Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Additional Physical Form:
Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available.
Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Full Text









cial et


EUR-PROPRI TAI RE.


irtements, ) 420 AR O 4 GCUfl5 niger a .5


routes conmr


cationris au Directeur du Journal, 4 rue du Fort-Per, 4


aus rappelons A nos abonant de Port-au-Prince que partemrnents que 1'abonneStant payable d'avance, le ce du journal sera rigounent et sans avis suspenatre tous ceux qui auront @choir un mois sans rdMl ERCURALE

Porvau-Prince, 22 Novembre 19oi semane a 6tt trs pauvre en affaiLe Change que n s avions signals
oe: dernte r vue d i No vem

W-Ata 100. 1 2, 01 5et rnme 108o/,
nagocid quelques petites
ae venurs tant peu nombreux
mt de plus en plus rare.
rce d'uno cer:rinc i portance en
o) a dth trairbe a descon tenu.s scr s par los intresss ; ut eipeniso _pouavoird ire_ iwis
A, quee a :6 ngci sur D
SFrier prochajns et reportMe sur Oobre 1902.
!o ns: tes a:ftd e s uiva ntes : riain, --- P 3 .000 ash A oo 0/0, J v " D&. ao 10 %, M 2.oo'
03 % - 4.000 pav-liv. 2 D&. A
Oo A 99a , -- 3.000 A
et4.2oo cnV. de 102 A io6 ,. sr France. -- Contre or, 7.000 pair et 75.OO a vl 2 AL. traits.
S mNr Yi --Po. 200 v. A
- 3o pours de vue, on a vendu o299 "XE eaoo 97i, Yds 12 o R. P 9.700 u r IDA.
-ecpte, ave at rts partir d F3 oo A 25 / escpte, payible en
mlurPai s.
4ide 6 'i, o �6 ooo environ 58S<., e.-- x taux ce nominal a 59 /o

( D, $[ . i 39 % de
r.
Nominal a dollars.
- On a requ 2. o sacs environ OvlAce vendus de 9 A 9 i/2 suivant Wes et -o sac environ des soues


iLgent d Chan e.


'3OMPAGttNli E FiANtAittlSE
A. CABLES T LEGRAPH1IQUES
MONOPOLE DU (NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE,)

March du HAvre
Ca d'ati . . . . . . Frs. 51
Campache ( Bches) . . . . .5.20
d Racines. . . . . 4.50
Ccao . . . . . . . . . 62 A 6i.

COLON 21. -- Le g(ndral liberal Corisso A'est aussi noyd en voulant s'empar doe LK canionnir'e colomtbienue a Ga Pinzon , ; Cps eOi voulant le sauver que le G(l Ptino so nova. La mort de ces deux gdyraux est hne trs sriouso prte

T aINsSTON 21. -- Le eroisu anglais <( CibneO part pour olon.
A MiSTERIMM 21 - 14 Stafnlart , ijouril smi-of'ticiel, dit que los relations entire ha Iollande et l'Angleterre sont qelque pen tendiitiu4, A Ia r itle dies condamnatmions proontodes co Itro plusieui's 11ollandais A Prtoria et aussi pour los magi'es indemniths obtontes part les su jets h}olmantis, victinimes de la gueroT de 'Al'riqulc di SIud. --- il joui';d do Hiaarlem anionce ue tMT 11 otulick, ministre de la guemrre ei Angleterre, aurait fhit prposer par un agelt p cia I des ol'rves de paix A Mr K figer'. Ws journal joute que lex-president dit T 'an'val so serit refus6- nitarger des ae'iaitions avece te miiiistri0 ml:is;i
Akim.,s '22 --- Lp eormg o.ldiat -tie anldA.me t m a prefeopt do ptie ou.t:
-d�)Ine e11 demission Le GVanos a 6t6 'mnomr aOt commnmne:tmdest ropes .
PtKu 2l -- Le Gouvernmeit militar'e dt la cito indighe de Tientsin contlimue de refuser A reinettre I 'e ourewv'emoll des imp6is eritre les mains d-s autritWs chinoises.
AMSTERDAM 21. -- Ute dep.che de Bataxia dit iPe depts le nois de Septembre, 5.,63'7 pei'sonnes sent mortes du cioBiEaiN 21. - Le mi'nistivt' de, ietos etrangeres a fait -des excuses A. Mr Seilung, consul des Etats Unis A Znltta, qui aait td arrtd par erreur.
B-aInx 21. - Le Moniteur Local public uate dp~che speciale de Sl-IPetersbotn qni (At que 1Allemnagne et la.Rustie yout prvp ' enCH cmfmun u ri note


pour proposer aux Puissances d'envcyer des reprdsentanti o ne conference antianarchiste.
NiC 21. - Une division amU6riaine composee du croiseur a Coago - battant pavilion du contre-amn Cromwell, du coise rt' ( A.)any , t & la canonniere " Nashville na jeti l'ancre duns la rade de Villefranche.
PARIS 1. - Une dQpube de BIU apest dit qu'unjournal assurequele roi Alexandre de Serbie et la reine Draga s'etLaent querells dernie'ementet quoe tle ro ans utin moment do colore avait th'pp la reine; cette derni6re prit aussitMt du poison et fat sauvoe par les sons Aneirgiques de inddeeins.
CooN 91. - Les libaux ont oeeup , Routes les gares qui relient Lascades A C 6lo "- On (oul AiourodqxuP"A. oriez de nouveaux fonetionnaires apport'elart an partihibral.
WASHISNGTroN 21. - M1. Gudzer, consulgni'al des Etats-Unis ' Panauna, a envoy aujourd'hui ai dpa :irtement d'Etat +me d6pilihe dons laquelle il est dit que ls plus gl'; lde ttranquillit 0 regne dans I isthme.
LE IIAVRE 21. tLe piu)OT l Si voie 0, capitaineo Ioirot, ostarriV6 ce natii venaut de New-York; la traverse a Ot deo 2 heo.r'es phs rapide (pne les prced'lnts. La Saoie avAt it paS(', SandyHlook A 11 i. 55 tu ntLin jendi i4 ov; ale , a electu Ia traversee en 6 ours 11 hee .s. A soi premh-eie voyage de r'etour de New York le 19 septembre, elle avait fait le mne paIreours en 6 ours l3 ienres. -- Un trai, spa eml a ernmenet les pasugers de I; Savoi{, til pen avant 8 he ureS Jdu maltin, et- es- arriv P-aras ]ouid hvrrcrrht- -444wavede-Ne York a Parisa done dt couiverte en 6 jouri's et 19 heures.
CoMoN 22. Le (Gouvnement a
padres un1 au consul
til| , t" e li )L i~~ll fttt iC Htioii irti utOISl~i d- uiDts Ur, dirturant g'i'mal pounit assurttr a p' section itdispens, t e au transit du ralie. Deoax bAteix h voile pertant 701) soldats, (quittorent Panama avec le id'al Atlban et revinrent dans ce port aer ians apreOs-mnidai . Les liberaux assurent que le general Lorezo attaqua les forces co nmand~es par' le gendral Ahlban et les d5fit complte-niot; le combat aurait eu lien i Chame, pres de Ghorrera. Los libraux (lisclt aussi qu'une des autres divisions di genral Albafut mise en dt'route par le geralu














l'intbrieur, annonce qu'il fermera toutes les universitys si les 6tudiants de Bar
celone ne rentrent pas dans lecalme.
ST-PrTEaSBOURG. - Une rutneur non
confirmed dit que Tolstoi serait mort
avant-hier.
LONDRS, - Le comte von HlatzfeldtWildenburg, ambassadeur d'Allemagne, qui devartitre emphr-t're procialinement, est decde.
PARIs 22. - Le prince Ourousoff, ambassadeur de Russie, de retour de congd,
a pris la direction de l'ambassade. .
LIssONNE. - Le mnistre des affairs
etrau"res a prsent ses excuses au ministre de France pour la manifestation contre les Pres franuais so rendant en Afrique et auxquels Ia population jeta
des pierres.
PARIS.- Rentes : 101.07


ASSISES Ci IMINELLES

Jeudi raffaie Latmon icie Favard a ferme la
se-sion crimii I , i ne smra pas sans introt de faire pour no rs, ne curieuse -tatistique utile lou-s pIs d ne, el cest ee que nous
.1nous propoms an- nI de noz prochains num
ro, des que nojup au ns tons les renseignementsque nous av i s demad . Nous itAcherous egalement de non-, po cr Ia tatiztique criminal le d e Oun e mr re et oous tablirons la cornSparaisn hdO"eur des chifres autheutiques.
- Dou, '~cAt Mr L. Favard qui comparaissai on tour d'a-sise, sous l'accuation de fauxc en m aure de conmeren. Condamw par contunare h 3 ans Ie tralaux ftresil so livrait quelklues lour ayib le. .in~"ement entre les mains
---de la Justice t duandail pour lui le bhn0ice
dune auiend pu hir e ave r" oute esI garanties accord s aunx pvcnus en pareille circonstance. L'audiences'-t ouverle sous la presidence du juge-doyen Lariue, le parquinet tait oceupA par le suhtiut C ,sar, t .M1 Liger Laun n, Raymond ani at Odlon S-journ4 talent au bane de la d fnus, e derniers s'itaient mis gracieusement i laI disposition du pr~venu Contrairement A ce que non avon. announce 1 T avait pas de pati eKile. L'accus~ suivait trs attentivemeKn hs dobat, entoure de seis et
de ses anms.
Los thuon n uayant pas corn ~amru, lesdbatsginraux fu nt delarIs ouerts i 2 heunes de 'apr~s-midi et le substitute CWar prononga son rW quisitoire. Trsk-violent par moment, il fit du magasin Favad ute m naison de banqueroute uu lieu de rapines of des iman uvres friaudulenses
-4rhtemetW~atTttaifenf~TGE cF~ancders
trompes tout d'abord par une fausse raison sociale d- E. Favard & C . I1 ne voulut pa- adimettre l'exisence d'un e assoPi re (sic) dans I q prison sociale et sounlint que M, Emranthe Farard ait monvte hien longitem:s quand la mason continuit ses opQrations et conservait ses mmnes traditions ainsi que la mome raison sociale. Lesubstitut Csar trs convaincu, soutint Facecusation avec beaucoup de chaleur, mnais malheureusment pour li, il avait affaire a forte partie et soi adversaire, evidemment, devait tirer parti des faiblesses t des defectuosits de son
reqmsitoi re.
Aussi, c'est an milieu de la plus grande attention et dui plus profound silence que Me IAger Coauvin prit la parotl. 11 fnt impitoyable envers le substitut et s'leva A un haut degre d'loquence quandl iafltri va !, it , d - w::a ! : " .
les mains duluel avai ut dikparu outes leSpi: .


emeranthe Favard dans la mason dte commerce, il expliqut la raison soMiale et prouva qu'elie 6tait I'associ e de son av ti dans toutes les oprations. a 11 Pe so pourrait pIas, dit-il que Monsieur Favand e~scomptAt la mort de sa femnme dont il avait le manita, celui qui le croirait un seul moment mriterait qu'on liui crache an visage. a- 11 aborda ensuite les points de droit et prouva qu'aucun des 1minents constiutirs dn crime ne pourrait exister, dans l'hFypothlse mene que le ax eit 6 coinmnis. Pu., it demanda ce faux, il demanda le faux mnate iel sur equal s'0tait basee toutae I'accusation ; il rciama Ia pece, la signature fausse qui avait amen Mr L. Favard en cour d'asises. Saluee par des applaudissements qui partaient de toute la allow. Ia prorani-on ful un coup de fuet et une flaris sure pour celui qui avait faith disparaitre dties picus du purves favorables ~ ia < Mrensos du pr& venu.
Le sub titut Csar rtliqua, mais d0s ses prenmiiest paroles u incident so poduisit. Au imot de faus-aire qu'il avait pronon d'une voix clatante, I'accuse s'0tait Icyo de son bae et piotestait, les jurbs so declaraient suffisanuneni 0clain5, M1"- Sejournats et Raymond aine n'clamnaet di tribunal des garanties pour Ie pr0en et M LegQi Canviin recomunandail le caime ia sun client et h ses confrres. Ce fut on tol0 yanbral at it silence ne put ilre roabli qu'it F'appo rtion d'un piquet de police qu'avait de!at:n!' le president de I'audience. Pus le substitat mntnua sP rpliqu. 11 rep1 it l4s m'10s agutuuts de sen premier dnscouvi,avoua qu" on aRnit enleV la ui'asse de la dfen et d iara que e serail detruire du coup te Code pOnal si par impossible Mr Favard tait acquit,.
M Cauvin so leva it son lottur, reprit ses nto vens do 0f'nse qu'iI risuma avec lant de clir t, tant l'lableta que l'acquitninent de l'acn>i n'tait plus r i doute pour per-onne. Mais rm preratnt ette circontance favorable it accuseo,, olg de lan disparition do e taines piees d" pVuci-, iL coMa sur sUn siege le substitute CDIar eOuitact. M Camin. en efft, teriniait nou disours d'une facon simple, aloquene t brwutale.
i Lo substitut C sar, dit-il on substance , a dio
Au uitieu d'un tumulie fail d'applaudisemetls, do res et de ortis, le president i grand poine, pat Vint it so fire entendre et remit anTx. jury's Iles 4 questions auquelsW ils avaient t r:+pomlvc.
Apt, . 20 minutess de dlib&ation, ils reviennent avec on verdict d'acquitement prononce Ai I',Inaimit:. L'accIi suivi 'une fiile non M breum est ntis en liberty, pendaut que le substiut acrucompagn des agents dte la force regaguec sa mason.
Ain-i so termina ce sensationnel proces qui feorne le sgrandes assises criminelles.

Excellente Occasion !.
On ofre tout un materiel de pharmacie
1 b :- . conptoinrso < rcsc bocuetc. - Conditions modi:6es.


compatriot do Pit Monsieur Me, e tuteur de ses enfants, me roneis ol faire personnel ent la rectifiation, . Ia reaction d" a National n so suit en =, fire eIole-mne an plus prochai number journal.
A raison do ia grande publicity, de vot nal, je vous price de vonlor bion oen oni colonnos iz Cot eflet.
Moansier Salvatore MeNo, recu I'ho al'Immaculbe Conception , y a t" soig torze jours, et non seuleent les frais s&jour en ct 61ablissement, mais Los ho des ndeins appb.s aneprs d lIui, docteurs Bergeaud, H~inu et Ledan, les pnharmaeie, c eux ies funraio ,e p class et autres, s'Mlevant ensemble As treute deux gourdes, cinquani deux c .( 4 6:3.52) appert pites 'galis~ es liens ~ la disposition de qui de droit, par moi pay s des deniers propro ies didl
Vemi lez agrger, Monsicu 1 " Ii hreele since res salutations.
G. LAR





Change
On a vendu, parat-il hier, pour part du hollandais, de for jusqu'i i Ce matin. ita O ngocid quelques R o5.
1I a aussi fait quelques ventes a
les gourdes payables cash et for livN semaine prochaine.
Commissions des Fronti6 Les Commissions haftienne et d caine poursuivent leurs travaux sur I tires; toujours d'accord, elle s sont point d'atteindre le confluent de ta Capotille avec le Massacre.
Nous croyons savoir que les deux missions, apris un travail ong et-tY fructueux, vont prendre un peut de v a- partr delDeiiibre.
Lies Prophaines Elegiot
Les candidats se font peu ' peu ire par des professions de foi, par clarations ou par one certaine attitude trice.- - Jusqu'A ce jour. voici les ci dont les noms out -t cits come dats pour la Capitale; au fur et 'l que d'autres noms nous parviendron les nublierons.


Lilavoi, Duplss plaisir,
Martin


Adam, Bat , Ger


aix,

















rant


enons avec plaisir quit vient au Lycie, un Cercle de sports de Union Athletique Ption


4ns sana in corpore sano.
Quatrain du Jour Polyciniquement parlant, Le bal de la Polycliniqne Promet d'0tre le p--e brithrnt Qu'auravu notre R6publique!.
Marriage
\ous apprenons le prochain marriage lise Ste Anne, le jeudi 12 Dcembre haint, A 7 eares du muatin, de MN1 CLGCE PAUko, avec Mr AUGUSTE DAUPHIN. ouS now compliments maux futurs lpoux.
Voleurs
mes :. lers conhineni lear besoge, grb :a:i:ite que .le. nnral Canicau
1 er Lire la chase. us us passs cetce engeance dIteabe it -ite Pc Mr Liferriire,- dont ce a que ittrlement vid! la mason. rtant La maison dMvabsee est situde A iimit de Arsenal ! - A. G
Dclaration
-ous aons pr devmir de declarer A qui irou, ue i oentrefilet paru dians note No > Novembre, sou' IA rubrique Inserde nmnde , e sion , Un Jacmalien -, : pas de notre .gent A 1a::el, M" Hen= abidou.
Echo de Lbog&ne
nous revient que depuis quelueL ibunO de paix ne fontionne q uavec Ic titulMire et on seul supplIant. Quand ci se trmve empche d'assisier aux en ce c Rit de choses nui lux int de :.:ii bes, suro t pour Ic rW "edes affaires en dernier resort ouA a ence de deux juges est rigoureusement ssaire,
seraP bon de remadier A cc-&a-t-de s prglibilc tassurment aux intl- I de tous.
O'Album au Pr6sident Sam SA.crASs J, Hlinam q&e na o iv Ar uEmi1e nue au Pm sMINr SAM st acqui. - Nonaritoy u qui rst estin0 partn It, reco it diennment d tonIs los points d pays deo r'ies ficita:ions;des souhaits el dos
po. l. n. une.ta one_ pus teer Wn : it en donne avis tux persunnes qui ent Jui envoyer leturs souhaits. icn i ile des s nscri tions : - Gneral Laromhe 10, gi6nral Lan ieuxjemune comaut I rondissement do Nippes 5. NI. Dn S(Cais-ier d- la Banmlue ) 10. 1Dathan de


La suite A lndi ).- UN PATitOTr.I
Avis-R6ponse
:visle Mane leralThermosiisTesier, na Boisvertl, dat du 4 Novemtbre cooaourait d&ela&f- ( u'elle nest plus resdes acles g~nahbnent quel"onques il Te.-sier, son p-oux, qtui n'a anm


caractere moial pour avoir lgitim.ineoit une femme. 0
II 'ent pas siant de direquoi que ce soit e nature i porter atleinte i Flhonnetr de cete dame, qu i, pars-a conduit, do nne A penser q u'elle ni'en a point ; ia religion que je suis, et la moral queij'ai ton ours patique, m'empchent de la suivrm -ur le terrain fangeux oh elle voudail m'entrainer, eile qui a ensans anuen respect pour les lois m nwalew ave lesquelles toute femme de bones iimun rs ,oi t compterp01t rtre bien cmsid Trb, A abandoner le toit conjugal, sans que, pour relan, ell, ait reu aucnn manvais traitemonnit de son 6ponx, et ela, aver une persistence, qui seule suffit A donner la miesure de q"e"l e vaut.le me c,.ntenterai done, d'acconrd avee ma conscience dthonnle home, de la livrer entirenent A ses sentiments et an jugemet de la socith, qui ertlainernent fEra d'elt honno ,juties.
Et a" alendant qu'e!ole subisse le sort de sa tRminit, en agissant ommoe elle a er devoir fairemj sousi gn, la tiens avisbe queje I'attends de pied fer-tn. n- le te m a n iv ece don't clie a on I'a lce de inc omnaer, et oA t-puis hion lhantemps dj1, -n' aits, encore par respect Hoor ma re i, -,-e I'aumis appel%.
Petit Gove, - 20 Novemtwe t91
IS:AEL TESSIEH
Avis divers
i'avise I. pu1lIc et Ie cOmnf rCee que depuis Ie 1r .\oat dernier, Monsieur L. D. Roumen no fdit plus parties du personnel d i m n mison do Commerce 0tUblie su. cette place, ot qu'il n'est plus anti leI ma procuration. .

NAo6mie, le I Aofit 1901
11. BLANCH ET.


'avise Ie publiceet le commerce qu'Ai partir du I 1embre, Mlonsieur Ant. lenoit est chirgO 1+ in procaration de ma mn ison de Conmmerce tablie surcotte place.
JV mie, I0 15 Novembre 10.
LLJ3LANCH ET.


On cherche a vendre
ne tcomnplte, install lion de 1mi re O6lectriqute, consistallnt e deux dyinmnos,qualre lampes 4 arc, Iune centaine de pettles lai mpe~., des its et (ous les accessO/;rs necessaRes, It TOUT EN HON I.TA DE FONCTIONNEMENT.
S'adIresser i a Pharmacie Centra e d'HailTi.


A VENE
TE A R P ANC -9 A ,T1EN,


Odjeuner 4 1 heure.
Fromage do 1t0e de hu e
lambon d'York aux petits pois
Artichauds A la vinaigrette
Sell lde mouton t a b.rDdche
Poraoes i'obe de chambre
Salade
Crame A !a ~lacre (Vadlle)
Ca f4

Diner i 7 iheuren
Polage de fortue
Filet do poison au gratin
Langue de vean sauce piquanle
Hlaricots verts A anglaisee
Dindonnean farci Pommes sautees
. Salade
Tarte A la confiture
Fromage
Caf&
L'Orchestre des Tziganes jouera penpendant les deux repas.


Bois de Constructlon

Grand ddp6t sitri sale q(uai,en face la mnaison Gu nyota proxinild du wharf de sabotage.
Facility pour les expidiltioas de la Cd6te.
Vient d'arriver tie cargaison de Pitchpin et SAp d'une beaut& exceptionnelle. Assortiment complet.


CartelaJes :


2 sur 2- 2 sur 3 3 sur 3- 3sur 4 3 sur5 - 3sur 6 3 sur 9 4 sur 4 4 str 5- 5 sur 5
6 su' 6


Planche. pitch-pin preparees:
Planches pr plancher I 1/4 sur 4
a 1 I'14 sur 8
< a elmns I sotr 8
a pr palissades, eloisons etc. I sur 12 Planches a I sur 5


a n a
Planches pitch-pin brules
te a {1 ,


kk
Planches
a
a
t


Plan ches
avec


bru1 h eptes (1 Iiitt'

pour pla/'ond
I ilure ' t Ill nicl


I sur 82 1 sur 12 1/4 stir 12 1/2 sur 412
2 sur 42 I1 suir 12 I sur 12 I stir i3 I sur t16 1/2 suI 8


IPEL{OUX & C.


Ine Chaiterie iFa uaise
qui vient ('oivnir sos poles an public, Grain IfRue Bar Nouveat-Sidcle , cdti de la Phai'nacie Centrale, oi Ion trouvera cin'tunnumeint: Sau.ices, Boudins. Crdpidtes. Pal/s de foie, Vol-. at vent, ja oni-&ia, - . och, -- Iabriques avec les porcs ven u ot. engraissis dans la K i' 'I ' I' '-1 _ u''' mm








T. H. SMITHt,
11aitle Taille'"'
181,--- Grand'Rue,--- 181.
Offre an public les avmtages suivants: Quality. Promptitude et Bonne Coupe. Get 6tablissement tienlt A la disposition de ses nomrnbreux clients un bon stock tie diagonales, de cheviottes et de casirnirs de la meieure quality et de triff -hltes conleurs.
L1 coupe est d'aprs- les dernidres
imodes.fnia ytises et anglaises.
Toltes los contiandes sont excut6es avec la plus grande exactitude!
N. 1 A O ,

Ma rehoa ++d-tall len+ r,
annonce A ses nomlbreox clients qu'il a transtAre sa maison principle de lai Grand iRue au N 1:3 tie la Tiraversiere;en rmdme temps il a le plaisir de leur aioneerqu'tl a faiti vcir spciNalemnt di 'Europe un coupetr qui garrntit a coune a tous les clients mrnAe les plus ifiies. Grand assofitiirnent d'tolfes rimaiie eon trouve ties costumes ' i e n' 1 - ', c nit e" dt i golle a $ 16
Pantalous GouHdts 9
Cornplets eso1ln Zo,2 ,il a 28 4 (1 ( ('HOT il (t ,:3
Pour les complts eli11e0. Ujn tLe habit onI autre ConLunie I', ti ls prie t bienl voutloir c le voir, s i as siilunt 4vaxnci'e qu'is sp;ent s; tWfaits. MPap tthro ,e 7 10Iik, a 98 Tlelapi. tl'r 1 o Un H(knmvo Ae's


1- f fi '0I8 ;t iSoil000 8
'S' 1i Tl II)P'ix 8 , t t 0 >-,t atelier d tAic r A m tati 1o i
Marou, Gr:it'le e N" 122 el s et :10 A I ip W w


L. MASSA,
lioriogerie, Orivwerie, iravore
Grand'Rue, 157.
R6paraions do mntres, pendules, riveils.
Prix Inoders !
Travai soi gn.
ifSouto & Co

161, Fronl Streel -Ne ~-York,
Manufiiacturiers do Chaises t Mebes doe tous genres on hois t:oiiinitsn tin le--iers
inoddes.
Notr3 catalogile s Irolve chez I\I. t Itto l~chr & Pt-:au-Pc., q i so chargerouit des comniandes, tl) 8In ii sera en VoW par DOUs 1tirectene nt SUr demanded.

AVIS.



Alia" Line Service


Le st'aitner a ni IiA t at
lendlu A i rd; ', "2i 1.0-t.lj~':' 'l 'eowi P TQ Att v OW-ork.--- II parIi1" Wl 11101P0 JO I' P) l Ps {A Ve, Jacel a Li1:11 .o0 un 11mbl' l flk oi p)assagoPs,
Potn p us an )1o ' � yis';,,onh

saVYr, "T MIX huruui. i' Ia l orn;o:lti: \\ 111.i['fkO>fZ,
Ag - K K N J-K 110l


. ------.--- - I. . . .



*: A4 p+artir clu 1""Janvier 1 901, tous lea lhiitables
*o o
* M6dicament LE R0Y, liquides ou en pilules o
* portent, comn par ac pass6, Ia signature do LI OY, 0 la'inventour indiquent le lieu do provenance, auciennc* SPharmace COTTIN, gendre do LE ROY, 51, rue do SSeine, Paris, de plus, le timbre do garanti de S1'U I dR FABRICANTS, Soci6t6 pour Ia repression *~ do la Contrf'aon, ttablissement d'utitit publique.
S(Drt du Pr6sident de a R6publique Fran aise, Z
04p6t chez f. .SEJOUJRNE, Phan'nacien, 127 place Vallibr
* Port-au-Prince
@et@eoOO�@@O@@@@@SO@@eee@


MAGASIN A LA TETE DE CHEVL
fris connu et jouissant d'ue g"id4 putation pour In soliditd et IW vri6t e articles, vient de recevoir ,t'Europ e d'Amndrique un grand choix de lnuchan dishes, dont:
Articles dmailhs, lavabos, cadres t matelas, tle pour ete et Atile d voIle
Pour les voyagers:
Courroics, (ibeceOs, Valises dte voa. go, Sacocheos, Poches pour revolver1 Nji gnards, Jambieres, Bottes, Sangles; E rons, Cravaches.
r1~y;anx en fee galvanse.
de lontes dimessios.
tIwornis Kin tous geures, CUons pour tu Sattx, lI1abinets.Stop-cock en euivre ete er. Flies pour visser et cooper lestu yaux, TuPunt en cao utouc. Ma 8000ix pourv voiur+esiRessorts, Essieux, BrancantIs, Traveri Jantes, tais, iBis pour capotte. Cuir toile cirde pour capotte,Boulons do touted dimensions, Dmp, cussess, Clefs anglal ses, IBrosses pour o-cievaux et err chier
dents, Etriies Peignes, P daux de airl Chains et ponges pour chevaux. Foul chetes et polls pour' Curies. Auila luit EllimaNs Embr(ietin1. ( iail lt n'ta' o I n-eIes Ot C iiir, {.ha s pol
tl- t + - \ 11 t lI1'o ii ile os, -Sml
'I~" I tl at~OS0 do contours, Mms 4t[ile nt t't ntickl.s ; Fltri,'t's >t Eperolis C t'oinjle" 0,t cI 't( I.'l


\ H'ties t+nu se lt .
. p.u I un tires, 1 tm ' of thut. Pend1K do eocho, Penxn v'erieS SagIles polir piece . Al. nes, j ( _. _ . l s.mporte-pitees, etc.
1 Per-hlan c.n dotiift' n Si tPI
Et{ait et1 Pls�n)1t nti g q)lt'1tl*:t P,'tS $1 t tsl*'', o t-ifr X et i po1nty8hx pt' r'l)i~rtty;V, tFiI do, let. Etaniit.jsi Cu+ssorolie.'",�:s dual tles."+5., Cafti&'e:S, I tassob

Mon hits a (:alfe;, a pit:w'te e1 A+ vlitt(. LI
nUk n nOM Onn r no
HO. UT & . (t+

re-boun. op nnto ,n





ren
tabka nles A sevir, illes et fot i
tes en f-r. Coue-x p ' table, o i Ptlue'S , Crslhiotrs, SteC lount. Co ii Iitex bl'nr)t i n manches ld eL You 1 go), [Hiatuts ( 11111t1e hlancew, mninehie corno), Jlarbeites orditrt ires, ,Jaitlwti"e d llaiii1er, Larupes+ do (aPPe A sus~pt;II~itht1 avec r ;lecieurs de null. FanaUlS PCtU' ' cuies, voitures et hAtimer t.S. \'croS of rn&ches pour' 81110 lpeli 10til go Ilut'S. NI ir s pour c l[ o nE) m~eie

VW a Mmj, noir' brumt ~lciV'ii
Peaux do chevueux ,Gu A semelle W aO roqui, Basanes. Elastiquo, Soie, IWN et agrateCo. Glens, Tinants, tlnuto(S, ita teaux, ToISllce, Glous 1Iattu, fotUiqS 01 points l PaiNs de tonIS dicms rs. Penturos, Crochets, Seri'nt'04 pour por tes, Couplets<., C;sdo.aas, Tat'gettO$-


a