Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text



















































































= QUOTE DIEN FONDE EN 1898
7 plus: ancien et le_plus répandu des journaux
MONOPOLE DES TELEGRAMMES DE-LETRANGER












LI G9 C8CRLDCEVELY CIA NES +
Ua Mole....0.---8, 4.93
Troig Moig.......¢ 4.80

Direction et Administration

ERAQUIT & C° Propriétaires

PORT-AU-PRINCE



sr toutes communications





La we ee ean ett MELANIE AAR RE Bie HEE

rues Bourjolly et Fort-Per. - a PROVINCE | Un Mois........+6 ae
(P. 0. Box, 66.) ; REDACTION : Trois Mois. +... 600
ts partent du tet et dul i. de UN COMITE ETRANGER ss Mois. seeeueed
' roia Mois.......€

mois-et sont payables davance.


























guelqu’un avait dit au président que le
loup c'était lui.

—Et le gouvernement actuel du gé-
néralb Simon ? a-t-il été sccepid aveo
sympathie par tous leg élémenis du
| pays?
| Le gouvernement du général Si-
mona jes sympathies du pays, parce
que.lui méme est un homme syaipa-
thique et attrayant, et fail tout son pos-.
sible pour diriger déflnitivement je
pays dang une voie nouvelle Cest us
gouvernement militaire, comme tous

AITI A CUBA

omar wei itt



Nous traduisons de « £1 Triunfo s, Vun |
deg plus grands et des plus importants jour-
| naux dela Havane ( Cuba }, Ne du 19 Peévrier
1.1909, édition du matin:
| «Dans quelyues joars M. Firmin,
| nomimé Ministre plénipotentiaire d Haiti
| a Guba, présentera ses lettres de eréan-
}cesau Président de+1République- Aw}
vom da « Triunfo » nous avous rend |
j visite ace personnage en son aciuele |
résidence a Phétel * Las Americis ” et | ceux quis? sont succédé en Hit de-
|sans diffculté nous fames recu de I | puis la proclamation del Indépendanee,
i figon la plus courtoise. C'est unhom | mais adouci par le caractére du géné-
: ___ | me trés poliet de bonne éduciticn, af ral Simon, qui est en méme temps an
(Gorée) 30 — Lactivité des | avee une majorité de prés de 4.000 | aspect sympathique, qui parle et écr.t | civil sins rien d'excessif dang se3 pro-
goréeas angmente, Les Ja-| voix, Le programme de ce candidat | le frang.iscomme un Parisien du temps | cédés. . .
euneat des dispositions mi-| constituait une protestation contre | de Moliére. Sa voix, ua peu voilée dé —Et offfe tient pas a ea finir avec

fe ces insurgés.-“"} lapolitigue navale du Gouverne- | note qu il médite beaucoup ce qu'il dit, | le régime militaire?
$9 om Au cours d'un dis- | ment. a son regard rovele sa prissanie intel 5 ~ Si, ony fend: mais trés lenlement.

3 lar orins a. tt Aye j,ligence. Yeu ou poink ae Ceremont e peuple le desire.

a Reichag, le chaneatir || Waswuvorow 30 Uae dépéche | Ona gitetinfereagitto orl le "Ta enlenda tie qo, ae a
aE os inte- | Hafid a “6 |i ed | ‘eprésentant hnitien répomdbavec vive offert te poste de-Ministre-3-Washing-

Earope élaient mainte Jafid a annonce 1a capture BMY 4 od et aménité, aves in simpli iid et la | ton. Comment avez vous préféré venir

‘accord sur la question des | rabout Kittani, chef de linsurrection | réserve déganle dun homme équii | A Cuba, qui est an poste de moindre

qui vient d’éclater prés de Fez, Cette | bré. mportance ?

dépéche ajoute que le mouvement) Pendant le peu de jours qu’ils a pas Qui, il est incontestable que Was-

insurrectionnel a été réprimé. | sés dans catte capitale, il a fait quel- [ hington est un poste plus éleveé, mais

Mataca 30.~ Des manifestations | ques visites aux principwux lex pu jje désiriis vivement coraaitre Gaba et
hostiles au Gouvernement ont eu | dlies, se déclarant enchinte do Prodo | y vivre, tint par sympathie pour la
feu ler ici.~ Au moment ov les | % ees whe du M deco astiqne qril | cause Teves relation de 1895 ae nd

¢ ai x . a te 233 + irt la mission diglomiliqnue qt ‘aison de mes relaligus avee UO Brart
12.000 manifestants | se Mie persaen jiewt remplir a Gabi, MM Firmin rea rombre de Cubsins en mon pays. Au
pout renirer chez ous, que ques-Un [nit de nombreux titres qui le montrent | Gap Hatten, ma ville natale,j’al connu
| @entre-eux-ont lancé des pierres | comme Pune des persounalités les p'ns | Marti et je lui olfris mon amitié et oes
Déce : contre les gardes-municipaux. Apres | intéressantes ds 807 pays. (Survent 6- | services. A Paris, je fus l’ami-du doce
ie mbre dernier et par fe | avoir tiré en Pair, ceux-ci ont char- | pumération des titres et Li liste es | teur Betances,et ang la Fraternité”,
A Février de cette année, gé la foule & coups de plat de sabre. | ouvrages de M. Firmin ) | journal que publiait la colonie huitien-
rece dernier. Mapatp.30.— Les journaas libé-| M. Firmia. s’excuse de répondre 4 | ne dans fa cipitale frangiise, parais-
certsines questions, poar ‘avoir pts Peaient de frequentes défeuses et propu-





Monopole..du_«ti ouvelliste>
(REPRODUCTION INTERDITE)

































.30.— La Chambre vota un
a dix sept millions de france
Participation de la France a
fn interuations'edes Beiux.
nich en 1909.

du jour appelle la discus-
is supplémentaires sar
908. Il s’agit de erédits
{été adoptés par la Cham-




























































. A , *
won TÂ¥p ns.Ses--commental-
fin d la Crise des Balkans,

dif qyle la legon que Von











































Hvalida aujourd’ hui I’élee- | raux disent que les manifestations | questi SSeS:
Me Flaudin comme sénateur anti-gouvernementales gui-ont en | encore présenté ses lettres de creances gandes en faveur de la porte cubaine.
: ila date de linterpe!-| liew hier dans diverses villes d'Es- | et voulant iis eviter qaetgae een Hi ie idée vous formez-vous de
a } ine é ¢ AP . , Pration premilurée; au reste, St con: | ja mavane!
Seaton de la marine & | pagne, sont une preuve da profond |v esati i 1st abondante et de veine fa-| La Hivane, avee son excellente si-
séance-de-le-rentrée “Linéeontent ida uple versation est abonaante ef \ a e, ¢
pe veaseseen en omen’ ape a0 _ Les j cile. Et voiei le Miilogne que ngused- | taationgéographique, avec son climat
GUTHLIE (Oklahoma) 0 a6 Ne ines comme rédacteur tu ‘ Trianfo” }ageéuble, avec ses élégants édilices,
diens Creek ont offert de faire leat avec le sympithique diplom ite huitie: | tant publics que privés, avec ses Pues
SOUTBISSION. 6 ; —Je sais que vous aves él mélé aux | propres avec ses pares bien raglés, est
LoNpags 30.-~Les suffragettes ont | teccibles évésemeuis qi se sont pro | noe ville és sympathiy 12 et agrdable.
Se tenté § nouveau de_piuétrer dans ta} daitsa Port ad#Prtize ea Mars de Vau- | Naturellement jeu nn vu que les arle-
. péens en | Chambre des. Communes; elles-err}néederniére. et qr oa-vous desiyaait | res princip ies, celles que -pircourt un
pour base la justice abstraite, | out été empéchées par ja police qui} comme te chef du move nent révalit | nouveau vent, Le Prado et le Malecon
que,et que les canons et | a procédé d des arrestations. j tionnaire, ayaut du Yous: reg m ont para enchantenrs. Uétuadier te
: Sout les seuls arguments | Thtaan 30. —Douze nationalistes | conduit Trang tis pour wébre pas TUstie, pave Yous proposes vous
bea ” . t + ere eee : | oh 3 g . / i a _ . .
aa eet ot farent tués et ving! blesaés a Shams I} était si violeat,le régime du ge- _Cia &é mn bat principal en ve-
Hal est d'ay , "CHILES ag t , o o ee Lo
tee ri is que.humi-| hagen, aucours d'un engagement | oo) Nord Alexis? Tauant ici. Je désire surtout observer
ck a Russie a pénétré | avec les troupes réguliéres; cos ders | peas violent Le Général Nord Ale- [comment se développent tes institutions
tot pe ocopar. des Slaves | niéres eurent seize tues. le ad xis qui est, aujourd'hui, un vieillandde | cubaines sous le nuuveau veygime Peé-
wullon donnée au i BetGrabe 30.— La formule adop- 89 ans, semoara du pouvejr par oun! publicain qui vient de ginauyurer, ne
afaitqué comp quer | tée par les Puissances en vue du ré-| coup d état militaire: Son mandat de-) de la libarté élvctorale. J étudierai le
européenne... : glement du dilférend Austro-Serbe, | vait espirer en 1909; mais ses enne- fonctionnement des puganes de l'Etat,
. = Aujourd hui - | a été présentée aujourd’hui au Gou- | mis prédireat qne,étant monte a la pré- | ses résultats et ses eliets.
sUjourd bur, pens | a été p tee aujoura nul au a, a ap la fi ' sfendez@ . cre
chambre des communes | vernement Serbe par les mimistres | sidence pare (once par fone ‘wid Defeuder yous guelque systéime
4ueslion nava S 6 * spe gsie, | aurait cherché a s vintanir égile. | détermine” — ; oe
esas i ale, ies élec- de France, d Angleterre, de Russie, meot.Le Gal Nord Alesisneconnussait —+--Ea philosophie, je suis posiiviste,
Féle ti de reydou | a Allemagas é d lialfe. , pas les lois, I silt & peine signer son snivant les traces d Anguste Comte et
ceion de leur re |__Le toi Pierre a romulgué un rom-[_gouveraait comme ua despote, de Littré... ;
% chambre des com- | décret changeant les prévoms de ses | exilant ses alversaires quand ifne [és > M1. Firmiin nos questionna —ensetie:
Gar ve monhodge, con- | Gils: Georges devient Alexandre, CL! fysillait pas, et ne supporiait enfin au | avee intérét Sur les personnes gui chez
dans sop programme | Alexandre,Georges. Cette décision & gune critique. La presse était baillon | nous cuilivent les lettee: et les aris se
it Pronoicé en faveur | été prise pour conserver fe prénom yde. Us jouradiste fut emprisoiné | renseignant sur Vargna comme philo-
fouimmédiate de huit| de Georges 4 [héritier de la°Cou- pour avoir reproduit ta fable de La|suphe, de Montoro et Sanguily comme
: : _- Fontaine : ** Le loup et lagneau ”, cir | critiques linéraires et orateurs politi-

Madre géants, a été élu | ronne. : 6



uelqie te
lente ab

& é demiidad) 6a)

de-nous. dovver sa photograp
une. dédicuce ala Hé duction
_Privufo”... _






Evtocio Hoata,——] 3 2 q ,
. les huitresd’ Aquin vont faire jnsque-la |
a Gependaut ly passion des hultves aug

PETIT CONTE D'HALTI |graker eesti

Patigaé do voir quelques
gaver de ces oroduits de
Hultres dAquin e
C étaitun des plus pares privildg
Were membre de“ las Soviéle We.
ploitation-des-Huilvesd' Again. On
yenuit de déeauvrir que dans. cetie ré-
gionvexistait-des* barnes VT huitres “con:
sidérables et.trés. ubondants, des: hul~
tres qu'on ne voit aulle part faciles a
humer.et.toléréés pur led estoma
les.plus délicats. Ve qui rend’ encore
plus recherchée cetie varieié Chuitres,
vousine le croiriez pastcest [écailled |
dor qui, enveloppe.. ces mollusqués, | ~"
comme le-searabee d'Edyar Poé;-et yur
fait les -délices~des-amateurs.< Ceox-ci
n' étaient pus des gourmets; la ploparty
aleut.ce simples collectiondeurs,muis
escollectionneurg @ outrance yui,pour
ooflix saucissous de. Lyon, ne—diminue-
““yaient point lear collection d'une seule
piece.

La Souidté d’ Exploitation s Gait for
mée sous les auspices des..gramis.ser«
viteurs du aGrand Patriote #, lesquels
s’étant réservé la tnohtid des actions et
nature, abandonnaient. Pautre wux pé-
cheurs quiils designalent eux nines?

Cette nouvelle industrie se dévelappt
trés rapidement, au point quelle avuit
étoullé toutes les autres, Les champs
étaient abandonnés ; la politique relé
guée au-second plan ;-les arts déeriés ;
lurmée elle-méme était dédaignée,
puisqu’on a yu divers-géréraux ucero~
cher au mur sabre et epunleties pour
endosser le Ténga du pécheur et s'ar-
mer de lépuisette.

Tout le monde voulait étrg pécheur
@huitres. ‘C’étail une preaséonstante
auprés du « Grand Putriote » pour se
faire nommer directeur‘ou méme em-

_ployé d'ung colonie dexploitation. | pé (¢ buse la mora
Ala verité, te nes Pcervert alfarbll, Ou lone Vhormme ipa-
sont haitriféres. Mais il parait que les | 4-il chercher le bo. heur? Hi l’a deman-
espéces fournies du cdéié d’Aquin sont} dé 4 l'amour : aprés avoir trouve le
jes plus yotitées. Si vrai que quand il] cwur qu il désirait, il récelte souvent
en arrival des Cayes. de Miragoane, | chagrins et ennuis; aux plaisirs, il n'a
de Jérémie ou méme de Jacmel, oo les | reeu en partage yue salidté el dégodl, a |
faisait passer pour dea heitread Aquin, | la domination eta la yloire, en ce pays
tout domme te cafe da Cop pusse aul surtout, on $l co.niment elies sant de
Havre pour celui de S-iut Mare ou de | belles infideles. Cert avee roison que
Mole.— Stimple procédé commercial Sv-Augustin s'écrig:ie copue est si lurge
N’allez pas croire cependant que ies | gu’ nous est impossible de le conceu-
huitres coustituaient de véritubles mar- | ter, les inquiétudes et ies chiméres suut
chandises et yuelles Gtuient livrées | inhérenies @ Holre existence.
aux profanes comme leurs sceurs d Os-]. Missi la simple morale ne sulflil pas
isndé gue les gourmets surrachent au | wus individualités, eile ne salicfait pas
débarquemeut. Blen-au--contraire, ot | non plus les collectives. Le meilleur
entourait leup arrivée de précautions | témomnage que lou en puisse olftir,
infinies pour les arracher a la curiosi | e’est le grand événement quia boule.
té pub ique. Et voici comment la chose | versé {-humanités Ja Révolutiwon Fran:
Be passail. gaise, darast liquelle des pradiges de
oom —y avait a.PBort an Prince un fone- | courage et de civisine ont éé uecom.
tionnaire qui -dluit en méme temps | plis. Aprés que To euridre
préposé aux hvitres. Lorsque, chique | se Raison, voici jes nuyades-sympathi
mois, lu carguison-arrival 6y0s6e--quesild. Nantes, le cul de-jite san
~~pdalt-en-personne verti | guinah'e.quise-luussaitergeé-biebe
contenue dans un certul mar frad-pour-emendretes euuliesanis des
boltes ed ferblane hermétiquement clo~ | suppliciés, Fouquier-Tinville Muralré-_
_Ses, portant la marque: Huilres‘d’A- | clamant a lui seul 30U,0U0 tétes.
quin, ILy a une. slatistiqne-iuéressinte 4
Il les comptait,puis-les-faisait-teans-|-entreprendee, cntre—les.peuples.a-reli-
porter dans son bureau sous Jes «yeux | gion ollicielle; ceux of elle est simple:
de quelques curieux dowt la plupart, | ment tolérée pour raisons politiques, et
étoulfant leur appeétit, se prengient de{ies pays sans-Dieu pour voir.da pro
opHié pour «ces panvres bétes inno-
eentes » qui s"écrasuien!, énlermées
---ansces—boltres pour des paisirs ‘de |
.» palais.
De serte que, sans compler les pé-
cheurs, i]s etuient, peut dire une dou
~gaine Cactionnares é-savourer-de-bon-_
nes hultres dont le. vulgum. peeus. ne
voyait méme pas les coquilles.
-Rien-n'excite..la.couvoilise comme
un frajt défeudu, C’était le cas des hui
tres d Aqnin qui cluient le privilége de
certains... pilus “Nullé me langere’;
——6taitlemelidoardre incousclent de ces
Les philosophies du ‘temps sen cou-
solaient, digant que c'est amer ; mais
ehacur désivail 90 éprouver Vamertu-

Mey,



quay j a
pel vilégiés se
le peuple, alflamé, s'est raé sar
gesocial etadiseous, leaarmes ala main,
la. Société exploitation des. hulle
WAguin,

Ei voila comment jes..desiinéges.. des
empires Lieunent rorvent & peu de
chose! :





SCAUTATOR.

SERMONS DUC

















Re PR. Levasseur livre-us- ardent
combat & Uindifference religieuse dout
ila encore parlé inardi soit, Elle a ses
consequences morales et sociales:
Ue. sunl.les. premiéres nl ont fail
Pobjet da sa. dieruiére conférence.
Le.prédic stein ue.confeste pis.qo il
existe desvertus possibles sius,religion,
tiais.la morale tourne alors-en une vé-





et fail de nous de vruig 4coiiers, assu-
jettis a. de pénibles devoirs: La vie ainsi
“Mmenee est loin Gétre seréine. A la mo-
rale religieuse, on snbstitue de grauds
mots: aliruisme intégral, solidarilé so-
ciale fraiernelle philanthropie,iesquels
sont bons puur les banuuels, alors que
les nuages bleus enveloppeut les sales.
Mais céla ne dit rien 4 ce pauyre hom-
‘me qui passe, auquel on a enselyne que
la vie nest gue miréres ef que ie tum-
beau, ceslie régiue ies vers.

Des adversaires sans lamoindre és)
tation déclarent que faire preuve de re-
gion est un symptome de déséquilibre;
et uo écrivain du jour avance que ce-
lui dont [a conscience etlu veri ont
Out buse la morale religieuse, est un


























































comment elle est clairsemée dans la
premiére calégorie. Ou tombe sans pi-
tié Sur Je Moyen Age Ge-fat-cepemtlant-





périté pour Pouvricr, Ul

Puy Pi ei ce moment, e1
le. taux des sulaices, Apré+
ou pauyres se rejosaiont sur les pro-
messes: fulures. II. ¢




vivre:



exeree sa. triste influence méme-: sur
TArt, qui-perd le. chemin de | Idéal.
ochegrosse paint Tt bbe: Sa
tre donue la peur de l’humanité, de-
uig Kducation de Prinee de Maurice
: y jasqu’au Foyer Octave Mir-

| beau; la musique tourne au funébre,

lo sié-| Or, toule lacmerale “religieuse évoque

65 |

BE

~4 des reteouver ? ‘

anérite-et-une éteruits sing bonheur.











rilable géne,;-une maniére de servitnde {







bicdeeset-











portion de la criminalité chez les trvis; j
| Hone réunies.

chilfres a Vappui, une période de pros. | felicitrlions.

Q de Port-au Prince publié sous la direc:
alt cunsolant. de;
oa eomporte, coma tes -précédenta; da
Le divorce des socidétés d aves Dieu,

DHE,
{oe .

court
tes leg gragieuses miins. Avec él

_ = La Profession
Ailee da diseours, mi
D. Uinw!

prolesta come Ces deraieres insova-
tions, celles publiées surtout dang V1l-
lusteation d Octobre 1908. Cs iveas.
plus le cri de Vat: eb ipeaux @ large
trés larges rebords, e10. :
“Mais non, affirmed i, Vartiddaliee

oe ne Le a
des verlus-idéales Voila pourquot, Ly | bounes pages. of Ly an

a das momeiils ob montent en -10U84 planer netons:

tous des releuis.de. vie future Werles, |. «Loavoeit qui se fl
il est aiaé. partoia.de. nier. d ergoter , | souuen de Liniquité, so
mas viennent les hedres tristes de le oup«ble diniquité @t gf
xisteace, celle ol une bone mere | qu’a Dieu ae plaise!)
viellie est surle point-de disparaitre, : quelquus de
que} est d'esprit qui, pengant aus é-res {cite un jour 4 prétay
aiméa déja partigan’ensecapas trouble tun :
et dul £@ pO

vais. je?.dQue soalils devenus? Dois-je









Hil bengal

; ge lin wd)

+ de gta Papavien py.
tsar, li est plus usd
“un parricids que de ley













Quet S CPOyances, UO*
tre pensée et notrereligion ditil prions, ve

it o
prions beaucoup pourles ind fler2uts, | elite i:
alin Gas Waist” pas” we: sie sans poe, ee

4 Be | Je métais dit sony

| beau mener une vie de p
joyauté, fire le bien au
condutve vyertuouseme
| soliciabons ambiante











~Cesoit il parlerndes conséquences
adeiales de Viadilférence Religreuse.































































A fa





























HOUVELLES DIVERSES - {perer. en. retirer que
u iG | oneng AaChion. dnlime ane con
a quille. Mais les sympath
z $y ‘i els Seo ae
On awtnica.... Prime 435-%/ - tot le thon dé, de tenee
Moniteur la socidié, n'ont pronvé:
LORVICLEL d hier publue : : peécer qrelque chose de
— Remerciements de S Eo le. Pré- | du prochain.”
sident e: de Mime Antoine Simon pour] Qui, les déceptions te ly
les cundoleanves adressées a Voccuston | fortes que dans le serth
de kiomortde four vegrette beau-frere | que lon éprouve; oa suighit
et frére Océan Mentor. ‘guse-—preaque.les.. misais
— Provés-verbaux de réceplian ded sol-mémé, en restial ve
Ministre plénipotentiaire d Milemuyne | prospére aivins, on be dit:
et du consul-péséral Brilanuique pour | pe gert a rieu-dans ce mor
laremise des lettres dejeurs Suuverains | pate, c'est da douleur qui
enréponse ala notdicathon de élection 7S; lon réfidchissait, ce
de $. &. le Général A. T. Simon a ia | autour de-soi, en Vapprela
présideace d Haltio~~ | se contenter de Ju surf
— Circuiires da Ministre des finan - f Bon errell
ces relatives a des questions “dorore) Bt y
douanier. ; les plas nobles natures 0
~+ Déclaration de nationalilé. youloit envisuger le-on
~--Hpocés Verbal dedabambre, sé. rapport pécumaire:
ée du 18 Aots 1908. Parte que: le cmauvais
. Avis udiinisipatilg ef autres. Lae figure yi il est -henrey
La Session Criminelle Comb.en de gens nes
Guimme nous l’avons unsonce, la sea- | absolumant abandoanes |
sivn crimineile apriy fia hier por te ju- | qu’is sont pauvres et
gemestde Pierre Bubin, ancren em-] Vailler pour vivre.
ployé do bi Bomyoesaeswse de detour: Fen conmiis bewcoup,
nement de ulresau prejudice dedivers, mabides,-comme de
Jugé par coutumsce, if est condamuéd a | beaax, qui toule leur ¥:
15 unaves de travaux foreés. de peiner pour le pain di
Li session 0a durée que huil jours: | et quine songent méme
du Zhua di shus. - Six atlaires enté Aussi bexperience enw
entendues: ily aeuquatre acqunitements | botitie “pépatation;-erlied
el d@ux condaniouuens. norable, sing 1a monde
Nomination. Se eee ee as onan
Me Jules Hosomont eotnem né Subse ‘I panaiien ies pea
tiluvdu Comuiisuires du Gouvernement! ee earl femme que ;
sie Teibaaal civil de 11 Uipitate, ea PEE POE IA OS
remplacem :














na OE EY GUATEN SE” OXI OTdingire,
Nous souhaitons.au..Substitut Rose-
mond-une-curriére-bien remplie-el-fe

tile en Dons résultats: ee
Au Tribunal de Cassation..
Me Jean Lonis Vérite, ancien Com-
missoire du Gouvernement prés |e tri
bunal eivil da~ Port au Prince. est ap-
pelé couime jug ala Courdle Gassalion.
itn préié serment ceo muinyensee-

credi 44 Avril couragl, Z
Aug future époux 008
avee nos meilleurs vue





ae Petite (rib
Pur “© Altai ” attend
loivent laisser trois des |
listes étrangers, arrives

siére dans notre vil

source, nous savons Que.
‘Tsoat vers chez nowste!
de ‘a haute confineeq!?

les bulleurs de fonds e
gouvernement du
mon, en apportint leurs’
yolutioa économique dU
entreprises d'une pl0'e
- lo colle Lo.

_Als mSriteat par oF _
_couravement duns 2 Oe
o Bice le No de demait
serout plug. amplement










se Heurux ¢ligix. = Nos plus sincéces











stig
tio de Mr Srésio Vincent a para, - Li
tiles indi¢itions sur votre commercs

inlérieur et extérieur, sur laimentae
iow publique, sur le trafic des postes



s :

' Messay
de la Société Biblique et des Livres:

Religionx d’H iitia ausai paru, avec des

matiéres s liverses et iatéressantes. Nous
f at






Mis 4 10° d'un. carreau de torre également Jants ahh : ee ts
é ian fe GOnUe a au public et | en cafier, any i Che Keeet ates la le ie Kpicerie St-J oseph
aux médecing en particulier. “Wa vol | section corale de Moussamnbé, commune de |,
de livres a été commis ch Aaa. jal-Gokve; Cr bien sera vaudey tout prix | U4 tte dea -Remparts, en--face de.
été commis chez lui et qu’au | Me p "'TWalise &
re des—givrages volés 3 «| f4ede Vhabitation Tozin, sisa I kglise St-Joseph, prés de la
So ee ee ne ene ile tet Baul, ne de Gare du Nord.
Dy ae oo Grand-Goave, laquelle est de la contenance 2 ri a6 é
saston Birnie ae tubeapoutiagy approximative de deux cout quatre: singt a u guyana & acheter en. grot-el-en
& Lears — © hirurgie d ulgente |. | quinge carreanx de terre,dout une portion est . ve &
3 Chalot - Chirargie et Médecine Opé- | en cultures diverses et Hautre en bois. Sur | . Atieles de Caréme, tels que: Morue,
i _patoire ; . | celle propriété-esicte une maison a diage en | Saumon, Maquereaux, Harengs, Sar-,
i : Ss . Gaueher—Lecons sur les Maladiés ; bois, converte en tdle, compote d'une pice | dines. Sauctssons, Hnile d Olive;
98 ans. Funéruifles: OT ae ee de la peau,2 vol ; ' a0 rea de-chaussée et de quatre a 16 Riz, Mantéjue, Beurre Savon, Suif,
me OS" 15 3. Le de Lanessan — Plantes indus. | @8e- ba ma pour dépendances + cuisi-| Rhum, Vins, Liqueurs, Kola, Biére,
rgeay, 930, 7 ag | wielles et Médicinales; des Colonies (25) Chambre de dépet, deuries, remiss, cle. | Porter, Tabac, Cigares. Cigarettes, Al-
sHocu jobs es | francaises; e bles qui etait estim ead Wile Crd | Lameltes, Vermicelle, Oignons, Poivre;

hoe AL fo See 5 - “ie. @ent dollars, sera venda & tout prix. ‘a rae i. . .
Cathedrale 4 SON m9 L Uy prie CAB A 608 yl¥és ets ihe quo d'une Usine eatéiére, dite Etoile, not iy rofle, Anis elodé, ele, ele, ele,
Les voyapeurs des chemins de ter

j lp deg rues Férou ‘ our: Vrages serant olferta, @avoir-la bonté gomprie le lerrain sur lequel elle ge trouve. 3
_ ‘a familles de les arréter pour lui et de luien don. | Cette usine est située 4 une lieue environ de | Lrouveront & acheter des provisions de
athies aux OMX 1aMlies | ner ay | la ville de Grand. Goave, sur la route qui-con- | voyage, tous lee matins A partir je 6
- heures.













gun, décédé cette nuit














*





Bon marché! Accourez lous:
Eure AUGUSTIN, procuratenr.

























































































La Borinquen




















































CRD Eb eee eee new oreneranes
eruations particuliéres :
lotion sismique hier soir 4 8

























































Le steamer Venetia, venant de
Kingston, Cayes, Jacmel, Jérémie















































































}ront-a-bord-de-ce-steamer toutes”
es commodités possibles.

Port-au Prince,17 Mars 1909















Pour plus amples rengeigo: meuiy, @adres-
eer 2M. KS Vilmoney,dépositeins ducobies/
des charges ou auz uvocats pours rivante. ~
Poitau+Prince, 00 Mars 1908. |
ARBAULT JEUNE, |







© Dectenr Léon Stiovusne, duit a Petit-Goive. Kile 96 compose dea
‘ements _ |. Martissant (propriété Lafontant.) constructions suivantes : (a) d'une maison a
ue ate : tres en bois, de Ia contenance de dix«sept.
ws Je francois Thrasybule voy ge . , f P
le, Met Mme Charles Albert} = Vente uP Licitation - pieds de facade sur quarante cing de profon-
we Maetoire Gasto oe plus une galerie inachevée donvant face 4 la A Ve ndre .
M. et Mm Magioire Gaston |, fait savoie a jous ceux qu’il appartien- | grande roule de Grand-Guave 2 Petit-Goave,
ys enfants, M. et Madame ] par {e tribunal civil dé Port-au-Prince, le | @ maison basse couverte en idle aves portee Rue des Césars. ~
165 es -aulres— ier-i-ta-date-ilu-onze-Juin-mil neuf cent | ¢t fendtres en bois, servant de bureau etde [Ya rouge Ot blane en gros et en déluil.
: Q t oxi . i i : «| pieds carrés, y compris une galerie rapporiée | i i
(ous ceux qul leur ont pré-| qui existe entre les tpoux G, Guibert; le se-) B t pr g pporte demi barriques, wel
z i de di Bs ais g phn : . + . .
‘perte | cond @ la date du huit Octobre de la méme ouze pieds; la dite maison a pour dé- | yy uile d’olive surtine par gallons, litres
ean * ; dernier en date du dix-huit Mars courant, | mise, ec; (c) d'un grand hangar couvert en |
eis epans Insts plas oncle entéFidant je rapport complementaire deg ex. idle, avec étage an milieu, porles ot fenéires |
2 ent Ge. -auise d-priz,de quatre immeubles.nos vendug | 8Ut soizante et un de profondenr, lequel abs ite |
profondes gratitudes. feute d’adjudication,—- il sera procédé par le | toute la machine de 'Usine, qui consiste ea]
Porteau Prince, 1° Avvil 1900, ™ i r une ' | Un lave et remet a neuf toutes es:
. sidence de Port-au-Prince, le lundi t we Von horizontale de douz! chevaus vapeur, Yo en 22008 de Chapeaux dans le renormamé
GROLOGIQUE DE Pont-au-Prince. i a la vente av plus offras Tune verticale de dong: chevauz, Vantre ho | “tablissement de chapellerie « La Bo.
fons faites ce matin d 7 hres | dernier enchérisseur : | rizontale de built chevaus, Jo en une pompe | : na .
| a vapeur pour Palimentation de la chaudiére, | Te! Administration des Postes et «Aus
v6 Al'ombre éafier, dépendant de Vhabitation Chamatte, | 40 en trois décériseurs dont un numéro 2 et | acmes de Parise ,---Euite COERBAS.
eee ween 7 fps , is. CO. sapteen q »
relalive en centiéines.... 67 | située dans la section de Téte-a~Boeuf, com eux ouméros 1 de la maison Syuica de Buf. |
VAPCUF + ys te ee 58 de terre sont bornés par le reste de Phabita- | Ue par la vapeur; Go en an élevateur de ca-
Dh eeres ee ht OPE fon de Madame Veuve Lemaitre: a Pouest | fé-cerises, numéro4;.7o en un séparaleur-j 2 . .
‘ Néant afé caracoli, mu & bras et a vapeur ; 9 Chez L. V, Langendonck
fereer arene rences es Graod Goave,et a Pest par Sylverine Sylvain CAPAEOH, bras eb a Vapeur, 99 0 7 ioe Dania par sac de 100 live
p detempérature dhier 32°31) surla mise & prix de cont cluquante Sparde u décortiqueur améridiin de cing chesaux | f poe Dania par sac de 100 livres
ao 9° d'un reste de terre dépendant de I’ha allons en toles galvanisés, lequel alimente | Riz Rangoon par sac de 200 Heres
bitation Torin,’ Iendroit appelé vulgairament | ute PUsine; 12) en un apparel Deroy (diss | @ or 5.00 les 100 livres,
a-Bosuf, commune de Grand-Godve. Ce tes valre cuves frangaises en bors; 140 en vue Gold Medal, par sac de 50 livre
moe one rain qui est planté en cafier et vivres alimen ieille machine & eoton, Eulre le bavgar ef | 8 or8.50 Ie baril,
Fr. Consrantin: ent 150 douge glacis-séchuirs paraléles de
hei ‘ Guibert, borué 4 Vestet a Vouest par lac , , gikeisecechuurs | paralcies Ce) marque 00 par sac de 200 liv. gor 8.20
vis ? ; ; ; ve anivals | gq pur sae de iv. gor
pus Commercial | quéreur du droit de Norzile Paul, au sud par | T0# leds de large sur soixaute de long; | 1, baril, on en gourdes au tax du jour.
qua partir de cette date Sur la mise 4 prix de quarante gou:des,ou le long; trois glacis de treme: de large rur | — an
eden est chargé. de la Lire jes ebarges de Penchére oigante treige dé long; un glucis de trea de
élablie sur cette place. Gros Morne, silué dans la premiére sections fines de ree sur ch quante eing de Jo gy |
a-Prince, fe" Avril 1909 de ‘Téte a~Boouf, commune de Grand-Goave. | 1 tout en hon état.
H. & A. STECHER. | ost bornée an nord par Forluné Mathiea, au | 4oUar-, seta vendue a tout pris. |
Allention Po. aud par Sainformise Lundi, 4 Vest par Pau A la requéte du sieur G. Guib rt, proprié |
* sen hae ; . Prince, ayant pour avocats constitués Me Mh-
“recommande-auy amateura) ~~ Seta ise &-priz-da.trente-ciny .gourdes al : : :
le sommaire : outra les charges de l’eachére @ 35 hel Oreste ef Arrault jeun-, au cabinet des- 1D Avril
‘ j t . ; SA VPH. oe
i Phabitatioa Ché: ident, silué dans la premiér Desrosier Narcisse, née Laiza Gerson, 2o le | ll partira probable t le +
an de 20 aus rédigeant. | section. de Morissembe, commune de Grond- | Stu" Daleds Narcisse, 3o la deroiselle Céli- | Ip a probablement le soir
; Fragments de l'au- : A ee le . oe
de vivres alimentaires, eat borné au nord par | 2° & demoiselle Dalgerie, Naa clase, Gate shear | Port-de-Paix, Cap Haitien, Monte
; , te i" 4 i 2138 g Othe Are hes 4 |e
ts du commandant F. Dorme Frangois, au sud par Louis Jacques "a ‘ Cristy, Puerto-Plata. Sanchez,
ere au Déléegué A. T. , ‘ opriétaipes. “tere § Pser eT
Pest par le reste de la dite propriété.. - Sura | Proprielaires, demenrent” ar ort mira rinee,
bine -partieulier--da- raise prix de treate cing gourddes, outre fea | By2et pour avocat Me J. BR. D latour et lea | Hambourg,
ee 1OP = 35 derniers | % . seiy
dflatti ; Epitre de.Me V.]- Sede deux carreaus un quart de terre dé and-Goilve et ayant pour avocats les xieurs) Les personnes désireuses de
ae . Nercisse et FL Narcisse, M* Delatour et lo |
® Républicaiae, Ne 206; faconére aretion de la plaine de Giand Goave. |
L, réponse 4 M. Lilavois, terrain gui est. cullivé, est borné au gord |

ybule et ses “ena élage, couverté en tdle, avec portes et fee-
pane, M Joseph Batailles et deur, ayant dev” pildves aq resdeschaussés,
aM: '
if sociverr Loto igen Nin gp gee Be poner fey 4 uy * % " :
Hie, Meet Mae’ Fabius Ga ‘dra, qa’en vertu. de trois jugements rendus lesqielles Servant de salle de triage; (hh) du- Chez M. Ph. Kieffer & Co.
famille remerc ent Died sia~ [ huit, oi tit le partage de ta commuriauté | Maison “d'habitation; elle a quarante deux | Vin de messe par dame-jeannes et
ent pr ouver année,entéricant les rapport desexperts,et le pendaoce.: cuisine, écurie, walter-clusel, re- et demi Tires,
fis lee prient de. cro're perts ef aulorisant la vente au-dessous de leur | bois, de cinquante ciug pieds de facade |
yg ‘ t
misistére de MK, Vilmenay, notaire ala ré- do une chaudiére @ yapenrc e Venaxe forme | at A
Société Astronomuique deux moteurs 4 vapeur reliés 4 la chaudiére, |
tH a 2 q tp 3 ef
4/2 du matia, @la-vente au plus offrant et | | iquen » situé Grand’Rue Ne 422, en-
barométeiqueaO’.. 761°/° 25) 1° de quatre carreaux de terre planiés en |
rome 8
ine rouse de Grand-Goave, Ces quatre eatrad ‘alo; Bo en une laveuse mécanique wumérot | ve / e
at. Alto Cumalus 055° par Margoerite, au sid par le chemin de | lagsificateur de café; G@) en uu séparalens de |
billets, outre les charges de Peuchére: @ 150; | Y8peuts dhe en un reserveie-de-cing ceuls | or § 8.00 Je bari.
| Laverne, sis ex la premidre section de Tate lillation ) de quawe vingt gallons; 13s en} Farine « White Loals, équivalant an
taires,est situé entre deus propriétés dusieur | maison qui viennent d'etre décrits,se trou- | Paring «La ‘Mejor», supérieure 4 la
ns le public et le- commerce 1H Gausin et Jeab Simson’ Paulin. a glacts de dis-hait de large sur cent vingt |
de notre*malson de céni- | yo d'un earreau de terre de Vhabitation » tse Sur cinquante de long; quatre glacis de |
| Getic terre est plantée Paerbes de Guinde e Celle Usine qui était eslimde & trois mille |
P Huméro de «ta Libre Pan lin eb a Touest par Pasea} Albert, taire, demeurant et domicilié a Port-wu- ;
rest rv et Petit-Goave, est attendu ici le
" 46 d'un dami-carrean de terre dépendant d uels il éfit domicile; coutre dola dame veuve | ce
1908-15 Mars 1009, Nathan O
Goave. Ce terrain qui est planté de cafiey ut | fr Narcisse, 40 la-demoicwite Cina Narcisse | MéMe pour St-Mare, Gonaives,
fsidentielle du dim nche 7 di’
4 5 POGSST BEM lacie E sieur Alfred Narcisee; les cing premiers, | ?
re eee A. Chasseur, &Podest “par Malame Fabre et Samana;-St“Fhomas, le Havre et
aa | 5 ‘teaud,
“charges de feuchiore ~~ roi derniers propriéiaires, demeurant a
carreau juart de voyager pour l'Europe trouve-
as pendant.de..Uhabitation Olivier, sise dans | sivur Alfved:- Narcisse, Mc Leger Cauvin. ......
“Aldean. «par la route de Grand-(iodve, a Vest-par Pine |











“oP Hercule, @ Vouest-par- Marianne Togin,. 4
Sur la mise a prix de cent quarante gourdes,
oulre les chargra de Veochare 4B
. G de-deux ecarreaux de terre dépendant de
Phabttetion (Gornilion«situda dans, la om
“", Dour-les conditions. a mune de Grand Guave, uchetés de Bordes
eurlelon, 492 Rue. Roun ay Milord; ce terrain est cultivé. Sur la mise a
A vendre : prix de fore vingl gourdes, oulre les “changes
i -} de Tenehére =. .
Sle de 10 lonneaux, en bon | 7o-de cing carreaux de terve dépendant de
Mt Maggielo 48 [| lhabitation Cornillon, située dans la section
ee \de Monsambe, commune dé Grand-Goare:
Cations Musicales ~ | “et “itd carreaux de terre dépendent du ter-
Faltre Ia gracieuse_valse | (roi teat gourdes, ouive Iea shargas de Ten.
ues “de Constantin As |chére nn BOE
Nike des bale du Cercle; | | 8* d'un emplacement sis @ Grand-Godve a
8 de Commerc: “| langle des rues du Marché et de la Conatitu- .
dela-Ba tion; lequel-emplacement est borné_ au nodr | Matin, 7 3 9 hres

be A Vendre ”
lance « Fairbanks 2, “toute
ve buit cent cinquante livres


















Ce: Nanthournesise Am
(Service Now-York-Hatl,,

“Fumer la Cigaret
LA HABA

Toujours la Meilleure.

Docleur Gast DALENCOUR

~~~ Chemindes Dalles; Ne 38 -

Gonsultations :
~ Soir. 4 a6 hres

Go Marque |













Service Atlas
Le vapeur ALTAI partira ce seir
‘2G heures pour Petit-Goave; Mira—
goane, Jérémie, Savanilla, Carta-
gena, Santa-Marta et News York,
prenant la malle, frét-et passagers.--


















La _malle pour l’Etranger(via
Jérémie) parle vapeur Pring Et
TEL Friepaicn fermera ala Poste
ee soir a 6 hres précises. -
‘Port-au-Prince, ter Avril 1909. ——
FP. HERRMANN & Co, 4 gents,

her A. Ae Maid aaa | par Viluéud Louiscaint, a Vest par la roe de |
chez Padiea stele lace Pe aauttion ata Pouest par Guibert, sur | L ° t C d '
$2 lexemptair: “| la mise & prix de quarante gourdes billets, au ongense
Successes a e, , | autre les charges de l’enchére 40 (H N £)

‘bal, valses lentes de Pec, S Oe dé deux tarreaux et trow-quarts-4 tert —— ENR. DESTL he
te ee 8 Ge Fer- | situés a Dupéra dana la commune de Bainet, Vraichement arrivé

lesquels sont planes en caller. - # .
| Oe bien seta vendu a toatl prix, - Po Chez Th, DOSSOUS
ARS ‘ , ;






1 “Rue des Mirac es a
~~ FOURNISSEU




Depot a Turgeau
ola Champagne
LIMONADES GAZEUSES

~ Kau de Seltz
Siphons

_ Préparés avec de
Haw Stérilisée
at te VAcide Carbonique Liguellé

Si rops: ee Bon eco

“Urgeal,de Pramboises, de gue
embre,de Crenadine.de Gitrons
-¢ Pleursd Orangers, de Péches. 5

. do. Restaurant +2 la Paix
a du Commerce
te ’Hétel Bellevue
a de France
au Gaflé duPort
_ go Bar Fin de Siécle
« du Commerce
« des Amateurs
« du Port
« ~tnternational
a de le Bourse
s dela Chambre
a #@4e8.Pogte 2200.
4
&
4
@
&





t



de la Gara
du Palais
de VOnion
Larousse
Lavietoire
a Bourdon
«). Cantave
Auz Caves de Bordeauz
Gonaives : B/ Schatt
Petit-Godve : Café Loehara
Jérémie : Café deja Paix
St-Mare: A. Dalencourt
daemel: N. Lafontant

_Ligueurs
iitters Angostura, Aaiselie, 4s
a¢ao, Peppermiel, Urewe 6 |
‘ami ses, de Noyau,
‘mile

Nous voila ai [aurore d'une ére frou-

yelle qui s‘ouvre pour le Pays; belle et}

pleine de promesses. EU He nous promet,
en effet, bien élre et prospéritée, parla

nope Oh la Hberté, ordre et lentente, le
travail et le commerce.

“En vue des relations nouvelles qui
vont naltre et se développer, il est
d'une importance capitele que l'on s a-
donne a.l étude des langues vivantes.

:








vn Tei TL Anglais 1 eb | Espagnol oceupent le |. °






premier rang 4 coté do francais, ‘la
langue anglaise étar tdevenue indispen-
sable en commerce, en voyage, en Hite



Pour des legons 4 domicile en ces
trois langues, voir le soussigné, en face
del Eeate-des Sceurs,s side. Chéne.

Cours populaires 4 1Ecole du Soir,



Jos. Jno. Desce

an irand Gerele de Port-au-Privee teeduen tet tout Je stock tes. tr 4




~~ Gacao Chouva etd "autres. dl








“ter, “Horr qrarcnés

| que Sa maison est nouvellemen

|. Dlagonales, Flanelles, Sheviottes at Gasimirs,
| Pune réelle supériorité.

_{-tera,.--.comme. toujours, --- le:
| darniéres modes francaises et an
| claises.



téragire ef méme en: diplomatie. pov

|
i
po
angle des runes Montalais et. Pavéee.
Ebene — Traduction:
each Prey nd Spanish.

Rueda Guat on

Boissons

t
os clear

0 | Assiettes blanches, douz. .

On « Couleur sip. doy

1,50 | pols faiences 4.50 eb 8 0.

5 way | Plats mieur yee ins ot COU: Chemnisettes, :

ae RA { zt ay

3.50 | Tages blanches ea porceleine 6 et 6.90" Siliars peur nda
4 couleurs ; Peabe Plauies ek aigr ates
rv Verrerie . ‘ Soutlera pour danie -

$50 = Verres imitation cristal, danke t Dpent pour: home








Guigeaal at Cassis de Dian.
Byrrh Violet fréres .
Curacao de Hollande
Marasquino du Zara gronde: apc.
Gin (Old Tom)
Whiskey tres”
Sirops ussortis
Menthe Get Freres. “6.50
Kimniel d Allemagne, vérilable







































See




Compotiers, la dpuzgine ee Pour cor
a ener istal. gtaaids M 4 i oat 8
eridrgenis 1s | Rantaemieg
bers a repasser assortis Boulons jaunes et noirg
Neda 3, [a dougiine 22 | Tirants, e enere en p

Gjtka S
Vermouth Noilly. Pratt
Créme de Cucav. -

cE he,











queurs-de M.-Beet R Bardeanx 6.504
Liqueurs de Holiande de Bols “













-et Focking comme Kimmel cryst . |

Anisette, Cacao, ate 7 Sacs a ale fort | Divers:

Absynthe Pertiod fils 5,95) - De Hollande, fal eextra forte pblnceloks Edison. Ge

Amer Pieoti 55y | double couture plate 70/100 1 KB. ve leaux a
Cognacs trés.vieux. Henessy 3. dtoiles. les 100 sacs ors 25025 Avec i imprimear



‘Gusinier 3 couronwes, Marie Brizard

PB ir b: illes ‘le AGO SaAcgy 100, : opt: aphe Standart
et Roger, Monapol e@ Man zee fils ; Mi iw P

“TP Papier a lettre, double et simple’ gr:
el petit format.
Papler ministre ‘ . Cabaretsmnéial. a parin
ames acier.
Enveloppes : Email”
Papier de luxe .* oA des prix incroyabl

Vin @Espagne tres vieus. Marsala,
Malaga grande spécialita | 6.00
par caisse ou 172 douz: 5 %/o rabais.

Bouchons tuy: iux en eaoutchoue pour
tirer du vin, capsules et machines pour
boucher les bonteilles





@
_Maitre-Taillenr.
grand Rue, 7181,
annonce a ses nombreux client



assortie d'une grande quantité ds









Angle des Rues Eugene Bourjolly et 1
| Typog rape

Dans son établissement, on trou






























HON DE. UTAUD-& eee

BY. Meédailies de toutes les Iapositions du Monde, y. compris la Médaille d'Or, qu 4L- vient d
: _ de PExposition de Jamestown {i (907).

‘Marque de VP toile
aa -Vrai-preduit de la ‘CANNE_A SUCRE.

Propurt NATUREL ‘dont la délicatesse et la finesse caractéristiques ne ae q
ad nlalion et. une JHsllation mélhodiques.



Les. camino tant pour “+e que pour hits oe sae rte :





Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
xml-stylesheet type textxsl href daitss_report_xhtml.xsl
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss
xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
ERROR REJECT_TIME 2009-09-06T20:58:42Z
MESSAGE Descriptors must be valid
could not validate /var/daitss/ingest/work/UF00000081_14657/E20090906_AAAAUC/UF00000081_14657.xml
File: /var/daitss/ingest/work/UF00000081_14657/E20090906_AAAAUC/UF00000081_14657.xml
PACKAGE UF00000081_14657





















































































= QUOTE DIEN FONDE EN 1898
7 plus: ancien et le_plus répandu des journaux
MONOPOLE DES TELEGRAMMES DE-LETRANGER












LI G9 C8CRLDCEVELY CIA NES +
Ua Mole....0.---8, 4.93
Troig Moig.......¢ 4.80

Direction et Administration

ERAQUIT & C° Propriétaires

PORT-AU-PRINCE



sr toutes communications





La we ee ean ett MELANIE AAR RE Bie HEE

rues Bourjolly et Fort-Per. - a PROVINCE | Un Mois........+6 ae
(P. 0. Box, 66.) ; REDACTION : Trois Mois. +... 600
ts partent du tet et dul i. de UN COMITE ETRANGER ss Mois. seeeueed
' roia Mois.......€

mois-et sont payables davance.


























guelqu’un avait dit au président que le
loup c'était lui.

—Et le gouvernement actuel du gé-
néralb Simon ? a-t-il été sccepid aveo
sympathie par tous leg élémenis du
| pays?
| Le gouvernement du général Si-
mona jes sympathies du pays, parce
que.lui méme est un homme syaipa-
thique et attrayant, et fail tout son pos-.
sible pour diriger déflnitivement je
pays dang une voie nouvelle Cest us
gouvernement militaire, comme tous

AITI A CUBA

omar wei itt



Nous traduisons de « £1 Triunfo s, Vun |
deg plus grands et des plus importants jour-
| naux dela Havane ( Cuba }, Ne du 19 Peévrier
1.1909, édition du matin:
| «Dans quelyues joars M. Firmin,
| nomimé Ministre plénipotentiaire d Haiti
| a Guba, présentera ses lettres de eréan-
}cesau Président de+1République- Aw}
vom da « Triunfo » nous avous rend |
j visite ace personnage en son aciuele |
résidence a Phétel * Las Americis ” et | ceux quis? sont succédé en Hit de-
|sans diffculté nous fames recu de I | puis la proclamation del Indépendanee,
i figon la plus courtoise. C'est unhom | mais adouci par le caractére du géné-
: ___ | me trés poliet de bonne éduciticn, af ral Simon, qui est en méme temps an
(Gorée) 30 — Lactivité des | avee une majorité de prés de 4.000 | aspect sympathique, qui parle et écr.t | civil sins rien d'excessif dang se3 pro-
goréeas angmente, Les Ja-| voix, Le programme de ce candidat | le frang.iscomme un Parisien du temps | cédés. . .
euneat des dispositions mi-| constituait une protestation contre | de Moliére. Sa voix, ua peu voilée dé —Et offfe tient pas a ea finir avec

fe ces insurgés.-“"} lapolitigue navale du Gouverne- | note qu il médite beaucoup ce qu'il dit, | le régime militaire?
$9 om Au cours d'un dis- | ment. a son regard rovele sa prissanie intel 5 ~ Si, ony fend: mais trés lenlement.

3 lar orins a. tt Aye j,ligence. Yeu ou poink ae Ceremont e peuple le desire.

a Reichag, le chaneatir || Waswuvorow 30 Uae dépéche | Ona gitetinfereagitto orl le "Ta enlenda tie qo, ae a
aE os inte- | Hafid a “6 |i ed | ‘eprésentant hnitien répomdbavec vive offert te poste de-Ministre-3-Washing-

Earope élaient mainte Jafid a annonce 1a capture BMY 4 od et aménité, aves in simpli iid et la | ton. Comment avez vous préféré venir

‘accord sur la question des | rabout Kittani, chef de linsurrection | réserve déganle dun homme équii | A Cuba, qui est an poste de moindre

qui vient d’éclater prés de Fez, Cette | bré. mportance ?

dépéche ajoute que le mouvement) Pendant le peu de jours qu’ils a pas Qui, il est incontestable que Was-

insurrectionnel a été réprimé. | sés dans catte capitale, il a fait quel- [ hington est un poste plus éleveé, mais

Mataca 30.~ Des manifestations | ques visites aux principwux lex pu jje désiriis vivement coraaitre Gaba et
hostiles au Gouvernement ont eu | dlies, se déclarant enchinte do Prodo | y vivre, tint par sympathie pour la
feu ler ici.~ Au moment ov les | % ees whe du M deco astiqne qril | cause Teves relation de 1895 ae nd

¢ ai x . a te 233 + irt la mission diglomiliqnue qt ‘aison de mes relaligus avee UO Brart
12.000 manifestants | se Mie persaen jiewt remplir a Gabi, MM Firmin rea rombre de Cubsins en mon pays. Au
pout renirer chez ous, que ques-Un [nit de nombreux titres qui le montrent | Gap Hatten, ma ville natale,j’al connu
| @entre-eux-ont lancé des pierres | comme Pune des persounalités les p'ns | Marti et je lui olfris mon amitié et oes
Déce : contre les gardes-municipaux. Apres | intéressantes ds 807 pays. (Survent 6- | services. A Paris, je fus l’ami-du doce
ie mbre dernier et par fe | avoir tiré en Pair, ceux-ci ont char- | pumération des titres et Li liste es | teur Betances,et ang la Fraternité”,
A Février de cette année, gé la foule & coups de plat de sabre. | ouvrages de M. Firmin ) | journal que publiait la colonie huitien-
rece dernier. Mapatp.30.— Les journaas libé-| M. Firmia. s’excuse de répondre 4 | ne dans fa cipitale frangiise, parais-
certsines questions, poar ‘avoir pts Peaient de frequentes défeuses et propu-





Monopole..du_«ti ouvelliste>
(REPRODUCTION INTERDITE)

































.30.— La Chambre vota un
a dix sept millions de france
Participation de la France a
fn interuations'edes Beiux.
nich en 1909.

du jour appelle la discus-
is supplémentaires sar
908. Il s’agit de erédits
{été adoptés par la Cham-




























































. A , *
won TÂ¥p ns.Ses--commental-
fin d la Crise des Balkans,

dif qyle la legon que Von











































Hvalida aujourd’ hui I’élee- | raux disent que les manifestations | questi SSeS:
Me Flaudin comme sénateur anti-gouvernementales gui-ont en | encore présenté ses lettres de creances gandes en faveur de la porte cubaine.
: ila date de linterpe!-| liew hier dans diverses villes d'Es- | et voulant iis eviter qaetgae een Hi ie idée vous formez-vous de
a } ine é ¢ AP . , Pration premilurée; au reste, St con: | ja mavane!
Seaton de la marine & | pagne, sont une preuve da profond |v esati i 1st abondante et de veine fa-| La Hivane, avee son excellente si-
séance-de-le-rentrée “Linéeontent ida uple versation est abonaante ef \ a e, ¢
pe veaseseen en omen’ ape a0 _ Les j cile. Et voiei le Miilogne que ngused- | taationgéographique, avec son climat
GUTHLIE (Oklahoma) 0 a6 Ne ines comme rédacteur tu ‘ Trianfo” }ageéuble, avec ses élégants édilices,
diens Creek ont offert de faire leat avec le sympithique diplom ite huitie: | tant publics que privés, avec ses Pues
SOUTBISSION. 6 ; —Je sais que vous aves él mélé aux | propres avec ses pares bien raglés, est
LoNpags 30.-~Les suffragettes ont | teccibles évésemeuis qi se sont pro | noe ville és sympathiy 12 et agrdable.
Se tenté § nouveau de_piuétrer dans ta} daitsa Port ad#Prtize ea Mars de Vau- | Naturellement jeu nn vu que les arle-
. péens en | Chambre des. Communes; elles-err}néederniére. et qr oa-vous desiyaait | res princip ies, celles que -pircourt un
pour base la justice abstraite, | out été empéchées par ja police qui} comme te chef du move nent révalit | nouveau vent, Le Prado et le Malecon
que,et que les canons et | a procédé d des arrestations. j tionnaire, ayaut du Yous: reg m ont para enchantenrs. Uétuadier te
: Sout les seuls arguments | Thtaan 30. —Douze nationalistes | conduit Trang tis pour wébre pas TUstie, pave Yous proposes vous
bea ” . t + ere eee : | oh 3 g . / i a _ . .
aa eet ot farent tués et ving! blesaés a Shams I} était si violeat,le régime du ge- _Cia &é mn bat principal en ve-
Hal est d'ay , "CHILES ag t , o o ee Lo
tee ri is que.humi-| hagen, aucours d'un engagement | oo) Nord Alexis? Tauant ici. Je désire surtout observer
ck a Russie a pénétré | avec les troupes réguliéres; cos ders | peas violent Le Général Nord Ale- [comment se développent tes institutions
tot pe ocopar. des Slaves | niéres eurent seize tues. le ad xis qui est, aujourd'hui, un vieillandde | cubaines sous le nuuveau veygime Peé-
wullon donnée au i BetGrabe 30.— La formule adop- 89 ans, semoara du pouvejr par oun! publicain qui vient de ginauyurer, ne
afaitqué comp quer | tée par les Puissances en vue du ré-| coup d état militaire: Son mandat de-) de la libarté élvctorale. J étudierai le
européenne... : glement du dilférend Austro-Serbe, | vait espirer en 1909; mais ses enne- fonctionnement des puganes de l'Etat,
. = Aujourd hui - | a été présentée aujourd’hui au Gou- | mis prédireat qne,étant monte a la pré- | ses résultats et ses eliets.
sUjourd bur, pens | a été p tee aujoura nul au a, a ap la fi ' sfendez@ . cre
chambre des communes | vernement Serbe par les mimistres | sidence pare (once par fone ‘wid Defeuder yous guelque systéime
4ueslion nava S 6 * spe gsie, | aurait cherché a s vintanir égile. | détermine” — ; oe
esas i ale, ies élec- de France, d Angleterre, de Russie, meot.Le Gal Nord Alesisneconnussait —+--Ea philosophie, je suis posiiviste,
Féle ti de reydou | a Allemagas é d lialfe. , pas les lois, I silt & peine signer son snivant les traces d Anguste Comte et
ceion de leur re |__Le toi Pierre a romulgué un rom-[_gouveraait comme ua despote, de Littré... ;
% chambre des com- | décret changeant les prévoms de ses | exilant ses alversaires quand ifne [és > M1. Firmiin nos questionna —ensetie:
Gar ve monhodge, con- | Gils: Georges devient Alexandre, CL! fysillait pas, et ne supporiait enfin au | avee intérét Sur les personnes gui chez
dans sop programme | Alexandre,Georges. Cette décision & gune critique. La presse était baillon | nous cuilivent les lettee: et les aris se
it Pronoicé en faveur | été prise pour conserver fe prénom yde. Us jouradiste fut emprisoiné | renseignant sur Vargna comme philo-
fouimmédiate de huit| de Georges 4 [héritier de la°Cou- pour avoir reproduit ta fable de La|suphe, de Montoro et Sanguily comme
: : _- Fontaine : ** Le loup et lagneau ”, cir | critiques linéraires et orateurs politi-

Madre géants, a été élu | ronne. : 6
uelqie te
lente ab

& é demiidad) 6a)

de-nous. dovver sa photograp
une. dédicuce ala Hé duction
_Privufo”... _






Evtocio Hoata,——] 3 2 q ,
. les huitresd’ Aquin vont faire jnsque-la |
a Gependaut ly passion des hultves aug

PETIT CONTE D'HALTI |graker eesti

Patigaé do voir quelques
gaver de ces oroduits de
Hultres dAquin e
C étaitun des plus pares privildg
Were membre de“ las Soviéle We.
ploitation-des-Huilvesd' Again. On
yenuit de déeauvrir que dans. cetie ré-
gionvexistait-des* barnes VT huitres “con:
sidérables et.trés. ubondants, des: hul~
tres qu'on ne voit aulle part faciles a
humer.et.toléréés pur led estoma
les.plus délicats. Ve qui rend’ encore
plus recherchée cetie varieié Chuitres,
vousine le croiriez pastcest [écailled |
dor qui, enveloppe.. ces mollusqués, | ~"
comme le-searabee d'Edyar Poé;-et yur
fait les -délices~des-amateurs.< Ceox-ci
n' étaient pus des gourmets; la ploparty
aleut.ce simples collectiondeurs,muis
escollectionneurg @ outrance yui,pour
ooflix saucissous de. Lyon, ne—diminue-
““yaient point lear collection d'une seule
piece.

La Souidté d’ Exploitation s Gait for
mée sous les auspices des..gramis.ser«
viteurs du aGrand Patriote #, lesquels
s’étant réservé la tnohtid des actions et
nature, abandonnaient. Pautre wux pé-
cheurs quiils designalent eux nines?

Cette nouvelle industrie se dévelappt
trés rapidement, au point quelle avuit
étoullé toutes les autres, Les champs
étaient abandonnés ; la politique relé
guée au-second plan ;-les arts déeriés ;
lurmée elle-méme était dédaignée,
puisqu’on a yu divers-géréraux ucero~
cher au mur sabre et epunleties pour
endosser le Ténga du pécheur et s'ar-
mer de lépuisette.

Tout le monde voulait étrg pécheur
@huitres. ‘C’étail une preaséonstante
auprés du « Grand Putriote » pour se
faire nommer directeur‘ou méme em-

_ployé d'ung colonie dexploitation. | pé (¢ buse la mora
Ala verité, te nes Pcervert alfarbll, Ou lone Vhormme ipa-
sont haitriféres. Mais il parait que les | 4-il chercher le bo. heur? Hi l’a deman-
espéces fournies du cdéié d’Aquin sont} dé 4 l'amour : aprés avoir trouve le
jes plus yotitées. Si vrai que quand il] cwur qu il désirait, il récelte souvent
en arrival des Cayes. de Miragoane, | chagrins et ennuis; aux plaisirs, il n'a
de Jérémie ou méme de Jacmel, oo les | reeu en partage yue salidté el dégodl, a |
faisait passer pour dea heitread Aquin, | la domination eta la yloire, en ce pays
tout domme te cafe da Cop pusse aul surtout, on $l co.niment elies sant de
Havre pour celui de S-iut Mare ou de | belles infideles. Cert avee roison que
Mole.— Stimple procédé commercial Sv-Augustin s'écrig:ie copue est si lurge
N’allez pas croire cependant que ies | gu’ nous est impossible de le conceu-
huitres coustituaient de véritubles mar- | ter, les inquiétudes et ies chiméres suut
chandises et yuelles Gtuient livrées | inhérenies @ Holre existence.
aux profanes comme leurs sceurs d Os-]. Missi la simple morale ne sulflil pas
isndé gue les gourmets surrachent au | wus individualités, eile ne salicfait pas
débarquemeut. Blen-au--contraire, ot | non plus les collectives. Le meilleur
entourait leup arrivée de précautions | témomnage que lou en puisse olftir,
infinies pour les arracher a la curiosi | e’est le grand événement quia boule.
té pub ique. Et voici comment la chose | versé {-humanités Ja Révolutiwon Fran:
Be passail. gaise, darast liquelle des pradiges de
oom —y avait a.PBort an Prince un fone- | courage et de civisine ont éé uecom.
tionnaire qui -dluit en méme temps | plis. Aprés que To euridre
préposé aux hvitres. Lorsque, chique | se Raison, voici jes nuyades-sympathi
mois, lu carguison-arrival 6y0s6e--quesild. Nantes, le cul de-jite san
~~pdalt-en-personne verti | guinah'e.quise-luussaitergeé-biebe
contenue dans un certul mar frad-pour-emendretes euuliesanis des
boltes ed ferblane hermétiquement clo~ | suppliciés, Fouquier-Tinville Muralré-_
_Ses, portant la marque: Huilres‘d’A- | clamant a lui seul 30U,0U0 tétes.
quin, ILy a une. slatistiqne-iuéressinte 4
Il les comptait,puis-les-faisait-teans-|-entreprendee, cntre—les.peuples.a-reli-
porter dans son bureau sous Jes «yeux | gion ollicielle; ceux of elle est simple:
de quelques curieux dowt la plupart, | ment tolérée pour raisons politiques, et
étoulfant leur appeétit, se prengient de{ies pays sans-Dieu pour voir.da pro
opHié pour «ces panvres bétes inno-
eentes » qui s"écrasuien!, énlermées
---ansces—boltres pour des paisirs ‘de |
.» palais.
De serte que, sans compler les pé-
cheurs, i]s etuient, peut dire une dou
~gaine Cactionnares é-savourer-de-bon-_
nes hultres dont le. vulgum. peeus. ne
voyait méme pas les coquilles.
-Rien-n'excite..la.couvoilise comme
un frajt défeudu, C’était le cas des hui
tres d Aqnin qui cluient le privilége de
certains... pilus “Nullé me langere’;
——6taitlemelidoardre incousclent de ces
Les philosophies du ‘temps sen cou-
solaient, digant que c'est amer ; mais
ehacur désivail 90 éprouver Vamertu-

Mey,



quay j a
pel vilégiés se
le peuple, alflamé, s'est raé sar
gesocial etadiseous, leaarmes ala main,
la. Société exploitation des. hulle
WAguin,

Ei voila comment jes..desiinéges.. des
empires Lieunent rorvent & peu de
chose! :





SCAUTATOR.

SERMONS DUC

















Re PR. Levasseur livre-us- ardent
combat & Uindifference religieuse dout
ila encore parlé inardi soit, Elle a ses
consequences morales et sociales:
Ue. sunl.les. premiéres nl ont fail
Pobjet da sa. dieruiére conférence.
Le.prédic stein ue.confeste pis.qo il
existe desvertus possibles sius,religion,
tiais.la morale tourne alors-en une vé-





et fail de nous de vruig 4coiiers, assu-
jettis a. de pénibles devoirs: La vie ainsi
“Mmenee est loin Gétre seréine. A la mo-
rale religieuse, on snbstitue de grauds
mots: aliruisme intégral, solidarilé so-
ciale fraiernelle philanthropie,iesquels
sont bons puur les banuuels, alors que
les nuages bleus enveloppeut les sales.
Mais céla ne dit rien 4 ce pauyre hom-
‘me qui passe, auquel on a enselyne que
la vie nest gue miréres ef que ie tum-
beau, ceslie régiue ies vers.

Des adversaires sans lamoindre és)
tation déclarent que faire preuve de re-
gion est un symptome de déséquilibre;
et uo écrivain du jour avance que ce-
lui dont [a conscience etlu veri ont
Out buse la morale religieuse, est un


























































comment elle est clairsemée dans la
premiére calégorie. Ou tombe sans pi-
tié Sur Je Moyen Age Ge-fat-cepemtlant-





périté pour Pouvricr, Ul

Puy Pi ei ce moment, e1
le. taux des sulaices, Apré+
ou pauyres se rejosaiont sur les pro-
messes: fulures. II. ¢




vivre:



exeree sa. triste influence méme-: sur
TArt, qui-perd le. chemin de | Idéal.
ochegrosse paint Tt bbe: Sa
tre donue la peur de l’humanité, de-
uig Kducation de Prinee de Maurice
: y jasqu’au Foyer Octave Mir-

| beau; la musique tourne au funébre,

lo sié-| Or, toule lacmerale “religieuse évoque

65 |

BE

~4 des reteouver ? ‘

anérite-et-une éteruits sing bonheur.











rilable géne,;-une maniére de servitnde {







bicdeeset-











portion de la criminalité chez les trvis; j
| Hone réunies.

chilfres a Vappui, une période de pros. | felicitrlions.

Q de Port-au Prince publié sous la direc:
alt cunsolant. de;
oa eomporte, coma tes -précédenta; da
Le divorce des socidétés d aves Dieu,

DHE,
{oe .

court
tes leg gragieuses miins. Avec él

_ = La Profession
Ailee da diseours, mi
D. Uinw!

prolesta come Ces deraieres insova-
tions, celles publiées surtout dang V1l-
lusteation d Octobre 1908. Cs iveas.
plus le cri de Vat: eb ipeaux @ large
trés larges rebords, e10. :
“Mais non, affirmed i, Vartiddaliee

oe ne Le a
des verlus-idéales Voila pourquot, Ly | bounes pages. of Ly an

a das momeiils ob montent en -10U84 planer netons:

tous des releuis.de. vie future Werles, |. «Loavoeit qui se fl
il est aiaé. partoia.de. nier. d ergoter , | souuen de Liniquité, so
mas viennent les hedres tristes de le oup«ble diniquité @t gf
xisteace, celle ol une bone mere | qu’a Dieu ae plaise!)
viellie est surle point-de disparaitre, : quelquus de
que} est d'esprit qui, pengant aus é-res {cite un jour 4 prétay
aiméa déja partigan’ensecapas trouble tun :
et dul £@ pO

vais. je?.dQue soalils devenus? Dois-je









Hil bengal

; ge lin wd)

+ de gta Papavien py.
tsar, li est plus usd
“un parricids que de ley













Quet S CPOyances, UO*
tre pensée et notrereligion ditil prions, ve

it o
prions beaucoup pourles ind fler2uts, | elite i:
alin Gas Waist” pas” we: sie sans poe, ee

4 Be | Je métais dit sony

| beau mener une vie de p
joyauté, fire le bien au
condutve vyertuouseme
| soliciabons ambiante











~Cesoit il parlerndes conséquences
adeiales de Viadilférence Religreuse.































































A fa





























HOUVELLES DIVERSES - {perer. en. retirer que
u iG | oneng AaChion. dnlime ane con
a quille. Mais les sympath
z $y ‘i els Seo ae
On awtnica.... Prime 435-%/ - tot le thon dé, de tenee
Moniteur la socidié, n'ont pronvé:
LORVICLEL d hier publue : : peécer qrelque chose de
— Remerciements de S Eo le. Pré- | du prochain.”
sident e: de Mime Antoine Simon pour] Qui, les déceptions te ly
les cundoleanves adressées a Voccuston | fortes que dans le serth
de kiomortde four vegrette beau-frere | que lon éprouve; oa suighit
et frére Océan Mentor. ‘guse-—preaque.les.. misais
— Provés-verbaux de réceplian ded sol-mémé, en restial ve
Ministre plénipotentiaire d Milemuyne | prospére aivins, on be dit:
et du consul-péséral Brilanuique pour | pe gert a rieu-dans ce mor
laremise des lettres dejeurs Suuverains | pate, c'est da douleur qui
enréponse ala notdicathon de élection 7S; lon réfidchissait, ce
de $. &. le Général A. T. Simon a ia | autour de-soi, en Vapprela
présideace d Haltio~~ | se contenter de Ju surf
— Circuiires da Ministre des finan - f Bon errell
ces relatives a des questions “dorore) Bt y
douanier. ; les plas nobles natures 0
~+ Déclaration de nationalilé. youloit envisuger le-on
~--Hpocés Verbal dedabambre, sé. rapport pécumaire:
ée du 18 Aots 1908. Parte que: le cmauvais
. Avis udiinisipatilg ef autres. Lae figure yi il est -henrey
La Session Criminelle Comb.en de gens nes
Guimme nous l’avons unsonce, la sea- | absolumant abandoanes |
sivn crimineile apriy fia hier por te ju- | qu’is sont pauvres et
gemestde Pierre Bubin, ancren em-] Vailler pour vivre.
ployé do bi Bomyoesaeswse de detour: Fen conmiis bewcoup,
nement de ulresau prejudice dedivers, mabides,-comme de
Jugé par coutumsce, if est condamuéd a | beaax, qui toule leur ¥:
15 unaves de travaux foreés. de peiner pour le pain di
Li session 0a durée que huil jours: | et quine songent méme
du Zhua di shus. - Six atlaires enté Aussi bexperience enw
entendues: ily aeuquatre acqunitements | botitie “pépatation;-erlied
el d@ux condaniouuens. norable, sing 1a monde
Nomination. Se eee ee as onan
Me Jules Hosomont eotnem né Subse ‘I panaiien ies pea
tiluvdu Comuiisuires du Gouvernement! ee earl femme que ;
sie Teibaaal civil de 11 Uipitate, ea PEE POE IA OS
remplacem :














na OE EY GUATEN SE” OXI OTdingire,
Nous souhaitons.au..Substitut Rose-
mond-une-curriére-bien remplie-el-fe

tile en Dons résultats: ee
Au Tribunal de Cassation..
Me Jean Lonis Vérite, ancien Com-
missoire du Gouvernement prés |e tri
bunal eivil da~ Port au Prince. est ap-
pelé couime jug ala Courdle Gassalion.
itn préié serment ceo muinyensee-

credi 44 Avril couragl, Z
Aug future époux 008
avee nos meilleurs vue





ae Petite (rib
Pur “© Altai ” attend
loivent laisser trois des |
listes étrangers, arrives

siére dans notre vil

source, nous savons Que.
‘Tsoat vers chez nowste!
de ‘a haute confineeq!?

les bulleurs de fonds e
gouvernement du
mon, en apportint leurs’
yolutioa économique dU
entreprises d'une pl0'e
- lo colle Lo.

_Als mSriteat par oF _
_couravement duns 2 Oe
o Bice le No de demait
serout plug. amplement










se Heurux ¢ligix. = Nos plus sincéces











stig
tio de Mr Srésio Vincent a para, - Li
tiles indi¢itions sur votre commercs

inlérieur et extérieur, sur laimentae
iow publique, sur le trafic des postes



s :

' Messay
de la Société Biblique et des Livres:

Religionx d’H iitia ausai paru, avec des

matiéres s liverses et iatéressantes. Nous
f at



Mis 4 10° d'un. carreau de torre également Jants ahh : ee ts
é ian fe GOnUe a au public et | en cafier, any i Che Keeet ates la le ie Kpicerie St-J oseph
aux médecing en particulier. “Wa vol | section corale de Moussamnbé, commune de |,
de livres a été commis ch Aaa. jal-Gokve; Cr bien sera vaudey tout prix | U4 tte dea -Remparts, en--face de.
été commis chez lui et qu’au | Me p "'TWalise &
re des—givrages volés 3 «| f4ede Vhabitation Tozin, sisa I kglise St-Joseph, prés de la
So ee ee ne ene ile tet Baul, ne de Gare du Nord.
Dy ae oo Grand-Goave, laquelle est de la contenance 2 ri a6 é
saston Birnie ae tubeapoutiagy approximative de deux cout quatre: singt a u guyana & acheter en. grot-el-en
& Lears — © hirurgie d ulgente |. | quinge carreanx de terre,dout une portion est . ve &
3 Chalot - Chirargie et Médecine Opé- | en cultures diverses et Hautre en bois. Sur | . Atieles de Caréme, tels que: Morue,
i _patoire ; . | celle propriété-esicte une maison a diage en | Saumon, Maquereaux, Harengs, Sar-,
i : Ss . Gaueher—Lecons sur les Maladiés ; bois, converte en tdle, compote d'une pice | dines. Sauctssons, Hnile d Olive;
98 ans. Funéruifles: OT ae ee de la peau,2 vol ; ' a0 rea de-chaussée et de quatre a 16 Riz, Mantéjue, Beurre Savon, Suif,
me OS" 15 3. Le de Lanessan — Plantes indus. | @8e- ba ma pour dépendances + cuisi-| Rhum, Vins, Liqueurs, Kola, Biére,
rgeay, 930, 7 ag | wielles et Médicinales; des Colonies (25) Chambre de dépet, deuries, remiss, cle. | Porter, Tabac, Cigares. Cigarettes, Al-
sHocu jobs es | francaises; e bles qui etait estim ead Wile Crd | Lameltes, Vermicelle, Oignons, Poivre;

hoe AL fo See 5 - “ie. @ent dollars, sera venda & tout prix. ‘a rae i. . .
Cathedrale 4 SON m9 L Uy prie CAB A 608 yl¥és ets ihe quo d'une Usine eatéiére, dite Etoile, not iy rofle, Anis elodé, ele, ele, ele,
Les voyapeurs des chemins de ter

j lp deg rues Férou ‘ our: Vrages serant olferta, @avoir-la bonté gomprie le lerrain sur lequel elle ge trouve. 3
_ ‘a familles de les arréter pour lui et de luien don. | Cette usine est située 4 une lieue environ de | Lrouveront & acheter des provisions de
athies aux OMX 1aMlies | ner ay | la ville de Grand. Goave, sur la route qui-con- | voyage, tous lee matins A partir je 6
- heures.













gun, décédé cette nuit














*





Bon marché! Accourez lous:
Eure AUGUSTIN, procuratenr.

























































































La Borinquen




















































CRD Eb eee eee new oreneranes
eruations particuliéres :
lotion sismique hier soir 4 8

























































Le steamer Venetia, venant de
Kingston, Cayes, Jacmel, Jérémie















































































}ront-a-bord-de-ce-steamer toutes”
es commodités possibles.

Port-au Prince,17 Mars 1909















Pour plus amples rengeigo: meuiy, @adres-
eer 2M. KS Vilmoney,dépositeins ducobies/
des charges ou auz uvocats pours rivante. ~
Poitau+Prince, 00 Mars 1908. |
ARBAULT JEUNE, |







© Dectenr Léon Stiovusne, duit a Petit-Goive. Kile 96 compose dea
‘ements _ |. Martissant (propriété Lafontant.) constructions suivantes : (a) d'une maison a
ue ate : tres en bois, de Ia contenance de dix«sept.
ws Je francois Thrasybule voy ge . , f P
le, Met Mme Charles Albert} = Vente uP Licitation - pieds de facade sur quarante cing de profon-
we Maetoire Gasto oe plus une galerie inachevée donvant face 4 la A Ve ndre .
M. et Mm Magioire Gaston |, fait savoie a jous ceux qu’il appartien- | grande roule de Grand-Guave 2 Petit-Goave,
ys enfants, M. et Madame ] par {e tribunal civil dé Port-au-Prince, le | @ maison basse couverte en idle aves portee Rue des Césars. ~
165 es -aulres— ier-i-ta-date-ilu-onze-Juin-mil neuf cent | ¢t fendtres en bois, servant de bureau etde [Ya rouge Ot blane en gros et en déluil.
: Q t oxi . i i : «| pieds carrés, y compris une galerie rapporiée | i i
(ous ceux qul leur ont pré-| qui existe entre les tpoux G, Guibert; le se-) B t pr g pporte demi barriques, wel
z i de di Bs ais g phn : . + . .
‘perte | cond @ la date du huit Octobre de la méme ouze pieds; la dite maison a pour dé- | yy uile d’olive surtine par gallons, litres
ean * ; dernier en date du dix-huit Mars courant, | mise, ec; (c) d'un grand hangar couvert en |
eis epans Insts plas oncle entéFidant je rapport complementaire deg ex. idle, avec étage an milieu, porles ot fenéires |
2 ent Ge. -auise d-priz,de quatre immeubles.nos vendug | 8Ut soizante et un de profondenr, lequel abs ite |
profondes gratitudes. feute d’adjudication,—- il sera procédé par le | toute la machine de 'Usine, qui consiste ea]
Porteau Prince, 1° Avvil 1900, ™ i r une ' | Un lave et remet a neuf toutes es:
. sidence de Port-au-Prince, le lundi t we Von horizontale de douz! chevaus vapeur, Yo en 22008 de Chapeaux dans le renormamé
GROLOGIQUE DE Pont-au-Prince. i a la vente av plus offras Tune verticale de dong: chevauz, Vantre ho | “tablissement de chapellerie « La Bo.
fons faites ce matin d 7 hres | dernier enchérisseur : | rizontale de built chevaus, Jo en une pompe | : na .
| a vapeur pour Palimentation de la chaudiére, | Te! Administration des Postes et «Aus
v6 Al'ombre éafier, dépendant de Vhabitation Chamatte, | 40 en trois décériseurs dont un numéro 2 et | acmes de Parise ,---Euite COERBAS.
eee ween 7 fps , is. CO. sapteen q »
relalive en centiéines.... 67 | située dans la section de Téte-a~Boeuf, com eux ouméros 1 de la maison Syuica de Buf. |
VAPCUF + ys te ee 58 de terre sont bornés par le reste de Phabita- | Ue par la vapeur; Go en an élevateur de ca-
Dh eeres ee ht OPE fon de Madame Veuve Lemaitre: a Pouest | fé-cerises, numéro4;.7o en un séparaleur-j 2 . .
‘ Néant afé caracoli, mu & bras et a vapeur ; 9 Chez L. V, Langendonck
fereer arene rences es Graod Goave,et a Pest par Sylverine Sylvain CAPAEOH, bras eb a Vapeur, 99 0 7 ioe Dania par sac de 100 live
p detempérature dhier 32°31) surla mise & prix de cont cluquante Sparde u décortiqueur améridiin de cing chesaux | f poe Dania par sac de 100 livres
ao 9° d'un reste de terre dépendant de I’ha allons en toles galvanisés, lequel alimente | Riz Rangoon par sac de 200 Heres
bitation Torin,’ Iendroit appelé vulgairament | ute PUsine; 12) en un apparel Deroy (diss | @ or 5.00 les 100 livres,
a-Bosuf, commune de Grand-Godve. Ce tes valre cuves frangaises en bors; 140 en vue Gold Medal, par sac de 50 livre
moe one rain qui est planté en cafier et vivres alimen ieille machine & eoton, Eulre le bavgar ef | 8 or8.50 Ie baril,
Fr. Consrantin: ent 150 douge glacis-séchuirs paraléles de
hei ‘ Guibert, borué 4 Vestet a Vouest par lac , , gikeisecechuurs | paralcies Ce) marque 00 par sac de 200 liv. gor 8.20
vis ? ; ; ; ve anivals | gq pur sae de iv. gor
pus Commercial | quéreur du droit de Norzile Paul, au sud par | T0# leds de large sur soixaute de long; | 1, baril, on en gourdes au tax du jour.
qua partir de cette date Sur la mise 4 prix de quarante gou:des,ou le long; trois glacis de treme: de large rur | — an
eden est chargé. de la Lire jes ebarges de Penchére oigante treige dé long; un glucis de trea de
élablie sur cette place. Gros Morne, silué dans la premiére sections fines de ree sur ch quante eing de Jo gy |
a-Prince, fe" Avril 1909 de ‘Téte a~Boouf, commune de Grand-Goave. | 1 tout en hon état.
H. & A. STECHER. | ost bornée an nord par Forluné Mathiea, au | 4oUar-, seta vendue a tout pris. |
Allention Po. aud par Sainformise Lundi, 4 Vest par Pau A la requéte du sieur G. Guib rt, proprié |
* sen hae ; . Prince, ayant pour avocats constitués Me Mh-
“recommande-auy amateura) ~~ Seta ise &-priz-da.trente-ciny .gourdes al : : :
le sommaire : outra les charges de l’eachére @ 35 hel Oreste ef Arrault jeun-, au cabinet des- 1D Avril
‘ j t . ; SA VPH. oe
i Phabitatioa Ché: ident, silué dans la premiér Desrosier Narcisse, née Laiza Gerson, 2o le | ll partira probable t le +
an de 20 aus rédigeant. | section. de Morissembe, commune de Grond- | Stu" Daleds Narcisse, 3o la deroiselle Céli- | Ip a probablement le soir
; Fragments de l'au- : A ee le . oe
de vivres alimentaires, eat borné au nord par | 2° & demoiselle Dalgerie, Naa clase, Gate shear | Port-de-Paix, Cap Haitien, Monte
; , te i" 4 i 2138 g Othe Are hes 4 |e
ts du commandant F. Dorme Frangois, au sud par Louis Jacques "a ‘ Cristy, Puerto-Plata. Sanchez,
ere au Déléegué A. T. , ‘ opriétaipes. “tere § Pser eT
Pest par le reste de la dite propriété.. - Sura | Proprielaires, demenrent” ar ort mira rinee,
bine -partieulier--da- raise prix de treate cing gourddes, outre fea | By2et pour avocat Me J. BR. D latour et lea | Hambourg,
ee 1OP = 35 derniers | % . seiy
dflatti ; Epitre de.Me V.]- Sede deux carreaus un quart de terre dé and-Goilve et ayant pour avocats les xieurs) Les personnes désireuses de
ae . Nercisse et FL Narcisse, M* Delatour et lo |
® Républicaiae, Ne 206; faconére aretion de la plaine de Giand Goave. |
L, réponse 4 M. Lilavois, terrain gui est. cullivé, est borné au gord |

ybule et ses “ena élage, couverté en tdle, avec portes et fee-
pane, M Joseph Batailles et deur, ayant dev” pildves aq resdeschaussés,
aM: '
if sociverr Loto igen Nin gp gee Be poner fey 4 uy * % " :
Hie, Meet Mae’ Fabius Ga ‘dra, qa’en vertu. de trois jugements rendus lesqielles Servant de salle de triage; (hh) du- Chez M. Ph. Kieffer & Co.
famille remerc ent Died sia~ [ huit, oi tit le partage de ta commuriauté | Maison “d'habitation; elle a quarante deux | Vin de messe par dame-jeannes et
ent pr ouver année,entéricant les rapport desexperts,et le pendaoce.: cuisine, écurie, walter-clusel, re- et demi Tires,
fis lee prient de. cro're perts ef aulorisant la vente au-dessous de leur | bois, de cinquante ciug pieds de facade |
yg ‘ t
misistére de MK, Vilmenay, notaire ala ré- do une chaudiére @ yapenrc e Venaxe forme | at A
Société Astronomuique deux moteurs 4 vapeur reliés 4 la chaudiére, |
tH a 2 q tp 3 ef
4/2 du matia, @la-vente au plus offrant et | | iquen » situé Grand’Rue Ne 422, en-
barométeiqueaO’.. 761°/° 25) 1° de quatre carreaux de terre planiés en |
rome 8
ine rouse de Grand-Goave, Ces quatre eatrad ‘alo; Bo en une laveuse mécanique wumérot | ve / e
at. Alto Cumalus 055° par Margoerite, au sid par le chemin de | lagsificateur de café; G@) en uu séparalens de |
billets, outre les charges de Peuchére: @ 150; | Y8peuts dhe en un reserveie-de-cing ceuls | or § 8.00 Je bari.
| Laverne, sis ex la premidre section de Tate lillation ) de quawe vingt gallons; 13s en} Farine « White Loals, équivalant an
taires,est situé entre deus propriétés dusieur | maison qui viennent d'etre décrits,se trou- | Paring «La ‘Mejor», supérieure 4 la
ns le public et le- commerce 1H Gausin et Jeab Simson’ Paulin. a glacts de dis-hait de large sur cent vingt |
de notre*malson de céni- | yo d'un earreau de terre de Vhabitation » tse Sur cinquante de long; quatre glacis de |
| Getic terre est plantée Paerbes de Guinde e Celle Usine qui était eslimde & trois mille |
P Huméro de «ta Libre Pan lin eb a Touest par Pasea} Albert, taire, demeurant et domicilié a Port-wu- ;
rest rv et Petit-Goave, est attendu ici le
" 46 d'un dami-carrean de terre dépendant d uels il éfit domicile; coutre dola dame veuve | ce
1908-15 Mars 1009, Nathan O
Goave. Ce terrain qui est planté de cafiey ut | fr Narcisse, 40 la-demoicwite Cina Narcisse | MéMe pour St-Mare, Gonaives,
fsidentielle du dim nche 7 di’
4 5 POGSST BEM lacie E sieur Alfred Narcisee; les cing premiers, | ?
re eee A. Chasseur, &Podest “par Malame Fabre et Samana;-St“Fhomas, le Havre et
aa | 5 ‘teaud,
“charges de feuchiore ~~ roi derniers propriéiaires, demeurant a
carreau juart de voyager pour l'Europe trouve-
as pendant.de..Uhabitation Olivier, sise dans | sivur Alfved:- Narcisse, Mc Leger Cauvin. ......
“Aldean. «par la route de Grand-(iodve, a Vest-par Pine |











“oP Hercule, @ Vouest-par- Marianne Togin,. 4
Sur la mise a prix de cent quarante gourdes,
oulre les chargra de Veochare 4B
. G de-deux ecarreaux de terre dépendant de
Phabttetion (Gornilion«situda dans, la om
“", Dour-les conditions. a mune de Grand Guave, uchetés de Bordes
eurlelon, 492 Rue. Roun ay Milord; ce terrain est cultivé. Sur la mise a
A vendre : prix de fore vingl gourdes, oulre les “changes
i -} de Tenehére =. .
Sle de 10 lonneaux, en bon | 7o-de cing carreaux de terve dépendant de
Mt Maggielo 48 [| lhabitation Cornillon, située dans la section
ee \de Monsambe, commune dé Grand-Goare:
Cations Musicales ~ | “et “itd carreaux de terre dépendent du ter-
Faltre Ia gracieuse_valse | (roi teat gourdes, ouive Iea shargas de Ten.
ues “de Constantin As |chére nn BOE
Nike des bale du Cercle; | | 8* d'un emplacement sis @ Grand-Godve a
8 de Commerc: “| langle des rues du Marché et de la Conatitu- .
dela-Ba tion; lequel-emplacement est borné_ au nodr | Matin, 7 3 9 hres

be A Vendre ”
lance « Fairbanks 2, “toute
ve buit cent cinquante livres


















Ce: Nanthournesise Am
(Service Now-York-Hatl,,

“Fumer la Cigaret
LA HABA

Toujours la Meilleure.

Docleur Gast DALENCOUR

~~~ Chemindes Dalles; Ne 38 -

Gonsultations :
~ Soir. 4 a6 hres

Go Marque |













Service Atlas
Le vapeur ALTAI partira ce seir
‘2G heures pour Petit-Goave; Mira—
goane, Jérémie, Savanilla, Carta-
gena, Santa-Marta et News York,
prenant la malle, frét-et passagers.--


















La _malle pour l’Etranger(via
Jérémie) parle vapeur Pring Et
TEL Friepaicn fermera ala Poste
ee soir a 6 hres précises. -
‘Port-au-Prince, ter Avril 1909. ——
FP. HERRMANN & Co, 4 gents,

her A. Ae Maid aaa | par Viluéud Louiscaint, a Vest par la roe de |
chez Padiea stele lace Pe aauttion ata Pouest par Guibert, sur | L ° t C d '
$2 lexemptair: “| la mise & prix de quarante gourdes billets, au ongense
Successes a e, , | autre les charges de l’enchére 40 (H N £)

‘bal, valses lentes de Pec, S Oe dé deux tarreaux et trow-quarts-4 tert —— ENR. DESTL he
te ee 8 Ge Fer- | situés a Dupéra dana la commune de Bainet, Vraichement arrivé

lesquels sont planes en caller. - # .
| Oe bien seta vendu a toatl prix, - Po Chez Th, DOSSOUS
ARS ‘ , ;



1 “Rue des Mirac es a
~~ FOURNISSEU




Depot a Turgeau
ola Champagne
LIMONADES GAZEUSES

~ Kau de Seltz
Siphons

_ Préparés avec de
Haw Stérilisée
at te VAcide Carbonique Liguellé

Si rops: ee Bon eco

“Urgeal,de Pramboises, de gue
embre,de Crenadine.de Gitrons
-¢ Pleursd Orangers, de Péches. 5

. do. Restaurant +2 la Paix
a du Commerce
te ’Hétel Bellevue
a de France
au Gaflé duPort
_ go Bar Fin de Siécle
« du Commerce
« des Amateurs
« du Port
« ~tnternational
a de le Bourse
s dela Chambre
a #@4e8.Pogte 2200.
4
&
4
@
&





t



de la Gara
du Palais
de VOnion
Larousse
Lavietoire
a Bourdon
«). Cantave
Auz Caves de Bordeauz
Gonaives : B/ Schatt
Petit-Godve : Café Loehara
Jérémie : Café deja Paix
St-Mare: A. Dalencourt
daemel: N. Lafontant

_Ligueurs
iitters Angostura, Aaiselie, 4s
a¢ao, Peppermiel, Urewe 6 |
‘ami ses, de Noyau,
‘mile

Nous voila ai [aurore d'une ére frou-

yelle qui s‘ouvre pour le Pays; belle et}

pleine de promesses. EU He nous promet,
en effet, bien élre et prospéritée, parla

nope Oh la Hberté, ordre et lentente, le
travail et le commerce.

“En vue des relations nouvelles qui
vont naltre et se développer, il est
d'une importance capitele que l'on s a-
donne a.l étude des langues vivantes.

:








vn Tei TL Anglais 1 eb | Espagnol oceupent le |. °






premier rang 4 coté do francais, ‘la
langue anglaise étar tdevenue indispen-
sable en commerce, en voyage, en Hite



Pour des legons 4 domicile en ces
trois langues, voir le soussigné, en face
del Eeate-des Sceurs,s side. Chéne.

Cours populaires 4 1Ecole du Soir,



Jos. Jno. Desce

an irand Gerele de Port-au-Privee teeduen tet tout Je stock tes. tr 4




~~ Gacao Chouva etd "autres. dl








“ter, “Horr qrarcnés

| que Sa maison est nouvellemen

|. Dlagonales, Flanelles, Sheviottes at Gasimirs,
| Pune réelle supériorité.

_{-tera,.--.comme. toujours, --- le:
| darniéres modes francaises et an
| claises.



téragire ef méme en: diplomatie. pov

|
i
po
angle des runes Montalais et. Pavéee.
Ebene — Traduction:
each Prey nd Spanish.

Rueda Guat on

Boissons

t
os clear

0 | Assiettes blanches, douz. .

On « Couleur sip. doy

1,50 | pols faiences 4.50 eb 8 0.

5 way | Plats mieur yee ins ot COU: Chemnisettes, :

ae RA { zt ay

3.50 | Tages blanches ea porceleine 6 et 6.90" Siliars peur nda
4 couleurs ; Peabe Plauies ek aigr ates
rv Verrerie . ‘ Soutlera pour danie -

$50 = Verres imitation cristal, danke t Dpent pour: home








Guigeaal at Cassis de Dian.
Byrrh Violet fréres .
Curacao de Hollande
Marasquino du Zara gronde: apc.
Gin (Old Tom)
Whiskey tres”
Sirops ussortis
Menthe Get Freres. “6.50
Kimniel d Allemagne, vérilable







































See




Compotiers, la dpuzgine ee Pour cor
a ener istal. gtaaids M 4 i oat 8
eridrgenis 1s | Rantaemieg
bers a repasser assortis Boulons jaunes et noirg
Neda 3, [a dougiine 22 | Tirants, e enere en p

Gjtka S
Vermouth Noilly. Pratt
Créme de Cucav. -

cE he,











queurs-de M.-Beet R Bardeanx 6.504
Liqueurs de Holiande de Bols “













-et Focking comme Kimmel cryst . |

Anisette, Cacao, ate 7 Sacs a ale fort | Divers:

Absynthe Pertiod fils 5,95) - De Hollande, fal eextra forte pblnceloks Edison. Ge

Amer Pieoti 55y | double couture plate 70/100 1 KB. ve leaux a
Cognacs trés.vieux. Henessy 3. dtoiles. les 100 sacs ors 25025 Avec i imprimear



‘Gusinier 3 couronwes, Marie Brizard

PB ir b: illes ‘le AGO SaAcgy 100, : opt: aphe Standart
et Roger, Monapol e@ Man zee fils ; Mi iw P

“TP Papier a lettre, double et simple’ gr:
el petit format.
Papler ministre ‘ . Cabaretsmnéial. a parin
ames acier.
Enveloppes : Email”
Papier de luxe .* oA des prix incroyabl

Vin @Espagne tres vieus. Marsala,
Malaga grande spécialita | 6.00
par caisse ou 172 douz: 5 %/o rabais.

Bouchons tuy: iux en eaoutchoue pour
tirer du vin, capsules et machines pour
boucher les bonteilles





@
_Maitre-Taillenr.
grand Rue, 7181,
annonce a ses nombreux client



assortie d'une grande quantité ds









Angle des Rues Eugene Bourjolly et 1
| Typog rape

Dans son établissement, on trou






























HON DE. UTAUD-& eee

BY. Meédailies de toutes les Iapositions du Monde, y. compris la Médaille d'Or, qu 4L- vient d
: _ de PExposition de Jamestown {i (907).

‘Marque de VP toile
aa -Vrai-preduit de la ‘CANNE_A SUCRE.

Propurt NATUREL ‘dont la délicatesse et la finesse caractéristiques ne ae q
ad nlalion et. une JHsllation mélhodiques.



Les. camino tant pour “+e que pour hits oe sae rte :