Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Copyright Date:
2005
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
















Haiti en Marche edition du 14 au 20 Septembre 2005 Vol. XIX No. 33




Le mythe Duvalier et la realite dictatoriale!


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 10 Septembre
- Un sondage attribu6 a la firme Gallup
d6cerne a l'ex-dictateur Jean-Claude
Duvalier le titre de "meilleur president
d'Haiti" de ces dernibres d6cennies. Celui-
ci a exerc6 un pouvoir sans partage de 1971
a f6vrier 1986.
Paraissant en p6riode 6lectorale,
nous ne doutons pas qu'il s'agisse d'une
quelconque tentative de manipulation de
l'l6ectorat. D'autant que le soi-disant
sondage, comme tous ceux-l1 qui
paraissaient r6gulibrement dans desjournaux
de la capitale pendant la lutte contre le
regime Aristide, ne precise pas les critbres
selon lesquels se sont prononc6s les sond6s
(on peut etre le "meilleur gouvernement"
dans tel domaine et non dans tel autre, car
les besoins d'une society sont multiples, et
la society elle-meme pour commencer est
multiple, ce que ces sondages semblent
toujours volontairement ignorer, et pour
cause).
Cependant il peut y avoir matibre a
r6flexion si l'on tient compte de la
d6t6rioration constante et quasiment
irr6m6diable du climat de s6curit6, de la
disparition presque totale de la loi et l'ordre
dans ce pays, cela depuis en effet la chute de
la dictature Duvalier en f6vrier 1986.

"Men Bel Laden mwen an"

Nous avons Wt6 t6moins d'une


reaction 6poustouflante. Alors que se
d6roulait il y a quelque temps un
festival de cinema populaire au Champ
de Mars, en plein coeur de la capitale,
on est venu a projeter un vieux
documentaire remontant a l'bre de
Papa Doc. A un moment, on voit le
"vieux" descendre de la limousine
pr6sidentielle, chapeau melon viss6
sur le crane, grosses lunettes, son
fameux rictus en coin et serrant dans
sa main une mitraillette.
La foule, surtout compose
de jeunes, y alla d'un tonnerre
d'applaudissements. On entendit des
cris tels que c'est mon bonhomme,
voil5 un vrai chef." Mais aussi: "Men
Bel Laden mwen an." Ce qui ne veut
pas forc6ment dire la meme chose ...
I1 n'est un secret pour
personne que l'impunit6 est a la base
de la criminality galopante que nous
connaissons et que cette dernibre
s'inscrit aujourd'hui loin avant la
misbre et le ch6mage dans la liste des
preoccupations de la nation haitienne.
Pas 6tonnant non plus que
plusieurs de nos candidats a la
pr6sidence en l'an 2005 inscrivent en
tete de leur programme de
gouverement: r6tablirl'ordre! Ont-ils
les moyens de leur politique? Cela est
une autre histoire ...
L'exemple que nous venons
de voir est plein de signification: c'est


au mythe Duvalier que le public fait
r6f6rence. Et non a la r6alit6 de la dictature
Duvalier que nos nouvelles g6n6rations tout
naturellement ignorent. D'autant que
certains commentateurs utilisent le mot de
dictature a tort et a
travers, et a leurs
fins. Tout comme
on fait une meme
utilisation abusive
des termes de
massacre, genocide
etc.

U n e
sorte de liberty
surveillee'...
Duvalier,
c'est trente ans d'un
regime totalitaire,
d'un pouvoir sans
partage, ne tolerant
meme pas son
ombre ...
Duvalier,
ce sont les
executions som-
maires en plen jour,
les cadavres ex-
pos6s aux coins les
plus fr6quent6s pour
cr6er l'int6rio-
risation de la
terreur. Le silence
du tombeau.


Ce sont les V&pres de JMr6mie
(pour ceux qui aiment tant le mot
genocide) et la repression aveugle de
Casal ... (r D r /
(voir Duvalier / 5)


rapa voc


ELECTIONS
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE
12 Septembre Le parti Fanm
Lavalas peut bien etre inscrit ai
processus electoral, mais ses
malheurs ne sont pas finis
D'un autre c6t6, il est lui-meme
aujourd'hui le principal artisan
de ses propres difficulties.
En effet, les luttes
intestines du parti Fanm
Lavalas ne s'6taient jamais
6tal6es autant au grand jour
Les trois parlementaires qu
avaient inscrit vaillamment Il
parti au Conseil 6lectora
provisoire (CEP) sont deji
dos a dos.
G6rald Gilles et
Rudy HWrivaux ont suivi le
mot d'ordre de leur
secr6taire g6n6ral,
l'ex-pr6sident en exil
en Afrique du sud, et
plaid pour une
candidature a la
pr6sidence du pare
G6rard Jean Juste,
actuellement en
detention, une
manoeuvre qui a au
moins le m6rite de
renforcer l'accu-
sation port6e contre
le gouvernement
int6rimaire (y
compris par Am-


Les divisions du camp Lavalas

n'arrangent rien ni personne
nesty International) que le pare
U IJean Juste est un prisonnier
s politique et qu'il est pers&cutW
par les tenants du pouvoir
e actuel de peur qu'il ne se
n .presente aux elections et qu'il
Copyrighted Material les gagne.
.La balle est dans le
s SyndicatedContentcamp du gouvernement de
i Available from Commercial News Providers" Grard Latortue qui n'arrive
pas 5 justifier ses accusations
contre le cur6 de Sainte Claire
e (Petite place Cazeau), entre
autres que c'est lui qui a
commandit6 l'assassinat de
notre confrbre journaliste
S.Jacques Roche. Donc le
gouvernement qui s'enfonce
encore plus dans l'arbitraire.
D'un autre
c8tW, l'ex-s6nateur
Yvon Feuill6 a d6clar6
que seul le congrbs
national du parti peut
designer son candidat 5
la pr6sidence. Le
congress qui doit r6unir
les d6ldgu6s de tous les
d6partements du pays,
est convoqu6 dans les
prochains jours. Selon
Feuille, il y a deux
6ventuels candidats sur
.c le tapis. Ce sont Ren6


Toute manifestation est interdite jusqu'au 16 septembre


I


#








"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"














Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere au Bois Vema
Te1: 221-8596 ou 245-1910
Fax 221 1323
Miami
173 NW 94th Street
Miami, Florida 33150
Te1.: 305 754-0705 /754-7543
Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514 337 1286
e-mail:
pub(dhaitienmarche.com


URL: www.haitienmarche.com


I


WL


(voir Lavalas / 4)








EN PLUS ... ENBREF..


Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


La France accentue son aide a Haiti
LE FIGARO
Port-au-Prince : de notre envoy special Tanguy Berthemet


[12 septembre 2005]
Haiti s'apprete a vivre l'une des
p6riodes les plus cruciales de son histoire
passablement agit6e. Brigitte Girardin, le
ministre d&l6gu6 a la Coop6ration, de
retour, hier, d'un voyage de deux jours
dans l'ile, ne l'ignore pas. "Cette visite a
eu avant rout pour objectif d'apporter le
soutien de la France au processus de
pacification en cours", assure-t-elle. Et du
soutien, l'ancienne Hispaniola en a besoin
pour parvenir a s'arracher de la violence
et B la misere qui ravage Port-au-Prince et
a organiser un scrutin d6mocratique. Les
elections g6ndrales, d6ji repouss6es deux
fois, ont 6td fixes au 20 novembre ; le
second tour de la pr6sidentielle devant se
tenir le 3 janvier. Le vote doit mettre fin
au mandat du gouvernement int6rimaire
au pouvoir depuis le depart en exil de l'ex-
pr6sident Jean-Bertrand Aristide en f6vrier
2004.
Aprbs un long entretien avec le
ministre francais, le premier ministre
G6rard Latortue s'est dit "optimiste".
Selon lui, plus de 2,7 millions d'dlecteurs,
sur un corps electoral estim6 a 4 millions
de personnes, se sont inscrits. "Cela
demontre l'interet des Haitiens pour le
vote", insiste-t-il. La baisse sensible de la
criminality, qui s'6tait d6chainde au
printemps, a un peu redonn6 aux Haitiens
foi en leur avenir. Dans le centre de la
capitale, au pied du palais pr6sidentiel, oi
le bruit des rafales d'armes automatiques
se melait nagubre a celui du trafic
automobile, la situation est redevenue
presque normale. La cit6 Bel-Air, 1'un des
immenses bidonvilles qui parsement la
capitale, n'est plus tout a fait une zone de
non-droit. Les Chimbres, les miliciens aux
ordres de l'ancien president Aristide, se
font plus discrbtes. Quant aux
enlbvements, veritable sport national avec
plus de 30 rapts par jour, ils semblent plus
rares.
Longtemps accuse de passivity
coupable, d6consid6rde aux yeux d'une
population qui n'en attend plus rien, la
force internationale des Nations unies
(Minustah), avec ses quelque 7 000
hommes, a fini par se d6ployer en ville.
Des c6l1bres chefs de gang qui
terrorisaient la ville ont Wtd abattus par les


forces de l'ordre. Des hommes d'affaires
et des politiciens corrompus ont 6td
emprisonnds. "La violence a baisse,
constate un officier de la Minustah. Les
arrestations et la disparition de certains
grands voyous ont eu un effet
psychologique important. Cela demontre
que impunite'n'estpas unefatalite. Mais
il nefautpas se leurrer. Rien nest gagne.
Le desarmment n'a pas vraiment
commence. Les Chimeres sont toujours ld,
maitresses de Cite Soleil, le plus grand
bidonville de Port-au-Prince. Elles
peuvent ressortir", pr6vient-il. L'accalmie
trouverait tout autant son origine dans les
int&rets politiques bien compris des uns
et des autres que dans le d6ploiement des
Casques bleus.
Sous la pression des Etats-Unis
et du Canada, Fanmi Lavalas, le parti
d'Aristide, est parvenu a s'inviter dans les
elections a venir. Pour 1'heure, alors que
la campagne 6lectorale n'a pas encore
d6but6, tous semblent d6cid6s a jouer le
jeu. "Mais si les choses ne tournent pas
comme certains le souhaitent, ils
pourraient etre tents de recruter des
partisans parmi les milliers de desherieds
pour pourrir le processus", glisse un
diplomate.
Conscient du risque, le ministre
Brigitte Girardin rappelle que "seul un
developpement visible et global permettra
de stabiliser le pays". Haiti, l'un des pays
les plus pauvres de la planete, accumule
les statistiques d6sastreuses. L'immense
majority de la population vit dans la
pauvret6 absolue avec moins d'un dollar
par jour. Samedi, le ministre francais a
annonc6 la lev6e des sanctions
europ6ennes contre Haiti et le d6blocage
d'une enveloppe de 72 millions d'euros.
A ce coup de pouce devraient s'ajouter
dans les semaines a venir ceux du FMI et
de la banque mondiale. La France, qui
apporte chaque annde 36 millions d'euros
SlF'ile, a d6cid6 d'accel6rer son aide. Prbs
d'un million d'euros a 6td offert pour la
rentr6e scolaire et 1,5 million d'euros pour
lutter contre le sida. Grace a un
programme de soins soutenu par Paris et
Washington, la pand6mie a pu etre
enrayde. C'est l'une des trbs rares victoires
de File ces dernibres anndes.


S *-'-


Kevin Pina remis en liberty
Le journaliste-cameraman americain Kevin Pina a ete lib6er le lundi 12 septembre
ainsi que son collbgue de l'Associated Press, Jean Baptiste Jean Ristil, apres avoir
passe le week-end en prison.
Kevin Pina a ete arrWte vendredi vers les 5 heures pm alors qu'il se trouvait au
presbytere de l'6glise Ste Claire, paroisse du pere Gerard Jean Juste en prison depuis
le 21 Juillet, pour filmer les operations d'une descente de lieux au presbytere.
Kevin Pina a raconte a Haiti en Marche que, averti par un coup de t6elphone
anonyme, il s'6tait rendu a la paroisse Ste Claire en compagnie du correspondant de
l'agence Associated Press, Jean-Baptiste Jean Ristil. Arrives sur les lieux, on leur a
ouvert la porte. Ils sont alors tombs sur un juge de paix qui effectuait une
perquisition au presbytere o6 loge 6galement le pere Gerard Jean-Juste emprisonn6
depuis le 21 Juillet dernier, sous l'accusation d'avoir jou6 un role dans 1'assassinat du
journaliste Jacques Roche. Le'juge de paix Jean-Paul Perez a alors intime 1'ordre a
Kevin Pina de s'arreter de filmer, en le traitant de terroriste. Le journaliste a Wet
bouscul6, sa camera jetee par terre et comme il protestait disant qu'il n'exerqait que
son metier, le juge de paix a ordonn6 aux policiers presents sur les lieux de proceder a
son arrestation et a celle de Jean-Baptiste Jean Ristil, ce qui a Wet fait.
Les deux journalistes sont rests enferm6s au commissariat de Delmas 33.
L'ambassade americaine alertee a envoy une d6elgation pour visiter Kevin Pina qui
nous a dit que, depuis, les conditions de detention se sont ameliorees.
Les deux confreres ont ete relaches lundi apres-midi apres une comparution devant le
mrme juge.
Kevin Pina est membre du conseil de Black Commentator, il fait partie de Haiti
Information Press et de Haiti Action Committee. II a aussi r6alis6 un important
documentaire sur Haiti Haiti the untold story ", qu'il doit presenter cette semaine a
Halifax, au Canada

Les USA accordent une aide additionnelle de 5 millions 275 mille
dollars a Haiti pour l'organisation des prochaines elections
Cette assistance sera coordonn6e par le Programme des Nations Unies pour le
D6veloppement International (PNUD), instance charge de recevoir et de g6rer les
contributions des bailleurs de fonds dans le cadre des prochaines joutes 6lectorales en
Haiti.
Cet accord de don a 6t6 sign par le charge d'affaires am6ricain en Haiti, Timothy Michael
Carney et le repr6sentant du PNUD en Haiti, Adama Guindo. Le montant total de
assistance am6ricaine pour l'organisation des elections s'6lbve a date a plus de 31
millions de dollars.

Les autorit6s interdisent toute manifestation de rues du 9 au 16
septembre
Les autorit6s interimaires ont d6cid6 d'interdire, par un communique de la Police
Nationale d'Haiti, toutes manifestations de rues du 9 au 16 septembre, dans le cadre,
selon le communique, du dispositif de security envisage a l'occasion de la rentr6e des
classes.
Les autorit6s policieres ont adress6 particulibrement une lettre aux responsables de la
commission/mobilisation 6lectorale de Fanmi Lavalas, suite a l'annonce d'une
manifestation pour le 13 septembre au moment de l'inscription de leur candidat a la
pr6sidence au Conseil Electoral Provisoire.
Dans cette lettre, la direction g6n6rale de la PNH indique que "tout en restant sensible aux
objectifs de cette manifestation (...), elle a le regret de porter a votre connaissance que
durant toute la p6riode allant du 9 au 16 septembre, ses forces seront engages a fond dans
le dispositif de s6curit6 mis en place pour la rentr6e des classe, et vous demande de reporter
votre manifestation".

Depart pour New York du Premier ministre interimaire
Le premier ministre G6rard Latortue a quitt6 le pays lundi pour New York dans le cadre
des travaux de l'assembl6e g6ndrale des Nations-Unies qui s'est ouverte ce mardi 13
septembre a New-York.
Une r6forme en profondeur de 1'ONU est envisage a l'occasion de son 60bme
anniversaire, en vue de renforcer son r6le dans le rbglement pacifique des conflits,
conform6ment aux principes du droit international, de justice et d'6quit6.
Il est pr6vu notamment la creation d'un conseil des droits de l'homme, l'6tablissement
d'une commission pour le r6tablissement de la paix et la r6forme de la gestion de l'ONU.

Le president du S6nat dominicain appelle I'ONU a intervenir dans la
recherche de solutions au problem migratoire
Le l6gislateur du Parti R6volutionnaire Dominicain (PRD) a fait cette declaration lors d'un
discours prononc6 au 2e sommet mondial des orateurs parlementaires au siege social de
1'ONU a New York.
Des milliers d'haitiens ont 6t6 expuls6s de la R6publique dominicaine au cours de ces
derniers mois. Plusieurs autres ont 6t6 tu6s, dont 3 jeunes brfil6s vifs le mois dernier.
Andres Bautista Garcia a fait savoir que 1'ONU doit intervenir dans le traitement de
l'6pineux problbme de la migration haitienne qui affecte consid6rablement son pays.

Le d&ecs du consul Guy Garcia
La mission diplomatique haitienne en R6publique Dominicaine est en deuil suite au d6cbs
dimanche soir a l'h6pital de l'Universidad Central del Este, a Santo Domingo, aprbs une
courte p6riode d'hospitalisation, du consul Guy Garcia accr6dit6 depuis prbs de quatre
mois.
Le consul Guy Garcia diab6tique, hypertendu, a 6t6 retrouv6 chez lui le jeudi ler
septembre I 11h du matin allong6 dans sa baignoire, presque inconscient, par des membres
du personnel de la mission. Le consul Guy Garcia, cousin de l'ex-g6n6ral Henry Namphy,
est mort a l'h6pital.
Les autorit6s de la mission et de la chancellerie haitienne, de concert avec les parents du
d6funt, sont entrain de planifier les details des fun6railles


"Copyrighted Material --


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Marc (Marcus) Garcia


Page 2


AVIS IMPORTANT

A TOUS CEUX QUE LA QUESTION INTERESSE

La Radio Mdlodie FM informe qu'aucune demande de publicity ou autre forme de
requete ne portant pas la signature d'au moins un des deux membres de la Direction
g6ndrale de la station, n'est reconnue par cette dernibre.

Nous mettons les officiels, les commanditaires et le grand public en garde.


Elsie Ethdart






Mercredi 14 septembre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 33


Page 3


IAFRIQUE DU SUD


A 6 N V

".'Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


1 % .,, hk',A


C'est vous qul d6cidez de horares... Partout ou vous #tes
sooedez A UNIBANKOnine we vrale succursale en Ignel
> P ne n qu I a- t mn ome la UNIANK
P ia n vous-mirne son compte.

> Faitesvostransfertssur Iftranaer
> Achetezdes ch6ques de direction at ourtranger
> Commandez votre attestaon bancaire

Consultbz Ia longue listed d'autres transactions possibles
en cliquant sur le www.unibankhatL.com


I I UNIBANK


"Falsons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


ANALYSE SOMMAIRE
Le mythe Duvalier et la r6alit6 dictatoriale p.1
ACTUALITE ELECTIONS
Les division du Lavalas n'arrangent rien p.l
Les elections haltiennes ne r6gleront rien p. 1
Toute manifestation de rues interdite p.3
Dd6ais haltiens! p.7
COOPERATION
USA: Une aide additionnelle de US$ 5 millions pour
les elections p.3
$94.000 du Japon pour une campagne d'6ducation
civique p.6
La France accorde 2,5 millions d'euros p.2
Taiwan s'engage pour US$800.000 p.7
MEDIAS
Liberation de Kevin Pina et Jean Ristil emprisonn6s
pour avoir d6rang6 un juge p.2
Prisonniers d'opinion p.6
EDITORIAL
L'ambassadeur dominicain fait-il du lobbying? p.8
Une Am6rique B hauteur d'homme p.12
CINEMA
Un jeune acteur haitien distingu6 au festival de
Venise p.11
DICTATURE
Profil de Francois Duvalier p.5
POPULATION
Le Parc La Visite p.16
L'immigration clandestine haltienne inquiete Paris
p.17








ELECTIONS EDITORIAL


Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


Les divisions du camp Lavalas n'arrangent rien ni personne


(Lavalas ... suite de la lere page)
Pr6val et Jean Marie Ch6restal, respectivement ex-pr6sident
de la r6publique et ex-premier ministre Lavalas.
A savoir que la candidature du pere G6rard Jean
Juste aurait l'approbation de l'ex-pr6sident Jean Bertrand
Aristide, r6ponse de Yvon Feuill6: Aristide lui aussi avait
6t6 d6sign6 par le congrbs du parti.

Diabolisation au maximum ...
Pendant ce temps, les anti-Lavalas tirent a boulets
rouges. Leur strat6gie est simple comme bonjour.
Diaboliser au maximum tous ceux qui pourraient devenir
candidat a la pr6sidence pour ce parti.
Deux d'entre eux sont d6ji en detention: le pere
Jean Juste arret6 le 21 juillet dernier et l'ex-premier ministre
Yvon Neptune, ce demier est enferm6 sans jugement depuis
une ann6e et 3 mois.
Jean Juste est accuse "par la clameur publique"
d'implication dans le kidnapping et l'assassinat du
journaliste Jacques Roche en juillet dernier. II a d'ailleurs
6t6 arret6 en arrivant aux fun6railles de celui-ci.
Quant a l'ex-premier ministre Yvon Neptune, il
s'est pr6sent6 lui-meme a la police le 27 juin 2004, 4 mois
aprbs la chute du gouvernement dont il faisait partie, aprbs
avoir entendu son nom sur une radio proche des secteurs
au pouvoir indiquant qu'un mandat d'arrestation avait W6t
dress contre lui. Accusation: il aurait ordonn6 un massacre
d'opposants dans une locality de Saint Marc (nord) nomm6e
La Scirie au mois de f6vrier 2004, peu avant la chute
d'Aristide.
Neptune est depuis sous les verrous. II a entrepris
une grbve de la faim. Aprbs plus d'une ann6e, sa remise en
liberty a 6t6 sollicit6e a plusieurs reprises aussi bien par


Feuill (au fond) et Herivaux lors de leur arrestatio
dans les studios de Caraibes FM photo Haiti e
l'ambassadeur am&ricain sortant, James B. Foley, que par
le no. 1 de la Mission de stabilisation de 1'ONU en Haiti,
le diplomate chilien Juan Gabriel Valdes. Une histoire
pleine de tumultes.
L'ambassadeur Foley, qui a jou6 le premier r6le
dans la mise en place de la transition post-Aristide, soutient
que Yvon Neptune n'a rien a voir dans l'affaire de La Scirie.
Mais toujours rien.

La chasse a I'homme ...
Le troisibme homme a abattre s'appelle Ren6
Pr6val. II a d6ji subi quelques attaques, d6nonc6 tant6t a
la radio d'etre un pale serviteur d'Aristide, tant6t dans des
publications ou sur des sites Internet pro-gouvemementaux
dans l'assassinat de Sylvio Claude et de Roger Lafontant.
Le premier a Wte lynch aux Cayes la veille du
coup d'6tat militaire du 30 septembre 1991 contre le


REQUEST FOR INFORMATION
Miami-Dade Transit (MDT) is seeking the services of expert
and qualified organization(s), for the analysis, study, d
installation, maintenance, upgrade, procurement of equi
management, operation and advertising sales of an ele
information system(s) in 136 Metrorail vehicles, and option
29 Metromover vehicles, at no cost to Miami-Dade County
a revenue producing solicitation for Miami-Dade Count
system will be used to disseminate passenger inform
emergency messages, general information, and advertisin
system must be capable of disseminating audio and
information, decent and suitable for general rating public
compliance with ADA requirements and interface with the
Announcement System(s). Interested firms should contact


d une ponitique syste-
matique pour barrer la
route autant que possible a to
pouvoir. En meme temps
confirm
les dirig
sont
politiqu

fait toujc

respon
NCHR-
vend la
n'y a pa
Les d6
prisonn
prisonni
pas de d

r66crir
in I'an dernier constit
n Marche preside
defense des droits humains la
Cependant ce sont au
Lavalas qui permettent 5 ses
leur guise.

Le chacun pour s
D'abord Aristide n'
veritable comit6 directeur, g6r
propre.
A son renversement, (
infinite de "bases" qui pr6tende
et repoussent les cadres du par
Ces derniers devien
coups de boutoir de leurs enne
Arrestation de l'e
Jocelerme Privert, de la mi
Neptune. Et de quantity d'autr
Puis un
mousquetaires Fe
HWrivaux sont cueil
rienced de Caralbes FM obi
design, une mission polite
pment, relach6s pour abse
ctronic mais sans doute
nally all pressions, pour ne
but as sup6rieur!).
y. The
Tout ce
nation,
ig. The accusations plus far
visual que les autres. Et
use in pr6occupe peu de jt
Public De la bo
l'haYtienne!

L'ennei
loisir de jou
contradictions
Dans le r
multiplie les tentative
rI IT


quartiers populaires rests fiddles au regime dechu.
Militaires d6mobilis6s, appel a envoyer les Marines US,
escadrons de la mort ou lyncheurs sur commande.
Finalement les casoues bleus de 1'ONI ont commence


Evans Paul, candidat a la pr6sidence pour le regroupement Alyans qui a pr6sent6
samedi ses candidats a tous les niveaux photo Yonel Louis/HenM
ut candidat de l'ex-parti au marquer quelques points.
,de telles manoeuvres Mais laiss6s face a eux-memes (et sans une
eraient, si besoin 6tait, que pression claire de Washington et du Conseil de s6curit6
eants Lavalas emprisonn6s pour que le parti Fanmi Lavalas puisse s'inscrire dans le
bien des "prisonniers processus electoral, sans quoi celui-ci manquerait de
es." cr6dibilit6), eh bien ces messieurs-dames seraient rests
Comme on dit, le m6chant au meme point. Continuer a se d6chirer en une infinite de
ours une oeuvre qui le trahit. "bases" et de "c6nacles", de plus ceux qui sont en exil
D'ailleurs c'est le (voir Lavalas / 6)
sable du RNDDH (ex-
Haiti), Pierre Esp6rance, qui
mbche lorsqu'il s'6crie: "I1
as de prisonniers politiques.
'tenus Lavalas sont des
iers de droit commun. Et les
iers de droit commun n'ont
Lroits civils et politiques."
M. Esp6rance vient de
e le code civil et la
ution. Dire qu'il est le
rnt de l'organisation de
plus importante du pays.
ussi les faiblesses du camp
ennemis d'en faire autant


soi ...
a jamais mis en place un
ant le parti comme son bien

c'est le chacun pour soi. Une
ent toutes parler en son nom,
rti sur la touche.
nent plus vuln6rables aux
emis arrives au pouvoir.
x-ministre de l'Int6rieur
litante Sb Anne, de Yvon Jean Marie ChErestal prenant un bain de foule
res. dans le quartier de Canap6 vert photo Yonel Louis
matin, les trois
euill6, Gilles et REQUEST FOR INFORMATION
lis dansleslocaux Miami-Dade Transit (MDT) is seeking the services of experienced
ils participaient and qualified organization(s), for the installation, maintenance,
tique. (Ils seront upgrade, procurement of equipment, operation and advertising
ence de preuves, sales of an electronic passenger information system(s), for the
grAce 5 d'autres Metrobus fleet, at bus terminals, the Busway and all Metrorail
pas dire d'ordre station platforms, at no cost to Miami-Dade County but as a
revenue producing solicitation for Miami-Dade County. The
-la sous des system will be used to disseminate passenger information,
emergency messages, general information, and advertising via
ntaisistes les unes electronic signs. The system must be capable of disseminating
que le pouvoir se audio and visual information in compliance with ADA requirements
ustifier. and interface with the current Public Announcement System(s).
nne politique 5 Interested firms should contact:
Mr. Victor Hernandez
111 NW First Street, Ste. 510
mi a tout le Miami, FL 33128
uer sur ces (305-375-1190)
... E-mail address: MHER@miamidade.gov I
nmme temps, on DEADLINE FOR RECEIPT OF REQUESTS IS MM
.... nonr m"ter |es OCTOBER 3, 2005. TRANSIIT


Page 4


Mr. Victor Hernandez
111 NW First Street. Ste. 510
Miami, FL 33128
(305-375-1190)
E-mail address: MHER@miamidade.gov
DEADLINE FOR RECEIPT OF REQUESTS
IS OCTOBER 3, 2005.


Vps llHl kILL>e s I


premier gouvernement Aristide-Pr6val.
Quant au baron duvali6riste Roger Lafontant, il a
6t6 assassin au P6nitencier national au moment meme du
coup d'6tat.
C'est la premiere
fois qu'on a soulev6 ces
accusations contre l'ex-
pr6sident Pr6val.
Toutefois les
attaques restent encore
6pisodiques, Pr6val n'a
toujours pas confirm
officiellement son entree
dans la course.
La chasse a
l'homme n'a pas encore
touch Jean Marie
Ch6restal, lui aussi un ex-
premier ministre Lavalas.
Il est vrai que lui avait 6t6
renvoy6 par Aristide
plusieurs mois avant le
renversement de ce
dernier.

"Prisonniers
politiques" ...
Il s'agit done
'. - A


I l llld I


0
MIAMED
TRAN







Mercredi 14 septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


Page 5


IUNE ANALYSE DE L'ACTUALITE


Le mythe Duvalier et la reality dictatoriale!


(Duvalier ... suite de la lere page)
Ce sont les dizaines de milliers de
disparus dans les ge6les de Fort Dimanche,
ce goulag en plein pays tropical.
Mais Duvalier, c'est aussi l'ordre
total d'un bout a l'autre de nos 27.500
kilometres carr6s.
On pouvait voyager dans le pays a
n'importe quelle heure du jour ou de la nuit
sans risquer de mauvaise rencontre ... A moins
que ce ne soit d'ordre du regime lui-meme.
Autrement dit, une sorte de liberty
surveill6e!
Oui, mais dont on peut finir par avoir
la nostalgie quand les choses sont a ce point
d6t6rior6es comme c'est constamment,
6ternellement le cas depuis la chute de la
dictature trentenaire ... et cleptomane.

La d6cennie du bonheur ...
Car Duvalier, c'est aussi le
detournement de plusieurs centaines de
millions du tr6sor public. Cela assorti d'un
m6pris total pour les d6favoris6s.
Les ann6es 70 ont t1 la d6cennie du
bonheur pour les tenants du regime et les
classes poss6dantes: industrie d'assemblage
et tourisme. Mais aussi une aide internationale
massive (chiffr6e en milliards) qui sera
dilapid6e en projets sans coordination et sans
suite, en gaspillage et corruption.
D'un autre c6t6, les bidonvilles
s'61event aussi en masse, mais rien a craindre
car les tontons macoutes font bonne garde.
Si tout un chacun peut aller librement
d'un bout a l'autre du territoire national et
jouir du rbgne absolu de la loi et l'ordre,
cependant tel n'est pas le cas des habitants
des bidonvilles et des paysans sans terre qui
sont forces manu militari de rester a leur place,
au sens propre comme au figure.

Un cercle vicieux

Aussi est-ce seulement a la chute du
regime qu'on verra, de nos yeux vu, le dofi
d6mographique auquel nous avons a faire
face. Baby Doc et Michble Bennett avaient
tout fait pour dissimuler ces verrues, ainsi que
le volcan qui 6tait tout pret d'6clater pour un
peu qu'on soulevait un tant soit peu le
couvercle.
Le r6tablissement de l'ordre ne
signifie pas forc6ment la fin de l'impunit6, et
1'impunit6 d'aujourd'hui ne puise pas ailleurs


ses racines que dans la politique de deux poids et deux mesures
de l'ordre duvali6rien.
Attention, c'est un cercle vicieux.
Mais aujourd'hui, avec un d6calage de deux d6cennies,
et une impossible transition qui nous a fait reculer a tous les
niveaux sans exception (6conomie, infrastructures, ordre public,


souverainet6 etc.), on
serait tent6 de dresser
du regime si
longtemps abhorr6
un bilan aujourd'hui
plus mixte.
Quoique la
R publique
dominicaine ait
connu les memes
hesitations apres la
mort de Trujillo, sans
etre forc6ment
revenue en arriere. Sa
classe politique et ses
l6ites ont su trouver
un certain 6quilibre.
Non, la r6publique
voisine n'est pas un
"failed state" au
meme sens oh on
l'entend d'Haiti.
Meme si son
d6veloppement a
l'am6ricaine force un
nombre plus grand
encore qu'en Haiti a
risquer leur vie dans
les voyages clan-
destins vers Porto
Rico et les Etats-unis.


macoutes sont des "mineurs", done a ses ordres. Le pouvoir
impliquait encore une certaine responsabilit6.

Une quarantaine de candidats a la pr6sidence

Et devant aussi le chaos qui aujourd'hui nous tient lieu


Me G6rard Gourgue, candidat a la pr6sidence pour le MUP (Mouvement pour l'Unit6 Patriotique)
de Claire Lydie Parent et I'ex-g6enral Prosper Avril photo Yonel Louis/HenM


Un "bouyi vide" ...
Pour finir, qui considbre Baby Doc comme "le meilleur
president" qu'Haiti ait eu ces trente demieres ann6es? Un sondage
qui se respecte ne peut se contenter de rapporter quelques soi-
disant scores a sa guise, mais se doit de placer ces derniers en
relation avec les diff6rentes tranches d'age, les diff6rents milieux
sociaux, qu'on habite dans les villes ou dans les campagnes, y
compris la diaspora qui a aussi son mot a dire, vu que la premiere
g6n6ration 6tait partie pour fuir l'enfer des Duvalier. C'est trop
important pour en faire un simple fourre tout (simple et pour des
simplistes), en creole un "bouyi vide" sans couleur et sans saveur.
Cependant on peut comprendre que le mythe Duvalier
ressurgisse devant cette pagaille g6n6ralis6e, ou la terreur d'Etat
est remplac6e par la terreur des gangs en majority sur commande,
d'un c6t6 comme de l'autre, avec la difference que la terreur
d'Etat peut etre identified et d6nonc6e, serait-ce aprbs que mort
s'ensuive, d'ailleurs Duvalier reconnaissait que ses tontons


Profil de Frangois Duvalier

Francois Duvalier, president d'Haiti facon indelebile sa vie et orienterent ses choix socio-politiques.
du 22 Octobre 1957 au 21 Avril 1971, naquit L'une de ses rencontres fut celle de Lorimer Denis, un


le 14 Avril 1907 a Port-au-Prince, non loin
du palais pr6sidentiel de Nord Alexis. Un lieu
de naissance et de residence qui lui permit de
vivre de trbs pres les evenements quelquefois
sanglants marquant l'histoire d'Haiti durant
les premieres decades du XXe siecle.
II fit ses 6tudes classiques au Lyc6e
P6tion ou il d6crocha son dipl6me de fins
d'6tudes secondaires en 1928, un dipl6me qui
lui ouvrit les portes de l'Ecole de M6decine
de Port-au-Prince. Durant ses 6tudes
m6dicales et son internat, il fit des rencontres
et v6cut des evenements qui marquerent de


ethnologue sp6cialiste du vodou et un
nationaliste endurci. Embrassant les vues
de Denis sur le nationalisme et le noirisme,
Francois Duvalier les developpa dans des
articles parus dans de nombreuses revues
et brochures nationalistes de l'6poque.
Grace aux d6marches de Lorimer Denis, il
fut admis au Bureau d'Ethnologie, institu-
tion fondue en 1942. Ce dernier le pr6senta
6galement a Daniel Fignol6 qui
l'encouragea a rejoindre la cellule de
fondation du Mouvement des Ouvriers
Paysans (MOP) en 1946.


11636NE2ndA
kiOw* FL 3310
ULWW-


de classe politique: prbs d'une cinquantaine de partis inscrits pour
les elections (en guise de comparaison, ils 6taient seulement 5 ou
6 en 1957), et pres d'une quarantaine de candidats B la pr6sidence.
Duvalier n'avait-il pas raison: que l'haitien n'est pas encore mfir
pour le multipartisme, voire la d6mocratie, et qu'il confond liberty
et licence, vitesse et precipitation.
Vingt ans plus tard, nous n'avons rien corrig6, tout a au
contraire empire. Je ne me souviens plus qui avait pouss6 les hauts
cris quand Haiti en Marche avait titr6 a la une le 7 f6vrier 1996:
"Une d6cennie perdue!" Que dire aujourd'hui?
Mais en meme temps, est-ce un pifge? Certains ne sont-
ils pas en train d'encourager en sous-main cette nostalgie. Et qui
a commandit6 ce sondage? Nul ne sait, bien entendu. N'essaierait-
on pas de nous refiler une nouvelle petite dictature en douce?

Haiti en Marche, 10 Septembre 2005


Entre-temps, il 6pousa Simone Ovide, une infirmibre. La
c6r6monie nuptiale eut lieu en l'Eglise Saint Pierre de P6tion-
Ville le 27 D6cembre 1939. De cette union naquirent trois filles
(Marie-Denise, Nicole et Simone) et un garcon, Jean-Claude.
(voir Duvalier /10)






Pat6 Plus Bakery, Inc
Natural Juice

NOdaaauMO


Fiche d'Abonnement a Haiti en Marche


Nom


Adresse


Haiti
Etats-Unis
Canada
Europe
Am6rique Latine


6 Mois
Gdes 250
US $ 40.00
DC $ 42
US $ 70
US $ 70


1An
Gdes 500
US $ 78
DC $ 80
US $ 135
US $ 135


renouvellement


Novel Abonn
Nouvel Abonn6

I


Livraison a domicile double rif


W T II .







ILIBERTE DE LA PRESSE


Mercredi 14 septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


KEVIN PINA ET JEAN RISTIL LIBERES APRES 3 JOURS


Samedi 10/09/2005 IP i
La police Haitienne a arret6 les P i
journalistes Kevin Pina et Jean Ristil
le vendredi 9 septembre. Kevin Pina est Note
un correspondant de longue date pour
l'6mission de nouvelles californienne "Flashpoints", de
Berkeley.
Plusieurs activistes haitiens pour la d6mocratie
sont emprisonn6s en Haiti depuis plusieurs mois, certains
pour plus d'un an sans avoir eu aucun verdict par un juge.
Entre autres, Annette Auguste, 70 ans, et G6rard Jean-Juste.
Des membres de Halifax Peace coalition et de
Haiti action Halifax ont appris que le journaliste americain
Kevin Pina a Wte arret6 a Port-au-Prince, Haiti, vendredi
soir (9septembre). Selon une information rescue par le
"Haitian lawyers leadership network" de New York, Pina
et un autre journaliste, Jean Ristil, ont W6t arret6s a la
paroisse du pretre emprisonn6 G6rard Jean-Juste aprbs
qu'ils avaient commence filmer une operation policiere.
Pina doit visiter Halifax le 10 octobre pour presenter son
nouveau documentaire "Haiti: the untold story"
Des membres masqu6s et lourdement arms de la
"SWAT" de la Police nationale d'Haiti sont arrives a l'6glise
du pare G6rard Jean-Juste, suppos6ment(?) pour faire une
"fouille pour trouver des armes" dans une 6glise oi 600 a
800 enfants sont nourris. Plusieurs enfants 6taient presents
quand les "SWAT" ont commence a d6truire le presbytbre
en "terrorisant les paroissiens" avec leur fouille. Pina et
Restil 6taient arrives s6par6ment apres avoir W6t appel6s
par des membres de l'6glise St-Claire.
Pendant les derniers 18 derniers mois, Pina a
documents avec consistance toutes sortes d'abus contre
les droits humains imaginables en Haiti, du massacre par
les forces des Nations unies a Cit6 Soleil, a


sonniers d'opinion

de presse de Halifax Peace coalition

et de Haiti action Halifax H
Halifax peace
l'emprisonnement du Pare G6rard Jean-Juste, un leader du contacter les pi
mouvement social sous des charges ridicules, en passant canadien, am6ri
par le viol comme outil de
repression policibre. Il n'y
a litt6ralement pas d'autre
journaliste qui documente
ces crimes, a part Kevin.
C'est pourquoi nous avons
raison de craindre pour sa
s6curit6" Ar'~,o' .. .. L .


Des politiciens canadiens,
comme Pierre Pettigrew, continuent de
nier que des membres de la police
haitienne commettent des abus des
droits humains.
Les membres de Haiti action et
coalition encouragent les canadien(e)s a
ersonnes responsables du gouvernement
[cain et des Nations-unies pour demander


L'arrestation de
Pina et Ristil survient deux
mois avant que des
elections pr6sidentielles,
supervises par l'inter-
national, soient tenues en
Haiti. Des rumeurs
courent que PNre G6rard
Jean-Juste serait un des
candidats favoris pour la
pr6sidence, malgr6 son
emprisonnement. Des
attaques contre les
quartiers les plus pauvres,
6tiquet6s places fortes des


"bandits haYtiens", continuent d'etre commises par la police la liberation de Pina et Ristil.
nationale haitienne, qui est entrain6e par des Canadiens.


*- -w -

4600 UWN


.s I 1 I


-*ir.i-*-m


Pmi =b S


"C oa^^^^. ............ i g ha t e r i a I..


(..r-"Copyrighted Material


c*um-vuSyndicated Content


Available from Commercial News Providers"


Les divisions du Lavalas
(Lavalas ... suite de la page 4)
versus ceux qui sont au pays, et vice versa. Et tous sans
exception au nom du chef supreme tirant les ficelles depuis
son exil forc6 1--bas en Afrique du Sud. Tant6t demandant
au peuple d'ignorer les elections, tant6t d'aller retirer
imm6diatement sa carte 1lectorale alors qu'on est presqu'5
la fin de la p6riode des inscriptions. L'ennemi a done tout
le loisir de jouer sur ces contradictions.
Par contre, qu'il y ait un consensus autour d'un
seul candidat, quel qu'il soit, Lavalas ou un alli6, pourvu
que ce dernier soit capable d'entrainer l'adh6sion de la
grande masse des partisans du mouvement, et la face de la
campagne 1lectorale en aurait complbtement change.
Car les ennemis du Lavalas seraient obliges de
changer eux aussi de tactique pour adopter une approche
plus int6ressante.
Et plus profitable peut-etre aussi pour le pays ...
Mais il faudrait que Monsieur Aristide veuille bien
changer lui aussi de tactique.


Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


am 441 Alamoc 4tt"OA
lll)||j~i, CCF^^MI^^^^^^^^^^^a^If^^l^^^^^JI^^^^^ ^^^^Cl l ^^^^^^
^y ^^^ rs^^ ?






Mercredi 14 septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


Page 7


IACTUALITE ELECTORALEI


Elections: Delais haitiens


Guy Taillefer
LE DEVOIR
Edition du jeudi 8 septembre 2005
Nouveau remaniement de l'incertain calendrier
electoral en Haiti. En un mot comme en mille, ce report, le
troisibme annonc6 par le gouvernement int6rimaire depuis
le d6but de l'ann6e, vient traduire l'incapacit6 de la
communaut6 internationale et de la Mission de stabilisation
de 1'ONU en Haiti (MINUSTAH) a juguler la violence a
Port-au-Prince ou, depuis l'6viction de l'ex-pr6sident Jean-
Bertrand Aristide, le 29 f6vrier 2004, l'ins6curit6 n'a cess6
de croitre.
Ainsi, le premier tour de la pr6sidentielle et des
l6gislatives a Wt repouss6 de quelques semaines, au 20
novembre (le second aura lieu le 3 janvier). Difficile de
croire que, dans l'intervalle, le terrain aura pu etre pr6par6
B la tenue d'l6ections libres et cr6dibles, au vu de l'6tat de
devastation sociale dans lequel se trouve ce pays "en
p6riode de transition vers la d6mocratie", pour employer
un euph6misme cher a notre ministre des Affaires
6trangbres, Pierre Pettigrew.
Qui done croit-on duper en plaquant cofite que


cofite cette demarche 6lectorale sur le chaos haitien ?
L'histoire r6cente fait pourtant la lecon a l'optimisme
d6connect6 des diplomates, que ce soit en Bosnie, dans la
foul6e de la guerre balkanique qui a pris fin en 1995, en
Irak, ou les elections de janvier dernier donnent ce que
l'on sait, ou au Congo-Kinshasa, ou des elections, elles
aussi report6es, s'organisent sur fond de guerre r6gionale
dont les morts se comptent en millions de personnes.
L'exp6rience a d6montr6 a r6p6tition que des scrutins tenus
dans des soci6t6s grev6es par l'ins6curit6 rem6dient moins
aux tensions qu'ils ne les aggravent en creusant les lignes
de rupture.
Alors, quoi ? Port-au-Prince (2,5 millions
d'habitants), "c'est deux millions de bidonvillois sans eau,
sans 6lectricit6, sans routes, sans latrines, entass6s sous
des toits de fortune aux murs faits de n'importe quoi",
6crivait la semaine dernibre dans Le Devoir Georges
Anglade, president du nouveau Congrbs mondial haitien.
Le rapt y est devenu une industrie qui kidnappe dix
personnes par jour; le d6sordre est l'occasion pour les
cartels colombiens actifs en Haiti, plaque tournante du trafic
de cocaine, de faire des affaires d'or; et puis, surtout, les


gangs fiddles a Aristide, qui contr6lent les bidonvilles,
continuent de semer la terreur dans le dessein politique de
faire d6railler les efforts de pacification.
Les pays donateurs prennent acte de l'indicible misere
haitienne et conviennent que des elections ne sont pas une
panache. On les jugerait plus sinceres s'ils ne tardaient pas
tant a d6caisser la totality du 1,3 milliard $US qu'ils ont
promis de consacrer a la reconstruction du pays a la
conference de Washington, en juillet 2004.
Il est 6videmment imp6rieux que les milices pro-
Aristide soient d6sarm6es. Mais 1 n'est pas la seule cl6 de
1'apaisement du conflit. La situation est telle que la culture
d'impunit6 semble aujourd'hui toucher a divers degr6s tous
les acteurs du drame, y compris meme la MINUSTAH,
pointe depuis plusieurs mois pour ses rats et son
inefficacit6. Comment en outre imaginer un scrutin libre
dans un contexte ou le "dialogue national" que le
gouvernement int6rimaire est cens6 promouvoir a des
accents de vengeance a l'endroit du parti Famille Lavalas
du president d6chu ? Le paysage politique actuel laisse peu
pr6sager l'l6ection d'un leadership capable de rompre avec
la brutality du passe.


Le 7 septembre 2005
Le ministre des Affaires 6trangbres, M. Pierre
Pettigrew, et le conseiller special du premier ministre pour
Haiti, M. Denis Coderre, ont r6it&r6 aujourd'hui l'appui
du Canada au processus d6mocratique en Haiti, aprbs
1'annonce par le Conseil electoral provisoire haitien des
dates des elections 16gislatives, pr6sidentielles et
municipales a venir.
Le Canada continuera d'aider Haiti relancer le
processus d6mocratique en vue des elections, et il l'6paulera
dans la conduite du processus electoral, a d6clar6 le ministre
Pettigrew. La population doit participer massivement au


sof-


processus pour que les elections soient un succbs. Nous
appuyons les efforts destin6s a renforcer la capacity du
Conseil electoral provisoire a jouer un rl1e efficace pendant
la preparation et le d6roulement des elections. "
M. Coderre, qui 6tait a Washington aujourd'hui,
s'est entretenu avec le secr6taire g6n6ral de l'Organisation
des Etats am6ricains, M. Jos6 Miguel Insulza, des elections
prochaines en Haiti et du rl1e d'appui de la communaut6
internationale a ce pays par la suite.
Le Canada suit de prbs les pr6paratifs pour etre
stir que les elections seront honnetes et transparentes, a
d6clar6 pour sa part M. Coderre. Aprbs les elections, le
Canada continuera d'accompagner le peuple haitien sur la
voie du d6veloppement et de la r6forme des institutions


gouvernementales, en particulier dans les domaines de la
security et de la justice. "
Le 16 juillet 2005, Elections Canada a mis sur pied
la Mission internationale d'6valuation des elections en
Haiti, charge d'observer et d'6valuer le processus electoral
dans ce pays. Pour sa part, l'Agence canadienne de
d6veloppement international attribuera jusqu'5 3,5 millions
de dollars a cette initiative, en plus des 17 millions de
dollars d6ji verses pour le processus electoral.
Le 4 septembre, le Conseil electoral provisoire a
annonc6 que les elections pr6sidentielles et 16gislatives
6taient d6sormais pr6vues pour le 20 novembre 2005 et le
3 janvier 2006 (premier et deuxibme tours), alors que les
elections municipales se tiendraient le 11 d6cembre 2005.
Le nouveau gouvernement entrera en fonction le 7 f6vrier
2006.


*dp - tp a I n


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


4D WAW4 0


LE CANADA ACCOMPAGNE HAITI


ERW FINANCIAL

GROUP
Licensed Mortgage Brokers and Lenders


Eske ou janm mande tet ou
Eske mwen ta kapab viv sa yo rele Rev Amerikin-an?
Kite ERW Financial ede ou fR rev sa-a vin-n on reyalite.

ESTIMASYON GRATIS AK REKLAM SA-A!
(yap ba ou kredi I1 ou fR closing la)

Yap prete ou kbb menm si ou gen move
kredi oswa ou san kredi.

Ou pa bezwen peye pou fR aplikasyon!

Nou pap verifye sal&-ou oswa sa ou posede!

Nou ofri pi bon inter& ak anpil 16t chwa!

Nou afilye ak pi bon institisyon ki prete lajan!

Washington Mutual, Bank of America, Countrywide,
Wells Fargo
Ak anpil 16t ank6

Rele nou jody-a e ouap gen kay ou demin!
305 865-6588
305 865- 6510

www.erwfinancial.com

UNION PLANTERS BUILDING
3550 Biscayne Blvd Suite # 407
Miami, Florida 33137


ETUDES UNIVERSITAIRES
EN REPUBLIQUE DOMINICAINE


LA CASA INTERNACIONAL

Vous invite a etudier a la
UNIVERSIDAD CATOLICA TECNOLOGICA DEL CIBAO
(ucateci) a La Vega,

Republique Dominicaine

LA CASA INTERNACIONAL
Style Campus Universitaire;
Ambiance de Famille; Service Internet
pour recherches; Pension Complete

Etudiez a UCATECI;

Logez a La CASA INTERNACIONAL


Sessions academiques : Septembre, Janvier, Mai

INFORMATIONS
Republique Dominicaine : (809) 454-0555/(809) 573-5629
Etats-Unis : (781) 322-4463
Haiti: (509) 245-3708
E-mail: camsv78(ahotmail.com
UCATECI La Universidad que Exige Nuestro Tiempo"
Tels. : (809) 573-1020 Ext. 235
www.ucateci.edu.do







IPOTINS DIPLOMATIQUES


Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


L'ambassadeur dominicain fait-il du lobbying ?


PORT-AU-PRINCE, 8 Septembre La presse de
Santo Domingo fait des gorges chaudes au sujet d'un
cheque de $25.000 ou $48.000 que le gouvernement haitien
aurait vers6e 1'ambassadeur dominicain en Haiti pour
financer les activities d'une fondation priv6e dont
1'ambassadeur assure la pr6sidence. L'information est
rapport6e en Haiti par l'agence AlterPresse.
Selon lejournal dominicain Diario Libre, l'article
42 de la Convention de Vienne stipule que l'agent
diplomatique n'exercera pas dans l'Etat aupres duquel il
est accredited une activity professionnelle ou commerciale
en vue d'un gain personnel. "
Est-ce que cette definition s'applique au cheque
que l'ambassadeur dominicain aurait recu du gouvernement
haitien ? Nous ne saurions le dire ...
Toujours est-il que nous comprenons fort bien que
le gouvernement haitien ait besoin d'un certain lobbying
actuellement dans la r6publique voisine. Les relations entre
nos deux pays sont au bord du rasoir : 3 haitiens brfil6s
vifs a Santo Domingo, une dizaine d'autres assassins dans
d'autres parties du pays, tandis qu'une propagande anti-
haitienne sans pr6c6dent fait rage dans les m6dias parks
dominicains.
Normal que le gouvernement haitien ait besoin
d'amdliorer son image en de telles circonstances ...
Mais il y a un hic ... Un ambassadeur peut-il etre
un lobbist ? Selon la Convention de Vienne r6glant les
choses diplomatiques : c'est non.
Le deuxieme hic : le gouvernement int6rimaire
haitien avait jur6 que jamais il ne s'engagera dans ce genre
d'activit6s, qui n'est qu'un gaspillage de l'argent public.
C'6tait bien sir au lendemain du 29 f6vrier 2004,
renversement de Jean Bertrand Aristide pour qui le
lobbying 6tait une arme de choc pour essayer de se
maintenir au pouvoir ...
Mais cela n'est pas n6 avec Aristide. Et ce n'est
pas la premiere fois non plus qu'un ambassadeur accr6dite
en Haiti est suspect de ce genre d'activit6s ...
L'ambassadeur americain Clinton Knox, dans les
annees 70, 6tait devenu un personnage cl aupres d'un Papa
Doc vieillissant. L'Histoire veut que ce'soit l'ambassadeur
Knox qui arrangea la succession. Et ainsi de suite ...
Aristide d6couvrit les vertus du lobbying lors de
son exil a Washington apres le coup d'6tat militaire (1991-
1994).
Lorsqu'on dit qu'il paya un avocat de Washington,
un proche du president Clinton, $100.000 par mois, le gros
de cet argent allait a toutes sortes de fondations g6rees par
des proches de la Maison blanche ou du parti au pouvoir.
On sait que M. Aristide y a pris goit et que
jusqu'au dernier moment il garda les services d'un grand
avocat a Miami, dont le rl1e ne devait pas etre different.
Aujourd'hui il n'y a pas de gouvernement,
int6rimaire ou pas, qui n'ait besoin de lobbying ...
Et c'est peut-etre de ne l'avoir pas compris assez
t6t que le milliard promis par les bailleurs en juillet 2004
n'a toujours pas &td d6caiss6.


Au contraire, de dire qu'il ne fait pas de lobbying
risque seulement de compliquer les choses pour le
gouvernement int6rimaire. On peut se demander d'oui il
tire l'argent vers6 ? Est-ce de l'augmentation des prix du
carburant ? Ou de la taxe de sortie de $25.000 qu'on nous
arrache a l'adroport de Port-au-Prince ?
A quel compte marge ce cheque remis a
l'ambassadeur dominicain ? Ala Teleco ? Ou a 1'Ed'h ?
Et notre ministre des finances toujours si
sourcilleux !
Il est vrai que $25.000 ou $48.000, c'est de la
petite biere. C'est du lobbying pour f&te de patronage ...
Le Conseil des sages va-t-il ordonner sur 1'heure
une enquete pour d6couvrir jusqu'ou s'6tend cette
pratique ?
En effet, les millions d6pens6s par Aristide II n'ont
pu empecher son depart avant l'heure. Ce fut done
effectivement de l'argent gaspill6.
Pour finir, le lobbying ne date pas
d'aujourd'hui. 'Un'conseiller proche de'Papa Doc, ce fut'le
journaliste G6rard de Catalogne ...
Voici ce qu'il nous raconta un jour :
C'est le d6but des annees 60. Duvalier avait lors
beaucoup de problems avec administration D6mocrate


a'Washington.
Il cherchait a avoir une sorte de reconnaissance
par la France de De Gaule, qui lui permettrait de ne pas
etre totalement isolM sur le plan diplomatique ...
Il me demanda alors s'il y a quelque chose a faire,
nous raconta De Catalogne.
Sur ce je lui r6pondis. Excellence, partout les
hommes sont les memes. Ils ont deux motivations, ce sont
la vanity et l'amour de l'argent.
Donnez moi quelques carnets de cheques et une
valise de m6dailles, etje vous garantis une lettre signee du
General.
Ce qui fut dit, fut fait. Catalogne nous dit qu'il ne
commenca pas par Paris, mais il plongea dans les provinces
francaises distribuant par brasses des cheques a toutes les
institutions rencontr6es sur son chemin et des m6dailles
de grand croix de l'ordre de Dessalines et autres a tous
les maires et d6put6s de France et de Navarre.
Mais ne voilh-t-il pas que nous risquions de
donner des idWes a un gouvernement qui s'est fait'un point
d'honneur de ne jamais avoir recours au lobbying !
Yo ban m yon ti kout pye, mwen vi n tonbe la a.

Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


w~w.- ,1- tu &

"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Page 8


BOULE MWENS


GAZ LO OU FE


SSEVIS POU


AMACHINE-0U


REGULIEMENT

Pot6 machine-ou NAN LIGN
inspeksyion GRATIS nan prochin
Adopt-a-Tee 6v6man kap fet-la.


G~Sat Inspeksion-an pral
fet pou yo we si machine-
ou pa represente oken
da nger 6 la pral kouvri 24
bagay.

Samedi, 17 Septam
De 9 heu du matin a Midi
Homestead Harris Field
1034 NE 8 St, Homestead
(US-I and SW 312 StO

Mekanicien ki pral tche6k machin-yo
kin diplom-yo nan main-yo.
(Nomalement, sevis sila koute ou $35)


MIAMI-DADE

DEPATMAN JESYON RESOUS

rit. 0 0?laini W,,qq,,ckxoa4,
ANVIWONNMANTALYO (DERM)
FLORIDA AUTOMOTIVE
TRADES ASSOCIATION

O-? T0l, As a ew


PRE-SOLICITATION MEETING
Miami-Dade Transit (MDT) will conduct a pre-solicitation meeting
on Wednesday, September 28th, 2005, starting 9:30 A.M. at
Stephen P. Clark Center 111 N.W. First Street, 18th floor,
Conference room 18-2, Miami, Florida 33128, to seek input from
the industry prior to the issuance of the bus passenger program for
Unincorporated Miami-Dade County Request for Proposal (RFP).
It is anticipated that this program will require the following:
To provide, install and maintain all new bus passenger benches
that are exceptional in design and appearance, are community
friendly, are suitable for outdoor use in the South Florida
climate and comply with all state and local regulations.
Advertising may be allowed on the bench and attached
backlighted panels at some locations.
The County will approve the final designs of the benches.
*To provide non-advertising litter bins at bus stops with bus
passenger benches.
*To provide emptying of litterbins and litter removal from bus
stops.
*To maintain bus stop sites where bus benches are located.
To generate additional revenue for the operation of the transit
system.
To install, service and maintain wireless telephone call boxes at
bus stops.
Because the requirements of the proposed RFP for this program
are substantially changed from past solicitations, MDT is soliciting
input from interested parties. A draft copy of RFP can be obtained
by contacting:
Mr. Mansour Eghbal
3401 N.W. 31st Street
Miami, Florida 33142
Phone: (305)-637-3833 MIAMI|
Fax: (305)-638-7460 E
E-Mail: mtl@miamidade.gov TRANSIT




Mercredi 14 septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 33


Envoyer


Page 9


WESTERN UNION


- pour seulement


*


partout en Hditi!


*Les prix sont sujets a des modifications sans preavis.
Western Union Financial Services, Inc. est autoris6 par le "New York Department of Banking" a faire des transferts d' argent.
2005 Western Union Holdings, Inc. Tous droits reserves. Le nom WESTERN UNION, le logo et les marques de services sont les
proprie6ts de Western Union Holdings, Inc. et sont enregistres et/ou bien utilises aux USA et dans plusieurs pays strangers.







Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 32


Page 10


DYNASTIE


Profil de Francois Duvalier


(Duvalier ... suite de la page 5)
Lors de la campagne d'6radication du pian qui
fut soutenu, finance et administr6 par les Etats-Unis,
Duvalier fut choisi comme un des m6decins administrateurs
4 Pr


Presentant a la nation I'heritier, "fiston doc", qui n'en
regnera pas moins pendant 15 ans


du programme. Durant cette campagne, son nom et son
visage devinrent familiers dans les campagnes et certains
coins r6cul6s du pays.

Avec l'avbnement de Dumarsais Estim6, son
status politique changea; d'observateur et analyste, il
devint homme politique. En effet, Estim6 qui r6unit
dans son gouvernement des membres de diverses
tendances, le nomma directeur de la Sante Publique
avant de lui confier le porte-feuille de la Sante
Publique et du Travail. A la chute d'Estim6, il refusa
de cautionner le coup d'6tat et le gouvernement de
Paul Eugene Magloire, et se lanca dans l'opposition.
Ses menees politiques ne lui attirbrent pas
de grands ennuis quoiqu'elles fussent connues du
v gouvernement. Ala chute de Magloire, le 6 Decembre
1956, il se d6clara candidat a la pr6sidence. Aux
elections organis6es le 22 Septembre 1957, il fut
d6clare vainqueur avec 679.884 voix, (voir: Elections
pr6sidentielles) et preta serment le 22 Octobre devant
le president du S6nat, Mr. Hugues Bourjolly.
Cette election n'attenua pour autant les
ardeurs et les ambitions des politiciens de l'6poque et
de certains membres de l'armee. Le 22 Juillet 1958,
il eut a essuyer la premiere de toute une s6rie de
tentatives de renversement et d'invasions (neuf au
total). A chaque 6chec des opposants et des
envahisseurs, Duvalier s'endurcit un peu plus, et son
image d'homme pr6destine charge d'une mission
historique se trouva rehauss6e aux yeux de ses
partisans dont certains formbrent la redoutable police
parallble denomm&e les tontons macoutes. Pour se
maintenir au pouvoir, il exploita 6galement la phobie
du communisme, une exploitation d6but6e le 25 juin
1960 durant son fameux discours a Jacmel, oi il
conditionna sa loyaut6 au systeme capitaliste a une
aide massive et urgente des Etats-Unis.


Aprbs avoir organism, en Avril 1961, des elections
pour se faire r6-6lire avant la fin de son mandat, il
s'accapara d6finitivement du pouvoir en juin 1964 en se
faisant proclamer presidentt a vie". A cette meme 6poque
il changea la couleur du drapeau haitien. Plus tard, voyant
sa fin venir, il nommera lui-meme son successeur, dans la
personne de son jeune garcon, alors de 19 ans, Jean Claude
Duvalier. L'opposition a son regime, 6voluant surtout a
l'6tranger et affichant une faiblesse pathologique, n'6mit
en cette occasion, que des g6missements inaudibles pour la
grande majority des Haitiens.
Le 21 Avril 1971, apres treize ans et cinq mois au
pouvoir, il rendit l'ame. Comme prevu, son fils, Jean-
Claude Duvalier, lui succ6da le lendemain. Ses fundrailles
eurent lieu le 24 suivant. Apres le 7 F6vrier 1986, une
populace en furie saccagea son tombeau au cimetibre
principal de Port-au-Prince; apparemment, ses restes ne
s'y trouvaient plus.
Occup6 A d6jouer des complots, a poursuivre et
ex6cuter ses opposants, a inculquer la peur dans l'ame des
Haitiens, et a 6tendre ses tentacules sur toutes les
institutions du pays, Duvalier se montra peu soucieux du
d6veloppement du pays. Sous son administration, le pays
perdit certains de ses hommes les plus 6minents, a la suite
d'ex6cutions ou de l'exil; l'6conomie se d6t6riora a un point
tel que Haiti devint le pays le plus pauvre de l'hemisphbre
aprbs avoir connu un certaine p6riode de gloire durant les
annees 50; le taux d'analphab6tisme resta inchang6 (90%).
Pourtant, quoiqu'on puisse dire de lui et de son
administration, l'ideologie qu'il pr6na visait, dans son
essence, a la promotion de toute une classe d'Haitiens qui,
jusque 1, 6tait ndglig6e quand elle n'6tait pas l'objet du
paternalisme des hommes au pouvoir et des classes
dominantes. Malheureusement, cette ideologie impose
avec une farouche 6nergie, une ferme intransigeance et une
extreme violence sur le peuple haitien laissa des marques
(voir Duvalier / 13)


I I


I-






Page 11


CINEMA I


Mercredi 14 Septembre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 32


I a -,, ,qr l. -- h b
ahe rtm al-


a -


-~~ -- I


-.r C-
-


S-"Copyrighted Material


Syndicated Content


- a
_ _.tub


_ . Available from Commercial News Providers"
~ ~ m


*, -


l -w


-imp-


-, . -m
e a .-


*L -I
- 0 -


" Un grain de sable suffit pour

desequilibrer un amour"


Selebre Pase Nou...




*fli


Navige Nan Lavni

Nan dnye woo an ki sotpase yo, Po Gouinman ak Po Miami

an vinn fe youn. odiya, Po Miami an se Kapital Kwazy

Lemond epi i se PotAntre Kago Lizamerik. Nan nl ii kom

aksyon mote ekonomik pou rezidan Konte Miami-Dade yo,

Po Miami an anjandre yon epok kwasans epi fe lemond an

antye rekonit Sid Florid la. Nan selebrasyon santni Po

Gouwnman an, Po Miami an envite nou vin aprann plis sou

wout dlo istorik sa a epi tou sa ke Po nou an genyen pou

ofri nou. Rele noujodiya nan 305-371-7678 (PORT) oswa

vizite www.miamidade.gov/portofmiami.




19QO SantnW Po Gouwnman 2005


MAMMAS
D SQ^^


3 Port-.
Miami


Il suffit d'un grain de sable pour
d6s6quilibrer un amour et tout remettre en
question, estime Charlotte Rampling a
propos de son rl1e dans "Vers le sud", un
film du Francais Laurent Cantet pr6sent6
mercredi en competition au festival de
Venise.
L'actrice, 60 ans, incarne Ellen, une
Americaine en villdgiature en Haiti dans les
annees 70. Elle fait partie d'un petit groupe
d'"trangbres d'age mur qui cherchent u
6chapper au train-train de leur existence dans
un petit h6tel paradisiaque en bord de plage.
Ellen et Brenda (Karen Young) se disputent
l'affection de Legba (Menothy Cesar), un
jeune Adonis local d'a peine 18 ans qui
monnaie ses faveurs contre de l'argent ou des
cadeaux.
"Legba represente pour Ellen une
metaphore : c'est un moyen pour elle de
mettre dans ce jeune homme tout le d6sir et
tout l'espoir qu'elle a dans une tres belle
vie, une vie imaginaire finalement, mais
son imagination fait qu'elle ressent
vraiment quelque chose pour lui",
raconte a 1'AFP Charlotte Rampling en
sirotant un caf6 dans un petit restaurant
du Lido.
C'est une situation impossible,
revee : elle peut pendant un moment
rever que Legba repr6sente tout ce qu'il
y a de plus beau au monde, ajoute-t-elle.
Cette femme aurait pu se
marier, avoir des enfants, mais elle
6prouve une forme de d6sir qui n'est
combl6 ni par son quotidien ni par son
entourage", explique l'actrice en
allumant un cigarillo. Et cela correspond
a beaucoup de femmes dans nos pays
of l'on pourrait pourtant penser que
nous avons tout.
Charlotte Rampling, dont la
carribre a 6t6 relanc6e par Sous le
sable" et" Swimming pool" de Francois
Ozon, endosse done une nouvelle fois
le rl1e d'une femme seule face a elle-
meme.


Ce sont des r6les qui inspirent
quelque chose en moi, a travers ma propre
f6minit6, a travers mon propre parcours",
affirme-t-elle. "Ce sont des r6les qui
m'appellent, qui m'interpellent.
Au d6but du film, l'oasis
repr6sent6e par l'h6tel semble couple du
reste de 'ile, miserable et terrorisue par
les tontons macoutes de la dictature
Duvalier. Mais peu a peu la reality rattrape
ce petit monde utopique, mettant en peril
la fragile relation d'Ellen.
On pense qu'on cree un foyer,
qu'on cree un univers, qu'on cree un
amour et on pense qu'on contr6le tout Ca,
mais il suffit d'un grain de sable pour tout
mettre en d6s6quilibre, tout remettre en
question et alors le petit paradis que vous
avez cr66 peut tourner a l'enfer, constate-
t-elle.
Nous sommes a la charnibre de
(voir Cinema / 12)


a -


101I4NTf f1'A 08
TOLL P amuaM 1b me
AXt bba404Ab
*corporate OUR VEHICLES
functions *EXECUTIVE SEDANS
*Airport Service LUXURYY LIMOUSINE UP
*Social Events TO 10 PASSENGERS
*Weddings *suv (HUMMER,
*parties EXCURSIONS)
*city tour
C -ma www.Megels.com


- -.m


~rr


r,


- a -


. -


o o


n -u,


L


4-/ r


-






Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 32


Page 12


OURAGAN KATRINA


Une Amerique a hauteur d'homme!


EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 9 Septembre On n'en
revient pas de la proportion des d6gats laiss6s par l'ouragan
Katrina.
Ce qui va de soi partout ailleurs, meme en France
ou la canicule a provoqu6 en &t6 2003 la mort de plusieurs
centaines de personnes ages, des qu'il s'agit des Etats-
Unis cela parait inimaginable.
La cause en est 6videmment ce qu'on appelle le
mythe am6ricain et la propagande qui l'a propuls6 aux
quatre bouts de la terre.
L'Am6rique toujours victorieuse mais aussi
compatissante, l'Am6rique invincible mais le cour sur la
main ...
C'est John Wayne et le Dr Schweitzer a la fois.
Cette Am6rique-lk qui a berc6 notre enfance a
travers des films qui ont pour nom Iwo Jima ", "Les
canons de Navarone ", La grande evasion ", cette
Am6rique oi le bien (in6vitablement am6ricain) triomphe
toujours du mal, que ce dernier soit le nazi tortionnaire ou
l'asiate fanatique ...
Que peut-elle avoir de commun avec les horreurs
relev6es a la prison d'Abou Ghraib en Irak ou de
Guantanamo (sur la terre de Cuba) ?
N'oublions pas que jusqu'au 11 septembre 2001
(dont ce sera dimanche le 4e anniversaire), la terre

CINEMA ...
(suite de la page 11)
cette situation tout au long de notre vie, ajoute-t-elle. Vous
passez par une p6riode d'immense souffrance quand la
r6alit6 rejoint le reve.
Mais elle se refuse a sombrer dans le pessimisme
: Si la femme cr6e en elle un monde concret qui fait qu'elle
peut s'attacher aux choses, aux autres, au monde dans
lequel elle vit, alors il y a plein de choses qui peuvent se
passer.
Il y a beaucoup d'hommes du meme age qui sont
dans la meme situation, done il y aura toujours des
rencontres a faire du moment qu'on fait en sorte d'etre
pretes a les rencontrer, conclut-elle dans un sourire.
Vers le sud", adapt de trois nouvelles de l'auteur
haitien Dany Laferribre, sort en France le 22 f6vrier.


americaine n'avait jamais 6t6 profane par aucun ennemi

L'Amerique de Theodore Roosevelt, l'Am6rique


Copyrighted Material
Syndicated Content I
Available from Commercial News Pro


aux Am6ricains. Le bast
Beaucoup-
d'eau a d6finiti-
vement could sous
les ponts.
Mais aussi
le premier a avoir
envoy un homme
sur la lune. Et ce


Gnamb- a 9 MGoa



i^ia^ 'te


carte

International calls from Haiti are only 5 Gourdes per minute!
That's the same price as local calls in Haiti!
Anyone in Haiti with a Comcel No Limit Plus or Carte Blanche VIP Plus card
can call you whenever, wherever in the USA, Canada and other listed countries*
for 5 Gourdes per minute.

______ s~ca^&Ra~tf__


All you have to do is call the Comcel Customer Care at
1-888-426-6235 (1-888-4COMCEL)
to find out more about this service or to learn different ways to send
these cards to people you love, to people you want to talk to in Haiti.


USA Canada
Europe Argentina Bahamas Brasil
Chile* Colombia Venezuela Dominican Republic


ComCELE


* Toward fixedtelephones only. I
*A 13 ourdes ta will be alied to the first minute.


tion de la liberty. N'est-ce pas !


n'est pas du tintin ... et milou.
Triomphe confirm de la precision technologique.
Made in USA.
Henry Ford, l'inventeur de la
production a la chaine. Etc
Alors comment expliquer que les
digues qui devaient prot6ger la ville
historique, la ville-phare de La Nouvelle
Orl6ans aient 6t6 n6glig6es a ce point ?
L'Am6rique qui vole aux quatre
coins du monde au secours des peuples aura
attendu 4 jours pour juger la dimension du
drame qui l'a frapp6 le lundi 29 aofit, avant
d'envoyer les premiers secours.
Nous ne sommes pas d'accord avec
ceux qui peuvent penser que c'est de
l'indiff6rence au malheur d'autrui. C'est mal
connaitre l'esprit am6ricain. Nous l'avons
viders" exp6riment6 lors du passage du cyclone
Andrew a Miami en 1992.
On a encore vu cette Am6rique
g6n6reuse et fraternelle l'oeuvre apres le 11
septembre 5 New York.
Faut done croire qu'il y a quelque
chose d'inhabituel ...
Tout comme le fait d'engager le
pays dans un conflit irakien dont personne
ne comprend plus rien, sauf les litanies
quotidiennes de morts dans les deux camps.
Ou de changer manu militari le
gouvernement d'un pays sans avoir aucune
alternative viable a l'esprit.
Ce n'est plus l'Am6rique du g6n6ral
MacArthur, le vainqueur du Japon, et qui sera aussi le
reconstructeur de ce dernier. (voir Katrina / 14)


REQUEST FOR PROPOSALS EPP-RFP No. 489

Internet Based Reverse Auction System
MAMI
MMI-DADE

Miami-Dade County, as represented by the Department of Procurement
Management (DPM), is soliciting proposals from interested and capable
firms to provide an Internet Based Reverse Auction System. The
selected proposer shall provide a fully hosted web based application
capable of performing reverse auctions in which multiple suppliers
compete for business in real time. DPM will reserve the right to
determine the particular commodities or services that will use the
reverse auction format. This solicitation is being issued through the
County's Expedited Purchasing Program (EPP).

It is anticipated that the term of any agreement issued as a result of
this EPP-RFP will be for a period of one (1) year. The County, at its
sole discretion, reserves the right to renew the technical support and
maintenance contract period for five (5) one (1) year periods following
the original term.


Thistsolicitation does not include any applied contract measures.

The EPP-RFP solicitation package, which will be available starting
September 7, 2005, can be obtained at no cost on-line at -
HYPERLINK "http://www.miamidade.gov/dpm" -
www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained through
the County's Vendor Assistance Unit (305) 375-5773.

A Pre-Proposal Conference has not been scheduled for this EPP-
RFP. All Pre-Proposal questions are due by September 30, 2005.
The Contracting Officer for this RFP is Melissa Adames who can be
reached at madames(amiamidade.gov or (305) 375-4029.

Deadline for submission of proposals is October 21, 2005,
at 2:00 p.m. (local time), at Miami-Dade County, Clerk of
the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street,
17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This
EPP-RFP is subject to the County's Cone of Silence
Ordinance 98-106.


I


.n
e,
4


j






Page 13


Nos petites annonces classes


Mercredi 14 Septembre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 32


Mbdecins

Miami
Dr H6nock Joseph
Obst6trique, Gyn6cologie
Accouchement
Operation pour fibrome
Family Planing
Ligature des trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests de
l'immigration
Toutes assurances acceptees
Carte Medicaid pour femmes
enceintes
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping Center
Miami, Florida
301 751 6081
Port-au-Prince
Dr Camille Figaro
Sony
Gyn6cologue
Obst6trique
Chemin des Dalles # 234
T61.: 509 245-6489
245-8930


Le Plaza H6tel
T616phone
509) 224-9305
509) 224-9307
509 224-9308
509) 224-9309
509 225-9310
509 510-4594
509 510-4595
(509) 510-0560
Fax
509 223-9282
e-mail
hiplaza@hotmail.com
hiplaza@acn2.net
website
www.leplazahaiti.com
Adresse
10, Rue Capois
Champs de Mars
Port-au-Prince, Haiti
P.O. Box 1429


w|b bi_ r-- a* I-
# B b :&-IP


"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Points de Vente Haiti en Marche


~i~fD~-W


Miami Pompano Beach Orlando


Lucas Super Market
14750 N.E. 6th Avenue
305 940 9902

Maxisound
11854 West Dixie Highway
305 895 8006

B & L Supermarket &
Produce
12041 West Dixie Hgh.
305 893 0419

Eclipse Communication
9290 S. W. 150thAvenue
Suite 104
954 380 1616
Lil'Angel
Consignment Store
King's Meadow Shopping
Center
9965 S.W. 142nd Avenue
Miami, Florida 33186
T61.: 305 385 1111


Danilos Restaurant
3760 N.E. 3rd Avenue
954 781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample Road
Pompano Beach, Fl 33064
T61.: 954 7812500

Delray Beach

Classic Teleco
203 S.E. 2nd Avenue
Delray Beach Fl 33183

Our Lady Bakery
102 S.E. end Avenue
Delray Beach, Fl 33444
561 272 3556
Abonnez-vous a
HaYti en Marche
221-0026


DEUX NOUVEAUX POINTS DE VENTE
1-Notre Dame Restaurant 2-Mizik Depot
4859 N.Dixie Hwy 13055 W.Dixie Hwy
Pompano Beach, Fl 33064 N Miami, Florida 33161
tel 954-421-4777 tel.305-893-9997


Coiffeur
Etiquette Unisex
Barber & Beauty Salon
Jean Wood Julien
propri6taire
15455 West Dixie
Highway
Suite N & O
N Miami Beach, Fl 33162
Tel.: 305 940 9070
Charlemagne
Le Coiffeur
103 S.E. 2nd Street
Delray Beach
T61.: 243-1039
Beeper: 524-0086


Le Look
P6tion-Ville
Rue Panamericaine # 14
T61.: 513-8079
257-8374
Grande vari6t6 de Lunettes
Examen gratuit
avec achat de lunettes
Sp6cialistes de la Vision
Basse- Offres Speciales
Buy One, Get One Fre
-Apportez nous votre
prescription: Monture
Gratuite. Payez seulement
pour les verres.


IP 4IJ fIira hlr m *A ar wr k altd
!" Jlj ^P ^k^ %..^ B ,, A ,1 MJ^ J )|ii.


Profil de Frai
(Duvalier ... suite de la page 10)
si profondes dans son imaginaire, qu'il est, encore
aujourd'hui sinon impossible du moins extremement
difficile de s'en d6faire complbtement.

Publications de Francois Duvalier

* Face au peuple et a l'histoire. Port-au-Prince :
Service d'Information et de Documentation, 1961.
* Histoire diplomatique, politique etrangre :
geographic politique, politique fronterale. Port-au-Prince
: Presses nationales d'Haiti, 1968.
* Hommage au Marron inconnu. [Port-au-Prince :
Presses nationales d'Haiti] 1969.
* Hommage au martyr de la non-violence, le
reverend D. Martin Luther King, Jr. [Port-au-Prince :
Presses nationales d'Haiti, 1968.


inois Duvalier

* Memoires d'un leader du Tiers Monde: mes
negotiations avec le Saint-Siege; ou, une tranche
d'histoire. Paris : Hachette, 1969
* Oeuvres essentielles. Port-au-Prince : Presses
nationales d'Haiti, 1968.
* Probleme des classes a travers I'histoire d'Haiti
: sociologiepolitique. Port-au-Prince : Au Service de la
Jeunesse, 1948.
Note: En collaboration avec Lorimer Denis.
* Souvenirs d'autrefois (bric-a-brac) 1926-1948.
[Port-au-Prince] 1968.
Note: Ecrit sous le nom d'Abderrahman.
Abderrahman fut le pseudonyme qu'il avait adopt
lorsqu'il publiait ses articles sur le nationalisme et le
noirisme.


Naudy Record shop
1325 W. Washington St
Orlando, Fl 32805

Boby Express
2469 South Orange
Blossom Trail
Orlando, Fl 32805


Haiti en Marche

ABONNEMENT:
Port-au-Prince
221-0026
417-0384

Miami
305 754-0705


Haitian-American Center for
Economic and Public Affairs,
Phone: (305) 759-4795
Fax: (305) 759-4751
E-mail: hacepa@bellsouth.net
You are cordially invited to our
sixth 2005 workshop entitled:
What you need to know to: Start,
Manage a Small Flea Market
Business & Create JOBS Place:
OpaLocka/Hialeah Flea Market
At the Yellow Building 12705 NW
42nd Avenue Miami, FL 33054
Date: Thursday, September 15h,
2005 Time: 3:00 To 6:00 PM
Admission: FREE
For Information & Reservation:
Call Giselle Thevenin @
(305)759-4795


ABONNEMENT
HAITI EN
MARCHE
(305) 754-0705
(509) 221-8568


r







Mercrtli 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 32


Page 14


I VOTRE ATTENTION !


"Copyrighted Material


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


Une Amerique a hauteur d'homme!
(Katrina ... suite de la page 12) aujourd'hui met les Etats-Unis a un niveau de r6publique
Ce n'est pas non plus celle de Truman qui forcera bananiere ... Ce serait 1a nous insulter nous-memes.
le meme MacArthur a reculer en Corde pour 6viter une Laissons ce genre de r6flexion au petit francais qui n'arrive
nouvelle conflagration mondiale. pas a dig6rer que si les ricains n'6taient pas 1. "
Cette Am6rique-l1, personne ne veut accepter Mais que la propagande a la John Wayne ne passe
qu'elle n'est plus ... plus, c'est certain.
Et pour commencer le president Bush presque Celle de Bush non plus.
choqu6 en apprenant qu'une coalition de pays propose leur Si la Nouvelle Orldans doit disparaitre a tout
assistance apres le passage de Katrina. jamais, elle nous laisse ndanmoins (a part la musique de
Oh non ", s'dcrie Bush spontandment. Louis Armstrong) une grande lecon : les Am6ricains
I1 n'avait pas encore jug6 les dimensions de la doivent d6sormais apprendre a se mesurer selon des
catastrophe. Ce que beaucoup ne lui pardonnent pas, les dimensions plus humaines.
victimes pour commencer. Une Am6rique B hauteur d'homme. Et non des
Mais son porte-parole avait t6t fait de rectifier le mythes de Hollywood.
tir.
Nous irons pas jusqu dire que ce que on voit Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince
Nous n'irons pas jusqu a dire que ce que 1 on volt


HAITI N'EXISTE PAS !


L' h6ital ou l'aba


LE DEVOIR A
Gil Courtemanche
J'6tais au Mali quand j'ai appris le departt" du
president Aristide. Le Mali est encore plus pauvre que la
perle des Antilles. Son PIB par habitant est de 750 $, celui
d'Haiti, de 1500 $, le taux d'analphab6tisme est de 90 %,
comparativement a 50 % en Haiti, et le taux de mortality
infantile est de 130 sur 100 000 au Mali par rapport a 68
sur 100 000 en Haiti.
Et pourtant, je choisirais de vivre a Bamako plut6t
qu'a Port-au-Prince. Les h6pitaux sont pauvres mais ils
fonctionnent, la circulation est r6gul6e aux heures de pointe,
les lyc6es sont propres et bonds, les fonctionnaires
fonctionnent, les touristes envahissent le march des


Artisans et on peut se promener dans la ville en toute
s6curit6. Pourtant, le Mali a connu son lot d'atrocit6s, ses
dictatures, ses guerres civiles, ce qui n'empechera pas la
tenue d'dlections relativement d6mocratiques dans
quelques semaines.
En Haiti, rien de tout cela. Seulement un immense
bidonville sans foi ni loi, qui s'6tend sur 28 000 kilometres
carr6s. Pas de gouvernement, pas de services publics, un
cas unique au monde, "une sociWtd sans Itat", comme le
dit Regis Debray dans un rapport qu'il a r6dig6 pour le
gouvernement francais.
1 faut dire que l'histoire du premier pays noir
ind6pendant n'est qu'une longue suite de guerres, de
pillages, de corruptions et de violences. Ce pays n'ajamais


Commonwealth of Massachusetts
The Trial Court
SUFFOLK Division Probate and Family Court Department
Docket No. 05D-0807

Summons By Publication

Violette Ouetant, Plaintiff(s)

v.

Jean Bernard Altidor, Defendant(s)

To the above named Defendant(s):

A Complaint has been presented to this court by the Plaintiff, Violette Quetant,
seeking a divorce

Pursuant to Supplemental Probate Court Rule 41 1, an Automatic Restraining
Order has been entered against the above named parties, and that the said
defendant can not be found within the Commonwealth and that his present
whereabouts are unknown; that personal service on said defendant is therefore
not practicable, and that said defendant has not voluntarily appeared in this
action:

You are required to serve upon Dane M. Shulman, Esq.

Attorney for plaintiff(s) whose address is 1596 Blue Hill Avenue, Mattapan,
MA 02126

Your answer on or before November 10 ,2005. If you fail to do
so, the court will proceed to the hearing and adjudication of this action. You
are also required to file a copy of your answer in the office of the Register of
this Court at Boston


Witness, John M. Smoot
Justice of said Court at Boston
2005


, this 281-


, Esquire, First
day of July


Publication: General Circulation Port-au-Prince, Haiti


lannella

Probate Court


Richard

Register of


SUFFOLK Division
Docket No. 05D-1118


n d o n ^connu la paix et la stability.
n dn Deux cents ans de tragedies.
Ce pays n'a jamais exist. Son histoire commence par le
genocide des 300 000 Indiens tainos qui peuplaient 'ile.
Les Francais en feront la plus importante de leurs colonies
sur le plan dconomique. A l'6poque, le sucre rapporte autant
que le p6trole. Puis vint le ler janvier 1804. Les esclaves
boutent les Francais dehors. La joie de l'ind6pendance
durera le temps d'un r6veillon. Les rois sanguinaires
succedent aux empereurs demagogues, les militaires
ignares aux policiers bestiaux. A partir de 1915, les
Am6ricains s'installent, poursuivant la dislocation du pays.
Les d6pouilles sont partag6es par quelques families de
mulatres qui possedent le pays tout entier. Papa Doc et ses
tontons-macoutes terrorisent le pays pendant 20 ans. Quand
(voir Haiti / 17)


Commonwealth of Massachusetts
The Trial Court
Probate and Family Court Department


Summons By Publication

Mireille Thomassin Plaintiff(s)

v.

Jean Claude Voltaire. Defendant(s)

To the above named Defendant(s):

A Complaint has been presented to this court by the Plaintiff, Mireille
Thomassin,
seeking a divorce

Pursuant to Supplemental Probate Court Rule 41 1, an Automatic Restraining
Order has been entered against the above named parties, and that the said
defendant can not be found within the Commonwealth and that his present
whereabouts are unknown: that personal service on said defendant is therefore
not practicable, and that said defendant has not voluntarily appeared in this
action:

You are required to serve upon Dane M. Shulman, Esq.

Attorney for plaintiff(s) whose address is 1596 Blue Hill Avenue. Mattapan.
MA 02126

Your answer on or before December 1 ,2005. If you fail to do so,
the court will proceed to the hearing and adjudication of this action. You are
also required to file a copy of your answer in the office of the Register of this
Court at Boston


Witness, John M. Smoot
Justice of said Court at Boston
2005


, this 22nd


, Esquire, First
day of August


Publication: General Circulation Port-au-Prince, Haiti


Richard
lannella
Register of
Probate Court


I







Page 15


SPORTS :TOUS LES CHAMPIONNATS


Mercredi 14 Septembre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 32


Europe

France
6eme Journ6e 2005-2006
Classement
Lyon-Monaco 2-1
Ajaccio-Nancy 1-0
Metz-Lille 0-2
Nice-St Etienne 0-1
PSG-Strasbourg 1-0
Rennes-Auxerre 3-1
Toulouse-Le Mans 0-2
Troyes-Nantes 1-0
Lens-Bordeaux 1-1
Sochaux-Marseille 0-1
Equipes MJ Pts
1-Lyon 6 16
2- PSG 6 13
3-LeMans 6 11


Allemagne
4eme Journ6e 2005-2006
Bayer Leverkusen-Schalke 04 1-1
M'gladbach-MSV Duisbourg 2-1
Hannover 96-Frankfurt 2-0
Kaiserslautern-Werder Bremen 1-5
Mainz-Hamburg SV 1-3
Nurenberg-Bayern Munich 1-2
VFB Stuggart-Arminia Bielefeld 1-1
Borrussia Dortmund-Cologne 2-0
Hertha Berlin-VFL Wolfsburg 3-0


Classement
Equipes
1-BayernMunich
2-Bremen
3-Hambourg


Angleterre
5eme Journee 2005-2006
Birmingham-Charlton 0-1
Chelsea-Sunderland 2-0
Everton-Portsmouth 0-1
Man UTD-Man City 1-1
Newcastle-Fulham 1-1
Tottenham-Liverpool 0-0
West Brom-Wigan 1-2
Middlesbrough-Arsenal 2-1
Boltom-Blackburn 0-0
Classement


Equipes
1-Chelsea
2-Charlton
3-Man City


Hollande
4eme Journee 2005-2006
RKC Waalwiijk-Roda JC 2-0
Heerenveen-SC Heracles Almedo 1-2
PSV Eindhoven-FC Utrecht 1-0
Willen II-Ajax Amsterdam 0-2
AZ Alkmaar-RBC Roosendaal 7-0
FC Gronigen-Sparta Rotterdam 0-1
FC Rotterdam-NEC Nijmegen 3-0
NAC Breda-ADO Den Haag 4-1
Twente-Vitesse Arnhem 0-1
Classement
Equipes MJ Pts
1-Feyenoord 4 12
2-AZ Alkmaar 4 12
3-RKC Waalwijk 4 12


USA
MSL
Kansas City-MetroStars
0-1
Los Angeles-Colorado 4-1
San Jose-Chivas USA 3-0
Dallas-DC United 1-2
New England-Columbus 3-1
Conference Est


Equipes
New England
Kansas City
Chicago
DC United
Metrostars
Columbus


Conference Ouest
Equipes MJ Pts


San Jose 26
Los Angeles 27
Dallas 25
Colorado 25
Real Salt Lake 25
Chivas USA 27


Meilleur Buteurs
Taylor Twellman 14 Buts
New England


- *:1tb b


"Copyrighted Material


Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"








^^^^^^^^^^^ ^^^^ ^^^^y^^^^ ^^^^^^ ^^^^^^^


Championnat D'Argentine
Tournoi D'Ouverture 6eme Journie
Estudiantes-Quilmes 2-0
Velez Sarsfield-Tiro Federal 1-0
Lanus-Instituto de Cordoba 1-4
Rosario Central-San Lorenzo 0-4
Indepediente-Racing Club 4-0
Colon de Santa Fe-Newell's old Boys 1-1
Olimpo de Bahia Blanca-Gimnasia la Plata
2-1
Gimnasia Jujuy-Banfield 1-1


Boca Juniors-Argentinos Juniors 0-0
Arsenal de Sarandi-River Plate 1-0


Classement
Equipes

1-San Lorenzo
2-Banfield
3-Indepediente
4-Boca Juniors


MJ Pts

6 14
6 12
6 11
6 11


Italie
2eme Journee 2005-2006
Palermo-Inter Milan 3-2
AC Milan-Sienna 3-1
Chievo Verona-Parma 1-0
Empoli-Juventus 0-4
Lecce-Ascoli 0-0
Messina-Fiorentina 2-2
Roma-Udinese 0-1
Sampdoria-Reggina 3-2
Treviso-Livorno 0-1
Cagliari-Lazio 1-1
Classement


Equipes
1-Juventus
2-Livorno
3-Udinese


Espagne
2eme Journee 2005-2006
Real Madrid-Celta Vigo 2-3
Deportivo Corogne-Athletico
Madrid 1-0
Real Betis-Ossasuna 1-0
Barcelone-Mallorca 2-0
Getafe-Athletico Bilbao 1-1
Racing Satander-Cadiz 0-1
Real Sociedad-Alaves 2-1
Villareal-FC Seville 1-1
Malaga-Espagnol 1-2
Real Zaragoza-Valence 2-2

Classement
Equipes MJ Pts
1-Celta Vigo 2 6
2-Deportivo Corogne 2 6
3-Athletico Bilbao 2 4


0 AAEDE3 OS!


S00h @ mm&d


I I


-- ^^^-







Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 32


Page 16


IDEVELOPPEMENT DURABLE


Dans le Nouvelliste du 6
septembre, Patrice Manuel Lerebours E
lance un cri d'alarme qui rappelle celui
d'Elsie Eth6art a propos de la Foret-des-Pins (Voir la Fort-
des-Pins avant sa totale disparition, in : HEM, Vol. XVIII,
No. 48, du 29/12-04/01/05). Mais cette fois-ci, il s'agit du
pare La Visite. Comme Elsie,
Lerebours nous invite Y'aller vite y
faire un tour ... avant qu'il ne
disparaisse.
Lerebours montre du doigt les
responsables de cette catastrophe
annonc6e. Environ 500 personnes
vivent ill6galement dans la foret...
" des individus qui, sans remords et
sans inquietude, allument des
incendies deforet pour accaparer cette
terre et saigner a blanc, avec leurs
scieries illegales, le poumon meme du
pays... ". Mais il insiste sur les
carences, pour ne pas dire l'absence de
cet Etat dont le premier devoir est de
proteger l'integrite du territoire
national ... aucun representant du
ministtre de l'Agriculture, aucune
autorite policiere, aucune protection
forestiere reelle pour un parc abritant
au moins 2000 especes endemiques...
Et pourtant, cet Etat ... et I' UNESCO
ont reconnu le Parc La Visite, la Foret-
des-Pins, le Pic Macaya comme
reserves naturelles et patrimoine universel.



.



"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MAMMIAMI, FLORIDA
MIAMIDDE

Miami-Dade County, Florida is announcing the
availability of bids, which can be obtained through
the Department of Procurement Managemen
(DPM), from our Website: www.miamidade.gov
dpm. Vendors may choose to download the bic
package(s), free of charge, from our Website
under "Solicitations Online". Internet access
is available at all branches of the Miami-Dade
Public Library. It is recommended that vendor
visit our Website on a weekly basis to view newly
posted solicitations, addendums, revised bic
opening dates and other information that may be
subject to change.

Interested parties may also visit or call:


Miami-Dade County
Department of Procurement
Management
Vendor Assistance Unit
111 NW 1t Street, 13th floor,
Miami, FL 33128
Phone Number: 305-375-5773

There is a nominal non-refundable fee for each
bid package and an additional $5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive a
paper copy of the bid package through the United
States Postal Service.


These solicitations are subject to the "Cone
of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.


PARC LA VIS
L'auteur indique les decisions qui doivent etre
prises et mises imm6diatement en application. L'expulsion
de ceux qui vivent illegalement au sein de la forget est une


Une scierie a La Celestina photo B.E.
necessity. Et cette intervention est justifiee par un grand
principe : Un parc national protege ne peut souffrir de ce
genre d'intrusion. Nous avons deja entendu ce genre de
declaration p6remptoire au sujet de la Foret-des-Pins, et,
bien que ne connaissant pas la situation de La Visite, je ne
peux m'empecher de revenir avec toute une s6rie de
questions.
Vous voulez expulser les gens qui vivent dans la
forget; OK ; mais qu'allez-vous en faire ? avez vous pr6vu
oi vous allez les relocaliser ? Encore une fois, je ne connais
pas la situation de La Visite, mais quand on parle de gens
qui vivent illegalement dans la forget, je ne peux
m'empecher de penser a ces experts du MARNDR qui se
sont bien gard6s de nous dire que certains habitants de la
Foret-des-Pins y sont installs depuis au moins eux
g6n6rations, et'payaient un fermage au Ministere !
Assassins... Assassins ... Assassins ... s'6crie
Lerebours ; mais les vrais assassins sont-ils ceux qui
mettent la hache ou ceux qui profitent du massacre,
et qui, eux, ne vivent pas dans la foret ?
Ce sont toutes ces questions qui ont incite
des personnes int6ress6es a sauver la Foret-des-Pins
3e tenter de trouver une autre formule. Une formule
h qui arriverait a concilier la protection de
t l'environnement et les int&rets de la population de la
/ fort. Cela peut paraitre utopique; pourtant nous
S avons et l'occasion de visiter une experience dont
les acteurs poursuivaient cette utopie, et ont obtenu
des r6sultats int6ressants.


3

3

d


Je veux parler du projet Plan
IT E Sierra, en R6publique Dominicaine, que
j'ai eu la chance de visiter r6cemment
avec un groupe de techniciens et de paysans de la Foret-
des-Pins. Nous aurons l'occasion de revenir sur ce voyage,
pour le moment nous nous contenteront de dire que, pour
ceux avec qui nous avons pu nous
entretenir, l'un des facteurs du succbs
de l'exp6rience est que la population
ait 6t6 int6gr6e dans la mise en ouvre
du projet.
Nous avons 6t6 parti-
culibrement int6ress6s de visiter le
projet pilote de La Celestina ou on est
arrive i stopper le processus de
degradation de la couverture
forestibre, et meme d reprendre
l'exploitation de la fort (voir photo)
tout en am1liorant les conditions de
vie de la population q qui la gestion
du projet vient d'etre transf6r6e.
Bien stir, il ne s'agit pas de
reproduire servilement ce qui s'est
pass de l'autre c6t6 de la frontibre,
nous pouvons neanmoins nous
inspirer de l'exp6rience de nos voisins
dans la recherche d'une formule
adapt6e 5 notre propre situation. C'est
dans cet esprit que, vendredi dernier
les membres du groupe qui avait
particip6 d la visite de Plan Sierra ont
proc6d6 une restitution pour les
habitations de l'habitation Mare Boeuf, et, en conclusion
de cette rencontre des decisions ont 6t6 prises en vue
d'assurer une coordination entre la population et les agents
techniques appel6s 5 intervenir dans la zone.
Si nous revenons La Visite, l'article de
Lerebours signale l'existence d'une Fondation Seguin,
organisation d but non lucratif qui se consacre d la defense
du Parc La Visite. C'est du reste une rencontre organis6e
par cette fondation qui a 6t l'occasion de l'article de
Lerebours. A mon avis, l'existence meme de cette fondation
est un bon point de depart. Nos interlocuteurs dominicains
nous avaient en effet affirm que la continuity du projet
Plan Sierra avait 6t6 assure par le fait que l'organisation
porteuse du projet 6tait passe du statut d'organe
d'ex6cution du Ministbre de l'Agriculture 5 celui
d'organisation autonome associ6e au Ministbre.
A La Visite la fondation existe d6ji ; ce qu'il lui
faut c'est d'engager le dialogue avec les organisations
locales, qui existent certainement aussi, et avec elles arriver
5 un plan d'action dont un des premiers points seront des
activities de plaidoyer auprbs des Ministbres de
l'Agriculture et de l'Environne-ment. On me dira que c'est
plus facile 5 dire qu'5 faire. Pourtant je crois que c'est la
voie 5 suivre.


Bernard Eth6art
ben@etheart.com


i FOOD SERVICE OPPORTUNITIES


The Princeton University Dining Services department has a number of full-time/part-time positions available this Fall
semester for:

Food Service Workers
Retail Food Service Workers
Working hours can be any time from 6:00 a.m. 10:00 p.m., seven days per week, various hours and shifts. Some
positions could be on-call to work on as AS NEEDED BASIS. These are hourly positions without benefits.
Responsibilities include preparing a standard menu with concern for quality, appeal, presentation, sanitation, safety,
and cost; coordinating tasks and meeting deadlines for the daily preparation; maintaining the production area,
kitchen and pantry equipment in a clean, safe and sanitary condition; and providing customer servie within the
parameters of departmental standards with regard for speed of service and customer satisfaction. Must be able to
read, write and follow verbal and written instructions, and observe all NJ State Health Codes and Regulations,
including proper handwashing and use of gloves. Position requires a prior dependable work record, good
interpersonal skills, and the ability to lift and control 60 pounds.
To apply, please visit http://jobs.princeton.edu and search for Req # 0500524. Candidates may
also apply in person at the Office of Human Resources, One New South on Mondays & Wednesdays
between 1:00 p.m. and 4:00 p.m.


PrincetonUniversity

Princeton University is an equal opportunity/affirmative action employer


I I







Page 17


LIBRE PENSEE I


Mercredi 14 Septembre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 32


L' hpital ou I1'abandon


(Hati ... suite de la page 14)
Aristide arrive au pouvoir, en 1990, Haiti est une carcasse
vid6e de son sang, une sorte de zombie engourdi qui se
laisse manipuler au gr6 de la pens6e magique. En 1994,
les Etats-Unis, submerg6s par les r6fugids haitiens, d6cident
de couper court a cette invasion. L'operation "Restore
Democracy" rambne Aristide dans ses valises et la
promesse d'un avenir meilleur. Mais un avenir avec qui,
un avenir comment ?
Je l'ai dit plus haut: il n'existe pas de sociWtd
haitienne. Pas de v6ritables partis politiques, pas de classe
moyenne, pas de gouvernement, pas d'industrie, juste des
pauvres, des millions de pauvres qui penchent toujours du
c6t6 du plus fort et quelques familles riches qui se partagent
le gateau avec quelques politiciens corrompus. Dans quel
pays de la planete une bande de malfrats pourrait-elle
remettre en question l'existence d'un gouvernement ?
Seulement en Haiti.
On nous dit maintenant que la communaut6
internationale va se mettre s6rieusement au travail pour
faire d'Haiti un veritable pays. Mais avec qui, en se fondant
sur quelles institutions, en encourageant quel system
d'6ducation ? Sous Papa Doc et, par la suite, sous son fils,
aussi grassouillet qu'incomp6tent, presque tous les
cerveaux, les m6decins, les 6crivains, les dconomistes, les
travailleurs communautaires et les leaders syndicaux ont


Co.


Nou vie gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA 30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, FI 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
Lake Worth, FI 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, FI 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 llth Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, Fl 33161
Tel: (305)892-6478


MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl 32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, FI 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, FI 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach FI 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montreal, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


choisi l'exil. Et il faut les comprendre. Tant bien que mal,
des centaines d'ONG tentent en ordre 6parpill6 de remplir
ce vide, de donner un semblant d'ordre 1a oi rbgne le
d6sordre absolu. Autant soigner le cancer avec de la
camomille.
Instaurer manu militari un semblant d'ordre et de
security dans le pays pour le remettre par la suite entre les
mains de la meme classe de politiciens qui ne savent de la
politique que les discours ampoulds ne changera rien. Les
politiciens haitiens ne repr6sentent personne. Accroitre
l'aide traditionnelle ne changera rien non plus: l'argent
de la cooperation va se perdre dans les m6andres obscurs
du petit appareil 6tatique. Comment soigner quand il n'y a
pas de m6decins, enseigner quand il n'existe pas de system
d'6ducation, cr6er des emplois quand il n'y a pas d'6pargne
locale ? Comment importer quand la seule exportation
rentable est la cocaine ?


Je sais que cette analyse est s6vbre et qu'elle
offensera quelques amis haitiens. Mais soyons francs, pour
une fois : depuis trop longtemps, la communaute
internationale fonde ses interventions sur un mythe, celui
de l'existence d'un pays qui, en fait, n'existe pas. Jamais
avons-nous fait face a un tel cul-de-sac, a un tel vide absolu.
La question qui se pose est relativement simple et en meme
temps horriblement troublante : ce pays peut-il se sauver
lui-meme et retrouver, dans le cadre d'une cooperation
classique, le chemin d'une normality qu'il n'a jamais
connue ? Demande-t-on a un malade agonisant de
marcher ? Non. On le pose sur une civibre et on le mbne a
la salle d'op6ration. Puis, on le met aux soins intensifs. Si
la communaute internationale n'est pas prete a litt6ralement
hospitaliser ce pays, il serait plus honnete de s'en retirer a
tout jamais et d'admettre qu'une plaie sanglante existera
toujours dans notre h6misphbre.


If jIVPse


"Copyrighted Material


Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"


877"2 I E 2 eme A'verLnue

T61: 305 757 4915


FADKIKJ VARIETY STORE

LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV,
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection teliphonique chez vous...


Ouvert

6 Jours

par

semaine:

8h30 am

a

7h30 pm



* Parfums
* Cellulars & Beepers
* Souliers et Sandales
* Produits pour la cuisine
* Cadeaux
* Tableaux
* Moneygram
* MnnPv C)rrdr


* CD's (compas, Racine, Evang6lique,
Zouk, Francais, Am6ricain)
* Video's (Haitiens, Am6ricains, Documentaires, Drams)
* Produits de beauty
* Prcdnits nonr rhpvepnx


- IV Is It -% %I t F It ItIIIIIN 11% Pill tI-V- A


JE






Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 32


G LIATIS


Solutions de la
semaine passee:


Page 18


Les Jeux de Bernard


Allez de FRELON a GLATIS, en utilisant des mots du du vocabulaire
francais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


B Y N Y B E I GN E T S
UZKU C G TNAHDH
L JOC WKSO EE I V
MDAQX EARUNGX
U IB M G T R T T FUS
OCSABAT SRMEA
T R C S C ALMA I S E
KERX I C L R B VN B
RVUGRSDAMBKA
R EN Y PI S S Y UO Y
I T P X G OCI LAWO
M T I R Z M B U P VAU
EEAUDUBO N P Z S
MSNVH U S L Y M I E


Trouvez 20 Termes associ6s a la Nouvelle Orl6ans
dans le carr6 ci-dessus


Solutions de la
semaine pass6e:
CARCEL
CANCEL
CANCER
CANTER
CONTER
PONTER
POSTER
LL L IfE d


GRILLE DE PROGRAMME

Melodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
T61: 221-8568/221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323
e-mail: melodiefm@hotmail.com ou pub@haitienmarche.com
URL: www.haitienmarche.com
Programmation
5h00 6h30 Blon Rk veil en musique

6h30- 7h00 Aun ipirit chanitant
ler Journal creole de la journ6e avec Yves Paul LUandre


7h00 10h00


IMN lodie NMatin avec Marcus
Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses
8h L'Editorial de Marcus
8h15 La Chronique au Quotidien avec Elsie
8h30 Le grand Reportage avec Guyler c Delva
8h45 A Haute Voix avec Dominique Batraville
9h Les Sports avec Jacky Marc
9h15 Culture avec Claude Bernard S6ran


M6lodie Matin chaque samedi est anim6e par RapahMl F6quiere


lOhOO Midi



12h00 12h15


12h15- 2h00


Le Disque de
l' Auditeur
animation: Jacques Lacour

Le MTidi
Un r6sum6 des Informations Locales et Nationales

Lady Blues avec Elsie
Jazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie


2h00-3h00 C'est si b-on
en chansons...
Emission de Chansons Francaises

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
Retro-Compas avec
Doc Daniel et Captain Bill

5h00-7h00 Ielodie & Company
cheque jour un sujet different, avec
des invites et la participation du
public -.Animation: IIARCTJS


7h00 8h30
8h30 9h00


lOhOO


Amor y Sabori
Soir Infoerreatioess

1Notre Grand Concert
( Lundi et Mercredi: L'heure classique)


Jazz at Ten (Mardi, Jeudi, Dimanche)
Jazz inspired : Judy Carmichael et ses invites

9h00 et au-deld Cavaliers, pirenez
vos dames (Samedi )
50 ans de Succbs Populaires Haitiens
Chaque Dimanche : 10h I Midi: Textes et Pr6textes
avec Dominique Richez


I


En bref ... (suite de la page 2)
" Ces recherches sont conduites avec considerations et respect a l'endroit de l'ambassadeur
Serulle Ramia, mais avec rigueur ", a fait savoir la chancellerie dominicaine. Les r6sultats
de ces investigations seront rendues publics a travers les m6dias dominicains, a indiqu6 une
note officielle de la SEREX.
Le 14 septembre prochain, le Secr6tariat des Relations Ext6rieures pourrait convoquer une
conference de presse pour faire le jour sur la question.
De son c6t6, le gouvernement haitien a confirm, le 8 septembre, avoir donn6 au directeur
de la 'Fundacion Ciencia y Arte' (et non a l'ambassadeur Ramia, qui en est le president),
" un chbque de 25 mille dollars am6ricains par le biais du Ministbre des Haitiens Vivant
S1'Etranger pour financer une partie de la Conf6rence de Solidarit6 haitiano-
dominicaine, organis6e par cette Organisation non gouvernementale (ONG) a San
Francisco de Macorfs les 13, 14 et 15 mai 2005 ".
Cette information a provoqu6 une sorte de scandale Santo Domingo, o6 on a m~me
parl6 de grave erreur "qu'aurait commise le diplomate accr6dit6 dans la capitale
haitienne, en r6f6rence a l'article 42 de la Convention de Vienne (Autriche) du 18 avril
1961 sur les relations diplomatiques. Cet article stipule que l'agent diplomatique
n'exercera pas dans l'Etat accr6ditaire une activity professionnelle ou commerciale en vue
d'un gain personnel ".


GP -


4 4 on* .o


- -- 0


- .


4w ft am - 4-

"Copyrighted Material

Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"













g


FRELON|


S SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

M I

AAX

UN


Solutions de la semaine passe
ROMANCE


MNIVIAL


wIES mmUNBENARD


.W





Page 19


Ti gout pa ti gout I


Mercredi 14 Septembre 2005
HaYti en Marche Vol. XIX No. 32






Mercredi 14 Septembre 2005
Haiti en Marche Vol. XIX No. 32


Page 20


BACK PAGE


"Copyrighted Material

Syndicated Content

able froCommercial News Pro


W% V W M vW V


riders" ABONNEMENT HAITI EN MARCHE
1 (509) 221-8568


- U :~L~ 311 ~:1 =


APPAREL,SHOE &
ACCESSORIES SHOW
August 14,15,16 2005
Sunday, Monday ,Tuesday 10:00 am To 7:00 pm


TRADE SHOW
THE CARIBBEAN


GIFT & VARIETY
MERCHANDISE SHOW
September 25,26,27 2005
Sunday, Monday ,Tuesday 10:00 am To 7:00 pm


ROBERTO CLEIVIENTE COLISE IVI SAN JJUAN, PUEFTO RFICO
Restrictions: Children under 18 and general public not admitted.Wholesale only. Trade Show of the Caribbean reserves the right of admission
For more information: Tel: (787) 781 3050 Fax: (787) 781 2022 E-Mail: tradeshow@coqui.net Web Page: www.tradeshowcaribe.com


46, 0 r .:
'a 0 r~wd p asIt 4 A


1 4 1 6. mA ^ hii..
16 to AMON, --^ ImlB PA& IML


SUBVENTION
de 1'Agence Intergouvernementale
de la Francophonie
a Haiti en Marche
Dans le cadre de la programmation de l'Agence et du Programme d'aide a la
Presse 6crite du Sud ", l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie a d6cid6





l'octroi a l'hebdomadaire Haiti en Marche d'un don d'un montant total de 8.400
Euros pour lui permettre l'acquisition de materiel informatique et de nouvelles
technologies de l'information et de la communication.
Suit la lettre de l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie informant
Haiti en Marche de cette decision du Fonds d'Appui a la Presse 6crite
francophone :


Paris, le 26 Juillet 2005
Monsieur le Directeur de publication,
Suite a la 15eme reunion du Fonds d'appui a la Presse 6crite francophone du Sud
de l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie (A.I.F.), qui s'est tenue a
Paris le 17 Juin 2005, j'ai le plaisir de vous informer que votre demande de
soutien financier, aprbs examen de votre dossier par le Comit6 d'experts, a Wtd
retenue.
La Commission a d6cid6 d'accorder une subvention de 8.400 Euros a Haiti en
Marche a la condition que votre journal fournisse une facture pro-forma conforme
descriptif de votre projet.
Je vous prie d'agr6er, Monsieur le Directeur de publication, l'expression de ma
consideration distingude.

Jean-Claude CREPEAU


I I


*Noo& & 400




Full Text

PAGE 10

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 10 Profil de Franois DuvalierPrŽsentant ˆ la nation l'hŽritier, "fiston doc", qui n'en rŽgnera pas moins pendant 15 ansDYNASTIE( Duvalier ... suite de la page 5) Lors de la campagne d'Žradication du pian qui fut soutenu, financŽ et administrŽ par les Etats-Unis, Duvalier fut choisi comme un des mŽdecins administrateurs du programme. Durant cette campagne, son nom et son visage devinrent familiers dans les campagnes et certains coins rŽculŽs du pays. A vec l'avnement de Dumarsais EstimŽ, son status politique changea; d'observateur et analyste, il devint homme politique. En effet, EstimŽ qui rŽunit dans son gouvernement des membres de diverses tendances, le nomma directeur de la SantŽ Publique avant de lui confier le porte-feuille de la SantŽ Publique et du Travail. A la chute d'EstimŽ, il refusa de cautionner le coup d'Žtat et le gouvernement de Paul Eugne Magloire, et se lana dans l'opposition. Ses menŽes politiques ne lui attirrent pas de grands ennuis quoiqu'elles fussent connues du gouvernement. A la chute de Magloire, le 6 Decembre 1956, il se dŽclara candidat ˆ la prŽsidence. Aux Žlections organisŽes le 22 Septembre 1957, il fut dŽclarŽ vainqueur avec 679.884 voix, (voir : Elections prŽsidentielles) et prta serment le 22 Octobre devant le prŽsident du SŽnat, Mr. Hugues Bourjolly. Cette Žlection n'attenua pour autant les ardeurs et les ambitions des politiciens de lԎpoque et de certains membres de l'armŽe. Le 22 Juillet 1958, il eut ˆ essuyer la premire de toute une sŽrie de tentatives de renversement et d'invasions (neuf au total). A chaque Žchec des opposants et des envahisseurs, Duvalier s'endurcit un peu plus, et son image d'homme prŽdestinŽ chargŽ d'une mission historique se trouva rehaussŽe aux yeux de ses partisans dont certains formrent la redoutable police parallle denommŽe les tontons macoutes. Pour se maintenir au pouvoir, il exploita Žgalement la phobie du communisme, une exploitation dŽbutŽe le 25 juin 1960 durant son fameux discours ˆ Jacmel, o il conditionna sa loyautŽ au systme capitaliste ˆ une aide massive et urgente des Etats-Unis. Aprs avoir organisŽ, en Avril 1961, des Žlections pour se faire rŽ-Žlire avant la fin de son mandat, il s'accapara dŽfinitivement du pouvoir en juin 1964 en se faisant proclamer "prŽsident ˆ vie". A cette mme Žpoque il changea la couleur du drapeau haitien. Plus tard, voyant sa fin venir, il nommera lui-mme son successeur, dans la personne de son jeune garon, alors de 19 ans, Jean Claude Duvalier. L'opposition ˆ son rŽgime, Žvoluant surtout ˆ l'Žtranger et affichant une faiblesse pathologique, n'Žmit en cette occasion, que des gŽmissements inaudibles pourla grande majoritŽ des Ha•tiens. Le 21 Avril 1971, aprs treize ans et cinq mois au pouvoir, il rendit l'‰me. Comme prŽvu, son fils, JeanClaude Duvalier, lui succŽda le lendemain. Ses funŽrailles eurent lieu le 24 suivant. Aprs le 7 FŽvrier 1986, une populace en furie saccagea son tombeau au cimŽtire principal de Port-au-Prince; apparemment, ses restes ne s'y trouvaient plus. OccupŽ ‡ dŽjouer des complots, ˆ poursuivre et exŽcuter ses opposants, ˆ inculquer la peur dans l'‰me des Haitiens, et ˆ Žtendre ses tentacules sur toutes les institutions du pays, Duvalier se montra peu soucieux du dŽveloppement du pays. Sous son administration, le pays perdit certains de ses hommes les plus Žminents, ˆ la suite d'exŽcutions ou de l'exil; l'Žconomie se dŽtŽriora ˆ un point tel que Haiti devint le pays le plus pauvre de l'hŽmisphre aprs avoir connu un certaine pŽriode de gloire durant les annŽes 50; le taux d'analphabŽtisme resta inchangŽ (90%). Pourtant, quoiqu'on puisse dire de lui et de son administration, l'idŽologie qu'il pr™na visait, dans son essence, ˆ la promotion de toute une classe d'Haitiens qui, jusque lˆ, Žtait nŽgligŽe quand elle n'Žtait pas l'objet du paternalisme des hommes au pouvoir et des classes dominantes. Malheureusement, cette idŽologie imposŽe avec une farouche Žnergie, une ferme intransigeance et une extrme violence sur le peuple haitien laissa des marques (voir Duvalier / 13)

PAGE 11

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 3211 CINEMAUn jeune acteur ha•tien distinguŽ au festival de VeniseLes actrices de "Vers le Sud": Louise Portal (gauche), Charlotte Rampling et Karen Young APPrix du meilleur espoir dŽcernŽ ˆ l'acteur ha•tien MŽnothy CŽsarVENISE (Italie), 10 sept 2005 Le Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir a ŽtŽ dŽcernŽ samedi soir au festival de Venise ˆ l'acteur ha•tien MŽnothy CŽsar, protagoniste de "Vers le sud" du cinŽaste franais Laurent Cantet, un film sur le tourisme sexuel au fŽminin. Le jeune acteur, qui n'Žtait pas prŽsent ˆ Venise pour recevoir son prix, incarne Legba, un jeune Adonis ha•tien d'ˆ peine 18 ans qui monnaie ses faveurs auprs d'Žtrangres d'‰ge mur contre de l'argent ou des cadeaux dans les annŽes 70. En particulier, les AmŽricaines Brenda (Karen Y oung) et Ellen (CharlotteRampling) se disputent l'affection de Legba. L 'oasis que reprŽsente l'h™tel est coupŽe du reste de l'”le, misŽrable et terrorisŽe par les tontons macoutes de la dictature Duvalier, mais peu ˆ peu la rŽalitŽ rattrape ce petit monde utopique. MŽnothy CŽsar, dŽcouvert par Laurent Cantet en Ha•ti lors d'un casting, n'Žtait pas un acteur professionnel avant ce premier film. "J'ai rencontrŽ MŽnothy dans les rues de Port-au-Prince. Il n'avait jamais pensŽ tre comŽdien (...) J'ai tout de suite ŽtŽ impressionnŽ par l'aisance dont il Žtait capable, et surtout par son sens du rythme et des silences, qui tŽmoignaient d'une intŽrioritŽ qui ne s'est jamais dŽmentie", a expliquŽ Laurent Cantet dans les notes de production du film. "Vers le sud", adaptŽ de trois nouvelles de Dany Laferrire, un auteur ha•tien parti en exil sous la dictature des Duvalier, "raconte des histoires trs intimes, mais peut avoir un aspect plus gŽnŽral : le film observe la place du touriste dans un monde qu'il ne conna”t pas. Derrire la carte postale, il y a une certaine distance", selon le cinŽaste. (AFP) " Un grain de sable suffit pour dŽsŽquilibrer un amour"Il suffit d'un grain de sable pour dŽsŽquilibrer un amour et tout remettre en question, estime Charlotte Rampling ˆ propos de son r™le dans "Vers le sud", un film du Franais Laurent Cantet prŽsentŽ mercredi en compŽtition au festival de V enise. L 'actrice, 60 ans, incarne Ellen, une AmŽricaine en villŽgiature en Ha•ti dans les annŽes 70. Elle fait partie d'un petit groupe d'Žtrangres d'‰ge mur qui cherchent ˆ Žchapper au train-train de leur existence dans un petit h™tel paradisiaque en bord de plage. Ellen et Brenda (Karen Young) se disputent l'affection de Legba (MŽnothy Cesar), un jeune Adonis local d'ˆ peine 18 ans qui monnaie ses faveurs contre de l'argent ou des cadeaux. "Legba reprŽsente pour Ellen une mŽtaphore : c'est un moyen pour elle de mettre dans ce jeune homme tout le dŽsir et tout l'espoir qu'elle a dans une trs belle vie, une vie imaginaire finalement, mais son imagination fait qu'elle ressent vraiment quelque chose pour lui", raconte ˆ l'AFP Charlotte Rampling en sirotant un cafŽ dans un petit restaurant du Lido. C'est une situation impossible, rvŽe : elle peut pendant un moment rver que Legba reprŽsente tout ce qu'il y a de plus beau au monde, ajoute-t-elle. Cette femme aurait pu se marier, avoir des enfants, mais elle Žprouve une forme de dŽsir qui n'est comblŽ ni par son quotidien ni par son entourage", explique l'actrice en allumant un cigarillo. Et cela correspond ˆ beaucoup de femmes dans nos pays o l'on pourrait pourtant penser que nous avons tout. Charlotte Rampling, dont la carrire a ŽtŽ relancŽe par "Sous le sable" et "Swimming pool" de Franois Ozon, endosse donc une nouvelle fois Ce sont des r™les qui inspirent quelque chose en moi, ˆ travers ma propre fŽminitŽ, ˆ travers mon propre parcours", affirme-t-elle. "Ce sont des r™les qui m'appellent, qui m'interpellent. Au dŽbut du film, l'oasis reprŽsentŽe par l'h™tel semble coupŽe du reste de l'”le, misŽrable et terrorisŽe par les tontons macoutes de la dictature Duvalier. Mais peu ˆ peu la rŽalitŽ rattrape ce petit monde utopique, mettant en pŽril la fragile relation d'Ellen. On pense qu'on crŽe un foyer, qu'on crŽe un univers, qu'on crŽe un amour et on pense qu'on contr™le tout a, mais il suffit d'un grain de sable pour tout mettre en dŽsŽquilibre, tout remettre en question et alors le petit paradis que vous avez crŽŽ peut tourner ˆ l'enfer, constatet-elle. le r™le d'une femme seule face ˆ ellemme. Nous sommes ˆ la charnire de (voir CinŽma / 12)

PAGE 12

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 12REQUEST FOR PROPOSALS EPP-RFP No. 489 Internet Based Reverse Auction SystemMiami-Dade County, as represented by the Department of Procurement Management (DPM), is soliciting proposals from interested and capable firms to provide an Internet Based Reverse Auction System. The selected proposer shall provide a fully hosted web based application capable of performing reverse auctions in which multiple suppliers compete for business in real time. DPM will reserve the right to determine the particular commodities or services that will use the reverse auction format. This solicitation is being issued through the Countys Expedited Purchasing Program (EPP). It is anticipated that the term of any agreement issued as a result of this EPP-RFP will be for a period of one ( 1) year. The County, at its sole discretion, reserves the right to renew the technical support and maintenance contract period for five ( 5) one ( 1) year periods following the original term. Thissolicitation does not include any applied contract measures. The EPP-RFP solicitation package, which will be available starting September 7 , 2005, can be obtained at no cost on-line at … HYPERLINK http://www.miamidade.gov/dpmŽ „ www.miamidade.gov/dpm. The package can also be obtained through the Countys Vendor Assistance Unit (305) 375-5773. A Pre-Proposal Conference has not been scheduled for this EPPRFP. All Pre-Proposal questions are due by September 30, 2005 . The Contracting Officer for this RFP is Melissa Adames who can be reached at madames@miamidade.gov or (305) 375-4029.Deadline for submission of proposals is October 21, 2005 , at 2:00 p.m. (local time) , at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983 . This EPP-RFP is subject to the Countys Cone of Silence Ordinance 98-106. cette situation tout au long de notre vie, ajoute-t-elle. Vous passez par une pŽriode d'immense souffrance quand la rŽalitŽ rejoint le rve. Mais elle se refuse ˆ sombrer dans le pessimisme : Si la femme crŽe en elle un monde concret qui fait qu'elle peut s'attacher aux choses, aux autres, au monde dans lequel elle vit, alors il y a plein de choses qui peuvent se passer. Il y a beaucoup d'hommes du mme ‰ge qui sont dans la mme situation, donc il y aura toujours des rencontres ˆ faire du moment qu'on fait en sorte d'tre prtes ˆ les rencontrer, conclut-elle dans un sourire. "V ers le sud", adaptŽ de trois nouvelles de l'auteur ha•tien Dany Laferrire, sort en France le 22 fŽvrier.CINEMA ...(suite de la page 11) La Nouvelle OrlŽans parcourue de secouristes ˆ la recherche de cadavres Reuters OURAGAN KATRINAUne AmŽrique ˆ hauteur d'homme!EDITORIAL PORT-AU-PRINCE, 9 Septembre Ð On n'en revient pas de la proportion des dŽg‰ts laissŽs par l'ouragan Katrina. Ce qui va de soi partout ailleurs, mme en France o la canicule a provoquŽ en ŽtŽ 2003 la mort de plusieurs centaines de personnes ‰gŽes, ds qu'il s'agit des EtatsUnis cela para”t inimaginable. La cause en est Žvidemment ce qu'on appelle le mythe amŽricain et la propagande qui l'a propulsŽ aux quatre bouts de la terre. L' AmŽrique toujours victorieuse mais aussi compatissante, l'AmŽrique invincible mais le cÏur sur la main É C'est John Wayne et le Dr Schweitzer ˆ la fois. Cette AmŽrique-lˆ qui a bercŽ notre enfance ˆ travers des films qui ont pour nom "Iwo Jima", "Les canons de Navarone", "La grande Žvasion", cette AmŽrique o le bien (inŽvitablement amŽricain) triomphe toujours du mal, que ce dernier soit le nazi tortionnaire ou l'asiate fanatique É Que peut-elle avoir de commun avec les horreurs relevŽes ˆ la prison d'Abou Ghraib en Irak ou de Guantanamo (sur la terre de Cuba)? N'oublions pas que jusqu'au 11 septembre 2001 (dont ce sera dimanche le 4e anniversaire), la terre amŽricaine n'avait jamais ŽtŽ profanŽe par aucun ennemi É L 'AmŽrique de Theodore Roosevelt, l'AmŽrique aux AmŽricains. Le bastion de la libertŽ. N'est-ce pas! Beaucoup d'eau a dŽfinitivement coulŽ sous les ponts. Mais aussi le premier ˆ avoir envoyŽ un homme sur la lune. Et ce n'est pas du tintin É et milou. T riomphe confirmŽ de la prŽcision technologique. Made in USA. Henry Ford, l'inventeur de la production ˆ la cha”ne. Etc Alors comment expliquer que les digues qui devaient protŽger la ville historique, la ville-phare de La Nouvelle OrlŽans aient ŽtŽ nŽgligŽes ˆ ce point? L 'AmŽrique qui vole aux quatre coins du monde au secours des peuples aura attendu 4 jours pour juger la dimension du drame qui l'a frappŽ le lundi 29 aožt, avant d'envoyer les premiers secours. Nous ne sommes pas d'accord avec ceux qui peuvent penser que c'est de l'indiffŽrence au malheur d'autrui. C'est mal conna”tre l'esprit amŽricain. Nous l'avons expŽrimentŽ lors du passage du cyclone Andrew ˆ Miami en 1992. On a encore vu cette AmŽrique gŽnŽreuse et fraternelle ˆ l'Ïuvre aprs le 11 septembre ˆ New York. Faut donc croire qu'il y a quelque chose d'inhabituel É T out comme le fait d'engager le pays dans un conflit irakien dont personne ne comprend plus rien, sauf les litanies quotidiennes de morts dans les deux camps. Ou de changer manu militari le gouvernement d'un pays sans avoir aucune alternative viable ˆ l'esprit. Ce n'est plus l'AmŽrique du gŽnŽral MacArthur, le vainqueur du Japon, et qui sera aussi le reconstructeur de ce dernier. (voir Katrina / 14)

PAGE 13

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32Le Plaza HôtelTéléphone (509) 224-9305 (509) 224-9307 (509) 224-9308 (509) 224-9309 (509) 225-9310 (509) 510-4594 (509) 510-4595 (509) 510-0560 Fax 509 223-9282 e-mail hiplaza@hotmail.com hiplaza@acn2.net website www.leplazahaiti.com Adresse 10, Rue Capois Champs de Mars Port-au-Prince, Haïti P. O. Box 1429 Dr Hénock Joseph Obstétrique, Gynécologie Accouchement Opération pour fibrome Family Planing Ligature des trompes Circoncision Curetage T ous les tests de limmigration T outes assurances acceptées Carte Medicaid pour femmes enceintes 5650 N.E. 2nd Avenue V ertières Shopping Center Miami, Florida 301 751 6081 Port-au-Prince Dr Camille Figaro Sony Gynécologue Obstétrique Chemin des Dalles # 234 Tél.: 509 245-6489 245-8930 Lucas Super Market14750 N.E. 6th Avenue 305 940 9902Maxisound1 1854 West Dixie Highway305 895 8006B & L Supermarket & Produce12041 West Dixie Hgh. 305 893 0419Eclipse Communication9290 S. W. 150th Avenue Suite 104 954 380 1616Points de Vente Haïti en MarcheMiami MiamiDanilos Restaurant3760 N.E. 3rd Avenue 954 781 2646Christephanies581 BC East Sample RoadPompano Beach, Fl 33064Tél.: 954 781 2500Classic Teleco203 S.E. 2nd Avenue Delray Beach Fl 33183Our Lady Bakery102 S.E. end Avenue Delray Beach , Fl 33444 561 272 3556Pompano Beach Delray Beach Orlando Haïti en MarcheABONNEMENT:Port-au-Prince221-0026 417-0384Miami305 754-0705 Naudy Record shop 1325 W. Washington Str Orlando, Fl 32805 Boby Express 2469 South Orange Blossom Trail Orlando, Fl 32805LilAngel Consignment StoreKings Meadow Shopping Center 9965 S.W. 142nd Avenue Miami, Florida 33186 Tél.: 305 385 1111 Ha•ti en MarcheLe LookPétion-Ville Rue Panaméricaine # 14 Tél.: 513-8079 257-8374 Grande variété de Lunettes Examen gratuit avec achat de lunettes Spécialistes de la Vision BasseOffres Spéciales Buy One, Get One Fre Apportez nous votre prescription: Monture Gratuite. Payez seulement pour les verres.Médecins Abonnez-vous ˆ Ha•ti en Marche 221-0026Nos petites annonces classŽes CoiffeurEtiquette Unisex Barber & Beauty Salon Jean Wood Julien propriétaire 15455 West Dixie Highway Suite N & O N Miami Beach, Fl 33162 Tél.: 305 940 9070 Charlemagne Le Coiffeur 103 S.E. 2nd Street Delray Beach Tél.: 243-1039 Beeper: 524-008613DEUX NOUVEAUX POINTS DE VENTE1-Notre Dame Restaurant 4859 N.Dixie Hwy Pompano Beach, Fl 33064 tel 954-421-4777 2-Mizik Depot 13055 W.Dixie Hwy N Miami, Florida 33161 tel.305-893-9997 P ARIS, 6 septembre 2005 Abaisser la pression artŽrielle rŽduit le risque de lŽsions cŽrŽbrales dont l'accumulation peut altŽrer les fonctions intellectuelles et, ˆ la longue, favoriser la survenue d'une dŽmence ou des troubles moteurs, selon une Žtude franco-australienne. Les rŽsultats de l'Žtude, "qui pourraient avoir des consŽquences importantes dans la prŽvention des troubles neurologiques, intellectuels et moteurs liŽs ˆ l'‰ge", paraissent mardi dans la revue amŽricaine Circulation. Les chercheurs esprent pouvoir ainsi "lutter contre le vieillissement accŽlŽrŽ du cerveau observŽ chez certains hypertendus". L 'hypertension artŽrielle (HTA) touche prs de 80% des plus de 65 ans. Elle favorise l'apparition de lŽsions cŽrŽbrales, en l'occurence des infarctus au niveau du cerveau passŽs inaperus. Ces lŽsions cŽrŽbrales n'ont pas de consŽquences cliniques immŽdiates, contrairement ˆ celles observŽes par exemple aprs un accident vasculaire cŽrŽbral pouvantSANTE Abaisser la pression artŽrielle rŽduit le risque de lŽsions cŽrŽbralesparole. Mais l'atteinte progressive des petits vaisseaux cŽrŽbraux augmente de manire certaine le risque d'altŽration des fonctions cognitives, voire le risque de dŽmence et de troubles moteurs (troubles de la marche, risque de chutes, et parfois apparition de sympt™mes Žvoquant une maladie de Parkinson), ainsi qu'ˆ une augmentation du risque de dŽpression, selon les spŽcialistes. On trouve ces lŽsions chez pratiquement toutes les personnes hypertendues ‰gŽes. L 'Žtude baptisŽe "IRM-Progress" montre pour la premire fois qu'abaisser la pression artŽrielle permet de ralentir ou de stopper la progression de ces atteintes cŽrŽbrales, selon Christophe Tzourio, directeur de l'unitŽ Inserm de "NeuroŽpidŽmiologie" qui l'a dirigŽe. (AFP) mener ˆ des paralysies partielles ou des troubles de la si profondes dans son imaginaire, qu'il est, encore aujourd'hui sinon impossible du moins extrmement difficile de s'en dŽfaire compltement. Publications de Franois Duvalier * Face au peuple et ˆ l'histoire . Port-au-Prince : Service d'Information et de Documentation, 1961. * Histoire diplomatique, politique Žtrangre : gŽographie politique, politique fronterale . Port-au-Prince : Presses nationales d'Ha•ti, 1968. * Hommage au Marron inconnu . [Port-au-Prince : Presses nationales d'Ha•ti] 1969. * Hommage au martyr de la non-violence, le rŽvŽrend D. Martin Luther King, Jr . [Port-au-Prince : Presses nationales d'Ha•ti, 1968. * MŽmoires d'un leader du Tiers Monde: mes nŽgociations avec le Saint-Sige; ou, une tranche d'histoire. Paris : Hachette, 1969 * Oeuvres essentielles. Port-au-Prince : Presses nationales d'Ha•ti, 1968. * Problme des classes ˆ travers l'histoire d'Ha•ti : sociologiepolitique . Port-au-Prince : Au Service de la Jeunesse, 1948. Note: En collaboration avec Lorimer Denis. * Souvenirs d'autrefois (bric-ˆ-brac) 1926-1948. [Port-au-Prince] 1968. Note: Ecrit sous le nom d'Abderrahman. Abderrahman fut le pseudonyme qu'il avait adoptŽ lorsqu'il publiait ses articles sur le nationalisme et le noirisme.Profil de Franois Duvalier( Duvalier ... suite de la page 10) Haitian-American Center for Economic and Public Affairs, Phone: (305) 759-4795 * Fax: (305) 759-4751 E-mail: hacepa@bellsouth.net Y ou are cordially invited to our sixth 2005 workshop entitled: What you need to know to: Start, Manage a Small Flea Market Business & Create JOBS Place: OpaLocka/Hialeah Flea Market At the Yellow Building 12705 NW 42nd A venue Miami, FL 33054 Date: Thursday, September 15th, 2005 Time: 3:00 To 6:00 PM Admission: FREE For Information & Reservation: Call Giselle Thevenin @ (305)759-4795La FDA favorable ˆ la mise sur le marchŽ de l'insuline inhalŽeW ASHINGTON, 9 septembre 2005 La Food and Drug Administration (FDA) vient de recommander au gouvernement amŽricain de donner son feu vert ˆ la commercialisation de la premire forme d'insuline inhalŽe, traitement qui offrirait aux diabŽtiques une alternative ˆ leurs injections quotidiennes. Ces recommandations sont faites en dŽpit des rŽserves Žmises pour les personnes souffrant de pathologies pulmonaires ou celles exposŽes au tabagisme passif. En revanche, aucune rŽserve n'est exprimŽe sur le mŽdicament Exubera, bien que les experts de la FDA mettent en garde les fumeurs, les jugeant incapables d'inhaler ce produit. Selon eux, Exubera pourrait faire descendre dangereusement leur taux de sucre sanguin, du fait de l'inhalation massive d'insuline. Plusieurs responsables de la FDA se sont inquiŽtŽs de la difficultŽ que reprŽsenterait pour certains diabŽtiques l'utilisation de l'appareil. Mais des reprŽsentants de l'industrie pharmaceutique ont assurŽ que l'inhalateur faciliterait la vie de personnes astreintes ˆ des injections d'insuline ˆ rŽpŽtition. Le mŽdicament va tre commercialisŽ par les firmes Pfizer, Sanofi-Aventis et Nektar Therapeutics. En rgle gŽnŽrale, la FDA adopte les recommandations de ses conseillers, sans que cela soit une obligation. Ces derniers se sont renseignŽ auprs de l'industrie sur les effets ˆ long terme de la distribution dans l'organisme d'insuline inhalŽe et non plus injectable. Pour Rebecca Wilkes Killion, une malade membre du comitŽ consultatif de la FDA, l'insuline inhalŽe pourrait convaincre les diabŽtiques les plus rŽfractaires ˆ se traiter. "Je me pique quatre fois par jour et la dernire injection est la plus pŽnible", a-t-elle confiŽ. "J'en ai assez. Si je pouvais en supprimer une, j'en serais ravie. Beaucoup de gens ne veulent pas de ce traitement par peur des aiguilles." Les groupes pharmaceutiques qui devraient commercialiser l'insuline ihnhalŽe comme une alternative au traitement classique se sont engagŽs ˆ mener des Žtudes sur ses effets ˆ long terme jusqu'en 2019. "Nous comprenons qu'il est important de conna”tre les effets ˆ long terme de ce mŽdicament sur la fonction respiratoire", a commentŽ le Dr Neville Jackson, de la firme Pfizer. Les essais cliniques ont d'ores et dŽjˆ permis de constater que la forme inhalŽe de l'insuline Žtait aussi efficace sur la glycŽmie (sucre sanguin) que les injections. Certains patients se sont plaints de toux, et d'une lŽgre insuffisance respiratoire. Plusieurs millions d'AmŽricains souffrent de diabte, la plupart de diabte de type 2, une forme liŽe au surpoids. Seulement moins de 10% souffrent de diabte de type 1, dans lequel l'insuline n'est plus sŽcrŽtŽe. APABONNEMENT HAITI EN MARCHE(305) 754-0705 (509) 221-8568

PAGE 14

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 14 14 Commonwealth of Massachusetts The Trial Court SUFFOLK Division Probate and Family Court Department Docket No. 05D-0807 Summons By Publication V iolette Quetant, Plaintiff(s) v. Jean Bernard Altidor , Defendant(s) To the above named Defendant(s): A Complaint has been presented to this court by the Plaintiff, Violette Quetant, seeking a divorce Pursuant to Supplemental Probate Court Rule 41 1, an Automatic Restraining Order has been entered against the above named parties, and that the said defendant can not be found within the Commonwealth and that his present whereabouts are unknown; that personal service on said defendant is therefore not practicable, and that said defendant has not voluntarily appeared in this action: Y ou are required to serve upon Dane M. Shulman, Esq. Attorney for plaintiff(s) … whose address is 1596 Blue Hill A venue, Mattapan, MA 02126 Y our answer on or before November 10, 2005. If you fail to do so, the court will proceed to the hearing and adjudication of this action. You are also required to file a copy of your answer in the office of the Register of this Court at Boston . Wi tness, John M. Smoot, Esquire, First Justice of said Court at Boston, this 28 th day of July , 2005 Publication: General Circulation Port-au-Prince, Haiti Richard Iannella Register of Probate Court Commonwealth of Massachusetts The Trial Court SUFFOLK Division Probate and Family Court Department Docket No. 05D-1 1 18 Summons By Publication Mireille Thomassin Plaintiff(s) v. Jean Claude V oltaire, Defendant(s) To the above named Defendant(s): A Complaint has been presented to this court by the Plaintiff, Mireille Thomassin, seeking a divorce Pursuant to Supplemental Probate Court Rule 41 1, an Automatic Restraining Order has been entered against the above named parties, and that the said defendant can not be found within the Commonwealth and that his present whereabouts are unknown; that personal service on said defendant is therefore not practicable, and that said defendant has not voluntarily appeared in this action: Y ou are required to serve upon Dane M. Shulman, Esq. Attorney for plaintiff(s) … whose address is 1596 Blue Hill A venue, Mattapan, MA 02126 Y our answer on or before December 1, 2005. If you fail to do so, the court will proceed to the hearing and adjudication of this action. You are also required to file a copy of your answer in the office of the Register of this Court at Boston . Wi tness, John M. Smoot, Esquire, First Justice of said Court at Boston, this 22 nd day of August, 2005 Publication: General Circulation Port-au-Prince, Haiti Richard Iannella Register of Probate Court Ce n'est pas non plus celle de Truman qui forcera le mme MacArthur ˆ reculer en CorŽe pour Žviter une nouvelle conflagration mondiale. Cette AmŽrique-lˆ, personne ne veut accepter qu'elle n'est plus É Et pour commencer le prŽsident Bush presque choquŽ en apprenant qu'une coalition de pays propose leur assistance aprs le passage de Katrina. " Oh non!", s'Žcrie Bush spontanŽment. Il n'avait pas encore jugŽ les dimensions de la catastrophe. Ce que beaucoup ne lui pardonnent pas, les victimes pour commencer. Mais son porte-parole avait t™t fait de rectifier le tir. aujourd'hui met les Etats-Unis ˆ un niveau de rŽpublique bananire É Ce serait lˆ nous insulter nous-mmes. Laissons ce genre de rŽflexion au petit franais qui n'arrive pas ˆ digŽrer que "si les ricains n'Žtaient pas lˆ." Mais que la propagande ˆ la John Wayne ne passe plus, c'est certain. Celle de Bush non plus. Si la Nouvelle OrlŽans doit dispara”tre ˆ tout jamais, elle nous laisse nŽanmoins (ˆ part la musique de Louis Armstrong) une grande leon: les AmŽricains doivent dŽsormais apprendre ˆ se mesurer selon des dimensions plus humaines. Une AmŽrique ˆ hauteur d'homme. Et non des mythes de Hollywood. Editorial, MŽlodie 103.3 FM, Port-au-Prince Nous n'irons pas jusqu'ˆ dire que ce que l'on voit ( Katrina ... suite de la page 12)Une AmŽrique ˆ hauteur d'homme! L 'Atlantique entre dans sa phase cyclonique la plus intenseVOTRE ATTENTION !MIAMI, 8 septembre 2005 Dans le sillage de Katrina, une des pires catastrophes naturelles ˆ frapper les Etats-Unis, la saison cyclonique entre dans sa phase la plus intense et les spŽcialistes prŽdisent d'autres ouragans tout aussi dangereux. Si la saison des cyclones a ŽtŽ particulirement agitŽe en 2004 avec quatre ouragans frappant la Floride en six semaines entre aožt et septembre, la possibilitŽ existe que des Etats comme le Mississippi ou la Louisiane, dŽvastŽs par Katrina, soient ˆ nouveau frappŽs par un ouragan ˆ court ou moyen terme. Selon les derniers pronostics de William Gray, un expert de l'universitŽ du Colorado, il y a 75% de probabilitŽs qu'un autre cyclone frappe les Etats-Unis ce mois-ci. " Les mauvaises nouvelles continuent""a indiquŽ le mŽtŽorologiste dans son dernier rapport il y a une semaine. La saison 2005 a ŽtŽ particulirement atypique et jamais auparavant autant de cyclones ne s'Žtaient formŽs aussi t™t dans la saison, dont deux en juin, le premier mois de la saison cycloniquequi va jusqu'en novembre ni avec autant d'intensitŽ. Deux cyclones Dennis et Emily en juillet ont atteint la catŽgorie 4 sur l'Žchelle Saffir-Simpson, qui en compte 5. Fin aožt, la moyenne habituelle est gŽnŽralement de quatre temptes tropicales et deux ouragans, mais ds la premire semaine de septembre, 15 temptes et une demidouzaine d'ouragans, soit trois fois plus que la moyenne, se sont dŽjˆ formŽs dans la rŽgion Atlantique. Mercredi les ouragans Nate et Maria se trouvaient en haute mer ˆ l'est des Etats-Unis, tandis que la tempte tropicale Ophelia se trouvait au large de la Floride. Selon Gray, 90% de l'activitŽ cyclonique se dŽroule entre aožt et octobre et particulirement en octobre. Pour sa part Kerry Emanuel, un expert de l'Institut T echnologique du Massachusetts (MIT) estime que les effets du rŽchauffement, naturel ou artificiel, de la plante, qui forme le combustible des ouragans, se font particulirement sentir dans l'intensitŽ des cyclones et peuttre aussi dans leur frŽquence. (voir Ouragans / 16)L 'h™pital ou l'abandonHAITI N'EXISTE PAS !LE DEVOIR Gil Courtemanche J'Žtais au Mali quand j'ai appris le "dŽpart" du prŽsident Aristide. Le Mali est encore plus pauvre que la perle des Antilles. Son PIB par habitant est de 750 $, celui d'Ha•ti, de 1500 $, le taux d'analphabŽtisme est de 90 %, comparativement ˆ 50 % en Ha•ti, et le taux de mortalitŽ infantile est de 130 sur 100 000 au Mali par rapport ˆ 68 sur 100 000 en Ha•ti. Et pourtant, je choisirais de vivre ˆ Bamako plut™t qu'ˆ Port-au-Prince. Les h™pitaux sont pauvres mais ils fonctionnent, la circulation est rŽgulŽe aux heures de pointe, les lycŽes sont propres et bondŽs, les fonctionnaires fonctionnent, les touristes envahissent le marchŽ des Artisans et on peut se promener dans la ville en toute sŽcuritŽ. Pourtant, le Mali a connu son lot d'atrocitŽs, ses dictatures, ses guerres civiles, ce qui n'empchera pas la tenue d'Žlections relativement dŽmocratiques dans quelques semaines. En Ha•ti, rien de tout cela. Seulement un immense bidonville sans foi ni loi, qui s'Žtend sur 28000 kilomtres carrŽs. Pas de gouvernement, pas de services publics, un cas unique au monde, "une sociŽtŽ sans ƒtat", comme le dit RŽgis Debray dans un rapport qu'il a rŽdigŽ pour le gouvernement franais. l faut dire que l'histoire du premier pays noir indŽpendant n'est qu'une longue suite de guerres, de pillages, de corruptions et de violences. Ce pays n'a jamais Ce pays n'a jamais existŽ. Son histoire commence par le gŽnocide des 300000 Indiens ta•nos qui peuplaient l'”le. Les Franais en feront la plus importante de leurs colonies sur le plan Žconomique. Ë l'Žpoque, le sucre rapporte autant que le pŽtrole. Puis vint le 1er janvier 1804. Les esclaves boutent les Franais dehors. La joie de l'indŽpendance durera le temps d'un rŽveillon. Les rois sanguinaires succdent aux empereurs dŽmagogues, les militaires ignares aux policiers bestiaux. Ë partir de 1915, les AmŽricains s'installent, poursuivant la dislocation du pays. Les dŽpouilles sont partagŽes par quelques familles de mul‰tres qui possdent le pays tout entier. Papa Doc et ses tontons-macoutes terrorisent le pays pendant 20 ans. Quand (voir Ha•ti / 17) connu la paix et la stabilitŽ. Deux cents ans de tragŽdies.

PAGE 15

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 3215 SPORTS : TOUS LES CHAMPIONNATSEurope France 6eme JournŽe 2005-2006 Classement L yon-Monaco 2-1 Ajaccio-Nancy 1-0 Metz-Lille 0-2 Nice-St Etienne 0-1 PSG-Strasbourg 1-0 Rennes-Auxerre 3-1 T oulouse-Le Mans 0-2 T royes-Nantes 1-0 Lens-Bordeaux 1-1 Sochaux-Marseille 0-1 Equipes MJ Pts 1-Lyon 6 16 2PSG 6 13 3-Le Mans 6 11 Allemagne 4eme JournŽe 2005-2006 Bayer Leverkusen-Schalke 04 1-1 M'gladbach-MSV Duisbourg 2-1 Hannover 96-Frankfurt 2-0 Kaiserslautern-Werder Bremen 1-5 Mainz-Hamburg SV 1-3 Nurenberg-Bayern Munich 1-2 VFB Stuggart-Arminia Bielefeld 1-1 Borrussia Dortmund-Cologne 2-0 Hertha Berlin-VFL Wolfsburg 3-0 Classemen t Equipes MJ Pts 1-BayernMunich 4 12 2-Bremen 4 10 3-Hambourg 4 10 Angleterr e 5eme Journee 2005-2006 Birmingham-Charlton 0-1 Chelsea-Sunderland 2-0 Everton-Portsmouth 0-1 Man UTD-Man City 1-1 Newcastle-Fulham 1-1 T ottenham-Liverpool 0-0 W est Brom-Wigan 1-2 Middlesbrough-Arsenal 2-1 Boltom-Blackburn 0-0 Classemen t Equipes MJ Pts 1-Chelsea 5 15 2-Charlton 4 12 3-Man City 5 11 Hollande 4eme Journee 2005-2006 RKC Waalwiijk-Roda JC 2-0 Heerenveen-SC Heracles Almedo 1-2 PSV Eindhoven-FC Utrecht 1-0 W illen II-Ajax Amsterdam 0-2 AZ Alkmaar-RBC Roosendaal 7-0 FC Gronigen-Sparta Rotterdam 0-1 FC Rotterdam-NEC Nijmegen 3-0 NAC Breda-ADO Den Haag 4-1 T wente-Vitesse Arnhem 0-1 Classemen t Equipes MJ Pts 1-Feyenoord 4 12 2-AZ Alkmaar 4 12 3-RKC Waalwijk 4 12 Italie 2eme Journee 2005-2006 Palermo-Inter Milan 3-2 AC Milan-Sienna 3-1 Chievo Verona-Parma 1-0 Empoli-Juventus 0-4 Lecce-Ascoli 0-0 Messina-Fiorentina 2-2 Roma-Udinese 0-1 Sampdoria-Reggina 3-2 T reviso-Livorno 0-1 Cagliari-Lazio 1-1 Classemen t Equipes MJ Pts 1-Juventus 2 6 2-Livorno 2 6 3-Udinese 2 6 Espagne 2eme Journee 2005-2006 Real Madrid-Celta Vigo 2-3 Deportivo Corogne-Athletico Madrid 1-0 Real Betis-Ossasuna 1-0 Barcelone-Mallorca 2-0 Getafe-Athletico Bilbao 1-1 Racing Satander-Cadiz 0-1 Real Sociedad-Alaves 2-1 V illareal-FC Seville 1-1 Malaga-Espagnol 1-2 Real Zaragoza-Valence 2-2 Classemen t Equipes MJ Pts 1-Celta Vigo 2 6 2-Deportivo Corogne 2 6 3-Athletico Bilbao 2 4Championnat D'ArgentineT ournoi D'Ouverture 6me JournŽe Estudiantes-Quilmes 2-0 V elez Sarsfield-Tiro Federal 1-0 Lanus-Instituto de Cordoba 1-4 Rosario Central-San Lorenzo 0-4 Indepediente-Racing Club 4-0 Colon de Santa Fe-Newell's old Boys 1-1 Olimpo de Bahia Blanca-Gimnasia la Plata 2-1 Gimnasia Jujuy-Banfield 1-1 Boca Juniors-Argentinos Juniors 0-0 Arsenal de Sarandi-River Plate 1-0 Classement Equipes MJ Pts 1-San Lorenzo 6 14 2-Banfield 6 12 3-Indepediente 6 11 4-Boca Juniors 6 11 USA MSL Kansas City-MetroStars 0-1 Los Angeles-Colorado 4-1 San Jose-Chivas USA 3-0 Dallas-DC United 1-2 New England-Columbus 3-1 ConfŽrence Est Equipes MJ Pts New England 26 51 Kansas City 27 42 Chicago 27 42 DC United 27 41 Metrostars 26 37 Columbus 25 30 ConfŽrence Ouest Equipes MJ Pts San Jose 26 50 Los Angeles 27 38 Dallas 25 36 Colorado 25 31 Real Salt Lake 25 19 Chivas USA 27 14 Meilleur Buteurs T aylor Twellman 14 Buts New England Ha•ti : le sport, moyen de sensibilisation contre le SidaLes traditionnels championnats de vacances de football, moyen de divertissement de milliers de jeunes des quartiers populaires de Port-au-Prince, ont ŽtŽ revtus cet ŽtŽ d'une nouvelle mission. Des championnats de vacances de football ont ŽtŽ utilisŽs durant ces vacances d'ŽtŽ comme outil de mobilisation des jeunes contre le VIH/sida dans quatre quartiers populaires de Port-au-Prince. T rou-Sable, Dupont, Jalouzi et Bayerjo sont les quatre quartiers prŽcaires o les activitŽs sportives estivales ont ŽtŽ le thŽ‰tre cette annŽe de campagne de sensibilisation dans le cadre du " projet de prŽvention et de prise en charge du VIH/sida en Ha•ti " financŽ par l'Union EuropŽenne. Sept bidonvilles au total sont concernŽs, ˆ d'autres niveaux, par le projet. SituŽ dans le prolongement de l'avenue N ˆ Port-au-Prince, Bayerjo, a accueilli, le dimanche 4 septembre, la finale de son championnat de football baptisŽ " championnat de la paix ". La rencontre a rŽuni un public surchauffŽ de plusieurs centaines de jeunes sur fond d'animation musicale et de diffusion de slogans anti-sida. Spot radiophonique, affiches et t-shirts ont ŽtŽ utilisŽs pour vulgariser des messages de prŽvention et de lutte contre le sida. Ces activitŽs de sensibilisation contre le VIH/sida sont financŽes par l'Union europŽenne et gŽrŽes par l'UNFPA en partenariat avec GRET (Groupe de recherche et d'Žchange technologique) et le PESADEV (Perspective pour la santŽ et le dŽveloppement). Le reprŽsentant du GRET, Daniel Henrys, a soulignŽ que son organisation en charge de la coordination des activitŽs de santŽ cherchait ˆ favoriser " l'action et la participation communautaire dans la lutte contre le VIH/sida par l'Žducation sur la santŽ sexuelle. " Ha•ti accuse une sŽroprŽvalence de prs de 5 %. HPN US Open de tennis: Roger Federer conserve son titreNEW YORK (AFP) Le Suisse Roger Federer, tenant du titre et N.1 mondial, a remportŽ l'US Open de tennis, dernier tournoi du Grand Chelem de l'annŽe, en battant l'AmŽricain Andre Agassi, tte de sŽrie N.7, 6-3, 2-6, 7-6 (7/1), 6-1, en finale dimanche ˆ New York. Federer (24 ans) remporte le 6e titre du Grand chelem de sa carrire et le deuxime de la saison aprs Wimbledon. Le Suisse a notamment profitŽ de la baisse de rŽgime du vŽtŽran amŽricain (35 ans) dans la quatrime manche. Aprs avoir pris les devants dans la manche initiale, gr‰ce ˆ un break, Federer cŽdait face ˆ l'AmŽricain soutenu par 23.000 supporteurs venus soutenir le champion pour sa 20e participation consŽcutive au tournoi new yorkais. Mais ce dernier ne devait jamais se relever de la perte de la troisime manche au jeu dŽcisif aprs avoir comptŽ un break d'avance et craquait dans la quatrime pour s'incliner en 2h20 face ˆ l'inconstestable N.1 mondial, qui signe son 10e titre de la saison. A vant Federer, le dernier joueur ˆ avoir conservŽ son titre ˆ Flushing Meadows Žtait l'Australien Patrick Rafter (1997-1998). Agassi (35 ans) peut se prŽvaloir de huit titres du Grand Chelem, dont deux ˆ New York (1994 et 1999). Lors de leur dix confrontations prŽcŽdentes, Agassi avait remportŽ les trois premires et Federer les 7 suivantes dont le quart de finale de l'an passŽ sur ce mme court. Le bilan du Suisse, cette saison, est maintenant de 71 victoires contre 3 dŽfaites, dont la dernire en demi-finale de RolandGarros face ˆ l'Espagnol Rafael Nadal. Sur dur, sa seule dŽfaite en 2005 a ŽtŽ l'oeuvre du Russe Marat Safin en demi-finale ˆ l'Open d'Australie. La veille, le titre fŽminin a ŽtŽ dŽcrochŽ par la Belge Kim Clijsters, qui a battu la Franaise Mary Pierce 6-3, 6-1. Mary Pierce a ŽchouŽ pour la deuxime fois de la saison en finale d'un tournoi de tennis du Grand Chelem. En 1 h 05, Clijsters a fait revivre ˆ Pierce son supplice de la finale de Roland-Garros en juin dernier, o elle avait ŽtŽ battue en 1 h 02 par Justine HeninHardenne (6-1, 6-1). Clijsters (22 ans) a pris le dessus d'entrŽe, gr‰ce notamment ˆ sa dŽfense diabolique, qui lui permet de remettre des balles au prix de grands Žcarts spectaculaires. Ces premiers points prŽfiguraient ce qu'allait tre la rencontre, avec Pierce qui frappe et Clijsters qui remise et pousse son adversaire ˆ la faute. Le palmars 2005 complet: . Simple messieurs: Angleterre: sans faute pour Chelsea et CharltonLONDRES Chelsea et Charlton, inattendu ˆ un tel niveau, sont les seules Žquipes ˆ avoir poursuivi leur sans faute en gagnant lors de la 5e journŽe du Championnat d'Angleterre de football, le tenant du titre ayant cependant disputŽ un match de plus. Manchester United, qui n'avait, lui non plus, abandonnŽ aucun point en trois matches jouŽs, en a cŽdŽ deux face au voisin Manchester City (1-1), qui confirme ainsi ses bons dŽbuts. MU a ouvert le score par Ruud van Nistelrooy, malgrŽ un arrt superbe de David James sur une premire frappe du NŽerlandais (45). Mais ˆ Old Trafford, les "Red Devils" ont fini par concŽder leur premier but de la saison, en six rencontres (avec la C1), inscrit par Joey Barton (76). Chelsea, qui retrouvait ˆ la surprise gŽnŽrale son dŽfenseur central John Terry, remis de sa blessure ˆ un genou, a dž patienter pour troubler la rŽsistance de Sunderland (20), le dernier club ˆ ne compter aucun point. Roger Federer (SUI/N.1) bat Andre Agassi (USA/N.7) 6-3, 2-6, 7-6 (7/1), 6-1(voir Angleterre / 18)

PAGE 16

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 16LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS MIAMI-DADE COUNTY MIAMI, FLORIDA Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of bids, which can be obtained through the Department of Procurement Management (DPM), from our Website: www .miamidade.gov/ dpm. Vendors may choose to download the bid package(s), free of charge , from our Website under  Solicitations OnlineŽ. Internet access is available at all branches of the Miami-Dade Public Library. It is recommended that vendors visit our Website on a weekly basis to view newly posted solicitations, addendums, revised bid opening dates and other information that may be subject to change. Interested parties may also visit or call: Miami-Dade County Department of Procurement Management V endor Assistance Unit 111 NW 1st Street, 13th floor, Miami, FL 33128 Phone Number: 305-375-5773 There is a nominal non-refundable fee for each bid package and an additional $5.00 handling charge for those vendors wishing to receive a paper copy of the bid package through the United States Postal Service.These solicitations are subject to the Cone of SilenceŽ in accordance with County Ordinance No. 98-106. The Princeton University Dining Services department has a number of full-time/part-time positions available this Fall semester for: € Food Service Workers € Retail Food Service WorkersW orking hours can be any time from 6:00 a.m. 10:00 p.m., seven days per week, various hours and shifts. Some positions could be on-call to work on as AS NEEDED BASIS. These are hourly positions without benefits. Responsibilities include preparing a standard menu with concern for quality, appeal, presentation, sanitation, safety, and cost; coordinating tasks and meeting deadlines for the daily preparation; maintaining the production area, kitchen and pantry equipment in a clean, safe and sanitary condition; and providing customer servie within the parameters of departmental standards with regard for speed of service and customer satisfaction. Must be able to read, write and follow verbal and written instructions, and observe all NJ State Health Codes and Regulations, including proper handwashing and use of gloves. Position requires a prior dependable work record, good interpersonal skills, and the ability to lift and control 60 pounds. To apply, please visit http://jobs.princeton.edu and search for Req # 0500524. Candidates may also apply in person at the Office of Human Resources, One New South on Mondays & Wednesdays between 1:00 p.m. and 4:00 p.m. Princeton University is an equal opportunity/affirmative action employer. FOOD SERVICE OPPORTUNITIES Selon une Žtude qu'il a publiŽe rŽcemment, portant sur quelque 500 temptes dans l'Atlantique et quelque 800 autres dans le Pacifique entre 1950 et 2004, les ouragans sont de plus en plus violents et durent plus longtemps. "On relve une tendance gŽnŽrale ˆ la hausse, particulirement dans les dernires 30 ou 40 annŽes" relvet-il. Il note Žgalement qu'il existe une corrŽlation entre cette intensification et les tempŽratures de plus en plus ŽlevŽes des ocŽans et prŽdit qu'ˆ l'avenir ce rŽchauffement pourrait augmenter le "potentiel destructeur des cyclones tropicaux". (AFP)OURAGANS(suite de la page 14) DEVELOPPEMENT DURABLE Une scierie ˆ La Celestina photo B.E.LE P ARC LA VISITEDans le Nouvelliste du 6 septembre, Patrice Manuel Lerebours lance un cri d'alarme qui rappelle celui d'Elsie EthŽart ˆ propos de la Fort-des-Pins ( V oir la Fortdes-Pins avant sa totale disparition , in: HEM, Vol. XVIII, No. 48, du 29/12-04/01/05). Mais cette fois-ci, il s'agit du parc La Visite. Comme Elsie, Lerebours nous invite ˆ' aller vite y faire un tour É avant qu'il ne disparaisse . Lerebours montre du doigt les responsables de cette catastrophe annoncŽe. Environ 500 personnes vivent illŽgalement dans la fortÉ " des individus qui, sans remords et sans inquiŽtude, allument des incendies de fort pour accaparer cette terre et saigner ˆ blanc, avec leurs scieries illŽgales, le poumon mme du pays É ". Mais il insiste sur les carences, pour ne pas dire l'absence de cet Etat dont le premier devoir est de protŽger l'intŽgritŽ du territoire national É aucun reprŽsentant du ministre de l'Agriculture, aucune autoritŽ policire, aucune protection forestire rŽelle pour un parc abritant au moins 2000 espces endŽmiques É Et pourtant, cet Etat É et l'UNESCO ont reconnu le Parc La Visite, la Fortdes-Pins, le Pic Macaya comme rŽserves naturelles et patrimoine universel . L 'auteur indique les dŽcisions qui doivent tre prises et mises immŽdiatement en application. L 'expulsion de ceux qui vivent illŽgalement au sein de la fort est une nŽcessitŽ . Et cette intervention est justifiŽe par un grand principe: Un parc national protŽgŽ ne peut souffrir de ce genre d'intrusion . Nous avons dŽjˆ entendu ce genre de dŽclaration pŽremptoire au sujet de la Fort-des-Pins, et, bien que ne connaissant pas la situation de La Visite, je ne peux m'empcher de revenir avec toute une sŽrie de questions. V ous voulez expulser les gens qui vivent dans la fort; OK; mais qu'allez-vous en faire? avez vous prŽvu o vous allez les relocaliser? Encore une fois, je ne connais pas la situation de La Visite, mais quand on parle de gens qui vivent illŽgalement dans la fort, je ne peux m'empcher de penser ˆ ces experts du MARNDR qui se sont bien gardŽs de nous dire que certains habitants de la Fort-des-Pins y sont installŽs depuis au moins eux gŽnŽrations, et' payaient un fermage au Ministre! AssassinsÉ Assassins É Assassins É s'Žcrie Lerebours; mais les vrais assassins sont-ils ceux qui mettent la hache ou ceux qui profitent du massacre, et qui, eux, ne vivent pas dans la fort? Ce sont toutes ces questions qui ont incitŽ des personnes intŽressŽes ˆ sauver la Fort-des-Pins ˆ tenter de trouver une autre formule. Une formule qui arriverait ˆ concilier la protection de l'environnement et les intŽrts de la population de la fort. Cela peut para”tre utopique; pourtant nous avons et l'occasion de visiter une expŽrience dont les acteurs poursuivaient cette utopie, et ont obtenu des rŽsultats intŽressants. Je veux parler du projet Plan Sierra, en RŽpublique Dominicaine, que j'ai eu la chance de visiter rŽcemment avec un groupe de techniciens et de paysans de la Fortdes-Pins. Nous aurons l'occasion de revenir sur ce voyage, pour le moment nous nous contenteront de dire que, pour ceux avec qui nous avons pu nous entretenir, l'un des facteurs du succs de l'expŽrience est que la population ait ŽtŽ intŽgrŽe dans la mise en Ïuvre du projet. Nous avons ŽtŽ particulirement intŽressŽs de visiter le projet pilote de La Celestina o on est arrivŽ ˆ stopper le processus de dŽgradation de la couverture forestire, et mme ˆ reprendre l'exploitation de la fort (voir photo) tout en amŽliorant les conditions de vie de la population ˆ qui la gestion du projet vient d'tre transfŽrŽe. Bien sžr, il ne s'agit pas de reproduire servilement ce qui s'est passŽ de l'autre c™tŽ de la frontire, nous pouvons nŽanmoins nous inspirer de l'expŽrience de nos voisins dans la recherche d'une formule adaptŽe ˆ notre propre situation. C'est dans cet esprit que, vendredi dernier les membres du groupe qui avait participŽ ˆ la visite de Plan Sierra ont procŽdŽ ˆ une restitution pour les habitations de l'habitation Mare BÏuf, et, en conclusion de cette rencontre des dŽcisions ont ŽtŽ prises en vue d'assurer une coordination entre la population et les agents techniques appelŽs ˆ intervenir dans la zone. Si nous revenons ˆ La Visite, l'article de Lerebours signale l'existence d'une Fondation Seguin, organisation ˆ but non lucratif qui se consacre ˆ la dŽfense du Parc La Visite . C'est du reste une rencontre organisŽe par cette fondation qui a ŽtŽ l'occasion de l'article de Lerebours. A mon avis, l'existence mme de cette fondation est un bon point de dŽpart. Nos interlocuteurs dominicains nous avaient en effet affirmŽ que la continuitŽ du projet Plan Sierra avait ŽtŽ assurŽe par le fait que l'organisation porteuse du projet Žtait passŽe du statut d'organe d'exŽcution du Ministre de l'Agriculture ˆ celui d'organisation autonome associŽe au Ministre. A La Visite la fondation existe dŽjˆ; ce qu'il lui faut c'est d'engager le dialogue avec les organisations locales, qui existent certainement aussi, et avec elles arriver ˆ un plan d'action dont un des premiers points seront des activitŽs de plaidoyer auprs des Ministres de l'Agriculture et de l'Environne-ment. On me dira que c'est plus facile ˆ dire qu'ˆ faire. Pourtant je crois que c'est la voie ˆ suivre. Bernard EthŽart ben@etheart.com

PAGE 17

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 8772 NE 2 ème AvenueTél: 305 757 4915F ADKIKJ VARIETY STORELE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS. RŽception de paiement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV, BELL MOBILITY etc...etc... Connection tŽlŽphonique chez vous...Ouvert 6 Jours par semaine: 8h30 am ˆ 7h30 pm • Parfums • Cellulars & Beepers • Souliers et Sandales • Produits pour la cuisine • Cadeaux • Tableaux • Moneygram • Money Order • CD's (compas, Racine, EvangŽlique, Zouk, Franais, AmŽricain) • Video's (Ha•tiens, AmŽricains, Documentaires, Drams) • Produits de beautŽ • Produits pour cheveux ATLANTA 1232 Moreland Ave, Suite A Atlanta, GA 30016 Tel: (404)622-8787 BAHAMAS E. Street Sawyer Studio Blvd 2nd Floor Nassau, Bahamas Tel: (242)322-6047 BOYTON 544 E Gateway Blvd, Suite 3 Boyton Beach, Florida Tel: (561)742-3046 CAMBRIDGE 300 Broadway Cambridge, Mass 02139 Tel: (617)354-6448 CHURCH 2807 Church Ave. Brooklyn, NW 11226 Tel: (718)693-3798 CONNECTICUT 953 Washington Blvd, Suite 1 Stamford, CT 06901 Tel: (203)324-2816 DELRAY BEACH 402 West Atlantic Ave Delray Beach, Fl 33444 Tel: (561)265-2100 FLATBUSH 1161 Flatbush Ave. Brooklyn N.W. 11226 Tel: (718)287-5295 FORT LAUDERDALE 8 West Sunrise Blvd Ft. Lauderdale, Fl 33311 Tel: (954)524-1574 LAKE WORTH 330 S. Dixie Hwy, Suite 2 Lake Worth, Fl 33460 Tel: (561)585-1077 MATTAPAN 508 River Street Mat. Mass. 02126 Tel: (617)298-9366 MIAMI 5401 N.W. 2nd Avenue Miami, Fl 33137 Tel: (305)758-3278 NAPLES 506 11th Street Naples, Fl 34102 Tel: (941)435-3994 NORTH MIAMI 629 NE 125th Street N. Miami, Fl 33161 Tel: (305)892-6478 MIRAMAR N. DADE 19325 NW 2nd Avenue (441) Miami, Fl 33169 Tel: (305)654-2800 MONTREAL 7177 Rue St Denis Mont. QC H2R2E3 Tel: (514)270-5966 ORLANDO 2469 S. Orange Blossom Trail Orlando, Fl 32805 Tel: (407)649-9896 POMPANO (1) 4857 N. Dixie Hwy Pompano Bch, Fl 33064 Tel: (954)429-9552 POMPANO (2) 128 N. Flager Avenue Pompano Bch, Fl 33060 Tel: (954)946-4469 QUEENS 159-35B Hillside Avenue Jamaica N.Y. 11432 Tel: (718)523-9216 SPRING-VALLEY South Main Street S. Valley, NW 10977 Tel: (914)425-7747 WASHINGTON 835 Juniper Street NW Wash D.C. 20012 Tel: (202)722-4925 WEST PALM BEACH 604 25th Street W. Palm Beach Fl 33407 Tel: (561)655-4166 NEW JERSEY 152 Jefferson Ave Elizabeth, NJ 07201 Tel: (908)354-1411 MONTREAL NORD 3820 Henri-Bourassa Est Montréal, Canada Tel:(514)852-9245 TURKS & CAICOS Downtown Providenciales Butterfield Plaza Tel: (649)941-4172-4173 CENTRE VILLE 59 Rue Pavée avant la Pharmacie Idéale 223-0865-223-0839 222-2704,221-8910, 221-1632 Nou vle gate kliyan nou yo de jou en jou pi plis. 17 Aristide arrive au pouvoir, en 1990, Ha•ti est une carcasse vidŽe de son sang, une sorte de zombie engourdi qui se laisse manipuler au grŽ de la pensŽe magique. En 1994, les ƒtats-Unis, submergŽs par les rŽfugiŽs ha•tiens, dŽcident de couper court ˆ cette invasion. L'opŽration "Restore Democracy" ramne Aristide dans ses valises et la promesse d'un avenir meilleur. Mais un avenir avec qui, un avenir comment? Je l'ai dit plus haut: il n'existe pas de sociŽtŽ ha•tienne. Pas de vŽritables partis politiques, pas de classe moyenne, pas de gouvernement, pas d'industrie, juste des pauvres, des millions de pauvres qui penchent toujours du c™tŽ du plus fort et quelques familles riches qui se partagent le g‰teau avec quelques politiciens corrompus. Dans quel pays de la plante une bande de malfrats pourrait-elle remettre en question l'existence d'un gouvernement? Seulement en Ha•ti. On nous dit maintenant que la communautŽ internationale va se mettre sŽrieusement au travail pour faire d'Ha•ti un vŽritable pays. Mais avec qui, en se fondant sur quelles institutions, en encourageant quel systme d'Žducation? Sous Papa Doc et, par la suite, sous son fils, aussi grassouillet qu'incompŽtent, presque tous les cerveaux, les mŽdecins, les Žcrivains, les Žconomistes, les travailleurs communautaires et les leaders syndicaux ontLIBRE PENSEEL 'h™pital ou l'abandon( Ha•ti ... suite de la page 14) choisi l'exil. Et il faut les comprendre. Tant bien que mal, des centaines d'ONG tentent en ordre ŽparpillŽ de remplir ce vide, de donner un semblant d'ordre lˆ o rgne le dŽsordre absolu. Autant soigner le cancer avec de la camomille. Instaurer manu militari un semblant d'ordre et de sŽcuritŽ dans le pays pour le remettre par la suite entre les mains de la mme classe de politiciens qui ne savent de la politique que les discours ampoulŽs ne changera rien. Les politiciens ha•tiens ne reprŽsentent personne. Accro”tre l'aide traditionnelle ne changera rien non plus: l'argent de la coopŽration va se perdre dans les mŽandres obscurs du petit appareil Žtatique. Comment soigner quand il n'y a pas de mŽdecins, enseigner quand il n'existe pas de systme d'Žducation, crŽer des emplois quand il n'y a pas d'Žpargne locale? Comment importer quand la seule exportation rentable est la coca•ne? Je sais que cette analyse est sŽvre et qu'elle offensera quelques amis ha•tiens. Mais soyons francs, pour une fois: depuis trop longtemps, la communautŽ internationale fonde ses interventions sur un mythe, celui de l'existence d'un pays qui, en fait, n'existe pas. Jamais avons-nous fait face ˆ un tel cul-de-sac, ˆ un tel vide absolu. La question qui se pose est relativement simple et en mme temps horriblement troublante: ce pays peut-il se sauver lui-mme et retrouver, dans le cadre d'une coopŽration classique, le chemin d'une normalitŽ qu'il n'a jamais connue? Demande-t-on ˆ un malade agonisant de marcher? Non. On le pose sur une civire et on le mne ˆ la salle d'opŽration. Puis, on le met aux soins intensifs. Si la communautŽ internationale n'est pas prte ˆ littŽralement hospitaliser ce pays, il serait plus honnte de s'en retirer ˆ tout jamais et d'admettre qu'une plaie sanglante existera toujours dans notre hŽmisphre. L 'immigration clandestine ha•tienne vers les Antilles inquite Paris LE MONDE PORT-AU-PRINCE, 12 Septembre 05 La France n'oublie pas Ha•ti : c'est le message que s'est efforcŽ de transmettre la ministre dŽlŽguŽe ˆ la coopŽration, Brigitte Girardin, lors d'une brve visite ˆ Port-au-Prince. Mme Girardin a manifestŽ l'intŽrt que porte Paris au succs des Žlections, le 20 novembre. Le nouveau prŽsident devrait prter serment le 7 fŽvrier 2006. La sŽcuritŽ demeurant l'une des grandes prŽoccupations, elle a assistŽ ˆ une sŽance d'entra”nement de la police ha•tienne, qui est encadrŽe par des instructeurs des Nations unies, dont 80 gendarmes et policiers franais. "Nous avons un trs sŽrieux problme d'immigration clandestine en provenance d'Ha•ti, qui reprŽsente un vrai risque de dŽstabilisation, notamment en Guadeloupe , a soulignŽ la ministre, qui s'Žtait fait accompagner de trois Žlus des dŽpartements franais d'AmŽrique. Environ 6 000 Ha•tiens arrivent chaque annŽe dans les Antilles franaises et j e crains que cela ne devienne une source de tension." Mme Girardin a suggŽrŽ de concentrer la coopŽration agricole franaise sur les trois rŽgions dont est originaire la majoritŽ de ces clandestins. La ministre a remis deux chques aux autoritŽs ha•tiennes, d'un montant de 2,5 millions d'euros, pour la lutte contre le sida et pour financer la rentrŽe scolaire de 60 000 enfants. Ha•ti est l'un des pays les plus touchŽs par le sida aprs l'Afrique subsaharienne. Mme Girardin a annoncŽ la fin des sanctions europŽennes qui avaient ŽtŽ imposŽes aprs les Žlections contestŽes de 2000. Cette dŽcision, qui doit tre officiellement annoncŽe ˆ Bruxelles en octobre, dŽbloquera 72 millions d'euros en faveur d'Ha•ti. "Ces fonds permettront au nouveau gouvernement de travailler sur des bases plus solides que nous, qui avons trouvŽ les caisses vides en arrivant au pouvoir" , a remerciŽ le premier ministre, GŽrard Latortue. "BOUCLIERS HUMAINS" Il a demandŽ l'aide de la France "pour lutter contre les crimes financiers commis contre l'Etat ha•tien" . Selon deux rapports publiŽs au mois d'aožt, 55 millions de dollars de fonds publics (44 millions d'euros) ont ŽtŽ dŽtournŽs sous la prŽsidence de Jean-Bertrand Aristide. "Il y a une nette amŽlioration de la sŽcuritŽ depuis deux mois, mes clients commencent ˆ revenir" , se fŽlicite Jacques Sterlin, propriŽtaire d'un restaurant prs du quartier de Bel-Air, o les gangs armŽs semaient la terreur depuis octobre 2004. La police ha•tienne et les casques bleus de la mission des Nations unies pour la stabilisation en Ha•ti (Minustah) ont repris le contr™le de ce fief des partisans armŽs de l'ex-prŽsident Aristide. Reste l'immense bidonville de CitŽ Soleil, qui n'a toujours pas ŽtŽ pacifiŽ. "C'est une zone difficile ˆ sŽcuriser car les gangs utilisent les femmes et les enfants comme (voir Clandestins / 20)

PAGE 18

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 Les Jeux de Bernard18 ESSAIENT FEELFREE FM#I#SOT EBATS#NA CL#ET#AN TE#ZANZI IRA#GAIS FACHEUSE T rouvez 20 Termes associés à la Nouvelle Orléans dans le carré ci-dessus 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123 SCRABBLEArrangez les sept lettres ci-dessous pour former un mot f rançaisCARCEL CANCEL CANCER CANTER CONTER PONTER POSTER Solutions de la semaine passéeROMANCEFRELON GLATIS M I A A X U N Solutions de la semaine passée: Allez de FRELON, à GLA TIS , en utilisant des mots du du vocabulaire français, et ne changeant quune lettre par ligne.Mots Mots Mots Mots Mots Mê Mê Mê Mê Mê l l l l l és és és és ésLES JEUX DE BERNARDSolutions de la semaine passée: W F B Y N Y B E I G N E T S S I U Z K U C G T N A H D H L V L J O C W K S O E E I V U M M D A Q X E A R U N G X B J U I B M G T R T T F U S E A O C S A B A T S R M E A V Z T R C S C A L M A I S E S Z K E R X I C L R B V N B O E R V U G R S D A M B K A B A R E N Y P I S S Y U O Y M V I T P X G O C I L A W O O V M T I R Z M B U P V A U G C E E A U D U B O N P Z S O S M S N V H U S L Y M I E GRILLE DE PROGRAMMEMŽlodie 103.3 fm74 bis Rue Capois Port-au-Prince, Ha•ti TŽl: 221-8568/ 221-8596 Fax: 221-0204/ 221-1323 e-mail: melodiefm@hotmail.com ou pub@haitienmarche.com URL: www.haitienmarche.comProgrammation5h00 6h30Bon RŽveil en musique 6h30 7h00Au Pipirit chantant1er Journal crŽole de la journŽe avec Yves Paul LŽandre 7h00 10h00MŽlodie Matin avec Marcus Informations, Interviews, Anecdotes, Humour, Analyses 8hL'Editorial de Marcus 8h15La Chronique au Quotidien avec Elsie 8h30Le grand Reportage avec Guyler c Delva 8h45A Haute Voix avec Dominique Batraville 9hLes Sports avec Jacky Marc 9h15Culture avec Claude Bernard SŽranMŽlodie Matin chaque samedi est animŽe par Rapah‘l FŽquire10h00 MidiLe Disque de l'Auditeuranimation: Jacques Lacour 12h00 12h15Le MidiUn rŽsumŽ des Informations Locales et Nationales 12h15 2h00Lady Blues avec ElsieJazz, Blues, Swing, Ragtime avec Elsie 2h00 3h00C'est si bon en chansons...Emission de Chansons Franaises 3h00 5h00Le Bon Vieux TempsRetro-Compas avec Doc Daniel et Captain Bill 5h00 7h00Melodie & Company chaque jour un sujet diffŽrent, avec des invitŽs et la participation du public.Animation: MARCUS 7h00 8h30Amor y Sabor8h30 9h00Soir Informations10h00Notre Grand Concert( Lundi et Mercredi : L'heure classique )Jazz at Ten ( Mardi, Jeudi, Dimanche ) Jazz inspired : Judy Carmichael et ses invitŽs 9h00 et au-delˆCavaliers, prenez vos dames ( Samedi ) 50 ans de Succs Populaires Ha•tiens Chaque Dimanche : 10h ˆ Midi: Textes et PrŽtextes avec Dominique RichezGeremi a dŽlivrŽ les "Blues" (54), qui ont ensuite fait parler leur banc. EntrŽ en jeu aprs le but, Didier Drogba a prolongŽ de la tte un centre de Damien Duff, lancŽ sur le terrain dix minutes auparavant, pour le second but de Chelsea (82). Comme Chelsea donc, Charlton s'est imposŽ ˆ chacune de ses sorties, mme si le club londonien a disputŽ un match de moins. A Birmingham, l'Žquipe d'Alan Curbishley l'a emportŽ (1-0) sur un nouvel Žclat de la merveille Darren Bent (15) qui, venu cet ŽtŽ d'Ipswich (2e div.), en est dŽjˆ ˆ cinq buts. A Middlesbrough, Arsenal a concŽdŽ sa deuxime dŽfaite de la saison (12), un rŽsultat trs inquiŽtant pour le vicechampion en titre, dŽjˆ ˆ neuf points de Chelsea, avec toutefois un match en retard. Les "Gunners", trs dŽcevants, ont peut-tre dŽjˆ tirŽ un trait sur leur saison en Championnat. A yegbeni Yakubu, auteur d'un exploit personnel (40) et Massimo Maccarone (59) ont ridiculisŽ la dŽfense londonienne. L 'Italien a ainsi profitŽ d'une grossire montŽe ˆ contretemps de Pascal Cygan pour doubler la marque. Le but de Jose Antonio Reyes est arrivŽ trop tardivement pour Arsenal (90).Angleterre: sans faute pour Chelsea et Charlton(suite de la page 15) " Ces recherches sont conduites avec considŽrations et respect ˆ l'endroit de l'ambassadeur Serulle Ram’a, mais avec rigueur", a fait savoir la chancellerie dominicaine. Les rŽsultats de ces investigations seront rendues publics ˆ travers les mŽdias dominicains, a indiquŽ une note officielle de la SEREX. Le 14 septembre prochain, le SecrŽtariat des Relations ExtŽrieures pourrait convoquer une confŽrence de presse pour faire le jour sur la question. De son c™tŽ, le gouvernement ha•tien a confirmŽ, le 8 septembre, avoir donnŽ au directeur de la ÔFundacion Ciencia y Arte' (et non ˆ l'ambassadeur Ramia, qui en est le prŽsident), " un chque de 25 mille dollars amŽricains" par le biais "du Ministre des Ha•tiens Vivant ˆ l'Etranger" pour financer "une partie de la ConfŽrence de SolidaritŽ ha•tianodominicaine, organisŽe par cette Organisation non gouvernementale (ONG) ˆ San Francisco de Macor’s les 13, 14 et 15 mai 2005". Cette information a provoquŽ une sorte de "scandale" ˆ Santo Domingo, o on a mme parlŽ de "grave erreur" qu'aurait commise le diplomate accrŽditŽ dans la capitale ha•tienne, en rŽfŽrence ˆ l'article 42 de la Convention de Vienne (Autriche) du 18 avril 1961 sur les relations diplomatiques. Cet article stipule que "l'agent diplomatique n'exercera pas dans l'ƒtat accrŽditaire une activitŽ professionnelle ou commerciale en vue d'un gain personnel".Lancement officiel de l'enqute sur la gouvernance et la perception de la corruption en Ha•tiHPN L'UnitŽ de Lutte Contre la Corruption (ULCC) a lancŽ, ce lundi 12 septembre, ˆ l'h™tel Karibe Convention Center, " l'enqute sur la gouvernance et la perception de la corruption en Ha•ti ". L 'exŽcution de l'enqute devra permettre la mise en place d'un plan stratŽgique de lutte contre la corruption et des rŽformes du secteur public. Elle sera principalement axŽe sur la compŽtition et sur d'autres aspects de la gouvernance, tels la prestation de services dans la fonction publique ainsi que le fonctionnement de la gestion financire, la gestion du personnel et la gestion de l'offre de services publics. En prŽsence du prŽsident provisoire, Me Boniface Alexandre, de membres du cabinet ministŽriel, de reprŽsentants des organisations internationales et de membres de la sociŽtŽ civile ha•tienne, l'ULCC a lancŽ officiellement "l'enqute sur la gouvernance et la perception de la corruption en Ha•ti ". GŽographiquement, l'enqute couvrira la rŽgion mŽtropolitaine de Port-au-Prince, la commune du Cap-Ha•tien et la zone frontalire entre Ha•ti et la RŽpublique Dominicaine. Notons que 38 partis politiques ont signŽ le document de la dŽclaration de lutte contre la corruption.Nouvelle hausse du prix de l'essence en Ha•tiLes stations d'essence ont affichŽ depuis vendredi de nouveaux prix pour les produits pŽtroliers qui subissent une nouvelle hausse en Ha•ti en moins de 3 mois. Le gallon de gazoline sans plomb-95 se vend ˆ 4,35 dollars. En raison de la hausse constante du pŽtrole brut sur le marchŽ international, les autoritŽs ha•tiennes avaient annoncŽ que les produits pŽtroliers conna”traient inŽvitablement une nouvelle hausse ˆ la pompe. Les nouveaux prix ont ŽtŽ affichŽs vendredi, 177 gourdes (4,35 dollars) pour le gallon de gazoline sans plomb-95, 173 gourdes (4,25 dollars) pour le gallon de gazoline-91. Le diesel se vend dŽsormais ˆ 116 gourdes, soit 2,80 dollars le gallon. Refusant de subventionner les prix des produits pŽtroliers, les autoritŽs gouvernementales avaient rŽcemment appelŽ les consommateurs ˆ changer d'habitude afin de faire face ˆ cette nouvelle rŽalitŽ. " Les prix augmenteront sur le marchŽ local tant qu'ils subiront des hausses sur le marchŽ international ", avait pour sa part averti un responsable de l'association des distributeurs de produits pŽtroliers. Ces nouveaux prix des produits pŽtroliers auront sans doute des consŽquences sur le cožt du transport en commun, le moyen de transport utilisŽ par la grande majoritŽ de la population. HPNEn bref ...(suite de la page 2)

PAGE 19

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32Ti gout pa ti gout19

PAGE 20

Page Mercredi 14 Septembre 2005 Ha•ti en Marche Vol. XIX No. 32 20 TRADESHOWS ROBERTOCLEMENTECOLISEUM-SANJUAN,PUERTORICOAPPAREL,SHOE& ACCESSORIESSHOWAugust14,15,162005Sunday,Monday,Tuesday10:00amTo7:00pmRestrictions : Childrenunder18andgeneralpublicnotadmitted.Wholesaleonly.TradeShowoftheCaribbeanreservestherightofadmissionFormoreinformation:Tel:(787)781-3050Fax:(787)781-2022E-Mail:tradeshow@coqui.netWebPage:www.tradeshowcaribe.comGIFT&VARIETY MERCHANDISESHOWSeptember25,26,272005Sunday,Monday,Tuesday10:00amTo7:00pm SUBVENTION de l'Agence Intergouvernementale de la Francophonieˆ Ha•ti en Marche l'octroi ˆ l'hebdomadaire Ha•ti en Marche d'un don d'un montant total de 8.400 Euros pour lui permettre l'acquisition de matŽriel informatique et de nouvelles technologies de l'information et de la communication. Suit la lettre de l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie informant Ha•ti en Marche de cette dŽcision du Fonds d'Appui ˆ la Presse Žcrite francophone: Paris, le 26 Juillet 2005 Monsieur le Directeur de publication, Suite ˆ la 15me rŽunion du Fonds d'appui ˆ la Presse Žcrite francophone du Sud de l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie (A.I.F.), qui s'est tenue ˆ Paris le 17 Juin 2005, j'ai le plaisir de vous informer que votre demande de soutien financier, aprs examen de votre dossier par le ComitŽ d'experts, a ŽtŽ retenue. La Commission a dŽcidŽ d'accorder une subvention de 8.400 Euros ˆ Ha•ti en Marche ˆ la condition que votre journal fournisse une facture pro-forma conforme descriptif de votre projet. Je vous prie d'agrŽer, Monsieur le Directeur de publication, l'expression de ma considŽration distinguŽe. Jean-Claude CREPEAU Dans le cadre de la programmation de l'Agence et du "Programme d'aide ˆ la Presse Žcrite du Sud", l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie a dŽcidŽ Remise en libertŽ lundi de nos confrres, l'amŽricain Kevin Pina, et le compatriote Jean Ristil, un correspondant pour Associated Press, aprs trois jours de dŽtention au Commissariat de Delmas 33, sur ordre d'un juge qui s'Žtait estimŽ humiliŽ par la prŽsence des journalistes alors qu'il conduisait une fouille au presbytre de l'Žglise Sainte Claire, dont le curŽ Pre Jean Juste est en dŽtention depuis le 21 juillet sous aucune charge dŽfinitive photo APKevin Pina et Jean Ristil r etrouvent leur libertŽLIBERTE DE LA PRESSE L 'immigration clandestine ha•tienne vers les Antilles franaises inquite Paris boucliers humains" , souligne le porteparole de la Minustah. Plus que l'insŽcuritŽ, les retards dans l'inscription des Žlecteurs et l'installation des bureaux de vote prŽoccupent dŽsormais les responsables politiques. "A cinq jours de la fin de l'enregistrement des Žlecteurs, il n'y a qu'un peu plus de deux millions d'inscrits sur un univers potentiel de plus de quatre millions" , s'inquite Paul Denis, le candidat ˆ la prŽsidence de l'Organisation du peuple en lutte (OPL), une formation de centre gauche. BACK PAGE( Clandestins ... suite de la page 17)ABONNEMENT HAITI EN MARCHE(305) 754-0705 (509) 221-8568