Citation
Journal de Saint-Barth

Material Information

Title:
Journal de Saint-Barth
Place of Publication:
Saint Jean, Saint Barthelemy
Publisher:
Journal de Saint-Barth
Publication Date:
Language:
French

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Journal de Saint-Barth. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
LImAImIE BARNES
"Charlie' bookstore"
LES AGENDAS
EXACOMPTA
2011
SNT ARRIVES

www.librairiebarnes.com
Tl.: 0590 27 60 30_

HOTEL
BEACH PLAZA

A qulduqi pas de Marigo
IW O 1.1 21 52'e 1P H AN IXtHi,
S fp 6 prp d ~.r au 21f
IWii Xj1fTcfr iraci
TOI: 05 90 87 87 00
rcrajionshoaribr hplazsxm.xowm
www, I.cIbhLchpziiasm.mm


CMI
Claudine Mora
AGENCE IMMOBILIERE
REAL ESTATE


CONSEIL
SIMMOBIUR |



Les Mangliers
Saint-Jean
97133 St-Barthelemy
T6l: 05.90 27 80 88
Fax: 05.90 27 80 85
claudine.mora@wanadoo.fr


N'900 Mercredi 3 novembre 2010



LE JOURNAL
Til:0590276519-Fax:0590279160 SAIT. NB R TH
www.journaldesaintbarth.com journalsbh@wanadoo.fr DE SAIT ARTH
ISSN : 1254-0110


L'AGENCE
rY IANTH REAL ESTATE


s..
AIRFRANCE j KLM .9
0 1 J .1 I





ARTISANS, COMMERCANTS. PROFESSIONS LIBERALES...
AV-Ow L ieI' LASSIWSuwI DE Mo AmMUS Ca oCS ACOM 0U MAMir?
GENERAL
So kl1tinss d' .u sur.ranL es
ATOLL, L .msw rN n ,RSo'NAI s' I'IoS tMF.A'
UINE COUVNiTURE POULVA N AWLU JUSQu/A 750 EuROS m SOUR
Blue assurancesT
Les Manglies Sr Jean 0590 52 02 71 lueassurances@me.com


Rue Samiucl Fahlixrg


% Ill].lj'ihnarth.com
www.slharl h.com


f GarageBt.


N.EN STOCK, A DECOUVRIR
PUBLIC TEL.: 0590 27 70 98
fHYUnRl garage.budget@orange.fr


PVE I!.L'--A"C,GE AVL.
AI rvi -ARNI









Le Conseil europeen approve


I'evolution de Saint Barth en PTOM
RCuni a Bruxelles vendredi dernier, le Conseil europnen
r6unissant les chefs d'Etat ou chefs de gouvernements
des vingt-sept Etats membres de l'Union europienne, a
adopts L l'unanimit6 la demand present&e par la E i C L R L
France tendant a la transformation de Saint-Barthdlemy 22 -
en un pays et territoire d'Outre-mer (PTOM) a computer
du ler j anvier 2012, un an seulement apr6s que le
conseil territorial en ait Cmis le veu (lire encadr6). Cette
decision historique signe l'achevement de la procedure
sur le plan europ6en. Aujourd'hui, la balle est a nouveau
dans le camp du Gouvernement francais. A charge pour
lui de mettre en euvre cette evolution qui doit intervenir
au ler j anvier 2012.
Dans l'interview publi&e ci-dessous, Stephane Diemert,
ambassadeur ddlegu6 L la cooperation regionale dans la
zone Antilles-Guyane, charge par la ministry de l'Ou-
tre-mer Marie-Luce Penchard de conduire le processus
d'(volution en PTOM revient sur la procedure qui a
conduit a cette decision et sur ce qu'il reste a faire
aujourd'hui pour que Saint-Barthdlemy devienne
PTOM au ler janvier 2012.


U


Journal de Saint Barth :
En mars 2010, vous avez
dte charged de conduire le
processus d'dvolution de
Saint-Barthdlemy aupres de
l'Union europdenne.
Sept mois plus tard, le
Conseil europden se pro-
nonce d l'unanimitd en
faveur de cette evolution.
Cette unanimity, obligatoire
Sl'dvolution en vertu des
dispositions de l'article 355
du Traitd de Rome modified
par celui de Lisbonne, a-t-
elle dtd difficile d obtenir ?
Stephane Diemert : II fal-
lait en effet recueillir l'ac-
cord unanime des Etats
membres, car la decision du
Conseil des Chefs d'Etat ou
de gouvernements a pour
effet, en faisant passer
Saint-Barthelemy de la cate-
gorie des RUP a celle des
PTOM, de modifier le
champ d'application territo-
riale des Traites europeens :
c'est done 1'equivalent
d'une veritable procedure <<
constitutionnelle n pour
l'Union. Le dossier etait
serieux, nous l'avons
defend avec vigueur lors


d'une series de reunions de
travail avec les experts de la
Commission, auxquelles j'ai
evidemment participe. II a
fallu leur expliquer longue-
ment le statut de Saint-Bar-
thelemy dans le cadre
constitutionnel francais, et
leur demontrer que les col-
lectivites francaises d'Ou-
tre-mer sont une parties inte-
grante de la Republique, et
pas des especes de depen-
dances laissees a l'abandon
et don't la Metropole se des-
interesserait. Nos partenai-
res ont vite compris que
notre demand etait justified
par une series de considera-
tions locales tres pratiques,
et qu'elle ne signifiait pas
une rupture complete avec
l'Europe et son droit, loin de
la. La Commission a emis
un avis favorable, ce qui
etait politiquement tres
important. La decision du
Conseil, don't la France a
presented la premiere mou-
ture, peu modifiee par la
suite, comporte d'ailleurs,
dans ses << motifs n, des
engagements tres precis sur
le maintien de la circulation


de l'euro, sur la necessity de
letter centre la circulation et
le blanchiment illicites des
capitaux. Elle rappelle aussi
que les citoyens de Saint-
Barthelemy demeurent des
citoyens de l'Union -vous
vous rappelez que cette
question a donne lieu ici a
des polemiques steriles- et
que les Europeens continue-
ront de beneficier dans 'ile
de leurs droits de citoyens
de l'Union. C'etait un bon
dossier, pour lequel il a fina-
lement ete beaucoup plus
facile que je ne le pensais
d'arriver a l'unanimite. Le
Conseil relieve d'ailleurs
dans sa decision que <<
l'evolution du statut a
l'egard de l'Union de 'ile
de Saint-Barthelemy, qui
repond a une demand
democratiquement exprimee
par ses representants elus,
ne devrait pas porter atteinte
aux interets de l'Union et
devrait constituer une tape
coherente avec l'acces de
'ile a un statut d'autonomie
en droit national >. Parvenir
a convaincre la Commis-
sion, puis nos 26 partenai-


res, par les temps qui cou-
rent, c'est toujours rassu-
rant...


Journal de Saint Barth :
La decision du Conseil
europden dtait la derniere
barrirre politique dfran-
chir. Pour autant leproces-
sus n 'est pas termindpuis-
que la decision du Conseil
comporte une piriode
d'adaptation d'un an qui
conduira Saint-Barthdlemy
d devenir PTOM au ler
janvier 2012. Pouvez-vous
expliquer ce qu'est cette
pdriode d'adaptation et ce
qu'il rest fair pour voir
le vwu des ilus de Saint
Barth se rdaliser ?
Stephane Diemert : La
decision du Conseil euro-
peen est une < qu'une barrier, puisqu'elle
conditionne en effet la suite.
Dans la measure ou le nou-
veau statut conduit a une
sorte de < petence de l'Union euro-
peenne (ces competence
sont large : euro, regime
douanier, accords de com-
merce, etc.), il fallait mena-
ger une phase de transition,
pour des raisons evidentes
de security juridique. La
question qui se posait de la
maniere la plus concrete,
c'est evidemment celle de
l'Euro, qui sera maintenu a
Saint-Barthelemy : mais
cela suppose la signature
d'une convention entire la
France et l'Union euro-
peenne, que le Parlement
francais et le Conseil des
ministres de l'Union devront
ratifier (ce qui va prendre
quelques mois). II va falloir
aussi regler la question de la
< sur 'ile puisque, au ler jan-


vier 2012, l'Etat comme la
C.O.M seront desormais
libres, et non plus
contraints, d'appliquer dans
l'ile le droit de l'Union.
Afin d'eviter tout risque de
contentieux lie a un vide
juridique, des measures legis-
latives et reglementaires
s'imposent pour maintenir
au moins provisoirement les
actes communautaires, ce
qui n'interdira pas de les
modifier ensuite. L'Etat doit
egalement adopter les dispo-
sitions qui lui reviennent du
future code des douanes local
(sur l'ordre public, la repres-
sion des trafics illicites, etc.)
puisque la C.O.M. exercera
de plein droit la competence
douaniere au ler janvier
2012. II faudra egalement
regler le cas de l'application
des accords de
l'O.M.C.Vous le voyez,
c'est tout un ensemble de
measures complexes sur le
plan technique et juridique,
qui devront mettre en ouvre
la decision du Conseil : une
period de transition de 14
mois etait done une precau-
tion bien justified.


Journal de Saint Barth :
Avant d'accompagner
l'volution de Saint Barth
en PTOM, vous avez dejd
contribud a l'dvolution en
Collectivitd d'outre-mer.
Historique sur le plan
frangais c'dtait en effet la
premierefois qu'une
commune devenait une
Collectivitd d'outre mer,
l'dvolution en PTOM l'est-
elle igalement sur leplan
europden ?
Stephane Diemert : Le sta-
tut du 21 fevrier 2007, entire
en vigueur le 15 juillet de la
meme annee, etait en effet


un evenement juridique
d'une grande portee,
puisqu'il s'agissait de la
premiere sortie de deux
communes, Saint-Barthe-
lemy et Saint-Martin, du sta-
tut de D.O.M., vers un statut
d'autonomie. J'ai eu le
grand privilege de piloter ce
dossier, qui fut absolument
passionnant, sous l'autorite
et avec le soutien sans faille
de Brigitte Girardin et de
Francois Baroin. Pour Saint-
Barthelemy, 1'etroite colla-
boration et la parfaite
entente entire le Cabinet du
Ministre de l'Outre-mer
avec les elus municipaux de
l'epoque, et d'abord avec
Bruno Magras, nous a per-
mis de travailler en bonne
intelligence et avec le maxi-
mum d'efficacite pour pre-
senter un dossier technique-
ment irreprochable. Les obs-
tacles furent nombreux,
mais nous y sommes finale-
ment parvenus Et je crois
qu'il faudrait vraiment avoir
l'esprit chagrin pour regret-
ter 1'evolution statutaire que
95 % des electeurs de 'ile
avaient approuvee le 7
decembre 2003...
Pour le statut europeen,
nous sommes en presence,
la encore, d'une premiereden,
puisque l'article 355, 6, du
Traite de Rome modified par
celui de Lisbonne a ainsi
trouve, moins d'un an apres
l'entree en vigueur du Traite
de Lisbonne, a s'appliquer
pour la premiere fois. I1 est
possible, d'ailleurs, qu'il
soit prochainement utilise
pour modifier le statut euro-
peen de certaines iles des
ex-Antilles neerlandaises
(Bonaire, Saint-Eustache et
Saba), mais aussi pour
Mayotte. Il y aura desormais
un <

-etrouve te bdoma,.ire *O*e -

0 0 *~0 00


I LE DESND A SEAI PAR GAV









disent les juristes, auquel on
devra se ref6rer : Saint-Bar-
thelemy! Par le passe (c'etait
au milieu des annees 80),
seul le Groenland avait vu
son statut europeen evoluer,
mais dans le cadre d'une
autre procedure qui avait
necessity une modification
special du Traite (toutefois,
a l'epoque, la Communaute
ne comportait que dix Etats
membres...). Nous avons
done eu l'honneur d'etre des
precurseurs, ce qui est un
motif de fierte, mais ce qui
nous obligeait a presenter
une demand democratique-
ment justifiee et juridique-
ment impeccable. J'ajoute
que, en raison des specifici-
tes de son statut, Saint-Bar-
thelemy va devenir le PTOM
le plus (int6gr&e a l'Union
europeenne : en effet, la plus
grande parties du droit euro-
peen continuera de s'y appli-
quer par l'intermediaire des
lois et reglements pris par
l'Etat dans le cadre des com-
petences que la loi organique
lui reconnait.


Journal de Saint Barth:
Un resident de Saint-Barth
fait actuellement un recours
en exces depouvoir tendant
dfaire annuler la ddlibdra-
tion du conseil territorial
saisissant le gouvernement


d'une demand officielle en
vue de l'accession de Saint
Barth au statut de PTOM.
Ddboutd par le tribunal
administratif, ce resident a
fait appel aupres de la cour
d'appel administrative
aupres de laquelle l'affaire
est toujourspendante. Ya-t-
il un risque de voir l'dvolu-
tion en PTOM remise en
cause si la cour d'appel
annule la ddlibdration du
conseil.
Stephane Diemert : Aucun
juriste serieux ne parierait
grand-chose sur le success
d'un tel recours... Il est un
peu navrant -la, c'est le


magistrate administratif que
je suis rested dans l'ime, qui
vous parle- de voir les juri-
dictions encombrees par des
requetes inutiles alors qu'il y
a tant a juger dans des affai-
res autrement plus serieuses
qui concernent les litiges
concrets de nos concitoyens
avec l'administration. J'ai lu
la requete de premiere ins-
tance : c'est un assemblage
d'arguments juridiques
inconsistants accompagnes
de considerations politiques
tout a fait honorables, elles,
mais qu'un tribunal n'a pas a
connaitre. Car c'est vraiment
ne rien comprendre au statut


de Saint-Barthelemy que de
pretendre accorder a la deli-
beration du conseil territorial
une valeur juridiquement
necessaire a l'evolution vers
le statut de PTOM... Cette
deliberation avait une utility
politique majeure : celle de
montrer au Gouvernement -
et a l'Union europeenne-
que le changement de statut
recueillait la quasi-unanimite
des elus territoriaux. Mais,
sur le strict plan juridique, ce
n'etait qu'un vou, et le Pre-
sident de la Republique n'en
avait absolument pas besoin
pour deposer la demand de
la France aupres de nos par-
tenaires. Meme si, par je ne
sais quel miracle -car il fau-
drait au moins cela- la deli-
beration etait neanmoins
annulee pour un quelconque
vice de forme ou de proce-
dure, cela ne changerait rien,
ni a la volonte politique
exprimee par les elus, ni au
changement de statut adopted
a l'unanimite du Conseil
europeen et qui est desor-
mais inscrite dans le Traite
de Rome. Le combat politi-
que est suffisamment noble
-apres tout, chacun peut dire
ce qu'il veut sur le change-
ment de statut- pour ne pas
s'encombrer de guerillas
juridiques perdues d'avance.


Un an seulement
Comparee A l'6volution en Collectivit6 d'outre-mer
qui a pris un peu plus de trois ans et demi entire la
consultation populaire de dicembre 2003 et la loi
organique de frvrier 2007, la transformation en
PTOM fix&e au lerjanvier 2012 a 6t0 ultrarapide. Un
an et quelques jours separent en effet le voeu des elus
de Saint Barth et la decision du Conseil europden qui
marque la derniere tape politique du processus.
C'est en effet le 8 octobre 2009 que l'assemblke terri-
toriale avait adopts la deliberation demandant au
Gouvernement francais de bien vouloir engager le
processus necessaire A faire 6voluer Saint Barth de
son statut de Region Ultra Piripherique (RUP) A
celui de Pays et Territoire d'Outre-mer. Le Gouverne-
ment ne s'&tait pas fait attendre qui, reuni le 6
novembre 2009 A l'occasion du premier conseil inter-
minist6riel consacr6 A l'Outre-mer (CIOM), avait
indiqu6 que (...) la transformation de Saint Barthdlemy en
PTOM>>. En mars 2010, on apprenait que Stephane
Diemert, ambassadeur ddligu6 A la cooperation
rigionale dans la zone Antilles-Guyane, avait W6t
charge par la ministry de l'Outre-mer Marie Luce
Penchard de conduire le processus d'evolution en
Ptom en coordination avec le Secretariat general des
Affaires europdennes et le Secretariat general du gou-
vernement (deux services du Premier ministry), ainsi
qu'avec la Representation de la France aupris de
l'Union europdenne A Bruxelles. Le 30 juin 2010, le
president Sarkozy demandait officiellement de pr6-
voir l'inscription lors du prochain Conseil europnen
de septembre ou au plus tard d'octobre, de la
demand tendant A la transformation, A computer du
lerjanvier 2012, du statut communautaire de l'ile de
Saint Barthdlemy, actuellement region ultraperiph6-
rique en pays et territoire d'Outre-mer>>. Le 29 octo-
bre, le Conseil europden approuvait cette evolution A
l'unanimit6.


































If9e 326S ArZA/ZY 6USIV'4 ifL. 0. os 4 &1o 64 I



tO-Tf E RSJ
wft 1. %,~ B^


C. VAL AINT-JEAN
IOUE OVERT DE 830,A 2H30& 15H A 18H30
vIWrz M sl -" TE. : 05 90 27 66 43



-.. e JOu -s


Depuis hier, le service de
formalities des entreprises
offert par la Cem est sus-
pendu et le restera pendant
15 jours en raison d'un
stage de formation de quatre
des agents de la CEM.
Consacre a la gestion des
logiciels de CFE Chambre
des Metiers et CCI ainsi
qu'a celui du registre des
metiers, ce stage est anime


par la society nantaise
Lineal specialisee dans
l'equipement des chambres
professionnelles de ce type
de logiciels. Si cette inter-
ruption du CFE peut repre-
senter une gene, c'est aussi
un tres grand pas en avant
pour les ressortissants. A
l'issue de ce stage, la Cem
accedera en effet a un statut


L'Institut d'Emission des
departments d'outre mer
(ledom) a rendu public le 22
octobre sa demiere publica-
tion realisee sur Saint Bar-
thelemy. Intitulee < rama de Saint Barthelemyn,
publication entire dans la
categories < editees regulierement par
l'institut. En quatre pages
synthetiques, c don't la lecture est rapide
present les principles
caracteristiques structurelles
et economiques de l'ile et
dresse une vue d'ensemble
synthetique de l'economie
pour l'annee 2009%, expli-
que le communique de
press paru a cette occasion.
S'agissant de la population
< qui etait officiellement de
8450 au lerjanvier 2007, on
apprend que son rythme de
croissance demographique a
fortement chute pour s'eta-
blir aujourd'hui a 2,7 % sur


de CFE autonome, ce qui
raccourcira le temps des
procedures et devrait egale-
ment conduire a une baisse
des tarifs des formalities que
la Cem va fixer dans les
prochains jours. Jusqu'ici, la
Cem devait passer par le
serveur de la CCI de Basse-
Terre pour proceder a l'en-
registrement des formalities
des entreprises, dans le









.--4 '


cadre d'une convention que
la chambre a signee avec la
CCI. Une procedure qui
entrainait un allongement de
la procedure -les dossiers de
formalities devaient obliga-
toirement transiter par la
CCI avant de parvenir au
greffe-, mais egalement un
surcofit financier ; la CCI
facturant chaque dossier,


la period, < inferieur au rythme eleven
des annees 1980 (+6,J"..,
indique la note. De meme,
sa density 402,4 habitants au
kilometre care est supe-
rieure a la Guadeloupe mais
inferieure a celle de Saint-
Martin.
Comme on pouvait s'y
attendre eu regard a l'ab-
sence de lycee, < tion n'est pas particuliere-
ment jeune : 21% a moins
de 20 ans centre 31% a la
Guadeloupe et 36% a Saint-
Martin. Les plus de 60 ans
representent 12,8% de la
population), un taux infe-
rieur a celui de la France
global qui compete 22,6%
de plus de 60 ans qui
confirm la predominance
d'une population en Age de
travailler. L'Iedom informed
egalement que la commu-
naute etrangere concentre
13% de la population total
centree 32% a Saint-Martin)


Principaux indicate rs 4conomiques


LE RCS RESTERA
EN GUADELOUPE
Le Registre du commerce
et des soci&tts (RCS) que
beaucoup aimeraient voir
rapatrier A Saint Barth
tant les ddlais pour obte-
nir un extrait Kbis sont
longs, ne sera pas trans-
fir6 A Saint Barth et ne
pourra l'etre tant qu'un
greffe du tribunal de
commerce n'y aura pas
Wte cr66. En attendant,
pour acclldrer la proc-
dure, la solution pourrait
consister A signer une
convention avec le greffe
de Basse Terre, en charge
du RCS pour la Guade-
loupe et pour les deux miles
du Nord qui permettrait
A la CEM de recuprer le
CFE du RCS. A condi-
tion que prlalablement le
greffe soit mis en reseau.
Ce qui n'est pas le cas
aujourd'hui -le greffe
ressaisit tous les dossiers
qui lui sont envoyss- et
qui explique ces ddlais au
long course.
quand bien meme la loi pre-
voit que les formalities sans
assistance (ce qui etait le cas
puisqu'elles etaient effec-
tuees par les agents de la
Cem) sont gratuites.


et provient essentiellement
du continent europeen.
Ainsi, sur la quarantine de
nationalities presents, les
Portugais representent press
de la moitie des etrangers)n.
Enfin toujours au sujet de la
population, on apprend
qu'entre 2001 et 2006,
< sont installees a Saint-Bar-
thelemy. Parmi elles, un peu
plus de 1 000 personnel
viennent de France metro-
politaine)>.
La note fournit par ailleurs
les donnees macroeconomi-
ques principles, dresse un
panorama des secteurs cles
de l'economie (BTP et tou-
risme) et conclut sur une
description de l'activite ban-
caire.
Comme toutes celles
publiees par l'Iedom, cette
etude est disponible en ligne
sur le site internet de l'insti-
tut : www.iedom.fr


Saint- Mltropole
Barthilemy 2009


PIB (MJ& ) 0,179 (999') 1 907,1
PIB/habitant (0) 26 000 (J999) 30 401
TaKu de chomage (en %) 3,2 (2O7J 9,5
Nombre de demandeurs d'emplois de cat. A (a FM drc, 2009) 165 2 645 100
Ddpenses rdelles totales de la ColectivitI (2009, AM) 44,9 n.r
Recettes rhelles tales de la Collectiiti (2009, AM) 85,2 n.r
S'2-L : 1'nou CEM st avus, ljourd'hi enion 30 le c Gsbxp d'entr
2-La nouvelle CEM estime aujourd'hui envion 3500 le nombre d'entreprises


L'ledom public une note express

sur Saint Barthelemy








La reorganisation des cimetieres toujours d'actualit6


Avec la Toussaint,
revient le temps des
morts. L'occasion de
faire le point sur la
disponibilite et I'evo-
lution des cimetieres.

Releve des parcelles, crea-
tion d'ossuaires destines a
accueillir les ossements
exhumes des tombes don't la
concession a expire,
construction d'un columba-
rium (prevu dans la parties la
plus recent du cimetiere de
Lorient), approbation d'un
reglement interieur...
Depuis plusieurs annees
deja, il est question de reor-
ganiser les cimetieres de
Saint Barth de facon a assu-
rer une gestion reglemen-
taire de ces ultimes demeu-
res. Mais force est de
constater : sans urgence, le
project traine en longueur.
Des modifications sont tou-
tefois intervenues qui ont
permis de liberer de l'es-
pace. Car bien qu'il reste
encore des places disponi-
bles dans deux des quatre
cimetieres existants celui de
Lorient centre, le plus
ancien cimetiere de Saint
Barth et celui de Public affi-
chent complete, la saturation
est devant nous. En cause, le
sable ou le sol sablonneux
sur lequel ont ete implants


les cimetieres qui allongent
considerablement les delais
de reutilisation des emplace-
ments. Si en metropole
celui-ci est de 5 ans, a Saint
Barth, en raison du pouvoir
de conservation du sable, le
delai se situe en effet entire
12 et 15 ans.
Pour desengorger les deux
cimetieres de Public qui
accueillent traditionnelle-
ment la population sous le
vent de l'ile, la Collectivite
a done procede a des tra-


vaux d'amenagement. D'un
c6te, une petite parties inon-
dable a ete rehaussee, de
l'autre de gros cailloux ont
ete extraits, ce qui permettra
d'offrir quelques places sup-
plementaires a qui voudra
reposer la pour l'eternite,
une fois le terrain stabilise.
Des emplacements sont ega-


element toujours disponibles
dans l'extension du cime-
tiere de Lorient ouverte en
2000 au bout du hameau,
c6te plage et dans celui de
Saint Jean qui abrite d'an-
ciennes tombes suedoises,
lutheriennes ou anglicanes,
en plus, bien sir, des sepul-
tures catholiques.
Le directeur general des ser-
vices de la Collectivite
assure la gestion des conces-
sions. I1 en cofite 76 euros
pour une concession indivi-

S


duelle trentenaire. A defaut
de Pompes Funebres, c'est
Jean-Marie Laplace a
Lorient qui assure ici le ser-
vice funeraire. Damien Brin,
un fossoyeur independent en
contract avec la Collectivite
se charge quant a lui de la
preparation du terrain avant
l'inhumation.


Des cimetieres pas
comme les autres
La beauty des cimetieres
saint-barth qui compete parmi
les curiosities touristiques de
File, n'est pas leur seule par-
ticularite. Une autre de leurs
specificites est le fait qu'il
n'y a pas d'horaires et qu'on
y accede done quand on veut
: < nation. Les cimetieres restent
ouverts tout le temps), expli-
que Gilles Querrard qui
dirige la police territorial en
charge de la police funeraire.
Autre caracteristique, le fait
que, a defaut de columba-
rium, les urnes funeraires
sont places en terre. Soit
dans les caveaux familiaux
ou dans une concession
entire qu'elles se voient
attribuer.
Gilles Querrard qui se rend
regulierement dans les cime-
tieres, constate egalement la
presence de plus en plus fre-
quente de pierres tombales
en marbre et pierre, liee a
l'implantation il y a quelques
annees d'une entreprise de
vente de marbre ainsi qu'a
l'empreinte de la commu-
naute portugaise qui imported
egalement de la pierre et du
marbre. Les crematoriums
les plus proches sont ceux de
Sint-Marteen et de Mome a
l'Eau en Guadeloupe.


Baignes par un soleil genereux,
reflechissant le blanc eclatant
des croix, les cimetieres fleuris
de Saint Barth inspirent moins
la melancolie que leurs homo-
logues des pays tempers. Cela
est d'autant plus vrai a l'appro-
che de La Toussaint et de la
F&te des morts, period durant
laquelle les cimetieres s'ani-


ment d'une inhabituelle effer-
vescence : quinze jours avant,
commence en effet un grand
nettoyage. On arrache les mau-
vaises herbes, on degage les
abords, on repeint les tombes et
on les fleurit. Tout doit etre fm
pret pour le ler novembre,
quand les families se retrouvent
pour se recueillir sur les tombes
de leurs defunts dans une


ambiance de fete. Les cimetie-
res se parent alors d'un halo
dore, reflet des centaines de
petites bougies qui illuminent
les tombes. On ne lesine pas
non plus sur les fleurs, en limi-
tant les fleurs fraiches pour evi-
ter l'eclosion de moustiques.
Les fleurs en toile, plus vraies
que nature, prennent peu a peu


le pas sur le plastique.
Enfin, pour cette grande fete
annuelle, comme il est de cou-
tume, la collectivite consent a
fire exception a la regle et per-
met a chacun de prelever une
quantity moderee de sable sur
les plages pour embellir les
tombes et leurs abords. Une
action formellement interdite
tout le reste de l'annee.


Alors que Saint-Martin, la
Guadeloupe et la Martinique
sont toujours en proie a 1'epi-
demie avec une tendance a la
decroissance pour les deux
departments, la situation
epidemiologique de la den-
gue a Saint Barthelemy reste
en dessous des valeurs maxi-
males attendues. Selon le
dernier point epidemiologi-
que juin-octobre mis en ligne
par la Cire Antilles Guyane
< juillet et aofit, le nombre de
cas cliniquement evocateurs
de dengue se situait tres en
dessous des valeurs maxima-
les attendues, avec une
dizaine de cas mensuels en


juin et juillet, et seulement 2
cas estimes en aofitn. En sep-
tembre, vraisemblablement
en liaison avec les phenome-
nes cycloniques et les fortes
pluies qui en ont decoule, le
nombre de cas cliniquement
evocateurs de dengue a
ensuite augment < depasser les valeurs maxima-
les attendues, avec une ving-
taine de cas hebdomadaires
sporadiques les 2e, 3e et 4e
semaines de septembre.
Avant de redescendre debut
octobre en dessous de ce
niveau maximal, avec en
moyenne 6 cas hebdomadai-
res". Depuis le mois de juin,
trois personnel ont cependant


dfi tre hospitalisees qui pre-
sentaient une forme severe de
la maladie, don't une forme
hemorragique incomplete.
Toujours selon la Cire, le
serotype majoritairement cir-
culant et responsible a 95%
des cas de dengue, est le
virus DEN-1, egalement
majoritaire au course des trois
saisons precedentes. C'est
d'ailleurs ce qui explique la
relative faiblesse du nombre
de dengue a Saint Barthe-
lemy, compare a Saint Mar-
tin, la Guadeloupe ou encore
la Martinique ou le DEN-1
qui n'avait pas circle depuis
longtemps fait des ravages
parmi la population.


Rectificatif


D .,- i i'.: !1 l 2' !i 1 I II; ,l ':' ,l !W !- I I2! id
du conseil territorial), nous indiquions par
erreur que Jean Claude Greaux revendiquait
la propriety de la parcelle AP 78. Son fils
Jean Jefferson Greaux tient a apporter les
precisions que nous publions ci-dessous :
< du conseil territorial) paru dans le journal
de Saint-Barth no 898 du 20 octobre 2010,
vous rappelez les propos de Maxime Desou-
ches concernant < Contrairement a ce qui a ete ecrit, mon pere
Jean-Claude Greaux n'a jamais revendique


L .i &'I.'p"! 1 dI tli 1. iCI, !C AP "\ CI .1fpCICC"
< tait que les limits de sa parcelle cadastree
AP 79 et situee just a c6te de celle revendi-
quee par Henri Greaux soit respectees. Quoi
de plus normal ? Par ailleurs, mon pere esti-
mait que l'emprise de la parcelle AP 78 est
incluse dans l'assiette departementale par
application d'une convention du 8 mai 1967
et qu'elle a ete classee dans le domaine
public. C'est aussi pour cela qu'il s'est
battu. La cour de cassation tranchera n.


-etrouve tre bdoma,.ire *O*que n
0 0 0-l 0I 00 0
wwVluraiealntarhWo


-6 swrr PREMIER TRANSPORT
e 30 CF et plus
entrele rnovembre etle 31 d4cembre 2010


BERNUTH LINES vous offre un serve personnali6 eteffkace
au part de Miami avec la participation et les performances de la sociel6

RMP Cara'ibes afin de vous fournir Ie meilleur service
en logistique maritime des Etats Unis vers Saint BarthMlemy.


a..


- , J p9 ;j -.--j-. i .-jj 4 -L


NOUS TRANSPORTONS TOUT CE DON'T VOUS AVEZ BESOIN


1RNUy


(JNES


MMM' w


I_







Epidemie de cholera en Hafti
La prefecture
recommande une
vigilance particulibre
Situ&e dans les grandes Antilles Haiti fait logiquement
l'objet d'&changes avec les iles du Nord. Parce qu'une
6pidemie de cholera a WtC confirmed depuis le 22 octo-
bre, la prefecture a 6mis un communique de press
dans laquelle elle a 6dict6 une sarie de recommanda-
tions a destination des personnel en partance ou de
retour d'Haiti. 1 est public ci-dessous :
(dUne epidemic de cholera est confirmed depuis le 22
octobre 2010. Des le 24 octobre 2010, des cas ont ete sus-
pectes dans plusieurs localities du pays, y compris a Port
au Prince. Le risque de propagation a Saint Martin et a
Saint Barthelemy est tres limited mais il est possible par le
biais de voyageurs.
Le cholera est une infection bacterienne provoquee par
l'ingestion d'eau ou d'aliments souilles par la bacteria
VIBRIO CHOLERAE. Typiquement, elle provoque en
quelques jours d'abondantes diarrhees liquides, ayant
volontiers l'aspect d'eau de riz, et une deshydratation par-
fois mortelle en l'absence de traitement. Toutefois, les for-
mes asymptomatiques (sans signe de maladie) sont fre-
quentes. Le traitement est simple, et efficace s'il est pre-
coce. II doit etre initie par un medecin. I1 consiste en rehy-
dratation des malades, par voie orale ou intraveineuse,
parfois associee a une antibiotherapie.
Pour les personnel revenant d'HAITI, il leur est fortement
recommande de se laver frequemment les mains avec du
savon, en particulier apres chaque passage aux toilettes.
Si dans les cinqjours qui suivent l'arrivee a Saint Martin
et a Saint Barthelemy, ces personnel presentent des signes
de diarrhee et de vomissements, elles doivent rapidement
consulter un medecin.
L'agence de sante rappelle que le cholera est une maladie
a declaration obligatoire. L'institut national de veille sani-
taire a fait un rappel aux medecins sur la maladie et les
measures a prendre. Une surveillance est done active sur
le territoiren.


^`00~


J


Pour la quatrieme fois depuis le
seisme survenu le 12 janvier 2010, le
Lions Club s'apprete a envoyer un
conteneur en Haiti. Empli de bois,
t6les et gouttieres, il est destine au
chantier de association BKMH don't
les benevoles construisent actuelle-
ment une ecole a Delmas 31 dans la
propriety de la congregation des
Soeurs Saint Paul de Chartres. Si le
bois provient de dons, les gouttieres
ont ete achetees par le Lions Club,
ainsi que les t6les, finances par le
Rotary Club et association BKMH,
pour pallier a la difficult de les trou-
ver sur place. Le conteneur qui sera
achemine en Haiti dans la premiere
quinzaine de novembre content ega-
lement des vetements et de l'eau.
Alfred Hamm, president du Lions
Club de Saint Barth 2010-2011, nous
a confie qu'il s'agissait vraisembla-
blement du dernier conteneur qu'en-
verra le club service, tout en precisant
que l'aide a Haiti restait la priority
N1l : < lierement aux actions de la congrega-
tion des Seurs Saint Paul de Chartres
est depuis longtemps une priority du
Lions Club de Saint Barthelemy,
explique Alfred Hamm. I1 n'est pas
question d'arreter, mais de proposer
desormais une aide plus adaptee a ses
besoins. En l'espece, sachant que la
construction de 1'ecole devrait etre
Pourfaire un don, adressez vos
chdques libells a l'ordre du Lions
Club i < 97095 StBarthilemy


Les Mangliers

St Jean

Th.: 0590 27 99 90


PRAN TILLES

ftt --w LE DEFI DU FRAIS





Yoan, votre boucher vous propose :


Roti de boeuf:



Steak de boeuf



Filet Migon de pore
(nature ou marine)

Ribs
(nature ou marine )


17,50q/kg
au lieu de 23t/kg

17,50 l/kg
au lieu de 23 /kg


16,90./kg
au lieu de 20,4"/kg


10,20 /kg
au lieu de 13,e58/kg


OUVER"I" DU LUNDI AU SAMEDIlr~rl3
0D 9H* A 13
Kin~ijii~fp.j j3


achevee au course du premier
trimestre 2011, il est opportun
d'en prevoir aujourd'hui
1'equipement scolaire. C'est


pourquoi nous lancons une
collect de fonds*n conclut le
president du Lions Club.


Haiti en alerte orange
a I'approche de Tomas


La tempete tropical Tomas
qui se deplace en mer des
Caraibes devrait operer un
spectaculaire tournant au
Nord pour se diriger sur Haiti.
Les models informatiques
prevoient en effet une modifi-
cation dans la trajectoire de la
tempete qui devrait done pren-
dre la direction Ouest-Nord
Ouest, s'accentuant ensuite en
direction Nord-Ouest dans les
45 prochaines heures. Tomas
pourrait par ailleurs commen-
cer a se renforcer dans la soi-
ree de mardi et redevenir un
ouragan de Categorie 1, jeudi
vers 2 heures du matin. A
Haiti ou une alerte de niveau
orange a ete declenchee, un
demi-million de personnel
pourraient etre touches par
cet ouragan, quelle qu'en soit
sa force : < que nous avons 1,3 million de
personnel vivant dans plus de
1.300 camps a Port-au-Prince
et dans ses environs. Les vents
et les pluies peuvent etre une
catastrophe majeure pour les


personnel vivant sous des ten-
tes ou des beaches en plastique
[...] n, a fait savoir Elisabeth
Byrs porte-parole du Bureau
de la coordination des affaires
humanitaires de 1'ONU qui
precisait que pour la premiere
fois les organismes de
secours sont face a trois
catastrophes en m6me temps
: les consequences du
seisme, 1'epidemie de cho-
lera et le prochain ouragan.
Avant Haiti, l'ouragan Tomas
(Cat.1) est passe par Sainte-
Lucie, Saint Vincent et les
Grenadines, Saint-Thomas et
la Martinique ou il a prive
d'electricite plus de 50 000
foyers. A Sainte Lucie, 14 per-
sonnes sont mortes dans des
glissements de terrain, des
centaines de maisons ont ete
detruites. On estime a plus de
100 millions de dollars les
degits. Plus que le vent (120
km/h), ce sont les trombes
d'eau qui sont principalement
responsables des important
degits aux infrastructures.


Construction d'une cole en Hafti


Apres Patrice et Stephane
Cyril et Tico, Yvon, un des
deux volontaires de l'associa-
tion BKMH parties la semaine
derniere en Haiti, rentre
aujourd'hui. Romain, avec qui
il faisait equipe, est quant a lui
rest sur place pour securiser
les bitiments en vue du pas-
sage de l'ouragan Tomas. Un
des modules de l'ecole qui est
aujourd'hui termine va pou-
voir servir d'abri aux 80 sinis-
tres du seisme heberges dans
le camp adjacent au chantier
de BKMH qui construit une
ecole a Delmas 31, sur la pro-
priete de la congregation des
Soeurs Saint Paul de Chartres.


L'association BKMH indique
par ailleurs que les vaccins
centre le cholera destines aux
benevoles ont ete commands.
Ils doivent arriver dans dix
jours a Saint Barth. Le pro-
chain depart d'une equipe
d'artisans qui supervise le
chantier est prevu le 24
novembre prochain. I1 s'agit
de Richard Provost et de son
equipier.
Plus d'information aupres de
bkmhaiti@gmail.com, sur le
blog de association
bkmhaiti.blogspot.com ou en
devenant amis sur Facebook :
taper BayKout Men Haiti


MODIFICATION
DE LA CIRCULATION
En raison de travaux de
rnfection de chausse avec
enfouissement des reseaux,
jusqu'au lundi 8 novembre,
la circulation sera limited
aux vehicules don't le gaba-
rit est infirieur A 2 mitres
sur la portion de la Rue des
Normands comprise entire
la rue Victor Hugo et la
voie N54 partant vers
Lurin. Une signalisation
reglementaire sera mise en
place et entretenue par
1'entreprise charge des
travaux pendant toute la
dur&e du chantier.
CONCOURSE DE
DECORATION DE VITRINES
ET VILLAGE DE NOEL
Le Comite du Tourisme, en
partenariat avec la Cham-
bre Economique Multipro-
fessionnelle, organise cette
ann&e un village de noel
qui se tiendra du 20 au 28
decembre 2010, ainsi que la
second edition du
concourse de decoration de
vitrines du 6 au 18 decem-
bre 2010. Pour cela et afin
que les fetes de fin d'ann&e
soient animses, nous solli-
citons l'ensemble des com-
mergants de l'ile.
Les dossiers d'inscriptions
ainsi que les reglements
pourront Wtre retires au
bureau d'accueil du
Comit6 du Tourisme, A la
CEM, ainsi qu'A I'hotel de
la Collectivit6 A partir de
jeudi. Les inscriptions
devront Wtre deposies au
Comit6 du Tourisme, quai
General de Gaulle avant le
3 decembre 2010 A 17h30.
Aucune inscription au delA
de cette date ne sera accep-
tte. Renseignement au
- Comit6 du Tourisme : tel:
059027 87 27 fax: 059027
74 47 e-mail: info@
sanitbarth-tourisme.com
CEM : tl :0590 27 12 55
-fax:0590 519118- email
: cem@comstbarth.fr
CONSULTATIONS
AU DISPENSAIRE
& Prochaines consulta-
tions nourrissons le 9, 16,
23, et le 30 novembre 2010.
Prendre rendez-vous le
matin meme en telepho-
nantau 0590276027
& Consultations gyneco le
18 et le 25 novembre. Pren-
dre rendez-vous en appe-
lant le 0590 27 60 27
NATATION
Jef Follner cherche des
partenaires adults pour
pratiquer la nage avec pal-
mes regulibrement. Son
objectif est de preparer le
championnat de Guade-
loupe qui aura lieu le 8 mai
2011 A Marie-Galante et
pourquoi pas le champion-
nat de France (en Cha-
rente). Il y a 3 categories de
veterans: 35-44 ans, 45-54
ans, 55 et plus. Son second
objectif serait le titre de
champion de France. Int6-
ress6, contacter Jef Follner
au 06.90.55.12.14.












































I H Il 'd: 3


INm


II1a2


1I r


11211


REERE DES AUORHI VOTR S BAC
au 05 902 51 ou statwel0waaoof
-


IQB ---
.,&Mom


rl


*l 1i


N" MC'I


4*3-







Semaine du Goit


Les &leves de la petite section de materelle de 1'Ncole de Gustavia ont
visitW la boulangerie Choisy c Gustavia, dans le cadre de la semaine du
goft du 11 au 17 octobre.


Dans le cadre de la semaine du
gofit du 11 au 17 octobre, les le-
ves de la petite section de mater-
nelle de l'ecole de Gustavia ont
visit la boulangerie Choisy a Gus-
tavia. A cette occasion, les enfants
ont decouvert tous les secrets de
fabrication du pain et des crois-
sants qu'ils ont degustes par la
suite.
Pour memoire, la semaine du Gofit
se deroule tous les mois d'octobre
depuis maintenant 20 ans. A cette
occasion, chefs cuisiniers, boulan-


gers, bouchers, fromagers, pri-
meurs... deviennent le temps
d'une semaine des < gofitb et transmettent ainsi tout leur
savoir-faire, leur passion en se
mobilisant dans leur region.

Merci !
Sylvie Pollien, institutrice de petite
section tient i remercier l'Nquipe
de la boulangerie Choisy qui s'est
misee en quatre > pour accueillir
les enfants. Elle remercie egale-
ment la boutique Superdry.


Le "vrai" doyen des Franoais se prenom-
merait Charles De Antoni et serait ne il y
a 109 ans a Bourg-en-Bresse, selon le
quotidien regional Le Progres qui public
jeudi en Une de son edition de 1'Ain, un
extrait de son acte de naissance. Charles
Louis de Antoni est ne le 18 aofit 1901 et
reside aujourd'hui dans une maison de
retraite a Maisons-Laffitte, dans les Yveli-
nes. Le "nouveau" doyen franoais a pu
etre retrouve grice a sa famille, qui reside
dans l'Ain. Trompettiste emerite, Char-
les de Antoni a fait carrier dans les cui-
vres a l'opera-comique de Paris. II a par
ailleurs etc nomme au grade de chevalier
dans l'ordre des Arts et des Lettres, en
juillet 2010, selon le site du Ministere de
la culture et de la communication.
Mercredi, alors que l'Insee annonoait
qu'un Francais sur trois aura plus de 60
ans en 2060 et que le nombre de cente-
naires pourrait &tre de 200.000, soit
treize fois plus qu'aujourd'hui, c'est un
autre doyen, Marc Chevalier, ne en
Indre-et-Loire il y a 108 ans, qui avait ete
mis a l'honneur. "Ce que nous faisons
n'est pas une science exacte", a reagi
quant a lui, interroge par l'AFP, Laurent
Toussaint, qui recense a titre prive les
centenaires depuis 2003 et avait announce
lundi que le doyen des Francais s'appe-
lait Marc Chevalier. Son travail a etc
juge "fiable" par l'Inserm. En France,
aucun organisme official ne recense les
personnel les plus agees, ce qui fait que
le titre convoite de d.:- cI" des Franoais"
est sujet a caution.


Opinion


Lancer d'oeufs frais a Hallo-
ween ? des consequences que
deplore le directeur du port
dans la lettre qu'il nous a
demands de publier.

fete d'Halloween a ete pour cer-
tains jeunes, voire tres jeunes
enfants, une facon bien curieuse
de s'amuser en se lancant des
oufs frais.
Le Quai General de Gaulle,
ainsi que les toilettes du port,
ont fait parties du terrain de jeu.
Ce qui a oblige le directeur du
port a former les toilettes a
15h30. Je me demand si les
parents qui donnent de l'argent a


leurs enfants pour le depenser
dans ce type de plaisir sont
conscients de ce que cofite a la
Collectivite l'entretien journa-
lier de ces infrastructures, sans
parler du gAchis de ce produit
frais alors que d'autres ont faim
! Les quelques tourists que
nous avons actuellement ont ete
obliges de slalomer entire ces
oufs ecrases.
J'espere revoir ces enfants l'an-
nee prochaine, mais cette fois ci,
dans le respect des valeurs de la
fete d'Halloween : "Trick or
treat".
Ernest Brin,
directeur du port


WIMCO ANNOUNCE SA NOUVELLE
COMPAGNIE PARTENAIRE


Nouvelles imporrantes pour les proprietairc de villas, les loueurs,
et pour le Tourisme de Saint-Barthilemy
WIMCO a Ihonneur e vous orinoncer I'ouvertre deso nouruiie compognle portantile
sur fle la SAS WSH, soci6t dlngbe par Madame Foblenne Le Gall qul assurera deux
missions: ta commerclotisaton en location soisonnieie aes v las pour les proprietaires et
la geslion dun service de conclergerie pour les cents, Cene socieie baste 6 Saint-
Borthelemy aura pour enseigne commerciale WmcoSBH (Wimco Saint Borrn et ses
bureaux se ostueront 6 Sairr Jen.
S'ogassant des reloahons vec Storth M WOrburton o exrpique ue .WimCO tat fire de
so colloaoration deputs 27 ans avec Sibaor Ensemble. cs deux sooetes ont contribub
ou d6veloppement du morch6 de to ocalon de illios et ou tourtme de Soint-
Barth6emy. Au debut de cette annie, Si)arrl nous a exprAi son souhalt de modifier
les terms de notre long partenariot. Mainerreusement, les nouvelles conditorns et
exigences commercials nous ont poau inocceptabloes C'est la reason pour loqueile.
nous avons adopt une nouvelle strat6gle et aecice du ancement de WimcoSH.
rendont Wimco dsoImols Inldperidat, Nous souhallons le meaileu et une bonne con-
tinua on 6 Sibarth dbns ses octvlItesC concluartn e Pdg de Wmco, ndiquant so votont6
de s invesir personnaelleenin ou sein de WimcoSBH crs de cene season d inougudlion
Si WIMCO o portiptC 6 ta prcmoiion de votte vlloa et que vous souhottez poursuire
cene collaboration vous pouvez nous joindre, das b present, par teJephone ou par
emol l Dons tousles COS, sl vous souhaliez que WirmcoSBH ccanmerciat(e votre via nous
vous invi1Ons 6 vsllef le site www.wsbh.f

DIdis au service de St Barthdlemy
Pendant plus de 27 ans. WIMCO (West Inaies Monagement Company) sesi porticulibre-
ment alstingube par so croLteince regulli~e dans le doaine de Ia location 50ronnoie
6 Saint Barnrilemr,
Au course de ces 10 demlIres annres, WIMCC a orgonLt les locations de vocances pour
plus de 100 000 vistesurs sur lie de SaintrBarheOerny confrlnont so position de leader
dars ce domalne. WimcoSBH marque le d6but d'un nouvel et D ssionnont choplhre
pour note compogoei Si vous souhoarez en ovoir pl4S opDelez-nous ou envove-z
nous in courneft


St Barthfe y : 0590-51-07-51 Newport : 1-401-849-8012


WIMCO ANNOUNCES
A NEW AFFILIATION


Exciting News for Villa Owners, Villa Renters and for
St Barthilemy Tourism
Wmco announces Its new on-s~ond affiliation with WSBH SAS. a French corporation
run by Fblenne LeGoll thai will oversee a villa marketing and reservations service
for owners, and a concierge services business for vwla rental clients. This St arth.
based business will operate under the name WimcoSBH (Wnco SI Barth) with
offices in Sr Jean.


Wtmco is proud or its 27 year relationship with Sbarth. Togeltier. the two compares
helped to develop Ihe villa rental market and tourism to St Barthelemy Earlier trxis
year Siborti concluded rhol they could no longer do business with Wimco under
the some terms, and for us the new terms were not commercially acceptable This
led to the development of a new strategy for WImoo, operating its own owner rela-
tions and clernt servrceC company on St Barthelemy. Wimco is now an independent
company, and we wish Siborih the best of luck In the future.




If your villa Is currently marketed by WIMCO, and you want to continue that rela-
honship. please call or emaI us. If your vila is not currenriv marketed by WIMCO
and you'd ike it to be. we Invile you to vit www.wsbh.fr.


Dedicated to Serving St BarthElcmy
For more than 27 years WIMCO (West :ndies Mar~igemenr Company) has been the
driving force behind the promotion of St Bartnhterny as a distinctive vacation desti-
nation, and more specifically the growth of Its villa rental market.
In the last 10 years alone. WIMCO has arranged travel to St Barthegemy for more
than 100 000 visitors The launch or WimcoSBH maris rte star of a new and esciting
chapter for our company. Want to leam more? Call or emal us.


owe imco.com www.wsh.fr

owners@wimco.com www.wsbh.fr / **


WINK) q










Pour cel6brer les 30 ans du jumelage de 'ile
avec le port de peche de Pitea en Suede ainsi
que les 130 ans de la retrocession de Saint-
Barth a la France, en novembre 2008 1'Asbas,
en association avec la Collectivite, avait orga-
nise une semaine de manifestations baptisee
< deux peuples. Elle reitere aujourd'hui a l'oc-
casion de la 20e edition de la Gustavialoppet
et organise cette fois un festival historique
franco-suedois qui accueillera les < viensn, un group de 20 artistes et musicians
suedois de Goteborg Passionnes d'histoire
et notamment de celle de Saint Barthelemy, le
group qui se produira en costumes et mous-
quets sera associe au "June quintet", un quin-
tet a cordes tries populaire qui s'est fait une
speciality de jouer de la musique tradition-
nelle en tenue de soiree, a la facon d'une for-
mation classique qui s'etait deja produit ici en
2008. Le programme du festival ci-dessous
Jeudi 11 novembre :
S1 lh : A l'occasion de la commemoration de
l'armistice de la guerre 14-18 Garde-a-vous
des Gustaviens et tirs de salves d'honneur
durant le dep6t de gerbe au Monument aux
morts et participation du June Quintet lors du
vin d'honneur
Vendredi 12 novembre :
) 18h15 : Les Gustaviens au bar du Select
avec un mini-show !
) 19h15 : Concert gratuit a l'eglise anglicane
de Gustavia avec le June Quintet et la Chorale
des Bons Chxurs.
Samedi 13 novembre :
I 10h : Heure du Conte a la bibliotheque de
Gustavia
) 15h : Foulees des < St Jean (remise des prix dimanche)
) 20h : Pasta Party au Shell Beach Restaurant
(soiree reserve exclusivement aux inscrip-
tions des coureurs de la Gustavialoppet, aux
signaleurs et organisateurs. Les marcheurs
sont pries de venir s'inscrire le lendemain,
dimanche a7h30 devant le Wall House).
Dimanche 14 novembre :
Devant le Musee du Wall House toute la
joumee
I 5h : Concours peche a la traine < Magrasn organism par le Lions Club. La pesee
se fera entire 11 et 13h.
) 6h : Concours de peche au fond. Remise
des prix vers 14h
) 7h30 : Inscriptions des marcheurs devant le
Wall House


32a'nnlversaire
......... l jum r llit .......
Ptfl / st.laf my
19 78 2 0 0


u iW ,,"U ,V: hER.COM
I 8h: Depart des marcheurs
1 8h30 : Depart de la Gustavialoppet, le mara-
thon franco-suedois
I 9h : Ouverture de la buvette, debut jeux et
animations, etc, animations / micro baladeur
avec Romy, inscriptions aux toumois
d'echecs et de belote
I 9h30 : Demonstrations de la Croix Rouge
S10Oh : Arrivee approximative des derniers
coureurs de la Gustavialoppet. Remise des
prix. Debut du toumoi d'echecs
I llh30 : Cer6monie ecum6nique au cime-
tiere suedois, en presence du June Quintet
) 12h15 : Vin d'honneur avec animations sur-
prises devant le Wall House
Ambiance avec les Gustaviens (tirs aux
Mousquets, etc....)
) De 11 a 14h : Buvette et BBQ sur place,
plats a emporter
) 14h : Remise des prix des differences ani-
mations
S14h3 11 : Poursuite des jeux devant le Wall
House (animations avec les Gustaviens)
) 15h : Show des Gustaviens & June Quintet
(tirs au Mousquets, poudre noire, danses tra-
ditionnelles, musicians, etc....)
) 16h25 : Remise prix du toumoi d'echecs
) 16h30 : Discours officials (Collectivite,
ASBAS)
) 16h45 : Remise des prix des Foulees des
Ti'mounes
) 17h30 :Prix et coupes divers, podium, etc.
) 17h45 :Tirage de la loterie traditionnelle -
ASBAS
) 18h15 :Danses traditionnelles variees
) 19h : Debut du bal < avec group local surprise... !


PASSED VOS ANNOUNCES

JUDICIAIRES ET LtOALES


dans LE JOURga

Depuls le lor janvier, le Journal de Saint Barth est habilit6
t recevoir les annonces judiciaires et 16gales
pour la collectivitt de Saint BarthBlemy

Tarifs r6glementaires et comp6titifs


oi eVoezVo ol"~cs uicaieset)qaespa mi


Semaine suedoise,

second edition


votre
carte U


POINTS


SOUBL59

sur tous les products U


JEU DI 4 NQV.


Une care de rid6A
qui permre de cunmuler
d points transfnrmabke
en boin d'achatl
Gratutesethm nmdiat
ele Wous onnd
SI'accuell de votra magin


Un maximum
d'occesions pour
oblmnlr des points I
A cheque passage
on calsse
1 point par tranche
d'achat de 3 euros


C. Commercial la Savane St-Jean. T61.: 05 90 27 68 16
Lundi au Jeudi : 8h 13h & 1h 20h Vendredi & Samedi: 8h 20h
et Dimanche : 9h 13h & 16h 191


VOTRE CENTRAL D'ACHAT

EXPO

- BUREAU
DE VENTE

Votre NEGOCIANT Professionnel :

QUALITY, PRIX, DELAIS
Grace a notre gestion logistique, A notre technique commercial,
nous empotons, expddions. livrons avec soin et rentabilit6
vos marchandises au port de Saint Barth, chaque semaine.

POUR LES ENTREPRISES DE GROS OEUVRE,
MATERIEL de CHANTIER,ACIER, COFFRAGE, VRD, ADDUCTION, ASSAINISSEMENT
ADJUVANT, COLLE, CIMENT.OUTILLAGE. QUJNCAILLERIE


POUR LES ENTREPRISES PROFESSIONNELLES
ET POUR LES PARTICULIERS
FOURNmTURES DU SECOND (EUVRE, SANITAIRE, ROBINETTERIE, CARRELAGES,
DALLGES, MENUISERIES, PEJNTURE, MEUBLES CUISINE,QUINCAILLERIE, FIXATON








T6V:lijl 05 .56 966 Fax: 05 56 94 00 09
*or G STINAR comril Chitn UOT
emaj: c *usr ''vrnv






VOYAGER
www.voy 12.com

Seulement 54e
L'ALLER RETOUR RESIDENT
achete sur intemet, 24h lI'avance
VOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ !





o SARAH o
MEDIUM INTERNATIONAL
a ST BARTH du 6 au 19 NOVEMBRE 2010
25 ANS D'EXPERIENCE TELE PRESS RADIO
VOYANCE D'EXCEPTION PAR FLASHES
AIDE SERIEUSE ET EFFICACE
DANS TOUS LES DOMAINES
REVELATION HORS DU COMMUN
SAVOIR C'EST REUSSIR SAVIE...
0590298989






Ru $T-bwf4m
Fi 1 "..-JLd '


-

^- --- ~ --
J &
.COM je Uo.iw !
Td:059027 7474 :0590277410 RiBkammide :Of002 83
r Iil.'l-. I '- :iri.l.ln, "tr www.radiostbarth.com


RADIO ST BARTH :
LA RADIO MUSIQUES ET INFOS
98.7 et 103.7 a St-BARTH et 100.7 a St-MARTIN
Regie publicitaire au 06 90 62 26 93

La radio au coeur

des evenements


1m


Gte MHklyl 7O-r NxMti W U M2
TEL.: OS 90 87 13 68 FAX : OS 6 67 01 23
SERVICE COMMERCIAL 06 90 49 15 74
SERVICE REDACTION : 06 90 77 8S 1S


PETITES ANNONCES
Ddposer votre texte accompagnd de votre rgglement
au bureau du Journal de Saint Barth situd
aux Mangliers (pres de la Poste) a Saint-Jean
avant le lundi 17h ou par la poste
BP 602, 97098 Saint-Barthdlemy

S10 Dour 2 DarUtiOnS Pour les rubriaues suivantes :
O Bonnes Affaires, O Moto, O Automobiles,
J Nautisme, J Voiliers J Animaux, J Demande
d'emploi, O Offre d'emploi, O Demande de location
20 Dour 2 DartionS Pour les rubriaues suivantes:
[ Offres de location, O Fonds de commerce,
[ Immobilier, O Terrains, O Offres de services
- - - - - - - - - - - - -


Route du Rhum:

85 solitaires en quete du Rhum


,- I-,
I --.


-e
._- .



~ -
-7---


__R_-t. -.


VP _;: ... ..2 '.- -= --


Quatre-vingt cinq marines ont
pris dimanche a Saint-Malo le
depart de la 9eme Route du
Rhum-La Banque Postale, qui
se court tous les 4 ans. Regate
de 3543 miles (6377 km) a
travers 1'Atlantique qui ras-
semble la plupart des tenors
de la voile oceanique fran-
caise et quelques strangers,
elle arrive a Pointe-a-Pitre en
Guadeloupe. Elle se caracte-
rise cette annee par un nombre
record d'engages et le retour
des maxi-multicoques, des
engines puissants et spectacu-
laires, apres 20 ans absence.
Le depart de la course a ete
done a 13h02 par la ministry
de l'outre-mer Marie-Luce
Penchard devant la pointe du
Grouin, dans l'est de la baie de
Saint-Malo. Le vent, modern
(force 3 avec rafales a 4), etait
de secteur Est et la mer calme.
La zone de depart, interdite
aux embarcations n'apparte-
nant pas a l'organisation et a la
security pour eviter les colli-
sions, avait ete divisee en
deux, les multicoques partant
au large, les monocoques du
c6te terre. Un petit bitiment
de la Marine national, le PSP
(patrouilleur de service
public) Pluvier, etait posi-
tionne au milieu de la ligne,
longue de 1,4 mille (environ
2,5 km).
DCNS, le 60 pieds (18,28
metres) skipper par Christo-


pher Pratt, a pris le meilleur
depart chez les monocoques et
AXA Atout Coeur, le trimaran
de 50 pieds (15,24 metres)
d'Erik Nigon chez les multico-
ques. Des centaines d'embar-
cations de toutes tailles et de
tous types (voiliers, vieux
agreements, vedettes a moteur,


menait la flotte des concur-
rents de la Route du Rhum
apres avoir pris la tete dans la
nuit. Le skipper francais,
pointe a 2731,1 miles de lar-
rivee, avait 65,1 miles
davance sur Thomas Coville
(Sodebo) et 106,8 sur Sidney
Gavignet (Oman Air Majan).


LLY''~-


zodiacs, ferries, etc.) avaient
quite Saint-Malo et les envi-
rons des potron-minet pour se
positionner le plus pres possi-
ble de la zone (interdite) du
depart.Les 85 concurrents se
repartissent en quatre classes:
Ultime (maxi-multicoques),
Multi 50 (catamarans d'une
quinzaine de metres), 60 pieds
IMOCA (18,28 metres),
Classe 40 (monocoques dune
douzaine de metres) et Rhum
bateauxx de tailles diverse,
menes par des amateurs).
Au pointage de mardi a 16h,
heure de metropole, Franck
Cammas (Groupama 3)


Chez les
etait Lio
(Prince de
miles de
Imoca, An
Air) etait
miles de 1'
Cette anne
de passion
nisateurs-
corsaire et
rons pour
tires et le
que 50.00(
positionne
Frehel, a u
km dans
Malo, dern


pourra voir les concurrents
depuis la terre avant l'arrivee
en Guadeloupe.
En 2006, Lionel Lemonchois
avait relief la cite corsaire a la
Guadeloupe en un temps
record de 7 jours, 17 heures et
19 minutes, a la moyenne ele-
vee de 19,11 noeuds (environ
34 km/h).


QUENTIN HELITREUILLE,
DANS UN HOSPITAL
ESPAGNOL


",,- Le skipper Bertrand
--:M Quentin (C6te d'Or 2),
S...._ qui souffre d'un "tres
grand etat de fatigue", a
_- t recupere mardi a
1 h40 par un hflicoptere
espagnol. "II est actuelle-
Multi 50, le leader ment a h6pital de Burela
nel Lemonchois en Espagne. On attend
Bretagne), a 2932,1 de ses nouvelles >, ont
l'arrivee, et en indiqu6 les organisateurs
nel Le Cleac'h (Brit dans un communique. La
en tete, a 3002,1 decision d'hilitreuiller
arrivee. Bertrand Quentin, 50
e, plus dun million ans, a 6t prise mardi
nes -selon les orga- matin par le directeur de
ont envahi la cite course Jean Maurel et le
le littoral des envi- docteur Jean-Yves
apercevoir les soli- Chauve, qui "ont consi-
urs bateaux. Quel- d6er que 1'tat de sant6
0 personnel etaient de Bertrand Quentin
es dimanche au Cap n6cessitait son 6vacua-
ne cinquantaine de tion", ont encore precise
l'ouest de Saint- les organisateurs.
ier endroit d'ou l'on


La Route du Rhum 2010
Course transallantique i la voile en solitaire. organisee tous les qualre- arts

Saint M.-I,
31 octobre


ALANT
ATLAN TiQLFE


Guadeloupe


So...:.- fw A, Rtwum


FRANCE


Record da I eprcuve :
Liorne Lemonchol.
(Gilana XI) en 2006
7 oaur. 17 heures.
19 minutes
------ Route : 3 543 miles
(6 377 km)
Rute des Alizes


Lirllnr~~iom


I: .

. ~






C'EST BIEN PLUS QUE LA TNT


ET C'EST GRATUIT !"

















de choix
1- 7 chatnes TV


SIr v I


S- 7 radios
O L 2IM arfie'v u w
2 s "U r
2 services


+ d'accessibilit6
Une reception sur 100% du territoire grace ou satellite.
+ de liberty
Avec votre d6codeur TNT +, vous pouvez recevoir toutes
les chaones de CANALSAT d6s demain si vous le souhaitez.'"
RENDEZ-VOUS DANS LES BOUTIQUES CANAL+


U ... . A i
IS ,


01i0 51 5i2dM


.ifonpls-o
w w w







Championnat de France de Surf

Le double pour Dimitri Ouvre


Finale du Ch'li, ,.inI i. n de France de Funboard 2010


C'est a Biarritz d.ii- !i-. P. k-
nees-Atlantiques cil iI'. ; \.l -
tement sur le -1...1 le I.,
Grande Plage qic s- s..:. ~ l
deroules le week end demiei
les championnats de France
Junior et Open de surf. Dimi-
tri Ouvre, licencie au Reefer
Surf Club de 1'AJOE a rem-
porte le titre 2010 en junior
avec une note a 19,6/20 ainsi
que le titre en Open. Un
magnifique double.
En finale junior ou les com-
petiteurs ont offert au public
un veritable spectacle avec
une multitude de man?uvres
aeriennes, le niveau s'est
reveled tres eleven avec des sco-
res proches de la perfection :
19,6/20 pour Dimitri et


,



Podium Juniors: Dimitri Ouvre (20 gauche) William Aliotti,
Tom Neuschwanger Ian Fontaine.
18,4/20 pour le Saint-Marti- avec la presence de deux sur-
nois William Aliotti. feurs junior. Dimitri se placait
Apres son titre junior, Dimitri en p6le position avec une
Ouvre a fait encore parler de manoeuvre exceptionnelle,
lui en decrochant le titre en qui lui valait de decrocher un
Open. La finale s'est deroulee second titre en Open cette
de facon equilibree et mixte fois.


La 3eme tape du Cham-
pionnat de France de Fun-
board 2010, s'est deroulee a
Carnac dans le Morbihan fm
octobre. Antoine Questel
remporte le titre de vice-
champion de France derriere
le Saint-Martinois Julien
Quentel. Ses commentaires
apres ce titre.
Marignane-Saint-Malo et
Carnac, je termine sur la
deuxieme march du podium
du Championnat de France
de Funboard derriere Julien
Quentel. A l'issue de la pre-
miere tape a Marignane, je
terminals 7e et prenais la


troisieme place lors de la
second tape a Saint Malo.
Le vent n'etait pas de la par-
tie lors de la demiere tape a
Carac. L'epreuve de slalom
ayant ete invalidee, seule la
discipline des vagues courue
dans des conditions de vent
tres legeres etait comptabili-
see. Mon choix de materiel -
Loft Sails Blade et Fanatic
valid sur chacune des eta-
pes- etait le bon : quatrieme
l'annee demiere, je termine a
la second place du cham-
pionnat cette annee.
Je suis tres content de ce titre
de vice-champion et je le
dedie a mes partenaires et


mon ile de Saint-Barth. Mes
prochaines grosses epreuves
sont la finale du champion-
nat de Formula a Brest et le
championnat du Monde
IFCA a Fortaleza au Bresib.
Merci Antoine remercie
encore ses partenaires:
Fanatic, Loft Sail, la Collec-
tivitW de Saint-Barthilemy,
I 'Httel Eden Rock, les res-
taurants Le Bouchon etLe
Piment, Saint-Barth Assu-
rances, Saint-Barth Yacht
Club, Marguaritaville, Lifes-
tyle, et tous ceux qui plus
generalement soutiennent
son project sportif


Saint-Barth Cata Cuo 2010


r ST.BARTH


r--




19-21 novembre 2010
US FRRMEMRES AUWEUs s



f id AM u ., 1 "g,].! rIM IIIII _-

LES PA rTNARFS COURSES
March U, Design Affairs, Latitudes


LES FOURNF5ssERs OFFcrIs
CEM, AVIS, Budget, Top Loc, Radio St Barth. Tropik FM,
H6tel Guonohoni & Spa, Siborth, H6tel Christopher St 8
H6fte Emeroude Plage, H6tel St Barth isle de France,
les (lets de lo Plage, H6tel Le Village St Jean, H6tel
le Normandie, L'Auberge de la Pehte Anse, /
No Me Quitte Pas Sbh, St Barth Soiling, 4
Blue e tte Syle, Yannis Marine, COB Caraibes,
Garage Henri Grioux, Robert Tual, Marc Grisoli, ,
La Route des Bouconiers, St Barth Evasion-FlySBgq
St Barth Attitude, -A /
Port de Gustvia,


Photo d'archives CPierrick Contin
Dans le paysage des courses nautiques, bien
souvent boudees par les spouses et amis las-
ses d'attendre sur les parking dans le froid et
la grisaille, la Saint-Barth Cata Cup fait
exception. C'est en effet une des rares rega-
tes ou les femmes sont motives pour accom-
pagner leur navigateur de mari ou d'ami ou
mieux encore, faire equipage avec lui. C'est


ainsi que de nombreux couples regatiers
europeens allient courses et vacances lors de
la Saint-Barth Cata Cup.
Trois en 2008, cinq en 2009, les duos sur
l'eau come dans la vie, seront au nombre
de neuf lors de l'edition 2010 de la Saint
Barth Cata Cup qui se courra du 19 au 21
novembre prochain. Ils disputeront bien sur
le classement, mais egalement le prix du
meilleur equipage mixte.

Les couples mixtes
Eric et Marie-Paul Hainneville (FR),
Jer6me et Helen Lapasset (FR),
Frederic et Anne Boc'ho (FR),
Philippe et Christelle Bryche (FR),
Harry Peeter-Vanina Icks (BEL),
Franck Ivaldi Berangere Kieffer (MAR),
Brigit Krahe-Christian Roux (GUA),
Yan Van Den Haute-Sylvie Pollien (SBH),
Thierry Lhinares-Ana Silva (SBH).


Stage d'educateur de football


David Baltase, conseiller technique
au sein du district de football de
Saint-Barthelemy et Saint-Martin et
preparateur physique de la selection
de Guadeloupe les animait la semaine derniere un
stage d'educateur 1 de football
(Theorie et pratique). 100% de
reussite pour la quinzaine de candi-
dats inscrits.


d'etre venu mettre en place cette
formation sur votre superbe ile. Le stage s'est
deroule dans une excellent ambiance a la fois
de travail et tres conviviale. Ce stage aura per-
mis de former des educateurs de football capa-
bles d'enseigner la pratique du football aux
enfants de 6 a 12 ans. Cela permettra au club


de mieux accueillir les jeunes et de pouvoir
proposer un travail de meilleure quality,
adapted a chaque categories.
Le major de ce stage est Franck Martin de
l'equipe de 1'Amical. Tous les autres ont ega-
lement reussi.


LES PAREWNAES TE HNIQOUE
Safel, Poil Plume, CEZ,
Saline Charpente.







C'lhr,,,,/I,, a, in de Saint-Barth de Football


La lre journ6e du
championnat de Saint-
Barth de Football saison
2010/2011 s'est deroul&e ,
le week-end dernier. 22 .
buts 6taient marques sur
l'ensemble des trois ren-
contres disputes. '-

Le match d'ouverture du ::
championnat opposait ven- .i..ii ..ii .:...i.. .. '-...- -
dredi soir la nouvelle equipe round d'observation avec de
de 1'AJL a celle de 1'ASCPSB, tenant motives des deux c6tes, prets
du titre. Match moyen dans l'ensemble du beau jeu. Ce sont les jo
avec des joueurs qui ne trouvaient pas Young Stars qui se mettaier
leurs marques sur le terrain. Il y a miers en evidence et se crea
pourtant eu de nombreux buts mar- ques occasions de buts. Bie
ques, puisqu'au coup de siffet final, 8 match, les jeunes ouvraient le
buts avaient finalement ete marques. une bonne combinaison de
L'ASCPSB s'imposait 5 buts a 3 face a quants a la suite d'un coup f
I'AJL. la limited de la surface de r


Samedi soir, les Young Stars, l'equipe
de jeunes du championnat, etaient face
a 1'Amical. Le match debutait sans


Menes au score, les joueurs
cal se devaient de reagir. C'e
faite a dix minutes de la m


es joueurs
a foumir
ueurs des
it les pre-
ient quel-
:n dans le
score sur
deux atta-
ranc tire a
separation.
de 1'Ami-
mtait chose
i-temps :


apres une bonne action parties de la
ligne median, ils egalisaient. En 2e
mi-temps, la condition physique va
jouer en faveur des joueurs de 1'Ami-
cal. Plus frais physiquement, ils fai-
saient bien circuler le cuir, mais les
joueurs des Young Stars s'accro-
chaient. Sur un contre bien negocie,
1'Amical reprenait l'avantage au score
et mene alors 2-1. Les Young Stars ne
baissent pas les bras. Par tous les
moyens, ils essaient d'egaliser, mais
tombent sur une defense de 1'Amical
bien regroupee. Les minutes passent et
le score de 2-1 est toujours en faveur
de 1'Amical. C'est sur ce resultat que
l'arbitre renvoyait les deux equipes aux
vestiaires.
Dimanche, demier match de cette lere
journee. Match-Transat rencontrait le
FC ASCCO. La premiere mi-temps
etait marquee par une certain mala-
dresse des joueurs et notamment parmi
les attaquants des deux equipes. En


second mi-temps, le jeu est plus aere:
les joueurs du FC ASCCO prenaient le
match en main et allaient faire subir le
calvaire a une equipe de Match-Transat
bien courageuse et battante. Une ava-
lanche de buts en faveur du FC
ASCCO allait marquer cette second
mi-temps avec une addition lourde
pour Match-Transat qui s'inclinait 10 a
1 centre le FC ASCCO.

Classement
ler ASCCO 4pts, 2& ASCPSB
4pts, 3e Amical 4pts, 4* Young
Stars Ipt, 5e AJL Ipt, 6e Match-
Transat Ipt.
Calendrier
J Vendredi 5 novembre A 20h:
Amical vs FC Ascco
O Samedi 6 novembre Al9h:
ASCPSB vs Match-Transat
U Dimanche 7 novembre A 16h:
AJL vs Young Stars


PRECISION
DU FC YOUNG STARS
Les object tds de non e
club pour la saison
2010/2011 sont: Priorit6
au championnat car les
trois premiers du classe-
mentjoueront la premiere
division du District
Nous sommes engages
dans la Coupe de Guade-
loupe et souhaitons repr6-
senter dignement notre
collectivit6 dans cette
competition. La coupe de
Noel reste 6galement un
de nos objectifs sans
oublier la coupe du Dis-
trict oii nous esp6rons
fire mieux que la prec6-
dente edition (nous avions
perdu en demie-finale aux
tirs au but). Nous souhai-
tons une bonne saison A
tous. Dans 1' esprit du
sport "Que le meilleur
gagne". Le president


LA1~


sErc


!:I Niti4


FCAscco


P -.


Sa N
UU

7 -I.
-it-.--


. .


I' 1 1 1 1/, .. I I 1 111





I* gS 3 noebe200-90 EII ANN N E


SE eMMERCE
BLUE GECKO STUDIO
ATEUER CRATIF POUR ADULTS ET ENFANTS
BAIL 3/6/9 SITUE A ST JEAN PELICAN
LOCAL 39M2 VUE MER + TERRASSE + PARKING
PRIX: 80.000(- RENSEIGNEMENT AUPRES DE
VERONIQUE VANDERNOOT AU 069039 92 74
veronique.vandernoot@orange.fr


LA ShMAIINE
5h00 9h00 : Le reveil matin
avec l'horoscope de CHRISTIE en EXCLUSIVITE
9h 19h : BEST HITS / 80's / 90's & nouvautees
19h 20h: SUNSET MUSIC / Lounge Hits


Automobiles

900-A vendre grand Vitara
Bache, annee 2000, blanche
3 portes, CT OK, Tel. : 06 90
30 25 14 ou 05 90 27 60 10

I Offs de services

900- Christian professeur de
mathematique, 25 ans d'exp6-
rience, donne course toutes
classes, tout niveau du CP a la
terminal. Pour tous rensei-
gnements tel au 06 90 221
449.

Motonautisme
A VENDRE Aqua sport de
17" avec remorque. moteur
Yamaha 85 CV revise. Bon
etat general Prix : 6000
euros Renseignement au
0690.30.25.14

Bonnes affairs
900-A vendre ou a louer pour
professionnel (traiteur a domi-
cile...) laboratoire de cuisine
tout equipe aux normes euro-
peennes. Pour tout renseigne-
ment tel. au 06 90 221 449.
Apts et Maisons
a louer
900- A louer Bureau ou entre-
pot 35m2. Centre Gustavia,
proche ecole, parking. 1400
euros /mois HC Tel. : 0690 31
81 39

900-Loue garage pour
stockage a Gustavia -
600 /mois. Agence Ici et La
0590 27 78 78


Immobilier
Vente

902-1nvestisseur offre
change, a effet immediate, de
2 appartements mitoyens en
pleine propriety neufs, tout
equipe meubles a Cupecoy,
Sint Maarten dans residence
de standing securisee avec
piscine, salle de sport, sola-
rium, laverie, ascenseurs, jar-
din et parking interieurs,
compteur individuals
eau/6lectricite, connexion tele-
vision, Internet installee contre
: Neuf ou a renover, loft, case
avec peu ou pas de terrain,
appartement dans petite
copropriete avec syndic bene-
vole. Agence s'abstenir. Tel. :
06 90 77 56 70

902- Rare III Vend a Oyster
Pond. Beau T3 avec emplace-
ment ponto. Magnifique vue
marina imprenable. Grande
terrasse et deck de 36m2.
Beau salon sejour et cuisine
US ensoleilles. Grandes cham-
bres don't 1 de 20m2. Salle
d'eau marbre. Place de par-
king jouxtant I'appartement.
305.000 euros Tel. : 06 90 73
4068

901 *-ST MARTIN IDEAL
PLACEMENT particulier
vend studio meubl6 au 26
6tage dans residence avec
piscine et snack, bord de
plage et centre ville Le
Grand St Martin- 62.000
euros faibles charges-
lou6 520/m, locataire en
place-t6106 90 67 38 89


900- SAINT MARTIN : Baie
Nettle dans residence hote-
liere 4* "Le Flamboyant" a
vendre studios equipes vue
jardin ou vue Lagon a partir
de 95.000 euros agence
s'abstenir 0690 30 92 18
St Barth Sothebys
Properties ,TIH*|M LI
A vendre, charmante villa
recemment renovee, compo-
see d'une chambre parental
et de 2 chambres pour
enfants. Situee sur les hau-
teurs de St Jean, cette villa
propose un tries agreable
salon s'ouvrant sur la terrasse
avec piscine. Possibility
d'agrandissement.
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty :
0590 29 75 05

St Barth Sotheby'
Properties INTERNATIoAL rULT
A vendre, une propriety a
Corossol composee d'une
maison principal avec 2
chambres, une terrasse avec
piscine et de 2 batiments
spares pouvant etre utilises
en studios ou stockage. Bon
rendement locatif.
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty :
0590 29 75 05

Occasions d'affaires
899-Diverses entreprises sont
a reprendre sur St-Barth, pour
plus de renseignements, veuil-
lez contacter Christophe
Sachot : christophe.sachot@
cimm-immobilier.fr

899- Vends fonds de com-


t
AvIS DE REMERCIEMENTS

Les families Vion
Broussaille Francois,
Lallement Marc, Gil,
Magali, et leurs enfants, cou-
sins, cousins, Eric,
Maxime, Amandine,
Camille et famille Gomez et
amis, ont le regret de vous
faire part du deces de
madame SALIBA
Jos6phine, Jeanne
igee de 56 ans, domiciliee
a Gustavia, St Barthelemy.
La c6rmonie aura lieu le
jeudi 4 novembre a 14h30
au crematorium de
Blanchette a Mome a 'Eau.
Pour avis

merce a Gustavia Bail 3/6/9
bien place Petit Loyer Prix
110.000 euros Tel. : 06 90 77
0070

892- A vendre bail commercial
3/6/9 a Saint Jean 39m2,
vue mer, parking, terrasse Tel.
:059029 1082


Terrains

St. Barth Sotheby'
Properties RNA,, h, KAM,
A vendre, terrain constructible
situe dans la zone urbaine
entire Public et Corossol. Ideal
pour construire une maison
ou appartements.
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty :
0590 29 75 05


The Best Selection

of Villas in St Barth


SReal Estate


SAgence Immobiliere


a Villa Rentals a Location de Villas

a Villa Management a Gestion de Villas

Visit our villas on / Visitez nos villas sur
www.icietlavillas.com

Sale Vente contact : estate@icietlavillas.com
Rental Location contact : rental@icietlavillas.com

Ph : 05.90.27.78.78 Fax: 05.90.27.78.28 ou 27.72.72
rue Samuel Fahlberg Gustavia 97133 Saint-Barthelemy


^^^St. Barth Sotheby's^

















STORES DECOR D


STORES EXTERIEURS ET INTERIEURS,
TOILE SUR MEASURE






ECHAPPEMENT AI ORTISSE
sO :' TEL : 9


C CARAIBE SECURITY
INCENDIE POUR PARTICULIERS & ENTREPRISES
VENTE ENTRETIEN RECHARGE I
II FORMATION


IUlU. U3 71U 90 5 I: I89- LL m. 0, U 90 6L 0" 1 /l


* SudokuGjat
Solution du precedent num6ro


5 1 6 7 9 2 8 3 4

8 7 3 5 6 4 9 2 1

4 2 9 8 3 1 7 6 5

2 6 5 1 4 8 3 9 7

7 3 8 6 5 9 4 1 2

1 9 4 3 2 7 6 5 8

3 8 7 2 1 6 5 4 9

6 4 2 9 85 1 7 3

9 5 1 4 7 3 2 8 6





LE JOURNAL
DE SAIT-BARTH
Les Mangliers B.P. 602 97098 St-Barthelemy cedex
ISSN: 1254-0110 Td: 05.90.27.65.19 Fax: 05.90.27.91.60
journalsbh@wanadoo.fr www.jouraldesaintbarth.com
Editeur: S.a.r.l. Society de Presse Antillaise
G6rante et dir. de la publication Avigael Haddad
Redactrice en chef Pierrette Guiraute
R4daction Rosemond Greaux
Commerciaux Ange Patureau, Avigael Haddad
Imprimeur Daily Herald N.V.
Depot legal a chaque parution. Le Journal de St-Barth decline toute respon-
sabilite sur les annonces publics. Reproduction ou utilisation des textes,
annonces, photos, publicites publics dans le journal interdites sans notre
autorisation ecrite.


,
:] 013 -a] I'll 1.



Plwe*lmen de aerdes fnger-qi-as.-
Diagnasic [lEPlaNNaGE PCE
& soiuMons 0E 60 L 41 B


J AMEUBLEMENT
J ESCALIER
J CUISINE
ETUDE PERSONNAL[S~ GRATUITE
ENUISERIE MARGOT- 05.90.27.76.21
sbmenuiserie@wanadoo.fr


A I









* SudokuQat
Une grille de sudoku est divisee en 9 lignes, 9 colonnes et 9
carries. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres
de 1 a 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par
ligne, par colonne et par care de 3x3 cases. Vous devriez rapi-
dement reussir vos premieres grilles. Bonjeu!
Retrouvez la solution dans notre prochain numero


8 2 6 5

2 3

4 7

6 2 3 4

8 6 9 1

4 2 5 9

8 1

7 8

5 8 6 2

www sudokustar fr


CROSSAG (SAUVETAGE EN MER) 05.96.70.92.92
GENDARMERIE 05.90.27.11.70
POLICE DE L'AIR ET AUX FRONTIERES 05.90.29.76.76
POLICE TERRITORIAL 05.90.27.66.66
HOPITAL 05.90.27.60.35
POMPIERS 18 ou 05.90.27.66.13
MEDECIN DE GARDE 15 ou 05.90.90.13.13
HOTEL DE LA COLLECTIVITE 05.90.29.80.40
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 a 12h00 et de 13h30 a 1 7hOO
saufle mercredi de 7h30 a 12h30
ETAT CIVIL Numero d'urgence week-ends etjours feres 06.90.33.12.75
SOUS-PREFECTURE 05.90.27.64.10
RESERVE MARINE 06.90.31.70.73
DISPENSAIRE 05.90.27.60.27
SERVICE DES EAUX 24h/24, 7j/7 05.90.27.64.88

MEDECINS GENERALISTES
Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Husson Bernard 05.90.27.66.84
Husson Chantal 05.90.27.66.84
Kypriotis Patrice 05.90.51.16.59
Maury Philippe 05.90.27.66.50
Rouaud Pierre 05.90.27.64.27
Tiberghien Yann Eugene 05.90.29.71.01
Weil Edgar 05.90.27.62.40
Worthington Theophilus 05.90.27.66.50
Acuponcteur/Homeopathe: Tiberghien 05.90.29.71.01
Geriatre : Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Homeopathe/Osteopathe: Worthington 05.90.27.66.50
MEDECINS SPECIALISTS
Chirurgien : Grasset Daniel 05.90.27 81 60
Gynecologue : Bordjel Patrick 05.90.27.68.78
Maladie apparel digestif: Vassel Bernard 05.90.87.90.92
Psychiatre : Berthier-Bicais Marie-Claude 05.90.97 60 07
Ophtalmologistes:
Cals Jean-Paul 05.90.87 25 55
Delaplace Yves 05.90.23 59 81
Pallas Alain 05.90.87 25 55
Rident V6ronique 06.90.41.93.92 05.90.51.10.90
Oto-rhino-laryngologiste Chirurgie de la face et du cou
De Lanversin Hubert 06.90.73.09.02
Rhumatologue/medecin osteopathe
Vuala Catherine 05.90.29.61.89
Stomatologue : Chlous Francois 05.90.27.87.31
CABINETS DENTAIRES
Achache Joseph 05.90.52.80.32
Bovero Magali Cell. : 06.90.40.80.23 05.90.52.80.32
Chlous Francois 05.90.27.87.31
Mangel Marc 05.90.27.73.48
Maze Marie-Laurence 05.90.27.65.95
Redon Dimitri 05.90.27.87.28
Vergniault Pascal 05.90.29.86.08
AUTRES PROFESSIONS DE SANTE


A.U.D.RA.
Chiropracteur: Klein Gerard
Infirmiers-Infirmieres:
Barb6 Sophie 0
Benoit Helene
Briscadieu Christophe
Cardon Isabelle
Dechavanne V6ronique
Febrissy Greaux Corinne
Melinand Cecile


05.90.29.27.65
06.90.64.87.40


5.90.27.67.55 06.90.62.28.29
06.90.41.88.27
06.90.48.63.69
06.90.62.90.10
06.90.71.83.63
06.90.59.81.67
06.90.37.27.42


Meyer Marie-Jo
Rillot Brigitte 05.90.27.72.49
Masseur-Kinesitherapeutes:
Andre Sandrine
Bertin Guylene
Daniel Amaud Marie
Dumergue Cyril
Godfrin Frederic
Jourdan V6ronique
Klein Gerard
Maingard Bernadette
Marchesseau Christophe
Sorrentino Jean Christophe
Van Hove Frederic
Wormser Nicolas
Orthophoniste: Bouyer Christine
Osteopathe: Minguy Benoit
Wormser Nicolas
Pedicure Podologue : Boutiller Dominique
Psychologue: Ardil-Brinster Monique
Chard-HutchinsonAline
Psychotherapeute M.Laure Penot
Laetitia Santarelli
PHARMACIES
Pharmacie de l'adroport
Pharmacie Saint-Barth de Gustavia
Island Pharmacie a St-Jean
LABORATOIRE D'ANALYSES :
RADIOLOGIE: Centre du Wall House
VETERINAIRES Kaiser Alexandre
Lhermitte Julie
Maille Jean-Claude


06.90.73.93.94
06.90.49.87.29


05.90.87.20.09
05.90.27.81.32
06.90.53.44.88
05.90.27.67.86
05.90.27.67.86
05.90.29.72.42
06.90.64.87.40
05.90.27.81.32
05.90.29.48.10
06.90.71.53.57
05.90.27.76.37
05.90.27.67.86
05.90.27.88.29
06 90 71.36.15
05.90.27.67.86
05.90.29.24.26
05.90.51.14.40
06.90.71.05.31
05.90.52.00.55
06.90.41.82.73

05.90.27.66.61
05.90.27.61.82
05.90.29.02.12
05.90.29.75.02
05.90.52.05.02
05.90.27.90.91
05.90.27.89.72
05.90.27.89.72


Re- votre S

00 ** 060


WESfiTERNi
UN^^lIONI







I .-.-.."'~l"


Tabouret de bar


'a trlt fits


Venez decourir iwtre nouvelle collection 2011
de meubled d'exterieur en aluminium
design mn IoIrDfr


Cousins d'extrrieur


Ie
la


- -lr ts Z


Tables de baa
LaPointe Gustavia TI. : 06 90 56 18 88


. ...... ...... :::


'1




Full Text

PAGE 1

C C M M I IC C l l a a u u d d i i n n e e M M o o r r a aA A G G E E N N C C E E I I M M M M O O B B I I L L I I È È R R E E R R E E A A L L E E S S T T A A T T E EL L e e s s M M a a n n g g l l i i e e r r s s S S a a i i n n t t J J e e a a n n 9 9 7 7 1 1 3 3 3 3 S S t t B B a a r r t t h h é é l l e e m m y y T T é é l l : : 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 2 2 7 7 8 8 0 0 8 8 8 8 F F a a x x : : 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 2 2 7 7 8 8 0 0 8 8 5 5c c l l a a u u d d i i n n e e . . m m o o r r a a @ @ w w a a n n a a d d o o o o . . f f r r N°900 … Mercredi 3 novembre 2010DESAINT-BARTHT T é é l l : : 0 0 5 5 9 9 0 0 2 2 7 7 6 6 5 5 1 1 9 9 … Fax : 05 90 27 91 60www.journaldesaintbarth.com journalsbh@wanadoo.fr ISSN : 1254-0110 LEJOURNAL Dimitri Ouvré, licencié au Reefer Surf Club de lAJOE a réalisé le doublé : le week end dernier, il a remporté deux titres de champions de France en surf junior et en Open. Lire page sports. C HAMPIONNA T DE F RANCE DE S URF Le Doublé pour Dimitri Ouvré ! Le Conseil europŽen approuveL'ƒVOLUTIONde Saint Barthen PTOM Le Conseil europŽen approuveL'ƒVOLUTIONde Saint Barthen PTOMLe Conseil européen a adopté vendredi à lunanimité la demande tendant à la transformation de SaintBarthélemy en un pays et territoire dOutre-mer (PTOM) à compter du 1er janvier 2012. Et maintenant que va-t-il se passer ? Lire page 2 linterview de Stéphane Diémert, ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone AntillesGuyane, chargé par la ministre de lOutre-mer Marie-Luce Penchard de conduire le processus dévolution en PTOM.

PAGE 2

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9002 Journal de Saint Barth : En mars 2010, vous avez ŽtŽ chargŽ de conduire le processus d'Žvolution de Saint-BarthŽlemy auprs de l'Union europŽenne. Sept mois plus tard, le Conseil europŽen se prononce ˆ l'unanimitŽ en faveur de cette Žvolution. Cette unanimitŽ, obligatoire ˆ l'Žvolution en vertu des dispositions de l'article 355 du TraitŽ de Rome modifiŽ par celui de Lisbonne, a-telle ŽtŽ difficile ˆ obtenir ? StŽphane DiŽmert : Il fallait en effet recueillir l'accord unanime des ƒtats membres, car la dŽcision du Conseil des Chefs d'Etat ou de gouvernements a pour effet, en faisant passer Saint-BarthŽlemy de la catŽgorie des RUPˆ celle des PTOM, de modifier le champ d'application territoriale des TraitŽs europŽens : c'est donc l'Žquivalent d'une vŽritable procŽdure Ç constitutionnelle È pour l'Union. Le dossier Žtait sŽrieux, nous l'avons dŽfendu avec vigueur lors d'une sŽrie de rŽunions de travail avec les experts de la Commission, auxquelles j'ai Žvidemment participŽ. Il a fallu leur expliquer longuement le statut de Saint-BarthŽlemy dans le cadre constitutionnel franais, et leur dŽmontrer que les collectivitŽs franaises d'Outre-mer sont une partie intŽgrante de la RŽpublique, et pas des espces de dŽpendances laissŽes ˆ l'abandon et dont la MŽtropole se dŽsintŽresserait. Nos partenaires ont vite compris que notre demande Žtait justifiŽe par une sŽrie de considŽrations locales trs pratiques, et qu'elle ne signifiait pas une rupture complte avec l'Europe et son droit, loin de lˆ. La Commission a Žmis un avis favorable, ce qui Žtait politiquement trs important. La dŽcision du Conseil, dont la France a prŽsentŽ la premire mouture, peu modifiŽe par la suite, comporte d'ailleurs, dans ses Ç motifs È, des engagements trs prŽcis sur le maintien de la circulation de l'euro, sur la nŽcessitŽ de lutter contre la circulation et le blanchiment illicites des capitaux. Elle rappelle aussi que les citoyens de SaintBarthŽlemy demeurent des citoyens de l'Union Ðvous vous rappelez que cette question a donnŽ lieu ici ˆ des polŽmiques stŽrilesÐ et que les EuropŽens continueront de bŽnŽficier dans l'”le de leurs droits de citoyens de l'Union. C'Žtait un bon dossier, pour lequel il a finalement ŽtŽ beaucoup plus facile que je ne le pensais d'arriver ˆ l'unanimitŽ. Le Conseil relve d'ailleurs dans sa dŽcision que Ç l'Žvolution du statut ˆ l'Žgard de l'Union de l'”le de Saint-BarthŽlemy, qui rŽpond ˆ une demande dŽmocratiquement exprimŽe par ses reprŽsentants Žlus, ne devrait pas porter atteinte aux intŽrts de l'Union et devrait constituer une Žtape cohŽrente avec l'accs de l'”le ˆ un statut d'autonomie en droit national È. Parvenir ˆ convaincre la Commission, puis nos 26 partenaires, par les temps qui courent, c'est toujours rassurant... Journal de Saint Barth : La dŽcision du Conseil europŽen Žtait la dernire barrire politique ˆ franchir. Pour autant le processus n'est pas terminŽ puisque la dŽcision du Conseil comporte une pŽriode d'adaptation d'un an qui conduira Saint-BarthŽlemy ˆ devenir PTOM au 1er janvier 2012. PouvezÐvous expliquer ce qu'est cette pŽriode d'adaptation et ce qu'il reste ˆ faire pour voir le vÏu des Žlus de Saint Barth se rŽaliser ? StŽphane DiŽmert : La dŽcision du Conseil europŽen est une ǎtapeÈ plus qu'une barrire, puisqu'elle conditionne en effet la suite. Dans la mesure o le nouveau statut conduit ˆ une sorte de ÇretraitÈ de la compŽtence de l'Union europŽenne (ces compŽtences sont larges : euro, rŽgime douanier, accords de commerce, etc.), il fallait mŽnager une phase de transition, pour des raisons Žvidentes de sŽcuritŽ juridique. La question qui se posait de la manire la plus concrte, c'est Žvidemment celle de l'Euro, qui sera maintenu ˆ Saint-BarthŽlemy : mais cela suppose la signature d'une convention entre la France et l'Union europŽenne, que le Parlement franais et le Conseil des ministres de l'Union devront ratifier (ce qui va prendre quelques mois). Il va falloir aussi rŽgler la question de la ÇsurvieÈ du droit europŽen sur l'”le puisque, au 1er janvier 2012, l'ƒtat comme la C.O.M seront dŽsormais libres, et non plus contraints, d'appliquer dans l'”le le droit de l'Union. Afin d'Žviter tout risque de contentieux liŽ ˆ un vide juridique, des mesures lŽgislatives et rŽglementaires s'imposent pour maintenir au moins provisoirement les actes communautaires, ce qui n'interdira pas de les modifier ensuite. L'ƒtat doit Žgalement adopter les dispositions qui lui reviennent du futur code des douanes local (sur l'ordre public, la rŽpression des trafics illicites, etc.) puisque la C.O.M. exercera de plein droit la compŽtence douanire au 1er janvier 2012. Il faudra Žgalement rŽgler le cas de l'application des accords de l'O.M.C.Vous le voyez, c'est tout un ensemble de mesures complexes sur le plan technique et juridique, qui devront mettre en Ïuvre la dŽcision du Conseil : une pŽriode de transition de 14 mois Žtait donc une prŽcaution bien justifiŽe. Journal de Saint Barth : Avant d'accompagner l'Žvolution de Saint Barth en PTOM, vous avez dŽjˆ contribuŽ ˆ l'Žvolution en CollectivitŽ d'outre-mer. Historique sur le plan franais c'Žtait en effet la premire fois qu'une commune devenait une CollectivitŽ d'outre mer, l'Žvolution en PTOM l'estelle Žgalement sur le plan europŽen ? StŽphane DiŽmert : Le statut du 21 fŽvrier 2007, entrŽ en vigueur le 15 juillet de la mme annŽe, Žtait en effet un ŽvŽnement juridique d'une grande portŽe, puisqu'il s'agissait de la premire sortie de deux communes, Saint-BarthŽlemy et Saint-Martin, du statut de D.O.M., vers un statut d'autonomie. J'ai eu le grand privilge de piloter ce dossier, qui fut absolument passionnant, sous l'autoritŽ et avec le soutien sans faille de Brigitte Girardin et de Franois Baroin. Pour SaintBarthŽlemy, l'Žtroite collaboration et la parfaite entente entre le Cabinet du Ministre de l'Outre-mer avec les Žlus municipaux de l'Žpoque, et d'abord avec Bruno Magras, nous a permis de travailler en bonne intelligence et avec le maximum d'efficacitŽ pour prŽsenter un dossier techniquement irrŽprochable. Les obstacles furent nombreux, mais nous y sommes finalement parvenus ! Et je crois qu'il faudrait vraiment avoir l'esprit chagrin pour regretter l'Žvolution statutaire que 95 % des Žlecteurs de l'”le avaient approuvŽe le 7 dŽcembre 2003... Pour le statut europŽen, nous sommes en prŽsence, lˆ encore, d'une ÇpremireÈ, puisque l'article 355, ¤ 6, du TraitŽ de Rome modifiŽ par celui de Lisbonne a ainsi trouvŽ, moins d'un an aprs l'entrŽe en vigueur du TraitŽ de Lisbonne, ˆ s'appliquer pour la premire fois. Il est possible, d'ailleurs, qu'il soit prochainement utilisŽ pour modifier le statut europŽen de certaines ”les des ex-Antilles nŽerlandaises (Bonaire, Saint-Eustache et Saba), mais aussi pour Mayotte. Il y aura dŽsormais un ÇprŽcŽdentÈ, comme LE DESSIN DE LA SEMAINE PAR GZAV Le Conseil europŽen approuve l'Žvolution de Saint Barth en PTOMRŽuni ˆ Bruxelles vendredi dernier, le Conseil europŽen rŽunissant les chefs d'ƒtat ou chefs de gouvernements des vingt-sept ƒtats membres de l'Union europŽenne, a adoptŽ ˆ l'unanimitŽ la demande prŽsentŽe parla France tendant ˆ la transformation de Saint-BarthŽlemy en un pays et territoire d'Outre-mer(PTOM) ˆ compter du 1erjanvier2012, un an seulement aprs que le conseil territorial en ait Žmis le vÏu (lire encadrŽ). Cette dŽcision historique signe l'achvement de la procŽdure surle plan europŽen. Aujourd'hui, la balle est ˆ nouveau dans le camp du Gouvernement franais. Acharge pour lui de mettre en Ïuvre cette Žvolution qui doit intervenir au 1erjanvier2012. Dans l'interview publiŽe ci-dessous, StŽphane DiŽmert, ambassadeurdŽlŽguŽ ˆ la coopŽration rŽgionale dans la zone Antilles-Guyane, chargŽ parla ministre de l'Outre-merMarie-Luce Penchard de conduire le processus d'Žvolution en PTOM revient surla procŽdure qui a conduit ˆ cette dŽcision et surce qu'il reste ˆ faire aujourd'hui pourque Saint-BarthŽlemy devienne PTOM au 1erjanvier2012. Retrouvez votre hebdomadaire chaque semaine sur www.journaldesaintbarth.comConseil EuropŽen ˆ Bruxelles les 28 et 29 octobre 2010.

PAGE 3

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9003 disent les juristes, auquel on devra se rŽfŽrer : Saint-BarthŽlemy! Par le passŽ (c'Žtait au milieu des annŽes 80), seul le Groenland avait vu son statut europŽen Žvoluer, mais dans le cadre d'une autre procŽdure qui avait nŽcessitŽ une modification spŽciale du TraitŽ (toutefois, ˆ l'Žpoque, la CommunautŽ ne comportait que dix ƒtats membres...). Nous avons donc eu l'honneur d'tre des prŽcurseurs, ce qui est un motif de fiertŽ, mais ce qui nous obligeait ˆ prŽsenter une demande dŽmocratiquement justifiŽe et juridiquement impeccable. J'ajoute que, en raison des spŽcificitŽs de son statut, Saint-BarthŽlemy va devenir le PTOM le plus ÇintŽgrŽÈ ˆ l'Union europŽenne : en effet, la plus grande partie du droit europŽen continuera de s'y appliquer par l'intermŽdiaire des lois et rglements pris par l'ƒtat dans le cadre des compŽtences que la loi organique lui reconna”t. Journal de Saint Barth : Un rŽsident de Saint-Barth fait actuellement un recours en excs de pouvoir tendant ˆ faire annuler la dŽlibŽration du conseil territorial saisissant le gouvernement d'une demande officielle en vue de l'accession de Saint Barth au statut de PTOM. DŽboutŽ par le tribunal administratif, ce rŽsident a fait appel auprs de la cour d'appel administrative auprs de laquelle l'affaire est toujours pendante. Ya-til un risque de voir l'Žvolution en PTOM remise en cause si la cour d'appel annule la dŽlibŽration du conseil. StŽphane DiŽmert : Aucun juriste sŽrieux ne parierait grand-chose sur le succs d'un tel recours... Il est un peu navrant Ðlˆ, c'est le magistrat administratif que je suis restŽ dans l'‰me, qui vous parleÐ de voir les juridictions encombrŽes par des requtes inutiles alors qu'il y a tant ˆ juger dans des affaires autrement plus sŽrieuses qui concernent les litiges concrets de nos concitoyens avec l'administration. J'ai lu la requte de premire instance : c'est un assemblage d'arguments juridiques inconsistants accompagnŽs de considŽrations politiques tout ˆ fait honorables, elles, mais qu'un tribunal n'a pas ˆ conna”tre. Car c'est vraiment ne rien comprendre au statut de Saint-BarthŽlemy que de prŽtendre accorder ˆ la dŽlibŽration du conseil territorial une valeur juridiquement nŽcessaire ˆ l'Žvolution vers le statut de PTOM... Cette dŽlibŽration avait une utilitŽ politique majeure : celle de montrer au Gouvernement et ˆ l'Union europŽenneÐ que le changement de statut recueillait la quasi-unanimitŽ des Žlus territoriaux. Mais, sur le strict plan juridique, ce n'Žtait qu'un vÏu, et le PrŽsident de la RŽpublique n'en avait absolument pas besoin pour dŽposer la demande de la France auprs de nos partenaires. Mme si, par je ne sais quel miracle Ðcar il faudrait au moins celaÐ la dŽlibŽration Žtait nŽanmoins annulŽe pour un quelconque vice de forme ou de procŽdure, cela ne changerait rien, ni ˆ la volontŽ politique exprimŽe par les Žlus, ni au changement de statut adoptŽ ˆ l'unanimitŽ du Conseil europŽen et qui est dŽsormais inscrite dans le TraitŽ de Rome. Le combat politique est suffisamment noble Ðaprs tout, chacun peut dire ce qu'il veut sur le changement de statutpour ne pas s'encombrer de guŽrillas juridiques perdues d'avance. Un an seulementComparŽe ˆ l'Žvolution en CollectivitŽ d'outre-mer qui a pris un peu plus de trois ans et demi entre la consultation populaire de dŽcembre 2003 et la loi organique de fŽvrier 2007, la transformation en PTOM fixŽe au 1er janvier 2012 a ŽtŽ ultrarapide. Un an et quelques jours sŽparent en effet le voeu des Žlus de Saint Barth et la dŽcision du Conseil europŽen qui marque la dernire Žtape politique du processus. C'est en effet le 8 octobre 2009 que l'assemblŽe territoriale avait adoptŽ la dŽlibŽration demandant au Gouvernement franais de bien vouloir engager le processus nŽcessaire ˆ faire Žvoluer Saint Barth de son statut de RŽgion Ultra PŽriphŽrique (RUP) ˆ celui de Pays et Territoire d'Outre-mer. Le Gouvernement ne s'Žtait pas fait attendre qui, rŽuni le 6 novembre 2009 ˆ l'occasion du premier conseil interministŽriel consacrŽ ˆ lÔOutre-mer (CIOM), avait indiquŽ que Çla France soutiendra et accompagnera (É) la transformation de Saint BarthŽlemy en PTOMÈ. En mars 2010, on apprenait que StŽphane DiŽmert, ambassadeur dŽlŽguŽ ˆ la coopŽration rŽgionale dans la zone Antilles-Guyane, avait ŽtŽ chargŽ par la ministre de l'Outre-mer Marie Luce Penchard de conduire le processus d'Žvolution en Ptom en coordination avec le SecrŽtariat gŽnŽral des Affaires europŽennes et le SecrŽtariat gŽnŽral du gouvernement (deux services du Premier ministre), ainsi qu'avec la ReprŽsentation de la France auprs de l'Union europŽenne ˆ Bruxelles. Le 30 juin 2010, le prŽsident Sarkozy demandait officiellement de prŽvoir l'inscription Çlors du prochain Conseil europŽen de septembre ou au plus tard d'octobre, de la demande tendant ˆ la transformation, ˆ compter du 1er janvier 2012, du statut communautaire de l'”le de Saint BarthŽlemy, actuellement rŽgion ultrapŽriphŽrique en pays et territoire d'Outre-merÈ. Le 29 octobre, le Conseil europŽen approuvait cette Žvolution ˆ l'unanimitŽ.Le Conseil européen approuve lévolution de Saint Barth en PTOM (Suite) StŽphane DiŽmert (Photo d'archives)

PAGE 4

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9004 RÉCRÉATION SHOPPING Depuis hier, le service de formalitŽs des entreprises offert par la Cem est suspendu et le restera pendant 15 jours en raison d'un stage de formation de quatre des agents de la CEM. ConsacrŽ ˆ la gestion des logiciels de CFE Chambre des MŽtiers et CCI ainsi qu'ˆ celui du registre des mŽtiers, ce stage est animŽ par la sociŽtŽ nantaise LinŽal spŽcialisŽe dans l'Žquipement des chambres professionnelles de ce type de logiciels. Si cette interruption du CFE peut reprŽsenter une gne, c'est aussi un trs grand pas en avant pour les ressortissants. A l'issue de ce stage, la Cem accŽdera en effet ˆ un statut de CFE autonome, ce qui raccourcira le temps des procŽdures et devrait Žgalement conduire ˆ une baisse des tarifs des formalitŽs que la Cem va fixer dans les prochains jours. Jusqu'ici, la Cem devait passer par le serveur de la CCI de BasseTerre pour procŽder ˆ l'enregistrement des formalitŽs des entreprises, dans le cadre d'une convention que la chambre a signŽe avec la CCI. Une procŽdure qui entra”nait un allongement de la procŽdure -les dossiers de formalitŽs devaient obligatoirement transiter par la CCI avant de parvenir au greffe-, mais Žgalement un surcožt financier; la CCI facturant chaque dossier, quand bien mme la loi prŽvoit que les formalitŽs sans assistance (ce qui Žtait le cas puisqu'elles Žtaient effectuŽes par les agents de la Cem) sont gratuites. L'Institut d'Emission des dŽpartements d'outre mer (Iedom) a rendu public le 22 octobre sa dernire publication rŽalisŽe sur Saint BarthŽlemy. IntitulŽe ÇPanorama de Saint BarthŽlemyÈ, publication entre dans la catŽgorie Çnotes expressesÈ ŽditŽes rŽgulirement par l'institut. En quatre pages synthŽtiques, Çce document, dont la lecture est rapide prŽsente les principales caractŽristiques structurelles et Žconomiques de l'”le et dresse une vue d'ensemble synthŽtique de l'Žconomie pour l'annŽe 2009È, explique le communiquŽ de presse paru ˆ cette occasion. S'agissant de la population Çaux composantes variŽesÈ qui Žtait officiellement de 8450 au 1er janvier 2007, on apprend que son rythme de croissance dŽmographique a fortement chutŽ pour s'Žtablir aujourd'hui ˆ 2,7 % sur la pŽriode, Çun taux trs infŽrieur au rythme ŽlevŽ des annŽes 1980 (+6,4%)È, indique la note. De mme, sa densitŽ 402,4 habitants au kilomtre carrŽ est supŽrieure ˆ la Guadeloupe mais infŽrieure ˆ celle de SaintMartin. Comme on pouvait s'y attendre eu Žgard ˆ l'absence de lycŽe, Çla population n'est pas particulirement jeune : 21% a moins de 20 ans contre 31% ˆ la Guadeloupe et 36% ˆ SaintMartin. Les plus de 60 ans reprŽsentent 12,8% de la populationÈ, un taux infŽrieur ˆ celui de la France globale qui compte 22,6% de plus de 60 ans qui confirme la prŽdominance d'une population en ‰ge de travailler. L'Iedom informe Žgalement que la communautŽ Žtrangre concentre 13% de la population totale (contre 32% ˆ Saint-Martin) et provient essentiellement du continent europŽen. Ainsi, sur la quarantaine de nationalitŽs prŽsentes, les Portugais reprŽsentent prs de la moitiŽ des ŽtrangersÈ. Enfin toujours au sujet de la population, on apprend qu'entre 2001 et 2006, Çenviron 1 700 personnes se sont installŽes ˆ Saint-BarthŽlemy. Parmi elles, un peu plus de 1 000 personnes viennent de France mŽtropolitaineÈ. La note fournit par ailleurs les donnŽes macroŽconomiques principales, dresse un panorama des secteurs clŽs de l'Žconomie (BTPet tourisme) et conclut sur une description de l'activitŽ bancaire. Comme toutes celles publiŽes par l'Iedom, cette Žtude est disponible en ligne sur le site internet de l'institut: www.iedom.fr Une formation logicielle, dernière étape avant lautonomie du CFE LERCS RESTERA ENGUADELOUPELe Registre du commerce et des sociŽtŽs (RCS) que beaucoup aimeraient voir rapatrier ˆ Saint Barth tant les dŽlais pour obtenir un extrait Kbis sont longs, ne sera pas transfŽrŽ ˆ Saint Barth et ne pourra l'tre tant qu'un greffe du tribunal de commerce n'y aura pas ŽtŽ crŽŽ. En attendant, pour accŽlŽrer la procŽdure, la solution pourrait consister ˆ signer une convention avec le greffe de Basse Terre, en charge du RCS pour la Guadeloupe et pour les deux ”les du Nord qui permettrait ˆ la CEM de rŽcupŽrer le CFE du RCS. A condition que prŽalablement le greffe soit mis en rŽseau. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui Ðle greffe ressaisit tous les dossiers qui lui sont envoyŽset qui explique ces dŽlais au long cours. L'Iedom publie une note express sur Saint BarthŽlemy 2-La nouvelle CEM estime aujourd'hui envion 3500 le nombre d'entreprises

PAGE 5

BaignŽs par un soleil gŽnŽreux, rŽflŽchissant le blanc Žclatant des croix, les cimetires fleuris de Saint Barth inspirent moins la mŽlancolie que leurs homologues des pays tempŽrŽs. Cela est d'autant plus vrai ˆ l'approche de La Toussaint et de la Fte des morts, pŽriode durant laquelle les cimetires s'animent d'une inhabituelle effervescence : quinze jours avant, commence en effet un grand nettoyage. On arrache les mauvaises herbes, on dŽgage les abords, on repeint les tombes et on les fleurit. Tout doit tre fin prt pour le 1er novembre, quand les familles se retrouvent pour se recueillir sur les tombes de leurs dŽfunts dans une ambiance de fte. Les cimetires se parent alors d'un halo dorŽ, reflet des centaines de petites bougies qui illuminent les tombes. On ne lŽsine pas non plus sur les fleurs, en limitant les fleurs fra”ches pour Žviter l'Žclosion de moustiques. Les fleurs en toile, plus vraies que nature, prennent peu ˆ peu le pas sur le plastique. Enfin, pour cette grande fte annuelle, comme il est de coutume, la collectivitŽ consent ˆ faire exception ˆ la rgle et permet ˆ chacun de prŽlever une quantitŽ modŽrŽe de sable sur les plages pour embellir les tombes et leurs abords. Une action formellement interdite tout le reste de l'annŽe. ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9005 Avec la Toussaint, revient le temps des morts. L'occasion de faire le point sur la disponibilitŽ et l'Žvolution des cimetires. RelevŽ des parcelles, crŽation d'ossuaires destinŽs ˆ accueillir les ossements exhumŽs des tombes dont la concession a expirŽ, construction d'un columbarium (prŽvu dans la partie la plus rŽcente du cimetire de Lorient), approbation d'un rglement intŽrieurÉ Depuis plusieurs annŽes dŽjˆ, il est question de rŽorganiser les cimetires de Saint Barth de faon ˆ assurer une gestion rŽglementaire de ces ultimes demeures. Mais force est de constater : sans urgence, le projet tra”ne en longueur. Des modifications sont toutefois intervenues qui ont permis de libŽrer de l'espace. Car bien qu'il reste encore des places disponibles dans deux des quatre cimetires existants celui de Lorient centre, le plus ancien cimetire de Saint Barth et celui de Public affichent complets, la saturation est devant nous. En cause, le sable ou le sol sablonneux sur lequel ont ŽtŽ implantŽs les cimetires qui allongent considŽrablement les dŽlais de rŽutilisation des emplacements. Si en mŽtropole celui-ci est de 5 ans, ˆ Saint Barth, en raison du pouvoir de conservation du sable, le dŽlai se situe en effet entre 12 et 15 ans. Pour dŽsengorger les deux cimetires de Public qui accueillent traditionnellement la population sous le vent de l'”le, la CollectivitŽ a donc procŽdŽ ˆ des travaux d'amŽnagement. D'un c™tŽ, une petite partie inondable a ŽtŽ rehaussŽe, de l'autre de gros cailloux ont ŽtŽ extraits, ce qui permettra d'offrir quelques places supplŽmentaires ˆ qui voudra reposer lˆ pour l'ŽternitŽ, une fois le terrain stabilisŽ. Des emplacements sont Žgalement toujours disponibles dans l'extension du cimetire de Lorient ouverte en 2000 au bout du hameau, c™tŽ plage et dans celui de Saint Jean qui abrite d'anciennes tombes suŽdoises, luthŽriennes ou anglicanes, en plus, bien sžr, des sŽpultures catholiques. Le directeur gŽnŽral des services de la CollectivitŽ assure la gestion des concessions. Il en cožte 76 euros pour une concession individuelle trentenaire. AdŽfaut de Pompes Funbres, c'est Jean-Marie Laplace ˆ Lorient qui assure ici le service funŽraire. Damien Brin, un fossoyeur indŽpendant en contrat avec la CollectivitŽ se charge quant ˆ lui de la prŽparation du terrain avant l'inhumation.Des cimetières pas comme les autres La beautŽ des cimetires saint-barth qui compte parmi les curiositŽs touristiques de l'”le, n'est pas leur seule particularitŽ. Une autre de leurs spŽcificitŽs est le fait qu'il n'y a pas d'horaires et qu'on y accde donc quand on veut : Çil n'y a jamais eu de profanation. Les cimetires restent ouverts tout le tempsÈ, explique Gilles Querrard qui dirige la police territoriale en charge de la police funŽraire. Autre caractŽristique, le fait que, ˆ dŽfaut de columbarium, les urnes funŽraires sont placŽes en terre. Soit dans les caveaux familiaux ou dans une concession entire qu'elles se voient attribuer. Gilles Querrard qui se rend rŽgulirement dans les cimetires, constate Žgalement la prŽsence de plus en plus frŽquente de pierres tombales en marbre et pierre, liŽe ˆ l'implantation il y a quelques annŽes d'une entreprise de vente de marbre ainsi qu'ˆ l'empreinte de la communautŽ portugaise qui importe Žgalement de la pierre et du marbre. Les crŽmatoriums les plus proches sont ceux de Sint-Marteen et de Morne ˆ l'Eau en Guadeloupe. Alors que Saint-Martin, la Guadeloupe et la Martinique sont toujours en proie ˆ l'ŽpidŽmie avec une tendance ˆ la dŽcroissance pour les deux dŽpartements, la situation ŽpidŽmiologique de la dengue ˆ Saint BarthŽlemy reste en dessous des valeurs maximales attendues. Selon le dernier point ŽpidŽmiologique juin-octobre mis en ligne par la Cire Antilles Guyane Çau cours des mois de juin, juillet et aožt, le nombre de cas cliniquement Žvocateurs de dengue se situait trs en dessous des valeurs maximales attendues, avec une dizaine de cas mensuels en juin et juillet, et seulement 2 cas estimŽs en aožtÈ. En septembre, vraisemblablement en liaison avec les phŽnomnes cycloniques et les fortes pluies qui en ont dŽcoulŽ, le nombre de cas cliniquement Žvocateurs de dengue a ensuite augmentŽ Çpour dŽpasser les valeurs maximales attendues, avec une vingtaine de cas hebdomadaires sporadiques les 2, 3 et 4 semaines de septembreÈ. Avant de redescendre dŽbut octobre en dessous de ce niveau maximal, avec en moyenne 6 cas hebdomadairesÈ. Depuis le mois de juin, trois personnes ont cependant dž tre hospitalisŽes qui prŽsentaient une forme sŽvre de la maladie, dont une forme hŽmorragique incomplte. Toujours selon la Cire, le sŽrotype majoritairement circulant et responsable ˆ 95% des cas de dengue, est le virus DEN-1, Žgalement majoritaire au cours des trois saisons prŽcŽdentes. C'est d'ailleurs ce qui explique la relative faiblesse du nombre de dengue ˆ Saint BarthŽlemy, comparŽ ˆ Saint Martin, la Guadeloupe ou encore la Martinique o le DEN-1 qui n'avait pas circulŽ depuis longtemps fait des ravages parmi la population. Dans notre article intitulŽ ÇCompte-rendu du conseil territorialÈ, nous indiquions par erreur que Jean Claude GrŽaux revendiquait la propriŽtŽ de la parcelle AP78. Son fils Jean Jefferson GrŽaux tient ˆ apporter les prŽcisions que nous publions ci-dessous : ÇDans votre article intitulŽ ÇCompte-rendu du conseil territorialÈ paru dans le journal de Saint-Barth n¼ 898 du 20 octobre 2010, vous rappelez les propos de Maxime Desouches concernant Çle triangle de la CrŽoleÈ. Contrairement ˆ ce qui a ŽtŽ Žcrit, mon pre Jean-Claude GrŽaux n'a jamais revendiquŽ la propriŽtŽ de la parcelle AP78 et appelŽe ÇTriangle de la CrŽoleÈ. Mon pre souhaitait que les limites de sa parcelle cadastrŽe AP79 et situŽe juste ˆ c™tŽ de celle revendiquŽe par Henri GrŽaux soit respectŽes. Quoi de plus normal ? Par ailleurs, mon pre estimait que l'emprise de la parcelle AP78 est incluse dans l'assiette dŽpartementale par application d'une convention du 8 mai 1967 et qu'elle a ŽtŽ classŽe dans le domaine public. C'est aussi pour cela qu'il s'est battu. La cour de cassation tranchera È. La rŽorganisation des cimetires toujours d'actualitŽA LATOUSSAINT, LESCIMETIÈRESSILLUMINENTDengue : la situation reste stable Rectificatif Retrouvez votre hebdomadaire chaque semainesur www.journaldesaintbarth.com

PAGE 6

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9006 Aprs Patrice et StŽphane Cyril et Tico, Yvon, un des deux volontaires de l'association BKMH partis la semaine dernire en Ha•ti, rentre aujourd'hui. Romain, avec qui il faisait Žquipe, est quant ˆ lui restŽ sur place pour sŽcuriser les b‰timents en vue du passage de l'ouragan Tomas. Un des modules de l'Žcole qui est aujourd'hui terminŽ va pouvoir servir d'abri aux 80 sinistrŽs du sŽisme hŽbergŽs dans le camp adjacent au chantier de BKMH qui construit une Žcole ˆ Delmas 31, sur la propriŽtŽ de la congrŽgation des Soeurs Saint Paul de Chartres. L'association BKMH indique par ailleurs que les vaccins contre le cholŽra destinŽs aux bŽnŽvoles ont ŽtŽ commandŽs. Ils doivent arriver dans dix jours ˆ Saint Barth. Le prochain dŽpart d'une Žquipe d'artisans qui supervise le chantier est prŽvu le 24 novembre prochain. Il s'agit de Richard Provost et de son Žquipier. Plus d'information auprs de bkmhaiti@gmail.com, sur le blog de l'association bkmhaiti.blogspot.com ou en devenant amis sur Facebook : taper BayKout Men Haiti Pour la quatrime fois depuis le sŽisme survenu le 12 janvier 2010, le Lions Club s'apprte ˆ envoyer un conteneur en Ha•ti. Empli de bois, t™les et gouttires, il est destinŽ au chantier de l'association BKMH dont les bŽnŽvoles construisent actuellement une Žcole ˆ Delmas 31 dans la propriŽtŽ de la congrŽgation des Soeurs Saint Paul de Chartres. Si le bois provient de dons, les gouttires ont ŽtŽ achetŽes par le Lions Club, ainsi que les t™les, financŽes par le Rotary Club et l'association BKMH, pour pallier ˆ la difficultŽ de les trouver sur place. Le conteneur qui sera acheminŽ en Ha•ti dans la premire quinzaine de novembre contient Žgalement des vtements et de l'eau. Alfred Hamm, prŽsident du Lions Club de Saint Barth 2010-2011, nous a confiŽ qu'il s'agissait vraisemblablement du dernier conteneur qu'enverra le club service, tout en prŽcisant que l'aide ˆ Ha•ti restait la prioritŽ N¡1: ÇL'aide ˆ Ha•ti et plus particulirement aux actions de la congrŽgation des SÏurs Saint Paul de Chartres est depuis longtemps une prioritŽ du Lions Club de Saint BarthŽlemy, explique Alfred Hamm. Il n'est pas question d'arrter, mais de proposer dŽsormais une aide plus adaptŽe ˆ ses besoins. En l'espce, sachant que la construction de l'Žcole devrait tre MODIFICATION DELACIRCULATIONEn raison de travaux de rŽfection de chaussŽe avec enfouissement des rŽseaux, jusqu'au lundi 8 novembre, la circulation sera limitŽe aux vŽhicules dont le gabarit est infŽrieur ˆ 2 mtres sur la portion de la Rue des Normands comprise entre la rue Victor Hugo et la voie N¡54 partant vers Lurin. Une signalisation rŽglementaire sera mise en place et entretenue par l'entreprise chargŽe des travaux pendant toute la durŽe du chantier. CONCOURSDE DÉCORATIONDEVITRINES ETVILLAGEDENOËLLe ComitŽ du Tourisme, en partenariat avec la Chambre Economique Multiprofessionnelle, organise cette annŽe un village de no‘l qui se tiendra du 20 au 28 dŽcembre 2010, ainsi que la seconde Ždition du concours de dŽcoration de vitrines du 6 au 18 dŽcembre 2010. Pour cela et afin que les ftes de fin d'annŽe soient animŽes, nous sollicitons l'ensemble des commerants de l'”le. Les dossiers d'inscriptions ainsi que les rglements pourront tre retirŽs au bureau d'accueil du ComitŽ du Tourisme, ˆ la CEM, ainsi qu'ˆ l'h™tel de la CollectivitŽ ˆ partir de jeudi. Les inscriptions devront tre dŽposŽesau ComitŽ du Tourisme, quai GŽnŽral de Gaulle avant le 3 dŽcembre 2010 ˆ 17h30. Aucune inscription au delˆ de cette date ne sera acceptŽe. Renseignement au ComitŽ du Tourisme : tel: 059027 87 27 fax: 059027 74 47 e-mail: info@ sanitbarth-tourisme.com CEM: tŽl: 0590 27 12 55 -fax : 0590 51 91 18email : cem@comstbarth.frCONSULTATIONS AUDISPENSAIRE Prochaines consultations nourrissons le 9, 16, 23, et le 30 novembre 2010. Prendre rendez-vous le matin mme en tŽlŽphonant au 0590 27 60 27 Consultations gynŽco le 18 et le 25 novembre. Prendre rendez-vous en appelant le 0590 27 60 27NATATIONJef Follner cherche des partenaires adultes pour pratiquer la nage avec palmes rŽgulirement. Son objectif est de prŽparer le championnat de Guadeloupe qui aura lieu le 8 mai 2011 ˆ Marie-Galante et pourquoi pas le championnat de France (en Charente). Il y a 3 catŽgories de vŽtŽrans : 35-44 ans, 45-54 ans, 55 et plus. Son second objectif serait le titre de champion de France. IntŽressŽ, contacter Jef Follner au 06.90.55.12.14. CommuniquŽs Le Lions envoie un quatrième conteneur en Haïti EpidŽmie de cholŽra en Ha•ti La prŽfecture recommande une vigilance particulireSituŽe dans les grandes Antilles Ha•ti fait logiquement l'objet d'Žchanges avec les ”les du Nord. Parce qu'une ŽpidŽmie de cholŽra a ŽtŽ confirmŽe depuis le 22 octobre, la prŽfecture a Žmis un communiquŽ de presse dans laquelle elle a ŽdictŽ une sŽrie de recommandations ˆ destination des personnes en partance ou de retourd'Ha•ti. Il est publiŽ ci-dessous : ÇUne ŽpidŽmie de cholŽra est confirmŽe depuis le 22 octobre 2010. Ds le 24 octobre 2010, des cas ont ŽtŽ suspectŽs dans plusieurs localitŽs du pays, y compris ˆ Port au Prince. Le risque de propagation ˆ Saint Martin et ˆ Saint BarthŽlemy est trs limitŽ mais il est possible par le biais de voyageurs. Le cholŽra est une infection bactŽrienne provoquŽe par l'ingestion d'eau ou d'aliments souillŽs par la bactŽrie VIBRIO CHOLERAE. Typiquement, elle provoque en quelques jours d'abondantes diarrhŽes liquides, ayant volontiers l'aspect d'eau de riz, et une dŽshydratation parfois mortelle en l'absence de traitement. Toutefois, les formes asymptomatiques (sans signe de maladie) sont frŽquentes. Le traitement est simple, et efficace s'il est prŽcoce. Il doit tre initiŽ par un mŽdecin. Il consiste en rŽhydratation des malades, par voie orale ou intraveineuse, parfois associŽe ˆ une antibiothŽrapie. Pour les personnes revenant d'HAITI, il leur est fortement recommandŽ de se laver frŽquemment les mains avec du savon, en particulier aprs chaque passage aux toilettes. Si dans les cinq jours qui suivent l'arrivŽe ˆ Saint Martin et ˆ Saint BarthŽlemy, ces personnes prŽsentent des signes de diarrhŽe et de vomissements, elles doivent rapidement consulter un mŽdecin. L'agence de santŽ rappelle que le cholŽra est une maladie ˆ dŽclaration obligatoire. L'institut national de veille sanitaire a fait un rappel aux mŽdecins sur la maladie et les mesures ˆ prendre. Une surveillance est donc activŽe sur le territoireÈ. achevŽe au cours du premier trimestre 2011, il est opportun d'en prŽvoir aujourd'hui l'Žquipement scolaire. C'est pourquoi nous lanons une collecte de fonds*È conclut le prŽsident du Lions Club. Haïti en alerte orange à lapproche de TomasPour faire un don, adressez vos chques libellŽs ˆ l'ordre du Lions Club ˆ ÇLions Club, BP186, 97095 St BarthŽlemy Constr uction d'une Žcole en Ha•ti UNDESMODULESVASERVIRDABRI AUXSINISTRÉSDUSÉISMELa tempte tropicale Tomas qui se dŽplace en mer des Cara•bes devrait opŽrer un spectaculaire tournant au Nord pour se diriger sur Ha•ti. Les modles informatiques prŽvoient en effet une modification dans la trajectoire de la tempte qui devrait donc prendre la direction Ouest-Nord Ouest, s'accentuant ensuite en direction Nord-Ouest dans les 45 prochaines heures. Tomas pourrait par ailleurs commencer ˆ se renforcer dans la soirŽe de mardi et redevenir un ouragan de CatŽgorie 1, jeudi vers 2 heures du matin. A Ha•ti o une alerte de niveau orange a ŽtŽ dŽclenchŽe, un demi-million de personnes pourraient tre touchŽes par cet ouragan, quelle qu'en soit sa force : ÇLe problme est que nous avons 1,3 million de personnes vivant dans plus de 1.300 camps ˆ Port-au-Prince et dans ses environs. Les vents et les pluies peuvent tre une catastrophe majeure pour les personnes vivant sous des tentes ou des b‰ches en plastique [...] È, a fait savoir Elisabeth Byrs porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU qui prŽcisait que pour la premire fois les organismes de secours sont face ˆ trois catastrophes en mme temps : les consŽquences du sŽisme, l'ŽpidŽmie de cholŽra et le prochain ouragan. Avant Ha•ti, l'ouragan Tomas (Cat.1) est passŽ par SainteLucie, Saint Vincent et les Grenadines, Saint-Thomas et la Martinique o il a privŽ d'ŽlectricitŽ plus de 50 000 foyers. ASainte Lucie, 14 personnes sont mortes dans des glissements de terrain, des centaines de maisons ont ŽtŽ dŽtruites. On estime ˆ plus de 100 millions de dollars les dŽg‰ts. Plus que le vent (120 km/h), ce sont les trombes d'eau qui sont principalement responsables des importants dŽg‰ts aux infrastructures.

PAGE 7

Chaque semaine toute l'information de l'”le en anglais ds le Vendredi 19 novembre Une distribution dans tous les points touristiques Une rubrique "Time Out" qui recense toutes les soirŽes et expos de la semaine Un espace "A votre service" rŽservŽ aux professionnels du service: masseurs, esthŽticiennes, manucures, jardiniers, cuisiniers, artisans... Une page immobilier pour une grande visibilitŽ de vos annonces 3000 tŽlŽchargements chaque semaine sur Internet PrŽsence du St Barth Weekly sur les sites : "www.st-barths.com" "www.wimco.com"RƒSERVEZ DéS AUJOURD'HUI VOTRE ESPACE au 05 90 27 65 19 ou stbarthweekly@wanadoo.fr St-BarthWeekly est une publication "Le Journal de Saint-Barth" 05 90 27 65 19 journalsbh@wanadoo.frWEEKLYSt-Barth LE MOYEN LE PLUS SóR ET LE PLUS RƒGULIER DE SE FAIRE CONNAëTRE AUPRéS DE NOS VISITEURSSaison 8ST -BAR TH WEEKL Y C'EST :

PAGE 8

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9008 Dans le cadre de la semaine du gožt du 11 au 17 octobre, les Žlves de la petite section de maternelle de l'Žcole de Gustavia ont visitŽ la boulangerie Choisy ˆ Gustavia. Acette occasion, les enfants ont dŽcouvert tous les secrets de fabrication du pain et des croissants qu'ils ont dŽgustŽs par la suite. Pour mŽmoire, la semaine du Gožt se dŽroule tous les mois d'octobre depuis maintenant 20 ans. Acette occasion, chefs cuisiniers, boulangers, bouchers, fromagers, primeursÉ deviennent le temps d'une semaine des ǎducateurs de gožtÈ et transmettent ainsi tout leur savoir-faire, leur passion en se mobilisant dans leur rŽgion. Merci ! Sylvie Pollien, institutrice de petite section tient ˆ remercier l'Žquipe de la boulangerie Choisy qui s'est Çmise en quatreÈ pour accueillir les enfants. Elle remercie Žgalement la boutique Superdry. Lancerd'Ïufs frais ˆ Halloween? des consŽquences que dŽplore le directeurdu port dans la lettre qu'il nous a demandŽ de publier. ÇComme l'annŽe dernire, la fte d'Halloween a ŽtŽ pour certains jeunes, voire trs jeunes enfants, une faon bien curieuse de s'amuser en se lanant des Ïufs frais. Le Quai GŽnŽral de Gaulle, ainsi que les toilettes du port, ont fait partie du terrain de jeu. Ce qui a obligŽ le directeur du port ˆ fermer les toilettes ˆ 15h30. Je me demande si les parents qui donnent de l'argent ˆ leurs enfants pourle dŽpenser dans ce type de plaisir sont conscients de ce que cožte ˆ la CollectivitŽ l'entretien journalier de ces infrastructures, sans parler du g‰chis de ce produit frais alors que d'autres ont faim ! Les quelques touristes que nous avons actuellement ont ŽtŽ obligŽs de slalomer entre ces Ïufs ŽcrasŽs. J'espre revoir ces enfants l'annŽe prochaine, mais cette fois ci, dans le respect des valeurs de la fte d'Halloween: "Trick or treat". Ernest Brin, directeur du portOpinion H H a a l l l l o o w w e e e e n n : : l l e e c c o o u u p p d d e e g g u u e e u u l l e e d d u u d d i i r r e e c c t t e e u u r r d d u u p p o o r r t t Semaine du Gožt La petite section, de Gustavia ˆ la Boulangerie ChoisyLes Žlves de la petite section de maternelle de l'Žcole de Gustavia ont visitŽ la boulangerie Choisy ˆ Gustavia, dans le cadre de la semaine du gožt du 11 au 17 octobre.U U n n d d o o y y e e n n d d e e s s F F r r a a n n ç ç a a i i s s p p e e u u t t e e n n c c a a c c h h e e r r u u n n a a u u t t r r e e Le "vrai" doyen des Franais se prŽnommerait Charles De Antoni et serait nŽ il y a 109 ans ˆ Bourg-en-Bresse, selon le quotidien rŽgional Le Progrs qui publie jeudi en Une de son Ždition de l'Ain, un extrait de son acte de naissance. Charles Louis de Antoni est nŽ le 18 aožt 1901 et rŽside aujourd'hui dans une maison de retraite ˆ Maisons-Laffitte, dans les Yvelines. Le "nouveau" doyen franais a pu tre retrouvŽ gr‰ce ˆ sa famille, qui rŽside dans l'Ain. Trompettiste ŽmŽrite, Charles de Antoni a fait carrire dans les cuivres ˆ l'opŽra-comique de Paris. Il a par ailleurs ŽtŽ nommŽ au grade de chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres, en juillet 2010, selon le site du Ministre de la culture et de la communication. Mercredi, alors que l'Insee annonait qu'un Franais sur trois aura plus de 60 ans en 2060 et que le nombre de centenaires pourrait tre de 200.000, soit treize fois plus qu'aujourd'hui, c'est un autre doyen, Marc Chevalier, nŽ en Indre-et-Loire il y a 108 ans, qui avait ŽtŽ mis ˆ l'honneur. "Ce que nous faisons n'est pas une science exacte", a rŽagi quant ˆ lui, interrogŽ par l'AFP, Laurent Toussaint, qui recense ˆ titre privŽ les centenaires depuis 2003 et avait annoncŽ lundi que le doyen des Franais s'appelait Marc Chevalier. Son travail a ŽtŽ jugŽ "fiable" par l'Inserm. En France, aucun organisme officiel ne recense les personnes les plus ‰gŽes, ce qui fait que le titre convoitŽ de "doyen des Franais" est sujet ˆ caution. HALLOWEENENIMAGES

PAGE 9

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 9009 Pour cŽlŽbrer les 30 ans du jumelage de l'”le avec le port de pche de Pitea en Sude ainsi que les 130 ans de la rŽtrocession de SaintBarth ˆ la France, en novembre 2008 l'Asbas, en association avec la CollectivitŽ, avait organisŽ une semaine de manifestations baptisŽe ÇSemaine suŽdoiseÈ cŽlŽbrant l'amitiŽ des deux peuples. Elle rŽitre aujourd'hui ˆ l'occasion de la 20 Ždition de la Gustavialoppet et organise cette fois un festival historique franco-suŽdois qui accueillera les ÇGustaviensÈ, un groupe de 20 artistes et musiciens suŽdois de Gšteborg! PassionnŽs d'histoire et notamment de celle de Saint BarthŽlemy, le groupe qui se produira en costumes et mousquets sera associŽ au "June quintet", un quintet ˆ cordes trs populaire qui s'est fait une spŽcialitŽ de jouer de la musique traditionnelle en tenue de soirŽe, ˆ la faon d'une formation classique qui s'Žtait dŽjˆ produit ici en 2008. Le programme du festival ci-dessousJeudi 11 novembre: 11h: Al'occasion de la commŽmoration de l'armistice de la guerre 14-18 Garde-ˆ-vous des Gustaviens et tirs de salves d'honneur durant le dŽp™t de gerbe au Monument aux morts et participation du June Quintet lors du vin d'honneurVendredi 12 novembre: 18h15: Les Gustaviens au bar du Select avec un mini-show! 19h15: Concert gratuit ˆ l'Žglise anglicane de Gustavia avec le June Quintet et la Chorale des Bons ChÏurs. Samedi 13 novembre: 10h: Heure du Conte ˆ la bibliothque de Gustavia 15h: FoulŽes des ÇTi'mounesÈ au stade de St Jean (remise des prix dimanche) 20h: Pasta Party au Shell Beach Restaurant (soirŽe rŽservŽe exclusivement aux inscriptions des coureurs de la Gustavialoppet, aux signaleurs et organisateurs. Les marcheurs sont priŽs de venir s'inscrire le lendemain, dimanche ˆ7h30 devant le Wall House).Dimanche 14 novembre:Devant le MusŽe du Wall House Ð toute la journŽe 5h: Concours pche ˆ la tra”ne ÇCharles MagrasÈ organisŽ par le Lions Club. La pesŽe se fera entre 11 et 13h. 6h: Concours de pche au fond. Remise des prix vers 14h 7h30 : Inscriptions des marcheurs devant le Wall House 8h : DŽpart des marcheurs 8h30 : DŽpart de la Gustavialoppet, le marathon franco-suŽdois 9h: Ouverture de la buvette, dŽbut jeux et animations, etc, animations / micro baladeur avec Romy, inscriptions aux tournois d'Žchecs et de belote 9h30 : DŽmonstrations de la Croix Rouge 10h: ArrivŽe approximative des derniers coureurs de la Gustavialoppet. Remise des prix. DŽbut du tournoi d'Žchecs 11h30: CŽrŽmonie ÏcumŽnique au cimetire suŽdois, en prŽsence du June Quintet 12h15: Vin d'honneur avec animations surprises devant le Wall House Ambiance avec les Gustaviens (tirs aux Mousquets, etc.É) De 11 ˆ 14h: Buvette et BBQ sur place, plats ˆ emporter 14h: Remise des prix des diffŽrentes animations 14h30: Poursuite des jeux devant le Wall House (animations avec les Gustaviens) 15h: Show des Gustaviens & June Quintet (tirs au Mousquets, poudre noire, danses traditionnelles, musiciens, etc.É) 16h25: Remise prix du tournoi d'Žchecs 16h30: Discours officiels (CollectivitŽ, ASBAS) 16h45: Remise des prix des FoulŽes des Ti'mounes 17h30: Prix et coupes divers, podium, etc. 17h45: Tirage de la loterie traditionnelle Ð ASBAS 18h15: Danses traditionnelles variŽes 19h: DŽbut du bal ÇMusique Maestro!È avec groupe local surpriseÉ! Semaine suŽdoise, seconde Ždition

PAGE 10

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 90010 ˆ ST BARTH du 6 au 19 NOVEMBRE 2010SARAHMEDIUM INTERNATIONAL VOYANCE D'EXCEPTIONPAR FLASHES AIDE SERIEUSE ETEFFICACE DANS TOUS LES DOMAINES REVELATION HORS DU COMMUN SAVOIR C'ESTREUSSIR SAVIE... 25 ANS D'EXPƒRIENCE TƒLƒ PRESSE RADIO05 90 29 89 89 www.voy12.com Internet : voy12.comTél : 05 90 87 10 68 Seulement54LALLERRETOURRÉSIDENTacheté sur internet, 24h à lavanceVOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ ! RADIO ST BARTH:LARADIOMUSIQUESETINFOS98.7 et 103.7 à St-BARTH et 100.7 à St-MARTINRŽgie publicitaire au 06 90 62 26 93 La radio au coeur des ŽvŽnements Déposer votre texte accompagné de votre règlement au bureau du Journal de Saint Barth situé aux Mangliers (près de la Poste) à Saint-Jean avant le lundi 17h ou par la poste : BP 602, 97098 Saint-Barthélemy PETITES ANNONCES1 1 0 0   p p o o u u r r 2 2 p p a a r r u u t t i i o o n n s s P our les r ubr iq ues suiv ant es : Bonnes Affaires, Moto, Automobiles, Nautisme, Voiliers Animaux, Demande demploi, Offre demploi, Demande de location2 2 0 0   p p o o u u r r 2 2 p p a a r r u u t t i i o o n n s s P our les r ubr iq ues suiv ant es : Offres de location, Fonds de commerce, Immobilier, Terrains, Offres de servicesRoute du Rhum: 85 solitaires en qute du Rhum Quatre-vingt cinq marins ont pris dimanche ˆ Saint-Malo le dŽpart de la 9me Route du Rhum-La Banque Postale, qui se court tous les 4 ans. RŽgate de 3543 milles (6377 km) ˆ travers l'Atlantique qui rassemble la plupart des tŽnors de la voile ocŽanique franaise et quelques Žtrangers, elle arrive ˆ Pointe-ˆ-Pitre en Guadeloupe. Elle se caractŽrise cette annŽe par un nombre record d'engagŽs et le retour des maxi-multicoques, des engins puissants et spectaculaires, aprs 20 ans d'absence. Le dŽpart de la course a ŽtŽ donnŽ ˆ 13h02 par la ministre de l'outre-mer Marie-Luce Penchard devant la pointe du Grouin, dans l'est de la baie de Saint-Malo. Le vent, modŽrŽ (force 3 avec rafales ˆ 4), Žtait de secteur Est et la mer calme. La zone de dŽpart, interdite aux embarcations n'appartenant pas ˆ l'organisation et ˆ la sŽcuritŽ pour Žviter les collisions, avait ŽtŽ divisŽe en deux, les multicoques partant au large, les monocoques du c™tŽ terre. Un petit b‰timent de la Marine nationale, le PSP (patrouilleur de service public) Pluvier, Žtait positionnŽ au milieu de la ligne, longue de 1,4 mille (environ 2,5 km). DCNS, le 60 pieds (18,28 mtres) skippŽ par Christopher Pratt, a pris le meilleur dŽpart chez les monocoques et AXAAtout Coeur, le trimaran de 50 pieds (15,24 mtres) d'Erik Nigon chez les multicoques. Des centaines d'embarcations de toutes tailles et de tous types (voiliers, vieux grŽements, vedettes ˆ moteur, zodiacs, ferries, etc.) avaient quittŽ Saint-Malo et les environs ds potron-minet pour se positionner le plus prs possible de la zone (interdite) du dŽpart.Les 85 concurrents se rŽpartissent en quatre classes: Ultime (maxi-multicoques), Multi 50 (catamarans d'une quinzaine de mtres), 60 pieds IMOCA(18,28 mtres), Classe 40 (monocoques d'une douzaine de mtres) et Rhum (bateaux de tailles diverses, menŽs par des amateurs). Au pointage de mardi ˆ 16h, heure de mŽtropole, Franck Cammas (Groupama 3) menait la flotte des concurrents de la Route du Rhum aprs avoir pris la tte dans la nuit. Le skipper franais, pointŽ ˆ 2731,1 milles de l'arrivŽe, avait 65,1 milles d'avance sur Thomas Coville (Sodebo) et 106,8 sur Sidney Gavignet (Oman Air Majan). Chez les Multi 50, le leader Žtait Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne), ˆ 2932,1 milles de l'arrivŽe, et en Imoca, Armel Le Cleac'h (Brit Air) Žtait en tte, ˆ 3002,1 milles de l'arrivŽe. Cette annŽe, plus d'un million de passionnŽs -selon les organisateursont envahi la citŽ corsaire et le littoral des environs pour apercevoir les solitaires et leurs bateaux. Quelque 50.000 personnes Žtaient positionnŽes dimanche au Cap FrŽhel, ˆ une cinquantaine de km dans l'ouest de SaintMalo, dernier endroit d'o l'on pourra voir les concurrents depuis la terre avant l'arrivŽe en Guadeloupe. En 2006, Lionel Lemonchois avait reliŽ la citŽ corsaire ˆ la Guadeloupe en un temps record de 7 jours, 17 heures et 19 minutes, ˆ la moyenne ŽlevŽe de 19,11 noeuds (environ 34 km/h). QUENTINHÉLITREUILLÉ,DANSUNHÔPITAL ESPAGNOLLe skipper Bertrand Quentin (C™te d'Or 2), qui souffre d'un "trs grand Žtat de fatigue", a ŽtŽ rŽcupŽrŽ mardi ˆ 11h40 par un hŽlicoptre espagnol. "Il est actuellement ˆ h™pital de Burela en Espagne. On attend de ses nouvelles È, ont indiquŽ les organisateurs dans un communiquŽ. La dŽcision d'hŽlitreuiller Bertrand Quentin, 50 ans, a ŽtŽ prise mardi matin par le directeur de course Jean Maurel et le docteur Jean-Yves Chauve, qui "ont considŽrŽ que l'Žtat de santŽ de Bertrand Quentin nŽcessitait son Žvacuation", ont encore prŽcisŽ les organisateurs.

PAGE 12

ACTUALITÉSJSB 3 novembre 2010 90012 La 3me Žtape du Championnat de France de Funboard 2010, s'est dŽroulŽe ˆ Carnac dans le Morbihan fin octobre. Antoine Questel remporte le titre de vicechampion de France derrire le Saint-Martinois Julien Quentel. Ses commentaires aprs ce titre. ÇAl'issue des trois Žtapes Marignane-Saint-Malo et Carnac, je termine sur la deuxime marche du podium du Championnat de France de Funboard derrire Julien Quentel. Al'issue de la premire Žtape ˆ Marignane, je terminais 7 et prenais la troisime place lors de la seconde Žtape ˆ Saint Malo. Le vent n'Žtait pas de la partie lors de la dernire Žtape ˆ Carnac. L'Žpreuve de slalom ayant ŽtŽ invalidŽe, seule la discipline des vagues courue dans des conditions de vent trs lŽgres Žtait comptabilisŽe. Mon choix de matŽriel Loft Sails Blade et Fanatic validŽ sur chacune des ŽtapesŽtait le bon : quatrime l'annŽe dernire, je termine ˆ la seconde place du championnat cette annŽe. Je suis trs content de ce titre de vice-champion et je le dŽdie ˆ mes partenaires et mon ”le de Saint-Barth. Mes prochaines grosses Žpreuves sont la finale du championnat de Formula ˆ Brest et le championnat du Monde IFCAˆ Fortaleza au BrŽsilÈ. Merci ! Antoine remercie encore ses partenaires : Fanatic, Loft Sail, la CollectivitŽ de Saint-BarthŽlemy, l'H™tel Eden Rock, les restaurants Le Bouchon et Le Piment, Saint-Barth Assurances, Saint-Barth Yacht Club, Marguaritaville, Lifestyle, et tous ceux qui plus gŽnŽralement soutiennent son projet sportif. Dans le paysage des courses nautiques, bien souvent boudŽes par les Žpouses et amis lassŽs d'attendre sur les parkings dans le froid et la grisaille, la Saint-Barth Cata Cup fait exception. C'est en effet une des rares rŽgates o les femmes sont motivŽes pour accompagner leur navigateur de mari ou d'ami ou mieux encore, faire Žquipage avec lui. C'est ainsi que de nombreux couples rŽgatiers europŽens allient courses et vacances lors de la Saint-Barth Cata Cup. Trois en 2008, cinq en 2009, les duos sur l'eau comme dans la vie, seront au nombre de neuf lors de l'Ždition 2010 de la Saint Barth Cata Cup qui se courra du 19 au 21 novembre prochain. Ils disputeront bien sur le classement, mais Žgalement le prix du meilleur Žquipage mixte. Les couples mixtesEric et Marie-Paul Hainneville (FR), JŽr™me et Helen Lapasset (FR), FrŽdŽric et Anne Boc'ho (FR), Philippe et Christelle Bryche (FR), Harry Peeter-Vanina Icks (BEL), Franck Ivaldi BŽrangre Kieffer (MAR), Brigit Krahe-Christian Roux (GUA), Yan Van Den Haute-Sylvie Pollien (SBH), Thierry Lhinares-Ana Silva (SBH). C'est ˆ Biarritz dans les PyrŽnŽes-Atlantiques et plus exactement sur le spot de la Grande Plage que se sont dŽroulŽs le week end dernier les championnats de France Junior et Open de surf. Dimitri OuvrŽ, licenciŽ au Reefer Surf Club de l'AJOE a remportŽ le titre 2010 en junior avec une note ˆ 19,6/20 ainsi que le titre en Open. Un magnifique doublŽ. En finale junior o les compŽtiteurs ont offert au public un vŽritable spectacle avec une multitude de man?uvres aŽriennes, le niveau s'est rŽvŽlŽ trs ŽlevŽ avec des scores proches de la perfection : 19,6/20 pour Dimitri et 18,4/20 pour le Saint-Martinois William Aliotti. Aprs son titre junior, Dimitri OuvrŽ a fait encore parler de lui en dŽcrochant le titre en Open. La finale s'est dŽroulŽe de faon ŽquilibrŽe et mixte avec la prŽsence de deux surfeurs junior. Dimitri se plaait en p™le position avec une manoeuvre exceptionnelle, qui lui valait de dŽcrocher un second titre en Open cette fois. Championnat de France de SurfLe doublŽ pour Dimitri OuvrŽ ! Podium Juniors : Dimitri OuvrŽ (2¡ˆ gauche) William Aliotti, Tom Neuschwanger, Ian Fontaine.Finale du Championnat de France de Funboar d 2010 Antoine Questel, vice-championSaint-Bar th Cata Cup 2010 Neuf Žquipages mixtes dans la courseDavid Baltase, conseiller technique au sein du district de football de Saint-BarthŽlemy et Saint-Martin et prŽparateur physique de la sŽlection de Guadeloupe les ÇGwada BoysÈ animait la semaine dernire un stage d'Žducateur 1 de football (ThŽorie et pratique). 100% de rŽussite pour la quinzaine de candidats inscrits. ÇTout d'abord, je suis trs content d'tre venu mettre en place cette formation sur votre superbe ”le. Le stage sÔest dŽroulŽ dans une excellente ambiance ˆ la fois de travail et trs conviviale. Ce stage aura permis de former des Žducateurs de football capables d'enseigner la pratique du football aux enfants de 6 ˆ 12 ans. Cela permettra au club de mieux accueillir les jeunes et de pouvoir proposer un travail de meilleure qualitŽ, adaptŽ ˆ chaque catŽgorie. Le major de ce stage est Franck Martin de l'Žquipe de l'Amical. Tous les autres ont Žgalement rŽussiÈ. Photo d'archives ©Pierrick Contin Stage d'Žducateur de football Ils ont tous réussi Le porium du Championnat de France de Funboard 2010 : Jules Denel (3¡) Julien Quentel (1er) et Antoine Questel (2¡).

PAGE 13

SPORTSPARROSEMONDGRÉAUXJSB 3 novembre 2010 90013 La 1re journŽe du championnat de SaintBarth de Football saison 2010/2011 s'est dŽroulŽe le week-end dernier. 22 buts Žtaient marquŽs sur l'ensemble des trois rencontres disputŽes. Le match d'ouverture du championnat opposait vendredi soir la nouvelle Žquipe de l'AJLˆ celle de l'ASCPSB, tenant du titre. Match moyen dans l'ensemble avec des joueurs qui ne trouvaient pas leurs marques sur le terrain. Il y a pourtant eu de nombreux buts marquŽs, puisqu'au coup de sifflet final, 8 buts avaient finalement ŽtŽ marquŽs. L'ASCPSB s'imposait 5 buts ˆ 3 face ˆ l'AJL. Samedi soir, les Young Stars, l'Žquipe de jeunes du championnat, Žtaient face ˆ l'Amical. Le match dŽbutait sans round d'observation avec des joueurs motivŽs des deux c™tŽs, prts ˆ fournir du beau jeu. Ce sont les joueurs des Young Stars qui se mettaient les premiers en Žvidence et se crŽaient quelques occasions de buts. Bien dans le match, les jeunes ouvraient le score sur une bonne combinaison de deux attaquants ˆ la suite d'un coup franc tirŽ ˆ la limite de la surface de rŽparation. MenŽs au score, les joueurs de l'Amical se devaient de rŽagir. C'Žtait chose faite ˆ dix minutes de la mi-temps : aprs une bonne action partie de la ligne mŽdiane, ils Žgalisaient. En 2 mi-temps, la condition physique va jouer en faveur des joueurs de l'Amical. Plus frais physiquement, ils faisaient bien circuler le cuir, mais les joueurs des Young Stars s'accrochaient. Sur un contre bien nŽgociŽ, l'Amical reprenait l'avantage au score et mne alors 2-1. Les Young Stars ne baissent pas les bras. Par tous les moyens, ils essaient d'Žgaliser, mais tombent sur une dŽfense de l'Amical bien regroupŽe. Les minutes passent et le score de 2-1 est toujours en faveur de l'Amical. C'est sur ce rŽsultat que l'arbitre renvoyait les deux Žquipes aux vestiaires. Dimanche, dernier match de cette 1re journŽe. Match-Transat rencontrait le FC ASCCO. La premire mi-temps Žtait marquŽe par une certaine maladresse des joueurs et notamment parmi les attaquants des deux Žquipes. En seconde mi-temps, le jeu est plus aŽrŽ : les joueurs du FC ASCCO prenaient le match en main et allaient faire subir le calvaire ˆ une Žquipe de Match-Transat bien courageuse et battante. Une avalanche de buts en faveur du FC ASCCO allait marquer cette seconde mi-temps avec une addition lourde pour Match-Transat qui s'inclinait 10 ˆ 1 contre le FC ASCCO. Championnat de Saint-Bar th de Football 2 2 2 2 b b u u t t s s m m a a r r q q u u é é s s l l o o r r s s d d e e l l a a 1 1 è è r r e e j j o o u u r r n n é é e e Classement 1er ASCCO 4pts, 2 ASCPSB 4pts, 3 Amical 4pts, 4 Young Stars 1pt, 5 AJL 1pt, 6 MatchTransat 1pt.Calendrier Vendredi 5 novembre ˆ 20h : Amical vs FC Ascco Samedi 6 novembre ˆ19h : ASCPSB vs Match-Transat Dimanche 7 novembre ˆ 16h : AJL vs Young Stars FC Match Transat FC AsccoPRÉCISION DUFC YOUNGSTARS"Les objectifs de notre club pour la saison 2010/2011 sont : PrioritŽ au championnat car les trois premiers du classement joueront la premire division du District. Nous sommes engagŽs dans la Coupe de Guadeloupe et souhaitons reprŽsenter dignement notre collectivitŽ dans cette compŽtition. La coupe de No‘l reste Žgalement un de nos objectifs sans oublier la coupe du District o nous espŽrons faire mieux que la prŽcŽdente Ždition (nous avions perdu en demie-finale aux tirs au but). Nous souhaitons une bonne saison ˆ tous. Dans l' esprit du sport "Que le meilleur gagne". Le prŽsident

PAGE 14

900-A vendre grand Vitara Bâché, année 2000, blanche 3 portes, CT OK, Tél. : 06 90 30 25 14 ou 05 90 27 60 10 900Christian professeur de mathématique, 25 ans dexpérience, donne cours toutes classes, tout niveau du CP à la terminale. Pour tous renseignements tél au 06 90 221 449. A VENDRE Aqua sport de 17'' avec remorque. moteur Yamaha 85 CV révisé. Bon état général … Prix : 6000 euros Renseignement au 0690.30.25.14 900-A vendre ou à louer pour professionnel (traiteur à domicileƒ) laboratoire de cuisine tout équipé aux normes européennes. Pour tout renseignement tél. au 06 90 221 449. 900A louer Bureau ou entrepôt 35m2. Centre Gustavia, proche école, parking. 1400 euros /mois HC Tél. : 0690 31 81 39 900-Loue garage pour stockage à Gustavia … 600/mois. Agence Ici et Là 0590 27 78 78 902-Investisseur offre échange, à effet immédiat, de 2 appartements mitoyens en pleine propriété neufs, tout équipé meublés à Cupecoy, Sint Maarten dans résidence de standing sécurisée avec piscine, salle de sport, solarium, laverie, ascenseurs, jardin et parkings intérieurs, compteur individuels eau/électricité, connexion télévision, Internet installée contre : Neuf ou à rénover, loft, case avec peu ou pas de terrain, appartement dans petite copropriété avec syndic bénévole. Agence sabstenir. Tél. : 06 90 77 56 70 902Rare !!! Vend à Oyster Pond. Beau T3 avec emplacement ponto. Magnifique vue marina imprenable. Grande terrasse et deck de 36m2. Beau salon séjour et cuisine US ensoleillés. Grandes chambres dont 1 de 20m2. Salle deau marbre. Place de parking jouxtant lappartement. 305.000 euros Tél. : 06 90 73 40 68 9 9 0 0 1 1 * * S S T T M M A A R R T T I I N N I I D D E E A A L L P P L L A A C C E E M M E E N N T T p p a a r r t t i i c c u u l l i i e e r r v v e e n n d d s s t t u u d d i i o o m m e e u u b b l l é é a a u u 2 2 é é é é t t a a g g e e d d a a n n s s rr é é s s i i d d e e n n c c e e a a v v e e c c p p i i s s c c i i n n e e e e t t s s n n a a c c k k , , b b o o r r d d d d e e p p l l a a g g e e e e t t c c e e n n t t r r e e v v i i l l l l e e L L e e G G r r a a n n d d S S t t M M a a r r t t i i n n 6 6 2 2 . . 0 0 0 0 0 0 e e u u r r o o s s ff a a i i b b l l e e s s c c h h a a r r g g e e s s l l o o u u é é 5 5 2 2 0 0   / / m m , , l l o o c c a a t t a a i i r r e e e e n n p p l l a a c c e e t t é é l l 0 0 6 6 9 9 0 0 6 6 7 7 3 3 8 8 8 8 9 9 900SAINT MARTIN : Baie Nettlé dans résidence hôtelière 4* "Le Flamboyant" à vendre studios équipés vue jardin ou vue Lagon à partir de 95.000 euros agence s'abstenir 0690 30 92 18 A vendre, charmante villa récemment rénovée, composée dune chambre parentale et de 2 chambres pour enfants. Située sur les hauteurs de St Jean, cette villa propose un très agréable salon souvrant sur la terrasse avec piscine. Possibilité dagrandissement. St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 A vendre, une propriété à Corossol composée dune maison principale avec 2 chambres, une terrasse avec piscine et de 2 bâtiments séparés pouvant être utilisés en studios ou stockage. Bon rendement locatif. St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 899-Diverses entreprises sont à reprendre sur St-Barth, pour plus de renseignements, veuillez contacter Christophe Sachot : christophe.sachot@ cimm-immobilier.fr 899Vends fonds de commerce à Gustavia Bail 3/6/9 bien placé Petit Loyer . Prix 110.000 euros Tél. : 06 90 77 00 70 892A vendre bail commercial 3/6/9 à Saint Jean … 39m2, vue mer, parking, terrasse Tél. : 05 90 29 10 82 A vendre, terrain constructible situé dans la zone urbaine entre Public et Corossol. Idéal pour construire une maison ou appartements. St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 Automobiles The Best Selection of Villas in St BarthReal EstateVilla RentalsVilla Management Agence ImmobilireLocation de VillasGestion de VillasSale Vente contact : estate@icietlavillas.com Rental Location contact : rental@icietlavillas.comPh : 05.90.27.78.78 Ð Fax : 05.90.27.78.28 ou 27.72.72rue Samuel Fahlberg Ð Gustavia 97133 Saint-BarthŽlemyVisit our villas on / Visitez nos villas sur :www.icietlavillas.com PETITESANNONCESJSB 3 novembre 2010 90014 AVISDEREMERCIEMENTSLes familles Vion Broussaille Franois, Lallement Marc, Gil, Magali, et leurs enfants, cousins, cousines, Eric, Maxime, Amandine, Camille et famille Gomez et amis, ont le regret de vous faire part du dŽcs de madame SALIBA JosŽphine, Jeanne ‰gŽe de 56 ans, domiciliŽe ˆ Gustavia, St BarthŽlŽmy. La cŽrŽmonie aura lieu le jeudi 4 novembre ˆ 14h30 au crŽmatorium de Blanchette ˆ Morne ˆ l'Eau. Pour avis LA SEMAINE 5h00 9h00 : Le rŽveil matin avec l'horoscope de CHRISTIE en EXCLUSIVITƒ 9h 19h : BEST HITS / 80's / 90's & nouvautŽes 19h 20h : SUNSET MUSIC / Lounge Hits

PAGE 15

Retrouvez votre hebdomadaire surwww.journaldesaintbarth.com GARAGEHENRIGREAUXCOLOMBIERTƒL: 05 90 27 77 67 ƒCHAPPEMENTÐ AMORTISSEUR AVOTRESERVICEJSB 3 novembre 2010 900 MƒDECINS GƒNƒRALISTES Frappier Gervais Odile05.90.52.08.43 Husson Bernard05.90.27.66.84 Husson Chantal05.90.27.66.84 Kypriotis Patrice05.90.51.16.59 Maury Philippe05.90.27.66.50 Rouaud Pierre05.90.27.64.27 Tiberghien Yann Eugne05.90.29.71.01 Weil Edgar05.90.27.62.40 Worthington Theophilus05.90.27.66.50 Acuponcteur/HomŽopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01 GŽriatre : Frappier Gervais Odile05.90.52.08.43 HomŽopathe/OstŽopathe : Worthington 05.90.27.66.50 MƒDECINS SPƒCIALISTES Chirurgien : Grasset Daniel05.90.27 81 60 GynŽcologue : Bordjel Patrick05.90.27.68.78 Maladie appareil digestif : Vassel Bernard05.90.87.90.92 Psychiatre : Berthier-Bica•s Marie-Claude05.90.97 60 07 Ophtalmologistes: Cals Jean-Paul05.90.87 25 55 Delaplace Yves05.90.23 59 81 Pallas Alain05.90.87 25 55 Rident VŽronique06.90.41.93.9205.90.51.10.90 Oto-rhino-laryngologiste Ð Chirurgie de la face et du cou De Lanversin Hubert06.90.73.09.02 Rhumatologue/mŽdecin ostŽopathe Vuala Catherine05.90.29.61.89 Stomatologue : Chlous Franois05.90.27.87.31 CABINETS DENTAIRES Achache Joseph 05.90.52.80.32 Bovero Magali Cell. : 06.90.40.80.2305.90.52.80.32 Chlous Franois05.90.27.87.31 Mangel Marc05.90.27.73.48 Maze Marie-Laurence05.90.27.65.95 Redon Dimitri05.90.27.87.28 Vergniault Pascal05.90.29.86.08 AUTRES PROFESSIONS DE SANTƒ A.U.D.R.A. 05.90.29.27.65 Chiropracteur : Klein GŽrard06.90.64.87.40 Infirmiers-Infirmires : BarbŽ Sophie 05.90.27.67.5506.90.62.28.29 Benoit HŽlne06.90.41.88.27 Briscadieu Christophe06.90.48.63.69 Cardon Isabelle06.90.62.90.10 Dechavanne VŽronique06.90.71.83.63 Febrissy GrŽaux Corinne06.90.59.81.67 Melinand CŽcile06.90.37.27.42 Meyer Marie-Jo06.90.73.93.94 Rillot Brigitte05.90.27.72.4906.90.49.87.29 Masseur-KinŽsithŽrapeutes : AndrŽ Sandrine05.90.87.20.09 Bertin Guylne05.90.27.81.32 DanielArnaud Marie06.90.53.44.88 Dumergue Cyril05.90.27.67.86 Godfrin FrŽdŽric05.90.27.67.86 Jourdan VŽronique05.90.29.72.42 Klein GŽrard06.90.64.87.40 Maingard Bernadette05.90.27.81.32 Marchesseau Christophe05.90.29.48.10 Sorrentino Jean Christophe06.90.71.53.57 Van Hove FrŽdŽric05.90.27.76.37 Wormser Nicolas05.90.27.67.86 Orthophoniste : Bouyer Christine05.90.27.88.29 OstŽopathe : Minguy Benoit06 90 71.36.15 Wormser Nicolas05.90.27.67.86 PŽdicure Podologue : Boutiller Dominique05.90.29.24.26 Psychologue : Ardil-Brinster Monique05.90.51.14.40 Chard-Hutchinson Aline06.90.71.05.31 PsychothŽrapeute M.Laure Penot05.90.52.00.55 Laetitia Santarelli06.90.41.82.73 PHARMACIES Pharmacie de l'aŽroport05.90.27.66.61 Pharmacie Saint-Barth de Gustavia05.90.27.61.82 Island Pharmacie ˆ St-Jean05.90.29.02.12 LABORATOIRE D'ANALYSES : 05.90.29.75.02 RADIOLOGIE: Centre du Wall House05.90.52.05.02 VƒTƒRINAIRES Kaiser Alexandre05.90.27.90.91 Lhermitte Julie05.90.27.89.72 Maille Jean-Claude05.90.27.89.72 LEJOURNALDESAINT-BARTHLes Mangliers B.P. 602 97098 St-BarthŽlemy cedexI I S S S S N N : : 1 1 2 2 5 5 4 4 0 0 1 1 1 1 0 0 T T Ž Ž l l . . : : 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 . . 2 2 7 7 . . 6 6 5 5 . . 1 1 9 9 F F a a x x : : 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 . . 2 2 7 7 . . 9 9 1 1 . . 6 6 0 0 journalsbh@wanadoo.fr www.journaldesaintbarth.comE E d d i i t t e e u u r r : : S.a.r.l. Société de Presse Antillaise G G é é r r a a n n t t e e e e t t d d i i r r . . d d e e l l a a p p u u b b l l i i c c a a t t i i o o n n Avigaël Haddad R R é é d d a a c c t t r r i i c c e e e e n n c c h h e e f f Pierrette Guiraute R R é é d d a a c c t t i i o o n n Rosemond Gréaux C C o o m m m m e e r r c c i i a a u u x x Ange Patureau,Avigaël Haddad I I m m p p r r i i m m e e u u r r Daily Herald N.V.Dépôt légal à chaque parution. Le Journal de St-Barth décline toute responsabilité sur les annonces publiés. Reproduction ou utilisation des textes, annonces, photos, publicités publiés dans le journal i i n n t t e e r r d d i i t t e e s s sans notre autorisation écrite. NUMÉROSUTILES CROSSAG(SAUVETAGEENMER)05.96.70.92.92 GENDARMERIE05.90.27.11.70 POLICEDEL'AIRETAUXFRONTIéRES05.90.29.76.76 POLICETERRITORIALE05.90.27.66.66 HïPITAL05.90.27.60.35 POMPIERS18 OU05.90.27.66.13 MƒDECINDEGARDE15 OU05.90.90.13.13 HïTELDELACOLLECTIVITƒ05.90.29.80.40Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 ˆ 12h00 et de 13h30 ˆ 17h00 sauf le mercredi de 7h30 ˆ 12h30ETATCIVILNumŽro d'urgence week-ends et jours fŽrŽs06.90.33.12.75 SOUS-PRƒFECTURE05.90.27.64.10 RƒSERVEMARINE06.90.31.70.73 DISPENSAIRE05.90.27.60.27 SERVICEDESEAUX24h/24, 7j/705.90.27.64.88 Vous tes ARTISANRŽfŽrencez-vous dans cette pageË UN PRIX TOUT DOUXContactez nous au 05 90 27 65 19 SANTÉ15 Anse des Cayes Tél 05.90.27.67.78 … Fax 05.90.27.68.15 STORES EXTÉRIEURS ET INTÉRIEURS, TOILE SUR MESURE SudokuUne grille de sudoku est divisŽe en 9 lignes, 9 colonnes et 9 carrŽs. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres de 1 ˆ 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par ligne, par colonne et par carrŽ de 3x3 cases. Vous devriez rapidement rŽussir vos premires grilles. Bon jeu ! Retrouvez la solution dans notre prochain numŽro www.sudokustar.fr MENUISERIE SUR MESURE AMEUBLEMENT ESCALIER CUISINE E E T T U U D D E E P P E E R R S S O O N N N N A A L L I I S S ƒ ƒ E E G G R R A A T T U U I I T T E EM MA A R R I I G G O O T TÐ Ð 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 . . 2 2 7 7 . . 7 7 6 6 . . 2 2 1 1sbmenuiserie@wanadoo.fr Sudoku Solution du prŽcŽdent numŽro

PAGE 17

900-A vendre grand Vitara Bâché, année 2000, blanche 3 portes, CT OK, Tél. : 06 90 30 25 14 ou 05 90 27 60 10 900Christian professeur de mathématique, 25 ans dexpérience, donne cours toutes classes, tout niveau du CP à la terminale. Pour tous renseignements tél au 06 90 221 449. A VENDRE Aqua sport de 17'' avec remorque. moteur Yamaha 85 CV révisé. Bon état général … Prix : 6000 euros Renseignement au 0690.30.25.14 900-A vendre ou à louer pour professionnel (traiteur à domicileƒ) laboratoire de cuisine tout équipé aux normes européennes. Pour tout renseignement tél. au 06 90 221 449. 900A louer Bureau ou entrepôt 35m2. Centre Gustavia, proche école, parking. 1400 euros /mois HC Tél. : 0690 31 81 39 900-Loue garage pour stockage à Gustavia … 600/mois. Agence Ici et Là 0590 27 78 78 902-Investisseur offre échange, à effet immédiat, de 2 appartements mitoyens en pleine propriété neufs, tout équipé meublés à Cupecoy, Sint Maarten dans résidence de standing sécurisée avec piscine, salle de sport, solarium, laverie, ascenseurs, jardin et parkings intérieurs, compteur individuels eau/électricité, connexion télévision, Internet installée contre : Neuf ou à rénover, loft, case avec peu ou pas de terrain, appartement dans petite copropriété avec syndic bénévole. Agence sabstenir. Tél. : 06 90 77 56 70 902Rare !!! Vend à Oyster Pond. Beau T3 avec emplacement ponto. Magnifique vue marina imprenable. Grande terrasse et deck de 36m2. Beau salon séjour et cuisine US ensoleillés. Grandes chambres dont 1 de 20m2. Salle deau marbre. Place de parking jouxtant lappartement. 305.000 euros Tél. : 06 90 73 40 68 9 9 0 0 1 1 * * S S T T M M A A R R T T I I N N I I D D E E A A L L P P L L A A C C E E M M E E N N T T p p a a r r t t i i c c u u l l i i e e r r v v e e n n d d s s t t u u d d i i o o m m e e u u b b l l é é a a u u 2 2 é é é é t t a a g g e e d d a a n n s s rr é é s s i i d d e e n n c c e e a a v v e e c c p p i i s s c c i i n n e e e e t t s s n n a a c c k k , , b b o o r r d d d d e e p p l l a a g g e e e e t t c c e e n n t t r r e e v v i i l l l l e e L L e e G G r r a a n n d d S S t t M M a a r r t t i i n n 6 6 2 2 . . 0 0 0 0 0 0 e e u u r r o o s s ff a a i i b b l l e e s s c c h h a a r r g g e e s s l l o o u u é é 5 5 2 2 0 0   / / m m , , l l o o c c a a t t a a i i r r e e e e n n p p l l a a c c e e t t é é l l 0 0 6 6 9 9 0 0 6 6 7 7 3 3 8 8 8 8 9 9 900SAINT MARTIN : Baie Nettlé dans résidence hôtelière 4* "Le Flamboyant" à vendre studios équipés vue jardin ou vue Lagon à partir de 95.000 euros agence s'abstenir 0690 30 92 18 A vendre, charmante villa récemment rénovée, composée dune chambre parentale et de 2 chambres pour enfants. Située sur les hauteurs de St Jean, cette villa propose un très agréable salon souvrant sur la terrasse avec piscine. Possibilité dagrandissement. St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 A vendre, une propriété à Corossol composée dune maison principale avec 2 chambres, une terrasse avec piscine et de 2 bâtiments séparés pouvant être utilisés en studios ou stockage. Bon rendement locatif. St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 899-Diverses entreprises sont à reprendre sur St-Barth, pour plus de renseignements, veuillez contacter Christophe Sachot : christophe.sachot@ cimm-immobilier.fr 899Vends fonds de commerce à Gustavia Bail 3/6/9 bien placé Petit Loyer . Prix 110.000 euros Tél. : 06 90 77 00 70 892A vendre bail commercial 3/6/9 à Saint Jean … 39m2, vue mer, parking, terrasse Tél. : 05 90 29 10 82 A vendre, terrain constructible situé dans la zone urbaine entre Public et Corossol. Idéal pour construire une maison ou appartements. St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 Automobiles The Best Selection of Villas in St BarthReal EstateVilla RentalsVilla Management Agence ImmobilireLocation de VillasGestion de VillasSale Vente contact : estate@icietlavillas.com Rental Location contact : rental@icietlavillas.comPh : 05.90.27.78.78 Ð Fax : 05.90.27.78.28 ou 27.72.72rue Samuel Fahlberg Ð Gustavia 97133 Saint-BarthŽlemyVisit our villas on / Visitez nos villas sur :www.icietlavillas.com PETITESANNONCESJSB 3 novembre 2010 90014 AVISDEREMERCIEMENTSLes familles Vion Broussaille Franois, Lallement Marc, Gil, Magali, et leurs enfants, cousins, cousines, Eric, Maxime, Amandine, Camille et famille Gomez et amis, ont le regret de vous faire part du dŽcs de madame SALIBA JosŽphine, Jeanne ‰gŽe de 56 ans, domiciliŽe ˆ Gustavia, St BarthŽlŽmy. La cŽrŽmonie aura lieu le jeudi 4 novembre ˆ 14h30 au crŽmatorium de Blanchette ˆ Morne ˆ l'Eau. Pour avis LA SEMAINE 5h00 9h00 : Le rŽveil matin avec l'horoscope de CHRISTIE en EXCLUSIVITƒ 9h 19h : BEST HITS / 80's / 90's & nouvautŽes 19h 20h : SUNSET MUSIC / Lounge Hits