Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
cen our Département......4.20 -PAR.MOIS

€ ee





_terribl. sontlages on. Un fort vent trait 2.000 loieas de dee . a
| activait les flammes qui pendant six ; a fait de‘nombreuses victimes. 7. 000.




PAGNIE FRA NGAISE.




























Sa!


















°
onan pant



































‘pace





























paw 23.—L.a presse espagnole
avis que la chote d’Abdel-Aziz






















pes CABLES TELEGRAPHIQUES heures ont fait rage,détruisant 1.500 | personnes sont sans. abri.
QNOPOLE DU NOUVELLISTE maisons et magasins. A9 heures du; Wasninacton 24.——l.e chargé d’af-
REPRODUCTION INTERDITE, - soir, Vineendie continuait, miis le , faires améiicain a Tanger’ télégra--
_— | vent avait considérablement diminué | phie 4 son Gouvernement que la‘si-
uncer 23.—La défaite du Sultan | de force, . tuat‘on au Maroc est devenue’ sé .
del-Aziz par les hordes de son: Paris 23.— La. récolte du bié en | rieuse. fied
ve Moulat-Hafid, est confirmée: France se fait. en ce moment dans

camp du Sultan a été surptis | les: conditions les plus faverables.

dant la nuit du 19 Aodt et ses] Paars 23.— Mlle Julia Sabra, la} ITE

es ont passd du cété de Ven- | célébre danseuse francaise, qui fut |.
emi, dés les premiers conps de feu | une des émules de" ail Tae est morte | :

tapports indiquent que la défaite aujourd’hui 4 Auteuil, 4 l’Age-de 41} Fidélea notre promesse, nous publions la.

bdel “AZ 2 est prigcipal ment die | ans. majeure partie, du "aca du Jeune et dis- |
trahigon ‘e ses soldats. - s —-| Paris 23 —Rente fangaie 96. 68.'| BueneRavsavp,qui sfuthetoghevreasement
aai-Hafil a été proclamé: Sal- Mr Ruau sest rendu a -Bagnéres a notre sens, la grosse question” ‘sociple ac-
Maroc a Tanger et cette pro- |.de. Gnchon. ot HL. résida UG: banquet tuellement: en débats 2
mation a cté telégraphiée _ dan: EN TO CORNER Be: ‘| ,..1l fade nous entendre sur le sens”
Je pays, | ME mson est parti p pour St-Ma- de certains. mots, tels. qua.« méthode
fous les fonctionnaires nonimnss a banquet. tui fat offert. part anglo-saxonne.», « particularisme »,

e Sultan décha ddclaveat quils | la Municipalité. + «doctrine. utilitaire» ete. Savez-vous au.
eceptent la souveraineté de Moulai-|. Mr Dujardin-Beaumetz inaugura moins cequ’ils venlest. dire tie vous en ~
Hf. Les nouvelles recuss sur lap d Fonjeaux (Aude) le buste de Hu- donne explication la plus simple et a

eindiquent qu’Abtel-Aziz dis- | gues Destrem, député de l’Aude qui | plus pratique. Tous ces grands mois

ait dane armée numériquement | avail été déporté a Cayenne par Bo: | résument a ceci : qu il faut es la vie

riewre A c: lie de son frére, que | naparte. | a lutte sociale, aeril taut gue Piedad »

qu'il fauk que individu .
canens onl été tnalservisou quills} Un garage a’automobiles en cons- se dégage de la communauté el. ne soit
efuse de functionner. ~—L’explo- | traction s’est écroulé a Neuvecelle pou: s6.que’ par sa seule impulsion,

de quelques pieces a en outre (Haute-Savoie). il ya 7 morts et gui ‘ait des aptitudes diverses pour _

Hapaniqne parmi les cavaliers plus sieurs blessés. - | étre embarrassé le moins possible daus —
dribus. L’immense. majorité a|- Un train-omnibus venant de Di- les nombreuses circonstances de la vie,

ae de czlte oceasion pour s’en- jon, famponna un train de marchan-}-qu'll arrive, ea un mot, a la fortune

dises 4 Perrigny. Il y a-un mort et et au bonheur par sa seule énergie et
blusicurs blesses. fue 11 soience sociale. aivel entendae,
Mer Carmen, ancien évéque de la | que la
ntenant un fait accompli. Martinique, est décédé que do Sinepirdt on peu carer
bNegien. Fig 23.—Le paque- | New-York 24, -—Six mille onvriers | haute vertu sociale a la fois et morale
igefondens allant | tailleurs pour hommes. SO _& {dans ¢le devoir consenti avec joie et la







tgen a Hangesund sar Ia te | en gréve aujourd'hui.— Trois mille | conscience de plus ¢ en plus de: ieale et -
de orvege, a fait naufrage la | autres les joindront demain Ls res Heres = ~
8 en PLOS.. Hever At-aAne- -augmentation—journa-

r les 70 passager St | ti “| dence, ferait un. bien: inappréci> ble.
» 40, dit-on, pont été: no-1 “ Heioeyeeec cal lemagne) 24, ~ - Le Toutes tes ye ut a. Ons venons

: concitovens, babitués
a eau. Le capitaine da: pa eds d’All emagne i Washiggton, est | | de. ns ¢ aaa habit de bone
se ouve parmi les person", mort cette nuit des suites d’une | puis longtemps, dés la formation de _ -

Dt | pueumooie, dont il sonffrait depuis © joie sationalité, et peut-éire méme a
' INOPLE 23. — Un violent ''s samedi dernier. . feause des conditions dans lesquelles _
€ Sest declare cetaprés midi _ GoNSTANTINOPLE 24.— - Un. incen- | cette formation s'est accomplie. le peu-
© quai tier de Stamboul, ete : emmenca.: hie _aprés- midi - ple haitieén a appris. a considérer Et
Mes: instants, ght devent t qui futéteint ve j adé-_ cheng | L gt

ere de deus francs: Cinquante cen- appl iquiée 2 aux con



























































































Les travaux sains “et régénérateurs ont | faire fructifier les semences des idé
été négligéa, l'industrie et l'agriculture | nouvelles chez nous. Il n'a pas ete cut
méconnues, méprisées -La course aux | tivé dans ce. but et n’en sera pas. 6 pr
fonctions, voild le meilleur exercice | nétré. C’est a quoi. l'on ne pense guere, | 8
de gymnastique sociale. Et.l’on dit que loraqu’on nous dit qu'il faut tourner+ é¢
Von aime | Etat ! Nenni! Nos alfections | bride, renoncer 4 lenseignement latin |
portent plus particuliérement sur quel | et aborder d3 plain pied celui anglg-7 du Gouv
que chose de tangible ; c'est le Budget, | saxon. 000:
Je Budget au ventre doré que nous ai-| _ Il serait, je crois, dangereux de faire |p
mons. Et quand vous entendez parler | si rapidement volte face. Nous risqtr
de progrés, de..« patriotismeéclairé », | rions d’y attraper un torticolis irrépa-
ne vous dites-vous pis intérieurement | rable. Ce qu il faut pour le moment, | des a
que ce sont des mensonges et que cela | c’est un travail dimprégnation, d'assi*| rappelant qu’en
~— doit finir? milation lente et méthodique et fait de régu'iérement, ils si
Oui, cela doit finir. Nous devons re- | bonne foi. Ce travail se fera sdrement de leur Eglise
nier l'antique croyauce au prestige des | au fur et & mesure que chacun com- Hl pr




ononga ensuite
sonorités déclamitoires ; seuls les ac- | prendra la nécessité de travailler libre- | de fortes pensée,
-tes aujourd’ui comptent. Nous devons | ment a son bonheur et a celui de son } ditaires, en commenta
crier arriére aux gestes pompeux et] pays. 4
faux, pour nous vouer a l’utile et sim-
ple besogne, au-travail.incessantet
{écond, chacun suivant ses aptitudes et
ses facultés.
Voila ce qu'il convient que vous vou-
liez. Et la méthode anglo-saxonne_ est
Ja pour vous fournir les movens et
procédés ntcessaires &@ la réalisation
Wun but si noble.

La science sociale uayant pas en-
core défini dune-facon précise et défi-
nitive ces moyens et procédés, il faut

textes sacrés : le:
(Fin a demain.) des raisins verts,les



Ville a été tout a &
. a Rarement fétes en
Société Astronomique | un tel éclat. Le publi
eT. MéTEOROLOGIQUE DE Port-au-Prince. | suceés du_ précéde
Observations faites ce matin d 7 hres | donné rendez-vou
Pression barométrique a... 761 "/™ 40 la grande pane: Co =
Température & Vombre......... 25° 8 | DrIse: UFalene legeréme
Humidité relative en centiémes .... 81 ressant uh peu trop ¥

nous garder de tomber dans des exces | ; velure du beau

ns 2 : , : . oye 19 =/m 49 eure (0 pean 6
ficheux, par enthousiasme ou prosé- | Pension de la vapeur... .... 19 m/e 4 ~nattes. N
f P Direction du vent......... secoeee Et dJuleuses nates.

lytisme, On nous dit que la méthode
anvlo saxonnecreée la force individuelle,
deéveloppe et affirme ‘es énergies. Mais
comment? On n’est pas d’accord jus-
qua préseut Tout dabord, qu entend-
on par anglo-saxonnisme ? Je suistenté
de'répondre : cest la maniére de vi
vre el dévoiuer propres aux peuples
anglo-saxons. Mais cherchons a défi.
nir pour éviter toute iuterprétation
fausse.

La méthode anglo saxonne ne ccn-
siste pus dans la pratique des sports,
Nest pas anglo saxon cet éléve fort
eu gymnustique qui juge sdant de se
mesurer a ses maltres. Toujours est-
il que Vhabitude des exercices physi

Nébulosité Cirro, strato etfractocum 3 salt, a riail, 0 oe
Pluie .e cc cece cece cece eens Bo mm 7 plavdissalt..:
Maximum de température d hier 33¢6 La musiqu Hai
Minimum é u
Ozone........ ee eececccewveeas 10
Observations parliculieres ;
Hier, tonnerre lointain duns laprés
midi.
Le soir 4 5 hs 40, pluie dorage. pétre, en y insta
Ecluirs 4 /Onest le restede la soirée. fh}oueans.
Le Directeur de U Observatoire, | En somme, on
Fr. Consrantin | remerciant siacéreme
Contrat Emile Audain cis de ces gals au
Le seul contrat qui alt recu la rati- Ma
fication da Sénat. est celui de MrEm le Demain matio se
ques contribuera a faire de vous des Audain, dont voici les clauses prinei- de notre confrére
———~@tres-endurauts et fois. pales : avec Mile CaRiDA
La méthode angio-sayonne ne rési- | , Etablissement dins le département | — La. béne fiction:
de pas exclusivement dans les arts de POuest, - (Cot ultériearement dans donnée a St-Joseph
mécaniques. Nous serions un peuple les autres départements )— dans le dé. Chapeaux de pail
duuvriers que nous n’arriverions pas laid'un an, dune Usine pour la décor- L'industrie chapeat
au bonheus. Toutefois ’habitude des | Hication des herbes textiles, telles que | Madagonscar est d’origih
inétiers manuels contribnera beaucoup le galuta, le pingouin, la loi, le Iita- dit une note dela
a vous [dire rgnoncer & certains petits | Mer Poreille d’ane, ete. Dans te courant
_preéjugés sots et vains tels que par Hl est accordé a Mr KE. Atdain la fa- de Vagriculture colo
exemple : limportance de habit, la | Culle, pendant 4-années. dese proc} renseignements 4 |
oo périovite-des-fosctions-administreti- + ler des. berbes taxtiles.sur-tous-les ter~-,. Seige
Ves, ele, ruins inoccupés dépen ado
oP oates ees yaalites; eependant enc { Uetioma’. Hi lui est augai
trent 4 une dose irés sensible dans ce | daut les méines 40 années, la ferme de
yuil convient d appeler l'éducation an | 20 carreaux de terre dans chaque Dé- : ce
glo suxonne. Je ne vous conseillerais | Pattement pour la plantation d herbes | Mada
pas pourtant de renoncer aux Ecoles | textiles, moyennant une redevance de oe i‘
de Droit et de Médecine, pour aller |? Sourdes lan par carrean. -
“vous faire tulleurs, cordonniers, ou _~~Nos‘neillenrs vosux pour la réus-
mécaniciens sur les niachines de la site de ce projet qui doit procurer du
P. C.S. Le moment nvest’ pas venu. travail a bien des brag oisits et mettre
_Uhomme, il- est vraia des faculigy |" Fapport ua peu des richesses natu-
presquinépuisables d’adaptation aux relles du pays. oe
diverses conditions de st pas asseu pre Mission Wesleyenn

jusqu’ici le terrain n'est pas assez pré-| | Au culte de dim: Dp, op.
: . , imanek i Pie Hk
paré, remué, en état de recevoiiet de | cot a so woaklés der duuate

| éclairé li place



a

mercauts ¢
‘Péponse.

umis a l’assenblée des fiiéles

a






a Tananarive ‘et, p
e courant établi- a pi
ce croissante.
p ortations se sont élovéa a | : :
0 00 1903 a plas de; aue John Brown, en fice du Pension | & vente au prix. d'une gourde “chez
0 006. — Chiffres médioeres, Paat S 1s - . — a auteur, Me M. Monpeau, et du
fo. ais non, pas si médiocres. | Lastideatiiniaiaas S ae rue des Césars, N° 65, Port-
Ie paraissent | au premier abord.!> Apia Vo ee erste ‘ ta a cnet Am-
fet, les chapeaux malgaches sont] AVE" VO blard, rue du Centre =

nés dans les pays Importers: ws oS: Venue. -
nis Or Mente a svg mug | Diplémée de U Ecole de Médecine, | La Borinquen

ix cing ou six fois pl us eeyv que.
Annonee a. ses clientes, et aux fa- a Oe

de l'ach vat 4 Tananarive.
ifindustrie des chapeaux mal | milles, qu'elle se tient ‘aujourd’ hui &]- On lave et remet 4 neuf toutes es-
péces de Chapeaux dans le renommé

3, ete induct: ie locale, est l’o- | leur disposition ;
, ant en Europe et en Amérique | Avewue-Louverlure, 33. tablissement. de chapellerie « La Bo-

ans la colonie, dan. mouvement) -- cin er ad riquen » situé Grand’ Rue Ne 4 en-

al d'affaires alleignant -Plusiears tre Administration des Postes ¢ «Aus.
ns. F 1 ~ Docteur ¢ GAVEAU. 1 Armes de: Paris», “EMILE CUEBAS..
unérailles oy cin _ an .


















emis be S






































- Médecin. Chirurgien, Acco ucheur,






















gs apprenons la mort de Mr, A-} Diplomé de l Université de Harvard
ANDRE DAPH*IS, décédé hier ay + < ? yg x
palage de 85 ans. Les funérailles) A-Photivean d4 iii | ; : MITH
ont lien cet aprés midi a la Cha- lee malades et lee publi ry Maitre-T ailléur,
dela Croix des-Missions., ' pu ie en général, ~ tirand’ Rue 434
og meilleures condoléances a la fa- | Wil a rouver _— af ; > .
_ Son Cabinet -d’Electrothérapie Anironce a ses nombreux clients
coe eciements op Mani @’ appareils perfectionnés amé- | {ue sa maison est nouvellemen:

Une partie des marchandises volées | ricains, et d'autres agents de physico- | assortie d'une grande quantité de

¢éponx H Nicuisse, & Lalae, a été | thérapie, pour le traitement : Diagonales, Flanelles, Sheviottes et Casimirs,
rouvée, grace aux soins vigilants de} 4° Des affections spéciales dela| 3s). ;

Police, dont lénergie est aue-dessus femme, de la matrice et des annexes, tune réelle superiorite.
{out éloge. des fibromes et autres tumeurs. Trai-| Dans son établissement, on trou
tement.a domicile au gré des malades ) rera, ~~ comme toujours, --- les

2 Des maladies chroniques | jerniéres modes franaises et an-
générales ou locales (nez, ore illes,gorge, daises °

estomac, intestins, poumens ) et des | ceereuens sega
Frandisco DESU SE

yeux. les personnes gui portent des |
verres et sont mulades des yeux, et |
“abricant de -Chaussures |










H. NICAISSE |

Avis de la Police 2
Linepecteur en chef de la Police ad-
ustrative de la Cupitale annonce au
ie qu’ propos dn vol commis dans
mit du 19 au 20 du coufant, le vo-
a dé pris par la Police le lende
a Meme du joor, et qu'une partie
yellets volés Ini a été également tion chirargicale.
et rendue contre regu a Me. fi. 3 Des “affect Gus nervenuses el |
see. le proprictuire, qui aurait- 10 | celles de li Pea. |
signa'er dans son avis da 24 Aout. | a, Desalloctio sgéalto-urinaires
Bureau Central de la Police admi- | 3° Du camcer da sein, traitement
rative de la Capiltale epécinl a domicile.
WR Louver © 6° De la Lymphangite chroni: )
Jne maison a Sage située rue La. | 2Ue traitement spécial a domicile. |

re, tout prés du Champ-de-Mars. | Cabinet: 128 Rue du Centre |

adresse pre bureau du urnal, Maison de-feu-Dr Duchatellier.| ants de lintérieur pour ront étre.
Avis Cousultations | de 7 a 10 hres a. m. | »xécutées dans une. semaine

2 publi ic et le commerce’ sont pré-| et traitemeats Ide 24 4 hres p.m. | 9eu prés.

HS.que j> ne suis pas responsable | mssn:c__s1;«ennnnc sea 3, rue des Fronts-Forts, 23,

dettes que Mi me Meanie Hippert, | - | . oe
tele. par malheur ,} ai donaé mon liens _ PORT-AU PRINCE —

ail contractées,
attendant, une action en divorce
nientée pour avoir abandonné
Conjugal sans mon coasentement,-
propre Volonté, .












| combien d’autres conserveraient la vue)
par lElectrothérapie Suns une _opéra-





La Manufacture a toujours. ¢
iépét un grand stock, — pour-le
fente en gros et détail, — de
-haussures en tous genres pour

Hommes, Femmes, ENFANTS.

Les commandes des commer-

































‘Sern ce rapide le V













men tl eeeweers Hi nin
> panini’

‘Le voilier « Express » partira| 2 Ge awl ienryealse alméricatie
25 urant pour Jérémie t sas,





























5 dlelte «Sinive» partira le Service Atlas

25 courant pour Port-de Paix et} Le vapeur “«Sreiata 3, ayant

gives a Cap-Haitien. quitté- New-York samedi 22 cou
ra tendre Lie et A Le 5 Septembre, la goélette | rant, est atlendu ici vendredi 28 —
at Btouara bolt ot Aci send d eo ‘CSIRENE » partira d’ici pour San- | courant Il partira probablement’
enx volumes de Mullery sur | tiago de Cuba directew. ent, pre-| mid pour Kingston, Colon, Port-
dure civile. “imant frétet passagers. | Limon, prenant la mal oe frét. et
x récneils da lois de LINSrANT Is Port-au-Prince, 24 Aoat 4908 Passapel ss ;

> I, tome VI cai &
rages de Inédecine, - i. Havanaes | Port-au Prince, 25 Aout 1908. ee

baewde jours fe du Quai. | F. HERRMANN N'& Co,—Agens

tare, 13 Aone 1908
TH Bartsson,
Livres q’ occasion



































27 Méduailies de toutes les [apositions du Monde, y compris la. “Médai
de ' Eaposition de Jamestown mf 1907).



RIE KT DISTILLERIE |

jU CUL- DE-SAC.



Prtehipin, Plan ches el Curtelages. bruls
Le tnillier = “40 de




Chin, Plane shor, Pla fond, Palissade



La moilié de seu commande doit étre vorsée'd’ayaues a @ sol



Full Text
cen our Département......4.20 -PAR.MOIS

€ ee





_terribl. sontlages on. Un fort vent trait 2.000 loieas de dee . a
| activait les flammes qui pendant six ; a fait de‘nombreuses victimes. 7. 000.




PAGNIE FRA NGAISE.




























Sa!


















°
onan pant



































‘pace





























paw 23.—L.a presse espagnole
avis que la chote d’Abdel-Aziz






















pes CABLES TELEGRAPHIQUES heures ont fait rage,détruisant 1.500 | personnes sont sans. abri.
QNOPOLE DU NOUVELLISTE maisons et magasins. A9 heures du; Wasninacton 24.——l.e chargé d’af-
REPRODUCTION INTERDITE, - soir, Vineendie continuait, miis le , faires améiicain a Tanger’ télégra--
_— | vent avait considérablement diminué | phie 4 son Gouvernement que la‘si-
uncer 23.—La défaite du Sultan | de force, . tuat‘on au Maroc est devenue’ sé .
del-Aziz par les hordes de son: Paris 23.— La. récolte du bié en | rieuse. fied
ve Moulat-Hafid, est confirmée: France se fait. en ce moment dans

camp du Sultan a été surptis | les: conditions les plus faverables.

dant la nuit du 19 Aodt et ses] Paars 23.— Mlle Julia Sabra, la} ITE

es ont passd du cété de Ven- | célébre danseuse francaise, qui fut |.
emi, dés les premiers conps de feu | une des émules de" ail Tae est morte | :

tapports indiquent que la défaite aujourd’hui 4 Auteuil, 4 l’Age-de 41} Fidélea notre promesse, nous publions la.

bdel “AZ 2 est prigcipal ment die | ans. majeure partie, du "aca du Jeune et dis- |
trahigon ‘e ses soldats. - s —-| Paris 23 —Rente fangaie 96. 68.'| BueneRavsavp,qui sfuthetoghevreasement
aai-Hafil a été proclamé: Sal- Mr Ruau sest rendu a -Bagnéres a notre sens, la grosse question” ‘sociple ac-
Maroc a Tanger et cette pro- |.de. Gnchon. ot HL. résida UG: banquet tuellement: en débats 2
mation a cté telégraphiée _ dan: EN TO CORNER Be: ‘| ,..1l fade nous entendre sur le sens”
Je pays, | ME mson est parti p pour St-Ma- de certains. mots, tels. qua.« méthode
fous les fonctionnaires nonimnss a banquet. tui fat offert. part anglo-saxonne.», « particularisme »,

e Sultan décha ddclaveat quils | la Municipalité. + «doctrine. utilitaire» ete. Savez-vous au.
eceptent la souveraineté de Moulai-|. Mr Dujardin-Beaumetz inaugura moins cequ’ils venlest. dire tie vous en ~
Hf. Les nouvelles recuss sur lap d Fonjeaux (Aude) le buste de Hu- donne explication la plus simple et a

eindiquent qu’Abtel-Aziz dis- | gues Destrem, député de l’Aude qui | plus pratique. Tous ces grands mois

ait dane armée numériquement | avail été déporté a Cayenne par Bo: | résument a ceci : qu il faut es la vie

riewre A c: lie de son frére, que | naparte. | a lutte sociale, aeril taut gue Piedad »

qu'il fauk que individu .
canens onl été tnalservisou quills} Un garage a’automobiles en cons- se dégage de la communauté el. ne soit
efuse de functionner. ~—L’explo- | traction s’est écroulé a Neuvecelle pou: s6.que’ par sa seule impulsion,

de quelques pieces a en outre (Haute-Savoie). il ya 7 morts et gui ‘ait des aptitudes diverses pour _

Hapaniqne parmi les cavaliers plus sieurs blessés. - | étre embarrassé le moins possible daus —
dribus. L’immense. majorité a|- Un train-omnibus venant de Di- les nombreuses circonstances de la vie,

ae de czlte oceasion pour s’en- jon, famponna un train de marchan-}-qu'll arrive, ea un mot, a la fortune

dises 4 Perrigny. Il y a-un mort et et au bonheur par sa seule énergie et
blusicurs blesses. fue 11 soience sociale. aivel entendae,
Mer Carmen, ancien évéque de la | que la
ntenant un fait accompli. Martinique, est décédé que do Sinepirdt on peu carer
bNegien. Fig 23.—Le paque- | New-York 24, -—Six mille onvriers | haute vertu sociale a la fois et morale
igefondens allant | tailleurs pour hommes. SO _& {dans ¢le devoir consenti avec joie et la







tgen a Hangesund sar Ia te | en gréve aujourd'hui.— Trois mille | conscience de plus ¢ en plus de: ieale et -
de orvege, a fait naufrage la | autres les joindront demain Ls res Heres = ~
8 en PLOS.. Hever At-aAne- -augmentation—journa-

r les 70 passager St | ti “| dence, ferait un. bien: inappréci> ble.
» 40, dit-on, pont été: no-1 “ Heioeyeeec cal lemagne) 24, ~ - Le Toutes tes ye ut a. Ons venons

: concitovens, babitués
a eau. Le capitaine da: pa eds d’All emagne i Washiggton, est | | de. ns ¢ aaa habit de bone
se ouve parmi les person", mort cette nuit des suites d’une | puis longtemps, dés la formation de _ -

Dt | pueumooie, dont il sonffrait depuis © joie sationalité, et peut-éire méme a
' INOPLE 23. — Un violent ''s samedi dernier. . feause des conditions dans lesquelles _
€ Sest declare cetaprés midi _ GoNSTANTINOPLE 24.— - Un. incen- | cette formation s'est accomplie. le peu-
© quai tier de Stamboul, ete : emmenca.: hie _aprés- midi - ple haitieén a appris. a considérer Et
Mes: instants, ght devent t qui futéteint ve j adé-_ cheng | L gt

ere de deus francs: Cinquante cen- appl iquiée 2 aux con
























































































Les travaux sains “et régénérateurs ont | faire fructifier les semences des idé
été négligéa, l'industrie et l'agriculture | nouvelles chez nous. Il n'a pas ete cut
méconnues, méprisées -La course aux | tivé dans ce. but et n’en sera pas. 6 pr
fonctions, voild le meilleur exercice | nétré. C’est a quoi. l'on ne pense guere, | 8
de gymnastique sociale. Et.l’on dit que loraqu’on nous dit qu'il faut tourner+ é¢
Von aime | Etat ! Nenni! Nos alfections | bride, renoncer 4 lenseignement latin |
portent plus particuliérement sur quel | et aborder d3 plain pied celui anglg-7 du Gouv
que chose de tangible ; c'est le Budget, | saxon. 000:
Je Budget au ventre doré que nous ai-| _ Il serait, je crois, dangereux de faire |p
mons. Et quand vous entendez parler | si rapidement volte face. Nous risqtr
de progrés, de..« patriotismeéclairé », | rions d’y attraper un torticolis irrépa-
ne vous dites-vous pis intérieurement | rable. Ce qu il faut pour le moment, | des a
que ce sont des mensonges et que cela | c’est un travail dimprégnation, d'assi*| rappelant qu’en
~— doit finir? milation lente et méthodique et fait de régu'iérement, ils si
Oui, cela doit finir. Nous devons re- | bonne foi. Ce travail se fera sdrement de leur Eglise
nier l'antique croyauce au prestige des | au fur et & mesure que chacun com- Hl pr




ononga ensuite
sonorités déclamitoires ; seuls les ac- | prendra la nécessité de travailler libre- | de fortes pensée,
-tes aujourd’ui comptent. Nous devons | ment a son bonheur et a celui de son } ditaires, en commenta
crier arriére aux gestes pompeux et] pays. 4
faux, pour nous vouer a l’utile et sim-
ple besogne, au-travail.incessantet
{écond, chacun suivant ses aptitudes et
ses facultés.
Voila ce qu'il convient que vous vou-
liez. Et la méthode anglo-saxonne_ est
Ja pour vous fournir les movens et
procédés ntcessaires &@ la réalisation
Wun but si noble.

La science sociale uayant pas en-
core défini dune-facon précise et défi-
nitive ces moyens et procédés, il faut

textes sacrés : le:
(Fin a demain.) des raisins verts,les



Ville a été tout a &
. a Rarement fétes en
Société Astronomique | un tel éclat. Le publi
eT. MéTEOROLOGIQUE DE Port-au-Prince. | suceés du_ précéde
Observations faites ce matin d 7 hres | donné rendez-vou
Pression barométrique a... 761 "/™ 40 la grande pane: Co =
Température & Vombre......... 25° 8 | DrIse: UFalene legeréme
Humidité relative en centiémes .... 81 ressant uh peu trop ¥

nous garder de tomber dans des exces | ; velure du beau

ns 2 : , : . oye 19 =/m 49 eure (0 pean 6
ficheux, par enthousiasme ou prosé- | Pension de la vapeur... .... 19 m/e 4 ~nattes. N
f P Direction du vent......... secoeee Et dJuleuses nates.

lytisme, On nous dit que la méthode
anvlo saxonnecreée la force individuelle,
deéveloppe et affirme ‘es énergies. Mais
comment? On n’est pas d’accord jus-
qua préseut Tout dabord, qu entend-
on par anglo-saxonnisme ? Je suistenté
de'répondre : cest la maniére de vi
vre el dévoiuer propres aux peuples
anglo-saxons. Mais cherchons a défi.
nir pour éviter toute iuterprétation
fausse.

La méthode anglo saxonne ne ccn-
siste pus dans la pratique des sports,
Nest pas anglo saxon cet éléve fort
eu gymnustique qui juge sdant de se
mesurer a ses maltres. Toujours est-
il que Vhabitude des exercices physi

Nébulosité Cirro, strato etfractocum 3 salt, a riail, 0 oe
Pluie .e cc cece cece cece eens Bo mm 7 plavdissalt..:
Maximum de température d hier 33¢6 La musiqu Hai
Minimum é u
Ozone........ ee eececccewveeas 10
Observations parliculieres ;
Hier, tonnerre lointain duns laprés
midi.
Le soir 4 5 hs 40, pluie dorage. pétre, en y insta
Ecluirs 4 /Onest le restede la soirée. fh}oueans.
Le Directeur de U Observatoire, | En somme, on
Fr. Consrantin | remerciant siacéreme
Contrat Emile Audain cis de ces gals au
Le seul contrat qui alt recu la rati- Ma
fication da Sénat. est celui de MrEm le Demain matio se
ques contribuera a faire de vous des Audain, dont voici les clauses prinei- de notre confrére
———~@tres-endurauts et fois. pales : avec Mile CaRiDA
La méthode angio-sayonne ne rési- | , Etablissement dins le département | — La. béne fiction:
de pas exclusivement dans les arts de POuest, - (Cot ultériearement dans donnée a St-Joseph
mécaniques. Nous serions un peuple les autres départements )— dans le dé. Chapeaux de pail
duuvriers que nous n’arriverions pas laid'un an, dune Usine pour la décor- L'industrie chapeat
au bonheus. Toutefois ’habitude des | Hication des herbes textiles, telles que | Madagonscar est d’origih
inétiers manuels contribnera beaucoup le galuta, le pingouin, la loi, le Iita- dit une note dela
a vous [dire rgnoncer & certains petits | Mer Poreille d’ane, ete. Dans te courant
_preéjugés sots et vains tels que par Hl est accordé a Mr KE. Atdain la fa- de Vagriculture colo
exemple : limportance de habit, la | Culle, pendant 4-années. dese proc} renseignements 4 |
oo périovite-des-fosctions-administreti- + ler des. berbes taxtiles.sur-tous-les ter~-,. Seige
Ves, ele, ruins inoccupés dépen ado
oP oates ees yaalites; eependant enc { Uetioma’. Hi lui est augai
trent 4 une dose irés sensible dans ce | daut les méines 40 années, la ferme de
yuil convient d appeler l'éducation an | 20 carreaux de terre dans chaque Dé- : ce
glo suxonne. Je ne vous conseillerais | Pattement pour la plantation d herbes | Mada
pas pourtant de renoncer aux Ecoles | textiles, moyennant une redevance de oe i‘
de Droit et de Médecine, pour aller |? Sourdes lan par carrean. -
“vous faire tulleurs, cordonniers, ou _~~Nos‘neillenrs vosux pour la réus-
mécaniciens sur les niachines de la site de ce projet qui doit procurer du
P. C.S. Le moment nvest’ pas venu. travail a bien des brag oisits et mettre
_Uhomme, il- est vraia des faculigy |" Fapport ua peu des richesses natu-
presquinépuisables d’adaptation aux relles du pays. oe
diverses conditions de st pas asseu pre Mission Wesleyenn

jusqu’ici le terrain n'est pas assez pré-| | Au culte de dim: Dp, op.
: . , imanek i Pie Hk
paré, remué, en état de recevoiiet de | cot a so woaklés der duuate

| éclairé li place



a

mercauts ¢
‘Péponse.

umis a l’assenblée des fiiéles

a



a Tananarive ‘et, p
e courant établi- a pi
ce croissante.
p ortations se sont élovéa a | : :
0 00 1903 a plas de; aue John Brown, en fice du Pension | & vente au prix. d'une gourde “chez
0 006. — Chiffres médioeres, Paat S 1s - . — a auteur, Me M. Monpeau, et du
fo. ais non, pas si médiocres. | Lastideatiiniaiaas S ae rue des Césars, N° 65, Port-
Ie paraissent | au premier abord.!> Apia Vo ee erste ‘ ta a cnet Am-
fet, les chapeaux malgaches sont] AVE" VO blard, rue du Centre =

nés dans les pays Importers: ws oS: Venue. -
nis Or Mente a svg mug | Diplémée de U Ecole de Médecine, | La Borinquen

ix cing ou six fois pl us eeyv que.
Annonee a. ses clientes, et aux fa- a Oe

de l'ach vat 4 Tananarive.
ifindustrie des chapeaux mal | milles, qu'elle se tient ‘aujourd’ hui &]- On lave et remet 4 neuf toutes es-
péces de Chapeaux dans le renommé

3, ete induct: ie locale, est l’o- | leur disposition ;
, ant en Europe et en Amérique | Avewue-Louverlure, 33. tablissement. de chapellerie « La Bo-

ans la colonie, dan. mouvement) -- cin er ad riquen » situé Grand’ Rue Ne 4 en-

al d'affaires alleignant -Plusiears tre Administration des Postes ¢ «Aus.
ns. F 1 ~ Docteur ¢ GAVEAU. 1 Armes de: Paris», “EMILE CUEBAS..
unérailles oy cin _ an .


















emis be S






































- Médecin. Chirurgien, Acco ucheur,






















gs apprenons la mort de Mr, A-} Diplomé de l Université de Harvard
ANDRE DAPH*IS, décédé hier ay + < ? yg x
palage de 85 ans. Les funérailles) A-Photivean d4 iii | ; : MITH
ont lien cet aprés midi a la Cha- lee malades et lee publi ry Maitre-T ailléur,
dela Croix des-Missions., ' pu ie en général, ~ tirand’ Rue 434
og meilleures condoléances a la fa- | Wil a rouver _— af ; > .
_ Son Cabinet -d’Electrothérapie Anironce a ses nombreux clients
coe eciements op Mani @’ appareils perfectionnés amé- | {ue sa maison est nouvellemen:

Une partie des marchandises volées | ricains, et d'autres agents de physico- | assortie d'une grande quantité de

¢éponx H Nicuisse, & Lalae, a été | thérapie, pour le traitement : Diagonales, Flanelles, Sheviottes et Casimirs,
rouvée, grace aux soins vigilants de} 4° Des affections spéciales dela| 3s). ;

Police, dont lénergie est aue-dessus femme, de la matrice et des annexes, tune réelle superiorite.
{out éloge. des fibromes et autres tumeurs. Trai-| Dans son établissement, on trou
tement.a domicile au gré des malades ) rera, ~~ comme toujours, --- les

2 Des maladies chroniques | jerniéres modes franaises et an-
générales ou locales (nez, ore illes,gorge, daises °

estomac, intestins, poumens ) et des | ceereuens sega
Frandisco DESU SE

yeux. les personnes gui portent des |
verres et sont mulades des yeux, et |
“abricant de -Chaussures |










H. NICAISSE |

Avis de la Police 2
Linepecteur en chef de la Police ad-
ustrative de la Cupitale annonce au
ie qu’ propos dn vol commis dans
mit du 19 au 20 du coufant, le vo-
a dé pris par la Police le lende
a Meme du joor, et qu'une partie
yellets volés Ini a été également tion chirargicale.
et rendue contre regu a Me. fi. 3 Des “affect Gus nervenuses el |
see. le proprictuire, qui aurait- 10 | celles de li Pea. |
signa'er dans son avis da 24 Aout. | a, Desalloctio sgéalto-urinaires
Bureau Central de la Police admi- | 3° Du camcer da sein, traitement
rative de la Capiltale epécinl a domicile.
WR Louver © 6° De la Lymphangite chroni: )
Jne maison a Sage située rue La. | 2Ue traitement spécial a domicile. |

re, tout prés du Champ-de-Mars. | Cabinet: 128 Rue du Centre |

adresse pre bureau du urnal, Maison de-feu-Dr Duchatellier.| ants de lintérieur pour ront étre.
Avis Cousultations | de 7 a 10 hres a. m. | »xécutées dans une. semaine

2 publi ic et le commerce’ sont pré-| et traitemeats Ide 24 4 hres p.m. | 9eu prés.

HS.que j> ne suis pas responsable | mssn:c__s1;«ennnnc sea 3, rue des Fronts-Forts, 23,

dettes que Mi me Meanie Hippert, | - | . oe
tele. par malheur ,} ai donaé mon liens _ PORT-AU PRINCE —

ail contractées,
attendant, une action en divorce
nientée pour avoir abandonné
Conjugal sans mon coasentement,-
propre Volonté, .












| combien d’autres conserveraient la vue)
par lElectrothérapie Suns une _opéra-





La Manufacture a toujours. ¢
iépét un grand stock, — pour-le
fente en gros et détail, — de
-haussures en tous genres pour

Hommes, Femmes, ENFANTS.

Les commandes des commer-

































‘Sern ce rapide le V













men tl eeeweers Hi nin
> panini’

‘Le voilier « Express » partira| 2 Ge awl ienryealse alméricatie
25 urant pour Jérémie t sas,





























5 dlelte «Sinive» partira le Service Atlas

25 courant pour Port-de Paix et} Le vapeur “«Sreiata 3, ayant

gives a Cap-Haitien. quitté- New-York samedi 22 cou
ra tendre Lie et A Le 5 Septembre, la goélette | rant, est atlendu ici vendredi 28 —
at Btouara bolt ot Aci send d eo ‘CSIRENE » partira d’ici pour San- | courant Il partira probablement’
enx volumes de Mullery sur | tiago de Cuba directew. ent, pre-| mid pour Kingston, Colon, Port-
dure civile. “imant frétet passagers. | Limon, prenant la mal oe frét. et
x récneils da lois de LINSrANT Is Port-au-Prince, 24 Aoat 4908 Passapel ss ;

> I, tome VI cai &
rages de Inédecine, - i. Havanaes | Port-au Prince, 25 Aout 1908. ee

baewde jours fe du Quai. | F. HERRMANN N'& Co,—Agens

tare, 13 Aone 1908
TH Bartsson,
Livres q’ occasion
































27 Méduailies de toutes les [apositions du Monde, y compris la. “Médai
de ' Eaposition de Jamestown mf 1907).



RIE KT DISTILLERIE |

jU CUL- DE-SAC.



Prtehipin, Plan ches el Curtelages. bruls
Le tnillier = “40 de




Chin, Plane shor, Pla fond, Palissade



La moilié de seu commande doit étre vorsée'd’ayaues a @ sol