Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
armercial & d’Anmnonces

CHERAQUIT,-—- DIRECTEU R-PROPRIETAIRE



NUMERO | 0 CENTIMES

esser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjo




-Abon ement pour Département. wee oA 20.

fe Etranger......... 2.00 GOURDE

A,

PAR MOIS |





lly & Fort Per.











vitesse. M. Farman offre de verser , des passe dans le cadrede la réservé.
comme enjeu une somme de 5.000: La Société générale des entrepri-
dollars que ses aniis, dit-il, sont. ses de la Guadeloupe vient d’étre
préts adoubler, | ronstituée par la Banque E. Dreyfus
-Lonprgs 17.— Une dépéche offi- pour assurer par automobiles le
cielle regue du Bureau des Indes} transpert des dépéches et des voya-

Tapporte que 27 décés dus au cholé- | geurs entre la Basse-Terre et la

ra se sont produits dans le régiment | Pointe-a-Pitre.

des fusillers de Munster qui, il yaj| L’adjudication a eu lieu en Dé-
une semaine, a été détaché de la co-| cembre dernier. On annonce que
lonne du général Wilcok pour étre | trois automobiles vont étre embar-
envoyé au camp des cholériques. quées vers le 15 juin pour commen-

sen, aprés avoir vigoureusement ca-| Maprmip [7.— A Joccasion du | cer ce service.

fonné les 6.000 marocains qui-s’y-|vingt-deuxiéme anniversaire de sa| Vienne 18.— L’Empereur Fran-

élaient concentrés. L’ennemi s'est en- | naissance célébré aujourd'hui, le roi | gois-Joseph est de nouveau indis-

fai--dans toutes Jes directions, en | Alphonse a signé un décret ouvrant | posé.

abandonnant ses tentes, ses appro-| 4 l’adjudication, la constrnction de| New-York (Rhode-Island)18.—Le

Visionnements et ses munitions.L’are | tout un réseau de voies ferrées aj torpillear américain « Siiletto»~a

lillerie francaise admirablement ma- | travers Espagne. Les travaux qui | été abordé ce matin par une chalou-

hieuvrée lui a infligé des pertes sé- | doivent prochainement commencer, ; pe 4 vapeur qui lui a fait de sérieu-

tieuses.—- Les Frangais ont eu trois | comprennent le percement du tun-|ses avaries. Le torpilleura pu étre
tués et neuf blessés, _.... | nel de Canfranea travers les Pyré- | échoué; il ny a pas eu d’accidents de
‘Diaprés ces dépéches, Poccupation | nées. Celui-ci est destiné a faciliter | personnes. a cos
de Bou-Denib aeu un grand reten-| les communications entre Paris et | PkKIn 18.—Le ministre de France

lissement dans toute la région. Nom- | Madrid. Ce tunnel qui aura 8 kilo- | en Chine a regu de source officielle

bre de Marocains ont déjA fait leur | métres de long, coitera_8 millions | l'information démentant que des

couMiIssion, o.. ..... | de pesetas ( $ 1.500.000). On espére | Frangais et la Compagnie du che-

Panis 17.— L’exposition anglo- qa’il sera terminé-dans 4 ans, min de fer du Tonkin seraient cou-

Hangaise de Londres et la prochaine | Pans 17: Rente:-96.85.——_-_-| pables. de. complicilé dans les récents

Mistle du président Falliéres a Lon-|-

—Tavivent l’enthousiasme des |

OMPAGNIE FRANGAISE
DES CABLES TELEGRAPHIQUES —

_ MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.











Panis17.— Des dépéches offictel-.
sda général Vigy, commandant.
des troupes francaises qui opérent a
Youest de ’Oasis du Figuig, annon-
ot qu'il a occupé Bou-Denib, la
placefortedu marabout Moulai-l’Has-











































Le président de la République, | soulévements’ qui se sont produits
; Mme et Mile Failiéres quittérent | dans la province du Yunnan. Il est
‘ogais pour l'entente cordiale qui, ! Rambouillet cet aprés-midi pour|de plus déclaré que le Gouverne-
Silvant expression de M. Clémen-'| rentrer a l’Elysée. ment de I’Indo Chine nest . nulle-
Sau, existe entre les deux nations Mr Grifppi présida'ce matin 4 la} ment responsable de celte agitation.
les plus libérales et les plus sincd-| séance de ouverture du-congrés de Wasuineton 18, — Le Secrétaire
Ment démocratiques d’Europe. Vassociation francaise pour la pro- | de la guerre Taft, candidat a la pré-
a. ree éclare que Pexposi- { tection industrielle. oP sidence de la République, venant de 7
vali if ondres marque une nou-| Le général d’Amade télégraphie | Panama, est rentre a Washington.
. pe se, dans Vamitié de la Fran-| qu'il attaqua le 16 au matin avec — emer
Set de. PAngléterre, ami trois brigades les tribus Madama. Il
y eutune série d’engagements-qui
permirent de rejeter les fracticns
dissidentes a plus de vingt kilome-
tres de nos postes avancés. Nous a-
vons eu trois tués ot2e Pee Le
é «| général Vigy télégraphie quilatta-| yr steme latin ? Oui, certes,
fenden “eli les américaings qui pré- ena le 15 le camp Bou-Demb at Pe- férable an syst preuve rine
Merveilleay obtenu des résultats | merle y attenant. Apres ap "Nove ple cécité, d’une passion sans excuse,
aS celia avec leur aéroplane. | combat, les ennemissenfuirent. Nous | gui alfectent de ne le point voir et qui
1en Fray pPreuve qui devra avoir | avons eu deux tués et six blessés. soutiennent le contraire. Ce n’es pas
0 Ce, les juges devront te-| Mr Roger E. Ballu, ancien député | tout d’énoncer cette vérité que contes~
pte du temps que les ma-|de Seine-et-Oise, est décédé.— Le | tent avec une rare et belle éloquence
“Testeront en Vair et de leur général de division Borgnis Desbor- | nos latins latinisant : il faut la démon-




















BIBLIOGRAPHIE.
Etude sar te Tempérament Haitien
- (Suite)
























aa Mr Henri Farman, le
ce en Europe du record de
he an pourappareils plus lourds

44IP, a8 envovée hj 5 x
ares W yé hier un défi aux









Donc le systéme anglo-saxon est pré-








r par Tes fait palpables, les résul- ) q

tats positifs ef tangibles qui attestent

de par le monde l’écrasante supériorité |

des anglo-saxons sur les latins.
Pour cela, il me suffira de rappeler
au lecteur que |’Empire- Britannique,
—métropole et colonies,— s'étend sur
prés d’un tiers du globe terrestre (*),
“et qu'il comporte une population de
prés de quatre cent millions d' dmes.(**)
_L’influence, la prépondérance des an-
glais dans le monde sont répandues

dautant. @uant 4 leur commerce, M-.

Harduin nous a déja appris que de
1871 4 1904. c’est a-dire dans l’espace
de 33 ans, il avait passé de 76a 22
milliards. Voila des chifires qui expri-
ment une Gtonnaute prospérité, ou
bien qui sont de vuigaires menteurs;

mais je préfére m/arréter 4 la premiére |

deduction.

Le méme M. Harduin ~ décidément
certains franeais ont la manie de déni-
grer leur pays !—le méme M. Harduin
nous a fait savoir, en le déplorant cer.

tainement, que dans ly méme période}

“de 33 ans “le~commerce frangais avait
passé de 748 milliards 1/2. Voila des
chilfres qui accusent une progression
sensiblement . descendante, ou bien,
dans ce cas encore, tis mentent avec
impudence ; mais ici comme 1a, la
premiere déduction a droit a nos pré-
férences.

Lindustrie anglaise est la premiére
du monde; leur marine marchande
de méme, leur marine militaire aussi;
et c'est affirmer une vérilé devenue
banale, tellement elle est sue de tout
le monde, que de dire que le sceptre
des mers a passé,depuis le 17esiéc'e, de
la. Hollande a VAngleterre. Dans la

sphére des éléments de la puissance, |

~Fentends- deta -puissanee-péele, incon-
testable et inébranlable, les Anglais oc-
capent en tout ef partout le premier
rang. Il y ala une intime liuison des
contingences, et il faut reconnuaitre,
daccord avec les fais que cela tient
incoutestublement
essentielles quiils doivent aleur for-
“mation particuliére, et qui font défaut
qux peuples de rece tine, —
Ce qui est vrai des Anglais, ne lest
pas moins des Américains du Nord,
C’est la méme race, ayant les mémes







‘me-outrance d’énergte, et-ces-anglo-

louest-atlantique continuent
)_les triditions de




chez eux olieexistent encote dimmen-
ses réserves de territoires vacaits. Mais
—-voicl un avertissement que nous fe-
rions bien de retenir, et de mettre a
profit avee la plas grande diigence,
—qguand ces réserves seront loutes oc-
- eupées, exploitees, celle circonstance
n’aura point pour elfet de neatraliser,
de paralyser le go-head américuin. I
se tournera vers duntres régions, en

(°)14.894.000 milles carrés, sur 36.673.16

occnpés par les autres peuples.—W. T.Stead,

al Ameéricanisation du Monde.»

(*") Exactement 388.000.000. Ibidem.

+ tes pour pleurer ses malheurs ? It ett 7

‘casse cou! Il se trouva bien un—mar-

-principes sur lesquels elie se fonde, et

“eiété ou Etat.

a certaines vertus|

|.me_en courbunt |’échine
Sinécure dans [Etat

s. Leur génie | §
loir surtout



bir un choc contre lequel: ils geront
tristement impuissants, pee
Yexpérience a été faite il ny a pas [-
longtemps au détriment de la chélive | guemen
Espagne. et nous savons comment elle | tat réduit.
en est sortie. Elle a dd avoir des poé-{ tiatives












été infiniment préférable qu'elle ent
des esprits clairvoyants pour les pré-
venir et les empécheren lui eriant :'














quis de Campos pour proférer ce cri; |

mais la vanité ecastillane et latine ne}

lécouta point, "Espagne persévéra dans

ses errements 4 Cuba, a Porto-Rico,

aux Philippines, et elle le paya dela
ces trois colonies,





semble paradoxal, n
rité sans conteste, —
ses responsabilités fait le
sa, puissance. De tout q
fait grand profit, par. 1
constante, une progressi
sans éclipse, qui n'est
-pas-Vapanag “socielés
_ Telle est, en substance
M. Auguste Magloire souli
‘son Etude -sur-le Tempér
tien, Cette thése est la bo
vre mérite d’étre lu et mé
ceux que notre avenir ne lat
différents. Je souhaite po
que de pareilles idées n’aien’
ee -2e-be tler- @-la-mauyais
culée des esprits systématiqu
fractaires.. Car ces, idées 1a.
goerons.a en faire t6t notre
orthodoxie, Valiment sain @
teur de nos consciences avachie
















eédent, je référe encore letlecteur-aux
trois ouvrages déja cités d’Edmond
Demolins, et a celui de Magloire.

~-Laformation particulariste des Anglo-~
Saxons, envisagée sous le rapport des























des résultats qui la soulignent, - est in-
finiment plus saine et fortifiante que la
formation communautaire des Latins,--
parce que -celle-la fait des hommes-
dcués d’énergie et Je volonté; des
hommes qui en toutes. circonstances
savent se tirer d’alfaire sans rien at-
tendre-de la famille, de la société oude
Etat. Tandis que chez les Latins, - et |
nous en sommes, hé.as! — l‘individu, de
par son éducation méme, est en géné-
rai impuissant 4 cheminer tout seul et
sans aide, gqu’en toutes choses il [ui faut |
un point dappui dans la famiile, la so-














que latines. - ——
(Find demain) — F. FEQ




Bien plus, — et c’est ict que le vice
du-systeme latin est encore pus évi-
dent, et d'clfet plus ~évidemment nui-
sible,~ dans les sociétés latines, le tra-
vull de la terre et en général toutes les
professions minuelles excitent le mé-
pris des citoyeus, qui par contre ambi-
troujest tous de s installer daus le
fouctionnarisme et Ia bureaucratie,
dans le Droit oa I: Médecine. O01 west
pas quelqu’un, si en’ n’est alfublé de
ce titre bien ou mul porté dé médecin
ou d’avocat, silou nest pourva, mé-='

Société. Astronon
et MérzoroLocioue be Port:
Observations faites ce matin
Pression burométrique...+
Température 4 l'ombre...
Humidité relative en centie
Tension de la vapeur. ...+
Direcilion du vepl...c.+s
Nébulosité-Girrus,cirro et.
Pluie... cc ec cere re enersees
Maximum de température d
Minimum | ce,

duné grasse t-pvyane-
a sou

oi_donne a son
heureux occupant : prestige et econsidé-
ration, bonneur, autoré-et-fortune, .
ans Srabds elloris & deépenser. wee a DAL

Chez les A nglo sixons-Pentendement: Le Directeur de EO)
est tout autre, et quelle que. soit da} :
profession, elle confére dignité, consi-
dération et fortune a son titulaire, et
cela, en raison directe. de la somme
delforis tenaces et énergiques qu'il
aura su y dépenser en vue de son bien
étre et du respect de lui-inéme.

L’uboutissant fatal de la formation
communautaire est celle ci: Tiftat in-
vesti d’Lne puissance de plus en plus
envahissante et formidab'e, puisqu’il
est unique et grand dispénsateur des
graces, la tutélaire provideuce du corps”
social vis-d-vis. de lindividu’ fuible, | tan
désarmé et chétif, que éette puissance | le
























































Observations partieul
Tonnerre lointain, hie







b
B








_- Asa. séance d’bie
aprés ses travaux prélim
tumés, a admis la loid
les modifications appt
nat, c'est a dire:
.. 2 millions de bill
400 000 gourdes er
times ; le retrait
gourdes est garar

ensll





























es sur les cafés
rait des billets re
ions ‘Senatoria
nee pourla séance de dem:
abre, les élections sénato

nateurs dovt le mand
lus une 14° vacance par






































naleurs suivants :
ement du Nord: D Théodore.

tua.
aes - Salomon In- Baptiste:
David, Ernest Cicéas.
St tephen Dennis, H: ~Baussan,
erebours, Marius Gaston. -
Joles Justin, Sandaire,

oncession de Mines ..—
eerétaire d’Etat de l'Intérieur,
ormité de Particle 21 de la lot.
eg mines, donne avis que Mes-
AusustiIn ont présenté au Gou-
ement une demande de conces-
gmines-de cnivre-de-PArron~
ment de Port de Paix.

s propriétaires des terrains situés
ns le perimétre dé{ fn au nord: par
vage de la mer, a l'Est et & l’Quest
es limites naturelles de VArron-
ment de. Port de-Paix et au-sud.
tie ligne coincidant avee le 49° 45
latitude da Nord, sont invités a
odgire, dans un dé lai Wun -mois a
rd présert avis. an département
aleriétr, toutes observations re-
és d leur droit de propriété.

Nominations —

Nous apprenors les récentes nomi-
OS Suivantes ;

Cap, de MM. Joseph Leroy com
ntrdleur, Xerxés N. Pierre-Louis.
ualité d’inspecteur A la douane, et
ml Andain, comme chef du poste
aphique,

A Jacmel, Mr Edouard Perrouet

al Alphénix Leminy, appelé an
andement de {a place; Nadal
Lous a suecéds a fen Windsor
Louis comme Commissaire en
ie la Police Communale,
Le Général Joanen Hilaire a-été
isSiouné Commandant de Par-
Ment du Limbé ae
compliments-&-touge-——-——
ot ‘Tribunal Civil ~~
Matin, avant’ entamer les af
Tole, |g composition.daj jour
. ar | —-Juge-A.-Ghampagne
a prestat ent.
: du prétoire at les portes de
S Avocats s’ouvraient-A Mp
: legnier, auteup du Recueil
NO sur les Cn- gejls commu-
imme Suppléant. Jugeset a MM,
' Lou cas J Joseph Du-







=
=

s pub ies.

_dslgues mots
tla scant i
tau nom du Parquet |
Vexcellonts termes, aes Sf

Rin
ie
rde ° VOrdre avec son







































de Mr Vinu.~— Voici les noms Ae

uest: Florian Moise, Cham |

justin’ Désore et Fonranes-Ga-~ |}

Jemplacé au pesave de la douane te ¢-

--verglot- -Basquinet; ‘Claude. -aing,- Fans.



aE,

Frédéric. Forsans-Mulé, “imes Euranie i
Jean, Bernardin- Moesson, Miles Emi- | cheslemdoeini ig satidhibatiaisne tide nina xinaesiisremmeee
\

lie de Reyaal, Lilian Burke.
Lelires retournées aus Hapéditeurs.

| commerce cn i particulier, qu'il n'est

es Aoles générale :





‘sui- | tione en divorce soil inteatée coutre elle.

at et jeunes avocats: __. Port-au-Prince, 19 Mai 1908



a es for rt Se eles
‘Maintenant bonne et fructueuse y

on; tels sont nos veeux unis a nos Vet le pari citation
iS compliments.





En tert de. deux jugement s da Tribu-
‘Gazette des Tribunaux nal civil de Port-au- -Priuce, rendus, le pres
‘te Huméro du 15 de ce mois vient | micr, le trois Décembre mil neuf cent sept,
de paraitre. — ordonnant le partage d'une quaulité de seize
Al revferma: Thommage respectueux -carreaux deterre, des veins el de la cour,”
Le ce journal au Ghef- del’ Etat, a loc- moins. un carreau de lhabilation Fleuriau
casion de son 6e anniversaire; arrondissement de Port-au-Prince, et lé se-
_-~ Deux jugenents da tribunal civil | cond entérinant le rapport des exper is nom-
du_ Cap-Haitien, dont Pun coneerie la | més pour visiter et-estimer ces dits immen-
-eause de l’Evéque du eu et le sieur | bles;
Paul Perraud ; Ii sera procédé le mardi que l’on compte-
ce Cing arrets de la section. civile du | ra ving’six Mai courant a onze heures du ma-
|
\
|
1

enti t

tribunal de cassation ; tin-en Pétude et parle ministére de Me Ed-

-~ Et de nombreuses affaires afi mond Oriol I nolatre public 4 Port ex-Prince,

ala vente au plus oflrant et dernier enché-
chées au tableau de la Cour Supréme, | jisceur: 19 Tune quantité de seize carreaux
-du fer au 15 Mai, ~~

‘de terre dépefidant de la dite habitation Flev-
s riau, &@ Vouest du Grand Jardin, bornés au

Vous étes prié d'assister aux funé- | Bord par Valdérine Hector, au sud par ha.
railles de Putnippe HARMONIERE BAYARD bitation «Caradeux», & Vest par divers et 4
3

Pourst par Jeanvil. La cour est cullivée aux
archiviste au Sénat, décédé hier soir, a deux ers en vanes a sucre; on y trouve
{1 heurés et demie.

aussi Vautres arbres fruitiers. On y voit les
- L’enterrement aura-lieu aujourd’ hui, | vesti: ges’ une sucrerie comprenant huit chan-
a3 heures précises de l'aprés- midi, diéres de forme ovale dont trois en parfait
Le convoi partira de la maison mor- | état, les cing derméres névessitant des répa-
tuaire, Sise rue ‘des Miracles No 79, rations; a peu de uistance, A Vabrid’un has-
pour se rendre 4 PEglise Wesleyenne. 4 gar couvert de toles, est placé un moulin a
De Ja part de sés enfants, des familleg | €as 4 trois eylindres ; ; un canal en inagonue-

, rie de deux cents pieds couduit lean a ta
sea ane os par ois et de tous rove qui fait mouvoir le moulin. Au bord du
&

Le a moulin sa-trouve une grande maisou en bois
és amis qui n’auraient pas regu de | ge deux appartements. E‘le se compose de







.faire-part sont priés de considérer le | douze pieces, six au rez de chaussée et six &
présent comme en tenant-lieu- | Pélage,o0-Von- arrive par-deux-escatiers, Pun
. Faire part funébre a Pest et Pantre a Pouest. Eile est couverte
La famille 4 d Mevs a perdu | ardoises et présente tm fort bon aspect. ;
a 18 ouar 5 ap elle est encore solid? quoiqu’ancienne, Dans
hier 4 10 heares du matin, son affee | ja cour se trouve de “nombreuses chambres
tionnée Eprmru MeEvs, agés “de 10 ans bau nombre de doug: euviron servant dabri
4/92 : aux cullivatcurs,

Lenterrement aura liew “cet aprés Tels que ces jimmneubles se poursuivent at
‘midi a trois heures. Le convoi partira s’étendent, sans aucune exceplion que le car
de la maison mortualre Grand'Rue, in ae trie ca mea tounge cervan ie cour

993, -| ada Grande Case, sur la mise &@ prix de trois
Ne pour se rendre a ja Cathedrale. mille cing cents gourdes, fixé par leg experts

“Les amis sont priés Vassister a0X | oitie les charees ,
funérailles. Cette vente se poursuit a la requéte du

-Aaministration Postale
| Lettres recommandées en souffrance.

sieur Josémille Joseph, propriétaire, demeu-
--MM,-R--Bastien, Di iquy Baptiste, Dis}










rantet domicilié 4 Port-an-Peince,ayant pour
avocat Me Emile Deslandes, contre la dame





viac, Uysot Charles, Océan-Geé- avocal,
eae Louis Jean bouise-+-
' vocat soussiz
oo Veahier des charjies. ~
SuRVICE. : EXTERIEUR -- Fait et rédigeé ‘le 14 Mai 1908. par Me Eile
MM. Irénée Breaud, Rudolf Rasis, | Deslandes, avecat du s Josémile Joseph.
E. DESL ANDES, avocat.







Delatour.

tin Re















Vette de bien de minenrs

Etude de Me Cl ares Millery, Nutaire,
53,5 Rue da Port.

En vertu Gun jugement da Tribunal civil
ide ce ressort,. en date du 5 Mai,mil neuf cent
é Avis: important p huit, euregistre, homologuant be déhbération
“Le soussicné, avise le. public et le} du couse de fatrille des miveurs Maurice,
Paul, Luc, Louis et Justin Ensile Sinith, te-
pute ‘sous fa jn ‘ésidence du juge dé’ paix ‘de fa

‘DESTINATAIRES _ _EXpepiTEurs
Delorme Boyer New York J. Boyer
Constant Edouard ». Alvarez Elma
Hd: Cray Goantamano Montés!|



ve responsible, a partir de ce jour,

é nt queleonques de
e née ZULMA Cavemirre, pour
aves ; en attendant qu'une ac-








prononvant a leur tour a 8 _ _ Lexonpe Otitan Utrsse. “

sise-én Plaine dus Cul de Sac, commune et”

“Valdérivie Hecar, ory propristaire,— demecrant
“et domiciliés & Porta Piinee, ayant pour ~~



section’ Nord de la Capitaley le vingt-cing_

_Avril dernier, diment enregistré ;
Il sera procédé en V étude et par le m
-tére de Me Charles Millery, notaire a la rési-
dence de Port- -au- Prince, Tiue du Port, ci- |
le vendredi 5 Juin -
prochain a dix heures ‘da matin, a la vente
au plus offrant_et dernier enchérisseur,d’une
propriété fonds et batisses, size en cette ville,
Tiue de la Révolution, dela contenance ae
dix-huit pieds de facade sur soixante-dix huit |
de profondeur, bornée savoir: aunord et a

lest parle reste dela propriété Momplaisir |

dela R achel lerie, au sud par Albert et les ‘
héritiers de la dame Morisset,et 4 louest par
la dite Rue de la Révolution,surla mise a prix
de treize cent cinquante sourdes, fixée par

Vexpert, outre Jes charges de Penchére.

Pour plus amples renseignements, s’adres-
ser ala soussignée,o1 a Vétude du notaire
Charles Millery, dépositaire des piéces.

Port-au-Prince, 19 Mai 1908.
Vere Emite SMITH.



Vente de Blens de Mineurs

En vertu d’un jugement du tribunal civil
de Port-an-Prince, en date du vingt-trois Deé-
cembre mil neuf cent sept, enregistré, homo-
logatif (use délibération du conseil de fa-
mille des mineurs Blyse, Phélonise, Jenye,
Avicéne Tellus Lafontant, tenu le cing Deé-
cembre de la méme année, sous la présidence
du juge de paix de da-section nord..de.. Port-
au-Prince ;

ll sera vendu aux encheres publiqnes, au
plus offiant et dernier encherisseur, le mere i
credi que Von comptera vingt Mai mil neuf .
cept Hint, & trois heures de Paprés-midi, ets
en Vétude ef par le ministere de Me Suirad .
Villard, notaire 4 Port-au-Prince, wn terrain
de dic caurreaus de terre dépendant de Van-
gienne bebilalion « Ralie wy commune de
Port-au-Prince, route de Pétion-Ville, borné
am nord par an chemin public, au sud par
Thomas Joseph, a Vest par le reste de la dite
habitation, & Pouest par les héritiers B. Ri-
vere el Gerinain Songs,

A la requéte de la dame Julie Eulenne, tu-
trice dative des dits mineurs, assistée de leur
sabropé-tuteur, .

Sur la mise a prix fixé par Vex pert de mille
gourdes (8 1.000) outre les frais de Venchere.

Pour plus amples renseignenients, s'adres-
ser a Me Etienne Mathom, avocat de la dame
Julie Ehenne, ou au notaire dépositaire du
cahier des charges,

Port-au-Prince, i4 Mai mil neuf cent huit,

MATHON, av.

Beh OR SE ete Sa AE ta

ee op es nthe A ay ns

pay ee seventies cite. tein Netatten Nt nth chien ene. sete a tiennasteentnteh SARI eh te




5 ee omeetiite |. senses Ras aim



vt geist nia ae
weVork-



Havel. }





Service ‘Atlas. =E
Le vapeur «Prinz Errec Frte-
DRICKY, ayant quilté New-York,
jeudi 14 courant, directement pour dl
notre port, est attendu ici mardi
19 courant. I partira probable-
ment dans la soirée pour Kings-
ton, Colon, Carthagena, Savanilla
et New- York, prenant la maile, |
frét ef passagers. '

Port-au-Prince, 16 Mai 4908
F, HERRMANN & Co; Agents.

2



+ siete tentbateantee eects i nearaeetRe etter Het a Att Seententefetncste pina Sm deg at tnt meee heheh ate:



e
feaint |







PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE
CAPACTTE 500 PEAUX PAR JOUR.~-PRIK DES CHAUSSUR

Chevredti-glacé (boutonné et lacé) puur Hommes et Dam S


















26 Médailles de toutes les Expositions du Monde, y ¢
@ Or, qwil vient d’obtenix de eee de St

Vrai produit de la CANNE A SUG

ISTILLERIE DE |

_..... PLAINE DU CUL-DE-SAC. _
Dépot: rue des Césars, No

Les commandes tant pour I'Ne que pour l’Etranger
jours expédiées avec la trés grande régularité qui est la
_de la maison.









GO
La
a

TOUR



“LE F LACON
P.i 80



Full Text
armercial & d’Anmnonces

CHERAQUIT,-—- DIRECTEU R-PROPRIETAIRE



NUMERO | 0 CENTIMES

esser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjo




-Abon ement pour Département. wee oA 20.

fe Etranger......... 2.00 GOURDE

A,

PAR MOIS |





lly & Fort Per.











vitesse. M. Farman offre de verser , des passe dans le cadrede la réservé.
comme enjeu une somme de 5.000: La Société générale des entrepri-
dollars que ses aniis, dit-il, sont. ses de la Guadeloupe vient d’étre
préts adoubler, | ronstituée par la Banque E. Dreyfus
-Lonprgs 17.— Une dépéche offi- pour assurer par automobiles le
cielle regue du Bureau des Indes} transpert des dépéches et des voya-

Tapporte que 27 décés dus au cholé- | geurs entre la Basse-Terre et la

ra se sont produits dans le régiment | Pointe-a-Pitre.

des fusillers de Munster qui, il yaj| L’adjudication a eu lieu en Dé-
une semaine, a été détaché de la co-| cembre dernier. On annonce que
lonne du général Wilcok pour étre | trois automobiles vont étre embar-
envoyé au camp des cholériques. quées vers le 15 juin pour commen-

sen, aprés avoir vigoureusement ca-| Maprmip [7.— A Joccasion du | cer ce service.

fonné les 6.000 marocains qui-s’y-|vingt-deuxiéme anniversaire de sa| Vienne 18.— L’Empereur Fran-

élaient concentrés. L’ennemi s'est en- | naissance célébré aujourd'hui, le roi | gois-Joseph est de nouveau indis-

fai--dans toutes Jes directions, en | Alphonse a signé un décret ouvrant | posé.

abandonnant ses tentes, ses appro-| 4 l’adjudication, la constrnction de| New-York (Rhode-Island)18.—Le

Visionnements et ses munitions.L’are | tout un réseau de voies ferrées aj torpillear américain « Siiletto»~a

lillerie francaise admirablement ma- | travers Espagne. Les travaux qui | été abordé ce matin par une chalou-

hieuvrée lui a infligé des pertes sé- | doivent prochainement commencer, ; pe 4 vapeur qui lui a fait de sérieu-

tieuses.—- Les Frangais ont eu trois | comprennent le percement du tun-|ses avaries. Le torpilleura pu étre
tués et neuf blessés, _.... | nel de Canfranea travers les Pyré- | échoué; il ny a pas eu d’accidents de
‘Diaprés ces dépéches, Poccupation | nées. Celui-ci est destiné a faciliter | personnes. a cos
de Bou-Denib aeu un grand reten-| les communications entre Paris et | PkKIn 18.—Le ministre de France

lissement dans toute la région. Nom- | Madrid. Ce tunnel qui aura 8 kilo- | en Chine a regu de source officielle

bre de Marocains ont déjA fait leur | métres de long, coitera_8 millions | l'information démentant que des

couMiIssion, o.. ..... | de pesetas ( $ 1.500.000). On espére | Frangais et la Compagnie du che-

Panis 17.— L’exposition anglo- qa’il sera terminé-dans 4 ans, min de fer du Tonkin seraient cou-

Hangaise de Londres et la prochaine | Pans 17: Rente:-96.85.——_-_-| pables. de. complicilé dans les récents

Mistle du président Falliéres a Lon-|-

—Tavivent l’enthousiasme des |

OMPAGNIE FRANGAISE
DES CABLES TELEGRAPHIQUES —

_ MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.











Panis17.— Des dépéches offictel-.
sda général Vigy, commandant.
des troupes francaises qui opérent a
Youest de ’Oasis du Figuig, annon-
ot qu'il a occupé Bou-Denib, la
placefortedu marabout Moulai-l’Has-











































Le président de la République, | soulévements’ qui se sont produits
; Mme et Mile Failiéres quittérent | dans la province du Yunnan. Il est
‘ogais pour l'entente cordiale qui, ! Rambouillet cet aprés-midi pour|de plus déclaré que le Gouverne-
Silvant expression de M. Clémen-'| rentrer a l’Elysée. ment de I’Indo Chine nest . nulle-
Sau, existe entre les deux nations Mr Grifppi présida'ce matin 4 la} ment responsable de celte agitation.
les plus libérales et les plus sincd-| séance de ouverture du-congrés de Wasuineton 18, — Le Secrétaire
Ment démocratiques d’Europe. Vassociation francaise pour la pro- | de la guerre Taft, candidat a la pré-
a. ree éclare que Pexposi- { tection industrielle. oP sidence de la République, venant de 7
vali if ondres marque une nou-| Le général d’Amade télégraphie | Panama, est rentre a Washington.
. pe se, dans Vamitié de la Fran-| qu'il attaqua le 16 au matin avec — emer
Set de. PAngléterre, ami trois brigades les tribus Madama. Il
y eutune série d’engagements-qui
permirent de rejeter les fracticns
dissidentes a plus de vingt kilome-
tres de nos postes avancés. Nous a-
vons eu trois tués ot2e Pee Le
é «| général Vigy télégraphie quilatta-| yr steme latin ? Oui, certes,
fenden “eli les américaings qui pré- ena le 15 le camp Bou-Demb at Pe- férable an syst preuve rine
Merveilleay obtenu des résultats | merle y attenant. Apres ap "Nove ple cécité, d’une passion sans excuse,
aS celia avec leur aéroplane. | combat, les ennemissenfuirent. Nous | gui alfectent de ne le point voir et qui
1en Fray pPreuve qui devra avoir | avons eu deux tués et six blessés. soutiennent le contraire. Ce n’es pas
0 Ce, les juges devront te-| Mr Roger E. Ballu, ancien député | tout d’énoncer cette vérité que contes~
pte du temps que les ma-|de Seine-et-Oise, est décédé.— Le | tent avec une rare et belle éloquence
“Testeront en Vair et de leur général de division Borgnis Desbor- | nos latins latinisant : il faut la démon-




















BIBLIOGRAPHIE.
Etude sar te Tempérament Haitien
- (Suite)
























aa Mr Henri Farman, le
ce en Europe du record de
he an pourappareils plus lourds

44IP, a8 envovée hj 5 x
ares W yé hier un défi aux









Donc le systéme anglo-saxon est pré-





r par Tes fait palpables, les résul- ) q

tats positifs ef tangibles qui attestent

de par le monde l’écrasante supériorité |

des anglo-saxons sur les latins.
Pour cela, il me suffira de rappeler
au lecteur que |’Empire- Britannique,
—métropole et colonies,— s'étend sur
prés d’un tiers du globe terrestre (*),
“et qu'il comporte une population de
prés de quatre cent millions d' dmes.(**)
_L’influence, la prépondérance des an-
glais dans le monde sont répandues

dautant. @uant 4 leur commerce, M-.

Harduin nous a déja appris que de
1871 4 1904. c’est a-dire dans l’espace
de 33 ans, il avait passé de 76a 22
milliards. Voila des chifires qui expri-
ment une Gtonnaute prospérité, ou
bien qui sont de vuigaires menteurs;

mais je préfére m/arréter 4 la premiére |

deduction.

Le méme M. Harduin ~ décidément
certains franeais ont la manie de déni-
grer leur pays !—le méme M. Harduin
nous a fait savoir, en le déplorant cer.

tainement, que dans ly méme période}

“de 33 ans “le~commerce frangais avait
passé de 748 milliards 1/2. Voila des
chilfres qui accusent une progression
sensiblement . descendante, ou bien,
dans ce cas encore, tis mentent avec
impudence ; mais ici comme 1a, la
premiere déduction a droit a nos pré-
férences.

Lindustrie anglaise est la premiére
du monde; leur marine marchande
de méme, leur marine militaire aussi;
et c'est affirmer une vérilé devenue
banale, tellement elle est sue de tout
le monde, que de dire que le sceptre
des mers a passé,depuis le 17esiéc'e, de
la. Hollande a VAngleterre. Dans la

sphére des éléments de la puissance, |

~Fentends- deta -puissanee-péele, incon-
testable et inébranlable, les Anglais oc-
capent en tout ef partout le premier
rang. Il y ala une intime liuison des
contingences, et il faut reconnuaitre,
daccord avec les fais que cela tient
incoutestublement
essentielles quiils doivent aleur for-
“mation particuliére, et qui font défaut
qux peuples de rece tine, —
Ce qui est vrai des Anglais, ne lest
pas moins des Américains du Nord,
C’est la méme race, ayant les mémes







‘me-outrance d’énergte, et-ces-anglo-

louest-atlantique continuent
)_les triditions de




chez eux olieexistent encote dimmen-
ses réserves de territoires vacaits. Mais
—-voicl un avertissement que nous fe-
rions bien de retenir, et de mettre a
profit avee la plas grande diigence,
—qguand ces réserves seront loutes oc-
- eupées, exploitees, celle circonstance
n’aura point pour elfet de neatraliser,
de paralyser le go-head américuin. I
se tournera vers duntres régions, en

(°)14.894.000 milles carrés, sur 36.673.16

occnpés par les autres peuples.—W. T.Stead,

al Ameéricanisation du Monde.»

(*") Exactement 388.000.000. Ibidem.

+ tes pour pleurer ses malheurs ? It ett 7

‘casse cou! Il se trouva bien un—mar-

-principes sur lesquels elie se fonde, et

“eiété ou Etat.

a certaines vertus|

|.me_en courbunt |’échine
Sinécure dans [Etat

s. Leur génie | §
loir surtout



bir un choc contre lequel: ils geront
tristement impuissants, pee
Yexpérience a été faite il ny a pas [-
longtemps au détriment de la chélive | guemen
Espagne. et nous savons comment elle | tat réduit.
en est sortie. Elle a dd avoir des poé-{ tiatives












été infiniment préférable qu'elle ent
des esprits clairvoyants pour les pré-
venir et les empécheren lui eriant :'














quis de Campos pour proférer ce cri; |

mais la vanité ecastillane et latine ne}

lécouta point, "Espagne persévéra dans

ses errements 4 Cuba, a Porto-Rico,

aux Philippines, et elle le paya dela
ces trois colonies,





semble paradoxal, n
rité sans conteste, —
ses responsabilités fait le
sa, puissance. De tout q
fait grand profit, par. 1
constante, une progressi
sans éclipse, qui n'est
-pas-Vapanag “socielés
_ Telle est, en substance
M. Auguste Magloire souli
‘son Etude -sur-le Tempér
tien, Cette thése est la bo
vre mérite d’étre lu et mé
ceux que notre avenir ne lat
différents. Je souhaite po
que de pareilles idées n’aien’
ee -2e-be tler- @-la-mauyais
culée des esprits systématiqu
fractaires.. Car ces, idées 1a.
goerons.a en faire t6t notre
orthodoxie, Valiment sain @
teur de nos consciences avachie
















eédent, je référe encore letlecteur-aux
trois ouvrages déja cités d’Edmond
Demolins, et a celui de Magloire.

~-Laformation particulariste des Anglo-~
Saxons, envisagée sous le rapport des























des résultats qui la soulignent, - est in-
finiment plus saine et fortifiante que la
formation communautaire des Latins,--
parce que -celle-la fait des hommes-
dcués d’énergie et Je volonté; des
hommes qui en toutes. circonstances
savent se tirer d’alfaire sans rien at-
tendre-de la famille, de la société oude
Etat. Tandis que chez les Latins, - et |
nous en sommes, hé.as! — l‘individu, de
par son éducation méme, est en géné-
rai impuissant 4 cheminer tout seul et
sans aide, gqu’en toutes choses il [ui faut |
un point dappui dans la famiile, la so-














que latines. - ——
(Find demain) — F. FEQ




Bien plus, — et c’est ict que le vice
du-systeme latin est encore pus évi-
dent, et d'clfet plus ~évidemment nui-
sible,~ dans les sociétés latines, le tra-
vull de la terre et en général toutes les
professions minuelles excitent le mé-
pris des citoyeus, qui par contre ambi-
troujest tous de s installer daus le
fouctionnarisme et Ia bureaucratie,
dans le Droit oa I: Médecine. O01 west
pas quelqu’un, si en’ n’est alfublé de
ce titre bien ou mul porté dé médecin
ou d’avocat, silou nest pourva, mé-='

Société. Astronon
et MérzoroLocioue be Port:
Observations faites ce matin
Pression burométrique...+
Température 4 l'ombre...
Humidité relative en centie
Tension de la vapeur. ...+
Direcilion du vepl...c.+s
Nébulosité-Girrus,cirro et.
Pluie... cc ec cere re enersees
Maximum de température d
Minimum | ce,

duné grasse t-pvyane-
a sou

oi_donne a son
heureux occupant : prestige et econsidé-
ration, bonneur, autoré-et-fortune, .
ans Srabds elloris & deépenser. wee a DAL

Chez les A nglo sixons-Pentendement: Le Directeur de EO)
est tout autre, et quelle que. soit da} :
profession, elle confére dignité, consi-
dération et fortune a son titulaire, et
cela, en raison directe. de la somme
delforis tenaces et énergiques qu'il
aura su y dépenser en vue de son bien
étre et du respect de lui-inéme.

L’uboutissant fatal de la formation
communautaire est celle ci: Tiftat in-
vesti d’Lne puissance de plus en plus
envahissante et formidab'e, puisqu’il
est unique et grand dispénsateur des
graces, la tutélaire provideuce du corps”
social vis-d-vis. de lindividu’ fuible, | tan
désarmé et chétif, que éette puissance | le
























































Observations partieul
Tonnerre lointain, hie







b
B








_- Asa. séance d’bie
aprés ses travaux prélim
tumés, a admis la loid
les modifications appt
nat, c'est a dire:
.. 2 millions de bill
400 000 gourdes er
times ; le retrait
gourdes est garar

ensll


























es sur les cafés
rait des billets re
ions ‘Senatoria
nee pourla séance de dem:
abre, les élections sénato

nateurs dovt le mand
lus une 14° vacance par






































naleurs suivants :
ement du Nord: D Théodore.

tua.
aes - Salomon In- Baptiste:
David, Ernest Cicéas.
St tephen Dennis, H: ~Baussan,
erebours, Marius Gaston. -
Joles Justin, Sandaire,

oncession de Mines ..—
eerétaire d’Etat de l'Intérieur,
ormité de Particle 21 de la lot.
eg mines, donne avis que Mes-
AusustiIn ont présenté au Gou-
ement une demande de conces-
gmines-de cnivre-de-PArron~
ment de Port de Paix.

s propriétaires des terrains situés
ns le perimétre dé{ fn au nord: par
vage de la mer, a l'Est et & l’Quest
es limites naturelles de VArron-
ment de. Port de-Paix et au-sud.
tie ligne coincidant avee le 49° 45
latitude da Nord, sont invités a
odgire, dans un dé lai Wun -mois a
rd présert avis. an département
aleriétr, toutes observations re-
és d leur droit de propriété.

Nominations —

Nous apprenors les récentes nomi-
OS Suivantes ;

Cap, de MM. Joseph Leroy com
ntrdleur, Xerxés N. Pierre-Louis.
ualité d’inspecteur A la douane, et
ml Andain, comme chef du poste
aphique,

A Jacmel, Mr Edouard Perrouet

al Alphénix Leminy, appelé an
andement de {a place; Nadal
Lous a suecéds a fen Windsor
Louis comme Commissaire en
ie la Police Communale,
Le Général Joanen Hilaire a-été
isSiouné Commandant de Par-
Ment du Limbé ae
compliments-&-touge-——-——
ot ‘Tribunal Civil ~~
Matin, avant’ entamer les af
Tole, |g composition.daj jour
. ar | —-Juge-A.-Ghampagne
a prestat ent.
: du prétoire at les portes de
S Avocats s’ouvraient-A Mp
: legnier, auteup du Recueil
NO sur les Cn- gejls commu-
imme Suppléant. Jugeset a MM,
' Lou cas J Joseph Du-







=
=

s pub ies.

_dslgues mots
tla scant i
tau nom du Parquet |
Vexcellonts termes, aes Sf

Rin
ie
rde ° VOrdre avec son







































de Mr Vinu.~— Voici les noms Ae

uest: Florian Moise, Cham |

justin’ Désore et Fonranes-Ga-~ |}

Jemplacé au pesave de la douane te ¢-

--verglot- -Basquinet; ‘Claude. -aing,- Fans.



aE,

Frédéric. Forsans-Mulé, “imes Euranie i
Jean, Bernardin- Moesson, Miles Emi- | cheslemdoeini ig satidhibatiaisne tide nina xinaesiisremmeee
\

lie de Reyaal, Lilian Burke.
Lelires retournées aus Hapéditeurs.

| commerce cn i particulier, qu'il n'est

es Aoles générale :





‘sui- | tione en divorce soil inteatée coutre elle.

at et jeunes avocats: __. Port-au-Prince, 19 Mai 1908



a es for rt Se eles
‘Maintenant bonne et fructueuse y

on; tels sont nos veeux unis a nos Vet le pari citation
iS compliments.





En tert de. deux jugement s da Tribu-
‘Gazette des Tribunaux nal civil de Port-au- -Priuce, rendus, le pres
‘te Huméro du 15 de ce mois vient | micr, le trois Décembre mil neuf cent sept,
de paraitre. — ordonnant le partage d'une quaulité de seize
Al revferma: Thommage respectueux -carreaux deterre, des veins el de la cour,”
Le ce journal au Ghef- del’ Etat, a loc- moins. un carreau de lhabilation Fleuriau
casion de son 6e anniversaire; arrondissement de Port-au-Prince, et lé se-
_-~ Deux jugenents da tribunal civil | cond entérinant le rapport des exper is nom-
du_ Cap-Haitien, dont Pun coneerie la | més pour visiter et-estimer ces dits immen-
-eause de l’Evéque du eu et le sieur | bles;
Paul Perraud ; Ii sera procédé le mardi que l’on compte-
ce Cing arrets de la section. civile du | ra ving’six Mai courant a onze heures du ma-
|
\
|
1

enti t

tribunal de cassation ; tin-en Pétude et parle ministére de Me Ed-

-~ Et de nombreuses affaires afi mond Oriol I nolatre public 4 Port ex-Prince,

ala vente au plus oflrant et dernier enché-
chées au tableau de la Cour Supréme, | jisceur: 19 Tune quantité de seize carreaux
-du fer au 15 Mai, ~~

‘de terre dépefidant de la dite habitation Flev-
s riau, &@ Vouest du Grand Jardin, bornés au

Vous étes prié d'assister aux funé- | Bord par Valdérine Hector, au sud par ha.
railles de Putnippe HARMONIERE BAYARD bitation «Caradeux», & Vest par divers et 4
3

Pourst par Jeanvil. La cour est cullivée aux
archiviste au Sénat, décédé hier soir, a deux ers en vanes a sucre; on y trouve
{1 heurés et demie.

aussi Vautres arbres fruitiers. On y voit les
- L’enterrement aura-lieu aujourd’ hui, | vesti: ges’ une sucrerie comprenant huit chan-
a3 heures précises de l'aprés- midi, diéres de forme ovale dont trois en parfait
Le convoi partira de la maison mor- | état, les cing derméres névessitant des répa-
tuaire, Sise rue ‘des Miracles No 79, rations; a peu de uistance, A Vabrid’un has-
pour se rendre 4 PEglise Wesleyenne. 4 gar couvert de toles, est placé un moulin a
De Ja part de sés enfants, des familleg | €as 4 trois eylindres ; ; un canal en inagonue-

, rie de deux cents pieds couduit lean a ta
sea ane os par ois et de tous rove qui fait mouvoir le moulin. Au bord du
&

Le a moulin sa-trouve une grande maisou en bois
és amis qui n’auraient pas regu de | ge deux appartements. E‘le se compose de







.faire-part sont priés de considérer le | douze pieces, six au rez de chaussée et six &
présent comme en tenant-lieu- | Pélage,o0-Von- arrive par-deux-escatiers, Pun
. Faire part funébre a Pest et Pantre a Pouest. Eile est couverte
La famille 4 d Mevs a perdu | ardoises et présente tm fort bon aspect. ;
a 18 ouar 5 ap elle est encore solid? quoiqu’ancienne, Dans
hier 4 10 heares du matin, son affee | ja cour se trouve de “nombreuses chambres
tionnée Eprmru MeEvs, agés “de 10 ans bau nombre de doug: euviron servant dabri
4/92 : aux cullivatcurs,

Lenterrement aura liew “cet aprés Tels que ces jimmneubles se poursuivent at
‘midi a trois heures. Le convoi partira s’étendent, sans aucune exceplion que le car
de la maison mortualre Grand'Rue, in ae trie ca mea tounge cervan ie cour

993, -| ada Grande Case, sur la mise &@ prix de trois
Ne pour se rendre a ja Cathedrale. mille cing cents gourdes, fixé par leg experts

“Les amis sont priés Vassister a0X | oitie les charees ,
funérailles. Cette vente se poursuit a la requéte du

-Aaministration Postale
| Lettres recommandées en souffrance.

sieur Josémille Joseph, propriétaire, demeu-
--MM,-R--Bastien, Di iquy Baptiste, Dis}










rantet domicilié 4 Port-an-Peince,ayant pour
avocat Me Emile Deslandes, contre la dame





viac, Uysot Charles, Océan-Geé- avocal,
eae Louis Jean bouise-+-
' vocat soussiz
oo Veahier des charjies. ~
SuRVICE. : EXTERIEUR -- Fait et rédigeé ‘le 14 Mai 1908. par Me Eile
MM. Irénée Breaud, Rudolf Rasis, | Deslandes, avecat du s Josémile Joseph.
E. DESL ANDES, avocat.







Delatour.

tin Re















Vette de bien de minenrs

Etude de Me Cl ares Millery, Nutaire,
53,5 Rue da Port.

En vertu Gun jugement da Tribunal civil
ide ce ressort,. en date du 5 Mai,mil neuf cent
é Avis: important p huit, euregistre, homologuant be déhbération
“Le soussicné, avise le. public et le} du couse de fatrille des miveurs Maurice,
Paul, Luc, Louis et Justin Ensile Sinith, te-
pute ‘sous fa jn ‘ésidence du juge dé’ paix ‘de fa

‘DESTINATAIRES _ _EXpepiTEurs
Delorme Boyer New York J. Boyer
Constant Edouard ». Alvarez Elma
Hd: Cray Goantamano Montés!|



ve responsible, a partir de ce jour,

é nt queleonques de
e née ZULMA Cavemirre, pour
aves ; en attendant qu'une ac-








prononvant a leur tour a 8 _ _ Lexonpe Otitan Utrsse. “

sise-én Plaine dus Cul de Sac, commune et”

“Valdérivie Hecar, ory propristaire,— demecrant
“et domiciliés & Porta Piinee, ayant pour ~~
section’ Nord de la Capitaley le vingt-cing_

_Avril dernier, diment enregistré ;
Il sera procédé en V étude et par le m
-tére de Me Charles Millery, notaire a la rési-
dence de Port- -au- Prince, Tiue du Port, ci- |
le vendredi 5 Juin -
prochain a dix heures ‘da matin, a la vente
au plus offrant_et dernier enchérisseur,d’une
propriété fonds et batisses, size en cette ville,
Tiue de la Révolution, dela contenance ae
dix-huit pieds de facade sur soixante-dix huit |
de profondeur, bornée savoir: aunord et a

lest parle reste dela propriété Momplaisir |

dela R achel lerie, au sud par Albert et les ‘
héritiers de la dame Morisset,et 4 louest par
la dite Rue de la Révolution,surla mise a prix
de treize cent cinquante sourdes, fixée par

Vexpert, outre Jes charges de Penchére.

Pour plus amples renseignements, s’adres-
ser ala soussignée,o1 a Vétude du notaire
Charles Millery, dépositaire des piéces.

Port-au-Prince, 19 Mai 1908.
Vere Emite SMITH.



Vente de Blens de Mineurs

En vertu d’un jugement du tribunal civil
de Port-an-Prince, en date du vingt-trois Deé-
cembre mil neuf cent sept, enregistré, homo-
logatif (use délibération du conseil de fa-
mille des mineurs Blyse, Phélonise, Jenye,
Avicéne Tellus Lafontant, tenu le cing Deé-
cembre de la méme année, sous la présidence
du juge de paix de da-section nord..de.. Port-
au-Prince ;

ll sera vendu aux encheres publiqnes, au
plus offiant et dernier encherisseur, le mere i
credi que Von comptera vingt Mai mil neuf .
cept Hint, & trois heures de Paprés-midi, ets
en Vétude ef par le ministere de Me Suirad .
Villard, notaire 4 Port-au-Prince, wn terrain
de dic caurreaus de terre dépendant de Van-
gienne bebilalion « Ralie wy commune de
Port-au-Prince, route de Pétion-Ville, borné
am nord par an chemin public, au sud par
Thomas Joseph, a Vest par le reste de la dite
habitation, & Pouest par les héritiers B. Ri-
vere el Gerinain Songs,

A la requéte de la dame Julie Eulenne, tu-
trice dative des dits mineurs, assistée de leur
sabropé-tuteur, .

Sur la mise a prix fixé par Vex pert de mille
gourdes (8 1.000) outre les frais de Venchere.

Pour plus amples renseignenients, s'adres-
ser a Me Etienne Mathom, avocat de la dame
Julie Ehenne, ou au notaire dépositaire du
cahier des charges,

Port-au-Prince, i4 Mai mil neuf cent huit,

MATHON, av.

Beh OR SE ete Sa AE ta

ee op es nthe A ay ns

pay ee seventies cite. tein Netatten Nt nth chien ene. sete a tiennasteentnteh SARI eh te




5 ee omeetiite |. senses Ras aim



vt geist nia ae
weVork-



Havel. }





Service ‘Atlas. =E
Le vapeur «Prinz Errec Frte-
DRICKY, ayant quilté New-York,
jeudi 14 courant, directement pour dl
notre port, est attendu ici mardi
19 courant. I partira probable-
ment dans la soirée pour Kings-
ton, Colon, Carthagena, Savanilla
et New- York, prenant la maile, |
frét ef passagers. '

Port-au-Prince, 16 Mai 4908
F, HERRMANN & Co; Agents.

2



+ siete tentbateantee eects i nearaeetRe etter Het a Att Seententefetncste pina Sm deg at tnt meee heheh ate:



e
feaint |







PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE
CAPACTTE 500 PEAUX PAR JOUR.~-PRIK DES CHAUSSUR

Chevredti-glacé (boutonné et lacé) puur Hommes et Dam S


















26 Médailles de toutes les Expositions du Monde, y ¢
@ Or, qwil vient d’obtenix de eee de St

Vrai produit de la CANNE A SUG

ISTILLERIE DE |

_..... PLAINE DU CUL-DE-SAC. _
Dépot: rue des Césars, No

Les commandes tant pour I'Ne que pour l’Etranger
jours expédiées avec la trés grande régularité qui est la
_de la maison.









GO
La
a

TOUR



“LE F LACON
P.i 80