Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
— QUOTIDIEN FONDE EN 1898.

&

Le plus ancien et le plus répandu des journaux Haiti.
MONOPOLE DES TELEGRAMMES DE L'ETRANGER

(Un Mois.........6. 4.75

FORT AU ERINGE | trom Mois. .ofo-Â¥ 4.80



Direction et Administration

CaRAQUUT & Prices


















4 A ete AR ee CR ER REN RR TR,

Un Mois...... ,ot 2,25
2 a PROVINCE : ae .
EDA CTION: Trois Moise ccs. Z 6:00
N COMITE ETRANGER { Ua MIG. oa cee « 3.99
a 4: f ; . I

Trois Mois....... « 7.56

Onziéme Année.—N° 3135 Compagnie des Pompiers Libres | lion de. Porl-au-Princa, Meesicws, je vous

: =. S : : . : en prie; revenes sar votre décidon et yond
L Vendredi,5 Février1909.—Port-au Prince (Halthy 4.0 *- ones aureg-toatPappal der Gouverwement da Ge
| oe So momemew | Séance Extraordinaire du $4 Janvier 1808

uéral Antoine Simoa qui n’eetend faire que
; oa . eS : . : du bien. wo co
NOUVEI I ES DE LETRANG ER | Les ‘citoyens=faisant “partie “de la Ensuite, Je Géndral Septimus Ma
ul : ABABA A. I Bia. 4 «Compagnie.des. Pompiers Libres » de
me : e : la Gapitaie, dont Ja. dissolution a. été
el oe 2 errr ‘ cogs ee BEOROD OBE” POP l'Agsemblée générale
nl i: ‘ACNIE FR ANGAISE DES CABLES TELECR APHIOUES extraordinaire du 27 Janvier 1909. se
“N

tius.se léve el prononee un petit dis-
cours des plus élégidux pour les Pom-
sonitréunis. 4 la Station. Centrale, Ja die}.
manche 3, en. vertu de da. cireulaire
Monopole du (Nouvelliste>
‘ Z ®
(REPRODUCTION INTERDITE).


















ade pat qua m’en.rappol ter aux-paro'es
de mon follegue ds Vinlérieur gui vient de
yous transmetire mes s2utinents personnels
et ceux du Gouvernement.—Il nous jncombe
le devoir de vous aider, de vong encourayet ef
de secouder.vos nobles effuria. Admirateur
de. Vosurvre des Pompiers; vous pouvez comp:
ter sur lout moa concours comme citoyen et
comme membre du Gouvernement. &

Immédiaiement aprés, MrL. Ethéart

oo -donne-leature terra ppore Suva =
” Messieurs, — Trente quatre ans se sont
écoulésdepuis que sous!'impulsion d’un étran-
ger, le trés regretié Pére-Weick, aldé de

y Ones hailiens, Whe institution Thre est fon-~
dée a i capitale.— En quoi coasiste sa_mis-

piers, of i) donne In preuve Cune
a-eux adressde.

grandeur dame, dune sincerité adwi
rables. Ei ib finita peu prés sing :
~A une heure environ de l'aprés midi,
les Seerétaires d'Blat: de | Intériepr et
dela Guerre tont leur entrée a la Sta-

7 ok Bike Amie gph +s ae sre tion. Ils sont accompagnés dans la salle
Paris 2.—- Mr Alfred Picard, mi- | che et amicale et un complet accord | oo ant je corps. et prenpebt phice

istrede la marine, a présenté au/ entre lAllemagne et le Japon, en parmi les. membres du Couseil d'ad-
nseil des ministres an projet de | Extréme Orient. Le ministre espére | rinistration. *
organisation de la mari i,non |'que les bonues relations existant is_Ethéart.pré
mipnis tes ¢ “consitiite, | Conlinuellement avec la “France et) anion, s'exprime a peu prés en ces ter
fatera 225 millions de francs, | J’ Allemagne, continueront. oo ames: :

Rson Z.-~La seconde Ghambrede Wasuineton 3. -—- Le Président «Messieurs,— Ala suite de la dissolution

aturede Neévada a adapte ur ‘Rooseveltfait-tou s offorts po a Compagnie dex Powipiers, le Secretaire




















tos £
a g 5












sot

4
d'Etat-de Vintérieur fit part au Gouseil diAd-











eAlat ped i E83 sher-h islature de PEtat- duj@! u : ‘

GN abs Japonalce, adresaée a empecher Ia Tegislat F | | p Liles. | Ministeation de son _désir de Peutretenir, au. ou ? A sauvegarder les intéréis supérieu
ARG ISIAUE SD _ HILO P,~- POUL. Névada_de : ole a nem di Golverneme ne érence qui i » Pincendia. .
ncobrager a4 se protéeger conire | aux Japonais, lesquelles enconras | dura prés d'une heure, eut lieu entre le Mi- Elle est ble, elle est buble. - je

de jeunes gens yout s'offvir pang coopé

Celle Cuvee humanilaive—ayant ponr- Bre

@ La Compagnie des Pompiers Libresa. Et la
opilatontePerbanreP rin Uae arsaa-

y des Tava de. Pincendie, se console.et

porte constamrn

ent ses regards vers ses bra»
yes défenseurs. ; >

Depuis, que de jeunes hommes, que d'in- -
felligences o’unt disparu dans-jadutle contre
Pincendie!-Nous-avons vacsien-allery a ba
suite d’accidents, entre autres victimes: Ja-
thes Scott qui venait de faire de brillantes
études 4 Valranver > Audre Emma:
auel Coiconeb oti
ment, 1 avant
siere demienre le pauvre Cosaire Casimir,
viclime d'un incendie, laissant une renve et
deg enfants?

En-lnen, Poouvre des PompiersLibres di-
rigée sunewssivement floes honed Tabi.

bvasion des immigrants “jaunes | geraientta législature del Ktatde ‘nistre eb nous, ce qui motiva la depeche doct
ve Din uace pour la civili- | lifornie a imiter celle -ducNévad vous allez entendre lecture, ~:~
ion. Ona biffé du projet de réso- |. Curgpra 3: M. Tate quitters Co- Pring natin fa population (
résident Roose-| ton pour la Nouvelle-Orléansdiman- , ope !
t-qui-y figurait dabord. La ré- che aprés-midl, au -lpean de-lundi: of dé preven ur voire déeimion, en
uti soumise demain au | comme précédemment fixe. _ sauvegardant le prestige et la dignité de ta
ee : : Sr-Perenspounc 3. — Le bruit | Compagnie. Mais avant de ctatuer sur Vobjet

ip: : : de ces documents, je vous demande. d’aceor-
court que M. Trusevich, directeur de, der. quelques. moments. Watteution aux Sz-

re eiscubees escort ge Mie natal Hegon egies ; Pegg yf : aw) " ve
ates . la police politiqne, sere remplacé erétaires.d Eial ici présents qat désirent vous
nmission judicisive,a filt un Fap-| par Me Muratoff, gouverneur de j entretenir. b :
t favorable 4 une motion tendaut ambo, es , } Gestd’abord Me Renaud Hy poiite,
jouter le mot: cjaporaisy 4 la loi Lima 3 — Le Présilent.decia. Ré~-Seerdtaive-d-Btat ) eur-er de
Hes écoles publiques,qui-preserit| publique offrit hier soir un binquet ta Police Générales qui sexprime a
mettre apart les Mongvles, et les | aux officiers de la division américai- peu pres ea ces termes :
oe : ne du Pacifique. ..... « Messieurs, ~ Ala suilé dela décision
Panis 3.—: Rente-3.2/51 96.80. prise. par votre Assemblée -géndrale-de. pro
: 9.—Un-syndicat vient de 4 noncer la. dissolution dela Gomypnguie des 1 j
oe sae cattecy dle” 2 PompiersLibres, j'al.eu aconferer aver les4 gents et.patriotes, a &é Pobji de mille pb-
ae eonstituer dans cette vil Bo Pour nembres oaseth anne alion et je d riped ~Geprndunt, elle a toujours fail son
acheter luéroplane avec Jeque M ; leur ai fait-part des Gites. da-Goiiver---devoit- Bie-a blé-tonjonrs secondée par” des”
Fariaath 4 elfeciuéd Sun voyage de, nenent ‘apprendre les motifs qpacont dunnd | gen ; Wed Loc " pour tol de
Mourmelon 8 Reims au mots W’Oc- | lev a cate mportacte tc voi gevear [nous a le chncalsG a occasion de Pace”
Nhipe ay ‘ Ve) inibalive privee a loajour @ QAM TEd C8, 3 4 tle consacte CoasOn Ge sabe
ue tobre der nier. Cette socisié s est as fies @minents services quelle a cendus et} du.0.duin.1006.(.voir te.« Pacificateur sda...
tude. oe : welle rend encore.& li population de Port- [44 Juin 1906). L'auleur appréciant a sa
i, nH cerlaln nombre d’é- | VAutriche et VAlemagne.— La pres} au-Prinee, la-placent au rang des associa: juste valeur, la mission des Pomplers,; #ex-
ats égypliens ont envoyé une miére sgvension se fera vers la mi- | tious généreuses et trumanitaires. qui font Ja | prime ainsi a leur égard:
: i : . ¢ Qui sont-ila. done ces hommes que la

77 fey, minis- o gloire du pays. :
che & a! : Edward Gt OY, tains as : 3 L don-d ae Las cealpeuisuk Hitidents surcveaus. surle-|-mort-a'effcaie pas-eb-qui-fent-recater Landes
oe affaires” étrangéres anglais, PASTE. | Wl aueeton Oe PelCe-- wnégtre de Vincendie du 27 Janvier, sont des | fldaux les pluc terribles que oa connaisse :

protester contre [occupation | voir un impol sar Je revenu des & plus regrettables, Le Gouvernement mechar- | le fen | / — 7
nuelle de VEgyple par la Gran | rangers fixés en France a été disca- ' ge de vous renouveler ses plus since:es- sen @ Qui sont-ils ces bores) Des haitens, et
8 : | tée Ala Chambre des Députés; le pro- , Unients et sun ardent dé-ir de seconder vos | parmwi leg. bp + des Aiumbles | Hs ent
Javinteurfrancais Ar-| jet de loi présenté par la commis- | pobles efforts, de vous encourayer.et.de vous.) quittééchoppe madeste-of is travailleat ric...
ope = : : jee i 4 ie pad : " protéger toujours dans l’accomplissemeot de | dement pour assurer le pain de chaque jour,
Ziptel a ta aujourd ho ake | ston demandait que l im pot soul per” ig grande missioa désintéressée yue vous vous | et jis unt.courn A la mort et a la gloire avec
scensions avi toutes | cu sur ane somine dix fois plus éle- imposez de sauveyarder,—~ au péril de votre | cette simplicilé que nous avons aduirée chez
nsions qui toutes | cu sur an le. jmposea de saavegar | avons aiimirée
: és Ghaque| vé que le loyer piyé “par les dits vie—la forluae publique contre le fav re- | les plus grands des Romainy. Et te fon éteiag,
lane a parcoutu une | élrangers «eM Siegt ied a p doulable qui Pappelle el'incendie’s. Person- |alsoat regagué, pas lous, betas! Vela de-
oo : Co bayae a nellenient, je ae ceseertl, partoul oli ja me | vant lequel ile” peineront de nouveau. He ne
PB @ 2 de 4 21" | trauverai, dé vous accorder toutes les preu- | demandeutriena.personne, pas meine au
COULUNSSION Ha accepfé qu'une TE~ veg d’encouragement et toule ma protection, | peu d'adiniration, Hs regaivent, parfois Wine
daction de deux dixiémes. M. Cail- Et mon collégne de la Guerre, animé des | justes critiques sans lombre. d'une ameitus
| laux, Je ministre des finances, ayant ane goutinienla que inoi, se fait, lui aussi, | me. at recommencent leut litte anblime hae
lore ‘6 age. ; : ‘ le plaisir de veniv vous présenter ses com- | que fols que résonne le claironedalarme.
alors daciars duc le Pauxanemen ‘ e : quel mobile puissant. ol4issunt-ils donc 7 A
. : j plinents. ft E
: accepterail Tne réduction de trois |. Assurément, vos paroles pleiies de singés | celut qui résume tout: le Deveir | Ba Vexem-~
au | dixiémes, cetle base a été acceptée. | st2, produiront dans vox coeurs de_patriotes | ple qu’ils nous donnent est grand el admura-
ned Hava 3.—Calé Porto Caballo: 54. Velfet tant désicé pat nous eb par Ia popula] ble pellorsque -chacun wqudra imitee dang




















































































i



les. dimers ; :
tions les Pompiers d Hain, notre, pays fera
boud gigatilesque dans ae :

¢ Conciloyens, nota vous Gui

days-les chemotles ofiicislies
Uler devant vous le cor
vous decouviin bleo haut et d'due eeu ah
fiers de ce que votls pour tions appelur | «le

Adevere .

ee
Le Aja Décembre 1007, a

ain nei fil tout man ona
_done parjuré au serpent poe [al pr

_draprau bicolore, dont les teplis portent iad c

noble devise ¢ aCor lince:P svérance a, de
tal pas manque, dé
niret la populabon at de
Punperien
mont le
p quiest BE Sa
pe Jee tatinge je ce Hau. EL pour aviv
colle organisation, i} faubane bonne dist

(pel eeu ql ont pour
: | sogurile el de santegailer

que allention da dessu
de couluiier valve: Gir
faut a la pop

pexemmple de willan

urs plu fads oo
Ses
evi LE
euuimient He J puldivadiont aa juals [at
sosion dassucer Ja
la fortune malo-
tale, side, de cous
dransuellve |
amenl de vais
eflicace el de vous

pation dea, des powpes dans taulesdesdin bo

rections de la ce el un ser vice af alarnie, Gea

sute du possible, nous sorimes ts Fob:
jet @injusteseritiques. Nous avons ou des heu-
yesde défaillance el de découragemenl. Mais,
Messieurs les lrop reyretlables Tncidentg sur:
venus sur le theatre de Ui incendicdu 27 dw ce

_Anoiv nots ont démoralisés. Notts atone coni-
pris que,pour lofsiemige atla dignie de: ae
ive corporation, i fallaiten prononcer laidis-
-solulion.—Ge geste Gall tout naturel,

La population de Port-au-Prince, eine
-déeisio mane de nous
_breuses notabilites, vous.« emamler d’ ye
biren sauyegardant hole prestige el notre
dignité,

—“PalsseTsniot—-vousdont erlectvre de is
pélition qui. no’ de & cel effet,
date-du 29° Jan
jojliative réevient

~beris+

q Monsieur le Commandant,
Messieuts leg Membres da Conseils,
“Messieurs [es Pompiers,
a Apiés avoir pris connaissance de sate

décision publige sur le @Nouvelliste » endate,
af Wier, nous .soussignés, venons, par la pré- }

sente, au nom de ix population de Port=au-
Prince, gui wa a ae cesse de vous témoi-
ous. de-

sy Libres “de Port: aus Prince. Les. soussi-
gues, vonflant dans volre. sagesse et davs- vos:
—sentiments de bons-patrioles, toujours préts
& courir au devoir, meme ay parte
se chaigent, emcas que vous -agrérz- jande-
aandedela population, de regler votre
deal en sanvegarc ge
gnité dela ea iil
est ah
saluons‘en :
(Signe) BAL Roberts, CG. Lyon el
HenryDoux,, ~f Dossous @ Keitel & Cs
W. Ménos, Rober Seen eh tna a
Ge, Aug, Ahrendis & Co, Georges Coby, Hen-
ry Brisson, EB. Delinois, Emile Deuis, Fernand
Goupels Gaclach Hlivaus fils, | RobartQs
yo Alb. :

Liautaud.

—seph Dupl
_D, Délinot

aF. Bannan e, déromie Salonion;
. Vallade, Annulysse Mohie-e;
Ds shartineavelile sadist Bs
A. Chauvet, Ditimoe Boise tle, Davergias,
_vid Chaney, 5Cos,d. Thomas, Gedt
til, Hermane Peters, Dennery Dejoie,
sore Nau; Ernest Dalencourt,P dé
~~~ Hadicoutt;- M-Bienaime, Granville,
. Delinvis & Co, G. Pierre-Louis, etess
t le Gouvernement, represente tery
Sevrétaives.d’ Etat de Tlateriea?
Guerre, dont vous venez d ‘eatendre
clarations, yous fait le méaie den
ei BS pritiant see regrets.”
Vorci-ia-teneurde da dépiche ot
_-inenl de Tlatérieur :
“ Repuntigue vp Hain

Ne 1040 Port-au-Prince, 1e30 Janvier 1999.
lépend

an 100° de Tl

Lo ‘Secréta ve @Elal au Dé

Uhevérisur, - .
Ai Conseil d Administration de lu Campa:
giie des: fomie® Libres, — fin ville.
‘Messen, =
le Gouve
sion devolve Assembles générale, a la_suile

du-malheurans incident qui ent lieu lors de

Vincerdie du 27 da couant, de dis-oudre la
, faonrpagnie. dex Puinpiet lihces (lanl ve
avez Me diréclion, : i
a hes nombiens services que vole lie

: _yeseante corporation # deja rendus @ celle:
ville, vous placent au cadre des association’ L
les plus bienfaisantes du pays et yous donnent

droit @ une estime toule particuligre el aux
plus grands engoliragementy.

«VotreCorps a toujours été considéré com.
Ine une ee qd sone pup ique. Le

| deéclar

4 Constant, ~flaphaél Nunes.

esha vec-Hit- aif -regrel que |
nein ak a appris Vimporlante deci.

Suietirs, couunne Me Louis
4 d Administration
démarclies tentées et la sutisfaction qal uous
vest accor lee, de -coulinuer le méme devou
ment 4 la population, avec
la idiue aclivilé, de soniety ce rapport a
yolre app obation.»

Le potnpier Elie Fils Aimé obtient
la-parole. Se fdsint Livterpré
amis, Uoexor

sa jae de conslater
Ventente qul

et le Gouvernement,
digile
; £ serve dedein’ belle
conduie et fat Vél cedu Conseil dAd-
i tration pour de solution qui va
étve. daniiée a |i decision dV Assem-
blée Générale du 27-Sa , eb priant
= [le corps de. ter | I résolution st

pulalion;
eConsidérant la tener ite la depeche da
Seer Maice a Elatde (latéri
« Consilérant les Nieclarasior 6 dex Sacré-
taires EE latde [bitérienr et de ia Guerre 5
«hes-soussignés, sitistaits dela solution
donnée aux jnenlents qui-ont mative la déei:
sion de-P Ass emblée Gadiale du Q7 Janvier,
youlol, comme pat
a ta popilation le concours
Pde j doict—-Hs-oat_lou jon
donué la prauve. : .
«-En-cousdynence, déclarent que Te Ce
pagoie des Pompiers Ib es reprend for Geet
vigueura partir de ce =
“¢Faita la Slation eratiale das Pompiers li-

Tha
terror inten Haymend: be
Camitle kh.

“Thalor ‘per. Donis Lantaix, deat -dacques
in, hustin_
Si-Sariny-G. Myruil L. Chéry, &
L.-Foutaine, At
mand fils, GL. dendys do 0 Paat L Constant,
A. Lafond, Josaphat, Fe Stirette- fo isha
chard, Victor Prosper, Leonce Cyrille; Poy
Detwas-E: Victor »

lent deb
SSSEP GRY

Lrenion
cho
elle p :
Vagvéerresteront assis, ceux de Vavis
conifa re 86 léceronls, Lele propo -
sition est adoptée a Puounionty,
~Tan~-consequer Cela

de yegaie fies fone
libres -de-Po
at eta

baque pompier place soo eae
se_ leven’, ‘portent: jeosalal atl

, le
Ministre de [luévdeur dabord et sot
collégue de la Guerre ensuite, expti-
ment Vémotion au‘ils ressentent en as:
ys 2 Hs munifes-
tent leur jute de ‘coustater” ( heareus
résultat de union qui existe dans le
corps, cu formant des veux sineéres
que tous les membres de Ja famille
haittenne -s'unissent dela méme_[ucon
pour travailler en commun au reléve-
ment du pays. iin linissant, le Ministre
Renaud Hyppolile iéve son verre an
suceés de la Compagnie des Pompiers
“Hbres Le Micistte S. Marius «1
clul pir ces paroles og Ua viell adage
Adit qu'un suceés en améne d’aulres.
Moi je boig aux succes futurs de | Gia
yvre des Pompiersiy» i
La séance est levee 4 3 heures euvi-
ron, aux cris de :

Le! —« Vive lerPrésident de ta République!

-
AljUL Calne

_ Aue

| setent cio part ie:

a meine Guergic, |

isle enue 11 ‘Compagnie

les Seerfiaires«) Built de:

tdont nous. donnons les vomea, en

tr triomph’ lenis

ale Ge

On Aueinict eee 560 BS Us
Une bonne id¢é
dela + Voia du Peuple +

-Poikpiol ln Camp gite ¢

Libres Wut ele pu Ne escounle £8
ch yeceee au moiigde vingt hoate
TOs, feeigee seraient LOU) ours pels
A aecouriems devant dn sine Fee [18
poip.ers
ve Vadaninty

Hayne pb
4 : el tt

|
ApaGon ui-dius [6 commealce ,
Pcompignie poarvoirall a |

fr par Une rallon qi leur 8 rail al
Jouée 4 cot (fa.

Du reste le Scsiies a ‘Eu a
Linterienr et de la Gueree, tou} ire
_préis a encousager les nobles jdves, ie
Mmingieront pus de preter lear cole
cours a cette dévoide Comp igile.

~ Qaenpeuse le com n. sudant Louis
BE hea? x
oe Sos: Medal BS :

nich er mereredt, a 10 heures da
matin, dims le grand salon du. Mints.
iéredas all ives, élratiwéres.a eu leg la
“pemise des ) i loines abt iS fe 108
productenrs eb- int ‘jelsval Exposi«
Hou ded ye
d Boisroud Ge aldans une
“ple wontée, west fait dine

aedn ‘Gouvernement pour ¢s-

b iets ‘de nOWe “oapaelte au
progrés. -~ Et, les conviant a ere
sition te Bruxelles git doit avoir ten
en Ayril dOL0, le Ministre. an pias :
}«Quels que soient vos suceéa, quels
que soienties résultats que vous avez.
acquis, soyes toujours penchéssur Ves~
prit eH inteiligence de perpétuels pro-
ducienrs, de vrais industrieis: #,
errand Hibbert ui

mestown, lat le pidmares des laureate,
lour
adressant nos Chivas reticitations-+
Médailles de bronze v
Ofparest Gastera;-Péricté “pe Lee i
ne S. Désustra Vo. oases Par
Haneourt, -L--Baraw Ch “Billhagars AS
Maétellus, 2 Th. Lucas,
Bo Prophete; ib'er Nareisse, Fran-
ine abe A oD. Théard> Alise So-
Le Descoohes, «Shier BS
| vierus. 4 ey vein, Do Serres, Coull
lien Rey, p. Romulans, Jl Joo F. Seott,
Roherts Duttos( Port an Painse), Nep.
fall Bernard (Coteaux ), Salomon Lin
dov (Léogane ), Luchesi et Ferrandint
C Gap :
edailtes dargeal > ~ HW. Michaud,

Toba Do Metzger Frineises Deni
Mme ie Daj wdii€ Pork: we ine
Eibonante Duross

Médailles dor +>

Gere

oi
se manifesta, sous Fimpa
chef lice, dounde pur voiaté
el deus L

La prise darmes de cette
capille da Sad, avec les ciro
qui Lont accompagaée at |

roduire tn elfel st
ie

eure | ii

Le Génér al Mavic Dalaw

| we cerlainement raison: eu

le mobile quiim’a inspirs.
de vous pre, Messiears, de
ublieté @ ces lignes qui a’onts
het: celul de cquserver a 16
gui lutrevient, ide crolre am
timents dislinguce, =

Géneral A.D. Basnes,
etite tribune publ

conuaissant d6 donner pub
plus 16t a ces quelques lignes
pouso @ lu lellre que vous a 6
_dulien Desroche:

eNouvelliste od

couraut,

vorselle de

avail eu lieu lannée derniere
expedié, par i interme liaire di
Churies Guileau, directeur d

{des Arts et Mébiers de cette vil

lang objets; el ne voila ti

ces objets, a leur retour, oul

dus saa soll consenlemen! 1.

Et. pour couclure, M. Desroe

mer d
charg

veule, ce gui, @ juste” tlre, tol

de droit a

roches joue la-«
ant ainsi ; et dans mon -
Fleur,

gue M. Desroches seat pre
Département de PAgriculty
avoir des renseignements 4 ce
iT constata, upp q
été soumis, que le montant deh
de mancheltes, des eing faux
trois cravaces noives et de la
couleur pour homme dout §.
co M: Guiteau qui, ¢
Lavall remus au Département
articles en sa-qualité de chef
blissement,

- Maintenant, ab imporie que
remarque: i a M. Desroches.

[ferme tas carga de la vente dé

~besart

4 él « ropes

rine :), ‘me ve Nagon (Cap Hitler),
Examé (Roche & Bateau)

Mele Ministre Boisrond-( mal fét des }
par duechimp-gne et
jour-renotvela-ses-chiudes al _sincéces |
félicitalions pour_avoir porte au ig le
ae d Haiti.

N.B- Le Département har pas re~

a le diplome de Mr. Emmanuel Chir
les quoique son nom figure parmi les]
lauréats pour son Bia decal lgae (md.
daiile de bronze)

_ Petite boite aux lettres

Messieurs,— Le «Nouv » Ther
: pablie une lets dilée des Coteaux

e 24.Novembre 1908, et par laquelle
ie Géucral Dar houze appela é a ses cOlés

1 Dafinal comme soi
premier AUSIE

vant ee les Ariondissements |

de la Grand Ause et de Tiburon 9,

Catle lettre peal creer quelque équi-.

Yoque dans Vesprit de cenx qui ne con-
naissent pas li trame exacts des der.
niers eneuemaania —

evereo ata Gan

ldels Vieu

ele ucheles eb pa avis ee

{été vendus par | Admunistrateu!

nanees,d ordre du peeeel
VAgr ieulture, redepéche das
1908, au No 391 et le net pr di
sse publique,

Je veux evoire maintenant
cea renseignements précis, |
ches ést absolament ‘édiflé §

peu
qui de droit p
gomime qui lui revient,
Avec mes remorciements
recteur, je vous prie d agréet
-pectueuses salutations.
Louis Bots

Comptable-payeur 2
aM seeds de VA

Le point @ histoire, B. Sus
Une délieate attention (jt
comédien ), Frédéric Febyre
de Chant





sD. Srenin, planiew

2 : € : ee : et ee: BEE: ay
Blienne Matho' ee is remercient les Ae qu arrétés da Uaxxt 8 a ae
nie et combien alle pubUCR | | seaistes a l'occasion de Ja mort de leur Deve ahiodes hen) oa oe
aon A Heh en Ee Deve gourd Mle Vevroly :
ee 5 -ANNA TINDALL. periment, cue Houde fol ik © Me
a leur pro: a | Elenne Mathon, 87, ruc du ©

mange pus do pein!!!" | ome ctr
bil west fail avec la Compagnie ble Transallantique
1 | oe e - | Le steamer Montritar est at-
Celle aui oe ae “lL monde; | tendu samedi 6 courant et parlira
Git CONE 16 WUE PAY Tlandis, a 10 hres du matin,pour













ite Fension de la vapeur... ps 2 3 ee ES
Me Mathon- | Direction du vent....... mae oe a , Petit-Goave, St Mare ef Gonaives,
ee e Maximum de température d hier 30° Four lous renseignements, sadres. COUrAUL CL pathila le méme jour,
ayant apprecie 18 | yfininnum 20°5| ser d Ewne-t Castena. représentant | 1? hres du soir, pour Jéredite,
fe YGUe EM | Orono. 6s cares [deta « Pillsbury Wa-hburn Flour ad ‘de Cuba, Cayes et escales.
N idle 8, i) ne se-

, Brel, | instal . . Se A . me

a du Tribunal civil de Fort-Liberté Le Directeur de U' Observatoire, | Mills C, Minneapolis, Mitin. »

netaubordonneepourlequartdheure,| _ Fr Constantin Ere
bu'sla volouté ferme et irrévoeablede| = = = | On demande 2 yg ge | sage pour Santiage-dt-Cuha, ~

pi reinlatigable peu de la Jastice, | 4 louer entre Mar eraut el or stone L Anglais Indispensable ty Port-au Prince, 5. Février 1009

porable J. J. Magny. > [une grande propriété, ayant de lean. | : “po 0 ee a OAL,

g prop ' Set LAgent, PM ALTIERL,

in effet, le Ministre Magny voudra S'adresserau bureau du jodinal-ou a. ~
peler que, pour installer ce) 4 Mr Napoléon St-fhil, Pisce Ste-Aane Nous xoila.aVauroredune.ére. noi.

ra plus délivré de billets de pas-



al, il tui: faudra préal -biemen vis Co ercl h ie ai Souvre pour Pays, belle et ae a aa
dob ani permit auirich. I ir ‘ pleine de promesses. Ell -promet,- =
@ rapporter la loi qui permit at) Devant mabsenter da pays, j bn effet, bien etre et prosperite, par la 5 Cie. ambonrseoise Sn

buna! civildu Cap de connaltre des : a “Pen
ipes reasortissant a la juridiction | (40 Commerns et au public que Mr] paix et Ia lib rté, Vordre et Fentente, le
an havtde : Catinat Fouchard est “chargé de ta
le de Fort-Liberté; parce yu a celte | oa stion de mies afftires ao a oe ein ;
que, le Gouvernement ve disposa | 4 En consequence ve déelare que mes En vue des relations nouvelles qui
nt de moyens nécessaires pouren| quence, je declare que Mes | vont naitre el se développer, il est
ver le fonctionnemeat régulier. procera co ’ od sa ga a Mr Antone une importance capitale que low s'a-) Le vapeur ALTAT, partira ce seira
lous espérons done que, se mettant a] fouchard,sout et demeureal sang ellel. | donne a | étude des langues vivantes. ' @ p as lore ee
hauteur de son réle, le Ministre Ma- Port-au Prince der Février 1909. [Tei | Anglais et | Espagnol cecnpent te > HFeS pour Jerenne, L elt Goave,
sera toujours en parfaitte commu- G. Foucwanp preti-r rang d&ocotée das trang is? be Miragoane, Savanilla, Cartagena,
fon de vues ef didées avec ses Collé-. Avi langue anglaise dla. tdevenue-indispen- ; Sta-Marta et New-York, prenant
getie Chef de | Etat, pour que) Le public est preven que. Madame sable en commere»,~en voyage. en lit- Ja malle, frét et passayers. :
guvre émineimment patriotique entre- | Osigma Vitulma, née Pénélope Saint- | ture et méme on diplomie. -
prise aux Cayes le 19 Novembredernier, | Léger, ayant intenté une action en die | Pour-des legons~a domicile en ees L ;
sit menée a bonne fin. | yoree’ contre son’ mari, les, aliéations trois langues, voir le soussigné, enfreet—La~-malle pour VEtranger par
| Nous souhsitons que. le Seerétaire | de biens que pouvait faire le sus dit O2- de Ecole des Sceurs,au Bois de Ché. e. Je vapeur Prinz Eire, PRievrich
{Etat de la Justice se place au-dessus | (éma Vitalma serout considéiées frau-] Cours populaires at Ecole du'Sciry” (yig Jérémie )fermera A la Poste
é toutes considerations qui-povrraient | duleuces-et,par conséquent, entachées angle des-rues Montalais et Pave. ce soir a} hres précises .
i paralyser ses projets Ou provoquer | de nuliité. d’aprés les disp ’ Correspondance ——‘Pra-luctic SOF @ o APES precises.
al ne & vie la lor réglant la matiore:

AINERL aU PlOge Jauvancemer coica cay-Prince--b- Fever 4909
pays. Nous désirons aussi que le Port-au_Prince;"> Reeriget ee
tre Magny exige que la justice! ENOCH Diserr, avocat,
vendue selon la loi. — = _4& Vendre bo

Lest certain que, qu lent. ni A gazoline dé 3 chev: z sg
difficultés qu'il aura erfeour force, et une 1: ven fer a bis- | 9.
issement de sa tache, le Mi olteg a. :
‘Magny fera quatid méme son a Grand Rueens-feee-du |
F,- mais que lui-dicteront la loi el sa a
science. .
Cest au Président Antoine Simon, | Une locomobilesur roues. de la force
td Son Cabinel qui est composé de de 11 a 17 chevaus, en parfdt état, se
ciloyens probes, honnéles et com- Wouvaiil &: Porbai-i ilies si ee
enfin ala 26* Législature | S’adresser au bureau du journal.
mbres se sont immorialisés| Avie occ cote
Déceinbre del année dcoulée, par) Le splendide trotteur’ Piston », ga- Faiene
ondu Général Antoine Simon, | gnant dugrand prix de Port-au-Prince; | BENE :
a ville de Fort Libarté devra é're | . “TPs ; ‘ vee
- Goa est a vendre. DC Tasses 4 café blanches, qualité |.
lée dun tribu-) - S'adeesser-au-De Léon Audain..___ | supérieure, doug. -
Tasses a café couleur, “qua
Apu Fey. ain, on. | Lite siperleure, dou
see a acheter ee Me yee -Assiettes. blanches :
+ BEG. : t
M. Robelin, a tangle deta rue Bonne-} ie Lee caulear qual sup. : ’ Pa
a foi, ie livre de Me Alcios Charmant: 7 O'S mence, GOUL. oe OD Add,
aticailles _ “Hoiti vivra-t elle?» Le prix est de | Plats ronds-et. avales, blanes et
2 Z, 3 Ze i ;. “ 5 An +e , 1 ;
Nous avons recu la carte de fianc ones ou ee girs beat ps Ibi: couleur, a prix deérisoires .
. Ostine. de Grand Ceave avec MF | sant et d'une actualilé saisissante, e -Porcelaine
; 08 compliments _ ce sens qui) met ep lhimiére Hien tes (oe
Exehc ems —SCs{ points de notre histoire nationa
ee eee
ené.ul Dupéra Frédérique est | tiquement travestis Il parul en 190) ; «ae 4 café erpdrieurs 2 GoM: . Hollande (Ter Horst). toi
ia sa tournée des mornes ven | m imme le Gouvernement décka. _ Services a calle SU PSCHES.- com fe d ‘ Hollande ( r et Horst ) toile
ay vers midi. I est reparti | en avait formellement interdit la lec- | posés de 6 fasses, 1 sucrier, 1 pot; tories quai'e So ey
1 G8 celle a ee taj ture dans le pays, les raics. ses a lait, 1 cafetiére G14 jes uN ak or § 26 1/2 5
oa de Fond-Blanc, qui | qui y ont cireulé. n'ont pu éire feuille- Cabarete métal. A partir de 4] 1 balle (4 Js.cs. a or 825
poles ont de Mirebalis. is qu’en_eachette. Ce livre mérite | pourdes la ne subles coutures plates 70/100.
ro eae hoes pour appeler | d’éure lv par oe S ares élant ye oto mnie
do Département des Tra | destiné a servir de péviaire poliliqite to : ‘ ae ; i
Boissons de premiéres marques, 4 des prix

blics, dont Je Ministre actuel | aux jeunes et de vade mecum a ceux
| plinteur, surle pont de | qui sont au gouvernement. _ . .- See 4 = om .
( epiisplas | Une pri exceptionnels, ainsi que tous les autres ar-



Service AUlas
























































Verrerie












~dousz. 20





erres gobelets

“een cistalgrands — ¢|
a « plus grands 18

| . Fers ad repasser assortis
14-3. la douzaine




















ellron Une prime € ordée a loule per-
i Vacqnisition. Cette ’ ae : :
sonaiste en une assez forte bro ticles au tock. :
ayant pour titre: « Le Spectre

hicoye +, ou bien celle®intitulée: | expe cliti on a la CQ ote,



) de
grande route | «La Mort de Ghicayes. Leeron





_ Pa pailler Nar cisse

len ae Port-an-Prince, Rue

dee prés la Dangue
hen de yous oll eou :
«Amer Vila.
ley 8 omucehique gare vival M
ilions de St Lous, de

i i eposition communale de Port: ibe :
ae 1907. Propulr: NATUREL, dont 2 blicatence ok la finesse caryctéristiques: ne

fermentation et une distillation méthodiques.
‘(aneenteur |

oe ae an | SU RIE. ET DI STILLERIE
oe Cota mt or oS PLAINE. DU CUL-DE-SAC.

pouveu, a puet ue o PLE UL. “Piao UE ta re a

hygidniyue. un mec icament a cou-
leax eb fucile & adminicties daus toules
judisposiions résullant de dérange
estamuc, de mani d
y ces-ere ll ones wusst (a ms
les plincipales villes ite Ta province de}
bomb x ees dont ts conmmandes t
» rénouveldes, eOut le ipell-
ighuge de son excel’ ence el dey

rane he : } bp i a a ee
SOME EAD : : :
eel sculement-po-Lintermediire Pp . V

ite seule dépositaire du: Ri iUM RR ARB ANCOUR’ Toa mee ses. lions t : en général, que
Barbancourt, tonjours sise Hee des C 7 Wa jamais. change

“Timlin Inportente
i
Payl-au-Prinée, ter, Aowtt 1908,

M.. . oe YEUVE BARB 4&NCOURT, SEULE DEPOSITAIRE,
Nous avons Chonneur de porter a oe

oon LP CLUE i eS port =

tlenens pro) duires. de. a grande Ftue. See Gesars,
SrOILE yout se fabriquait
dralement
ersonnel des. Usines
tee bier pies Tine
envie fers AYP ONOMNE Chavinenu Duro
cher a eps pyr és ve sept ans, di-
iflerie 1 Suevie





qe Pte
positions augricoles el industrielles, y





restora f wou z
ESOP HIGts ham ‘de

mes d votre enticve disposilion pour
Teadcullon-de vos ors 685 MOUS Y. AD:
a pos

| recoil de
sept ans. [ls soit objet de soins parti
iiss — “| culiers de maitres spéciaux. es
Liion LIAUTA AU D& Ge L'ehseignement comprend toutes les :
Depo: P ( ace de tu P ian, études preserites par les programmes :
EEE a coté de Mattéis. FOU: S
eee Instruction religiouse.— Instruction mo. Cieaencag.

vale el civique.—- Langue et littérature heed él
francaiscs. — littérature ancienne.—- Lan: WEG
Co lew 1S e~ 1 ouver Hide gue et liltérature espagnoles.— Langue et | Of LA
, : "| Gllerature angluises — Langue el tittera-
Inter ual oo LS ‘External . ture allemandes. —~ Se ences mathémali-
Le COLLEGE LOUVERTURE est un @la- | ques ef nosmographic. — Sciences physi-
blissement privé d’ Enseignement secot.- | gues ef natu elles. Histoire et Géogra
daire Moder réé.en. vue de donner | Ph
aux jeunes gens uue instruction solide

4 ne cullles
‘ointe a une forte éducalion ale et | cf Meonomie politique. - Hygitne.— No- : Sorampuinnent da vonny iene ‘
pathy ou ues © tions d’ Agriculture. Comptabilite et Te | po PULES ct 4 4 want re AG solv, on prese couchout:

nue dee Livres. A :
Une discipline a la fois ferme et p : Ce — Evorcices

— “ernet je. aesuve fe progres des “Biéve
Enc toule eircoustance, les eléves du
Couto LouvenrUne souk Ssourmis ada
plus stricte surveillance: ils sont Pob
jet de la sollicitudé la plus bienve lan
Tanta pour ae qur .
onecrue leur situation malérielle, in- :
fellectue! ‘le et orale. : - Port-au Prine 4356 Bue du Peuple

Lbecole forme tr ols divisions distine- Le Directew LC ON

iperpenietts

- Tifton Dh C ares,
| Palndign

_L’Ecole posséde tout ce qui est a
cegsaire a fe boline” exécntion du pro:
gramme.

Pour tous autres reuse nements,$’a
a Direction de | Elablisce.





Full Text


— QUOTIDIEN FONDE EN 1898.

&

Le plus ancien et le plus répandu des journaux Haiti.
MONOPOLE DES TELEGRAMMES DE L'ETRANGER

(Un Mois.........6. 4.75

FORT AU ERINGE | trom Mois. .ofo-Â¥ 4.80



Direction et Administration

CaRAQUUT & Prices


















4 A ete AR ee CR ER REN RR TR,

Un Mois...... ,ot 2,25
2 a PROVINCE : ae .
EDA CTION: Trois Moise ccs. Z 6:00
N COMITE ETRANGER { Ua MIG. oa cee « 3.99
a 4: f ; . I

Trois Mois....... « 7.56

Onziéme Année.—N° 3135 Compagnie des Pompiers Libres | lion de. Porl-au-Princa, Meesicws, je vous

: =. S : : . : en prie; revenes sar votre décidon et yond
L Vendredi,5 Février1909.—Port-au Prince (Halthy 4.0 *- ones aureg-toatPappal der Gouverwement da Ge
| oe So momemew | Séance Extraordinaire du $4 Janvier 1808

uéral Antoine Simoa qui n’eetend faire que
; oa . eS : . : du bien. wo co
NOUVEI I ES DE LETRANG ER | Les ‘citoyens=faisant “partie “de la Ensuite, Je Géndral Septimus Ma
ul : ABABA A. I Bia. 4 «Compagnie.des. Pompiers Libres » de
me : e : la Gapitaie, dont Ja. dissolution a. été
el oe 2 errr ‘ cogs ee BEOROD OBE” POP l'Agsemblée générale
nl i: ‘ACNIE FR ANGAISE DES CABLES TELECR APHIOUES extraordinaire du 27 Janvier 1909. se
“N

tius.se léve el prononee un petit dis-
cours des plus élégidux pour les Pom-
sonitréunis. 4 la Station. Centrale, Ja die}.
manche 3, en. vertu de da. cireulaire
Monopole du (Nouvelliste>
‘ Z ®
(REPRODUCTION INTERDITE).


















ade pat qua m’en.rappol ter aux-paro'es
de mon follegue ds Vinlérieur gui vient de
yous transmetire mes s2utinents personnels
et ceux du Gouvernement.—Il nous jncombe
le devoir de vous aider, de vong encourayet ef
de secouder.vos nobles effuria. Admirateur
de. Vosurvre des Pompiers; vous pouvez comp:
ter sur lout moa concours comme citoyen et
comme membre du Gouvernement. &

Immédiaiement aprés, MrL. Ethéart

oo -donne-leature terra ppore Suva =
” Messieurs, — Trente quatre ans se sont
écoulésdepuis que sous!'impulsion d’un étran-
ger, le trés regretié Pére-Weick, aldé de

y Ones hailiens, Whe institution Thre est fon-~
dée a i capitale.— En quoi coasiste sa_mis-

piers, of i) donne In preuve Cune
a-eux adressde.

grandeur dame, dune sincerité adwi
rables. Ei ib finita peu prés sing :
~A une heure environ de l'aprés midi,
les Seerétaires d'Blat: de | Intériepr et
dela Guerre tont leur entrée a la Sta-

7 ok Bike Amie gph +s ae sre tion. Ils sont accompagnés dans la salle
Paris 2.—- Mr Alfred Picard, mi- | che et amicale et un complet accord | oo ant je corps. et prenpebt phice

istrede la marine, a présenté au/ entre lAllemagne et le Japon, en parmi les. membres du Couseil d'ad-
nseil des ministres an projet de | Extréme Orient. Le ministre espére | rinistration. *
organisation de la mari i,non |'que les bonues relations existant is_Ethéart.pré
mipnis tes ¢ “consitiite, | Conlinuellement avec la “France et) anion, s'exprime a peu prés en ces ter
fatera 225 millions de francs, | J’ Allemagne, continueront. oo ames: :

Rson Z.-~La seconde Ghambrede Wasuineton 3. -—- Le Président «Messieurs,— Ala suite de la dissolution

aturede Neévada a adapte ur ‘Rooseveltfait-tou s offorts po a Compagnie dex Powipiers, le Secretaire




















tos £
a g 5












sot

4
d'Etat-de Vintérieur fit part au Gouseil diAd-











eAlat ped i E83 sher-h islature de PEtat- duj@! u : ‘

GN abs Japonalce, adresaée a empecher Ia Tegislat F | | p Liles. | Ministeation de son _désir de Peutretenir, au. ou ? A sauvegarder les intéréis supérieu
ARG ISIAUE SD _ HILO P,~- POUL. Névada_de : ole a nem di Golverneme ne érence qui i » Pincendia. .
ncobrager a4 se protéeger conire | aux Japonais, lesquelles enconras | dura prés d'une heure, eut lieu entre le Mi- Elle est ble, elle est buble. - je

de jeunes gens yout s'offvir pang coopé

Celle Cuvee humanilaive—ayant ponr- Bre

@ La Compagnie des Pompiers Libresa. Et la
opilatontePerbanreP rin Uae arsaa-

y des Tava de. Pincendie, se console.et

porte constamrn

ent ses regards vers ses bra»
yes défenseurs. ; >

Depuis, que de jeunes hommes, que d'in- -
felligences o’unt disparu dans-jadutle contre
Pincendie!-Nous-avons vacsien-allery a ba
suite d’accidents, entre autres victimes: Ja-
thes Scott qui venait de faire de brillantes
études 4 Valranver > Audre Emma:
auel Coiconeb oti
ment, 1 avant
siere demienre le pauvre Cosaire Casimir,
viclime d'un incendie, laissant une renve et
deg enfants?

En-lnen, Poouvre des PompiersLibres di-
rigée sunewssivement floes honed Tabi.

bvasion des immigrants “jaunes | geraientta législature del Ktatde ‘nistre eb nous, ce qui motiva la depeche doct
ve Din uace pour la civili- | lifornie a imiter celle -ducNévad vous allez entendre lecture, ~:~
ion. Ona biffé du projet de réso- |. Curgpra 3: M. Tate quitters Co- Pring natin fa population (
résident Roose-| ton pour la Nouvelle-Orléansdiman- , ope !
t-qui-y figurait dabord. La ré- che aprés-midl, au -lpean de-lundi: of dé preven ur voire déeimion, en
uti soumise demain au | comme précédemment fixe. _ sauvegardant le prestige et la dignité de ta
ee : : Sr-Perenspounc 3. — Le bruit | Compagnie. Mais avant de ctatuer sur Vobjet

ip: : : de ces documents, je vous demande. d’aceor-
court que M. Trusevich, directeur de, der. quelques. moments. Watteution aux Sz-

re eiscubees escort ge Mie natal Hegon egies ; Pegg yf : aw) " ve
ates . la police politiqne, sere remplacé erétaires.d Eial ici présents qat désirent vous
nmission judicisive,a filt un Fap-| par Me Muratoff, gouverneur de j entretenir. b :
t favorable 4 une motion tendaut ambo, es , } Gestd’abord Me Renaud Hy poiite,
jouter le mot: cjaporaisy 4 la loi Lima 3 — Le Présilent.decia. Ré~-Seerdtaive-d-Btat ) eur-er de
Hes écoles publiques,qui-preserit| publique offrit hier soir un binquet ta Police Générales qui sexprime a
mettre apart les Mongvles, et les | aux officiers de la division américai- peu pres ea ces termes :
oe : ne du Pacifique. ..... « Messieurs, ~ Ala suilé dela décision
Panis 3.—: Rente-3.2/51 96.80. prise. par votre Assemblée -géndrale-de. pro
: 9.—Un-syndicat vient de 4 noncer la. dissolution dela Gomypnguie des 1 j
oe sae cattecy dle” 2 PompiersLibres, j'al.eu aconferer aver les4 gents et.patriotes, a &é Pobji de mille pb-
ae eonstituer dans cette vil Bo Pour nembres oaseth anne alion et je d riped ~Geprndunt, elle a toujours fail son
acheter luéroplane avec Jeque M ; leur ai fait-part des Gites. da-Goiiver---devoit- Bie-a blé-tonjonrs secondée par” des”
Fariaath 4 elfeciuéd Sun voyage de, nenent ‘apprendre les motifs qpacont dunnd | gen ; Wed Loc " pour tol de
Mourmelon 8 Reims au mots W’Oc- | lev a cate mportacte tc voi gevear [nous a le chncalsG a occasion de Pace”
Nhipe ay ‘ Ve) inibalive privee a loajour @ QAM TEd C8, 3 4 tle consacte CoasOn Ge sabe
ue tobre der nier. Cette socisié s est as fies @minents services quelle a cendus et} du.0.duin.1006.(.voir te.« Pacificateur sda...
tude. oe : welle rend encore.& li population de Port- [44 Juin 1906). L'auleur appréciant a sa
i, nH cerlaln nombre d’é- | VAutriche et VAlemagne.— La pres} au-Prinee, la-placent au rang des associa: juste valeur, la mission des Pomplers,; #ex-
ats égypliens ont envoyé une miére sgvension se fera vers la mi- | tious généreuses et trumanitaires. qui font Ja | prime ainsi a leur égard:
: i : . ¢ Qui sont-ila. done ces hommes que la

77 fey, minis- o gloire du pays. :
che & a! : Edward Gt OY, tains as : 3 L don-d ae Las cealpeuisuk Hitidents surcveaus. surle-|-mort-a'effcaie pas-eb-qui-fent-recater Landes
oe affaires” étrangéres anglais, PASTE. | Wl aueeton Oe PelCe-- wnégtre de Vincendie du 27 Janvier, sont des | fldaux les pluc terribles que oa connaisse :

protester contre [occupation | voir un impol sar Je revenu des & plus regrettables, Le Gouvernement mechar- | le fen | / — 7
nuelle de VEgyple par la Gran | rangers fixés en France a été disca- ' ge de vous renouveler ses plus since:es- sen @ Qui sont-ils ces bores) Des haitens, et
8 : | tée Ala Chambre des Députés; le pro- , Unients et sun ardent dé-ir de seconder vos | parmwi leg. bp + des Aiumbles | Hs ent
Javinteurfrancais Ar-| jet de loi présenté par la commis- | pobles efforts, de vous encourayer.et.de vous.) quittééchoppe madeste-of is travailleat ric...
ope = : : jee i 4 ie pad : " protéger toujours dans l’accomplissemeot de | dement pour assurer le pain de chaque jour,
Ziptel a ta aujourd ho ake | ston demandait que l im pot soul per” ig grande missioa désintéressée yue vous vous | et jis unt.courn A la mort et a la gloire avec
scensions avi toutes | cu sur ane somine dix fois plus éle- imposez de sauveyarder,—~ au péril de votre | cette simplicilé que nous avons aduirée chez
nsions qui toutes | cu sur an le. jmposea de saavegar | avons aiimirée
: és Ghaque| vé que le loyer piyé “par les dits vie—la forluae publique contre le fav re- | les plus grands des Romainy. Et te fon éteiag,
lane a parcoutu une | élrangers «eM Siegt ied a p doulable qui Pappelle el'incendie’s. Person- |alsoat regagué, pas lous, betas! Vela de-
oo : Co bayae a nellenient, je ae ceseertl, partoul oli ja me | vant lequel ile” peineront de nouveau. He ne
PB @ 2 de 4 21" | trauverai, dé vous accorder toutes les preu- | demandeutriena.personne, pas meine au
COULUNSSION Ha accepfé qu'une TE~ veg d’encouragement et toule ma protection, | peu d'adiniration, Hs regaivent, parfois Wine
daction de deux dixiémes. M. Cail- Et mon collégne de la Guerre, animé des | justes critiques sans lombre. d'une ameitus
| laux, Je ministre des finances, ayant ane goutinienla que inoi, se fait, lui aussi, | me. at recommencent leut litte anblime hae
lore ‘6 age. ; : ‘ le plaisir de veniv vous présenter ses com- | que fols que résonne le claironedalarme.
alors daciars duc le Pauxanemen ‘ e : quel mobile puissant. ol4issunt-ils donc 7 A
. : j plinents. ft E
: accepterail Tne réduction de trois |. Assurément, vos paroles pleiies de singés | celut qui résume tout: le Deveir | Ba Vexem-~
au | dixiémes, cetle base a été acceptée. | st2, produiront dans vox coeurs de_patriotes | ple qu’ils nous donnent est grand el admura-
ned Hava 3.—Calé Porto Caballo: 54. Velfet tant désicé pat nous eb par Ia popula] ble pellorsque -chacun wqudra imitee dang




















































































i
les. dimers ; :
tions les Pompiers d Hain, notre, pays fera
boud gigatilesque dans ae :

¢ Conciloyens, nota vous Gui

days-les chemotles ofiicislies
Uler devant vous le cor
vous decouviin bleo haut et d'due eeu ah
fiers de ce que votls pour tions appelur | «le

Adevere .

ee
Le Aja Décembre 1007, a

ain nei fil tout man ona
_done parjuré au serpent poe [al pr

_draprau bicolore, dont les teplis portent iad c

noble devise ¢ aCor lince:P svérance a, de
tal pas manque, dé
niret la populabon at de
Punperien
mont le
p quiest BE Sa
pe Jee tatinge je ce Hau. EL pour aviv
colle organisation, i} faubane bonne dist

(pel eeu ql ont pour
: | sogurile el de santegailer

que allention da dessu
de couluiier valve: Gir
faut a la pop

pexemmple de willan

urs plu fads oo
Ses
evi LE
euuimient He J puldivadiont aa juals [at
sosion dassucer Ja
la fortune malo-
tale, side, de cous
dransuellve |
amenl de vais
eflicace el de vous

pation dea, des powpes dans taulesdesdin bo

rections de la ce el un ser vice af alarnie, Gea

sute du possible, nous sorimes ts Fob:
jet @injusteseritiques. Nous avons ou des heu-
yesde défaillance el de découragemenl. Mais,
Messieurs les lrop reyretlables Tncidentg sur:
venus sur le theatre de Ui incendicdu 27 dw ce

_Anoiv nots ont démoralisés. Notts atone coni-
pris que,pour lofsiemige atla dignie de: ae
ive corporation, i fallaiten prononcer laidis-
-solulion.—Ge geste Gall tout naturel,

La population de Port-au-Prince, eine
-déeisio mane de nous
_breuses notabilites, vous.« emamler d’ ye
biren sauyegardant hole prestige el notre
dignité,

—“PalsseTsniot—-vousdont erlectvre de is
pélition qui. no’ de & cel effet,
date-du 29° Jan
jojliative réevient

~beris+

q Monsieur le Commandant,
Messieuts leg Membres da Conseils,
“Messieurs [es Pompiers,
a Apiés avoir pris connaissance de sate

décision publige sur le @Nouvelliste » endate,
af Wier, nous .soussignés, venons, par la pré- }

sente, au nom de ix population de Port=au-
Prince, gui wa a ae cesse de vous témoi-
ous. de-

sy Libres “de Port: aus Prince. Les. soussi-
gues, vonflant dans volre. sagesse et davs- vos:
—sentiments de bons-patrioles, toujours préts
& courir au devoir, meme ay parte
se chaigent, emcas que vous -agrérz- jande-
aandedela population, de regler votre
deal en sanvegarc ge
gnité dela ea iil
est ah
saluons‘en :
(Signe) BAL Roberts, CG. Lyon el
HenryDoux,, ~f Dossous @ Keitel & Cs
W. Ménos, Rober Seen eh tna a
Ge, Aug, Ahrendis & Co, Georges Coby, Hen-
ry Brisson, EB. Delinois, Emile Deuis, Fernand
Goupels Gaclach Hlivaus fils, | RobartQs
yo Alb. :

Liautaud.

—seph Dupl
_D, Délinot

aF. Bannan e, déromie Salonion;
. Vallade, Annulysse Mohie-e;
Ds shartineavelile sadist Bs
A. Chauvet, Ditimoe Boise tle, Davergias,
_vid Chaney, 5Cos,d. Thomas, Gedt
til, Hermane Peters, Dennery Dejoie,
sore Nau; Ernest Dalencourt,P dé
~~~ Hadicoutt;- M-Bienaime, Granville,
. Delinvis & Co, G. Pierre-Louis, etess
t le Gouvernement, represente tery
Sevrétaives.d’ Etat de Tlateriea?
Guerre, dont vous venez d ‘eatendre
clarations, yous fait le méaie den
ei BS pritiant see regrets.”
Vorci-ia-teneurde da dépiche ot
_-inenl de Tlatérieur :
“ Repuntigue vp Hain

Ne 1040 Port-au-Prince, 1e30 Janvier 1999.
lépend

an 100° de Tl

Lo ‘Secréta ve @Elal au Dé

Uhevérisur, - .
Ai Conseil d Administration de lu Campa:
giie des: fomie® Libres, — fin ville.
‘Messen, =
le Gouve
sion devolve Assembles générale, a la_suile

du-malheurans incident qui ent lieu lors de

Vincerdie du 27 da couant, de dis-oudre la
, faonrpagnie. dex Puinpiet lihces (lanl ve
avez Me diréclion, : i
a hes nombiens services que vole lie

: _yeseante corporation # deja rendus @ celle:
ville, vous placent au cadre des association’ L
les plus bienfaisantes du pays et yous donnent

droit @ une estime toule particuligre el aux
plus grands engoliragementy.

«VotreCorps a toujours été considéré com.
Ine une ee qd sone pup ique. Le

| deéclar

4 Constant, ~flaphaél Nunes.

esha vec-Hit- aif -regrel que |
nein ak a appris Vimporlante deci.

Suietirs, couunne Me Louis
4 d Administration
démarclies tentées et la sutisfaction qal uous
vest accor lee, de -coulinuer le méme devou
ment 4 la population, avec
la idiue aclivilé, de soniety ce rapport a
yolre app obation.»

Le potnpier Elie Fils Aimé obtient
la-parole. Se fdsint Livterpré
amis, Uoexor

sa jae de conslater
Ventente qul

et le Gouvernement,
digile
; £ serve dedein’ belle
conduie et fat Vél cedu Conseil dAd-
i tration pour de solution qui va
étve. daniiée a |i decision dV Assem-
blée Générale du 27-Sa , eb priant
= [le corps de. ter | I résolution st

pulalion;
eConsidérant la tener ite la depeche da
Seer Maice a Elatde (latéri
« Consilérant les Nieclarasior 6 dex Sacré-
taires EE latde [bitérienr et de ia Guerre 5
«hes-soussignés, sitistaits dela solution
donnée aux jnenlents qui-ont mative la déei:
sion de-P Ass emblée Gadiale du Q7 Janvier,
youlol, comme pat
a ta popilation le concours
Pde j doict—-Hs-oat_lou jon
donué la prauve. : .
«-En-cousdynence, déclarent que Te Ce
pagoie des Pompiers Ib es reprend for Geet
vigueura partir de ce =
“¢Faita la Slation eratiale das Pompiers li-

Tha
terror inten Haymend: be
Camitle kh.

“Thalor ‘per. Donis Lantaix, deat -dacques
in, hustin_
Si-Sariny-G. Myruil L. Chéry, &
L.-Foutaine, At
mand fils, GL. dendys do 0 Paat L Constant,
A. Lafond, Josaphat, Fe Stirette- fo isha
chard, Victor Prosper, Leonce Cyrille; Poy
Detwas-E: Victor »

lent deb
SSSEP GRY

Lrenion
cho
elle p :
Vagvéerresteront assis, ceux de Vavis
conifa re 86 léceronls, Lele propo -
sition est adoptée a Puounionty,
~Tan~-consequer Cela

de yegaie fies fone
libres -de-Po
at eta

baque pompier place soo eae
se_ leven’, ‘portent: jeosalal atl

, le
Ministre de [luévdeur dabord et sot
collégue de la Guerre ensuite, expti-
ment Vémotion au‘ils ressentent en as:
ys 2 Hs munifes-
tent leur jute de ‘coustater” ( heareus
résultat de union qui existe dans le
corps, cu formant des veux sineéres
que tous les membres de Ja famille
haittenne -s'unissent dela méme_[ucon
pour travailler en commun au reléve-
ment du pays. iin linissant, le Ministre
Renaud Hyppolile iéve son verre an
suceés de la Compagnie des Pompiers
“Hbres Le Micistte S. Marius «1
clul pir ces paroles og Ua viell adage
Adit qu'un suceés en améne d’aulres.
Moi je boig aux succes futurs de | Gia
yvre des Pompiersiy» i
La séance est levee 4 3 heures euvi-
ron, aux cris de :

Le! —« Vive lerPrésident de ta République!

-
AljUL Calne

_ Aue

| setent cio part ie:

a meine Guergic, |

isle enue 11 ‘Compagnie

les Seerfiaires«) Built de:

tdont nous. donnons les vomea, en

tr triomph’ lenis

ale Ge

On Aueinict eee 560 BS Us
Une bonne id¢é
dela + Voia du Peuple +

-Poikpiol ln Camp gite ¢

Libres Wut ele pu Ne escounle £8
ch yeceee au moiigde vingt hoate
TOs, feeigee seraient LOU) ours pels
A aecouriems devant dn sine Fee [18
poip.ers
ve Vadaninty

Hayne pb
4 : el tt

|
ApaGon ui-dius [6 commealce ,
Pcompignie poarvoirall a |

fr par Une rallon qi leur 8 rail al
Jouée 4 cot (fa.

Du reste le Scsiies a ‘Eu a
Linterienr et de la Gueree, tou} ire
_préis a encousager les nobles jdves, ie
Mmingieront pus de preter lear cole
cours a cette dévoide Comp igile.

~ Qaenpeuse le com n. sudant Louis
BE hea? x
oe Sos: Medal BS :

nich er mereredt, a 10 heures da
matin, dims le grand salon du. Mints.
iéredas all ives, élratiwéres.a eu leg la
“pemise des ) i loines abt iS fe 108
productenrs eb- int ‘jelsval Exposi«
Hou ded ye
d Boisroud Ge aldans une
“ple wontée, west fait dine

aedn ‘Gouvernement pour ¢s-

b iets ‘de nOWe “oapaelte au
progrés. -~ Et, les conviant a ere
sition te Bruxelles git doit avoir ten
en Ayril dOL0, le Ministre. an pias :
}«Quels que soient vos suceéa, quels
que soienties résultats que vous avez.
acquis, soyes toujours penchéssur Ves~
prit eH inteiligence de perpétuels pro-
ducienrs, de vrais industrieis: #,
errand Hibbert ui

mestown, lat le pidmares des laureate,
lour
adressant nos Chivas reticitations-+
Médailles de bronze v
Ofparest Gastera;-Péricté “pe Lee i
ne S. Désustra Vo. oases Par
Haneourt, -L--Baraw Ch “Billhagars AS
Maétellus, 2 Th. Lucas,
Bo Prophete; ib'er Nareisse, Fran-
ine abe A oD. Théard> Alise So-
Le Descoohes, «Shier BS
| vierus. 4 ey vein, Do Serres, Coull
lien Rey, p. Romulans, Jl Joo F. Seott,
Roherts Duttos( Port an Painse), Nep.
fall Bernard (Coteaux ), Salomon Lin
dov (Léogane ), Luchesi et Ferrandint
C Gap :
edailtes dargeal > ~ HW. Michaud,

Toba Do Metzger Frineises Deni
Mme ie Daj wdii€ Pork: we ine
Eibonante Duross

Médailles dor +>

Gere

oi
se manifesta, sous Fimpa
chef lice, dounde pur voiaté
el deus L

La prise darmes de cette
capille da Sad, avec les ciro
qui Lont accompagaée at |

roduire tn elfel st
ie

eure | ii

Le Génér al Mavic Dalaw

| we cerlainement raison: eu

le mobile quiim’a inspirs.
de vous pre, Messiears, de
ublieté @ ces lignes qui a’onts
het: celul de cquserver a 16
gui lutrevient, ide crolre am
timents dislinguce, =

Géneral A.D. Basnes,
etite tribune publ

conuaissant d6 donner pub
plus 16t a ces quelques lignes
pouso @ lu lellre que vous a 6
_dulien Desroche:

eNouvelliste od

couraut,

vorselle de

avail eu lieu lannée derniere
expedié, par i interme liaire di
Churies Guileau, directeur d

{des Arts et Mébiers de cette vil

lang objets; el ne voila ti

ces objets, a leur retour, oul

dus saa soll consenlemen! 1.

Et. pour couclure, M. Desroe

mer d
charg

veule, ce gui, @ juste” tlre, tol

de droit a

roches joue la-«
ant ainsi ; et dans mon -
Fleur,

gue M. Desroches seat pre
Département de PAgriculty
avoir des renseignements 4 ce
iT constata, upp q
été soumis, que le montant deh
de mancheltes, des eing faux
trois cravaces noives et de la
couleur pour homme dout §.
co M: Guiteau qui, ¢
Lavall remus au Département
articles en sa-qualité de chef
blissement,

- Maintenant, ab imporie que
remarque: i a M. Desroches.

[ferme tas carga de la vente dé

~besart

4 él « ropes

rine :), ‘me ve Nagon (Cap Hitler),
Examé (Roche & Bateau)

Mele Ministre Boisrond-( mal fét des }
par duechimp-gne et
jour-renotvela-ses-chiudes al _sincéces |
félicitalions pour_avoir porte au ig le
ae d Haiti.

N.B- Le Département har pas re~

a le diplome de Mr. Emmanuel Chir
les quoique son nom figure parmi les]
lauréats pour son Bia decal lgae (md.
daiile de bronze)

_ Petite boite aux lettres

Messieurs,— Le «Nouv » Ther
: pablie une lets dilée des Coteaux

e 24.Novembre 1908, et par laquelle
ie Géucral Dar houze appela é a ses cOlés

1 Dafinal comme soi
premier AUSIE

vant ee les Ariondissements |

de la Grand Ause et de Tiburon 9,

Catle lettre peal creer quelque équi-.

Yoque dans Vesprit de cenx qui ne con-
naissent pas li trame exacts des der.
niers eneuemaania —

evereo ata Gan

ldels Vieu

ele ucheles eb pa avis ee

{été vendus par | Admunistrateu!

nanees,d ordre du peeeel
VAgr ieulture, redepéche das
1908, au No 391 et le net pr di
sse publique,

Je veux evoire maintenant
cea renseignements précis, |
ches ést absolament ‘édiflé §

peu
qui de droit p
gomime qui lui revient,
Avec mes remorciements
recteur, je vous prie d agréet
-pectueuses salutations.
Louis Bots

Comptable-payeur 2
aM seeds de VA

Le point @ histoire, B. Sus
Une délieate attention (jt
comédien ), Frédéric Febyre
de Chant


sD. Srenin, planiew

2 : € : ee : et ee: BEE: ay
Blienne Matho' ee is remercient les Ae qu arrétés da Uaxxt 8 a ae
nie et combien alle pubUCR | | seaistes a l'occasion de Ja mort de leur Deve ahiodes hen) oa oe
aon A Heh en Ee Deve gourd Mle Vevroly :
ee 5 -ANNA TINDALL. periment, cue Houde fol ik © Me
a leur pro: a | Elenne Mathon, 87, ruc du ©

mange pus do pein!!!" | ome ctr
bil west fail avec la Compagnie ble Transallantique
1 | oe e - | Le steamer Montritar est at-
Celle aui oe ae “lL monde; | tendu samedi 6 courant et parlira
Git CONE 16 WUE PAY Tlandis, a 10 hres du matin,pour













ite Fension de la vapeur... ps 2 3 ee ES
Me Mathon- | Direction du vent....... mae oe a , Petit-Goave, St Mare ef Gonaives,
ee e Maximum de température d hier 30° Four lous renseignements, sadres. COUrAUL CL pathila le méme jour,
ayant apprecie 18 | yfininnum 20°5| ser d Ewne-t Castena. représentant | 1? hres du soir, pour Jéredite,
fe YGUe EM | Orono. 6s cares [deta « Pillsbury Wa-hburn Flour ad ‘de Cuba, Cayes et escales.
N idle 8, i) ne se-

, Brel, | instal . . Se A . me

a du Tribunal civil de Fort-Liberté Le Directeur de U' Observatoire, | Mills C, Minneapolis, Mitin. »

netaubordonneepourlequartdheure,| _ Fr Constantin Ere
bu'sla volouté ferme et irrévoeablede| = = = | On demande 2 yg ge | sage pour Santiage-dt-Cuha, ~

pi reinlatigable peu de la Jastice, | 4 louer entre Mar eraut el or stone L Anglais Indispensable ty Port-au Prince, 5. Février 1009

porable J. J. Magny. > [une grande propriété, ayant de lean. | : “po 0 ee a OAL,

g prop ' Set LAgent, PM ALTIERL,

in effet, le Ministre Magny voudra S'adresserau bureau du jodinal-ou a. ~
peler que, pour installer ce) 4 Mr Napoléon St-fhil, Pisce Ste-Aane Nous xoila.aVauroredune.ére. noi.

ra plus délivré de billets de pas-



al, il tui: faudra préal -biemen vis Co ercl h ie ai Souvre pour Pays, belle et ae a aa
dob ani permit auirich. I ir ‘ pleine de promesses. Ell -promet,- =
@ rapporter la loi qui permit at) Devant mabsenter da pays, j bn effet, bien etre et prosperite, par la 5 Cie. ambonrseoise Sn

buna! civildu Cap de connaltre des : a “Pen
ipes reasortissant a la juridiction | (40 Commerns et au public que Mr] paix et Ia lib rté, Vordre et Fentente, le
an havtde : Catinat Fouchard est “chargé de ta
le de Fort-Liberté; parce yu a celte | oa stion de mies afftires ao a oe ein ;
que, le Gouvernement ve disposa | 4 En consequence ve déelare que mes En vue des relations nouvelles qui
nt de moyens nécessaires pouren| quence, je declare que Mes | vont naitre el se développer, il est
ver le fonctionnemeat régulier. procera co ’ od sa ga a Mr Antone une importance capitale que low s'a-) Le vapeur ALTAT, partira ce seira
lous espérons done que, se mettant a] fouchard,sout et demeureal sang ellel. | donne a | étude des langues vivantes. ' @ p as lore ee
hauteur de son réle, le Ministre Ma- Port-au Prince der Février 1909. [Tei | Anglais et | Espagnol cecnpent te > HFeS pour Jerenne, L elt Goave,
sera toujours en parfaitte commu- G. Foucwanp preti-r rang d&ocotée das trang is? be Miragoane, Savanilla, Cartagena,
fon de vues ef didées avec ses Collé-. Avi langue anglaise dla. tdevenue-indispen- ; Sta-Marta et New-York, prenant
getie Chef de | Etat, pour que) Le public est preven que. Madame sable en commere»,~en voyage. en lit- Ja malle, frét et passayers. :
guvre émineimment patriotique entre- | Osigma Vitulma, née Pénélope Saint- | ture et méme on diplomie. -
prise aux Cayes le 19 Novembredernier, | Léger, ayant intenté une action en die | Pour-des legons~a domicile en ees L ;
sit menée a bonne fin. | yoree’ contre son’ mari, les, aliéations trois langues, voir le soussigné, enfreet—La~-malle pour VEtranger par
| Nous souhsitons que. le Seerétaire | de biens que pouvait faire le sus dit O2- de Ecole des Sceurs,au Bois de Ché. e. Je vapeur Prinz Eire, PRievrich
{Etat de la Justice se place au-dessus | (éma Vitalma serout considéiées frau-] Cours populaires at Ecole du'Sciry” (yig Jérémie )fermera A la Poste
é toutes considerations qui-povrraient | duleuces-et,par conséquent, entachées angle des-rues Montalais et Pave. ce soir a} hres précises .
i paralyser ses projets Ou provoquer | de nuliité. d’aprés les disp ’ Correspondance ——‘Pra-luctic SOF @ o APES precises.
al ne & vie la lor réglant la matiore:

AINERL aU PlOge Jauvancemer coica cay-Prince--b- Fever 4909
pays. Nous désirons aussi que le Port-au_Prince;"> Reeriget ee
tre Magny exige que la justice! ENOCH Diserr, avocat,
vendue selon la loi. — = _4& Vendre bo

Lest certain que, qu lent. ni A gazoline dé 3 chev: z sg
difficultés qu'il aura erfeour force, et une 1: ven fer a bis- | 9.
issement de sa tache, le Mi olteg a. :
‘Magny fera quatid méme son a Grand Rueens-feee-du |
F,- mais que lui-dicteront la loi el sa a
science. .
Cest au Président Antoine Simon, | Une locomobilesur roues. de la force
td Son Cabinel qui est composé de de 11 a 17 chevaus, en parfdt état, se
ciloyens probes, honnéles et com- Wouvaiil &: Porbai-i ilies si ee
enfin ala 26* Législature | S’adresser au bureau du journal.
mbres se sont immorialisés| Avie occ cote
Déceinbre del année dcoulée, par) Le splendide trotteur’ Piston », ga- Faiene
ondu Général Antoine Simon, | gnant dugrand prix de Port-au-Prince; | BENE :
a ville de Fort Libarté devra é're | . “TPs ; ‘ vee
- Goa est a vendre. DC Tasses 4 café blanches, qualité |.
lée dun tribu-) - S'adeesser-au-De Léon Audain..___ | supérieure, doug. -
Tasses a café couleur, “qua
Apu Fey. ain, on. | Lite siperleure, dou
see a acheter ee Me yee -Assiettes. blanches :
+ BEG. : t
M. Robelin, a tangle deta rue Bonne-} ie Lee caulear qual sup. : ’ Pa
a foi, ie livre de Me Alcios Charmant: 7 O'S mence, GOUL. oe OD Add,
aticailles _ “Hoiti vivra-t elle?» Le prix est de | Plats ronds-et. avales, blanes et
2 Z, 3 Ze i ;. “ 5 An +e , 1 ;
Nous avons recu la carte de fianc ones ou ee girs beat ps Ibi: couleur, a prix deérisoires .
. Ostine. de Grand Ceave avec MF | sant et d'une actualilé saisissante, e -Porcelaine
; 08 compliments _ ce sens qui) met ep lhimiére Hien tes (oe
Exehc ems —SCs{ points de notre histoire nationa
ee eee
ené.ul Dupéra Frédérique est | tiquement travestis Il parul en 190) ; «ae 4 café erpdrieurs 2 GoM: . Hollande (Ter Horst). toi
ia sa tournée des mornes ven | m imme le Gouvernement décka. _ Services a calle SU PSCHES.- com fe d ‘ Hollande ( r et Horst ) toile
ay vers midi. I est reparti | en avait formellement interdit la lec- | posés de 6 fasses, 1 sucrier, 1 pot; tories quai'e So ey
1 G8 celle a ee taj ture dans le pays, les raics. ses a lait, 1 cafetiére G14 jes uN ak or § 26 1/2 5
oa de Fond-Blanc, qui | qui y ont cireulé. n'ont pu éire feuille- Cabarete métal. A partir de 4] 1 balle (4 Js.cs. a or 825
poles ont de Mirebalis. is qu’en_eachette. Ce livre mérite | pourdes la ne subles coutures plates 70/100.
ro eae hoes pour appeler | d’éure lv par oe S ares élant ye oto mnie
do Département des Tra | destiné a servir de péviaire poliliqite to : ‘ ae ; i
Boissons de premiéres marques, 4 des prix

blics, dont Je Ministre actuel | aux jeunes et de vade mecum a ceux
| plinteur, surle pont de | qui sont au gouvernement. _ . .- See 4 = om .
( epiisplas | Une pri exceptionnels, ainsi que tous les autres ar-



Service AUlas
























































Verrerie












~dousz. 20





erres gobelets

“een cistalgrands — ¢|
a « plus grands 18

| . Fers ad repasser assortis
14-3. la douzaine




















ellron Une prime € ordée a loule per-
i Vacqnisition. Cette ’ ae : :
sonaiste en une assez forte bro ticles au tock. :
ayant pour titre: « Le Spectre

hicoye +, ou bien celle®intitulée: | expe cliti on a la CQ ote,



) de
grande route | «La Mort de Ghicayes. Leeron


_ Pa pailler Nar cisse

len ae Port-an-Prince, Rue

dee prés la Dangue
hen de yous oll eou :
«Amer Vila.
ley 8 omucehique gare vival M
ilions de St Lous, de

i i eposition communale de Port: ibe :
ae 1907. Propulr: NATUREL, dont 2 blicatence ok la finesse caryctéristiques: ne

fermentation et une distillation méthodiques.
‘(aneenteur |

oe ae an | SU RIE. ET DI STILLERIE
oe Cota mt or oS PLAINE. DU CUL-DE-SAC.

pouveu, a puet ue o PLE UL. “Piao UE ta re a

hygidniyue. un mec icament a cou-
leax eb fucile & adminicties daus toules
judisposiions résullant de dérange
estamuc, de mani d
y ces-ere ll ones wusst (a ms
les plincipales villes ite Ta province de}
bomb x ees dont ts conmmandes t
» rénouveldes, eOut le ipell-
ighuge de son excel’ ence el dey

rane he : } bp i a a ee
SOME EAD : : :
eel sculement-po-Lintermediire Pp . V

ite seule dépositaire du: Ri iUM RR ARB ANCOUR’ Toa mee ses. lions t : en général, que
Barbancourt, tonjours sise Hee des C 7 Wa jamais. change

“Timlin Inportente
i
Payl-au-Prinée, ter, Aowtt 1908,

M.. . oe YEUVE BARB 4&NCOURT, SEULE DEPOSITAIRE,
Nous avons Chonneur de porter a oe

oon LP CLUE i eS port =

tlenens pro) duires. de. a grande Ftue. See Gesars,
SrOILE yout se fabriquait
dralement
ersonnel des. Usines
tee bier pies Tine
envie fers AYP ONOMNE Chavinenu Duro
cher a eps pyr és ve sept ans, di-
iflerie 1 Suevie





qe Pte
positions augricoles el industrielles, y





restora f wou z
ESOP HIGts ham ‘de

mes d votre enticve disposilion pour
Teadcullon-de vos ors 685 MOUS Y. AD:
a pos

| recoil de
sept ans. [ls soit objet de soins parti
iiss — “| culiers de maitres spéciaux. es
Liion LIAUTA AU D& Ge L'ehseignement comprend toutes les :
Depo: P ( ace de tu P ian, études preserites par les programmes :
EEE a coté de Mattéis. FOU: S
eee Instruction religiouse.— Instruction mo. Cieaencag.

vale el civique.—- Langue et littérature heed él
francaiscs. — littérature ancienne.—- Lan: WEG
Co lew 1S e~ 1 ouver Hide gue et liltérature espagnoles.— Langue et | Of LA
, : "| Gllerature angluises — Langue el tittera-
Inter ual oo LS ‘External . ture allemandes. —~ Se ences mathémali-
Le COLLEGE LOUVERTURE est un @la- | ques ef nosmographic. — Sciences physi-
blissement privé d’ Enseignement secot.- | gues ef natu elles. Histoire et Géogra
daire Moder réé.en. vue de donner | Ph
aux jeunes gens uue instruction solide

4 ne cullles
‘ointe a une forte éducalion ale et | cf Meonomie politique. - Hygitne.— No- : Sorampuinnent da vonny iene ‘
pathy ou ues © tions d’ Agriculture. Comptabilite et Te | po PULES ct 4 4 want re AG solv, on prese couchout:

nue dee Livres. A :
Une discipline a la fois ferme et p : Ce — Evorcices

— “ernet je. aesuve fe progres des “Biéve
Enc toule eircoustance, les eléves du
Couto LouvenrUne souk Ssourmis ada
plus stricte surveillance: ils sont Pob
jet de la sollicitudé la plus bienve lan
Tanta pour ae qur .
onecrue leur situation malérielle, in- :
fellectue! ‘le et orale. : - Port-au Prine 4356 Bue du Peuple

Lbecole forme tr ols divisions distine- Le Directew LC ON

iperpenietts

- Tifton Dh C ares,
| Palndign

_L’Ecole posséde tout ce qui est a
cegsaire a fe boline” exécntion du pro:
gramme.

Pour tous autres reuse nements,$’a
a Direction de | Elablisce.





xml version 1.0 encoding UTF-8
xml-stylesheet type textxsl href daitss_report_xhtml.xsl
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss
xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
ERROR REJECT_TIME 2009-09-06T21:18:53Z
MESSAGE Descriptors must be valid
could not validate /var/daitss/ingest/work/UF00000081_14610/E20090906_AAAAVS/UF00000081_14610.xml
File: /var/daitss/ingest/work/UF00000081_14610/E20090906_AAAAVS/UF00000081_14610.xml
PACKAGE UF00000081_14610