Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Copyright Date:
2005
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




















SUSPENSE RATIFICATION


Le Senat de plus en plus isole


PORT-AU-PRINCE, 30 Aot << The buck
stops here >. En francais, ga suffit Terminus.
Cette phrase qui a &t6 popularisee par le
president americain
Harry Truman est
aussi celle qui
caract6rise le
nouveau tournant
pris par le president
Rend Pr6val dans le
conflit qui oppose
l'Ex6cutif a une
poignee de membres
du SRnat.
Ils sont 9
s6nateurs (sur les 18
que compte
actuel lement
l'institution) qui, de
leur c6te, viennent
d'6crire au chef de
l'Etat pour lui
ordonner de faire le
retrait de l'Arr&t
(du 24 Aoft 2008)
nommant les
membres du
nouveau cabinet Le PMMichele D. F
minist6riel. de son


Pour toute r6ponse, les 18 nouveaux ministres
ont tous accompagn6 le nouveau Premier ministre Mme
Michble Duvivier Pierre-Louis le vendredi 29 Aofit


I


6coulk h la Chambre des d6put6s.
Ces derniers ont approuv6 le programme
du gouvernement par 70 voix pour, 8 abstentions et
1 contre (toujours le
d6put6 Laurore
Edouard, du parti
Union, qui avait d6j
vot6 pr6c6demment
contre la nomination
de Mme Pierre-Louis
pour raisons de
<< croyances person-
nelles >>).
Six des 8
abstentionnistes
appartiendraient au
parti OPL (Organi-
sation du Peuple en
Lutte). Celui-ci
inconsolable pour
avoir &t6 incapable
d'imposer son ou ses
propres ministres
dans le nouveau
gouvernement.


'ierre-Louis accompagnee du Cabinet ministeriel vient de recevoir la ratification
n Programme par la Chambre des deputies (photo Georges Dupe)


Pouvons-nous limiter nous aussi

les degats des ouragans ? Wi nou kapab !
MIRAGOANE, 29 Aoft On reve dujour 1'6ducation et la sant6, parce que conditionnant toutes
oni dans sa D6claration de politique g6nerale, un les autres.
Premier ministre inscrirait comme priority la lutte I1 suffit encore une fois de voir les d6gdts
contre 1'6rosion. Loin avant mime l'agriculture, laiss6s par une tempete, quel que soit le degr6 de la
vitesse de ses vents
sur 1'6chelle de
Safir-Simpson qui en
compte 5.
Les vents
de Gustav, ouragan
de cat6gorie 1
pendant son passage
sur Haiti, ont balay6
les bananeraies et
emport6 des toits,
nous promettant sous
peu la famine mime
dans des regions qui
pourraient se suffire
h elles-mimes
comme au fond des
Nippes et dans la
Grande Anse.
Cependant
le plus grand de ces
massacres n'a rien h
voir avec ce qu'on
L 'accident de camion sur la Riviere Glace (Grand 'Anse) qui aurait entraine appelle catastrophes
la mort d'une quarantaine de personnes (photo courtoisie) (GUSTAV / p. 10)


(RATIFICATION
/ 4)


La convention de

Denver a change la

face de l'Amenrque
PORT-AU-PRINCE, 28 Aoft Le plus
grand d6fi que pose la convention du Parti
D6mocrate am6ricain qui se tient a Denver
(Colorado) est de repr6senter la plus


Ubama et son collstier Joe imaen
extraordinaire vitrine d'int6gration raciale qu'une
soci6t6 blanche occidentale puisse souhaiter
montrer au monde.
D6fi non seulement aux adversaires
R6publicains mais aux autres grandes nations
occidentales, dont celles d'Europe.
La convention du parti R6publicain va
avoir lieu a son tour et John McCain, candidat
du parti, ne peut manquer d'en prendre note.
(voir DENVER /10


* Livraison d'argent a domicile Appelez sons frois:
en moins de deux heures USA/Canada:
* CAM Pickup, le plus grand riseau de la Ripublique, 1 -800-934-0440


* Dep6t dans nimporte quelle banque en Haiti.
* Grande varlitt de products alimentaires
de meilleure quality sur le march.


Haiti: 800-256-8687
www.comtransfer.com
New Tak. New k ite, CwcweHIut, Rhode Ilbnd
M&assactmi, W'Ishinglh C Gec:Dle et FMde.


.en........ .......









Page 2


Nippes, du c6t6 de Chilon. A Ravine
Sable, le pont s'est effondr6. A Savane
Ouest, les habitants ont fui leurs
demeures totalement ensevelies et dont
seule la toiture merge des eaux qui


Riverain en difficults face aux d
au nord de la capitale
ont transform leur quartier en un
immense lac artificiel. Ca et l1 on voit
flotter quelque chose, comme le
cadavre d'une bourrique.
Mais les gens eux, oi sont-
ils ?
Certains sont tout juste en
face, du c6t6 droit de la route, plus
surelev6. Pas de d6gits de ce c6t6 et
ceux que l'on appelle les sinistr6s ont
eu la chance d'etre recueillis par des
voisins compatissants Ils sont li, les
yeux hagards, avec pour tout bien les
vetements qu'ils portaient au moment
de la catastrophe. Ils n'ont eu que le
temps de prendre lesjambes a leur cou.
Rien n'a pu 6tre sauv6. Nous avons vu
une dame qui a tout perdu, y compris
aussi son mari. Ce dernier a voulu
retoumer prendre ce qu'il pouvait de
leur demeure en perdition. Mais il n'est
pas revenu. II a Wte emport6 par les
eaux.
Nous avons compt6 32
sinistr6s. Ils ont d6ja requ la visite de
repr6sentants de la Protection civile qui
leur ont apport6 de quoi boire et
manger. Un repas d6ji cuisine et une
bouteille de jus. Mais depuis cette
visite du mercredi 27 aoft, ils attendent
encore et sont laiss6s sur le compte des


I EN PLUS...


OURAGAN GUSTAV
Lenteur dans 1'acheminement des secours


Plus d'une soixantaine, selon
le dernier bilan de la Protection Civile.
Mais certains parents en sont encore a
rechercher leurs proches et pass un
certain temps, les disparus seront
classes parmi les morts.
Quant aux sinistres, nous
avons rencontr6 quelques-uns au cours
d'une visite a Miragoane, chef-lieu des


voisins qui les ont h6berg6s.
On pense que la tiche n'est
pas facile pour ces derniers, car 32
bouches de plus a nourrir, ce n'est pas
possible.
Pourtant les secours
s'organisent. La Protection Civile fait
constamment le d6compte des
victimes, a l'6chelle du pays. Mais cela


prend trop de temps. Les structures sont
en place mais c'est l'acces aux
nombreuses zones sinistrees qui est
difficile. C'est toujours ainsi. On perd
un temps pr6cieux a cause de l'6tat des


'bordements de la Riviere Grise
(www.jjaugustin.com)
voies d'acces et on donne le temps aux
maladies de s'installer.
A voir l'6tat du quartier de
ChAlon disparu sous cette eau
naus6abonde, il faudrait pouvoir faire
quelque chose pour l'ass6cher, enlever
les cadavres qui sont tout au fond,
assainir le quartier.
Les gens sont frustres quand
ils entendent a la radio que le
gouvernement X accorde une
assistance humanitaire, ou que la
Protection civile a requ une enveloppe
de 1 million 5000.000 gourdes par
d6partement pour venir en aide aux
victimes de l'ouragan. Et que Taiwan
apporte aussi son aide. Mais ils pensent
que ce ne sont 1 que des mots et que
cette aide ne parviendrajamaisjusqu'h
eux.
Mais souvent c'est plut6t le
temps n6cessaire a la mise en place des
secours qui est trop long. Laissant le
temps aux gens de se sentir
abandonnis, livres a eux-memes.
Nous avons rencontr6 ces
sinistres le vendredi 29 aoft, c'est-a-
dire trois jours apres le passage de
Gustav, et ils n'6taient toujours pas
encore inscrits dans aucun programme
d'aide. EE


Gustav: 66 morts en Haiti


(Belga) L'ouragan Gustav a
fait 66 morts, 10 disparus et 27
bless6s lors de son passage le mardi
26 Aoft en Haiti, selon le dernier
bilan de la protection civile haitienne
rendu public vendredi soir.
Plus de 4.875 maisons ont &t6


endommag6es. Plus de 8.000
personnes sont toujours h6berg6es
dans des abris provisoires ouverts par
les autorit6s haitiennes qui ont
commence distribuer de la
nourriture aux sinistres. Des agences
(voir GUSTAV / 3)


EN BREF ...


Mercredi 3 Septembre 2008
SHaiti en Marche Vol XXl N' 39


Ratification de la D6claration de Politique Generale du
nouveau Premier Ministre par la Chambre des d6putes ...
Le vendredi 29 Aoft, au cours d'une stance qui s'est poursuivie tard dans
la nuit a la Chambre des d6put6s, le programme de gouvemement du
Premier ministre Mme Michele Duvivier Pierre-Louis a &tt ratifi6 a une
tres large majority. 71 pour, 1 contre et 8 abstentions. Tels sont les chiffres
recueillis par Madame Pierre-Louis, apres une stance qui aura dur6 de 2
heures de l'apres-midi a 9 heures 50 du soir. Et qui a compris quatre
tapes.
1- Questions d'int6ret general
2- Presentation du Programme de politique g6nerale par Madame Duvivier
Pierre-Louis, entour6e des membres de son cabinet minist6riel au grand
complet
3- D6bat
4- Vote du programme.
Les d6bats ont dure plus de quatre heures d'horloge, un nombre elev6 de
d6put6s ayant voulu poser des questions pour 6claircir tel point ou tel autre
du programme. Cela aurait &tt encore plus fastidieux si le Pr6sident de la
chambre basse, Pierre Eric Jean Jacques, n'avait fix6 les regles dujeu.
Chaque d6put6 ayant 5 minutes pour poser sa question, celle-ci ne devant
rouler que sur la politique g6nerale du gouvemement. Toute autre question
recevrait une motion et le d6put6 serait pri6 de regagner sa place.
D'autre part, les d6put6s qui appartiennent a quatre grands blocs : CPP,
UPDR, Fusion et OPL devaient grouper leurs questions et designer un
membre ou deux de leur groupe pour les poser.
Ce qui fut fait mais le d6put6 de P6tion Ville, Steven Benoit, n'en a pas
moins pos6e lui seul 13 questions.
Le Premier ministre prenant des notes au fur et a mesure, a repondu
courtoisement a toutes les questions. Le tout s'est d6roul6 dans une
atmosphere empreinte de cordiality.
Apres la stance, Madame Duvivier Pierre Lois a remerci6 les honorables
d6put6s qui venaient de lui accorder a une majoritt6 crasante un vote de
confiance, acceptant son programme de politique g6nerale et son cabinet
minist6riel.

Prochaine tape le S6nat de la r6publique, mais rien n'est
joue ...
Tout au contraire, 9 S6nateurs r6clament le renvoi du cabinet minist6riel.
Neuf (9) S6nateurs (sur les 18 qui sont en fonction) ont adress6 jeudi une
lettre ouverte au Chef de l'Etat, Rend Pr6val, pour lui demander de
proc6der au retrait de l'Arret6 de nomination des membres du nouveau
gouvernement appel6 a succ6der a celui du Premier ministre Jacques
Edouard Alexis, destitu6 le 12 avril dernier par un vote du S6nat.
L'Arr&t6 en question est sign conjointement par le Pr6sident Pr6val et le
Premier ministre ratified, Michele Duvivier Pierre-Louis. Un acte que les 9
s6nateurs disent assimiler a un grave accroc a la procedure devant aboutir a
l'entr6e en fonction effective d'un Premier ministre. A leur avis,la
declaration de politique g6nerale de Mme Pierre-Louis doit d'abord
b6ndficier du vote favorable des deux Chambres du Parlement avant
qu'elle puisse assumer ses fonctions et signer des documents officiels.
Les signataires de la lettre disent croire < imp6rieux et vital >> que le Chef
de l'Etat procede au retrait de l'Arret6 nommant les membres du nouveau
Cabinet minist6riel et qu'il revienne << la procedure trace par la
Constitution de 1987 >>.
Les S6nateurs qui signent la lettre sont issus de diff6rents partis politiques :
Youri Latortue (Artibonite, LAA), Evallibre Beauplan (Nord-Ouest,
PONT), Judnel Jean (Nord-Est, Fusion), Eddy Bastien (Nord, Alliance),
Fritz Carlos Lebon (Sud, Union), Rudy HWriveaux (Ouest, Lavalas),
Edmonde Supplice Beauzile (Centre, Fusion), Andris Rich6 (Grande-Anse,
OPL), Jean Joseph Pierre-Louis (Nippes, OPL).

L'ONU et les USA applaudissent le vote de la Chambre des
d6putes
<< Cet acte repr6sente une tape importante dans le processus longuement
difffre de l'installation d'un nouveau gouvemement >>, estime
l'ambassadeur americain en Haiti, Madame Janet Sanderson.
Le communique de presse de l'Ambassade des Etats-Unis rappelle que
l'impact de l'ouragan Gustav sur Haiti souligne clairement << les besoins
urgents pour un gouvemement fonctionnel en place, capable de repondre
aux besoins pressants du peuple haitien, aussi bien aux d6fis a long terme
auxquels fait face le pays. >
D'autre part, l'Ambassade des USA souhaite que les s6nateurs adoptent
6galement le programme de Mme Pierre-Louis. << L'Ambassade fait appel a
tous ceux qui sont engages dans le processus de ratification pour accomplir
leurs responsabilit6s constitutionnelles, a travers une action rapide sur la
declaration de politique g6nerale du Premier ministre >>.
<< Pour notre part, l'Ambassade des Etats-Unis s'engage a travailler
6troitement et de maniere cooperative avec le nouveau gouvemement une
(EN BREF / p. 18)





L'AMIH, Association des Medias Ind6pendants
d'Haiti, s'incline devant la d6pouille
du journaliste Frantz St-Juste d6cMd6 a l'age
de 30 ans dans un terrible accident de voiture
survenu le dimanche 24 aouit sur la route
de Tabarre et souhaite que la police arrive
a arreter le chauffeur de camion responsable de
l'accident et qui serait en fuite.
L'AMIH pr6sente ses sinceres condoleances
aux parents et amis du confrere ainsi qu'A toute
la presse haitienne.
AMIH


Maisons presque totalement sous les eaux dans les Nippes (HEM)


li ..... A............ .... ... .. I


-...j


j








Mercredi 3 Septembre 2008 A
Haiti en Marche Vol XXII N' 32LA TUA E N M


q mital kIN l kr% I *%













S "Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"








hAw 4ii IrA 1 a *a qaI


SI Page 3

ANALYSE SOMMAIRE
Suspense ratification: le Senat de plus en plus
isole p.1
EDITORIAL
O Constitution, que de crimes l'on commet en
ton nom p.5
L'EVENEMENT
Gustav laisse 76 morts en Haiti
Pouvons-nous limiter nous aussi les d6glts des
ouragans? p.1
L'EVENEMENT INTERNATIONAL
,a convention de Denver change la face de
1'Amerique p.1
POLITIOUE
Ratlifiction du Programme de Gouverement de
Mine Michele Pierre-Louis p.2
L'ONU et les USA applaudissent p.3
Des senateurs exigent le retrait de la nomination
du cabinet minist6riel p.3
OURAGAN GUSTAV
distance de gouvemements et d'agences
internationales p.9
Lenteur dans l'acheminement sur place des
secours p.2
Gustav seme la desolation a Cuba p.9
En Louisiane, evacuation de 2 millions de
personnes p.9
US PRESIDENTIELLES
(Obma : youn reyalite istorik p.19
Gustav bouleverse la campagne pr6sidentielle
americaine p.17
SOCIETE
Sida : les enfants dans 1'engrenage de la mort
lente p.12
LIBRE PENSEE
Mise bas p.14
LECTURE
Le petit cochon noir p.16
ECONOMIE
1V 1 faut que Haiti s'6veille p.16


66 morts en Haiti
(... de la page 2)
de 1'ONU ont 6galement commence fournir de l'aide
aux sinistrds. En R6publique dominicaine, la temp6te
a fait huit morts, tous des membres d'une meme famille.
(BVH)




"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


UNI
ASSURANCES















La UnAssurances S.A. desire recruter
un Directeur G6n6ral

RESPONSABILITES PRINCIPLES
la slratdge e g r rale de o *entreprise;
* Assure la gestion quotid[enne de la compagnie:
* Superviser le lirvail des Responsables de Divisions
SVeiller 6 ta definition adequate el 6 la comp&ivit6
des products oflferts :
L Assurer la promotion efficient des produirS:
* Apprrcier les risques des operations. garantir oa factLroion
et le recolvrement tichieance des polices ;
* Superviser I' vacation des sinistres et le pavement des r6clamations;
* GArer les relations avec les rassureuts :
e Superviser Ia gestion du portefeulle de placements, la comptablll6
et les finances de I'entreprise:
* Veiler au respect des procCdures opbrationnelles et s'asurer
que tous les systlmes fonctionnent parfaitement.
EXIGENCES DU POSTE
* Etre d6 enteur d'un dipl6me du niveou de licence,
avec une sp4clollsation en Finance el/ou Assurance:
. Avoir une bonne connaissance du m4tier d'assureur


* Jouir u minimum de cinq (5 arns d'exp6rience dans des
positions de responsibility au sein de compagnies
d'assurance reconnues;
* Bonne copaclt6 de communication orale et ecrite
en franrois et en anglais.
REMUNERATION ET BENEFICES SOCIAUX
* Solaire competitif qui tient compte de I'experience
* B6n6fices socioux avantageux : assurance maladie / vie,
plan d'6porgne en dollars americoins, pr4ts s des
toux pr6f6rentlels, primes diverses...
VEUILLEZ FAIRE PARVENIR LES PIECES SUIVANTES:
Curriculum vitae et lettre de motivation a I'adresse ci-dessous:
Mail : UniAssurances@unibankhaq .om
Objet :Recruement DIRECTEUR GENERAL
At : UniAssurances
Adresse :UNIBANK, 157 rue Og et Faubet,
P flon-Vle, HATIn

n


I


p


00-W


~~~









UNE ANALYSE


Mercredi 3 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 32


SUSPENSE RATIFICATION


Le Senat de plus en plus isole


(KAT IFICATIuION ...
suite de la lere page)
Nouveau rapport des
forces ...
Par consequent dans le
nouveau rapport des forces, on peut
croire a present que c'est l'Ex6cutif qui
mene ...
Samedi matin, nous recevions
un communique de presse de la Mission
des Nations Unies pour la Stabilisation
en Haiti ou Minustah.
Celle-ci < salue le vote de la
Chambre des d6put6s en faveur de la


communique de presse accueillant
< chaleureusement le vote par la
Chambre des d6put6s (qui) repr6sente
une tape importante dans le processus
longuement diffMr de l'installation d'un
nouveau gouvemement. >
L'Ambassade des Etats-Unis
applaudit < les efforts de ces
responsables politiques qui font preuve
de vision et de determination et qui
travaillent ensemble pour r6soudre
l'impasse politique actuelle. >

Formule abusive de majority


obtenir la ratification alors que les
membres du grand corps sont
actuellement de 18. Done la majority
absolue devrait 6tre fix6e normalement
10.
Or de plus cette disposition fait
partie de ce qu'on appelle les
< reglements internes > de l'institution
et dont la fixation ne relive pas de la loi
ni de la Constitution, mais est une
prerogative des SRnateurs eux-memes.
Bien entendu ceux-ci
n'entendent y apporter aucune
modification. Selon le s6nateur Rudy


ministere des Affaires sociales pour
pouvoir caser ses nombreux partisans
issus du parti Fanmi Lavalas ; un
troisieme, le s6nateur Evalliere
Beauplan (du parti PONT), annonce
publiquement (d6peche AHP) qu'il ne
votera pas en faveur de Michele Pierre-
Louis parce que son candidat pour le
poste de ministre des Affaires 6trangeres
n'a pas &t6 agr66 ...
Ajoutez-y les partis OPL,
Fusion, Alyans, Union, LAAA etc qui
exigent chacun un ou des ministries.
Leur argument: le Pr6sident


Le vote de ratification le vendredi 29 aoz2t a la Chambres des deputes (photos Georges Dupe)


Declaration de politique g6ndrale du
Premier ministre Michele Pierre-
Louis.
Et, < formule (aussi) l'espoir
que cette D6claration sera 6galement
approuv6e par le Senat. >
< Le moment (poursuit le
communique de la Minustah) est venu
pour l'ensemble des acteurs politiques
d'assumer leurs responsabilit6s dans
l'interet sup6rieur du pays et du peuple
haitien ... >.
Un peu plus tard (toujours le
samedi 30 Aofit), c'est l'Ambassade des
Etats-Unis qui nous exp6die son


absolue ...
Justement Mme Pierre-Louis
se tient prete a presenter aussi devant le
Senat son programme de gouvemement.
Mais il y a un hic. Le S6nat la menace
(meme implicitement) d'un vote de
censure avant meme que de l'6couter.
Or math6matiquement elle n'a aucune
chance tant que certaines donndes
resteront les memes. Pas tellement
l'opposition des 9 s6nateurs qui signent
la lettre au Pr6sident Rend Pr6val,
qu'une curieuse formulation de la
majority absolue selon laquelle il faut le
vote favorable de 16 s6nateurs pour


HWrivaux, un membre du groupe des 9,
l'Ex6cutif n'ajamais eujusqu'h present
de problkme avec cette formule sur la
base de laquelle plusieurs lois et
reglements ont ut6 ratifies.
De toutes falcons, c'est 1i leur
arme principale pour forcer l'Ex6cutif a
satisfaire leurs exigences meme les plus
audacieuses.
D'autant qu'ils sont d6ji tres
avanc6s dans cette voie.
Alors qu'on disait au depart le
President Pr6val d6termind a former un
gouverement sans l'intervention directe
des partis politiques mais ax6 plut6t sur


n'a pas la majority absolue au Parlement.
II doit done < composer.
Mais a ce compte-l, il ne reste
que le Pr6sident de la R6publique qui
ne serait pas nomm6 directement par les
parlementaires. Alors que ces derniers
accusent a tort et a travers l'Ex6cutif de
violer la Constitution, n'est-ce pas ce
qu'ils sont en train de faire en
transformant un systeme d'l6ection du
Chef de l'Etat au suffrage universel
direct en un systeme electoral au second
degrd. Puisque dans leur conception
actuelle du pouvoir, le Pr6sident de la
R6publique n'a plus le pouvoir de


AMERIJET TO OPEN FORT LAUDERDALE

CARGO DROP STATION

FORT LAUDERDALE,
FL- Amerijet International will open
a Fort Lauderdale air freight station
on April 2. 2007, announced Pamela
Rollins, Amerijet's VP of Business
Development.
The station is located
adjacent to Amerijet's corporate
headquarters at 2800 South Andrews Avenue.
"We have a lot of customers in Broward, Palm Beach and even
Martin counties that will enjoy the additional convenience of this station,"
Rollins said. "Eventually, we will expand this location to offer ocean services
and delivery of import cargo, to make shipping with us even easier."
Amerijet will accept outbound international air freight at this station,
including general personal and commercial cargo, large or small packages,
barrels, valuable and fragile goods, hazardous material, oversized shipments
and domesticated live animals.
Hours of operation will be 9:00 a.m. to 5:00 p.m. Mo ugh
Friday and 9:00 a.m. to 1:00 p.m. on Saturday. Ameiije sport cargo
between this stat Igl transfer. For rates
and specific ontactAmerijet's sales
depArtatiat9oret.co
A Inal, rin full-service multi-modal
transportatiH logistics provider offerig international scheduled all-cargo
transport via land, sea and air. Ft. Lauderdale, Florida-based Amerijet operates
offices all over the world, serving destinations throughout North, South and
Central America, Mexico, the Caribbean, Europe, Asia and the Middle East.
Amerijet operates its own fleet of Boeing 727-200 aircraft from its primary
hub at Miami International Airport, where it maintains a custom-built 210,000-
square-foot air cargo handling facility, a 96,000-square-foot ramp facility
and a 50,000-square-foot ocean cargo handling facility. For additional
information, visit Amerijet on the web at wwwamerijet.com


la competence et l'engagement, il n'a
constamment cess6 de faire machine
arriere. Entrant en n6gociations non
seulement avec les partis politiques et
la soci6t6 civile, mais avec les blocs
Parlementaires, et pour comble, avec
chacun des s6nateurs eux-memes.

Le President deviendrait
un simple executant...
Cela va si loin que ces derniers
n'h6sitent plus devant rien. L'un
r6clamant le ministere de la Justice et
de la security publique parce que son
rave est la reconstitution des forces
armies d'Haiti dissoutes en 1995 pour
crimes contre l'humanit6 ; un autre le


nomination et de revocation que lui
concede la Constitution. Mais le
President deviendrait ainsi un simple
ex6cutant.
Mais d6sormais l'Ex6cutif a
cess6 de reculer. II peut au contraire
commencer a compter les bons points a
son actif.

Les communiques de
felicitations ...
Ces derniers ce sont:
La bonne performance du
Premier ministre Michele D. Pierre-
Louis devant l'assembl6e des d6put6s.

(RATIFICATION..../ p. 5)


Page 4


Des militants de la base favorables au nouveau Premier Ministre
(photo Georges Dupe)


III.I .U.. t............ .... ... .. ..IN J


tyb Al








Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N' 32


Le President ne saurait etre un simple executant


(RATIFICATION...
suite de la page 4)
SLa presence a ses c6t6s du
nouveau cabinet minist6riel tout entier
et qui n'a pas une seule fois &te remis en
question du moins par 70 d6put6s sur
79.
Pourtant la stance se tenait
alors meme que la lettre des 9 s6nateurs
6tait encore sur les ondes.
Les communi-
qu6s de felicitations de la
communaut6 international
(Minustah et USA) invitant
les s6nateurs a faire comme
leurs collogues de la
chambre basse.
SEnfin l'adh6sion
discrete du public fatigue de
cette guerre qui ne lui
rapporte que toujours plus
de misbre mat6rielle et de
carences dans les services
publics.

Simple bon
sens ...
Les 9 senateurs
avaientjusque-l le vent en
poupe. Au point qu'ils ont
pris de moins en moins la
peine de cacher leur jeu.
Tout le monde en ville sait
qui veut qui pour quiet pour
quoi. Mais ce n'est pas tant
le qui ou le quoi qui fait
problkme, que le comment.
Les partis politiques ne sont meme plus
aujourd'hui des <>
mais des voies de garage d'ofi messieurs
et dames les s6nateurs daignent
dventuellement tirer des candidats qu'ils
soumettent au chef de l'Etat comme de
mauvais g6ndraux envoyant leurs
troupes a la boucherie.
Voici les 9 tellement pris de
vertige et a leur propre jeu qu'ils ne


peuvent se rendre compte dans leurs
dernibres tentatives pour forcer le
President de la rdpublique a reprendre
les < n6gociations > avec eux ... que les
termes des n6gociations ont totalement
change.
D6sormais laballe est dans leur
camp. I1 ne leur reste plus rien que leur
< politique de science-fiction >> avouloir


6tre consid6rds comme une assemble
de 30 (fixant done la majority absolue a
16 s6nateurs) alors qu'ils ne sont que 18
- jusqu'aux prochaines s6natoriales
partielles. Done majority absolue gale
a 10. Simple question de bon sens.

Peril en la demeure ...
Ils ne veulent pas admettre
l'dvidence. Or l'dvidence c'est qu'ils ne


sont que 18 s6nateurs (et non 30) ...
L'dvidence c'est aussi (faut-il
le rappeler) que l'Ex6cutif a hate de
poursuivre le processus constitutionnel
(en effet, il y a p6ril en la demeure !)
selon lequel le nouveau Premier
ministre, accompagn6 du nouveau
cabinet minist6riel, pr6sente son
programme de gouvemement devant les


deux chambres votant s6par6ment et a
la majority absolue.
Mais exactement comme cela
vient de se passer devant la Chambre des
d6put6s le vendredi 29 Aoft. DE-MO-
CRA-TI-QUE-MENT.
Pas sous l'empire d'une
majority absolue truqude a la base et
manipule comme la hache du bourreau.
I1 ne reste done aux 9 s6nateurs


que de r6tablir les regles du jeu
d6mocratique. Si n6gociations il doit y
avoir, c'est d6sormais seulement a ce
niveau.

L'une des professions les
plus lucratives ...
Surtout qu'on commence de
plus en plus a se demander si le jeu
n'6tait pas truqu6 a l'avance
: a savoir 1) provoquer la
destitution du gouvemement
pr6c6dent dirig6 par Jacques
Edouard Alexis, 2) multiplier
les pieges pour empecher
l'entr6e en fonction d'un
autre gouvemement.
Pour finalement 3)
presenter Rend Prdval
comme un nul incapable de
doter le pays d'un
gouvernement.
D'ailleurs la meme
strat6gie n'avait-elle pas 6te
tent6e lors de son premier
mandat (1996-2001) lorsque
sous la pression (d6ja) d'une
majority relative OPL au
Parlement, plusieurs
ministres avaient un jour
abandonn6 le gouvemement
sans crier gare. Or le
President est suppose avoir
un nombre de ministres pour
gouverner. Sinon le
gouvernement est dit en
minority. Et la procedure
recommence ... celle de la ratification
devant le Parlement. Etc. Vous
connaissez la musique. Toujours a la
grande joie des tombeurs professionnels
de pouvoir (profession : Jete
Gouv6lman). C'est finalement l'une des
professions les plus lucratives
aujourd'hui chez nous. A part celle de
kidnappeur...
Haiti en Marche, 30Aozit 2008


O Constitution, que de crimes l'on commet en ton nom !


PORT-AU-PRINCE, 29 Aoft Parler en bien
ou en mal de la Constitution haitienne envigueur relive
de la plus grande hypocrisie.
On en fait l'dloge quand elle sert nos int6rets ;
on l'enfonce quand elle barre notre chemin.
Mais a la v6rit6, elle est si mal ficel6e notre
Constitution de 1987 qu'on n'a pas besoin d'en dire
du bien ou du mal, on en fait tout simplement ce que
l'on veut.
C'est comme un mouchoir de poche qu'on
peut plier en quatre ou en deux, dans un sens ou dans
l'autre, a l'envers comme a l'endroit, pour la glisser
dans sa poche de droite ou de gauche, de son pantalon
ou de son paletot.
On peut faire dire a cette Constitution tout ce
qu'onveut, sans devoir mentir pour cela, sans la violer
le moins du monde.
On peut lui faire dire tout ... et le contraire
de tout. Elle se prete a tout, la pauvre.
Constitution tout le monde il est beau, tout le
monde il est gentil, tant que cela arrange mes affaires
du moment.
C'est au nom de la Constitution que Roger
Lafontant avait tent6 son coup d'Etat au lendemain
des elections du 16 D6cembre 1990 parce que celles-
ci, a son avis, n'avaient pas &t d6mocratiques. Comme
ex-ministre de l'int6rieur de Baby Doc et chef


tortionnaire aux Casernes Dessalines, Lafontant avait
Wte 6cart6 des elections, rappelons-le, au nom de
l'Article 291 de la Constitution interdisant un temps
aux ex-dirigeants duvali6ristes de rechercher le
pouvoir.
C'est encore plus sfrement afin de prot6ger
la Constitution que 7 mois plus tard seulement, le 30
septembre 1991, le g6ndral Raoul C6dras renversait le
gouvernement l6u.
Aristide commettait violation sur violation,
il avait par exemple laiss6 condamner Lafontant a la
prison a vie alors que la peine maximum n'est pas
permise en matibre politique ; il avait laiss6 ses
partisans faire le siege du Parlement parce que celui-
ci voulait a tout prix donner un vote de censure a son
Premier ministre, lors un certain Rend Prdval !
Tout cela au nom de la Constitution puisque
l'Arm6e qualifia son coup de < correction
d6mocratique > ...
Cependant c'est aussi par respect de la
Constitution que le gouvernement militaire putschiste
ne fut jamais reconnu par l'international et que fut
institu6 un embargo dont le pays ne se relbvera plus


En plein dans la politique de
<< science fiction >> ...


Mais aprbs avoir &t6 contraint de perdre trois
anndes de son mandat en exil, c'est la Constitution qui
voulut qu'on exigeAt d'Aristide l'organisation
d'l6ections pr6sidentielles imm6diates pour installer
un successeur en 1996.
Les elections l1gislatives de mai 2000 furent
d'abord d6clar6es d6mocratiques par les commissions
nationales et internationales d'observation.
Puis soudain on r6alisa que le parti Fanmi
Lavalas d'Aristide va remporter pratiquement tous les
sieges des deux chambres ...
Automatiquement les memes se mirent a
r6p6ter que le scrutin n'est pas constitutionnel.
Pourtant ce n'est pas qu'il soit interdit dans
la meme Constitution de gagner tous les sieges du
Parlement. Le Pr6sident Hugo Chavez l'a bien fait au
Venezuela.
Voire lorsque le meme Aristide remporte les
pr6sidentielles de D6cembre 2000, qui furent, bien
entendu, boycott6es par l'opposition.
Et c'est sans doute en accord avec la
Constitution que le 7 f6vrier 2001 l'opposition installe
son propre president (on est en plein dans la politique
de << science fiction >), le meme jour oi se d6roule la
prestation de serment du president qualifi6 bien sfr de
mal l6u.
(CONSTITUTION / p. 6)


FICHE D'AONNEMENT A HAITI EN MARCH


I Cof Ipo*ur SI


Hati
Etats Unis
Canada
Europe
Am6riaue Latine


Gdes 260.00
_ US $ 40.00
_ US $ 42.00
SUS $ 7000
US $ 70.00


I coat pour


Gdes 520.00
_US $ 78,00
_ US $ 80.00
US $ 135.00
US $ 135.00


Dans le as d'un abonnement
avec livralson, e coOt est le double.
PrdIre do spcfler sl vousa tes
un nouvel abonni
ou s'll s'aot d'un renouvellemMt


Nouveau


Renouvellement

L-i


Page 5


Des snateurs membres du "Groupe des 9" (photo Georges Dupe)


Nomr
Adresse









I UNE ACTUALITE POLITIOUE


Mercredi 3 Septembre 2008
SHati en Marche Vol XIIT N 32


O Constitution, que de crimes l'on commet en ton nom !


(CONSTITUTION...
suite de la page 5)
C'est 6videmment pour
prot6ger la Constitution que fut monte
la plus formidable machine socio-civilo-
politico-m6diatique jamais vue pour
abattre un pouvoir, le Groupe X.

La meme machine de
destabilisation ...
Des lors c'est au nom de la
liberty d'expression que fut combattue
cette << nouvelle dictature naissante>> (en
creole apranti diktate .)
Mais c'est au nom aussi de la
liberty d'expression que d'autres m6dias
faillirent perdre leur licence (si ce n'est
plus) apres avoir &t6 traits de toutes les
6pithdtes les plus d6shonorantes.
C'est conformnment sans doute
a la Constitution que la meme machine
de d6stabilisation tenta aussi de barrer
la voie au candidat qui allait remporter
les pr6sidentielles de fdvrier 2006.
Plus soucieux de
constitutionnalit6 qu'aucun autre, le
nouveau president (en l'occurrence M.
Rend Prdval) ouvre le nouveau
gouvernement a tous ses anciens


adversaires sans aucune discrimination.
Cela ne semble pas arranger
tellement ses affaires, puisque le voici
qui est trait lui aussi aujourd'hui de
violateur de la Constitution. En attendant
de devenir le nouvel apranti diktate .
Tout le monde a raison et tout
le monde a tort avec cette Constitution.
La SRnat a raison mais il lui est
impossible de prouver < nellement > sinon par de vaines
acrobaties, que le Pr6sident a tort.
Le President a raison de
protester contre cette < dictature > des
s6nateurs, mais il est
<< constitutionnellement >> lid la
ratification s6natoriale.

Le vrai fond de la
question ...
Dictature parce qu'on aimerait
bien savoir si c'est la Constitution qui
autorise aussi les Senateurs a fixer le
vote a la majority absolue sur un artifice
tout ce qu'il y a de plus aberrant et de
r6voltant, oui, exiger qu'on comparait
devant eux comme s'ils 6taient 30 alors
qu'ils ne sont que 18 ?
Voila le vrai fond de la question


mais que les allies politiques de ces
messieurs et dames essaient d'occulter
en se r6fugiant dans les mille et un tours
et detours de la Constitution.
On ne peut s'empecher de
penser a Papa Doc qui affectionnait ce
genre de filouteries et qui aurait pu tout
aussi bien avoir recours a celle-ci.
Comme lorsqu'il a profit des elections
l1gislatives pour se faire r6lire.
Simplement en 6crivant son nom au dos
des bulletins de vote. Simple
<< technicalit >>. Aujourd'hui comme
hier. L'histoire, un perp6tuel
recommencement !
Faut-il rappeler que cette
Constitution de 1987 a vu le jour sous
le regime militaire et que ce sont nos
galonn6s d'autrefois qui disaient
konstitisyon se papye, bayonet se fL.
L'article 291 ne doit pas faire
illusion. L'Arm6e avait aussi beaucoup
souffert sous le regime Macoute.
Aujourd'hui que ce n'est pas le
pouvoir des baionnettes, ce peut tre
celui de l'argent (y compris de l'argent
sale) ou autre.
<< Une bonne constitu-
tion doit etre courte et confuse !


Konstitisyon se papye ,
autrement dit le dernier mot est a celui
qui tient le baton par le bon bout. Le
baton qui peut tout aussi s'appeler
disinformation et intimidation. Comme
on le voit (r6ussir plut6t bien) depuis les
Mvenements de 2001-2004.
Talleyrand, le plus c6lbre des
ministres francais des affaires trangeres
et un politicien consomme, a
dit : < une bonne constitution doit tre
courte et confuse. >
Courte pour 6tre plus
facilementviolde, comme ontrousse une
demoiselle (du moins en ce temps-l !).
Et confuse pour 6tre (dvidemment)
moins comprise par le peuple.
Notre Constitution est encore
pire : elle est longue et confuse !
Tout le monde est d'accord que
c'est une Constitution mal foutue,
quelles qu'aient &te les bonnes intentions
du constituant.
Mais pas lorsqu'elle doit servir
certains int6rets !
0 Constitution, que de crimes
l'on commet en ton nom !
Marcus, 29 Aoit 2008


Le Senat ne fera aucun cadeau au pouvoir >> dclare


Samedi 30 Aoft < ne faillira pas a sa mission l S
constitutionnelle >, a d6clard ce samedi
a Ranmase sur Caraibes FM le s6nateur Youri Latortue
qui r6agissait a la decision du pouvoir d'installer un
gouvernement sans l'aval du parlement pour la
declaration de politique g6ndrale. Le parlementaire qui
est tres remont6 contre le pouvoir pour cette decision
qui a viold, selon lui, la constitution de la R6publique,
est formel sur ses exigences : Rend Prdval doit faire le
retrait de cet arrete avant la seance pour la ratification
de la politique g6ndrale de Mme Michele Duvivier
Pierre Louis devant la chambre haute.
Me Samuel Madistin qui participait
6galement a l'6mission a d6nonc6 aussi la drive
d6mocratique du chef de l'Etat qui a choisi de passer
outre les principes 6tablis pour mettre son 6quipe
gouvemementale en place. Me Rend Julienjuge qu'il
est une habitude chez le chef de l'Etat de chercher a
contoumer la loi et la constitution pour mettre ses plans


enateur Youri Lator


Le senateur Youri Latortue (photo Georges Dupe)


tue machiavdliques a execution.
Iue < a voulu 6viter le s6nat en proc6dant de
la sorte >, a dit le president de l'Amicale des Juristes.
Youri Latortue a par ailleurs d6plord l'attitude des
d6put6s qui ont tout carr6ment ignore la
correspondance que le groupe des 9 au s6nat leur avait
transmise pour demander que soit reported la stance
du jour en attendant que l'arrWt6 en question soit
rapport. < declaration de politique generale de Mme Pierre Louis,
est le signe d'un malaise profond dans nos institutions
>, a indiqu6 Me Julien qui s'est questionn6 sur
l'absence de d6bat a la chambre basse. << Mme quand
les d6put6s savaient a l'avance dans quel sens ils
allaient voter, ils auraient dfi avoir la d6cence de
gratifier le public d'un meilleur niveau de discussions
que celui auquel on a assist >, a encore pr6cis6 Me
Rend Julien.


I L "Copyrighted Material *


Syndicated Content
....Available from Commercial News Providers"


Declaration de l'Ambassade des Etats-

Unis apres la ratification par les deputies

du programme de gouvernement de

Mme. Michele Pierre-Louis


L'Ambassade des Etats-Unis
d'Amdrique accueille chaleureusement
le vote par la Chambre des D6put6s de
la Declaration de Politique G6ndrale du
Premier ministre, Mme. Michele Pierre-
Louis. Cet acte repr6sente une tape
importante dans le processus
longuement diff&r6 de l'installation d'un
nouveau gouvemement. L'impact de
l'ouragan Gustav sur Haiti r6cemment
souligne clairement les besoins urgents
pour un gouvemement fonctionnel en
place, capable de rdpondre aux besoins
pressants du peuple haftien, aussi bien
aux d6fis a long terme auxquels fait face
le pays.
Nous applaudissons les efforts
de ces responsables politiques qui font
preuve de vision et de determination et
qui travaillent ensemble pour r6soudre
l'impasse politique actuelle.


L'installation d'un nouveau
gouvernement est la cl6 de l'avenir
d'Haiti. L'Ambassade fait appel a tous
ceux qui sont engages dans le processus
de ratification pour accomplir leurs
responsabilit6s constitutionnelles, a
travers une action rapide sur la
Declaration de Politique G6ndrale du
Premier ministre. Pour notre part,
l'Ambassade des Etats-Unis s'engage a
travailler 6troitement et de maniere
cooperative avec le nouveau
gouvernement une fois qu'il serait
install.
P


MIAMI-DI

Grow your career in a rewarding, diverse and
challenging environment full of opportunity.
Find your next job at

www.miamidade.gov/jobs
or visit our
Employment Customer Care Center
140 West Flagler Street, Suite 105 Miami, Florida
Search online at any Miami-Dade County library, South
Florida Workforce Career Center or Team Metro location.
EOE/M/F/D/Veterans' Preference
2ei eri cdEcellce Everjy ty


Page 6


3lodie
03.3 f-









Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vnl XXlT N0 32


I PLEINE DE REBONDISSEMENTS


La MINUSTAH salue le vote de la chambre des deputies en faveur


de la declaration de politique general du Premier Ministre


Port-au-Prince, le 30 aofit 2008
- La Mission des Nations Unies pour la
Stabilisation en Haiti (MINUSTAH)
salue le vote de la Chambre des d6put6s
en faveur de la D6claration de politique
g6ndrale du Premier Ministre Michdle
Pierre-Louis. Elle formule l'espoir que
cette D6claration sera 6galement
approuv6e par le Senat.
Le pays a aujourd'hui la


possibility de sortir de la crise politique
et institutionnelle dont il souffre depuis
plus de 4 mois et demi. I1 importe en
effet de permettre au Gouvernement de
se mettre au travail et de rdpondre aux
besoins pressants de la population
haitienne, notamment apres les pertes en
vies humaines et les d6gits mat6riels
importants causes par le cyclone Gustav.
Les conditions difficiles dans


lesquelles se trouve le pays commandent
un effort de tous pour s'engager dans la
voie de la solidarity et d'un dialogue
constructif, afin d'assurer le bon
fonctionnement de l'Etat et la relance de
l'6conomie. La MINUSTAH et
l'ensemble du Systeme des Nations
Unies se tiennent prets A accompagner
ce processus, avec tous les moyens dont
ils disposent dans le cadre de leurs


mandats respectifs.
Le moment est venu pour
l'ensemble des acteurs politiques
d'assumer leurs responsabilit6s dans
l'intr&&t sup6rieur du pays et du peuple
haYtien, qui attend des solutions aux
problkmes s6rieux auxquels il est
confront, en particulier ceux lies A la
rentrde scolaire et A la chert6 de la vie.


- "Copyrighted Material -


Syndicated Content --

-...-. Available from Commercial News Providers" -
- -- a


INITIATIVE DE LA SOCIETE CIVILE

DECLARATION

POUR LE RESPECT DE ,'ORDRE CON$STITUTIONNEL


- S -
O o


- 0 E- 0 e


- e a
a1 a- -


Au core de Pman6 2007, LlINITITIVE DE IA SOCIETY CIVILE et
d'aCutr Imtilullas da pays, out mti I'rtelleon du Prtsldent Id R4Phblique
et do Poter Lgslaif ouurIa aI ssn de rupecler le prescrit de It
Comstludeto a torgamber l ilelomi devant
recouveler ke tIer de Snt,
complUer les upin des tcolcth ti terrkMr akl s
aboutlr tI formaion di Coami ElKctoral IPrmeml.
Eles vienEl dtulemoet pbim patr Is temue d'ui vMrmbtk dlbat tar Is
CeAsltlal de 19. e vu oe de comatralr un emacoscm u nt ade r ks
antndnewus A y appweter en rmpecmut lks preaduras Rite par I CoSasltat
el-fmme.
11 st uvrant de udtaler que

Ea AnAt 200, Ie Prdident dr IRpublique, an Ileu dee plier arz
edg~ na de la Charte Fodamentale 4u pys, our Is base de b
qelle II a c t et qu ll a juor de rapeter, a Inmc depul Is
R4pub&UW DomikalsM ane nosvelle offemIvc eomne la
Conusitulal de 1987 et par vole de colmiquenae, centre lei
Iutslutt s dus pay.
Aujoird'huL, ur Premier Mi tbre it an Gouveraemean t t Is
Ddnration de Podlitqn G4SnIe ma pa em ore 616 uuctlenRoe
pur le deux Csambred du Poarkemet, eat t In tailsd a estaldnL
m mtpris de to prme ure comsttuH ielte. Ce qui coamtlte une
viollmI grave de I. Loa Mtn, um ai sSui mL i 'rurt du
Pouavor Uteft pa r t Pouvoir ExcuIt.
Les edlimo devntl rme eler lk ders du Smat et tnmpltltr les
orgames des collectivf te rriloilrk a'oa jauqu'l proent pu
meNore ttt Maes.
M air Ir prumul tion de U1. il kc Oner. Be eom s. Com.l
Electoral Provire a' pa s re remdu pub e le caldrier


DU tebl comportcmansu nt Lbr& de tcarfkiaes poor l pay.
L'lnkhttve de I* SocMt Civt dfmmude Inrmmhe al ua Priftft doe b
Rhpubllque de malotenir le pay dans I'ordre cauitludtaae l do at pasu
plumpr duns ae crise polllWqu qui viudrmit s'aJoter I ue fcrise rcble
omnkquse doot It ptenrdl cxpleslf 'est puas some atimer.
L'ISC inwlle chaque Parkmtalire se rappeler qu let drux Chambre
soat cod4poitlrais da Peuvwr L6iatit el q'i t Itr, it s semt m ldamre I'
de I'usre. Lesort Infll A Pun awwjtardhul et r 6erv6 i Puitre pour demln. Le
Peuple ilaen ne veut plui t*un rglme de fcto, is n a trap soufert. Auil
obtsrve-l1 de prs le cempormeat de tous aes nu.
Amu tade oa mous wommes, tu doit Etre fal, per tWru s aMters
concerns, sacrifice comnessionas wew d priterver ardre comteitutaU tl.

Par ailea. s, ]'JItlatt de I So dft Clvile Bdemade

1. u Poweirs LAgialifet Extutifde prdsenterli Iapopu atin. d voatr t
de promulgutr dans le m litlur dal, Is h tovli lei sur le cledtMttt
territorial ea me de permntire Ia tnea d*s etitelous indlrCct
2. mu Poweor Excutif et a ConMeil Eletoral Provislre d'orgaisr avant
It fIn de Fuanuie 2O Is t octims do ten du S et ain duceltlus
Idlraec=t afin de mettre am t erU la dytfnctonnenlma dt hte rtudt
de 'rEtt et do pramttr Ist me plae d'u Cone ElkctorsI
Pernraent cable d'ssurer an 2009 et 200 des tetious Ibonates et

3. a Chef de PEtat de fcilllter t veritable dialoge national eo rue de
conilrwiri una coxuus sr L1s am ndewetz i pporter A I Constttido
de 1987, pour a facllker Vapplieslo, tout a priswrVan lIma aeqk
dimocdrati at lseaean qu'dlle ceracra

Eafin, ] 'SC invile toute Is elme pdlIque, h saeltt cMvite t resemble del t
poparlht i redoubler de vibalce dams h diesel de Is dmoa~cratl, de I'ordr
coatittionaa et das la sauvegarde de InstItullms ripubllesines.

Port-m-Priac, 127 Aoat ZO






Rogny DESROCHES LA FORTUNE
Dincteur Excutif Coordonateur G&Cnral


--g *


-- a a S


-ro er


- -M,


Al m


a --


00wr


..an


MIAMI-DAD
- wi^


MIAMI-oDADE AVIATION DEPARTMENT


LEGAL ANNOUNCEMENT REGARDING
EXPRESSIONS OF INTEREST-FOUR DEVELOPMENT SITES AT
MIAMI INTERNATIONAL AIRPORT
PROJECT NO. EOI-01-08
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA
The Miami-Dade Aviation Department is announcing the availability of the above referenced
Expressions of Interest document (EOI), which can be obtained by visiting our Website at:
www.miami-airport.com/html/business opportunities.html (in order to view the full EOI
document, please select "Advertisements" link at the bottom of the Business
Opportunities page and then select the respective project).
INVESTMENT SITES: Miami-Dade County's Aviation Department (MDAD) is soliciting
responses to the Expressions of Interest (EOI) from developers/investors for the
development of four investment sites at Miami International Airport (MIA).
The four investment sites are located in areas adjacent to MIA's Central Boulevard which is
the main public entranceway to the Terminal Building. These investment sites are:
1) Area "A," commonly known as "Central Base," is a 25 +/- acre site. If an
investor/developer chooses, the site may be subdivided into an 8+/- acre
parcel that currently consists of a surface parking area; if this option is chosen,
the investor/developer will not have any future development rights to the
remaining 17 acres. MDAD is not mandating what type of development should
go on this site; however, preliminary feedback from interested parties indicates
that a conference center hotel may be ideal for this site. Also, MDAD will not
consider any proposals regarding fixed-based operations (FBO) for this site.
2) Area "B" is an 8 +/- acre site adjacent to NW 20 Street and is designated for
the development of a new retail service plaza.
3) Area "C" is the designated new hotel site and is comprised of a 3 +/- acre area
that straddles the access lanes to the parking garages (the "New Hotel Site").
4) Area "D" is the existing in-terminal hotel located at Concourse "E". The hotel
has undergone several renovations; however, extensive renovations are still
required including meeting Miami-Dade County Building codes compliance.
Currently, Area D is the existing 252-room, in-terminal MIA Hotel site that may
also include three floors of adjoining office space currently occupied by MDAD.
All other applicable rules, procedures, regulations applicable to privately-funded projects on
airport properties will apply. See Exhibit D of the EOI document for the applicable lobbying rules.


Page 7


S -


do eW-e e -a


0 a e a
- e


ea I-


I


- -L


- IL


Ca












I DERNIER BILAN: 76 MORTS EN HAITI I


Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Mnrche Vnl XXII N 32


I I ICU %At m I % r kI -I I II r I





0 1 . 4- -1 -0 4w-W
0 - -


A -
9 P- r I I D


S m--a
w 0


-&- o
4bmw .. 0
- 0 S


- 0


rd a M .- w m 40b -


--w -g r

-L .-
-

-


S --l 0 b
Iqw -b- 4 w -
a d- -


. 0 W -


-~ __


SBH%oupyui eu iviaLdtUnal -




-Syndicated Content -



Available from Commercial'News Providers-


M* -




IND.- -G- a

lS n -- ah= .0 -"





- -O U
4m= ~ I. =


*s


*-


I 0

- O-
di n,


- 40 4w 0 -


In m 4-


at at(~


a-
- I C- - r *


a -~ *I c- -
. __


~ ~ ~ -I I -c~l -~ p
-
- 0 -

____ 0. -mono - .
- n- -PC,


~ ~ I ~ 0 -
a ~ *
o __ __
6 r I C*,.,m, L ~ dlIt,, o 1m= 9.o0


w Age- low
AW 0


MIAMI-


Z5ricvengEwtxced1 EvEwry TI

AVI RENOUVELMAN ANYEL

ENPO KOMESYAL POU BIZNIS LOKAL

(Ke yo te konnen sou non Pemi PwofesyonBl)

Yo avize piblik la ke, tout biznis kap fonksyone nan Konte Miami-Dade fet pou renouvle oswa achte yon Resi
Enpo Komesyal pou Ane Fiskal 2008-2009 la pandan pery6d 1' jiye 2008 rive 30 septanm 2008.
Tout Resi ki pa renouvle anvan 30 septanm ap konsidere k6m non-peye epi yo va gen pou peye yon pennalite de dis
pousan (10%) pou mwad okt6b la, plis yon amann adisyonel de senk pousan (5%) chak, pou mwad novanm, desanm
ak janvye. Amann adisyonel (jiska $250), sitasyon, aksyon legal sivil ak evalyasyon ane presedan yo kapab ajoute
sou det moun ki pa peye enpo yo pou pliske 150 jou ak biznis ke yo jwenn kap fonksyone san yo pa enskri ak Biwo
Pesepte a.
Pou peye sou entenet, telechaje yon aplikasyon enpo komesyal, oubyen pou jwenn plis enf6masyon,
tanpri vizite sit web Pesepte a nan www.miamidade.aovltaxcollector
Oswa vizite youn nan de (2) lokal sa yo:
Anba Lavil Miami South Dade Government Center
140 West Flagler Street, Sal 101 10710 SW 211th Street, Sal 104
Miami, Florid 33130 Cutler Bay, Florid 33189
Biwo an ouvri: Lendi Vandredi 8:00 5:00 pm, Esepte jou ferye yo
Telef6n: (305) 270 4949


- _








L



* a


4- A 0 4p -d -

o -0 00M.


-IM w 40
*l- __ -




-c- -r .

-l C)- -



-No



lo- b 0--



- 9
-- e- -
.4w
r- r


--ob* --0
-- r S -
wOw b -u -.a
44u- -.Nw- do 0 .0
4-9 d.- 4 - -0
40M
-. 0 -

e* *


- -


-r~


Page 8


- -.r w







oI S -- -


"Ondb


. ---Omu f


ft w


10 qm -


Q


& -w--,


4

*
*


ff MI








Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N' 32


a commnnce a frapper k- c.1a4 anwrwa1nc






..... ......,gs. *I *P ^ ...











Available from Commercial News Providers"


S -(al ..e


Le gouvernement des Etats-Unis

accorde une assistance humanitaire

suite au passage de l'ouragan


&mt *InM#m 1 -A

a *. & m*, ag w*W


L'Ambassade des Etats-Unis
d'Am6rique pr6sente ses sinceres
condol6ances aux families endeuill6es
lors du passage de l'ouragan
< Gustav >. Nous exprimons notre
solidarity au peuple haitien et a ses
dirigeants en cette p6nible circonstance.
En coordination avec la
communaut6 internationale, le
gouvernement amdricain mobilise ses
ressources pour aider a 6valuer les
d6gats enregistr6s et a assurer la
livraison de l'aide humanitaire. Les
garde-c6tes am6ricains collaborent avec
le Bureau de la Protection Civile du
Ministbre de l'Int6rieur pour 6valuer les
d6gits et identifier les communaut6s qui
sont dans le besoin. Une 6quipe
d'experts du bureau d'Assistance
Etrangbre et de D6sastre de l'Agence
Am6ricaine pour le Ddveloppement
International (USAID) est sur place pour
collecter des informations concernant les
d6gats et aider a coordonner des
r6ponses pressantes. L'USAID,
travaillant par le biais des organisations
Non-Gouvernementales qui sont ses
partenaires et le Programme Alimentaire


Mondial, soutiennent le plan d'urgence
du gouverement haitien aux families
affect6es.
Comme nous l'avons d6ji
d6montr6 durant d'autres d6sastres
naturels survenus en Haiti dans le passe,
le gouvernement des Etats-Unis
continuera de travailler avec le
gouvernement haitien et d'autres
bailleurs de fonds pour assister le peuple
haitien dans ses efforts de r6cup6ration
suite aux dommages subis lors des
intemp6ries causes par le passage de la
temp6te . En outre, le
gouvernement des Etats-Unis, a travers
1'USAID, continuera a accorder un
appui a long terme pour renforcer la
capacity des institutions haitiennes a
alerter le public de facon immediate, a
6viter des pertes en vies humaines et
6conomiques et a r6pondre aux besoins
des groupes affects. Ceci comprend
la formation du personnel haitien en
rdponse aux d6sastres a travers tout le
pays et la collaboration avec le
gouvernement haitien et d'autres
bailleurs de fonds en vue de conduire
des evaluations des risques.


Pat Plus Bakery, Inc.
NATURAL JUICE


11638 NE 2nd Ave.
Miami. FL 33160
Tel. 305-756-3695


Catering Spealists
Cakes, Pastries, Hors d'Oeuves
for all occasions


Page 9









OUAND L'EVENEMENT


Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vnl XIIT N 32


La convention de Denver a change la face de 1'Amerique


(DENVER ...suite de la lere page) la convention d6mocrate, va plus loin que la campagne
Comment rdpondre a un tel d6fi ? pr6sidentielle. C'est un formidable bond en avant, c'est une
Ce n'est plus le temps oi l'on pouvait revolution au niveau des relations raciales et des mceurs aux
rapidement rassembler en dernibre minute ce qu'on Etats-Unis. Un signe des temps ...
appelle quelques noirs << chantillon > et votant Parce que d'abord se passant dans le pays considered,
h tort ou s raison, comme
le module du racisme.
En effet,
pourquoi ? Et l'Allemagne
nazie ? Et la Chine
d'aujourd'hui accuse
d'avoir pris des mesures
pour d6courager les Noirs
qui y vivent d'assister aux
r6cents Jeux olympiques.
Et la France on
aujourd'hui encore on peut
compter sur les doigts
d'une seule main les Noirs
(et Maghr6bins) si6geant h
des institutions
importantes.

Comment ne
pas penser A Rosa
Parks ...
Oui, mais c'est
aux Etats-Unis qu'a s6vi le
Obama parle devant 200.000 Berlinois Ku Klux Klan, oni le
R6publicain (tel un O.J. Simpson ou un futurjuge i la lynchage d'un noir 6tait considered comme du sport, qu'ont r6gn6
les affreuses lois de Jim Crow (une s6rie de lois promulgu6es
Cour supreme Clarence Thomas) dans le Sud des Etats-Unis au XIXe sibcle dans le but de
pour donner le change ... restreindre la plupart des droits accords aux anciens esclaves,
L'ascensionfulgurante dujeune s6nateurnoir et dont tire son origine le non moins horrible syst~me de
de l'Illinois, comme l'a relev6 un orateur au cours de s6gr6gation applique dans les 6coles, dans les 6glises blanches,


au travail oi les toilettes r6serv6es aux noirs
se trouvaient souvent a l'ext6rieur des
6tablissements et dans les moyens de transport
public), le pays oi oui, aujourd'hui encore,
un noir ne peut rouler au volant de Miami a


Rosa Parks et (a sa droite) unjeune
Martin Luther King en 1955-1956
Atlanta (dans l'Etat voisin de Georgia) sans
se faire stopper au moins une demi-douzaine
de fois pour un contr6le le plus souvent non
justifi&.
(voir DENVER / 11)


Pouvons-nous limiter nous aussi les degfits des ouragans ?
(GUSTAV... suite de la lre page) *
(GUSTAV...suitedelalerepage) W ik paIb Mapou (Sud-est) est enterre vivant corps et ames
naturelles, il est de la main de l'homme. De U etbiens.
1'homme haitien. Mais sans qu'on r6alise que soudain les
Nous aurions pu empecher que pareil d6sastre A quand le jour ofu un Premier ministre nous choses ont pris un nouveau tournant.
nous frappe a nouveau et a chaque fois plus expliqueraavec force details et le plus m6thodiquement
cruellement. Mais ce qui devrait 6tre la priority des que possible pourquoi nous devons sacrifier notre Le ciel nous tombe tout d'un coup
priorit6s est devenu un ministbre du pauvre (le recherche d'un mieux etre ou m me notre sant6 et s'il sur la tte ...
ministre dit del'environnement), un strapontin qu'on le fautjusqu'd notre vie comme en 1803 (< sa ki mouri Jusqu' present, les populations avaient
laisse aux partis politiques les moins cot6s lors du zafR a yo > ) car si nous ne mettons pas fin au appris i scruter le ciel pour fiche le camp i la moindre
partage du gateau gouvernemental. cauchemar de l'6rosion, il ne restera plus rien. Ni de alerte.
nous, ni d'Haiti. Et sous peu. Mais quand en plein apres-midi le deluge est
Sa ki mouri zafe a yo ... Quoi de plus evident! tomb6 l'annde dernire sur laville de Cabaret, il faisait


T


Sur le pont de la Croix-des-Missions face aux degats de la Riviere Grise
(photo www.jjaugustin.com)


Plantations de bananes balaydes par Gustav (photo HEM)


Pas un des
d6sastres dits naturels qui
nous ont frapp6 toutes ces
dernibres anndes ou
d6cennies qui n'aient la
meme origine : les
inondations provoqudes
par les flots d6boulant de la
montagne.
C'est la rivibre
Solybt qui d'un seul coup
efface de la carte la ville de
Fonds Verrettes et menace
constamment du mime sort
Malpaso de l'autre c6t6 de
la frontibre.
Ce meme mois
de mai 2004, le village de


un ciel bleu, nous ont jurd les survivants.
Desormais la Marabunta ne prend meme pas
la peine de gronder. Le ciel nous tombe sur la tate,
tout d'un coup, en plein soleil, sans avertissement !
On a accuse les Dominicains d'avoir ouvert les vannes
de quelque barrage hydro-6lectrique ou autre. Vrai ou
faux, mais on sait aussi qu'il nous faut toujours une
excuse Bonne ou mauvaise.
Or Cabaret n'6tait qu'un simple remake de
Gonaives 2004.
Le Deluge (nom invent a cette occasion par
les Gonaiviens eux-memes) qui a change toutjamais
la face du chef-lieu de l'Artibonite, la < cit6 de
l'ind6pendance > (comme pour nous punir d'avoir
sacrifi6 le bicentenaire de cette ind6pendance dans nos
turpitudes politiques mais ne mettons pas sur le

(GUSTAV/ p. 12)


Page 10


s








Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N' 32


Les Etats-Unis ne sont deja plus ce qu'ils etaient!

ET PEUT-ETRE A L'INSU DES AMERICAINS


(DENVER ... suite de la page 10)
En regardant la multitude enthousiaste de
blancs et de noirs assis c6te a c6te a la convention de
Denver, comment ne pas penser a Rosa Parks
r6cemment d6c6d6e, la premiere a s'6tre r6volt6e contre


victoire de Obama dans l'Etat de l'Alabama, a majority
noire, ne lui a pas 6t6 pardonn6.

200.000 jeunes berlinois fous
d'admiration ...


le monde, mais d'abord celle des Etats-Unis vis-a-
vis du reste du monde. Et le reste (que ce soit la lutte
contre le terrorisme et autres) viendra par surcroit.
Bien stir il est possible qu'il y ait aussi une
Amdrique solidement ancrde sur l'ancien monde, le


Les couples Obama et Biden pendant la Convention democrate


Le Pasteur Martin Luther King dans son message "I have a dream le 28 aozt 1963


la coutume refusant aux noirs les places-avant dans le
transport en commun, meme quand l'autobus 6tait
presque vide. C'6tait le Ie, ddcembre 1955, a
Montgomery (Alabama).
C'est ce geste quiva d6clencher le mouvement
des droits civiques avec a sa tate unjeune rdv6rend
nomm6 Martin Luther King qui avait pris en main
devant le tribunal la cause de la couturibre Rosa Parks.
C'est tout qa qui vous revient en suivant la
convention du parti D6mocrate ...
Un changement comme il en arrive rarement
et meme pas a chaque siecle.

Une certaine vision ...
Mais s'arreter 1i serait une erreur. Oui, ce qui
se passe va plus loin qu'une bataille politique et qu'une
course a la pr6sidence. De plus, on se tromperait en le
limitant au parti D6mocrate.
La preuve est que John McCain doit avoir mis
en garde son 6quipe contre la moindre allusion raciale.
Ce n'est pas son genre, d'un c6te, dit-on. De l'autre,
personne connaissant un tant soit peu les Etats-Unis
ne peut ne pas se rendre compte qu'il s'agit peut-6tre
1i d'un phenombne qui d6passe tout ce qu'on a pu
imaginerjusqu'ici au niveau des relations raciales dans
ce pays. Une certaine vision dont la profondeur dchappe
encore aujourd'hui a notre entendement.
M6me un Bill Clinton, pourtant aim6 de la
communaut6 noire, qui ne l'ait pas saisi suffisamment
a temps. Son commentaire Dar tro << sectariste > sur la


Du nouveau d'abord au niveau de l'image des
Etats-Unis dans le monde.
Voici Barack Obama qui va rassembler a
Berlin (la ville meme oi a sdvi il y a un demi-sicle le
plus grand d6chainement de haine raciale sur terre, le
Nazisme, oF l'insulte pr6f6rde de Hitler c'6tait
<< nigger's lover >), or c'est 1l que le candidat noir a la
pr6sidence amdricaine prend la parole devant une foule
qui a 6td estimee a environ 200.000 jeunes berlinois
fous d'admiration.
Quoi de plus symbolique Symptomatique !
Embl6matique.
Les Amdricains eux-memes semblent ne pas
se rendre encore compte de l'6tendue du phenombne,
trop habitues qu'ils sont A se consid6rer comme le
nombril du monde.
Mais dans une Europe occidentale oi depuis
la Guerre du Vietnam l'image des Etats-Unis a toujours
&td d6clinante, il s'agit 1l d'un changement radical. Et
pour les Etats-Unis d'Am6rique, un b6ndfice
inestimable.
Mais, comme on a vu, les Am6ricains ne
semblent pas s'en 6tre aperqus !

Un monde fini la oi un autre
commence! ...
Alors que parlant du changement (qui est la
devise de la campagne de Obama), oui, c'est par ce
dernier (le changement) que les Etats-Unis devraient
commencer. Changer la perception des Etats-Unis dans


Toutes dimensions de mat6riels

POUR VOS RESERVATIONS DE CARGO, APPELEZ

1-800-927-6059
oun nous iun e-mail: Iaainijct


vieux systeme, la Guerre froide, une Amdrique qui a
besoin de se sentir sup6rieure aux autres, done qui a
besoin peut-6tre de se sentir hale comme pr6texte a
son h6g6monie ...
Est-ce que John McCain repr6sente cette
Amdrique-l ou est-ce un monde fini 1i oi un autre
commence et pour tous les Amdricains quels qu'ils
soient ? Onverra bien lors de la prochaine convention
R6publicaine.
Mais pour ce qui est de la convention
D6mocrate qui vient de s'achever, le << changement >>
est en marche et d6ji bien engage quelle que soit
l'issue du scrutin le 4 novembre prochain.
I1 suffit d'un coup d'ceil surl'assistance a cette
convention historique de Denver, du 25 au 28 Aofit
2008.
Les Etats-Unis ne sont d6ji plus ce qu'ils
6taient Tenez-vous le pour dit. A commencer par les
Amdricains eux-memes !

Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince

Ecoutez Melodie Matin avec Marcus sur



dIo d i e
410 3.3 fm


Hot Summer Packages!!!


Welcome to Paradise in Haiti...
At Km 77. C6te des Arcadins.
A Beautiful Beach setting.
Just one 1 hour drive from the
Port-au-Prince International Airport

RATES PER PERSON PER NIGHT
RATES PER PERSON PER NIGHT


orF m June / 5' to Sep


* Air-conditioned room


1Iy 2008 Reat and e yjoy ..
S 5 toll
us Saturday Night Mouli-Club Disco
S 30 /pp -Tropical Drinks
Light Caribbean DJ on the beach
9 Ipp -Aqua gym, Tennis, Racquetball,
S 27 pp Ping Pong, mini-golf, beach volley
-Exquisite cuisine from our chef.
S 26 p -Plasma and giant screen with Direct
Free TV and video projection.
s) -Snack Bar and open air barbecue
+10% Txes -Troubadours
VISIT OF THE OGIER-FOMBRUN
IS MUSEUM I .


* All meals included
(Breakfast, Lunch, Dinner)
INFORMATION & RESERVATION:
011(509)22-22-7652 / 22-22-1918 /37-01-1918
sakleslmoulnsuirmer.conm / info@moulinsurmer.com


i


Page 11


PKG Double 3D /4
us us
1 Nt 87 pp 5 opp|
3 ms 83/pp 0Ipp
4 Nts 78 Ipp 53 Ipp
5 Nts 74/pp 5Iopp
Kids (0 to 4) Stay
Add Kid meals









IPOUVONS-NOUS LIMITER LES DEGATS?I


Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N 32


(GUSTAV... suite de la page 10)
fatalisme non plus ce qui est notre seule V
responsabilit6 ou plut6t irresponsabilitd). Eh
bien oui, le Deluge, l'histoire ne retiendra pas d'autre
nom pour l'6v6nement (bilan officiel: 3.000 morts)
du fait qu'il n'y avait aucun ph6nomene atmosph6rique
particulier a l'horizon.

L'6rosion passe A la vitesse
sup6rieure ...
La encore on soupconnera la main de nos
voisins dominicains, alors que c'est tout simplement
le ph6nombne de l'6rosion qui est pass a une nouvelle
vitesse sup6rieure.


Vi nou kapab

La Protection civile fait de son mieux.
Avertissant les gens qui habitent trop pres des berges
des rivibres ou des ravins ou de la mer. Ouvrant de
plus en plus d'abris provisoires, sp6cialement a la
capitale de prbs de 3 millions d'habitants et la plus
grande concentration de zones les plus exposes.

Sous nos yeux indiff6rents ...
Mais voyez, par exemple, cette semaine a
MiragoAne (Nippes). Les maisons de Chalon (Savane


SPourtant ils avaient respect toutes
les regles de l'urbanisme.
Oui, 1'6rosion a franchi toutes ces tapes de
plus en plus catastrophiques sous nos yeux
(indiff6rents), pendant que nous en sommes toujours a
anonner: Haiti, ancienne perle des Antilles, n'ayant
plus que 0,X% de couverture v6g6tale. Cela dit sans
vraiment y penser.
Et c'est pareil aussi dans toutes les
Declarations de politique g6ndrale depuis des decades.
I1 nous faut un nouveau leadership. Capable
d'appeler a des sacrifices mais des sacrifices calculus


Maison menace de disparition dans le sol, autre consequence du desastre
environnemental (photo B. E.)


Difficulties de la circulation sur les routes nationales
(photo Eugene Robenson)


C'est le bas de la ville de Jacmel (rue du
Commerce) jusqu'a present intouchable mais
d6sormais qui se change en un lac immense a chaque
averse.
Les eaux viennent de trbs loin. Convergence
de toutes les rivibres coulant dans la montagne et qui
n'ont plus de bones naturelles pour endiguer leurs
flots.
Faudra-t-il un jour d6placer Jacmel pour la
reconstruire ailleurs comme Fonds Verrettes !
Idem pour Les Cayes ?
Or il ne reste pas longtemps pour que nous
soyons parvenus a ce point-l1 ?


Ouest) s'alignent r6gulibrement en contrebas de la
route nationale, tout a fait les normes citadines par
excellence sans aucun des critbres de zones a risques
d6finis par la Protection civile.
Eh bien, aujourd'hui on ne voit que le petit
bout de leurs toits. Toutes ensevelies sous les flots de
la rivibre Soliset, pourtant qui coule a mille lieues de
l1 dans la montagne. Bilan : seulement 1 mort. Mais
de nombreux cadavres d'animaux sous les eaux,
menacant la region de toutes les 6pid6mies.
Et tous ces gensjet6s dans la rue, n'ayant que
les habits tout d6chirds dans lesquels ils ont pris la
fuite.


(pas gratuits comme aujourd'hui). Capable aussi, bien
stir, d'entre entendu.
C'est possible car c'est probablement dans
un tel esprit que le Pr6sident Estim6 avait lanc6 les
grands travaux du Bicentenaire de Port-au-Prince
(1946-1950).
Et ceux encore plus grands du Barrage de
PMligre.
Yes, we can. Wi nou kapab !


Marcus,
29Aozt 2008


Fin des activities de Camp d'Ete en faveur de 2.000 enfants a Cite Soleil


Le vendredi 29 aoft 2008 a eu lieu la
c6r6monie de cloture du Camp Soleil au local de
l'Ecole Ste Th6rbse D'Avilla a Soleil 4, Cit6 Soleil.
Durant quatre semaines, s'est tenu a Cit6 Soleil au cours
des vacances d'&td 2008 un camp d'&te acad6mique et
sportif. Deux mille enfants Ag6s de 10 a 14 ans
provenant de plusieurs quartiers de Cit6 Soleil ont pris
part a ce camp d'&te qui s'est d6roul6 dans trois sites


CONTACT US
TOLL FREE. 1-888-383-2856
OR: 305-620-8300
FAX .305 -620-8332
CELL: 305-986-881 1


de Cit6 Soleil : au Foyer Culturel St Vincent de Paul,
a Boston; a l'Ecole Ste Th6rbse D'Avila a Soleil 4 et
sur le terrain de football de Lintho 4 (aux environs de
Soleil 19).
Cette activity a &td ex6cut6e par le Comit6
Olympique Haitien en utilisant des fonds en
provenance du projet du gouvernement am6ricain
intitul6 "Initiative de Stabilisation pour Haiti" (HSI),
de 1'USAID OIM et de la
Cooperative Housing Foundation
S(CHF-KATA Haute Intensit6 de Main
d'(Euvre, activities de HIMO).
L'objectif de ce camp est
d'offrir la possibility aux enfants de
Cit6 Soleil de prendre part a des
activities acad6miques et sportives
d'6t6 tous comme d'autres jeunes de


plusieurs quartiers de Port-au-Prince et de la province.
Beaucoup de parents n'ont pas les moyens d'envoyer
leurs enfants dans leur ville natale pour passer les
vacances d'ete et la probability pour ces derniers de
s'adonner a des activities de gangs et violentes est
6lev6e. Ces activities sportives de colonie de vacances
leur donnent des moyens de haute quality etbien dirig6s
d'apprendre a jouer ensemble et a jouir de leurs
vacances d'6td.
Au total, au cours des douze derniers mois,
avec le Comit6 Olympique Haitien, le gouvernement
americain a investi approximativement $166.000.00
dans des activities sportives au b6ndfice des enfants de
Cit6 Soleil afin de les tenir occup6s aprbs l'6cole. Ce
programme a 6td rendu possible grace aux
contributions du gouvemement am6ricain, du Ministere
de la Jeunesse et des Sports et du secteur priv6 haitien.


Sida Les enfants dans

l'engrenage de la mort lente

Mexico, P'heure du bilan!
L 'article publie par le journaliste n 'est pas date et ses sources d'informations ne
sontpas tout afait ajour Haiti demeure malgre tout le pays le plus affecte avec une epidemie
generalisee, mais beaucoup de progres ont ete accomplis et reconnus par les principaux
bailleurs et des scientifiques du monde entier. Les enfants demeurent encore laface cachee du
VIH et du Sida en Haiti et ceci reste un defi, mais des efforts sont entrain d'etre faits pour la
prise en charge de bon nombre d'entre eux. Je vousfait d'un article bilan sur la conference de
Mexico dont Haiti a ete largemenet representee avec des donnees ajour JC


Par cet apres-midi pluvieux du 8 aofit
2008, les participants a la XVIIe conference
internationale sur le sida se retirent de
l'immense Centro Baramex de Mexico.
Certains avec le sentiment du devoir accompli,


d'autres avec des complaintes ou des plans
a revoir. Notamment du c6t6 des Caraibes et
de l'Afrique qui sont les zones les plus
touches par la pand6mie. Mexico, l'heure
du bilan!
(SIDA/ P. 17)


Page 12


II I.I .... ............ .... ... .. .. IN J







Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N' 32 T 111 JTIT S A I1
POINTS DE VENTE HAITI EN MARCHE
Lucas Super Market Danilos Restaurant Delray Beach Fl 33183
14750 N.E. 6th Avenue 3760 N.E. 3rd Avenue
305 940 9902 954 781 2646 Our Lady Bakery
102 S.E 2nd Avenue
Maxisound Christephanie's Delray Beach, Fl 33444
11854 West Dixie Highway 581 BC East Sample Road 561 272 3556
305 895 8006 Pompano Beach, Fl 33064
T1l 954 781 2500 Eclipse Communication
B & L Supermarket & Produce 9290 S. W. 150th Avenue
12040 West Dixie Highway Classic Teleco Suite 104
305 893 0419 203 S.E. 2nd Avenue 954380 1616
Chaque matin, captez
Melodie Matin
S-I sur 103.3FM


VVilvt. IIL1ik LIi0u011fL
PrSku.dmceI PrtdPdx&i Cays 1C~pHIUm I /Jurv


Le Manolo Inn A Petite Riviere de Nippes
T616phones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304
E-mail : lemanoloinn@mac.com
Internet disponible
pour les clients

Graphics Web De~~~~sin-Pitn -PC le ic


oames SOatV aud
Manager


f rinting & Design
Ave Martin Luther King #30A, P-au-P, Haiti
Phone (509) 3529-4997 / 3787-6500
E-mail: professionalpd@yahoo.com
jameslarivaud@hotmail.com


ESTATE GARAGE SALE
Saturday, July 12TH 9:00 am to 3:00 pm
2481 NW 152ND Terrace


Dr Raymond Gay
Specialiste pour enfants certified du Canada
Hopital Ste Justine pour les enfants
Hopital Maisonneuve-Rosemont de Montrial, P Q.
35, Rue Seymond Pradel, Jacmel, Haiti, W.I.
B.P. 98, HT 9110, Jacmel, Haiti
Tel.: (509) 3685-8432 13404-4905 E-mail: raymondgay8@hotmail.com
HEURES DE CONSULTATION: MARDI JEUDI 8H-10H
SUR RENDEZ-VOUS: SAMEDI 8H 12H


Page 13





Le Look
Rue Panamricaine #14,
Ption-Ville, Haiti
T1.: 257-8374
Choix incroyable de montures:
DIo, Cart r, moru, B Vogue
Consultation chaque jour
par un midecn-occuliste.


BEL FOUCHET

Take Out

8267 N Miami Avenue, Miami, Florida 33150
Tel. 305-757-6408

VISION MORTGAGE BANK, INC

EVENS HILAIRE
Loan Consultant
12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161
Phone: (305) 891-2225 Fax (305) 891-2559 Cell (786) 285-0384

Depi nou bezwen kay
rele


Bernard Metayer
REALTOR"


office:
cell:
fax:
email:
web:


770.8 74.620
404.405.6584
770.439.7857
bernardl@metayer-realtygroup.com
Metayer-RealtyCroup.com


KELIZR WilAMS.
R II A I I
C I r Y I I E


Vote rendez-vows a Jac iit 0
LA J CMI ( IENNE
us sommes en.lieuiur de 1a
ville, mns sur la plage.
Chez nous, le bn it'(Mes values.
vous berc cnuit etjour p
C st aussi un lieu ideal pour
tables ron es, seminaires, ateliers de
travail... dais aussi pour receptions et
festivals detoutes sortes
BolII- jh1 : !!,II- hi1conn Anilt SLI


LA JACM1 ELIENN
1UEST ANNE 971E TOI.... 288-3451-52
o l ii oteljacmelienne yahoo.fr







"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"









LIBRE PENSEE


Mercredi 3 Septembre 2008
SHaiti en Marche Vol XXII N' 32


<< J'ai failli naitre mort, je ne voudrais
pas mourirvivant>>
Lu quelque part

La seule lecture du titre des chroniques de
cette semaine suffira a plus d'uns pour se faire une
id6e du contenu. Des mois de gestation vont-ils
sfirement se dire. Des souffrances indescriptibles.
Atroces. Cependant, la durde, moins qu'une grossesse
humaine, un peu plus que la grossesse canine dont la
mise bas se produit g6ndralement 54 a 72 jours aprbs
la saillie (l'accouplement pour mieux nous faire
comprendre). Une moyenne de 63 jours dure la
gestation canine. Dans ce cas, cette dernire grossesse
politique dont la mise bas vient de se produire, a dur6
quasiment 135 jours, malgr6 les deux avortements.
Enfin, chores amies lectrices, chers amis lecteurs, mon
idee n'est nullement de parler politique. Vous savez
parfaitement que je fais de mon mieux pour fuir la
politique, pour ne pas me cr6er trop d'ennemis, ou pour
ne pas me faire des faux amis. La politique, en Haiti,
est g6ndralement un espace trop malsain dans lequel
l'adversaire, l'ennemi et l'ami occupent des << espaces
emboit6s > dans lesquels l'enchevetrement d'int6rats
complexes facilite les mecanismes de corruption.
Enfin. Parlons de l'article. Le titre de l'article
se doit simplement a des r6flexions maintenues avec
un couple d'amis, membres de notre Clan de R6flexion
Autour de la Bouteille Etoilke (CRABE), en veilleuse
depuis quelques mois. Nous ne traversons aucune crise,
mais, a l'image du pays, nous souffrons les memes
oscillations. Nous maintenons quand meme le cap, mais
la traverse est dure, longue, et p6rilleuse. Ce couple
d'amis, se lamentant du sort du pays, me voulant
transmettre une image (qui vaut mieux que mille
explications), me disait que la situation du pays leur
rappelait le sort de l'une de leur chienne : KIKA. Elle


Mise bas !
mourut d'6puisement, apres une port6e de 8 chiots.
Une mise bas durant laquelle ses 8 petits t6terent tant
et si bien qu'ils la laisserent sans forces jusqu'a la mort
finale. Voilb a quoi ressemble le pays me disaient-ils,
t6t6 par ses fils jusqu'a 6puisement total.
Je n'ai pu m'empecher d'y penser.
Longuement. En 6tablissant le parallele, je pensais
aux chiens en Haiti, a nos trois types de chiens : le
<< chien de salon >>, le << chien lakou>>, le << chien des
rues >>.
Le << chien de salon > comme disait un ami,
vit au petit soin, visite le veterinaire, le < salon de
coiffure canine > et meme de << haute coiffure >> (Salon
de toilettage, de labeaut6 et de l'hygiene de l'animal),
est cajolk, mange bien et, lors de la mise bas, est entour6
de tous les soins possibles. La chienne est assisted
durant la parturition et les chiots naissent dans des
conditions auxquelles plus des trois quarts des Haitiens
ne peuvent avoir acc1s. Il s'agit d'une mascotte dans
le plein sens du terme. Le << chien lakou>> n'est pas
aussi bien traitW, mais il peut quand meme se consider
bienheureux. Une maison. Quelqu'un qui peut, a un
moment donn6, lui payer des soins v6t6rinaires, et, la
nourriture. Tout un luxe. L'acces a l'int6rieur de la
maison lui est g6neralement d6fendu et, l'hygiene
laisse parfois a d6sirer. C'est un animal. L'utilisation
du << chien Lakou > est diverse, gardiennage surtout.
Le << chien des rues >>, quant a lui, il est livr6 a lui-
meme. Je me suis retrouv6 parfois a observer un<< chien
de rues > en Haiti. Son regard, froid, triste, m6fiant,
montre la profondeur de la misere haitienne. Sa
demarche, toujours de c6t6 comme s'il craignait
toujours une attaque d'un adversaire, d'un << humain >
qui, comme lui, aura les memes problemes


d'acceptation g6neralement. Trop de mauvais
coups. Trop de s6vices. Trop de violence contre
lui. Trop d'ind6cence.
Enfin, chores amies lectrices, chers amis
lecteurs, notre pays, notre << Ayiti Toma >, << Lakay an
nou >>, cette ile qui futjadis << Perle des Antilles >>, le
<< berceau>> de la liberty, de l'6galit6, mais qui n'a
jamais vu le triomphe de la fraternity, s'enlise de plus
en plus dans le gouffre affreux de la desolation. Entre
ceux qui naissent morts (taux 6lev6 de mortality
infantile) et ceux qui vivent morts (zombifi6s de tout
type), il ne nous reste dans le pays qu'une infime
minority de < faiseurs > et de < d6faiseurs >, les uns
plus inconscients que les autres, les autres plus
malhonnates que les uns. J'aurais tellement aim6 voir
nos hommes et femmes politiques du pays s'6riger en
transformateurs de notre soci6t6 que je ne peux
m'empecher d'etre jaloux des Etats-Unis. Je n'ai pu
m'empecher de suivre, bien que de faqon partielle, la
convention des d6mocrates. Je me suis rendu compte
qu'a part mes pr6f6rences pour Obama, le monde entier
a besoin que les Etats-Unis puissent < rever >. Nous
avons besoin de leurs raves de transformation et leur
volont6 de maintenir le leadership mondial nous est
n6cessaire. Nous avons besoin d'eux, et, chez nous,
nous avons besoin d'hommes et de femmes faisant de
leur << AMOUR A LAPATRIE >>, leur unique boussole.
Nous avons besoin d'hommes et de femmes qui
veuillent faire de leur pays le meilleur pays au monde.
A l'exemple americain : Nous, le Peuple. Pour Haiti:
Nous, Haitiens, devons vouloir changer le pays.
Ensemble.

Oscar Germain
germanor2005(@yahoo.fr
Septembre 2008


Page 14


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE PUBLIC WORKS DEPARTMENT
MIAMI AVENUE TWIN BASCULE BRIDGES REPAIRS,
LOCATED WITHIN COMMISSION DISTRICT 5
OCI PROJECT NO. E08-PW-02, GOB

The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 of the County Code and Administrative
Order 3-39, announces that professional engineering services will be required for the design and post design services in preparation of complete construction
plans for the needed repairs to the existing Twin Bascule bridges on Miami Avenue over the Miami River, for the Public Works Department (PWD).
The scope of services consists of design and post-design services in the preparation of complete construction documents for the needed repairs to the
existing Twin Bascule bridges on Miami Avenue over the Miami River. The project shall include the replacement of the steel flooring and locks, painting of the
bridges, and repairs to the bascule leafs and the operating system. Scope of work may also include structural design, special provisions, permits, cost estimates,
and any supportive tasks ancillary to the primary scope of services. The condition of the existing bridges must be taken into consideration as well as the
maintenance of pedestrian and bicycle traffic to facilities on and off the Miami Avenue bridge.
The non-exclusive professional services agreement (PSA) will have a term of three (3) years.

TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

3.03 HIGHWAY SYSTEMS BRIDGE DESIGN (PRIME)
3.02 Highway systems Highway Design
3.09 Highway Systems Signing, Pavement Marking, and Channelization
9.04 Soils, Foundations and Material testing Non-Destructive Testing and Inspection

A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the
Office of Capital Improvements Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1st Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax
respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-
qualified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mailed to those who have vendor
enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying
documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link "Solicitations On-Line."

The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova-Jimenez who may be contacted via e-mail at ameliac(miamidade.gov, fax: (305)
350-6265 or phone: (305) 375-2036.

CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
One (1) Agreement- 10% Community Business Enterprise (CBE) Goal

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on September 9, 2008, at 3:30 P.M. at the Stephen P. Clark Center, 111 N.W. 1t Street
- 191 Floor, Main Conference Room Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is September 26, 2008 at 3:30 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must be received
at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE
ADVISED THATANYAND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE
DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section 2-11. l(t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please
review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.


I ..... %A............ ... . ... .. ..N J







Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N' 32


SPage 15

~i~


0 E d* we


S .... m ee;. a. ta

a Alp m a .... a u n e ..asgo. see .. ..e w=










"Copyrighted Material


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"










, 'BiBBB ,,,, ,;, ^


8y772 Ns E 2 ame Avernuae
T41: 305 757 4915

FADKIKJ VARIETY STORE
LE MAGASIN POUR ROUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiemens pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tdidphonique chez vous...


Ouvert
6 Jours
par
semaine:
8h30 am

730 pm

* IPurfurns
* (diulare & BIkcper
* Souls et Sundalci
p Prxits pour la cuisine
* r('cllIu
* Tabkaux
* Mo cy


* ()'s turmpte, Racine. IivangElmqcu.
Ziuuk. franiis, Aner cai n
* VId 'sH (I iticni. AmdIic2airns, cIXtvuaWakrs, Dratms
* Pruluils lie bcauIt


w as -4m *









LECTURE


Mercredi 3 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vnl XXII N0 32


<< Petits cochons noirs d'Haiti >>, un succulent
petit livre qui vient tout juste de paraitre A l'Harmattan.
Nous ne savons pas s'il est d6ja arrive en Haiti.
L'auteure, Mireille Nicolas, n'est pas une
nouvelle venue dans la litt6rature. Elle a d6ji public
Jistis, murspeints d'Haiti (1994) et plus pras de nous,
en 2006, Haiti, d'un coup d'Etat a 'autre 6galement
paru aux Editions l'Harmattan, en fevrier 2006.
Cette fois, Mireille Nicolas pond un roman
avec comme personnage principal le petit cochon noir,
oui, notre cochon creole.
Le roman est l'histoire de l'6radication de ce
dernier et des ruses d6ploy6es par la propri6taire d'un
petit cochon noir, Myrtha Mexil, pour d6jouer la
pression exerc6e par ces messieurs A cravate venus de
Port-au-Prince pour lui enlever son bien.
< Il n'y a aucun souci A se faire, lui raconte-
t-on. Chaque cochon saisi sera pay6 et le gouvernement
donne unbon prix. Quand tous les porcs malades auront
disparu, le gouvernement s'engage A en donner
d'autres en parfaite sant6 >.
Ce qui fut dit fut fait. D'abord le paysan reqoit
40 gourdes + un transistor pour se maintenir au courant
de la gravity de la situation avec la maladie de la peste
porcine qui d6cime notre cheptel.
< Mais mon cochon n'est pas malade >,
s'6crie Myrtha. Hum >... lui
r6pond-t-on laconiquement.
Les paysans prennent l'argent. Ils 6coutent la
radio avec des bulletins d'information chaque demi-
heure. De mome en mome, la voix convaincante du
President A vie (Baby Doc) r6pdte que la peste porcine
est tres dangereuse si elle n'est pas arret&e A temps.
Ils 6coutent ... Mais la nuit tomb6e, ils
emmnnent leurs petits cochons noirs dans des grottes.
Ils les cachent profond6ment, les croisent les uns avec
les autres et arrivent A d6jouer toute surveillance, celle
des messieurs de Port-au-Prince, ainsi que de l'arm6e
amdricaine qui a pret6 ses h6licoptres pour 6radiquer
la race des cochons cr6oles, prdparant ainsi la voie
aux autres, aux nouveaux cochons !


Et justement les voilh, ils arrivent, entass6s
dans de beaux camions avec de beaux messieurs pour
les conduire. Et, sortant des camions A pas menus,

Mireille Nicolas

i 'etits rCO chons 1 o i Hd i iti
Roman


comme les plus 616gantes grimelles sucrdes de laville :
des cochons roses.
Roses ? Roses !
Et tous les paysans sont 1I. Mass6s autour des
camions. En cercle. Muets. Les cochons seraient-ils
descendus du camion en petites chaussettes blanches
que l'6tonnement n'efit pas &6t plus grand.
On n'arriverajamais A les traiter en cochons,
ces 6tres-lA !


Et en effet le cadeau, puisque c'est comme
qa qu'on appelle ces cochons grimelles, le < cadeau >
est empoisonn6.
Ce cochon-la, il est trop d6licat. Ce n'est pas
un polisson qui s'en va comme ca, sans rien dire ni
rien demander, une patte devant, une patte derribre, se
promener seul et libre, reniflant l'air et se r6galant de
tout ce qu'il trouve, les petites ordures, les grosses
ordures, les mangues pourries, les peaux de bananes

Non.
Ce cochon-la, il attend sans bouger qu'on lui
apporte son d6jeuner. Et quel d6jeuner Tous les
paysans surent bient6t que le d6licat porch amdricain
n6cessite des graines sp6ciales, des pit6es prdpardes.
Qui ajamais os6 river autant pour ses enfants ?
Et les enfants, quant eux, se glissant dans les
enclos (il avait fallu en plus bitir des enclos pour les
prot6ger du soleil et des intemp6ries) pour se r6galer
de ce que les cochons pansus, dodus, chamus avaient
n6glig6.
Cela ne dura pas longtemps. Bient6t le
gouvernement central cessa d'alimenter les paysans
avec ces grains, ces pit6es pour les cochons grimelles

Et les grimelles commencrent A d6p6rir ...
jusqu'au jour ou d6sesp6rdes, elles se mirent A faire
comme leurs frres et sceurs, les cochons crdoles, et A
manger toutes sortes de detritus ... et qu'elles finirent
par se croiser avec les cochons crdoles, donnant ainsi
naissance A une nouvelle race.
Grace A Myrtha Mexil, et A son esprit
d'initiative, Haiti se repeuplera de cochons noirs. Peut-
6tre pas aussi purement crdoles qu'auparavant, mais
le proverbe dit : qui fait la bouche trop petite ne
parvient pas A remplir son ventre.
VoilA brievement r6sum6 le contenu de ce
petit livre de Mireille Nicolas.
Est-ce un roman ? Est-ce une fiction ?
En tout cas, il illustre un moment de l'histoire
d'Haiti qu'on aurait tort d'oublier.


IL FAUT QUE HAITI S'EVEILLE


Franqois J&rdme MICHEL

Tout le monde est d'accord que la R6publique
d'Haiti a besoin de l'aide de la Communaut6
Internationale pour effectuer ses travaux
d'infrastructures A cause de la faiblesse de son
6conomie. Mais par contre, il ne faut pas consid6rer
cette aide comme la seule planche de salut du pays,
sinon son avenir serait beaucoup plus compromis. A
l'heure actuelle il est inconcevable que la Communaut6
Internationale soit charge de financer, et d'effectuer
le ramassage des ordures, le curage des 6gouts, la
construction de marches, la reparation des 6coles
publiques etc... Le pire c'est que les responsables se
sentent confortables devant cet 6tat de fait. Cette
attitude traduit le degr6 de nonchalance et de manque
de dignity. En d'autre terme on peut dire que c'est du
cynisme dans toute sa splendeur. La question qui
revient souvent lors d'une interview avec un
repr6sentant d'une institution internationale est la
suivante:
Qu'est-ce que vous allez donner? .Cette
mentality de mendiant et d'assist6 ne doit pas perdurer,
elle doit changer, sinon nos enfants h6riteront de cette
mentality qui serait ndfaste pour le pays.
On se plaint de dire chaque jour qu'il n'y a
pas d'argent, pas de ressources financibres. Alors que
dans le budget 2006-2007 il y a eu un surplus de 3
milliards de gourdes de recettes. Faute de vision et de
la lenteur manifested par les dirigeants A effectuer les
d6penses n6cessaires au cours de cet exercice, cette
somme est all6e au Tr6sor public.
Il revient A l'heure actuelle de compter sur
nos propres ressources, et d'agir en consequence en
fonction de nos moyens du bord, l'aide de la
Communaut6 Internationale viendra en complement.
Quand on considre au niveau mondial que les choses
s'annoncent beaucoup plus difficiles tant au niveau
financier, 6nerg6tique, climatique, alimentaire et social,
il revient A nos dirigeants de faire une lecture objective


de la situation internationale et locale, et de prendre
en consequence des mesures pour palier A toutes les
difficulties qui pourraient survenir. En fait, de graves
crises sont A prdvoir au niveau mondial et il sera
difficile pour la Communaut6 Internationale d'apporter
ind6finiment son aide au pays. Donc, cette tendance A
tout miser sur l'ext6rieur doit cesser, sinon Haiti
pourrait connaitre les pires difficulties. Ainsi, il revient
aux dirigeants de faire ceuvre qui vaille avant qu'il ne
soit trop tard.
Le Sommet de l'Organisation des Nations
Unies pour l'Alimentation qui s'est tenu A Rome, au
debut du mois de juin n'a pas abouti A grand-chose.
L'int6ret priv6 s'est impose au lieu de l'int&ret collectif
a d6clar6 Jean Ziegler. Les decisions prises risquent
d'aggraver la faim dans le monde, au lieu de la
combattre.
L'annde dernire il y avait 854 millions de
personnes gravement et en permanence sous aliment6s.
Sans compter les 6 millions d'enfants morts de faim.
Et il pourrait y avoir 100 millions de personnes de plus
A tomber dans la sous-alimentation grave A partir de
maintenant A cause de la flambe
Le programme national de reduction de la
pauvret6 dont le gouvernement a fait son cheval de
bataille, connu sous le nom de Document de Strat6gie
Nationale pour la Croissance et pour la Reduction de
la Pauvret6 (DSNCRP) doit subir des amendements.
Ce document repr6sente le plan de mise en ceuvre
n6goci6 entre le Gouvernement, la Banque Mondiale,
le Fond Mon6taire et la Communaut6 Internationale,
qui jette les bases de l'all6gement de la dette et de
l'octroi de ressources financiers A des conditions de
faveur. Bien que la Banque Mondiale ait affirm que
le pays serait en charge de sa strat6gie de reduction de
la pauvret6 mais dans ce document l'accent n'a pas
6t6 mis sur la n6cessit6 de prendre davantage de
mesures agricoles en vue de mettre sur pied un
programme de relance de la production nationale qui
permettrait d'atteindre l'autosuffisance en 2011 et de


lutter contre la hausse du cofit de la vie qui a provoqu6
r6cemment des 6meutes de la faim au debut du mois
d'Avril.
Ainsi, il faudra repenser la strat6gie afin
d'atteindre les objectifs de ce programme. En dehors
de son aspect de stabilisation le DSNCRP ne pourra
pas r6duire la pauvret6 m6me en y fixant des taux de
croissance allant jusqu'A 6% pour les trois (3)
prochaines anndes. Croissance 6conomique certes,
mais avec des approches <> c'est-A-dire
une croissance qui serait accompagn6e de services
sociaux et qui mettrait l'accent sur l'amdlioration des
conditions de vie des plus d6munis.
C'est pourquoi on pense qu'il faut: 1
Compter d'abord sur ses propres moyens en provision
de ce qui est faisable.- 2 Adapter l'aide ext6rieure aux
r6alit6s nouvelles. -3 tenir compte du contexte
international en provision des crises qui pourraient
surgir.
On sait pertinemment que l'aide de la
Communaut6 Internationale est trbs sensible aux
remous sociaux et A l'instabilit6 politique. Rien ne dit
que des nuages ne viendront pas assombrir le paysage
sociopolitique du pays. Toutes les conditions sont
rdunies pour que cela se r6alise. Dans ce cas, l'aide de
la Communaut6 Internationale A Haiti serait trbs
compromise.
C'est pourquoi il faut r6fl6chir sur les
difficulties qui pourraient se presenter et en
consequence se preparer Ay faire face, si l'onvoudrait
vraiment atteindre les objectifs du DSNCRP. Dans le
cas contraire les provisions de reduction de la pauvret6,
de croissance 6conomique ne seront que de vceux
pieux. Il est temps que nos dirigeants r6fl6chissent sur
le long terme tout en prenant en compte l'dvolution de
la situation internationale, la volatility de la r6alit6
sociale du pays, les longs d6lais dans le d6blocage des
fonds promis et de l'6puisement des donateurs. La
R6publique d'Haiti se meurt, les d6cideurs doivent
faire ceuvre qui vaille pour qu'elle s'6veille.


Page 16


I ..... %A............ ... . ... .. ..N J










Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII No 32


US PRESIDENTIELLES


SI l r- -MM hMn pI


,

a r l


r- -
-r


- -- ow.4

"4w 040 4-


S a w
o w n -4w-
I. ,mlP Q rn .lC


-

a- r I 0I ~-


p *


-r -r _
ecc a
-


.r- Copyrighted Material -



: Sndic ated Con tent



Available from ommercia News Providers"


- m b a -
0 0a4w

-0 M W


a - -


- -Ro


~O a- a



-rl ar -r
Q


40 4. --- -M

-w a a4 -N- -09-
.=,w a l


4w-

- 0


-
- -1


n n n


a -- - 4w
go a qa


I-~~ r


*~ ~ a


I a a -
o a -. a-


da --a -

a 4 4 ba


-
- e e -


l am-


Sida Les enfants dans l'engrenage de la mort lente "


Mexico, P'heure du bilan! *mo n


(IIDA... suite de la page 12)
< sida sont d'autant plus remarqu6s qu'il est aujourd'hui
impossible de parler de lutte contre la pand6mie sans
mentionner Haiti>>, se r6jouit Dr Jean-William Pape,
le plus grand sp6cialiste haitien du sida. Une vraie <
success story > qui a fait tomber le taux de prevalence
de 6,2% a 2% entre 1993 et 2006. N'empeche que 12
499 personnes ont &t6 infect6es en 2007 et 68 000
enfants sont orphelins du sida dans ce pays en proie a
la misbre, l'analphab6tisme et la pauvret6. Ce qui fait
dire au Dr Gabriel Thimoth6e que la pand6mie est un
problkme de socitd. << I1 faudra marier la prevention a
la prise en charge >>, pr6ne le directeur g6ndral du
ministbre de la Sant6 publique.
La prevalence de 2% de la maladie en Haiti
pese encore lourd dans la balance de la Caraibe, la
region la plus affected au monde apres l'Afrique. Mais
si les infections opportunistes tuent encore 8109
personnes par an, 15 492 malades suivent d6sormais
un traitement antir6troviral gratuit, selon les r6cents
chiffres du Ministere de la Sant6 publique qui s'est
fix6 de nouveaux objectifs. D'ici a 2010, projettent
l'Etat haitien et ses partenaires, le nombre de patients
sous ARV sera de 30 000. I1 reste qu'Haiti < n'a pas
encore aces a certains ARV trbs efficaces >>, se d6sole
Dr Thimot6e qui a conduit la d6l1gation haitienne a la
XVIIe conference internationale sur le sida.
Pour atteindre les nouveaux objectifs fixes,
Haiti a encore du chemin a parcourir. Jusque-l, la
couverture du pays en termes de centres de d6pistage
volontaire (CDV) et de centres avec capacity de prise
en charge reste a 6tendre. Notamment dans les milieux
ruraux ou les tabous sur l'utilisation de pr6servatifs
ont la vie aussi dure que la pand6mie, l'immigration
urbaine vers la campagne l'inverse est aussi a pren-


dre en compte offre un terreau fertile a la propaga-
tion du virus. < L'aspect medical doit rester au
Ministbre de la Sante publique et les problkmes sociaux
au Ministbre des Affaires sociales qui doit s'engager
aussi dans la lutte contre le sida>>, estime Esther
Baucicaut qui n'a pas cess6 de plaider dans sa croisade
pour une prise en charge reelle des Pwih.
La conference de Mexico ne s'acheve pas
avec seulement des objectifs fixes, ou sur des airs
d'optimisme. Elle a aussi &t6 marque par la colere
contre pas moins de 70 gouvernements qui interdisent
l'entr6e de leurs pays aux PVVIH. Plus inqui6tant en-
core, le Quai d'Orsay a r6duit de moiti6 sa subvention
a l'Agence francaise de recherche sur le sida. < En
vingt-cinq ans, jamais la France n'avait a ce point
desert, souligne Eric Favereau, l'envoyd special du
quotidien Lib6ration a Mexico. La ministre de la Sante
n'a, ainsi, pas trouv6 le temps de faire le d6placement.>
Le president Nicolas Sarkozy promet cependant de
jouer son influence auprbs du G8 en faveur des
s6ropositifs interdits d'entrer dans certains pays.
< Kazatchkine, directeur du Fonds mondial de lutte
contre le sida, la malaria et la tuberculose, c'est que la
demande des pays en d6veloppement augmente trbs
fortement. Quelque 97 pays ont fait des demandes de
subventions, pour un total de 6,4 milliards de dollars
.>> Ce qui prouve, dit-il, une capacity nouvelle a ab-
sorber l'aide. Depuis sa creation en 2002, le Fonds a
engage prls de 11,5 milliards de dollars dans 136 pays.
Haiti recoit annuellement du Fonds mondial contre les
pand6mies et du PEPFAR, le plan am6ricain contre le
sida, pas moins de 100 millions de dollars.

Claude Gilles
claudegilles@lenouvelliste. com


. 9w vww


.- M

-- ob -


*I *
4 0 0 -


.- -* -
Wo - am

-C II I- S -- 0
-dw


.0r - 0 0
-4-000--la -

--me


* -

* -~


In-- a -


-r II



C -


*C -


.4w
Amw dw ddor
q. a Am


o*w



40 01W -
4m 4b
0 - .
I - _


0 r- __r -

r. -i L 1Ir
c


Page 17


Ecoutez Milodie Matin

avec Marcus sur I o d i e


www. melodiefmhaiti. corn


I


,,unuummP- 0


rr r


- 0


c r, ,


- I
rrr
cS
r


r

,I
r


~I)









LES JEUX


Mercredi 3 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 32


M 21 Uj I '11 !;1 b I Y U

Allez de TROUER a POELES, en utilisant des mots du du vocabu-
laire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


Solutions de la
semaine passe:
MEL O NS
ME N O NS
MI N0N S
MINOIC S
MINCES
M IN CEI S
M I N C E S
I IIN"?1"S


PI01 E L El S|

A^J\T [L )E L ^E H HC S
B NU BL R XuR E \XRP S X
S u X X U\S E E N
Y EY CS J DD NE/M A RK)M
^ 1 H. W L T H G G 0 C Y O G) YY
PUECXAEARH T UEB
T A S L XPO A T T 0 I Y [F1C G
U Y S T SXR J D E L L R A Z F
U aE LE L N S R
X UIY \LB'jL GX R I 1A
M B N I LY DXR D N
S L B US U E C I \, J V\E C
S R Z U D O\EB\E) L G I Q UO
P C H O C G X X IJ C OI K
Allemagne -Australie -Autriche Belgique Bulgarie
Canada Chili Cuba Danemark Espagne
Etats Unis France Grece Haiti Hongrie Inde
Iran Italie Norvege Pays Bas Perou
Roumanie Royaume Uni Russie Suede Suisse


HORIZONTAL
1. Relatives aux groupes ethniques -
2. Infidelity 3. Grande etendue d'eau -
4. Similaire 5. Abstinence 6. Type
d'argile -Abbreviation d'un etat americain -
7. EnchaTnement de pensees -
8. Monnaie romaine.


I


VERTICAL
1. Tas 2. Lymphoide 3. Pas mortels -
4. Pronom Lawrencium -Actinium -
5. Actinium Enduite 6. Article Se plaindre -
7. Erbium Cle -Ancien dialecte roman -
8. Dispersee Venu au monde.
SI i. ~ I, i w -,-r .. . . .. ....... . .. ..- C LC ~ __ _I - -


l 1 lLrf ol4 I D III I II I I Io I idI I I LdII ldl I l i iil'iI I II Il L I II IN N II ll IiJ I I I


00 M6lodie Matin avec Marcus
Informations, Interview, Anecdotes, Humour,
Analyses
Nos Chroniques:
L'Editorial de Marcus
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Litt6raire avec Dominique Batraville
Les Sports avec Mario Bareau
Les Invites du Jour
M1lodie Matin chaque samedi est anim6
par F6quiBre Raphael


c 'edt A&4eP46it 'eo aC e c /I


En Bref...


(... suite de la page 2)


fois qu'il serait install >, conclut le communique.
De son c6te, la Minustah a salu6 le vote des d6put6s et a formula l'espoir que la
declaration sera 6galement approuv6e par le S6nat.
<< Le pays a aujourd'hui la possibility de sortir de la crise politique et institutionnelle dont
il souffre depuis plus de 4 mois et demi. I1 importe en effet de permettre au Gouvemement
de se mettre au travail et de rdpondre aux besoins pressants de la population haitienne,
notamment apres les pertes en vies humaines et les d6gits mat6riels importants causes par
le cyclone Gustav > lit-on dans la note de la Minustah.
Selon la mission de 1'ONU, le moment est venu pour l'ensemble des acteurs politiques
d'assumer leurs responsabilit6s dans l'int&r&t sup6rieur du pays et du peuple haitien, qui
attend des solutions aux problkmes sdrieux auxquels il est confront, en particulier ceux
li6s a la rentrde scolaire et a la chert6 de la vie >>.

Bilan de l'ouragan Gustav en Haiti
La temp6te tropicale Gustav, qui a fait au moins 66 morts en Haiti, a aussi caus6
d'immenses d6gits mat6riels dans notre pays.
De nombreuses habitations ont &t6 d6truites par l'ouragan, des 6coles rasdes, des routes
coupes, des ponts submerg6s et des villages inond6s. PrMs de 1.300 maisons ont &t6
d6truites et 3.500 familles se retrouvent sinistrees, selon le dernier bilan.
En R6publique dominicaine, la temp6te a fait huit morts, tous membres d'une meme
famille.

La rentr6e scolaire en chiffres
120.000 enfants pourront aller a l'6cole cette annde sans payer un sou, comme
b6ndficiaires de bourses d'6tudes.
490.000 enfants vont recevoir une pension alimentaire.
53 millions de dollars sont offerts par la communaut6 international et affects aux
cantines scolaires et a la distribution de denrdes alimentaires aux plus d6munis.
Enfin 125.000 enfants b6ndficieront d'une subvention au niveau des frais d'6colage.

Grave accident de circulation sur la Route 9 A la sortie nord de la
capitale
Un homme et un enfant ont &te tuds suite a un accident de la circulation vers 10h am le
samedi 30 aoft sur la Route 9. "Immaculde a Dieu", est le nom du camion assurant le
trajet Port-au-Prince Gonaives qui aurait caus6 l'accident dans lequel 2 autres v6hicules
sont impliqu6s.
Un adolescent tu dans l'accident retoumait aux Gonaives apres des vacances a Port-au-
Prince, selon son oncle qui l'accompagnait.
Plusieurs bless6s dont certains tres graves ont &t6 transports a l'h6pital.
Mais certains bless6s n'ont meme pas attendus d'etre soignds, partant abord du prochain
v6hicule de transport disponible pour continuer leur trajet.
Le conducteur a pris la fuite imm6diatement apres l'accident.
Les roues avant de l'autobus ont lich6, selon toute vraisemblance.
En attendant, aucune mesure ne semble 6tre envisage pour arreter le flMau que
repr6sentent ces accidents de la circulation.

Un fait divers mais que certains croient empreint d'un certain
symbolisme
Le drapeau allemand est tomb6 Cela quelques minutes avant le d6but de la stance de
ratification du programme de gouvemement vendredi au Parlement. Tous les drapeaux des
pays amis d'Haiti figurent au Parlement haitien. Pour certains il y aurait 1l une prediction.
Cependant aucun d6put6 n'a 6voqu6 la question de la double nationality durant l'audition
du nouveau Premier ministre Michele Pierre-Louis!

Liberation de Nikola Perou apres 21 jours en otage
Apres plus d'une vingtaine de jours passes entre les mains de ses ravisseurs, le jeune
footballeur Nikola Perou a &t6 lib6rd enfin par ceux qui le d6tenaient.
Enlev6 le 8 aoft dernier, alors qu'il sortait d'un club priv6 de PNtionville ou on 6tait venu
le chercher en lui disant qu'on 6tait en train de vandaliser son v6hicule, Nikola Perou avait
&t6 enlev6 en meme temps qu'un de ses amis, lejeune Xavier Gabriel.
Ce dernier a &t6 lib6rd apres paiement d'une ranqon, il y a une semaine. Nikola Perou
restait aux mains des ravisseurs.
Le Vendredi 29 Aoft, la < Grande famille du football haitien > faisait sortir une note de
presse rappelant que Nikola, jeune footballeur plein d'espoir pour le U-17 et la selection
nationale, n'avait toujours pas &te lib6rd malgr6 le versement de la ranqon exig6e par les
ravisseurs. D'apres l'Agence HPN, une seconde ranqon a dfi tre payee par les parents du
jeune homme.


Page 18


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

A S

EI A

S B

Solutions de la semaine passee
BULLONS I


I ..... %A............ ... . ... .. ..N J


-L


TI RI 0 U| E R


owI


II








Mercredi 3 Septembre 2008
Haiti en Marche Vol XXII N' 32


YoUn Istwa d'Ayiti (pale)

wete nechel
ak Max manigat*

Se premye samdi swa mwa avril 1999 apre
pwofese Jean Julien te fin ft youn rale sou Batay VWtye
nan Eko Krey6l, youn pwogram radyo k'ap feraye nan
New Jersey chak samdi swa, mofn toupatou ki t'ap
tande pwogram nan tankou fonmi fou, menmln a epi
pandan plizye jou apre sa tonbe rele nan telef6n pou
mande rapido presto li anrejistre, mete sou plak youn
seri Istwa d'Ayiti an krey6l.
Kbm an 1999 nou te toupre lane 2004,
pwofese Jean Julien te tou sote sou bbl okazyon sa-a
pou li anrejistre, mete sou konpak disk (CD) youn seri
sou Istwa d'Ayiti an krey6l pou fete 200-an
endepandans peyi nou an. Lamenm li te pati pou youn
granvwayaj.
F6k mwen di seri sa-a, se youn kokennchenn
travay ki la pou pbmbt tout Ayisyen: ni sa ki konn li ni
sa ki pa te gan chans ale lwen lek6l, tande, aprann,
konprann tout gran levennman ki te pase nan istwa nou
kbm pbp.
Apre 9-an li deja ba nou 13 plak konpak :
Youn premye seri ki soti depi envazyon 1492
Kritbf Kolon an pou rive 1957. Li pran 10 plak; youn
dezyem sou Franswa Divalye ki deja ap woule sou twa
plak men ki poko ni prdt ni pretan pou fini. Konsa,
pou jounen jodi-a se 13 plak antou pwofesb-a mete
deyb.
Twa denye yo : #11, #12, # 13 detaye
prezidans Papa Dbk la ou ta di youn fim ki pa kite
anyen dbyb. An n 'gade avek ki kalite presizyon li
prezante travay la.
Plak # 11 : Premye chapit: Entwodiksyon :
Kiyes kitejeneralAntonyo Kebwo e kiyes ki te Kleman
Jimbl? ; chapit 2 : KimofnLwi Dejwa te ye?; chapit 3
: Kimofn Franswa Divalye te ye? ; chapit 4 : Aktivite
politik ak tanperaman dokte Franswa Divalye ; chapit
5 : Eske Dokte Franswa Divalye te gen konesans
mistik? ; chapit 6 : Kanpay pou eleksyon lane 1957 ;
chapit 7 : Eleksyon prezidansyl ; chapit 8 : De 22
septenm rive 22 oktbb 1957 ; chapit 9 : Premye jou
Divalye opouvwa ; chapit 10 : Dab6 kagoula enpi
tonton makout.
Plak sa-a anrekistre 4 novanm 2006.
Plak # 12 : chapit 11 : Prezidan Duvalier
rankontre Cl6ment Jumelle enpi Louis D6joie ; chapit
12 : Jeneral K6breau apre eleksyon an ; chapit 13 :
Prezidan Duvalier revoke jeneral K6breau ; chapit 14
: Apre K6breau, Duvalier voye maj6 Pressoir Pierre
an egzil ; chapit 15 : Se kounyb-a Duvalier pral gan
pwoblkm; chapit 16 : Sitiyasyonanvin ank6 pi malouk;
chapit 17 : Premye envazyon ; chapit 18 : Apre
envazyon-an : chapit 19 : Milisyen, Tonton makout,
F6 Dimanch, Cl6ment Barbot ; chapit 20 : Marin
meriken, Duvalier rankontre Trujillo, Fidel Castro nan
Kiba.
Plak sa-a anrekistre 12 oktbb 2007.
Plak #13 (dtnye ki part la) : chapit 21 :
Tribilasyon, lanm6 ak lanteman kadav Cl6ment Jumelle
; chapit 22 : Apre Duvalier ft youn kriz kb, peyi-a pral
vin sou 16d Cl6ment Barbot; chapit 23 : Youn dezyem
envazyon ; chapit 24 : Reyaksyon Duvalier apre l'fin
ft kriz k&-a; chapit 25 : Sitiyasyon ekonomik peyi-a;
chapit 26 : Pwogram Pote Kole ; chapit 27 : Duvalier
leve kont lame d'Ayiti ; chapit 28 : Duvalier kont legliz
Katolik.
Plak sa-a anrekistre 4jiye 2008.
N'ap kalkile istoryen-an pran en (1) an pou
prepare chak plakyo. Se pa ti kras etidye, cheche, pale
avek mofn ki te viv nan ep6k sa-a.
Lb n' li tbt 28 chapit sa yo, nou konprann se
pa lodyans pwofesb-a ap bay : se ft istorik (sa ki te
pase vreman vre) l'ap site epi l'ap devlope.
%
Plak sa yo, ou gan dwa mete yo nan oto-w
pou koute 1I ou sou wout. Jodi-a ( 25 sektanm 2008)
youn devenn tounen yun chans pou mwen: youn blokis
(traffic jam) mwente kontre souPalmetto (younkaretdl
toujou chaje nan Konte Miami-Dade la) te pbmbt
mwen suiv plak #13 la an antye. Se pajwet! Konpliman
vag, mwen pito di : Msi anpil! pou sa misye ap kite
pou pbp ayisyen-an.
M'ap bat bravo pou met6d istoryen-an ki
6ganize teks li-a youn jan pou li dewoule fil-an-egiy
san douk. Sa ft plkzi pou koute pwofesb-a pale ak
otorite paske li ft rechech, li dokimante, li konnen sa
l'ap di. Dat, non, evennman, tout tonbe daplon. Odit&-
a kole la, li pa tande kite.
Travay youn istoryen serye se pa voye youn
pakdt paw6l san nannan monte san reflechi. Li mande
disiplin, volonte, onnekte, respe pou sa ki te pase yo :
ft istorik yo.
M'ap suiv M&t Jean Julien depi lontan, nou
kolabore ansanm nanyoun pwoje nou te bati ade. Yofin,


yofln 1, li kapab rele-m pou nou kbmante sou youn
pwen istwa. Men, nou m&t swaye konte, li pa p'rete la
: l'ap kontinye mande, kontinye li, kontinye pale avek
sdten mofln ki te viv evennman yo, jouk li satisfy se
konsa sate pase vre. Gandelk, li di: mwenjwenn plizye
vesyonpou tdl, t6l bagay ki te pase. Anfen, anfen, m&t
la se youn istoryen tyak ki pa vin apjebede, di "myanm
myanm kaka chat" pou m' repete apre Moris Siksto.
Mwen koute plak #13 ki divize an uit chapit:
nimewo 21 pou rive 28. Mwen reviv moman istwa
d'Ayiti sayo, anpil nanyo avek emosyonpaske mwen
te la mwen t'ap suiv. Anpil detay mwen pa te konnen;
anpil eksplikasyon kich6y mwen pate okouran. Brif!
Travay M&t Jean Julien an se wete ndchl.
Met-la pa vin analize ; li annik mete fe istorik
yo devan nou. L6t istoryenva pouse analiz yo pi devan.
Mwen swete pou Gran Mdt-la kontinye ba
pwofes&-a f6s ak kouraj pou fini michan travay sa-a.
Se vokasyon ki fe l'ap feraye paske piblik la pa bay
anpil ankourajman.
Seri istwa d'Ayiti "pale" sa yo se dokiman
pou tout Ayisyen ta mete lakay yo : pou yo koute,
diskite, k6mante avek famiy yo sitou sa ki pijenn yo.
Pou fini, m'ap priye nou angras pa kopye plak
yo pou vann oubyen pou fe zanmi kado. Ankouraje yo
achte yo paske met-la ap fe san sot nan w6ch pou part
av&k yo.

N apjwenn plak yo nan Libreri Mapou : 5919
NE 2nd Avenue, Miami FL 33137 ; tel. 305-757-9922.
Nou kapab telefonnen M&t Jean Julien tou nan: 201-
332-4083 osnonvoye youn imel bali Jnjull@aol.com

MaxManigatse otW : Leaders ofHaiti 1804-
2001. Historical Overview (2005).




BARAK OBAMA: YOUN

REYALITE ISTORIK
Ak: Jan Mapou


Pandan 4 jou konvansyon Demokrat yo, peyi
Etazini bay youn demonstrasyon demokrasi ki fR
lemond antye ret b&k&kL. Blan kou Neg tranble.
Konsyans ak nanm tout mounn, blan kou neg tonbe
ajenou devan lotdl lakonpetans. Konvansyon
Demokrat yo ki sot fRt nan eta Kolorado-a dire 4 jou.
Pandan chakjou sa-yo, se milyon mounn sou mounn
Ozetazini tankou nan tout 16t peyi ki chita devan ti
ekran televizyon yo, pou yo gade sa k'ap pase nan
sosyete ameriken-an. Pou premye fwa nan istwa peyi
sa-a ki gen youn tradisyon konsevat&-rasis e ki poko
gen youn demi-sy&k depi lid Martin Luther King te
sanble Wachintonnpou mandejistis pou neg yo kite
toujou ap viv san dwa sivik ak politik. Jedi swa,
BARACK OBAMA kanpe ak fydte pou l'aksepte
nominasyon pati Demokrat-la pou l'vin prezidan Peyi
Etazini. Premye prezidan neg Ozetazini!
Jedi swa 27 dawou, sa nou we, sa nou tande, sa
nou viv... s'oun r&v an flashbak, youn vizyon silema
pou tout mounn. R&v Martin Luther King ki t'ap
rakonte ak tout nanm ni nan Washinchonn nan ane
1963. S'oun rv anvi vin rv ki potko r&v nan
ep6k sa-a. S'oun r&v li te pwojte sou lavni, youn
pwojeksyon sou 45 ane... Martin Luther King s'oun
pwof&t paske r&v sa-a, reyalite pwen pa pwen, mo
pou mo, jou poujou pandan kat (4) jou ki sot pase la
yo fR mounn tranble, deran dlo nan je, nan eta
Kolorado.
Ki leson noumenm Ayisyen nou ka tire nan
evennman politik sa-a yo?:
Premye leson: se pou nou toujou goumen pou dwa nou.
Pa gen anyen gratis sou late. Gende mounn ki
konprann paske yo leve yo jwenn youn sistem ki ft yo
konprann yo se mounn; yo pa kanmarad 16t mounn, ft
yo pyetine, matirize, maltrete 16t mounn, trete yo pimal


pase zannimo. Yo konprann gen youn 16t ras mounn
ki pou toujou viv nan mizb, nan lakras, nan liyorans,
nan lasbvitid.. Se sa k' ft nou dwe kanpe pou dwa nou
pou nou montre mounn sa yo Granmet-la te kreye youn
sl ras mounn ak plizye koule pou te dekore lanati,
youn sl ras mounn egal-ego. Z6t pa p'janm rekondt
valk nou, yo pa p'janm rekondt potansy6l nou nan
travay devlopman sosyete-a si nou pa leve kanpe.
Dezyem leson-an se EDIKASYON. Mete b&t sou
nou. Voye timounnyo lekbl. Ankouraje yo rive pi Iwen
yo kapab. Kore yo. Pajanm kilte yo falta. Kontinye
fe sakrifis. Si Michelle Obama ak Barack Obama pa te
edike, byen prepare, pase nan pi gwo kolbj ki gen nan
peyi-a, Harvard University dekwoche master ak
doktora; enben evennman sa yo nou sot viv la-a, se
nan r&v nou t'ap toujou we yo.
Noumenm Ayisyen nou viv moman sa yo deja. Si
Tousen Louveti te vini premye gouvene neg nan Sen
Domeng nan youn ep6k neg pa te mounn, nan youn
ep6k esklavaj se te youn enstitisyon legalize nan
Lamerik-la; se paske Toussaint Louverture pa te
jebede. Je-1 te kale. Li pa te s6t. Li te konn li. Li te
konn ekri. Li te konn fe analiz. Li te konn w6l lapolitik,
ladiplomasi, li te konn pale. Blan yo, kolon yo nan
ep6k la, pat' ka bali kaka poul pou bb. Se sa k'ft tou,
yo te blije eliminine-1 fizikman ak f6s gwo pony&t paske
yo pa t'kajwennbout konpetans entelekty6l li. Barack
Obama s'oun 16t Tousen. Barack Obama se
reyenkanasyon Martin Luther King. Barak Obama
s'oun senb6l, wol model tout militan serye tankou
Nelson Rolilhalha Mandela ki goumen pou debleye
chemen egalite, libdte ak fratenite nan peyi Etazini.
Twazyem leson Konvansyon Demokrat yo lage
nan men nou, se sa nou rele ODASITE nan Lespwa-
a. F6k nou odasye nan tout sa n'ap f&. Pa pe pale. Pa
pe poze aksyonpozitif. Pa pe fonse. Si nou tonbe, leve.
Kontinye sou chemen laverite. Obama kwd nan
transf6masyon mounn ki dekouraje, mounn lavi-a ap
maltrete. Mounn ki bezwen youn men, youn bra, youn
zep6l pou yo apiye. Se sa k'ft depi li te jenn gason,
jenn militan nan Chikago, se mounn sa yo li te konn
ede. De Chikago li pouse lodas rive Senate nanKongre
ameriken pou li kab gen plis pouvwa politik.
Deteminasyon sa-a, ba-1 plis f6s, plis jar&t, plis
konpetans politik pou 1' ka sevi pep-la...
Jounenjodi-a, li kandida pou l'prezidan. Pou li
sevi tout peyi-a. Pou li retire Etazini nan ma labou
ekonomik Repiblikenyo ap anglouti-1 dejou-anjou. Li
vle vin prezidan pou l'retire peyi-a nan youn lage ki
chita sou manti; kote plis pase 4,000 jenn meriken nan
venten yo pedi lavi yo. Youn lage nasyonzini
dezapwouve. Youn lage lemond antye kondame. Li
vle vin prezidan pou chak grenn ameriken ka gen
asirans sante si yo malad pou ni doktW, ni lopital pa
pouse do yo. Li vle vin prezidan pou ref6me edikasyon
pou okenn timounn pa ret d&ye kdlkeswa entelijans yo
ak koule yo. Lajan pa dwe youn kondisyon pou devlope
entelijan ak konpetans entelektyl youn nasyon. Li vle
vin prezidan pou ede veteran yo. Mounn ki t'al nan
lage ki blese, ki malad, ki granmounn, ki te sevi peyi-
a ak one, ak diyite. Li vle vin prezidan pou l'chita
pale ak tout 16t lid sou late ki pa dad6 ak Etazini pou
we kijan yo ka rekonsilye malantandi yo pou younn
pa oblije ap touye 16t, lage bonm atomik younn sou
16t. Li vle vin prezidan pou tout mounn ki ap pedi
kay yo, jwenn youn fason pou yo kontinye viv nan
diyite. Li vle vin prezidan pou Etazini sispann depann
de 16t peyi k'ap bay-1 patgagann nan dyake pri gazolin
al6ske nou gen mwayen ak teknoloji pou nou rezoud
pwoblkm sa yo. Li vle vin prezidan pou r&v Martin
Luther King lan vin youn reyalite toutbonvre...Pou
ch&k sa-a ki te retounen san pwovizyon-an pou bank
op6tinite peyi-a onore-1 vit-e-prese, san grate tdt. Li
vle vin prezidan pou l'restore prestij, pisans ak otorite
peyi Etazini nan lemond...
Men gason-an! MenBarak la! Men Towo-a! Men
Mesi-a. Youn non beni an Swahili. Se pa r&v non! Se
bajou ki kase. Toutje kale. Tout zonbi goute sdl. Tout
mounn reveye. Jounen jodi-a, Lajistis kaselezo.
L'akouche youn reyalite istorik. Plis pase 38 milyon
mounn Ozetazini tande mesaj Barak Obama-a. Lemond
antye tande mesaj ki sot anbabouchHillary Clinton,
Prezidan Clinton, Joe Biden, Beau Biden, Michelle
Obama, Al Gore... Se te youn defile gran ved&t politik
ki pandan 4jou sa-a yo dechire paj listwa tradisyonOl
peyi Etazini pou rek6manse ak youn 16t segman istorik
kote ni Blan ni Neg rekondt valk ak konpetans younn-
16t.... Kote blan bay lebra ak neg pou sove nasyon-an.
Kote youn manman kowalisyon pou voye Barak
Obama monte; youn "metis" pitit Barak Hussein
Obama youn neg Kenya nan Lafrik ak Anne, youn fanm
ameriken blan nan eta Awayi. Obama ki debake kon
papa toudenkou, vap-men-li ak < Hope>> pwopoze pou l'chanje Lamerik depi anba rive
jouk anwo ak espwa tou pou 1' chanje lemond. Li di:
Wi, li kapab! Pep-la reponn: Wi, nou kapab! Nou di..
Ayibobo!.
Jan Mapou, mapoujan@,bellsouth.net


Page 19







BACK PAGE


Mercredi 3 Septembre 2008
1 HaYti en Marche Vol XXII No 32


AIr"Coygtr: Mtrm on r> *al m art


o .y ri 1 M...........n ... .




"Copyri g h ted Mate ral0


WSy

Available front














k . . 6 e e
,, ^fc *HH -

*jllk a-^^^^^^^^e l-- ^^ --l ~



1tniii^^,flMt :dlK: .iii-Bi^^H^, as^f


ndicated Content

iCommercial News Providers"


ADOM1 PURCHASING AGENCY
Tel.: 786457-8830 Fax: 305-7560979 e-mal pasacalL@aonom


POUR TOU VO MATf C Equipements pour construction
f6ocos dc voiturc / Camion / Equipcmcnt m6dlcal
Par mien Ou par bat a


Page 20


1984 2009


25 as de Ladershi IInconlesle
Sur le martie des ra~l erl s VenHaIl,
souhaule i vM ousos, parents el coolers,
me bone it t rcluFe e ane scare.


Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere (Bois Verna)
Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323
Miami
173 NW 94t Street
Miami, Florida 33150
Tel. 305 754-0705 / 754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914 358-7559
Boston 508 941-6897
Montreal 514 337-1286
email: melodiefm@hotmail.com
haiti-en-marche@hughes. net
URL: www.haitienmarche.com
Library of Congress # ISSN 1064 3896


a 0.


............ I




Full Text

PAGE 1

Haïti en Marche, édition du 3 au 9 Septembre 2008 • Vol XXII • Nº 32 La convention de Denver a changé la face de l’AmériquePORT-AU-PRINCE, 28 Août – Le plus grand défi que pose la convention du Parti Démocrate américain qui se tient à Denver (Colorado) est de représenter la plus extraordinaire vitrine d’intégration raciale qu’une société blanche occidentale puisse souhaiter montrer au monde. Défi non seulement aux adversaires Républicains mais aux autres grandes nations occidentales, dont celles d’Europe. La convention du parti Républicain va avoir lieu à son tour et John McCain, candidat du parti, ne peut manquer d’en prendre note. (voir DENVER / 10) Le PM Michèle D. Pierre-Louis accompagnée du Cabinet ministériel vient de recevoir la ratification de son Programme par la Chambre des députés (photo Georges Dupé) L’accident de camion sur la Rivière Glace (Grand’Anse) qui aurait entraîné la mort d’une quarantaine de personnes (photo courtoisie) PORT-AU-PRINCE, 30 Août – « The buck stops here ! ». En français, ça suffit ! Terminus.SUSPENSE RATIFICATIONLe Sénat de plus en plus isoléprésident américain Harry Truman est aussi celle qui caractérise le nouveau tournant pris par le président René Préval dans le conflit qui oppose l’Exécutif à une poignée de membres du Sénat. Ils sont 9 sénateurs (sur les 18 que compte actuellement l’institution) qui, de leur côté, viennent d’écrire au chef de l’Etat pour lui ordonner de faire le retrait de l’Arrêté (du 24 Août 2008) nommant les membres du nouveau cabinet ministériel. Pour toute réponse, les 18 nouveaux ministres ont tous accompagné le nouveau Premier ministre Mme écoulé à la Chambre des députés. Ces derniers ont approuvé le programme du gouvernement par 70 voix pour, 8 abstentions et 1 contre (toujours le député Laurore Edouard, du parti Union, qui avait déjà voté précédemment contre la nomination de Mme Pierre-Louis pour raisons de « croyances personnelles »). Six des 8 abstentionnistes appartiendraient au parti OPL (Organisation du Peuple en Lutte). Celui-ci inconsolable pour avoir été incapable d’imposer son ou ses propres ministres dans le nouveau gouvernement. Cette phrase qui a été popularisée par le Michèle Duvivier Pierre-Louis le vendredi 29 Août (RATIFICATION / p. 4) MIRAGOANE, 29 Août – On rêve du jour où dans sa Déclaration de politique générale, un Premier ministre inscrirait comme priorité la lutte contre l’érosion. Loin avant même l’agriculture,Pouvons-nous limiter nous aussi les dégâts des ouragans ? Wi nou kapab !l’éducation et la santé, parce que conditionnant toutes les autres. Il suffit encore une fois de voir les dégâts laissés par une tempête, quel que soit le degré de la vitesse de ses vents sur l’échelle de Safir-Simpson qui en compte 5. Les vents de Gustav, ouragan de catégorie 1 pendant son passage sur Haïti, ont balayé les bananeraies et emporté des toits, nous promettant sous peu la famine même dans des régions qui pourraient se suffire à elles-mêmes comme au fond des Nippes et dans la Grande Anse. Cependant le plus grand de ces massacres n’a rien à voir avec ce qu’on appelle catastrophes (GUSTAV / p. 10) Obama et son colistier Joe Biden

PAGE 2

Page 2 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 (EN BREF / p. 18) EN BREF ... EN PLUS ...L’AMIH, Association des Médias Indépendants d’Haïti, s’incline devant la dépouille du journaliste Frantz St-Juste décédé à l’âge de 30 ans dans un terrible accident de voiture survenu le dimanche 24 août sur la route de Tabarre et souhaite que la police arrive à arrêter le chauffeur de camion responsable de l’accident et qui serait en fuite. L’AMIH présente ses sincères condoléances aux parents et amis du confrère ainsi qu’à toute la presse haïtienne. AMIH NOS SYMPATHIESOURAGAN GUSTAVLenteur dans l’acheminement des secoursPlus d’une soixantaine, selon le dernier bilan de la Protection Civile. Mais certains parents en sont encore à rechercher leurs proches et passé un certain temps, les disparus seront classés parmi les morts. Quant aux sinistrés, nous avons rencontré quelques-uns au cours d’une visite à Miragoane, chef-lieu des Nippes, du côté de Châlon. A Ravine Sable, le pont s’est effondré. A Savane Ouest, les habitants ont fui leurs demeures totalement ensevelies et dont seule la toiture émerge des eaux qui ont transformé leur quartier en un immense lac artificiel. Ça et là on voit flotter quelque chose, comme le cadavre d’une bourrique. Mais les gens eux, où sontils ? Certains sont tout juste en face, du côté droit de la route, plus surélevé. Pas de dégâts de ce côté et ceux que l’on appelle les sinistrés ont eu la chance d’être recueillis par des voisins compatissants . Ils sont là, les yeux hagards, avec pour tout bien les vêtements qu’ils portaient au moment de la catastrophe. Ils n’ont eu que le temps de prendre les jambes à leur cou. Rien n’a pu être sauvé. Nous avons vu une dame qui a tout perdu, y compris aussi son mari. Ce dernier a voulu retourner prendre ce qu’il pouvait de leur demeure en perdition. Mais il n’est pas revenu. Il a été emporté par les eaux. Nous avons compté 32 sinistrés. Ils ont déjà reçu la visite de représentants de la Protection civile qui leur ont apporté de quoi boire et manger. Un repas déjà cuisiné et une bouteille de jus. Mais depuis cette visite du mercredi 27 août, ils attendent voisins qui les ont hébergés. On pense que la tâche n’est pas facile pour ces derniers, car 32 bouches de plus à nourrir, ce n’est pas possible. Pourtant les secours s’organisent. La Protection Civile fait constamment le décompte des victimes, à l’échelle du pays. Mais cela prend trop de temps. Les structures sont en place mais c’est l’accès aux nombreuses zones sinistrées qui est difficile. C’est toujours ainsi. On perd un temps précieux à cause de l’état des voies d’accès et on donne le temps aux maladies de s’installer. A voir l’état du quartier de Châlon disparu sous cette eau nauséabonde, il faudrait pouvoir faire quelque chose pour l’assécher, enlever les cadavres qui sont tout au fond, assainir le quartier. Les gens sont frustrés quand ils entendent à la radio que le gouvernement X accorde une assistance humanitaire, ou que la Protection civile a reçu une enveloppe de 1 million 5000.000 gourdes par département pour venir en aide aux victimes de l’ouragan. Et que Taiwan apporte aussi son aide. Mais ils pensent que ce ne sont là que des mots et que cette aide ne parviendra jamais jusqu’à eux. Mais souvent c’est plutôt le temps nécessaire à la mise en place des secours qui est trop long. Laissant le temps aux gens de se sentir abandonnés, livrés à eux-mêmes. Nous avons rencontré ces sinistrés le vendredi 29 août, c’est-àdire trois jours après le passage de Gustav, et ils n’étaient toujours pas encore inscrits dans aucun programme d’aide. EE Gustav: 66 morts en Haïti (Belga) L’ouragan Gustav a fait 66 morts, 10 disparus et 27 blessés lors de son passage le mardi 26 Août en Haïti, selon le dernier bilan de la protection civile haïtienne rendu public vendredi soir. Plus de 4.875 maisons ont été endommagées. Plus de 8.000 personnes sont toujours hébergées dans des abris provisoires ouverts par les autorités haïtiennes qui ont commencé à distribuer de la nourriture aux sinistrés. Des agences (voir GUSTAV / 3) encore et sont laissés sur le compte desRatification de la Déclaration de Politique Générale du nouveau Premier Ministre par la Chambre des députés …Le vendredi 29 Août, au cours d’une séance qui s’est poursuivie tard dans la nuit à la Chambre des députés, le programme de gouvernement du Premier ministre Mme Michèle Duvivier Pierre-Louis a été ratifié à une très large majorité. 71 pour, 1 contre et 8 abstentions. Tels sont les chiffres recueillis par Madame Pierre-Louis, après une séance qui aura duré de 2 heures de l’après-midi à 9 heures 50 du soir. Et qui a compris quatre étapes. 1Questions d’intérêt général 2Présentation du Programme de politique générale par Madame Duvivier Pierre-Louis, entourée des membres de son cabinet ministériel au grand complet 3Débat 4Vote du programme. Les débats ont duré plus de quatre heures d’horloge, un nombre élevé de députés ayant voulu poser des questions pour éclaircir tel point ou tel autre du programme. Cela aurait été encore plus fastidieux si le Président de la chambre basse, Pierre Eric Jean Jacques, n’avait fixé les règles du jeu. Chaque député ayant 5 minutes pour poser sa question, celle-ci ne devant rouler que sur la politique générale du gouvernement. Toute autre question recevrait une motion et le député serait prié de regagner sa place. D’autre part, les députés qui appartiennent à quatre grands blocs : CPP, UPDR, Fusion et OPL devaient grouper leurs questions et désigner un membre ou deux de leur groupe pour les poser. Ce qui fut fait mais le député de Pétion Ville, Steven Benoît, n’en a pas moins posé à lui seul 13 questions. Le Premier ministre prenant des notes au fur et à mesure, a répondu courtoisement à toutes les questions. Le tout s’est déroulé dans une atmosphère empreinte de cordialité. Après la séance, Madame Duvivier Pierre Lois a remercié les honorables députés qui venaient de lui accorder à une majorité écrasante un vote de confiance, acceptant son programme de politique générale et son cabinet ministériel.Prochaine étape le Sénat de la république, mais rien n’est joué …Tout au contraire, 9 Sénateurs réclament le renvoi du cabinet ministériel. Neuf (9) Sénateurs (sur les 18 qui sont en fonction) ont adressé jeudi une lettre ouverte au Chef de l’Etat, René Préval, pour lui demander de procéder au retrait de l’Arrêté de nomination des membres du nouveau gouvernement appelé à succéder à celui du Premier ministre Jacques Edouard Alexis, destitué le 12 avril dernier par un vote du Sénat. L’Arrêté en question est signé conjointement par le Président Préval et le Premier ministre ratifié, Michèle Duvivier Pierre-Louis. Un acte que les 9 sénateurs disent assimiler à un grave accroc à la procédure devant aboutir à l’entrée en fonction effective d’un Premier ministre. A leur avis,la déclaration de politique générale de Mme Pierre-Louis doit d’abord bénéficier du vote favorable des deux Chambres du Parlement avant qu’elle puisse assumer ses fonctions et signer des documents officiels. Les signataires de la lettre disent croire « impérieux et vital » que le Chef de l’Etat procède au retrait de l’Arrêté nommant les membres du nouveau Cabinet ministériel et qu’il revienne « à la procédure tracée par la Constitution de 1987 ». Les Sénateurs qui signent la lettre sont issus de différents partis politiques : Youri Latortue (Artibonite, LAA), Evallière Beauplan (Nord-Ouest, PONT), Judnel Jean (Nord-Est, Fusion), Eddy Bastien (Nord, Alliance), Fritz Carlos Lebon (Sud, Union), Rudy Hériveaux (Ouest, Lavalas), Edmonde Supplice Beauzile (Centre, Fusion), Andris Riché (Grande-Anse, OPL), Jean Joseph Pierre-Louis (Nippes, OPL).L’ONU et les USA applaudissent le vote de la Chambre des députés« Cet acte représente une étape importante dans le processus longuement différé de l’installation d’un nouveau gouvernement », estime l’ambassadeur américain en Haïti, Madame Janet Sanderson. Le communiqué de presse de l’Ambassade des Etats-Unis rappelle que l’impact de l’ouragan Gustav sur Haïti souligne clairement « les besoins urgents pour un gouvernement fonctionnel en place, capable de répondre aux besoins pressants du peuple haïtien, aussi bien aux défis à long terme auxquels fait face le pays. » D’autre part, l’Ambassade des USA souhaite que les sénateurs adoptent également le programme de Mme Pierre-Louis. « L’Ambassade fait appel à tous ceux qui sont engagés dans le processus de ratification pour accomplir leurs responsabilités constitutionnelles, à travers une action rapide sur la déclaration de politique générale du Premier ministre ». « Pour notre part, l’Ambassade des Etats-Unis s’engage à travailler étroitement et de manière coopérative avec le nouveau gouvernement une Riverain en difficultés face aux débordements de la Rivière Grise au nord de la capitale (www.jjaugustin.com) Maisons presque totalement sous les eaux dans les Nippes (HEM)

PAGE 3

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 3 SOMMAIRESOMMAIREL’ACTUALITE EN MARCHEPolitique: l’ONU et les USA applaudissent le vote des DéputésHPN, 31 août 2008 L’ambassade des EtatsUnis d’Amérique accueille chaleureusement le vote par la chambre des députés de la déclaration de politique générale du Premier ministre, Michèle PierreLouis. “Cet acte représente une étape importante dans le processus longuement différé de l’installation d’un nouveau gouvernement”, estime l’ambassade. Elle rappelle que l’impact de l’ouragan Gustav sur Haïti souligne clairement les besoins urgents pour un gouvernement fonctionnel en place, capable de répondre aux besoins pressants du peuple haïtien, aussi bien aux défis à long terme auxquels fait face le pays. Sans les citer nommément, l’ambassade des USA souhaite que les sénateurs adoptent également le programme de Mme Pierre-Louis. “ L’ambassade fait appel à tous ceux qui sont engagés dans le processus de ratification pour accomplir leurs responsabilités constitutionnelles, à travers une action rapide sur la déclaration de politique générale du Premier ministre“. “ Pour notre part, l’Ambassade des Etats-Unis s’engage à travailler étroitement et de manière coopérative avec le nouveau gouvernement une fois qu’il serait installé “, conclut le communiqué de l’ambassade des USA. De son côté, la Minustah salue le vote des députés et formule l’espoir que la déclaration sera également approuvée par le Sénat. “ Le pays a aujourd’hui la possibilité de sortir de la crise politique et institutionnelle dont il souffre depuis plus de 4 mois et demi. Il importe en effet de permettre au Gouvernement de se mettre au travail et de répondre aux besoins pressants de la population haïtienne, notamment après les pertes en vies humaines et les dégâts matériels importants causés par le cyclone Gustav “, lit-on dans la note de la Minustah. Selon la mission de l’ONU, “ le moment est venu pour l’ensemble des acteurs politiques d’assumer leurs responsabilités dans l’intérêt supérieur du pays et du peuple haïtien, qui attend des solutions aux problèmes sérieux auxquels il est confronté, en particulier ceux liés à la rentrée scolaire et à la cherté de la vie “. Des Sénateurs exigent le retrait de la nomination du nouveau Cabinet ministérielWSF 28 Août 2008 Un groupe de neuf (9) Sénateurs réclame du Chef de l’Etat René Préval le retrait de l’arrêté nommant les membres du nouveau Cabinet ministériel et l’invite à revenir à la procédure prévue par la Constitution en vigueur. Dans une lettre au Président de la République datée du 28 août 2008, ces parlementaires expliquent le bien-fondé de leur démarche par la nécessité de préserver l’harmonie entre l’Exécutif et le Sénat et de faciliter l’installation d’un nouveau gouvernement qui aura à se pencher nottamment sur les besoins urgents de la population. “Les derniers événements qui se sont produits ont profondément ébranlé les fondements de notre démocratie et suscité de nombreuses inquiétudes à travers le pays sur la perspective d’une crise majeure que toutes les institutions de l’Etat ont le devoir d’éviter à tout prix”, écrivent-ils. Les signataires de cette correspondance sont les sénateurs Youri Latortue (LAAA/Artibonite), Evallière Beauplan (PONT/Nord-ouest), Judnel Jean (Fusion/Nord-est), Eddy Bastien (Alyans Demokratik/ Nord-ouest), Fritz Carlos Lebon (Union/Sud), Rudy Hériveaux (Lavalas/Ouest), Edmonde Supplice Beauzile (Fusion/Centre), Andris Riché (OPL/ Grand’Anse), Jean Joseph Pierre-Louis (OPL/Nippes). “En cas de refus du Chef de l’Etat de donner suite à notre demande, un vote favorable à la déclaration de politique générale du Premier Ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis sera hypothétique au Grand Corps”, a dit le Sénateur Hériveaux joint au téléphone. Un arrêté co-signé de Michèle Duvivier PierreLouis et de René Préval nommant les membres du nouveau Cabinet ministériel a été rendu public le 24 août dernier, le jour de la publication de l’arrêté présidentiel nommant le Premier ministre. Selon l’article 158 de la Constitution, le Premier ministre, en accord avec le Président, choisit les membres de son cabinet ministériel et se présente devant le Parlement afin d’obtenir un vote de confiance sur sa déclaration de politique générale. De l’avis de ces parlementaires, les arrêtés nommant les ministres devaient être publiés après l’approbation par le Parlement du programme de gouverment de Mme Pierre-Louis. Mardi (26 août ), le nouveau Chef de gouvernement et son équipe se sont installés à la Primature (Siège du Premier ministre) en vue de prendre connaissance des dossiers, a affirmé le député Cholzer Chancy citant René Préval. Les cérémonies de leur installation ont été reportées en raison du passage de l’ouragan Gustav. Mme Pierre-Louis a parlé de “passation de pouvoir”. Gustav redevient un ouragan, après avoir fait 85 morts Par Clarens RENOIS PORT-AU-PRINCE (AFP) La tempête tropicale Gustav est redevenue un ouragan entre la Jamaïque et Cuba, a annoncé vendredi le centre américain des ouragans (NHC) dans un bulletin. “Les données fournies par un avion de reconnaissance de l’Air Force indiquent que Gustav est redevenu un ouragan, avec des vents de 120 km/h”, a indiqué le (voir 85 MORTS / 8) de l’ONU ont également commencé à fournir de l’aide aux sinistrés. En République dominicaine, la tempête a fait huit morts, tous des membres d’une même famille. (BVH)66 morts en Haïti(... de la page 2) ANAL YSE Suspense ratification: le Sénat de plus en plus isolé p.1 EDIT ORIAL O Constitution, que de crimes l’on commet en ton nom ! p.5 L ’EVENEMENT Gustav laisse 76 morts en Haïti Pouvons-nous limiter nous aussi les dégâts des ouragans? p.1 L ’EVENEMENT INTERNA TIONAL La convention de Denver change la face de l’Amérique p.1 POLITIQUE Ratification du Programme de Gouvernement de Mme Michèle Pierre-Louis p.2 L’ONU et les USA applaudissent p.3 Des sénateurs exigent le retrait de la nomination du cabinet ministériel p.3 OURAGAN GUST A V Assistance de gouvernements et d’agences internationales p.9 Lenteur dans l’acheminement sur place des secours p.2 Gustav sème la désolation à Cuba p.9 En Louisiane, évacuation de 2 millions de personnes p.9 US PRESIDENTIELLES Obama : youn reyalite istorik p.19 Gustav bouleverse la campagne présidentielle américaine p.17 SOCIETE Sida : les enfants dans l’engrenage de la mort lente p.12 LIBRE PENSEE Mise bas ! p.14 LECTURE Le petit cochon noir ! p.16 ECONOMIE Il faut que Haïti s’éveille ! p.16

PAGE 4

Page 4 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 UNE ANALYSENouveau rapport des forces …Par conséquent dans le nouveau rapport des forces, on peut croire à présent que c’est l’Exécutif qui mène … Samedi matin, nous recevions un communiqué de presse de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti ou Minustah. Celle-ci « salue le vote de la Chambre des députés en faveur de laSUSPENSE RATIFICATIONLe Sénat de plus en plus isolé(RATIFICATION... suite de la 1ère page) Déclaration de politique générale du Premier ministre Michèle PierreLouis. » Et, « formule (aussi) l’espoir que cette Déclaration sera également approuvée par le Sénat. » « Le moment (poursuit le communiqué de la Minustah) est venu pour l’ensemble des acteurs politiques d’assumer leurs responsabilités dans l’intérêt supérieur du pays et du peuple haïtien … ». Un peu plus tard (toujours le samedi 30 Août), c’est l’Ambassade des Etats-Unis qui nous expédie son communiqué de presse accueillant « chaleureusement le vote par la Chambre des députés (qui) représente une étape importante dans le processus longuement différé de l’installation d’un nouveau gouvernement. » L’Ambassade des Etats-Unis applaudit « les efforts de ces responsables politiques qui font preuve de vision et de détermination et qui travaillent ensemble pour résoudre l’impasse politique actuelle. » absolue … Justement Mme Pierre-Louis se tient prête à présenter aussi devant le Sénat son programme de gouvernement. Mais il y a un hic. Le Sénat la menace (même implicitement) d’un vote de censure avant même que de l’écouter. Or mathématiquement elle n’a aucune chance tant que certaines données resteront les mêmes. Pas tellement l’opposition des 9 sénateurs qui signent la lettre au Président René Préval, qu’une curieuse formulation de la majorité absolue selon laquelle il faut le vote favorable de 16 sénateurs pour obtenir la ratification alors que les membres du grand corps sont actuellement de 18. Donc la majorité absolue devrait être fixée normalement à 10. Or de plus cette disposition fait partie de ce qu’on appelle les « règlements internes » de l’institution et dont la fixation ne relève pas de la loi ni de la Constitution, mais est une prérogative des Sénateurs eux-mêmes. Bien entendu ceux-ci n’entendent y apporter aucune modification. Selon le sénateur Rudy Hérivaux, un membre du groupe des 9, l’Exécutif n’a jamais eu jusqu’à présent de problème avec cette formule sur la base de laquelle plusieurs lois et règlements ont été ratifiés. De toutes façons, c’est là leur arme principale pour forcer l’Exécutif à satisfaire leurs exigences même les plus audacieuses. D’autant qu’ils sont déjà très avancés dans cette voie. Alors qu’on disait au départ le Président Préval déterminé à former un gouvernement sans l’intervention directe des partis politiques mais axé plutôt sur ministère des Affaires sociales pour pouvoir caser ses nombreux partisans issus du parti Fanmi Lavalas ; un troisième, le sénateur Evallière Beauplan (du parti PONT), annonce publiquement (dépêche AHP) qu’il ne votera pas en faveur de Michèle PierreLouis parce que son candidat pour le poste de ministre des Affaires étrangères n’a pas été agréé … Ajoutez-y les partis OPL, Fusion, Alyans, Union, LAAA etc qui exigent chacun un ou des ministères. n’a pas la majorité absolue au Parlement. Il doit donc « composer. » Mais à ce compte-là, il ne reste que le Président de la République qui ne serait pas nommé directement par les parlementaires. Alors que ces derniers accusent à tort et à travers l’Exécutif de violer la Constitution, n’est-ce pas ce qu’ils sont en train de faire en transformant un système d’élection du Chef de l’Etat au suffrage universel direct en un système électoral au second degré. Puisque dans leur conception actuelle du pouvoir, le Président de la République n’a plus le pouvoir de Le vote de ratification le vendredi 29 août à la Chambres des députés (photos Georges Dupé) Formule abusive de majorité la compétence et l’engagement, il n’a constamment cessé de faire machine arrière. Entrant en négociations non seulement avec les partis politiques et la société civile, mais avec les blocs Parlementaires, et pour comble, avec chacun des sénateurs eux-mêmes.Le Président deviendrait un simple exécutant …Cela va si loin que ces derniers n’hésitent plus devant rien. L’un réclamant le ministère de la Justice et de la sécurité publique parce que son rêve est la reconstitution des forces armées d’Haïti dissoutes en 1995 pour crimes contre l’humanité ; un autre le Leur argument : le Président nomination et de révocation que lui concède la Constitution. Mais le Président deviendrait ainsi un simple exécutant. Mais désormais l’Exécutif a cessé de reculer. Il peut au contraire commencer à compter les bons points à son actif.Les communiqués de félicitations …Ces derniers ce sont : . La bonne performance du Premier ministre Michèle D. PierreLouis devant l’assemblée des députés. (RATIFICATION..../ p. 5) Des militants de la base favorables au nouveau Premier Ministre (photo Georges Dupé)

PAGE 5

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 5 DE L’ACTUALITE. La présence à ses côtés du nouveau cabinet ministériel tout entier et qui n’a pas une seule fois été remis en question du moins par 70 députés sur 79. Pourtant la séance se tenait alors même que la lettre des 9 sénateurs était encore sur les ondes. peuvent se rendre compte dans leurs dernières tentatives pour forcer le Président de la république à reprendre les « négociations » avec eux … que les termes des négociations ont totalement changé. Désormais la balle est dans leur camp. Il ne leur reste plus rien que leur « politique de science-fiction » à vouloir sont que 18 sénateurs (et non 30) … L’évidence c’est aussi (faut-il le rappeler) que l’Exécutif a hâte de poursuivre le processus constitutionnel (en effet, il y a péril en la demeure !) selon lequel le nouveau Premier ministre, accompagné du nouveau cabinet ministériel, présente son programme de gouvernement devant les que de rétablir les règles du jeu démocratique. Si négociations il doit y avoir, c’est désormais seulement à ce niveau.L’une des professions les plus lucratives …Surtout qu’on commence de plus en plus à se demander si le jeuLe Président ne saurait être un simple exécutant(RATIFICATION... suite de la page 4) PORT-AU-PRINCE, 29 Août – Parler en bien ou en mal de la Constitution haïtienne en vigueur relève de la plus grande hypocrisie. On en fait l’éloge quand elle sert nos intérêts ; on l’enfonce quand elle barre notre chemin. Mais à la vérité, elle est si mal ficelée notre Constitution de 1987 qu’on n’a pas besoin d’en dire du bien ou du mal, on en fait tout simplement ce que l’on veut. C’est comme un mouchoir de poche qu’on peut plier en quatre ou en deux, dans un sens ou dans l’autre, à l’envers comme à l’endroit, pour la glisser dans sa poche de droite ou de gauche, de son pantalon ou de son paletot. On peut faire dire à cette Constitution tout ce qu’on veut, sans devoir mentir pour cela, sans la violer le moins du monde. On peut lui faire dire tout … et le contraire de tout. Elle se prête à tout, la pauvre. Constitution tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tant que cela arrange mes affaires du moment. C’est au nom de la Constitution que Roger Lafontant avait tenté son coup d’Etat au lendemain des élections du 16 Décembre 1990 parce que cellesci, à son avis, n’avaient pas été démocratiques. Comme ex-ministre de l’intérieur de Baby Doc et chefO Constitution, que de crimes l’on commet en ton nom !. Les communiqués de félicitations de la communauté internationale (Minustah et USA) invitant les sénateurs à faire comme leurs collègues de la chambre basse. . Enfin l’adhésion discrète du public fatigué de cette guerre qui ne lui rapporte que toujours plus de misère matérielle et de carences dans les services publics.Simple bon sens …Les 9 sénateurs avaient jusque-là le vent en poupe. Au point qu’ils ont pris de moins en moins la peine de cacher leur jeu. Tout le monde en ville sait qui veut qui pour qui et pour quoi. Mais ce n’est pas tant le qui ou le quoi qui fait problème, que le comment. n’était pas truqué à l’avance : à savoir 1) provoquer la destitution du gouvernement précédent dirigé par Jacques Edouard Alexis, 2) multiplier les pièges pour empêcher l’entrée en fonction d’un autre gouvernement. Pour finalement 3) présenter René Préval comme un nul incapable de doter le pays d’un gouvernement. D’ailleurs la même stratégie n’avait-elle pas été tentée lors de son premier mandat (1996-2001) lorsque sous la pression (déjà) d’une majorité relative OPL au Parlement, plusieurs ministres avaient un jour abandonné le gouvernement sans crier gare. Or le Président est supposé avoir un nombre de ministres pour gouverner. Sinon le gouvernement est dit en minorité. Et la procédure Les partis politiques ne sont même plus aujourd’hui des « chapeaux légaux » mais des voies de garage d’où messieurs et dames les sénateurs daignent éventuellement tirer des candidats qu’ils soumettent au chef de l’Etat comme de mauvais généraux envoyant leurs troupes à la boucherie. Voici les 9 tellement pris de vertige et à leur propre jeu qu’ils ne être considérés comme une assemblée de 30 (fixant donc la majorité absolue à 16 sénateurs) alors qu’ils ne sont que 18 – jusqu’aux prochaines sénatoriales partielles. Donc majorité absolue égale à 10. Simple question de bon sens.Péril en la demeure ! …deux chambres votant séparément et à la majorité absolue. Mais exactement comme cela vient de se passer devant la Chambre des députés le vendredi 29 Août. DE-MOCRA-TI-QUE-MENT. Pas sous l’empire d’une majorité absolue truquée à la base et manipulée comme la hache du bourreau. recommence … celle de la ratification devant le Parlement. Etc. Vous connaissez la musique. Toujours à la grande joie des tombeurs professionnels de pouvoir (profession : Jete Gouvèlman). C’est finalement l’une des professions les plus lucratives aujourd’hui chez nous. A part celle de kidnappeur ... Haïti en Marche, 30 Août 2008 Ils ne veulent pas admettre l’évidence. Or l’évidence c’est qu’ils ne tortionnaire aux Casernes Dessalines, Lafontant avait été écarté des élections, rappelons-le, au nom de l’Article 291 de la Constitution interdisant un temps aux ex-dirigeants duvaliéristes de rechercher le pouvoir. C’est encore plus sûrement afin de protéger la Constitution que 7 mois plus tard seulement, le 30 septembre 1991, le général Raoul Cédras renversait le gouvernement élu. Aristide commettait violation sur violation, il avait par exemple laissé condamner Lafontant à la prison à vie alors que la peine maximum n’est pas permise en matière politique ; il avait laissé ses partisans faire le siège du Parlement parce que celuici voulait à tout prix donner un vote de censure à son Premier ministre, lors un certain René Préval ! Tout cela au nom de la Constitution puisque l’Armée qualifia son coup de « correction démocratique » … Cependant c’est aussi par respect de la Constitution que le gouvernement militaire putschiste ne fut jamais reconnu par l’international et que fut institué un embargo dont le pays ne se relèvera plus …En plein dans la politique de « science fiction » …Mais après avoir été contraint de perdre trois années de son mandat en exil, c’est la Constitution qui voulut qu’on exigeât d’Aristide l’organisation d’élections présidentielles immédiates pour installer un successeur en 1996. Les élections législatives de mai 2000 furent d’abord déclarées démocratiques par les commissions nationales et internationales d’observation. Puis soudain on réalisa que le parti Fanmi Lavalas d’Aristide va remporter pratiquement tous les sièges des deux chambres ... Automatiquement les mêmes se mirent à répéter que le scrutin n’est pas constitutionnel. Pourtant ce n’est pas qu’il soit interdit dans la même Constitution de gagner tous les sièges du Parlement. Le Président Hugo Chavez l’a bien fait au Venezuela. Voire lorsque le même Aristide remporte les présidentielles de Décembre 2000, qui furent, bien entendu, boycottées par l’opposition. Et c’est sans doute en accord avec la Constitution que le 7 février 2001 l’opposition installe son propre président (on est en plein dans la politique de « science fiction »), le même jour où se déroule la prestation de serment du président qualifié bien sûr de mal élu. (CONSTITUTION / p. 6) Des sénateurs membres du “Groupe des 9” (photo Georges Dupé) Il ne reste donc aux 9 sénateurs

PAGE 6

Page 6 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32«Le Sénat ne fera aucun cadeau au pouvoir » déclare le sénateur Youri LatortueUNE ACTUALITE POLITIQUE Grow your career in a rewarding, diverse and challenging environment full of opportunity.Find your next job atwww.miamidade.gov/jobsor visit ourEmployment Customer Care Center140 West Flagler Street, Suite 105 € Miami, FloridaSearch o nline at any Miami-Dade County library, South Florida W orkforce Career Center or T eam Metro location.EOE/M/F/D/V eterans´ PreferenceD e l i v e r i n g E x c e l l e n c e E v e r y D a y Time to Shine! C’est évidemment pour protéger la Constitution que fut montée la plus formidable machine socio-civilopolitico-médiatique jamais vue pour abattre un pouvoir, le Groupe X.La même machine de déstabilisation …Dès lors c’est au nom de la liberté d’expression que fut combattue cette « nouvelle dictature naissante » (en créole apranti diktatè .) Mais c’est au nom aussi de la liberté d’expression que d’autres médias faillirent perdre leur licence (si ce n’est plus) après avoir été traités de toutes les épithètes les plus déshonorantes. C’est conformément sans doute à la Constitution que la même machine de déstabilisation tenta aussi de barrer la voie au candidat qui allait remporter les présidentielles de février 2006. Plus soucieux de constitutionnalité qu’aucun autre, le nouveau président (en l’occurrence M. René Préval) ouvre le nouveau adversaires sans aucune discrimination. Cela ne semble pas arranger tellement ses affaires, puisque le voici qui est traité lui aussi aujourd’hui de violateur de la Constitution. En attendant de devenir le nouvel apranti diktatè . Tout le monde a raison et tout le monde a tort avec cette Constitution. La Sénat a raison mais il lui est impossible de prouver « constitutionnellement » sinon par de vaines acrobaties, que le Président a tort. Le Président a raison de protester contre cette « dictature » des sénateurs, mais il est « constitutionnellement » lié à la ratification sénatoriale.Le vrai fond de la question …Dictature parce qu’on aimerait bien savoir si c’est la Constitution qui autorise aussi les Sénateurs à fixer le vote à la majorité absolue sur un artifice tout ce qu’il y a de plus aberrant et de révoltant, oui, exiger qu’on comparait devant eux comme s’ils étaient 30 alors qu’ils ne sont que 18 ? mais que les alliés politiques de ces messieurs et dames essaient d’occulter en se réfugiant dans les mille et un tours et détours de la Constitution. On ne peut s’empêcher de penser à Papa Doc qui affectionnait ce genre de filouteries et qui aurait pu tout aussi bien avoir recours à celle-ci. Comme lorsqu’il a profité des élections législatives pour se faire réélire. Simplement en écrivant son nom au dos des bulletins de vote. Simple « technicalité ». Aujourd’hui comme hier. L’histoire, un perpétuel recommencement ! Faut-il rappeler que cette Constitution de 1987 a vu le jour sous le régime militaire et que ce sont nos galonnés d’autrefois qui disaient : konstitisyon se papye, bayonèt se fè. L’article 291 ne doit pas faire illusion. L’Armée avait aussi beaucoup souffert sous le régime Macoute. Aujourd’hui que ce n’est pas le pouvoir des baïonnettes, ce peut être celui de l’argent (y compris de l’argent sale) ou autre.» …Konstitisyon se papye , autrement dit le dernier mot est à celui qui tient le bâton par le bon bout. Le bâton qui peut tout aussi s’appeler désinformation et intimidation. Comme on le voit (réussir plutôt bien) depuis les événements de 2001-2004. Talleyrand, le plus célèbre des ministres français des affaires étrangères et un politicien consommé, a dit : « une bonne constitution doit être courte et confuse. » Courte pour être plus facilement violée, comme on trousse une demoiselle (du moins en ce temps-là !). Et confuse pour être (évidemment) moins comprise par le peuple. Notre Constitution est encore pire : elle est longue et confuse ! Tout le monde est d’accord que c’est une Constitution mal foutue, quelles qu’aient été les bonnes intentions du constituant. Mais pas lorsqu’elle doit servir certains intérêts ! O Constitution, que de crimes l’on commet en ton nom ! Marcus, 29 Août 2008O Constitution, que de crimes l’on commet en ton nom !(CONSTITUTION... suite de la page 5) Samedi 30 Août «Le sénat ne faillira pas à sa mission constitutionnelle », a déclaré ce samedi machiavéliques à exécution. «C’est évident que René Préval a voulu éviter le sénat en procédant de à Ranmase sur Caraïbes F.M le sénateur Youri Latortue qui réagissait à la décision du pouvoir d’installer un gouvernement sans l’aval du parlement pour la déclaration de politique générale. Le parlementaire qui est très remonté contre le pouvoir pour cette décision qui a violé, selon lui, la constitution de la République, est formel sur ses exigences : René Préval doit faire le retrait de cet arrêté avant la séance pour la ratification de la politique générale de Mme Michèle Duvivier Pierre Louis devant la chambre haute. Me Samuel Madistin qui participait également à l’émission a dénoncé aussi la dérive démocratique du chef de l’Etat qui a choisi de passer outre les principes établis pour mettre son équipe gouvernementale en place. Me René Julien juge qu’il est une habitude chez le chef de l’Etat de chercher à contourner la loi et la constitution pour mettre ses plans la sorte », a dit le président de l’Amicale des Juristes. Youri Latortue a par ailleurs déploré l’attitude des députés qui ont tout carrément ignoré la correspondance que le groupe des 9 au sénat leur avait transmise pour demander que soit reportée la séance du jour en attendant que l’arrêté en question soit rapporté. «Le vote massif des députés en faveur de la déclaration de politique générale de Mme Pierre Louis, est le signe d’un malaise profond dans nos institutions », a indiqué Me Julien qui s’est questionné sur l’absence de débat à la chambre basse. « Même quand les députés savaient à l’avance dans quel sens ils allaient voter, ils auraient dû avoir la décence de gratifier le public d’un meilleur niveau de discussions que celui auquel on a assisté », a encore précisé Me René Julien. Le sénateur Youri Latortue (photo Georges Dupé) P-au-P., 30 août 08 [AlterPresse] — La Chambre des députés a approuvé, dans la soirée du 29 août 2008, la déclaration de politique générale de la Première ministre ratifiée, à l’issue d’une séance qui a duré environ neuf heures. Sur 79 députés présents auUn vote de confiance à la Chambre basse, un sort incertain au Sénatmoment de la délibération, 70 ont voté en faveur de l’énoncé de Michèle Duvivier Pierre-Louis, un seul a voté contre et 8 se sont abstenus. Aucune date n’est encore fixée pour la présentation de l’énoncé de politique générale du Premier ministre ratifié au Sénat de la République. Cette dernière étape, restant à franchir avant l’installation officielle de son gouvernement, est redoutable et incertaine. Si à la Chambre des députés, Michèle Duvivier Pierre-Louis pouvait s’assurer de l’appui d’un bloc majoritaire, la Coordination des parlementaires progressiste (CPP), les données ne sont pas les mêmes à la Chambre Haute. Sur un effectif de 18 sénateurs, elle se devra d’y récolter 16 votes favorables. Autrement dit, elle devra recevoir un vote quasi-unanime, le président du Bureau n’ayant pas le doit de voter. L’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique accueille chaleureusement le vote par la Chambre des Députés de la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, Mme. Michèle PierreLouis. Cet acte représente une étape importante dans le processus longuement différé de l’installation d’un nouveau gouvernement. L’impact de l’ouragan Gustav sur Haïti récemment souligne clairement les besoins urgents pour un gouvernement fonctionnel en place, capable de répondre aux besoins pressants du peuple haïtien, aussi bien aux défis à long terme auxquels fait face le pays. Nous applaudissons les efforts de ces responsables politiques qui font preuve de vision et de détermination et qui travaillent ensemble pour résoudre l’impasse politique actuelle. L’installation d’un nouveau gouvernement est la clé de l’avenir d’Haïti. L’Ambassade fait appel à tous ceux qui sont engagés dans le processus de ratification pour accomplir leurs responsabilités constitutionnelles, à travers une action rapide sur la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre. Pour notre part, l’Ambassade des Etats-Unis s’engage à travailler étroitement et de manière coopérative avec le nouveau gouvernement une fois qu’il serait installé. Déclaration de l’Ambassade des EtatsUnis après la ratification par les députés du programme de gouvernement de Mme. Michèle Pierre-Louis« Une bonne constitution doit être courte et confuse !gouvernement à tous ses anciensV oilà le vrai fond de la question

PAGE 7

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 7 LEGALANNOUNCEMENT REGARDING EXPRESSIONS OF INTEREST-FOUR DEVELOPMENT SITES AT MIAMI INTERNATIONALAIRPORT PROJECT NO. EOI-01-08 MIAMI-DADE COUNTY MIAMI, FLORIDAThe Miami-Dade Aviation Department is announcing the availability of the above referenced Expressions of Interest document (EOI), which can be obtained by visiting our Website at: www.miami-airport.com/html/business_opportunities.html (in order to view the full EOI document, please select "Advertisements " link at the bottom of the Business Opportunities page and then select the respective project). INVESTMENT SITES: Miami-Dade County's Aviation Department (MDAD) is soliciting responses to the Expressions of Interest (EOI) from developers/investors for the development of four investment sites at Miami International Airport (MIA). The four investment sites are located in areas adjacent to MIA's Central Boulevard which is the main public entranceway to the Terminal Building. These investment sites are: 1) Area "A," commonly known as "Central Base," is a 25 +/acre site. If an investor/developer chooses, the site may be subdivided into an 8+/acre parcel that currently consists of a surface parking area; if this option is chosen, the investor/developer will not have any future development rights to the remaining 17 acres. MDAD is not mandating what type of development should go on this site; however, preliminary feedback from interested parties indicates that a conference center hotel may be ideal for this site. Also, MDAD will not consider any proposals regarding fixed-based operations (FBO) for this site. 2) Area "B" is an 8 +/acre site adjacent to NW 20 Street and is designated for the development of a new retail service plaza. 3) Area "C" is the designated new hotel site and is comprised of a 3 +/acre area that straddles the access lanes to the parking garages (the "New Hotel Site"). 4) Area "D" is the existing in-terminal hotel located at Concourse "E". The hotel has undergone several renovations; however, extensive renovations are still required including meeting Miami-Dade County Building codes compliance. Currently, Area D is the existing 252-room, in-terminal MIAHotel site that may also include three floors of adjoining office space currently occupied by MDAD. All other applicable rules, procedures, regulations applicable to privately-funded projects on airport properties will apply. See Exhibit D of the EOI document for the applicable lobbying rules. La MINUSTAH salue le vote de la chambre des députés en faveur de la déclaration de politique générale du Premier MinistrePort-au-Prince, le 30 août 2008 – La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) salue le vote de la Chambre des députés en faveur de la Déclaration de politique générale du Premier Ministre Michèle Pierre-Louis. Elle formule l’espoir que cette Déclaration sera également approuvée par le Sénat. Le pays a aujourd’hui la possibilité de sortir de la crise politique et institutionnelle dont il souffre depuis plus de 4 mois et demi. Il importe en effet de permettre au Gouvernement de se mettre au travail et de répondre aux besoins pressants de la population haïtienne, notamment après les pertes en vies humaines et les dégâts matériels importants causés par le cyclone Gustav. Les conditions difficiles dans lesquelles se trouve le pays commandent un effort de tous pour s’engager dans la voie de la solidarité et d’un dialogue constructif, afin d’assurer le bon fonctionnement de l’Etat et la relance de l’économie. La MINUSTAH et l’ensemble du Système des Nations Unies se tiennent prêts à accompagner ce processus, avec tous les moyens dont ils disposent dans le cadre de leurs mandats respectifs. Le moment est venu pour l’ensemble des acteurs politiques d’assumer leurs responsabilités dans l’intérêt supérieur du pays et du peuple haïtien, qui attend des solutions aux problèmes sérieux auxquels il est confronté, en particulier ceux liés à la rentrée scolaire et à la cherté de la vie. Les USA toujours engagés à supporter la démocratie en HaïtiHPN, le 27 août Le secrétaire d’Etat adjoint américain pour les affaires relatives aux organisations internationales, Brian Hook, a mis fin prématurément mardi à une visite en Haïti en raison du mauvais temps. Il a eu le temps de rencontrer le président Préval. « J’ai eu des réunions très productives avec le président René Préval et avec les responsables de la Mission de stabilisation des NationsUnies en Haïti », a indiqué M. Hook dans une déclaration écrite. « Les Etats-Unis demeurent engagés à travailler en partenariat avec Haïti pour augmenter la création d’emplois, améliorer la sécurité et pour supporter la démocratie », a-t-il encore déclaré. Le responsable américain s’est félicité de la présence de la Minustah, selon lui un partenaire de plus en plus efficace pour nous (les USA) ici et pour le gouvernement haïtien. « Je suis heureux qu’elle aide à créer l’environnement nécessaire pour des progrès politiques et économiques », at-il soutenu. M. Hook a d’autre part appelé les leaders politiques haïtiens à procéder à la ratification et à l’installation d’un nouveau gouvernement aussitôt que possible. « Le gouvernement des EtatsUnis se tient prêt à travailler étroitement avec le premier ministre et son gouvernement une fois qu’il soit installé », a-t-il promis. Enfin le secrétaire d’Etat américain pour les affaires relatives aux organisations internationales s’est dit « très encouragé de constater que la sûreté et la sécurité globale se sont améliorées particulièrement à Cité Soleil ». « Une meilleure sécurité est nécessaire pour des progrès économiques, et nous voyons à présent l’avancement d’un certain nombre de projets d’emploi et d’infrastructure importants. Nous devons travailler ensemble pour préserver ces acquis durement obtenus et pour continuer le travail essentiel pour aider à construire une Haïti stable, prospère et démocratique ». HPNPLEINE DE REBONDISSEMENTS

PAGE 8

Page 8 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 AVI RENOUVÈLMAN ANYÈL ENPO KOMÈSYAL POU BIZNIS LOKAL(Ke yo te konnen sou non Pèmi Pwofesyonèl)Yo avize piblik la ke, tout biznis kap fonksyone nan Konte Miami-Dade fèt pou renouvle oswa achte yon Resi Enpo Komèsyal pou Ane Fiskal 2008-2009 la pandan peryòd 1 jiyè 2008 rive 30 septanm 2008. Tout Resi ki pa renouvle anvan 30 septanm ap konsidere kòm non-peye epi yo va gen pou peye yon pennalite de dis pousan (10%) pou mwad oktòb la, plis yon amann adisyonèl de senk pousan (5%) chak, pou mwad novanm, desanm ak janvye. Amann adisyonèl (jiska $250), sitasyon, aksyon legal sivil ak evalyasyon ane presedan yo kapab ajoute sou dèt moun ki pa peye enpo yo pou pliske 150 jou ak biznis ke yo jwenn kap fonksyone san yo pa enskri ak Biwo Pèseptè a. Pou peye sou entènèt, telechaje yon aplikasyon enpo komèsyal, oubyen pou jwenn plis enfòmasyon, tanpri vizite sit wèb Pèseptè a nan www .miamidade.gov/taxcollector Oswa vizite youn nan de (2) lokal sa yo: Biwo an ouvri: Lendi Vandredi 8:00 5:00 pm, Esepte jou ferye yo Telefòn: (305) 270 4949 Anba Lavil Miami 140 West Flagler Street, Sal 101 Miami, Florid 33130 South Dade Government Center 10710 SW 211th Street, Sal 104 Cutler Bay, Florid 33189e Gustav redevient un ouragan, après avoir fait 85 mortsNHC dans un bulletin spécial publié à 15H15 locale (19H15 GMT). Gustav a fait 66 morts en Haïti, 8 en République Dominicaine et au moins 11 en Jamaïque, selon un dernier bilan vendredi (29 Août) des autorités (85 MORTS ... suite de la page 3) par l’ouragan, déplore de considérables dégâts matériels, a-t-on appris vendredi auprès de la direction de la protection civile haïtienne. De nombreuses habitations ont été détruites par l’ouragan, des écoles rasées, des routes coupées, 1.300 maisons ont été détruites et 3.500 familles se retrouvent sinistrées, selon le dernier bilan. Vendredi, la tempête tropicale se dirigeait vers le nordouest à 13 km/h et devait toucher Cuba dans la nuit de samedi à dimanche et la Louisiane, au sud des Etats-Unis, lundi ou mardi, selon le Centre national des ouragans, basé à Miami (Floride, sud-est). Le président américain George W. Bush a déclaré vendredi l’état d’urgence en Louisiane en prévision de l’arrivée de l’ouragan Gustav, débloquant les aides fédérales aux potentielles victimes, trois vendredi. Gustav devrait être même un ouragan majeur avant d’atteindre l’ouest de Cuba, ajoute le dernier bulletin du NHC. Il pourrait produire des cumuls de précipitations de 15 à 30 cm sur la Jamaïque, les îles caïmans et l’ouest de Cuba. Gustav, après avoir touché Cuba, devrait traverser le golfe du Mexique, qui concentre plus d’un quart de la production américaine de pétrole brut, poussant plusieurs groupes pétroliers à évacuer leurs personnels des plateformes ou à interrompre leurs activités de forage. Le département américain à l’Energie s’est dit prêt vendredi à puiser dans ses réserves stratégiques de pétrole si le passage de Gustav dans le golfe du Mexique provoquait d’importantes perturbations de la production nationale d’or noir. Après le passage de l’ouragan Katrina en 2005, 95% de la production de la zone avait été interrompue. Par ailleurs, une autre tempête tropicale, Hanna, s’est formée dans l’Atlantique. Hanna se dirigeait vers le nord-ouest à 19 km/h, selon le NHC. La tempête doit passer au dessus des îles Leeward dans la journée de vendredi et au nord des îles Vierge et de Porto Rico vendredi soir et samedi. locales. Gustav était un ouragan mardi quand il a balayé l’île d’Hispaniola, partagée par Haïti et la République dominicaine, mais avait été rétrogradé mercredi en tempête tropicale. En République dominicaine, Gustav a fait huit morts, tous membres d’une même famille. En outre, “au moins onze personnes pourraient avoir été tuées” en Jamaïque, touchée dans la nuit de jeudi à vendredi par la tempête, a déclaré le Premier ministre Bruce Golding. Les autorités ont rapporté que plus de 1.500 Jamaïcains avaient dû passer la nuit dans des abris d’urgence. Dans la capitale, Kingston, les rues étaient inondées et les toits des maisons arrachés. L’ouest de l’île des Caraïbes devait être balayé dans la matinée par les vents violents et les pluies diluviennes de Gustav. Haïti, pays déshérité jusqu’ici le plus touché ans jour pour jour après le passage meurtrier du cyclone Katrina. A 15H00 GMT vendredi, le centre de Gustav se trouvait à environ 265 km de l’île du Grand Caïman et à 725 km à l’est de la côte de Cuba. Les autorités cubaines ont lancé vendredi matin une alerte au cyclone dans l’ouest de Cuba, afin de commencer à y procéder à des évacuations préventives. Gustav est accompagné de vents soufflant à 100 km/h en rafales, selon le NHC. La tempête tropicale devait se renforcer et devenir un ouragan des ponts submergés et des villages inondés. Près deDébut des opérations de secours après le passage de Gustavpassage de l’ouragan Gustav en Haïti, auraient reçu des produits alimentaires fournis par le Programme alimentaire mondial (PAM). Dans le département du Sud, ces distributions s’étendent à 2 mille familles, qui bénéficient d’une quantité de riz, d’huile et de haricots. Parallèlement, 159 personnes placées en abri provisoire reçoivent deux repas par jour, souligne un communiqué du PAM. Ces produits ont été distribués à la population sinistrée grâce aux stocks de secours en cas d’urgence du Programme alimentaire mondial et de ses partenaires sur le terrain, précise Myrta Kaulard, actuelle directrice du PAM en Haïti. De nombreuses victimes de la malnutrition ou de carences alimentaires, ne peuvent pas supporter une telle situation dans le Sud, estime la directrice du PAMHaïti. Le PAM affirme se joindre à la branche nationale du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) pour assister les populations touchées. Dans la même veine, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) indique avoir contribué à limiter les dégâts de l’ouragan Gustav, à travers l’exécution de projets de collecte et de recyclage des ordures dans des bidonvilles. « Même si beaucoup de zones ont été inondées, et malgré les pertes tragiques occasionnées en particulier dans le Sud du pays, à Port-au-Prince les sinistres ne semblent pas aussi importants que ce que nous avons pu constater par le passé », affirme Joël Boutroue, représentant du PNUD en Haïti. Par ailleurs dans un communiqué, le gouvernement de Taïwan, qui considère sa position géographique en Asie comme « une zone à risque de tempête », a annoncé, le 29 août, une aide de 100 mille dollars américains pour assister les personnes touchées en Haïti par le passage de l’ouragan Gustav. Des dégâts considérables ont été aussi enregistrés dans la localité de Vallue (12 e section communale de Petit-Goâve, à 68 kilomètres au sud de la capitale) et ses zones avoisinantes. Un premier bilan, présenté par l’Association des paysans de Vallue (APV), fait état de 41 maisons endommagées, 68 têtes de bétail emportées. Des arbres sont également déracinés, des jardins détruits, des routes et d’autres infrastructures sont endommagées, selon l’APV. des endroits plus sûrs après le passage de l’ouragan Gustav. Une partie du budget d’1 million de gourdes allouée par département géographique pour faire face aux intempéries, doit financer les funérailles des personnes décédées. Le département géographique du Sud-Est, le plus affecté par les intempéries, aurait reçu une enveloppe supplémentaire de 500 mille gourdes, en plus du million déjà disponibile auprès des autorités locales de la protection civile. Sur le total des morts, dizaines de blessés et disparus, ainsi que d’importants dégâts P-au-P, 29 août 08 [AlterPresse] — Des opérations d’assistance ont débuté en certains points Nations Unies distribuent de la nourriture aux sinistrés Plus de 6 mille personnes, affectées par le du territoire haïtien par des distributions de plats chauds aux personnes abritées provisoirement dans matériels recensés dans le bilan présenté le jeudi 28 août par les autorités, 25 morts sont dénombrés dans le Sud-Est. A Cité Soleil, grande agglomération populaire au nord de la capitale, un certain nombre de familles affectées, qui se trouvaient dans des abris provisoires, ont été pourvues en rations de nourriture, comportant spécifiquement des plats chauds. Les Rescapés toujours sur le camion qui a capoté dans la Rivière Glace faisant une quarantaine de morts (photo courtoisie) La ville de Petite Rivière de Nippes a été frappée de plein fouet (photo Manolo Pressoir) Uen école à Petite Rivière de Nippes (photo Manolo Pressoir)DERNIER BILAN: 76 MORTS EN HAITI

PAGE 9

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 9 L’ouragan Gustav a commencé à frapper les côtes américainesLA NOUVELLE-ORLEANS, 1er Septembre (AFP) L’ouragan Gustav considéré comme particulièrement dangereux a commencé à balayer lundi les côtes de l’Etat américain de la Louisiane d’où ont été évacuées deux millions de personnes, traumatisées par le passage de l’ouragan Katrina en 2005. Pas moins de 750 gardes nationaux étaient mobilisés à La Nouvelle Orléans en prévision d’éventuelles opérations de sauvetage pour une dizaine de milliers d’habitants restés sur place, après ce qui a été décrit par les médias comme la plus vaste évacuation de l’histoire américaine. Les installations pétrolières (plate-formes et raffineries) de cette région du Golfe du Mexique qui concentre un quart de la production de brut des Etats-Unis, ont été presque totalement fermées, avant l’arrivée de Gustav qui a fait au moins 85 morts ces derniers jours dans les Caraïbes. A 09h00 GMT, l’oeil du cyclone était localisé à 185 km au sud-est de La Nouvelle-Orléans et se déplaçait vers le nord-ouest à 26 km/h. L’oeil du cyclone était attendu sur la côte en début d’aprèsmidi. La périphérie de la tempête se trouvait déjà au-dessus du Delta du Mississipi et des pluies torrentielles s’abattaient sur la Nouvelle Orléans, selon les météorologues du Centre national des ouragans (NHC) à Miami. L’ouragan tourbillonnait sur une large surface, avec de très fortes rafales de vent s’étendant dans un rayon de 370 km autour de son centre, selon le NHC. Gustav reste pour l’heure un ouragan de catégorie 3 — sur une échelle de 5 — caractérisé par des vents de 185 km/h avec des pics plus élevés. “Aucun changement significatif dans sa force n’est prévu avant qu’il ne touche terre”, selon le NHC. Orléans était dès dimanche une “villefantôme”, selon son maire Ray Nagin, qui a estimé qu’à peine 10.000 d’habitants avaient refusé de partir. Les secours civils et militaires feu et averti les pillards qu’ils iraient “directement” en prison. Une armée de 2.000 gardes nationaux prêtait main forte à la police locale dans les sept districts de la région. Par ailleurs, Gustav a complètement bouleversé le programme de la convention républicaine qui devait commencer lundi à St Paul (Minnesota, nord) pour introniser John McCain comme candidat à la Maison Blanche. La plupart des travaux ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. Le président George W. Bush a en outre décidé de ne pas y aller et se trouve déjà au Texas pour superviser la coordination des opérations de secours. La mauvaise gestion de l’administration Bush lors de Katrina avait été une catastrophe politique pour le président. John McCain s’est pour sa part rendu dans le Mississippi pour vérifier les préparatifs. Son rival démocrate Barack Obama s’est dit prêt à “activer une liste de deux millions de personnes” par courrier électronique pour trouver des volontaires et offrir des dons. Gustav a laissé derrière lui 85 morts dans les Caraïbes dont au moins 66 morts et dix disparus en Haïti, 7 en Jamaïque et 8 en République dominicaine. Lors de son passage sur Cuba samedi, il y a eu plusieurs blessés et beaucoup de dégâts matériels mais aucune victime mortelle. Il aurait fait ses premiers morts en Louisiane dimanche, trois patients dans un état critique étant décédés durant leur évacuation de l’hôpital, selon le gouverneur de Louisiane, Bobby Jindal, citant des informations non confirmées. Les habitants de Baton Rouge, capitale de l’Etat de la Nouvelle Orléans et d’autres villes de l’intérieur des terres, ont été avertis de possibles tornades localisées, liées au cyclone. De premières informations ont commencé à circuler sur des coupures d’électricité à la Nouvelle-Orléans, pas totalement remise du cyclone Katrina qui l’avait frappée il y a trois ans. Une marée de voitures fuyant la ville avait envahi dimanche les autoroutes et les gares et gares routières étaient prises d’assaut. La Nouvelleétaient sur le pied de guerre et la coordination entre autorités locales et fédérales, qui avait fait cruellement défaut en 2005, s’intensifiait. M. Nagin a ordonné l’évacuation totale face à ce qu’il a qualifié de “tempête du siècle” et au risque d’une catastrophe pire que celle provoquée par Katrina, le 29 août 2005. Quelque 1.800 personnes avaient alors péri en Louisiane et dans les Etats voisins et une grande partie de La Nouvelle-Orléans avait été ensevelie sous les eaux. Le maire a également décrété un couvreLe gouvernement des Etats-Unis accorde une assistance humanitaire suite au passage de l’ouraganL’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique présente ses sincères condoléances aux familles endeuillées lors du passage de l’ouragan « Gustav ». Nous exprimons notre solidarité au peuple haïtien et à ses dirigeants en cette pénible circonstance. En coordination avec la communauté internationale, le gouvernement américain mobilise ses ressources pour aider à évaluer les dégâts enregistrés et à assurer la livraison de l’aide humanitaire. Les garde-côtes américains collaborent avec le Bureau de la Protection Civile du Ministère de l’Intérieur pour évaluer les dégâts et identifier les communautés qui sont dans le besoin. Une équipe d’experts du bureau d’Assistance Etrangère et de Désastre de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) est sur place pour collecter des informations concernant les dégâts et aider à coordonner des réponses pressantes. L’USAID, travaillant par le biais des organisations Non-Gouvernementales qui sont ses partenaires et le Programme Alimentaire Mondial, soutiennent le plan d’urgence du gouvernement haïtien aux familles affectées. Comme nous l’avons déjà démontré durant d’autres désastres naturels survenus en Haïti dans le passé, le gouvernement des Etats-Unis continuera de travailler avec le gouvernement haïtien et d’autres bailleurs de fonds pour assister le peuple haïtien dans ses efforts de récupération suite aux dommages subis lors des intempéries causés par le passage de la tempête «Gustav». En outre, le gouvernement des Etats-Unis, à travers l’USAID, continuera à accorder un appui à long terme pour renforcer la capacité des institutions haïtiennes à alerter le public de façon immédiate, à éviter des pertes en vies humaines et économiques et à répondre aux besoins des groupes affectés. Ceci comprend la formation du personnel haïtien en réponse aux désastres à travers tout le pays et la collaboration avec le gouvernement haïtien et d’autres bailleurs de fonds en vue de conduire des évaluations des risques. LA HAVANE, 31 août (Reuters) L’ouragan Gustav a semé la désolation dans deux régions de Cuba, la province occidentale de Pinar del Rio et l’île de la Jeunesse, où aucun décès n’a toutefois été rapporté dans l’immédiat. Le dernier bilan du cyclone, qui se dirige désormais vers la côte des Etats-Unis, est de 86 morts en République dominicaine, à Haïti et en Jamaïque. “Des pylônes haute tension ont été abattus, les toits ont été arrachés dans des villes entières, des écoles ont été détruites et à Palacios, même les murs du stade de base-ball se sont effondrés”, a déclaré dimanche un caméraman de Reuters TV dans la province de Pinar del Rio. La télévision publique a montré des images de maisons détruites, d’usines inondées et de bateaux échoués dans les rues des villes. Peu d’informations sont parvenues de l’île de la Jeunesse, située à une soixantaine de kilomètres au large de la côte sud-ouest de Cuba. Les 800.000 habitants des deux régions ont été privés d’électricité, comme les trois millions d’habitants de la province voisine de La Havane. Les rues de la capitale sont ellesmêmes jonchées de branches, d’arbustes, de réverbères. Le vent et la pluie ont endommagé des plantations de bananes dans la province. Les services météorologiques cubains ont enregistré une rafale à 340 km/h, un record. Le gouvernement n’a pour sa part fait état que de blessés légers. Les décès dus aux ouragans sont rares à Cuba, où les évacuations sont bien organisées et menées très en amont.L’ouragan Gustav a semé la désolation à CubaP-au-P, 29 août 08 [AlterPresse] — Le gouvernement taïwanais annonce, le 29 août, une aide de 100 mille dollars américains pour assister les personnes touchées en Haïti par le passage de l’ouragan Gustav, indique un communiqué de cette ambassade à Port-au-Prince.Taïwan offre 100.000 dollars au profit des familles sinistrées « Etant donné que Taiwan est situé comme Haïti, dans une zone à risque de tempête, le peuple taiwanais comprend parfaitement la douleur de la population sinistrée », lit-on dans ce communiqué. Les autorités taïwanaises (TAIWAN / p. 13) Tous les ouvriers évacués des plateformes pétrolières dans le Golfe du MexiqueLOUISIANE : 2 MILLIONS EVACUES

PAGE 10

Page 10 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Wi nou kapab ! La convention de Denver a changé la face de l’Amérique(DENVER ...suite de la 1ère page) Comment répondre à un tel défi ? Ce n’est plus le temps où l’on pouvait rapidement rassembler en dernière minute ce qu’on appelle quelques noirs « échantillon » et votant Républicain (tel un O.J. Simpson ou un futur juge à laCour suprême Clarence Thomas) pour donner le change …L’ascension fulgurante du jeune sénateur noir de l’Illinois, comme l’a relevé un orateur au cours de la convention démocrate, va plus loin que la campagne présidentielle. C’est un formidable bond en avant, c’est une révolution au niveau des relations raciales et des mœurs aux Etats-Unis. Un signe des temps … à tort ou à raison, comme le modèle du racisme. En effet, pourquoi ? Et l’Allemagne nazie ? Et la Chine d’aujourd’hui accusée d’avoir pris des mesures pour décourager les Noirs qui y vivent d’assister aux récents Jeux olympiques. Et la France où aujourd’hui encore on peut compter sur les doigts d’une seule main les Noirs (et Maghrébins) siégeant à des institutions importantes.Comment ne pas penser à Rosa Parks …Oui, mais c’est aux Etats-Unis qu’a sévi le Ku Klux Klan, où le lynchage d’un noir était considéré comme du sport, qu’ont régné les affreuses lois de Jim Crow (une série de lois promulguées dans le Sud des Etats-Unis au XIXe siècle dans le but de restreindre la plupart des droits accordés aux anciens esclaves, et dont tire son origine le non moins horrible système de ségrégation appliqué dans les écoles, dans les églises blanches, au travail où les toilettes réservées aux noirs se trouvaient souvent à l’extérieur des établissements et dans les moyens de transport public), le pays où – oui, aujourd’hui encore, un noir ne peut rouler au volant de Miami à Atlanta (dans l’Etat voisin de Georgia) sans se faire stopper au moins une demi-douzaine de fois pour un contrôle le plus souvent non justifié. (voir DENVER / 11) Parce que d’abord se passant dans le pays considéré, naturelles, il est de la main de l’homme. De l’homme haïtien.Pouvons-nous limiter nous aussi les dégâts des ouragans ?(GUSTAV... suite de la 1ère page) A quand le jour où un Premier ministre nous expliquera avec force détails et le plus méthodiquement que possible pourquoi nous devons sacrifier notre recherche d’un mieux être ou même notre santé et s’il le faut jusqu’à notre vie comme en 1803 (« sa ki mouri zafè a yo » ) car si nous ne mettons pas fin au cauchemar de l’érosion, il ne restera plus rien. Ni de nous, ni d’Haïti. Et sous peu. Quoi de plus évident ! Mapou (Sud-est) est enterré vivant corps et âmes et biens. Nous aurions pu empêcher que pareil désastre nous frappe à nouveau et à chaque fois plus cruellement. Mais ce qui devrait être la priorité des priorités est devenu un ministère du pauvre (le ministère dit de l’environnement), un strapontin qu’on laisse aux partis politiques les moins cotés lors du partage du gâteau gouvernemental.Sa ki mouri zafè a yo …choses ont pris un nouveau tournant.Le ciel nous tombe tout d’un coup sur la tête …Jusqu’à présent, les populations avaient appris à scruter le ciel pour fiche le camp à la moindre alerte. Sur le pont de la Croix-des-Missions face aux dégats de la Rivière Grise (photo www.jjaugustin.com) Plantations de bananes balayées par Gustav (photo HEM) Pas un des désastres dits naturels qui nous ont frappé toutes ces dernières années ou décennies qui n’aient la même origine : les inondations provoquées par les flots déboulant de la montagne. C’est la rivière Solyèt qui d’un seul coup efface de la carte la ville de Fonds Verrettes et menace constamment du même sort Malpaso de l’autre côté de la frontière. un ciel bleu, nous ont juré les survivants. Désormais la Marabunta ne prend même pas la peine de gronder. Le ciel nous tombe sur la tête, tout d’un coup, en plein soleil, sans avertissement ! On a accusé les Dominicains d’avoir ouvert les vannes de quelque barrage hydro-électrique ou autre. Vrai ou faux, mais on sait aussi qu’il nous faut toujours une excuse ! Bonne ou mauvaise. Or Cabaret n’était qu’un simple remake de Gonaïves 2004. Le Déluge (nom inventé à cette occasion par les Gonaïviens eux-mêmes) qui a changé à tout jamais la face du chef-lieu de l’Artibonite, la « cité de l’indépendance » (comme pour nous punir d’avoir sacrifié le bicentenaire de cette indépendance dans nos turpitudes politiques mais ne mettons pas sur le (GUSTAV / p. 12) Obama parle devant 200.000 Berlinois Rosa Parks et (à sa droite) un jeune Martin Luther King en 1955-1956QUAND L’EVENEMENTCe même mois de mai 2004, le village de Mais sans qu’on réalise que soudain les Mais quand en plein après-midi le déluge est tombé l’année dernière sur la ville de Cabaret, il faisait

PAGE 11

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 11 En regardant la multitude enthousiaste de blancs et de noirs assis côte à côte à la convention de Denver, comment ne pas penser à Rosa Parks récemment décédée, la première à s’être révoltée contreLes Etats-Unis ne sont déjà plus ce qu’ils étaient !ET PEUT-ETRE A L’INSU DES AMERICAINS(DENVER ... suite de la page 10) la coutume refusant aux noirs les places-avant dans le transport en commun, même quand l’autobus était presque vide. C’était le 1er décembre 1955, à Montgomery (Alabama). C’est ce geste qui va déclencher le mouvement des droits civiques avec à sa tête un jeune révérend nommé Martin Luther King qui avait pris en main devant le tribunal la cause de la couturière Rosa Parks. C’est tout ça qui vous revient en suivant la convention du parti Démocrate … Un changement comme il en arrive rarement et même pas à chaque siècle.Une certaine vision …Mais s’arrêter là serait une erreur. Oui, ce qui se passe va plus loin qu’une bataille politique et qu’une course à la présidence. De plus, on se tromperait en le limitant au parti Démocrate. La preuve est que John McCain doit avoir mis en garde son équipe contre la moindre allusion raciale. Ce n’est pas son genre, d’un côté, dit-on. De l’autre, personne connaissant un tant soit peu les Etats-Unis ne peut ne pas se rendre compte qu’il s’agit peut-être là d’un phénomène qui dépasse tout ce qu’on a pu imaginer jusqu’ici au niveau des relations raciales dans ce pays. Une certaine vision dont la profondeur échappe encore aujourd’hui à notre entendement. Même un Bill Clinton, pourtant aimé de la communauté noire, qui ne l’ait pas saisi suffisamment à temps. Son commentaire par trop « sectariste » sur la victoire de Obama dans l’Etat de l’Alabama, à majorité noire, ne lui a pas été pardonné.200.000 jeunes berlinois fous d’admiration …Du nouveau d’abord au niveau de l’image des Etats-Unis dans le monde. Voici Barack Obama qui va rassembler à Berlin (la ville même où a sévi il y a un demi-siècle le plus grand déchaînement de haine raciale sur terre, le Nazisme, où l’insulte préférée de Hitler c’était « nigger’s lover »), or c’est là que le candidat noir à la présidence américaine prend la parole devant une foule qui a été estimée à environ 200.000 jeunes berlinois fous d’admiration. Quoi de plus symbolique ! Symptomatique ! Emblématique. Les Américains eux-mêmes semblent ne pas se rendre encore compte de l’étendue du phénomène, trop habitués qu’ils sont à se considérer comme le nombril du monde. Mais dans une Europe occidentale où depuis la Guerre du Vietnam l’image des Etats-Unis a toujours été déclinante, il s’agit là d’un changement radical. Et pour les Etats-Unis d’Amérique, un bénéfice inestimable. Mais, comme on a vu, les Américains ne semblent pas s’en être aperçus !Un monde fini là où un autre commence ! …Alors que parlant du changement (qui est la devise de la campagne de Obama), oui, c’est par ce dernier (le changement) que les Etats-Unis devraient commencer. Changer la perception des Etats-Unis dans le monde, mais d’abord celle des Etats-Unis vis-àvis du reste du monde. Et le reste (que ce soit la lutte contre le terrorisme et autres) viendra par surcroît. Bien sûr il est possible qu’il y ait aussi une Amérique solidement ancrée sur l’ancien monde, le vieux système, la Guerre froide, une Amérique qui a besoin de se sentir supérieure aux autres, donc qui a besoin peut-être de se sentir haïe comme prétexte à son hégémonie … Est-ce que John McCain représente cette Amérique-là ou est-ce un monde fini là où un autre commence et pour tous les Américains quels qu’ils soient ? On verra bien lors de la prochaine convention Républicaine. Mais pour ce qui est de la convention Démocrate qui vient de s’achever, le « changement » est en marche et déjà bien engagé – quelle que soit l’issue du scrutin le 4 novembre prochain. Il suffit d’un coup d’œil sur l’assistance à cette convention historique de Denver, du 25 au 28 Août 2008. Les Etats-Unis ne sont déjà plus ce qu’ils étaient ! Tenez-vous le pour dit. A commencer par les Américains eux-mêmes ! Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince Ecoutez Mélodie Matin avec Marcus surEST INTERNATIONALLes couples Obama et Biden pendant la Convention démocrateLe Pasteur Martin Luther King dans son message “I have a dream” le 28 août 1963

PAGE 12

Page 12 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 fatalisme non plus ce qui est notre seule responsabilité ou plutôt irresponsabilité). EhWi nou kapab !(GUSTAV... suite de la page 10) bien oui, le Déluge, l’histoire ne retiendra pas d’autre nom pour l’événement (bilan officiel : 3.000 morts) du fait qu’il n’y avait aucun phénomène atmosphérique particulier à l’horizon.L’érosion passée à la vitesse supérieure …Là encore on soupçonnera la main de nos voisins dominicains, alors que c’est tout simplement le phénomène de l’érosion qui est passé à une nouvelle vitesse supérieure. La Protection civile fait de son mieux. Avertissant les gens qui habitent trop près des berges des rivières ou des ravins ou de la mer. Ouvrant de plus en plus d’abris provisoires, spécialement à la capitale de près de 3 millions d’habitants et la plus grande concentration de zones les plus exposées.Sous nos yeux indifférents …Mais voyez, par exemple, cette semaine à Miragoâne (Nippes). Les maisons de Chalon (Savane Pourtant ils avaient respecté toutes les règles de l’urbanisme. Oui, l’érosion a franchi toutes ces étapes de plus en plus catastrophiques sous nos yeux (indifférents), pendant que nous en sommes toujours à ânonner : Haïti, ancienne perle des Antilles, n’ayant plus que 0,X% de couverture végétale. Cela dit sans vraiment y penser. Et c’est pareil aussi dans toutes les Déclarations de politique générale depuis des décades. Il nous faut un nouveau leadership. Capable d’appeler à des sacrifices mais des sacrifices calculés C’est le bas de la ville de Jacmel (rue du Commerce) jusqu’à présent intouchable mais désormais qui se change en un lac immense à chaque averse. Les eaux viennent de très loin. Convergence de toutes les rivières coulant dans la montagne et qui n’ont plus de bornes naturelles pour endiguer leurs flots. Faudra-t-il un jour déplacer Jacmel pour la reconstruire ailleurs comme Fonds Verrettes ! Idem pour Les Cayes ? Or il ne reste pas longtemps pour que nous soyons parvenus à ce point-là ? Ouest) s’alignent régulièrement en contrebas de la route nationale, tout à fait les normes citadines par excellence sans aucun des critères de zones à risques définis par la Protection civile. Eh bien, aujourd’hui on ne voit que le petit bout de leurs toits. Toutes ensevelies sous les flots de la rivière Soliset , pourtant qui coule à mille lieues de là dans la montagne. Bilan : seulement 1 mort. Mais de nombreux cadavres d’animaux sous les eaux, menaçant la région de toutes les épidémies. Et tous ces gens jetés dans la rue, n’ayant que les habits tout déchirés dans lesquels ils ont pris la fuite. (pas gratuits comme aujourd’hui). Capable aussi, bien sûr, d’entre entendu. C’est possible car c’est probablement dans un tel esprit que le Président Estimé avait lancé les grands travaux du Bicentenaire de Port-au-Prince (1946-1950). Et ceux encore plus grands du Barrage de Péligre. Yes, we can. Wi nou kapab ! Marcus, 29 Août 2008 Fin des activités de Camp d’Eté en faveur de 2.000 enfants à Cité SoleilLe vendredi 29 août 2008 a eu lieu la cérémonie de clôture du Camp Soleil au local de l’Ecole Ste Thérèse D’Avilla à Soleil 4, Cité Soleil. Durant quatre semaines, s’est tenu à Cité Soleil au cours des vacances d’été 2008 un camp d’été académique et sportif. Deux mille enfants âgés de 10 à 14 ans provenant de plusieurs quartiers de Cité Soleil ont pris part à ce camp d’été qui s’est déroulé dans trois sites de Cité Soleil : au Foyer Culturel St Vincent de Paul, à Boston; à l’Ecole Ste Thérèse D’Avila à Soleil 4 et sur le terrain de football de Lintho 4 (aux environs de Soleil 19). Cette activité a été exécutée par le Comité Olympique Haïtien en utilisant des fonds en provenance du projet du gouvernement américain intitulé “Initiative de Stabilisation pour Haiti” (HSI), plusieurs quartiers de Port-au-Prince et de la province. Beaucoup de parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants dans leur ville natale pour passer les vacances d’été et la probabilité pour ces derniers de s’adonner à des activités de gangs et violentes est élevée. Ces activités sportives de colonie de vacances leur donnent des moyens de haute qualité et bien dirigés d’apprendre à jouer ensemble et à jouir de leurs vacances d’été. Au total, au cours des douze derniers mois, avec le Comité Olympique Haïtien, le gouvernement américain a investi approximativement $166.000.00 dans des activités sportives au bénéfice des enfants de Cité Soleil afin de les tenir occupés après l’école. Ce programme a été rendu possible grâce aux contributions du gouvernement américain, du Ministère de la Jeunesse et des Sports et du secteur privé haïtien. de l’USAID – OIM et de la Cooperative Housing Foundation (CHF-KATA Haute Intensité de Main d’Œuvre, activités de HIMO). L’objectif de ce camp est d’offrir la possibilité aux enfants de Cité Soleil de prendre part à des activités académiques et sportives d’été tous comme d’autres jeunes de L’article publie par le journaliste n’est pas date et ses sources d’informations ne sont pas tout a fait a jour. Haiti demeure malgre tout le pays le plus affecte avec une epidemie generalisee, mais beaucoup de progres ont ete accomplis et reconnus par les principaux bailleurs et des scientifiques du monde entier. Les enfants demeurent encore la face cachee du VIH et du Sida en Haiti et ceci reste un defi, mais des efforts sont entrain d’etre faits pour la prise en charge de bon nombre d’entre eux. Je vous fait d’un article bilan sur la conference de Mexico dont Haiti a ete largemenet representee avec des donnees a jour.JCSida Les enfants dans l’engrenage de la mort lente Mexico, l’heure du bilan!Par cet après-midi pluvieux du 8 août 2008, les participants à la XVIIe conférence internationale sur le sida se retirent de l’immense Centro Baramex de Mexico. Certains avec le sentiment du devoir accompli, d’autres avec des complaintes ou des plans à revoir. Notamment du côté des Caraïbes et de l’Afrique qui sont les zones les plus touchées par la pandémie. Mexico, l’heure du bilan ! (SIDA / P. 17) Difficultés de la circulation sur les routes nationales (photo Eugène Robenson) Maison menacée de disparition dans le sol, autre conséquence du désastre environnemental (photo B. E.)POUVONS-NOUS LIMITER LES DEGATS?

PAGE 13

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 13 Chaque matin, captezMélodie Matin sur 103.3FM Lucas Super Market 14750 N.E. 6th Avenue 305 940 9902 Maxisound 11854 West Dixie Highway 305 895 8006 B & L Supermarket & Produce 12040 West Dixie Highway 305 893 0419 Danilos Restaurant 3760 N.E. 3rd Avenue 954 781 2646 Christephanies 581 BC East Sample Road Pompano Beach, Fl 33064 Tél 954 781 2500 Classic Teleco 203 S.E. 2nd Avenue Delray Beach Fl 33183 Our Lady Bakery 102 S.E 2nd Avenue Delray Beach, Fl 33444 561 272 3556 Eclipse Communication 9290 S. W. 150th Avenue Suite 104 954 380 1616 POINTS DE VENTE HAITI EN MARCHE Depi nou bezwen kay rele VISION MORTGAGE BANK, INCEVENS HILAIRELoan Consultant 12788 West Dixie Hwy, Miami, Florida 33161 Phone: (305) 891-2225 • Fax (305) 891-2559 • Cell (786) 285-0384 Take Out8267 N Miami Avenue, Miami, Florida 33150 Tel. 305-757-6408BEL FOUCHETPETITES ANNONCES Votre rendez-vous à Jacmel ?LA JACMELIENNELA JACMELIENNERUE STE ANNE # 71 • Tél.… 288-3451-52 hoteljacmelienne@hotmail.com • hoteljacmelienne@yahoo.frNous sommes en plein cœur de la ville, mais sur la plage. Chez nous, le bruit des vagues vous berce nuit et jour ! C’est aussi un lieu idéal pour tables rondes, séminaires, ateliers de travail… mais aussi pour réceptions et festivals de toutes sortes. Nos chambres ont toutes l’air conditionné, et leur balcon donnant sur la mer… Notre cuisine typique saura vous faire connaître et apprécier les mets délicieux du Sud-Est… Et le bar donnant sur la Piscine. Pour vos réservations : Le Manolo Inn Le Manolo Inn Le Manolo Inn Le Manolo Inn Le Manolo InnLe Manolo Inn à Petite Rivière de Nippes Le Manolo Inn à Petite Rivière de Nippes Le Manolo Inn à Petite Rivière de Nippes Le Manolo Inn à Petite Rivière de Nippes Le Manolo Inn à Petite Rivière de Nippes Téléphones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304 Téléphones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304 Téléphones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304 Téléphones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304 Téléphones : 566-5361 / 401-7108 / 514-0304 E-mail : lemanoloinn@mac.com E-mail : lemanoloinn@mac.com E-mail : lemanoloinn@mac.com E-mail : lemanoloinn@mac.com E-mail : lemanoloinn@mac.com Internet disponible pour les clientsDANS LES NIPPES DANS LES NIPPES DANS LES NIPPES DANS LES NIPPES DANS LES NIPPES• • • • • Des kilomètres de plage Des kilomètres de plage Des kilomètres de plage Des kilomètres de plage Des kilomètres de plage • • • • • Chambres tout confort avec air Chambres tout confort avec air Chambres tout confort avec air Chambres tout confort avec air Chambres tout confort avec air conditionné et Salle de bain conditionné et Salle de bain conditionné et Salle de bain conditionné et Salle de bain conditionné et Salle de bain attenante attenante attenante attenante attenante • • • • • Cuisine du terroir prép Cuisine du terroir prép Cuisine du terroir prép Cuisine du terroir prép Cuisine du terroir prép arée p arée p arée p arée p arée p ar ar ar ar ar un « Grand Chef » un « Grand Chef » un « Grand Chef » un « Grand Chef » un « Grand Chef » • • • • • Le Saut du Barril Le Saut du Barril Le Saut du Barril Le Saut du Barril Le Saut du Barril • • • • • Le Palais de Sudre Dartiguenave Le Palais de Sudre Dartiguenave Le Palais de Sudre Dartiguenave Le Palais de Sudre Dartiguenave Le Palais de Sudre Dartiguenave à à à à à Anse à V Anse à V Anse à V Anse à V Anse à V eau eau eau eau eau • • • • • La Petite Eglise de Petit La Petite Eglise de Petit La Petite Eglise de Petit La Petite Eglise de Petit La Petite Eglise de Petit T T T T T rou rou rou rou rou dat dat dat dat dat ant de du 17 ant de du 17 ant de du 17 ant de du 17 ant de du 17ème ème ème ème ème siècle… siècle… siècle… siècle… siècle… ESTATE GARAGE SALESaturday, July 12TH 9:00 am to 3:00 pm 2481 NW 152ND Terrace Dr Raymond GaySpécialiste pour enfants certifié du CanadaHôpital Ste Justine pour les enfants Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, P. Q.35, Rue Seymond Pradel, Jacmel, Haïti, W.I. B.P. 98, HT 9110, Jacmel, Haïti Tél.: (509) 3685-8432 | 3404-4905 • E-mail: raymondgay8@hotmail.com HEURES DE CONSULTATION: MARDI JEUDI 8H-10H SUR RENDEZ-VOUS: SAMEDI 8H 12H affirment souhaiter que « la population haïtienne, endommagée par la tempête, puisse se rétablir dans le futur proche et s’en sortir de la douleur causée par l’ouragan ». Gustav, qui a frappé plusieurs régions d’Haïti, a occasionné la mort de 59 personnes, des dégâts matériels considérables, laissant des milliers de familles aux abois, selon un bilan provisoire établi, le jeudi 28 août, par les autorités de la Protection civile nationale. Pour faire face au désastre, les secours ont commencé à être organisées, avec la distribution de plats chauds et de produits alimentaires, en différents endroits sinistrés. Les autorités haïtiennes ont doté les régions affectées d’un budget de 1 million de gourdes. Les départements les plus touchés, comme le Sud-Est, ont reçu un montant supplémentaire d’un demi million de gourdes, a-t-on appris. Le Sud-Est, qui enregistre à lui seul 25 morts, est le plus frappé par cet ouragan.Taïwan offre 100.000 dollars au profit des familles sinistrées(... suite de la page 9)

PAGE 14

Page 14 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 « J’ai failli naître mort, je ne voudrais pas mourir vivant » Lu quelque partMise bas !La seule lecture du titre des chroniques de cette semaine suffira à plus d’uns pour se faire une idée du contenu. Des mois de gestation vont-ils sûrement se dire. Des souffrances indescriptibles. Atroces. Cependant, la durée, moins qu’une grossesse humaine, un peu plus que la grossesse canine dont la mise bas se produit généralement 54 à 72 jours après la saillie (l’accouplement pour mieux nous faire comprendre). Une moyenne de 63 jours dure la gestation canine. Dans ce cas, cette dernière grossesse politique dont la mise bas vient de se produire, a duré quasiment 135 jours, malgré les deux avortements. Enfin, chères amies lectrices, chers amis lecteurs, mon idée n’est nullement de parler politique. Vous savez parfaitement que je fais de mon mieux pour fuir la politique, pour ne pas me créer trop d’ennemis, ou pour ne pas me faire des faux amis. La politique, en Haïti, est généralement un espace trop malsain dans lequel l’adversaire, l’ennemi et l’ami occupent des « espaces emboîtés » dans lesquels l’enchevêtrement d’intérêts complexes facilite les mécanismes de corruption. Enfin. Parlons de l’article. Le titre de l’article se doit simplement à des réflexions maintenues avec un couple d’amis, membres de notre Clan de Réflexion Autour de la Bouteille Étoilée (CRABE), en veilleuse depuis quelques mois. Nous ne traversons aucune crise, mais, à l’image du pays, nous souffrons les mêmes oscillations. Nous maintenons quand même le cap, mais la traversée est dure, longue, et périlleuse. Ce couple d’amis, se lamentant du sort du pays, me voulant transmettre une image (qui vaut mieux que mille explications), me disait que la situation du pays leur rappelait le sort de l’une de leur chienne : KIKA. Elle mourut d’épuisement, après une portée de 8 chiots. Une mise bas durant laquelle ses 8 petits tétèrent tant et si bien qu’ils la laissèrent sans forces jusqu’à la mort finale. Voilà à quoi ressemble le pays me disaient-ils, tété par ses fils jusqu’à épuisement total. Je n’ai pu m’empêcher d’y penser. Longuement. En établissant le parallèle, je pensais aux chiens en Haïti, à nos trois types de chiens : le « chien de salon », le « chien lakou», le « chien des rues ». Le « chien de salon » comme disait un ami, vit au petit soin, visite le vétérinaire, le « salon de coiffure canine » et même de « haute coiffure » (Salon de toilettage, de la beauté et de l’hygiène de l’animal), est cajolé, mange bien et, lors de la mise bas, est entouré de tous les soins possibles. La chienne est assistée durant la parturition et les chiots naissent dans des conditions auxquelles plus des trois quarts des Haïtiens ne peuvent avoir accès. Il s’agit d’une mascotte dans le plein sens du terme. Le « chien lakou» n’est pas aussi bien traité, mais il peut quand même se considérer bienheureux. Une maison. Quelqu’un qui peut, à un moment donné, lui payer des soins vétérinaires, et, la nourriture. Tout un luxe. L’accès à l’intérieur de la maison lui est généralement défendu et, l’hygiène laisse parfois à désirer. C’est un animal. L’utilisation du « chien Lakou » est diverse, gardiennage surtout. Le « chien des rues », quant à lui, il est livré à luimême. Je me suis retrouvé parfois à observer un « chien de rues » en Haïti. Son regard, froid, triste, méfiant, montre la profondeur de la misère haïtienne. Sa démarche, toujours de côté comme s’il craignait toujours une attaque d’un adversaire, d’un « humain » qui, comme lui, aura les mêmes problèmes d’acceptation généralement. Trop de mauvais coups. Trop de sévices. Trop de violence contre lui. Trop d’indécence. Enfin, chères amies lectrices, chers amis lecteurs, notre pays, notre « Ayiti Toma », « Lakay an nou », cette île qui fut jadis « Perle des Antilles », le « berceau » de la liberté, de l’égalité, mais qui n’a jamais vu le triomphe de la fraternité, s’enlise de plus en plus dans le gouffre affreux de la désolation. Entre ceux qui naissent morts (taux élevé de mortalité infantile) et ceux qui vivent morts (zombifiés de tout type), il ne nous reste dans le pays qu’une infime minorité de « faiseurs » et de « défaiseurs », les uns plus inconscients que les autres, les autres plus malhonnêtes que les uns. J’aurais tellement aimé voir nos hommes et femmes politiques du pays s’ériger en transformateurs de notre société que je ne peux m’empêcher d’être jaloux des Etats-Unis. Je n’ai pu m’empêcher de suivre, bien que de façon partielle, la convention des démocrates. Je me suis rendu compte qu’à part mes préférences pour Obama, le monde entier a besoin que les Etats-Unis puissent « rêver ». Nous avons besoin de leurs rêves de transformation et leur volonté de maintenir le leadership mondial nous est nécessaire. Nous avons besoin d’eux, et, chez nous, nous avons besoin d’hommes et de femmes faisant de leur « AMOUR À LA PATRIE », leur unique boussole. Nous avons besoin d’hommes et de femmes qui veuillent faire de leur pays le meilleur pays au monde. À l’exemple américain : Nous, le Peuple. Pour Haïti : Nous, Haïtiens, devons vouloir changer le pays. Ensemble. Oscar Germain germanor2005@yahoo.fr Septembre 2008 LIBRE PENSEEMIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS MIAMI-DADE PUBLIC WORKS DEPARTMENT MIAMI AVENUE TWIN BASCULE BRIDGES REPAIRS, LOCATED WITHIN COMMISSION DISTRICT 5 OCI PROJECT NO. E08-PW-02, GOBThe County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Section 287.055, Florida Statutes, 2-8.1 and 2-10.4 of the County Code and Administrative Order 3-39, announces that professional engineering services will be required for the design and post design services in prepar ation of complete construction plans for the needed repairs to the existing Twin Bascule bridges on Miami Avenue over the Miami River, for the Public Works De partment (PWD). The scope of services consists of design and post-design services in the preparation of complete construction documents for the needed repairs to the existing Twin Bascule bridges on Miami Avenue over the Miami River. The project shall include the replacement of the steel flo oring and locks, painting of the bridges, and repairs to the bascule leafs and the operating system. Scope of work may also include structural design, special provisions, permits, cost estimates, and any supportive tasks ancillary to the primary scope of services. The condition of the existing bridges must be taken into consideration as well as the maintenance of pedestrian and bicycle traffic to facilities on and off the Miami Avenue bridge. The non-exclusive professional services agreement (PSA) will have a term of three (3) years. TECHNICAL CER TIFICA TION REQUIREMENTS 3.03 HIGHWAY SYSTEMS – BRIDGE DESIGN (PRIME) 3.02 Highway systems – Highway Design 3.09 Highway Systems – Signing, Pavement Marking, and Channelization 9.04 Soils, Foundations and Material testing – Non-Destructive Testing and Inspection A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying participation provisions (as applicable) may be obtained at the Office of Capital Improvements Architectural & Engineering Unit located at 111 NW 1St Street, 21st Floor, Miami, FL 33128. The phone number and fax respectively for the unit is (305) 375-2307 and (305) 350-6265. A solicitation notification will be forwarded electronically t o all consultants who are prequalified with Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form. It will also be e-mail ed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC and accompanying documents may be obtained on line at http://www.co.miami-dade.fl.us/dpm, at the following link “Solicitations On-Line.” The Consultant Coordinator for this project is Amelia M. Cordova-Jimenez who may be contacted via e-mail at ameliac@miamidade.g ov, fax: (305) 350-6265 or phone: (305) 375-2036. CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS One (1) Agreement – 10% Community Business Enterprise (CBE) Goal A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on September 9, 2008, at 3:30 P.M. at the Stephen P. Clark C enter, 111 N.W. 1st Street 19th Floor, Main Conference Room Miami, Florida. While attendance IS NOT mandatory, interested parties ARE ENCOURAGED to attend. Deadline for submission of proposals is September 26, 2008 at 3:30 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and containers must b e received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PROPOSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED RESPONSE DEADLINE MAY NOT BE CONSIDERED. This solicitation is subject to Miami-Dade County’s Cone of Silence pursuant to Section 2-11.1(t) of the Miami-Dade County Code , as amended. Please review Miami-Dade County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone of Silence.

PAGE 15

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 15 SPORTS MADRID (Reuters) Le promu Numancia a réalisé l’exploit de la première journée de Primera Liga en battant Barcelone 1-0 dimanche. Le Real Madrid, tenant du titre, a de son côté subi la loi du Deportivo La Corogne 2-1. Mista a ouvert la marque, Ruud van Nistelrooy a égalisé pour les Madrilènes mais Alberto Lopo a scellé la victoire des Galiciens à la 52e minute. Numancia, champion de deuxième division, s’est imposé grâce à son milieu de terrain Mario à la 13e minute, gâchant les débuts de Pep Guardiola comme entraîneur des Catalans.Liga: Barcelone et le Real battus d’entréed’occasions. Samuel Eto’o et Lionel Messi ont notamment frappé sur le poteau. Malaga, autre promu, a eu moins de chance face à l’Atletico Madrid, vainqueur 4-0 et premier leader de la saison devant Valence. Le défenseur néerlandais John Heitinga a ouvert le score, l’attaquant uruguayen Diego Forlan a ajouté un doublé avant la pause, et le Français Florent Sinama Pongolle a parachevé le travail en seconde période. Mark Elkington, version française JeanStéphane BrosseSerie A: le Milan AC s’incline d’entrée, la Roma tenue en échecROME (Reuters) Le Milan AC s’est incliné 2-1 à domicile face à Bologne lors de la première journée du championnat d’Italie, dont la Lazio Rome est le premier leader. Les Milanais, qui sortent déjà d’une saison moyenne, évoluaient avec leurs recrues Mathieu Flamini, aligné en arrière droit, Ronaldinho et Gianluca Zambrotta. L’enfant prodigue de retour, Andreï Chevtchenko, est rentré à la mi-temps. Le Milan AC avait déjà perdu à domicile à quatre reprises la saison passée. “Des surprises en début de saison peuvent arriver quand des équipes qui ne sont pas en excellente condition en rencontrent d’autres mieux préparées”, a dit l’entraîneur milanais Carlo Ancelotti. “J’ai l’impression que cette équipe peut faire des choses excellentes, peut-être en changeant quelque chose, pourquoi pas le système de jeu. Mon optimisme vient surtout de la performance de Ronaldinho”, a assuré Ancelotti. Le Brésilien a en effet procuré de nombreuses occasions de but à ses coéquipiers Filippo Inzaghi et Chevtchenko, qui n’ont pas su les convertir. La Lazio Rome s’est imposée 4-1 à Cagliari et a pris seule la tête de la série A. L’AS Rome a été tenue en échec par Naples 1-1 malgré une occasion de but en toute fin de match pour Jérémy Menez, rentré à la 63e minute. Naples a joué à 10 après l’expulsion de Fabiano Santacroce à le 54e minute et marqué le but de l’égalisation dans la foulée. Les autres matches se sont conclus par les victoires à domicile de l’Atalanta Bergame face à Sienne, de Catane face au Genoa, du Chievo Verone face à la Reggina et du Torino face à Lecce. Disputée dans la soirée, l’affiche de cette première journée entre la Fiorentina et la Juventus de Turin s’est achevée sur un résultat nul 1-1. Pavel Nedved a ouvert le score à Florence pour les Turinois mais Alberto Gilardino a égalisé en fin de match, juste après l’expulsion de son équipier Felipe Melo. Samedi soir, les champions en titre de l’Inter Milan avaient obtenu le nul 1-1 sur le terrain de la Sampdoria de Gênes. Version française Clément Guillou, édité par Julien PrétotAllemagne: le Bayern remporte son premier succès et se replace BERLIN (AFP) Après un début de saison poussif, le Bayern Munich a enfin justifié son statut de favori grâce à une convaincante victoire devant Berlin (4-1), dimanche lors de la troisième journée du Championnat d’Allemagne. Premier succès de la saison et de l’ére Jürgen Klinsmann en championnat, premières réalisations pour Luca Toni et Miroslav Klose, buteurs en plein doute, rien n’a manqué au Bayern pour savourer sa promenade de santé contre Berlin. Les joueurs de Klinsmann ont même cru qu’ils allaient réaliser une autre première, ne pas concéder de but, jusqu’à une erreur de concentration à la 84e minute bien exploitée par Pantelic. Mais ce but berlinois pour l’honneur n’a pas gâché le bel après-midi du Bayern. Tenu en échec par Hambourg (2-2) et Dortmund (1-1), le champion sortant, pourtant privé de son capitaine Mark van Bommel, suspendu, et de Franck Ribéry, convalescent, a en effet lancé sa saison avec éclat. Les Bavarois ont ouvert la marque dès la 12e minute grâce à Toni, meilleur buteur de la Bundesliga la saison dernière mais incapable de marquer durant l’Euro-2008, qui exploitait parfaitement les largesses de la défense du Hertha. Après avoir perdu son allant en fin de première période, le Bayern repartait de plus belle au retour des vestiaires. Philipp Lahm doublait la marque d’une astucieuse reprise. Trois minutes plus tard, Bastian Schweinsteiger portait le score à 3-0 en transformant un penalty. Le Bayern héritait d’un second pénalty: après s’être consulté, Toni et Schweinsteiger décidaient de confier le ballon à Klose, très critiqué ces derniers jours. L’international allemand ne tremblait pas et inscrivait son premier but en championnat depuis le... 1er mars. “L’équipe a appliqué dès la première minute notre plan, en mettant beaucoup de pression sur le porteur du ballon. On a fait 30 premières minutes très bonnes et de bons passages en seconde période”, s’est félicité Klinsmann, qui a succédé à Ottmar Hitzfeld en juillet. L’ancien sélectionneur allemand a pour la troisième fois en trois matches changé son dispositif avec une défense à trois avec le retour de blessure de Martin Demichelis. Le Bayern pointe à une inhabituelle 7e place, mais ne compte que deux points de retard sur le nouveau leader, Schalke 04, vainqueur de Bochum (10) samedi. Le club du bassin de la Ruhr a ainsi oublié sa cuisante élimination de la Ligue des champions par l’Atletico Madrid. Hambourg, vainqueur à Bielefeld (4-2), et Dortmund qui s’est imposé sur le terrain de Cottbus (1-0) sont à l’affût avec eux aussi sept points. En tête avant la troisième journée, le promu Hoffenheim a bu la tasse sur le terrain du Bayer Leverkusen (5-2) et a rétrogradé à la 6e place. Le grand rival du Bayern, le Werder Brême, patine toujours à la 13e place après sa défaite à Mönchengladbach (3-2) malgré la première titularisation de son meneur brésilien Diego. PARIS (AFP) Un but de Benzema a permis à Lyon de remporter le derby à Saint-Etienne (1-0) et de rester à un souffle de Marseille, leader porté à bout de gants par Mandanda (2-1 contre Sochaux), alors que Bordeaux, battu à Lille (2-1), lâchait prise, et que le Paris SG gagnait à Caen (1-0). L’avant-centre et le gardien de l’équipe de France ont été les grands hommes de cette 4e journée de Ligue 1 ce week-end, permettant aux deux Olympiques de poursuivre leur cohabitation au sommet (l’OM reste devant au nombre de buts marqués, 11 contre 6). Marseille a fait le plein, avec un 3e succès de rang et une attaque alerte (déjà 11 buts marqués). Mais l’alerte vaut aussi dans un sens plus négatif, pour la défense. Heureusement pour l’OM, il y a Mandanda: le nouveau gardien des Bleus a livré une prestation d’anthologie, écoeurant Erding. “Ca a été une semaine très difficile que l’on finit quand même d’une manière fantastique”, a relevé l’entraîneur Eric Gerets, soulagé, même s’il a prévenu ses joueurs: “S’ils commencent à être dans les nuages, on pourra leur montrer des moments des dernières vingt minutes”... Les Girondins, eux, ont déjà essuyé leur deuxième défaite et ainsi perdu le contact avec le podium, alors que Lille quitte les tréfonds du classement. Dans l’autre match du dimanche aprèsmidi, Toulouse et Rennes ont signé l’unique 0-0 d’une journée à 21 buts. Paris n’est pas renversant, mais Paris revit, avec sept points en quatre matches dont trois déplacements. Le club de la capitale a retrouvé du jeu, du liant et surtout un classement à un chiffre (6e), qu’il n’avait plus connu depuis mai... 2006! Hoarau a marqué le but de la victoire mais aussi “vendangé” beaucoup d’occasions, alors que le trio Giuly-Sessègnon-Rothen l’en a abreuvé. D’où le “sentiment partagé” de l’attaquant parisien. “Je suis admiratif de son travail défensif” a cependant souligné Le Barça a gaspillé ensuite un bon nombre Ligue 1: Marseille et Lyon foncent grâce à Mandanda et Benzema, Bordeaux chutePaul Le Guen, à qui ce résultat à Caen, où le PSG avait sombré la saison dernière (3-0), a fait “un bien fou”. Prochain adversaire de Paris, Nantes, un club malade. Derniers de L1, neuf buts encaissés, dont quatre face au Mans (4-1) à La Beaujoire, les Canaris cherchent toujours le “médicament”, selon leur président, Waldemar Kita. Le remplacement sur le banc de Michel Der Zakarian mardi par le directeur technique Christian Larièpe n’a pas produit le sursaut escompté. Et l’entraîneur par intérim attend une réaction d’orgueil: “Ce groupe ne vit pas! Il est amorphe. Quand vous rentrez dans le vestiaire, ça ressemble à tout sauf un vestiaire de foot! C’est un groupe gentil, pas de révolutionnaires”.

PAGE 16

Page 16 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Le petit cochon noir !« Petits cochons noirs d’Haïti », un succulent petit livre qui vient tout juste de paraître à l’Harmattan. Nous ne savons pas s’il est déjà arrivé en Haïti. L’auteure, Mireille Nicolas, n’est pas une nouvelle venue dans la littérature. Elle a déjà publié Jistis, murs peints d’Haïti (1994) et plus près de nous, en 2006, Haïti, d’un coup d’Etat à l’autre également paru aux Editions l’Harmattan, en février 2006. Cette fois, Mireille Nicolas pond un roman avec comme personnage principal le petit cochon noir, oui, notre cochon créole. Le roman est l’histoire de l’éradication de ce dernier et des ruses déployées par la propriétaire d’un petit cochon noir, Myrtha Mexil, pour déjouer la pression exercée par ces messieurs à cravate venus de Port-au-Prince pour lui enlever son bien. « Il n’y a aucun souci à se faire, lui racontet-on. Chaque cochon saisi sera payé et le gouvernement donne un bon prix. Quand tous les porcs malades auront disparu, le gouvernement s’engage à en donner d’autres en parfaite santé ». Ce qui fut dit fut fait. D’abord le paysan reçoit 40 gourdes + un transistor pour se maintenir au courant de la gravité de la situation avec la maladie de la peste porcine qui décime notre cheptel. « Mais mon cochon n’est pas malade », s’écrie Myrtha. Hum ! « Cela ne saura tarder »… lui répond-t-on laconiquement. Les paysans prennent l’argent. Ils écoutent la radio avec des bulletins d’information chaque demiheure. De morne en morne, la voix convaincante du Président à vie (Baby Doc) répète que la peste porcine est très dangereuse si elle n’est pas arrêtée à temps. Ils écoutent … Mais la nuit tombée, ils emmènent leurs petits cochons noirs dans des grottes. Ils les cachent profondément, les croisent les uns avec les autres et arrivent à déjouer toute surveillance, celle des messieurs de Port-au-Prince, ainsi que de l’armée américaine qui a prêté ses hélicoptères pour éradiquer la race des cochons créoles, préparant ainsi la voie aux autres, aux nouveaux cochons ! Et justement les voilà, ils arrivent, entassés dans de beaux camions avec de beaux messieurs pour les conduire. Et, sortant des camions à pas menus, Et en effet le cadeau, puisque c’est comme ça qu’on appelle ces cochons grimelles, le « cadeau » est empoisonné. Ce cochon-là, il est trop délicat. Ce n’est pas un polisson qui s’en va comme ça, sans rien dire ni rien demander, une patte devant, une patte derrière, se promener seul et libre, reniflant l’air et se régalant de tout ce qu’il trouve, les petites ordures, les grosses ordures, les mangues pourries, les peaux de bananes … Non. Ce cochon-là, il attend sans bouger qu’on lui apporte son déjeuner. Et quel déjeuner ! Tous les paysans surent bientôt que le délicat porc américain nécessite des graines spéciales, des pâtées préparées. Qui a jamais osé rêver autant pour ses enfants ? Et les enfants, quant eux, se glissant dans les enclos (il avait fallu en plus bâtir des enclos pour les protéger du soleil et des intempéries) pour se régaler de ce que les cochons pansus, dodus, charnus avaient négligé. Cela ne dura pas longtemps. Bientôt le gouvernement central cessa d’alimenter les paysans avec ces grains, ces pâtées pour les cochons grimelles … Et les grimelles commencèrent à dépérir … jusqu’au jour où désespérées, elles se mirent à faire comme leurs frères et sœurs, les cochons créoles, et à manger toutes sortes de détritus … et qu’elles finirent par se croiser avec les cochons créoles, donnant ainsi naissance à une nouvelle race. Grâce à Myrtha Mexil, et à son esprit d’initiative, Haïti se repeuplera de cochons noirs. Peutêtre pas aussi purement créoles qu’auparavant, mais le proverbe dit : qui fait la bouche trop petite ne parvient pas à remplir son ventre. Voilà brièvement résumé le contenu de ce petit livre de Mireille Nicolas. Est-ce un roman ? Est-ce une fiction ? En tout cas, il illustre un moment de l’histoire d’Haïti qu’on aurait tort d’oublier. comme les plus élégantes grimelles sucrées de la ville : des cochons roses. Roses ? Roses ! Et tous les paysans sont là. Massés autour des camions. En cercle. Muets. Les cochons seraient-ils descendus du camion en petites chaussettes blanches que l’étonnement n’eût pas été plus grand. On n’arrivera jamais à les traiter en cochons, ces êtres-là ! François Jérôme MICHEL Tout le monde est d’accord que la République d’Haïti a besoin de l’aide de la Communauté Internationale pour effectuer ses travaux d’infrastructures à cause de la faiblesse de son économie. Mais par contre, il ne faut pas considérer cette aide comme la seule planche de salut du pays, sinon son avenir serait beaucoup plus compromis. A l’heure actuelle il est inconcevable que la Communauté Internationale soit chargée de financer, et d’effectuer le ramassage des ordures, le curage des égouts, la construction de marchés, la réparation des écoles publiques etc… Le pire c’est que les responsables se sentent confortables devant cet état de fait. Cette attitude traduit le degré de nonchalance et de manque de dignité. En d’autre terme on peut dire que c’est du cynisme dans toute sa splendeur. La question qui revient souvent lors d’une interview avec un représentant d’une institution internationale est la suivante: Qu’est-ce que vous allez donner? .Cette mentalité de mendiant et d’assisté ne doit pas perdurer, elle doit changer, sinon nos enfants hériteront de cette mentalité qui serait néfaste pour le pays. On se plaint de dire chaque jour qu’il n’y a pas d’argent, pas de ressources financières. Alors que dans le budget 2006-2007 il y a eu un surplus de 3 milliards de gourdes de recettes. Faute de vision et de la lenteur manifestée par les dirigeants à effectuer les dépenses nécessaires au cours de cet exercice, cette somme est allée au Trésor public. Il revient à l’heure actuelle de compter sur nos propres ressources, et d’agir en conséquence en fonction de nos moyens du bord, l’aide de la Communauté Internationale viendra en complément. Quand on considère au niveau mondial que les choses s’annoncent beaucoup plus difficiles tant au niveau financier, énergétique, climatique, alimentaire et social, il revient à nos dirigeants de faire une lecture objectiveIL FAUT QUE HAITI S’EVEILLEde la situation internationale et locale, et de prendre en conséquence des mesures pour palier à toutes les difficultés qui pourraient survenir. En fait, de graves crises sont à prévoir au niveau mondial et il sera difficile pour la Communauté Internationale d’apporter indéfiniment son aide au pays. Donc, cette tendance à tout miser sur l’extérieur doit cesser, sinon Haïti pourrait connaître les pires difficultés. Ainsi, il revient aux dirigeants de faire œuvre qui vaille avant qu’il ne soit trop tard. Le Sommet de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation qui s’est tenu à Rome, au début du mois de juin n’a pas abouti à grand-chose. L’intérêt privé s’est imposé au lieu de l’intérêt collectif a déclaré Jean Ziegler. Les décisions prises risquent d’aggraver la faim dans le monde, au lieu de la combattre. L’année dernière il y avait 854 millions de personnes gravement et en permanence sous alimentés. Sans compter les 6 millions d’enfants morts de faim. Et il pourrait y avoir 100 millions de personnes de plus à tomber dans la sous-alimentation grave à partir de maintenant à cause de la flambée Le programme national de réduction de la pauvreté dont le gouvernement a fait son cheval de bataille, connu sous le nom de Document de Stratégie Nationale pour la Croissance et pour la Réduction de la Pauvreté (DSNCRP) doit subir des amendements. Ce document représente le plan de mise en œuvre négocié entre le Gouvernement, la Banque Mondiale, le Fond Monétaire et la Communauté Internationale, qui jette les bases de l’allègement de la dette et de l’octroi de ressources financières à des conditions de faveur. Bien que la Banque Mondiale ait affirmé que le pays serait en charge de sa stratégie de réduction de la pauvreté mais dans ce document l’accent n’a pas été mis sur la nécessité de prendre davantage de mesures agricoles en vue de mettre sur pied un programme de relance de la production nationale qui permettrait d’atteindre l’autosuffisance en 2011 et de lutter contre la hausse du coût de la vie qui a provoqué récemment des émeutes de la faim au début du mois d’Avril. Ainsi, il faudra repenser la stratégie afin d’atteindre les objectifs de ce programme. En dehors de son aspect de stabilisation le DSNCRP ne pourra pas réduire la pauvreté même en y fixant des taux de croissance allant jusqu’à 6% pour les trois (3) prochaines années. Croissance économique certes, mais avec des approches «pro pauvres» c’est-à-dire une croissance qui serait accompagnée de services sociaux et qui mettrait l’accent sur l’amélioration des conditions de vie des plus démunis. C’est pourquoi on pense qu’il faut: 1 Compter d’abord sur ses propres moyens en prévision de ce qui est faisable.2 Adapter l’aide extérieure aux réalités nouvelles. -3 tenir compte du contexte international en prévision des crises qui pourraient surgir. On sait pertinemment que l’aide de la Communauté Internationale est très sensible aux remous sociaux et à l’instabilité politique. Rien ne dit que des nuages ne viendront pas assombrir le paysage sociopolitique du pays. Toutes les conditions sont réunies pour que cela se réalise. Dans ce cas, l’aide de la Communauté Internationale à Haïti serait très compromise. C’est pourquoi il faut réfléchir sur les difficultés qui pourraient se présenter et en conséquence se préparer à y faire face, si l’on voudrait vraiment atteindre les objectifs du DSNCRP. Dans le cas contraire les prévisions de réduction de la pauvreté, de croissance économique ne seront que de vœux pieux. Il est temps que nos dirigeants réfléchissent sur le long terme tout en prenant en compte l’évolution de la situation internationale, la volatilité de la réalité sociale du pays, les longs délais dans le déblocage des fonds promis et de l’épuisement des donateurs. La République d’Haïti se meurt, les décideurs doivent faire œuvre qui vaille pour qu’elle s’éveille.LECTURE

PAGE 17

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 17 Présidentielle américaine: l’ouragan Gustav bouleverse la campagneBUSH NE SERA PAS A LA CONVENTION REPUBLICAINEST PAUL (Etats-Unis), (AFP) L’arrivée imminente de l’ouragan Gustav sur la côte sud des Etats-Unis a bouleversé la campagne présidentielle américaine et le président George W. Bush a annoncé dimanche qu’il ne participera pas à la convention républicaine qui débute lundi à St Paul (Minnesota, nord). La porte-parole de la présidence, Dana Perino a indiqué que M. Bush resterait attentif à la progression de l’ouragan de catégorie 3 sur une échelle de 5, qui doit atteindre la côte sud des Etats-Unis lundi. Mme Perino a ajouté que le viceprésident Dick Cheney ne se rendrait pas non plus à cette convention qui doit couronner John McCain comme candidat du parti républicain à l’élection présidentielle du 4 novembre. L’épouse du président, Laura Bush, devait assister en revanche à la convention. Le candidat républicain à la présidentielle John McCain a modifié son programme de campagne et était attendu dans la journée, avec sa colistière Sarah Palin, dans le Mississippi (sud) dont les côtes sont menacées par l’ouragan. Tous deux doivent visiter un centre de commandement des opérations à Jackson, pour se rendre compte des préparatifs avant l’arrivée de Gustav. L’ouragan devrait atteindre lundi la même avait jugé “honteuse” la réaction de l’Etat fédéral. Samedi soir, à l’occasion d’une réunion publique à Washington (Pennsylvanie, est), M. McCain a demandé à ses partisans de prier pour que l’ouragan épargne les habitants du sud des Etats-Unis. Le candidat républicain avait indiqué auparavant que la convention républicaine pourrait être terrible sous la forme d’un désastre national se déroule près de nous”, avaitil dit. La convention républicaine qui doit désigner formellement M. McCain comme candidat est prévue de lundi à jeudi à St Paul. De son côté, le candidat démocrate a indiqué qu’il avait parlé avec le gouverneur républicain de Louisiane Bobby Jindal, le maire de La NouvelleOrléans, Ray Nagin, le directeur de l’agence fédérale de gestion des situations de crise (Fema), David Paulison, la sénatrice démocrate de Louisiane Mary Landrieu et d’autres responsables. “C’est une situation très grave”, a dit M. Obama. “Tout indique que la tempête pourrait toucher les côtes de Louisiane et c’est potentiellement un ouragan très puissant”, a dit M. Obama. Le colistier du candidat démocrate Joe Biden, dont la fille fréquente l’université Tulane à La NouvelleOrléans, a exhorté les habitants à évacuer la grande ville du sud de la Louisiane. M. Obama a précisé qu’il n’avait pas l’intention pour le moment de se rendre dans les zones menacées par côte sud des Etats-Unis où l’état d’urgence a été décrété dans quatre Etats (Texas, Louisiane, Misssissipi et Alabama). Le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a ordonné l’évacuation de la ville, qualifiant Gustav de “tempête du siècle”. Cet ouragan survient trois ans après, pratiquement jour pour jour, Katrina qui avait ravagé les côtes sud des Etats-Unis, provoquant la mort de l’ouragan. “Parfois, nous pouvons gêner” plutôt qu’aider les préparatifs pour parer l’arrivée du cyclone, a-t-il dit, critiquant implicitement l’initiative de son adversaire républicain. Le candidat démocrate devait faire campagne dimanche dans l’Ohio et le Michigan (nord). Dimanche, il restait 65 jours avant l’élection présidentielle américaine, prévue le 4 novembre. HPN,28 août 2008 En attendant le dévoilement de la programmation de la 4e édition du Festival international du film haïtien à Montréal (FIFHM), le 3 septembre, les organisateurs donnent un avant-goût du riche programme de l’édition 2008 axée sur le vaudou haïtien ... Comme ils l’ont annoncé, la 4e édition du FIFHM s’érigera en un festival qui fera découvrir ou redécouvrir le « Vaudou » à travers des films (fictions et documentaires) de longs et de courts-métrages. Il y aura également une exposition tridimensionnelle, un spectacle et une conférence-débat. Le 3 septembre, à compter de 11hre, se tiendra une conférence de presse pour le dévoilement de la programmation à l’ONF au 1564, à St Denis. Du 16 septembre au 21 octobre, une exposition aura lieu à la Galerie MosaikArt, au 4897 Boulevard St Laurent à Montréal, sur le thème : « Vaudou : Art, Mystère et Religion ». Cette exposition se fera en trois volets : Peinture, Photographie et Objets vaudous. Quant à la soirée d’ouverture officielle du FIFHM, elle est prévue pour le 17 septembre avec cocktail créole, spectacle et film d’ouverture à la salle Mirella et Lino Saputo du Centre Leonardo Da Vinci au 8350, boulevard Lacordaire. Du 18 au 21 septembre, se déroulera l’édition 2008 du festival dans trois salles simultanément : au Cinéma ONF (1564 St Denis) à 16, 18 et 20hre ; au Cinéma du Parc (3575 ave du Parc) à 17, 19 et 21hre ; et au Cinéma Guzzo Lacordaire (5940 des Grandes Prairies), à 16, 18 et 20hre. Une conférence ayant pour thème : « Le VAUDOU, d’Haïti à Montréal », sera présentée le 20 septembre de 8hre30 à 16hre30 au Centre St Pierre, plus précisément à la Salle (1205) Fernand Daoust, 1212 Panet (coin René Lévesque) à Montréal. Le panel sera composé de spécialistes d’Haïti et du Québec qui abordera la question du VAUDOU sous divers aspects. Le 21 septembre verra clôturer la 4e édition du FIFHM ainsi que la remise de trois prix (longmétrage de fiction, du meilleur documentaire et du meilleur court-métrage). Il y aura aussi la projection d’un film de clôture à la salle Mirella et Lino Saputo du Centre Leonardo Da Vinci, au 8350 boulevard Lacordaire. L’édition 2008 du FIFHM aura lieu du 17 au 21 septembre à Montréal et, pour la première fois, du 24 au 28 du même mois au Québec.CINEMAProgramme très chargé pour la 4e édition du FIFHM quelque 1.800 personnes. A l’époque, les autorités fédérales avaient mis plusieurs jours avant de réagir et plusieurs responsables politiques avaient dénoncé l’incurie de l’administration Bush. John McCain luisuspendue si Gustav frappe durement les côtes américaines. “Il ne serait pas convenable d’avoir un événement festif alors qu’une tragédie ou un défi «Les progrès du pays dans la lutte contre le sida sont d’autant plus remarqués qu’il est aujourd’hui impossible de parler de lutte contre la pandémie sans mentionner Haïti», se réjouit Dr Jean-William Pape, le plus grand spécialiste haïtien du sida. Une vraie « success story » qui a fait tomber le taux de prévalence de 6,2% à 2% entre 1993 et 2006. N’empêche que 12 499 personnes ont été infectées en 2007 et 68 000 enfants sont orphelins du sida dans ce pays en proie à la misère, l’analphabétisme et la pauvreté. Ce qui fait dire au Dr Gabriel Thimothée que la pandémie est un problème de société. « Il faudra marier la prévention à la prise en charge », prône le directeur général du ministère de la Santé publique. La prévalence de 2% de la maladie en Haïti pèse encore lourd dans la balance de la Caraïbe, la région la plus affectée au monde après l’Afrique. Mais si les infections opportunistes tuent encore 8109 personnes par an, 15 492 malades suivent désormais un traitement antirétroviral gratuit, selon les récents chiffres du Ministère de la Santé publique qui s’est fixé de nouveaux objectifs. D’ici à 2010, projettent l’Etat haïtien et ses partenaires, le nombre de patients sous ARV sera de 30 000. Il reste qu’Haïti « n’a pas encore accès à certains ARV très efficaces », se désole Dr Thimotée qui a conduit la délégation haïtienne à la XVIIe conférence internationale sur le sida. Pour atteindre les nouveaux objectifs fixés, Haïti a encore du chemin à parcourir. Jusque-là, la couverture du pays en termes de centres de dépistage volontaire (CDV) et de centres avec capacité de prise en charge reste à étendre. Notamment dans les milieux ruraux où les tabous sur l’utilisation de préservatifs ont la vie aussi dure que la pandémie, l’immigration urbaine vers la campagne l’inverse est aussi à prendre en compte offre un terreau fertile à la propagation du virus. « L’aspect médical doit rester au Ministère de la Santé publique et les problèmes sociaux au Ministère des Affaires sociales qui doit s’engager aussi dans la lutte contre le sida», estime Esther Baucicaut qui n’a pas cessé de plaider dans sa croisade pour une prise en charge réelle des Pvvih. La conférence de Mexico ne s’achève pas avec seulement des objectifs fixés, ou sur des airs d’optimisme. Elle a aussi été marquée par la colère contre pas moins de 70 gouvernements qui interdisent l’entrée de leurs pays aux PVVIH. Plus inquiétant encore, le Quai d’Orsay a réduit de moitié sa subvention à l’Agence française de recherche sur le sida. « En vingt-cinq ans, jamais la France n’avait à ce point déserté, souligne Éric Favereau, l’envoyé spécial du quotidien Libération à Mexico. La ministre de la Santé n’a, ainsi, pas trouvé le temps de faire le déplacement.» Le président Nicolas Sarkozy promet cependant de jouer son influence auprès du G8 en faveur des séropositifs interdits d’entrer dans certains pays. «Ce qui est très encourageant, estime Michel Kazatchkine, directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la malaria et la tuberculose, c’est que la demande des pays en développement augmente très fortement. Quelque 97 pays ont fait des demandes de subventions, pour un total de 6,4 milliards de dollars .» Ce qui prouve, dit-il, une capacité nouvelle à absorber l’aide. Depuis sa création en 2002, le Fonds a engagé près de 11,5 milliards de dollars dans 136 pays. Haïti reçoit annuellement du Fonds mondial contre les pandémies et du PEPFAR, le plan américain contre le sida, pas moins de 100 millions de dollars. Claude Gilles claudegilles@lenouvelliste.comSida Les enfants dans l’engrenage de la mort lenteMexico, l’heure du bilan!(SIDA... suite de la page 12) Ecoutez Mélodie Matin avec Marcus surwww.melodiefmhaiti.comJohn McCain et sa colistière Sarah Palin accompagnée de sa familleUS PRESIDENTIELLES

PAGE 18

Page 18 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32Les Sports avec Mario Bareau informations avec Laury Faustincon Lucianiavec Villette Hertelou Mardi avec Bernard EtheartLun. & Mer. : L’heure classique Jeu. & Dim. : Jazz at Ten Judy Carmichael reçoit ses invités9h00 10h305h 30 pm journal créole avec Louini Fontal animation James Prédvil74 bis Rue Capois, Port-au-Prince, Haïti Tél.: (509) 2221-8596 / 2221-8567 / 2221-8568 / 2221-0204 Fax: (509) 2221-1323 E-mail: melodiefm@hotmail.com / URLL www.haitienmarche.com Librairy of congres # 1SSN 1064-3896www.melodiefmhaiti.com Mélodie & CompanyDéveloppement durable En Bref...(... suite de la page 2)LES JEUX fois qu’il serait installé », conclut le communiqué. De son côté, la Minustah a salué le vote des députés et a formulé l’espoir que la déclaration sera également approuvée par le Sénat. « Le pays a aujourd’hui la possibilité de sortir de la crise politique et institutionnelle dont il souffre depuis plus de 4 mois et demi. Il importe en effet de permettre au Gouvernement de se mettre au travail et de répondre aux besoins pressants de la population haïtienne, notamment après les pertes en vies humaines et les dégâts matériels importants causés par le cyclone Gustav » lit-on dans la note de la Minustah. Selon la mission de l’ONU, « le moment est venu pour l’ensemble des acteurs politiques d’assumer leurs responsabilités dans l’intérêt supérieur du pays et du peuple haïtien, qui attend des solutions aux problèmes sérieux auxquels il est confronté, en particulier ceux liés à la rentrée scolaire et à la cherté de la vie ».Bilan de l’ouragan Gustav en HaïtiLa tempête tropicale Gustav, qui a fait au moins 66 morts en Haïti, a aussi causé d’immenses dégâts matériels dans notre pays. De nombreuses habitations ont été détruites par l’ouragan, des écoles rasées, des routes coupées, des ponts submergés et des villages inondés. Près de 1.300 maisons ont été détruites et 3.500 familles se retrouvent sinistrées, selon le dernier bilan. En République dominicaine, la tempête a fait huit morts, tous membres d’une même famille.La rentrée scolaire en chiffres120.000 enfants pourront aller à l’école cette année sans payer un sou, comme bénéficiaires de bourses d’études. 490.000 enfants vont recevoir une pension alimentaire. 53 millions de dollars sont offerts par la communauté internationale et affectés aux cantines scolaires et à la distribution de denrées alimentaires aux plus démunis. Enfin 125.000 enfants bénéficieront d’une subvention au niveau des frais d’écolage.Grave accident de circulation sur la Route 9 à la sortie nord de la capitaleUn homme et un enfant ont été tués suite à un accident de la circulation vers 10h am le samedi 30 août sur la Route 9. “Immaculée à Dieu”, est le nom du camion assurant le trajet Port-au-Prince Gonaïves qui aurait causé l’accident dans lequel 2 autres véhicules sont impliqués. Un adolescent tué dans l’accident retournait aux Gonaïves après des vacances à Port-auPrince, selon son oncle qui l’accompagnait. Plusieurs blessés dont certains très graves ont été transportés à l’hôpital. Mais certains blessés n’ont même pas attendus d’être soignés, partant à bord du prochain véhicule de transport disponible pour continuer leur trajet. Le conducteur a pris la fuite immédiatement après l’accident. Les roues avant de l’autobus ont lâché, selon toute vraisemblance. En attendant, aucune mesure ne semble être envisagée pour arrêter le fléau que représentent ces accidents de la circulation.Un fait divers mais que certains croient empreint d’un certain symbolismeLe drapeau allemand est tombé ! Cela quelques minutes avant le début de la séance de ratification du programme de gouvernement vendredi au Parlement. Tous les drapeaux des pays amis d’Haïti figurent au Parlement haïtien. Pour certains il y aurait là une prédiction. Cependant aucun député n’a évoqué la question de la double nationalité durant l’audition du nouveau Premier ministre Michèle Pierre-Louis!Libération de Nikola Perou après 21 jours en otageAprès plus d’une vingtaine de jours passés entre les mains de ses ravisseurs, le jeune footballeur Nikola Perou a été libéré enfin par ceux qui le détenaient. Enlevé le 8 août dernier, alors qu’il sortait d’un club privé de Pétionville où on était venu le chercher en lui disant qu’on était en train de vandaliser son véhicule, Nikola Perou avait été enlevé en même temps qu’un de ses amis, le jeune Xavier Gabriel. Ce dernier a été libéré après paiement d’une rançon, il y a une semaine. Nikola Perou restait aux mains des ravisseurs. Le Vendredi 29 Août, la « Grande famille du football haïtien » faisait sortir une note de presse rappelant que Nikola, jeune footballeur plein d’espoir pour le U-17 et la sélection nationale, n’avait toujours pas été libéré malgré le versement de la rançon exigée par les ravisseurs. D’après l’Agence HPN, une seconde rançon a dû être payée par les parents du jeune homme.

PAGE 19

Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 Page 19Ti Gout pa Ti Gout ak Jan Mapou YoUn Istwa d’Ayiti (pale) wete nechèlak Max manigat* Se premye samdi swa mwa avril 1999 apre pwofesè Jean Julien te fin fè youn rale sou Batay Vètyè nan Eko Kreyòl, youn pwogram radyo k’ap feraye nan New Jersey chak samdi swa, moùn toupatou ki t’ap tande pwogram nan tankou fonmi fou, menmlè a epi pandan plizyè jou apre sa tonbe rele nan telefòn pou mande rapido presto li anrejistre, mete sou plak youn seri Istwa d’Ayiti an kreyòl. Kòm an 1999 nou te toupre lane 2004, pwofesè Jean Julien te tou sote sou bèl okazyon sa-a pou li anrejistre, mete sou konpak disk (CD) youn seri sou Istwa d’Ayiti an kreyòl pou fete 200-an endepandans peyi nou an. Lamenm li te pati pou youn gran vwayaj. Fòk mwen di seri sa-a, se youn kokennchenn travay ki la pou pèmèt tout Ayisyen : ni sa ki konn li ni sa ki pa te gan chans ale lwen lekòl, tande, aprann, konprann tout gran levennman ki te pase nan istwa nou kòm pèp. Apre 9-an li deja ba nou 13 plak konpak : Youn premye seri ki soti depi envazyon 1492 Kritòf Kolon an pou rive 1957. Li pran 10 plak ; youn dezyèm sou Franswa Divalye ki deja ap woule sou twa plak men ki poko ni prèt ni pretan pou fini. Konsa, pou jounen jodi-a se 13 plak antou pwofesè-a mete deyò. Twa dènye yo : #11, #12, # 13 detaye prezidans Papa Dòk la ou ta di youn fim ki pa kite anyen dèyè. An n ‘gade avèk ki kalite presizyon li prezante travay la. Plak # 11 : Premye chapit : Entwodiksyon : Kiyès ki te jeneral Antonyo Kebwo e kiyès ki te Kleman Jimèl? ; chapit 2 : Kimoùn Lwi Dejwa te ye? ; chapit 3 : Kimoùn Franswa Divalye te ye? ; chapit 4 : Aktivite politik ak tanperaman doktè Franswa Divalye ; chapit 5 : Eske Doktè Franswa Divalye te gen konesans mistik? ; chapit 6 : Kanpay pou eleksyon lane 1957 ; chapit 7 : Eleksyon prezidansyèl ; chapit 8 : De 22 septenm rive 22 oktòb 1957 ; chapit 9 : Premye jou Divalye opouvwa ; chapit 10 : Dabò kagoula enpi tonton makout. Plak sa-a anrekistre 4 novanm 2006. Plak # 12 : chapit 11 : Prezidan Duvalier rankontre Clément Jumelle enpi Louis Déjoie ; chapit 12 : Jeneral Kébreau apre eleksyon an ; chapit 13 : Prezidan Duvalier revoke jeneral Kébreau ; chapit 14 : Apre Kébreau, Duvalier voye majò Pressoir Pierre an egzil ; chapit 15 : Se kounyè-a Duvalier pral gan pwoblèm ; chapit 16 : Sitiyasyon an vin ankò pi malouk; chapit 17 : Premye envazyon ; chapit 18 : Apre envazyon-an : chapit 19 : Milisyen, Tonton makout, Fò Dimanch, Clément Barbot ; chapit 20 : Marin meriken, Duvalier rankontre Trujillo, Fidel Castro nan Kiba. Plak sa-a anrekistre 12 oktòb 2007. Plak #13 (dènye ki parèt la) : chapit 21 : Tribilasyon, lanmò ak lantèman kadav Clément Jumelle ; chapit 22 : Apre Duvalier fè youn kriz kè, peyi-a pral vin sou lòd Clément Barbot ; chapit 23 : Youn dezyèm envazyon ; chapit 24 : Reyaksyon Duvalier apre l’fin fè kriz kè-a ; chapit 25 : Sitiyasyon ekonomik peyi-a ; chapit 26 : Pwogram Pote Kole ; chapit 27 : Duvalier leve kont lame d’Ayiti ; chapit 28 : Duvalier kont legliz Katolik. Plak sa-a anrekistre 4 jiye 2008. N’ap kalkile istoryen-an pran en (1) an pou prepare chak plak yo. Se pa ti kras etidye, chèche, pale avèk moùn ki te viv nan epòk sa-a. Lè n’ li tèt 28 chapit sa yo, nou konprann se pa lodyans pwofesè-a ap bay : se fè istorik (sa ki te pase vrèman vre) l’ap site epi l’ap devlope. % Plak sa yo, ou gan dwa mete yo nan oto-w pou koute lè ou sou wout. Jodi-a ( 25 sektanm 2008) youn devenn tounen yun chans pou mwen : youn blokis (traffic jam) mwen te kontre sou Palmetto (youn karetèl toujou chaje nan Konte Miami-Dade la) te pèmèt mwen suiv plak #13 la an antye. Se pa jwèt! Konpliman vag, mwen pito di : Mèsi anpil! pou sa misye ap kite pou pèp ayisyen-an. M’ap bat bravo pou metòd istoryen-an ki òganize tèks li-a youn jan pou li dewoule fil-an-egiy san douk. Sa fè plèzi pou koute pwofesè-a pale ak otorite paske li fè rechèch, li dokimante, li konnen sa l’ap di. Dat, non, evennman, tout tonbe daplon. Oditèa kole la, li pa tande kite. Travay youn istoryen serye se pa voye youn pakèt pawòl san nannan monte san reflechi. Li mande disiplin, volonte, onnekte, respè pou sa ki te pase yo : fè istorik yo. M’ap suiv Mèt Jean Julien depi lontan, nou kolabore ansanm nan youn pwojè nou te bati ade. Yoùn, yoùn lè, li kapab rele-m pou nou kòmante sou youn pwen istwa. Men, nou mèt swaye konte, li pa p’rete la : l’ap kontinye mande, kontinye li, kontinye pale avèk sèten moùn ki te viv evennman yo, jouk li satisfè se konsa sa te pase vre. Gandelè, li di : mwen jwenn plizyè vèsyon pou tèl, tèl bagay ki te pase. Anfen, anfen, mèt la se youn istoryen tyak ki pa vin ap jebede, di “myanm myanm kaka chat” pou m’ repete apre Moris Siksto. Mwen koute plak #13 ki divize an uit chapit : nimewo 21 pou rive 28. Mwen reviv moman istwa d’Ayiti sa yo, anpil nan yo avèk emosyon paske mwen te la mwen t’ap suiv. Anpil detay mwen pa te konnen ; anpil eksplikasyon kichòy mwen pa te okouran. Brèf! Travay Mèt Jean Julien an se wete néchèl. Mèt-la pa vin analize ; li annik mete fè istorik yo devan nou. Lòt istoryen va pouse analiz yo pi devan. Mwen swete pou Gran Mèt-la kontinye ba pwofesè-a fòs ak kouraj pou fini michan travay sa-a. Se vokasyon ki fè l’ap feraye paske piblik la pa bay anpil ankourajman. Seri istwa d’Ayiti “pale” sa yo se dokiman pou tout Ayisyen ta mete lakay yo : pou yo koute, diskite, kòmante avèk famiy yo sitou sa ki pi jenn yo. Pou fini, m’ap priye nou angras pa kopye plak yo pou vann oubyen pou fè zanmi kado. Ankouraje yo achte yo paske mèt-la ap fè san sot nan wòch pou parèt avèk yo. N ap jwenn plak yo nan Libreri Mapou : 5919 NE 2nd Avenue, Miami FL 33137 ; tel. 305-757-9922. Nou kapab telefonnen Mèt Jean Julien tou nan : 201332-4083 osnon voye youn imel ba li Jnjul1@aol.com _________ ·Max Manigat se otè : Leaders of Haiti 18042001. Historical Overview (2005). =========================BARAK OBAMA : YOUN REYALITE ISTORIKAk: Jan Mapou pase zannimo. Yo konprann gen youn lòt ras mounn ki pou toujou viv nan mizè, nan lakras, nan liyorans, nan lasèvitid.. Se sa k’ fè nou dwe kanpe pou dwa nou pou nou montre mounn sa yo Granmèt-la te kreye youn sèl ras mounn ak plizyè koulè pou te dekore lanati, youn sèl ras mounn egal-ego. Zòt pa p’janm rekonèt valè nou, yo pa p’janm rekonèt potansyèl nou nan travay devlopman sosyete-a si nou pa leve kanpe. Dezyèm leson-an se EDIKASYON. Mete bèt sou nou. Voye timounn yo lekòl. Ankouraje yo rive pi lwen yo kapab. Kore yo. Pa janm kilte yo falta. Kontinye fè sakrifis. Si Michelle Obama ak Barack Obama pa te edike, byen prepare, pase nan pi gwo kolèj ki gen nan peyi-a, Harvard University dekwoche master ak doktora; enben evennman sa yo nou sot viv la-a, se nan rèv nou t’ap toujou wè yo. Noumenm Ayisyen nou viv moman sa yo deja. Si Tousen Louveti te vini premye gouvenè nèg nan Sen Domeng nan youn epòk nèg pa te mounn, nan youn epòk esklavaj se te youn enstitisyon legalize nan Lamerik-la; se paske Toussaint Louverture pa te jebede. Je-l te kale. Li pa te sòt. Li te konn li. Li te konn ekri. Li te konn fè analiz. Li te konn wòl lapolitik, ladiplomasi, li te konn pale. Blan yo, kolon yo nan epòk la, pa t’ ka ba li kaka poul pou bè. Se sa k’fè tou, yo te blije eliminine-l fizikman ak fòs gwo ponyèt paske yo pa t’ka jwenn bout konpetans entelektyèl li. Barack Obama s’oun lòt Tousen. Barack Obama se reyenkanasyon Martin Luther King. Barak Obama s’oun senbòl, wol modèl tout militan serye tankou Nelson Rolilhalha Mandela ki goumen pou debleye chemen egalite, libète ak fratènite nan peyi Etazini. Twazyèm leson Konvansyon Demokrat yo lage nan men nou, se sa nou rele ODASITE nan Lespwaa. Fòk nou odasye nan tout sa n’ap fè. Pa pè pale. Pa pè poze aksyon pozitif. Pa pè fonse. Si nou tonbe, leve. Kontinye sou chemen laverite. Obama kwè nan transfòmasyon mounn ki dekouraje, mounn lavi-a ap maltrete. Mounn ki bezwen youn men, youn bra, youn zepòl pou yo apiye. Se sa k’fè depi li te jenn gason, jenn militan nan Chikago, se mounn sa yo li te konn ede. De Chikago li pouse lodas rive Senatè nan Kongrè ameriken pou li kab gen plis pouvwa politik. Detèminasyon sa-a, ba-l plis fòs, plis jarèt, plis konpetans politik pou l’ ka sèvi pèp-la… Jounen jodi-a, li kandida pou l’prezidan. Pou li sèvi tout peyi-a. Pou li retire Etazini nan ma labou ekonomik Repibliken yo ap anglouti-l dejou-anjou. Li vle vin prezidan pou l’retire peyi-a nan youn lagè ki chita sou manti; kote plis pase 4,000 jenn meriken nan ventèn yo pèdi lavi yo. Youn lagè nasyonzini dezapwouve. Youn lagè lemond antye kondame. Li vle vin prezidan pou chak grenn ameriken ka gen asirans sante si yo malad pou ni doktè, ni lopital pa pouse do yo. Li vle vin prezidan pou refòme edikasyon pou okenn timounn pa ret dèyè kèlkeswa entelijans yo ak koulè yo. Lajan pa dwe youn kondisyon pou devlope entelijan ak konpetans entelektyèl youn nasyon. Li vle vin prezidan pou ede veteran yo. Mounn ki t’al nan lagè ki blese, ki malad, ki granmounn, ki te sèvi peyia ak onè, ak diyite. Li vle vin prezidan pou l‘chita pale ak tout lòt lidè sou latè ki pa dadò ak Etazini pou wè kijan yo ka rekonsilye malantandi yo pou younn pa oblije ap touye lòt, lage bonm atomik younn sou lòt. Li vle vin prezidan pou tout mounn ki ap pèdi kay yo, jwenn youn fason pou yo kontinye viv nan diyite. Li vle vin prezidan pou Etazini sispann depann de lòt peyi k’ap bay-l patgagann nan dyake pri gazolin alòske nou gen mwayen ak teknoloji pou nou rezoud pwoblèm sa yo. Li vle vin prezidan pou rèv Martin Luther King lan vin youn reyalite toutbonvre…Pou chèk sa-a ki te retounen san pwovizyon-an pou bank opòtinite peyi-a onore-l vit-e-prese, san grate tèt. Li vle vin prezidan pou l’restore prestij, pisans ak otorite peyi Etazini nan lemond… Men gason-an! Men Barak la! Men Towo-a! Men Mesi-a. Youn non beni an Swahili. Se pa rèv non! Se bajou ki kase. Tout je kale. Tout zonbi goute sèl. Tout mounn reveye. Jounen jodi-a, Lajistis kaselezo. L’akouche youn reyalite istorik. Plis pase 38 milyon mounn Ozetazini tande mesaj Barak Obama-a. Lemond antye tande mesaj ki sot anba bouch Hillary Clinton, Prezidan Clinton, Joe Biden, Beau Biden, Michelle Obama, Al Gore… Se te youn defile gran vedèt politik ki pandan 4 jou sa-a yo dechire paj listwa tradisyonèl peyi Etazini pou rekòmanse ak youn lòt segman istorik kote ni Blan ni Nèg rekonèt valè ak konpetans younnlòt…. Kote blan bay lebra ak nèg pou sove nasyon-an. Kote youn manman kowalisyon pou voye Barak Obama monte; youn “metis” pitit Barak Hussein Obama youn nèg Kenya nan Lafrik ak Anne, youn fanm ameriken blan nan eta Awayi. Obama ki debake kon papa toudenkou, vap-men-li ak <> pwopoze pou l’chanje Lamerik depi anba rive jouk anwo ak espwa tou pou l’ chanje lemond. Li di: Wi, li kapab! Pèp-la reponn: Wi, nou kapab! Nou di.. Ayibobo!. Jan Mapou, mapoujan@bellsouth.net Pandan 4 jou konvansyon Demokrat yo, peyi Etazini bay youn demonstrasyon demokrasi ki fè lemond antye ret bèkèkè. Blan kou Nèg tranble. Konsyans ak nanm tout mounn, blan kou nèg tonbe ajenou devan lotèl lakonpetans. Konvansyon Demokrat yo ki sot fèt nan eta Kolorado-a dire 4 jou. Pandan chak jou sa-yo, se milyon mounn sou mounn Ozetazini tankou nan tout lòt peyi ki chita devan ti ekran televizyon yo, pou yo gade sa k’ap pase nan sosyete ameriken-an. Pou premye fwa nan istwa peyi sa-a ki gen youn tradisyon konsèvatè-rasis e ki poko gen youn demi-syèk depi lidè Martin Luther King te sanble Wachintonn pou mande jistis pou nèg yo ki te toujou ap viv san dwa sivik ak politik. Jedi swa, BARACK OBAMA kanpe ak fyète pou l’aksepte nominasyon pati Demokrat-la pou l’vin prezidan Peyi Etazini. Premye prezidan nèg Ozetazini! Jedi swa 27 dawou, sa nou wè, sa nou tande, sa nou viv… s’oun rèv an flashbak, youn vizyon silema pou tout mounn. Rèv Martin Luther King ki t’ap rakonte ak tout nanm ni nan Washinchonn nan ane 1963. S’oun rèv anvi vin rèv ki potko rèv nan epòk sa-a. S’oun rèv li te pwojte sou lavni, youn pwojeksyon sou 45 ane… Martin Luther King s’oun pwofèt paske rèv sa-a, reyalite pwen pa pwen, mo pou mo, jou pou jou pandan kat (4) jou ki sot pase la yo fè mounn tranble, deran dlo nan je, nan eta Kolorado. Ki leson noumenm Ayisyen nou ka tire nan evennman politik sa-a yo?: Premye leson: se pou nou toujou goumen pou dwa nou. Pa gen anyen gratis sou latè. Gende mounn ki konprann paske yo leve yo jwenn youn sistèm ki fè yo konprann yo se mounn ; yo pa kanmarad lòt mounn, fè yo pyetine, matirize, maltrete lòt mounn, trete yo pimal

PAGE 20

Page 20 Mercredi 3 Septembre 2008 Haïti en Marche • Vol XXII • Nº 32 BACK PAGE Haïti en MarchePort-au-Prince 100 Avenue Lamartinière (Bois Verna) Tel.: 2245-1910, Fax 2221-1323 Miami 173 NW 94th Street Miami, Florida 33150 Tel. 305 754-0705 / 754-7543 Fax 305 756-0979 New York • 914 358-7559 Boston • 508 941-6897 Montréal • 514 337-1286 email:melodiefm@hotmail.com haiti-en-marche@hughes.net URL:www.haitienmarche.comLibrary of Congress # ISSN 1064 3896 AFP, le 31 août 2008 Un jeune footballeur haïtien, Nikola Perou, enlevé le 9 août en Haïti par des hommes armés, a été libéré dimanche matin par ses ravisseurs, a appris l’AFP auprès de sa famille. Un autre jeune, enlevé en même temps que lui, avait été libéré la semaine dernière contre une rançon, a-ton appris de même source. Le jeune Nikola, membre de la sélection nationale des moins de 17 ans, a été relâché tôt dimanche matin contre une rançon versée par ses parents, alors que la Fédération haïtienne de football avait lancé un appel demandant aux ravisseurs de le libérer. Nikola Perou avait participé, avec la sélection haïtienne, à la Coupe du monde de football des moins de 17 ans en Corée du sud en 2007. “Nikola a été libéré vers cinq heures du matin dimanche par ses ravisseurs, quelques heures après le versement de la rançon. Il est apparu amaigri mais en bonne santé”, a témoigné un membre de la famille. Les enlèvements crapuleux ont enregistré une baisse ces dernières semaines en Haïti, selon des statistiques officielles haïtiennes, mais l’Unicef s’inquiétait encore récemment du nombre élevé d’adolescents victimes d’enlèvements en Haïti.Un jeune footballeur kidnappé, libéré après 21 jours de captivité Haïti-Politique: «Nous nous réunirons sous un arbre si l’on ferme le Parlement», déclare le sénateur RichéHPN, 1 septembre 2008 Andris Riché a déclaré que le Sénat continuerait à se réunir sous un arbre si l’on venait à fermer le Parlement. Le sénateur réclame encore le retrait de l’Arrêté présidentiel nommant le Premier ministre et son cabinet. «J’ai entendu des rumeurs de fermeture du Parlement. Eh bien, si cela se produisait, nous nous réunirions s’il le faut sous un arbre au Bicentenaire pour continuer à servir le peuple haïtien» a déclaré le tonitruant Andris Riché qui fait partie d’un groupe de 9 sénateurs qui ont envoyé la semaine dernière une correspondance au président Préval dans laquelle ils réclament le retrait de l’Arrêté présidentiel nommant le Premier ministre et les membres de son cabinet avant l’aval du Parlement. «Le président ne peut pas prendre une mesure contre la Constitution qu’il a juré de défendre et Mme Pierre-Louis ne peut pas encore nommer des ministres», a lancé le sénateur élu sous la bannière de l’OPL. «Certains ministres reconduits dans l’actuel cabinet et n’ayant pas encore reçu de décharge peuvent être refusés lors de la présentation de l’énoncé de la politique générale devant le Parlement», argue le sénateur qui fut l’un des premiers parlementaires à prendre la défense de Michèle PierreLouis lors des premiers moments de sa désignation. Interrogé sur l’attitude qu’il adoptera si M. Préval refusait de revenir sur sa décision, le parlementaire répond que «le président doit revenir sur une décision si celle-ci met la nation en danger», en menaçant de voter contre la déclaration de politique générale de Mme Pierre-Louis si l’Arrêté n’était pas retiré. Après le vote des députés, le Premier ministre ratifié devrait se présenter cette semaine devant le Sénat, avons-nous appris, mais aucune date n’a encore été précisée. Pour l’instant, la question du retrait de l’Arrêté présidentiel tient l’actualité et est sujet de débats. En attendant, le président devrait se réunir lundi soir au Palais national avec certains des sénateurs ayant envoyé la lettre réclamant le retrait de l’Arrêté présidentiel. L’énoncé de la politique générale de Michèle Pierre-Louis a déjà été approuvé par la Chambre des députés par une large majorité de 70 voix pour, 1 contre et 8 abstentions.Gustav laisse 76 morts au moins en HaïtiP-au-P, 1er Sept. 08 [AlterPresse] — L’Union européenne (UE) annonce le déblocage d’une aide de deux millions d’euros pour assister les pays des Caraïbes victimes du passage de l’ouragan Gustav, apprend AlterPresse. Le commissaire européen, Louis Michel, précise dans un communiqué, que les premiers rapports en provenance d’Haïti parlent d’importants dégâts matériels et de plus de 80.000 personnes placées dans des abris provisoires. Le dernier bilan communiqué par la Direction de Protection Civile fait état de 76 morts, 9 disparus, 35 blessés, 10.376 familles sinistrées, 2121 maisons détruites et 8.155 autres endommagées. L’accès à l’eau potable a déjà été identifié comme l’un des principaux problèmes des milliers de personnes affectées par l’ouragan, souligne le communiqué de l’UE, publié ce 1er septembre à Bruxelles. Les deux millions d’Euros de l’UE serviront à financer, notamment l’eau potable, la nourriture, les soins médicaux et les abris en Haïti, à Cuba, en Jamaïque et en République dominicaine. « Il est clair que de nombreuses personnes vulnérables dans ces pays souffrent et nous devons agir rapidement pour les aider », affirme le commissaire Louis Michel. Le sénateur (OPL) Andris Riché (photo HPN)