Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


J ournal Quotidien, Commercial &



















| LE NUMERO- CENTIMES





nce (





ie Pa

CHERAQUIT,—- DIRECTEUR-PROPRIETAIE



_ Abonnement pour Département... ...4.20
‘« @ Etranger......... 2.00

| Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des



DES CABLES TELEGRAPHIQUES |



MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

Panis 9.—Auxcercles politiques, la
principale question du jour est en-
sore celle du Maroc qui vient d’en- |
trer dans une nouvelle phase par |
suite du retour des troupes trancai- |
ses 4 Settat, d’od elles ont délogé Jes |
troupes de Moulai-Hafid qui s’avan- |
aient vers Casablanca, C’est la pre- |
niére prise de contact des troupes.|
rangaises avec Varmée du préten- |
lantau tiéne du Maroc, Cette occu- |
ation indique que le Gouvernement |
‘rabgais nest pas prét de reconnal- |
re les prétentions de ce dernier.

St- PETERsBouRG 9.--- Les rela- |
ions entre la Russie et la Turquie |
ennent un aspect alarmant ‘par la
iolalion du territoire persan par |
es troupes turques et leur mobilisa-





































Russe a décidé @exécuter une for- :
mnidable démonstration militaire sur |
a frontiére persane. Il a dans ce but |







roupes choisies, gui vont agir avec
papidité de facon 4 intimider les |
ures par cet important déploiement |
We forces, .

| Paris 9.—Le mémorial diplomati-
que déclare queles bruits récemment |
repandus sur Vassassinat’ du_Tzar}:
font le résultat de la” découverte par
'Impératrice d'une Teltre plaeée sous |
elit deson fils et annongant que |
PEmpereur et le Grand Duc héritier |
Flaient condamnés a mort,

| Dix-sept bombes reliées entre el-
es par des fils électriques ont égale-
ment €té trouvées dans diverses par-
les du palais impérial.

| Maprip 9.—Les journaux de cette
ville annoucent que sur Ja demande
fu Gouvernement Portugais, le vi-
inte Coelho do Amaral,ancien mém-
bie de la Chambre des députés pore
Pealse, a été arrétéau moment.ot il
Pauchicsait la frontiére espagnole.







tion en Arménie. Le Gouvernement |.

obilisé soixante mille hommes de |
| nedArcy sont décédés. — |
s‘ést rendu 4-Armentiéres ow il visi- | 8 heures. —
ta l’école professionnelle. Mr Ruau |
} visita aujourd’hui l’exposition d’a
| griculture installée au Cours la Rei

d’Etat, député radical, est nomm



On dit que

Philippe.

Paris 9.— Le bruit court encore
dans les cercles bien informés que le
prince de Radolin, l’ambassadeur |
d’Allemagne, va prochainement étre |

rappelé.

‘Saigon (Indo Chine) 9.— Une divi-
sion navale japonaise composée de |
trois croiseurs est attendue ici cette |
semaine; elle y restera trois jours |
pendant lesquels des fétes seront or- |

ganisées en son honneur.
Paris 10.— Rente: 96.50.
Havaz 10.— Le« Prins V
HT est arrivé,



A la séance de la Chambre aujour- |
|d’hui, Mr Jaurés pose ja question | ®*
| au Gouvernement sur les affaires du |
| Maroc. Aprés la réponse de M. Pi-|
| chon, la Chambre déclare lincident |
| clos. La Chambre aborde ensuite la
| discussion sur la proposition relati-
ve au statut politique des officiers et
soldats de réserveet a la réintégration
lr Reinach comme officier de ré-

de
serve.
Trois blessés du croiseur





ne,

Sénateur de l’Ain. veces
Mr Peyron, ancien directeur géné

ral de Vassistance publique, est dé-

cédé.
LisponngE 10.— Les corps du roi

Saint-Vincent. Les cercueils seront

Panthéon.

Lonpres 10. —
s'est rendu 4 Brighton pour y faire
une cure d’air nécessilée par un mal
de gorge persistant.



le vicomte est un des
complices des assassins dua roi Dom
Carlos et de son fils le prince Louis











‘illem » |

| Direction du -vent..
| Nébulosité.

| Ninimem «
| Ozone. .cacccece
a Jean- |
rCruppi |





Mr Bérard, ancien-sous-secrétaire









eer ek Baye

| PAR MOIS

rues Bourjolly & Fort Per.






du conseil des ministres du Portu-
gal, Mr Franco, a quitté Bordeaux
pour Marseille.

CoPENHAGUE 10.— Panigue finan-
clére ici, causée par les embarras de

| deux banques,

La Haye 10. — La reine Wilhel-
mine a approuvé le cho& des nou-

| veaux ministres. Le président du con-
| seil est Mr Heemskerk, membre da

dernier cabinet, qui démissionna le
25 janvier, a la suite de Véchec du
budget de la guerre.















Société Astronomique
ETEOROLOGIQUE bE Port-au-Pri
Observations faites ce matin & 9 heures.



ota reese ae 22° 4.
umidité relative en centiémes.... 70
Est 40° Sud.
cbse eee eees Ciel clair
PUBIC. ce cece cceccences »Néant
aximum de température d’hier...32° 5.
19°6
Observations particuliéres :
Hier soir, éclars a loue:t a partir de
Le barométre basse.
Monvemen s microsismiques hier dans
’aprés- midi.
Le sous-Divecteur de I’ Observatoire,
_ B. Arrmur
_... L’Etatetila Banque.
Voici la conclusion da Départerrent
des Finances A la suite de la cotrespon-
dance échangée~avec la Banque ( Mopi-

a

oe 2B @

| teur de samedi derrie. ) telotivement A la
| commission illépale p:¢levée parla Banque
| sur le papier-monnaie ea circelation ;
Carlos et du prince-héritier sont en- |
core exposés dans la Cathédrale de | lalihable g eal
| « Moniteur», déclaré gu’elle ne ccnsentirait
a ve ge . | & mous avancer quelque argent que si I’Etat
fermés cet aprés-midi et portés au | renongait au Procés dela Consolidation —
. . | et cela au moment ot elle taisait qu'elle avait
Le Roi Edouard |
| 80.000 dollars — elle a plus tard mangué a

«... IL reste établi qu’aprés avoir, dans un
document isqualifiable qu'on peut relire au

au crédit de l’Etat une ré:erve de plus de

tous les engayements pris par elle, signés par

ison Directeur, et qui devaient établir lac-
Q ; : ,.,. , | cord-entre elle et le Gouvernement.
‘Borpeacx 10.— L’ancien président |

-¢La Justice ayant-été saisie de délits re- ‘





nde le rappeler, si ces délits sont du.
sort de larbitrage.--

derniers, de convenir.que l’arbitrage ne peut
_avoir lie, le cas échéant,-qu’a- i
ce. Cependant, 4 son ordinaire, elle a essayé
de torturer le texte si clair-de l'article 23 du
décret constitutif de la Banque. Elle demande
maintenant que le tiers-arbitre, choisi a V’a-
vance, soit hollandais, danois, suédois ou
_norvégien. Ce- serait une violation inouie
d’un texte formel et précis......
«...Ce que la Banque demande ne doit pas
étre et ne sera pas aceepté. Le décret de l’As-
semblée Nationale du-10-Septembre 1880
- sera respecté. [1 est la loi des parties. Il n’est
au pouvoir de personne de le modifier.
~“ «Quant aux fins du Département dont
parle le Directeur de cet établissement, elles
sont nettes tT elles ne tendent qu’a détruire
Vinfluence néfaste dela Banque, influence
contraire aun Pays, contraire aa Commerce
national et étranger, et uniquement bienfai-
~fante a la Banque seule.

« La Banque n’a qu’d s’interroger, inter-
roger les raves personnes que le devoir pro-
fessionnel ou Pintérét obligent a la défendre
»---. Ges rares personnes aussi bien que son
for intérieur, lui répondront sans hésitation
qu'elle n’est guére intéressante. »

Une importante arrestation
Sous ce titre, le « Gourrier des Etats-Unis»
do ie° Février courant publie :





Washington, 23 Janvier, — On croit
que tout l’édifice qui servait de base aux
complots révolutionnaires qui de temps a
autre éclatent & Haiti et 4 St-Domingvue,
vient d’atre renversé par l’arrestation d’un
Corse, du nom de Giordani, accusé d’a-
voir fabriqué de faux billets de banque.

~€e-n’est -qu’anjourd hui qre l'on a dé
couvert Pimportance de ce:te prise, o2é-
rée lundia New-York. Depvis lors, on a
découvert que le prisonnier est un-des
principaux promoteurs des révoluticns
qui ont éclaté a Haiti et a St-Domingue.
M. Giordani est l’ami intime des chefs
révolutionnaires des deux républiques et
on dit que depuis plusicurs années il est
le principal agent aux Etats-Unis des gé-
néraux révolutionnaires Firmin et Jime-
nez, |
En méme temp: qae des agent: du ser-
vice secret du gouverneient fédéral fal-
salient cette asrestation, d'autres opéraieat
la saisie de 2.000 fusils, de 2.000.000 de
cartouches et de plus de 8 1.000.000 en
faux billets de banque. Is-ont également
découvert dans ta maison que Giordsni

_Habitait;a Brook yo, des leitres en fran __

cais ef en espagnol indiquant que c: der-
nier ét:ic le représentint des denx géné-

a maintenant la preave que les faux bil-
lets, qui servaient au pive nent des in-
surgés qui prirent part 4 la révoletion de

ygoz a Haiti, avaient éé fournis par,

Giordani. Environ $8 1.200.000 fu ent
envoyés 4 Haiti a certe époque et on
eroit que les 800.000 antres dollars trou-
vés l'autre. jour 4 New Yerk, av.ient é1é
fabriquésen méme temps que les premiers.
Les faux bille:s envoyés a4 Haiti en 1902
ne ferent pas employés, car la révolution
venait de finir quand ils arrivéient a des-
tination. Is furent alors dét-tis.
Huit de neuf personnes ar étées a Hai-
ti, poer avoir pris part a la révolution er

prochés ala Banque doit seule décider, il est.






«La Banque a été bien forcée, ces temps /

hier soir, ro de ce mois, a, en Vertu
de Vart. 14 des Sratats, ainsi composé ses

elle régularise d autre part, en les alimen .



4 l’affaire de contrefacon, sont des Cor es;
laneaviéme est on Italien.



mbre deCommerce=——
L’Assemblée générale de la Chambre
rce-_de Port-au-Prince, réunie |







eccléniastiques, la sts
de vos communautés religie
Ce fascicule a donc
taire.
Voici les noms des passager.
manche par le «Prins Willem
_ New-York: —Commandant
ioe i
Saint-Marc:-~ Mr et Mme EB,
dain, Mmes Ph. Kieffer, And
Nésida, Julie Larousse, Zina
MM. Baron Claude, H. Dovie







chambres arbitrales:

Chambre arbitrale commerciale: ~D'Ea~
nery Déjoie, Henry Jones, David Chancy,
Fernand Coupet, Evienne fils.

Chambre arbitrale industrielle et agricole:
—Tancréde Auguste, Wm. Hepple, Alex.
Villejoint, B. M. Dreyfus, N. Lemoyne. |

Chambre arbitrale maritimer--- H.C.
Staude, Georges Stjourné. R. Gerlach,
R. Kavanegh, Elm. Helmcke.

---O.3 apprendra avec plus de plaisic
que ce» Chambres arbitrales (art. 7. E des viel
Statuts) sont appelées a régler, sur la dew | Day, P. L. Coicon, J. Elizée, |
mande des intéreassés, les difficul és on | mise, Elias Habib, Charles Ste
différends survenus dans les questions! néral N. P. Simon a
commerciales, industtielles, agticoles et 1" Bar vire | J
maritimes. Mile Madeleine qui va se mati

A qui la faute? gale portrait de son fiancé.

On saitque l’année 1907 4 été au point ~~ Maman, s’écrie-t-elle, je
de vue de la production agricole, une | tre dans ua endroit of j@ p
mavvaise année pour la plaine du Cul-de- | gardai toujours.
Sac. Demandez-en la canse a Uhabitan:, —Eh beo! accrochecle a ta g!:
il vous répond fnvariablement: nous n’a- Re :
vons pas.ep assez de pluie...ta grande sé- Affirmation déconc —
cheresse que nous avons traverste | — Osi, j¢ me tappelle fort bi

Eh bien ! la responsabili € de ce fait | tes faits de mon. exist ee
anormal incombe aux démolissears des cole, jobtenais toujours de no
immenses éiendues d’arbres forestiers de priz, notamment celui de méme
la plai ne. . = Et les autres? ~ aS

Nul wignore, en effer, liofluence des Les autres ? ah! ma foi je
foréts sur la production des pluies ei Ven- souviens plus | oem
tretien des sources de la région. ag gene

‘Moasievr A. Dessoliers, ingénieur des
arts et manufactures, viticulreur 4 Ténes
(Algérie), avance, avec raison, un fait
dont la vérification es: facile.

eLa foré. facilite la chute des ploies ;
elfe’alourdit les nuages du contingent de
vapeor d’eai qu'elle leur fournis; elle re-
froidit Yatmosphére et factlite ainsi la oe
condensation, elle brasse les nuages qui } Descartes. Albert, du_Crp-Haiile
passent et en exprime la pluie. » 4... public est cordialement 8

La forér emmaganise, par le drainage | assistér.—- Il y aura une collecie
gue font de l’eau de pluie les racine, des | €9 faveur de Poeavres
végétaux, une abondanie p ovision qui, oj. R. Pre
selon la déchivité des terrains, favorise Bonne récompe
Vaffleurement de sources nouvelles sans} A gui-fera retrouver un |

cesse entretenues par oo apport constant | de 76 clefs, perdu dans la nu
délément gai leur est fourni par la régu- | 40 du courant.
lige production des mémes phénoménes; | gh, drasgor a Mr Méuitus Pie
‘Roux-ow Borne tors

Avis Commercia
Pai Phonneur d’aviser le ec
etle public en général, que
R Sancuez est chargée de‘la
tion de ma maison de comm
blie sur cette place.
Gonaives, ter Février 4908
OR, San




























































~L’As.emblée Missionnaire fran
lies dans le Temple de VEg‘is
yenne mardi soir, le 41 Fevri
heures et demic, sous la prést
Monsieur L. C. Lhérisson.
Les orateurs seront les pas
Feu,de Jérémie, Aug. A bert €


















tant, ies sources déj4 existam:es, e¢ entre-
tient-une luzuriante végération.

— ITLest donc de ton e urgence qu’on mo
dére Vappétit des démolisseurs de nos
foréis,— La richesse agricole d’Heiti est
intiment lite a Vexistence de nos plaines
forestiéres.








Fiancailles
Nous apprenoas les récentes fiancailles, -
a Jérémie, de M"e Craine LARRIEUX avec
Mr PHILIPPE BRIDGMAN.

—Nos meillears compliments au nou
veau couple. ,
Naissance

Mr et Mme K. Muller ont fé:é hier‘la
naissance d’pn pros gargon qui a regu les
prénom de Bruno Georg.— La mére et
Venfant se portent bien, © 0

Makhlouf & C:, de eet
le der Février courant, ©
Port au Prince, 1:

Lhe



wee es,

“Pavise le. ton

ee

~gur cette place a titre da

Ja raison. sociale, sera dé

- gepn J. SALIM MARHLOUF

Nos clients et nos ami

o bien, comme par le passé hous
—rer delenr confiance.

Port au-Prince, 44 Février 1908.

JosEPH G. Macitove.

A louver

Dins les hautevis de Bizoton, une |

~ bonne maison, ayant trois piéces et
toutes ses dépendances : ‘bassio, eau

de premiére main, ete, etc,

S’adresser a M. Amblard, Tmprimeur. :

A vendre
A Pétion-Ville, une magnifique villa,
offrant toutes commodités, cour garnie
de nombreux arbres fruitiers, rue Rie.
gaud, place du marché... *
vdresser’ au bureau du journal.

Serer rar OR Nt RA EN NOT

ett thea tnt bo Bie!

Chez Th. DOSSOUS]|

Lait C ondensé H, Nestlé - 1
Trés frais, venant d arriver,_ ae



ce

Qui produit le plus de pain,

Qui donne le pain le plus ban e| -

ef le plus léger, oe
Crest la Pillsburys. Best.

de la villsbury Washburn Flour |

Mills Co,— Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA, veprésentant,

VELOCE

Vapeurs Italiens——_





sen omnis

L’Agence_ de Curagao_a Vhonneur |

‘ @ informer que fe service-de l’Améri-

que Centrale sera fait en 1908 par Jes
_bous vapeurs:

Cit di Milano” ef © Gitta ti Tornoe ”

qui. toucheront du20 au 23-dechagre

Mois a Curacao en allant 4 Colon et les |



)
premiers jours de chaque mois en al
Tant aGénes.

Les dils vapeurs oat _beauconp p
: Ae copaené- “yae-












prendre toute cargaison que ‘les expor
teurs d'Haiti leur adresseronta Cura-

Par les vapeurs da « K. W_I. Mail-
| dienst», qui se chargera dupporter a
| Curacao pour
| Veloce» Jes
j européens,
} Lbs dits vapeurs. ont les meilleares
Ommodités pour les passagers: de pr é-
iére, seconde et troisiéme clas
Per Widow John 7aer:
C.S..GORSIRA, J. P.

produits destings aux ports



ee |



lleure Pate de Mo a nde

Celle qui donne le meilleur pain, |



Ui ont fait jus-—
| qu alors le service et seronta méme de

, €20, ou le transbordement de marchan [|
)dises de | Europe pour Haili sera fait



aun chapeau de ne i
Chemises zéphir grand teint.
















Vient @ arriver :

: LAIT CONDENSE

: de H Nestlé ( Vevey, Suisse)
chez G. BLOT. ©

oo 96, rue du Magasin de P Etat.




Nouvel ‘itinéraire edu steamer «PRAE-

| SIDENT», en vigueur @ partir du mois

4 de Février 1908.
De Saint-Thomas 3de chaque mois. |
“San Juan de Pto-Rico 4 « a
San Pedro de Macoris 6 4 @
_ Santo-Domingo — 8 -« «
Ania 9 & @
Jaemel V1 « «
Cayes 12° « «
Port-au Prince 13 q. «
~~ Kingston 15. a. «
~ Port~au- Prince | Sr EB ge ica ge
: Ca yes evenness 4 9 @ @
Jacmel 21 «. &
‘Santo Domingo 23° 2 &
| . San Pedrode Macoris 24 ~« 6
San Jnan de Pto- ‘Rigo 26. «- «
“| A Saint-Thomas~ RE ee

Excellente occasion de voy ge pour]
New York via Kingston ptr ce steamer, |
_ Les passagers trouveront sur cette |
| ligne tout le confort quils peuvent dé- |
siren en dehorsd'une économie notable |
-Lsor les prix de passages par les stea- |

mers_partant directement d'ici pour

i N ew: York. .
listrouveronta Kingston communica-

tion avec les ‘superbes steamers «Prinz
Wilhelm: August: ». «Prinz Sigismund»,
«Prinz Joachim » et Prinz. Eitel Frie-

i drich», steamers qui. peuvent facite-

ment rivaliser d’élégance et de confort

avec les plus grands | steamers transa- |



tlantiques.
Port-au-Prince, 40 Février 1908.

Le steamer ¢ Bole », “venant

de ‘Hamburg, Grimsby, ‘St- Tho-

. mas, -

transbordemeit ja Lal Plata,: Cap-Haitien et. Gonaives, | i

Sanchez, Samana, | Puerto-

sera ici-cet aprés | midi. © ©
-[partira ce soir pour Curacao.

| Porlo-Cabello, La Guayra, Caen:
“{pano et Trinidad,
Pe





“Prince, ’ il Fourier 19 ‘

Chaussettes n noires et i conlburs:. 2

sone a LINE:




_G. KEITEL & Ce, i U8, Agents.” FE

| ZaNIRG AMERICAN LINE















+ 325m alien a iciiaccuc ies
| sures en piéces de 25 métres, of-
ferts 4 un grand rabais.
S'adressér au bureau du jour:
nal, ob Ton peut voir un échan-

| tillon de la marchandise.



















| Collage | -Lou' uverture

Internat | Bxtersat

Le Co.Léce- Louverture est un éta-
blissement privé d’ Enseignement secon-
daire Moderne, créé en vue de donner
aux jeunes gens une instruction solide
jointe a une forte éducation morale et
patriotique.

Une discipline-a la fois ferme et pa-
| ternelle assure le progrés des Elaves.

En toute circonstance, les éléves du
CoLLece Louverture sont-seumis 4 la
plus stricte surveillance: ils sont Pob-
jet de la sollicitude la plus bienveillan-
| te et la plus constante pour tout ce gui
| concerne levr situation matérielle, in-
| tellectuelle et morale.
Port-au Prince, 136, Rua du Peuple.

| Le Directeur, — L. C. LHERISSON.



La goé.elte « Sinkne» laissera
demain soir pour Jérémie, Bara-
déres. oo
Port-au-Prince, 10 Février 1908.
R Kavanacu & Co.

8, Aue du Quai.








Service Ailas
e vapeur ¢ GRAECIA?, ayant
saiité ew- York mercredi 5 cou-
rant, pour le Cap-Haitien, Port-
de Paix et Gonaives, est aliendu
ici vendredi 14 courant; jl partira
probablement dans la soirée pour
Petit-Goave, Cayes, Jacmel et Sta-
Marta, peenant Ja meg lle, fret et
| Passagers. |
Port-au- Prince, & Févtier 1908.

od

| | PLHERRMANS & Co—Ayents..














Gi. Hamhourgeoise Sméricaine .
—<“(Service New-York-Haitly

in





Catreprise d’Baux Gazeuses de

Port-au-Prince

24, Rue des Miracles, 21.

FOURNISSEUDR:
éu Grand Cercle de Port-au-Prinee
du Petit-Club
de ’Union Sportive Hailtienne
du Restaurant de la Paix
a 4 du Commeres
de lHétel Bellevue
« Central
ade France
4 Patrie
tu Café duPort
du Bar Fin de Siécle
« du Commerce
des Amateurs,
du Port
International
de ja Bourse
de la Ghambre
de ia Paste
de la Gare.
Au Palais
e VUnion
Larcusse
Lavictoire
Bourdon
« Cantave
Aux Caves de Bordeuzg
Gonaives : BR. Schitt
Petit-Godve: Café Lochare
Jérémie: Caté dela Paix
St-Marc: A. Dalencourt
Jacmel. N. Lafont ant

ge

ee de *s «& & & SF fF FS BS He KH























aed

PEAUX DE VINGT-9
CAPACI TE i PEAUX PAR JOUR.-- PRIX DES CHAUSSURES. COMME

| Chevreau clacé: (boutonné et lacé) puur Hommes et Dames ¢ 10 (ais
« recommandée $ 40 (dix gourde
recommandée $ 12° (douze ge 6



| Verni et Couleurs : «
E fants $ 6 (six gourdes. )





















DE
Washburn Crosby Go

Iimplovée par tous les boulangers, grands

/ et petits, car ils y trouvent écoaomie, 7
vrande quantité de pam et aussi meilleure
cualité, quiavec les autres farines. Une-com- -
paraison avec n’importe qu'elle autre mar.
que que vous pouvez choisir, vous confir-
mera ce que nous disons. .























Sfa BU RUAN |) RAL aac

GOUT AGRE cS BANERUITES | PARFAITS:

UukK — RHUMES — BRGRGHITES — ENROW MENTS |
“aPLbEREE. — AFFECTIAES BES POGMUNS :
ouine, o° 121, PORT au PRinen. WAIT, wries PROVINCES

Bored TE Mel wl noe





Full Text




J ournal Quotidien, Commercial &



















| LE NUMERO- CENTIMES





nce (





ie Pa

CHERAQUIT,—- DIRECTEUR-PROPRIETAIE



_ Abonnement pour Département... ...4.20
‘« @ Etranger......... 2.00

| Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des



DES CABLES TELEGRAPHIQUES |



MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

Panis 9.—Auxcercles politiques, la
principale question du jour est en-
sore celle du Maroc qui vient d’en- |
trer dans une nouvelle phase par |
suite du retour des troupes trancai- |
ses 4 Settat, d’od elles ont délogé Jes |
troupes de Moulai-Hafid qui s’avan- |
aient vers Casablanca, C’est la pre- |
niére prise de contact des troupes.|
rangaises avec Varmée du préten- |
lantau tiéne du Maroc, Cette occu- |
ation indique que le Gouvernement |
‘rabgais nest pas prét de reconnal- |
re les prétentions de ce dernier.

St- PETERsBouRG 9.--- Les rela- |
ions entre la Russie et la Turquie |
ennent un aspect alarmant ‘par la
iolalion du territoire persan par |
es troupes turques et leur mobilisa-





































Russe a décidé @exécuter une for- :
mnidable démonstration militaire sur |
a frontiére persane. Il a dans ce but |







roupes choisies, gui vont agir avec
papidité de facon 4 intimider les |
ures par cet important déploiement |
We forces, .

| Paris 9.—Le mémorial diplomati-
que déclare queles bruits récemment |
repandus sur Vassassinat’ du_Tzar}:
font le résultat de la” découverte par
'Impératrice d'une Teltre plaeée sous |
elit deson fils et annongant que |
PEmpereur et le Grand Duc héritier |
Flaient condamnés a mort,

| Dix-sept bombes reliées entre el-
es par des fils électriques ont égale-
ment €té trouvées dans diverses par-
les du palais impérial.

| Maprip 9.—Les journaux de cette
ville annoucent que sur Ja demande
fu Gouvernement Portugais, le vi-
inte Coelho do Amaral,ancien mém-
bie de la Chambre des députés pore
Pealse, a été arrétéau moment.ot il
Pauchicsait la frontiére espagnole.







tion en Arménie. Le Gouvernement |.

obilisé soixante mille hommes de |
| nedArcy sont décédés. — |
s‘ést rendu 4-Armentiéres ow il visi- | 8 heures. —
ta l’école professionnelle. Mr Ruau |
} visita aujourd’hui l’exposition d’a
| griculture installée au Cours la Rei

d’Etat, député radical, est nomm



On dit que

Philippe.

Paris 9.— Le bruit court encore
dans les cercles bien informés que le
prince de Radolin, l’ambassadeur |
d’Allemagne, va prochainement étre |

rappelé.

‘Saigon (Indo Chine) 9.— Une divi-
sion navale japonaise composée de |
trois croiseurs est attendue ici cette |
semaine; elle y restera trois jours |
pendant lesquels des fétes seront or- |

ganisées en son honneur.
Paris 10.— Rente: 96.50.
Havaz 10.— Le« Prins V
HT est arrivé,



A la séance de la Chambre aujour- |
|d’hui, Mr Jaurés pose ja question | ®*
| au Gouvernement sur les affaires du |
| Maroc. Aprés la réponse de M. Pi-|
| chon, la Chambre déclare lincident |
| clos. La Chambre aborde ensuite la
| discussion sur la proposition relati-
ve au statut politique des officiers et
soldats de réserveet a la réintégration
lr Reinach comme officier de ré-

de
serve.
Trois blessés du croiseur





ne,

Sénateur de l’Ain. veces
Mr Peyron, ancien directeur géné

ral de Vassistance publique, est dé-

cédé.
LisponngE 10.— Les corps du roi

Saint-Vincent. Les cercueils seront

Panthéon.

Lonpres 10. —
s'est rendu 4 Brighton pour y faire
une cure d’air nécessilée par un mal
de gorge persistant.



le vicomte est un des
complices des assassins dua roi Dom
Carlos et de son fils le prince Louis











‘illem » |

| Direction du -vent..
| Nébulosité.

| Ninimem «
| Ozone. .cacccece
a Jean- |
rCruppi |





Mr Bérard, ancien-sous-secrétaire









eer ek Baye

| PAR MOIS

rues Bourjolly & Fort Per.






du conseil des ministres du Portu-
gal, Mr Franco, a quitté Bordeaux
pour Marseille.

CoPENHAGUE 10.— Panigue finan-
clére ici, causée par les embarras de

| deux banques,

La Haye 10. — La reine Wilhel-
mine a approuvé le cho& des nou-

| veaux ministres. Le président du con-
| seil est Mr Heemskerk, membre da

dernier cabinet, qui démissionna le
25 janvier, a la suite de Véchec du
budget de la guerre.















Société Astronomique
ETEOROLOGIQUE bE Port-au-Pri
Observations faites ce matin & 9 heures.



ota reese ae 22° 4.
umidité relative en centiémes.... 70
Est 40° Sud.
cbse eee eees Ciel clair
PUBIC. ce cece cceccences »Néant
aximum de température d’hier...32° 5.
19°6
Observations particuliéres :
Hier soir, éclars a loue:t a partir de
Le barométre basse.
Monvemen s microsismiques hier dans
’aprés- midi.
Le sous-Divecteur de I’ Observatoire,
_ B. Arrmur
_... L’Etatetila Banque.
Voici la conclusion da Départerrent
des Finances A la suite de la cotrespon-
dance échangée~avec la Banque ( Mopi-

a

oe 2B @

| teur de samedi derrie. ) telotivement A la
| commission illépale p:¢levée parla Banque
| sur le papier-monnaie ea circelation ;
Carlos et du prince-héritier sont en- |
core exposés dans la Cathédrale de | lalihable g eal
| « Moniteur», déclaré gu’elle ne ccnsentirait
a ve ge . | & mous avancer quelque argent que si I’Etat
fermés cet aprés-midi et portés au | renongait au Procés dela Consolidation —
. . | et cela au moment ot elle taisait qu'elle avait
Le Roi Edouard |
| 80.000 dollars — elle a plus tard mangué a

«... IL reste établi qu’aprés avoir, dans un
document isqualifiable qu'on peut relire au

au crédit de l’Etat une ré:erve de plus de

tous les engayements pris par elle, signés par

ison Directeur, et qui devaient établir lac-
Q ; : ,.,. , | cord-entre elle et le Gouvernement.
‘Borpeacx 10.— L’ancien président |

-¢La Justice ayant-été saisie de délits re- ‘


nde le rappeler, si ces délits sont du.
sort de larbitrage.--

derniers, de convenir.que l’arbitrage ne peut
_avoir lie, le cas échéant,-qu’a- i
ce. Cependant, 4 son ordinaire, elle a essayé
de torturer le texte si clair-de l'article 23 du
décret constitutif de la Banque. Elle demande
maintenant que le tiers-arbitre, choisi a V’a-
vance, soit hollandais, danois, suédois ou
_norvégien. Ce- serait une violation inouie
d’un texte formel et précis......
«...Ce que la Banque demande ne doit pas
étre et ne sera pas aceepté. Le décret de l’As-
semblée Nationale du-10-Septembre 1880
- sera respecté. [1 est la loi des parties. Il n’est
au pouvoir de personne de le modifier.
~“ «Quant aux fins du Département dont
parle le Directeur de cet établissement, elles
sont nettes tT elles ne tendent qu’a détruire
Vinfluence néfaste dela Banque, influence
contraire aun Pays, contraire aa Commerce
national et étranger, et uniquement bienfai-
~fante a la Banque seule.

« La Banque n’a qu’d s’interroger, inter-
roger les raves personnes que le devoir pro-
fessionnel ou Pintérét obligent a la défendre
»---. Ges rares personnes aussi bien que son
for intérieur, lui répondront sans hésitation
qu'elle n’est guére intéressante. »

Une importante arrestation
Sous ce titre, le « Gourrier des Etats-Unis»
do ie° Février courant publie :





Washington, 23 Janvier, — On croit
que tout l’édifice qui servait de base aux
complots révolutionnaires qui de temps a
autre éclatent & Haiti et 4 St-Domingvue,
vient d’atre renversé par l’arrestation d’un
Corse, du nom de Giordani, accusé d’a-
voir fabriqué de faux billets de banque.

~€e-n’est -qu’anjourd hui qre l'on a dé
couvert Pimportance de ce:te prise, o2é-
rée lundia New-York. Depvis lors, on a
découvert que le prisonnier est un-des
principaux promoteurs des révoluticns
qui ont éclaté a Haiti et a St-Domingue.
M. Giordani est l’ami intime des chefs
révolutionnaires des deux républiques et
on dit que depuis plusicurs années il est
le principal agent aux Etats-Unis des gé-
néraux révolutionnaires Firmin et Jime-
nez, |
En méme temp: qae des agent: du ser-
vice secret du gouverneient fédéral fal-
salient cette asrestation, d'autres opéraieat
la saisie de 2.000 fusils, de 2.000.000 de
cartouches et de plus de 8 1.000.000 en
faux billets de banque. Is-ont également
découvert dans ta maison que Giordsni

_Habitait;a Brook yo, des leitres en fran __

cais ef en espagnol indiquant que c: der-
nier ét:ic le représentint des denx géné-

a maintenant la preave que les faux bil-
lets, qui servaient au pive nent des in-
surgés qui prirent part 4 la révoletion de

ygoz a Haiti, avaient éé fournis par,

Giordani. Environ $8 1.200.000 fu ent
envoyés 4 Haiti a certe époque et on
eroit que les 800.000 antres dollars trou-
vés l'autre. jour 4 New Yerk, av.ient é1é
fabriquésen méme temps que les premiers.
Les faux bille:s envoyés a4 Haiti en 1902
ne ferent pas employés, car la révolution
venait de finir quand ils arrivéient a des-
tination. Is furent alors dét-tis.
Huit de neuf personnes ar étées a Hai-
ti, poer avoir pris part a la révolution er

prochés ala Banque doit seule décider, il est.






«La Banque a été bien forcée, ces temps /

hier soir, ro de ce mois, a, en Vertu
de Vart. 14 des Sratats, ainsi composé ses

elle régularise d autre part, en les alimen .



4 l’affaire de contrefacon, sont des Cor es;
laneaviéme est on Italien.



mbre deCommerce=——
L’Assemblée générale de la Chambre
rce-_de Port-au-Prince, réunie |







eccléniastiques, la sts
de vos communautés religie
Ce fascicule a donc
taire.
Voici les noms des passager.
manche par le «Prins Willem
_ New-York: —Commandant
ioe i
Saint-Marc:-~ Mr et Mme EB,
dain, Mmes Ph. Kieffer, And
Nésida, Julie Larousse, Zina
MM. Baron Claude, H. Dovie







chambres arbitrales:

Chambre arbitrale commerciale: ~D'Ea~
nery Déjoie, Henry Jones, David Chancy,
Fernand Coupet, Evienne fils.

Chambre arbitrale industrielle et agricole:
—Tancréde Auguste, Wm. Hepple, Alex.
Villejoint, B. M. Dreyfus, N. Lemoyne. |

Chambre arbitrale maritimer--- H.C.
Staude, Georges Stjourné. R. Gerlach,
R. Kavanegh, Elm. Helmcke.

---O.3 apprendra avec plus de plaisic
que ce» Chambres arbitrales (art. 7. E des viel
Statuts) sont appelées a régler, sur la dew | Day, P. L. Coicon, J. Elizée, |
mande des intéreassés, les difficul és on | mise, Elias Habib, Charles Ste
différends survenus dans les questions! néral N. P. Simon a
commerciales, industtielles, agticoles et 1" Bar vire | J
maritimes. Mile Madeleine qui va se mati

A qui la faute? gale portrait de son fiancé.

On saitque l’année 1907 4 été au point ~~ Maman, s’écrie-t-elle, je
de vue de la production agricole, une | tre dans ua endroit of j@ p
mavvaise année pour la plaine du Cul-de- | gardai toujours.
Sac. Demandez-en la canse a Uhabitan:, —Eh beo! accrochecle a ta g!:
il vous répond fnvariablement: nous n’a- Re :
vons pas.ep assez de pluie...ta grande sé- Affirmation déconc —
cheresse que nous avons traverste | — Osi, j¢ me tappelle fort bi

Eh bien ! la responsabili € de ce fait | tes faits de mon. exist ee
anormal incombe aux démolissears des cole, jobtenais toujours de no
immenses éiendues d’arbres forestiers de priz, notamment celui de méme
la plai ne. . = Et les autres? ~ aS

Nul wignore, en effer, liofluence des Les autres ? ah! ma foi je
foréts sur la production des pluies ei Ven- souviens plus | oem
tretien des sources de la région. ag gene

‘Moasievr A. Dessoliers, ingénieur des
arts et manufactures, viticulreur 4 Ténes
(Algérie), avance, avec raison, un fait
dont la vérification es: facile.

eLa foré. facilite la chute des ploies ;
elfe’alourdit les nuages du contingent de
vapeor d’eai qu'elle leur fournis; elle re-
froidit Yatmosphére et factlite ainsi la oe
condensation, elle brasse les nuages qui } Descartes. Albert, du_Crp-Haiile
passent et en exprime la pluie. » 4... public est cordialement 8

La forér emmaganise, par le drainage | assistér.—- Il y aura une collecie
gue font de l’eau de pluie les racine, des | €9 faveur de Poeavres
végétaux, une abondanie p ovision qui, oj. R. Pre
selon la déchivité des terrains, favorise Bonne récompe
Vaffleurement de sources nouvelles sans} A gui-fera retrouver un |

cesse entretenues par oo apport constant | de 76 clefs, perdu dans la nu
délément gai leur est fourni par la régu- | 40 du courant.
lige production des mémes phénoménes; | gh, drasgor a Mr Méuitus Pie
‘Roux-ow Borne tors

Avis Commercia
Pai Phonneur d’aviser le ec
etle public en général, que
R Sancuez est chargée de‘la
tion de ma maison de comm
blie sur cette place.
Gonaives, ter Février 4908
OR, San




























































~L’As.emblée Missionnaire fran
lies dans le Temple de VEg‘is
yenne mardi soir, le 41 Fevri
heures et demic, sous la prést
Monsieur L. C. Lhérisson.
Les orateurs seront les pas
Feu,de Jérémie, Aug. A bert €


















tant, ies sources déj4 existam:es, e¢ entre-
tient-une luzuriante végération.

— ITLest donc de ton e urgence qu’on mo
dére Vappétit des démolisseurs de nos
foréis,— La richesse agricole d’Heiti est
intiment lite a Vexistence de nos plaines
forestiéres.








Fiancailles
Nous apprenoas les récentes fiancailles, -
a Jérémie, de M"e Craine LARRIEUX avec
Mr PHILIPPE BRIDGMAN.

—Nos meillears compliments au nou
veau couple. ,
Naissance

Mr et Mme K. Muller ont fé:é hier‘la
naissance d’pn pros gargon qui a regu les
prénom de Bruno Georg.— La mére et
Venfant se portent bien, © 0

Makhlouf & C:, de eet
le der Février courant, ©
Port au Prince, 1:

Lhe
wee es,

“Pavise le. ton

ee

~gur cette place a titre da

Ja raison. sociale, sera dé

- gepn J. SALIM MARHLOUF

Nos clients et nos ami

o bien, comme par le passé hous
—rer delenr confiance.

Port au-Prince, 44 Février 1908.

JosEPH G. Macitove.

A louver

Dins les hautevis de Bizoton, une |

~ bonne maison, ayant trois piéces et
toutes ses dépendances : ‘bassio, eau

de premiére main, ete, etc,

S’adresser a M. Amblard, Tmprimeur. :

A vendre
A Pétion-Ville, une magnifique villa,
offrant toutes commodités, cour garnie
de nombreux arbres fruitiers, rue Rie.
gaud, place du marché... *
vdresser’ au bureau du journal.

Serer rar OR Nt RA EN NOT

ett thea tnt bo Bie!

Chez Th. DOSSOUS]|

Lait C ondensé H, Nestlé - 1
Trés frais, venant d arriver,_ ae



ce

Qui produit le plus de pain,

Qui donne le pain le plus ban e| -

ef le plus léger, oe
Crest la Pillsburys. Best.

de la villsbury Washburn Flour |

Mills Co,— Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA, veprésentant,

VELOCE

Vapeurs Italiens——_





sen omnis

L’Agence_ de Curagao_a Vhonneur |

‘ @ informer que fe service-de l’Améri-

que Centrale sera fait en 1908 par Jes
_bous vapeurs:

Cit di Milano” ef © Gitta ti Tornoe ”

qui. toucheront du20 au 23-dechagre

Mois a Curacao en allant 4 Colon et les |



)
premiers jours de chaque mois en al
Tant aGénes.

Les dils vapeurs oat _beauconp p
: Ae copaené- “yae-












prendre toute cargaison que ‘les expor
teurs d'Haiti leur adresseronta Cura-

Par les vapeurs da « K. W_I. Mail-
| dienst», qui se chargera dupporter a
| Curacao pour
| Veloce» Jes
j européens,
} Lbs dits vapeurs. ont les meilleares
Ommodités pour les passagers: de pr é-
iére, seconde et troisiéme clas
Per Widow John 7aer:
C.S..GORSIRA, J. P.

produits destings aux ports



ee |



lleure Pate de Mo a nde

Celle qui donne le meilleur pain, |



Ui ont fait jus-—
| qu alors le service et seronta méme de

, €20, ou le transbordement de marchan [|
)dises de | Europe pour Haili sera fait



aun chapeau de ne i
Chemises zéphir grand teint.
















Vient @ arriver :

: LAIT CONDENSE

: de H Nestlé ( Vevey, Suisse)
chez G. BLOT. ©

oo 96, rue du Magasin de P Etat.




Nouvel ‘itinéraire edu steamer «PRAE-

| SIDENT», en vigueur @ partir du mois

4 de Février 1908.
De Saint-Thomas 3de chaque mois. |
“San Juan de Pto-Rico 4 « a
San Pedro de Macoris 6 4 @
_ Santo-Domingo — 8 -« «
Ania 9 & @
Jaemel V1 « «
Cayes 12° « «
Port-au Prince 13 q. «
~~ Kingston 15. a. «
~ Port~au- Prince | Sr EB ge ica ge
: Ca yes evenness 4 9 @ @
Jacmel 21 «. &
‘Santo Domingo 23° 2 &
| . San Pedrode Macoris 24 ~« 6
San Jnan de Pto- ‘Rigo 26. «- «
“| A Saint-Thomas~ RE ee

Excellente occasion de voy ge pour]
New York via Kingston ptr ce steamer, |
_ Les passagers trouveront sur cette |
| ligne tout le confort quils peuvent dé- |
siren en dehorsd'une économie notable |
-Lsor les prix de passages par les stea- |

mers_partant directement d'ici pour

i N ew: York. .
listrouveronta Kingston communica-

tion avec les ‘superbes steamers «Prinz
Wilhelm: August: ». «Prinz Sigismund»,
«Prinz Joachim » et Prinz. Eitel Frie-

i drich», steamers qui. peuvent facite-

ment rivaliser d’élégance et de confort

avec les plus grands | steamers transa- |



tlantiques.
Port-au-Prince, 40 Février 1908.

Le steamer ¢ Bole », “venant

de ‘Hamburg, Grimsby, ‘St- Tho-

. mas, -

transbordemeit ja Lal Plata,: Cap-Haitien et. Gonaives, | i

Sanchez, Samana, | Puerto-

sera ici-cet aprés | midi. © ©
-[partira ce soir pour Curacao.

| Porlo-Cabello, La Guayra, Caen:
“{pano et Trinidad,
Pe





“Prince, ’ il Fourier 19 ‘

Chaussettes n noires et i conlburs:. 2

sone a LINE:




_G. KEITEL & Ce, i U8, Agents.” FE

| ZaNIRG AMERICAN LINE















+ 325m alien a iciiaccuc ies
| sures en piéces de 25 métres, of-
ferts 4 un grand rabais.
S'adressér au bureau du jour:
nal, ob Ton peut voir un échan-

| tillon de la marchandise.



















| Collage | -Lou' uverture

Internat | Bxtersat

Le Co.Léce- Louverture est un éta-
blissement privé d’ Enseignement secon-
daire Moderne, créé en vue de donner
aux jeunes gens une instruction solide
jointe a une forte éducation morale et
patriotique.

Une discipline-a la fois ferme et pa-
| ternelle assure le progrés des Elaves.

En toute circonstance, les éléves du
CoLLece Louverture sont-seumis 4 la
plus stricte surveillance: ils sont Pob-
jet de la sollicitude la plus bienveillan-
| te et la plus constante pour tout ce gui
| concerne levr situation matérielle, in-
| tellectuelle et morale.
Port-au Prince, 136, Rua du Peuple.

| Le Directeur, — L. C. LHERISSON.



La goé.elte « Sinkne» laissera
demain soir pour Jérémie, Bara-
déres. oo
Port-au-Prince, 10 Février 1908.
R Kavanacu & Co.

8, Aue du Quai.








Service Ailas
e vapeur ¢ GRAECIA?, ayant
saiité ew- York mercredi 5 cou-
rant, pour le Cap-Haitien, Port-
de Paix et Gonaives, est aliendu
ici vendredi 14 courant; jl partira
probablement dans la soirée pour
Petit-Goave, Cayes, Jacmel et Sta-
Marta, peenant Ja meg lle, fret et
| Passagers. |
Port-au- Prince, & Févtier 1908.

od

| | PLHERRMANS & Co—Ayents..














Gi. Hamhourgeoise Sméricaine .
—<“(Service New-York-Haitly

in


Catreprise d’Baux Gazeuses de

Port-au-Prince

24, Rue des Miracles, 21.

FOURNISSEUDR:
éu Grand Cercle de Port-au-Prinee
du Petit-Club
de ’Union Sportive Hailtienne
du Restaurant de la Paix
a 4 du Commeres
de lHétel Bellevue
« Central
ade France
4 Patrie
tu Café duPort
du Bar Fin de Siécle
« du Commerce
des Amateurs,
du Port
International
de ja Bourse
de la Ghambre
de ia Paste
de la Gare.
Au Palais
e VUnion
Larcusse
Lavictoire
Bourdon
« Cantave
Aux Caves de Bordeuzg
Gonaives : BR. Schitt
Petit-Godve: Café Lochare
Jérémie: Caté dela Paix
St-Marc: A. Dalencourt
Jacmel. N. Lafont ant

ge

ee de *s «& & & SF fF FS BS He KH























aed

PEAUX DE VINGT-9
CAPACI TE i PEAUX PAR JOUR.-- PRIX DES CHAUSSURES. COMME

| Chevreau clacé: (boutonné et lacé) puur Hommes et Dames ¢ 10 (ais
« recommandée $ 40 (dix gourde
recommandée $ 12° (douze ge 6



| Verni et Couleurs : «
E fants $ 6 (six gourdes. )





















DE
Washburn Crosby Go

Iimplovée par tous les boulangers, grands

/ et petits, car ils y trouvent écoaomie, 7
vrande quantité de pam et aussi meilleure
cualité, quiavec les autres farines. Une-com- -
paraison avec n’importe qu'elle autre mar.
que que vous pouvez choisir, vous confir-
mera ce que nous disons. .























Sfa BU RUAN |) RAL aac

GOUT AGRE cS BANERUITES | PARFAITS:

UukK — RHUMES — BRGRGHITES — ENROW MENTS |
“aPLbEREE. — AFFECTIAES BES POGMUNS :
ouine, o° 121, PORT au PRinen. WAIT, wries PROVINCES

Bored TE Mel wl noe