Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


() centimes ment pour Département. .....4.20
0 3 2 S ca Btranger... ee ae vs 2.00



PAR MOIS #







ncaa





a

COMPAGNIE F RANGAISE, L’antomobile francais de Dion et

italien Gust sont arrivés 4 Chicago










MONOPOLE DU NOUVELLISTE | Thomas arrivé hier-est encore dans
REPRODUCTION INTERDITE.














Paris 26.— On annonce officiel- | suppose que ce jour-la fous les cou-
lement que l’Allemagne et I’Espa- | reurs seront ici. Le deuxiéme fran-
gne ont tenté de participer & Pavan- | gais Motobloc-et Vallemand Portos
ce dedeux millions et demide.francs | sont-signalés prés de South Bend (In-
que la Banque d Etat marocaine a diana). Les coureurs assisteront de-
décidé de faire au Sultan Abdel-Aziz | main soir 4 un banquet donné en
pour le paiement de la solde des.
troupes en garnison dans les ports.
Nelle participation’ indique que la-
France, ?Allemagne et P Espagne sont
en complet accord’ en ce qui con-
'cerne le rétablissernent de. la paix:
sur la céte et la protection des inté-.
réts commerciaux. oe

Ki. 26.— Un abordage s’est pro-
duit aujourd'hui pendant les ma-
neeuvres entre les torpilleurs’439 et
140. Les avaries des deux navires
ont nécessité leur mise-en Cale sé-
he. Un. matelot a 6ié tué et un an-
tre blessé, eo
“BERLIN 26.~ Pendant ses vacan-
ces, /Empereur se tiendra a l’écart
de la politique. Son voyage semble
Ind.quer que la Chancellerie alle-
fmande ne craint aucune complica-





























de Chicago.




quittera Callao samedi.





Américan Steam Packet Company a
réduit son dividende de dix a six
pour-cent. 2

Lonpres 27.—Les différends exis-
tant depais deux ans entre Ja Ro-
yal Mail Steam~Pacific Company et






























ket Company, relativement a cer-
laines questions de trafic entre l’Eu-
rope, New-York et les Antilles, ont
-été-réglées aujourd'’dui, aprés en-
tente entre ces deux Compagnies.
Mazacan (Maroc) 27. — Le gou-
verneur de Mazagan ayant refusé de
-remetire la garmison de la. ville 4
Moulai-Hafid. -celui-ci.a -notifié aux.
consuls étrangers son intention d’at-
taquer la ville,en conséquence de
{ recueillir les étrangers dans les con-
Ody ce cant du croise sjsulats.

a>, qui allait étre traduit devant | Paris 27.—Rente 97.35.
“A conseil de guerre, pour=n’avoir | Le Conseil-des.ministres s’estréu- |
6 ‘¥gl avec assez d’énergie dans-la| nice matin 4 )Elysée sous la pré-
pression de la mutinerie qui a é-|sidence de Monsieur Folliéres. II












4,

on dans les Balkans.
St: PETERSBOURG 26.— Une dépé-
fe de Vladivostock annonce le sui-





























mS ont aujourd@’hui attaqué un | ture du télégramme adresse hier au
oups
s soldat a été tué, trois autres et | seignements sur l’étendue des opé-_
“1S employés du train ont été bles- | rations projeiées et sur les forces
es, Les + At Birk
eg pares dune somme de dix pa vile d'une demande supplé-
ih jaollars OP ee in ede créditde deux millions
was ov n0° 26.— La voiture de Tho: | pour les viticulteurs des départe-
> artivée hier au soir a Chi- | m re
es Chambre continue avjourd hui



















Adresser les communications aux bureaux du journal, angledes ru



fat ar ten acon Snes Base | Ainge

ustigue et









o





















SUITE ET FIN

La prephylaxie offensive comprend
la destruction des Jarves, la destrue-
tion des moustiques, la suppression ou
la dimi ution des eaux stagnantes. Il
est bon d’empécher 1a formation de
arouvelles eaux stagnantes par le drai-
nage, la plantation de certains arbres:
Eucalyptus, Paulownia imperialis, Hé-
lianthus annuus, par lescanaux d’écou-
lement, le colmatage, etc.

Les substances employées pour la
destruction des larves sont assez nom-
breuses. Le pétrole, d'une fagon géné-
rale, jouit d’une grande faveur a cause
laté da yee | oe Be eres des conditions particuliéres qui] réu.
He hs ce port en Octobre 1907, | s’est occupé. des affaires: du Maroc. | nit et qui le font préférer aux autres

lELCE (Pologne Russe) 26.— Dix | Le ministre dela Guerre donna lec- | huiles (Pressat).
4g Les moustiques parvenues a l'état
de bombes et. fusils. | général d’Amade demandant des ren- | #dulte sont dctruils par_un ensemble
Daeg. : de procédés dont le nombre considé-
rable fait penser quills sont Pune elit
anaite oe en ee ee : acité douteuse. Il en est cependant, «
andits se sont enfuis aprés | dont il dispose. Le Conseil s’occu- cae ege Pemplol des famigations: qui
; ont donné des résultats satisfaisants,
‘La propbylaxie défensive's’entend des
moyens mécauiques employés pour pro-
| téger les individus sains coutre la pi- |
qure des moustiques. Il est presque

es Bourjolly & Fort Per.

nit ont cron smitnin mneeenrineretidencecptonermereg neeccenirte.to-ntsroneerdbet

la discussion de limpét sur le reve-
, “ OF nu.—Le Sénat continue la
DES CABLES TELEGRAPHIQUES | ce soir 4 cing heures et demie. Le | sion sur le divorce,
Le vice-amiral Fougque de Jon-
cette ville. Le départ pour ?Ouest a | quiéres a été nommé membre du
été fixd & vendredi prochain et on | Conseil supérieur de la Marine et
inspecteur-général permanent de la
flottille des torpilleurs et sous-ma-
rins. Le contre-amiral Arago a été
nommé Commandant en chef de la
division de l’Algérie.—Le contre-ami-
ral Faubournet de Montferrand a été
Jeur honneur par l’Automobile-Club | nommé chef de |’état-major du cin-
: Ot quiémearrondissement.-— Le contre-
Lima 27.+-~ ba flotte américaine | amiral Gaschard a été nommé Direc-
teur de l’Ecole supérieure de la ma-
Hampoure 27. --- La Hamburg] rine.— Le contre-amiral de Percin
a été nommeé président de la section
des batiments. de la défense du co-
mité technigue de la marine.
‘M. Chéron s’est rendu 4 Bordeaux
et visita les hépitaux et les casernes.

ite a

discus~-



Indéenne





impossible de réaliser ces mesures de _
-et-lorsqu’ils auront enrayé la marche

défense d’une—maniére absolue. On
peut-arriver,- nt_les heures de la
nuit, Ase soustraire & l’attaque de ces
agresseurs intrépides; mais lorsque les
moustiques sont légion, comme cela
~existe dans certains milieux,le jour, la
défense est moins efficace, & moins de
s‘entourer de précautions-si minutieu-
ses qu’on en arrive 4 se priver de la
liberté.—On réussit la nuit 4 se garan-
~tir-contre-ces -hétes importuns_par l'u-_
sage de la ngoustiquaire. Il importe
de la bien rentrer sous le matelas, de
«borders le lit hermétiquement quand
on est couché. @Pressat). :
\.- Cette derniére précaution a toute
son importance. Les moustiques sont
des assiégeants ‘qui envahissent une
place par fa plus légére des bréches :
il suffit d'une négligence pour leur of-

tons! d’étre réalisée. Il est vrai que cela












aa

de la fievre—une période de huit jours |
sans accés ~ ils prendront un cachet |-
quotidien de 50 centigrames pendant
trois mois au moins.

Un de nos intéressants compatriotes
a essayé d’obtenir la franchise de tous
droits de douane pour les sels de qui-
nine; il n'a pas réussi, mais Pidée lan-
cée ne manquera pas —nous le souhai-

Br METEOROLOGIQUE DE _
Observations faites ce mati
Pression barométrique a ..:
Température a l’ombre ....
Humidicé relative en tentiéme
Direction du vent .ce.csnee
Nébulosité, sho-cumulus,caum
Piute CeO re ee eee ote ee ee
Maximum de température d
Minima ae
| Ozone. ccccersscvccessecees
Observations particuliéres
Pluie hier soir vers 11 heures
Le Directeur de







ne diminuerait pas de beaucoup te-prix
de vente de ce médicament; si peu
que serait la diminution, elle soulage-
rait la bourse des malheureux.

La mesure que je voudrais voir adop-
ter, serait la distribution gratuite des
sels de quinine a toute personne at-
teinte de paludisme.L’ Etat haitien pour
rait faire urydépot dans les principales






pharmacies’ de la République, dot se.
rait tiré le médicament. Il contribue-
rait ainsi, lui dont le réle humanitaire
est si effucé jusqu’ici, 4 arracher a la
mort nombre de vies utiles et préser-

frir un passage facile !

Nous ne parlons pas de la protection
des maisons par les treilles métalliques,
pour la bonne raison gue |2 mousti-
quaire nous préserve la nuit; et le
jour, nos envahisseurs s’abritent dans
les lieux sombres.

Laprophylaxie thérapeutique est pré-
ventive ou curative. Les sels de quini- |
me détruisent les parasites du palu- |
disme quand ils existent dans le sang |
et préviennent la maladie chez l’indi- |
vidu sain.

Les méthodes d’administration dif-
férent par la dose de quinine prescrite |
selon le but que |’on se propose d’eb- |
tenir. * |

Dans un pays & malaria il est bon de |
prendre tous les deux jours, sans pour |
cela que l’on se considére comme ma- |
lade, un cachet de 25 centigrammes |
de quinine (cing grains). On arrive de | vre non pas de médecin, mais de bon
eette maniére a se prémunir contre la | haitien.
maladie. Legs malades prendront de 50 |

| table pyrexie.

On ne doit pas se faire illusion: |
aune grande part de responsabilité
dans les épidémies qui éclatent par deé-
faut d’Hygiéne publigue. Ila pour stricte

la leur..

Essayer par tous les moyens en no
tre pouvoir de combattre la favre pa-
ludeenne, de détruire les moustiques,
de préserver les organisines sains de
la piqare de ces insectes, est fulre ceu-

Dr G. Dalemcocwr:

verait les organismes encore sains de |

| la déchéance dont le frappe la redou- | Ville, ec doit partir incessamme

Etat |

“qwaux premiers-jorrs- dA veil,

| maine Sainte, c’est Mgr le coadju:
obligution d@imposer les prescriptions | chon ly era charge de Vadmir
| aux individus qui ne se soucient point | ¢© PArenidiocese.

de la santé de leur vcisin et négligent |

| mois de Mars durant lequel le P,
| VEghse Catholique est fété et
| quent aussi des_exercices de déve

lici uo éclat tout particulier, a
| se qui porte ce nom,
















S G. Mpr Conan a entrepris
née, pastorales dens son Archidi
a déja visité les parcisses de la |
Bouguets, de Thomazeau, d



l’Arcahaie et le diocése des Gon
Durant son abseace ‘qui da



de retour pour les solennités de




A St-Joseph
C’est aprés-demain que comm






500 honneur.
Diordina.re ces cérém




P

Dimanche soir A six heures et





No 9, —- FeviLLeTon pu @ NOUVELLISTE ». | rant mon premier passage aux gald-es, c’é-
| talent sans ces:e des soins de foute nature
} pour allécer le marcyre des forcats ; et quand
| nous demandions ; mais de quoi donc nous
vient tout cela’? alors on répondait : c’est de
| Monsieur Vincent !... Et puis, un jour, ne
| pouvant plus endurer toutes les iniquités
| que lon nous infligeait, nous etmes, Geor-
iges et moi-méme, l’audace désespérée de
| nous...précipiter dans l’abime des flots. Par
pan MASSILLON COICOU | quelmiracte nous fimes sauvés, ce. serait
| trop long 4 vous conter ; mais enfin. nous fa-
VincENT.-— Ecoutezemoi : voulez-vous que} mes sauvés.!...
jvessaye d’étre un Vincent de Paul aupres de | En ce temps-la, Monsieur Vincent avait
vous ? =. | créé une meison de refuge pour les galéri
Jean. — Qui ?...Vous !.. Le remplacer ?.. | repentis...Comment y entrer, nous a
Maisce n'est pas poss... Ah! Monseigneur,jene | dés? Est-ce qu'il le sul? Je ne peux vous dire!
demande pas tout cela. Mais faites-moi seu- | Mais, de temps en temps, une main mysté-
lement up peu de bien, jetez sur moi un

rieuse glissait dans le repaire que nous pons
peu de compassion ; croyez que j’ai assez souf- | élions fait, et nous laissaitde quoi nous rani-
fe.t pour avoir droit aun peu de pitié de la
Pp

mer la vie.,. Peut-étre n’était-ce pas lui 5 car
partdes bons cours. Oui, Monseigneur, un enfin qui donc aurait pu lui parler de nous,
peu de bien, et je vous donnerai dans mon

au bon Monsieur Vincent ? et puis, si c’était
coeur une place a cdté méme de Vincent de | lui, il serait venu, bien surement, pour nous
Paul.

_ | réconforter, pour nous relever 4 nos yeux,
VINCENT.—- Mais d’abord, éclairez mon es- | pour nouns défendre, aprés Vavoir entendu,
prit sur tout le bien qu'il vons a fait lui-mé- | de retomber plus bas encore dans le mal,dang
me, etainsije verrai quel effort je dois faire | les fautes, dans les crimes...
pour que mon souvenir se place jusqu’a coté Mais voilé que nous y sommes retombés,
du. sien. ‘ sibien, qu’une nuit Von nous a caplurés,
Jean.—Tout le bien qu'il m’a fait ?...Mais , comme si c’élait le chdliment dun affreux
comment vous le dire ?...C’est que,Monsieur, | sacrilége que nous avions failli commettre,
ce saint homme a tout fait pour moi ! Du- | quelques minules auparavant, ep portant no-



Drame InEDIT EN 4 AcTgs

‘extn nse























___VINCENT

Fappeler a lui que pour lui t

tre main...surqui,'pengez-vous,Mo
sur Vincent de Paul t... Et cepen
fois encore, il fit tous ses“ efforts-p
cher gu’on nous lividt aux infernal
mais ceux qu’on nomme nos juge
ce gpu’ils nomment Jeur mission.
pour conper ce qu’ils: nomment f
gangrenés, sont demeurés sourds &
Vhomme le plus saint.des home
pourquoi Georges et. moi-méme
moins souffert de ce lourd chat
nous frappait encore,que de I’
vait du jeter dans Vame du’ sant
sentence cruelle prononcée contre
—Et depuis ?,..

JEAN epuis, je
yelles. Je trouverais cela. ét
vais que, malgré tout, sa bonlée.
est quelque part, qui veille. A



‘je songe parfois 4 -Pimportuner:

*

res, c'est bien. moins, . croyez-@

me souviens de lui. Sues
- Vincent.-—Ehb bien, c’est dit!
étre ma petite place auprés de la
ce de Vincent de Paul. ¢ JLsor
sonne.) . ee

Jean (inquiet).— Ou va-t-il dom
t-il advenir de moi mon Dieu: |
cent) Oh I dites-moi toul, je you
Monsitur. le grand-Aumén}



_. | On‘trouvera un bel-assortiment de_
Pp fleurs artificielles, plumes, boucles et






ane cor ‘ Sea ~ ™ J: | autresfournitures pourchapeaux -Cha-

a ro ies. ee a pang BOUL eS) peaux de luxe, formes cloches pour

choses HUMAIPES. metas oo _ | Dames et fillettes, chapeaux en crépe
Demissions _ Bt fp Alleghany | ete.















MM. S -Léger Fortin et Dr Ca'sy oat) Ce matin est entré «Alleghany» avec} Parfumerie et Bonneterie.
déposé leur démission de Conseiliers com” | les passagers suivants, venant de: Pria raisonnables.



manaux de Port-au Prince, : w-York.—A. Hack, H.-G. Fick, F.
Conseil Communal ss | Mc Longhlio, E. Fergrsson.

“A la suive des démissiors susdites, ace | Cap.= Di N. Aupusie, J. Auguste, G.
iptées per le Coaseil commentl a sa] Eogéne, J. Toussaint, A. Deaibes, Soeur
gbance de mards, ont été nommiés sap: | Gertrude, OS
pléants du Magistrat : MM. Manass€ Si- | Port de-Paix. — M. Christon, F. M.
Fort Colin, Cyrille Liautand et Dre D.Y Apollon, L. Shoucair, F. Vieux. _
Domond. cent 1G natves,—» E. Cimbert, A. ]. Sergile, |
5 Bals travestis . | Mo Sesgile, Chenet, C. Barbot, A. et |
~ Demain scir, le Cercle de Port-au-Prince | M. Sergile, Rousseau, Ernest Cords, A.

Vitradiera de lum ére électrique. pour re- | Célestine.
















illa-HMlusion -

fiel A. Aswril

PETION-VILLE

Ea vente : 40, Rue Rérou
Cyez Me J.B. W. Francis.



































Neécrologie



voir les élégants travestis. du Bal tra~ fo AN SEEOIOS | .

Horne! d’ouvertere du Carnaval. od On nous annonce de Léogane la mort de 2 orinquen

Comme tovjours, moult on s’esbandi- | MM. Impert Couamin et Duvivier Gau- i
Oo





















en joyeulse et honneste compsignie, et | thier, deux persounalités estimées de la |
epsychore, -- pour continuer le pastiche | population. | On lave ef remet a neuf toutes es-
oyerdgeux, --- s’alliera a Ja Fohie pours --Novs faisons nos condéances avs fa- | péces de Chapeaux dans le renommé

milles des deux défents, | Etablissement de chapellerie « La Bo-

Fégayer un peu noir: jzunesse. 3 L
-Rappelons-qae-dimanche-apcés-midi Seinen ncn YT I I GO an | riquen »_situé Grand’ Rue N° 122, en- _
trel’Administration des Postes et «Aux

ce sera le tour des enfants 4 V’Asile Fran- | Un boulevardier de Paris demande a on

icais, dans ce vaste salon ob lon peut sia | de ses amis qui revient d'H.1 i, comment Armes de Pariss,---Emite CUEBAS.
‘Paice prendre ses ébats en joycuses fa- | i} a rronvé les femmes de ce pays. a
andoles | : 5 | = Mon Dieu... trés....

| Tant av Cercle de Port-au-Prince qu’a | — Tyes Actilles, ga va de soi!
VAsle Franciic, tout est préparé pour | *

eque Ics invité:, grinds et petits, paissent | a RH. oF
ise divertir tout leur sadu! et en toute sée | Deox «gaspillés » lisert le menu chez |

‘ , a q ad Wy 9) ee i
arité d'ordre et d'aisance.. | Mme-Maire ot ls Eraient entrés pour an |

7 prog Oller
| Bal Travesti d Eniants F oe iDindon nes braisé...» Tu aimes ¢a |
Hier aprés-midi,au salon deMme Dros-.] Je dipdonneau-braisé ?:.. questionne-t-il |
saint Lilavois, le Comité d’organisation |
des fétes de |’Hospice St- Vincent de Paul

son camarade.
x . * * soe
Sest réuni et a pris des dispositions pour |

Laurre avec une douce philosophie . . * - ; . seein ame oe 7
* é Our} 22. Pa. connin... jen ai jamais mangé | Le bateau «Express» partira
Haire sauer...en Hesse fous nos joyenx bam- |. fante de braige linc. 2. o>
pins, maidi-gras. : —

ile samedi 2°) courant pour Jeré-

Ce sont des péres et des meres de fac| Cercle de Portau-Prince | mie, Dame-Marie et Jacmel, pre-
imille d'une expérience consommée, qui |_ Me steurs les m.mbres da Cercle sont | nant frét et passagers.

lont-eo-sertout, la parole==-Dore, "tout priés de venir, an plus vite, retirer leurs I

Lb
ise r | trave ul. - an .
se passera bien, caries pour le bal trace ue ommerciales| La goélette «Sintne > laissera

Estr’aurres mesures ado ted A cause des Occupati VEN
oo aU ptées, trois ¢a- |", Dn wer tae | 9 cour Oa.
Hépories de cartes circuleront cette année! du samedi, priére de veair avant midi. | samedi soir 29 courant pour Go

: Bfints 50 cen'imes; jeunes filles on dames Le Trésorier,--> J. LAVILLE naives, Port “de- Paix et Cap-Hai-
megourde et le sexe fort, puisqu’il ale | Port-ru-Privce, 27 Février 1908. phen prenant frét et passagers.
bene qe be Pas abaraver en retran : = fon - A Wendre spo hn | Port-au-Prince, oF Feévrier Ai 8.
pithéte, paiera une)” Ja terrain au Bois-Verna.-- S’adres-| . .
vde et demie. A ce comp.e, te féminis | J Me Bukpy, avocat. BR KAVANAGH & Coe.
a 59, Rue du Quai.


















































ait Condensé H. Nestlé
Trés frais, venant d’arriver.







































-de-ce co1é de PAtlantique est déja |
Metorieux : il attaque les a veuiaiter 4 os ens ven oaser f Mr.Gue
peint faible,—a la poche. ce én eee ners
Tribunal civil ee
| wes jogements suivants ont.été rendus |. }
pF taudience d’hier, sous la présidence do
ees :-- Celai qui homologue [>
B Seilberation du conseil de famille dela
Neure Clemence Gros; -. Celui quid.
met de vindre au dessons de son prix SN as ge
: axion un Immeuble si. e. cette réclame tintamaresque.
dcrendant des communanté ei suc- Le modeste avis de la

sion Camil! aie gt bee
amilie Raymond Lacombe ;-- Ce- Pillsbury’s Best Marta, prenant la malle, frét- et.





ie. Hamhonrgeoise Auéricaine
(Service New-York-Haitl,)

test




















‘setter cies an “etme sae:
*

Service Atlas
| Le vapeur «ALLEGHANY >, par-
tira ce soir 46 heures, pour Petit.
| Goave, aux Cayes, Jacmel et Sta-





















sae en faveur des eponx Poteau Jae] : dy rs .
zeau prof de. épous LioiAudsins| —— N’achetez plus que Ia Portau:Frince, 28 Ferries ee
Fitsideme du juze Sc Rome: —-Celui | PILLSBURY'S-BEST F HERRMANN & Lo; Agents.







~ de capacité que ceux qui ont fait jus-

_vemmodités pour les passagers de pre-

LA VELOCE

Vapeurs: ltaliens









semen nennate DLE INE YE

L’Agence de Curagao a Thonneur on. _ a oo : q :
informer que le service de lAméri-- PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (2
Toe eerare sera fait en 1908 par les | ae

i Fits # eA Ai ing ® :
“ita di Mano” ef * Gittd di ‘Tursno hevreau glacé: a et lacé) } puur Hommes et Dinas

C
qui toucheront du 20 au 23 de chaque recommandée ¢ 10 (d x90
mois 4 Guragao-en-allant a Colon etles; Verni et Couleurs : « ~ recommandée § oe dot

remiars jours de chaqu i al-
lant a Caen enaqee mown Enfants 8 6 (six gourdes. a
Les dits vapeurs ont beaucoup plus ‘

qualors le service et seront 4 méme de
prendre toute cargaison que les expor-
teurs d’Hatti leur adresseront a Cura-
gad, ol fe transbordement de marchan
dises de | Europe pour Haiti sera fait
par les vapeurs du « K. W. I. Mail-
dienst». quise chargera d’apporter a
Curagao pour transbordement a « La
Veloce» les produits destinés aux ports
europeens
Les dits vapeurs ont les meilleures




26 Médailles de toutes les Haxpositions du Monde, y comp
@ Or, qwil vient dobtenir de VExposition de St-Lous

miére, seconde et troisieme classes.”

nes Woche jesse eeensminath ene Seaman: SHTEROEINY othe Tans ER RE wean cn ta te REIRES SST SY AARNE ROR 7

Per Widow John Gaerste,
C.S. GORSIRA, J. P. Ez.—Ageni.



Les commanies tant pour |’lle que pour 'Etranger £6
jours expédiées avec la trés grande régularité qui est la rel
ide la maison.






















;
i
!

Nouvel itinéraire du steamer «Pras: |
SIDENT»®, @n vigueur a parlir du mois
de Février 1908. |
De Saint-Thomas 3 dechaque mois.

San Juande Pto-Rivo 4 & a |

San Pedro de Macoris 6 a «

Santoe Domingo 8 &

Azua 9 ¢ ~& |

Jacme|! 44 « « | 5

Cayes 12 « a | “PLUEWTA — AFFECTIONS DES POUMORS

Port-au Prince 43 “ « Rag Ropublicaine, n° 191, PORT AU PRINCE, WAITI, er ree Pe

Kingston 15 & & ee

Pori-au-Prince 47 & «

ayes 19 & a

Jaecmel ot & “

Santo Domingo O83 a &

an Pedro de Macoris 24 @ &

San Juan de Pto-Rico 26 « a
_ASaint-Thomas. 26 « «

Exeellente oceasion de voy.-ge pour ‘ _ °
New York vid Kingston par ce steamer. ses, Hémorrheides, ¥ arie eosele, Phidhites,

Les passagers trouveront sur cette roniques, Accidents cu Retsur d PAS? _ Alri ‘-
ligne tout le confort qu ils peuvent dé- Ce qui fait Poriginalite de eet Elixte, ob co qui “expliqne on gupéviorite e'est qu'l ~ontient
sir er en dehors d'une économie notable ies principes actifs des feuilles et de Téroree ¢ Haamclia Viruniog, wads & eae Gig

* », qal est Justement considéré pier les inédeciue angiala et amnericaing COmmMe te pl
ser les prix de passages par les stea- Antibémorrhoidaires. ~~ Dose: Un verre d liqueur par va coupé d'eau, a SN
mers partant directement d'ici pour PHARMACIE SEJOURNE pice
New-York, :

[is trouveront 4 Kingston communica- i 5
tion avec les superbes steamers «Prinz
Withelm August». «Pring Sigismund», |
« PriuZ Joach him » et Prinz Eitel Frie-

j

drick», steamers qui peuvent facile-
ment rivaliser d'élégance et de confort :
avec jes plus grands steamers transa.'
tlaitiques. ©
Port-au-Prines, 10 Fevrier 1908. |

G, KEITEL & Ce, Agents. }



Full Text


() centimes ment pour Département. .....4.20
0 3 2 S ca Btranger... ee ae vs 2.00



PAR MOIS #







ncaa





a

COMPAGNIE F RANGAISE, L’antomobile francais de Dion et

italien Gust sont arrivés 4 Chicago










MONOPOLE DU NOUVELLISTE | Thomas arrivé hier-est encore dans
REPRODUCTION INTERDITE.














Paris 26.— On annonce officiel- | suppose que ce jour-la fous les cou-
lement que l’Allemagne et I’Espa- | reurs seront ici. Le deuxiéme fran-
gne ont tenté de participer & Pavan- | gais Motobloc-et Vallemand Portos
ce dedeux millions et demide.francs | sont-signalés prés de South Bend (In-
que la Banque d Etat marocaine a diana). Les coureurs assisteront de-
décidé de faire au Sultan Abdel-Aziz | main soir 4 un banquet donné en
pour le paiement de la solde des.
troupes en garnison dans les ports.
Nelle participation’ indique que la-
France, ?Allemagne et P Espagne sont
en complet accord’ en ce qui con-
'cerne le rétablissernent de. la paix:
sur la céte et la protection des inté-.
réts commerciaux. oe

Ki. 26.— Un abordage s’est pro-
duit aujourd'hui pendant les ma-
neeuvres entre les torpilleurs’439 et
140. Les avaries des deux navires
ont nécessité leur mise-en Cale sé-
he. Un. matelot a 6ié tué et un an-
tre blessé, eo
“BERLIN 26.~ Pendant ses vacan-
ces, /Empereur se tiendra a l’écart
de la politique. Son voyage semble
Ind.quer que la Chancellerie alle-
fmande ne craint aucune complica-





























de Chicago.




quittera Callao samedi.





Américan Steam Packet Company a
réduit son dividende de dix a six
pour-cent. 2

Lonpres 27.—Les différends exis-
tant depais deux ans entre Ja Ro-
yal Mail Steam~Pacific Company et






























ket Company, relativement a cer-
laines questions de trafic entre l’Eu-
rope, New-York et les Antilles, ont
-été-réglées aujourd'’dui, aprés en-
tente entre ces deux Compagnies.
Mazacan (Maroc) 27. — Le gou-
verneur de Mazagan ayant refusé de
-remetire la garmison de la. ville 4
Moulai-Hafid. -celui-ci.a -notifié aux.
consuls étrangers son intention d’at-
taquer la ville,en conséquence de
{ recueillir les étrangers dans les con-
Ody ce cant du croise sjsulats.

a>, qui allait étre traduit devant | Paris 27.—Rente 97.35.
“A conseil de guerre, pour=n’avoir | Le Conseil-des.ministres s’estréu- |
6 ‘¥gl avec assez d’énergie dans-la| nice matin 4 )Elysée sous la pré-
pression de la mutinerie qui a é-|sidence de Monsieur Folliéres. II












4,

on dans les Balkans.
St: PETERSBOURG 26.— Une dépé-
fe de Vladivostock annonce le sui-





























mS ont aujourd@’hui attaqué un | ture du télégramme adresse hier au
oups
s soldat a été tué, trois autres et | seignements sur l’étendue des opé-_
“1S employés du train ont été bles- | rations projeiées et sur les forces
es, Les + At Birk
eg pares dune somme de dix pa vile d'une demande supplé-
ih jaollars OP ee in ede créditde deux millions
was ov n0° 26.— La voiture de Tho: | pour les viticulteurs des départe-
> artivée hier au soir a Chi- | m re
es Chambre continue avjourd hui



















Adresser les communications aux bureaux du journal, angledes ru



fat ar ten acon Snes Base | Ainge

ustigue et









o





















SUITE ET FIN

La prephylaxie offensive comprend
la destruction des Jarves, la destrue-
tion des moustiques, la suppression ou
la dimi ution des eaux stagnantes. Il
est bon d’empécher 1a formation de
arouvelles eaux stagnantes par le drai-
nage, la plantation de certains arbres:
Eucalyptus, Paulownia imperialis, Hé-
lianthus annuus, par lescanaux d’écou-
lement, le colmatage, etc.

Les substances employées pour la
destruction des larves sont assez nom-
breuses. Le pétrole, d'une fagon géné-
rale, jouit d’une grande faveur a cause
laté da yee | oe Be eres des conditions particuliéres qui] réu.
He hs ce port en Octobre 1907, | s’est occupé. des affaires: du Maroc. | nit et qui le font préférer aux autres

lELCE (Pologne Russe) 26.— Dix | Le ministre dela Guerre donna lec- | huiles (Pressat).
4g Les moustiques parvenues a l'état
de bombes et. fusils. | général d’Amade demandant des ren- | #dulte sont dctruils par_un ensemble
Daeg. : de procédés dont le nombre considé-
rable fait penser quills sont Pune elit
anaite oe en ee ee : acité douteuse. Il en est cependant, «
andits se sont enfuis aprés | dont il dispose. Le Conseil s’occu- cae ege Pemplol des famigations: qui
; ont donné des résultats satisfaisants,
‘La propbylaxie défensive's’entend des
moyens mécauiques employés pour pro-
| téger les individus sains coutre la pi- |
qure des moustiques. Il est presque

es Bourjolly & Fort Per.

nit ont cron smitnin mneeenrineretidencecptonermereg neeccenirte.to-ntsroneerdbet

la discussion de limpét sur le reve-
, “ OF nu.—Le Sénat continue la
DES CABLES TELEGRAPHIQUES | ce soir 4 cing heures et demie. Le | sion sur le divorce,
Le vice-amiral Fougque de Jon-
cette ville. Le départ pour ?Ouest a | quiéres a été nommé membre du
été fixd & vendredi prochain et on | Conseil supérieur de la Marine et
inspecteur-général permanent de la
flottille des torpilleurs et sous-ma-
rins. Le contre-amiral Arago a été
nommé Commandant en chef de la
division de l’Algérie.—Le contre-ami-
ral Faubournet de Montferrand a été
Jeur honneur par l’Automobile-Club | nommé chef de |’état-major du cin-
: Ot quiémearrondissement.-— Le contre-
Lima 27.+-~ ba flotte américaine | amiral Gaschard a été nommé Direc-
teur de l’Ecole supérieure de la ma-
Hampoure 27. --- La Hamburg] rine.— Le contre-amiral de Percin
a été nommeé président de la section
des batiments. de la défense du co-
mité technigue de la marine.
‘M. Chéron s’est rendu 4 Bordeaux
et visita les hépitaux et les casernes.

ite a

discus~-



Indéenne


impossible de réaliser ces mesures de _
-et-lorsqu’ils auront enrayé la marche

défense d’une—maniére absolue. On
peut-arriver,- nt_les heures de la
nuit, Ase soustraire & l’attaque de ces
agresseurs intrépides; mais lorsque les
moustiques sont légion, comme cela
~existe dans certains milieux,le jour, la
défense est moins efficace, & moins de
s‘entourer de précautions-si minutieu-
ses qu’on en arrive 4 se priver de la
liberté.—On réussit la nuit 4 se garan-
~tir-contre-ces -hétes importuns_par l'u-_
sage de la ngoustiquaire. Il importe
de la bien rentrer sous le matelas, de
«borders le lit hermétiquement quand
on est couché. @Pressat). :
\.- Cette derniére précaution a toute
son importance. Les moustiques sont
des assiégeants ‘qui envahissent une
place par fa plus légére des bréches :
il suffit d'une négligence pour leur of-

tons! d’étre réalisée. Il est vrai que cela












aa

de la fievre—une période de huit jours |
sans accés ~ ils prendront un cachet |-
quotidien de 50 centigrames pendant
trois mois au moins.

Un de nos intéressants compatriotes
a essayé d’obtenir la franchise de tous
droits de douane pour les sels de qui-
nine; il n'a pas réussi, mais Pidée lan-
cée ne manquera pas —nous le souhai-

Br METEOROLOGIQUE DE _
Observations faites ce mati
Pression barométrique a ..:
Température a l’ombre ....
Humidicé relative en tentiéme
Direction du vent .ce.csnee
Nébulosité, sho-cumulus,caum
Piute CeO re ee eee ote ee ee
Maximum de température d
Minima ae
| Ozone. ccccersscvccessecees
Observations particuliéres
Pluie hier soir vers 11 heures
Le Directeur de







ne diminuerait pas de beaucoup te-prix
de vente de ce médicament; si peu
que serait la diminution, elle soulage-
rait la bourse des malheureux.

La mesure que je voudrais voir adop-
ter, serait la distribution gratuite des
sels de quinine a toute personne at-
teinte de paludisme.L’ Etat haitien pour
rait faire urydépot dans les principales






pharmacies’ de la République, dot se.
rait tiré le médicament. Il contribue-
rait ainsi, lui dont le réle humanitaire
est si effucé jusqu’ici, 4 arracher a la
mort nombre de vies utiles et préser-

frir un passage facile !

Nous ne parlons pas de la protection
des maisons par les treilles métalliques,
pour la bonne raison gue |2 mousti-
quaire nous préserve la nuit; et le
jour, nos envahisseurs s’abritent dans
les lieux sombres.

Laprophylaxie thérapeutique est pré-
ventive ou curative. Les sels de quini- |
me détruisent les parasites du palu- |
disme quand ils existent dans le sang |
et préviennent la maladie chez l’indi- |
vidu sain.

Les méthodes d’administration dif-
férent par la dose de quinine prescrite |
selon le but que |’on se propose d’eb- |
tenir. * |

Dans un pays & malaria il est bon de |
prendre tous les deux jours, sans pour |
cela que l’on se considére comme ma- |
lade, un cachet de 25 centigrammes |
de quinine (cing grains). On arrive de | vre non pas de médecin, mais de bon
eette maniére a se prémunir contre la | haitien.
maladie. Legs malades prendront de 50 |

| table pyrexie.

On ne doit pas se faire illusion: |
aune grande part de responsabilité
dans les épidémies qui éclatent par deé-
faut d’Hygiéne publigue. Ila pour stricte

la leur..

Essayer par tous les moyens en no
tre pouvoir de combattre la favre pa-
ludeenne, de détruire les moustiques,
de préserver les organisines sains de
la piqare de ces insectes, est fulre ceu-

Dr G. Dalemcocwr:

verait les organismes encore sains de |

| la déchéance dont le frappe la redou- | Ville, ec doit partir incessamme

Etat |

“qwaux premiers-jorrs- dA veil,

| maine Sainte, c’est Mgr le coadju:
obligution d@imposer les prescriptions | chon ly era charge de Vadmir
| aux individus qui ne se soucient point | ¢© PArenidiocese.

de la santé de leur vcisin et négligent |

| mois de Mars durant lequel le P,
| VEghse Catholique est fété et
| quent aussi des_exercices de déve

lici uo éclat tout particulier, a
| se qui porte ce nom,
















S G. Mpr Conan a entrepris
née, pastorales dens son Archidi
a déja visité les parcisses de la |
Bouguets, de Thomazeau, d



l’Arcahaie et le diocése des Gon
Durant son abseace ‘qui da



de retour pour les solennités de




A St-Joseph
C’est aprés-demain que comm






500 honneur.
Diordina.re ces cérém




P

Dimanche soir A six heures et





No 9, —- FeviLLeTon pu @ NOUVELLISTE ». | rant mon premier passage aux gald-es, c’é-
| talent sans ces:e des soins de foute nature
} pour allécer le marcyre des forcats ; et quand
| nous demandions ; mais de quoi donc nous
vient tout cela’? alors on répondait : c’est de
| Monsieur Vincent !... Et puis, un jour, ne
| pouvant plus endurer toutes les iniquités
| que lon nous infligeait, nous etmes, Geor-
iges et moi-méme, l’audace désespérée de
| nous...précipiter dans l’abime des flots. Par
pan MASSILLON COICOU | quelmiracte nous fimes sauvés, ce. serait
| trop long 4 vous conter ; mais enfin. nous fa-
VincENT.-— Ecoutezemoi : voulez-vous que} mes sauvés.!...
jvessaye d’étre un Vincent de Paul aupres de | En ce temps-la, Monsieur Vincent avait
vous ? =. | créé une meison de refuge pour les galéri
Jean. — Qui ?...Vous !.. Le remplacer ?.. | repentis...Comment y entrer, nous a
Maisce n'est pas poss... Ah! Monseigneur,jene | dés? Est-ce qu'il le sul? Je ne peux vous dire!
demande pas tout cela. Mais faites-moi seu- | Mais, de temps en temps, une main mysté-
lement up peu de bien, jetez sur moi un

rieuse glissait dans le repaire que nous pons
peu de compassion ; croyez que j’ai assez souf- | élions fait, et nous laissaitde quoi nous rani-
fe.t pour avoir droit aun peu de pitié de la
Pp

mer la vie.,. Peut-étre n’était-ce pas lui 5 car
partdes bons cours. Oui, Monseigneur, un enfin qui donc aurait pu lui parler de nous,
peu de bien, et je vous donnerai dans mon

au bon Monsieur Vincent ? et puis, si c’était
coeur une place a cdté méme de Vincent de | lui, il serait venu, bien surement, pour nous
Paul.

_ | réconforter, pour nous relever 4 nos yeux,
VINCENT.—- Mais d’abord, éclairez mon es- | pour nouns défendre, aprés Vavoir entendu,
prit sur tout le bien qu'il vons a fait lui-mé- | de retomber plus bas encore dans le mal,dang
me, etainsije verrai quel effort je dois faire | les fautes, dans les crimes...
pour que mon souvenir se place jusqu’a coté Mais voilé que nous y sommes retombés,
du. sien. ‘ sibien, qu’une nuit Von nous a caplurés,
Jean.—Tout le bien qu'il m’a fait ?...Mais , comme si c’élait le chdliment dun affreux
comment vous le dire ?...C’est que,Monsieur, | sacrilége que nous avions failli commettre,
ce saint homme a tout fait pour moi ! Du- | quelques minules auparavant, ep portant no-



Drame InEDIT EN 4 AcTgs

‘extn nse























___VINCENT

Fappeler a lui que pour lui t

tre main...surqui,'pengez-vous,Mo
sur Vincent de Paul t... Et cepen
fois encore, il fit tous ses“ efforts-p
cher gu’on nous lividt aux infernal
mais ceux qu’on nomme nos juge
ce gpu’ils nomment Jeur mission.
pour conper ce qu’ils: nomment f
gangrenés, sont demeurés sourds &
Vhomme le plus saint.des home
pourquoi Georges et. moi-méme
moins souffert de ce lourd chat
nous frappait encore,que de I’
vait du jeter dans Vame du’ sant
sentence cruelle prononcée contre
—Et depuis ?,..

JEAN epuis, je
yelles. Je trouverais cela. ét
vais que, malgré tout, sa bonlée.
est quelque part, qui veille. A



‘je songe parfois 4 -Pimportuner:

*

res, c'est bien. moins, . croyez-@

me souviens de lui. Sues
- Vincent.-—Ehb bien, c’est dit!
étre ma petite place auprés de la
ce de Vincent de Paul. ¢ JLsor
sonne.) . ee

Jean (inquiet).— Ou va-t-il dom
t-il advenir de moi mon Dieu: |
cent) Oh I dites-moi toul, je you
Monsitur. le grand-Aumén}
_. | On‘trouvera un bel-assortiment de_
Pp fleurs artificielles, plumes, boucles et






ane cor ‘ Sea ~ ™ J: | autresfournitures pourchapeaux -Cha-

a ro ies. ee a pang BOUL eS) peaux de luxe, formes cloches pour

choses HUMAIPES. metas oo _ | Dames et fillettes, chapeaux en crépe
Demissions _ Bt fp Alleghany | ete.















MM. S -Léger Fortin et Dr Ca'sy oat) Ce matin est entré «Alleghany» avec} Parfumerie et Bonneterie.
déposé leur démission de Conseiliers com” | les passagers suivants, venant de: Pria raisonnables.



manaux de Port-au Prince, : w-York.—A. Hack, H.-G. Fick, F.
Conseil Communal ss | Mc Longhlio, E. Fergrsson.

“A la suive des démissiors susdites, ace | Cap.= Di N. Aupusie, J. Auguste, G.
iptées per le Coaseil commentl a sa] Eogéne, J. Toussaint, A. Deaibes, Soeur
gbance de mards, ont été nommiés sap: | Gertrude, OS
pléants du Magistrat : MM. Manass€ Si- | Port de-Paix. — M. Christon, F. M.
Fort Colin, Cyrille Liautand et Dre D.Y Apollon, L. Shoucair, F. Vieux. _
Domond. cent 1G natves,—» E. Cimbert, A. ]. Sergile, |
5 Bals travestis . | Mo Sesgile, Chenet, C. Barbot, A. et |
~ Demain scir, le Cercle de Port-au-Prince | M. Sergile, Rousseau, Ernest Cords, A.

Vitradiera de lum ére électrique. pour re- | Célestine.
















illa-HMlusion -

fiel A. Aswril

PETION-VILLE

Ea vente : 40, Rue Rérou
Cyez Me J.B. W. Francis.



































Neécrologie



voir les élégants travestis. du Bal tra~ fo AN SEEOIOS | .

Horne! d’ouvertere du Carnaval. od On nous annonce de Léogane la mort de 2 orinquen

Comme tovjours, moult on s’esbandi- | MM. Impert Couamin et Duvivier Gau- i
Oo





















en joyeulse et honneste compsignie, et | thier, deux persounalités estimées de la |
epsychore, -- pour continuer le pastiche | population. | On lave ef remet a neuf toutes es-
oyerdgeux, --- s’alliera a Ja Fohie pours --Novs faisons nos condéances avs fa- | péces de Chapeaux dans le renommé

milles des deux défents, | Etablissement de chapellerie « La Bo-

Fégayer un peu noir: jzunesse. 3 L
-Rappelons-qae-dimanche-apcés-midi Seinen ncn YT I I GO an | riquen »_situé Grand’ Rue N° 122, en- _
trel’Administration des Postes et «Aux

ce sera le tour des enfants 4 V’Asile Fran- | Un boulevardier de Paris demande a on

icais, dans ce vaste salon ob lon peut sia | de ses amis qui revient d'H.1 i, comment Armes de Pariss,---Emite CUEBAS.
‘Paice prendre ses ébats en joycuses fa- | i} a rronvé les femmes de ce pays. a
andoles | : 5 | = Mon Dieu... trés....

| Tant av Cercle de Port-au-Prince qu’a | — Tyes Actilles, ga va de soi!
VAsle Franciic, tout est préparé pour | *

eque Ics invité:, grinds et petits, paissent | a RH. oF
ise divertir tout leur sadu! et en toute sée | Deox «gaspillés » lisert le menu chez |

‘ , a q ad Wy 9) ee i
arité d'ordre et d'aisance.. | Mme-Maire ot ls Eraient entrés pour an |

7 prog Oller
| Bal Travesti d Eniants F oe iDindon nes braisé...» Tu aimes ¢a |
Hier aprés-midi,au salon deMme Dros-.] Je dipdonneau-braisé ?:.. questionne-t-il |
saint Lilavois, le Comité d’organisation |
des fétes de |’Hospice St- Vincent de Paul

son camarade.
x . * * soe
Sest réuni et a pris des dispositions pour |

Laurre avec une douce philosophie . . * - ; . seein ame oe 7
* é Our} 22. Pa. connin... jen ai jamais mangé | Le bateau «Express» partira
Haire sauer...en Hesse fous nos joyenx bam- |. fante de braige linc. 2. o>
pins, maidi-gras. : —

ile samedi 2°) courant pour Jeré-

Ce sont des péres et des meres de fac| Cercle de Portau-Prince | mie, Dame-Marie et Jacmel, pre-
imille d'une expérience consommée, qui |_ Me steurs les m.mbres da Cercle sont | nant frét et passagers.

lont-eo-sertout, la parole==-Dore, "tout priés de venir, an plus vite, retirer leurs I

Lb
ise r | trave ul. - an .
se passera bien, caries pour le bal trace ue ommerciales| La goélette «Sintne > laissera

Estr’aurres mesures ado ted A cause des Occupati VEN
oo aU ptées, trois ¢a- |", Dn wer tae | 9 cour Oa.
Hépories de cartes circuleront cette année! du samedi, priére de veair avant midi. | samedi soir 29 courant pour Go

: Bfints 50 cen'imes; jeunes filles on dames Le Trésorier,--> J. LAVILLE naives, Port “de- Paix et Cap-Hai-
megourde et le sexe fort, puisqu’il ale | Port-ru-Privce, 27 Février 1908. phen prenant frét et passagers.
bene qe be Pas abaraver en retran : = fon - A Wendre spo hn | Port-au-Prince, oF Feévrier Ai 8.
pithéte, paiera une)” Ja terrain au Bois-Verna.-- S’adres-| . .
vde et demie. A ce comp.e, te féminis | J Me Bukpy, avocat. BR KAVANAGH & Coe.
a 59, Rue du Quai.


















































ait Condensé H. Nestlé
Trés frais, venant d’arriver.







































-de-ce co1é de PAtlantique est déja |
Metorieux : il attaque les a veuiaiter 4 os ens ven oaser f Mr.Gue
peint faible,—a la poche. ce én eee ners
Tribunal civil ee
| wes jogements suivants ont.été rendus |. }
pF taudience d’hier, sous la présidence do
ees :-- Celai qui homologue [>
B Seilberation du conseil de famille dela
Neure Clemence Gros; -. Celui quid.
met de vindre au dessons de son prix SN as ge
: axion un Immeuble si. e. cette réclame tintamaresque.
dcrendant des communanté ei suc- Le modeste avis de la

sion Camil! aie gt bee
amilie Raymond Lacombe ;-- Ce- Pillsbury’s Best Marta, prenant la malle, frét- et.





ie. Hamhonrgeoise Auéricaine
(Service New-York-Haitl,)

test




















‘setter cies an “etme sae:
*

Service Atlas
| Le vapeur «ALLEGHANY >, par-
tira ce soir 46 heures, pour Petit.
| Goave, aux Cayes, Jacmel et Sta-





















sae en faveur des eponx Poteau Jae] : dy rs .
zeau prof de. épous LioiAudsins| —— N’achetez plus que Ia Portau:Frince, 28 Ferries ee
Fitsideme du juze Sc Rome: —-Celui | PILLSBURY'S-BEST F HERRMANN & Lo; Agents.




~ de capacité que ceux qui ont fait jus-

_vemmodités pour les passagers de pre-

LA VELOCE

Vapeurs: ltaliens









semen nennate DLE INE YE

L’Agence de Curagao a Thonneur on. _ a oo : q :
informer que le service de lAméri-- PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (2
Toe eerare sera fait en 1908 par les | ae

i Fits # eA Ai ing ® :
“ita di Mano” ef * Gittd di ‘Tursno hevreau glacé: a et lacé) } puur Hommes et Dinas

C
qui toucheront du 20 au 23 de chaque recommandée ¢ 10 (d x90
mois 4 Guragao-en-allant a Colon etles; Verni et Couleurs : « ~ recommandée § oe dot

remiars jours de chaqu i al-
lant a Caen enaqee mown Enfants 8 6 (six gourdes. a
Les dits vapeurs ont beaucoup plus ‘

qualors le service et seront 4 méme de
prendre toute cargaison que les expor-
teurs d’Hatti leur adresseront a Cura-
gad, ol fe transbordement de marchan
dises de | Europe pour Haiti sera fait
par les vapeurs du « K. W. I. Mail-
dienst». quise chargera d’apporter a
Curagao pour transbordement a « La
Veloce» les produits destinés aux ports
europeens
Les dits vapeurs ont les meilleures




26 Médailles de toutes les Haxpositions du Monde, y comp
@ Or, qwil vient dobtenir de VExposition de St-Lous

miére, seconde et troisieme classes.”

nes Woche jesse eeensminath ene Seaman: SHTEROEINY othe Tans ER RE wean cn ta te REIRES SST SY AARNE ROR 7

Per Widow John Gaerste,
C.S. GORSIRA, J. P. Ez.—Ageni.



Les commanies tant pour |’lle que pour 'Etranger £6
jours expédiées avec la trés grande régularité qui est la rel
ide la maison.






















;
i
!

Nouvel itinéraire du steamer «Pras: |
SIDENT»®, @n vigueur a parlir du mois
de Février 1908. |
De Saint-Thomas 3 dechaque mois.

San Juande Pto-Rivo 4 & a |

San Pedro de Macoris 6 a «

Santoe Domingo 8 &

Azua 9 ¢ ~& |

Jacme|! 44 « « | 5

Cayes 12 « a | “PLUEWTA — AFFECTIONS DES POUMORS

Port-au Prince 43 “ « Rag Ropublicaine, n° 191, PORT AU PRINCE, WAITI, er ree Pe

Kingston 15 & & ee

Pori-au-Prince 47 & «

ayes 19 & a

Jaecmel ot & “

Santo Domingo O83 a &

an Pedro de Macoris 24 @ &

San Juan de Pto-Rico 26 « a
_ASaint-Thomas. 26 « «

Exeellente oceasion de voy.-ge pour ‘ _ °
New York vid Kingston par ce steamer. ses, Hémorrheides, ¥ arie eosele, Phidhites,

Les passagers trouveront sur cette roniques, Accidents cu Retsur d PAS? _ Alri ‘-
ligne tout le confort qu ils peuvent dé- Ce qui fait Poriginalite de eet Elixte, ob co qui “expliqne on gupéviorite e'est qu'l ~ontient
sir er en dehors d'une économie notable ies principes actifs des feuilles et de Téroree ¢ Haamclia Viruniog, wads & eae Gig

* », qal est Justement considéré pier les inédeciue angiala et amnericaing COmmMe te pl
ser les prix de passages par les stea- Antibémorrhoidaires. ~~ Dose: Un verre d liqueur par va coupé d'eau, a SN
mers partant directement d'ici pour PHARMACIE SEJOURNE pice
New-York, :

[is trouveront 4 Kingston communica- i 5
tion avec les superbes steamers «Prinz
Withelm August». «Pring Sigismund», |
« PriuZ Joach him » et Prinz Eitel Frie-

j

drick», steamers qui peuvent facile-
ment rivaliser d'élégance et de confort :
avec jes plus grands steamers transa.'
tlaitiques. ©
Port-au-Prines, 10 Fevrier 1908. |

G, KEITEL & Ce, Agents. }