Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




















LEGITIMITE : Le vrai dilemme des prochaines lections
P()RT-.Ail-PRIN( E 2'5 A\ III Les l'ciioiin L o|pposliioii il oppo.s 11n pa. i i iii l o ii s N L abs .ib.ic de |nicipailiIo n 11, ll Ii ii l lc'hII
jiiitoii-i-ll s liitl 1 .i niil Iliii df I alinCic AI plis ai d iil p n i ii a ,I sii s lCi s diis lc.iions d C s i 01111 ( il icl iii l l_ d .ili in-i ls d
IuIn\ 'i i Piobh ibl.iii niii |llc , qmic lI' )l IISIinKiic '.s P.IlCc. q I l |i p uiiple Csti ILi\ a boiiii a bl s iibsi.ns ci lc L M iNimiulllh aipl.S I .chci aj cc. iii\ .ci l.i di.s scniiioiiilcls
iiiki'iilioii.l i' .II bli qii l l poin\ oll i ln Iii| 11 k \ ip b ikiiii' i i. iob bl 'ili il d Ii-LI i ELECTIONS l,..41



Pnurie de gasoline Qui assurera la scurit


ou la misre joyeuse des Reconstructeurs ?


P()RT-.Ai-PRIN( E 24
A\ ni La iiiis e' c .i I a plu ii' idi
coiiil iioii il c'\pI oIl, i o ii d. ila
Colitipl ioliI dc lotis l .s l Ilitai ,Is
couple L I iiisl 1 Iiii \ i 'i liq oi
poiiiuii Ii l ioil' iiilc\c 'iiIbl i L.I
Illis'l' cs c Ipl)od[liis l ll ic-l,-Iill ic
()i l: ., ilild'piis Lx.s Misimisblcs
dc \ icoi HuL-'o
Saiil qui Ia diliiioiinsl. iioii
s,' Liii coiiniiiiiniini nii Hiii LI
pininiil de ',l/olinii qulii a Iii i '-'
I ciil d iii l cili\ Sc'li. a i 11' i 'l S.iiis
c\lpllCiioii II0J iiii .I i iiail |i I'ci'
possible' i il I \ i\ .I II iOLIn c s'
Il llh 'll 'Ll l\ S I_'_'IhIllln lnl l -iissilot
aIIIOLII dcs pompep.s .i .CssC ii
coiiiiii bis aI nic dui iniialch noll
on ccs chljuliltsiii dcil ap iIup
,iblnd cloni u nti lI S N \I1lllsS
-iiiiib diiud s I iii bcl[ iii i llll la
CliiiiiiLhiic Paiiiicn ilciiiiiCii I
liuIssI 'e' PIntlll d'l ssel" ce
Toul Liii folk loi
iiiil ablh: J ci: '-ai c : ii: d 1o01
c'\ c .iiill.siki c isi-a-d-ilii If ibllqis


CO Illl'ic I1 1i. c \ i.llic cll aI bc.Olllii
polni IssuL 'i NS I \ uIIb ll on SI
suii% I' Diu IokI de I la spc. i lllioii
ihcliiO iioiis Ioiiiiini ui iii ajppclccl
Sh I, I OI I 11011 |?0 lLl l'I 1 iJ | s oli 011
IallChc IIOII pOll I appclcl Ixil son
iioiil il.dii I cqiiilihbl ids nuI.icllcs
Li dcillcic oi s cI p1lck\ick
.\ iii cl Liiin niiOl\ ll i ll\illoil di s
pin\ i Ioi pollipc L.s c iisilbtiiiiiiii
pioiIuiiiiiiiin quii li.s noiiai\ i \

GioliZOLIN
|GAZOLINE |.( I


Chauffards!!! Qui va dire:


Arrtez le massacre! i"'1..8


P()RT-Al_-PRIN(E 21,
A\ ni L .Aiiicii'.i il .liiiioiiCl iiil
1111w iliiiiiiiiiioii pIio'i-'i 'i\ c' id
lLiK foic0'c llllllill'ii S cil H lll Dc
211'ii iiii IL lIiiick ii, iiii duil i i ii '
dc'\,lilc Lii dLI 12 aIn\ i ci 21111, lIs
iio\l.ji 'ii c il I | iCa i ii c ci lii plLi
solaits lll 'IIK llen lll IIk' l s'lOIll plIs
qiu 5i"ii pliniii i idu 1 iiipiii ocluiii
qliii' '' ,I I,l l lllc i l '.llln I)Olk'Jlln-.
Los soldiis iiii, i iiiiis
soniii iis \ iiblcsI icllliiini iii dailis
lcs iulls dc la caplalc, hlillc nlc
Lc.iis coll'ai lcS liiiniIs soiii IIno
s il ciiin iiiimoiins iioiiibi. 1211 11i
out ll>'lllk'l1{ 1110111 1011 l 'l> l\ lls
oni iccc ni11lcl1cii 1 idk liqLil i nuis iil
sonl ikpliques dins ii k d.blicli.ciiint
qui demanded l de plus cni plus de
biis ci d c\pcii. s c sl In snc1t pJ.i
al:ci:s- a dci s l I ,ld. ils de. si.il
Pdi qui l cs l'oices

ic iiplicccs '
Pai une Police lilliollll
d 'Hiii (PNH) qui iSiiibl a\ on

plisliils dial/ili s die ss a niii l
oui pli. pi, i
()uiiii i Ji iiiisioii
oiniusiiiiic p oii la siubilisilioii cn

difficilcliiciim : coiinciiii LIii
ic iioiincc( dc l I: ciiiiiulc (qin l\ :a
iiuique la I penode dles l'cles de flin
dl'.nii.c, pul aJ anll lII iiiublciiu ni
de icic dilu I2 ,in.ii IC

D'aiiciens baiinaids
coiurelt les rues...
Alloii-iios-Os oiiibcil diliis
Li i iili c iiicillllUd ,ilo s is ll lc que
ISECURITE/I p.5i


RECONSTRUCTION: "Kay kraze nimewo efase"


P()RT-.AI_-PRIN( E A.\ ni -Lor-quLi
lc (CNE i( oniisil iiaioiiil cle.s quipliieiii I
oi'.-iiiiiie cdl i lu i\ Ipublies seniii-public \ leiii
eiilo\ si les diloiiibis id Liii iiasioii doiii ou
Ii pi dile uiiiii l i .ii n esi l piopliihiiiie ou
cloiitll I, piopinei ei on iiipoile Ii cle
()i esi le c, d i iiciie 'l ii iide ii ioiiie
dle Ipiopineilel Poii-,ii-Piunce ei dil iin Il /onii
iiilliopoliiiine i e Ii cpiule Ilil d\.i eei i pai ui
\ ioleni iieiiiblei neiii dc k ii lie 12 iin' ii dcil iin i
quiii 111 plus dle 222 11 il iiioiit ei diiiiiii plus
lcI 2i i ii iii i iildi cil ci i iic biiiiic iis pil| \ e's
Depuis I aiiiu\ee .iii poi\oin l. d
Du\illiei \ es Ii lin dc les iiiiees 5 ii iiie ,'iil
iali'llle icic'i-uSe' lIe seceiii iiiiiiiobiliei cil Hiiil
ein '-eiieitl c .i liiule luiiieiiiie ein pIliiiiceliei
Li billlic elcioile i. ie i c s pluh
leioces eiil 1' 5" llii iiiolliOSpeie d lI il\.iile
\1. doiiiiiiei 1, \ | poliiiqiiuL peiiiliii L iii oiiin
dili\ dileeiiiiies sii les iiois quli diliu I c ie
Dutil\i i
Des c, eiiisiii dl iiillieisi dl


/ . .. I, ... / ., ,. ,/ .. .. / ,. l, /. /n .. .... t ,. ,.,i l I .' ,. I /..l. .. <,
\\iu i /. \ h i i 'i Iu. iii iii i ii .iI .4 I'ui I i li l /2 i ',, ii i/ i /. ii I ii i

,P, N I,. Tl,.I l ,.\, i,.EI,.N \Cl /,.NI Il. N, 'i Nll,. ll,.A. i llI, i/,. i.,i l,./I..l, "
, ,.l'l i \ ii [ [ii i. i .,. 1, .


PENITENCIER NATIONAL


COIipaiilll oi's soin loicCs ,. I c\il LCuisi biliii
dCl\ I lll c 1iii 1 L OItoillaliqLIu l ll'l i l dcs lII'csoIs dc
-iiiiC Soii pOuI ll.s 1iiilills dil I Ihtiii soili soil
c\ i iildi pOLui I liSqc i' lloin soii onl OnCClpc s Illlco
pIi diks sqiiil ls qili il oi i'l n di pLIi\ i' .liiS ns
A.i IclOUil d \il l ci I 'X, .1i l.i clulc d tinii
diciluii ,: l ii uii iua dlii 2' aliis isclls quiilqui
llhi.li\ qlLiii oni Li ll ii lllps dc icLi'Upi'c ul1 pailli
dc llsnii bi:iien \j.ii l:al nre i:li:iiii ii ni kli iiouiblk
poliliquesi qui oin ilotiuoi l'i\ onis c C' c e"iii di
spolhaiions
A plCs.i1 I i 111 1s ionl c. \ci'c sui lotis
lI.s i'uiiilds csipc c iiio'iiauiil l caliul.l ai suld
coniiii nai nioid d sil n oiie 1T .a Tabai nc FIcics
Pc i n i i d iibotIluaiii iln dn sl PliiL i du C ( i lI d .'1c
Lini aic. iellll l Ji \ i\ 'ics d ila calpill Juiissi
bicii quii'iU pield de Il iiioiiin-lein c ilnii.ciion di
Bouiillcis d l'ui co l cil Ii Ri\ Ilc f'ioidl idc
I .liiiI l c i L-dlcli
Touli iun plis iiiis in coipc ic,'lcc
l'iioui.iii ioniS lies .iiil bisoins cspicc 'nco
iRE('ONSTRi'CTION /p. 2i


La grande vasion du 12 janvier pouvait-elle tre vite?


i,,!;, Iiii, i:. i i ilii~ I, i,.;, I ,iiiii,, r. ii.;,iiii, iiril, ,i I ,,.I,

.;ii ,,iiiii. ii .!iii ~r Ii ,,iii~, .;, I ,i,,i.;, iir /I.;i\l'liliil ,iI i~ i~ .;i~ \I',i\\,iill\ .!Iii ,i ili.!liii, iII \,i Ii,.iil
.;,,.ii.;iiii,,. iiiiii, iiii r.i,,ii,


Snoir'/p. "ei






S EN PLUS ...


EN BREF ...


Mercredi28 Avril 2010
HTnti pn Mnrrhp Vl XXIV N 14


RECONSTRUCTION :


"Kay kraze nimewo efase"


(RECONSTRUCTION
... suite de la lre page
nappe phratique comme resource
alternative en eau potable, ncessit de
manager de l'espace pour de grands projects
futurs (nouveaux hpitaux, aroports,
industries etc), grands parcs naturels,
cologie etc.
Et tous les rgimes, de 1986 nos
jours, aussi bien militaires que civils, ont
laiss faire lorsqu'ils n'ont pas eux-mmes
particip activement la destruction.


immdiatement sous scells aprs avoir
enlev les dcombres se confirmait, ce serait
en effet la meilleure faon de venir bout
d'un des plus grands casse-tte juridiques
hatiens depuis toujours.
Faute de ne profiter de cette
occasion unique pour le faire, c'est
abandonner ces proprits aux sans abris
ou sans logis qui ne manqueront de s'en
constituer leur tour les nouveaux
propritaires. Donc le mme cercle vicieux.


.._... .'...

Pose de premiere pierre pour la relocalisation du Ministre de l'Intrieur
et des collectivits territoriales l'ancien Institut Franais d'Hati, la Cit
de l'Exposition (Bicentenaire) au bas de la capital. En compagnie
des 'i,i /.. I /franais et europens, le ministry de l'Intrieur Paul Antoine Bien-Aim
(au micro) et le Premier ministry Jean Max Bellerive (photo Robenson Eugne)


La capital devient un vritable
capharnaim (une immense pagaille) avec
des quarters poussant comme
champignons aprs la pluie, sans aucun trac
voire un plan d'urbanisme, les spaces
rsidentiels traditionnels se retrouvant d'un
jour l'autre encercls par des bidonvilles.
Etc.
Et ce serait pareil pour le Cap-
Hatien, deuxime ville du pays. Pas
tonnant donc qu'elle ait aussi peur que sa
grande seur Port-au-Prince devant la
menace sismique.
C'est l'anarchie qui caractrise le
systme foncier hatien mais aujourd'hui
aussi bien en ville qu'en province,
Ptionville comme dans les rizires de
l'Artibonite, les ttes risquent de sauter
coups de machette lors des conflicts terriens.
Pas moyen de faire entendre raison aux
multiples prtendants. A peine a-t-on rgl
l'achat d'une proprit que votre droit est
contest. Qui va la chasse perd sa place.
Ainsi beaucoup de btiments sont occups
illgalement parce que leurs propritaires
sont rests (trop) longtemps l'extrieur du
pays. Puis toute tentative de rcupration
risque de finir dans le sang.
C'est sur ces entrefaites que
survient Goudougoudou ... C'est le nom
populaire du tremblement de terre du 12
janvier 2010. Comme dit la fable, mettant les
plaideurs d'accord en dtruisant l'objet de
la dispute.
Voici donc aujourd'hui plein de ces
proprits en litige, la plupart depuis des
dcennies, et qui sont inoccupes pour la
premiere fois. Parce que dtruites par le
sisme.
Et si l'information voulant que le
CNE ait reu l'ordre de les mettre


L'Etat ne devrait pas passer ct
de cette opportunity exceptionnelle (peut-
tre la premiere depuis la mort de
Dessalines en 1806) pour effectuer un
contrle srieux de ces titres de proprit
puisque n'ayant pas subir le chantage de
ceux qui campent sur les lieux mmes, soit
refusant de ngocier, soit menaant tout
intervenant coups de machette ou de
pistolet.
Soit mme de vous faire kidnapper,
c'est une menace exerce souvent
aujourd'hui quand l'auteur des rclamations
se trouve en diaspora.
Mais le problme se pose surtout
dans le cadre de la reconstruction des
residences de la capital qui ne peut rester
quand mme ternellement dans son tat
actuel.
Le bilan des dommages et pertes
subis par l'immobilier est estim par les
valuateurs nationaux et internationaux ou
PDNA plus de 4 milliards de dollars
amricains.
Les citoyens de la capital n'ont
certainement pas les moyens de reliever tout
seuls ce dfi.
Il faudra passer cote que cote
par un fonds de credit.
Or la premiere garantie exige sera
votre titre de proprit.
Voici donc plusieurs dizaines de
milliers de compatriotes qui ne pourront pas
rcuprer les centaines de milliers de dollars
investis dans la construction de leur
residence aujourd'hui dtruite parce que
dans l'impossibilit de prsenter des titres
lgaux et qui ne soient sujets contestation.
Cela promet des pleurs et des
grincements de dents.

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


11638 NE 2nd Ave.
S Miami. FL 33160
2-e Tel. 305-394-6118


Catering Spocalimts
Cokes, Pastries, Hors d'oeuvris
for ail occasions


Hati: un incendie ravage un march
AFP 26 avril 2010 Un important march de la fin du XIXe sicle, situ dans le
centre-ville de Port-au-Prince a brl dans la nuit dtruisant de nombreux entrepts.
"D'importants dgts matriels ont t enregistrs, mais nous ne savons pas s'il y a
des pertes envies humaines", a dclar le porte-parole de la police hatienne, Frantz
Lerebours.
Les pompiers de la capital se sont battus plusieurs heures contre l'incendie qui s'est
propag dans les petits entrepts en tle du march remplis de marchandises.
"L'origine du sinistre est encore inconnue, nous attendons de rassembler tous les
lments avant de nous prononcer", a encore indiqu le porte-parole de la police.
"Nous avons beaucoup perdu. Tout ce que nous possdions, toutes nos activits se
trouvaient dans ces entrepts en flamme", s'est dsole une femme qui talait ses
products dans le march o taient vendus des vtements imports des Antilles par de
petits commerants hatiens.
Inaugur en 1891, le march Hyppolite avait t construit Paris et tait arriv en
pices dtaches Port-au-Prince pour tre install en face du port de la capital sous
le gouvernement du president de l'poque, Florvil Hyppolite. Ce march, pargn par
le sisme du 12 janvier qui a dvast Port-au-Prince, a t dans le pass victim
d'autres incendies don't certain d'origine criminelle.

Une lettre adresse au Congrs amricain demand que davantage
de products textiles hatiens arrivent aux Etats-Unis
La lettre est adresse par les ex-prsidents Bill Clinton et Georges W. Bush et souhaite
une augmentation des exportations de vtements fabriqus en Hati vers le march
amricain.
Charges par l'administration Obama de recueillir des fonds en vue de la
reconstruction du pays, MM. Clinton et Bush present les lgislateurs de faire passer
le quota d'exportations sans frais de douane des products hatiens de 70 250 millions
de mtres carrs.
Ils invitent aussi le Congrs tendre la loi HOPEjusqu' l'anne 2025 alors que dans
sa version actuelle cette loi prfrentielle permet l'arrive libre aux Etats-Unis de
products en Hati manufactures jusqu'en 2018.

La Banque Mondiale nomme le portugais AlexandreAbrantes comme
envoy special pour Hati
Sa mission: Grer les fonds accords travers le Fonds de reconstruction d'Hati. La
Banque mondiale a annonc samedi avoir fait choix du portuguais Alexandre Abrantes
comme envoy special pour Hati, un poste tout fait nouveau cr en provision de la
mise en place de la Commission mixte intrimaire charge de la reconstruction du pays
profondment touch par le sisme du 12 janvier.
Dans un communique rendu public Washington, la reprsentante de l'institution
multilatrale dans la Carabe, Yvonne Tsikata, prcise que M. Abrantes a t dsign
le 15 avril et s'apprte occuper ses nouvelles functions.
Elle en a profit pour indiquer que le Fonds de reconstruction d'Hati a dj reu le
soutien d'une dizaine de pays, don't l'Espagne, le Brsil, le Canada, l'Estonie, la
Norvge, l'Australie, l'Arabie Saoudite, la Sude et les Etats-Unis.
La BM, qui s'est vu confier le rle "d'agent fiscal" au sein de la CIRH dans le plan de
pilotage du processus de reconstruction, s'occupera de la gestion des dons accords
Hati travers ce fonds.
L'initiative vise accompagner les diffrentes tapes de la reconstruction, favoriser le
replacement des infrastructures dtruites et le rtablissement des operations
financires importantes dans les institutions publiques.
L'Excutif hatien vient de promulguer la nouvelle loi instaurant l'tat d'urgence pour
une priode de 18 mois et consacrant la creation de la CIRH, un peu plus d'une
semaine aprs le vote du Parlement qui a suscit de vives critiques dans la classes
politique et la socit civil.
Plusieurs villes de province ont t ces derniers jours le thtre de manifestations
participation populaire trs limite contre la toute-puissance conteste de la CIRH et
l'orientation "anti-nationale" de la politique du Prsident Ren Prval.

Coca-Cola investit dans la perle des Antilles
24 Avril 2010 La socit Coca-Cola lance un project agricole en Hati. L'initiative a t
prsente dans le cadre du Sommet du millnaire de Montral en presence de
dignitaires hatiens, don't le maire de Port-au-Prince, Jean-Yves Jason.
Le project baptis 'Hati Hope' consiste dvelopper la culture de la mangue en Hati
et aider 25 000 agriculteurs crer une industries durable de production de jus de
mangue. Coca-Cola prvoit investor 7,5 millions de dollars dans ce project sur une
priode de cinq ans.
L'argent servira, entire autres, amliorer la chane d'approvisionnement.
Actuellement, prcise le communique de Coca-Cola, de 20 70 % des mangues
pourrissent avant d'atteindre le march. Une autre parties des fonds ira la recherche
et au dveloppement, pour trouver les varits de mangues les mieux adaptes cette
zone tropical. Le project a obtenu l'appui du fonds Clinton Bush pour Hati. Coca-
Cola a aussi annonc que les profits des ventes de deux de ses boissons Odwalla
seraient verss au Projet Hati Hope.

Un Forum national sur la mangue
20 avril 2010 Un Forum national sur la mangue a t lanc ce 20 avril Port-au-
Prince. Cette runion a lieu avec l'objectif d'accroitre les exportations de mangues de
2,5 5 millions de caisses par an d'ici 2015.
La premiere journe du forum a t consacre un tat des lieux du secteur de la
mangue en Hati. Malgr les avantages exceptionnels de la quality de la mangue
hatienne, la filire fait face beaucoup de contraintes dans le pays.
Des contraintes d'abord au niveau de l'itinraire technique de la production,
diagnostique Mario Kerby, directeur-adjoint de Winner. Les difficults de transport et
les conditions d'entreposage affectent normment la fraicheur des fruits, explique-t-
il.
La multiplicit des petits producteurs, quoique runis en des associations paysannes,
pose aussi un problme la rentabilit du secteur.
Le directeur-adjoint de Winner reste toutefois confiant avec l'engouement de la
communaut international pour Hati depuis le sisme. Ce colloque runit en effet
beaucoup d'acteurs nationaux et internationaux de la filire mangue. Il y a un intrt
pour la mangue hatienne parce que cette dernire est de quality exceptionnelle par
rapport nos concurrents , soutient M. Kerby.
Il faut toutefois que plusieurs conditions soient runies pour atteindre les 5 millions
de caisses annuelles : Des investissements important dans la filire, des centres
d'agrgation proches des zones de production pour maintenir les mangues fraiches,
l'amlioration des conditions de transport, l'augmentation de la capacity des units de
conditionnement pour l'exportation, don't certaines sont trs performances.

Reconstruction d'Hati: I'UE signe 5 conventions pour 260 millions

(EN BREF / p. 14)


Page 2


Pet Plus Bakery, Inc.i
NATURAL JUICE S


- - - .m iai uiivaiilu UI%-,- -IN i
















Port-au-Prince, le 21 avril 2010 (AHP) L'arrt
prsidentiel portant organisation et fonctionnement de la
Commission Intrimaire pour la Reconstruction d'Hati (CIRH)
a t public mercredi moins d'une semaine aprs le vote par
les deux branches du Parlement de la loi sur la prolongation de
l'Etat d'urgence.


Une vue du centre commercial o aux btiments effond
du 12janvier sont venus s'ajouter ceux tellement endomn
de les abattre (photo Marcus/HENM
Le president Ren Prval qui faisait le point de l'action
gouvernementale 100 jours aprs le sisme du 12 janvier a
rappel que la commission est cre pour une dure de 18
mois et est compose d'autant de personnalits hatiennes
que de membres de la communaut international. Elle est co-
prside par le premier ministry hatien et une minente
personnalit trangre implique dans l'effort de
reconstruction d'Hati, l'ancien president amricain William
Jefferson (Bill) Clinton.
La commission, a-t-il soulign, est compose de deux
categories de membres, ceux ayant droit de vote et ceux n'en


L'ACTUALITE EN MARCH


ayant pas.
Pour ce qui est des membres ayant droit de vote, 2
seront issues du pouvoir excutif, 2 du pouvoir judiciaire, 2
seront dsigns par les autorits locales.
Il y aura galement dans cette catgorie un
reprsentant du Snat, un reprsentant de la Chambre des
Dputs, un reprsentant du
secteur syndical, un reprsentant
du monde des affaires et un
reprsentant de la Communaut
Caribenne (CARICOM).
Il y aura aussi un
i reprsentant de chacun des
principaux bailleurs de fonds
ayant offer au moins 100 millions
de dollars US titre de don sur
mune priode de 2 annes
conscutives ou ayant consent
une premise de dettes d'au moins
200millions de dollars US.
Cette commission
comprendra galement 4 membres
n'ayant pas droit de vote. Ils
seront proposs par
Sl'Organisation des Etats
I"ix Amricains (OEA), la
communaut des ONG nationals,
drs lors du sisme la communaut des ONG
nags qu'on est oblig internationals et la diaspora
r) hatienne.
Son mandate est de conduire les activits de
dveloppement d'Hati. Et les projects seront adopts par
consensus ou aprs vote.
Mais, selon l'arrt du 21 avril, le president aura droit
de vto sur les decisions que la dite commission aura adopter
et le nombre d'Hatiens faisant parties de la CIRH et ayant droit
de vote devra tre tout moment gal au nombre d'trangers
disposant du mme droit.
Le chef de l'Etat qui tait entour du premier ministry
et des membres du gouvernement a galement voulu rassurer
que la loi d'urgence ne prsente aucun danger pour les liberts


Page 3


Prval announce que la Commission

intrimaire comptera un nombre gal

d'Haitiens et d'trangers


Miami a un nouvelArchevque, Mgr Thomas Wenski


C'est Monseigneur Thomas Wenski, 59 ans, qui a de
solides lien avec la Floride du Sud et qui succde Monseigeur
John Favalora qui a pris sa retraite l'ge de 74 ans.
Monseigneur Thomas Wenski, Tom pour ses
nombreux amis, tait jusqu' present Evque d'Orlando.
C'est le mardi 20 avril que Monseigneur Favalora a
anonc au course d'une conference de press sa decision de
prendre sa retraite. Il tait en compagnie de Thomas Wenski et
les deux ont clbr la messe mardi Ste Martha, l'glise de
l'Archidiocse, Miami Shores.
Des douzaines de prtres et de nonnes ont applaudi
au choix de Thomas Wenski.
Monseigneur Favalora aura 75 ans dans quelques
mois. C'est l'ge auquel l'Eglise autorise les Evques
prsenter leur dmission.
Wenski succdera Favalora partir du ler Juin.
Mardi il s'est adress aux reporters en Espagnol et
en Crole, en plus de l'Anglais, disant qu'il tait reconnaissant
au St Pre d'avoir fait choix de lui, ce qui est une grande preuve
de confiance et en plaisantant, comme son habitude, Tom
Wenski a ajout qu'il a une grosse pointure maintenant
remplir, car Miami est un vritable dfi pour un archevque.
Monseigneur Thomas Wenski a parl de la mission
de l'Eglise devant tre une glise des pauvres, malgr la
fermeture d'une douzaine de paroisses et d'coles catholiques
l'an dernier dans le Sud de la Floride. Il a aussi parl
nergiquement de son travail en faveur des immigrants sans


papers et a mentionn les rcentes allegations contre l'glise
catholique dans des scandals de pdophilie, insistant sur le
fait que l'glise est l'endroit le plus sr pour un enfant
aujourd'hui


Mgr Thomas Wenski, le nouveau chef de l'glise catholique
Miami et un des fondateurs de Little Hati


Les pchs et les trahisons ont toujours fait parties de
la vie de l'Eglise et cela remote au temps de Jsus, a t-il
dclar. Vous ne devez pas tre surprise que l'Eglise puisse
computer dans ses propres rangs des hommes ou des femmes
ayant pch.
Ceux qui sont families avec les procedures de l'Eglise
catholique opinent que, en principle, Favarola va travailler
conjointement avec Wenski qui occupera la position
d'archevque coadjuteur. Mais il semble que la decision d'une
brusque transition peut galement se produire.
En Juillet 2003, le pre Thomas Wenskyi avait t
nomm Coadjuteur de l'Evque d'Orlando Norbert Dorsey,
pour devenir Evque en Novembre 2004.
Thomas Wenski est n West Pam Beach, d'un pre
immigrant polonais et d'une mre amricano-polonaise. Il a
grandit Lake Worth et a frquent l'Ecole catholique de sa
paroisse, celle du Sacr Coeur. Il a tudi la prtrise au
sminaire de St JohnVianney Miami Dade, puis au Sminaire
de St Vincent Boyton Beach.
Aprs son ordination en 1976, il a d'abord servi
comme pasteur de la paroisse en majority hispanique de Corpus
Christi Miami. Trois ans plus tard, il tait assign au Centre
Catholique Pierre Toussaint de Little Hati, o il a t tour
tour Directeur associ et Directeur gnral.
Sous son leadership, le Centre catholique hatien a
fourni l'ducation social et les services lgaux aux immigrants
(MGR THOMAS WENSKI /p. 13)


Edmond Mulet value les dfis de la MINUSTAH

VERS LE RENOUVELLEMENT DU MANDATE


22 avril 2010 100jours sont passes depuis le sisme vulnrables...
dvastateur du 12 janvier, un dsastre sans prcdent dans L'heure est donc aux efforts concerts entire diffrents


l'histoire de l'humanit, comme l'a rappel, le 22 avril 2010, le
Reprsentant special du Secrtaire gnral, Edmond Mulet.
Celui-ci intervenait en effet lors d'une conference de press
la base logistique de la MINUSTAH. L'occasion pour lui de
renouveler l'appui de la MINUSTAH aux autorits du pays et
de lever le voile sur l'ventuel ramnagement du mandate de
la Mission, ce en concordance avec les attentes du
Gouvernement.
Avec prs de 250.000 personnel dcdes, 300.000
blesses et des dgts matriels considrables, Hati se
retrouve face d'importants dfis. Ceux-ci vont de
l'indispensable approvisionnement en abris provisoires de
plus d'un million de personnel dplaces, et son corolaire la
furniture de l'eau potable, l'aide alimentaire, les services
d'assainissement, la scurit dans les camps, la sant des plus


acteurs en vue de pallier les besoins urgents et aider le pays
se reliever dans un plus ou moins long terme. Et au nombre des
actions urgentes s'inscrit la relocation, dans des camps
respectant les normes international, de prs de 10,000
personnel dplacs se trouvant sur des sites trs haut risque
d'inondation et de glissement de terrain, ce l'approche de la
saison cyclonique.
A ce jour, plus de 3.000 personnel qui taient
installes au Club de Ption-Vielle ont t dplaces au site de
Corail Cesselesse , dans la commune de Croix-des-Bouquets,
informed Edmond Mulet. A cela s'ajoutent les 742 personnel
de la Valle de Bourdon ayant trouv refuge sur le site de
Tabarre Issa .
Avec l'aide des units de gnie militaire de la
MINUSTAH, 204 abris transitoires ont t construits dans


les communes de Carrefour, Delmas, Ption-Ville, Tabarre,
Cabaret ainsi que dans les villes de Grand Gove, Jacmel et
Logne .
Et le chef de la MINUSTAH de signaler : en troite
collaboration avec le Gouvernement et les autorits locales,
nous travaillons crer des opportunits d'emplois, notamment
par le biais du programme travail contre rmunration pour
les personnel relocalises . Par ailleurs, la MINUSTAH a
dcid d'augmenter le budget de son programme de Rduction
de la Violence Communautaire en le faisant passer 14
millions de dollars pour 2010 .
D'autre actions post dsastre de la Mission sont
maintenant en course. Elles concernent la rehabilitation, par
des ingnieurs du contingent japonais, de l'importante voie
de Malpasse et celle reliant Leogane Jacmel par le contingent
coren.
(MINUSTAH/p.12)


Mercredi 28 Avril 2010
HTnti en Marnhe hp Vnl XXIV N 14


SOCIE SOMMAIRE
Pei nuci die ,.i/oliinc ou la misre joyeuse p.1
POLITIQUiE
Lgitimit : le vrai dilemme des prochaines lections
P 1
ECONONM\IE
Le \cnciuLI annule la dette d'Hati dans le cadre de
Pciiociibc p 4
FORCE NATIONAL OU ETRANGERE
() i ii JSSU .ii Ii seciciii des Rionisiiiit leurs ? p.l
RETOURSURL'ACTUALITE
La niide c\ asion duii 12 janvier pouvait-elle tre
c*\ 'i Ic 1
RECONSTRUCTION
Ki,% kIi/c iiiinc'\o cfase' p.l
ACTU.TALTES
Incendcii e :i N Miclih H% polite p.2
Li ( oininiiiiioii iii n iniiiic compteraunnombre gal
d 'Hailiicins d'ilinIiiiSi 1 p.3
\ci.s I noiim ca ic icioi\m clement du mandate de la
Mhiinius.li p ;
L oppo-sion ipas prte pour des lections p.5
Ii ne .1cii uc cIle\ c tue par un chauffard p.8
EGLLSE
liiiiii, un inouvel Archevque, Mgr Thomas
\\cinski pp c ci 15
LIBREPENSER
Hbitiid p I 1
Rcflc \Iioii sMii transport et la mobilit p. 12
PRODLiCTION .GRICOLE
Ll nouii\ i sige du MARNDR p.13
SEISME
Li RpliibliquLc doiniiciiniiii prend au srieux la
ii cII.iCc I sIIIliqIk p 1

publiques.
"Pas question de tutelle ni de perte de souverainet",
a-t-il lanc.
Mr. Prval a aussi fait circuler un document
fournissant des dtails sur les 163 millions de dollars dcaisss
dans le cadre des premiers mois de l'tat d'urgence post-sisme.
Des parlementaires et des responsables politiques avaient
voulu conditioner le vote sur la prolongation de la loi
d'urgence la remise d'un rapport sur ces 163 millions et sur
les 197 millions dpenss aprs les cyclones de 2008.


rialu ul iviau tu- vu %-,,-IV- IN


1






UNE ANALYSE


Mercredi 28 Avril 2010
Hati pn Mnarrh Vnl X\ XTV N l14


LEGITIMITE : Le vrai dilemme des prochaines lections


(ELECTIONS... suite de la 1re page)
partielles de 2009, 'la prochaine fois onfera mieux !'
Par contre, le manque de participation conditionne la
lgitimit des nouveaux lus, serait-ce une impression de
lgitimit et non le fait en soi !
Or nous sommes un pays en Reconstruction. Donc
un moment vital de son Histoire. Ce qui suppose un leadership
vigoureux appuy sur un consensus populaire aussi large que
possible.
D'o complexity total.


N'a-t-on pas vu la France rappeler le Gnral de Gaule
au pouvoir devant les faiblesses de ses dirigeants la sortie
de la Seconde guerre mondiale et face aux dfis de l'aprs-
guerre ?
Nous voyons certain se redresser les oreilles. Vous
vous trompez lourdement. La question c'est justement o
trouver ce leadership rare une heure dj fort avance pour
des lections devant se tenir dans environ sept mois ?
Rcapitulons : le president Ren Prval est dcid
laisser le pouvoir exactement la fin de son mandate (7 fvrier

j f>//


Rcapitulons maintenant dans l'autre sens : plus la
cruise s'envenime comme c'est le cas actuellement entire d'un
ct un president Prval dtermin se retire la date
constitutionnelle marquant la fin de son mandate (5 ans) alors
qu'il avait t invest avec trois mois de retard (15 mai 2006)
mais en mme temps peu enclin risquer une nouvelle
ouverture politique qui viendrait trouble son fin de rgne, et
de l'autre ct une opposition sans rien proposer (d'autant
que le programme des prochaines annes, comme le souligne
un auditeur-lecteur, aura dj t mis en place par la


: F" I. Pt\


... ...... . .::. .:..: "..:: ... '..
..Rt~Li;... .....: ... .. .


Le Palais national o ont commenc les premiers travaux de demolition
(photo Hati en Marche)


Le Palais des Ministres aspire peut-tre tre 'un des plus beaux 1,. i,,,. du sisme
(photo Marcus/Haiti en Marche)


Elections sans leaders et mme sans
peuple...
Elections ou pas lections ? Tel n'est pas le fond du
problme. La plupart des arguments soulevs jusqu'ici n'ont
aucun impact. Et pour cause. On peut tenir des lections sans
leaders et mme sans people que quelques milliers de votants.
A partir du moment que ce ne sont pas des pressions qui
empchent ces derniers d'accomplir leur devoir civique (donc
que la scurit publique est assure) et surtout si c'est en
accord avec le processus dmocratique et constitutionnel. Ce
qui est une nouvelle experience dans notre Histoire. De toute
evidence.
Alors que c'est presque la rgle dans de grands pays
comme les Etats-Unis.
Par contre, la guerre d'Irak faisant suite aux attentats
du 11 septembre 2001 a permis George W. Bush d'tre rlu
en 2004 avec un bien meilleur score qu'aux prsidentielles de
2000.

O trouver ce leadership rare ?...
Mais comment attendre d'un 'mal lu' (autre terme
utilis de manire abusive) qu'il puisse fournir le leadership
fort qui est ncessaire pour remettre un pays sur ses deux
pieds comme le ntre l'exige aujourd'hui.


2011) aussi paradoxale que la question puisse paratre un
observateur occidental. Rien pour l'instant ne semble pouvoir
le faire changer d'avis.

Soit une marionnette, soit un inconnu total

En tout cas certainement pas l'opposition qui tout en
criant qu'elle ne veut pas aller aux lections sous Prval (de
peur que celui-ci enprofite pour faciliter ses hritiers politiques)
ne se prive pas de l'abreuver en mme temps d'injures. Comme
si l'opposition veut le dpart de Ren Prval et en mme temps
ne le veut pas. Parce qu'elle n'est pas prte pour les lections

Et non pour des raisons vraiment d'intrt national
comme la possibility aujourd'hui presque palpable de voir
installer au pouvoir en fvrier 2011 soit une marionnette, soit
un inconnu total. C'est l'inconnue total.


'Commission intrimaire pour la Reconstruction d'Hati') que
sa seule presence dans le processus dmocratique, mme
rduite sa plus simple expression, que peut-il arriver ?
Eh bien, plus cette lutte intestine empire (et vu nos
antcdents, c'est inevitable) alors mme qu'on parle de
Reconstruction et mme de Refondation de la Nation et que
tous indistinctement insistent pour que les Hatiens en soient
le maitre d'oeuvre, plus cela fait le jeu d'un troisime larron
(?).
Convaincue qu'elle a donn toutes ses chances aux
politiques hatiens pour trouver la solution, la communaut
international peut estimer de son devoir de rsoudre pour
nous le problme. A plus forte raison quand le people (le
principal intress) a tant d'autres proccupations que ce
dbat des chefs totalement gratuit ... mais qui peut nous coter
fort cher.
Haiti en Marche, 25 Avril 2010


Le Venezuela annule la dette d'Hati


dans le cadre de Petro Caribe


A l'occasion du 200e anniversaire
de l'indpendance du Venezuela, le 19 Avril
coul, l'ambassadeur de ce pays Port-au-
Prince a annonc que Caracas a dcid
d'annuler la dette d'Hati dans le cadre de
l'accord Petrocaribe en vertu duquel le
Venezuela vend du ptrole aux
pays voisin dans des
conditions imbattables.
Avec cette remise,
Hati disposera de plus de 200
millions de dollars qui pourront
tre investis dans des
programmes de
dveloppement et de
reconstruction, a soulign
lundi la Ministre hatienne des
affaires trangres Marie ,
Michle Rey. *-.
Celle-ci a indiqu,
qu'en plus de l'annulation de
cette dette, le Venezuela s'est
galement engag hauteur La Ministre
de 100 millions de dollars en et 1'Ambass
vue de la reconstruction au pied d
d'Hati qui a t frappe par un Simo
puissant sisme le 12 janvier
dernier.
Madame Rey a galement salu la
decision de Venezuela de rgulariser la
situation de centaines de compatriotes sans
papers sur son territoire.
Cette measure permettra une meilleure
integration de ces compatriotes avec une
amlioration de leurs conditions de vie sur le
sol vnzulien, a-t-elle indiqu.
Pour sa part, l'ambassadeur
vnzulien a Port-au-Prince, Pedro Antonio
Canino, a rappel que la solidarity de son pays
avec Hati ne date pas de l'aprs sisme du 12
janvier.


C'est une cooperation
particulirement active dans les domaines de
l'nergie, de la mdecine et de l'agriculture et
depuis plusieurs annes.
La construction des centrales
lectriques dans le pays et la mise sur pied de

p.


e des 1 ni, .. E i i.. Marie Michle Rey
sadeur du Venezuela dposent une couronne
e la statue Port-au-Prince du Libertador
on Bolivar (photo Robenson Eugne)
plusieurs centres de diagnostic en sont des
examples, a-t-il dit.
Le diplomat vnzulien a fait
savoir que chaque anne entire 100 et 200
jeunes hatiens parent tudier gratuitement
au Venezuela et le prochain group fort de 80
tudiants arrivera au Venezuela au course de
ce mois d'avril.
Il a galement rappel qu'au
lendemain du tremblement de terre du 12
janvier, parmi les premiers avions d'aide
alimentaire arrivs dans le pays, se trouvait
celui de la rpublique bolivarienne du
Venezuela. (AHP)


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL, 5
Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan
www.amerijet.com. Nouvo sit la
founi yon baz kominikasyon ki 7 M l.'tSItL,, -
pmt klyan an jwenn tout tf4D S-\,IR n',,- ..i;n.mI -
enfmasyon li bezwen sou transp __
pa avyon, sou lanm ak at, f
rezvasyon pou transp machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon adiniiiiiiii.ltil
kontabilite.
"Nouvo sit la bay klyan an plis enfmasyon e sitou pi rapid sou iiii chandi/ Ii ak
sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou f tout bagay pi fa.lI pou kl a n
an kit se machandiz lap voye, kit se ef psonl" dapre Pam Rollins, vis-prezidan Bizns
Devlopman.
MvCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfmasyon yo e pou
lol 'inias on an i il poU cd kIl al ii i iioiiIoni/, [lL un alk ,lan Nouvle ofri klyan an
\ on Ip "Onc-Siop-Shi s \ 1 l diii n \ Io oll h II |ili/' c' solI syon o chwa- avyon,
bLnlo o\ 1 1%1 iii o in iiii\ or qiil S- Ic iindliiii/ po klpoi. onI kit se pou enptasyon.
Naiin nii a ki l l i u o IIm IIjci piu l iiuiodui lota\i anL ,i I OL \\ cbsiil lia. Pamela
Robbiiis o a S Il o o I,i kiii iic.slnii iL iinoloii l i ldc inot b.i ..IJ 1 i al plis
c'kSIpani.i oun cI pc. ici kkln\ liii t \oo lona lj a u~ \ i
A\mci'i'ici kllOIl I OII nloul il iOI'uI \ Ii ' cu'.i oiul konple e sou tout f6m
- pa avyon, pa bato ak at.
Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout t a ak
destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Lerp, Lazi ak Middle-
East.
Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se
Miami International Airport.
Pou plis enfmasyon, vizite Amerijet sou sit entnt la www.amerijet.com
Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.





Mercredi 28 Avril 2010
HTati pn Marchep Vl NXXVI N 14


DE L'ACTUALITE


Qui assurera la scurit des Reconstructeurs ?


(SECURITE... suite de la lre page)
le pays attend des visiteurs trangers de toutes categories:
officials, investisseurs, technicians, cooprants etc. De quoi
attiser davantage l'apptit des gangs.
La presence des militaires trangers, en particulier
les amricains qui semblent exercer une dissuasion plus
certain, avait contribu refouler la criminalit plus en marge


frquent) actuellement prend les dispositions pour adapter
ses effectifs (un nombre plus grand de policies) et ses
strategies aux nouvelles ncessits de l'heure. Du moins
d'aprs son nouveau chef, le diplomat guatmaltque Edmond
Mulet que le Secrtaire gnral Ban Ki-moon vient de
confirmer comme remplaant du regrett Hedi Annabi tomb
pendant le sisme.


multinationales de la scurit qui sont payes des tarifs
faramineux et donc scandaleux lorsqu'on est le pays le plus
pauvre de l'hmisphre occidental.
Et l'article de prvenir que plus de la moiti des fonds
vots le 31 mars dernier au sige de l'ONU New York au titre
de l'assistance financire (prs de 10 milliards de dollars
amricains pour les trois prochaines annes), risque ainsi de


Tout ce qu'il reste du grand btiment de style ,ri .il,,. qu'tait le Palais de Justice
avant le 12janvier c 'est le buste de l'ancien ministry Guy Malary
(photo Hati en Marche)


Le Mausole des Pre de la Patrie (Dessalines et Ption) o les sans abris ont cr
un vrai village avec son march, ses restaurants etc
(photo Haiti en Marche)


alors mme que plusieurs centaines d'anciens bagnards courent
les rues. Plus de 4.000 dtenus chapps du plus grand centre
carcral du pays la faveur du sisme, le Pnitencier national.
Qui remplacera les militaires amricains ? Mme les
plus opposs la presence des forces trangres dans le pays
qui sont incapables ce stade de formuler une alternative !
La Police national d'Hati (PNH) est comme
ankylose depuis le sisme. Alors qu'elle a perdu de nombreux
membres, aucune nouvelle promotion n'est en formation.
D'ailleurs l'Acadmie de Police (de Frres) doit tre aujourd'hui
partage avec d'autres institutions et non des moindres : le
Parlement. On parle de la construction d'un autre centre de
formation.

Minustah : pas de dpart envisageable ...
La Minustah qui tait elle aussi sous le choc du sisme
(tout son tat-major disparu dans l'effondrement du quarter
gnral de la mission, un ancien htel jusque l assez peu


Ces initiatives doivent encore tre ratifies par le
Conseil de scurit lors du renouvellement du mandate de la
mission en octobre prochain.
Autre declaration de M. Mulet : il n'envisage pas un
dpart de la force onusienne dans les 3 ou 4 annes venir.

Des multinationales de la scurit ...
Quoi qu'il en soit 13.000 militaires et policies
internationaux ajouts environ 8.000 policies hatiens pour
une population de prs de 10 millions d'habitants, cela ne fait
pas le poids.
Aussi un article paru rcemment dans la press
amricaine de tirer la sonnette d'alarme. Que ce soit en Irak ou
en Afghanistan, dans tous les pays o les Etats-Unis
s'engagent dans le 'country building', en un mot la
Reconstruction, il est fait un usage immodr des companies
de scurit prives, en premier lieu des companies
amricaines, autrement dit il existe aussi aujourd'hui des


L'opposition pas prte



pour des lections


HPN, 19 avril 2010 Des dirigeants de l'opposition
politique ont indiqu lundi qu'ils n'envisagent pas de participer
aux prochaines lections avec l'actuel conseil lectoral
provisoire (CEP), qui est selon eux infod au president Ren
Prval.
Le professeur Victor Benoit, membre du regroupement
Alternative et d'autres dirigeants de parties politiques de
l'opposition ont rejet un rapport du secrtaire gnral adjoint
de l'OEA, qui a rcemment visit Hati, faisant croire que tous
les secteurs du pays taient prts aller aux lections.
Nous ne sommes pas prts aller aux lections
maintenant. Il n'y a pas d'lections crdibles possibles avec
le president Ren Prval, a soutenu Serge Jean-Louis, de
l'organisation politique Libration .
Pas question d'aller aux lections avec ce CEP, c'est
une position unanime de tous les parties politiques des
regroupements proches de l'Alernative , a rpt M. Jean-
Louis.
Il a bas son refus sur de prcdents scrutins
organiss par le gouvernement Prval et qui se sont mal
termins.


Ce n'est pas la communaut international de dire
quelle election est bonne pour Hati, c'est aux Hatiens, aux
parties politiques et la socit civil de se prononcer , a
dclar Serge Jean-Louis.
Il a enfin suggr qu'un autre gouvernement bas
sur une entente politique entire les diffrentes forces puisse
organiser les lections.
HPN


Mlodie Matin
Sur




ww. radiomelodiehai. co

www.radiomelodiehaiti.com


se volatiliser sans mme tre entrs dans le pays.
Or c'est mme l'alternative la plus probable puisque
la Police national et la force onusienne n'arriveront
probablement pas remplir le gap.

Un sine qua non...
La scurit est un lment aussi vital que l'nergie
dans la mise en branle du processus de reconstruction ou de
dveloppement.
Bonne indication pour les futurs membres hatiens
de la CIRH ou Commission intrimaire pour la reconstruction
d'Hati.
Tout comme on estime indispensable de construire
des centrales lectriques, la preparation d'une force de police
national suffisante et efficace (sans oublier une police de
proximity) est galement un sine qua non du dveloppement
durable.
Bien entendu les multinationales de la scurit n'ont
aucun rapport avec la population. Les millions qu'on leur paie
encore moins.


Haiti en Marche, 26Avril 2010


~; ~j9:
r-- k- -
Il' P't< I


CONTACi LUS
OLL FFREL -8 8 8 Ek3 i

FX'% .3 CI 5 -6 ci -8 3
C E L L. 3 5 - r-, -8 8


FICHE D'ABONNEMENT HAITI EN MARCH


1 o.uSix.Miois


Hati ___
Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latne


Gdes 260.00
SUS $ 40.00
SUS $ 42.00
SUS $ 70.0o
_US $ 70.00


1 o ou inAn


Gdes 520.00
US $ 78.00
US $ 80.00
US $ 135.00
US $ 135.00


Dans l cas d'un abonnement
avec livraison, le coat est le double.
Prire de spcifier si vous 4tes
un novel abonn
ou s'il s'agit d'un renouvellement


Nouveau

w


Renouvallkmnt

LZJ


Page 5


Nom
Adresse


1






CRISE SANS CRISE


Mercredi 28 Avril 2010
Hati n lMnarrh Vnl XXiV N 14


Pnurie de gasoline ou la misre joyeuse !


(GAZOLINE... suite de la lre page)
Au jour dit, toute la ville s'arrta.
Le gouvernement ne rsista pas longtemps.

La ligne d'alerte...
Cette fois-ci c'est plus confus.
C'est le gouvernement lui-mme qui "
communique la nouvelle l'issue d'une
rencontre, nous dit-on, avec les diffrents
acteurs concerns. Sans aucun pralable,
on apprend qu'ily a une raret. Comme a.
Comme s'il n'existait personnel pour
contrler que le niveau dans les citernes
des companies locales-totales-nationales
(ou Petrocaribe pour remonter la source)
allait atteindre la ligne d'alerte comme vous
le faites chez vous pour votre gnratrice.
Comme si c'tait aussi mystrieux que le
sisme don't on ne peut prvoir quel
moment il va frapper.
Puis, fait encore plus bizarre, le
gouvernement flicitait l'association
national des distributeurs pour sa
comprehension.
Le gouvernement n'aurait-il pas
la conscience tranquille dans cette affaire

Enfin on annona que pour pallier
la carence, la gasoline serait vendue
presque au compete gouttes : pas plus de
1.000 gourdes par vhicule.

Le vilain mange ...
Mais avant mme que Rue
l'information soit sur les ondes, toutes les
stations service avaient ferm.
Alors commence le vilain mange des dames-jeannes
et bombonnes en plastic 'dplastifi' trimballes d'un bout
l'autre d'une capital dj dans l'tat qu'on sait aprs le sisme
dvastateur du 12 janvier dernier.
Vraiment cette fois on n'en avait point besoin.


Et pourtant a ne semble traverser l'esprit de
personnel. On entend en effet trs peu s'en plaindre. Pourquoi ?
Peut-tre parce que les secteurs habitus faire le plus de
tapage ne sont pas drangs. Au contraire. Tous les petits
vendeurs de ptrole la sauvette (pour ne pas dire la tire) en


e vers les pompes essence o le ptrole est vendu au compte-go
(Photo Robenson Eugne)

font leur beurre. Les avertissements du gouvernement sur les
dangers de stocker de la gasoline chez soi ne sont que de pure
forme. Et pour compenser la peine qu'ils se donnent, les
chauffeurs de guaguas (espagnol de tap tap) augmentent
automatiquement leurs tarifs.


La Cantatrice chauve...
Le grand public quant lui n'y voit que du feu. On a
l'impression d'assister un spectacle o comme dans la pice
de Ionesco, La Cantatrice chauve, les personnages vritables
n'apparaissent jamais en scne. Qui sont les plus combinards ?
De l'Etat qui multiple les communiqus-
chloroforme (l'arrive d'un premiertanker
avec 102.000 barils, puis d'un second trois
jours plus tard, devait mettre fin au
u p m problme, mais nenni), la valse des bidons
moiti remplis de boue moiti d'essence
couple d'eau continue de plus belle ... aux
stations service qui se relaient pour jouer
la comdie du rationnement 1.000 gourdes
par vhicule.
Deux semaines plus tard (soit
jusqu'au vendredi 23 avril coul), la cruise
bat toujours son plein. Comme si elle
n'tait point encore parvenue son plein
panouissement. Petites crises comme les
autres. Pour qu'un systme qui n'a
toujours vcu que de crises, durant ces
trente dernires annes, puisse retrouver
nouveau son quilibre.

Les 'boquites' baladeuses

Avec pour toile de fond
indispensable : la misre. Les 'boquites'
balladeuses, comme encore les tentes sales
ou les haillons accrochs jusqu'aux
fentres du palais national ou ce qu'il en
reste. Le tremblement de terre n'a fait que
utte nous dmasquer un petit peu plus.
Ce samedi (24 avril), la pnurie
semble termine. Mais le consommateur
tellement bern refuse d'y croire. Le seul totalement hors du
coup. L'idiot de la famille. Et quelle famille. Toujours le cochon
de payant.

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


'-~~ ~ -41 I--r
~k~*-neC
:


Page 6





Mercredi MIAM-DADE COUNTY28 Avril 2010
Hatien Marche 1VolXXIV N 14 MIAMI-DADE COUNTY Page

MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS)
MIAMI-DADE COUNTY WATERAND SEWER DEPARTMENT
REPLACEMENT OF AN EXISTING 20-INCH WATER MAIN
FROM PORT ISLAND TO FISHER ISLAND UNDER FISHERMAN'S CHANNEL
OCI PROJECT NO. DB09-WASD-02 ESP
PCTS NO. 10648
MDWASD CONTRACT NO. W-924

The County Mayor, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 ofthe Miami-Dade County Code, Administrative Order 3-39 and
Ordinance 08-92, announces that design-build services are required for the replacement of an existing 20-inch water main from Port Island to Fisher Island under Fisherman's Channel.
This solicitation is one of the projects within the Economic Stimulus Plan as approved by the Board of County Commissioners and an expedited solicitation process will be
utilized. A Second-Tier with oral presentations will be required.
Please be advised that the Design Criteria Professional,AECOM Technical Services, Inc., together with their subconsultants, or members that participated in the develop-
ment of the design criteria package for the Replacement of Existing 20-inch Water Main from Port Island to Fisher Island and Construction Management / Inspection Team (OCI
Project No. E10-WASD-01 ESP) will be precluded for contract award of this solicitation.
ATTENDANCEIS MANDATORYFORALLPRIMEPROPOSERSATTHEPRE-SUBMUITALPROJECTBRIEFINGAND SITEVIST. ADVANCEATrENDEENOTIFICATION
IS REQUIRED FOR THE MANDATORY SITE VISIT.
Services will include design, construction and installation services for the replacement of the existing 20-inch water main under Fisherman's Channel and any supportive tasks
ancillary to the primary scope of services. The Project includes replacing the existing water mainby micro-tunneling under Fisherman's Channel from Port Island to Fisher Island, installing
two new water mains, 24-inch and 12-inch respectively, within a casing and tying the new pipes into the existing 20-inch water main at Port Island and Fisher Island, and subsequently
removing the existing section of 20-inch water main under Fisherman's Channel. The 12-inch water main willbe designed and constructed such that it can be reconfigured and reclassified
as a reclaimed water line in the future. A water metering station will also be installed on Port Island. The Project includes providing shafts at both Port Island and Fisher Island to complete
the tunneling and installation of the pipeline(s).
The Proposer(s) must design, permit, construct, install, test and put in service the new water main pipes to achieve Substantial Completion within four hundred and seventy days
(470) calendar days after issuance of Notice to Proceed (NTP) and complete all Work under the Contract, including removal ofthe existing 20-inch water main pipe under Fisherman's
Channel, to achieve Final Completion within five hundred and forty days (540) calendar days after the OWNER issues the Notice to Proceed (NTP).
The estimated total cost ofthe project is eleven million eight hundred twenty three thousand one hundred fifty-five dollars ($11,823,155).
Copies of the design-build criteria package may be purchased beginning on April 23, 2010 at 2:00 PM at the Le Jeune Road Office of the Miami-Dade Water and Sewer
Department, Construction Contracts Division, Room No. 136, located at 3575 SouthLe Jeune Road (2 blocks south ofthe intersection ofU.S. Hwy. No. 1 and SW. 42 Avenue (Le Jeune
Road), Miami, FL 33145. The contact person is Mr. Isaac Smith, telephone number (786) 552-8150. Purchasers are required to provide a contact person, company name, phone number,
fax number and contact person's e-mail. The non-refundable fee for each design-build criteria package is $294.00 and only checks or money orders are acceptable and shall be made
payable to Miami-Dade County Water and Sewer Department.
Mandatory Pre-Submittal Project Briefing will be held on May 5,2010,9:30 A.M. (Local Time) at the Miami-Dade Water and Sewer Department, 3071 SW 38 Avenue,
Training Room 156-B Miami, Florida, 33146, with the mandatory Site Visit commencing immediately after the Project Briefing.
INTERESTED PRIME PROPOSERS (DESIGN-BUILDER)AREADVISED THATBOTH THE PRE-SUBMITTALPROJECTBRIEFINGAND SITE VISITARE MANDATORY
FORTHIS SOLICITATION. FAILURE OFTHE PRIME PROPOSER (DESIGN-BUILDER) TOATTEND BOTHTHE PRE-SUBMITTALPROJECTBRIEFINGAND SITE VISITWILL
DEEM THEIRPROPOSALNON-RESPONSIVEAND NOT ELIGIBLE FOR CONTRACTAWARD.
PLEASE BEADVISED THAT FOR THE MANDATORYSITE VIST, ONLYONE INDIVIDUALPERFIRM WILLBEALLOWED DUE TO SECURITYAND TRANSPORTATION.
THE SITE VISITWILLCOMMENCEAT THE PORT OFMIAMI BELOWARE THE REQUIREMENTS FORATTENDINGTHE MANDATORY SITE VISIT:
ALL INTERESTED PROPOSERS ATTENDING THE SITE VISIT MUST REGISTERAND SUBMIT THE INFORMATION DENOTED BELOW TO THE CONSULTANT
COORDINATOR, FAITH SAMUELS, VIAE-MAILAT ftvy(@miamidade.gov, or BY FAX (305) 350-6265 ON OR BEFORE 5:00 P.M., FRIDAY,APRIL30, 2010.

REQUIREMENTS FOR THE PORT OF MIAMI(POM)AND FISHERISLAND (F):
APORT OF MIAMI (POM) CREDENTIALS REQUIRED TOATTEND THE MANDATORY SITE VISIT. INDIVIDUALS WHO DO NOT HOLDAPOM CREDENTIALAND
ARE ATTENDINGTHE SITE VISIT MUST SUBMIT THE INFORMATION BELOW TO THE CONSULTANT COORDINATOR DENOTED ABOVE ON OR BEFORE 5:00 P.M.,
FRIDAY,APRIL 30,2010:
MAXIMUMM OF 40 INDIVIDUALS SHALLBEALLOWEDACCESS TO POM
*NAME OFINDIVIDUALATTENDINGTHE SITE VISITS SHOWN ON THEIR CURRENT DRIVER'S LICENSE
*DATE OF BIRTH
*DRIVER'S LICENSE NUMBER & STATE ISSUED

*NOTE IFAN INDIVIDUALHOLDINGAPOM CREDENTIALISATTENDINGTHE MANDATORY SITE VISIT, THE INDIVIDUALS STILLREQUIRED TO SUBMIT HIS/
HERNAME TO THE CONSULTANT COORDINATOR
IF THE INFORMATION IS NOT SUBMITTED ON OR BEFORE 5:00 P.M., FRIDAY,APRIL30, 2010, THERE IS NO GUARANTEE THATAN INDIVIDUAL (PROPOSER)
WILLBEALLOWED TOATTEND THE MANDATORY SITE VISIT, DUE TO SECURITY RESTRICTIONS WITHIN THISAREA.

REQUIREMENTS FORFISHERISLAND (F):
MAXIMUMM OF 40 INDIVIDUALS SHALL BE ALLOWED ACCESS TO FISHER ISLAND
*NAME OF INDIVIDUALATTENDINGTHE SITE VISITS SHOWN ON THEIR CURRENT DRIVER'S LICENSE
*DATE OF BIRTH
*DRIVER'S LICENSE NUMBER & STATE ISSUED

DESIGN-BUILD FIRMREO UIREMENTS
Pursuant to Florida State Statutes 287.055, a Design-Builder is defined as a partnership, corporation, or other legal entity that:
a. Is certified under Section 489.119, Florida Statutes, to engage in contracting through a certified or registered general contractor or a certified or registered building
contractor as the qualifying agent; or
b. Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering; certified under Section 481.219 to practice architecture; or certified under Section
481.319 to practice landscape architecture.

ARCHITECT/ENGINEERTECHNICALCERTIFICATIONREQUIREMENTS
6.01 Water and Sanitary Sewer Systems- Water Distribution and Sanitary Sewage Collection and Transmission Systems (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)
12.00 General Mechanical Engineering (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)
13.00 General Electrical Engineering (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)
16.00 General Civil Engineering (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM)

3.02A Highway Systems Tunnel Design 10.05-Environmental Engineering Contamination Assessment and Monitoring
5.01 Port and Waterway Systems Engineering Design 11.00- General Structural Engineering
5.08 -Port and Waterway Systems Marine Engineering 15.01 Surveying and Mapping Land Surveying
9.01 Soils, Foundations and Materials Testing 15.03 -Underground Utility Location
Drilling, Subsurface Investigations and Seismographic Services

CONTRACTMEASURE REQUIREMENTS
23% Community Business Enterprise Program (CBE) Subconsultant Goal (Design Portion Only)
10% Community Small Business Enterprise Program (CSBE) Goal (Construction Portion Only)

Deadline for submission of proposals is June 7,2010 at 3:30 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County, Clerk ofthe
Board of County Commissioners, 111 NW 1 t Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THATANYAND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR
CONTAINERS RECEIVEDAFTERTHEABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE MAYNOTBE CONSIDERED.
The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail at fty@miamidade.gov, fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-2774.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11 1.l(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miami-Dade
County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.
The County may, at its sole and absolute discretion, reject any and all, or parts of any and all proposals; re-advertise this solicitation; postpone or cancel, at any time, this
solicitation process; or waive any irregularities in this solicitation or in the proposals received as a result of this solicitation.

CARLOS ALVAREZ
COUNTYMAYOR
MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA






RETOUR SUR L'ACTUALITE


Mercredi28 Avril 2010
HTati pn Mnrrhpe Vnl XX~IV N 14


PENITENCIER NATIONAL


La grande vasion du 12 janvier pouvait-elle tre vite?
PORT-AU-PRINCE, 23 Avril- Les vads remettent crimes redoutables. Pour paraphraser lajournaliste Franoise humans ont not que tous les vads n'taient peut-tre p
a. Ce jeudi, l'actualit se trouvait nouveau au Pnitencier Giroux, prendriez-vous un tel individu en autostop dans votre encore reconnu coupables n'ayant pas encore compare deva
national de Port-au-Prince. voiture ? un juge selon la coutume hatienne de la 'prison prventi,
D'aprs les radios de la capital, deux dtenus Mais avec la distance, trois mois aprs le sisme, on prolonge.' Trop prolonge, culminant dans l'une des pir
auraient t crass par la chute d'une muraille. Les autres ont commence aussi faire le dcompte des vads. Parmi eux, il y violations des droits individuals.
aussitt cri au scandal. a des anciens chefs de gang de Cit Soleil, de Martissant et Revenons donc la question, qui dit mieux, cet
La Prison fait-elle parties des btiments fissurs dans autres qui ont fait la capital trembler de frayeur pendant un interrogation, ce cas de conscience : qu'auriez-vous fait
lesquels on demand la population de ne pas s'aventurer ? bon bout de temps, il y a aussi Valdo condamn pour un crime vous tiez enferm dans cette prison bourre craquer
D'autre part nous avons vu dans des j u t moment o les murs de cette dernire, comn
rapports sur les dommages faits par le A accident: U ne june lve tue tout la capital, se sont mises tremble
tremblement de terre du 12 janvier que des come les murailles de Jricho, le 12janvi
structures l'intrieur de la prison ont t h ff r i n 2010, 4h 53 minutes pm?
affectes, alors que l'extrieur de l'difice par un chauffeur cam ion Que vous soyez dtenu ou gardie
parat intact. qu'auriez-vous fait ?
Aussi faut-il reposer la question de P etion -ville Probablement que, comme beaucoi
l'vasion massive qui a accompagn le sisme. d'entre nous, certain se sont jets genoi
Plus de 4.000 dtenus en ont profit pour HPN Une lve de 13 ans a t Judeline n'a pas survcu l'impact, sa en implorant Dieu ou Jehova, courant lerisqi
s'chapper, don't environ 500 pour l'instant tue et une autre de 9 ans blesse suite cadette s'en est tire avec une jambe casse. de se faire pitiner car la presque totalit s'e
ont t rattraps, selon un porte-parole de la une prise de gueule, vers 7h30 mardi matin, Le chauffeur, unprnomm Guy, qui enfuie dans un brouhaha indescriptibl
mission onusienne pour la stabilisation en entire un chauffeur de camion de la mairie de n'est pas trs populaire auprs des prisonniers et gardens confondus.
Hati (MINUSTAH).- Certains ont t vus le mme soir
Certain des vads ont t "-, -- Champ de Mars l'air hagard et les pieds nu
apprhends dans la Rpublique dominicaine ne comprenant pas trs bien ce qui tait arrive
voisine et reconduits en Hati. Si la police et la Minustah n'avaie
Ils sont nouveau enferms au plus .. pas t dans la mme situation de paniqi
grand centre carcral du pays, le Pnitencier ,n que tous les autres habitants de la capital (
national. pour cause, les forces de l'ordre ont pas
Parmi les vads du 12 janvier se galement le prix fort), il n'aurait pas t diffic
trouvent de grands bandits qui ont fait trembler de ramasser le mme soir bon nombre de
la capital pendant les annes coules qui vads.
ont vu se dvelopper l'un des crimes les plus Force est donc d'admettre que l
odieux qui soient, le kidnapping. l. occupants de la prison n'ont pas ra
A l'instar du sisme qui touche 7 diffremment de tout le monde cejour-l.
presque toutes les families sous une forme ou a. Car le corollaire, l'autre aspect de
une autre, peu sont ceux qui n'ont pas t question c'est: qu'aurait-on pens si l
frapps directement ou indirectement par le gardens avaient cadenass toutes les issue
phnomne du kidnapping. o. et laiss tous ces milliers de prisonnie
On comprend donc que la premiere d. indistinctement mourir sous les dcombres
reaction du grand public fut la consternation. cas o toutle btiment se serait effondr ?
D'autant que de l'extrieur le Aurait-on trouv que c'est la boni

grandement affect. .mom Lorsque le Titanic a coul, au demi
Mais c'est oublier que le btiment moment on a vu relcher tous les dtenus q
est aussi g que le Palais national, le Palais .. ai ... :. se trouvaient dans les geles au fond du navi
de justice, les anciennes Casernes Dessalines Une lve tue le mardi 20 avril Ptionville par un chauffard qui s'est empress plutt que de les laisser se noyer.
ou le Palais des ministres (construits dans de prendre la fuite (photo Thony Blizaire) La question de la grande vasion(
les annes 1910 1930) qui se trouvent dans Ption-ville et unvendeur la rue Grgoire. dtaillants de la rue Grgoire, aurait mal 12 janvier doit donc tre repose.
les parages et qui ont tous t rduits en Une mre inconsolable assise ragi une remarque d'un de ces derniers Si decision ily a prendre, elle aura
poussire. dans une voiture de police n'osant mme sur sa conduit. Un vendeur lui aurait d l'tre depuis bienlongtemps.
Il serait tonnant que toutes les pas regarder le corps inerte de sa fille demand de ralentir cause de la circulation Un seul tablissement renferma
structures du Pnitencier aient pu tenir devant quelques mtres plus loin. pitonne trs dense dans cette rue. plusieurs milliers de dtenus alors qu'il n'ta
le monstre qui s'est acharn sur la capital le Judeline, 13 ans, prenait pour la Visiblement contrari, Guy aurait pas prvu pour en abriter le quart, c'est i
12 janvier dernier mme si le btiment a t deuxime fois depuis le sisme la route de acclr, rapporte un tmoin, n'ayant pas trop grand risque.
plusieurs fois consolid ces dernires annes l'Institution Classique New Star de Ption- le temps d'pargner les deux fillettes. A chaque vasion (et ce n'est pas
mais en mme temps que l'on faisait tripler, ville avec sa jeune sceur quand le camion MJB/HPN premiere de ces dernires anne
quadrupler et quintupler ses effectifs, un de la mairie les a heurtes de plein fouet. Goudougoudou ce niveau n'a pas fa
moment dpassant le chiffre de 6.000 dtenus. l'histoire !), tous mettent les voiles, y compi
Aussi quelle devrait tre l'attitude des gardens ainsi passionnel : l'assassinat de la prsentatrice de tlvision Ginou les vrais grands criminals qui se remettent aussitt opr
que des dtenus confronts cet vnement sans prcdent Mondsir, ainsi que le commissaire de police des Gonaves en dans la ville.
que le sisme quivafaire plus de 220.000 morts, 300.000 blesss attente de jugement pour l'assassinat de cette dame qui aurait Alors que s'il y avait plusieurs centres carcrau
et dtruit 70% des residences et btiments de la capital ? t sa maitresse et elle-mme une trafiquante. l'vasion n'aurait peut-tre pas t aussi massive.
En son me et conscience, pouvait-on s'attendre que Mais aussi notre ex-confrre Sandro Joseph, arrt Secundo, sparer les dtenus et placer les pli
dtenus et gardens se jettent tous genoux pour prier au lieu sur ordre du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince dangereux dans un centre de haute scurit qui les maintieni
de chercher se mettre l'abri ? dans un cas plutt inhabituel de blanchiment ... encore plus loin de la population.


Tout le monde naturellement a pris sesjambes son Et sans doute de nombreux condamns ou inculps
cou. Y compris le directeur de la prison que plus d'un mois pour traffic de drogue, blanchiment, complicit de kidnapping
plus tard on n'avait pas encore revu. ou autre.
Mais il s'agit d'une prison et de plus de 4.000 Tout ce monde a bel et bien disparu dans la nature.
individus don't certain condamns perptuit pour des Cependant les organizations locales de defense des droits


Reconstruction


pour26

PORT-AU-PRINCE, 23 avr 2010
(AFP) Le commissaire europen au
Dveloppement Andris Piebalgs, en visit en
Hati, a sign vendredi avec les autorits cinq
conventions d'un montant total de 260
millions d'euros pour des premiers projects de
reconstruction du pays dvast par le sisme
du 12janvier.
Les conventions, signes dans les
jardins du palais prsidentiel hatien dtruit,
prvoient notamment la construction de
routes pour 181 millions d'euros, un appui
la governance locale ainsi qu'un appui
budgtaire de plus de 5 millions d'euros.
"Hati est satisfaite de la collaboration avec
l'Union europenne", s'est flicit le
president hatien Ren Prval, rappelant que Crmonie de signature
l'UE a promise 1,6 milliard de dollars pour d'euros pour les prem
reconstruire Hati, don't 460 millions d'euros de 1, 6 milliard de dolla
seront fournis par la Commission et le reste Andris Pielbags sign
par les pays membres. du


0o


re de 5
iers pr
rs US
nt ave
prsia


as
nt
ve
es

te
si
au
me
ne
er
er

n,

up
ux
ue
est
e,

au
Ls,
'.
nt
ue
et
y
ile
es

es
gi

la
es
es
rs
au

ne

er
ui
re

du



nt

un

la
s,
lit
ris
*er

X,

ne
ne


Quitte ce que ce centre de haute scurit soit aussi
para-sismique pour bien nous assurer qu'ils ne se
retrouveront pas en libert comme c'est le cas aujourd'hui.

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


PUE signe 5 conventions


millions d'euros

i e s"Tous les pays europens sont
Sengags aux cts d'Hati et ils esprent
qu'avec cette aide les Hatiens pourront
Sreconstruire leur pays", a assur M. Piebalgs.
M. Prval a rvl que son gouvernement
avait propos la Commission de se
concentrer sur le dveloppement de la region
-- nord d'Hati, o 1'UE a dj commenc
travailler sur plusieurs projects don't la
construction d'infrastructures routires.
S"Il y a diffrentes propositions, cette
ide (de dvelopper le nord du pays) est en
discussion, mais c'est Hati de dcider o
nous devons dployer nos efforts", a remarqu
M. Piebalgs. Il devait rencontrer des
reprsentants de plusieurs secteurs hatiens
5 conventions avec l'Union europenne pour 260 millions et visiter des camps de rfugis Port-au-
rojets de reconstruction du pays (1 'UE apportera un total Prince. Le sisme qui a frapp Haiti le 12janvier
), on voit le Commissaire europen pour le dveloppement a fait entire 250.000 et 300.000 morts et jet
ec le PM Jean Max Bellerive sous le regard approbateur plus de 1,3 million de personnel la rue.
dent Ren Prval (photo J J-i i. ~" ,' AFP


Page 8


m iiuuii iiuil VI,%",-I I i




Mercredi 28 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 14


004
iT!1
* -g
'2 *.


l 4


'<'Oc,


^i

*aSS
^N


I
<4


u'?i I t
'v


Page 9


Si


e.
n
00r
w4a


~IIL~


li


Cp~i~


je







MIAMI DADE COUNTY


Mercredi 28 Avril 2010
Tnti pn /lrrhpe Vn l XXTV N 14


MIAMFM


AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an decide ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.


Agudelo, Jairo A 1561 NE 8Th St #6 Homestead FL 33033 Hilliard-Miller, Takesha 8277 NW 1St PI Miami FL 33150
Aleman, Xavier L 2100 Coral Gate Dr Miami FL 33145 Hines, Rudolph 3121 NW 171St Ter Miami Gardens FL 33056
Alfonso JR, Roberto 545 Michigan Ave #5 Miami Beach FL 33139 Howard, Leman T 330 NE 180Th Dr N Miami Beach FL 33162
Allen, James P 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Howard, Tracey D 22790 SW 112Th Ave Miami FL 33170
Amigo, Michael 1540 Meridian Ave #B3 Miami Beach FL 33139 Hudson JR, George C 2300 NW 208th St Miami Gardens FL 33056
Argote, Ysland 14740 SW 90Th Ter Miami FL 33196 Hudson, Bernard L 12085 SW 206Th St 1-108 Miami FL 33177
Arrington, Jill A 112 NW 10Th St #1 Homestead FL 33030 Humphrey JR, Thaine 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Ashley, Towana 28095 SW 143Rd Ct Homestead FL 33033 Hurd, Carl E 1871 NW 42Nd St Miami FL 33142
Augustin, Rigal 3021 NW 194th St Miami Gardens FL 33056 Jackson, Juanita D 101 NE 78Th St #3 Miami FL 33138
Azcuy, Mabilia R 35351 SW 213Th Ave Homestead FL 33034 Jackson, Shawn M 1777 NW 83Rd Ter Miami FL 33147
Beach, Brian R 1331 Lincoln Rd #604 Miami Beach FL 33139 Jackson, Talon D 1020 NW 89Th St Miami FL 33150
Berdecia, Victor M 416 NE 35Th St #4 Miami FL 33137 James, Michael A 10431 SW 171St St Miami FL 33157
Bermudez, Michael R 16720 SW 140Th Ave Miami FL 33177 Jean-Denis, Ronald 19774 NW 33Rd Ct Miami Gardens FL 33056
Bethel, Robert T 1090 NW 75Th St Miami FL 33150 Jenkins, Frederick J 20280 SW 122Nd Ct E Miami FL 33177
Biggers JR, James R 7000 NW 41St St Miami FL 33166 Jimenez, Julio C 726 Michigan Ave #4 Miami Beach FL 33139
Blatch JR, Erick 2061 NW 30Th St 16 Miami FL 33142 Johnson, Clanton A 390 NE 162Nd St Miami FL 33162
Blunt, Antonio 567 W Palm Dr#3 Florida City FL 33034 Johnson, Sam 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Bodie, Kelvin R 2361 NW 59Th St Miami FL 33142 Johnson, Willie B 22651 SW 109th Ave Ct Miami FL 33170
Boese, Amy L 20067 NW 55Th Ct Opa Locka FL 33055 Jones, Daniel 1340 NE 152Nd St N Miami Beach FL 33162
Bouie, Adrian D 4225 NW 168Th Ter Miami Gardens FL 33055 Jones, Darrick C 529 NW 8Th St Florida City FL 33034
Bowens, Dwight 728 NW 79Th St Miami FL 33150 Jones, Delores 6510 NW Miami PI Miami FL 33150
Bramwell, Frank E 162 NE 49Th St Miami FL 33137 Jones, Lorenzo 6301 NW 12Th Ave #1 Miami FL 33150
Brandon, Dwayne T 875 NW 97Th St Miami FL 33150 Jones, Michael P 1216 SW 8Th St Homestead FL 33030
Bravo, Omar 1531 SW 16th Ave Miami FL 33145 Jones, Shirley A 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Brewster, Terrence 15011 SW 113Th St Miami FL 33196 Jones, Terrance L 2020 NW 1St Ave Miami FL 33127
Campbell, Eric D 11885 SW 184Th St Miami FL 33177 Jordan, Luther 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Campos, Harry 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Joseph, Jim 528 NE 73Rd St Miami FL 33138
Canty, Sheila J 1943 NE 159Th St N Miami Beach FL 33162 King, Emanuel H 625 NE 83Rd Ln Miami FL 33138
Capers, Lawrence C 320 Collins Ave #216 Miami Beach FL 33139 King, Ernst 2055 NE 172Nd St #6 Miami FL 33162
Carballo, Jose A 5905 NW 3Rd Ave #3 Miami FL 33127 Lamarca SR, Robert L 1281 NW 61St St #6 Miami FL 33142
Carlie, Gerald G 1910 NW 72Nd St #3 Miami FL 33147 Lattimore, Jabarri I 2281 NW 135Th St #110 Opa Locka FL 33167
Carter, Andrea A 17820 NW 22Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Lawson, Ruthie L 1285 NW 50Th St Miami FL 33142
Cartwright, Ana G 2814 Collins Ave #29 Miami Beach FL 33140 Lewis, Michael A 2233 NE 173Rd St N Miami Beach FL 33160
Caruth, Evelyn 1144 NW 76Th St Miami FL 33150 Livingston, Irwin E 15431 Harding Ln Homestead FL 33033
Carvello, Juanita G 1495 NE 167Th St #306 Miami FL 33162 Louis Charles, James PO BOX 611541 Miami FL 33261
Cates, Brian A 5381 E 4Th Ave Hialeah FL 33013 Lundy, Juan D 1254 NW 46Th St Miami FL 33142
Chester, Michelle D 1076 NW 68Th St Miami FL 33150 Manriquez, Ricardo 16214 SW 305Th St Homestead FL 33033
Cochran JR, Melvin 120 NE 123Rd St North Miami FL 33161 Martinez, Josephine 6288 NW 186Th St Apt 103 Hialeah FL 33015
Colbert, Cedric D 2735 NW 10Th Ave Miami FL 33127 Mathis, Timothy L 749 NW 69Th St Miami FL 33150
Collazo, Luis O 7315 Harding Ave #5 Miami Beach FL 33141 Mays, Willie 2895 NW 45Th St Miami FL 33142
Collins, Daryl L 2200 NW 193Rd Ter Miami Gardens FL 33056 Mc Daniel, Wendy K 1781 NE 146Th St Miami FL 33181
Cooper, Kevin O 27 NE 59Th Ter Miami FL 33137 Mc Ghee, Bobby 6400 NW 11Th Ave Miami FL 33150
Costley, Maxine 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Mc Ghee, Raheem 7928 NW 188Th Ln Hialeah FL 33015
Cowley, Adriel 15330 SW 73Rd Ter Cir #1 Miami FL 33193 Mc Millan, Tyrone 5718 NW 1St PI Miami FL 33127
Crawford JR, Mose 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Mc Rae, Wc A 3279 NW 51St St Miami FL 33142
Crawford, Beverly D 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 McCain III, James H 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Crowder, James C 2400 NW 179Th Ter Miami Gardens FL 33056 McGlond, Nakia C 5073 NW 27Th Ave Apt B Miami FL 33142
Cunningham, Donald 1255 NW 58Th St #12 Miami FL 33142 McKoy, Kristian D 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Cunningham, Jermaine 776 NW 75Th St Miami FL 33150 Mejias, Wanda Y 660 NE 78Th St #107 Miami FL 33138
Curtis, Anthony 1030 NW 53Rd St Miami FL 33127 Melendez, John P 8309 SW 142Nd Ave #G214 Miami FL 33183
Daily, John 2773 NW 57Th St #3 Miami FL 33142 Miller, Shane A 650 NE 136Th St North Miami FL 33161
Davis, Franklin J 13685 NE 10Th Ave #305 Miami FL 33161 Mills JR, Danny L 11825 SW 189Th St Miami FL 33177
Dawson, William C 63 NE 12Th Ave Homestead FL 33030 Mills, Eddie L 11825 SW 189Th St Miami FL 33177
De La Hoya, Midali M 2752 NW 27Th St #A Miami FL 33142 Mitchell, Tracy P 630 NW 73Rd St Miami FL 33150
De Zayas, Wilfredo O 10423 W Old Cutler Rd #110 Miami FL 33190 Morales JR, Jose M 6940 NW 186Th St #222 Hialeah FL 33015
Dean, Tiffany M 199 NE 12Th Ave Homestead FL 33030 Morales, Odin I 1423 NE 134Th Rd North Miami FL 33161
Del Rio, Omar N 2775 NW 42Nd St #5 Miami FL 33142 Morris, Kenneth B 596 NW 96Th St Miami FL 33150
Demund, Barry L 1455 Ocean Dr #703 Miami Beach FL 33139 Moss, Clarence E 7265 NW 173Rd Dr #702 Hialeah FL 33015
Diaz, Reynaldo 425 NE 76Th St Miami FL 33138 Moss, Kevin A 6708 NW 5Th PI Miami FL 33150
Dixon, Cedric S 660 NW 10Th St Miami FL 33136 Moss, Nathaniel 3200 NW 179Th St Miami Gardens FL 33056
Donovan SR, Jeffrey D 1020 N Krome Ave Homestead FL 33030 Munoz, Rafael A 13969 SW 10Th St Miami FL 33184
Dowdy, Andrew J 18665 Nw 37Th Ave #106 Miami FL 33056 Nealy, Willie E 5821 NW 7Th Ave Apt 603 Miami FL 33127
Dunbar, Anthony P 2060 NE 121St Rd North Miami FL 33181 Nichols, Jerome 256 NW 55Th St Miami FL 33127
Eberhart, Tayheim M 2140 NW 172Nd St Miami Gardens FL 33056 Nunez, Jonathan 3745 NW 194Th St #3743 Miami FL 33055
Escarment, Alli 270 NW 85Th St Miami FL 33150 Odom, Brian 1520 NW 4Th Ave #17D Miami FL 33136
Estrada, Omar 2020 NW 1st Ave Miami FL 33127 Oropesa, Carlos A 1514 E Mowry Dr #107 Homestead FL 33033
Evans, Nicole L 1190 NW 134Th St North Miami FL 33168 Ortega, Geury A 2607 NW 10Th Ave #105 Miami FL 33127
Evans, Norman 1520 SW 4Th St Apt 104 Homestead FL 33030 Owens, Annette D 2980 NW 51St Ter Miami FL 33142
Farrington, Torresce 7600 NW 19Th Ave Miami FL 33147 Owens, David T 8493 NW 6Th Ave Miami FL 33150
Ferguson JR, Mitchell L 5603 NW 14Th Ave Miami FL 33142 Payne, Malcolm A 19353 NW 30Th Ct Miami Gardens FL 33056
Ferguson, Sharrveta Y 11015 SW 223Rd St Miami FL 33170 Perez, Dariel A 6867 SW 21St St Miami FL 33155
Fice, Jamaal A 18451 NW 37Th Ave #247 Miami FL 33056 Perez, Jozell C 3348 NW 34Th St Miami FL 33142
Fowler, Jovan 4338 NW 24Th Ave Miami FL 33142 Perez, Karel A 3055 NW 22Nd Ct Miami FL 33142
Frazier, Leroy 1930 NW 115Th St Miami FL 33167 Perrier, Michael B 3271 NW 178Th St Miami Gardens FL 33056
Freemon, Derrique V 437 NE 69Th St #9 Miami FL 33138 Perry, Ronnie 1773 NW 51St Ter Miami FL 33142
Galimore, Roderick P 16465 NW 37Th Ct Miami Gardens FL 33054 Pineda, Gabriel 576 NW 2Nd St Florida City FL 33034
Gantt, Darrell W 3922 NW 168Th Ter Miami Gardens FL 33055 Pinion, Joshua E 15801 SW 143Rd Ave Miami FL 33177
Garced, Steven 19701 SW 117Th Ave Miami FL 33177 Pitts, Alphonso T 8141 SW 209Th St Cutler Bay FL 33189
Garcia, Federico A 1775 James Ave #123 Miami Beach FL 33139 Pratt, Deborah A 1629 SW 13Th St #32 Miami FL 33145
Gatlin, Roosevelt 23101 SW 112Th PI Miami FL 33170 Price, Perry L 2870 NW 18Th Ave #2C Miami FL 33142
Glass, Corey D 415 NW 9Th St #1 Miami FL 33136 Priester JR, David R 1939 W 76Th St Hialeah FL 33014
Gonzalez, Hector L 14213 SW 152Nd Ter Miami FL 33177-1021 Rabinovich, Marvin 5085 NW 7Th St #608 Miami FL 33126
Gonzalez, Isabel 3501 NW 3Rd Ave #2 Miami FL 33127 Rainey, Timothy A 2735 NW 10Th Ave Miami FL 33127
Gonzalez, Rene R 2001 SW 58Th Ct Miami FL 33155 Ramos, Lissette 711 SE 12Th Ter Homestead FL 33033
Gonzalez, Sergio 18326 NW 68Th Ave #E Hialeah FL 33015 Regan, Kim I 7500 Collins Ave #4 Miami Beach FL 33141
Gonzalez, Zuraby 15356 SW 72Nd StApt 14 Miami FL 33193 Renal, Godfrey 18665 NW 37Th Ave #120 Miami FL 33056
Gonzalez-Duarte, Manuel 13501 SW 202Nd Ave Miami FL 33196 Reynolds, Lynn F 20956 SW 123Rd Ave Miami FL 33177
Grant, Clandeth 410 NE 142Nd St North Miami FL 33161 Richardson, Terrance M 4121 NW 3Rd Ave #H Miami FL 33127
Gray, Jennifer S 3270 NW 51St St Miami FL 33142 Roberson, Will L 3352 NW 49Th St Miami FL 33142
Green, Donald W 420 NE 76Th St #2 Miami FL 33138 Roberts, Shaun D 2120 NW 189Th Ter Miami Gardens FL 33056
Green, Eugene F 6246 NW 171St St Hialeah FL 33015 Robinson, Howard J 2374 NW 56Th St Miami FL 33142
Green, Trenika M 800 NW 77Th St Miami FL 33150 Rodriguez JR, Juan J 11840 SW 212Th St Miami FL 33177
Guariglia, Mark T 780 NE 69Th St #PH7 Miami FL 33138 Rodriguez, Amaury L 15942 SW 146Th Ter Miami FL 33196
Guerra, Francisco 1944 NW 34Th St Miami FL 33142 Rolle JR, Ishmael C 257 NE 118Th St Miami FL 33161
Hall, Robert 1603 NW 47Th St Miami FL 33142 Rosemberg, Obsier 880 NE 18Th Ave #4 Homestead FL 33033
Hampton, Shawn M 1246 NW 58Th Ter #8 Miami FL 33142 Santiago, Alberto 270 NW 107Th Ave Miami FL 33172
Hann, Carlos L 30311 SW 158Th Ave Homestead FL 33033 Santiago, Pedro 1000 NW 121St St North Miami FL 33168
Hannah, Anthony C 301 NW 22Nd St #108 Miami FL 33127 Scherfenberg, Naomi G 3614 SW 68Th Ave Miami FL 33155
Hardy, Staria A 150 NE 79Th St Apt 1203 Miami FL 33138 Screen, Tracey M 6065 NW 186Th St #210 Hialeah FL 33015
Harris, Randy D 2460 NW 159Th ST Miami Gardens FL 33054 Serpa, Maria A 6911 NW 6Th Ave #2 Miami FL 33150
Hatch, Dean 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Sevilla, Rachel 908 NW 79Th St #1B Miami FL 33150
Hatcher, Millicent M 1429 NW 2Nd Ct Florida City FL 33034 Sheppard, Jonathan T 6744 NW 5Th PI #2 Miami FL 33150
Hayes, John F 14415 SW 297Th Ter Homestead FL 33033 Shorter JR, Elijah 2971 NW 61St St Miami FL 33142
Heard, Julius E 1940 NW 119Th St Miami FL 33167 Simmons JR, Clyde 2874 NW 193Rd Ter Miami Gardens FL 33056
Henley, Marqus 145 SW 17Th Ave Homestead FL 33030 Simmons, Ronny 14100 NW 6Th Ct North Miami FL 33168
Henry, Elissa A 15778 SW 140Th St Miami FL 33196 Simpson, Christopher J 12505 NW 11Th Ave North Miami FL 33168
Hernandez, Felipe 451 NW 8Th St Lot 26 Homestead FL 33030 Simpson, Reginald R 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Heywood, Jason L 1800 NW 124Th Ter Miami FL 33167 Smith, Debra 721 NW 77Th St Miami FL 33150
Konlinye nan loi paj la
Lesiler Sola (uile )J )
S'ip.ize EI-Il'3,on K'onl Ihliami-Dade


Page 10





Mercredi 28 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 14

1 Le Manolo Inn m'


DANS LES NIPPES
* I) Ililileric le dt pl.''.'
* ( II.hl i Il [ti ll[ 1111lli111 .1,'
.111 etll i ilir lllt t 1 .llv id '
hbain arreml l re : .*
* ( nl'hi'nl dlt^frr-I.r prI're.'
p.ii (.i .ini l ( Ihl' ,
* Le Saut du Barril
* Le Palais de Sudre
Dartiguenave Anse
Veau
* La Petite Eglise de Petit
Trou datant de du 17"m ]
sicle...


Tlphones : 566-5361
401-7108 / 514-0304
lemanoloinn@mac.com

Internet disl)poible
pou r les clients


Page 11


CLNR LjSIg1REII DE ,VGL ETDP. DC



Parents, vous qui rvez d'un avenir meilleur pour vos enfants,
confiez les au CMP

ANNEE ACADEMIQUE 2008-2009
PROGRAMMES

LICENCE EN:
Marketing :4ans
Sciences Comptables :4 ans
GestndesAfaires :4ans
Scienceslnfomialques :4ans
Maiketng Management :2ans
Secrtarial bureautique :2 ans
GestlonFnance -Maketing :1 an ou 2 ans
Comptabil infomatise :1 an
Asistance Admnistrative :1an
Infomatique cyce ud :60 heures2 ans
ITEssentials(CISCO) :70heures

Pour routes infomrations supplmentaires:
CMP, Delmas 30
Tel,:2 5138361,3 7302485,2 246-2299
Email ,v, j" i',' eaPd r o



KJ ADVERTISING

SERVICES
P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673

Publicits: Radio, Journaux et Tv.
Aussi un service de traduction
de Documents etc.


Info (954) 559-7729


Evens Hilaire
Consultant


10 dpartements d'tudes
Licence en :
Gestion d'Entreprise
Conception et Excution de Proj et
Economic et Finance
Sciences de l'Education
Sciences Comptables
Relations Internationales
SGouvernance

Diplme en :
Informatique de Gestion
Relations Publiques
Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, WI.

www. cfdehaiti. com
Par courriel: Administration(@CDFEHaiti.com
GBrunet@CFDEHaiti. com

Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575



VISION MORTGAGE BANK, INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant


12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax\i 5s ')1-2559
Cell (786) 285-0384


wjgmez a


ADT!OMI PURCHASING AGENCY ,POUR TOW VOI L MIAT1 Equipements pour construction
lcMI PUR HABIN As de voNitur I Camion I Equlpement mdioal
Tel.: 786-457-8830 Fax: 305-756-0979 e-mail: adomipurchaslng@aol.com Pmr vio u par butea

Kontinyasyon paj presedan an
AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a It sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.

Sobero, Pedro 15820 SW 287Th St Homestead FL 33033 Walker, Johnretta J 726 NW 1St Ave Miami FL 33136
Sosa, Barbara 17512 SW 143Rd PI Miami FL 33177 Walker, Jonathan L 492 NW 165Th St Rd #C515 Miami FL 33169
Spring, David I 12940 SW 185Th Ter Miami FL 33177 Walker, Marcia M 736 NW 66Th St Miami FL 33150
Sprouse, Brian E 10381 SW 150Th Ct #11110 Miami FL 33196 Ward, Naomi A 6135 NW 186Th St #212 Hialeah FL 33015
Staggers, Vontrell A 1790 SW 6Th St Homestead FL 33030 Waysome, Sheffield 825 NW 70Th St #8 Miami FL 33150
Stevens, Valencia A #310 7820 N Miami Ave Miami FL 33150 Weaver, Arthur L PO BOX 470351 Miami FL 33427
Strachan, Mac K 12700 NE 14Th Ave #7 North Miami FL 33161 Westley, Chauncey L 2240 NE 135Th Ter N Miami Beach FL 33181
Styles, Keith A 301 NW 22Nd St #113 Miami FL 33127 Whimley JR, Sam 1930 NW 119Th St Miami FL 33167
Talley, Bernadette 7009 NW 5TH Ave Miami FL 33150 White JR, Louis A 3021 NW 195Th St Miami Gardens FL 33056
Thomas, Clifford L 400 NW 3rd Ct #707 Miami FL 33128 White, Gregory O 1089 NW 65Th St Miami FL 33150
Thomas, Fredricka 6941 NW 4Th Ave Apt 1 Miami FL 33150 Whitfield, Tommy 583 NW 83Rd St Miami FL 33150
Thomas, Teddie C 5057 NW 27Th Ave Miami FL 33142 Williams, Marquis J 3100 NW 176Th St Miami FL 33056
Thompson, Tania 1943 NW 131St St Miami FL 33167 Williams, Martha P 850 NW 83Rd Ter Miami FL 33150
Valentin, Eric 15391 Leisure Dr Homestead FL 33033 Williams, Vivian E 717 NE 83Rd Ter#1 Miami FL 33138
Vazquez, Mark A 974 NW 2Nd Ave Homestead FL 33030 Willingham, Teresa L 18300 NW 21St Ave Miami Gardens FL 33056
Vega, Barbara M 10701 SW 240Th Ter Homestead FL 33032 Zager, Teneil L 10220 Bahama Dr Cutler Bay FL 33189
Velez JR, Reinaldo 19703 E Cypress Ct Hialeah FL 33015 Zuniga, Francisco G 328 NW 4Th Ave Miami FL 33128
MIAMi Lester Sola
Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade
F i [0 a i,'i*Iw pou !yol koin i e w I Inan :'ResI nsi Ila- I2010!l www.censusI IIc'i [ok






LIBRE PENSER


Mercredi28 Avril 2010
HTnti pn Mnarrhp Vnl XX3I V N l14


L habitudee est une second nature.

Chres amies lectrices, chers amis lecteurs, observer
parfois les hommes politiques du pays et d'ailleurs,je me sens
toujours attir par le vcu personnel derrire lequel se cache
l'individu. Je crois parfois que chacun de leurs actes est guid,
non pas seulement par la raison (quand ils en font usage,
ce qui n'est pas toujours vident), ou par le cour (encore
moins vident), mais par les actions du pass .
Heureusement, les ntres ne sont pas les seuls agir de cette
faon. L'Individu d'aujourd'hui cre ses repres fonctionnels
avec des lments de son pass d'enfant, d'adolescent, de
jeune. Et les liens sont forts. Et le maillage est quasiment
invisible. L'homme politique, en tant qu'individu soumis aux
mmes lois que les autres, puise dans son pass ses rflexes
d'aujourd'hui.
Que faisaient nos dirigeants d'aujourd'hui, nos
dcideurs de maintenant, cela fait 10, 15, 20, 30 ou 40 ans ?
Qui taient-ils l'poque du pre , puis du fils ?
Qui frquentaient-ils l'poque des tribulateurs ,
des provocateurs , des faiseurs , des donneurs , des
preneurs , des profiteurs , des acheteurs , des
vendeurs de pays?
Qui hantaient-ils ?
Trouvez les bonnes rponses chers amis et vous
saurez ainsi qui ils sont aujourd'hui et pourquoi ils agissent
de la sorte. Vous aurez aussi, chers amis lecteurs, une
explication sur ce qui se passe aujourd'hui. Chassez le natural,
dit-on, et il revient au galop.
Moi, chers amis lecteurs, ayant eu partager mon
space affectif avec trois de mes oncles, durant mon
enfance, mon adolescence et majeunesse, ayant donc grand
parmi trois de mes oncles, j'ai toujours voulu fuir la maison
pour vivre de faon beaucoup plus intense les motions du


Habitude!
quarter. Je leur laissais donc l'espace maison pour livrer
leurs batailles fraternelles et moije menais ma petite guerre de
faon solitaire, je me crais mon space citoyen de faon
diffrente, dans la fraternity de l'amiti fonde sur des intrts
de nature diffrente aux intrts de famille. C'tait, fort
heureusement, une autre poque. L'inscurit se vivait d'une
autre faon. On se gardait bien cependant d'aller trainer chez
les gens que l'on ne connaissait pas, afin d'viter de se
retrouver, l o l'on ne devait pas et surtout au moment le
moins opportun. Tant d'Hatiens En ce qui a trait aux drives
verbales, on vitait toujours de laisser pendre sa langue, on
avait une peur bleue des mauvaises langues et encore
plus des coups de langue . Donc, chers amis lecteurs, j'tais
toujours vagabonder dans les rues de Port-au-Prince,
j'tais une sorte de pieds poudrs . Je connaissais les
diffrents terrains de foot-ball de la capital comme le fond de
ma poche. J'imagine que c'est l que j'ai appris les premiers
rudiments de la citoyennet active. L'ducation d'alors, cela
se faisait non pas seulement la maison ou l'cole. Elle se
faisait surtout dans le quarter. Le quarter a disparu comme
lment de cimentation de la socit. L'inscurit a gros
dos , grosso modo comme disent certain, dans certain
pays. Enfin, chers amis lecteurs, j'avais, je crois, de bonnes
habitudes et non pas de mauvaises mours .
Chers amis lecteurs, entire amis on avait labor un
code de conduite. On avait admis un code de fonctionnement.
On avait acquis, des rflexes et cela nous permettait de
survive. Ce que l'on n'avaitjamais appris, c'tait ragirface
un tremblement de terre. Et cela me tracasse encore. Comment
se fait-il, que dans une socit orale, nous n'ayons jamais
appris, entire amis, travers les contest, de pre en fils, en


province ou en ville, ragir face un tremblement de terre,
savoir que le pays tout entier se trouve expos une grande
violence sismique. Les frappes sismiques ont trop marqu
le pays pour que l'on n'ait pas incorpor ce fait dans nos
modalits de fonctionnement face l'environnement. Hier
encore, je relisais les informations sur les secousses de l'le,
sur les agitations de l'le. J'ai voulu relire alors l'historique des
tremblements de terre les plus important que rapportent les
historians: 1564, 1684, 1691, 1701, 1713, 1734, 1751, 1768, 1769,
1770, 1771,1783, 1784, 1785, 1786, 1787, 1788, 1789. Les plus
ravageurs : celui de 1751 et celui de 1770. cette liste de
tremblements de terre destructeurs, il faudra ajouter maintenant
celui de 2010. 12 01 20 10 , une combinaison ne jamais
oublier. Laville de Lisbonne fut dtruite en 1755 par unterrible
tremblement de terre et perdit environ le tiers de sa population
d'alors : 90.000 morts sur 270.000 habitants. Ils ne l'ont jamais
oubli.
L' Habitude est la faon de se comporter, d'agir, de
penser, qui se rpte souvent. Elle est la Coutume ou la
Pratique acquise par la rptition frquente d'un mme
acte. L'habitude est aussi Attitude , Routine ,
Entranement , Adaptation , Manire d'tre ,
Tradition , Usage , Exprience . Il faut donc que l'on
s'habitue adopter les bonnes attitudes et, Au premier coup
de canon .... , la nation est debout, pour se protger, pour
protger nos vies et celle de chaque Hatien.
Et, entre-temps, prparons nos demeures .
Construisons mieux en utilisant de Bons Conseils et en
adoptant de Meilleures Pratiques .

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Avril 2010


Rflexions sur le transport et la mobilit


(... SUITE)
Que peut supposed une politique du transport pour
Hati?
Quand tout semble perdu, c'est le moment de s'agripper aux
politiques, de mettre sur pied des strategies de transformation
en accord avec ces politiques, de rechercher le consensus, la
complicit citoyenne autour de ces politiques. Dans cette
optique, Hati a besoin d'une politique du transport. Peut-on
construire indfiniment des routes pour rsoudre le problme
des dplacements ? Pour faciliter la mobilit ? Doit-on
privilgier la pitonnalit sur la motorisation dans les
dplacements urbains du type domicile-travail ou dans les
dplacements scolaires ? Autant de questions auxquelles
l'laboration d'une politique de transport faciliterait une
rponse.
En plus, une politique de transport permettrait:
De contempler l'ensemble des besoins des usagers
satisfaire, dans les conditions conomiques, sociales et
environnementales les plus avantageuses pour la collectivit.
De concourir l'unit et la solidarity nationals,
la defense du pays, au dveloppement conomique et social,
l'amnagement quilibr et au dveloppement durable du
territoire ainsi qu' l'expansion des changes nationaux et


internationaux.
En ce sens, une politique global des transports de
personnel et de marchandises doit pouvoir assurer le
dveloppement harmonieux et complmentaire des divers
modes de transports individuals et collectifs, en tenant compete
de leurs avantages et inconvnients en matire de
dveloppement regional, d'amnagement urbain, de protection
de l'environnement, de defense, d'utilisation rationnelle de
l'nergie, de scurit et de leur spcificit. Elle tient compete
des cots conomiques rels la creation, l'entretien et
l'usage des infrastructures, quipements et matriels de
transport et des cots sociaux et environnementaux,
montaires et non montaires, supports par les usagers et les
tiers.
Pour mieux faire comprendre la situation, posons ce
problme : Un producteur X (pai snii industrial, producteur
de biens, prestataire de services) produit un bien Y dans un
lieu Z et son client/consommateur rside au point P. Trouver
le rseau lui permettant d'optimiser les interactions.
De l'origine, du producteur, la remise destination,
nous avons plusieurs paramtres intervenant dans la chane
logistique :
- Type de bien produit


- Lieu de production
- Accessibility du lieu de production
- Modalits de transport disponibles
- Infrastructures de transport existantes
- Conditions de transportabilit
- Dlai de livraison ou temps d'arrivage
- Volume transportable la fois (Capacit de transport)
- Nombre de transferts raliss
- Modalits utilises
-Arrive destination
A cela, quatre grandes conditions de contours
doivent tre vrifies :
- Ubiquit. La possibility d'atteindre n'importe quel endroit.
- Fractionnement. La possibility pour un voyageur unique ou
un convoi de fret isol d'tre transport indpendamment d'un
group.
- Instantanit. La possibility d'entreprendre une activity de
transport au moment dsir.
- Capacity de transport.
L'harmonisation de ces diffrents paramtres, leur
optimisation, ne peut se faire que dans un cadre d'adaptation
aux normes, clair et cohrent, grce une bonne politique du
(TRANSPORT/p. 14)


Edmond Mulet value les dfis de la MINUSTAH


(MINUSTAH... suite de lapage 3)
Paralllement sont en course quinze grands projects
d'amnagement de bassins versants au niveau des ravines
dominant les zones dvastes de Carrefour Feuilles, de
Martissant et de Fontamara. Dans le mme temps, 6 millions
de dollars sont affects au nettoyage des canaux de drainage
de Port-au-Prince. Quarante (40) projects employant 24.758
travailleurs rpartis au niveau des municipalits de Port-au-
Prince, de Delmas et de Ption-Ville raliseront le courage et la
rehabilitation de 56 canaux de drainage primaires, secondaires
et tertiaires .
Nous ne devons pas sous estimer les dfis qui se
dressent devant nous , souligne M. Mulet, qui croit
sincrement que 100 jours aprs, la situation demeure trs
difficile pour les populations affectes. Je crois sincrement



Mise au point concernai

logeant le night club Esqu
Le local logeant le night club Esquina Latina, sit
btiment sis au 67, angle Route de Frres et Impasse S(
par le tremblement de terre du 12 janvier 2010.
Le sieur Eddy Jules avait lou le rez de chauss de 1
Leibniz Cadet, dcd Port- au- Prince, Hati, le 23
censur par le contract de bail dat du 18 Octobre 20
depuis le 8 janvier 2008. Des constructions non autoris
tablies par l'autorit comptente, aux fins de prventiol
de terre sont en course sur la proprit. Les travaux d
btiment sont entrepris aux risques et prils de leur inl
dants.
Ces initiatives ont lieu au mpris ainsi que da
approbation du propritaire, qui n'a entrepris aucu
quelconque. Une action enjustice est introduite contre
autorits hatiennes sont invites se pencher sur le ca


qu'Hati se trouve sur la bonne voie. Nous pouvons faire
preuve d'un optimism prudent quant aux perspectives de
russite des efforts collectifs de reconstruction , fait-il en
outre remarquer.
A la question de savoir le rle dvolu Hati et ses
autorits face au nombre important d'acteurs humanitaire sur
le terrain, le Reprsentant special a fait valoir que l'Etat hatien
est au centre des actions. C'est lui qui identified les priorits
et assure la coordination des efforts , a-t-il dit, ajoutant que
nous suivons les indications des autorits locales
D'ailleurs, l'une des prochaines actions de la Mission
sera de mettre ses capacits au service du pays, en rponse
l'une des attentes du gouvernement relatives notamment au
enforcement des capacits locales. Le sisme a occasionn la
mort d'un 1/4 des employs publiques .
Le Reprsentant
special a aussi abord le
nt le local volet scuritaire ainsi que
t le lo all'pineux problme que
constitute l'vasion des
iina Latina prisonniers de pnitencier
national, parmi lesquels
u au rez de chausse du figurent de grands bandits.
Sur tienne, a t dtruit Plus de 500 bandits ont dj
t apprhends, ce grce
a dite proprit de feu aux efforts concerts entire
les forces de la MINUSTAH
dcembre 2003, tel que et de l'Institution policire
)02, et qui est prim hatienne.
,es, en dehors des normes L'occasion pour M.
n contre les tremblements Mulet de saluer l'importante
de reconstruction du dit collaboration des
S e populations avec les forces
itiateur et de ses descen- scuritaires, ne laissant
scuritaires, ne laissant
gure la chance aux vads
ns l'ignorance et la non de retourner vivre dans leurs
ne transaction de vente anciens quarters. Il aussi
le sieur Eddy Jules. Les cart toute possibility pour
ces bandits de se
is.


reconstituer.

Vers un nouveau mandate pour la MINUSTAH
Lors de la conference de press, le chef de la
MINUSTAH a galement fait tat d'un possible ajustement
du mandate de la Mission. Un ajustement qui se baserait sur le
rapport du Secrtaire gnral qui comporte plusieurs
recommendations sur le rle future de la Mission sur la base
des consultations avec les autorits hatiennes dans le cadre
des objectifs dfinis dans le Plan d'action pour le Relvement
et le Dveloppement National du Gouvernement .
Les ajustements proposs au mandate concernent
principalement les domaines de la scurit, de l'appui aux
institutions de l'Etat de droit et aux initiatives du gouvernement
en faveur de la dcentralisation. Si les recommendations
continues dans le rapport sont approuves par le Conseil de
scurit, l'effectif policies de la MINUSTAH s'lvera un
total de 4 391 , dit le reprsentant special, ajoutant que celui
de la composante militaire -de 8940 soldats- restera inchang.
Les 12 18 prochains mois constituent une priode
critique pour les efforts de relvement et pour favoriser un
environnement propice au dveloppement , souligne Edmond
Mulet. Aussi, est-il, selon lui, essential que la MINUSTAH et
les agencies du systme de l'ONU poursuivent une approche
intgre articule autour de cinq objectifs fondamentaux,
notamment la promotion de la stability politique, la
coordination de l'assistance humanitaire post-dsastre, le
maintien du climate scuritaire sr et stable, l'appui au
Gouvernement dans la mise en Suvre de son plan de
reconstruction, l'aide Hati dans la reconstruction de son
capital human .
Edmond Mulet a t formellement nomm par le
Secrtaire gnral de l'ONU, Ban Ki-moon, au poste de
Reprsentant special et Chef de la Mission des Nations Unies
pour la stabilisation en Hati (MINUSTAH), un poste qu'il
occupait par intrim depuis le dcs de son prdcesseur Hdi
Annabi lors du tremblement de terre du 12janvier.


Rdaction : Uwolowulakana Ikavi
Edition : Faustin Caille


Page 12


m iiuuii iiuil VI,%",-I I i





Mercredi 28 Avril 2010
HTti pn Marnhpe Vnl XXITV N 14


FORUM SUR L'AGRICULTURE


Le nouveau sige du MARNDR


Dans le courant de la semaine, on a procd la pose
de la premiere pierre des nouveaux bureaux du Ministre de
l'Intrieur et des Collectivits Territoriales. Cela se passait au
boulevard Harry Truman, sur le terrain qu'occupait autrefois
l'Institut Franais ; et ce fut l'occasion de beaux discours,
rappelant le rle de cet Institut Franais dans la vie culturelle
de Port-au-Prince et maintenant que l'immeuble de l'avenue


L'immeuble historique de Damiens construit
sous l'occupation amricaine d'Hati (1915-1934)
Lamartinire a d tre abattu (voir : Adieu Lisbonne, in : Hati
en Marche, Vol. XXIV, No. 11, du 7 au 13 avril 2010) et que ce
terrain a t rtrocd au gouvernement hatien, on peut se
demander ce que va devenir la cooperation culturelle franco-
hatienne.
L'vnement mritait de toute faon d'tre signal car
l'immeuble de l'Institut Franais est aussi un monument. Les
plus vieux se souviennent que, durant l'exposition de 1949, il
logeait le pavillonfranais. Goudougoudou l'a emport, comme


il l'a fait de deux autres monuments de l'poque : le Ministre
des Affaires Etrangres et la Poste. Le Parlement a galement
t trs touch et je m'inquite du sort de l'ancien pavilion du
Venezuela qui servait d'ambassade.
Au Ministre de l'Agriculture, on a fait moins de bruit
mais les nouveaux bureaux sont presqu'achevs. Il faut dire
que le MARNDR dispose d'assez de place pour trouver o


La tente qui abrite une parties du personnel administratif
(photos Bernard Ethart)
construire. C'est un btiment sans tage, avec une toiture en
tle sur une charpente mtallique, capable de recevoir 150
personnel. Cela ne suffit videmment pas, et tout ct on
finit d'installer une norme tente offerte par le gouvernement
canadien et qui pourra recevoir une centaine de personnel. Si
le MARNDR prend la dcentralisation au srieux, cela devrait
pouvoir suffire.
Non loin de l s'tend majestueusement l'ancien
sige du Ministre don't on ne sait encore ce qu'il va en advenir


car il est classes monument historique. Je comprends que c'est
un monument historique mon pre a travaill sa construction.
Jeune ingnieur sorti de l'Ecole des Sciences Appliques ,
il avait t choisi pour diriger la fin des travaux par l'architecte
Lonce Maignan qui on avait confi un autre chantier.
Il en tait trs fier et me disait souvent : Tu vois
comme il est beau mon btiment . L-dessus je ne peux


Le nouveau bureau logeant le Ministre de 1'Agriculture

retenir une anecdote. Sachez que, l'poque, Damien tait si
loin qu'il avait d louer une chambre la Croix-des-Missions
o il passait la semaine, rentrant en ville pour le week end !
C'est du reste la Croix-des-Missions qu'il a attrap la malaria.
Concidence, il aurait aujourd'hui 106 ans. Bon
anniversaire, papa ; j'espre que l o tu es, on t'a servi ton
cocktail du dimanche ; en tout nous avons eu une pense
pour toi en dgustant le ntre.
Bernard Ethart


SEISME : La Rpublique Dominicaine prend au srieux la menace


Compte tenu des provisions qu'un ventuel
tremblement de terre mesurant 7,5 degrs (plus fort que celui
du 12 janvier dernier en Hati) affecterait Santiago et le Cibao,
et que 70% des btiments ne le supporteraient pas, les autorits
de la rpublique voisine ont lanc une champagne comprenant
des exercices de simulation, une champagne d'ducation et le
marquage des btiments des villes construites sur la faille
active au Nord.
Nous avons dj marqu plusieurs btiments dans
cette ville (Santiago), y compris les coles et les colleges avec
leurs voies d'vacuation, points de rencontre et des lieux plus
srs", a dclar le directeur national adjoint de la defense civil,
Francisco Arias. Parmi les endroits refuges sont signals
l'cole Pre Emiliano Tardif et l'Institut polytechnique
Altagracia Lora Eglise.
Mais ce n'est pas suffisant. Le gologue Orlando
Franco a suggr au gouvernement d'valuer les structures
publiques d'El Cibao, en donnant la priority aux coles et aux
hpitaux, afin de se conformer la force d'un ventuel
tremblement de terre.
La communaut Santiaguera a demand de lancer une
champagne de sensibilisation tout de suite aprs le tremblement
de terre de magnitude 7 sur l'chelle de Richter le 12 janvier
dernier en Hati, qui a laiss plus de 220 000 morts en Hati et
aussi provoqu une alerte au tsunami, qui a t de 5,1 degrs,
dans la Rpublique dominicaine.
Le president de l'Ordre des ingnieurs, architects et
gomtres (CODI), Silvio Duran, a dclar que la plupart des
anciens btiments sont des masses de maonnerie, comme les
hpitaux et les coles, et qui seront les premier s'effondrer
parce que la plupart sont gs ou construits depuis 50 ans ou
plus.
Lors d'une conference sur le tremblement de terre en
Hati, l'ingnieur Lonard de Reyes Wood va plus loin. 1500
btiments publics travers le pays (Rep. Dom.) courent le
risque de disparatre avant l'apparition des tremblements de
terre d'une certain magnitude ou similaire se qui s'est pass
enHati. ...
Au sein de ces structures sont des coles publiques,
des hpitaux et autres btiments pour le logement, surtout
ceux avec moins de quatre tages, pour lesquels les Travaux


publics ne demandent pas d'analyse sismique, dit-il.
Orlando Franco, un autre gologue, avertit galement
au sujet des bidonvilles, qui se construisent sans aucune
orientation professionnelle.

Le tremblement de terre en Hati aura d tre en


La semaine dernire, le gophysicien amr
Calais, qui a enqut sur des sismes dans les C;
dclar au New York Times: Sije devais parier, ehbil
pari que le premier tremblement de terre aurait lie
nord de la Rpublique dominicaine, pas en Hati.
Le Gologue Orlando Franco est d'accor
l'avons toujours dit, parce que dans la parties nord, i
failles, deux zones o il y a rupture de la plaque. La
dans le cas d'Hati est que l'activit sismique a t
au sud, mais reste un danger du ct nord.
The Emergency Operations Center inclut
plan national d'urgence pour les sismes une alert
nord du pays, cause de la menace que reprsente
septentrionale, don't une parties est sans activity de
ans. Dans le pays (RD), le sisme le plus dvas
survenu en 1946, il tait de 8,1 et avait dvast Ma
Nagua.

Failles sismiques en RD
La science ne peut toujours pas prdire
l'heure d'un sisme. L'le d'Hispaniola (pour les
Quisqueya), partage entire Hati et la Rpublique dor
a des douzaines de petites failles, don't environ 11 im]
Cam, la faille septentrionale del Norte de la Hispa
Hispaniola, Guazara, Bonao,
Hatillo, San Jos de Ocoa-
Restauracin, Los Pozos-San
Juan, Enriquillo-Plantain
Garden (qui est la faille qui FA !
court de Tiburon
Ptionville), El Cercado San LE
Juan, Trinchera de Los KReplion
Muertos y del Norte de BELL MA
Bahoruco. Connectio


Mgr Thomas Wenski


(... suite de la page 3)
hatiens frachement arrivs, ceci en plus des
tches pastorales.
En 1986, Thomas Wenski a t nomm
directeur de Catholic Charities, aidant rtablir
les relations avec la Caritas cubaine, un
service social de l'glise catholique Cuba. Il
a d'ailleurs effectu plusieurs voyages Cuba
et en Juin 1997 il a t nomm Evque auxiliaire
de Miami.
Mgr Favarola a t le troisime
archevque de Miami (comprenant Miami-
Dade, Broward et le comt de Monroe), en
dcembre 1994, remplaant Mgr Edward
McCarthy qui avait sollicit sa mise la


retraite.
Aprs le tremblement de terre
dvastateur en Hati, le 12 janvier dernier,
Mgr Favalora a particip aux efforts de
l'Eglise catholique pour aider la
reconstruction des Eglises en Hati.
En Mars dernier, l'archidiocse de
Miami s'est engag dpenser 1.57 million
de dollars pour l'assistance Hati,
comprenant les question mdicales, la
reconstruction d'glises et l'assistance aux
nouveaux immigrs du sud de la Floride aprs
le tremblement de terre.
E.E.


C'est dans la faille Enriquillo qui est l'origine du
tremblement de terre qui a dvast Port-au-Prince, Carrefour,
Logane, Jacmel et d'autres villes hatiennes.

En rpublique voisine, le directeur de l'Institut
sismologique, les ingnieurs et gologues ritrent la ncessit
de construire des btiments solides, et mettent en garde contre
le manque de respect pour les rgles de construction.
Un example est le tremblement de terre d'Hati qui a
aussi provoqu l'effondrement de btiments chez nos voisins
dominicains, o quelque 111 coles ont t endommages.
Les chercheurs considrent aussi ncessaire une
tude plus approfondie de la faille Septentrional et de la faille
Enriquillo, ainsi que dans d'autres pays des Carabes. Ils
suggrent aux gouvernements des autres les de mieux se
prparer l'invitable.

Santo Domingo est vulnerable
Jusqu' la semaine dernire, la capital dominicaine a
enregistr plus de 89 rpliques du tremblement de terre d'Hati,
don't un de 6.1. Le District National et la province de Santo
Domingo ne sont pas sur une ligne de faille, cependant les
nombreuses autres rgions vulnrables les rendent vulnerable
tout movement.
D'autre part, les chercheurs pensaient que c'est dans
une autre zone de la region et pas Port-au-Prince que se
produiraient les tremblements de terre et les rpliques.
Un certain nombre de secousses se produisent
quotidiennement, parfois de manire imperceptible. L'une des
plus rcentes a eu lieujeudi dernier dans le Passage de Mona,
et d'une magnitude de 3,5 degrs.


8-772 NrE 2 Br6me A.venue
TI: 305 757 4915

DKIKJ VARIETY STORE
MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
de pavement pour Bell South. FPL, GAZ, CABLE TV,
HrIIITY etc...etc...
n ilphonique chez vous...


Ouvert
6 Jours

par
semaine:
8h30 arm

7h30 pm



P Snulicnpcrt Suuitir i
* Pnjdrnzts pnur hr cuul;nc
* 'twbcux
* Mwicygzw


l -dVk1i1iI. 14,.ri1ii n ia1L
* Vkkrir (lbii'.,1t intions, mu L>1u DrImi
KlPiItItSLiCi l b=atat4


Page 13


1






LES JEUX


Mercredi28 Avril 2010
Hnti on lMnrrh Vnl ~XXV No 14


FRONTN|


Solutions de la semaine passe

AD E BAY OR
CABOTAGE
AM FE T E S
DE A C
ER COGNA
MOA BA P
I ND I E N E
E TATI SE E


Allez de FERONT PILOTS, en utilisant des mots du du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


B HG

W 0 A
VMA
WOA


U L E
XSQ
I IH
OLE
R F
K B S
G T A
GTA
SX P
MAS
GAG
MW O
HMX


OMB
B MA

HN E
G GA
VON
IN G
KKK
MS U
0 G E
OGE
ME E
R IL
R P Y
D M
H T T
RPY
D-M
HTT


Trouvez 21 des villes ou rgions ou se trouvent les plus
grandes statues du monde dans le carr ci-dessus


Solutions de la
semaine passe:
J UPONS
J U R 0 N S
MURONS
MU TONS
MUTINS
MU T I N E
MU T IL E


iI 1ITin i ( rdrd iM Mi F i i M 1 7i ri Ili


lo die
103.3 fm


Bon Rveil en musique


Au Pipirit chantant
journal crole avec Louini Fontal


00 Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques :
L'Editorial de Marcus
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Littraire avec Dominique Batraville
Les Sports avec Mario Bareau
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal

li Le disque de l'Auditeur
animation James Prdvil

2h30 Le Midi
informations avec Laury Faustin

hOO Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime

0oo C'est si Bon en chansons...
Emission de chansons franchises

n Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas
avec Doc Daniel et Captain Bill

Le Journal de 5 heures
avec Villette Hertelou

n Mlodie & Company
Dveloppement durable
Mardi avec Bernard Etheart

Amory Sabor con Luciani

Loo Soir Informations

)h30 Notre Grand Concert
Lun. & Mer.: L'heure classique
Jeu. & Dim. : Jazz at Ten
Judy Carmichael reoit ses invits
u del Cavaliers, prenez vos dames
( Samedi) 50 ans de succs populaires hatiens


e4 fte4c 4frit ecr 7/tacc~ae f


7 bis u pisPrta-ric, at
T. (0) 21856/ 21-57/ 21-58 21-24* ax 59)22112
E-ai:meoi. otmi l.o I Iv.hiin arh.
Libr Iry If cngrsI SN 164-89
N* *.li eig etrit ati. i


En Bref...


(... suite de la page 2)


d'euros
PORT-AU-PRINCE, 23 avr 2010 (AFP) Le commissaire europen au Dveloppement
Andris Piebalgs, en visit en Hati, a sign vendredi avec les autorits cinq
conventions d'un montant total de 260 millions d'euros pour des premiers projects de
reconstruction du pays dvast par le sisme du 12 janvier.
Les conventions, signes dans les jardins du palais prsidentiel hatien dtruit,
prvoient notamment la construction de routes pour 181 millions d'euros, un appui
la gouvemance locale ainsi qu'un appui budgtaire de plus de 5 millions d'euros.
"Hati est satisfaite de la collaboration avec l'Union europenne", s'est flicit le
president hatien Ren Prval, rappelant que l'UE a promise 1,6 milliard de dollars pour
reconstruire Hati, don't 460 millions d'euros seront fournis par la Commission et le
reste par les pays membres.
(EN BREF/p. 16)


Rflexions sur le transport

et la mobilit


(... suite de la page 12)
transport.
Supposons diffrents cadres de
localisation : Hati, Rpublique Dominicaine,
Etats-Unis, France, Espagne, Turquie, Sngal,
Nouvelle-Guine. Essayons alors de trouver
la correlation entire la mobilit et la pauvret
dans certaines socits, tenant en
consideration les cots de production (nergie
matires premires manipulation), on pourra
srement dduire l'importance d'une bonne
politique du transport pour Hati afin de
favoriser la bonne gouvemance nergtique,
lment fundamental pour la transformation
conomique du pays.
Voyons quelques rflexions
d'utilisateurs des rseaux de transport de la
zone mtropolitaine de Port-au-Prince:
Je me lve cinq heures du matin pour
pouvoir arriver huit heures lafactory.
-Il est encore plus difficile de rentrer le soir :
les camionnettes sont surcharges et parfois
je passe plus de deux heures dans un
embouteillage , explique un habitant de
Martissant.
Pour les automobilistes empruntant les
routes de Carrefour (priphrie sud), Delmas
(priphrie nord-est) et Lalue (centre), la
circulation multiple les cauchemars de la
vie quotidienne.
Un chauffeur de transport en commun
assurant le circuit Carrefour-Centre Ville
raconte, sur un ton lassant, ses pripties :
Autrefois avec ma camionnette, je pouvais
gagner ma vie, payer l'colage de six enfants
et le loyer. Aujourd'hui, cause de
l'embouteillage qui rduit le nombre de
voyages, c 'est peine sije trouve manger .
-Le c i,,it,, il, ajoute que l'embouteillage est
le rsultat de l'largissement de ce secteur
d'activit, alors que les chauffeurs ne sont ni
forms ni recycls.
Autant de rflexions pour faire
comprendre l'ampleur du problme du
transport et de la mobilit en Hati et le besoin,
pressant, d'une politique du transport. Et dire
qu'il y a moins de 70 ans, nous avions un
systme de transport cohrent bas sur le
transport routier, la voie ferre, le transport
maritime et l'utilisation animal. Quelles
modalits privilgier maintenant, surtout dans
un context de rarfaction et de


renchrissement des products ptroliers?
Enfin, un fait ne pas ngliger pour
mettre sur pied un vrai systme de transport
est de considrer que la conjoncture mondiale
sera telle que certain facteurs vont continue
exercer une forte pression sur les nergies
fossiles :
1- La convoitise d'hommes d'affaires sans
scrupules ou conscience lthargique qui,
sous prtexte de se soumettre aux lois du
march font de la speculation le moteur de la
regulation des prix.
2- L'idologisation des resources ptrolires
(Bolivie, Venezuela, Iran, la Chine
principalement).
Et tout cela dans un cadre de
surconsommation des products ptroliers et
de surproduction nergtique.
Le drame quoique se jouant sur
plusieurs scnes et avec diffrents scnarios,
a le mme fil argumentaire : la recherche
effrne de pouvoir, conomique, politique,
idologique. Puisque nous ne pouvons isoler
Hati du reste du monde et que les annes
venir ne vont srement pas voir une
amlioration de la situation, essayons de
nous trouver un cadre de fonctionnement
moyennement autonome. Et, en ce sens, le
transport et la mobilit constituent des
facteurs-cls pour faciliter l'autonomie et la
bonne gouvemance nergtique du pays.
L'tre human a choisi de vivre en
socit. S'ensuivirent alors la rpartition du
travail, la sophistication des relations
interpersonnelles et socitales, donc, les
besoins de dplacements. On ne peut donc
s'imaginer une socit dans laquelle le
transport et la mobilit soient grs de faon
non planifie, au hasard de l'improvisation
de quelques dcideurs en panne d'inspiration.
Les solutions, au problme du transport en
Hati, existent. Nous n'avons qu'un problme
de governance. A quoi bon se donner tant
de mal faire fonctionner l'agriculture si aprs
il est impossible de les acheminer aux points
de consommation dans des conditions
optimales.
Pour une fois, soyons srieux,
dmontrons-le et ... Planifions.
Marc Antoine ARCHER
Physicien Industriel


Page 14


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

G G

EEU

Z R


Solutions de la semaine passe
SGYNECEE C


5h00-6h30

6h30-7h00


7h00-9h


lOh-Mid


12:00-1


12h30-2


2h00-3h


3h-5h p



5h00


5h 30 pI



7h-8h30

8h30-9h

9h00 10



9h00 eta


l.
t!



PN


m iiuuii iiuil VI,%",-I I i





Mercredi28 Avril 2010
Hati en Marche Vnl XYYV No 14


Ti Gout pa Ti Gout Lik.4mni .\Am/i


MONSEY TOMAWENSKI:

YOUN BON PAPA RIVE SOU

POUVWA
Gen youn kokennchenn evennman ki pase nan
Miyami; nou pa kab kite-1 pase konsa san mwen pa kase ti
moso ban nou. Pap Benedict-XVI nonmen Monsey Toma
Wenski pou ranplase Achevk John Favalora km Achevk
responsab vil Miyami. Se tout radyo, journal, televizyon,
entnt, fesbouk, twit, teledyl... ki ap palede evennman sa-
a. Sanble kominote ayisyen-anpa t' menm okouran. Se vre, te
gen ti rim k'ap swente kon lafimen nan fant pt, men pa t'gen
pesonn ki te konnen koze-a nan bon ti godt.
20 Avril, 11- dimaten, Acheveche Miyami-an ki sou
Biscayne Boulva-a rele laprs pouyounprs-konferans. Mwen
te la. Mwen konte plis pase 17 chanl televizyon, younn ap


Yonfoul pawasyen ap sale Mgr Wenski


eskize o1t pou plas devan. Te gen tout nasyon, tout langaj,
tout kalite apary elektwonik. Kanta poujounalis plim-e-ank
yo menm, yo aliyen deb, papye ak plim nan men y'ap pran
nt. Sanble prs ayisyen pa te okouran. Si te genyen, mwen
pa rekont yo. Apa Marleine Bastien kandida pou Kongr
Meriken ak kk fidl nan legliz Notre-Dame d'Haiti ak Legliz
Saint James, ou ta ka konte kantite Ayisyen ki te la yo sou 10
dwt. Mwen pa te w okenn gwo ofisyl yo... Men kanta pou
Pany1l ak blan Meriken ayayay Lakou Acheveche-a te chaje
kouleba.
Nan pwen Ayisyen nan Miyami ki pa konn Monsey
Toma Wenski. Se mon nou. Se fanmiy nou. Se kinan nou.
Gason zantray kominote ayisyen-an... Li manje griyo, bannann
peze, pwa anss tankou nou. Li manje diri ak dyondyon awoze
tankou nou. Li bw krm sbty, kola lakay tankou nou. Li
pale lanng nou. L Monsey Wenski ap preche an Krey1l
s'oun cham, li fini chak koze sou levanjil-la ak youn pwovb
osnon young ekspresyon kreyl ki rantre nan santiman fidl
yo. Ansm, li pale kreyl kon rat.
Kiyski P Wenski? young p ki pase young bon bout
tan nan legliz Notre-Dame D 'Haiti, youn oditorym ki tounen
yountanp lapriy kote yo te derape ak 300 refijye boatpeople
nan ane 80 yo e ki tounen jounen jodi-a pi gwo espas
ransanblemanfidl nanlegliz katolik nan Miyami. Opwen, se
nan lakou Notredam nan, ms yo ap chante anba pyebwa,
sou lapli ak soly.
P Wenski sa-a anpil nan nou renmen-an ki viv ak
nou tankou fr, defann enter nou, tounen aktivis pou
manifeste ak nou, monte Wachintonn pou defann malere
imigran ak prime yo; ki chak maten leave de men-1 anl, mete-
n nan lapriy-1, sipliye Bondye pou l'voye benediksyon-1 sou
nou, ki mete manje nanbouch fr ak s nou yo nan Sant Py
Tousen? Kiys Ng ak po alanv sa-a yo rele P Wenski-a ?
Ki kote li soti? Kils li ye?
Thomas Grard Wenski ft 18 oktb 1950. Sou siyn
labalans. Li ftLakeworth nanFlorid-la. Papa-l seyounPolon.
Vr non li se Chester Wisniewski... Li te gen 2-an l li imigre
Ozetaziniakfanmiy lian 1910. Non i i 'i, n 'i /,,"-avintounen
"Wenski an Angle. Se menmjan noumenm Ayisyen l y'ap
pwononse non nou an Angle, yo di: "Jin" pou "Jean",
"Connzi" pou "Conze".
Manman Toma Wenski rele Louise Zawacki Wenski.
Louise ft an Amerik men elve nan young fanmiy polon. Papa
Toma Wenski Chester ak manman-1 Louiz rankontre nan
Detroit, nan eta Michigan. Apre yo fin marye, yo rantre vin
abite nan Lakeworth nan Florid-la. Ni manman-1 ni papa-1 deja
kite nou. Apa kk kouzin ak Kouzen, se sl ti s li Theresa ak
youn nys liAngela ki toujou vivan. Li pdi youn gran fr li ki
te ti bebe l li mouri.
Tom derape etid-li nan lekl Sakrek nanLakeworth.
A 13-an, li rantre nan semin St John Vianney nan Miyami
paske depi l'te tou piti, vokasyon-1 se te rantre nan semin
pou l'al f p. Li pase 12-ane nan semin Miyami-an. Li gradwe
an 1970 ak younAssociate Degree.
Se nan Boyton Beach nan gran semin St. Vincent de
Paul, an 1972, li mare youn Bachelor Degree nan atizay ak
nan filozofi. Plis ank, li gen youn degree nan Divinity an
1975. Li pranyounMaster Degree nan sosyoloji nanFordham
University an 1993. Li konsakre p 15 Me 1976 e se Achevk
Coleman Caroll ki te konsakre Thomas Grard Wenski pou
zn Miyami-an. Li pase 3 ane nan Legliz Corpus Christi nan
32m ri ak 7m Av. nan Miyami epi apre sa, l'al an misyon an
Ayiti.


Pandan li an Ayiti, li koumanse degwosi nan lanng
kreyl la. Premye pwofes li se te Joslin Trouyo ki se
administrat inivsite Karayib yon nan mey inivsite nan
Ptoprens, goudougoudou 12janvye-a pote ale akyounbann
elv ak pwofes.
Nan ane 90 yo, P Toma Wenski, se konsa nou te
konn rele-1, chante lams nan 3 legliz kote ki chaje ak Ayisyen.
Notre-Dame d' Haiti nan Little Haiti, Divine Mercy nan Fort
Lauderdale ak St Joseph nan Pompano Beach. An 1994, li te
pwofes adjwen nan semin Saint Vincent de Paul.
P Wenski vin administrat Catholic Charity
yon nan pi gwo svis sosyal legliz katolik nan Miyami ki te
gen youn biwo nan Legliz Notre-Dame d'Haiti-a sou non:
Sant Py Tousen. Biwo sa-a transfer nanMiami-Shores
sou 99m ri ak NE 2m avni.
24 Jen 1997, Pap Jean-Paulllki renmen travay pastoral
P Wenski nan kominote ayisyen ak panyl yo nan zn Florid-
la nonmen li Evk Okily. Sa vle di li se younn nan evk nan
Miyami yo ki sou direksyon youn Achevk. Li kite Legliz
Notre-Dam pou l'al nan katye general li ki se Acheveche-a ki
sou Biscayne Boulva-a. 3 Septanm, li pran young lot grad
ank. Pap-la nonmen-1 Evk. Nou sonje bl seremoni kominote
legliz yo te f pou li nanMiami Arena-a. Nan seremoni sa-a
Achevk John Favalora te selebran prensipal. Achevk
EdwardMc Arty ak Evk. l, ,i,, Alejo Romn Rodriguez te
asiste Favalora. Se te youn seremoni gran jan, dyak sou
dyak ak pi gwo zotobre legliz la.
Nan mwa jiye 2003, Pap Jean Paul II nonmen
Monsey Wenski Evk responsab Dyosz Olando-a. Yo
enstale-122 out 2003. Li te ranplase Evk NorbertDorsey.
Enben, se konsa Ti p nou-an, P Wenski ki derape
la-a nan lakou Notredam nan, ak youn GrardMagloire tt
chaje k'ap boulvse byl-li toutlasent jounen ; antoure ak
kolaborat tankou p GrardDarbouze, ki te vin chanwn plis
plis young tit Monsey onorifik pou travay pastoral li, P
Dosous, Albert Saindoux... Se konsa P Wenski grenpe nechl
pwomosyon yo younn apre lot ak youn vits se sl Granmt-
la ki konnen kote l'ap rive.
Monsey Wenski pale Angle, Franse, Panyl, Polon.
Kanta pou Kreyl Ayisyen-an menmenm se pa l'sa. Ou ta di
janbon nan bouch blan. Li pale-1 pi byen pase youn natif-
natal. Li konn majority pwovb yo epi li konn kib e kil pou
li ploge yo nanyoun konvsasyon. Li mache monte-desann
nan tout zn n Florid-la, gide Monsey McArty pou devlope
misyon pasi-pala pou Ayisyen ki t'ap debake nan Florid la. Li
ale Lakeworth, Belgrade, Pompano, Orlando... Anfen, li
toupatou. Li sipte tout mon ki te kont diktati kriminl
Duvalier yo. Li ede jounalis depte nan ane 80 yo tankou
Marcus Garcia ak Elsie Etheart ki rederape aktivite jounalis
yo anndan legliz Notredam nan ak program "Chita Tande" ki
jounen Jodi-a tounen Radyo Lekl nan"WLRN 91.3 FM" ak
"Kk la Chante" nan radyo Achidyosz Miami-an chak
dimanch maten ak benediksyon Legliz Notredam. Ak Marcus
ak Elsie li aprann teke lt sou konpit Mc Intosh, yo pibliye
young tijounal an kreyl ki rele "La Voix Catholic".
De pi gwo chagren P Wenski nan travay pastoral li
nan Little Haiti se jou machine te kraze youn bl ti chen lit e
genyen ki te rele-1 JUNIOR. Se te ti zanmi-1, se li ki te konn
konsole- l li chagren. Bonti zanmi-1 l kk mont'ap melanje
kozman politik ak travay pastoral nan komniote-a. Km bon
revolisyon moman difisil sa yo pajanm efase bl resepsyon
bonvini l l'ap resevwa Ayisyen nan biwo li. Tankou Kris-la
sou kwa Golgota-a li toujou di: "Padone yo Bondye, yo pa
konn ni sa y'ap di, ni sa y'ap f". An bon Past li pa t'janm
dekouraje. Li pa t'janm kite youn mon osnon youn ti gwoup
mon antrave travay tout youn popilasyon apresye.
Ewi se P sa-a, zanmi kominote-a, ki pase kont traka li
ak refjye ayisyen-yo, ak refijye meksiken e ak refijye kiben
yo...ki kontinye travay P Peloken te derape nan young
oditorym lise des Jeunes Filles ki te nan kwen kafou 62m ri
ak NE 2' Avni-an pou yo te monte youn misyon ki pat' ka
young legliz, men ki vin young legliz ak plis pase 300 refijye fr ak
s nou yo ; Refijye sa yo te konn vin made BONDYE pou ba
yo fs ak kouraj pou sipte tribilasyon imigrasyon t'ap f yo
pase. Se "Misyon" sa-a ki vin youn tanp lapriy e jounen
jodi-a pa gen kote pou mete plis pase 3.000 mon l gen svis
relijye. Younjenn p dinamik fk pa plis, kire RginaldJean-
Marie pran inisyativ pou konvti-1 anyoun legliz. Depi 3 ane
li ak fidl yo ap f aktivite pasi-pala, pase chapo, made sip
pou konstriksyon legliz-la. Ane pase nan kraze miray Jeriko,
premye kout pl-la voye ak Achevk an chf la Favalora men
joukounye-a nou poko ka leave premye miray la. Kominote-a
pa p' dekouraje. Tankou Monsey Wenski n'ap di: "Se ak
pasyans n' a w lonbrit foumi".
20 April 10- di maten, ofisylman Monsey Wenski
kanpe akote Achevk Favalora. Li di Pap Benedik-XVI nonnen
Monsey Toma Wenski Achevk anchf pou ranplase-1 nan
Acheveche Miyami-an. Apre 75 ane pastora, jou-a rive pou li
f lareverans. Toma Wenski ki pral gen 60 ane an Oktb, fre
kon ze kalanderik, kidonk pare pou l'pran larelv. Li di Granmt
la toujou di, "pajanm f bak l li rele-w vin kontinye travay
kris-la".
Youn lot fwa ank, Pap-la mete young lot zepolt pou
Toma Wenski. Li nonmen li Achevk. YounAchevk se premye
evk youn konte. Konte-a gen plizy dyosz. Dyosz sa yo
soujiridiksyon Evk yo. Achevk la menm se premye Evek la
ki kontwole tout o1t yo. Biwo Achevk-la chita nan Acheveche-
a. Achevk la gendwa rete la tou si li vle osnon li gen gendwa
rete lakay li.
Kidonk, tout p, kire, chanwn, evkyotout, pral sou
responsablite Thomas Grard Wenski. Epi limenm li rapte
dirkteman bay vatikan. Nou pa p' sezi si younjou li chita b
kote Pap-la ak Pap-la osnon kou Pap-la pou l'kontinye Misyon
Kris la. Alava bl bagay! Foumi va pot nouvl ban nou! Nou
bat bravo! Monsey Wenski pral enstale ofisylman premye
jen2010.


Madi 20jen-an, Nou te la. Nou te gen chans pou nou
di-1 msi. Nou di Monsey Favalora msi tou pou sip li toujou
bay kominote ayisyen e si-e-sten li pral kontinye bay paske
dapr filozofi Mlkisedk la youn Past Past nt, Past pou
tout tan ki gen tan menmsi li kite, revoke osnon demisyone
travay pastoral la pa p' janm kanpe. Se konsa, sou non
kominote-a nou remsye Monsey Favalora epi nou made
Achevk Thomas Grard Wenski pou l'beni nou epi kore nou
nan konstriksyon legliz Notre-Dame d'Haiti-a pou 1' vin young
reyalite. Beniswaletennl!



ELIV LEKOL

TOUSSAINT LOUVERTURE

NAN BOYNTON BEACH VIZITE

"LITTLE HAITI"
Apre 20 ane osvis kominote ayisyen-an, yon nan
satisfaksyon nou, se 1 nou remake Libreri Mapou pa senpman
young libreri k'ap svis tout mon nan kominote-a men patisipe
nan preparasyon jens-la ak nouvo jenrasyon-an. Etidyan
etranje soti toupatou nan invsite ameriken vin ganize
wounmble, f rechch sou kilti ayisyen-an. Libreri-a tounen
young pwen-referans pou etidyan akjounalis nasyonal tankou
entnasyonal... Mwa pase anvan reyinyon ganizasyon eta
ameriken-an (OEA), majority ganizasyon ayisyenyo pase 3
jou konferans nan Sant Kiltirl Mapou pou rive jwenn young
antant sou fason prezantasyon rekonstriksyon peyi Ayiti ki
fin defalke apre goudougoudou 12 Janvye-a. Yon nan etap
rekonsilyasyon dyaspora-a avk lakay. E se sou plafm libreri
Mapou travay consensus sa-a te derape.
Jedi 15 Avril tout youn klas kreyl nan lekl Tousen
Louvti nan Boynton Beach vwayaje rantre Miyami, vin vizite
Little Haiti ki jounen jodi-a ap respire young bonjan frech
touristik. Finalman, apre plis pase 10 ane militans, Little Haiti
gen youn ti pak ak estadym pou foutbl, youn mize ak youn
sal teyat. Youn bl konplks dnye kri, wololoy, byen bwd
ki vin leave eskanp figi zn nan. 30 jennjan sayo sou direksyon
pwofes Grard Ferre k'ap aprann yo lanng ak kilti pp
ayisyen-an. Yo tout pale kreyl. E se te nanyounbasen lakilti
yo t'ap benyen depi vizit nan lekl marasa Tousen Louvti nan
Little Haiti pase nan Libreri Mapou/ Sant Kiltirl Mapou pou
al fini nan sant Little Haiti Cultural Center-a. Direkt Sant lan
Rasha Cameau te resevwa yo de bra louvri. Mwen te kontan
w vye fr nou yo: Jaklen, Maks, Jera, Milyen ak direktris lekl
la e se te youn plezi pou nou pou n'te koze ak etidyan yo sou
kilti peyi nou... an kreyl. Atyaba pou nou tout! Retounen l
nou vle. Kay pou nou!.



REMSIMAN
Jedi 15 avril ki st pase-a, lekl nou, Toussaint
L 'Ouverture High School ki chita nan vil Boynton Beach te
mennen 27 elv klas kreyl nou nan Miami al vizite Little
Haiti. Direktris DoktAllerdyce, Pwofes kreyl Dr. Frre,
Pwofes Millien, ak Msye Dmosthne te akonpanyen nou,
Premye kanpe nou te f sete nan yon lekl elemant ki rele
ToussaintLouverture tou.. La, madam Direktris la vin resevwa
nou alapapt, epi plizy pwofes f nou w klas kote anpil ti
konpatriyt nou ap resevwa limy lensktriksyon. L nou
derape kite lekl sa-a, nou f yon ti vire al kanpe ogadavou
sale estatu zanst Toussaint, nan kwen Avni Martin Luther
King ak Avni Miami.
Mentou sa sete twokt la. Kokennchennbl chay la
te dey, paske l nou rive twazym kote a, sa nou w, sa nou
tande, jan yo resevwa nou te f k nou bat bip bip bp ak
kontantman. Sete Libreri Mapou, kote noujwenn tout ti chz
deja ranje nan Lakou a ap tann nou. An plis Msye Jan Mapou,
nou rankontre ak Pwofes Manigat nou rele Papi Max, paske
nou te f konnesans li deja, l li te monte Boynton vin f yon
rale kiltirl pou nou.. Nou mache ale vini nan libreri a, nou w
dividal liv enteresan, liv franse, liv kreyl, diksyon, liv sou
politik, istwa, relijyon, kilti ayisyen, literati ayisyen, elt.. Sa
mwen te plis renmen nan vwayaj la, se jan Msye Mapou akeyi
nou an. Li resevwa nou tankou si nou te ti fanmi li, tankou ti
zanmi li te rekonnt deja.. Mwen renmenjan li voye kilti nou
an monte, l 1 ap pale. Mwen santi rekonnesans pou travay
mete limy nan f nwa lap f ak Sosyete Koukouy. Epitou, se
pa bl paw6l slman, piske li f pare pou nou yon kalite manje
koupe dwt, tlman bon, si te gen mon Okap pami nou, yo ta
di dyl Loulouz!. Griyo, poul, salad, makaroni, yon dirapwa pi
bon pase tout sa m te janm manje nan vi m, kola Kourn.
L nou fini ak vizit nou nan libreri a, Msye Mapou
mennen nou nan Little Haiti Cultural Center vil Miami bati
pou kominote nou an. Ankake mon pa konn sa, Msye Mapou
f dezane nan demach ak konba pou miray sant sa a te monte.
Anfen, m pa konn ase mo pou m dijan nou te kontan
vizit yo. M di tout mon msi, direktris ak pwofes lekl
elemant a, direktris Sant kiltirl la, Msye Mapou ak Pwofes
Manigat ki te louvri tout bary nan lakou yo pou resevwa nou.
Kendia Trevant

TI BIYE siyen: Marleine BAstien
Alo,
Mwen se Marleine Bastien kandida pou kongr meriken nan
eleksyon ki pral f nan mwa dawou k'ap vin la-a.
Mwen toujou ap goumen pou nou. Mwen pajanm
bouke kit se imigrasyon, osnon nan chache travay, konseye
mon k'ap pdi kay yo anfen nou toujou la ap veye move kou
kont kominote-a ak kont pep ayisyen-a. Eleksyon-an nan
wout tout boulin. Ede mwen pou mwen rive premye FANM
ayisyen nan kongr. ede mwen. Depoze youn ti kraze nan
libreri mapou 5919 NE 2nd Av. Miami fl 33137. osnon ale nan
sit www.bastienfor congress.suf MB.


Page 15


riali ui iialitu- vi %,,,IV -VIYI IN II 1


1





BACK PAGE


Mercredi28 Avril2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 14


./JrMf Dr. l\pI\w-ru
et L L>' J i aS. t -L


MEN vON
Gwo BATO K
AP POTE TouT
MACHANDIZ
Ou TOUPATOU


CAPE IHATIEN

SHAI n


SKI VWAYAJE CHAK
15 ou POU awOircT
MACHArNDZ OU DIREK
AN AYrII OU WAF sr
MARC OONAIVES &
CAPE HAMI
. ULia BWOTE KCONTENE4 IWAT
PEI. IKAMYON MACHINE SK-
SETERA


Relo ( 561 ) 845-7590 or ( 561 ) 845-8330


Fax ( i1 ) 845-7592 or ( 561 ) 842-9398
Toll f re 1-877-84 -8330 or 1-877-845-7590

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la
Direction: 1.9 to Exit No. 74 ( 4th Stret ) Emto to Congres Ave4 to North on Congr su Ave to Martin Lut
Kirg Jr Blvd go Ea t o MLK Blvd ( maklag rlght hand tur ) w M)tb Rd takes you straight t the Port of Palm Bch
As soon a you go over Old Dixie Hwy, befor Guard Shaack Make let Lift hand tumn you will M ee olr Slgn

Under New Management


Nom p. yoa iaoe Bato MV MONARCH EXPRESS


E n B ref... (... suite de la page 14)
"Tous les pays europens sont engags aux cts d'Hati et ils esprent qu'avec cette aide
les Hatiens pourront reconstruire leur pays", a assur M. Piebalgs. M. Prval a rvl que
son gouvernement avait propos la Commission de se concentrer sur le dveloppement
de la region nord d'Hati, o l'UE a dj commenc travailler sur plusieurs projects don't la
construction d'infrastructures routires.
"Il y a diffrentes propositions, cette ide (de dvelopper le nord du pays) est en
discussion, mais c'est Hati de dcider o nous devons dployer nos efforts", a remarqu
M. Piebalgs. Il devait rencontrer des reprsentants de plusieurs secteurs hatiens et visiter
des camps de rfugis Port-au-Prince. Le sisme qui a frapp Hati le 12 janvier a fait entire
250.000 et 300.000 morts et jet plus de 1,3 million de personnel la rue.


'"h ;-\i tnrya fl ~ ']- f ih!Jr L ,J'/-s.
4 Reach Further And Faster with AmenjeLt





,


Nous sommes --
spcialis dans... -,
Cargo OGnri,. Marlie, -
Produits prltesbles Effett


personnes, Produits
explostfs, Toutes dimensions
de matlrate


POUR VOS RESERVATIONS DE CARGO, APPELEZ

1-800-927-6059
ou enye na usm un e-mai l


Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94' Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 / 754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email : melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896
*rntd y o the O fe t:(35)62-i8


Page 16


NEW
Door Io Door Sw rice


Is avaiiabie


ibb




Full Text

PAGE 1

Haïti en Marche, édition du 28 Avril au 4 Mai 2010 • Vol XXIV • N° 14 (voir / p. 7) LEGITIMITE : Le vrai dilemme des prochaines élections PORT-AU-PRINCE, 25 Avril – Les élections auront-elles lieu avant la fin de l’année ? Au plus tard, en janvier prochain ? Probablement, parce que les puissances internationales aussi bien que le pouvoir en place le veulent. L’opposition qui s’y oppose n’a pas les moyens de parvenir à ses fins. Parce que le peuple est aux abonnés absents et le restera probablement d’ici-là. Mais l’absence de participation n’a jamais empêché des élections de se tenir. Comme disaient les dirigeants de la Minustah après l’échec à ce niveau des sénatorialesPENITENCIER NATIONALLa grande évasion du 12 janvier pouvait-elle être évitée?PORT-AU-PRINCE, 19 Avril – Lorsque le CNE (Conseil national des équipements), organisme de travaux publics semi-public, vient enlever les décombres d’une maison dont on n’a pu déterminer qui en est le propriétaire, on clôture la propriété et on emporte la clé. Or c’est le cas d’une grande majorité de propriétés à Port-au-Prince et dans la zone métropolitaine de la capitale dévastée par un violent tremblement de terre le 12 janvier dernier qui a fait plus de 220.000 morts et détruit plus de 200.000 résidences et autres bâtiments privés. Depuis l’arrivée au pouvoir des Duvalier vers la fin des années 50, une grande pagaille caractérise le secteur immobilier en Haïti en général, et la capitale haïtienne en particulier. La bataille électorale a été des plus féroces en 1957. Une atmosphère de revanche va dominer la vie politique pendant au moins deux décennies sur les trois que durera l’ère Duvalier.RECONSTRUCTION : ‘‘Kay kraze nimewo efase’’ compatriotes sont forcés à l’exil. Leurs biens deviennent automatiquement des trésors de guerre soit pour les maîtres de l’heure, soit sont vendus pour presque rien, soit sont occupés illico par des squatters qui n’ont rien de pauvres gens. Au retour d’exil, en 1986, à la chute d’une dictature qui aura duré 29 ans, seuls quelques heureux qui ont eu le temps de récupérer une partie de leurs biens avant que ne reprennent les troubles politiques qui ont toujours favorisé ce genre de spoliations. A présent l’invasion s’exerce sur tous les grands espaces entourant la capitale, au sud comme au nord, d’est en ouest, à Tabarre, Frères, Pernier, débouchant dans la Plaine du Cul de sac, un ancien grenier à vivres de la capitale, aussi bien qu’au pied de la montagne en direction de Boutiliers d’un côté et de la Rivière froide de l’autre et au-delà. Tout un pays mis en coupe réglée. Ignorant tous les autres besoins : espace agricole, Des centaines de milliers deChauffards!!! Qui va dire: Arrêtez le massacre! (voir / p. 8) PORT-AU-PRINCE, 24 Avril – La misère est la plus grande complice de l’exploitation, de la corruption, de tous les mauvais coups. La misère à un niveau qu’on pourrait la croire irréversible. La misère se reproduisant elle-même. On le sait depuis ‘Les Misérables’ de Victor Hugo. Sauf que la démonstration se fait couramment en Haïti. La pénurie de gazoline qui a fait rage pendant deux semaines (et sans explication aucune) n’aurait pas été possible s’il n’y avait tous ces malheureux s’agglutinant aussitôt autour des pompes à essence comme bras armé du marché noir ou ces chauffeurs de tap tap abandonnant leurs vieilles guimbardes au beau milieu de la chaussée. Panne d’essence. Tout un folklore indispensable à ce genre de ‘non’ événements, c’est-à-dire fabriqués de toutes pièces, et qui reviennent de manière tout à fait cyclique. Comme si le système en a besoin pour assurer sa viabilité ou sa survie. Du rôle de la spéculation (chez nous communément appelée marché noir pour l’appeler par son nom) dans l’équilibre des marchés. La dernière fois le prétexte avait été une nouvelle fixation des prix à la pompe. Les distributeurs protestaient que les nouveaux tarifs empiétaient sur leur marge de profit.Pénurie de gazoline ou la misère joyeuse ! (GAZOLINE / p. 6) PORT-AU-PRINCE, 26 Avril – Les Américains annoncent une diminution progressive de leurs forces militaires en Haïti. De 20.000 au lendemain du séisme dévastateur du 12 janvier 2010, les soldats américains ne seront plus que 500 à partir du 1er juin prochain. Les soldats américains sont très visibles actuellement dans les rues de la capitale haïtienne. Leurs collègues français sont non seulement moins nombreux (200 ont récemment débarqué) mais ils sont impliqués dans le déblaiement qui demande de plus en plus de bras et d’expertise et ne sont pas affectés à des tâches de sécurité. Par qui les forces américaines seront-elles remplacées ? Par une Police nationale d’Haïti (PNH) qui semble avoir perdu son âme depuis le séisme où plusieurs dizaines de ses agents ont disparu … Quant à la mission onusienne pour la stabilisation en Haïti (Minustah), elle arrivait difficilement à contenir une remontée de la criminalité qui avait marqué la période des fêtes de fin d’année peu avant le tremblement de terre du 12 janvier.D’anciens bagnards courent les rues …Allons-nous tomber dans la même incertitude alors même queQui assurera la sécurité des Reconstructeurs ?(SECURITE / p. 5) (ELECTIONS / p. 4) (RECONSTRUCTION / p. 2) Atteinte de plein fouet par un poids lourd rattaché à la Mairie de Pétionville, cette écolière, Jubeline Borvilus, élève de 6e année fondamentale à l’école New Stars, a été tuée sur le coup le mardi 20 avril écoulé, vers les 7 heures am. Selon des témoins, c’est la négligence du conducteur du camion qui est la cause de l’accident. Il disputait avec des passants qui critiquaient sa façon de conduire comme un forcené. Le chauffard n’a probablement pas été inquiété, les autorités semblant ignorer que c’est là aussi un aspect important du concept de la sécurité publique et partant de l’image du pays (photo Thony Bélizaire) Surnommée « la Tour infernale » depuis le séisme du 12 janvier, tout le monde a peur de passer au pied du bâtiment le plus élevé du Boulevard Jean Jacques Dessalines (principale avenue du centre commercial), l’Hôtel Nova Scotia, dont les fenêtres ouvertes sur le vide augmentent cet effet de cauchemar (photo Marcus/Haïti en Marche)

PAGE 2

Page 2 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 EN BREF ... EN PLUS ... (EN BREF / p. 14) RECONSTRUCTION :nappe phréatique comme ressource alternative en eau potable, nécessité de ménager de l’espace pour de grands projets futurs (nouveaux hôpitaux, aéroports, industries etc), grands parcs naturels, écologie etc. Et tous les régimes, de 1986 à nos jours, aussi bien militaires que civils, ont laissé faire lorsqu’ils n’ont pas eux-mêmes participé activement à la destruction.‘‘Kay kraze nimewo efase’’(RECONSTRUCTION ... suite de la 1ère page immédiatement sous scellés après avoir enlevé les décombres se confirmait, ce serait en effet la meilleure façon de venir à bout d’un des plus grands casse-tête juridiques haïtiens depuis toujours. Faute de ne profiter de cette occasion unique pour le faire, c’est abandonner ces propriétés aux sans abris ou sans logis qui ne manqueront de s’en constituer à leur tour les nouveaux propriétaires. Donc le même cercle vicieux. L’Etat ne devrait pas passer à côté de cette opportunité exceptionnelle (peutêtre la première depuis la mort de Dessalines en 1806) pour effectuer un contrôle sérieux de ces titres de propriété puisque n’ayant pas à subir le chantage de ceux qui campent sur les lieux mêmes, soit refusant de négocier, soit menaçant tout intervenant à coups de machette ou de pistolet. Soit même de vous faire kidnapper, c’est une menace exercée souvent aujourd’hui quand l’auteur des réclamations se trouve en diaspora. Mais le problème se pose surtout dans le cadre de la reconstruction des résidences de la capitale qui ne peut rester quand même éternellement dans son état actuel. Le bilan des dommages et pertes subis par l’immobilier est estimé par les évaluateurs nationaux et internationaux ou PDNA à plus de 4 milliards de dollars américains. Les citoyens de la capitale n’ont certainement pas les moyens de relever tout seuls ce défi. Il faudra passer coûte que coûte par un fonds de crédit. Or la première garantie exigée sera votre titre de propriété. Voici donc plusieurs dizaines de milliers de compatriotes qui ne pourront pas récupérer les centaines de milliers de dollars investis dans la construction de leur résidence aujourd’hui détruite parce que dans l’impossibilité de présenter des titres légaux et qui ne soient sujets à contestation. Cela promet des pleurs et des grincements de dents. Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince La capitale devient un véritable capharnaüm (une immense pagaille) avec des quartiers poussant comme champignons après la pluie, sans aucun tracé voire un plan d’urbanisme, les espaces résidentiels traditionnels se retrouvant d’un jour à l’autre encerclés par des bidonvilles. Etc. Et ce serait pareil pour le CapHaïtien, deuxième ville du pays. Pas étonnant donc qu’elle ait aussi peur que sa grande sœur Port-au-Prince devant la menace sismique. C’est l’anarchie qui caractérise le système foncier haïtien mais aujourd’hui aussi bien en ville qu’en province, à Pétionville comme dans les rizières de l’Artibonite, les têtes risquent de sauter à coups de machette lors des conflits terriens. Pas moyen de faire entendre raison aux multiples prétendants. A peine a-t-on réglé l’achat d’une propriété que votre droit est contesté. Qui va à la chasse perd sa place. Ainsi beaucoup de bâtiments sont occupés illégalement parce que leurs propriétaires sont restés (trop) longtemps à l’extérieur du pays. Puis toute tentative de récupération risque de finir dans le sang. C’est sur ces entrefaites que survient Goudougoudou … C’est le nom populaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Comme dit la fable, mettant les plaideurs d’accord en détruisant l’objet de la dispute. Voici donc aujourd’hui plein de ces propriétés en litige, la plupart depuis des décennies, et qui sont inoccupées pour la première fois. Parce que détruites par le séisme. Et si l’information voulant que le CNE ait reçu l’ordre de les mettreHaïti: un incendie ravage un marchéAFP 26 avril 2010 Un important marché de la fin du XIXe siècle, situé dans le centre-ville de Port-au-Prince a brûlé dans la nuit détruisant de nombreux entrepôts. “D’importants dégâts matériels ont été enregistrés, mais nous ne savons pas s’il y a des pertes en vies humaines”, a déclaré le porte-parole de la police haïtienne, Frantz Lerebours. Les pompiers de la capitale se sont battus plusieurs heures contre l’incendie qui s’est propagé dans les petits entrepôts en tôle du marché remplis de marchandises. “L’origine du sinistre est encore inconnue, nous attendons de rassembler tous les éléments avant de nous prononcer”, a encore indiqué le porte-parole de la police. “Nous avons beaucoup perdu. Tout ce que nous possédions, toutes nos activités se trouvaient dans ces entrepôts en flamme”, s’est désolée une femme qui étalait ses produits dans le marché où étaient vendus des vêtements importés des Antilles par de petits commerçants haïtiens. Inauguré en 1891, le marché Hyppolite avait été construit à Paris et était arrivé en pièces détachées à Port-au-Prince pour être installé en face du port de la capitale sous le gouvernement du président de l’époque, Florvil Hyppolite. Ce marché, épargné par le séisme du 12 janvier qui a dévasté Port-au-Prince, a été dans le passé victime d’autres incendies dont certains d’origine criminelle.Une lettre adressée au Congrès américain demande que davantage de produits textiles haïtiens arrivent aux Etats-UnisLa lettre est adressée par les ex-présidents Bill Clinton et Georges W. Bush et souhaite une augmentation des exportations de vêtements fabriqués en Haïti vers le marché américain. Chargés par l’administration Obama de recueillir des fonds en vue de la reconstruction du pays, MM. Clinton et Bush pressent les législateurs de faire passer le quota d’exportations sans frais de douane des produits haïtiens de 70 à 250 millions de mètres carrés. Ils invitent aussi le Congrès à étendre la loi HOPE jusqu’à l’année 2025 alors que dans sa version actuelle cette loi préférentielle permet l’arrivée libre aux Etats-Unis de produits en Haïti manufacturés jusqu’en 2018.La Banque Mondiale nomme le portugais Alexandre Abrantes comme envoyé special pour HaïtiSa mission: Gérer les fonds accordés à travers le Fonds de reconstruction d’Haïti. La Banque mondiale a annoncé samedi avoir fait choix du portuguais Alexandre Abrantes comme envoyé spécial pour Haïti, un poste tout à fait nouveau créé en prévision de la mise en place de la Commission mixte intérimaire chargée de la reconstruction du pays profondément touché par le séisme du 12 janvier. Dans un communiqué rendu public à Washington, la représentante de l’institution multilatérale dans la Caraïbe, Yvonne Tsikata, précise que M. Abrantes a été désigné le 15 avril et s’apprête à occuper ses nouvelles fonctions. Elle en a profité pour indiquer que le Fonds de reconstruction d’Haïti a déjà reçu le soutien d’une dizaine de pays, dont l’Espagne, le Brésil, le Canada, l’Estonie, la Norvège, l’Australie, l’Arabie Saoudite, la Suède et les Etats-Unis. La BM, qui s’est vu confier le rôle “d’agent fiscal” au sein de la CIRH dans le plan de pilotage du processus de reconstruction, s’occupera de la gestion des dons accordés à Haïti à travers ce fonds. L’initiative vise à accompagner les différentes étapes de la reconstruction, favoriser le remplacement des infrastructures détruites et le rétablissement des opérations financières importantes dans les institutions publiques. L’Exécutif haïtien vient de promulguer la nouvelle loi instaurant l’état d’urgence pour une période de 18 mois et consacrant la création de la CIRH, un peu plus d’une semaine après le vote du Parlement qui a suscité de vives critiques dans la classe politique et la société civile. Plusieurs villes de province ont été ces derniers jours le théâtre de manifestations à participation populaire très limitée contre la toute-puissance contestée de la CIRH et l’orientation “anti-nationale” de la politique du Président René Préval.Coca-Cola investit dans la perle des Antilles24 Avril 2010 La société Coca-Cola lance un projet agricole en Haïti. L’initiative a été présentée dans le cadre du Sommet du millénaire de Montréal en présence de dignitaires haïtiens, dont le maire de Port-au-Prince, Jean-Yves Jason. Le projet baptisé ‘Haïti Hope’ consiste à développer la culture de la mangue en Haïti et à aider 25 000 agriculteurs à créer une industrie durable de production de jus de mangue. Coca-Cola prévoit investir 7,5 millions de dollars dans ce projet sur une période de cinq ans. L’argent servira, entre autres, à améliorer la chaîne d’approvisionnement. Actuellement, précise le communiqué de Coca-Cola, de 20 à 70 % des mangues pourrissent avant d’atteindre le marché. Une autre partie des fonds ira à la recherche et au développement, pour trouver les variétés de mangues les mieux adaptées à cette zone tropicale. Le projet a obtenu l’appui du fonds Clinton Bush pour Haïti. CocaCola a aussi annoncé que les profits des ventes de deux de ses boissons Odwalla seraient versés au Projet Haïti Hope.Un Forum national sur la mangue20 avril 2010 Un Forum national sur la mangue a été lancé ce 20 avril à Port-auPrince. Cette réunion a lieu avec l’objectif d’accroitre les exportations de mangues de 2,5 à 5 millions de caisses par an d’ici 2015. La première journée du forum a été consacrée à un état des lieux du secteur de la mangue en Haïti. Malgré les avantages exceptionnels de la qualité de la mangue haïtienne, la filière fait face à beaucoup de contraintes dans le pays. Des contraintes d’abord au niveau de l’itinéraire technique de la production, diagnostique Mario Kerby, directeur-adjoint de Winner. Les difficultés de transport et les conditions d’entreposage affectent énormément la fraicheur des fruits, explique-til. La multiplicité des petits producteurs, quoique réunis en des associations paysannes, pose aussi un problème à la rentabilité du secteur. Le directeur-adjoint de Winner reste toutefois confiant avec l’engouement de la communauté internationale pour Haïti depuis le séisme. Ce colloque réunit en effet beaucoup d’acteurs nationaux et internationaux de la filière mangue. « Il y a un intérêt pour la mangue haïtienne parce que cette dernière est de qualité exceptionnelle par rapport à nos concurrents », soutient M. Kerby. Il faut toutefois que plusieurs conditions soient réunies pour atteindre les 5 millions de caisses annuelles : Des investissements importants dans la filière, des centres d’agrégation proches des zones de production pour maintenir les mangues fraiches, l’amélioration des conditions de transport, l’augmentation de la capacité des unités de conditionnement pour l’exportation, dont certaines sont très performantes. Pose de première pierre pour la relocalisation du Ministère de l’Intérieur et des collectivités territoriales à l’ancien Institut Français d’Haïti, à la Cité de l’Exposition (Bicentenaire) au bas de la capitale. En compagnie des officiels français et européens, le ministre de l’Intérieur Paul Antoine Bien-Aimé (au micro) et le Premier ministre Jean Max Bellerive (photo Robenson Eugène) Reconstruction d’Haïti: l’UE signe 5 conventions pour 260 millions

PAGE 3

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 3 SOMMAIRESOMMAIREL’ACTUALITE EN MARCHEPréval annonce que la Commission intérimaire comptera un nombre égal d’Haïtiens et d’étrangers Port-au-Prince, le 21 avril 2010 – (AHP) – L’arrêté présidentiel portant organisation et fonctionnement de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) a été publié mercredi moins d’une semaine après le vote par les deux branches du Parlement de la loi sur la prolongation de l’Etat d’urgence. ayant pas. Pour ce qui est des membres ayant droit de vote, 2 seront issus du pouvoir exécutif, 2 du pouvoir judiciaire, 2 seront désignés par les autorités locales. Il y aura également dans cette catégorie un Députés, un représentant du secteur syndical, un représentant du monde des affaires et un représentant de la Communauté Caribéenne (CARICOM). Il y aura aussi un représentant de chacun des principaux bailleurs de fonds ayant offert au moins 100 millions de dollars US à titre de don sur une période de 2 années consécutives ou ayant consenti une remise de dettes d’au moins 200millions de dollars US. Cette commission comprendra également 4 membres n’ayant pas droit de vote. Ils seront proposés par l’Organisation des Etats Américains (OEA), la communauté des ONG nationales, la communauté des ONG internationales et la diaspora haïtienne. Son mandat est de conduire les activités de développement d’Haïti. Et les projets seront adoptés par consensus ou après vote. Mais, selon l’arrêté du 21 avril, le président aura droit de véto sur les décisions que la dite commission aura à adopter et le nombre d’Haïtiens faisant partie de la CIRH et ayant droit de vote devra être à tout moment égal au nombre d’étrangers disposant du même droit . Le chef de l’Etat qui était entouré du premier ministre et des membres du gouvernement a également voulu rassurer que la loi d’urgence ne présente aucun danger pour les libertés publiques . “ Pas question de tutelle ni de perte de souveraineté”, a-t-il lancé. Mr. Préval a aussi fait circuler un document fournissant des détails sur les 163 millions de dollars décaissés dans le cadre des premiers mois de l’état d’urgence post-séisme. Des parlementaires et des responsables politiques avaient voulu conditionner le vote sur la prolongation de la loi d’urgence à la remise d’un rapport sur ces 163 millions et sur les 197 millions dépensés après les cyclones de 2008 . Le président René Préval qui faisait le point de l’action gouvernementale 100 jours après le séisme du 12 janvier a rappelé que la commission est créée pour une durée de 18 mois et est composée d’autant de personnalités haïtiennes que de membres de la communauté internationale. Elle est coprésidée par le premier ministre haïtien et une éminente personnalité étrangère impliquée dans l’effort de reconstruction d’Haïti, l’ancien président américain William Jefferson (Bill) Clinton. La commission, a-t-il souligné, est composée de deux représentant du Sénat, un représentant de la Chambre des catégories de membres, ceux ayant droit de vote et ceux n’en Edmond Mulet évalue les défis de la MINUSTAH VERS LE RENOUVELLEMENT DU MANDAT22 avril 2010 100 jours sont passés depuis le séisme dévastateur du 12 janvier, un désastre sans précédent dans l’histoire de l’humanité, comme l’a rappelé, le 22 avril 2010, le Représentant spécial du Secrétaire général, Edmond Mulet. Celui-ci intervenait en effet lors d’une conférence de presse à la base logistique de la MINUSTAH. L’occasion pour lui de renouveler l’appui de la MINUSTAH aux autorités du pays et de lever le voile sur l’éventuel réaménagement du mandat de la Mission, ce en concordance avec les attentes du Gouvernement. Avec près de 250.000 personnes décédées, 300.000 blessées et des dégâts matériels considérables, Haïti se retrouve face à d’importants défis. Ceux-ci vont de l’indispensable approvisionnement en abris provisoires de plus d’un million de personnes déplacées, et son corolaire la fourniture de l’eau potable, l’aide alimentaire, les services d’assainissement, la sécurité dans les camps, la santé des plus vulnérables… L’heure est donc aux efforts concertés entre différents acteurs en vue de pallier les besoins urgents et aider le pays à se relever dans un plus ou moins long terme. Et au nombre des actions urgentes s’inscrit la relocation, dans des camps respectant les normes internationale, de près de 10,000 personnes déplacés se trouvant sur des sites à très haut risque d’inondation et de glissement de terrain, ce à l’approche de la saison cyclonique. A ce jour, « plus de 3.000 personnes qui étaient installées au Club de Pétion-Vielle ont été déplacées au site de Corail Cesselesse », dans la commune de Croix-des-Bouquets, informe Edmond Mulet. A cela s’ajoutent les « 742 personnes de la Vallée de Bourdon ayant trouvé refuge sur le site de Tabarre Issa ». Avec l’aide des unités de génie militaire de la MINUSTAH, « 204 abris transitoires ont été construits dans les communes de Carrefour, Delmas, Pétion-Ville, Tabarre, Cabaret ainsi que dans les villes de Grand Goâve, Jacmel et Léogâne ». Et le chef de la MINUSTAH de signaler : « en étroite collaboration avec le Gouvernement et les autorités locales, nous travaillons à créer des opportunités d’emplois, notamment par le biais du programme « travail contre rémunération » pour les personnes relocalisées ». Par ailleurs, la MINUSTAH a décidé d’augmenter le budget de son programme de Réduction de la Violence Communautaire en le faisant passer à « 14 millions de dollars pour 2010 ». D’autre actions post désastre de la Mission sont maintenant en cours. Elles concernent la réhabilitation, par des ingénieurs du contingent japonais, de l’importante voie de Malpasse et celle reliant Leogane à Jacmel par le contingent coréen. (MINUSTAH / p. 12) C’est Monseigneur Thomas Wenski, 59 ans, qui a de solides lien avec la Floride du Sud et qui succède à Monseigeur John Favalora qui a pris sa retraite à l’âge de 74 ans. Monseigneur Thomas Wenski, Tom pour ses nombreux amis, était jusqu’à présent Evêque d’Orlando. C’est le mardi 20 avril que Monseigneur Favalora a anoncé au cours d’une conférence de presse sa décision de prendre sa retraite. Il était en compagnie de Thomas Wenski et les deux ont célébré la messe mardi à Ste Martha, l’église de l’Archidiocèse, à Miami Shores. Des douzaines de prêtres et de nonnes ont applaudi au choix de Thomas Wenski . Monseigneur Favalora aura 75 ans dans quelques mois. C’est l’âge auquel l’Eglise autorise les Evêques à présenter leur démission. Wenski succèdera à Favalora à partir du 1er Juin. Mardi il s’est adressé aux reporters en Espagnol et en Créole, en plus de l’Anglais, disant qu’il était reconnaissant au St Père d’avoir fait choix de lui, ce qui est une grande preuve de confiance et en plaisantant, comme à son habitude, Tom Wenski a ajouté qu’il a une grosse pointure maintenant à remplir, car Miami est un véritable défi pour un archevêque. Monseigneur Thomas Wenski a parlé de la mission de l’Eglise devant être une église des pauvres, malgré la fermeture d’une douzaine de paroisses et d’écoles catholiques l’an dernier dans le Sud de la Floride. Il a aussi parlé énergiquement de son travail en faveur des immigrants sansMiami a un nouvel Archevêque, Mgr Thomas WenskiLes péchés et les trahisons ont toujours fait partie de la vie de l’Eglise et cela remonte au temps de Jésus, a t-il déclaré. Vous ne devez pas être surpris que l‘Eglise puisse compter dans ses propres rangs des hommes ou des femmes ayant péché. Ceux qui sont familiers avec les procédures de l’Eglise catholique opinent que, en principe, Favarola va travailler conjointement avec Wenski qui occupera la position d’archevêque coadjuteur. Mais il semble que la décision d’une brusque transition peut également se produire. En Juillet 2003, le père Thomas Wenskyi avait été nommé Coadjuteur de l’Evêque d’Orlando Norbert Dorsey, pour devenir Evêque en Novembre 2004. Thomas Wenski est né à West Pam Beach, d’un père immigrant polonais et d’une mère américano-polonaise. Il a grandit à Lake Worth et a fréquenté l’Ecole catholique de sa paroisse, celle du Sacré Coeur. Il a étudié la prêtrise au séminaire de St John Vianney à Miami Dade, puis au Séminaire de St Vincent à Boyton Beach. Après son ordination en 1976, il a d’abord servi comme pasteur de la paroisse en majorité hispanique de Corpus Christi à Miami. Trois ans plus tard, il était assigné au Centre Catholique Pierre Toussaint de Little Haïti, où il a été tour à tour Directeur associé et Directeur général. Sous son leadership, le Centre catholique haïtien a fourni l’éducation sociale et les services légaux aux immigrants papiers et a mentionné les récentes allégations contre l’église catholique dans des scandales de pédophilie, insistant sur le fait que l’église est l’endroit le plus sûr pour un enfant aujourd’hui (MGR THOMAS WENSKI / p. 13) Une vue du centre commercial où aux bâtiments effondrés lors du séisme du 12 janvier sont venus s’ajouter ceux tellement endommagés qu’on est obligé de les abattre (photo Marcus/HENM) Mgr Thomas Wenski, le nouveau chef de l’église catholique à Miami et un des fondateurs de Little Haïti SOCIETE Pénurie de gazoline ou la misère joyeuse ! p.1 POLITIQUE Légitimité : le vrai dilemme des prochaines élections p.1 ECONOMIE Le Venezuela annule la dette d’Haïti dans le cadre de Petrocaribe p.4 FORCE NA TIONALE OU ETRANGERE Qui assurera la sécurité des Reconstructeurs ? p.1 RET OUR SUR L ’ACTUALITE La grande évasion du 12 janvier pouvait-elle être évitée ? p.1 RECONSTRUCTION ‘Kay kraze, nimewo efase’ p.1 ACTUALITES Incendie au Marché Hyppolite p.2 La Commission intérimaire comptera un nombre égal d’Haïtiens et d’étrangers p.3 Vers un nouveau renouvellement du mandat de la Minustah p.3 L’opposition pas prête pour des élections p.5 Une jeune élève tuée par un chauffard p.8 EGLISE Miami a un nouvel Archevêque, Mgr Thomas Wenski pp.3 et 15 LIBRE PENSER Habitude ! p.12 Réflexion sur le transport et la mobilité p.12 PRODUCTION AGRICOLE La nouveau siège du MARNDR p.13 SEISME La République dominicaine prend au sérieux la menace sismique p.13

PAGE 4

Page 4 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14UNE ANALYSE Fort Lauderdale, FL, 5 Novanm 2008 – Amerijet International, Inc. anonse lansman yon sit entènèt pi enteresan www.amerijet.com. Nouvo sit la founi yon baz kominikasyon ki pèmèt klyan an jwenn tout enfòmasyon li bezwen sou transpò pa avyon, sou lanmè ak atè, fè rezèvasyon pou transpò machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon administratif ak kontabilite. “Nouvo sit la bay klyan an plis enfòmasyon e sitou pi rapid sou machandiz li ak sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou fè tout bagay pi fasil pou klyan an kit se machandiz lap voye, kit se efè pèsonèl” dapre Pam Rollins, vis-prezidan Biznès Devlopman. MyCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfòmasyon yo e pou founi enfòmasyon an pi vit pou ede klyan an ekonomize tan ak lajan. Nou vle ofri klyan an yon prosede “One-Stop-Shop”, sa vle di nou vle ofri li plizyè solysyon o chwa – avyon, bato oswa tren ou kamyon quit se machandiz pou ekspòtasyon, kit se pou enpòtasyon. Nan mwa kap vini yo, Amerijet pral introdui lòt avantaj sou website li a. Pamela Robbins ajoute : “Klyan yo ki enterese nan teknoloji ap ede nou bay konpayi an plis ekspansyon et pèmèt klyan yo planifye shipment yo lontan a lavans.” Amerijet International, Inc. founi yon sèvis entènasyonal konplè e sou tout fòm – pa avyon, pa bato ak atè. Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout tè a ak destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Leròp, Lazi ak MiddleEast. Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se Miami International Airport. Pou plis enfòmasyon, vizite Amerijet sou sit entènèt la www.amerijet.com Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.AMERIJET INTERNATIONAL, INC. LEGITIMITE : Le vrai dilemme des prochaines électionspartielles de 2009, ‘la prochaine fois on fera mieux !’ Par contre, le manque de participation conditionne la légitimité des nouveaux élus, serait-ce une impression de légitimité et non le fait en soi ! Or nous sommes un pays en Reconstruction. Donc à un moment vital de son Histoire. Ce qui suppose un leadership vigoureux appuyé sur un consensus populaire aussi large que possible. D’où complexité totale. N’a-t-on pas vu la France rappeler le Général de Gaule au pouvoir devant les faiblesses de ses dirigeants à la sortie de la Seconde guerre mondiale et face aux défis de l’aprèsguerre ? Nous voyons certains se redresser les oreilles. Vous vous trompez lourdement. La question c’est justement où trouver ce leadership rare à une heure déjà fort avancée pour des élections devant se tenir dans environ sept mois ? Récapitulons : le président René Préval est décidé à laisser le pouvoir exactement à la fin de son mandat (7 février Récapitulons maintenant dans l’autre sens : plus la crise s’envenime comme c’est le cas actuellement entre d’un côté un président Préval déterminé à se retirer à la date constitutionnelle marquant la fin de son mandat (5 ans) alors qu’il avait été investi avec trois mois de retard (15 mai 2006) mais en même temps peu enclin à risquer une nouvelle ouverture politique qui viendrait troubler son fin de règne, et de l’autre côté une opposition sans rien à proposer (d’autant que le programme des prochaines années, comme le souligne un auditeur-lecteur, aura déjà été mis en place par la ‘Commission intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti’) que sa seule présence dans le processus démocratique, même réduite à sa plus simple expression, que peut-il arriver ? Eh bien, plus cette lutte intestine empire (et vu nos antécédents, c’est inévitable) alors même qu’on parle de Reconstruction et même de Refondation de la Nation et que tous indistinctement insistent pour que les Haïtiens en soient le maitre d’oeuvre, plus cela fait le jeu d’un troisième larron ( ?). Convaincue qu’elle a donné toutes ses chances aux politiques haïtiens pour trouver la solution, la communauté internationale peut estimer de son devoir de résoudre pour nous le problème. A plus forte raison quand le peuple (le principal intéressé) a tant d’autres préoccupations que ce débat des chefs totalement gratuit … mais qui peut nous coûter fort cher. Haïti en Marche, 25 Avril 2010 2011) aussi paradoxale que la question puisse paraître à un observateur occidental. Rien pour l’instant ne semble pouvoir le faire changer d’avis.Soit une marionnette, soit un inconnu total …En tout cas certainement pas l’opposition qui tout en criant qu’elle ne veut pas aller aux élections sous Préval (de peur que celui-ci en profite pour faciliter ses héritiers politiques) ne se prive pas de l’abreuver en même temps d’injures. Comme si l’opposition veut le départ de René Préval et en même temps ne le veut pas. Parce qu’elle n’est pas prête pour les élections … Et non pour des raisons vraiment d’intérêt national comme la possibilité aujourd’hui presque palpable de voir installer au pouvoir en février 2011 soit une marionnette, soit un inconnu total. C’est l’inconnue totale.Elections sans leaders et même sans peuple …Elections ou pas élections ? Tel n’est pas le fond du problème. La plupart des arguments soulevés jusqu’ici n’ont aucun impact. Et pour cause. On peut tenir des élections sans leaders et même sans peuple que quelques milliers de votants. A partir du moment que ce ne sont pas des pressions qui empêchent ces derniers d’accomplir leur devoir civique (donc que la sécurité publique est assurée) et surtout si c’est en accord avec le processus démocratique et constitutionnel. Ce qui est une nouvelle expérience dans notre Histoire. De toute évidence. Alors que c’est presque la règle dans de grands pays comme les Etats-Unis. Par contre, la guerre d’Irak faisant suite aux attentats du 11 septembre 2001 a permis à George W. Bush d’être réélu en 2004 avec un bien meilleur score qu’aux présidentielles de 2000.Où trouver ce leadership rare ? …Mais comment attendre d’un ‘mal élu’ (autre terme utilisé de manière abusive) qu’il puisse fournir le leadership fort qui est nécessaire pour remettre un pays sur ses deux pieds comme le nôtre l’exige aujourd’hui. (ELECTIONS... suite de la 1ère page) Le Venezuela annule la dette d’Haïti dans le cadre de Petro CaribeVenezuela vend du pétrole aux pays voisin dans des conditions imbattables. Avec cette remise, Haïti disposera de plus de 200 millions de dollars qui pourront être investis dans des programmes de développement et de reconstruction, a souligné lundi la Ministre haïtienne des affaires étrangères Marie Michèle Rey. Celle-ci a indiqué, qu’en plus de l’annulation de cette dette, le Venezuela s’est également engagé à hauteur de 100 millions de dollars en vue de la reconstruction d’Haïti qui a été frappée par un puissant séisme le 12 janvier dernier. Madame Rey a également salué la décision de Venezuela de régulariser la situation de centaines de compatriotes sans papiers sur son territoire. Cette mesure permettra une meilleure intégration de ces compatriotes avec une amélioration de leurs conditions de vie sur le sol vénézuélien, a-t-elle indiqué. Pour sa part, l’ambassadeur vénézuélien a Port-au-Prince, Pedro Antonio Canino, a rappelé que la solidarité de son pays avec Haïti ne date pas de l’après séisme du 12 janvier. C’est une coopération particulièrement active dans les domaines de l’énergie, de la médecine et de l’agriculture et depuis plusieurs années. La construction des centrales électriques dans le pays et la mise sur pied de plusieurs centres de diagnostic en sont des exemples, a-t-il dit. Le diplomate vénézuélien a fait savoir que chaque année entre 100 et 200 jeunes haïtiens partent étudier gratuitement au Venezuela et le prochain groupe fort de 80 étudiants arrivera au Venezuela au cours de ce mois d’avril. Il a également rappelé qu’au lendemain du tremblement de terre du 12 janvier, parmi les premiers avions d’aide alimentaire arrivés dans le pays, se trouvait celui de la république bolivarienne du Venezuela . (AHP) A l’occasion du 200e anniversaire de l’indépendance du Venezuela, le 19 Avril écoulé, l’ambassadeur de ce pays à Port-auPrince a annoncé que Caracas a décidé d’annuler la dette d’Haïti dans le cadre de l’accord Petrocaribe en vertu duquel le Le Palais national où ont commencé les premiers travaux de démolition (photo Haïti en Marche) Le Palais des Ministères aspire peut-être à être l’un des plus beaux vestiges du séisme (photo Marcus/Haïti en Marche) La Ministre des Affaires Etrangères Marie Michèle Rey et l’Ambassadeur du Venezuela déposent une couronne au pied de la statue à Port-au-Prince du Libertador Simon Bolivar (photo Robenson Eugène)

PAGE 5

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 5 DE L’ACTUALITE Qui assurera la sécurité des Reconstructeurs ?le pays attend des visiteurs étrangers de toutes catégories : officiels, investisseurs, techniciens, coopérants etc. De quoi attiser davantage l’appétit des gangs. La présence des militaires étrangers, en particulier les américains qui semblent exercer une dissuasion plus certaine, avait contribué à refouler la criminalité plus en marge fréquenté) actuellement prend les dispositions pour adapter ses effectifs (un nombre plus grand de policiers) et ses stratégies aux nouvelles nécessités de l’heure. Du moins d’après son nouveau chef, le diplomate guatémaltèque Edmond Mulet que le Secrétaire général Ban Ki-moon vient de confirmer comme remplaçant du regretté Hedi Annabi tombé pendant le séisme. multinationales de la sécurité qui sont payées à des tarifs faramineux et donc scandaleux lorsqu’on est le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental. Et l’article de prévenir que plus de la moitié des fonds votés le 31 mars dernier au siège de l’ONU à New York au titre de l’assistance financière (près de 10 milliards de dollars Ces initiatives doivent encore être ratifiées par le Conseil de sécurité lors du renouvellement du mandat de la mission en octobre prochain. Autre déclaration de M. Mulet : il n’envisage pas un départ de la force onusienne dans les 3 ou 4 années à venir.Des multinationales de la sécurité …Quoi qu’il en soit 13.000 militaires et policiers internationaux ajoutés à environ 8.000 policiers haïtiens pour une population de près de 10 millions d’habitants, cela ne fait pas le poids. Aussi un article paru récemment dans la presse américaine de tirer la sonnette d’alarme. Que ce soit en Irak ou en Afghanistan, dans tous les pays où les Etats-Unis s’engagent dans le ‘country building’, en un mot la Reconstruction, il est fait un usage immodéré des compagnies de sécurité privées, en premier lieu des compagnies américaines, autrement dit il existe aussi aujourd’hui des alors même que plusieurs centaines d’anciens bagnards courent les rues. Plus de 4.000 détenus échappés du plus grand centre carcéral du pays à la faveur du séisme, le Pénitencier national. Qui remplacera les militaires américains ? Même les plus opposés à la présence des forces étrangères dans le pays qui sont incapables à ce stade de formuler une alternative ! La Police nationale d’Haïti (PNH) est comme ankylosée depuis le séisme. Alors qu’elle a perdu de nombreux membres, aucune nouvelle promotion n’est en formation. D’ailleurs l’Académie de Police (de Frères) doit être aujourd’hui partagée avec d’autres institutions et non des moindres : le Parlement. On parle de la construction d’un autre centre de formation.Minustah : pas de départ envisageable …La Minustah qui était elle aussi sous le choc du séisme (tout son état-major disparu dans l’effondrement du quartier général de la mission, un ancien hôtel jusque là assez peu se volatiliser sans même être entrés dans le pays. Or c’est même l’alternative la plus probable puisque la Police nationale et la force onusienne n’arriveront probablement pas à remplir le gap.Un sine qua non …La sécurité est un élément aussi vital que l’énergie dans la mise en branle du processus de reconstruction ou de développement. Bonne indication pour les futurs membres haïtiens de la CIRH ou Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti. Tout comme on estime indispensable de construire des centrales électriques, la préparation d’une force de police nationale suffisante et efficace (sans oublier une police de proximité) est également un sine qua non du développement durable. Bien entendu les multinationales de la sécurité n’ont aucun rapport avec la population. Les millions qu’on leur paie encore moins. Haïti en Marche, 26 Avril 2010 (SECURITE... suite de la 1ère page) américains pour les trois prochaines années), risque ainsi de L’opposition pas prête pour des électionsHPN, 19 avril 2010 Des dirigeants de l’opposition politique ont indiqué lundi qu’ils n’envisagent pas de participer aux prochaines élections avec l’actuel conseil électoral provisoire (CEP), qui est selon eux inféodé au président René Préval. Le professeur Victor Benoit, membre du regroupement « Alternative » et d’autres dirigeants de partis politiques de l’opposition ont rejeté un rapport du secrétaire général adjoint de l’OEA, qui a récemment visité Haïti, faisant croire que tous les secteurs du pays étaient prêts à aller aux élections. « Nous ne sommes pas prêts à aller aux élections maintenant. Il n’y a pas d’élections crédibles possibles avec le président René Préval, a soutenu Serge Jean-Louis, de l’organisation politique « Libération ». « Pas question d’aller aux élections avec ce CEP, c’est une position unanime de tous les partis politiques des regroupements proches de l’Alernative », a répété M. JeanLouis. Il a basé son refus sur de précédents scrutins organisés par le gouvernement Préval et qui se sont mal terminés. « Ce n’est pas à la communauté internationale de dire quelle élection est bonne pour Haïti, c’est aux Haïtiens, aux partis politiques et à la société civile de se prononcer », a déclaré Serge Jean-Louis. Il a enfin suggéré qu’un autre gouvernement basé sur une entente politique entre les différentes forces puisse organiser les élections. HPN www.radiomelodiehaiti.comMélodie MatinSurTout ce qu’il reste du grand bâtiment de style gothique qu’était le Palais de Justice avant le 12 janvier, c’est le buste de l’ancien ministre Guy Malary (photo Haïti en Marche) Le Mausolée des Père de la Patrie (Dessalines et Pétion) où les sans abris ont créé un vrai village avec son marché, ses restaurants etc (photo Haïti en Marche)

PAGE 6

Page 6 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14CRISE SANS CRISE Pénurie de gazoline ou la misère joyeuse !Au jour dit, toute la ville s’arrêta. Le gouvernement ne résista pas longtemps.La ligne d’alerte …Et pourtant ça ne semble traverser l’esprit de personne. On entend en effet très peu s’en plaindre. Pourquoi ? Peut-être parce que les secteurs habitués à faire le plus de tapage ne sont pas dérangés. Au contraire. Tous les petits vendeurs de pétrole à la sauvette (pour ne pas dire à la tire) en La Cantatrice chauve …Le grand public quant à lui n’y voit que du feu. On a l’impression d’assister à un spectacle où comme dans la pièce de Ionesco, La Cantatrice chauve, les personnages véritables n’apparaissent jamais en scène. Qui sont les plus combinards ? (GAZOLINE... suite de la 1ère page) Cette fois-ci c’est plus confus. C’est le gouvernement lui-même qui communiqua la nouvelle à l’issue d’une rencontre, nous dit-on, avec les différents acteurs concernés. Sans aucun préalable, on apprend qu’il y a une rareté. Comme ça. Comme s’il n’existait personne pour contrôler que le niveau dans les citernes des compagnies locales-totales-nationales (ou Petrocaribe pour remonter à la source) allait atteindre la ligne d’alerte comme vous le faites chez vous pour votre génératrice. Comme si c’était aussi mystérieux que le séisme dont on ne peut prévoir à quel moment il va frapper. Puis, fait encore plus bizarre, le gouvernement félicitait l’association nationale des distributeurs pour sa compréhension. Le gouvernement n’aurait-il pas la conscience tranquille dans cette affaire ? Enfin on annonça que pour pallier à la carence, la gazoline serait vendue presque au compte gouttes : pas plus de 1.000 gourdes par véhicule.Le vilain manège …Mais avant même que l’information soit sur les ondes, toutes les stations service avaient fermé. De l’Etat qui multiplie les communiquéschloroforme (l’arrivée d’un premier tanker avec 102.000 barils, puis d’un second trois jours plus tard, devait mettre fin au problème, mais nenni), la valse des bidons moitié remplis de boue moitié d’essence coupée d’eau continue de plus belle … aux stations service qui se relaient pour jouer la comédie du rationnement à 1.000 gourdes par véhicule. Deux semaines plus tard (soit jusqu’au vendredi 23 avril écoulé), la crise bat toujours son plein. Comme si elle n’était point encore parvenue à son plein épanouissement. Petites crises comme les autres. Pour qu’un système qui n’a toujours vécu que de crises, durant ces trente dernières années, puisse retrouver à nouveau son équilibre.Les ‘boquites’ baladeuses …Avec pour toile de fond indispensable : la misère. Les ‘boquites’ balladeuses, comme encore les tentes sales ou les haillons accrochés jusqu’aux fenêtres du palais national ou ce qu’il en reste. Le tremblement de terre n’a fait que nous démasquer un petit peu plus. Ce samedi (24 avril), la pénurie semble terminée. Mais le consommateur tellement berné refuse d’y croire. Le seul totalement hors du coup. L’idiot de la famille. Et quelle famille. Toujours le cochon de payant. Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince font leur beurre. Les avertissements du gouvernement sur les dangers de stocker de la gazoline chez soi ne sont que de pure forme. Et pour compenser la peine qu’ils se donnent, les chauffeurs de guaguas (espagnol de tap tap) augmentent automatiquement leurs tarifs. Alors commence le vilain manège des dames-jeannes et bombonnes en plastic ‘déplastifié’ trimballées d’un bout à l’autre d’une capitale déjà dans l’état qu’on sait après le séisme dévastateur du 12 janvier dernier. Vraiment cette fois on n’en avait point besoin. Ruée vers les pompes à essence où le pétrole est vendu au compte-goutte (Photo Robenson Eugène)

PAGE 7

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 7MIAMI-DADE COUNTY MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA REQUEST FOR DESIGN-BUILD SERVICES (RDBS) MIAMI-DADE COUNTY WATER AND SEWER DEPARTMENT REPLACEMENT OF AN EXISTING 20-INCH WATER MAIN FROM PORT ISLAND TO FISHER ISLAND UNDER FISHERMAN’S CHANNEL OCI PROJECT NO. DB09-WASD-02 ESP PCTS NO. 10648 MDWASD CONTRACT NO. W-924The County Mayor, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 of the Miami-Dade County Code, Administrative Order 3-39 and Ordinance 08-92, announces that design-build services are required for the replacement of an existing 20-inch water main from P ort Island to Fisher Island under Fisherman’s Channel. This solicitation is one of the projects within the Economic Stimulus Plan as approved by the Board of County Commissioners and an expedited solicitation process will be utilized. A Second-Tier with oral presentations will be required. Please be advised that the Design Criteria Professional, AECOM Technical Services, Inc. , together with their subconsultants, o r members that participated in the development of the design criteria package for the Replacement of Existing 20-inch Water Main from Port Island to Fisher Island and Co nstruction Management / Inspection Team (OCI Project No. E10-WASD-01 ESP) will be precluded for contract award of this solicitation. ATTENDANCE IS MANDATORY FOR ALL PRIME PROPOSERS AT THE PRE-SUBMITTAL PROJECT BRIEFING AND SITE VISIT. ADVANCE ATTENDEE NOTIFIC ATION IS REQUIRED FOR THE MANDATORY SITE VISIT. Services will include design, construction and installation services for the replacement of the existing 20-inch water main und er Fisherman’s Channel and any supportive tasks ancillary to the primary scope of services. The Project includes replacing the existing water main by micro-tunneling under Fis herman’s Channel from Port Island to Fisher Island, installing two new water mains, 24-inch and 12-inch respectively, within a casing and tying the new pipes into the existing 20–inch water main at Port Island and Fisher Island, and subsequently removing the existing section of 20-inch water main under Fisherman’s Channel. The 12-inch water main will be designed and con structed such that it can be reconfigured and reclassified as a reclaimed water line in the future. A water metering station will also be installed on Port Island. The Project includes providing shafts at both Port Island and Fisher Island to complete the tunneling and installation of the pipeline(s). The Proposer(s) must design, permit, construct, install, test and put in service the new water main pipes to achieve Substantia l Completion within four hundred and seventy days (470) calendar days after issuance of Notice to Proceed (NTP) and complete all Work under the Contract, including removal of th e existing 20-inch water main pipe under Fisherman’s Channel, to achieve Final Completion within five hundred and forty days (540) calendar days after the OWNER issues the Notice t o Proceed (NTP). The estimated total cost of the project is eleven million eight hundred twenty three thousand one hundred fifty-five dollars ($ 11,823,155). Copies of the design-build criteria package may be purchased beginning on April 23, 2010 at 2:00 PM at the Le Jeune Road Office of the Miami-Dade Water and Sewer Department, Construction Contracts Division, Room No. 136, located at 3575 South Le Jeune Road (2 blocks south of the intersect ion of U.S. Hwy. No. 1 and SW. 42 Avenue (Le Jeune Road), Miami, FL 33145. The contact person is Mr. Isaac Smith, telephone number (786) 552-8150. Purchasers are required to provide a contact person, company name, phone number, fax number and contact person’s e-mail. The non-refundable fee for each design-build criteria package is $294.00 and only check s or money orders are acceptable and shall be made payable to Miami-Dade County Water and Sewer Department. Mandatory Pre-Submittal Project Briefing will be held on May 5, 2010, 9:30 A.M. (Local Time) at the Miami-Dade Water and Sewer Department, 3071 SW 38 Avenue, Training Room 156-B Miami, Florida, 33146, with the mandatory Site Visit commencing immediately after the Project Briefing. INTERESTED PRIME PROPOSERS (DESIGN-BUILDER) ARE ADVISED THAT BOTH THE PRE-SUBMITTAL PROJECT BRIEFING AND SITE VISIT ARE MANDA T OR Y FOR THIS SOLICITATION. FAILURE OF THE PRIME PROPOSER (DESIGN-BUILDER) TO ATTEND BOTH THE PRE-SUBMITTAL PROJECT BRIEFING AND SI TE VISIT WILL DEEM THEIR PROPOSAL NON-RESPONSIVE AND NOT ELIGIBLE FOR CONTRACT AWARD. PLEASE BE ADVISED THAT FOR THE MANDATORY SITE VIST, ONLY ONE INDIVIDUAL PER FIRM WILL BE ALLOWED DUE TO SECURITY AND TRANSPORAT ION. THE SITE VISIT WILL COMMENCE AT THE PORT OF MIAMI. BELOW ARE THE REQUIREMENTS FOR ATTENDING THE MANDATORY SITE VISIT: ALL INTERESTED PROPOSERS ATTENDING THE SITE VISIT MUST REGISTER AND SUBMIT THE INFORMATION DENOTED BELOW TO THE CONSULTANT COORDINATOR, FAITH SAMUELS, VIA E-MAIL AT fty@miamidade.gov, or BY FAX (305) 350-6265 ON OR BEFORE 5:00 P.M., FRIDAY, APRIL 30, 2010. REQUIREMENTS FOR THE POR T OF MIAMI (POM) AND FISHER ISLAND (FI): A PORT OF MIAMI (POM) CREDENTIAL IS REQUIRED TO ATTEND THE MANDATORY SITE VISIT. INDIVIDUALS WHO DO NOT HOLD A POM CREDENTIAL A ND ARE ATTENDING THE SITE VISIT MUST SUBMIT THE INFORMATION BELOW TO THE CONSULTANT COORDINATOR DENOTED ABOVE ON OR BEFORE 5:00 P. M., FRIDAY, APRIL 30, 2010: •A MAXIMUM OF 40 INDIVIDUALS SHALL BE ALLOWED ACCESS TO POM •NAME OF INDIVIDUAL ATTENDING THE SITE VISIT AS SHOWN ON THEIR CURRENT DRIVER’S LICENSE •DATE OF BIRTH •DRIVER’S LICENSE NUMBER & STATE ISSUED *NOTE IF AN INDIVIDUAL HOLDING A POM CREDENTIAL IS ATTENDING THE MANDATORY SITE VISIT, THE INDIVIDUAL IS STILL REQUIRED TO SUBM IT HIS/ HER NAME TO THE CONSULTANT COORDINATOR. IF THE INFORMATION IS NOT SUBMITTED ON OR BEFORE 5:00 P.M., FRIDAY, APRIL 30, 2010, THERE IS NO GUARANTEE THAT AN INDIVIDUAL (P ROPOSER) WILL BE ALLOWED TO ATTEND THE MANDATORY SITE VISIT, DUE TO SECURITY RESTRICTIONS WITHIN THIS AREA. REQUIREMENTS FOR FISHER ISLAND (FI): •A MAXIMUM OF 40 INDIVIDUALS SHALL BE ALLOWED ACCESS TO FISHER ISLAND •NAME OF INDIVIDUAL ATTENDING THE SITE VISIT AS SHOWN ON THEIR CURRENT DRIVER’S LICENSE •DATE OF BIRTH •DRIVER’S LICENSE NUMBER & STATE ISSUED DESIGN-BUILD FIRM REQUIREMENTS Pursuant to Florida State Statutes 287.055, a Design-Builder is defined as a partnership, corporation, or other legal entity th at: a.Is certified under Section 489.119, Florida Statutes, to engage in contracting through a certified or registered general cont ractor or a certified or registered building contractor as the qualifying agent; or b.Is certified under Section 471.023, Florida Statutes, to practice engineering; certified under Section 481.219 to practice ar chitecture; or certified under Section 481.319 to practice landscape architecture. ARCHITECT/ENGINEER TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS 6.01 Water and Sanitary Sewer Systems – Water Distribution and Sanitary Sewage Collection and Transmission Systems (LEAD A/E CO NSULTANT FOR DESIGN TEAM) 12.00 General Mechanical Engineering (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM) 13.00 General Electrical Engineering (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM) 16.00 General Civil Engineering (LEAD A/E CONSULTANT FOR DESIGN TEAM) 3.02A – Highway Systems – Tunnel Design10.05–Environmental Engineering – Contamination Assessment and Monitoring 5.01 – Port and Waterway Systems – Engineering Design 11.00 General Structural Engineering 5.08 – Port and Waterway Systems – Marine Engineering15.01 – Surveying and Mapping – Land Surveying 9.01 – Soils, Foundations and Materials T esting –15.03 – Underground Utility Location Drilling, Subsurface Investigations and Seismographic Services CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS 23% Community Business Enterprise Program (CBE) Subconsultant Goal (Design Portion Only) 10% Community Small Business Enterprise Program (CSBE) Goal (Construction Portion Only) Deadline for submission of proposals is June 7, 2010 at 3:30 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be rece ived at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED. The Consultant Coordinator for this project is Faith Samuels who may be contacted via e-mail at fty@miamidade.gov, fax: (305) 3 50-6265 or phone: (305) 375-2774. This solicitation is subject to Miami-Dade County’s Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code , as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence. The County may, at its sole and absolute discretion, reject any and all, or parts of any and all proposals; re-advertise this s olicitation; postpone or cancel, at any time, this solicitation process; or waive any irregularities in this solicitation or in the proposals received as a result of this solicit ation. CARLOS ALVAREZ COUNTY MAYOR MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA

PAGE 8

Page 8 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 RETOUR SUR L’ACTUALITEPORT-AU-PRINCE, 23 Avril – Les évadés remettent ça. Ce jeudi, l’actualité se trouvait à nouveau au Pénitencier national de Port-au-Prince. D’après les radios de la capitale, deux détenus auraient été écrasés par la chute d’une muraille. Les autres ont aussitôt crié au scandale. La Prison fait-elle partie des bâtiments fissurés dans lesquels on demande à la population de ne pas s’aventurer ?PENITENCIER NATIONALLa grande évasion du 12 janvier pouvait-elle être évitée?crimes redoutables. Pour paraphraser la journaliste Françoise Giroux, prendriez-vous un tel individu en autostop dans votre voiture ? Mais avec la distance, trois mois après le séisme, on commence aussi à faire le décompte des évadés. Parmi eux, il y a des anciens chefs de gang de Cité Soleil, de Martissant et autres qui ont fait la capitale trembler de frayeur pendant un bon bout de temps, il y a aussi Valdo condamné pour un crime humains ont noté que tous les évadés n’étaient peut-être pas encore reconnu coupables n’ayant pas encore comparu devant un juge selon la coutume haïtienne de la ‘prison préventive prolongée.’ Trop prolongée, culminant dans l’une des pires violations des droits individuels. Revenons donc à la question, qui dit mieux, à cette interrogation, à ce cas de conscience : qu’auriez-vous fait si vous étiez enfermé dans cette prison bourrée à craquer au moment où les murs de cette dernière, comme tout à la capitale, se sont mises à trembler comme les murailles de Jéricho, le 12 janvier 2010, à 4 h 53 minutes pm ? Que vous soyez détenu ou gardien, qu’auriez-vous fait ? Probablement que, comme beaucoup d’entre nous, certains se sont jetés à genoux en implorant Dieu ou Jehova, courant le risque de se faire piétiner car la presque totalité s’est enfuie dans un brouhaha indescriptible, prisonniers et gardiens confondus. Certains ont été vus le même soir au Champ de Mars l’air hagard et les pieds nus, ne comprenant pas très bien ce qui était arrivé. Si la police et la Minustah n’avaient pas été dans la même situation de panique que tous les autres habitants de la capitale (et pour cause, les forces de l’ordre ont payé également le prix fort), il n’aurait pas été difficile de ramasser le même soir bon nombre des évadés. Force est donc d’admettre que les occupants de la prison n’ont pas réagi différemment de tout le monde ce jour-là. Car le corollaire, l’autre aspect de la question c’est : qu’aurait-on pensé si les gardiens avaient cadenassé toutes les issues et laissé tous ces milliers de prisonniers indistinctement mourir sous les décombres au cas où tout le bâtiment se serait effondré ? Aurait-on trouvé que c’est la bonne décision ? Lorsque le Titanic a coulé, au dernier moment on a vu relâcher tous les détenus qui se trouvaient dans les geôles au fond du navire plutôt que de les laisser se noyer. La question de la grande évasion du 12 janvier doit donc être reposée. Si décision il y a à prendre, elle aurait dû l’être depuis bien longtemps. Un seul établissement renfermant plusieurs milliers de détenus alors qu’il n’était pas prévu pour en abriter le quart, c’est un trop grand risque. A chaque évasion (et ce n’est pas la première de ces dernières années, Goudougoudou à ce niveau n’a pas fait l’histoire !), tous mettent les voiles, y compris D’autre part nous avons vu dans des rapports sur les dommages faits par le tremblement de terre du 12 janvier que des structures à l’intérieur de la prison ont été affectées, alors que l’extérieur de l’édifice paraît intact. Aussi faut-il reposer la question de l’évasion massive qui a accompagné le séisme. Plus de 4.000 détenus en ont profité pour s’échapper, dont environ 500 pour l’instant ont été rattrapés, selon un porte-parole de la mission onusienne pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Certains des évadés ont été appréhendés dans la République dominicaine voisine et reconduits en Haïti. Ils sont à nouveau enfermés au plus grand centre carcéral du pays, le Pénitencier national. Parmi les évadés du 12 janvier se trouvent de grands bandits qui ont fait trembler la capitale pendant les années écoulées qui ont vu se développer l’un des crimes les plus odieux qui soient, le kidnapping. A l’instar du séisme qui touche presque toutes les familles sous une forme ou une autre, peu sont ceux qui n’ont pas été frappés directement ou indirectement par le phénomène du kidnapping. On comprend donc que la première réaction du grand public fut la consternation. D’autant que de l’extérieur le Pénitencier national ne paraît pas avoir été grandement affecté. Mais c’est oublier que le bâtiment est aussi âgé que le Palais national, le Palais de justice, les anciennes Casernes Dessalines ou le Palais des ministères (construits dans les années 1910 à 1930) qui se trouvent dans les parages et qui ont tous été réduits en poussière. Il serait étonnant que toutes les structures du Pénitencier aient pu tenir devant le monstre qui s’est acharné sur la capitale le 12 janvier dernier même si le bâtiment a été plusieurs fois consolidé ces dernières années mais en même temps que l’on faisait tripler, quadrupler et quintupler ses effectifs, à un moment dépassant le chiffre de 6.000 détenus.Accident: Une jeune élève tuée par un chauffeur de camion à Pétion-villePétion-ville et un vendeur à la rue Grégoire. Une mère inconsolable assise dans une voiture de police n’osant même pas regarder le corps inerte de sa fille quelques mètres plus loin. Judeline, 13 ans, prenait pour la deuxième fois depuis le séisme la route de l’Institution Classique New Star de Pétionville avec sa jeune sœur quand le camion de la mairie les a heurtées de plein fouet. détaillants de la rue Grégoire, aurait mal réagi à une remarque d’un de ces derniers sur sa conduite. Un vendeur lui aurait demandé de ralentir à cause de la circulation piétonne très dense dans cette rue. Visiblement contrarié, Guy aurait accéléré, rapporte un témoin, n’ayant pas le temps d’épargner les deux fillettes. MJB/HPN HPN Une élève de 13 ans a été tuée et une autre de 9 ans blessée suite à une prise de gueule, vers 7h30 mardi matin, entre un chauffeur de camion de la mairie de Judeline n’a pas survécu à l’impact, sa cadette s’en est tirée avec une jambe cassée. Le chauffeur, un prénommé Guy, qui n’est pas très populaire auprès des Une élève tuée le mardi 20 avril à Pétionville par un chauffard qui s’est empressé de prendre la fuite (photo Thony Bélizaire) passionnel : l’assassinat de la présentatrice de télévision Ginou Mondésir, ainsi que le commissaire de police des Gonaïves en attente de jugement pour l’assassinat de cette dame qui aurait été sa maitresse et elle-même une trafiquante. Mais aussi notre ex-confrère Sandro Joseph, arrêté sur ordre du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince dans un cas plutôt inhabituel de blanchiment … Et sans doute de nombreux condamnés ou inculpés pour trafic de drogue, blanchiment, complicité de kidnapping ou autre. Tout ce monde a bel et bien disparu dans la nature. Cependant les organisations locales de défense des droits Aussi quelle devrait être l’attitude des gardiens ainsi que des détenus confrontés à cet événement sans précédent que le séisme qui va faire plus de 220.000 morts, 300.000 blessés et détruit 70% des résidences et bâtiments de la capitale ? En son âme et conscience, pouvait-on s’attendre que détenus et gardiens se jettent tous à genoux pour prier au lieu de chercher à se mettre à l’abri ? Tout le monde naturellement a pris ses jambes à son cou. Y compris le directeur de la prison que plus d’un mois plus tard on n’avait pas encore revu. Mais il s’agit d’une prison et de plus de 4.000 individus dont certains condamnés à perpétuité pour des les vrais grands criminels qui se remettent aussitôt à opérer dans la ville. Alors que s’il y avait plusieurs centres carcéraux, l’évasion n’aurait peut-être pas été aussi massive. Secundo, séparer les détenus et placer les plus dangereux dans un centre de haute sécurité qui les maintienne encore plus loin de la population. Quitte à ce que ce centre de haute sécurité soit aussi « para-sismique » pour bien nous assurer qu’ils ne se retrouveront pas en liberté comme c’est le cas aujourd’hui. Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince Reconstruction : l’UE signe 5 conventions pour 260 millions d’eurosPORT-AU-PRINCE, 23 avr 2010 (AFP) Le commissaire européen au Développement Andris Piebalgs, en visite en Haïti, a signé vendredi avec les autorités cinq conventions d’un montant total de 260 millions d’euros pour des premiers projets de reconstruction du pays dévasté par le séisme du 12 janvier. Les conventions, signées dans les jardins du palais présidentiel haïtien détruit, prévoient notamment la construction de routes pour 181 millions d’euros, un appui à la gouvernance locale ainsi qu’un appui budgétaire de plus de 5 millions d’euros. “Haïti est satisfaite de la collaboration avec l’Union européenne”, s’est félicité le président haïtien René Préval, rappelant que l’UE a promis 1,6 milliard de dollars pour reconstruire Haïti, dont 460 millions d’euros seront fournis par la Commission et le reste par les pays membres. “Tous les pays européens sont engagés aux côtés d’Haïti et ils espèrent qu’avec cette aide les Haïtiens pourront reconstruire leur pays”, a assuré M. Piebalgs. M. Préval a révélé que son gouvernement avait proposé à la Commission de se concentrer sur le développement de la région nord d’Haïti, où l’UE a déjà commencé à travailler sur plusieurs projets dont la construction d’infrastructures routières. “Il y a différentes propositions, cette idée (de développer le nord du pays) est en discussion, mais c’est à Haïti de décider où nous devons déployer nos efforts”, a remarqué M. Piebalgs. Il devait rencontrer des représentants de plusieurs secteurs haïtiens et visiter des camps de réfugiés à Port-auPrince. Le séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier a fait entre 250.000 et 300.000 morts et jeté plus de 1,3 million de personnes à la rue. AFP Cérémonie de signature de 5 conventions avec l’Union européenne pour 260 millions d’euros pour les premiers projets de reconstruction du pays (l’UE apportera un total de 1,6 milliard de dollars US), on voit le Commissaire européen pour le développement Andris Pielbags signant avec le PM Jean Max Bellerive sous le regard approbateur du président René Préval (photo J J Augustin)

PAGE 9

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 9BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 AVI LEGAL Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize votè yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfòmasyon nou resevwa nan me n Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipèvizè Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfòmasyon sou k isa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou wè kouman pou nou rezoud pwoblèm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lèt sa-a, sa gen dwa mennen Sipèvizè Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistèm enskripsyon votè Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipèvizè Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Agudelo, Jairo A 1561 NE 8Th St #6 Homestead FL 33033 Hilliard-Miller, Takesha 8277 NW 1St Pl Miami FL 33150 Aleman, Xavier L 2100 Coral Gate Dr Miami FL 33145 Hines, Rudolph 3121 NW 171St Ter Miami Gardens FL 33056 Alfonso JR, Roberto 545 Michigan Ave #5 Miami Beach FL 33139 Howard, Leman T 330 NE 180Th Dr N Miami Beach FL 33162 Allen, James P 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Howard, Tracey D 22790 SW 112Th Ave Miami FL 33170 Amigo, Michael 1540 Meridian Ave #B3 Miami Beach FL 33139 Hudson JR, George C 2300 NW 208th St Miami Gardens FL 33056 Argote, Ysland 14740 SW 90Th Ter Miami FL 33196 Hudson, Bernard L 12085 SW 206Th St I-108 Miami FL 33177 Arrington, Jill A 112 NW 10Th St #1 Homestead FL 33030 Humphrey JR, Thaine 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Ashley, Towana 28095 SW 143Rd Ct Homestead FL 33033 Hurd, Carl E 1871 NW 42Nd St Miami FL 33142 Augustin, Rigal 3021 NW 194th St Miami Gardens FL 33056 Jackson, Juanita D 101 NE 78Th St #3 Miami FL 33138 Azcuy, Mabilia R 35351 SW 213Th Ave Homestead FL 33034 Jackson, Shawn M 1777 NW 83Rd Ter Miami FL 33147 Beach, Brian R 1331 Lincoln Rd #604 Miami Beach FL 33139 Jackson, Talon D 1020 NW 89Th St Miami FL 33150 Berdecia, Victor M 416 NE 35Th St #4 Miami FL 33137 James, Michael A 10431 SW 171St St Miami FL 33157 Bermudez, Michael R 16720 SW 140Th Ave Miami FL 33177 Jean-Denis, Ronald 19774 NW 33Rd Ct Miami Gardens FL 33056 Bethel, Robert T 1090 NW 75Th St Miami FL 33150 Jenkins, Frederick J 20280 SW 122Nd Ct E Miami FL 33177 Biggers JR, James R 7000 NW 41St St Miami FL 33166 Jimenez, Julio C 726 Michigan Ave #4 Miami Beach FL 33139 Blatch JR, Erick 2061 NW 30Th St 16 Miami FL 33142 Johnson, Clanton A 390 NE 162Nd St Miami FL 33162 Blunt, Antonio 567 W Palm Dr #3 Florida City FL 33034 Johnson, Sam 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Bodie, Kelvin R 2361 NW 59Th St Miami FL 33142 Johnson, Willie B 22651 SW 109th Ave Ct Miami FL 33170 Boese, Amy L 20067 NW 55Th Ct Opa Locka FL 33055 Jones, Daniel 1340 NE 152Nd St N Miami Beach FL 33162 Bouie, Adrian D 4225 NW 168Th Ter Miami Gardens FL 33055 Jones, Darrick C 529 NW 8Th St Florida City FL 33034 Bowens, Dwight 728 NW 79Th St Miami FL 33150 Jones, Delores 6510 NW Miami Pl Miami FL 33150 Bramwell, Frank E 162 NE 49Th St Miami FL 33137 Jones, Lorenzo 6301 NW 12Th Ave #1 Miami FL 33150 Brandon, Dwayne T 875 NW 97Th St Miami FL 33150 Jones, Michael P 1216 SW 8Th St Homestead FL 33030 Bravo, Omar 1531 SW 16th Ave Miami FL 33145 Jones, Shirley A 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Brewster, Terrence 15011 SW 113Th St Miami FL 33196 Jones, Terrance L 2020 NW 1St Ave Miami FL 33127 Campbell, Eric D 11885 SW 184Th St Miami FL 33177 Jordan, Luther 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Campos, Harry 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Joseph, Jim 528 NE 73Rd St Miami FL 33138 Canty, Sheila J 1943 NE 159Th St N Miami Beach FL 33162 King, Emanuel H 625 NE 83Rd Ln Miami FL 33138 Capers, Lawrence C 320 Collins Ave #216 Miami Beach FL 33139 King, Ernst 2055 NE 172Nd St #6 Miami FL 33162 Carballo, Jose A 5905 NW 3Rd Ave #3 Miami FL 33127 Lamarca SR, Robert L 1281 NW 61St St #6 Miami FL 33142 Carlie, Gerald G 1910 NW 72Nd St #3 Miami FL 33147 Lattimore, Jabarri I 2281 NW 135Th St #110 Opa Locka FL 33167 Carter, Andrea A 17820 NW 22Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Lawson, Ruthie L 1285 NW 50Th St Miami FL 33142 Cartwright, Ana G 2814 Collins Ave #29 Miami Beach FL 33140 Lewis, Michael A 2233 NE 173Rd St N Miami Beach FL 33160 Caruth, Evelyn 1144 NW 76Th St Miami FL 33150 Livingston, Irwin E 15431 Harding Ln Homestead FL 33033 Carvello, Juanita G 1495 NE 167Th St #306 Miami FL 33162 Louis Charles, James PO BOX 611541 Miami FL 33261 Cates, Brian A 5381 E 4Th Ave Hialeah FL 33013 Lundy, Juan D 1254 NW 46Th St Miami FL 33142 Chester, Michelle D 1076 NW 68Th St Miami FL 33150 Manriquez, Ricardo 16214 SW 305Th St Homestead FL 33033 Cochran JR, Melvin 120 NE 123Rd St North Miami FL 33161 Martinez, Josephine 6288 NW 186Th St Apt 103 Hialeah FL 33015 Colbert, Cedric D 2735 NW 10Th Ave Miami FL 33127 Mathis, Timothy L 749 NW 69Th St Miami FL 33150 Collazo, Luis O 7315 Harding Ave #5 Miami Beach FL 33141 Mays, Willie 2895 NW 45Th St Miami FL 33142 Collins, Daryl L 2200 NW 193Rd Ter Miami Gardens FL 33056 Mc Daniel, Wendy K 1781 NE 146Th St Miami FL 33181 Cooper, Kevin O 27 NE 59Th Ter Miami FL 33137 Mc Ghee, Bobby 6400 NW 11Th Ave Miami FL 33150 Costley, Maxine 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Mc Ghee, Raheem 7928 NW 188Th Ln Hialeah FL 33015 Cowley, Adriel 15330 SW 73Rd Ter Cir #1 Miami FL 33193 Mc Millan, Tyrone 5718 NW 1St Pl Miami FL 33127 Crawford JR, Mose 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Mc Rae, Wc A 3279 NW 51St St Miami FL 33142 Crawford, Beverly D 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 McCain III, James H 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Crowder, James C 2400 NW 179Th Ter Miami Gardens FL 33056 McGlond, Nakia C 5073 NW 27Th Ave Apt B Miami FL 33142 Cunningham, Donald 1255 NW 58Th St #12 Miami FL 33142 McKoy, Kristian D 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Cunningham, Jermaine 776 NW 75Th St Miami FL 33150 Mejias, Wanda Y 660 NE 78Th St #107 Miami FL 33138 Curtis, Anthony 1030 NW 53Rd St Miami FL 33127 Melendez, John P 8309 SW 142Nd Ave #G214 Miami FL 33183 Daily, John 2773 NW 57Th St #3 Miami FL 33142 Miller, Shane A 650 NE 136Th St North Miami FL 33161 Davis, Franklin J 13685 NE 10Th Ave #305 Miami FL 33161 Mills JR, Danny L 11825 SW 189Th St Miami FL 33177 Dawson, William C 63 NE 12Th Ave Homestead FL 33030 Mills, Eddie L 11825 SW 189Th St Miami FL 33177 De La Hoya, Midali M 2752 NW 27Th St #A Miami FL 33142 Mitchell, Tracy P 630 NW 73Rd St Miami FL 33150 De Zayas, Wilfredo O 10423 W Old Cutler Rd #110 Miami FL 33190 Morales JR, Jose M 6940 NW 186Th St #222 Hialeah FL 33015 Dean, Tiffany M 199 NE 12Th Ave Homestead FL 33030 Morales, Odin I 1423 NE 134Th Rd North Miami FL 33161 Del Rio, Omar N 2775 NW 42Nd St #5 Miami FL 33142 Morris, Kenneth B 596 NW 96Th St Miami FL 33150 Demund, Barry L 1455 Ocean Dr #703 Miami Beach FL 33139 Moss, Clarence E 7265 NW 173Rd Dr #702 Hialeah FL 33015 Diaz, Reynaldo 425 NE 76Th St Miami FL 33138 Moss, Kevin A 6708 NW 5Th Pl Miami FL 33150 Dixon, Cedric S 660 NW 10Th St Miami FL 33136 Moss, Nathaniel 3200 NW 179Th St Miami Gardens FL 33056 Donovan SR, Jeffrey D 1020 N Krome Ave Homestead FL 33030 Munoz, Rafael A 13969 SW 10Th St Miami FL 33184 Dowdy, Andrew J 18665 Nw 37Th Ave #106 Miami FL 33056 Nealy, Willie E 5821 NW 7Th Ave Apt 603 Miami FL 33127 Dunbar, Anthony P 2060 NE 121St Rd North Miami FL 33181 Nichols, Jerome 256 NW 55Th St Miami FL 33127 Eberhart, Tayheim M 2140 NW 172Nd St Miami Gardens FL 33056 Nunez, Jonathan 3745 NW 194Th St #3743 Miami FL 33055 Escarment, Alli 270 NW 85Th St Miami FL 33150 Odom, Brian 1520 NW 4Th Ave #17D Miami FL 33136 Estrada, Omar 2020 NW 1st Ave Miami FL 33127 Oropesa, Carlos A 1514 E Mowry Dr #107 Homestead FL 33033 Evans, Nicole L 1190 NW 134Th St North Miami FL 33168 Ortega, Geury A 2607 NW 10Th Ave #105 Miami FL 33127 Evans, Norman 1520 SW 4Th St Apt 104 Homestead FL 33030 Owens, Annette D 2980 NW 51St Ter Miami FL 33142 Farrington, Torresce 7600 NW 19Th Ave Miami FL 33147 Owens, David T 8493 NW 6Th Ave Miami FL 33150 Ferguson JR, Mitchell L 5603 NW 14Th Ave Miami FL 33142 Payne, Malcolm A 19353 NW 30Th Ct Miami Gardens FL 33056 Ferguson, Sharrveta Y 11015 SW 223Rd St Miami FL 33170 Perez, Dariel A 6867 SW 21St St Miami FL 33155 Fice, Jamaal A 18451 NW 37Th Ave #247 Miami FL 33056 Perez, Jozell C 3348 NW 34Th St Miami FL 33142 Fowler, Jovan 4338 NW 24Th Ave Miami FL 33142 Perez, Karel A 3055 NW 22Nd Ct Miami FL 33142 Frazier, Leroy 1930 NW 115Th St Miami FL 33167 Perrier, Michael B 3271 NW 178Th St Miami Gardens FL 33056 Freemon, Derrique V 437 NE 69Th St #9 Miami FL 33138 Perry, Ronnie 1773 NW 51St Ter Miami FL 33142 Galimore, Roderick P 16465 NW 37Th Ct Miami Gardens FL 33054 Pineda, Gabriel 576 NW 2Nd St Florida City FL 33034 Gantt, Darrell W 3922 NW 168Th Ter Miami Gardens FL 33055 Pinion, Joshua E 15801 SW 143Rd Ave Miami FL 33177 Garced, Steven 19701 SW 117Th Ave Miami FL 33177 Pitts, Alphonso T 8141 SW 209Th St Cutler Bay FL 33189 Garcia, Federico A 1775 James Ave #123 Miami Beach FL 33139 Pratt, Deborah A 1629 SW 13Th St #32 Miami FL 33145 Gatlin, Roosevelt 23101 SW 112Th Pl Miami FL 33170 Price, Perry L 2870 NW 18Th Ave #2C Miami FL 33142 Glass, Corey D 415 NW 9Th St #1 Miami FL 33136 Priester JR, David R 1939 W 76Th St Hialeah FL 33014 Gonzalez, Hector L 14213 SW 152Nd Ter Miami FL 33177-1021 Rabinovich, Marvin 5085 NW 7Th St #608 Miami FL 33126 Gonzalez, Isabel 3501 NW 3Rd Ave #2 Miami FL 33127 Rainey, Timothy A 2735 NW 10Th Ave Miami FL 33127 Gonzalez, Rene R 2001 SW 58Th Ct Miami FL 33155 Ramos, Lissette 711 SE 12Th Ter Homestead FL 33033 Gonzalez, Sergio 18326 NW 68Th Ave #E Hialeah FL 33015 Regan, Kim I 7500 Collins Ave #4 Miami Beach FL 33141 Gonzalez, Zuraby 15356 SW 72Nd St Apt 14 Miami FL 33193 Renal, Godfrey 18665 NW 37Th Ave #120 Miami FL 33056 Gonzalez-Duarte, Manuel 13501 SW 202Nd Ave Miami FL 33196 Reynolds, Lynn F 20956 SW 123Rd Ave Miami FL 33177 Grant, Clandeth 410 NE 142Nd St North Miami FL 33161 Richardson, Terrance M 4121 NW 3Rd Ave #H Miami FL 33127 Gray, Jennifer S 3270 NW 51St St Miami FL 33142 Roberson, Will L 3352 NW 49Th St Miami FL 33142 Green, Donald W 420 NE 76Th St #2 Miami FL 33138 Roberts, Shaun D 2120 NW 189Th Ter Miami Gardens FL 33056 Green, Eugene F 6246 NW 171St St Hialeah FL 33015 Robinson, Howard J 2374 NW 56Th St Miami FL 33142 Green, Trenika M 800 NW 77Th St Miami FL 33150 Rodriguez JR, Juan J 11840 SW 212Th St Miami FL 33177 Guariglia, Mark T 780 NE 69Th St #PH7 Miami FL 33138 Rodriguez, Amaury L 15942 SW 146Th Ter Miami FL 33196 Guerra, Francisco 1944 NW 34Th St Miami FL 33142 Rolle JR, Ishmael C 257 NE 118Th St Miami FL 33161 Hall, Robert 1603 NW 47Th St Miami FL 33142 Rosemberg, Obsier 880 NE 18Th Ave #4 Homestead FL 33033 Hampton, Shawn M 1246 NW 58Th Ter #8 Miami FL 33142 Santiago, Alberto 270 NW 107Th Ave Miami FL 33172 Hann, Carlos L 30311 SW 158Th Ave Homestead FL 33033 Santiago, Pedro 1000 NW 121St St North Miami FL 33168 Hannah, Anthony C 301 NW 22Nd St #108 Miami FL 33127 Scherfenberg, Naomi G 3614 SW 68Th Ave Miami FL 33155 Hardy, Staria A 150 NE 79Th St Apt 1203 Miami FL 33138 Screen, Tracey M 6065 NW 186Th St #210 Hialeah FL 33015 Harris, Randy D 2460 NW 159Th ST Miami Gardens FL 33054 Serpa, Maria A 6911 NW 6Th Ave #2 Miami FL 33150 Hatch, Dean 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Sevilla, Rachel 908 NW 79Th St #1B Miami FL 33150 Hatcher, Millicent M 1429 NW 2Nd Ct Florida City FL 33034 Sheppard, Jonathan T 6744 NW 5Th Pl #2 Miami FL 33150 Hayes, John F 14415 SW 297Th Ter Homestead FL 33033 Shorter JR, Elijah 2971 NW 61St St Miami FL 33142 Heard, Julius E 1940 NW 119Th St Miami FL 33167 Simmons JR, Clyde 2874 NW 193Rd Ter Miami Gardens FL 33056 Henley, Marqus 145 SW 17Th Ave Homestead FL 33030 Simmons, Ronny 14100 NW 6Th Ct North Miami FL 33168 Henry, Elissa A 15778 SW 140Th St Miami FL 33196 Simpson, Christopher J 12505 NW 11Th Ave North Miami FL 33168 Hernandez, Felipe 451 NW 8Th St Lot 26 Homestead FL 33030 Simpson, Reginald R 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Heywood, Jason L 1800 NW 124Th Ter Miami FL 33167 Smith, Debra 721 NW 77Th St Miami FL 33150 Kontinye nan lòt paj la Lester Sola Sipèvizè Eleksyon, Konte Miami-Dade MIAMI DADE COUNTY (suite page 11)

PAGE 11

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 11 10 départements d’études Licence en : • Gestion d’Entreprise • Conception et Exécution de Projet • Economie et Finance • Sciences de l’Education • Sciences Comptables • Relations Internationales • Gouvernance Diplôme en : • Informatique de Gestion • Relations Publiques • Gestion de la MicrofinanceUNIVERSITE Centre de Formation et de Développement Economique (CFDE)Contactez nous :Angle Delmas 75 et Impasse Hérard # 3, Port-au-Prince, Haïti, W.I.www.cfdehaiti.comPar courriel: Administration@CDFEHaiti.com GBrunet@CFDEHaiti.com Par téléphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 PETITES ANNONCES Le Manolo InnTéléphones : 566-5361 401-7108 / 514-0304 lemanoloinn@mac.comInternet disponible pour les clientsDANS LES NIPPES•Des kilomètres de plage •Chambres tout confort avec air conditionné et Salle de bain attenante •Cuisine du terroir préparée par un « Grand Chef » •Le Saut du Barril •Le Palais de Sudre Dartiguenave à Anse à Veau •La Petite Eglise de Petit Trou datant de du 17èmesiècle… KJ ADVERTISINGSERVICESP.O. BOX 600673 Miami Florida, 33160-0673Publicités: Radio, Journaux et Tv. Aussi un service de traduction de Documents etc.Info (954) 559-7729 Evens Hilaire Consultant VISION MORTGAGE BANK, INCEVENS HILAIRELoan Consultant 12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161 Phone: (305) 891-2225 Fax (305) 891-2559 Cell (786) 285-0384 Kontinyasyon paj presedan an AVI LEGAL Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize votè yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfòmasyon nou resevwa nan me n Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipèvizè Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfòmasyon sou k isa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou wè kouman pou nou rezoud pwoblèm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lèt sa-a, sa gen dwa mennen Sipèvizè Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistèm enskripsyon votè Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipèvizè Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Sobero, Pedro 15820 SW 287Th St Homestead FL 33033 Walker, Johnretta J 726 NW 1St Ave Miami FL 33136 Sosa, Barbara 17512 SW 143Rd Pl Miami FL 33177 Walker, Jonathan L 492 NW 165Th St Rd #C515 Miami FL 33169 Spring, David I 12940 SW 185Th Ter Miami FL 33177 Walker, Marcia M 736 NW 66Th St Miami FL 33150 Sprouse, Brian E 10381 SW 150Th Ct #11110 Miami FL 33196 Ward, Naomi A 6135 NW 186Th St #212 Hialeah FL 33015 Staggers, Vontrell A 1790 SW 6Th St Homestead FL 33030 Waysome, Sheffield 825 NW 70Th St #8 Miami FL 33150 Stevens, Valencia A #310 7820 N Miami Ave Miami FL 33150 Weaver, Arthur L PO BOX 470351 Miami FL 33427 Strachan, Mac K 12700 NE 14Th Ave #7 North Miami FL 33161 Westley, Chauncey L 2240 NE 135Th Ter N Miami Beach FL 33181 Styles, Keith A 301 NW 22Nd St #113 Miami FL 33127 Whimley JR, Sam 1930 NW 119Th St Miami FL 33167 Talley, Bernadette 7009 NW 5TH Ave Miami FL 33150 White JR, Louis A 3021 NW 195Th St Miami Gardens FL 33056 Thomas, Clifford L 400 NW 3rd Ct #707 Miami FL 33128 White, Gregory O 1089 NW 65Th St Miami FL 33150 Thomas, Fredricka 6941 NW 4Th Ave Apt 1 Miami FL 33150 Whitfield, Tommy 583 NW 83Rd St Miami FL 33150 Thomas, Teddie C 5057 NW 27Th Ave Miami FL 33142 Williams, Marquis J 3100 NW 176Th St Miami FL 33056 Thompson, Tania 1943 NW 131St St Miami FL 33167 Williams, Martha P 850 NW 83Rd Ter Miami FL 33150 Valentin, Eric 15391 Leisure Dr Homestead FL 33033 Williams, Vivian E 717 NE 83Rd Ter #1 Miami FL 33138 Vazquez, Mark A 974 NW 2Nd Ave Homestead FL 33030 Willingham, Teresa L 18300 NW 21St Ave Miami Gardens FL 33056 Vega, Barbara M 10701 SW 240Th Ter Homestead FL 33032 Zager, Teneil L 10220 Bahama Dr Cutler Bay FL 33189 Velez JR, Reinaldo 19703 E Cypress Ct Hialeah FL 33015 Zuniga, Francisco G 328 NW 4Th Ave Miami FL 33128 Lester Sola Sipèvizè Eleksyon, Konte Miami-Dade Fè tande w pou yo konte w nan Resansman 2010! www.census.gov

PAGE 12

Page 12 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14LIBRE PENSER Réflexions sur le transport et la mobilitéinternationaux. « En ce sens, une politique globale des transports de personnes et de marchandises doit pouvoir assurer le développement harmonieux et complémentaire des divers modes de transports individuels et collectifs, en tenant compte de leurs avantages et inconvénients en matière de développement régional, d’aménagement urbain, de protection de l’environnement, de défense, d’utilisation rationnelle de l’énergie, de sécurité et de leur spécificité. Elle tient compte des coûts économiques réels à la création, à l’entretien et à l’usage des infrastructures, équipements et matériels de transport et des coûts sociaux et environnementaux, monétaires et non monétaires, supportés par les usagers et les tiers. » Pour mieux faire comprendre la situation, posons ce problème : Un producteur X (paysan, industriel, producteur de biens, prestataire de services) produit un bien Y dans un lieu Z et son client/consommateur réside au point P . Trouver le réseau lui permettant d’optimiser les interactions. De l’origine, du producteur, à la remise à destination, nous avons plusieurs paramètres intervenant dans la chaîne logistique : Type de bien produit Lieu de production Accessibilité du lieu de production Modalités de transport disponibles Infrastructures de transport existantes Conditions de transportabilité Délai de livraison ou temps d’arrivage Volume transportable à la fois (Capacité de transport) Nombre de transferts réalisés Modalités utilisées Arrivée à destination A cela, quatre grandes conditions de contours doivent être vérifiées : Ubiquité . La possibilité d’atteindre n’importe quel endroit. Fractionnement . La possibilité pour un voyageur unique ou un convoi de fret isolé d’être transporté indépendamment d’un groupe. Instantanéité . La possibilité d’entreprendre une activité de transport au moment désiré. Capacité de transport . L’harmonisation de ces différents paramètres, leur optimisation, ne peut se faire que dans un cadre d’adaptation (TRANSPORT / p. 14) (... SUITE) Que peut supposer une politique du transport pour Haïti ? Quand tout semble perdu, c’est le moment de s’agripper aux politiques, de mettre sur pied des stratégies de transformation en accord avec ces politiques, de rechercher le consensus, la complicité citoyenne autour de ces politiques. Dans cette optique, Haïti a besoin d’une politique du transport. Peut-on construire indéfiniment des routes pour résoudre le problème des déplacements ? Pour faciliter la mobilité ? Doit-on privilégier la piétonnalité sur la motorisation dans les déplacements urbains du type domicile-travail ou dans les déplacements scolaires ? Autant de questions auxquelles l’élaboration d’une politique de transport faciliterait une réponse. En plus, une politique de transport permettrait : De contempler l’ensemble des besoins des usagers à satisfaire, dans les conditions économiques, sociales et environnementales les plus avantageuses pour la collectivité. De concourir à l’unité et à la solidarité nationales, à la défense du pays, au développement économique et social, à l’aménagement équilibré et au développement durable du Mise au point concernant le local logeant le night club Esquina Latina Le local logeant le night club Esquina Latina, situé au rez de chaussée du bâtiment sis au 67, angle Route de Frères et Impasse Sœur Étienne, a été détruit par le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Le sieur Eddy Jules avait loué le rez de chaussé de la dite propriété de feu Leibniz Cadet, décédé à PortauPrince, Haïti, le 23 décembre 2003, tel que censuré par le contrat de bail daté du 18 Octobre 2002, et qui est périmé depuis le 8 janvier 2008. Des constructions non autorisées, en dehors des normes établies par l’autorité compétente, aux fins de prévention contre les tremblements de terre sont en cours sur la propriété. Les travaux de reconstruction du dit bâtiment sont entrepris aux risques et périls de leur initiateur et de ses descendants. Ces initiatives ont lieu au mépris ainsi que dans l’ignorance et la non approbation du propriétaire, qui n’a entrepris aucune transaction de vente quelconque. Une action en justice est introduite contre le sieur Eddy Jules. Les autorités haïtiennes sont invitées à se pencher sur le cas.Parallèlement sont en cours quinze grands projets d’aménagement de bassins versants au niveau des ravines dominant les zones dévastées de Carrefour Feuilles, de Martissant et de Fontamara. « Dans le même temps, 6 millions de dollars sont affectés au nettoyage des canaux de drainage de Port-au-Prince. Quarante (40) projets employant 24.758 travailleurs répartis au niveau des municipalités de Port-auPrince, de Delmas et de Pétion-Ville réaliseront le curage et la réhabilitation de 56 canaux de drainage primaires, secondaires et tertiaires ». « Nous ne devons pas sous estimer les défis qui se dressent devant nous », souligne M. Mulet, qui croit sincèrement que 100 jours après, la situation demeure très difficile pour les populations affectées. « Je crois sincèrementEdmond Mulet évalue les défis de la MINUSTAHHabitude !« L’habitude est une seconde nature. » Chères amies lectrices, chers amis lecteurs, à observer parfois les hommes politiques du pays et d’ailleurs, je me sens toujours attiré par le vécu personnel derrière lequel se cache l’individu. Je crois parfois que chacun de leurs actes est guidé, non pas seulement par la « raison » (quand ils en font usage, ce qui n’est pas toujours évident), ou par le « cœur » (encore moins évident), mais par les « actions du passé ». Heureusement, les nôtres ne sont pas les seuls à agir de cette façon. L’Individu d’aujourd’hui crée ses repères fonctionnels avec des éléments de son passé d’enfant, d’adolescent, de jeune. Et les liens sont forts. Et le maillage est quasiment invisible. L’homme politique, en tant qu’individu soumis aux mêmes lois que les autres, puise dans son passé ses réflexes d’aujourd’hui. Que faisaient nos dirigeants d’aujourd’hui, nos décideurs de maintenant, cela fait 10, 15, 20, 30 ou 40 ans ? Qui étaient-ils à l’époque du « père », puis du « fils » ? Qui fréquentaient-ils à l’époque des « tribulateurs », des « provocateurs », des « faiseurs », des « donneurs », des « preneurs », des « profiteurs », des « acheteurs », des « vendeurs » de pays? Qui hantaient-ils ? Trouvez les bonnes réponses chers amis et vous saurez ainsi qui ils sont aujourd’hui et pourquoi ils agissent de la sorte. Vous aurez aussi, chers amis lecteurs, une explication sur ce qui se passe aujourd’hui. Chassez le naturel, dit-on, et il revient au galop. Moi, chers amis lecteurs, ayant eu à partager mon « espace affectif » avec trois de mes oncles, durant mon enfance, mon adolescence et ma jeunesse, ayant donc grandi parmi trois de mes oncles, j’ai toujours voulu fuir la maison pour vivre de façon beaucoup plus intense les émotions du quartier. Je leur laissais donc « l’espace maison » pour livrer leurs batailles fraternelles et moi je menais ma petite guerre de façon solitaire, je me créais mon « espace citoyen » de façon différente, dans la fraternité de l’amitié fondée sur des intérêts de nature différente aux intérêts de famille. C’était, fort heureusement, une autre époque. L’insécurité se vivait d’une autre façon. On se gardait bien cependant d’aller traîner chez les gens que l’on ne connaissait pas, afin d’éviter de se retrouver, là où l’on ne devait pas et surtout au moment le moins opportun. Tant d’Haïtiens En ce qui a trait aux dérives verbales, on évitait toujours de laisser pendre sa langue, on avait une peur bleue des « mauvaises langues » et encore plus des « coups de langue ». Donc, chers amis lecteurs, j’étais toujours à « vagabonder » dans les rues de Port-au-Prince, j’étais une sorte de « pieds poudrés ». Je connaissais les différents terrains de foot-ball de la capitale comme le fond de ma poche. J’imagine que c’est là que j’ai appris les premiers rudiments de la citoyenneté active. L’éducation d’alors, cela se faisait non pas seulement à la maison ou à l’école. Elle se faisait surtout dans le quartier. Le quartier a disparu comme élément de cimentation de la société. L’insécurité a « gros dos », « grosso modo » comme disent certains, dans certains pays. Enfin, chers amis lecteurs, j’avais, je crois, de bonnes habitudes et non pas de « mauvaises mœurs ». Chers amis lecteurs, entre amis on avait élaboré un code de conduite. On avait admis un code de fonctionnement. On avait acquis, des réflexes et cela nous permettait de survivre. Ce que l’on n’avait jamais appris, c’était à réagir face à un tremblement de terre. Et cela me tracasse encore. Comment se fait-il, que dans une société orale, nous n’ayons jamais appris, entre amis, à travers les contes, de père en fils, en province ou en ville, à réagir face à un tremblement de terre, à savoir que le pays tout entier se trouve exposé à une grande violence sismique. Les « frappes sismiques » ont trop marqué le pays pour que l’on n’ait pas incorporé ce fait dans nos modalités de fonctionnement face à l’environnement. Hier encore, je relisais les informations sur les secousses de l’île, sur les agitations de l’île. J’ai voulu relire alors l’historique des tremblements de terre les plus importants que rapportent les historiens: 1564, 1684, 1691, 1701, 1713, 1734, 1751, 1768, 1769, 1770, 1771,1783, 1784, 1785, 1786, 1787, 1788, 1789. Les plus « ravageurs » : celui de 1751 et celui de 1770. À cette liste de tremblements de terre destructeurs, il faudra ajouter maintenant celui de 2010. « 12 01 20 10 », une combinaison à ne jamais oublier. La ville de Lisbonne fut détruite en 1755 par un terrible tremblement de terre et perdit environ le tiers de sa population d’alors : 90.000 morts sur 270.000 habitants. Ils ne l’ont jamais oublié. L’ Habitude est la façon de se comporter, d’agir, de penser, qui se répète souvent. Elle est la «Coutume » ou la « Pratique » acquise par la répétition fréquente d’un même acte. L’habitude est aussi « Attitude », « Routine », « Entraînement », « Adaptation », « Manière d’être », « Tradition », « Usage », « Expérience ». Il faut donc que l’on s’habitue à adopter les bonnes attitudes et, « Au premier coup de canon …. », la nation est debout, pour se protéger, pour protéger nos vies et celle de chaque Haïtien. Et, entre-temps, « préparons nos demeures ». Construisons mieux en utilisant de « Bons Conseils » et en adoptant de « Meilleures Pratiques ». Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Avril 2010 qu’Haïti se trouve sur la bonne voie. Nous pouvons faire preuve d’un optimisme prudent quant aux perspectives de réussite des efforts collectifs de reconstruction », fait-il en outre remarquer. A la question de savoir le rôle dévolu à Haïti et à ses autorités face au nombre important d’acteurs humanitaire sur le terrain, le Représentant spécial a fait valoir que l’Etat haïtien est au centre des actions. « C’est lui qui identifie les priorités et assure la coordination des efforts », a-t-il dit, ajoutant que « nous suivons les indications des autorités locales » D’ailleurs, l’une des prochaines actions de la Mission sera de mettre ses capacités au service du pays, en réponse à l’une des attentes du gouvernement relatives notamment au renforcement des capacités locales. Le séisme a occasionné la mort d’un « ¼ des employés publiques ». Le Représentant spécial a aussi abordé le volet sécuritaire ainsi que l’épineux problème que constitue l’évasion des prisonniers de pénitencier national, parmi lesquels figurent de grands bandits. Plus de 500 bandits ont déjà été appréhendés, ce grâce aux efforts concertés entre les forces de la MINUSTAH et de l’Institution policière haïtienne. L’occasion pour M. Mulet de saluer l’importante collaboration des populations avec les forces sécuritaires, ne laissant guère la chance aux évadés de retourner vivre dans leurs anciens quartiers. Il aussi écarté toute possibilité pour ces bandits de se reconstituer. Vers un nouveau mandat pour la MINUSTAH Lors de la conférence de presse, le chef de la MINUSTAH a également fait état d’un possible ajustement du mandat de la Mission. Un ajustement qui se baserait sur le rapport du Secrétaire général qui comporte « plusieurs recommandations sur le rôle futur de la Mission sur la base des consultations avec les autorités haïtiennes dans le cadre des objectifs définis dans le Plan d’action pour le Relèvement et le Développement National du Gouvernement ». Les ajustements proposés au mandat concernent principalement les domaines de la sécurité, de l’appui aux institutions de l’Etat de droit et aux initiatives du gouvernement en faveur de la décentralisation. « Si les recommandations contenues dans le rapport sont approuvées par le Conseil de sécurité, l’effectif policier de la MINUSTAH s’élèvera à un total de 4 391 », dit le représentant spécial, ajoutant que celui de la composante militaire -de 8940 soldatsrestera inchangé. « Les 12 à 18 prochains mois constituent une période critique pour les efforts de relèvement et pour favoriser un environnement propice au développement », souligne Edmond Mulet. Aussi, est-il, selon lui, essentiel que la MINUSTAH et les agences du système de l’ONU poursuivent une approche intégrée articulée autour de cinq objectifs fondamentaux, notamment « la promotion de la stabilité politique, la coordination de l’assistance humanitaire post-désastre, le maintien du climat sécuritaire sûr et stable, l’appui au Gouvernement dans la mise en œuvre de son plan de reconstruction, l’aide à Haïti dans la reconstruction de son capital humain ». Edmond Mulet a été formellement nommé par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, au poste de Représentant spécial et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), un poste qu’il occupait par intérim depuis le décès de son prédécesseur Hédi Annabi lors du tremblement de terre du 12 janvier. Rédaction : Uwolowulakana Ikavi Edition : Faustin Caille (MINUSTAH... suite de la page 3) territoire ainsi qu’à l’expansion des échanges nationaux et aux normes, clair et cohérent, grâce à une bonne politique du

PAGE 13

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 13FORUM SUR L’AGRICULTURE Le nouveau siège du MARNDRDans le courant de la semaine, on a procédé à la pose de la première pierre des nouveaux bureaux du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales. Cela se passait au boulevard Harry Truman, sur le terrain qu’occupait autrefois l’Institut Français ; et ce fut l’occasion de beaux discours, rappelant le rôle de cet Institut Français dans la vie culturelle de Port-au-Prince et maintenant que l’immeuble de l’avenue il l’a fait de deux autres monuments de l’époque : le Ministère des Affaires Etrangères et la Poste. Le Parlement a également été très touché et je m’inquiète du sort de l’ancien pavillon du Venezuela qui servait d’ambassade. Au Ministère de l’Agriculture, on a fait moins de bruit mais les nouveaux bureaux sont presqu’achevés. Il faut dire que le MARNDR dispose d’assez de place pour trouver où car il est classe monument historique. Je comprends que c’est un monument historique ! mon père a travaillé à sa construction. Jeune ingénieur sorti de « l’Ecole des Sciences Appliquées », il avait été choisi pour diriger la fin des travaux par l’architecte Léonce Maignan à qui on avait confié un autre chantier. Il en était très fier et me disait souvent : « Tu vois comme il est beau « mon » bâtiment ! ». Là-dessus je ne peux retenir une anecdote. Sachez que, à l’époque, Damien était si loin qu’il avait dû louer une chambre à la Croix-des-Missions où il passait la semaine, rentrant en ville pour le week end ! C’est du reste à la Croix-des-Missions qu’il a attrapé la malaria. Coïncidence, il aurait aujourd’hui 106 ans. Bon anniversaire, papa ; j’espère que là où tu es, on t’a servi ton cocktail du dimanche ; en tout nous avons eu une pensée pour toi en dégustant le nôtre. Bernard Ethéart construire. C’est un bâtiment sans étage, avec une toiture en tôle sur une charpente métallique, capable de recevoir 150 personnes. Cela ne suffit évidemment pas, et tout à côté on finit d’installer une énorme tente offerte par le gouvernement canadien et qui pourra recevoir une centaine de personnes. Si le MARNDR prend la décentralisation au sérieux, cela devrait pouvoir suffire. Non loin de là s’étend majestueusement l’ancien siège du Ministère dont on ne sait encore ce qu’il va en advenir Lamartinière a dû être abattu (voir : Adieu Lisbonne, in : Haïti en Marche, Vol. XXIV, No. 11, du 7 au 13 avril 2010) et que ce terrain a été rétrocédé au gouvernement haïtien, on peut se demander ce que va devenir la coopération culturelle francohaïtienne. L’événement méritait de toute façon d’être signalé car l’immeuble de l’Institut Français est aussi un monument. Les plus vieux se souviennent que, durant l’exposition de 1949, il logeait le pavillon français. Goudougoudou l’a emporté, comme Compte tenu des prévisions qu’un éventuel tremblement de terre mesurant 7,5 degrés (plus fort que celui du 12 janvier dernier en Haïti) affecterait Santiago et le Cibao, et que 70% des bâtiments ne le supporteraient pas, les autorités de la république voisine ont lancé une campagne comprenant des exercices de simulation, une campagne d’éducation et le marquage des bâtiments des villes construites sur la faille active au Nord. «Nous avons déjà marqué plusieurs bâtiments dans cette ville (Santiago), y compris les écoles et les collèges avec leurs voies d’évacuation, points de rencontre et des lieux plus sûrs”, a déclaré le directeur national adjoint de la défense civile, Francisco Arias. Parmi les endroits refuges sont signalés l’école Père Emiliano Tardif et l’Institut polytechnique Altagracia Lora Eglise. Mais ce n’est pas suffisant. Le géologue Orlando Franco a suggéré au gouvernement d’évaluer les structures publiques d’El Cibao, en donnant la priorité aux écoles et aux hôpitaux, afin de se conformer à la force d’un éventuel tremblement de terre. La communauté Santiaguera a demandé de lancer une campagne de sensibilisation tout de suite après le tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter le 12 janvier dernier en Haïti, qui a laissé plus de 220 000 morts en Haïti et aussi provoqué une alerte au tsunami, qui a été de 5,1 degrés, dans la République dominicaine. Le président de l’Ordre des ingénieurs, architectes et géomètres (CODI), Silvio Duran, a déclaré que la plupart des anciens bâtiments sont des masses de maçonnerie, comme les hôpitaux et les écoles, et qui seront les premier à s’effondrer parce que la plupart sont âgés ou construits depuis 50 ans ou plus. Lors d’une conférence sur le tremblement de terre en Haïti, l’ingénieur Léonard de Reyes Wood va plus loin. « 1500 bâtiments publics à travers le pays (Rep. Dom.) courent le risque de disparaître avant l’apparition des tremblements de terre d’une certaine magnitude ou similaire à se qui s’est passé en Haïti. … Au sein de ces structures sont des écoles publiques, des hôpitaux et autres bâtiments pour le logement, surtout ceux avec moins de quatre étages, pour lesquels les Travaux publics ne demandent pas d’analyse sismique, dit-il. » Orlando Franco, un autre géologue, avertit également au sujet des bidonvilles, qui se construisent sans aucune orientation professionnelle. Le t remblement de terre en Haïti aura dû être en RD La semaine dernière, le géophysicien américain Eric Calais, qui a enquêté sur des séismes dans les Caraïbes, a déclaré au New York Times: « Si je devais parier, eh bien j’aurais parié que le premier tremblement de terre aurait lieu dans le nord de la République dominicaine, pas en Haïti. » Le Géologue Orlando Franco est d’accord. «Nous l’avons toujours dit, parce que dans la partie nord, il y a deux failles, deux zones où il y a rupture de la plaque. La surprise dans le cas d’Haïti est que l’activité sismique a été déplacée au sud, mais reste un danger du côté nord. » The Emergency Operations Center inclut dans son plan national d’urgence pour les séismes une alerte pour le nord du pays, à cause de la menace que représente la faille septentrionale, dont une partie est sans activité depuis 800 ans. Dans le pays (RD), le séisme le plus dévastateur est survenu en 1946, il était de 8,1 et avait dévasté Matancitas à Nagua. Failles sismiques en RD La science ne peut toujours pas prédire le jour ni l’heure d’un séisme. L’île d’Hispaniola (pour les Haïtiens Quisqueya), partagée entre Haïti et la République dominicaine, a des douzaines de petites failles, dont environ 11 importantes: Camú, la faille septentrionale del Norte de la Hispaniola y la C’est dans la faille Enriquillo qui est à l’origine du tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince, Carrefour, Léogane, Jacmel et d’autres villes haïtiennes. En république voisine, le directeur de l’Institut sismologique, les ingénieurs et géologues réitèrent la nécessité de construire des bâtiments solides, et mettent en garde contre le manque de respect pour les règles de construction. Un exemple est le tremblement de terre d’Haïti qui a aussi provoqué l’effondrement de bâtiments chez nos voisins dominicains, où quelque 111 écoles ont été endommagées. Les chercheurs considèrent aussi nécessaire une étude plus approfondie de la faille Septentrional et de la faille Enriquillo, ainsi que dans d’autres pays des Caraïbes. Ils suggèrent aux gouvernements des autres îles de mieux se préparer à l’inévitable. Santo Domingo est vulnérable Jusqu’à la semaine dernière, la capitale dominicaine a enregistré plus de 89 répliques du tremblement de terre d’Haïti, dont un de 6.1. Le District National et la province de Santo Domingo ne sont pas sur une ligne de faille, cependant les nombreuses autres régions vulnérables les rendent vulnérable à tout mouvement. D’autre part, les chercheurs pensaient que c’est dans une autre zone de la région et pas à Port-au-Prince que se produiraient les tremblements de terre et les répliques. Un certain nombre de secousses se produisent quotidiennement, parfois de manière imperceptible. L’une des plus récentes a eu lieu jeudi dernier dans le Passage de Mona, et d’une magnitude de 3,5 degrés. haïtiens fraîchement arrivés, ceci en plus des tâches pastorales. En 1986, Thomas Wenski a été nommé directeur de Catholic Charities, aidant à rétablir les relations avec la Caritas cubaine, un service social de l‘église catholique à Cuba. Il a d’ailleurs effectué plusieurs voyages à Cuba et en Juin 1997 il a été nommé Evêque auxiliaire de Miami. Mgr Favarola a été le troisième archevêque de Miami (comprenant MiamiDade, Broward et le comté de Monroe), en décembre 1994, remplaçant Mgr Edward McCarthy qui avait sollicité sa mise à laSEISME : La République Dominicaine prend au sérieux la menaceHispaniola, Guazara, Bonao, Hatillo, San José de OcoaRestauración, Los Pozos-San Juan, Enriquillo-Plantain Garden (qui est la faille qui court de Tiburon à Pétionville), El Cercado San Juan, Trinchera de Los Muertos y del Norte de Bahoruco. retraite. Après le tremblement de terre dévastateur en Haïti, le 12 janvier dernier, Mgr Favalora a participé aux efforts de l’Eglise catholique pour aider à la reconstruction des Eglises en Haïti. En Mars dernier, l’archidiocèse de Miami s’est engagé à dépenser 1.57 million de dollars pour l’assistance à Haïti, comprenant les question médicales, la reconstruction d’églises et l’assistance aux nouveaux immigrés du sud de la Floride après le tremblement de terre. E.E. Mgr Thomas Wenski(... suite de la page 3) Le nouveau bureau logeant le Ministère de l’Agriculture La tente qui abrite une partie du personnel administratif (photos Bernard Ethéart) L’immeuble historique de Damiens construit sous l’occupation américaine d’Haïti (1915-1934)

PAGE 14

Page 14 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 LES JEUXLes Sports avec Mario Bareau informations avec Laury Faustincon Lucianiavec Villette Hertelou Mardi avec Bernard EtheartLun. & Mer. : L’heure classique Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Judy Carmichael reçoit ses invités9h00 10h305h 30 pm journal créole avec Louini Fontal animation James Prédvil74 bis Rue Capois, Port-au-Prince, Haïti Tél.: (509) 2221-8596 / 2221-8567 / 2221-8568 / 2221-0204 Fax: (509) 2221-1323 E-mail: melodiefm@hotmail.com / URLL www.haitienmarche.com Librairy of congres # 1SSN 1064-3896www.melodiefmhaiti.com Mélodie & CompanyDéveloppement durable En Bref...(... suite de la page 2)d’eurosPORT-AU-PRINCE, 23 avr 2010 (AFP) Le commissaire européen au Développement Andris Piebalgs, en visite en Haïti, a signé vendredi avec les autorités cinq conventions d’un montant total de 260 millions d’euros pour des premiers projets de reconstruction du pays dévasté par le séisme du 12 janvier. Les conventions, signées dans les jardins du palais présidentiel haïtien détruit, prévoient notamment la construction de routes pour 181 millions d’euros, un appui à la gouvernance locale ainsi qu’un appui budgétaire de plus de 5 millions d’euros. “Haïti est satisfaite de la collaboration avec l’Union européenne”, s’est félicité le président haïtien René Préval, rappelant que l’UE a promis 1,6 milliard de dollars pour reconstruire Haïti, dont 460 millions d’euros seront fournis par la Commission et le reste par les pays membres. Solutions de la semaine pass éeADEBAYOR CABOTAGE AM#FETES DE###A#C ER#COGNA MOA#BA#P INDIENNE ETATISEE Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com JUPONS JURONS MURONS MUTONS MUTINS MUTINE MUTILE SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot f rançais Solutions de la semaine passéeGYNECEEFERONT PILOTS G G E E U Z RSolutions de la semaine passée: LES JEUX DE BERNARDAllez de FERONT, à PILOTS , en utilisant des mots du du vocabulaire français, et ne changeant qu’une lettre par ligne.Mots Mél és B H G O M B A K L G E J S Y S V M A B M A B A H C O C G N R W O A I I W D N U P Y C N R W U I L H N E W Y O R K U I F S X S Q G G A M A K A U O P C Q I I H V O N N K S A D H G H Q O L E I N G I U H E S Z N L X R I F K K K R M J D D G O G A K B S M S U C A R B P N G P M G T A O G E N R D I O E N K A I X P M E E V I T D B H A V B M A S R I L L I E R W Z H S X G A G R P Y L R L U O C S O M M W O D M A N A L L O E J F H M X H T T U N V N E V L T UTrouvez 21 des villes ou régions ou se trouvent les plus grandes statues du monde dans le carré ci-dessusRéflexions sur le transport et la mobilitétransport. Supposons différents cadres de localisation : Haïti, République Dominicaine, Etats-Unis, France, Espagne, Turquie, Sénégal, Nouvelle-Guinée. Essayons alors de trouver la corrélation entre la mobilité et la pauvreté dans certaines sociétés, tenant en considération les coûts de production (énergie matières premières – manipulation), on pourra sûrement déduire l’importance d’une bonne politique du transport pour Haïti afin de favoriser la bonne gouvernance énergétique, élément fondamental pour la transformation économique du pays. Voyons quelques réflexions d’utilisateurs des réseaux de transport de la zone métropolitaine de Port-au-Prince: Je me lève à cinq heures du matin pour pouvoir arriver à huit heures à la factory. Il est encore plus difficile de rentrer le soir : les camionnettes sont surchargées et parfois je passe plus de deux heures dans un embouteillage », explique un habitant de Martissant. Pour les automobilistes empruntant les routes de Carrefour (périphérie sud), Delmas (périphérie nord-est) et Lalue (centre), la circulation multiplie les cauchemars de la vie quotidienne. Un chauffeur de transport en commun assurant le circuit Carrefour-CentreVille raconte, sur un ton lassant, ses péripéties : « Autrefois avec ma camionnette, je pouvais gagner ma vie, payer l’écolage de six enfants et le loyer. Aujourd’hui, à cause de l’embouteillage qui réduit le nombre de voyages, c’est à peine si je trouve à manger ». Le chauffeur ajoute que l’embouteillage est le résultat de l’élargissement de ce secteur d’activité, alors que les chauffeurs ne sont ni formés ni recyclés. Autant de réflexions pour faire comprendre l’ampleur du problème du transport et de la mobilité en Haïti et le besoin, pressant, d’une politique du transport. Et dire qu’il y a moins de 70 ans, nous avions un système de transport cohérent basé sur le transport routier, la voie ferrée, le transport maritime et l’utilisation animale. Quelles modalités privilégier maintenant, surtout dans renchérissement des produits pétroliers? Enfin, un fait à ne pas négliger pour mettre sur pied un vrai système de transport est de considérer que la conjoncture mondiale sera telle que certains facteurs vont continuer à exercer une forte pression sur les énergies fossiles : 1La convoitise d’hommes d’affaires sans scrupules ou à conscience léthargique qui, sous prétexte de se soumettre aux lois du marché font de la spéculation le moteur de la régulation des prix. 2L’idéologisation des ressources pétrolières (Bolivie, Venezuela, Iran, la Chine principalement). Et tout cela dans un cadre de surconsommation des produits pétroliers et de surproduction énergétique. Le drame quoique se jouant sur plusieurs scènes et avec différents scénarios, a le même fil argumentaire : la recherche effrénée de pouvoir, économique, politique, idéologique. Puisque nous ne pouvons isoler Haïti du reste du monde et que les années à venir ne vont sûrement pas voir une amélioration de la situation, essayons de nous trouver un cadre de fonctionnement moyennement autonome. Et, en ce sens, le transport et la mobilité constituent des facteurs-clés pour faciliter l’autonomie et la bonne gouvernance énergétique du pays. L’être humain a choisi de vivre en société. S’ensuivirent alors la répartition du travail, la sophistication des relations interpersonnelles et sociétales, donc, les besoins de déplacements. On ne peut donc s’imaginer une société dans laquelle le transport et la mobilité soient gérés de façon non planifiée, au hasard de l’improvisation de quelques décideurs en panne d’inspiration. Les solutions, au problème du transport en Haïti, existent. Nous n’avons qu’un problème de gouvernance. A quoi bon se donner tant de mal à faire fonctionner l’agriculture si après il est impossible de les acheminer aux points de consommation dans des conditions optimales. Pour une fois, soyons sérieux, démontrons-le et … Planifions. Marc Antoine ARCHER Physicien Industriel (... suite de la page 12) (EN BREF / p. 16) un contexte de raréfaction et de

PAGE 15

Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14 Page 15MONSEYÈ TOMA WENSKI: YOUN BON PAPA RIVE SOU POUVWAGen youn kokennchenn evennman ki pase nan Miyami; nou pa kab kite-l pase konsa san mwen pa kase ti moso ban nou. Pap Benedict-XVI nonmen Monseyè Toma Wenski pou ranplase Achevèk John Favalora kòm Achevèk responsab vil Miyami. Se tout radyo, jounal, televizyon, entènèt, fesbouk, twitè, teledyòl… ki ap palede evennman saa. Sanble kominote ayisyen-an pa t’ menm okouran. Se vre, te gen ti rimè k’ap swente kon lafimen nan fant pòt, men pa t’gen pesonn ki te konnen koze-a nan bon ti gòdèt. 20 Avril, 11-è dimaten, Acheveche Miyami-an ki sou Biscayne Boulva-a rele laprès pou youn près-konferans. Mwen te la. Mwen konte plis pase 17 chanèl televizyon, younn ap Pandan li an Ayiti, li koumanse degwosi nan lanng kreyòl la. Premye pwofesè li se te Joslin Trouyo ki se administratè inivèsite Karayib yoùn nan meyè inivèsite nan Pòtoprens, goudougoudou 12 janvye-a pote ale ak youn bann elèv ak pwofesè. Nan ane 90 yo, Pè Toma Wenski, se konsa nou te konn rele-l, chante lamès nan 3 legliz kote ki chaje ak Ayisyen. Notre-Dame d’ Haiti nan Little Haiti , Divine Mercy nan Fort Lauderdale ak St Joseph nan Pompano Beach. An 1994, li te pwofesè adjwen nan seminè Saint Vincent de Paul. Pè Wenski vin administratè Catholic Charity yoùn nan pi gwo sèvis sosyal legliz katolik nan Miyami ki te gen youn biwo nan Legliz Notre-Dame d’Haiti -a sou non: Sant Pyè Tousen. Biwo sa-a transfere nan Miami-Shores sou 99èm ri ak NE 2èm avni. 24 Jen 1997, Pap Jean-Paul II ki renmen travay pastoral Pè Wenski nan kominote ayisyen ak panyòl yo nan zòn Floridla nonmen li Evèk Okilyè. Sa vle di li se younn nan evèk nan Miyami yo ki sou direksyon youn Achevèk. Li kite Legliz Notre-Dam pou l’al nan katye jeneral li ki se Acheveche-a ki sou Biscayne Boulva-a. 3 Septanm, li pran youn lòt grad ankò. Pap-la nonmen-l Evèk. Nou sonje bèl seremoni kominote legliz yo te fè pou li nan Miami Arena -a. Nan seremoni sa-a Achevèk John Favalora te selebran prensipal. Achevèk Edward Mc Arty ak Evèk Agustin Alejo Romàn Rodriguez te asiste Favalora. Se te youn seremoni gran jan, dyak sou dyak ak pi gwo zotobre legliz la. Nan mwa jiye 2003, Pap Jean Paul II nonmen Monseyè Wenski Evèk responsab Dyosèz "lando-a. Yo enstale-l 22 out 2003. Li te ranplase Evèk Norbert Dorsey. Enben, se konsa Ti pè nou-an, Pè Wenski ki derape la-a nan lakou Notredam nan, ak youn Gérard Magloire tèt chaje k’ap boulvèse byèl-li toutlasent jounen ; antoure ak kolaboratè tankou pè Gérard Darbouze, ki te vin chanwàn plis plis youn tit Monseyè onorifik pou travay pastoral li, Pè Dosous, Albert Saindoux … Se konsa Pè Wenski grenpe nechèl pwomosyon yo younn apre lòt ak youn vitès se sèl Granmètla ki konnen kote l’ap rive. Monseyè Wenski pale Angle, Franse, Panyòl, Polonè. Kanta pou Kreyòl Ayisyen-an menmenm se pa l’sa. Ou ta di janbon nan bouch blan. Li pale-l pi byen pase youn natifnatal. Li konn majorite pwovèb yo epi li konn kibò e kilè pou li ploge yo nan youn konvèsasyon. Li mache monte-desann nan tout zòn nò Florid-la, gide Monseyè Mc Arty pou devlope misyon pasi-pala pou Ayisyen ki t’ap debake nan Florid la. Li ale Lakeworth, Belgrade, Pompano, Orlando... Anfen, li toupatou. Li sipòte tout moùn ki te kont diktati kriminèl Duvalier yo . Li ede jounalis depòte nan ane 80 yo tankou Marcus Garcia ak Elsie Etheart ki rederape aktivite jounalis yo anndan legliz Notredam nan ak pwogram “Chita Tande” ki jounen Jodi-a tounen Radyo Lekòl nan “WLRN 91.3 FM” ak “Kòk la Chante” nan radyo Achidyosèz Miami-an chak dimanch maten ak benediksyon Legliz Notredam. Ak Marcus ak Elsie li aprann teke lèt sou konpitè Mc Intosh , yo pibliye youn ti jounal an kreyòl ki rele “La Voix Catholic” . De pi gwo chagren Pè Wenski nan travay pastoral li nan Little Haiti se jou machin te kraze youn bèl ti chen lit e genyen ki te rele-l JUNIOR . Se te ti zanmi-l, se li ki te konn konsole-l lè li chagren. Bon ti zanmi-l lè kèk moùn t’ap melanje kozman politik ak travay pastoral nan komniote-a. Kòm bon revolisyonè moman difisil sa yo pa janm efase bèl resepsyon bonvini lè l’ap resevwa Ayisyen nan biwo li. Tankou Kris-la sou kwa Golgota-a li toujou di: “Padone yo Bondye, yo pa konn ni sa y’ap di, ni sa y’ap fè”. An bon Pastè li pa t’ janm dekouraje. Li pa t’janm kite youn moùn osnon youn ti gwoup moùn antrave travay tout youn popilasyon apresye. Ewi se Pè sa-a, zanmi kominote-a, ki pase kont traka li ak refjye ayisyen-yo, ak refijye meksiken e ak refijye kiben yo…ki kontinye travay Pè Peloken te derape nan youn oditoryòm lise des Jeunes Filles ki te nan kwen kafou 62èm ri ak NE 2èm Avni-an pou yo te monte youn misyon ki pa t’ ka youn legliz, men ki vin youn legliz ak plis pase 300 refijye frè ak sè nou yo ; Refijye sa yo te konn vin mande BONDYE pou ba yo fòs ak kouraj pou sipòte tribilasyon imigrasyon t’ap fè yo pase. Se “Misyon” sa-a ki vin youn tanp lapriyè e jounen jodi-a pa gen kote pou mete plis pase 3.000 moùn lè gen sèvis relijye. Youn jenn pè dinamik fòk pa plis, kire Réginald JeanMarie pran inisyativ pou konvèti-l an youn legliz. Depi 3 ane li ak fidèl yo ap fè aktivite pasi-pala, pase chapo, mande sipò pou konstriksyon legliz-la. Ane pase nan kraze miray Jeriko, premye kout pèl-la voye ak Achevèk an chèf la Favalora men joukounye-a nou poko ka leve premye miray la. Kominote-a pa p’ dekouraje. Tankou Monseyè Wenski n’ap di: “Se ak pasyans n’ a wè lonbrit foumi”. 20 April 10-è di maten, ofisyèlman Monseyè Wenski kanpe akote Achevèk Favalora. Li di Pap Benedik-XVI nonnen Monseyè Toma Wenski Achevèk anchèf pou ranplase-l nan Acheveche Miyami-an . Apre 75 ane pastora, jou-a rive pou li fè lareverans. Toma Wenski ki pral gen 60 ane an Oktòb, fre kon ze kalanderik, kidonk pare pou l’pran larelèv. Li di Granmèt la toujou di, “pa janm fè bak lè li rele-w vin kontinye travay kris-la”. Youn lòt fwa ankò, Pap-la mete youn lòt zepolèt pou Toma Wenski. Li nonmen li Achevèk. Youn Achevèk se premye evèk youn konte. Konte-a gen plizyè dyosèz. Dyosèz sa yo sou jiridiksyon Evèk yo. Achevèk la menm se premye Evek la ki kontwole tout lòt yo. Biwo Achevèk-la chita nan Achevechea. Achevèk la gendwa rete la tou si li vle osnon li gen gendwa rete lakay li. Kidonk, tout pè, kire, chanwàn, evèk yotout, pral sou responsablite Thomas Gérard Wenski. Epi limenm li rapòte dirèkteman bay vatikan. Nou pa p’ sezi si youn jou li chita bò kote Pap-la ak Pap-la osnon kou Pap-la pou l’kontinye Misyon Kris la. Alava bèl bagay! Foumi va pot nouvèl ban nou! Nou bat bravo! Monseyè Wenski pral enstale ofisyèlman premye jen 2010. Madi 20 jen-an, Nou te la. Nou te gen chans pou nou di-l mèsi. Nou di Monseyè Favalora mèsi tou pou sipò li toujou bay kominote ayisyen e si-e-sèten li pral kontinye bay paske daprè filozofi Mèlkisedèk la youn Pastè Pastè nèt, Pastè pou tout tan ki gen tan menmsi li kite, revoke osnon demisyone travay pastoral la pa p’ janm kanpe. Se konsa, sou non kominote-a nou remèsye Monseyè Favalora epi nou mande Achevèk Thomas Gérard Wenski pou l’beni nou epi kore nou nan konstriksyon legliz Notre-Dame d’Haitia pou l’ vin youn reyalite. Beniswa letennèl! ====================================ELÈV LEK"L TOUSSAINT LOUVERTURE NAN BOYNTON BEACH VIZITE “LITTLE HAITI”Apre 20 ane osèvis kominote ayisyen-an, yoùn nan satisfaksyon nou, se lò nou remake Libreri Mapou pa senpman youn libreri k’ap sèvis tout moùn nan kominote-a men patisipe nan preparasyon jenès-la ak nouvo jenrasyon-an. Etidyan etranje soti toupatou nan invèsite ameriken vin òganize wounmble, fè rechèch sou kilti ayisyen-an. Libreri-a tounen youn pwen-referans pou etidyan ak jounalis nasyonal tankou entènasyonal… Mwa pase anvan reyinyon òganizasyon eta ameriken-an (OEA), majorite òganizasyon ayisyen yo pase 3 jou konferans nan Sant Kiltirèl Mapou pou rive jwenn youn antant sou fason prezantasyon rekonstriksyon peyi Ayiti ki fin defalke apre goudougoudou 12 Janvye-a. Yoùn nan etap rekonsilyasyon dyaspora-a avèk lakay. E se sou plafòm libreri Mapou travay consensus sa-a te derape. Jedi 15 Avril tout youn klas kreyòl nan lekòl Tousen Louvèti nan Boynton Beach vwayaje rantre Miyami, vin vizite Little Haiti ki jounen jodi-a ap respire youn bonjan frechè touristik. Finalman, apre plis pase 10 ane militans, Little Haiti gen youn ti pak ak estadyòm pou foutbòl, youn mize ak youn sal teyat. Youn bèl konplèks dènye kri, wololoy, byen bwòdè ki vin leve eskanp figi zòn nan. 30 jennjan sa yo sou direksyon pwofesè Gérard Ferère k’ap aprann yo lanng ak kilti pèp ayisyen-an. Yo tout pale kreyòl. E se te nan youn basen lakilti yo t’ap benyen depi vizit nan lekòl marasa Tousen Louvèti nan Little Haiti pase nan Libreri Mapou/ Sant Kiltirèl Mapou pou al fini nan sant Little Haiti Cultural Center-a. Direktè Sant lan Rasha Cameau te resevwa yo de bra louvri. Mwen te kontan wè vye frè nou yo: Jaklen, Maks, Jera, Milyen ak direktris lekòl la e se te youn plezi pou nou pou n’te koze ak etidyan yo sou kilti peyi nou… an kreyòl. Atyaba pou nou tout! Retounen lè nou vle. Kay pou nou!.= = = = = = = = = = = = REMÈSIMANJedi 15 avril ki sòt pase-a, lekòl nou, Toussaint L’Ouverture High School ki chita nan vil Boynton Beach te mennen 27 elèv klas kreyòl nou nan Miami al vizite Little Haiti. Direktris Doktè Allerdyce, Pwofesè kreyòl Dr. Férère, Pwofesè Millien, ak Msye Démosthène te akonpanyen nou, Premye kanpe nou te fè sete nan yon lekòl elemantè ki rele Toussaint Louverture tou.. La, madam Direktris la vin resevwa nou alapapòt, epi plizyè pwofesè fè nou wè klas kote anpil ti konpatriyòt nou ap resevwa limyè lensktriksyon. Lè nou derape kite lekòl sa-a, nou fè yon ti vire al kanpe ogadavou salye estatu zansèt Toussaint , nan kwen Avni Martin Luther King ak Avni Miami. Men tou sa sete twokèt la. Kokennchenn bèl chay la te deyè, paske lè nou rive twazyèm kote a, sa nou wè, sa nou tande, jan yo resevwa nou te fè kè nou bat bip bip bp ak kontantman. Sete Libreri Mapou, kote nou jwenn tout ti chèz deja ranje nan Lakou a ap tann nou. An plis Msye Jan Mapou, nou rankontre ak Pwofesè Manigat nou rele Papi Max, paske nou te fè konnesans li deja, lè li te monte Boynton vin fè yon rale kiltirèl pou nou.. Nou mache ale vini nan libreri a, nou wè dividal liv enteresan, liv franse, liv kreyòl, diksyonè, liv sou politik, istwa, relijyon, kilti ayisyen, literati ayisyen, elt.. Sa mwen te plis renmen nan vwayaj la, se jan Msye Mapou akeyi nou an. Li resevwa nou tankou si nou te ti fanmi li, tankou ti zanmi li te rekonnèt deja.. Mwen renmen jan li voye kilti nou an monte, lè l ap pale. Mwen santi rekonnesans pou travay mete limyè nan fè nwa lap fè ak Sosyete Koukouy. Epitou, se pa bèl pawòl sélman, piske li fè pare pou nou yon kalite manje koupe dwèt, tèlman bon, si te gen moùn Okap pami nou, yo ta di dyòl Loulouz!. Griyo, poul, salad, makaroni, yon dirapwa pi bon pase tout sa m te janm manje nan vi m, kola Kouròn. Lè nou fini ak vizit nou nan libreri a, Msye Mapou mennen nou nan Little Haiti Cultural Center vil Miami bati pou kominote nou an. Ankake moùn pa konn sa, Msye Mapou fè dezane nan demach ak konba pou miray sant sa a te monte. Anfen, m pa konn ase mo pou m di jan nou te kontan vizit yo. M di tout moùn mèsi, direktris ak pwofesè lekòl elemantè a, direktris Sant kiltirèl la, Msye Mapou ak Pwofesè Manigat ki te louvri tout baryè nan lakou yo pou resevwa nou. Kendia Trevant = = = = = = = = = TI BIYE siyen : Marleine BAstien Alo, Mwen se Marleine Bastien kandida pou kongrè meriken nan eleksyon ki pral fè nan mwa dawou k’ap vin la-a. Mwen toujou ap goumen pou nou. Mwen pa janm bouke kit se imigrasyon, osnon nan chache travay, konseye moùn k’ap pèdi kay yo anfen nou toujou la ap veye move kou kont kominote-a ak kont pep ayisyen-a. Eleksyon-an nan wout tout boulin. Ede mwen pou mwen rive premye FANM ayisyen nan kongrè. ede mwen. Depoze youn ti kraze nan libreri mapou 5919 NE 2nd Av. Miami fl 33137. osnon ale nan sit www.bastienfor congress.suf MB. eskize lòt pou plas devan. Te gen tout nasyon, tout langaj, tout kalite aparèy elektwonik. Kanta pou jounalis plim-e-ank yo menm, yo aliyen debò, papye ak plim nan men y’ap pran nòt. Sanble près ayisyen pa te okouran. Si te genyen, mwen pa rekonèt yo. Apa Marleine Bastien kandida pou Kongrè Meriken ak kèk fidèl nan legliz Notre-Dame d’Haiti ak Legliz Saint James, ou ta ka konte kantite Ayisyen ki te la yo sou 10 dwèt. Mwen pa te wè okenn gwo ofisyèl yo… Men kanta pou Panyòl ak blan Meriken ayayay! Lakou Acheveche-a te chaje kouleba. Nan pwen Ayisyen nan Miyami ki pa konn Monseyè Toma Wenski. Se moùn nou. Se fanmiy nou. Se kinan nou. Gason zantray kominote ayisyen-an… Li manje griyo, bannann peze, pwa ansòs tankou nou. Li manje diri ak dyondyon awoze tankou nou. Li bwè krèm sòbtyè, kola lakay tankou nou. Li pale lanng nou. Lè Monseyè Wenski ap preche an Kreyòl s’oun cham, li fini chak koze sou levanjil-la ak youn pwovèb osnon youn ekspresyon kreyòl ki rantre nan santiman fidèl yo. Ansòm, li pale kreyòl kon rat. Kiyès ki Pè Wenski? youn pè ki pase youn bon bout tan nan legliz Notre-Dame D’ Haiti , youn oditoryòm ki tounen youn tanp lapriyè kote yo te derape ak 300 refijye boat people nan ane 80 yo e ki tounen jounen jodi-a pi gwo espas ransanbleman fidèl nan legliz katolik nan Miyami. Opwen, se nan lakou Notredam nan, mès yo ap chante anba pyebwa, sou lapli ak solèy. Pè Wenski sa-a anpil nan nou renmen-an ki viv ak nou tankou frè, defann enterè nou, tounen aktivis pou manifeste ak nou, monte Wachintonn pou defann malere imigran ak oprime yo; ki chak maten leve de men-l anlè, meten nan lapriyè-l, sipliye Bondye pou l’voye benediksyon-l sou nou, ki mete manje nan bouch frè ak sè nou yo nan Sant Pyè Tousen? Kiyès Nèg ak po alanvè sa-a yo rele Pè Wenski-a ? Ki kote li soti? Kilès li ye? Thomas Gérard Wenski fèt 18 oktòb 1950. Sou siyn labalans. Li fèt Lakeworth nan Florid-la. Papa-l se youn Polonè. Vrè non li se Chester Wisniewski. .. Li te gen 2-an lè li imigre Ozetazini ak fanmiy li an 1910. Non “ Wisniewski” -a vin tounen “Wenski” an Angle. Se menm jan noumenm Ayisyen lè y’ap pwononse non nou an Angle, yo di: “Jin” pou “Jean”, “Connzi” pou “Conze”. Manman Toma Wenski rele Louise Zawacki Wenski. Louise fèt an Amerik men elve nan youn fanmiy polonè. Papa Toma Wenski Chester ak manman-l Louiz rankontre nan Detroit, nan eta Michigan . Apre yo fin marye, yo rantre vin abite nan Lakeworth nan Florid-la. Ni manman-l ni papa-l deja kite nou. Apa kèk kouzin ak Kouzen, se sèl ti sè li Theresa ak youn nyès li Angela ki toujou vivan. Li pèdi youn gran frè li ki te ti bebe lè li mouri. Tom derape etid-li nan lekòl Sakrekè nan Lakeworth. A 13-an, li rantre nan seminè St John Vianney nan Miyami paske depi l’te tou piti, vokasyon-l se te rantre nan seminè pou l’al fè pè. Li pase 12-ane nan seminè Miyami-an. Li gradwe an 1970 ak youn Associate Degree. Se nan Boyton Beach nan gran seminè St. Vincent de Paul, an 1972, li mare youn Bachelor Degree nan atizay ak nan filozofi. Plis ankò, li gen youn degre nan Divinity an 1975. Li pran youn Master Degree nan sosyoloji nan Fordham University an 1993. Li konsakre pè 15 Me 1976 e se Achevèk Coleman Caroll ki te konsakre Thomas Gérard Wenski pou zòn Miyami-an. Li pase 3 ane nan Legliz Corpus Christi nan 32èm ri ak 7èm Av. nan Miyami epi apre sa, l’al an misyon an Ayiti. Yon foul pawasyen ap salye Mgr WenskiTi Gout pa Ti Gout ak Jan Mapou

PAGE 16

Page 16 Mercredi 28 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 14BACK PAGE Haïti en MarchePort-au-Prince 100 Avenue Lamartinière (Bois Verna) Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323 Miami 173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150 Tel. 305 754-0705 / 754-7543 • Fax 305 756-0979 New York (914 358-7559) Boston (508 941-6897) Montréal (514 337-1286) email : melodiefm@hotmail.com haiti-en-marche@hughes.net URL : www.haitienmarche.com Library of Congress # ISSN 1064 3896 Printed by Southeast Offset : (305) 623-7788 www.Musiquedesiles.com1. Alan Cave: De la tête aux pieds 2. Carimi: Buzz 3. Leon Dimanche: J’ai Vu 4. Jacques S. Jean: Krye Chante 5. Tropicana: Aprann fè zanmi 6. Phantoms: Ouvè Bariè a 7. Ti Corn: Cap Haitien 8. Jacques S. Jean: 200% Love 9. Tropicana: Veye Prye 10. Jim Rama & Patrick Andrey: Face à Face Forever Top Hit ParadeSemaine du 26 Avrilwww.Musiquedesiles.comEn Bref...(... suite de la page 14) “Tous les pays européens sont engagés aux côtés d’Haïti et ils espèrent qu’avec cette aide les Haïtiens pourront reconstruire leur pays”, a assuré M. Piebalgs. M. Préval a révélé que son gouvernement avait proposé à la Commission de se concentrer sur le développement de la région nord d’Haïti, où l’UE a déjà commencé à travailler sur plusieurs projets dont la construction d’infrastructures routières. “Il y a différentes propositions, cette idée (de développer le nord du pays) est en discussion, mais c’est à Haïti de décider où nous devons déployer nos efforts”, a remarqué M. Piebalgs. Il devait rencontrer des représentants de plusieurs secteurs haïtiens et visiter des camps de réfugiés à Port-au-Prince. Le séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier a fait entre 250.000 et 300.000 morts et jeté plus de 1,3 million de personnes à la rue.