Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


— Aunée.— Ne?
4209. Port:

medi, 27 i

3154
u-Prince (Haith

UV ELLES DE UVETR AN GER-

ACNTE, IE PRANGAISE DES CABLES TELECRAPHIQUES

: BEGET e cau « INouvelliste »

“Le doven des. do hassion de _Jimpoét surle revenu

américains, M. Henry Vigoaud,
depuis 34 ans était secittainre

mbussade dee Ests Unie 4 Pa 4

jentde donnersa demission pour

we chit ur]

Elle commenga aujourd lui Ja dis-
cussion -sdr igodélimitetion de da.
Champagne viticole. :
@ Sénat coutingd: hier da. dis«
cussion de Miuterpellation Sur cer-
tains fits relatits a Fadministration

_ ETRANGER

ver gwen principe rien west plus

foux, En ouvrant notre Constitution

nous constatons que le Premier Ma.

ide la République n'est n
Bia .

{ue oh
tent a) les différentes branches dey”

ladministration publique; seuls les

ministres doivent répondre dé loute |
contravention a ia lot qui-se-produi~
pratt dans lu. section adiMinistrative
| qui leur est confiée, Bien plus, a-
(enn aeledu Président d Haiti ne sau
| ratt voloir sans la signature dun de

St dane nos 8 chefs @ bial sont are

‘rivés-&-Tomnipotence- et. peuvent en.
loule occasion s éerier. comme aulre-
fois Louis ALY en France : «UE tat
cest.-moils la faute en est aux ini-

nistrea indignes, = serviteurs dociles
el tnconscients.«.- gui se sont lour d

. pour constiluds. les exteuleurs “peu.

jules. ‘Linterpellation a at fereninéé

STANTINOPLE 25. — La faule a

id | la prison ol était enfermé

wha qui devait dire juge |

pard’ hoi pour les tortures inouies

infligea autrefots aux Ariné-

Ms. Les troupes Onli Gussi d repous-

16s émeutiers, Plosieurs person:
nt été blesséew

ecident, de

nde fer a en lieu oe de Nor
Hon 6

Hegde Del
HA ( TeaLane 25. —
Ae
Hjel hell énique, des
lied et coe

ei:

popalitio
‘Colonie grecque a télégraplrd
t Georges pour tui dete

iysée, sous la el

cede Me Falléres Me Pichon

a divers incidents sur Ja erise |

fit Vexp
enlaliveés faites par

Ae

Pulssances, en vue dari

maintion | dela paix

I discuters cette repeue gone

eles devenue inevitable.

pir un ordre du jour, approuvant
jes d aralions da Gouvernement.
Al G6 owes docteur Hoex-sont4
Aliives a EXNYeux pour-se vendre!
compte tle | efficacrté des niest Fes |

méningite sbvabrcaplnale en des
Cieissaice chez - BU ates, na
qui sélend parol la pope lation cl+
AUG

Le fe sinaldut mran Ache est

| prestige et.

gles des fantarsies présitentielles, au-
bliant que leur devoir était de résis-
ler auc sollicilalions. mauvaises, et

Apa de celle maniere seulement, is
pouyaient maintenir nos Chefs ak. |
_tat-dans la limite de leur. fonction
de Président.

dls wont pas agi ainsi parce qu Gls ,
8 acerochaient oulre mesure auc hon
neurs que confére le titre de minis

jive, aimant mieux sacrifier dignity,
_ Patrie, fatrement |

la eure

| Glude correcte de pair a,

I
[les intéréts deia Patrie par dessus |
i lous,

Pane: 28 aay Hue qu’ ut
gucrre enue ia Serbie el. VAutri
situation
iispite beanicoup dru ;
Von eraint qn’un eorilit ae n'é-

Reaponsabita |

_ La situation dens laquelle végéle |

‘notre pays est déplorabic, Hi est bon
d dablir sur qui pése ia responsabilité
dun tel désarvoi. Qui done a lgissé |
baillonner la presse, confisquer lou-
tes—libertés,_fusiller sammaire
ment, violant ainst toutes les garan-

acoutume de répondre a ces
le. Pen de la a epie-

{de fait tl est coupeble. H_appartient

le: « a f Chet de ( Etat a et résume
| tout le Gouvernement ; cesl sa vo |
lonte ai-fail le beau ou le auvais |
\ | femps ». :

— Cela est il Ben vrai?

Hi west pas difficile - sans vouloir”

ens oo ede prow | |

renouvelée méme par une suite
ois minisléres, aurail suffi pour;
Wabi le premier Magistrat de la.

eae. sentiment de. ses.de.

Ton croie eette

prérogatve conslitu-iourel.e.‘exces-
Eallenuéé dans ce quelle a.

| de trop Figourene par la facullé lais-.
i sée au Président de la République de.

remercier ses collaboraleurs:
Le Président. PHaiti est le haut.
contrdleur des’ affaires de t Etat

{Un Moi: fivha- 2.98
joe Mois.......¢ 6.00
Un Mois.......,.« 3.00

pee : 7.50

Charte Constitutionnelle—est inutil
déchtrons la, notre pays per du.



Vouloir, west po pouvoir] Quol #odtre
de énergie, quel prophéte det ta Om
jjonté quel 'professeur de
ol formulé, en lettres mogiques
‘véritésiuiple; profonde~et lumineuse
, comme un phare!

La volouté, olla le. vrai-sigue au
nel on distingue Vhomme de la béte,
PVapanage essentiel de lhumanité. Lin~
telligenice dont elle se pare comme.
@un sisne.d'élection:nelur est pas dé«
yolue toute jfutiere béie, a un cer-"
tain degré, Va en paitige: son instinct
eat sisur qu'il atteint parfois jusqa’an -
alent. Ce tajent est nécessairemént
borné, puisqu’il n’a pas pour jul ta:
perfectibilité que seule la volonté pro-
duit.

La voeloaté est. le générateur de
nos forces, le régulateur de adtre des-
tinée, le ressort de toutes nos actions.
| Gest -parvelle queioute évolution s’ae-
compht, que tout progrés-se-consacre,
| que toute lin. se..ealise,

‘Pout. -le-seerel des grandes décou-

vertes est la, car le géiie n’est;en quel.
| que sorie, que l'umion fécondé de lin-
: telligance. et de 1: volonté persévérante,
| discipl Hinde el pais ate, Gomme toute

, foree, eepend nt elle demande une di-

ection vigoureu=e et sire; conime tou-

elle: est dérégise, elle se
. ut &
bles contre d'autres furces, mais elle
Lest Yaratue-et-se-perd en d inutiles, si-”
NOt, dabyerenses déviations, Une vo-
jouté fo le el non covstienle de se
inoyens, est pire, gue lavolonté. Elle

houtit aux plus: Aenitenorenmirer—

phesjendétruisant Uharmonie des éner-
ines, en bsuscula

sens Tispirés—pur.
logique, en compromeil: tat
individacile +-elle devie
un éément te. ible de dexors ganigation, :
nm lacteur-héroique du imal. Ine sul-
hil donc. pas de.-xouloir pour pouvoir,
if faut diriger sa volonlesla discipliner,

Ouand eelles ci ne. vont pas $d 8a sae: Pémonder Me aes extravagances, par.

Ustveuon, U Jail démiissionner. lors -

qwil ne révoque pas, ceua qui les

gerent mal, et ul le fait jusqua ce

quail trowve des “ministres capables-
de vaider loreqwil est bien intention. |
né---d mener comme il convient la

barque confice-4
Lorsquil nagil pas ainsi, 8a res-
& | ponsabilité peut dire mise en jeu, et

*

alors aux grands Corps de Ulvat a

tous les citoyens de munifester leur

meconientement El c'est ainsi seu-

lement que les droits -de-tous—seront

| sauvegardés, que la Pairie pourra
se relever de ses ruines ef prospérer.
_ Sil Wen devait pas etre ainsi, votre

| sion.

, des exercives constantad’e trainement, |
‘sije puis. dire. De cette f.con elle de.
viendra ce quil fiat queda soit réelle

ment: une foreé admirable, procréa-

Wice de puissetices- nratvelleg——

fiyre! parler de la. volonté. cona-
eiente au moment méme cl je dévie.
ide mou bat! Je voulsis parler de la.
volonté chez Tam orca et ire, tor
mot de Mr Archer. et de la) Compa-~
erie od exploitation de Vil: dela Go-
nave, &f Votive jee suisiiiasé-en—
taney a des considérations philoge.

poignes quay ae yudda rapport.
| Lbomnie est pl ein de- ees | iicensd-

Tih

pour celte fois, celle fa Toute disgres.

FOBOR



“brisé a éelats—formidas —



ba cole ollicielle, daprecle &
—Myndiwal dee Agents de Che

e ee: cae: oS
Hialious el allaiessnivante

10 Janvier: —
visoires: — 42-43 1

dilres bleus. — 20%

Lures roses: — 2 ©

Transfert Cable:

G

a

_ Free 116.000
3 4, Kies 115.200

hegues 3, Paris

tee ON

pau, Pres 16,000
So) Bren 13 0

Billets de 6: }19-4¢/,, G. 33. 300.
Pétite lribune Publique
ae | YO Fevriee 190g.

“M. le Directeur, — Quand oa lisait

lores ou
de dou
y

le wee, ls Sinlian
le uouvenu préchee pur ie RV.
Levasseur, dootles espriis wainlentle
VU 80UVeult des Succes gi. 0 remiporls
durant = welieesims
Focal
je fonds ier. gous de lois
‘Ql procucareu( 4 Gileur ane 3 Dele
moisson 0
Wal doale 3212 sulet choi: ne nous
jaléresse fort, celle fis e wore Le pre=

a

he

dangle-« Nouvellistes-du- 2b Janvier)

dernierle laipeux projet de lol sur la
éorganisation de tae lolice admbustire--
tive, lon se demaniluit si, vraiment, le
oMinistre de Tintérieur arriverall a réa-
liser son reve, : . -

Mais iva dans livie des surprises

“ftelles qe Ton est Gilg? de se dena:
der.a soisifon ‘rest pas daus un pése!
Eh bien, oui, il # ouve la clef de la
réfurine et nousapplaudissons vivewmernt
aux chois heureus. que vient de Ldre
S. E. 16 Président Simon en placa a
latéte de la socidté- un homie dont
iéducation etla-muoralité ne cont plus
afawe:~je parle de Genéral CHery
AUGUSTIN, -

Ea ellet, gui-ne connait Vaacien
chef de Péial-imiajor géndreal de Varmée
sur le gouvernement. du général Sanit
Qu'on se rappelle simplement le beau
geste qu'il fit. clag jour i
chéance.da Ginérai Nord, eu gaguant
le consulal allemand pour ne pas mele
son mdle courage au service du tyran.

Tout le monde se demandait’ dans

rait?— Eh bien, noi disons que, pour
cela, il fallait des hommes~ spéciaux,
des hommes qui puissenl au moins ugus
donner ie bel exemple d'une police
Jiamaicoine.
Kiavec le Général Co Augustin ef
notre ami Kustache St Lot, lé Ministre
del utéviewr a diitlenaut ioutcead a
faut pour puiaire sa réforme.~ ons
lui envoyouns, Mite Directeur; par Vor-
gane du .«Nouyellisies, nos plis chi-
_deureus. comp iments et disons. a Chery
et.a S'-Lol: bonne besogae!
Recevez, Monsieur le Direclenr, mes
ralutalions. — y ADMIBATEUA.
Le Doyen Nau
Noussommes heures d extraire dane
lettre pablide dans P impartial d'avant-
“hier, Vallirmation que te
fit point partie de la Commission d'En-
__quéle qui envoya @ la mort MAb x.
Moise: cette lettre @nit par Thomma
fe suivante oo, sec
dn verité, sur Uhoaneut
tiens pour coupuble que de
vor-cruau mitionsheme-du-
surpateur di [7 Décembre
bouch perfide avait présenté au pea-
ple comme le fils alne’ de ta Puirie.
«Je ne dirai-pos.au. public-combien
(jaivu de larmes dius les yeux de ce
magistvat lorsqu'll a eu & constater qual:
avait-égaré-son-admitation sor quinen
était pas digne. Je ne dirai pas ses an-
goisses lorsqu'ila va quelles Nontes c1-
haient leseutiment mystilicateur qu.
fichait; si habllement, le vieux chef des
cosagues: huitiens pout surprendre la
sympathie popolaire {is sant nombreux
général Nord sans: pouvoir sen débar
-rasser; cary conune Denys de Syracuse,
-i}-poiisssit-de—miart_imdéuie ceux qui
wavaient fait que récer son effacement.
Poursuivonus, sans] anais nous lusser,

ferl-it

3

doyen Nad ie-

10025 Gane

ie

Séph guvre la serie
Miugious..
Ly aura
ap yey

inde solennile 4 cell

& Fedise
Â¥ a

Féte de demain
OV S8 vappe ie queles trois inragars-
teuredu Thédtre e+ plein air Parent les
Hiasiingues Messiears Missidou ol
cou, Jules “Rusemiai) ef iris'Lan
Mews, qui ie 12 Svpiembre 1900, dea
nérent a « Higoten ies-l) des eae lite
des play graidigses A CALs” oce.sion.
Des tris inure fone reste
que Mr Jules Losermundd > ies deug at
ives furent molssonnes par iamort. Ch
bien, Mr Bogle Marius, successeur de
son henufrére Ulvristies Mews, « te
Pa.-.- payer alisha ilatule regau-
naissance &@ teh qui it alors une inté-
ressunle con
Henneerl le droitd-derire a, - & ehciair
Mr ures Hosemoen “pour “piresiter 1”
golfes Tittéral:@ eb avisicale da digvan-
che USF évrier caucent
Notre cjilrara répoude: ates) au
choix graciens qai est fit de tn et
fousaurons be plusie dente wire naira
reraatqiible et dares, Me dales-
Rosemond. FL S.
Question d'histoire
Mole Drecieu, neat tombs
aouy les-yéeux Jl aucrea dacumenis rela
sa lorwine da-carabenter Hfatin
trodait dans no«.omopirs es (BOS an
Heu de 1806.
de Mappsie sur les (ull~sulvan'a pour
vous Yalirmer— Ev jstle 18035, TE
perear étuil aa Uap, Les 4 dtoriiés ci
vies eliiltanes euredt 4 ed bhrer 1a
ia jane da
ais Dade
discours turenl prow wes, Nous extra.
de del Empereur |+ p ise are
sulvantyr levee le i -cne..avall
ipujours é16 “a preapéricé
pe. et que
dor :

GAS Ce (

gual

®
Hegedianis- amérigshay ais
liddpemdance:; -d a-e-députution. du
commerce américan : aus. peuples H-
bres dei Univers el dla conservation
du gouvernemant et detinidpend mes
d' Haiti. ke : =
Daas li soirée | E-apereur ouvrit le
bal par un # pond «de garabiaier 1)
dansaivee passion, li. main gauchs
dans sop gilet, siutint sur ua pied
chanlant lit aussi ST Emoere vin onal
cou oule dausé. { Eupéré,-—Christophe
he Papprouvait pas. .
2 bt}

ens
ey

ivre de
plusir; « tout 4 coup. ji) Aton saul et
sdleadil ensuite pre que par terre, aux
genoux de Sa dansbuse.s- le
de répéier avec une ce bane fi

| Empére vini oati coucou dansé, tBu.

les mécha ts el les pervers ; provoquors| peré,

contre eux in vévole des consciences

honnétes ; crious de toules no< voi,4 nom de li dime Gul Auisait avec Sa |

Jeurs(orpitudes,stin quails solent voués
4 Vexcéeration dee vénérations a venit;

mais épargnens les bons et nous aurons

~ fait oduvre qui valle. J BL W. Faw

L histoire t/a jams fait menilon du

Majesia.--- Couleute furl
de ses maliresses, : :
Recevez, Me le Directeur, mes salu-

é nom dune

*

seman soir a, |

ree Sur la @ [eninge hal: 1

pes. ANTOINE MigHeL —gel On se dirige tout droit vers la

elevce
HOU:
ge a son devouer © pou
la société Jacmelienne :

e
d quia atbeehd [a medaille
e poivine de lapoilieose.
coarse appliadll

— do ous proc cusmisal le
comple ready date ile

pile pecuular line.

Echos de Pestel

general Rig
sur |

Alces are wieirent ded

lear tamile do gar

v0! g
qm de Louis: Phe

2 Pnsteallation .
-eatne MP Léonie Coleau a
rime probesseut de p
éeaia de Mle ¥eliaté

%

ordreAd
Ulysse.

_Nons |
complies

Telégrammes funébres

Nous apprenons. la triste nouvelle de
la meul ier alin 441-bres, a Jacme),
da Docleor Prvazepe Gracta. CESAR,
iuspecteur des écolus de celle circons:
‘eription -

(est une perte veritible pour te
pays. — Nos vites condoldances 4 “@
faraulle.

ressanes nog meilleurs

as

Ua membre de witra redaction es
aussi doulourencement trap
mort, ang (laves, da PauL Biesvest
ahciew Dépaté, doge-an-Tribsnal civil

Part Dex vent vlali un caractére ¢
‘emporte d unauimes regrets: puisseat
iis, cea regrets. apporier quelque co
aglation 4 Lifanille endenitles.

Nous coasacrerousianli,au cher dé
funt le digne hamin gre di a sa vieloul
de inbeur etde. ike

Soclels Astronomique
ar Mévtonovocique oe Pont-au-Parmce,
dheervations faiies ce matin da. Thread
Pression barométriquea >, . 700 Yu
fempérature a Pombre......... 22° 7)
Hemslité relative en centiémes.... 74)
Tension de la vapeur....... 149/58)
Direction du vettt...cc.+,+ Est 3% Sad
Nebniositésciirei es Ale eg a
Tc ene ean nen ees EBS |
dasinueain-de teinpérature dhier AO 2
dan 4 20
AEE Hud At Ge Ee “+ se ORS Ak
Ouservalions parliculiéres +

Vive agitation des sismographes hier
de mil aomidi vingt : direction Sad-
Quest. ~ Pluie hier 20 a9 be. 300

Beroméive on baisse sens ble...

cE Directenr-det

aoa

quil reprend.exereice de sy profes-
sion Pavovat. Il apporiera soin at dé-
youement dans les allaires gui lui se-'
rout confiées.
Consullations: le-mitin de 7 heures:
a9 le-soirde 2 a4.
daemel, le 23 Février 1909, |
A Vendre
Un buss en parfait dtat de service,
oSadresserau No 18, rue Gelfrard.

TRIBUNE PUBLIQUE

Le Général Charles Oscar Stine of ses Métis

or DEUREME Pantie

Arrivons & Uaffaire de Novembre, Le 24]
Novembre de la widme année (1906 vers les
7 Hewes du soir la ville ful miss en amoi par
coup de earabine parti dans les euviroas

de Vhelel de Varrondissement. linmédiate:
j woent la garde da lnireau est sur pied et les
|‘ Baide-a-vous réiterés se foul entendre : Mr
| Oscar et ses liners sont debout. Ghose étvan-
demeur p

4 dom

ls

cet elle, déclamations d=

ate Sp loses
Poul oe E plus tan
Wo Govier OAc poi ig
avail 6l¢ entendu Ie second
Dale Uiuilervalle
urret He
We, \ige de pais. eras
fer, Hosus, Lauroncé.
Nett Lala, Candie
| UCELOUS Fur hig
eh La Bile de
ful dos allaites, est ace.
pouveot dillelene ~
Heruibces chuiules

#1 ses Ggents, qui le rousrent dy
_ Al lonubs, se relove: bat

HL pouvall &@ peine se bene
bout reaux croyaieut qu'il a
het, Hl louie encore en pe
qul temugient le cesar ie plu
faveur de la null jes cme

Hl est, pour wing) dire, talad
on ie jelle a deui-inort, Sa sane

Lda Lala, qui elt accourue:

poussanl des rig louchaats
lout, el, persidaul 4 vouloe
4 tiaveis les péripelies de
ealvalre, elle reco a:
ipl la veuverse era
# C61 ps sel ieiseinent. ineart
pocluree dont uucinfirme a
Sle les inuocentes victimes, ¢
8 plis U isle de ce nouveay ¢
minatious de Chailes Oucar Ei
Hans sou imagination toujours
lnug?Suns efunitelles, ce pastre
yeu de doutier une appareuce da |
rallretise accusation partes cont
principals provers: Vicler et b
en Voulail surtout, le gu emier,po
soucalé, place a proximity”
taallveese Oscar; la iommies
rane les allaices de celle-cic
pour avi promis, dit-on, de
pouteruenient les contreband,

Peaepl eq dovane et-daiw

@ Jeglenr ne doy

Evenne. Quel

i wormenlé de ce que j'avance ; |
& Aqaie, peul Vallester.

Vailleurs, lous les faite que
Ge recal @laul auceplibles d’dire
vant le: Wibapal correchonnel
Pouce, Vai pris l'enyagemen
vied avancer qui ue soll Vexacly
Usear donc, pour trouver une b

pile accusation portée contre
auteurs des coups de feu duQt?
farcer: par sea agents les. porles
Sieurs, el ceuxeci, allirime-Low,
Dillon Victor la somme de gS

@ celui-ci venail de toucher d
Uharher ( aclueliement officer
vil de Colle ville ), et introduist

| vol des balles Remington sous

de sorte que Uenqudle et
jaitce faules la nit id
nculpes ela

el cous leurs matelas, ici 4
{ani daulres, - On navail pap
“Appatte “abities

peut faire lirer des balles towe
> Le proces-verbal d'enquale.
ayant été dressé, dana ce bal
mettre le grefier Moricetle et!
ear Etienne concut la pensee &
lec les deux tmalhenreux daut
al fuisaient deja creuger leurt
le commandant de la place, @
dans un dlan decompassion.!
toute Ja gravilé d’uve telie dee
servation le porta a réfléchit.
pas. avoir Pair de céder a lin
commandant de plac am
Pexécution au lendemmia malls
lainement que des personnes

aient implore la grace des co”

ig tnalin dong, il Ut baltre
tale, et le bruit sélant répal
ville que deus des personues 4F
“giiuit étre-rxécutées, les fonct
loyens se rendiren! au Duress.
sewieut, Lun d’eux, ayant ae
ee qui allail se passer, son Vi!
aussi, Le Général encore funie
Vest toujours), fit monler a
supérieur de I’hdtel. La, le Pi
la parole el vemunda ay 00!
Dieu, ja grace des malheute?
tvibwaal civil, Me Marcius E60);

ij





que {a lui ayant pris sol
va chalier ces ciloyens, 6 tis
coupables, Le proces verba

: on
des

a i
pepricousement ct |
; Vexpitation de leur

pe

ma

| Et le pauvre Nestor Lly, dont les traite-

allreus oul provoqué ceux de aa secur,
i aii] coupable :
Personne ve Ca su pression bai Lee
gilall, ae le malhourena a7
pu de relerer de ses nouvelles ili nii-
fal Onl oceasionné-s les brulalités du.

| gear O-car el de ves sicaires.
_ be lecteur app endra que les quires iucul-

pés onl #16 bes an fur ek @ mesure sans
plus le formalites, apres avr essuys plus
ou fcius jes foudresdu lyraa.

Une fois lancé dans le chemin doré du mal,

é Lil est, on ie sail, geutralemient difficile d’en |
eorlir. Aiss Oscar Etienne, ayant pria celle

t | lizer chaque jou:

vole, ua ay penelrer plus avaal et « en-
due} inate daus les oroiéres
ds chime Mais relour: 01s un peu ariere.
Mis en Hiberléen vertu dune ordocnauce
dela chauibre du couswil de Purl au-Vance, |
comme je Vai deja dit ples haul, je fos accom-
pague jails pacie Macisire de Vlule- |
giear, Mr Pelion Pierre-André. De la Dien= |
yeilanieatiention, de i piel

; le cordiale hospilalilé
A doul fai consiamment été Vobjet de oa part |

ins, Méréus Solide, qui avail ele en-
Veuquéte et & Vinstruction, qui lait
le compere, Vaiter-eve d Oscar, ct gui,
ment avail depose contre ies malheu-
ef} mets Es
he sais quel remords 6
facou extravagante de

i

i persigia & declarer qu
Valhie Do :

Pe
Joule so

* | aringil i :
| ue me devait aucune protection ¥/..,

jocalité qui me conseillérent



al mou séjour a Porvau-Prioce, au]
wee aul de ma lanille ct actucilement Ee |
mien, i\ ma toujours couvert de @ protec-
tu _ wajusles _perseculions de _
roclle raisou, luien vould’

sear gui
mort, Le président Nord, pres m'avoir en- |

Jicnda, invile le Ministre & éerire au com |
| mandanl de Carrondieseinent dAquin pour)
| Fiulocuwr que] aves cle bere

¢ odie de
la Guambre Ju cousell; que j elas autorice a |
retouruer dans mon foyer el qo'u élail lena |
de avaccorder toute protection. a
‘avais encore quillé la sapitele, quand
ste recul la épouse du Général, 16- |
bee cavslieve Cl eu ful, ou we lvaduisall
Hoste covlre moi el qaul ler-
ve celle deciuiation insulenie 4 qu iu

Copendaul le Ministre me debvra un per-

| suis ot jm partis. Débarque aux Gaye, je fus

aypopaihie du Géoern An-

foine Simon, acluellement Président dot:
baque, el d= es numbrenx auisde le
de ne pas ve-

uel aueMil, 06 |

| Bilewne a demande & sot digne Mail:e et ob-.

sched wal dans les |
iy aon |

ee

da Cam
Oscar [a letire que, «a

cee

i acon le cline

Nord Alexis; et,

.

ae ia

ty beaver, pen ait-il,
nla. ( peut |...) tt

Op; 2, il fal-

e | brielle
het] sideut.
dire quand. le

je mie

teur dela force,

lui, poor
jovantel

1 voir eclendy, sau:

adantde Varcoudisement, je reu- '
trai a Aquin le a — 1906, Dax mon ar- |
eee, papporlal a Mr

nce(?, ).j'ai du reamttre en |
‘a partir de ce

Minislie de juges de qui

$ auriez déclaré quelq
re ficelle est plus longue
mais de prendre garde que la sien:

mule. que |
avalon o olque Mr
combiné quelque gute imachination co

se daus Vopl. A mon ariivee,
a ‘aller dire au Geaéial que je
apres, fesint me dire que le Geuéial refusal
dame ree voir. de szilis alora s -uement
foule la grevite de mo) cas. Reatre chez mot,
je pus la resolution de fair une loealilé qui
wr offreit oi peu de garantie el qui c-pendant
est mienne. J evaployai le reste de la jou 1é+
ella uuil 4 mettre uy peu dord.e a

faices et le 27 Décetnbre @ lu poi te du jar
idis chee mon cout Kijaes Als
glade, conaul dominicain, decid de quiver

pour la Capitale par la preuiére occa-ion. Ea
aleudaul, jadiesssian Gouveruenmal, pal

guile des Cayes, par Ventewise de Mi Wil
bevlorce Vital-urne, pharmacien ja depeche
suivante deul jeuvoysi un duuble au Miuistre

de Ulatérieur’ d’alors, Mr Pétion Po Andrey |.

au aulre au Délégué Antojue Simon, «t uu
tromidine au Géndial Carrie: « Les memes
perstculions onl recuinmence contre imei
par le Commandant d Arramlissemenl ;
feecé renirer au Consulal, demande sau]
gondull et protection au Gouvernement.»
Mais quelle o's pas clé me surprise qitand j)

#us-que ce vagabond de Charles Oocar, ay .ut
appris-que je in étais refugié au suid

auralt coavoqué la population et laurait ia-,

forme que favais leiegraphié au. vicux Noid

Léa ceilaius dé ses minisires pour leur ai-

noucer que la ville dAquin dlait @ feu eta
“lates :

vila eqanéme |e loupet
juleroal de commutiquer @ Vasd-lance ane
dépéche contenant cette informalion. A-t on
junais pu louver pareille combindivoa: pour

denier Vauéaulir au enpeui? Rou, sembla-
5.

ble lavenlion ne peut parveair que d'un la-
che, d'un vil imposteur. Congoil-on, 60 File!,
qu'us homme place comme Uetail Cha:ies
Qaar dane Tespril. Gane populalio. quicne.
voyail que par ses yeux (par peur), déteu-

pile deapute qui oceupail le Palais National
el qui ralilial toutes ses abominaljons, caa-
guil-ou,dis-je, quun lumume dans cette si-
tualion pulses iivenler Varoe du faussaire
pour abaltce ou chétil personage qui n'avail,
joule arme que sun innocence eb a
sounilite, 0 faut Gire uy guppd. de Satan!

(lest doue 4 la faveur dune tellin coupli-
paisen que ce meastre de Charles Oscar

teuu Vautorisalion de m cinbarquer
reniler baleau allant & [élranger We
fler.
Eh bien, sous

+
pel de Part au-Prince comme J+ vous

fe prial Vad.

> Lollicier, uu justant |

aut carte blauche du-2é~

2 *

Me fer qui parsecule,
pur ploisu foul canine
lévore par pur iostiact

dina sotur apiéstavuir fallouver au be
de mer avec ce fracas dont || élail coutumier
41 ep couslaley le content, ( pousant peut-

4 re que celle Caisse contenail des pees

dela douane dAquin).

Beye

Crest dizue duu Charles
Aqiin. le 17 Fevrier 1909,
8 : ). ANGLADE, avocat

Photographie Jh. M. Duplessy
_ atelier de luxe
Travaux de toutes sortes
120, Rue du Centre, 120.

Eatre Irs Pharmacies Bayard et Théard

Oscar Huenue.

Doclewr Gaslon DALENCOUR

Chemin des Dalles, No
Consullalions < _
Malin, 7 aQ bres. Soir. 4 4 6 hres.

eul_pianos, plan
nistas, harmoniuars, boites & musique;
‘accorde tous les instruments générale-
ment queleongques; répare montres, -
endules, machines 4 coudre, phono-
graplies, “revolvers; accordéons,; ete
|fabrique des morceaux du pays pour
toutes. boltes & musique et pianolas,
LeuSNIETE.

Aunouee. aces clisnts qu ila toutes.
sorties de fourniiures fraiches pour pia-
nos, telles que: cordes, feutres, éloul-
loirs, chamois, laines etc.

Grand Rue No 183.

‘Lig’*Hollandaise

Lesteamer «Prins Wiictewlll

>, venant du Sud, sera ici dimanche
| matin. 28 couran

1.— Ll partira a
du heures pour St-Mare et New-
Vork. 2

GEBRLAC

¢ ais au débulypue je vais vous vomir dla | J

fies loule Vhorreur de volre infecte couduile.

Ooi, 1 fallail joindre 4 volte lal de ser-
eee deja si charge le titre de faussaire , 11
vous fallait non seulement rouler daus ls
boue, if fallail encore Vavaler et empowonner
ginsi votre élre tout entier; ib fallalk cousrir

diufainie qui doit (aire baisser 1a ttle & vous
el a@ tous les volves. Gar il vous faudra dire
Ss aves eu celle déptch», (la-
quelle est soruie de |
yidicule placard ; 0 Gudia que tuus les té-
légcaphistes aux diuceaus de qui ellea pas-d,.
yiennent déclarer a la barre du tabuua
quand ils Vout reque. Des rainistres é
gident Nord wout verlainement pas pu igno-
rer | ext , tls gonl encore pour la piupart
Jans spine Monsieur Cami ,
lie 1 a été inconlestablement vice-pié-
Li faut qu'ils disenl ou qu ils vientent
ouvernement & cu 4 la rece-
, ui faul olin que vous la coumettieg aux

ee
ref, nie wails pati pour St Thonmds sur le

x (Tonstate P40 g pit tha

mdine forge que votre | -

Service Atlas
La malle pour lEtranger’ par
le vapeur ALLecuany, fermera a
la poste seulemant ce solr a 5 hres
precises -
foe ee

@ vapeur Avrai ayant quitté—
New-York jewdi 25 courant, pour
le Cap-Haitien. Port de-Paix, Go-
jraives ¢ i :

ici yendredi 3 Mavs; il partica pro-
bablement daus la seirée po..r Pe- -
tit Goave, Miragoane, Jérémie,Sa-
vanilla, Cartagena, Santa- Marta et
| New-York, prenant la malle, fet |
et Dass 5 :

VE TERAMANN & Co,— Agent,

€





frais chez
“des rues. duo Mu
et‘lra

_ Haiti po:

Elude de We Charles all
INotaire public ©
53, Ried Parga oe

ROI ek AV WER RETA ETE APE ROACHES FSCO a

Port-au-Prince

4, Rue des Miraclés 2.”

-FOURNISSEUR:

iaGrand Cercle de Port-au-Pringe
da Rostqueaue, he
ae
de. Hotel Belley ue

4a Gals daPor
du. Bar-Fin de Siécie
; a ay Commerce

{nternations!
eget | BO PEE
de la Chesibre
de la Posie
de la Gare:
aa Pals BS
de VUnion
Lavensee-——~
Lavictoire
Bourdon
Cantave
Aux Uxves de bordea: ad

4
&
a
sagen
a
4
a
a
4

St-Mare: A. Dalencour:
“Jaemel MN. Lafentant

_ Pune réelle supériorié.

iatreprie {Bau ares ef 4

ja
f
i
li
: mig, 4 & Ae ‘orese. lal
a Dvs 4 a
bo
i
|.
bee



H arnt): Lite supérieure, dou 9
~ | Assieltes blanches 3
Assie!tes couleur qual.sup. 5

el “ovales, blane ett

aileur,
en oe. ra ae dérisoire:.

d tine, 187
iononce 4 Ses nonierenn cy
‘que $a mnaison est nouvellamep —
rssortie dune grande jusnuié 4.
Jagoncles, Flanelles, wlevioles ot Casimir,

Tasses blanches douz.,
Tasses couleur, douz-
é café supérieurs * com:

B lass r x ot | fe
Dans son établissement, on trou le | tas es, 1 sucrie Gt

fera, ~- comime toujours
| derniére ‘
| elaises.

naturelle
ougues = Stl fer

ale na eceplionne
ticles du stock.
‘E=xpédition a la . co

[ii shi

~ Suevés exeelents depuis 1670,
Poir régulariser la Digestion

&.acliver la aeteition

Contre la Nenrasthénic, /Ané-

les mala-

is sti testis.

Contre Ja Gontte @ ¢ ad
tismie:

e Rhnma- oceasion de louverture de notre Succursale, ru

AT
NO 0 83, nous “avisons le public en général, que nous
Tres at rea table 4 ho iret veri de chausst res en tous genres;

. our Hommes, Femmes et Enfants aux prix sulv
EAU DE CARABAR

pour homing” 8 1195 -
p tj a Dame 12.45
urgatiy e.
ea

A
oe
ve

ag Médailles & pr a argent. ‘Mention honorable, Membre d
| tr ond pee ‘Hors s dans as les Lxposition
L uveau Continents

: ee dog
“fla wate Rhum Barbancair: el seule propriéla

mules qui onl % alt rau 1 Ahi eae
ja Brae foules- 4

i mari, el se lent



Préparés avec

Tau Stér

et de VAcite Carbopigae li quelle
einOps

| bryeal al ie ss
é det

| Congestions, A aques|

de fiévre
Affections biliaires
et hépathiques.

‘Agpresentants el denesilalr

PHARMACIE

















Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
xml-stylesheet type textxsl href daitss_report_xhtml.xsl
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss
xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
ERROR REJECT_TIME 2009-09-06T21:06:51Z
MESSAGE Descriptors must be valid
could not validate /var/daitss/ingest/work/UF00000081_14629/E20090906_AAAAUY/UF00000081_14629.xml
File: /var/daitss/ingest/work/UF00000081_14629/E20090906_AAAAUY/UF00000081_14629.xml
PACKAGE UF00000081_14629






— Aunée.— Ne?
4209. Port:

medi, 27 i

3154
u-Prince (Haith

UV ELLES DE UVETR AN GER-

ACNTE, IE PRANGAISE DES CABLES TELECRAPHIQUES

: BEGET e cau « INouvelliste »

“Le doven des. do hassion de _Jimpoét surle revenu

américains, M. Henry Vigoaud,
depuis 34 ans était secittainre

mbussade dee Ests Unie 4 Pa 4

jentde donnersa demission pour

we chit ur]

Elle commenga aujourd lui Ja dis-
cussion -sdr igodélimitetion de da.
Champagne viticole. :
@ Sénat coutingd: hier da. dis«
cussion de Miuterpellation Sur cer-
tains fits relatits a Fadministration

_ ETRANGER

ver gwen principe rien west plus

foux, En ouvrant notre Constitution

nous constatons que le Premier Ma.

ide la République n'est n
Bia .

{ue oh
tent a) les différentes branches dey”

ladministration publique; seuls les

ministres doivent répondre dé loute |
contravention a ia lot qui-se-produi~
pratt dans lu. section adiMinistrative
| qui leur est confiée, Bien plus, a-
(enn aeledu Président d Haiti ne sau
| ratt voloir sans la signature dun de

St dane nos 8 chefs @ bial sont are

‘rivés-&-Tomnipotence- et. peuvent en.
loule occasion s éerier. comme aulre-
fois Louis ALY en France : «UE tat
cest.-moils la faute en est aux ini-

nistrea indignes, = serviteurs dociles
el tnconscients.«.- gui se sont lour d

. pour constiluds. les exteuleurs “peu.

jules. ‘Linterpellation a at fereninéé

STANTINOPLE 25. — La faule a

id | la prison ol était enfermé

wha qui devait dire juge |

pard’ hoi pour les tortures inouies

infligea autrefots aux Ariné-

Ms. Les troupes Onli Gussi d repous-

16s émeutiers, Plosieurs person:
nt été blesséew

ecident, de

nde fer a en lieu oe de Nor
Hon 6

Hegde Del
HA ( TeaLane 25. —
Ae
Hjel hell énique, des
lied et coe

ei:

popalitio
‘Colonie grecque a télégraplrd
t Georges pour tui dete

iysée, sous la el

cede Me Falléres Me Pichon

a divers incidents sur Ja erise |

fit Vexp
enlaliveés faites par

Ae

Pulssances, en vue dari

maintion | dela paix

I discuters cette repeue gone

eles devenue inevitable.

pir un ordre du jour, approuvant
jes d aralions da Gouvernement.
Al G6 owes docteur Hoex-sont4
Aliives a EXNYeux pour-se vendre!
compte tle | efficacrté des niest Fes |

méningite sbvabrcaplnale en des
Cieissaice chez - BU ates, na
qui sélend parol la pope lation cl+
AUG

Le fe sinaldut mran Ache est

| prestige et.

gles des fantarsies présitentielles, au-
bliant que leur devoir était de résis-
ler auc sollicilalions. mauvaises, et

Apa de celle maniere seulement, is
pouyaient maintenir nos Chefs ak. |
_tat-dans la limite de leur. fonction
de Président.

dls wont pas agi ainsi parce qu Gls ,
8 acerochaient oulre mesure auc hon
neurs que confére le titre de minis

jive, aimant mieux sacrifier dignity,
_ Patrie, fatrement |

la eure

| Glude correcte de pair a,

I
[les intéréts deia Patrie par dessus |
i lous,

Pane: 28 aay Hue qu’ ut
gucrre enue ia Serbie el. VAutri
situation
iispite beanicoup dru ;
Von eraint qn’un eorilit ae n'é-

Reaponsabita |

_ La situation dens laquelle végéle |

‘notre pays est déplorabic, Hi est bon
d dablir sur qui pése ia responsabilité
dun tel désarvoi. Qui done a lgissé |
baillonner la presse, confisquer lou-
tes—libertés,_fusiller sammaire
ment, violant ainst toutes les garan-

acoutume de répondre a ces
le. Pen de la a epie-

{de fait tl est coupeble. H_appartient

le: « a f Chet de ( Etat a et résume
| tout le Gouvernement ; cesl sa vo |
lonte ai-fail le beau ou le auvais |
\ | femps ». :

— Cela est il Ben vrai?

Hi west pas difficile - sans vouloir”

ens oo ede prow | |

renouvelée méme par une suite
ois minisléres, aurail suffi pour;
Wabi le premier Magistrat de la.

eae. sentiment de. ses.de.

Ton croie eette

prérogatve conslitu-iourel.e.‘exces-
Eallenuéé dans ce quelle a.

| de trop Figourene par la facullé lais-.
i sée au Président de la République de.

remercier ses collaboraleurs:
Le Président. PHaiti est le haut.
contrdleur des’ affaires de t Etat

{Un Moi: fivha- 2.98
joe Mois.......¢ 6.00
Un Mois.......,.« 3.00

pee : 7.50

Charte Constitutionnelle—est inutil
déchtrons la, notre pays per du.



Vouloir, west po pouvoir] Quol #odtre
de énergie, quel prophéte det ta Om
jjonté quel 'professeur de
ol formulé, en lettres mogiques
‘véritésiuiple; profonde~et lumineuse
, comme un phare!

La volouté, olla le. vrai-sigue au
nel on distingue Vhomme de la béte,
PVapanage essentiel de lhumanité. Lin~
telligenice dont elle se pare comme.
@un sisne.d'élection:nelur est pas dé«
yolue toute jfutiere béie, a un cer-"
tain degré, Va en paitige: son instinct
eat sisur qu'il atteint parfois jusqa’an -
alent. Ce tajent est nécessairemént
borné, puisqu’il n’a pas pour jul ta:
perfectibilité que seule la volonté pro-
duit.

La voeloaté est. le générateur de
nos forces, le régulateur de adtre des-
tinée, le ressort de toutes nos actions.
| Gest -parvelle queioute évolution s’ae-
compht, que tout progrés-se-consacre,
| que toute lin. se..ealise,

‘Pout. -le-seerel des grandes décou-

vertes est la, car le géiie n’est;en quel.
| que sorie, que l'umion fécondé de lin-
: telligance. et de 1: volonté persévérante,
| discipl Hinde el pais ate, Gomme toute

, foree, eepend nt elle demande une di-

ection vigoureu=e et sire; conime tou-

elle: est dérégise, elle se
. ut &
bles contre d'autres furces, mais elle
Lest Yaratue-et-se-perd en d inutiles, si-”
NOt, dabyerenses déviations, Une vo-
jouté fo le el non covstienle de se
inoyens, est pire, gue lavolonté. Elle

houtit aux plus: Aenitenorenmirer—

phesjendétruisant Uharmonie des éner-
ines, en bsuscula

sens Tispirés—pur.
logique, en compromeil: tat
individacile +-elle devie
un éément te. ible de dexors ganigation, :
nm lacteur-héroique du imal. Ine sul-
hil donc. pas de.-xouloir pour pouvoir,
if faut diriger sa volonlesla discipliner,

Ouand eelles ci ne. vont pas $d 8a sae: Pémonder Me aes extravagances, par.

Ustveuon, U Jail démiissionner. lors -

qwil ne révoque pas, ceua qui les

gerent mal, et ul le fait jusqua ce

quail trowve des “ministres capables-
de vaider loreqwil est bien intention. |
né---d mener comme il convient la

barque confice-4
Lorsquil nagil pas ainsi, 8a res-
& | ponsabilité peut dire mise en jeu, et

*

alors aux grands Corps de Ulvat a

tous les citoyens de munifester leur

meconientement El c'est ainsi seu-

lement que les droits -de-tous—seront

| sauvegardés, que la Pairie pourra
se relever de ses ruines ef prospérer.
_ Sil Wen devait pas etre ainsi, votre

| sion.

, des exercives constantad’e trainement, |
‘sije puis. dire. De cette f.con elle de.
viendra ce quil fiat queda soit réelle

ment: une foreé admirable, procréa-

Wice de puissetices- nratvelleg——

fiyre! parler de la. volonté. cona-
eiente au moment méme cl je dévie.
ide mou bat! Je voulsis parler de la.
volonté chez Tam orca et ire, tor
mot de Mr Archer. et de la) Compa-~
erie od exploitation de Vil: dela Go-
nave, &f Votive jee suisiiiasé-en—
taney a des considérations philoge.

poignes quay ae yudda rapport.
| Lbomnie est pl ein de- ees | iicensd-

Tih

pour celte fois, celle fa Toute disgres.

FOBOR



“brisé a éelats—formidas —
ba cole ollicielle, daprecle &
—Myndiwal dee Agents de Che

e ee: cae: oS
Hialious el allaiessnivante

10 Janvier: —
visoires: — 42-43 1

dilres bleus. — 20%

Lures roses: — 2 ©

Transfert Cable:

G

a

_ Free 116.000
3 4, Kies 115.200

hegues 3, Paris

tee ON

pau, Pres 16,000
So) Bren 13 0

Billets de 6: }19-4¢/,, G. 33. 300.
Pétite lribune Publique
ae | YO Fevriee 190g.

“M. le Directeur, — Quand oa lisait

lores ou
de dou
y

le wee, ls Sinlian
le uouvenu préchee pur ie RV.
Levasseur, dootles espriis wainlentle
VU 80UVeult des Succes gi. 0 remiporls
durant = welieesims
Focal
je fonds ier. gous de lois
‘Ql procucareu( 4 Gileur ane 3 Dele
moisson 0
Wal doale 3212 sulet choi: ne nous
jaléresse fort, celle fis e wore Le pre=

a

he

dangle-« Nouvellistes-du- 2b Janvier)

dernierle laipeux projet de lol sur la
éorganisation de tae lolice admbustire--
tive, lon se demaniluit si, vraiment, le
oMinistre de Tintérieur arriverall a réa-
liser son reve, : . -

Mais iva dans livie des surprises

“ftelles qe Ton est Gilg? de se dena:
der.a soisifon ‘rest pas daus un pése!
Eh bien, oui, il # ouve la clef de la
réfurine et nousapplaudissons vivewmernt
aux chois heureus. que vient de Ldre
S. E. 16 Président Simon en placa a
latéte de la socidté- un homie dont
iéducation etla-muoralité ne cont plus
afawe:~je parle de Genéral CHery
AUGUSTIN, -

Ea ellet, gui-ne connait Vaacien
chef de Péial-imiajor géndreal de Varmée
sur le gouvernement. du général Sanit
Qu'on se rappelle simplement le beau
geste qu'il fit. clag jour i
chéance.da Ginérai Nord, eu gaguant
le consulal allemand pour ne pas mele
son mdle courage au service du tyran.

Tout le monde se demandait’ dans

rait?— Eh bien, noi disons que, pour
cela, il fallait des hommes~ spéciaux,
des hommes qui puissenl au moins ugus
donner ie bel exemple d'une police
Jiamaicoine.
Kiavec le Général Co Augustin ef
notre ami Kustache St Lot, lé Ministre
del utéviewr a diitlenaut ioutcead a
faut pour puiaire sa réforme.~ ons
lui envoyouns, Mite Directeur; par Vor-
gane du .«Nouyellisies, nos plis chi-
_deureus. comp iments et disons. a Chery
et.a S'-Lol: bonne besogae!
Recevez, Monsieur le Direclenr, mes
ralutalions. — y ADMIBATEUA.
Le Doyen Nau
Noussommes heures d extraire dane
lettre pablide dans P impartial d'avant-
“hier, Vallirmation que te
fit point partie de la Commission d'En-
__quéle qui envoya @ la mort MAb x.
Moise: cette lettre @nit par Thomma
fe suivante oo, sec
dn verité, sur Uhoaneut
tiens pour coupuble que de
vor-cruau mitionsheme-du-
surpateur di [7 Décembre
bouch perfide avait présenté au pea-
ple comme le fils alne’ de ta Puirie.
«Je ne dirai-pos.au. public-combien
(jaivu de larmes dius les yeux de ce
magistvat lorsqu'll a eu & constater qual:
avait-égaré-son-admitation sor quinen
était pas digne. Je ne dirai pas ses an-
goisses lorsqu'ila va quelles Nontes c1-
haient leseutiment mystilicateur qu.
fichait; si habllement, le vieux chef des
cosagues: huitiens pout surprendre la
sympathie popolaire {is sant nombreux
général Nord sans: pouvoir sen débar
-rasser; cary conune Denys de Syracuse,
-i}-poiisssit-de—miart_imdéuie ceux qui
wavaient fait que récer son effacement.
Poursuivonus, sans] anais nous lusser,

ferl-it

3

doyen Nad ie-

10025 Gane

ie

Séph guvre la serie
Miugious..
Ly aura
ap yey

inde solennile 4 cell

& Fedise
Â¥ a

Féte de demain
OV S8 vappe ie queles trois inragars-
teuredu Thédtre e+ plein air Parent les
Hiasiingues Messiears Missidou ol
cou, Jules “Rusemiai) ef iris'Lan
Mews, qui ie 12 Svpiembre 1900, dea
nérent a « Higoten ies-l) des eae lite
des play graidigses A CALs” oce.sion.
Des tris inure fone reste
que Mr Jules Losermundd > ies deug at
ives furent molssonnes par iamort. Ch
bien, Mr Bogle Marius, successeur de
son henufrére Ulvristies Mews, « te
Pa.-.- payer alisha ilatule regau-
naissance &@ teh qui it alors une inté-
ressunle con
Henneerl le droitd-derire a, - & ehciair
Mr ures Hosemoen “pour “piresiter 1”
golfes Tittéral:@ eb avisicale da digvan-
che USF évrier caucent
Notre cjilrara répoude: ates) au
choix graciens qai est fit de tn et
fousaurons be plusie dente wire naira
reraatqiible et dares, Me dales-
Rosemond. FL S.
Question d'histoire
Mole Drecieu, neat tombs
aouy les-yéeux Jl aucrea dacumenis rela
sa lorwine da-carabenter Hfatin
trodait dans no«.omopirs es (BOS an
Heu de 1806.
de Mappsie sur les (ull~sulvan'a pour
vous Yalirmer— Ev jstle 18035, TE
perear étuil aa Uap, Les 4 dtoriiés ci
vies eliiltanes euredt 4 ed bhrer 1a
ia jane da
ais Dade
discours turenl prow wes, Nous extra.
de del Empereur |+ p ise are
sulvantyr levee le i -cne..avall
ipujours é16 “a preapéricé
pe. et que
dor :

GAS Ce (

gual

®
Hegedianis- amérigshay ais
liddpemdance:; -d a-e-députution. du
commerce américan : aus. peuples H-
bres dei Univers el dla conservation
du gouvernemant et detinidpend mes
d' Haiti. ke : =
Daas li soirée | E-apereur ouvrit le
bal par un # pond «de garabiaier 1)
dansaivee passion, li. main gauchs
dans sop gilet, siutint sur ua pied
chanlant lit aussi ST Emoere vin onal
cou oule dausé. { Eupéré,-—Christophe
he Papprouvait pas. .
2 bt}

ens
ey

ivre de
plusir; « tout 4 coup. ji) Aton saul et
sdleadil ensuite pre que par terre, aux
genoux de Sa dansbuse.s- le
de répéier avec une ce bane fi

| Empére vini oati coucou dansé, tBu.

les mécha ts el les pervers ; provoquors| peré,

contre eux in vévole des consciences

honnétes ; crious de toules no< voi,4 nom de li dime Gul Auisait avec Sa |

Jeurs(orpitudes,stin quails solent voués
4 Vexcéeration dee vénérations a venit;

mais épargnens les bons et nous aurons

~ fait oduvre qui valle. J BL W. Faw

L histoire t/a jams fait menilon du

Majesia.--- Couleute furl
de ses maliresses, : :
Recevez, Me le Directeur, mes salu-

é nom dune

*

seman soir a, |

ree Sur la @ [eninge hal: 1

pes. ANTOINE MigHeL —gel On se dirige tout droit vers la

elevce
HOU:
ge a son devouer © pou
la société Jacmelienne :

e
d quia atbeehd [a medaille
e poivine de lapoilieose.
coarse appliadll

— do ous proc cusmisal le
comple ready date ile

pile pecuular line.

Echos de Pestel

general Rig
sur |

Alces are wieirent ded

lear tamile do gar

v0! g
qm de Louis: Phe

2 Pnsteallation .
-eatne MP Léonie Coleau a
rime probesseut de p
éeaia de Mle ¥eliaté

%

ordreAd
Ulysse.

_Nons |
complies

Telégrammes funébres

Nous apprenons. la triste nouvelle de
la meul ier alin 441-bres, a Jacme),
da Docleor Prvazepe Gracta. CESAR,
iuspecteur des écolus de celle circons:
‘eription -

(est une perte veritible pour te
pays. — Nos vites condoldances 4 “@
faraulle.

ressanes nog meilleurs

as

Ua membre de witra redaction es
aussi doulourencement trap
mort, ang (laves, da PauL Biesvest
ahciew Dépaté, doge-an-Tribsnal civil

Part Dex vent vlali un caractére ¢
‘emporte d unauimes regrets: puisseat
iis, cea regrets. apporier quelque co
aglation 4 Lifanille endenitles.

Nous coasacrerousianli,au cher dé
funt le digne hamin gre di a sa vieloul
de inbeur etde. ike

Soclels Astronomique
ar Mévtonovocique oe Pont-au-Parmce,
dheervations faiies ce matin da. Thread
Pression barométriquea >, . 700 Yu
fempérature a Pombre......... 22° 7)
Hemslité relative en centiémes.... 74)
Tension de la vapeur....... 149/58)
Direction du vettt...cc.+,+ Est 3% Sad
Nebniositésciirei es Ale eg a
Tc ene ean nen ees EBS |
dasinueain-de teinpérature dhier AO 2
dan 4 20
AEE Hud At Ge Ee “+ se ORS Ak
Ouservalions parliculiéres +

Vive agitation des sismographes hier
de mil aomidi vingt : direction Sad-
Quest. ~ Pluie hier 20 a9 be. 300

Beroméive on baisse sens ble...

cE Directenr-det

aoa

quil reprend.exereice de sy profes-
sion Pavovat. Il apporiera soin at dé-
youement dans les allaires gui lui se-'
rout confiées.
Consullations: le-mitin de 7 heures:
a9 le-soirde 2 a4.
daemel, le 23 Février 1909, |
A Vendre
Un buss en parfait dtat de service,
oSadresserau No 18, rue Gelfrard.

TRIBUNE PUBLIQUE

Le Général Charles Oscar Stine of ses Métis

or DEUREME Pantie

Arrivons & Uaffaire de Novembre, Le 24]
Novembre de la widme année (1906 vers les
7 Hewes du soir la ville ful miss en amoi par
coup de earabine parti dans les euviroas

de Vhelel de Varrondissement. linmédiate:
j woent la garde da lnireau est sur pied et les
|‘ Baide-a-vous réiterés se foul entendre : Mr
| Oscar et ses liners sont debout. Ghose étvan-
demeur p

4 dom

ls

cet elle, déclamations d=

ate Sp loses
Poul oe E plus tan
Wo Govier OAc poi ig
avail 6l¢ entendu Ie second
Dale Uiuilervalle
urret He
We, \ige de pais. eras
fer, Hosus, Lauroncé.
Nett Lala, Candie
| UCELOUS Fur hig
eh La Bile de
ful dos allaites, est ace.
pouveot dillelene ~
Heruibces chuiules

#1 ses Ggents, qui le rousrent dy
_ Al lonubs, se relove: bat

HL pouvall &@ peine se bene
bout reaux croyaieut qu'il a
het, Hl louie encore en pe
qul temugient le cesar ie plu
faveur de la null jes cme

Hl est, pour wing) dire, talad
on ie jelle a deui-inort, Sa sane

Lda Lala, qui elt accourue:

poussanl des rig louchaats
lout, el, persidaul 4 vouloe
4 tiaveis les péripelies de
ealvalre, elle reco a:
ipl la veuverse era
# C61 ps sel ieiseinent. ineart
pocluree dont uucinfirme a
Sle les inuocentes victimes, ¢
8 plis U isle de ce nouveay ¢
minatious de Chailes Oucar Ei
Hans sou imagination toujours
lnug?Suns efunitelles, ce pastre
yeu de doutier une appareuce da |
rallretise accusation partes cont
principals provers: Vicler et b
en Voulail surtout, le gu emier,po
soucalé, place a proximity”
taallveese Oscar; la iommies
rane les allaices de celle-cic
pour avi promis, dit-on, de
pouteruenient les contreband,

Peaepl eq dovane et-daiw

@ Jeglenr ne doy

Evenne. Quel

i wormenlé de ce que j'avance ; |
& Aqaie, peul Vallester.

Vailleurs, lous les faite que
Ge recal @laul auceplibles d’dire
vant le: Wibapal correchonnel
Pouce, Vai pris l'enyagemen
vied avancer qui ue soll Vexacly
Usear donc, pour trouver une b

pile accusation portée contre
auteurs des coups de feu duQt?
farcer: par sea agents les. porles
Sieurs, el ceuxeci, allirime-Low,
Dillon Victor la somme de gS

@ celui-ci venail de toucher d
Uharher ( aclueliement officer
vil de Colle ville ), et introduist

| vol des balles Remington sous

de sorte que Uenqudle et
jaitce faules la nit id
nculpes ela

el cous leurs matelas, ici 4
{ani daulres, - On navail pap
“Appatte “abities

peut faire lirer des balles towe
> Le proces-verbal d'enquale.
ayant été dressé, dana ce bal
mettre le grefier Moricetle et!
ear Etienne concut la pensee &
lec les deux tmalhenreux daut
al fuisaient deja creuger leurt
le commandant de la place, @
dans un dlan decompassion.!
toute Ja gravilé d’uve telie dee
servation le porta a réfléchit.
pas. avoir Pair de céder a lin
commandant de plac am
Pexécution au lendemmia malls
lainement que des personnes

aient implore la grace des co”

ig tnalin dong, il Ut baltre
tale, et le bruit sélant répal
ville que deus des personues 4F
“giiuit étre-rxécutées, les fonct
loyens se rendiren! au Duress.
sewieut, Lun d’eux, ayant ae
ee qui allail se passer, son Vi!
aussi, Le Général encore funie
Vest toujours), fit monler a
supérieur de I’hdtel. La, le Pi
la parole el vemunda ay 00!
Dieu, ja grace des malheute?
tvibwaal civil, Me Marcius E60);

ij


que {a lui ayant pris sol
va chalier ces ciloyens, 6 tis
coupables, Le proces verba

: on
des

a i
pepricousement ct |
; Vexpitation de leur

pe

ma

| Et le pauvre Nestor Lly, dont les traite-

allreus oul provoqué ceux de aa secur,
i aii] coupable :
Personne ve Ca su pression bai Lee
gilall, ae le malhourena a7
pu de relerer de ses nouvelles ili nii-
fal Onl oceasionné-s les brulalités du.

| gear O-car el de ves sicaires.
_ be lecteur app endra que les quires iucul-

pés onl #16 bes an fur ek @ mesure sans
plus le formalites, apres avr essuys plus
ou fcius jes foudresdu lyraa.

Une fois lancé dans le chemin doré du mal,

é Lil est, on ie sail, geutralemient difficile d’en |
eorlir. Aiss Oscar Etienne, ayant pria celle

t | lizer chaque jou:

vole, ua ay penelrer plus avaal et « en-
due} inate daus les oroiéres
ds chime Mais relour: 01s un peu ariere.
Mis en Hiberléen vertu dune ordocnauce
dela chauibre du couswil de Purl au-Vance, |
comme je Vai deja dit ples haul, je fos accom-
pague jails pacie Macisire de Vlule- |
giear, Mr Pelion Pierre-André. De la Dien= |
yeilanieatiention, de i piel

; le cordiale hospilalilé
A doul fai consiamment été Vobjet de oa part |

ins, Méréus Solide, qui avail ele en-
Veuquéte et & Vinstruction, qui lait
le compere, Vaiter-eve d Oscar, ct gui,
ment avail depose contre ies malheu-
ef} mets Es
he sais quel remords 6
facou extravagante de

i

i persigia & declarer qu
Valhie Do :

Pe
Joule so

* | aringil i :
| ue me devait aucune protection ¥/..,

jocalité qui me conseillérent



al mou séjour a Porvau-Prioce, au]
wee aul de ma lanille ct actucilement Ee |
mien, i\ ma toujours couvert de @ protec-
tu _ wajusles _perseculions de _
roclle raisou, luien vould’

sear gui
mort, Le président Nord, pres m'avoir en- |

Jicnda, invile le Ministre & éerire au com |
| mandanl de Carrondieseinent dAquin pour)
| Fiulocuwr que] aves cle bere

¢ odie de
la Guambre Ju cousell; que j elas autorice a |
retouruer dans mon foyer el qo'u élail lena |
de avaccorder toute protection. a
‘avais encore quillé la sapitele, quand
ste recul la épouse du Général, 16- |
bee cavslieve Cl eu ful, ou we lvaduisall
Hoste covlre moi el qaul ler-
ve celle deciuiation insulenie 4 qu iu

Copendaul le Ministre me debvra un per-

| suis ot jm partis. Débarque aux Gaye, je fus

aypopaihie du Géoern An-

foine Simon, acluellement Président dot:
baque, el d= es numbrenx auisde le
de ne pas ve-

uel aueMil, 06 |

| Bilewne a demande & sot digne Mail:e et ob-.

sched wal dans les |
iy aon |

ee

da Cam
Oscar [a letire que, «a

cee

i acon le cline

Nord Alexis; et,

.

ae ia

ty beaver, pen ait-il,
nla. ( peut |...) tt

Op; 2, il fal-

e | brielle
het] sideut.
dire quand. le

je mie

teur dela force,

lui, poor
jovantel

1 voir eclendy, sau:

adantde Varcoudisement, je reu- '
trai a Aquin le a — 1906, Dax mon ar- |
eee, papporlal a Mr

nce(?, ).j'ai du reamttre en |
‘a partir de ce

Minislie de juges de qui

$ auriez déclaré quelq
re ficelle est plus longue
mais de prendre garde que la sien:

mule. que |
avalon o olque Mr
combiné quelque gute imachination co

se daus Vopl. A mon ariivee,
a ‘aller dire au Geaéial que je
apres, fesint me dire que le Geuéial refusal
dame ree voir. de szilis alora s -uement
foule la grevite de mo) cas. Reatre chez mot,
je pus la resolution de fair une loealilé qui
wr offreit oi peu de garantie el qui c-pendant
est mienne. J evaployai le reste de la jou 1é+
ella uuil 4 mettre uy peu dord.e a

faices et le 27 Décetnbre @ lu poi te du jar
idis chee mon cout Kijaes Als
glade, conaul dominicain, decid de quiver

pour la Capitale par la preuiére occa-ion. Ea
aleudaul, jadiesssian Gouveruenmal, pal

guile des Cayes, par Ventewise de Mi Wil
bevlorce Vital-urne, pharmacien ja depeche
suivante deul jeuvoysi un duuble au Miuistre

de Ulatérieur’ d’alors, Mr Pétion Po Andrey |.

au aulre au Délégué Antojue Simon, «t uu
tromidine au Géndial Carrie: « Les memes
perstculions onl recuinmence contre imei
par le Commandant d Arramlissemenl ;
feecé renirer au Consulal, demande sau]
gondull et protection au Gouvernement.»
Mais quelle o's pas clé me surprise qitand j)

#us-que ce vagabond de Charles Oocar, ay .ut
appris-que je in étais refugié au suid

auralt coavoqué la population et laurait ia-,

forme que favais leiegraphié au. vicux Noid

Léa ceilaius dé ses minisires pour leur ai-

noucer que la ville dAquin dlait @ feu eta
“lates :

vila eqanéme |e loupet
juleroal de commutiquer @ Vasd-lance ane
dépéche contenant cette informalion. A-t on
junais pu louver pareille combindivoa: pour

denier Vauéaulir au enpeui? Rou, sembla-
5.

ble lavenlion ne peut parveair que d'un la-
che, d'un vil imposteur. Congoil-on, 60 File!,
qu'us homme place comme Uetail Cha:ies
Qaar dane Tespril. Gane populalio. quicne.
voyail que par ses yeux (par peur), déteu-

pile deapute qui oceupail le Palais National
el qui ralilial toutes ses abominaljons, caa-
guil-ou,dis-je, quun lumume dans cette si-
tualion pulses iivenler Varoe du faussaire
pour abaltce ou chétil personage qui n'avail,
joule arme que sun innocence eb a
sounilite, 0 faut Gire uy guppd. de Satan!

(lest doue 4 la faveur dune tellin coupli-
paisen que ce meastre de Charles Oscar

teuu Vautorisalion de m cinbarquer
reniler baleau allant & [élranger We
fler.
Eh bien, sous

+
pel de Part au-Prince comme J+ vous

fe prial Vad.

> Lollicier, uu justant |

aut carte blauche du-2é~

2 *

Me fer qui parsecule,
pur ploisu foul canine
lévore par pur iostiact

dina sotur apiéstavuir fallouver au be
de mer avec ce fracas dont || élail coutumier
41 ep couslaley le content, ( pousant peut-

4 re que celle Caisse contenail des pees

dela douane dAquin).

Beye

Crest dizue duu Charles
Aqiin. le 17 Fevrier 1909,
8 : ). ANGLADE, avocat

Photographie Jh. M. Duplessy
_ atelier de luxe
Travaux de toutes sortes
120, Rue du Centre, 120.

Eatre Irs Pharmacies Bayard et Théard

Oscar Huenue.

Doclewr Gaslon DALENCOUR

Chemin des Dalles, No
Consullalions < _
Malin, 7 aQ bres. Soir. 4 4 6 hres.

eul_pianos, plan
nistas, harmoniuars, boites & musique;
‘accorde tous les instruments générale-
ment queleongques; répare montres, -
endules, machines 4 coudre, phono-
graplies, “revolvers; accordéons,; ete
|fabrique des morceaux du pays pour
toutes. boltes & musique et pianolas,
LeuSNIETE.

Aunouee. aces clisnts qu ila toutes.
sorties de fourniiures fraiches pour pia-
nos, telles que: cordes, feutres, éloul-
loirs, chamois, laines etc.

Grand Rue No 183.

‘Lig’*Hollandaise

Lesteamer «Prins Wiictewlll

>, venant du Sud, sera ici dimanche
| matin. 28 couran

1.— Ll partira a
du heures pour St-Mare et New-
Vork. 2

GEBRLAC

¢ ais au débulypue je vais vous vomir dla | J

fies loule Vhorreur de volre infecte couduile.

Ooi, 1 fallail joindre 4 volte lal de ser-
eee deja si charge le titre de faussaire , 11
vous fallait non seulement rouler daus ls
boue, if fallail encore Vavaler et empowonner
ginsi votre élre tout entier; ib fallalk cousrir

diufainie qui doit (aire baisser 1a ttle & vous
el a@ tous les volves. Gar il vous faudra dire
Ss aves eu celle déptch», (la-
quelle est soruie de |
yidicule placard ; 0 Gudia que tuus les té-
légcaphistes aux diuceaus de qui ellea pas-d,.
yiennent déclarer a la barre du tabuua
quand ils Vout reque. Des rainistres é
gident Nord wout verlainement pas pu igno-
rer | ext , tls gonl encore pour la piupart
Jans spine Monsieur Cami ,
lie 1 a été inconlestablement vice-pié-
Li faut qu'ils disenl ou qu ils vientent
ouvernement & cu 4 la rece-
, ui faul olin que vous la coumettieg aux

ee
ref, nie wails pati pour St Thonmds sur le

x (Tonstate P40 g pit tha

mdine forge que votre | -

Service Atlas
La malle pour lEtranger’ par
le vapeur ALLecuany, fermera a
la poste seulemant ce solr a 5 hres
precises -
foe ee

@ vapeur Avrai ayant quitté—
New-York jewdi 25 courant, pour
le Cap-Haitien. Port de-Paix, Go-
jraives ¢ i :

ici yendredi 3 Mavs; il partica pro-
bablement daus la seirée po..r Pe- -
tit Goave, Miragoane, Jérémie,Sa-
vanilla, Cartagena, Santa- Marta et
| New-York, prenant la malle, fet |
et Dass 5 :

VE TERAMANN & Co,— Agent,

€


frais chez
“des rues. duo Mu
et‘lra

_ Haiti po:

Elude de We Charles all
INotaire public ©
53, Ried Parga oe

ROI ek AV WER RETA ETE APE ROACHES FSCO a

Port-au-Prince

4, Rue des Miraclés 2.”

-FOURNISSEUR:

iaGrand Cercle de Port-au-Pringe
da Rostqueaue, he
ae
de. Hotel Belley ue

4a Gals daPor
du. Bar-Fin de Siécie
; a ay Commerce

{nternations!
eget | BO PEE
de la Chesibre
de la Posie
de la Gare:
aa Pals BS
de VUnion
Lavensee-——~
Lavictoire
Bourdon
Cantave
Aux Uxves de bordea: ad

4
&
a
sagen
a
4
a
a
4

St-Mare: A. Dalencour:
“Jaemel MN. Lafentant

_ Pune réelle supériorié.

iatreprie {Bau ares ef 4

ja
f
i
li
: mig, 4 & Ae ‘orese. lal
a Dvs 4 a
bo
i
|.
bee



H arnt): Lite supérieure, dou 9
~ | Assieltes blanches 3
Assie!tes couleur qual.sup. 5

el “ovales, blane ett

aileur,
en oe. ra ae dérisoire:.

d tine, 187
iononce 4 Ses nonierenn cy
‘que $a mnaison est nouvellamep —
rssortie dune grande jusnuié 4.
Jagoncles, Flanelles, wlevioles ot Casimir,

Tasses blanches douz.,
Tasses couleur, douz-
é café supérieurs * com:

B lass r x ot | fe
Dans son établissement, on trou le | tas es, 1 sucrie Gt

fera, ~- comime toujours
| derniére ‘
| elaises.

naturelle
ougues = Stl fer

ale na eceplionne
ticles du stock.
‘E=xpédition a la . co

[ii shi

~ Suevés exeelents depuis 1670,
Poir régulariser la Digestion

&.acliver la aeteition

Contre la Nenrasthénic, /Ané-

les mala-

is sti testis.

Contre Ja Gontte @ ¢ ad
tismie:

e Rhnma- oceasion de louverture de notre Succursale, ru

AT
NO 0 83, nous “avisons le public en général, que nous
Tres at rea table 4 ho iret veri de chausst res en tous genres;

. our Hommes, Femmes et Enfants aux prix sulv
EAU DE CARABAR

pour homing” 8 1195 -
p tj a Dame 12.45
urgatiy e.
ea

A
oe
ve

ag Médailles & pr a argent. ‘Mention honorable, Membre d
| tr ond pee ‘Hors s dans as les Lxposition
L uveau Continents

: ee dog
“fla wate Rhum Barbancair: el seule propriéla

mules qui onl % alt rau 1 Ahi eae
ja Brae foules- 4

i mari, el se lent



Préparés avec

Tau Stér

et de VAcite Carbopigae li quelle
einOps

| bryeal al ie ss
é det

| Congestions, A aques|

de fiévre
Affections biliaires
et hépathiques.

‘Agpresentants el denesilalr

PHARMACIE