Citation
Le Matin

Material Information

Title:
Le Matin
Place of Publication:
Port-au-Prince Haiti
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Frequency:
daily

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
Coordinates:
-72.2803802891673 x 18.5142993036392

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000358166 ( ALEPH )
ABZ6468 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
UIHCCTEL'R PROPRIETAIRE
IMPRIMEUR
Clment May loi re
Buii VLHUA
138, Kuc Amricain
NUMERO $0 CENTIMES
Quotidien
TILUH
OUI N 241
r-..
Columbos Meit>of -
Ce ne sont pas HMtJ"l*s^rfln!<
eh'gnns, Im grandsMtdMiuV. Ie
ijranoVs di!liou!it!s,l s i|rantles
I.units (jui assomhi isenl '> ciel de
nos net; ce sonij s petites tex*
lions,les craintes iii8rinifianl8,lefl
piqlrcs dYuinqles journalires qui
nous rendent malheureux et .d-
truisent notre quilibre mental
sans avancer d'un pouce l'uvre
de notre vie. Ortsuo *weel lariei
19BM ANNEE N fi70
FORT AU PRLNCi ( HArTi >
LUNDI 3 AOUT 1U2
Le but et les moyens
Du Tac au Tac
Un programme politique vient
liYiie PPijUUSt par le journal
Le Temps qui croit qu'il n'y
a pas un parti poliiijue j 11 ne
OU |ir. t a le ligner, pan que
tous les hatiens sont u'accorj
tu i- I ut le la pol tque natio
i l'a t ne aillrent que sur les
ino\ ni d'excution-
Si Cfl que dit Le Temps
rpon an la ralit, nous se-
rions Mir la voie de l'orgaiii-a-
licn J-s pai'is puhtiques. Lon
voit banque la pr>s*e oppo-
aante mamleste partciadea vel*
: sortir de l'eu! d'anar*
il te qu'elle a cr et qui la d-
v>reies rllexions mliimul
s ii lervdlits lu i les qui, m il-
li-U'- u. inei'i, ne soin pas a-
i /. [rquenUidaost'oppoii ion,
laquelle a lui par ire e.-cUve
d' h imuvaiss passions-
Le l'Ut d'une i politiju.; na-
tion -.liste pour ler.snmer
d'un mot doit eire une Elaiti
grande par sa prosprit t'i1-
tiieur tt respecte au dehors.
S'il eal vrai le dire que Ion
peut diilrer d'oniiiious sur I s
moyens les plus propres y
frai unir, il faut aussi leconnal-
tre que I opposition telle qu'elle
se pratique actuellement ne lais-
se DUlUmml entrevoir qu'elle
i i k mine par le souci de dis
Miter les moyens d'excuion
L'. uluiite que l'oppo-ii on
; i.i.i pu acqurir aupis de
; i | ii on publique p*r la Mil e
i in u.Moiiu>spit.lj nifi o'mte
un htjOUl,*U l'a irrcmiiable-
II.-11 pt rdoe en enmina'io'
iuuiili s tt u protestations inte*
ie-fes.
t i si l'en peut flairer la pas-
lion d't.n hoiMiie ou m'ini
d UD (tUI groupa p-r les DM'
i iiisms quiinploie la presse
opi(..&U't, il ai nui iLie nie,
l'on ne s ur il mporier i a ih ;-
siou de tome une nation par les
nu in s moyens. Si nail quesoit
|< \< uple il ne m- Ui--e p.l
I nui. nips tromper < t pui.r croi-
re il veut tre convaincu.
,\ ion arme au pouvoir, M.
Bon o a (.riente un proarm*
me de gouveruem#i t qui lui a
conquis la )apathie gnral*
le l,i N'Iioii. 1 'occasion eut
< Il j le ds iors ses adv. rsaires
de. t lie UT Its inoytns dappl -
a'- ii de ce iri'giainme. rer-
suime ne Lounau penser a I- ur
ea ii 11 tler le mot.Mais
lopn--it'Ou a mu ux aune ac-
r.roine par toutes s s lautes la
force du tiouv,iiitin. nt; elle a
lusli dans lopiiiion des ce
suies auxquelles le Rou n eut ne ioiiK^ait mme pas,
BUII que stulta ont Ciinmm-
des ia maladresse tt l'eugera*
tien outraucire des meueurs
Op,' sailli.
.< n'e>t donc que par DU
inui Lui u t transe de psyclio
lo-;it quel ou a pu croit e que
le p*\s pouvait approuver les
DJUIt blttl uoil au l'isilenl
,.. i.i lt> pi.liliuue, Oil ctux
QUI sont lVlUi d'uue auiorne
uue HTSUf non moiu trange
que l'opposition 'e*l imagine
mie 8 pa)s pouvait la coiiMl
cr tontine tant l'incaniaiion
, ,, ,:, |. i n nalill Ifi U lld
, h iii H<* n'a jainsis 'u
I, (,i i r cette convictuu-
I i,, u, otMJtaues p ut
, e i ce qui concerne
k. r itlturii e hcuVviij. u-'iit
iKblU. tADUnsltl iveiu-'"
lion pouir, n-cle sperei rtle-
I ,i l'ittentioo du gouverne-
|UhI i*1 Kl^L'uis? Lai a
con.t uument pens que si toi-
ce rsid4it dans lapMiOO lm-
dis que 1 : but du .oii en e lient
amricain est d'a 1er au iniin-
tien de l'or ire en Hati. Tm-
dis que L* Nouvelliste trom
pne la ncessit du dpari des
lorces de l'Occupation, il prend
oin laire savoir ta mme
te m os que la paix dont nous
j >uis4ons n'est qu'une oaix I ic-
ce qui n'ex^t que dans I i
rues u as non dans les cosj'S
et dans lesespiita.
Viiitab'emeot le peup'e haitiD
'aurait qu' renoncer S U lib-
ration du territoire i elle devait
eue i'u'u*re de peu il- d fro* tir
qui, avec une iiic.QK ence tou*
ch nie. xpnii.rul le ide lu plu
coolra ictoue. Dans la vie d'un
pi-up'e comme dans celle d'un
h ironie lien ne vaut U lojtul
qu'on xpp .rte dans l'accomplisse-
aitn d- ** actes. Si n >u vou
Jou-. Ntirin vison, ii'Mi- devrons tra loyaui
daor les moyens que uoui em-
ployons.
Il y a de moyens de combat
qu'un adversaire n'a pas le droit
u employer sans dnoncer ra d-
lo>aul en mme temps q^ue sa
la.besse. Demandons* I oppo-
sition qua'le est l'objclion srieu-
se qu'elle a faite jusqu'ici au piin-
cipe Je la rlection de M liorno
la |idei>r- de 'a Rpublique.
Estii- l iDi-ident d'automobile sur
la roule <'e Htion Ville ou ben
Ht II le tjii de 1 administration
d'un propr t prive de M. Bor
ira k /i.loo, ? liw'ede die ai c ut
l sou ((ru I.
L'un que moyen pour l'opposi-
tion d obtenir l'a.lbsion du pm.
pleionlie la rlrclioo, ce sernit
de le con>aiucie que a politique
si.i.ii- dr u a liois as par le Pr
si.lt-nt IIji no a t rUoeste aux u,-
Ui du pay-; ce serait ''sna'y
et av.c li.ute l'ampleur d-imb e
le iali*alion* dij-i M'e-;ce Mratl
de delruiit- dan l'opinion l'nalo-
ut du Tribunal Ue (Cassation qui
a ii.'.unii que le t'onseil d Ki.t a
d il H' ni -Mulii.rniclltm-'iit en
A-Mii l.lci NalunalH le 10 avril
lii et que le tiloy n Loui- Bor-
no est le l> t coi.stituiio'H ei du
lii.iiv. i "ru i-i.t , c'est dire qu'd
s est liouv iIhpr les .on iiii.ns
rrqu.se (Oiir le lu Pisident
J la Itepi.Ii iq i.
L'unique iu< y- n piur le me-
neur o('pos"i> l'obtenir le mn|
de \Sa-tiii.(t.iU' ce senit d'tab'ir
que le /, luvernement biitien in*u-
^ur drpuiA \9tt ne s'en est pi
tenu nus clause- de la Convention
de 1U15 qui est la loi des parties
mil..' i..hii- Or, il n'y a ra de
doute (oui personne que le prin-
cipal grief forma par les advei-
saiies est le systme de collt-,
ration franche et loytle adopt
par M. Bonn a l'gard du Couver
nameut amriiain.
I.opinion pub.iqa 'ini'ipuu et
le Cuuveincment de Washington
sont donc autoriss a conserver la
couvic ion que l'oppooiti n tvd
qu el e prrristera dans la voie ou
Ile s est i ii|(-irfee ne poursuit
qu un si ul but qui est non pa> I m-
! i-i iiHti.iihl m is la pouvoir pour
le pouvoir.
Le i\l(|asin
qui s'impose
CVsd celui o voum trou
yen/ l > |nii> ilisliiij|ut'a
t ii|.i ? de lit *>, rp*-s
raiii >, grlucr bjn.iu s, crpei
Icuis s de boiiue dure
et d'un 'prix bien doux.
Aliei cbe Paul K- Al.MLA
'e Niuvallee eont'-ari pour
le moins de nous voir recourir-sni
ce eace'te source d'iuf.irmliions
pr"cieue-i q i'e-t pour nous la r
cente brorhure de *. O. V eut. et
* crnva,,l lr * malin n voulu Ut*
dvier la disexsion qui non* 'I i
e n nou* rclamant ' pub'i a
l'on l'une lettre te M. Vieux o
celui ci t" sciait plaint de I usa
' hIiu-II q i on lait au t M tin
de quelq le I Kii'hurp, psriicu >men' das
mot" inrafxi i'i notavi <" "u il
rail i xp< s* de id na tes el pr
cis- sur Us un et lei auli
Si la bonne graca et 1 emp
m. n- que nui- avion' mis a pu
b -r-prcdemment les vu^s .le
M. Vieux tout f.it contraires
aux nores, ne constituaient point
pour "Oin les oieuves suffisantes
de notre b<>nn* foi son au droit,
no i n us seri >ns cr ob'iKr de
r i o l'Ire nusild nui informations
r*a*e| 'lu Nouvelliste pir une d
clanlion i.rrmjtoire ; m.i' oom
ne nous tions poiut tromp sur tes
len'iinenls qui pouvaient anim"r
M. Vieil en la circonstance et par
un retour de politesse bisn digne
de I homme dj morde qu'il - ,
plac nt sa probit de joumiliile
au d-ssu- de divisions politiques
trop souvent malsaines... il se
ch r.ea bien die par une Irlire
adre ie su Vme Nouve lite "
U aie du HO Juillet coul d ei
pliquer commeul il apprciait l'at
td ! en tout point digne de Via
tin'' londamnant ainsi l'inleip
tstiou abusive el peut tre ca'cu
Mort de
Me- GLtBGES SYLVAIN
Avant que s I rme U toulie
d c lui iUi >t ir la une .
in-r int e d lis bM Ir-tt ai h i lu
n-'- il im.one de saluer les
h |i a qua i es d'esprit qui le
di-t ".ure il el ti eut de lui
un e nos re.rstnlauts les plus
autoriss.
Dou il une forte cuIIika, il-
lu l ses coninissances Irt-
rir>s m oit si Id s un- -.scien-
ce jtin. ique appieii hle. t >ut
len.t lait devoir ritt h ALiue
Geo es >vivam au culte des
l-n es dont il demi ura un I i-
v ni l)i-i: qu'il crOi r| voir
un u.oiii' n' do. lie s' u loigner
punr se-lais-er enir. i.ur par le
loitlxlitiii ils ail nres cuhti
qui s- Se Insiir l'.i, o . !. ig
imiivell iioe dont l'Uni' n Pa-
t otiqua m<*.arue ba ue>. il
>puisa a fora irioin.h r l<|
s ni me. t "tout il ,rc o isanl'. x
r h- ne tant par la paiole que
par U p'ume. Tout rcemment
il visitait louu t I vil es de la
It-pulilique i ouvi .ut les uni i
I s autr. s a collaborer lu*
vi que nous cou naissons.
I.i ter u le loi h use ne lui a
point peu n de puu'-uivre lu
lune q .', semtil it devoir m
n rav'caikur, Use pouvant ri*
siali r aux el - aux piali l'ol I -
genil le uile .uil senoctroy*,
c) l'iqii'S j i i. s . in il il o t
su li pour qu il siiccouil ai au
nid pernicieux Jfisol Is se-
cours des m litres de la li i n >.
C'tSt certaitieiu- i.i uuegrauiJe
perte pour Va leur, s lui i i i
L 'Ve |o i1 jo ii I m a l'olni-
in si ."i -ii- i ( n^' ,i i -
l .o W l'"or io
apprci "Vec lOUt
- | Slle|n'j|ll I il .1 ni
I p.s-ion. L'iiaure et -'"e
i u r m '. ctioisie, et mm
1 iVil. tous, a i.OUS Util 'ci Je
v ni uu c-rcu il o les haines
'el le resaenliineats doivent ;
le d utv corjvrtvtioo intime par
un reporter iutldtle
Bien qie nous tenions compl
de sou mtilule S M Vje.ux et des
eiplicali >ns qu'i' a bieu voulu fou
nir ce C' Ma .. urrence. n u- nom
voy ius enco'e obi : I -ur la rom
plle dition >n du Nou/elliste',
d iiitorm r qu i i Ue derni'^re le'
tre qui "'a pat t publie visait
tout t'abor.l uuc reetifi atio-i que
M X'ieux nous deman tait de faire
en uous rep i 'nui de lui avoir
I lit crire vous me foies e *
rer i n co npHgnie d'autres compr
rei u lieu iU cotfrtrtif expression
qu'il afeydl plulOt s'ire servi
.liir | ? U nous aurions bien pu
lui douter ".lUfaciuii di ea
en'. rasKasiul en la boaaa ida*
de recoai ir au ai. n us. ni, n ius nou
ren lima compte que I erreur ne
pouvsH nou* A.re impute, les
pres-ioo j'ntin avant t bien
celle dont par eneur avait us
I auteur Ue plus nous avons enco
re peas que l'obligation ne pou
vait pas nous tire faite de publier
dans notre journal des opinions
ab-oluoi'iut opposes a c Iles que
pro'esse noire daison Ci qu'eu
iou'e franchise M. Vieix admet
lui mme.
C Ile petite dconvenue produi
le par la lettre du JO Juillet de
M. Vieux aura e sans doute la
verlu salutaire d'obliger dsormais
m,Ire coufrre "La Nouvellisle-' i.
ne point parler de ce qu'il ne sait
pas en se fusant simplement
i'echo d-t rapports l iuiaisisl'-'s d'ia
t'irmatturs ma.habile.
Aamlca Etienne fils
Vait-nuiiii.te's'hancbi^ea
Port au Prince.
M les prie
L'tablissement dej,Caves de
II...... .o que dnige avit taillade
matlriM Mr bmmauuel Klorviile.a
ru a miou heureuie eu recoi.raut
au savoir culinaire <1m Melle J.ne
s.peic.' ii insiipiableinent couuue
dan- la ipondt- des g'.uunet.
ii'uu grde eiuorele souve
nir des prepnialioos >a*niiUs .lotit
on siva.t se ug.il-r a I ll'el
Mur u i I ou le irslauraul tait con
lie l -es -oins
r. la occupera ses n> uvelles
I n, u'j pait.rjda d< oiaiu rt il
n i n... un doeta que celle llou
v. i e ne -"il acruel lie uvec {joie
pir i us ceux qui ont le g i de
la L. mt- t ii-ibc.
taire,
Chaussez vos eofaols
LHEl
il, Balloni fils
Sea ('hiuureii sont les
ill-lUrltlV"..
Vous trouverer clsez
Juste uilavjis
: '.. Hue du Mug.'in de l'Etat,
de- u. i' -! ii i ay.nt d mn leurs
p.uw-.ii- r-si-ian.e, supiieurs
S .n- f o .'n' da t- I eux
i i Km t .-! .o, r
s . .i Ir .. I..in in i 'e m-s.
I VI ! h c i
i mu V .l|-, I II I / . r.
de la lupsri i i vannant a I u
ble i s plii lu, ni -;", .us
d.ir<, aie. 4 .i oui seri'il >enlua
dms uei.cieuies conlilio.is et
q u vous donneront nt ire salis
(action.
Autour de la Situation Marocain
e
Violente esolosioDS dtruisant des organisation .
dleiisives taOiltM
L'opinion du |ailKil I ilaiu
BVRi:BLONK -Le msr. liai P
tain a dclar aux journalislts
qu il remettra un rapport au gou
v-rne-nent aussitt ou arrive k
Piris. Les oprations co "mence
ronl bientt et seront Tii'ittire
ment et politiquement efflefe-
Le m il riel est d|k h pie I d'oeu
vre ; il a ajmt q m soa eulreli"n
avec le gioral e*rimo do Hiveia
n'a t q l'un simple cliangs de
vu'- Tout et qu: a t f vit jus
q i' prseut parat pirlaite ii-nt
bien.
vH -tl .US Le mirclnl P
taiu est pirli pour l'ni- il a oro
test auprs le l'agence II iv* .Is
la dclaration que I il a attribue
un j iiirnal de bii-'elioe ; il a
apmi q l'il n'avtii fa-t aucuue d
. lartli m ds ce gaorj.
Kh2 Une explosion nu dpt
de muiitio'is a dtruit comp'.'te
meut les orgsnisatio is dfei sives
du pnle d'Am Bouaisss. U p le
gsrnison s est fraye alors UO M
s vers le 'i< * des s*siiU(
el e a rs| lit la ms|eure oa'll' la
groupe mibile oprant dtns li r
r M
I \N'i'-'.n li p ..il.......i.
rne'ie a fait un o ion p u I
ment e| a e illtl de g'aves .legs s ;
on suppose que c'est un atte >t it
de I ennemi.
l'mn l'isua d'un ntrali n
avec il, Pain sv, In msrcbs' P
tain s'el birn a dclarer l'a
geno Il ivn que la situ ition nili
laire au Msric est nelnellem .1
trs favorable. M. Iaiile i
raque les msri-lnui Pigin et
l.viitev #1 le Knral Naulin ont
tu li rn 'llail les plans .!
ch iins o m'ration qui e drou'o
ronl iipilement i *bl Kl Krun
rpoui t 'le paix.
*
l\ouvelles trangres
Paur Cable
Toujours la questiou
Jes dettes iiilei-jllies
PAHia M- Caiilaux. lu.m-lre
de IluttSiLes, a declaie uu ouneil
de cabinet au u j e t dea ucg >
cialiuu a Contres leiativtiaux
dette* interallies que lea poiuls
Ue vue li ai i,4i el au^ nia sont eu
cuit aensibicmeul Uiticreui, mais
ili'uci preaiin rappiocb. uieLl est
unil.e Lis lgutlaliur IraLaTl
rcntltul pour ibluiUif. H i.mi au
e.-y puulparieis eu cours.
t'i'V U ll.lllilll lll'.s AlUIIIH'S
Iralicalae.s tl'uci iijmiioii
tu Allt'iuayrie se pour-
suit
ha.Sbi.N Les .i.i m.ie- troupis
lui h', .uses caulonuees ici depui le
dbut da 1ZJ oui couiumui S
paitir. La sic >nda pli i e de I va
cuallou de la riuli. a o.uui. ... ,1
; a qae.^ues jOur- avoc le dpart
Ue la goi ulton d H.sseu ou comp
le que les liou^a liane oses el
belgtm au i oui c.iuip cleuioul tVS
i ua la ivuin Ueuiaiu u.i > .nr laa
d I'jiw.i oui re.uisea nui auto
rue uiuui lites il le ura,>eau
llaugii bic ru le bail ueul du
>.u. Jl Uu i liai U lui cte alUcii
a W u. ure* au luomaut du dpart
du commandant franais.
Par un couipiomis le t|ou-
verneineiit ainjlais d*
lOOftM la ('lu s t rrihle
des orise iiidjsitiiilcs
LU.NLHKa U grve gnrale
des u.lutur aLijl *, qui U. .il
lOuO'U. ucer l Jl S Uiiuuit el qui
m Ultt Bfiaee lu .ui.l.el.o, a eta de
tourne quand si. il.ii un da p.ivui uno -uo Lin.' ce ^ul ee.iu lira nui p o
p iria le- da tMUBwW a. Cuid ac
lutI pour le Uili peiuaUl '
in.. Avec la Ui.-pauicui de ce
Cauilnu.ar le.pt uu e Ululais roa
pire plu lib.cilR-lil, in ni en 11.
n.' I n.p- uu grand n pirsoliueise UeunUd'i.l ce que
.i t) U Oie va c ut i .u pays et
ou ali uuia l | ollll j.ie ue FbS
v.u.luu Ju Fuaiataaui.
Liaon-jUes de I. Jryi
v\ -| INoloivL l'ibun-au. n
de Vu b vau a'i.i Uiuuw .u u I
lieu lie beieu.ulilai.tica ilup.. A
pai' la pr ' ' |u.u_u*a p. r
auugt et- tel, du utenibresdu
ouvtrneoiut II duo petit oom
bre de diplomates rappelant m
ceirire poliiique, rien as di tia
gue.t tes t. n . j au
autre cli'iieu. Le service a >'(
clbr dm l'igliru ou vl Bijae
venul souvent prier loi^qu n tait
Secrtaire d'L at Irf-
brou/e, tait couvert II i. ./.eaux
einnri ain et d'une giaode u, i iu
tii la deurs el de couioui
pluie lo iif.iil I lorTOl lu iu.-
u louibeao eut lu u i \ .cte'iieul
4 lit -ure j i ll m li
nrei.t sera celui qui lea svail -er
vi. d.in -.. p uav ' ci h lairoaa
ihci.i .i, .ii.ih' .ii- ionn'iits. A
fti Ja ceii-iii. nie, le o. i, un j n
av.u eeuverl la reruei u .r
Biyan p. n |ni.t (oui le v \agu de
Uavmu va biaalon, lut reaii
el p ace dai.a les bra de la veuve
en ptaera.
ll'n' OMloioo autuiiM'i- s m
i'aliitu'lc de l'mi'i tiju ;
i l'tjiii .1 de la ocit'i
des Aaiim a
\MLLi .MaluW.N ( xtaeseehia
el- ) Le docieur Happard de
Leuevi',1111 u,lue ue la coiii.hi-hioii
pcriuaiieiiie Je mandais la
ciie du-, Aai.ou, h dclar la
eefretci geueialesur ia lceule
pont que tliaugre de KlatslillS
q,ue le fut que I liml'.que leste S
l'cart do In socit, lomiue Mr
Cutle veuan de l'alpOMI dam ni
d scour-, rend nt par l mme la
Soi-h te uioiu- uigue du couliauju
l d' lmiialiou de l Ain i. lue
Je Mil lie leux.a declaiu le |jr
ilapptrd, d i. endre dire que U
politique des BtaU Luis, el de
prOiUwHlvOir la cause de la paix,
U...I- 1 allilU'Ie di-innia ue ie M
e.-l_elle .e m nu... n,.,\. i, a 0uu
LU la paiX l.'abfli uu i, u (
IL.er.qu. quu qu'alla oil jo-lo i
on p...ut j . a un ei .1 ... pu
nian Il.....lIlVIIII du la >.i. le
li l Il '| :... ,| |l|6
en ail. nd i-. l'euibiulatiauuil ic
la Ji,soie IUltluaiioii.li ,ii.i- pour
alUiudii . i ..i u Lm uc [h -.,,
H n oit Lu n i.- n gain ,,, ,,
lUnli' n Itlle qu'o pui-.-e iui .1 i.
Ami j |./ n a biO| i.s.t.i n ou je
m Itllle ; fi | ,\Oi. u (ue I, i |
pirti. de la .-oc. i. m. ,.,,,..,
tSftl 11t-irail^ Btiipui i .,. i, ,
. i .
^ouvelies Diverses
BAMnaitaLG*- ua | >e -M ^
'""" "''i' de .a >!!(; tt ,
pi.l>auieu.uul IcimiU'u iuudl DIQ
Cbali. K
PAMIs-s,ur la luto ue. a,^
ORIGINAL ILLLGILE


LS vi
JUBOL"
laxatif physiologique
le seul faisant le rducation fonctionnelle de l'intestin
r
4-
Enonje et oetiole rirteslln.
Evite 1 Append'clte et 1 Entente.
Supp.lme les H-nono-Jn
Empche Inc^i d'embun: bit
RuiarUe 1 harmonie des tonnea.
Constipation
Entrite
Vrtii
Hmorrodes
Dyspepsie
Mif raine*
g^
Tt*M* rtiauuin
an* i

La mr f0'iit i'*9*MQar cttU algwi mifiM q>< *tr lis t torTpoi>t.*jn du JJfiOL
*yea "rf
uafi^un '.>sni>r.n i .
LrM. pf | v
i
'
re* ** par l J '
,j f "*!'
v. -if
I
- M

V*I IM epLU.l.*!!., M
tua le malade * I
te ne < fptquf*
( i n tari
U> Mftiaca* *
4* la Far a MM d V l
r HXMOBRon>es-Mn
-uvouromea * *
J av.itrotro WilHaiiW j.
1 rw tcimaftii
Jl'kOLITAM : *e^m*
f | OUIF* Ml M* I '"
.------------------
EXT AIT MLUIft..
Ju iui i/yt Wang" *>*v-
lai* l"M l>j '*-. rtti Jn
MM
Ir(| Y.nlliiii Consignalaiie
nation-il promotions daus lu l
flou dtiouneui qui vient lie pu
retire .1 l'oceaatOB il U lie BBllO
nale au 14 Juillet ligure- M. Jules
Henry..(>! mit-' cieUire de 'lnl
feaassde.de rradie a Washington
Mi Ilen> e-l nomme eeva.isr.
Lif Util*. Le nouveau miunt
1re hoiUodiil eaeMdaal aelui
qui I demiawtobli le ZV Juillet a
ri,.....imiIiio par M. Uwliji mn-ieii
muilolie des nuances qui dtient
piesideut au conseil vee le porte
leuiile ues linanre et de colo-
nie-. 'Im'lt j
LlrsBO.YNE L'encadre franvei
te mouille l'embouchure du la
Les cours
1er Aot
RBW Yoita muc,;.3"2i.o
alciliug ....'.
Le dernier^ fascicule le Juin
Jui.lol u.. Bu.ivtiu UlUUel OU L)e-
paileaiuut a* i luaiiucliull ubu-
due iin|"'M*- ihiiijic nous I un
Doutions, a luleiessuul ienei
fri.i i......- sur i lUttlibe felierale
Ue ut> L.o.eii
li utcu.se pv.ur toute la hpubli-
que un aoivdm de ** eto e Ire-
quenet pm 74.4VO eiovesdon-
ii.tui une iuu>euue de IjtaHaMl 'll'
b.aoa.
_ ue* fournitures claev.inue>. et
dumalene. eu ..- tl |*HM HO.in
tlte,lei* MilIuw, 'i"""-> MIMJMU, I i
le tout llalilique nu aiillcl de la
fAnUM* bMta de liavau
Pub.ic. oui t.o iMliTt* ui co-
le lnkt -e m capitale que du
^Uld, oc I Arlibonite et du aud.
__ i. in;,.-. ii-m- des RsotM du
Cap llailieu, daus son rappoil pu-
blie u Uuilelin. accuw, poui la
Male >.ouimone.du Chel-lieu .lu
Opartouieui du Mofi, uu total de
SMS ilavM, .o.tune jugmenUti.n
de i'JO sur ie iiombie qui lijuian
daas m.c utoMlU coiBBliti I
tlOB. Uan^ememe Upatlemeut.
aux dcruiei- cxitiuen pour I ob
tenu.m -! dmn CerlilicU et
revois, Mlf !- po.iliui.U *dmi
Aiulii CM pr.uve;.a.lll ont r-
LlupesUtu J" c",:8 bi*aa
le tau .on pporl, uue ,.iu.c-
Ince qui leluse ue conduire en
l.v, !* J" l"n^"'lieet
de, (oui,der.-ie.lol.,igation toiu
_. presenveut le* iHlIMtoMI
?u Uep...euK.i l* Uou
ptar--*-* tas
"rappel- iBrtttalaari e m.l.
^tutiiLcs .ail. liono pmo'e le I a
luel Secrtaire d'Etal des Itilalions
hxtrieuteH, Mr Lon 1) jean
-. Linstru ' "J"> l'Jucaion reli
guusi J-iii'U't wutilt il ru piolin'
,,n< Iti t'irn vuomp Ils.
L lunpcu- ui de I iburon ne
pkfkoi o.- u ngligence de i.di l!e.
qui ne ne sou icut gure d i n ...\. :
leur* jtosnes > l'cuie et dei Juges
de l'an d sa cin Ou* ri^t on qui
n appnqu--.iil \m tltt asite/ de Lr-
ineu; ia .oi Oui fait obligation aiu
par nts et aux perbounes reuponM*
bi-.- di eiilaots a lex euvoyer en
cla8. La tjendarmerie m. ni dit
l'lupecteur daua non rapport, re-
i .s. purlois li lui piet-i nui d
brU ce auje'
'sjCe sont ia -es abus regrellables
qu u impurte le r, dres-er uve>'
toute la aevante poasible.
Le i..ne- bnneignant dl
Rpublique coinprenl pour les di
ver eiueigo-inenls lai '* et congre
^auislex, "o.> Directeurs et Duec
trices et 1 0*1 Pro!e>eurs dont
plus de 200 j,(>sBJcnt dei titres
Y. IIIM'Islt.ill r -
l> nulle par' les ln-|ecteui-
nul unanime & aigaaier le u.au
vus ei;.l des h.i aux . olaues et la
peaune du iiui.iii.
Aux prochain* pisodes, on e
Irer en ph in dans le drame do.
|' o ition est prsente nv*c une
i la le et un leliel Miamnitl
Examens
de l'Ecole Si'.ciale
Les lv. s suivants ont &ubi
avec MMCl leur examtns olfi-
ciels :
SrtM GIvAPHIt Anglaise:
Melle Ail. Iit.t Moravia (W u.ols
1|2 parn.iuut- i
Daxiylooraphib: Mr)p-
moiaea GeunaiM Villejoii!
t i8mttitr2 II Andr an
tome h' mots )
..vil TAWLITt Me' I-1" i
na tel .-U. M Ile Eli Rico ri
sou, M. Luc Coby, M Tbotn
I i.uery.
Us examens de Ccruri I
or l eu iieu i'ln|..ection S;o-
Ibii.' 'JH lvrs s'taient ires-n-
t aux puuv. s de Stno^ra
pliie l'Vai. dis. ,de Siuographia
AiiKlaae, le D.clylo^raphie el
ne t^ompliliilite l>;s coiniosi-
tion s eno d'Ctylcgr peiauca
COmporlanl plus .le 20|0dar*
rems ont t aniiuloes.
I "ne utaion Muordinaire
d'ei in i>s aur* i u le 2 et le
3 Molui' prochain-
-------11 r -----
l Fianailles
.Nous avoua revu avec plaiair la
carte de lianca.Ues de
Melle li e tjundagQ ll
oV.l
M Hyppo ite h'Ioi ville
Compu enta
es"
VIOJJQ
d 'arisiana
Hier, la projection des le e
te eu i.dli ci a.i ri ... i ctae r i.n i i
eu Ji pi-soda 4U -!^i . Vldocj i,
le pjb.lL- a ete leuU I) ,.|.i-eiplu
ea mieiiie, lam les pripties
.leu .1 ..'i... Ollla |i m.'.i iule et I 111
lerci de O cttal i >avre va en gran
dUMOt.
\11ljcq i|iie I'nl'tadoU lu sa
i,- mu. avait lut encourir une cou
damiiation a b.if ue, s'est eva l,
t I amour pateiuel avautilveile
i-iiiui les seuiunejtsd'hoantolile
I II Uilld q.Jl n cl ilt pi- un ..1 ni
uel eudurci, il a mis sa rar. --
ii/euce au l.rv.ca de U poli 'S coi
lie uue banle da malfaiteurs dit.-
I euliiils du Soleil > djul les
luUMtl dsolaient Caris, et a lait
auiau.-e avdc m ancienue tpjuse
pour se tjiis.i rai .nfiremeui a in
lecliercba le sas deux Hli disparus
dans la luite aventureuse de leur
unie, taudis q ii lui, il Mail l'ar
Be
frotta chef de la Sirel apria
Lj rapluie et la coudainualion
aj t.-11.-1 d* h lanausi bao la
.|ui seul, i,ouviii lui rvler le
irai e- .le se- !-., \ 1 loi q a uu uou
tel es^mi de Ni retrouver npru-
a,..r acquis In certitude .pu u-
leaoulable 1.1.1 lu du nom ae l'A
11-tu aul pissu.l pour morl 1 la
UtU 1 H leulalive d evai-ion du
Uafiie, tait biaa vivaut t se trou
a,i a Paris...
Funrailles
Ne toi sjii
C'est demain matin qu'auront
lieu a 11 L'ntlH-draie ieo luliei ..
de Ml uBOROli >VLVAIN, Ancien
MioairaPiuipotaBliaira de la Ke-
publique d'Hati Paris, Ancien
Ba'onoier de 1 Ordre dis Avucais.
Nous envoyons nos siucres con
dolances aux n inbieu-.- Umill.s
que ce du I alleu t et panicli re
meot a ta V.uve et ses entants.
coiddot
Hier aprea midi ver* 5 beura-
le autos poruui les Nos tfo70 el
1103 descendant toiles Seux l'A
venue John Hrown entr reul en
1 olii-ion.
Les deux voitar s subiieat que'
q .es lgres .iv.,-ie- sans .ju ll ;>
eut aucaa ae.-iJ ut de personne.
La Poiice requise de e pressa
ter sur les lieux rein,) il les frma
lits d'usage.
Les cluiif e-nr se renvoyant r
. pi.|.. 1. i.t l. toits auroul a
s'expliquer A la Iu-Ii-t da i'n
rhilir tte la Lgioid'tfiaDeDr
>u.vani Uue 111111.1 ... i'i 11 -le
la Lgation de la Kran.-c. noua
avou- appris av-c g aul plai-ir
'a decor.tion ptr lelj luverneineot
frai., nis de Moiiseig eur 1 iche
vqu-comme Chevalier .1- la L
gi u d'h luiieur.
.Nous applat'di-'Kous sh;i- r-ser/e
h cette marque de diaMortloo si
mrite par da (Iran leui Vl^r 1' \r
cbevqua
iJii i.liuliMii r.-iivuM-i',
l.e- parents des levas de l'E
cote Qoillsuaaa Manigtt st les
amis -oui informs que Is distri
bution des prix lixee au Mardi %
>-,t renvoye au jeudi 6 & cause de
grandes contrarits.
Iloralius L.WkN'Il HE
"A vendre^
Pour.siuse de dpari une voi
turrt I paasagsra, fl cvliudias, mar
que SU l)i:it.\kr.lt -olaut a l'a
lut uei.i Or Ji.'.o, ayaal eotiN
d05fl mille. L. pria sot ia.i rai
.I.Ui'.lellll II
Allaire exe. lien te pour i.imilla
oombreusa.
Oifre srie.iae prMots: 111 Mu
reau du .lourn.l.
Garage
Annoual
Tlpbo'e ,i87j
Le Carats teuj^da la^braud
1.1 a In Hue duaMaga.sia|df 1 hltal
et excate lois |-, travaux,Je
plus dillicilea el I-. p,u> dlicat ,
pour aulooi bile-, : laBIOBS, el. .
sJSeivne de toul piemier ordre,
assuranl la plu- complte garantie
aiu clients
tfarils
Damai n Soir
U liillpil IBli
Entre : O.bU cta
ir.i.'i 111 lu*ti iule et
aj|ncol^ da l'Ile de
la iiouavo
Lasa.tiouuaiie de la Socit
!idiin-iie ei arculo de l'Ile Je
U Ujuu* sol oovoquci ea As
aeUiO.ee Oeuini-, pour le jeudi 8
aoi courant, a ioia i.ture* de
l'api ea u idi, au Nj. I8<8, Grand
Hua itabiuet de M' tUDOassuel
t'jiuvin I
DHUliEl'l I0DII
loElecion de- m mhios du Con
sail d ad uiIil u.t.iou .
Xo txameu >.l d. < lion de cer
taines question d n.i r.^. garal,
y Poif u t'ib ce, 1.1 aottl 1985.
Le Secrtaire du Oouseil,
fc.imnnuel CAl'M.N, a*.
vikait ueb Yuts
DUbAtmi l bl I OKI M PRINI II
MataitUla lea Avocats .te ce
Barreau aobl pries il' aaurtac
auy luudiaiiks ue \aaUBOHuBi
Sylvain, qui auroLl ba iia>
main manu a U i-aii dral a
septLeu .s
MfGeorL'ca S>laui lui lia
louoiat J-- lOrdf
Les ivocati roudoul bien m
joindre' au\ VleiuLraa du Cou-
seil 'le i'is.iplme pu f poiut
lour .1 tour la couionnt 1 lient i
1 ancien kttiOt ma au ,i oui.de
l'Urdrc
,ci.e BUi nu t. .
.ne Lto" >Al, v.
Le ^e r*>tair.'.
' TR.SUPHfciv ALI l.TE.,3..
Administration Gnrale les Postes
L'Administration Gnrale dea Poate a l'bonn.ur d'informer le pu
bu.- et 1. 10U.11..1,, qu, 1, .iaue dt se|. ni er- pool JacmalSI 310
Lomingo (H. D. ) J. ne. r. n... ihe ,on.n sui ia.ui.
v-oUrihim DE JA'Mrl.
Aller InuiiiiKaUi'bi'r
Lpart Port au l'iiore
rneM 1. di i h. p rr.
Didl b< 1 "
Irmi n I au. lier

merciedi Z h. p m
st-medi h p ni
Retour
li pat J cm> 1
J'L-tll Ii a. ,.
lun.n 11 h a m
Jarmet
jeudi 8 h
rr.
l'un 11 PHi ce
I III.
11 li i..m.
11 d 'itdi 7 b. I.m.
ma di T h a. m.
N.B. Lew boite postale e-t tablie au
COUKhlaH LE 8T0 i^-'."
.' lier
leimeluie Port ..u Prince ssmtdi ei mei f- "'
Ar'ivie i.ruix des li^oqutl ,'i.ndi fj
lundi ei jeudi U h
- ., h
I ...
mardi et vend'
. ... m
1 h P m.
|ie,,hit do
rrives Mi ebalais
hfphlt do
Arriver Las tahnbas
U.-p.rl do
arn\ee Belladie
Ketnur
Dpart rJeiadara mardi et vcodredi Ita 1 m
ariive Lu CaJj-baa h p n.
l'iait do n.ncreii il n medi 9 ii a "
arrive Minbaiaii 10 ti 1
Leiari do ' ' I h, r
arme : des llouq." B h- l1 '"
IipMrt .1 ) jeu ii et dinanehe 1 b. p
arr've P au l'c- 1 : .
Port au Trince. le 2H Juil'.H I '
Eu(|. LE BOSSE & Co
Agences^Reprsentations
" PORT^AU'PBINCE
Agents gnraux de :
FeeJkex* Jones Jewell Milli-nj * *-C
>\Y-YOttK
lauurs Ilu.|jiuii il J Ujule II u 1e HC
Fiaiikliti *irtJ liiMitaiini Comij
new-yor:
Asaarance coalru l'incea 1 e
Bianionri lafnli Ce
AH'imattea 1 Sale IItiii^ >
0. S, Rubber rxporl Gompan)
Souliers l- il .
Chai F. lattUgeti 01
Poteacna ea ta en tous ijtnrr>
Glatit latluieaLile Ins'ce (^y
\asurance sur la vie
Suitbon Fines ( 11
Vins & Champagne IjordK au*
1 li. lu Nllli 1
GOPENBAGUI
oiro i).r ois, iromaj^ et copseiy^. raon 1
W. P. Mathews U" Sot.
Tahaoa jaunes et ncir
m Hulinii.il.
Sans M val
Cigarettes Cbancteleis.e
tinvoie da d anr
I
Pour Ption-Viiitf
Monte/ a l'tlon- Ville
avec un r A.NAL A GASO-
LINL et ce, i-our la prott
tion de vos yeux.
Lea tanauxsuni in>rtatil
e onouu|u>s et un nctO
laoniie iumiiretde MM)
bOUs|le^.
^^ir.'a^simple^, iiian;
I uter.
Lea ltnattxLi '^n.ploient avtc avan
lage au aalou, a la chami-n.tp. ivt.o
a l'usine nilulpaurtoat* H
Lu \t-i.te chez;
iiun.ifi WUiiiiii'.
iW
*^Co
Mm\-i!s de^l'lli'itel de I ran. ajMj
!
Vermontb
A de Matteis et Co igent


M. ATI*
Procurez-vous deschaises ; dodin A "' n fer,en cnivreelt'u nze,
glaces, tableaux, lampes, lavabo-, ca||>e s (,l descente de li s.
Chez
in
120, Rue KOIX, 120
m*
- ***
Ttrettone
PNEUS TUBES
et accessoires
J'aik p ibif ,l ioforaw BM im yue j'.i ,,,,,; celle ..msiae on
-Mm.ri.i.ie Firewon* HMM>ub ., M ,...... ,,..,,.
v j ' pi i aujourd'hui
fi" Pneu
w* Di. 10-50
30 x 3 J,2
Coid
;" -; llJ lixtra < onl
>1 xi s. S.
$8 x |
98 xi 1,2
3J x |
3J x t Lil
34 x 4
"~ I* 14 ||2
i \ i
Otl X II
11 JO
II
il

27-50
n ;
28
m
19
73
Tubtt
Di '
j l'rix l"xiaux pour aclials par qatatiM
.. .
I 15
B.75
4.00
S.tS
4
I '
4
H SU
L. Pr8lzmn-Aprlioliii
Agent Gnral p'?r Hati de
! iriHinne If. m y Hvtiuer Company
Itut du Quai, l%rl uu Prince.
|

L- Kicy wiliuifl 1? est pooK qui daira la
iniilleuie uianpie i|in ,,ii |aiii:iis '-! ilolil-
lee ii i|ui kii ou il (Ion i hiiii i un p n
plus cher qu le \ hisk\ urdiuaira.
cKifio SSWianilY
0 SCOTS WHISKY"
The Royal Mail Sleam
Racket Company
jje- Steamer 'faima1 venant, fc iKutfatan
cm. attendu te 12 c"iaui_ pro;baiu 9acm
3tptav)ia le [ui a ou* Je* pott* Bailiena
Diiecit-mcriL pOttt f&ilVpt!
'lfvil-aii-l$iince,k %\ juiffet l<#5
J.Uuuilit:r Jr i#i "euv^if
Savon huit de coco
Savon,Lait fi coco
Savon hait de coco
Saxon hait de coco
Savon hait de coco
Chez isaac Dishy & C
Rue Courbe JM 1738
i u"! i;s < i-i-u ii *-4->
tSEEESEIEESSa
Cure ccmplle lo l*ARTltl)ITlSMH
k^isuu uu as M
coiiRSis iihmis aoir pclo 7if.nT.tc rasimo
PARO KPCOIAI POUH I ES KHF*rt'.t
> pftTl' It
l fct*l"S II i

lis ntiiistiii I3IBI13 ir if siisen -
A Recevoir ohnque s*main.{de nOUVallM mmrehan
dises, allant ain.i an d*vaal dea d>iir de leur nom-
'irt'iise cliente-lt.
ChezKawas Ifermaoos
203-909 liai Ttvenif
FultOIl Shoe PoliStl Company lnc
New- York
Si vous voult/ conserver la peau de vos chaussures.
/ ii m.us uiuler ronseiversa souplesse pendant lonijleiupi
|ma. | ht.-/ mure pale \]oiiu;|rain la meilleure de,toute*
jThT'JBf-' 'es 'iiaiijui's.
"y$^^\^\ fJ&k i ;|'"'iijue spteialeiuenl iioui'K'Sijenlleiuen du hiiflil liie
^ mAp J^fr Lile prolye \us enaussures couire la chaleur et
^ hhamidit.
(ieo.JeattsinecC0 j^
c
UUi IDU! oi,.- >
|i vii m ir.ii <
m
.n
i^p, qu'offre L'cliil< itdui
triefte diuie pti l'ii'd.i'iiMile
l lirnni < sDlUa
Attention





Une bonne QOtlVelll
Vi ,i ibsi Mstth ui<
w,us qui I ti- iii / : iii
Il BMfrt, Cl IMin. n -, i i ni
iCDCn | il Li, T. / \OU*
il | UltH.i Un I ti il I I 'I lili lili
i i alii n 11 ou in uwti / i qu'il
vont Iniii,
\ i i.i / ni mite i onsolter li ",
u f nr. e ti I fi r> i r. d nation
u N i (10 il' la H f II. il- Utt*
li i i LM or .1 h i i i n- I m
-'
-,.
*vi

.-.>; --tes m

'S lOYi
WSrVTCO
/f i" rfra /< ou ''0 i /
Un Centimtre de Pte Suflit
Largement
Un centimtre de p4te u/Tit largement a vou
nettoyer paifaitement les Kulynua i M I S iffff ''"' '''" ;1, '"
tontieiit ni un ni ilf 1'" "'
servent qu iaire du I suivie.-
que des lments SSMBI >l ""l1"
dta dentifrices Un tulu -nu.' cent nettoyage
Exiger If futrgJfflffU ttVU '" tmilu H'un,
l'.ite DenUfrlce
M
%s ^ -^ ^fc* a** *** **
S; vous v )ii.'/
de it.-* k p;;'>: 't
ut iW.
S i il I iw
Jeuaru il'ilW I
-a %* .1 I ? ehl I
Grand Hue .\ I/2S
.__, 5Jr- '^>-
F- 1
209 Rue liivt .: u


M
tfipft
Grand Htel de France
Position exceptionnelle, au centre des allaires,
protimt de toute* le* Banques, de la douane el
l|(. | ,iil< le Al|ellCeS de bateaux
leoieignementa el lacil.ls pour >.! r en un
mobile dam toutes le* partiel de la rVp",,l"l"*'
l'falti et de la rpubli pi" d wnieicaine
tbambvB conlorial.lc i suiloul trs p pr-a. .n
lilat-ins dans l rliannVesi I d-MUsnde des "
sionair... Cui-in.' Iranaiae Iri w igne '
plUH varies.
Vin. S* meilleure cru. de Bonlenuv, |.ar !>
fla,s .laiiinlanliCN, oallon. et par bouleilie.. I H in
?e.\ .,.!.' h.-.i.nnx. vou. twu*erele piua giand
Choix, lUir le. qualits et poiirI;.,e
1 VINS t 'ITALIE* DESIWIAK.
V \ 1 BOUHGO'iNK (blanc et roogo! >t le renoronw
Pommard .....u^in, Ull Amricain .
le plm flra ni assortiment de Uqueurs, COgnS
fli ^ Abalnia Pernod. \mer l'icun, \ermouthe
C.ON>Klt\ES franaise el ain.H. aines fraie
moin arrives. .. ,
piiUI''S(ltM'iilia, \tirora el llahaiier..
qVahSpI'ES daluU- le* labrlqtiaa .1 HoM Gro*
I dtail ,
pxrtFl'MERIB Carrtea postales.
Prix tr* in vitr*.
P. P. Patrizi
LTmaisouH.SlLYEKii
(,.uv,,i nonl pu "" v"''- H?*1**** i
fioe8ge mi< rienl de ree*.....' ta Maison .lw: .
doivent, dans leur intrt, l'einpraasar de pnw t
,.,.,. maiaon. car oui pari liane prufeol trouve.
d'aussi beaui trliclea Idei pru si raisonnable*
Uns articles sonl rraimeol de toute beaut ri de
Iraunrur el ..... pris dfient toola coneurreiiee.
Alpaga noir auprlaoi
.sui i^l InepoOP tailleur.
Kaki blanc aapcriaui
KaKl jaune anglais supenaui
Ituok union blanc anglais -nouveauts'
lu-til union blanc anq lais
lil "'____
TiiesOl japonai* pour etiemi.e n homnM et n> ...
Hapi de sol* A barres ooilleoi pour cheioUee a lio u-
mes et roboa nouveauts
Bapilate line pour ehemlses
Vjms^W lbt b<-"-ir lingerie
J'ai!r'U pe-rcdie poor
/.dpliyt anglais ipour eha.uise. extra aup
ilii .mIi auisse uni el. cnuleui
lia. a jouiHuVini-soie
a'.haus.eUa cossaises pour enfants
Prancb riakjr, dernier.- nouveaut
;oplm Heurs pour robea
Tu.sor blanc
Limbrio blanc
Voiles coulsur A barres
lias *< br^dd
Qaa IU brod
Notions "1 Iverf
Tulle pour premire Communion
Couvertures blanche et oouleur suprieur
Bandes brodes Madera pour ehe nlses ot ] ip
Voile b ans a barres ai a uounhis
Ratine blanche
Nappe couleurs
Petites serviettes blanclms dames si
Organdi blane & aottlaor A barrai v .> m
Lainage cou eur anglal. sup pour lune-
Madras A barras de soie pour chemines A boni n.
iirp# de Chine couleur assorties,
i extra suprieur
marocain A carreaux
Soirie ! carreaux pour robes et'chemises
frloot.ne le soie a barres
l rabant noir anglais
Imitation tle orue
Serviettes de toiletles blanches & couleur
damassea blamdi js pour (a nil|<*-
\ huii.ettes a lemandes suprieur
Aimables clients, von qui roulai porter, pan de
lra;s, les plu beaui ussna qu'il soit possible d
trouver sur celte place, ne manquai pas, avant
il ;il!r ailleurs, de pesa r cbei non o ie meilleu
arn ml ri n* esl rserv
1.1 s
Talons en Caoutchouc (ooi Ycar
Je ferais un mille
pour une Camel
a |taMr >' ci*- n "T
!- pu it .ub.niut pour lt
qu. lit* -./omn." in pour I* doux
rt , Celui qui fi- me dn "CuncU,"
nlfC des "Camelt." Parc*
quelle ont une douceur, un
arOTM.mM d>llcmlrte,q ">
or tiumir! dan. aura autr*
cifaretti'
\r vous lalsset pas dira qu*
...ul. BUtf* lie, d'un prht
quelconqu.. ml la* "CaissaU."
Esaaeti la* "Hiinrls" Ton.
mme Qurlqu. % julfeei,
douces nfm.rl. .r.lr,et em
ferea uD mille u pM peir aa*
CsbA*
R J MTNOUM
ruBACGOCO.
,cuM-$aka
Bar Terintaus
.liiliu. Lopold
Froprltaire-i
K l'intersection Ju C'iitnp Msr- lu l'eut Foar i Me pou
Uoq el li .
C'4i ls r ni /: <.' d .lurel de
lou* ux q i ut m fi u'Mtit ue
pas <, i-x M l -. dssirsol
cepeuilin ail >ig ier dj tumulte
et re p or I ai-.
C el l qu'on Pfsal I -. il>m
bock Kt o* l Ulsi 11 -f I .1
e mal eur 'fies
/ *8 femmeg
a intique les en
faniuiment
avoir des ta-
lons tncaout-
ehoucM sont
heureux de les
avoir car avec
kux ils mar-
chent confor-
tablement.
Protges votre corps
pendant vos pi-nin.'-
i ailes jt.tii naltr.s,en
usant les talons en
caoutchouc Good Tear
;.vec a.vous'observe
lez la dillrence des
(as <|uollre leur
constructi mi i ciale.
les lai .us en caoutcliouc fiooil leae, ool en ralit des talons pneumatiques
M i prai^eol le corps et ses organes comme tes pneus protgent l'automo
lui .
V pari de cela ils durent plus que tous les aulies.
i heWesl Indies Tradiug Company
Port-au-Prince, Gonaves
Cap-Uailien.
COLCATE'S
RlBtJON IvCNTBL CHEAM
Donnez a votre
dentition la
heur des
perles avec le
dentifrice
COLGATE
La maison C.L.Verret
Marchand 'Tailleur
lo 1823 Rin du laqasin de I Eut
$e 'recommande au public et i sa nombieuae cl;-
fiiiel**' pour l'lijancede sai coup- >t m | roui !
eirut n mi*e dans les uajfrauef c ili'.s i se- .s ins
la mai un re*te UtlVerfe ju qu ; ^beurefl ,u "on-
*'-tj mode r s
Rhum Nectar
Oh N. 'Qaetjeas
i.io. Hue'du !agi8ln de l'Etat
117 hue Bonne Foi.
820, Rae Courte.
N. et A. Acra
GrandSRuc
A ct^des Caves de Bordeaux
Vouiez \ous vous.habiller axeivi' B.iimi, et a boa
tnaieh ^
Adresse OHS A la Maison \ & A- A v.
Dont la devise .-.si deveiln- a potil bntloa pour
vendre beiiucoi p
Dans son pei onnel. U maison icm,te un r. a lire
tailleur italien arti d un tabiiasement de praaalOI
ordre d'Italie
Klle est en meiari' d fournir des rempla tout toits
et *ir mesure, en cheviot, diagonale, Rlm beio-t.
drlllblaac et eoaleur, coujrjrs de cashn.r peur tan
batloas LtjfC:. pour gii-s-i
Bonneterie
r.liemises de jour tt de nuu, au UOUtJ et clirn'.s
C ls et manchette, dernier s cr^ati.ns Cal ;ons
ei Pyjamea.
t>i mniOnroi st fut a< e t ara Ion
et le meilleur acuellest reaerv n tous ceux qui rt
sireiit par une visite tre dlie Bur la valeur de-
travaux lourni
Tout costume commande et qui ne reti,,nd pas au
goiH iu olient est repris,
Un paile franais, anglais, espagnol et italien
a^aSSaa^^^Bfe Tfii&*a^aEt" ~^^teau.^^^-
Pharmacie Sjourn
Donne avis sa 'clientle et nui mffj-tt au public qu'il ro
tra.iivirine son Laboraioir.-. d'Clo^ie en un Latoratone d
buujic apiiiii]u6 OI.K la birudiou du
Ijt H'cot et r- Sjourn
Li laij-t'>in a,-t aarart tiutUi jiu-s ^e7 h du an'in 9
r-ures rlus ir pour tmj es Ips r -cher I es et anal fto prvu s dans
si.norce ci jointe snut pour le
WiMtriuM et h eont'ante Uri Scriorie
Sen nt r pi yu > o.s'di di chaque sen ait e
S'il'- -r i < Ph Tiircie P^ur ks raoMi| DliBin .
toilras J'nrioai al 6' iraai'riqoe
Ri in ni de Wass< rr a n
Baciioo de T Loule,{
!- un n du Mlle c\ du pu
laineD du ai : rei h e
H 01 r-e" frj,. .
A hiBin .. r'*ctioT
t'n o-.r.p f>*n.err*r.l
110 Bue tltd tesurs
Tlphone : W 756


Full Text

PAGE 1

M tfipft Grand Htel de France Position exceptionnelle, au centre des allaires, protimt de toute* le* Banques, de la douane el l|( | ,iil< le Al|ellCeS de bateaux leoieignementa el lacil.ls pour •>•.!• r en un mobile dam toutes le* partiel de la rVp" ,,l "l"*' l'falti et de la rpubli pi" d wnieicaine tbambvB conlorial.lc %  i suiloul trs p pr-a. .n lilat-ins dans l rliannVesi I d-MUsnde des ••" sionair... Cui-in.' Iranaiae Iri w igne •' •• plUH varies. Vin. S* meilleure cru. de Bonlenuv, |.ar !>•£ fla s .laiiinlanliCN, oallon. et par bouleilie.. I H in ? e .\ .,.!.'• h.-.i.nnx. vou. twu*erele piua giand Choix, lUir le. qualits et poiirI;.,e 1 VINS t 'ITALIE* DESIWIAK. V \ 1 BOUHGO'iNK (blanc et roogo! >t le renoronw Pommard u^in, Ull Amricain le plm flra ni assortiment de Uqueurs, COgnS fli ^ Abalnia Pernod. \mer l'icun, \ermouthe C.ON>Klt\ES franaise el ain.H. aines fraie moin arrives. .. piiUI''S(ltM'iilia, \tirora el llahaiier.. QVAHSPI'ES daluUle* labrlqtiaa .1 HoM Gro* I dtail , pxrtFl'MERIB Carrtea postales. Prix tr* in vitr*. P. P. Patrizi LTmaisouH.SlLYEKii ( uv ,„i nonl pu ••"•"••• v "''H?* 1 **** i fioe8g e mi< rienl de ree* ta Maison .lw: doivent, dans leur intrt, l'einpraasar de pnw t ,.,.„,. maiaon. car oui pari liane prufeol trouve. d'aussi beaui trliclea Idei pru si raisonnable* Uns articles sonl rraimeol de toute beaut ri de Iraunrur el pris dfient toola coneurreiiee. Alpaga noir auprlaoi .sui i^l InepoOP tailleur. Kaki blanc aapcriaui KaKl jaune anglais supenaui Ituok union blanc anglais -nouveauts' lu-til union blanc anq lais lil "' TiiesOl japonai* pour etiemi.e n homnM et n> ... Hapi de sol* A barres ooilleoi pour cheioUee a lio umes et roboa nouveauts Bapilate line pour ehemlses VJMS^W lbt b<-"-ir lingerie J'ai!r'U pe-rcdie poor /.dpliyt anglais ipour eha.uise. extra aup ilii .mIi auisse uni el. cnuleui lia. a jouiHuVini-soie a'.haus.eUa cossaises pour enfants Prancb riakjr, dernier.nouveaut ;oplm Heurs pour robea Tu.sor blanc Limbrio blanc Voiles coulsur A barres lias *< % %  • br^dd Qaa IU brod Notions "1 Iverf Tulle pour premire Communion Couvertures blanche et oouleur suprieur Bandes brodes Madera pour ehe nlses ot ] ip Voile b ans a barres ai a uounhis Ratine blanche Nappe couleurs Petites serviettes blanclms dames si Organdi blane & aottlaor A barrai v .> %  m Lainage cou eur anglal. sup pour luneMadras A barras de soie pour chemines A boni n. iirp# de Chine couleur assorties, i " extra suprieur marocain A carreaux Soirie •! carreaux pour robes et'chemises frloot.ne le soie a barres l rabant noir anglais Imitation tle orue Serviettes de toiletles blanches & couleur •• damassea blamdi j s pour (a nil|<*- \ huii.ettes a lemandes suprieur Aimables clients, von qui roulai porter, pan de lra ; s, les plu beaui ussna qu'il soit possible d trouver sur celte place, ne manquai pas, avant il ;il!r ailleurs, de pesa r cbei non o ie meilleu arn ml ri n* esl rserv 1.1 s Talons en Caoutchouc (ooi Ycar Je ferais un mille pour une Camel %  A |taMr > %  •' ci*n "T %  !%  pu it .ub.niut pour lt qu. lit* -./omn." in pour I* doux rt ,llcmlrte,q ">•• or t iumi r ! dan. aura autr* cifaretti' \r vous lalsset pas dira qu* ...ul. BUtf* lie, d'un prht quelconqu.. ml la* "CaissaU." Esaaeti la* "Hiinrls" Ton. mme Qurlqu. % %  julfeei, douces nfm.rl. .r.lr,et em ferea uD mille u pM peir aa* %  CSBA* R J MTNOUM ruBACGOCO. ,cuM-$aka Bar Terintaus .liiliu. Lopold Froprltaire-i K l'intersection Ju C'iitnp ig ier dj tumulte et re p or I ai-. C el l qu'on Pfsal I •-. il>m bock Kt o* l Ulsi 1 1 -f I .1 e mal eur ••'fies / *8 femmeg a intique les en faniuiment avoir des talons tncaoutehoucM sont heureux de les avoir car avec kux ils marchent confortablement. Protges votre corps pendant vos pi-nin.'i ailes jt.tii naltr.s,en usant les talons en caoutchouc Good Tear ;.vec a.vous'observe lez la dillrence des (•as <|uollre leur constructi MI I ciale. les lai .us en caoutcliouc fiooil leae, ool en ralit des talons pneumatiques M i prai^eol le corps et ses organes comme tes pneus protgent l'automo lui •. V pari de cela ils durent plus que tous les aulies. i heWesl Indies Tradiug Company Port-au-Prince, Gonaves Cap-Uailien. COLCATE'S RlBtJON IvCNTBL CHEAM Donnez a votre dentition la heur des perles avec le dentifrice COLGATE La maison C.L.Verret Marchand 'Tailleur lo 1823 Rin du laqasin de I Eut $e 'recommande au public et i sa nombieuae cl;fiiiel**' pour l'lijancede sai coup>t M | roui •!• eirut n mi*e dans les uajfrauef c ili'.s i se.s ins la mai un re*te UtlVerfe ju qu ; ^b eurefl ,u on*'-TJ mode r s Rhum Nectar Oh N. 'Qaetjeas i.io. Hue'du !agi8ln de l'Etat 117 hue Bonne Foi. 820, Rae Courte. N. et A. Acra GrandSRuc A ct^des Caves de Bordeaux Vouiez \ous vous.habiller axeivi' B.iimi, et a boa tnaieh ^ Adresse OHS A la Maison \ & AA v Dont la devise .-.si deveilna potil bntloa pour vendre beiiucoi p Dans son pei onnel. U maison icm,te un r. a lire tailleur italien arti d un tabiiasement de praaalOI ordre d'Italie Klle est en meiari' d fournir des rempla tout toits et *ir mesure, en cheviot, diagonale, Rlm beio-t. drlllblaac et eoaleur, coujrjrs de cashn.r peur tan batloas LtjfC:. pour gii-s-i Bonneterie r.liemises de jour tt de nuu, au UOUtJ et clirn'.s — C ls et manchette, dernier s cr^ati.ns — Cal ;ons ei Pyjamea. t>i mniOn r oi st fut a< e t ara Ion et le meilleur acuellest reaerv n tous ceux qui rt• sireiit par une visite tre dlie Bur la valeur detravaux lourni Tout costume commande et qui ne re t i,,nd pas au goiH iu olient est repris, Un paile franais, anglais, espagnol et italien a^aSSaa^^^Bfe Tfii&*a^aEt" ~^^teau.^^^-— Pharmacie Sjourn Donne avis sa 'clientle et NUI mffj-tt au public qu'il ro tra.iivirine son Laboraioir.-. d'Clo^ie en un Latoratone d buujic apiiiii]u6 OI.K la birudiou du IJT H'cot et rSjourn Li laij-t'>in a,-t aarart tiutUi jiu-s ^e7 h du an'in 9 r-ures rlus ir pour tmj es IPS r -cher I es et anal fto prvu s dans • si.norce ci jointe snut pour le WiMtriuM et h eont'ante Uri Scriorie Sen nt r PI yu > o.s'di di chaque sen ait e S'il'-r i < Ph Tiircie P^ur ks raoMi| DliBin toilras J'nrioai al 6' iraai'riqoe Ri in ni de Wass< rr a n Baciioo de T Loule,{ %  - un n du Mlle c\ du pu • %  l aineD du ai : rei h e H 01 r-e" frj,. A hiBin .. r'*ctioT t'n o-.r.p f>*n.err*r.l 1 1 0 Bue tltd tesurs Tlphone : W 756



PAGE 1

UIHCCTEL'R PROPRIETAIRE IMPRIMEUR Clment May loi re Buii VLHUA 138, Kuc Amricain NUMERO $0 CENTIMES Quotidien TILUH OUI N 241 r-.. Columbos Meit>of Ce ne sont pas HMtJ"l*s^rfln!< eh'gnns, IM grandsMtdMiuV. Ie§ ijranoVs di!liou!it s,l s i|rantles I. units (jui assomhi isenl '>• ciel de nos net; ce sonij s petites tex* • lions,les craintes iii8rinifianl€8,lefl piqlrcs dYuinqles journalires qui nous rendent malheureux et .dtruisent notre quilibre mental sans avancer d'un pouce l'œuvre de notre vie. Ortsuo *weel lariei 19BM ANNEE N fi70 FORT AU PRLNCi ( HArTi > LUNDI 3 AOUT 1U2 Le but et les moyens Du Tac au Tac Un programme politique vient liYiie PPijUUSt par le journal Le Temps qui croit qu'il n'y a pas un parti poliiijue • j 11 ne %  OU |ir. t a le ligner, pan que tous les hatiens sont u'accorj tu iI ut le la pol tque natio i l'a t ne aillrent que sur les ino\ ni d'excutionSi Cfl que dit Le Temps rpon an la ralit, nous serions Mir la voie de l'orgaiii-alicn J-s pai'is puhtiques. Lon voit banque la pr>s*e oppoaante mamleste partciadea vel* :•• sortir de l'eu! d'anar* il te qu'elle a cr et qui la dv>reies rllexions mliimul s ii lervdlits lu i les qui, m illi-U'u. inei'i, ne soin pas ai /. [rquenUidaost'oppoii ion, laquelle a lui par ire e.-cUve d' h • imuvaiss passionsLe l'Ut d'une i politiju.; nation -.liste — pour ler.snmer d'un mot — doit eire une Elaiti grande par sa prosprit t'i 1 tiieur tt respecte au dehors. S'il eal vrai le dire que Ion peut diilrer d'oniiiious sur I s moyens les plus propres y frai unir, il faut aussi leconnaltre que I opposition telle qu'elle se pratique actuellement ne laisse DUlUmml entrevoir qu'elle i i k mine par le souci de dis Miter les moyens d'excuion L'. uluiite que l'oppo-ii on ; I.I.I pu acqurir aupis de ; i | ii on publique p*r la Mil e i in u.Moiiu>spit.lj nifi o'mte un htjOUl,*U l'a irrcmiiableII.1 1 pt rdoe en •enmina'io' %  iuuiili s tt u protestations inte* ie-fes. t i si l'en peut flairer la paslion d't.n hoiMiie ou m'ini d UD (tUI groupa p-r les DM' i IIISMS quiinploie la presse opi ( ..•&U't il ai nui iLie nie, l'on ne s ur il mporier i a ih ;siou de tome une nation par les nu in s moyens. Si nail quesoit |< \< uple il ne MUi--e p.l I nui. nips tromper < t pui.r croire il veut tre convaincu. ,\ ion arme au pouvoir, M. Bon o a (.riente un proarm* me de gouveruem#i t qui lui a conquis la %  )apathie gnral* le l,i N'IIOII. 1 'occasion eut < Il j le ds iors ses adv. rsaires de. t lie UT Its inoytns dappl a'ii de ce iri'giainme. rersuime ne Lounau penser a Iur ea ii 11 tler le mot.—Mais lopn--it'Ou a mu ux aune acr.roine par toutes s s lautes la force du tiouv,iiitin. nt; elle a lusli dans lopiiiion des ce suies auxquelles le Rout donc que par DU inui Lui u t transe de psyclio lo-;it quel ou a pu croit e que le p*\s pouvait approuver les DJUIt blttl uoil au l'isilenl ,.. I.I lt> pi.liliuue, Oil ctux QUI sont lVlUi d'uue auiorne uis4ons n'est qu'une oaix I icce qui n'ex^t • que dans I i rues u as non dans les cosj'S et dans lesespiita. Viiitab'emeot le peup'e haitiD %  'aurait qu' renoncer S U libration du territoire i elle devait eue i'u'u*re de peu ild fro* tir qui, avec une iiic.QK ence tou* ch nie. • xpnii.rul le ide lu plu coolra ictoue. Dans la vie d'un pi-up'e comme dans celle d'un h ironie lien ne vaut U lojtul qu'on xpp .rte dans l'accomplisseaitn d•** actes.— Si n >u vou Jou-. Ntirin aul en mme temps q^ue sa la.besse. — Demandons* I opposition qua'le est l'objclion srieuse qu'elle a faite jusqu'ici au piincipe Je la rlection de M liorno la |idei>rde 'a Rpublique. Estiil iDi-ident d'automobile sur la roule <'e Htion Ville ou ben Ht II le tjii de 1 administration d'un • propr t prive de M. Bor ira k /i.loo, ? liw'ede die ai c ut l sou ((ru I. L'un que moyen pour l'opposition d obtenir l'a.lbsion du pm. pleionlie la rlrclioo, ce sernit de le con>aiucie que a politique si.i.iidr u a liois as par le Pr si.lt-nt IIJI no a t r U oeste aux u,Ui du pay-; ce serait ''sna'y •et av.c li.ute l'ampleur d-imb e le iali*alion* dij-i M'e-;ce Mratl de delruiitdan l'opinion l'nalout du Tribunal Ue (Cassation qui a ii.'.unii que le t'onseil d Ki.t a d il H' ni -Mulii.rnicllt m-'iit en A-Mii l.lci NalunalH le 10 avril lii et que le tiloy n LouiBorno est le l> t coi.stituiio'H ei du lii.iiv. i "ru i-i.t , c'est dire qu'd s est liouv IIHPR les .on iiii.ns rrqu.se (Oiir le lu Pisident J la Itepi. Ii iq i. L'unique iu< yn piur le meneur o('pos"i> l'obtenir le mn| de \Sa-tiii.(t.iU' ce senit d'tab'ir que le /, luvernement biitien in*u^ur drpuiA \9tt ne s'en est pi tenu nus clausede la Convention de 1U15 qui est la loi des parties %  %  mil..' i..hiiOr, il n'y a ra de doute (oui personne que le principal grief forma par les adveisaiies est le systme de • collt-, ration franche et loytle adopt par M. Bonn a l'gard du Couver nameut amriiain. I. opinion pub.iqa % %  'ini'ipuu et le Cuuveincment de Washington sont donc autoriss a conserver la couvic ion que l'oppooiti n — tvd qu el e prrristera dans la voie ou •Ile s est i ii|(-irfee — ne poursuit qu un si ul but qui est non pa> I m!•• I-I iiHti.iihl m is la pouvoir pour le pouvoir. Le i\l(|asin qui s'impose CVsd celui o VOUM trou yen/ l > |nii> ilisliiij|ut'a t ii|.i % de lit *>, r p*-s raiii •>, men' das mot" inrafxi i'i notavi <" "u il % %  rail i xp< s* de id %  na tes el pr cissur Us un et lei auli Si la bonne graca et 1 emp m. nque nuiavion' mis a pu b -r-prcdemment les vu^s .le M. Vieux tout f.it contraires aux nores, ne constituaient point pour "Oin les oieuves suffisantes de notre b<>nn* foi son au droit, no i n us seri >ns cr ob'iKr de r i o l'Ire nusild nui informations r*a*e| 'lu Nouvelliste pir une d clanlion i.rrmjtoire ; m.i' OOM ne nous tions poiut tromp sur tes len'iinenls qui pouvaient anim"r M. Vieil en la circonstance et par un retour de politesse bisn digne de I homme dj morde qu'il ••, plac nt sa probit de joumiliile au d-ssude divisions politiques trop souvent malsaines... il se ch r.ea bien die par une Irlire adre ie su Vme Nouve lite U aie du HO Juillet coul d ei pliquer commeul il apprciait l'at td %  !• en tout point digne de Via tin'' londamnant ainsi l'inleip tstiou abusive el peut tre ca'cu Mort de MeGLt BGES S YLVAIN Avant que s I rme U toulie d • c lui iUi >t ir la une in-r int e d lis bM Ir-tt ai h i lu n-'il im.one de saluer les h |i a qua i es d'esprit qui le di-t ".ure il el ti eut de lui un e nos re.rstnlauts les plus autoriss. Dou il une forte CUIIIKA, illu l ses coninissances Irtrir>s m oit si Id s un-.science jtin. ique appieii hle. t >ut len.t lait devoir ritt h %  ALiue Geo es >vivam au culte des l-n es dont il demi ura un I iv ni l)i-i: qu'il crOi r| voir un u.oiii' n' do. lie s' u loigner punr sel ais-er enir. i.ur par le loitlxlitiii ils ail nres cuhti qui sSe Insiir l'.i, o .• !. %  ig imiivell iioe dont l'Uni' n Pat otiqua m<*.arue ba ue>. il > • %  puisa a fora irioin.h r l<| s ni me. t "tout il ,rc o isanl'. x r hne tant par la paiole que par U p'ume. Tout rcemment il visitait louu t I vil es de la It-pulilique i ouvi .ut les uni i I s autr. s a collaborer lœu* vi que nous cou naissons. I.i ter u le loi h use ne lui a point peu n de puu'-uivre lu lune q .', semtil it devoir m • n rav'caikur, Use pouvant ri* siali r aux el ••aux piali l'ol I genil le uile .uil senoctroy*, c) l'iqii'S j i i. s .•• in il il o t su li pour qu il siiccouil ai au nid pernicieux Jfisol Is secours des m litres de la li i n > %  C'tSt certaitieiui.i uueg r auiJe perte pour Va leur, s lui i i i L %  'Ve |o i 1 jo ii I m a l'olniin si ."i -iii ••( %  n^' ,i i l .o W l'"or io • apprci "Vec lOUt -• | Slle|n'j|ll I il .1 ni I p.s-ion. L'iiaure et -'"e • i u r m '. ctioisie, et mm 1 iVil. tous, a i.OUS Util '•ci Je v ni uu c-rcu il o les haines 'el le resaenliineats doivent • ; le d utv corjvrtvtioo intime par un reporter iutldtle Bien qie nous tenions compl de sou mtilule S M Vje.ux et des eiplicali >ns qu'i' a bieu voulu fou %  nir ce C' Ma .•. urrence. n unom voy IUS enco'e obi : • I -ur la rom plle dition >n du •Nou/elliste', d iiitorm r qu i i Ue derni'^re le' tre qui "'a pat t publie visait tout t'abor.l uuc reetifi atio-i que M X'ieux nous deman tait de faire en uous rep i •'nui de lui avoir I lit crire %  vous me foies e •* rer i n co npHgnie d'autres compr rei u lieu iU cotfrtrtif expression qu'il afeydl plulOt s'ire servi .liir | %  ? U nous aurions bien pu lui douter ".lUfaciuii di ea •en'. rasKasiul en la boaaa ida* de recoai ir au ai. n us. ni, n ius nou • ren lima compte que I erreur ne pouvsH nou* A.re impute, les pres-ioo j'ntin avant t bien celle dont par eneur avait us I auteur Ue plus nous avons enco re peas que l'obligation ne pou vait pas nous tire faite de publier dans notre journal des opinions ab-oluoi'iut opposes a c Iles que pro'esse noire daison Ci qu'eu iou'e franchise M. Vieix admet lui mme. C Ile petite dconvenue produi le par la lettre du JO Juillet de M. Vieux aura e sans doute la verlu salutaire d'obliger dsormais m,Ire coufrre "La Nouvellisle i. ne point parler de ce qu'il ne sait pas en se fusant simplement i'echo d-t rapports l iuiaisisl'-'s d'ia t'irmatturs ma.habile. Aamlca Etienne fils Vait-nuiiii.te's' h a ncbi^ea Port au Prince. M les prie L'tablissement dej,Caves de II...... .o que dnige avit taillade matlriM Mr bmmauuel Klorviile.a ru a miou heureuie eu recoi.raut au savoir culinaire <1M Melle J.ne s.peic.' ii insiipiableinent couuue danla ipondtdes g'.uunet. ii'uu grde eiuorele souve nir des prepnialioos >a*niiUs .lotit on siva.t se ug.il-r a I ll'el Mur u i I ou le irslauraul tait con lie L -es -oins r. la occupera ses n> uvelles I n, u'j pait.rjda d< oiaiu rt il n i n... un doeta que celle llou v. i e ne -"il acruel lie uvec {joie pir i us ceux qui ont le g i de la L. mtt ii-ibc. taire, Chaussez vos eofaols LHEl il, Balloni fils Sea ('hiuureii sont les ill-lUrltlV".. Vous trouverer clsez Juste uilavjis : • •'.. Hue du Mug.'in de l'Etat, deu. i' •-! ii i ay.nt d mn leurs p.uw-.iir-si-ian.e, supiieurs S .nf o .'n' da tI eux i i „ Km %  t .-! .o r s . .i Ir .. I.. in in i 'e M-S. — I VI !••• • h c i i mu V .l|-, I II I / %  r. de la lupsri i i vannant a I u • ble i s plii lu, • ni • %  -;"•, .us d.ir<, aie. 4 .i oui seri'il >enlua dms uei.cieuies conlilio.is et q u vous donneront nt ire salis (action. Autour de la Situation Marocain e Violente esolosioDS dtruisant des organisation dleiisives %  taOiltM L'opinion du |ailKil I ilaiu BVRi:BLONK -Le msr. liai P tain a dclar aux journalislts qu il remettra un rapport au gou v-rne-nent aussitt ou arrive k Piris. Les oprations co "mence ronl bientt et seront Tii'ittire ment et politiquement efflefeLe m il riel est d|k h pie I d'oeu vre ; il a ajmt q m soa eulreli"n avec le gioral e*rimo do Hiveia n'a t q l'un simple cliangs de vu'Tout et qu : a t f vit jus q i' prseut parat pirlaite ii-nt bien. vH -tl .US Le mirclnl P taiu est pirli pour l'ni, il a oro test auprs le l'agence II iv* .Is la dclaration que I il a attribue un j iiirnal de bii-'elioe ; il a apmi q l'il n'avtii fa-t aucuue d lartli m ds ce gaor j Kh2 Une explosion nu dpt de muiitio'is a dtruit comp'.'te meut les orgsnisatio is dfei sives du pnle d'Am Bouaisss. U p le gsrnison s est fraye alors UO M st it de I ennemi. l'mn l'isua d'un •ntrali n avec il, Pain sv, In msrcbs' P tain s'el birn a dclarer l'a geno Il ivn que la situ ition nili laire au Msric est nelnellem .1 trs favorable. M. Iaiile i raque les msri-lnui Pigin et l.viitev #1 le Knral Naulin ont tu li rn 'llail les plans .!•• ch iins o M' ration qui e drou'o ronl iipilement i *bl Kl Krun rpoui t 'le paix. *— L\OUV e lles trangres Paur Cable Toujours la questiou Jes dettes iiilei-jllies PAHia MCaiilaux. lu.m-lre de IluttSiLes, a declaie uu ouneil de cabinet au • u j e t dea ucg > cialiuu a Contres leiativtiaux dette* interallies que lea poiuls Ue vue li ai i,4i el au^ nia sont eu cuit aensibicmeul Uiticreui, mais ILI'UCI preaiin rappiocb. uieLl est unil.e Lis lgutlaliur IraLaTl rcntltul pour ibluiUif. H i.mi au e.-y puulparieis eu cours. t'i'V U ll.lllilll lll'.s AlUIIIH'S Iralicalae.s tl'uci IIJMIIOII tu Allt'iuayrie se poursuit ha.Sbi.N Les .i.i m.ietroupis lui h', .uses caulonuees ici depui le dbut da 1ZJ oui couiumui S paitir. La sic >nda pli i e de I va cuallou de la riuli. a o.uui. ... ,1 ; A qae.^ues jOuravoc le dpart Ue la goi ulton d H.sseu ou comp le que les liou^a liane oses el belgtm au i oui c.iuip cleuioul tVS i ua la ivuin Ueuiaiu u.i > .nr laa d I'JIW.I oui re.uisea nui auto rue uiuui lites il le ura,>eau llaugii bic ru le bail ueul du >.u. Jl Uu i liai U lui • cte alUcii a W u. ure* au luomaut du dpart du commandant franais. Par un couipiomis le t|ouverneineiit ainjlais d* lOOftM la ('lu s t rrihle des orise iiidjsitiiilcs LU.NLHKa U grve gnrale des u.lutur aLijl *, qui U. • .il lOuO'U. ucer l Jl S Uiiuuit el qui m'( clbr dm l'igliru ou vl Bijae venul souvent prier loi^qu n tait Secrtaire d'L at Irfbrou/e, tait couvert II i. ./.eaux einnri ain et d'une giaode u, i iu tii la deurs el de couioui pluie lo iif.iil I lorTOl LU IU.- %  u louibeao eut lu u i \ .cte'iieul 4 lit -ure j i • ll m li nrei.t sera celui qui lea svail -er vi. d.in -.. p uav '• ci h lairoaa IHCI.I .i, .II.IH' .ii ion n'iits. A fti Ja ceii-iii. nie, le o. i, • un j n av.u eeuverl la reruei u .r Biyan p. n |ni.t (oui le v \agu de Uavmu VA biaalon, lut reaii el p ace dai.a les bra de la veuve en ptaera. ll'n' OMloioo autuiiM'is M i'aliitu'lc de l'mi'i tiju ; i l'tjiii .1 de la ocit'i des Aaiim a \MLLi .MaluW.N ( xtaeseehia el)— Le docieur Happard de Leuevi',1111 u, lue ue la COIII.HI-HIOII pcriuaiieiiie Je mandais la • ciie du-, Aai.ou, H dclar la •eefretci geueialesur ia lceule pont que tliaugre de KlatslillS q,ue le fut que I liml'.que leste S l'cart do In socit, lomiue Mr Cutle veuan de l'alpOMI dam ni d scour-, rend nt par l mme la Soi-h te uioiuuigue du couliauju •l d' lmiialiou de l Ain i. lue Je Mil lie leux.a declaiu le |jr ilapptrd, d i. endre dire que U politique des BtaU Luis, el de prOiUwHlvOir la cause de la paix, U...I1 allilU'Ie di-innia ue ie M e.-l_elle .e m nu... n,.,\. i, a 0 uu LU la paiX l.'abfli uu i, u ( IL.er.qu. quu qu'alla oil jo-lo i on p...ut j „. a un ei .1 ... pu nian Il lIlVIIII du la >.i. le li l Il %  ' '| . :... ,| |l|6 en ail. nd i-. l'euibiulatiauuil ic la Ji,soie IUltluaiioii.li ,ii.„ipour alUiudii %  i ..i u Lm u „ c [H -.,, • H n oit Lu n i.n gain ,,„, ,, lUnli' n Itlle qu'o pui-.-e IUI .1 i. • AMI j |./ n a biO| i.s.t.i n ou je m Itllle ; fi | ,\Oi. u ( ue I, i | pirti. de la .-oc. i. M„. ,.,,,.., „ tSftl 11t-irail^ Btiipui i .,. i, . i .• ^ouvelies Diverses BAMnaitaLG*ua |„ >e -M ^ '""" "••' %  'i' de .a >„!!(; tt pi.l>auieu.uul IcimiU'u iuudl DIQ Cbali. K PAMIs-s, ur la luto u e. a,^ ORIGINAL ILLLGILE



PAGE 1

LS vi JUBOL" laxatif physiologique le seul faisant le rducation fonctionnelle de l'intestin r 4Enonje et oetiole rirteslln. Evite 1 Append'clte et 1 Entente. Supp.lme les H-nono-Jn Empche Inc^i d'embun: bit RuiarUe 1 harmonie des tonnea. Constipation Entrite Vrtii Hmorrodes Dyspepsie Mif raine* g^ Tt*M* rtiauuin • an* i La mr f 0 'iit i'*9*MQar cttU algwi mifiM Q>< •*tr lis t torTpoi>t.*jn du JJfiOL *yea "rf uafi^un '.>sni>r.n Mftiaca* 4* la Far a MM d V —l r — HXMOBRon>esM n -uvouromea *• *• J av.itrotro W il HaiiW j. 1 rw tcimaftii Jl'kOLITAM : *e^m* f | OUIF* Ml M* I '" EXT AIT MLUIft.. J u iui i/yt Wang" *>*vlai* l"M l>j % %  *-. rtti Jn MM Ir(| Y.nlliiii Consignalaiie nation-il promotions daus lu l flou dtiouneui qui vient lie pu retire .1 l'oceaatOB il U lie BBllO nale au 14 Juillet ligureM. Jules Henry..(>! %  mit-' cieUire de l nl feaassde.de rradie a Washington Mi I len> e-l nomme eeva.isr. Lif Util*.— Le nouveau miunt 1re hoiUodiil eaeMdaal aelui qui I demiawtobli le ZV Juillet a ri, IMIIIIO par M. Uwliji mn-ieii muilolie des nuances qui dtient piesideut au conseil vee le porte leuiile ues linanre et de colonie-. 'Im'lt j LlrsBO.YNE — L'encadre franvei te mouille l'embouchure du la Les cours 1er Aot RBW Yoita MUC,;.3"2I.O alciliug ....'.• Le dernier^ fascicule le Juin Jui.lol u.. Bu.ivtiu UlUUel OU L)epaileaiuut a* i luaiiucliull ubudue iin|"'M*• IHIIIJIC nous I un Doutions, a luleiessuul ienei fri.i i. sur i lUttlibe felierale Ue ut> L.o.eii li utcu.se pv.ur toute la hpublique un aoivdm de ** eto e Irequenet pm 74.4VO eiovesdonii.tui une iuu>euue de IjtaHaMl ll •b.aoa. ue* fournitures claev.inue>. et dumalene. eu ..tl |*HM HO.in tlte,lei* MIMJMU, I i • le tout llalilique nu aiillcl de la fAnUM* bMta de liavau Pub.ic. oui t.o iMliTt* ui cole lnk t -e m capitale que du ^ U ld, oc I Arlibonite et du aud. i. in;,.-. %  ii-mdes RsotM du Cap llailieu, daus son rappoil publie u Uuilelin. accuw, poui la M ale >.ouimone.du Chel-lieu .lu Opartouieui du Mofi, uu total de SMS ilavM, .o.tune jugmenUti.n de i'JO sur ie iiombie qui lijuian daas m.c utoMlU coiBBliti I tlOB. Uan^ememe Upatlemeut. aux dcruieicxitiuen pour I ob tenu.m -!• dmn CerlilicU et •revois, Mlf %  •po.iliui.U *dmi AIULII CM pr.uve;.a.lll ont r— LlupesUtu J" c " ,:8 bi aa le tau .on pporl, uue ,.iu.cInce qui leluse ue conduire en l.v, !*• J" l"n^"' lieet de, ( oui,der.-ie.lol.,igation toiu _. presenveut le* iHlIMtoMI ? u Uep...euK.i l* !" Uou ptar--*-* %  •—tas "rappel•• %  iBrtttalaari e m.l. %  ^tutiiLcs .ail. liono pmo'e le I a • luel Secrtaire d'Etal des Itilalions hxtrieuteH, Mr Lon 1) jean -. Linstru '• "J"> l'Jucaion reli guusi J-iii'U't wutilt il ru piolin' ,,n< Iti t'irn vuomp Ils. • — L lunpcuui de I iburon ne pkfkoi o.u ngligence de I.DI l!e. qui ne ne sou icut gure d i n ...\. : leur* jtosnes > l'cuie et dei Juges de l'an d • sa cin Ou* ri^t on qui n appnqu--.iil \m tltt asite/ de Lrineu; ia .oi Oui fait obligation aiu par nts et aux perbounes reuponM* bi-.di eiilaots a lex euvoyer en cla8. La tjendarmerie m. ni • dit l'lupecteur daua non rapport, rei .s. purlois li lui piet-i nui d brU ce auje' 'sjCe sont ia -es abus regrellables qu u impurte le r, dres-er uve>' toute la aevante poasible. — Le i..nebnneignant dl Rpublique coinprenl pour les di ver eiueigo-inenls lai '* et congre ^auislex, "o.> Directeurs et Duec trices et 1 0*1 Pro!e>eurs dont plus de 200 j,(>s B Jcnt dei titres Y. IIIM'Islt.ill r l> nulle par' les ln-|ecteuinul unanime & aigaaier le u.au vus ei;.l des h.i aux . olaues et la peaune du IIUI.III. Aux prochain* pisodes, on e Irer en ph in dans le drame do. |' o ition est prsente nv*c une i la le et un leliel Miamnitl Examens de l'Ecole Si'.ciale Les lv. s suivants ont &ubi avec MMCl leur examtns olficiels : SrtM GIvAPHIt ANGLAISE: Melle Ail. Iit.t Moravia (W u.ols 1|2 parn.iuuti DAXIYLOORAPHIB: Mr)pmoiaea GeunaiM Villejoii! t i8mttitr2 II Andr an tome h' mots ) ..vil TAWLITt Me' %  I1 i na tel .-U. M Ile Eli Rico ri sou, M. Luc Coby, M Tbotn I i.uery. Us examens de Ccruri I or l eu iieu i'ln|..ection S;oIBII.' 'JH lvrs s'taient ires-nt aux puuv. s de Stno^ra pliie l'Vai. dis. ,de Siuographia AiiKlaae, le D.clylo^raphie el ne t^ompliliilite l>;s coiniosition s eno d'Ctylcgr •peiauca COmporlanl plus .le 20|0dar* rems ont t aniiuloes. I "ne utaion • Muordinaire d'ei in i>s aur* i u le 2 et le 3 Molui' prochain11 r— %  l Fianailles .Nous avoua revu avec plaiair la carte de lianca.Ues de Melle li e tjundagQ ll oV.l M Hyppo ite h'Ioi ville Compu enta e— %  —s" VIOJJQ d 'arisiana Hier, la projection des le e te eu i.dli ci a.i r i ... i ctae r i.n i i eu Ji pi-soda 4U -!^i .• Vldocj i, le pjb.lLa ete leuU I) ,.|.i-eiplu ea mieiiie, lam les pripties .leu .1 ..'i. .. Ollla |i M.'.I iule et I 111 lerci de O cttal i >avre va en gran dUMOt. \11ljcq i|iie I'nl'tadoU lu sa i,mu. avait lut encourir une cou damiiation a b.if ue, s'est eva l, •t I amour pateiuel avautilveile i-iiiui les seuiunejtsd'hoantolile I II Uilld q.Jl n cl ilt piun ..1 ni uel eudurci, il a mis sa rar. % %  -ii/euce au l.rv.ca de U poli 'S coi lie uue banle da malfaiteurs dit.I %  • euliiils du Soleil %  > djul les •luUMtl dsolaient Caris, et a lait auiau.-e avdc m ancienue tpjuse pour se tjiis.i rai .nfiremeui a in lecliercba le sas deux Hli disparus dans la luite aventureuse de leur unie, taudis q ii lui, il Mail l'ar Be frotta chef de la Sirel apria Lj rapluie et la coudainualion aj t.-11.-1 d* h lanausi bao la .|ui seul, i,ouviii lui rvler le irai e.le se% %  !-., \ 1 loi q a uu uou tel es^mi de Ni retrouver nprua,..r acquis In certitude .pu uleaoulable 1. 1.1 lu du nom ae l'A 11-tu aul pissu.l pour morl 1 la UtU 1 H leulalive d evai-ion du Uafiie, tait biaa vivaut t se trou a,i a Paris... Funrailles Ne toi sjii C'est demain matin qu'auront lieu a 11 L'ntlH-draie ieo luliei .. de Ml uBOROli >VLVAIN, Ancien MioairaPiuipotaBliaira de la Kepublique d'Hati Paris, Ancien Ba'onoier de 1 Ordre dis Avucais. Nous envoyons nos siucres con dolances aux n inbieu-.Umill.s que ce du I alleu t et panicli re meot a ta V.uve et ses entants. coiddot Hier aprea midi ver* 5 beurale autos poruui les Nos tfo70 el 1103 descendant toiles Seux l'A venue John Hrown entr reul en 1 olii-ion. Les deux voitar s subiieat que' q .es lgres .iv.,-iesans .ju ll ;> eut aucaa ae.-iJ ut de personne. La Poiice requise de e pressa ter sur les lieux rein,) il les frma lits d'usage. Les cluiif e-nr se renvoyant r pi.|.. 1. i.t l. toits auroul a s'expliquer A la IU-II-T da i'n rhilir tte la Lgioid'tfiaDeDr >u.vani Uue 111111.1 ... %  I'I 11 -le la Lgation de la Kran. c. noua avouappris av-c g aul plai-ir 'a decor.tion ptr lelj luverneineot frai., nis de Moiiseig eur 1 iche vqu-comme Chevalier .1la L gi u d'h luiieur. .Nous applat'di-'Kous SH;Ir-ser/e h cette marque de diaMortloo si mrite par da (Iran leui Vl^r 1' \r cbevqua iJii i.liuliMii r.-iivuM-i', l.eparents des levas de l'E cote Qoillsuaaa Manigtt st les amis -oui informs que Is distri bution des prix lixee au Mardi % >-,t renvoye au jeudi 6 & cause de grandes contrarits. Iloralius L.WkN'Il HE "A vendre^ Pour.siuse de dpari une voi turrt I paasagsra, fl cvliudias, mar que SU l)i:it.\kr.lt -olaut a l'a lut uei.i Or Ji.'.o,— ayaal eotiN d05fl mille. L. pria sot ia.i rai .I.Ui'.lellll II Allaire exe. lien te pour i.imilla oombreusa. Oifre srie.iae prMots: 111 Mu reau du .lourn.l. Garage Annoual Tlpbo'e ,i87j Le Carats teuj^da la^braud 1.1 a In Hue du a Maga.sia|df 1 hltal et excate lois |-, travaux,Je plus dillicilea el I. p,u> dlicat pour aulooi bile-, : laBIOBS, el. sJSeivne de toul piemier ordre, assuranl la plucomplte garantie aiu clients tfarils Damai n Soir U liillpil IBli Entre : O.bU cta ir.i.'i 111 lu*ti iule et aj|ncol^ da l'Ile de la iiouavo Lasa.tiouuaiie de la Socit !idiin-iie ei arculo de l'Ile Je U UJUU* sol oovoquci ea As aeUiO.ee Oeuini-, pour le jeudi 8 aoi courant, a ioia i.ture* de l'api ea u idi, au Nj. I8<8, Grand Hua itabiuet de M' tUDOassuel t'jiuvin I DHUliEl'l I0DII • loElecion dem mhios du Con sail d ad UIIIL u.t.iou Xo txameu >.l d. < lion de cer taines question d n.i r.^. garal, y Poif u t'ib ce, 1.1 aottl 1985. Le Secrtaire du Oouseil, fc.imnnuel CAl'M.N, a*. vikait ueb Yuts DUbAtmi l bl I OKI M PRINI II MataitUla lea Avocats .te ce Barreau aobl pries il' aaurtac auy luudiaiiks ue \aaUBOHuBi SYLVAIN, qui auroLl ba %  iia> main manu a U i-aii dral a septLeu .s MfGeorL'ca S>laui lui lia louoiat J-lOrdf Les ivocati roudoul bien m joindre' au\ VleiuLraa du Couseil 'le i'is.iplme pu f POIUT lour .1 tour la couionnt 1 lient i 1 ancien kttiOt ma au ,i oui.de l'Urdrc c i.e BUi nu t. .ne Lto" >Al, v. Le ^e r*>tair.'. TR.SUPHfciv ALI l.TE.,3.. Administration Gnrale les Postes L'Administration Gnrale dea Poate a l'bonn.ur d'informer le pu bu.et 1. 10U.11..1,, qu, 1, .i a ue dt se|. ni erpool JacmalSI 310 Lomingo (H. D. ) J. ne. r. n... ihe ,on.n • %  sui ia.ui. %  v-oUrihim DE JA'Mrl. Aller InuiiiiKaUi'bi'r Lpart Port au l'iiore rneM 1. di i h. p rr. Didl b< 1 Irmi n I au. lier merciedi Z h. p m st-medi h p ni Retour li pat J cm> 1 J'L-tll • Ii a. „,. lun.n 11 h a m Jarmet jeudi 8 h •• rr. l'un 11 PHi ce I III. •11 li i..m. 11 D 'itdi 7 b. I.m. ma di T h a. m. N.B.— Lew boite postale e-t tablie au COUKhlaH LE 8T0 i^-'." .' lier leimeluie Port ..u Prince ssmtdi ei mei f"' Ar'ivie i.ruix des li^oqutl ,'i.ndi fj lundi ei jeudi U h ., h I ... mardi et vend' .• ... m 1 h P m. |ie,,hit do rrives Mi ebalais hfphlt do Arriver Las tahnbas U.-p.rl do arn\ee Belladie Ketnur Dpart rJeiadara mardi et vcodredi Ita 1 m ariive Lu CaJj-baa %  • • %  h p n. l'iait do n.ncreii il n medi 9 ii a %  arrive Minbaiaii " 10 ti 1 Leiari do %  '• I h, r arme : des llouq." B hl 1 '" IipMrt .1 ) jeu ii et dinanehe 1 b. p arr've P au l'c" 1 : Port au Trince. le 2H Juil'.H I Eu(|. LE BOSSE & Co Agences—^Reprsentations %  PORT^AU'PBINCE Agents gnraux de : FeeJkex* Jones Jewell Milli-nj * *-C >£\Y-YOttK lauurs Ilu.|jiuii il J Ujule II u 1e HC Fiaiikliti *irtJ liiMitaiini COMIJ NEW-YOR: Asaarance coalru l'incea 1 e Bianionri lafnli Ce A H'imattea 1 Sale IITIII^ > 0. S, Rubber rxporl Gompan) Souliers lil Chai F. lattUgeti §01 Poteacna ea t a en tou s ijtnrr> Glatit latluieaLile Ins'ce (^y \ asurance sur la vie Suitbon Fines ( 11 Vins & Champagne IjordK au* 1 li. lu Nllli 1 GOPENBAGUI oiro i).r ois, iromaj^ et c opseiy ^. • raon 1 W. P. Mathews U" Sot. Tahaoa jau nes et ncir M Hulinii.il. Sans M val Cigarettes Cbancteleis.e tinvoie da d anr I Pour Ption-Viiitf Monte/ a l'tlonVille avec un r A.NAL A GASOLINL et ce, i-our la prott tion de vos yeux. Lea tanauxsuni in>rtatil e onouu|u>s et un nctO laoniie iumiire t d e MM) bOU s |le^. ^^ir.'a^simple^, iiian; I uter. Lea ltnattx L i '^n.ploient avtc avan lage au aalou, a la chami-n. t p. ivt.o a l'usine •nilu l paurtoat*£ H Lu \t-i.te chez; iiun.ifi WUiiiiii'. iW *^Co MM\-I!S de^l'lli'itel de I ran. ajMj Vermontb A de Matteis et Co igent


xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EVJPKHLT9_NHJS3H INGEST_TIME 2011-11-03T16:29:38Z PACKAGE UF00081213_06489
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES



PAGE 1

M. ATI* Procurez-vous deschaises ; dodin A "' n fer,en cnivreelt'u • • nze, glaces, tableaux, lampes, lavabo-, ca||>e %  s (, l descente de li s. Chez in 120, Rue KOIX, 120 m* *** Ttrettone PNEUS TUBES et accessoires J'aik p ibif ,l ioforaw BM im yue j'.i ,,,,,; celle ..msiae on -Mm.ri.i.ie Firewon* H M M>ub ., M ,,„..,,„. v j %  '• %  %  pi i aujourd'hui • fi" Pneu w Di. 10-50 30 x 3 J,2 Coid • ; ; llJ lixtra < onl >1 xi s. S. $8 x | 98 xi 1,2 3J x | 3J x t Lil • 34 x 4 "~ I* 14 ||2 i \ i Otl X II 11 JO II il 27-50 n ; %  28 m 19 73 Tubtt Di j l'rix l"xiaux pour aclials par qatatiM • .. I 15 B.75 4.00 S.tS 4 I 4 H SU L. Pr8lzmn-Aprlioliii Agent Gnral p'?r Hati de iriHinne If. m y Hvtiuer Company Itut du Quai, l%rl uu Prince. | LKicy wiliuifl 1? est pooK qui daira la iniilleuie uianpie i|in ,,II |aiii:iis •'-!•• ilolillee ii i|ui kii ou il (Ion i HIIII i un p n plus cher qu le \ hisk\ urdiuaira. cKifio SSWianilY 0 SCOTS WHISKY" The Royal Mail Sleam Racket Company jjeSteamer 'faima 1 venant, fc iKutfatan CM. attendu te 12 c"iaui_ pro;baiu 9acm 3tptav)ia le [ui a ou* Je* pott* Bailiena Diiecit-mcriL pOttt f&ilVpt! l fvil-aiil $iince,k %\ juiffet l<#5 J.Uuuilit:r J r i#i "euv^if Savon huit de coco Savon,Lait fi coco Savon hait de coco Saxon hait de coco Savon hait de coco Chez isaac Dishy & C Rue Courbe JM 1738 i u"! i;s < i-i-u ii *-4-> tSEEESEIEESSa Cure ccmplle lo l*ARTltl)ITl S M H K^ISUU uu as M coiiRSis IIHMIS aoir PCLO • 7if.nT.tc • r ASIMO PARO KPCOIAI POUH I ES KHF*rt'.t •> pftTl' IT l fct*l"S II i %  lis ntiiistiii I3IBI13 ir if siisen A Recevoir ohnque s*main.{de nOUVallM mmrehan dises, allant ain.i an d*vaal dea d>iir de leur nom'irt'iise cliente-lt. ChezKawas Ifermaoos 203-909 liai Ttvenif FultOIl Shoe PoliStl Company lnc NewYork Si vous voult/ conserver la peau de vos chaussures. / ii M. us uiuler ronseiversa souplesse pendant lonijleiupi |MA. | ht./ mure pale \]oiiu;|rain la meilleure de,toute* jThT'JBf-' es 'iiaiijui's. "y$^ !" ^\^\ fJ&k i ;| '"'iijue spteialeiuenl iioui'K'Sijenlleiuen du hiiflil liie ^ MAP J^fr Lile prolye \us enaussures couire la chaleur et ^ hhamidit. (ieo.JeattsinecC 0 J^ c UUi IDU! oi,. %  > |i vii m ir.ii < m .n I^P, qu'offre • L'cliil< itdui triefte diuie pti l'ii'd.i'iiMile l lirnni < sDlUa Attention Une bonne QOtlVelll Vi ,i IBSI Mstth ui< w,us qui I tiiii / : iii Il BMfrt, Cl IMin. n -, i i ni iCDCn | il Li, T. • / \OU* il | UltH.i Un I ti il I • I 'I lili lili i i alii n 11 ou in uwti / i %  qu'il vont Iniii \ i i.i / ni mite i onsolter li ", u f nr. e ti I fi • r> i • r. d •• nation %  u N i (10 il' la H f II. ilUtt* li i i LM or .1 h i i i n%  I m %  -,. *vi .-.•>;• %  %  -tes M 'S %  lOYi WSrVTCO /f i" rfra /< ou ''0 i /•• Un Centimtre de Pte Suflit Largement Un centimtre de p4te u/Tit largement a vou nettoyer paifaitement les l ""l 1 dta dentifrices Un tulu -nu.' cent nettoyage Exiger If futrgJfflffU ttVU '" tmilu H'un, l'.ite DenUfrlce M %s ^ -^ ^fc* a** %  *** %  *• %  • S; vous v )ii.'/ de it.-* k p;;'>: 't ut iW. S i il I i w Jeuaru il'ilW % %  I %  -a %* .1 I %  ? ehl I Grand Hue .\ I/2S 5Jr'^ > F1 209 Rue liivt .: %  u