Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text










4Adressez-vous’a Europes. -

4qome Année.—Ne 283 :
















Vendredi, 7 Février 1908



Journal Quotidien, Commercial & dJAnnonces



-LE NUMERO ”









CHERAQUIT,-- DIRECTEUR-PROPRIE

Q CENTIMES | Abonn





ement pour Département......4.20
« — «- Etraager..... + eww BOO.



TAH

Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort Per.







FRANGAL



DES CABLES TBLEGRAPHIQUES |

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

ratmitiy eroment

LISBONNE 5. Le nouveau cabinet |
a décidé de convoquer le Parlement |
le plus tot possible, en-vue de pro- |
chaines élections. Le bruit qui avait |
couru d’une tentative -d’assassinat
sur le nouveau ministre de la guerre, |
M. Nunez, est formellement démenti. |

Lacos (Portugal) 5.— Quatre. croi- |
seurs anglais ont mouillé ce matin |

sur rade.

Mapaip 5 — Le croiseur espagnol,
«Princes: de Asturian estarrivé 4 |

Lisbonne.

Foulederépub'icains portugais ha- |
bitant Madrid ont quitté la ville dans |
Ja crainte d’étre arrétés par la poli- |
ce espognole.— Un certain nombre |

d'autres qui étaient suspects ont été} Cc .
| fussent revenus de leur surprise. Ils |

avrélés a Saragosse,

VIENNE 5.—La Cour de méme que |
celles des autres pays monarchiques | haute tour qui surmonte Védifice. |
a pris le deuil, A -loccasion de la | Leur triomphe fut cependant de_
moit du toi et du prince héritier du | courte durée, car des renforts de po- |
Portugal. Le devil sera porté seize |
jours pour le roi et huit jours pour |
— le prince.

Panis 5.— Au ministére





serde son influence sur Ta France |.
pour obtenir le retrait des troupes |:
lrancaises qui opérent sur le terri-|

[du bureau des Républiques Améri- |

to.re marocain.

Le ministre des affaires étrangéres |
croit comprendre que le sultan Mou- }
lai-Hafid a demandé & Allemagne |

| doblenir le retrait des troupes fran- |.
Caises et que cette puissance. lui a |,

| a été choisi pour commémorer la dale |

aussi longtemps que la France se| de I’Indépendance des Républiques

repondu qu’elle ne. peut intervenir

lient aux termesde lacte d’Algésiras.

Daprés le «Matin», la réponse dey:

UAllemagne a Moulai-Hafid était:



ont décidé que la quatriéme confé-

fal Blysée,

Tanger 5.—Des avis de Fez disent 4
| qu’une proclamation de Moulai-Ha- |
_fid a été luedans les mosquées.—- Le |
| nouveau Sultan y dit qu’il va chas- |
| ser les chétiens des ports de son em- |
| pire, reprendre Oudjda aux frangais |
et rendre au Maroc sés anciennés |

frontiéres.

Panis 5.— Le- «Temps» annonce |
que des négociations relatives a la |
conclusion d’une convention fiscale |
franco-italienne se poursuivent 4)
| convention conclue entre la France

Rome.

LisBonNE 5.— L’ex-premier mi-|
nistre Franco a officiellemont annon- |
|cé qu'il se retirait de la vie politi- |
| que. Ses amis vont cependant essayer |
| ment sur la situation du corps expé-

de sauver son parti.

Mapai 5.—Une dépéche spéciale |
de Lisbonne dit que les révelution- |
naires d’Oporto firent une attaque |
rapide et déterminée contre Phétel |

de ville. [ls pénétrérent dans celui- |
} 7
ci avant que les soldats de yarde |

hissérent le drapeau rouge sur la|

lice étant arrivés, ils furent expulsés |
4 coups de fusils.

, | Sq-PErERssoure 5.— Le conseil ,
des affai- | de guerre chargés du procés des dé- |
les éangéres, on annongait ce ma- |fenseurs de Port-Arth
lin avoir regu une communication |

du Sultan Abd-el--Aziz-dansdaquelle |-

ur, a de nou-|

494

veau siégé-aujourd

°



LEER

_Dans son. réquisitoire,le procureur |
ce souverain dit quil est inexact | imperial a demandé la peine de mort |

“qu'il ait demandé a l’Allemagne d’u-| pour les généraux Stoessel, Reuss..etJ

dix ans d’emprisonnement.dans une |
forteresse pour le général Smirnoff. |
WASHINGTON 5.--- Les membres |

caines, réunis avjourd’hui sous fa |
présidence du sect étaire d’Etat Root, |

-américaine se réunirait a |

rence pan ,
le 25 Maii910.Ce jour |

Buenos-Ayres

de l’'Amérique duSud. |
~ Panis .6— Rente frangaise: 96 32.
“Aw conseil des ministres ce matin





ienu sous la présidence |

de Mr Falliéres, Mr Pichon fit con-
naitre au conseil le texte des der-
niers télégrammes recus au sujet du
Maroc. Il en résulte gue la situation
générale u’est nullement mod:liée
ni av point de vue militaire ni au

“point de vue diplomatique.

Mr Bompard qui quitte l’ambas-
sade de Saint-Pélersbourg, est nom-
mé grand officier de la Légion d’hon-
neur.

‘La Chambre vola aujourd’hui la

et le Canada. Elle continua ensuite
la discussion de Vimpot sur revenu.

Au Sénat, Mr Gaudin de Villaine
demande d’interpeller le Govverne-

ditionnaire du Maroc. — Le Sénat
rer vole A une prochaine séance la fi-
xation de ladate de la discussion et
continue la discussion sur la ré-
duction des périodes d’instructions
militaires.

Un télégramme du général d’Ama-
de fait connaitre qu’un nouveau com-
bat eut lieu 416 kilométres sud de
Darberréchid.— L’ennemi fut finale-
ment repoussé, Nous avons ev cing
blessés. Six cadavres de Iégionnaires

portant a trente-quatre le chiffre des
victimes. Quelques disparus n’ont
pas encore été retrouves.
Sr-PérerspounG 6.— Par suite de
Vindisposition da. Président de la
Cour, le verdict du proces des dé-

i fenseurs de Port-Arihur ne sera ren-

du-que-le.10 février.

Lonpres 6.— Un message de Ma-
drid annonce gue l’ex-premier mi-
nistre Franco de Poitugal est arrivé
dans cette ville, venant de Lisbonne.

Beruin 6.— Freiherr von Stengel,

| secrétaire du trésor impérial, a don-





KP

| Pelit

tars 1@
M.- Frédéric Doret, dont ge suc:
Syllabaire Haitien a eu be. combine

: 5 * a
ces auprés de nos maitry

3







~une-trés heurease-méthode pour'en-.,

seignement de la lecture et des pre-
miéres potions du ealeul.
. Epellateur_se composant d’une boite
dont le couvercle a rainure est utilisa-
--ble-comme composteur pour assembler

--fes-lettres—et-—former les. mots, et de.

douze cubes différemment-colorés. por-
tant un ensemble. de douze chiffres et
de soixante-sezt lettres.

Nous sommes heureux de reproduire
le passage suivant de l’avant-propos
uel~M:--Doret-expose-sa—meé-

thode et son mode d’emploi:
all est d’un intérét national, éerivait
~.¢.M. Gaston Tissandier a propos du pe-
a tit livre de lecture du Dr Javal, I'é-
« minent occuliste, de rendre aussi ra-
«pide gue possible l’apprentissage de
«la lecture, pour laisser aux maitres
« de nos écoles primaires le temps d’en-
« seigner d’autres matiéres aux enfants

« qui, pour la plupart, terminent leurs |

« études a douze ans,..L’enseignement

«rapide de la lecture serait, pour la |
« France, un bienfait de conséquences |

« inealculables. »

eQue dire aprés cela d’Haiti of une |

--bonne partie. des années. passées a I’é-
cole primaire est employée @ appren-

dre le seul—~mécanisme dela lecture? |

«Il ya done quelque service a ren-

aussi bien qu'un maitre expérimentés,

et qui permettent ainsi «a la plupart|

des enfants d’entrer a l’école sachant
déja lire. >
«C’est ce que réalisent partout au-

x

. dent l’école.primaire. et qui ont été

Froebel et de sesdiscipies. D’aprés ces

grands libérateurs Oe dee ance: Pour | millev d'une somptucuse chapellejardente,
d i ar Pe a snd ON" ble long cortége s'est renda a la Cathée |
faciles, il suffit de les rendre agréa-j

bles en tirant parti de la naturelle cu-
riosilé des eufants et de leur godt pour
le. mouvement qui est un bescin de
leur age.

« Tous ces enseignements”s'appl-

« guant al'enfance, dit le savant ma-
éthématicien C.A. Laisant,doivent sins-

~tal~c'est-& dire couserver! apparence
e jeux... Crest une tondition rigou-
« reusement nécessaire pour dévelop-
« per chez elle Pesprit diniliative,pour
« entretenir ga curiosité naturelle,pour
« éviter la fatigue et Vennui.s
«Si lon donne a un enfant, avee son
alphabet, un jeu de lettres mobiles a
-Paide desquelles il puisse composer les
mots quil épelle, on réalise une des
intentions de. Freebel. Le petit étre
nest plus condamné 4 Vimmobilité
complete ; ses mains se meuvent. Il rie
Sait pas encore écrire,mais voila que deé-
ja il assemble des lettres d'une fagon
concréte; iiale sentiment de l’action,
‘il sourit de bonheur. » .
Nous recommandons de fagon spé-





giole, aja sdllicitude des meéres de fa-.

milles Futile Xpellateur de M.Doret.

g 5











C'est un

-/-posanies nou sep lement. par la pompe

Ow EE eye, | aussi par la cordiale manifestation desym- |
dre au pays err pabiiant des procédés | pathie 1émoignée spontanément par Port- |
qui fassent l’enseignement de la lec- |
ture assez facile «pour que la mére, la |
« sceur ainée, un camarade plus agé |

« puissent le donner aux enfants tout |

| née, avait su gagner l’estime généraie par |
my cee hae, wee ES” Leon affabulité, la droiture de son carace |
jourd’hui les Kindergarten, qui précé- |

cs a CE } font. homme. de. bien.
eréés sous la généreuse inspiration de |

} nous avons appris fa nouvelle de la mort














| dans notre pays, mais 60 c
‘moissonna de nombreuses
lations. Sa grande. douceu
jointe ade belles qualités
conquéraient vite la sy
-quilabordaient.
Il était, en effet, diffici'e
la simplicité de cette belle 4m
bordait d’amowr pour note
Vardente passion da bien Vavair.
—Préire, il considérait son
avec une hauteur-de-vues-qai
mettait de reculer-devant aucun
il marghait au devoir, Aussi
quait-il pas qu'un missionnair
pas Huitiot la vigne du Seign
d’excellents et conrageax onveiers,
C'est done une perte réelle _
milieu que la dispatition da PE
dont le nom de famille n’est pe
pas inconny 4 nos compatriotes qui
| ont passé 3 Stanislas, ce collége
dont le frére du regrenté défant
F, ArtHur des direeteurs. me ee
Obséques | Les funérailles ont eu lieu hie
Magnifiques funérailles ce matin, im- | midi a 4 hres et furent aoe sensib
pression de regrets.
~+--f-St-Joseph,absoute_a é1é don
| Mgr Conar. Er au cimetiése,le jen
| tor Montas parla des vertus qui fat

Société Astronomique
ey MéréoroLociqgue pe Port~av-Panye@e.
~ Observations faites ce matin &y bewres.
Pression barométrique &.....764 ™/™ 96°
Température 4 Pombre........22 20° 6
Hamidité relative en centiémes.... 9%
Direction du vent........+. Est 45° Sud
Nébolosité, se. eceeeee eee Ciel clair a
Horresccccnenneoceceesl) MZ
Maximum de température d’hier...3a° 2
Minimum & 20° 5
OZONE... rscocvveaccenvcvoerererd

Observations particulieres :
Brume légére ce matin. --- Quelques |
straius 4 l’ouest.---Le baron érre remonte
un peu, avec uné teadance mieux accen-
tuée a la hausse.---Quelques mouvements
microsismiques hier aprés-midi et pen-
la derniére partie de la nuit.
Le sous-Directeur de | Obsereatoire,


































:



ficielle dont S. E. le Président No
voulu honorer un bon et Adéle ami, mais



| apprécier ce prQtre,
Au Ceigé si cruellement frap

au-Prince au regretté défunt. | ecett . opré é no
En effet, Francois EUGENE Macioirg, | SST'® MOM premuturee, nous
| nos meilleures sympathies.

général de division aux armées de la Ré- | we,
publique, aide de camp honoraire de S. | Echos Judiciaires
E. le Président d'Hettiy commandant de} Parmt les. jugements_rendus,
arrondissement de la Grande Riviére du | par le Tubuonal C vil de Port-as-
Nord, décédé hier matin dans sa 66¢ an- | tl es: a.noter celui qui condamne
abe Nationale d’Haiti 4 restitue
la somme de $55,096. 14enor am
avec inté:écs Iégavz-et-en.ontr
pens. .

Ao Tribunal de Cassation, mer
été prononcé Varrét qui. dessaisit
cause de shreré publigae, les juris
de Port-de Paix, de SteMare-et
naives,de li connaissance des. crim
mis pat le nommé Anténor Firs
ses complice-, au cours des derniers
nements poliugques gui ont ew Het
ces diverses circonscriptions;=— dés
juridiction de Port-au Prince pour















tére et les belles qualités de coeur qui|









Parti dw Palsis de la Chambre des Dé

parés ot le corps avait été installé ao |



drale au grondement funébre des canons |
ex aux accents éplorés des murigues dont |
les notes tristes accentuajent lalflicion |
unanime.— Convoi immense ob se sont |
associés les regrets de towte une popula- |









tion, car tani dans lordre militaire que |
civil, on y remarquait non sewlement les | Daitre, et ce, en conformiré de la
notabilités de tovs ordres, mais aussi des | dv Code d'Instraction criminelle
bumb es consternés par cette sabite dis- |~ Efaiti Littéraire et Soc
partition. : teense “Notte contrere” paratt demain,
On est a l'Eglise, dont les trois nefs | sommaire suivant : Ey

woe : :
Semplissent d’amis..Un service soleonel, | Agtonr de Tartofe,

des marches funébres de la Musique du | —~Poésies: d’Etzer ote, Erederic &
Palais, le canon qui tonne, expriment le | go et Carl Wolff: —Les Thazar, Li
deuil général....Le journal doit paraftres | chain Lay; ~ P. es retrauvees:: I
nous complé:erons demain la relation de | ---Allocution de Rime Bistoary:-

ce bel hommage posthume,justement ren: | historiques (Suite),C. Vigouren
du 4 un homme de bien era un soldat tepointes, aforét. Noire o =~
. i

d’ honnéur (Haitiani .
. Lt . aitianités), Antoine Laforest; -
Nous resouvelons nos plus cordiales | tieur et Perec Notes. y

condoléances ala, Venve et aux enfants . So
duregresé Deéfont, ainsi qu’a tous les La cite la plus elev
membres de Ja famille. Fea de gens en ee
sont baries 4 une altitude qut
_ Le Pére Joseph Jego celle de nombreax sommets dé
Cest avec une pien vive douleur que | pnes, pnisque lune d’elles ;
asco, ville de Amérique da
édifiée 4 4.350 métres au-dess
Veau des: plus “haptes- mist#es:






















du PEre Jkco. Vigzire a St-Joseph,—dé-
cédé 4./’Asile Frangais: oh les, soins-les.












tot élevée>
Sof Lae Je
metres. :

-Ankober, - dans
2.500 metres,

"metres. =
Chigatsé, dina Ghee Asi
/metres.. -
Cerro de Pasca,. daa le
We os 350° metins :






MILL Beehpaiae tas settee he eee at se kee nee ote eee ee eee ame ep a
q

terre.



; Ei record de la Ge . his deve ae be | _









ae la Bee
ynale d' Haiti a Vhonneur d’in-
| porteurs de Bons de cou-
Bons fractionnaires de la

_ Delle einee converlie et consoli-
| dée, quiils peuvent toucher 4 ses gui-”
» | chets une quatriéme répartition (4e)
| de dix pour cent (10 °/,) sur le mon-~
_{tant_du Coupon No 40, contre recus
'_| et sur présentation des Bons.







I hae i

Port-au- Pee} fer Févaier 1908,










Alouer

Dins les: hauteurs de. Bizoton, ‘une

bonne maison, ayant trois piéces et
toutes. ses-. dépendances : bassis, eau |
_ de premiére main. ete, ete. :

Plena les Lois, Contrats, Déeréts
votés par les Chambres Législatives,
pel gués et publiés dans le cours de

‘année 1

Ce Rana si nécessaire, ‘publi ié dee
puis quatre années par Me Etienne Ma-
} thon, se vend a l' Imprimerie Verrollot,
96, rue Roux, et-au-Cabinet de Me E.





Occasion Excellente.

AVIS

225 métres Elas tique pour chaus-

este sence





& vendre :
A Petion-Ville, une. magnifique villa 4

_offrant toutes commodités, cour gornie |

de nombreux arbres. fruitiers, nm
- gawd, place du marché.
: Sadresser au bureau du j journal










Antiseplique et désinfectant sanspareil |

lndispensable pour les soins de la’ toi- | :

Jette, pansements, assainissements,ete..
~Recommandée’spécialement —eontre
| toutes atfections de la peau.
EN vente cHez ELIE er FATTON,
103, Rue dt + Quat Ss



Vv apeurs Italiens as -

L’Agence de Curacao a -Thonnear |

informer que le service de l’Améri- |

d
que Centrale sera fait en f086 pack les}
bos vapeurs:

“ita di Milano” ef tite ti Tein”
qui. toucheront. du. 20.a9-23- de:

Be

>
7
:
:
:
:
:
Bs
:
-

:
Ee S'adresser 4 M. Amblard, Imprimeur.

Mathon, a rue du. Centre.
Prix ¢ 2.)

| “On trouvera aussi VAnnuaire desi an- |
: | nées 1904, 1905, 1906. UR



{ON TROUVERA CHEZ:
Paul Robelin

- Baus. chapeaux. de. paille.
‘Chemises zéphir grand teint.

“Vient Pareiver :

Thee G. BLOT



QUES 1 VENDRE

- Pour Mariages, Fianeailles,ete, |
Ss adresser a ante SAUREL, Aver

EN

Mois a Curagao ena Nant @ Colon et les ee Sa
ei po

“premiers jours s de it
ant a Génes>~



SSE Se aaa

:

é crpacité que ceux qui ont fait jus~
e alors le serviee et ser ont a méme de
prendre toute cargaison que les oxpor —
teurs «’ Haiti leur adresseront a Cura. |
Bese We taesbordement de marchan
pour Haiti sera fait

par les vapeurs du «KK. WI, Mail-
dienst+. qui se ehar

Garagao pour transbordement.a4« La| _
' loces les produits destinés. aux ports | S

uropéens, -

- Les dits vapeur
pooay 5 ont les meille s
(Commodités f . ours




Per Widow John
©. 8. GORSIRA, 1

Les dits vapeurs ont ‘be aucoup ; plus Aes


















a Place Geffrard, 130.|

sures en piéces de 25 métres, of-

~|ferts 4un grand rabais.

’adresser au bureau du jour-
nal, of Yon peut voir un échan-
tillon de la marchandise.

nen :

M aitre-Tailieur,
rand Rue, 181,

















_ | Annonce a ses nombreux-clients—
~ Chaussettes noires. at. couleurs. :

que_sa.maison ést’ nouvellement..
assortie d'une grande quantité de

- | Diagonales, Flanelles, Cheviottes et Casimir,
_LAIT Gowoenst

: a une réelle supériorité.

L Dans son établissement, on trou-
| vera, -- comme toujours, --- les
jerniéres modes franeaises et ap-

_ 96, rue du Magasin. de PEtat. | zlaises



- Sec rap de de Voiliers

et.

, Licixpress) partira samedi soir”

ieee,

es érémie- et Dame-



oR. Kavanacn-& €ox~










Hommes, Femmes, EnFAnts.:
Les commandes | des commer-

t cants de |'intérieur pourront étre |
: | sxécutées ¢ dans une semaine 2






elgg te Prem

| Compagnie
ta ‘Maniificture » a ‘toujours en.
| dépét-un grand stock, — pour la
vente en. gros et. détail, — de

ahaussures en tous genres pour
rgera dapporter a/



=



a f .

Le steamer frangais

larrivera ici vendredi 7 Février au

matin et partira le méme jour
4 5 heures du soir, pour Petit-

Gave, de retour dimanche ma-_

tin et laissera le méme jour dans.

-la soirée pour St-Marc ét les Go

naives. .
-Portrau- Prince, 6 Réveier 1908.

| BAgent -F.M ALTIERL



_Untreprise.d'Baux Gazeuses de;

Port-au-Prince
24, Rue des Miracles, 22
FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prings
du Petit-Glub
de [Union Sportive Haltienne
du Restaurant de la Paix
« ~~ du Commeres
e ’Hétel Bellevus
« Central
a de France
é Patrie
4u Café duPort
iu Bar Fin de Sidcle
du Commerce
des Amateurs.
du Port
International
de ja Bourse
de la Ghambre
de la Poste
de la Gare.
du Palais
de |’ Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon
Cantave
Aux Caves de Bordeusz
Gonaives. R. Schatt
Petit-Godve : Café Lochard
Jérémie. Café dela Paix
St-Marc: A. Dalencourt
Jacmel. N. Lafontant

& ss om ph SM Re ey a a

Kau Stérilisée
el Acide Carborique Lignefté



|

|



RATION DES PEAUX DE VINGT- QUATRE (24) cou
CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR.~-PRIX DES CHAUSSURES COMME

Chevreau -glacé; (boutonné et lacé) puur Hommes et Dames é 10 (dix g
4 recommandée $ 10 (dix gourde
Verni et Couleurs : « recommmandée $ 12 (douze g g

cONca

| 26 Médailles de toutes les Expositions du Monde, y compris la Me
ad Or, quil vient @obtenir de 'Beposition de St-Louis.








Enfants $ 6 (six gourdes. )

|









le que pour I'Etranger ceron A
rrande régularité qui est la reno a

Les commandes tant pour
| jours expediées avec la tres g
| de la maison.





La gravure ci-d-ssus représente les WW
Usines de Washburn Crosby Co, les
plus yrandes dans le monde entier.
production journaliére: 35.000 ba-
rilsl...

La farine GOLD MEDAL est une
farine de qualité supérieure. Rien
que du blé le nlus choisi et la meil-
leure qualité est employé a la manu-
facture de la farine GOLD MEDAL.

La farine GOLD MEDAL donne
plus de pain et du meilleur pain
quiucune autre farine.













Full Text












4Adressez-vous’a Europes. -

4qome Année.—Ne 283 :
















Vendredi, 7 Février 1908



Journal Quotidien, Commercial & dJAnnonces



-LE NUMERO ”









CHERAQUIT,-- DIRECTEUR-PROPRIE

Q CENTIMES | Abonn





ement pour Département......4.20
« — «- Etraager..... + eww BOO.



TAH

Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort Per.







FRANGAL



DES CABLES TBLEGRAPHIQUES |

MONOPOLE DU NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.

ratmitiy eroment

LISBONNE 5. Le nouveau cabinet |
a décidé de convoquer le Parlement |
le plus tot possible, en-vue de pro- |
chaines élections. Le bruit qui avait |
couru d’une tentative -d’assassinat
sur le nouveau ministre de la guerre, |
M. Nunez, est formellement démenti. |

Lacos (Portugal) 5.— Quatre. croi- |
seurs anglais ont mouillé ce matin |

sur rade.

Mapaip 5 — Le croiseur espagnol,
«Princes: de Asturian estarrivé 4 |

Lisbonne.

Foulederépub'icains portugais ha- |
bitant Madrid ont quitté la ville dans |
Ja crainte d’étre arrétés par la poli- |
ce espognole.— Un certain nombre |

d'autres qui étaient suspects ont été} Cc .
| fussent revenus de leur surprise. Ils |

avrélés a Saragosse,

VIENNE 5.—La Cour de méme que |
celles des autres pays monarchiques | haute tour qui surmonte Védifice. |
a pris le deuil, A -loccasion de la | Leur triomphe fut cependant de_
moit du toi et du prince héritier du | courte durée, car des renforts de po- |
Portugal. Le devil sera porté seize |
jours pour le roi et huit jours pour |
— le prince.

Panis 5.— Au ministére





serde son influence sur Ta France |.
pour obtenir le retrait des troupes |:
lrancaises qui opérent sur le terri-|

[du bureau des Républiques Améri- |

to.re marocain.

Le ministre des affaires étrangéres |
croit comprendre que le sultan Mou- }
lai-Hafid a demandé & Allemagne |

| doblenir le retrait des troupes fran- |.
Caises et que cette puissance. lui a |,

| a été choisi pour commémorer la dale |

aussi longtemps que la France se| de I’Indépendance des Républiques

repondu qu’elle ne. peut intervenir

lient aux termesde lacte d’Algésiras.

Daprés le «Matin», la réponse dey:

UAllemagne a Moulai-Hafid était:



ont décidé que la quatriéme confé-

fal Blysée,

Tanger 5.—Des avis de Fez disent 4
| qu’une proclamation de Moulai-Ha- |
_fid a été luedans les mosquées.—- Le |
| nouveau Sultan y dit qu’il va chas- |
| ser les chétiens des ports de son em- |
| pire, reprendre Oudjda aux frangais |
et rendre au Maroc sés anciennés |

frontiéres.

Panis 5.— Le- «Temps» annonce |
que des négociations relatives a la |
conclusion d’une convention fiscale |
franco-italienne se poursuivent 4)
| convention conclue entre la France

Rome.

LisBonNE 5.— L’ex-premier mi-|
nistre Franco a officiellemont annon- |
|cé qu'il se retirait de la vie politi- |
| que. Ses amis vont cependant essayer |
| ment sur la situation du corps expé-

de sauver son parti.

Mapai 5.—Une dépéche spéciale |
de Lisbonne dit que les révelution- |
naires d’Oporto firent une attaque |
rapide et déterminée contre Phétel |

de ville. [ls pénétrérent dans celui- |
} 7
ci avant que les soldats de yarde |

hissérent le drapeau rouge sur la|

lice étant arrivés, ils furent expulsés |
4 coups de fusils.

, | Sq-PErERssoure 5.— Le conseil ,
des affai- | de guerre chargés du procés des dé- |
les éangéres, on annongait ce ma- |fenseurs de Port-Arth
lin avoir regu une communication |

du Sultan Abd-el--Aziz-dansdaquelle |-

ur, a de nou-|

494

veau siégé-aujourd

°



LEER

_Dans son. réquisitoire,le procureur |
ce souverain dit quil est inexact | imperial a demandé la peine de mort |

“qu'il ait demandé a l’Allemagne d’u-| pour les généraux Stoessel, Reuss..etJ

dix ans d’emprisonnement.dans une |
forteresse pour le général Smirnoff. |
WASHINGTON 5.--- Les membres |

caines, réunis avjourd’hui sous fa |
présidence du sect étaire d’Etat Root, |

-américaine se réunirait a |

rence pan ,
le 25 Maii910.Ce jour |

Buenos-Ayres

de l’'Amérique duSud. |
~ Panis .6— Rente frangaise: 96 32.
“Aw conseil des ministres ce matin





ienu sous la présidence |

de Mr Falliéres, Mr Pichon fit con-
naitre au conseil le texte des der-
niers télégrammes recus au sujet du
Maroc. Il en résulte gue la situation
générale u’est nullement mod:liée
ni av point de vue militaire ni au

“point de vue diplomatique.

Mr Bompard qui quitte l’ambas-
sade de Saint-Pélersbourg, est nom-
mé grand officier de la Légion d’hon-
neur.

‘La Chambre vola aujourd’hui la

et le Canada. Elle continua ensuite
la discussion de Vimpot sur revenu.

Au Sénat, Mr Gaudin de Villaine
demande d’interpeller le Govverne-

ditionnaire du Maroc. — Le Sénat
rer vole A une prochaine séance la fi-
xation de ladate de la discussion et
continue la discussion sur la ré-
duction des périodes d’instructions
militaires.

Un télégramme du général d’Ama-
de fait connaitre qu’un nouveau com-
bat eut lieu 416 kilométres sud de
Darberréchid.— L’ennemi fut finale-
ment repoussé, Nous avons ev cing
blessés. Six cadavres de Iégionnaires

portant a trente-quatre le chiffre des
victimes. Quelques disparus n’ont
pas encore été retrouves.
Sr-PérerspounG 6.— Par suite de
Vindisposition da. Président de la
Cour, le verdict du proces des dé-

i fenseurs de Port-Arihur ne sera ren-

du-que-le.10 février.

Lonpres 6.— Un message de Ma-
drid annonce gue l’ex-premier mi-
nistre Franco de Poitugal est arrivé
dans cette ville, venant de Lisbonne.

Beruin 6.— Freiherr von Stengel,

| secrétaire du trésor impérial, a don-





KP

| Pelit

tars 1@
M.- Frédéric Doret, dont ge suc:
Syllabaire Haitien a eu be. combine

: 5 * a
ces auprés de nos maitry

3




~une-trés heurease-méthode pour'en-.,

seignement de la lecture et des pre-
miéres potions du ealeul.
. Epellateur_se composant d’une boite
dont le couvercle a rainure est utilisa-
--ble-comme composteur pour assembler

--fes-lettres—et-—former les. mots, et de.

douze cubes différemment-colorés. por-
tant un ensemble. de douze chiffres et
de soixante-sezt lettres.

Nous sommes heureux de reproduire
le passage suivant de l’avant-propos
uel~M:--Doret-expose-sa—meé-

thode et son mode d’emploi:
all est d’un intérét national, éerivait
~.¢.M. Gaston Tissandier a propos du pe-
a tit livre de lecture du Dr Javal, I'é-
« minent occuliste, de rendre aussi ra-
«pide gue possible l’apprentissage de
«la lecture, pour laisser aux maitres
« de nos écoles primaires le temps d’en-
« seigner d’autres matiéres aux enfants

« qui, pour la plupart, terminent leurs |

« études a douze ans,..L’enseignement

«rapide de la lecture serait, pour la |
« France, un bienfait de conséquences |

« inealculables. »

eQue dire aprés cela d’Haiti of une |

--bonne partie. des années. passées a I’é-
cole primaire est employée @ appren-

dre le seul—~mécanisme dela lecture? |

«Il ya done quelque service a ren-

aussi bien qu'un maitre expérimentés,

et qui permettent ainsi «a la plupart|

des enfants d’entrer a l’école sachant
déja lire. >
«C’est ce que réalisent partout au-

x

. dent l’école.primaire. et qui ont été

Froebel et de sesdiscipies. D’aprés ces

grands libérateurs Oe dee ance: Pour | millev d'une somptucuse chapellejardente,
d i ar Pe a snd ON" ble long cortége s'est renda a la Cathée |
faciles, il suffit de les rendre agréa-j

bles en tirant parti de la naturelle cu-
riosilé des eufants et de leur godt pour
le. mouvement qui est un bescin de
leur age.

« Tous ces enseignements”s'appl-

« guant al'enfance, dit le savant ma-
éthématicien C.A. Laisant,doivent sins-

~tal~c'est-& dire couserver! apparence
e jeux... Crest une tondition rigou-
« reusement nécessaire pour dévelop-
« per chez elle Pesprit diniliative,pour
« entretenir ga curiosité naturelle,pour
« éviter la fatigue et Vennui.s
«Si lon donne a un enfant, avee son
alphabet, un jeu de lettres mobiles a
-Paide desquelles il puisse composer les
mots quil épelle, on réalise une des
intentions de. Freebel. Le petit étre
nest plus condamné 4 Vimmobilité
complete ; ses mains se meuvent. Il rie
Sait pas encore écrire,mais voila que deé-
ja il assemble des lettres d'une fagon
concréte; iiale sentiment de l’action,
‘il sourit de bonheur. » .
Nous recommandons de fagon spé-





giole, aja sdllicitude des meéres de fa-.

milles Futile Xpellateur de M.Doret.

g 5











C'est un

-/-posanies nou sep lement. par la pompe

Ow EE eye, | aussi par la cordiale manifestation desym- |
dre au pays err pabiiant des procédés | pathie 1émoignée spontanément par Port- |
qui fassent l’enseignement de la lec- |
ture assez facile «pour que la mére, la |
« sceur ainée, un camarade plus agé |

« puissent le donner aux enfants tout |

| née, avait su gagner l’estime généraie par |
my cee hae, wee ES” Leon affabulité, la droiture de son carace |
jourd’hui les Kindergarten, qui précé- |

cs a CE } font. homme. de. bien.
eréés sous la généreuse inspiration de |

} nous avons appris fa nouvelle de la mort














| dans notre pays, mais 60 c
‘moissonna de nombreuses
lations. Sa grande. douceu
jointe ade belles qualités
conquéraient vite la sy
-quilabordaient.
Il était, en effet, diffici'e
la simplicité de cette belle 4m
bordait d’amowr pour note
Vardente passion da bien Vavair.
—Préire, il considérait son
avec une hauteur-de-vues-qai
mettait de reculer-devant aucun
il marghait au devoir, Aussi
quait-il pas qu'un missionnair
pas Huitiot la vigne du Seign
d’excellents et conrageax onveiers,
C'est done une perte réelle _
milieu que la dispatition da PE
dont le nom de famille n’est pe
pas inconny 4 nos compatriotes qui
| ont passé 3 Stanislas, ce collége
dont le frére du regrenté défant
F, ArtHur des direeteurs. me ee
Obséques | Les funérailles ont eu lieu hie
Magnifiques funérailles ce matin, im- | midi a 4 hres et furent aoe sensib
pression de regrets.
~+--f-St-Joseph,absoute_a é1é don
| Mgr Conar. Er au cimetiése,le jen
| tor Montas parla des vertus qui fat

Société Astronomique
ey MéréoroLociqgue pe Port~av-Panye@e.
~ Observations faites ce matin &y bewres.
Pression barométrique &.....764 ™/™ 96°
Température 4 Pombre........22 20° 6
Hamidité relative en centiémes.... 9%
Direction du vent........+. Est 45° Sud
Nébolosité, se. eceeeee eee Ciel clair a
Horresccccnenneoceceesl) MZ
Maximum de température d’hier...3a° 2
Minimum & 20° 5
OZONE... rscocvveaccenvcvoerererd

Observations particulieres :
Brume légére ce matin. --- Quelques |
straius 4 l’ouest.---Le baron érre remonte
un peu, avec uné teadance mieux accen-
tuée a la hausse.---Quelques mouvements
microsismiques hier aprés-midi et pen-
la derniére partie de la nuit.
Le sous-Directeur de | Obsereatoire,


































:



ficielle dont S. E. le Président No
voulu honorer un bon et Adéle ami, mais



| apprécier ce prQtre,
Au Ceigé si cruellement frap

au-Prince au regretté défunt. | ecett . opré é no
En effet, Francois EUGENE Macioirg, | SST'® MOM premuturee, nous
| nos meilleures sympathies.

général de division aux armées de la Ré- | we,
publique, aide de camp honoraire de S. | Echos Judiciaires
E. le Président d'Hettiy commandant de} Parmt les. jugements_rendus,
arrondissement de la Grande Riviére du | par le Tubuonal C vil de Port-as-
Nord, décédé hier matin dans sa 66¢ an- | tl es: a.noter celui qui condamne
abe Nationale d’Haiti 4 restitue
la somme de $55,096. 14enor am
avec inté:écs Iégavz-et-en.ontr
pens. .

Ao Tribunal de Cassation, mer
été prononcé Varrét qui. dessaisit
cause de shreré publigae, les juris
de Port-de Paix, de SteMare-et
naives,de li connaissance des. crim
mis pat le nommé Anténor Firs
ses complice-, au cours des derniers
nements poliugques gui ont ew Het
ces diverses circonscriptions;=— dés
juridiction de Port-au Prince pour















tére et les belles qualités de coeur qui|









Parti dw Palsis de la Chambre des Dé

parés ot le corps avait été installé ao |



drale au grondement funébre des canons |
ex aux accents éplorés des murigues dont |
les notes tristes accentuajent lalflicion |
unanime.— Convoi immense ob se sont |
associés les regrets de towte une popula- |









tion, car tani dans lordre militaire que |
civil, on y remarquait non sewlement les | Daitre, et ce, en conformiré de la
notabilités de tovs ordres, mais aussi des | dv Code d'Instraction criminelle
bumb es consternés par cette sabite dis- |~ Efaiti Littéraire et Soc
partition. : teense “Notte contrere” paratt demain,
On est a l'Eglise, dont les trois nefs | sommaire suivant : Ey

woe : :
Semplissent d’amis..Un service soleonel, | Agtonr de Tartofe,

des marches funébres de la Musique du | —~Poésies: d’Etzer ote, Erederic &
Palais, le canon qui tonne, expriment le | go et Carl Wolff: —Les Thazar, Li
deuil général....Le journal doit paraftres | chain Lay; ~ P. es retrauvees:: I
nous complé:erons demain la relation de | ---Allocution de Rime Bistoary:-

ce bel hommage posthume,justement ren: | historiques (Suite),C. Vigouren
du 4 un homme de bien era un soldat tepointes, aforét. Noire o =~
. i

d’ honnéur (Haitiani .
. Lt . aitianités), Antoine Laforest; -
Nous resouvelons nos plus cordiales | tieur et Perec Notes. y

condoléances ala, Venve et aux enfants . So
duregresé Deéfont, ainsi qu’a tous les La cite la plus elev
membres de Ja famille. Fea de gens en ee
sont baries 4 une altitude qut
_ Le Pére Joseph Jego celle de nombreax sommets dé
Cest avec une pien vive douleur que | pnes, pnisque lune d’elles ;
asco, ville de Amérique da
édifiée 4 4.350 métres au-dess
Veau des: plus “haptes- mist#es:






















du PEre Jkco. Vigzire a St-Joseph,—dé-
cédé 4./’Asile Frangais: oh les, soins-les.









tot élevée>
Sof Lae Je
metres. :

-Ankober, - dans
2.500 metres,

"metres. =
Chigatsé, dina Ghee Asi
/metres.. -
Cerro de Pasca,. daa le
We os 350° metins :






MILL Beehpaiae tas settee he eee at se kee nee ote eee ee eee ame ep a
q

terre.



; Ei record de la Ge . his deve ae be | _









ae la Bee
ynale d' Haiti a Vhonneur d’in-
| porteurs de Bons de cou-
Bons fractionnaires de la

_ Delle einee converlie et consoli-
| dée, quiils peuvent toucher 4 ses gui-”
» | chets une quatriéme répartition (4e)
| de dix pour cent (10 °/,) sur le mon-~
_{tant_du Coupon No 40, contre recus
'_| et sur présentation des Bons.







I hae i

Port-au- Pee} fer Févaier 1908,










Alouer

Dins les: hauteurs de. Bizoton, ‘une

bonne maison, ayant trois piéces et
toutes. ses-. dépendances : bassis, eau |
_ de premiére main. ete, ete. :

Plena les Lois, Contrats, Déeréts
votés par les Chambres Législatives,
pel gués et publiés dans le cours de

‘année 1

Ce Rana si nécessaire, ‘publi ié dee
puis quatre années par Me Etienne Ma-
} thon, se vend a l' Imprimerie Verrollot,
96, rue Roux, et-au-Cabinet de Me E.





Occasion Excellente.

AVIS

225 métres Elas tique pour chaus-

este sence





& vendre :
A Petion-Ville, une. magnifique villa 4

_offrant toutes commodités, cour gornie |

de nombreux arbres. fruitiers, nm
- gawd, place du marché.
: Sadresser au bureau du j journal










Antiseplique et désinfectant sanspareil |

lndispensable pour les soins de la’ toi- | :

Jette, pansements, assainissements,ete..
~Recommandée’spécialement —eontre
| toutes atfections de la peau.
EN vente cHez ELIE er FATTON,
103, Rue dt + Quat Ss



Vv apeurs Italiens as -

L’Agence de Curacao a -Thonnear |

informer que le service de l’Améri- |

d
que Centrale sera fait en f086 pack les}
bos vapeurs:

“ita di Milano” ef tite ti Tein”
qui. toucheront. du. 20.a9-23- de:

Be

>
7
:
:
:
:
:
Bs
:
-

:
Ee S'adresser 4 M. Amblard, Imprimeur.

Mathon, a rue du. Centre.
Prix ¢ 2.)

| “On trouvera aussi VAnnuaire desi an- |
: | nées 1904, 1905, 1906. UR



{ON TROUVERA CHEZ:
Paul Robelin

- Baus. chapeaux. de. paille.
‘Chemises zéphir grand teint.

“Vient Pareiver :

Thee G. BLOT



QUES 1 VENDRE

- Pour Mariages, Fianeailles,ete, |
Ss adresser a ante SAUREL, Aver

EN

Mois a Curagao ena Nant @ Colon et les ee Sa
ei po

“premiers jours s de it
ant a Génes>~



SSE Se aaa

:

é crpacité que ceux qui ont fait jus~
e alors le serviee et ser ont a méme de
prendre toute cargaison que les oxpor —
teurs «’ Haiti leur adresseront a Cura. |
Bese We taesbordement de marchan
pour Haiti sera fait

par les vapeurs du «KK. WI, Mail-
dienst+. qui se ehar

Garagao pour transbordement.a4« La| _
' loces les produits destinés. aux ports | S

uropéens, -

- Les dits vapeur
pooay 5 ont les meille s
(Commodités f . ours




Per Widow John
©. 8. GORSIRA, 1

Les dits vapeurs ont ‘be aucoup ; plus Aes


















a Place Geffrard, 130.|

sures en piéces de 25 métres, of-

~|ferts 4un grand rabais.

’adresser au bureau du jour-
nal, of Yon peut voir un échan-
tillon de la marchandise.

nen :

M aitre-Tailieur,
rand Rue, 181,

















_ | Annonce a ses nombreux-clients—
~ Chaussettes noires. at. couleurs. :

que_sa.maison ést’ nouvellement..
assortie d'une grande quantité de

- | Diagonales, Flanelles, Cheviottes et Casimir,
_LAIT Gowoenst

: a une réelle supériorité.

L Dans son établissement, on trou-
| vera, -- comme toujours, --- les
jerniéres modes franeaises et ap-

_ 96, rue du Magasin. de PEtat. | zlaises



- Sec rap de de Voiliers

et.

, Licixpress) partira samedi soir”

ieee,

es érémie- et Dame-



oR. Kavanacn-& €ox~










Hommes, Femmes, EnFAnts.:
Les commandes | des commer-

t cants de |'intérieur pourront étre |
: | sxécutées ¢ dans une semaine 2






elgg te Prem

| Compagnie
ta ‘Maniificture » a ‘toujours en.
| dépét-un grand stock, — pour la
vente en. gros et. détail, — de

ahaussures en tous genres pour
rgera dapporter a/



=



a f .

Le steamer frangais

larrivera ici vendredi 7 Février au

matin et partira le méme jour
4 5 heures du soir, pour Petit-

Gave, de retour dimanche ma-_

tin et laissera le méme jour dans.

-la soirée pour St-Marc ét les Go

naives. .
-Portrau- Prince, 6 Réveier 1908.

| BAgent -F.M ALTIERL
_Untreprise.d'Baux Gazeuses de;

Port-au-Prince
24, Rue des Miracles, 22
FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prings
du Petit-Glub
de [Union Sportive Haltienne
du Restaurant de la Paix
« ~~ du Commeres
e ’Hétel Bellevus
« Central
a de France
é Patrie
4u Café duPort
iu Bar Fin de Sidcle
du Commerce
des Amateurs.
du Port
International
de ja Bourse
de la Ghambre
de la Poste
de la Gare.
du Palais
de |’ Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon
Cantave
Aux Caves de Bordeusz
Gonaives. R. Schatt
Petit-Godve : Café Lochard
Jérémie. Café dela Paix
St-Marc: A. Dalencourt
Jacmel. N. Lafontant

& ss om ph SM Re ey a a

Kau Stérilisée
el Acide Carborique Lignefté



|

|



RATION DES PEAUX DE VINGT- QUATRE (24) cou
CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR.~-PRIX DES CHAUSSURES COMME

Chevreau -glacé; (boutonné et lacé) puur Hommes et Dames é 10 (dix g
4 recommandée $ 10 (dix gourde
Verni et Couleurs : « recommmandée $ 12 (douze g g

cONca

| 26 Médailles de toutes les Expositions du Monde, y compris la Me
ad Or, quil vient @obtenir de 'Beposition de St-Louis.








Enfants $ 6 (six gourdes. )

|









le que pour I'Etranger ceron A
rrande régularité qui est la reno a

Les commandes tant pour
| jours expediées avec la tres g
| de la maison.





La gravure ci-d-ssus représente les WW
Usines de Washburn Crosby Co, les
plus yrandes dans le monde entier.
production journaliére: 35.000 ba-
rilsl...

La farine GOLD MEDAL est une
farine de qualité supérieure. Rien
que du blé le nlus choisi et la meil-
leure qualité est employé a la manu-
facture de la farine GOLD MEDAL.

La farine GOLD MEDAL donne
plus de pain et du meilleur pain
quiucune autre farine.