Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text






ti en
is


Reconstruction : Parlons-nous tous le mme language ?


NE\\ YORK i NLias -On() pu
no0ci Lln' cclic' dhlllc'lnclC d appIlOCllhs
cniic le acicL IlUlien n ciiil apilc lc
sc iiciiii l il I 1 jn\ i1i qtl i lI il qti.llqil
'51 111 i1 ii ioi i i k llilil pilsc dI LI iioilil
de I a1. 1'ii'll colIIoiIllqLlc lhl I. p
Loin'l l1q | iiiildcn Rcnc Pic\ .il
doilnc LIi1 cOIlci clcc die piless d.ns Liii
hoiil de Nei\\ \oll, ken illud iLi iiilcoin[i
dils idoiilii,'iIS qll i s,'[' l ici l lI ' IlnuiI
dilcniiiul .ii Sai' ild I (ONLi lI .sl qiiiiioiis
de lI Ic p II,'. iiilonl ci il d, Ic pic'i
Cili mIII1'-" 1 li 0 I|ii s l, iii'ii lll iiiiii si
c.ll.s s. coiiiplli iii
NoS cOIlll'ici'_ c'[III 'll -s lm i'Ill[
cili\ liiia'I I acci 'iii uii lc b'0oil ildc 1 c11'ii\
icAlo'- i l lls i.,n Ib -l. '\ .II LI .aiisonI di's
oLii.j',1iis qlil icoiiiii 'inc ilc b tiii ILII (,)n .i-
i-il ci L iii '
Taiindi quili I pire locale \.
loici'cl iii plu loil n i i l' 'c Il ilii llonI
JI nIII\ cill coiinlll iUclll ll \ ollc' dilu p|i [loi


I I jj~


Plusieurs coles


vont rouvrir


AFP lc ''12 \Ami2111- Dc
diaiiicii dl ~olc dloi'ciui iiiiii lou iH
I!i.oiic .li ciic Ilcukiuc cu I HaIIII OLI ilc.i lic iuci
oui cc diccccl dans dc iiai!po ulii
alcciciil lc Il olici a annoucc I Ji uicc


iiilii, ii t 'cla iu im' ac d, jL;Ci ii i'laii
' iiaiii a iolaihciii "'"'i cu iIa n i dilii ic i dcLi\
0 1w 1% lN% 1i h
iE'OLESl )


Lic (1) i(' \' ll dI I ii a i lco sil.tilonI
cil ic iiccc l ( '( a.' ou quoi 'PcLt-
on conil q icl S t eI[cS' l. nI\ loi c d Poil-
iau-PIn cc tilii oIli [cc dcii[1i1[c pa lc
%sel l 'c ()ic uls Il[ n o les co Iiic[Iioi i '
Il cist plus l'fclc p ll [ lc ip 1(idcnt
Plx.il de Ikpoihi dl dui i\ iwmpl Iiol_
IIIOLl 'ctl[ I L I\ coIli'c ic'l c in'[aI 'cl
L'Eiil i' [ dc dcicial c d iI.il[l [ Ipublilqu
IplLh.i1 tL II dll/iici i d Icc[II l c .I ioild dc
Poli-.LIn-Pilliicc quli $1oI[ II l[oII u i Ioiil des
colini [tici iol cl iu dii[ ou c'ioiI[ lc lo c'l S
."m,. IhpliciiS I llinllcll S de Siiii csl dLi Sii'SIIm
L N Il quiall 1.i L ico ili i cioii .a
la c.i p.ili l c hefl dc I ELii ii .I paIs iio

iUn rondlls (le garia nlie i)011o
les banques...
,, ,Il Co llilllc.ll Ia. i pii ciid c c1 l
iRE('ONSTRL('CTION I.


Les Haitiens profitent

du Vendredi Saint pour


louer le ciel d'tre en vie
AFP-GANTHIER -Le bua ci\l l piocc$$ionii dil \eiidili l Siiii BeIiicolu
le %ic l cle. iiiillieiic il H, Iiiu '.ilnii'i iieciiiileiii iiiie boLi''ie D w. ii dle' Is i\ iDie
lei'iiiiceiil l ie ISenIIii (l Gjaiilnhe i pL i i\ENDREDISA. INTp.3i


t ., .... i, 1 , ,. i \, ./. t. / . / ,., i ,. / n,.,'l. i, .. ..l, ,.1 ., ,., i, ', / l/


Le Parlement doit

penser Reconstruction

et non politique politicienne


PORT-.ALi-PRINC E A\ ni Le
iGoii\ e iiieiii' iii ildepose ,I P.iile ieniii li
\ iiilieli I, nui Liii ioic i O leli loi i le I PLin
dl ic'oiistiiiiciioii ln du i p qil ii i e' dl ast.
pain L iieiiiibleieimnii e lce i lie I1 InI\ iei
(oule
Le PLiii ii quiei1ioi .i icLii
I appiobiIllo dle la coiiiiii 1 lii l,
iiiieii.iioiilel lois d iiiii i c'ii oiiii te .I
soiiiieli le'des doiiieiiiS quli s eti leinie le


iiicice ili 1 iii isii iceI c'e dils Njiaioiis _ilici
,I Nc' Y\oit-
L .ippliobaion dul P.ileinicntiii e
oblii-',ioiie pIoi eiiiilic ce PLiiii ellc il i
Lcs deI i \ c hliiiib c ouil
aiuellenieiii p|oiul iinmssioiin te Iellcf lu sui
cliouclilcs poui L 'iii.ii le c ii cill ui iIi ieil
dce la NIaioI
i PRLENIEN T p.5


i h, ll l .. .. / .' h ,I l /,. , ,; I ; h-. I ., .. 1 / , , ,,I ,i ,. /II !"t ,. l hl,. l



Qui a peur des prochaines

prsidentielles ?


PORT-A._i-PRIN( E Ici A11 l- L
\ cillliblc oill e l oiiiln le l ia Ile oiinI ilu "i 1
nii, aL.i iei-' dce I (1ONi Ne\\ Yoilk C cil
I cioi ose Iiqui lle toii le moinde ip e' ii n 1si
iloli peioiiiinn iIl I on Ixinlei le p I o elOlhiie.
eleclioiin Ieiidnleiii lles eii Hiii
Plius d iine cen.iiii e lld p si ei
d iiInlinuliionIs eiienll l inlllls Ip e 'L I i li
I iilde ieie.jiic .I RLi Recoiiniiiicio[ii i HIII
apie. le c.1 i mni e de\ia1ileii dil J I_ i|2 \ ian i
dil 1 iiiii i
Le pIesiildei Rncii Pic\il eIsi .
iiioisid liin iiane l e ilin ld son .1 iiildaii


Fei\ li 'ii l O1 () l liiici Ni i 'h il 1 si on
liiin Coniii l iiniiili ilS i s ,I I di cie de
soii enic l 'oiinctiioiin I ii' i 1 soit donc
le 15 N ii bi 11
Einiiie mps ilil iIdc ln [' ileiii l des
elclionii Iponii sio I leiipLieinl I
Pieiildeinc de li Rep)ibliqiie
()1 I moiins il II In de cei
ce\ eii ii ii pliihlqi iiiipoiil int i linl Ilusqui
Ilie'is' n nI _' i neI' iii '
JuIiiSql Iii u eii e iii u .i\ 12 'i Li
qiieiionii eiii (ni '
i ELECTIONS p. (.i


PDNA: UN BILAN CHIFFRE ,.

Nous sommes assis sur un baril de poudre






S EN PLUS ...


EN BREF ...


Mercredi 07 Avril 2010
HTti pn Mnrrhp Vnl XXITV N 11


PDNA : UN BILAN CHIFFRE


Nous sommes assis


sur un baril de poudre
PORT-AU-PRINCE, 3 Avril Ajoutez cela les pertes de
Quelques chiffres pour nous permettre de production, reduction de chiffres d'affaires,
mieux situer la tche accomplir aujourd'hui. perte d'emplois et de salaires, augmentation
Nous les tirons du PDNA ou Evaluation des des cots de production, etc) atteignant
dommages et des pertes causs et des 3,561milliards de dollars (quivalent 45%
besoins ncessaires la Reconstruction du total des pertes).
d'Hati. Le logement est sans aucun doute
Le sisme a provoqu la mort de le secteur le plus touch par le sisme
u -.- M: M II -n


L 'immobilier et le logement sont le secteur le plus endommag
par le sisme du 12 janvier (photo Reuters)


plus de 220.000 personnel et plus de 300.000
blesss.
Environ 1, 3 millions vivent dans
des abris provisoires dans la zone
mtropolitaine de Port-au-Prince. Plus de
500.000 ont quitt les zones sinistres pour
se rfugier dans le reste du pays, exacerbant
les difficults dj existantes dans ces
rgions pour l'accs la nourriture et aux
services de base.
En frappant au ceur l'conomie et
l'administration hatienne, le sisme a
touch de faon aigue les capacits
humaines et institutionnelles des secteurs
public et priv, ainsi que des partenaires
techniques et financiers internationaux
ayant leur sige dans la capital hatienne.

105.000 residences
dtruites ...
La destruction des infrastructures
est massive. Environ 105.000 residences ont
t totalement dtruites et plus de 208.000
endommages.
Effondrs galement ou rendus
inutilisables 1.300 coles et centres
d'enseignement, plus de 50 hpitaux et
centres de sant.
Le port de Port-au-Prince est rendu
partiellement inoprant. Les siges du
pouvoir central (Palais national, Palais de
justice, Palais des ministres,
l'administration publique) sont tous
dtruits.
La valeur total des dommages et
des pertes causs par le tremblement de terre
du 12 janvier 2010 est estime prs de 8
milliards de dollars US (7,865 milliards), ce
qui quivaut environ 100% du produit
intrieurbrut (PIB) du pays en 2009.
Au fait, depuis 35 ans
d'application de ces critres d'valuation
(ou encore de cette mthodologie
d'estimation des dommages et des pertes
subis lors d'une catastrophe naturelle / ou
mthodologie DALA), eh bien, c 'est la
premiere fois que le cot d'un dsastre est
aussi lev par rapport la taille de
l'conomie ou PIB d'unpays.

Le priv subit 70% du total
des dommages et pertes ...
La plupart des dommages et pertes
ont t subis dans le priv (5,491 milliards
de dollars US, soit 70% du total) tandis que
la part du secteur public s'lve 2,374
milliards de dollars, soit 30%.
La valeur des actifs matriels
dtruits unitss de logement, coles,
hpitaux, routes et points, ports et
aroports) s'lve 4,302 milliards de dollars
(55% des dommages totaux de la
catastrophe).


compete tenu du fait que les dommages
totaux s'lvent 2,3 milliards de dollars
US.
Le secteur du logement reprsente
donc approximativement 40% des effects du
sisme.

Valeur total des
destruction : 12,2 milliards de
dollars US...
Les autres secteurs par ordre
d'importance, en ce qui concern les effects
subis, sont ceux du commerce (dommages
et pertes de 639 millions de dollars, soit 8%
du total), des transports (596 millions), des
btiments de l'administration publique /
infrastructures urbaines et communautaires
(595 millions de dollars), de l'ducation et
la sant (avec une moyenne de 6% du total
des dommages et pertes enregistrs).
La valeur total des destruction
s'lve 12,2 milliards de dollars US.
Tout cela limin en peine 35
seconds.
Sans oublier les vies humaines
disparues et les souffrances physiques et
morales qui ne peuvent pas tre
compenses.

Extrme vulnrabilit du
pays ...
L'impact disproportionn du
sisme est function aussi du niveau extreme
de vulnrabilit du pays face aux
catastrophes naturelles.
Quand on dit que Hati est l'un
des 3 ou 4 pays au monde les plus exposs
aux phnomnes dus au changement
climatique ? Rien n'est plus vident.
Au course du 20'me sicle, le pays
a enregistr 56 catastrophes reconnues
internationalement, don't 20 majeures ; 4
majeures au course de la seule dernire
dcennie (2000-2009).

4 lignes de faille ...
Outre la menace cyclonique don'tt
la saison dans la Carabe s'tend de dbut
juin fin novembre), Hati est situe dans
une zone sismiquement active. Son
territoire est ainsi coup par 4 lignes de faille
qui peuvent produire des sismes de forte
magnitude, avec les deux principles villes
du pays (Port-au-Prince et le Cap Hatien)
situes directement sur les failles.
Les autres villes comme les Cayes,
Jacmel, Logane, Petit-Goave (pour le Sud)
et Fort Libert et Ouanaminthe (Nord) sont
galement trs proches des failles.
Cependant eux seuls ces
vnements naturels ne peuvent expliquer
les dsastres observs. C'est la
(BILAN/p. 8)


Page 2


- -, -m LaiLi liivilutu V I,%",I I i


Albert Ramdin attend en Hati ce 7 Avril
Le secrtaire gnral adjoint de l'OEA, Albert Ramdin, conduira du 7 au 10 avril en
Hati une mission d'experts de l'organisation hmisphrique pour des entretiens avec
les autorits hatiennes et d'autres acteurs important de la socit civil sur la
possibility de la tenue d'lections gnrales dbut 2011.
Il s'agit d'lire un nouveau president de la Rpublique, de renouveler toute la chambre
des dputs, un tiers du Snat et des lections municipales.
Le gouvernement hatien avait voqu rcemment la possibility d'organiser ces
lections avant la fin de l'anne pour que de nouvelles autorits constitutionnelles
puissent entrer en function, plus prcisment le president de la Rpublique, le mandate
du chef de l'tat sortant arrivant terme le 7 fvrier 2011.
Albert Ramdin, qui a reprsent l'OEA la conference international des donateurs, le
31 mars, New York, a soulign que l'appui de l'OEA se concentrera sur 3 points
essentiels : les lections, le registre lectoral et les services de cadastre.

La Banque mondiale apporte 479 Millions de dollars
La Banque mondiale a annonc qu'un montant de 479 millions de dollars sera
disponible pour appuyer la reprise et le dveloppement en Hatijusqu' finjuin 2011, y
compris l'annulation total de la dette due la Banque mondiale. La Banque a confirm
par ailleurs qu'elle sera charge de la gestion financire du Fonds fiduciaire pour la
reconstruction d'Hati.
Sur l'enveloppe global de 479 millions de dollars, un montant de 250 millions de
dollars reprsente de nouveaux financements. Ce montant comprend 151 millions de
dollars sous forme de dons, 39 millions de dollars reprsentant l'annulation de la dette
due la Banque sur Hati et 60 millions de dollars d'investissements du guichet du
secteur priv de la Banque, la Socit financire international (IFC).
Cette situation nous donne l'occasion d'intervenir de manire diffrente. Nous
pouvons crer un avenir meilleur pour Hati, mais nous avons besoin d'engagements
long terme et d'un nouveau partenariat. Il ne s'agit pas simplement du volume des
financements mobiliss, il s'agit d'obtenir des rsultats concrets au profit du people
hatien grce la bonne governance et la cooperation efficace des donateurs, a
dclar le Prsident du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick.
En raison de son experience au plan international, il a t fait appel la Banque
mondiale pour servir d'agent financier du Fonds pour la reconstruction d'Hati tabli
par le Gouvernement hatien et les donateurs.
L'exprience que la Banque a acquise en Indonsie, aprs le tsunami, nous permettra
de grer le Fonds pour la reconstruction d'Hati pour le compete du people hatien et
des donateurs. Nos mcanismes de contrle et nos procedures permettront d'assurer le
suivi des fonds. Et en mettant en commun leurs resources dans un seul fonds, les
donateurs rduiront considrablement la charge sur le Gouvernement d'Hati, a ajout
Zoellick.
L'action du Groupe de la Banque mondiale porte essentiellement sur la reconstruction,
plutt que sur le secours la suite de la catastrophe.

Le President Ren Prval la conference des donateurs du 31
Mars 2010
Le president hatien Ren Prval a mis un accent particulier mercredi sur l'ducation,
"voie principal" d'un renouveau de son pays, dvast par un sisme et que la
communaut international veut aider reconstruire. "Aucun dveloppement n'est
possible sans education", a-t-il dit aux participants une conference international de
donateurs, au sige new-yorkais de l'ONU, le 31 mars coul. "Dans le cas d'Hati, ds
avant le 12 janvier (date du sisme, ndlr), il tait dj unacceptable que 38% de la
population ge de 15 ans et plus soient analphabtes" et "que 25% des enfants d'ge
scolaire ne puissent tre admis dans une cole", a dit M. Prval. "Le 12 janvier, en
heurtant de manire particulire le monde de l'ducation, a mis nu la profondeur de
cette fracture social et humaine", a-t-il ajout. Et il a appel les Hatiens de l'intrieur
et de l'tranger, ainsi que la communaut international, accorderr leurs resources"
pour "transformer Hati en une cit du savoir". Il a appel de ses voeux "une cole
hatienne sans exclusion, (...) ouverte sur le monde" et "refltant l'identit plurielle
d'une nation present crolophone et francophone, mais pleinement enracine dans
(ses) racines africaines et acceptant le faonnement que l'Amrique et la Carabe
apportent son histoire quotidienne".
La communaut enseignante a t dcime par le sisme en Hati, beaucoup
d'tablissements scolaires s'tant effondrs, tuant de nombreux lves et professeurs.
Le tremblement de terre, de magnitude 7, a ravag la capital, Port-au-Prince, tuant au
moins 230.000 personnel et faisant 1,3 million de sans-abris dans le pays.
Quelque 138 pays, plusieurs organismes internationaux comme le FMI et la Banque
mondiale, ainsi que des ONG et des membres de la diaspora hatienne taient
reprsents la conference, prside par M. Prval avec le secrtaire gnral de l'ONU,
BanKi-moon, et la secrtaire d'Etat amricaine Hillary Clinton.

9.9 Milliards de dollars pour Hati sur plus de trois ans
La conference international des donateurs s'est acheve le mercredi 31 mars New
York sur des promesses de dons de 9,9 milliards de dollars en vue de la reconstruction
d'Hati dvaste par le violent sisme du 12 janvier, un engagement don't s'est flicit
le Secrtaire gnral de l'ONU, Ban Ki-moon, qui estime que les "donateurs sont alls
au-del de toute attente". Le montant total annonc lors d'une conference de press
finale portera sur plus de trois ans et incluera 5,3 milliards de dollars de dons de
gouvernements et partenaires internationaux pour les 24 premiers mois du processus
de reconstruction. Ces fonds sont nettement suprieurs aux attentes du gouvernement
hatien qui avait sollicit une premiere tranche de 3,8 milliards. La communaut
international s'est mobilise "de faon significative et en solidarity avec le people
hatien", a dclar, satisfait, Ban Ki-moon, qui s'exprimait en compagnie du Prsident
hatien Ren Prval et de la Secrtaire d'Etat amricaine, Hillary Clinton, la fin de la
conference organise au sige des Nations Unies. Les Etats-Unis et l'Union
europenne font figure de poids lourds parmi les donateurs. Hillary Clinton a annonc
une contribution de 1,15 milliard de dollars sur les deux prochaines annes tandis que
la haute reprsentante de l'UE pour les relations extrieures, Catherine Ashton, a
promise une envelope de 1,24 milliard d'euros (environ 1,5 milliard de dollars). Prsent
en 55 pages, le plan de reconstruction dvoil New York prvoit notamment un appui
budgtaire direct de 350 millions de dollars l'Etat hatien, en difficult depuis la
catastrophe de janvier. Le reprsentant par intrim du Secrtaire gnral de l'ONU pour
Hati, Edmond Mulet, avait jug cette assistance crucial pour le maintien des services
publics.

Edmond Mulet dsign officiellement reprsentant du
Secrtaire gnral des Nations-Unies en Hati
Le Secrtaire gnral de l'ONU, Ban Ki-Moon, a annonc officiellement la nomination
du guatmaltque Edmond Mulet au poste de reprsentant special en Hati et chef de
MINUSTAH.
(EN BREF / p. 14)






L'ACTUALITE EN MARCH


Entre un camp de sinistrs et les ruines

de sa cathdrale, Haiti fte Pques


AFP PORT-AU-PRINCE -Assis sur les dcombres
de la cathdrale de Port-au-Prince ou serrs sous la bche
protgeant l'autel install quelque mtres d'un camp de
sinistrs, des milliers d'Hatiens ont assist dimanche une
messe de Pques marque par le souvenir du sisme du 12
janvier.
L'difice religieux ayant t ravag
par le tremblement de terre, qui a notamment
tu l'archevque de la capital Mgr Serge
Miot, la messe pascale s'est tenue dans le
jardin de l'glise, au coeur du centre-ville
dvast.
Seule la faade rose du btiment, -
et sa rosace avec au centre du vitrail un Jsus
semblant contempler le dsastre-, est encore
debout.
Et pour protger du soleil le clerg, la
chorale et quelques fidles, une vaste bche
en plastique flanque du logo "USAID",
l'agence de dveloppement amricaine, a t
tendue au dessus de l'autel.
"Cette anne, nous ftons la
rsurrection avec simplicit", lance aux
catholiques le nouvel archevque, Mgr Joseph
Lafontant, qui dit la messe alternativement en La messe
franais et en crole. qui a
Loin des affaires de pdophilie qui secouent le Vatican,
l'ecclsiastique se flicite qu'"aprs le tremblement de terre, le
people hatien (ait) gard la foi". "Vous tes comme des
rescaps, comme des survivants", ajoute-t-il, devant une foule
endimanche.
Pays trs pieux, Hati a suspend une grande parties
de ses activits depuis jeudi soir, y compris au sein des
organizations internationales charges de la reconstruction,
pour permettre aux chrtiens de se recueillir.
"C'est different aujourd'hui, parce qu'il y a pas mal
d'entre nous qui ne sont pas l, qui sont malheureusement
parties dit l'AFP Mirrine Bichemond, 19 ans.
Le sisme qui a fait au moins 230.000 morts, "c'est
une catastrophe naturelle, on n'a pas le choix, on doit accepted",


se rsigne la jeune fille qui tudie au lyce, avouant que selon
elle, le salut d'Hati passe "par Dieu... et la communaut
internationale.
"Nous esprons grce Dieu que les pays voisins
vont nous aider reconstruire la cathdrale", dclare Jean-






"' \
e v
I "
= '~~~ +
'++ i


de Pques chante devant la Cathdrale de Port-au-Prince
a t dtruite presque totalement par le sisme (AFP)
Michelet Daniel, 23 ans, un grand crucifix argent suspend
autour du cou.
Malgr sa foi "inbranlable", le jeune homme admet
son dsespoir. "Nous les jeunes, nous n'avons pas d'avenir".
Sa mre est morte pendant la catastrophe et il se retrouve sans
revenue, devoir lever son petit frre de six ans dans un camp
du centre de la capital hatienne.
En contrebas de la crmonie religieuse, les Casques
bleus patrouillent une rue o les petits vendeurs fourmillent
entire les maisons en ruine et un camp de sinistrs entour de
barbels.
Beaucoup des sans-abri du camp sont venus la
messe. D'autres, comme Eddy Charles, restent devant les
grilles de la cathdrale. "Pas belle", explique l'adolescent en


Page 3


N SOMMAIRE
L'EVEN E lENT
Riconsiiiiciioii : Parlons-nous tous le mme language ?
p 1
L c P.ai I ii ni doit donner son approbation, oui mais p.1
PDNA noiis oiiumes assis sur un volcan p.2

HAITI \LI SOMMET
Les idonlltuls piomcn ttent prs de US$10 milliards pour
kis ; piocihaiinii iines p.4

ACTLIALITE
Lsc c okl. idoi\ cl rouvrir p.1

POLITIOiUE
(Oui a pet ds Ipioc haines lections ? p.l

LE SEISME ET L\ FOI
\:iidicdi sain et les Pques vcus dans une capital
dti\ :Islc. p 1

INSOLITE
I_i ii c iii ini amricaine aurait dcouvert Londres
I origiul d I Acte d'indpendance d'Hatip.5

LIBRE PENSER
Confiuncc p li 2
RcicoiisI uciion Confrences d'hieret d'aujourd'hui

CiGoiiloii--oidloii p.13

PATRIMO1NE
Nioii diu itid peintre WilsonBigaud p.12
AdkliiLi isboiini p.13

DIASPOR-
Ca naid Oui ici npliceraMichalle Jean ? p.13

LETTRES CREOLES
Krcs ol iii Googlc, gvo koze p.15

montrant sa chemise fripe. "Mais on croit en Dieu",
s'empresse de prciser son ami Sydney Picaris, amput de la
jambe droite.
Pour Jean-Michelet Daniel, "Dieu c'est tout pour
nous, car nous sommes pauvres".


Les Haitiens profitent du Vendredi Saint


pour louer le ciel d'tre i


de prires. Vtus de blanc, ils remercient Dieu d'tre en vie, 11
semaines aprs le sisme.
Il n'est pas encore 9HOO du matin, mais le soleil est


Plusieurs coles

vont rouvrir
(ECOLES.... suite de la lre page)
gnrale des coles", a toutefois soulign l'AFP une porte-
parole de l'organisation onusienne, Jennifer Bakody. "Dans
certain endroits, beaucoup d'coles ont t endommages
ou se sont effondres. Egalement, plusieurs ont dj
recommenc fonctionner, par example Jacmel (sud) o
beaucoup d'coles fonctionnent depuis le 8 mars", a-t-elle
ajout.
L'anne scolaire va tre prolonge jusqu'en aot pour
permettre un rattrapage aux quelque trois millions d'coliers
qui, avec le sisme du 12 janvier, ont subi une interruption de
course ou un arrt total de leur scolarit, a prcis le
gouvernement hatien, cit dans un communique de l'Unicef.
En tout, l'Unicef a fourni 3.000 tentes pour servir de
classes, ainsi que du matriel de course aux coliers et aux
professeurs. Des volontaires l'enseignement ont galement
reu des course d'initiation la pdagogie, de mme qu'une
rapide formation au soutien psycho-social.


dj haut. Un long cordon se dessine sur les pentes arides de
la petite colline, d'o une croix argente de trois mtres
surplombe la plaine environnante.
Venus en car, en tap-tap (pick-up transform en mini-
bus) ou dans des camions-bennes, des milliers d'habitants de
Port-au-Prince se sont levs aux aurores pour rejoindre ce lieu
de plerinage, situ environ 60 km de la capital dvaste par
le tremblement de terre qui a fait au moins 220.000 morts.
Mais de l'avis gnral, les fidles sont moins
nombreux cette anne.
"Il y a beaucoup moins de monde. C'est dommage
car si on est encore en vie, c'est grce Dieu", dit l'AFP
Gilbert Bissereth, qui n'a manqu aucune procession depuis
"25 30 ans".
"Aprs cette catastrophe, on devrait garder la foi,
dclare cet ex-banquier devenu propritaire d'une cole prive,
car si on est rest vivant...", "c'est grce Dieu", coupe sa
femme.
"Il y a des gens qui disent que c'est une maldiction,
que a vient de l'tranger. Mais moi, je suis sr que c'est
quelque chose de natural, parce que a arrive partout", pursuit
M. Bissereth, don't les deux enfants tudient sur la cte Est
amricaine
Une photo d'un proche dans la main, un chapelet ou
un cierge dans l'autre, les catholiques s'arrtent devant
chacune des 13 croix qui jalonnent le sentier. Certains
s'agenouillent les bras en croix, criant des prires. D'autres
font l'ascension en rangs serrs, chantant des psaumes sur
des rythmes gospels.


e- "Je n'avais pas d'argent pour
en v ie l'hpital, mon bb est mort", assne
un homme, avec la main la photo
d'identit de son bambin dcd.
Au bord du ravin, face la valle o une multitude de
petits carrs bleus et gris signal l'emplacement de camps de
sans-abri, un homme se recueille en allumant une bougie.
"J'ai fait une demand au Seigneur, il va faire du bien",
confie Nirvus Monrency, 47 ans. "Le tremblement de terre a
fait beaucoup de ravages Hati. Ma maison s'est croule",
raconte ce mcanicien de Port-au-Prince, remerciant le ciel "qu'il
n'y ait eu aucun problme grave dans (sa) famille".
Tout au long du chemin, des vendeurs proposent
manger, boire, des livres de prires ou des foulards bleus ou
blancs. "Ca va trs bien les affaires", se flicite un adolescent
qui vend les pices de tissu 2 dollars.
Mais dans un pays o la religion catholique a
emprunt beaucoup au vaudou, et vice-versa, certain
di\ ins" profitent de la procession pour porter leur propre
bonne parole, et des paysannes proposent une multitude de
plants censes dtenir des pouvoirs magiques ou mdicinaux.
"C'est bon pour que la femme devienne enceinte",
dit en remplissant son sac de petites racines une dame portant
autour du cou un collier avec une representation de Jsus
Christ.
Une fois les plerins arrivs au calvaire, c'est la cohue
autour de la grande croix et des statues de la Vierge et de
Joseph. Hommes, femmes et enfants s'agenouillent au pied de
la grille protgeant l'autel. La sueur perlant sur leurs visages,
ils rptent des psaumes dans une cacophonie alimente par
les volontaires de la paroisse qui proposent des enveloppes
pour dposer des dons.


Mercredi 07 Avril 2010
HTati pn MMarnhp Vn l XXYI V N 11


(VENDREDISAINT...
suite de la lre page)


rialui l ivia uitu -vui v -IN 11


1






UNE ANALYSE


Mercredi 07 Avril 2010
HTnti pn Mnarrhp Vol YXXITV N 11


Reconstruction :Parlons-nous



tous le mme language ?


(RECONSTRUCTION... suite de la lre page)
consideration le cas des banques locales qui ont fait du credit
dans la construction. Mais comment les banques peuvent-
elles rcuprer leurs dettes quand les btiments en question
se sont effondrs et qu'ils n'taient couverts par aucune
assurance comme c'est habituellement le cas en Hati ?
Bien entendu la question qui nous brlait les lvres :
et le Palais national, tait-il couvert par une
assurance ? Mais nous n'avons pas os la
poser.
Le palais prsidentiel s'est
totalement effondr lui aussi.
Selon M. Prval, on envisage de crer
un fonds de garantie pour aider les banques
locales sortir de cette mauvaise passe.
Mais quant aux residences prives,
il n'a eu aucune rponse prcise. Ce qui nous
amena consulter le PDNA, ou rapport
dressant une Evaluation des dommages, des
pertes et des besoins gnraux et sectoriels
occasionns par le sisme.

Le logement secteur le plus
touch...
Voici ce qu'onlit la page 36 : Bien
que le gouvernement central n'ait pas un rle
direct dans l'excution d'initiatives prives
pour le relvement et la reconstruction, il
dispose d'un rle de premier plan dans la
promotion de la dlivrance de lignes de credit
spciales travers la Banque central et le
systme bancaire priv. Cc
Et toujours selon le mme rapport, le et
logement est sans aucun doute le secteur le plus touch par le
sisme compete tenu du fait que les dommages totaux s'lvent
2,3 milliards de dollars US.
L'Etat doit donc le prendre en consideration comme
tout autre cas.
Ceci tant dit (vous aurez videmment compris que
c'tait l une mission don't nous avaient charge nos auditeurs-
lecteurs auprs des grands dcideurs), nous avons continue
reliever de multiples nuances dans l'approche respective des
acteurs nationaux et internationaux.

Trop prmatur...
Par example, tandis que la grande press amricaine
continue parler d'une 'commission intrimaire' pour la gestion
de la Reconstruction qui serait co-prside par l'ex-prsident
amricain Bill Clinton et le premier ministry hatien Jean Max
Bellerive, le president Prval a sembl carter tout a d'un
revers de main. Trop prmatur.
A l'entendre, la seule chose certain c'est la Banque
mondiale qui sera charge du dcaissement de l'aide financire
pour la Reconstruction.
Pour tout le reste, nous devons attendre le vote du
Project que 1 E \wctiIf hatien a dpos au Parlement hatien.
Cependant M. Prval en a profit pour recommander nos
dputs et snateurs la plus grande clrit.


Il n'empche que les deux ventuels co-prsidents
d'une tout aussi ventuelle 'commission intrimaire' trnaient
le lendemain 31 mars la tribune du sommet des donateurs.

Une chaleureuse accolade ...
Et le president Prval de dire son appreciation de la
contribution de l'envoy special de l'ONU, Bill Clinton, a
I I -


onfrence du 31 mars: Hillary Clinton, Ban Ki-moon, Ren Pri
le chancelier franais Bernard Kouchner (photo Hati en Marc)


good help for Haiti.
Tandis que la fin du sommet du 31 mars, il donnera
publiquement une chaleureuse accolade son premier ministry,
M. Jean Max Philippe. Mission bien accomplie.
Autres nuances mme lgres : si les uns comme les
autres s'accordent sur la creation d'un 'multi donors trust
fund' (un seul fonds aliment par tous les donateurs), par
contre la parties hatienne y insisted davantage. Normal. C'est
un moyen pour viter la disposition qui consiste depuis
longtemps pour chaque pays donateur remettre l'assistance
conomique ses propres ONG

L'Etat hatien est faible ...
La press canadienne n'a pas manqu de le reliever
puisque le Canada a toujours t en tte de cette tendance. La
question fut pose brle pourpoint au chancelier canadien
Lawrence Cannon sa sortie de la rencontre du 31 mars. Sa
rponse : L'exprience nous a appris que si les pouvoir
publics d'un pays ne sont pas impliqus dans la
Reconstruction, celle-ci ne march jamais.
Et de rappeler aussitt les obligations
correspondantes, savoir bonne governance, transparence
dans la gestion des fonds, primaut des rgles dmocratiques
etc.
Toutefois il faut reliever aussi que le president Prval
I ne se paie pas de mots.


L'Etat hatien est faible.
Nous savons que notre Etat
est faible. Nous devons
l'admettre. Et nous devons
faire en sorte de le renforcer.
Sinon on n'ira nulle part.


A ce propos, il rappelle que le sisme a cr un trou
budgtaire de 350 millions de dollars US et qu'il comptait sur
la rencontre du 31 mars pour contribuer y remdier.

La stability politique reste la cl ...
Quant la Reconstruction elle-mme, Prval se fait
modrment optimiste : Il y a les comptences, il y a les
capitaux ... .
Mais il mise davantage sur la reliance
conomique : Il faut crer une atmosphere
qui puisse attirer les investissements. Aussi
bien locaux que trangers, y compris la
diaspora hatienne.
Pour M. Prval, la stability politique
reste une condition essentielle la russite de
la Reconstruction. Eviter de revenir aux
troubles politiques.
Continuity de l'action politique. Il
rappelle que son administration a gard en
place les dlgus, directeurs gnraux,
Si ambassadeurs et consuls gnraux qui avaient
t nomms par ses prdcesseurs du
gouvernement provisoire ( 211 i -21. Il ,).
Il faut donner une garantie au
fonctionnaire de pouvoir faire une carrire.
C'est cette seule condition que nous
garderons ceux qui sont en place et que nous
ferons revenir ceux qui sont parties.

'Multi donors trust fund' ...
Pourquoi doit-on croire que cela
val marchera aujourd'hui alors que toutes les
he) tentatives de reconstruction aprs les
catastrophes prcdentes (ex. Gonaves 2004 et 2008) ont t
un chec ?
Ren Prval dit computer sur la nouvelle formule du
'fonds commun' ('Multi donors trust fund') sous la direction
d'une seule institution, en l'occurrence la Banque mondiale :
Un fonds commun utilis selon des rgles communes.
Plus question de projects conduits ici ou l presque
sans aucun contrle et sans coordination. Il faut passer
obligatoirement par cette nouvelle structure, qu'on soit
national ou international.

Un casse-tte nomm ONGs ...
Enfin dernire difference d'approche releve : onparle
des ONG (en anglais NGO) qui pullulent actuellement dans le
pays comme autant de pions livrs eux-mmes sans
coordination avec l'ensemble. Au risque donc que ce semblant
d'anarchie fasse drailler au dpart la machine de la
Reconstruction.
Il semble que sur un total de prs de 2.000, une
soixantaine seulement soient enregistres.
L'envoy special de l'ONU, M. Bill Clinton,
recommande une revision du processus d'enregistrement.
Pour finir, la question : qu'est-ce qui assure que les
donateurs maintiendront leurs promesses ?
On arrive la fin de la rencontre du 31 mars et ces
derniers viennent de s'engager pour une aide financire de 5,3
milliards de dollars pour les deux prochaines annes, et 9,9
milliards pour la priode 2010-2013 et au-del.
Rponse de la secrtaire d'Etat Hillary Clinton: la
Banque mondiale tient habituellement de bonnes statistiques !

Marcus, New York, 31 mars 2010


Runion New York


des donateurs pour


la reconstruction d'Hati


Des donateurs internationaux se
sont runis aux Nations unies afin de mobiliser
jusqu' quatre milliards de dollars pour
reconstruire Hati aprs le sisme du 12janvier
qui a fait prs de 300.000 morts.
"Nous envisageons aujourd'hui un
renouveau national complete, un effort de
refondation national une chelle sans
prcdent depuis des gnrations", a dit Ban
Ki-moon, secrtaire gnral des Nations unies,
l'ouverture d'une conference d'environ 120
pays, organizations internationales et groups
humanitaires.
Il a rclam des versements rapides
en rponse l'Onu, qui a sollicit une aide
humanitaire immediate de 1,4 milliard de dollars.
Jusqu'ici, l'appel n'a t honor qu' 50%, ce
qui fait craindre une aggravation de la
situation des quelque 1,2 million de sans-abri
au course de la saison des pluies.


La secrtaire d'Etat amricaine Hillary
Clinton a dit que les Etats-Unis promettraient
1,15 milliard de dollars pour le redressement
long terme du pays, en soulignant qu'il devait
tre planifi et mis en oeuvre par le
gouvernement hatien.
"Nous devons aussi consacrer les
plus grands efforts nous amliorer, proposer
notre soutien de faon plus adroite, plus
efficace, qui produise de rels rsultats pour
le people d'Hati", a-t-elle dclar.
La responsible amricaine a t
rejointe sur l'estrade par son mari, l'ex-
prsident Bill Clinton qui, en quality de
reprsentant special de l'Onu pour Hati, est
charge de coordonner les efforts d'assistance
au profit de ce pays.
La runion de New York vise
finance le plan de redressement du
(SOMMET/p.6)


Page 4


AMERIJET INTERNATIONAL, INC.

Fort Lauderdale, FL, 5
Novanm 2008 Amerijet
International, Inc. anonse lansman
yon sit entnt pi enteresan
www.amerijet.com. Nouvo sit la
founi yon baz kominikasyon ki 7 l -TrliW -
pmt klyan an jwenn tout itrD S-\ iI n ,-- i;.: I 1 .u
enfmasyon li bezwen sou transp ___
pa avyon, sou lanm ak at, f
rezvasyon pou transp machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon adinuiiiiiiii f kil
kontabilite.
"Nouvo sit la bay klyan an plis enfmasyon e sitou pi rapid sou iiac Ihindili/ ,i k
sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou f tout bagay pi l.lsiI ppo kl aii
an kit se machandiz lap voye, kit se ef psonl" dapre Pam Rollins, vis-prezidan Bizns
Devlopman.
MvCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfmasyon yo e pou
lol il 'ins0 on an il I! poiu cd kIl\ an n l l konIiio/ [ ,Ioiiii/ laijn Nouvle ofri klyan an
Son Ip "Onc-Slop-Shi .i \ 1I l diioni \ 1 l of l I h li/' c' sol syon o chwa- avyon,
bLalo o\% linii oL kaJini or qiil S- I inaciilidii/ Ipoli ckpouio on kit se pou enptasyon.
Naiin m\a Iill ini \ o A mi ijl puiil iiiiiodui lot ai\i lan iii i \\ ibsil lia. Pamela
Robbiiis ,adioS IjKj \u k ,i sii iii i4 inoloii Il)p dc lOti b.iJ..Ji Up1 i al plis
c'ksIpanl.i oin li p' iiic 'l kl \ 'iii lt \ olonlan \ lnS i
A mII'ill' Iii iiu liioii l li lOiiil '\ i 'lc Ili'uciu oiaIl konple e sou tout f6m
- pa avyon, pa bato ak at.
Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout t a ak
destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Lerp, Lazi ak Middle-
East.
Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se
Miami International Airport.
Pou plis enfmasyon, vizite Amerijet sou sit entnt la www.amerijet.com
Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.





Mercredi 07 Avril 2010
HTnti pn Marnhpe nl XXIV No 11


DE L'ACTUALITE


1


(PARLEMENT... suite de la lre page)
La Nation qui sur le coup a perdu 100% de sonproduit
intrieur brut, bref plus de la moiti de l'conomie national
rduite en poussire.
Plus de 220.000 compatriotes ont perdu lavie, 300.000
blesss, 1 million et demi de sans abris et qu'il faut reloger
bien avant la saison cyclonique qui commence le 1- juin et
enfin 2 millions et demi vivant de l'assistance
alimentaire d'urgence.
Selon une valuation ralise avec
l'aide des institutions internationales, les
dommages et pertes enregistrs s'lvent
prs de 8 milliards de dollars US et il faudrait 9
milliards sur trois ans pour amorcer la reliance
du pays. I


Le relogement du million et demi qui
dorment dans la rue ou sous une tente de
fortune ainsi que de tous les residents don't
la maison a t dtruite totalement ou
partiellement et reconstruction selon les
normes anti-sismique et anti-cyclonique -
prendrait lui seul au moins quatre ans.
Le Gouvernement hatien sollicitait
plus modestement 3, 8 milliards pour les
prochains 18 mois.
Est-ce le travail d'valuation et de
stratgie de reconstruction qui a t bien
ralis, les donateurs ne se sont pas faits prier
pour s'engagerjusqu' 5, 2 milliards de dollars
pour les deux prochaines annes (donc 1
milliard de plus que ce qui tait attendu.
Et 9, 9 milliards de dollars US pour
les trois prochaines annes et au-del.
Comme crit le quotidien franais Le
Monde, Hati a une chance de sortir du trou
o elle vgte depuis si longtemps.
Alors puisque tout est prt : une
valuation quantitative et qualitative des
dommages et de ce qu'il faut entreprendre pour
les rparer autant que possible, la volont
national de le faire, la main d'euvre et la
technologies (celle-ci devra provenir aussi de
l'international ou/et de la diaspora c'est
vident) et une fois n'est pas coutume : le
financement. Et celui-ci au-del de toute
esprance.


y aller?
Attention, nous vivons aujourd'hui en dmocratie.
Et s'il en fallait la preuve, ceci en est la demonstration toute
trouve.
Comme cela se doit, le Gouvernement a dpos au
Parlement, le vendredi 26 mars dernier, un Projet de legislation
sur le Plan national de reconstruction.


et snateurs, la plus grande clrit. Tout le monde comprend
pourquoi.

La domination des bandes ...
Le Project sera d'abord entendu la chambre basse,
o le principal problme est de runir les dputs don't
beaucoup poursuivent leur champagne lectorale, malgr que
les lgislatives qui devaient avoir lieu en fvrier dernier aient


' l4


frP


F


Un petit handicap du 12 janvier essaie courageusement d'apprendre marcher
avec sajambe prothse (photo Th. Blizaire)


Le President de la rpublique, Ren Prval, qui a
Nous vivons aujourd'hui en dmocratie ... dirig la dlgation hatienne au sommet des bailleurs l'ONU,
Puisque tout est prt, alors qu'attendons-nous pour le 31 mars coul, a recommand aux parlementaires, dputs


Une tudiante amricaine retrouve le seul

exemplaire imprim de la Dclaration

d'Indpendance de Haiti
Une tudiante de l'universit Duke de Durham, en colonie franaise, a t proclame le lerjanvier 1804.
Caroline du Nord (est des Etats-Unis), a retrouv par hasard Mais le pays n'a pas conserv une trace crite de
le seul exemplaire imprim de la Dclaration d'Indpendance cette proclamation, selon l'universit. Une copie fut imprime
de Hati en 1804, a annonc jeudi la direction de dans les heures qui suivirent pour le gouverneur de Jamaque
l'tablissement, et c'est cet exemplaire, considr comme unique par les
L'tudiante, Julia Gaffield, l'a dcouvert en fvrier historians, que Julia Gaffield a retrouv.
alors qu'elle examinait des documents aux Archives nationals AP
britanniques Londres. L'indpendance de Hati, auparavant


RECONSTRUCTION:

Conferences d'hier et d'aujourd'hui


Jean Robert JEAN-NOEL
31 MARS 2010
Le cadre de cooperation intrimaire (CCI) 2004-2007
(1.4 mrds USD) avait provoqu son lot de conferences sur
Hati, de juillet 2004 Washington novembre 2006 Madrid.
Le document stratgique national pour la croissance et la
rductionde la pauvret (DSNCRP) 2008-2011 (4.3 mrds USD)
n'a eu droit enfin de compete qu' une seule conference, celle
de Washington d'avril 2009. Le plan d'actionpour le relvement
et le dveloppement national (PARDN) 2010-2030[1] (34.48


mrds USD) concoct aprs le 12 janvier 2010 par le
Gouvernement Hatien (GOH) avec l'appui de la communaut
international (CI) connait sa premiere conference, celle de
New York, ce 31 mars 2010, au sige des Nations Unies, don't
l'objectif est de trouver 3.8 mrds d'USD pour les 18 premiers
mois de mise en euvre du PARDN.
Pour arriver cette date, il a fallu entreprendre toute
une srie d'actions tant au niveau du GOH, de la CI et de la
socit civil hatienne de l'intrieure et de la diaspora. Dans
(CONFERENCES/p. 8)


t repousses sine die.
Quant au Snat, le problme est qu'il
n'y rgne aucune discipline de parti ni mme
d'alliance, mais c'est la domination des
bandes : la bande Youri Latortue (snateur
de l'Artibonite), la bande aux deux frres
snateurs Lambert (Sud Est), la bande Rudy
Hrivaux (Lavalas informel) etc.
Dans une telle quadrature, tout est
sujet ngociations, deal , voyez-vous.

1i Un devoir civique ...
Or il n'y a pas de deal possible ici.
Aujourd'hui la mission des deux
chambres qui composent le Parlement de la
Rpublique si tant est que ce n'est pas un
parlement (de poche) pour aucun group
* politique, social, conomique, idologique ou
autre mais le Parlement de la Rpublique ce
pour lequel on le sollicite aujourd'hui c'est
pour une mission plutt civique dans sa
nature.
Ce n'est pas une dmarche politique
proprement dite. Laissez la politique, voire la
politicaillerie, pour l'instant de ct. On aura
tout le temps avec les lections prochaines
car il faudra bien qu'ony arrive aux lections.
Mais pour l'instant, c'est une autre histoire.
Etre la hauteur des circonstances
(nous insistons sur le mot hauteur !), voil
sur quoi on vous jugera aujourd'hui
messieurs et dames les dputs et snateurs.
Votre devoir c'est d'analyser ce
Project de Reconstruction, si ncessaire sous
toutes les coutures, mais dans une seule
optique : pas de faire perdre la Nation cette
chance unique (comme dit le journal Le


Monde) mais plutt nous aider en tirer le maximum et le
meilleur pour que vive Hati !
Et une Hati meilleure pour tous sans distinction
d'aucune sorte.

Hati en Marche, 3 Avril 2010


--e k*- -,

IIw ?<


TC LL FREE. i 8 8 -3 3 -2 8 5 3
OR. 305-620-8300
FAX .305-620-8332
CELL. 3 05-986-881


FICHE D'ABONNEMENT HAITI EN MARCH


Nom
Adresse


1 o.uSix.Miois


Ha t
Etats Unis
Canada
Europe
Amrique Latne


Gdes 260.00
SUS $ 40.00
SUS $ 42.00
SUS $ 70.00
_US $ 70.00


1 o ou inAn


Gdes 520.00
US $ 78.00
us $ 80.00
US $ 135.00
US $ 135.00


Dans l cas d'un abonnement
avec livraison, le coat est le double.
Prire de spcifier si vous 4tes
un novel abonn
ou s'il s'agit d'un renouvellement


Nouveau

w


Renouvallkmnt

LZJ


Page 5


Le Parlement doit penser Reconstruction


et non politique politicienne


;iEi* f.
*i.
;
*
;:i*
.i
'..:) *"i"
'"






SUSPENSES!


Mercredi 07 Avril 2010
HTnti pn Mnrrhpe Vnl XXIVT N 11


Qui a peur des prochaines prsidentielles ?

(ELECTIONS... suite de la lre page) afin de ne pas gaspiller leurs forces face aux initiatives des
Aprs le sisme dvastateur, c'est aussi Comment ? proches du pouvoir en place. Un deus ex machine ...


Le people peut-il avoir le ceur a ? ...
Comment tenir des lections dans un pays don't un
quart de la population n'a ni feu ni lieu (au moins 2,5 millions
de compatriotes, sur une population de quelque 9 millions,
sont directement victims du tremblement de
terre : le people peut-il donc avoir le ceur
a ?), outre que le cataclysme a dtruit en 35
seconds les centres nvralgiques du pays,
tous bass traditionnellement Port-au-Prince,
la capital, rduisant le gouvernement lui aussi
au statut de sans domicile fixe ?
D'un autre ct, le conseil lectoral a
perdu tous ses quipements et matriels qui
taient en passe d'tre utiliss pour les
lgislatives qui devaient avoir lieu en fvrier
coul. jD
Etant entendu que les prsidentielles
seraient tenues quant elles en novembre ou
dcembre 2010.
Mais actuellement ce n'est pas tant
le 'Comment' qui fait problme (il ne cote
rien de remplacer les moyens matriels quand
cela vaut le coup) que le 'Qui' ?
Alors que les dernires
prsidentielles hatiennes (2006) ont affich
plusieurs dizaines d'aspirants la queue leu
leu, aujourd'hui c'est le calme plat. L 'quij
(environ 5 d
Tous aux abonns absents ...
O sont nos futurs candidates la prsidence ?
Ceux qui s'taient dj annoncs ou qui taient
pressentis pour se lancer dans la course, comme Myrlande
Manigat, pouse de l'ex-prsident Lesly Manigat et actuelle
secrtaire gnrale du parti RDNP, ou l'homme d'affaires
Charles Henry Baker, ou le mdecin mcne de Pignon, Dr Guy
Thodore, ou encore les ex-premier ministries Jacques Edouard
Alexis et Michle Pierre-Louis ...
Personne ne bouge et le moment fatidique approche.
O est le grand remue mnage qui dominant l'actualit
jusqu' la veille du sisme avec accent sur le regroupement
des parties, les proches du pouvoir troquant la casquette de
LESPWA (en franais L'Espoir) pour celle plus large de UNITE,
englobant au passage plusieurs barons rgionaux et locaux
du parti Lavalas de l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide
toujours exil enAfrique du Sud (et interdit officieusement de
participation aux lections hatiennes), tandis que les parties
d'opposition suivaient un mme movement de reunification


Mais aujourd'hui aussi bien ces derniers que leurs
adversaires font le gros dos. Tous, quels qu'ils soient, sont
aux abonns absents.

Acta non verba ...


pe de 'Cash for Work don't plusieurs centaines touchent 200 gc
dollars US) par jour pour dbarrasser les rues des gravois phott

C'est aussi que les vieilles tactiques semblent ne pas
pouvoir fonctionner face un pays qui demand aujourd'hui,
circonstances obligent, des actes et non des paroles. Voire
des paroles en l'air.
Tout le monde sait, commencer par les protagonistes
eux-mmes qui perptuellement et comble d'ironie se
dnoncent ce sujet les uns les autres, que la politique
hatienne depuis les deux prsidentielles historiques du 29
novembre 1987 et du 16 dcembre 1990 est une immense
calebasse vide. Aucun programme sinon la dsinformation et
les peaux de banane.
Tandis que les chefs Lavalas (le parti qui avait su
rcolter la mobilisation des masses depuis la chute de la
dictature Duvalier en 1986) ont us et abus de cet
extraordinaire advantage.
Ce sont ces mmes troupes lectorales (pour ne pas
dire troupeau) qui croupissent actuellement sous les tentes
de fortune aux quatre coins de la capital.


Bref, une politique qui tourne vide depuis dj trs
longtemps.
Et rien ne laissait prvoir le moindre changement lors
des prochaines chances ...
Jusqu' ce que survint un deus ex machine. Le sisme
du 12 janvier a mis nu tous ces stratagmes
et dmontr plus qu'il tait ncessaire les
malheurs auxquels nous exposent ces jeux
cannibales.
L'Etat hatien n'existe pas. Etunpays
sans un Etat n'est rien qu'un immense corps
dsempar qui se dirige dans une procession
macabre vers les fosses communes.
Tout fait l'image que donnait la
capital hatienne la semaine qui a suivi le
sisme.
Et c'est la premiere fois que les
leaders politiques hatiens semblent ressentir
S une certain gne. Sauf quelques brailleurs
impnitent, mais sans grande importance.
Or les lections gnrales c'est dans
10 mois ou presque.
Rsumons-nous : Le president Prval
ne peut pas tre candidate une nouvelle
rlection. La Constitution l'interdit. Il ne fait
pas mine non plus de vouloir (ou de pouvoir)
designer un dauphin. Le temps press. La
ourdes classes politique, aussi bien les proches du
oRobenson) pouvoir que l'opposition, semble
brusquement prise dans des sables mouvants.

Des dirigeants qui rassurent...
Cependant il y a un autre acteur, et non des moindres,
qui, lui, semble ruer dans les brancards. Celui qu'on appelle,
pour fair plus court, l'international, bien qu'il puisse combiner
diffrents intrts. Diffrents mais pas divergents.
L'international qui s'engage aujourd'hui investor
en Hati 5,3 milliards de dollars US pour les deux prochaines
annes et 9,9 milliards pour les annes suivantes.
Pour toutes ces raisons, et encore d'autres,
l'international a certainement besoin d'tre rassur.
Et il faut donc la tte du pays des dirigeants qui
rassurent.
Est-ce ce qui effraie nos comptiteurs de tous bords
habituellement si hardis ?

Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


Runion New York des donateurs pour la reconstruction d'Hati


(SOMMET... suite de la page 4)
gouvernement hatien, qui prvoit une dcentralisation de
l'conomie destine favoriser l'activit et l'emploi hors de
Port-au-Prince.
Le president hatien Ren Prval a soulign qu'il tait
temps de "rver d'un nouvel Hati" et que la rponse
international sa situation pourrait servir de rfrence lors
de catastrophes futures.

"MIEUX RECONSTRUIRE"
Les organismes humanitaires ne ngligent pas
l'normit de la tche. Hati tait dj le pays le plus pauvre de
l'hmisphre Nord avant le sisme de magnitude 7 qui l'a
frapp. Le chmage et l'illettrisme affectent une forte proportion
de sa population de neuf millions d'habitants don't prs de
80% vivent avec moins de deux dollars par jour.
L'estimation global des dgts causs par le
tremblement de terre varie de huit 14 milliards de dollars.
A Port-au-Prince, la pluie s'est abattue dans la nuit
sur les camps de survivants, mettant rude preuve leurs
fragiles abris et transformant les alles en rigoles boueuses.
"On n'a pas pass une bonne nuit", confiait Marie-


Pat Plus Bakery, Inc.
NATURmAL JUIaIE


11638 NE 2nd Ave.
Miami, FL 33160
I- Tel 305-394-6118


Thrse Jasme en rejoignant des centaines d'autres personnel
sur une place du centre de la capital o l'arme amricaine
distribuait des couvertures.
Ban Ki-moon a dit que la Commission pour la
reconstruction en Hati esprait injecter 3,9 milliards de dollars
dans divers programmes au course des dix-huit prochains mois,
en privilgiant les secteurs de la sant, des installations
sanitaires, de l'ducation et du logement.
"Notre but n'est pas seulement de reconstruire, mais
de mieux reconstruire", a dit Ban en se faisant l'cho des
organismes humanitaires et autres qui insistent pour faire en
sorte que le pays finisse par chapper sa pauvret chronique.
Les Nations unies exhortent aussi les pays donateurs
favoriser la capacity de reconstruction du gouvernement
hatien, don't tous les ministres sauf un ont t dtruits et
don't prs d'un tiers des fonctionnaires ont pri.
"Le pays a la meilleure chance (...) de btir un Etat
moderne et autonome qui se soit prsente de mon vivant", a
estim Bill Clinton la semaine dernire.
L'Union europenne et une coalition de groups
humanitaires tablis aux Etats-Unis pourraient s'engager
fournir plus de 2,7 milliards de dollars.


Ren Prval met
l'accent sur l'ducation
31 mars 2010 (AFP) -
Le president hatien Ren
Prval a mis un accent
particulier sur l'ducation,
"voie principal" d'un
renouveau de son pays,
dvast par un sisme mais
que la communaut
international veut aider
reconstruire.
A u c u n
dveloppement n'est possible
sans education", a-t-il dit aux
participants une conference
international de donateurs, au
sige new-yorkais de l'ONU.
"Dans le cas d'Hati,
ds avant le 12 janvier (date
du sisme, ndlr), il tait dj
unacceptable que 38% de la


population ge de 15 ans et plus soient analphabtes" et
"que 25% des enfants d'ge scolaire ne puissent tre admis
dans une cole", a dit M. Prval.
"Le 12 janvier, en heurtant de manire particulire le
monde de l'ducation, a mis nu la profondeur de cette fracture
social et humaine", a-t-il ajout.
Et il a appel les Hatiens de l'intrieur et de l'tranger,
ainsi que la communaut international, accorderr leurs
resources" pour "transformer Hati en une cit du savoir".
Il a appel de ses voeux "une cole hatienne sans
exclusion, (...) ouverte sur le monde" et "refltant l'identit
plurielle d'une nation present crolophone et francophone,
mais pleinement enracine dans (ses) racines africaines et
acceptant le faonnement que l'Amrique et la Carabe
apportent son histoire quotidienne".
La communaut enseignante a t dcime par le
sisme en Hati, beaucoup d'tablissements scolaires s'tant
effondrs, tuant de nombreux lves et professeurs.
Le tremblement de terre, de magnitude 7, a ravag la
capital, Port-au-Prince, tuant au moins 220.000 personnel et
faisant 1,3 million de sans-abris dans le pays, le plus pauvre
du continent amricain.
Quelque 138 pays, plusieurs organismes
internationaux comme le FMI et la Banque mondiale, ainsi que
des ONG et des membres de la diaspora hatienne taient
reprsents la conference, prside par M. Prval avec le
secrtaire gnral de l'ONU, Ban Ki-moon, et la secrtaire d'Etat
amricaine Hillary Clinton.

Annulation de la dette
La Banque mondiale a promise de son ct 250 millions
de dollars supplmentaires et annonc l'annulation de la dette
d'Hati son gard, qui se montait 39 millions. Cela portera le
total des montants qu'elle accordera au pays 479 millions de
dollars d'ici juin 2011.
Le thme d'une approche novatrice de l'aide
international et de la bonne governance des autorits
hatiennes a t repris par de nombreux orateurs. Notre
objectif n'est pas seulement de reconstruire, mais de rebtir
en mieux. Il s'agit de construire un nouvel Hati, a lanc le
secrtaire gnral de l'ONU.
Les sommes promises devraient reprsenter un
premier versement sur un montant total de 11,5 milliards de
dollars estims pour la reconstruction sur 10 ans d'Hati.


Page 6


CmBatring Speciasis
Cakes. Pasriles. Hors d'Oeuvres
fr ail occasions


ADOMI PURCHAJiNG AGENCY
Tel.: 786-457-8830 Fax: 305-756-0979
e-mail : adomipurchasing@aol.com
Pour tous vos achats
Equipements pour construction / Pices de voiture / Camion /
Equipment medical
Par avion ou par bateau.


m iiLi uli vi lutu UI,%-V-IV IN i


m





Mercredi 07 Avril 2010 M I M I A E Page 7
Hatien Marched VolXXIV Nll MIAMI-DADE COUNTY Page7


MIAMI-5ADE


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE COUNTY WATER AND SEWER DEPARTMENT
ECONOMIC STIMULUS PLAN (ESP)
CONSTRUCTION MANAGEMENT SERVICES FOR
GOVERNMENT CUT UTILITY RELOCATION PROJECTS
OCI PROJECT NO. E10-WASD-01 ESP

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 ofthe County Code and Administrative
Order 3-39 and Ordinance 08-92, announces that professional services will be required to provide contract administration and construction management services
to manage the design, permitting and construction of proj ects related to the Govemment Cut Utility Proj ects, for the Water and Sewer Department.

The scope of services consists of contract administration and construction management services to manage the design, permitting and construction of
proj ects related to the Govemment Cut Utility Proj ects that consist of the replacement of a portion ofthe existing 54-inch force main from south Miami Beach to
Fisher Island, under the Govemment Cut Channel, and the replacement ofthe existing 20-inch water main from Port Island to Fisher Island under the Fisherman's
Channel.

The scope of services will include contract administration, construction management and field inspection services that will include ; engineering and
construction administration activities during the design, permitting and construction phases ofthe design-build contracts, daily on-site inspections, maintaining daily
progress log(s), review and approve schedules, schedule of values, and other documents as necessary, process and authorize progress payments including
allowance accounts and change orders, review and accept as-built drawings, establish a system to track all documents and activities, interface with the design-build
criteria professional and the design-build contractor as needed; respond to requests for information and any supportive tasks ancillary to the primary scope of
services.

The consultant shall also develop, implement and maintain a Quality Assurance (QA) & Quality Control (QC) and Safety Program Plan forthe Govemment
Cut Utility Relocation Proj ects. The consultant will be required to follow existing WASD engineering and construction management practices and to prepare a QC
manual used by the consultant and WASD throughout the proj ect. The consultant will be required to perform requested site and facility inspections ofthe design
build teams' offices, sub-consultants, manufacturers, suppliers, construction and other related sites to perform QA and QC inspections.

The estimated service fee is $5,000,000.00, and the non-exclusive professional services agreement (PSA) will have a contract term offive (5) years.

NOTE: THE TEAM AWARDED THIS PROJECT WILL BE PRECLUDED FROMAWARD OF ANY OF THE UPCOMING DESIGN-BUILD
PROJECTS DENOTED IN SECTION 1.2, SCOPE OF SERVICES.


TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.02A HIGHWAY SYSTEMS TUNNEL DESIGN (PRIME)

6.01 WATERAND SANITARY SEWER SYSTEMS WATER DISTRIBUTION AND
SANITARY SEWAGE COLLECTION AND TRANSMISSION SYSTEMS (PRIME)

2.02 WATERAND SANITARY SEWER SYSTEMS MAJOR WATERAND
SANITARY SEWAGE PUMPING FACILITIES (PRIME)

17.00 ENGINEERING CONSTRUCTION MANAGEMENT (PRIME)

3.12 Highway Systems Underwater Engineering Inspection 11.00 General Structural Engineering
5.01 Port and Waterway Systems Engineering Design 12.00 General Mechanical Engineering
5.08 Port and Waterway Systems Marine Engineering Design 13.00 General Electrical Engineering
10.05 Environmental Engineering- Contamination Assessment and Monitoring 15.01 Surveying and Mapping- Land Surveying
10.10 Environmental Engineering- Coastal Processes and Ocean Engineering

Acopy ofthe Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Office
of Capital Improvements Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1st Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively
for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with Miami-
Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. The NTPC
and accompanying documents may be obtained on line at http://www.miamidade.gov/oci/a e.asp, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova-Jimenez who may be contacted via e-mail at ameliac@miamidade.gov, fax: (305) 350-
6265 or phone: (305) 375-2036.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS

One (1) Agreement- 27% Community Business Enterprise (CBE) Goal

Apre-submittal project briefing for interested firms will be held on April 14,2010, at 10:00 A.M. at the Stephen P. Clark Center, 111 N.W. Ist Street, 101
Floor, CITT Conference Room, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.

Deadline for submission of proposals is April 23, 2010 at 3:30 P.M., LOCAL TIME, ail sealed envelopes and containers must be received at
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW lst Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE
ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED
RESPONSE DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subj ect to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1 (t) ofthe Miami-Dade County Code, as amended. Please
review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description ofthe Cone of Silence.





Mercredi 07 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 11


PDNA: UN BILAN CHIFFRE


Nous sommes assis sur un baril de poudre


(BILAN... suite de la page 2)
vulnrabilit extreme du pays qui multiple l'ampleur des
impacts enregistrs. Un des facteurs principaux est la faiblesse
qui dcoule de l'amnagement du territoire (ou de son non-
amnagement) et de l'urbanisme, avec 39% de la population et
66% du PIB concentrs dans le seul dpartement de l'Ouest.
Ensuite le dboisement et
la presence de communauts
installes en contrebas des bassins
versants, dans des planes
susceptibles d'inondations, sont
des facteurs qui contribuent
accroitre encore davantage la
vulnrabilit du pays.
La forte densit de la
population en milieu urbain, ajoute
la multiplication des btiments de
construction prcaire et la fragilit
global des infrastructures,
augmente la vulnrabilit global
face aux tremblements de terre.

Assis sur un baril de
poudre...
Enfin sur cette vulnrabilit
environnementale viennent se
greffer certain facteurs sociaux,
comme la pauvret, l'instabilit
politique, l'urbanisation rapide et la
fragilit de l'Etat, aggravant les
consequences nfastes des
vnements naturels.
Pour vous donner une ide
de cette vulnrabilit croissante, et
qu'on est assis sur un baril de
poudre, le PDNA prsente un tableau
chiffr des derniers dsastres en
Hati. La Confrence du 11I
En 2004, la tempte de la Goh
tropical Jeanne a dtruit 7% du
PIB ; en 2008, les ouragans Fay, Gustave, Hanna et Ike ont
dtruit 15% du PIB.
En 2010, un sisme dtruit en 35 seconds 100% du
produit intrieur brut.
La reduction des risques de catastrophes : un dfi
pour le dveloppement , s'intitulait un Rapport mondial du
PNUD, en2004.

Un cercle vicieux ...
Oui, la cruise environnementale en Hati est soutenue
par la pauvret. Celle-ci a un impact profondment ngatif sur
la vie de la population et par voie de consequence sur
l'environnement. La dforestation combine la vulnrabilit
cyclonique a aggrav la dgradation environnementale,
affectant la productivity agricole, amplifiant la pauvret en
zone rurale et poussant les populations migrer. Ceci explique
en parties la pauvret dans les villes et la dtrioration des
conditions du milieu environnemental. Et voil comment ce


Au micro, la vice-prsidente de l'Espagne qui est parties
pour Hati le jour mme de la conference (Reuters)

qu'on appelle aujourd'hui le changement climatique risque
d'exacerber ce cercle vicieux.
Le PDNA ne peut ne pas rappeler aussi qu'en Hati
prs de la moiti du revenue national va au dcile suprieur
de la population tandis que les deux derniers dciles de la
population reoivent moins de 2 pour cent du revenue


national.

Au moins 9 milliards de dollars ncessaires

La solution long terme est un dveloppement
conomique qui puisse tre bnfique pour les pauvres tout


nars : Hillary Clinton, Ban Ki-moon, Ren Prval, Bill Clinton a
uverneure gnrale du Canada, Michalle Jean (photo Hati en

en protgeant les resources naturelles de base, le capital
natural du pays.
De cette valuation des dommages et pertes entrains
par le sisme, dcoule une estimation des besoins pour le
relvement et la reconstruction.
Le PDNA estime ces besoins aubas mot 9,0 milliards
de dollars pour la priode de 2010 2013 sans tenir compete de
la capacity d'excution d'Hati la fois pour la gestion et le
dcaissement des fonds et pour les volumes d'activit de
reconstruction, ce qui indique qu'il sera ncessaire d'importer


Le chancelier canadien Lawrence Cannon (Reuters)

de la capacity de construction supplmentaire provenant
d'autres pays.
De notre ct, nous ajouterions de la diaspora
hatienne aussi.
Ces besoins sont en gnral de deux sortes : 1) les
besoins financiers pour garantir le rtablissement du niveau


d'activit conomique au niveau aussi bien
macroconomique, sectoriel que des mnages et du niveau
de bien-tre et de conditions de vie qui prvalait avant la
catastrophe ; 2) les besoins financiers pour la reconstruction
et la rparation d'actifs matriels de la zone touche, en utilisant
une stratgie de construction amliore qui tienne compete des
normes resistant aux catastrophes.
Les besoins estims
couvrent l'ensemble de la socit et
de l'conomie hatiennes affectes par
le tremblement de terre et ils incluent
les besoins des secteur public et
priv.
Pour rpondre aux besoins
de relvement human et au niveau
des communauts, un total de 2,883
milliards est ncessaire pour la
priode 2010-2013.
Tandis que les estimations
s'lvent 6,028 milliards de dollars
pour les efforts de reconstruction.
Besoins de relvement et de
reconstruction qui totalisent donc 9,0
milliards de dollars US pour la priode
de 2010-2013.

Un impact certain...
On sait que la rencontre des
bailleurs qui s'est tenue mercredi (31
mars) au sige de l'ONU New York a
dbouch sur des engagements par
la communaut international de 5,3
milliards pour les deux prochaines
annes, et 9,9 milliards pour la priode
considre dans ce rapport (2010 -
2013) et au-del.
Cependant il est possible
Cvec aussi la presence qu'en lisant le PDNA certain se
March) disent que celui-ci n'invente rien et
que tout a c'est du dj-vu.
Mais ramasser toutes ces donnes d'un seul tenant
avec un traitement utilisant des mthodologies nouvelles,
comme la tldtection spatiale et la photographic arienne
(comment ne pas penser notre Gina Porcna, la pionnire
locale dans ce domaine, disparue dans le sisme) et autres
avances en matire de technologies de l'information et de
calculs statistiques, voil ce qui fait la difference ...
Outre que le rapport considre encore plein de
domaines vitaux tels la protection social, la promotion de
l'galit des filles et des garons en matire d'ducation, la
dconcentration et la dcentralisation, la gestion du foncier
(la reconstruction nous fournit une occasion unique d'attaquer
ce problme qui remote la foundation mme de la Nation
hatienne) etc.
C'est tout cet ensemble qui a d produire un impact
certain sur les plus d'une centaine de pays et d'institutions
qui ont particip la rencontre du 31 mars au sige des Nations
Unies, New York.
Cela grce aussi au travail de relations publiques

WI


Le ministry brsilien des attire trangres Celso Amorim
(AP)

ralis par la Prsidence et le Gouvernement d'Hati et au credit
international don't ils jouissent en ce moment ainsi qu' l'apport
sympathique du couple Hillary et Bill Clinton et la contribution
active du Secrtariat gnral de l'ONU.

Hati en Marche, 3 Avril 2010


RECONSTRUCTION: Confrences d'hier et d'aujourd'hui


(CONFERENCES... suite de la page 5)
le cadre de cet article, nous allons essayer de manire objective
de refaire le cheminement suivi par ces acteurs impliqus dans
le processus de refondation de notre pays.

La catastrophe du 12 janvier 2010
Le sisme du 12janvier 2010 a frapp Hati au niveau
de deux dpartements, l'Ouest et le Sud-est. Les villes les plus
touches sont la capital Port-au-Prince, Logane, Carrefour,
Gressier, Petit Gove, Grand Gove, Delmas, Tabarre, etc. pour


l'ouest, et Jacmel pour le sud-est. Plus de 300 000 dcs et
autant de blesss selon les autorits nationals, 1,5 millions
de sans abris et de dplacs, des families brises, des orphelins
sans resources . (PARDN mars 2010). Les dommages et les
pertes, don't on measure chaque jour davantage l'ampleur, sont
estims prs de 8 milliards de $US (environ 120% du PIB de
2009) selon l'valuation des pertes et des dommages produites
au course des dernires semaines. Selon la mme tude, les
besoins sont de l'ordre de 11, 5 milliards de $US. (PDNA, mars
2010).


Les actions
Le people
Certaines actions sont entreprises tout de suite aprs
les premires secousses par le people hatien lui-mme dans le
cadre d'une solidarity inter hatienne extraordinaire permettant
de sauver beaucoup plus de vies que toute la communaut
international avec sa batterie de technologies de toutes sortes,
de personnel et de chiens entrains. Cette solidarity s'est
aussi manifeste dans la rcupration des cadavres. Selon
(CONFERENCES/ p. 15)


Page 8




Mercredi 07 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 11


004
iT!1
-gr
'2 *.


l 4


'<'Oc,


^i

*aSS
^N


I
<4


u'?i I t
'v


Page 9


Si


e.
n
00r
w4a


~IIL~


li


Cp~i~


je







MIAMI DADE COUNTY


Mercredi 07 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 11


MIAMI-DADE


AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfomasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfomasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lt sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an decide ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.

Alfonso, Jimmy J 3795 W 8Th Ave Hialeah FL 33012 King, Florence 550 NW 5Th St Miami FL 33128
Andrade, Walfrido F 1648 SW 4Th St #4 Miami FL 33135 Knoepfle, Kenneth K 3108 Canal Rd Miramar FL 33025
Archer, Chetwyn E 250 Collins Ave #26 Miami Beach FL 33139 La Fleur, Patrick F 18950 NE 2Nd Ave #28 Miami FL 33179
Arnedo, Alain 216 NW47Th Ave Miami FL 33126 Labastille, Max 2011 NW 185Th Ter Miami Gardens FL 33056
Ashley SR, Vernon 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Lane, Elann 2480 NW 66th St Apt B Miami FL 33147
Atwater, Karl 30110 SW 146th Ave Homestead FL 33033 Lanza, Marcos 17892 SW 114Th Ave Miami FL 33157
Austin, Anthony L 2450 NW 159th St Miami Gardens FL 33054 Larrieux, Paul 710 NE 127Th St #6 North Miami FL 33161
Bailey JR, Robert A 620 NW 188Th St Miami Gardens FL 33169 Lewis, Keith 515 SW 3Rd Ave Miami FL 33130
Bailey, Antwan 8005 NW 15th Ave Miami FL 33147 Lewis, Moncia L 1520 NW 63Rd St Miami FL 33147
Bell, Dante C 227 NW 35Th Ave Miami FL 33125 Little, Norman 1740 NW 67Th St Miami FL 33147
Bell, Thurman 537 NW 6Th Ave Homestead FL 33030 Lopez, Harry 11946 SW 210Th Ter Miami FL 33177
Best, Richard 6540 SW 57Th PI South Miami FL 33143 Lorfils, Lynden G 4618 NW 185Th St Miami Gardens FL 33055
Bostic, Jason J 20563 NW 19Th Ave Miami Gardens FL 33056 Love, Johnny M 15720 Nw 27th Ct Opa Locka FL 33055
Boyd JR, William R 30325 SW 152Nd Ct Homestead FL 33033 Love, Michalle L 513 NW 5Th Ave Homestead FL 33030
Brady, Janice L 7231 Miami Lakes Dr #C-15 Miami FL 33014 Luna, Christina T 15944 SW 304Th Ter Homestead FL 33033
Branton, Zakia D 1979 NW 152Nd St Miami Gardens FL 33054 Lundy JR, Major C 20830 NW 17th Ave #123 Miami FL 33056
Brewton, Wallace 2051 NW 207Th St Apt 119 Miami FL 33056 Macon, Robert 10125 SW 170th Ter Miami FL 33157
Bronson, Alton 3921 NW 171st St Miami Gardens FL 33055 Mapp, Kaykendroshavette 13655 NE 3Rd Ct #23 North Miami FL 33161
Brooks, Anthony D 15900 NW 27th Ct Miami Gardens FL 33054 Marshall, Alonzo 342 NW 11Th St Miami FL 33136
Brooks, Katrina L 615 SW 8th Ave Homestead FL 33030 Marston, Angela 726 NE 1St Ave Miami FL 33132
Brown, Annette 275 NW 10th St Miami FL 33136 Martinez, Rafael 375 W 56Th St Hialeah FL 33012
Brown, Jim 816 NW 10Th St Florida City FL 33034 Matthews, Kris T 1231 NW 61St St #20 Miami FL 33142
Browning, Aldora L 11324 SW 188Th Ter Miami FL 33157 Mc Cray, Johnny T 17320 NW 32Nd Ave Miami Gardens FL 33056
Bryant, Conyard S 347 NW 64Th St Miami FL 33150 Mc Cutchins, Quincy A 1846 NW 43Rd St #1 Miami FL 33142
Bryce JR, Coswald R 333 SW 86Th Ave Pembroke Pines FL 33025 McClenney JR, Tommie 2030 NW 67Th St #201 Miami FL 33147
Burgess, Ester V 10900 NW 14Th Ave Apt D28 Miami FL 33167 McCloud, Lorenzo 3302 NW 203Rd St Miami Gardens FL 33056
Burks, Jacqueline 13150 NW 30th Ave #1 Opa Locka FL 33054 McCray, Charles E 1290 NW 10th St Homestead FL 33030
Busch, John E 15940 NE 19th Ct #3 N Miami Beach FL 33162 McCray, Tony C 9000 SW 202nd Ter Cutler Bay FL 33189
Bynum, Bridgette M 1422 NW 8Th Ave Homestead FL 33030 McGriff, Cynthia 19000 NW 42Nd PI Miami Gardens FL 33055
Canet, Paul G 2942 Shipping Ave Miami FL 33133 McKinney, Benjamin 1610 NW 4th Ave Miami FL 33136
Castellanos, Daniel 7379 NW 173Rd Dr Hialeah FL 33015 McKnight, Tonya T 4952 NW 179th Ter Opa Locka FL 33055
Castro, Jose A 100 NW 6th Ave Homestead FL 33030 Miller, Paul A 18831 NE 3Rd Ct #518 Miami FL 33179
Chavez, Jose A 2040 NE 186Th Dr N Miami Beach FL 33179 Minnis, Roscoe A P O BOX 570542 Miami FL 33257
Cherry, Ursula D 3231 NW 171St Ter Miami Gardens FL 33056 Mitchell, Charles L 10043 SW 222Nd St Cutler Bay FL 33190
Cigar, Tavalas 2851 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056 Monsalve, Pamela 15601 NW 52Nd Ave #104 Miami FL 33014
Clarke, Matthew L 18256 Mediterranean Blvd Miami FL 33015 Montes De Oca, Ceferino 130 SW 58Th Ave Miami FL 33144
Cohen, Elizabeth A 27050 SW 120Th Ave Rd Miami FL 33032 Montes, Carlos A 10451 NW 133Rd St Hialeah FL 33018
Colon, Adarberto R 15375 Lincoln Dr Homestead FL 33033 Montes, Jesus A 6937 SW 109Th PI Miami FL 33173
Comach, Charles F 755 NW 80Th St Miami FL 33150 Moore, Earla R 1124 E Mowry Dr #204 Homestead FL 33030
Concepcion, Stephany P 5052 W 12Th Ln Hialeah FL 33012 Morris, Jonathan 223 NW 12th St Miami FL 33136
Cortez, Marcelo A 2488 SW 18th St Miami FL 33145 Munnings, Barry L 871 West Dr Opa Locka FL 33054
Cromer, Gary M 5526 NW 172nd Ter Opa Locka FL 33055 Murray, Gloria 28205 SW 125th Ave Homestead FL 33033
Cruz, Eliezer 250 SW 14Th Ave #23 Homestead FL 33030 Murray, Tamika N 16815 SW 104Th Ct Miami FL 33157
D'Agostino, Salvatore 52 NW 117th St Miami FL 33168 Negron, Jorge 1475 W 46Th St #517 Hialeah FL 33012
Daniels, David M 3465 NW 205th St Miami Gardens FL 33056 Nunez, Eduardo R 15430 SW 288Th St Homestead FL 33033
Davis, Angela R 10052 W Indigo St Miami FL 33157 Oneal, Wallace 28205 SW 125Th Ave Homestead FL 33033
De Leon, Hector I 14935 N Spur Dr Miami FL 33161 Oquendo-Lopez, Axel 877 W 33Rd St Hialeah FL 33012
Delaughter, Howard 1490 NW 69th Ter#3 Miami FL 33147 Ortiz, Luis A 451 SE 8Th St #144 Homestead FL 33030
Delgado, Alexander 1216 SW 30Th Ave Miami FL 33135 Owens, Charlie T 630 NE 166Th St #4 Miami FL 33162
Denson, Cheryl 3461 NW 172Nd Ter Miami Gardens FL 33056 Parks, Luther 2460 NW 60Th St Miami FL 33142
Diaz, Jesus 13793 SW 9Th St Miami FL 33184 Parks, Lynn M PO BOX 541232 Miami FL 33054
Dixon, Allen D 13061 SW 260Th St Homestead FL 33032 Payne, Robert L 8360 NW 5Th PI Miami FL 33150
Dixon, Charlene 201 NE 12Th Ave #201 Homestead FL 33030 Pereda, Robert A 8707 SW 97Th Ave #202 Miami FL 33173
Dominguez, Carlos M PO BOX 651174 Miami FL 33265 Perez, Michael 860 W 33Rd St Hialeah FL 33012
Eaddy, William C 2510 NW 153rd St Opalocka FL 33054-2763 Philippe, Fritz E 1640 NE 174Th St N Miami Beach FL 33162
Edwards, Xzavius A 1214 NW 64Th St Miami FL 33147 Pinder, Allen D 1515 NE 176th St N Miami Beach FL 33162
Eugene, Cadet 18750 NW 27Th Ave Miami Gardens FL 33056 Pinzon, Jonathan A 11510 SW 60Th Ter Miami FL 33173
Evans, Joseph M 228 NE 82Nd St Miami FL 33138 Poitier, Jarhmane R 14370 NW 22Nd Ave #15 Miami FL 33054
Everett, James A 403 Fisherman St #17 Opa Locka FL 33054 Pollydore, Tavares 17240 NW 56th Ave Opa Locka FL 33055
Farringer, Mary A 55 S Flagler Ave Homestead FL 33030 Quintana, Jose 1840 S Glades Dr N Miami Beach FL 33162
Ferguson, Cynthia 8517 NW 22Nd Ave Miami FL 33147 Ragin, Rodney L 15190 SW 122Nd Ave #3112 Miami FL 33186
Fernandez, Jose A 970 NW 13Th St Homestead FL 33030 Rahming, Jimmie L 20415 NW 37Th Ct Miami Gardens FL 33055
Ferrer, Miguel R 7830 SW 32Nd St Miami FL 33155 Ramcharan, Andrew I 7707 NW 2Nd Ave Miami FL 33150
Firestone, Joseph 15100 SW 288Th St Homestead FL 33033 Ramsey, Lisa 28205 SW 125Th Ave Homestead FL 33033
Fischer JR, Albert M 30940 SW 191St Ave Homestead FL 33030 Reddings, Shaun O 2865 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056
Fisher, Angelo M 12350 SW 285th St Homestead FL 33033 Redman, Bradley M 30620 SW 152nd Ave Homestead FL 33033
Flores, Julio C 1111 SW 131St PI Miami FL 33184 Ridel, Liberta 845 SW 6Th St #7 Homestead FL 33030
Forni, Jacob L 12490 SW 6th St Miami FL 33184 Rivas, Michael J 167 NW 143Rd St Miami FL 33168
Fumero, Luis 4108 W 11Th Ln Hialeah FL 33012 Roberts, Derrick D 18665 NW 37Th Ave # 201 Miami FL 33056
Gaines, Ellistine 6550 NW 24Th Ct Miami FL 33147 Robinson, Montavis 503 NW 5Th Ave Florida City FL 33034
Gamble, Anthony 10280 SW 175th St #1 Miami FL 33157 Robinson, Walter 514 SW 6th St Homestead FL 33030
Garcia, Rogelio A 1531 NW 16Th Ave #508 Miami FL 33125 Rodriguez, Francisco 3640 SW 14Th St Miami FL 33145
Garland, Paul 1855 NW 48th St Miami FL 33142 Rodriguez, Lazaro 1310 SW 13th Ave Miami FL 33145
Gay, Ulysees 4111 NW 190Th St Miami Gardens FL 33055 Rodriguez, Rafael E 9161 NW 177Th Ter Hialeah FL 33018
Gelin, Ronald 1115 Sharar Ave Opa Locka FL 33054 Rodriguez, Ray 123 NE 12Th Ave Homestead FL 33030
Ghee, Ruford N 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Rodriguez, Ronald 1900 N Bayshore Dr #3805 Miami FL 33132
Gibson, Lorenza L 580 SW 1St Ave #28 Homestead FL 33030 Rojas, Ricardo 5090 E 8Th Ct Hialeah FL 33013
Gilbert, Brunsen 3600 NW 215Th St Miami Gardens FL 33056 Rollins, Derrivian L 3391 NW 211th St Miami Gardens FL 33056
Gilmore, Doretha 8913 SW 220Th St Cutler Bay FL 33190 Rollins, John 1712 Nw 66Th St Miami FL 33147
Givens, Donnie O 10720 SW 222Nd St Miami FL 33170 Romero, Silver R 720 NW 27Th Ct Miami FL 33125
Glover II, Waverly J 18025 SW 105Th Ave Miami FL 33157 Rosario, Nick O 1150 Sesame St #2 Opa Locka FL 33054
Gray JR, Thelbert L 3261 NW 213Th Ter Miami Gardens FL 33056 Roses, Luis H 511 Vittorio Ave Coral Gables FL 33146-2736
Guillaume JR, Manice 2410 NW 81St Ter Miami FL 33147 Ruiz, Jesus L 615 NW 12Th St Homestead FL 33030
Hanna, Michael A 2150 Rutland St Opa Locka FL 33054 Ruiz, Judith D 2436 SW 24Th Ter Miami FL 33145
Harris, Cedric L 1240 NW 155Th Ln #310 Miami FL 33169 Ruiz, Marcos A 3431 NW 182Nd St Miami Gardens FL 33056
Harris, Kevin W 17301 NW 17Th Ave Miami Gardens FL 33056 Ruiz, Michael A 946 SW 4Th St #201 Homestead FL 33030
Haynes, Ronald L 14699 NE 18Th Ave North Miami FL 33181 Samuels, Ann 11135 SW 154th Ter Miami FL 33157
Heath, John A 4581 SW 74th Ave Miami FL 33155 Sanchez JR, Leonardo PO BOX 470595 Miami FL 33247-0595
Henderson SR, Donald L 2310 NW 141st St Opa Locka FL 33054 Sanchez, Daniel D 3720 NW 213Th St Miami Gardens FL 33055
Hicks JR, Louis V 2159 NW 90Th St Miami FL 33147 Santiago, Alfredo 2551 NW 13th St Miami FL 33125
Hicks, Eugene L 3450 NW 174th St Miami Gardens FL 33056 Santiago, Joe J 1121 Kasim St Opa Locka FL 33054
Hines, Jazzmin D 4460 NW 175Th St Miami Gardens FL 33055 Schultz, Donald S 5555 NW 176Th St Opa Locka FL 33055
Holt, Steve V 59 SW 39Th Ave Miami FL 33134 Scott, Lucius 17102 NW 17Th Ave Miami Gardens FL 33056
Hopper, Darryl L 18040 NW 41St PI Miami Gardens FL 33055 Scott, Mark A PO BOX 552363 Opa Locka FL 33055
Howell, Lorraine E 11720 SW 224Th St Miami FL 33170 Shepard, Jesse L 20500 NW 22nd Ave Miami Gardens FL 33056
Hughes, Michelle L 10811 SW 222Nd St Miami FL 33170 Simmons, Debra G 14420 Monroe St Miami FL 33176
Hutchings, Andrew 9800 NW 25Th Ave Miami FL 33147 Smith SR, Don 11421 SW 193rd St Miami FL 33157
Ives, Mark 140 NE 88Th St El Portal FL 33138 Smith, Allen K 1280 NW 79Th St Apt 105 Miami FL 33147
Ivey, Paul M 4610 NW 185Th St Miami Gardens FL 33055 Smith, Calvin 4601 NW 183rd St Miami Gardens FL 33055
Izquierdo SR, Alain 10515 NW 31St Ct Miami FL 33147 Smith, Cedrick I 3520 NW 171St St Miami Gardens FL 33056
Jackson SR, Herman E 1751 NW 86Th Ter Miami FL 33147 Smith, Deidra E 16421 NW 21St Ave Miami Gardens FL 33054
Jackson, Letitia L 629 SW 8Th St Homestead FL 33030 Smith, James J 509 SW 17Th Ave Homestead FL 33030
Jackson, Valerie 16420 NW 24Th Ave Miami Gardens FL 33054 Smith, Jason E 19221 NW 43Rd Ave Miami Gardens FL 33055
James JR, Silas D PO BOX 330256 Miami FL 33233-0256 Smith, Joseph E 2266 NW 66Th St Miami FL 33147
Jenkins, Ashantis K PO BOX 962440 Riverdale GA 30296 Snelson, Anthony 568 NW 12th St Florida City FL 33034
Johnson, Mathew 9119 Nw 25Th Ave Miami FL 33147 Sosa, Leroy 3545 NE 166th St #1009 N Miami Beach FL 33160
Jones, Maurice L 1077 NW 64th St Miami FL 33150 Spaulding, Willie D 3110 NW 135Th St #A4 Opa Locka FL 33054
Jordan, Latacha A 2950 NW 214Th St Miami Gardens FL 33056 Starks, Ronald 5912 SW 62Nd Ter South Miami FL 33143
Kontinye nan lot paj la
Lester Sola
Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade (suite page 11)


Page 10





Mercredi 07 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 11

I Le Manolo Inn mi


DANS LES NIPPES
* I) Ilililo ri lc de pl.''.'
* ( II.l llli I l ti11 i ll1 l I .1 (v
.111 l illdl llI .lllK ri .illv idr
chain arreimlare : '
*('. iu p.,,ii ., (,i.iil ( Ih,' ,,
* Le Saut du Barril
* Le Palais de Sudre
Dartiguenave Anse
Veau
* La Petite Eglise de Petit
Trou datant de du 17"m ]
sicle...


Tlphones : 566-5361
401-7108 / 514-0304
lemanoloinn@mac.com

Internet (lisl)poible
poui les clients


Page 11


j CLNR I^ S 1R, E .DE L ETDI PERIOD




Parents, vous qui rvez d'un avenir meilleur pour vos tenants,
confiez les au CMP

ANNEE ACADEMIQUE 2008-2009
PROGRAMMES

LICENCE EN:
Marketing :4ans
Sciences Comptables :4 ans
GestbndesAffaires :4ans
Scienceslnfmnialques :4ans
Maketng Management :2ans
Sectariat bureautique :2 ans
Geston'.nance -Maketing :1 an ou 2 ans
Comptbil infomatie :1 an
Asistance Admnistrative :1an
Infomatique cycle cud :60 heures2 ans
ITEssentials(CISCO) :70heures

Pour routes infomnations supplmentaires:
CMP, Delmas 30
Tel,:2 513.361,3 7302485,2 246-2299
Email ,,. ; ,'.eadr fr'.' ah or



KJ ADVERTISING

SERVICES
P.O. BOX 600673
Miami Florida, 33160-0673

Publicits: Radio, Journaux et Tv.
Aussi un service de traduction
de Documents etc.


Info (954) 559-7729


Evens Hilaire
Consultant


10 dpartements d'tudes
Licence en :
Gestion d'Entreprise
Conception et Excution de Proj et
Economic et Finance
Sciences de l'Education
Sciences Comptables
Relations Internationales
SGouvernance

Diplme en :
Informatique de Gestion
Relations Publiques
Gestion de la Microfinance

Contactez nous :
Angle Delmas 75 et Impasse Hrard # 3,
Port-au-Prince, Hati, W.I.

www. cfdehaiti. com
Par courriel: Administration(@CDFEHaiti.com
GBrunet@CFDEHaiti. com

Par tlphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575
2513-3726 \ 3767-1575



VISION MORTGAGE BANK, INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant


12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225
Fax\i i 05,1 ')1-2559
Cell (786) 285-0384


wjgmez a


...[.......L...

T oq di n e -d el1 e-


ADOMI PURCHASING AGENCY
Tel.: 786-457-8830 Fax 305-756-0979 e-mail: adomipurchaslng@aol.coi


POUR TOUS VOSI ACATIl Equipements pour construction
Plocs de voiture Camion I Equipemfnt m6dioal
m Par voi. o pu par bateae


AVI LEGAL
Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize vot yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfmasyon nou resevwa nan men Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap made nou kontakte
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfmasyon sou kisa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou w kouman pou nou
rezoud pwoblm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a It sa-a, sa gen dwa mennen Sipviz Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistm enskripsyon vot Eta-a. Si w genyen ankenn
kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipviz Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363.

Strong, Howard W 501 NE 109Th St Miami FL 33161 Waters, Laurie R 9809 SW 222Nd Ter Cutler Bay FL 33190
Symonette, Oliver A 3671 Grand Ave Miami FL 33133 Wells, Barry 2435 NW 50Th St #F Miami FL 33142
Taylor, Demetrius 14840 Naranja Lakes Blvd Homestead FL 33032 Williams JR, James 13625 NW 6th Ave #202 North Miami FL 33168
Taylor, Eddie 20875 NW 22nd Ave Miami Gardens FL 33056 Williams, Alfred 3808 Calvert Ave Saint Louis MO 63134
Telemaque, Alex 11754 NW 7Th Ave Miami FL 33168 Williams, Antoy M 2070 Ali Baba Ave #6 Opa Locka FL 33054
Thomas, Algie 6320 NW 23rd Ave Miami FL 33147 Williams, Derek 9815 NW 30th Ct Miami FL 33147
Thomas, Sandra D 10161 E Circle Plz Miami FL 33157 Williams, Ernestine 2756 NW 48Th St Miami FL 33142
Thompson, Charles 20135 SW 88Th Ct Cutler Bay FL 33189 Williams, Keyatta 1969 NW 2Nd Ct Apt 1 Miami FL 33136
Tucker JR, Jimmy L 16100 NW 27th Ct Miami Gardens FL 33054 Williams, Lisa D 2170 NW 183Rd St Miami Gardens FL 33056
Tyson, Radale 3412 NW 176Th Ter Miami Gardens FL 33056 Williams, Savaria A 1373 NW 99Th St Miami FL 33147
Vann, Willie B 22790 SW 112th Ave Miami FL 33170 Williams, Steven A 16952 SW 100Th PI Miami FL 33157
Virgil, Larry C 10220 SW 183Rd St Miami FL 33157 Willie, Allen L 3900 NW 175Th St Miami Gardens FL 33055
Walker JR, Willie 1907 NW 38Th St Miami FL 33142 Wilson JR, Jermaine L 27007 SW 128Th Ave #12 Homestead FL 33032
Walker, Donnie A 2350 NW 54Th St Miami FL 33142 Wilson JR, Laverne 2000 NW 93Rd St Miami FL 33147
Ward, Dianna 1967 NW 65Th St Miami FL 33147 Wilson, Michael L 1907 NW 2Nd Ct #41 Miami FL 33136
Ward, Robert 13990 NE 6Th Ave North Miami FL 33161 Wilson, Willie L 1221 SW 4Th St #8 Homestead FL 33030
Warren, Daniel C 7005 SW 76Th St Miami FL 33143 Woods, Satuara L 2745 NW 42Nd St #2 Miami FL 33142
MALester Sola
iESi Sipviz Eleksyon, Konte Miami-Dade
w i s






LIBRE PENSER


Mercredi 07 Avril 2010
Hnati pn Mnrrhp Vnl XX/IT N 11


Il ne faut avoir aucun regret pour le pass, aucun
records pour le present, mais il faut une confiance
inbranlable dans l'avenir Jean Jaurs

La confiance est quelque chose de difficile
dfinir. chaque fois que je pense son utilisation chez nous,
je ressens des vibrations ngatives, j'ai la chair de poule, des
frissons dans le dos. Encore plus partir de ce 12 janvier.
Peut-on avoir confiance dans les structures bties en Hati ?
Peut-on continue faire confiance, en Hati, aux ingnieurs,
aux architects, aux contre-matres, aux vendeurs de matriaux
de construction, aux boss mason ? Si au Chili, plusieurs
constructeurs se retrouvent dj sur le banc des accuss, qu'en
est-il des responsables en Hati ? O sont-ils ? Qui sont-ils ?
Nous sommes un people la mmoire court et qui a du mal
exiger aux dirigeants d'assumer leur responsabilit, d'hommes,
de dirigeants.
Mieux vaut donc oublier cette folle ide de rclamer
des responsables et parlons plutt de confiance . Les
spcialistes en la matire croient que la confiance est un
lment fundamental dans le fonctionnement d'une socit.
D'aprs eux, on peut apprcier quatre grands niveaux :
Le niveau individual (la confiance est une attente
individuelle, optimiste quant au rsultat d'un vnement).
Le niveau interpersonnel (la confiance renvoie
aux notions de dpendance et de vulnrabilit. Son caractre
interpersonnel peut tre une condition de la cooperation,
notamment dans le context de relation ingale entire les
parties).
Le niveau des transactions conomiques (les
changes conomiques pourraient tre considrs come une
forme de comportement interindividuel tabli dans un climate
de confiance).
Le niveau des structures sociales (L'une des
missions de la loi est de garantir ou de scuriser les conduites


Confiance !

de confiance. Le processes du dveloppement conomique
tend dplacer la confiance du plan individual au plan
social).
Chez nous cependant, la confiance semble tre
quelque chose de different. Il est assez courant d'entendre
dire de quelqu'un, Se pa ng pou f konfyans . Parfois
mme, on ajoute aussi, si la situation l'exige : mov moun .
Je crois que chez nous, chers amis lecteurs, s'il y a quelque
chose don't les racines n'ont jamais t ni profondes ni
nombreuses, don't l'existence sur notre territoire est quasiment
rsiduelle, c'est la confiance. Nous avons mme parfois peur
de la cultiver. On ne pense qu' soi tout en se foutant pas mal
du sort de l'autre. Entre nous, il n'y a que mfiance, et cela
explique, en parties, la situation du pays.
Chers amis, le premierjanvier 1804, notre pays s'est
transform en terre d'mancipation des Noirs , en terre
de libert . Nous avons donc t, au long de 312 ans, terre
colonise , puis terre de pirates , ensuite terre
d'esclavage pour devenir enfin terre de libert. Cependant,
294 ans (1510-1804) d'exploitation sauvage de l'tre human
ngre , considr infrieur, ont fait de cette terre une terre
d'exploitation , dans laquelle le mot confiance , peut ne
pas vouloir dire ce qu'il pourrait signifier sous d'autres cieux.
Enfin, chres amies lectrices et chers amis lecteurs,
cela explique pourquoi nous n'avons donc jamais eu l'occasion
de voir fleurir et s'panouir, chez nous, cette superbet
qu'est la confiance. La confiance mutuelle. En ralit, comment
ne pas se mfier de ses semblables si, entire semblables, on se
vend, on se trahit, on s'entretue, on s'exploite. L'lment de
couleur n'tant que simple anecdote. Il y a donc tout un travail
de base faire. La confiance rtablir. Un climate de confiance


qui nous permette d'avancer ensemble. Ce qui pis est, celui
qui ne fait pas confiance aux autres gnralement n'inspire
pas confiance. Voil pourquoi on nous surveille. Du coin de
l'eil parfois.Des deux yeux, trs souvent. Malgr cela, nous
avons obtenu des milliers de lions . Cessons donc de
ranser pou anyen et pensions que prs de 10.000.000.000
de dollars est une some suffisamment intressante pour
nous intresser vouloir changer le pays. Mme si, en passant,
certain d'entre eux, certain d'entre nous (pour tre honnte),
pensions dj que l'accs une parties de cette some pourrait
bien nous faciliter la vie. De fait, si nous faisons bien les choses,
il en sera ainsi. Que nous soyons Minis , DG ou Bon
Boss . Cependant, si nous n'arrivons pas tablir un climate
de confiance chez nous, il nous sera difficile de crer un climate
conomique attrayant pour les investisseurs, un climate social
favorable la transformation du pays, favorable la creation
d'une socit moderne, cratrice de bien-tre individual et
collectif. Si nous ne prenons pas les choses au srieux afin de
crer une socit don't le fonctionnement serait bas sur la
confiance mutuelle, il se pourrait bien qu'aprs avoir dpens
les 9.9 mille millions, la situation du pays soit pire qu'avant et
qu'aprs dix-huit mois ou dix-huit ans, nous soyons toujours
sous les dcombres.
Enfin, chers amis lecteurs, le sort d'Hati se jouera les
18 prochains mois. Si nous arrivons inspire confiance,
crer un climate de confiance dans notre socit hatienne, de
sorte que, quiconque voulant faire affaire ne se trouvera pas
toujours en face d'un abuseur , la tragdie du 12 janvier
aura peut-tre servi quelque chose. Ayons donc le courage
d'avoir cette confiance inbranlable que nous pouvons nous
forger un avenir meilleur.

Oscar Germain
germanor2005@yahoo.fr
Avril 2010


Mort de Wilson Bigaud, un des grands peintres d'Hati


Wilson Bigaud, l'un des derniers peintres de la
Renaissance de la peinture hatienne, movement des annes
40, est mort chez lui Petit Gove, le 22 mars dernier, l'ge de
85 ans.
Wilson Bigaud laisse une oeuvre picturale important
avec beaucoup de tableaux chez des collectionneurs privs,
aussi bien en Hati qu' l'tranger.


C'est tout jeune qu'il a commenc
peindre. Il tait encore un adolescent et
on le voyait dans l'entourage du grand
Hector Hyppolite.
Ses premiers tableaux dpeignent
le mode de vie de l'lite et sont teints d'une
note satirique. Comme ce 'Dner de l'lite'
ou encore des scnes de rues avec
beaucoup de gens. Il a un don particulier,
celui d'observer le moindre dtail qu'il
dpeint avec exactitude.
Quand le collectionneur et
critique d'art SeldenRodmanle choisit pour
peindre l'une des scnes des merveilleuses iJ
fresques de la Cathdrale Sainte Trinit :
celle du Christ transformant l'eau en vin
au course d'un marriage, j'avais l'esprit,
se rappelle Selden Rodman, une synthse
des principles toiles de l'artiste. Mais ce
fut tout autre dans le cas de Bigaud. Il a
peint une cour en gravier au clair de lune,
des musicians dans une scne Rara (c'tait
pendant la priode de l'Avant), des voleurs -
poursuivis par la police et videmment les
maris entours de leurs invits. L'artiste
relve le moindre dtail pour le placer dans
un ensemble cohrent.
Un autre jour, Rodman se rappelle avoir montr
Wilson Bigaud une photo qu'il venait de prendre d'un paysan
de Kenscoff prparant de la cassave. Bigaud mit la photo dans
sa poche sans faire de commentaire. Le jour suivant, quel ne
fut mon tonnement de voir ce personnage dans la murale,
comme si Bigaud l'avait planifi de longue date , se rappelle
Selden Rodman.
Bigaud avait 20 ans quand furent ralises les
fresques de la Cathdrale Sainte Trinit. Il s'est mis
immdiatement au travail. Les autres artistes qui ont travaill
la ralisation de ce chef d'uvre qui donnera une renomme
international l'glise anglicane, taient Castera Bazile et
Rigaud Benoit.
La Cathdrale de Sainte Trinit a t dtruite par le
sisme du 12 janvier dernier.
Le galeriste Thony Monin suggre d'engager des
peintres pour refaire les fresques. L'ouvrage de Selden
Rodman, intitul Where Art is Joy pourrait servir de guide
pour cette reproduction.
Lors de ralisation de l'euvre en 1948, la fresque de
Bigaud avait t vandalise par des intrus. L'artiste a toujours
pens que les coupables taient des jaloux qui avaient t
carts du Centre d'Art et qui se trouvaient au Foyer des Arts
Plastiques.
Sans se laisser le moins du monde dmonter, il se remit en
travail. A ct de sa signature, il ajoutera ces mots : Grce
Dieu !
Interrog sur sa foi dans le vaudou, Bigaud rpondit:
"Oui, je vais plus souvent aux crmonies Lwa qu' l'Eglise.


Peut tre parce que ces crmonies sont beaucoup plus
intressantes, plus intimes. Mais je ne crois pas aux Lwa. "
Wilson Bigaud est n Port-au-Prince en 1929. Son
pre, Leslie Bigaud, tait unpaysan de l'Anse--Veau (Nippes),
tandis que sa mre Talide Evrard tait de Ptionville. Le couple
avait trois autres enfants, mais tous taient dj morts au
moment o Bigaud commena peindre sa murale. La mre de


Une peinture de Wilson Bigaud

Wilson Bigaud se remaria et alla habiter au Portail Logne,
sortie sud de la capital. C'est l que grandit le petit garon. Il
Stait brilliant l'cole. Et surtout en dessin, au grand
Smerveillement de ses professeurs.
C'est en 1946 que l'toile du movement de la
Renaissance, communment appel plus tard, Peinture nave
hatienne, le peintre Hector Hyppolite, dcouvrit le jeune
Bigaud. Il tait en train de travailler dans du bois, faisant une
sculpture de l'Immacule Conception. Hyppolite le conduisit
au Centre d'Art et Bigaud y vendit sa sculpture. On lui remit
alors tout un attirail fait d'mail, de brosses, de canevas et
l'anne d'aprs Wilson Bigaud commenait vendre ses
Stableaux et aussi vite qu'il les peignait.
En 1951, il disait de son style: J'ai commenc comme
Hector Hyppolite. Mais je n'avais pas mes nuances propres.
Cependant je n'ai jamais t influence par Philom Obin don't
les tableaux sont plats mon got. Et puis tous les lves de
Philom Obin peignent comme Philom. Sij'avais des lves,
je m'assurerais qu'ils peignent selon leur inspiration et leurs
sensations propres.
A ce moment, Bigaud vivait avec sa femme Nicole et
leurs deux enfants dans une maison qu'il avait construite lui-
mme. Quoiqu'il ne payait que 20 dollars l'an pour la location
de la terre, il tait toujours court d'argent. Il put cependant
s'acheter une bicyclette de 63 dollars sur laquelle il install
des tas de gadgets en chrome.
Wilson Bigaud eut une second pouse, Kkt, avec
qui il eut 4 enfants. Sa progniture s'lve 10 enfants.
Son ambition tait de visiter les Etats-Unis. Il disait
souvent Selden Rodman: si unjourje recevais un contract
pour peindre une murale New York, je ne ferais pas l'erreur


que beaucoup font en essayant de peindre la ralit de New
York. Non, moi je continuerais peindre la vie des paysans
hatiens.
Wilson Bigaud n'eut pas de contract pour peindre une
murale New York mais il reut une offre de Mme Selden
Rodman qui l'poque prparait un livre pour enfants :Market
Dayfor TiAndr Et Wilson Bigaud eut le contract de peindre
toutes les illustrations du livre. On s'imagine
la valeur d'un tel ouvrage aujourd'hui avec
toutes ses illustrations signes d'un de ceux
qui fut l'un des plus grands peintres d'Hati !
Le dernier grand tableau de Bigaud
& est un auto-portrait peint en 1958. Rodman
S avait fait une photo de lui, debout la porte de
S sa maison paysanne. Wilson Bigaud
;, transform tout fait cette photo. Ce tableau le
montre habill en indien, avec une tenue en
plumes (il faut dire qu'il se dguisait en indien
pendant le carnaval) et orn de tous les attirails
qui sont ceux de ces indiens que l'on voit
(voyait !) dfiler au carnaval hatien. Mais on
ne peut ne pas tre frapp par l'expression un
peu hagarde et fixe de ses yeux. Un regard aussi
empreint de frayeur.
P Etait-ce prmonitoire?
Peu de temps aprs, Wilson Bigaud
H'" fit une grave depression nerveuse qui, malgr
tous les soins reus, fut suivi de nombreuses
autres. Il fut plac dans une institution pour
:.f, 't* malades mentaux mais il ne recouvra
pratiquement jamais sa sant mental.
Il se remit peindre vers les annes
1965 Mais sa peinture ne fut plus jamais
pareille. Lajoie de vivre qui imprgnait ses tableaux d'antan,
avait disparu. Les expressions taient tristes. On aurait dit
que Bigaud avait oubli comment faire le mixage des couleurs.
Evidemment, il continuait vendre surtout avec des tourists
qui ne connaissaient pas le Bigaud d'autrefois.
Mais c'tait justement une autre Hati, le pays
miserable qu'il peignait.
Le peintre Wilson Bigaud est mort dans un tat proche
de la misre, entour de sa femme et de deux des quatre enfants
qu'il a eu avec celle-ci.

E.E.

Ecoutez

Mlodie Matin

avec Marcus


Page 12


lodie
l 03. 3 fm


www. radiomelodiehaiti. com


m iiLi uli vi lutu UI,%-V-IV IN i


4





Mercredi 07 Avril 2010
HTti pn Manrhp Vnl XXIVT No 11


THE OLD DAYS !


L'immeuble qui abritait
l'Institut Franais, en haut de l'avenue
Lamartinire (Bois Verna) a t abattu.
Apparemment les dommages causs par
le tremblement de terre taient
irrparables. Pour nous c'tait le voisin
d'en face ; c'tait surtout le local auquel
Paul Elie Lvy avait donn beaucoup
de vie et un grand rayonnement.
Mais pour moi, ce n'tait pas
seulement l'Institut Franais, c'tait
tout d'abord la maison de Pierre
Rivire ; une maison qui faisait parties
du cadre de mon enfance car le la voyais
chaque jour en allant ou en revenant de
l'cole et l habitat mon camarade
d'cole, Ti Pierre Rivire.
Et si on veut remonter plus
haut, on peut trouver encore quelque
chose dire de cette maison. Autant
que je sache, ce fut la maison de Mm
Rivire, de son vrai nom Bien-Aim
Rivire ; celui qui nous vaut


Adieu Lisbonne !


-1 '- 4- 1

-er
La villa qui abritait l'Institutfranais d'Hati au Bois Verna, fort endommage par le sisme,
cdera la place un tablissement tout neuf (photo B.E.)


probablement d'avoir une Ruelle
Rivire, une Premire Ruelle Rivire, une
Deuxime Ruelle Rivire et une
Troisime Ruelle Rivire.
Mais Mm Rivire tait avant
tout un amateur ; il avait des vaisseaux
qui reliaient Hati toute une srie de
ports dans la Carabe. Roger Gaillard
nous apprend que ce sont des vaisseaux
de Mm Rivire que Salomon
rquisitionna pour envoyer des troupes
combattre Boyer Bazelais Miragoane.
Je me suis toujours demand ce qu'tait
devenue cette flotte marchande ; selon
George Michel, ce sont les occupants
de 1915 qui ont liquid tous les
vaisseaux car Hati n'en avait pas
besoin ( !).
Et le tremblement de terre est
venu achever le travail en faisant
disparatre ce dernier souvenir.

Bernard Ethart


Canada: nouveau gouverneur gnral?


AFP, le 03 avril 2010 Le Premier ministry canadien
Stephen Harper songerait remplacer l'actuelle gouvemeure
gnrale du Canada, Michalle Jean, affirme samedi le
quotidien Toronto Star.
Le mandate quinquennal de la
gouvemeure d'origine hatienne arrive son
terme cette anne.
Le gouverneur gnral est le
reprsentant de la reine, le plus haut
personnage politique du pays.
Le gouvernement Harper, qui a la
possibility de prolonger les functions de Mme
Jean, n'en a visiblement pas l'intention, selon
le Toronto Star.
Les raisons invoques sont "la faon
don't elle exerce son mandate selon une
"source haut place" cite par le quotidien,
suggrant que Michalle Jean concentre trop
d'attention sur ses projects personnel, par
example dernirement sur l'aide Hati aprs
le tremblement de terre. La Gouvern
en rencon


Pourtant, selon un sondage command l'institut
Angus Reid par le Toronto Star, 57% des Canadiens approuvent









I. I
.



i




eure gnrale du Canada, Michalle Jean, ne peut dissimuler so
itrant Jacmel lafille d'une amie, Magalie Marcelin, victim du


la faon don't Michalle Jean accomplit son mandate, alors que
26% la dsapprouvent.
Le mme sondage rvle que 50% des sonds
pI e' approuveraient la nomination de Rick Hansen,
athlte paraplgique trs populaire au Canada,
i mais l'intress aurait dclin l'offre, prfrant
se consacrer la collect de fonds pour la
recherche sur les maladies de la moelle
pinire, l'oeuvre de sa vie.
John de Chastelain, ancien
ambassadeur aux Etats-Unis, apparat, selon
une autre "source haut place" comme un bon
I candidate par dfaut, ajoute le journal.
Cette rumeur de dpart n'est pas la
premiere. En fvrier dernier, le National Post
affirmait que le gouvernement Harper
entendait nommer le remplaant de Michalle
Jean l't 2010.
Selon le quotidien, la crmonie aurait
lieu le ler juillet l'occasion de la visit
n motion attendue de la reine Elisabeth II au Canada.
sisme


Goudou-goudou


Goudou-goudou: onomatope imitant le bruit qui
accompagne un tremblement de terre. C'est ainsi que le
people a baptis le sisme du 12janvier 2010.

Delmas, Port-au-Prince, quatre heures cinquante-
deux... Sous un ciel immacul, le quotidien grne ses seconds
paisibles.. La mer bleu turquoise tend son miroir l'azur.
Avec la soudainet meurtrire d'un coup de tonnerre,
les dragons de l'enfer se dchanent sur la ville. Les sabots
infernaux rduisent en poussire la kounouk du pauvre et le
manoir du riche, runissant tous les hommes dans la mme
pouvante. La Mort au visage effar moissonne jeunes et vieux,
laissant sur son passage des ruines hurlantes.
300 fleurs tropicales agonisent sous les dcombres
de l'cole des infirmires. Horreur...
Dans l'un Goudou-goudou de fin du monde, dans
les cris des blesss et des estropis, deux cent mille chrtiens
vivants font voile pour le pays sans chapeau...
Trente-cinq secondes...
Trente-cinq seconds qui valent une ternit...
Trente-cinq seconds faites d'une Peur sans nom. Tremte-
cinq seconds de chairs crases, de membres coups, de
cages thoraciques enfonces, trente-cinq seconds de sueurs
froides et de bruit inhumain, trente-cinq seconds d'pouvante
et de massacre.
Et le soleil imperturbable se couche glorieusement
sur les rles des mourants...
Nuit...
Nuit d'angoisse et d'insomnie. Nuit tourmente de
ceux qui ont tout perdu. Nuit de cauchemars et de fantmes,
o les morts de l'aprs-midi reviennent hanter les vivants. Les
toiles du ciel magnifique semblent plus proches, plus brillantes
et plus grosses.
Est-ce notre dernire nuit?
Pardon, Seigneur, pardon de tous nos pchs! Pardon
d'avoir transgress ta loi, pardon de l'amour la sauvette et
du baiser vol. Pardon, Seigneur, pardon... Nous le savons,
nous ne valons pas mieux que ceux qui sont parties aujourd'hui,
mais Seigneur, faites que je voie le jour!
Faites que le caf chaud et sucr du matin coule
encore dans ma garganne, que le mas moulu rchauffe encore
mon venture, que ma Noire m'appelle Toutou au rveil une fois
encore...


Faites que je sois, Seigneur. La vie est mon seulbien...
Les heures ma montre durent des annes.
Lentement, l'Ange Gardien passe la main dans mes cheveux.
Crois-tu que le jour se lvera? me
demande-t-elle.
Je n'en sais rien, lui rponds-je.
Comme pour me faire mentir, une lueur rousse cerne
l'horizon l'orient. Voici l'aurore. Le jour se lve.


Ouvert

6 Jours

par
semaine:

8h30 am
a

7h30 pm



*

* Pri'du% pum h ukiIn


Nous sommes toujours vivants.
Port-au-Prince, nous te reconstruirons plus fire et
plus belle, avec de large avenues bordes de manguiers, et
des coles aux carrefours. Et nos enfants moqueurs riront
aux clats quand nous leur parlerons de Goudou-goudou, le
tueur sans piti...
Andr Charlier
Sli i, i t ,, .4.. 3 /, i .... rt


(wilir;4% i ricr cctw. 1---anglkplc.
Z"iuk. 1qzu,;ilb. %nirbiicaii i
V'-i-Nii il I mticni. A.NrIurbrc s I)riun


Page 13


3.i7'72 mIFE 2 r4,me A -venriue
T6l: 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de pavement pour BeH Sourlh. FPL, GAZ, CABLLE TV,
REL.L MOHILITY etc...etc...
- Connection tdlphonique chiez vous...


1






LES JEUX


ID JE |T|T JEIS|
DETTES
W E M Y D 0 E NN C Z/G
X B P D Y O L R I VA/Z
Y X R N S H A E K/D/ M L
T P A K P G B A/OU U VB
T C S M R Y ML I T I I
E M E J O HKI/P/E L R T
R E O R S N OC G F A H
B M D H I R I L F F M U
I C Y U U U U A\M\E A L
U F I l E II B M Q N I S I
M U E H T E MO R F U U
L ( E N A H T N A L) M G' M
Lanthane Cerium Praseodyme Neodyme
Prometheum Samarium Europium
Gadolinium Terbium Dysprosium Holmium
Erbium Thulium Ytterbium Lutecium


Allez de SURVIS DETTES, en utilisant des mots du du vocabulaire
franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


HORIZONTAL
1. Membre du Sacr Collge -
2. Trouble causs par des vers intestinaux -
3. General en chef de la guerre civil
amricaine Nom utilis par ExxonMobil -
4. Pronom -Article 5. Nanti Boug -
6. Membre d'une quipe sportive -
7. Embt Note 8. Finis.


VERTICAL I -
1. Teignent 2. Dvelopp dans un milieu
strile 3. Whisky de seigle Peau des
animaux 4. Article Lettre grecque -
5. Colre Cor 6. Adjectif possessif 7. Prendra son compete -
8. Plantes dicotyldones.


-t-


Page 14


1 03. 3 f



S 5h00 6h30 Bon Rveil en musique

S 6h30-7h00 Au Pipirit chantant
journal crole avec Louini Fontal

7h00-9h00 Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques :
L'Editorial de Marcus
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Littraire avec Dominique Batraville
*Les Sports avec Mario Bareau
Les Invits du Jour
Mlodie Matin chaque samedi est anim
par Fquire Raphal


lOh-Midi


12:00-12h30


12h30-2h00


2h00-3h00


3h-5hpm



5h00


5h 30 pm



7h-8h30

8h30-9hoo

9h00 10h30



9h00 etau del


Le disque de l'Auditeur
animation James Prdvil

Le Midi
informations avec Laury Faustin

Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime

C'est si Bon en chansons...
Emission de chansons franchises

Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas
avec Doc Daniel et Captain Bill

Le Journal de 5 heures
avec Villette Hertelou

Mlodie & Company
Dveloppement durable
Mardi avec Bernard Etheart
Amory Sabor con Luciani

Soir Informations

Notre Grand Concert
Lun. & Mer.: L'heure classique
Jeu. & Dim. : Jazz at Ten
Judy Carmichael reoit ses invits
Cavaliers, prenez vos dames
( Samedi) 50 ans de succs populaires hatiens


e4 fte4 4frit ~L ea 7/tacQi~ae


7 bis u pisPrta-ric, at
T.*(0)221896/22186 /22-86 /22-00 FxI50)22112
E-al eo iefg omI.I sL w.aiiena:heco
Lirir f ogre #* N 06-39


E n B ref... (...suite de la page 2)
M. Mulet, qui a dj occup ce poste dans le pass, remplaait titre provisoire
depuis le 14 janvier le tunisien Hedi Annabi dcd tragiquement dans le
tremblement de terre du 12janvier ayant fait plus de 220.0000 morts don't de
nombreux agents et cadres de la mission onusienne.
M. Mulet remplissait depuis 2007 le rle de secrtaire gnral adjoint des Nations-
Unies pour les operations de paix.

Les sinistrs du stade bientt expulss
Le plus grand stade d'Hati accueille 1500 families, rescapes du sisme. Le
gouvernement veut les vacuer pour rhabiliter la structure et reprendre le
championnat au plus vite. Sans proposer, pour le moment, de solution de relogement
aux sinistrs.
Sylvio Cator tait, dans les annes 40, une star hatienne du saut en longueur. Il a
donn son nom au plus grand stade du pays (15 000 places), Port-au-Prince.
Ds le 12 janvier au soir, quelques heures aprs le sisme qui a dvast la ville, des
centaines de sans-abri ont lu domicile sur la pelouse synthtique et sur le parking
qui encercle le btiment, don't la structure a tenu malgr quelques inquitantes
fissures. ((Aujourd'hui, 1500 families, soit environ 6000 personnel, vivent l. Ceux
qui n'ont pas rcupr de tente auprs des ONG se contentent de bches en
plastique, de bouts de tle, de draps ou de rideaux pour s'abriter. Des ONG ont
install un reservoir d'eau dans l'un des buts, ainsi que quelques latrines et des
douches. Parfois, elles distribuent de la nourriture.
Cette vie prcaire va disparaitre dans les jours ou les semaines qui viennent. Jeudi
dernier, les habitants du stade ont appris que la Fdration hatienne de football,
appuye par la Fifa et le gouvernement, a demand leur vacuation. "Il faut que le
championnat reprenne, il faut remettre les jeunes au sport !", a justifi Evans
Lescouflair, ministry de la Jeunesse et des Sports, interrog par Metro.
Thierry Regenass, directeur de la division des associations nationals de la Fifa, ne
dit pas autre chose : "Les Hatiens sont fous de foot, c'est mme l'une des choses
qui fonctionnent le mieux dans le pays (bien que le pays ne soit pas qualifi pour la
coupe du monde, ndlr). Le foot apporte de l'espoir et de la joie et permet aux Hatiens
de se changer les ides".
La Fifa a dbloqu 3,25 millions de dollars pour finance la reconstruction et la
rehabilitation des structures sportives endommages par le sisme, don't le stade
Sylvio Cator.

Les gravats du sisme recycls
AP 04/04/2010 Les gravats du terrible sisme qui a ravag Port-au-Prince en
janvier dernier ne cessent de s'accumuler prs du port. Si pour beaucoup cet amas
de pierre et de mtal tordu est un triste spectacle, il a nettement plus de valeur pour
les responsables charges de rebtir la capital hatienne, savoir un matriau
permettant de reconstruire des routes et le front de mer.((Le sisme du magnitude 7
du 12 janvier a gnr des millions de mtres cubes de gravats, de quoi remplir
plusieurs states. Mais 90% peuvent tre recycls, assure Mike Byrne, un spcialiste
des travaux publics l'Agence amricaine pour le dveloppement international
(USAID), organisme gouvernemental charge de l'aide humanitaire et conomique
l'tranger.((Ces dcombres ont "plusieurs vies. Leur recyclage et leur usage
potential peuvent tre des agents conomiques de la reconstruction", ajoute-t-il.
Une noria de camions bennes remplis de gravats se fraye donc un chemin dans les
rues encombres de Port-au-Prince. La plupart des routes ont t dgages, mais les
embouteillages sont de retour Port-au-Prince.(("Je ne peux pas faire plus de trois
voyages parjour, deux si la circulation est vraiment mauvaise", dit Lucner Jean-
Philipe, un entrepreneur travaillant sous contract avec l'USAID. Il attend qu'une
dizaine d'hommes chargent dans son camion les restes d'un mur effondr d'une
university, dans le quarter de Turgeau. Puis il prend la direction du port, o un
centre de tri accueille environ 80 camions parjour.

Le chef de la diplomatic cubaine rencontre un haut
responsible amricain pour discuter de l'aide Haiti
Le chef de la diplomatic cubaine s'est entretenu avec un haut responsible du
Dpartement d'Etat pour coordonner l'aide mdicale Hati aprs le sisme du 12
janvier. C'est l'une des rencontres au plus niveau depuis des annes entire les deux
ennemis de la Guerre froide.
Le porte-parole du Dpartement d'Etat P.J. Crowley a rapport auxjournalistes que le
ministry cubain Bruno Rodriguez avait parl Cheryl Mills, la chef de cabinet de
Hillary Clinton, mercredi en marge de la conference des donateurs pour Hati au sige
des Nations unies New York. (EN BREF / p. 16)


-
R

:T



-


IISJUIRIVIIS


Mercredi 07 Avril 2010
Hati en Marche Vol XXIV N 11

Solutions de la
semaine passe:
D E SSI N
D E S T IN
FESTIN
F E S T O N
F E N T 0 N

CAN T O N



SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot franais

ES

LS 1

SE


Solutions de la semaine passe
TOLU ENE


I





Mercredi 07 Avril 2010
nti n Marnhe Vnl IYTV No 11


Ti Gout pa Ti Gout uku-.Itn \/L,/,ai


Korespondans Sou Koze Orijinal

Acte de 1' Independance yo Jwenn

an Anglet:
Mapou,
Pinga nou kouri pran Nana pou Sizann. Men sa m
voye bay Kal Fonbren :

"Dear Carl,
It looks like there is a little confusion. What the
Canadian graduate student, Julia Gaffield, "uncovered" is a
printed copy of the "Acte de l'indpendance" and the
" Proclamation du Gnral an Chef au Peuple d'Hati"
according to the picture shown on page A11 of the NY Times
-4/1/2010.
I tried to clarify this fact in the following note sent to
a few friends :
This is NOT the "Declaration of Independence". It
is a printed copy of the "Act of Independence" and the
"Proclamation addressed to the People of Hayti by Dessalines
and read by Boisrond Tonnerre, secretary.
Historian Thomas Madiou writes :
[...] Dessalines, couvert d'habits dors, tenant entire
ses doigts enrichis de pierreries l'ACTE DE
L'INDEPENDANCE que venaient de signer au palais du
gouvernement nos plus illustres guerriers, monta sur l'autel
de la patrie, au milieu des acclamations joyeuses du people et
de l'arme. Aprs avoir fait, en language crole, l'historique des
cruauts que les Franais avaient exerces sur les indignes, il
s'cria : Jurons de combattre jusqu'au dernier soupir pour
l'indpendance de notre pays."
La foule, les troupes et les gnraux rptrent ce
serment avec le dlire de l'enthousiasme.
Alors Boisrond Tonnerre lut, par les ordres du gnral
en chef, la proclamation adresse la Nation :
"LE GENERAL EN CHEF
Au Peuple d'Hati,
Citoyens, ce n'est assez d'avoir expuls de votre pays
les barbares qui l'ont ensanglant depuis deux sicles; [...] "
(Tomas Madiou, Histoire d'Hati... T. III, 1803-1807,
p. 146)
This "Acte..." and the "proclamation" arewellknown
in Haiti. Generations of young Haitians have read and
memorized the proclamation in our Haitian history textbook
by Dorsainvil/F.IC.
What was "uncovered", according of what I saw in
the NY Times, is NOT the original of the ACTE DE
L'INDEPENDANCE" signed by Dessalines, the generals, the
high ranking officers and Boisrond Tonnerre, secretary but
a mere printed copy..."
I commend Ms. Gaffield for going after these precious
documents and sincerely hope she "uncovers" the original
ofthe Acte de l'indpendance."
This site newsarchive.html> has pictures of two pages the "
Proclamation..." one printed and one hand written (to the
best of my knowledge). This site refers to a link "National
Archives" that shows the two documents printed.
Are the words written in 1952 by Edmond Mangons
still true :
[...] the mystery ofthe original of our national
"Declaration of Independence" had not been solved. "All
searches to date have been in vain," ?
Keep up the good work!
Max"
http://www.nationalarchives.gov.uk/dol/images/
examples/haiti/0001 .pdf


Ti Malis pran nan Mera
(Youn vye blag angle yo chofe an Ayiti)
"Saf
Dat Malis ap choute sou Bouki
Fwa sa a lijwenn! ! "

Apre levennman 12 janvye a, Bouli ak Malis fini pa
jwenn youn tant, yo monte li sou youn teren b Kwadebouk
epi yo kouche dmi.
Kk tan apre Bouki reveye Malis, li di li :
-Konp, gade syl la epi di-m sa w w?"
M' w youn dibita zetwal."
-" Dapre wou, sa sa vle di?"
Malis grate tt li, bonbe lstonmak li epi tankou
nenpt gran entelektyl ki respekte tt li, li f youn ti touse :
-" 1. Astwonomikman palan, sa vle di ganyen milyon
de milyon galaksi ak milya plant nan kokenn espas sa-a.


2. Astwolojikman palan, sa di mwen plant Satin nan
konstelasyon Vso.
3. Pou ki l li ye, mwen ta di li katr dimaten.
4. Teyolojikman palan, li kl Bondye ekziste, Li
"mouche maniga" (tou pisan) e noumenm nou se ti katkat fb
kou ke pis.
5. Meteyolojikman, li ta sanble ap ganyen bl soly
jodi-a.
Apre Bouki fin gade-1 nan grenn je pou kk minit,
Malis pale :
-" Sa m'di la-a ki pa bon?"
Bouki reponnli :
"Enbesil! Sa vle di tou senpleman youn vakabon
vole tant nou an!"

MM.



INITE POU AYITI UNITY

FOR HAITI

Refren Chorus
Inite, inite, inite Unity, unity, unity
Inite pou Ayiti avanse Unity for Haiti to move
forward
Pou nasyon sa a ekziste So that this nation
continues to exist
Anba youn sl gran drapo Under one great flag
Pou youn lt leta ewo For a new heroic state
Inite, inite, inite Unity, unity, unity
Inite pouAyiti ekziste Unity for Haiti to exist
Pou nasyon sila-a kanpe For this nation to stand up
Pou nou kore patri-a For us to secure the homeland
Pou n 'sove peyi-a. To save the country.

-1- -1-

Flanm lespwa nou toujou la The flame of our hope
still remains
Annavan, pou youn gran pa Let's march for a great
step!
F n'jwe patisyon npi wo Higher we must play our
part
Nan kons tout nasyon yo In all nations' concert
Lemonn vin youn sl lakou The world has become
one yard
Limanite ak lanmou Humanity and love
Lelan solidarity Momentum solidarity
Inite divsite Unity diversity

-2- -2-
An n'pran leson zanst nou Let's learn our
ancestors' lesson
An n'dyaye nan kilti nou Let's enjoy our culture
Se young sous enspirasyon It's a source of inspiration
K'ap soude alinison That willjoin us together
Chante danse ak zantray Sing, dance with our
offspring
Se remontan mon lakay It's our people's stimulant
Li ini tout ng nan san It unites us all by blood
Tankou pitit menm manman Like the children of a
same mother

-3- -3-
Pou lon zanst Afrik For the African ancestors's
honor
Nanyoun resp istorik Ina historical respect
Kenbe djanm youn angajman Preserve firmly a
commitment
Pou n'bay youn lt sezisman For another surprise
Okenn mon p ap nan pdan No one will lose
anything
Nou tout apjwenn devlopman We'll all benefit from
development
Nanyoun nouvlAyiti In a new Haiti
Kote lavi pral fleri Where life will flourish.
(Pawl e mizikDr. OsniEugne (Text and music by
Dr. Osni Eugne,
18 janvye 2010; pibliye nan January 18, 2010.
English translation :
Haiti en Marche, Vol.XXIV, #10) Emmanuel W.
Vdrine) March 2010)



DEBAAK 9 KANDIDA


POU DISTRI 17 NAN

MIYAMI
Jedi swa, premye Avril, sou lobedyans AFL-CIO
kandida pou distri 17 yo te reyini nan lokal inyon ki nan 131-Ri
ak NW 45 Avni pou youn rale sou pwoj gouvennman yo si
yo eli yo nanKongr meriken-an. Bon! jan koze yo t'ap pale
nan kominote-a se kwakwadire se 4 kandida ayisyen senpman
ki genyen. Enben non. Anfas piblik-la te gen 8 kandida. 7 ng
ak 1 blan. Epi, te make younn. Yollie Roberson. Chz Yollie-
a te vid. Sa vle di gen 9 kantida antou.
Pou derape, chak kandida yo prezante tt yo. Yo
tout bay detay sa yo f osnon te konn f pou kominote-a eke
si yo eli, yo pral kontinye travay pou distri 17 la. Yo reponn
kesyon sou sante, sou edikasyon, sou komes, sou mon k'ap
pdi travay ak kay elatriye
Nou te la. Nou t'ap obsve. Gen kandida ki te
bwote youn bann sipot dey yo, pou vin rele viv. Yo gen
drapo ak mayo. Yo gen pankat. Gen nan kandida yo ki te byen
senp, ki reponn kesyon yo ak entelijans, ak konesans. Men
tou, gen nan kandida yo se grenn mayi yo t'ap beke. Yo te
tankou edidyanki t'ap resite lesonyo aprannanbapoto elektrik.
Yo t'ap tranble kon fybwa ki pran nan van nde.
Nan fen seyans lan younn nan kandida fanm yo,
Shirley Gibson, youn afriken-Ameriken akize dokt Moise ak
youn lt kandida ki te chita b kote-1; li akize yo dske 2
kandida sa yo vote 3 grenn fwa senpman nan vi yo. Epi li
montre dokiman legal-la pou 1' pwouve li pa p' bay manti.
Jounalis Lucie Tondreau (ki pa t'ap dmi) gentan chipe
dokiman-an nan men kandida akizat-a.
Kandida ayisyen mt Philippe Brutus, limenm, li
te dirk. Gen de kesyon li te krk nt nan repons li yo. Li
konnen sij yo. Li pale de lawa y o ak tou sa li pral f si se li ki
pase. Sl repwch majority "bonbagay" Mt-la pale yo pa fin
soti tw kl. Li pale tw vit epi sanble Mt-la te youn ti jan
enve, l'ap manje mo yo. Mt Brutus resevwa kont bravo li.
Kanta pou Marleine Bastien menmmenm, se zen
nan choublak! jouk kounye-a m'ap tande bravo piblik la t'ap
bat pou Marleine. Marleine te senp. Dirk. Byen atikile. Li
pale langaj pp la nan youn Angle luil san beke, ni mamte.
Marleine kraze sal-la 16 li di piblik-la :"si nou vote kandida sa
yo n'a ganyen... Men si nou vote Marleine Bastien n'ap
ganyen G-R-A... Luil pral koule b bouch nou... Als se an
Angle wi Marleine te di-1 :"if you vote Marleine B-a-s-t-i-e-n
you will win b-i-g... Oy! you will win big!
Bravo Fanm !Mete pou yo! Se jou w'ap konte
pou monte Washington pou kontinye travay pp la Mounn
sou mounn, menm mounn ki te gen pankat lt kandida yo
kanpe de b pou yo bobo Marleine Bastien ayayay! Go Girl,
Go...!
Jan Mapou



KREYOL NAN GOOGLE

GWO KOZE !

Le moteur de recherche Google.ht

sait dsormais parler trois langues

avec l'ajout du crole hatien
C'est une actualit qui est passe beaucoup plus
inaperue que la fermeture de Google.cn en Chine via une
redirectionvers Google.com.hk. Il faut dire que les populations
mises en confrontation sont sans commune measure, avec d'un
ct 384 millions d'internautes pour la Chine et de l'autre plus
de 10 millions de personnel qui parent le crole hatien en
Hati et ailleurs dans le monde, sans d'ailleurs tre forcment
des internautes.
Le geste parat surtout symbolique pour Google qui
a inaugur pour Google.ht, savoir Google Hati, une troisime
langue. Le crole hatienvient ainsi s'ajouter l'anglais et au
franais.
"Le tremblement de terre qui a rcemmentparalys
Haiti afait subir de lourds dommages aux infrastructures de
communication don'tt TV radio, presse. Dans les semaines
qui ont suivi le sisme, l'Internet est devenu un outil important
pour les Haitiens dans la recherche d'actualit et
d'information. Nous avions dj ajout le support du crole
hatien dans Google Traduction et nous sommes heureux que
le moteur Google puisse aujourd'hui tre utilis par le people
hatien dans sa langue maternelle ", a indiqu Google sur
son blog official dans un billet public quatre heures avant
l'annonce de la fin des rsultats censurs sur Google.cn.

(Source: generation-nt.com)


RECONSTRUCTION: Confrences d'hier et d'aujourd'hui


(CONFERENCES... suite de la page 8)
Jacky Lumarque, recteur de l'Universit Quisqueya, sur radio
mlodie, un jeune de 15 ans a permis de sauver des vies et
dgager des cadavres des dcombres de l'universit. De plus,
on a constat une grande solidarity dans le partage d'un
morceau de pain, d'un recipient d'eau, d'une couche. Il faut
signaler qu'actuellement cette solidarity a tendance s'effriter.

La diaspora hatienne
Elle va entrer en scne des les premires nouvelles
du sisme en interagissant par la seule station qui mettait,
Signal FM. Elle va se mobiliser comme elle ne l'a jamais fait au
paravent. Et aussitt les communications rtablies, les maisons
de transfer et banques oprationnelles, elle va puiser dans
ses reserves pour venir en aides aux parents et amis de


l'intrieur. Son action combine avec d'autres facteurs allait decisions unilatrales du GOH , au plan de reconstruction
permettre une bonne appreciation de la gourde par rapport au ralis sans concertation , la proposition de la loi d'urgence
dollar amricain. Dans sa composante intellectuelle, elle fera du GOH. De mme, quelques semaines auparavant, ils
des propositions formelles la nation moins d'un mois aprs s'opposaient l'ide du Prsident d'organiser les lections
le sisme sans tenir des nombreuses rflexions mises sur le la fin de cette anne. Mis part le Plan stratgique de
net. Actuellement, elle continue de peaufiner des plans pour la sauvetage national (PSSN) auquel la plupart des politicians
refondationd'Hati. ont collabor, il n'y a pas proprement parler de plan de
refondation du pays propos par les parties politiques. Il faut


Les politicians
La plupart des politicians tout en critiquant le GOH
ont fait des propositions intressantes et d'autres come
Rbu[2] ont entrepris des actions en apportant les premiers
soins, en hbergeant des personnel, en les nourrissant.
D'autres enfin ont gard le silence. Durant ces dernires
semaines, ils sont presents sur les ondes pour s'opposer aux


signaler aussi que le Parlement n'est pas rest inactif durant
cette priode sous tude. Il n'y pas eu de dmarche dans le
sens d'une proposition pour la refondation de l'Etat mais
seulement un souci de mettre un GOH la hauteur de la
situation avec integration de nouvelles personnalits.

(A SUIVRE)


Page 15


rialui ul i iviai uitu v ui vI IN 1


1





BACK PAGE


Mercredi07Avril2010
Haiti en Marche Vol XXIV No 11


J/4/tM Drl tHJ\f-ioru

et L L>' J i aS. t -L


MEN YON
GWO 8ATO K
AP POTE TOUT
MACHANDIZ
Ou TOUPATOU


CAPE IHATIEN

SHAI n


SKI VWAYAJE CHAK
15 ou POU awcOTr
MACHANeDI OU DIREK
AN AYTr Iou WAF ST
MARC OONAIVUE &
CAPE HAM
. ULiJ BWOTE KCONTENE, BWAT
PEI. IKAMYON MACHINE IK-
rSETERA


Relo ( 561 ) 845-7590 or ( 561 ) 845-8330


Fax ( b56 ) 845-7592 or ( 561 ) 842-9398

Toel free 1--77-845-8330 or 1-877-845-750

Se Sel koneksyon gwo bato ou genyen nan Palm Beach la
Directions 1.9- to Exit No. 74 ( 4th Stret ) Emto to Congres Ave, to North on Congrmu Ave to Martin Luth
Krg Jr Blvd go Eart on MLK Blvd ( m makfg rlglt hbad tur ) w M)tb Rd takes you straight t the Port of Palm Bch
Al soen na you go over Old Dixie Hwy befre Guard Shack Make leti Lift hand tum youe wlll ee our Slgn


Under New Management


Nom pa yoa EOave Bato MV MONARCH EXPRESS


(... suite de la page 14)


"Nous ne sommes pas d'accord sur beaucoup de choses avec Cuba et le Venezuela, mais
nous sommes d'accord sur l'importance de l'aide pour Hati", a soulign M. Crowley.
Cuba avait diffus un communique depuis les Nations unies, confirmant la rencontre.
"Nous esprons que de futurs changes de cette nature sont une possibility", expliquait le
communique. AP

Argent contre Travail, un programme du PNUD
Le programme Argent contre travail est la pierre angulaire de l'effort du PNUD en Hati.
Les personnel embauches sont engages pour 24 jours ouvrables. Jusqu' present, le
project a permis d'employer 70 610 Hatiens : 35 500 personnel ont dj effectu un cycle
complete de 24 jours de travail et 35 110 travailleurs sont actuellement engags dans le cycle
en course.



t-


du 6
1. Skah Shah: Guepe Pagnole
2. Phantoms: Resurrection
3. Daan Junior: Saw fm nan pa
nomal
4. Tropicana: XXeme anniversaire
5. Les Gypsies: Pacole
6. Reginald Policard: Live in Haiti
7. Webert Sicot: Grands succs
8. Tropicana: 40eme anniversaire
9. Magnum Band: Pike devan
0. Baricad Crew: Goumen



Hati en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94' Street, Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 / 754-7543 Fax 305 756-0979
New York (914 358-7559)
Boston (508 941-6897)
Montral (514 337-1286)
email : melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes.net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896
Pine *y So the Ofe t:(35)62-i8


Les travailleurs sont pays 180 gourdes, soit l'quivalent de 5 dollars, selon le taux de
change actuel, pour six heures de travail parjour. Cette some est lgrement suprieure au
salaire minimum en Hati, ce qui est trs important pour ne pas altrer le cycle de l'offre et la
demand sur le march du travail local et dcourager les recrutements dans le secteur priv,
au risque d'entraner des consequences nfastes sur le relvement du pays long terme.



I rI Reach Further And Faster with Amerijet


~,, I : _~.;. f l." Tr,:r .;
jj ^ __^^ ^^^/'S


Ns



Nous sommes
ana.,.ir- liaL dIn


qmpiciaa nana...
Cargo G6fln marlils
Products prissbles, Effts
personnel, Prodult.
explofos, Toutes dinsnwons
deo mAri


r


. .. -
-.-


4~- z


Ln 1,


NEW.
DOor Io Door Service


POMR VOS RBERVATIONS DE CARGO, APPELEZ

1-800-927-6059
ouS nCyrz ms un &-mi l&t-


Is available.


Page 16


En Bref...




Full Text

PAGE 1

Haïti en Marche, édition du 7 au 13 Avril 2010 • Vol XXIV • N° 11 PDNA : UN BILAN CHIFFRENous sommes assis sur un baril de poudre(voir / p. 2) NEW YORK, 31 Mars – On a pu noter une certaine différence d’approches entre les acteurs intervenant après le séisme du 12 janvier qui a fait quelque 250.000 morts et détruit près de la moitié de l’assiette économique du pays. Lorsque le président René Préval donne une conférence de presse dans un hôtel de New York en marge de la rencontre des donateurs qui se tenait le 31 mars dernier au siège de l’ONU, les questions de la presse nationale et de la presse étrangère ne sont pas les mêmes, même si elles se complètent. Nos confrères étrangers mettent davantage l’accent sur le besoin de mieux reloger les sans abris avant la saison des ouragans qui commence début juin. Qu’at-il été fait ? Tandis que la presse locale va forcément plus loin et envisage la situationReconstruction : Parlons-nous tous le même langage ?entier. Que veut dire la reconstruction en termes réels ? Qui va avoir quoi ? Peuton reconstruire toutes les maisons de Portau-Prince qui ont été détruites par le séisme ? Quelles sont les conditions ? Il est plus facile pour le président Préval de répondre en deux temps trois mouvements aux confrères étrangers. L’Etat vient de déclarer d’utilité publique plusieurs dizaines d’hectares au nord de Port-au-Prince qui seront utilisés pour des constructions en dur où seront relogés plusieurs milliers de sinistrés du séisme. Mais quant à la reconstruction à la capitale, le chef de l’Etat n’a pas trop voulu s’avancer.Un fonds de garantie pour les banques …au niveau communauté, voire du pays tout Il commença par prendre enPlusieurs écoles vont rouvrirAFP, le 02 Avril 2010 Des dizaines d’écoles doivent rouvrir leurs portes cette semaine en Haïti où des tentes ont été dressées dans des camps pour accueillir les écoliers, a annoncé l’Unicef, indiquant que cela s’inscrivait dans un plan visant à scolariser 700.000 enfants d’ici deux mois. “Ce n’est pas une réouverture (ECOLES / p. 3) AFP – GANTHIER — Les bras vers le ciel, des milliers d’Haïtiens escaladent lentement le sentier de Ganthier pour laLes Haïtiens profitent du Vendredi Saint pour louer le ciel d’être en vieprocession du Vendredi Saint. Beaucoup tiennent une bougie. D’autres des livres (VENDREDI SAINT / p. 3)Le Parlement doit penser Reconstruction et non politique politiciennePORT-AU-PRINCE, 3 Avril – Le Gouvernement a déposé au Parlement le vendredi 26 mars un projet de loi sur le Plan de reconstruction du pays qui a été dévasté par un tremblement de terre le 12 janvier écoulé. Le Plan en question a reçu l’approbation de la communauté internationale lors d’une rencontre au sommet des donateurs qui s’est tenue le mercredi 31 mars au siège des Nations Unies à New York. L’approbation du Parlement est obligatoire pour rendre ce Plan effectif. Les deux chambres ont actuellement pour mission de réfléchir sur le plan et d’y apporter, si nécessaire, des retouches pour garantir le meilleur intérêt de la Nation.Qui a peur des prochaines présidentielles ?PORT-AU-PRINCE, 1er Avril – La véritable toile de fond de la rencontre du 31 mars au siège de l’ONU, à New York, c’est la chose à laquelle tout le monde pense mais dont personne n’a osé parler : les prochaines élections présidentielles en Haïti. Plus d’une centaine de pays et d’institutions étaient réunis pour évaluer l’aide nécessaire à la Reconstruction d’Haïti après le séisme dévastateur du 12 janvier dernier. Le président René Préval est à moins d’une année de la fin de son mandat. Février 2011. Ou à la limite Mai 2011, si on fait courir le mandat jusqu’à la date de son entrée en fonction en 2006, soit donc le 15 Mai 2011. Entretemps, il devrait se tenir des élections pour son remplaçant à la Présidence de la République. Or à moins d’un an de cet événement plus qu’important, rien jusqu’à présent ne se dessine. Jusqu’au séisme du 12 janvier, la question c’était Qui ? (PARLEMENT / p. 5) (ELECTIONS / p. 6) (RECONSTRUCTION / p. 4) La rencontre des donateurs s’est terminée sur des offres de US$5,3 milliards pour les 2 prochaines années et 9,9 milliards pour les trois ans à venir et au-delà (Reuters) Petit Haïtien impatient de retourner à l’école près de 3 mois après que le séisme eut forcé à la fermeture de tous les centres d’enseignement (photo courtoisie UNICEF) Chemin de croix dans la région de Port-au-Prince à l’occasion du premier Vendredi saint après le tremblement de terre du 12 janvier (photo Robenson)

PAGE 2

Page 2 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 EN BREF ... EN PLUS ... (EN BREF / p. 14)PDNA : UN BILAN CHIFFRENous sommes assis sur un baril de poudrePORT-AU-PRINCE, 3 Avril – Quelques chiffres pour nous permettre de mieux situer la tâche à accomplir aujourd’hui. Nous les tirons du PDNA ou Evaluation des dommages et des pertes causés et des besoins nécessaires à la Reconstruction d’Haïti. Ajoutez à cela les pertes de production, réduction de chiffres d’affaires, perte d’emplois et de salaires, augmentation des coûts de production, etc) atteignant 3,561 milliards de dollars (équivalent à 45% du total des pertes). Le logement est sans aucun doute le secteur le plus touché par le séisme plus de 220.000 personnes et plus de 300.000 blessés. Environ 1, 3 millions vivent dans des abris provisoires dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Plus de 500.000 ont quitté les zones sinistrées pour se réfugier dans le reste du pays, exacerbant les difficultés déjà existantes dans ces régions pour l’accès à la nourriture et aux services de base. En frappant au cœur l’économie et l’administration haïtienne, le séisme a touché de façon aigüe les capacités humaines et institutionnelles des secteurs public et privé, ainsi que des partenaires techniques et financiers internationaux ayant leur siège dans la capitale haïtienne.105.000 résidences détruites …La destruction des infrastructures est massive. Environ 105.000 résidences ont été totalement détruites et plus de 208.000 endommagées. Effondrés également ou rendus inutilisables 1.300 écoles et centres d’enseignement, plus de 50 hôpitaux et centres de santé. Le port de Port-au-Prince est rendu partiellement inopérant. Les sièges du pouvoir central (Palais national, Palais de justice, Palais des ministères, l’administration publique) sont tous détruits. La valeur totale des dommages et des pertes causés par le tremblement de terre du 12 janvier 2010 est estimée à près de 8 milliards de dollars US (7,865 milliards), ce qui équivaut à environ 100% du produit intérieur brut (PIB) du pays en 2009. Au fait, depuis 35 ans d’application de ces critères d’évaluation (ou encore de cette méthodologie d’estimation des dommages et des pertes subis lors d’une catastrophe naturelle / ou méthodologie DALA), eh bien, c ‘est la première fois que le coût d’un désastre est aussi élevé par rapport à la taille de l’économie ou PIB d’un pays.Le privé subit 70% du total des dommages et pertes …La plupart des dommages et pertes ont été subis dans le privé (5,491 milliards de dollars US, soit 70% du total) tandis que la part du secteur public s’élève à 2,374 milliards de dollars, soit 30%. La valeur des actifs matériels détruits (unités de logement, écoles, hôpitaux, routes et ponts, ports et aéroports) s’élève à 4,302 milliards de dollars (55% des dommages totaux de la catastrophe). compte tenu du fait que les dommages totaux s’élèvent à 2,3 milliards de dollars US. Le secteur du logement représente donc approximativement 40% des effets du séisme.Valeur totale des destructions : 12,2 milliards de dollars US …Les autres secteurs par ordre d’importance, en ce qui concerne les effets subis, sont ceux du commerce (dommages et pertes de 639 millions de dollars, soit 8% du total), des transports (596 millions), des bâtiments de l’administration publique / infrastructures urbaines et communautaires (595 millions de dollars), de l’éducation et la santé (avec une moyenne de 6% du total des dommages et pertes enregistrés). La valeur totale des destructions s’élève à 12,2 milliards de dollars US. Tout cela éliminé en à peine 35 secondes. Sans oublier les vies humaines disparues et les souffrances physiques et morales qui ne peuvent pas être compensées.Extrême vulnérabilité du pays …L’impact disproportionné du séisme est fonction aussi du niveau extrême de vulnérabilité du pays face aux catastrophes naturelles. Quand on dit que Haïti est l’un des 3 ou 4 pays au monde les plus exposés aux phénomènes dus au changement climatique ? Rien n’est plus évident. Au cours du 20ème siècle, le pays a enregistré 56 catastrophes reconnues internationalement, dont 20 majeures ; 4 majeures au cours de la seule dernière décennie (2000-2009).4 lignes de faille ! …Outre la menace cyclonique (dont la saison dans la Caraïbe s’étend de début juin à fin novembre), Haïti est située dans une zone sismiquement active. Son territoire est ainsi coupé par 4 lignes de faille qui peuvent produire des séismes de forte magnitude, avec les deux principales villes du pays (Port-au-Prince et le Cap Haïtien) situées directement sur les failles. Les autres villes comme les Cayes, Jacmel, Léogane, Petit-Goave (pour le Sud) et Fort Liberté et Ouanaminthe (Nord) sont également très proches des failles. Cependant à eux seuls ces événements naturels ne peuvent expliquer les désastres observés. C’est la Le séisme a provoqué la mort de (BILAN / p. 8)Albert Ramdin attendu en Haïti ce 7 AvrilLe secrétaire général adjoint de l’OEA, Albert Ramdin, conduira du 7 au 10 avril en Haïti une mission d’experts de l’organisation hémisphérique pour des entretiens avec les autorités haïtiennes et d’autres acteurs importants de la société civile sur la possibilité de la tenue d’élections générales début 2011. Il s’agit d’élire un nouveau président de la République, de renouveler toute la chambre des députés, un tiers du Sénat et des élections municipales. Le gouvernement haïtien avait évoqué récemment la possibilité d’organiser ces élections avant la fin de l’année pour que de nouvelles autorités constitutionnelles puissent entrer en fonction, plus précisément le président de la République, le mandat du chef de l’état sortant arrivant à terme le 7 février 2011. Albert Ramdin, qui a représenté l’OEA à la conférence internationale des donateurs, le 31 mars, à New York, a souligné que l’appui de l’OEA se concentrera sur 3 points essentiels : les élections, le registre électoral et les services de cadastre.La Banque mondiale apporte 479 Millions de dollarsLa Banque mondiale a annoncé qu’un montant de 479 millions de dollars sera disponible pour appuyer la reprise et le développement en Haïti jusqu’à fin juin 2011, y compris l’annulation totale de la dette due à la Banque mondiale. La Banque a confirmé par ailleurs qu’elle sera chargée de la gestion financière du Fonds fiduciaire pour la reconstruction d’Haïti. Sur l’enveloppe globale de 479 millions de dollars, un montant de 250 millions de dollars représente de nouveaux financements. Ce montant comprend 151 millions de dollars sous forme de dons, 39 millions de dollars représentant l’annulation de la dette due à la Banque sur Haïti et 60 millions de dollars d’investissements du guichet du secteur privé de la Banque, la Société financière internationale (IFC). «Cette situation nous donne l’occasion d’intervenir de manière différente. Nous pouvons créer un avenir meilleur pour Haïti, mais nous avons besoin d’engagements à long terme et d’un nouveau partenariat. Il ne s’agit pas simplement du volume des financements mobilisés, il s’agit d’obtenir des résultats concrets au profit du peuple haïtien grâce à la bonne gouvernance et à la coopération efficace des donateurs», a déclaré le Président du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick. En raison de son expérience au plan international, il a été fait appel à la Banque mondiale pour servir d’agent financier du Fonds pour la reconstruction d’Haïti établi par le Gouvernement haïtien et les donateurs. «L’expérience que la Banque a acquise en Indonésie, après le tsunami, nous permettra de gérer le Fonds pour la reconstruction d’Haïti pour le compte du peuple haïtien et des donateurs. Nos mécanismes de contrôle et nos procédures permettront d’assurer le suivi des fonds. Et en mettant en commun leurs ressources dans un seul fonds, les donateurs réduiront considérablement la charge sur le Gouvernement d’Haïti», a ajouté Zoellick. L’action du Groupe de la Banque mondiale porte essentiellement sur la reconstruction, plutôt que sur le secours à la suite de la catastrophe.Le Président René Préval à la conférence des donateurs du 31 Mars 2010Le président haïtien René Préval a mis un accent particulier mercredi sur l’éducation, “voie principale” d’un renouveau de son pays, dévasté par un séisme et que la communauté internationale veut aider à reconstruire. “Aucun développement n’est possible sans éducation”, a-t-il dit aux participants à une conférence internationale de donateurs, au siège new-yorkais de l’ONU, le 31 mars écoulé. “Dans le cas d’Haïti, dès avant le 12 janvier (date du séisme, ndlr), il était déjà inacceptable que 38% de la population âgée de 15 ans et plus soient analphabètes” et “que 25% des enfants d’âge scolaire ne puissent être admis dans une école”, a dit M. Préval. “Le 12 janvier, en heurtant de manière particulière le monde de l’éducation, a mis à nu la profondeur de cette fracture sociale et humaine”, a-t-il ajouté. Et il a appelé les Haïtiens de l’intérieur et de l’étranger, ainsi que la communauté internationale, à “accorder leurs ressources” pour “transformer Haïti en une cité du savoir”. Il a appelé de ses voeux “une école haïtienne sans exclusion, (...) ouverte sur le monde” et “reflétant l’identité plurielle d’une nation à présent créolophone et francophone, mais pleinement enracinée dans (ses) racines africaines et acceptant le façonnement que l’Amérique et la Caraïbe apportent à son histoire quotidienne”. La communauté enseignante a été décimée par le séisme en Haïti, beaucoup d’établissements scolaires s’étant effondrés, tuant de nombreux élèves et professeurs. Le tremblement de terre, de magnitude 7, a ravagé la capitale, Port-au-Prince, tuant au moins 230.000 personnes et faisant 1,3 million de sans-abris dans le pays. Quelque 138 pays, plusieurs organismes internationaux comme le FMI et la Banque mondiale, ainsi que des ONG et des membres de la diaspora haïtienne étaient représentés à la conférence, présidée par M. Préval avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton.9.9 Milliards de dollars pour Haïti sur plus de trois ansLa conférence internationale des donateurs s’est achevée le mercredi 31 mars à New York sur des promesses de dons de 9,9 milliards de dollars en vue de la reconstruction d’Haïti dévastée par le violent séisme du 12 janvier, un engagement dont s’est félicité le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui estime que les “donateurs sont allés au-delà de toute attente”. Le montant total annoncé lors d’une conférence de presse finale portera sur plus de trois ans et incluera 5,3 milliards de dollars de dons de gouvernements et partenaires internationaux pour les 24 premiers mois du processus de reconstruction. Ces fonds sont nettement supérieurs aux attentes du gouvernement haïtien qui avait sollicité une première tranche de 3,8 milliards. La communauté internationale s’est mobilisée “de façon significative et en solidarité avec le peuple haïtien”, a déclaré, satisfait, Ban Ki-moon, qui s’exprimait en compagnie du Président haïtien René Préval et de la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, à la fin de la conférence organisée au siège des Nations Unies. Les Etats-Unis et l’Union européenne font figure de poids lourds parmi les donateurs. Hillary Clinton a annoncé une contribution de 1,15 milliard de dollars sur les deux prochaines années tandis que la haute représentante de l’UE pour les relations extérieures, Catherine Ashton, a promis une enveloppe de 1,24 milliard d’euros (environ 1,5 milliard de dollars). Présenté en 55 pages, le plan de reconstruction dévoilé à New York prévoit notamment un appui budgétaire direct de 350 millions de dollars à l’Etat haïtien, en difficulté depuis la catastrophe de janvier. Le représentant par intérim du Secrétaire général de l’ONU pour Haïti, Edmond Mulet, avait jugé cette assistance cruciale pour le maintien des services publics.Edmond Mulet désigné officiellement représentant du Secrétaire général des Nations-Unies en HaïtiLe Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a annoncé officiellement la nomination du guatémaltèque Edmond Mulet au poste de représentant spécial en Haïti et chef de MINUSTAH. L’immobilier et le logement sont le secteur le plus endommagé par le séisme du 12 janvier (photo Reuters)

PAGE 3

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 3 SOMMAIRESOMMAIREL’ACTUALITE EN MARCHE Les Haïtiens profitent du Vendredi Saint pour louer le ciel d’être en viedéjà haut. Un long cordon se dessine sur les pentes arides de la petite colline, d’où une croix argentée de trois mètres surplombe la plaine environnante. Venus en car, en tap-tap (pick-up transformé en minibus) ou dans des camions-bennes, des milliers d’habitants de Port-au-Prince se sont levés aux aurores pour rejoindre ce lieu de pèlerinage, situé à environ 60 km de la capitale dévastée par le tremblement de terre qui a fait au moins 220.000 morts. Mais de l’avis général, les fidèles sont moins nombreux cette année. “Il y a beaucoup moins de monde. C’est dommage car si on est encore en vie, c’est grâce à Dieu”, dit à l’AFP Gilbert Bissereth, qui n’a manqué aucune procession depuis “25 à 30 ans”. “Après cette catastrophe, on devrait garder la foi, déclare cet ex-banquier devenu propriétaire d’une école privée, car si on est resté vivant...”, “c’est grâce à Dieu”, coupe sa femme. “Il y a des gens qui disent que c’est une malédiction, que ça vient de l’étranger. Mais moi, je suis sûr que c’est quelque chose de naturel, parce que ça arrive partout”, poursuit M. Bissereth, dont les deux enfants étudient sur la côte Est américaine Une photo d’un proche dans la main, un chapelet ou un cierge dans l’autre, les catholiques s’arrêtent devant chacune des 13 croix qui jalonnent le sentier. Certains s’agenouillent les bras en croix, criant des prières. D’autres font l’ascension en rangs serrés, chantant des psaumes sur des rythmes gospels.Entre un camp de sinistrés et les ruines de sa cathédrale, Haïti fête Pâques AFP PORT-AU-PRINCE — Assis sur les décombres de la cathédrale de Port-au-Prince ou serrés sous la bâche protégeant l’autel installé à quelque mètres d’un camp de sinistrés, des milliers d’Haïtiens ont assisté dimanche à une messe de Pâques marquée par le souvenir du séisme du 12 janvier. L’édifice religieux ayant été ravagé par le tremblement de terre, qui a notamment tué l’archevêque de la capitale Mgr Serge Miot, la messe pascale s’est tenue dans le jardin de l’église, au coeur du centre-ville dévasté. Seule la façade rose du bâtiment, — et sa rosace avec au centre du vitrail un Jésus semblant contempler le désastre—, est encore debout. Et pour protéger du soleil le clergé, la chorale et quelques fidèles, une vaste bâche en plastique flanquée du logo “USAID”, l’agence de développement américaine, a été tendue au dessus de l’autel. “Cette année, nous fêtons la résurrection avec simplicité”, lance aux catholiques le nouvel archevêque, Mgr Joseph Lafontant, qui dit la messe alternativement en français et en créole. se résigne la jeune fille qui étudie au lycée, avouant que selon elle, le salut d’Haïti passe “par Dieu... et la communauté internationale”. “Nous espérons grâce à Dieu que les pays voisins vont nous aider à reconstruire la cathédrale”, déclare JeanMichelet Daniel, 23 ans, un grand crucifix argenté suspendu autour du cou. Malgré sa foi “inébranlable”, le jeune homme admet son désespoir. “Nous les jeunes, nous n’avons pas d’avenir”. Sa mère est morte pendant la catastrophe et il se retrouve sans revenu, à devoir élever son petit frère de six ans dans un camp du centre de la capitale haïtienne. En contrebas de la cérémonie religieuse, les Casques bleus patrouillent une rue où les petits vendeurs fourmillent entre les maisons en ruine et un camp de sinistrés entouré de barbelés. Beaucoup des sans-abri du camp sont venus à la messe. D’autres, comme Eddy Charles, restent devant les grilles de la cathédrale. “Pas belle”, explique l’adolescent en Loin des affaires de pédophilie qui secouent le Vatican, l’ecclésiastique se félicite qu’”après le tremblement de terre, le peuple haïtien (ait) gardé la foi”. “Vous êtes comme des rescapés, comme des survivants”, ajoute-t-il, devant une foule endimanchée. Pays très pieux, Haïti a suspendu une grande partie de ses activités depuis jeudi soir, y compris au sein des organisations internationales chargées de la reconstruction, pour permettre aux chrétiens de se recueillir. “C’est différent aujourd’hui, parce qu’il y a pas mal d’entre nous qui ne sont pas là, qui sont malheureusement partis”, dit à l’AFP Mirrine Bichemond, 19 ans. Le séisme qui a fait au moins 230.000 morts, “c’est une catastrophe naturelle, on n’a pas le choix, on doit accepter”, montrant sa chemise fripée. “Mais on croit en Dieu”, s’empresse de préciser son ami Sydney Picaris, amputé de la jambe droite. Pour Jean-Michelet Daniel, “Dieu c’est tout pour nous, car nous sommes pauvres”. Plusieurs écoles vont rouvrirgénérale des écoles”, a toutefois souligné à l’AFP une porteparole de l’organisation onusienne, Jennifer Bakody. “Dans certains endroits, beaucoup d’écoles ont été endommagées ou se sont effondrées. Egalement, plusieurs ont déjà recommencé à fonctionner, par exemple à Jacmel (sud) où beaucoup d’écoles fonctionnent depuis le 8 mars”, a-t-elle ajouté. L’année scolaire va être prolongée jusqu’en août pour permettre un rattrapage aux quelque trois millions d’écoliers qui, avec le séisme du 12 janvier, ont subi une interruption de cours ou un arrêt total de leur scolarité, a précisé le gouvernement haïtien, cité dans un communiqué de l’Unicef. En tout, l’Unicef a fourni 3.000 tentes pour servir de classes, ainsi que du matériel de cours aux écoliers et aux professeurs. Des volontaires à l’enseignement ont également reçu des cours d’initiation à la pédagogie, de même qu’une rapide formation au soutien psycho-social. d’identité de son bambin décédé. Au bord du ravin, face à la vallée où une multitude de petits carrés bleus et gris signale l’emplacement de camps de sans-abri, un homme se recueille en allumant une bougie. “J’ai fait une demande au Seigneur, il va faire du bien”, confie Nirvus Monrency, 47 ans. “Le tremblement de terre a fait beaucoup de ravages à Haïti. Ma maison s’est écroulée”, raconte ce mécanicien de Port-au-Prince, remerciant le ciel “qu’il n’y ait eu aucun problème grave dans (sa) famille”. Tout au long du chemin, des vendeurs proposent à manger, à boire, des livres de prières ou des foulards bleus ou blancs. “Ca va très bien les affaires”, se félicite un adolescent qui vend les pièces de tissu 2 dollars. Mais dans un pays où la religion catholique a emprunté beaucoup au vaudou, et vice-versa, certains “devins” profitent de la procession pour porter leur propre bonne parole, et des paysannes proposent une multitude de plantes censées détenir des pouvoirs magiques ou médicinaux. “C’est bon pour que la femme devienne enceinte”, dit en remplissant son sac de petites racines une dame portant autour du cou un collier avec une représentation de Jésus Christ. Une fois les pèlerins arrivés au calvaire, c’est la cohue autour de la grande croix et des statues de la Vierge et de Joseph. Hommes, femmes et enfants s’agenouillent au pied de la grille protégeant l’autel. La sueur perlant sur leurs visages, ils répètent des psaumes dans une cacophonie alimentée par les volontaires de la paroisse qui proposent des enveloppes pour déposer des dons. (ECOLES.... suite de la 1ère page) (VENDREDI SAINT... suite de la 1ère page) de prières. Vêtus de blanc, ils remercient Dieu d’être en vie, 11 semaines après le séisme. Il n’est pas encore 9HOO du matin, mais le soleil est “Je n’avais pas d’argent pour l’hôpital, mon bébé est mort”, assène un homme, avec à la main la photo La messe de Pâques chantée devant la Cathédrale de Port-au-Prince qui a été détruite presque totalement par le séisme (AFP) L ’EVENEMENT Reconstruction : Parlons-nous tous le même langage ? p.1 Le Parlement doit donner son approbation, oui mais p.1 PDNA : nous sommes assis sur un volcan p.2 HAITI AU SOMMET Les donateurs promettent près de US$10 milliards pour les 3 prochaines années p.4 ACTUALITE Les écoles doivent rouvrir p.1 POLITIQUE Qui a peur des prochaines élections ? p.1 LE SEISME ET LA FOI Vendredi saint et les Pâques vécus dans une capitale dévastée p.1 INSOLITE Une étudiante américaine aurait découvert à Londres l’original de l’Acte d’indépendance d’Haïti p.5 LIBRE PENSER Confiance ! p.12 Reconstruction : Conférences d’hier et d’aujourd’hui p.5 Goudou-goudou p.13 P A TRIMOINE Mort du grand peintre Wilson Bigaud p.12 Adieu Lisbonne ! p.13 DIASPORA Canada : Qui remplacera Michaëlle Jean ? p.13 LETTRES CREOLES Kreyòl nan Google, gwo koze p.15

PAGE 4

Page 4 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11UNE ANALYSE Fort Lauderdale, FL, 5 Novanm 2008 – Amerijet International, Inc. anonse lansman yon sit entènèt pi enteresan www.amerijet.com. Nouvo sit la founi yon baz kominikasyon ki pèmèt klyan an jwenn tout enfòmasyon li bezwen sou transpò pa avyon, sou lanmè ak atè, fè rezèvasyon pou transpò machandiz ak benefisye yon kantite fonksyon administratif ak kontabilite. “Nouvo sit la bay klyan an plis enfòmasyon e sitou pi rapid sou machandiz li ak sou account li nan konpayi an. Sit la kalkile ak devlope pou fè tout bagay pi fasil pou klyan an kit se machandiz lap voye, kit se efè pèsonèl” dapre Pam Rollins, vis-prezidan Biznès Devlopman. MyCargo ofri yon prosede senp e efikas pou kanalize flo enfòmasyon yo e pou founi enfòmasyon an pi vit pou ede klyan an ekonomize tan ak lajan. Nou vle ofri klyan an yon prosede “One-Stop-Shop”, sa vle di nou vle ofri li plizyè solysyon o chwa – avyon, bato oswa tren ou kamyon quit se machandiz pou ekspòtasyon, kit se pou enpòtasyon. Nan mwa kap vini yo, Amerijet pral introdui lòt avantaj sou website li a. Pamela Robbins ajoute : “Klyan yo ki enterese nan teknoloji ap ede nou bay konpayi an plis ekspansyon et pèmèt klyan yo planifye shipment yo lontan a lavans.” Amerijet International, Inc. founi yon sèvis entènasyonal konplè e sou tout fòm – pa avyon, pa bato ak atè. Konpayi an baze nan Fort-lauderdale (Florid) e li gen ofis sou tout tè a ak destinasyon nan North, South ak Central Amerika, Mexico, Karayib, Leròp, Lazi ak MiddleEast. Amerijet itilize alafwa Boeing 727-200 ak Boeing 767-200 depi prensipal baz li ki se Miami International Airport. Pou plis enfòmasyon, vizite Amerijet sou sit entènèt la www.amerijet.com Kontak Media: Christine Richard, Amerijet International 954-320-5354.AMERIJET INTERNATIONAL, INC. Reconstruction : Parlons-nous tous le même langage ?considération le cas des banques locales qui ont fait du crédit dans la construction. Mais comment les banques peuventelles récupérer leurs dettes quand les bâtiments en question se sont effondrés et qu’ils n’étaient couverts par aucune assurance comme c’est habituellement le cas en Haïti ? (RECONSTRUCTION... suite de la 1ère page) Il n’empêche que les deux éventuels co-présidents d’une tout aussi éventuelle ‘commission intérimaire’ trônaient le lendemain 31 mars à la tribune du sommet des donateurs.Une chaleureuse accolade …A ce propos, il rappelle que le séisme a créé un trou budgétaire de 350 millions de dollars US et qu’il comptait sur la rencontre du 31 mars pour contribuer à y remédier.La stabilité politique reste la clé …et le Palais national, était-il couvert par une assurance ? Mais nous n’avons pas osé la poser. Le palais présidentiel s’est totalement effondré lui aussi. Selon M. Préval, on envisage de créer un fonds de garantie pour aider les banques locales à sortir de cette mauvaise passe. Mais quant aux résidences privées, il n’a eu aucune réponse précise. Ce qui nous amena à consulter le PDNA, ou « rapport dressant une Evaluation des dommages, des pertes et des besoins généraux et sectoriels » occasionnés par le séisme.Le logement secteur le plus touché …Voici ce qu’on lit à la page 36 : « Bien que le gouvernement central n’ait pas un rôle direct dans l’exécution d’initiatives privées pour le relèvement et la reconstruction, il dispose d’un rôle de premier plan dans la promotion de la délivrance de lignes de crédit spéciales à travers la Banque centrale et le système bancaire privé. » capitaux … ». Mais il mise davantage sur la relance économique : « Il faut créer une atmosphère qui puisse attirer les investissements. Aussi bien locaux que étrangers, y compris la diaspora haïtienne. » Pour M. Préval, la stabilité politique reste une condition essentielle à la réussite de la Reconstruction. Eviter de revenir aux troubles politiques. Continuité de l’action politique. Il rappelle que son administration a gardé en place les délégués, directeurs généraux, ambassadeurs et consuls généraux qui avaient été nommés par ses prédécesseurs du gouvernement provisoire (2004-2006). « Il faut donner une garantie au fonctionnaire de pouvoir faire une carrière. C’est à cette seule condition que nous garderons ceux qui sont en place et que nous ferons revenir ceux qui sont partis. »‘Multi donors trust fund’ …Pourquoi doit-on croire que cela marchera aujourd’hui alors que toutes les tentatives de reconstruction après les catastrophes précédentes (ex. Gonaïves 2004 et 2008) ont été un échec ? René Préval dit compter sur la nouvelle formule du ‘fonds commun’ (‘Multi donors trust fund’) sous la direction d’une seule institution, en l’occurrence la Banque mondiale : « Un fonds commun utilisé selon des règles communes. » Plus question de projets conduits ici ou là presque sans aucun contrôle et sans coordination. Il faut passer obligatoirement par cette nouvelle structure, qu’on soit national ou international.Un casse-tête nommé ONGs …Enfin dernière différence d’approche relevée : on parle des ONG (en anglais NGO) qui pullulent actuellement dans le pays comme autant de pions livrés à eux-mêmes sans coordination avec l’ensemble. Au risque donc que ce semblant d’anarchie fasse dérailler au départ la machine de la Reconstruction. Il semble que sur un total de près de 2.000, une soixantaine seulement soient enregistrées. L’envoyé spécial de l’ONU, M. Bill Clinton, recommande une révision du processus d’enregistrement. Pour finir, la question : qu’est-ce qui assure que les donateurs maintiendront leurs promesses ? On arrive à la fin de la rencontre du 31 mars et ces derniers viennent de s’engager pour une aide financière de 5,3 milliards de dollars pour les deux prochaines années, et 9,9 milliards pour la période 2010-2013 et au-delà. Réponse de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton : la Banque mondiale tient habituellement de bonnes statistiques ! Marcus, New York, 31 mars 2010 good help for Haiti. » Tandis que à la fin du sommet du 31 mars, il donnera publiquement une chaleureuse accolade à son premier ministre, M. Jean Max Philippe. Mission bien accomplie. Autres nuances même légères : si les uns comme les autres s’accordent sur la création d’un ‘multi donors trust fund’ (un seul fonds alimenté par tous les donateurs), par contre la partie haïtienne y insiste davantage. Normal. C’est un moyen pour éviter la disposition qui consiste depuis longtemps pour chaque pays donateur à remettre l’assistance économique à ses propres ONG.« L’Etat haïtien est faible » …La presse canadienne n’a pas manqué de le relever puisque le Canada a toujours été en tête de cette tendance. La question fut posée à brûle pourpoint au chancelier canadien Lawrence Cannon à sa sortie de la rencontre du 31 mars. Sa réponse : « L’expérience nous a appris que si les pouvoir publics d’un pays ne sont pas impliqués dans la Reconstruction, celle-ci ne marche jamais. » Et de rappeler aussitôt les obligations correspondantes, savoir bonne gouvernance, transparence dans la gestion des fonds, primauté des règles démocratiques etc. logement est sans aucun doute le secteur le plus touché par le séisme compte tenu du fait que les dommages totaux s’élèvent à 2,3 milliards de dollars US. » L’Etat doit donc le prendre en considération comme tout autre cas. Ceci étant dit (vous aurez évidemment compris que c’était là une mission dont nous avaient chargé nos auditeurslecteurs auprès des grands décideurs), nous avons continué à relever de multiples nuances dans l’approche respective des acteurs nationaux et internationaux.Trop prématuré …Par exemple, tandis que la grande presse américaine continue à parler d’une ‘commission intérimaire’ pour la gestion de la Reconstruction qui serait co-présidée par l’ex-président américain Bill Clinton et le premier ministre haïtien Jean Max Bellerive, le président Préval a semblé écarter tout ça d’un revers de main. Trop prématuré. A l’entendre, la seule chose certaine c’est la Banque mondiale qui sera chargée du décaissement de l’aide financière pour la Reconstruction. Pour tout le reste, nous devons attendre le vote du Projet que l’Exécutif haïtien a déposé au Parlement haïtien. Cependant M. Préval en a profité pour recommander à nos députés et sénateurs la plus grande célérité. Bien entendu la question qui nous brûlait les lèvres : Et toujours selon le même rapport, « le ne se paie pas de mots. « L’Etat haïtien est faible. Nous savons que notre Etat est faible. Nous devons l’admettre. Et nous devons faire en sorte de le renforcer. Sinon on n’ira nulle part. » Et le président Préval de dire son appréciation de la contribution de l’envoyé spécial de l’ONU, Bill Clinton, « a Toutefois il faut relever aussi que le président Préval Quant à la Reconstruction elle-même, Préval se fait modérément optimiste : « Il y a les compétences, il y a les Réunion à New York des donateurs pour la reconstruction d’HaïtiDes donateurs internationaux se sont réunis aux Nations unies afin de mobiliser jusqu’à quatre milliards de dollars pour reconstruire Haïti après le séisme du 12 janvier qui a fait près de 300.000 morts. “Nous envisageons aujourd’hui un renouveau national complet, un effort de refondation nationale à une échelle sans précédent depuis des générations”, a dit Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, à l’ouverture d’une conférence d’environ 120 pays, organisations internationales et groupes humanitaires. Il a réclamé des versements rapides en réponse à l’Onu, qui a sollicité une aide humanitaire immédiate de 1,4 milliard de dollars. Jusqu’ici, l’appel n’a été honoré qu’à 50%, ce qui fait craindre une aggravation de la situation des quelque 1,2 million de sans-abri au cours de la saison des pluies. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a dit que les Etats-Unis promettraient 1,15 milliard de dollars pour le redressement à long terme du pays, en soulignant qu’il devait être planifié et mis en oeuvre par le gouvernement haïtien. “Nous devons aussi consacrer les plus grands efforts à nous améliorer, à proposer notre soutien de façon plus adroite, plus efficace, qui produise de réels résultats pour le peuple d’Haïti”, a-t-elle déclaré. La responsable américaine a été rejointe sur l’estrade par son mari, l’exprésident Bill Clinton qui, en qualité de représentant spécial de l’Onu pour Haïti, est chargé de coordonner les efforts d’assistance au profit de ce pays. La réunion de New York vise à financer le plan de redressement du (SOMMET / p. 6) Conférence du 31 mars : Hillary Clinton, Ban Ki-moon, René Préval et le chancelier français Bernard Kouchner (photo Haïti en Marche)

PAGE 5

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 5 DE L’ACTUALITE Le Parlement doit penser Reconstruction et non politique politicienneLa Nation qui sur le coup a perdu 100% de son produit intérieur brut, bref plus de la moitié de l’économie nationale réduite en poussière. Plus de 220.000 compatriotes ont perdu la vie, 300.000 blessés, 1 million et demi de sans abris et qu’il faut reloger bien avant la saison cyclonique qui commence le 1er juin et y aller ? Attention, nous vivons aujourd’hui en démocratie. Et s’il en fallait la preuve, ceci en est la démonstration toute trouvée. Comme cela se doit, le Gouvernement a déposé au Parlement, le vendredi 26 mars dernier, un Projet de législation sur le Plan national de reconstruction. et sénateurs, la plus grande célérité. Tout le monde comprend pourquoi.La domination des bandes …Le Projet sera d’abord entendu à la chambre basse, où le principal problème est de réunir les députés dont beaucoup poursuivent leur campagne électorale, malgré que enfin 2 millions et demi vivant de l’assistance alimentaire d’urgence. Selon une évaluation réalisée avec l’aide des institutions internationales, les dommages et pertes enregistrés s’élèvent à près de 8 milliards de dollars US et il faudrait 9 milliards sur trois ans pour amorcer la relance du pays. Le relogement du million et demi qui dorment dans la rue ou sous une tente de fortune ainsi que de tous les résidents dont la maison a été détruite totalement ou partiellement – et reconstruction selon les normes anti-sismique et anti-cyclonique – prendrait à lui seul au moins quatre ans. Le Gouvernement haïtien sollicitait plus modestement 3, 8 milliards pour les prochains 18 mois. Est-ce le travail d’évaluation et de stratégie de reconstruction qui a été bien réalisé, les donateurs ne se sont pas faits prier pour s’engager jusqu’à 5, 2 milliards de dollars pour les deux prochaines années (donc 1 milliard de plus que ce qui était attendu). Et 9, 9 milliards de dollars US pour les trois prochaines années et au-delà. Comme écrit le quotidien français Le Monde, Haïti a une chance de sortir du trou où elle végète depuis si longtemps. Alors puisque tout est prêt : une évaluation quantitative et qualitative des dommages et de ce qu’il faut entreprendre pour les réparer autant que possible, la volonté nationale de le faire, la main d’œuvre et la technologie (celle-ci devra provenir aussi de l’international ou/et de la diaspora c’est évident) et une fois n’est pas coutume : le financement. Et celui-ci au-delà de toute espérance. été repoussées sine die. Quant au Sénat, le problème est qu’il n’y règne aucune discipline de parti ni même d’alliance, mais c’est la domination des bandes : la bande à Youri Latortue (sénateur de l’Artibonite), la bande aux deux frères sénateurs Lambert (Sud Est), la bande à Rudy Hérivaux (Lavalas informel) etc. Dans une telle quadrature, tout est sujet à négociations, à « deal », voyez-vous.Un devoir civique …Or il n’y a pas de deal possible ici. Aujourd’hui la mission des deux chambres qui composent le Parlement de la République si tant est que ce n’est pas un parlement (de poche) pour aucun groupe politique, social, économique, idéologique ou autre mais le Parlement de la République – ce pour lequel on le sollicite aujourd’hui c’est pour une mission plutôt civique dans sa nature. Ce n’est pas une démarche politique proprement dite. Laissez la politique, voire la politicaillerie, pour l’instant de côté. On aura tout le temps avec les élections prochaines car il faudra bien qu’on y arrive aux élections. Mais pour l’instant, c’est une autre histoire. Etre à la hauteur des circonstances (nous insistons sur le mot hauteur !), voilà sur quoi on vous jugera aujourd’hui messieurs et dames les députés et sénateurs. Votre devoir c’est d’analyser ce Projet de Reconstruction, si nécessaire sous toutes les coutures, mais dans une seule optique : pas de faire perdre à la Nation cette chance unique (comme dit le journal Le (PARLEMENT... suite de la 1ère page)Nous vivons aujourd’hui en démocratie …Monde) mais plutôt nous aider à en tirer le maximum et le meilleur pour que vive Haïti ! Et une Haïti meilleure pour tous sans distinction d’aucune sorte. Haïti en Marche, 3 Avril 2010 Un petit handicapé du 12 janvier essaie courageusement d’apprendre à marcher avec sa jambe prothèse (photo Th. Bélizaire) Le Président de la république, René Préval, qui a dirigé la délégation haïtienne au sommet des bailleurs à l’ONU, le 31 mars écoulé, a recommandé aux parlementaires, députés les législatives qui devaient avoir lieu en février dernier aient Puisque tout est prêt, alors qu’attendons-nous pour Une étudiante de l'université Duke de Durham, en Caroline du Nord (est des Etats-Unis), a retrouvé par hasard le seul exemplaire imprimé de la Déclaration d'Indépendance de Haïti en 1804, a annoncé jeudi la direction de l'établissement. L'étudiante, Julia Gaffield, l'a découvert en février alors qu'elle examinait des documents aux Archives nationales britanniques à Londres. L'indépendance de Haïti, auparavantUne étudiante américaine retrouve le seul exemplaire imprimé de la Déclaration d'Indépendance de Haïticolonie française, a été proclamée le 1er janvier 1804. Mais le pays n'a pas conservé une trace écrite de cette proclamation, selon l'université. Une copie fut imprimée dans les heures qui suivirent pour le gouverneur de Jamaïque et c'est cet exemplaire, considéré comme unique par les historiens, que Julia Gaffield a retrouvé. AP Jean Robert JEAN-NOEL 31 MARS 2010 Le cadre de coopération intérimaire (CCI) 2004-2007 (1.4 mrds USD) avait provoqué son lot de conférences sur Haïti, de juillet 2004 à Washington à novembre 2006 à Madrid. Le document stratégique national pour la croissance et la réduction de la pauvreté (DSNCRP) 2008-2011 (4.3 mrds USD) n’a eu droit enfin de compte qu’à une seule conférence, celle de Washington d’avril 2009. Le plan d’action pour le relèvement et le développement national (PARDN) 2010-2030[1] (34.48 RECONSTRUCTION:Conférences d’hier et d’aujourd’huimrds USD) concocté après le 12 janvier 2010 par le Gouvernement Haïtien (GOH) avec l’appui de la communauté internationale (CI) connait sa première conférence, celle de New York, ce 31 mars 2010, au siège des Nations Unies, dont l’objectif est de trouver 3.8 mrds d’USD pour les 18 premiers mois de mise en œuvre du PARDN. Pour arriver à cette date, il a fallu entreprendre toute une série d’actions tant au niveau du GOH, de la CI et de la société civile haïtienne de l’intérieure et de la diaspora. Dans (CONFERENCES / p. 8)

PAGE 6

Page 6 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11SUSPENSES !Qui a peur des prochaines présidentielles ?Après le séisme dévastateur, c’est aussi Comment ?Le peuple peut-il avoir le cœur à ça ? …Comment tenir des élections dans un pays dont un quart de la population n’a ni feu ni lieu (au moins 2,5 millions de compatriotes, sur une population de quelque 9 millions, afin de ne pas gaspiller leurs forces face aux initiatives des proches du pouvoir en place. Mais aujourd’hui aussi bien ces derniers que leurs adversaires font le gros dos. Tous, quels qu’ils soient, sont aux abonnés absents.Acta non verba … Un deus ex machina …Bref, une politique qui tourne à vide depuis déjà très longtemps. Et rien ne laissait prévoir le moindre changement lors des prochaines échéances … (ELECTIONS... suite de la 1ère page) Réunion à New York des donateurs pour la reconstruction d’Haïtigouvernement haïtien, qui prévoit une décentralisation de l’économie destinée à favoriser l’activité et l’emploi hors de Port-au-Prince. Le président haïtien René Préval a souligné qu’il était temps de “rêver d’un nouvel Haïti” et que la réponse internationale à sa situation pourrait servir de référence lors de catastrophes futures. “MIEUX RECONSTRUIRE” Les organismes humanitaires ne négligent pas l’énormité de la tâche. Haïti était déjà le pays le plus pauvre de l’hémisphère Nord avant le séisme de magnitude 7 qui l’a frappé. Le chômage et l’illettrisme affectent une forte proportion de sa population de neuf millions d’habitants dont près de 80% vivent avec moins de deux dollars par jour. L’estimation globale des dégâts causés par le tremblement de terre varie de huit à 14 milliards de dollars. A Port-au-Prince, la pluie s’est abattue dans la nuit sur les camps de survivants, mettant à rude épreuve leurs fragiles abris et transformant les allées en rigoles boueuses. “On n’a pas passé une bonne nuit”, confiait MarieThérèse Jasme en rejoignant des centaines d’autres personnes sur une place du centre de la capitale où l’armée américaine distribuait des couvertures. Ban Ki-moon a dit que la Commission pour la reconstruction en Haïti espérait injecter 3,9 milliards de dollars dans divers programmes au cours des dix-huit prochains mois, en privilégiant les secteurs de la santé, des installations sanitaires, de l’éducation et du logement. “Notre but n’est pas seulement de reconstruire, mais de mieux reconstruire”, a dit Ban en se faisant l’écho des organismes humanitaires et autres qui insistent pour faire en sorte que le pays finisse par échapper à sa pauvreté chronique. Les Nations unies exhortent aussi les pays donateurs à favoriser la capacité de reconstruction du gouvernement haïtien, dont tous les ministères sauf un ont été détruits et dont près d’un tiers des fonctionnaires ont péri. “Le pays a la meilleure chance (...) de bâtir un Etat moderne et autonome qui se soit présentée de mon vivant”, a estimé Bill Clinton la semaine dernière. L’Union européenne et une coalition de groupes humanitaires établis aux Etats-Unis pourraient s’engager à fournir plus de 2,7 milliards de dollars. population âgée de 15 ans et plus soient analphabètes” et “que 25% des enfants d’âge scolaire ne puissent être admis dans une école”, a dit M. Préval. “Le 12 janvier, en heurtant de manière particulière le monde de l’éducation, a mis à nu la profondeur de cette fracture sociale et humaine”, a-t-il ajouté. Et il a appelé les Haïtiens de l’intérieur et de l’étranger, ainsi que la communauté internationale, à “accorder leurs ressources” pour “transformer Haïti en une cité du savoir”. Il a appelé de ses voeux “une école haïtienne sans exclusion, (...) ouverte sur le monde” et “reflétant l’identité plurielle d’une nation à présent créolophone et francophone, mais pleinement enracinée dans (ses) racines africaines et acceptant le façonnement que l’Amérique et la Caraïbe apportent à son histoire quotidienne”. La communauté enseignante a été décimée par le séisme en Haïti, beaucoup d’établissements scolaires s’étant effondrés, tuant de nombreux élèves et professeurs. Le tremblement de terre, de magnitude 7, a ravagé la capitale, Port-au-Prince, tuant au moins 220.000 personnes et faisant 1,3 million de sans-abris dans le pays, le plus pauvre du continent américain. Quelque 138 pays, plusieurs organismes internationaux comme le FMI et la Banque mondiale, ainsi que des ONG et des membres de la diaspora haïtienne étaient représentés à la conférence, présidée par M. Préval avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Annulation de la dette La Banque mondiale a promis de son côté 250 millions de dollars supplémentaires et annoncé l’annulation de la dette d’Haïti à son égard, qui se montait à 39 millions. Cela portera le total des montants qu’elle accordera au pays à 479 millions de dollars d’ici à juin 2011. Le thème d’une approche novatrice de l’aide internationale et de la bonne gouvernance des autorités haïtiennes a été repris par de nombreux orateurs. «Notre objectif n’est pas seulement de reconstruire, mais de rebâtir en mieux». Il s’agit de «construire un nouvel Haïti», a lancé le secrétaire général de l’ONU. Les sommes promises devraient représenter un premier versement sur un montant total de 11,5 milliards de dollars estimés pour la reconstruction sur 10 ans d’Haïti. (SOMMET... suite de la page 4) sont directement victimes du tremblement de terre : le peuple peut-il donc avoir le cœur à ça ?), outre que le cataclysme a détruit en 35 secondes les centres névralgiques du pays, tous basés traditionnellement à Port-au-Prince, la capitale, réduisant le gouvernement lui aussi au statut de sans domicile fixe ? D’un autre côté, le conseil électoral a perdu tous ses équipements et matériels qui étaient en passe d’être utilisés pour les législatives qui devaient avoir lieu en février écoulé. Etant entendu que les présidentielles seraient tenues quant à elles en novembre ou décembre 2010. Mais actuellement ce n’est pas tant le ‘Comment’ qui fait problème (il ne coûte rien de remplacer les moyens matériels quand cela vaut le coup) que le ‘Qui’ ? Alors que les dernières présidentielles haïtiennes (2006) ont affiché plusieurs dizaines d’aspirants à la queue leu leu, aujourd’hui c’est le calme plat.Tous aux abonnés absents …du 12 janvier a mis à nu tous ces stratagèmes et démontré plus qu’il était nécessaire les malheurs auxquels nous exposent ces jeux cannibales. L’Etat haïtien n’existe pas. Et un pays sans un Etat n’est rien qu’un immense corps désemparé qui se dirige dans une procession macabre vers les fosses communes. Tout à fait l’image que donnait la capitale haïtienne la semaine qui a suivi le séisme. Et c’est la première fois que les leaders politiques haïtiens semblent ressentir une certaine gêne. Sauf quelques brailleurs impénitent, mais sans grande importance. Or les élections générales c’est dans 10 mois ou presque. Résumons-nous : Le président Préval ne peut pas être candidat à une nouvelle réélection. La Constitution l’interdit. Il ne fait pas mine non plus de vouloir (ou de pouvoir) désigner un dauphin. Le temps presse. La classe politique, aussi bien les proches du pouvoir que l’opposition, semble brusquement prise dans des sables mouvants. Où sont nos futurs candidats à la présidence ? Ceux qui s’étaient déjà annoncés ou qui étaient pressentis pour se lancer dans la course, comme Myrlande Manigat, épouse de l’ex-président Lesly Manigat et actuelle secrétaire générale du parti RDNP, ou l’homme d’affaires Charles Henry Baker, ou le médecin mécène de Pignon, Dr Guy Théodore, ou encore les ex-premier ministres Jacques Edouard Alexis et Michèle Pierre-Louis … Personne ne bouge et le moment fatidique approche. Où est le grand remue ménage qui dominait l’actualité jusqu’à la veille du séisme avec accent sur le regroupement des partis, les proches du pouvoir troquant la casquette de LESPWA (en français L’Espoir) pour celle plus large de UNITE, englobant au passage plusieurs barons régionaux et locaux du parti Lavalas de l’ex-président Jean-Bertrand Aristide toujours exilé en Afrique du Sud (et interdit officieusement de participation aux élections haïtiennes), tandis que les partis d’opposition suivaient un même mouvement de réunificationDes dirigeants qui rassurent …Cependant il y a un autre acteur, et non des moindres, qui, lui, semble ruer dans les brancards. Celui qu’on appelle, pour faire plus court, l’international, bien qu’il puisse combiner différents intérêts. Différents mais pas divergents. L’international qui s’engage aujourd’hui à investir en Haïti 5,3 milliards de dollars US pour les deux prochaines années et 9,9 milliards pour les années suivantes. Pour toutes ces raisons, et encore d’autres, l’international a certainement besoin d’être rassuré. Et il faut donc à la tête du pays des dirigeants qui rassurent. Est-ce ce qui effraie nos compétiteurs de tous bords habituellement si hardis ? Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince C’est aussi que les vieilles tactiques semblent ne pas pouvoir fonctionner face à un pays qui demande aujourd’hui, circonstances obligent, des actes et non des paroles. Voire des paroles en l’air. Tout le monde sait, à commencer par les protagonistes eux-mêmes qui perpétuellement et comble d’ironie se dénoncent à ce sujet les uns les autres, que la politique haïtienne depuis les deux présidentielles historiques du 29 novembre 1987 et du 16 décembre 1990 est une immense calebasse vide. Aucun programme sinon la désinformation et les peaux de banane. Tandis que les chefs Lavalas (le parti qui avait su récolter la mobilisation des masses depuis la chute de la dictature Duvalier en 1986) ont usé et abusé de cet extraordinaire avantage. Ce sont ces mêmes troupes électorales (pour ne pas dire troupeau) qui croupissent actuellement sous les tentes de fortune aux quatre coins de la capitale. L’équipe de ‘Cash for Work » dont plusieurs centaines touchent 200 gourdes (environ 5 dollars US) par jour pour débarrasser les rues des gravois (photo Robenson) René Préval met l’accent sur l’éducation 31 mars 2010 (AFP) Le président haïtien René Préval a mis un accent particulier sur l’éducation, “voie principale” d’un renouveau de son pays, dévasté par un séisme mais que la communauté internationale veut aider à reconstruire. “Aucun développement n’est possible sans éducation”, a-t-il dit aux participants à une conférence internationale de donateurs, au siège new-yorkais de l’ONU. “Dans le cas d’Haïti, dès avant le 12 janvier (date du séisme, ndlr), il était déjà inacceptable que 38% de la Jusqu’à ce que survint un deus ex machina. Le séisme

PAGE 7

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 7MIAMI-DADE COUNTYMIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS MIAMI-DADE COUNTY WATER AND SEWER DEPARTMENT ECONOMIC STIMULUS PLAN (ESP) CONSTRUCTION MANAGAEMENT SERVICES FOR GOVERNMENT CUT UTILITY RELOCATION PROJECTS OCI PROJECT NO. E10-WASD-01 ESPThe County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 of the County C ode and Administrative Order 3-39 and Ordinance 08-92, announces that professional services will be required to provide contract administration and co nstruction management services to manage the design, permitting and construction of projects related to the Government Cut Utility Projects, for the Water and Sewer Department. The scope of services consists of contract administration and construction management services to manage the design, permitting and construction of projects related to the Government Cut Utility Projects that consist of the replacement of a portion of the existing 54-inch fo rce main from south Miami Beach to Fisher Island, under the Government Cut Channel, and the replacement of the existing 20-inch water main from Port Island to Fis her Island under the Fisherman’s Channel. The scope of services will include contract administration, construction management and field inspection services that will inc lude ; engineering and construction administration activities during the design, permitting and construction phases of the design-build contracts, dai ly on-site inspections, maintaining daily progress log(s), review and approve schedules, schedule of values, and other documents as necessary, process and authorize prog ress payments including allowance accounts and change orders, review and accept as-built drawings, establish a system to track all documents and activi ties, interface with the design-build criteria professional and the design-build contractor as needed; respond to requests for information and any supportive tasks a ncillary to the primary scope of services. The consultant shall also develop, implement and maintain a Quality Assurance (QA) & Quality Control (QC) and Safety Program Plan for the Government Cut Utility Relocation Projects. The consultant will be required to follow existing WASD engineering and construction manageme nt practices and to prepare a QC manual used by the consultant and WASD throughout the project. The consultant will be required to perform requested site and fa cility inspections of the design build teams’ offices, sub-consultants, manufacturers, suppliers, construction and other related sites to perform QA and QC insp ections. The estimated service fee is $5,000,000.00, and the non-exclusive professional services agreement (PSA) will have a contract te rm of five (5) years. NOTE: THE TEAM AWARDED THIS PROJECT WILL BE PRECLUDED FROM AWARD OF ANY OF THE UPCOMING DESIGN-BUILD PROJECTS DENOTED IN SECTION 1.2, SCOPE OF SERVICES. TECHNICAL CER TIFICA TION REQUIREMENTS3.02A HIGHWAY SYSTEMS – TUNNEL DESIGN (PRIME) 6.01 WATER AND SANITARY SEWER SYSTEMS – WATER DISTRIBUTION AND SANITARY SEWAGE COLLECTION AND TRANSMISSION SYSTEMS (PRIME) 2.02 WATER AND SANITARY SEWER SYSTEMS – MAJOR WATER AND SANITARY SEWAGE PUMPING FACILITIES (PRIME) 17.00 ENGINEERING CONSTRUCTION MANAGEMENT (PRIME) 3.12Highway Systems – Underwater Engineering Inspection 11.00 General Structural Engineering 5.01Port and Waterway Systems – Engineering Design 12.00 General Mechanical Engineering 5.08Port and Waterway Systems – Marine Engineering Design13.00 General Electrical Engineering 10.05 Environmental Engineering – Contamination Assessment and Monitoring 15.01 Surveying and Mapping – Land Surveying 10.10Environmental Engineering – Coastal Processes and Ocean Engineering A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Office of Capital Improvements Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1St Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consult ants who are pre-qualified with MiamiDade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://www.miamidade.gov/oci/a_e.asp, at the following link “Solicitation s On-Line.” The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova-Jimenez who may be contacted via e-mail at ameliac@miamidade.g ov, fax: (305) 3506265 or phone: (305) 375-2036. CONTRACT MEASURE REQUIREMENTSOne (1) Agreement – 27% Community Business Enterprise (CBE) Goal A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on April 14, 2010, at 10:00 A.M. at the Stephen P. Clark Cen ter, 111 N.W. 1st Street, 10thFloor, CITT Conference Room, Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend. Deadline for submission of proposals is April 23, 2010 at 3:30 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be re ceived at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED. This solicitation is subject to Miami-Dade County’s Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code , as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.

PAGE 8

Page 8 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11POUR QUE VIVE HAITI !vulnérabilité extrême du pays qui multiplie l’ampleur des impacts enregistrés. Un des facteurs principaux est la faiblesse qui découle de l’aménagement du territoire (ou de son nonaménagement) et de l’urbanisme, avec 39% de la population et 66% du PIB concentrés dans le seul département de l’Ouest.PDNA : UN BILAN CHIFFRENous sommes assis sur un baril de poudrenational. »Au moins 9 milliards de dollars nécessaires …La solution à long terme est un développement économique qui puisse être bénéfique pour les pauvres tout d’activité économique – au niveau aussi bien macroéconomique, sectoriel que des ménages – et du niveau de bien-être et de conditions de vie qui prévalait avant la catastrophe ; 2) les besoins financiers pour la reconstruction et la réparation d’actifs matériels de la zone touchée, en utilisant (BILAN... suite de la page 2) normes résistant aux catastrophes. Les besoins estimés couvrent l’ensemble de la société et de l’économie haïtiennes affectées par le tremblement de terre et ils incluent les besoins des secteur public et privé. Pour répondre aux besoins de relèvement humain et au niveau des communautés, un total de 2,883 milliards est nécessaire pour la période 2010-2013. Tandis que les estimations s’élèvent à 6,028 milliards de dollars pour les efforts de reconstruction. Besoins de relèvement et de reconstruction qui totalisent donc 9,0 milliards de dollars US pour la période de 2010 – 2013. Un impact certain … On sait que la rencontre des bailleurs qui s’est tenue mercredi (31 mars) au siège de l’ONU à New York a débouché sur des engagements par la communauté internationale de 5,3 milliards pour les deux prochaines années, et 9,9 milliards pour la période considérée dans ce rapport (2010 2013) et au-delà. Cependant il est possible qu’en lisant le PDNA certains se disent que celui-ci n’invente rien et que tout ça c’est du déjà-vu. Ensuite le déboisement et la présence de communautés installées en contrebas des bassins versants, dans des plaines susceptibles d’inondations, sont des facteurs qui contribuent à accroitre encore davantage la vulnérabilité du pays. La forte densité de la population en milieu urbain, ajoutée à la multiplication des bâtiments de construction précaire et à la fragilité globale des infrastructures, augmente la vulnérabilité globale face aux tremblements de terre.Assis sur un baril de poudre …Enfin sur cette vulnérabilité environnementale viennent se greffer certains facteurs sociaux, comme la pauvreté, l’instabilité politique, l’urbanisation rapide et la fragilité de l’Etat, aggravant les conséquences néfastes des événements naturels. Pour vous donner une idée de cette vulnérabilité croissante, et qu’on est assis sur un baril de poudre, le PDNA présente un tableau chiffré des derniers désastres en Haïti. En 2004, la tempête tropicale Jeanne a détruit 7% du une stratégie de construction améliorée qui tienne compte des Mais ramasser toutes ces données d’un seul tenant avec un traitement utilisant des méthodologies nouvelles, comme la télédétection spatiale et la photographie aérienne (comment ne pas penser à notre Gina Porcéna, la pionnière locale dans ce domaine, disparue dans le séisme) et autres avancées en matière de technologies de l’information et de calculs statistiques, voilà ce qui fait la différence … Outre que le rapport considère encore plein de domaines vitaux tels la protection sociale, la promotion de l’égalité des filles et des garçons en matière d’éducation, la déconcentration et la décentralisation, la gestion du foncier (la reconstruction nous fournit une occasion unique d’attaquer ce problème qui remonte à la fondation même de la Nation haïtienne) etc. C’est tout cet ensemble qui a dû produire un impact certain sur les plus d’une centaine de pays et d’institutions qui ont participé à la rencontre du 31 mars au siège des Nations Unies, à New York. réalisé par la Présidence et le Gouvernement d’Haïti et au crédit international dont ils jouissent en ce moment ainsi qu’à l’apport sympathique du couple Hillary et Bill Clinton et la contribution active du Secrétariat général de l’ONU. Haïti en Marche, 3 Avril 2010 PIB ; en 2008, les ouragans Fay, Gustave, Hanna et Ike ont détruit 15% du PIB. En 2010, un séisme détruit en 35 secondes 100% du produit intérieur brut. « La réduction des risques de catastrophes : un défi pour le développement », s’intitulait un Rapport mondial du PNUD, en 2004.Un cercle vicieux …Oui, la crise environnementale en Haïti est soutenue par la pauvreté. Celle-ci a un impact profondément négatif sur la vie de la population et par voie de conséquence sur l’environnement. La déforestation combinée à la vulnérabilité cyclonique a aggravé la dégradation environnementale, affectant la productivité agricole, amplifiant la pauvreté en zone rurale et poussant les populations à migrer. Ceci explique en partie la pauvreté dans les villes et la détérioration des conditions du milieu environnemental. Et voilà comment ce en protégeant les ressources naturelles de base, le capital naturel du pays. De cette évaluation des dommages et pertes entrainés par le séisme, découle une estimation des besoins pour le relèvement et la reconstruction. Le PDNA estime ces besoins au bas mot à 9,0 milliards de dollars pour la période de 2010 à 2013 sans tenir compte de la capacité d’exécution d’Haïti à la fois pour la gestion et le décaissement des fonds et pour les volumes d’activité de reconstruction, ce qui indique qu’il sera nécessaire d’importer qu’on appelle aujourd’hui le changement climatique risque d’exacerber ce cercle vicieux. Le PDNA ne peut ne pas rappeler aussi qu’en Haïti « près de la moitié du revenu national va au décile supérieur de la population tandis que les deux derniers déciles de la de la capacité de construction supplémentaire provenant d’autres pays. De notre côté, nous ajouterions de la diaspora haïtienne aussi. population reçoivent moins de 2 pour cent du revenu Ces besoins sont en général de deux sortes : 1) les besoins financiers pour garantir le rétablissement du niveau Cela grâce aussi au travail de relations publiques La Conférence du 11 mars : Hillary Clinton, Ban Ki-moon, René Préval, Bill Clinton avec aussi la présence de la Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean (photo Haïti en Marche) Au micro, la vice-présidente de l’Espagne qui est partie pour Haïti le jour même de la conférence (Reuters) Le chancelier canadien Lawrence Cannon (Reuters) Le ministre brésilien des affaire étrangères Celso Amorim (AP)RECONSTRUCTION: Conférences d’hier et d’aujourd’huile cadre de cet article, nous allons essayer de manière objective de refaire le cheminement suivi par ces acteurs impliqués dans le processus de refondation de notre pays. La catastrophe du 12 janvier 2010 Le séisme du 12 janvier 2010 a frappé Haïti au niveau de deux départements, l’Ouest et le Sud-est. Les villes les plus touchées sont la capitale Port-au-Prince, Léogane, Carrefour, Gressier, Petit Goâve, Grand Goâve, Delmas, Tabarre, etc. pour l’ouest, et Jacmel pour le sud-est. « Plus de 300 000 décès et autant de blessés selon les autorités nationales, 1,5 millions de sans abris et de déplacés, des familles brisées, des orphelins sans ressources ». (PARDN mars 2010). Les dommages et les pertes, dont on mesure chaque jour davantage l’ampleur, sont estimés à près de 8 milliards de $US (environ 120% du PIB de 2009) selon l’évaluation des pertes et des dommages produites au cours des dernières semaines. Selon la même étude, les besoins sont de l’ordre de 11, 5 milliards de $US. (PDNA, mars 2010). Les actions Le peuple Certaines actions sont entreprises tout de suite après les premières secousses par le peuple haïtien lui-même dans le cadre d’une solidarité inter haïtienne extraordinaire permettant de sauver beaucoup plus de vies que toute la communauté internationale avec sa batterie de technologies de toutes sortes, de personnes et de chiens entrainés. Cette solidarité s’est aussi manifestée dans la récupération des cadavres. Selon (CONFERENCES... suite de la page 5) (CONFERENCES / p. 15)

PAGE 9

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 9BANQUE NATIONALE DE CREDIT

PAGE 10

Page 10 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 AVI LEGAL Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize votè yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfòmasyon nou resevwa nan me n Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipèvizè Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfòmasyon sou k isa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou wè kouman pou nou rezoud pwoblèm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lèt sa-a, sa gen dwa mennen Sipèvizè Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistèm enskripsyon votè Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipèvizè Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Alfonso, Jimmy J 3795 W 8Th Ave Hialeah FL 33012 King, Florence 550 NW 5Th St Miami FL 33128 Andrade, Walfrido F 1648 SW 4Th St #4 Miami FL 33135 Knoepfle, Kenneth K 3108 Canal Rd Miramar FL 33025 Archer, Chetwyn E 250 Collins Ave #26 Miami Beach FL 33139 La Fleur, Patrick F 18950 NE 2Nd Ave #28 Miami FL 33179 Arnedo, Alain 216 NW 47Th Ave Miami FL 33126 Labastille, Max 2011 NW 185Th Ter Miami Gardens FL 33056 Ashley SR, Vernon 726 NE 1st Ave Miami FL 33132 Lane, Elann 2480 NW 66th St Apt B Miami FL 33147 Atwater, Karl 30110 SW 146th Ave Homestead FL 33033 Lanza, Marcos 17892 SW 114Th Ave Miami FL 33157 Austin, Anthony L 2450 NW 159th St Miami Gardens FL 33054 Larrieux, Paul 710 NE 127Th St #6 North Miami FL 33161 Bailey JR, Robert A 620 NW 188Th St Miami Gardens FL 33169 Lewis, Keith 515 SW 3Rd Ave Miami FL 33130 Bailey, Antwan 8005 NW 15th Ave Miami FL 33147 Lewis, Moncia L 1520 NW 63Rd St Miami FL 33147 Bell, Dante C 227 NW 35Th Ave Miami FL 33125 Little, Norman 1740 NW 67Th St Miami FL 33147 Bell, Thurman 537 NW 6Th Ave Homestead FL 33030 Lopez, Harry 11946 SW 210Th Ter Miami FL 33177 Best, Richard 6540 SW 57Th Pl South Miami FL 33143 Lorfils, Lynden G 4618 NW 185Th St Miami Gardens FL 33055 Bostic, Jason J 20563 NW 19Th Ave Miami Gardens FL 33056 Love, Johnny M 15720 Nw 27th Ct Opa Locka FL 33055 Boyd JR, William R 30325 SW 152Nd Ct Homestead FL 33033 Love, Michalle L 513 NW 5Th Ave Homestead FL 33030 Brady, Janice L 7231 Miami Lakes Dr #C-15 Miami FL 33014 Luna, Christina T 15944 SW 304Th Ter Homestead FL 33033 Branton, Zakia D 1979 NW 152Nd St Miami Gardens FL 33054 Lundy JR, Major C 20830 NW 17th Ave #123 Miami FL 33056 Brewton, Wallace 2051 NW 207Th St Apt 119 Miami FL 33056 Macon, Robert 10125 SW 170th Ter Miami FL 33157 Bronson, Alton 3921 NW 171st St Miami Gardens FL 33055 Mapp, Kaykendroshavette 13655 NE 3Rd Ct #23 North Miami FL 33161 Brooks, Anthony D 15900 NW 27th Ct Miami Gardens FL 33054 Marshall, Alonzo 342 NW 11Th St Miami FL 33136 Brooks, Katrina L 615 SW 8th Ave Homestead FL 33030 Marston, Angela 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Brown, Annette 275 NW 10th St Miami FL 33136 Martinez, Rafael 375 W 56Th St Hialeah FL 33012 Brown, Jim 816 NW 10Th St Florida City FL 33034 Matthews, Kris T 1231 NW 61St St #20 Miami FL 33142 Browning, Aldora L 11324 SW 188Th Ter Miami FL 33157 Mc Cray, Johnny T 17320 NW 32Nd Ave Miami Gardens FL 33056 Bryant, Conyard S 347 NW 64Th St Miami FL 33150 Mc Cutchins, Quincy A 1846 NW 43Rd St #1 Miami FL 33142 Bryce JR, Coswald R 333 SW 86Th Ave Pembroke Pines FL 33025 McClenney JR, Tommie 2030 NW 67Th St #201 Miami FL 33147 Burgess, Ester V 10900 NW 14Th Ave Apt D28 Miami FL 33167 McCloud, Lorenzo 3302 NW 203Rd St Miami Gardens FL 33056 Burks, Jacqueline 13150 NW 30th Ave #1 Opa Locka FL 33054 McCray, Charles E 1290 NW 10th St Homestead FL 33030 Busch, John E 15940 NE 19th Ct #3 N Miami Beach FL 33162 McCray, Tony C 9000 SW 202nd Ter Cutler Bay FL 33189 Bynum, Bridgette M 1422 NW 8Th Ave Homestead FL 33030 McGriff, Cynthia 19000 NW 42Nd Pl Miami Gardens FL 33055 Canet, Paul G 2942 Shipping Ave Miami FL 33133 McKinney, Benjamin 1610 NW 4th Ave Miami FL 33136 Castellanos, Daniel 7379 NW 173Rd Dr Hialeah FL 33015 McKnight, Tonya T 4952 NW 179th Ter Opa Locka FL 33055 Castro, Jose A 100 NW 6th Ave Homestead FL 33030 Miller, Paul A 18831 NE 3Rd Ct #518 Miami FL 33179 Chavez, Jose A 2040 NE 186Th Dr N Miami Beach FL 33179 Minnis, Roscoe A P O BOX 570542 Miami FL 33257 Cherry, Ursula D 3231 NW 171St Ter Miami Gardens FL 33056 Mitchell, Charles L 10043 SW 222Nd St Cutler Bay FL 33190 Cigar, Tavalas 2851 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056 Monsalve, Pamela 15601 NW 52Nd Ave #104 Miami FL 33014 Clarke, Matthew L 18256 Mediterranean Blvd Miami FL 33015 Montes De Oca, Ceferino 130 SW 58Th Ave Miami FL 33144 Cohen, Elizabeth A 27050 SW 120Th Ave Rd Miami FL 33032 Montes, Carlos A 10451 NW 133Rd St Hialeah FL 33018 Colon, Adarberto R 15375 Lincoln Dr Homestead FL 33033 Montes, Jesus A 6937 SW 109Th Pl Miami FL 33173 Comach, Charles F 755 NW 80Th St Miami FL 33150 Moore, Earla R 1124 E Mowry Dr #204 Homestead FL 33030 Concepcion, Stephany P 5052 W 12Th Ln Hialeah FL 33012 Morris, Jonathan 223 NW 12th St Miami FL 33136 Cortez, Marcelo A 2488 SW 18th St Miami FL 33145 Munnings, Barry L 871 West Dr Opa Locka FL 33054 Cromer, Gary M 5526 NW 172nd Ter Opa Locka FL 33055 Murray, Gloria 28205 SW 125th Ave Homestead FL 33033 Cruz, Eliezer 250 SW 14Th Ave #23 Homestead FL 33030 Murray, Tamika N 16815 SW 104Th Ct Miami FL 33157 D'Agostino, Salvatore 52 NW 117th St Miami FL 33168 Negron, Jorge 1475 W 46Th St #517 Hialeah FL 33012 Daniels, David M 3465 NW 205th St Miami Gardens FL 33056 Nunez, Eduardo R 15430 SW 288Th St Homestead FL 33033 Davis, Angela R 10052 W Indigo St Miami FL 33157 Oneal, Wallace 28205 SW 125Th Ave Homestead FL 33033 De Leon, Hector I 14935 N Spur Dr Miami FL 33161 Oquendo-Lopez, Axel 877 W 33Rd St Hialeah FL 33012 Delaughter, Howard 1490 NW 69th Ter #3 Miami FL 33147 Ortiz, Luis A 451 SE 8Th St #144 Homestead FL 33030 Delgado, Alexander 1216 SW 30Th Ave Miami FL 33135 Owens, Charlie T 630 NE 166Th St #4 Miami FL 33162 Denson, Cheryl 3461 NW 172Nd Ter Miami Gardens FL 33056 Parks, Luther 2460 NW 60Th St Miami FL 33142 Diaz, Jesus 13793 SW 9Th St Miami FL 33184 Parks, Lynn M PO BOX 541232 Miami FL 33054 Dixon, Allen D 13061 SW 260Th St Homestead FL 33032 Payne, Robert L 8360 NW 5Th Pl Miami FL 33150 Dixon, Charlene 201 NE 12Th Ave #201 Homestead FL 33030 Pereda, Robert A 8707 SW 97Th Ave #202 Miami FL 33173 Dominguez, Carlos M PO BOX 651174 Miami FL 33265 Perez, Michael 860 W 33Rd St Hialeah FL 33012 Eaddy, William C 2510 NW 153rd St Opalocka FL 33054-2763 Philippe, Fritz E 1640 NE 174Th St N Miami Beach FL 33162 Edwards, Xzavius A 1214 NW 64Th St Miami FL 33147 Pinder, Allen D 1515 NE 176th St N Miami Beach FL 33162 Eugene, Cadet 18750 NW 27Th Ave Miami Gardens FL 33056 Pinzon, Jonathan A 11510 SW 60Th Ter Miami FL 33173 Evans, Joseph M 228 NE 82Nd St Miami FL 33138 Poitier, Jarhmane R 14370 NW 22Nd Ave #15 Miami FL 33054 Everett, James A 403 Fisherman St #17 Opa Locka FL 33054 Pollydore, Tavares 17240 NW 56th Ave Opa Locka FL 33055 Farringer, Mary A 55 S Flagler Ave Homestead FL 33030 Quintana, Jose 1840 S Glades Dr N Miami Beach FL 33162 Ferguson, Cynthia 8517 NW 22Nd Ave Miami FL 33147 Ragin, Rodney L 15190 SW 122Nd Ave #3112 Miami FL 33186 Fernandez, Jose A 970 NW 13Th St Homestead FL 33030 Rahming, Jimmie L 20415 NW 37Th Ct Miami Gardens FL 33055 Ferrer, Miguel R 7830 SW 32Nd St Miami FL 33155 Ramcharan, Andrew I 7707 NW 2Nd Ave Miami FL 33150 Firestone, Joseph 15100 SW 288Th St Homestead FL 33033 Ramsey, Lisa 28205 SW 125Th Ave Homestead FL 33033 Fischer JR, Albert M 30940 SW 191St Ave Homestead FL 33030 Reddings, Shaun O 2865 NW 196Th Ter Miami Gardens FL 33056 Fisher, Angelo M 12350 SW 285th St Homestead FL 33033 Redman, Bradley M 30620 SW 152nd Ave Homestead FL 33033 Flores, Julio C 1111 SW 131St Pl Miami FL 33184 Ridel, Liberta 845 SW 6Th St #7 Homestead FL 33030 Forni, Jacob L 12490 SW 6th St Miami FL 33184 Rivas, Michael J 167 NW 143Rd St Miami FL 33168 Fumero, Luis 4108 W 11Th Ln Hialeah FL 33012 Roberts, Derrick D 18665 NW 37Th Ave # 201 Miami FL 33056 Gaines, Ellistine 6550 NW 24Th Ct Miami FL 33147 Robinson, Montavis 503 NW 5Th Ave Florida City FL 33034 Gamble, Anthony 10280 SW 175th St #1 Miami FL 33157 Robinson, Walter 514 SW 6th St Homestead FL 33030 Garcia, Rogelio A 1531 NW 16Th Ave #508 Miami FL 33125 Rodriguez, Francisco 3640 SW 14Th St Miami FL 33145 Garland, Paul 1855 NW 48th St Miami FL 33142 Rodriguez, Lazaro 1310 SW 13th Ave Miami FL 33145 Gay, Ulysees 4111 NW 190Th St Miami Gardens FL 33055 Rodriguez, Rafael E 9161 NW 177Th Ter Hialeah FL 33018 Gelin, Ronald 1115 Sharar Ave Opa Locka FL 33054 Rodriguez, Ray 123 NE 12Th Ave Homestead FL 33030 Ghee, Ruford N 726 NE 1St Ave Miami FL 33132 Rodriguez, Ronald 1900 N Bayshore Dr #3805 Miami FL 33132 Gibson, Lorenza L 580 SW 1St Ave #28 Homestead FL 33030 Rojas, Ricardo 5090 E 8Th Ct Hialeah FL 33013 Gilbert, Brunsen 3600 NW 215Th St Miami Gardens FL 33056 Rollins, Derrivian L 3391 NW 211th St Miami Gardens FL 33056 Gilmore, Doretha 8913 SW 220Th St Cutler Bay FL 33190 Rollins, John 1712 Nw 66Th St Miami FL 33147 Givens, Donnie O 10720 SW 222Nd St Miami FL 33170 Romero, Silver R 720 NW 27Th Ct Miami FL 33125 Glover II, Waverly J 18025 SW 105Th Ave Miami FL 33157 Rosario, Nick O 1150 Sesame St #2 Opa Locka FL 33054 Gray JR, Thelbert L 3261 NW 213Th Ter Miami Gardens FL 33056 Roses, Luis H 511 Vittorio Ave Coral Gables FL 33146-2736 Guillaume JR, Manice 2410 NW 81St Ter Miami FL 33147 Ruiz, Jesus L 615 NW 12Th St Homestead FL 33030 Hanna, Michael A 2150 Rutland St Opa Locka FL 33054 Ruiz, Judith D 2436 SW 24Th Ter Miami FL 33145 Harris, Cedric L 1240 NW 155Th Ln #310 Miami FL 33169 Ruiz, Marcos A 3431 NW 182Nd St Miami Gardens FL 33056 Harris, Kevin W 17301 NW 17Th Ave Miami Gardens FL 33056 Ruiz, Michael A 946 SW 4Th St #201 Homestead FL 33030 Haynes, Ronald L 14699 NE 18Th Ave North Miami FL 33181 Samuels, Ann 11135 SW 154th Ter Miami FL 33157 Heath, John A 4581 SW 74th Ave Miami FL 33155 Sanchez JR, Leonardo PO BOX 470595 Miami FL 33247-0595 Henderson SR, Donald L 2310 NW 141st St Opa Locka FL 33054 Sanchez, Daniel D 3720 NW 213Th St Miami Gardens FL 33055 Hicks JR, Louis V 2159 NW 90Th St Miami FL 33147 Santiago, Alfredo 2551 NW 13th St Miami FL 33125 Hicks, Eugene L 3450 NW 174th St Miami Gardens FL 33056 Santiago, Joe J 1121 Kasim St Opa Locka FL 33054 Hines, Jazzmin D 4460 NW 175Th St Miami Gardens FL 33055 Schultz, Donald S 5555 NW 176Th St Opa Locka FL 33055 Holt, Steve V 59 SW 39Th Ave Miami FL 33134 Scott, Lucius 17102 NW 17Th Ave Miami Gardens FL 33056 Hopper, Darryl L 18040 NW 41St Pl Miami Gardens FL 33055 Scott, Mark A PO BOX 552363 Opa Locka FL 33055 Howell, Lorraine E 11720 SW 224Th St Miami FL 33170 Shepard, Jesse L 20500 NW 22nd Ave Miami Gardens FL 33056 Hughes, Michelle L 10811 SW 222Nd St Miami FL 33170 Simmons, Debra G 14420 Monroe St Miami FL 33176 Hutchings, Andrew 9800 NW 25Th Ave Miami FL 33147 Smith SR, Don 11421 SW 193rd St Miami FL 33157 Ives, Mark 140 NE 88Th St El Portal FL 33138 Smith, Allen K 1280 NW 79Th St Apt 105 Miami FL 33147 Ivey, Paul M 4610 NW 185Th St Miami Gardens FL 33055 Smith, Calvin 4601 NW 183rd St Miami Gardens FL 33055 Izquierdo SR, Alain 10515 NW 31St Ct Miami FL 33147 Smith, Cedrick I 3520 NW 171St St Miami Gardens FL 33056 Jackson SR, Herman E 1751 NW 86Th Ter Miami FL 33147 Smith, Deidra E 16421 NW 21St Ave Miami Gardens FL 33054 Jackson, Letitia L 629 SW 8Th St Homestead FL 33030 Smith, James J 509 SW 17Th Ave Homestead FL 33030 Jackson, Valerie 16420 NW 24Th Ave Miami Gardens FL 33054 Smith, Jason E 19221 NW 43Rd Ave Miami Gardens FL 33055 James JR, Silas D PO BOX 330256 Miami FL 33233-0256 Smith, Joseph E 2266 NW 66Th St Miami FL 33147 Jenkins, Ashantis K PO BOX 962440 Riverdale GA 30296 Snelson, Anthony 568 NW 12th St Florida City FL 33034 Johnson, Mathew 9119 Nw 25Th Ave Miami FL 33147 Sosa, Leroy 3545 NE 166th St #1009 N Miami Beach FL 33160 Jones, Maurice L 1077 NW 64th St Miami FL 33150 Spaulding, Willie D 3110 NW 135Th St #A4 Opa Locka FL 33054 Jordan, Latacha A 2950 NW 214Th St Miami Gardens FL 33056 Starks, Ronald 5912 SW 62Nd Ter South Miami FL 33143 Kontinye nan lòt paj la Lester Sola Sipèvizè Eleksyon, Konte Miami-Dade MIAMI DADE COUNTY (suite page 11)

PAGE 11

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 11 10 départements d’études Licence en : • Gestion d’Entreprise • Conception et Exécution de Projet • Economie et Finance • Sciences de l’Education • Sciences Comptables • Relations Internationales • Gouvernance Diplôme en : • Informatique de Gestion • Relations Publiques • Gestion de la MicrofinanceUNIVERSITE Centre de Formation et de Développement Economique (CFDE)Contactez nous :Angle Delmas 75 et Impasse Hérard # 3, Port-au-Prince, Haïti, W.I.www.cfdehaiti.comPar courriel: Administration@CDFEHaiti.com GBrunet@CFDEHaiti.com Par téléphones : (509) 2246-1425 \ 3555-1575 2513-3726 \ 3767-1575 PETITES ANNONCES Le Manolo InnTéléphones : 566-5361 401-7108 / 514-0304 lemanoloinn@mac.comInternet disponible pour les clientsDANS LES NIPPES•Des kilomètres de plage •Chambres tout confort avec air conditionné et Salle de bain attenante •Cuisine du terroir préparée par un « Grand Chef » •Le Saut du Barril •Le Palais de Sudre Dartiguenave à Anse à Veau •La Petite Eglise de Petit Trou datant de du 17èmesiècle… KJ ADVERTISINGSERVICESP.O. BOX 600673 Miami Florida, 33160-0673Publicités: Radio, Journaux et Tv. Aussi un service de traduction de Documents etc.Info (954) 559-7729 Evens Hilaire Consultant VISION MORTGAGE BANK, INCEVENS HILAIRELoan Consultant 12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161 Phone: (305) 891-2225 Fax (305) 891-2559 Cell (786) 285-0384 Kontinyasyon paj presedan an AVI LEGAL Dapre Lwa Florid F.S.98.075(7), yap avize votè yo ki sou lis pi ba la-a. Nap avize w ke baze sou enfòmasyon nou resevwa nan me n Eta Florid, nou doute si w elijib pou vote. Yap mande nou kontakte Sipèvizè Eleksyon Konte Miami-Dade, Florid, pa pita ke trant jou apre resepsyon Avi sa-a pou nou kapab resevwa enfòmasyon sou k isa yo baze kestyon ke w pa elijib la epi pou nou wè kouman pou nou rezoud pwoblèm la. Si w pa reyaji epi w pa reponn a lèt sa-a, sa gen dwa mennen Sipèvizè Eleksyon an deside ke w pa elijib epi yo va retire non w nan sistèm enskripsyon votè Eta-a. Si w genyen ankenn kestyon sou koze sa-a, tanpri kontakte Sipèvizè Eleksyon yo nan 2700 NW 87th Avenue, Miami, Florid oswa rele 305-499-8363. Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Yap avize: Dènye adrès nan rejis: Strong, Howard W 501 NE 109Th St Miami FL 33161 Waters, Laurie R 9809 SW 222Nd Ter Cutler Bay FL 33190 Symonette, Oliver A 3671 Grand Ave Miami FL 33133 Wells, Barry 2435 NW 50Th St #F Miami FL 33142 Taylor, Demetrius 14840 Naranja Lakes Blvd Homestead FL 33032 Williams JR, James 13625 NW 6th Ave #202 North Miami FL 33168 Taylor, Eddie 20875 NW 22nd Ave Miami Gardens FL 33056 Williams, Alfred 3808 Calvert Ave Saint Louis MO 63134 Telemaque, Alex 11754 NW 7Th Ave Miami FL 33168 Williams, Antoy M 2070 Ali Baba Ave #6 Opa Locka FL 33054 Thomas, Algie 6320 NW 23rd Ave Miami FL 33147 Williams, Derek 9815 NW 30th Ct Miami FL 33147 Thomas, Sandra D 10161 E Circle Plz Miami FL 33157 Williams, Ernestine 2756 NW 48Th St Miami FL 33142 Thompson, Charles 20135 SW 88Th Ct Cutler Bay FL 33189 Williams, Keyatta 1969 NW 2Nd Ct Apt 1 Miami FL 33136 Tucker JR, Jimmy L 16100 NW 27th Ct Miami Gardens FL 33054 Williams, Lisa D 2170 NW 183Rd St Miami Gardens FL 33056 Tyson, Radale 3412 NW 176Th Ter Miami Gardens FL 33056 Williams, Savaria A 1373 NW 99Th St Miami FL 33147 Vann, Willie B 22790 SW 112th Ave Miami FL 33170 Williams, Steven A 16952 SW 100Th Pl Miami FL 33157 Virgil, Larry C 10220 SW 183Rd St Miami FL 33157 Willie, Allen L 3900 NW 175Th St Miami Gardens FL 33055 Walker JR, Willie 1907 NW 38Th St Miami FL 33142 Wilson JR, Jermaine L 27007 SW 128Th Ave #12 Homestead FL 33032 Walker, Donnie A 2350 NW 54Th St Miami FL 33142 Wilson JR, Laverne 2000 NW 93Rd St Miami FL 33147 Ward, Dianna 1967 NW 65Th St Miami FL 33147 Wilson, Michael L 1907 NW 2Nd Ct #41 Miami FL 33136 Ward, Robert 13990 NE 6Th Ave North Miami FL 33161 Wilson, Willie L 1221 SW 4Th St #8 Homestead FL 33030 Warren, Daniel C 7005 SW 76Th St Miami FL 33143 Woods, Satuara L 2745 NW 42Nd St #2 Miami FL 33142 Lester Sola Sipèvizè Eleksyon, Konte Miami-Dade Fè Fè tande w tande w pou pou yo yo konte w konte w nan nan R e san san s man man 2010! 2010! www. www. cen cen sus. sus. gov gov

PAGE 12

Page 12 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11LIBRE PENSERConfiance !«Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, mais il faut une confiance inébranlable dans l’avenir. » Jean Jaurès La « confiance » est quelque chose de difficile à définir. À chaque fois que je pense à son utilisation chez nous, je ressens des vibrations négatives, j’ai la chair de poule, des frissons dans le dos. Encore plus à partir de ce 12 janvier. Peut-on avoir confiance dans les structures bâties en Haïti ? Peut-on continuer à faire confiance, en Haïti, aux ingénieurs, aux architectes, aux contre-maîtres, aux vendeurs de matériaux de construction, aux « boss mason » ? Si au Chili, plusieurs constructeurs se retrouvent déjà sur le banc des accusés, qu’en est-il des responsables en Haïti ? Où sont-ils ? Qui sont-ils ? Nous sommes un peuple à la mémoire courte et qui a du mal à exiger aux dirigeants d’assumer leur responsabilité, d’hommes, de dirigeants. Mieux vaut donc oublier cette folle idée de réclamer des responsables et parlons plutôt de « confiance ». Les spécialistes en la matière croient que la confiance est un élément fondamental dans le fonctionnement d’une société. D’après eux, on peut apprécier quatre grands niveaux : Le niveau individuel (la confiance est une attente individuelle, optimiste quant au résultat d’un événement). Le niveau interpersonnel (la confiance renvoie aux notions de dépendance et de vulnérabilité. Son caractère interpersonnel peut être une condition de la coopération, notamment dans le contexte de relation inégale entre les parties). Le niveau des transactions économiques (les échanges économiques pourraient être considérés comme une forme de comportement interindividuel établi dans un climat de confiance). Le niveau des structures sociales (L’une des missions de la loi est de garantir ou de sécuriser les conduites de confiance. Le processus du développement économique tend à déplacer la confiance du plan individuel au plan social). Chez nous cependant, la confiance semble être quelque chose de différent. Il est assez courant d’entendre dire de quelqu’un, « Se pa nèg pou fè konfyans ». Parfois même, on ajoute aussi, si la situation l’exige : « mové moun ». Je crois que chez nous, chers amis lecteurs, s’il y a quelque chose dont les racines n’ont jamais été ni profondes ni nombreuses, dont l’existence sur notre territoire est quasiment résiduelle, c’est la confiance. Nous avons même parfois peur de la cultiver. On ne pense qu’à soi tout en se foutant pas mal du sort de l’autre. Entre nous, il n’y a que méfiance, et cela explique, en partie, la situation du pays. Chers amis, le premier janvier 1804, notre pays s’est transformé en « terre d’émancipation des Noirs », en « terre de liberté ». Nous avons donc été, au long de 312 ans, « terre colonisée », puis « terre de pirates », ensuite « terre d’esclavage » pour devenir enfin terre de liberté. Cependant, 294 ans (1510-1804) d’exploitation sauvage de l’être humain « nègre », considéré inférieur, ont fait de cette terre une « terre d’exploitation », dans laquelle le mot « confiance », peut ne pas vouloir dire ce qu’il pourrait signifier sous d’autres cieux. Enfin, chères amies lectrices et chers amis lecteurs, cela explique pourquoi nous n’avons donc jamais eu l’occasion de voir fleurir et s’épanouir, chez nous, cette « superbeté » qu’est la confiance. La confiance mutuelle. En réalité, comment ne pas se méfier de ses semblables si, entre semblables, on se vend, on se trahit, on s’entretue, on s’exploite. L’élément de couleur n’étant que simple anecdote. Il y a donc tout un travail de base à faire. La confiance à rétablir. Un climat de confiance qui nous permette d’avancer ensemble. Ce qui pis est, celui qui ne fait pas confiance aux autres généralement n’inspire pas confiance. Voilà pourquoi on nous surveille. Du coin de l’œil parfois.Des deux yeux, très souvent. Malgré cela, nous avons obtenu des « milliers de lions ». Cessons donc de « ranser pou anyen » et pensons que près de 10.000.000.000 de dollars est une somme suffisamment intéressante pour nous intéresser à vouloir changer le pays. Même si, en passant, certains d’entre eux, certains d’entre nous (pour être honnête), pensons déjà que l’accès à une partie de cette somme pourrait bien nous faciliter la vie. De fait, si nous faisons bien les choses, il en sera ainsi. Que nous soyons « Minis », « DG » ou «Bon Boss ». Cependant, si nous n’arrivons pas à établir un climat de confiance chez nous, il nous sera difficile de créer un climat économique attrayant pour les investisseurs, un climat social favorable à la transformation du pays, favorable à la création d’une société moderne, créatrice de bien-être individuel et collectif. Si nous ne prenons pas les choses au sérieux afin de créer une société dont le fonctionnement serait basé sur la confiance mutuelle, il se pourrait bien qu’après avoir dépensé les 9.9 mille millions, la situation du pays soit pire qu’avant et qu’après dix-huit mois ou dix-huit ans, nous soyons toujours sous les décombres. Enfin, chers amis lecteurs, le sort d’Haïti se jouera les 18 prochains mois. Si nous arrivons à inspirer confiance, à créer un climat de confiance dans notre société haïtienne, de sorte que, quiconque voulant faire affaire ne se trouvera pas toujours en face d’un « abuseur », la tragédie du 12 janvier aura peut-être servi à quelque chose. Ayons donc le courage d’avoir cette confiance inébranlable que nous pouvons nous forger un avenir meilleur. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Avril 2010 Mort de Wilson Bigaud, un des grands peintres d’HaïtiWilson Bigaud, l’un des derniers peintres de la Renaissance de la peinture haïtienne, mouvement des années 40, est mort chez lui à Petit Goâve, le 22 mars dernier, à l’âge de 85 ans. Wilson Bigaud laisse une oeuvre picturale importante avec beaucoup de tableaux chez des collectionneurs privés, aussi bien en Haïti qu’à l’étranger. Peut être parce que ces cérémonies sont beaucoup plus intéressantes, plus intimes. Mais je ne crois pas aux Lwa. “ Wilson Bigaud est né à Port-au-Prince en 1929. Son père, Leslie Bigaud, était un paysan de l’Anse-à-Veau (Nippes), tandis que sa mère Talide Evrard était de Pétionville. Le couple avait trois autres enfants, mais tous étaient déjà morts au moment où Bigaud commença à peindre sa murale. La mère de que beaucoup font en essayant de peindre la réalité de New York. Non, moi je continuerais à peindre la vie des paysans haïtiens. » Wilson Bigaud n’eut pas de contrat pour peindre une murale à New York mais il reçut une offre de Mme Selden Rodman qui à l‘époque préparait un livre pour enfants : Market Day for Ti André . Et Wilson Bigaud eut le contrat de peindre pareille. La joie de vivre qui imprégnait ses tableaux d’antan, avait disparu. Les expressions étaient tristes. On aurait dit que Bigaud avait oublié comment faire le mixage des couleurs. Evidemment, il continuait à vendre surtout avec des touristes qui ne connaissaient pas le Bigaud d’autrefois. Mais c’était justement une autre Haïti, le pays misérable qu’il peignait. Le peintre Wilson Bigaud est mort dans un état proche de la misère, entouré de sa femme et de deux des quatre enfants qu’il a eu avec celle-ci. E.E. Wilson Bigaud se remaria et alla habiter au Portail Léogâne, sortie sud de la capitale. C’est là que grandit le petit garçon. Il était brillant à l’école. Et surtout en dessin, au grand émerveillement de ses professeurs. C’est en 1946 que l’étoile du mouvement de la Renaissance, communément appelé plus tard, Peinture naïve haïtienne, le peintre Hector Hyppolite, découvrit le jeune Bigaud. Il était en train de travailler dans du bois, faisant une sculpture de l’Immaculée Conception. Hyppolite le conduisit au Centre d’Art et Bigaud y vendit sa sculpture. On lui remit alors tout un attirail fait d’émail, de brosses, de canevas et l’année d’après Wilson Bigaud commençait à vendre ses tableaux et aussi vite qu’il les peignait. En 1951, il disait de son style: “ J’ai commencé comme Hector Hyppolite. Mais je n’avais pas mes nuances propres. Cependant je n’ai jamais été influencé par Philomé Obin dont les tableaux sont plats à mon goût. Et puis tous les élèves de Philomé Obin peignent comme Philomé. Si j’avais des élèves, je m’assurerais qu’ils peignent selon leur inspiration et leurs sensations propres. » A ce moment, Bigaud vivait avec sa femme Nicole et leurs deux enfants dans une maison qu’il avait construite luimême. Quoiqu’il ne payait que 20 dollars l’an pour la location de la terre, il était toujours à court d’argent. Il put cependant s’acheter une bicyclette de 63 dollars sur laquelle il installa des tas de gadgets en chrome. Wilson Bigaud eut une seconde épouse, Kòkòt, avec qui il eut 4 enfants. Sa progéniture s’élève à 10 enfants. Son ambition était de visiter les Etats-Unis. Il disait souvent à Selden Rodman: « si un jour je recevais un contrat pour peindre une murale à New York, je ne ferais pas l’erreur un ensemble cohérent. Un autre jour, Rodman se rappelle avoir montré à Wilson Bigaud une photo qu’il venait de prendre d’un paysan de Kenscoff préparant de la cassave. Bigaud mit la photo dans sa poche sans faire de commentaire. « Le jour suivant, quel ne fut mon étonnement de voir ce personnage dans la murale, comme si Bigaud l’avait planifié de longue date », se rappelle Selden Rodman. Bigaud avait 20 ans quand furent réalisées les fresques de la Cathédrale Sainte Trinité. Il s’est mis immédiatement au travail. Les autres artistes qui ont travaillé à la réalisation de ce chef d’œuvre qui donnera une renommée internationale à l’église anglicane, étaient Castera Bazile et Rigaud Benoit. La Cathédrale de Sainte Trinité a été détruite par le séisme du 12 janvier dernier. Le galeriste Thony Monin suggère d’engager des peintres pour refaire les fresques. L’ouvrage de Selden Rodman, intitulé Where Art is Joy , pourrait servir de guide pour cette reproduction. Lors de réalisation de l’œuvre en 1948, la fresque de Bigaud avait été vandalisée par des intrus. L’artiste a toujours pensé que les coupables étaient des jaloux qui avaient été écartés du Centre d’Art et qui se trouvaient au Foyer des Arts Plastiques. Sans se laisser le moins du monde démonter, il se remit en travail. A côté de sa signature, il ajoutera ces mots : « Grâce à Dieu »! Interrogé sur sa foi dans le vaudou, Bigaud répondit: “Oui, je vais plus souvent aux cérémonies Lwa qu’à l’Eglise. C’est tout jeune qu’il a commencé à peindre. Il était encore un adolescent et on le voyait dans l’entourage du grand Hector Hyppolite. Ses premiers tableaux dépeignent le mode de vie de l’élite et sont teintés d’une note satirique. Comme ce ‘Dîner de l’élite’ ou encore des scènes de rues avec beaucoup de gens. Il a un don particulier, celui d’observer le moindre détail qu’il dépeint avec exactitude. Quand le collectionneur et critique d’art Selden Rodman le choisit pour peindre l’une des scènes des merveilleuses fresques de la Cathédrale Sainte Trinité : celle du Christ transformant l’eau en vin au cours d’un mariage, « j’avais à l’esprit, se rappelle Selden Rodman, une synthèse des principales toiles de l’artiste. Mais ce fut tout autre dans le cas de Bigaud. Il a peint une cour en gravier au clair de lune, des musiciens dans une scène Rara (c’était pendant la période de l’Avant), des voleurs poursuivis par la police et évidemment les mariés entourés de leurs invités. » L’artiste toutes les illustrations du livre. On s’imagine la valeur d’un tel ouvrage aujourd’hui avec toutes ses illustrations signées d’un de ceux qui fut l’un des plus grands peintres d’Haïti ! Le dernier grand tableau de Bigaud est un auto-portrait peint en 1958. Rodman avait fait une photo de lui, debout à la porte de sa maison paysanne. Wilson Bigaud transforma tout à fait cette photo. Ce tableau le montre habillé en indien, avec une tenue en plumes (il faut dire qu’il se déguisait en indien pendant le carnaval) et orné de tous les attirails qui sont ceux de ces indiens que l’on voit (voyait !) défiler au carnaval haïtien. Mais on ne peut ne pas être frappé par l’expression un peu hagarde et fixe de ses yeux. Un regard aussi empreint de frayeur. Etait-ce prémonitoire? Peu de temps après, Wilson Bigaud fit une grave dépression nerveuse qui, malgré tous les soins reçus, fut suivi de nombreuses autres. Il fut placé dans une institution pour malades mentaux mais il ne recouvra pratiquement jamais sa santé mentale. Il se remit à peindre vers les années 1965 . Mais sa peinture ne fut plus jamais relève le moindre détail pour le placer dans EcoutezMélodie Matinwww.radiomelodiehaiti.comavec MarcusUne peinture de Wilson Bigaud

PAGE 13

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 13THE OLD DAYS ! Adieu Lisbonne ! L’immeuble qui abritait l’Institut Français, en haut de l’avenue Lamartinière (Bois Verna) a été abattu. Apparemment les dommages causés par le tremblement de terre étaient irréparables. Pour nous c’était le voisin d’en face ; c’était surtout le local auquel Paul Elie Lévy avait donné beaucoup de vie et un grand rayonnement. Mais pour moi, ce n’était pas seulement l’Institut Français, c’était tout d’abord la maison de Pierre Rivière ; une maison qui faisait partie du cadre de mon enfance car le la voyais chaque jour en allant ou en revenant de l’école et là habitait mon camarade d’école, Ti Pierre Rivière. Et si on veut remonter plus haut, on peut trouver encore quelque chose à dire de cette maison. Autant que je sache, ce fut la maison de Mémé Rivière, de son vrai nom Bien-Aimé Rivière ; celui qui nous vaut probablement d’avoir une Ruelle Rivière, une Première Ruelle Rivière, une Deuxième Ruelle Rivière et une Troisième Ruelle Rivière. Mais Mémé Rivière était avant tout un armateur ; il avait des vaisseaux qui reliaient Haïti à toute une série de ports dans la Caraïbe. Roger Gaillard nous apprend que ce sont des vaisseaux de Mémé Rivière que Salomon réquisitionna pour envoyer des troupes combattre Boyer Bazelais à Miragoane. Je me suis toujours demandé ce qu’était devenue cette flotte marchande ; selon George Michel, ce sont les occupants de 1915 qui ont liquidé tous les vaisseaux car « Haïti n’en avait pas besoin » ( !). Et le tremblement de terre est venu achever le travail en faisant disparaître ce dernier souvenir. Bernard Ethéart Canada: nouveau gouverneur général ?AFP, le 03 avril 2010 Le Premier ministre canadien Stephen Harper songerait à remplacer l’actuelle gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, affirme samedi le approuveraient la nomination de Rick Hansen, athlète paraplégique très populaire au Canada, mais l’intéressé aurait décliné l’offre, préférant se consacrer à la collecte de fonds pour la recherche sur les maladies de la moelle épinière, l’oeuvre de sa vie. John de Chastelain, ancien ambassadeur aux Etats-Unis, apparaît, selon une autre “source haut placée” comme un bon candidat par défaut, ajoute le journal. Cette rumeur de départ n’est pas la première. En février dernier, le National Post affirmait que le gouvernement Harper entendait nommer le remplaçant de Michaëlle Jean à l’été 2010. Selon le quotidien, la cérémonie aurait lieu le 1er juillet à l’occasion de la visite attendue de la reine Élisabeth II au Canada. quotidien Toronto Star. Le mandat quinquennal de la gouverneure d’origine haïtienne arrive à son terme cette année. Le gouverneur général est le représentant de la reine, le plus haut personnage politique du pays. Le gouvernement Harper, qui a la possibilité de prolonger les fonctions de Mme Jean, n’en a visiblement pas l’intention, selon le Toronto Star. Les raisons invoquées sont “la façon dont elle exerce son mandat”, selon une “source haut placée” citée par le quotidien, suggérant que Michaëlle Jean concentre trop d’attention sur ses projets personnels, par exemple dernièrement sur l’aide à Haïti après le tremblement de terre. Pourtant, selon un sondage commandé à l’institut Angus Reid par le Toronto Star, 57% des Canadiens approuvent la façon dont Michaëlle Jean accomplit son mandat, alors que 26% la désapprouvent. Le même sondage révèle que 50% des sondés Goudou-goudouGoudou-goudou: onomatopée imitant le bruit qui accompagne un tremblement de terre. C’est ainsi que le peuple a baptisé le séisme du 12 janvier 2010. Delmas, Port-au-Prince, quatre heures cinquantedeux… Sous un ciel immaculé, le quotidien égrène ses secondes paisibles.. La mer bleu turquoise tend son miroir à l’azur. Avec la soudaineté meurtrière d’un coup de tonnerre, les dragons de l’enfer se déchaînent sur la ville. Les sabots infernaux réduisent en poussière la kounouk du pauvre et le manoir du riche, réunissant tous les hommes dans la même épouvante. La Mort au visage effaré moissonne jeunes et vieux, laissant sur son passage des ruines hurlantes. 300 fleurs tropicales agonisent sous les décombres de l’école des infirmières. Horreur… Dans l’un Goudou-goudou de fin du monde , dans les cris des blessés et des estropiés, deux cent mille chrétiens vivants font voile pour le pays sans chapeau… Trente-cinq secondes… Trente-cinq secondes qui valent une éternité… Trente-cinq secondes faites d’une Peur sans nom. Tremtecinq secondes de chairs écrasées, de membres coupés, de cages thoraciques enfoncées, trente-cinq secondes de sueurs froides et de bruit inhumain, trente-cinq secondes d’épouvante et de massacre. Et le soleil imperturbable se couche glorieusement sur les râles des mourants… Nuit… Nuit d’angoisse et d’insomnie. Nuit tourmentée de ceux qui ont tout perdu. Nuit de cauchemars et de fantômes, où les morts de l’après-midi reviennent hanter les vivants. Les étoiles du ciel magnifique semblent plus proches, plus brillantes et plus grosses. Est-ce notre dernière nuit? Pardon, Seigneur, pardon de tous nos péchés! Pardon d’avoir transgressé ta loi, pardon de l’amour à la sauvette et du baiser volé. Pardon, Seigneur, pardon… Nous le savons, nous ne valons pas mieux que ceux qui sont partis aujourd’hui, mais Seigneur, faites que je voie le jour! Faites que le café chaud et sucré du matin coule encore dans ma garganne , que le maïs moulu réchauffe encore mon ventre, que ma Noire m’appelle Toutou au réveil une fois encore… Faites que je sois, Seigneur. La vie est mon seul bien… Les heures à ma montre durent des années. Lentement, l’Ange Gardien passe la main dans mes cheveux. -Crois-tu que le jour se lèvera? me demande-t-elle. -Je n’en sais rien, lui réponds-je. Comme pour me faire mentir, une lueur rousse cerne l’horizon à l’orient. Voici l’aurore. Le jour se lève. Nous sommes toujours vivants. Port-au-Prince, nous te reconstruirons plus fière et plus belle, avec de larges avenues bordées de manguiers, et des écoles aux carrefours. Et nos enfants moqueurs riront aux éclats quand nous leur parlerons de Goudou-goudou, le tueur sans pitié… André Charlier Andrecharlier43@yahoo.fr La villa qui abritait l’Institut français d’Haïti au Bois Verna, fort endommagée par le séisme, cédera la place à un établissement tout neuf (photo B.E.) La Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, ne peut dissimuler son émotion en rencontrant à Jacmel la fille d’une amie, Magalie Marcelin, victime du séisme

PAGE 14

Page 14 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 LES JEUXLes Sports avec Mario Bareau informations avec Laury Faustincon Lucianiavec Villette Hertelou Mardi avec Bernard EtheartLun. & Mer. : L’heure classique Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Judy Carmichael reçoit ses invités9h00 10h305h 30 pm journal créole avec Louini Fontal animation James Prédvil74 bis Rue Capois, Port-au-Prince, Haïti Tél.: (509) 2221-8596 / 2221-8567 / 2221-8568 / 2221-0204 Fax: (509) 2221-1323 E-mail: melodiefm@hotmail.com / URLL www.haitienmarche.com Librairy of congres # 1SSN 1064-3896www.melodiefmhaiti.com Mélodie & CompanyDéveloppement durable (EN BREF / p. 16)En Bref...(... suite de la page 2) HORIZONTAL 1. Membre du Sacré Collège 2. Trouble causés par des vers intestinaux 3. General en chef de la guerre civile américaine Nom utilisé par ExxonMobil 4. Pronom Article 5. Nanti Bougé 6. Membre d’une équipe sportive 7. Embêté Note 8. Finis. VERTICAL 1. Teignent 2. Développé dans un milieu stérile 3. Whisky de seigle Peau des animaux 4. Article Lettre grecque 5. Colére Cor 6. Adjectif possessif 7. Prendra à son compte 8. Plantes dicotylédones. CARDINAL OXYUROSE LEE#ESSO ON#K##UN RICHE#MU EQUIPIER NUI#O#RE TERMINAS Visitez Haiti en Marche sur Internet au www.haitienmarche.com SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot f rançais Solutions de la semaine passéeTOLUENE E S L S I S E Solutions de la semaine passée:Solutions de la semaine passée: LES JEUX DE BERNARDAllez de SURVIS à DETTES , en utilisant des mots du du vocabulaire français, et ne changeant qu’une lettre par ligne.Mots Crois ésLanthane Cerium Praseodyme Neodyme Prometheum Samarium Europium Gadolinium Terbium Dysprosium Holmium Erbium Thulium Ytterbium LuteciumDESSIN DESTIN FESTIN FESTON FENTON CENTON CANTONSURVIS DETTES WEMYDOENNCZG XBPDYOLRIVAZ YXRNSHAEKDML TPAKPGBAOUUB TCSMRYMLITII EMEJOHIPELRT REORSNOCGFAH BMDHIRILFFMU ICYUUUUAMEAL UFMEMBMQNISI MUEHTEMORPUU LENAHTNALMGM M. Mulet, qui a déjà occupé ce poste dans le passé, remplaçait à titre provisoire depuis le 14 janvier le tunisien Hedi Annabi décédé tragiquement dans le tremblement de terre du 12 janvier ayant fait plus de 220.0000 morts dont de nombreux agents et cadres de la mission onusienne. M. Mulet remplissait depuis 2007 le rôle de secrétaire général adjoint des NationsUnies pour les opérations de paix .Les sinistrés du stade bientôt expulsésLe plus grand stade d’Haïti accueille 1500 familles, rescapées du séisme. Le gouvernement veut les évacuer pour réhabiliter la structure et reprendre le championnat au plus vite. Sans proposer, pour le moment, de solution de relogement aux sinistrés. Sylvio Cator était, dans les années 40, une star haïtienne du saut en longueur. Il a donné son nom au plus grand stade du pays (15 000 places), à Port-au-Prince. Dès le 12 janvier au soir, quelques heures après le séisme qui a dévasté la ville, des centaines de sans-abri ont élu domicile sur la pelouse synthétique et sur le parking qui encercle le bâtiment, dont la structure a tenu malgré quelques inquiétantes fissures. ((Aujourd’hui, 1500 familles, soit environ 6000 personnes, vivent là. Ceux qui n’ont pas récupéré de tente auprès des ONG se contentent de bâches en plastique, de bouts de tôle, de draps ou de rideaux pour s’abriter. Des ONG ont installé un réservoir d’eau dans l’un des buts, ainsi que quelques latrines et des douches. Parfois, elles distribuent de la nourriture. Cette vie précaire va disparaitre dans les jours ou les semaines qui viennent. Jeudi dernier, les habitants du stade ont appris que la Fédération haïtienne de football, appuyée par la Fifa et le gouvernement, a demandé leur évacuation. “Il faut que le championnat reprenne, il faut remettre les jeunes au sport !”, a justifié Evans Lescouflair, ministre de la Jeunesse et des Sports, interrogé par Metro. Thierry Regenass, directeur de la division des associations nationales de la Fifa, ne dit pas autre chose : “Les Haïtiens sont fous de foot, c’est même l’une des choses qui fonctionnent le mieux dans le pays (bien que le pays ne soit pas qualifié pour la coupe du monde, ndlr). Le foot apporte de l’espoir et de la joie et permet aux Haïtiens de se changer les idées”. La Fifa a débloqué 3,25 millions de dollars pour financer la reconstruction et la réhabilitation des structures sportives endommagées par le séisme, dont le stade Sylvio Cator.Les gravats du séisme recyclésAP 04/04/2010 Les gravats du terrible séisme qui a ravagé Port-au-Prince en janvier dernier ne cessent de s’accumuler près du port. Si pour beaucoup cet amas de pierre et de métal tordu est un triste spectacle, il a nettement plus de valeur pour les responsables chargés de rebâtir la capitale haïtienne, à savoir un matériau permettant de reconstruire des routes et le front de mer.((Le séisme du magnitude 7 du 12 janvier a généré des millions de mètres cubes de gravats, de quoi remplir plusieurs stades. Mais 90% peuvent être recyclés, assure Mike Byrne, un spécialiste des travaux publics à l’Agence américaine pour le développement international (USAID), organisme gouvernemental chargé de l’aide humanitaire et économique à l’étranger.((Ces décombres ont “plusieurs vies. Leur recyclage et leur usage potentiel peuvent être des agents économiques de la reconstruction”, ajoute-t-il. Une noria de camions bennes remplis de gravats se fraye donc un chemin dans les rues encombrées de Port-au-Prince. La plupart des routes ont été dégagées, mais les embouteillages sont de retour à Port-au-Prince.((“Je ne peux pas faire plus de trois voyages par jour, deux si la circulation est vraiment mauvaise”, dit Lucner JeanPhilipe, un entrepreneur travaillant sous contrat avec l’USAID. Il attend qu’une dizaine d’hommes chargent dans son camion les restes d’un mur effondré d’une université, dans le quartier de Turgeau. Puis il prend la direction du port, où un centre de tri accueille environ 80 camions par jour.Le chef de la diplomatie cubaine rencontre un haut responsable américain pour discuter de l’aide à HaïtiLe chef de la diplomatie cubaine s’est entretenu avec un haut responsable du Département d’Etat pour coordonner l’aide médicale à Haïti après le séisme du 12 janvier. C’est l’une des rencontres au plus niveau depuis des années entre les deux ennemis de la Guerre froide. Le porte-parole du Département d’Etat P.J. Crowley a rapporté aux journalistes que le ministre cubain Bruno Rodriguez avait parlé à Cheryl Mills, la chef de cabinet de Hillary Clinton, mercredi en marge de la conférence des donateurs pour Haïti au siège des Nations unies à New York.

PAGE 15

Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11 Page 15Ti Gout pa Ti Gout ak Jan Mapou Korespondans Sou Koze Orijinal Acte de l’ Independance yo Jwenn an Angletè:Mapou, Pinga nou kouri pran Nana pou Sizann. Men sa m voye bay Kal Fonbren : “ Dear Carl, It looks like there is a little confusion. What the Canadian graduate student, Julia Gaffield, ”uncovered” is a printed copy of the “ Acte de l’indépendance ” and the “ Proclamation du Général an Chef au Peuple d’Haïti ” according to the picture shown on page A11 of the NY Times 4/1/2010. I tried to clarify this fact in the following note sent to a few friends : “ This is NOT the “ Declaration of Independence ”. It is a printed copy of the “ Act of Independence ” and the “ Proclamation adressed to the People of Hayti “ by Dessalines and read by Boisrond Tonnerre, secretary. Historian Thomas Madiou writes : “ [...] Dessalines, couvert d’habits dorés, tenant entre ses doigts enrichis de pierreries l’ACTE DE L’INDÉPENDANCE que venaient de signer au palais du gouvernement nos plus illustres guerriers , monta sur l’autel de la patrie, au milieu des acclamations joyeuses du peuple et de l’armée. Après avoir fait, en langage créole, l’historique des cruautés que les Français avaient exercées sur les indigènes, il s’écria : “ Jurons de combattre jusqu’au dernier soupir pour l’indépendance de notre pays.” La foule, les troupes et les généraux répétèrent ce serment avec le délire de l’enthousiasme. Alors Boisrond Tonnerre lut, par les ordres du général en chef, la proclamation adressée à la Nation : “ LE GENERAL EN CHEF Au Peuple d’Haïti, Citoyens, ce n’est assez d’avoir expulsé de votre pays les barbares qui l’ont ensanglanté depuis deux siècles; [...] ” (Tomas Madiou, Histoire d’Haïti... T. III, 1803-1807, p. 146) This “ Acte ...” and the “ proclamation ” are well known in Haiti. Generations of young Haitians have read and memorized the proclamation in our Haitian history textbook by Dorsainvil/F.IC. What was “uncovered”, according of what I saw in the NY Times, is NOT the original of the “ ACTE DE L’INDEPENDANCE” signed by Dessalines, the generals, the high ranking officers and Boisrond Tonnerre, secretary but a mere printed copy...” I commend Ms. Gaffield for going after these precious documents and sincerely hope she ”uncovers” the original of the “ Acte de l’indépendance .” This site has pictures of two pages the “ Proclamation ...” one printed and one hand written (to the best of my knowledge). This site refers to a link “National Archives” that shows the two documents printed. Are the words written in 1952 by Edmond Mangonès still true : “ [...] the mystery of the original of our national “Declaration of Independence” had not been solved. “ All searches to date have been in vain, ” ? Keep up the good work! Max “ http://www.nationalarchives.gov.uk/dol/images/ examples/haiti/0001.pdf = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =Ti Malis pran nan Mera(Youn vye blag angle yo chofe an Ayiti)“ Sa fè Dat Malis ap choute sou Bouki Fwa sa a li jwenn!!! ” * Apre levennman 12 janvye a, Bouli ak Malis fini pa jwenn youn tant, yo monte li sou youn teren bò Kwadeboukè epi yo kouche dòmi. Kèk tan apre Bouki reveye Malis, li di li : “ Konpè, gade syèl la epi di-m sa w wè?” “ M’ wè youn dibita zetwal.” “ Dapre wou, sa sa vle di?” Malis grate tèt li, bonbe lèstonmak li epi tankou nenpòt gran entelektyèl ki respekte tèt li, li fè youn ti touse : -“ 1. Astwonomikman palan, sa vle di ganyen milyon de milyon galaksi ak milya planèt nan kokenn espas sa-a. 2. Astwolojikman palan, sa di mwen planèt Satin nan konstelasyon Vèso. 3. Pou ki lè li ye, mwen ta di li katrè dimaten. 4. Teyolojikman palan, li klè Bondye ekziste, Li “mouche maniga” (tou pisan) e noumenm nou se ti katkat fèb kou ke pis. 5. Meteyolojikman, li ta sanble ap ganyen bèl solèy jodi-a. Apre Bouki fin gade-l nan grenn je pou kèk minit, Malis pale : “ Sa m’di la-a ki pa bon?” Bouki reponn li : “Enbesil! Sa vle di tou senpleman youn vakabon vole tant nou an!” M.M. = = = = = = = = = = = = = = = = = = =INITE POU AYITI UNITY FOR HAITIRefren Chorus Inite, inite, inite Unity, unity, unity Inite pou Ayiti avanse Unity for Haiti to move forward Pou nasyon sa a ekziste So that this nation continues to exist Anba youn sèl gran drapo Under one great flag Pou youn lòt leta ewo For a new heroic state Inite, inite, inite Unity, unity, unity Inite pou Ayiti ekziste Unity for Haiti to exist Pou nasyon sila-a kanpe For this nation to stand up Pou nou kore patri-a For us to secure the homeland Pou n ‘sove peyi-a. To save the country. -1-1Flanm lespwa nou toujou la The flame of our hope still remains Annavan, pou youn gran pa Let’s march for a great step! Fò n’jwe patisyon n pi wo Higher we must play our part Nan konsè tout nasyon yo In all nations’ concert Lemonn vin youn sèl lakou The world has become one yard Limanite ak lanmou Humanity and love Lelan solidarite Momentum solidarity Inite divèsite Unity diversity -2-2An n’pran leson zansèt nou Let’s learn our ancestors’ lesson An n’dyaye nan kilti nou Let’s enjoy our culture Se youn sous enspirasyon It’s a source of inspiration K’ap soude alinison That will join us together Chante danse ak zantray Sing, dance with our offspring Se remontan moùn lakay It’s our people’s stimulant Li ini tout nèg nan san It unites us all by blood Tankou pitit menm manman Like the children of a same mother -3-3Pou lonè zansèt Afrik For the African ancestors’s honor Nan youn respè istorik In a historical respect Kenbe djanm youn angajman Preserve firmly a commitment Pou n’bay youn lòt sezisman For another surprise Okenn moùn p ap nan pèdan No one will lose anything Nou tout ap jwenn devlopman We’ll all benefit from development Nan youn nouvèl Ayiti In a new Haiti Kote lavi pral fleri Where life will flourish. ( Pawòl e mizik Dr. Osni Eugène (Text and music by Dr. Osni Eugène, 18 janvye 2010; pibliye nan January 18, 2010. English translation : Haiti en Marche , Vol.XXIV, #10) Emmanuel W. Védrine) March 2010) = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =DEBA AK 9 KANDIDA POU DISTRI 17 NAN MIYAMI Jedi swa, premye Avril, sou lobedyans AFL-CIO kandida pou distri 17 yo te reyini nan lokal inyon ki nan 131-Ri ak NW 45 Avni pou youn rale sou pwojè gouvennman yo si yo eli yo nan Kongrè meriken-an. Bon! jan koze yo t’ap pale nan kominote-a se kwakwadire se 4 kandida ayisyen senpman ki genyen. Enben non. Anfas piblik-la te gen 8 kandida. 7 nèg ak 1 blan. Epi, te manke younn. Yollie Roberson. Chèz Yolliea te vid. Sa vle di gen 9 kantida antou. Pou derape, chak kandida yo prezante tèt yo. Yo tout bay detay sa yo fè osnon te konn fè pou kominote-a eke si yo eli, yo pral kontinye travay pou distri 17 la. Yo reponn kesyon sou sante, sou edikasyon, sou komeès, sou moùn k’ap pèdi travay ak kay elatriye Nou te la. Nou t’ap obsève. Gen kandida ki te bwote youn bann sipotè deyè yo, pou vin rele viv. Yo gen drapo ak mayo. Yo gen pankat. Gen nan kandida yo ki te byen senp, ki reponn kesyon yo ak entelijans, ak konesans. Men tou, gen nan kandida yo se grenn mayi yo t’ap beke. Yo te tankou edidyan ki t’ap resite leson yo aprann anba poto elektrik. Yo t’ap tranble kon fèybwa ki pran nan van nòde. Nan fen seyans lan younn nan kandida fanm yo, Shirley Gibson, youn afriken-Ameriken akize doktè Moise ak youn lòt kandida ki te chita bò kote-l; li akize yo dèske 2 kandida sa yo vote 3 grenn fwa senpman nan vi yo. Epi li montre dokiman legal-la pou l’ pwouve li pa p’ bay manti. Jounalis Lucie Tondreau (ki pa t’ap dòmi) gentan chipe dokiman-an nan men kandida akizatè-a. Kandida ayisyen mèt Philippe Brutus, limenm, li te dirèk. Gen de kesyon li te kòrèk nèt nan repons li yo. Li konnen sijè yo. Li pale de lawa y o ak tou sa li pral fè si se li ki pase. Sèl repwòch majorite “bon bagay” Mèt-la pale yo pa fin soti twò klè. Li pale twò vit epi sanble Mèt-la te youn ti jan enève, l’ap manje mo yo. Mèt Brutus resevwa kont bravo li. Kanta pou Marleine Bastien menmmenm, se zen nan choublak! jouk kounye-a m’ap tande bravo piblik la t’ap bat pou Marleine. Marleine te senp. Dirèk. Byen atikile. Li pale langaj pèp la nan youn Angle luil san beke, ni mamòte. Marleine kraze sal-la lò li di piblik-la :”si nou vote kandida sa yo n’a ganyen… Men si nou vote Marleine Bastien n’ap ganyen G-R-A… Luil pral koule bò bouch nou… Alòs se an Angle wi Marleine te di-l : “if you vote Marleine B-a-s-t-i-e-n you will win b-i-g…Oyè! you will win big! Bravo Fanm !Mete pou yo! Se jou w’ap konte pou monte Washington pou kontinye travay pèp la Mounn sou mounn, menm mounn ki te gen pankat lòt kandida yo kanpe de bò pou yo bobo Marleine Bastien ayayay! Go Girl, Go…! Jan Mapou = = = = = = = = = = = = = = = = = = =KREYOL NAN GOOGLE GWO KOZE ! Le moteur de recherche Google.ht sait désormais parler trois langues avec l’ajout du créole haïtienC’est une actualité qui est passée beaucoup plus inaperçue que la fermeture de Google.cn en Chine via une redirection vers Google.com.hk. Il faut dire que les populations mises en confrontation sont sans commune mesure, avec d’un côté 384 millions d’internautes pour la Chine et de l’autre plus de 10 millions de personnes qui parlent le créole haïtien en Haïti et ailleurs dans le monde, sans d’ailleurs être forcément des internautes. Le geste paraît surtout symbolique pour Google qui a inauguré pour Google.ht, à savoir Google Haïti, une troisième langue. Le créole haïtien vient ainsi s’ajouter à l’anglais et au français. ” Le tremblement de terre qui a récemment paralysé Haïti a fait subir de lourds dommages aux infrastructures de communication ( dont TV, radio, presse ). Dans les semaines qui ont suivi le séisme, l’Internet est devenu un outil important pour les Haïtiens dans la recherche d’actualité et d’information. Nous avions déjà ajouté le support du créole haïtien dans Google Traduction et nous sommes heureux que le moteur Google puisse aujourd’hui être utilisé par le peuple haïtien dans sa langue maternelle “ , a indiqué Google sur son blog officiel dans un billet publié quatre heures avant l’annonce de la fin des résultats censurés sur Google.cn. (Source: generation-nt.com) RECONSTRUCTION: Conférences d’hier et d’aujourd’huiJacky Lumarque, recteur de l’Université Quisqueya, sur radio mélodie, un jeune de 15 ans a permis de sauver des vies et dégager des cadavres des décombres de l’université. De plus, on a constaté une grande solidarité dans le partage d’un morceau de pain, d’un récipient d’eau, d’une couche. Il faut signaler qu’actuellement cette solidarité a tendance à s’effriter. La diaspora haïtienne Elle va entrer en scène des les premières nouvelles du séisme en interagissant par la seule station qui émettait, Signal FM. Elle va se mobiliser comme elle ne l’a jamais fait au paravent. Et aussitôt les communications rétablies, les maisons de transfert et banques opérationnelles, elle va puiser dans ses réserves pour venir en aides aux parents et amis de (CONFERENCES... suite de la page 8) l’intérieur. Son action combinée avec d’autres facteurs allait permettre une bonne appréciation de la gourde par rapport au dollar américain. Dans sa composante intellectuelle, elle fera des propositions formelles à la nation moins d’un mois après le séisme sans tenir des nombreuses réflexions émises sur le net. Actuellement, elle continue de peaufiner des plans pour la refondation d’Haïti. Les politiciens La plupart des politiciens tout en critiquant le GOH ont fait des propositions intéressantes et d’autres come Rébu[2] ont entrepris des actions en apportant les premiers soins, en hébergeant des personnes, en les nourrissant. D’autres enfin ont gardé le silence. Durant ces dernières semaines, ils sont présents sur les ondes pour s’opposer aux « décisions unilatérales du GOH », au plan de reconstruction réalisé « sans concertation », à la proposition de la loi d’urgence du GOH. De même, quelques semaines auparavant, ils s’opposaient à l’idée du Président d’organiser les élections à la fin de cette année. Mis à part le Plan stratégique de sauvetage national (PSSN) auquel la plupart des politiciens ont collaboré, il n’y a pas à proprement parler de plan de refondation du pays proposé par les partis politiques. Il faut signaler aussi que le Parlement n’est pas resté inactif durant cette période sous étude. Il n’y pas eu de démarche dans le sens d’une proposition pour la refondation de l’Etat mais seulement un souci de mettre un GOH à la hauteur de la situation avec intégration de nouvelles personnalités.(A SUIVRE)

PAGE 16

Page 16 Mercredi 07 Avril 2010 Haïti en Marche • Vol XXIV • N° 11BACK PAGE Haïti en MarchePort-au-Prince 100 Avenue Lamartinière (Bois Verna) Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323 Miami 173 NW 94th Street, Miami, Florida 33150 Tel. 305 754-0705 / 754-7543 • Fax 305 756-0979 New York (914 358-7559) Boston (508 941-6897) Montréal (514 337-1286) email : melodiefm@hotmail.com haiti-en-marche@hughes.net URL : www.haitienmarche.com Library of Congress # ISSN 1064 3896 Printed by Southeast Offset : (305) 623-7788 En Bref...(... suite de la page 14) “Nous ne sommes pas d’accord sur beaucoup de choses avec Cuba et le Venezuela, mais nous sommes d’accord sur l’importance de l’aide pour Haïti”, a souligné M. Crowley. Cuba avait diffusé un communiqué depuis les Nations unies, confirmant la rencontre. “Nous espérons que de futurs échanges de cette nature sont une possibilité”, expliquait le communiqué. APArgent contre Travail, un programme du PNUDLe programme « Argent contre travail » est la pierre angulaire de l’effort du PNUD en Haïti. Les personnes embauchées sont engagées pour 24 jours ouvrables. Jusqu’à présent, le projet a permis d’employer 70 610 Haïtiens : 35 500 personnes ont déjà effectué un cycle complet de 24 jours de travail et 35 110 travailleurs sont actuellement engagés dans le cycle en cours. Les travailleurs sont payés 180 gourdes, soit l’équivalent de 5 dollars, selon le taux de change actuel, pour six heures de travail par jour. Cette somme est légèrement supérieure au salaire minimum en Haïti, ce qui est très important pour ne pas altérer le cycle de l’offre et la demande sur le marché du travail local et décourager les recrutements dans le secteur privé, au risque d’entraîner des conséquences néfastes sur le relèvement du pays à long terme. www.Musiquedesiles.com1. Skah Shah: Guepe Pagnole 2. Phantoms: Resurrection 3. Daan Junior: Saw fèm nan pa nòmal 4. Tropicana: XXeme anniversaire 5. Les Gypsies: Pacole 6. Reginald Policard: Live in Haiti 7. Webert Sicot: Grands succès 8. Tropicana: 40eme anniversaire 9. Magnum Band: Pike devan 10. Baricad Crew: GoumenTop Hit ParadeSemaine du 6 Avrilwww.Musiquedesiles.com