Citation
Journal de Saint-Barth

Material Information

Title:
Journal de Saint-Barth
Place of Publication:
Saint Jean, Saint Barthelemy
Publisher:
Journal de Saint-Barth
Publication Date:
Copyright Date:
2009
Language:
French

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright Journal de Saint-Barth. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


restaurant CM I
italien Claudine Mora
Guataa AGENCE IMMOBILIRE
REAL ESTATE



CONSEIL
AIiR




GUSTAVIA Les Mangliers
ni.e *Jln Saint-Jean
d'arr 97133 St-Barthlemy
21: Tl I 05.90 27 80 88
A W90 27 7 56 Fax: 05.90 27 80 85
claudine.mora@wanadoo.fr








L'AGENCE
l lIAITH IEAL IBTATE





BLEUMARINE

YOUR FAVORITE SHOP
VILLA CROLE

Ouvert 7 jours /7 Non Stop


CONCESSIONNAIIE
G I V n d cSUZUKI
3PRT
SAINT-BAR TH




de la Pisane
0590278530





Rue Samuel Fahlberg
usa via Sty 0590 29 75 05

0 50 298 8 90r
vil!i sibarth.com
www.sibarh.conm









'Gustavia Harbor, St Barthdemy O5' 29 75 O
S *I i* ~*ww.othe reit -ibarh.co M!oe








Dengue: Fins de travaux Prochain

la fin d e Alors que se profile le vote du budget ralisation du trottoir. conseil territorial
S 2009 et avec lui, une moisson de nou- Dans la poursuite des travaux engags l't der-
'e p id m ie veaux travaux, s'achve une grande nier, un autre trottoir est actuellement en cours de l 27 f vrier
partie de ceux inscrits au budget ralisation Flamands qui part de la route du
Le comit dexperts des maladies infectieuses 2008. Petit tour d'horizon des fins de ranch pour aller vers ce quartier sous le vent de Le prochain conseil territorial qui se tiendra
et mergentes des les du nord qui s'est runi le travaux en cours avec Sophie Oli- l'le. le 27 fvrier 16 heures dans la salle des dli-
et ergentes des les du nord qui sest runi l veaud, directrice des services techni- Accs scuris Merlet : la demande des rive- 7 fvrier 16 heures dans la salle des dli-
19 fvrier de ier a considre qu aprs deux ques de la Collectivit. En attendant de rains, un mur de soutnement est en cours de brations promet d'tre long. 17 points sont
cas ema teurs de baisse significative du nombrseuil vous dvoiler le programme 2009, construction Merlet qui s'accompagne d'un lar- en effet inscrits a l'ordre du jour, dont le
cas vocateurs de la idengue, en de du seuil une fois celui-ci vot. gissement de la chausse, grce la cession gra- dbat sur les orientations budgtaires de
pidmique, la situation actuelle correspondait cieuse d'une bande de terrain par un riverain. l'anne 2009 qui, comme son nom l'indique,
la fin de l'pidmie qui svissait sur l'le Les habitants des quartiers sous le vent, de Fla- Au stade, le club-house de tennis est en cours de dclinent les orientations stratgiques de la
depuis quatre mois. Depuis deux semaines, on ,'.;Collectivit pour l'anne 2009. Ordre du jour
depuis quatre mois. Depuis deux semaines, on mands Colombier, devront patienter jusqu' la ralisation, tandis que des travaux visent scuri- Collectivit pour l'anne 2009. Ordre du jour
ne relve en effet plus que 16 cas hebdomadai- ut n a esil ci-dessous.
res vocateurs de la dengue, contre un seuil mi avril pour voir la route nouveau accessible
pidmique fix 22, tandis que le nombre de dans les deux sens de circulation. D'ici l, les 1- Dbat sur les Orientations Budgtaires pour
pidmique fix 22, tandis que le nombre de
cas confirms qui a rgulirement diminu en entreprises s'activent sur un chantier mi-EDF, mi l'anne 2009.
janvier s'est dsormais stabilis entre 5 et 8 cas Collectivit. Cette dernire a en effet profit de la 2- Exercice par la Collectivit de Saint-Barth-
depuis trois semaines. La mme situation pr- programmation des travaux d'enfouissement du lemy de sa comptence en matire pnale.
depuis trois semaines. La mme situation pr- rseau HTA du premier pour poser des fourreaux 3- Proposition de modification des taxes portuaires
vaut Saint-Martin o seuls 12 cas vocateurs Seau HTA du peme P pose des fourreaux 3-Propositon de modification des taxes portuaires
ont t enregistrs lors de la deire semaine (tlphone et basse tension) et changer la canalisa- KM 4- Rglementation de l'activit de conducteur de
d'obseration tion d'adduction d'eau potable avant bien sr de ROUTE BARREE taxi.
On estime 514, le nombre de personnes tou- couler une nouvelle chausse. Objectif : ne pas 5- Fixation du nombre de taxis autoriss sur le
personnes tou- ser la route. ROAD CLOSED territoire de la Collectivit (art.2 de la rglemen-
ches par la dengue depuis le dbut de l'pid- recasser la routeXCPT BORER tetore de la Collectvt (art.2 de la rglemen-
mie Saint-Barth, dont 14 ont d tre hospitali- ) La troisime phase de rfection de la chausse tation de l'activit de taxi) et modalits d'attribu-
ses (11 adultes dont 7 prsentant une forme autour de l'tang de Saint-Jean devrait prendre fin tion des licences non utilises.
svre et trois enfants dont deux pour une la fin du mois de mars. Aprs le btonnage de la 6- Acquisition de la parcelle de terrain cadastre
forme svre). A Saint-Martin o elle a com- portion de route comprise entre le terrain de tennis AI 644 situe Saint-Jean.
menc trois semaines auparavant, l'pidmie et le croisement de l'tang de Saint-Jean, la rfec- 7- Acquisition de la parcelle de Madame Louise
aurait touch 2018 personnes et contraint tion de la portion "restaurant le Diamant- croise- ,- -- Turbe Augmentation de la superficie requise
l'hospitalisation de 33 personnes (22 adultes ment', c'est en effet aujourd'hui le tronon garage pour les besoins de l'arodrome de Saint-Jean.
dont 8 pour une forme svre et 11 enfants dont Suzuki carrefour de la piscine, a tre totalement 8- Proposition d'acquisition de trois parcelles de
2 pour une forme grave. Au cours de cette pi- repris. Fidle sa politique dploye maintenant ser l'activit de tir l'arc. Ct tennis, des pan- terrain Terre-Neuve et change avec un particu-
dmie, le taux moyen de svrit* a t de depuis quelques annes, la Collectivit procde neaux de protection empcheront les flches de lier Anse des Flamands en vue de raliser un
1,70 Saint-Barth, un peu suprieur celui paralllement la pause d'une nouvelle canalisa- draper sur les courts voisins. Au fond du pas parking le long de la voie principale.
observ Saint-Martin (0,50) et lors de l'pi- tion d'eau en remplacement de l'ancienne et de tir, c'est un mur habill de bois qui devrait 9- Election d'un reprsentant lu de la Collecti-
dmie de 2007 en Guadeloupe (0,8%). A Saint- celle de fourreaux en prvision d'un futur efface- contenir les flches. Derrire, la Collectivit envi- vit au sein du Conservatoire de l'Espace Littoral
Barth, le virus DEN-1 (900o) et le virus DEN-2 ment des rseaux. sage en effet d'amnager un sentier de promenade. et des Rivages Lacustres.
ont co-circul, mais depuis le mois de dcem- ) A Cul de Sac, une vingtaine de riverains 10- Dlimitation du rivage de la mer Grand Cul
bre seul le DEN-1 a t identifi. A Saint-Mar- devraient prochainement disposer d'un accs EFFACEMENT DES RESEAUX EN 2009 de Sac.
tin, trois virus ont circul : le virus DEN-1 en l'eau de ville. La Collectivit procde en effet la 11- Projet de Rfection du quai du bord de mer
grande majorit (650o), le virus DEN-2 et le pause d'une canalisation d'eau qui n'existait pas Depuis plusieurs annes, la Collectivit Gustavia Approbation du plan de financement -
virus DEN-4 qui t isol au cours du mois jusque-l. Une pause de fourreaux accompagne mne une politique ambitieuse d'enfouisse- Demande de subventions.
d'octobre. Sur la partie hollandaise de l'le, ces l'opration. ment des rseaux dans l'objectif de les ren- 12- Cration de la Commission Consultative
trois virus circulent galement. ) Toiny, c'est fini La portion de route effondre dre moins sensibles aux intempries. De Paritaire Territoriale des Assistants Matemels et
Toiny aprs de fortes pluies a t reprise et les nombreux tronons de route ont dj fait Familiaux
Prudence I travaux se sont achevs rcemment. Ils ont l'objet de tels travaux et la volont de la 13- Dispositions prliminaires pour la mise en
Sde d e ne m p a consist en la construction d'un mur de soutne- Collectivit est de continuer sur le mme place de la comptence "Accs au travail des
La fin de pidmie ne marque pas la fin de la n ment, la pause de fourreaux en vue de l'efface- rythme. Mais il existe un dcalage entre la trangers".
vigilance. On le sait, bien l'abri des citemes ment futur des rseaux, la rfection de la chausse phase d'enfouissement et celle d'effacement 14- Fixation des taux de vacation horaire de
et autres ufts, les larves de moustiques peuvent et la ralisation de trottoirs pour scuriser le che- rel du rseau. Ou pour tre plus clair, entre garde, de formation et d'astreinte programme
en effet rsister durant plusieurs mois et se min des pitons. Ceux-ci n'empitent pas sur la la fin des travaux et le moment o l'lectri- pour les Sapeurs Pompiers Volontaires.
dvelopper la moindre pluie... Rsultat largeur de la route. Les riverains ont en effet cd cit ou le tlphone passant dans les four- 15- Fixation d'une aide au logement pour les
continuez surveiller l'abord des maisons, ra- gracieusement une bande de terrain ncessaire la reaux, la Collectivit est en mesure de reti- Sapeurs Pompiers Professionnels.
diquez toutes les eaux stagnantes, contrlez rer les poteaux ariens. L'objectif pour 2009, 16- Cration d'un quartier maritime avec
rlerds, gotuliree, pores d ae citemes et rop Regards anti casse outre de poursuivre la politique d'enfouisse- demande d'autorisation pour l'accs au registre
plemi, rgulirement. On ne le dirajamais ment, c'est de procder au maximum l'ef- national des immatriculations des navires
assez, le moyen le plus efficace de lutter contre Fini les rustines sur les routes neuves !facement des rseaux l o les fourreaux 17- Sanctions pnales en matire d'immatricula-
la dengue, c'est d'empcher la formation du C'est en tout cas ce qu'espre la Collectivit ont dj t poss. tion des vhicules.
moustique. qui depuis plusieurs mois, place systmati-
Nombre defonnes graves rapport quement les branchements d'eau dans des
au nombre total de cas estims regards. Il suffit ensuite de les ouvrir pour
pour lapriode considre. les rparer. Sans avoir casser la chausse.ise n place d e
de surendettement
L' Iedom l'avait annonc il y a quelques mois. nombreuses donnes tant strictement confidentiel-
ji;GiEt1 20609 rA f STA f AV A a ftiy;. g C'est chose faite aujourd'hui. La premire les, celles-ci taient intransmissibles par mail ou
S l N w r 200 PU A f LtA p ir C jc permanence de la commission de surendette- tlphone. Ce qui explique sans doute pourquoi, sur
, ment des particuliers s'est droule vendredi l'anne 2008, sur les 349 dossiers traits par la
/ 0 U FA; 7 E 5 D AAS LA F R:- Ai: ;Tf E7 IAN /'7 13 fvrier dans les locaux de l'antenne fiscale commission de surendettement de l'IEDOM de
S-,-- ., -- de Saint-Martin, Concordia. Un bureau Guadeloupe, seuls 7 taient des dossiers de Saint-
( Ouvi;, DE Plt; Q JUE L ON V-ND DE FR;i \ d'accueil qui proposera dsormais, une fois Martin.
SON A 8& CAUCU Lu P L L /4 E MtNOND .A par mois, des permanences aux insulaires en Cette permanence locale de l'IEDOM offre tous
T V 5 r. A '...... difficult. ceux qui souhaitent sortir de la spirale de l'endette-
(ET VOS IRR;E2 A VEN l R 5 V,; CNETT ment, une coute et une aide de proximit. L'Insti-
NO 5U E t i R TEs Depuis vendredi 13 fvrier, les Iles du Nord dispo- tut travaille avec les banques, la Prfecture dl-
N. ? sent de leur propre permanence de la Commission gue, la COM et les services sociaux, pour accom-
de surendettement des particuliers habituellement pagner efficacement dans leurs dmarches, souvent
A mise en place dans chaque dpartement franais par complexes, les personnes surendettes. La proc-
la succursale de la Banque de France du domicile dure comporte une premire phase de cinq semai-
du dbiteur. Deux responsables de l'Institut nes d'instruction des dossiers tablis sur la bonne
d'Emission des Dpartements d'Outre-mer de foi des demandeurs. Aprs examen de leur receva-
Pointe--Pitre, succursale de la Banque de France bilit, une seconde phase est dclenche qui
e; aux Antilles-, assureront dsormais une perma- s'tend sur quatre mois. La commission peut choi-
nence mensuelle, dans les locaux de l'antenne fis- sir, en fonction de la situation du demandeur, de
I. ( cale de Saint-Martin, rsidence Santa Monica ngocier avec ses cranciers pour tablir un chan-
Concordia. Jusqu'ici, les rsidents des Iles du Nord cier jusqu' 120 mois, ou de mettre l'affaire entre
a" dpendaient de la Guadeloupe pour engager cette les mains d'un juge, qui pourra ainsi statuer sur un
S// procdure qui a pour objectif de rechercher des ventuel effacement des dettes.
E r Iff \solutions, amiables ou judiciaires, aux problmes La prochaine permanence de l'IEDOM se tiendra
SELi f ,i, rencontrs par les particuliers ayant contract un le vendredi 6 mars prochain l'antenne fiscale, de
endettement excessif (dettes non professionnelles). 9 heures midi et de 14 heures 16 heures.
Une procdure gratuite, mais fastidieuse, car de J.E






Bruno Magras devant la communaut
des propritaires trangers
POA pour St Barts Internatio- qu'il n'tait pas
nal Proprety Owners Associa- question d'aller
tion-, les propritaires trangers de contre l'avis de la
Saint-Barth recevaient jeudi 19 population. Inter-
fvrier Bruno Magras. Une soixan- rog sur les tra-
taine de personnes assistaient cette vaux qui mail-
runion d'information portant sur la lent les routes,
vision du dveloppement de l'le du Bruno Magras a
prsident de la Collectivit. expliqu la politi- Une soixantaine de personnes assistait jeudi demier la runion.
Devant l'assemble runie au restau- que de la Collec- deloupens n'avaient pas d'cho ici. c'tait le rsultat d'une trop grande
rant Sant F Lurin, Buno Magras tivit qui consiste, Quand l'e a commenc se dve- demande par rapport l'offre. Le
qui s'est rjoui d'intervenir devant Dborah Brosnan, prsidente de l'association des chaque fois que lopper, tout le monde en a ici profit. prsident a indiqu que la stratgie de
une partie prenante de l'conomie propritaires trangers de Saint-Barth etBrunoMagras. des travaux rou- Il y a ici des gens modestes auxquels rduction des travaux et de limitation
de l'le, a d'abord dress sommaire- tiers doivent tre il faut faire attention, mais il n'y a de l'urbanisation prne par la Col-
ment les grandes lignes du change- job), mettant en balance d'un ct la engags, de procder la pause de pas de gens trs pauvres, a rassur lectivit, ainsi que le recours une
ment intervenu en juillet 2007. Le population et certains de ses visiteurs fourreaux dans l'objectif d'enfouir les Bruno Magras, prcisant que suite au main d'uvre locale plus importante
prsident a ainsi rappel que ce statut partisans du silence et de l'autre, la rseaux. Des oprations plus longues travel alert dclenche par le qu'il appelle de ses voux, devrait
de COM qui dtache l'e de la Gua- vocation touristique de l' e qui doit et plus chres, mais qui terme dpartement d'Etat amricain s'agis- aboutir faire baisser la pression et
deloupe confrait aux autorits loca- proposer des animations ses visi- devrait prserver les rseaux des sant des Antilles franaises, il avait de fait celui du prix des loyers. Il a
les un grand pouvoir de dcision, une teurs. intempries et aboutir la disparition rendu public un communiqu rappe- galement indiqu que la Collectivit
relation directe avec le gouvernement Achevant l son discours, le prsi- totale des poteaux. Il a par ailleurs lant que Saint-Barth n'tait plus une dveloppait une politique d'achat de
franais et la possibilit d'dicter des dent se prtait ensuite au jeu des rassur l'assemble indiquant qu'il commune de Guadeloupe depuis juil- terrains pour loger enseignants, pom-
lois locales dans certains domaines. questions-rponses. S'agissant d'un n'tait pas question d'installer de let 2007 et qu'aucune grve ou mani- piers, acteurs du service public.
Bruno Magras a ensuite assur que sa projet de casino -ou de salle de jeux- l'clairage public le long des routes. festation n'y avait lieu. S'agissant de l'lectricit, le prsident
ligne politique tait de garder Saint- pour lequel le SBIPOA a manifest Venait ensuite la question de la Gua- Sur la question du transport public, le a estim que le problme de produc-
Barth comme elle est (keep it the son inquitude via une rsolution ren- deloupe et des rpercussions Saint- prsident a ritr sa position. A tion tait rsolu ou plus exactement
way it is), en en limitant notamment due publique en novembre dernier, le Barth. Le prsident n'a pas cach que savoir que seule la limitation du en passe de l'tre. Rappelant la
l'urbanisation. Le prsident a indiqu prsident a indiqu que la dcision la mobilisation gnrale qui paralyse nombre des socits de location de bataille qui l'a oppos l'oprateur
que la Collectivit travaillait d'ail- serait prise par le ministre de l'Int- la Guadeloupe depuis plus de 5 voitures et du nombre de voitures par qui voulait crer un cble sous-marin
leurs un document d'urbanisme qui rieur franais qui aurait pralable- semaines maintenant avait des cons- socit pouvait permettre l'mer- d'interconnexion entre Saint-
sera bientt achev. ment pris soin de consulter le Conseil quences Saint-Barth, notamment gence d'une socit prive de trans- Martin/Sint Maarten, Saint-Barth et
Bruno Magras a enfin voqu le territorial. Il a indiqu que l'interven- dans l'approvisionnement, mais port en commun, prcisant qu'il Anguilla, Bruno Magras a rpt les
souci de stabilit sociale de la Collec- tion du porteur de projet devant le qu'elles taient finalement limites n'tait pas favorable au subvention- termes de l'accord intervenu qui pr-
tivit qui observe un nombre impor- Conseil territorial n'avait pour voca- dans la mesure o les marchandises nement d'un tel service. voient qu'EDF installerait deux nou-
tant de jeunes avec peu de formation tion que d'informer l'assemble sur allaient davantage transiter par Saint- Sur le prix des loyers, excessif pour veaux gnrateurs de 8MW chacun
ainsi que le problme du bruit qui le dtail de l'opration et qu'en aucun Martin. Il a par ailleurs expliqu que toute une frange de la population avant 2011, augmentant d'autant la
n'est pas simple rgler (hard cas celle-ci n'avait encore rendu son les problmes rencontrs par les Gua- active, Bruno Magras a constat que capacit de production.



La Chorale de Bons Choeurs
Prsente



DEUX CONCERTS

avec "Carmina Burana"

& des extraits du Broadway Show "West Side Story"

Invite d'honneur: Jane THORNGREN, Soprano de New York
Sous la direction de Charles Darden


VENDREDI 27 & SAMEDI 28 fvrier

20h00 i'Eglise Anglicane de Gustavia

Entre : 15E GRATUIT POUR LES ENFANTS












a e e de la r sPour clbrer les 10 ans de
de la part d'un chef : le res- officiel de Saint-Barthlemy
pect de tout le personnel. Le mais nanmoins chant lors
rythme en cuisine tant sou- de nombreuses rceptions- la
vent intense, entre les 200 chorale de Bons Choeurs
couverts en haute saison, les o ise deu es
organise deux concerts
petits-djeuners et le service exceptionnels qui auront lieu
snack, une bonne entente est vendredi 27 et samedi 28
primordiale. Autre notion l'glise anglicane de Gusta-
retenir pour cesjeunes appren- via. A cette occasion et
tis : la propret et le profes- l'initiative de Charles Dar-
sionnalisme.
esionnalisme. oden, directeur de la chorale,
Les collgiens ont ainsi pu le chour local accueillera une
suivre l'itinraire des produits invite d'honneur en la per-
depuis leur livraison jusque sonne de Jane Thorngren,
Sdans nos assiettes. Ils ont
cti t e sns ite e oit e e d on- soprane de l'opra de New interprtera notamment une se (parole et musique) par
saveurs organisait classe de 3e de Dcouvertes u York qui s'est produite plu- partition crite par le grand- Jean Belotti, ancien pilote
saveurs organisait classe de 3e de Dcouvertes tration de prparation d'un sieurs reprises au Festival de pre de Roger Lacour, com- d'avion et mdiateur de la
L 'mardi 17 fvrier sa professionnelles. plat : un risotto de Saint Jac- Musique. Une contribution positeur de musique classi- Collectivit.
deuxime manifestation A cette occasion, les 21 coll- ques. musicale rendue possible que, Le chour quant lui
auprs des jeunes de l'le. La giens ont pu dcouvrir les des- Dernire tape de cette dcou- ce la gnr osit e eu ee e ch ants d ar a al d o
semaine prcdente une sous des mtiers du bar, de la verte, la ptisserie. C'est dans mcnes les poux S ne interprea Burana de Carl Off vendredi 27 et samedi 28
dgustation avait en effet eu cuisine et de la ptisserie les effluves de chocolat que et David Jackson et Roger et ainsi que des extraits de West fvrier 20 heures, glise
lieu l'cole Sainte Marie de Jrme, le chef barman, leur a les lves ont assist au travail Brook Lacour. Side Story et pour la premire anglicane de Gustavia. Prix
Colombier, au cours de expliqu le droulement d'une d'orfvre du ptissier, maniant Accompagne de Sana Roy fois Les enfants de Saint- 15 euros. Gratuit pour les
laquelle les enfants gs de 4 journe dans un bar d'htel, le avec habilet boule de glace et aupianoJane Sagreny fois une chans codSi- enfas.
ans avaient pu dcouvrir les rythme difficile entre deux feuille de chocolat au piano, Jane Thorngren y Bart, une chanson compo- enfants
saveurs varies du chocolat services, mais galement la Cet aprs-midi passe au Forum des mtiers la Capitainerie
amer, du citron, de l'endive ou mixologie, cette technique Sereno aura certainement sus-
mme de la pissaladire tendance qui peut faire l'objet cit des vocations chez cesU coen e po r d c
Mardi dernier, c'est au d'un diplme et qui fait d'un jeunes en classe de Dcouver-
Sereno, o officie en tant que cocktail, une boisson unique. tes professionnelles. Elle aura
chef excutif le prsident de Place ensuite la cuisine avec galement permis de dcou- t
l'association Jean-Luc Gra- le chef du Restaurant des vrir les dessous de mtiers, C'est la capitainerie que Mme Cointre pour les mtiers interventions intressantes
bowski, que se droulait la Picheurs, Jean Luc Gra- aussiCs la capiavinerie qe Mme Cointre pour les mtiers interventions interessantes
s ,e ase drouait la ers ean ra aussi difficiles que passion- s'est tenu mercredi dernier le de la sant, Mme Weber des reprsentants invits,
eonde tSaveurs qui ouve bait sur e rnoion trs insismprtante forum des mtiers organis concernant les mtiers du mais on peut cependant
Se aver apour les collgiens par les tourisme, M. Jordan Blan- regretter la forme choisie qui
collgiens des 3e A et B de chard pour les mtiers de l'in- a eu pour rsultat d'offrir une
Dcouvertes professionnelles, formatique, M. Christian longue matine aux enfants,
r sous la houlette de leurs pro- Lde pour les mtiers de alors qu'un forum sous forme
fesseurs Olivier Graux et l'ducation, et enin M. Denis d'ateliers ou de stands se
Gwnalle Bourdino. Sous le Graux et Mme Gina Graux serait certainement avr plus
thme Les mtiers d'avenir pour la fonction publique ter- ludique.
Saint-Barthlmy, une ritoriale. Cette confrence intervient
du- 7 confrence tait organise de Les diffrents sujets traits juste avant l'orientation de
8h 1lh45. durant la confrence avaient ces futurs lves de seconde
Des intervenants de tous hori- trait aux voies aprs la troi- qui ont dsormais le choix
Jeudi 26 tu zons taient invits pour par- sime, les mtiers d'avenir, entre passer en classe sup-
ler de leur profession et faire ainsi que les mtiers dj pr- rieure Saint Barth ou partir
La Mar ne: Mussles & French Fres Day dcouvrir leur mtier aux l- sents Saint Barth et ceux vers les autres les ou la
Vend redt 27f ves, qui ont ainsi pu couter qui vont se dvelopper. Le mtropole.
Le Jardin : Sotire TARTIFLETT cha ruerie-deerssrt-cf 389 M. Stouvenot, architecte, forum donnait lieu des Sara Septier de Rigny
Le Yacht Club: irls Power Party open bar champagne pour ves files
La Mandala: Papaguyo & SwanLt LVE FunfAeeeeeVibezn
La Marine: Musses & French Fries Day CONFRENCE "Brul Vaval" (Roi du Car- d'un diplme professionnel
Samedi asf OL CE naval) sur la plage de Shell reconnu en tant dispens
DU LYCEUM CLUB Beach. Venez participer au d'examen.
Le Csar: Ramantc live a ver Jamie Sherman, spanishjazz melo biend La mini universit du grand "vid" organis par La La prochaine session est pr-
Dimanche i mars. Lyceum Club de Saint-Bar- Pointe en Mouvement, vtus vue en mai 2009. Toute per-
D BrazEI: Popaguyo & Swang, L VE Funkeeeeeib ezzz thlemy vous invite la de noir et de blanc. Le sonne intresse par la
Lundi 2 mars, confrence-dbat qui aura dpart se fera depuis le V.A.E est invite se rap-
Ln 2 lieu la salle polyvalente de Select Bar vers 19h30. procher de la C.E.M. La
Le Yacht Club: Soire Dsca/Disco N9h music by Faden Kovfaich la capitainerie du port: mer- N.B : ne jeter plus vos peaux V.A.E est un outil de motiva-
Mardi3 marn credi 25 fvrier 2009 19h de cabris, nous en avons tion et de valorisation des
La MaNrne : Caribbean Lobster BBQ 694 (Chicken & Ribbs UNLIITED) prcises besoin pour la ralisation de postes au sein d'une entre-
VeWadred l6 mLa. B Sujet: Dpistage organis nos tambours; contactez prise.
des cancers de l'intestin Henri au 0690 453 502. Un Contacter la C.E.M au 0590
Le Yacht Club: Ir s Poter Party de 23h e l open bar champagne Invits: Ketty Karam, prsi- grand merci d'avance tous 27 12 55 Rue du Roi Oscar
Le C~sar: Sorde BBhQ a volont,. menu 39< dente d'Agwadec, l'associa- les gnreux donateurs! II Gustavia. Ouverture des
La Marine : Mussles & French Fries Day tion guadeloupenne pour le bureaux du lundi au jeudi de
dpistage des cancers et le iE 8h30 16h30 et le vendredi
Lundi ms:eg. Dr C Bachelier-Billot, mde- L de 8h30 15h30. Mail:
Le C sar:. Reggae pop live music avec Papaquyo et Charee Mariee cin coordonnateur, chirur- cem@comstbarth.fr
gien des hpitaux. La Chambre Economique
Les confrences de la mini Multiprofessionnelle
L'IItton oe stara universit sont gratuites et (C.E.M vous propose de
vous y tes tous cordiale- valoriser votre exprience N $
2o 'lnvItation Restaurant, ment invits! grce la Validation des La consultation de P.M.I
un nouveau moyen de paiement bien pratique 1 Acquis de l'Exprience nourrissons aura lieu excep-
La :Ite des restarnts partic.pants es: ,d d nponibie (V.A.E) tionnellement lejeudi 26
sud 1 s~ite it ~ e er-~rEI s nL La V.A.E permet tout fvrier 2009 et sera assure
La saison carnavalesque employ du priv ou du par le Docteur Nosard. Pour
2009 s'achvera ce jour mer- public de pouvoir, grce prendre rendez-vous, vous
credi des Cendres 25 ses comptences profession- devez tlphoner partir de
fvrier, par le traditionnel nelles, accder l'obtention 7h30 au 0590 27 60 27.






FORMATION DE CRR du Pre Irne de Bruyn. Le
Une session de formation au stationnement sera interdit de
certificat restreint de radiotl- part et d'autre de la chausse
Aussi discret que brillant, Karl Tuna : c'est la plus rare des Antilles Saint Kitts et Nevis. Ouragans et alizs phoniste(CRR) est actuelle- de la rue du Pre Irne de
Questel, webmaster du magnifi- franaises. Il n'y en avait que deux aidant, des papillons sont arrivs sur ment organise. L'examen est Bruyn, sur la portion en double
que site www.sbhnature ddi Saint-Barth. L'une d'entre elles est Saint Barth et ses lots. Leur impact a prvu mercredi 22 avril 2009. sens.- En raison de travaux sur
la faune et la flore de l'e, tire la aujourd'hui morte. t terrible sur les Opuntias. Date limite d'inscription le rseau lectrique, le jeudi 26
sonnette dla e e l flore de l'le, tire la auourdehui morte. ou Op rebe ter e ur p nti. samedi 28 mars 2009. fvrier ente 8 et 12 heures, la
sonnette d'alarme. Selon ce pas- La raquette en arbre ou Opuntia rebes- Aujourdhui, pratiquement nscriptions et renseignements circulation de tous les vhicules
sionn de nature qui sillonne cens : c'est la plus grande et la plus toutes les raquettes natives aurs de la SNSM au se fera en sens unique sur une
quasi quotidiennement les mor- remarquable des Antilles. Elle a com- c sont infectes par ces 0590.27.57.58 ou par e-mail: portion de la voie n209
nes de Saint-Barth, les raquettes pletement disparu chenilles orange et noir snsmsbh@orange.fr Lorient au niveau du pont,
sont en train de disparare. Ses de Saint-Barth et qui ont envahi dans le sens Lorient Vitet -
observations ci-dessous. ne survit plus -d'autres MODIFICATION Marigot. Les vhicules venant
que sur les lots les de la des quartiers de Vitet Marigot
Parmi les plus de 350 espces que et notamment Carabe DE LA CIRCULATION seront dvis par la voie N 68
compte la biodiversit vgtale de St Fourchue qui En raison de travaux routiers, passant devant l'glise. L'accs
Barth, une sous-famille des cactaces passe pour quant les c u lundi 2 mars e pitons la plage sera momen-
est passe du statut de commune a accueillir la jusqu'aul tanment bloqu pendant la
1 a C c s inclus, la circulation de tous les dure des travaux.
gravement menac. Ce sont les plus grande colo- dgts vhicules sera interdite sur la Ei de travaux sur le
Opuntioideae. nie des Antilles rue du Pre Irne de Bruyn rseau routier la circulation de
Franaise s. sur la portion comprise entre la tous les vhicules, sauf rive-
SCette espce rue Samuel Falhberg et l'entre rains, sera interdite sur la por-
Communment appeles raquettes ou est protge par de l'hpital. La Rue du Pre tion de la voie No39 Saint-
raket en crole, les Opuntias font par- arrt prfectoral. Irne de Bruyn sera en double Jean comprseenterl'intersec
tie de la biodiversit de Saint Barth, La raquette sens sur la portion comprise tion au niveau de la piscine ter-
mais galement de son histoire. Autre- volante ou Opuntia j entre la Rue de Marins et l'en- ritoriale et l'intersection avec la
fois trs abondants sur l'le, ces cactus triacantha : c'est la tre de l'hpital. voie N209jusqu'au vendredi
servaient comme barrages aux envahis- dernire espce native et la plus connue. i po. em e L'accs l'hpital se fera par la 20 mars 2009 inclus.
seurs. Leurs fruits taient galement uti- Largement distribue sur l'le, elle n'est rue des Marins puis par la rue
liss pour faire des punchs trs appr- pas menace pour l'instant.
cis et leurs segments, pour faire des N'ayant aucun prdateur local, la Cac- | l d a d par
dcoctions. Aujourd'hui, sur les quatre lu f i toblastis cactorus n'arrtera pas son
espces natives prsentes Saint-Barth, diaraen el uvre de destruction. Et vu sa vitesse Depuis prs d'un an, la Rserve naturelle de Saint-Barthlemy publie une
trois sont sur le point de disparatre, ces La plus grande partie de cette sous- de reproduction, les raquettes remarqua- newsletter lectronique qui relate les principales actions menes durant le
espces sont : famille de cactus a t dtruite massive- bles et protges, telle la raquette en mois coul. L'dition de fvrier a t envoye en dbut de semaine
) La raquette fleurs jaunes ou Opun- ment lors des travaux d'amnagement arbre, auront probablement complte- auprs de deux cents personnes qui font actuellement partie du carnet
tia dilenii : c'tait pourtant la plus de terrains et par les agressions rpti- ment disparu dans l'anne ou l'anne d'adresses de la rserve.
commune il y a 30 ans. Aujourd'hui, tion des cabris, suivante. Dans l'urgence, la collecte de Au sommaire, la premire observation de baleine bosse, un compte-
nous n'avons retrouv que six repr- Aujourd'hui, la menace la plus redouta- segments pour raliser des bouturages et rendu sur la visite de Gilles Leblond, ornithologue en mission Saint-
sentants de l'espce sur l'le princi- ble et la plus destructrice de cette la conservation des graines semble les Barth fin janvier, un point sur le mouillage dans la rserve, ou encore le
pale. Tous sont mourants. Elle est ga- famille ne mesure que quelques centi- seules alternatives par contrer leur compte-rendu de la premire session d'itinraires dcouvertes des classes
lement prsente sur certains lots mtres. Elle s'appelle Cactoblastic Cac- extinction. de cinquime auprs de marins-pcheurs,
comme Fourchue. torum. C'est une chenille introduite KarlQuestel Pour recevoir l'Echo de la rserve, adressez un mail
SLa raquette fleurs rouge ou Opuntia d'Amrique du Sud, il y a 50 ans resnatbarth wanadoo.fr et demandez faire partie des destinataires.



IgDANIELLE









SDIFFUSION






















Centre commercial La Savane (face l'aroport) 97099 Saint-Barthlemy Tl/Fax : 05 90 27 78 83
Ouvert du lundi au vendredi de 9h 12h30 / 15h 18h30 et le samedi de 9h 17h
Zac de bellevue Marigot Saint Martin ouvert du lundi au samedi de 9h 18h
email: danielle.b.diffusion@wanadoo.fr








i| i Gustavia : onze rues La plage de Corossol
changent de nom a son beau panneau
Un arrt du Prsident de la Collectivit en date du 19
fvrier mettant en application une dlibration du Conseil
| territorial met en euvre le changement de nom de onze
mes Gustavia. Ce qui donne :

Ancienne appellation
Nouvelle appellation
Rue Couturier Rue de la Sude
Rue Courbet Rue des Dinzey
Rue du Presbytre Rue du Pre Robert Dugon
Rue Thiers Rue Lubin Brin
Rue Gambetta Rue Adrien Questel Aprs Lorient, Saint-Jean, Grand- Jean,Saline, deux Lorient, Colom-
Rue Jean Bart Rue du Pre Irne De Bniyn Galet... c'est au tour de la plage de bier, Corossol, Grand Fond- ont
Rue Jeanne d'Arc prolonge Rue de la Plage Corossol de se voir dote d'un pan- dj t raliss et 5 -Grand Cul de
Rue Dugommier Rue des Marins neau de signalisation en cramique. Sac, Petit Cul de Sac, Toiny, Public,
Rue des Quais (l portion) Rue Augustin Cagan Une initiative originale de l'artiste Anse des Cayes- le seront prochai-
Rue des Quais (2 portion) Rue de la Presqu'le Vronique Vander Noot finance nement. Tous reprsentent l'endroit
R R I N I E pRue Chanzy Rue de Saint-Thomas par la Collectivit afin de mettre en vu de la plage, montrant toujours
Svaleur le patrimoine naturel des dif- l'le ou les les que l'on voit depuis
L'arrt prcise que le sens de circulation ainsi que les frentes plages de l'le et informer ce point et comportent galement
rgles de stationnement mis en place dans les onze mes les touristes. un lment significatif de la plage
concemes sous leurs anciennes dnominations, demeu- 11 panneaux -Flamands, Shell o l'on se trouve.
rent inchangs. Beach, Gouverneur, deux Saint-

Nutrition et prvention des cancers :. t
L'INCa publie un tat des lieux Avis DE REMERCIEMENTS
Sdes connaissances Nous tenons, aunom de la
SFamille Laroche, en ces
R ESTAURANT LE G AIAC Dans le cadre du Programme National Nutrition mente le risque de cancer de l'estomac. En moments particulirementdou-
Sant (PNNS) et a la demande de la DGS (Direc- France, deux-tiers des hommes et un quart des loureux remercier la Famille
S tion gnrale de la sant), 'Institut National du femmes ont des apports en sel suprieurs 8 g de cur que Toni a trouv sur
Cancer a coordonn l'actualisation de la brochure parjour. l'le de St Barthlemy, les nom-
Nutrition et prvention des cancers : des ) Complments alimentaires base de bta-caro- breux amis, collgues, ainsi que
tous les vendredis soir connaissances scientifiques aux recommanda- tne : les tudes d'intervention montrent que tous ceux qui l'ont crois et lui
45E par personne tions 1. Destine aux professionnels de sant, chez les sujets exposs des agents cancrog- ontmanifest leuramiti tout
BUFFET D'ENTREES elle actualise les connaissances sur ce sujet. nes, tels que chez les fumeurs, la consommation au long de son chemin de vie.
Fruit pain en surprise, Boquite au porc et thym, Chiquetaille de morue Lanc en 2001, le Programme National Nutrition au long cours de complments base de bta- Votre prsence, et les marques
l'avocat, Froce d'avocat, Crabe farci aux poivrons et cives, Sant (PNNS 2001-2005) a pour objectif l'am- carotne doses non-nutritionnelles (20 30 d'affection tmoignent qu'il
Croquettes de fuit pain, Gombos sauce crole, Petits pts sals au lambis, lioration de l'tat de sant de l'ensemble de la mg/jour, alors que les apports joualiers recom- restera dans vos penses.
Boudins croles, Salade de chatrou, Cvich de mahi mahi, population en agissant sur l'un de ses dtermi- mands sont de 2,1 mg) augmente significative- L Mer sera sa dernire
Souska de mangues, Christophines farcies, Tarte la patate douce nants majeurs : la nutrition, qui recouvre la fois ment le risque de cancer du poumon. Sauf cas demeure et le vent emportera

PLAT PRINCIPALAU CHOIX l'alimentation et l'activit physique. En 2006, le particuliers de dficiences, et sous contrle mdi- son me au ciel. Ses sours et
Se a e r r R a e t a PNNS 2 (2006-2010) a t lanc afin de prolon- cal, la consommation de complments alimentai- fre ont accept et compris que
Fcasse de lambis et Nz crole, Rougille de thon au gratin de patate douce, ger et d'amplifier les actions menes dans le res n'est donc pas recommande. Il est conseill
Papillote de mrou la mangue la place de leur frre chri Toni
Ou cadre du PNNS 1. de satisfaire les besoins nutritionnels par une ali- sla pace de ses amis e ch i nt
Colombo de porc, Poulet boucan La brochure qui s'est appuye sur l'expertise mentation quilibre et diversifie. Barth ici, avec semy
Garniture au choix : Riz crole, Gratin de patates douces scientifique du rseau National Alimentationem
Cancer Recherche (NACRe), en partenariat avec Les facteurs rduisant
BUFFET DE DESSERTS l'Agence Franaise de Scurit Sanitaire des Ali- le risque de cancers : Un reportage sur moi
Gratin de papaye, Tourment d'amour, Tarte fine la banane, Tarte fine la ments (Afssa), l'Institut National de Prvention et Activit physique : elle s'associe une diminu- pour vous
mangue, Beignets de manioc et chaudeau de Martinique, Salade de melon au vin d'Education pour la Sant (INPES) et l'Institut tion du risque des cancers du clon, du sein
rouge et citron, Ananas surprise, Rocher coco, Gteau la cannelle, Crme caramel de Veille Sanitaire (InVS) comporte deux parties. (aprs la mnopause) et de l'endomtre. Le ris- Le 7 juillet 1999, Antoine
a la mangue, Crme caramel la coco, Blanc manger cocoe Laroche, dit Toni adressait
1HLTfS coonrGtm que de cancer du clon diminue de 18 29 o
RHUMS ARRANGES Premire partie : Relations convaincantes ou selon le type d'activit ou son intensit. Il est cette lettre sa famille qui
HTEL LE TONY ANSE DE TNY Tel.: 0590 27 88 88 probables conduisant des recommandations donc recommand de limiter les activits sden- nous a demand de la publier.
pour la prvention primaire des cancers taires et, pour les adultes, de pratiquer au moins 5 Que dire, sinon que le vent
jours par semaine au minimum 30 minutes d'ac- souffle ou tempte en moi
Les facteurs augmentant tivit physique d'intensit modre (ex. : marche depuis toujours. Je cours aprs
le risque de cancers : rapide) ou de pratiquer 3 jours par semaine 20 mon destin, aprs mes rves,
b les boissons alcoolises : leur consommation est minutes d'activit physique d'intensit leve mes illusions. Ce monde regorge
associe une augmentation du risque de plusieurs (ex. : jogging). de plein de beauts, de petits
cancers : bouche, pharynx et larynx, esophage, ) Fruits et lgumes : leur consommation est dtails insignifiants, de charme,
clon-rectum, sein et foie (de 9 168 % par verre associe une rduction du risque de plusieurs mme dans la douleur. Me fau-
consomm par jour, selon les localisations). Le ris- cancers : bouche, pharynx, larynx, sophage, dra-t-il plus d'une vie pour les
FINE DINING RESTAURANT que augmente avec la quantit globale d'alcool estomac et poumon (pour les fruits seulement). voir touteus ete tous
absorbe et est significatif ds une consommation On estime qu'en France, seuls 43 % de la popu- Oui C je le i que
moyenne d'un verre parjour. Toute consommation lation adulte consomment au moins 5 fruits et ui Celae le sais, alors que
m a l d'alcool est donc dconseille. lgumes par jour. touJ e a roue de la vie. Et que
a sti i )Le surpoids et l'obsit : l'heure actuelle en ) Allaitement : en France, le pourcentage de je me rincare en bl, en pain,
France, le surpoids touche 26 32 % de la popu- mres qui allaitent leur enfant la sortie de la en homme, en femme, et plus
eSaturd lation et l'obsit 8 17 %o des adultes. 14 17,5 maternit est pass de 53O o en 1998 63 % en que tout en enfant pour tou-
o des enfants prsentent une surcharge pond- 2003. Il est encore infrieur celui d'autres pays jours ettoujours apprendre et
J me Feb rale. Or l'accroissement de la corpulence est europens : plus de 90 % dans les pays nordi- m'merveiller (?) dans un regard
Sassoci une augmentation du risque de plu- ques, 75 % en Italie. L'allaitement s'associe nouveau toujours pos.
28 sieurs cancers (de 8 55 % selon les localisa- une baisse du risque de cancer du sein chez la Pourtant, un jour, il faudra que
Spanish Jazz tions) : esophage, endomtre, rein, clon-rec- mre, avant et aprs la mnopause. je passe au-del de ma fentre,
Melo Blend tum, pancras, sein (aprs la mnopause) et vsi- ouvrir cette porte de la vie, de
cule biliaire. Seconde partie : Quelques questions frquem- votre vie, de nos vies... et res-
SViandes rouges et charcuteries : il a t estim ment poses. pirer cet air pur de l'hymne
que le risque de cancer colorectal augmentait de Cette partie voque quelques unes des questions la vie.
29 % par portion de 100 g de viande rouge les plus souvent poses aux professionnels de Le paradis n'est pas ce que mes
consomme par jour et de 21 o% par portion de sant ou abordes dans les mdias. Citons par yeux regardent, mais ce que
50 g de charcuterie consomme par jour. En exemple : le lait et les produits laitiers augmen- mon cour ressent, que la pous-
France, un quart de la population consomme au tent-ils le risque de cancers ? Certains modes de sire recouvre encore, mais il est
moins 500 g de viandes rouges par semaine, et cuisson augmentent-ils le risque de cancers ? Le l, je le sens.
plus d'un quart de la population au moins 50 g vin rouge protge-t-il du cancer ? Existe-t-il des Il faudra encore beaucoup de
de charcuteries par jour. aliments anticancer ? temptes pour le dgager.
) Sel et aliments sals : leur consommation aug- Qu'importe, le temps est mon
ami... et le marbouya aussi !
Tlcharger la brochure depuis le lien http: www. e-cancerfr/Sante-publique/PReVENTIONa Fini !.
Tl: auts de Saint-Jean Up- Tr.sbh h il. Nutnition-cancer op 1-itl20-la 1-ve1.html
TE 05 90 27 70 67 lecesar.sbh(nhotmail.r









Guadeloupe : l'impasse ?

On attendait beaucoup de l'intervention du chef de l'Etatjeudi dernier La tentation du retour voque par certains mtropolitains
qui, l'esprait-on, allait marquer la fin du mouvement social qui paralyse ,
qui, l'esprait-on, allait marquer la fin du mouvement social qui paralyse Lasses d'une grve qui s'est traduite entre homme qui commence consulter les offres
la Guadeloupe depuis plus de 35 ours. Si les dclarations de Nicolas Sar- autres par la fermeture des coles depuis un d'emplois. Rodolphe, employ par une grande
kozy, ont effectivement marqu la reprise des ngociations, on tait mois, parfois confronts pour la premire fois organisation internationale, est arriv sur l'le
encore loin hier aprs-midi d'une sortie de la crise, mme si le secrtaire de leur vie des insultes racistes, des mtropo- il y a huit ans mais il pense partir bientt.
d'Etat l'Outre-mer Yves Jgo indiquait se montrer trs optimiste. Etat litains blancs installs en Guadeloupe avouent "Depuis le dbut de la grve, estime-t-il, les
des lieux ci-dessous. penser quitter l'archipel. "Dans l'anne qui rapports entre Blancs et Noirs ont chang, un
Situation confuse autour de la ngociation vient on va assister une vague importante de racisme latent s'exprime de plus en plus
i dparts de Blancs installs en Guadeloupe ouvertement dans les dbats tlviss".
,, pour la Mtropole, les gens en ont marre", "Lorsqu'Elie Domota, leader du LKP, dclare
POINTE-A-PITRE, 24 fv comme elle, une augmentation d'usine gaz". Les ngocia- assure Bertrand Vallet. "Le slogan du collectif La France a choisi sa voie naturelle, celle de
2009 (AFP) Au 35e jour de salariale de 200 euros. Cette tions s'taient interrompues LKP (qui anime la grve depuis plus d'un tuer des Guadeloupens+, c'est du mensonge
grve mardi, la confusion augmentation se dcompose- lundi soir dans un climat
grgve mardi, la confupsion augmen ttion se dcompose- lundui soIludans un climat mois), +La Guadeloupe c'est nous, c'est pas qui cre du racisme", estime t-il. "Si Paris,
regnait en Guadeloupe surle rait en 50 euros par le patronat tendu. Illustration des logiques eux+, vise les blancs et c'est un slogan des Franais blancs dfilaient pour dire la
terrain des ngociations socia- et 50 euros payes par les col- diffrentes qui animent les raciste", poursuit ce commerant de Sainte- France, c'est nous et pas vous, les minori-
raciste", poursuit ce commerant de Sainte- France, c'est nous et pas vous, les minori-
les, le LKP et l'Etat s'oppo- lectivits locales -ces derni- parties: lors d'une suspension Anne. Il affirme s'tre fait "tabasse"' par des ts crieraient au racisme", ajoute Rodolphe.
sant sur le calendrier de res ayant donn leur accord, de sance, le sous-prfet de
sntsure le calendisier. de res aant donne leur accordo de s-ance, rle sous-prfet de syndicalistes parce qu'il refusait de fermer son Manuela Jacob, professeur d'anglais depuis 9
reprise des discussions. Le Les 100 euros restants pro- Poite-a-Pitre, Marcel Renouf magasin de photo, a dpos plainte et a dcid ans en Guadeloupe, estime que "la lenteur de
collectif intersyndical LKP, viendraient de l'exonration a expliqu un membre du de rentrer avec sa famille en mtropole. Selon la raction de l'Etat a accentu le ressentiment
qui mne la mobilisation dans par l'Etat de la CSG et de la LKP que la loi n'autorisait pas des Guadeloupens, le "eux"du LKP stigma- contre la mtropole, et par ricochet contre les
l'le depuis le 20janvier avait CRDS sur les salaires pendant l'Etat financer une augmen- tise les Bks, des blancs descendant des mtropolitains". "Ce qui s'est pass n'est pas
annonc la reprise des discus- trois ans, en attendant que les tation de salaire dans le priv, anciens planteurs esclavagistes, alors que pour apaiser les regards sur les blancs consid-
sions dans la matine, mais le chefs d'entreprise prennent le cela tant "anticonstitution- beaucoup de mtropotas estiment que ce rs comme des colonialistes", dit-elle. Son
prfet Nicolas Desforges a relais. Le prfet a oppos une nel". Le militant du LKP lui a sont tous les Blancs qui sont viss. Chez un compagnon, Abdennebi Omrame, professeur
affirm qu'"aucune runion fin de non-recevoir cette in- rtorqu: "Il faut changer la couple de voisins de M. Vallet, excds par la d'universit, ajoute que "cela fait mrir notre
plnire" n'aurait lieu mardi tiative proche du "pr-accord" loi et s'il faut, la constitution grve des enseignants, la mre est dj rentre rflexion sur un dpart anticip". Mari une
car "seuls le prfet et les qui avait dj t retoqu par De son cte, le Medef na pas dans l'Hexagone avec ses deux enfants de 6 et antillaise, pre de 3 enfants mtis, Laurent
mdiateurs ont la matrise de le Premier ministre Franois rejoint UCEG et sen tient 8 ans. Le pre finira l'anne scolaire dans l'le Petit, assureur, ressent cette "banalisation du
la date et de l'heure des ru- Fillon. Interrog Paris sur le toujours trois chelons avant de rentrer son tour. Un publicitaire g discours raciste" mais "dans une petite mino-
nions de ngociation". En mme sujet, le secrtaire d'augmentation salariale s'ta- de 50 ans, qui prfre garder l'anonymat est rit" seulement visant "aussi bien les Blancs,
milieu de journe, le prfet a d'Etat lOutre-mer Yves lant de 50 a 90 euros selon install en Guadeloupe avec sa femme depuis les Indiens, les Chinois accuss de profiter des
annonc que la prochaine ru- Jgo a voqu "des limites l'effectif des entreprises. La 5 ans. Alors qu'il s'approchait d'un barrage, il Noirs". "Je compte rester ici avec ma famille,
on aurait lieu mercredi cettepropositionquinepour- situation est incertaine sur le assure avoir t menac par un Noir qui a mais j'espre que cette page sera vite tourne"
11h00 (16H00 Paris) la ront tre franchies". Une autre terrain. Deux barrages se sont hurl: "A chaque Noir bless, je tuerai un dit-il. Illustration d'une fracture entre Noirs et
capitainerie de Pointe--Pitre. source gouvernementale a formes mais ont t rapide- Blanc". Et des jeunes gens circulant vlo, Blancs, les mtropolitains taient une poigne
Selon des observateurs indiqu que le gouvernement ment dmonts par la prfec- une machette la main leur ont cri en crole dans la mare humaine qui assistait dimanche
locaux, la prfecture tente de tenterait mercredi de "simpli- ture. Celle-ci a rquisitionn de "foutre le camp de la Guadeloupe". Depuis aux obsques de Jacques Bino, le syndicaliste
reprendre la main en imposant fier et globaliser' sa proposi- trente stations-services, ouver- cet icident, quelque chose s'est bris chez cet tu dans les violences du dbut de semaine.
son propre tempo. Le LKP n'a tion, pour rendre plus lisible tes le matin et dont l'accs
pas indiqu s'il participerait un dispositif qu'Elie Domota, n'est pas limit aux seuls
la ngociation mercredi. Ses leader du LKP, avait qualifi clients prioritaires.
dirigeants ont runi leurs mili- U RNE
tants n leur QG du Palais LE MOUVEMENT JUSTIFI POUR 78% DES FRANAIS A SSU RA N CES
de la mutualit. Un dirigeant,
Jean-Marie Nomertin, a Prs de huit Franais sur dix sonnes interroges proches de
exhort les militants "une (78%) trouventjustifi le la gauche et 68% des person-
amplification maximum de la mouvement social qui para- nes sans prfrence partisane.
grve jeudi". En Guadeloupe, lyse la Guadeloupe depuis Selon l'analyste Jrme
le mardi gras et le mercredi plus d'un mois, selon un son- Sainte-Marie (Isama), "ce
des cendres sont des priodes dage BVA pour Orange, score est le plus lev depuis
de carnaval largement ch- L'Express et France-Inter que cette question est pose GROUPE
mes. Le LKP veut mainte- prsent mardi. Seuls 17% par l'institut BVA l'occa-
nant ngocier une hausse des des personnes interroges sion de divers mouvements C F R M
bas salaires sur la base d'une considrent que le mouve- sociaux. Cela renseigne non
as salaires sur la ase d'une ment n'est pas justifi, et 5% seulement sur la perception Antilles Guyane Ocan Indien
proposition de 'Union des sont sans avis. Les sympa- des problmes antillais, mais
chefs d'entreprises guadelou- thisants de droite sont 67% aussi sur le climat trs rcep- Courtier Sp
pens (UCEG), une organisa- trouver le mouvementjusti- tif en mtropole l'gard de COUr Sp a i
tion patronale proche de l'in- fi, tout comme 89% des per- toute protestation sociale".
tersyndicale et qui rclame, ASSURANCES BTP-DOM

Les principales annonces de Nicolas Sarkozy
Voici les principales annonces deloupe en avril. Synthse en moyenne de leurs ressources Des solutions sur mesure, l'assurance de votre tranquillit
faites jeudi 19 fvrier par le mai, avant runion du premier de 200 euros par mois (cot en
prsident Nicolas Sarkozy Conseil interministriel de 2010: 280 millions d'euros) Une prsence internationale
pour l'outre-mer devant les l'outre-mer avant la fin mai Versement de la "prime de
lus ultramarins runis l'Ely- Amliorations du projet de solidarit active de 200 euros Toutes les Assurances Construction
se, puis sur RFO : loi pour le dveloppement de qui anticipera le RSA ds
- Effort supplmentaire de l'outre-mer: enveloppe suppl- avril, au profit de 243.000 La libert dans le choix des compagnies d'assurance
l'Etat au profit des quatre mentaire de 150 millions d'eu- bnficiaires"
DOM de 580 millions d'euros ros, portant sur les zones fran- Remise plat si ncessaire Dommages-Ouvrage particuliers et promoteurs
- Exonration de toute charge ches globales d'activits, les du systme de fixation des
sociale de la prime exception- exonrations de charges socia- prix des carburants
nelle que les entreprises pour- les et le logement social Remise plat des conditions l l
raient verser aux salaris Mise au point par la grande de la concurrence -
modestes en Guadeloupe et distribution dans tous les Doublement d'ici trois ans
complment sous forme de DOM d'une liste de 100 pro- du nombre de jeunes forms
RSA pour "arriver trs prs de duits de rfrence commercia- par le service militaire adapt t If ra I b r 0 k
la demande initiale de 200 liss un prix proche de celui (SMA), pour le porter de Les Mangliers Saint Jean BP 1066
euros supplmentaires" du de lamtropole 3.000 6.000 97012 Saint Barthlemy Cedex
collectifLKP Application du RSA effec- Cration d'une collectivit ain ar emy eex
- Etats gnraux de l'outre- tive avant fin 2009, concer- unique par DOM (au lieu d'un Tl. 05 90 52 02 71 Fax : 05 90 52 02 73
mer dans chaque collectivit, nera "a minima 110.000 conseil gnral et d'un conseil fredericpernelle@me.com
que M. Sarkozy ouvrira lui- foyers modestes dans les qua- rgional) "si c'est le choix de Sarl de courtage d'assurance rgie par les articles L-225-57 L-225-93 du code de commerce
mme en se rendant en Gua- tre DOM", augmentation la population" au capital de 15 244,90 e RCS Basse Terre TMC 435 098 488
Immatricule auprs de l'organisme pour le rgistre des intermdiaires en Assurances (Orias)
sous le n" 07 002 392 www.orias.fr








~ICI


I -$~ -"rl - l 1Q
lAl






IL"









Ni e









riCp









U dbFd' l






















wi -


CRAZY ....
e CARNAVAL











r t 39f
SANS


Rue Oscar Il Gustavia
ST: 059052 09 92
Pom br MO'







Championnat de Guadeloupe de rugby

Et de trois pour les Barras !
Jamais deux sans trois, dit le dicton que les Bar- 11 les arrires des Barras. A 15
ras connaissent bien Et conformment au dic- minutes de la fin de la rencon-
ton, les joueurs des Barras ont remport leur troi- tre, l'arbitre accordait une
sime match dans le Championnat de Guade- pnalit aux l ocaux Le ballon
loupe de rugby en s'imposant face au BRUC des passait entre les deux pteaux
et le tableau d'affichage mar-
Abymes 10 0 samedi soir au stade de Saint- quait 10-0. C'est sur ce score
Jean. Aprs cette troisime victoire d'affile, que l'arbitre sifflait la fi de la
l'quipe des Barras est un client srieux pour le rencontre avec une trs belle
titre de champion 2009. Retour sur le match. victoire des Barras, la troi-
Comme lors du premier, le nant le dessus sur l'adversaire, sime de la saison. Les Barras
second match domicile des les Barras poussaient le Bruc disputeront leur prochaine ren-
contre contre le Good Luck le
Barras a dplac de nombreux la faute. Rsultat : deux pna- contre conte Good Lu le
spectateurs, samedi soir au lits siffles en faveur des Bar- mar Guad
stade de Saint-Jean. Au coup ras qui ne parvenaient toute- Dcompte des points
d'envoi de la rencontre, les fois pas transformer, peut-
visiteurs prenaient le match tre en raison du vent de tra- Victoire 4pts, nul 2pts, dfaite
en main, mais la ligne arrire vers qui soufflait en rafale. Opt, forfait -2pts.
des Barras faisait bonne garde. L'arbitre sifflait lami-temps ments des spectateurs contents joueurs des Abymes qui 7-0, le fan club des Barras Bonus offensif
Il faudra attendre la quinzime sur le score de 0-0. et heureux. Les Barras taient offraient une belle rsistance. levait la voix et faisait explo- (3 essais d'cart)+lpt

blute u pbrln ees rereent aprle tes, lesou r aien s rBou df l dspo ensi f
minute pour que les rays Aprs une pause de 15 minu- les premiers se mettre en A force de pousser, les Barras ser sa joie. Mens au score, les
bleu/blanc reprennent le tes, les joueurs revenaient sur vidence. Au fil des minutes, ouvraient finalement la mar- joueurs du BRUC ragissaient Bonus dfensif
ontrle des oprations. Pre- le terrain sous les applaudisse- ils prenaient le dessus sur les que sur un essai transform. A mais pas assez pour inquiter (7 points d'cart ou-) +lpt
Meeting de natation du Carib Swim Team Concours Open de ptanque
Or, argent et bronze pour La doublette Philippe/Toni s'impose
Samedi 21 fvrier, l'Amical AG DU VOLLEY-BALL
le Saint-Barth Natation eSatmedi21f lo'ie r Amical Mesdames, Messieurs les licen-
des Boulistes organisait un cis(es), vous tes cordialement
concours Open en doublet-
tes formes sur le terrain de invits participer l'Assemble
l'Espace Gambie r e Gusta- Gnrale du Comit de District
l'Espace Gambier Gusta- d Vl B q ted
via. Onze doublettes taient de Volley Ball qui se tiendra le
lundi 2 mars 2009 17h30 sur le
inscrites pour ce concours
qui dbutait 17h30, site de beach volley de St Jean.
comme prvu. Les doublet- Ordre du jour : Bilan des activi-
tes prsentes sont des habi- ts de la saison sportive 2007/08,
tues pdes oncours et es bilan financier, projets d'activit
tues des con ours en t bn les saison sportive 2008/09, lection
S. t aitsu is pen le- du Comit directeur du district
terrain sur lequel ils s'entrai- de volley bal de Saint Barth
nent tous les soirs gde la de volley ball de Saint Barth-
nent tous les soirs de la
semaine. C'est la doublette ie p lemy, questions diverses.
Philippe/Toni dominant les diffrents Elles sont rserves uniquement aux RU N DN
concours depuis le dbut de la saison licencis jour de leur cotisation. Pour UNION D'INFORMATION POUR
Saint-Barth qui remportait cet Open en ce concours, une tenue correcte sera LE MOUVEMENT SPORTIF
battant en finale la paire Daniel/Patrick exige et les joueurs devront porter des Le samedi 28 fvrier de 14 16h
13/5. En finale de la consolante, la chaussures fermes. Jet du but 17h. se tiendra la salle de la Capitai-
Dimanche 15 fvrier, le Carib paire Pierre/Jacques s'imposait. nerie une sance d'information
Swim Team de Sint-Maarten Les mdaills A noter que les qualifications en tte Merci du DDJS (Jeunesse et Sports) et
organisait une comptition du Saint-Barth tte pour le championnat de Guade- L'Amical tient remercier le restau- du C.R.O.S. (Comit Rgional
laquelle participait une dlgation loupe se drouleront samedi 28 fvrier rant Hideaway ainsi que CCPF qui a Olympique Sportif) de Guade-
du Saint-Barth Natation accompa- Natation sur le terrain de l'Espace Gambier. offert unejolie cabane pour le club. loupe. Cette dlgation vient St
gne de leurs entraneurs Jean- Barth informer les prsidents
Marc Outil et Olivier Ribra. ) Or : Tho Estasse, Andra Championnat Laser et Optimist d'associations sportives des outils
Quatre preuves taient au pro- Cano, Teddy Walker qu'ils disposent pour mieux dve-
gramme : 400m, 200m, 100m ) Argent :Tho Questel, La rgate du 14 fvrier s'est droule Franois de Corlieu est 4me, en lopper leur action. A l'ordre du
nage libre et 100 m quatre nages. Caroline Nicol, Valentin dans un vent irrgulier de 10 18 manque d'entranement. Juste der- jour: le CNDS 2009, prsenta-
Ct nageurs de Saint-Barth, ce Debotte, Esteban Joly, nouds et sur une mer peu agite. rire, Michel Magras, victime d'une tion des actions ligibles, possibi-
sont les plus jeunes Tom et Maillou Bourdino, Mathieu En Optmist, seulement deux manches casse matrielle, n'aura couru que la lit de dsigner un reprsentant
Alexandre Mnard, Nathan Chassaigne, Jenna Masseglia ont t courues, du fait d'un parcours 1re manche. de l'ensemble du tissu associatif
Lafille, Srna Provost, Poala relativement long. C'est Herv Brin sportif de l'le, etc.
Carlini, Meddy Maxor et Jules Bronze : Maillou Bour- qui remportait la rgate en s'imposant LE CLASSEMENT OPTIMIST :
TessieCarlini, Meddy Maxor et Julesur dino,Alban Chovet, Cdrine de belle manire dans les deux man-
Tessier qui ont dmontr leur Grnaux, Mathieu Chassai- d berrersaChampionnat de
savoir-faire dans l'eau et montr Graux, Mathieu Chassai- ches. Il est suivi de Loan Gilbert, trs Championnat de
l'exemiple aux plus grands gne, Petrochka Eden, David rgulier, et de Jean Claude Blanche, er Herv Brin 2 pts (3,2) St-Barth de football
l'exemplel Valentini 3me, ralisant une trs belle rgate. 2me Loan Gilbert 5 pts (3,2)
Jea Duralisamont choue au pied du 3me Jean-Claude Blanche 7 pts Calendrier de la 3 journe
podium suite de petites erreurs tacti- (2,5) Vendredi 27 fvrier 20h
Archers, je vous salue ! ques. Louis Ollo a quant lui, eu un 4me Jean Dumond 9 pts (5,4) Amical vs Carcajou
problme technique l'empchant de 5me Ollo Louis 10 pts (DNS,3) Samedi 28 fvrier 19h30
< tait la devise le week-end der- pense pour une jeune archre de bonne 2 manche lui permettant de se 7me Kvin Graux 12 pts (6,6) Dimanche 1er mars 16h :
nier au stand de tir des Francs l'le, Mava Georges, qui a tout classer 5 au final. Kecha Hughes et Diables Rouges vs Young Stars.
Archers de Saint-Barth dont le donn jusqu' sa dernire flche Kvin Graux ferment la marche, LE CLASSEMENT LASER :
dplacement prvu en champion- pour pouvoir se qualifier aux satisfaits nanmoins par leur superbe Classement avant la 3 journe
nat de ligue en Guadeloupe avait championnats de France. Elle rsistance sur ce parcours exigeant. ler Benoit Meesmaecker 3 pts ler Carcajou 6 pts (+6), 2
d tre annul en raison de la chouait malheureusement En Laser, 5 coureurs taient prsents (1,1,1) ASPSB 6pts (+4), 3 Amical
paralysie qui frappe le dparte- deux places de la qualification, et 3 manches ont t courues. Benot 2me Julien Darmon 6 pts 3pts (+2), 4 ASCCO 3Pts (-1)
ment depuis plus de 5 semaines. Actuellement, les Francs Archers Meesmaecker domine les dbats en (2,2,2) 5 Young Stars Opt (-4), 6 Dia-
A la place, les archers locaux commencent leur entranement s'imposant sur les 3 manches. Julien 3me Jean-Marc Lefranc 10 pts bles Rouges Opt (-6).
organisaient domicile une leur distance prfre, c'est-- Darmont prend logiquement la (4,3,3) *Dcompte des points :
manifestation marquant la fin de dire le 70m, distance ou chaque deuxime place grce une belle 4me Franois de Corlieu 13 pts Victoire 3pts, match nul 1 pt
saison du tir courte distance anne une dlgation de Saint- rgularit, suivi de Jean-Marc (5,4,4) et dfaite Opt.
(18m) laquelle participaient Barth se qualifie pour les cham- Lefranc, toujours prsent sur le 5me Michel Magras 15 pts
trois archers de Saint-Martin. pionnats de France. podium. (3, DNS, DNS)





Concours Jeunes Plumes

Saint B'Art Concours de Nouvelles

2008/2009


Cadavres en pagaille La moquette

par La Dupont hante
Mr Grandin tait dans son salon, La suspecte tait maintenant NE CHERCHEZ PAS ME trace de Mme Grandin.
il fumait sa pipe en lisant son hors d'tat de nuire. DEMASQUER OU LES par Rantanplan
journal quand quelqu'un frappa CONSEQUENCES SERONT Les pompiers, qui teignaient le
sa porte. Il se leva, l'ouvrit et I1 alla relater les vnements au TERRIBLES !!! feu provoqu par l'explosion, Nous tions en train de manger quand une
s'effondra, raide, une balle reste de l'quipe. Ils dressrent dcouvrirent les cadavres d'Ar- forme bizarre apparut sous la moquette. Lili
loge dans le crne. la liste des suspects. Il n'y avait En cherchant des indices, le thur Denin et de Lili Grandin. sauta de sa chaise et courut s'enfermer dans sa
que le facteur, Mr Boucher et commissaire trouva un tl- Mr Boucher tait le seul suspect chambre. Moi, je pris la chaise et donnai quel-
Le lendemain, la voisine, Mme Grandin (l'ex femme phone portable. Peut-tre celui restant et donc le coupable. Ils ques coups sur la moquette. Avec succs.
n'ayant pas vu Anthony partir d'Anthony) qui taient dans le du tueur... allrent chez lui et ils le dcou- Cette forme bizarre partit. Le cour battant,
travailler, alla voir chez lui. quartier entre 21 heures (heure Le tlphone contenait srement vrirent ligot sur une chaise, une nous recommenmes manger, mais toutes
Aprs avoir sonn, elle entra et prsume du dcs de Mr Gran- des empreintes. Il alla au labora- bombe attache sur le torse. Il les cinq minutes, je regardais si le fantme
dcouvrit Mr Grandin ou plutt din) et 8h30 (heure laquelle ils toire pour les relever. Il ne leur cria que le coupable avait revenait.
son cadavre. taient arrivs), trouva que celles de Mme Bou- laiss un DVD sur la tlvision.
Horrifie, elle s'vanouit. Un cher. En effet, c'tait son porta- Le lendemain, je partis au travail. Lili aussi.
peu plus tard, elle reprit Le facteur avait un alibi en ble. Mr Bauvier tait en train de Ils l'insrrent dans le lecteur La journe termine, tout le monde fut de
connaissance et appela la police, bton : il dormait et sa femme l'examiner, quant il eut un coup DVD et le mirent en route : retour pour manger.
Une demi-heure plus tard, les (Lucie Denin) pouvait le confir- de tlphone d'un collgue. Le Mme Denin apparut et leur dit Une semaine passa, le fantme n'tait toujours
policiers taient sur le lieu du mer ; tant insomniaque elle mdecin lgiste s'tait rendu qu'elle avait assassin Mr Gran- pas revenu heureusement.
crime, n'avait rien d'autre faire que compte que la victime avait t din car ses patrons le lui avaient Deux semaines passrent et toujours rien de
regarder son mari dormir. Mr trane jusque dans le hall d'en- demand. En vrit, elle tait nouveau. Ce soir-l, nous tions trs fatigus.
C'est le commissaire Henri Boucher avait travaill jusqu' tre et son dos tait plein de tueuse gage. Elle avait assas- Lili me demanda :
Bauvier qui tait charg de l'af- 23h et s'tait couch en rentrant, terre. Il se rendit donc dans le sin Mr Grandin car il avait - Tajourne s'est bien passe ?
faire. Il tait assez grand, un peu Il tait parti travailler tt le jardin. Et l... il trouva un dcouvert des choses compro- Oui oui.
gras et les quelques cheveux qui matin ( 6h00) et tait rentr norme indice : l'arme du mettantes sur l'entreprise qui -Tu as l'air fatigu tu veux un...
lui restaient taient bruns. Le aprs avoir appris que sa femme crime, avait engag Lucie et menaait Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que
commissaire avait les yeux tait morte. Ses collgues C'tait un gigantesque couteau de le rvler la police. Elle le fantme sous la moquette apparut. Cette
bleus et une moustache brune confirmrent ce qu'il avanait, de boucher. Hors Mme Grandin avait tu les autres car sa fois, je pris le tlphone au lieu de la chaise
bien paisse. Il avait un fils et Mme Lili Grandin leur dit travaillait dans une boucherie, menace n'avait pas t prise au pour tlphoner aux pompiers. Deux minutes
tait divorc depuis trois ans. qu'elle tait alle voir son ex- srieux. De plus, elle n'aimait aprs, je dis Lili qu'ils ne pourraient venir
mari 20h00 et qu'elle tait Il retourna au commissariat pour pas laisser de survivants aussi que dans deux semaines car ils taient dbor-
Quand il arriva chez Anthony repartie peu prs une heure interroger Lili mais elle avait bien chez les suspects que chez ds de travail.
Grandin, le commissaire plus tard. Elle tait rentre et disparu, aprs avoir assomm ceux qui menaient l'enqute. De retour au travail mes collgues me deman-
demanda ses collgues o ils s'tait couche. Mais n'ayant deux policiers. Henry rassembla Lucie Denin finit par dire que le drent :
en taient. Ils lui apprirent qu'en personne pour confirmer ses quelques hommes et alla chez DVD avait enclench la mise - Tout va bien ?
absence d'indices, Mme Bou- dires, elle devenait la principale Mme Grandin. Hormis les meu- feu de la bombe et qu'elle -Oui oui, tout va bien.
cher (la voisine) tait la princi- suspecte. bles qui taient renverss et une exploserait la fin du film. Mais en ralit je n'allais pas trs bien.
pale suspecte. L'inspecteur alla pagaille sans nom qui rgnait L, l'cran devint noir et le mot Ce jour-l, nous avions eu une proposition
donc l'interroger. Henry, aprs avoir mrement dans l'appartement, il n'y avait FIN apparut. A cet instant, ils pour un projet. Le nouveau projet tait de
rflchi, mit Lili Grandin en personne. entendirent un dclic et la fabriquer des portes qui s'ouvrent avec un
En entrant dans la maison, il garde vue et alla chercher bombe explosa, tlphone portable. La journe fut trs longue.
dcouvrit une mare de sang. l'enveloppe que Mme Boucher Un peu plus tard, dans l'aprs- Quand nous fmes de retour la maison,
Mme Boucher tait tendue par avait sur sa poitrine. La lettre midi, ils furent prvenus que la Tu as aim ? j'tais trs fatigu. Cela faisait une semaine
terre, une enveloppe pose sur qui tait l'intrieur disait : boucherie o travaillait Lili Ouais, c'tait pas mal comme que le fantme tait apparu.
sa poitrine. Elle avait une plaie Mme BOUCHER M'A VU. avait explos et que Mr Denin film mais c'est dommage que la Quand je me couchai j'entendis des bruits
bante l'abdomen, srement MON IDENTITE A DISPARU (le facteur) avait disparu. Mais mchante gagne la fin . bizarres dans le salon. D'abord j'entendis la
cre par un couteau de cuisine. AVEC ELLE. il n'y avait toujours aucune table tomber, puis la chaise et l je remarquai
que le fantme sous la moquette tait rap-
paru.
Le lendemain fut un jour de rvlation
Le D ou e incroyable pour moi, mon patron m'accorda
e D oute par Clo une prime, heureusement car j'avais besoin
d'argent pour m'acheter une Buick. Il voulait
vraiment me faire plaisir avec cette voiture
Richard tait un homme admirable qui toi, j'arrive. entendu ni cris, ni pleurs, ni mme de rire de vraiment me fais e p ma vi e et me ure
s'tait sorti depuis de nombreuses annes _Que se passe-t-il ? O est-elle ? J'ai ren- bb Patrick, lui-mme, dclara ne pas m f ou e aiet r re
d'un problme d'amnsie, dez-vous avec son docteur tout tre au courant de la naissance de Ninon. Il mon is ou ma ie ourr
Sa douce femme Christine dcda peu aprs l'heure....c'est insens Pensa-t-il intrieu- ne l'avait jamais vue. Aujourd'hui, nous tions dimanche midi et je
ne savais pas quoi faire, alors j'eus l'ide de
avoir accouch d'une petite fille nomme rement. Enfin, la crche dclarait l'inscription travailler sur mon projet. Dimanche soir, ma
Ninon. Lorsque Patrick termina de raconter les impossible car la mre de l'enfant tait femme n'tait toujours pas rentre pour man
Depuis ce tragique vnement, Richard res- faits, inquiets, ils dcidrent d'appeler la morte enceinte. ge e i me at bizarre Quand elle fut
tait enferm chez lui ne sortant que pour police. Un demi-heure plus tard, l'inspec- Richard devint livide et tomba dans les rentre la table, qui tait neuve, tait prte.
poser sa fille la crche le matin et la teur Latouche sonnait la porte. pommes. Le choc tait trop dur. Aux yeux Quand nous commenmes manger le fan-
reprendre le soir(en fin d'aprs-midi). Etes-vous certain d'avoir emmen votre de tous, il tait fou et sa fille n'existait pas. tme rapparut. Terroris, je partis dans ma
Un jour, Richard trop mlancolique, fille cematin ? Abattu, dsespr, doutant de tout et de chambre pour m'enfermer cl. Mais quand je
demanda son vieil ami Patrick d'aller Oui. tous, resign, il alla, la tte basse, prparer retournai dans le salon, le fantme tait tou-
chercher Ninon la crche. Etes-vous sr de ne pas l'avoir rcupre sa valise, tandis que les mdecins, les poli- jours il grattait, grattait, criait et mettait
r i la cr sr de ne ps l r r s vis t q l min, l pi- ours l, il grattait, grattait, cnait et mettait
_Ah bon ? Tu as une fille ? J'irai avec lheure du djeuner ? ciers, les infirmiers attendaient dans la cour des sons trs spciaux.
plaisir Oui ,certain D'ailleurs nous avions ren- pour l'emmener en cure. Le lendemain, je artis au travail, press d'tre
Le lendemain, je partis au travail, press d'tre
Richard soulag retourna son livre, dez-vous chez le docteur Lamorgue pour sa Une brosse dent, un pyjama, quelques le soir pour savoir comment tait ce dernier
Dring ,dring C'tait le tlphone .11 dcro- seconde visite mdicale, vtements, il chercha au moins une Le soir arriv, tout tremblant, nous attendmes
cha. A quelle heure ? photo...De son pass, de son prsent, il ne la police et les pompiers. Quelques minutes
_All, c'est Patrick, il y a un problme. _A dix-huit heure trente, dans un quart savait plus. aprs, les sirnes des pompiers et de la polices
Tu es sr d 'avoir inscrit ta fille cette cr- d'heure. Soudain, entre ses doigts, un fin ruban en se firent entendre. Ils dbarqurent dans lap-
che ? Car elle n'y est pas _Appelez immdiatement son cabinet, et plastique : partement, prts ouvrir la moquette, je trem-
partement, prts ouvrir la moquette, je trem-
Qu'est-ce que tu racontes ? Elle y est ins- interrogez les voisins ordonna l'inspec- Ninon, ne le douze dcembre mille neuf
crite depuis un mois Tu as d te tromper teur Latouche. Trente minutes plus tard, le cent quatre-vingt douze, Paris quatorzime. moque pus ue oe bi e ut a
d'endroit policier annona que Monsieur Lamorgue C'tait le bracelet de naissance... des yeux rouges, s'avanant vers nous. Matra-
Euh... non... Je t'assure, ils me disent ne n'avait jamais eu de rende-vous avec Ninon que la main, la police tait prte intervenir,
jamais t'avoir vu, ni toi ni ta fille ; et c'est ni avec Richard. et un rat aau.
la seule crche du quartier. Ecoute, calme- Les voisins affirmaient ne jamais avoir






SConcours Jeunes Plumes

Saint B'Art Concours de Nouvelles

2008/2009


Les naufrags Un voleur de moutons

parAl par Dodo

Nelly, une jeune adolescente de qua- Je me souviens quand je n'tais mois. Il ne me restait plus qu'un dis encore et encore, quelques dont les parois taient recouvertes
torze ans, les cheveux bruns, la peau qu un pauvre paysan qui habitait seul mouton. Je me dis que si ce heures s'coulrent puis une jour- de glace. Heureusement que
ple, allait bientt raliser son rve : dans une vieille ferme dlabre mouton disparaissait demain, je ne puis deux. Au bout du troi- j'avais une laine car sinon j'aurais
fter son anniversaire New York. Pour dans la campagne amricaine. Je partirais la rencontre de ce mys- sime jour, une ombre survint au- t gel. J'aperus mes cinquante
elle, c'tait une chance inoue. Dans vivais avec des moutons, il y en tre. Le lendemain, il n'tait plus dessus de ma tte. Elle tait par- moutons.
l'aroport de Paris, il y avait plein d'af- avait exactement cinquante. La l. Je prparai un sac et partis. Je faitement dessine, charmante et Je fus trs surpris lorsque le dra-
fiches sur New York et elle tait de plus ferme tait entoure de champs de marchais depuis deux semaines elle devait mesurer dix mtres de gon demanda aux moutons ce
en plus impatiente. Dans l'avion, elle bls dors par le soleil et de mas. travers les montagnes sans rien long sur neuf de large. Je n'avais qu'ils voulaient faire. Ils rpondi-
tait assise la place 17 A ct d'un Il y avait aussi un petit tang o la trouver, alors je rentrai chez moi, jamais rien vu de tel. Elle ressem- rent qu'ils voulaient jouer au
jeune garon nomm Stan. L'avion fine brise faisait de petites vagues cherchant dsesprment un blait ces magnifiques cratures pilote d'avion. Ils montaient par
dcolla enfin aprs i heure de retard. qui s'etalaient sur la rive. moyen de les retrouver. Les jours de conte de fe : un dragon . groupes de dix sur le dragon, s'en-
Ce matin, je partis comme mon s'coulrent trs lentement et je Malgr toutes mes hypothses, volaient et revenaient, ainsi de
Nelly regardait depuis 1 heure un film habitude au march en vlo. Il se n'avais toujours pas le moyen de jamais je n'aurais pu penser une suite. Le dragon s'aperut que je
sur l'cran central de l'avion. Ce der- trouvait trois kilomtres de chez savoir o ils taient. Pour moi, ces chose pareille. La superbe tte se n'tais pas mont et me demanda
nier se mit trembler. Le commandant moi. J'y achetai tout le ncessaire moutons comptaient beaucoup, ils posa avec tant de grce et d'l- pourquoi je ne voulais pas monter.
de bord, pourtant, assura que ce n'tait (de la vaisselle, de la nourriture taient devenus mes animaux gance. Le dragon tait bleu avec Je lui dis que j'tais un homme et
rien, juste une petite dpression tra- pour moi et mes moutons.) Mais domestiques. Je ne pouvais pas du blanc sur les ailes, c'tait demandai pourquoi il avait pris
verser. Mais Nelly savait que ce n'tait ma grande surprise, quand je fus demander a mes proches de m'ai- -comment dire ?- c'tait splen- ces moutons. Le dragon un peu
pas vrai. Elle se faufila vers le cockpit chez moi, il manquait un de mes der car quand j'tais tout petit, ils dide. Elle m'attrapa par le dos, je surpris rpondit que c'tait parce
de l'appareil, l'avion tremblait toujours. magnifiques moutons. Je le cher- m'avaient abandonn pour je ne m'levai dans les airs, puis la qu'il avait besoin de compagnie.
Elle entendit alors : chai partout mais je ne le trouvai sais quelle raison, crature lgendaire fona au-des- Et je lui posai la question suivante
- Les ailes de l'avion sont endomma- pas. Le lendemain matin, je fus Une ide me vint, je savais com- sus des champs et du petit tang. : Mais pourquoi tu ne les man-
ges, nous devons nous poser au plus surpris de nouveau car il me man- ment retrouver mes magnifiques A quelques kilomtres de la ferme, ges pas ? Il se contenta de
prs et le plus rapidement possible. quait un autre mouton. Je com- btes : j'allais me dguiser en le dragon fit quelques acrobaties, rpondre : Parce que je suis
- Oui mais o ? Vous tes en plein menais me poser des questions. mouton pour voir si ce qui s'tait I1 arriva au sommet d'une monta- vgtarien. Je passais le reste de
milieu de l'Atlantique. Si vous arrivez Ce phnomne dura presque deux pass allait se reproduire. J'atten- gne o il entra dans une grotte ma vie en sa compagnie.
rester en vol encore 2 heures, vous
pourrez vous poser dans les les des
Bermudes.
- D'accord mais si nous n'y arrivons Le cauchemar du Tartarepar Lyli l'abeille
pas. Qu'allons-nous devenir ?
- Je crois que vous risquerez la vie des A l'poque tsarienne, les Tartares rideaux pais tirs, l'obscurit tait l'amena dans une tente part. On rougissait. Le danger montait et sa
passagers. taient des rebelles politiques et opaque, seule la porte tait entrou- lui attacha les mains derrire le dos mort approchait. Elle prit sa bar-
cruels : la Russie les craignait. Ils verte. Un rayon de lune apparais- un poteau avec des liens de cuir. rette pose sur le sol, dit au revoir
Sur ces mots, Nelly, toute affole, taient exclus de la socit cause sait dans l'entrebillement de la Elle tait assise sur une forme son oncle en faisant une rvrence
retourna sa place. Mais depuis qu'elle de leur religion et de leur origine, porte. L'air tait touffant et un floue, les pieds eux aussi ligots et tta le tissu de la tente afin de
avait quitt son sige, Stan l'avait sui- Ce peuple qui s'tait rfugi au silence lourd de mystre rgnait. par ces mmes liens, trouver une autre ouverture que la
vie. Lui aussi tait concern. Il ne vou- nord de la Sibrie occidentale Elle se leva, avana, les pieds nus La nuit tait tombe. Un rayon de porte. Elle la trouva, jeta un coup
lait pas mourir. L'avion tremblait de vivait dans l'envie de se venger de sur le parquet verni, vers la porte, lune traversait une dchirure place d'oil dehors : il n'y avait rien que
plus en plus. Dans l'aile gauche se trou- ces annes d'exil, mais pressentit un danger qu'elle en haut de la tente et la forme floue de la neige. Elle marcha d'un pas
vait un norme trou. Le commandant La princesse Anya et son pre ne connaissait pas. Dans l'entre- sous elle devint visible. C'tait la press, se retournant de temps
dclara alors qu'il n'y avait plus rien a jouaient aux dames. Rares taient billement de la porte, elle aperut tte de Konstantine, son oncle, le autre. Aprs cent pas environ, elle
faire et qu'ils allaient tous mourir. Des les fois o le tsar n'avait aucune une main, un avant-bras, le corps frre de son pre. Ces barbares se mit courir. Elle s'tait enfuie
cris retentirent de partout. L'aile gauche affaire rgler aprs le dner. Sou- de sa dame de compagnie sur le sol l'avaient tu. La faon dont la tte enfin !
se dtacha alors, l'avion n'tait plus riant des recherches de son oncle, inerte. Elle poussa un cri d'effroi. tait spare du reste du corps tait Des heures avaient pass durant
qu' quelques centaines de mtres de la elle demanda : Pre, qu'est Elle s'agenouilla prs du corps, lui aussi une signature des Tartares. lesquelles elle avait march dans le
mer. Les Bermudes se trouvaient 50 devenu mon oncle ? prit le visage entre les mains et cria C'tait un explorateur qui lui avait froid. Lorsqu'elle l'aperut, elle fut
milles L'avion ne put pas y arriver et Le regard du tsar se vida. Il tait au dsespoir. Un clair blanc avou le terrible destin des victi- tonne. L'aurore borale : elle qui
tomba dans la mer. Tous les passagers perturb de l'intrieur et la s'abattit sur elle et elle s'vanouit, mes des Tartares. Ces tyrans ne avait tant lu d'ouvrages dessus,
se prcipitrent vers les sorties les plus question ne fit que rveiller sa Elle tait en mouvement, elle avait coupaient la tte de leurs victimes avait tant parl avec les explora-
proches sauf Nelly et Stan, qui eux res- douleur : chaud, peur, ses mains et pieds qu' quatre-vingt dix pour cent, les teurs du nord. Elle tait tonne de
trent assis l en ralisant qu'ils taient Konstantine est toujours port chausss taient ligots. Elle ouvrit dix pour cent restant taient ratta- sa beaut. Ces rideaux de lumire
peut-tre sauvs. Les autres passagers disparu. Personnellement, je pense les yeux : devant elle, une tendue chs au reste de leur corps. taient si attirants, et ce froid si
sur les canots se noyrent tous. Nelly et qu'il est mort Sa voix se brisa, de glace, elle tait entoure de Elle se sentait en danger, elle mordant... Elle ne pouvait s'arrter
Stan attendirent que la mer se calme. Mais par qui aurait-il t tu ? blanc o le soleil se rflchissait en devait s'enfuir. Elle prfrait mou- mais le fit. Ces cascades lumineu-
Celle-ci calme, ils montrent sur un Il ne rpondit pas, il joua et dit vagues aveuglantes. rir de froid que des mains de ces ses ressemblaient tant l'or de ses
canot et se laissrent porter par le cou- juste : Vers le milieu de la matine, les barbares. Elle se rappela la barrette palais, aux luxueuses robes la
rant jusqu' une le dserte. Tous deux Il est tard ma fille, va te coucher, traneaux chiens arrivrent vers de sa mre, la saisit au bout de ses mode de la capitale, aux festins de
commencrent construire un cabanon tu veux ? des tentes o les huskys exils longs cheveux et commena la somptueuse socit noble de son
pour s'abriter. D'accord. braillaient, cisailler les liens. La lame tran- pays, qu'une vague de mlancolie
Anya partit en plein milieu de la Un homme, les bras ouverts le chante coupait le cuir et petit s'engouffra en elle. Elle s'tait
Un jour o ils allrent chercher de la partie, laissant derrire elle un pre chef, pensait-elle un bton la petit, elle sentait la tension se rel- allonge et regardait l'aurore
nourriture, ils trouvrent la sacoche songeur et souffrant, main, accueillait ses kidnappeurs. cher. Elle devait faire vite car borale.
d'un certain Cap'tain Washing Cook. Elle prit la calche. On la conduisit Des hommes pchaient, des fem- quelqu'un viendrait tt ou tard la Elle tait puise mais se releva
Ils y trouvrent aussi son journal qui ses appartements. L-bas, elle mes prparaient le djeuner devant voir pour la nourrir, anime par une force inconnue,
expliquait alors qu'ils avaient tous pri. retrouva sa dame de compagnie, un grand feu, des enfants jouaient Dehors, le chef, le mage et quel- avanant en tranant les pieds. Des
Les deux adolescents repartirent au qui l'aida se vtir de sa robe de derrire le chef. ques autres membres de la tribu chiens Elle entendait les ani-
camp, le ventre vide mais l'esprit rem- chambre, natter ses longs che- Un tre d'une inquitante maigreur s'taient runis autour du feu. Ils maux. Les Tartares la poursui-
pli d'espoir. Ils marchrent main dans veux blonds au bout desquels elle la regardait. Sur son manteau en devaient discuter de son sort : soit vaient. Elle courut, se retournant de
la main sur le retour. Puis ils arrivrent attacha la barrette de sa mre en os fourrure d'ours blanc tait pose la tuer comme son oncle, soit l'uti- temps en temps. Ils taient de plus
au bord d'une falaise, ils admirrent la de caribou. Sa dame lui alluma un une amulette en dents de l'animal, liser comme passeport pour la en plus proches. Elle les regardait
belle vue. Stan s'approcha trop prs du feu dans la chemine, l'embrassa et C'tait le mage. Les doigts grais- reconnaissance dans la Russie. en courant, elle les voyait appro-
bord et glissa mais Nelly le rattrapa s'en alla. saient d'huile de phoque. Il vint Cette ide la fit frissonner. Ses cher. Elle ne sentit plus de glace
d'une main ferme. Quelques secondes Elle s'endormit et sa suite aussi. dessiner sur le front d'Anya un minutes taient comptes sous ses pieds, elle tait dans le
plus tard, elle le lcha par manque de Seuls sa dame et les gardes veil- rond barr l'horizontale, le signe A pas de velours, elle fit le tour de vide et tombait. Elle dvalait,
force et Stan tomba. Le ralisateur cria laient. des Tartares. Elle prit peur et la tente, il n'y avait rien que la dgringolait, elle chutait dans un
alors Coupez On la garde. La princesse se rveilla. Un bruit gloussa de terreur car elle avait dpouille de son oncle et elle. Par abme. Elle tait morte, elle avait
avait retenti dans les appartements. reconnu la marque. l'entrebillement de la toile de percut un rocher de glace.
Un bruit ? Non, un son strident Dj, le crpuscule s'installait. Elle tente, Anya vit l'agitation du mage, En sursaut, le souffle haletant, elle
puis touff. Le feu tait teint, les ne se dbattit pas quand on les bras ouverts, face au feu qui se rveilla.





Concours Jeunes Plumes A
$ Saint B'Art Concours de Nouvelles
2008/2009 *


Mes vacances au lac L'AG E N C
ST BARTH REAL ESTATE

desflots bleus par Fille des les A LOUER
C'tait la premire fois que je venais au lac des reuse dans mon lit et avec le peu de calme qui Saint Jean, bureau 21 m2 environ Excellent tat
flots bleus, ma mre se faisait un plaisir d'y me restait, je m'endormis. A mon rveil, la Pour tout renseignement, nous contacter
revenir chaque anne, mais d'habitude, j'y chambre tait baigne de lumire et mes dou-
chappais en allant chez ma meilleure amie tes sur ma famille avaient disparu. Dans la cui-
qui cette fois-ci, partait la mer, quoi de plus sine ma cousine prparait manger, je me A VENDRE
norm al, allez choisir, vous, entre les rues de dpchai alors de sortir. J'avais dcid la veille ...............................................................................................................................................................
Palway et la mer... La rponse ne se fait pas d'aller visiter la ville et sur les conseils de ma Bail Commercial Gustavia,
attendre. Donc me voil en route pour les rives mre je me dirigeai vers le port. En chemin, je Local rue Oscar II Loyer: 1600 euros /mois
du lac des flots bleus, repensai encore ce qui poussait ma mre
La maison de mes grands-parents tait trange, venir ici chaque anne, voulait-elle revivre son 94.500 E
on aurait pu croire qu'elle tait abandonne enfance ou tout simplement revoir ses parents
tellement son toit tait jaune et lorsque l'on ? Plein de rponses se bousculaient dans ma
regardait plus bas, on pouvait voir plein de tte et en revenant dans cette maison qui me Trs bel appartement St Jean
petits nains de jardin, j'en avais des frissons, contrariait tant, je voulus des rponses ces Entirement rnov, compos de 2 chambres, 2 salles de bains,
L'heure du dner arriva. Dans mon plat taient questions. Mais plus personne n'tait l, puis
poses de petites boules vertes que je touillais je vis sur la table une pancarte me disant qu'ils Salon, cuisine quipe, grande terrasse, vue mer
et re-touillais de peur de devoir les manger. taient tous partis chercher des courses et que 725.000 E
Soudain la porte s'ouvrit, une vieille femme seule grand-mre n'tait pas partie. J'eus alors
avec des boucles qui tombaient en cascade se l'ide de fouiller le grenier la recherche d'in- Marigot Appartement Type 2
tenait l, c'tait grand-mre. Elle avana, prit dices. Donc je montai au grenier et fouillai un
un bol, puis s 'en alla sans dire un mot. Je me peu partout, je n'y trouvai que de vieilles pho- Proche plage, rez de chausse,
sentais dsempare, comme lorsque l'on tos de famille quand soudain, je tombai sur un vendu non meubl, trs bon tat
dcouvre un secret de famille qui bouleverse journal, il tait recouvert d'une fine couche de
toute votre vie ; j'allais le dcouvrir... poussire, je l'enlevai etje pus lire : 482.000 E
L'obscurit prit place dans la maison, des Marylin qui tait le nom de ma grand-mre,
ombres gantes grimprent sur les murs et je je compris alors que ce journal tait le sien, et
tombais peu peu dans le pays des songes, en enlevant l'autre tas de poussires, je russis Petit Cul de Sac
mais un vent glacial me retint, me laissa peu- lire : Monroe 2 terrains, vue mer imprenable
U m nde meila Pour tout renseignement, nous contacter
Un monde merveilleux par Lia
LES GALERIES DU COMMERCE SAINT JEAN
Waouh Je viens d'arriver dans un endroit de rien n'tait. T: (590) 51 07 50 F. (590) 51 07 30 www.lagence.com
incroyable, tout est merveilleux, les fleurs aux Un autre matin, une secousse trs forte me fait
couleurs et aux odeurs exquises. Les animaux tomber par terre, je me cogne la tte et perds
en troupeaux, chacun dans leur lment, sem- connaissance.
blent heureux. Moi je suis l, je regarde en Lorsque je me rveille, je me trouve dans ma
attendant quelque chose que je ne connais pas. chambre. Je cherche d'un regard fatigu le
Tout d'un coup, un lion la crinire tince- monde dans lequel j'tais plonge mais plus A v
lante et aux yeux pleins de fiert, s'avance vers rien ...juste l'obscurit de ma chambre et le A
moi. Je commence paniquer, je me dis c'est regard plein de tendresse de ma mre qui se Saint-Barthelem y
la fin, qu'il va me sauter dessus et me dchi- pose sur moi comme un ptale de fleur. Elle S
queter. Mais au lieu de cela, il me mouille de la doit tre en train de me parler mais je ne com-
tte au pied avec un grand coup de langue. Il prends pas. Alors avec son doigt, elle me mon- O L VE
pousse un rugissement monstrueux vous en tre le rveil et je sursaute en m'apercevant
faire dresser les cheveux sur la tte. Entre lui et qu'il est 6hl5. ST JEAN
moi se cre un lien si puissant que personne Je me hte de sortir de mon lit, je cours pren-
ne pourra jamais le dfaire. dre ma douche et je m'habille toute vitesse. Appartement rnov, dcoration moderne
Et puis les autres animaux s'approchent, Quand je passe dans la cuisine, j'attrape au proche de la plage et de tous commerces.
curieux, pour savoir qui je suis et ce que je fais passage un paquet de gteaux. Lorsque je sors
dans cet endroit qui n'est pas mon monde. de chez moi, le bus m'attend. Je monte sans le Surface : 45 m2 Prix: 37o.oo000 Euros
Peu peu, les jours passent, je me sens plus faire attendre plus longtemps. Ouf Juste
proche des animaux et plus en confiance avec temps Je me calme, mon pouls reprend sa VIT
eux car ils m'acceptent maintenant comme vitesse normale. Je mange tranquillement en
l'une des leurs. Je peux les toucher, jouer avec repensant au rve de la nuit. Villa rnover de trois chambres avec piscine bnficiant
eux comme avec un frre ou une sour. Quand j'arrive au collge, la sonnerie retentit, d'une vue poustouflante sur les lagons.
Mais un beau jour, rien ne va plus. Les ani- je dois rentrer en cours de franais. Le profes-
maux courent dans tous les sens en se rentrant seur nous demande d'crire une rdaction. Surface: 1 361m2 Prix: 145o.ooo Euros
dedans. a y est, je l'entends ce bruit, ce siffle- Aprs un moment de rflexion, je dcide de
ment aigu qui perce les tympans vous rendre raconter le rve de cette nuit. Le reste de la
fou. Le bruit se calme, le sifflement est plus journe s'coule comme d'habitude. POINTE MILOU
lointain et la vie reprend son cours comme si villa de prestige 4 pices, 2 chambres, 2 salles de bains,
piscine, vue panoramique sur l'ocan
Le sort des oiseaux par Fany Surface :720 m2 Prix: 2.800.ooo Euros
Sur le mur de la chambre de Fany, il y avait du avaient disparu.
papier peint rempli de colombes magnifiques Si c'taient des lucioles, ces petites btes avec MARIGOT
et une belle armoire en bois dur. Les rideaux de la poussire magique, comment ont-elles
taient orangs, ils refltaient la lumire et fait pour faire disparatre toutes les colombes ? Villa rcemment rnove
clairaient la chambre. Quand on se levait le Ilyen avait des milliers avec vue magnifique sur Grand Cul de Sac et baie de Marigot,
matin c'tait comme si on tait prs du feu. "Mais, je suis terriblement triste", se dit Fany.
Un soir Fany ouvrit la fentre de sa chambre Le lendemain, elle et sa maman allrent au 3 chambres, 2 salles de bains, piscine, jacuzzi.
pour avoir de l'air, puis cette petite fille aux supermarch pour voir si elles allaient trouver Surface : 1 930 m' Prix: 2850.ooo Euros
cheveux longs et aux yeux bleus alla se cou- le mme papier peint. Et effectivement il en
cher et elle s'endormit. restait un identique. Alors, sa maman lui acheta
Mais le lendemain, quelle ne fut pas sa sur- le papier peint. Elle tait super contente FNAIM
prise! Toutes les colombes qui dcoraient le Ds qu'elles furent arrives la maison, Fany T 0 9 8 3 80
papier peint avaient disparu Sans doute des et sa maman mirent le papier peint sur le mur.
insectes les avaient-ils saupoudres avec de la Dsormais elle se dit qu'elle ne laisserait plus
poussire magique... sa fentre ouverte...
En tout cas, ce qui tait sr c'est qu'elles *w*l*b c o o






VOYAGEK R ______
semaine. La 20 maison a une
www.voyl2.com chambre et peut tre loue t
A'VOTRE SERVICE Slanne. La disposition des mai- AviS DE DCS
A VOTRE SERVICE s^SRT -n s.sms, SJIIS ,Igdese AviS DE DECS
SSATRTI! ~sons sur le terrain rend cette pro-
7 JOURS / 7 1p prit idale pour des locations
avec de trs bon rendements
DEPUIS 14 ANS Info lin si g St. Barth Properties Sotheby's
0690 551 547 I VOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ 0590297505
Urgent recherche pour client
Automobiles srieux location l'anne 2 ou 3 818-Vds Condo sur le lagon
Chambre Loyer 3000 euros avec possibilit de ponton Sint
81- Vends Hyundai Tucson maximum. Avalon St Barth Real Maarten, Simpson Bay Yacht
V- 13000 lons, automaeque- Estate Tel: 05 90 87 30 80 club Refait neuf, cuisine, lec-
2005 12 CV TBE 13000 eurS tricit, peinture, vernis, volet anti-
tl.: 06 90 61 0926 ou 06 90 Recherche Villa 2/3 chambres cyclonique, etc. 2 ch avec sdb,
87 81 71 ou au 0690 33 58 76. 24/24, 2 piscines, Terrains de Fredo Moto a effectu le 4
tennis, Jacuzzi. Contact Sylvain
1 1Bonnes afaires au 001 480 280 56 87 ou fvner 2009, son dernier
S815- A vendre Honda 400XR sylvain.gulay@wanadoo.fr tour de terrain comme il a
'-S- Super Motard Rvision com- vcu, toujours fond.
plte 2000 euros dbattre Tl. Terrains I1 a coup les gaz et a
069055 549t 39M iso S Tables rondes, petits achev sa course effrne
et Maison meubles, biblioth- 816- A vendre de particulier Marie-Galanteoil
..Apts t a nques, Etagres et de particulier terrain 1000 m2 avec
*C O lA jel S C l' 1 a louer nombrux objets de permis de construire pour belle repose maitenant n paix.
qe 'eS dcoration. Luminai- villa piscine email : harris- Motard et musicien, ilfut
Tl:0590277474 F:090277410 ~Ldgi caBlsl:0OOZ 6~~ 817-Rent modern Large 1 res Luce Plan. Vente de matelas sonb@hotmail.com et ainsi s'en est all.
radiostbarth@wanadoo.fr www.radiostbarth.com bedroom apt. 1 couple next to neufs et d'occasion. Le Grenier Sonfils et sa famille tien-
Avec Radio St Barth, soyez inform Ise de France Htel, walk t du lundi au vendredi de 15h StBarth Sotheb nent remercier tous ceux
vec Rado~ t Iah. soyez inform beach, to restaurant & shopping. 18h30 et le samedi de 9h 12h Properties ,,,. ... ne remcier tous ceux
de ce qui se passe prs de chez vous tl. : 0590 29 76 47 Place de l'Anse des Cayes 05 qui de prs ou de loin ont
et dans le reste du monde : yolberry@hotmail.com 90 27 6778 A vendre, ce lot de 4 parcelles su leur tmoigner leur sou-
comprenant 3 villas de 1, 2 et 3 tien et leur amiti.
Stoutls 2 heures, A louer: Maison meubl trois Ofe demplois ch avec permis pour rnovation
tes les eures, chambres, salon/cuisine, deux et un terrain avec vue mer et per- mort... Si on est to
le journal national et international d'RFI salles de bains, buanderie, ter- mis de construire pour une villa ch soi-mme, on a intrt
l'info rgionale, tout les jours 7h00 et 13h00 avec rasse, parking. 3000 euros 817-Form Fitness cherche prof de 2 chambres, le tout situ en rire ; etsion n'est
la rdaction d'RFO /mois Avalon St Barth Real homme (BEMF) pour complter dans un quartier agrable de pastouch, onn'apasde
Estate Tel: 05 90 87 30 80 son quipe. Salaire motivant, 1 Vitet et pouvant tre vendu spa- raison de ne pas en rire.
l'info locale avec Le Mag 12/15 an exprience, anglais parl. A rment ; St. Barth Properties Coluche
du samedi, prsent par Franois et Virginie A louer partir du 15 fvrier : pourvoir fin Mars. Envoy cv+let- Sotheby's International Realty:
l'actualit conomique, avec Pierre Marie de appartement compos de 2 ch, tre+photo 0590 29 75 05
I'actualit conomique, avec Pierre Marie de 1 bureau, 1 salon/salle man- sam@formfitness-stbarth.com.
Change Carabes en direct dans la matinale ger, cuisine, 2 sdb/WC, terrasse. S i ter le 0 90 71 55 88
et bien sur les communiqus et infos Locales, 2600 euros / mois. Contacter Cherche pour les samedis et
tout les jours 6h45, 12h35, et 1835 l'Agence Ici & l 05 90 27 78 78 dimanches; f. de mnage 3h 813-AV St de distribution multi JF donne cours d'espagnol tous
tout lesours 6h45,12 ,et 18h35 -4h par jours T 0690 35 18 36 marques sur St Barth. Info sur niveaux adultes et enfants tl
Demandes RDV Tl.: 0690 54 74 40 0690 57 21 43 ou 0590 87
de locations Ch. vendeuse confirme 5317
temps partiel Tl. au 05 90 27 JF srieuse effectue repassage
55 29 laisser message avec vos JF srieuse effectue repassage.
coordonnes en cas d'absence. 816-Recherche mnage villa ou Renseignements au 0690 57 21
The B est S e le tio n bureau, nettoyage fin de chan- 43-ou 0590 87 53 17
SImmobilier tier & transports divers. Contac-
of Villas in St Barth Demandes PROFESSEUR MANET: VOYANCE ET ASTROLOGIE
Urgent recherche pour client De retour du SNGAL: CENTRE DE LA MAGIE AFRICAINE
srieux Appartement vendre
budget 350 000 euros /max. Rsous vos problmes sentimentaux, de sant, professionnels
Avalon St Barth Real Estate Tel: Protection contre les ennemis et les envots
05 90 87 30 80 Prosprit dans le Business. ETC, ETC
SImmob r Travail par correspondance possible DE 8H A 20H Tl: 06 9016 38 21
Vente u
809- A vendre : Appartement, V O N EDI
une chambre, rez de jardin, situ a e e a
aux Terrasses de Saint Jean.
Contacter I'agence Ici et La : 05
90277878
809- A vendre : Villa 3 cham- I sot .. I io cnr
bres, rnover sur un emplace- l e --.-
ment exceptionnel Gouver- G
neur. Contacter I'agence Ici et
La: 05 90 27 78 78

St. Barth Sotheby -
Properties 6 2 9 8 1
A vendre, proprit situe sur les ud
hauteurs de Toiny trs belle vue M Sudoku a
sur toute la cte Est de St Barth. Solution du prcdent numro
Compose de 2 logements
indpendants de une et deux
,-,u'gence Immobilire chambres. ltage peut tre lou 6 9 | 8 5. 7 2 3 4
la semaine. Trs bon potentiel 8 7 4 3 2 6 9
Reale Estate contact: sa e nietlvimll'annesetole rez-cdchausse 2
Villa Rentals j Location de Villas de rnovation pour obtenir une
rsidence unique; 2 3 4 6 i 7 8
j Villa Management j Gestion de Villas St. Barth Properties Sotheby's
International Realty: 1 5 2 7 8 3 4 9 6
0590 29 75 05
Visit our villas on / Visitez nos villas sur : SBath Sotheby 4 8 9 5 6 1 7 2 3
www. icietlavillas.com Properties 7 6 3 2 9 4 8 1 5

Sale Vente contact : estate@icietlavillas.com Grandreulde Sac avecitue 9 4 7 3 2 8 6 5 1
trouvent sur le mme terrain,
Rental Location contact : rental@icietlavillas.com truen ue r 1e x 31 2
spares par un parking. La2 8 6 1 9 7
Ph : 05.90.27.78.78 Fax: 05.90.27.78.28 ou 27.72.72 maison principale a2ch et une 3 2
rue Samuel Fahlberg Gustavia 97133 Saint-Barthlemy piscine et peut tre loue la .sudokustar.fr







Ca ra'b es Aff'ichca e pubnic~+iire Q CROSSAG (SAUVETAGE EN MER) 05.96.70.92.92
C r b e sj GENDARMERIE 05.90.27.11.70
POLICE DE L'AIR ET AUX FRONTIRES 05.90.29.76.76
Impressions Numriques Aroport Flchage routier Marina POLICE TERRITORIALE 05.90.27.66.66
,Grvures aser Agence Conseil en Communication HPITAL 05.90.27.60.35
06 90 41 95 96 II POMPIERS 18 ou 05.90.27.66.13
D MDECIN DE GARDE 05.90.27.76.03
HTEL DE LA COLLECTIVIT 05.90.29.80.40
B GROS OEUVRE P Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 12h00 et de 13h30 17h00
S\ ECHARPENTE Publiciit e si gic iq e sauf le mercredi de 7h30 12h30
SU COUVERTURE ETAT CIVIL Numro d'urgence week-ends etjours frs 06.90.33.12.75
MENTREPRISE GNRALE DU StM tOMS SuppOiS SOUS-PRFECTURE 05.90.27.64.10
ENTREPRISE GENERALE DU BTP r 06.90.31.70.73
TEL: 05.90.51.15.85- FA: 0590.279.917 Dcoupe vnyle et Impression numrique RSERVE MARINE 06.90.31.70.73
T0 01.-"0 DISPENSAIRE 05.90.27.60.27
sbegsaintbarthentreprisegenerale.com Fourniture et pose de films solaires DISPENSAIRE 05.90.27.60.27

MDECINS GNRALISTES
S e i ntu re Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Husson Bemard 05.90.27.66.84
CO r 8 ti 0 n Husson Chantal 05.90.27.66.84
STORES EXTERIEURS ET INTERIEURS, PTTro Bruno PROST Maury Philippe 05.90.27.66.50
TOILE SUR MESURE Rouaud Pierre 05.90.27.64.27
se ds s T T :67. 0 Tl 0690 54 10 98 Fax : 0590 27 58 38 Tiberghien Yann Eugne 05.90.29.71.01
Weil Edgar 05.90.27.62.40
Worthington Theophilus 05.90.27.66.50
A AI Acuponcteur/Homopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01
Griatre : Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
R.|.o e lle i i S I Homopathe/Ostopathe : Worthington 05.90.27.66.50
ICHAPPEMENT AMORTI R EPaiNN E MDECINS SPCIALISTES
Ie S s 1 Chirurgien: Grasset Daniel 05.90.27 81 60
Dermatologue: SaizerBirgit 06.90.36.10.83
Mme Bafounta 05.90.24.08.47
GARAGE RAYM OND LED EE Gynecologue:Bordjel Patrick 05.90.27.68.78
GARAGE RAYM OND L D E d uMaladie appareil digestif: Vassel Bemard05.90.87.90.92
A LU V MORQUAGE/ NTRETIEN Psychiatre: Berthier-Bicas Marie-Claude05.90.97 60 07
PARATION / VENE PICES OCCASIONS Cals Jean-Paul 05.90.872555
MENUISERIE ALUMINIUM MIROITERIE VIDANGE BV AUTO + BANC OBDII DelaplaceYves 05.90.235981
TL: 05 90 52 92 66- FAX :05 90 52 92 67
stbarthaluverinternational.com Ouvet Grand Fnd de 7H 16H- T.: 05 90 27 89 14 Pallas Alain 05.90.87 25 55
Rident Vronique 06.90.41.93.92 05.90.51.10.90
Oto-rhino-laryngologiste Chirurgie de la face et du cou
JOUEZ LA TRANSPARENCE... De Lanversin Hubert 06.90.73.09.02
SA C.S Rhumatologue/mdecin ostopathe
VparP Y A IT plaque ouI coupe surU m uMVuala Catherine 05.90.29.61.89
PLEXIGLASS & P C Stomatologue : Chlous Franois 05.90.27.87.31
par plaque ou coupe sur mesure SiretE390 2T0 0E 1S A R PN B CABINETS DENTAIRES
06 90 61 83 88 T l. F [ 0590 27 6 8[,. 90. Achache Joseph 05.90.52.80.32
Chlous Franois 05.90.27.87.31
CIHAN GE IA IB MENUISERIE SUR MESURE Mangel Marc 05.90.27.73.48
AJIGJE CE J AMEUBLEMENT Maze Marie-Laurence 05.90.27.65.95
IMMEUBLE LE COLIBRI O ESCALIER Redon Dimitri 05.90.27.87.28
GUSTAVIA J CUISINE Vergniault Pascal 05.90.29.86.08
lce a bout~~iUDE PERSONNAISM E GRAUITE AUTRES PROFESSIONS DE SANT
T-L.: O o 7 l 57 57UI BIE M.A oT- 05.90.27.76.21 A.U.D.R.A. 05.90.29.27.65
S05 90 27 M E UI ERIE sbmenseie@wanadoo.f Chiropracteur: Klein Grard 06.90.64.87.40
Infirmiers-Infirmires :
Jim m y M arcon N icolas IPERMIS DE CONSTRUIRE Barb Sophie 05.90.27.67.55 06.90.62.28.29
Benoit Hlne 06.90.41.88.27
INTUREDES ET SUIVI DE CHANTIERS Briscadieu Christophe 06.90.48.63.69
PEINTURE ENDUITS RAVALEMENT Gilles EQV4S NEUF& RNOVATION Cardon Isabelle 06.90.62.90.10
S35 O 5 "LJII Dechavanne Vronique 06.90.71.83.63
Ceil.: 06I 0 35 9 9 T 05 90 27 89 59 Fax : 05 90 27 72 23 DeguingandCarole 06.90.41.78.22
email: lilijim@orange.fr siret: 492 907 118 000 11 E-mail : mpgnicolas@wanadoo.fr Febrissy Graux Corinne 06.90.59.81.67
Melinand Ccile 06.90.37.27.42
S Meyer Marie-Jo 06.90.73.93.94
o I S u doku t Rillot Brigitte 05.90.27.72.49 06.90.49.87.29
R Une grille de sudoku est divise en 9 lignes, 9 colonnes et 9 Masseur-Kinsithrapeutes :
carrs. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres Andr Sandrine 05.90.87.20.09
Scarrs, rempli lescasesvides Bertin Guylne 05.90.27.81.32
de 1 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par Dertin Guylne 05.90.27.67861.32
SI 9 StBarthligne, par colonne et par carr de 3x3 cases. Vous devriez rapi- Godfn Frdue ric 05.90.27.67.86
Godfrin Frdric 05.90.27.67.86
dement russir vos premires grilles. Bon jeu Jourdan Vronique 05.90.29.72.42
Retrouvez la solution dans notre prochain numro Klein Grard 06.90.64.87.40
UNac en TO UT DO UX dmt -- Ki M rardch ea C t 05.90.29.48.10
Sp c Maingard Bemadette 05.90.27.81.32
Raion4 -4 T64 Marchesseau C. 05.90.29.48.10
SSorrentino Jean Christophe 06.90.71.53.57
S[ Van Hove Frdric 05.90.27.76.37
au 5 6 2 9 Wormser Nicolas 05.90.27.67.86
Orthophoniste : Bouyer Christine 05.90.27.88.29
L J Ostopathe: MinguyBenoit 06 9071.36.15
WormserNicolas 05.90.27.67.86
L E5 6 7 8 Pdicure Podologue : Boutiller Dominique 05.90.29.24.26
DE IIINT-BARTII Psychologue: Ardil-Brinster Monique 05.90.51.14.40
DE SB RTH 5 Chard-HutchinsonAline 06.90.71.05.31
Les Mangliers B.P. 602 97098 St-Barthlemy cedex Psychothrapeute M.Laure Penot 05.90.52.00.55
journalsbh@wanadoo.fr ISSN: 1254-0110 4 3 9___ 7_ PHARMACIES
Tl.: 05.90.27.65.19 Fax: 05.90.27.91.60 Pharmacie de l'aroport 05.90.27.66.61
Editeur: S.a.r.l. Socit de Presse Antillaise 4 11 2 Pharmacie Saint-Barth de Gustavia 05.90.27.61.82
Grante et dir. de la publication Avigal Haddad Island Pharmacie St-Jean 05.90.29.02.12
Rdactrice en chef Pierrette Guiraute Island Pharmacie St-Jea 05.90.29.02.12
Rdaction Rosemond Graux LABORATOIRE D'ANALYSES: 05.90.29.75.02
Commerciaux Ange Patureau, Avigal Haddad RADIOLOGIE: Centre du Wall House 05.90.52.05.02
Maquetteur Agne rald na N.V. 9 7 VTRINAIRES Delorme Laurence 05.90.27.89.72
Dpt lgal chaque parution. Le Journal de St-Barth dcline toute responsabilit sur Kaiser Maurice 05.90.27.90.91
les annonces publis. Reproduction ou utilisation des textes, annonces, photos, Maille Jean-Claude 05.90.27.89.72
publicits publis dans le journal interdites sans notre autorisation crite. www.sudokustar fr






PROMOTIONS 1"
AVEC LES

JUSQU'AU 1ER MARS 2009

SCEPAGE SAUVIGNON m CARIB BOUTEILLE 33cl x 6
BLANC


CEPAGE GAMAY
TOLOSAN ROUGE
CPAGE MERLOT 20
Zapetti ROUGE lV1P
Lasagnes
300g etti le VDP FRANCE A
60 zcahli Co les Z'affams TERRE & SOLEIL ROSE
2 60 eChii 20n0 Hachis il
2 Carne 800g Jy Parmentier CEPAGE CABERNET 0
SAUVIGNON ROUGE
CPAGE CINSAULT .
Moelleux Moelleux
550g Chocolat BIB 10L MUSCADET ViT 3V350T
4 70 IiP 709 COTES DU RHONE 2,
Cookies I0 rl
300g
370
Rti de boeuf 95r
I' au lieu de 12,95E le kg o le kg


Flan chocolat Fondant tout Crme anglaise Crme ptissire
4 doses 232g chocolat 480g 3 doses 3 doses
1,90E 6, 70 4,s50 4,80






au lieu de 3,50 le kg 21 le kg

RHUM
RHUM DUQUESNE RICARD MONTEBELLO BLANC
VIEUX 1L 450 1L 1L
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA
Purjus Nectar 12 fruits SANT. A CONSOMMER AVEC MODRATION.
d'orange 8 vitamines
avec pulpe Nectar de pomme A :
JEU du
01 *ICARNAVAL
GAGNER, par tirage au sort,
SON POIDS EN BIERE CARIB

dans l'urne avant dimanche 1" mars 19h
550 Nom:
Poulet entier Prnom :
us 9 5 Crevettes Censea Calam ars ....................................................................................................................................
au lieu de 21/25 Sans tte, Sans peau de Californie
3,2 le kg le kg 908g au lieu de 16,90E 1,36kg au lieu de 8,2. Adresse.
Tl. : ......... / ......... I ........ ......... / .........
Tirage au sort : lundi 2 mars 2009
Vendredi~~~~~~~~ et Saeid h2h tDmnh e9 1he 6 9




Full Text

PAGE 1

C C M M I IC C l l a a u u d d i i n n e e M M o o r r a aA A G G E E N N C C E E I I M M M M O O B B I I L L I I È È R R E E R R E E A A L L E E S S T T A A T T E ELes Mangliers Saint-Jean 97133 St-Barthélemy Tél : 05.90 27 80 88 Fax : 05.90 27 80 85claudine.mora@wanadoo.fr T T é é l l : : 0 0 5 5 9 9 0 0 2 2 7 7 6 6 5 5 1 1 9 9 … Fax : 05 90 27 91 60e-mail : journalsbh@wanadoo.frISSN : 1254-0110 N°816… Mercredi 25 février 2009LEJOURNALDESAINT-BARTH Ouvert 7 jours /7 Non StopVILLA CRÉOLEYOUR FAVORITE SHOPBLEUMARINE VIVA CARNAVAL! VIVA CARNAVAL!

PAGE 2

ACTUALITÉSJSB-25 fŽvrier2009 8162 LE DESSIN DE LA SEMAINE PAR GZAV Alors que se profile le vote du budget 2009 et avec lui, une moisson de nouveaux travaux, s'achve une grande partie de ceux inscrits au budget 2008. Petit tour d'horizon des fins de travaux en cours avec Sophie Oliveaud, directrice des services techniques de la CollectivitŽ. En attendant de vous dŽvoiler le programme 2009, une fois celui-ci votŽ. Les habitants des quartiers sous le vent, de Flamands ˆ Colombier, devront patienter jusqu'ˆ la mi avril pour voir la route ˆ nouveau accessible dans les deux sens de circulation. D'ici lˆ, les entreprises s'activent sur un chantier mi-EDF, mi CollectivitŽ. Cette dernire a en effet profitŽ de la programmation des travaux d'enfouissement du rŽseau HTAdu premier pour poser des fourreaux (tŽlŽphone et basse tension) et changer la canalisation d'adduction d'eau potable avant bien sžr de couler une nouvelle chaussŽe. Objectif: ne pas recasser la route. La troisime phase de rŽfection de la chaussŽe autour de l'Žtang de Saint-Jean devrait prendre fin ˆ la fin du mois de mars. Aprs le bŽtonnage de la portion de route comprise entre le terrain de tennis et le croisement de l'Žtang de Saint-Jean, la rŽfection de la portion "restaurant le Diamantcroisement", c'est en effet aujourd'hui le tronon garage Suzuki carrefour de la piscine, a tre totalement repris. Fidle ˆ sa politique dŽployŽe maintenant depuis quelques annŽes, la CollectivitŽ procde paralllement ˆ la pause d'une nouvelle canalisation d'eau en remplacement de l'ancienne et ˆ celle de fourreaux en prŽvision d'un futur effacement des rŽseaux. ACul de Sac, une vingtaine de riverains devraient prochainement disposer d'un accs ˆ l'eau de ville. La CollectivitŽ procde en effet ˆ la pause d'une canalisation d'eau qui n'existait pas jusque-lˆ. Une pause de fourreaux accompagne l'opŽration. Toiny, c'est fini! La portion de route effondrŽe ˆ Toiny aprs de fortes pluies a ŽtŽ reprise et les travaux se sont achevŽs rŽcemment. Ils ont consistŽ en la construction d'un mur de soutnement, la pause de fourreaux en vue de l'effacement futur des rŽseaux, la rŽfection de la chaussŽe et la rŽalisation de trottoirs pour sŽcuriser le chemin des piŽtons. Ceux-ci n'empitent pas sur la largeur de la route. Les riverains ont en effet cŽdŽ gracieusement une bande de terrain nŽcessaire ˆ la rŽalisation du trottoir. Dans la poursuite des travaux engagŽs l'ŽtŽ dernier, un autre trottoir est actuellement en cours de rŽalisation ˆ Flamands qui part de la route du ranch pour aller vers ce quartier sous le vent de l'”le. Accs sŽcurisŽ ˆ Merlet: ˆ la demande des riverains, un mur de soutnement est en cours de construction ˆ Merlet qui s'accompagne d'un Žlargissement de la chaussŽe, gr‰ce ˆ la cession gracieuse d'une bande de terrain par un riverain. Au stade, le club-house de tennis est en cours de rŽalisation, tandis que des travaux visent ˆ sŽcuriser l'activitŽ de tir ˆ l'arc. C™tŽ tennis, des panneaux de protection empcheront les flches de ÇdŽraperÈ sur les courts voisins. Au fond du pas de tir, c'est un mur habillŽ de bois qui devrait contenir les flches. Derrire, la CollectivitŽ envisage en effet d'amŽnager un sentier de promenade.Dengue : la fin de l'ŽpidŽmie !Le comitŽ d'experts des maladies infectieuses et Žmergentes des ”les du nord qui s'est rŽuni le 19 fŽvrier dernier a considŽrŽ qu'aprs deux semaines de baisse significative du nombre de cas Žvocateurs de la dengue, en deˆ du seuil ŽpidŽmique, la situation actuelle correspondait ˆ la fin de l'ŽpidŽmie qui sŽvissait sur l'”le depuis quatre mois. Depuis deux semaines, on ne relve en effet plus que 16 cas hebdomadaires Žvocateurs de la dengue, contre un seuil ŽpidŽmique fixŽ ˆ 22, tandis que le nombre de cas confirmŽs qui a rŽgulirement diminuŽ en janvier s'est dŽsormais stabilisŽ entre 5 et 8 cas depuis trois semaines. La mme situation prŽvaut ˆ Saint-Martin o seuls 12 cas Žvocateurs ont ŽtŽ enregistrŽs lors de la dernire semaine d'observation. On estime ˆ 514, le nombre de personnes touchŽes par la dengue depuis le dŽbut de l'ŽpidŽmie ˆ Saint-Barth, dont 14 ont dž tre hospitalisŽes (11 adultes dont 7 prŽsentant une forme sŽvre et trois enfants dont deux pour une forme sŽvre). ASaint-Martin o elle a commencŽ trois semaines auparavant, l'ŽpidŽmie aurait touchŽ 2018 personnes et contraint ˆ l'hospitalisation de 33 personnes (22 adultes dont 8 pour une forme sŽvre et 11 enfants dont 2 pour une forme grave. Au cours de cette ŽpidŽmie, le taux moyen de sŽvŽritŽ* a ŽtŽ de 1,7% ˆ Saint-Barth, un peu supŽrieur ˆ celui observŽ ˆ Saint-Martin (0,5%) et lors de l'ŽpidŽmie de 2007 en Guadeloupe (0,8%). ASaintBarth, le virus DEN-1 (90%) et le virus DEN-2 ont co-circulŽ, mais depuis le mois de dŽcembre seul le DEN-1 a ŽtŽ identifiŽ. ASaint-Martin, trois virus ont circulŽ: le virus DEN-1 en grande majoritŽ (65%), le virus DEN-2 et le virus DEN-4 qui ŽtŽ isolŽ au cours du mois d'octobre. Sur la partie hollandaise de l'”le, ces trois virus circulent Žgalement. Prudence!La fin de l'ŽpidŽmie ne marque pas la fin de la vigilance. On le sait, bien ˆ l'abri des citernes et autres fžts, les larves de moustiques peuvent en effet rŽsister durant plusieurs mois et se dŽvelopper ˆ la moindre pluieÉ RŽsultat? continuez ˆ surveiller l'abord des maisons, Žradiquez toutes les eaux stagnantes, contr™lez regards, gouttires, portes de citernes et trop plein, rŽgulirement. On ne le dira jamais assez, le moyen le plus efficace de lutter contre la dengue, c'est d'empcher la formation du moustique. *Nombre de formes graves rapportŽ au nombre total de cas estimŽs pour la pŽriode considŽrŽe .P P r r o o c c h h a a i i n n c c o o n n s s e e i i l l t t e e r r r r i i t t o o r r i i a a l l l l e e 2 2 7 7 f f é é v v r r i i e e r r Le prochain conseil territorial qui se tiendra le 27 fŽvrierˆ 16 heures dans la salle des dŽlibŽrations promet d'tre long. 17 points sont en effet inscrits ˆ l'ordre du jour, dont le dŽbat surles orientations budgŽtaires de l'annŽe 2009 qui, comme son nom l'indique, dŽclinent les orientations stratŽgiques de la CollectivitŽ pourl'annŽe 2009. Ordre du jour ci-dessous. 1DŽbat sur les Orientations BudgŽtaires pour l'annŽe 2009. 2Exercice par la CollectivitŽ de Saint-BarthŽlemy de sa compŽtence en matire pŽnale. 3Proposition de modification des taxes portuaires 4RŽglementation de l'activitŽ de conducteur de taxi. 5Fixation du nombre de taxis autorisŽs sur le territoire de la CollectivitŽ (art.2 de la rŽglementation de l'activitŽ de taxi) et modalitŽs d'attribution des licences non utilisŽes. 6Acquisition de la parcelle de terrain cadastrŽe AI 644 situŽe ˆ Saint-Jean. 7Acquisition de la parcelle de Madame Louise Turbe Augmentation de la superficie requise pour les besoins de l'aŽrodrome de Saint-Jean. 8Proposition d'acquisition de trois parcelles de terrain ˆ Terre-Neuve et Žchange avec un particulier ˆ Anse des Flamands en vue de rŽaliser un parking le long de la voie principale. 9Election d'un reprŽsentant Žlu de la CollectivitŽ au sein du Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres. 10DŽlimitation du rivage de la mer ˆ Grand Cul de Sac. 11Projet de RŽfection du quai du bord de mer ˆ Gustavia Approbation du plan de financement Demande de subventions. 12CrŽation de la Commission Consultative Paritaire Territoriale des Assistants Maternels et Familiaux 13Dispositions prŽliminaires pour la mise en place de la compŽtence "Accs au travail des Žtrangers". 14Fixation des taux de vacation horaire de garde, de formation et d'astreinte programmŽe pour les Sapeurs Pompiers Volontaires. 15Fixation d'une aide au logement pour les Sapeurs Pompiers Professionnels. 16CrŽation d'un quartier maritime avec demande d'autorisation pour l'accs au registre national des immatriculations des navires 17Sanctions pŽnales en matire d'immatriculation des vŽhicules. L'Iedom l'avait annoncŽ il y a quelques mois. C'est chose faite aujourd'hui. La premire permanence de la commission de surendettement des particuliers s'est dŽroulŽe vendredi 13 fŽvrierdans les locaux de l'antenne fiscale de Saint-Martin, ˆ Concordia. Un bureau d'accueil qui proposera dŽsormais, une fois parmois, des permanences aux insulaires en difficultŽ. Depuis vendredi 13 fŽvrier, les Iles du Nord disposent de leur propre permanence de la Commission de surendettement des particuliers habituellement mise en place dans chaque dŽpartement franais par la succursale de la Banque de France du domicile du dŽbiteur. Deux responsables de l'Institut d'Emission des DŽpartements d'Outre-mer de Pointe-ˆ-Pitre, succursale de la Banque de France aux Antilles-, assureront dŽsormais une permanence mensuelle, dans les locaux de l'antenne fiscale de Saint-Martin, rŽsidence Santa Monica ˆ Concordia. Jusqu'ici, les rŽsidents des Iles du Nord dŽpendaient de la Guadeloupe pour engager cette procŽdure qui a pour objectif de rechercher des solutions, amiables ou judiciaires, aux problmes rencontrŽs par les particuliers ayant contractŽ un endettement excessif (dettes non professionnelles). Une procŽdure gratuite, mais fastidieuse, car de nombreuses donnŽes Žtant strictement confidentielles, celles-ci Žtaient intransmissibles par mail ou tŽlŽphone. Ce qui explique sans doute pourquoi, sur l'annŽe 2008, sur les 349 dossiers traitŽs par la commission de surendettement de l'IEDOM de Guadeloupe, seuls 7 Žtaient des dossiers de SaintMartin. Cette permanence locale de l'IEDOM offre ˆ tous ceux qui souhaitent sortir de la spirale de l'endettement, une Žcoute et une aide de proximitŽ. L'Institut travaille avec les banques, la PrŽfecture dŽlŽguŽe, la COM et les services sociaux, pour accompagner efficacement dans leurs dŽmarches, souvent complexes, les personnes surendettŽes. La procŽdure comporte une premire phase de cinq semaines d'instruction des dossiers Žtablis sur la bonne foi des demandeurs. Aprs examen de leur recevabilitŽ, une seconde phase est dŽclenchŽe qui s'Žtend sur quatre mois. La commission peut choisir, en fonction de la situation du demandeur, de nŽgocier avec ses crŽanciers pour Žtablir un ŽchŽancier jusqu'ˆ 120 mois, ou de mettre l'affaire entre les mains d'un juge, qui pourra ainsi statuer sur un Žventuel effacement des dettes. La prochaine permanence de l'IEDOM se tiendra le vendredi 6 mars prochain ˆ l'antenne fiscale, de 9 heures ˆ midi et de 14 heures ˆ 16 heures. J.E F F i i n n s s d d e e t t r r a a v v a a u u x x Regards anti casseFini les rustines sur les routes neuves! C'est en tout cas ce qu'espre la CollectivitŽ qui depuis plusieurs mois, place systŽmatiquement les branchements d'eau dans des regards. Il suffit ensuite de les ouvrir pour les rŽparer. Sans avoir ˆ casser la chaussŽe. EFFACEMENTDESRÉSEAUXEN2009Depuis plusieurs annŽes, la CollectivitŽ mne une politique ambitieuse d'enfouissement des rŽseaux dans l'objectif de les rendre moins sensibles aux intempŽries. De nombreux tronons de route ont dŽjˆ fait l'objet de tels travaux et la volontŽ de la CollectivitŽ est de continuer sur le mme rythme. Mais il existe un dŽcalage entre la phase d'enfouissement et celle d'effacement rŽel du rŽseau. Ou pour tre plus clair, entre la fin des travaux et le moment o l'ŽlectricitŽ ou le tŽlŽphone passant dans les fourreaux, la CollectivitŽ est en mesure de retirer les poteaux aŽriens. L'objectif pour 2009, outre de poursuivre la politique d'enfouissement, c'est de procŽder au maximum ˆ l'effacement des rŽseaux lˆ o les fourreaux ont dŽjˆ ŽtŽ posŽs.Mise en place dune commission de surendettement

PAGE 3

ACTUALITÉSJSB-25 fŽvrier2009 8163 L L a Chor a Chor ale de Bons Choeurs ale de Bons ChoeursDEUX CONCER DEUX CONCER TS TSPrŽsente PrŽsenteEntrŽe : 15   GRATUITPOURLESENFANTS VENDREDI 27&SAMEDI 28fŽvrierˆ20h00ˆ l'ƒglise Anglicane de Gustavia & des extraits du Broadway Show"West Side Story"InvitŽe d'honneur : Jane THORNGREN, Soprano de New YorkSous la direction de Charles Dardenavec "Carmina Burana"FŽdŽrŽs en association la SBIPOApour St Barts International Proprety Owners Association-, les propriŽtaires Žtrangers de Saint-Barth recevaient jeudi 19 fŽvrier Bruno Magras. Une soixantaine de personnes assistaient ˆ cette rŽunion d'information portant sur la vision du dŽveloppement de l'”le du prŽsident de la CollectivitŽ. Devant l'assemblŽe rŽunie au restaurant SantŽ FŽ ˆ Lurin, Bruno Magras qui s'est rŽjoui d'intervenir devant une Çpartie prenante de l'Žconomie de l'”leÈ, a d'abord dressŽ sommairement les grandes lignes du changement intervenu en juillet 2007. Le prŽsident a ainsi rappelŽ que ce statut de COM qui dŽtache l'”le de la Guadeloupe confŽrait aux autoritŽs locales un grand pouvoir de dŽcision, une relation directe avec le gouvernement franais et la possibilitŽ d'Ždicter des lois locales dans certains domaines. Bruno Magras a ensuite assurŽ que sa ligne politique Žtait de garder SaintBarth comme elle est (Çkeep it the way it isÈ), en en limitant notamment l'urbanisation. Le prŽsident a indiquŽ que la CollectivitŽ travaillait d'ailleurs ˆ un document d'urbanisme qui sera bient™t achevŽ. Bruno Magras a enfin ŽvoquŽ le souci de stabilitŽ sociale de la CollectivitŽ qui observe un nombre important de jeunes avec peu de formation ainsi que le problme du bruit qui n'est pas simple ˆ rŽgler (Çhard jobÈ), mettant en balance d'un c™tŽ la population et certains de ses visiteurs partisans du silence et de l'autre, la vocation touristique de l'”le qui doit proposer des animations ˆ ses visiteurs. Achevant lˆ son discours, le prŽsident se prtait ensuite au jeu des questions-rŽponses. S'agissant d'un projet de casino Ðou de salle de jeuxpour lequel le SBIPOAa manifestŽ son inquiŽtude via une rŽsolution rendue publique en novembre dernier, le prŽsident a indiquŽ que la dŽcision serait prise par le ministre de l'IntŽrieur franais qui aurait prŽalablement pris soin de consulter le Conseil territorial. Il a indiquŽ que l'intervention du porteur de projet devant le Conseil territorial n'avait pour vocation que d'informer l'assemblŽe sur le dŽtail de l'opŽration et qu'en aucun cas celle-ci n'avait encore rendu son avis, ajoutant qu'il n'Žtait pas question d'aller contre l'avis de la population. InterrogŽ sur les travaux qui Žmaillent les routes, Bruno Magras a expliquŽ la politique de la CollectivitŽ qui consiste, ˆ chaque fois que des travaux routiers doivent tre engagŽs, de procŽder ˆ la pause de fourreaux dans l'objectif d'enfouir les rŽseaux. Des opŽrations plus longues et plus chres, mais qui ˆ terme devrait prŽserver les rŽseaux des intempŽries et aboutir ˆ la disparition totale des poteaux. Il a par ailleurs rassurŽ l'assemblŽe indiquant qu'il n'Žtait pas question d'installer de l'Žclairage public le long des routes. Venait ensuite la question de la Guadeloupe et des rŽpercussions ˆ SaintBarth. Le prŽsident n'a pas cachŽ que la mobilisation gŽnŽrale qui paralyse la Guadeloupe depuis plus de 5 semaines maintenant avait des consŽquences ˆ Saint-Barth, notamment dans l'approvisionnement, mais qu'elles Žtaient finalement limitŽes dans la mesure o les marchandises allaient davantage transiter par SaintMartin. Il a par ailleurs expliquŽ que les problmes rencontrŽs par les GuadeloupŽens n'avaient pas d'Žcho ici. ÇQuand l'”le a commencŽ ˆ se dŽvelopper, tout le monde en a ici profitŽ. Il y a ici des gens modestes auxquels il faut faire attention, mais il n'y a pas de gens trs pauvresÈ, a rassurŽ Bruno Magras, prŽcisant que suite au Çtravel alertÈ dŽclenchŽe par le dŽpartement d'Etat amŽricain s'agissant des Antilles franaises, il avait rendu public un communiquŽ rappelant que Saint-Barth n'Žtait plus une commune de Guadeloupe depuis juillet 2007 et qu'aucune grve ou manifestation n'y avait lieu. Sur la question du transport public, le prŽsident a rŽitŽrŽ sa position. A savoir que seule la limitation du nombre des sociŽtŽs de location de voitures et du nombre de voitures par sociŽtŽ pouvait permettre l'Žmergence d'une sociŽtŽ privŽe de transport en commun, prŽcisant qu'il n'Žtait pas favorable au subventionnement d'un tel service. Sur le prix des loyers, excessif pour toute une frange de la population active, Bruno Magras a constatŽ que c'Žtait le rŽsultat d'une trop grande demande par rapport ˆ l'offre. Le prŽsident a indiquŽ que la stratŽgie de rŽduction des travaux et de limitation de l'urbanisation pr™nŽe par la CollectivitŽ, ainsi que le recours ˆ une main d'Ïuvre locale plus importante qu'il appelle de ses vÏux, devrait aboutir ˆ faire baisser la pression et de fait, celui du prix des loyers. Il a Žgalement indiquŽ que la CollectivitŽ dŽveloppait une politique d'achat de terrains pour loger enseignants, pompiers, acteurs du service public. S'agissant de l'ŽlectricitŽ, le prŽsident a estimŽ que le problme de production Žtait rŽsolu ou plus exactement en passe de l'tre. Rappelant la bataille qui l'a opposŽ ˆ l'opŽrateur qui voulait crŽer un c‰ble sous-marin d'interconnexion entre SaintMartin/Sint Maarten, Saint-Barth et Anguilla, Bruno Magras a rŽpŽtŽ les termes de l'accord intervenu qui prŽvoientqu'EDF installerait deux nouveaux gŽnŽrateurs de 8MWchacun avant 2011, augmentant d'autant la capacitŽ de production. Bruno Magras devant la communautŽ des propriŽtaires Žtrangers DŽborah Brosnan, prŽsidente de l'association des propriŽtaires Žtrangers de Saint-Barth et Bruno Magras. Une soixantaine de personnes assistait jeudi dernier ˆ la rŽunion.

PAGE 4

ACTUALITÉSJSB-25 fŽvrier2009 8164 L'association ÇGožt et saveursÈ organisait mardi 17 fŽvrier sa deuxime manifestation auprs des jeunes de l'”le. La semaine prŽcŽdente une dŽgustation avait en effet eu lieu ˆ l'Žcole Sainte Marie de Colombier, au cours de laquelle les enfants ‰gŽs de 4 ans avaient pu dŽcouvrir les saveurs variŽes du chocolat amer, du citron, de l'endive ou mme de la pissaladire! Mardi dernier, c'est au Sereno, o officie en tant que chef exŽcutif le prŽsident de l'association Jean-Luc Grabowski, que se dŽroulait la seconde manifestation de Gožts et Saveurs qui ouvrait ses portes aux Žlves de la classe de 3e de DŽcouvertes professionnelles. Acette occasion, les 21 collŽgiens ont pu dŽcouvrir les dessous des mŽtiers du bar, de la cuisine et de la p‰tisserie. JŽr™me, le chef barman, leur a expliquŽ le dŽroulement d'une journŽe dans un bar d'h™tel, le rythme difficile entre deux services, mais Žgalement la ÇmixologieÈ, cette technique tendance qui peut faire l'objet d'un dipl™me et qui fait d'un cocktail, une boisson unique. Place ensuite ˆ la cuisine avec le chef du Restaurant des Pcheurs, Jean Luc Grabowski. Ce dernier a insistŽ sur une notion trs importante de la part d'un chef: le respect de tout le personnel. Le rythme en cuisine Žtant souvent intense, entre les 200 couverts en haute saison, les petits-dŽjeuners et le service snack, une bonne entente est primordiale. Autre notion ˆ retenir pour ces jeunes apprentis: la propretŽ et le professionnalisme. Les collŽgiens ont ainsi pu suivre l'itinŽraire des produits depuis leur livraison jusque dans nos assiettes. Ils ont ensuite eu droit ˆ une dŽmonstration de prŽparation d'un plat: un risotto de Saint Jacques. Dernire Žtape de cette dŽcouverte, la p‰tisserie. C'est dans les effluves de chocolat que les Žlves ont assistŽ au travail d'orfvre du p‰tissier, maniant avec habiletŽ boule de glace et feuille de chocolat. Cet aprs-midi passŽe au Sereno aura certainement suscitŽ des vocations chez ces jeunes en classe de DŽcouvertes professionnelles. Elle aura Žgalement permis de dŽcouvrir les dessous de mŽtiers, aussi difficiles que passionnants. Sara Septierde Rigny Pour cŽlŽbrer les 10 ans de ÇOuanalaoÈ -l'hymne non officiel de Saint-BarthŽlemy mais nŽanmoins chantŽ lors de nombreuses rŽceptionsla chorale de Bons Choeurs organise deux concerts exceptionnels qui auront lieu vendredi 27 et samedi 28 ˆ l'Žglise anglicane de Gustavia. Acette occasion et ˆ l'initiative de Charles Darden, directeur de la chorale, le chÏur local accueillera une invitŽe d'honneur en la personne de Jane Thorngren, soprane de l'opŽra de New York qui s'est produite ˆ plusieurs reprises au Festival de Musique. Une contribution musicale rendue possible gr‰ce ˆ la gŽnŽrositŽ de deux mŽcnes: les Žpoux Suzanne et David Jackson et Roger et Brook Lacour. AccompagnŽe de Sana Roy au piano, Jane Thorngren y interprtera notamment une partition Žcrite par le grandpre de Roger Lacour, compositeur de musique classique, Le chÏur quant ˆ lui interprŽtera les chants de Carmina Burana de Carl Off ainsi que des extraits de West Side Story et pour la premire fois ÇLes enfants de SaintBarthÈ, une chanson composŽe (parole et musique) par Jean Belotti, ancien pilote d'avion et mŽdiateur de la CollectivitŽ. La chorale de Bons ChÏurs, vendredi 27 et samedi 28 fŽvrier ˆ20heures, Žglise anglicane de Gustavia. Prix: 15 euros. Gratuit pour les enfants. BRULÉVAVAL!La saison carnavalesque 2009 s'achvera ce jour mercredi des Cendres 25 fŽvrier, par le traditionnel "BrulŽ Vaval" (Roi du Carnaval) sur la plage de Shell Beach. Venez participer au grand "vidŽ" organisŽ par La Pointe en Mouvement, vtus de noir et de blanc. Le dŽpart se fera depuis le Select Bar vers 19h30. N.B : ne jeter plus vos peaux de cabris, nous en avons besoin pour la rŽalisation de nos tambours ; contactez Henri au 0690 453 502. Un grand merci d'avance ˆ tous les gŽnŽreux donateurs! VALIDATIONDESACQUIS DELEXPÉRIENCELa Chambre Economique Multiprofessionnelle (C.E.M) vous propose de valoriser votre expŽrience gr‰ce ˆ la Validation des Acquis de l'ExpŽrience (V.A.E) La V.A.E permet ˆ tout employŽ du privŽ ou du public de pouvoir, gr‰ce ˆ ses compŽtences professionnelles, accŽder ˆ l'obtention d'un dipl™me professionnel reconnu en Žtant dispensŽ d'examen. La prochaine session est prŽvue en mai 2009. Toute personne intŽressŽe par la V.A.E est invitŽe ˆ se rapprocher de la C.E.M. La V.A.E est un outil de motivation et de valorisation des postes au sein d'une entreprise. Contacter la C.E.M au 0590 27 12 55 Ð Rue du Roi Oscar II Gustavia. Ouverture des bureaux du lundi au jeudi de 8h30 ˆ 16h30 et le vendredi de 8h30 ˆ 15h30. Mail : cem@comstbarth.frCONSULTATIONPMINOURRISSONSLa consultation de P.M.I nourrissons aura lieu exceptionnellement le jeudi 26 fŽvrier 2009 et sera assurŽe par le Docteur Nosard. Pour prendre rendez-vous, vous devez tŽlŽphoner ˆ partir de 7h30 au 0590 27 60 27. C'est ˆ la capitainerie que s'est tenu mercredi dernier le forum des mŽtiers organisŽ pour les collŽgiens par les collŽgiens des 3e Aet B de DŽcouvertes professionnelles, sous la houlette de leurs professeurs Olivier GrŽaux et GwŽna‘lle Bourdino. Sous le thme ÇLes mŽtiers d'avenir ˆ Saint-BarthŽlŽmyÈ, une confŽrence Žtait organisŽe de 8h ˆ 11h45. Des intervenants de tous horizons Žtaient invitŽs pour parler de leur profession et faire dŽcouvrir leur mŽtier aux Žlves, qui ont ainsi pu Žcouter M. Stouvenot, architecte, Mme Cointre pour les mŽtiers de la santŽ, Mme Weber concernant les mŽtiers du tourisme, M. Jordan Blanchard pour les mŽtiers de l'informatique, M. Christian LŽdŽe pour les mŽtiers de l'Žducation, et enfin M. Denis GrŽaux et Mme Gina GrŽaux pour la fonction publique territoriale. Les diffŽrents sujets traitŽs durant la confŽrence avaient trait aux voies aprs la troisime, les mŽtiers d'avenir, ainsi que les mŽtiers dŽjˆ prŽsents ˆ Saint Barth et ceux qui vont se dŽvelopper. Le forum donnait lieu ˆ des interventions intŽressantes des reprŽsentants invitŽs, mais on peut cependant regretter la forme choisie qui a eu pour rŽsultat d'offrir une longue matinŽe aux enfants, alors qu'un forum sous forme d'ateliers ou de stands se serait certainement avŽrŽ plus ludique. Cette confŽrence intervient juste avant l'orientation de ces futurs Žlves de seconde qui ont dŽsormais le choix entre passer en classe supŽrieure ˆ Saint Barth ou partir vers les autres ”les ou la mŽtropole. Sara Septierde Rigny CommuniquŽs Jane Thorngren invitŽe d'honneur des deux concerts de la Chorale de Bons ChÏursFor um des mŽtiers ˆ la Capitainerie Une conférence pour découvrir les métiers davenir à Saint BarthL L   a a s s s s o o c c i i a a t t i i o o n n « « G G o o û û t t e e t t s s a a v v e e u u r r s s » » i i n n i i t t i i e e l l e e s s c c o o l l l l é é g g i i e e n n s s a a u u x x m m é é t t i i e e r r s s d d e e l l a a r r e e s s t t a a u u r r a a t t i i o o n n CONFÉRENCE DULYCEUMCLUBLa mini universitŽ du Lyceum Club de Saint-BarthŽlemy vous invite ˆ la confŽrenceÐdŽbat qui aura lieu ˆ la salle polyvalente de la capitainerie du port : mercredi 25 fŽvrier 2009 ˆ 19h prŽcises Sujet : DŽpistage organisŽ des cancers de l'intestin InvitŽs : Ketty Karam, prŽsidente d'Agwadec, l'association guadeloupŽenne pour le dŽpistage des cancers et le Dr C Bachelier-Billot, mŽdecin coordonnateur, chirurgien des h™pitaux. Les confŽrences de la mini universitŽ sont gratuites et vous y tes tous cordialement invitŽs!

PAGE 5

ACTUALITÉSJSB-25 fŽvrier2009 8165 BDANIELLEDIFFUSION T T T T I I I I S S S S S S S S U U U Us s s s p p p p é é é é c c c c i i i i a a a a l l l l i i i i s s s s t t t t e e e e d d d d u u u u + + d d e e 1 1 5 5 0 0 0 0 r r é é f f é é r r e e n n c c e e s s + + d d e e 1 1 5 5 0 0 0 0 r r é é f f é é r r e e n n c c e e s s Centre commercial La Savane (face ˆ l'aŽroport) 97099 Saint-BarthŽlemy TŽl/Fax : 05 90 27 78 83Ouvert du lundi au vendredi de 9h ˆ 12h30 / 15h ˆ 18h30 et le samedi de 9h ˆ 17h Zac de bellevue Marigot Saint Martin ouvert du lundi au samedi de 9h ˆ 18hemail : danielle.b.diffusion@wanadoo.fr D Dƒ ƒ C C O O R R A A T T I I O O N NL LI I N N G G E E D D E E M M A A I I S S O O N NM ME E U U B B L L E E S S D D U U M M E E X X I I Q Q U U E E. . . . . . FORMATIONDECRRUne session de formation au certificat restreint de radiotŽlŽphoniste(CRR) est actuellement organisŽe. L'examen est prŽvu mercredi 22 avril 2009. Date limite d'inscription samedi 28 mars 2009. Inscriptions et renseignements auprs de la SNSM au 05.90.27.57.58 ou par e-mail : snsmsbh@orange.frMODIFICATION DELACIRCULATIONEn raison de travaux routiers, ˆ compter du lundi 2 mars et jusqu'au lundi 4 mai 2009 inclus, la circulation de tous les vŽhicules sera interdite sur la rue du Pre IrŽnŽe de Bruyn sur la portion comprise entre la rue Samuel Falhberg et l'entrŽe de l'h™pital. La Rue du Pre IrŽnŽe de Bruyn sera en double sens sur la portion comprise entre la Rue de Marins et l'entrŽe de l'h™pital. L'accs ˆ l'h™pital se fera par la rue des Marins puis par la rue du Pre IrŽnŽe de Bruyn. Le stationnement sera interdit de part et d'autre de la chaussŽe de la rue du Pre IrŽnŽe de Bruyn, sur la portion en double sens. En raison de travaux sur le rŽseau Žlectrique, le jeudi 26 fŽvrier ente 8 et 12 heures, la circulation de tous les vŽhicules se fera en sens unique sur une portion de la voie n¡209 ˆ Lorient au niveau du pont, dans le sens Lorient Ð Vitet Marigot. Les vŽhicules venant des quartiers de Vitet Marigot seront dŽviŽs par la voie N¡68 passant devant l'Žglise. L'accs piŽtons ˆ la plage sera momentanŽment bloquŽ pendant la durŽe des travaux. En raison de travaux sur le rŽseau routier la circulation de tous les vŽhicules, sauf riverains, sera interdite sur la portion de la voie N¡39 ˆ SaintJean, comprise enter l'intersection au niveau de la piscine territoriale et l'intersection avec la voie N¡209 jusqu'au vendredi 20 mars 2009 inclus. CommuniquŽs Lécho de la réserve de février est paruDepuis prs d'un an, la RŽserve naturelle de Saint-BarthŽlemy publie une newsletter Žlectronique qui relate les principales actions menŽes durant le mois ŽcoulŽ. L'Ždition de fŽvrier a ŽtŽ envoyŽe en dŽbut de semaine auprs de deux cents personnes qui font actuellement partie du carnet d'adresses de la rŽserve. Au sommaire, la premire observation de baleine ˆ bosse, un compterendu sur la visite de Gilles Leblond, ornithologue en mission ˆ SaintBarth fin janvier, un point sur le mouillage dans la rŽserve, ou encore le compte-rendu de la premire session d'itinŽraires dŽcouvertes des classes de cinquime auprs de marins-pcheurs, Pour recevoir l'Echo de la rŽserve, adressez un mail ˆ resnatbarth@wanadoo.fr et demandez ˆ faire partie des destinataires.Cactus raquettes: chronique d'une mort annoncŽe Aussi discret que brillant, Karl Questel, webmaster du magnifique site www.sbhnature dŽdiŽ ˆ la faune et la flore de l'”le, tire la sonnette d'alarme. Selon ce passionnŽ de nature qui sillonne quasi quotidiennement les mornes de Saint-Barth, les raquettes sont en train de dispara”tre. Ses observations ci-dessous.Parmi les plus de 350 espces que compte la biodiversitŽ vŽgŽtale de St Barth, une sous-famille des cactacŽes est passŽe du statut de commune a gravement menacŽ. Ce sont les Opuntioideae.Qui sont-elles?CommunŽment appelŽes raquettes ou ÇraketÈ en crŽole, les Opuntias font partie de la biodiversitŽ de Saint Barth, mais Žgalement de son histoire. Autrefois trs abondants sur l'”le, ces cactus servaient comme barrages aux envahisseurs. Leurs fruits Žtaient Žgalement utilisŽs pour faire des punchs trs apprŽciŽs et leurs segments, pour faire des dŽcoctions. Aujourd'hui, sur les quatre espces natives prŽsentes ˆ Saint-Barth, trois sont sur le point de dispara”tre, ces espces sont: La raquette ˆ fleurs jaunes ou Opuntia dilenii: c'Žtait pourtant la plus commune il y a 30 ans. Aujourd'hui, nous n'avons retrouvŽ que six reprŽsentants de l'espce sur l'”le principale. Tous sont mourants. Elle est Žgalement prŽsente sur certains ”lots comme Fourchue. La raquette ˆ fleurs rouge ou Opuntia Tuna: c'est la plus rare des Antilles franaises. Il n'y en avait que deux ˆ Saint-Barth. L'une d'entre elles est aujourd'hui morte. La raquette en arbre ou Opuntia rebescens: c'est la plus grande et la plus remarquable des Antilles. Elle a compltement disparu de Saint-Barth et ne survit plus que sur les ”lots et notamment ˆ Fourchue qui passe pour accueillir la plus grande colonie des Antilles Franaises. Cette espce est protŽgŽe par arrtŽ prŽfectoral. La raquette volante ou Opuntia triacantha :c'est la dernire espce native et la plus connue. Largement distribuŽe sur l'”le, elle n'est pas menacŽe pour l'instant.Pourquoi disparaissent elles?La plus grande partie de cette sousfamille de cactus a ŽtŽ dŽtruite massivement lors des travaux d'amŽnagement de terrains et par les agressions ˆ rŽpŽtition des cabris. Aujourd'hui, la menace la plus redoutable et la plus destructrice de cette famille ne mesure que quelques centimtres. Elle s'appelle Cactoblastic Cactorum. C'est une chenille introduite d'AmŽrique du Sud, il y a 50 ans ˆ Saint Kitts et Nevis. Ouragans et alizŽs aidant, des papillons sont arrivŽs sur Saint Barth et ses ”lots. Leur impact a ŽtŽ terrible sur les Opuntias. Aujourd'hui, pratiquement toutes les raquettes natives sont infectŽes par ces chenilles orange et noir qui ont envahi d'autres ”les de la Cara•be provoquant les mmes dŽg‰ts.Que faire pour empcher leur disparition totale?N'ayant aucun prŽdateur local, la Cactoblastis cactorus n'arrtera pas son Ïuvre de destruction. Et vu sa vitesse de reproduction, les raquettes remarquables et protŽgŽes, telle la raquette en arbre, auront probablement compltement disparu dans l'annŽe ou l'annŽe suivante. Dans l'urgence, la collecte de segments pour rŽaliser des bouturages et la conservation des graines semble les seules alternatives par contrer leur extinction. Karl Questel

PAGE 6

ACTUALITÉS JSB-25 fŽvrier2009 8166 HïTELLETOINYANSEDETOINYTel. : 0590 27 88 88 RESTAURANTLEGAìAC Gustavia : onze rues changent de nomUn arrtŽ du PrŽsident de la CollectivitŽ en date du 19 fŽvrier mettant en application une dŽlibŽration du Conseil territorial met en Ïuvre le changement de nom de onze rues ˆ Gustavia. Ce qui donne:Ancienne appellation Nouvelle appellationRue CouturierRue de la Sude Rue CourbetRue des Dinzey Rue du PresbytreRue du Pre Robert Dugon Rue ThiersRue Lubin Brin Rue GambettaRue Adrien Questel Rue Jean BartRue du Pre IrŽnŽe De Bruyn Rue Jeanne d'Arc prolongŽeRue de la Plage Rue DugommierRue des Marins Rue des Quais (1 portion)Rue Augustin Cagan Rue des Quais (2 portion)Rue de la Presqu'”le Rue ChanzyRue de Saint-Thomas L'arrtŽ prŽcise que le sens de circulation ainsi que les rgles de stationnement mis en place dans les onze rues concernŽes sous leurs anciennes dŽnominations, demeurent inchangŽs. Aprs Lorient, Saint-Jean, GrandGalet... c'est au tour de la plage de Corossol de se voir dotŽe d'un panneau de signalisation en cŽramique. Une initiative originale de l'artiste VŽronique Vander Noot financŽe par la CollectivitŽ afin de mettre en valeur le patrimoine naturel des diffŽrentes plages de l'”le et informer les touristes. 11 panneaux ÐFlamands, Shell Beach, Gouverneur, deux ˆ SaintJean,Saline, deux ˆ Lorient, Colombier, Corossol, Grand Fondont dŽjˆ ŽtŽ rŽalisŽs et 5 ÐGrand Cul de Sac, Petit Cul de Sac, Toiny, Public, Anse des Cayesle seront prochainement. Tous reprŽsentent l'endroit vu de la plage, montrant toujours l'”le ou les ”les que l'on voit depuis ce point et comportent Žgalement un ŽlŽment significatif de la plage o l'on se trouve. Dans le cadre du Programme National Nutrition SantŽ (PNNS) et ˆ la demande de la DGS (Direction gŽnŽrale de la santŽ), l'Institut National du Cancer a coordonnŽ l'actualisation de la brochure ÇNutrition et prŽvention des cancers: des connaissances scientifiques aux recommandationsÈ1. DestinŽe aux professionnels de santŽ, elle actualise les connaissances sur ce sujet. LancŽ en 2001, le Programme National Nutrition SantŽ (PNNS 2001-2005) a pour objectif l'amŽlioration de l'Žtat de santŽ de l'ensemble de la population en agissant sur l'un de ses dŽterminants majeurs: la nutrition, qui recouvre ˆ la fois l'alimentation et l'activitŽ physique. En 2006, le PNNS2 (2006-2010) a ŽtŽ lancŽ afin de prolonger et d'amplifier les actions menŽes dans le cadre du PNNS1. La brochure qui s'est appuyŽe sur l'expertise scientifique du rŽseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe), en partenariat avec l'Agence Franaise de SŽcuritŽ Sanitaire des Aliments (Afssa), l'Institut National de PrŽvention et d'Education pour la SantŽ (INPES) et l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) comporte deux parties. Premire partie: Relations convaincantes ou probables conduisant ˆ des recommandations pourla prŽvention primaire des cancersLes facteurs augmentant le risque de cancers: les boissons alcoolisŽes: leur consommation est associŽe ˆ une augmentation du risque de plusieurs cancers: bouche, pharynx et larynx, Ïsophage, c™lon-rectum, sein et foie (de 9 ˆ 168% par verre consommŽ par jour, selon les localisations). Le risque augmente avec la quantitŽ globale d'alcool absorbŽe et est significatif ds une consommation moyenne d'un verre par jour. Toute consommation d'alcool est donc dŽconseillŽe. Le surpoids et l'obŽsitŽ: ˆ l'heure actuelle en France, le surpoids touche 26 ˆ 32% de la population et l'obŽsitŽ 8 ˆ 17% des adultes. 14 ˆ 17,5 % des enfants prŽsentent une surcharge pondŽrale. Or l'accroissement de la corpulence est associŽ ˆ une augmentation du risque de plusieurs cancers (de 8 ˆ 55% selon les localisations): Ïsophage, endomtre, rein, c™lon-rectum, pancrŽas, sein (aprs la mŽnopause) et vŽsicule biliaire. Viandes rouges et charcuteries: il a ŽtŽ estimŽ que le risque de cancer colorectal augmentait de 29% par portion de 100g de viande rouge consommŽe par jour et de 21% par portion de 50g de charcuterie consommŽe par jour. En France, un quart de la population consomme au moins 500g de viandes rouges par semaine, et plus d'un quart de la population au moins 50g de charcuteries par jour. Sel et aliments salŽs: leur consommation augmente le risque de cancer de l'estomac. En France, deux-tiers des hommes et un quart des femmes ont des apports en sel supŽrieurs ˆ 8g par jour. ComplŽments alimentaires ˆ base de bta-carotne: les Žtudes d'intervention montrent que chez les sujets exposŽs ˆ des agents cancŽrognes, tels que chez les fumeurs, la consommation au long cours de complŽments ˆ base de btacarotne ˆ doses non-nutritionnelles (20 ˆ 30 mg/jour, alors que les apports journaliers recommandŽs sont de 2,1mg) augmente significativement le risque de cancer du poumon. Sauf cas particuliers de dŽficiences, et sous contr™le mŽdical, la consommation de complŽments alimentaires n'est donc pas recommandŽe. Il est conseillŽ de satisfaire les besoins nutritionnels par une alimentation ŽquilibrŽe et diversifiŽe.Les facteurs rŽduisant le risque de cancers: ActivitŽ physique: elle s'associe ˆ une diminution du risque des cancers du c™lon, du sein (aprs la mŽnopause) et de l'endomtre. Le risque de cancer du c™lon diminue de 18 ˆ 29% selon le type d'activitŽ ou son intensitŽ. Il est donc recommandŽ de limiter les activitŽs sŽdentaires et, pour les adultes, de pratiquer au moins 5 jours par semaine au minimum 30minutes d'activitŽ physique d'intensitŽ modŽrŽe (ex.: marche rapide) ou de pratiquer 3jours par semaine 20 minutes d'activitŽ physique d'intensitŽ ŽlevŽe (ex.: jogging). Fruits et lŽgumes: leur consommation est associŽe ˆ une rŽduction du risque de plusieurs cancers: bouche, pharynx, larynx, Ïsophage, estomac et poumon (pour les fruits seulement). On estime qu'en France, seuls 43% de la population adulte consomment au moins 5fruits et lŽgumes par jour. Allaitement: en France, le pourcentage de mres qui allaitent leur enfant ˆ la sortie de la maternitŽ est passŽ de 53% en 1998 ˆ 63% en 2003. Il est encore infŽrieur ˆ celui d'autres pays europŽens : plus de 90% dans les pays nordiques, 75% en Italie. L'allaitement s'associe ˆ une baisse du risque de cancer du sein chez la mre, avant et aprs la mŽnopause. Seconde partie : Quelques questions frŽquemment posŽes. Cette partie Žvoque quelques unes des questions les plus souvent posŽes aux professionnels de santŽ ou abordŽes dans les mŽdias. Citons par exemple: le lait et les produits laitiers augmentent-ils le risque de cancers? Certains modes de cuisson augmentent-ils le risque de cancers? Le vin rouge protge-t-il du cancer? Existe-t-il des aliments ÇanticancerÈ? AVISDEREMERCIEMENTSNous tenons, au nom de la Famille Laroche, en ces moments particulirement douloureux ˆ remercier la Famille de cÏur que Toni a trouvŽ sur l'”le de St BarthŽlemy, les nombreux amis, collgues, ainsi que tous ceux qui l'ont croisŽ et lui ont manifestŽ leur amitiŽ tout au long de son chemin de vie. Votre prŽsence, et les marques d'affection tŽmoignent qu'il restera dans vos pensŽes. La Mer sera sa dernire demeure et le vent emportera son ‰me au ciel. Ses sÏurs et frre ont acceptŽ et compris que la place de leur frre chŽri Toni est ici, avec ses amis de Saint BarthŽlemy.«Un reportage sur moi pour vous»Le 7 juillet 1999, Antoine Laroche, dit ÇToniÈ adressait cette lettre ˆ sa famille qui nous a demandŽ de la publier. ÇQue dire, sinon que le vent souffle ou tempte en moi depuis toujours. Je cours aprs mon destin, aprs mes rves, mes illusions. Ce monde regorge de plein de beautŽs, de petits dŽtails insignifiants, de charme, mme dans la douleur. Me faudra-t-il plus d'une vie pour les voir toutes et tous? Oui! Cela, je le sais, alors que tourne la roue de la vie. Et que je me rŽincarne en blŽ, en pain, en homme, en femme, et plus que tout en enfant: pour toujours et toujours apprendre et m'Žmerveiller (?) dans un regard nouveau toujours posŽ. Pourtant, un jour, il faudra que je passe au-delˆ de ma fentre, ouvrir cette porte de la vie, de votre vie, de nos viesÉ et respirer cet air pur de l'hymne ˆ la vie. Le paradis n'est pas ce que mes yeux regardent, mais ce que mon cÏur ressent, que la poussire recouvre encore, mais il est lˆ, je le sens. Il faudra encore beaucoup de temptes pour le dŽgager. Qu'importe, le temps est mon amiÉ et le marbouya aussi! Fini!È.Nutrition et prŽvention des cancers : L'INCa publie un Žtat des lieux des connaissances La plage de Corossol a son beau panneau TŽlŽcharger la brochure depuis le lien http://www.e-cancer.fr/Sante-publique/PReVENTION/ Nutrition-cancer/op_1-it_120-la_1-ve_1.htmlSoirée Créoletous les vendredis soir 45   par personne BUFFETD'ENTRƒESFruit ˆ pain en surprise, Boquite au porc et thym, Chiquetaille de morue ˆ l'avocat, FŽroce d'avocat, Crabe farci aux poivrons et cives, Croquettes de fruit ˆ pain, Gombos sauce crŽole, Petits p‰tŽs salŽs au lambis, Boudins crŽoles, Salade de chatrou, CŽvichŽ de mahi mahi, Souska• de mangues, Christophines farcies, Tarte ˆ la patate douce---PLATPRINCIPALAU CHOIXFricassŽe de lambis et riz crŽole, Rougaille de thon au gratin de patate douce, Papillote de mŽrou ˆ la mangue Ou Colombo de porc, Poulet boucanŽ Garniture au choix : Riz crŽole, Gratin de patates douces---BUFFETDE DESSERTSGratin de papaye, Tourment d'amour, Tarte fine ˆ la banane, Tarte fine ˆ la mangue, Beignets de manioc et chaudeau de Martinique, Salade de melon au vin rouge et citron, Ananas surprise, Rocher coco, G‰teau ˆ la cannelle, Crme caramel ˆ la mangue, Crme caramel ˆ la coco, Blanc manger coco---RHUMS ARRANGƒS

PAGE 7

ACTUALITÉS JSB-25 fŽvrier2009 8167 POINTE-A-PITRE, 24 fŽv 2009 (AFP) Au 35e jour de grve mardi, la confusion rŽgnait en Guadeloupe sur le terrain des nŽgociations sociales, le LKP et l'Etat s'opposant sur le calendrier de reprise des discussions. Le collectif intersyndical LKP, qui mne la mobilisation dans l'”le depuis le 20 janvier avait annoncŽ la reprise des discussions dans la matinŽe, mais le prŽfet Nicolas Desforges a affirmŽ qu'"aucune rŽunion plŽnire" n'aurait lieu mardi car "seuls le prŽfet et les mŽdiateurs ont la ma”trise de la date et de l'heure des rŽunions de nŽgociation". En milieu de journŽe, le prŽfet a annoncŽ que la prochaine rŽunion aurait lieu mercredi ˆ 11h00 (16H00 ˆ Paris) ˆ la capitainerie de Pointe-ˆ-Pitre. Selon des observateurs locaux, la prŽfecture tente de reprendre la main en imposant son propre tempo. Le LKP n'a pas indiquŽ s'il participerait ˆ la nŽgociation mercredi. Ses dirigeants ont rŽuni leurs militants dans leur QG du Palais de la mutualitŽ. Un dirigeant, Jean-Marie Nomertin, a exhortŽ les militants ˆ "une amplification maximum de la grve jeudi". En Guadeloupe, le mardi gras et le mercredi des cendres sont des pŽriodes de carnaval largement ch™mŽes. Le LKP veut maintenant nŽgocier une hausse des bas salaires sur la base d'une proposition de l'Union des chefs d'entreprises guadeloupŽens (UCEG), une organisation patronale proche de l'intersyndicale et qui rŽclame, comme elle, une augmentation salariale de 200 euros. Cette augmentation se dŽcomposerait en 50 euros par le patronat et 50 euros payŽs par les collectivitŽs locales -ces dernires ayant donnŽ leur accord. Les 100 euros restants proviendraient de l'exonŽration par l'Etat de la CSG et de la CRDS sur les salaires pendant trois ans, en attendant que les chefs d'entreprise prennent le relais. Le prŽfet a opposŽ une fin de non-recevoir ˆ cette initiative proche du "prŽ-accord" qui avait dŽjˆ ŽtŽ retoquŽ par le Premier ministre Franois Fillon. InterrogŽ ˆ Paris sur le mme sujet, le secrŽtaire d'Etat ˆ l'Outre-mer Yves JŽgo a ŽvoquŽ "des limites ˆ cette proposition qui ne pourront tre franchies". Une autre source gouvernementale a indiquŽ que le gouvernement tenterait mercredi de "simplifier et globaliser" sa proposition, pour rendre plus lisible un dispositif qu'Elie Domota, leader du LKP, avait qualifiŽ d'"usine ˆ gaz". Les nŽgociations s'Žtaient interrompues lundi soir dans un climat tendu. Illustration des logiques diffŽrentes qui animent les parties : lors d'une suspension de sŽance, le sous-prŽfet de Pointe-ˆ-Pitre, Marcel Renouf, a expliquŽ ˆ un membre du LKP que la loi n'autorisait pas l'Etat ˆ financer une augmentation de salaire dans le privŽ, cela Žtant "anticonstitutionnel". Le militant du LKP lui a rŽtorquŽ: "Il faut changer la loi et s'il faut, la constitution". De son c™tŽ, le Medef n'a pas rejoint l'UCEG et s'en tient toujours ˆ trois Žchelons d'augmentation salariale s'Žtalant de 50 ˆ 90 euros selon l'effectif des entreprises. La situation est incertaine sur le terrain. Deux barrages se sont formŽs mais ont ŽtŽ rapidement dŽmontŽs par la prŽfecture. Celle-ci a rŽquisitionnŽ trente stations-services, ouvertes le matin et dont l'accs n'est pas limitŽ aux seuls clients prioritaires. Guadeloupe: l'impasse? On attendait beaucoup de l'intervention du chef de l'Etat jeudi dernier qui, l'espŽrait-on, allait marquer la fin du mouvement social qui paralyse la Guadeloupe depuis plus de 35 jours. Si les dŽclarations de Nicolas Sarkozy, ont effectivement marquŽ la reprise des nŽgociations, on Žtait encore loin hier aprs-midi d'une sortie de la crise, mme si le secrŽtaire d'Etat ˆ l'Outre-mer Yves JŽgo indiquait se montrer Çtrs optimisteÈ. Etat des lieux ci-dessous. LassŽs d'une grve qui s'est traduite entre autres par la fermeture des Žcoles depuis un mois, parfois confrontŽs pour la premire fois de leur vie ˆ des insultes racistes, des mŽtropolitains blancs installŽs en Guadeloupe avouent penser quitter l'archipel. "Dans l'annŽe qui vient, on va assister ˆ une vague importante de dŽparts de Blancs installŽs en Guadeloupe pour la MŽtropole, les gens en ont marre", assure Bertrand Vallet. "Le slogan du collectif LKP (qui anime la grve depuis plus d'un mois), +La Guadeloupe c'est ˆ nous, c'est pas eux+, vise les blancs et c'est un slogan raciste", poursuit ce commerant de SainteAnne. Il affirme s'tre fait "tabasser" par des syndicalistes parce qu'il refusait de fermer son magasin de photo, a dŽposŽ plainte et a dŽcidŽ de rentrer avec sa famille en mŽtropole. Selon des GuadeloupŽens, le "eux" du LKP stigmatise les BŽkŽs, des blancs descendant des anciens planteurs esclavagistes, alors que beaucoup de mŽtropolitains estiment que ce sont tous les Blancs qui sont visŽs. Chez un couple de voisins de M. Vallet, excŽdŽs par la grve des enseignants, la mre est dŽjˆ rentrŽe dans l'Hexagone avec ses deux enfants de 6 et 8 ans. Le pre finira l'annŽe scolaire dans l'”le avant de rentrer ˆ son tour. Un publicitaire ‰gŽ de 50 ans, qui prŽfre garder l'anonymat est installŽ en Guadeloupe avec sa femme depuis 5 ans. Alors qu'il s'approchait d'un barrage, il assure avoir ŽtŽ menacŽ par un Noir qui a hurlŽ: "A chaque Noir blessŽ, je tuerai un Blanc". Et des jeunes gens circulant ˆ vŽlo, une machette ˆ la main leur ont criŽ en crŽole de "foutre le camp de la Guadeloupe". Depuis cet incident, quelque chose s'est brisŽ chez cet homme qui commence ˆ consulter les offres d'emplois. Rodolphe, employŽ par une grande organisation internationale, est arrivŽ sur l'”le il y a huit ans mais il pense partir bient™t. "Depuis le dŽbut de la grve, estime-t-il, les rapports entre Blancs et Noirs ont changŽ, un racisme latent s'exprime de plus en plus ouvertement dans les dŽbats tŽlŽvisŽs". "Lorsqu'Elie Domota, leader du LKP, dŽclare ÇLa France a choisi sa voie naturelle, celle de tuer des GuadeloupŽens+, c'est du mensonge qui crŽe du racisme", estime t-il. "Si ˆ Paris, des Franais blancs dŽfilaient pour dire la France, c'est ˆ nous et pas ˆ vous, les minoritŽs crieraient au racisme", ajoute Rodolphe. Manuela Jacob, professeur d'anglais depuis 9 ans en Guadeloupe, estime que "la lenteur de la rŽaction de l'Etat a accentuŽ le ressentiment contre la mŽtropole, et par ricochet contre les mŽtropolitains". "Ce qui s'est passŽ n'est pas pour apaiser les regards sur les blancs considŽrŽs comme des colonialistes", dit-elle. Son compagnon, Abdennebi Omrame, professeur d'universitŽ, ajoute que "cela fait mžrir notre rŽflexion sur un dŽpart anticipŽ". MariŽ ˆ une antillaise, pre de 3 enfants mŽtis, Laurent Petit, assureur, ressent cette "banalisation du discours raciste" mais "dans une petite minoritŽ" seulement visant "aussi bien les Blancs, les Indiens, les Chinois accusŽs de profiter des Noirs". "Je compte rester ici avec ma famille, mais j'espre que cette page sera vite tournŽe" dit-il. Illustration d'une fracture entre Noirs et Blancs, les mŽtropolitains Žtaient une poignŽe dans la marŽe humaine qui assistait dimanche aux obsques de Jacques Bino, le syndicaliste tuŽ dans les violences du dŽbut de semaine. L L a a t t e e n n t t a a t t i i o o n n d d u u r r e e t t o o u u r r é é v v o o q q u u é é e e p p a a r r c c e e r r t t a a i i n n s s m m é é t t r r o o p p o o l l i i t t a a i i n n s s Prs de huit Franais sur dix (78%) trouvent justifiŽ le mouvement social qui paralyse la Guadeloupe depuis plus d'un mois, selon un sondage BVA pour Orange, L'Express et France-Inter prŽsentŽ mardi. Seuls 17% des personnes interrogŽes considrent que le mouvement n'est pas justifiŽ, et 5% sont sans avis. Les sympathisants de droite sont 67% ˆ trouver le mouvement justifiŽ, tout comme 89% des personnes interrogŽes proches de la gauche et 68% des personnes sans prŽfŽrence partisane. Selon l'analyste JŽr™me Sainte-Marie (Isama), "ce score est le plus ŽlevŽ depuis que cette question est posŽe par l'institut BVA ˆ l'occasion de divers mouvements sociaux. Cela renseigne non seulement sur la perception des problmes antillais, mais aussi sur le climat trs rŽceptif en mŽtropole ˆ l'Žgard de toute protestation sociale". Voici les principales annonces faites jeudi 19 fŽvrier par le prŽsident Nicolas Sarkozy pour l'outre-mer devant les Žlus ultramarins rŽunis ˆ l'ElysŽe, puis sur RFO : Effort supplŽmentaire de l'Etat au profit des quatre DOM de 580 millions d'euros ExonŽration de toute charge sociale de la prime exceptionnelle que les entreprises pourraient verser aux salariŽs modestes en Guadeloupe et complŽment sous forme de RSA pour "arriver trs prs de la demande initiale de 200 euros supplŽmentaires" du collectif LKP Etats gŽnŽraux de l'outremer dans chaque collectivitŽ, que M. Sarkozy ouvrira luimme en se rendant en Guadeloupe en avril. Synthse en mai, avant rŽunion du premier Conseil interministŽriel de l'outre-mer avant la fin mai AmŽliorations du projet de loi pour le dŽveloppement de l'outre-mer: enveloppe supplŽmentaire de 150 millions d'euros, portant sur les zones franches globales d'activitŽs, les exonŽrations de charges sociales et le logement social Mise au point par la grande distribution dans tous les DOM d'une liste de 100 produits de rŽfŽrence commercialisŽs ˆ un prix proche de celui de la mŽtropole Application du RSA effective avant fin 2009, concernera "a minima 110.000 foyers modestes dans les quatre DOM", augmentation moyenne de leurs ressources de 200 euros par mois (cožt en 2010: 280 millions d'euros) Versement de la "prime de solidaritŽ active de 200 euros qui anticipera le RSA ds avril, au profit de 243.000 bŽnŽficiaires" Remise ˆ plat si nŽcessaire du systme de fixation des prix des carburants Remise ˆ plat des conditions de la concurrence Doublement d'ici ˆ trois ans du nombre de jeunes formŽs par le service militaire adaptŽ (SMA), pour le porter de 3.000 ˆ 6.000 CrŽation d'une collectivitŽ unique par DOM (au lieu d'un conseil gŽnŽral et d'un conseil rŽgional) "si c'est le choix de la population" Situation confuse autour de la négociationLEMOUVEMENTJUSTIFIÉPOUR78% DESFRANÇAISLes principales annonces de Nicolas Sarkozy

PAGE 8

LECARNAVAL2009 ENIMAGESJSB-25 fÂŽvrier2009 8168

PAGE 9

LECARNAVAL2009 ENIMAGESJSB-25 fÂŽvrier2009 8169

PAGE 10

SPORTSPARROSEMONDGRÉAUXJSB-25 fŽvrier2009 81610 AG DUVOLLEY-BALLMesdames, Messieurs les licenciŽs(es), vous tes cordialement invitŽs ˆ participer ˆ l'AssemblŽe GŽnŽrale du ComitŽ de District de Volley Ball qui se tiendra le lundi 2 mars 2009 ˆ 17h30 sur le site de beach volley de St Jean. Ordre du jour: Bilan des activitŽs de la saison sportive 2007/08, bilan financier, projets d'activitŽ saison sportive 2008/09, Žlection du ComitŽ directeur du district de volley ball de Saint BarthŽlemy, questions diverses.RÉUNIONDINFORMATIONPOUR LEMOUVEMENTSPORTIFLe samedi 28 fŽvrier de 14 ˆ 16h se tiendra ˆ la salle de la Capitainerie une sŽance d'information du DDJS (Jeunesse et Sports) et du C.R.O.S. (ComitŽ RŽgional Olympique Sportif) de Guadeloupe. Cette dŽlŽgation vient ˆ St Barth informer les prŽsidents d'associations sportives des outils qu'ils disposent pour mieux dŽvelopper leur action. Ë l'ordre du jour : le CNDS 2009, prŽsentation des actions Žligibles, possibilitŽ de dŽsigner un reprŽsentant de l'ensemble du tissu associatif sportif de l'”le, etc. ÇArchers, je vous salue!È, telle Žtait la devise le week-end dernier au stand de tir des Francs Archers de Saint-Barth dont le dŽplacement prŽvu en championnat de ligue en Guadeloupe avait dž tre annulŽ en raison de la paralysie qui frappe le dŽpartement depuis plus de 5 semaines. Ala place, les archers locaux organisaient ˆ domicile une manifestation marquant la fin de saison du tir ˆ courte distance (18m) ˆ laquelle participaient trois archers de Saint-Martin. Une fin de saison pleine de suspense pour une jeune archre de l'”le, Ma‘va Georges, qui a tout donnŽ jusqu'ˆ sa dernire flche pour pouvoir se qualifier aux championnats de France. Elle Žchouait malheureusement ˆ deux places de la qualification. Actuellement, les Francs Archers commencent leur entra”nement ˆ leur distance prŽfŽrŽe, c'est-ˆdire le 70m, distance ou chaque annŽe une dŽlŽgation de SaintBarth se qualifie pour les championnats de France. Championnat de St-Barth de footballCalendrierde la 3 journŽe Vendredi 27 fŽvrier ˆ 20h: Amical vs Carcajou Samedi 28 fŽvrier ˆ 19h30: ASPSB vs ASCCO Dimanche 1er mars ˆ 16h: Diables Rouges vs Young Stars. Classementavant la 3 journŽe 1er Carcajou 6 pts (+6), 2 ASPSB 6pts (+4), 3 Amical 3pts (+2), 4 ASCCO 3Pts (-1) 5 Young Stars 0pt (-4), 6 Diables Rouges 0pt (-6). * DŽcompte des points: Victoire 3pts, match nul 1 pt et dŽfaite 0pt. Dimanche 15 fŽvrier, le Carib Swim Team de Sint-Maarten organisait une compŽtition ˆ laquelle participait une dŽlŽgation du Saint-Barth Natation accompagnŽe de leurs entra”neurs JeanMarc Outil et Olivier RibŽra. Quatre Žpreuves Žtaient au programme: 400m, 200m, 100m nage libre et 100 m quatre nages. C™tŽ nageurs de Saint-Barth, ce sont les plus jeunes Tom et Alexandre MŽnard, Nathan Lafille, SŽrŽna Provost, Poala Carlini, Meddy Maxor et Jules Tessier qui ont dŽmontrŽ leur savoir-faire dans l'eau et montrŽ l'exemple aux plus grands. Samedi 21 fŽvrier, l'Amical des Boulistes organisait un concours Open en doublettes formŽes sur le terrain de l'Espace Gambier ˆ Gustavia. Onze doublettes Žtaient inscrites pour ce concours qui dŽbutait ˆ 17h30, comme prŽvu. Les doublettes prŽsentes sont des habituŽes des concours et les joueurs connaissent bien le terrain sur lequel ils s'entra”nent tous les soirs de la semaine. C'est la doublette Philippe/Toni dominant les diffŽrents concours depuis le dŽbut de la saison ˆ Saint-Barth qui remportait cet Open en battant en finale la paire Daniel/Patrick 13/5. En finale de la consolante, la paire Pierre/Jacques s'imposait. Anoter que les qualifications en tte ˆ tte pour le championnat de Guadeloupe se dŽrouleront samedi 28 fŽvrier sur le terrain de l'Espace Gambier. Elles sont rŽservŽes uniquement aux licenciŽs ˆ jour de leur cotisation. Pour ce concours, une tenue correcte sera exigŽe et les joueurs devront porter des chaussures fermŽes. Jet du but ˆ 17h. Merci! L'Amical tient ˆ remercier le restaurant Hideaway ainsi que CCPF qui a offert une jolie cabane pour le club. Comme lors du premier, le second match ˆ domicile des Barras a dŽplacŽ de nombreux spectateurs, samedi soir au stade de Saint-Jean. Au coup d'envoi de la rencontre, les visiteurs prenaient le match en main, mais la ligne arrire des Barras faisait bonne garde. Il faudra attendre la quinzime minute pour que les rayŽs bleu/blanc reprennent le contr™le des opŽrations. Prenant le dessus sur l'adversaire, les Barras poussaient le Bruc ˆ la faute. RŽsultat: deux pŽnalitŽs sifflŽes en faveur des Barras qui ne parvenaient toutefois pas ˆ transformer, peuttre en raison du vent de travers qui soufflait en rafale. L'arbitre sifflait la mi-temps sur le score de 0-0. Aprs une pause de 15 minutes, les joueurs revenaient sur le terrain sous les applaudissements des spectateurs contents et heureux. Les Barras Žtaient les premiers ˆ se mettre en Žvidence. Au fil des minutes, ils prenaient le dessus sur les joueurs des Abymes qui offraient une belle rŽsistance. Aforce de pousser, les Barras ouvraient finalement la marque sur un essai transformŽ. A 7-0, le fan club des Barras levait la voix et faisait exploser sa joie. MenŽs au score, les joueurs du BRUC rŽagissaient mais pas assez pour inquiŽter les arrires des Barras. A15 minutes de la fin de la rencontre, l'arbitre accordait une pŽnalitŽ aux locaux. Le ballon passait entre les deux poteaux et le tableau d'affichage marquait 10-0. C'est sur ce score que l'arbitre sifflait la fin de la rencontre avec une trs belle victoire des Barras, la troisime de la saison. Les Barras disputeront leur prochaine rencontre contre le Good Luck le 21 mars en Guadeloupe.DŽcompte des points Victoire 4pts, nul 2pts, dŽfaite 0pt, forfait Ð2pts. Bonus offensif (3 essais d'Žcart) +1pt Bonus dŽfensif (7 points d'Žcart ou -) +1pt La rŽgate du 14 fŽvrier s'est dŽroulŽe dans un vent irrŽgulier de 10 ˆ 18 nÏuds et sur une mer peu agitŽe. En Optmist, seulement deux manches ont ŽtŽ courues, du fait d'un parcours relativement long. C'est HervŽ Brin qui remportait la rŽgate en s'imposant de belle manire dans les deux manches. Il est suivi de Loan Gilbert, trs rŽgulier, et de Jean Claude Blanche, 3Žme, rŽalisant une trs belle rŽgate. Jean Dumont Žchoue au pied du podium suite ˆ de petites erreurs tactiques. Louis Ollo a quant ˆ lui, eu un problme technique l'empchant de disputer la 1re manche. Il rŽalise une bonne 2 manche lui permettant de se classer 5 au final. Ke•cha Hughes et KŽvin GrŽaux ferment la marche, satisfaits nŽanmoins par leur superbe rŽsistance sur ce parcours exigeant. En Laser, 5 coureurs Žtaient prŽsents et 3 manches ont ŽtŽ courues. Beno”t Meesmaecker domine les dŽbats en s'imposant sur les 3 manches. Julien Darmont prend logiquement la deuxime place gr‰ce ˆ une belle rŽgularitŽ, suivi de Jean-Marc Lefranc, toujours prŽsent sur le podium. Franois de Corlieu est 4me, en manque d'entra”nement. Juste derrire, Michel Magras, victime d'une casse matŽrielle, n'aura couru que la 1re manche.Championnat de Guadeloupe de rugby Et de trois pour les Barras! CommuniquŽs Jamais deux sans trois, dit le dicton que les Barras connaissent bien! Et conformŽment au dicton, les joueurs des Barras ont remportŽ leur troisime match dans le Championnat de Guadeloupe de rugby en s'imposant face auBRUC des Abymes 10 ˆ 0 samedi soir au stade de SaintJean. Aprs cette troisime victoire d'affilŽe, l'Žquipe des Barras est un client sŽrieux pour le titre de champion 2009. Retour sur le match.Meeting de natation du Carib Swim T eam Or, argent et bronze pour le Saint-Barth Natation Les médaillés du Saint-Barth Natation Or: ThŽo Estasse, AndrŽa Cano, Teddy Walker Argent: ThŽo Questel, CarolineNicol, Valentin Debotte, Esteban Joly, Maillou Bourdino, Mathieu Chassaigne, Jenna Masseglia Bronze: Maillou Bourdino,Alban Chovet, CŽdrine GrŽaux, Mathieu Chassaigne, Petrochka Eden, David Maxor, Karl Valentini T ir ˆ l'ar c «Archers, je vous salue!» Concours Open de pŽtanque La doublette Philippe/Toni simposeChampionnat Laser et Optimist LECLASSEMENTOPTIMIST:1er HervŽ Brin 2 pts (1,1) 2me Loan Gilbert 5 pts (3,2) 3me Jean-Claude Blanche 7 pts (2,5) 4me Jean Dumond 9 pts (5,4) 5me Ollo Louis 10 pts (DNS,3) 6me Ke•cha Hughes 11 pts (4,7) 7me KŽvin GrŽaux 12 pts (6,6)LECLASSEMENTLASER:1er Beno”t Meesmaecker 3 pts (1,1,1) 2me Julien Darmon 6 pts (2,2,2) 3me Jean-Marc Lefranc 10 pts (4,3,3) 4me Franois de Corlieu 13 pts (5,4,4) 5me Michel Magras 15 pts (3, DNS, DNS)

PAGE 11

Concours Jeunes PlumesSaint B'Art Concours de Nouvelles 2008/2009Mr Grandin Žtait dans son salon, il fumait sa pipe en lisant son journal quand quelqu'un frappa ˆ sa porte. Il se leva, l'ouvrit et s'effondra, raide, une balle logŽe dans le cr‰ne. Le lendemain, la voisine, n'ayant pas vu Anthony partir travailler, alla voir chez lui. Aprs avoir sonnŽ, elle entra et dŽcouvrit Mr Grandin ou plut™t son cadavre. HorrifiŽe, elle s'Žvanouit. Un peu plus tard, elle reprit connaissance et appela la police. Une demi-heure plus tard, les policiers Žtaient sur le lieu du crime. C'est le commissaire Henri Bauvier qui Žtait chargŽ de l'affaire. Il Žtait assez grand, un peu gras et les quelques cheveux qui lui restaient Žtaient bruns. Le commissaire avait les yeux bleus et une moustache brune bien Žpaisse. Il avait un fils et Žtait divorcŽ depuis trois ans. Quand il arriva chez Anthony Grandin, le commissaire demanda ˆ ses collgues o ils en Žtaient. Ils lui apprirent qu'en absence d'indices, Mme Boucher (la voisine) Žtait la principale suspecte. L'inspecteur alla donc l'interroger. En entrant dans la maison, il dŽcouvrit une mare de sang. Mme Boucher Žtait Žtendue par terre, une enveloppe posŽe sur sa poitrine. Elle avait une plaie bŽante ˆ l'abdomen, sžrement crŽŽe par un couteau de cuisine. La suspecte Žtait maintenant hors d'Žtat de nuire. Il alla relater les ŽvŽnements au reste de l'Žquipe. Ils dressrent la liste des suspects. Il n'y avait que le facteur, Mr Boucher et Mme Grandin (l'ex femme d'Anthony) qui Žtaient dans le quartier entre 21 heures (heure prŽsumŽe du dŽcs de Mr Grandin) et 8h30 (heure ˆ laquelle ils Žtaient arrivŽs). Le facteur avait un alibi en bŽton: il dormait et sa femme (Lucie Denin) pouvait le confirmer; Žtant insomniaque elle n'avait rien d'autre ˆ faire que regarder son mari dormir. Mr Boucher avait travaillŽ jusqu'ˆ 23h et s'Žtait couchŽ en rentrant. Il Žtait parti travailler t™t le matin (ˆ 6h00) et Žtait rentrŽ aprs avoir appris que sa femme Žtait morte. Ses collgues confirmrent ce qu'il avanait. Mme Lili Grandin leur dit qu'elle Žtait allŽe voir son exmari ˆ 20h00 et qu'elle Žtait repartie ˆ peu prs une heure plus tard. Elle Žtait rentrŽe et s'Žtait couchŽe. Mais n'ayant personne pour confirmer ses dires, elle devenait la principale suspecte. Henry, aprs avoir mžrement rŽflŽchi, mit Lili Grandin en garde ˆ vue et alla chercher l'enveloppe que Mme Boucher avait sur sa poitrine. La lettre qui Žtait ˆ l'intŽrieur disait: ÇMme BOUCHER M'AVU. MON IDENTITE ADISPARU AVEC ELLE. NE CHERCHEZ PAS Ë ME DEMASQUER OU LES CONSEQUENCES SERONT TERRIBLES!!!È En cherchant des indices, le commissaire trouva un tŽlŽphone portable. Peut-tre celui du tueurÉ Le tŽlŽphone contenait sžrement des empreintes. Il alla au laboratoire pour les relever. Il ne trouva que celles de Mme Boucher. En effet, c'Žtait son portable. Mr Bauvier Žtait en train de l'examiner, quant il eut un coup de tŽlŽphone d'un collgue. Le mŽdecin lŽgiste s'Žtait rendu compte que la victime avait ŽtŽ tra”nŽe jusque dans le hall d'entrŽe et son dos Žtait plein de terre. Il se rendit donc dans le jardin. Et lˆÉ il trouva un Žnorme indice: l'arme du crime. C'Žtait un gigantesque couteau de boucher. Hors Mme Grandin travaillait dans une boucherie. Il retourna au commissariat pour interroger Lili mais elle avait disparu, aprs avoir assommŽ deux policiers. Henry rassembla quelques hommes et alla chez Mme Grandin. Hormis les meubles qui Žtaient renversŽs et une pagaille sans nom qui rŽgnait dans l'appartement, il n'y avait personne. Un peu plus tard, dans l'aprsmidi, ils furent prŽvenus que la boucherie o travaillait Lili avait explosŽ et que Mr Denin (le facteur) avait disparu. Mais il n'y avait toujours aucune trace de Mme Grandin. Les pompiers, qui Žteignaient le feu provoquŽ par l'explosion, dŽcouvrirent les cadavres d'Arthur Denin et de Lili Grandin. Mr Boucher Žtait le seul suspect restant et donc le coupable. Ils allrent chez lui et ils le dŽcouvrirent ligotŽ sur une chaise, une bombe attachŽe sur le torse. Il leur cria que le coupable avait laissŽ un DVD sur la tŽlŽvision. Ils l'insŽrrent dans le lecteur DVD et le mirent en route: Ç Mme Denin apparut et leur dit qu'elle avait assassinŽ Mr Grandin car ses patrons le lui avaient demandŽ. En vŽritŽ, elle Žtait tueuse ˆ gage. Elle avait assassinŽ Mr Grandin car il avait dŽcouvert des choses compromettantes sur l'entreprise qui avait engagŽ Lucie et menaait de le rŽvŽler ˆ la police. Elle avait tuŽ les autres car sa menace n'avait pas ŽtŽ prise au sŽrieux. De plus, elle n'aimait pas laisser de survivants aussi bien chez les suspects que chez ceux qui menaient l'enqute. Lucie Denin finit par dire que le DVD avait enclenchŽ la mise ˆ feu de la bombe et qu'elle exploserait ˆ la fin du film. Lˆ, l'Žcran devint noir et le mot FIN apparut. Acet instant, ils entendirent un dŽclic et la bombe explosa. ÇTu as aimŽ?È Ouais, c'Žtait pas mal comme film mais c'est dommage que la mŽchante gagne ˆ la finÈ. Richard Žtait un homme admirable qui s'Žtait sorti depuis de nombreuses annŽes d'un problme d'amnŽsie. Sa douce femme Christine dŽcŽda peu aprs avoir accouchŽ d'une petite fille nommŽe Ninon. Depuis ce tragique ŽvŽnement, Richard restait enfermŽ chez lui ne sortant que pour poser sa fille ˆ la crche le matin et la reprendre le soir(en fin d'aprs-midi). Un jour, Richard trop mŽlancolique, demanda ˆ son vieil ami Patrick d'aller chercher Ninon ˆ la crche. Ç_Ah bon? Tu as une fille? J'irai avec plaisir!È Richard soulagŽ retourna ˆ son livre. Dring ,dring! C'Žtait le tŽlŽphone .Il dŽcrocha. Ç_All™, c'est Patrick, il y a un problme. Tu es sžr d Ôavoir inscrit ta fille ˆ cette crche? Car elle n'y est pas! _Qu'est-ce que tu racontes? Elle y est inscrite depuis un mois! Tu as dž te tromper d'endroit! _EuhÉ nonÉ Je t'assure, ils me disent ne jamais t'avoir vu, ni toi ni ta fille; et c'est la seule crche du quartier. Ecoute, calmetoi, j'arrive.È Ç_Que se passe-t-il? O est-elle? J'ai rendez-vous avec son docteur tout ˆ l'heureÉ.c'est insensŽ! Pensa-t-il intŽrieurement.È Lorsque Patrick termina de raconter les faits, inquiets, ils dŽcidrent d'appeler la police. Un demi-heure plus tard, l'inspecteur Latouche sonnait ˆ la porte. Ç_Etes-vous certain d'avoir emmenŽ votre fille ce matin? _Oui. _Etes-vous sžr de ne pas l'avoir rŽcupŽrŽe ˆ l'heure du dŽjeuner? _Oui ,certain! D'ailleurs nous avions rendez-vous chez le docteur Lamorgue pour sa seconde visite mŽdicale. _Aquelle heure? _Adix-huit heure trente, dans un quart d'heure. _Appelez immŽdiatement son cabinet, et interrogez les voisins!Èordonna l'inspecteur Latouche. Trente minutes plus tard, le policier annona que Monsieur Lamorgue n'avait jamais eu de rende-vous avec Ninon ni avec Richard. Les voisins affirmaient ne jamais avoir entendu ni cris, ni pleurs, ni mme de rire de bŽbŽ. Patrick, lui-mme, dŽclara ne pas tre au courant de la naissance de Ninon. Il ne l'avait jamais vue. Enfin, la crche dŽclarait l'inscription impossible car la mre de l'enfant Žtait morte enceinte. Richard devint livide et tomba dans les pommes. Le choc Žtait trop dur. Aux yeux de tous, il Žtait fou et sa fille n'existait pas. Abattu, dŽsespŽrŽ, doutant de tout et de tous, rŽsignŽ, il alla, la tte basse, prŽparer sa valise, tandis que les mŽdecins, les policiers, les infirmiers attendaient dans la cour pour l'emmener en cure. Une brosse ˆ dent, un pyjama, quelques vtements, il chercha au moins une photoÉDe son passŽ, de son prŽsent, il ne savait plus. Soudain, entre ses doigts, un fin ruban en plastique: ÇNinon, nŽe le douze dŽcembre mille neuf cent quatre-vingt douze, Paris quatorzime.È C'Žtait le bracelet de naissanceÉLa moquette hantŽe par RantanplanNous Žtions en train de manger quand une forme bizarre apparut sous la moquette. Lili sauta de sa chaise et courut s'enfermer dans sa chambre. Moi, je pris la chaise et donnai quelques coups sur la moquette. Avec succs. Cette forme bizarre partit. Le cÏur battant, nous recommen‰mes ˆ manger, mais toutes les cinq minutes, je regardais si le fant™me revenait. Le lendemain , je partis au travail. Lili aussi. La journŽe terminŽe, tout le monde fut de retour pour manger. Une semaine passa, le fant™me n'Žtait toujours pas revenu heureusement. Deux semaines passrent et toujours rien de nouveau. Ce soir-lˆ, nous Žtions trs fatiguŽs. Lili me demanda: Ç-Ta journŽe s'est bien passŽe? Oui oui. -Tu as l'air fatiguŽ tu veux unÉÈ Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que le fant™me sous la moquette apparut. Cette fois, je pris le tŽlŽphone au lieu de la chaise pour tŽlŽphoner aux pompiers. Deux minutes aprs, je dis ˆ Lili qu'ils ne pourraient venir que dans deux semaines car ils Žtaient dŽbordŽs de travail. De retour au travail mes collgues me demandrent: -ÇTout va bien? -Oui oui, tout va bien.È Mais en rŽalitŽ je n'allais pas trs bien. Ce jour-lˆ, nous avions eu une proposition pour un projet. Le nouveau projet Žtait de fabriquer des portes qui s'ouvrent avec un tŽlŽphone portable. La journŽe fut trs longue. Quand nous fžmes de retour ˆ la maison, j'Žtais trs fatiguŽ. Cela faisait une semaine que le fant™me Žtait apparu. Quand je me couchai j'entendis des bruits bizarres dans le salon. D'abord j'entendis la table tomber, puis la chaise et lˆ je remarquai que le fant™me sous la moquette Žtait rŽapparu. Le lendemain fut un jour de rŽvŽlation incroyable pour moi, mon patron m'accorda une prime, heureusement car j'avais besoin d'argent pour m'acheter une Buick. Il voulait vraiment me faire plaisir avec cette voiture que je garderais toute ma vie et mme que mon fils ou ma fille pourraient rŽcupŽrer. Aujourd'hui, nous Žtions dimanche midi et je ne savais pas quoi faire, alors j'eus l'idŽe de travailler sur mon projet. Dimanche soir, ma femme n'Žtait toujours pas rentrŽe pour manger, ce qui me parut bizarre. Quand elle fut rentrŽe la table, qui Žtait neuve, Žtait prte. Quand nous commen‰mes ˆ manger le fant™me rŽapparut. TerrorisŽ, je partis dans ma chambre pour m'enfermer ˆ clŽ. Mais quand je retournai dans le salon, le fant™me Žtait toujours lˆ, il grattait, grattait, criait et Žmettait des sons trs spŽciaux. Le lendemain, je partis au travail, pressŽ d'tre le soir pour savoir comment Žtait ce dernier. Le soir arrivŽ, tout tremblant, nous attend”mes la police et les pompiers. Quelques minutes aprs, les sirnes des pompiers et de la polices se firent entendre. Ils dŽbarqurent dans l'appartement, prts ˆ ouvrir la moquette, je tremblais comme pas possible. Ils ouvrirent la moquette, puis une forme bizarre apparut avec des yeux rouges, s'avanant vers nous. Matraque ˆ la main, la police Žtait prte ˆ intervenir, et un rat apparut. Cadavres en pagaillepar LŽa DupontLe Doute par CloŽ

PAGE 12

Concours Jeunes PlumesSaint B'Art Concours de Nouvelles 2008/2009Al'Žpoque tsarienne, les Tartares Žtaient des rebelles politiques et cruels: la Russie les craignait. Ils Žtaient exclus de la sociŽtŽ ˆ cause de leur religion et de leur origine. Ce peuple qui s'Žtait rŽfugiŽ au nord de la SibŽrie occidentale vivait dans l'envie de se venger de ces annŽes d'exil. La princesse Anya et son pre jouaient aux dames. Rares Žtaient les fois o le tsar n'avait aucune affaire ˆ rŽgler aprs le d”ner. Souriant des recherches de son oncle, elle demanda: ÇPre, qu'est devenu mon oncle?È Le regard du tsar se vida. Il Žtait perturbŽ de l'intŽrieur et la question ne fit que rŽveiller sa douleur: ÇKonstantine est toujours portŽ disparu. Personnellement, je pense qu'il est mort!È Sa voix se brisa. Mais par qui aurait-il ŽtŽ tuŽ?È Il ne rŽpondit pas, il joua et dit juste: ÇIl est tard ma fille, va te coucher, tu veux? D'accord.È Anya partit en plein milieu de la partie, laissant derrire elle un pre songeur et souffrant. Elle prit la calche. On la conduisit ˆ ses appartements. Lˆ-bas, elle retrouva sa dame de compagnie, qui l'aida ˆ se vtir de sa robe de chambre, ˆ natter ses longs cheveux blonds au bout desquels elle attacha la barrette de sa mre en os de caribou. Sa dame lui alluma un feu dans la cheminŽe, l'embrassa et s'en alla. Elle s'endormit et sa suite aussi. Seuls sa dame et les gardes veillaient. La princesse se rŽveilla. Un bruit avait retenti dans les appartements. Un bruit? Non, un son strident puis ŽtouffŽ. Le feu Žtait Žteint, les rideaux Žpais tirŽs, l'obscuritŽ Žtait opaque, seule la porte Žtait entrouverte. Un rayon de lune apparaissait dans l'entreb‰illement de la porte. L'air Žtait Žtouffant et un silence lourd de mystre rŽgnait. Elle se leva, avana, les pieds nus sur le parquet verni, vers la porte, mais pressentit un danger qu'elle ne connaissait pas. Dans l'entreb‰illement de la porte, elle aperut une main, un avant-bras, le corps de sa dame de compagnie sur le sol inerte. Elle poussa un cri d'effroi. Elle s'agenouilla prs du corps, lui prit le visage entre les mains et cria au dŽsespoir. Un Žclair blanc s'abattit sur elle et elle s'Žvanouit. Elle Žtait en mouvement, elle avait chaud, peur, ses mains et pieds chaussŽs Žtaient ligotŽs. Elle ouvrit les yeux: devant elle, une Žtendue de glace, elle Žtait entourŽe de blanc o le soleil se rŽflŽchissait en vagues aveuglantes. Vers le milieu de la matinŽe, les tra”neaux ˆ chiens arrivrent vers des tentes o les huskys exilŽs braillaient. Un homme, les bras ouverts le chef, pensait-elle un b‰ton ˆ la main, accueillait ses kidnappeurs. Des hommes pchaient, des femmes prŽparaient le dŽjeuner devant un grand feu, des enfants jouaient derrire le chef. Un tre d'une inquiŽtante maigreur la regardait. Sur son manteau en fourrure d'ours blanc Žtait posŽe une amulette en dents de l'animal. C'Žtait le mage. Les doigts graissaient d'huile de phoque. Il vint dessiner sur le front d'Anya un rond barrŽ ˆ l'horizontale, le signe des Tartares. Elle prit peur et gloussa de terreur car elle avait reconnu la marque. DŽjˆ, le crŽpuscule s'installait. Elle ne se dŽbattit pas quand on l'amena dans une tente ˆ part. On lui attacha les mains derrire le dos ˆ un poteau avec des liens de cuir. Elle Žtait assise sur une forme floue, les pieds eux aussi ligotŽs par ces mmes liens. La nuit Žtait tombŽe. Un rayon de lune traversait une dŽchirure placŽe en haut de la tente et la forme floue sous elle devint visible. C'Žtait la tte de Konstantine, son oncle, le frre de son pre. Ces barbares l'avaient tuŽ. La faon dont la tte Žtait sŽparŽe du reste du corps Žtait aussi une signature des Tartares. C'Žtait un explorateur qui lui avait avouŽ le terrible destin des victimes des Tartares. Ces tyrans ne coupaient la tte de leurs victimes qu'ˆ quatre-vingt dix pour cent, les dix pour cent restant Žtaient rattachŽs au reste de leur corps. Elle se sentait en danger, elle devait s'enfuir. Elle prŽfŽrait mourir de froid que des mains de ces barbares. Elle se rappela la barrette de sa mre, la saisit au bout de ses longs cheveux et commena ˆ cisailler les liens. La lame tranchante coupait le cuir et petit ˆ petit, elle sentait la tension se rel‰cher. Elle devait faire vite car quelqu'un viendrait t™t ou tard la voir pour la nourrir. Dehors, le chef, le mage et quelques autres membres de la tribu s'Žtaient rŽunis autour du feu. Ils devaient discuter de son sort: soit la tuer comme son oncle, soit l'utiliser comme passeport pour la reconnaissance dans la Russie. Cette idŽe la fit frissonner. Ses minutes Žtaient comptŽes! Apas de velours, elle fit le tour de la tente, il n'y avait rien que la dŽpouille de son oncle et elle. Par l'entreb‰illement de la toile de tente, Anya vit l'agitation du mage, les bras ouverts, face au feu qui rougissait. Le danger montait et sa mort approchait. Elle prit sa barrette posŽe sur le sol, dit au revoir ˆ son oncle en faisant une rŽvŽrence et t‰ta le tissu de la tente afin de trouver une autre ouverture que la porte. Elle la trouva, jeta un coup d'Ïil dehors: il n'y avait rien que de la neige. Elle marcha d'un pas pressŽ, se retournant de temps ˆ autre. Aprs cent pas environ, elle se mit ˆ courir. Elle s'Žtait enfuie enfin! Des heures avaient passŽ durant lesquelles elle avait marchŽ dans le froid. Lorsqu'elle l'aperut, elle fut ŽtonnŽe. L'aurore borŽale: elle qui avait tant lu d'ouvrages dessus, avait tant parlŽ avec les explorateurs du nord. Elle Žtait ŽtonnŽe de sa beautŽ. Ces rideaux de lumire Žtaient si attirants, et ce froid si mordantÉ Elle ne pouvait s'arrter mais le fit. Ces cascades lumineuses ressemblaient tant ˆ l'or de ses palais, aux luxueuses robes ˆ la mode de la capitale, aux festins de la somptueuse sociŽtŽ noble de son pays, qu'une vague de mŽlancolie s'engouffra en elle. Elle s'Žtait allongŽe et regardait l'aurore borŽale. Elle Žtait ŽpuisŽe mais se releva animŽe par une force inconnue, avanant en tra”nant les pieds. Des chiens! Elle entendait les animaux. Les Tartares la poursuivaient. Elle courut, se retournant de temps en temps. Ils Žtaient de plus en plus proches. Elle les regardait en courant, elle les voyait approcher. Elle ne sentit plus de glace sous ses pieds, elle Žtait dans le vide et tombait. Elle dŽvalait, dŽgringolait, elle chutait dans un ab”me. Elle Žtait morte, elle avait percutŽ un rocher de glace. En sursaut, le souffle haletant, elle se rŽveilla.Un voleur de moutonspar DodoLe cauchemar du Tartare par Lyli l'abeilleLes naufragŽspar A1Nelly, une jeune adolescente de quatorze ans, les cheveux bruns, la peau p‰le, allait bient™t rŽaliser son rve: fter son anniversaire ˆ New York. Pour elle, c'Žtait une chance inou•e. Dans l'aŽroport de Paris, il y avait plein d'affiches sur New York et elle Žtait de plus en plus impatiente. Dans l'avion, elle Žtait assise ˆ la place 17 Aˆ c™tŽ d'un jeune garon nommŽ Stan. L'avion dŽcolla enfin aprs 1 heure de retard. Nelly regardait depuis 1 heure un film sur l'Žcran central de l'avion. Ce dernier se mit ˆ trembler. Le commandant de bord, pourtant, assura que ce n'Žtait rien, juste une petite dŽpression ˆ traverser. Mais Nelly savait que ce n'Žtait pas vrai. Elle se faufila vers le cockpit de l'appareil, l'avion tremblait toujours. Elle entendit alors: Les ailes de l'avion sont endommagŽes, nous devons nous poser au plus prs et le plus rapidement possible. -Oui mais o? Vous tes en plein milieu de l'Atlantique. Si vous arrivez ˆ rester en vol encore 2 heures, vous pourrez vous poser dans les ”les des Bermudes. D'accord mais si nous n'y arrivons pas. Qu'allons-nous devenir? Je crois que vous risquerez la vie des passagers. Sur ces mots, Nelly, toute affolŽe, retourna ˆ sa place. Mais depuis qu'elle avait quittŽ son sige, Stan l'avait suivie. Lui aussi Žtait concernŽ. Il ne voulait pas mourir. L'avion tremblait de plus en plus. Dans l'aile gauche se trouvait un Žnorme trou. Le commandant dŽclara alors qu'il n'y avait plus rien a faire et qu'ils allaient tous mourir. Des cris retentirent de partout. L'aile gauche se dŽtacha alors, l'avion n'Žtait plus qu'ˆ quelques centaines de mtres de la mer. Les Bermudes se trouvaient ˆ 50 milles! L'avion ne put pas y arriver et tomba dans la mer. Tous les passagers se prŽcipitrent vers les sorties les plus proches sauf Nelly et Stan, qui eux restrent assis lˆ en rŽalisant qu'ils Žtaient peut-tre sauvŽs. Les autres passagers sur les canots se noyrent tous. Nelly et Stan attendirent que la mer se calme. Celle-ci calmŽe, ils montrent sur un canot et se laissrent porter par le courant jusqu'ˆ une ”le dŽserte. Tous deux commencrent ˆ construire un cabanon pour s'abriter. Un jour o ils allrent chercher de la nourriture, ils trouvrent la sacoche d'un certain Cap'tain Washing Cook. Ils y trouvrent aussi son journal qui expliquait alors qu'ils avaient tous pŽri. Les deux adolescents repartirent au camp, le ventre vide mais l'esprit rempli d'espoir. Ils marchrent main dans la main sur le retour. Puis ils arrivrent au bord d'une falaise, ils admirrent la belle vue. Stan s'approcha trop prs du bord et glissa mais Nelly le rattrapa d'une main ferme. Quelques secondes plus tard, elle le l‰cha par manque de force et Stan tomba. Le rŽalisateur cria alors ÇCoupez! On la gardeÈ. Je me souviens quand je n'Žtais qu'un pauvre paysan qui habitait dans une vieille ferme dŽlabrŽe dans la campagne amŽricaine. Je vivais avec des moutons, il y en avait exactement cinquante. La ferme Žtait entourŽe de champs de blŽs dorŽs par le soleil et de ma•s. Il y avait aussi un petit Žtang o la fine brise faisait de petites vagues qui s'Žtalaient sur la rive. Ce matin, je partis comme ˆ mon habitude au marchŽ en vŽlo. Il se trouvait ˆ trois kilomtres de chez moi. J'y achetai tout le nŽcessaire (de la vaisselle, de la nourriture pour moi et mes moutons.) Mais ˆ ma grande surprise, quand je fus chez moi, il manquait un de mes magnifiques moutons. Je le cherchai partout mais je ne le trouvai pas. Le lendemain matin, je fus surpris de nouveau car il me manquait un autre mouton. Je commenais ˆ me poser des questions. Ce phŽnomne dura presque deux mois. Il ne me restait plus qu'un seul mouton. Je me dis que si ce mouton disparaissait demain, je partirais ˆ la rencontre de ce mystre. Le lendemain, il n'Žtait plus lˆ. Je prŽparai un sac et partis. Je marchais depuis deux semaines ˆ travers les montagnes sans rien trouver, alors je rentrai chez moi, cherchant dŽsespŽrŽment un moyen de les retrouver. Les jours s'Žcoulrent trs lentement et je n'avais toujours pas le moyen de savoir o ils Žtaient. Pour moi, ces moutons comptaient beaucoup, ils Žtaient devenus mes animaux domestiques. Je ne pouvais pas demander ˆ mes proches de m'aider car quand j'Žtais tout petit, ils m'avaient abandonnŽ pour je ne sais quelle raison. Une idŽe me vint, je savais comment retrouver mes magnifiques btes: j'allais me dŽguiser en mouton pour voir si ce qui s'Žtait passŽ allait se reproduire. J'attendis encore et encore, quelques heures s'Žcoulrent puis une journŽe puis deux. Au bout du troisime jour, une ombre survint audessus de ma tte. Elle Žtait parfaitement dessinŽe, charmante et elle devait mesurer dix mtres de long sur neuf de large. Je n'avais jamais rien vu de tel. Elle ressemblait ˆ ces magnifiques crŽatures de conte de fŽe: Çun dragonÈ. MalgrŽ toutes mes hypothses, jamais je n'aurais pu penser ˆ une chose pareille. La superbe tte se posa avec tant de gr‰ce et d'ŽlŽgance. Le dragon Žtait bleu avec du blanc sur les ailes, c'Žtait Ðcomment dire?c'Žtait splendide. Elle m'attrapa par le dos, je m'Žlevai dans les airs, puis la crŽature lŽgendaire fona au-dessus des champs et du petit Žtang. Aquelques kilomtres de la ferme, le dragon fit quelques acrobaties. Il arriva au sommet d'une montagne o il entra dans une grotte dont les parois Žtaient recouvertes de glace. Heureusement que j'avais une laine car sinon j'aurais ŽtŽ gelŽ. J'aperus mes cinquante moutons. Je fus trs surpris lorsque le dragon demanda aux moutons ce qu'ils voulaient faire. Ils rŽpondirent qu'ils voulaient jouer au pilote d'avion. Ils montaient par groupes de dix sur le dragon, s'envolaient et revenaient, ainsi de suite. Le dragon s'aperut que je n'Žtais pas montŽ et me demanda pourquoi je ne voulais pas monter. Je lui dis que j'Žtais un homme et demandai pourquoi il avait pris ces moutons. Le dragon un peu surpris rŽpondit que c'Žtait parce qu'il avait besoin de compagnie. Et je lui posai la question suivante :ÇMais pourquoi tu ne les manges pas?È Il se contenta de rŽpondre:ÇParce que je suis vŽgŽtarien.È Je passais le reste de ma vie en sa compagnie.

PAGE 13

Sur le mur de la chambre de Fany, il y avait du papier peint rempli de colombes magnifiques et une belle armoire en bois dur. Les rideaux Žtaient orangŽs, ils reflŽtaient la lumire et Žclairaient la chambre. Quand on se levait le matin c'Žtait comme si on Žtait prs du feu. Un soir Fany ouvrit la fentre de sa chambre pour avoir de l'air, puis cette petite fille aux cheveux longs et aux yeux bleus alla se coucher et elle s'endormit. Mais le lendemain, quelle ne fut pas sa surprise! Toutes les colombes qui dŽcoraient le papier peint avaient disparu ! Sans doute des insectes les avaient-ils saupoudrŽes avec de la poussire magique... En tout cas, ce qui Žtait sžr c'est qu'elles avaient disparu. Si c'Žtaient des lucioles, ces petites btes avec de la poussire magique, comment ont-elles fait pour faire dispara”tre toutes les colombes ? Il y en avait des milliers ! "Mais, je suis terriblement triste", se dit Fany. Le lendemain, elle et sa maman allrent au supermarchŽ pour voir si elles allaient trouver le mme papier peint. Et effectivement il en restait un identique. Alors, sa maman lui acheta le papier peint. Elle Žtait super contente ! Ds qu'elles furent arrivŽes ˆ la maison, Fany et sa maman mirent le papier peint sur le mur. DŽsormais elle se dit qu'elle ne laisserait plus sa fentre ouverte... FOR SALE A VENDRE Immeuble LafayetteTŽl. : 05 90 87 30 80 Gustavia Saint BarthŽlemy Fax : 05 90 87 30 89 www.avalon-sbh.cominfo@avalon-sbh.com S S T T J J E E A A N N Appartement rénové décoration moderne proche de la plage et de tous commerces Surface : mP P r r i i x x : : E E u u r r o o s s V V I I T T E E T T Villa à rénover de trois chambres avec piscine bénéficiant d'une vue époustouflante sur les lagons Surface: mP P r r i i x x : : E E u u r r o o s s P P O O I I N N T T E E M M I I L L O O U U villa de prestige pièces chambres salles de bains piscine vue panoramique sur l'océan Surface : mP P r r i i x x : : E E u u r r o o s s M M A A R R I I G G O O T T Villa récemment rénovée avec vue magnifique sur Grand Cul de Sac et baie de Marigot chambres salles de bains piscine jacuzzi Surface : mP P r r i i x x : : E E u u r r o o s s C'Žtait la premire fois que je venais au lac des flots bleus, ma mre se faisait un plaisir d'y revenir chaque annŽe, mais d'habitude, j'y Žchappais en allant chez ma meilleure amie qui cette fois-ci, partait ˆ la mer, quoi de plus normal, allez choisir, vous, entre les rues de Palway et la merÉ La rŽponse ne se fait pas attendre. Donc me voilˆ en route pour les rives du lac des flots bleus. La maison de mes grands-parents Žtait Žtrange, on aurait pu croire qu'elle Žtait abandonnŽe tellement son toit Žtait jaune et lorsque l'on regardait plus bas, on pouvait voir plein de petits nains de jardin, j'en avais des frissons. L'heure du d”ner arriva. Dans mon plat Žtaient posŽes de petites boules vertes que je touillais et re-touillais de peur de devoir les manger. Soudain la porte s'ouvrit, une vieille femme avec des boucles qui tombaient en cascade se tenait lˆ, c'Žtait grand-mre. Elle avana, prit un bol, puis s Ôen alla sans dire un mot. Je me sentais dŽsemparŽe, comme lorsque l'on dŽcouvre un secret de famille qui bouleverse toute votre vie; j'allais le dŽcouvrirÉ L'obscuritŽ prit place dans la maison, des ombres gŽantes grimprent sur les murs et je tombais peu ˆ peu dans le pays des songes, mais un vent glacial me retint, me laissa peureuse dans mon lit et avec le peu de calme qui me restait, je m'endormis. Amon rŽveil , la chambre Žtait baignŽe de lumire et mes doutes sur ma famille avaient disparu. Dans la cuisine , ma cousine prŽparait ˆ manger, je me dŽpchai alors de sortir. J'avais dŽcidŽ la veille d'aller visiter la ville et sur les conseils de ma mre je me dirigeai vers le port. En chemin, je repensai encore ˆ ce qui poussait ma mre ˆ venir ici chaque annŽe, voulait-elle revivre son enfance ou tout simplement revoir ses parents ? Plein de rŽponses se bousculaient dans ma tte et en revenant dans cette maison qui me contrariait tant, je voulus des rŽponses ˆ ces questions. Mais plus personne n'Žtait lˆ, puis je vis sur la table une pancarte me disant qu'ils Žtaient tous partis chercher des courses et que seule grand-mre n'Žtait pas partie. J'eus alors l'idŽe de fouiller le grenier ˆ la recherche d'indices. Donc je montai au grenier et fouillai un peu partout, je n'y trouvai que de vieilles photos de famille quand soudain, je tombai sur un journal, il Žtait recouvert d'une fine couche de poussire, je l'enlevai et je pus lire: ÇMarylinÈ qui Žtait le nom de ma grand-mre, je compris alors que ce journal Žtait le sien, et en enlevant l'autre tas de poussires, je rŽussis ˆ lire:ÇMonroeÈ! Waouh! Je viens d'arriver dans un endroit incroyable, tout est merveilleux, les fleurs aux couleurs et aux odeurs exquises. Les animaux en troupeaux, chacun dans leur ŽlŽment, semblent heureux. Moi je suis lˆ, je regarde en attendant quelque chose que je ne connais pas. Tout d'un coup, un lion ˆ la crinire Žtincelante et aux yeux pleins de fiertŽ, s'avance vers moi. Je commence ˆ paniquer, je me dis c'est la fin, qu'il va me sauter dessus et me dŽchiqueter. Mais au lieu de cela, il me mouille de la tte au pied avec un grand coup de langue. Il pousse un rugissement monstrueux ˆ vous en faire dresser les cheveux sur la tte. Entre lui et moi se crŽŽe un lien si puissant que personne ne pourra jamais le dŽfaire. Et puis les autres animaux s'approchent, curieux, pour savoir qui je suis et ce que je fais dans cet endroit qui n'est pas mon monde. Peu ˆ peu, les jours passent, je me sens plus proche des animaux et plus en confiance avec eux car ils m'acceptent maintenant comme l'une des leurs. Je peux les toucher, jouer avec eux comme avec un frre ou une sÏur. Mais un beau jour, rien ne va plus. Les animaux courent dans tous les sens en se rentrant dedans. ‚a y est, je l'entends ce bruit, ce sifflement aigu qui perce les tympans ˆ vous rendre fou. Le bruit se calme, le sifflement est plus lointain et la vie reprend son cours comme si de rien n'Žtait. Un autre matin, une secousse trs forte me fait tomber par terre, je me cogne la tte et perds connaissance. Lorsque je me rŽveille, je me trouve dans ma chambre. Je cherche d'un regard fatiguŽ le monde dans lequel j'Žtais plongŽe mais plus rien Éjuste l'obscuritŽ de ma chambre et le regard plein de tendresse de ma mre qui se pose sur moi comme un pŽtale de fleur. Elle doit tre en train de me parler mais je ne comprends pas. Alors avec son doigt, elle me montre le rŽveil et je sursaute en m'apercevant qu'il est 6h15. Je me h‰te de sortir de mon lit, je cours prendre ma douche et je m'habille ˆ toute vitesse. Quand je passe dans la cuisine, j'attrape au passage un paquet de g‰teaux. Lorsque je sors de chez moi, le bus m'attend. Je monte sans le faire attendre plus longtemps. Ouf! Juste ˆ temps! Je me calme, mon pouls reprend sa vitesse normale. Je mange tranquillement en repensant au rve de la nuit. Quand j'arrive au collge, la sonnerie retentit, je dois rentrer en cours de franais. Le professeur nous demande d'Žcrire une rŽdaction. Aprs un moment de rŽflexion, je dŽcide de raconter le rve de cette nuit. Le reste de la journŽe s'Žcoule comme d'habitude. LES GALERIES DU COMMERCE SAINT JEANT : (590) 51 07 50 F. (590) 51 07 30 • www.lagence.com A LOUER Saint Jean, bureau 21 m2 environ Excellent Žtat Pour tout renseignement, nous contacter A VENDRE Bail Commercial Gustavia, Local rue Oscar II Loyer : 1600 euros /mois 94.500 Trs bel appartement St Jean Entirement rŽnovŽ, composŽ de 2 chambres, 2 salles de bains, Salon, cuisine ŽquipŽe, grande terrasse, vue mer 725.000 Marigot Appartement Type 2 Proche plage, rez de chaussŽe, vendu non meublŽ, trs bon Žtat 482.000 Petit Cul de Sac 2 terrains, vue mer imprenable Pour tout renseignement, nous contacterConcours Jeunes PlumesSaint B'Art Concours de Nouvelles 2008/2009Mes vacances au lac des flots bleus par Fille des ”lesUn monde merveilleux par LiaLe sort des oiseaux par Fany

PAGE 14

8 8 1 1 6 6 V V e e n n d d s s H H y y u u n n d d a a i i T T u u c c s s o o n n V V 6 6 1 1 3 3 0 0 0 0 0 0 k k m m s s , , a a u u t t o o m m a a t t i i q q u u e e 2 2 0 0 0 0 5 5 1 1 2 2 C C V V T T B B E E 1 1 3 3 0 0 0 0 0 0 e e u u r r o o s s t t é é l l . . : : 0 0 6 6 9 9 0 0 6 6 1 1 00 9 9 2 2 6 6 o o u u 0 0 6 6 9 9 0 0 6 6 4 4 1 1 1 1 4 4 1 1 815A vendre Honda 400XR … Super Motard Révision complète 2000 euros à débattre Tél. : 06 90 55 49 39 817-Rent … modern Large 1 bedroom apt. 1 couple next to Isle de France Hotel, walk to beach, to restaurant & shopping. tél. : 0590 29 76 47 yolberry@hotmail.com A louer : Maison meublé trois chambres, salon/cuisine, deux salles de bains, buanderie, terrasse, parking. 3000 euros /mois Avalon St Barth Real Estate Tel: 05 90 87 30 80 A louer à partir du 15 février : appartement composé de 2 ch, 1 bureau, 1 salon/salle à manger, cuisine, 2 sdb/WC, terrasse. 2600 euros / mois. Contacter lAgence Ici & là 05 90 27 78 78 Urgent recherche pour client sérieux location à lannée 2 ou 3 Chambre Loyer 3000 euros maximum. Avalon St Barth Real Estate Tel: 05 90 87 30 80 Recherche Villa 2/3 chambres avec jardin. Faire offre au 0590 87 81 71 ou au 0690 33 58 76. T T a a b b l l e e s s r r o o n n d d e e s s , , p p e e t t i i t t s s m m e e u u b b l l e e s s , , b b i i b b l l i i o o t t h h è è q q u u e e s s , , E E t t a a g g è è r r e e s s e e t t d d e e n n oo m m b b r r e e u u x x o o b b j j e e t t s s d d e e d d é é c c o o r r a a t t i i o o n n . . L L u u m m i i n n a a i i r r e e s s L L u u c c e e P P l l a a n n . . V V e e n n t t e e d d e e m m a a t t e e l l a a s s n n e e u u f f s s e e t t d d   o o c c c c a a s s i i o o n n . . L L e e G G r r e e n n i i ee r r d d u u l l u u n n d d i i a a u u v v e e n n d d r r e e d d i i d d e e 1 1 5 5 h h à à 1 1 8 8 h h 3 3 0 0 e e t t l l e e s s a a m m e e d d i i d d e e 9 9 h h à à 1 1 2 2 h h P P l l a a c c e e d d e e l l   A A n n s s e e d d e e s s C C a a y y e e s s 0 0 5 5 9 9 0 0 2 2 7 7 66 7 7 7 7 8 8 817-Form Fitness cherche prof homme (BEMF) pour compléter son équipe. Salaire motivant, 1 an expérience, anglais parlé. A pourvoir fin Mars. Envoyé cv+lettre+photo à sam@formfitness-stbarth.com. Cherche pour les samedis et dimanches; f. de ménage 3h à 4h par jours T. 0690 35 18 36 Ch. vendeuse confirmée à temps partiel Tél. au 05 90 27 55 29 laisser message avec vos coordonnées en cas dabsence. Urgent recherche pour client sérieux Appartement à vendre budget 350 000 euros /max. Avalon St Barth Real Estate Tel: 05 90 87 30 80 809A vendre : Appartement, une chambre, rez de jardin, situé aux «Terrasses de Saint Jean». Contacter lagence Ici et La : 05 90 27 78 78 809A vendre : Villa 3 chambres, à rénover sur un emplacement exceptionnel à Gouverneur. Contacter lagence Ici et La : 05 90 27 78 78 A vendre, propriété située sur les hauteurs de Toiny très belle vue sur toute la côte Est de St Barth. Composée de 2 logements indépendants de une et deux chambres. Létage peut être loué à lannée et le rez-de-chaussée à la semaine. Très bon potentiel de rénovation pour obtenir une résidence unique ; St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 A vendre, propriété située à Grand Cul de Sac avec très belle vue mer. Deux villas se trouvent sur le même terrain, séparées par un parking. La maison principale a 2 ch et une piscine et peut être louée à la semaine. La 2°maison a une chambre et peut être louée à lannée. La disposition des maisons sur le terrain rend cette propriété idéale pour des locations avec de très bon rendements ; St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 818-Vds Condo sur le lagon avec possibilité de ponton à Sint Maarten, Simpson Bay Yacht club Refait à neuf, cuisine, électricité, peinture, vernis, volet anticyclonique, etc. 2 ch avec sdb, poss. de faire une 3°. Sécurité 24/24, 2 piscines, Terrains de tennis, Jacuzzi. Contact Sylvain au 001 480 280 56 87 ou sylvain.gulay@wanadoo.fr 816A vendre de particulier à particulier terrain 1000 m2 avec permis de construire pour belle villa piscine email : harrissonb@hotmail.com A vendre, ce lot de 4 parcelles comprenant 3 villas de 1, 2 et 3 ch avec permis pour rénovation et un terrain avec vue mer et permis de construire pour une villa de 2 chambres, le tout situé dans un quartier agréable de Vitet et pouvant être vendu séparément ; St. Barth Properties Sothebys International Realty : 0590 29 75 05 813-AV Sté de distribution multi marques sur St Barth. Info sur RDV. Tél. : 0690 54 74 40 816-Recherche ménage villa ou bureau, nettoyage fin de chantier & transports divers. Contacter le 0 90 71 55 88 JF donne cours d'espagnol tous niveaux adultes et enfants tél 0690 57 21 43 … ou 0590 87 53 17 JF sérieuse effectue repassage. Renseignements au 0690 57 21 43ou 0590 87 53 17 Demandes de locations Automobiles PETITESANNONCESJSB-25 fŽvrier2009 81614 SudokuSolution du prŽcŽdent numŽro www.sudokustar.fr The Best Selection of Villas in St BarthReal EstateVilla RentalsVilla Management Agence ImmobilireLocation de VillasGestion de VillasSale Vente contact : estate@icietlavillas.com Rental Location contact : rental@icietlavillas.comPh : 05.90.27.78.78 Ð Fax : 05.90.27.78.28 ou 27.72.72rue Samuel Fahlberg Ð Gustavia 97133 Saint-BarthŽlemyVisit our villas on / Visitez nos villas sur :www.icietlavillas.com A VOTRE SERVICE7 JOURS / 7 DEPUIS 14 ANSVOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ ! Infos & résa au 05 90 87 10 68 ou voy12.com www.voy12.com P P R R O O F F E E S S S S E E U U R R Y Y O O U U S S S S O O U U P P H HVOYANT / MEDIUMSpécialiste de tous vos problèmes affectifs ! ACTION À DISTANCE ET IMMÉDIATE Spécialiste de lamour et des envoûtementsrésultats miraculeux! Résout tous les problèmes difficiles : familiaux, commerce, procès, examens, sports, chance protection contre les mauvais sorts et influences du mal, réconciliation par retour daffection, etc ƒ. Consultation profonde pour vous dire tout et vous donner des conseils pour résoudre tous vos problèmes ! Pas de problèmes sans solutions.TRAVAIL SÉRIEUX EFFICACE ET RAPIDE, Reçoit tous les jours de 9h à 20h sur rendez vous06 90 22 37 63/ 06 90 81 97 21 Avec Radio St Barth,soyez informŽ de ce qui se passe prs de chez vous et dans le reste du monde:€ toutes les 2 heures, le journal national et international dRFI € linfo régionale , tout les jours à 7h00 et 13h00 avec la rédaction dRFO € linfo locale avec «Le Mag 12/15» du samedi, présenté par François et Virginie € lactualité économique, avec Pierre Marie de «Change Caraïbes» en direct dans la matinale € et bien sur les communiqués et infos Locales, tout les jours à 6h45, 12h35, et 18h35 AVISDEDƒCéSFredo Moto a effectuŽ le 4 fŽvrier 2009, son dernier tour de terrain comme il a vŽcu, toujours ˆ fond. Il a coupŽ les gaz et a achevŽ sa course effrŽnŽe ˆ Marie-Galante o il repose maintenant en paix. Motard et musicien, il fut et ainsi s'en est allŽ. Son fils et sa famille tiennent ˆ remercier tous ceux qui de prs ou de loin ont su leur tŽmoigner leur soutien et leur amitiŽ. ÇLa mort... Si on est touchŽ soi-mme, on a intŽrt ˆ en rire ; et si on n'est pas touchŽ, on n'a pas de raison de ne pas en rire.È Coluche PROFESSEUR MANET: VOYANCE ET ASTROLOGIEDe retour du SƒNƒGAL: CENTRE DE LA MAGIE AFRICAINE RŽsous vos problmes sentimentaux, de santŽ, professionnels Protection contre les ennemis et les envožtŽs ProspŽritŽ dans le Business. ETC, ETC Travail par correspondance possible DE 8H Ë 20H TŽl: 0 0 6 6 9 9 0 0 1 1 6 6 3 3 8 8 2 2 1 1

PAGE 15

GARAGEHENRIGREAUXCOLOMBIERTƒL: 05 90 27 77 67 ƒCHAPPEMENTÐ AMORTISSEUR SBEGENTREPRISE GÉNÉRALE DU BTPGROSOEUVRE CHARPENTE COUVERTURE MENUISERIETÉL: 05.90.51.15.85 … FAX: 0590.279.917sbegsaintbarthentreprisegenerale.com J.P. DELVALPAYSAGISTELANDSCAPINGB B P P 6 6 9 9 8 8 Ð Ð S S a a i i n n t t B B a a r r t t h h Ž Ž l l e e m m y y 9 9 7 7 0 0 9 9 9 9S S i i r r e e t t 3 3 9 9 0 0 5 5 4 4 2 2 5 5 2 2 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 5 5 A A P P E E 4 4 5 5 1 1 B BTŽl. / Fax : 0590 27 96 87 Cell : 06.90.59.81.01 JOUEZLATRANSPARENCE...A A .C.S .C.SP PL L E E X X I I G G L L A A S S S S& &P PV V C Cpar plaque ou coupe sur mesure0 0 6 6 9 9 0 0 6 6 1 1 8 8 3 3 8 8 8 8 0 0 6 6 9 9 0 0 6 6 1 1 8 8 3 3 8 8 8 8 AVOTRESERVICEJSB-25 fŽvrier2009 816 TŽl: 05 90 52 92 66Fax :05 90 52 92 67MENUISERIEALUMINIUMÐ MIROITERIEstbarthaluverinternational.com MƒDECINS GƒNƒRALISTES Frappier Gervais Odile05.90.52.08.43 Husson Bernard05.90.27.66.84 Husson Chantal05.90.27.66.84 Maury Philippe05.90.27.66.50 Rouaud Pierre05.90.27.64.27 Tiberghien Yann Eugne05.90.29.71.01 Weil Edgar05.90.27.62.40 Worthington Theophilus05.90.27.66.50 Acuponcteur/HomŽopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01 GŽriatre : Frappier Gervais Odile05.90.52.08.43 HomŽopathe/OstŽopathe : Worthington 05.90.27.66.50 MƒDECINS SPƒCIALISTES Chirurgien : Grasset Daniel05.90.27 81 60 Dermatologue: Salzer Birgit06.90.36.10.83 Mme Bafounta 05.90.24.08.47 GynŽcologue : Bordjel Patrick05.90.27.68.78 Maladie appareil digestif : Vassel Bernard05.90.87.90.92 Psychiatre : Berthier-Bica•s Marie-Claude05.90.97 60 07 Ophtalmologistes: Cals Jean-Paul05.90.87 25 55 Delaplace Yves05.90.23 59 81 Pallas Alain05.90.87 25 55 Rident VŽronique06.90.41.93.9205.90.51.10.90 Oto-rhino-laryngologiste Ð Chirurgie de la face et du cou De Lanversin Hubert06.90.73.09.02 Rhumatologue/mŽdecin ostŽopathe Vuala Catherine05.90.29.61.89 Stomatologue : Chlous Franois05.90.27.87.31 CABINETS DENTAIRES Achache Joseph05.90.52.80.32 Chlous Franois05.90.27.87.31 Mangel Marc05.90.27.73.48 Maze Marie-Laurence05.90.27.65.95 Redon Dimitri05.90.27.87.28 Vergniault Pascal05.90.29.86.08 AUTRES PROFESSIONS DE SANTƒ A.U.D.R.A. 05.90.29.27.65 Chiropracteur : Klein GŽrard06.90.64.87.40 Infirmiers-Infirmires : BarbŽ Sophie 05.90.27.67.5506.90.62.28.29 Benoit HŽlne06.90.41.88.27 Briscadieu Christophe06.90.48.63.69 Cardon Isabelle06.90.62.90.10 Dechavanne VŽronique06.90.71.83.63 Deguingand Carole06.90.41.78.22 Febrissy GrŽaux Corinne06.90.59.81.67 Melinand CŽcile06.90.37.27.42 Meyer Marie-Jo06.90.73.93.94 Rillot Brigitte05.90.27.72.4906.90.49.87.29 Masseur-KinŽsithŽrapeutes : AndrŽ Sandrine05.90.87.20.09 Bertin Guylne05.90.27.81.32 Dumergue Cyril05.90.27.67.86 Godfrin FrŽdŽric05.90.27.67.86 Jourdan VŽronique05.90.29.72.42 Klein GŽrard06.90.64.87.40 Maingard Bernadette05.90.27.81.32 Marchesseau C.05.90.29.48.10 Sorrentino Jean Christophe06.90.71.53.57 Van Hove FrŽdŽric05.90.27.76.37 Wormser Nicolas05.90.27.67.86 Orthophoniste : Bouyer Christine05.90.27.88.29 OstŽopathe : Minguy Benoit06 90 71.36.15 Wormser Nicolas05.90.27.67.86 PŽdicure Podologue : Boutiller Dominique05.90.29.24.26 Psychologue : Ardil-Brinster Monique05.90.51.14.40 Chard-Hutchinson Aline06.90.71.05.31 PsychothŽrapeute M.Laure Penot05.90.52.00.55 PHARMACIES Pharmacie de l'aŽroport05.90.27.66.61 Pharmacie Saint-Barth de Gustavia05.90.27.61.82 Island Pharmacie ˆ St-Jean05.90.29.02.12 LABORATOIRE D'ANALYSES : 05.90.29.75.02 RADIOLOGIE: Centre du Wall House05.90.52.05.02 VƒTƒRINAIRES Delorme Laurence05.90.27.89.72 Kaiser Maurice05.90.27.90.91 Maille Jean-Claude05.90.27.89.72 LEJOURNALDESAINT-BARTHLes Mangliers B.P. 602 97098 St-BarthŽlemy cedexjournalsbh@wanadoo.fr I I S S S S N N : : 1 1 2 2 5 5 4 4 0 0 1 1 1 1 0 0 T T Ž Ž l l . . : : 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 . . 2 2 7 7 . . 6 6 5 5 . . 1 1 9 9 F F a a x x : : 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 . . 2 2 7 7 . . 9 9 1 1 . . 6 6 0 0E E d d i i t t e e u u r r : : S.a.r.l. Société de Presse Antillaise G G é é r r a a n n t t e e e e t t d d i i r r . . d d e e l l a a p p u u b b l l i i c c a a t t i i o o n n Avigaël Haddad R R é é d d a a c c t t r r i i c c e e e e n n c c h h e e f f Pierrette Guiraute R R é é d d a a c c t t i i o o n n Rosemond Gréaux C C o o m m m m e e r r c c i i a a u u x x Ange Patureau,Avigaël Haddad M M a a q q u u e e t t t t e e Agnes, nanasbh.com II m m p p r r i i m m e e u u r r Daily Herald N.V.Dépôt légal à chaque parution. Le Journal de St-Barth décline toute responsabilité sur les annonces publiés. Reproduction ou utilisation des textes, annonces, photos, publicités publiés dans le journal i i n n t t e e r r d d i i t t e e s s sans notre autorisation écrite. NUMÉROSUTILES CROSSAG(SAUVETAGEENMER)05.96.70.92.92 GENDARMERIE05.90.27.11.70 POLICEDEL'AIRETAUXFRONTIéRES05.90.29.76.76 POLICETERRITORIALE05.90.27.66.66 HïPITAL05.90.27.60.35 POMPIERS18 OU05.90.27.66.13 MƒDECINDEGARDE05.90.27.76.03 HïTELDELACOLLECTIVITƒ05.90.29.80.40Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 ˆ 12h00 et de 13h30 ˆ 17h00 sauf le mercredi de 7h30 ˆ 12h30ETATCIVILNumŽro d'urgence week-ends et jours fŽrŽs06.90.33.12.75 SOUS-PRƒFECTURE05.90.27.64.10 RƒSERVEMARINE06.90.31.70.73 DISPENSAIRE05.90.27.60.27 Bruno PROST TŽl : 0690 54 10 98 Ð Fax : 0590 27 58 38Peinture DŽcoration Vous tes ARTISAN.RŽfŽrencez-vous dans la page "A votre service"du Journal de St BarthË UN PRIX TOUT DOUXN'attendez pas, contactez Ange au 06 90 49 47 23 Aviga‘l au 06 90 54 76 24 SANTÉ15 Anse des Cayes Tél 05.90.27.67.78 … Fax 05.90.27.68.15 STORES EXTÉRIEURS ET INTÉRIEURS, TOILE SUR MESURE SudokuUne grille de sudoku est divisŽe en 9 lignes, 9 colonnes et 9 carrŽs. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres de 1 ˆ 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par ligne, par colonne et par carrŽ de 3x3 cases. Vous devriez rapidement rŽussir vos premires grilles. Bon jeu ! Retrouvez la solution dans notre prochain numŽro www.sudokustar.fr GARAGE RAYMOND LƒDƒE O O u u v v e e r r t t ˆ ˆ G G r r a a n n d d F F o o n n d d d d e e 7 7 H H 1 1 6 6 H H T T Ž Ž l l . . : : 0 0 5 5 9 9 0 0 2 2 7 7 8 8 9 9 1 1 4 4 R R E E M M O O R R Q Q U U A A G G E E / / E E N N T T R R E E T T I I E E N NR R ƒ ƒ P P A A R R A A T T I I O O N N / / V V E E N N T T E E P P I I é é C C E E S S O O C C C C A A S S I I O O N N S SV V I I D D A A N N G G E E B B V V A A U U T T O O+ + B B A A N N C C O O B B D D I I I I MENUISERIE SUR MESURE AMEUBLEMENT ESCALIER CUISINE E E T T U U D D E E P P E E R R S S O O N N N N A A L L I I S S ƒ ƒ E E G G R R A A T T U U I I T T E EM MA A R R I I G G O O T TÐ Ð 0 0 5 5 . . 9 9 0 0 . . 2 2 7 7 . . 7 7 6 6 . . 2 2 1 1sbmenuiserie@wanadoo.fr

PAGE 16

JUSQU'AU 1ER MARS 2009P P R R O O M M O O T T I I O O N N S SA A V V E E C C L L E E S S Calamars de Californie1,36kg au lieu de 8,20  5,50  Crevettes Censea 21/25 Sans tte, Sans peau 908g au lieu de 16,90   10,90  Poulet entier US au lieu de 3,20   le kg 1,95  RAYONSURGELƒSJUSQU'AU 1ERMARS 2009 IMBATTABLEDELASEMAINE le kg 8,95  Moelleux 550gFlan chocolat4 doses 232gCookies 300gFondant tout chocolat 480gCrme anglaise3 dosesCrme p‰tissire3 dosesMoelleux au Chocolat 570g4,70  3,70  1,90 6,70 4,50 4,80  7,40  Alsa • Nectar 12 fruits 8 vitamines • Nectar de pomme Pur jus d'orange avec pulpe 2,90  4,20  Jus Cora 2 L Zapetti Lasagnes 300gles Z'affamŽs Hachis Parmentier Zapetti Chili Con Carne 800g 2,60 3,20 2,60  BIB 10L CïTES DU RHïNE 1V1T CƒPAGE SAUVIGNON BLANC VDP FRANCE TERRE & SOLEIL ROUGE CƒPAGE GAMAY TOLOSAN ROUGE CƒPAGE MERLOT ROUGE 1V1P VDP FRANCE TERRE & SOLEIL ROSƒ CƒPAGE CABERNET SAUVIGNON ROUGE CƒPAGE CINSAULT ROSƒ MUSCADET 1V1T25,50 24,00 29,90 33,50 29,00 17,00 25,50 24,00 21,50  7,99  RICARD 45¡1L 5,40  CARIB BOUTEILLE 33cl x 6 6,20  RHUM MONTEBELLO BLANC 1L 5,99  RHUM DUQUESNEVIEUX 1L J J E E U Ud d u u C C A A R R N N A A V V A A L LÀGAGNER, par tirage au sort, SON POIDS EN BIÈRE CARIBRemplissez ce bulletin et déposez-le dans lurne avant dimanche 1ermars 19h Nom : Prénom : Adresse Tél. : ........./........./ ........./........./......... Tirage au sort : lundi 2 mars 2009 R™ti de boeuf au lieu de 12,95   le kg le kg RAYONBOUCHERIEDU 26 FƒV. AU 2 MARS 2009 Tomates St Domingueau lieu de 3,50   le kg le kg RAYONFRUITS & LƒGUMESJUSQU'AU 1erMARS 2009 2,80  Centre commercial la Savane Saint-Jean TŽl : 05 90 27 68 16 OUVERT du Lundi au Jeudi de 8h ˆ 13h et 15h ˆ 20h Vendredi et Samedi de 8h ˆ 20h et Dimanche de 9h ˆ 13h et 16h ˆ 19h L L ' ' A A B B U U S S D D ' ' A A L L C C O O O O L L E E S S T T D D A A N N G G E E R R E E U U X X P P O O U U R R L L A A S S A A N N T T ƒ ƒ . . A A C C O O N N S S O O M M M M E E R R A A V V E E C C M M O O D D ƒ ƒ R R A A T T I I O O N N . .