Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


we

qui a duré 1 on mois. Quoj que les” Panis 8.— L’anti militariste Du-
\ sommes extorquées par.eux soient { ruptqui, au moment de lincident
cod | peu importantes, cette affaire.a été | de Draveil, avait incité les militaires
suivie avec. grand intérét en raison , a la Lévolle, a éiécondamné par la
dela rareté. des cag d3 ce genre en) Cour d’As:ises de Versailles 4 trois
ans de prison.
C’est ce soir que doivent commen-
cer les effets du lockout organisé




iacuie FRANCAIS ISE
DiS CABLES TELEGRAPIIQUES

- WONOPOLE DU NOUVELLISTE

‘REPRODUCTION INTERDITE.
—— Angleterre. Trente avocats” avaient

ome 7.~ Le mirquis, di Rudini 1 été “engagés; on estime que le cotit
4 diyerses reprises, a occupé j du procés-sera de 10.000 dollars. —
fonctions de président duconseil,; AuckLAND ( Nouvelle-Zélande ) 7.
eministre de Vintérieur et de mi- | La villed’Auckland est déja gaiement |.
re des affaires éirangéres, est | pavoisée en lhonneur de la visite de
tici aujourd hui des suites d’un | la flotte américaine. L’enthousiasme |
cer du fore. Le défunt était mem | va sans-cesse grandissant. Le Parle-
ede la Chambre des Députés de- | ment s’est ajourné aujourd'hui pour
wis tee. LA Gouvernement a dé-} une semaine, de» fagon a permettre:
dé que les funéreilles du marquis | aux membres des deux Chambres |.
udini se feront a ses frais. ‘de se consacrer la réception des vi- | des Sciences et ancien député répu-
ONSTANTINOPLE 7 —Les membres. sitenrs, blicain, est décédé.

s. diplomatique..ont..été.au.. Bion Mi John. W.. Kern, le |. , Le Mays (Sarthe, France) 9..— Mr
@hui recus en wudience par le didat d mocrate de la vice prési- Wilbur Waght de Dayton (Ohio), a
Celui ci avait & ses tah I nee hui avec son_aér
zi ct Trovet Tewlik Pacha, | aprés- midi visite au quartier-général kilométres
istre des affaires étrangéres, | du ‘comité. national démocratique,
ajesiéadonné aux représentants | éta ans lannexe de l’auditorium
puissinces étrangéres. de noa=| par Mr Norman Mack, son président.
ssurances sur ses bonnes-in- |... Boston 8 —~ La canonniére-«Scor--
ms et elle a réitéré sa ferme ré- | pion» a quitté les chantiers de Char-
Solation de maintenir intégrafement lestown pour No. ou elle pren- | rique qu’én Europe sur cequ’étaient —
houvelle Constitutiun qui, a-t-elle| dra des vivres et munitions pour se | capables de’ faire les fréres Wright
aré, est son ceuvre petsonnelle. | rendre ensuite dans les eaux véné- BARCELONE 9. — Jean Rull, Panar-
RIEDRICHSHAFEN ( Wurtemberg ) | zuéliennes. | chiste espagnol, condamné a ‘mort le
-Apiés_s'dtee-- onguement-con= —Garcago-8-=be-rPitisbury-Wash: ;
€ avec son ingénieur eu chef, Mr | burn Flour Mill Company», uhe des
en, le comte “Zeppelin a. donnée plas grandes Maisons de. grains du
are-de-commencer ta construc- | monde capitalisée 5.000.000 de dol-
‘fun nouveau ballon. [la déci-| lars;a suspendu ses opérations.
construire deux en méme” WINNIPEG ( ass) 8. — D'aprés les
, chacun d'un modéle diffé-| nouvelles recues ici au sujet de lin-
La construction de ces nou? -cendie quis’est déclaré ‘yJeudi 4 bord
‘Raviresadriens comportera di- } du vapeur «Premier», faisant les vo-
S$ modifications suggérées par | yages entre_les. ports | de la- ‘Winni-
astrophe de mercredi. eee Peg, huit personnes ont_péri.

ALIN 7.— Le prince héritier - St-P&reaspouac 8.— Le. « Rech»
Hie Guillaume,a aeceptéla pie | relate que durant le mois de Juillet
edu comité chargé de recueil+: 876 personnes ont élé condamnées 4 branlés’ par les secousses précéden-
fonds Four le comte Zeppeli n. “ mort. tes, se sont écroulés; plusieurs en-
| LONDRES 8.— Les exportations fants européens ont été blessés par |
oo.





























les deux tiers seulement des chan-
tiers se fermeront.

M. ‘Maréchal, gouverneur de 3e
classe des Colonies, a étéadmis ala
retraite sur sa demande.
M. Girard, membre de l’Académie























































P

et demi en 17 minutes.
Vaéronaute’ américain semblait
étre complétement maitre de sa ma~
chine. L’ascension d’aujourd’ hui met-
fin aux doutes éxprimés tant en Amé-































‘tats et complicité dans plusieurs af-
faires de bombes 4 la dynamite, a
ae exécuté ici avjourd’hui.
AUCKLAND 9.—~La flotte américai-
ne commandée par le-contre amiral





jourd’hui au large @Auckland 3

: heures. ee,










tir hier soir a ravivée la ferreur des
habitants. Plusieurs immeubles é-







pour le mois de Juillet ont diminué | la chate d'un plafond. Deux ou. trois

le “HO
| de 33.733.000 et les importations de | autres secousses légéres se sont. pro-






Bes 7. ~ De fonctionnaires |
aux de la Commune de a
Ccusés de corfu ption,



Paris 8.—Rente frangaise: 96 35. | pas fait de victimes.
Havre 8.—- Campéche ‘Hait-Cap, WASHINGTON 9,—~ La question du







& Aviitdernter pour divers” atten=

Charles 5. Sperry a été apergue au ~

secousst sismique qui sest fait sen-— |

96,462.500. duites ce matin, mais: elles n’ont |

#

par iss entrepreneurs des travaux pu-
blics de terrassements. On croit que














coupable: saprés. un proce ches; 4.25. Honduras est oo oe moment entre







+

les mains de Secrétaire d'Etat Root.
Tous les papiers et la correspondance
‘relatifsau retrait de exéquatur du.
consul américain a Ceiba par le pré-
sident Davila et au refas de celui-ci
de revenir sur sa décision, sont en-
tre les mnings du Secrétaire d’Etat.
On croitqne le Gouvernement Amé-
ricain n’insisterg pas sur la réins-
tallafion de son consul a Ceiba, si
le Honduras s’y refuse.

Lapaz ( Bolivie) 9. — Le econgres
bolivien est entré en session aujour-
d@hui.— En raison du décés de Mr

Fernando Guachalla qui avait été
élu- président de Ia République au
mois de mai dernier, le président
Montés Revera reste en fonctions
josqu’a ce que son successeur ait
été nome,

Panis 0, ~ Les journaux d'indo-
Chine signalent une recrudescence
de [fn piraterie. — Le courrier d'Hai-
phorug vaconte que les pirates chi-
ngis ont tué le muaire du village de
Quang-Chiem trop zélé contre eux,
parait-il, Le malheureux fut déca-
pité dans sa cour sans d’ailleurs que
le village fht aucune tentative pour
le sauver,

Les mémes bandits eapturérent

ensuite un riche fermier dans le
distrig) de Lantoc,ils saisirent égale-

ment sa ferme et les tortureérent
aprés avois pillé leny maison,

Ces audacieux bandits se moquent
de la milice indigéne tout & fait in-
suffisante et absolument impuissain-
le a intervenir, et si par hasard elle
mtervient,its loi livrent bataille. Une
hande de pirates, forte dune cental-
ne de fusils, a blessé trois miliciens
dans une rencontre.



La Question du Jour,
xX. —- (Volr le @¢Nouveupete a du & dont, )

Mossieur le Directeur,

vo . Résumions enn tableau d'ensemble
la discussion pour mieux frapper VPesprit
du lecteur et puur fui montrer avec quelle
lézérele les adversaives de la France accumu-
lent pour Vaceabler — Ie Ror d Angleterre
yiraila corgedeéployre de eette prétention hée-
roi-comtgue }— les aflirisatious les plus fen-
dancieses,

de Us affirment qa’en France le travail
agriuole est mepri-e, au COutraire de ce (pnd
alieuen Angleterre.

Nous avons montré que la Francs est le
premier Pays agricole pout-étre de PEnrope
occidentale, PAngielerre un des derniers,

2° Le peuple francais uinque (eoersie et
d'initiative,

Sous leur avons eile un fait dordre edad.
ral eb qui ioaehall, nor us petit eroupe
Whowtmes, mats [le petple peesqae toat ene
tier > le découragement des Anglais dans [af-
faire des céréales; la lutte viclorieusd des
Frangais coatre le phyloxéra, us

Se lis affirmeat que les Frangais n'ont
gouci que des professions libérales, et que la

ck












Médecine et le Droit y sont encombrés, a,
cause du dédain ott Von tient les carriéres
agricoles, industrielles et commerciales.

Nous avons prouvé que les professions libé-
rales ne sont exercées en France que par.
200.000 personnes sur une popvlation de 3?
millions; et les statistiques anglo-saxonnes,
les anvlaises comme les américaines, démen-
tent absolument leur audacieuse affirmation,
montrent qu’il y a infiniment plus. de méde«
cins et d’hommes de loi en Angleterre et aux
Etats-Unis, dans la proportion de 175en An-
uleterre, et de 735 aux Etats-Unis, contre 100
en France! —

4o Ils nous proposent, pour commencer
notre transformation anglo-saxonne, les exer-
cices sportifs. :

Les statistiques anglo-saxonnes nous crient |
de nous défier, cay les ptos fervents du spert
sont les moins cultives dans les écoles!

- 52 Ilsont voulu jeter,avec vous savez quelle
défaveur, du ridicule sur la France, en la
montrant dans Varrét de son commerce exté-
rieur, snbmergée par les marécages de la Hol-
lande. — L'explication des chiffres a montré
sur gni retoornait le ridicule.

charité publique, me pa
encore de la supériorit
qui n’ont pas su jusgqu
armée du vice et de































Société Astron
er Mértorovocique pe Po



Pression barométrique a ..
Température 3.l’ombre,.
Humidité relative en-centi
Tension de la vapeur. ...,
Direction du vent. ....0.
Nébulosité, .......0e0008
Pluie. .ccccercvcccnvever
Maximum de température «
Minimum
077011

8° Enfin ily nous accablent des. millhards
du commerce anwiais.

Nous leur répondons par les milliards de
P Agriculture francaise qui ne ligurent sur
aucune statistique du commerce extéricur de
la France,

Qui done eroit-on abuser, et que reste-teil
de ce luxe d'arguments dont on se gonfle et
dont on triomphe?

Et puisyu il est entendu que nous écrivons
pour éclairer nos lecteurs, sont-ce 1a les mé-
thodes de ralsonnement et de discussion qu'il
est bon de leur fonrnir?

Sous un appareil prétendu dogmatique, et
ou ja vigueur scientifique aspire a temir le
premier rang, on ne se préoceupe que de de-
velopper une thése et d’accorder des faits
plus ou muivs bien présentés ou bien choisis
a des sentiments personnels,

Agitation sismique, bi
du matin 45 heures du soi

Le Journal Otficiel de s
~ La correspondance
nulation des contre Bong
6 ey a. OP Whe
sur quoi done en détinitive s'appnient vos 2499, 2502 a 2007, eréa

arsuments, puisque vous negli 4% ta ~tolis- Jeanty 5 ae
tique ef que vons refuses Wexpliques les o Un avis ministériel, ’
ehiffres qu'elle vous fournit! loin 5. ek
La prospérité économique de UAngleterre, - Denx procés-verbaux
séances des J é ar 10 Fait
—L état des dilférence



alle est indéniable, putsque vous ta procla-
mez! Eile ctindéniable puisque la statisti-
que du commerce exlérieur accumule des
chiffres pour la proaver! Mais touleg-vons me
dire, x) cet accord universel exprime un fait
val, pourquo: le peuple anglais commence a
se lasser du regime qui le lut procure? Pour-
quot parle-t-il tant de mettre a Pentrée de
VAngleterre des droits protectenrs sur les
marchandisescoucurrentes? Pourquoi ces par-
benlaristes endurcis, élevés dans le culle du
« Self help», enionnent-ils deja presque tous
le cri de « State's help», gui, pour vous, n’est
que ladage fltrissant du communautaire?



les poids et les sacs des
baryuées par les Doaanes
blique: (Exercice 1907-19
— La liste des signa
de 5 gourdes, émission 2.0
-- Le relevé des poids ay
régler le frét des marchandl
quées dans les ports 4
Haitien, Svint-Mare.)
— Des avis administratifs
tae Be

— Le Bulletin des
Le Bu i th

Serait-ce quil ya dans ce prubléme ua o'optaues dues
facteur qut nous échappe? Cala sigeifieratt-il
par hasavd, que nos calculs sont faux, que
nus conclusions se tirent mal des apparences
que ong avons cous les yens, qne cette fan-
ta-magorie de~ chittres tie trait pas Pétat
exact del Angieterre, et qu'll ya chez elle ua
coin noir, ol seule elle sail projeter quelque
clarté, et quiest un antre de miséres et de
souffrances’? Cela veut-il dire eufin que le
pays ow ily ale plusde paavres, le plus de
meurt-de-faim, ott le sweating system exerce
le plas surement sas ravaves, ue pent pas étre
dit [ea pitts prospere make e la prodachion for-
mlidable da ses ustees!

Avis Ministe

Les pensionnaires mili
rondissement financief
Prince, dontles-oms $
PArreté du 42 Juillet 49
a se présenter personnel
partement de la Gue
leurs liyrets. --.
Ceux des autres 4
financiers s'adresseront
mandunts d Avrond
Re












Etsi Pon veut peser Vensemble des choses
de cemoude a la balance des idées morales,
si fon veut se souvenir que pendant cinquan>
teans les philosophes radicaux et utilitaires
avaient peneétyé Angleterre de celle idée de
Bentham que «la fin du Gouvernement: cst

sasendinegietetatenurignemmeonemenntntartnesinentatniltAeinen sce NAMA ET













dolfres dor qui ont!

2 change 4790 */. pour: re
edi a 810 °/o. ee

la Commune = Administration Postale
danserent une entrai-{ Lettres recommandées en souffrancé.
oe ange, Service intérieur :— Mrs Vilder Télé-

ites contre or.~ Nouscétons Han-| — Brav | Gedéral Celeis Les villégia- | maque, Francois- Lavelanet, Padére
eur Banquiers/Paris & 3 /o; Ha: | turistes nont que des compliments! Paterson, Grégoire Obas, Malherbe,
Hambourg/Paris, 2 4/2 et 23/4; -& vous présenter ainsi qu’a votre mu- Phitogéne Charles, Karnés Frarcois ;
a documertées de la Province, | sique. eo a ee Mmes Alcé Digué, Lizeneia Verlére,
aprime. | | Hs souhaitent que vous les régaliez , Eléonor Saint-Louis, Veuve Boileau
ques sur Paris 4, 4 1/4°/s; sar | de temps a autre de ces petites occa- | aint-Louis ; Miles Adéle Titus, Epo-
York, 1/2 23/4°/, de prime, sions.dé se distraire, -. ; nine Jean-Louis, Louise’Placide, Cécile
: yea X 4 B | rg inte Voleur pinceâ„¢ tent Di appe- ven inne _ : os

ermis. Nous cotons : Consolidés 6, | Vondredi soir, un voleur du nom de | Lettre retournée a lexpéditeur :
j,;Consoli 1és 3,18/19°/.; emprunts | Joseph Cadet, dit Dé, a été suroris dé. | Général Antonio Leroy, Gonaives, Paul
ie 900/_+ Tite ‘ t bleus 46] a7: ai liees Ge" Pang L

ais, 32 °/. ; Titres roses et bieus 46 | pobant. des marchandises ce lun ; eroy.

‘om























































|

A Vendre
“Un excellent buss‘de Felsch, trés
Solide, preequ’a l’état de neuf.
S'adresser au bureau du Journal.

. aan RAN cane | 2econs de la Compagnie hellan laise.
Ja Cote. environ 600 8aC$ 1. Le surveillant lit feu surle malandrin
nt la plus grande partie a livrer sur | qui. grace avx marins du Port, a pu étre
t) rég’és ce 40 a 45 cts; soute, | pinees
ron 40 sacs regles 8 44/45 cts. | wage. parait il, une bonne capture, Avis

acao, 45 cts. Coton, 50 ets. Campé- | gay Joseph Cadet est un voleur de pro-| Je, soussignée, déclare au public
$16 le millier. | fession, quin’est pas 4 son coup d'essai. | m’étre séparée de Monsieur Antoine
hambre des Députés Poe ee

: 3 ~ “Déées Fanfan, mon mari depuis le 2 Février de
epuis vendredi dernier, la €ham-| gan agj matin a 11 heures est morte | Cette année, pour cause d’incompatibilité
des Députés a entamé le vote du | en notre ville, une jeune ‘fille d’une rare | d@ caractére,et, en conséquence, n’étre
get general de la Republique, apres | distinction: Melle CLELIE Jéaome du Pe- | Pas responsable de ses actes et actions.
rentenda li lecture, par M. Cas | tit Goaya. Apres cette séparation, je me suis
mile Léon, da rapport de la Commis-| 4 Jy suite d’une grave maladie vain. | *emdue sous le toit maternel.

gion generals ad hoe. ; | cue, grace A des soins dévoués, la re-| Port. au-Prince, le & Aout 1908

Déja a cette seance de vendredi, ont | grettee défunte faisait sa convalescen- | Madame A. FANFAN,

€ volés les budgets des départements | ¢e ici, quand-tout-d'un coup ces jours | née Isabelle Urbina
ela Guerre, de li Marine, des Re- |derniers, elle recut la violente et |
lions Exterieures et des Cultes. | irrésistible attaque , qui l’a emportée. |
Oa continuers ANON rd hul aussl POUe | Ulélie Jéréme dontla souriante et |
dement, car denx semaines seulement /intelligente figure n'est pas oubliée |
bus separent de ia cloture de cette | narmi nous, obtint an Pensionnat Ste |
fession legislulive, et le Séuat- doit | Rose de Lima les plus brillants succés+
Laccomplir sa part de besogne. | scoluires et retournée.en sa ville natale, |
. Sénat : ~| elle offrait: le-bel exemple du_ travail |
)Sénat. jeudi dernier, fut votée la | an


















uni a un dévoument inépuisable envers | Nous avons Uhonneur d'aviser no-
qui modilie Particle 18 de la loi du | les Pauvres. | ire elienteéle, tant de lo, ville que de
Jonvier 1868 suv l'organisation et les} Le cadavrea été transféré an Polite | Ja province, quid partir de Mardi
butions da Tribuual de Gassation, | Goave ou Voffice funébre a été célébré | OPZ@ du conrant, le prix de bs glace
oreant, entrantres, 4 audiences, | hier aprés midial Eglise Notre-Dame. | est fiaé d cing centimes la livre.
Vendredi, le Grand Corps asanetion- |. Nous nous associons cordialement } Port au Prince, 10 Aoit 1908.
fa loi qui accords in délai de deux | aa denil des familles Jéréme, Bonny, | .
whiner ges orntites du contrat | Jean Louis et des époux Louis Icart. |
apace plaot py: 5 tortaan. f }
iNGp pov lhehaveuent te oe | sont ue DEPTS
@instillotion | Sont partis hier sur le steamor fran-
| Cais «Québec» pour :

Ensuite, te séniteur Baussan a de | St-Mare.— Clément D. Narcisse, Ro-
& quun message fut adressé au |




Le steamer (PRAEgstDENT?, ve-

i ' . | dolphe Gagneron. , .
u wes > ; 5 7 ; * a &
ustie des Tray ux publics relative. } Gonaives. ~ Ed, Roumain, Miles Dé- | rant de, St Fhamas, San vuag ie

.
a les tne eetives de la P, G.S ir, Guillaume, Mme Z. Noél, Anne |. S D : Jar
Weendies; M. Raussan se réeerve | Roper Peres Goetz et Foubert, Mr| ris, Santo-Domingo, Azua, Jav-
transformer tents en intormethnce Ge TeBseim | net et Guercy. | 12 courant.
. nerpellation, | o> Sur le «Salvador» pour ; | oi parlira jeudi matin a midi
Snoert a Petion-Ville | Jérémie. — Mme Jn-Charles, Mme | nici pour Kineston ‘
et oy ville i joul @uneaprés. | Ocedlande Laroche, Cécile Lacoste, Du- | P poul pro
ws oporeable qworiginale, Tout | pré Martineau, Mile Aleine Martineau, | _ ul sera de retour—de- Kingston.
slit fae enoniser pour donner 4 | Mervius Genesté, W. Villedrouin, Ré-, landi le 417 courant-et-repartira _
if cachet qu'elle méritait : | sia Roux, D. Targéte, Soeur des An-| Je mame jour 4 midi précis pour

s Magniliqne, fraicheur délicieu- } ges, Arthur Leseovflair .
Pomenades lanconr icieu~ 7 ges, CSCO Mar. . Cayes, Jacmel, Sto-Domingo, San
angoureuge i. 8, — s Filéus, F. Duthiers . .
tes ° 8, totlettes | | Cayes. — Viléu ’; Pedro de Macoris, San Juan de
® soleil pour pré- | Kenst Léon, Georges Charles, Paul Au- | Porto-Rico et Si Thomas.













tales, | Michel Abrahim, D. Bernier Thys,
85 heures ]
Inngail chaitds rayons,a descen | guste Pascal, Marius Duverger. Les personnes désireuses de vo-
wt, eent le pic de Bouti her. | Santiago de Cuba, — Jean Halley, yager pour l'Europe a bord de ce
b

gk Musique ” : * j
Glam ( el: Commusecom | Constant J. Bou ogne, Francoise Mes-; j.. TAP vyrttvinabing
Matec - u POs 0 ON no ¢ aleau (reuveront communical
#eReculey une Sulte dle aarel $+ ltraly, 4 b ip 2 Suler, Sa tiel Th 8 n, atear { a e 0 co Y Ca 1On

* ’ g | 6 go ORS ay z ‘ £ gail , . ohn
ant apg cysts dui furent, | Ang Bigot. Charles A. Webster, Mme | & S'-Thomas avec Ie superbe stea
i 1 St Juste Callard, Fleureucia Pierre, Lé-! mer « Aderwald », spécialement

Vides a appliudies par les audi« ihe ; , |
a ee listractiqns de ce genre, ' lia Déjean, Nestor Feliu, Miles Félicia ,amenage pour les passagers,
Port-au Prince, 8 Aout 1908. :

: concert, uy clair de lune Feliu Eufrasita: Feliu.
G, KEITEL & Co, Agents.



8 4 lesesslendides lueurs |. Hdvre..— Mr et Mine Perval, Mme |
inte de la place. On se ren-? Brésia Barbe- = J

ay





















‘etreprise (Baur Caveuses |

Port-au-Prince
24, Rue des Miracles-24-/
FOURNISSEUR:

«aw Grand Gercle de Port-au-Prine:
du Petit-Club--
de Union Sportive Haftienne
du Restaurant de la Paix
« du Commerer ~
a lV Hétel Bellevue
« Central
a de France
é Patrie
dy Café duPort
4y Bar Fin de Siécle
a du Commerce
« des Amateurs.
« du Port
a Internation: x}
« de la Bourse
« dela Chambre
« dela Poste
e dela Gare.
@
d
€
4
a
q

di Palais

de 1 Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon

Cantave

AUK Caves de Bordeaut
~~ Gonaives BR. Schitt
Peli. Goce . Café Loekurs
‘émie + café de la Paix
-Mare: 4. Dalencourt

1

Jacmel. N. Lafontent

Dépot a ‘Turgeat








pits
GEIS

Acide Carbenique Li

"Sivops :
6 framboises, de Gta
elre nadine de Citroxs

1808 ARUUES — BRONOHITES
WEL .UENZA =caflFFECTIONS ES.

eS
i)
see
aS







me oe 4 « f
ngostura, Amiseic, Ge
J ’ rho
cao, Peppermint, Créme i “pate suigs2e, iol

Ceanit fait Porigtiag divé de cet Blbsir, et £8
les principes setits dea geuities or de lérore
THM A, ONL Ost inetemenr comeidére nar tas mee feels,
Antihémerrho; daires. + Dis: Un worret bauentt



% LE
“ ESIC’ PHARM
oe hese we a a



Full Text


we

qui a duré 1 on mois. Quoj que les” Panis 8.— L’anti militariste Du-
\ sommes extorquées par.eux soient { ruptqui, au moment de lincident
cod | peu importantes, cette affaire.a été | de Draveil, avait incité les militaires
suivie avec. grand intérét en raison , a la Lévolle, a éiécondamné par la
dela rareté. des cag d3 ce genre en) Cour d’As:ises de Versailles 4 trois
ans de prison.
C’est ce soir que doivent commen-
cer les effets du lockout organisé




iacuie FRANCAIS ISE
DiS CABLES TELEGRAPIIQUES

- WONOPOLE DU NOUVELLISTE

‘REPRODUCTION INTERDITE.
—— Angleterre. Trente avocats” avaient

ome 7.~ Le mirquis, di Rudini 1 été “engagés; on estime que le cotit
4 diyerses reprises, a occupé j du procés-sera de 10.000 dollars. —
fonctions de président duconseil,; AuckLAND ( Nouvelle-Zélande ) 7.
eministre de Vintérieur et de mi- | La villed’Auckland est déja gaiement |.
re des affaires éirangéres, est | pavoisée en lhonneur de la visite de
tici aujourd hui des suites d’un | la flotte américaine. L’enthousiasme |
cer du fore. Le défunt était mem | va sans-cesse grandissant. Le Parle-
ede la Chambre des Députés de- | ment s’est ajourné aujourd'hui pour
wis tee. LA Gouvernement a dé-} une semaine, de» fagon a permettre:
dé que les funéreilles du marquis | aux membres des deux Chambres |.
udini se feront a ses frais. ‘de se consacrer la réception des vi- | des Sciences et ancien député répu-
ONSTANTINOPLE 7 —Les membres. sitenrs, blicain, est décédé.

s. diplomatique..ont..été.au.. Bion Mi John. W.. Kern, le |. , Le Mays (Sarthe, France) 9..— Mr
@hui recus en wudience par le didat d mocrate de la vice prési- Wilbur Waght de Dayton (Ohio), a
Celui ci avait & ses tah I nee hui avec son_aér
zi ct Trovet Tewlik Pacha, | aprés- midi visite au quartier-général kilométres
istre des affaires étrangéres, | du ‘comité. national démocratique,
ajesiéadonné aux représentants | éta ans lannexe de l’auditorium
puissinces étrangéres. de noa=| par Mr Norman Mack, son président.
ssurances sur ses bonnes-in- |... Boston 8 —~ La canonniére-«Scor--
ms et elle a réitéré sa ferme ré- | pion» a quitté les chantiers de Char-
Solation de maintenir intégrafement lestown pour No. ou elle pren- | rique qu’én Europe sur cequ’étaient —
houvelle Constitutiun qui, a-t-elle| dra des vivres et munitions pour se | capables de’ faire les fréres Wright
aré, est son ceuvre petsonnelle. | rendre ensuite dans les eaux véné- BARCELONE 9. — Jean Rull, Panar-
RIEDRICHSHAFEN ( Wurtemberg ) | zuéliennes. | chiste espagnol, condamné a ‘mort le
-Apiés_s'dtee-- onguement-con= —Garcago-8-=be-rPitisbury-Wash: ;
€ avec son ingénieur eu chef, Mr | burn Flour Mill Company», uhe des
en, le comte “Zeppelin a. donnée plas grandes Maisons de. grains du
are-de-commencer ta construc- | monde capitalisée 5.000.000 de dol-
‘fun nouveau ballon. [la déci-| lars;a suspendu ses opérations.
construire deux en méme” WINNIPEG ( ass) 8. — D'aprés les
, chacun d'un modéle diffé-| nouvelles recues ici au sujet de lin-
La construction de ces nou? -cendie quis’est déclaré ‘yJeudi 4 bord
‘Raviresadriens comportera di- } du vapeur «Premier», faisant les vo-
S$ modifications suggérées par | yages entre_les. ports | de la- ‘Winni-
astrophe de mercredi. eee Peg, huit personnes ont_péri.

ALIN 7.— Le prince héritier - St-P&reaspouac 8.— Le. « Rech»
Hie Guillaume,a aeceptéla pie | relate que durant le mois de Juillet
edu comité chargé de recueil+: 876 personnes ont élé condamnées 4 branlés’ par les secousses précéden-
fonds Four le comte Zeppeli n. “ mort. tes, se sont écroulés; plusieurs en-
| LONDRES 8.— Les exportations fants européens ont été blessés par |
oo.





























les deux tiers seulement des chan-
tiers se fermeront.

M. ‘Maréchal, gouverneur de 3e
classe des Colonies, a étéadmis ala
retraite sur sa demande.
M. Girard, membre de l’Académie























































P

et demi en 17 minutes.
Vaéronaute’ américain semblait
étre complétement maitre de sa ma~
chine. L’ascension d’aujourd’ hui met-
fin aux doutes éxprimés tant en Amé-































‘tats et complicité dans plusieurs af-
faires de bombes 4 la dynamite, a
ae exécuté ici avjourd’hui.
AUCKLAND 9.—~La flotte américai-
ne commandée par le-contre amiral





jourd’hui au large @Auckland 3

: heures. ee,










tir hier soir a ravivée la ferreur des
habitants. Plusieurs immeubles é-







pour le mois de Juillet ont diminué | la chate d'un plafond. Deux ou. trois

le “HO
| de 33.733.000 et les importations de | autres secousses légéres se sont. pro-






Bes 7. ~ De fonctionnaires |
aux de la Commune de a
Ccusés de corfu ption,



Paris 8.—Rente frangaise: 96 35. | pas fait de victimes.
Havre 8.—- Campéche ‘Hait-Cap, WASHINGTON 9,—~ La question du







& Aviitdernter pour divers” atten=

Charles 5. Sperry a été apergue au ~

secousst sismique qui sest fait sen-— |

96,462.500. duites ce matin, mais: elles n’ont |

#

par iss entrepreneurs des travaux pu-
blics de terrassements. On croit que














coupable: saprés. un proce ches; 4.25. Honduras est oo oe moment entre




+

les mains de Secrétaire d'Etat Root.
Tous les papiers et la correspondance
‘relatifsau retrait de exéquatur du.
consul américain a Ceiba par le pré-
sident Davila et au refas de celui-ci
de revenir sur sa décision, sont en-
tre les mnings du Secrétaire d’Etat.
On croitqne le Gouvernement Amé-
ricain n’insisterg pas sur la réins-
tallafion de son consul a Ceiba, si
le Honduras s’y refuse.

Lapaz ( Bolivie) 9. — Le econgres
bolivien est entré en session aujour-
d@hui.— En raison du décés de Mr

Fernando Guachalla qui avait été
élu- président de Ia République au
mois de mai dernier, le président
Montés Revera reste en fonctions
josqu’a ce que son successeur ait
été nome,

Panis 0, ~ Les journaux d'indo-
Chine signalent une recrudescence
de [fn piraterie. — Le courrier d'Hai-
phorug vaconte que les pirates chi-
ngis ont tué le muaire du village de
Quang-Chiem trop zélé contre eux,
parait-il, Le malheureux fut déca-
pité dans sa cour sans d’ailleurs que
le village fht aucune tentative pour
le sauver,

Les mémes bandits eapturérent

ensuite un riche fermier dans le
distrig) de Lantoc,ils saisirent égale-

ment sa ferme et les tortureérent
aprés avois pillé leny maison,

Ces audacieux bandits se moquent
de la milice indigéne tout & fait in-
suffisante et absolument impuissain-
le a intervenir, et si par hasard elle
mtervient,its loi livrent bataille. Une
hande de pirates, forte dune cental-
ne de fusils, a blessé trois miliciens
dans une rencontre.



La Question du Jour,
xX. —- (Volr le @¢Nouveupete a du & dont, )

Mossieur le Directeur,

vo . Résumions enn tableau d'ensemble
la discussion pour mieux frapper VPesprit
du lecteur et puur fui montrer avec quelle
lézérele les adversaives de la France accumu-
lent pour Vaceabler — Ie Ror d Angleterre
yiraila corgedeéployre de eette prétention hée-
roi-comtgue }— les aflirisatious les plus fen-
dancieses,

de Us affirment qa’en France le travail
agriuole est mepri-e, au COutraire de ce (pnd
alieuen Angleterre.

Nous avons montré que la Francs est le
premier Pays agricole pout-étre de PEnrope
occidentale, PAngielerre un des derniers,

2° Le peuple francais uinque (eoersie et
d'initiative,

Sous leur avons eile un fait dordre edad.
ral eb qui ioaehall, nor us petit eroupe
Whowtmes, mats [le petple peesqae toat ene
tier > le découragement des Anglais dans [af-
faire des céréales; la lutte viclorieusd des
Frangais coatre le phyloxéra, us

Se lis affirmeat que les Frangais n'ont
gouci que des professions libérales, et que la

ck












Médecine et le Droit y sont encombrés, a,
cause du dédain ott Von tient les carriéres
agricoles, industrielles et commerciales.

Nous avons prouvé que les professions libé-
rales ne sont exercées en France que par.
200.000 personnes sur une popvlation de 3?
millions; et les statistiques anglo-saxonnes,
les anvlaises comme les américaines, démen-
tent absolument leur audacieuse affirmation,
montrent qu’il y a infiniment plus. de méde«
cins et d’hommes de loi en Angleterre et aux
Etats-Unis, dans la proportion de 175en An-
uleterre, et de 735 aux Etats-Unis, contre 100
en France! —

4o Ils nous proposent, pour commencer
notre transformation anglo-saxonne, les exer-
cices sportifs. :

Les statistiques anglo-saxonnes nous crient |
de nous défier, cay les ptos fervents du spert
sont les moins cultives dans les écoles!

- 52 Ilsont voulu jeter,avec vous savez quelle
défaveur, du ridicule sur la France, en la
montrant dans Varrét de son commerce exté-
rieur, snbmergée par les marécages de la Hol-
lande. — L'explication des chiffres a montré
sur gni retoornait le ridicule.

charité publique, me pa
encore de la supériorit
qui n’ont pas su jusgqu
armée du vice et de































Société Astron
er Mértorovocique pe Po



Pression barométrique a ..
Température 3.l’ombre,.
Humidité relative en-centi
Tension de la vapeur. ...,
Direction du vent. ....0.
Nébulosité, .......0e0008
Pluie. .ccccercvcccnvever
Maximum de température «
Minimum
077011

8° Enfin ily nous accablent des. millhards
du commerce anwiais.

Nous leur répondons par les milliards de
P Agriculture francaise qui ne ligurent sur
aucune statistique du commerce extéricur de
la France,

Qui done eroit-on abuser, et que reste-teil
de ce luxe d'arguments dont on se gonfle et
dont on triomphe?

Et puisyu il est entendu que nous écrivons
pour éclairer nos lecteurs, sont-ce 1a les mé-
thodes de ralsonnement et de discussion qu'il
est bon de leur fonrnir?

Sous un appareil prétendu dogmatique, et
ou ja vigueur scientifique aspire a temir le
premier rang, on ne se préoceupe que de de-
velopper une thése et d’accorder des faits
plus ou muivs bien présentés ou bien choisis
a des sentiments personnels,

Agitation sismique, bi
du matin 45 heures du soi

Le Journal Otficiel de s
~ La correspondance
nulation des contre Bong
6 ey a. OP Whe
sur quoi done en détinitive s'appnient vos 2499, 2502 a 2007, eréa

arsuments, puisque vous negli 4% ta ~tolis- Jeanty 5 ae
tique ef que vons refuses Wexpliques les o Un avis ministériel, ’
ehiffres qu'elle vous fournit! loin 5. ek
La prospérité économique de UAngleterre, - Denx procés-verbaux
séances des J é ar 10 Fait
—L état des dilférence



alle est indéniable, putsque vous ta procla-
mez! Eile ctindéniable puisque la statisti-
que du commerce exlérieur accumule des
chiffres pour la proaver! Mais touleg-vons me
dire, x) cet accord universel exprime un fait
val, pourquo: le peuple anglais commence a
se lasser du regime qui le lut procure? Pour-
quot parle-t-il tant de mettre a Pentrée de
VAngleterre des droits protectenrs sur les
marchandisescoucurrentes? Pourquoi ces par-
benlaristes endurcis, élevés dans le culle du
« Self help», enionnent-ils deja presque tous
le cri de « State's help», gui, pour vous, n’est
que ladage fltrissant du communautaire?



les poids et les sacs des
baryuées par les Doaanes
blique: (Exercice 1907-19
— La liste des signa
de 5 gourdes, émission 2.0
-- Le relevé des poids ay
régler le frét des marchandl
quées dans les ports 4
Haitien, Svint-Mare.)
— Des avis administratifs
tae Be

— Le Bulletin des
Le Bu i th

Serait-ce quil ya dans ce prubléme ua o'optaues dues
facteur qut nous échappe? Cala sigeifieratt-il
par hasavd, que nos calculs sont faux, que
nus conclusions se tirent mal des apparences
que ong avons cous les yens, qne cette fan-
ta-magorie de~ chittres tie trait pas Pétat
exact del Angieterre, et qu'll ya chez elle ua
coin noir, ol seule elle sail projeter quelque
clarté, et quiest un antre de miséres et de
souffrances’? Cela veut-il dire eufin que le
pays ow ily ale plusde paavres, le plus de
meurt-de-faim, ott le sweating system exerce
le plas surement sas ravaves, ue pent pas étre
dit [ea pitts prospere make e la prodachion for-
mlidable da ses ustees!

Avis Ministe

Les pensionnaires mili
rondissement financief
Prince, dontles-oms $
PArreté du 42 Juillet 49
a se présenter personnel
partement de la Gue
leurs liyrets. --.
Ceux des autres 4
financiers s'adresseront
mandunts d Avrond
Re












Etsi Pon veut peser Vensemble des choses
de cemoude a la balance des idées morales,
si fon veut se souvenir que pendant cinquan>
teans les philosophes radicaux et utilitaires
avaient peneétyé Angleterre de celle idée de
Bentham que «la fin du Gouvernement: cst

sasendinegietetatenurignemmeonemenntntartnesinentatniltAeinen sce NAMA ET










dolfres dor qui ont!

2 change 4790 */. pour: re
edi a 810 °/o. ee

la Commune = Administration Postale
danserent une entrai-{ Lettres recommandées en souffrancé.
oe ange, Service intérieur :— Mrs Vilder Télé-

ites contre or.~ Nouscétons Han-| — Brav | Gedéral Celeis Les villégia- | maque, Francois- Lavelanet, Padére
eur Banquiers/Paris & 3 /o; Ha: | turistes nont que des compliments! Paterson, Grégoire Obas, Malherbe,
Hambourg/Paris, 2 4/2 et 23/4; -& vous présenter ainsi qu’a votre mu- Phitogéne Charles, Karnés Frarcois ;
a documertées de la Province, | sique. eo a ee Mmes Alcé Digué, Lizeneia Verlére,
aprime. | | Hs souhaitent que vous les régaliez , Eléonor Saint-Louis, Veuve Boileau
ques sur Paris 4, 4 1/4°/s; sar | de temps a autre de ces petites occa- | aint-Louis ; Miles Adéle Titus, Epo-
York, 1/2 23/4°/, de prime, sions.dé se distraire, -. ; nine Jean-Louis, Louise’Placide, Cécile
: yea X 4 B | rg inte Voleur pinceâ„¢ tent Di appe- ven inne _ : os

ermis. Nous cotons : Consolidés 6, | Vondredi soir, un voleur du nom de | Lettre retournée a lexpéditeur :
j,;Consoli 1és 3,18/19°/.; emprunts | Joseph Cadet, dit Dé, a été suroris dé. | Général Antonio Leroy, Gonaives, Paul
ie 900/_+ Tite ‘ t bleus 46] a7: ai liees Ge" Pang L

ais, 32 °/. ; Titres roses et bieus 46 | pobant. des marchandises ce lun ; eroy.

‘om























































|

A Vendre
“Un excellent buss‘de Felsch, trés
Solide, preequ’a l’état de neuf.
S'adresser au bureau du Journal.

. aan RAN cane | 2econs de la Compagnie hellan laise.
Ja Cote. environ 600 8aC$ 1. Le surveillant lit feu surle malandrin
nt la plus grande partie a livrer sur | qui. grace avx marins du Port, a pu étre
t) rég’és ce 40 a 45 cts; soute, | pinees
ron 40 sacs regles 8 44/45 cts. | wage. parait il, une bonne capture, Avis

acao, 45 cts. Coton, 50 ets. Campé- | gay Joseph Cadet est un voleur de pro-| Je, soussignée, déclare au public
$16 le millier. | fession, quin’est pas 4 son coup d'essai. | m’étre séparée de Monsieur Antoine
hambre des Députés Poe ee

: 3 ~ “Déées Fanfan, mon mari depuis le 2 Février de
epuis vendredi dernier, la €ham-| gan agj matin a 11 heures est morte | Cette année, pour cause d’incompatibilité
des Députés a entamé le vote du | en notre ville, une jeune ‘fille d’une rare | d@ caractére,et, en conséquence, n’étre
get general de la Republique, apres | distinction: Melle CLELIE Jéaome du Pe- | Pas responsable de ses actes et actions.
rentenda li lecture, par M. Cas | tit Goaya. Apres cette séparation, je me suis
mile Léon, da rapport de la Commis-| 4 Jy suite d’une grave maladie vain. | *emdue sous le toit maternel.

gion generals ad hoe. ; | cue, grace A des soins dévoués, la re-| Port. au-Prince, le & Aout 1908

Déja a cette seance de vendredi, ont | grettee défunte faisait sa convalescen- | Madame A. FANFAN,

€ volés les budgets des départements | ¢e ici, quand-tout-d'un coup ces jours | née Isabelle Urbina
ela Guerre, de li Marine, des Re- |derniers, elle recut la violente et |
lions Exterieures et des Cultes. | irrésistible attaque , qui l’a emportée. |
Oa continuers ANON rd hul aussl POUe | Ulélie Jéréme dontla souriante et |
dement, car denx semaines seulement /intelligente figure n'est pas oubliée |
bus separent de ia cloture de cette | narmi nous, obtint an Pensionnat Ste |
fession legislulive, et le Séuat- doit | Rose de Lima les plus brillants succés+
Laccomplir sa part de besogne. | scoluires et retournée.en sa ville natale, |
. Sénat : ~| elle offrait: le-bel exemple du_ travail |
)Sénat. jeudi dernier, fut votée la | an


















uni a un dévoument inépuisable envers | Nous avons Uhonneur d'aviser no-
qui modilie Particle 18 de la loi du | les Pauvres. | ire elienteéle, tant de lo, ville que de
Jonvier 1868 suv l'organisation et les} Le cadavrea été transféré an Polite | Ja province, quid partir de Mardi
butions da Tribuual de Gassation, | Goave ou Voffice funébre a été célébré | OPZ@ du conrant, le prix de bs glace
oreant, entrantres, 4 audiences, | hier aprés midial Eglise Notre-Dame. | est fiaé d cing centimes la livre.
Vendredi, le Grand Corps asanetion- |. Nous nous associons cordialement } Port au Prince, 10 Aoit 1908.
fa loi qui accords in délai de deux | aa denil des familles Jéréme, Bonny, | .
whiner ges orntites du contrat | Jean Louis et des époux Louis Icart. |
apace plaot py: 5 tortaan. f }
iNGp pov lhehaveuent te oe | sont ue DEPTS
@instillotion | Sont partis hier sur le steamor fran-
| Cais «Québec» pour :

Ensuite, te séniteur Baussan a de | St-Mare.— Clément D. Narcisse, Ro-
& quun message fut adressé au |




Le steamer (PRAEgstDENT?, ve-

i ' . | dolphe Gagneron. , .
u wes > ; 5 7 ; * a &
ustie des Tray ux publics relative. } Gonaives. ~ Ed, Roumain, Miles Dé- | rant de, St Fhamas, San vuag ie

.
a les tne eetives de la P, G.S ir, Guillaume, Mme Z. Noél, Anne |. S D : Jar
Weendies; M. Raussan se réeerve | Roper Peres Goetz et Foubert, Mr| ris, Santo-Domingo, Azua, Jav-
transformer tents en intormethnce Ge TeBseim | net et Guercy. | 12 courant.
. nerpellation, | o> Sur le «Salvador» pour ; | oi parlira jeudi matin a midi
Snoert a Petion-Ville | Jérémie. — Mme Jn-Charles, Mme | nici pour Kineston ‘
et oy ville i joul @uneaprés. | Ocedlande Laroche, Cécile Lacoste, Du- | P poul pro
ws oporeable qworiginale, Tout | pré Martineau, Mile Aleine Martineau, | _ ul sera de retour—de- Kingston.
slit fae enoniser pour donner 4 | Mervius Genesté, W. Villedrouin, Ré-, landi le 417 courant-et-repartira _
if cachet qu'elle méritait : | sia Roux, D. Targéte, Soeur des An-| Je mame jour 4 midi précis pour

s Magniliqne, fraicheur délicieu- } ges, Arthur Leseovflair .
Pomenades lanconr icieu~ 7 ges, CSCO Mar. . Cayes, Jacmel, Sto-Domingo, San
angoureuge i. 8, — s Filéus, F. Duthiers . .
tes ° 8, totlettes | | Cayes. — Viléu ’; Pedro de Macoris, San Juan de
® soleil pour pré- | Kenst Léon, Georges Charles, Paul Au- | Porto-Rico et Si Thomas.













tales, | Michel Abrahim, D. Bernier Thys,
85 heures ]
Inngail chaitds rayons,a descen | guste Pascal, Marius Duverger. Les personnes désireuses de vo-
wt, eent le pic de Bouti her. | Santiago de Cuba, — Jean Halley, yager pour l'Europe a bord de ce
b

gk Musique ” : * j
Glam ( el: Commusecom | Constant J. Bou ogne, Francoise Mes-; j.. TAP vyrttvinabing
Matec - u POs 0 ON no ¢ aleau (reuveront communical
#eReculey une Sulte dle aarel $+ ltraly, 4 b ip 2 Suler, Sa tiel Th 8 n, atear { a e 0 co Y Ca 1On

* ’ g | 6 go ORS ay z ‘ £ gail , . ohn
ant apg cysts dui furent, | Ang Bigot. Charles A. Webster, Mme | & S'-Thomas avec Ie superbe stea
i 1 St Juste Callard, Fleureucia Pierre, Lé-! mer « Aderwald », spécialement

Vides a appliudies par les audi« ihe ; , |
a ee listractiqns de ce genre, ' lia Déjean, Nestor Feliu, Miles Félicia ,amenage pour les passagers,
Port-au Prince, 8 Aout 1908. :

: concert, uy clair de lune Feliu Eufrasita: Feliu.
G, KEITEL & Co, Agents.



8 4 lesesslendides lueurs |. Hdvre..— Mr et Mine Perval, Mme |
inte de la place. On se ren-? Brésia Barbe- = J

ay


















‘etreprise (Baur Caveuses |

Port-au-Prince
24, Rue des Miracles-24-/
FOURNISSEUR:

«aw Grand Gercle de Port-au-Prine:
du Petit-Club--
de Union Sportive Haftienne
du Restaurant de la Paix
« du Commerer ~
a lV Hétel Bellevue
« Central
a de France
é Patrie
dy Café duPort
4y Bar Fin de Siécle
a du Commerce
« des Amateurs.
« du Port
a Internation: x}
« de la Bourse
« dela Chambre
« dela Poste
e dela Gare.
@
d
€
4
a
q

di Palais

de 1 Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon

Cantave

AUK Caves de Bordeaut
~~ Gonaives BR. Schitt
Peli. Goce . Café Loekurs
‘émie + café de la Paix
-Mare: 4. Dalencourt

1

Jacmel. N. Lafontent

Dépot a ‘Turgeat








pits
GEIS

Acide Carbenique Li

"Sivops :
6 framboises, de Gta
elre nadine de Citroxs

1808 ARUUES — BRONOHITES
WEL .UENZA =caflFFECTIONS ES.

eS
i)
see
aS







me oe 4 « f
ngostura, Amiseic, Ge
J ’ rho
cao, Peppermint, Créme i “pate suigs2e, iol

Ceanit fait Porigtiag divé de cet Blbsir, et £8
les principes setits dea geuities or de lérore
THM A, ONL Ost inetemenr comeidére nar tas mee feels,
Antihémerrho; daires. + Dis: Un worret bauentt



% LE
“ ESIC’ PHARM
oe hese we a a