Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


| Adres






ser les communications BUX bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort Per.

raal Quotidien, Commercial & d'Annonces
CHERAQUIT,---DIRECTEUR-PROPRIETAIRE

| ‘CENTIMES + Abonmement pour Département. ovencd 20 |
’ LE NUMERO 1 O ee : cee « Etranger......... 2.00






‘GOURDE





















PAR MOIS









| COMPAGNIE FRANCAISE)
| DES CABLES TELEGRAPHIQUES

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE...

ienir ni confirmation ni démenti au
ministére des affaires étrangéres ou
a l'ambassade d’Espagne. Aucun dé-
tail n’accompagne d’ailleurs cette






fondement.

Paris 17.— Grave accident 4 bord
du protégé «Descartes», par suite de
la crevaison d’un tuyau de vapeur. Il
ya eu 5 morts et plusieurs blessés.

Lima 17.— Un aérogramme regu

Aes

- BanceLone 17.—Denx bombes_ont
fait explosion aujourd’hui. Une fem-
mea été tuée et deux autres. blessées
| assez griévement. oe |
Sr-PETERSsBoURG 17.— Les nou-
fvelles alarmantes répandues daps
| toutes les classes du peuple russe,au
sujet d'une guerre pdssible entre la
Russie et la Turquie, deviennent de
plus en plus intenses. Les journaux
Fa sensation eur consacrent de lon-
gues colonnes, ss mite
| La situation est prise au sérieux
‘non sealement dans les cercles mi-
litaires, mais encore par les hom-
Fmes politiques méme les plus conser-
Vateu rs, saat ontmn
~-Lonpres 17.— On dit que Je nou-
veau programme naval comprend la
construction de trois cuirassés d’es-
fcadre du type «Dreadnought», amé-
lioré de deux croiseurs cuirassés du
type «Edouard», de 6 petits croiseurs
de 3.500 tonnes & grand rayon d’ac-
tion,d’une douzaine-detorpilleurs du
lype “Tartai” et “Mehurka” et de plu-
Sours navires sous-marins, ~~
| Paris 17.— Le prince Adalbert, le
sine fis de ’Empereur d’Allemagne,
Sest arrété aujourd'hui ici en se ren-
ou il va rejoindre le croi-
» -Lla-visit










Vamiral Evans, annonce que la flotte
se trouvait 4 ce moment 4 380 milles
de Callao.

tion du général von Boeckman au
Gouvernement de Finlande a produit
| une grande émotion parmi les révo-
lutionnaires et les terroristes-qut-a-
vaient fait de Finlande la base de
























| eux-guittent le-pays, se réfugiant en
Suéde. _ o gd
Maprip 18,— Le bruit de l’assas-







fondement....._-_-_. .

New-York 18.— La course New-
York-Paris, vid détroit de Behring,
continue sans incidents.






: r
LUXE ET NECESSITE

La distribution de prix est dans nos
-meoeurs. Il faudra probablement du
temps pour len déraci “pot
"}rait cependant faire un meilleur usage
el'argent que l’on dépense chaque
année pour donner 4 nos enfants du...
| papier relié, suivant l‘heureuse expres-
sion employée par un institutear fran-
gais pour désigner ces ouvrages insi-
pides et sans valeur littéraire appelés
par euphémisme «livres de prix». .
~--Le Département de I'Instruction pu-
blique, en 1906 et en 1907, a comman-
‘dé a lVétranger d’excellents livres de
litiérature et de science «qui ont été
distribués “comme récompenses aux
éléves des principaux établissements
nationaux.— Le crédit, prévu pour cet
objet, n’aurait-il pas eu cependant une
ameilleure affectation s'il avait élé con-






























ers
Fessants.

| Paris 17.— La commission énvo-
Nee aux Etats-Unis par le Gouverne-
Ment Frangais pour v faire une en-
uéte sur les désastres miniers, vient
de faire son rapport. Il y est. dit que
* precautions prises pour prévenir
S explosions de grisou et les autres
tidents sont moins effectives aux:
lats Unis qu’en France, oe
FARIS 17.— Le bruit a couru ce
1T que 12 roi d’Espagne avait été
“Sassiné. Cependanton ne peut ob-.

















nouvelle qui probablement est sans |

ici 89 hres 45 d’un des batiments de.

Str-PérersBournG 17.—La nomina«~

leurs-opérations. Beaucoup d’entre |



our: | géographie atlas, un préeis-d-histoire —
usage”

‘générale, un ouvrage de. vulgarisation.










soe acorn,

_sacré 4 munir quelques unes de nos

écoles d’un matériel de. chimie et. de
physique indispensable a lenseigne-

/-ment de ces sciences? Il n’existe, cro-

yons-nous, de cabinet de physique et
de laboratoire de chimie élémentaires
quau Lycée du Cap-Haitien et a celui

e Jérémie.Le Lycée de Port-au Prince
n’en posséde point! .

La distribution de prix est un luxe:
on ne devrait y penser qu’aprés avoir.
pourvu_du nécessaire. Or le nécessaire
manque... a

Nous soumettons a la méditation du
ministére de PInstruction pubtique et
des chefs de nos institutions privées le
voeu suivant émis par |’ Union pédago-
gique du Rhone :

«L’Union émet le veeu que le crédit

précédemment affecté par la ville de
Lyon aux distributions de prix soit em-
ployé;
-4-A doter chaque école municipale
d’unwmatérielde physique élémentaire,
de collections de choses et d’images
destinéés 4 rendre |’enseignement des
sciences aussi concret et démonstratif
que possible, et tout particuliérement
a développer chez les enfants l’esprit
d’observation ; .

20 A réorganiser et enrichir les bi-
bliothégnes scolaires,ou peut-étre a
amorcer Vinstitulion par arrondisse-
ment d'une grande bibliothéque sco-
laire centrale dont les relations avec la
bibliothéque de chaque école seraient
a déterminer; |
--3>-A-laisser entre les mains des élé=-
ves, 4 la fin de leur scolarité, quelques
livres utiles, tels par exemple qu'une








scientifique olfrant autant que possible
de Vintérét pour la profession 4 laquelle

lepfant se destine, ou a remplacer les

livres de fin d’études par un memento

convenablement étabii, conga dans un
esprit scientifique, et embrassant l’en-
semble des sciences.

Nous attirons tout particulierement
attention sar la Qe pariie du veeu: les
livres achelés chaque année, au lieu

d’étre distribués 4 quelques « forts en

théme», enrichiraient la bibliothéque

de l’établissement et serviraient a tous

les éléves et & plusieurs générations-

d'écoliers. — Le - profit ne serait-il pas
ainsi plus grand?







Delégué Montreuil Guillaume

Dimanche 16 du courant, 4 4 hres de
Paprés-midi, est arrivé 'aviso de guerre
~« Le Croyant », ayant 4 son bord le gé-
néral Montreuil Gulliaame que 5. E, le
Président d’Haiti avait délégué pour opé:
rer contre les rebelles de l’Artibonite et
de tons avtres points en rébellion. — Ii
est revenu en parfaite santé, et ne parait
pas trop fatigué, malgré Ta "lourde beso-
gne qu il vient d’accomplir.

~ Aprés avoir eolevé d’assaut Jes villes

‘de-St- Marc et du Borgne, réputés impre-
nab’es, il se révéla un administrateur con
sommé en _organisant des commissions
a’ Engnéte au Borgae eva Port-de- Paix,
afin d’éclairer'le Gouvernement sur la
conduite de certaines actorités dans cette
derniéte révolution.

On pent dire qn'il a fait preuve d'une
bravovre et d'une intrépidiré comme on
n’en voit pas souvent. — Quand une na-
tion pusséde des jeures comme lui, aussi
couragenx qu actif et toujours prét & vo'er

ala défense de son Gouvértemenr, sans}

se soucier du danger des batailles, cette
nation n'est pas perdue ; au contraire Pa-
venir radieux lui soarit!

Aussi, le Port-au-Prirce quia leno rne
conduite admirabl € durant ces événements,

tloi présente ses chaleureux compli-
ments. -~ Puisse-t il continver a mériier
Pestime de ses concitoyens et la haute



Neo 2. — FreulLtetow pu q NOUVELLISTE 3.



DRAME INEDIT EN 4 AcCTES
pan MASSILLON COICOU ~

JEAN (agenouillé a’un céte et le dépouil-

tant ).— Veux-tu bien rester tranquille, ime.

bécile |

_Grorces (de UVautre). — Comme si on te
mangeait, grosse-béte!

Tous peux (le dépouillement fait, frap-

ent de leur poignard).— Giy est | (als se
“yelévent).
“GEORGES (épuisé, 4 voix sourde).— A qui
-Jes-deux tiers}.
Jean.— Eb bien, part égale.
GEORGES: (menacant). —~ Compagnon, je
- Crois: que} "al frappé avant toi. (Se ravisant)
Enfin ! ca be fail rien, donne !

Jean (ayant vidé la bourse).— Ce n’élait
pas la peine de faire,un tel coup pour si peu |
...Car c'est pas gros, tu sais !

Georces. — Dame ! pourquoi aussi n’a-
yait-il que ga, Vimbécile | En revanche, je
preads l'arquebuse(Rapidement il ouvre uri
gochett enlevé au cadavre et reste étonné).
Mais regarde moi done ¢a : une poupée !

“Jean. — Pausre diable ! (la prenant de
lui) Tiens ! ce sera pour mon pelit a moi.
(Soudain inquiet). Mais c’est pas ga, compa-
goon, quelque chose me dit d’avoir. peur du
guet...

Georces. — Oui; mais faut d’abord se dé-

Darrasser de cette yiosse masse, pour éviter.

qu’on ue nous file sur la piste |

' Température a Pombre oa. eee + 33° 0



+ deux... Eh bien tant Piss. et tant mi@ux. A

vernement,
quelle le Président Nox:

4 }
peut eoridrement compter.
_. Société Astronomique™

Observations faites ce matin & 9 heures.
Pression barométrique a .....762 ™/™ 86

Humidité relative en centiémes.... 70
Direction du vent... 0.6.65 Est 15°-Sud-

Pluie cnn cen ener NEE:

“Maximum de température d’hier...32° 2



Minimum « 19 oO
Ozone seccecccverscecersoseeesO

Observations particuliéres :
Le bsrométre sz maintient ep
Resée ce matin.
Le sous-Directéuy de I Observatoire,
F. AntHUR

Bals Travestis

Noire information de la semaine der-
niére était exacte: nous sommes en me-
sure d’affirmer qu’il y aura, ~ pa’ unseal,
~ mais deux Bals Travestis pour la pro-
chaine période carnavalesque.

Le-premer se. donnera le vgmedi 29
Février au Cercle de Port-au-Prince, dont
le bean salon illuminé a l’électric:t& se
préte si bien a la féerie de ces divertisse-
ments.—- Le second aura liew le mardi=
gras, 3 Mars; au Cercle Bellevre, dans la
fraicheur vespérale et le bon air des hau-
teurs de ¢Peu de Chosee.

Les amateurs des deux sexes de Bui Cos-
tumé pourront déployer, pour ceite dou.

baisse.





Jean.—Et la Seine ? est-elle pas faite pour
ga |

Greorces.— Poursdr! (dun méme geste
ils se saisissert du cadavre qwils courent

précipiter dans le fleuve,qu'on entend cla- | mittet-———— -

poter).— Ola bavarde | Heureusement que

le bon Dieu est avec nous | (Aprés un regard | est cent fois plus sombre que. cet

au loin) Ah! compaynon, voici le gnet,
filons! (Ayant segardé encore aprés le pre-
mier yeste de fuite ) Mais non! c’esl un au-
tre bourgeois, regarde, toi |

Jean,—T’es sur?

GrorGes. — Vois donc bien !..As-tu des
yeux de chouette pour ne pas savoir percer
la nuit? ~

JEAN (agant regardé). — Veux-tu croire
que cest viai! Ll vient, compagnén; eathe-
toi!

GronGeEs (reprenant sa place dela pre-
miére fois).—Et méme ils sont deux!

Jean (ayant regardé).— Mais oui, ils sont

moi le premier”

Gronces — A moi le scond ! (Leur voix votre
se fait de plus en plus sourde) Jean le loup,
frappe juste !

Jgan.—Ne crains pas !

Georces, — Chut! plus bas...ils enter:
dront,

Jean.— Pas de fausse manoeuvre, hein! Je
prends le premier,tu prenuds le second (court

silence).
SCENE Il
Les Mewes, Vincent pe Paun, Cara-Mouna ;
(ces derniers marchent lentement)

Cara Mouxs.—Quant a moi, mon pére, je
suis fatigné, Crest qu'il ya bien trois heures
que nous allons ainsi a travers la nuil Loire
ei sous la bise glaciale, nous: exposant sans
evainte aux coups de ces bandits dout toute ta
region est peuplée.

2

dont il est’,

ev Méréonotocioun va Ponr-au-Parmes.



. iriomphe de: 5



Icureuse opération_.que.








arenes









































dejeur premier fils ¢ ani:
Ri La mére et enfant

Avéz 00s complime

ton Dalendear, nos
bébé.

Haiti Littéera
_ La Revue parais de
sommairé suivant
~Le-Marchaud de so
vies~—-Poésies-de. Oth
tier; ~ Récirs histcriques (.
gourenx 3; Use enor
—La Banque et le Gouvernem:
dre du jour, C. Célesti

Elie, E. L.; - Usha
Ri~ Couriepointes. (Le: e
rat Noire; — Intévieur (Consta

| fails), Antoine Laforest; ~ Ener

ties Noves,

Messe de Requie
& la mém ire de Mr Ch. van W
Li Banque Nationale d Bat
d’étre cruellement frappée.
coa Directear.Mr Cy \
succombé a Paris auz snites de 1

état de sac.té.

Divne ccortcisie parfaite j oink
trés havte honorabilité, Mr van
gui joulssair A jus e titre de tou"
fiance du Conseil d’Administrati

Vincent. —En as tu vu-un seul?
“Cana-Mounas = Non;-mais- cen
hasard ; et une pareille faveur, te
ce lemps-ci, ne Paccorde plus qu’

VinceNT. —Tais toi, 7 ’ai traversé

déserte, et le ciel n’a eu pour moi ¢
reilles favenrs. : :

Cana Mouna,--Crest que, sion
étes un saint..

VINCENT (Pinterrompant). —~ Tai:
disant ils ont franchi le pont
portée dés bandits) :

Jean (bondissant sur Vincente q
tant le poing awe sllety, = Tais-toi A

Cana>Mounac~-Qai dles-vous

GEORGES ¢ bonidissant ¢ a son tol
prenant au. ‘eollet).-« Q
méme ?
Cana-Mouna (bei lancant an
coup. de poing quile ren pevbe)- :
ke

































de names Voici qui je
| poignard dont il menace de
Voici |...
VINCENT (luis saisissant ta. ma
fais-tu ?
Cara Mouna. — de leur - appren
n'est pas, impunément: qu ‘on por
sur Vincent de Pauly. :
Jean et Gronces (déja relevés
| Vineent de Pati?
Cara-Mouna,— Vincent de Pau
Jean et Grondes (s’'agenoutl
quementi,—Oh ! pardon, mon pe
Vixcent.--Allez eb ne péchez |





































6 que d’ananimes reg

rendre un dernie!
re de cet homme
lennel sera célébré
ra 7hres trés précises d

Cathédrale. oo
“omme il ne-sera pas lancé det
vocation, on-est prié de consid
ésent avis comme’ une invit
2 Divectesx par interim. —P. ‘
: Funérailles
Get aprés- midi aurontlies les.
jlles de Mme Marte Meuckne Di
ge, décédée hier 4 l'age de q¥ ans. —Le.
onvoi partira de la Rue Républicaine,
Morne-a Tuf ) pour se rendre 4 PEplise
Shinte Anne aeeay
— Nos co



ag=,

ndo'éances 4 la famille...

Tribunaux
Civil. Sous la présidence du

*.

juge A



‘yeodu lordonnince qui renvoie les pare
ties a Paudience publique du lundi-neuf
Mars prechain, a estendo la reproduction

de-Laffiiredes_corsoris P. Paubert con~

-falres étant époistes.
Correctionnel = Affaires entendues:: ~
Le.géné-al Charles Riviére contre Mr
A. Duchsteliier, prévenu; oo :
ee Chéri-ni Dei, partie civile,.








centre,
“Talma Bénédict, prévenu. — - ae
| Jugemens rendu: - Celai-quic
} don an de prisoa |
| Eliassaint. ©
Audience du 18 Févricr +





Cwil.— Sous la présidence du joge A.
| Sain-Rome — jugement rendu: ~~
Celvi qui condamne la dame_veuve



_ Barnave Lespinasre a payer, par tortes’ ‘es |

| Voies de droit,au sieur Alexandre FL Bre-

tus, la scmme de $ 333,° montart d'un_
| billet sovscrit; 2° celle’ de 80. moniant: a
pde-hoit-mois dindemnités a @ ro par | ™

| Mois; accorde a la di e dame la faculré de’
Se libérer par des versemerts mensuels de:
| $20, mais a défau: de pdiement d'un tere
Me, la toraité de la valeur devient exi-
gible, etc. oS



— Affaires ertendues :
Louissaint Ferdinand

il (appel de justice de paix. }

*

ei sieurs H

oratins Voley, Léonce Viard
Contreles €poux Jh. St-Port Colin € ja
gementarendiesurincidentde
D Affairs en continuation *
> Celle de Léosthéne er
Ontre Mile Cla: re, Mr. Emmanve Biem:.

et Annrbsk:By os iave-—-a Haire -feHv6e
pete mardi_prochain. - to
: Assoc'ation des Anciennes
| Hleves de Ste-Rose de Lima:
|, Sous avons 2 < abs
Membres Actifs

Pf ort-an- Prince que des autres poinis de

: t Républioue, ve lAss Se ek
proche et we : ssemblée: Générale

s!0at prises pour qu’

a) comme de coutume «
0), poor éviter tout ret ‘
wt ateté,cue les dits membres astifs ver-

fot ds maintenant. lears cotisations
© permetire ay Cc
r 803 depenses que né













onseil de fiir
cessie VAssem-








SANTALLIER
ee ation

Dovunov- |

“Champagne, le Tribune! aprés avoir, dans:
je'diverce des époux Léandre Larenco}, |

tre les corsor's Biera'mé Riviére; puis |
‘Je sige a &.€ levé, les heures rég'emen- | & pel
...| Bois-Verna, occupée actuellement par |

ondamne |
e nommé- Eliantus|
{départ, de tout le stock. _ .

Les articles mis en vente seront en- |
| noucds dave le» Nouvelliste» deux jours |.

contre Emilia Rice +

procedure)...
Antoine Biamby |
{té New-York Dee wee
| rant, directement pour notre port, |

honneur de -rappeler avx-
2 s ee gts Pilg te
de l’Association, tant de |.

outes les dispositions |
elle ait lieu au mois |
gu'sl serait |
ard ou toote |

ors. cotisations:















AVINES
Hin: Lay.

ent? — Mme C
Secrétaire,



Luce A

es



NUB ,
bonneur ne sont asireintes d aucune colt”



a



ZS ¢ . . Poy



L Avis

- AYoccasion

| Sonnes qui avaient contracte des affai-

| reg avec moi et qui ont des objets dé-

posés en garantie, de faire tout leur
possible pour les reprendre avant mon
départ, le 10 Mars prochain.

On désire __
| louer un

| Champs de Mars. avec ou sans meubles. |
Mr Ricco, rue du Quai, 85. |

| £S’adreszera
po A louerâ„¢

| Mr DeLLaquis. — S'adresser-aMr.L. |

| Eisenstein, rue du Quai, 55.

Chez L. Eisenstein
25, Rue du Quai,55.

Liquidation définitive,pour. cause de



jalavance.
em Jendb:
| “Articles pour co

‘rants, cuirs, élastiqne, supérieure qua-
Hé,

lChez Th. DOSSOU!

| Lait Condensé H. Nestlé |
“|. Tras frais; yenant d’arriver, ||



- Ge Samba



ourgeoise Américaint



pe







est allendu ici jeudi 20 coura
| Tl partira probablement dans la
soirée pour Jérémie,

let passagers.

La malle pour PEtranger (via
Jerémie ) par le vapeur Gragcia,
‘fermera a la Posie jeudi 20 cou
rant, a 6 heures du soir

- Port-au-Prince, 15 Février 1908.
iF . uc RMAN N & Co,-— dA genis

















‘= Ih est rappelé que les Dames |























t-au-Prince, le 17 Février 1908. |

‘ de mon prochain vo-|-
-yage pour. New. York, je prie les per-.

pin TE LEONCE Viaun. aan

e maison pas trop loin du|

‘Une. des plus: belles. propriétés au |

“eg

rdonniers tels que ti- |







Gervloe New-York-Hai)— |

Kingston et)
Santa-Marta, prenant la malle, frét |








<,| Vapeurs Italiens



‘L'Agence de Curacao a lhonneur
dinformer que le service de l’Améri-
que Centrale sera fait en 1908 par les
bons vapeurs: ee .

w Sie di MElano ” of “ Citth di Torino”

qui toucheront'du 20 au 23 de chaque
mois a Curacao en allant a Colon et les”
premiers jours de chaque mois en al-
Jant-a Génes.

Les dits vapeurs oat. beaucoup plus
de capacité que ceux qui ont fait jup-
qu’alors le service et seront a méme de
| prendre toute cargaison que les expor-
| teurs d’Haiti Jeur adresseront a Cura-
cao, ot le transbordement de marchan-
dises de | Europe pour Haiti sera fait
|par les vapeurs du « K. W. IL. Mail-
| dienst», qui se chargera d’apporter a
| Curagao pour transbordement 4 « La~
Veloce» tes. produits. destinés aux ports
| européens. So

| ‘Les dits vapeurs ontles meilleures
| commodités pour les passagers de pré-
| miére, seconde.et troisiéme classes.
Per Widow John Gaerste,

C.S. GORSIBA, J. P. Ez.—Agent.



| Nouvel itinéraive du steamer ¢PRAE-
| SIDENT», en vigueur a partir. du mois
| de Février 1908. -
De Saint- Thomas

8 de chaque mois.
San Juan de Pto-Riro

4 &

“San Pedro de Macons 6 a a
Santo=Domirge . « «
"Anise ee ge “
Jacme! 41 « «
Cayes 46 a «
Port-av Prince - 43 @ «

~ Kingston. 15 4 «
Port-au-Prioce 47 a «
Cayes 19 « a
Jaemel a @ u

.. Santo. Domingo — 23 « &
San Pedro de Macoris 24 @ &

| ~~ SanJuan de Pto-Rieo 26° « «
| A Saint-Thomas 26 @ ¢

Excellente. occasion de voy ge pour

snr =PNew York via Kingston pi ce steamer:

| Les “passsgers.trouveront sur cette
| ligne tout le confort quils penvent dé-
sirer en deborsd'nne économie notable
sar les prtx de passages par les stea-
mers partant directement dici pour
New-York.
llstrouveronta

| Kingston communica-
tion avec ley superbes steamers «Prinz
| Wilhelm August». «Prinz Sigismund»,
| «Prinz Joachim» et Prinz Eitel Frie-
drich», steamers qui peuvent facile-
ment rivaliser d'élégance et de confor!
aveé les plus grands steamers transi.

i tlantiquee. , . .
Porte. o-Prince 10 Février 1908.

u, A BITEL & Co, Agents,









SS Ap RDA CLO LN ALT | SRNR TEASE EARLE, SITS TIT TT







amerigtnentaledeP rt

[PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24 0
| CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR.~-PRIX DES CHAUSSURES COM)

| Chevreau glacé : (boutonné et lacé) puur Hommes et Dames $ 10 (di

Port-au-Prince -
21, Rue des Miracles, 21.
FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prinee...,,
du Petit-Club
de l'Union Sportive Haltienne






















dw Restaurant de la Paix « . recommandée $ 10 (dix gou
a? du Commeree | Verni et Couleurs : « recommandée @ 12 ( douze
et Het ° pevevue Enfants $ 6 (six gourdes. )
a de France
6 Patrie

du Café duPort
du Bar Fin de Siécie
« du Gommercs

des Amateurs.
du Port
International

de la Bourse
de la Gbambre

de la Poste

de ja Gare.

du Palais
e | Unions

Larousse

Lavictotre

Bourdon

Cantave

Aux Caves de bordeus
Gonaives : R. Schait
Petit-Godve ; Café Lochared
Jérémie . Café dela Paix
Si-Marc: A. Dalencourt
Jacemel: N. Lafontant

| 26 Médailles de toutes les Expositions du Monde, y y compris lal
d'Or, quil vient @obtenir de ’ Exposition de St-Louts.

oo © = m= & F R BF A & MR mm Mm

_ Les com mmandes tant pour |'lle que pour |’Etranger urs xpedices avec la trés grande régularité qui est la reno!









GOUT AGPEABLE — CONSERVATION PARFAITE _
TOUX — RHUMES — BRONGHITES — ERROUEMERTS
HNFLUENZA — AFFECTIONS DES POUMONS |












ginulité de ect Elixtr, eb ce uu exp {Ae Sie

ee principes artifs des fenilies et da Pécorce Caan eels re yi MTCa, WY
HULU He, OY) est justement eon neidare pari: TER HEAG ES Poa: ad taonerienins Con
ntihémorrhoidaires, — Dose: Un verre aii qnueur purencoune disan A chaque repus,

LE FLACON “T 7 UP)
eis -cuA RMACTE SEI0U RNED FAITE et lee Fro
es ee i ee o* re a ¥















“oe

let nERLSES sd

eek
oS BY!







|
(i: | Angle des
|



Full Text




| Adres






ser les communications BUX bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort Per.

raal Quotidien, Commercial & d'Annonces
CHERAQUIT,---DIRECTEUR-PROPRIETAIRE

| ‘CENTIMES + Abonmement pour Département. ovencd 20 |
’ LE NUMERO 1 O ee : cee « Etranger......... 2.00






‘GOURDE





















PAR MOIS









| COMPAGNIE FRANCAISE)
| DES CABLES TELEGRAPHIQUES

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE...

ienir ni confirmation ni démenti au
ministére des affaires étrangéres ou
a l'ambassade d’Espagne. Aucun dé-
tail n’accompagne d’ailleurs cette






fondement.

Paris 17.— Grave accident 4 bord
du protégé «Descartes», par suite de
la crevaison d’un tuyau de vapeur. Il
ya eu 5 morts et plusieurs blessés.

Lima 17.— Un aérogramme regu

Aes

- BanceLone 17.—Denx bombes_ont
fait explosion aujourd’hui. Une fem-
mea été tuée et deux autres. blessées
| assez griévement. oe |
Sr-PETERSsBoURG 17.— Les nou-
fvelles alarmantes répandues daps
| toutes les classes du peuple russe,au
sujet d'une guerre pdssible entre la
Russie et la Turquie, deviennent de
plus en plus intenses. Les journaux
Fa sensation eur consacrent de lon-
gues colonnes, ss mite
| La situation est prise au sérieux
‘non sealement dans les cercles mi-
litaires, mais encore par les hom-
Fmes politiques méme les plus conser-
Vateu rs, saat ontmn
~-Lonpres 17.— On dit que Je nou-
veau programme naval comprend la
construction de trois cuirassés d’es-
fcadre du type «Dreadnought», amé-
lioré de deux croiseurs cuirassés du
type «Edouard», de 6 petits croiseurs
de 3.500 tonnes & grand rayon d’ac-
tion,d’une douzaine-detorpilleurs du
lype “Tartai” et “Mehurka” et de plu-
Sours navires sous-marins, ~~
| Paris 17.— Le prince Adalbert, le
sine fis de ’Empereur d’Allemagne,
Sest arrété aujourd'hui ici en se ren-
ou il va rejoindre le croi-
» -Lla-visit










Vamiral Evans, annonce que la flotte
se trouvait 4 ce moment 4 380 milles
de Callao.

tion du général von Boeckman au
Gouvernement de Finlande a produit
| une grande émotion parmi les révo-
lutionnaires et les terroristes-qut-a-
vaient fait de Finlande la base de
























| eux-guittent le-pays, se réfugiant en
Suéde. _ o gd
Maprip 18,— Le bruit de l’assas-







fondement....._-_-_. .

New-York 18.— La course New-
York-Paris, vid détroit de Behring,
continue sans incidents.






: r
LUXE ET NECESSITE

La distribution de prix est dans nos
-meoeurs. Il faudra probablement du
temps pour len déraci “pot
"}rait cependant faire un meilleur usage
el'argent que l’on dépense chaque
année pour donner 4 nos enfants du...
| papier relié, suivant l‘heureuse expres-
sion employée par un institutear fran-
gais pour désigner ces ouvrages insi-
pides et sans valeur littéraire appelés
par euphémisme «livres de prix». .
~--Le Département de I'Instruction pu-
blique, en 1906 et en 1907, a comman-
‘dé a lVétranger d’excellents livres de
litiérature et de science «qui ont été
distribués “comme récompenses aux
éléves des principaux établissements
nationaux.— Le crédit, prévu pour cet
objet, n’aurait-il pas eu cependant une
ameilleure affectation s'il avait élé con-






























ers
Fessants.

| Paris 17.— La commission énvo-
Nee aux Etats-Unis par le Gouverne-
Ment Frangais pour v faire une en-
uéte sur les désastres miniers, vient
de faire son rapport. Il y est. dit que
* precautions prises pour prévenir
S explosions de grisou et les autres
tidents sont moins effectives aux:
lats Unis qu’en France, oe
FARIS 17.— Le bruit a couru ce
1T que 12 roi d’Espagne avait été
“Sassiné. Cependanton ne peut ob-.

















nouvelle qui probablement est sans |

ici 89 hres 45 d’un des batiments de.

Str-PérersBournG 17.—La nomina«~

leurs-opérations. Beaucoup d’entre |



our: | géographie atlas, un préeis-d-histoire —
usage”

‘générale, un ouvrage de. vulgarisation.










soe acorn,

_sacré 4 munir quelques unes de nos

écoles d’un matériel de. chimie et. de
physique indispensable a lenseigne-

/-ment de ces sciences? Il n’existe, cro-

yons-nous, de cabinet de physique et
de laboratoire de chimie élémentaires
quau Lycée du Cap-Haitien et a celui

e Jérémie.Le Lycée de Port-au Prince
n’en posséde point! .

La distribution de prix est un luxe:
on ne devrait y penser qu’aprés avoir.
pourvu_du nécessaire. Or le nécessaire
manque... a

Nous soumettons a la méditation du
ministére de PInstruction pubtique et
des chefs de nos institutions privées le
voeu suivant émis par |’ Union pédago-
gique du Rhone :

«L’Union émet le veeu que le crédit

précédemment affecté par la ville de
Lyon aux distributions de prix soit em-
ployé;
-4-A doter chaque école municipale
d’unwmatérielde physique élémentaire,
de collections de choses et d’images
destinéés 4 rendre |’enseignement des
sciences aussi concret et démonstratif
que possible, et tout particuliérement
a développer chez les enfants l’esprit
d’observation ; .

20 A réorganiser et enrichir les bi-
bliothégnes scolaires,ou peut-étre a
amorcer Vinstitulion par arrondisse-
ment d'une grande bibliothéque sco-
laire centrale dont les relations avec la
bibliothéque de chaque école seraient
a déterminer; |
--3>-A-laisser entre les mains des élé=-
ves, 4 la fin de leur scolarité, quelques
livres utiles, tels par exemple qu'une








scientifique olfrant autant que possible
de Vintérét pour la profession 4 laquelle

lepfant se destine, ou a remplacer les

livres de fin d’études par un memento

convenablement étabii, conga dans un
esprit scientifique, et embrassant l’en-
semble des sciences.

Nous attirons tout particulierement
attention sar la Qe pariie du veeu: les
livres achelés chaque année, au lieu

d’étre distribués 4 quelques « forts en

théme», enrichiraient la bibliothéque

de l’établissement et serviraient a tous

les éléves et & plusieurs générations-

d'écoliers. — Le - profit ne serait-il pas
ainsi plus grand?




Delégué Montreuil Guillaume

Dimanche 16 du courant, 4 4 hres de
Paprés-midi, est arrivé 'aviso de guerre
~« Le Croyant », ayant 4 son bord le gé-
néral Montreuil Gulliaame que 5. E, le
Président d’Haiti avait délégué pour opé:
rer contre les rebelles de l’Artibonite et
de tons avtres points en rébellion. — Ii
est revenu en parfaite santé, et ne parait
pas trop fatigué, malgré Ta "lourde beso-
gne qu il vient d’accomplir.

~ Aprés avoir eolevé d’assaut Jes villes

‘de-St- Marc et du Borgne, réputés impre-
nab’es, il se révéla un administrateur con
sommé en _organisant des commissions
a’ Engnéte au Borgae eva Port-de- Paix,
afin d’éclairer'le Gouvernement sur la
conduite de certaines actorités dans cette
derniéte révolution.

On pent dire qn'il a fait preuve d'une
bravovre et d'une intrépidiré comme on
n’en voit pas souvent. — Quand une na-
tion pusséde des jeures comme lui, aussi
couragenx qu actif et toujours prét & vo'er

ala défense de son Gouvértemenr, sans}

se soucier du danger des batailles, cette
nation n'est pas perdue ; au contraire Pa-
venir radieux lui soarit!

Aussi, le Port-au-Prirce quia leno rne
conduite admirabl € durant ces événements,

tloi présente ses chaleureux compli-
ments. -~ Puisse-t il continver a mériier
Pestime de ses concitoyens et la haute



Neo 2. — FreulLtetow pu q NOUVELLISTE 3.



DRAME INEDIT EN 4 AcCTES
pan MASSILLON COICOU ~

JEAN (agenouillé a’un céte et le dépouil-

tant ).— Veux-tu bien rester tranquille, ime.

bécile |

_Grorces (de UVautre). — Comme si on te
mangeait, grosse-béte!

Tous peux (le dépouillement fait, frap-

ent de leur poignard).— Giy est | (als se
“yelévent).
“GEORGES (épuisé, 4 voix sourde).— A qui
-Jes-deux tiers}.
Jean.— Eb bien, part égale.
GEORGES: (menacant). —~ Compagnon, je
- Crois: que} "al frappé avant toi. (Se ravisant)
Enfin ! ca be fail rien, donne !

Jean (ayant vidé la bourse).— Ce n’élait
pas la peine de faire,un tel coup pour si peu |
...Car c'est pas gros, tu sais !

Georces. — Dame ! pourquoi aussi n’a-
yait-il que ga, Vimbécile | En revanche, je
preads l'arquebuse(Rapidement il ouvre uri
gochett enlevé au cadavre et reste étonné).
Mais regarde moi done ¢a : une poupée !

“Jean. — Pausre diable ! (la prenant de
lui) Tiens ! ce sera pour mon pelit a moi.
(Soudain inquiet). Mais c’est pas ga, compa-
goon, quelque chose me dit d’avoir. peur du
guet...

Georces. — Oui; mais faut d’abord se dé-

Darrasser de cette yiosse masse, pour éviter.

qu’on ue nous file sur la piste |

' Température a Pombre oa. eee + 33° 0



+ deux... Eh bien tant Piss. et tant mi@ux. A

vernement,
quelle le Président Nox:

4 }
peut eoridrement compter.
_. Société Astronomique™

Observations faites ce matin & 9 heures.
Pression barométrique a .....762 ™/™ 86

Humidité relative en centiémes.... 70
Direction du vent... 0.6.65 Est 15°-Sud-

Pluie cnn cen ener NEE:

“Maximum de température d’hier...32° 2



Minimum « 19 oO
Ozone seccecccverscecersoseeesO

Observations particuliéres :
Le bsrométre sz maintient ep
Resée ce matin.
Le sous-Directéuy de I Observatoire,
F. AntHUR

Bals Travestis

Noire information de la semaine der-
niére était exacte: nous sommes en me-
sure d’affirmer qu’il y aura, ~ pa’ unseal,
~ mais deux Bals Travestis pour la pro-
chaine période carnavalesque.

Le-premer se. donnera le vgmedi 29
Février au Cercle de Port-au-Prince, dont
le bean salon illuminé a l’électric:t& se
préte si bien a la féerie de ces divertisse-
ments.—- Le second aura liew le mardi=
gras, 3 Mars; au Cercle Bellevre, dans la
fraicheur vespérale et le bon air des hau-
teurs de ¢Peu de Chosee.

Les amateurs des deux sexes de Bui Cos-
tumé pourront déployer, pour ceite dou.

baisse.





Jean.—Et la Seine ? est-elle pas faite pour
ga |

Greorces.— Poursdr! (dun méme geste
ils se saisissert du cadavre qwils courent

précipiter dans le fleuve,qu'on entend cla- | mittet-———— -

poter).— Ola bavarde | Heureusement que

le bon Dieu est avec nous | (Aprés un regard | est cent fois plus sombre que. cet

au loin) Ah! compaynon, voici le gnet,
filons! (Ayant segardé encore aprés le pre-
mier yeste de fuite ) Mais non! c’esl un au-
tre bourgeois, regarde, toi |

Jean,—T’es sur?

GrorGes. — Vois donc bien !..As-tu des
yeux de chouette pour ne pas savoir percer
la nuit? ~

JEAN (agant regardé). — Veux-tu croire
que cest viai! Ll vient, compagnén; eathe-
toi!

GronGeEs (reprenant sa place dela pre-
miére fois).—Et méme ils sont deux!

Jean (ayant regardé).— Mais oui, ils sont

moi le premier”

Gronces — A moi le scond ! (Leur voix votre
se fait de plus en plus sourde) Jean le loup,
frappe juste !

Jgan.—Ne crains pas !

Georces, — Chut! plus bas...ils enter:
dront,

Jean.— Pas de fausse manoeuvre, hein! Je
prends le premier,tu prenuds le second (court

silence).
SCENE Il
Les Mewes, Vincent pe Paun, Cara-Mouna ;
(ces derniers marchent lentement)

Cara Mouxs.—Quant a moi, mon pére, je
suis fatigné, Crest qu'il ya bien trois heures
que nous allons ainsi a travers la nuil Loire
ei sous la bise glaciale, nous: exposant sans
evainte aux coups de ces bandits dout toute ta
region est peuplée.

2

dont il est’,

ev Méréonotocioun va Ponr-au-Parmes.



. iriomphe de: 5



Icureuse opération_.que.








arenes









































dejeur premier fils ¢ ani:
Ri La mére et enfant

Avéz 00s complime

ton Dalendear, nos
bébé.

Haiti Littéera
_ La Revue parais de
sommairé suivant
~Le-Marchaud de so
vies~—-Poésies-de. Oth
tier; ~ Récirs histcriques (.
gourenx 3; Use enor
—La Banque et le Gouvernem:
dre du jour, C. Célesti

Elie, E. L.; - Usha
Ri~ Couriepointes. (Le: e
rat Noire; — Intévieur (Consta

| fails), Antoine Laforest; ~ Ener

ties Noves,

Messe de Requie
& la mém ire de Mr Ch. van W
Li Banque Nationale d Bat
d’étre cruellement frappée.
coa Directear.Mr Cy \
succombé a Paris auz snites de 1

état de sac.té.

Divne ccortcisie parfaite j oink
trés havte honorabilité, Mr van
gui joulssair A jus e titre de tou"
fiance du Conseil d’Administrati

Vincent. —En as tu vu-un seul?
“Cana-Mounas = Non;-mais- cen
hasard ; et une pareille faveur, te
ce lemps-ci, ne Paccorde plus qu’

VinceNT. —Tais toi, 7 ’ai traversé

déserte, et le ciel n’a eu pour moi ¢
reilles favenrs. : :

Cana Mouna,--Crest que, sion
étes un saint..

VINCENT (Pinterrompant). —~ Tai:
disant ils ont franchi le pont
portée dés bandits) :

Jean (bondissant sur Vincente q
tant le poing awe sllety, = Tais-toi A

Cana>Mounac~-Qai dles-vous

GEORGES ¢ bonidissant ¢ a son tol
prenant au. ‘eollet).-« Q
méme ?
Cana-Mouna (bei lancant an
coup. de poing quile ren pevbe)- :
ke

































de names Voici qui je
| poignard dont il menace de
Voici |...
VINCENT (luis saisissant ta. ma
fais-tu ?
Cara Mouna. — de leur - appren
n'est pas, impunément: qu ‘on por
sur Vincent de Pauly. :
Jean et Gronces (déja relevés
| Vineent de Pati?
Cara-Mouna,— Vincent de Pau
Jean et Grondes (s’'agenoutl
quementi,—Oh ! pardon, mon pe
Vixcent.--Allez eb ne péchez |


































6 que d’ananimes reg

rendre un dernie!
re de cet homme
lennel sera célébré
ra 7hres trés précises d

Cathédrale. oo
“omme il ne-sera pas lancé det
vocation, on-est prié de consid
ésent avis comme’ une invit
2 Divectesx par interim. —P. ‘
: Funérailles
Get aprés- midi aurontlies les.
jlles de Mme Marte Meuckne Di
ge, décédée hier 4 l'age de q¥ ans. —Le.
onvoi partira de la Rue Républicaine,
Morne-a Tuf ) pour se rendre 4 PEplise
Shinte Anne aeeay
— Nos co



ag=,

ndo'éances 4 la famille...

Tribunaux
Civil. Sous la présidence du

*.

juge A



‘yeodu lordonnince qui renvoie les pare
ties a Paudience publique du lundi-neuf
Mars prechain, a estendo la reproduction

de-Laffiiredes_corsoris P. Paubert con~

-falres étant époistes.
Correctionnel = Affaires entendues:: ~
Le.géné-al Charles Riviére contre Mr
A. Duchsteliier, prévenu; oo :
ee Chéri-ni Dei, partie civile,.








centre,
“Talma Bénédict, prévenu. — - ae
| Jugemens rendu: - Celai-quic
} don an de prisoa |
| Eliassaint. ©
Audience du 18 Févricr +





Cwil.— Sous la présidence du joge A.
| Sain-Rome — jugement rendu: ~~
Celvi qui condamne la dame_veuve



_ Barnave Lespinasre a payer, par tortes’ ‘es |

| Voies de droit,au sieur Alexandre FL Bre-

tus, la scmme de $ 333,° montart d'un_
| billet sovscrit; 2° celle’ de 80. moniant: a
pde-hoit-mois dindemnités a @ ro par | ™

| Mois; accorde a la di e dame la faculré de’
Se libérer par des versemerts mensuels de:
| $20, mais a défau: de pdiement d'un tere
Me, la toraité de la valeur devient exi-
gible, etc. oS



— Affaires ertendues :
Louissaint Ferdinand

il (appel de justice de paix. }

*

ei sieurs H

oratins Voley, Léonce Viard
Contreles €poux Jh. St-Port Colin € ja
gementarendiesurincidentde
D Affairs en continuation *
> Celle de Léosthéne er
Ontre Mile Cla: re, Mr. Emmanve Biem:.

et Annrbsk:By os iave-—-a Haire -feHv6e
pete mardi_prochain. - to
: Assoc'ation des Anciennes
| Hleves de Ste-Rose de Lima:
|, Sous avons 2 < abs
Membres Actifs

Pf ort-an- Prince que des autres poinis de

: t Républioue, ve lAss Se ek
proche et we : ssemblée: Générale

s!0at prises pour qu’

a) comme de coutume «
0), poor éviter tout ret ‘
wt ateté,cue les dits membres astifs ver-

fot ds maintenant. lears cotisations
© permetire ay Cc
r 803 depenses que né













onseil de fiir
cessie VAssem-








SANTALLIER
ee ation

Dovunov- |

“Champagne, le Tribune! aprés avoir, dans:
je'diverce des époux Léandre Larenco}, |

tre les corsor's Biera'mé Riviére; puis |
‘Je sige a &.€ levé, les heures rég'emen- | & pel
...| Bois-Verna, occupée actuellement par |

ondamne |
e nommé- Eliantus|
{départ, de tout le stock. _ .

Les articles mis en vente seront en- |
| noucds dave le» Nouvelliste» deux jours |.

contre Emilia Rice +

procedure)...
Antoine Biamby |
{té New-York Dee wee
| rant, directement pour notre port, |

honneur de -rappeler avx-
2 s ee gts Pilg te
de l’Association, tant de |.

outes les dispositions |
elle ait lieu au mois |
gu'sl serait |
ard ou toote |

ors. cotisations:















AVINES
Hin: Lay.

ent? — Mme C
Secrétaire,



Luce A

es



NUB ,
bonneur ne sont asireintes d aucune colt”



a



ZS ¢ . . Poy



L Avis

- AYoccasion

| Sonnes qui avaient contracte des affai-

| reg avec moi et qui ont des objets dé-

posés en garantie, de faire tout leur
possible pour les reprendre avant mon
départ, le 10 Mars prochain.

On désire __
| louer un

| Champs de Mars. avec ou sans meubles. |
Mr Ricco, rue du Quai, 85. |

| £S’adreszera
po A louerâ„¢

| Mr DeLLaquis. — S'adresser-aMr.L. |

| Eisenstein, rue du Quai, 55.

Chez L. Eisenstein
25, Rue du Quai,55.

Liquidation définitive,pour. cause de



jalavance.
em Jendb:
| “Articles pour co

‘rants, cuirs, élastiqne, supérieure qua-
Hé,

lChez Th. DOSSOU!

| Lait Condensé H. Nestlé |
“|. Tras frais; yenant d’arriver, ||



- Ge Samba



ourgeoise Américaint



pe







est allendu ici jeudi 20 coura
| Tl partira probablement dans la
soirée pour Jérémie,

let passagers.

La malle pour PEtranger (via
Jerémie ) par le vapeur Gragcia,
‘fermera a la Posie jeudi 20 cou
rant, a 6 heures du soir

- Port-au-Prince, 15 Février 1908.
iF . uc RMAN N & Co,-— dA genis

















‘= Ih est rappelé que les Dames |























t-au-Prince, le 17 Février 1908. |

‘ de mon prochain vo-|-
-yage pour. New. York, je prie les per-.

pin TE LEONCE Viaun. aan

e maison pas trop loin du|

‘Une. des plus: belles. propriétés au |

“eg

rdonniers tels que ti- |







Gervloe New-York-Hai)— |

Kingston et)
Santa-Marta, prenant la malle, frét |








<,| Vapeurs Italiens



‘L'Agence de Curacao a lhonneur
dinformer que le service de l’Améri-
que Centrale sera fait en 1908 par les
bons vapeurs: ee .

w Sie di MElano ” of “ Citth di Torino”

qui toucheront'du 20 au 23 de chaque
mois a Curacao en allant a Colon et les”
premiers jours de chaque mois en al-
Jant-a Génes.

Les dits vapeurs oat. beaucoup plus
de capacité que ceux qui ont fait jup-
qu’alors le service et seront a méme de
| prendre toute cargaison que les expor-
| teurs d’Haiti Jeur adresseront a Cura-
cao, ot le transbordement de marchan-
dises de | Europe pour Haiti sera fait
|par les vapeurs du « K. W. IL. Mail-
| dienst», qui se chargera d’apporter a
| Curagao pour transbordement 4 « La~
Veloce» tes. produits. destinés aux ports
| européens. So

| ‘Les dits vapeurs ontles meilleures
| commodités pour les passagers de pré-
| miére, seconde.et troisiéme classes.
Per Widow John Gaerste,

C.S. GORSIBA, J. P. Ez.—Agent.



| Nouvel itinéraive du steamer ¢PRAE-
| SIDENT», en vigueur a partir. du mois
| de Février 1908. -
De Saint- Thomas

8 de chaque mois.
San Juan de Pto-Riro

4 &

“San Pedro de Macons 6 a a
Santo=Domirge . « «
"Anise ee ge “
Jacme! 41 « «
Cayes 46 a «
Port-av Prince - 43 @ «

~ Kingston. 15 4 «
Port-au-Prioce 47 a «
Cayes 19 « a
Jaemel a @ u

.. Santo. Domingo — 23 « &
San Pedro de Macoris 24 @ &

| ~~ SanJuan de Pto-Rieo 26° « «
| A Saint-Thomas 26 @ ¢

Excellente. occasion de voy ge pour

snr =PNew York via Kingston pi ce steamer:

| Les “passsgers.trouveront sur cette
| ligne tout le confort quils penvent dé-
sirer en deborsd'nne économie notable
sar les prtx de passages par les stea-
mers partant directement dici pour
New-York.
llstrouveronta

| Kingston communica-
tion avec ley superbes steamers «Prinz
| Wilhelm August». «Prinz Sigismund»,
| «Prinz Joachim» et Prinz Eitel Frie-
drich», steamers qui peuvent facile-
ment rivaliser d'élégance et de confor!
aveé les plus grands steamers transi.

i tlantiquee. , . .
Porte. o-Prince 10 Février 1908.

u, A BITEL & Co, Agents,






SS Ap RDA CLO LN ALT | SRNR TEASE EARLE, SITS TIT TT







amerigtnentaledeP rt

[PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24 0
| CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR.~-PRIX DES CHAUSSURES COM)

| Chevreau glacé : (boutonné et lacé) puur Hommes et Dames $ 10 (di

Port-au-Prince -
21, Rue des Miracles, 21.
FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prinee...,,
du Petit-Club
de l'Union Sportive Haltienne






















dw Restaurant de la Paix « . recommandée $ 10 (dix gou
a? du Commeree | Verni et Couleurs : « recommandée @ 12 ( douze
et Het ° pevevue Enfants $ 6 (six gourdes. )
a de France
6 Patrie

du Café duPort
du Bar Fin de Siécie
« du Gommercs

des Amateurs.
du Port
International

de la Bourse
de la Gbambre

de la Poste

de ja Gare.

du Palais
e | Unions

Larousse

Lavictotre

Bourdon

Cantave

Aux Caves de bordeus
Gonaives : R. Schait
Petit-Godve ; Café Lochared
Jérémie . Café dela Paix
Si-Marc: A. Dalencourt
Jacemel: N. Lafontant

| 26 Médailles de toutes les Expositions du Monde, y y compris lal
d'Or, quil vient @obtenir de ’ Exposition de St-Louts.

oo © = m= & F R BF A & MR mm Mm

_ Les com mmandes tant pour |'lle que pour |’Etranger urs xpedices avec la trés grande régularité qui est la reno!









GOUT AGPEABLE — CONSERVATION PARFAITE _
TOUX — RHUMES — BRONGHITES — ERROUEMERTS
HNFLUENZA — AFFECTIONS DES POUMONS |












ginulité de ect Elixtr, eb ce uu exp {Ae Sie

ee principes artifs des fenilies et da Pécorce Caan eels re yi MTCa, WY
HULU He, OY) est justement eon neidare pari: TER HEAG ES Poa: ad taonerienins Con
ntihémorrhoidaires, — Dose: Un verre aii qnueur purencoune disan A chaque repus,

LE FLACON “T 7 UP)
eis -cuA RMACTE SEI0U RNED FAITE et lee Fro
es ee i ee o* re a ¥















“oe

let nERLSES sd

eek
oS BY!







|
(i: | Angle des
|