
Ddveoppmentdurblequi avait dlivr un mandate d'arrt son encontre. Les Etats-Unis l'accusent d'avoir
Mardi avec Bernard Etheart
approvisionn depuis une vingtaine d annes New York et les autres villes de la cite
7h-8h30 Amor y Sabor con Luciani est en crack, cocaine et marijuana.
Rencontre entire Prval et Micha11e Jean au Canada
La gouverneure g6ndrale du Canada, Michalle Jean, s est entretenue le vendredi 25
~aa h30-9hoo SOi lnfrmatonsjuin avec le chef de l'Etat hatien Rend Prval. La rencontre a eu lieu en marge du
9h00 10h30 NOtre Grand Concert sommet du G-8, et a repr6sent6 le premier tte--tte entire les deux personnalit6s
Lun. & Mer. : L'heure classique depuis la nomination de Mme Jean titre de repr6sentante sp6ciale pour Hati de
Jeu. & Dim. : Jazz at Ten l'Organisation des Nations unies pour l'6ducation, la science et la culture (UNESCO).
Judy Carmichael regoit ses invites Dans un communique public quelques heures aprs sa nomination, Michalle Jean
avait indiqu qu'elle se propose dans ses nouvelles functions d'encourager la
9h00 et au del Cavaliers, prenez vos dames communaut6 international; I'ensemble des pays donateurs et des partenaires, j faire
( Samedi) 50 ans de succs populaires ha'itiens de l'6ducation de base, la formation professionnelle, I'enseignement sup6rieur une
Lj~tAodiepriorit aux ct6s de l'Etat hatien, de ses citoyennes et de ses citoyens pour un
d6veloppement durable et human.
c 'et i ~ ~ ~ er '5;t~u~i~ce << C'est avec force, passion et conviction que j'accepte de m'engager dans cette
C- &## importante mission don't la ncessit6 s'inscrit pleinement dans la continuity de la
diplodmade ch lei hunaine qjaetpn ila6gi e pam de6tout a doengadedm n
premier ministry (Stephen Harper), en Amdrique latine, en Afrique, en Europe et en Asie
>>. a prcis6 Mme Jean.

~3 ~ t~~irrii~ir l ,cr~~rr II(EN BREF / p. 16)





Page 6 BAC PAGEMercredi 30 Juin 2010
Hati enMarche Vol XXIV No 23







KI VWYAVAJEC CHAK
18 5 ou Pocru iawo~Ta

MENir voNmM C A os um na
Gwo are s .. ,,,,,,,,_AN AVrnITISU WAP ST
MARC, ,or OONVS
APAP PaIAou
MHACHANDIECAEHAT
[...1 BWnoTE IC;ONNTENI~: E, CWWAY
Ou ToDuPATiOU
PEPE.I KAMYON~ MACHF)IN I#K-

GO[3NAlVES T AR
t*IAI1TI HAITI1
CAPE" HAITIE MAR MIRGOAELE
HAITI
E HAITni rele ( 561 ) 845-759o or i( 564~ ) 845-8330
lFaxr ( gi4 ) 845-7592Z or ( SO< ) 842-9398

Te~ll free 4-877-845-8330 or i1-877-457590

Se Sel koneksyon gwo bato on genyen nan Pakn Beach lsa

Directiosu 1.98 to Eiet No. 74 ( 48th Stret ) Emme to iCongirres Ave, ~to Nrtle on Conrgress Ave to Martin Luther
PKArga Jr Blai go East see MiLK Blvd ( senakleag rig l rt asd eaurm ) 9151*~~tttt~~~ttt~~~ Rd takes yees st-raiglat t time PertL of Paine Bala

As seese as yoga go elver Old D~Ixi Hwy 1 laefere Guard aShack Mlakei "leit Lef hand teani yee will s~ee eagr 88lgg


Under New Mana~ement


Now pa yea neave ]Bat MV MONARCH EXPRESS


fE B Le repr6sentant du Canada, don't le pays a accueilli la le 31 mars 2010.
Ye ~Conf6rence minist6rielle prparatoire sur Hati pour mieux La repr6sentante du Brsil a aussi mentionn la contribution
E n B r f coordonner les efforts intemnationaux en vue de la de 55 millions de dollars faite par son pays ainsi que sa
reconstruction, a soulign6 lui aussi l'importance d'aligner participation des projects de reconstruction. Comme le
(... suite de la page 14) l'aide international sur les priorits et les besoins d6finis Chili, le P6rou ou la CARICOM, elle a soulign qu'il 6tait
Miami : renovation du quarter hatien par le Gouvemnement hatien. important pour les pays de la region qu'Hati se relre de sa
Le project de renovation des facades des entreprises La communaut6 international, a reconnul1'Ambassadeur situation actuelle et assure son d6veloppement 6conomique
commercials tout au long de la 2 me Avenue North East M6rores, est venue l'aide d'Hati << dans un 61an et social dans un climate politique stable.
(Miami) continue. Les couleurs pastel sont privil6gi6es et exemplaire >> de solidarit6 avec son people. Ily a trois mois, << La mise en ceuvre effective du Plan de reconstruction ne
les maisons revtent un style de Ginger Bread. plus de 150 pays avaient particip6 la << Conf6rence devrait pas tarder >>. a estime M. M6rores, en soulignant
l'entr6e en functions de la Commission int6rimaire pour la
Le Department of Housing and Urban Development qui a international des donateurs pour un nouvel arenir en reconstruction d'Hati, la semaine demiibre. La Commission,
foumii l'argent ncessaire cette renovation qui comprend Hati >> au course de laquelle des promesses de dons de 9,9 a-t-il prcis6, a commence ses travaux et doit approuver un
en plus de la peinture, de nouvelles fentres et des aurents milliards de dollars ont 6t faites par des Etats Membres et cer-tain nombre de projects qui doivent tre maintenant
la mode, espre avec ce project que les affaires iront mieux des partenaires, pour les trois prochaines annes et au-del, soumis la Banque mondiale. La Banque mondiale est le
dans la zone. La communaut6 hatienne de Miami suit cette en vue d'une reconstruction long terme. d6positaire du Fonds pour la reconstruction du pays et doit
renovation avec beaucoup d'excitation. Les copr6sidents de cette Conf6rence (Brsil, Canada, mettre en ceuvre le financement dans les plus brefs d61ais.
Espagne, Etats-Umis, France,
ONU ECOSOC fait le bilan de sa visit de Union europ6enne), qui
travail en Haiti participaient A cette
<< Coherence et coordination des actions devront tre les manifestation sp6ciale, ont
mots d'ordre >> dans la reconstruction d'Hati, a d6clard M. r6affirm6 les engagements
Leo M6rores, Reprsentant permanent d'Hati auprs des qu'ils avaient pris dans ce
Nations Unies, l'ouverture de la manifestation sp6ciale du caretenul er
Conseil 6conomique et social (ECOSOC) organise pour suinaxefrsd
presenter les measures prises par le Gouvemnement hatien et rdesmn 'at.L u Ji
ses partenaires de d6veloppement pour redresser le pays. Chef de d616gation de
Le President de l'ECOSOC, M. HamidonAli, a expliqu6 que l'Union europeenne, 1. Carimi* Buzz
l'Ambassadeur Pedro 2. Gemini AII Stars: L'Argent
la coordination des efforts nationaux et intemnationaux en Srao apl a3 eiiAISas ai
vue de la reconstruction du pays permet d ameliorer 4ernarpel DjkotMizikAlStr: LvinMaiam
l'efficacit6 de l'assistance international, tandis que la promesse de l'Union 5. Alanou Cave: Die la t6teauxied
coherence consiste aligner ces actions avec les priorits europ6enne de verser 1,235 6. Frn aere Dejean Bes of ped
nationals du Gouvemnement hatien. << Les actions de nos milliard d euros pour 7. Scorpio: Ti moun yo
partenaires n'ont pas toujours 6t menes en conformity otiur u avec les priorits du Gouvemnement >>. a constat6 M. d action pour le relrement 9. DP Express: David
M6rores, qui a aussi not6 les actions entreprises de fagon et le d6veloppement 10. Zenglen: 20eme Anniversaire
ind6pendante par de nombreuses organizations non d'Hati >>. adopt au terme de
la Conference des donateurs
gouvemnementales appliquant leurs propres critres.

Ha'iti en Marche 1 E
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 /754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montreal (514 337-1286)
emaiil : melodiefmrd hotmail. com
haiti-en-marcherd hughes. net '
URL: www.haitienmarche. com -;
Library of Congress # ISSN 1064 3896 1I




Full Text

PAGE 1

Haïti en Marche, édition du 30 Juin au 06 Juillet 2010 • Vol XXIV • N° 23 HISTOIRE DE TRAFIQUANTS Les USA versent 1,3 million tiré des avoirs d’un trafiquant HaïtienL’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti a remis jeudi aux autorités haïtiennes un chèque de plus de 1,3 million de dollars. Cet argent provient des actifs confisqués d’un trafiquant de drogue haïtien condamné par la justice américaine. Selon le bureau des Affaires publiques de l’ambassade US, le chèque a été officiellement remis au ministre haïtien de la Justice Paul Denis par l’ambassadeur Kenneth Merten lors d’une cérémonie à Port-au-Prince. Cette valeur représente “la part qui revient à Haïti des actifs confisqués au trafiquant de drogue haïtien Serge Edouard, condamné à la prison à vie par la justice américaine”, lit-on dans un Jamaïque: Extradition aux EtatsUnis du baron de la drogue présumé “Dudus” CokeAFP, le 24 juin Le baron présumé de la drogue de Jamaïque Christopher “Dudus” Coke, à l’origine de violents affrontements le mois dernier sur l’île caribéenne, a été extradé jeudi aux Etats-Unis où il doit être jugé pour trafic de drogue, ont annoncé les autorités à Kingston. Christophe Coke, qui avait été arrêté mardi par la police jamaïcaine, a “renoncé à ses droits à un procès sur son extradition en Jamaïque et a été extradé aux Etats-Unis en début d’après-midi”, a annoncé le ministère jamaïcain de la Sécurité nationale. Plus tôt, Dudus avait indiqué par le biais d’un communiqué qu’il souhaitait “traiter directement avec les EtatsUnis en fonction des textes (1.3 MILLION / p. 6) (EXTRADITION / p. 6) PREVAL MAINTIENT LE MEME CEPLe président René Préval étend le mandat du CEP à l’organisation d’autres élections: l’opposition appelle au maintien de la flamme de la mobilisationPort-au-Prince, le 25 juin 2010 – (AHP) – Le président René Préval a fait publier jeudi soir l’arrêté modifiant le mandat du Conseil Electoral Provisoire (CEP), dans la perspective de l’organisation des prochaines élections. Suivant cet arrêté, publié suite a un conseil des ministres tenu au palais présidentiel, le CEP dirigé par Gaillot Dorsinvil a pour mandat d’organiser des élections pour élire le président de la république, un tiers du Sénat, la (CEP ELECTIONS / p. 12) PORT-AU-PRINCE, 27 Juin – La télévision tuera Haïti ! Là où l’occupation étrangère a échoué. On se plait à dire que les Haïtiens n’ont jamais joué au baseball, malgré une occupation américaine de 20 ans (1915-1934). Alors que c’est un passe-temps favori chez nos deux voisins, Cuba et la République dominicaine.MONDIAL & ALIENATIONUne télé qui plait autant qu’elle déshumanise(MONDIAL / p. 13)Haïti-Classe moyenne : s’affirmer ou disparaître !PORT-AU-PRINCE, 30 Juin – Nous évoquions dans un précédent éditorial les difficultés actuelles de notre classe moyenne sous le titre ‘Les vrais oubliés de la Reconstruction’ (Haïti en Marche, 23 au 29 Juin 2010). Six mois après le séisme qui a fait plus de 250.000 morts et détruit presque toute la capitale haïtienne (ainsi (CLASSE MOYENNE / p. 4)CONFLIT TERRIENGANTHIER, 25 Juin – Le conflit terrien de Ganthier, à 27 km au nord est de la capitale et non loin de la frontière,Squatteurs en col blancnous rappelle une histoire semblable qui eut lieu vers la fin des années 1970 sous le régime Duvalier. (CONFLIT / p. 5) que 120% du PIB), toutes les catégories sociales ont Michaëlle Jean deviendra l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour HaïtiLa Presse, Ottawa La gouverneure générale Michaëlle Jean se verra confier une nouvelle mission importante dès que son mandat de représentante de la reine Élisabeth II prendra fin en septembre. En effet, Mme Jean deviendra l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, son pays natal dévasté par un terrible tremblement de terre en janvier, a appris lundi soir La Presse . Cette nomination, qui doit être confirmée aujourd’hui par les dirigeants de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), mettra donc fin à des mois de spéculations au sujet de l’avenir de Mme Jean. (MICHAELLE UNESCO / p. 3)L’Haïtien Serge Edouard, jugé aux Etats-Unis et condamné à la détention à vie pour trafic de drogue Le présumé trafiquant jamaïcain Christopher Coke (dit Dudus) extradé aux Etats-Unis après des combats de rue à Kingston qui ont fait 73 morts Michaëlle Jean, future Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti Jozy Altidore, l’un des attaquants de l’équipe nationale des Etats-Unis en Afrique du Sud, éliminée en 8e de finale

PAGE 2

Page 2 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 EN BREF ... EN PLUS ... (EN BREF / p. 14)La grande traverséePar : Robert ParetJe me sers d’animaux pour instruire les hommes Jean de La Fontaine Depuis la nuit des temps, selon des exégèses fondées sur certains textes sacrés, il est dit que Dieu, lors de la création de l’univers, après avoir ensemencé le vide des ténèbres d’une pluie de perles pour créer les planètes et les étoiles, tira, de cette nébuleuse qui se répandait dans l’immensité de l’espace, l’une de ces perles pour en faire un paradis. Il voulut que ce paradis soit en tout point exceptionnel ; un lieu de délices et de paix où le temps n’avait pas de limite et la vie point de frontière. Il le nomma Eden . Dans son infinie générosité, il décida d’y accueillir tous ceux qui, lors de leur passage sur terre, avaient accompli sa parole et observé ses commandements. Il était une fois, un vieux renard, régent de son Etat, au déclin de sa vie, convaincu de s’être toujours soumis à la loi divine, voulut entreprendre la grande traversée qui devrait le conduire, en récompense de sa bonne conduite et de ses mérites, à la terre promise. Nul ne pouvait prédire le temps nécessaire pour l’atteindre, ni les épreuves à surmonter en cours de trajet. On savait seulement qu’elle se situait dans la constellation des illusions, aux confins de l’univers et que seuls les plus sages pouvaient y pénétrer. Pour ce long voyage, le renard crut bon d’inviter ses pairs, chefs de village comme lui, à l’accompagner, en ayant soin de leur préciser les exigences du créateur. Et comme tous les appelés se disaient en état de grâce, la sainte croisière pouvait être planifiée. Elle s’amorçait sous de bons auspices. Un immense vaisseau, à l’instar de l’arche de Noé, fut prévu pour accommoder tous les passagers. Chacun mettait du sien à le construire. Ils étaient tous emballés à l’idée de découvrir ce lieu béni du Seigneur et de pouvoir y séjourner éternellement, dans une perpétuelle extase. Ils mirent tant d’ardeur à l’ouvrage, qu’en peu de temps tout était prêt pour ce voyage sans retour. Le jour du grand départ, toute la communauté des animaux était présente pour souhaiter une bonne et heureuse traversée et la pleine jouissance de leur nouvelle existence à tous les heureux élus. De leur côté, ceux-là partaient avec enthousiasme, et le sentiment d’avoir un devoir à accomplir, car pensaient-ils, cette initiative devrait ouvrir, par la suite, la porte de l ’Eden à tous ceux qui, comme eux, se montreraient dignes de la miséricorde divine. Une fois tout au point, l’entreprenant amiral lâcha les amarres et s’engagea résolument sur l’océan mouvementé des incertitudes. A bord, se retrouvait un représentant de chaque espèce de la faune. Se côtoyaient de vieux copains qui se connaissaient de longue date et qui avaient beaucoup en commun et bien de choses, encore, à partager. Mais aussi, des ennemis séculaires qui se haïssaient et qui, en pareille circonstance, se méfiaient de la présence de certains “croisiéristes”, vu que des contentieux les opposaient, et que jusqu’à date, ils n’avaient pas encore été vidés. Et comme disait la parole, seule la repentie des fautes commises pouvait garantir la réussite d’une telle entreprise. Cependant, les vielles querelles et les rancoeurs n’avaient pas disparu, bien au contraire, elles persistaient. Un malaise palpable s’était installé à bord, et peu de temps après le départ, les premières frictions se firent sentir. Le premier à réagir fut le corbeau, qui rappelait avec luxes détails comment il avait été victime de la ruse du renard. Il confia avoir juré qu’on ne l’y prendrait plus. Persuadé que ce traître ne les conduirait pas à bon port, il manifesta clairement son opposition à être, par lui, mené. Du coup, il trouva l’appui de la cigogne qui fut à la même époque, elle aussi, victime d’une tromperie du même genre. Chemin faisant, les idées s’exprimaient et se clarifiaient selon l’expérience de chacun. Certains se positionnaient pour le remplacement pur et simple du commandant de bord. D’autres étaient contre, parce que disaient-ils, cela risquerait de compromettre le projet et conduire à la catastrophe. Des clans se formèrent, selon l’intérêt ou la perception de chacun. Tous les conflits semblaient vouloir se résoudre d’un coup. Ainsi l’agneau redoutait la cruauté du loup qui avait mangé, “sans autre forme de procès”, son aïeul dans la forêt. La fourmi craignait les représailles de la cigale, pour ne l’avoir pas aidée dans un moment de grande difficulté. Toutes les victimes demandaient, alors, réparation pour les torts qu’elles avaient subis. L’atmosphère était à son comble, la pagaille régnait à bord et la panique gagnait les esprits. Les discussions s’animèrent à un point tel que l’écho des perturbations parvint à l’oreille du renard. Celui-ci, flairant le danger qui le guettait, engagea des pourparlers. Le Roi Lion fut désigné pour diriger une commission de négociation. Fort de son statut de seigneur des animaux, il accepta de mener les débats, espérant arriver à un compromis favorable à tous. Se rendant compte de cette situation de grande confusion, certains opportunistes décidèrent de l’exploiter du mieux de leurs intérêts pour en tirer profit. L’ambitieuse grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf, disait qu’elle avait acquise suffisamment d’expérience pour mener à bien une telle mission. Le gorille, comptant sur sa force physique, se vantait de pouvoir soulever les montagnes. Le rhinocéros confirma qu’il avait, de toujours, durant des années, dirigé son troupeau d’une main ferme, et que de ce fait il avait acquis le sens du commandement. Le perroquet, bruyant parleur, mais non moins perturbant hâbleur, pensait que son discours prolifique pourrait être un atout majeur et un avantage certain, lors des débats. Le léopard avançait qu’il était le plus qualifié, car dans les bois il avait l’habitude de flairer le danger et de déjouer tous les pièges qui lui étaient tendus. Même le kok zenga pensait qu’il pouvait, rien qu’à la beauté de son plumage et de sa fringante allure, s’attribuer tous les suffrages. Dans cette cacophonie, au cours de discussions qui n’en finissaient pas, tout le monde allait de sa superbe. Soudain, du tréfonds de l’infini jaillit une sereine voix, d’une troublante clarté et d’une incroyable puissance. La parole qu’elle charriait fit tressaillir toute l’équipée. Dieu dans sa magnificence venait de se manifester, pour rappeler à tous ces bruyants perturbateurs la règle d’or : «Seuls les sages et les pacifistes auront accès au paradis ». Sur ce, une violente tempête souffla brusquement l’embarcation et la fit tanguer dangereusement. Depuis lors on n’a jamais rien su de son sort. Qui sait dans quelle mer houleuse navigue t-elle encore ! Dira t-on, comme le fabuliste : « Adieu veau, vache, cochon, couvée » ? Si pareil est l’égarement du genre humain face à ses déboires, on peut comprendre la réflexion de Victor Hugo lorsqu’il dit : «C’est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas », et renchérir avec Raymond Aron, en admettant, tout en s’interrogeant: «L’homme est un Etre raisonnable, mais les hommes le sont-ils ? ». Pèlerin, juin 2010 Robert Paret paretrobert@yahoo.fr Le Président Préval annonce officiellement les élections pour le 28 novembre 2010Deux décrets présidentiels, désignant le 28 Novembre 2010 comme la date officielle pour les prochaines élections présidentielles et législatives, ont été divulgués par l’Exécutif. Ces deux décrets font partie de trois publiés par l’Exécutif au cours de ces derniers jours. L’un de ces décrets annonce le maintien du Conseil Electoral Provisoire dans sa forme actuelle, sans aucun changement parmi ses neuf membres. C’est le Président René Préval qui signe ces décrets qui seront bientôt publiés dans le journal officiel Le Moniteur Le mandat présidentiel de cinq ans de René Préval prendra fin le 7 Février 2011, mais le Parlement haïtien avait voté pour lui permettre de rester jusqu’au 14 Mai, exactement cinq ans jour pour jour après la date de son entrée en fonction officielle, si un successeur n’était pas désigné à la date du 7 Février. Le coût des élections est estimé à 44 millions de dollars et l’argent viendra en très grande partie de la communauté internationale.Les conseillers électoraux maintenus, mandat du CEP élargiDans un arrêté présidentiel daté du jeudi 24 juin et approuvé par l’ensemble du cabinet ministériel, le chef de l’Etat, René Préval, annonce la modification du mandat initial du CEP qui, avant le séisme du 12 janvier, limitait ses attributions à l’organisation du scrutin destiné à renouveler un tiers du Sénat. Désormais, l’actuel CEP est habilité à organiser des élections générales pour désigner le prochain Président de la république, dix Sénateurs et 99 Députés. Il est également prévu le déroulement sous l’autorité du CEP des consultations locales (maires, casec, asec et délégués de ville), d’élections partielles visant à combler des sièges vacants à la Chambre haute et des élections indirectes prévues au niveau des assemblées municipales et départementales ainsi que des conseils départementaux et du conseil interdépartemental. L’arrêté souligne que ces scrutins, qui doivent notamment permettre la formation du Conseil électoral permanent, seront programmés après la mise en place par le Parlement du cadre légal réglementant l’organisation et le fonctionnement des collectivités territoriales. Le mandat de l’organisme électoral n’arrivera à son terme que lorsque l’ensemble du cycle électoral aura été bouclé. En conclusion, on peut dire que les compétences de l’actuel CEP sont élargies.Possibilité d’une nouvelle visite de Préval en République dominicaineLe président haïtien René Préval devrait se rendre cette semaine en République dominicaine dans le but notamment de relancer avec le président Léonel Fernández les travaux de la Commission Mixte Bilatérale, selon le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Edwin Paraison, cité par la presse dominicaine. Edwin Paraison intervenait samedi au cours d’un Forum de l’Initiative Internationale de la Jeunesse pour la Coopération à la Transformation Intégrale d’Haïti, un événement réalisé dans la ville de Santiago (nord) avec l’appui de l’Université Catholique “Madre y Maestra” et la participation de centaines de jeunes haïtiens. Les travaux de la Commission mixte qui auraient dû être relancés au début de cette année, avaient été reportés en raison du tremblement de terre qui a dévasté Port-auPrince et d’autres villes haïtiennes le 12 janvier dernier. La Commission Mixte Binationale avait été créée dans le but de canaliser les discussions sur un ensemble de sujets sensibles comme le problème migratoire, les échanges commerciaux, la sécurité à la frontière, la situation de l’environnement et d’autres dossiers qui intéressent Haïti et la République dominicaine. Au cours du Forum de Santiago, le ministre haïtien a proposé la participation de jeunes Haïtiens comme observateurs à certaines réunions de la Commission, pour leur faciliter l’apprentissage des techniques de négociation et du fonctionnement des relations bilatérales. « Nous avons aussi besoin d’un relèvement de génération dans la représentation diplomatique haïtienne », a encore indiqué Paraison cité par le Listin Diario .Le maire des Gonaïves décédé à Port-au-Prince Port-au-Prince, le 21 juin 2010 – (AHP) – Stephen ‘Topa’ Moïse est décédé le lundi 21 juin à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH), à Port-au-Prince. Il était rentré se faire soigner à la capitale à la suite d’un malaise. Des agents de la MINUSTAH et de la police nationale d’Haïti ont dû entourer les locaux de la mairie pour éviter tout risque de dérapage .Trafic de boat people: deux Haïtiens plaident coupableJimmy Metellus, 33 ans, le capitaine d’un bateau haïtien qui a coulé au large des côtes de la Floride en mai dernier, a plaidé coupable le 16 juin 2010 pour contrebande humaine. En mai dernier, 16 personnes ont survécu lorsque le bateau qui les conduisait illégalement aux USA avait chaviré au large du comté de Palm Beach. Neuf corps sans vie avaient été retrouvés dans l’océan, dont un enfant en bas âge et une femme enceinte. Les autorités affirment que plus de 10 autres personnes sont mortes noyées mais que leurs corps n’ont jamais été retrouvés. Le capitaine fait face à 9 chefs d’accusation de contrebande humaine ayant entraîné la mort. La sentence sera connue le 3 septembre 2010, il risque la prison à vie. Jean Morange Nelson, un autre haïtien de 33 ans, a plaidé coupable au début du mois à des accusations similaires. Sa sentence sera connue le 20 août 2010. S/ HaïtiLibreCulture : Des conteneurs pour abriter des objets de patrimoineP-au-P, 23 juin 2010 [AlterPresse] — L’Espagne va offrir à Haïti 40 conteneurs pour conserver et préserver des intempéries des objets du patrimoine national, apprend AlterPresse. Ces conteneurs, d’un coût avoisinant les 300.000 euros, devraient arriver en Haïti vers la fin du mois de juin et remis au premier ministre Jean Max Bellerive et au ministre du tourisme Patrick Delatour. Des tableaux et des documents historiques des archives nationales seront notamment conservés dans ces conteneurs. Ils devraient y rester pendant un temps assez court car il s’agit d’éviter le vol et la détérioration de ces objets et les conteneurs n’offrent pas les conditions idéales de conservation. Le tremblement de terre survenu le 12 janvier a sévèrement affecté les lieux et objets du patrimoine haïtien. Le centre historique de Port-au-Prince, la collection de Gingerbread de la capitale sont parmi les plus touchés, sans oublier les musées et les églises.Tragique accident sur la Nationale # 2L’accident est survenu jeudi à quelques kilomètres de Port-au-Prince quand un bus de transport en commun et une pick-up sont entrés en collision. Bilan : 7 mors et plusieurs blessés graves. Selon les premières informations, l’accident s’est produit quand l’autobus assurant le

PAGE 3

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 3 SOMMAIRESOMMAIREL’ACTUALITE EN MARCHE Michaëlle Jean deviendra l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour HaïtiLe premier ministre Stephen Harper, qui a mené une campagne discrète en faveur de la candidature de Mme Jean auprès des dirigeants de l’UNESCO au cours des derniers mois, compte nommer un nouveau gouverneur général à l’automne. L’éducation: priorité absolue Selon nos informations, Mme Jean compte faire de l’éducation pour le peuple haïtien sa priorité absolue dans le cadre de ses nouvelles fonctions. Le tremblement de terre, qui a fait quelque 230 000 morts et 1,2 million de sans-abri, a aussi détruit la grande majorité des écoles dans la capitale de Portau-Prince et dans d’autres régions du pays. Elle exercera ses nouvelles fonctions à partir d’Ottawa, mais elle sera appelée à voyager pour mener à bien sa mission. «Elle va faire de l’éducation sa priorité parce que c’est avec une population éduquée que l’on peut surmonter des obstacles. Tout passe par l’éducation», a-t-on expliqué lundi soir. Le siège social de l’UNESCO est situé à Paris, mais l’organisation compte aussi plus de 50 bureaux dans le monde. La mission fondamentale de l’UNESCO «est de contribuer à l’édification de la paix, à l’élimination de la pauvreté, au développement durable et au dialogue interculturel par l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information», peut-on lire sur le site internet de l’organisation. Mme Jean avait fait une visite officielle de deux jours en Haïti en mars afin de constater l’ampleur des dégâts et soutenir le peuple haïtien frappé par une autre catastrophe humaine. Elle avait notamment visité les ruines de l’église Sainte-Trinité, où elle a été baptisée lorsqu’elle était enfant. «Je veux que le peuple haïtien sache : “ Vous n’êtes pas seuls. “ Je veux que vous sachiez que partout au Canada, les gens sont prêts à vous appuyer pendant la reconstruction», avaitLa nomination de Mme Jean devrait réjouir le président des États-Unis, Barack Obama, qui, à l’instar du premier ministre Stephen Harper, a fait de la reconstruction d’Haïti l’une des priorités de sa politique étrangère. Durant sa visite officielle au Canada, en février 2009, M. Obama avait rencontré Mme Jean à l’aéroport international d’Ottawa et les deux avaient eu des échanges chaleureux. Le président américain avait d’ailleurs invité la gouverneure générale à lui rendre visite à Washington. De fait, l’ancien président des États-Unis, Bill Clinton, copréside avec le premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive le comité intérimaire pour la reconstruction d’Haïti, qui est l’un des pays les plus pauvres du monde. «Mme Jean a très bien servi le Canada durant son mandat comme gouverneure générale. (...) À l’étranger, elle a fait preuve de grâce durant son voyage en Haïti après le tremblement de terre. Cette cause lui tient d’ailleurs à coeur et les Canadiens d’un bout à l’autre du pays ont été très touchés par sa grande compassion et sa force», a affirmé une source. Fin de règne Michaëlle Jean a été nommée au poste de gouverneure générale par l’ancien premier ministre libéral Paul Martin. Elle a prêté serment le 27 septembre 2005. Bien que les médias aient fait état de frictions entre le bureau du premier ministre et elle, M. Harper n’a pas hésité à lui demander de faire des visites officielles dans certains pays, notamment au Sénégal, au Congo et au Rwanda. Récemment, M. Harper lui a demandé de se rendre en Chine du 30 juin au 5 juillet afin de continuer de construire des relations fructueuses avec les autorités chinoises et de marquer le 40e anniversaire (... suite de la 1ère page)Ottawa remboursera 33 millions de la dette haïtienneLa Presse Canadienne (Toronto) Se portant de nouveau à la défense d’Haïti, le Canada épongera sa part de la dette du petit pays des Antilles auprès de la Banque interaméricaine de développement et du Fonds international de développement agricole. Le premier ministre canadien, Stephen Harper, a annoncé, par voie de communiqué vendredi, que son gouvernement rembourserait 33 millions de dollars des 825 millions que doit Haïti aux institutions internationales. «Par l’annonce aujourd’hui (vendredi), le Canada honore pleinement l’engagement international qu’il a pris en faveur du peuple haïtien et exhorte les autres pays à suivre cet exemple au Sommet des dirigeants du G20 qui aura lieu cette fin de semaine», a indiqué M. Harper, au terme de la première journée du Sommet du G8, qui se tient vendredi et samedi au centre de villégiature de Deerhurst, près de Huntsville au nord de Toronto. Le Canada est le premier pays à faire tous les paiements requis pour annuler la dette d’Haïti. M. Harper s’est entretenu, en après-midi, avec le président haïtien, René Préval, qu’il avait invité au sommet. Le premier ministre canadien a tenu deux rencontres élargies, vendredi, avec les dirigeants de sept pays africains et trois nations d’Amérique du Sud, dont Haïti. Le Canada a été l’un des premiers pays à venir en aide au pays des Antilles, à la suite du tremblement de terre qui a ravagé le territoire le 12 janvier dernier. Et le gouvernement de Stephen Harper n’a cessé de soutenir le pays depuis. Avant le séisme, qui a fait plus de 200 000 morts, des centaines de milliers de blessés et un million de sans-abri, le gouvernement Harper avait annulé la dette qu’Haïti lui devait, dans le cadre de l’Initiative canadienne d’allégement de la dette. Depuis, le gouvernement canadien n’offre que des subventions à Haïti et non pas des prêts. La Banque mondiale avait quant à elle annoncé, fin mars, qu’elle annulait la dette de près de 40 millions de dollars américains d’Haïti afin d’aider à sa reconstruction. Préval et Fernandez vont lancer les travaux de la Commission Mixte BilatéraleSantiago, 27 juin 2010(AHP)Le président haïtien René Préval devrait se rendre cette semaine en République dominicaine dans le but notamment de relancer avec le président Léonel Fernández, les travaux de la Commission Mixte Bilatérale, selon le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Edwin Paraison, cité par la presse dominicaine. Edwin Paraison intervenait samedi au cours d’un Forum de l’Initiative Internationale de la Jeunesse pour la Coopération à la Transformation Intégrale d’Haïti, un événement réalisé dans la ville de Santiago (nord) avec l’appui de l’Université Catholique “Madre y Maestra” et la participation de centaines de jeunes haïtiens. Les travaux de la Commission mixte qui auraient dû être relancés au début de cette année, avaient été reportés en raison du tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince et d’autres villes haïtiennes le 12 janvier dernier. La Commission Mixte Binationale avait été créée dans le but de canaliser les discussions sur un ensemble de sujets sensibles comme le problème migratoire, les échanges commerciaux, la sécurité à la frontière, la situation de l’environnement et d’autres dossiers qui concernent Haïti et la République dominicaine. Au cours du Forum de Santiago, le ministre haïtien a proposé la participation de jeunes Haïtiens comme observateurs à certaines réunions de l’organisme, pour leur faciliter l’apprentissage des techniques de négociation et du fonctionnement des relations bilatérales. « Nous avons aussi besoin d’un relèvement de génération dans la représentation diplomatique haïtienne, aurait encore indiqué Paraison cité par le Listin Diario . Un campus universitaire pour HaïtiLes autorités haïtiennes et dominicaines s’apprêtent à poser, le 24 juin 2010, à Limonade (Nord d’Haïti) la première pierre d’un campus universitaire. Ce projet sera financé par le gouvernement dominicain. L’annonce a été faite par le président Leonel Fernandez au lendemain du séisme du 12 janvier. le Premier ministre haïtien Jean Max Bellerive et l’ambassadeur dominicain accrédité à Portau-Prince, Ruben Silié Valdès, s’était rendue à Limonade dimanche dernier en vue d’évaluer les 60 carreaux de terre devant abriter le campus. Une délégation haitianodominicaine ayant à sa tête de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Elle ira aussi faire la promotion du pavillon du Canada à l’Exposition universelle de Shanghai. elle notamment déclaré. L ’EVENEMENT Histoire de trafiquants : Serge Edouard, Dudus en prison aux Etats-Unis p.1 POLITIQUE Préval maintient le même conseil électoral p.1 Contre les vœux de son opposition qui propose une sortie de crise p.12 CUL TURE Une télé qui plait autant qu’elle déshumanise p.1 Les écrivains Frankétienne et Lionel Trouillot honorés par la France p.8 Vakans nan Peyi lakay p.15 EDITORIAL Haïti-Classe moyenne : s’affirmer ou disparaître p.1 DERNIERE HEURE La reconstruction trop lente, reconnaît Ban Ki-moon p.4 BIEN PUBLIC Squatteurs en col blanc p.1 PERSONNALITES Michaëlle Jean deviendra Envoyée spéciale de l’UNESCO p.1 ACTUALITES Préval et Fernandez relancent la Commission Mixte Bilatérale p.3 La France fait don de 110 véhicules p.4 EST -CE UN OUBLI ? Haïti n’est plus accusée de trafic d’enfants ni d’exploitation sexuelle p.6 USA-HAITI-IMMIGRA TION Les beaux discours n’ont rien changé p.7 MUSIQUE Septen invitée au Festival de Jazz de Montréal p.10 LIBRE PENSER La grande traversée p.2 Avantages comparatifs ! p.12 SANTE Peut-on prédire l’âge de la ménopause ? p.11 ENVIRONNEMENT Où en est-on avec les OMD ? p.13

PAGE 4

Page 4 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23UNE ANALYSE Fort Lauderdale, FL, 5 Novanm 2008 – Amerijet International, Inc. anonse lansman yon sit entènèt pi enteresan www.amerijet.com. Nouvo sit la founi yon baz kominikasyon ki pèmèt klyan an jwenn tout enfòmasyon li bezwen sou transpò pa avyon, sou lanmè ak atè, fè rezèvasyon pou transpò machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon administratif ak kontabilite. “Nouvo sit la bay klyan an plis enfòmasyon e sitou pi rapid sou machandiz li ak sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou fè tout bagay pi fasil pou klyan an kit se machandiz lap voye, kit se efè pèsonèl” dapre Pam Rollins, vis-prezidan Biznès Devlopman. MyCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfòmasyon yo e pou founi enfòmasyon an pi vit pou ede klyan an ekonomize tan ak lajan. Nou vle ofri klyan an yon prosede “One-Stop-Shop”, sa vle di nou vle ofri li plizyè solysyon o chwa – avyon, bato oswa tren ou kamyon quit se machandiz pou ekspòtasyon, kit se pou enpòtasyon. Nan mwa kap vini yo, Amerijet pral introdui lòt avantaj sou website li a. Pamela Robbins ajoute : “Klyan yo ki enterese nan teknoloji ap ede nou bay konpayi an plis ekspansyon et pèmèt klyan yo planifye shipment yo lontan a lavans.” Amerijet International, Inc. founi yon sèvis entènasyonal konplè e sou tout fòm – pa avyon, pa bato ak atè. Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout tè a ak destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Leròp, Lazi ak MiddleEast. Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se Miami International Airport. Pou plis enfòmasyon, vizite Amerijet sou sit entènèt la www.amerijet.com Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.AMERIJET INTERNATIONAL, INC. Haïti-Classe moyenne : s’affirmer ou disparaître !organisé leur ligne de défense. Les ONG internationales parlent pour les occupants des camps de sans abris. Le secteur privé haïtien s’est allié à celui de la République dominicaine voisine. Le secteur public détient la présidence des organismes chargés de la Reconstruction. Les seuls à n’avoir aucun moyen d’imposer leur voix, c’est la classe moyenne. Or son absence autour de la table risque de ne déranger personne. Les multinationales n’ont besoin que de la main d’œuvre haïtienne bon marché. Elles préfèrent aussi, comme toujours, s’allier aux milieux d’affaires locaux pour limiter les dégâts dans le cas où quelque chose ne tournerait pas aussi rond. Donc classe moyenne ou pas, cela n’empêchera pas la Reconstruction de tourner. Oui, mais cela fera une Haïti qui ne pourra plus se reconnaître dans avant longtemps.Le vrai moteur d’un développement national …Peut-on se passer de la catégorie considérée partout ailleurs comme le vrai moteur d’un développement national ? Avec accent bien entendu sur national … Quant au nationalisme, c’est une autre histoire. Tout le monde reconnaît que la classe moyenne est celle qui a le plus souffert du séisme du 12 janvier qui a un peu plus épargné les deux extrêmes (aussi bien les résidences cossues de Pétionville que l’immense et affreux bidonville de Cité Soleil) pour concentrer sa rage destructrice sur le centre de la capitale. Là où vit la classe moyenne. Mais où surtout se concentrent ses moyens d’existence. On ne croit pas se tromper en disant que plus de 90% des établissements commerciaux, aussi bien écoles, ateliers, centres de santé et autres, ont été réduits en poussière. En dehors des résidences. Cependant aucune disposition particulière n’a encore été formellement annoncée pour ce secteur. Récemment l’ex-président Bill Clinton a parlé d’un fonds initial de 20 millions de dollars pour aider les petites et moyennes entreprises. Mais sans plus, personne ne sait quelles en seront les modalités.Qu’est-ce que la classe moyenne en Haïti ? …Mais surtout alors que les sommets sur la Reconstruction se suivent, en Haïti comme à l’étranger, aucun jusqu’à présent n’a concerné spécifiquement cette catégorie dénommée la classe moyenne. Il est vrai qui n’a jamais pu se définir elle-même ! Qu’est-ce que la classe moyenne en Haïti ? Pour les uns, ce sont des apprentis bourgeois. Pour les autres, c’est la chasse gardée des politiciens qui l’ont pris en otage depuis 1957 et l’arrivée au pouvoir des Duvalier. Cependant depuis la chute de ce régime il y a environ 20 ans et le desserrement de l’étau politique, la classe moyenne a commencé à se considérer comme une catégorie à part entière.Jusqu’à 80% des emplois créés …Une classe constamment en devenir, se dégageant peu à peu des blocages et tabous autant de la politique (la mauvaise) que des préjugés sociaux et autres, pour devenir ce qu’elle est partout ailleurs : un réservoir de ressources financières patiemment économisées (y compris la diaspora) et aussi de compétences utiles et de talents confirmés. Nous insistons sur le qualificatif ‘utiles’, en effet rappelons-nous que les plus récentes statistiques montrent que en Haïti les petits business produisent jusqu’à 80% des emplois. Ce simple rappel devrait suffire à rendre inexplicable le peu d’intérêt accordé à cette catégorie de citoyens dans le processus de réparation des dégâts causés par le séisme. Autrement dit, n’est-on pas en train de se leurrer sur toute la ligne, de se laisser mener en bateau ?Quelques clowns ringards …Mais à qui la faute sinon à ladite classe moyenne elle-même. Qui la représente ? Quels sont ses objectifs ? Comment voit-elle l’avenir ? Et comment compte-elle sortir du piège dans lequel la gardent prisonnière quelques clowns ringards au nom de principes stupides et moyenâgeux ? La classe moyenne haïtienne (puisqu’il faut bien l’appeler par son nom car elle-même continue de préférer l’anonymat, ‘pour vivre heureux, vivons cachés’ ou en créole, ‘ti koulout’, mais ça aussi c’est dépassé), oui la classe moyenne est à la croisée des chemins. Ou elle s’affirmera, par d’autres voies que celles de la politique politicienne, autrement dit tantôt anti-populiste, tantôt anti-bourgeois, un perpétuel marronnage dont la conséquence finale c’est son absence au niveau des rapports de forces, sa disparition annoncée, et justement ça y est ! Ou elle restera à tout jamais dans les décombres du séisme du 12 janvier comme cela semble se dessiner. Marcus, Haïti en Marche (CLASSE MOYENNE... suite de la 1ère page) La France fait don de 110 véhicules Jeudi, 24 Juin HPN L’ambassadeur de France Didier Lebret a remis jeudi une centaine de véhicules aux autorités haïtiennes, des voitures de police ainsi que des véhicules de pompiers qui faisaient tant défaut. d’Haïti (PNH). Il s’agit de 110 véhicules, dont 40 véhicules d’incendie et de secours, 40 véhicules tout-terrain et 30 voitures de police, précise l’ambassade de France dans un communiqué. pompiers recevront une formation de la part d’instructeurs français. “Pour répondre aux engagements du président français Nicolas Sarkozy lors de sa visite en Haïti le 17 févrierCérémonie de remise de 110 véhicules de police et de sapeurs pompiers par la France, sur l’estrade des officiels haïtiens et fr ançais, dont la ministre des Affaires étrangères, Marie Michèle Rey, et le Préfet Jean Dussourd du Ministère français de l’Intérieur La cérémonie a eu lieu à l’Académie de la police nationale à Frères en présence de Jean Dussourd, Préfet, représentant du Ministre de l’Intérieur français et de représentants du gouvernement et de la police nationale Ces véhicules, d’une valeur de 1,8 million d’Euros, proviennent de la police nationale, de la gendarmerie nationale et de la sécurité civile françaises. Des équipes d’entrainement seront également envoyées en Haïti par la France dans le cadre dernier, et conformément aux décisions prises lors de la Conférence de New York du 31 mars, le ministère de l’Intérieur français a élaboré un plan d’action pour Haïti portant sur le renforcement de la police nationale haïtienne, l’appui aux services de protection civile et des pompiers, le renforcement de la gouvernance territoriale”, dit encore le communiqué de l’ambassade de France. de cette opération. Près de 400 policiers seront formés en maintien de l’ordre et 120 La reconstruction d’Haïti est trop lente, dit Ban Ki-moonAgence France-Presse Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a déploré lundi que le versement de l’aide promise par la communauté internationale pour reconstruire Haïti après le séisme n’arrive pas «aussi vite que prévu». «Je suis préoccupé par le fait que l’aide n’arrive pas aussi vite que prévu», a déclaré M. Ban à des journalistes. Le chef de l’ONU a indiqué travailler avec l’ancien président américain Bill Clinton, co-président de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), et les agences onusiennes concernées afin d’«accélérer» le versement de l’aide. Depuis la conférence des bailleurs de fonds de New York, le 31 mars, qui a prévu de consacrer 10 milliards de dollars à Haïti sur cinq ans pour sa reconstruction, seule une petite partie de l’aide a effectivement été attribuée. Selon les experts, le coût de la reconstruction d’Haïti est évalué à 11,5 milliards de dollars sur dix ans. M. Ban s’est également inquiété du fait qu’alors que la saison des pluies a commencé en Haïti, il y ait encore de nombreuses personnes devant être «relogées dans des endroits plus sûrs». Le violent séisme du 12 janvier en Haïti a tué plus de 250 000 personnes et fait près de 1,5 million de sinistrés.

PAGE 5

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 5 DE L’ACTUALITE CONFLIT TERRIEN : Squatteurs en col blancLe gouvernement de Baby Doc avait manifesté l’intention de relancer la production agricole dans l’Artibonite. Le président à vie avait déjà accompli plusieurs visites à l’ODVA (Organisme de Développement de la Vallée de l’Artibonite). Une initiative hautement médiatisée, au point que la presse non gouvernementale fut invitée à l’accompagner dans l’un de ces déplacements. L’international comme aujourd’hui était aussi de la partie. Bientôt l’Allemagne décidait d’apporter sa quote-part. Cette information parvint aux oreilles du Parlement à Bonn (c’était avant la réunion des deux Allemagne) qui refusa de voter les fonds. Haïti perdit cette chance. Il nous semble que le conflit terrien qui a éclaté à Ganthier pourrait être de même nature. La presse rapporte que plusieurs dizaines d’habitants de la zone ont eu des affrontements avec des spéculateurs qui veulent les déloger de terres considérées comme terres de l’Etat par les paysans qui les cultivent depuis de très nombreuses années mais qui sont réclamées aujourd’hui comme leur bien propre par lesdits spéculateurs. S’agit-il, comme dans l’affaire de Déhonville (de regrettée mémoire !), d’une tentative de main basse sur des terres appelées à un destin plus collectif ? En effet, au lendemain du séisme dévastateur du 12 janvier, le calcul des responsables et planificateurs du plan de Reconstruction de Port-au-Prince est de déplacer une partie de la capitale vers de vastes régions plus inhabitées au nord. On cite Fond Mombin (ex-Ciment d’Haïti), Thomazeau (au pied du Morne à Cabrits), et autres, dont Ganthier qui semble tout à fait de nature à entrer dans le nouveau plan. Encore une fois les grands spéculateurs de la capitale seraient en action. La méthode, c’est ou s’emparer des terres de l’Etat (grâce aux contacts dans le pouvoir en place), ou acheter leurs terres aux paysans pour une poignée de monnaie et manu militari. Ou les deux à la fois. Mais surtout, une fois de plus, pourra-t-on saboter, sacrifier un grand projet d’utilité publique comme dans l’exemple de Déhonville ?La logistique ne suit pas …Tout dépend cependant de l’Etat haïtien. Récemment il a publié un arrêté déclarant d’utilité publique un vaste quadrilatère au nord de Port-au-Prince où se trouvent plusieurs des zones concernées par le plan d’élargissement de la capitale. Mais il ne suffit pas de publier des arrêtés et des rappels de communiqués si la logistique ne suit pas. Si la justice et la sécurité ne sont pas prêtes à les mettre en application et les faire respecter. Voire si des autorités se font complices. Haïti en Marche, 25 Juin 2010Certains proches …Selon les articles de presse, les terres en question seraient destinées à être vendues à des personnalités de la capitale, dont certains proches du gouvernement et de la Police nationale. On cite des noms et non des moindres. Nous ne pouvons trop commenter n’ayant pas toutes les informations en main. D’ailleurs, entre-temps, la DGI (Direction Générale des Impôts) publie un ancien communiqué rappelant ‘aux notaires, arpenteurs et tous autres officiers publics (…) qu’il leur est interdit de passer des actes de vente ou d’effectuer toute opération d’arpentage sur des propriétés du domaine privé de l’Etat haïtien se trouvant dans la commune de Ganthier (…)’.Déplacer une partie de la capitale …Nous fûmes conviés dans une plaine aride dénommée Déhonville. Le projet allemand était de construire dans la région un petit barrage hydroélectrique qui actionnerait des pompes pour l’arrosage des terres. Ce qui donnerait à ces dernières une rentabilité sans précédent. Mais quelques mois plus tard, déception totale. L’Allemagne avait décidé d’abandonner le projet.Des terres à vil prix …Motif : ayant pris connaissance du projet, de grandes fortunes, ainsi que des proches du pouvoir, se sont précipités vers la plaine de Déhonville pour s’accaparer des terres à vil prix. (CONFLIT... suite de la 1ère page) La reconstruction est au point mort en Haïti, selon le Sénat américain(CP) – PORT-AU-PRINCE, Haïti — Peu de progrès ont été réalisés dans la reconstruction en Haïti depuis le tremblement de terre à cause de l’absence de leadership, des mésententes entre les donateurs et une désorganisation générale, selon un rapport du Sénat américain. Ce rapport de huit pages, dont Associated Press a obtenu copie, se veut un portrait de la situation en Haïti alors que les législateurs américains envisagent d’autoriser une aide de 2 milliards $ pour la reconstruction du pays. La situation n’est toujours pas rose: des millions de déplacés, des ruines et des immeubles effondrés continuent de dominer la paysage. À trois semaines de la saison des ouragans, alors que les pluies tropicales s’abattront quotidiennement sur le pays, des projets de construction ne peuvent être commencés à cause de disputes de terrains et des délais de douane. Le programme pour donner un logement à la population vivant dans des tentes n’est qu’au stade du brouillon, peut-on lire dans le rapport. Le rapport a été écrit par l’ancien candidat à la présidentielle américaine, le sénateur du Massachusetts John Kerry, qui est également le président du comité sénatorial sur les relations extérieures et des démocrates qui ont interviewé des Américains, des Haïtiens et des employés des Nations unies tout en visitant des camps de réinstallation, des hôpitaux et des écoles dans la zone sinistrée. Le rapport est critique envers le gouvernement du président René Préval et du premier ministre Jean-Max Bellerive, affirmant «qu’il ne communique pas de façon efficace aux Haïtiens qu’il est près à mener les efforts de reconstruction». Les auteurs du rapport souhaitent que M. Préval joue un «rôle plus visible et plus actif, malgré les difficultés». M. Bellerive a réagi aux critiques en disant que les autorités travaillaient durement en coulisse pour s’assurer que la reconstruction ne se fasse sur des terrains insalubres. Selon lui, prendre quatre mois pour établir un programme de reconstruction est assez acceptable. Il a ajouté qu’il était injuste d’être pointé du doigt par des élus américains alors que le Sénat n’a toujours pas approuvé l’aide promise par la Secrétaire d’État Hillary Rodham Clinton, lors de la conférence des pays donateurs. Seulement 2 pour cent du 5,3 milliards $ promis ont été envoyés en Haïti. Plusieurs constructions à Jacmel sont gravement endommagées mais peu se sont effondrées C’est le centre historique qui est le plus frappé, parce que construit sur un sol alluvionnaire à peu de distance de la mer (photos Robenson Eugène)DEGATS DU SEISME A JACMEL

PAGE 6

Page 6 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23INTERROGATION PORT-AU-PRINCE, 22 Juin – Grande est notre surprise de voir que Haïti n’est pas mentionnée dans le dernier rapport du Département d’Etat américain dénonçant le trafic de personnes dans la Caraïbe et dans le reste du monde. Le rapport met en garde des Etats, dont l’Iran, la Corée du Nord, Cuba et la Birmanie, mais également le Koweit, l’Arabie Saoudite et la République dominicaine qui sont des pays proches des Etats-Unis, les menaçant de sanctions s’ils ne font pas assez d’efforts pour lutter contre le trafic humain et contre l’esclavage sexuel. Nos voisins de la Caraïbe ont émis des protestations après la sortie de ce rapport. Or le bilan d’Haïti dans ce domaine ne saurait être meilleur que le leur, c’est le moins qu’on puisse dire. Et pourtant le rapport ne mentionne pas Haïti. Du moins d’après les dépêches de presse. Nous allons reprendre les faits reprochés par le Département d’Etat et vous nous direz si Haïti fait mieux que les pays cités. Une partie du rapport critique ‘le travail des enfants.’ Pourtant jusqu’à très récemment c’est le monde entier qui dénonçait ce qu’on appelle en Haïti ‘restavèk’ ou enfants placés en domesticité chez des compatriotes plus fortunés et qui finissent par être traités comme des petits esclaves. Un livre a même été récemment publié, aux Etats-Unis mêmes, pour dénoncer cette pratique dite ‘Restavèk’, et que tout jeune Américain et Américaine engagée dans la lutte sociale se doit d’avoir lu. Mais soudain Haïti disparaît du radar couvrant ‘le travail des enfants’ dans le monde. Haïti miraculeusement n’est plus un ‘child labour country.’ Alors qu’il est difficile de trouver dans la zone Caraïbe un pays où non seulement le phénomène existe, mais constitue aussi un élément de la socio-culture nationale. Le ‘restavèk’ est sûrement aussi vieux que l’arrivée des premiers esclaves africains sur la terre de Saint Domingue. Et remonte probablement à l’Afrique d’avant la Traite. Le rapport du Département d’Etat reproche aux pays comme Guyana, la Barbade, Belize, Saint Vincent et les Grenadines de ne pas faire suffisamment pour décourager l’exploitation des enfants par la mise en place de mesures législatives et administratives à cet égard. Il est sûr que en Haïti, nous sommes forts pour instituer des dispositions légales et administratives, mais qui restent toujours lettre morte. Ensuite chaque année on commémore la journée de lutte contre ceci ou cela, mais c’est toujours business as usual. Et ça le Département d’Etat le sait. Mais soudain Haïti bénéficie de la grâce divine. Est-ce une bonne chose pour nous ? Non. Pas du tout. En créole c’est ce que nous appelons : ‘kache fèy kouvri sa.’ Autrement dit, le problème est camouflé mais il n’est pas résolu. C’est de la politique. A côté du travail des enfants, le rapport accorde une place encore plus importante à l’exploitation sexuelle, celle-ci ne concernant pas seulement les enfants mais embrassant le qualificatif plus large de trafic humain. Eh bien l’un des pays fournissant aujourd’hui le plus large contingent à ce commerce honteux ne se trouve nulle part dans le rapport du Département d’Etat. Nous parlons bien sûr d’Haïti, pour ne pas le nommer. Oyez plutôt : ‘Des femmes de la République dominicaine, de Guyana et de la Jamaïque entrent à la Barbade sous forme d’immigrants illégaux mais c’est pour s’engager dans la prostitution.’ Pas un mot d’Haïti ! Ou encore : ‘Des enfants à la Barbade sont victimes d’exploitation sexuelle commerciale, ce qu’on appelle sexe transactionnel (du mot transaction) qui consiste pour une tierce partie, tel un parent, à recevoir un bénéfice dans la participation d’enfants dans des activités sexuelles.’ Toujours pas un mot d’Haïti. Nous ne savons pas si Haïti doit être également comprise dans ce qu’on appelle la ‘prostitution forcée’ ou lorsqu’on conduit les victimes dans un autre pays pour être livrées à la prostitution (comme c’est le cas des émirats arabes, d’où la présence dans cette liste de l’Arabie Saoudite, du Koweit etc), toutefois comment faire croire à un Haïtien qu’il n’existe plus de prostitution dans notre pays. Comme ça, par la grâce de Dieu. Ou l’Etat haïtien qui est devenu d’un jour à l’autre un modèle unique dans les efforts entrepris pour décourager la prostitution (comme souhaite le Département d’Etat). De qui se moque-t-on ? Le Département d’Etat s’insurge aussi contre la ‘prostitution forcée d’enfants’ – particulièrement dans des situations où des familles pauvres poussent leurs filles en âge scolaire à fournir des faveurs sexuelles à de vieux messieurs riches en échange d’argent pour payer l’écolage ou le loyer de leurs parents et autres cadeaux – et que cette forme de trafic est commune à un pays comme le Belize.’ Mais quid d’Haïti ? Silence total. Commentaires de la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, puisque c’est son ministère qui publie le rapport : ‘Nous savons que ce document soulève des sentiments divers et pas tous positifs, mais la meilleure façon pour ne pas se retrouver sur cette liste c’est de prendre des mesures énergiques pour lutter contre le trafic humain sous toutes ses formes.’ Cela veut-il dire qu’Haïti a pris toutes ces mesures puisque la seule à ne pas être cette année sur une liste dont elle occupait jusqu’à présent l’une des premières places ! Ce sont 177 pays qui figurent comme suspects dans le rapport du Département d’Etat américain. Nous vous laissons le soin de deviner pourquoi l’administration américaine a décidé de faire cette année une telle exception en notre faveur. Est-ce pour nous épargner davantage de préoccupations vu celles que nous avons déjà aujourd’hui ? Est-ce une faveur spéciale obtenue par l’ex-président Clinton auprès de l’administration Obama ? Ce genre de rapport est parfois pris en compte dans le mouvement international des capitaux et investissements. Est-ce que Washington a pris sur sa responsabilité d’apporter lui-même une solution à ce genre de problèmes en Haïti par une implication toujours plus profonde ? Alors même que l’opposition dénonce une mise sous tutelle. Mais quelle opposition ! Est-ce une politique de l’ami de mon ami est mon ami ? Touche pas à mon pote ! Autrement dit, pure illusion. Outre que cela équivaudrait à être réduit à un rang d’enfant qu’on estime incapable de prendre ses responsabilités. Mais pita pitris ! Mélodie 103.3 FM, Port-au-PrinceHaïti n’est plus accusée de trafic d’enfants ni d’exploitation sexuelle Santo Domingo : Réseau de petits mendiants haïtiensLe directeur de l’immigration, Sigfrido Pared, a confirmé que des groupes organisés de Dominicains et d’Haïtiens exploitaient de jeunes enfants haïtiens en les plaçant dans les rues de la capitale (Santo Domingo) et d’autres villes du pays pour mendier. Le fonctionnaire a mis en garde contre l’augmentation des enfants haïtiens, non seulement dans les rues du district national de Santo Domingo, mais aussi dans d’autres villes comme Saint-Jacques, insistant sur la nécessité de fournir une protection, un abri et à manger à ces enfants. Afin de faire face à cette situation, les autorités dominicaines ont commencé la rénovation d’au moins 8 maisons à Haïna, afin d’offrir un abri temporaire aux enfants haïtiens sans papier qui errent dans les rues de la capitale. « La localisation, la récupération et la prise en charge de ces enfants se fera en coordination avec le Conseil pour l’enfance (CONANI) et l’Organisation des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) », a précisé Sigfrido Pared. L’objectif étant de respecter le droit de ces enfants, et leur garantir un bon traitement. Les enfants seront pris en charge par des psychologues et des spécialistes de la santé dans ces maisons d’accueil ou ils séjourneront environ une semaine avant d’être rapatriés dans leur famille en Haïti.. S/ HaïtiLibre EcoutezMélodie Matinavec Marcuswww.radiomelodiehaiti.comJamaïque: Extradition aux Etats-Unis du baron de la drogue présumé “Dudus” Cokecommuniqué émis par l’ambassade américaine. “Il s’agit de la moitié des actifs du trafiquant arrêté en 2004 puis jugé aux Etats-Unis qui a été rendue à Haïti”, a indiqué à l’AFP une source de l’ambassade qui s’exprimait sous couvert d’anonymat. Dans un communiqué, le bureau des Affaires publiques de l’ambassade indique que “la loi américaine habiliteLes USA versent 1,3 million tiré des avoirs d’un trafiquant(1.3 MILLION... suite de la 1ère page) de drogue suite à une investigation”. Arrêté en 2004 en Haïti, Serge Edouard a été jugé et condamné à la prison à vie aux Etats-Unis en 2005 pour “importation de cocaïne, blanchiment d’argent et utilisation de profits illégaux pour effectuer des transactions financières”, conclut le communiqué de l’ambassade des Etats-Unis. ats / 24 juin 2010 le partage équitable des actifs qui auront été confisqués à un trafiquant qui régissent l’extradition” entre les deux pays. “Tout le pays a été touché par les circonstances qui ont entouré mon extradition et j’espère que mon action, aujourd’hui, va permettre de soulager tout ceux qui ont souffert”, avait-il écrit. La traque de “Dudus” avait provoqué de violents affrontements fin mai à Kingston entre police et armée d’un côté, et affidés de “Dudus” de l’autre, qui avaient fait au moins 73 morts civils, obligeant le gouvernement à proclamer l’état d’urgence. Dans son communiqué, Coke avait indiqué “avoir agi selon ce qu’il avait considéré être le meilleur intérêt de sa famille, de la communauté de l’ouest de Kingston, et en particulier des gens de Tivoli Gardens, et surtout de la Jamaïque”. “Je quitte la Jamaïque et ma famille en particulier (sa mère) Patsy avec le coeur gros mais pleinement confiant qu’au moment voulu je serai disculpé et pourrais revenir vers eux”, avait-il ajouté. La justice américaine accuse Coke d’approvisionner New York et les autres villes de la côte est en crack, cocaïne et marijuana, causant au passage de sanglantes guerres de gangs. Les enquêteurs en évaluent le bilan à plusieurs milliers de morts depuis les années 90. Il risque la prison à vie s’il est reconnu coupable. Dudus avait été arrêté mardi sur l’île caribéenne après avoir été reconnu par des policiers malgré le fait qu’il s’était coupé la barbe et qu’il était coiffé d’une perruque. A la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les “Shower Posse”, Coke est considéré comme un marchand de mort ultra-violent par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un “parrain” dans les bidonvilles de Kingston, réputée l’une des capitales les plus violentes du monde. (EXTRADITION... suite de la 1ère page)

PAGE 7

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 7HAITI-USA-IMMIGRATION Si ou gen plan Asirans pou preskripsyon ou atravè Fox Insurance Company, tanpri pran nòt paske plan ki kouvri preskripsyon ou a chanje.Ou gen jiska 30 JEN 2010 pou ou chwazi yon nouvo plan ki kouvri bezwen preskripsyon ou yo pi byen toujou.SHINE se yon pwogram asistans pou Asirans Sante pou moun aje ak moun ki andikape ki ap viv nan eta Florida. Yo genyen konseye ki gen anpil konesans ki la pou ede w konprann kisa Asirans Sante ou a kouvri.Rele Elder Helpline gratis nan 1-800-96-ELDER pou ou pale ak yon konseye SHINE ki ap ba w plis Fox Insurance CompanyAvi pou Pa Pèdi tan. Rele jodi a menm. 1-800-963-5337Sèvis SHINE yo gratis, san prejije epi sekrè. Nou pale panyòl.TDD: 1-850-414-2001. Chwazi Yon Nouvo Plan Jodi a menm! ASISTANS LOKAL POU MOUN KI NAN MEDIKE Les beaux discours n’ont rien changéMIAMI, 26 Juin L’un des attaquants de l’équipe américaine en coupe du monde est un fils d’immigrant haïtien, Jozy Altidore (de New York). Au moins deux d’entre eux sont des conseillers à la Maison blanche sous l’administration du président Barak Obama. La célébrité hip hop Wyclef Jean continue de s’envelopper dans le drapeau haïtien sur toutes les scènes du monde. L’immigrant haïtien aux Etats-Unis n’est donc plus aujourd’hui ce qu’on appelle une minorité invisible. Et pourtant rien n’a changé sur le fond. L’immigrant haïtien reste toujours l’indésirable aux yeux de l’immigration américaine. Il a fallu le tremblement de terre aux près de 300.000 morts du 12 janvier dernier pour débloquer le dossier TPS (statut de résident temporaire) pour quelques milliers d’entre eux menacés de déportation. Alors que d’autres peuples de l’Amérique centrale en ont bénéficié pour moins que ça. Et quelques semaines après le séisme, les déportations ont repris pour tous ceux qui sont arrivés audelà du 12 janvier. Tandis que les refoulements en haute mer n’ont connu aucun répit.La bête noire …Par conséquent, en même temps que, depuis le 12 janvier, le discours américain à l’endroit d’Haïti est devenu, pratiquement d’un jour à l’autre, favorable et plus sympathique que jamais, par contre le seul domaine où ce changement serait le plus évident mais où la situation reste totalement immuable, et où règne un cœur de pierre, c’est celui de l’immigration. L’immigrant haïtien reste toujours la bête noire des agents du service de l’immigration et des gardes côtes américains. Tout comme le laïus qui accompagne les communiqués de l’ambassade des Etats-Unis annonçant la liste des déportés débarquant chaque semaine du côté du Cap-Haïtien (nord du pays), n’a pas varié d’un iota. L’Ambassade décourage les voyages dans des vaisseaux impropres à la navigation … Et comme un leitmotiv, rappelle aussi comment faire pour voyager légalement. Mais demandez à consulter le nombre de visas délivrés annuellement par le Consulat des Etats-Unis à Port-au-Prince ! Et comparez avec les bénéficiaires d’autres pays. Et ensuite avec le nombre délivré depuis le 12 janvier ! Aucune différence notable, probablement.Faire des mamours aux Haïtiens …Et pourtant on pourrait espérer le contraire vu toutes les marques de considération dont les Haïtiens sont l’objet depuis le séisme du 12 janvier. Au point de ne pas figurer dans certains rapports annuels de l’administration américaine dans la défense des intérêts publics, comme le dernier rapport du Département d’Etat sur l’esclavage des enfants (où sont passés nos petits ‘restavèk’) et sur l’exploitation sexuelle, cela au moment même où l’on rapporte l’histoire proprement incroyable d’une mineure de 10 ans qui se prostitue parce que ayant déjà plusieurs autres enfants à charge. Etc. La mode aujourd’hui est donc de faire des mamours aux Haïtiens, au point de passer sous silence les aspects les plus négatifs de notre genre de vie, donc tout cela au fond n’est pas très sérieux et pas véritablement dans notre intérêt …Un élément de politique intérieure américaine ? …bien républicains que démocrates se lancent dans la défense des sinistrés du séisme d’un côté, ou de notre calendrier électoral de l’autre, c’est à croire qu’Haïti est devenue une préoccupation de politique intérieure pour les officiels américains. C’est à qui dira le plus de bien d’Haïti et des Haïtiens ! Autrefois républicains et démocrates se devaient d’être toujours d’avis différents à notre sujet. Rappelons aussi que les élections de mi-mandat pour le Congrès américain auront lieu en novembre prochain et que les sénateurs américains défendent donc aussi des intérêts politiques personnels. Le plus discriminé … Mais tout cela reste une illusion. Parce que si Portau-Prince était aussi proche de Washington, comme on veut nous le faire croire, serait-on encore six mois plus tard dans le même état où nous a laissé le séisme ? Est-ce que les Etats-Unis ont fait tout leur possible pour ne pas nous laisser patauger aussi pitoyablement (et aussi impitoyablement) dans les décombres de la plus grande catastrophe naturelle qui ait frappé ce continent de toute l’Histoire moderne. Si on le mesure au nombre de décès enregistrés. S’il y avait un vrai changement dans la politique des Etats-Unis vis-à-vis d’Haïti, s’il y a une nouvelle politique (puisque l’administration Obama avait dit qu’elle procédait à une révision de la politique américaine en Haïti), eh bien le principal domaine (parce que le plus emblématique) dans lequel ce changement devrait se manifester, c’est l’immigration. Or l’immigrant haïtien reste toujours le plus discriminé aujourd’hui comme avant. Haïti en Marche, 26 Juin 2010 A voir la fougue avec laquelle des sénateurs aussi Obama devrait permettre l’entrée d’Haïtiens ayant de la famille aux USA: 55.000 Haïtiens dans l’attente de documents Washington, 26 juin 2010(AHP)Le président Barack Obama devrait permettre l’entrée aux Etas-Unis de quelque 55.000 Haïtiens qui ont de la famille aux USA et qui sont aujourd’hui dans l’attente du traitement de leurs documents. Dans son éditorial du 26 juin, le Washington Post” rappelle que les maires américains, lors de leur réunion annuelle au début de ce mois en Oklahoma, ont demandé au président Obama et au Département de la Sécurité Nationale (DHS) qu’ils garantissent dès que possible l’entrée au pays de 55.000 Haïtiens ayant de la famille aux USA, mais qu’aucune suite n’a encore été donnée à cette demande. Le quotidien américain fait valoir qu’une telle mesure permettrait à Haïti de bénéficier de plus d’1 million de dollars chaque année, ce qui allégerait sa situation après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010. Le Washington Post rappelle au Gouvernement américain qu’il avait promis de faire tout son possible pour aider cette nation appauvrie et qu’il avait affecté d’immenses quantités de ressources humaines et financières aux tâches d’urgence et de récupération. Toutefois, il n’a toujours pas résolu la situation de ces Haïtiens qui attendent une autorisation pour aller vivre aux USA. Le journal souligne qu’il s’agit d’Haïtiens qui ont déjà reçu l’approbation du DHS pour émigrer aux USA, mais qui sont victimes des limites de temps imposées par le Congrès. Le temps pour obtenir l’autorisation se situe autour de 4 ans pour conjoints et enfants de moins de 18 ans de résidents légaux aux USA et de 11 années pour leurs frères. En ce sens, il demande au Gouvernement de permettre aux personnes concernées d’entrer en possession des documents leur permettant d’émigrer aux Etats-Unis. Il rappelle que les USA ont déjà fait une exception lorsqu’avec un programme lancé en 2007, il avait permis l’entrée aux EtatsUnis de 28.000 Cubains ayant des liens familiaux dans ce pays. Ils étaient alors devenus des résidents légaux sans même que leurs documents aient été traités. Le Gouvernement Obama pourrait ainsi accorder aux Haïtiens concernés un statut de Protection Temporaire (TPS) qui leur permettrait de travailler en attendant que soit résolu leur statut légal migratoire. Le Post rappelle que les transferts envoyés par les Haïtien de la diaspora des USA dans leur pays d’origine, a totalisé 1.5 milliard de dollars au cours des dernières années, avant d’atteindre 2 milliards en 2010. Climat : Tempêtes et Ouragans, nouvelles probabilitésLa sous-secrétaire au Commerce chargée de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), a indiqué qu’il était trop tôt (on est au tout début de la saison cyclonique) pour faire des prévisions assez précises. Globalement, la saison des ouragans qui a commencé le 1er juin et se terminera le 30 novembre, pourrait voir entre 14 et 23 tempêtes, avec des vents minimums de 62 km/h. Certaines tempêtes pourraient se renforcer et donner naissance à 8 ou14 ouragans avec des vents supérieurs à 119 km/h. Trois à 7 de ces ouragans pourraient être classés catégories 3 à 5 avec des bourrasques de 178 km/h minimum. Ces prévisions ont 70% de probabilité de se réaliser, a indiqué Mme Lubchenco. Cette année, la NOAA sera capable, grâce aux avancées technologiques, d’émettre des avertissements d’ouragans 12 heures plus tôt que par le passé, soit 48 heures à l’avance. Des chercheurs de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et de la Colorado State University météorologie apportent des informations supplémentaires. Sans pouvoir affirmer que ces tempêtes ou ouragans frapperont Haïti, leurs modélisations informatiques apportent des précisions sur les probabilités de risque pour Haïti. •Probabilités qu’une ou plusieurs tempêtes passent à moins de 50 miles d’Haïti 60% (38%) •Probabilité qu’un ou plusieurs ouragans passent à moins de 50 miles d’Haïti 37% (21%) •Probabilité qu’un ou plusieurs ouragans majeur ouragans étant donné l’état de déforestation massive du pays (98%). Près de 2 millions de personnes vivant dans des camps sous des tentes ou dans des abris de fortune depuis le séisme du 12 janvier, sont particulièrement exposés aux dommages causés par les inondations, les glissements de terrain, coulées de boue et les forts vents. Seulement un peu plus de 12,000 habitations transitoires résistantes aux tempêtes et ouragans ont été construites dans le pays depuis le 12 janvier. En outre, les activités orageuses importantes qui sévissent actuellement risquent d’affecter les récoltes de printemps prévues pour améliorer la sécurité alimentaire de la population. S/ HaïtiLibre passent à moins de 50 miles d’Haïti 18% (9%) Haïti est extrêmement vulnérable aux effets des

PAGE 8

Page 8 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23CULTURE & COOPERATION Les écrivains Frankétienne et Lionel Trouillot, honorés par la FranceP-au-P, 28 juin 2010 [AlterPresse] — Les écrivains haïtiens Frankétienne et Lyonel Trouillot ont été distingués par la France pour leurs œuvres littéraires, au cours d’une cérémonie à Port-au-Prince le dimanche 27 juin 2010 au De son côté, Lyonel Trouillot, Prix Wepler 2009, qui a été fait “Chevalier dans l’ordre des arts et des lettres” de la France, s’est exprimé en faveur d’un processus d’inclusion, par le respect du Créole et la démocratisation du Français. « Puisse la France nous venir en aide pour réparer l’une des plus grandes injustices commises par les élites haïtiennes : la langue française est en Haïti le privilège d’un petit groupe social. Elle est langue de pouvoir, elle est langue d’exclusion. Il n’y a pas de raison que cela continue. Puisse la France nous aider dans le respect absolu du Créole qui est notre première langue, à démocratiser le français afin qu’elle ne serve plus à mettre des divisions et des exclusions entre nous », a lancé l’auteur de Yanvalou pour Charlie . Le ministre français de la culture, Frédéric Mitterrand, en visite en Haïti, a fait part de la joie et de l’honneur de remettre ces distinctions de son pays aux deux hommes, Franckétienne et Lyonel Trouillot, deux figures remarquables de la littérature haïtienne. Frédéric Mitterrand a signé, à cette occasion, un accord de coopération pour la réhabilitation de la culture haïtienne. « Au cours des siècles, votre culture vous a donné l’élan de l’émancipation. Aujourd’hui, plus que jamais, elle est le stimulant, le levain de la reconstruction », a-til souligné. ministère haïtien de la Culture et de la communication (Mcc). Frankétienne, 74 ans, écrivain, dramaturge, enseignant et peintre, a reçu avec beaucoup d’émotion la décoration de “Commandeur dans l’ordre des arts et des lettres” de la France.« Merci à vous tous, qui avez compris que, toute ma vie, j’ai toujours été habité par deux langues et, à travers ces deux langues, que j’ai été habité par toutes les langues du monde », a déclaré le créateur du Spiralisme. « Je dis merci à vous tous, qui êtes venus célébrer la force verticale de la pensée, de la culture. C’est la seule voie, le seul atout, qui puisse vraiment nous sauver. Car, les plus grandes failles [Ndlr : en référence au tremblement de terre du 12 janvier 2010], ce ne sont pas celles qui se trouvent dans l’écorce terrestre, ce sont les failles de l’âme, de la mémoire, de l’oubli ». Accord sur la réhabilitation de la culture nationaleP-au-P, 28 juin 2010 [AlterPresse] — Les ministères de la culture, haïtien et français, ont signé le dimanche 27 juin 2010, une convention sur la coopération culturelle entre les deux pays. Paraphé par le ministre français de la culture, Fréderic Mitterrand, et la ministre haïtienne a. i de la culture et de la communication (Mcc), Jocelyne Colimon Féthière, le document est un arrangement administratif dans le cadre d’un programme de réhabilitation de la culture haïtienne, appuyé par la France. L’un des grands chantiers de ce programme est la réhabilitation du Ciné Théâtre Triomphe (non exploité depuis plusieurs années), pour un coût entre 7 et 9 millions d’euros, selon Frédéric Mitterrand. Une partie de cette somme a déjà été collectée à travers un concert, organisé en Bulgarie.Une fois restauré, l’édifice deviendra un centre culturel accueillant, outre les manifestations cinématographiques et théâtrales, des expositions d’art contemporain. Le Ciné Théâtre Triomphe, propriété de la Banque centrale en Haïti (BRH) depuis une dizaine d’années, sera exploité désormais par le ministère de la culture et de la communication. « C’est une façon pour nous Haïtiens de signifier à tout le monde, notamment à nos partenaires de la coopération française, que nous sommes totalement engagés dans ces efforts et que nous voulons également [y] apporter la contribution nationale », a déclaré Charles Castel, gouverneur de la BRH. Le gouverneur de la banque centrale a aussi plaidé pour que la France installe l’Alliance française et l’Institut français dans l’aire du Champs de Mars, principale place publique de la capitale.Dans le cadre du soutien français, des livres de la bibliothèque nationale de France seront offerts à la bibliothèque nationale d’Haïti. Les livres de la bibliothèque des Frères du Saint-Esprit seront conservés, dès septembre 2010, dans un abri provisoire. Par ailleurs, à la suggestion de l’écrivain haïtien, Frankétienne, des classiques de la littérature française seront traduits en créole haïtien.MONDIAL & ALIENATIONEn dépit de deux cents ans de langue française ! Certains de nos créolistes persistent en effet à croire que le français a été pour nous une malédiction. Mais c’est une question de goûts et de couleurs ! Il a fallu donc attendre que Port-au-Prince ait plus d’une vingtaine de stations de télévision (et non d’appareils … comme c’était le cas il y a une trentaine d’années à peine) pour que l’on ait pour la première fois aussi peur pour notre identité et de voir disparaître ce qui nous a permis d’existerUn peuple ‘résilient’ …Mais aussi dans notre cas, de plus en plus menace d’aliénation puisque nous n’avons en Haïti aucune contrepartie. Et que c’est une culture d’emprunt. Que disons-nous, culture ? Non, gadget, toc. ‘Pèpè’. Très agréable certes. Et nos télés rivalisent. Mais dans cette surenchère même, s’éloignant de plus en plus ‘du nousmêmes’. De ce qui fait que nous soyons restés, contre vents et marées (et un tremblement de terre qui a fait environ 300.000 morts), des Haïtiens. Un peuple ‘résilient’, n’est-ce pas. Et que nous ne soyons pas encore devenus des ‘Avatars’. Du nom du film qui représente le top de cette nouvelle culture du virtuel ! Virtuel. Magie. Le prétexte est tout trouvé. Faire rêver le peuple qui vit encore dans les décombres. Le problème survient quand il n’y a que ça. Rien en face.Un instrument de conquête de marchés …En Grande Bretagne et au Canada, ils ont la BBC et la CBC ; au Québec, RDI et Radio Canada, des réseaux de service public, que financent l’argent public et le public. En France, le Haut Conseil de la Communication et quantité d’autres institutions qui veillent jalousement à la sauvegarde de la ‘qualité française.’ Nous sommes sûrs que nos voisins de la République dominicaine ne leur cèdent en rien ayant affiché leurs ambitions dans tant d’autres domaines. La Chine possède sa chaine internationale. Les pays arabes, Al Jazeera, vous connaissez. jusqu’à présent comme entité nationale propre, étant donné que nous n’avons ni d’immenses richesses matérielles, ni grands savants. La Coupe du monde de football nous fournit un exemple entre mille.L’élément haïtien totalement gommé … Le Mondial est retransmis en Haïti depuis plusieurs générations. Mais c’est la première fois que l’élément haïtien est totalement gommé en faveur du gadget extérieur. Jusqu’ici cela consistait en la retransmission des matches. Purement technique. Mais aujourd’hui, non. Les matches ne sont plus qu’un prétexte. Mais s’impose tout un package, tout un ensemble d’instruments socioculturels de plus en plus attrayants (télévision à trois dimensions/3D). De plus en plus irrésistibles.Une télé qui plait autant qu’elle déshumanise(MONDIAL... suite de la 1ère page) Plus que méritant une protection de tous les instants, (MONDIAL / p. 13) Les écrivains haïtiens Frankétienne et Lyonel Trouillot recevant leurs distinctions du Ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, en compagnie de la Ministre haïtienne a.i. de la Culture, Josselyne Colimon Féthière Frédéric Mitterrand évaluant l’état d’avancement des travaux de réhabilitation d’œuvres artistiques haïtiennes endommagées par le séisme du 12 janvier (photos Georges Dupé)

PAGE 9

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 9BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23NOUVELLES TECHNOLOGIES CITY OF NORTH MIAMI NOTICE OF PUBLIC HEARING 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN AND FISCAL YEAR 2010 ACTION PLAN The City of North Miami has prepared its 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 ACTION PLAN for submittal to the U.S. Department of Housing and Urban Development (HUD). The PLAN establishes a unified vision of the Citys housing and community development needs over a five-year period and outlines strategies to address those needs. Also included in the PLAN is the annual update, the FY 2010 ACTION PLAN. Funding to address specific objectives in the PLAN will come from HUDs Community Development Block Grant (CDBG) and HOME Investment Partnership Programs. As part of the planning process, the North Miami City Council will hold a public hearing to elicit further public inpu t on the 2010-2015 CONSOLIDATED PLAN and Fiscal Year 2010 ACTION PLAN. Residents are invited to attend and participate. Below is the location and date of the public hearing. Location: City of North Miami City Hall Council Chambers (2nd Floor) 776 N.E. 125th Street North Miami, FL 33161 Date: Tuesday, July 13, 2010, at 7:00 p.m. ANY PERSON WISHING TO APPEAL THE RECOMMENDATION OF THE CITY COUNCIL WILL NEED A VERBATIM RECORD OF THE MEETINGS PROCEEDINGS, WHICH RECORD INCLUDES THE TESTIMONY AND EVIDENCE UPON WHICH THE APPEAL IS TO BE BASED (CHAPTER 286.0105 F.S.) THIS MEETING IS OPEN TO THE PUBLIC. IN ACCORDANCE WITH THE AMERICANS WITH DISABILITIES ACT OF 1990, ALL PERSONS WHO ARE DISABLED AND WHO NEED SPECIAL ACCOMMODATIONS TO PARTICIPATE IN THIS MEETING BECAUSE OF THAT DISABILITY SHOULD CONTACT THE OFFICE OF THE CITY CLERK, (305) 893-6511, Ext. 12142, NO LATER THAN FOUR DAYS PRIOR TO SUCH PROCEEDING. HEARING IMPAIRED MAY CONTACT THE TDD LINE AT (305) 893-7936. Avez-vous un terrain disponible ? Le terrain devrait mesurer au moins 1.000 mètres carrés si ce n’est davantage.. L’organisation Haitihilfe Deutschland a reçu en cadeau trois maisons qu’elle aimerait venir installer en Haïti. Si vous avez un terrain et que vous aimeriez le mettre à la disposition de Haitihilfe Deutschland, voici les cordonnées de l’organisation :“Haitihilfe Deutschland e.V.” info@haitihilfe.de Le nom de la personne responsable est Manfred HankelHaïti Télécommunication : 300 millions de dollars d’investissementLa compagnie de téléphonie mobile Viettel, une filiale de l’armée vietnamienne, qui a procédé le 29 avril dernier à l’acquisition de 60 % des actions de la Téléco détenue par la Banque de la République d’Haïti (BRH), devenant le principal actionnaire pour la somme de 90 millions de dollars, annonce qu’elle va investir 300 millions de dollars dans les télécommunications en Haïti. Tong Viet Trung, directeur général adjoint de Natcom (le nom de la nouvelle compagnie qui remplace la Téléco), a indiqué que cet investissement faisait suite à une étude de marché réalisée. Le marché des télécommunications en Haïti est très prometteur, il n’y a actuellement que deux fournisseurs de services mobiles en Haïti et nous espérons que Natcom va rapidement affirmer sa position dans un marché à fort potentiel, a dit le responsible de Natcom. Cette compagnie va investir dans la construction et l’amélioration de l’infrastructure du réseau de téléphonie fixe en Haïti. Mr. Trung a déclaré que la construction de plus de 1000 stations de transmission de base va commencer en Octobre et que les nouveaux services seront lancés dès le premier trimestre 2011. La compétition s’annonce féroce sur le marché des télécommunications où Digicel et Voilà devront faire face à une compagnie aux ressources financières considérable, dont les tarifs très agressifs ont fait sa réputation dans d’autres pays. Dans tous les cas cette compétition ne peut qu’être bénéfique pour le consommateur haïtien. En plus de ses opérations au Laos et au Cambodge, Viettel a procédé à l’augmentation de ses investissements dans un certain nombre d’autres pays en Asie, en Afrique et en Amérique latine. HL/ HaïtiLibre Musique : L’Orchestre Septentrional au prochain Festival International de Jazz de MontréalP-au-P, 24 Juin 2010 [AlterPresse] — L’Orchestre Septentrional est invité à participer à la 31e édition du Festival International de Jazz de Montréal qui aura lieu du 25 Juin au 6 Juillet prochains.L’Orchestre se produira les dimanche 4 et lundi 5 juillet à Scene Bell. « C’est un honneur pour l’orchestre, pour ses fans, pour les musiciens haïtiens et pour tous les habitants du Nord », confie à AlterPresse, Kesmy Arthur, le nouveau maestro de Septen. Les organisateurs du Festival International de Jazz de Montréal soulignent que l’Orchestre Septentrional est un « véritable pionnier de l’histoire de la musique contemporaine d’Haïti », qui « résistera à toutes les modes au fil du temps et réussira à créer une signature musicale bien à lui ».Du haut de ses 62 ans, Septen est considéré comme un « témoin de l’évolution musicale d’Haïti ». L’Orchestre Septentrional, surnommé « la boule de feu Internationale », laissera le pays le 30 Juin pour une prestation à Chicago aux États-Unis et reviendra en Haïti le 12 Juillet pour répondre aux rendez-vous des fêtes Champêtres, indique son maestro. L’orchestre était à la Guadeloupe pour deux prestations les 19 et 20 juin derniers après 13 ans d’absence dans cette ile des Caraïbes.En outre, le Festival International de Jazz de Montréal est l’un des plus importants festivals du genre au monde en raison de son budget, la qualité de sa programmation et son audience. En 2004, il a été classé le plus grand festival du genre dans le livre Guinness des Records. Il a déjà accueilli 8 767 832 touristes au cours de ses 30 années d’existence. Le Mondial sud-africain crée jusqu’ici de fortes sensations en Haïti. Chaque rencontre comporte ses joies, ses peines, ses délires, ses dérapages à travers les rues ou encore sous les tentes des villes en liesse lors des retransmissions radio-telé diffusées. Bien de choses s’observent dans les coulisses du Mondial à Port-au-Prince, capitale de douleurs : la joie retrouvée d’écoliers ou d’étudiants améliorant leur amour du sport, baisse du sentiment d’échec total d’Haïti, des arrangements sous les tentes après les rencontres, des demoiselles aux vêtements gais et chaussures sexy à travers les bars. Une vraie ambiance de carnaval en cette saison pluvieuse et footballistique assez animée. Par tradition, quand il s’agit d’une coupe du Monde en Haiti-et ceci remonte peut être à la coupe du Monde de 1974 où notre ancienne gloire nationale, Emmanuel Sanon, dit Ti Manno, avait dompté l’invincibilité de Dino Zoff , le portier légendaire de l’équipe italienne de l’époque. Un Mondial, tel que vécu en Haïti depuis des annéessoit à l’aide d’un transistor ou grâce à un téléviseur -engendre souvent des attitudes plus que délirantes : troubles dans la vie conjugale, et même des cas de divorce. Sans omettre la violence sauvage ou des accidents mortels sans précédent.Pour rappel : en 1998, l’obtention de la coupe de football par la France de Zidane aux du Brésil de Ronaldo, avait provoqué des morts à Port-au-Prince.Le journaliste et directeur de Radio Haïtien, le regretté, Jean Dominique avait produit un magistral éditorial magistral. Le même drame s’est répété le dimanche 20 juin 2010 à Delmas, commune de Portau-Prince, à la suite de l’élégante victoire du Brésil aux dépens de la redoutable Côte d’Ivoire. Avec l’intensité des matches de ce Mondial, des sourires reviennent sur des lèvres de fans du ballon rond encore traumatisés par le séisme du 12 janvier qui avait fait en Haïti environ 300. 000 morts. Autres remarques se font de jour comme de nuit: des lieux encore paradisiaques tels que des bars, des restaurants dansants attirent bien des clients. On observe des points de vente de casquettes, de T-shirt, de chapeaux aux couleurs des équipes en compétition. Certains matches suscitent bien des débordements et alertent souvent la Police Nationale d’Haïti. Il faudra mentionner la présence artistique haïtienne à cette coupe du monde par le biais d’une œuvre picturale de Marie-Hélène Cauvin et l’affichage sur panneau électronique d’un texte poétique du graphiste et communicateur, Gary Saint-Germain, emporté, lui, par le séisme du 12 janvier. Cette coupe du Monde aura servi jusqu’à présent de thérapie à des millions Haïtiens. Dominique BatravilleLe Mondial en Haïti et ses coulisses L’Orchestre Septentrional, fierté de la ville du Cap-Haïtien

PAGE 11

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 11PETITES ANNONCES 10 départements d’études Licence en : • Gestion d’Entreprise • Conception et Exécution de Projet • Economie et Finance • Sciences de l’Education • Sciences Comptables • Relations Internationales • Gouvernance Diplôme en : • Informatique de Gestion • Relations Publiques • Gestion de la MicrofinanceUNIVERSITE Centre de Formation et de Développement Economique (CFDE)Contactez nous :Angle Delmas 75 et Impasse Hérard # 3, Port-au-Prince, Haïti, W.I.www.cfdehaiti.comPar courriel: Administration@CDFEHaiti.com GBrunet@CFDEHaiti.com Par téléphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 Le Manolo InnTéléphones : 566-5361 401-7108 / 514-0304 lemanoloinn@mac.comInternet disponible pour les clientsDANS LES NIPPES•Des kilomètres de plage •Chambres tout confort avec air conditionné et Salle de bain attenante •Cuisine du terroir préparée par un « Grand Chef » •Le Saut du Barril •Le Palais de Sudre Dartiguenave à Anse à Veau •La Petite Eglise de Petit Trou datant de du 17èmesiècle… KJ ADVERTISINGSERVICESP.O. BOX 600673 Miami Florida, 33160-0673Publicités: Radio, Journaux et Tv. Aussi un service de traduction de Documents etc.Info (954) 559-7729 Evens Hilaire Consultant VISION MORTGAGE BANK, INCEVENS HILAIRELoan Consultant 12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161 Phone: (305) 891-2225 Fax (305) 891-2559 Cell (786) 285-0384 www.radiomelodiehaiti.com CABINET GUERRIER Law Firm21, Ave. Martin Luther King, Nazon, Port-au-Prince, Haïti Tel. 3411-8333 / 3867-5284Con. ance assurée, Services garantisUn test pour prédire l’âge de la ménopause?Un jour peut-être, la médecine saura très tôt pointer l’heure de la ménopause sur le cadran de l’horloge biologique féminine. Les médecins pourraient disposer d’un simple test sanguin permettant de prédire des décennies à l’avance l’âge d’entrée en ménopause, selon une étude qui doit être présentée lundi à Rome lors du 26e congrès annuel de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE). Les spécialistes iraniens à l’origine de l’étude affirment que leurs recherches préliminaires pourraient constituer une première étape vers le développement d’un outil pouvant aider les femmes à décider de l’âge auquel elles souhaitent avoir un enfant. Le test ne prédit pas le moment où la fertilité des femmes dégringole, mais si les médecins connaissaient l’âge d’entrée en ménopause, ils pourraient calculer en gros la période d’arrêt de l’ovulation. D’après des scientifiques, l’examen pourrait particulièrement être utile pour identifier les femmes entrant tôt en ménopause, à la fin de la quarantaine, voire avant, au lieu du milieu de la cinquantaine. A l’heure actuelle, les médecins ont peu d’éléments pour le savoir. Des tests sanguins et des scanners des ovaires ne donnent une indication aux femmes que quelques années à l’avance. Selon l’étude qui doit être dévoilée cette semaine, les scientifiques iraniens ont prélevé depuis 1998 des échantillons sanguins chez 266 femmes âgées de 20 à 49 ans et mesuré leur AMH (hormone anti-müllérienne). L’analyse de l’AMH chez les femmes apporte aux médecins des renseignements sur leur réserve d’ovules. Deux autres échantillons sanguins ont été réalisés durant les six années suivantes en plus d’examens physiques. Sur la base de la quantité d’AMH dont disposait chacune des femmes, les scientifiques ont utilisé un modèle mathématique pour estimer l’âge auquel elles entreraient en ménopause. Et sur les 63 femmes de l’étude touchées par la cessation de l’activité ovarienne, accompagnée de l’arrêt de l’ovulation et des règles, la prédiction des chercheurs s’est révélée exacte, en moyenne, à quatre mois près. De précédentes études menées au Canada, aux EtatsUnis et ailleurs ont suggéré qu’une analyse de l’AMH pouvait permettre de prédire l’âge d’entrée en ménopause, mais aucune étude sur le long terme n’a encore été bouclée. “Si notre modèle est validé, alors les femmes d’une vingtaine d’années pourraient subir ce test sanguin et on pourrait leur fournir une bonne estimation de leur âge au moment de la ménopause”, souligne le Dr Fahimeh Ramezani Tehrani, maître de conférences à l’Université des sciences médicales Shahid Behshti à Téhéran, qui a dirigé les recherches.

PAGE 12

Page 12 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23LIBRE PENSERAvantages Comparatifs« Je ne m’étonne jamais de voir des hommes mauvais, mais je m’étonne souvent de ne pas les voir honteux. » B. Saurin J’imagine, chers lecteurs, qu’à la lecture du titre, vous allez sûrement penser aux potentialités qu’Haïti peut offrir aux possibles intéressés. Il y en a toujours de ceux qui croient (j’en fais aussi partie) que notre « Ayiti Toma » regorge de possibilités, non seulement pour attirer l’investisseur étranger mais aussi pour inciter l’investisseur haïtien (généralement plus récalcitrant que l’étranger, malgré les apparences) à prendre des risques dans le pays, au niveau environnemental, dans le secteur culturel, dans la production agroalimentaire. Des domaines d’intérêt stratégique pour le pays et dont la rentabilité économique est à ne pas négliger. Mais loin de là. On ne fait rein. À part « l’aide humanitaire » généreusement reçue, à part « l’aide à la Reconstruction » généreusement promise (et qui tarde à arriver), nous n’avons rien de concret. J’imagine que penser à nos avantages comparatifs pourrait nous faire saliver, dans l’attente des plats appétissants promis. Jusqu’à présent, des « manifestations d’intérêt » qui n’arrivent toujours pas à se concrétiser malgré la multiplication de rencontres. Bon, au fond, chers lecteurs, je ne voulais pas parler de ces avantages, je voulais de préférence parler de ces « situations anormales », de ces « positions privilégiées » qui accordent un avantage énorme à certains individus par rapport à la majorité. C’est comme si, pour suivre le « langage footballistique », un individu tirait profit de sa position antiréglementaire de hors-jeu, pour marquer un but. Pas un seul sinon plusieurs. L’un après l’autre. L’avarice est toujours démesurée. Cela ne fait qu’alimenter nos contradictions. Sans elles, nous n’en serions pas là. À ce point. Aussi pauvres. Aussi abrutis. La peur nous tient par le cou. La peur de l’échec qui nous couardise au point de nous empêcher, par lâcheté, d’assumer la responsabilité de notre dégradation et d’y apporter « remédiation ». En effet chers amis lecteurs, je voulais surtout parler de nos contradictions qui ne font que profiter à une petite minorité tout en pénalisant sévèrement la majorité. Les « Malice » en profitent. Ils sont tellement « saf », « Aloufa », que je me demande si le reste, le « peu » qu’ils vont vouloir laisser, va pouvoir servir au grand nombre restant. Je ne sais pas si vous avez suivi le « dossier de Ganthier ». Un individu, et un seul, et le nom m’échappe, « dit disposer » de 3.000 carreaux de terre dans la commune de Ganthier. 3.877,8 hectares de terre. Quasiment 39 kilomètres carrés. 0,14% du territoire haïtien. Un Petit État Insulaire de la Caraïbe. À lui tout seul. Le Roi de la Caraïbe. Je me demande comment quelqu’un peut arriver à accumuler une si grande quantité de terres dans un si petit pays. À peine vingt-huit mille kilomètres carrés. Cela ferait du bien au pays de pouvoir lire la honte sur le visage de certains individus. « ...Prenez garde à vous, nègres et mulâtres ! Nous avons combattu contre les blancs. Les biens que nous avons conquis en versant notre sang appartiennent à tous. J’entends qu’ils soient partagés avec équité. » L’Empereur avait raison, mais, comme il se passe toujours chez nous, le temps fuit trop rapidement et la mémoire collective est de « courte portée ». Chères amies lectrices, chers amis lecteurs, je ne sais plus à quel saint me vouer, ni sous quel « mur de lamentations » me posterner, ni à quelles « divinités » adresser mes demandes, pour réduire mon angoisse pour ce pays. J’observe, impuissant, que dans notre société, de plus en plus complexe, s’entremêlent les « irrationalités autochtones », les « contradictions individuelles », les « intérêts personnels », la « mesquinerie », pour interagir, dans un cadre de « désintérêt » à la « chose publique » et produire une « réalité objective » de « défaite sociale » qui ne permettra jamais la reconstruction du pays. Alors, dans ce contexte de dégradation quasiment absolue, il résulte étrange d’entendre dire qu’il y a « un plan pour le pays », que « nous savons où nous allons » et que « personne ne saura nous faire aller plus vite ou dans une direction qui ne sera pas bénéfique pour le peuple haïtien ». Je comprends maintenant pourquoi un ami physicien me disait que pour comprendre la politique en Haïti il fallait avoir des connaissances de physique car tout est question du « référentiel » utilisé. Deux individus peuvent donner deux interprétations différentes d’une même action et les deux prétendre avoir raison. Pour nous entendre, il faudra que l’on se mette d’accord, sur des choix de base, afin de se doter d’un « Référentiel » commun. Pour nous entendre, il faudra que l’on arrive d’abord à un consensus. Réel ou Virtuel. Peu importe. D’autres pays ont eu à le faire avant nous. Définitivement chers amis, il nous faut une nouvelle pédagogie, ou, pour mieux me faire comprendre, il nous faut établir une façon différente de concevoir ce « Nous le Peuple », que les Américains ont su développer jusqu’à la limite, au point de faire de leur pays le plus grand pays au monde. Sommes-nous réellement si différents ? Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Juin 2010 Miami Beach Community Development Corporation ap aksepte aplikasyon pou kay nap kapab peye. Vi n pote aplikasyon nou apati 28 Juin 2010 rive 9 Jiyè 2010 Ant 10 am ak 3 pm Nou pral chache fòm lan nan adrès sa a: 945 Pennsylvania Avenue, Miami Beach, Fl 33139 Ap gen yon lotri pour chwazi moun kap ka vi n propryetè yo. On moun ki fè twòp kòb pap gen posiblité genyen kay sa yo. Le président René Préval étend le mandat du CEP à l’organisation d’autres élections: l’opposition appelle au maintien de la flamme de la mobilisationtotalité des membres de la chambre des députés, les Conseils municipaux, les Conseils d’Administration des Sections Communales, les Assemblées des Sections Communales et les Délégués de ville. Il a aussi pour mission d’organiser les élections pour tout autre poste vacant au Sénat et aussi les élections indirectes pour les membres des assemblées municipales, les membres des assemblées départementales, des conseils départementaux et des membres du conseil interdépartemental. L’un des responsables de la plateforme Alternative, Evans Paul, a estimé que la publication de cet arrêté confirme la volonté du chef de l’Etat de ne pas organiser des élections inclusives, libres, honnêtes et démocratiques. “Le chef de l’Etat vient, par cet arrêté, confirmer que ces élections seront organisées par un CEP sans crédibilité et décrié par la quasi-totalité des secteurs de la société haïtienne”, a indiqué Evans Paul qui appelle à maintenir allumée la flamme de la mobilisation, arguant que l’arrêté présidentiel est publié sous le dicta de l’international. Le leader de la plateforme Alternative signale à ce sujet que cet arrêté est sorti moins de 24 heures après les déclarations du représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Edmond Mullet, avertissant que la communauté internationale n’entend pas débloquer de fonds pour l’organisation des élections sans la publication des arrêtés y relatifs. Pour Rosny Desroches de l’Initiative de la société Civile (ISC), la publication de l’arrêté modifiant le mandat du CEP ne signifie pas qu’il ne peut plus y avoir de changement au sein du conseil. Selon lui, le chef de l’Etat ne peut pas rester insensible aux voix appelant à la dissolution ou au replâtrage du CEP. La publication de l’arrêté constitue un pas dans le processus, dit Rosny Desroches, estimant que durant les autres étapes, il devrait y avoir des changements dans le conseil. Dans l’entourage de la présidence, on affirme que le chef de l’Etat n’entend pas tomber dans le piège de ceux qui veulent le renvoi de l’actuel Conseil électoral provisoire. Les manifestations quasi quotidiennes pour réclamer la démission du président René Préval et du Conseil électoral provisoire se sont pratiquement arrêtées depuis le début de la Coupe du monde de football le 11 juin. On craint toutefois que les gens recommencent à descendre dans la rue aussitôt le Mondial terminé, d’autant que les revendications de la population quant à l’amélioration de ses conditions de vie nettement détériorées depuis le séisme du 12 janvier 2010, attendent encore de trouver un début de satisfaction. (ELECTIONS-CEP ... suite de la 1ère p age) acteurs politiques une nouvelle formule en vue de la formation d’un CEP. Cette nouvelle proposition est bien accueillie par la classe politique haïtienne. On ignore pour l’instant la réaction du président René Préval à cette proposition qui permettrait une sortie de crise. Organisations signataires de cette proposition : •Rosny Desroches : Initiative de la Société Civile (ISC) •Edouard Paultre : Conseil Haïtien des Acteurs Non Etatiques (CONHANE) •Léopold Berlanger : Organisation des Patriotes Pour Ayiti (OPA) •Jean Garry Denis : Initiative Citoyenne (IC) •Jean-Claude Bajeux : Centre Œcuménique des Droits de l’Homme (CEDH) •Dominique Joseph : Office de Concertation pour le Développement (OCODE) •Bellegarde Berthony : Action Citoyenne •Jn Gardy Théodore : Centre pour la Promotion des Droits Humains et de la Démocratie en Haiti (CEPRODHD) •James Jacques : Grand Front National des Etudiants Haïtiens. (GRAFNEH) •Pierre Espérance : Réseau National de Défense des Droits de l’Homme (RNDDH) •Arnold Antonin : Centre Pétion Bolivar •Joseph Jean Midley : Mouvement pour la Démocratie, l’Ordre et la Démocratie (MODOD) Le Collectif d’Organisations de la Société Civile signataires précise que le Conseil Electoral Provisoire (CEP) appelé à jouer le rôle d’un Conseil d’Administration au sein de l’Institution Electorale doit être formé de personnalités bien connues, caractérisées par leur compétence et leur professionnalisme, leur honnêteté et leur force de caractère, leur ouverture d’esprit et leur indépendance de jugement et le cas échéant leur expérience confirmée de la question électorale. Le Collectif rappelle que sept des neuf instances qui auront la responsabilité de désigner les membres du Conseil Electoral Provisoire sont prévues par la Constitution de 1987 en son article 289, : •L’Exécutif, la Conférence Episcopale •Les Cultes Réformés •La Cour de Cassation •Les Organismes de Défense des Droits Humains •Le Conseil de l’Université •L’Association des Journalistes. Deux autres entités : l’Eglise Episcopale et le Culte Vodou, par exemple, pourraient remplacer le Conseil Consultatif (qui n’existe plus) et le Conseil National des Coopératives (qui est un appendice administratif de l’ Exécutif). En ce qui concerne la désignation des membres du CEP, le Collectif suggère qu’à partir des critères retenus, chacune des neuf instances identifiées aura la responsabilité de proposer une personnalité, sur une base strictement citoyenne, dans un esprit non sectaire et non partisan. Le choix de cette personnalité devra se faire sur une base institutionnelle et démocratique au sein des instances concernées. Aucun membre de l’actuel CEP ne sera éligible. Les membres du Conseil Electoral Provisoire éliront un bureau en leur sein. Ils fonctionneront exclusivement en qualité de Conseil d’Administration sur une base collégiale et démocratique pour toutes les décisions relatives à la conduite du Processus Electoral. Ils nommeront un Directeur Exécutif et les membres clés du staff chargés d’organiser et de gérer le processus électoral sous l’autorité suprême du Conseil et selon ses directives. L’Administration des opérations électorales à travers les différents départements géographiques du pays devra être confiée à un personnel compétent en la matière sous la supervision du Directeur Exécutif et l’autorité ultime de l’ensemble du Conseil. Les membres du Conseil ne pourront point se substituer au personnel de bureau et de terrain chargé des tâches techniques et administratives, ni se partager la responsabilité exclusive de la gestion des opérations électorales dans chacun des 10 départements géographiques.Politique : La société civile propose une sortie de crise12 organisations de la société civile ont proposé aux

PAGE 13

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 13ENVIRONNEMENT Où en est-on avec les OMD ?Le 23 juin, le secrétaire général de l’Organisation des Nation Unies (ONU), M. Ban Ki-moon, a présenté à la presse le rapport 2010 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Ce rapport, rédigé par le Département des Affaires Economiques et Sociales (DAES) des Nations Unies, rassemble les dernières analyses et données de 25 agences internationales et de l’ONU à travers le monde sur les progrès accomplis dans chaque région en vue d’atteindre les cibles fixées d’ici à 2015. Mais avant d’entrer dans l’analyse des progrès, voyons ce qu’il en est exactement de ces objectifs. Ils sont au nombre de huit, et à chacun est accolé un certain nombre de cibles, qui sont des objectifs spécifiques chiffrés, qui devraient permettre d’évaluer périodiquement le degré d’atteinte de l’objectif général. Objectif 1 : éradiquer l’extrême pauvreté et la faim. Cibles : Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour. Assurer le plein-emploi et la possibilité pour chacun, y compris les femmes et les jeunes, de trouver un travail décent et productif. Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim. Objectif 2 : assurer l’éducation primaire pour tous. Cible : D’ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires. Objectif 3 : promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Cible : Eliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaires et secondaires d’ici à 2005 si possible, et à tous les niveaux de l’enseignement en 2015 au plus tard. Objectif 4 : réduire la mortalité infantile. Cible : Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans. Objectif 5 : améliorer la santé maternelle. Cibles : Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle. Rendre l’accès à la médecine procréative universel d’ici à 2015. Objectif 6 : combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies. Cibles : D’ici à 2015, avoir enrayé la propagation du VIH/sida et commencé à inverser la tendance actuelle. D’ici 2010, assurer à tous ceux qui en ont besoin, l’accès aux traitements contre le VIH/sida D’ici à 2015, avoir maitrisé le paludisme et d’autres grandes maladies et commencé à inverser la tendance actuelle. Objectif 7 : assurer un environnement durable Cibles : Intégrer les principes du développement durable dans les politiques et programmes nationaux et inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources environnementales. Réduire la perte de la biodiversité et atteindre, d’ici à 2010, une diminution significative du taux de perte. Réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas d’accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base. Améliorer sensiblement, d’ici à 2020, les conditions de vie de 100 millions d’habitants des taudis. Objectif 8 : mettre en place un partenariat mondial pour le développement. Cibles : Répondre aux besoins particuliers des pays les moins avancés, des pays en développement sans littoral et des petits états insulaires en développement. Avant d’aller plus loin je ne peux m’empêcher de donner une opinion toute personnelle. J’ai toujours eu un certain malaise avec les objectifs tels que formulés et énumérés. Tout d’abord on a l’impression qu’on s’attache aux résultats plutôt qu’aux causes. Ainsi, l’objectif 1 parle d’éradiquer l’extrême pauvreté et la faim. Mais on sait que la principale cause de la pauvreté et, par conséquent, de la faim, c’est le chômage. Pour moi le plein emploi devrait être l’objectif 1 et non pas une cible. En second lieu, il y a ce que j’appellerais un problème de hiérarchisation. Les objectifs 4 : réduire la mortalité infantile , 5 : améliorer la santé maternelle et 6 : combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies , relèvent du domaine de la santé et pourraient être regroupés dans un objectif qui serait l’amélioration du système de santé au lieu d’être présentés comme des objectifs en soi, et au même niveau que « assurer un environnement durable » (objectif 7) ou « mettre en place un partenariat mondial pour le développement » (objectif 8). Finalement il faudrait mettre la lutte contre la pauvreté, donc la recherche du plein emploi, et l’éducation, mais pas seulement l’éducation primaire, en toute première ligne car elles sont un élément important pour atteindre ces objectifs 4, 5 et 6. Je cite : « La pauvreté et le manque d’éducation perpétuent les taux élevés de naissance chez les adolescentes », ou « Le recours à la contraception est particulièrement bas chez les femmes les plus pauvres et celles qui n’ont pas reçu d’éducation », ou encore « Beaucoup de jeunes n’ont pas toujours les connaissances nécessaires pour se protéger du VIH », ou aussi « La pauvreté reste un facteur limitant l’utilisation des moustiquaires », et encore « Les enfants des ménages les plus pauvres ont le moins de chances de recevoir un traitement antipaludique », et enfin « Les pauvres sont les laissés-pour-compte des améliorations dans le domaine de l’assainissement ». Enfin il y a un objectif qui manque, à mon avis, c’est l’élimination de la disparité entre le monde urbain et le monde rural. A tout moment le désavantage des populations rurales apparait ; je cite : « Les enfants des zones rurales ont deux fois plus de chances des souffrir d’insuffisance pondérale », ou « Les données sur les ménages en provenance de 42 pays montrent que les enfants des zones rurales ont deux fois plus de chances de na pas être scolarisés que ceux vivant dans les zones urbaines », ou encore « En Afrique subsaharienne, les connaissances sur le VIH augmentent en fonction du niveau de richesse, ainsi que parmi ceux qui vivent dans les zones urbaines ». Quoiqu’il en soit, c’est l’outil dont nous disposons et nous allons devoir faire avec. Bernard Ethéart Une télé qui plait autant qu’elle déshumanisel’identité est devenue aussi un instrument de conquête de marchés, donc plus que jamais un élément incontournable non seulement du caractère mais aussi de la fortune nationale. La preuve, le bombardement intensif auquel nous sommes nous-mêmes soumis actuellement. Et cette coupe du monde offre la meilleure occasion.Et une valeur ajoutée …L’identité est par conséquent une valeur ajoutée sans comparaison. Non jetable, parce que non recyclable. Or c’est à ça que nous sommes en train de nous livrer en ce moment. Comme d’habitude, dans une totale inconscience. Inconscience de la part du grand public, bien sûr, rien d’autre ne lui étant offert. Il s’oublie, puis finit par s’oublier pour de bon. Pour toujours. Mais aussi inconscience de la part des professionnels du métier … Ainsi que, et c’est le plus grave, des responsables de la chose publique qui ne semblent avoir aucune vision à cet égard si ce n’est la simple propagande … Alors même qu’ils prétendent ne pas en faire, il eut mieux valu l’affirmer ouvertement car la bonne propagande ne peut se faire sans quelques emprunts locaux, plus ou moins bien trafiqués. Donc des pouvoirs publics pour lesquels la communication ne va pas plus loin que la publicité des marques de lessive. Pardon, de cellulaires.‘Avatars’ ! …Aucune institution vouée à la qualité, aucune recherche, la chaine publique est d’ailleurs livrée aux mêmes contingences. Plus que la démission et l’irresponsabilité c’est l’anarchie totale car en face l’offre extérieure est inépuisable et quasiment gratuite. Le piratage est l’autre mamelle de cette descente aux enfers en douce et en douceur. Nos chaines de télé sont donc totalement livrées à elles-mêmes et à la merci du plus offrant. Plus on se déculotte et se renie culturellement, mieux ça marche. Plus c’est beau et vide, mieux ça rapporte. Certes la télé coûte cher (comparée aux autres médias) mais elle n’en demande pas moins d’efforts de conception et même davantage. Or c’est là la différence en Haïti où elle est considérée plutôt comme une sorte de lampe d’Aladin, dont on sort des merveilles en veux-tu en voilà !L’âge de raison …Justement imaginez-vous à la place d’un enfant de 2 ans ils commencent tôt aujourd’hui leur carrière de téléspectateur. C’est l’âge auquel se fixe dans l’esprit tout ce qui va constituer le bagage identitaire plus tard à l’âge de raison, la vraie personnalité individuelle et citoyenne, le fond de l’imaginaire et de l’intellect. En un mot, plus que l’identité. La citoyenneté. Rendez-vous dans quelques années ! Cependant il reste un autre acteur pour dire : arrêtez le massacre ! Lorsque le public, les responsables gouvernementaux et les professionnels auraient failli, reste la société civile. La seule capable d’influencer aussi bien les gouvernants que nos télés (producteurs et diffuseurs). Comme sous la dictature Duvalier dans les années 70, le grand mouvement de renaissance du théâtre haïtien, ‘Pèlen Tèt’ et autres. A moins que ça soit au contraire l’absence de cette société civile qui fait place nette aux ‘Avatars’ actuels ! Ce sont les futures générations qui en paieront le prix. Quel prix ? Elles n’en vaudront pas beaucoup. Quant à nous, pensons-nous pouvoir l’emporter au paradis ? Ou comme dit Woody Allen, ‘take the money and run’ : prends l’oseille et tire toi ! Ce serait vraiment trop facile. Marcus, Port-au-Prince (MONDIAL... suite de la page 8) Plusieurs importantes compagnies étrangères, positionnées en Haïti, dont certaines ont investi plusieurs millions de dollars, en prévision des contrats de reconstruction, sont fortement déçues de la lenteur des décisions, de la complexité des démarches administratives et de l’absence de financement disponible (les 10 milliards promis tardant à se matérialiser). Une rumeur laisse entendre que certaines d’entre elle envisageraient un retour partiel ou total aux États Unis pour se repositionner sur la saison des ouragans et les travaux de nettoyage du pétrole laissé par la marée noire dans le Golfe du Mexique. JR Bergeron des services d’urgence dans le comté de Broward, en Floride, a déclaré qu’ils ont toujours l’espoir d’obtenir des contrats de reconstruction en Haïti, mais qu’ils sont déçus par la lenteur du processus de reconstruction. « Nous sommes toujours dans l’attente » dit-il. « Le seul contrat qui a été proposé récemment, est un projet visant la construction d’un pont d’une valeur inférieure à un demi-million de dollars, nous ne pouvons pas nous déplacer pour ça ». Toutefois, la situation n’est pas aussi dramatique pour tous. à l’instar du Groupe Johnson qui vient d’annoncer un projet de deux usines en Haïti pour la construction de maisons; une autre compagnie, Innovida basée en Floride et spécialiste dans les techniques de construction novatrice en fibre composite, envisage également la construction d’une usine en Haïti. Claudio Osorio, le fondateur d’Innovida, affirme que sa compagnie a déjà des contrats d’organismes du secteur privé et d’organisations nongouvernementales pour construire des maisons et des bureaux pour 25 millions et 50 millions de dollars. Malgré ce succès, les difficultés restent les mêmes. « Le flux de fonds en provenance de l’international et des ONG est très lent » déclare Claudio Osorio.Reconstruction : La lenteur déçoit des entreprises internationales

PAGE 14

Page 14 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 LES JEUXLes Sports avec Mario Bareau informations avec Laury Faustincon Lucianiavec Villette Hertelou Mardi avec Bernard EtheartLun. & Mer. : L’heure classique Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Judy Carmichael reçoit ses invités9h00 10h305h 30 pm journal créole avec Louini Fontal animation James Prédvil74 bis Rue Capois, Port-au-Prince, Haïti Tél.: (509) 2221-8596 / 2221-8567 / 2221-8568 / 2221-0204 Fax: (509) 2221-1323 E-mail: melodiefm@hotmail.com / URLL www.haitienmarche.com Librairy of congres # 1SSN 1064-3896www.melodiefmhaiti.com Mélodie & CompanyDéveloppement durable En Bref...(... suite de la page 2) (EN BREF / p. 16) trajet Miragoâne Port-au-Prince et qui roulait en sens inverse a percuté de plein fouet la pick-up. Les blessés ont été acheminés dans un centre hospitalier de la région.Le ministre français Frédéric Mitterrand en visite à Port-auPrinceLe ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, est arrivé le 26 juin à Port-auPrince pour une visite officielle de 3 jours. Fréderic Mitterrand a profité de son séjour pour signer avec les autorités haïtiennes un accord de coopération dans le domaine de la culture. Il s’est entretenu également avec des personnalités haïtiennes du monde des arts et de la culture, dont des écrivains primés en 2009 et 2010, selon le communiqué. Mitterrand a pris part à des activités culturelles, dont une exposition intitulée « Malraux-Saint-Soleil, 25 ans après », poursuit la note. Il s’est aussi renseigné sur l’état d’avancement des projets culturels financés par le gouvernement français en Haïti. Outre la réalisation d’un projet d’initiation à la lecture dans un camp de déplacés, la France étudie actuellement la possibilité de réhabiliter le ciné-théâtre Triomphe au Champ-de-Mars pour en faire un centre culturel. Elle prend également en charge la restauration du tableau le « Serment des ancêtres ». Frédéric Mitterrand a achevé sa visite par la remise de l’insigne de Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres à Frankétienne et de l’insigne de Chevalier des Arts à Lyonel Trouillot. Avant de laisser Haïti, le ministre français de la Culture s’est recueilli devant les cendres de Toussaint Louverture au musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH), puis s’est rendu au Palais national ou il a été reçu en audience privée par le président René Préval.Etats-Unis: “Dudus”, baron présumé de la drogue jamaïcain, plaide non coupableLe baron présumé de la drogue jamaïcain Christopher “Dudus” Coke, extradé jeudi aux Etats-Unis et dont la traque avait provoqué des dizaines de morts le mois dernier sur l’île caribéenne, a comparu vendredi devant un tribunal fédéral de New York où il a plaidé non coupable. Christopher Coke, 40 ans, arrêté le 22 juin par la police jamaïcaine, est arrivé menotté et en tenue carcérale devant le juge Robert Patterson, qui lui a rappelé qu’il était inculpé de “trafic de marijuana et de cocaïne et de trafic illégal d’armes”. Petit et rond, le crâne rasé, l’homme a salué d’un signe de tête quelques personnes d’origine jamaïcaine qui se trouvaient dans la salle d’audience du tribunal du district sud de New York, au sud de Manhattan. “Avez-vous besoin que je vous lise l’acte d’accusation?”, a demandé le juge. “Non monsieur”, a répondu l’accusé en se levant. Russell Newfeld, un avocat commis d’office, a précisé que son client plaidait “non coupable” à ce stade, et le juge a fixé une nouvelle audience à lundi, afin d’examiner une requête de mise en liberté sous caution. Le juge a ordonné son maintien en détention. Le Jamaïcain risque la prison à vie s’il est reconnu coupable par la justice américaine, qui avait délivré un mandat d’arrêt à son encontre. Les Etats-Unis l’accusent d’avoir approvisionné depuis une vingtaine d’années New York et les autres villes de la côte est en crack, cocaïne et marijuana.Rencontre entre Préval et Michaëlle Jean au CanadaLa gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, s’est entretenue le vendredi 25 juin avec le chef de l’Etat haïtien René Préval. La rencontre a eu lieu en marge du sommet du G-8, et a représenté le premier tête-à-tête entre les deux personnalités depuis la nomination de Mme Jean à titre de représentante spéciale pour Haïti de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Dans un communiqué publié quelques heures après sa nomination, Michaëlle Jean avait indiqué qu’elle se propose dans ses nouvelles fonctions d’encourager la communauté internationale, l’ensemble des pays donateurs et des partenaires, à faire de l’éducation de base, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur une priorité aux côtés de l’État haïtien, de ses citoyennes et de ses citoyens pour un développement durable et humain. « C’est avec force, passion et conviction que j’accepte de m’engager dans cette importante mission dont la nécessité s’inscrit pleinement dans la continuité de la diplomatie à échelle humaine que j’ai privilégiée et pratiquée tout au long de mon mandat durant les visites officielles et d’État que j’ai effectuées, à la demande du premier ministre (Stephen Harper), en Amérique latine, en Afrique, en Europe et en Asie », a précisé Mme Jean. HORIZONTAL 1. Le Ghana y gagna son premier match 2. Cyclones 3. Assistas 4. Pronom 5. Portion Pronom 6. Fredonnait 7. Quote-part 8. Effervescences Sorti. VERTICAL 1. Faux 2. Artère 3. Nom actuel de la ville antique Herculanum 4. Force fondamentale, dans la philosophie chinoise Pronom 5. Burins 6. Unité d’énergie massique Actinium 7. Désœuvrement 8. Plat. PRETORIA OURAGANS SECONDAS T#O#E#CI I#LOT#TE CHANTAIT H#N#ECOT EMOIS#NE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot f rançais Solutions de la semaine passéeFRUSTRE B A E I N A K Solutions de la semaine passée:Solutions de la semaine passée: LES JEUX DE BERNARDAllez de SENTIR à VACHES , en utilisant des mots du du vocabulaire français, et ne changeant qu’une lettre par ligne.Mots Crois ésDaniel Alves Doni Elano Felipe Melo Gilberto Lucio Luis Fabiano Luisao Maicon Michel Bastos Nilmar Ramires Robinho Thiago SilvaMORTEL MORTES MOITES COITES CUITES CUISES LUISESSENTIR VACHES GMASERIMARBXFD GXPDANIELALVES MICHELBASTOSGAS ELL LEBERSONFHD HUBMQCCCIOOEBT QCHCEO GITVCLHZ ILMGIRRERPAIIEA RILLROTE A APUD EWUSBIBODBGMESL L FIFLRDSOSEMOG AONAIBAFSIULE Q NHRGOASIULLDLOU OGRRAMLINUZVOYW SIGZEVSLS UAN ERBGAWODADQSIQI

PAGE 15

Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23 Page 15Ti Gout pa Ti Gout ak Jan MapouVAKANS NAN PEYI LAKAY VAKANS NAN PEYI ETRANJEMwa jen, mwa jiye pou jenès-la nan peyi lakay, se 2 pi bèl mwa nan kalandriye-a. Liv jete nan youn kwen, tenis boyo tounen tralalap, se lè pou timoùn yo bay kò yo ekzeyat. Yo pwomennen monte desann tout lasentjounen. Yo monte sèvolan, yo jwe toupi mennen nan pòk, yo teke mab…Fè kous bisiklèt; yo swe kou pitit bouki nan solèy midi; yoùn ak kouri dèyè lòt … Men pa pè non, granmoùn yo ap veye, papa , manman, grann ak vwazinay ap obsève tou sa k’ap pase. Se epòk timoùn al nan sinema ak ti zanmi yo osnon al nan bal salon Monkonpè-Makomè. Se la y’al ploge, koze ak ti medam yo, fè ti bo nan fènwa; batay kon pete tou nan kozman fè jalouzi… Anfen malgre nayklib gaye toupatou, mizik tout kadans pou piyay se pa tout fanmiy ki kite pitit yo kit se fi, kit se gason al nan bal ap rantre a 3-è dimaten. Si pa gen granmoùn ki ap akonpaye-w, enben se chache youn kote pou mete kòw. Nan epòk vakans se lè timoùn rantre nan eskout. Y’al nan kan kote yo gen youn CP (chef patwouy) fè jwèt ak yo, fè fedkan, aprann yo kuit manje, aprann yo naje, pale an semafò aprann yo fè ne nan kòd opwen si ou kite youn eskout mare-w se pa nenpòt ki moùn ki ka demare-w. Eskout ak Gid nan peyi lakay an epòk lontan se te ekip sekouris ki pare pou reponn prezan pou ede popilasyon-an. Dayè se deviz yo. Scout toujours? yo reponn Prêt… Lakay se te bèl bagay wi, timoùn kou granmoùn al laplaj osnon al benyen larivyè. Y’al fè piknik, manje kann, manje mango, fè lago-lago pike nan gwo basen, al larivyè lobe voye dlo yoùn sou lòt. Alabèl bagay se lè timoùn an vakans lakay! Sa se lakay. Se konsa sa te konn ye lakay lè lakay te lakay men kijan vakans ye pa bò risit nan peyi etranje, an nou di nan sosyete meriken nan Miyami jounen Jodi-a …Adyeeee! pawòl anpil machwè gonfle… Pa bò risit jounen Jodi-a, timoùn yo lage kon kabrit nan savann. Manman ak papa al travay, timoùn pa chita nan kay la, lekòl lage, chat pa la rat ak bay kalinda. Timoun yo mete kay la tèt anba. Chanm yo _ si yo gen chanm _ outadi depo book: soulye, grenn chosèt, pantaloon sal, wòb sal tout lage atè, dra sou kabann yo tounen kòt kabann outadi kabann prizonye…dra pati kwichi, anpandyos, zòrye youn bò, pijama youn lòt bò… Lè yo rantre sot pwonmennen, yo fatige, yo monte kabann yo dòmi ak tout rad sou yo. Pil rad sal fè piramid. Kanta pou asyèt, ajantri ak gode se pil sou pil pou manman lave pou yo. Yo envite zanmi vin gade televizyon osnon vin pase wikenn ak yo…Yo manje nan chanm nan, tenis yo, gwo tenis gwo non ki koute tèt nèg, paske yo pote non atis Maya Annjelo te dekri nan powèm li-a, lage toupatou, sant mayas anvayi tout kay la. Ekondisyone ap ponpe frechè 24/24 plis 2-3 vantilatè ap woule, limyè limen tout jounen. Kay la tounen youn fannal gwo solèy midi. Kanta pou Frijidè menm menm se louvri-fèmen alaminit. Lèt ak ji pa fè de jou. Vire tounen bouch yo ap mache, e si gen desè nan frizè-a menm tankou krèm alaglas osnon pitza, se nan youn bat je, tout bagay sefwe. Timoùn yo pa bay maykwowev-la youn chans pou l’respire… Timoùn nan peyi isit nan epòk vakans adyeeee! tèt chaje, s’oun bann ti mangouyan anndan kay la. Epitou, yo nan lari y’ap mache monte desann sa y’ap regle pesonn pa konnen. Gen menm nan yo, kanson yo anba tivant yo, san sentiwon, kalson ekspoze ovan tankou rad prizonye, Yo kenbe komisyon yo kon grap rezen outadi se Michael Jackson k’ap danse Pòp. Kanta pou ti medam yo menm _ nou vle di kèk nan yo_ se youn zafè de kilòt tikòd tankou chwal sangle, fouk pantalon byen kout, y’ap sikile ak tatou sou deyè yo… Osnon tete manmèl gonfle prèt pou eklate nan lestonmak yo. Kanta pou jenn gengenn yo menm, y’al nan South Beach, y’al nan bal, y’al nan sinema ak mennaj yo, yo rantre 2è-3è dimaten. Yo pa pè ni dyab, ni lougawou, ni volè, ni asasen. Yo rantre lè lide yo di yo. Yo gen kle kay. Yo gen kle vwati. Epi alewè ki sinema? S’oun GPS pou yo ta mete sou yo pou paran yo ta ka konnen ki mouvman k’ap regle… Plis ankò, nan epòk vakans, mesyedam yo pale nan telefòn jouk yo sou. Telefòn nan kole nan zorèy yo kon karapat; yo pale, yo ri, depi yo leve jouk y’al kouche epi kisa y’ap di ? Ki koze k’ap pale, se chuichuichui, ou mèt kole zorèy ou pa p’ tande. Epitou si se pa konvèsasyon nan selila, se tèks mel k’ap pouse ale-vini tankou yo di y’ap tèksting, sèksing, tuitè, fesbouk… Ansòm se gwo koze e lè yo chita devan konpitè-a, wa pa kouzen yo. Dwèt yo si tèlman rapid, ou mèt chita sou kote yo, ou pa sa ni wè, ni li sa k’ap fèt nan konpitè… Malgre paran yo ka mete kontwol sou konpitè yo pou timoùn yo pa gade nenpòt ki pwogram men adye pòv paran yo kisa yo konnen nan konpitè? se la laj yo. Se pa epòk yo… Dayè depi youn paran kole nan kozman telefòn selila ak konpitè se lajenès yo, se timoùn yo rele pou vin ede yo… Timoùn yo ka demonte konpitè-a pyès-pa-pyès. Yo konn tou sa ki anndan vant li… Alòs m’pa bezwen di nou. Olye se paran k’ap Mennen; se timoùn yo ki sou volan kamyonèt la… Kidonk Lekòl lage tètkale! Men kijan jenès nou-an ap boule nan kilti merikenan. Lè yo fenk vini, se tankou sent Nitouch yo; pa ka kase youn ze. Yo pa menm ka pale. Enben, ba yo 3 mwa, w’a wè longè yo… Yo gentan pale Angle kon rat. Yo konn tout wout. Tout magazen. Tout nayklib. Tout pwogram nan konpitè…Alòske Granmoùn yo ki isit depi dikdantan sèl wout yo konnen se wout travay yo ak al nan makèt. Kidonk, malgre tou sa nou sot dekri la-a nan epòk vakans lan, fòk paran yo veyatif. Louvri je nou. Chache konprann sa k’ap fèt nan kay la, chita pale ak mesye-dam yo. Kontinye ba yo bon prensip. Fè yo konprann san nou pa joure depi yo anba tonèl kay ou, se pou yo konfòme yo ak prensip fanmiy lan. Fòk timoùn yo konprann menmsi yo fet isit gen yon seri prensip, youn seri valè familyal ki nan kilti nou nou pa kab lage. Menmsi yo pote bòn nòt nan kanè yo… Pa kite yo kase kod. Mete kontwòl. Kenbe tout bèl valè edikatif ak bonjan levasyon nou resevwa nan men manman nou ak papa nou osnon grann nou. Se youn obligasyon pou n’ pase vale moral sa yo bay timoùn yo… Ya babye; Y’a plenyen ; Y’ap rayi-w… Men demen lè yo gen pitit pa yo y’ava remèsye-w. Jan Mapou (Jen 2010) mapoujan@bellsouth.net ===================================KORESPONDANS(Michel-Ange Hyppolite-Otawa) Tèks mwen ekri la-a se repons mwen bay Jean-Marie Mondèsir, youn kreyolis dyanm nan rejyon Otawa-a, sou kesyon maskilen ak feminen nan lanng kreyòl Ayiti-a ——————————————————— Se mwen ankò ki retounen sou labal granm maten-an. Mwen vle retounen sou aspè feminen nan mo kreyòl nou-yo. Eske prensip feminen epi maskilen-an vrèman ekziste nan fondas kreyòl Ayiti-a? Nan reflechi mwen yèswa, mwen remake atik ki genyen nan lanng kreyòl Ayiti-a pa endike « le genre» . Kit mo-a kòmanse ak «le » oubyen « la » an franse nou toujou di «la» oubyen « lan» nan lanng kreyòl Ayiti-a. Sa vle di afè « genre des mots » nou jwenn nan panyòl, franse elatriye pa ekziste nan kreyòl Ayiti-a. Nan lanng kreyòl-la se silab final-la ki pral endike si pou nou di «la» oubyen«lan». Se pa maskilen oubyen feminen-an menm jan ak franse, panyòl eksetera. Kounye-a, ou pral mande tèt-ou kilè pou ou di «la», ki lè pou ou di «lan».? Poutan, ou fè li chak fwa ou ap pale. Se sa ki fè lenguis ki rele Chomski-a di: pou youn mounn natifnatal, gramè lanng-lan nan tèt-li. Nou aplike règ-yo san nou pa konnen. Men règ-la: Lè youn mo fini ak youn son nazal nou mete «lan», «nan» oubyen «an» dèyè li. Lè mo-a fini ak youn son ki soti nan gòj ou mete «la», «a». Ekzanp kreyòl Ayiti-a. Ou pa di kreyòl Ayiti-la. Se sèl youn etranje ki ap aprann kreyòl ki kab di sa. Konsa, chanjman nou genyen nan atik defini-yo, se pa « le genre du mot » ki ban nou yo. Nou kab mande kouman mwen fè konn sa, se paske mwen ta pe anseye youn matyè ki rele kreyòl nan kad kou kreyòl pou youn kredi Ministè Edikasyon Ontaryo-a kreye. Mwen dwe di nou, sa te pran mwen youn ti tan pou mwen te sonje règ gramè sa-a, poutan se tout lajounen mwen ap sèvi ak li. Mounn ki responsab fakilte lenguistik Ayiti-a genyen pou devwa pou yo ekri gramè kreyòl-la. Se youn pwojè konsa Jafrikayti, Jude, Hogu, Kaptenn, Vedrin , elatriye te bay tètyo pou youn rankont anndan Ayiti ak etidyan fakilte lenguistikyo nan ane 2004, men pwojè gramè sa-a ( nou pa kab di gramè sa) te mouri depi nan planifikayon-li, paske kanmarad REKAyo te manke nan serye-yo. Mwen pa konnen règ ki anpeche mwen di: gramè sa. Si mwen te konnen li, mwen ta pataje li ak nou. Petèt Pimich, Yvon Lamour oubyen Plasid ki etidye lenguistik va ede nou ak sa. Men youn lòt kote ankò koze «le genre» pa ekziste pou nou nan kreyòl Ayiti-a, kant li ekziste nan angle, franse, panyòl elatriye. Mwen vle pale sou koze pwonon pèsonèl kou: « il », « elle » nan franse, oubyen « he », « she » nan angle ak « el » epi « ella » nan panyòl. Nou pa gen varyasyon sa-yo nan kreyòl. Nou senpman di «li» epi sa rete la. Kit se mounn ( fi kou gason), kit se bèt, se menm kout bwa-a. Mwen di bèt, paske nan angle, pou bèt ak « les objets » yo di « it ». Se tout remak sa-yo ki fè, menm jan ak Pimich, mwen kab ap poze tèt mwen kesyon sou prezans konsèp feminen-an nan lang kreyòl Ayiti-a. Nou konnen gason se houngan fanm se manbo, petèt, kondi Pimich, se pa lide feminen-an ki motive chwa de mo sa-yo nan kreyòl-la. Mwen di li byen: petèt, paske mwen poko konnen. Doktorès epi doktè, vwazen epi vwazin eksetera, se petèt paske franse-a detenn sou kreyòl-la. Kounye-a, se estandadizasyon lanng-lan ki pral di nou sa pou nou fè: èske nou dwe rete nan baz lanng afriken-yo pou gramè nou, lè sa posib, oubyen akokiye nou ak franse-a? Mwen di li byen wi: akokiye! Paske, gen anpil preposizyon franse ki pa vrèman kreyòl epi nou tande yo souvan lè mounn ap pale kreyòl. Genyen tou youn « que » (ke) nou jwenn nan pale ak nan ekri kreyòl Ayisyen-an, men ki pa nesesè nan lanng kreyòl Ayiti-a. Mwen di akokiye, paske mounn ki ap fè radyo nan milye Ayisyen-an gen tandans touye «nou» ki se pwonon pèsonèl dezyèm pèsòn pliryèl-la an kreyòl. Rezon-an, se paske «nou» sa-a voye yo nan « Nous » franse-a. Sa lakòz yo sèvi ak «ou», menm lè yo ta dwe di «nou» lè yo ap pale. Sepandan, si yo ap pale enksyamman, se nou yo ap di. Nous mangerons = nou pral manje Vous mangerez = nou pral manje. Abitid lanng franse-a anpeche sèten Ayisyen ki pase lekòl, espesyalman mounn ki nan radyo, sèvi ak « nou» pwonon pèsonèl dezyèm pèsòn pliryèl-la nan lanng kreyòl Ayiti-a, paske daprè yomenm se pa sa yo ta dwe di. Kidonk Jean-Marie, travay refleksyon-nou, analiz-nou ak rechèch-nou fenk tanmen gason. M’ale Kaptenn Michel-Ange Hyppolite M.Ed Kaptenn Koukourouj Enseignant / Pwofesè Manm Sosyete Koukouy Kanada ======================== From: Jean-Marie Mondésir To: Kapten Koukourouj Cc: jafrikayiti@gmail.com; Manzè Choublak fabiloz@hotmail.com>; jude jean-françois judegardy@msn.com>; pimich@yahoo.com Subject: Reyaksyon sou dokiman an Kaptènn, Mwen pran konesans dokiman an ki te atache nan dènyè lèt elektwonik ou voye bay lòt konpatryòt yo pou komantè. Mwen jete koudèy vit fèt sou dokiman an e mwen fè yon kopi pou lakay. Reyaksyon pa m : prensip ou tabli pou fè lòt kòlèg yo konprann ke lang kreyòl la pran rasin li nan lòt lang ke latin pa gen pwoblèm. Tout moun rete kwè yon lang ki jènn tankou kreyòl ayisyen an dwe sèvi ak lòt mo/tèm/nosyon ki tabli pou pèmet mesaj la oubyen kominikasyon an byen pase. Youn nan pwen pou n koze sou li, eske dokiman an vize yon ekip pwofesyonèl kap feraye nan domèn kap etidye a. Mwen ta renmen konnen : eske dokiman an vize tout moun alawonnbadè (piblik la). Si se piblik la, mas pèp la dokiman an vize fòk nou chache rete piprè reyalite lokitè yo pou mesaj la kapab pi efikas. Tou depann andyans/piblik dokiman an vize, sa a pèmèt tradiktè fè chwa mo/tèm/nosyon ki tradwi lespri tèks li a. Mwen konprann demach ou lè w pa fin klè sou sans yon mo/ tèm/nosyon franse, ou chèche nan lang angle pou sezi sans mo/tèm/nosyon l an selon dokiman referans ou genyen. Mwen dakò ak remak ou fè sou kesyon òdinatè ak konpitè ki se 2 tèm itilize nan reyalite peyi dayiti. Nou ka fè menm demach sa a pou telefònn selilè, telefònn pòtab, telefònn mobil elatrye. Si nou vle fè yon nòmalizasyon tèm teknik nan youn domènn byen espesifik, fòk nou ta rive fè rechèch baze sou refleksyon moun espesyalize ak dokiman referans nan domènn nan. Pou koulye a pako genyen dokiman ki kapab sèvi referans sou chwa mo/tèm/nosyon nan yon domènn teknik. An reyalite se ta sou otorite yon òganism leta pou travay sa ta rive fèt yon mannyè pou sa genyen plis valè ak fòs. Sinon se lave men siye atè, paske pap genyen okenn entitisyon kap fòse moun respekte tèm ou nosyon teknik ki nòmalize yo. Genyen yon kote mwen pa fin dakò avek ou se lè ou di feminen tradwi pa femèl ou fanm e maskilen pa mal ou gason. Se pa nan tout ka nou jwenn reyalite sa w di yo, ann pran kòm ekzanp : Anmore fè anmorèz , chantè fè chantèz , doktè fè doktorès , divinò fè divinèz, tripotye fè tripotyèz, vwazen fè vwazin, kouzen fè kouzin elatrye. Apa remak sa yo mwen pa gen pwoblèm ak ansanm dokiman. Fòk nou sonje, edikasyon nou fèt nan lang franse se tou dènyèman dirijan tabli yon pwogram kreyòl la tou bon vre nan anseyman primè peyi dayiti. Tout demach kap fèt dwe apsèpte kòm prensip reyalite sa-a. Se sa ki fè mwen ap travay bò kote pa n pou krete bon jan zouti kap sèvi referans ak tout moun kap travay nan koze lang (tradiktè, entèprèt, tèminoloòg, lengwis , leksikolog elatrye). Jean-Marie Mondésir ++++++++++++++++++++++++++++++++++++ENVITASYONSOSYETE KOUKOUY Miami Inc. ap prezante MÈT LAWOUZE, pyèsteyat 8-tablo ki youn adaptasyon woman Jacques Roumain. Otè: Jan Mapou & Paula Pean-Clermont Aktè prensipal yo : Nadège Etienne, nan wòl Anayiz, Yolande Thomas nan wòl Delira, Kiki Wainwright nan wòl Byenneme, Jacques Medard nan wòl Mannwèl. Gary Erneus nan wòl Larivwa, Anthony Bayas nan wòl Jèvilyen. Edeline Clermont nan wòl Matant. Mèt Lawouze ap sou fòm teyat total ak chante konpozisyon – montaj sou direksyon Kiki Wainwright ak Dans sou direksyon Manno Merisier/ Nancy St Leger Mèt Lawouze nan Gusman Performing Arts Theater Dimanch 15 Out 2010. 7:00PM . Moso nan pwofi-a prale pou konstriksyon Legliz Notre-Dame d’Haiti nan Little Haiti. Achte biyè nou bonè . nan Libreri Mapou. Enfòmasyon: 305-757-9922 Sponsored by: Miami-Dade Dept of Cultural Affairs; H.A.L.O ( Haitian American Leadership Organization) ; Libreri Mapou, Notre-Dame D’Haiti Church, Komite 12-Janvye.

PAGE 16

Page 16 Mercredi 30 Juin 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 23BACK PAGE Haïti en MarchePort-au-Prince 100 Avenue Lamartinière (Bois Verna) Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323 Miami 173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150 Tel. 305 754-0705 / 754-7543 • Fax 305 756-0979 New York (914 358-7559) Boston (508 941-6897) Montréal (514 337-1286) email : melodiefm@hotmail.com haiti-en-marche@hughes.net URL : www.haitienmarche.com Library of Congress # ISSN 1064 3896 Printed by Southeast Offset : (305) 623-7788 En Bref...(... suite de la page 14)Miami : rénovation du quartier haïtienLe projet de rénovation des façades des entreprises commerciales tout au long de la 2 ème Avenue North East (Miami) continue. Les couleurs pastel sont privilégiées et les maisons revêtent un style de Ginger Bread. Le Department of Housing and Urban Development qui a fourni l’argent nécessaire à cette rénovation qui comprend en plus de la peinture, de nouvelles fenêtres et des auvents à la mode, espère avec ce projet que les affaires iront mieux dans la zone. La communauté haïtienne de Miami suit cette rénovation avec beaucoup d’excitation.ONU ECOSOC fait le bilan de sa visite de travail en Haïti« Cohérence et coordination des actions devront être les mots d’ordre » dans la reconstruction d’Haïti, a déclaré M. Leo Mérores, Représentant permanent d’Haïti auprès des Nations Unies, à l’ouverture de la manifestation spéciale du Conseil économique et social (ECOSOC) organisée pour présenter les mesures prises par le Gouvernement haïtien et ses partenaires de développement pour redresser le pays. Le Président de l’ECOSOC, M. Hamidon Ali, a expliqué que la coordination des efforts nationaux et internationaux en vue de la reconstruction du pays permet d’améliorer l’efficacité de l’assistance internationale, tandis que la cohérence consiste à aligner ces actions avec les priorités nationales du Gouvernement haïtien. « Les actions de nos partenaires n’ont pas toujours été menées en conformité avec les priorités du Gouvernement », a constaté M. Mérores, qui a aussi noté les actions entreprises de façon indépendante par de nombreuses organisations non gouvernementales appliquant leurs propres critères. Le représentant du Canada, dont le pays a accueilli la Conférence ministérielle préparatoire sur Haïti pour mieux coordonner les efforts internationaux en vue de la reconstruction, a souligné lui aussi l’importance d’aligner l’aide internationale sur les priorités et les besoins définis par le Gouvernement haïtien. La communauté internationale, a reconnu l’Ambassadeur Mérores, est venue à l’aide d’Haïti « dans un élan exemplaire » de solidarité avec son peuple. Il y a trois mois, plus de 150 pays avaient participé à la « Conférence internationale des donateurs pour un nouvel avenir en Haïti » au cours de laquelle des promesses de dons de 9,9 milliards de dollars ont été faites par des États Membres et des partenaires, pour les trois prochaines années et au-delà, en vue d’une reconstruction à long terme. le 31 mars 2010. La représentante du Brésil a aussi mentionné la contribution de 55 millions de dollars faite par son pays ainsi que sa participation à des projets de reconstruction. Comme le Chili, le Pérou ou la CARICOM, elle a souligné qu’il était important pour les pays de la région qu’Haïti se relève de sa situation actuelle et assure son développement économique et social dans un climat politique stable. « La mise en œuvre effective du Plan de reconstruction ne devrait pas tarder », a estimé M. Mérores, en soulignant l’entrée en fonctions de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti, la semaine dernière. La Commission, a-t-il précisé, a commencé ses travaux et doit approuver un certain nombre de projets qui doivent être maintenant soumis à la Banque mondiale. La Banque mondiale est le dépositaire du Fonds pour la reconstruction du pays et doit mettre en œuvre le financement dans les plus brefs délais. Espagne, États-Unis, France, Union européenne), qui participaient à cette manifestation spéciale, ont réaffirmé les engagements qu’ils avaient pris dans ce cadre et renouvelé leur soutien aux efforts de redressement d’Haïti. Le Chef de délégation de l’Union européenne, l’Ambassadeur Pedro Serrano, a rappelé la promesse de l’Union européenne de verser 1,235 milliard d’euros pour contribuer au « Plan d’action pour le relèvement et le développement d’Haïti », adopté au terme de Les coprésidents de cette Conférence (Brésil, Canada, la Conférence des donateurs www.Musiquedesiles.com1. Carimi: Buzz 2. Gemini All Stars: L’Argent 3. Gemini All Stars: Maria 4. Djakout Mizik: Live in Miami 5. Alan Cave: De la tête aux pieds 6. Frères Déjean: Best of 7. Scorpio: Ti moun yo 8. Sweet Micky: 100,000 Volts 9. DP Express: David 10. Zenglen: 20ème Anniversaire Top Hit ParadeSemaine du 28 Juinwww.Musiquedesiles.com