Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
064 Port-au-Prince (Haitl)_














































PAGNIE FRANCAI
DES CABLES TELEGRAPHIQUES

_ MONOPOLE DU NOUVELLISTE
_ REPRODUCTION INTERDITE,

Paris 9.— Le « Temps » déclare
le retard persistant de! Allema
répondre, est en flagrante con-
ction avec l'esprit de l’arbilrage, |
yjoute: —- «Il nous est impossible
comprendre l’aititude de /’Alle-|
ghe.. Pourquoi renonvelle-t-elle |
xigences qu'elle sait qne nous
pPlerons pas? Nous ne nous ex- |
pus cette insistance que par la
¥ xh4 “ : s5

if avolt propane ERE BHI FaBa* er
désire voir sa proposition reje-

ee

he
aris 9.— Les derniers avis de |
ndisent qu'il ya tout lien de
aqu’une -olution satisfaisante |
effin en vue D'aprés ces dépe- |
Allemagne semble maintenanl|
dée A accepter la proposition |
gaise: que l'affaire soit soumise |
tribunal d'arbitrage tant en ce |
tegarde les faits qu’en ce. qui |
erne la question de droit inter- |
onal. Oo
ERLIN 9.-- La lenteur des négo- |
tons franco allemandes est une |
Minquiétude. générale. — Crest |
ain que le chancelier de Bulow
paraitre devant le Reichstag et
prévoit une journée critique. Oa
eles amis du prince sont in.
sdeson état nerveux. Illeura|
équ'il ne supportera ni crili
i insultes, de quelque cole |
es viennent. [l est possible que
ince de demain donne lieu 4
Ues surprises, -

RLIN 9.— On s’attend ace que
ebats auxquels vont douner lieu
tn au Reichstag les déclarations
Empereur Guillaume, publiées
e «Daily-Mail» de Londres, du- |
#au moins deux jours. On croil |
le chancelier de Bu'ow prendra |
role dés l’ouveiture de la séan- |





























| vant pas traiter

, ung.
son. Divers autres orateurs onl. pris,

[la parol

Les esprits sont-tres moniés dans ;





















Mercredi, 11 Novembre 1908























Abonnement ‘pour Département......4.20
« Etranger...,...., 2.00

esser les communications aux bureaux du journal, an
: 3

4

les partis, mais principalement par-

{tiles socialistes qui ont. organisé
| pour demain soir vingt- Mior
| monstres pour t
| solutisme.,

protester contre Vab-

Les membres des autres parlis se

| sont réunis aujourd'hui au Reichs-
rag pour décider leur attitude dans
| les débats de demain et pour choisir

leurs porte paroles.
? tT }
, ERNE 9.— La princesse Sophie
Ohenberg, l’épouse de l’archiduc

Frangois-Ferdinand,a donné avjour- |
;dhuile jour aun enfant da sexe
mascalin.

New York 10.— Le « New-York

Bay baraecuins ro rressé specie,
| relatant que le Gouvernement Alle-
| manda fnalement accepté la propo-
| sition}du Gouvernement Frangais
| de soumettre a Varbitrage l’incident
de Casablanca.

Beauin 10.— Les indiserétions de
’Emperear Guillaume furent discu-
tées aujourd’hui au Reichstag devant
une énorme assemblée,

Mr Bassermainn, parlant an nom

| des libéraus-nationaux, dit que sun

parti ne demande pas Ja démission

i du chancelier von Biilow, mais re-
lclame Vélimination d’un autre éle-

ment dans la conduite des affaires

| dtrangéres et anssi_lobservance de |
lia Constitution, —!’Emperenr ne de-
d'affaires étrangéres |

sans la coopération du chancelier.
Mr Singer, socialiste, dit que |

Haute=Couret jugé pour trahi-
e critiqguant les indiscrélions
de ’Empereur et demandant des ga-
ranties contre ces indiscrétions:
Parts 40.— Il est semi officielle-
ment annoneé que la France et VAl-
lemagne ont définitivementagreé de
soumettre Vincident de CGisablanca a
arbitrage. Le choix des membres de
ia cour d’arbitrage aura lieu sans
retard. , =
“Mr Pichon a soumis at Conseil
deg -ministres les termes de I

gle des rues Bourjolty & Fort-Per.

six réunions |

el Em |.
pereur devrait Give envoyé devant



















gement intervenu entre les deux
Puissances,

Pekin 10 — Le bruit dela mort
de limpératrice douairiére a conru
) 2vjourd’hus,maisa été démenti,Lim-
_ peratrice est trés gravement malade.

LISBONNE 10.— Mr Alberto Costa,
ancien député, s’est suicidé aujour
a’hui. H avait été méléa Vassassinat
du roi Carlos et du prince Louis.On
croit qu'il avait été choisi pour as-
sassiner le Roi Manuel,d’ou sa déci-
sion,

|





4 lire Mr Magloire, il semblerait que les vi-
gnerons n’ont qu’a tendre la main pour cueil-
ir deg lauriers ou des écus; mais il le sait,
nutle branche de l’Agriculture francaise ne
ful plus éprouvee.

Lioidiam en 185 ravageait les vignobles
et la production du vin était réduite au quart
des rendements anlérieurs ; on se relevaila
peine de celle épreuye, que le phylloxéra pro-
menait ses ravages dans toute la France. La
production retomba encore; et des vignobles
qui valaient avant la crise de 10 a 20,000
Phectare ne valaient plus qne 4.000, L’atcool
de yin digparul presque complélement. Celte
| lutte ne dit rien au ¢ Matin»! Elle n’est pour
lui ni preuve d’énergie, ni cause de sympa-
thie pour des hommes violemment prouveés ;
‘on se contente de leur dire d'un air bon en-
fant wah! la vigneta coule douce,..»—Ecou-

tez alors ce que dil du travail de la vizne un
| auteur veuéré. Prenons sur ce point le témoi-
ynage du plas illustre des Latins, celui gui
s'est immortalisé &chanter les champs et leur
| paix Sereine,





et a pousser ses premidres--feuilles, ménage
| sa faiblesse, et meme quand les ceps vivaces
| wélancent et s’étendent librerment dans les
“airsvitne faut pas.encore leur faire sentir le
' tranchement de la serpe, mais seulement éla-
' suer du bout des doigts et éclaircir leur feuil-
| laze. Plus tard, quand ils ont grandi, enla-
gaintlormeau de leurs bras. deja robustes,alors
‘monde leur cime, alors taille leurs branches
(jusque-la ils redoutaient le fer), alors en-
fin, réprime en maitre impitoyable et arréte
lessor désordonné des rameaux,
| «La culture de la vigne impose encore un
“antre labeor, qui jamais ne prend fin. Trois
ou quatre fois par an il faut autour d’elle
fendre le sol; il faut sans cesse en briser les
mottes avec le dos du hoyau, et soulager lout



arran-: le plant de son excé: de feuillage. A peine

~ioftsbyOE SOs ‘etle. Ja. vigue)}-commence.2-croltre:==-



Tron aed eer cocientiunancemcenucsiney:































































achevée, Vcouvre du vigneron recommence, et |
tourne dans le méme cerele; sa tache anouelle | de cent ans, un BD
ga déroule, revenant sur elle-méme-et—sui-— serait facile, au so q
vant ses propres traces. Dés le moment ou la | agricoles officielles, et-de chiffres plu re f
vigne a vu tomber ses derniéres feuilles, ot )de montrer l'exagération et erreur d notre
~—~}*Aquilon glacé a dépouillé les bois de leur contradicteur, et combien ces régions qt
parure, alors déja Pinfatigable paysan atend | cite ont progressé de 4877 ar eee
ses soins 4 launée qui va venir: armé du | Mais ce n’est pas répondre ore al
tranchaat recourbé de Saturne, il-s’acharne | firmations les plus {éméraires du « Matin
au travail-sur-ce qui lui reste de sa vigne, il | il cite certaines parties de la France of le so
lataille, illa faconne 4 coups de serpe. Sois | est plus consacré au paturage ou a ce q iu
le premier a bécher la terre, le premier a | appelle des enltures—faciles, 4 Pexclusion ,— la gravité de la Regle religiet
~~~ enlever-et-& briler-les sarments inutiles, le jnsinue l’article, — des céréales, du blé, la on beau renom et ses meil
premier 4 rentrer tes échalas au logis ;.sois | culture favorite. A PE eee neti 3
“Ye dernier a vendanger. Deux fois le-pampre Que dans un grand pays tes sols ee ak ne’ p - gloire
sy pcharge ta vigne; deux fois elle est assié- | riés et ne soient pas passibles des mémes eul-¢ |. ee SE
gée Wherbes épaisses et de ronces de la, pour | tures, quily ait des terrains maigres ou ras, a Se ete pace co
toi, ung-double.peine..Admire les vastes do- | rocailleux ou sablonneux qul demandent ua j @ arcear a ela bril'ante fanfare
traitement spécial, c'est, une vérité viele. F 4h entrainement soutenu cha

maines, mais contente-tor d’en eultiver un ‘ ee ehhh SN
“petit. Ne faut-il pas aussi couper, pour en | comme le monde et que nous connatssons | Ment ar un public d’élite.
faire des liens, le houx épinenx dans les bois, | pour Vavoir entendue depuis Venfance, 4. Le Pére St-Clair.a beaucoup. co
le roxeall sur les bords des fleuves? Pour le Nee vero terre ferre omnes omnia possunt, bué a. développer le sens du~ beau
saute incolle, méme travail. Les vignes soat Toute terre ne porte pas tous fruits. Mais les notre mil a Ses jeunes musiciens:
liées, les arbustes laissent reposer la serpe: chiffres que nous avons cités plus haut, mon=)5 aig it tre eoins da
a oser | 3 ous ee . amaliorer | sete UD Y at aux quatre coins

arrivé aux derniers ceps, le vigneron chante trent les efforts faits parloul pour ameuore tre pelite République, outs:
; . * mate das terrae . aie p Spubiigque, ousa mort
la fin de sa tache. Et cependant if lu faut les terres, ef en obtenir un rendement supe . weet eee
. ee ccthua | ie traiverent 3 aj cemble résulter | Maturée va jeter une profonde tristes
encore tourmenter le sol, remiuer la poussiere rieur, convrarvemen ace qr seme 4 ie “Au ag . é beg
des glébes, et craindre les injures de Vair des affirmations du « Matta ». Qaeiquil USS! NOUS. assofions- nous ee
pour ses raisins déja mars.» (4 veuille laisser entendre, le blé est cultive | cordialement au deuil de la, Cong
Virgile chantait ainsi. Le «Matin» achangé | dans tous les Départeme its francais sans | tion des Péres du St Esprit et
les pipeaux antiques pour un cor aux sons ecception. On amende, on ameublit, et des'| convions en méme temps aux obséq
discordants, Le bruit qu'il fait avee un ins- | terrains qui étaient abandonnés et qui pa- | du regretté défunt qui auront lie
raissaient impropres 4 la culture des céréales, jourd hui a 3 heures précises. —

ont-donné.des.résulia's remarquables, ebont jo ete t funebre
par urmithard, peut etre obtenu sans effort, | contribué a faire passer le rendemen da bié F Pe part : AD PE
" et que les vignerons ne sont que des spécula- | de 40 millions d’hectares en 18154 130 ou} Les Péres de la Congrégation du
teurs qui jouent 4 face ou pile toute leur re- 450 millions ea 1907. =. Esprit ont ta douleur de vous faire
cette d'une année? = (A suivre).— Dr Newours Aucuste. |-de la movt de leur confrére
_L’humanité sourita cette condamnato “ : - Le R PO Abeer Saint-CLal
sévére. Lianglo-saxon de Californie, Panglo- 4

cavnn d Anstralioco candy (PS Ne YES VAPOR | Ae AMTMAnAAG décédé a Vage de 55 ang, muny
























trument si vide d’harmonie nous convaincra-
teljamais qwun résuitat, qui se chiffre rer














sreamio ng Stn ay ae : 2 ‘ ¥ 4 Fo yea ag
Mhumanitee ce a Pt emicres faiblesses de Jj . ee d aseisien d ses funérailles q

a » el pendant qu’oh le proclame iate & genbais’ i "Eolise Mé itaine aut
radigne de leurs bras robustes, et lia con : Société Astronomique ~ ea en l'Eglise Métropolitaine aujo

ogg a "hai 1 :

8 Of-e pour ens theta vie ths 3—poursnivent- _#t MéréoRoLOG: QUE be Port-au-Prince. wht 11 Novembre, a3 hres de] apy

or réyve qui est @inoender VAmérique et Observations failes ce matin a 7 hres. Li : Se ep pe ae

I naleterre du produit de leurs vignes, et de | Pression barométriqueaO*... 762°/=0 | is couvoi partira du Petit Sémi

"pase “! la France de ses marehds | ~ . Température a lombre 250 & -ol'oge Saint Martial. :

ah 5 » prey erelonre A.lifii« « ve < tty . eee eee we helt. ve : ’ . 28
portance aa ene édifiés sur Time Hurmidité relative en centiémes RO. -Priez Dieu pour lui

. La preuve ieee fate 7 Tension de la vapeur....... 91 fea 30 Messe de Requiem

oa £ Pas coe ale St je te - H 8 . 4. , . stn *
} Direction du vent.....,.. Est 40> Sud} —Il-sera chanté demain matin 4.7 br

parlais du bétail, et ne poursuivais jusqu’é
"dtab Pog ne Poursuivals jusgu’a | Nébulosité, Car ' : ete Pati eke
Pétable le déclin fantastique do la ineutalita Nébulosité, Cumulo stratus, camato 1/2, en la chapelle aw Petit-Sém







































eee 4896 a £903 le nombre des beeufs | praia limbus, Nimbus 8 une messe solennelle pour le repos
feppores do Te LSA millions & 14.105 | Vey enaun de tomporatare deo ee | | Sesnombreux dlovesetamis ne
les chavres ‘ 760 7.561 Minimum emperature dhier 33°4 Ses nombreux éléves etamis ne man
les chevaux 2767 Foes Ozone a 20° 7 | queront pas d’assister a cetle p
les moutons on ar5 e O83 | bene eeee orev eeteesetaseeee 7 | Coremonié en hommage de graltt

. Observations particuliéres +. pour le long et désintéressé dé

Les moutons.ontdiminudiei
AnS.OnL_dipinue_jeb eomme—en-
Anoyleterre, comme i Quelqi 5. i 1
2 » en Allemagne. Mais la uelques goultes de pluie, ce matin |: wy:
Bay elon de la viande a augmenté de | 2¢ 9 heures a7 heures are-en-ciel 4 | Jeunesse haitienne,
Of. tonn z srinds Batra 4 QR: : 5 “ = :
Tago founes dans la période entre 4862 et. | 7 RULES. 2 | cco ewestation de sernreay
Ee ph eee de 1882 atsoz.| | e obs 30 4 6 hs JO, la plaie tombe | Le barreau de Port au-Pri
pins" encore, passant de [en plusieurs points des mornes;au Sud_1 de faire une-précieuse-acg as



ment de ce digne Missionnaire po













6 038.374 4 7.560.650 i
Mr Magloire costs iomphor sae résseve- qui sont couveris de gros nuages noirg, | personne d'un intelligeut licenei
set-tome-cites-d’aprés Léonce—de—La vergne, fo £ e Directeur de U Obse re, | DEGIt, M-Jules Daca ,

u rials . a Sena . ~ me Soe gg, oe ho ee é
fh certala nombre d+ Dipirtemants francais i FR. CONSTANTIN: Ee -liew heirs
-regsante audience : souhar

@ O00 la-cebtrret est plas-eThomenr aire eet .
une erreur. de crol ~ Tron wy Ou'c est “ , Deuil ; : gg oe
agticulteurs, et qui vastifion fo encore des | Le Petit Séminiire Collége St Mar- do doyén A; St-Rome, cordialey
de colle quasi vie stint | out ve quill dit hal est alteint ce matin au coaur_par la les du substitut Lys Latortue, sv

_néeen terre par la meulalilouue se | inort de notre congénére. le distingué | Hel discours du récipiendaire
nhiceen, ule que vous eon- | et SsyMpathique PERE Sr-CLain La vie
A live ce funébre dénonbrement des toute de dévuuement de ce brave Reh. |
ties de la France qui ve sont pas auricoles, peux Jointe a son alfabilité inaltéra
on sedemaude dans quelles portions du tere, { ft 8Â¥ait acquis une estime rare d

¢ toire on cutive encore les céréales. ef si les | CUS les eceurs, La iér@ labo
slatiliciens : 18%, ef 31 les . apo carriére laborieu:
assuraut que la jouent pas de nous, en noug | Pere St-Clair: 30: ang: /d’enseigne
ss a quantilé de blé fournie en notre pays. le faienit meei
€r8 lerrains abandonnés 4 par Pays, le faisait cons

, onnés a, malgré la perte | Comme un membre: méme.decds imu

aroun, ee ’ ‘ hn ‘ i : a
a Fiettins | | Ballienne ; Vane jet faut: jient |;
: & un égal degré. [1 avait vu te coe


















Vol nocturne |

-yuit-du..9.au 10 du courant,
-enlevé chez Mr Emmanuel

Louis, 73, rue Mgalite, les--ob-





chemise portant “une garniture
aions, or; une paire_de boutons
nebettes, or, et marquée sous le
on de la lettre E..; deux complets
des souliers, une paire de lu-
ela miuison A. de Mattéis-et Co;
cercle én
du..méme métal reliée avec
Gig rouge, contenant deus clefs
‘une porte | e No 48 da compar-
ucoffre ( dela Bangue Na-
Avie en est donné.at
val de la Police, aux orfé-
Pans bijouliers.
recompense est promise a celul
fera retrouver tout ou partie de

ets.

Avis de la Police
nier de pipes relrouvé entre—
ios d'un voleur,mest déposé . aa
central de la Poli ice administra-

disposition du prepriétaire.

Service funébre

e Supérieur de Pinstitution Saint-
is de Gonzaigiie a Vhonneur dinvi- |
lesanciens éléves et les amis de)
blissement,? assister au service so- |
qui sera chanté dans la Chapelle |
institution, le samedi 14 courant,
s-tres-précisessdusmatin, pour
pos de ane du cher"¥'rére Pierre- |
ard. 3 J
Société Francaise
‘Secours Mutuels et de Bienfaisance |
essieurs les membres de la Société
priés de se joindre au Conseil
ininistration, pouraggister en corps
funérailies du Revérend Pére St-
, décédé ce matin & 4 heures
Keiinion cet aprés m di ao hres 1/2 |
Petit Séminaire Coll llége St-Martial.
vice-president, - ALB, DESMARQUETS
Avis

"Stite de Ta dissolution de l’asso- |
N quia existé entre Mr Raoul |
faaagh et le sieur Robert Stark, les
“de rancienne muson R. Kiva-
& Ce», liquid se, seront continuées
& soussigné, qui espére toujours





































sy













































vo fay ~ettaché-a> tive moh




obligé de fiire eaptirer ces animaux et

COUT

de ce ressort, endate da quiegs Octobre mil

idence da a
| cette ville
Feent hult

i tére de-Me-Lonts trenne |
ci-devant Bonne-fo:, le
dau lot Ne 2,

Portail de Léogane, sur
de vingt pieds de large, de la contenance de





ee

, ; PAtisserie

_#
a la disposition du public pour la con-
fection de patisserie fine de tous genres
pour soirées. services, mariage. etc,
Travail soigné, trés apprécié des

fourmets.. Prompte exécution des com-

mandes. Turgeau, 26,Avenue Sumner.

Bonne Mesure

Les buts, miles er autres animaux
qui errent an Champ de Mars, com-
mettant des dégats sur les pelouses que
le Goncessionnaire de l'Kotreprise du
Ghamp-de-lourses-y-frit-étebhr,-it prie-
MM. leurs propriéiuites empécher que
ces.animaux ne circulent ainsi Hbre-
ment sur cette place. Sils ne se con-
forment point a cel avis, il se verra

les faire aboutir anx epives, ef ce, en
vertu de lautorisation de Mr le Secré-
tare @Etat de l'Intér.eur et de la Po-
hee Générale, par sa lettre du 7 cou-
rant, No 100.

Le Councessionnaire du Champ de
Sie Port are Prince.

Maison a louer
Ayanttont son confortable.en fice de la
Ghopelie St Lonis (Turgean ),

Sadresser «Aux Armes de Paris».
Port au Prince, 5 Novembre 1908.



Vier inent darriver:
Superbes Chiffonettes et Zéphirs |:
chez Pr. CARLSTROEM.



Vente ie bien de mineure

|
NPLAISIR PIERRE se tient |



En veria d'un jagement da tribunal civil

homolowuant la
la min |

hut, enregisire,
ie conse! de farnille de
WA, Mege, tenn sous |a presi.
depaix de ta section Sud de |
le vingt-neuf Septembre mal neuf
I, enrecisire,
Li sera procédé en Petite et par le minis-
Ghuistiga Fournier,
ince, Ne 59, rue Rotix, |
lundi seize Novembre |
prochain, 4 Ja vente au plus offrant et der-
nier encbérissenr, d'une propriété dépeadant
sise en cette ville, au dela du
nne nouvelle route

veal cent
délibération

pe Aly php

peu

nvolaire au Purt-au-P:

“nant de St-Thomas,

le |
|

ae et jastifier he confi ance de la





solxante pe de facade sur cent quatre vi ingt
douze pieds de profondenr, bornée, savoir
au nord par fe Ne 3 écho a Mr Durin Mege,
‘au sud par Je reste de la propriété, a Pest par
la nouvelle route sus- “bnon cév et A Pouest par
ttulis Nicolas sur_la mise & prix de mille
gourdes fixée par lexpert, rh outre Tes charges
de lenchére CY ee ae 8 1.000.

A la requéte de la dame veuve A. Mége,
| Propriciaire, demeurant et dowiciliée en cette
ville, agissant en sa qualité de tutrice léyale
de la mineure Alice A. Mege.

__ Et en présence de Monsieur Héhi Si-Onge, |
| defienrant en cette vi ille, subrogé-tuteur’ de |
la dile mineure... |: |

Pour plus amples. renseignements, »s’adres~



bau Prinee, di Novembre 4908.
| A Kavaw net; 59 Freda Quai

a __Alouer
te mMison “a deux

jardin f ruitier,
iSsant.

padresser au bureau du Nouvelliste.

Bonne récompense .
elé perdu dans le trajet de la
hacie Centrale @ Jla--Pharmacie |
Mt, ep car.un coecomacaque’a
‘argent por tant les initiales ELM.
ancées ., eee.
: de le rapposter. aurbureau, au. | cabieb des charges.
velliste >; contre bonne récom _ Port-atiePrinee,

+













appartémen 8
vue splendide, a

septenewcar satan 4 nen seats nt niente snare ara ahrekinnnar Samat ates



41 Novembre 4908.
Vve. J. MEGE



Sivanilla
et Kew. York, prenant la malle,
} sera Me Christian Foursier, dépositaire du frét et passagers.

Filte tres - Supérieurs



Transaflantique

meee CY re
Le paquebol «FERDINAND DE
Lesseps » sera de retour jeudi
12 courant et partira vendredi 13
a2 beures trés précises pour Port-
“de-Paix-t “ap, escales et-te Havre.
Les billets de passage sont dé-
livrés dis aujourd’ hui.
Port-au-Prince, 10 Novbre 1908.
lL, Agent, FOM ALTIERI.

TR SE



Le s

steamer € BoLiviA), venant
de Hambourg, Grimsby, ‘St-Tho-

mas, Sanchez, Samana, Puerto:
Plata, Cap Haitien et Gonaives,
esl attendu ici mercredile {1 cou-
rant,

Ul repurtira probablement je udi
le 12 courant pour Petit-Goave,
Jérémie, St Mare, ( sonaives, Port-
de-Paix, Cap-Flaitien, Puerto-Pla-
ta, Sanchey, Samana, St-Thomas
Havre el Tainbourg.. -

Lb

Le steamer @ PRASIDENT >, ve-
San-Juan de
Porto Rico, Ponee, Macoris, St
Domine ue, Azvua, Jacmel, Caves
et Jorémie, sera ich same li matin
- courant. .

repartira samedi aprés-midi
pour Kingston, Cayes. Jacmel Sto-
Dom ngo, Macoris, Ponce, Maya.
euz, San Juande Porto-Rico et
St-Thomas

ti KEITEL & Ce. Agents.
Pt-au-Prince,9 Novem bre [Ol J.





On rns semen | |

& oP nie % te
Ge. ambourgzaiss Sradrl leatie

(Service New-York-Haitl,

Ba 2 BRO DES | | hb eb goa ae ett







Service Atlas a
Le vapeur « ALTAI>, venant de

' New- York, Cap Laitien, Port-de-
Paix Gonaives, sera ici veadredi 13

ert. [| partira dans la soirée pour

Pent Goavs, Miragoane, Jérémie,
, Cartagena, Santa-Marta

Port au-Prince, 11 Nbre 1908.

F. HERRMANN & Co,— Agenis





Feast Foona opie

S-Léger = Pougues = Si-Léger





Suecés excellents depuis 4670. | A Poceasion de Youverture™ de notre: Saccursal 2
| No 83, nous avisons le public en général, que nous
Pour régulariser la Digestion vente un assortiment de chaussures en tous genres:
« activer la nutrition F
Contre la Neurasthénie, lAné- Pour Hommes, Femmes et Enfants aux prix suiva
mie, la Chiorose. Chaussures pour homme $ 44.95 -
Contre la Dyspepsie, les mala- * « «~~ Dame DAB

‘ies de l’Estomac et des Intestins.
Contre le Diabéte,
Contre la Goutte et le Rhnma-

|

| |
tisme. - oe |
8 ag oF

:















Médailles d'or, d’argent. Mention honorable, Membre du A
Grand prix, Hors concours dans toutes les Rxpositions de
puis 1881 jusqu’a 1907 (Ancien et Nouveau Continents.)

Madame Veuve BARBANCOURT. seule dépositaire
lamarque Rhum Barbancourt et seule propriétaire des
mules qui ont fait obtenir au Rlhum Barbanvourt les m
d’or de toutes les Expositions, a pris la suite des affaires-de -
° | mari, et se tient 4 la mémechalle, sise~Rae des Césars, No.7, 4-4;
septique. | position de sa nombreuse clientéle, dont les commandes seron

, cutées avec le mé ne soin que par Te passé.















Action douce, rapide, ¢ énergique,

curative, contre
jes engorgements du
tube digestif,
Mimbarras cast LGUeS,
Constipations ha-
bituelles,
Congestions, Attaques |
de fiévre,
Affeetions biliaires.
et hépathiques.





« MON-REPOS »

Médaille d'Or a Ex position de Jamestown 1907 Q
La plus haute récompense a Exposition Communale de 1907. G

URBINE

Défiant toute concurrence.
[A 20° extra. — Alcool Supérie
DEPOT-GEABRAL : 23 Rae Roux ou Boone-Foi, 23. |

















































NOUVEAU TRAITEMENT -¢



































--Représentants et dépositaires gnéraux pour Batti: | AFFECTION oS i, s j ft
g de la GORGE — > ae |
se [eons | & 4 . Toux
memate. Capsules 4 ‘ . \e Bronchites F
a, de , Laryngites, Angine
DEPOT A 7 -Emphyséme, Asthme
oor Mare Ale Roberts & Co . ° ' Phtisie _pulmenair oF
: Sian (PI Nouvelle) ro "MODE DEMELOE: Go2 08 capsules par Jour.
‘Petit-Goave } me 29, nl eee PARIS.
“Poside Paix: Mr P. E Leraque. | TERIAL, |



Full Text
064 Port-au-Prince (Haitl)_














































PAGNIE FRANCAI
DES CABLES TELEGRAPHIQUES

_ MONOPOLE DU NOUVELLISTE
_ REPRODUCTION INTERDITE,

Paris 9.— Le « Temps » déclare
le retard persistant de! Allema
répondre, est en flagrante con-
ction avec l'esprit de l’arbilrage, |
yjoute: —- «Il nous est impossible
comprendre l’aititude de /’Alle-|
ghe.. Pourquoi renonvelle-t-elle |
xigences qu'elle sait qne nous
pPlerons pas? Nous ne nous ex- |
pus cette insistance que par la
¥ xh4 “ : s5

if avolt propane ERE BHI FaBa* er
désire voir sa proposition reje-

ee

he
aris 9.— Les derniers avis de |
ndisent qu'il ya tout lien de
aqu’une -olution satisfaisante |
effin en vue D'aprés ces dépe- |
Allemagne semble maintenanl|
dée A accepter la proposition |
gaise: que l'affaire soit soumise |
tribunal d'arbitrage tant en ce |
tegarde les faits qu’en ce. qui |
erne la question de droit inter- |
onal. Oo
ERLIN 9.-- La lenteur des négo- |
tons franco allemandes est une |
Minquiétude. générale. — Crest |
ain que le chancelier de Bulow
paraitre devant le Reichstag et
prévoit une journée critique. Oa
eles amis du prince sont in.
sdeson état nerveux. Illeura|
équ'il ne supportera ni crili
i insultes, de quelque cole |
es viennent. [l est possible que
ince de demain donne lieu 4
Ues surprises, -

RLIN 9.— On s’attend ace que
ebats auxquels vont douner lieu
tn au Reichstag les déclarations
Empereur Guillaume, publiées
e «Daily-Mail» de Londres, du- |
#au moins deux jours. On croil |
le chancelier de Bu'ow prendra |
role dés l’ouveiture de la séan- |





























| vant pas traiter

, ung.
son. Divers autres orateurs onl. pris,

[la parol

Les esprits sont-tres moniés dans ;





















Mercredi, 11 Novembre 1908























Abonnement ‘pour Département......4.20
« Etranger...,...., 2.00

esser les communications aux bureaux du journal, an
: 3

4

les partis, mais principalement par-

{tiles socialistes qui ont. organisé
| pour demain soir vingt- Mior
| monstres pour t
| solutisme.,

protester contre Vab-

Les membres des autres parlis se

| sont réunis aujourd'hui au Reichs-
rag pour décider leur attitude dans
| les débats de demain et pour choisir

leurs porte paroles.
? tT }
, ERNE 9.— La princesse Sophie
Ohenberg, l’épouse de l’archiduc

Frangois-Ferdinand,a donné avjour- |
;dhuile jour aun enfant da sexe
mascalin.

New York 10.— Le « New-York

Bay baraecuins ro rressé specie,
| relatant que le Gouvernement Alle-
| manda fnalement accepté la propo-
| sition}du Gouvernement Frangais
| de soumettre a Varbitrage l’incident
de Casablanca.

Beauin 10.— Les indiserétions de
’Emperear Guillaume furent discu-
tées aujourd’hui au Reichstag devant
une énorme assemblée,

Mr Bassermainn, parlant an nom

| des libéraus-nationaux, dit que sun

parti ne demande pas Ja démission

i du chancelier von Biilow, mais re-
lclame Vélimination d’un autre éle-

ment dans la conduite des affaires

| dtrangéres et anssi_lobservance de |
lia Constitution, —!’Emperenr ne de-
d'affaires étrangéres |

sans la coopération du chancelier.
Mr Singer, socialiste, dit que |

Haute=Couret jugé pour trahi-
e critiqguant les indiscrélions
de ’Empereur et demandant des ga-
ranties contre ces indiscrétions:
Parts 40.— Il est semi officielle-
ment annoneé que la France et VAl-
lemagne ont définitivementagreé de
soumettre Vincident de CGisablanca a
arbitrage. Le choix des membres de
ia cour d’arbitrage aura lieu sans
retard. , =
“Mr Pichon a soumis at Conseil
deg -ministres les termes de I

gle des rues Bourjolty & Fort-Per.

six réunions |

el Em |.
pereur devrait Give envoyé devant



















gement intervenu entre les deux
Puissances,

Pekin 10 — Le bruit dela mort
de limpératrice douairiére a conru
) 2vjourd’hus,maisa été démenti,Lim-
_ peratrice est trés gravement malade.

LISBONNE 10.— Mr Alberto Costa,
ancien député, s’est suicidé aujour
a’hui. H avait été méléa Vassassinat
du roi Carlos et du prince Louis.On
croit qu'il avait été choisi pour as-
sassiner le Roi Manuel,d’ou sa déci-
sion,

|





4 lire Mr Magloire, il semblerait que les vi-
gnerons n’ont qu’a tendre la main pour cueil-
ir deg lauriers ou des écus; mais il le sait,
nutle branche de l’Agriculture francaise ne
ful plus éprouvee.

Lioidiam en 185 ravageait les vignobles
et la production du vin était réduite au quart
des rendements anlérieurs ; on se relevaila
peine de celle épreuye, que le phylloxéra pro-
menait ses ravages dans toute la France. La
production retomba encore; et des vignobles
qui valaient avant la crise de 10 a 20,000
Phectare ne valaient plus qne 4.000, L’atcool
de yin digparul presque complélement. Celte
| lutte ne dit rien au ¢ Matin»! Elle n’est pour
lui ni preuve d’énergie, ni cause de sympa-
thie pour des hommes violemment prouveés ;
‘on se contente de leur dire d'un air bon en-
fant wah! la vigneta coule douce,..»—Ecou-

tez alors ce que dil du travail de la vizne un
| auteur veuéré. Prenons sur ce point le témoi-
ynage du plas illustre des Latins, celui gui
s'est immortalisé &chanter les champs et leur
| paix Sereine,





et a pousser ses premidres--feuilles, ménage
| sa faiblesse, et meme quand les ceps vivaces
| wélancent et s’étendent librerment dans les
“airsvitne faut pas.encore leur faire sentir le
' tranchement de la serpe, mais seulement éla-
' suer du bout des doigts et éclaircir leur feuil-
| laze. Plus tard, quand ils ont grandi, enla-
gaintlormeau de leurs bras. deja robustes,alors
‘monde leur cime, alors taille leurs branches
(jusque-la ils redoutaient le fer), alors en-
fin, réprime en maitre impitoyable et arréte
lessor désordonné des rameaux,
| «La culture de la vigne impose encore un
“antre labeor, qui jamais ne prend fin. Trois
ou quatre fois par an il faut autour d’elle
fendre le sol; il faut sans cesse en briser les
mottes avec le dos du hoyau, et soulager lout



arran-: le plant de son excé: de feuillage. A peine

~ioftsbyOE SOs ‘etle. Ja. vigue)}-commence.2-croltre:==-
Tron aed eer cocientiunancemcenucsiney:































































achevée, Vcouvre du vigneron recommence, et |
tourne dans le méme cerele; sa tache anouelle | de cent ans, un BD
ga déroule, revenant sur elle-méme-et—sui-— serait facile, au so q
vant ses propres traces. Dés le moment ou la | agricoles officielles, et-de chiffres plu re f
vigne a vu tomber ses derniéres feuilles, ot )de montrer l'exagération et erreur d notre
~—~}*Aquilon glacé a dépouillé les bois de leur contradicteur, et combien ces régions qt
parure, alors déja Pinfatigable paysan atend | cite ont progressé de 4877 ar eee
ses soins 4 launée qui va venir: armé du | Mais ce n’est pas répondre ore al
tranchaat recourbé de Saturne, il-s’acharne | firmations les plus {éméraires du « Matin
au travail-sur-ce qui lui reste de sa vigne, il | il cite certaines parties de la France of le so
lataille, illa faconne 4 coups de serpe. Sois | est plus consacré au paturage ou a ce q iu
le premier a bécher la terre, le premier a | appelle des enltures—faciles, 4 Pexclusion ,— la gravité de la Regle religiet
~~~ enlever-et-& briler-les sarments inutiles, le jnsinue l’article, — des céréales, du blé, la on beau renom et ses meil
premier 4 rentrer tes échalas au logis ;.sois | culture favorite. A PE eee neti 3
“Ye dernier a vendanger. Deux fois le-pampre Que dans un grand pays tes sols ee ak ne’ p - gloire
sy pcharge ta vigne; deux fois elle est assié- | riés et ne soient pas passibles des mémes eul-¢ |. ee SE
gée Wherbes épaisses et de ronces de la, pour | tures, quily ait des terrains maigres ou ras, a Se ete pace co
toi, ung-double.peine..Admire les vastes do- | rocailleux ou sablonneux qul demandent ua j @ arcear a ela bril'ante fanfare
traitement spécial, c'est, une vérité viele. F 4h entrainement soutenu cha

maines, mais contente-tor d’en eultiver un ‘ ee ehhh SN
“petit. Ne faut-il pas aussi couper, pour en | comme le monde et que nous connatssons | Ment ar un public d’élite.
faire des liens, le houx épinenx dans les bois, | pour Vavoir entendue depuis Venfance, 4. Le Pére St-Clair.a beaucoup. co
le roxeall sur les bords des fleuves? Pour le Nee vero terre ferre omnes omnia possunt, bué a. développer le sens du~ beau
saute incolle, méme travail. Les vignes soat Toute terre ne porte pas tous fruits. Mais les notre mil a Ses jeunes musiciens:
liées, les arbustes laissent reposer la serpe: chiffres que nous avons cités plus haut, mon=)5 aig it tre eoins da
a oser | 3 ous ee . amaliorer | sete UD Y at aux quatre coins

arrivé aux derniers ceps, le vigneron chante trent les efforts faits parloul pour ameuore tre pelite République, outs:
; . * mate das terrae . aie p Spubiigque, ousa mort
la fin de sa tache. Et cependant if lu faut les terres, ef en obtenir un rendement supe . weet eee
. ee ccthua | ie traiverent 3 aj cemble résulter | Maturée va jeter une profonde tristes
encore tourmenter le sol, remiuer la poussiere rieur, convrarvemen ace qr seme 4 ie “Au ag . é beg
des glébes, et craindre les injures de Vair des affirmations du « Matta ». Qaeiquil USS! NOUS. assofions- nous ee
pour ses raisins déja mars.» (4 veuille laisser entendre, le blé est cultive | cordialement au deuil de la, Cong
Virgile chantait ainsi. Le «Matin» achangé | dans tous les Départeme its francais sans | tion des Péres du St Esprit et
les pipeaux antiques pour un cor aux sons ecception. On amende, on ameublit, et des'| convions en méme temps aux obséq
discordants, Le bruit qu'il fait avee un ins- | terrains qui étaient abandonnés et qui pa- | du regretté défunt qui auront lie
raissaient impropres 4 la culture des céréales, jourd hui a 3 heures précises. —

ont-donné.des.résulia's remarquables, ebont jo ete t funebre
par urmithard, peut etre obtenu sans effort, | contribué a faire passer le rendemen da bié F Pe part : AD PE
" et que les vignerons ne sont que des spécula- | de 40 millions d’hectares en 18154 130 ou} Les Péres de la Congrégation du
teurs qui jouent 4 face ou pile toute leur re- 450 millions ea 1907. =. Esprit ont ta douleur de vous faire
cette d'une année? = (A suivre).— Dr Newours Aucuste. |-de la movt de leur confrére
_L’humanité sourita cette condamnato “ : - Le R PO Abeer Saint-CLal
sévére. Lianglo-saxon de Californie, Panglo- 4

cavnn d Anstralioco candy (PS Ne YES VAPOR | Ae AMTMAnAAG décédé a Vage de 55 ang, muny
























trument si vide d’harmonie nous convaincra-
teljamais qwun résuitat, qui se chiffre rer














sreamio ng Stn ay ae : 2 ‘ ¥ 4 Fo yea ag
Mhumanitee ce a Pt emicres faiblesses de Jj . ee d aseisien d ses funérailles q

a » el pendant qu’oh le proclame iate & genbais’ i "Eolise Mé itaine aut
radigne de leurs bras robustes, et lia con : Société Astronomique ~ ea en l'Eglise Métropolitaine aujo

ogg a "hai 1 :

8 Of-e pour ens theta vie ths 3—poursnivent- _#t MéréoRoLOG: QUE be Port-au-Prince. wht 11 Novembre, a3 hres de] apy

or réyve qui est @inoender VAmérique et Observations failes ce matin a 7 hres. Li : Se ep pe ae

I naleterre du produit de leurs vignes, et de | Pression barométriqueaO*... 762°/=0 | is couvoi partira du Petit Sémi

"pase “! la France de ses marehds | ~ . Température a lombre 250 & -ol'oge Saint Martial. :

ah 5 » prey erelonre A.lifii« « ve < tty . eee eee we helt. ve : ’ . 28
portance aa ene édifiés sur Time Hurmidité relative en centiémes RO. -Priez Dieu pour lui

. La preuve ieee fate 7 Tension de la vapeur....... 91 fea 30 Messe de Requiem

oa £ Pas coe ale St je te - H 8 . 4. , . stn *
} Direction du vent.....,.. Est 40> Sud} —Il-sera chanté demain matin 4.7 br

parlais du bétail, et ne poursuivais jusqu’é
"dtab Pog ne Poursuivals jusgu’a | Nébulosité, Car ' : ete Pati eke
Pétable le déclin fantastique do la ineutalita Nébulosité, Cumulo stratus, camato 1/2, en la chapelle aw Petit-Sém







































eee 4896 a £903 le nombre des beeufs | praia limbus, Nimbus 8 une messe solennelle pour le repos
feppores do Te LSA millions & 14.105 | Vey enaun de tomporatare deo ee | | Sesnombreux dlovesetamis ne
les chavres ‘ 760 7.561 Minimum emperature dhier 33°4 Ses nombreux éléves etamis ne man
les chevaux 2767 Foes Ozone a 20° 7 | queront pas d’assister a cetle p
les moutons on ar5 e O83 | bene eeee orev eeteesetaseeee 7 | Coremonié en hommage de graltt

. Observations particuliéres +. pour le long et désintéressé dé

Les moutons.ontdiminudiei
AnS.OnL_dipinue_jeb eomme—en-
Anoyleterre, comme i Quelqi 5. i 1
2 » en Allemagne. Mais la uelques goultes de pluie, ce matin |: wy:
Bay elon de la viande a augmenté de | 2¢ 9 heures a7 heures are-en-ciel 4 | Jeunesse haitienne,
Of. tonn z srinds Batra 4 QR: : 5 “ = :
Tago founes dans la période entre 4862 et. | 7 RULES. 2 | cco ewestation de sernreay
Ee ph eee de 1882 atsoz.| | e obs 30 4 6 hs JO, la plaie tombe | Le barreau de Port au-Pri
pins" encore, passant de [en plusieurs points des mornes;au Sud_1 de faire une-précieuse-acg as



ment de ce digne Missionnaire po













6 038.374 4 7.560.650 i
Mr Magloire costs iomphor sae résseve- qui sont couveris de gros nuages noirg, | personne d'un intelligeut licenei
set-tome-cites-d’aprés Léonce—de—La vergne, fo £ e Directeur de U Obse re, | DEGIt, M-Jules Daca ,

u rials . a Sena . ~ me Soe gg, oe ho ee é
fh certala nombre d+ Dipirtemants francais i FR. CONSTANTIN: Ee -liew heirs
-regsante audience : souhar

@ O00 la-cebtrret est plas-eThomenr aire eet .
une erreur. de crol ~ Tron wy Ou'c est “ , Deuil ; : gg oe
agticulteurs, et qui vastifion fo encore des | Le Petit Séminiire Collége St Mar- do doyén A; St-Rome, cordialey
de colle quasi vie stint | out ve quill dit hal est alteint ce matin au coaur_par la les du substitut Lys Latortue, sv

_néeen terre par la meulalilouue se | inort de notre congénére. le distingué | Hel discours du récipiendaire
nhiceen, ule que vous eon- | et SsyMpathique PERE Sr-CLain La vie
A live ce funébre dénonbrement des toute de dévuuement de ce brave Reh. |
ties de la France qui ve sont pas auricoles, peux Jointe a son alfabilité inaltéra
on sedemaude dans quelles portions du tere, { ft 8Â¥ait acquis une estime rare d

¢ toire on cutive encore les céréales. ef si les | CUS les eceurs, La iér@ labo
slatiliciens : 18%, ef 31 les . apo carriére laborieu:
assuraut que la jouent pas de nous, en noug | Pere St-Clair: 30: ang: /d’enseigne
ss a quantilé de blé fournie en notre pays. le faienit meei
€r8 lerrains abandonnés 4 par Pays, le faisait cons

, onnés a, malgré la perte | Comme un membre: méme.decds imu

aroun, ee ’ ‘ hn ‘ i : a
a Fiettins | | Ballienne ; Vane jet faut: jient |;
: & un égal degré. [1 avait vu te coe















Vol nocturne |

-yuit-du..9.au 10 du courant,
-enlevé chez Mr Emmanuel

Louis, 73, rue Mgalite, les--ob-





chemise portant “une garniture
aions, or; une paire_de boutons
nebettes, or, et marquée sous le
on de la lettre E..; deux complets
des souliers, une paire de lu-
ela miuison A. de Mattéis-et Co;
cercle én
du..méme métal reliée avec
Gig rouge, contenant deus clefs
‘une porte | e No 48 da compar-
ucoffre ( dela Bangue Na-
Avie en est donné.at
val de la Police, aux orfé-
Pans bijouliers.
recompense est promise a celul
fera retrouver tout ou partie de

ets.

Avis de la Police
nier de pipes relrouvé entre—
ios d'un voleur,mest déposé . aa
central de la Poli ice administra-

disposition du prepriétaire.

Service funébre

e Supérieur de Pinstitution Saint-
is de Gonzaigiie a Vhonneur dinvi- |
lesanciens éléves et les amis de)
blissement,? assister au service so- |
qui sera chanté dans la Chapelle |
institution, le samedi 14 courant,
s-tres-précisessdusmatin, pour
pos de ane du cher"¥'rére Pierre- |
ard. 3 J
Société Francaise
‘Secours Mutuels et de Bienfaisance |
essieurs les membres de la Société
priés de se joindre au Conseil
ininistration, pouraggister en corps
funérailies du Revérend Pére St-
, décédé ce matin & 4 heures
Keiinion cet aprés m di ao hres 1/2 |
Petit Séminaire Coll llége St-Martial.
vice-president, - ALB, DESMARQUETS
Avis

"Stite de Ta dissolution de l’asso- |
N quia existé entre Mr Raoul |
faaagh et le sieur Robert Stark, les
“de rancienne muson R. Kiva-
& Ce», liquid se, seront continuées
& soussigné, qui espére toujours





































sy













































vo fay ~ettaché-a> tive moh




obligé de fiire eaptirer ces animaux et

COUT

de ce ressort, endate da quiegs Octobre mil

idence da a
| cette ville
Feent hult

i tére de-Me-Lonts trenne |
ci-devant Bonne-fo:, le
dau lot Ne 2,

Portail de Léogane, sur
de vingt pieds de large, de la contenance de





ee

, ; PAtisserie

_#
a la disposition du public pour la con-
fection de patisserie fine de tous genres
pour soirées. services, mariage. etc,
Travail soigné, trés apprécié des

fourmets.. Prompte exécution des com-

mandes. Turgeau, 26,Avenue Sumner.

Bonne Mesure

Les buts, miles er autres animaux
qui errent an Champ de Mars, com-
mettant des dégats sur les pelouses que
le Goncessionnaire de l'Kotreprise du
Ghamp-de-lourses-y-frit-étebhr,-it prie-
MM. leurs propriéiuites empécher que
ces.animaux ne circulent ainsi Hbre-
ment sur cette place. Sils ne se con-
forment point a cel avis, il se verra

les faire aboutir anx epives, ef ce, en
vertu de lautorisation de Mr le Secré-
tare @Etat de l'Intér.eur et de la Po-
hee Générale, par sa lettre du 7 cou-
rant, No 100.

Le Councessionnaire du Champ de
Sie Port are Prince.

Maison a louer
Ayanttont son confortable.en fice de la
Ghopelie St Lonis (Turgean ),

Sadresser «Aux Armes de Paris».
Port au Prince, 5 Novembre 1908.



Vier inent darriver:
Superbes Chiffonettes et Zéphirs |:
chez Pr. CARLSTROEM.



Vente ie bien de mineure

|
NPLAISIR PIERRE se tient |



En veria d'un jagement da tribunal civil

homolowuant la
la min |

hut, enregisire,
ie conse! de farnille de
WA, Mege, tenn sous |a presi.
depaix de ta section Sud de |
le vingt-neuf Septembre mal neuf
I, enrecisire,
Li sera procédé en Petite et par le minis-
Ghuistiga Fournier,
ince, Ne 59, rue Rotix, |
lundi seize Novembre |
prochain, 4 Ja vente au plus offrant et der-
nier encbérissenr, d'une propriété dépeadant
sise en cette ville, au dela du
nne nouvelle route

veal cent
délibération

pe Aly php

peu

nvolaire au Purt-au-P:

“nant de St-Thomas,

le |
|

ae et jastifier he confi ance de la





solxante pe de facade sur cent quatre vi ingt
douze pieds de profondenr, bornée, savoir
au nord par fe Ne 3 écho a Mr Durin Mege,
‘au sud par Je reste de la propriété, a Pest par
la nouvelle route sus- “bnon cév et A Pouest par
ttulis Nicolas sur_la mise & prix de mille
gourdes fixée par lexpert, rh outre Tes charges
de lenchére CY ee ae 8 1.000.

A la requéte de la dame veuve A. Mége,
| Propriciaire, demeurant et dowiciliée en cette
ville, agissant en sa qualité de tutrice léyale
de la mineure Alice A. Mege.

__ Et en présence de Monsieur Héhi Si-Onge, |
| defienrant en cette vi ille, subrogé-tuteur’ de |
la dile mineure... |: |

Pour plus amples. renseignements, »s’adres~



bau Prinee, di Novembre 4908.
| A Kavaw net; 59 Freda Quai

a __Alouer
te mMison “a deux

jardin f ruitier,
iSsant.

padresser au bureau du Nouvelliste.

Bonne récompense .
elé perdu dans le trajet de la
hacie Centrale @ Jla--Pharmacie |
Mt, ep car.un coecomacaque’a
‘argent por tant les initiales ELM.
ancées ., eee.
: de le rapposter. aurbureau, au. | cabieb des charges.
velliste >; contre bonne récom _ Port-atiePrinee,

+













appartémen 8
vue splendide, a

septenewcar satan 4 nen seats nt niente snare ara ahrekinnnar Samat ates



41 Novembre 4908.
Vve. J. MEGE



Sivanilla
et Kew. York, prenant la malle,
} sera Me Christian Foursier, dépositaire du frét et passagers.

Filte tres - Supérieurs



Transaflantique

meee CY re
Le paquebol «FERDINAND DE
Lesseps » sera de retour jeudi
12 courant et partira vendredi 13
a2 beures trés précises pour Port-
“de-Paix-t “ap, escales et-te Havre.
Les billets de passage sont dé-
livrés dis aujourd’ hui.
Port-au-Prince, 10 Novbre 1908.
lL, Agent, FOM ALTIERI.

TR SE



Le s

steamer € BoLiviA), venant
de Hambourg, Grimsby, ‘St-Tho-

mas, Sanchez, Samana, Puerto:
Plata, Cap Haitien et Gonaives,
esl attendu ici mercredile {1 cou-
rant,

Ul repurtira probablement je udi
le 12 courant pour Petit-Goave,
Jérémie, St Mare, ( sonaives, Port-
de-Paix, Cap-Flaitien, Puerto-Pla-
ta, Sanchey, Samana, St-Thomas
Havre el Tainbourg.. -

Lb

Le steamer @ PRASIDENT >, ve-
San-Juan de
Porto Rico, Ponee, Macoris, St
Domine ue, Azvua, Jacmel, Caves
et Jorémie, sera ich same li matin
- courant. .

repartira samedi aprés-midi
pour Kingston, Cayes. Jacmel Sto-
Dom ngo, Macoris, Ponce, Maya.
euz, San Juande Porto-Rico et
St-Thomas

ti KEITEL & Ce. Agents.
Pt-au-Prince,9 Novem bre [Ol J.





On rns semen | |

& oP nie % te
Ge. ambourgzaiss Sradrl leatie

(Service New-York-Haitl,

Ba 2 BRO DES | | hb eb goa ae ett







Service Atlas a
Le vapeur « ALTAI>, venant de

' New- York, Cap Laitien, Port-de-
Paix Gonaives, sera ici veadredi 13

ert. [| partira dans la soirée pour

Pent Goavs, Miragoane, Jérémie,
, Cartagena, Santa-Marta

Port au-Prince, 11 Nbre 1908.

F. HERRMANN & Co,— Agenis


Feast Foona opie

S-Léger = Pougues = Si-Léger





Suecés excellents depuis 4670. | A Poceasion de Youverture™ de notre: Saccursal 2
| No 83, nous avisons le public en général, que nous
Pour régulariser la Digestion vente un assortiment de chaussures en tous genres:
« activer la nutrition F
Contre la Neurasthénie, lAné- Pour Hommes, Femmes et Enfants aux prix suiva
mie, la Chiorose. Chaussures pour homme $ 44.95 -
Contre la Dyspepsie, les mala- * « «~~ Dame DAB

‘ies de l’Estomac et des Intestins.
Contre le Diabéte,
Contre la Goutte et le Rhnma-

|

| |
tisme. - oe |
8 ag oF

:















Médailles d'or, d’argent. Mention honorable, Membre du A
Grand prix, Hors concours dans toutes les Rxpositions de
puis 1881 jusqu’a 1907 (Ancien et Nouveau Continents.)

Madame Veuve BARBANCOURT. seule dépositaire
lamarque Rhum Barbancourt et seule propriétaire des
mules qui ont fait obtenir au Rlhum Barbanvourt les m
d’or de toutes les Expositions, a pris la suite des affaires-de -
° | mari, et se tient 4 la mémechalle, sise~Rae des Césars, No.7, 4-4;
septique. | position de sa nombreuse clientéle, dont les commandes seron

, cutées avec le mé ne soin que par Te passé.















Action douce, rapide, ¢ énergique,

curative, contre
jes engorgements du
tube digestif,
Mimbarras cast LGUeS,
Constipations ha-
bituelles,
Congestions, Attaques |
de fiévre,
Affeetions biliaires.
et hépathiques.





« MON-REPOS »

Médaille d'Or a Ex position de Jamestown 1907 Q
La plus haute récompense a Exposition Communale de 1907. G

URBINE

Défiant toute concurrence.
[A 20° extra. — Alcool Supérie
DEPOT-GEABRAL : 23 Rae Roux ou Boone-Foi, 23. |

















































NOUVEAU TRAITEMENT -¢



































--Représentants et dépositaires gnéraux pour Batti: | AFFECTION oS i, s j ft
g de la GORGE — > ae |
se [eons | & 4 . Toux
memate. Capsules 4 ‘ . \e Bronchites F
a, de , Laryngites, Angine
DEPOT A 7 -Emphyséme, Asthme
oor Mare Ale Roberts & Co . ° ' Phtisie _pulmenair oF
: Sian (PI Nouvelle) ro "MODE DEMELOE: Go2 08 capsules par Jour.
‘Petit-Goave } me 29, nl eee PARIS.
“Poside Paix: Mr P. E Leraque. | TERIAL, |