Citation
Haïti en marche

Material Information

Title:
Haïti en marche
Place of Publication:
Miami Fla
Miami, Fla
Publisher:
s.n.
Publication Date:
Copyright Date:
2010
Frequency:
Weekly
regular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ; 45 cm.

Subjects

Subjects / Keywords:
Haitians -- Newspapers -- United States ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.) ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti

Notes

Language:
In French.
General Note:
Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Haïti en Marche. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
21271733 ( OCLC )
sn 92061416 ( LCCN )
1064-3869 ( ISSN )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text














Haiti en Marche edition du 14 au 20 Janvier 2004 Vol. XVII o 50


Le President Aristide participe au Sommet

Special des Ameriques au Mexique


LE PARLEMENT DEVIENT CADUC

Assassinat du Chef a.i. de la Police du Cap-Haitien


HAITI-CRISE

La France s'aligne sur
ANALYSE la paix civil et d6fiiir un calendrier poursuivi M. Wiltzer.
PORT-AU-PRINCE, 10 Janvier d6bouchant sur des elections libres", a Cette d6clara
- La France "encourage" les - .i. :..
autorit6s, l'opposition et la M..
soci6t6 civil en Haiti A accepted .
le dialogue pour ramener la paix .
civil et permettre le i~
d6roulement d'6lections, a "
d6clar6 le mercredi 7 janvier ',," ,,
devant les d6putes A Paris le ~
ministry d61lgu6 A la
Cooperation et A la
Francophonie, Pierre Andr6
Wiltzer.
"La situation est '
prdoccupante (...) et la France
n'est pas et ne peut pas Etre . s
indiff6rente", a-t-il declar.
"Nous encourageons les forces _--"-.
en presence, c'est-A-dire le
gouvernement du Pr6sident
Aristide, les parties d'opposition
et la soci6td civil a accepter un s'i '"
dialogue politique, soit
directement, soit en acceptant
des m6diations comme celles
que les 6glises ont proposes.
Ce dialogue pen seu rener La police refoule une manifestation de opposition le ler janvier dernier a
Ce dialogue peut seu rameneret de tis en airphoto A
& *et de tirs en V'airphoto AF;P


Washington
dans 1' opinion publique haitienne comme
tion est interpr6t6e un veritable volte face du gouvernement
frangais ...
En effect, ce dernier est
consid6r6 jusqu' A date come
ayant parties liCe avec
' opposition haitienne, et celle-
ci r6clame aujourd'hui le depart
imm6diat de Jean-Bertrand
4 Aristide du pouvoir ...
Dans une resolution
intitul6e "Alternative A Lavalas"
et adopt6e par la nouvelle plate-
forme politique compose des
parties de la Convergence
D6mocratique et des
organizations membres du
Group des 184, don't le grand
patronat (qui vient de ddcrdter
'" deux jours de grave les jcudi 8 et
vendredi 9 janvier 6coulds),
l'opposition exige le depart
immddiat du PrdsidentAristide et
de son gouvernement et leur
replacement par un president
provisoire choisi parmi les juges
coupsde gaz lacrymognesde la Cour de cassation, qui serait
(voir France / 4)


Le Nor


dd


en proie a
CAP-HAITIEN, Haiti, 8
* Janvier - D6jh frapp6e par la
S. . :pauvret6 et les troubles politiques,
,.i ;Y VHaiti fait face A une grave crise
alimentaire alors que le pays fEte ces
. ,. jours-ci le bicentenaire de son


I'Haiti

la faim
En collaboration avec les
organizations non gouvernementales
Oxfam et Caritas, le PAM tente
d' acheminer une aide d' urgence aux
villages du nord de l'fle oi pres de
25.000 personnel sont priv6es de


ROMA- . ind6pendance. Les agencies (voir Faim / 6)
U.n .. .. ..... .- e s m - d r Ie a Naioa phhumanitaires devraient
,.� -.. - ........ Haiati en Marche
.. . , r f r m ,e d ~,".li disposer de la moiti6r
-'. .. ,P. �..":, ..., i seulement de 1'aide Port-au-Prince
:r. -,. . . . attenduepournourrirla 100 Avenue Lamartinitre au Bois Verna
"' " " " et la u: populationtouch6epar tl6.: 245-1910 Fax 221-0204
president e. .. . ...... . �us. a.i a. n la disette, s'inquiete le Miasmi
Pro - g r am m e 173 NW 94th street
alimentaire mondial Miami, Florida 33150
Unique objet de tant de sentiments et de ressentiments: le Palais National photographic (PAM). Td.: 305 754-0705 / 754-7543
derriere un vol de colombes photo AFP/Thony Belizaire Fax 305 756-0979
New York 914-358-7559
Boston 508 941-6897
Etats-Unis: Bush announce une Montreal 514 337-1286
fdi q e-mail : enmarche@haitelonline.com
profonde reform de la politique URL: awww.haitienche.com
permettre A plusieurs millions de don't nos concitoyns ne veulent library of Congress #ISSN 1064-3896
ld ilmm migration "clandestins" de travailler pas", a d6clar6 M. Bush en
temporairement dans la 16galit6. pr6sentant cette r6forme A la Miami, New York, Montreal Boston,
WASHINGTON, 7 Janvier - Le "Le bon sens et la justice Maison Blanche.
president George W. Bush a annonc6 demandent que nos lois autorisent les "La politique actuelle Washington, Chicago: $ 1.00
mercredi une profonde r6forme de la travailleurs qui le souhaitent A venir dans d'immigration ne fonctionne pas", Port-au-Prince: 10 Gourdes
politique d'immigration amdricaine pour notre pays pour occuper des emplois (...) (voir Immigration / 2) Une publication Elsie and Marcus Inc


I --


w


I '


d


- -_ I


I "


at


k







Mercredi 14 Janvier 2004
Page 2 En P US ... En bref .. iHaiti en Marche Vol. XVII No. 50
Le President Aristide participe au Sommet Special des Am6riques au
Etats-Unis: Bush announce une Mexique ...
Le President Jean-Bertrand Aristide a laissd la capital lundi matin, 12 Janvier, " destination de

profonde r form e de la politique onterey, auMexique, o i partcipera un Sommet deschefsd'tat etde ouvernementdu
continent. Au programme: I'avenir politique de la region. Le Pr1sident Aristide aura 6galement
Immigration latino-am6ricainc . entretenir ses homologues de la situation politique s6vissant en Haiti. Le chef de '6 tat haitien
suite de la ire page) gration election prcsidenticlle scra de retour mercredi au pays.
a-t-il ajout6. de novembre 2004, a par ailleurs estim6 Assassinat du chef a.i. de la police du Cap Ha'tien ...
Le plan pr6sidentiel pr6voit que que le processus d'acc6s A la citoyennete Le Commissaire Jean-Edner JEANTY a 6t6 assassin dans la nuit de samedi a dimanche dans la
les clandestines" poss6dant des emplois am6ricaine, qui requiert en pnncipe au deuxitme ville du pays. II avait 6t6 rncemment nomm a lIa t&e du district militaire du Nord et
drdaign6s par les Amtricains demrnme que moins cinq ans de residence l6gale attendait encore d'Etre officiellement install. On ignore encore tout des mobiles de ce crime qui
les candidats p rangers A de t eme qe plois pralas ansx Et s-nis, leng", a fait l'effet d'une bombe. Le nouveau directeur departemental du Nord aurait subi de mauvais
les candidates rangers de tells employ pralable aux Etats-Uis, tait"trop long traitements avant d' etre assassin. II aurait eu le temps de demander du renfort mais en vain.
regoivent un pennis de travail temporaire Tandis que ses collaboratrices a Deux membres de sa s6curit6 I' auraient d6pos6 a 1' endroit ofi il allait dormir. C' est alors qu' on
de trois ans. la Maison Blanche tentaient de convaincre lui aurait tir6 dessus. De nombreux autres policies logent au meme endroit. On a retrouv6 le
Ce permis serait renouvelable les membres du Congres du bien fond6 de corps de I'Inspecteur d6partemental avec des dents arrach6es.
mais pas ind6finiment, a d6clar6 M. Bush cette r6forme, M. Bush a d6croch6 son Parlement devient cadu
en soulignant son opposition A une t6lrphone pour en discuter avec le Le Parlement devient caduc
en soulignant son opposition a une t81phone pour enx discuter avec le Le lundi 12 Janvier, les d6put6s et s6nateurs de la 47eme Legislature ont 6te convoques en
amnistie g6ndrale pour les plus de 8 president mexicain Vicente Fox, qui Assembl6e Nationale. Les deputies qui avaient Wt6 61us pour 4 ans et une parties des s6nateurs
millions de immigrants clandestins souhaitait depuis son arrive au pouvoir arrives au terme de leur mandate, auront a faire leurs adieux a leurs colleagues. Le Parlement
presents aux Etats-Unis, d'apres les que Washington agisse dans ce sens. cessera de fonctionnerjusqu'aux prochaine elections pour la constitution de la 58eme
demnires projections officielles. Selon les estimations officielles, l gislature. Le d6pute de la 36me circonscrption de Port-au-Prince, Simson Lib6rus, a fait
den o ions oetictions non sur 8 millions de sans papiers ox Etats savoir que les parlementaires ont encore six projects loi sur lesquels ils devront voter avant de se
Selon des estimations non sur 8 millions de sans papers aux Etats dissoudre.
o lficielles. les sans oapiers pourraient Unis en l'an 2000, 4,8 millions (69%)


meme Wtre de 12 a 14 millions. 6taient d'origine mexicaine.
M. Bush, don't le project de Le porte-parole de la Maison
rtfonne iftcessitera 1' accord du Congres, Blanche Scott McClellan a d6clar6 que les
a d6clar6 qu'il oeuvrerait avec les deux dirigeants, qui se rencontreront dans
parlementaires pour accroitre le nombre quelques jours au Sommet des Ameriques
anmuel de penis de residents permanents A Mexico, "avaient eu une bonne
16gaux, porteurs d'une "carte verte". conversation" et que M. Fox avait trouv6
Le president Bush, qui espere le project Bush "tres interessant". (AFP)
s'attirer les voix des l6ecteurs d'origine


Bush s'attaqu

travailleurs clan
WASHINGTON, 7 Janvier - Le
president am6ricain George W. Bush a
appel6 mercredi i une revision majeure de
la politique migratoire des Etats-Unis, en
proposant d'instaurer une carte de s6jour
provisoire de trois ans, A priori
renouvelable, afin de l6galiser des millions
de clandestins strangers.
Depuis les attentats du 11
septembre 2001, la Maison Blanche
gardait un silence total sur la delicate
question de la politique d'immigration. II
s'agit d'ailleurs de la premiere division
d'envergure depuis 1986.
On estime actuellement entire huit
et dix millions le nombre de sans-papiers
presents sur le sol am6ricain: la moiti6 sont
Mexicains, certain y vivent depuis des
ann6es, en famille et sans eux 1' conomie
americaine ne tournerait pas aussi bien.
Sur ces bataillons de l'6conomie
souterraine, employs agricoles
saisonniers, personnel de nettoyage,
femmes de chambre d'h6tels, plane en
permanence la menace de 1'expulsion.
"Nos lois doivent permettre aux
travailleurs d6voues d'entrer dans notre
pays et de pourvoir les emplois que les
AmCricains ne fournissent pas", a d6clar6
George W. Bush lors d'un discours A la
Maison Blanche.
"En tant que pays qui attache de
la valeur aux immigr6s et depend des
immigres, nous devons disposer de lois sur
immigration qui fonctionnent et don't
nous sommes fiers. Cc n'est pas le cas a
present. Nous voyons A la place de
nombreux employers se tourner vers le
march illegal du travail. Nous voyons des
milliers d'hommes et de femmes
travaillant dur condamnis a la peur et
l'ins6curit6 dans une gigantesque
economic clandestine".
11 s'agit en outre, a-t-il explique,
de rendre le pays plus stir en donnant au
gouvenement une idee plus precise de qui
franchit la frontiere, de donner un coup de
pouce a l'6conomie amiricaine et
d'accorder des droits A ceux qui sont
aujourd'hui clandestins.
Les propositions de George W.
Bush, i huit mois de l'6lection
prisidentielle de novembre, visent a
satisfaire une des prioritis des chefs
d' entreprise du pays, tout en effectuant un
geste spectaculaire en direction de
I'6lectorat hispanique, don't le role est
crucial dans les Etats cl6s du scrutiny, la
Floride et la Californie.
Scion les grades lignes du project
r6v6l6es en avant-premiere par de hauts
responsables de administration Bush, les
sans-papiers capable de prouver qu'ils
travaillent sur le territoire am6ricain
pourront, moyennant une some non


e au dossier des

destins strangers
encore pr6cisCe, obtenir un titre de s6jour
provisoire 16galisant leur statut pendant
trois ans, a priori renouvelables pour une
p6riode ind6termin6e.
Les personnel toujours dans leur
pays d'origine mais ayant une promesse
d'emploi aux Etats-Unis pourront
6galement postuler A ce "programme de
travailleur temporaire".
L'employeur devra de son c6t6
prouver qu'aucun Am6ricain ne veut ce
travail. Les "temporaires" b6nficieraient
alors des m8mes protections que les
travailleurs am6ricains, leurs families
pourraient les rejoindre, et ils pourraient
circuler sans entrave entire les Etats-Unis
et leur pays d'origine. Les details de la
proposition pr6sidentielle seront l6abords
par le Congres au course de futures
negociations avec la Maison Blanche.
George W. Bush veut 6galement
augmenter le nombre des cartes vertes, ce
sesame octroyant la residence permanent,
accord actuellement A 140.000 personnel
par an en moyenne.
Soucieux de ne pas froisserl'aile
conservatrice de son Parti republican, M.
Bush a soulign6 qu'il ne s'agit pas
d'amnistier tous les clandestins ayant
franchi ill6galement la frontiere. D'autre
part, le programme de travailleur
temporaire n' est pas li6 A celui d' obtention
de la "green card".
Chaque "travailleur temporaire"
pourra, si son employer le parraine,
postuler pour la carte verte. Mais, faute de
l'obtenir, 1'6tranger, d6sormais fich6 en
bonne et due fonne, devra retourner dans
son pays d'origine A l'issue du sejour
provisoire. Des questions se posent
d'ailleurs sur le faith de savoir comment
seraient appliques d' ventuelles measures
de reconduction aux frontibres.
Les propositions du chef de ' Etat
m6contentent les associations de defense
des immigrants. Ces organizations
soulignent, outre son opportunism
electoral, que la proposition pr6sidentielle
est bien loin de la vaste r6forme n6cessaire.
"Extremement decevant", a
comment Cecilia Munoz, vice-prisidente
du Conscil national de La Raza. "Ils
proposent de faire venir des gens comme
travailleurs invites, sans leur fournir de
possibility r6elle de rester aux Etats-Unis
pour devenir des residents permanents
16gaux". "On dirait qu'il s'agit just de
r6compenser ceux qui ont embauch6 des
sans-papiers tout en n'offrant quasiment
rien aux travailleurs eux-memes". AP


Le Maire de New York annule sa visit
La violence politique en Haiti a conduit le Maire de New York, Michael Bloomberg, a annuler
la visit qu'il devait accomplir en Haiti ce dimanche 11 janvier, mais il est parti pour la
Jamaique comme pr6vu, a annonce son bureau.
New York abrite plusieurs centaines de milliers d'immigrants haitiens etjama'cains.
Bloomberg a report son voyage en Haiti "a cause des r6cents affrontements" dans ce pays,
aussi bien que sur les recommendations de I'ambassade am6ricaine a Port-au-Prince, a d6clar6
vendredi un communique issue du bureau du maire.
Cependant Michael Bloomberg entend "toujours visiter cette nation au course de la
commemoration du bicentenaire de sa creation". II donnera une reception en hommage i ce
bicentenaire a la residence du gouverneur ("governor's mansion") a New York cette semaine.
Selon la Mairie de New York, il y a environ 300.000 New Yorkais d'origine haitienne et
500.000 descendants de Jama'icains.

Les forces armies dominicaines en Rtat d'alerte ...
-La presence militaire a la frontiere entire Haiti et la Republique dominicaine a 6t6 renforcee avec
la presence de nombreux militaires dominicains mis en 6tat d'alerte. C'est ce qu'a annonc6 Jose
Miguel Soto Jimenez, le ministry des Forces armies. La frontiere entire les deux pays,
g6n6ralement bien gardee, est sujette A un contr6le encore plus serri avec la presence de
nouvelles troupes et de 4 h6licopteres qui patrouillent toute la zone, comme measure preventive.

La dIl6gation de la CARICOM boucle sa visit en Haiti
Le chef d'une d61lgation de la CARICOM, qui a boucl ce mercredi une mission a Port-au-
Prince, a fait savoir que les Etats membres de la CARICOM sont prioccup6s par des informations
reques sur la situation en Haiti. Colin Granderson a indique que cette delegation veut s'assurer
que les parties en conflict sont favorables a une mediation de la CARICOM en vue, a-t-il dit, de
rechercher une issue a la crise. Dans une interview accord6e a un group de journalists, Colin
GrAnderson a indique avoir demand a ses interlocuteurs qu' ils contribuent a un apaisement de la
situation en Haiti. La mission de la CARICOM a eu des discussions avec le President Aristide,
des responsables de I' opposition, des journalists et d'autres secteurs locaux et strangers. Colin
Granderson dit esp6rer que les chefs d'Etat et de gouvernement de la Caraibe pourront se faire
une meilleure idde de ce qui se passe en Haiti a partir des information. recueillies. On apprend
6galement qu' il a 6t6 offert aux protagonists de pouvoir discuter de la crise et des solutions a y
apporter, dans l'un des pays de la CARICOM.
Mario Dupuy dresse un bilan positif des diff6rentes activitis qui ont
marque la.celebration du 200e anniversaire de I'independance
national ...
Le Secr6taire d'Etat a la Communication, Mario Dupuy, a dress lun bilan positif des difference
activities qui ont marque les ler et 2 janvier la c61Bbration du 200e anniversaire de
1'ind6pendance d'Haiti. Mario Dupuy s'est rejoui de la participation a ces festivities de
centaines de milliers d' Haitiens et de nombreuses d6legations de chefs d' Etat et de
gouvernements strangers. La c6l6bration des 200 ans de ' independence d' Haiti a ete un succes
et un triomphe pour le people haitien qui a r6affirme, a-t-il dit, sa determination de vivre libre et
de fagonner son avenir. " Le gouvernement va d6sormais concentrer son energie sur la
materialisation d'un ensemble de projects contenus dans la Declaration du bicentenaire pr6sentde
par le president Aristide ", a-t-il fait savoir. Par ailleurs, M. Dupuy a qualifi6 de honteuse la
violent manifestation organisee par les parties du group de 184 et d'autres secteurs de
' opposition le ler janvier 2004.
Assassinat de Claude Bernard (Billy) Lauture ...
Claude Bernard Lauture, qui avait 6t6 kidnapp6 le mardi 6 Janvier par des hommes lourdement
arms, alors qu'il se trouvait A deux pas de son entreprise Eco Depot, sur la route des Nimes,
pr6s de la Route de 1' Aroport, a 6t6 retrouv6 mort. Peu de temps apres le kidnapping, ses
proches recevaient un appel des presumes ravisseurs r6clamant une rangon de $100.000,00
am6ricains et $100.000,00 haitiens.
Que s'est-il pass alors? Nul ne sait. Le cadavre de Claude Bernard Lauture a 6t6 retrouve par
la police non loin les lieux oi il avait 6t6 kidnapp6. Toutes sortes de suppositions sont faites.
Les rapports d'autopsie reveleraient que les projectiles ont ete requs dans le dos, ce qui porte a
croire que la victim avait peut-,tre essays de s'enfuir. Qui 6tait Claude Bernard Lauture?
Un commeryant, un entrepreneur mais surtout un ingenieur en electronique don't le savoir fire
lui avait attire de nombreux contracts, comme par example celui de l'extension dans le Nord de
la TIlevision Nationale d' Haiti.
Claude Bernard Lauture serait 1'un des fondateurs de I'entreprise de t6lephonie HAITEL et 6tait
proprietaire de Eco Dep6t, une entreprise situee a la rue des Nimes. Aucune arrestation n'a 6et
encore faite.

Les manifestations de rues ne suffisent pas pour renverser le
President Aristide, selon Hubert de Ronceray ...
Le leader du Grand Front Centre Droit, membre de la plate-forme de l'opposition-Groupe des
184, Hubert de Ronceray, a estim6 que les manifestations de rues ne suffisent pas pour
renverser le Prisident Aristide. Scion de Ronceray, on peut manifester a longueur d'ann6e sans
pouvoir obtenir le depart du chef de I'Etat. C'cst pourquoi, a-t-il dit, le movement anti-
gouvernemental va prendre d'autres forces, sans toutefois en preciser la nature.

Un leader de I'opposition d6nonce les propositions faites par
la plate-forme democratique de la society civil et d'autres
parts de l'opposition en vue de la prise du pouvoir ...
Le leader de 1'Alliance pour la Liberation et I'Avancement d' Ilaiti .(ALLAI I), Reynold
Georges, a rejet6 le lundi 5 janvier les diff6rentes propositions faites par la coalition denommie
Plate-forme d6mocratique de la society civil et de I'opposition dans le cadre de la lutte pour
renverser le pouvoir en place. Selon Reynold Georges, ce document est en violation de la
Constitution puisque la plate-forme de opposition n'a ni droit ni qualitC pour choisir un
President de la R6publique pour le people ha'itien, alors que ' article 149 de la charter
fondamentale d6signe clairement le president de la cour de cassation ou a son ddfaut le vice-
prdsident, en cas de vacance au niveau de la pr6sidence de la Rdpubliquc. Reynold Georges a
egalement rappele que la designation du directeur general de la police est une prerogative
purement presidentielle et que la formation d'un conseil de sages en quelque circonstance que
ce soit, ne figure dans notre loi-mire (la constitution).

Un nouveau livret de passport ...
C'est la firme allemande Giesecke et Dexriert qui a requ le contract de ce nouveau system qui a
det inaugur6 par le gouvernement haitien lejeudi 8 Janvier.
Selon le ministry de 1'Intdrieur, Jocelerme Privert, "le system antdricur avait une capacity de
(voir En bref/ 18)


I






Page 3


Mercredi 14 Janvier 2004


Haiti en Marche Vol XVII No. 50. -I


I T ' A TAT ITTP FN MARC-F, I


Mot d'ordre de greve


g6nerale en Haiti on l'espoir

d'une solution s'amenuise
PORT-AU-PRINCE, 9 Janvier - L'espoir fonctionnaient presque normalement,
d'une solution a la crise politique en Haiti apparaissait parties des transports en commun.
jeudi extremement faible, au premier jour d'une grnve Aucun incident n'a 6t6 signal et
g6n6rale de 48 heures lancee par l'opposition et la soci6it manifestations de 1' opposition et de la s
civil pour obtenir le depart du president Jean Bertrand ne sont pas pr6vues avant dimanche.
Aristide. Les violence de mercredi or
Au lendemain d'une joumee de violence qui d'activistes arms du pouvoir et de ci
ont fait deux morts et une trentaine de bless6s, les activities appartenant A la garde du Palais pr6sid
etaient r6duites A Port-au-Prince oil le grand commerce certain temoignages de l'opposition - q
et la plupart des banques priv6es sont rests ferm6s. En le feu sur les manifestants, echangeani
revanche, le commerce informel etles marches populaires coups de feu avec des membres de la


U


$are~"")cr2


Chaque Haitien, chaque Institution fheera 2004
asa faqon. A la UNIBANK, nous c&ebrerons
2004 en renouvelant les promesses fates il y a
de cela 10 ans: moderniser le system bancaire
et offrir le meilleur service a tous les Haitiens,
tant a Port-au-Prince qu'en Province, qu'a'
1'Etranger avec UNITRANSFER et a travers
1'internet sur UNIBANKOnline�.

En cette fin d'ann&e 2003, la UNIBANK
souhaite a tous les Haltiens, et en particulier
Sses 310,000 Clients, ainsi qu'a ses nombreux
Amis, Collaborateurs et Actionnaires, un Nol
de Paix et une Bonne Ann&e 2004, Ann&e du
Bicentenaire de notre Independance.


|I| Il UNIBANK
1 ll I *ll*llll*

"Faisons route ensemble"

www.unibankhaiti.com


aFN


6m eneutes.


ainsi qu'une

de nouvelles
society civil

it ete le fait
vils arms -
lentiel, selon
ui ont ouvert
t parfois des
police anti-


Pour la Plate-
forme democratique
de la socie6t civil et
des parties de
1' opposition, ces
violence "montrent
une fois de plus que
tout accord avec M.
Aristide est illusoire et
que la seule solution
est sa demission".
Le gouver-
nement, de son c6t6,
par la voix de son
secretaire d'Etat A la
Communication,
Mario Dupuy, a rejet6
sur l'opposition et la
soci6t6 civil la
responsabilite de ces
"v i o ences
programmees".
Se disant
"tres prdoccupe par la
situation en Haiti", le
secr6taire d'Etat
americain Colin
Powell a appel6 jeudi
A Washington les deux
parties A se saisir d'un
compromise propose
par la Conference
episcopale catholique
en novembre pour
mettre fin A la crise
politique qui perdure
depuis 2000.
" N o u s
encourageons le
president de Haiti ainsi
que l'opposition A se
saisir de cette
proposition" qui
"apporterait un peu


"au ilIvalll


Le Maire de

New York

annule sa

visit
NEW YORK, 11 Janvier -
La violence politique en Haiti a
conduit le Maire de New York,
Michael Bloomberg, A annuler la
visit qu'il devait accomplir en Haiti
ce dimanche 11 janvier, mais il est
parti pour la Jamaique comme
privu, a annonc6 son bureau.
(voir Maire / 4)


Mlchlael 1Bloomberg
Fiche d'Abonnement a Haiti en Marche
Nom

Adresse
6 Mois Un An
Renouvellement O
Etats Unis $40.00 $78.00
Canada $42.00 $80.00
Europe $70.00 $135.00 Nouvel Abonn6 0
Amnrique Latine $ 70.00 $135.00


ACTUALITE
Le President Aristide participe au Sommet special des Amnriques
au Mexique p. 1
Le Parlement devient caduc p.1
Assassinat du Chef a.i. de la Police du Cap-Haitien p. 1
ANALYSE
La France s'aligne sur Washington'... p.1
HAITI CRUISE
Le Nord d' Haiti en proie a la faim p.1
Mot d'ordre de grtve en Haiti of 1'espoir d' une solution
s' amenuise p.3
Le maire de New York annule sa visit p.5
EDITORIAUX
Comme deux armies en ordre de bataille p.4
Regis Debray " a trop parl6 " p.8
POLITIQUE
La Position de l'opposition : Pourquoi cette reaction soudaine,
simultanee et similaire venant des Etats-Unis et de la France ? p.6
Selon Michele Montas, le pire est peut-&tre encore i venir p. 11
Une initiative de la CARICOM pour tenter de mettre fin a 1'impasse
politique en Haiti p. 14
A la recherche d' une mort annonc6e p.15
ECONOMIC
L'arme de la greve n' est plus ce qu' elle 6tait p.12
ETATS-UNIS
Bush announce une profonde r6forme de la politique
d'immigration p.1,
Bush s' attaque au dossier des travailleurs clandestins strangers p.2
RELATIONS FRANCO-HAITIENNES
La France appelle au dialogue pour la fin des violence en Haiti p.7
La corruption du pouvoir ne doit pas occulter le devoir de la France
envers Haiti p.9
L'Ind6pendance de la 16re R6publique noire, une page d'histoire
longtemps m6sestimde p.10

d'ordre au processus politique et fournirait un cadre
constitutionnel afin que les Haitiens puissent exprimer leur
volont6", a indiqu6 Colin Powell.
Le compromise de 1'Eglise pr6voit la creation d'un
Conseil de neuf membres aupres du chef de l'Etat, representant
la diversity de la population don't opposition. Accept par le
president, il a 6te rejete par opposition.
Pour Mario Dupuy; les violence de mercredi traduisent
une volont6 de l'opposition "de faire echouer une tentative de
mediation du CARICOM", 1' organisation des pays des Caraibes
don't Haiti est membre. Une mission du CARICOM dirigee par
le Trinidadien Colin Granderson a quitter mercredi Port-au-Prince
aprbs avoir rencontr6 les principaux acteurs de la crise.
Mais la Plate-forme qui juge le CARICOM trop favorable au
chef de I'Etat a rejet6 sa mediation. Elle entend alterner
manifestations et groves centre le pouvoir pour contraindre le
president a demissionner.
Mais cette strat6gie, don't I'opposition a abus6 centre le
pouvoir militaire au lendemain de la chute de la dictature des
Duvalier (1986), n'est pas toujours payante, car le secteur
informel et populaire (pres de 80% de 1'economie) qui vit au
jour lejour avec souvent moins d'un dollar quotidien, ne respect
pas la greve dans la plupart des cas.
L'opposition a lance un appel au secteur informel pour
qu'il suive son mot d' ordre mais ne semblait pas jeudi avoir 6te
entendue au premierjour de la greve qui doit s' achever vendredi.
Le parti Lavalas au pouvoir a pour sa part appel6 la
population a contrecarrer la greve "qui punit le people", et a
stigmatis6 par la voix de son porte-parole, Jonas Petit, "ceux qui
envoient leurs enfants dans des dcoles 6trangeres et veulent
former (par la greve) les ecoles des enfants du people". (AFP)








TTFI ANA YSEF


Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


r-o I ., . .. . Aa ,. +.tI-%-. IL.IN.

HAITI-CRISE
(France ... suite de la lere page) lee lle
assisted d'un conscil de 9 membres, etc. Des elections Des policies auraient collabori avec les
,. ,"Nolis encourageons le President Aristide ainsi _--
seraient organis6es dans un d6lai de deux annees ... e urge r i gangs !...
que 1' opposition A saisir cette opportunity offerte par les Aussi ds le lendemain de la declaration de Colin
Le Parlement devient caduc ... 6v1ques (...) qui apportera un certain ordre au processus Powell, le porte-parole du D6partement d'Etat doit rectifier
La formule d'un conseil de 9 sages pour entourer politique et ouvre une voie constitutionnelle permettant au le tir.
le chef de ' Etat, attend que le Parlement actuel devient people d'exprimer sa volont6", a dit Powell. Selon une declaration
caduc la deuxi~me semaine de ce " .. ' ", "-.... . '' ",. . ... . de Richard Boucher, les Etats-
cadu la deuxieme semaine de ce -. , .. Unis condamnentles "actions du
mois de janvier, vient d'une . : gouvernementhaitienenreponse
proposition de compromise avancee , .. la manifestation ... Bien qu'il
e nv r d.nr r la P ."' : ,," ...... t 'lar manifestation ... Bien qu'il
en november dernier par la soit clair que certain membres
Conference des veques catholiques de la po ir aient travails e
haitiens. .de la police aient travaici6
h Lt dt prop ositonP 4 . " $ diligemment pour prot6ger les

rejete cat6goriquement par clair que d'autres policies ont
l'oppositionparce qu'ellecomprend . . . . l q policies ont
le maintien du Prdsident Aristide . .p ollabor avec des gangs
jusqu'a la fin de son inandat en lourdementarmsengag pour
f6vrier 2006 tout en appelant i un .,1= - - ~ attaquer les manifestants."
partage du pouvoir ex6cutif avec ces D' autre part, "tout au
"9 sages", en attendant 1' organisation long de la journde, ces memes
d'dlections honnates et libres et dans "-. gangs commandit6s par le
un climate de sdcurit6 restaur6. gouvernement ont saccag6 les
n rues de la capital, volant des
Colin Powell endosse voitures, attaquant des stations
la proposition de la , de radio, vandalisant des
Conference Episcopale ... entreprises et harcelant des
Mais voici que cette , personnel."


semaine le Secr6taire d'Etat
amiricain Colin Powell apporte aussi
son accord A la formule de
compromise propose par les 6vaques
haitiens ...


A la veille d'un Sommet special des Am6riques
convoqu6 pour les 12 et 13 janvier h Monterrey, Mexique,
et lors d'une conference de press jeudi au D6partement
d'Etat, Colin Powell s'est d6clar6 "trbs trouble" par la
d6t6rioration de la situation en Haiti et a demand
urgemment au Pr6sident Aristide et A l'opposition
d'accepter la proposition de la Conference Episcopale
d' Haiti pour r6soudre la crise politique.
"Je suis tres trouble par la situation en Haiti" a
declare le Secr6taire d' Etat amuricain, une situation ofi il
peroit une menace d'anarchic ...


Aristide devant la toule de ses partisans le ler Janvier ZUU4 au 'alais National


Le mot anarchie s' explique par une forte remont6e
du climate d'ins6curit6 avec une champagne de manifestations
non-stop et de grves g6ndrales (meme non suivies par la
grande majority) d6clench6e par 1' opposition; A quoi les
partisans du gouverement (les d6nomm6es "chimeres")
r6pondent par des menaces et des demonstrations de force
qui ont provoqu6 des morts et des bless6s lors de la
manifestation du mercredi 7 janvier. Celle-ci, comprenant
plusieurs milliers d' 6tudiants et de membres de la soci6t6
civil, a 6t6 harcel6e sans relache par des OP-Lavalas
(jeunes activists pro-gouvemementaux). Bilan: 3 morts
et plus d'une vingtaine de bless6s.


**1






:.. ..... .





: * - : .. ,



S� MOTOROLA

,* 1V72397


-* M~�t(^ --


Quand Pere NolI est press,
il passe d'abord chez...


en ordre
EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 7
Janvier - Deux armies en ordre de
bataille. A quoi d'autre resemble
I'actualit6 politique actuellement

L'opposition appelle le
president Aristide et son
gouvernement a arracher leur
manioc avant le 7 f6vrier prochain
pour 1'installation d'un autre
president qui serait choisi par
' opposition ...
L'opposition a comme
moyens pour arriver A cette fin:
Manifestations, gr6ve des activit6s
commercials et financieres,
fermeture des 6coles etc, jusqu'au
depart du pouvoir en place.
De son c6t6, un membre
influent du parti Fanmi Lavalas,
Pere Yvon Massac, a averti que les
partisans- du president Aristide ne
resteront pas les bras croisis et
qu'ils utiliseront tous les moyens A
leurs disposition (Pere Massac
s'excusera le jour suivant de s' tre
laiss6 emporter) pour repousser
"cette nouvelle tentative de coup
d'Etat."
Mais ce n'est pas tout ...
Aux Gonaive, "1' Arm6e
cannibale", passe aujourd'hui A
opposition, announce une
mobilisation "no limit", pour
r6p6ter Buter M6tayer, l'un des
chefs du movement. Au menu:
"jwet sovaj", "dechoukaj"


Et le porte-parole du
D6partement d'Etat de conclure:
"Un gouvernement qui voudrait
ktre consid6r6 comme
dtmocratique ne peut pas


continue Autiliser des gangs de rue comme instrument de
terreur et d'intimidation. Le gouvemement d'Haiti doit
cesser imm6diatement tous ses efforts visant A rdprimer la
contestation pacifique, punir les auteurs d'actes violent
de repression et entreprendre les r6formes fondamentales
ndcessaires en vue du r6tablissement d'un Etat de droit en
Haiti en accord avec la Resolution 822 de 1'OEA."
Nouveaux cris d'indignation de 1'opposition
accusant d' "hypocrisie" 1' administration americaine. Selon
Evans Paul, ces declarations d6montrent clairement que
Washington reconnait 1'6tendue des problemes avec le
(voir France / 5)


de bataille
syst6matique, incendie de maisons et commerce
appartenant aux partisans du pouvoir Lavalas, ce qui est
dejh le cas ...
D6sormais aussi les adversaires ne cachent plus
leur jeu. Si la declaration du Pare Massac a provoqud la
surprise, mais le ler janvier 6coul6, des chefs de
I'opposition n'ont pas h6sit6 A d6clarer ouvertement sur
les ondes qu'ils souhaitaient l'assassinat du Pr6sident
Aristide lors de sa visit le m8me jour aux Gonaives ...
Jusqu' of peut-on done aller plus loin?
On a l'impression bien 6vidente d'assister A des
escarmouches entire deux armies au fur et A measure
qu'approche la grande confrontation, la bataille finale, la
mere des batailles, la lutte au finish ...
Ce sont les OP Lavalas qui font une h6catombe le
5 d6cembre dernier A la Facult6 des sciences humaines,
blessant de nombreux 6tudiants, don't le recteur qui ne
(voir Armnes / 5)

Le Maire de New

York annule sa visit
(Maire ... suite de la page 3)
New York abrite plusieurs centaines de milliers
d'immigrants haitiens et jamaicains.
Bloomberg a report son voyage en Haiti "A cause
du recent conflict" dans ce pays, aussi bien que sur les
recommendations de 1'ambassade americaine A Port-au-
Prince, a d6clar6 vendredi un communique issu du bureau
du maire.
Cependant Bloomberg entend "toujours visiter
cette nation au course de la commemoration du bicentenaire
de sa creation", et donnera une reception en hommage A cc
bicentenaire A la residence du gouverneur ("governor's
mansion") A New York cette semaine.
Selon la Mairie de New York, il y a environ
300.000 New-Yorkais d'origine haltienne et 500.000
descendants de Jamaicains.


Page 4


CRUISE POLITIQUE

Comme deux armies


I







Mercredi 14 Janvier 2004


Haiti en Marche Vol X I


Page 5


DE L'ACTUALITE


sur Washington ...
(France ... suite de la page 4) entendu 1' administration amricaine: la pcur d'une armada
gouvernement Aristide, mais refuse d'en tirer les de bt pedbarquant sous les fenetres de Miami Beach
conclusions qui s'imposent. Autrement dit, admettre que de boat people dbarquant sous les fentres de iami Beach
Aristide doit partir, come 1' exige 1' opposition. (Floride) alors meme que le Prsident George W. Bush
done le coup d' envoi A sa champagne A la r6lection pour

La France consideree . -L k
jusqu'ici comme un veritable
partenaire de l'opposition ...
Meme reaction de Victor '
Benoit, autre dirigeant de la ,
Convergence D6mocratique, qui
accuse les officials americains de se
faire depuis quelque temps les .
"avocats" du gouvernement Lavalas.
Cependant, aucun s " -
commentaire jusqu'a present de. :
1'opposition A la declaration du porte- -
parole du gouvernement franqais,
concluant lui aussi que "la crise doit
etre r6solue par des moyens ''
pacifiques et le dialogue."
Or si les Americains menent .
depuis longtemps ce petit jeu .. .
paradoxal, toujours. en train de .
souffler a la fois le chaud et le froid, .
par centre la France 6tait consideree Agent de la police anti-emeute protegeant une manifestation d'etudiants coni
,jusqu'ici comme un veritable partenaire de l'opposition arms du gouvernement photo Yonel Louis
dans ses principles initiatives pour chasser le regime novembre prochain.
Lavalas du pouvoir. On avait la nette impression d'une La tension ne saurait etre plus brflante
France pregnant appui sur 1' opposition .
pour contrecarrer la champagne du i
gouvernement Aristide en vue de la
restitution de la dette de
l'ind6pendance: une some de 90
millions de francs lourds que 1'Etat
haitien dut payer A la France apres
l'ind6pendance de 1804 pour
d6dommager les anciens colons - .
franqais., * , .


La declaration du porte-
parole du Quai d' Orsay ne cesse done
de soulever des interrogations,
probablement surtout dans les secteurs
de l'opposition et du Groupe des 184,
un document prouvant meme que ce
dernier auraitrequ un soutien financier
de 1' Union europeenne.

Le facteur refugiss ...
Cependant le gouvernement
frangais fournit une explication tout A
fait logique, identique A celle des Am6rica
mnt- lei i de fi6riA LT i-Q lnh-n


riam tnii iviatui vu. a v ii i u


leur jusqu'au-boutisme r6ciproque ...
Or cette raideur mame est un
signe d'impuissance. L'opposition qui
utilise toutes ses cartes sans pouvoir
parvenir jusqu'aux portes du palais
pr6sidentiel; celles-ci 6tant jalousement
gardens par les partisans de M. Aristide,
qui soupeonnent justement I'opposition
de cette intention ...
Mais lA oi l'arme de la gr6ve
Pr6sume "chimWre" tu6 le mercredi 7 janvier au course d'un accrochage h Delmas 60 g6n6rale se r6vile inop6rante, le President
ins, et qui tient avec la police anti- meute photo Hditi en Marche Aristide ne peut esptrer non plus
gouverner le pays en encourageant le chaos dans les rues


en n mot: . 1.eU1 aU iugie. i viiCncus uIque connait Par contre, on dirait que les deux parties haitiennes
I'ancienne colonie franqaise des Caraibes "poussent sont sourdes A toute argumentation, entierement A la lutte
beaucoupd'Haitiens A quitter leurpays, etnos dpartements politique don't les positions ne cessent de se radicaliser A retrou
de Guadeloupe et de Martinique reqoivent une immigration toujours un peu plus chaque jour, dans une escalade partenai
clandestine important qui pose beaucoup de probl6mes", infernale.
a indiqu6 le ministry franqais d6Clgu6 A la Coop6ration et a L' opposition d6cidant de manifester m8me le locaux?
la Francophonie. dimanche, graves reconduites imm6diatement qu'elles
C'est le m8me argument que d6veloppe bien arrivent A leur fin, fermeture des 6coles pour une dur6e


Pendant ce temps done, international commence
ver une similitude de vues. Au moins 1'un des
res de la crise retrouve sa cohesion.
Pourra-t-il 1'imposer aux deux autres, aux acteurs

11 n'est que d'attendre ...
Haiti en Marche, 10 Janvier 2004


Comme deux armees


(Armees ... suite de la page 4)
pourra.peut-Etre jamais plus se remettre sur ses jambes ....
Mais ce sont aussi des paramilitaires qui sement
la mort depuis plnsieurs mois dans le Plateau Central,
frappant aussi bien employs du gouvernement que
membres de la population ...
Ce sont ces memes commandos arms qui
s6viraient 6galement aujourd' hui aux Gonaives, si 1' en croit
le Washington Post, qui indiquait r6cemment que leur
mission est de porter la lutte politique A des endroits du
pays qui n'6taient pas impliques jusqu'ici, done si ce n'est
le bras armn , disons le bras prolong de opposition ...
Information confirmed galement par Le Monde
qui rapporte dans son edition du 3 janvier 2004, comment
le lerjanvier 2004 aux Gonaives, des "gens arms ont tir6
sur les forces d'ordre."
Mais le m8me journal a constat6 aussi dans les
alentours du Palais National, "des bandes de jeunes gens,
souvent ivres ou drogu6s, (qui) avaient plac6 des barrieres
de police (police couch6e) au milieu des rues, pour obliger
les automobilistes A crier des slogans favorables A leur
president et parfois pour les ranqonner."
L'escalade ne saurait done Etre plus avanc6e, le
moment fatidique plus proche ...
Et les dirigeants de l'opposition se f6licitent
ouvertement pour utiliser aujourd' hui des armes qui avaient


toujours W6t attributes jusqu'ici aux "chimeres", comme
bloquer les rues par des barricades enflammees et se mettre
Scasser systdmatiquement les vitres de tous les v6hicules
en stationnement au moment de rebrousser chemin.
Les deux armies se rapprochent done A vue
d' oeil, come d6jh dans leur faqon d' op6rer et les armes
utilis6es ...
Armes lourdes ..
Et tout cela, comme en toute guerre qui se
respect en ce 21e siecle, sur fond de matraquage
m6diatique, sur fond de guerre psychologique ...
Avec croit-on l'appui et les conseils de grandss
amis" qui ont une experience de plusieurs si6cles dans
ces questions, n'est-ce pas! Lire encore l'tdition de Le
Monde du 3 janvier 2004 ...
Alors la question, on y arrive, c'est qu'y
pouvons-nous?
Eh bien, on n'y peut rien. Ni vous, ni moi. Rien.
Que pouvons-nous en effet lA ou les plus grands
ont 6chou6?
Toutes les tentatives de mediation international
ont fait 6chec ...
Tous les appeals A un compromise, idem.
VoilA done un pays qui ne se laisse aucune
chance, aucune surface de reparation ...
En effet, la socie6t civil, au sens oh on 1' entendait


jusqu'ici mais qui a change depuis, est elle aussi
parties prenante ...
S... Et ce qu'il nous reste d'institutions, et
c'est pas grand chose, est aussi la-dedans jusqu'au coup...
Qui peut done mettre un holA?
On ne voit personnel ...
On ne voit personnel dans le pays, car pour
paraphraser Malcom X, seul un homme avec un fusil est
capable d'arreter deux autres hommes arms chacun de
fusils ...
Autrement dit, il faudrait disposer d' une puissance
de feu sup6rieure A celle des deux adversaires a la fois ...
Mais appel A une intervention militaire don't
certain observateurs ont crfi mEme deceler que c' est peut-
8tre l le but recherche!!! ...

Editorial, Melodie 103.3 FM, Port-au-Prince

DOSSIER

RESTITUTION


Regis Debray

"a trop parle"...

LIRE PAGE 8


1


L'INTERNATIONAL

LETROUVE SON UNITE
ind6finie ...
De son c8td, le gouvernement r6pond a cet assault
"d6mocratique" en lanyant ses plus redout6s partisans dans
les rues, les terrible "chimeres" ...
Qui plus est, le porte-parole du
Dtpartement d'Etat affirme que des
.membres en civil du corps de stcurit6 de
C la Pr6sidence (USGPN) se seraient trouv6s
Sau milieu des assailants qui ont disperse
armes au poing la manifestation de
1' opposition le mercredi 7 janvier 6coul6.
La tension ne saurait etre plus
britlante. Cela sur fond de hold ups, vols
de voitures et kidnapping, don't l'une des
victims, Claude Bernard Lauture, a 6t6
retrouv6e morte pendant la semaine.

Chass6 crois6 diplomatique ...
D'un autre c6t6, se d6roule dans
le plus grand secret un chass6 crois6
diplomatique, tout au moins
l'international essaie de r6-accorder ses
violons (Washington, Paris, mais aussi
- mission Caricom achevant une visit en
Haiti; outre les dernieres declarations de
tre des partisans David Lee, chef de la mission sp6ciale de
I'OEA, et celles du secr6taire g6ndral de 1'ONU, Kofi
Annan, A l'occasion du bicentenaire de 1'ind6pendance
d' Haiti le ler janvier 2004, toutes appelant au dialogue et
1 I' esprit de compromise, sans oublier les
d6marches du Pr6sident sud-africain
Thabo Mbeki au lendemain de sa visit
en Haiti pour le bicentenaire) - enfin le
President Aristide attend au Sommet
Special des Am6riques A Monterrey
(Mexique) qui commence ce lundi 12
janvier ...
Par contre les parties haitiennes
semblent plus coinc6es que iamais dans







I i'TO"'TTC ilrT'-C TV I A RT IcF I


e I 6V iN - U ,_l i LJ LU _.--LXV.J--e . ].... .


Mercredi 14 Janvier 2004
H-aiti en Marche Vol. XVII No. 50


Le Nord d
(Faim ... suite de la lere page
nourriture A cause de r6centes inondations. Pour nourrir
les plus necessiteux, des vivres sont preleves sur les
programmes alimentaires des 6coles.
"Ces gens survivent a peine", soulignait mardi
Guy Gauvreau, le responsible du PAM en Haiti. "C'est
une crise silencieuse et malheureusement les pays
donateurs n'ont pas fait d'Haiti une priority."
Alors que 1' Afghanistan a demanded et requ cent
millions de dollars de dons, le PAM a sollicit6 une
envelope de dix millions de dollars pour Haiti mais a
requ moins de la moiti&. D' autres pays comme 1' Irak et le
Mozambique ont requ une aide constant alors qu' Haiti a
6tc ignore, deplore M. Gauvreau.
Le visage de nombreux enfants dans le bidonville
de Fort Saint-Michel, pros de Cap-Haitien, la deuxieme
ville du pays, porte les stigmates de la malnutrition.
Beaucoup restent plusieurs jours sans manger. La plupart
souffrent de maladies chroniques et beaucoup meurent
avant cinq ans.
"Parfois je reste quelques jours sans manger",
confie Madeline Joseph, 22 ans, en tenant son b6b6
maladif de huit mois. "J'essaye de le nourrir quand je


'Haiti en proii
peux mais ce n' estjamais suffisant et il est toujours malade.
Je n'en peux plus."
Les inondations ont detruit une grande parties des
r6coltes de mais et de manioc sur la c6te nord le mois
dernier. Dans certaines zones, plus de 40% des habitants
n'ont pas de nourriture, selon M. Gauvreau.
Cette crise alimentaire intervient sur fond de
troubles. Depuis la mi-septembre des manifestations
antigouverementales ont fait au moins 42 morts et des
barricades erigees sur les routes entravent le transport de
vivres.
"II y a des manifestations presque chaque jour",
souligne Nelta Jean-Louis, un ouvrier agricole travaillant
pour le PAM. "Parfois il est trop dangereux pour nous de
distribuer la nourriture lorsque (les manifestants) fontbrfler
les barricades de pneus, mais les gens ont besoin de ces
vivres." La tension monte dans le pays depuis que le part
du president Jean-Bertrand Aristide a remporte en 2000
des deections 16gislatives marques par la fraude.
S Le problem de la faim en Haiti est aggrave par
un d6sastre ecologique. Les forces ont 6tW couples A 90%,
provoquant 1' erosion qui a lessiv6 les terres agricoles. Pour
produire du carbon de bois, les habitants ont recemment


LA POSITION DE L'OPPOSITION

Pourquoi cette reaction soudaine, simultande et

similaire venant des Etats-Unis et de la France?
insurrectionnelle, exigeant pacifiquement le depart est incapable d'avoir la conviction et la determination de
Orlando le 9 janvier, 2004 d'Aristide du pouvoir. Or ce n'est un secret pour personnel se debarrasser dujoug despotique du pouvoir lavalas ? Bien
On est A se demander, au lendemain des violence quel'une des caract6ristiques dumouvementinsurrectionnel qu'on ait continuellement reitere que c' est aux Haitiens de
du 7 janvier 2004, et de la proposition de l'Alternative de est son irr6versibilit6. L'insurrection se termine trouver entire eux le moyen de briser l'impasse, est-ce que
transition - quand on apprend les commentaires du in6luctablementparlaredditioninconditionnelledupouvoir ce n'est pas une absence total de respect pour le choix de
chancelier americain, Colin Powell, du la solution que 1' Haitien a fait, tout en 6tant
ministry franqais deIlgu6 la Cooperation et f conscient des risques que comporte ce choix
A la Francophonie, Pierre Andr6 Wiltzer, de . ? II est evident et irrefutable qu'h
l'ambassadeur Colin Granderson, dirigeant " l'unanimite on admet I'incompetence, la
de la mission du CARICOM, des eveques - corruption, la cruaute et la mauvaise foi du
membres de la Conference Episcopale pouvoir lavalas, que ce soit au niveau in-
d'Haiti, quand on lit les articles des * international ou national et meme dans le
journalists les plus reputes et les reportages ,--- - .. camp du regime lavalas lui-m8me.
de la press amiricaine, canadienne et Pourquoi veut-on alors empcher aux
frantaise qui tirent Ai boulets rouges sur Haitiens de se dbarrasser d'un tel regime
Anistide et le regime lavalas, d'ot viennent . ? I y a de ces compromise qui ne sont que
ces contradictions et ohf se trouve done la des compromissions
confusion ? Pourquoi au point oit nous Aprbs que George Bush a
sommes arrives, vouloir r6gresser vers la exprim6, il y adeux semaines, ses
proposition de la Conf6rence Episcopale ? apprehensions concernant la probabilitC de
Alors que son vice-pr6sident et d' autres guerre civil en Haiti au Premier ministry
eveques ont dEclarE publiquement que cette d rinidad, Patrick Manning, et que le
proposition est depassee. Encore mieux, son CA e Trinidad, Patrick Manni, re dite le
_ie-r~idn _ g ^^ r P DEU COP eTe Z PCARICOM s'est empress, de fire dili-
vice-pr6sident, Mgr Guire Poulard, le mme gence, et est en train d'entreprendre des
jour des declarations de MM. Powell et d6marches, invite par Aristide, pour
Wiltzer, soutient que I' Eglise a pour obliga- . - 4 reactiver les nAgociations A 1' stranger (aux
tion de prendre position de faeon nette et ahamt Bahamas o aJamaque), A la veille du
claire sur la cruise politique marque par des mamfestations Le Prtsident Thabo Mbeki le ler Janvier 2004 an Sommet Sp6cial des Ampriques A Monterrey (Mexique),
de plus en plus importantes de 1' Opposition, r6prim6es par Palais National a Port-au-Prince photo Georges Dupd est-on en train de manager la susceptibility du CARICOM
le Pouvoir. en place, ou de 1' opposition. auquel on a octroy6 le droit de veto sur toute solution de
II est evident que depuis le 12 d6cembre 2003 les Ceux qui aujourd'hui suggprent que l'opposition sortie de cruise en Haiti? Car 6videmment, l'impasse
movements d'opposition anti-Aristide et au pouvoirlavalas retoure aux ngociations et aux compromise, avec ce regime officiellement declare A ' assemble g6n6rale, le 8 juin
ont change de phase, passant de l'articulation des repressif et violent, ne font que sugg6rer A l'opposition 2003, n'a pas t6 brisee. Ce sujet sera in6luctablement sur
revendications, la manifestation du mecontentement, la d'accepter de fire littralement hara-kiri par la reddition 1'agenda du Sommet.
proposition de compromise, A la mobilisation inconditionnelle. Est-ce que ceux-lh pensent que l'H tien Cependant, vu la coincidence surprenante et
etonnante des declarations simultanees et similaires,jeudi,
E D D de deux comp6titeurs: les Etats-Unis et la France, concemant
DEMANDE DE DISTRIBUTEURS la rIgressionverslapropositiondelaConf6renceEpiscopale
-', 5(mtme consider comme d~passCe par son vice-prEsident),
VOUS QUI DISTRIBUEZ LES JOURNAUX HAITIENS, FAITES D'UNE PIERRE ,(meme consid6rde omme de Monterre ii devicent prident),
DEUX COUPS ET GAGNEZ BEAUCOUP PLUS D'ARGENT. et A la veille du Sommet de Monterrey, il devient evident
SDEUX COUPS ET GAGNZ BEAU P PS D T que l'on doit se poser la question: qu'y a-t-il de nouveau
Pour un nouveau depart, la Newvision Productions Inc. (revue et cornigee avec ses , qui puisse provoquer cette reaction simultande, vu
Sartenaires Haitiens, Americains, Japonais et hispaniques) cherche des distributeurs pour ' des
es 100.000 exemplaires de romans de bandes dessinees et romans photos de la vie 1' evolution et 1' advancement des 6v6nements, et porter ces
politico-socio-culturelle haitienne qu'elle publiera deux fois par mois a partir du mois de officials des deux pays les plus directement impliqu6s et
Janvier 2004, au niveau Haiti, Etats Unis, Canada, Venezuela, Antilles Frangaises et les plus influents de l'arEe politique haitienne g vouloir
autres. Des reunions suivies de receptions auront lieu au course de la noel et du novel an suggsrer u n reour vrs comprois qu Aristide a djit
- dans chacun de ses pays sus-mentionnes pour presenter la compagnie, ses premieres .suggrer un retour vers le compromise qu' Aistide a d6jA
editions et informer les distributeurs au sujet des normes, contracts et du method de rejet6 prior et qu'il a qualtifi de coup d'ttat.
pavement de la compagnie. L'e61ment nouveau, le plus recent, c'est
La reunion pour la zone metropolitaine de New-York aura lieu au local de la , l'Alternative de transition propose e par la Plate-forme
compagnie, a Empire State Building. 350 56me Avenue, Suite 1829 a Manhattan. Dmocraique. dot remarquer dans cette nouvlle coa-
Pour de plus samples informations, appellez les numerous suivants: Mo ateOnDoraque)q ue le'a
lition (la Plate-forme DU6mocratique), que quand il s'agit
Etats Unis et Canada: 1509) 758-1412 de mobilisation insurrectionnelle, c'est le Groupe des 184
Haiti: (9) 243125 et les gtudiants qui convoquent et incident publiquement A
la participation. Mais A enjuger par I' esprit et la lettre de la
, oyeux Noel 2003, Bonne et Heureuse Annee 2004 et Heureux 200 ans d'independance. j .~Y . resolution de 1'Alternmative de transition, on retrouve la
marque indel6bile des paldo et cryto-lavalassiens A travers
4 ,- ar. W7, 0 .- . tout le texte. Un pouvoir stnructur6 ii la maniire du polit-
N' logo: ,bureau, avec un 1hger verni constitutionnel et une teinte de
Sdmocratie: le centralisme d6mocratique bien stir, le contrble
absolu de la direction de I' institution ayant le monopole de
la force violent 16gitime, la police, et enfin le maintien de
la machine politique aristidienne, les autorit6s locales, avec
quoi Aristide a circonvenu toutes les institutions pour 6tablir
son regime anarcho-populiste qui a eu pour consCquence,
(voir Opposition / 7)


Page


Sla faim
commence A couper des arbres fruitiers. Alors qu'il y a
quelques annees le pays pouvait produire du riz, il doit
aujourd' hui en importer.
Haiti est un des pays les plus pauvres de la
planete. La plupart des huit millions d'habitants sont au
ch6mage ou n'ont pas d'emploi stable et vivent avec
moins de un dollar par jour.
Le PAM aide les families les plus demunies en
foumissant des rations alimentaires mensuelles de 50 kilos
de riz, 10 kilos de legumes et de cinq litres d'huile
vdgetale. De son c6te, Oxfam aide a coordonner 1' aide et
a lanc6 un programme de rehabilitation pour effacer les
d6gats des inondations avec une aide de 280.000 euros
de 1'Union europeenne, souligne William Gustave, un
responsible de 1' ONG. Enfin, Caritas fournit des vivres
via le diocese catholique de Cap-Haitien.
Mais les responsables des secours soulignent que
la nourriture pr6levee sur les programmes scolaires
devront etre compens6s. "Les gens doivent savoir qu' Haiti
se trouve dans une situation de crise et le manque d'aide
international aggrave les choses", souligne M. Gauvreau.
"Nous avons besoin d'une aide d'urgence." AP


4








Mercredi 14 Janvier 2004


Haiti en Marche Vo

o


Page 7


DIASPORA


La position


(Opposition ... suite de la page 6)
la d6liquescence institutionnelle et 6tatique.
Au depart on est en face d'une crise politique, le
d6racinement d'un regime pour le remplacer et pas d'une
crise exclusivement constitutionnelle. C'est la qu'il faut
distinguer les moyens du but que ' on veut atteindre. Le
but que nous poursuivons, c'est 1' tablissement r6el de la
D6mocratie et de 1' Etat de droit. Le moyen pour y parvenir,
c'est la mobilisation insurrectionnelle pour d6raciner le
regime lavalas, don't le corollaire est le renversement du
gouvernement d'Aristide. Revenir avec la formule de
gouvernement d' Herta Trouillot, revu, corrig6 et augment,
avec la fallacieuse pr6tention de formule constitutionnelle
est ridicule et saugrenue. Les articles 149 et 149.1 de la
Constitution traitant de la vacance prdsidentielle, se lisent
comme suit:

Article 149:
En cas de vacance de la pr6sidence de la rdpublique
pour quelque cause que ce soit, le President de la cour de
Cassation de la r6publique ou, a son d6faut, le Vice-Pr6sident
de cette cour ou a defaut de celui-ci, le juge le plus ancien
et ainsi de suite par ordre d'anciennete, est invest
provisoirement de la function de Pr6sident de la RRpublique
par 1'Assembl6e national dument convoqu6e par le Pre-
mier ministry. Le scrutiny pour 1' election du nouveau
president pour un nouveau mandate de cinq ans a lieu
quarante-cinq jours au moins et quatre-vingt-dix jours au
plus aprbs 1' ouverture de la vacance, conform6ment a la
Constitution et la loi 6lectorale.

Article 149.1
Ce president provisoire ne peut en aucun cas se
porter candidate A la plus prochaine election pr6sidentielle.
Ces articles de la Constitution traitant de la vacance
pr6sidentielle, assument que les institutions telles que la
Primature et 1'Assembl6e national sont en plein
fonctionnement, et qu'il ne s' agit seulement que de combler
la vacance presidentielle. Or tel ne sera pas le cas. La
coincidence de la caducit6 de la 47e legislature, le 2e lundi
dejanvier 2004, et le depart d' Aristide du pouvoir, quand il
se matdrialisera, important indluctablerient son Premier
ministry, rendent impossible application des articles 149
et 149.1.
L' article 2 de la resolution de ' Alternative de tran-
sition qui octroie A la Plate-forme d6mocratique le pouvoir
de choisir parmi les juges de la Cour de Cassation le
president provisoire, n'est pas conform A la formule
d' 6ligibilite prescrite par 1' article 149 de la Constitution,
qui est base d' abord sur le rang et A defaut sur 1' anciennet6.


Ila


De tout temps, ce
sont les autoritds locales qui
organisent et dirigent les
elections en Haiti, et
particulinrement dans le mi-
lieu rural oil vit la majority
des Haitiens, plus de70%. On


on ...


de 1'oppositi

' article 3 de la resolution de 1' Altenative de tran-
sition octroie A la Plate-forme d6mocratique le choix du
directeur. g6nral et de l'inspecteur g6n6ral de la police, en
d' autres terms le contr6le de la police et la castration du
president provisoire.
' article 4 traitant de la creation d'un Conseil de 9
sages, qui aprbs coup deviendra un conseil de 27 et meme
plus. Cela dependra dunombre de secteurs qui serontd6finis
entre-temps, quand il se m6tamorphosera en Conseil d'Etat.

' article 6 qui se lit ainsi:
Article 6:
Les maires et les membres des CASECs en
exercise, deviendront des agents ex6cutifs int6rimaires.
Pour avoir v6cu 12 ans sous la f6rule du regime
lavalas, on n' a pas besoin d' etre grand clerc pour savoir
que la machine politique du regime lavalas est compose
des autorit6s locales et des chefs d' OP. C' est en circonvenant
toutes les institutions pour gouverner exclusivement avec
la base, qu'Aristide a provoqu6 d6lib6r6ment la
deliquescence institutionnelle et etatique. On doit le cas
dchdant se poser la question: Pourquoi la Plate-forme veut-
elle conserver cette machine infemale, et au service de qui
?
La r6ponse est claire. C' est en vue de contr8ler les
elections au profit du secteur politique de cette Plate-forme,
qui a des affinitts et des liens ant6rieurs avec cette ma-
chine. VoilA la marque ind6l6bile de la strategic
lavalassienne pour g6rer la conquete du pouvoir. Etablir
dans la rdalit6 la D6mocratie et 1'Etat de droit, n'entre pas
dans la vision du lavalassien, qu'il soit paldo, nuo ou crypto-
lavalas. Avant, pendant et apres 1' eclatement dela nbuleuse
lavalassienne, il estirrefutable que toutes les elections g6rdes
par elle ont 6tW confisqu6es, annul6es ou contestdes.
C' est une illusion que de croire A un contrble r6el
du CEP sur toutes les functions electorales. Les 3 61ements
de contr6le des elections sont: l'imprimerie, les autorit6s
locales et 1'institution qui d6tient le monopole de la force
violent 16gitime. C' est la synergie entire ces 3 entit6s qui
garantit le contr6le des elections et de ses rdsultats.
L'imprimerie a le monopole de 1' impression et de
la distribution de tous les documents electoraux. Les fraudes
se font en produisant, sur demand du pouvoir, un surplus
de documents electoraux qui permet au pouvoir
d' augmenter A volont6 le suffrage de ses candidates. L'urne
remplie de bulletins dfiment accompagn6e de son process
verbal, ne peut pas 8tre r6cus&e par le CEP. II se trouve
alors en face du fait accompli. Le CEP a le controle de
administration et de l'ultime verification, apres que les
fraudes sont consommies


La France appelle au

dialogue pour la fin

des violence en Haiti


PARIS, 7 Janvier -
La France " encourage " les
autorit6s, 1' opposition et la
soci6t6 civil en Haiti a
accepter de dialogue pour
ramener la paix civil et
permettre le deroulement
d' elections, a declare
mercredi devant les d6put6s
le ministry del1gue A la


Cooperation et A la Francophonie, Pierre Andr6 Wiltzer.
" La situation est tres prdoccupante (...) et la France
n'est pas et ne peut pas etre indifferente ", a-t-il d6clar6. "
Nous encourageons les forces en presence c'est-A-dire
le'gouverement haitien du president Aristide, les parties
d'opposition et la soci6t6 civil A accepter un dialogue
politique, soit directement, soit en acceptant des m6diations
comme celles que les 6glises ont proposes. Ce 'dialogue
peut seul ramener la paix civil et definir un calendrier
(voir France / 8)


MiAM , ADEf
Ai M 3- MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE PUBLIC WORKS DEPARTMENT
GENERAL LAND AND ENGINEERING SURVEYING AND AERIAL
PHOTOGRAMMETRY SERVICES
CICC PROJECT NO. E 03-PW-04
The County Manager, Miami-Dade County (County), pursuant to Chapter 287.055,
Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code as amended
by Ordinance 01-105 andAdministrative Order 3-39, announces that professional surveying
and
mapping services will be required for general land and engineering
surveying and aerial photogrammetry services for the Public Works Department (PW). The
scope of services will include but not be limited to general land and engineering surveying
and aerial photogrammetry services, on an as needed basis, for the Public Works and other
County Departments. This pool of firms' services agreements will be primarily utilized by
County departments for their design and construction contracts for Quality Neighborhood
Improvement Program (QNIP) and Federal Emergency Management Agency (FEMA)
funded projects. These agreements will also address other needs throughout the County,
such as: Miami-Dade Transit services expansion and other miscellaneous projects from
various County Departments such as Aviation, Water and Sewer, General Services
Administration, Environment Ressources Management and others. Every qualified firm
that applies will be awarded an agreement with an estimated $10,000,000 to be dispersed
among the qualified pool of firms, on an as needed basis during the two year effective term
of the agreements.
TECI-INICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS
15.01 Surveying and Mapping Land Surveying
15.02 Surveying and Mapping - Aerial Photogrammetry
A copy of the Notice To Professional Consultants (NTPC), forms and accompanying
participation provisions (as applicable) may be obtained at the Vendor Information Center
(VIC), located at 111 NW 1 S Street, Lobby Level, Suite 112, Miami, Fl 33128. The phone
number and fax respectively for the VIC is (305) 375-5773 and (305) 372-6184.A solicitation
notification will be forwarded electronically to all consultants who are pre-qualified with
Miami-Dade County and have included an e-mail address in their vendor registration form.
It will also be e-mailed to those who have vendor enrolled on-line. Additionally, those pre-
qualified firms without an e-mail address will be faxed a solicitation notification. The NTPC
and accompanying documents may be obtained on line at http-://www.co.miami-dade.fl.us/
dpm at the following link " Solicitations On-Line ".
Deadline for submission of proposals is February 6, 2004 at 12: 00 PM, Local Time, all
sealed envelope and containers must be received at Miami Dade County, Clerk of the
Board of County Commissioners, 111 NS 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Fla
33128-1983. BEADVISED THATANYANDALL SEALED PROPOSAL ENVELOPPES
OR CONTAINERS RECEIVED AFTER THE ABOVE SPECIFIED DEADLINE SHALL
NOT BE CONSIDERED.
This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence pursuant to Section
2-11.1 (t) of the Miami-Dade County Code, as amended. Please review Miam-Dade
County Administrative Order 3-27 for a complete and thorough description of the Cone
of Silence.


ERRATA
The New York Times corrects two points in its Bicentennial story

The New York Times saw fit to correct two points in their article on the Bicentennial
which ran on January 2, 2004 entitled 200 Years After Napoleon, Haiti Finds Little to
Celebrate abstract?res=F00A16FA3D550C718CDDA80894DC404482>
By LYDIA POLGREEN and has added these two paragraphs as an addendum to the
original article:
* "An article on Friday about the bicentennial of Haiti's independence misidentified the
election that outside observers called flawed, a finding that led to the suspension of $500
million in foreign aid to Haiti and contributed to the current political crisis there. It was
the May 2000 legislative election, in which the Organization of American States disputed
the counting method used in eight Senate races - not the November 2000 election of
President Jean-Bertrand Aristide, which the O.A.S. said was not fraudulent."

* "Because of an editing error, the article also referred imprecisely to the size of the crowd
that attended the bicentennial celebration outside the presidential palace. While the gov-
ernment estimated it in the hundreds of thousands, and outside journalists' estimates ranged
as low as 15,000, the crowd was not small."


se rappelle le rapport de Louis Joinet, le sp6cialiste en droits
humans de 1' ONU. Une bonne parties de ce rapport a trait
du comportement et des violations des CASECs qui out
usurped le r6le d' officers judiciaires, arretant, menottant,
maltraitant et emprisonnant les citoyens des sections
communales. La confiscation des elections du 21 mai 2000
a 6t6 ex6cut6e par les cartels de CASEC et les agents de
police, armes au poing. On doit se rappeler aussi qu'au
lendemain de la declaration de caducite des elus des
elections de juin 1995, Ren6 Pr6val avait rdcuperW ces
memes autorites locales qui lui ont permis de contr6ler et
de confisquer les elections du 21 mai 2000. Certes Aristide
en a remplac6 quelques-uns. Mais ces replacements ne
sont que pour consolider son controle. Voilh ce que certain
membres de la Plate-forme, ayant des affinit6s
lavalassiennes, veulent retenir pour en faire des agents
ex6cutifs int6rimaires.
L'institution qui aujourd'hui a le monopole de la
force violent 16gitime, c'est 6videmment la Police.
Quiconque contrble la police, contr8le le maintien du re-
spect de ' ordre et de la loi, et controle aussi les elections.
Cette proposition de 1'Alternative de transition
n' est autre que la mise en place d'une machine pour as-
surer la p6rennisation du pouvoir lavalas sans Aristide, < la
politique aprbs nous c' est nous. >>
Cette reaction soudaine, simultande et similaire
venant des Etats-Unis et de la France, deux competiteurs,
les plus directementimpliqu6s et les plus influents de 1' arne
politique haitienne, doit etre provoqu6e par une meme et
unique raison rdcente. Or le seul d61ment recent qui puisse,
en toute apparence, avoir un tel effet sur le macro, aussi
bien que sur le micro-politique, c' est 1' Alternative de tran-
sition. La perspective de << la politique apres nous c' est nous
> n' estpas acceptable comme une solution de sortie de crise.
La mobilisation insurrectionnelle est efficace et
continue A partager le pouvoir du b6ton. Aristide aujourd' hui
n' est plus le president d' Haiti, mais que du palais national.
Le President de 1' Afrique du sud et le Premier ministry des
Bahamas, qui sont venus participer A la commemoration
du bicentenaire de 1' Ind6pendance national, ne lui ont pas
fait confiance. Ils ne se sont pas prdsent6s aux Gonaives.
Ce qui est une preuve irrefutable qu'ils n'ont pas cru
qu' Aristide ale contr6le de toutle territoire d' Haiti. Aristide
a comm6mor 1' 6popee de Vertieres au Cap-Haitien, le 18
novembre 2003, pourquoi ne pas commemorerle lerjanvier
2004 A la Cite de l'independance ? Cela nous permet de
juger du progres qui a 6td accompli par le movement
insurrectionnel du d6but de ddcembre A nos jours.
La mobilisation en Diaspora est important quant
Ala preuve de lgitimite de la mobilisation insurrectionnelle
A 1' stranger. Elle est la meilleure demarche de relation
publique de l'opposition anti-Aristide. 11 est important,
durant cette annde d'dlection aux Etats-Unis, d'avoir des
slogans qui lient les candidates A la protestation centre
Aristide dans les villes oi il y a une forte concentration
haitienne. Comme cela a Wte fait en Floride : < Bush yes !
Aristide no !>>








Page 8



Regis Debrn

EDITORIAL
PORT-AU-PRINCE, 12 Janvier - Le philosophy
R6gis Debray a 6td mandate par le gouvernement francais
pour conduire une approche ind6pendante du dossier de la
restitution de la dette de l'ind6pendance ...
Debray a d6barqu6 en decembre demier A la tete
d' une pl6iade de pr6sum6s experts des questions haitiennes,
haitiens et strangers.
De retour A Paris, le philosophy a d6clar6 que la
demand de restitution n'a aucune justification juridique,
"ni meme historique", 6tant donn6 que le paiement des 150
millions de francs lourds par Haiti A la France (ramends
plus tard A 90 millions) a 6t6 le fruit de nEgociations
laborieuses et consentantes entire les deux gouvernements.
En un mot, Haiti ayant consent librement A payer, elle ne
peut faire aujourd'hui aucune reclamation.
Telle est la declaration qui a 6ti faite par Rtgis
Debray sur RFI ...
On s' 6tonne que Regis Debray ait parcouru toute
cette distance, A la tete de tant de sommit6s, d6pensant
1' argent du contribuable francais, et pour aboutir h une
conclusion aussi ordinaire, a savoir la demand de
restitution est infondde parce qu'il y a eu consentement ...
Oui, il y a eu consentement, mais dans quelles
conditions?
Rtponse: sous la menace, devant la force militaire


La France appelle

au dialogue ...
(France ... suite de la page 7)
d6bouchant sur des elections libres ", a poursuivi M.
Wiltzer.
Les violence que connait I'ancienne colonie
franqaise des Caraibes " poussent beaucoup d'Haitiens h
quitter leur pays, et nos d6partements de Guadeloupe et de
Martinique regoivent une immigration clandestine
important qui pose beaucoup de problTmes ", a indique
le ministry. La crise haitienne oppose le president Jean
Bertrand Aristide, qui doit achever son deuxieme et dernier
mandate de cinq ans le 7 f6vrier 2006, et la Plate-forme
d6mocratique qui regroupe des repr6sentants de la soci6t6
civil et des parties d'opposition. La Plate-forme reclame
la depart du chef de ' Etat et son replacement, pendant
une periode transitoire de deux ans, par unjuge issu de la
Cour de Cassation.


nnUI ,TFR RETT TTITION


Or le professeur Debray n'a-t-il jamais entendu
dire qu'en droit (puisque c'est lui qui emploie le mot
"juridique"), tout ce qui est obtenu par la menace et sous
la contrainte n'a aucune force de loi, est nul et non avenue

Tous les historians peuvent 6tre pris A t6moin...
R6my Zamor: "Le gouvernement et le people
haitien, lass6s de voir Haiti encore isolde de 1804 A 1825,
d69us par la d6sinvolture du president americain Monroe,
vivent dans 1' angoisse d'une invasion franqaise quand le 3
juillet 1825 mouille dans les parages de La Gonave une
flottille de guerre comprenant 7 corvettes et 12 navires et
command6e par le baron de Mackau ...".
"La presence de la flotte franqaise done aux
6v6nements 1' allure d'un ultimatum. Boyer charge Inginac,
Fr6mont et Rouanez de discuter avec Mackau. La
commission rejette l'ordonnance pour deux raisons: le
montant de 1'indemnit6 d6passe les possibilities du pays et
les terms de I'ordonnance sont offensants pour la dignity
nationale"
(R6my Zamor, "Histoire d' Haiti de 1804 h 1884')
Meme un historien peu suspect de sentiments anti-
franqais comme Georges Corvington, reconnait que
"' acceptation de 1' ordonnance de Charles X ne requt pas
1' acquiescement populaire. Outre son caractere ambigu, on
reprochait A la prescription royale la lourde. charge
financi&re impose au pays et qui 6tait tres au-dessus de
ses faibles moyens. Pour les finances publiques, dans une
situation d6jA si prdcaire,
c' etait certainement un rude
coup, don't les suites n6fastes
n'allaient pas tarder A se
manifester ...".
"Misdre et mdcon-
tentement, la R6publique
d' Haiti ne tira que cela de la


reconnaissance de sa
souverainet6" 6crit Georges
Corvington, dans "Port-au-
Prince au course des ans - la
M6tropole Haitienne du
XIXe sidcle, 1804-1888").
Plus prds de nous,
voici 1'opinion d'un Louis-
Philippe Dalembert, 6crivain
haitien, ex-pensionnaire de la
Villa M6dicis dans un article
en date du 7 janvier 2004 et
intitule "La corruption du


City of Miami Housing and Commercial Loan Committee ap bganize on rankont
piblik pou pale sou general business, policies ak lbt sije ki gen rapb ak Community
Development Block Grant (CDBG), Home Investment Partnerships Program
(HOME) ak lbt program HUD. Piblik la ap gen op6tinite pou kbmante sou
desizyon City-a ki gen rapb ak sijd soulve nan public hearing lan.

Vandredi 16 Janvye 2004, a 9 :00 6 AM
Miami Dade Housing Agencyy Board Room
1401 NW 76m Street
Miami, Forida 33125

1. Rek6mandasyon Finansman - Housing-Program Management Support
CDBG 2003-04 Request for Proposals


Borrower Developer
Montan
Greater Miami Neighborhoods
Jubilee Community Development Corporation
Habitat for Huanity, Inc
East Little Havana Community Development Corporation
Little Haiti Housing Association
Local Initiatives Support Corporation
TOTAL FUNDS


2- Deplase Home Funds
234 Tower LLC $1.000,000
$450.000

Program $550.000

$1.000,000


$ 70.000
$ 70.000
$160.000
$ 50.000
$ 50.000
$ 50.000
$ 450.000


Transfere nan
Wagner Square LLC

First Time Homebuyers

TOTAL


2. Rek6mandasyon kons6nan Economic Development Program Loan (CDBG)
Belafonte Tacolcy Center, Inc. (Deferment of Payments and Approval of
Subordination)

Kote rankont lan ap fet
la aksesib pou moun ki enfim. Tanpri pran kontak ak Department of Community
Development Housing Division nan (305) 416-2098. Pou yo f6 aranjman, f6 nou
made sa omwen 3 jou avan dat ki fikse pou meeting lan.

(Ad No 11593)


Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


pouvoir ne doit pas occulter le devoir de la France envers
Haiti."
L'auteur qu'on ne saurait soupqonner de
sympathie envers le Pr6sident Aristide nous dit: "Que
Aristide tente d' utiliser la demand de restitution de la dette
pour d6tourner attention des Haitiens de l'essentiel et
s' accrocher au pouvoir, cela ne fait aucun doute (...). Mais
oii est le rapport avec la dette de l'ind6pendance?"
Louis-Philippe Dalembert soupqonne le
gouvemement francais de cr6er sciemment un amalgame
entire la lutte anti-Aristide et la demand de restitution ...
Et il nous dit: "N'est-il pas permis d'etre anti-Aristide et
POUR la restitution de la dette de 1'ind6pendance?"
Rappelant que "pour rembourser 1' emprunt ainsi
contract, 1'Etat haitien a eu recours pendant plus d'un
siecle A la lev6e de lourds imp6ts sur la paysannerie. En
1942, le gouvernement d'Elie Lescot a meme lanc6 un
appel i souscription national pour r6unir ce qui devait 6tre
la dernire tranche du remboursement jusqu'aupres des
61ves du primaire. La dette ne sera d6finitivement sold6e,
rembours6e au dernier sou, qu' en 1972."
Le versement de cette some avait 6td en outre
assorti d'un accord d'exclusivit6 en faveur des products
franqais qui entraient d6sormais en Haiti sans'droits de
douane. Et la premiere tranche de versement fut emprunt6e
Sune filiale de banque franqaise, qui restera la seule banque
d'Haiti jusqu' au d6but du XXe siecle.
Et nous pourrons encore citer A 1' appui la d6put6e
(voir Debray / 9)
1


*.0


Department of Community Development
Ap chache Kontrakte Jeneral pou yon Pwogram Reyabilitasyon pou Fanmi Senp
City of Miami Department of Community Development ap chache general kontrakte ki
kalifye, ki gen-lisans ak asirans e ki espesyalize nan travay elektrik, plonbri ak twati pou
realize amelyorasyon nan kay pou yon Pwogram Reyabilitasyon pou Fanmi Senp.
City of Miami
Single Family Rehabilitation Program lan ap prete pwopriyet6 kay ki kalifye e ki lokalize
nan limit vil la jouk $ 30.000 dola asistans finansy& pou konplete travay amelyorasyon twati,
plonbri ak elektrik lakay yo.
Tout Kontraktd ki interest pou patisipe nan program lan gen pou konplete ak rem6t yon
aplikasyon nan Department of Community Development. An plis, kontrakte yo gen pou
ranpli kondisyon sa-a yo :
F6k se yon general kontrakte aktif ki espesyalize nan travay elektrisite, plonbri, twati et
ki gen lisans State of Florida oswa Miami-Dade County.
Genyen on minimum 3 lane ekspesyans nan reyabilitasyon ak konstriksyon kay
residansyl pou yon fanmi.
Prezante prnv on lisans okipasyon6l aktif, garanti commercial ak kouveti asirans.
Founi tout kalite dokiman legal ki montre moun ki pral ekzekite kontra-a kalifye e
otorize pou f6 1.
Kontraktd yo chwazi yo ap gen pou bay bon travay enpi konplete chak proj& reyabilitasyon
nan yon del 90 joujan ak6 final ant City a ak m6t kay la made 1. Tout kontrakt6 gen pou
yo respekte tout k6d konstrikson an ak6 ak United States Department of Housing and Urban
Development ak tout 16t lwa ak ekzijans. An plis, kontrakt6 a gen pou founi yon garanti on
lane sou travay li ekzekite-a.

Application Packages yo disponib nan
biwo santral City of Miami Department of Community Development ki nan 444 SW 26m
Avni, 26m Etaj, ak nan City of Miami Housing Division ki nan 1313 NW 366m Street, 26m
Etaj. Yo kajwenn f6m Aplikasyon yo tou sou adrds Intdnet sa-a : littp;t./ww.\\ cinami.Q.fl.u
comunitydeveiopment/.
Tout aplikasyon gen pou mail nan: City of Miami, Attention: Housing Division, 1313 NW
36th Street, 2nd Floor, Miami, Fl 33142.
Pou plis inf6masyon, kontakte Maria Johnson, Asistan Directs nan Department of
Community Development nan (305) 693-3120.

(
Ad No. 11589)

City of Miami Department of Community Development
City of Miami Department of Community Development
ap 6ganize on seri Miting Piblik pou diskite
Consolidated Plan 2004-2009.

PUBLIC HEARINGS - Revision
Kote Miting sa yo ap f6t pou District 4
Madi 13 Janvye 2004, a 5 6 PM
Divbs lokasyon nan Chak City of Miami District ak nan Miami-Dade County

Dat,
1I ak nouv6l lokasyon pou miting piblik sa a:.
District 4 : Commissioner Tomas P. Regalado
Madi, 13 Janvye 2004, a 5 6 PM
Shenandoah Park Club House
1800 SW
21 Street

Moun ki interest ankouraje pou yo asiste a rankont sa yo. Kote yap fet yo aksesib pou moun
ki infim. Si nou bezwen akomodasyon espesyal, f6 nou rele Department of Community
Development, tdl. (305) 416-2080 pa pi ta ke 3 jou travay avan dat rankont yo.

(Ad #11594)


-


YYUVIYI\ Iwv ~


le






Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti Marche Vol XVII No 50


Debray ...
(suite de la page 8)
de Guyane, Christiane Taubira, 1'ecrivain franqais
Christophe Wargny, le Professeur Jacques Barros, ancien
directeur de 1' Institut Franqais d'Haiti etc.
VoilA done ce que Regis Debray appelle un accord
consentant ...
Obtenu sous la menace d' une important flottille
de guerre; des emprunts A un taux usuraire de la parties
b6ndficiaire elle-meme; une population saign6e A blanc et
pendant plus d' un siecle pour satisfaire la dette en question
jusqu'au dernier centime ...
Mais Regis Debray, d6barquant A Port-au-Prince
a la tete d'une armde d'haitianologues, n'a vu qu'une
convention qui a et6 conclue en toute bonne foi par les


deux parties et don't Haiti est mal placee aujourd'hui pour
en exiger restitution ...
Reste done, "une dette morale" ...
Bien entendu, la charity publique. Et l M. Debray
est trms fort. Vive la gauche franyaise humanitaire!
Mais sa conclusion ne fait que renforcer plut6t
l'image d' une France sans coeur, usurire, radin, immorale,
take the money and run!
Nous esp6rons que le gouvernement franyais ne
s'y arretera pas et renverra Regis Debray dans 1'ombre of
il a sombr6 depuis longtemps et don't il n'aurait jamais dfi
sortir ...
Regis Debray, ex-confident de Fidel Castro, tout
comme plus tard de Franqois Mitterrand - avant de retourner
contre eux son glaive ...


M AM E REQUEST FOR PROPOSALS (RPF) NO. 405
MID PSYCHOLOGICAL TESTING SERVICES

Miami-Dade County through the Miami-Dade Police Department and the
Department of Corrections and Rehabilitation, is soliciting proposals for the
professional services of an experienced and qualified psychologist to conduct
psychological testing of all police officer, correctional officer, public service aide,
police dispatcher, and police complaint officer applicants. Psychological testing
services are also required for sworn Police Officers mandated for fitness-for-duty
evaluation.
The Proposer shall be a licensed clinical psychologist (proof of Florida state
licensing shall be submitted and maintened through-out the Contract term).

It is anticipated that the County will enter into an agreement-with a Proposer having
significant experience in pre-employment psychological screening in law
enforcement.
It is anticipated the Conty will issue an agreement for a three (3) year period plus
two (2) one (1) year options to extend the term at the County's sole discretion.

This RFP includes participation provisions for Miami-Dade County Certified Black
Business Enterprises (BBE's), Hispanic'Business Enterprises (HBE's), and/or
Women'Business Enterprises (WBE's).
The RFP solicitation package, which will be available starting December 24, 2003,
can be obtained at no cost on-line at www.miamidade.gov/dpm. The package can
also be obtained through the Vendor Information Center (305/375-5773),
Department of Procurement Management, 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, Fl
33128-1919 at a cost of $ 10.00 for each solicitation package and an additional $
5.00 fee for a request to receive the solicitation package through the United States
Postal Service. For your convenience, we now accept VISA and Master Card. To
request the solicitation package through the United States Postal Service, mail
requests with the following info : the RFP number and title, the name of proposer
and contact person, complete address to be mailed to, telephone number and fax
number, along with a $ 15.00 check or money order made payable to : Miami-Dade
Board of County Commissioners.
A Pre-Proposal Conference is scheduled for January 20, 2004 at 10 :00 am (local
time) at 111 NW 1st Street, 18"' Floor, Conference Room 18-1 Miami, Fl. Attendance
is recommended, but not mandatory. The Contracting Officer for this RFP is George
Par at (305) 375-1513.
Deadline for submission of proposals is February 6, 2004 at 2:00 pm (local time), at
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st
Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFP is subject to the
County's Cone of Silence Ordinance 98-106.

'EEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAM I-DA*DEi MIAMI-DADE COUNTY
l MIAMI, FLORIDA
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through t he Department of Procurement Management,
Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, Fl 33128
(Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package
(see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge for
those vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal
Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the
vendor's complete return address and phone number and a check for the correct
dollar amount made payable to : 'Miami-Dade Board of County Commissioner ".

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our
Website (ww.w iam.idade.gQovdp.)./l under " Solicitations Online ".

Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County
on or before the sated time and date, is solely and strictly the responsibility of the
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail,
package or courier service including the U.S. mail, or caused by any other
occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Fl 33128, by no
later than 2: 00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the " Cone of Silence " in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday January 28, 2004.


0647-3/08-OTR


TELEPHONE EQUIPMENT & Cost 10. 00
INSTALLATION HARDWARE
PRE-QUALIFICATION OF BIDDERS


Difficile de lire dans
les journaux franyais les
articles relatifs A la
restitution, par la France, de
la dette de l'ind6pendance
haitienne sans en 8tre sinon
choque, du moins ressentir un
certain malaise. Confusion
plus ou moins pilotee en sous-
main par le Quai d'Orsay,
ignorance, voire indifference
?
Rappelons les faits:
le ler janvier 1804, apres
treize ans d'une guerre sans
merci, Saint-Domingue, le


MIAMI, FLORIDA


Page 9


IV_ aL1I_ . VU �. I V 1 IL. Y


fleuron des colonies franqaises de.l'epoque, devient
independent sous le nom d'Haiti. La rCaction de la
m6tropole ne se fait pas attendre: elle impose un embargo
A lajeune nation. C' est que 1' ancienne colonie faisait vivre
un Franqais sur huit. Apres des annees de tractations, en
1825, Haiti se voit oblige de verser A la France de Chailes
X la some de 150 millions de francs lourds "destines A
d6dommager les anciens colons". En change, en fait, de
la reconnaissance de son independence durement acquise.
Le versement de cette some est en outre assorti d'un
accord d' exclusivity en faveur des products franqais qui
entrent desormais en Haiti sans droits de douane, La some
est emprunt6e A une filiale de banque frangaise, la premiere
et la seule du pays jusqu' au d6but du XXe siecle.
Pour rembourser 1'emprunt ainsi contract, 1' tat
(voir Dette / 10)


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY


MIAMIDADE
-mw


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through the Department of Procurement Management,
Vendor Information Center
(VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone 305-375-5773).
There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid
package below) and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing
to receive the bid package through the United States Postal Service. All requests by
mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return
address and phone number and a check for the correct dollar amount made payable
to : 'Miami-Dade Board of County Commissioner ".

Vendors may choose to download the bid package (s), free of charge, from our
website (www.miamidade.gov/dpnmv under " Solicitations Online ".

Bids proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first
bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or
considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County
on or before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail,
package or courier service including the U.S. mail, or caused by any other
occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Fl 33128 by no
later than 2 : 00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to thq " Cone of Silence " in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2 :00 PM on Wednesday February 18, 2004


COMMERCIAL CONTAINER Cost $10.00
DELIVERY TRUCK


A pre-bid conference will be held on Monday,
January 26, 2004 at 2 :00 pm at Stephen P.
Clark Center located at 111 NW 1 t Street in
Conference room no. 18-1. Attendance is
recommended.
3250-4/09-OTR BEARING, INDUSTRIAL MACHINE Cost $10.00
PARTS
This contract includes Bid Preference Provisions for Certified Black
Business Enterprises (BBE's), Certified Hispanic Business Enterprises (HBE's) and
Certified Women Business Enterprises (WBE's).


5862-3/08-OTR-LW
Cost $10.00


PERSONNEL AGENCY SERVICES

This contract requires Insurance, Bid Bond &
Performance Bond. This contract includes
Living Wages. This contract includes Bid
Preference provisions and Set Aside for
Certified Black Business Enterprises (BBE's).


The following bid(s) will open at 2 : 00 PM on Wednesday February 25, 2004

6791-3-09-OTR ACOUSTICAL CEILING TILES Cost $10.00


I DETTE DE L'INDEPENDANCE I


La corruption du pouvoir

ne doit pas occulter le devoir

de la France envers Haiti
Liberation, 7 janvier 2004
Par Louis-Philippe Dalembert, ecrivain haitien, ex-pensionnaire de la villa M6dicis


Homme de gauche, mais a gauche dans les salons
parisiens, et A droite dans les salons du tiers monde ...
R6volutionnaire parasite, nous voulons dire par
lh vivant sa revolution sur le dos des autres ...
Philosophe philosophant, mais condamn6 A rester
en dessous d' un Sartre don't il ambitionne apparemment la
gloire international, mais sans en avoir le courage.
A preuve ...
Enfin, celui don't le Che a note dans son dernier
journal de champagne dans la guerilla bolivienne: "Le
Frangais a trop parl ..."
Encore une fois, R6gis Debray a rate une occasion
de se taire!

Editorial, Mdlodie 103.3 FM, Port-au-Prince


I


3741-SW








HAITI-FRANCE


- nB- Ia I J. I UJ I I I I I -fV 1 1% X-J I-- -


Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


La corruption du pouvoir ne doit pas

occulter le devoir de la France envers Haiti


(Dette ... suite de la page 9)
haitien a eu recours pendant plus d'un siecle A la lev6e de
lourds impats sur la paysannerie. En 1942,legouverement
d'Elie Lescot a meme lanc un appel A souscription national
pour r6unir ce qui devait etre la dernihre tranche du
remboursement jusqu'aupres - 616ves du primaire. La
dette ne sera d6finitivement s( :emboursde au dernier
sou, qu'en 1972. Voilh les faits.
Le 7 avril dernier, jour du bicentenaire de la mort
de Toussaint Louverture au fort de Joux, dans le Jura, M.
Aristide, don't le pays exige le depart, tente de faire
diversion et r6clame i la France la restitution de cette dette.
Dans son discours A l'emporte-pibce et sans veritable
argumentation, il confond d'ailleurs restitution et
reparation. Confusion reprise depuis ad libitum. Onjubile
au Quai d'Orsay. Le paiement d'6ventuelles reparations
pour l'esclavage en tant que crime contre l'humanit6 est
un dossier multilateral, qui d6passe de loin les relations
. entire la France et Haiti. Irrecevable done. En outre, on a
eu un aperqu, il y a deux ans A la conference de Durban, de
- la difficult i traiter de cet argument. La restitution de la
dette de l'ind6pendance est un dossier bilateral. Pour
l'heure, on est en face d'un march de dupes oA chacun,
M. Aristide d'un c6t6, le gouvernement frangais de l'autre,
essaie de manipuler l'opinion des deux peuples et de tirer
la couverture A soi. Que le tyran Aristide tente d'utiliser la
demand de restitution de la dette pour d6tourner l'attention
des Haitiens de l'essentiel et s'accrocher au pouvoir, cela
ne fait aucun doute. Faut-il ajouter que ce regime corrompu


et r6pressif, don't tous, Haitiens du dedans comme de la
diaspora, souhaitent le depart, n'est pas le mieux place pour
defendre un tel dossier ?
Une fois ces donn6es admises, le malaise tient de
l'impression que la situation chaotique d'Haiti fait l'affaire
de certain. Pourquoi, sinon, forcer aussi souvent les
Haitiens A se prononcer dans un tel context sur la question
de la restitution de la dette de l'ind6pendance ? I1 s'agit
d'abord et avant tout, il me semble, de chasser du pouvoir
un apprenti dictateur. Oil est le rapport avec la dette de
l'ind6pendance ? N'est-il pas permis d'etre anti-Aristide
et pour la restitution en m8me temps ? L'objectif serait-il
de profiter de la confusion actuelle pour emprcher le dossier
de revenir sur le tapis aprhs le depart d'Aristide et le classer
une fois pour toutes dans le rayon pertes et profits de
1'Histoire ? Loin de nous l'idee de rendre la France seule
responsible du d6sastre 6conomique d'Haiti. L'incurie, la
corruption et l'incoimp6tence des Haitiens eux-mEmes y
sont certainement pour beaucoup. La mainmise des
Am6ricains au dnbut du XXe siecle a achev6 la derive de
ce petit pays. Mais le versement de la dette de
l'ind6pendance A la France et l'emprunt ainsi contract y
ont aussi contribu6.
Le malaise participe aussi de la difficult A trouver
aujourd'hui dans l'Hexagone, ot pourtant la liberty
d'opinion relive presque du sacr6, des personnalit6s
intellectuelles pour plaider en faveur de la restitution de
cette dette. Des que la question est abord6e, soit elle est


tourn6e en derision, sous prdtexte qu'il s'est passed trop de
temps, soit l'accent est mis sur les malversations et les
atteintes aux droits de l'homme de l'actuel gouvemement
haitien. Ce dernier argument est bien stir imparable. Mais
il ne saurait suffire a 6vacuer la question. Tout se passe
comme si intellectuals et journalists 6taient autant de
ministres des Affaires Ctrangeres frangais, don't le souci
premier est de d6fendre les intr8~ts de la France.
Si envisager des compensations de l'esclavage se
r6vele tres complex, il n'est pas interdit de parler de
restitution d'une dette immorale et inique, don't la France
ne sort pas grandie. Reste, bien str, A savoir sous quelle
forme et a quel gouvernement-haitien. La deput6e de la
Guyane, Christiane Taubira, a sugg6r6 au d6but de l'ann6e
2003 la creation d'un fonds d'intervention qui irait en
priority Ml'6ducation, la sant6 ainsi que le logement, et qui
serait g6r6 par des personnalitds haitiennes et franqaises.
L'idee aurait pu 8tre retenue, mais elle n'a guere rencontr6
d'6cho. C'est vraiment dommage qu'au pays de Victor
Hugo et d'Emile Zola il n'y ait qu'une d6put6e, originaire
d'une ancienne colonie, pour r6clamer officiellement la
restitution de la dette de l'independance haitienne. La
France pourtant aurait tout A gagner, et pas seulement en
terms d'image et de grandeur.
Dernier ouvrage paru de Louis-Philippe
Dalembert: l'Ile du bout des reves, 6d. Bibliophane-
DanielRadford. www.lehman.cuny.edulile.en.ile/paroles /
dalemberthtml


Page 1n


N(
L
L
Saint-Don
a infl6chi ]
P
F
sur l'arme
laproclam
est l'un de


MAXISOUND

L' tiquette du Succes

Vous souhaite un Joyeux Noel 2003 et une Merveilleuse

et Fructueuse Annee 2004

,,--






d - -. _ � "i


D-ZINE


% MAXI SOUND

305-895-8006

MAXI SOUND

Dixie Highway

Miami, Fl 33161


MANIAK Full Power DAN JUNIOR

Tous ces fabuleux CD sont en vente chez Nous


L'Independance de la Premiere Republique

)ire, une page d'histoire longtemps mesetimee
S J 2 port6e alongtemps 6t6 occultee. Dans son ouvrage Silenc- franaise de Saint-Domingue foumissait 75 % de la pro-
E MONDE, ler s de a cole fran ing the Past, l'anthropologuehaitienMichel-RolphTrouillot duction mondiale de sucre, une denr6e don't l'importance
voledesesclaves de lacoloe fraais amontr6 que cette revolution d'esclaves r6clamant des droits peut tlre comparee a celle del'or noir aujourd'hui, et assurait
lingue, principal producteur de sucre de 'poque, universels et instaurant la premiere r6publique noire du les trois quarts du commerce des ports franoais.
le course du regime napolonien monde dtait tout simplement impensable et devait done 8tre L'ampleur des massacres et des devastations durant
'ar Jean Michel Caroit r6duite au silence. les treize annEes de gubrre civil de la revolution haitienne
fruit de la victoire des esclaves de Saint-Domingue Les consequences de 1'effondrement 6conomique n'a tW connue que tardivement en m6tropole. Entre 100
Snapol6onienne, alors la plus puissante du monde, de la "Perle des Antilles" sur le droulement de la Rdvolution 000 et 150 000 Noirs et quelque 70 000 Francais, don't 20
action del'ind6pendance d'Haitile lerjanvier 1804 franqaise et les regimes qui 1'ont suivie n'ont pas W6t 000 colons, ont pri, souvent dans des circonstances atroces.
Sces tour-nants de l'histoire universelle don't la pleinement explores. Au milieu du XVIIIe siecle, la colonie (voir Independance / 11)


F


I


Sweet Vibe








Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


I PRESS


Selon Michele Montas,


le pire est peut-etre a venir


New York, 4 Janvier (Miami Herald) -
La veuve du journalist assassin, Jean
Dominique, vit aujourd'hui en exil force aux
Etats-Unis apres une tentative d'assassinat en
decembre 2002 oh son garde du corps a perdu la
vie.
C'est le chaos qui regne actuellement en
Haiti, " et cela me fait tres peur ", dit Michele
Montas. "
I y a plein de reproches qui violent ici et
1A sur qui porte la responsabilit pour ce chaos. A
commencer par les Etats-Unis, qui ont restaure le
President Aristide au pouvoir, puis ontrapidement
tourn6 le dos a cette democratic flageolante. Des
faucons au Departement d'Etat, A la CIA et au
Congres - qui-n'ont jamais aimed le petit pretre
des bidonvilles - Etaient presses de le voir echouer.
En Haiti, des groups d'opposition, qui
digerent mal depuis toujours la popularity
d'Aristide, ont fait obstruction A son pouvoir. Le
but ultime est de pousserAristide hors du pouvoir
avant la fin de son mandate en f6vrier 2006. C'est
un effort d'atteindre par la violence et l'instabilite
ce qu'ils n'ont pas etd capable d'obtenir par des
elections honnates.
Et finalement, Aristide lui-meme ale plus
de tort. Des segments de son gouvernement se
sont r6vel6s incompetents et corrompus. 11 existe
une peur vraie parmi ceux qui critiquent le
gouvernement de se voir attaques ou meme tu6s
par des gangs proches du gouvernement, des
gangs que le Pr6sident est soit incapable de
contr6ler, soit qu'il n'en a pas la volont6.
Les recents incidents survenus a
1'universite - longtemps conside6re comme un
sanctuaire inviolable - laissent beaucoup


d'Haitiens en colere contre Aristide, specialement
dans la classes moyenne.
" C'est le plus grand d6fi aujourd'hui "dit
Michele Montas au Miami Herald. " De plus en
plus, la classes moyenne est en train d'abandonner
Aristide. Les dernieres annees ne leur laissent plus
d'espoir, l'espoir que les choses auraient pu changer.
L'espoir est brise, et ils ne voient pas comment les
choses peuvent changer avec Aristide au pouvoir. "
Cependant Michele Montas devient encore
plus preoccup~e quand elle consider l'avenir si
Aristide vient A etre renverse avant la fin de son
mandate en fevrier 2006.
" Oui, dit-elle, il y a peut-8tre pire
qu'Aristide. "
" On n'a pas beaucoup entendu parler de
la paysannerie haftienne, qui ajusqu'ici etW loyale
A Aristide " dit Montas.
Si les pauvres abandonment Aristide, rien
ne pourra plus le maintenir au pouvoir. Cependant,
pour l'instant, leur loyaut6'apparait encore intacte.
Is craignent 1lgitimement le retour d'une dictature
genre Duvalier, sous laquelle ils ont souffert pendant
si longtemps, et ils se mefient des motifs de leaders
de l'opposition comme un Andy Apaid.
Haiti peut etre sur la voie d'une guerre
civil, pursuit Michele Montas, mais la meilleure
solution serait que toutes les parties se mettent
d'accord pour aller A des elections.
Si cela signifie des elections honnates, sous
la supervision d'observateurs internationaux et
possiblement avec une force international de
maintien de la paix pour assurer la protection et le
serieux du vote, alors tant mieux.

(Interview de Michele Montas au Miami
Herald, edition du dimanche 4 janvier 2004)


Une page d'histoire

longtemps mesestimee ...


. (Inddpendance ... suite de la page 10)
Les nouvelles, les commissaires et les renforts
mettaient a l'epoque deux bons mois pour traverser
1'Atlantique. Des l'insurrection des esclaves du
nord, scellde le 14 aofit 1791 lors de la fameuse
c6r6monie. vaudou du Bois-Caiman, les instruc-
tions et decrets parisiens n'ont cesse d'avoir du
retard sur les evenements.
Plusieurs historians soutiennent que, si
Napoleon n'avait pas 6t6 defait par les esclaves de
Saint-Domingue, il n'aurait pas realis6 la plus
considerable et la plus mauvaise operation
immobiliere de tous les temps. En vendant la
Louisiane, un territoire couvrant l'equivalent de
dix-sept Etats americains d'aujourd'hui, aux tout
jeunes Etats-Unis pour une bouchee de pain, il a
plus que double le territoire de ce pays don't on
pensait alors que le potential 6tait bien moindre
que celui de l'ancienne colonies de Saint-
Domingue.
De son exil A Sainte-He61ne, l'empereur
d6chu a reconnu que l'expedition de Saint-
Domingue fut "une des plus grandes fautes" qu'il
ait commises. "Je devais me contenter de la
gouverner par l'intermediaire de Toussaint", a-t-il
confie au comte de Las Cases.
Pousse par les colons et par son spouse
crdole Josephine de Beauharnais, Napol6on
Bonaparte s'6tait senti d6fie par Toussaint
Louverture, formidable strategy, tour A tour
qualified de Spartacus ou de Vercingetorix noir, qui
avait impose son autorite sur toute l'ile
d'Hispaniola et avait eu l'audace de promulguer
une Constitution sans consulter le Premier Con-
sul.
Lib6rC de la menace anglaise par la paix
d'Amiens, et suivant les conseils du g6nral breton
Kerverseau, Bonaparte avait rassemble une force
considerable telle qu'il ne soit pas besoin d'en faire
usage et que son appareil seul d6montre l'inutilite
de la resistance" : 43 000 hommes, don't de
nombreux ve6trans de la champagne d'Egypte, des
Polonais, des Espagnols, sous les ordres de son
beau-frere Victor-Emmanuel Leclerc. Loin de se
laisscr impressionner par l'imposante armada, le
general Christophe, I'un des lieutenants de
Toussaint Louverture qui deviendra le deuxieme
chef d'Etat d'Haiti et son premier roi, met A


execution sa menace d'incendier le Cap-Frangais,
r&duisant le "Paris des isles" A un tas de cendres.
Malgre la traitrise qui permet de capture
Toussaint Louverture, emprisonn6 dans une geble
glaciale du fort de Joux, dans le Jura, o4 il meurt le
7 avril 1803, le corps exp6ditionnaire se heurte A
une farouche resistance des Noirs, qui craignent,
avec raison, le retablissement de I'esclavage. "En
me renversant, on n'a abattu A Saint-Domingue que
le tronc de l'arbre de laliberte des Noirs. l repoussera
par les racines, qui sont puissantes et nombreuses",
prophetise celui qu'Auguste Comte plagait au
nombre des nouveaux "saints du calendrier
positiviste", aux c6tes de Washington, Bouddha,
Platon et Charlemagne.
A la guerilla des anciens esclaves et a la
strategic de la terre brfile s'ajoutent les ravages de
la fievre jaune, qui tue 30 000 soldats franqais.
Emporte par "l'affreuse maladie", Leclerc est
remplace par le cruel Donatien Rochambeau, qui
fait venir de Cuba des chiens sp6cialement dresses
pour dechiqueter les Noirs. En face, Dessalines, qui
a remplac6 Toussaint Louverture, n'est pas moins
brutal, et les derniers mois de la guerre seront
marques par des combats d'une ferocity rarement
6galee. Le 18 novembre 1803, la bataille de Vertieres,
oil s'illustre l'intrepide Capois la Mort face aux
troupes de Rochambeau, sonne le glas de I'expedition
frangaise, don't les debris se rendent a Dessalines au
Cap.
June secretaire de Dessalines, Boisrond-
Tonnerre est charge de r6diger l'acte d'indpendance.
Le ler janvier 1804, reunis sur la place d'armes des
Gonaives en presence d'une foule immense, les chefs
de l'arm6e indig6ne victorieuse proclament
l'ind6pendance de Saint-Domingue, qui reprend son
nom indien d'Haiti : "Au nom des Noirs et des
hommes de couleur, I'indEpendance de Saint-
Domingue est proclam6e. Rendus A notre dignity
premiere, nous avons assure nos droits. Nousjurons
de nejamais ceder a aucune puissance de la Terre",
promettent-ils.
Nomme gouverneur general A vie, l'ancien
titre de Toussaint Louverture, Dessalines devient le
premier chef d'Etat d'Haiti, don't il se fera proclamer
empereur neuf mois plus tard.

Jean-Michel Caroit


Page 11


REGIONAL JUDICIAL AND LEGAL
SERVICES COMMISSION


POSITION OF
PRESIDENT OF THE CARIBBEAN COURT
OF JUSTICE


The Regional Judicial and Legal Services Commission
(the Commission) hereby invites applications for the
post of President of the Caribbean Court of Justice (CCJ).

Qualifications

The following persons are eligible for appointment:

(a) A judge who has served for 5 years or more in
a court of unlimited jurisdiction in civil and
criminal matters in a Contracting Party or in
some part of the Commonwealth or in a civil
law jurisdiction.

(b) A person who has been engaged as a
practitioner or teacher of law for not less than
15 years in a member state of the Caribbean
Community (CARICOM) or in some part of the
Commonwealth or in a civil law jurisdiction.

In making or recommending appointments to judicial
office, the Commission is required to have regard to
the following criteria: high moral character, intellectual
and analytical ability, sound judgment, integrity and
an understanding of people and society.

Jurisdiction of the CCI

The CCJ will exercise two types of jurisdiction:

(i) general appellate jurisdiction in civil and
criminal matters (effectively replacing the
Judicial Committee of the Privy Council as
the final appellate court for Commonwealth
Caribbean States which accede to this
jurisdiction);

(ii) a compulsory and exclusive original
jurisdiction to interpret and apply the
Revised Treaty of Chaguaramas (which
provides for the establishment of the
CARICOM Single Market and Economy).


Headquarters of the Court

The Seat of the Court will be in Port-of-Spain, Trinidad
and Tobago but there is provision for the Court to be
itinerant, -hearing cases in any Member State of
CARICOM.

Terms and Conditions of Appointment

For full details of the terms and conditions of the judicial
appointment, applicants are invited to visit the website
of the Commission at www.caribbeancourtofLustice.org

How to Apply

Application forms and guidance notes are available on
the Commission's website and from:


The Interim Administrator
Regional Judicial and Legal
Services Commission
63 Tragarete Road
Port-of-Spain
Trinidad and Tobago
Tel: 628-3568


Closing Date for Applications

Applications must reach the above address on or before
3.30 p.m. on the 30th day of January 2004.


Other information about the CCI

Information concerning the Treaty establishing the CCJ
and the Commission, the Revised Treaty of
Chaguaramas and other matters is available on the
website of the CARICOM Secretariat at vwww.caricom.org


The Regional Judicial and Legal Services Commission:
Constituted under the Agreement Establishing the Caribbean Court
of Justice


I







ECONOMIC


Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


L'arme de la greve n'est plus ce
EDITORIAL poupe.
PORT-AU-PRINCE, 9 Janvier Haiti ne peut se Que deviennent les restaurants de Petionville en cas
permettre une grave "manche longue." Economiquement d'une greve trop prolongeee?
cela ne lui est pas possible ...11 est donc faux de dire qu'il n'y a que le secteur
e n'est pas a premiere ois, et c ne sra pas la informel qui ne puisse respecter un appel a une greve "manche
Ce nest pas la premiere fois, et ce ne sera pas la


derniire, qu'on voit la greve suivie par
le haut commerce, tandis que le
commerce informel fonctionne comme
Sl'ordinaire ou presque ...
Et de plus en plus pas seulement
le commerce informel, mais tout le bas .
du centre ville ...
Mais la question va bien au-dela I

Les supermarch6s ne peuvent se 4
permettre une greve trop prolonged, leur
roulement de stocks est trop limitE, leur
capacity de stockage aussi ...
Et ils ne peuvent continue A
faire porter sur le portefeuille du
consommateur leurs pertes et autre
manque a gagner a cause de la greve, en
augmentant leurs prix et tarifs
proportionnellement sinon plus ...
Car les moyens du
consommateur ne sont pas illimit6s et il
finira par rechercher ct trouver des
alternatives.
Meme les banques qui ne peuvent se permettre
une grbve trop prolongee, car non seulement la majority
de leurs clients fonctionnent aujour lejour, n'ayant pas de
cash flow, y compris aussi pour raisons de s6curit6, mais
elles ont aussi des obligations ext6rieures, sinon elles ne
sont pas de vraies banques; sans oublier les transferts de la
diaspora qui commencent de plus en plus A constituer
1'essentiel de leurs activities pour la plupart d'entre elles ...
Or il n'y a pas grave l'autre bout, A Miami, New
York, Boston, Chicago, Montreal, aux Bahamas, A Paris,
en Martinique ou Guyane ...
Done la concurrence est feroce, et qui va a la
chasse perd sa place.
De plus, il y a aussi aujourd'hui la concurrence
des banques d'Etat qui ont fait peau neuve et ont le vent en


L'opposition alterne graves et manifestations photo AFP
longue"...
Les relations internationales qui r6glementent de plus
en plus notre economic, toute economic national, de quelque
pays que ce soit, y compris les Etats-Unis, ne le permettent plus.
Rappelons nous que la bourse de New York redemarrait
4 jours seulement apras les attentats du 11 septembre ...
Les factories ne peuvent en aucune fagon maintenir un
rythme de greve prolongee, A moins de travailler en cachette, le
travail au noir, la nuit ...
Pour la bonne raison que nos factories travaillent toutes
pour le march ext6rieur, le grand march international, la
globalisation, les multinationales et que ces dernieres n'ont que
l'embarras du choix ...
Tout container de products manufactures qui n'arrive


S11 'I A "


qu'elle eait
pas a temps, aujour et A l'heure dite, reste sur le port
de Miami, aux frais de l'envoyeur ...
II est done faux de dire que c'est le petit
ouvrier ou la petite ouvriere seule qui ne peut soutenir
le movement de greve, mais" c'est le patron de la
factoric en premier lieu ...
So Idem les stations
- - d'essence, qui travaillent a la
S " commission, mezi lajan ou,
mezi ouanga ou ...
: . rEvidemment le petit
Speuple peut &tre en effect le plus
Stouche car il y va pour lui de
son pain quotidien ...
Tout come le petit
Sdtaillant qui ne peut refaire son
stock si les magasins restent
fermes trop longtemps, mais les
commeryants eux aussi ne
. peuvent pas tenir car ils ont
plein de frais et il n'est pas dit
qu'ils pourront les faire passer
sur le dos des petits detaillants
ou de leurs clients avec un
pouvoir.d'achat deja quasi
inexistant ...
Et puis c'est une
Schaine: banques, commerce,
vente de detail, clients ... Une chaine don't aucune
des mailles ne peut lecher, sinon patatras ...
Une greve trop prolongee peut encourager
aussi les usuriers, les "coups de ponya", autrement
dit I'anti-6conomie ...
Plus grave encore est le risque
d'endommager le segment international ...
Est-ce que American Airlines ou DHL vont
maintenir un service cargo quotidien dans un pays ou
ils perdraient plusieurs jours par semaine et trop
souvent pour cause de greve ...
Nous devons tout de suite souligner qu'il ne
s'agit pas 1I d'un requisitoire centre la greve, encore
moins celle qui se deroule actuellement ... La greve
reste sans doute un moyen tout A fait justified de
(voir Greve / 14)


1.JUADflAIADEu Al'JF1 U iQ r IJJLU
WA~nIA/ADc: fj\ - j I


2004


Fevrier 6, 7, 8,2004 * Roberto Clemente Colisee Commandit6 par:
San Juan, Puerto Rico -pOMOEOT

TELS. (787) 792-4939/792-4955 FAX (787) 792-4925 E-s " a0d:
exhibiti@coqui.net *http://www.hardwareshowpr.com


Page 12


SA KISKEYA EXPRESS

SL'Esprit d'equipe avec notre communaute

Visitez nous au

... 7921 N.E. 2 'me Avenue
MULTI TRANSFER n u T mrdi nui Di,,,ncia, do .nn.1 A nu0 P .fMf \/l


-U L./ta .LJUI.K. V~Ml "Ifll J.J XU./ llul^, Ul , 7., _ .VU ./-J_ L l l a , 7 I T AlV
Te"lphone: (305) 751-4488 Fax : (305) 751-4002 Toll Free : 1-866-547-5393


Multi-Transferts

Argent - Nourriture- et autres services Pour Port-au-Prince et toutes les Provinces

Captez Vwa Pa nou chak Samedi 10-11 A.M. sur Radio Carnivale 1020 AM


i


I


xIT L J --u


'Y


��
.u


-- -U --







Page 13 -


Mercredi 14 Janvier 2004


Haiti en Marche Vol. XVII No. 50 I' -


Petitito nTtrnrics


PARK


HOTE
Un ambiance familiale et
un grand confort..
Venez habiter dans une
de ses magnifiques villas
des ann6es 30 au milieu
d'unjardin de reve.
C'est a PARK
Hotel !
Et pourtant, nous
sommes en plein Champ
de Mars,
tout just en face de la
Place de la Constitution.
Nos prix sont
imbattables.
Nos chambres tout
confort sont au prix de
US$ 38.00
a US$ 53.00 plus 15% de
Taxe et service.
Park Hotel 23, Rue
Capois, Port-au-Prince,
Haiti
Tel: 011-509-222-
4406
011-509-221-8720

Coiffeur �r
Etiquette Unisex .
Barber Beauty Salon g
305 940 9070
15456 West Dixie Highway
Miami
Jean Wood Julien
Original Barber
Charlemagne Coifeur
103 S.E. 2nd Stret
Delray Beach
T61: 243-1039
RBeper '54-n00n8


Medecin

Dr Enock JOSEPH
Obst6trique, Gynecologie,
Accouchement,.Op6rtion pour
fibrome, Family Planning,
Ligature des trompes,
Circoncision, Curetage.
Tous les tests pour
l'immigraton.
Toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes
5650 N.E 2nd Avenue
Vertiires Shopping
Center
(305) 751-6081

Dr Jean-Claude
Desgranges
Polyclinique de la Rue
Gr6goire
#45
M6decine Interne,
G6riatrie
T1l: 256-3017/18
Du lundi au vendredi 7-9
am 17h- 19 h
Samedi 8h-16 hres

Dr Camille Figaro
(Sony)
Gyn6cologue
Accoucheur
Chemin des Dalles # 24
T61.: 245-6489
245-8930


er Janvier 1804 - 1"r Janvier 2004
COMMEMORATION DE DEUX SIECLES
C omme Haiti serait davantage triste si les vaillants heros ne rdagissaient pas !
0 n ne peut pas effacer, ignorer ou passer leur pr6cieux souvenir A tr6pas.
M anifestement leur declaration et adhesion en furent cdl6bres et unanimes
M ourir, combattre au dernier soupir plut6t que vivre au bord de l'abime.
E venement memorable pregnant un caractere de 16gende et d'actions
M esures irresistibles tendant au respect des enfants de la nation.
O n ne n6glige pas un heritage scell. de sang par esprit de moralitW.
R enoncons A la domination et A l'occupation pour garder la liberty
Avec la conviction de rester unis pour travailler A sa prosperity.
T dmoigner les h6ros martyrs, cdlebrer leurs exploits, c'est normal
I llustres homes, vos courageuses strategies m6ritent un r6gal.
O u que vous soyez, recevez nos hommages, orientez-nous vers la concorde.
N ecessite de travailler au bonheur d'Haiti. Crions fort : MISERICORDE !

D 'rapeau, glorieux embl6me de la patrie, flotte pour marquer notre fiert6.
E nveloppe de ta chaleur tous les h6ros 16gendaires de notre nationality.

Discorde qui perdure doit finir pour d6fendre une noble cause.
E n ce jour glorieux, sur l'ile des fleurs de toutes sortes dclosent.
U ne c6l6bration historique pour notre devise : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.
X-mas, la naissance du Messie, fete de joie, de paix et d'amour, prelude de notre UNITE.

S
olennelle crr6monie aux Gonaives pour cdlebrer la fete de notre chore independance,
I mmortels g6n6raux, les Ames 6mues, les armes en mains A vous notre reconnaissance.
E nthousiastes freres, entourons le gdant palmiste de la liberty notre vivant embl6me.
C anons r6voltds et victorieux, rritdrez notre serment en cejour historique le thbme :
L ibert6 ou la mort ! Exercez pour nous davantage une domination irresistible.
E ensemble, haltiens, freres et compatriots faisons des Gonaives la vraie cible.
S acre ville pour honorer nos ancetres et celebrer notre ind6pendance, c'est possible ...

S alut vaillants g6neraux ! Salut Gonaives ! Salut people haitien i

Acrostiche r6dig6e au nom de tous les citoyens haitiens et d6diA A la memoire de nos intrepides
h6ros bien inspires aux Gonaives, le berceau de l'ind6pendance encore illumin6 d'un soleil radieux
oi les oiseaux chantent, oi la mer s'agite, oi le firmament est nuance, oh les roses brillent par leur
6clat, of la pluie tombe, oh le vent murmure, of le tonnerre gronde et of les fils de la patrie,
de l'ile d'Haiti, de la terre natale, la perle des Antilles, Haiti ch6rie se reunissent pour :
6) Renoncer A la domination de la France et A l'occupation ambricaine ...
7) 2) Jurer de combattre jusqu'au dernier soupir pour l'ind6pendance du Pays.
8) 3) Crier de vivre libres ou de mourir que de vivre dans l'esclavage.
9) 4) Pour 6couter la lecture de l'acte de l'ind6pendance.
" Pour rediger 1'acte de l'independance, il nous faut la peau d'un blanc pour parchemin,
son crane pour 6critoire, son sang pour encre et une balonnette pour plume. "
5) Pour saluer et 6voquer la m6moire de tous les principaux generaux don't Dessalines le
general en chef et le premier martyr, Chareron, 1'ancien secr6taire, et Boisrond Tonnerre,
r6dacteur de I'acte de 1'ind6pendance.
6) - Prendre de bones dispositions et de nouvelles resolutions pour la survive du pays.
7) Chanter 1'hymne national, la
" Dessalinienne ", Haiti cherie et crier : " Vive Haiti ".

.Boston, le 1 Janvier 2004
Herard E. Bernier Ing.


L ,As ..............a

Points de Vente de Haiti en Marche


cean


It


305 940 9902


Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
tel.: 954-421-4777


3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
F133064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500
Teleco Paw
206 North flagler ave
Pompano Beach
954-941 7004

Del's Corner
Your everyday store
service, quality Low Price
1448 N. state road 7
Lauderhill
954-585-0711


RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, Fl 33311
T61: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846

Our Lady Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950


Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070


B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Si vous d6sirez vous aussi vendre votre journal,-appelez le (305) 754-0705 ou 754-7543

Haitian Caribbean Market 4760 Austell Road SW Suite 4
Austell, Ga 30160
T6l..: 770-944-8545


Columbia University seeks applications for a full-time
position for a painter
This interdisciplinary art program seeks applications for a full-time position for
a painter. A distinguished professional profile and teaching experience are
required. Teaching responsibilities include work in both the graduate and
undergraduate departments. Participation in departmental and university


committees is expected. Salary starts at $ 47.500.
Columbia is an equal opportunity/affirmative action employer. Women
and minorities are encouraged to apply. Applicants must include a letter
of application, resume, 10 slides (including name, date, media and
dimensions of artwork represented), along with the names of three
persons from whom letters of reference may be obtained. Deadline in
February 15, 2004. Additional materials in the form of CD-ROM or
DVD can also be included. Please send packet to The Visual Arts
Division, Columbia University, 2960 Broadway, 310 Dodge Hall, MC
1806, New York, NY along with a SASE.

Haiti a I'honneur au Musee d'Histoire Naturelle
de New York
The American Museum of Natural History is bringing some warmth to the winter,
using music, dance, film, and of course, food, to celebrate the culture of Haiti, and
mark the 200th anniversary of the Caribbean country's independence.
'The Haitian Experience," being held over three weekends in January, is the third
in the museum's annual "Living in America" series, which spotlights different
communities in the city each year. The 2000 census puts the number of New
Yorkers of Haitian descent at 118,000, although community organizations say the
population is larger. The series started Saturday, with a performance by Grammy
Award winner Wyclef Jean, singing in Creole, the language of Haiti, and remarks
from Haitian Consul General Harry Fouche. Other events include dance and
storytelling performances, as well as a discussion on the impact of the Haitian
Revolution. The series continues on Jan. 17 and Jan. 18, with dance and theater, a
drumming demonstration, a discussion of voodoo, an artists' marketplace and
Haitian food _ including tastes like conch chowder and barbecued goat _ being
served by the museum's culinary staff.
A film festival, examining aspects of day to day life in Haiti, will be held on the
afternoon of Jan. 31, following a children's storytelling event.
Invitation a une messe


A 1' occasion de 1' Anniversaire de la Mort de MAre Lange, premiere
femme Haitienne candidate a la Saintet6, le chapitre de Mere Lange
de la Province Ecl6siastique vous invite A une messe concdl1br6e le
Samedi 7 Fevrier 2004. Heure : 12 :00 PM / Lieu : Paroisse St Jdrome
2900 Newkirk Ave Brooklyn NY 11226
Les membres du Clerg6 Catholique, les laics, tous les groups
Catholiques, les associations de Professionnels Haitiens vivant A
1'6tranger et les membres de la press parlde, 6crite et t6levisde
sont invites.
Pour Informations, veuillez appeler:
Bureau de 1' Apostolat National : 718-856-3323
Prebystere Paroisse St Jdrome


Miami rompanou D

Lucas Supr Market Danilos
14759 N.E. 6th Avenue Restauran


"Vxovu


I


I


|I


r\ _ ___ _- ~ -- , ~,,,t.







HAITI-CARAIBE


1 " - I-r - 11 l J .I J . . .,., . ......- -


Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


Une initiative de la Caricom pour tenter de mettre
PORT AU PRINCE Pr6sident Aristide et les leaders
6 PanvierT-AUns-P E f l'ile litique en H ait de opposition etdelasoci6t6
6 Janvier -Une mission de 4 civil organisee.
me4bres de la Caricom se Ces conversations seraienplaces souslaprcsidence
trove en Haiti cette semaine, esp6rant ouvrir la voie a une Caricom, l'ambassadeur Colin Granderson, c'est une Ces conversations seraient places sos la residence
initiative plus large de la Caricom sous la direction de la mission d'exploration (" fact finding mission ") qui, si du Premier ministrejamaicain, P J Patterson.
Jamaique, et destine trouver une solution ngocie elle positivement accucillie, conduirait la tenue de D'autres leaders de la Caricom assisteraient
I'tintabilits nnlitinue dans cette nation francophone de la pourparlers. 6ventuellement A la Jamaique, entire le egalement ces pourparlers que le Premier ministry Patterson


Caraibe.
Conduite par assistant secr6taire g6n6ral de la

La greve "manche

longue ...* (Grive ,.. suite de la page 12)
manifester des revendications politiques ou sociales,
d'autant plus qu'elle est une fonne de protestation non
violent ...
Mais une greve sous le gouvernement Magloire
Savant 1957, quand les trottoirs de la Grand Rue n'6taient
faits que pour les passants et les clients, et done se vidaient
automatiquement a la premiere occasion, et une greve ia
I'heure de l'informel roi, oiu toute 1'&conomie haitienne
est "informalisee" ou presque, ce n'est tout de meme pas
pareil ...
Ne parlons pas des 6coles, de nos enfants qui
n'aiment d6jA pas beaucoup l'6cole ... Nous ne leur donnons
pas le meilleur example.

Editorial, M1lodie 103.3 FMV, Port-au-Prince


souhaite voir se tenir au
course de ce mois dejanvier,
selon des sources
diplomatiques.
Haiti se trouve
maintenant aux prises i la
violence depuis de longs
- "- mois. On a enregistr6 plus
, de 40 morts. L'opposition
exige la d6mission du
President Aristide pour
cause d'61ections'jug6es
frauduleuses en l'ann6e
4r 7 2000, et pour corruption
Selon la Caricom,
Aristide a accept les
grandes lignes de
l'initiative que le Premier
- - ministry jamaicain a port
Le Premier ministry des Bahamas, Perry Christie, represente la Caricom A sa connaissance dans une
aux festivitis du Bicentenaire photo Georges Dupe lettre le 30 d6cembre dernier.
A a rosacr' ~ nuauru


A part i ambassadeur Colin Uranderson
(un'diplomate international avec d6jh une grande
experience en Haiti), la mission d'exploration
comprend:
. L'ex-ambassadeur de la Jamaique au
Venezuela, Dr Matthew Beaubrun ;
L'ambassadeur de Ste Lucie aux'Etats-
Unis, Sonia Johnny ;
. Et l'ambassadeur des Bahamas aux
Etats-Unis, Joshua Sears.
La mission d'exploration doit remettre
son rapport au Premier ministry jamaicain
Pattersbn dans une semaine, apres avoir rencontr6
en Haiti les principaux acteurs et rassembler des
informations sur ce qui constitute le fond de la
crise politique haitienne.


Dutch Caribbean Airlines

.* . ,




� .. .. . _ -' ,
, - � . - , ,





C'est la line preferee vers Haiti .



Miami-Port-au-Prince


et Port-au-Prince/Miami





To u ( es our


7jours sur 7








DUTCH CARIBBEAN AIRLINES


1-800-327 7230


www.ffydca.net

La (Isne aerienne e ou00 (e tfa'iften

qv www.f(vt

Paope 14


Bicentenaire: un
visiteur satisfait
From: lesly charles
Reply-To: 18mai@yahoogroups.com
Hello,
Thank you for keeping up with the group
e-mail. It is with great pleasure to inform you that I
just had the best visit I have ever had to Haiti.
As per my previous email to you, Ayiti's
bicentennial was commemorated with a wonderful
celebration at the White House in PAP. The people
were jubilant enthuse and inviting. They wanted
more tourist; however, because of the media's threats
the visitors were not in the numbers as expected.
Yet, in my traveling group, we had people
from theU.S, Trinidad & Canada. All over the coun-
try, we were welcome and were well treated...I can
only imagine if more Haitians and friends of Haiti
were courageous enough to unite and put away their
differences for the sake of our country's birthday.
So, please, I implore you to dedicate this
year as the year of prayer and peace for Haiti. Only
you can make this happen. GIVEAYITI a chance.
L'Union Fait la Force,
ruddel
Miami-Dade Public Library to Celebrate
200th Anniversary of Haitian independence
Miami, Fl December 19, 2003-The Miami-Dade
Public Library System will be celebrating
throughout 2004 the 200th anniversary of the
proclamation of Haitian Independence by Jean
Jacques Dessalines. The Haitian Revolution
fueled a widespread movement for freedom
throughout Latin America, the Caribbean and
Africa, and served as an inspiration to African
American leaders in the 1930's. It Challenged
the world's concept of supremacy by creating
the first Black nation in the world and the
second independent nation in the Western
Hemisphere.
'The Miami-Dade Public Library System
invites all residents to participate in our 2004
programs that showcase Haitian culture", says
Lucrece Louisdhon-Louisnis, Assistant Director
of programming, Outreach and Special
Services. " In 2004, the library is further
developing its Haitian cultural series with an
exciting program that includes art exhibits,
musical performances, culinary demonstrations
and the participation of Haitian community
Leaders."
For additional information, please contact the
Programming Department at (305) 375-5501


I


I


!









I T. TNTCIJ DTT'T T)F / A N]TVP I


Tnt; f arrhp V YVTT nNna I II "4 ljlNlo.V I0V 1X L LJJLrIT 1 !J-J--J- I


A la recherche d'une mort annonc e


" II faut attirer violemment I'attention sur le
present tel qu'il est, si on veut le transformer.
Gramsci
Le jeudi 2 octobre 2003, ils ont mis le paquet: ouvriers de la
press 6crite, de la press parlde, de la press t6l6vis6e convoques
pour 6couter un de leurs patrons pdrorer sur la sorte de
" mouche [qui] a piqu6 Dany Fabien ". Le plus ancien
quotidien d'Haiti entendait " souligner que la mission de Dany
Fabien n'est pas de Prot6ger ni de Servir, mais de discrdditer la
press
Le pretexte: j'aurais fait une conference catastrophe le
1" octobre pour " mettre en doute la crddibilit6 de I'AFP
et celle de Le Nouvelliste ".
Le fieff6 conf6rencier menteur me fait, moi, convoquer une
conference de press !
La v6rit : le 1" octobre 2003, le porte-parole de la Police
National d'Haiti, Daphney Orlando, r6unit les ouvriers
de la press pour corriger une information ( ?) parue dans
les colonnes de Le Nouvelliste du 30 septembre 2003,
date anniversaire du coup d'Etat sanglant centre la
population haitienne !
Le factum faisant accroire que Patrick Samedi et un confrere,
policies de leur 6tat " s'activent A enlever une barricade sur la
National # 1 aux Gonaives, a proximity de Descahos "





BOB"xiMfss CO.

Kliyan Boby Express yo, koute sa!
Konpayi-an genyen yon bbn nouvbl pou nou:
Anplis de transfb lajan ak manje ke nou kapab
voye pou fanmi nou; Depi
lendi 19 Me, nou kapab voye yon bokit chaje
manje, san frb pou fanmi nou.
Men se pa sa sblman. Nan tout fen mwa, Boby
Express
ap mete yon
ti kado sipriz nan chak bokit Boby Food.
Nou vle gate kliyan nou yo dejou en jou pi plis.


ATLANTA
1232 Moreland Ave, Suite A
Atlanta, GA30016
Tel: (404)622-8787

BAHAMAS
E. Street Sawyer
Studio Blvd 2nd Floor
Nassau, Bahamas
Tel: (242)322-6047

BOYTON
544 E Gateway Blvd, Suite 3
Boyton Beach, Florida
Tel: (561)742-3046

CAMBRIDGE
300 Broadway
Cambridge, Mass 02139
Tel: (617)354-6448

CHURCH
2807 Church Ave.
Brooklyn, NW 11226
Tel: (718)693-3798

CONNECTICUT
953 Washington Blvd, Suite 1
Stamford, CT 06901
Tel: (203)324-2816

DELRAY BEACH
402 West Atlantic Ave
Delray Beach, Fl 33444
Tel: (561)265-2100

FLATBUSH
1161 Flatbush Ave.
Brooklyn N.W. 11226
Tel: (718)287-5295

FORT LAUDERDALE
8 West Sunrise Blvd
Ft. Lauderdale, Fl 33311
Tel: (954)524-1574

LAKE WORTH
330 S. Dixie Hwy, Suite 2
SLake Worth, Fl 33460
Tel: (561)585-1077

MATTAPAN
508 River Street
Mat. Mass. 02126
Tel: (617)298-9366

MIAMI
5401 N.W. 2nd Avenue
Miami, Fl 33137
Tel: (305)758-3278

NAPLES
506 11th Street
Naples, Fl 34102
Tel: (941)435-3994

NORTH MIAMI
629 NE 125th Street


N. Miami, FI 33161
Tel: (305)892-6478

MIRAMAR N. DADE
19325 NW 2nd Avenue (441)
Miami, Fl 33169
Tel: (305)654-2800

MONTREAL
7177 Rue St Denis
Mont. QC H2R2E3
Tel: (514)270-5966

ORLANDO
2469 S. Orange Blossom Trail
Orlando, Fl32805
Tel: (407)649-9896

POMPANO (1)
4857 N. Dixie Hwy
Pompano Bch, Fl 33064
Tel: (954)429-9552

POMPANO (2)
128 N. Flager Avenue
Pompano Bch, Fl 33060
Tel: (954)946-4469

QUEENS
159-35B Hillside Avenue
Jamaica N.Y. 11432
Tel: (718)523-9216

SPRING-VALLEY
South Main Street
S. Valley, NW 10977
Tel: (914)425-7747

WASHINGTON
835 Juniper Street NW
Wash D.C. 20012
Tel: (202)722-4925

WEST PALM BEACH
604 25th Street
W. Palm Beach Fl 33407
Tel: (561)655-4166

NEW JERSEY
152 Jefferson Ave
Elizabeth, NJ 07201
Tel: (908)354-1411

MONTREAL NORD
3820 Henri-Bourassa Est
Montr6al, Canada
Tel:(514)852-9245

TURKS & CAICOS
Downtown Providenciales
Butterfield Plaza
Tel: (649)941-4172-4173

CENTRE VILLE
59 Rue Pavee
avant la Pharmacie Ideale
223-0865-223-0839
222-2704,221-8910, 221-1632


PAR DANY FABIEN
Patrick Samedi a 6et assassine a Pernales non loin de
Belladdre par le bras armed de l'opposition. Ses fundrailles ont
Wte chantdes a l'Auditorium de la Bible de la rue Capois le
jeudi 27 fdvrier 2003.
Rectification apportie, rappelons-le, par le porte-parole
de la PNH, Daphney Orlando.
Appeld en marge de la confdrence'-a laquelle j'ai assiste-
, me prononcer sur les raisons qui auraient pu justifier le
choix de l'illustration par Le Nouvelliste, j'ai avance que ce
n'6tait pas une erreur, mais du vagabondage.. Le Nouvelliste
a pompeusement confirm que ce n'en 6tait pas une. Done ...
Fort de ses 105 ans de journalisme ", -un (1) des deux
(2) siecles d'in6galit6s et d'exclusion qu'a connus le pays-, le
quotidien insinue que je lorgne le poste du Premier Ministre
Yvon Neptune, celui du directeur g6ndral de la PNH et que,
comme chef de cabinet" tout puissant ",jejoue le r6le d6volu
au secr6taire d'Etat Jean G6rard Dubreuil.
Sous la dictature duvalidrienne qui a fait des milliers et
des milliers de morts sans s6pulture, ce genre de
pratique'" journalistique " t ap f6 m ff vl6 dirk pou peyi san
chapo...
Le jeudi 11 septembre 2003, Le Nouvelliste avait d6ej
tent6 de me mettre face a M. David Lee, ambassadeur de I'OEA
en Haiti...
N'en ddplaise aux nostalgiques, ce genre de pratique fait
appel a un passe irrdm6diablement r6volu. Grace a la
determination farouche, a la verticality des fils et filles de nos
va-nu-pieds, de nos chime de 1791, 1804, 1915, 1963, 1986,
1991-94, 2003-2004... Entre autres !
Pour clore ce chapitre, mentionnons que le patron de
I'AJH lui, membre de la redaction de Le Nouvelliste, avait
promise sur les ondes de me trainer en justice pour atteinte,
disait-il, A sa reputation. II faut dire que j'attendais ce jour
" kou te ssk k ap tann lapli ", me sentant deja honoree l'idde
d'etre sur le banc des accuses parmi ou tout au moins aux
c6tes de la creme du movement f6ministe haitien qui s'6tait
6lev6 centre les actes de violence flagrante exerc6s par
Monsieur A l'encontre de sa femme, au mdpris de l'd6lmentaire
respect des droits de la femme, des droits humans, de la dignity
humaine. J'aurais peut-6tre eu aussi la chance de rencontrer
" son raciste blan franse qui avait trait la premiere r6publique
noire ind6pendante de republique de bananes.
D'autre part, des jouralistes, aux vociferations
rageuses derriere leurs micros, n'avaient-ils pas annonce que
j'avais dO quitter Haiti, comateux, apres avoir 6t6 molested
Petit-Goave ? Information qui leur est parvenue- pour utiliser
le jargon- d'une source qui veut garder I'anonymat, d'autant
que cette fameuse source serait un cadre de la Primature.
Radio M6tropole, qui n'en est pas A son coup d'essai,
n'a t-dlle pas vomi dans un reportage en direct que le president
sud-africain Thabo Mbeki tremblait sur le podium aux
Gonaives, aux cot6s du pr6sidentAristide ce l"janvier 2004 ?
Le president sud-africain n'etait pas de la d6elgation.
La donzelle de la National Coalition for Human
Rights ci-devant National Coalition for Haitian Refugees, une
ONG am6ricaine " travaillant " dans le pays, ne m'avait-elle
pas attribud, sous le silence complice de son supdrieur, la mort
violent a Petit-Goave, ma ville d'origine, d'un militant de
l'organisation politique Fanmi Lavalas ?
Bien entendu, apres une de ces enquates " importees " don't
seule la NCHR a le secret
Le ridicule ne tue pas, ces jours-ci ! N'est-ce pas ?
Pour rip6ter l'Actualite en question de"Le Nouvelliste' du 2
octobre 2003.
Renaud Bernardin 6crivait, le 21 octobre 1990, que
"Aristide est un homme seul, avec une rude d'admirateurs,
un certain nombre de collaborateurs, quelques amis et
beaucoup de personnel qui veulent l'utiliser ".
C'est parce qu'on pretend me reconnaitre dans l'une
Sou 'autre de ces categories pre-cites que je me fais attaquer
avec autant de precipitation, autant d'agressivite, autant


d'acharnement, autant de haine.
Ennemi a abattre ? Imajinasyon yo te deja rive la:
molested, comateux....
Dany Fabien est immunis6. Point.
En Haiti, tout comme en Argentine, au Bresil, au Chili
et ailleurs, la transition d6mocratique s'est faite au prix de
l'impunitd conc6dde aux tortionnaires, aux exploiteurs. Un d6ni
de justice qui entretient une profonde blessure au flanc de la
masse, 6temelle victim.
Tandis qu'on nous a toujours prdsent6 les divers "
compromise historiques " comme recours in extremis centre le
pass, tandis qu'on nous parle de contract social, qu'on nous
pr6sente des propositions de replacement, les forces puissantes
de la reaction sont, elles, toujours rest6es vigilantes et promptes
a intervenir.
Que constatons-nous aujourd'hui ? Que l'ossature
institutionnelle des regimes prdc6dents n'ayant jamais 6td
touch6e, une parties appreciable des agents de l'Etat toujours en
place, et irr6cup6rable par quelque movement d6mocratique que
ce soit, reste en osmose 6troite avec les appareils politiques
propres de la bourgeoisie qui s'est reconstruite, qui s'est
consolidde. Ceux qui avaient du mal A s'en convaincre font
Sactuellement l'expdrience que si la bourgeoisie peut 8tre, dans
des conjonctures precises, un allied, elle ne cesse jamais d'6tre,
en meme temps, un adversaire. Elle a march centre les regimes
Duvalier, Namphy, Manigat, Avril qu'a condition que la
" continuity de I'Etat ", la sienne, fut pr6serv6e. Elle gagne les
rues aujourd'hui pour'garantir'cette continuity, la sienne depuis
deux cents ans !
Deux cents ans d'exclusion, deux cents ans
d'exploitation, deux cents ans de misbre, deux cents ans
d'analphabitisme, deux cents ans de massacres, deux cents ans
d'extermination, deux cents ans de prdjug6s, deux cents ans
d'indgalitds, deux cents ans d'injustice, deux cents ans
d'impunit&... !
La demission de president Aristide r6clamde par la
bourgeoisie qui a l'appui de n6o-colons, vise essentiellement A
reconduire le people ha'tien aux urnes sans avoir instaur6 les
conditions minimales dejustice. C'estdone s'illusionnerde fagon
tragique non plus sur l'avenir de la d6mocratie en Haiti mais
bien plus sur l'avenir d'Haiti elle-meme.
La revendication majeure des masses haitiennes
rdaffirmde en 86 et 90 : changer 1'Etat !
La r6ponse de la bourgeoisie : statu quo !
Changement pour les masses, continuity pour la
bourgeoisie !
Sur 1'6chiquier politique, nous retrouvons done une fois
de plus la bourgeoisie et la masse haitienne face A face.
Une bourgeoisie qui a a sa solde nos anciens
communists convertis A la d6mocratie bourgeoise, nos catho-
communistes, nos crypto-communistes, nos socialists, des chefs
de parties politiques ( de l'extr8me droite A la " gauche "), des
opportunistes de tout acabit, des courtiers, des rakete-raketz
professionnels, des mizisyen pal6, des mercenaires recrutes
dans la classes moyenne et le lumpen. Contre les espices sonnantes
et tribuchantes ! MisBre oblige.
Que des " camarades " puissent souiller la m6moire
de leurs frAres de combat, de leurs freres de sang sans le moindre
scrupule d6passe I'entendement !
Nous pensions aux paysans assassins a Cazales, A
Richard Brisson, aux families victims des vepres de JMr6mie, A
Marc Romulus, aux paysans assassins a Jean Rabel, aux victims
de Morency, aux milliers de victims de Fort Dimanche etc...'.
sous la dictature.
A la traine de l'extreme droite, ces leaders qui ont le
toupet de parler aujourd'hui, en 2004, de regime dictatorial, de
regime fasciste en Haiti, trouvent des coeurs d'une touchante
puret6 pour se convaincre au quart de tour de I'imminence du
meilleur des mondes avec eux reconduits au pouvoir !
Miguel-Angel Poduje, avocat et ancien ministry de
Pinochet, s'enorgueillissait d'avoir" tu6 ddfinitivement I'utopie
socialist, quinze ans avant la chute du mur de Berlin ".
(voir S&urite /18)


Mercredi 14 Janvier 2004


Page 15


Attention Miami



FADKIKJ VARIETY STORE


LE MAGASIN POUR TOUTES LES OCCASIONS.
- Reception de pavement pour Bell South, FPL, GAZ, CABLE TV
BELL MOBILITY etc...etc...
- Connection tilephonique chez vous...


05 757 .915 727, -
Ouvert FADK soa s
Overt FA K1DJ VARIETY STORE

6 Jours

par

semaine:

8h30 am-

a

7h30 pm
SAgent Aulorise UNITRANSFER
Agent Aulorisk AT&T


* Parfums
* Cellulars & Beepers * CD's (Compas, Racine, Evangdlique)
* Souliers et Sandales Zouk, franqais, am6ricain
* Produits pur la cuisine * Video's (haitiens, am6ricains, documentaires
* Cadeaux dramas)
* Tableaux * Produits de beauty
* Moneygram * Money Order * Produits pour cheveux


rlaiu un iviamair- vui.


mommoommimi






S6 Mercredi 14 Janvier 2004
age 16 Bureaudu Premier Mini stre Haiti en Marche Vol. XVII No. 50







REPUBLIQUE D'HAITI


Mesaj Gouvenman an,


Nan tet kole ak Chef Leta a,



Nan okazyon ane 2004




Ayisyen, Fr6 ak S6
Sa f& lontan depi lontan
Ayiti Manman nou sibi anpil, anpil
pou bay tout piti li mwayen lavi moun
tankou tout moun

Ane pase, ane vini
Ayiti manman nou made n ede 1
pou 1 kontinye ban nou lavi nan diyite

Sonje pouki e ki kote Toussaint mouri;
raple w Vetye
zanset nou yo ak f6s linyon
gen laviktwa sou tout kolon;
lesklavaj disparet, libete triyonfe

Ayiti Manman nou,
kolon te chaje non w,
poutan, 3 syek vyolans pat janm rive f& w
ni bese tet, ni renye non w

Nou gen yon drapo tankou tout Pep,
respekte 1, se devwa nou tout
pou l1t peyi ka respekte 1

Ayiti manman nou,
Bisantne lanm6 Toussaint, se fet ou
Bisantn& Vetye, se fet ou
Bisantn .Drapo a, se fet ou
1804, se te fet ou, Premye Repiblik pitit Lafrik Ginen,
Zetwal libete ki klere tout late

Ayiti Manman nou, 2004 se Bisantnw w ;
nou tout se pitit ou, nou gen yon sel lakay,
lakay ou, anba yon sel drapo,
senbol fratenite ak inite

Ayiti Manman nou,
nan memwa zanset yo, e pou pwogr6 nou tout,
ede n fete w nan tet ansanm ak chal& renmen
ki bay lavi tout bon, nan sekirite ak Lap&.


Yvon NEPTUNE
Premye Minis


I - - ii






Mercredi 14 Janvier 20 Bureau du Premier Ministre 2 Page17
Hfti en Marche Vol. XVII No. 50






REPUBLIQUE D'HAITI



MESSAGE DU GOUVERNEMENT,


EN COMMUNION AVEC LE CHEF


DE L'ETAT,

A L'OCCASION DU NOVEL AN


Freres et Seurs en la patrie commune,
Haiti, notre mere, a connu souffrances et humiliations
Pour assurer A ses enfants de meilleures conditions
d'existence.

Une ann6e passe, une nouvelle arrive,
Haiti,. notre mere, sollicite aujourd'hui le support de ses
filles et fils
Pour que, dans la dignity, elle continue de leur donner vie.

Rappelez-vous les causes et le lieu de la mort de Toussaint
Louverture,
Rem6morons-nous Vertieres,
O�, par la force de l'union,
Nos ancetres ont triomph6 des colons ;
Adieu esclavage, vive la liberty !

Haiti, notre mere,
Les colons avaient change ton nom.
Malgr6 trois siecles de violence,
Tu es restee rebelle et fibre.

A l'instar de tous les Peuples, nous avons un drapeau,
Nous devons le respecter
Pour que les autres pays lui t6moignent le meme respect.

Haiti, notre mere,
1804, c'6tait ta fete,
Toi, premiere R6publique des enfants d'Afrique Guin6e,
Etoile de liberty qui brille sur toute la terre.
Le bicentenaire de la mort de Toussaint, c'est ta fete.
Le bicentenaire de Vertieres, c'est aussi ta fete.
Le bicentenaire de notre bicolore, c'est encore ta fete.

Haiti, notre mere, 2004 est ton bicentenaire ;
Nous sommes tes enfants, filles et fils d'un meme pays
A l'ombre de notre bicolore,
Symbole de fraternity et d'unit6.

Haiti, notre mere,
Au nom de nos ancetres et pour le progres de tes enfants,
Aide-nous A c6l6brer ton bicentenaire
Dans l'unit6 et la chaleur de l'amour,
Sources de vie, de security et de paix.

Yvon NEPTUNE
Premier Ministre








Les Jeux de Bernard


V I VO0 T






MELONS



Solutions de la semaine passee

G O N A I V ES

Z IP E0RALS
SONS FI
L L IULEE
IDEES EN
NEOTT ES
E N ERS_


Mercredi 14 Janvier 2004
Haiti en Marche Vol. XVII No. 50


. -E,- �


En bref ... (suite de la page 2)
pres de huit cents (800) passeports par jour pour une demand de 600. Le nouveau system
permettra d'augmenter la production journaliBre a 1000 passeports, un changement qui apportera
une grande amelioration au niveau de 1'institution don't le but est de rdduire les files d'attentes
observes habituellement devant le service d'immigration et d'offrir aux contribuables des services
de quality, a-t-il precise.

De la Messe a la Manif...
Dimanche matin, 11 Janvier, une messe a 6t6 chantee a l'Eglise St Pierre de PNtion Ville a laquelle
assistaient les membres de la plate-forme d6mocratique, comprenant des organizations de la society
civil et des parties politiques de opposition.
C' est Monseigneur Pierre Andr6 Dumas qui a c6lebre la messe, d6livrant un message dans lequel le
pr6lat a soulign6 que les dirigeants au pouvoir manquent de vision et gouvernent par la violence et
la corruption. Apres la messe, le cortege des fiddles devenus manifestants s' est 6branl en direction
de Port-au-Prince pour une vaste manifestation pour r6clamer la d6mission du Pr6sident Jean-
Bertrand Aristide. Les manifestants ont critique le chef de I' Etat de laisser les OP Lavalas faire
comme bon leur semble dans le pays, ranconnant, kidnappant, assassinant de simples citoyens, ont-
ils affirm. On remarquait au premier rang de la manifestation du dimanche 11 Janvier. Claire
Lydie Parent (PADEM ), Evans Paul (KID), Paul Denis (OPL), Micha Gaillard et Rosemond Pradel
(CONACOM) et Turneb Delp6 (PNDPH). Une forte presence polici&re 6tait remarquCe a la
manifestation de dimanche, principalement des agents de la CIMO. Andr6 Apaid Jr., le leader du
Groupe desl84, a expliqu6 au micro de la radio Melodie FM le sens de cette messe. "Nous nous
devions de puiser force et courage pour continue le movement de mobilisation jusqu' au depart du
chef de 1' Etat", a fait savoir Andr6 Apaid qui a tenu 6galement a pr6ciser que de concert avec les
autorites policieres, il avait accepted une modification du parcours de la manifestation, a cause aussi
du lancement dimanche des festivit6s de la piriode carnavalesque.

Miragoine en effervescence ...
A Miragoane 1' occasion d'une manifestation de ' opposition pour riclamer le depart du pouvoir
en place, un partisan Lavalas a 6tW tu6, tandis qu'un autre grievement bless a 6t6 conduit A
1'h6pital de la ville. A la suite de cet incident, la population en colere aurait brile la maison d'un
ex-parlementaire de ' opposition.

Le PAM fournit une aide d'urgence aux victims d'inondations en
Haiti
Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM), avec assistance d'Oxfam et de
Caritas, fournit instamment une aide alimentaire d'urgence aux milliers de families affect6es par
les rIcentes inondations dans les regions du Nord et du Nord-Ouest d'Haiti. La mission commune
d'tvaluation a rapport qu'environ 28.000 personnel, ou pres de 5.600 families, ont instamment
besoin de nourriture. Le PAM intervient en urgence afin d'aider parmi les victims celles qui sont
les plus vuln6rables en leur foumissant une ration alimentaire par famille pour une dur6e d' un
mois. Cette aide comprend 50 kg de riz, 10 kg de haricots et 4.6 litres d' huile vegttale. Le PAM a
pu apporter cette r6ponse immediate en fournissant une aide alimentaire A 2.000 families, grace a
100 tonnes m6triques de riz et 9 tonnes metriques d'huile v6g6tale empruntdes a une operation d6ej
existante dans ces regions.

A la recherche d'une mort annoncee
(Sicurite ... suite de la page 15)
Est-ce la mouche Poduje qui a pique nos la Secr6tairerie d'Etat A la Jeunesse, aux Sports
"camarades " ? et au Service Civique auraient pu /d constituer
Nous osons espirer, qu'en se livrant pieds de puissants leviers de mobilisation.
et mains lies a la bourgeoisie, c'est un subterfuge * Nous avons aujourd'hui un Etat impuissant
de plus, c' est une strategic pour unir les prolttaires sous le poids de la bureaucratic, de la corruption
des villes et des campagnes. Les groves et de l'incomp6tence. II faut imp6rativement
d'aujourd'hui : fermetures d'usines, du gros reconstruire cetEtat.
commerce, des banques etc.... iraient dans le sens
d'une application intelligence de la pens6e de Chanje Leta, se young nan pi gwo
Jauris : " C' est en poussant u bout le movement revandikasyon pep ayisyen an depi 1986.
6conomique que le proletariat s'affranchira et * Notre soci6t6 qui a connu une longue pdriode
deviendra l'humanit6 ". de dictature faite de crimes rests impunis,
Les 6v6nements qui se produisent s'installe dans la plus profonde des crises ;celle
actuellement en Haiti ne peuvent etre de ses propres foundations.
convenablement saisis qu'en function du nouveau
context mondial dans lequel ils se situent. Pour enterrer I'injustice et instaurer une
Cependant nous ne devrions plus continue democratic veritable, il faut avec la
d' carter 1' examen de nos propres erreurs et surtout participation des masses, travailler contre'la
de former les yeux sur les conjonctures internes qui culture de l'impunit6.
les ont produites.
Orphelines d'une 6thique collective, les * I1 faut que les masses haitiennes -a travers
masses ha'tiennes vivent mal, malgre leur leurs organisations- oeuvrent en permanence
dynamisme, leur hrodisme, avec tapi au fond de pour s'assurer des bases solides de pouvoir
leur conscience le rave bris6 d'une soci6t6 plus politique propre, paralldles et ext6rieures aux
just. appareils d'Etat
Le pr6sidentAristide reve peut-6tre d' une
" revolution aux meillets ". Dans la conjoncture dite Pour ce, il leur faut travailler a la construction
de crise actuelle, il faut 6tablir avec les masses une et la consolidation d' un movement populaire
hierarchie des urgences pour tenir le people sur la moderne.
scene politique don't on veut brutalement 1'6jecter.
Dans ce sens, la Secr6tairerie d'Etat " Fok ou chita anvan ou kage
I'Alphab6tisation, la Secr6tairerie d'Etat a la Dany Fabien, 9 Janvier 2004
S6curit6 Publique, la Secr6tairerie d'Etat au Travail,


($11J%./� %1J.k1;1w



Allez de VIVOTE a MELONS, en utilisant des mots du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.


SMets HEIs )

Trouvez 33 NSCLESFOURBERI ESDESCAP I NSK
TPices de JVX IAJCXTPDEPORHT NAS I MELBS
Picesde HFKPJCWPASTORALECOM I QUEGF Y
Moliare TDYVNDOPAYVLEMARIAGEFORCEE
dans le carre N K CRIB W M P C H Z C Z J AUQQQ 0 0 X CHW O S
ci-contre AYPOCUHVTHMS I RAMSEDELOCELE
L OQ E W W W E TNE I L I C I SELB KARU
OXPADN IKYHSVUNOYRTI HPMARSQ
VLUCEFWFDONSSXU EHCAFSE LXA I
NEEEMMOHL I TNEGS1 0EGRUOBELF
I MDKR I ZZXFRASD I DRUOTELJYE I
CE ZUUFXYGEORGESDAND I NSSJN
EDL FOHOULQ F I I TDS EZMQUYRTNG
DE ENMVRMLNUWD I UJCLLMGSAX I A
ECDHABYFADFK I PBFKALVVOBSUM
MIEKLZYUVTEKCUAQFYRECFT ISS
ENSXTCJPAH I UUJRAVEEBRBUTQT
LMS L F MSA R-DTP L X B P ED I QAAU0 I N
GAEMONS I EURDEPOURCEAUGNACA
KLCDBGUPJGUOSDUTOSWUHANAMM
SGNHERRAVANEDE I CRAGMODUAGA
CRI T I QUEDELEC 0LEDESF EMMESS
U E R I AN I GAM I EDALAMEL I C E RT E E
LLPXSELL I ASREVEDUTPMORPM IL
LUAXTHF IEHAPTVL ICYPWFMHRKT
LI LESFEMMESSAVANTESQLTB I FO


Grille des Programmes

Melodie 103.3 FM 74 Bis Rue Capois Port-au-Prince, Haiti
T61.: 221-8567 / 221-8568 Fax 221-0204
Email: en Marche@haitelonline.com
URL: www.haitienmarche.com

SH- 6H30 BON REVEIL EN MUSIQUE

6H30-7H00 AU PIPIRIT CHANTANT
Journal Crtol avec Yves Paul Leandre

7H00-9H30 MELODIE MATIN avec Marcus
Informations, Interviews, Editorial
Au Quotidien avec Elsie
La Chronique Economique avec Roosevelt
L'Actualitt en Bref avec Yves-Paul L6andre
Les Sports avec Jacky Marc
L'Editorial de Marcus
7H00-9H00 MELODIE MATIN du Samedi avec FHquiere Raphael

10HOO-Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Jacques Lacour

Midi - Midil5 LE MIDI
Un R6sum6 des Informations av.ec Michele Kerlegrand

Midi 15 21100 LADY BLUES
elsie
Jazz, Swing, Blues, Ragtime...

2H00-3H00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franyaises

3H00-5100 LE BON VIEUX TEMPS
Avec Doc Daniel et Captain Bill

5H00 NOUVEL 5
avec Villette I-Ierttlou

5H30 SPORT
Jacky Marc

6H00-7H00 LES TOP TEN

7H00-8H30 AMOR Y SABOR
con Luciani

8H30-91H00 SOIR INFORMATIONS

10H00 NOTRE GRAND CONCERT
L'Heure Classique (Lundi et Mercredi)

Jazz at Ten
chaque Mardi et Jeudi

Sous le kiosque a Musique
Dimanche

9H00... x du mat CAVALIERS PRENEZ VOS DAMES
Chaque Samedi Soir l'6mission de Lucien Anduze
^^-- ^^ ^ ^^- --- ^-- -- --^ *^ ^^ ^^ --- -W ^^ ^ ^^ ^^ --- ^ --- ^M^ ^^ ^H ^- ^


m-


L-


I I


M,= ,FTPJMWF1HMT;7VT, I Id


Solutions de la
T A RIG U I
semaine passee T RG EI
TARI.GQUE

LONG U E
LONGUE
LONGER




SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot frangais

AC

C E P

NT


Solutions de la semaine passee
REITERE
R E I E R

\___________ I







Mercredi 14 Janvier 2004
lHaYti en Marehe Vol XVII N 50


I gtl out pa tl out ak Jan Mapou


1 Page 19


Ti Gout Pa Ti Gout ak: Jan Japu\


mTRAS...


Se tit youn rekey powem simid6 Julio Jean-Pierre Oibliye depi mwa
Me ane pase. Powet Togiram pou remesye powkt Julio konpoze areyto sila-a.


PREMYE JANVYE 2004 NAN MIYAMI
FARAH JUST AP KRIYE AN CHANTAN
SOU KADAV TOUSSAINT
LOUVERTURE FRANSE YO TE
ASASINEN NAN FODEJOU PI BEL
TABLO NAN PYESTEYAT
<� BOB
LAPIERRE EKRI E DIRIJE NAN JAMES
L. KNIGHT CENTER DEVAN PLIS PASE
3.000 ESPEKTATE.



LIBETE OU


LANMO

NAN WOUT TOUTBOULIN.
Kijou: Dimanch 21 Mas 2004
Kibo: Gusman Performing Art Theatre
<>
Pyesteyat 4 tablo ot6: Jan Mapou ak
kolaborasyon Kiki Wainwright, young
mizikal ak chante, danse, mizik, pwezi,
dyalbg, monolog... penti...ki retrase wout
esklav yo depi Lafrik rive Sendomeng
Make kalandriye nou
21 MAS 2004

DEPI 7E DISWA

AYAYAY!
Mwen pran youn sant...
youn move sant...
youn sant bbt mayas
bbt desanlye
k'ap kraze z6thy etidyan
k'ap made chanjman �
Wouch...!
Ala youn move sant papa!


Alo Julio, Alo
Zanmi Julio Alo
M'ap pran Tras ou-a
pou m'louvri youn koulwa
Epi fe youn zigzag
pou m'pwouve-w se pa vag
mwen vag ti liv ou-a.
Si joukounye toujou
mwen pa voye di-w mesi
si mwen pa di anyen
seke, kbm ou konnen
Depi plizyi ane
Mwen kokobe nan je

LU Sherly pitit mwen
te ban mwen ti liv la
manmzMl te li pou mwen
bil dedikas ou-a
Sa te fe mwen plezi;


________________ ____I


ATANSYON ANE
SA- ANOU KAB FE
INCOME TAX
NOU NAN


LIBRERI MAPOU


POTE W2 FOM NOU


CHITA TANN EPI
TI TYOTYO-A AP
VIN JWENN NOU

LIBRERI MAPOU
5919 NE 2ND AVE.
TEL.: 305-757-9922




MAKOUCHAT


Ala neg gran neg papa!
li pati kite
galata aladriv
rat sou rat ap bay kalinda
barik mayi-a chita la.

Ala chat gran neg papa!

MATO


Gwo general yo sanble devan youn tab pou yo antann sou pawbl ak endep;
Yo t'ap koute Chareron ki t'ap djedje 1 Boisron Tonnerre (Lochard Noel)
I sou tab la , leve kanpe epi li esprime dezak6-1 . Li di pour redig
I'ind6pendance il nous faut la peau d'un blanc pour parchemin, son crine p
et son sang pour encre.... Piblik la te rache bel pawol sa yo anba bouch Boisro[


Ke-m te bat djaweton
epi san pedi tan,
m'te tanmen feyte-l
karese paj li yo
ak anpil prekosyon
malgre vwal katarak
dekonstonbre vizyon-m

Isit nan Miyami,
mwen genyen youn zanmi
ki resite pou mwen
powim w'ekri sou mwen.
Li fe lespri-m vibre
men se pa premye fwa
miz areto-w chante-m,
pote-m moute byen wo
nan sobagi pwezi
nan paradi belte


epi ak senplisite
ak tout senserite ou plase-m
pami mounn ki senp yo
ak mounn ki sense yo

Lakay mwen, ou chante
nan langaj manman mwen
Lakay pa-w ou chante-m
nan nenpbt kL langaj
epi arebb bbddl
ou chante-m an panybl.
Zanmi, mwen di-w mesi
men mo sila-a pa sifi
pou di-w kontantman-m
ak rekonesans mwen
Epi, m' felisite-w
Pou bel ti liv sila-a
Togiram
12 Janvye 2004


SOLIDARITY AYISYEN MIYAMI

AK ETIDYAN VIKTIM YO
Depi apre vandredi 5 Desanm 2003 kote etidyan iniv6site yo,
rekti inv6site-a te viktim gen youn bganizasyon ki monte nan Miyami pou
sipbte reklamasyon etidyan yo epi made jistis pou viktim yo. Kidonk
6ganizasyon-an fonde 12 Desanm 2003. Mounn ki fonde bganizasyon sa-a
se youn ekip pwofese ki gen nan tet Ii Pwofese Claude Charles, Jean-
Claude Exulien ak EGuy St. Vil. Dimanch pase anwo, yo te gen ak yo
pwofese - ansyen prezidan Leslie Manigat ki te fe youn analiz an pwofond6
sou evennman k'ap pase an Ayiti yo. Dimanch 11 Janvye pase, bganizasyon
-an te fe youn lIt chita pale ak piblik Miyami-an. Sa fe dezybm aktivite
yo.Mesye pale sou evennman 46 yo . Grev etidyan ki te kapote Lescot sou
pouvwa-a.
Pan61 la te gen 3 towo gason. 3 pwofese. 2 ladan yo Pwofese
Loulou Noisin, Kesler Clermont te patisipe nan evennman 46 yo... Lbt la
Pwofese JC Exulien analize evennman 46 yo k6m istoryen. Apre youn bdl
entrodiksyon ak Eguy St. Vii ki dekiare san kache lonbrit c'cst l'art d'envisager le bien de la collectivit6>>... Sa nou w6 jounen jodi-
a se toutafe lekontr6. Se politikayri. Se enter pdson&l yo chak grenn politisyen
ap defann. Antan Ayisyen entegral, Devwa niou se pou nou chanje-l.
MWt Claude Charles. Prezidan 6ganizasyonm-an ki sonje nan ki
kondisyon limenm kbm etidyan li te e konn ap goumen pou chanjman nan
peyi-a konprann nesesite pou ti mesye-dam yo jwenn sipb kit se sipo moral
osnon materydl ou ekonomik. Pou M&t Charles, evennman sa-yo se youn
<> Men listwa demontre
jenes la s'oun flanbo yo pajanm "refwadi", ki pajanm etenn.
Kesler Clermont te pran lapawbl. Li se younn nan manm fondate
journal nan ane 46 ak Ren6 D6pestre , Thdodore Baker, G6rald
Bloncourt.. Clermont te minis zafe etranj6 sou prezidan Ertha Trouillot.. Li
rakonte esperyans li nan grev etidyan 46 yo kote se mobilizasyon etidyan yo
ki te jwenn sisp6 gran entelektyl6 sosyalis /sireyalis tankou Andr6 Breton, J-
P Sartre ki te prezidan chavire prezidan Leskot. sou pouvwa-a.
Loulou Noisin, se fondat6 iniv6site <> Okap.
Loulou youn <> te tounen oun bonm atomik nan
epbk la. Li te patisipe nan mouvman 46 yo. Li te younn nan jenn gason
temer6 ki t'ap chofe aktivite yo e ki te ankontak dirbk ak etidyan P6toprens
yo. Se gwo chans ki te sove-1 nan epbk grev sila-a. Loulou rakonte youn
jandanm arete-1, mennen -1 kay manman-1 olye yo te mennen -1 nan prizon
osnon kraze zo-1 tankou y'ap maspinen etidyan jounen jodi-a.
Kwann nan pwa-a se te Met Zen. Li te toupiti. Li
pa te konn evennman sa yo men kbm istoryen, li rakonte
sa ki lakbz etidyan ki fe yo te fe grev. Li analizeeEvenn
man nasyonal ak evennman entenasyonal yo.
Met Exulien rantre pi fon nan evennman 46 yo.
Li montre 16 oun dikati menase premye bagay li kraze se
An 1946, Mtt la di se pa senpman Lescot te
f6men,. Li te femen journal ak Etienne
Charlier, Roger Cauvin, Udicourt....
ak Julio Jean Pierre Audain ki pase 3-an nan prizon. Li
'. femen le etsetera Lescot pat nan tete
lanng ak laprbs MUt Exulien deklare Grev etidyan 46 yo
dire 5jou 7,8,9,10, 11 Janvye. Lescot tonbe 11 Janvye.
Lescot daprd Mbt Exulien te pran nan laviwonn
dede politik entenasyonal la. Dezyem g6 mondyal kaba,
Gouvinman Meriken t'ap mete presyon pou prezidan de
grenn gbch yo pou yo te aplike filozofi 4 libdte-a ki te
kondisyon sine qua non-pou gen bon relasyon ak Tonton
Sam. Mo sa yo, f6s pisans mo sa yo te tounen chwal
andans lan, batay etidyan yo tankou an 1789, Ie van revolisyon franse
t'ap soufle libdte, egalite fratdnite sou Sen Domcnng.
frape pwen- Malgre Lescot deklare Ayiti poko pare pou l'absbbe gwo
er I'acte de chanjman sa yo... etidyan nan tout lari t' ap rele < )outcritoire La revolisyon , Vive les 4 Libertds....> Sware solidarite
nd Tonnerre. ak Etidyan Ayiti yo youn siks6 total. 4 Jan Mapou


























KOUr DJA Kot4I JTM
S. DE GA" KONPA KREYOL -SWEET MICKY ZiN * K-ZI
___ _ in Adv_ __ TABOU COMBO BAYFRONT PAR
$2 goes to the Haitian National Soccer Team . - T PARK
- . -�- - . Tst - 301 Bisc. Blvd. Downtown, Miami
.a'-~"S - Skm'SSs : , il a /iVlti Seyi P--S. "=l, - II *�ll iina
1 j . v *... . , - www.inasit.corn lfor into: 786.488.8847
A. .Tww. n .. 305.895.8006 a 305.8 3.8020
": P OUND C a www.hailianindependencefest.com
Sy a @ Max Sound * Baby Etc. * All ticket available now
--: Prinled ByArllek 54-486-1116 @ Maxi Sound * Baby Etc. e All C.A.M Transler Locations


/


Mr, Mme,
Professionnels,
Haitiens
Vivant en terre
dtrangere
Cher (s) Amis


LE LEADER DES BUREAUX DE TRANSFER

ETABLIT ENCORE UN AUTRE RECORD!

Tous les ans, une domination confirmee par les chiffres !

Grace a la confiance inebranlable existent entire CAM et sa fiddle clientele,
qui ne cesse de grandir, le leader inconteste du march des transferts d'argent
sur Haiti a encore une fois donned I'exemple :

2001: le 23 decembre 14,374 transferts en une journee, et livres a domicile le meme jour.
2002: le 23 decembre 16,853 transferts en une journee, et livres a domicile le mime jour.
2003: le 23 decembre 18,282 transfers en une journee, et lives a domicile le meme jour.

Notre difference c'est notre service !
APPELEZ NOUS GRATUITEMENT :
USA:1-800-934-0440 - HAITI: 800-256-8687
Ou faites votre transfer ONLINE : www.camtransfert.com


La pr6sente est pour
vous proposer une
opportunity unique
de poss6der une
proprid6t au board de
la mer sur la C6te
des Arcadins. Le
project du Club
Nautique Aquabella
S.A. est une id6e
original qui ferait
de vous le
propri6taire d'une
surface batissable de
1000 m2
surplombant la
mer et le lac de Bois
Neuf avec aces a
votre plage
privee, dans le cadre
d'un lotissement
viabilis6, s6curis6 et
structure de 101 lots
don't 50 sont d6ja
vendus et 4 d6ja
construits.
Visiter sans tarder
notre site web
wwwHailiaquabellacom.
Tous les details y
sont contenus.
Agissez vite car, vu
nos prix, les lots
s'enlevent.
Vous pouvez nous
6crire : email:
Iiiaquabela@yhacmn