Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




















E NUMERO ()enrmes



“DES CABLES TELEGRAPWIQUES

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

— Wasnineton 24.— La flotte cui-
qassée fera une visite ala Chine,
apiés sétre arrétée dans un port du
Japon. Vinvitation officielle du Gou-
yernement Chinois qui a été regue
aujourd’hui au département d’ Etat,
aété acceptée parle Président. La
floites’arrétera probablement 4 Shan-
hai, aprés sa visite su Japon.

Le Président, A ce quon dil, a dé-
cidé de n'accepter aucune autre in-
vitation.
~ Bertin 24.— Dans les cercles na-
vales allemands on monifeste un
grand étonnement en apprenant que
le Président Roosevelt et les experts
ameéricains dans les questions uava-
les veulent permeture & la flotte de
lamiral Evans de faire le tour-du
Globe sans prendre un long sepos.

On exprime l’opinion gu’un grand
‘wombre des naviresseront pratique
‘Ment hors d'usage quand ils ren-
‘lreront dans les eaux américaines,
Aprés un tel effort sans précédent.
: ve ae — La Commission du
soutée depose a la Chambre des
eda ne note recommandant le
‘Ole'eun credit de 3.200.000 dollars










oe Maroc pendant année 1907.
ae cé mMemorendum, on fait res-
ir qu aussitét que la pacification
Maroc Sela ASSUTéé, i] sen sBlvEa.
ion de un degré de civilisa-
a Ont profitera le Maroc lui-mé=

2, et ensuite toute ’Europe,
: , nole loue les services rendus
ae et la marine francaise-et
hosiylinee do depuis les débuts des
Wan SM waite les Marocains jus-
. “ats, ii y aeu 414 hommes.

7 acs esi blessés,

ict a 24. — Le roi Victor Enna
iene pari ce Soir pour Venise of
“otrera ’Enipereur d’Allema-
&n route pour cette ville,














HE qui est

_ GHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIET

Abonnement, pour Département, . vos 4.20

ensemble.

disposition dont le roi Léopold souf. |
fre depuis quelque temps, a pris une |

pour les dépenses faites par la Fran- |

_procédure
‘et Févocation des maires et adjoints, |

-secours mutuels soit exempte de

- ehid. L’état sanitaire est excellent. ;



Gommdiercial & d'Annonces’
















fE:

~ PAR MOIS,

J oe
he es GOURDE



Etranger... ° j ve o % .&.. 2.00

ersre: a serve poe tte rie wegen aot create m ee pe hn canna sesericmretpeatte te,

‘dresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort Per.



Pégin 25.— Sept hommes arrétés
récemmment pour avoir trafiqué des
secréis de )’Etat, ont été reconnus
coupables et condamnés 4 une jon-
gue détention.— Cette peine est en
| Chine considérée pire que la con-
damnation 4 mort.

Lonpres 25.— Lerefus du Gou-
vernement Allemand d’accepter le
tournure grave; ce qui donne lieu 4} docteur David J. Hill comme suc-
cette nouvelle, c'est que le Roi gar- | cesseur de Mr Charlemagne. Toper,
dela chambre et gue son médecin | ambassadeur des Etats Unis a Ber-
le visite deux fois par jour. | lin, a produit une vive sensation ici.

San-FRANCISCO 24.—L’automobile| Venise 25.— L’Empereur d’Alle-
Thomas se trouvait sur le baca va- | magne, l’Impératrice, le prince Au-
peur d'Oukland gui est arrivé ici a | gusteet la princesse Victoria et leurs
4 heures 40 del’aprés-midi.Un grand | suites sont arrivés ici aujourd’hul.
nombre de fervents de~Fautomobi- | Leurs Majestés furent chaleurev-
lisme lui ont fait une chaleureuse
ovation.

Ocpen (Utah) 24.— L’automobile |
italien est pour le moment hors de |
course. On le raméne de 90 miiles |
de distance 4 Ogden of son moteur |
qui.ade graves avaries devra étre|
reparé dans un atelier de cette ville. |

L’automobile de Dion qui est sui- |
vi de trés prés par l’antomobile Pro- |
tos, est attendu ici mercredi soir au | uy entrefilet d'une revue capoise qui
plus tard. i s’éléve avec raison contre le préjugé

Paris 25. —~ Hier la Chambre cone | consistant 4 ne pas envoyer les enfants
tinua la discussion de Pimpét sur le | 4 I'école parce quils n'ont pas de chaus-
revenu. MM. Dumont, Massabuau, | sures, quand cependant on trouve tout
Caillaux et Pelletan prirent la paro- | naturel qu'ils vagabondent par les rues
le au sujet de Vimpét sur te rente. | pieds nus. Rapprochons de cette note

La-Chambres’ajourna a jeudi.... le passage suivant done importante

Le Sénat-vota hier la proposition
de loi relative a organisation de la
de démission, suspension

ou il doit sembarquer a bord du,
yacht impérial qui-le-transportera a |
Corfou. Le Roi et !/Empereur se ren="
contreront demain 4 Venise, et il est
probable qu’ils passeront la journée























BRUXELLES 24.— On dit que |’in-



lsement recues par le Roi Victor-
| Emmanuel, le ministre des affaires
étrangéres Tittoni, les autorotés de
Venise et la population vénitienne.



Nous avons reproduit, sous ce titre,

inspecteurs de la République a la date
do 10 Janvier. 1906 :
__ «Beaucoup de directeurs expliguent
ja désertion de leurs établissements —
par linsouciance et Vignorance des
familles qui ne comprenpent pas en-
core la nécessité d’instruire leurs en--
fants.

«Cela n'est pas toujours vrai, puis:
gue bien souvent cette prétendue in
gouciance disparait quand, 4 cété de
école abandonnée, vient s’en établir
une autre dont la direction et le per-
sonuel offrent de plus sérieuses garan-
ties. Mais cela est vrai quelqaefois.

«li est exact que dans les boargs de
Yintérieur’et méme dans beaucoup de
grandes villes les familles, par indilfé -



.

puis s’ajourna a jeudi. - .

—e-conseil supérieur de mutuali-
té réuni aujourd'hui sous la prési-
dence de Mr Viviani, décida la ré-
vision des statuts-modéles de socié-
tés de secours .mutuels et émit le
vou que la fortune des sociétés de

Pimpét sur le revena. 7

“Le général d’Amade iélégraphie
que les troupes exéculésent une re-
connaissance autour de Dar Ber-Re-

lcirculaire dé Mv Férére adressée ux



rence ou par égoisme, lie par des éclatsde rire dans la pl

denvoyer leurs © écale,les | part de uos « inspections scolaire

unes parce qu’ell wav ast ligation scolaire, écoles

portance de Vinstruction, les autres ' temps: réves irréalisables | La ques- | ne
arcequ’elles emploient ees pauvres pe- tion cependant est sérieuse. Un article I
_ tits A ecertaines besognes domestiques| du Bulletin de UInstruction publique |
et gu’elles tirent de leur travail un évaluait 4 400.000 en ctiiffres ronds. le
avantage dont elles ne se voudraient | nombre des enfants en age daller :
“point priver. . Eee _ | Vécole; sur ce nombre 4 peine y a-t-il |
~-¢ Contre de tels parents, tuteurs ou | 30.000 inserits dans nos éeoles. Que
—patrons, la loi sur l’obligation scolaire | font les autres ? Que deviennent-ils ? ©

vous permet de sévir. Appliquez-en or

sans faiblesse les prescriptions, quand : ;
vos. conseils amicaux ne. sont. pas en- ROUVELLES DIVERSES

tendus. Ne eroyez. pas que ce soit ra-














valer vos hautes fonctions que de vous
transformer, pour-ainsi dire, en« gen-.
darmes.de l'instruction publique « al
lant dans les familles et inscrivant d’of-
frir dans les écoles nationales les en-
_fants que lindifférence d’un parent ou

légoisme d'un maitre voudrait con-
damner_4 ignorance. La « poliee in-
_ tellectuelle» que je vous exhorte a exer-
_ cer est aussi,sinon plus importante que
la police sanitaire que la loi confie aux
jurys médicaux 1

Société Astronomique | 6 re
gr Mérforotociqug pg Port-au-Prince, offre en témoignage

Observations faites ce matin & 7 heures. lorsque les petits

. . sons £005
Pression barométrique 4 0°...763 "/"-73. sous |
Température a Pombre .....++++- 23° 2 ,
Humidité relative en centiénes....74 . , a
: , | ciples nasser les.
Pension dela vapeureccccnce DSM OF, 6 pee ae 8 reeset ee ale
Direction du vent........Est ro? Sud les couffrants. les. Ghent
Nébulosité.. Cirro et strato cumulus 1 a a pene
* # Christ. ee : : :
Pinte aeoeereeeave oe rzrewe sd eevee Néant.. “ : Voiri Be
ax mp 34" Ii est toujours boa de si
Minimum @ 19g 2 : noe gue gee oe
a se fair de bien, ae serait
DEON Torres eee eee eee ov acery d’encouragement CAE EES
Observations particuliéres : Deouis quelq ae temps 0:
Sismographes agités pendant la nuit et | naitre que le service de la tol
ce matin. . ues a repris de fscon rm
Le Directeur del Observatoire, | \'active direction de M' Emi
Fr. ConsrasTin. | inspectear en chef de la. ve
Exequatur établi one organisation sérieu
S. E. le Président de la Répub‘tque- -fetztavilleest diviste €
vient de délivrer exequatur 3M H. Cua- | ayant chacore un directeur
VANNES, nommé Consul général de Bel- disposart d'un cabrouet; aus
gique-en- Haid,et 2 M. Epovarb-Koun, |- fanbourgs présentént. un agréa

comme vice-Consul de i’Empire Allemand de propreté, oe
a la résidence de Jérémie. Tous les matin: bes casrouet

‘ pour Ventéve rdures
Moniteur pour en'évement des ordurts

¢ : setal shaiter que lon
~L’Orricie. dhier, oucre lerégratur \ eras a sophailer ans oo
ci-dessus, pubvie : onre tenue de no

i teas 2 res a

-— Deca adresses de fé'icitations des oe eas a or de o€ pot
populations de VAnse-d’Hiinault et d+ Ti- | ger sur la voie- publique des
bligee., S.~E. ‘e Président de li Répu- | dscurie, doat Venlevement est a
. ; des propriéiaires de chevaux, -
~Arrété de douz éme badgé:aire du mcis Sil iocombe 2 la Comme
de Peviier dernier, s'élevant en govrdes 2 | propres nos chaussées, les con
§79-125.04 et en dollars a 36.300.26. principalement iotéressés, doiven
-— Procés-verbal de la Chambre des dé- | buer bienveillamment 2 Tze
pntés, séance du 29 Juliet 1907.
— Avis adminiscratifs et aatres.

Sermons du Garéme
Le Pére Levasseur a porlé ercore mare | same do Pé-e Levasseur, 108
di soir des ‘Repas, en fiisint, cette fois, frappé d'une “restriction dans.
ressor It les gialités gut concourent a.| ges admiratives qi imposent
“hi sancriicatron orsgiandioses” ire noe
adressé. Par leur ponctualilé-e te aes re a
les repas es) commun, afin d’ésier iiso- gre iss * ree
lement: la ve ne di ner en démes; la forme cay’
ement: la ve ta de la creine du foyer? | sean a dy majesté monol
Sexerie jar améme, et sa diligence la| po nene Se HTHbiseC tO
Gue contre les conversations inopportu- at i" bral 2 8
ues et les lectures trop pro’ongéss. — La ee candle ae ee ay
question d’hyg éne sé présente aassi, car | ,, Cette obsitvai oe 0008 a
la régularité dare Ics repas-est bienfai- dicieuse, ocus 4 ik du
samte ala sané. - HL reviert encore a La | afoit. puisque cette parts ©
ver que quinze minutes. Pensez au bien | femme de soigner L'isyect de la table fa- | SACO qu’a ron début €* po
qui peut sortir de ces quinze minutes | miliale, afin d’attiver et reterdr ‘es mem: | 84P5 HOP grands fr-is, 6
quotidiennes multipliées!> | bres qui viendront y chercherce quelque} La taille hums
ce Hl parait que cette e:rculaire, quis’ins- i chose de bon qu’on ne troure que chez A “propos: «© rune differed
pire d'iddes si généreuses, fut accueil> ; soi. mo oe entre. dows Rony

*



















a République.

«Quelques uns donnent encore com-
me cause de cette fréquentation si res-
treinte l'état de misére causé dans le
peuple par l‘alfreuse crise économi-
que quia fait,tant de mal a notre pays.
ette explication ne peut pas étre repeus- |
sée absolument. Mais n’y-a-t-il pas mo-
yen de rendre moins désastreux, au
point de vue de |’Instruction publique,
“Jes effets de cette situation financiére?
« Tout d'aburd les péres de famille
—ceux des villes comme ceux des cam.
pagnes— pensent-que-leurs enfants ne
peuvent pas aller a I’école s’is ne sont
-convenablement vétus. Certes, il serait
désirable que l’écolier fat toujours
simplement mais correctement mis.
~“Quand cependant les ressources de ses
_parente ne leur permettent pas de faire
ces modestes dépenses d habillement,
Venfant doit aller en classe méme

pieds AUS ree Seinen
__.«D‘autres enfants sont forcés, tres
jeunes, de travailler pour aider leurs
parents ; ou bien, nésa la campagne,

‘*

ils sont mis en service dans les famil-

__Jes. dela ville. Chaque école primaire
devait avoirune section organisee a leur
EE EL EEO DB gen
«fy écolier n’y passerait qu’une heure
_9u-une demi heure: le temps de_pren-
.dre-sa-legon-et.de.remettre son devoir.
Et de méme qve, dans d autres
ona_institué des uvres d’assi
comme la Bouchée de pain. ou le pas-
quia faim. trouve Lassiette de sou-
Sconfortante, de méme la petite
marchan fe des rues, le petit commis-
sionnaire, Je petit chemineau de nos
villes et de nos campegnes devrait
pouvcir frapper 4 la porte de l’école
primaire, sir dy trouver un maitre
qui lui ferait laumdne d'une legon de
' Jecture ou d’écriture. Il s’astreindrait
Ay venir chique jour, quitte a n’y res-














































































‘Meson aceon































































































1, M. Bertillon, 'inventen
anthropométrique en Fra
p journaliste : « Vous ni
ymatin, au sortir du lit,
plus grand de deux centimétre
ge dans lajournées»

observation avait été faite, ily.
epts-ans,—pat-l'abbé de Footenu..
‘y’en avait point démontré la—vé—
’une fagon positive. Cette démons-
one i décormais faite: le professeur



des sciences, le 17 Février dernier, j

jon-et-qui monirent,d une maniére:
pante,que la taille homaine diminue.
ant la veille et grandit dans le som-
dl,

A Fiancailles
Nous avons regu ia carte de fiangailles |
Mile Citre Goperroy avec Mr Sos-
fiNES DE LANDE.

Nos meillears complimezats.

dministration Postale
Service inténcu . —Let-res recomman-
ecen soulfrance ;

MM. Arnauld Merceron, Erne:¢ Sim,
poit Lafegae, Desiix Danre!, Louis
wnville, Horelle Jerome, Laurent Ber- |
hier, Lamarre Gaspard, Léonce Tre Mmes Ncé zine Jn-Baptiste, Marie Désir,
Anna Noél, Vve Aatiole.

~~ Occasion a profiter
au demande a acheter des pianos |
occasion,
Sadresser vite 6 Mr A. MErTELLUS, |
84, rve du Centre,
A louer
Jolie petite maison a Bellevue ( Peu |
te Chose). ted
| Sadresser au bureau du journal.




















e Un Saxo- |

Ven are, phone so- |

ano si bémol nickelé tout neuf, |
at boite, bec, etc. — S’adresser
‘bureau du journal.

: Bane Nationale Hat |

Conformément aux instructions du |
relaire d'Etat des Finances, la-Ban--|
Nationale d Haiti alhonneur @in- |
fed ner esses qu'ils peuvent, 4 |
ie jour, se présenter 4 seg |
eae toucher une quairiéme |
ints ig Sule @ la 3° rép.) sur les |

“alrierés des Emprunts suivants :

Me sur le eclae idés 1900 = 49 /,

ie eda aprés la 5Re ,?
Mion a valoj ees re-
a oir : ;
Juin 1905; Sur intéréts de Mai





: ffunts Consolidés 1900 —6 a, ,
ea Solde di aprés la She rhe
valoin og tag ng gees

905." oir sur latéréis de Mai

nis réuris — 10°

3 Ta 19° ce 0 °/> Sur le solde
3 du dg repartition

Port
























nelorgue a exposé a Académie fran~ |

M

a

rantie



Seul représ

Francisco DESUS

AP. 5dadonzaine





i donne te pain le p
et le plus léger,





— Minneapolis Minn.

$. TLL.

sorte (Joma

Américains en paquets de 10 cigares
poussiéres et pureté ga.

Yabri des
VENDUS COMME SUIT :

@

2 030 «4
Soit en détail :

10

4

4 2, 0.03 cts. par piéce.

usuel.

tes sinning DEPOT = vo
Place Geffrard, No. 138.

G BLOT,

des Gonaives,



-» PORT-AU-PRINGE { HAITI)

a

ae Boy
\ at

“au Prince, 46 Mars 1908.7 pie 5



La Borinquen |

ey oO :






tremet a neuf toutes e



‘Crest la Pillsburys Best _
é la filisbury Washburn Flour
ills Co, :

__ Ern. CASTERA, représentant,

guste

Format Ne 1: 0.25 ets. les 40 cigares

Format N° 1, 0 05 ets, pour 2 cigares

Pour les achats em gros, les
-débitants obtiendroat l’escom:--
te




96, Rue du Magasin de I’Etat, 96.
entant de Mr. W. Buch,



K

| *abricant de-Chatssures-

| La Manufacture a toujours et
iépét un grand stock, — pour la.
vente en gres et détail, — dé
:shaussures en tous genres pow
Hommes, Femmes, Enrants.
Les commandes des commer
gants de l'intérieur pourront étre
axécutées dans une semaine 3
peuprés..
3, ruedes Fronts-Forts. 23--—-~~

eo

gem

a Bn Ne 183, 00..
tration des Postes et «Aux BASES
) Parisy Emit CUEBAS. ~ +f. HERRMANN & Co,—Agents. -
















fait savoir & ses clients, ainsi qu’a la
Pope tion de la ville, qu’il a:subi une
trés laborieuse opération faite par son
frére le Dr Léon Audain, et qu'il re-
‘prendra l’exercice de son art aussitét”
qu'il aura été autorisé par son frére ainé..

.%.

Me Hogu Guiteau

Annonee au public qu’oa trouvera
chez elle 163 et 167 Avenue Lalue, des
chaises neuves, élégantes,a louer pour
Baptémes, Mariages, Enterrements,
Soirées, ete, etc. Sooo .

S’adresser d Mr Hocu Gurreav, av
bord de mer, Ne 409.



Chirurgien-Dentiste,
du Philadelphia Dental College and Garetson’s
Hospital of oral Surgery,
Membre diplémé du «Philadel, hia Schoo}
of Anatomy »,

Annonece a ses clients en particulier
et au public en général,qu’il est de re-
tour de Jérémie et gu il se tient a la
i disposition de sa clientéle de Port an- .

Prince.

ADRESSE. : 7. Rue Américaine ( en
face de Mr Euckxe Lespinasste. )








@ @ R we e
istoire d Haiti

~ Chez E. Rosen et Gaston Serar.
on trouvera a acheter le Manuel d His-
foire d Haiti a i’usage des écoles de la.
République, — de 1492 a 1904, --- par
W. Bellegarde et Justin Lhérisson.

Cet ouvrage, adopté aprés examen
{ parle Dévartement ds L Instruction po-
bliq e, est leseu! qui préseste une voe
deusemble de Phistoire du pays, de la
découverte de Vile a la célébration dir
Centenaire.

Il renferme, en outre, des piges
historiques instructives et a la fois at-
trayantes, lirées de divers auteurs gqni-
ont écrit sur les choses d Haiti, étran~
gers-et haltiers.

Prix: ~- Deux gour‘es.



urgeoise Amérieaine

~~ Bervice New-Vork-Haitl.)






Service Atlas

Le vapeur «ALLEGHANY », ve-
nant Je New-York, Cap-Haitien,
-Port-de-Paix,- Gonaives, sera ici
vendredi.27 courant. Il partira pro-
bablement dans la soirée, pour
Petit-Goave, Caycs,Jacmel et San-



apeaux dans le renommeé ; ta-Marta, prenzut Ja malle, frét et
de chapellerie «La Bo-

passageérs. _

- Port-au-Prince, 24 Mars 4908.





























Avis

OH a oe

26 ‘Médailles ¢ de toutes les Expositions du M
#0r, quis a vient dobtenir d io

“Maitre Tailleur,
~ Grand Rue, 181,
Annonce A ses nombreux clients

que sa maison est nouvellement
| assortie ql ve grande ante de



d'une Mille anpérorite
Dans son établissement, on trou’
vera, -- comme toujours, --- les
\derniéres modes francaises et an-
glaises:

Les commandes tant pour |’Ile que pour. il
jours expédiées avec la trés grande regulariip qui es
de la maison.

mt



Pour Mariages, Fiangailles,ete
S’adresser a M™e Cvrus SauREL, Ave.
ove John Brown, en face du Pension
nat Sainte-Rose de Lima.





|


































ae ton Les boulangers les plus grands, les plus prospéres et progressifs de ! ur

| HED See pour louanger la qualité splendide dela farine € OLD





Full Text






















E NUMERO ()enrmes



“DES CABLES TELEGRAPWIQUES

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

— Wasnineton 24.— La flotte cui-
qassée fera une visite ala Chine,
apiés sétre arrétée dans un port du
Japon. Vinvitation officielle du Gou-
yernement Chinois qui a été regue
aujourd’hui au département d’ Etat,
aété acceptée parle Président. La
floites’arrétera probablement 4 Shan-
hai, aprés sa visite su Japon.

Le Président, A ce quon dil, a dé-
cidé de n'accepter aucune autre in-
vitation.
~ Bertin 24.— Dans les cercles na-
vales allemands on monifeste un
grand étonnement en apprenant que
le Président Roosevelt et les experts
ameéricains dans les questions uava-
les veulent permeture & la flotte de
lamiral Evans de faire le tour-du
Globe sans prendre un long sepos.

On exprime l’opinion gu’un grand
‘wombre des naviresseront pratique
‘Ment hors d'usage quand ils ren-
‘lreront dans les eaux américaines,
Aprés un tel effort sans précédent.
: ve ae — La Commission du
soutée depose a la Chambre des
eda ne note recommandant le
‘Ole'eun credit de 3.200.000 dollars










oe Maroc pendant année 1907.
ae cé mMemorendum, on fait res-
ir qu aussitét que la pacification
Maroc Sela ASSUTéé, i] sen sBlvEa.
ion de un degré de civilisa-
a Ont profitera le Maroc lui-mé=

2, et ensuite toute ’Europe,
: , nole loue les services rendus
ae et la marine francaise-et
hosiylinee do depuis les débuts des
Wan SM waite les Marocains jus-
. “ats, ii y aeu 414 hommes.

7 acs esi blessés,

ict a 24. — Le roi Victor Enna
iene pari ce Soir pour Venise of
“otrera ’Enipereur d’Allema-
&n route pour cette ville,














HE qui est

_ GHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIET

Abonnement, pour Département, . vos 4.20

ensemble.

disposition dont le roi Léopold souf. |
fre depuis quelque temps, a pris une |

pour les dépenses faites par la Fran- |

_procédure
‘et Févocation des maires et adjoints, |

-secours mutuels soit exempte de

- ehid. L’état sanitaire est excellent. ;



Gommdiercial & d'Annonces’
















fE:

~ PAR MOIS,

J oe
he es GOURDE



Etranger... ° j ve o % .&.. 2.00

ersre: a serve poe tte rie wegen aot create m ee pe hn canna sesericmretpeatte te,

‘dresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort Per.



Pégin 25.— Sept hommes arrétés
récemmment pour avoir trafiqué des
secréis de )’Etat, ont été reconnus
coupables et condamnés 4 une jon-
gue détention.— Cette peine est en
| Chine considérée pire que la con-
damnation 4 mort.

Lonpres 25.— Lerefus du Gou-
vernement Allemand d’accepter le
tournure grave; ce qui donne lieu 4} docteur David J. Hill comme suc-
cette nouvelle, c'est que le Roi gar- | cesseur de Mr Charlemagne. Toper,
dela chambre et gue son médecin | ambassadeur des Etats Unis a Ber-
le visite deux fois par jour. | lin, a produit une vive sensation ici.

San-FRANCISCO 24.—L’automobile| Venise 25.— L’Empereur d’Alle-
Thomas se trouvait sur le baca va- | magne, l’Impératrice, le prince Au-
peur d'Oukland gui est arrivé ici a | gusteet la princesse Victoria et leurs
4 heures 40 del’aprés-midi.Un grand | suites sont arrivés ici aujourd’hul.
nombre de fervents de~Fautomobi- | Leurs Majestés furent chaleurev-
lisme lui ont fait une chaleureuse
ovation.

Ocpen (Utah) 24.— L’automobile |
italien est pour le moment hors de |
course. On le raméne de 90 miiles |
de distance 4 Ogden of son moteur |
qui.ade graves avaries devra étre|
reparé dans un atelier de cette ville. |

L’automobile de Dion qui est sui- |
vi de trés prés par l’antomobile Pro- |
tos, est attendu ici mercredi soir au | uy entrefilet d'une revue capoise qui
plus tard. i s’éléve avec raison contre le préjugé

Paris 25. —~ Hier la Chambre cone | consistant 4 ne pas envoyer les enfants
tinua la discussion de Pimpét sur le | 4 I'école parce quils n'ont pas de chaus-
revenu. MM. Dumont, Massabuau, | sures, quand cependant on trouve tout
Caillaux et Pelletan prirent la paro- | naturel qu'ils vagabondent par les rues
le au sujet de Vimpét sur te rente. | pieds nus. Rapprochons de cette note

La-Chambres’ajourna a jeudi.... le passage suivant done importante

Le Sénat-vota hier la proposition
de loi relative a organisation de la
de démission, suspension

ou il doit sembarquer a bord du,
yacht impérial qui-le-transportera a |
Corfou. Le Roi et !/Empereur se ren="
contreront demain 4 Venise, et il est
probable qu’ils passeront la journée























BRUXELLES 24.— On dit que |’in-



lsement recues par le Roi Victor-
| Emmanuel, le ministre des affaires
étrangéres Tittoni, les autorotés de
Venise et la population vénitienne.



Nous avons reproduit, sous ce titre,

inspecteurs de la République a la date
do 10 Janvier. 1906 :
__ «Beaucoup de directeurs expliguent
ja désertion de leurs établissements —
par linsouciance et Vignorance des
familles qui ne comprenpent pas en-
core la nécessité d’instruire leurs en--
fants.

«Cela n'est pas toujours vrai, puis:
gue bien souvent cette prétendue in
gouciance disparait quand, 4 cété de
école abandonnée, vient s’en établir
une autre dont la direction et le per-
sonuel offrent de plus sérieuses garan-
ties. Mais cela est vrai quelqaefois.

«li est exact que dans les boargs de
Yintérieur’et méme dans beaucoup de
grandes villes les familles, par indilfé -



.

puis s’ajourna a jeudi. - .

—e-conseil supérieur de mutuali-
té réuni aujourd'hui sous la prési-
dence de Mr Viviani, décida la ré-
vision des statuts-modéles de socié-
tés de secours .mutuels et émit le
vou que la fortune des sociétés de

Pimpét sur le revena. 7

“Le général d’Amade iélégraphie
que les troupes exéculésent une re-
connaissance autour de Dar Ber-Re-

lcirculaire dé Mv Férére adressée ux
rence ou par égoisme, lie par des éclatsde rire dans la pl

denvoyer leurs © écale,les | part de uos « inspections scolaire

unes parce qu’ell wav ast ligation scolaire, écoles

portance de Vinstruction, les autres ' temps: réves irréalisables | La ques- | ne
arcequ’elles emploient ees pauvres pe- tion cependant est sérieuse. Un article I
_ tits A ecertaines besognes domestiques| du Bulletin de UInstruction publique |
et gu’elles tirent de leur travail un évaluait 4 400.000 en ctiiffres ronds. le
avantage dont elles ne se voudraient | nombre des enfants en age daller :
“point priver. . Eee _ | Vécole; sur ce nombre 4 peine y a-t-il |
~-¢ Contre de tels parents, tuteurs ou | 30.000 inserits dans nos éeoles. Que
—patrons, la loi sur l’obligation scolaire | font les autres ? Que deviennent-ils ? ©

vous permet de sévir. Appliquez-en or

sans faiblesse les prescriptions, quand : ;
vos. conseils amicaux ne. sont. pas en- ROUVELLES DIVERSES

tendus. Ne eroyez. pas que ce soit ra-














valer vos hautes fonctions que de vous
transformer, pour-ainsi dire, en« gen-.
darmes.de l'instruction publique « al
lant dans les familles et inscrivant d’of-
frir dans les écoles nationales les en-
_fants que lindifférence d’un parent ou

légoisme d'un maitre voudrait con-
damner_4 ignorance. La « poliee in-
_ tellectuelle» que je vous exhorte a exer-
_ cer est aussi,sinon plus importante que
la police sanitaire que la loi confie aux
jurys médicaux 1

Société Astronomique | 6 re
gr Mérforotociqug pg Port-au-Prince, offre en témoignage

Observations faites ce matin & 7 heures. lorsque les petits

. . sons £005
Pression barométrique 4 0°...763 "/"-73. sous |
Température a Pombre .....++++- 23° 2 ,
Humidité relative en centiénes....74 . , a
: , | ciples nasser les.
Pension dela vapeureccccnce DSM OF, 6 pee ae 8 reeset ee ale
Direction du vent........Est ro? Sud les couffrants. les. Ghent
Nébulosité.. Cirro et strato cumulus 1 a a pene
* # Christ. ee : : :
Pinte aeoeereeeave oe rzrewe sd eevee Néant.. “ : Voiri Be
ax mp 34" Ii est toujours boa de si
Minimum @ 19g 2 : noe gue gee oe
a se fair de bien, ae serait
DEON Torres eee eee eee ov acery d’encouragement CAE EES
Observations particuliéres : Deouis quelq ae temps 0:
Sismographes agités pendant la nuit et | naitre que le service de la tol
ce matin. . ues a repris de fscon rm
Le Directeur del Observatoire, | \'active direction de M' Emi
Fr. ConsrasTin. | inspectear en chef de la. ve
Exequatur établi one organisation sérieu
S. E. le Président de la Répub‘tque- -fetztavilleest diviste €
vient de délivrer exequatur 3M H. Cua- | ayant chacore un directeur
VANNES, nommé Consul général de Bel- disposart d'un cabrouet; aus
gique-en- Haid,et 2 M. Epovarb-Koun, |- fanbourgs présentént. un agréa

comme vice-Consul de i’Empire Allemand de propreté, oe
a la résidence de Jérémie. Tous les matin: bes casrouet

‘ pour Ventéve rdures
Moniteur pour en'évement des ordurts

¢ : setal shaiter que lon
~L’Orricie. dhier, oucre lerégratur \ eras a sophailer ans oo
ci-dessus, pubvie : onre tenue de no

i teas 2 res a

-— Deca adresses de fé'icitations des oe eas a or de o€ pot
populations de VAnse-d’Hiinault et d+ Ti- | ger sur la voie- publique des
bligee., S.~E. ‘e Président de li Répu- | dscurie, doat Venlevement est a
. ; des propriéiaires de chevaux, -
~Arrété de douz éme badgé:aire du mcis Sil iocombe 2 la Comme
de Peviier dernier, s'élevant en govrdes 2 | propres nos chaussées, les con
§79-125.04 et en dollars a 36.300.26. principalement iotéressés, doiven
-— Procés-verbal de la Chambre des dé- | buer bienveillamment 2 Tze
pntés, séance du 29 Juliet 1907.
— Avis adminiscratifs et aatres.

Sermons du Garéme
Le Pére Levasseur a porlé ercore mare | same do Pé-e Levasseur, 108
di soir des ‘Repas, en fiisint, cette fois, frappé d'une “restriction dans.
ressor It les gialités gut concourent a.| ges admiratives qi imposent
“hi sancriicatron orsgiandioses” ire noe
adressé. Par leur ponctualilé-e te aes re a
les repas es) commun, afin d’ésier iiso- gre iss * ree
lement: la ve ne di ner en démes; la forme cay’
ement: la ve ta de la creine du foyer? | sean a dy majesté monol
Sexerie jar améme, et sa diligence la| po nene Se HTHbiseC tO
Gue contre les conversations inopportu- at i" bral 2 8
ues et les lectures trop pro’ongéss. — La ee candle ae ee ay
question d’hyg éne sé présente aassi, car | ,, Cette obsitvai oe 0008 a
la régularité dare Ics repas-est bienfai- dicieuse, ocus 4 ik du
samte ala sané. - HL reviert encore a La | afoit. puisque cette parts ©
ver que quinze minutes. Pensez au bien | femme de soigner L'isyect de la table fa- | SACO qu’a ron début €* po
qui peut sortir de ces quinze minutes | miliale, afin d’attiver et reterdr ‘es mem: | 84P5 HOP grands fr-is, 6
quotidiennes multipliées!> | bres qui viendront y chercherce quelque} La taille hums
ce Hl parait que cette e:rculaire, quis’ins- i chose de bon qu’on ne troure que chez A “propos: «© rune differed
pire d'iddes si généreuses, fut accueil> ; soi. mo oe entre. dows Rony

*



















a République.

«Quelques uns donnent encore com-
me cause de cette fréquentation si res-
treinte l'état de misére causé dans le
peuple par l‘alfreuse crise économi-
que quia fait,tant de mal a notre pays.
ette explication ne peut pas étre repeus- |
sée absolument. Mais n’y-a-t-il pas mo-
yen de rendre moins désastreux, au
point de vue de |’Instruction publique,
“Jes effets de cette situation financiére?
« Tout d'aburd les péres de famille
—ceux des villes comme ceux des cam.
pagnes— pensent-que-leurs enfants ne
peuvent pas aller a I’école s’is ne sont
-convenablement vétus. Certes, il serait
désirable que l’écolier fat toujours
simplement mais correctement mis.
~“Quand cependant les ressources de ses
_parente ne leur permettent pas de faire
ces modestes dépenses d habillement,
Venfant doit aller en classe méme

pieds AUS ree Seinen
__.«D‘autres enfants sont forcés, tres
jeunes, de travailler pour aider leurs
parents ; ou bien, nésa la campagne,

‘*

ils sont mis en service dans les famil-

__Jes. dela ville. Chaque école primaire
devait avoirune section organisee a leur
EE EL EEO DB gen
«fy écolier n’y passerait qu’une heure
_9u-une demi heure: le temps de_pren-
.dre-sa-legon-et.de.remettre son devoir.
Et de méme qve, dans d autres
ona_institué des uvres d’assi
comme la Bouchée de pain. ou le pas-
quia faim. trouve Lassiette de sou-
Sconfortante, de méme la petite
marchan fe des rues, le petit commis-
sionnaire, Je petit chemineau de nos
villes et de nos campegnes devrait
pouvcir frapper 4 la porte de l’école
primaire, sir dy trouver un maitre
qui lui ferait laumdne d'une legon de
' Jecture ou d’écriture. Il s’astreindrait
Ay venir chique jour, quitte a n’y res-














































































‘Meson aceon




























































































1, M. Bertillon, 'inventen
anthropométrique en Fra
p journaliste : « Vous ni
ymatin, au sortir du lit,
plus grand de deux centimétre
ge dans lajournées»

observation avait été faite, ily.
epts-ans,—pat-l'abbé de Footenu..
‘y’en avait point démontré la—vé—
’une fagon positive. Cette démons-
one i décormais faite: le professeur



des sciences, le 17 Février dernier, j

jon-et-qui monirent,d une maniére:
pante,que la taille homaine diminue.
ant la veille et grandit dans le som-
dl,

A Fiancailles
Nous avons regu ia carte de fiangailles |
Mile Citre Goperroy avec Mr Sos-
fiNES DE LANDE.

Nos meillears complimezats.

dministration Postale
Service inténcu . —Let-res recomman-
ecen soulfrance ;

MM. Arnauld Merceron, Erne:¢ Sim,
poit Lafegae, Desiix Danre!, Louis
wnville, Horelle Jerome, Laurent Ber- |
hier, Lamarre Gaspard, Léonce Tre Mmes Ncé zine Jn-Baptiste, Marie Désir,
Anna Noél, Vve Aatiole.

~~ Occasion a profiter
au demande a acheter des pianos |
occasion,
Sadresser vite 6 Mr A. MErTELLUS, |
84, rve du Centre,
A louer
Jolie petite maison a Bellevue ( Peu |
te Chose). ted
| Sadresser au bureau du journal.




















e Un Saxo- |

Ven are, phone so- |

ano si bémol nickelé tout neuf, |
at boite, bec, etc. — S’adresser
‘bureau du journal.

: Bane Nationale Hat |

Conformément aux instructions du |
relaire d'Etat des Finances, la-Ban--|
Nationale d Haiti alhonneur @in- |
fed ner esses qu'ils peuvent, 4 |
ie jour, se présenter 4 seg |
eae toucher une quairiéme |
ints ig Sule @ la 3° rép.) sur les |

“alrierés des Emprunts suivants :

Me sur le eclae idés 1900 = 49 /,

ie eda aprés la 5Re ,?
Mion a valoj ees re-
a oir : ;
Juin 1905; Sur intéréts de Mai





: ffunts Consolidés 1900 —6 a, ,
ea Solde di aprés la She rhe
valoin og tag ng gees

905." oir sur latéréis de Mai

nis réuris — 10°

3 Ta 19° ce 0 °/> Sur le solde
3 du dg repartition

Port
























nelorgue a exposé a Académie fran~ |

M

a

rantie



Seul représ

Francisco DESUS

AP. 5dadonzaine





i donne te pain le p
et le plus léger,





— Minneapolis Minn.

$. TLL.

sorte (Joma

Américains en paquets de 10 cigares
poussiéres et pureté ga.

Yabri des
VENDUS COMME SUIT :

@

2 030 «4
Soit en détail :

10

4

4 2, 0.03 cts. par piéce.

usuel.

tes sinning DEPOT = vo
Place Geffrard, No. 138.

G BLOT,

des Gonaives,



-» PORT-AU-PRINGE { HAITI)

a

ae Boy
\ at

“au Prince, 46 Mars 1908.7 pie 5



La Borinquen |

ey oO :






tremet a neuf toutes e



‘Crest la Pillsburys Best _
é la filisbury Washburn Flour
ills Co, :

__ Ern. CASTERA, représentant,

guste

Format Ne 1: 0.25 ets. les 40 cigares

Format N° 1, 0 05 ets, pour 2 cigares

Pour les achats em gros, les
-débitants obtiendroat l’escom:--
te




96, Rue du Magasin de I’Etat, 96.
entant de Mr. W. Buch,



K

| *abricant de-Chatssures-

| La Manufacture a toujours et
iépét un grand stock, — pour la.
vente en gres et détail, — dé
:shaussures en tous genres pow
Hommes, Femmes, Enrants.
Les commandes des commer
gants de l'intérieur pourront étre
axécutées dans une semaine 3
peuprés..
3, ruedes Fronts-Forts. 23--—-~~

eo

gem

a Bn Ne 183, 00..
tration des Postes et «Aux BASES
) Parisy Emit CUEBAS. ~ +f. HERRMANN & Co,—Agents. -
















fait savoir & ses clients, ainsi qu’a la
Pope tion de la ville, qu’il a:subi une
trés laborieuse opération faite par son
frére le Dr Léon Audain, et qu'il re-
‘prendra l’exercice de son art aussitét”
qu'il aura été autorisé par son frére ainé..

.%.

Me Hogu Guiteau

Annonee au public qu’oa trouvera
chez elle 163 et 167 Avenue Lalue, des
chaises neuves, élégantes,a louer pour
Baptémes, Mariages, Enterrements,
Soirées, ete, etc. Sooo .

S’adresser d Mr Hocu Gurreav, av
bord de mer, Ne 409.



Chirurgien-Dentiste,
du Philadelphia Dental College and Garetson’s
Hospital of oral Surgery,
Membre diplémé du «Philadel, hia Schoo}
of Anatomy »,

Annonece a ses clients en particulier
et au public en général,qu’il est de re-
tour de Jérémie et gu il se tient a la
i disposition de sa clientéle de Port an- .

Prince.

ADRESSE. : 7. Rue Américaine ( en
face de Mr Euckxe Lespinasste. )








@ @ R we e
istoire d Haiti

~ Chez E. Rosen et Gaston Serar.
on trouvera a acheter le Manuel d His-
foire d Haiti a i’usage des écoles de la.
République, — de 1492 a 1904, --- par
W. Bellegarde et Justin Lhérisson.

Cet ouvrage, adopté aprés examen
{ parle Dévartement ds L Instruction po-
bliq e, est leseu! qui préseste une voe
deusemble de Phistoire du pays, de la
découverte de Vile a la célébration dir
Centenaire.

Il renferme, en outre, des piges
historiques instructives et a la fois at-
trayantes, lirées de divers auteurs gqni-
ont écrit sur les choses d Haiti, étran~
gers-et haltiers.

Prix: ~- Deux gour‘es.



urgeoise Amérieaine

~~ Bervice New-Vork-Haitl.)






Service Atlas

Le vapeur «ALLEGHANY », ve-
nant Je New-York, Cap-Haitien,
-Port-de-Paix,- Gonaives, sera ici
vendredi.27 courant. Il partira pro-
bablement dans la soirée, pour
Petit-Goave, Caycs,Jacmel et San-



apeaux dans le renommeé ; ta-Marta, prenzut Ja malle, frét et
de chapellerie «La Bo-

passageérs. _

- Port-au-Prince, 24 Mars 4908.


























Avis

OH a oe

26 ‘Médailles ¢ de toutes les Expositions du M
#0r, quis a vient dobtenir d io

“Maitre Tailleur,
~ Grand Rue, 181,
Annonce A ses nombreux clients

que sa maison est nouvellement
| assortie ql ve grande ante de



d'une Mille anpérorite
Dans son établissement, on trou’
vera, -- comme toujours, --- les
\derniéres modes francaises et an-
glaises:

Les commandes tant pour |’Ile que pour. il
jours expédiées avec la trés grande regulariip qui es
de la maison.

mt



Pour Mariages, Fiangailles,ete
S’adresser a M™e Cvrus SauREL, Ave.
ove John Brown, en face du Pension
nat Sainte-Rose de Lima.





|


































ae ton Les boulangers les plus grands, les plus prospéres et progressifs de ! ur

| HED See pour louanger la qualité splendide dela farine € OLD