Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Additional Physical Form:
Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available.
Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Full Text














iaI et dI


IfiE


le nouveau tarif doua


CONsTANTINOPLE er. - Un rap portofiel envoy de fshin dt qtu'Andranik, chef des brigands ar mniens, a de nouvesa occup Mn convent arninien dins le voisinage de Mush-Andrani ;ites brigands qii sont avee lui son pour la second fois cers par les troupes turques.
LONDRES ierT- Le t dimanche de Buller s'es passed sais incident s& rieoux. Le Gouvernement avait pris toutes les mesures ndcessaires pour prvenir des disordres.
PArIus ier.- La guerre sud-africaine outinue A ca ptiver 'attentio d Public. Les r icentes rviations


d'annuler fexcomnunication proclamde contre I comte TolstoL
PARWS 2. - Lo Oouvernmernnt envoie des renfortsa nux troupes enga gdes au Soudan et an Sdngal.
PAms 2. - Hier le ministre des travaux publics a inaugur A Noan tu le monument de M. Alphonse Baudin. - M. Villant Duchenois, rdpublicain, nommd ddpute en remplaceminent du colonel CGudri, est dAdd.

NOTRE) PROIT ai L

Quand dans quelques amnndes, on cnroniqueur, la cravache de justicier A . nn aura la fantasies de prsenter \ ses !ec-


incon u jusqu'ici chez hous et i pas snds intrat de signaler ce fail serviri de titrea n descbaphires de tire do nous avons parW au d cet art'ie.
La n vcessit d'an tel orane se sei d'ane agon imrieu. dre, nous tions dans la compt i sibitit6 d accorder a nos .nomr ns s satisfactions qu'ils ou J< daie e notre journal ltouffai d1 format devens u trop trit. Dun c6ot, nsclients tant d'ici uc c mer se plaignaien con stamien ce voir refusier les avan tageuss rposi o its noas faisaie; car ma.r cn tre ban vouloir, nous ne ponons trailer por des in erio ns qundie les cliches s'accumu aienten nos bur ic ccr sece ditu .el 2taw de cbed
aoens onvtsaged un cotrd, loex ensIon


LONDRs ifor.-Un correspondent de la Presse A Pritoria, critique le pouvoir qn'n les Uoers d'opdrer des nouvenIet rapideos de concentration, de dejouer la sagacitd des officers chrgds de fournir des renseignements aux colonnes nuglaises.
PfKIN er. - Le prince Ching a inform les ministries ditrangers qu'en raison de la fatigue qu'dprouvait l'impratrice douairire de son voyage, faccomplissement de la derni~re tape de Ia cour impdrialc a df remise A a somaine suivanto.
SLPE:TVRasouno ler.D - On auonce la formation dans cette ville d' no ligue russe composdo do personne~sadsires' do rni etr lkubs sentiments envers I Angloteneo ; ellos s'engtagent li no p so stevir doe produits anglais. -- L patour (illott at V'Egisoi Iola'daie N an soles promoters.
WA csINmtON 2. . ti prem i
session du 5 ong0 a.ti4 overte aujourd'hui . 1idi. Le essage du pdsident Roosevelt n congr&s sera probablament la mercredi.
Le consul-chancelieor Boouf:ro, do l'amnbassade de Franc prdsntd auourd'hui M. Iuti n, president do, la Cie du caoa do Panama, a pr-' sient ioosevelt M. ilutin a f*t un
offre fourlle do vo te du cnta! de Panama. -- II a faith ussi ianoir Jo. avantages do la route de Panama sour celle du Nicaragua.
VISNNE -- La Presne imnprime
que le Tsar pres w le saint :vnode


Mais cette execution impitoyable ol les
flWtrissures distributes seron peaut-re dnflnitives parcel qu'es naurowt "to inspires par aucunt sentint de parpris, ce jugemeni s2rie qui ,cia ausO sans appel, nous ne les redow-ons pas, eL le x NOUVELLIS'TE comnxp.tratrt devant le tribunal imnproviskernrappan: en Umoi gage les g1nations contemrporaines des services constanoment rendus A routes les bomnnes oeuvres et A toutes les belles e treprises.
11 est de bon godt de nie jarnais parler de soi, mais il est certain justice qu'Oin a bien le droit de revendiquer, car la monotoneindfflrenWce, fro :d 6dAlgneuse, c suit de pros les actions les plus nAouvantes; l'opinion aux pieds Agers court rapidenent, mcihante ei sceptique : elle In apas l temps des'extrer s r l. earts eC s ites gestes, ee appladit p' Are, mais Cue passe. S'il fhilait ,.irdi Ile caprice des foules pour obtenir te satis faciod quelque 16g tro so itelle, on courtt le risque de n lamatis trouver cette sailction biei'faisanten i consolerait certain meo de bien des ddboirs profensinels. Au:nsi hi, now plisons.nous 2 pro lamer ncus--mmAe, que nous miritons bic I une certain considration et peut-'tre rnfne ajouteron-nO us la 1gitime reconnaissance de tous ceux dnt iles intfrtst divers out 4tx dindus par des plumes autorisdes et dot les plaires ont trouv on reten hsani cho dant les coo ns d c ce journal.
I est vrai que I'e encouragement d plus grand me broe nous ai jamis faii diaut, et i faut en voir un des princp
paux effects darts Pagrandissement de noire format ed dans I'at.nlioration ippor i a notre cadrea d.e o NiouVELisT o Vien niaugure efp "M q uotidie absouent


c omicmein an as enierons, nou avons teni6- heeu x de a circos1 ance qq s iposit- cette nousecie reprise qui exige de plus gr, nds fo rts de v,e nais qui cml dWSWid aqrp erom. sidrablenent le re edu iourn dans iave de chaque lour.
To 'cquiert au prix de gCOands sacrifics et cc n est pas sans peine, sans de ptnibles et cruelles dceptions que nous avous pc acqucur notre exptiee vicVi le deji de'pres de cin: annes.- Bien des obstacles se sont dresss sur nore route, de sinistres 6pouvantails nous obt barr6 le chermin et un dcouragernt profound nous envahissait faisant tomber laplum. de 0s doits. Ce ot, hlas, des heres tstes - et los brands cha rins de note professmon c es dc rpondre i ofabonn oqu o n.- rr : aynxux,1< b sur
retires des etrti ess: - Mai- nousn'avon~ s- de receigne nts! 'n Que si l source ironique de quo que content on s rtpr ch p tr ois ne atbsenio n co pumbile, nonu ons tooiours Ia facuhd doppw'er i crte * imace narqupise le caracrdr, mom t epr11 og um dtet triou
porm litit d'autres parce qu'll est hotre sauvegarde contre ito uchute irrbmodiable et pace q u'i est notre seule chanced'exis tence. Nous ne pouvons porter aucune respons:abiito, n'avant jamais surprs Ia bonne Co de perso e par des processes twensongeres, e la seale jusnee que nous 'clionsm, c'est le e'ste bienveilant de otis ceuix qui peasent et n anmmageaocord4 itn otr'e mouvre sipleine de perils et de difficuitis.
D'ailh.ears tout reproche serait immri.t et in uste. i c;rriaren'est-elle pasouV'ft i outes5 in genes et to aes
les beerates ? Les causes dant now as


1/4 atS 114 if 194 /2 30 0/O 59 1, 390/ 30 DAo


llo . , . 50 :hes) .'5'.D) ine . u4.50



Rente: '1(1.32. .
La Tribune de Canfmore Norvy one


rture ( lieu H&


pen pros , vice-roi la succes-









vouons pas nous faire les champions, ne soffrent-elles pas aux affections de tous ?
Pour nous, le journalism 6ph~mre n'a jamais eu aucon attrait et ce n 'est pas tin succs, persons nous, que degrossir la foinle des priodiques dfunts, dont les noms minie soot oubli, tellement ils sont nomnbreux et tellement leur utilitb n'&tait bone yu':t de. poglammes de circonstance. Le beau triomphe d'tre unevoix indinne tout de .une 6toulffc I Est cc dire que los, infldoeces des p& riodiqne-s qi no sout pi's, out Lt( man vaises ? Non p.s; it. Avent, e naissant limit eux I ummes leiu du e t los principes qu'ils avaient mis en arat n'&taient pas ceux des publicationsdetinbes A vivre. Nol ti peut le blimer. S'il y en a qui ont servi aux passimos etux vices dumnoment, soulevant la fanpe des errors et des haines heureasement oubli&es, cro-ant pouvoir les exploiter sous des pr& textes dont ils onu seJs-Tle secret, its ont payl assez cher leurs campagnes desastreuses et on aurait mauvaisegrAce i faire 'leur procks A ceux qui ont servi des causes nobles et grandes et qui garden leur beauty jusque dans leur d6faite.
La vrith est qu'il fiut une grande circonspection dans le blatmne et nous ne demandons pour nous que le b6nlce de cetie sim le virie -- Ceu q C n
de Nt: de Jo pn c so
entrepri r,
vices queo nous .vo : n , at 11v
mais pris a peie de ir rldci 2t de faire I bilan des resultats obimc . Certainement les voix ?entes E:val pas le m~ne but que nou et, : ce c ,mpte, nous avons l'avantage d'avoir rssi et --pourquoi ne pas le dire --- sacs accune concession dishonorante, sans aucune faiblesse criminelle!
Le a NOUVELLISTE !st Un journal d bonne foi ; i n'a jamais eu aucune prtention injustifibe et n'a jamaiS church& Ai en imposer, pienant une attitude qu'il lhii serait impossible de conserver. Nous :qvons pens& qle V- o-r .,ociaI comme le n6tre, oil les esprits ne sont pas d'accord sur les principes ies plus 616mentaires et les plus simples,ne cherchant dans la publicity qu'une satisfaction A leurs opinions personnelles, il 6tait dangereux de se prononcer d'une fagon ca:&gorique sur des questions brhlantes que notre programme r~pudiait d'a vance. Dans
. 'hypothise mime que toute libertH d'appr6&ciation nous fot accordle, nous aurions quant A present d6clinA ce droit et ce n'est pas ici que les problemes scabreux s'agiteront, cherchant des solutions impossibles au grand mincontentement deo plusieurs. 11 ne faut pas oublier que touted v rit6 une fois proclamLe et que tout d~peau une fois arbor, on so trouve n6cessairement aux prisnes avec ceux dwet on a blss~ les croyance.-s onr-- c--srncrsi
ins A _ce sujet, il est bon de rappeler 1 faux-pas danereux do notre illustre devancier Q La Fl oARo 0 qui, pour avoir pris trop franchement position dans I'af faire Dreyfus,faillit payer cher les accrocs fan A certines convictions t s trouva r~dult {e airmende hocorable or a reprend4re sa neutrali& don't i. s'6ait d&

Qlia o e .Oi:CeO i > .ur no, in.i< o et go on ne fsse pas tourner centre nous, par un proc&J facile et commode, cos grandes lignes d'une thEorie de journalisne pratique que nous avrons exposes. Nous aimons, comme toaut le monde, los jouissances des libert~s, mais nous proclamons que notre journal n'est pas tn organ de combat: c'est un journal de fiamille qui entre, familier et bienvenu, dans les oyers, renseignant avec precision sur les faits du jour. Est-ce une prtention bien exagr e et faut-il que nous nous donnions taut de mal pour arriver A expliquer d'une


tagc
du

enti ten


� u lge our qui fera 'I' nous, aura modest qo des conveti reus de son de journaiia ble et reupi satisfaction simple et si qu'il avait a


N ouspridnsnos ab6-tab 'i. s nous aviser de la moindre irr6gularit dans la remise quotidiienne de leurs nurnm6ros,
afin qu'il y soit de suite reNOUVELLES DIV EU


Change
Hier soir, la prime sur For 6tait descoune jusqu a [o5 0/o et ce marin, on a n eat ce taux.-- Mais depuis, par suite de qcuelques demandes, le change s est raflermni et faith ce midi lo6-107 "/.
Obligations d'Haiti
Les derniers t6gramrnes annoncent que les obligations d'Haiti- quo e efausscs ) nouvelles de troubles chez nous, avaient faith dprcier, - ont repris leur bone position la Bourse de Paris. Elles sonot coCs maintenance t 39D franCs.


moot _- catur -', av-aent vor'ul accr- tae direr-qune !e Gouvernement projetait de u rduire ~i 6 *o los intc&ts des Consolids Cn 12 o -- et autres balivernes qi ne to- mOilli naient pas debout. Neanmoins, nousavons des A eu A ceur d en parlor Ai Mr le ministre Etats des finances, qui na pas eu d peine e vei
nous convaincre de l'absurditN de ces faux P0i bruits. er q
Assur6ment, le Dpartementdes Finan- res,
ces pent trero momentandment embarrassed cotte A cause du retard apport dans ls livrai- rate. sons du caf6 et des forts stocks de mar- Te chandises quiemplissaient les magasits en yens ralentissarit les nouvelles importations, chef Mais ce n'est qu'un malaise passager et note ministre des finances surmaotera same sans pemne ces nouvelles difficults. de

rautmssen r-~ , pas ! avir ? ses c
Quatrain du Jour
Ce quatrain devait re une ode, A
O Nouvelliste , cher infant, le jI
Pour ton entre, on triumphant, plard
Dans ta troisoeme priode . aum


a(Iants Ull e nsci5gnIit i u q U t rieure; elle produit des ingniour architectes, des pasteurs mme et avoc.s !
Son fondateur n'est pa ,euiemer homme d'action, c'est un Rcivain d lent.
11 i public sons co tito: Up omi sh (Tie do I'eselavage ), one autobioy raph:
adpasse la vingt-einiqome &ition, la sident Mae-Kinley disait dejt doe lui:
- i est certainement un des chefs race, un ducateuri aceompli et on vai lanthrope.
Booker Washington est enfin on g op ,aduiirale 0rateur. Jai enu persocatilement le privilei
I'entendre, en jin passa, A Boston, dai congriee oai ii reprasentait l'mrvro si inl saute des Unions ehretiennes de jounes negres. Je n'oublberat amais ia igue son geste, I feu de son regard, la puis do sa parole.
SJOsui, lit-il en motanl la ribK


rvile a passA tout coupA la li entire, Booker Washington sidrez cette Avolution qui a fai nsd'indiviidus, don't ls anewotre fricains souvagess de libres ito
-Unis! C'est une des plus gram
0 de ce siQ e. )
ar Pobsrvateur impartial, i fat uetls Unions ehretienns do jet lont Booker Washington est t, sOnt on des meileur insirum transformation A a Ibi ocile

Aq ost I'hoerne quo los hibrt
des Etats-Unis repfochent d'Etat d'avoir o corvier :a s I1 serait donc vrai q uo cete 6vilion d'oure-me r pr eo mnmt quelques laiunes; t encore apprendre de tIoU, hass ?


a


rant hier on a ubilA d e l'ini 1, cur6 de la C:


A nos Abonabs rmee n xs
Tout en remerciant no :,l iongi de Ie w ua ur qu s out t . notre . ,squere. e: nouveau format, nous nous empressons sionus et lvr de nous excuser pr d'eux de la quality toue la semai U faites ' ta cha1
de papier qui ser: d'impression a notre nd nombreiach journal, grand nombre
Dis que le stock --- qui a 6t exp6di Dimaneha J dernirement par une erreur involon. gifique a fit taiin, ricit*
taire --- sera 6puis ,nous scros en measure is, t de contender los plus difficiles. des ps Iaumnes Pt
deleines et de
L'Higtoire di NAgre temps livrles
Extait du o Figa'o a. sonnettes 6taic
11 s'agit de Booker Washington, le ple des faub noir dsormais famux qu e president admiration ot Roosevelt invitait A dejeuner derMier- liques. ment, au mpris de l'opinion des blanhes Souhaitos





























eo rsort, en a au ringt septemDWr nu neuf ct un enmgistr', hornoguant la dli liration du nsel de fmnile du mirnur Mar el Przeau tenu soS la prsidem.e d juge d paix, section Nord ce(tto ville, Ie vingt hU)i aot dermirdmnt enregistre :
I sea proed on 4tudeMe Louis tIon ne Edmnd Ol, notaie en cti vle, 63
rue ne fi, a eube pochain troi
heoUres do I'aprenidi, A la venote au pus of frant et de nier ouchriecur des droits et pr & lentiUons du dit mnur eonsitmat an a moiti d'une propiAteifonds et bisses, sie nuux Gonaives, rue Lavrud,en fe de la Place du March+, de la cntom ac AAe-dixlhit pieds neu pouces de facade sur centsept pieds do profondeur et borne, saor mau noird pr les hil iere Dupuy, au sud par a rue Latnaud, a ost par PieMrre Hen Leo Benod eta l'onest pMr les heritiers DWsert,- sur la ire A prix die qoinze cents dollars, or amontaicn, c . P. 1.50.
A la requ~tedeMadame VenveBorgella Prazean, tutrice Leale du dit mineur. SPour pl samples rensooignements,s adresser
A Ms Edmond Oriol, ddpositaire du cabier des


Por-auriae 3 Dre.1re 1'04.
VB . PREZEAU.


Le Docteur RIBOUL
Mddede Por awPrince et de La
Facultd de Paris,
Mddecine, Chirurgie, Aceouchemnents, Maladies des rfles.
15, Avenue de Turgean T nLIo'
Cabinet de Consultations 47, ue Traversire, 47.
det'-5-eres.
N. MACO U,

MarehandT aifleur,

annonce i ses ominbrux clients qu-l Sa transfer~ t rAin principle d la TOM W ail No d3 0} TiYers;
ntiXne Llnp.ia Il t ir de Ienc
antUcerq ul vtteFP h
d'Europe un coupeur, gi garantit Ia coupe A tou les clie' in'mne Les plus difHOils. Grand aortinent d'i Tes iI lt oiliv I0ro0uvd 11s cosLtumsl tat
confeIontio n diagole

PvntalOUs i uWrdesr 9
CrmIets ei onsans gilet , 2$
a a'rc gilp 33
Pour les comphits redingote, jaquot to, habit on utro ommndle, I.s prie de bin vouloir vanir le vow, les asmnt. rant d'avan e quils scront Atisfaits. Grnde fabriquedech emises,oasqueles
t dpis.Prix mod n On trouvwe des
ehormises ssor te a 2
JO0s7 AMo Pl:01,
Bailout t 001. connu a0 ifti, annonee a ses'0o mbrcux cli, nI qu'il a ouvert n attailer do Wtaillohr dan a in aison d M Marcou. Orand'ue N 2tils tietot


A, n anl" 4.01'Pm
pfrtun11If) d ari 'o0s de ma t" 1
sequee' Fours artiWpswli se Coutror
1108 is @ F, P110fllit* (p HP, WINK"U fllow i o b"" rn r i (,Lu's Ev:On?!S thbms, Pantm.s, o A 01 tto r d e iltor it e a ceinture Veours, e LVh parationr esann n e et Po,,,

S S'aIreswr A M. I MA A wil, VWiAn, La.dn ot ahulbs
i7, rme ipubliatne,. a Pnnc ( . .nm , Paie
MY pou_ _ dint ,.5. 'Who f pPut ntnr';1, O EnR.
GrandA LI d tEuAr e IlliI lCout~alil ClatIn , Damttr



gaunae cSyr diwPu 5,
D ai pahiucto In c Wyk p ! oi


sunk 0 d0oP *IIc in ,1 0 .5001/1 p
too de IL n r'ns 1 oi :W
/Ie'volnl'on I i i tM
SLat Maison dont a rnutatio an t urnt i d
it plus A fire, viont de enotvler son , ( 811)110 i stock do crcue ; ; elc suei It la pot
- e de routes les hor ses pent sati Sfaire tons ls 1Ots, ---se't aI'e.dit4 11 tM1 t et n romptitude.
- ele fobrique dec reneils en re ui in ' sea potes a it,
on en a ajou asif, dcords a 'x- N L' tue Bar toueaoieur et A 1pitnn L'in ti ej r t e a Pr a 1f Ci ntrale, 9P a t :L


A 'A W ,ep h; 5, r a.' onsny~
On en t'onvor h loaw t te n 5 - , 1 / , . ,
Ce1euet d'enf Lt 0eo v,~s d
"' L ,l'on h ,t ''notI Y
tin. tdeor~s it l'extdtieur et ("ipitoi j 'Pius 5 (, uc 1s ptel i endj t ftp\
is I'interieu, idepuis 2 25. '" P
Los families flOe'sbitenses tu'onvro DiUN, eorren#er~aru do eelo ohc.
tes e1'0el ic Aon
No' A- Sad-ret, la t p te


cormandes, BE IA EG , 19, rue Laarre.


CHO6LTII ofITEN


Paul Qes vet, .
'8 Rue Amerle~alne, S2

Ch olal a I 3 Fatnile
A 80b.ceuimeg ia Iivre



LBS ENFANM3.
t adto peaGt Are en m0mo tempo magi' X l" ont i :i, ;l un Wb I an joune CY dt re potlt tY M gie rs. Et, cas uA"-tt to'mton do bS ut d'enfants voyo nous, maigrosu oWs et pauvres do ang, "or 1: impo rmAn que to micanismte nu tf do ler corps eat on volo do d6rangomnit. On pout O.to sont-ilsscrofnleux on utan's do qucique sbtile maladie destruetr. Un il'od0 naA abond eat un rGpulAf p' 0 1 -ad leoes et nt objet plein d horreur nr I.9 cnfnnuts. 11 n'y a pas do doute A ce s et, son frdquent aOUnque do bors effets at d an ddgofit r'il e ocito en oux, 1 choque, ndoagrbtemncv tur uofft. Col t tre, v:a: pou r'huilo do xo o moruo prdpar on i.r'o1 ro.eloni mneins prc iAs e, A 'ei.pi' i do ieotlo jig sont s' souvout astretnts. ey( O thoreur inspired par o proeou ('fi hlAsagrcatile rem~Ade disparail
ae Ia transformation qui a suble dame In
PR PARATION WAMPOLi
qu o t at.,I agrdable an goat qu to ma a
q' content w ek a, 10os prorit, ,eutitlres cc cnctivos do Qa Pure lw alte o Fe' do torue cotbui o areo an strop compo.0 "I.

' ,t 'tnlior, dot'o do ablItlsino
.t do maladies des us at do rng.,
., ant ua t , onftan sant nal ose '. ourront jaceis I'applIiqu; - aso tAt.
-a ditponire a .dwt da dlt: "Los o n.
-, nn in en al n oo rote m tos a i
aa tmo cuter.


Randnd dp6t und surth qui,n fice In inison GIyot, '4 px'uxinte wh'arf tiscabotage. Faritit pou' sg expediutous tie I Cdle.
Vient d'mriv'ti,ne e u'faismn de ~h.pin c Sup d'nne beatS" exeeptionnetlo. Assot tirnent eo aplot.
s2 an-'- 2 sur 3
3 "situri3- 3ls+r 4
Lwtetays 'a: 3 aur 5 3 sir C
3sur 9- 4 4 cur 5- 5 at 5
S uer C,
Plnches pitch-pi rn'nardes:
lnee ' pi' plunelter' . Ij ants ' 4
a a< a I i '' ant S
'a . c'lms I rut' S
{a p palisade'Is, cioisona "1 .ur 12 lunches pr / sur 5
a a P: Iaisleslio s ur
Planehes pitch-pin rules 2 sur 12
a ' '119 si n2

art er 12 PlaneP.Sap prt'pntfs I an'1
+ ,, butes 0u i A


*1 a


I sur 13 tst ' 6


Plaeh , p I ptnf d I/ '' 8
icec 1'auintun umiien
PLOUX & G=o,

oh+l Champagn e IJItIONAHlS OAZEUStI's


Itau de Sel z
t.paravaml IeII iente� e
3l PAE 1& C<.

21 Rue \ iivtdes, 21
(: ac ' e i('jaia 'ho It. ilet's 4 e A+ Bair Fii dSe oh

tihlI-Il+ 1 + "~ l< 'A + leI Phie C ntrate

t+ d ;t+13. C 1+ tt aI'








Bangue dafonae d'aiti

ilpruits idltk -00 I "f p 2 e Ib"fan iI M

neir d'itlnov . as n, s qit Is pecut, n,,s l- dpart du (ourier 11to'al-,la' i, le Mardi 3 D .oenbrie prochain, mcher A ses (.jch.ts uneduzinme ruapritn de , eni pour oet ( 1 2 ) inthr&L du au 30 AoOt 19nt0 rO r oni it is pr entation




l ons.
de pr o0 "
PEiorLqls ;in,'isl30s ove(12 901
S pim~ rlipth
SLa Buque Nationale d'haiti a 'honner dl'informer les int(ress/s qu'ils peuvent, aprs le dart du Courrier Royal-Mal, 1e Mardi 3 Dcernbre prochain, toucher ses guichets une quinzibree dporlition de on pour cent (1 ,), ittor~ts d& an 31 AOt 901, centre reus et sue presentation des Dane.











uiodus.s
Port u-Prince, 30 Novembre 1901.

To r. SMITH,











qu e ,hrern d es corm
Mai tre 1 ail eur a
81,--- Grand' iue. -- 18.
Offreau public les avantages suivants: Quality. Promplitude el Bone Coupe.
Cet dtablissement tient ii la disposition de ses nombreux clients un hon stock de diagonales, de cheviottes et de casimirsde la meilleure qualiteet de diffdrentes couleurs. La coupe est d'apr&s les dernibres modes frangaises et anglaises.
Toutes Ies commandes sont execuides avec la plus grande exactitule!

B. Souto & Co
161 Fron Street.- New-York,
Mamfacturiersde Chaises et Me
bles de tous genres en bois communes ou thfins, derniers
modbles.
Notre catalogue se troupe chez MM. Otto Bieber & Cie,Pt-au-Pee. qui se chargeront des commandes, ou bien ii sera envoyd par
nous dirc ment sur demand o.


MPA S. M CCi
Of/icier de Sa do I Cla.se
E11i tlefin de ce Port
A holoneur U an puldic doe
St-Marc ( dea' , t :v insy qu'it reprend 'exercicl de a h ns iofl etq u'it so tient . la disporition dt tons ceux iqu pourrnt avoir besomn d se orites. Ient ni a t -0f id'.uepi-ce diarsant di ,1 u+rv \'dfic:al Centcal do kt Rdpubli w .
() Ie t", Lr fA touto tes heute du jinr (It A( Ia i

Bon: vii de Tabli
Galln P K.t 1/ al U.3


La laison N BOUTIN &C A
Vient de recevoir d'Allmeayne, de France ed'Angleterre les n archandisos suivanteS ". .
Accordwns, .C aux f"ntate


JCCf!)?NS, 10#8(1
pour Dame, Canotiers, Capelnes, Chopeauxs pour honue ffa ire , hine et paille,) Chapeaux cadet lne el paille), Chapeaux pour arnneti larges bords. C haussures lous genres, (home, femne et nn) Crates, Coiets pour Darne (dernire mode), Chdies, crochets, luis et ceac hemire, abar Couvertures de lit bancheetcoueur! Chaudibres, Chaises de Marseille,
Chaises iane, Dodines, Sacs-d-main, Porter, Bas pour fen me, fillette et enf ant, C hausettespour homme.Feu iles de fer blanc, Eta ain pour soudure, Savon de Marseile{gris et blanc]
Boquites, Chemises pour homine at femme, Cadres en fer, Glaces
Un grand assortiment de Jousts d'enfants, Poupies par grosses et par douzaines, Serviettes de bains, Serviettes damasses, Nappes, Flanelle blanche net coulr, Drap oir e e oleur, Toile pourtente, Valises.
Un grand assortiment de marchandises anglaises (Ca licot, Indienne, Brabant, Batiste Cambrai, etc, etc
Choix de' Lampes, Porte-Huilliers, Serpettes, Houes, Manchettes, Espadrilles, Fit s r bois, Paitoufles eutre et lane, Cachemire, Rideaux, T iSes d'oreillers, Draps de lit, Descente dm lit, Tapis do table en moquette, 'q
pour salon. Machines d coudre, n t deux fits. Fleurs artificielles. Bndes-broddes, Faux-cols et poignets. Drill blanc, rellaire, jaune et ert Damass! et coulit pour atelas. Cretonne pour lideaux, Andrinople d fleurs, MousliquairesPortibres.Aousseline do soie,Gants, Sarah, Cornplets pour enfant, Vestons ulpaya de toates conl u rs.
Verres,Assiettes, Tasses et Soucoupes, Compoliers.
Lanterns pour Buss, Pots avec et sans couvertures, Bougeoirs, Services de table, Plats, Calepons toite et demitoile, Casirnir par aune et par coupe, Mouchoirs baliste, brodds, Mouchoirs une deux et trois rivibres, Layelles, Nansouck, Mousseline suisse, Voilesde communion, Tulle, Mousseline impriueo, Mousseli ne blanche et coulur d pois, Bonnets noirs, etc, et, etc.


t



s

.


A.0 1/4 gallon 0.35
/2 all e O.70 cl litre 0.40

de Id Pose
Juste jen face de in Poste N. B-- Vente en gros
par barrique et 1/2 barrique.


L. ASSA,
Rologeie, +t'erie, Gaivfe
Grand'!!ue, i57.
lparain de mntresaendulat, rveils. Prix inodk-.r"s!,
Travail soigno,

Usine d Caradeux


6Sue rebie en gros a t idi I'LTIA
'l+ nA+. ine du Quai NO
ES, 0, et11ue Bonne foi, on face du Docteur Holly. Le Sucre: 16 cntimes la liv.


Combat les microbes ou germes de maa
dicalement les Toux, R hmes,
merits, influenza, indisp hi
qu'il came instantaniment en augu Va res piratio
DE.P T daus les prin ipls 'vii


Depo Gnra1: Pharma 121, Hue Rpubicalne--27 &
Produits chimiques de toute pur.


ANALYSES: Urines, C ha


Soul dpositare po
asepti ble,


f~phoie.


BAdresieW~grahique


STAND.

The Standard Life As,
Compagnie d'assura Sidge Social ETABLIE EDIMBOURG DEPUIS 182)
incontestable Seur~t-Lib ra es

Prts consenis sur s6e


Ces avantages snt offers blement I'une dos plus large race de la Grandc-Bretagne.
Le Revenue annuel exceed Les Ponds nlaes excdent


mier rapport de 1'
Bureau :12, r Agent principal


An. y e
Angle +i