Citation
Le Matin

Material Information

Title:
Le Matin
Place of Publication:
Port-au-Prince Haiti
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
May 4, 1909
Frequency:
daily
Language:
|||

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Coordinates:
-72.2803802891673 x 18.5142993036392

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
000358166 ( ALEPH )
ABZ6468 ( NOTIS )

Full Text




Troisiume Ann6e, No 629


FORT-ALU-PRINCE ( Halrn


Mardi, 4 Ma: 1 909.


Arthur Isidore,


Iim


J


OUOTIDIEN


ADMINISTRATNUR


Camille N6r6 Numa
RADACTEUTR RN CH R


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR Lm N 1
T-oz Mois. G 2.00 C16ment Magloire
PORT-AU-PRINCE Twoit Mas. a .00 10
DtPABTEMENTS Ux Mos. 2.20 -- Les aibonementts parent d d.e z de chaque
ToDEAs Mois 6.00 DIRECTION-RlDACTION-ADMINISTRATION mois et sent payables d'avance
tIRANGER...... Txois Mori. 8.00 j 45, RV nowlX 45. Loa manusarit i@r6a ou non m a s"rertpai renaui


s3
ir p
s4a
tre
lui
fer
tn
tl T
uit
r
in
2
lit
iye
le

rd
e
ib
(
6
2


18
i
r
i


H istoi e d 9 ainsi que je les ai trouvdes mentionndes ceux d'entre eux qui accorderaient leur
H zsto re dH a t i idans B. Ardouin. J'accueillerai volon- protection aux ennemis communs qu'
tiers toutes autres, assez historique- ils se proposaient d'exterminer."
A L'USAGE DES ADULTES ment prouvees pour constituer de vri- AUGUE AGLOIRE
tables faits, que l'on voudra bien si- AGLOIRE.
LIVRE III gnaler A mon attention come relevant
de la longue pr6sidence de Boyer.
Violence et repr6sailles i f I I Ii
Apr6s que la conspiration Dalzon eat
XIX 6t6 abattu par le coup de fusil tir6 par
le militaire Regis, dans -'la soir6e du 9 RiNs TIG -NEMENT S
0 aout 1822, Fl6ix Darfour, pour 8e regiment d'infanterie; le lieutenant septembre 1843 au Poste-Marchand,
irdsentd et faith lire A la Chambre, Jean Michel, du meme corps ; le sous- vingt-deux citoyens, rdput6s ses cor- M1TEO2ROLOGIQUES'
ance de ce jour, une petition lieutenant Leon Cauchois, des grena- prices, furent arrktds et d6f6rds en oc-
Boyer,fut "apprt6herid au corps, diers A pied de la garde; le sergent tobre de la meme annee au jugement O b Ear'a.t:oY:r*
t on prison, mis aux cachots et Ldon Pierre-Louis, du m6me corps; le d'un conseil special. Parmi eux, on
s." Le meme jour, le comman- lieutenant Jean-Louis Bellegarde, des cite : Pierre Mercure, Dorval Mercure, DU
ailitaire de Port-au-Prince, le g6- chasseurs A cheval de la garde. 11s fu- son fils, Milfort Montalet, Vil Lubin, SLMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
'homas Jean, fut requis de rbunir rent touscondamnes A la peine de mort, SimBon Lamitid, S61de Valentin, Mar- --
ela commission militaire,afin de J. L. Bellegarde par contumace, et exd- cellus Hippolyte, Pierre Montalet, Dol- LUNDI 3 MAI 1909
Darfour militairement. Celui-ci cuts le 3 juillet 4827. ce Bazile, Joseph Mathurin, etc. A
si, le 31 aodt, condamnde mort, Bellegarde s'dtant rendu au Pr6sident Jean-Pierre Mercure, son fils et Mil- Baromre A midi 763, =/"
septembre, il fut ex6cutd dans la au commencement de 1828,aprBs qu'un fort Montalet furent condamn6s A irn n21 8
e. ordre du jour eut d6clard ses complices mort ; Vil Lubin. Simdon Lamitid, Temp6rature minium ,8
r fit arr6ter, a I'occasion de ce tous ceux qui essaieraient de le cacher, Seide Valentin, Marcellus Hippolyte, ma mum 32 ,9
incident,comme complices soup- Boyer commua sa peiae en une ddten- Pierre Montalet et Dolcd Bisile furent Moyenne diurne de la temperature 26,7
de Darfour, les reprdsentants tion an M61e. mis hors de cause ; tandis que douze Cel un peu nuageux rdans Iapres-midi
36ranger, St-Laurent, St-Martin, autres dtaient condamnes A trois an-seue t. Brise den et
le; celui-ci fut pris au local Nous avons d6jA mentionn6 la mort ndes de rdclusion come coupables Baromktre constant.
de la Chambre. Furent dgale- d'Izidor Gabriel A la suite de sa cons- de non-rgvdlation. Mouvement sismique ir N E. Dimanche
emprisonnis Noel Piron, doyen piration : ajoutons seulement qu'il fut Les trois condamn mort se pour- 7 du soir.SCHRER
nal civil ; Pierre Andre, direc- enterr & la Grande-Rivibre et que son varent en revision et un arrkt du Con-
le I'4cole national primaire, et beau-fils Harmonide Richeux mourut seil de revision annula, le r novem- Tribunal de Cassation
,notaire du Gouvernement. A ses c6tds et que le corps de celui-ci bre, le jugement de condemnation, et SECTION CIVILE
septembre, une decision de la fut envoy A sa mere au Cap-Haitien. le renvoi de la cause eut lieu par un
re expulsa de son sein les ddpu- arrt du gouvernement provisoir,par- Audience du Lundi 3 ai 0.
minds parmi lesquels Bdranger Comme suite A l'assassinat don't fut devant le conseil special form a la T ndi h s
rde; et come ceux-ci cumu- victim le gdndral Inginac qui, comme Croix-des-Bouquets. Ce nouveau Con- demie bunal prdd sidene dix heures e-
afonction lgislativeavec cell de on le sait, fut frapp derrire l'oreille seil maintint la condamnation mort e man sous a prnoence u u-
eurs publics, its furent eon utttWbneballe fut f rditp laorilseil maintain la condemnation A mort ge C. D6jean et prononce I'arrat qui cas-
ers public, ils furent, en outre, d'une ball qui i sortit par la bou- ntre les mmes trois accuses, et la seet anule le jugement du tribunal civil
en r e temps que Pierre che, Ton proc6da nature ellemet 'ar- rclusion centre Joseph Mathurin. de Jacmel du eo Octobre 1907 rendu en-
e ces measure autant violen- Etienne Mangn d eux, voulant Ils se pourvurent de nouveau en re- tre les consorts Olubris Gabriel et le cito-
'illgales, le gouvernement doe sister, eut la tg tranchde. Les autres, vision et, cette fois le Conseil de revi- yen Franqois Demosthene Aubin ; renvoie
trappa routes ces personnes ar- au notbre de tree sent et quatression du Port-Rdpublicain maintint I'affaire devant le Tribunal civil de Port-
e aot dne pe rsonnes ar- au nm re de treizej le 18 ma 838, le jugement. En ddpit d'une petition au-Prince; condamne le ddfendeur aux d6-
le, paraot-il t 1une pine trange contumax, furent jug s, teo18 mall13), adressde A la Constituante par les en- pens.
iep paralt-il, pour la circonstance par un conseil special qui les condamna address~ e a Ia Constituarte par leen- pens.
istant en "'i ur rane o u conses u ls conana fants de Mercure, celui-ci, ainsi que Les sections-rdunies entrent en siege
tent & une sort de baD- Atrisande d rcu o a-
eant & I'inttrie ur so iLabo aD- A trois Augustin Gabriel, SRaymo es ac-sn fils Dorval et Milfort Montalet "fu- sous la pr6sidence de Mr le Presidenr H.
'banni" a rier Branger, fontaines, CorAelMic b he, Abraham etrent exdcut6s en place publique, en Lechaud et entendont 'affaire de :
alves,; St-Martin, au Cap-Hai- foain Mercier,e lesquels furent con-prdsence des troupes et d'une affluence Thiers Alphonse centre Lorina Pin-
aint-Laurent. auxCayes C oHal d s MercAa peine de mort. co innombrable de citoyens. chino, Henri Hogard et 1'Etat.
Sl'Anse-. .eau. Pierre Andram Lea cinq premier furent exceutbs le II nest pas inutile de noter que, Mr le juge Anselme, rapporteur, lit son
, St-Mare. lendemain martin, APort-au-Prince, et dans le ours des d6bats qui marqu6- rapport.
Augustin Mercier,quelques jours aprbs, rent ce procbs militaire, ii fat joint Me Michel Oreste, avocat de Thiers Al-
aillet 1827, la suite de la cons- a Giogane. aux proc6s-verbaux et pieces du pro- house, dCveloppe une savante th6se en
Q1ayer-Larivibre Boyer fit d6- c6s, un grand nombre d'avis, par les- d6montrant la difference quie xiste centre
Jugmenert d'un consil s rdci Tl ient l'ensemble dos violence ap- quels lea conjures s'engageaient & cre. la Gou rde mtalique et le paper monnaic
1111 ean-FranCois Mathurin,du partenant au gouvernement do Boyer, ver les yeux et B arracher la langue ayant course lgal dans a Rpoblique.


~E~_~pE~P~s~------- ~ L I I L I- ---.L~- -~--I---------11-- IT_-nUMI-~r -lb-~I L_ ----*--T_ -









A l'appui de sa these, Me Oreste invo-
que l'autorit6 des grands mairtrs de Paul
Leroy Beaulieu et autres.- Sous le b ne-
fice de routes ses observations il conclut A
la cassation du jugement du tribunal civil
de Petit-Goave,rendu en faveur des adver-
saires.
Sur la demAnde de Me 'Cimille St R.o-
my, la continuation de I'atfpir.. et renvo-
yt- A l'audience d, lunJi prochain.
Vu I'hlure avancee le siege est level.
Tribunal Civil
.Audience civil du lundi 3 ~Mai 19o9
Le Tribunal a pris sitge A dix heurec,
du martin sous la pr6bidence du juge Ih v, n
A. Champagne, assis:6 de Mo'!:; ur I.
Coutard, Commissaire dj Gauvcri.mnen:.
Juge.nient rendu.
Celu i qui dclare bonne et valuable i'obli-
gation de cinq cents gourdes souscrite A J.
Lubonis p.tr B. A giatin Samson, rTjette
la deimarde de celui-ci tendant i l'an-
nulation de la dite obligation, rejette aussi
sa demand consistent a supporter les P.40
qu'il pretend avoir versCes A son adver-
sairo sur la sommne de P. 1920, condamne
J. Lubonis A r y.t,. B. Auigstin Samson,
avec Inter&ts, dins les troj, jo:rs de la si-
gnitication de ce jup rent la some de
P. 44 6\ et cell do (P. 6S.83 or ) mop-
tant de la coninande etfectucd pour lui ,
I'6trauger et qu'il a rtcue, condamne aus!i
J.Lubonis a restitucr a1 son .idveraire, nais
sans inthr6ts la valeur de qua:re-vingrs
gourdes paybe .A un ouvrier, le condamne
A remettre dans un dclai de trois mois le,
meubles de la chambre a coucher de gar-
con : condamne B. Augustin Samson A
payer au sieur 1. Lubonis mais seulement
A la reception dans le delai de trois mois
des meubles de sa chambre A coucher de
garcon,le montant de l'obligation de P. oo
plus ce qui est rcst6 dC sur le chitfre de la
command aptes la d6falcation ci-dessus
ordonnie Jes quatre-virgts gourds pay&cs
A I'ouvrier N. Garcia.soit done en totality
cinq cents gurdes bil e;s ct cent dix dol
lars don't le Jdt II. Augustin Samson est
reconuu dibitcur de I. Lubonis ; accotde
1'exucution provisoire sans caution deman-
mand6e ; compense lcs dipens.
Affaires entcndus.
t Samuel H. Jacob et Eve A. Erajer
centre les Derville Joseph.
2 0 Navigius Charles centre Laurclia
Laurore ( saisie immobiliere )
Proces politique
Le tribunal prend siege a dix heur s du
martin sous la prCsldcnce du Juge Doyen
D.Maignan, assists d. Monsieur Lys La-
torte,Substitut du Comnmi~saire du Gou-
vernement.
Le tribunal a entamr un e assez g'-inle
atlaire, aussi la salle atfictee aux audiences
correctionnelles etait remplie d'assistants :
il s'agit de I'afaire de Frederique Cesar
centre Cyriaque Cilestin, Fred&rie Mar-
celin, Arban Nau, Trasybule Laleaa,LCan-
dre ILarencul. Joseph B'anchard, Edgard
Pailliere,etc,etc. Les pr6venus sont accuses
de vol, de tortures corporelles, emprison-
nement illegal, etc,etc.
Le plaignant est jepresentm par Me E. Ma-
thon qui a expose l'affaire.
Les avocats suivants ont donn6 lecture
de leurs conclusions tendant A I'incomp6-
tence du tribunal.
Savoir :Mes LUger Cauvin, pour le pre-
venu Arban Nan.
2 o Lespinasse et Eth6art pour N. Sam-
bour et Cyriaque C6lestin.
So Montferrier Pierre pour Barthbl -my
4 o Michel Oreste ,pour Fr6deric Mar-
celiu acquiesse aun conclusions de Lespi-

So Me Solon Mdoos a 6tC entendu en
ls slteoa pour Ldandr Larefniul alasi


que Mes Lechaud, Cauvin altr, et Valem-
brum pour A. Bois, T. iLaleau et Edgard
Pailliere.
Le tribrnil sur la demand de Me M.-
thon, renvoie la continna'ioi de I'affaire A
quinzaine et la communication de routes
les conclusions prises pour les pr6v6nus A
Me Mathon.
lPuis le sadge est levi.
Echo de MiragcAne
Nous avons assists avec un indicible
pla'sir l'installa:ion de Monsieur Paul
Emile Latortue, come Adw.rnistra:-ur
principal d:s Finances de cet arrondsc:-
ment.
Son rmj-stunc.x discours, don't nous le
rt1 t Ton1s i.finiment nous a ddhlciiese-
mt;It chlrmds, et nous lui sommes recon-
naissans dts compliments flatteurs qu'il
nous a adrcsses, au rom de notre sy-ipa-
thique ct vener6 chef de l'Etat, Son Ex;el-
lence le G' ndral An'oine Simon.
Aus-i I p )pula:ion es;-el!e sincerement
toi chd: de la t ai.re marque 'cstirne et de
cons.deration que Son Excellence le l're-
sid'-n, de la Rpubc':'e Li ,ccorde en
lui dAleguant comrne foncionnaire.,, des
personnages aussi distinguish que I'honora-
be MonuicIc r L .tortue qui a deji cu l'hon-
n'ur d'ozcuper les plus hau:cs functions
du Pays ;entr' autres, cells de D pute,
de Senateur ct d'Envoyd Etraorduiaire et
Ministre pl6nipotentiaire A Londres.
Nous avons aussi le plaisir de souhaiter
la binvcnute A1 Ihonorable Direc'ear de
la Kecette et de la Depense, Monsieur LLo-
pold Renand, au distingue Contro'eur des
Finances de la Douane. Monscur Rousseau
et, iuius n'oublions ias im c \ p.hi-
que commandant de Commune, le g6n--
ral Dzlscit, A qui nous preser-.tonis 'o
meilieurs compiimneits, pour sa condu;ze
toujours drone et correct.
Commission de verificatio n
L s mcmbrcs de la Commission charge C
de vdrifierl'administratioa du gner..,- N'r.i
Alcxis, ont d&cid6 de travailler r.ussi it
"Sa,/Jdi, vu l'augmen;ation de la b og-c
imp.osee A leur patrioti;me.
Ccix qui auront a s'adresser A elle,pa.r
ren. ;i,:; !e fa."e ce jour-la.
Administration Postale
Le''t s )recommnanddes en souffr. n:e
SERVICE INTEKIETUR
MM. ILon Grbriel, Edmond Lafor:-:ne
Dcpatq E. DLccheine, DIpute Emm. Ze
phirin. Arabin Coicou, Darius Mich 1 PI
lion Alexandre, Evarice Valmir, O:C-t
Branchcdor, Frairv3cis Jn-Charles Lou:s Jhi
V. )Dlerme. Leon Auguste, A. Alber
Jean, R. Leviqu_, Coidavid Tonssa';:
limeric Bcrgeaud, Lcbergeau A. S rvincent
Estimable Joseph, Divers Frederic, D-
men said Joseph, Gesner Chariot, Jule
Fabitn. Julien Jer6me, 'Mlle Lucia Grazia
MM..F. Hcnri Piqn-ant, Lefrac Apoilon,
Julicn Sannon, Anilus Clermont. Borel Ja
Baptiste, Edouard LUv.i':6, F. H. Eii
Dubois, Joseph Sinias, Edg. G. Cassis
L.once Pction (2), Mines Rosana Joseph
Petit B):s Gornail, E iza Merelis, Milh
Amrn'! I.-.fontant, Mme Franco:se Rameau
Miles Marguerite Moise, Lucina Lucien
General Eug. Jh. Sigur.
Port-au-Prince, 4 mai x909.
D6c6s
Les 6poux Hillion Gustaves out eu 1;
douleur de perdre leur bib Joseph Arthui
Charles don't les fun&railles auront lieu ce
aprs -midi.
Sincares condoldances.
F6te de 1'Agriculture


Nous sommes obliges de renvoyer i
main la publication du dascours de
f iauteud, notre magistrat, proaonce le
Mao.


de
Mi
ier


D6p6che funAbre
Par depeche venue de Kingston,nous ap-
prenons la douloureuse nouvelle de la
mor4 de ANTOINE MATARD,deS Cayes.-Nos
mciletures condoleances aux families Ma-
lard et Thdart.


LA CHAMBRE

D1); overturee (le la stance, on re-
ri'l'u l" au bane ric tevd aux membres
ita i',oivoir Ex4cutif le Cabinet au corn-

I., -, crdtaire d'Etat de i'lnterieur
lIor'" lecture le la declaration suivan-
te, ,~pts quelques observations piodui-
tes .ar les deputies Bazelais et Durand.
SD6claration
Messieurs les Ddput6s,
.:i so prisentant devaat vous aujour-
'l'hii, le Cabinet a I'honneur d'accom-
jplir une di ses Lpriiic' lp; les obligations.
lEn' ve.l tit vou tdlirt, i vous les
in,l..i.atires it: la N.,ior,, comment il
(,nt '. ti exeicer I,: rol-i qum lai est dtvo-
iu Iit ,s l gestion ,les allatres publi-
'lu .i 'ltran.-hit dl1 tou. les senti-
nerts et do to.iteb Ies id'(es qui se-
'): tit aut.tes (quo la rdalisation du plus
i,., l bl o, (le la plus grande prospd-
i ,ii cur la Nation.
Pot)or iiponldre a l'i:,isigue honneur
qlue lui :a tait le Chef lt. I'Etat, en l'ap-
pteaint a collaborer av. c Lui, justitier
i a coitliance et celle du people, le Ca-
bi compose d'hommes qui ont fait
.1 :, modestie le cachet distinctif des
i 's q'i'i's pr6conisent, le Cabinet, di-
-no ;s:,-,i, ne vous fera pas une declt-
;,ai!,, o(.,;ue ei des phrases pompeu-
ses, ipleines de brillantes promesses. -
II s'attac;hei A cousiddrer,d'abord,l'etat
Saei.'l.l .u pays, sa situation 6oiiomni-
J iu'e tt Iolitique qui out besoin pour
(tte cliait:,gs de l'application des rla-
-Ui ,iiCtdes par la sagesse allide ;i la
telrle-te ioi' :.as se ddpartir.

,t ,,c:t,1 ot imIpottli;e ,iii-.-,iun la |Ilub
1r:A'. i s)'nr.e *C bo(t;l* O t l I. AC'
,a .,''.\ it:.s sinc'i'eA)s dol ')ft( tiit .e'L
tU: -- vO : lari pdys ; e'. .o s:rta
> \-c o: t: el plaisir a L 1.. 1 i, t.' 4s pi A,'.l, ,4 J 1 .' V 3 t
,.x;t-l i ,'.:l' ,: le u uva.t ": a il t i s
y PUuvol t ux;cutif.
U :.-; :. in;.istration, pourn etre frue-
teuose, tfcuotie, en rtsult;ts heurct:x et
prorioivoir to bieu-etire pubii,. doil
s I tet)se sur un aLccoril e.ttrie les (; GitIds
(Crps' d, 1'Etat (qui, en aaissant dans
.uns spijhbes lespectives, contribue-
ouit A iu:Aintenir le libre jeu des ins!i-
e tLililois nationals.
11 en est d'un people cormme d'un
iiciividu,de I'entretien des bones rela
trous nlit la coinid6ration qui lui don-
,' n la quietude ndeessaire a son d6ve-
loppement.
Aussi eat-ce pourquoi le Cabinet s'6-
vertuera a fortifier les liens d'amitid dd
j I ires solides, entire la R6publique et
ies puissances amies,
r La liberty et lajustice bien comprise
r l iez un people sont deux puissants
t laments qui maintiennent la paix et
I s6curitd sans lesquellea une nation
'ie peut que p6ricliter,
Tous nos ellorts qut seront diriges
. sans ce sens ne tendront qu'A fire
r fleurir et briller ces deux 6l6ments de
r progr s, pensant Iinai aiformer ls
mauars.


Nowis i'Ipirant '1e I.i politiqs
Dimia et dli coicorde da p1egml;
gistrat de la Re.publilw% Oft-
applique rons uvec Imi 4L (direIt
Jaun les f-eprit- et A y armene sp
fiance qu'une politiqu malgain
bannie u(o, cceurs Laitiens
1A pay- se ddbat, se train*
trop longtemps cberchant en
vole qui dolt Is- ,eorEuiriFvera le
et lacivili:ation pour jue non.
tions dan-4 lIa t I-e Rtrdue, qui msq
d.volue, en ce moment I@
et It- respet et t denipienr, pub
a' IT.) 0,b (It 144 .4i 1 ss le plus
J-, t1*111;0[njl4i q te. nou- r at)lj
aII I #-.O ve -lift. II)I' d at ~thud
fJ~)''t rt l mat hutireix ra.ayt.
Ie1,-'s sont, Messieuri leN
it's idieA qu-.! nous apportons"G,
dirt cti:ii des aift lires publiques.

Lt1. -I,;PW6 Leon monte en ih
tuiri-ae.. Apriavoir dit quo el
Ui ~t.Ct.viAII V C un I'M6 pbu
vi-,11(h (Alu juhbit et Mtait prilsi -
bo. ( aVPC Im1i 'LtO Aee s I V, uau"
'i.r.1")f'renirait p.ur Ie bien ddi a

lov~i% ivncilt 'II d:voir. 0t m mitts
tout. s I s 1. itei s q.stimri d'ii
111(tivi b oll (10 plsiigo I-Iliculs, A
isn-, intim. IpouIr se 1evouer W4
oijie~t 'i p q-li va rapidemneuI
Vubij mv L.L t laambrv vois dew
tine ctunw-, M'"ssieurs les minig~wi
:1i evotro'tic~ctaration soit un act@ du
11f foi f't te uesoiution,que lei pamW
,(u'lIle l ri'n.m' '.oient aui-i (ermsu
u~i~14tb111'i ceux A Fiahri d&0
h t~t fali:t t la Revolutiou du Sed.
LA Clambz'e ne peut pas obmvi
I'hunordibI CaG~oaI l Simon quill
Iec',ooirlj.a juste r&ompertse d6l0
riV Wi'a point march seulomlIl
I., -c; -aorks t les bamonnetts. IA I
LIVe" lui uj l grant1 paper: c'iebh
cr~~lPnli i'll)*l"" du Sti. i
le % hoistres et IA
Ivieri, t *J(, I (1i.atibre' veut tWo
on! 'x cutiuii." ApplausiJiNm
L L zi~ar!Cf, e,.% I e v e i, P ft =~i
X ). il t) 'x ties



!301TE A UX LETTO

S~ii~-Thrnile cier Avril 19*
A.i 1)ite4tcur cui joornal "ISl
MoNsILUR LE DIRBCThU,
I'.ii I'liuii ieur de solliciter
l~u~i: attcnaion A La co

Ii .ris bjz d: permnCtre ~i?
T~.Ihomas ( Auti~e Dinoilet
.1 flot~t ch'r Pays~ de,
taaliche d.& ia Nation e- les effafl
Plouvoirs public en vuedu bietb
It Rpublique, j'4i donne' I 'ss$9
irfctcurs das journauxde C01'
69ixO St-Th..mas Tidcndc ", Ow
ciel du Gouvete-ncmnt J d Z I
ruissant deux fols par 5Cif ino
20 The Bulletin dirigi pMf
Nolhe, ( quotidien )
3 -Lightlonrfs'ail Nota,,t
.4. Juo-Nr Lightbourn DL q
ce sara un pliisir poor TO
voycr graciCUSemeot At
tiumairos de votre iouorr
par cheque occasionl soI-af niuj
En remour, us n acQTZ
croyez le bien its s'Cfl SC41"!~i
manice plaisir, de vans
parchaque voti.
L'it ~a. deccr~~


_ ~P I --;-L----C- -- --- I






*BlSWre tiA votre patrio-
S L'Etranger, si facile A di-
ime malhe reux Pays, le plus sou
to, s informaliOn, on, i suite
Eato rtaigemnts, trouvera ii --
urta mtd'Amrique, ou il centre
pr de 60 ravires par mois, avec
auwt continue de passagers, hom-
d'aircs, torIses,, artistes : un scul
sa dbot duo mois Jernier a amt-
toristcs, "'Ociania",- trouve-
pon sles rotts nkcesaires sur
SInt aU point de vue moral. intel-
1, 'seufque, pa:riotique, industrial,
,financier, scr nos Tiava.x pu-
nos mines, Dos r.ssourcts de routes
tt a d.nsccs journaux memtns,
arles extriits qu'en teront ceux de
file.
insi nous scrons mieux coniius,
ap.kCis, et nos relations arnicales ou
ajes ne pourront qu'y gagner et
aim.
Spraique.- Par centre la Presse
ijse troovera dans ce.le de St-Tho-
,de notes precieuses sur toutes sortts
ehs, ser les relations mondiales, fera
cir RRpublique des measures d'hy-
qci y sont soovent publics et met-
I aiti toajors en veil sur la situa-
ikmitaire des Payv d outre-mer, s,.r-
des Antilles et de I A nerique ccutrac.
ieffet les avis de la Police de St Tho-
Ssi alerne, seront d'un rner:e capital
iotjn.s de la sante haitienne.
profile, M. le Directeur, de l'occ.irr:n
or vous prier d'informer officielle-
les indastriels, agriculueur, arti'a .,
onts, notamment la Chambre de
ce de Port-an-Prince, que les bu-
do Consolat d Haiti A St-Thomas
i leur dispositon pour L'Exposition de
Sproduits et travaux. Its nIont qu'A
Ifaire cheminer A mon adresse offi-
ca avec fiertC et pliisir que j'eu pren-
min, ct essaierai de lear trouer Ie
ktur placement.
tsEiposants ne devront pas oublir de
foumir les details et p: x proprcs A
lue prodirt.
0as saurai gre dt dc:;.'r pjubicit6
lprdsente dins vote ) u;,... s p'4Centant m is in Ut t- rt- tr'l-
SJ, i vous pnl.: -*CI, .\ ':,t'.l c;e
atur, mts Siu.rTst ,( o. 1t.IjUt --
aiions,
A. J B. 'I1 4li kAQLIE
Consul.
-- a ,



ernjlres 0 Apvc^s


IP~turP uoG jo Utie rncon're a
lit entire les na-ion-listes et its for
1 Sh:h, pris de Kirbin, A 90 miles
prd-o est de Thderan. L..s premiers
Et ictorioux. Les forces dn Shah
t 31 morns sur le champ de ba-
A ( Georgia ) 30. Trente per-
0t dtt tCes hier soir par on cy-
a awvrag6 s Es ats de Tennessee
et Arkansa;. ) On rapport
on 200 persoaa nit etd plus ou
Pifllesol t bles.&s.
r JrO.. L'6tu de siege a 6tC dc.
. ESrAS P ts aaitoris turques
E S i r Jrblir l'ordre. Lttti
6SL "aU i oiU t i d6-
^a^^ Fhim jc .. d'tnimai pmri-


fiUes. La rividre charrie les corps des chrC-
tiens massacres ; parmi ces corps. a etC
trouv6 celui d'une femme cloucc an(


croix.
LATAKIA 30.- Les rifugiis des rp-
gnes avoisinantes continent A arrive. r i,:
et come I'6tat sanitaire des corps dc b-
timents ou ils sont places est des plus
mauvais, on craint une 6pidlmie.
MA^iH 30. La situation s'anmeil,re.
Les habitants sont maintenant hors de
danger. Les villages avoisinants sont en
ruines.
LONDREs 30. Une agence locale de
nouveel sa requ une d6peche de Saloni-
que 1l'iformant q'l'il avait Cte officieile-
nient declared q-'Abdul Hami I c >mp .kut
dcvant une cour inartiale constiutionnelle.
L'opinion publique est que l'ex-sultan sera
condamn6e mnort.
PARIS 3o. Le President de la R6publi-
que adressa des felicitations a la Reine
Wiihelmine. A l'occasion de la naissance
de la peiite prancesee.
M. P*on s'est rendu chez le minister
des Pays-Bas, le priant d'exprimer au Gou-
vernement N6erlandais les felicitations et
les vceux du Gouvernement Franais.

pi8 pale Transatliatiqll



La CGotpagnie G6eira'e TtTransatl;n-
litue Ai l' ionneur d'aviser le Coininer
ce 1,' Puibli' qu'elle a nomrin Mon-
:;,-.i E Robblin, agent A Port-au-
Prince, A partir du ler Mai 1909,
Port-au-Prince, le 20 Avril 1900.



e malgez plus depa iR 1
S'il n'estfait avec la'VPil. sbury a
Best."
.a ineilleure marine du monde
Celle quii done le meilleIr pain
Qui produit le plus de pain
I., paiin le plus blanc
r- p tin le plus lIger.
.' -,;.. *,:-; *eciseLgnoemr.n ts a

r. rust Caster
,* ., ^s'ut : t d I )a PiLL.SBUIY'S WVASH-
IILh' 1 L. H M.~l. CO Mi:. EAPOLIS
bllI z


*~3r
v-i


f'
.40


L.. Verret


T~1vc arcxhand
*L.:. v; A 4 ',a bipnveillarnte clien-
c a, ~a nwiison Nol7,Rue Traver-
th o Jt .'Jlrs bieL pourvue d'une
vi0r"1i d-offes do I& baute non-
yeacktsi Panqietsao
I ) ALLTA S Vi PlB :UR. COUPS *LkGANTU
T Airr~i. S0"NE. ExicuTIOg PROMPTU-
Px tres r~dmits I
~rCrH-YWI-IC-- --- __. mw

NESTOR FELID
1, ,':&V' 1 qt tailleur avantagousemenl
c'DnuU d-I warte la 16publique vient
do rouvrir son atelier Rue F rou,
( Rue des Miraeles ) NO 61, prbs de Me
Ldger Cauvin,
SA notubreuse clientele tronvera
comm* toujours tout satisfaction
rur lee travaul qui lIi seront con-


Vendredi,


7 Mai --- ss. P" rifs Mauits capt. van der Est
21 --- ss. i'ins .ler N'derlanden" (capt. van der Goot
SJui --- ss. Prinis Willin IV (capt. KOningstein)


Ces hateaux qui sent lis. plus ,dnodrirns ,de notre flotille, poss6dent
d'excellentes commodit6s pour piss:,)ers grarndes cabines, simple et
doubles; cabinets correspohndantes pour families, toutes avec lits non
superposes,
M6decin et stewardess (femme de chambre).-
Excellente cuisine frangaise.
GERLACH & Co, Agets.

GRANDE

PHARMMACGIE IENTEBIAJTIONILE


Rue du


Magasin


de 1'Etat


4'ova I 0abre A [r


~ fjo.


La Grande Pi1AR .;* ~kCIE INTERNATIONAL
a l'honnrier *'Aiwr ilo uk'14 -t'O ':iiIeUx c its, qlu't-ile vient de re-
cevoir un gviii j,(1T'.-iill, to'.0 di'e et SptCi;A~ltS pharmaceu-
tiques taut d'Europ;. qued qu .lr -- I u.- (jld Ic ti'nt A leur disposition A
de~s pr~ix exces-'ivr lltem- l vi:tit-lr
~,,,-..-.; --- V1 VUU-" 11M A U I-


Praoshila iypiid es pour


A
e
S.



**


la Toilette
*tqj _^


S1n uft: o mwrndis poor
SsueIb -tI351Ue SmItDOhCIR
S~vO~ 10 eMo du vie"* ot do* I"""Y
411. SIMON, 63, Taubourg St-Xutla PAZU NO -I Ref~cr kC6 gmttott0n&&Il
4Pra w w wo


P-0




I <


iLdoucit I'Opiderme auquel oils
Lu done une souplesse et un re-
LA lout6 incomparable en lui com-
IT ITLmuniquant son d6licieux par-
fum. Elle conserve I'6Ilat aetla fraiheur du teint, car elle est souveraine
centre le hale, les piqures d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh-
LA rented, impalpable, prepare*
LA IlI | specialement pour les pernon-
ao- Irk nes qui veulent avoir un toint
oir4prochable ; son parfuml del'icat, son velout6 ont contribud A fair d'elle,
la Favorite des Poudres de Toilette.
a base de Crnme Simon,
m E1 d U K I11 prepare selon les rinci
LEi iiles plus scrupuleux deo'h as
poss6de A un certain ogr6
toutes les qualities biertatsantes et preservatrices de la Gr6me Simon ; 11
est particulierement recornmandd4 pour la Toilette des enfants et pour I*e,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et Dep6t pour Haiti
A. la IjeStro'pole
MA.ISON JULES LAVILLS
95, Jhu d Mfgaai s d rdozMA, 9S


LINE HOLLANDAISE
"Pour I'Europe par voie de New-York
PROCHAINS DEPARTS:


--


eAA MW."wh


r..,. .; ----__---- _










JAMESTOWN


TERCENTENNIAL


EXPOSITION


1907 )


HAS CONFERED A


Gold Medal


upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES


CHrVREAU GLACA, pour hommes et dames P. 10.


Enfants P. 8


V3RNIS ECLIPSE 12 a 1U
COULEUR LOTUS < 12 4 10
Pour la vente en gros 5 olo d'escompte.
-II -~- IT "--" -


GRAND PRIX


HORS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Medailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 Jusqu'& 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprie-
taire des formulas qui ont fait obten;r au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes ias Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son maria, et se tient A la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commander seront ex6cut6es avec le m6me soin que par
le passe.


ET
H0ET BELLEVUE

Place du Champs-de-Mrs
PORT-AU-PRINCU (HAITI)
Mm* Hermance ALFRED, direetrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLS
DlIA b 8-LUNCHS.
InstallaJilo modern @t comfortable. PVe sur la mer. Tempdratur.
nvws ast rdguilire. Les Tramways desservent H'Hatel-Bellevw me ssu is 7 Minute,
PROPRIETt SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salie do rdeption.-Piano.-GrauwoponAe.
Sonneries .1ectriqus


Table d'H6te


m m -


Chez App. Cipolin


155 Rue Rdpublicaine en


face


de Mr


E. Robelis
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trofl6es.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oeorto. Malaga. Ver-
muth. Cognac. Champagne.


JULIEN FLORUS
Ancient dluve do la S6e Compagnis
d'ouvriers d'Artilleri ( Lorient)
Se tient & la disposition du public
pour tons travaux doe FORG, et d'A-
JUSTAG0, de RtPAIRTION de coflre-
forts etc. etc. d de bonnes conditions.
Rue de la R6volution N* 19
Vis-d-vis do La Chambre ds D4dpuds
Buss et Buggy a loner par here
pour courses en ville, promenade A
la campagne & P6tion-Ville. etc.
S'adcesser an No 156 Rue da Maga-
sin de l'Etat on faeo de la Glore..


Grand Rabais I


Travail
des peaux


solid ex6cut6 aveo
de premi6reimarque.


Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages at Liquitd

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CGAUSSUaRS Na TOuS 6ExNRX
RM D*P6T, POUR LA VYKTE
oKM ROS NT D*rAIL.
x6oution prompted dae
commandos, tant ici qu'en
Province.
Formes & hommes ; 616gantes et ra-
tio.nncl es.
Chau-sures de dames ( Dernire mo-
di de Paris ) et le plus commode :
chau-'s3ros pour enfants confection-
ndes avoc des Peaux de toules nuances
d'v s election at dur6e irr6procha-
bles, i des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquids
P v, ehawussures de ias rn mMrness.


A. de


Mattdis &


Co


Maison fondue en 1888.

nprmirs articles renus

Parfumeie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Fougere Royal ; Par-
fum Iddal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs 616gants.
Parfum renomm6 Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijoutrie, d'Argenterie,
de Diamant, i la disposition du public
en g6n6ral et a la port6e de totes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie: Gravures, Confection
sur command.
Achat do d ii l or t uvie argnt,-
diamant et pierre prdeiuses A des prix
avantageux.
ACnAT D'*CAILLM DU CnAR
Prix ezoeptional I


A L'tLGANCE
OORDONNERIE.
3M. SBBEE-=B
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DIPOT,POUR LA VMETB
Promptitude et soin aux comman-
des taut ici qu'en province.
;ilnaussures de Damre former et tra-
vail toujours tout ce qu'll y a de plus
nucavcaux.
Formes americaine et franchise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les infants Ie plusA l'aise.


Cabinet

Mddecin et


d'Electroth6rap i1
teur C. GAVEAU
Chirurgien doe 'r
Harvard


128 Rue du CentrO.
CONSULTATIONS, TmrfrfmWA
mod6res.
de 7 i 10A..
a2 4P.M.

Maison F. Biull
19% GAND'IRU If
Dirig" P "

L. HODELE0
Ande's sm@re diw I
ghrepique des WS.Wi
Vient do rocevoir an
ctifem diagonale, cuwimik 3130,
`0, cheviot* pour douil, tO,
,1t particulibromeniot l
*eIf* collection do 006,6 W
it plots do faat&l* d
tows beaut6..
Sp6oiaMt6 40
ow .- Coupes F
Amartciesi do Is
La me' imon oonfelabofl
tumes ralitlrS,
Aolarns, t u21"[
rs*to ett, e


jus icc fours, de uMW A ehe~6,
7 A 8 hevrec due E,'


Des yeilI et es

Pour l'ddification des D
lades de ces organs, I's
sous donne lesnoms desa 4
yeux et des oreilles, trag
avantageusement, de I'aviaS
cialistes modernes le po
nom en Europe et en ,
l'application de l'Electrici3
que et appareils sp6ciaxr--
tout autre moyen th6raPeiy,
medication locale par ds
lavage, irrigation, pomo
cautdrisation aux sels d'urj
rifcation et autre op r
glante.
Des yeux : Conjonctivite
granulationn ), Conjonctivit
que,kystes et autres tumera in
pibres, trichiase partielle,
ment, r6tr6cissement dme
spasme ( tic ) ptosis. opatd
cornee, ulc~res de la conh,
adherences, 6piscl6rite, kdraq
taracte molle, retinite, n
hyperesthdsie retinienne, h h
retinienne recent, atrophit i
optique, nevralgie oculaire,
oculaire suite d'operation
cale, defaut d'accommodatica
( asthlnopie, amblyopie,
recent, amaurose, glancomr
bue.
Des oreilles : Surdit6 cmk
inflammation chronique de
moyenne, adherences des
polypes,hypertrophie et
unique des muqueuses, etdou
retrecissements des tubes
Chacune de ces conditions
causer la surdit6, celle-ci at
quand ces conditions le mont
nerveuse, et celle qui fait al
maladies, fievre typhoide,
spinale, et diphtdrie.