Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text














ndu-des journaux d’Haili. —— —

_ MONOPOLE. DES TELEGRAMMES DE L'RTRANGER.

ep IE er





OPE LEA ET



ee







.

Zz
--paresser toutes ‘communications ° C u QUIT & CP, Propriétaires
_ angle des rues Bourjolly et Fort-Per. 5
2 2 4p. 0. Box, 06.) Cs

t Administration | ; A bonnermerits:
ee § oe Un Mois.........G. 4.75
PORT-AU-PRINGE Trois-Mois.......¢ 4.50

\
{
{Un Mois.........¢ 2.28
t
j
t



Trois Moig.......4 6:00
Un Mois.........«¢ 3.06
Trois-Moisescc. 1 7.80

;
PROVINCE





| REpAcron:

Les abonnements partent du te et duti dey ay ager
ehiague mois ef sont payables @avance, ~ UN COMITE.

_ETRANGER |

4
*














































cpa suse cv te ccc par Sec i nares i i aia a


















jours Glé les propres artisans de nog mal-
hewis. [lest absurde de dire: aul n’est mal-
tre de son sort. Hest ce que vous voulez on
ce que vous n/ave% pas empéchs qu'il soit, Ti
n'y auraitile cases agissanten dehars de no-
tre valonté que desiifluences du milieu, Mais
Fick encore, la volonté peul inlervenir pour
fare dispayallre ces causes, puisquil n'y a
wa modifier le mibeu pour que les influen-
2s cagsent d’ayir. Dance, sien ne noas théne >
yous SoMimes las maltres.de nos destinées.
Par conséquent, il nous est possible de

| de bons, lels gue nous nan avons depuis
snes : _| longiemps gottés. Nutre traa-formalion se fe-

Og . Onziéme Année.— Ne 3446 _ TRIBUNE LIBRE diter rend meilleur. Savoir méditer est une
S : ‘ . i) 4 Ll | vertu. fas an combalriotes ne semblent

pe . = pt-au-Prince Clait ca guére la posséder. Résignons-nous.
Jeudi, 14 Janvier 1909 Po t-au P When. | Est-ce 4 direquenous zommeséternellement
a anc TRENTINO ae (ccm | oom ve Rionvelle youés 8 nos TH isles desliiides, el que nes ie
Bs ee es - i Si la Revolution qai vient de s'acco aplir, PPourrions tien pour changer hesart que nous
ao 77 Ee are : NG iR Favee Padbésion eeanime, du Pays, doit pro- | 800s sommoes fall? dedis bien: le sort gue
7 NOUVELLE De Bat st ae Be) dive des fruits; ifest certain que c'en sera | 2OUs tous somines fail, car bons avons tou-

%

| ra donc compléle: nous dépouillerons le viel

[ WPAGNIE FRAN AISE DES C BLES TELEGRAPHIOUES | hoamme. Mais if est un bien iramAdiat, et de
e. ie a | premier ordre, qae nous deacons nous laler

faves lei ee a . de tirer de la rénovalioa qa s'aanones: c'est
Moonopole cata. 4 Piouwelliiste 2 le reléverment de notre prestige ACU E ranger

peg eee wee “ . Ce poiat, pour d’aucuns, paralt d’uae un
y : (REPRODUCTION INTERDITE) | partance bien peu sérieuse, parce que c 7x

eo se Si [ia ne savent pas ce que nous vous devons 2









- Lonpake 42— Use dépéche de; général Mazza, ou il parle de scénes tou ome eitiseee. une plice que ee
‘ oa: : ° BE ides : 3, upe place que Tas ;
Tanger Au o« Daily-Telegraph » dit) de brigandage qui onl eu lieu dans néme de notre ‘Indépendance, of Moa sent | nous donner une orientation nouvelle. Hi aul-
qu ene nouvelle a été vegue de Fez. Ja_zone du tremblement de terre. | passer le souffle orgueiileax d'a i jeune pea- | fit, pour cela, de comprendre que nous avons
annongaut la mort subite de Moulai- Pants 18 — Rente: 96.70. , ee conseieot de sa fores et impatient de > ney Cu dinhonte de ehancer le tt (ie mous dire
or - Swan aes Pe 2 * hiro A te “Edie vers la sommel on irdnent pos alaes r chanyer de airechion,
Mahommed, frére du Sulten, qui fat} Buverretps (Virginiey 441.- Une} 3 "eet tenes le moment est propice. De: long:

: eee Ay . 3 . ap ; 4 a | noud fait odigution de garder.
Cee au tré0ve du Maroc. Le |-explosion s’est produite dansla houil- e sa lemps, une occasion aussi heureuse de nous
ee























a ‘ “ : j ’aat, sans doule, pour a’asuir pas comp is |

ait court que Moulai Mohammed | lére de Schwichback. Une centaine | que cette obligation ee end. ored est imposde, | fessaisir ne s‘offrira a nous. Au cours de no-
a 6té empoisonne. de mineurs. ant été. lués. . oe ROS avons, teense roan sy aveumild| bre psistence bouleversée, il nous. arrive. par-
: ~ Parts At. Daprés Pintecview |. Panis 13.—Le Président de la Ré- | tant d’erreurs et do fantes. roo lita it co ip sur fois de ves pis ahies de salut ; mais nous les
‘Wan personnage officiel, que publie publique sestrendu ce matin A Ram- | Coup un passé ae hows aaron. dide fone conscience uavrante qui Hons ove celle Ip
'sEcho de Parise ce matin, 01 croit uillet pour chasser avec quelques i Jotoas hing yo 1 Sar bechoaniparconeads 84 Lahete Revstuhar da Uo Naveorbre, et
. ici que la France acccplerant le. idle amis peraoanele. FPespacs dun secle., bond du ‘Penps oe | 8a dle ces gustus que nous esquissons lop ra
de médiatrice dans le réglement des Hier, & la Chambre, MM. Berteaus [Ya paa encore lout-a fait easevell sous 3° | Fement. i. va est resulé une double victoire,
affaires d’Orient, Si la France accei- Witienne et Clémentel ont été élus) giles de tinébres,pou” qu sr nons n+ patssy Ganboriee et sur na systéme détestable de

cits age SHA ets atiteis +. éside is. rT, dans le orépusculs siniste 4 te de : fouvernement jel suP ies maaan os tendanees
lailce réle, alle demapiderat Ba $iCe pr eh By . - ra, lag ruiues anoacelé 3 1A pic desi macdca- | ul ous solucilent, dordinaire, dans ces
rayant Ta probation de VAngleterre Messivurs Siumande, Pajot & ances réiteraes, eb use inodcdiiie gawwoae | memealy criliques oft note ludependance,

t de la Nassie et assurance de la Chapuisont dié nommiés questenuts ; | ble. J vaciliant comaie now ininiere exposée aux
part de [Allemagne et de Fltalie de] MM. Leboucg, Voullan, Benazet Tels ces joneurs que Hoa voit pe vehds sur | vents olageus, risque de seletiudre sous le
ne.pas coptraiier san arbitrage. Vietor Morel, Dalimier, Néron, se

Le premier point 4 régler serait















































_ de la somme serait fe seu! point a
~~ déterminer, et 4 ce sujet la France
adreseeralt une proposilion au tri-
bunal delaHaye,
~“Lonpags 11.—Aprés une vive dis-
clear ae cing heures, /association
—interiationsle-des -atronautes;qut-
‘aujou d'hai sa premiére reu-
a décidé,par un vote de 38 voix \













e193, que le ballon- «Helvétias.
était le vainiqueur de ia course inter-















BERNE aL Léglise de Naix; vil
lage qui se trouve prés de Sion,









|







@ tapis vert, byprotisés par les tax dor en-7] sour thes hae passions diechalniens,
Atal +4 ay , : asd: devant eax, ea proiea Pidée fixe da | Uae revolubon qui éclate et souléve d'un
ok emier pt ‘ erétaires. ly a eu bellotage pou le | gain, et qui arrivent 4 ne plus avoir fe seat | seal mouvement toule une population, le pays
de savoir si une indemnité ea argent quatrieme Biege de vice-président ment dela famille ni de Vhonneur ; aiasi - 7 esbier soubaitant, une senile Ame, le succes
doit: étre payée par lAutriche-Hon-jSerulin a jeudi. ria 4 nos passions, giisés par fe choc de nes des reveadigateurs : une fusion ie tous les
: ; j is ‘anoard «vec la sone-directi Hor gavaises, dats Je naufraze de | cours duiges par une méme iospalsion vers
: : _ nh aopsrals- Paceord avec la sous-direction | ambitions manvaises, dans le nautraze COMES GUT Ae p | ent palsion
gre a la Turgaie Ce pol PP ” oo . ~ snae A’ 7 nos facultés, nous ne persis plus at Pays, up meme but: nos libertés a reconquérir: at
a tain, le montant | des affaires éltangéres d’Amérique i ;
sant aujourd hui certain, te montaur) & : na Bt on iu ’ | plus a notre digaité, et cest A peine si nous | Yer celle revolution, guidée par un homme
te De Paul télégraphia AUR vige- | percevons Ja voix de la co wscieuce nationale | @hiee dune fol invincible, triompher et ne
consuls vénézuélians dans les ports | nous criant sa détresse. | paint vecarter des principes au nom desquels
frangais de rétablir le service du visa | Et comme conséquences fulales Wun cov | elle a dé faite, — donnaat ainsi un prompt et
des factures consulaires et avisa la | duite absolument invigne (Plouaes jodé- | cclatant demeati wnt unigue dev ao voila aut
SMA ALTE AAR 1H oy oe x sap peadanis, pulss2 rapelaia il, chad uo 1S, Ces ' sane PiCuhs Lig € Gans Hos abnab’s,
CotmpagiieGenérale Fransatlantique, | actes dégradan 3 doit nouss sams trop co | el therhe bien wu peu Padmiration.
ie vue du dép rt de sou bee POUF | tumiers, plas nous balasio is dans la gonside~ Or, Yous saves que nos moindres actes
e-Vénézadinie-26-vonlan Par -iie++ ration donde uivilies -Hyacinquaute any,. sont enregistrégau d 10> moindresgestes
aure’ de réciprocité, les consulats | notre prestige, au deboes, ray rnait encore photographies, si je pis ire. Eb bien, de ce
francais au Véuézuéla vont élre ré- haul; mais de périods ea pacdod> noas avous oe oats bes, fuas avens sauvegardé notre
tablis OO se enn eens Be anloued palo: sammes- aus 2] eouipte, on vous ae que cela nous est
“ . : : youons-le: —~ ien bas. 30 ¢ ‘ aoe Hous @ tdissera pas Vor, pare
Le journal officiel publie un dé- | Ah, si nous compilions les écrits mailceile | C44 Od Veul toujours avoir Pair—un air qui
_evel_portant-modification—.au-déeret-| tants qui_ont-é iutenti a, peut-elre, sa uubless.’ ~ de douter de oy
rasetre: 4 vo eh 3 i nous coniptions les inpares doaton nous agra- aplitades au” progres. Mal?) Co Waiieas gue’
_ personnel-d P Tt # , 1
-nistrateurs coloniaux. “4 fies les urntiiations donton nowse-abreavés} Vimpression produite est bonuc quand méme,
v M mnie " sid . =" ber yoae aaininioas les blessures -tiombreuses | 8Yous Porgaeil de. nous imposer davantage
P Lexecque, rési ent SUPETICUT | ot encore vires qui nonsont été faites pan des) POU due Limpression persiste et se dessine,
en indo-Chine, a été-nomme gouve pails sous lésqaels, comm sous un fer roa | ee ear, d elle-méme, dune facon précise.
neur de premiére classe des colonies | ge, notre-orgneil a roagt (sans qu’aprés nous d Ne Mormons porut “at nos lauriers, de peur -
ee . . ‘ : . » inidrig a ¥ tane -ayons paneé A nous garer 1A contre, coma 1 46 @hOUS laisser reprendre par Pesprit malin:
_ dans le canton du Valais, sest effon- @ chargé pat nea des fohetions ay On Pe vions quelque ineoncevable jouis- | 44 vous guette personneite;ment. Rappelous-
irda hier durant le service religieux, | ce gouvernen? Ge! it &, Peugant 18] ocean fond de cotte coups d’amertume que | #0Us Cetle grande vorité mise par un éerl-
tuant 40 fidéles et en blessant 60. — durée de Pabsence du gouverneut | yous portons nous-indmes A nos léeves ); si, | Yalu eminent: « Toul succés est une respon,
Rome 41.— La: séance extraordi- tilulaire, Téatranl en conge. en un mot, nous dresdions te bilan de nos , sabilite, » Le suceés a ets yrand, la reeponsa-
| paire du Sénat aujourd'hui ‘a été |--M.Groleau__est_nommé_résident_ bonues fortunes qui se réduisent & presyse | pine Best bal moins grande, car la mission |
es SS ‘ . be 4 2 ak : : | rien, ef des manvaises qui, al Coviraire, se Aude S$ agit accomphy.est une mission de”
_ encore | plus. émotionnapte. que les | 8u érieur de I Aanam, M. Mahé, re chiffrent par nqmbres effrayants, nous verrions ‘haute gravitd: notre relévement social, Le ré-
~ derniéres séances de la Chambre des sident superieur en indo-Chine. quel lourd tribut hélas, savent faire payer fa $iMe Sauvage qui a p-sé durant sept années -
tes ‘Dans sa séance, le Sénat | Mr. Chénietix, administrateur de manvaisa foi et-linconséquence. Ei de cette S48 le pays, Cavait biissé a ua unveas tel,
examiner les mesures 4 prendre premiére classe des sgrvices civils | coustatation, qui sait? nous aurions pout-stre | Vue ls vrais patriotes desespéraient de le voir







; a oS ee be : | : 7 ind , 3 jamais retrouver te rang qu'il avait perdu
prelévement des es ndo-Chu ty Ada pateaite | tire profit pour notre expérience. . Janis tetrouver eq f oo

po! . 6 love kent de Vict : du é ce ° ere dais ho salve: | Mais vous n’avons pas Phabitude de ces re- Mais it existait quelque part, dans une ville

eae tre. oe : 3 el nome aamiinisivate norare, louis sur -nolis-méines, de- ces évocations da endurinie et silencieuye, tout aux coniins du,



a Rom :41.—Le «Courrier d'llalies “My. Fergas a Yemploi ‘déléve ad-] passe qui comporte tant d’atiles legons !-—~ Et Sud, un Citoyen que Dieu avait marqué pour”
nublie aniourd hui une interview du . ministrateur des Colonies. , _- | encore, que'n’apprenons-nous 4 méditer? Mé- vos détivrer des liens qui fous eatravaient,













_ letiple,ces voleurs de 10: 5 : -
_Â¥ae par enchanlement, je poids qui pe oS qui
_gur nos poilrines disparul, ef larcementavec | gph

____délices, ainsi_ que des asphysiés a qui allait
manquer le dernier souffle, nous respliames |__|
_eofin legrand air vivilié par le courant

<

gant de la Liberté! : 5 : ence. :
Mainténant il fallut poser la premiére pit | Cest une féte du piys, de |i mille 7:
re a l'édifice 4 reslaurer. L honneur, naturel- | baltienne qui se ceélebre aujour lan.
lement, revint a celui qui eat [initiative de Ce témoigiige du Chel de | Eta
cette restauration. Et le voila allelé, r teste qu ll entend gouverner avec Dieg. _
meni, 4 l'euvre colossale. Mais doit-il étre | Ce pays. déclare [ Evéque du Cip,a :
foul @ Ja peine’ Noo; Hateen” a notre “ isoin de Dieu et il soulrite que le Gon- | rondissements, de la
“Me réclame, car, nous dit-il, | @uvre, Pur | vernement ue ee départiase jamais de | commandons lecture; =
¢ menée bien, exige la coopération de tous : re HENUOUS ISCIUTe | —
les bons ciloyens. : i cet 8 VOIR. . Q y = Avis iministeriels: Mer i. N SS
| Aidoas-le donc: ‘ | Toutes ces qualités dont vous vene2-] chardson, sujet_angiais, isice
Aidons-le sincérement, nous tous tant que @ @ntendre parler, coulinue-til,se re | vrier 1908, est adaus A séjourner sur
noussommes, que nous soyons appelés ornon; portent sur vous, mes Freres. Le ter- | Je territoire haftien , -- M'* Hono-ine
é q yons appelés 0 Pores ; FES, He Cet ,
aidons-le chacun selon ses forces, chacun ruin de Port au Priuce a ete fertile et | Victor, franczise, a acquis la nationa-
selon ses aptitudes. ns, ouveier; te rm : ‘abbe | dé haitienne ;
nous le pouvons, fouclionnaive; nous le pou- alah ae ; :
joan, eal yafeut; nous le pouvons. poele OU“ jenu ces beaux résallais ¢: nas bons ‘Deputés, séance da 24 Jaillet 1908(fin); | * . ie ai de
ogrnaliste, si eos . - . : - : : :
: oo te & $ aien , -oAdr : abe ee
Puis lorsque l'anbe qui point déjé 4 notre : lsmeuts qu 8 offeaier \ a He “Pye Adresses des populations do tap Les ofgunisale
horizon, anuoucant dey jours nouveaux, cb- 1 Le pauvre ouvrier commmen¢gt m0-_ fHaitien Jacmel, des Cayes et @A-| au oifre la Chamb
oe es “4 14 epg * fo 3 3 BEV eh ay ee ee : ee
dera sa pale lueur a Péclat de Paurore, et que: destement son eavre de piéte: 'rols | quin, pour [eliciler te Général A. 7. | Dost an Prince aS
le premior-rayon,lombant du haut sommet, | hommes répondirent.A son premicr ap- | Simon.de son aveoement-a la Prési-| joine Simon et aa

ee ps Ge

















descendra eniin sur nous, —~ oh, le-bean jour . pel, Bientol en vinrent vingl-sept. Vous | dence dela République ; . lienl ep aetivilé pour |
que ce-seral — en nous~-s'élévera ub Hymne...ces. premiers €lus. au cating des ce AVis AMiainistvalils et aulres: r dasite de eeile fk oe
de reconnaissance qui ira vers celui qui nous | apdétres. Dee congréy ions Tusti t Liberte pie Me colle bell ae
aura sauvés. Et si nos. deétracteurs, etonnés, | Et les premiéres commusi ustice & Pere . u eu_dans |e
sedemandent d’ott nous vient celle auréole T ponte person del impartial dhi

; é cents personnes clamanl, :
sondaine, nous leur cepondrons, ev tear mon tf isers des plas doux avendrissements,
vest a iemine de ccenr qui nous a fait ee louanges du Seigneur, restont des.
ce losin... étes impérissables. Alors les femmes, |

prises d'une bonne jaloasre. rivalisaient |
avecleurs marisa la tabledelidévotion. |
Mais les abus glissent facilement- Avec |
une population aussi docile que Pork)
au Prinée, ou jes redresse sans pele.)




Le piys entier commence a respirer. | Regnemond Regnier, rug. des.
La liberté de penser est restitude au | Forts, o& sos jeunes danseur
poupie,.ou le. seat deja, La. lusiice @ | loule aise pour pron ee
repris son cours sormal, aux applau- | ébals chorégraphigue
dissements du pays el du monde civi-| Learrivée de Son Exee
lisé Ele protége méme des prévenus | lixée 4 7 hres et demie,les invités
que le sentiment populaire coudamne-: | inslamment pries déive exacts 4
son ceuyre doit étre saine. Ei nous ap-| heure pour reddre plus grandiose
Voyez donc? Ces premiéres commu- plaudissons @ 51 marche prudente, 2) -réeeption au Premier Magistrat
ke AM a ; Len al = ¢ih | son aclion courleice et impariiale, qui Régubligue, _

Par une trés édifiants cérémonie, a | nions codtaient des sommes fibolenses | ie en rien A son allure. oS
été fétde hier matin la 2 année de Mgr aux familles fal fat decile que Vou ne] ahier : . Ont lai nei Siero ee ne
Kersyzan dans l’épiscopat. Notre vieille ; dépenserait que dix gourdés pr pet | : i 7 ‘ : HOARE ae 6 Ee
Cathédrale a pris ses habits des grands sonne et Vou obit. De jeuves” Wines [patra air alge yur aa wn Fraagals & Québec », pour:

jours-et-ses-nefs étaient remplies com= et filles porlaient des vétemems une |""y ihente disctorale, absen'e de wos | 5, W2naiues.= Général Felis

‘ne aux grandes solennités. | modtestie peu suffisante. Diserciement,) ong politiques de wis i longtemps ih. Chévabin, L. Gellrard, Mr et
____-Le-Président_de la République, en- }!ubus cessa, aisignalé lorsqa eee eee cacition® neee te fidedeay | aaspard Moreau. Irai
touré des Ministres Mural Claa la. } elles venient se-recon avec Diew. | Simon FeSRS PORES crar Chevalier, gie Lopez, dépulé
gny, de son Etat major, des Comman. | La mode dispatut sans la moin dre pro- |" pis teois jours, en elfet, los élee harnais Jn Francois, dérome
dants de l’Arrondissement et de la Pin- | testation. . : tours de Port Prince sotent. ibremant,_ Beteral et Mme Oreste Zamor, Et
ee, oceupail sor iréne. — LoArchevée [Us jour le em? Dew ve de Port-au-Prince. son Couljnieur, | Yer 200 petipie: b envuya la pe je wa imimisxtion de | aatorité enilitaire 7°00") eelme, Robert Cabéche, Berlin, Vve
Mgr Morice, des chanoines et beau {role en Haiti: le deail uit dans toutes | yin oy wapait econstituee 16 bureay |. iesleld, Abraham Moura, Issa
‘coup de préires sont la poar glorifies | les familes. Le curé de la Cathe | de Assemblée primaire et «enomamé je pboune. Mme Charlesia Dupervil, |
ce souvenir heureax, — De nombreux | ( toujours Vabbé hersuzan ) saggéra a) gang | ta, “ee ne de i ae : se Césurions, Georges Martelly, Mme |

ersonnages Sugsonient aver une visi Mae truilloux badee dtavoquer Marie. ' ee an iemos aL rcarsemneies spi , bogue; Filletie- ; i,

le jole ala pleuse maniestation. / de faire bénir ia ¥i le par i vrave de Nod Auiourd hese aprés trols is ara de a. Romero Montas, gencral Bessette,
ee béros de la féte, le prélat du Cap | D. du Perpétuel-S scours. C estune dite gaan os n'est a oneore veered a ag. | EWld, Murat Métellus, Louis fils, }
colobre ave une touchante onction, La | inoubliable poarty tupitule que celle | Oe i ceaser eerctin, Cost peut. | U@ Guillaume, Amilear Edooard, Je
messe a. k: : Sim | 8 la fonle agenouliide sur le morne re- eee ‘lus beat aajourd hui oak ett | Philippe, N. William Henri Bonhe
“faire, eXécuianl du vrai greVorien, | cut cette beng inv Arehe~ | ois léwal et plus veaiment démocra- |e, Placide David, St Pierre Joseph
préte un vivant cachet. Ace doux | yeque. Les pleurs cessereat jes Tamil | e B : BES ora Villard, Arthur Candy, 1. DL Riboul,
plaisir de Voreille s ajoute na uutre:[les etalent eonsci¢es. Da coup, De

. ues.
k orei li : é ent con | _ Jean Fragé, Constant Dampene, Et
“Vélogé, splutet [exposé des 25 années | tier de Saint Fras

Mapbaks J Liketté ae la presaé “(Werle aa i
ee ahi EIS ¢ il = Aa BO al o ;
pte & PO « vigaseli pris sa belie iribune, Uberlé du préloive berte de ne Célestin, Weber Belong, Ana
de pontilicat de MgrKersuzanytracéavec™ wee EE
‘ga simoplicilé-bDbituelle, par Mgr Conan,

kee bate: a TT EA ae AS eS ere 4 ae va pin ERE de a Lge TEE . L 2
Seer re Mpc Kereuzar fini ey sone | a8te> Wild ce ue nous promel le GS: |r IL Dabeome! Preval
: te pe ABE ROTEL SN ATES ZOR" deal -Sumow et qui forme 4 Yer, Jules Débrosse, Preval.
fh -dit-que le 43. Janvier 188% a. été] haitant aux lidéles de continuer 4 don- ; aja | co¥e de Paix. — Pierre Leto
Yun des plus beaux jours passés en | ner les mmeilieures consolations aux Pas. | s p. “| William, trois Sours de la Sagesse, D
cette Cathédrale. Pour la premiére fois, |tear. LV) Evéque doil loujours parler av] M eetee | Ligondé, J. Btesh, Denia. Lalanne,
_ Portaa-Prinee assisiuit au sucre d'un | pluriel. Allons vers le Liel. Gar !Evé- | @n0ns le Gousernement avee te plus Brisset, Roche, Ath. Lafocest: Dr Vie
Evéque, la joie s’épa iouissail de tot | que ne doit pas se~présenter devant | ¢ og perenne 2A. _BYS | Thoby Vieux: Basa :
om parts. jamais: Mer Guilloaxde—sainte
~~~ erpoire- ne-fat-plusheureux gu acette.
eure ot:.1b imposait les mins a celui

i grand dévouement. ee |
-quele vénéré Archeyéque.appelail sso











ABTM@UR LESCOUPLAML.







— NOCES D'ARGENT

ape neon mete




























































































































&



a messe se poursull.cgré



sowlgnée par des. chinis gracienx et domindons et ce que te Geatiat Suen: Cap Haitien. — J ,
des morceaux brillammentexdcutés par | OU" sinceremeut nous donner Ee ae a anti
tr -la-Masique du Palais: 0 a Pe = pF. Faepéaique. : ae Besse, Wee Vve Jn Baptiste,
‘*«Le Bulletin Religieux-relatant- Aprés (ile Missa est, entonnd par la wnard dénats
iquementtu cérémonie, éerivi voix grave el superbe du Pére Guidee,| , +°%, ,
émotion-profonde.régnait sur-les ames. | le Pontife été sort,sous le daisrichement.|. 440s ordre désirablea Port au-Vrinee. |
Voici eusuite lesrassurantes promesses, paré, av peconta mm sjestueux da ene ae ae es phan
eg an motia serment sxeré de 1-Evé--] Dewm, tandis que jes. [routs se-courbeat chee ous FEOCJAMEE 168 | Gis Hligaipa T bag. ae
z gn consécration-Voulez-vousétre, | respectueusement 4 son passage | noms du présidentet du vice-prési hie he
gu nom du Seigneur. alfableerpiem f° Les hoces 4% ent se continuer | Ge | Assemblée primaire. — Immédiate | pejard y_ flilaive-
‘de miséricorde pour les pauvres, les | au Cap oii se sont dirigés les préluts du ment apres oo continuera la votation | jeune, ‘Ambroise J.
‘pélerins ef tous ceux qui sout dans le | pays. Au chef-lieu da Nord, le Pasteur , POUF obtenir les déux secréiaires et les | Lanrent. sénateur
esoin’? ete. ue eéiébrera dans la plus pure joie avec | G8Ux Scrulateurs, et procéder ensuite | chard aiedéau J
“Toutes ces vertus dont il a juré l'ob- | ses brebis.Uette grandiase manifestation | 4 Vélection du 2 Deputé de la Capi | Chg. 6 ,
servance,lEvéque du Cap lesa pleine- | ne revél pis en vain un te! eéclat. Hy tale, en rempacement de Victor Gas- |G,
a ment pratiquées. Aupsravont, une vie | nous est isfniment heuredg de rendre sagnol, décedé. :
"q'apostolat. a la Cathédrate, au Grand=/|aujourd hui an juste hommage a Mgr-
Vicariat, brillante par ses abondantes | KRersuzan. “a
_moissons que l'orateur fairevivre, le| Depuis ces 25 ans. sa paroe coule
laissait espérer. Et Arche véquetermine | en ses oF Hemenls, én ses discourse,
en souhaitant a sop sulfregint de pom. | en Ja-moindee allocation, pour le bien | cier, non Emmanuel Merc
breuses années aussi pleines de con-|des ames. Son courage comme sou | comme peseur a li donane de



“Justice et Linerté | Voila ce que nous |







solutions pour le Clerge, les fidéles et | verbe ne lont. jamais truhi, ll professe | ville. .

she Pays. un admirable respect pour la chiirede{ Le géséral ER:
- Lofficiant parle @ son tour, --- Mgr ' véritéok onne le verra jamais prodiguer | installé comme che





jer aux < Gonaives,’ en “face

deux superbes halles
neuves, pories en
n etongele

ur les cone
a Port-au-Prince 4 Me Hu:

ae Ones ona Go

| naives au Docteur G. Benorr.

Manuel d'isire Bath

oe Dae ee he. de 149241904. .--
Un chef mécanicien, par W. Betrecarpe et J. Lutaisson

Un maitre de forge, _Ouvrage adoplé par le Département

ae = de Ulastruction publique.
“apportera en
ee Un bon charron, fin vente chez : E. Robelin, «Aux

9 Janvier 1909.| OES as de P. hez W. Bellegarde,

| oe Limprimerie Aug. .
pute ds pesple. ek Me G Sena Melson oe

ge RT! Le Maigna n, chemin de Lalue.
Mertonotocigue 0: Por-au-Prisce 38, Rue ee Port-au-Prince, _ Docteur 6. GAV

ions ¢ ce malin d 7 hres.
, ons ne 7637)" 01. Vient douvrir sur cette place une mai- Médecin, Chirurgien et Accoucheur, diplé-
triguea OQ’. 4 7 | son. d Importation spécialement pour la 7 yng de Université de Haward (EU)
a Vombre......+-- 218 vente des produits de la marque
Homidité relative en cent eniee 72 “MUNZER & fils. de Bordeaux : Electrouhérapie rayou X
Tension de la vapeur.,..--. 13 9/" 92 Oa irouvera toi jours hez | 33 4 et Emploi @autres procédés de
_Directfoo du venl..c.-..- Est 20° Sad | On: ‘ : chez Jul.una | -physteotnarapie,

sortiment complet des articles du prix
Nébolosité........--Alte. pea a 4} Sie-oate utatoon P pécialement au traitement des alfec-

an ium de températyr ie avaniageux : tons utérines, des annexes, des
Mioimum — . Vin Rouge OV iv blane | pas anseti ions euil
Ozone. EE 4 6 ®. EAD EER EAE ERK ® Vins pas en eaisses * Des os eine ee yeux, eres afe
te Directeur’ de V Observatoire, Champagne. = - Vinaigre, — A wile, fections chroniques. “(tes formes et de toutes dimensions.
| Huiletoiede Morue pure. Bouchaons.as-

_Consrantis | _ 7
Fa . ee Nota. — Lintroduction-de ces-proeé- }eontig gros et détail. Savon anti septique.

Bonne récompense - es. thérapeutignes modernes sir une “Vin de Malaga supériear,
( Semences potagéres. Laitue romaine,

A qui rapportera an trousseau de. base seientifique en Hail. il y a déja
| Aubergine etc Bonbous assortis.

Produits Francais e
Grand stock fraichement recu par les
dérniers sleamers. ‘

Assortiment comple {de produits non.

veauX. Spécialités frangaises et améri-

caines. Coton boriqué. Pansements
panti-septiques, ete Teétines ‘Gentile. Té-
| tines américaines pour bébés qui peu-
Lvent.éire nettoyées. a l'eau bouillante
, dans toutes ses parties. Tétines de tou-

































oe perdu dans les environs du Buis- une aunée,a margné un progres récl



4 ‘dans te monde menicul du pays.
S‘adresser. en nos bareaux. | oe |) Césare . : Consultations et traitements :
‘Aux Agents Maritimes Epaulettes en or et en argent,et ef de 7440 hres, a.m.~de2a4h.p.m. |
Nous, journaliers au service des C's | fets Tulialres de toutes sortes pour 798, Rue du Centre, maison de feu|

Mac mes ancongons : | officiers de tous grades. de Deo. Ducharellie-.
i pastravailler— ins de 5) Lives clnseianes devlecrs-Tranc.s, : : re





wetted

j La Direction de la Compagnie des
| Chemins.de. Fer de la Plaine du Cul-





gourd ard es par jt jour ore 10 gourdes: pour | latins, anglais, espagnols .~ a? of! | | de-Suc avise les porteurs de cartes de

ritbre Greulation ‘sur les traing de la
.P. U.S. quails peuvent se présenter en
ges vote ts ises bureaux sis au Champ-de-Mara, &
dé 665 Les inléressés sont avisés qu ils peu- | partir da’ lundi, 11 Janvier courant,
tons pas qu ils descendent jes prix a3! vent se préSenter, a parlir decette date-T gap échanger leurs cartes contre de
gourdes par jour et 5 poor les dimsn = : au Siége Social de in Compagnie P.C.S. | nouvelles: celles quils détiennent étant
ches, (dtes et nulls. . Ne mangeg plus de pain { ’ " ais au Chaunp de Mars Ne 56, pour tou- | nnylées et ve devant plus étre accep-
Notre travail get rude el tuant, et ne | cher les intérets des obligations 5 °/., | igeg par les Receveurs et les Contrd-
peut éire consclencieusement rétribaé | Sil nest fait avec la dus du i Janvier au 31 Décembre 1908. | jours.
~ qu'au taril de 5 gourdes par jour at 10) Pilisbury’s Best Le Conseil d Administ, ation de la H leur est donné jusqu’au 45 Jane
par nuit, dimanche ou [éte. Compagnie dex Chemins defer dela | yier 1909 pour elfectuer cel échange.

one, jours. de Téte el pour. Livres. religieux, paroissiens romains, —

nuit. . i dorés sur tranches et en. acre, orale
Nous oe done avis aux Agents | Pa? boites et batons.

ces Up Lé lout d@ prix wodirée-- > Venez vair ir







ceed






























“Nowsrefoserons detravaillerimoins,| La meilleure farine du monde; Plaine du Cul de Sac A partir de cette date seront seules
ruir de. cette date. —~s Ga nous dit, | Celle gui donne le meilleur pain ; Pour le président, ‘ valables les cartes bleues nouvelle-
et Ow produit le plus de pain, Le ncerprésident, -~ H. STAUDE | ment émiges.
le corporation des Jounaliers. | Le pain le plus blanc; af La Direction.
#& Vendre : Le pain le plus léger! Les intéressés sont avisés gue la

Un moteur 4 gazoline de Schevaus | pour tous renseignements, s'adres- mise en touleaix des numéros pour |
de force. ¢ \“ une sacking en fer a bis- ser d Eanest Castera, représentant Tamortissement des obligations 5 Jo, ®

de la « Pillsbury. Washburn Flour...par lrage au sort, selfectiers le mardi Maitre-Tailleur.

Ao Minneapoli Minn.» 19 3: ant, @ 40 hres.4/2. au. ey . ,

vii st ititttiiiiigimimen eRe Social-de la ‘Compagnie, sis “an Grand Rue, 181,
4nnonce a ses nombreux clients

. Champ-de- «Mars, No 36.
Le Conseil d Administration de la} jue sa maison est nouvellement
issortie d'une grande quantité de












| Medaille de Capacité
a Compagnie. des Chemins-defer-de ta

Axt. Mereitus listillateur-li- Plaine du Cul-de Sac : Pes is
| quorisle A Meena seule me- Pour le P L: Diagonales, Flanelles, cheviottes et Casimirs,











| 1807, aes et yrogravure ele, — Dans son établissement, on trou

ae oa nee” : ce ~era, ~~-comme toujours, --- fea
succés ae | fibeairs bn en Amel ue ae UE & -3t foze HADDIERLE GUI FUEL Ae termiéres : mades lrangaises 61 sta ane
uvent sddresser ¢ Bay os ose ~

eee



dresser & oe par- lop

assé- pour
ets et objets)... Service -Atlas-----|~ F'rancisco DE SUSE
“Le: vapeur Srpinia, ayant quil

té New-York samedi 9 courant,

| M. _Eusébe Rigaud directement ‘pour notre port, est
attendu ici vendredi15 courant pour
_ Peintre-décorateur, remet a neuf pia-| partir dams la jouraée pour Kings-
nog, harmoniume, boltes 4 eat la ton, Colon, Port-Limon et New- rente en gros et detail, — de
aceorde tous les instruments générale- York -haussures en tous genres pour
| ment quelconques; répare montres, pen- ae pe ‘| Homues, Femmes, Enrants. |
e et fraiche villa possé- -dules, machines & coudre, phonogra- PEtran; “.
randah élevée dod [a vue | phes. revolvers, accordéons etc; fabri- La malle pour !Etranger (via is de lintérieur pourront tre
ute ia ville et Jo baiede. que des morceaux du pays pour toutes | Kingston) fermera a la Poste ven-) “40'S erin p onl
CC | boites & musique, éhéniste, — annonee dredi 45 couranl A 2 hres de l'aprés- mécutées dans une semaine: &
‘Sa erientéle qui] a toutes sortes de midi. ey yeu prés.
urnitures fraiches pour pianos, telles | Ptau-Prince, It fauviar {909 #8, ene des Preats- Forts, 93.

res | que cordes,feulres, étouffoirs. chamois, | oe
- | loiues, ele, Grand’ Rue, Ne 183, F. HERRMANN & Co,— Agent: PORT-AU-PRINCE ‘HaITI)













La Manufacture a toujours 1.
iépot un grand stock, — pour la




Les commandes des commer: .











dalle Cor a TExposiiion Jamestown ~~ Le vide prési deni, 11. STAUDE | Yuné réelle riorité,





Fabricant de Chaussurés . .



: pralines, pupillottes, pile da
ae bonbo chocolat, ca

jolaas eae ea Aaa paur bai a8
Dwe varidlé extra de belles, panters,
seaie, albants rameays, ‘remplis
dé bonbons fas pour eadeaue
defn donne.

De migna? s paniers de ques, des bx
dedaties, raisins, Prunes d Eale, ele.

Fromage Grayere et Pale grasse.
vo siucissons de Lyon.
Jambous: Monte- Vernon, Ferris, Swift.

dines a Theite, M: ml a 2 | es
ANinelle, “asperges, Poon’ conserves. | : -RHU ue DE L ETOILE.
< Phosphe Cacao. ‘ xpositions du Monde, y compris ta ae dr, qui

“Liqaeurs assoriies “dé~ Marie: Brizar: a ae Ae soe
Ving fins roves
ee ; ; —| a IM > de vest
atreprise Baur Gazeuses poe ral a i Cae CREME A SUCRE

P ort-all- Pri 1EGt ProouiT Nature dont la delat tesse et la soe beabawiniorel ne sacquiérent que: par
a4, Rue des Miracles, 21 at
-FOURNISSEDR

ta rand Cerele de Port-ag-Priac.
@u Petit-Cinb ee
- de POnion Sportive Heltienne TO
; da Restaurant. dels Paix ,
~ a2 Commerce...
de Hotel Bellewae































« Central
ade France
4 '.. Petrie



4a Calé daPort

éo Bar Fin de Siécle
q @@ Gemmerce
a des Amateurs.’
2 ae Port












a EPEGTIONS” Ley
dela GORGE > . 5 y




























yee oes uae if

q
@
~ rel’ Administrati on des. : a |
og dp Palais irmes de Paris — waite CUE 2238 t ut deo
Ben pon: ee 4 TS BEBE. soit st ie
. « Larousse [ Collég e-} oO k i BRONCHES %
s. Lavicleire , = 20Uveriur € i a seule
s Bourdon i interna Eversat sa PS ales a
‘ Cantey deaur , Le Coueee Louvenrens esi un éta | = ~~
Ans: Lasts R Bordeaux Busse ement pri fat *Enseignemen tenenn 7 *: , Emph: :
Ee Bhs . dare B , OFGee Gr ¥ e de de :
Petit-Godve : Café Loeharé tulve Mo tetne, cree en vine Ge donner | Phtisie "pulmonai e.

jérémie : Calé dein Par
Si-MareT 8. “Treevecuri
Jdeemel: â„¢. Lafoniant

Dépot a Turgeae
‘ola Champagne
LIMONADES Gal USES



Bes







2
aint 4& ace forte dau







Lhe cy 4 a & is i
nelle uesure le pro
En toule corconstance. |
COLLEGE LQWVERTURE vont
pus siriele EL
jel de la solicitade :
le el ia plus e@nstenie poe
woneerie leer allusion malirie |
telecluel® ol morula Le
elorme lois divisions dictine-

a clemeniaire. Alien 4




anauangqenine sfusnbanarangntons <6








ae
%
“s




seseigafestiorineedndtonstie



sonsagensasaneie na

ewe teleasie asenludkiaia State pes GIRESKGA SEALER HION SR IHONNERENOI RR EAS SHR AS

des Yage de
aus Tis sont objet “d soins parti
en Sars Specisux—



vembre, deCrenadine, de Citross [Sa S5c8 = ma mee

| ques ot ealarelics. — Histoire a eogre:

pita d las, —~ Higthee ot Gragg e
¢ Fleursd Grangers, de Perches gensrales, ~- Dei. i ei: ‘Breit
es Econower pallliqac, ~ Hygiene. — Ne
~ Liqueurs | tions d Agriculiure.— Comptabilite et Te-
Lye des Ligres, — Mumque.— Emercices
physigae.

| UL Ecole possede loal ge. Gai 250 Ee
cessuire & a bowne execution da pro-

gramme.
Pour igus autres renseignements. s'a
dresser ala Direction de iBoblace











L Directeur, ~L c LHERISSON_ b



Full Text














ndu-des journaux d’Haili. —— —

_ MONOPOLE. DES TELEGRAMMES DE L'RTRANGER.

ep IE er





OPE LEA ET



ee







.

Zz
--paresser toutes ‘communications ° C u QUIT & CP, Propriétaires
_ angle des rues Bourjolly et Fort-Per. 5
2 2 4p. 0. Box, 06.) Cs

t Administration | ; A bonnermerits:
ee § oe Un Mois.........G. 4.75
PORT-AU-PRINGE Trois-Mois.......¢ 4.50

\
{
{Un Mois.........¢ 2.28
t
j
t



Trois Moig.......4 6:00
Un Mois.........«¢ 3.06
Trois-Moisescc. 1 7.80

;
PROVINCE





| REpAcron:

Les abonnements partent du te et duti dey ay ager
ehiague mois ef sont payables @avance, ~ UN COMITE.

_ETRANGER |

4
*














































cpa suse cv te ccc par Sec i nares i i aia a


















jours Glé les propres artisans de nog mal-
hewis. [lest absurde de dire: aul n’est mal-
tre de son sort. Hest ce que vous voulez on
ce que vous n/ave% pas empéchs qu'il soit, Ti
n'y auraitile cases agissanten dehars de no-
tre valonté que desiifluences du milieu, Mais
Fick encore, la volonté peul inlervenir pour
fare dispayallre ces causes, puisquil n'y a
wa modifier le mibeu pour que les influen-
2s cagsent d’ayir. Dance, sien ne noas théne >
yous SoMimes las maltres.de nos destinées.
Par conséquent, il nous est possible de

| de bons, lels gue nous nan avons depuis
snes : _| longiemps gottés. Nutre traa-formalion se fe-

Og . Onziéme Année.— Ne 3446 _ TRIBUNE LIBRE diter rend meilleur. Savoir méditer est une
S : ‘ . i) 4 Ll | vertu. fas an combalriotes ne semblent

pe . = pt-au-Prince Clait ca guére la posséder. Résignons-nous.
Jeudi, 14 Janvier 1909 Po t-au P When. | Est-ce 4 direquenous zommeséternellement
a anc TRENTINO ae (ccm | oom ve Rionvelle youés 8 nos TH isles desliiides, el que nes ie
Bs ee es - i Si la Revolution qai vient de s'acco aplir, PPourrions tien pour changer hesart que nous
ao 77 Ee are : NG iR Favee Padbésion eeanime, du Pays, doit pro- | 800s sommoes fall? dedis bien: le sort gue
7 NOUVELLE De Bat st ae Be) dive des fruits; ifest certain que c'en sera | 2OUs tous somines fail, car bons avons tou-

%

| ra donc compléle: nous dépouillerons le viel

[ WPAGNIE FRAN AISE DES C BLES TELEGRAPHIOUES | hoamme. Mais if est un bien iramAdiat, et de
e. ie a | premier ordre, qae nous deacons nous laler

faves lei ee a . de tirer de la rénovalioa qa s'aanones: c'est
Moonopole cata. 4 Piouwelliiste 2 le reléverment de notre prestige ACU E ranger

peg eee wee “ . Ce poiat, pour d’aucuns, paralt d’uae un
y : (REPRODUCTION INTERDITE) | partance bien peu sérieuse, parce que c 7x

eo se Si [ia ne savent pas ce que nous vous devons 2









- Lonpake 42— Use dépéche de; général Mazza, ou il parle de scénes tou ome eitiseee. une plice que ee
‘ oa: : ° BE ides : 3, upe place que Tas ;
Tanger Au o« Daily-Telegraph » dit) de brigandage qui onl eu lieu dans néme de notre ‘Indépendance, of Moa sent | nous donner une orientation nouvelle. Hi aul-
qu ene nouvelle a été vegue de Fez. Ja_zone du tremblement de terre. | passer le souffle orgueiileax d'a i jeune pea- | fit, pour cela, de comprendre que nous avons
annongaut la mort subite de Moulai- Pants 18 — Rente: 96.70. , ee conseieot de sa fores et impatient de > ney Cu dinhonte de ehancer le tt (ie mous dire
or - Swan aes Pe 2 * hiro A te “Edie vers la sommel on irdnent pos alaes r chanyer de airechion,
Mahommed, frére du Sulten, qui fat} Buverretps (Virginiey 441.- Une} 3 "eet tenes le moment est propice. De: long:

: eee Ay . 3 . ap ; 4 a | noud fait odigution de garder.
Cee au tré0ve du Maroc. Le |-explosion s’est produite dansla houil- e sa lemps, une occasion aussi heureuse de nous
ee























a ‘ “ : j ’aat, sans doule, pour a’asuir pas comp is |

ait court que Moulai Mohammed | lére de Schwichback. Une centaine | que cette obligation ee end. ored est imposde, | fessaisir ne s‘offrira a nous. Au cours de no-
a 6té empoisonne. de mineurs. ant été. lués. . oe ROS avons, teense roan sy aveumild| bre psistence bouleversée, il nous. arrive. par-
: ~ Parts At. Daprés Pintecview |. Panis 13.—Le Président de la Ré- | tant d’erreurs et do fantes. roo lita it co ip sur fois de ves pis ahies de salut ; mais nous les
‘Wan personnage officiel, que publie publique sestrendu ce matin A Ram- | Coup un passé ae hows aaron. dide fone conscience uavrante qui Hons ove celle Ip
'sEcho de Parise ce matin, 01 croit uillet pour chasser avec quelques i Jotoas hing yo 1 Sar bechoaniparconeads 84 Lahete Revstuhar da Uo Naveorbre, et
. ici que la France acccplerant le. idle amis peraoanele. FPespacs dun secle., bond du ‘Penps oe | 8a dle ces gustus que nous esquissons lop ra
de médiatrice dans le réglement des Hier, & la Chambre, MM. Berteaus [Ya paa encore lout-a fait easevell sous 3° | Fement. i. va est resulé une double victoire,
affaires d’Orient, Si la France accei- Witienne et Clémentel ont été élus) giles de tinébres,pou” qu sr nons n+ patssy Ganboriee et sur na systéme détestable de

cits age SHA ets atiteis +. éside is. rT, dans le orépusculs siniste 4 te de : fouvernement jel suP ies maaan os tendanees
lailce réle, alle demapiderat Ba $iCe pr eh By . - ra, lag ruiues anoacelé 3 1A pic desi macdca- | ul ous solucilent, dordinaire, dans ces
rayant Ta probation de VAngleterre Messivurs Siumande, Pajot & ances réiteraes, eb use inodcdiiie gawwoae | memealy criliques oft note ludependance,

t de la Nassie et assurance de la Chapuisont dié nommiés questenuts ; | ble. J vaciliant comaie now ininiere exposée aux
part de [Allemagne et de Fltalie de] MM. Leboucg, Voullan, Benazet Tels ces joneurs que Hoa voit pe vehds sur | vents olageus, risque de seletiudre sous le
ne.pas coptraiier san arbitrage. Vietor Morel, Dalimier, Néron, se

Le premier point 4 régler serait















































_ de la somme serait fe seu! point a
~~ déterminer, et 4 ce sujet la France
adreseeralt une proposilion au tri-
bunal delaHaye,
~“Lonpags 11.—Aprés une vive dis-
clear ae cing heures, /association
—interiationsle-des -atronautes;qut-
‘aujou d'hai sa premiére reu-
a décidé,par un vote de 38 voix \













e193, que le ballon- «Helvétias.
était le vainiqueur de ia course inter-















BERNE aL Léglise de Naix; vil
lage qui se trouve prés de Sion,









|







@ tapis vert, byprotisés par les tax dor en-7] sour thes hae passions diechalniens,
Atal +4 ay , : asd: devant eax, ea proiea Pidée fixe da | Uae revolubon qui éclate et souléve d'un
ok emier pt ‘ erétaires. ly a eu bellotage pou le | gain, et qui arrivent 4 ne plus avoir fe seat | seal mouvement toule une population, le pays
de savoir si une indemnité ea argent quatrieme Biege de vice-président ment dela famille ni de Vhonneur ; aiasi - 7 esbier soubaitant, une senile Ame, le succes
doit: étre payée par lAutriche-Hon-jSerulin a jeudi. ria 4 nos passions, giisés par fe choc de nes des reveadigateurs : une fusion ie tous les
: ; j is ‘anoard «vec la sone-directi Hor gavaises, dats Je naufraze de | cours duiges par une méme iospalsion vers
: : _ nh aopsrals- Paceord avec la sous-direction | ambitions manvaises, dans le nautraze COMES GUT Ae p | ent palsion
gre a la Turgaie Ce pol PP ” oo . ~ snae A’ 7 nos facultés, nous ne persis plus at Pays, up meme but: nos libertés a reconquérir: at
a tain, le montant | des affaires éltangéres d’Amérique i ;
sant aujourd hui certain, te montaur) & : na Bt on iu ’ | plus a notre digaité, et cest A peine si nous | Yer celle revolution, guidée par un homme
te De Paul télégraphia AUR vige- | percevons Ja voix de la co wscieuce nationale | @hiee dune fol invincible, triompher et ne
consuls vénézuélians dans les ports | nous criant sa détresse. | paint vecarter des principes au nom desquels
frangais de rétablir le service du visa | Et comme conséquences fulales Wun cov | elle a dé faite, — donnaat ainsi un prompt et
des factures consulaires et avisa la | duite absolument invigne (Plouaes jodé- | cclatant demeati wnt unigue dev ao voila aut
SMA ALTE AAR 1H oy oe x sap peadanis, pulss2 rapelaia il, chad uo 1S, Ces ' sane PiCuhs Lig € Gans Hos abnab’s,
CotmpagiieGenérale Fransatlantique, | actes dégradan 3 doit nouss sams trop co | el therhe bien wu peu Padmiration.
ie vue du dép rt de sou bee POUF | tumiers, plas nous balasio is dans la gonside~ Or, Yous saves que nos moindres actes
e-Vénézadinie-26-vonlan Par -iie++ ration donde uivilies -Hyacinquaute any,. sont enregistrégau d 10> moindresgestes
aure’ de réciprocité, les consulats | notre prestige, au deboes, ray rnait encore photographies, si je pis ire. Eb bien, de ce
francais au Véuézuéla vont élre ré- haul; mais de périods ea pacdod> noas avous oe oats bes, fuas avens sauvegardé notre
tablis OO se enn eens Be anloued palo: sammes- aus 2] eouipte, on vous ae que cela nous est
“ . : : youons-le: —~ ien bas. 30 ¢ ‘ aoe Hous @ tdissera pas Vor, pare
Le journal officiel publie un dé- | Ah, si nous compilions les écrits mailceile | C44 Od Veul toujours avoir Pair—un air qui
_evel_portant-modification—.au-déeret-| tants qui_ont-é iutenti a, peut-elre, sa uubless.’ ~ de douter de oy
rasetre: 4 vo eh 3 i nous coniptions les inpares doaton nous agra- aplitades au” progres. Mal?) Co Waiieas gue’
_ personnel-d P Tt # , 1
-nistrateurs coloniaux. “4 fies les urntiiations donton nowse-abreavés} Vimpression produite est bonuc quand méme,
v M mnie " sid . =" ber yoae aaininioas les blessures -tiombreuses | 8Yous Porgaeil de. nous imposer davantage
P Lexecque, rési ent SUPETICUT | ot encore vires qui nonsont été faites pan des) POU due Limpression persiste et se dessine,
en indo-Chine, a été-nomme gouve pails sous lésqaels, comm sous un fer roa | ee ear, d elle-méme, dune facon précise.
neur de premiére classe des colonies | ge, notre-orgneil a roagt (sans qu’aprés nous d Ne Mormons porut “at nos lauriers, de peur -
ee . . ‘ : . » inidrig a ¥ tane -ayons paneé A nous garer 1A contre, coma 1 46 @hOUS laisser reprendre par Pesprit malin:
_ dans le canton du Valais, sest effon- @ chargé pat nea des fohetions ay On Pe vions quelque ineoncevable jouis- | 44 vous guette personneite;ment. Rappelous-
irda hier durant le service religieux, | ce gouvernen? Ge! it &, Peugant 18] ocean fond de cotte coups d’amertume que | #0Us Cetle grande vorité mise par un éerl-
tuant 40 fidéles et en blessant 60. — durée de Pabsence du gouverneut | yous portons nous-indmes A nos léeves ); si, | Yalu eminent: « Toul succés est une respon,
Rome 41.— La: séance extraordi- tilulaire, Téatranl en conge. en un mot, nous dresdions te bilan de nos , sabilite, » Le suceés a ets yrand, la reeponsa-
| paire du Sénat aujourd'hui ‘a été |--M.Groleau__est_nommé_résident_ bonues fortunes qui se réduisent & presyse | pine Best bal moins grande, car la mission |
es SS ‘ . be 4 2 ak : : | rien, ef des manvaises qui, al Coviraire, se Aude S$ agit accomphy.est une mission de”
_ encore | plus. émotionnapte. que les | 8u érieur de I Aanam, M. Mahé, re chiffrent par nqmbres effrayants, nous verrions ‘haute gravitd: notre relévement social, Le ré-
~ derniéres séances de la Chambre des sident superieur en indo-Chine. quel lourd tribut hélas, savent faire payer fa $iMe Sauvage qui a p-sé durant sept années -
tes ‘Dans sa séance, le Sénat | Mr. Chénietix, administrateur de manvaisa foi et-linconséquence. Ei de cette S48 le pays, Cavait biissé a ua unveas tel,
examiner les mesures 4 prendre premiére classe des sgrvices civils | coustatation, qui sait? nous aurions pout-stre | Vue ls vrais patriotes desespéraient de le voir







; a oS ee be : | : 7 ind , 3 jamais retrouver te rang qu'il avait perdu
prelévement des es ndo-Chu ty Ada pateaite | tire profit pour notre expérience. . Janis tetrouver eq f oo

po! . 6 love kent de Vict : du é ce ° ere dais ho salve: | Mais vous n’avons pas Phabitude de ces re- Mais it existait quelque part, dans une ville

eae tre. oe : 3 el nome aamiinisivate norare, louis sur -nolis-méines, de- ces évocations da endurinie et silencieuye, tout aux coniins du,



a Rom :41.—Le «Courrier d'llalies “My. Fergas a Yemploi ‘déléve ad-] passe qui comporte tant d’atiles legons !-—~ Et Sud, un Citoyen que Dieu avait marqué pour”
nublie aniourd hui une interview du . ministrateur des Colonies. , _- | encore, que'n’apprenons-nous 4 méditer? Mé- vos détivrer des liens qui fous eatravaient,










_ letiple,ces voleurs de 10: 5 : -
_Â¥ae par enchanlement, je poids qui pe oS qui
_gur nos poilrines disparul, ef larcementavec | gph

____délices, ainsi_ que des asphysiés a qui allait
manquer le dernier souffle, nous respliames |__|
_eofin legrand air vivilié par le courant

<

gant de la Liberté! : 5 : ence. :
Mainténant il fallut poser la premiére pit | Cest une féte du piys, de |i mille 7:
re a l'édifice 4 reslaurer. L honneur, naturel- | baltienne qui se ceélebre aujour lan.
lement, revint a celui qui eat [initiative de Ce témoigiige du Chel de | Eta
cette restauration. Et le voila allelé, r teste qu ll entend gouverner avec Dieg. _
meni, 4 l'euvre colossale. Mais doit-il étre | Ce pays. déclare [ Evéque du Cip,a :
foul @ Ja peine’ Noo; Hateen” a notre “ isoin de Dieu et il soulrite que le Gon- | rondissements, de la
“Me réclame, car, nous dit-il, | @uvre, Pur | vernement ue ee départiase jamais de | commandons lecture; =
¢ menée bien, exige la coopération de tous : re HENUOUS ISCIUTe | —
les bons ciloyens. : i cet 8 VOIR. . Q y = Avis iministeriels: Mer i. N SS
| Aidoas-le donc: ‘ | Toutes ces qualités dont vous vene2-] chardson, sujet_angiais, isice
Aidons-le sincérement, nous tous tant que @ @ntendre parler, coulinue-til,se re | vrier 1908, est adaus A séjourner sur
noussommes, que nous soyons appelés ornon; portent sur vous, mes Freres. Le ter- | Je territoire haftien , -- M'* Hono-ine
é q yons appelés 0 Pores ; FES, He Cet ,
aidons-le chacun selon ses forces, chacun ruin de Port au Priuce a ete fertile et | Victor, franczise, a acquis la nationa-
selon ses aptitudes. ns, ouveier; te rm : ‘abbe | dé haitienne ;
nous le pouvons, fouclionnaive; nous le pou- alah ae ; :
joan, eal yafeut; nous le pouvons. poele OU“ jenu ces beaux résallais ¢: nas bons ‘Deputés, séance da 24 Jaillet 1908(fin); | * . ie ai de
ogrnaliste, si eos . - . : - : : :
: oo te & $ aien , -oAdr : abe ee
Puis lorsque l'anbe qui point déjé 4 notre : lsmeuts qu 8 offeaier \ a He “Pye Adresses des populations do tap Les ofgunisale
horizon, anuoucant dey jours nouveaux, cb- 1 Le pauvre ouvrier commmen¢gt m0-_ fHaitien Jacmel, des Cayes et @A-| au oifre la Chamb
oe es “4 14 epg * fo 3 3 BEV eh ay ee ee : ee
dera sa pale lueur a Péclat de Paurore, et que: destement son eavre de piéte: 'rols | quin, pour [eliciler te Général A. 7. | Dost an Prince aS
le premior-rayon,lombant du haut sommet, | hommes répondirent.A son premicr ap- | Simon.de son aveoement-a la Prési-| joine Simon et aa

ee ps Ge

















descendra eniin sur nous, —~ oh, le-bean jour . pel, Bientol en vinrent vingl-sept. Vous | dence dela République ; . lienl ep aetivilé pour |
que ce-seral — en nous~-s'élévera ub Hymne...ces. premiers €lus. au cating des ce AVis AMiainistvalils et aulres: r dasite de eeile fk oe
de reconnaissance qui ira vers celui qui nous | apdétres. Dee congréy ions Tusti t Liberte pie Me colle bell ae
aura sauvés. Et si nos. deétracteurs, etonnés, | Et les premiéres commusi ustice & Pere . u eu_dans |e
sedemandent d’ott nous vient celle auréole T ponte person del impartial dhi

; é cents personnes clamanl, :
sondaine, nous leur cepondrons, ev tear mon tf isers des plas doux avendrissements,
vest a iemine de ccenr qui nous a fait ee louanges du Seigneur, restont des.
ce losin... étes impérissables. Alors les femmes, |

prises d'une bonne jaloasre. rivalisaient |
avecleurs marisa la tabledelidévotion. |
Mais les abus glissent facilement- Avec |
une population aussi docile que Pork)
au Prinée, ou jes redresse sans pele.)




Le piys entier commence a respirer. | Regnemond Regnier, rug. des.
La liberté de penser est restitude au | Forts, o& sos jeunes danseur
poupie,.ou le. seat deja, La. lusiice @ | loule aise pour pron ee
repris son cours sormal, aux applau- | ébals chorégraphigue
dissements du pays el du monde civi-| Learrivée de Son Exee
lisé Ele protége méme des prévenus | lixée 4 7 hres et demie,les invités
que le sentiment populaire coudamne-: | inslamment pries déive exacts 4
son ceuyre doit étre saine. Ei nous ap-| heure pour reddre plus grandiose
Voyez donc? Ces premiéres commu- plaudissons @ 51 marche prudente, 2) -réeeption au Premier Magistrat
ke AM a ; Len al = ¢ih | son aclion courleice et impariiale, qui Régubligue, _

Par une trés édifiants cérémonie, a | nions codtaient des sommes fibolenses | ie en rien A son allure. oS
été fétde hier matin la 2 année de Mgr aux familles fal fat decile que Vou ne] ahier : . Ont lai nei Siero ee ne
Kersyzan dans l’épiscopat. Notre vieille ; dépenserait que dix gourdés pr pet | : i 7 ‘ : HOARE ae 6 Ee
Cathédrale a pris ses habits des grands sonne et Vou obit. De jeuves” Wines [patra air alge yur aa wn Fraagals & Québec », pour:

jours-et-ses-nefs étaient remplies com= et filles porlaient des vétemems une |""y ihente disctorale, absen'e de wos | 5, W2naiues.= Général Felis

‘ne aux grandes solennités. | modtestie peu suffisante. Diserciement,) ong politiques de wis i longtemps ih. Chévabin, L. Gellrard, Mr et
____-Le-Président_de la République, en- }!ubus cessa, aisignalé lorsqa eee eee cacition® neee te fidedeay | aaspard Moreau. Irai
touré des Ministres Mural Claa la. } elles venient se-recon avec Diew. | Simon FeSRS PORES crar Chevalier, gie Lopez, dépulé
gny, de son Etat major, des Comman. | La mode dispatut sans la moin dre pro- |" pis teois jours, en elfet, los élee harnais Jn Francois, dérome
dants de l’Arrondissement et de la Pin- | testation. . : tours de Port Prince sotent. ibremant,_ Beteral et Mme Oreste Zamor, Et
ee, oceupail sor iréne. — LoArchevée [Us jour le em? Dew ve de Port-au-Prince. son Couljnieur, | Yer 200 petipie: b envuya la pe je wa imimisxtion de | aatorité enilitaire 7°00") eelme, Robert Cabéche, Berlin, Vve
Mgr Morice, des chanoines et beau {role en Haiti: le deail uit dans toutes | yin oy wapait econstituee 16 bureay |. iesleld, Abraham Moura, Issa
‘coup de préires sont la poar glorifies | les familes. Le curé de la Cathe | de Assemblée primaire et «enomamé je pboune. Mme Charlesia Dupervil, |
ce souvenir heureax, — De nombreux | ( toujours Vabbé hersuzan ) saggéra a) gang | ta, “ee ne de i ae : se Césurions, Georges Martelly, Mme |

ersonnages Sugsonient aver une visi Mae truilloux badee dtavoquer Marie. ' ee an iemos aL rcarsemneies spi , bogue; Filletie- ; i,

le jole ala pleuse maniestation. / de faire bénir ia ¥i le par i vrave de Nod Auiourd hese aprés trols is ara de a. Romero Montas, gencral Bessette,
ee béros de la féte, le prélat du Cap | D. du Perpétuel-S scours. C estune dite gaan os n'est a oneore veered a ag. | EWld, Murat Métellus, Louis fils, }
colobre ave une touchante onction, La | inoubliable poarty tupitule que celle | Oe i ceaser eerctin, Cost peut. | U@ Guillaume, Amilear Edooard, Je
messe a. k: : Sim | 8 la fonle agenouliide sur le morne re- eee ‘lus beat aajourd hui oak ett | Philippe, N. William Henri Bonhe
“faire, eXécuianl du vrai greVorien, | cut cette beng inv Arehe~ | ois léwal et plus veaiment démocra- |e, Placide David, St Pierre Joseph
préte un vivant cachet. Ace doux | yeque. Les pleurs cessereat jes Tamil | e B : BES ora Villard, Arthur Candy, 1. DL Riboul,
plaisir de Voreille s ajoute na uutre:[les etalent eonsci¢es. Da coup, De

. ues.
k orei li : é ent con | _ Jean Fragé, Constant Dampene, Et
“Vélogé, splutet [exposé des 25 années | tier de Saint Fras

Mapbaks J Liketté ae la presaé “(Werle aa i
ee ahi EIS ¢ il = Aa BO al o ;
pte & PO « vigaseli pris sa belie iribune, Uberlé du préloive berte de ne Célestin, Weber Belong, Ana
de pontilicat de MgrKersuzanytracéavec™ wee EE
‘ga simoplicilé-bDbituelle, par Mgr Conan,

kee bate: a TT EA ae AS eS ere 4 ae va pin ERE de a Lge TEE . L 2
Seer re Mpc Kereuzar fini ey sone | a8te> Wild ce ue nous promel le GS: |r IL Dabeome! Preval
: te pe ABE ROTEL SN ATES ZOR" deal -Sumow et qui forme 4 Yer, Jules Débrosse, Preval.
fh -dit-que le 43. Janvier 188% a. été] haitant aux lidéles de continuer 4 don- ; aja | co¥e de Paix. — Pierre Leto
Yun des plus beaux jours passés en | ner les mmeilieures consolations aux Pas. | s p. “| William, trois Sours de la Sagesse, D
cette Cathédrale. Pour la premiére fois, |tear. LV) Evéque doil loujours parler av] M eetee | Ligondé, J. Btesh, Denia. Lalanne,
_ Portaa-Prinee assisiuit au sucre d'un | pluriel. Allons vers le Liel. Gar !Evé- | @n0ns le Gousernement avee te plus Brisset, Roche, Ath. Lafocest: Dr Vie
Evéque, la joie s’épa iouissail de tot | que ne doit pas se~présenter devant | ¢ og perenne 2A. _BYS | Thoby Vieux: Basa :
om parts. jamais: Mer Guilloaxde—sainte
~~~ erpoire- ne-fat-plusheureux gu acette.
eure ot:.1b imposait les mins a celui

i grand dévouement. ee |
-quele vénéré Archeyéque.appelail sso











ABTM@UR LESCOUPLAML.







— NOCES D'ARGENT

ape neon mete




























































































































&



a messe se poursull.cgré



sowlgnée par des. chinis gracienx et domindons et ce que te Geatiat Suen: Cap Haitien. — J ,
des morceaux brillammentexdcutés par | OU" sinceremeut nous donner Ee ae a anti
tr -la-Masique du Palais: 0 a Pe = pF. Faepéaique. : ae Besse, Wee Vve Jn Baptiste,
‘*«Le Bulletin Religieux-relatant- Aprés (ile Missa est, entonnd par la wnard dénats
iquementtu cérémonie, éerivi voix grave el superbe du Pére Guidee,| , +°%, ,
émotion-profonde.régnait sur-les ames. | le Pontife été sort,sous le daisrichement.|. 440s ordre désirablea Port au-Vrinee. |
Voici eusuite lesrassurantes promesses, paré, av peconta mm sjestueux da ene ae ae es phan
eg an motia serment sxeré de 1-Evé--] Dewm, tandis que jes. [routs se-courbeat chee ous FEOCJAMEE 168 | Gis Hligaipa T bag. ae
z gn consécration-Voulez-vousétre, | respectueusement 4 son passage | noms du présidentet du vice-prési hie he
gu nom du Seigneur. alfableerpiem f° Les hoces 4% ent se continuer | Ge | Assemblée primaire. — Immédiate | pejard y_ flilaive-
‘de miséricorde pour les pauvres, les | au Cap oii se sont dirigés les préluts du ment apres oo continuera la votation | jeune, ‘Ambroise J.
‘pélerins ef tous ceux qui sout dans le | pays. Au chef-lieu da Nord, le Pasteur , POUF obtenir les déux secréiaires et les | Lanrent. sénateur
esoin’? ete. ue eéiébrera dans la plus pure joie avec | G8Ux Scrulateurs, et procéder ensuite | chard aiedéau J
“Toutes ces vertus dont il a juré l'ob- | ses brebis.Uette grandiase manifestation | 4 Vélection du 2 Deputé de la Capi | Chg. 6 ,
servance,lEvéque du Cap lesa pleine- | ne revél pis en vain un te! eéclat. Hy tale, en rempacement de Victor Gas- |G,
a ment pratiquées. Aupsravont, une vie | nous est isfniment heuredg de rendre sagnol, décedé. :
"q'apostolat. a la Cathédrate, au Grand=/|aujourd hui an juste hommage a Mgr-
Vicariat, brillante par ses abondantes | KRersuzan. “a
_moissons que l'orateur fairevivre, le| Depuis ces 25 ans. sa paroe coule
laissait espérer. Et Arche véquetermine | en ses oF Hemenls, én ses discourse,
en souhaitant a sop sulfregint de pom. | en Ja-moindee allocation, pour le bien | cier, non Emmanuel Merc
breuses années aussi pleines de con-|des ames. Son courage comme sou | comme peseur a li donane de



“Justice et Linerté | Voila ce que nous |







solutions pour le Clerge, les fidéles et | verbe ne lont. jamais truhi, ll professe | ville. .

she Pays. un admirable respect pour la chiirede{ Le géséral ER:
- Lofficiant parle @ son tour, --- Mgr ' véritéok onne le verra jamais prodiguer | installé comme che


jer aux < Gonaives,’ en “face

deux superbes halles
neuves, pories en
n etongele

ur les cone
a Port-au-Prince 4 Me Hu:

ae Ones ona Go

| naives au Docteur G. Benorr.

Manuel d'isire Bath

oe Dae ee he. de 149241904. .--
Un chef mécanicien, par W. Betrecarpe et J. Lutaisson

Un maitre de forge, _Ouvrage adoplé par le Département

ae = de Ulastruction publique.
“apportera en
ee Un bon charron, fin vente chez : E. Robelin, «Aux

9 Janvier 1909.| OES as de P. hez W. Bellegarde,

| oe Limprimerie Aug. .
pute ds pesple. ek Me G Sena Melson oe

ge RT! Le Maigna n, chemin de Lalue.
Mertonotocigue 0: Por-au-Prisce 38, Rue ee Port-au-Prince, _ Docteur 6. GAV

ions ¢ ce malin d 7 hres.
, ons ne 7637)" 01. Vient douvrir sur cette place une mai- Médecin, Chirurgien et Accoucheur, diplé-
triguea OQ’. 4 7 | son. d Importation spécialement pour la 7 yng de Université de Haward (EU)
a Vombre......+-- 218 vente des produits de la marque
Homidité relative en cent eniee 72 “MUNZER & fils. de Bordeaux : Electrouhérapie rayou X
Tension de la vapeur.,..--. 13 9/" 92 Oa irouvera toi jours hez | 33 4 et Emploi @autres procédés de
_Directfoo du venl..c.-..- Est 20° Sad | On: ‘ : chez Jul.una | -physteotnarapie,

sortiment complet des articles du prix
Nébolosité........--Alte. pea a 4} Sie-oate utatoon P pécialement au traitement des alfec-

an ium de températyr ie avaniageux : tons utérines, des annexes, des
Mioimum — . Vin Rouge OV iv blane | pas anseti ions euil
Ozone. EE 4 6 ®. EAD EER EAE ERK ® Vins pas en eaisses * Des os eine ee yeux, eres afe
te Directeur’ de V Observatoire, Champagne. = - Vinaigre, — A wile, fections chroniques. “(tes formes et de toutes dimensions.
| Huiletoiede Morue pure. Bouchaons.as-

_Consrantis | _ 7
Fa . ee Nota. — Lintroduction-de ces-proeé- }eontig gros et détail. Savon anti septique.

Bonne récompense - es. thérapeutignes modernes sir une “Vin de Malaga supériear,
( Semences potagéres. Laitue romaine,

A qui rapportera an trousseau de. base seientifique en Hail. il y a déja
| Aubergine etc Bonbous assortis.

Produits Francais e
Grand stock fraichement recu par les
dérniers sleamers. ‘

Assortiment comple {de produits non.

veauX. Spécialités frangaises et améri-

caines. Coton boriqué. Pansements
panti-septiques, ete Teétines ‘Gentile. Té-
| tines américaines pour bébés qui peu-
Lvent.éire nettoyées. a l'eau bouillante
, dans toutes ses parties. Tétines de tou-

































oe perdu dans les environs du Buis- une aunée,a margné un progres récl



4 ‘dans te monde menicul du pays.
S‘adresser. en nos bareaux. | oe |) Césare . : Consultations et traitements :
‘Aux Agents Maritimes Epaulettes en or et en argent,et ef de 7440 hres, a.m.~de2a4h.p.m. |
Nous, journaliers au service des C's | fets Tulialres de toutes sortes pour 798, Rue du Centre, maison de feu|

Mac mes ancongons : | officiers de tous grades. de Deo. Ducharellie-.
i pastravailler— ins de 5) Lives clnseianes devlecrs-Tranc.s, : : re





wetted

j La Direction de la Compagnie des
| Chemins.de. Fer de la Plaine du Cul-





gourd ard es par jt jour ore 10 gourdes: pour | latins, anglais, espagnols .~ a? of! | | de-Suc avise les porteurs de cartes de

ritbre Greulation ‘sur les traing de la
.P. U.S. quails peuvent se présenter en
ges vote ts ises bureaux sis au Champ-de-Mara, &
dé 665 Les inléressés sont avisés qu ils peu- | partir da’ lundi, 11 Janvier courant,
tons pas qu ils descendent jes prix a3! vent se préSenter, a parlir decette date-T gap échanger leurs cartes contre de
gourdes par jour et 5 poor les dimsn = : au Siége Social de in Compagnie P.C.S. | nouvelles: celles quils détiennent étant
ches, (dtes et nulls. . Ne mangeg plus de pain { ’ " ais au Chaunp de Mars Ne 56, pour tou- | nnylées et ve devant plus étre accep-
Notre travail get rude el tuant, et ne | cher les intérets des obligations 5 °/., | igeg par les Receveurs et les Contrd-
peut éire consclencieusement rétribaé | Sil nest fait avec la dus du i Janvier au 31 Décembre 1908. | jours.
~ qu'au taril de 5 gourdes par jour at 10) Pilisbury’s Best Le Conseil d Administ, ation de la H leur est donné jusqu’au 45 Jane
par nuit, dimanche ou [éte. Compagnie dex Chemins defer dela | yier 1909 pour elfectuer cel échange.

one, jours. de Téte el pour. Livres. religieux, paroissiens romains, —

nuit. . i dorés sur tranches et en. acre, orale
Nous oe done avis aux Agents | Pa? boites et batons.

ces Up Lé lout d@ prix wodirée-- > Venez vair ir







ceed






























“Nowsrefoserons detravaillerimoins,| La meilleure farine du monde; Plaine du Cul de Sac A partir de cette date seront seules
ruir de. cette date. —~s Ga nous dit, | Celle gui donne le meilleur pain ; Pour le président, ‘ valables les cartes bleues nouvelle-
et Ow produit le plus de pain, Le ncerprésident, -~ H. STAUDE | ment émiges.
le corporation des Jounaliers. | Le pain le plus blanc; af La Direction.
#& Vendre : Le pain le plus léger! Les intéressés sont avisés gue la

Un moteur 4 gazoline de Schevaus | pour tous renseignements, s'adres- mise en touleaix des numéros pour |
de force. ¢ \“ une sacking en fer a bis- ser d Eanest Castera, représentant Tamortissement des obligations 5 Jo, ®

de la « Pillsbury. Washburn Flour...par lrage au sort, selfectiers le mardi Maitre-Tailleur.

Ao Minneapoli Minn.» 19 3: ant, @ 40 hres.4/2. au. ey . ,

vii st ititttiiiiigimimen eRe Social-de la ‘Compagnie, sis “an Grand Rue, 181,
4nnonce a ses nombreux clients

. Champ-de- «Mars, No 36.
Le Conseil d Administration de la} jue sa maison est nouvellement
issortie d'une grande quantité de












| Medaille de Capacité
a Compagnie. des Chemins-defer-de ta

Axt. Mereitus listillateur-li- Plaine du Cul-de Sac : Pes is
| quorisle A Meena seule me- Pour le P L: Diagonales, Flanelles, cheviottes et Casimirs,











| 1807, aes et yrogravure ele, — Dans son établissement, on trou

ae oa nee” : ce ~era, ~~-comme toujours, --- fea
succés ae | fibeairs bn en Amel ue ae UE & -3t foze HADDIERLE GUI FUEL Ae termiéres : mades lrangaises 61 sta ane
uvent sddresser ¢ Bay os ose ~

eee



dresser & oe par- lop

assé- pour
ets et objets)... Service -Atlas-----|~ F'rancisco DE SUSE
“Le: vapeur Srpinia, ayant quil

té New-York samedi 9 courant,

| M. _Eusébe Rigaud directement ‘pour notre port, est
attendu ici vendredi15 courant pour
_ Peintre-décorateur, remet a neuf pia-| partir dams la jouraée pour Kings-
nog, harmoniume, boltes 4 eat la ton, Colon, Port-Limon et New- rente en gros et detail, — de
aceorde tous les instruments générale- York -haussures en tous genres pour
| ment quelconques; répare montres, pen- ae pe ‘| Homues, Femmes, Enrants. |
e et fraiche villa possé- -dules, machines & coudre, phonogra- PEtran; “.
randah élevée dod [a vue | phes. revolvers, accordéons etc; fabri- La malle pour !Etranger (via is de lintérieur pourront tre
ute ia ville et Jo baiede. que des morceaux du pays pour toutes | Kingston) fermera a la Poste ven-) “40'S erin p onl
CC | boites & musique, éhéniste, — annonee dredi 45 couranl A 2 hres de l'aprés- mécutées dans une semaine: &
‘Sa erientéle qui] a toutes sortes de midi. ey yeu prés.
urnitures fraiches pour pianos, telles | Ptau-Prince, It fauviar {909 #8, ene des Preats- Forts, 93.

res | que cordes,feulres, étouffoirs. chamois, | oe
- | loiues, ele, Grand’ Rue, Ne 183, F. HERRMANN & Co,— Agent: PORT-AU-PRINCE ‘HaITI)













La Manufacture a toujours 1.
iépot un grand stock, — pour la




Les commandes des commer: .











dalle Cor a TExposiiion Jamestown ~~ Le vide prési deni, 11. STAUDE | Yuné réelle riorité,





Fabricant de Chaussurés . .
: pralines, pupillottes, pile da
ae bonbo chocolat, ca

jolaas eae ea Aaa paur bai a8
Dwe varidlé extra de belles, panters,
seaie, albants rameays, ‘remplis
dé bonbons fas pour eadeaue
defn donne.

De migna? s paniers de ques, des bx
dedaties, raisins, Prunes d Eale, ele.

Fromage Grayere et Pale grasse.
vo siucissons de Lyon.
Jambous: Monte- Vernon, Ferris, Swift.

dines a Theite, M: ml a 2 | es
ANinelle, “asperges, Poon’ conserves. | : -RHU ue DE L ETOILE.
< Phosphe Cacao. ‘ xpositions du Monde, y compris ta ae dr, qui

“Liqaeurs assoriies “dé~ Marie: Brizar: a ae Ae soe
Ving fins roves
ee ; ; —| a IM > de vest
atreprise Baur Gazeuses poe ral a i Cae CREME A SUCRE

P ort-all- Pri 1EGt ProouiT Nature dont la delat tesse et la soe beabawiniorel ne sacquiérent que: par
a4, Rue des Miracles, 21 at
-FOURNISSEDR

ta rand Cerele de Port-ag-Priac.
@u Petit-Cinb ee
- de POnion Sportive Heltienne TO
; da Restaurant. dels Paix ,
~ a2 Commerce...
de Hotel Bellewae































« Central
ade France
4 '.. Petrie



4a Calé daPort

éo Bar Fin de Siécle
q @@ Gemmerce
a des Amateurs.’
2 ae Port












a EPEGTIONS” Ley
dela GORGE > . 5 y




























yee oes uae if

q
@
~ rel’ Administrati on des. : a |
og dp Palais irmes de Paris — waite CUE 2238 t ut deo
Ben pon: ee 4 TS BEBE. soit st ie
. « Larousse [ Collég e-} oO k i BRONCHES %
s. Lavicleire , = 20Uveriur € i a seule
s Bourdon i interna Eversat sa PS ales a
‘ Cantey deaur , Le Coueee Louvenrens esi un éta | = ~~
Ans: Lasts R Bordeaux Busse ement pri fat *Enseignemen tenenn 7 *: , Emph: :
Ee Bhs . dare B , OFGee Gr ¥ e de de :
Petit-Godve : Café Loeharé tulve Mo tetne, cree en vine Ge donner | Phtisie "pulmonai e.

jérémie : Calé dein Par
Si-MareT 8. “Treevecuri
Jdeemel: â„¢. Lafoniant

Dépot a Turgeae
‘ola Champagne
LIMONADES Gal USES



Bes







2
aint 4& ace forte dau







Lhe cy 4 a & is i
nelle uesure le pro
En toule corconstance. |
COLLEGE LQWVERTURE vont
pus siriele EL
jel de la solicitade :
le el ia plus e@nstenie poe
woneerie leer allusion malirie |
telecluel® ol morula Le
elorme lois divisions dictine-

a clemeniaire. Alien 4




anauangqenine sfusnbanarangntons <6








ae
%
“s




seseigafestiorineedndtonstie



sonsagensasaneie na

ewe teleasie asenludkiaia State pes GIRESKGA SEALER HION SR IHONNERENOI RR EAS SHR AS

des Yage de
aus Tis sont objet “d soins parti
en Sars Specisux—



vembre, deCrenadine, de Citross [Sa S5c8 = ma mee

| ques ot ealarelics. — Histoire a eogre:

pita d las, —~ Higthee ot Gragg e
¢ Fleursd Grangers, de Perches gensrales, ~- Dei. i ei: ‘Breit
es Econower pallliqac, ~ Hygiene. — Ne
~ Liqueurs | tions d Agriculiure.— Comptabilite et Te-
Lye des Ligres, — Mumque.— Emercices
physigae.

| UL Ecole possede loal ge. Gai 250 Ee
cessuire & a bowne execution da pro-

gramme.
Pour igus autres renseignements. s'a
dresser ala Direction de iBoblace











L Directeur, ~L c LHERISSON_ b