Citation
Le Matin

Material Information

Title:
Le Matin
Place of Publication:
Port-au-Prince Haiti
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Frequency:
daily

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
Coordinates:
-72.2803802891673 x 18.5142993036392

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000358166 ( ALEPH )
ABZ6468 ( NOTIS )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
Oualorume iDne Ko
4038
Port au Prince; Hait!
Samedi t9 Mars 1921
'directeurpkoprietaire;
Clment MAGLOIRE
LEMJMERP 20 CENTIME
Quotidien
REDACTION; Hue Amricaine No. ij&S
Voici l'histoire ie plus
d'une opinion : on 'atiopte
par contradiction, on la
soutient par enttement
ei on l'abandonne par las-
situde.
Chs. de FRAYC1NET
TELEFHO^EAU
Une Guerre avec le Japon
m f
La Saint J .sepii
La paroia fin liesse aoj lurd'hui pour faareon
Saint patron. Ds trois heures
du matin un monde fou emplissait
la vaste cour de IBgliea. Il y eu'
messe chaule, 1 heures !,-.' C'ett
Ih Rvrend Pre Richa d. suprieur
Rendrai de la,Connrgaiion desjl'res
de Marie | des filles de la Sngease,
qui a oflici. Le pangrvque du
rend t^aint a t fait par le pte
Mahot y assistaient S paru' vquede l'jrt au l'rn ce, M^t- Beau
'
(Correspondant St-Aoguatine monde. :Cette considration , v ,.,>
nda), eu M, Harding, alors Pr- parlai rement vraie Col- George se^'f ir-
ai la. a eu plusieurs confren- rlarvfy q proposa, comme une Durand la crmonie
: es membres futurs da sou panace contre la Ru-rre. la sngges a excut les rasilloira
Nott le correspondant, disposition de JenningsW IliamBryan q, un son riiiione
d'an grand journal de Was-[rfrendum devrait re organis
on, a recueilli et transmis les:dans le peuple avant aucune dcla
ti eignements suivants qu mou
.[qu'il est trs peu probable de
rclater la guerre entre les Etat
.et le Japon dans le cours de
Ifcistration actuelle.
Prsident lu Harding a fait
diration que iqnes-uns de as
eillers intimes qu'il sent qu une
questions, internationales les
I pressantes qui se dressent de-
l prochaine- administration,
b que devront tre les futures re
ODi des Etais Unis avec le Japon
[Il serait excessif de dire en l'es
i que M. Harding est alarm d
libeiti avec (laquelle on parle et
put dis posaiodita de guerre
Je les deux pays; cependant ii
It indiqu de faire des effort-
I introduire dans ces
i et ces discussions une not.
iltive d'entente et d'amiti Cetir
lie langage a signale par
ries s,vans Hugues, qui t
pclt tour le poste de Scrtaii
et qu'il a accept, et M.
ne cache pas son aeutimeni
dommage que cette libert dt
te peut arriver causer.
rtance du poste de Tokio
Haiding considre le post
IMsiedeur T< kio comme la
on la plue dlicate et la plus
mte de celles sur lesqueil i
, xsttie amne-ine aura d-
ir. Il i dj minutieusement cher
Iautour de lui l'homme qui i
loffiir dtre son reprsen'an
oonel et son envoy au Japon
leoccopant de choisir un per
'ge vers dans les choses di
Miiqasi( assez maitre de lu
a dominer en toutes circon
et pour viter tout faux pat-
te btvue de nature cause
weiux embarras Un croit qu'il
ja ce posta Frank f.Fe-
Oa Pennsylvanie, ancien am
leur ao Mexique (1)
. Hechot a accompaga M
J'Dgidans son voyage sut la n-
I indienne et on suppose qu
ELl BpPel au* services tf
Jjn dipiomete- Il va de aoi ce-
jn qua M. Harding ne ses
i an quoi que ce soit en d
i.. t ?lllfre8 el W'il reerv'
m libert d action pour le mo
J nomL't?'1 necw"re < ''"
j nominiti0Qg
S cour dea discussions et
San I?*; ^ui 0Qt eu " *
patatoar d'une aesoclttha des
E t IQiel dM ure qui
Pni tre envisages peur preve
l*J guerres futues, le Rside.
linrJ^'81011 e"iendre dc
JJ. dimiQuer les chance
lfevaaUS*es de guerre
One/I^ ceUe *<>: uaion
K^ r2vemr8|?yen9 ?Ct,,,j-
tiX ? la yaerre implique
"i profond sur l'h.sioue du
ration de guerre. Cette suggestion
fut abandonne cependant lorsque
des atgurrenis contraires lireot voir
que les gmrras a-ont gnralement
den 1 . b sur le peuple pendant la
Doit et que.dsns l'histoire du monde,
il n'y a pas d exemple qu'aucune
gurie ait jamais e adoras comma
foerif d'aggression To joirs, Ips
guoirea ont '. pr entea coramt
des inesires de dfense et de pro
ceetion M. Hirding.qui exposa eatte
coneidiatioo, n'eut p e remoi e
plus n
C-j pot
prt resion
beerea
ft fa'uf-
la Mus;(|tie
it o.ceauxde
l(*2 vt'-.jrer,
Concert
L cot cert d-i d-manche auta lieu
demain a la Stttiou des l'ou.piere.
La llenaisauice
C>9 demain scir.i Pariaiana.q-e 1rs
act-ni^de la henaissanc-e dont ent la
aoire thtrale contiari e mercredi
par la pluie. H y sera < prBe. t le
beu drame du Hassillon Ci icou
, ... l'Oracle t Me Victor Delbeau tro-
ut que 191 i pour trouver u>. n0. cera une allocution
lvilree gnral : une gourde.
exemple d"ce fait
L A I magne a toijouis prtendu
qu e le u'a cte amene a assaillir la Pour elle d'attaquer l'autre, sns
Balgiqae neutre qu pour frapper la PMN aucune coosidration d amiti
France un point o elle n'tait pis
cou vers*-prpare et pour protger la patrie
allemat.de d'un aaui aussi c riaii
!i"M aujourdhui entre les Etats Unis
* F,,
**, depuis, nommJ
^nwaU'fiutj
sous
oi de trait-
L.9 bssoin de dbouchs
La situation, telle que le existe
ti de la lia t ru sa Hvan> t dcia iA ,in, P!ll |iaorf . A , l
ration de guerre de 19J Ceatlora DVt ^on r h h, i 61"*6
.u'une n.uon dj prpar, et boa ItpuSo irt^.V-iTbVe"!
le,a t amene aui degr entUram ^,iber un debouch" pour .ou
.'Xi aJh'T Wa .,Dl"ta,^,, "* dau rR8 eulroit-f o .1 at
fnmf6d,.d!b0r il?.d6cl'rr!.0'" POMiledvivreaveci^f?c,onS
fa melles de gue re et lea Joaufl a tve. pr08pril. Celif y egt ^^\
un ptobma qui se pose pour i-l
lapon sbul et qui ne concerne pas
le* E(ats-Ui).8- Mais, ce qui concer
M la fuis le Japon et les Etats Unis
c'est d agiter la qussti an de guerre
et i'eovbtuhei'dauM un ctrtain avenir
La ques i >ti de guerre n'est pas
seulement co line dans les joar
Odtx et dans les conversations pu
bl que Eue rouve accs, souvent
et ooveitt tuent, dans I et ceiute du
(Jjogrs aiueiica u e dans le Parie
ineiii |apo sis- Les possibilits do
e .lie les Etats-Unis et le la
dei, pon font l'ob|et de discussions no i
et dguises di.is la parlement de
LonJres, I. Chambie des dputes
de Pans et de Home, et dans 1 h
lions viennent apr.*
Le danger das questions
da guerre
t Le enateur James A- (leed, d
mocrate, du Misaauri, donna cette
OCaaion au Prisi J.-. t lu, une con
a a ion sur les causes de gu.rre
q ou peut considrer comme une
les plus intressantes que puisse
m)ttre un esprit suprieur. Il ex
posa que, tandis qie des actes peu
/e t venir en leur temps comraa le
noignage d'une t'ggression ouverte guerre
ia cause de guerre peut -voir
origines dans un pass lointain
d'imperceptible q i'iI tait, peut dou
en-ne et m iiodiquement avoir
aestmbles dlibrai) es de l'Allema
arandi au point de devenir sub te- *,\-------" *"" - noiu
tient un ciel orageux obeuuriissant B,,e Di*c Queetious embirraeaanies
e aolfl I da la ni. *o" pa.f jis poei augouv.ruemei.t
gouv
de Londres, k avoir si a sa commis
fa< a il est question de guerre eut. e
Us EtatbUiiis et le J-pou et dans
1 eveutual.tn uiiuu gje.re, queil-a
se:ait la politique ue la (Jraude
vj sou a liance aveu le
le eole 1 de la paix.
Due dea causes de gaerre les
plue comprheneiblea est la lutte
pu s otite pour une nation, tiop
m territoire* ayant besoin de trouver sa *'
place dans le ao eil des peuples. P etagne, .
Une autre cause de guerre, qui peut {* L\0UVe1'u \"ui r'P'-"d "
Ole place au nombre des p.us fr- tureilement qnil ne reu aucun
quenres, fit encore remarquer M. rapport eur lu poee.bi.n dune relie
rteed. cousis e dms les conversa ueire et quei, dans es co: d. ions,
lions et les discussions roulant su *"' d'8^eus de epotid.e a la se
les que s ions de gure piobabl. coude qu s ion
Deux nations commanceot par parier Harding envisagera le
ie m pos=ibi ue d u:j ooi il t arm. problme
U converst Ou, la diacuesiou qui, < \j. U ,fdi g d/t, eu conbluao
oui d abord, n*a pas l'air de fr*p e reudie cump t q ie c'est ag-r s i.
per l attention, grandi *eu a pea Ul m lU vur |d 8en uent ,K>lJi, 1Vj
suivant le caura dea anne- qUo d'essayer d^ in tire il i . |
Finalement, la fitaaiot devient |e quesuuus de gueire soirmt gi
ce point tendu q a uu mot m .i i. h j te. ijtner qilqeihisi pour
si dit entre deux partiet, si o.i le Ui itameni aml:ai des questions
laisse passer peui ne ps fai e d penj ns et 1,0 ar faire diaparau 0
iul- Le mot est Bapeu am reenu ioll8 | b joint de f ic fon<
par les aiui dead^ux pat s.rejeie t^'e. bvec cet esuiitque ad Bar
et propage, bau-ies m ta ajuiVeo', dmg se ^ropusede se dvo er. avec
qui sont galement rpts et coipot tou le tact et toute lneigie post
ta d'une partie 1 autre, jasju'a ce bls, ma riar toutes les questions
que, a on moment donn, chauuue mtes japonaises, et cela ua le mo
in paitie?- gigiee par le point mintmoeo 1 piendra poas.sau.i
d'honneur aeni que c'ait on devoir da la M i ou Blanche
Par cible
iS Mars
DUISBOURG 16-De nouvelle
t oupes (raoaise sont arrives ici
venant des parties de 1 AUemsgi
occupes par l'arme f anaise et o -
cioit que I nr ari >. p,ut permettr
loctooatioi de Vlu hei urlarni, situ
6 kilom res i l'est d ici dans 1
direction d Ks en Hien que les allis
^ient rcemment oc:u,.k' le village
de Dhamborn aucum garnison n y
a encore rtab
LAH.WANA.m.-D Alfrelo Zi-
yas.v Alphonro ,1 t lu pi^idenl
de Cuba aux lections partielles qm
ont eu ieu hierda^s l'i t leur. Le
prsident lu a d.lar qu'il comptait
voir l'appui su'fisant dj Congrs
nauonal rour combattre la grve
lu parti libral ei qu'il esprait for-
mer un gouv.inement assez i emps
pour entrer en fonctions le 20 Mal.
Wicjne nomination de membre du
c bm< t n a encore t dfcii par le
a'-id'n 'u ui.dit-il.s'elforced'urr
en un seul groupe les membres d;s
pan s rr>n5rvateur et populaire
WASHINGTON, 16- M lusse-
rand, ambassadeur de France, s'est
enJu aupuid'hui la Mt son Blan-
che pour .nmnrrr o/iieie lemen la
vis la de M. Vivjani et pour discuier
Wic le p sident Harding dans leurs
grande! lignes, les diverses ques-
io'S dip'om.tiques intressant lai
F.an.e et les li wts-Uji-.On annonce
que l'ambisiadeoi a annonc au!
p es dent Hirdipg que M Vviani
s' mbarqutr.it pour les fctat; Unis
Vi-s le 19 Mars et arr vtait Wa-
sh g on vers le ter Avril.
H lussennd s'est rendu, dit-on,
a la pMJe;C p et rpoudre i
toute question que pourrait lut po-
ser h: prsiJ-m au sujet de l'tat d.
i'opimoa franaise i 1 gnd de !a
Socit drs nati. ns, mais on -goo e
ju q. q ael poiqt le prs dent a
p o'j; de l'ocuuioo qui lui tait of
lerre
P .lUS, 16-A la Chambre de
dpu es M. Briand a rsum aupu
dhn les t.avaux de la confre 1
de Loidree. 'l'oute la chambra,*
1 ex;-; t 00 des socialistes et com nj
ms c?, l'a app'audi avec enthcus.i
me Les depuis l'ont approuv pj
t -uhiemeut lorsqu'il a dclar ia
a grandes industries allemande. 11
pub taient plus de bilan puceqn
leurs b^nlices taient bLandaleux
M B land a dit que la cham'
lui avait den aud de ma meuir i
nitc de (ton. parmi les alls e1 qui
l'a t ait Faisaui alluaiou a 1. p oposi
tioa Je M Auii.M reli ive i la (,
lion d un o'h.r inte national con.-
m que de reco s tuiton ave; l'appui
financier d.-s h ats Uais. M, H un t
dit que ia seule rponse qu'il avait
i lare tiit q^e tout ce qurt avait
ei po-sib e de Ijiif avait H fui e*
que tous s.s iftors continuaient
dans le sen de la o idari dea al-
ls. I dciara qu: 1; i'iemier m ms
Les Cours
PARIS .;,;_ Rente 5 010 577,
Stj'I'M ss.sj
Dollar 14 7,2
NEW Yokk t;|j -Sterling 1,90;
l'ranc 14,42
ire .-v li t U premier rej ter
pio, os 1. n. d.- I Allem.-ge ei :[ ui
t 1 a I h m m ge .omme a un s'uc-
r mi 1 1 France.
W iSti MGTON 6 -Le Dp ne
m :j d b j n 1 i| 1 1 s epri
s lut n .i o U ,u -, tari ni f xi
it^ a.ip -; >. u guverremnt esp-
go dm .s mod.li jtio
la lu < 'Avi d r e f. p
P'r.t d'un )D|d ll G
* r s g.;e L'am
bxisnUu .1. ot Madrid ^t-
ia les ngociations ce sujet avec
e gouvernement espagnol et prsida
lei runions des ambissid-urs -> 1
mitres o une action commune fe t
discute.
PAKIS, 16 La note de la con;
mission des rparations expose q
l lotie d une correspondance chsn
ge avec le uouvernement a'iemand,
su sujet du paiement de 20 railliarf a
o;' que celui ci doit effectuer avant
le lr mai bUr lesquels H milliard-
seulement furent verss, la commis"
suri nutiiia au gouvernement Aile-
n in i: oriiua d'avoir acqui.ter di
Ci le |,.j|e solde des 20 milliards or
dpcundo d'avoir effectuer avant e
m mars le 1er versement d'uo mu
lari or a valoir aur 12 milliards
reslan dus. -vvant de liter la daU
et les modalits des paiement* et
veraeme ts ultrie irsila com niaaio 1
coiiHc-ni en isag,r les prupoe.-
110 s qui se-iit:t soi mises avant la
l' paur lubetituar aux versem nti
or et devises trangres des mac-
i:haiidn>ee ou transfert de valeurs
nobCM es trangres et allemandes.
L>> gomrer.ieraeut allemand est ei
antre autorij A soumettre la caro
mision des propositions lendeatA
l.nssioa d'un emprunt extrieur
'" t.ie produit serait vera la com
mission.
v ... sance de U chambre d'a'-
I u d h n \ir Brisnd rpondant acx
ni'rpeliaions cjtwtata que si la
Orifreocfl de Londres n'a pas rgl
oues les questions, ella a abouti a
h rsultat que 1rs d^peaux frsn
0 i , anglais et belges flottent enaana
l>'e sur la rive droite du Rhin et
montrant pir cette action aolidai a
que la volont des aills est d obi
ger l'Allemagne excuter ses enga
gements.
Le prsident du conaoil montra It
dception dea dirigeant* aile nanda
qui croyaient que les allie n'appli
luaralanl .pas les sanctioua d
escomptaient la rvalte des ouvrire
illeifleods le lluiir. Il expnna la
1 iviotijo (|ue quand lea allis urne
1 "> t Dner les sanctions lAlletna
<-ie dcouvrira des ressouroea qai
tonneront le monde.
Mr Bnand n'admet pas la th-e
l ie I \lie nagne ne doit payer que
oraqu'Hle le pourra sur ses b.i. fl
>s ou sur mus exportatiois. L'Aile
na^'i- au contraire est dans U pou
10 1 da d leur qui a sign et qui
tt piynr- i ajouta ; Ce que je liens
1 dire du haut di 0 jue tribune c'et
tue nous, 1 b va, nous n apportons
encan -spr t Je baaua et de. rep ea
ailles loin pie no\i fanons des o
m 1 inatice nous ne faisons
pas d'oprations d a goa-ra M. Briand
rpta q 1 il soit bien campus q e
Moctiona dclaoclies ne pu;
root cjs^er que sous trois conditiona
la q latt us dea responsabilits d r
1 ul vide, 3o le dsarmj iwnt
< > 1 qunslicn des caapables(applau
dissements).
i liiiaud parla ensuite de la q tea
tiou d 0 ient et se flicita de raooord
coocla avec les natioualiatee iouh.
Il termiaa en iiemadaot la ctn u
bra de lui donner pleine couii ici.
A 1. 11 1 de soi discoure lea mms-
t un grand nombre de d 1 tra
t 1 toi jut vivement Mr Brian J.
Uat9 rCj)l que
I.o l'o.iiiu uiui.t Ueg.nd no'i pria
oncer paur lundi une repMisri
4 la loI..ligne Ancien lo 1 o
paru auc->urs de 0 .1 ff^M^a


ih vun.J

r.-W3W.R!if?. ^iiaaant-M
BsWssl

0 ./'i -,--A
"38 |

%i:~'
m
Les Personnes Anmiques
ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus
qu'un mdicament est un puissant aliment
------- 'concentr, productif de sang, n
forces et bonne couleur.
(Demandez toujours Emulsion de Scott)

.w-r'-.;.; :wisinrr'Wi^r-CTi^^ ......MIMiil
CR1PPFS, CATHARES, LARTKOITE, BHSV'CHlTES
SUITES DE COUSLUCHE ET DE ROUtDLE.
i'ous PMmnct ia PULMOSERUM"
i./V toux sp: cauci bodiatbmbnt.
IlA FIE VIVE S.T LES SUfcURS ftOCTUKMU
.... UIAISI .- : .
L'OPPRCSBION et r.ES poima us cote B'Al'lANUElIT.
fc'Al'JETiT nEVnUTT. LE BOMMEi:. FEAFPAtlAiT.
LEO K0RU1 I S 'J NS IQ RXiNA-SSEIvr.
i IMPlBYl pan irs HOPITAUX.
MCQMmAKD DU COIN
, ' '
affl/l '-i AP'REur FAt: pi INI ei cancers
.- Moin; vir'ILOX
\L-by-, ','v'il/ *'':* ei.'//..-:e 1 MM Mtf* M Mft>
^3^ BUT!, M 1WITiT"urDilK.I)EaiE I
Ctaipiii tese
\ partir de lundi 21 courant la
rrfison de Mme I. jDlibo's fils, sera;
lera transfre su No 322, Rue Tra|
\trsiere. I
r.aE.-aiBBB|

Fiovlsions pour la se:naine
Sainte
Pour Us it-b de uS?m,.ine Siio
ir on Uoaven : atoraa, Maquereaux, !,_
Saumoo trs lt$w, par.livre, Huile ["T
d ciive suprieure, S;rd ces i l'huile, j **
tu plus b s m x de la pi ce, chiz'; S
M t |. |c!:bcii fii!, 3*2, Kuc l'raaarj ^
sire. i 5
Une fifg lion cieiiii
fi^ft* fi;ir<>is* aui
Etals-Uni?.
L'Acadmie franais* def adaptai
morale et pohtiq a cc-pt l'in-
vitation laitP par P Universit de Vir
Binll d nvoyer les dlgus Banian r
la clbiaiion du ctner.aire da
r-H" L ivera t, qui aua lieu le i)0
mai prochain.
:,,I\
1
*4
"S
in
-<-j.
va
j HEfllORROiDZS
'Our.son certain* et complet po
' POMMAQI OU DOOTItUR StYLOW
T. tOB rORMANT HSHIK'.CI.
rucpHtr! cotimeci
DONU TCUJJURS VU RfSl.'I.T/IT
Utwalsln ".UP8 '.'. t-c BHrtH-L SI- r RUIUXf 'Sut
i-art-fu-^rlrc : '!> I
Clijde & teams hip
Company] g
( FORElGN SERVICES ; j ~
Le steamer Lake t'gden > a
fateie1 Ne**York pour Porl-au-
l'nnctt vin les ports du ftord e
es', alttndu ici, vrrs le 21 du cou
ranl II lawtra le mme tour pour
(\*i phOC^ j >p9Q&M CI Puerto Columbivia les ports du
Sud
Le voyage un Europe
Ncrologie
Une d/rcr-e du f sp Hait'fn rr-
roDce la it ort dp la rrre de notre!
r mi et :crt e Ducas Charles Ptertf
su'verte U-r.
m c ntr^ue
reuso.
.K'.Oli
19 mars 1921
EF CLEMF.NJTS.
Agent-Gral.
1> S.Si LAKROGDEN sera ici
lun.ii 21 du coursnt et laissera le
En raii-nn dfp broiti divpra snpln n ^ re ,vu p0ur Musa'ie, Caves
vri antonr du voy^e en Kurope du fi. ijCmt|
Ni.v 'nfirie'ntwi no .inrrfs cor- T'" ce Hirchtto, if ^uvon-f-ment Ja- "J pjillce
j ,. r . . h notais a fe!t rt-'^'tre un 'Oinruuii
d-M'P-j. i toutes Ici familles qu ce PJJ rrr,irm8rt olfK,ppfn(,rt ,>rB>l
aeun m ge. gl Bf0| du prife j| rchj,0 (, de ia
_. .----------------, 1--------------* pijrc0**e N*g>ko. L- cnnmoi iqi.'
j\ nji> tca'B ib'bi'Qp fDira ce fait rt des
(Jt trouvent pmfrdntii.ii^s de ci? -, ^
r> lu'itir que lea qaaariori bnule
A la Ma son L. rree/.mann- v.ib talent amplement des quea_
ApKt'iiiolin io l souleve t (U'ert llmplemaot'
hsimiriHr* ton numro* ; Pou d*s qi.eat:cn-> d' liai ce et de auctee
dre gorgienne glace. Cuiller lbl ,'1 connue ;
v tf. 3 c ; D'B cer;lfri Lien informs con-
m \maigre fl cOMft, MtfMMi lWrei |.gfflltfJ fle la Cour MBDtu.
detous fhta, Offmil Urlzutsqu vemnt ch p?r la confit aH ion
Or 50 la caisse. ollktelle du junce. Csiie affaire
,-------------------------------------------va t elricurcnt pour objet des
T7 O C? IJ qiuffiot a d rliiar ce (t d m ccesion
(j o o il |oynatlqo* qel li trfSKDl ta ptopla
de 1U i^'O11'- Hi'n que df a pt liiciun'
dtacapiia mal tatmlfonai aiei t
iBttiy di rrir' n'.r la queat'on
comme t/r nt quelque lappuri BVfO
lu n\alit d. a c.Ihi o Crobh" etS a "-s

'..:e-
\cux en oc** en
commenant par
la racine enfui te
appliques ua peu
de Tri-coph-eroua en frottant
lgrement le cuir chevelu avec le
bout des doigts.
Au bout de quelque temps dea
cheveux courts apparaissent, alors
continuez a vous servir souvent de Tri-coph-ereaf
Afin que ces cheveux de%icnncnt longs, beaux j
Jant de la vigueur.
Parfumant et Refruhissant.
Les Mtmbres du 1 cnseil
nion snpt ropvrqi-fe drm'in nitio
a dix hem' i Qo*Vitilt>i
Ordre du jour
Hlaboration du programme du
1 d qui lot ait roui lit -f'uence, 1h
'C 1 r et In Can ljs officiais liaoDai t
tciifcidratiwrs
Cham^iorr?'.
Formation Je diverses ccmmi:sionc ' rit clarer q1 e ces
spTtive^. 'on ssoB feudamaot.
Questions d'in-it gnral. iroc QO COi-carna ta vcypgedu,
L- Prsident d- I inUioitiafta'1 v* n' Europa.rsBtalion COntlDOaj
AlhUtcdub svarl etHiiaai r^^ aoal-?* autotif da aoo sjoaroaineut
touo>otionlmrOlUnlHiDOUl faire v.e,.lun,qut.-r,t.ntdlidaM^r SQquP |
: u 1 r- 1 on c cil e pnree e*pj au dMi'. !>
fous les membres du Cotaail son J pait^ mcoutenti
P ls dette prsents 1 la sance
Panama Railroad Stsamsliip Linc.
Service de fret et de passage.
cw-York H;
1 e Secrtaire Gnral. Le Pif'sider t
Fdgaid Ardre. Em B, Amana
ld
o'ou
de I.t
R
; Concert Pmvltz
C'est ir.fin ce >oir qo'lDN lieu i
P;ri5'ana le grsod corcit f\ impa
litmmeDt a'iendu. Le p og'tmnn
que nous avons eu scus l*s yeo
promet de ftirevivre d s heuies d'an
atqail i tous ceux qui 1*001 apnlau
r 'e tilen du violoniste ioeempa-
ibit qu"est Mr Peru'z.
r
NOUVEAUX JUMBICS
^1 p-ot DISTl'XEK PCCiiltB ',
f I Zj 181 EAWX-OS-VI ,
{ ^ "^i&i5^B-j PMUMS, ALCOOLS,.tO
g-jia^niDtROYMLS'.
;. ;>. *.n uTMtu*
"" "* l'A!!'9
! tUlf P1*TI0U taSMinn ":
! vie, ss^ K ' 1 r"if>-t dl
B"!C> t rii' iiurf itrmii frr.c. tj
La Maison
A. Victor Gentil
/".'/, /?/^ r/'/ Magasin d? ij.it.
Vipnl '!e rere'iir | i" s'en mer 1 OLOY
F)e Fiaahhghts rt bt?|i)f de t>u>s d mensions. Rad Seal "Bal'arirt,
Pomtes pour auto, Pneus 3.7x4 & 34x4 fabriqus Ipctllmfgt pot't
gauvaiici toutes.
Port au-Pince, le 1er Sepembre 1920
Preran opdl'ons directes p'Jiir l'nglelerre et l'Europe et \ice-versa. Conaexio
l.;i Hiui New York. Le plus rapide el U plus direct service de et pour 1 Europe. Adl
A. E Patereo ;, tteoeral Freijtt Agenl, 'M, State Streit, New Yoik C ty. Fret payi
eUtinalico L'eiceptioo du Miel
Un dpart par semainede New York dircctemenl pour Port au Prince et un autrtl
fi ris pour to s le- ports d liai i. uli n; ni |i i i^aiiHHa) inii'nn classe [lies soif
;ont i os /lgants dans les principaux porsdEtirope el d'iugleferre :
Angleterre Ecoxxe H Brance ;
MM. G.W. Shelden $ ro, 17% James Street LU
/>oo/, Engtnd
Copenhague, Danemark
MM. l.EBendix if Co, 21, Allegade, Copenl
Gne Italie :
MM Henri Coe # Clerici, Piazza S. Matt
15 Cne Italie
Lhrhtlunia Norvge :
International Speditionsselskap, Christiania.
Hambourg Allemagne: H.Vogemann, Hambi
Uotlunbourg Sude:

des arrangements qci *
laquelle voj mirchiodu
1
ftodlth Express, Gothenboura
Le seiv.ee de Panama Lue entre New-York et Hiiti, en vue d
v. ra d uc.e utitiM coi.iubie, et est 1a vois la plus rapide par
{Le expdies. r r ^*l*
couvrant fret pour New -York ; ar puWde'livraisoa soit t
ordeaux ou Anvers seiont livrs.
0. B. THOMPSON,
Agent gnerai agent pour Hati .A
wULQaissemerits
le Havre, Boi




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EGKJ2X1XQ_NHVA8U INGEST_TIME 2011-10-28T17:55:33Z PACKAGE UF00081213_05340
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES



PAGE 1

ih vun.J r.-W3W.R!if?. ^iiaaant-M %  BsWssl 0 ./'i -,--A "38 | %i:~' m LES PERSONNES ANMIQUES ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus qu'un mdicament est un puissant aliment %  'concentr, productif de sang, n forces et bonne couleur. (Demandez toujours Emulsion de Scott) %  .•w-r'-.;.; :wisinrr'Wi^r-CTi^^ MIMiil— CR1PPFS, CATHARES, LARTKOITE, BHSV'CHlTES SUITES DE COUSLUCHE ET DE ROUtDLE. i'ous PMmnct ia PULMOSERUM" i./V TOUX SP: CAUCI BOœDIATBMBNT. ILA FIE VIVE S.T LES SUfcURS ftOCTUKMU .... UIAISI .. : L'OPPRCSBION ET r.ES poima us COTE B'Al'lANUElIT. fc'Al'JETiT nEVnUTT. — LE BOMMEi:. FEAFPAtlAiT. LEO K0RU1 I S 'J NS IQŒ RXiNA-SSEIvr. i IMPlBYl PAN irs HOPITAUX. MCQMMAKD DU COIN %  affl/l %  '-i AP'REur FAt: PI INI EI CANCERS .Moin; • vir'ILOX \L-by-, ','v'il/ *'' : ei.'//..-:e 1 MM Mtf* M Mft> %  ^3^ BUT!, M 1WITiT"u rDilK.I)EaiE I Ctaipiii tese \ partir de lundi 21 courant la rrfison de Mme I. jDlibo's fils, sera; lera transfre su No 322, Rue Tra| \trsiere. I r.aE.-aiBBB| Fiovlsions pour la se:naine Sainte Pour Us it-b de uS?m,.ine Siio ir on Uoaven : atoraa, Maquereaux, !,_ Saumoo trs lt$w, par.livre, Huile ["T d ciive suprieure, S;rd ces i l'huile, j ** tu plus b s M x de la pi ce, chiz'; S M t |. |c!:bcii fii!, 3*2, Kuc l'raaarj ^ sire. i 5 Une fifg lion cieiiii fi^ft* fi;ir < >is* aui Etals-Uni?. L'Acadmie franais* def adaptai morale et pohtiq a cc-pt l'invitation laitP par P Universit de Vir Binll d nvoyer les dlgus Banian r la clbiaiion du ctner.aire da r-H" L ivera t, qui aua lieu le i)0 mai prochain. :,,I\ 1 *4 "S in -<-j. VA j HEfllORROiDZS 'Our.son certain* et complet po POMMAQI OU DOOTItUR StYLOW T. %  tOB rORMANT HSHIK'.CI. •rucpHtr! cotimeci DONU TCUJJURS VU RfSl.'I.T/IT Utwalsln ".UP8 '.'. T-C BHrtH-L SIr RUIUXf 'Sut i-art-fu-^rlrc : '!> %  I Clijde & teams hip § Company] g ( FORElGN SERVICES ; j ~ Le steamer Lake t'gden > a fateie 1 Ne**York pour Porl-aul'nnctt vin les ports du ftord e es', alttndu ici, vrrs le 2 1 du cou ranl II lawtra le mme tour pour (\*i phOC^ j >p9Q&M CI Puerto Columbivia les ports du Sud Le voyage un Europe Ncrologie Une d/rcr-e du f sp Hait'fn rrroDce la IT ort dp la rrre de notre! r mi et :crt e Ducas Charles Ptertf su' verte U-r. m c ntr^ue reuso. .K'.Oli 19 mars 1921 EF CLEMF.NJTS. Agent-Gral. 1> S.Si LAKROGDEN • sera ici lun.ii 21 du coursnt et laissera le En raii-nn dfp broiti divpra snpln n ^ re v u p 0ur Musa'ie, Caves vri antonr du voy^e en Kurope du fi ij Cmt | Ni.v 'nfirie'ntwi no .inrrfs corT'" ce Hirchtto, if ^uvon-f-ment Ja"J p jillce j ,. r . . H notais a fe!t rt-'^'tre un 'Oinruuii d-M'P-j. i toutes Ici familles qu ce PJJ rrr irm8rt olfK ,p„ pfn( rt ,> rB>l aeun m ge. gl Bf0 | du pri „ fe j| rchj 0 ( de ia _. ,— 1 pijrc 0 **e N*g>ko. Lcnnmoi iqi.' j\ nji> tca'B IB'BI'QP fDira ce fait rt des (Jt trouvent pmfrdnti I .II ^ s de ci? !" -, ^ r> lu'itir que lea qaaariori bnule A la Ma son L. rree/.mannV .IB talent amplement des quea_ ApKt'iiiolin • io l souleve t (U'ert llmplemaot' hsimiriHr* ton numro* ; Pou d*s qi.eat:cn-> d' liai ce et de auctee dre gorgienne glace. Cuiller lbl ,' 1 connue ; v • tf 3 c ; %  • D'B cer;lfri Lien informs conm \maigre fl cOMft, MtfMMi lWrei |. gfflltfJ fle la Cour MBDt u. detous fhta, Offmil Urlzutsqu vemnt ch p?r la confit aH ion Or 50 la caisse. ollktelle du junce. Csiie affaire va t elricurcnt pour objet des T7 O C? IJ qiuffiot a d rliiar ce (t d m ccesion (j o o il |oynatlqo* qel li trfSKDl ta ptopla de 1U i^'O 1 1 Hi'n que df a pt liiciun' dtacapiia mal tatmlfonai aiei t iBttiy di rrir' n'.r la queat'on comme t/r nt quelque lappuri BVfO lu n\ alit d. a C.IHI o Crobh" etSi Ordre du jour Hlaboration du programme du 1 d qui lot ait roui lit -f'uence, 1H 'C 1 r et In Can l j s officiais liaoDai t tciifcidratiwrs Cham^iorr?'. Formation Je diverses ccmmi:sion c ' rit clarer q 1 e ces spTtive^. 'on ssoB feudamaot. Questions d'in-it gnral. iroc QO COi-carna ta vcypgedu, LPrsident dI inUioitiafta'1 v* n '• Europa.rsBtalion COntlDOaj AlhUtcdub svarl etHiiaai r^^ aoal&f *• autotif da aoo sjoaroaineut touo>otionlmrOlUnlHiDOUl faire v.e,.lun,qu t .-r, t .ntd l idaM^r SQquP | : u 1 r. 1 on c cil e pnree e*pj au dMi'. %  > fous les membres du Cotaail son J „ pait ^ „ mcoutenti P ls dette prsents 1 la sance Panama Railroad Stsamsliip Linc. Service de fret et de passage. cw-York H; 1 e Secrtaire Gnral. Le Pif'sider t Fdgaid Ardre. Em B, Amana ld o'ou de I.t R ; Concert Pmvltz C'est ir.fin ce >oir qo'lDN lieu i P;ri5'ana le grsod co r cit f\ impa litmmeDt a'iendu. Le p og'tmnn que nous avons eu scus l*s yeo promet de ftire v ivre d s heuies d'an atqail i tous ceux qui 1*001 apnlau r 'e tilen du violoniste ioeempaibit qu"est Mr Peru'z. r NOUVEAUX JUMBICS ^1 p-ot DISTl'XEK PCCiiltB ', f I Zj 181 EAWX-OS-VI { ^ "^i&i —5^B-j PMUMS, ALCOOLS,.tO g-jia^niDtROYMLS'. ;. %  •;•>. *.n uTMtu* "" %  — "* %  l'A!!'9 tUlf P1*TI0U£ taSMinn %  ": vie, ss^ K ' %  % %  1 %  • r"if>-t dl B"!C> t rii' iiurf it rm ii frr.c. tj La Maison A. Victor Gentil /".'/, /?/^ r/'/ Magasin d? ij.it. Vipnl '!e rere'iir | i" s'en mer 1 OLOY F)e Fiaahhghts rt bt?|i)f de t>u>s d mensions. Rad Seal "Bal'arirt, Pomtes pour auto, Pneus 3.7x4 & 34x4 fabriqus Ipctllmfgt pot't gauvaiici toutes. Port au-Pince, le 1er Sepembre 1920 Preran opdl'ons directes p'Jiir l'nglelerre et l'Europe et \ice-versa. Conaexio l.;i Hiui New York. Le plus rapide el U plus direct service de et pour 1 Europe. Adl A. E Patereo ;, tteoeral Freijtt Agenl, 'M, State Streit, New Yoik C ty.— Fret payi eUtinalico L'eiceptioo du Miel Un dpart par semainede New York dircctemenl pour Port au Prince et un autrtl FI ris pour to s leports d liai i. — uli n; ni |i i i^aiiHHa) inii'nn classe — [lies soif ;ont i os /lgants dans les principaux porsdEtirope el d'iugleferre : Angleterre Ecoxxe H Brance ; MM. G.W. Shelden $ ro, 17 % James Street LU />oo/, Engtnd Copenhague, Danemark MM. l.EBendix if Co, 21, Allegade, Copenl Gne Italie : MM Henri Coe # Clerici, Piazza S. Matt 15 Cne Italie Lhrhtlunia Norvge : International Speditionsselskap, Christiania. Hambourg Allemagne: H.Vogemann, Hambi Uotlunbourg Sude: des arrangements qci *• laquelle VOJ mirchiodu 1 ftodlth Express, Gothenboura Le seiv.ee de Panama Lue entre New-York et Hiiti, en vue d v. ra d uc.e utitiM coi.iubie, et est 1a vois la plus rapide par {Le expdies. r r ^* l couvrant fret pour New -York ; ar puWde'livraisoa soit t ordeaux ou Anvers seiont livrs. 0. B. THOMPSON, Agent gnerai agent pour Hati .A wULQaissemerits le Havre, Boi



PAGE 1

Oualorume iDne Ko 4038 Port au Prince; Hait! Samedi t9 Mars 1921 'DIRECTEURPKOPRIETAIRE; Clment MAGLOIRE LEMJMERP 20 CENTIME Quotidien REDACTION; Hue Amricaine No. IJ&S Voici l'histoire ie plus d'une opinion : on 'atiopte par contradiction, on la soutient par enttement ei on l'abandonne par lassitude. Chs. de FRAYC1NET TELEFHO^EAU Une Guerre avec le Japon m f La Saint J .sepii La paroia „ nda), eu M, Harding, alors Prparlai rement vraie ColGeorge se^'f irai la. a eu plusieurs confrenrlarvfy q proposa, comme une Durand la crmonie : es membres futurs da sou panace contre la Ru-rre. la sngges a excut les rasilloira Nott le correspondant, disposition de JenningsW IliamBryan q, un son riiii o ne d'an grand journal de Was-[rfrendum devrait re organis on, a recueilli et transmis les: d ans le peuple avant aucune dcla ti: %  uaion K^ r2vemr 8 |? yen9 ? Ct,,,j tiX ? la yaerre implique "œi profond sur l'h.sioue du ration de guerre. Cette suggestion fut abandonne cependant lorsque des atgurrenis contraires lireot voir que les gmrras a-ont gnralement den 1 . B sur le peuple pendant la Doit et que.dsns l'histoire du monde, il n'y a pas d exemple qu'aucune gurie ait jamais e adoras comma foerif d'aggression To joirs, IPS guoirea ont '. pr entea coramt des inesires de dfense et de pro ceetion M. Hirding.qui exposa eatte coneidiatioo, n'eut p e remoi e plus n C-J POT prt resion beerea ft fa'ufla Mus ; (|tie it o.ceauxde l(*2 vt'-.jrer, Concert L cot cert d-i d-manche auta lieu demain a la Stttiou des l'ou.piere. La llenaisauice C>9 demain scir.i Pariaiana.q-e 1rs act-ni^de la henaissanc-e dont ent la aoire thtrale contiari e mercredi par la pluie. H y sera < %  prBe. t le beu drame du Hassillon Ci icou ... l'Oracle t Me Victor Delbeau trout que 191 i pour trouver u>. n0 cera une allocution lvilree gnral : une gourde. exemple d"ce fait L A I magne a toijouis prtendu qu e le u'a cte amene a assaillir la Pour elle d'attaquer l'autre, sns Balgiqae neutre qu pour frapper la PMN aucune coosidration d amiti France un point o elle n'tait pis cou vers*-prpare et pour protger la patrie allemat.de d'un aaui aussi c riaii !i M aujourdhui entre les Etats Unis F,, **, depuis, nommJ ^nwaU'fiutj sous oi de traitL.9 bssoin de dbouchs La situation, telle que le existe ti de la lia t ru sa Hvan> t dcia i A ,i n P!ll |i a orf „. A „ , l ration de guerre de 19J Ceatlora D Vt ^on r h h„, i 61 "* 6 .u'une n.uon dj prpar, et boa ItpuSo irt^.V-iTbVe"! %  le,a t amene aui degr entUram ^, iber un debouch" pour .ou .'Xi AJH'T Wa ,Dl ta,^,, •"*• %  dau rR8 eulroit-f o .1 at f n mf 6 d d b0r il ?. d6cl rr !. 0 '" POMiledvivreavec€i^f?c,onS fa melles de gue re et lea Joaufl a tve pr08pril Celif y egt ^^\ un ptobma qui se pose pour i-l lapon sbul et qui ne concerne pas le* E(ats-Ui).8Mais, ce qui concer M la fuis le Japon et les Etats Unis c'est d agiter la qussti an de guerre et i'eovbtuhei'dauM un ctrtain avenir La ques i >ti de guerre n'est pas seulement co line dans les joar Odtx et dans les conversations pu bl que • Eue rouve accs, souvent et ooveitt tuent, dans I et ceiute du (Jjogrs aiueiica u e dans le Parie ineiii |apo sisLes possibilits do e .lie les Etats-Unis et le la d ei pon font l'ob|et de discussions no i et dguises di.is la parlement de LonJres, I Chambie des dputes de Pans et de Home, et dans 1 H lions viennent apr.* Le danger das questions da guerre t Le enateur James A(leed, d mocrate, du Misaauri, donna cette OCaaion au Prisi J.-. t lu, une con %  a a ion sur les causes de gu.rre q • ou peut considrer comme une •les plus intressantes que puisse m)ttre un esprit suprieur. Il ex posa que, tandis qie des actes peu /e t venir en leur temps comraa le noignage d'une t'ggression ouverte guerre ia cause de guerre peut -voir origines dans un pass lointain d'imperceptible q I'II tait, peut dou en-ne et m iiodiquement avoir aestmbles dlibrai) es de l'Allema arandi au point de devenir sub te* — ,\ %  •*"" — • noiu tient un ciel orageux obeuuriissant B ,,e Di c Queetious embirraeaanies e aolfl I da la ni. *o" pa.f jis poei augouv.ruemei.t gouv de Londres, k avoir si a sa commis fa< a il est question de guerre eut. e Us EtatbUiiis et le J-pou et dans 1 eveutual.tn uiiuu gje.re, queil-a se:ait la politique ue la (Jraude VJ sou a liance aveu le le eole 1 de la paix. Due dea causes de gaerre les plue comprheneiblea est la lutte pu s otite pour une nation, tiop mlJi 1Vj suivant le caura dea anneq Uo d'essayer d^ in tire il i • .• | Finalement, la fitaaiot devient | e „ quesuuus de gueire soirmt gi ce point tendu q a uu mot m .i i. h J te. ijtner qilqeihisi pour si dit entre deux partiet, si o.i le U i itameni aml:ai des questions laisse passer peui ne ps fai e d p en j ns et 1,0 ar faire diaparau 0 iulLe mot est Bapeu am reenu i oll8 | b joint de f ic fon< par les aiui dead^ux pat s.rejeie t^'e. b vec cet esuiitque ad Bar et propage, bau-ies m ta ajuiVeo', dmg se ^ropusede se dvo er. avec qui sont galement rpts et coipot tou le tact et toute lneigie post ta d'une partie 1 autre, jasju'a ce bls, ma riar toutes les questions que, a on moment donn, chauuue mtes japonaises, et cela ua le mo in paitie?gigiee par le point mintmoeo 1 piendra poas.sau.i d'honneur aeni que c'ait on devoir da la M i ou Blanche Par cible iS Mars DUISBOURG 16-De nouvelle t oupes (raoaise sont arrives ICI venant des parties de 1 AUemsgi • occupes par l'arme f anaise et o cioit que I nr ari >. p,ut permettr loctooatioi de Vlu hei urlarni, situ 6 kilom res i l'est d ici dans 1 direction d Ks en Hien que les allis ^ient rcemment OC:U,.K' le village de Dhamborn aucum garnison n y a encore rtab LAH.WANA.M.-D Alfrelo Ziyas.v Alphonro ,1 t lu pi^idenl de Cuba aux lections partielles qm ont eu ieu hierda^s l'i t leur. Le prsident lu a d.lar qu'il comptait • voir l'appui su'fisant dj Congrs nauonal rour combattre la grve lu parti libral ei qu'il esprait former un gouv.inement assez i emps pour entrer en fonctions le 20 Mal. Wicjne nomination de membre du c bm< t n a encore t dfcii par le a'-id'n 'u ui.dit-il.s'elforced'urr en un seul groupe les membres d;s pan s rr>n5rvateur et populaire WASHINGTON, 16M lusserand, ambassadeur de France, s'est enJu aupuid'hui la Mt son Blanche pour .nmnrrr o/iieie lemen la vis la de M. Vivjani et pour discuier Wic le p sident Harding dans leurs grande! lignes, les diverses quesio'S dip'om. tiques intressant lai F.an.e et les li wts-Uji-.On annonce que l'ambisiadeoi a annonc au! p es dent Hirdipg que M Vviani s' mbarqutr.it pour les fctat; Unis Vi-s le 19 Mars et arr vtait Wash • g on vers le ter Avril. H lussennd s'est rendu, dit-on, a la pMJe;C p et rpoudre i toute question que pourrait lut poser h: prsiJ-m au sujet de l'tat d. i'opimoa franaise i 1 gnd de !a Socit drs nati. ns, mais on -goo e ju q. q ael poiqt le prs dent a p o'j; de l'ocuuioo qui lui tait of lerre P .lUS, 16-A la Chambre de dpu es M. Briand a rsum aupu dhn les t.avaux de la confre 1 de Loidree. 'l'oute la chambra,* 1 ex;-; t 00 des socialistes et com nj ms c?, l'a app'audi avec enthcus.i me Les depuis l'ont approuv PJ t -uhiemeut lorsqu'il a dclar ia a grandes industries allemande. 11 pub taient plus de bilan puceqn leurs b^nlices taient bLandaleux M B land a dit que la cham' lui avait den aud de ma meuir i nitc de (ton. parmi les alls e 1 qui l'a t ait Faisaui alluaiou a 1. p oposi tioa Je M Auii.M reli ive i la (, lion d un o'h.r inte national con.m que de reco s tuiton ave; l'appui financier d.-s h ats Uais. M, H un t dit que ia seule rponse qu'il avait i lare tiit q^e tout ce qurt avait ei po-sib e de Ijiif avait H fui e* que tous s.s iftors continuaient dans le sen de la o idari dea alls. I dciara qu: 1; i'iemier m ms Les Cours PARIS .;,;_ Rente 5 010 577, Stj'I'M SS.SJ Dollar 14 7,2 NEW YOKK t;|j -Sterling 1,90; l'ranc 14,42 ire .-v li t U premier rej ter pio, os 1. n. d.I Allem.-ge ei :[ ui t 1 a I h m m ge .omme a un s'ucr mi 1 1 France. W iSti MGTON 6 -Le Dp ne m :J d b J n 1 i| 1 1 s epri s lut n .i o U ,u %  tari ni f xi it^ a.ip -; >. u guverremnt espgo dm .s mod.li jtio la lu < %  'Avi d r e f. p P'r.t d'un )D|d ll G r s g.;e L'am bxisnUu .1. ot Madrid ^t•ia les ngociations ce sujet avec e gouvernement espagnol et prsida lei runions des amb i ssid-urs -> 1 mitres o une action commune fe t discute. PAKIS, 16 — La note de la con; mission des rparations expose q l • lotie d une correspondance chsn ge avec le uouvernement a'iemand, su sujet du paiement de 20 railliarf a o;' que celui ci doit effectuer avant le lr mai bUr lesquels H milliardseulement furent verss, la commis" suri nutiiia au gouvernement Ailen in i: oriiua d'avoir acqui.ter di Ci le |,.j| e solde des 20 milliards or dpcundo d'avoir effectuer avant e M mars le 1er versement d'uo mu lari or a valoir aur 12 milliards reslan dus. -vvant de liter la daU et les modalits des paiement* et veraeme ts ultrie irsila com niaaio 1 coiiHc-ni en isag,r les prupoe.110 s qui se-iit:t soi mises avant la •l' paur lubetituar aux versem nti or et devises trangres des maci:haiidn>ee ou transfert de valeurs nobCM es trangres et allemandes. L>> gomrer.ieraeut allemand est ei antre autorij A soumettre la caro mision des propositions lendeatA l.nssioa d'un emprunt extrieur '" t.ie produit serait vera la com mission. •v ... sance de U chambre d'a'I u d h n \ir Brisnd rpondant acx ni'rpeliaions cjtwtata que si la Orifreocfl de Londres n'a pas rgl oues les questions, ella a abouti a H rsultat que 1RS d^peaux frsn 0 i , anglais et belges flottent enaana l>'e sur la rive droite du Rhin et montrant pir cette action aolidai a que la volont des aills est d obi ger l'Allemagne excuter ses enga gements. Le prsident du conaoil montra It dception dea dirigeant* aile nanda qui croyaient que les allie n'appli luaralanl .pas les sanctioua d escomptaient la rvalte des ouvrire illeifleods le lluiir. Il expnna la 1 iviotijo (|ue quand lea allis urne 1 "> t Dner les sanctions lAlletna <-ie dcouvrira des ressouroea qai tonneront le monde. Mr Bnand n'admet pas la th-e l ie I \lie nagne ne doit payer que oraqu'Hle le pourra sur ses b.i. fl >s ou sur MUS exportatiois. L'Aile na^'iau contraire est dans U pou 10 1 da d • leur qui a sign et qui tt piynri ajouta ; Ce que je liens 1 dire du haut di 0 jue tribune c'et tue nous, 1 B VA, nous n apportons encan -spr t Je baaua et de. rep ea •ailles loin pie no\i fanons des o M 1 inatice nous ne faisons pas d'oprations d a goa-ra M. Briand rpta q 1 il soit bien campus q e Moctiona dclaoclies ne pu; root c j s^er que sous trois conditiona la q latt us dea responsabilits d r 1 ul vide, 3o le dsarmj iwnt < > 1 qunslicn des caapables(applau dissements). i liiiaud parla ensuite de la q tea tiou d 0 ient et se flicita de raooord coocla avec les natioualiatee IOUH. Il termiaa en iiemadaot la ctn u bra de lui donner pleine couii ici. A 1 11 1 de soi discoure lea mms• t un grand nombre de d 1 tra t 1 toi jut vivement Mr Brian J. Uat9 rCj)l que I.o l'o.iiiu uiui.t Ueg.nd no'i • pria oncer paur lundi une repMisri 4 la LOI ..ligne Ancien lo 1 o • paru auc->urs de 0 .1 ff^M^a %