Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


_ Samedi,






& NUMERO 1 0: CENTIMES cs



Adresser | les communications aux bureaux du 1 journal, a

SOMPAGHIE. FRANGAI
DES CABLES TRLEGRAPHIQUES

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

Bertin 23.~Un armurier de Got-

tingen, du nom de Schrader, a ine |

yenté el odreveté une balle a explo-
sion destinée a la destruction des
ballons dirigeables Cette balle peut
‘@re tirée avec le fasil @infinterie.

Panis 23.— Le ministre des alfai-
res etrangeres, M. Pichon, et M. Le-
ghart, le ministre de Belgique en
France, ont signé. aujourd hut un ac-
cord régularisant les droi S de pré
emption de la France sur le Congo
Belge.

Linte 23 — Le premier aéroplane
copstruiten Prance pour le compte
de la Compagnie qui a acheté le bre-
vet des fréres W.ight, vient d’étre
achevé, Cette machine va étre expo-
sée au salon dé Faérostation a Pane.

Pants 23.— M. Charles Rockevell
Lanmp, professeur de sanscrit a lu-

-niversité Haward, a été dia. membre |
i
des |

“torres pondant de lAcadémie
inscriptions et belles lettres.
WASHINGTON 23,-~La cour supreé-
-medu district de Columbia, guil
ne faut pas confondre avec la cour
supiéme des Etats-Unis, vient de
_teadre sop arrét dans Vaffure Gom,-
pers. Il sagit de la participation de

l'cAmérican Fédération of Labradora |

dune gréve des ouvriers de la «Buck

Stove and Range Company» et de '





Abonnement pour - pépartement... wee of 20-
« Etranger......... 2.00

‘





i
i
:
i
i
|
i
i
\
i
i
ome











































4

médiatement appel et-les trois con-
dauanés ont été admis A fournir cau-
tion. _

Pekin 24.— Le Gouvernement a
recu de son représentant & Washing: .
ton Vinformation télégraphigque que
les Etats-Unis étaient favorab'es a

la création d’une ambassade chinoise |
| qui existent entre le Vénézuéla,

4 Wa-hington. La Chine est actuel-

i





















































La Haye 24.— Le ministére des
affaires étrangéres a regu une dépé-
che Vintormant que Mr José de J.
Paux, l'ancien ministre des affaires
étrangéres du Vénézuela était: parti
pour Paris et la Haye chargé par son
Gouvernement douvrir des négocia-
tions pour le réglement des différends
la

lementi -eprésentée auprés du Gou-| France et la Hollande.

vernement Américain par un minis-

| tre.

SoutH-AcTon (Massachnssets) 24.
LVexplosion dune poudriére de l’«A-
merican Powder Company» a occa-
siouné des dégats considérables. II
ny a pas eu de victimes.

Parr 25. —- Rente: 96.57,

Paris 25. -Favorisé par un temps |

Supe be, | e réveillona été fale avec
la gaité habituelle. Les boulevards
regorgeaient de promeneurs et les
cafés et restaurants étaient pleins
@une foulede joyeux convives. La
messe de minuit a été célébree dans
toutes les églises avec la pompe ac-
coutumeée.

LonDRes 25.— Une dépéche de
Constantinopleannonce que des nou-
velles recues de Novi-Bazar disent
qu’une insurrection a éclaté sur dif-
férents points de la province d’Her-
zégovine et menace de se propager
dans tout le pays. On rapporte aussi

qu'une grande agitation se manifes-

te en Bosnie.

New-York 20.— Un journal de
, Naples le «Mattinu» devenu |’adver-
saira résolu de la tiiplice, apres en

Mise eninterdit-des- produits-de cette; avoir été chaud— partisans: -eontinue-

tempagnie au cours de la greve. Lal
-courrendit une décision par laquei'e

Mr Gompers; président de
rican Fédération of Labrador?, Mr
Mitchell, vice-président, et Mr Mo-
risson, secrétaire, sont accusés de
Navoir pas respecté la décision de la.

i
+
i
i
{

’sAme., lemagne,gi ace 4 laquell e,iteil,

f
i
4
:

cour; de 4a, les poursuites pour ou- |

lrage a la justice qui viennent da-’
bowtir A an arrét de condamnation.

Mr Gompers est condamné a une
‘tues de prison, M. Mitchel a 9 mois
et Morisson a6 mois, Usont fait im-

}

la série de ses articles trés hostiles
a la triplice particulidrement & TAL
ae, Ltahe
aurait été -entiainée dans une guer-
re contie la France libératrice an
profit du germanisme qui pendant
-plasieurs siécles asservit I'Ltalie.
Havane 24. — Le collége électoral
présidentiel s'est réani aujourd’ hui
ieLa nommeé a lunanimité le général {



Bogota 24.—. Le nouvean Gon-
vernement Vénézuélien a annoncé
qwil autorisait la reprise des rela-
tions commerciales avec la Colombie
par tous les ports de la frontiére.

New-York 25.—-Le croiseur fran-
gais « Amiral Aube > venant de St-
Pierre et Miquelon pour se mettre
4 la recherche du paquebot « Neus-
trias dela ae Fabre,est arrivé hier
apres midi au large du bateau-phare
de PAmbrose Channel, Il sera pro-
bablement dans le port aujourd hai.
Le «Neusiiian faisait le service en-
tre New York et Marseille, parti de
New-York le 27 Octobre dernier,on
n’a plus eu de ses nouvelles



OR AMERICAIN....%2... Prime 550 2/5

«Le Nouvellistes s'agrandit
Nous annoncons a nos lecteurs et
clients la bonne ronvelle: le « Nou-
vellistes vu reprendre son grand for-
mat,--- tres probablement avec notre
premier numéro de Janvier prochain.
On suit que ce projet nous hante de-

“pals longtemps, et c’étail. méme deve-

nu une nécessité imposée par lexten
sion de notre journal. - En ce moment
nous avons matieres en surabondance,
a remplir chaque jour trois fois le «Nou-

vellistea, et il est a prévoir qu’avec
| heurenx changement des choses, si
longtemps soubaite | cet agrandissement
deviendra encore plus impérienx.

Nous avions lasivesse de réprimer
notre essor, incertain Wun Jendemain
a ileatowre 5 mais wujourd hui une ere

José Miguel Gomez, président, et M. | nouvelle respl lendit a Vhorizon.---Nous
Alfredo “Zayas. vice-président de laj voulons y évoluer a l’aise et_en pleine

République Cubaine.

libertéel

26 Décembre 1908 :

pts



_longueur,

yotre mieux a la



OOUL... A COOPEPEE



- Done notre. premier numéro _parai-
tra.avec 4 colonnes a la page, au lieu
de 3; et comme elles seront du quart |
plus — “longues, ce sera presque lé dou-
ble du cadre-actuel~

Nos-idées de progrés ne s’arrétent f
point la.Nous nous proposons, au cours:
ménie de l’année 1909, de révolution-
neg le journalisme haitien en donnuant
au «Nouvellistes toute Pampleur des
Journaux curnngers : -6- eolonnes a la
p:ge, lesquelles colonnes doublées de
rendront notre quotidien
qualre fois plus grand que le présent
numéro.

La ne s’arrétera point notre ambi:
tion. Notre imprimeur et rédacteur en
chef a envoyé depuis trois mois aux
Etats Unis son tls, Ernest Chauvet,

. pour _sinitier, non seulement.a la mé-

thode positive et expéditive du- jour-
nalise amérieainy; mais a l'art de Uil-
lush ation.---Le «Nouvellistes paraitra
donc illustré aussi, avant six mois.

~Nous avons @ coeur de répondre de
faveur sans cesse
croissante de nos nombreux lecteurs.

‘Au Palais National _
‘Sur Vinvitation du Secrétaire d’Etat
des Finances et du Commerce, le Com-
merce tant haitien qu’étranger s’était
rendu en foule au Palais national jeu li
aprés- midi.
Le Ministre Elmond Héraux exposa:

Jes grandes lignes du programme finan-

cier du Gouvernement: — ordre et éco-
nomie dans |Administration, par la
réduction des dépenses publiques jus-
qu’a concurrence des recettes disponi-
bles; — répression des violations de la
loi, pas seulement en révoquant les
amp oyés et fonctionnaires coupables,
mais aussi en les livrant aux tribunaux;
entente avec la Banque sur des bases

_favorables a4 Lactivité nationa’e. ~ Le
Ministre des Finances perlant de la

monnaie fiduciaire, a donné lassurati-
ce que tous.les efforts du Gouverne-
ment vont tendre au retrait du papier-
mornaie et du nickel, pour les rempla-
cer par une monnaie ds ban aloi.

S.E le Président de 1, République,
confirmant ces bonnes déclarations,
affirma sa volonté résolue d’en_ finir
‘uvee la monnaie fiduciaire qui ruine le
pays: «dele veux. accentua le Président
Antoine Simon, non seulement comme
chef d Etat, mais surtout en ma quali-
t6 d habitant, »

Mr Santallier, directeur de la Ban-
gue, déciara que pour avoir. regu long-.
iemnps en. Haiti, il était presque haiti ien; ;
i ineltra toute son intellivence et son
pays. — Mr Lyon Hall exprima le
sentiment général en assurant que le”
Commerce ‘ayant confiance dans le ré-
gime actuel, aidera cordialement 4 la
réalisation du beau programme du Gou-
vernement.

* Le champagne servi, l'on toasta a la
reuuissance des ullaires et au suecés du
President Antoine Simon.

Pour la Députation

MM. V. Toussaint Nog! et J sachim
Ji-Baptiste, lous deux licenciésen Droit
et avoculs, ont posé leur candidature

" oS
Qs
wm
pote
‘2?
a
&
©
=
3
>
‘pont 6
aS

eres mene . Se






a ar Tapeesbntanicn. helene pour la
Commmuue de Gros: Morne.
— Nos compliments.

Echo des. Gonaives
- Petite tribune pudlique :

‘Une délég ation, composée de MM.
P. A. Dauphin, président de la Com-
mission “communile, président, G. B.
Diaquoi, Commissiire~du~ Gouverne-
ment prés-le tribunal civil, J. B. V.
Cabéche, directeur de la- dou: ane. Dr

1 Me T. Car-
mantet d'une oude deux autres notabi-
lités, est partie pour la Capitale a lef.
fet di porter au nouvel Etude li Na-
tion des piroles de félicitations au nom
de la population des Gonaives.

On n’a qua s'incliner avee empres- |
sement et. patriolisme devant.la...pd-.i-
itique de fusion poursuivie, en la
circonstance, par l’honorable et sym
pathique général Justin Poitevien com.
mandant de cet arrondissement.

G pendant, au nombre de la plupart
des membres dont est formée cette dé-
légation, iLest a regretter vivement, et Courses
non sans raison, qu'il se trouve des} Elles ont eu, hier, leur succés. habi
-conciloyens qui, le 3 Mars 1908, (-voir | tuel, carl foule était énorme qui em
Moniteur du 18 méme mois ) soit dans plissait le Champ de Mars poor en sui.
une adresse alex Président, ne ces | vre les péripéties. — Ce sport, décidé
salient jusque [i d’insinuer, aprés une | mént, plait aVhaitien : boti augure pour.
faute déclarée si redoutable, Vapplica- l'entreprise des Courses du Champ d



UES, F pas aie |

de ee eur oiiatig - Néa
on était en assez nombreuse com
illonner-jusqu’a-3-hea
matin, qui ‘ aux accords entraina
la danse, qui aux péripéties pag
‘nantes du bridge, le jeu a la mode
salons da Cercle étaient comme
jours brillamment éclairés et décor
le souper substantiel et délicat. -
-Compliments au Comité,

Au Cercle: Bellevue
Ce soir dans les hauteurs de Pe
Chose ( Turgeau_) grand _bal-par-
tation. - A la fraicheur de ce qu

tier élégant, nos jeunes mondains por
ront agréab! emerit-prendre leurs éba
chorégraphiques.: :
Moult joyeulsetés et esbaudissements,.
gentes damoiselles et damoiseaux!

























Ho—relevement dir Pontes

tion dans toule sa rigueur du « Vee | Mars!

victis » des Romains, le sac des mai-



La course des chevaus de petite taille

sons, la dévastation des propriétés, lajia 6té gaan par Tit PoLisson, a Man:

morl desciloyens,ta ruine des familles,
; et qui, soit dans une « lettre otrverte
aux Gonaivieng >,

gones ($ 100
Pour les chavanx de moyenne faille,

s>, parue dans « Le Ma- | CHATEAU MaRGoT a “Mangonés, est ar.

tin » du 23 Octobre dernier, ciusaient | rivé premier (¢150); Tit gagon Polis- )
toutes sortes d ennuis ow de déboires a; son, Qe, et Fol Amour, 3e.

cette population, sous prélecte de lex-
horter a le paix et au travail
Ces hommes, dont le jeu sysicma-

lique ef néfasle n’est certainemen pas |.

-encore connu du Géaéra! Poitevien,
ne sauraient, e1 comscienc?, recevoir
ni transmettre les senliments dune
Jocalité qu'ils se sont constamment
évertueés a faire décrier par leurs seules
menées, — quand dings ia cité de l'Tu-
dépendauce il ya, Dieu merci, des fac
leurs autremeni autorisés dont, avee
ilesta Soub tler " ie le Gouvernement
libérateur et pacilique de Son Exe. le
Général Antoine Simou entreprenne-
incessamment le recensement négligé
depuis piés de trente ans |.

_ Ce 23 Décembre 1908 — Gonatviens,
ven iLa-Noel--



br

lébré la vaissance du Christ el les ames
‘se sont élevées vers le Divin Maitre en
de ferventes priéres pour la rédemp-
ton d Haiti.

Dans Jes rnes, la jeunesse fo'le s’:st
payé le traditionnel mais bien étrange
pluisir de déplacer les ponceaux en:
bois et les enseigues des maisons. Les
pélarades. et fusées ont échué par toute;
la ville, attestant Pallégresse. générale.

Dans les muisons, les piagos égree.
nérent leurs joyeux ch: ipelets de dan~
ses, en des réveillous privés.

La nuit de Noél-a été fatse a avec ; des. ‘famille. ~ =






Le gagnant dn grand prix de 500.
gourdes, ( chevaux de tontes tailles ) a.
été encore Veatics, 4 Henri Roux. -—

Brochure prochaine
Notre ancien confrére G, Gédéon pu-
bliera prochainement une brochure qui
aura pour titre el sous ttre: |
Le Paocks dE La CoseLipATION.
Commentaires et réflewions.
On ne manquera pride lui faire bon
accueil, afin .d étre reasdigué sur le.. ve
revers de ta médaille, :

Funérailles
Hier aprés midi, un sampuigae

‘convoi d'amis accompagauit a £38

meure derniére Mme R. H. Gordon,
née Mulval, décédée a la suite de coun.
ches malheureuses. @

Nos. sympathiques.t con doléances &








‘Faire-part-Funebre— ss
“Les époux Alexis Joseph ont” eu &
Jeor’ fils MARCEL,’
agé de 9 ans. «Les funérailles avrop
lien cet aprés-midi & 3 hres précises.
Le convoi partira dela maison mo
tuaire, sise: rue Trousse-Cote
ste. Aine) pour se rendre a glise
Pau %
* pi amis sont priés de. considérer
le peeeut avis comme invitation.

-Ondema
a avbeter. des portes

casion.
” Stadresser au ‘«Nouvelliste».









Boe"
ey









nde
et jalousies a 0

























































sparométriq a

ure al’ ombre.... crv 2108
relative en Sellinet: ve. 82
de la vapeur.......-15 9/â„¢ 52
n du ventov.csees oO" Sud
psité, Cirrus, Cirro stratus... 7
ccnevectescsvaceensae Néant
um de température dl hier — 34° 0
um 419° 8
‘Observations parliculiéres-: :





peu d’agitatioa des sismographes.
Le Directeur de V Observatoire,

“Société Anonyme
du Chemin de fer du Nord

sieurs les Actionnaires sont con-
sen assembée générale au Sié-
ial, samedi 30 Janvier prochain,
heures précises.
essieurs les Actionnaires qui ne
rront pas assister a la réunion, sont
s de se faire représenter par un
Actionnaire, conformémenta Var-
A des statute.
bjet de ia convocation : lo Rapport
Gbdnseil d’ Administration sur la si-
ion de la Société; Qo Renouvelle-
i des Administrateurs et des Com-

— Cap ‘Haitien, 20 Décembre 1908.
~ Le Conseil @ Administration.

A Vendre

n cheval de selle de grande taille
adresser a M.Lélio Heurtelou, Por
ide Léog: une,

Livre d’or

la Revue [llustrée de fin d année.
enumeéro est olfert au Président T.
_ARTOINE Simon. — [fest destiné a
mlenir les vooux des fonctionnaires,
ployés publics et tous ceux qui vou-
vont Joindre aussi vux notres leurs
x tt leurs hommages a Son Excel -
ea l'occasion de l’an de grace 1909
vec le cracieux concours de tous,
Direction fera de son mieux pour
re ce numero, 1 on seulement un
eil trés remarquable, mais un sou
mr précieux.
Ha Direction a Thonneur de présen-
Ses remerciements d'avunce a tou-
WA aux quels elle s'est adressée en fas.
ir fel feuvre d ene agement au

Anwacies: ATLBERY JEAN

merie de labeiile, 45, Port-au,

y A Vendre

Wmoteur a gazoline de 3 chevaux
6rce, el une machine en fer a bis-

its dits « bobottes ».-

ge resser, Grand’Rue, en fuce du

N » Avis Commercial °

Us avisons le public et le. eom-
que nous avons ouvert une mai-
mui 6 commerce. sur cette placé sous
4i80n sociale. de. F. Appor & CÂ¥,

_FR CONSTANTIN, 2

|














lureau dela Rédaction- +e Roux,



qui a pris, depuis | le der Ostobre o cou-
rant, -la-succession: des affaires de fa
maison Kohler & Cle

. Monsieur Henry Mc-GuFFic entre



. comm, associé tant dans la “nouvelle”

maison que dans celle établie aux Go-
naives sous.la méme raison sociale.

Jérémie, 22 Décembre 1908.
F. Appor & Ci,

Avis

Général
BeELForr, exécuteur testamentaire
la fteue Guerrine Jean-Louis, invite
tous les créauc’ ers de la déefunte a ve-
nirinscrire leurs créances en |’étude
de Me Doriles Lubin, notaire public de

Ty HERISFORT
de |

- Le soussigné,

cette commune, avant le partuge de la















succession,
Un détar de deux mois est accordé;

passé ce délai, aucune réclumation ne

sera admise.

Tu. BeLrorr.

Corail, 147 Novembre 1908.



d’em-

a Je ne suis pas fils de roi, ni fils
pereur; ne m'appelez pas prince.» — N.A.

Mr le Directeur, — Il m’est a présent libre
de persuader 4 tous ceux qui me connaissent
seulement de nom, que jen’al pas de parenté

avec Mr Alexis Nord, comme certains ont
cru et comme ils le croient eucore; car je ne
tlens pas & payer les dettes d’autrul,

Pent @ire, en lisant cette declaration, ils
diront que j'ai atlendu, pour le faire, que Mr
Alexis Nord fut tombe du haut de son piddes-
dale A-cela,.jedeur répomlral yue cest par
trop juste, P homme, élant naturelleme at doué
de Vinstiect de conservation, G+ que je viens
de dive et ce qui va suivre ient été, pour
Vex-chef d'Etat, une im gyravée par
les faux rapports qu'on ne manquerait de Jui
faire jour nelleme: ul contre ma personne,

Geral a n’eu pas douter, la contume ré-
guliére de certains espions da Chef déchu.

Tl s’ensuiviait done que Vou procéderalt 4
mon arrestation, que Pon me deposerail sous
une inearcéralion réservée anx coupables de
grand crime,et d’ou je sortivais que pour étre,
qui sail 9 eonduit nuitamment a la mort sapres
que janrais été trainé comme un vil erimi-
nel par les rues de la Capitale; et, pour com-
ble de malheur, mes parents, @ leur tour,
sobligeraient a s’en aller radicalement da
pays,

Voici quelles auraient été les conséquences
de cette déclaralion.



de le dire, car ma vie semble étre menacée
par des personnes qui, viclimes de yuelque
-jnjustice dout-elles se plaignent du youver-
nement précédent, s’animent de Vesprit de
represaitles. -



connaissez seulement de nom : je m’appelle
Nicolas Alexis, J J ’ai pris naissance aux Go-
naives et je ne m’étais trouvé a Port au-Prince
tque pour achever mes études classiques au
Lycée Pétion. Mon nomde famille est Alexis
qui est le prénom de I’ex-Président. Moa
-ge nomme Pierre Juriaus Alexis, homme
respectable, fils de Pancien général Danger
Nicolas Alexis qui n’étail. pas du Departe-
ment du Nord et gui avait dd connaitre le
Général Alexis Nord que comine révolution-

écoule.
Et ces renseligtements suffisent.’
esprits douc s'affranchissent de cette. fausse

i
7 val '
“a « i 4 TAIL

“Que vos’



ir





Ovi, vest bien maintenant gull impor te |

Persuadeg-vous-ceci--pluiol,vous.-qui.-me-|-

naire vers la moitié du’ siécle précédemment :

Aubergine elec. --
i

Ptau-Prince, 2

‘fils, ni le petit-fils de Pex. président deta Res.
publique ; je ne snis nison neveu, ni son
cousin, ni son cousin=germain, ni son covsin
_gous-germain, Je ne rencontre pas de note
m’accordant avec Mr Alexis Nord, dans toute
la gamme de pzreotés, si haut que Je puisse
monter (4 moins que l’on veuille monter jus:
qu’a Vorigine des races). Je ne Ini ressemble
pas non plus en physionomie, (Dieu m’en pré-
serve!)

Supposons maintenat arenléexis-
te et qn’en méme temps I’hérédité, en phi-
losophie, ne soit plus une question hypothé-
tique, mais bien une vérité établie. Je dirat,
apres m’étre replié sur moi-méme, que je pe
congois pas encore @indigne ambition per-
sennelle, ni d’action eriminelle, ni de bonté
apparente qui sont, peut-étre, les notes es-

eroyance’! :
Je l'ai ditet je le rénéte: je ne suis:ni le
i

sentielles du Général portant les mémes ini-
tials que moi; et cette parenfé, était-elle trou-
vée, je la nierais, car Mr Alexis Nord a trop
fait de mal & mes parents, a
et 4 mes amis.
Gonaives, 22 Décemb:e 1908.
NicoLas ALEXIS

ma ville natale





enouvellement de stock
Produits Francais et Américains

Grand slock fraichement recu par les
derniers steamers,

Assortiment complet de produits nou-
veaux. Spécialités frangaises et améri -
caines. Coton boriqué. Pansements
anti-septiques, etc. Tétines Gentile. Té-
tines américaines pour bébés qui peu-
vent étre nettoyérs a eau bouillante
dans toutes ses pariies. Tétines de lou-
tes formes et de toutes dimensions.
Huilefoiede Morne pure Bouchons as-

sorlis crosetdétail Sivouanti seplique.
Vin de Malaga supérieur.
Semences potagéres. Lathe romaine,
Bonbous assortis.



Toujours sla Meilleure.



Le steamer Prins Witten [l-
venant de St-Marc, sera ici di_
manche matin, le 27 courant; il_
reparlira a TO” heures précigés,
pour Petit-Geave, Jérémie, Cayes,

Jacmel et Curac..o.
Lb

Le steamer Prins Witten I,
venant du Sud, est attendu ic:
Jundi 28 courant; i! repartira |.
méme jour pour St-Marce et New-

York.

6 Décembre 1908.
GERLACH & Co, Agents



AndréFAUBER rane Ss

3 Rae Roux, Port-au-Prince,

Vient d'ouvyir sur cette place unemai-| :
son d'Importation spécialement pour la | par Me Unnick Du IVIER, lie note en

vente des produits de la marque ee oe ce 3 a | € 2 ee
re Série.— Le proces de la Consoli-

MUNZER & fils, de Bordeaux J gation les fdas pécuniaires.

On trouvera toojeuts chez lui un as- 9e Série.— Les budgets et les erédits _
sortiment complet des articles du prix | supplémentaires. a
courant de-cetle muison. aux prix les L'avementation parl Exéeutif de cer-
-plus-avantegeux io | faing-chiffres des allocations budgétai-

Pin Rouze m4 Vin blane-~-}- Fes -votées—par— ie-Gorps- Législatif. Le mie, la. Ch’
—. Pins fins en. caisses silence coupable des Chambres. | A mien

Champagne. — -Vinaigre.....Huile.. Antour d'un rapport dela Chambre = dies del’ Est 6

: des Comptes (le rapport in-extenso qui a é:
Vente en gros eten détall. | ova rexil de Mr Ch. Camean) Contre le: Diabéte,

" re ~~" | La respons. bilité respective des Ch Contre la Gou te €
Banque Nationale ¢Hait

















































tise.
Les décharges ie ‘complaisance. la

' Be Série. — Le scandale des contr: ts. |
Les bénéficiaires et les préte-noms. Ilé-
galité et immoralite. -

4é Série. — Les émissions.

5e Série. — Les différentes acquisi- |
tions par l'Etat de propriétés privées et ;
les différentes a iénations des biens du
domaine. Les manceuvres frauduleuses,
les enchéres et les bénéficiaires.

Ge Série. — La loi contre les Levan-
tins; les causes de l'inexécution’ de
cette loi.

Chaque série sera suivie de. notes,
piéces et documents.
Le volume Sz pour les souscripleurs. tg

2te Répartition
Emprunts du Gouvernement @ Haiti
6 6°}, él 3 fo.
Conformément aux imstructions du
Conseiller aux Départements des Finan-
ces et du. Commerce, la Banque Natio-
nale d’Huaitia | honnear d’informer ies
intéressés quiils peuvent, a partir de
ce jour, se présenter a ses guichets pour
toucher une vingl eb uniine répartt
tion (2te) sur les emprunts suivants :
Emprants du Gouvernement d' Haiti
Gefo, — Intéréts du ler Octobre au 30
Navembre 1908, 1/5.
Emp) unis du Gouvernement d Haiti
& *fg-~ Intéréls du der Octobre au 30
Novembre (908, 1/2°/o;
~ Contre recu et sur présentation des _
bors.
Port-au-Prince, 16 Décembre 1908.
ee
Conformément aux instructions du
Secrétuire d’Htat des Finanees, la Ban-
que Nationale d’Haiti a bhonneur d’in-
former les intéressés quils peuvent, 2
partir de ce Jour, toucher a ses” gui
chets, par anticipa: ton, le coupon Ne4d7,
écheance “du ler Janvier 1909,, de la
Detle intérieure, Convertie et Canso'i-

dée.
Port. at Prince, oF Décembre 41908.



«

Ra aN, RR Me



Pharmacie F. ‘Bruno. "
ae : curative, =

—~bes débiteurs de la Pharmacie F.

Bruno sont oriés de verser le montent les engor gements.

de leurs bordereaux 4 Mr Denis Serres, : t
pharmucien, qui leurdonnera quittance : §
comme liquidateur. “ae Rd

Port-au-Prince, 22 Décembre 1908. Embarras g 0a astriqui
GAMILLE BRUNO | | Constipations h
| bituelles,



Bouquets. A Vendre
Chez Mme Clément DOMINIQUE

Peu-de-Chose, vis-a vis du Sénateur

H. Baussan. _ | woe de fiévre,

\ S er















Affections biliair



yr Engorgements
” + Taube digestif;
Muibrdies du Poie
(Goarpstions, Corrhoses,
Infections biltaires,
: » Palutiane, Flévre jaune);
Geistipation de la Grossesse;
reillear préventif “el APPENDIGITE,
MODE D'EMPLO?: I Port: au-Prince) ) ale

BLIZIA, ~~ Une ‘euiilerde & cate dans un ¥ “=
commencement dy rey: a tu xolr, Pea ders aw : St- Mare —

‘PILULES.-- om De ik & avant le sh mas dU soir, OW en #8 Seneha he : > : ok etit-Goav
PHILIPPE TERRIAL, 39. Boul! Haussmann, PARIS _£











par Fempici














Full Text




_ Samedi,






& NUMERO 1 0: CENTIMES cs



Adresser | les communications aux bureaux du 1 journal, a

SOMPAGHIE. FRANGAI
DES CABLES TRLEGRAPHIQUES

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

Bertin 23.~Un armurier de Got-

tingen, du nom de Schrader, a ine |

yenté el odreveté une balle a explo-
sion destinée a la destruction des
ballons dirigeables Cette balle peut
‘@re tirée avec le fasil @infinterie.

Panis 23.— Le ministre des alfai-
res etrangeres, M. Pichon, et M. Le-
ghart, le ministre de Belgique en
France, ont signé. aujourd hut un ac-
cord régularisant les droi S de pré
emption de la France sur le Congo
Belge.

Linte 23 — Le premier aéroplane
copstruiten Prance pour le compte
de la Compagnie qui a acheté le bre-
vet des fréres W.ight, vient d’étre
achevé, Cette machine va étre expo-
sée au salon dé Faérostation a Pane.

Pants 23.— M. Charles Rockevell
Lanmp, professeur de sanscrit a lu-

-niversité Haward, a été dia. membre |
i
des |

“torres pondant de lAcadémie
inscriptions et belles lettres.
WASHINGTON 23,-~La cour supreé-
-medu district de Columbia, guil
ne faut pas confondre avec la cour
supiéme des Etats-Unis, vient de
_teadre sop arrét dans Vaffure Gom,-
pers. Il sagit de la participation de

l'cAmérican Fédération of Labradora |

dune gréve des ouvriers de la «Buck

Stove and Range Company» et de '





Abonnement pour - pépartement... wee of 20-
« Etranger......... 2.00

‘





i
i
:
i
i
|
i
i
\
i
i
ome











































4

médiatement appel et-les trois con-
dauanés ont été admis A fournir cau-
tion. _

Pekin 24.— Le Gouvernement a
recu de son représentant & Washing: .
ton Vinformation télégraphigque que
les Etats-Unis étaient favorab'es a

la création d’une ambassade chinoise |
| qui existent entre le Vénézuéla,

4 Wa-hington. La Chine est actuel-

i





















































La Haye 24.— Le ministére des
affaires étrangéres a regu une dépé-
che Vintormant que Mr José de J.
Paux, l'ancien ministre des affaires
étrangéres du Vénézuela était: parti
pour Paris et la Haye chargé par son
Gouvernement douvrir des négocia-
tions pour le réglement des différends
la

lementi -eprésentée auprés du Gou-| France et la Hollande.

vernement Américain par un minis-

| tre.

SoutH-AcTon (Massachnssets) 24.
LVexplosion dune poudriére de l’«A-
merican Powder Company» a occa-
siouné des dégats considérables. II
ny a pas eu de victimes.

Parr 25. —- Rente: 96.57,

Paris 25. -Favorisé par un temps |

Supe be, | e réveillona été fale avec
la gaité habituelle. Les boulevards
regorgeaient de promeneurs et les
cafés et restaurants étaient pleins
@une foulede joyeux convives. La
messe de minuit a été célébree dans
toutes les églises avec la pompe ac-
coutumeée.

LonDRes 25.— Une dépéche de
Constantinopleannonce que des nou-
velles recues de Novi-Bazar disent
qu’une insurrection a éclaté sur dif-
férents points de la province d’Her-
zégovine et menace de se propager
dans tout le pays. On rapporte aussi

qu'une grande agitation se manifes-

te en Bosnie.

New-York 20.— Un journal de
, Naples le «Mattinu» devenu |’adver-
saira résolu de la tiiplice, apres en

Mise eninterdit-des- produits-de cette; avoir été chaud— partisans: -eontinue-

tempagnie au cours de la greve. Lal
-courrendit une décision par laquei'e

Mr Gompers; président de
rican Fédération of Labrador?, Mr
Mitchell, vice-président, et Mr Mo-
risson, secrétaire, sont accusés de
Navoir pas respecté la décision de la.

i
+
i
i
{

’sAme., lemagne,gi ace 4 laquell e,iteil,

f
i
4
:

cour; de 4a, les poursuites pour ou- |

lrage a la justice qui viennent da-’
bowtir A an arrét de condamnation.

Mr Gompers est condamné a une
‘tues de prison, M. Mitchel a 9 mois
et Morisson a6 mois, Usont fait im-

}

la série de ses articles trés hostiles
a la triplice particulidrement & TAL
ae, Ltahe
aurait été -entiainée dans une guer-
re contie la France libératrice an
profit du germanisme qui pendant
-plasieurs siécles asservit I'Ltalie.
Havane 24. — Le collége électoral
présidentiel s'est réani aujourd’ hui
ieLa nommeé a lunanimité le général {



Bogota 24.—. Le nouvean Gon-
vernement Vénézuélien a annoncé
qwil autorisait la reprise des rela-
tions commerciales avec la Colombie
par tous les ports de la frontiére.

New-York 25.—-Le croiseur fran-
gais « Amiral Aube > venant de St-
Pierre et Miquelon pour se mettre
4 la recherche du paquebot « Neus-
trias dela ae Fabre,est arrivé hier
apres midi au large du bateau-phare
de PAmbrose Channel, Il sera pro-
bablement dans le port aujourd hai.
Le «Neusiiian faisait le service en-
tre New York et Marseille, parti de
New-York le 27 Octobre dernier,on
n’a plus eu de ses nouvelles



OR AMERICAIN....%2... Prime 550 2/5

«Le Nouvellistes s'agrandit
Nous annoncons a nos lecteurs et
clients la bonne ronvelle: le « Nou-
vellistes vu reprendre son grand for-
mat,--- tres probablement avec notre
premier numéro de Janvier prochain.
On suit que ce projet nous hante de-

“pals longtemps, et c’étail. méme deve-

nu une nécessité imposée par lexten
sion de notre journal. - En ce moment
nous avons matieres en surabondance,
a remplir chaque jour trois fois le «Nou-

vellistea, et il est a prévoir qu’avec
| heurenx changement des choses, si
longtemps soubaite | cet agrandissement
deviendra encore plus impérienx.

Nous avions lasivesse de réprimer
notre essor, incertain Wun Jendemain
a ileatowre 5 mais wujourd hui une ere

José Miguel Gomez, président, et M. | nouvelle respl lendit a Vhorizon.---Nous
Alfredo “Zayas. vice-président de laj voulons y évoluer a l’aise et_en pleine

République Cubaine.

libertéel

26 Décembre 1908 :

pts
_longueur,

yotre mieux a la



OOUL... A COOPEPEE



- Done notre. premier numéro _parai-
tra.avec 4 colonnes a la page, au lieu
de 3; et comme elles seront du quart |
plus — “longues, ce sera presque lé dou-
ble du cadre-actuel~

Nos-idées de progrés ne s’arrétent f
point la.Nous nous proposons, au cours:
ménie de l’année 1909, de révolution-
neg le journalisme haitien en donnuant
au «Nouvellistes toute Pampleur des
Journaux curnngers : -6- eolonnes a la
p:ge, lesquelles colonnes doublées de
rendront notre quotidien
qualre fois plus grand que le présent
numéro.

La ne s’arrétera point notre ambi:
tion. Notre imprimeur et rédacteur en
chef a envoyé depuis trois mois aux
Etats Unis son tls, Ernest Chauvet,

. pour _sinitier, non seulement.a la mé-

thode positive et expéditive du- jour-
nalise amérieainy; mais a l'art de Uil-
lush ation.---Le «Nouvellistes paraitra
donc illustré aussi, avant six mois.

~Nous avons @ coeur de répondre de
faveur sans cesse
croissante de nos nombreux lecteurs.

‘Au Palais National _
‘Sur Vinvitation du Secrétaire d’Etat
des Finances et du Commerce, le Com-
merce tant haitien qu’étranger s’était
rendu en foule au Palais national jeu li
aprés- midi.
Le Ministre Elmond Héraux exposa:

Jes grandes lignes du programme finan-

cier du Gouvernement: — ordre et éco-
nomie dans |Administration, par la
réduction des dépenses publiques jus-
qu’a concurrence des recettes disponi-
bles; — répression des violations de la
loi, pas seulement en révoquant les
amp oyés et fonctionnaires coupables,
mais aussi en les livrant aux tribunaux;
entente avec la Banque sur des bases

_favorables a4 Lactivité nationa’e. ~ Le
Ministre des Finances perlant de la

monnaie fiduciaire, a donné lassurati-
ce que tous.les efforts du Gouverne-
ment vont tendre au retrait du papier-
mornaie et du nickel, pour les rempla-
cer par une monnaie ds ban aloi.

S.E le Président de 1, République,
confirmant ces bonnes déclarations,
affirma sa volonté résolue d’en_ finir
‘uvee la monnaie fiduciaire qui ruine le
pays: «dele veux. accentua le Président
Antoine Simon, non seulement comme
chef d Etat, mais surtout en ma quali-
t6 d habitant, »

Mr Santallier, directeur de la Ban-
gue, déciara que pour avoir. regu long-.
iemnps en. Haiti, il était presque haiti ien; ;
i ineltra toute son intellivence et son
pays. — Mr Lyon Hall exprima le
sentiment général en assurant que le”
Commerce ‘ayant confiance dans le ré-
gime actuel, aidera cordialement 4 la
réalisation du beau programme du Gou-
vernement.

* Le champagne servi, l'on toasta a la
reuuissance des ullaires et au suecés du
President Antoine Simon.

Pour la Députation

MM. V. Toussaint Nog! et J sachim
Ji-Baptiste, lous deux licenciésen Droit
et avoculs, ont posé leur candidature

" oS
Qs
wm
pote
‘2?
a
&
©
=
3
>
‘pont 6
aS

eres mene . Se






a ar Tapeesbntanicn. helene pour la
Commmuue de Gros: Morne.
— Nos compliments.

Echo des. Gonaives
- Petite tribune pudlique :

‘Une délég ation, composée de MM.
P. A. Dauphin, président de la Com-
mission “communile, président, G. B.
Diaquoi, Commissiire~du~ Gouverne-
ment prés-le tribunal civil, J. B. V.
Cabéche, directeur de la- dou: ane. Dr

1 Me T. Car-
mantet d'une oude deux autres notabi-
lités, est partie pour la Capitale a lef.
fet di porter au nouvel Etude li Na-
tion des piroles de félicitations au nom
de la population des Gonaives.

On n’a qua s'incliner avee empres- |
sement et. patriolisme devant.la...pd-.i-
itique de fusion poursuivie, en la
circonstance, par l’honorable et sym
pathique général Justin Poitevien com.
mandant de cet arrondissement.

G pendant, au nombre de la plupart
des membres dont est formée cette dé-
légation, iLest a regretter vivement, et Courses
non sans raison, qu'il se trouve des} Elles ont eu, hier, leur succés. habi
-conciloyens qui, le 3 Mars 1908, (-voir | tuel, carl foule était énorme qui em
Moniteur du 18 méme mois ) soit dans plissait le Champ de Mars poor en sui.
une adresse alex Président, ne ces | vre les péripéties. — Ce sport, décidé
salient jusque [i d’insinuer, aprés une | mént, plait aVhaitien : boti augure pour.
faute déclarée si redoutable, Vapplica- l'entreprise des Courses du Champ d



UES, F pas aie |

de ee eur oiiatig - Néa
on était en assez nombreuse com
illonner-jusqu’a-3-hea
matin, qui ‘ aux accords entraina
la danse, qui aux péripéties pag
‘nantes du bridge, le jeu a la mode
salons da Cercle étaient comme
jours brillamment éclairés et décor
le souper substantiel et délicat. -
-Compliments au Comité,

Au Cercle: Bellevue
Ce soir dans les hauteurs de Pe
Chose ( Turgeau_) grand _bal-par-
tation. - A la fraicheur de ce qu

tier élégant, nos jeunes mondains por
ront agréab! emerit-prendre leurs éba
chorégraphiques.: :
Moult joyeulsetés et esbaudissements,.
gentes damoiselles et damoiseaux!

























Ho—relevement dir Pontes

tion dans toule sa rigueur du « Vee | Mars!

victis » des Romains, le sac des mai-



La course des chevaus de petite taille

sons, la dévastation des propriétés, lajia 6té gaan par Tit PoLisson, a Man:

morl desciloyens,ta ruine des familles,
; et qui, soit dans une « lettre otrverte
aux Gonaivieng >,

gones ($ 100
Pour les chavanx de moyenne faille,

s>, parue dans « Le Ma- | CHATEAU MaRGoT a “Mangonés, est ar.

tin » du 23 Octobre dernier, ciusaient | rivé premier (¢150); Tit gagon Polis- )
toutes sortes d ennuis ow de déboires a; son, Qe, et Fol Amour, 3e.

cette population, sous prélecte de lex-
horter a le paix et au travail
Ces hommes, dont le jeu sysicma-

lique ef néfasle n’est certainemen pas |.

-encore connu du Géaéra! Poitevien,
ne sauraient, e1 comscienc?, recevoir
ni transmettre les senliments dune
Jocalité qu'ils se sont constamment
évertueés a faire décrier par leurs seules
menées, — quand dings ia cité de l'Tu-
dépendauce il ya, Dieu merci, des fac
leurs autremeni autorisés dont, avee
ilesta Soub tler " ie le Gouvernement
libérateur et pacilique de Son Exe. le
Général Antoine Simou entreprenne-
incessamment le recensement négligé
depuis piés de trente ans |.

_ Ce 23 Décembre 1908 — Gonatviens,
ven iLa-Noel--



br

lébré la vaissance du Christ el les ames
‘se sont élevées vers le Divin Maitre en
de ferventes priéres pour la rédemp-
ton d Haiti.

Dans Jes rnes, la jeunesse fo'le s’:st
payé le traditionnel mais bien étrange
pluisir de déplacer les ponceaux en:
bois et les enseigues des maisons. Les
pélarades. et fusées ont échué par toute;
la ville, attestant Pallégresse. générale.

Dans les muisons, les piagos égree.
nérent leurs joyeux ch: ipelets de dan~
ses, en des réveillous privés.

La nuit de Noél-a été fatse a avec ; des. ‘famille. ~ =






Le gagnant dn grand prix de 500.
gourdes, ( chevaux de tontes tailles ) a.
été encore Veatics, 4 Henri Roux. -—

Brochure prochaine
Notre ancien confrére G, Gédéon pu-
bliera prochainement une brochure qui
aura pour titre el sous ttre: |
Le Paocks dE La CoseLipATION.
Commentaires et réflewions.
On ne manquera pride lui faire bon
accueil, afin .d étre reasdigué sur le.. ve
revers de ta médaille, :

Funérailles
Hier aprés midi, un sampuigae

‘convoi d'amis accompagauit a £38

meure derniére Mme R. H. Gordon,
née Mulval, décédée a la suite de coun.
ches malheureuses. @

Nos. sympathiques.t con doléances &








‘Faire-part-Funebre— ss
“Les époux Alexis Joseph ont” eu &
Jeor’ fils MARCEL,’
agé de 9 ans. «Les funérailles avrop
lien cet aprés-midi & 3 hres précises.
Le convoi partira dela maison mo
tuaire, sise: rue Trousse-Cote
ste. Aine) pour se rendre a glise
Pau %
* pi amis sont priés de. considérer
le peeeut avis comme invitation.

-Ondema
a avbeter. des portes

casion.
” Stadresser au ‘«Nouvelliste».









Boe"
ey









nde
et jalousies a 0






















































sparométriq a

ure al’ ombre.... crv 2108
relative en Sellinet: ve. 82
de la vapeur.......-15 9/â„¢ 52
n du ventov.csees oO" Sud
psité, Cirrus, Cirro stratus... 7
ccnevectescsvaceensae Néant
um de température dl hier — 34° 0
um 419° 8
‘Observations parliculiéres-: :





peu d’agitatioa des sismographes.
Le Directeur de V Observatoire,

“Société Anonyme
du Chemin de fer du Nord

sieurs les Actionnaires sont con-
sen assembée générale au Sié-
ial, samedi 30 Janvier prochain,
heures précises.
essieurs les Actionnaires qui ne
rront pas assister a la réunion, sont
s de se faire représenter par un
Actionnaire, conformémenta Var-
A des statute.
bjet de ia convocation : lo Rapport
Gbdnseil d’ Administration sur la si-
ion de la Société; Qo Renouvelle-
i des Administrateurs et des Com-

— Cap ‘Haitien, 20 Décembre 1908.
~ Le Conseil @ Administration.

A Vendre

n cheval de selle de grande taille
adresser a M.Lélio Heurtelou, Por
ide Léog: une,

Livre d’or

la Revue [llustrée de fin d année.
enumeéro est olfert au Président T.
_ARTOINE Simon. — [fest destiné a
mlenir les vooux des fonctionnaires,
ployés publics et tous ceux qui vou-
vont Joindre aussi vux notres leurs
x tt leurs hommages a Son Excel -
ea l'occasion de l’an de grace 1909
vec le cracieux concours de tous,
Direction fera de son mieux pour
re ce numero, 1 on seulement un
eil trés remarquable, mais un sou
mr précieux.
Ha Direction a Thonneur de présen-
Ses remerciements d'avunce a tou-
WA aux quels elle s'est adressée en fas.
ir fel feuvre d ene agement au

Anwacies: ATLBERY JEAN

merie de labeiile, 45, Port-au,

y A Vendre

Wmoteur a gazoline de 3 chevaux
6rce, el une machine en fer a bis-

its dits « bobottes ».-

ge resser, Grand’Rue, en fuce du

N » Avis Commercial °

Us avisons le public et le. eom-
que nous avons ouvert une mai-
mui 6 commerce. sur cette placé sous
4i80n sociale. de. F. Appor & CÂ¥,

_FR CONSTANTIN, 2

|














lureau dela Rédaction- +e Roux,



qui a pris, depuis | le der Ostobre o cou-
rant, -la-succession: des affaires de fa
maison Kohler & Cle

. Monsieur Henry Mc-GuFFic entre



. comm, associé tant dans la “nouvelle”

maison que dans celle établie aux Go-
naives sous.la méme raison sociale.

Jérémie, 22 Décembre 1908.
F. Appor & Ci,

Avis

Général
BeELForr, exécuteur testamentaire
la fteue Guerrine Jean-Louis, invite
tous les créauc’ ers de la déefunte a ve-
nirinscrire leurs créances en |’étude
de Me Doriles Lubin, notaire public de

Ty HERISFORT
de |

- Le soussigné,

cette commune, avant le partuge de la















succession,
Un détar de deux mois est accordé;

passé ce délai, aucune réclumation ne

sera admise.

Tu. BeLrorr.

Corail, 147 Novembre 1908.



d’em-

a Je ne suis pas fils de roi, ni fils
pereur; ne m'appelez pas prince.» — N.A.

Mr le Directeur, — Il m’est a présent libre
de persuader 4 tous ceux qui me connaissent
seulement de nom, que jen’al pas de parenté

avec Mr Alexis Nord, comme certains ont
cru et comme ils le croient eucore; car je ne
tlens pas & payer les dettes d’autrul,

Pent @ire, en lisant cette declaration, ils
diront que j'ai atlendu, pour le faire, que Mr
Alexis Nord fut tombe du haut de son piddes-
dale A-cela,.jedeur répomlral yue cest par
trop juste, P homme, élant naturelleme at doué
de Vinstiect de conservation, G+ que je viens
de dive et ce qui va suivre ient été, pour
Vex-chef d'Etat, une im gyravée par
les faux rapports qu'on ne manquerait de Jui
faire jour nelleme: ul contre ma personne,

Geral a n’eu pas douter, la contume ré-
guliére de certains espions da Chef déchu.

Tl s’ensuiviait done que Vou procéderalt 4
mon arrestation, que Pon me deposerail sous
une inearcéralion réservée anx coupables de
grand crime,et d’ou je sortivais que pour étre,
qui sail 9 eonduit nuitamment a la mort sapres
que janrais été trainé comme un vil erimi-
nel par les rues de la Capitale; et, pour com-
ble de malheur, mes parents, @ leur tour,
sobligeraient a s’en aller radicalement da
pays,

Voici quelles auraient été les conséquences
de cette déclaralion.



de le dire, car ma vie semble étre menacée
par des personnes qui, viclimes de yuelque
-jnjustice dout-elles se plaignent du youver-
nement précédent, s’animent de Vesprit de
represaitles. -



connaissez seulement de nom : je m’appelle
Nicolas Alexis, J J ’ai pris naissance aux Go-
naives et je ne m’étais trouvé a Port au-Prince
tque pour achever mes études classiques au
Lycée Pétion. Mon nomde famille est Alexis
qui est le prénom de I’ex-Président. Moa
-ge nomme Pierre Juriaus Alexis, homme
respectable, fils de Pancien général Danger
Nicolas Alexis qui n’étail. pas du Departe-
ment du Nord et gui avait dd connaitre le
Général Alexis Nord que comine révolution-

écoule.
Et ces renseligtements suffisent.’
esprits douc s'affranchissent de cette. fausse

i
7 val '
“a « i 4 TAIL

“Que vos’



ir





Ovi, vest bien maintenant gull impor te |

Persuadeg-vous-ceci--pluiol,vous.-qui.-me-|-

naire vers la moitié du’ siécle précédemment :

Aubergine elec. --
i

Ptau-Prince, 2

‘fils, ni le petit-fils de Pex. président deta Res.
publique ; je ne snis nison neveu, ni son
cousin, ni son cousin=germain, ni son covsin
_gous-germain, Je ne rencontre pas de note
m’accordant avec Mr Alexis Nord, dans toute
la gamme de pzreotés, si haut que Je puisse
monter (4 moins que l’on veuille monter jus:
qu’a Vorigine des races). Je ne Ini ressemble
pas non plus en physionomie, (Dieu m’en pré-
serve!)

Supposons maintenat arenléexis-
te et qn’en méme temps I’hérédité, en phi-
losophie, ne soit plus une question hypothé-
tique, mais bien une vérité établie. Je dirat,
apres m’étre replié sur moi-méme, que je pe
congois pas encore @indigne ambition per-
sennelle, ni d’action eriminelle, ni de bonté
apparente qui sont, peut-étre, les notes es-

eroyance’! :
Je l'ai ditet je le rénéte: je ne suis:ni le
i

sentielles du Général portant les mémes ini-
tials que moi; et cette parenfé, était-elle trou-
vée, je la nierais, car Mr Alexis Nord a trop
fait de mal & mes parents, a
et 4 mes amis.
Gonaives, 22 Décemb:e 1908.
NicoLas ALEXIS

ma ville natale





enouvellement de stock
Produits Francais et Américains

Grand slock fraichement recu par les
derniers steamers,

Assortiment complet de produits nou-
veaux. Spécialités frangaises et améri -
caines. Coton boriqué. Pansements
anti-septiques, etc. Tétines Gentile. Té-
tines américaines pour bébés qui peu-
vent étre nettoyérs a eau bouillante
dans toutes ses pariies. Tétines de lou-
tes formes et de toutes dimensions.
Huilefoiede Morne pure Bouchons as-

sorlis crosetdétail Sivouanti seplique.
Vin de Malaga supérieur.
Semences potagéres. Lathe romaine,
Bonbous assortis.



Toujours sla Meilleure.



Le steamer Prins Witten [l-
venant de St-Marc, sera ici di_
manche matin, le 27 courant; il_
reparlira a TO” heures précigés,
pour Petit-Geave, Jérémie, Cayes,

Jacmel et Curac..o.
Lb

Le steamer Prins Witten I,
venant du Sud, est attendu ic:
Jundi 28 courant; i! repartira |.
méme jour pour St-Marce et New-

York.

6 Décembre 1908.
GERLACH & Co, Agents
AndréFAUBER rane Ss

3 Rae Roux, Port-au-Prince,

Vient d'ouvyir sur cette place unemai-| :
son d'Importation spécialement pour la | par Me Unnick Du IVIER, lie note en

vente des produits de la marque ee oe ce 3 a | € 2 ee
re Série.— Le proces de la Consoli-

MUNZER & fils, de Bordeaux J gation les fdas pécuniaires.

On trouvera toojeuts chez lui un as- 9e Série.— Les budgets et les erédits _
sortiment complet des articles du prix | supplémentaires. a
courant de-cetle muison. aux prix les L'avementation parl Exéeutif de cer-
-plus-avantegeux io | faing-chiffres des allocations budgétai-

Pin Rouze m4 Vin blane-~-}- Fes -votées—par— ie-Gorps- Législatif. Le mie, la. Ch’
—. Pins fins en. caisses silence coupable des Chambres. | A mien

Champagne. — -Vinaigre.....Huile.. Antour d'un rapport dela Chambre = dies del’ Est 6

: des Comptes (le rapport in-extenso qui a é:
Vente en gros eten détall. | ova rexil de Mr Ch. Camean) Contre le: Diabéte,

" re ~~" | La respons. bilité respective des Ch Contre la Gou te €
Banque Nationale ¢Hait

















































tise.
Les décharges ie ‘complaisance. la

' Be Série. — Le scandale des contr: ts. |
Les bénéficiaires et les préte-noms. Ilé-
galité et immoralite. -

4é Série. — Les émissions.

5e Série. — Les différentes acquisi- |
tions par l'Etat de propriétés privées et ;
les différentes a iénations des biens du
domaine. Les manceuvres frauduleuses,
les enchéres et les bénéficiaires.

Ge Série. — La loi contre les Levan-
tins; les causes de l'inexécution’ de
cette loi.

Chaque série sera suivie de. notes,
piéces et documents.
Le volume Sz pour les souscripleurs. tg

2te Répartition
Emprunts du Gouvernement @ Haiti
6 6°}, él 3 fo.
Conformément aux imstructions du
Conseiller aux Départements des Finan-
ces et du. Commerce, la Banque Natio-
nale d’Huaitia | honnear d’informer ies
intéressés quiils peuvent, a partir de
ce jour, se présenter a ses guichets pour
toucher une vingl eb uniine répartt
tion (2te) sur les emprunts suivants :
Emprants du Gouvernement d' Haiti
Gefo, — Intéréts du ler Octobre au 30
Navembre 1908, 1/5.
Emp) unis du Gouvernement d Haiti
& *fg-~ Intéréls du der Octobre au 30
Novembre (908, 1/2°/o;
~ Contre recu et sur présentation des _
bors.
Port-au-Prince, 16 Décembre 1908.
ee
Conformément aux instructions du
Secrétuire d’Htat des Finanees, la Ban-
que Nationale d’Haiti a bhonneur d’in-
former les intéressés quils peuvent, 2
partir de ce Jour, toucher a ses” gui
chets, par anticipa: ton, le coupon Ne4d7,
écheance “du ler Janvier 1909,, de la
Detle intérieure, Convertie et Canso'i-

dée.
Port. at Prince, oF Décembre 41908.



«

Ra aN, RR Me



Pharmacie F. ‘Bruno. "
ae : curative, =

—~bes débiteurs de la Pharmacie F.

Bruno sont oriés de verser le montent les engor gements.

de leurs bordereaux 4 Mr Denis Serres, : t
pharmucien, qui leurdonnera quittance : §
comme liquidateur. “ae Rd

Port-au-Prince, 22 Décembre 1908. Embarras g 0a astriqui
GAMILLE BRUNO | | Constipations h
| bituelles,



Bouquets. A Vendre
Chez Mme Clément DOMINIQUE

Peu-de-Chose, vis-a vis du Sénateur

H. Baussan. _ | woe de fiévre,

\ S er















Affections biliair



yr Engorgements
” + Taube digestif;
Muibrdies du Poie
(Goarpstions, Corrhoses,
Infections biltaires,
: » Palutiane, Flévre jaune);
Geistipation de la Grossesse;
reillear préventif “el APPENDIGITE,
MODE D'EMPLO?: I Port: au-Prince) ) ale

BLIZIA, ~~ Une ‘euiilerde & cate dans un ¥ “=
commencement dy rey: a tu xolr, Pea ders aw : St- Mare —

‘PILULES.-- om De ik & avant le sh mas dU soir, OW en #8 Seneha he : > : ok etit-Goav
PHILIPPE TERRIAL, 39. Boul! Haussmann, PARIS _£











par Fempici