Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
Port-au-Prince (Haiti) Samedi, 16 Novembre 1907

























































Mi

Quotidien, Co ¥










47mercial et <



fournal

CHERAQUIT,---

CENTIMES Abonnement pour Département....4.20
. a « Etranger 2









communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per..






DEULL fo | de-Mars, demain dimanche 4 & hres | avait rencontré agent de cette puis-
aoe précises du malin, pour se rendre a | sance élrangére A Bruxelles. Il de-
foam ‘ UEglise Métropolitaine. manda 500 000 francs pour les do-
pore et ami Justin Luemis- | De lu part de sa veuve, de ses en | cuments e2 sa possession; mais ce
Sa Gest el deuil pour | fynts, de sa belle-mere, dv ses fréres, | prix ne fat pas accepté parce que les
. A un PON rednadiabl e, de son beau-frére, de ses belles seeurs, | documents ne psraissaient pas d’u-
vest allé a la fleur de I’A- | de ses cousins ef cousines, de ses ne-| ne grande importance. Les négocia-
1 | veus et nidces et de toute sa famille, | ons furent alors rempues. Ullmo
re une de nos personnali- ; ) assure mavolr négocié avec aucune
marquantes, les plus ori~ | N, B.— Les amis ef connaissances | puissance. I} n’a eu en mains, a-t-il
ent de disparattre.- -Poete | sont pri’s de considérer le présent; dit au juge d’instruction, Vautres
osateur d'une finesse pay- | /aire-parl comme muttation. | documents que ceux pris a bord du
contre-lorpilleur «Carabine». Lavo-

applaudie, dont tout le | to gn ,

ppelle avec plaisir les pro- |) Dapreés les for melles volontés cat d’'Ulimo ademandéqueson client

| du cher défunt, il ny aura ni fleurs, | soit examiné au point de vue de son
| état mental.

uirables, journaliste de fa- | 4 tk
rgue les circonstances | i couronnes 17 discours.

, | Maprip 14.— Le Sénat Espagnol

a voté aujourd‘hui nn crédit spécial

ats son brillant--essor,~ il
par une modestie qu'il
dans notre milieu : il Sen Parkes
ir les geste’s faux et inu- ee i achat de 48 canons de campa-
| Beran 14.— On croit savoir que’
le vice-amiral comte de Baudissin
| va étre nommé chef d’état-major-gé-
| géral de la marine, en remplacement

oses, il souriail aux va- | Paris 14. —Une-manifestation-or~| delamiral-de-Baechselh——————
Cuicaco 14, — Mr William Jen-

nme Ue Is Vie. | ganisée par les groupes parlemen- | é
nings Bryan pabliera demain, dans

entier ne doit pas moins |
son journal le «Commoner» un ar-

ek liaires de Parbitrage international, a |
olennel et mérité a I'Ins- | 'e% BY nat,
’ ail & i Tos en jien cet aprés midi au palais du | 5 4 ner UB alt=
ticle dans lequél il se dira prét a ac-
| cepter pour la 3éme fois la candida-

ué, au Patriote quien un | o" , ) . .
sincere, exprima,dans la | Luxembonrg,en ’honneur du retout
»,nos uspirations natio- des délegues frangais et sud améri- | _
ailons-rous que toutes | cairns de la conférence de la Haye. | tureala présidence dela République.
la ville participent ace | Manrin 14.— Au cours de lasé-| Parts 14. Les neégociations en-
que leurs fanfares exal- | ance d’anjourdhui, 4 la Chambre | tamées par la maison J. Pierpont
matin, leurs cris de re-| des députés, per dant la discussion | Morgan et Cie, de New-York, pour ~
accents de son hymne! gu budget des affaires étrangéres,un obtenir de la Banque de France
eee ° Venvoi d'une importante sormme d’or_

député. républicain a demandé la | Ven riante som
suppression des missions religieu- | a New-York, ont €te_ définitivement
ses au Maroc, atlendu quaucan ta | FOMmpHues aujourd hui.--- Ces pour-
rocain ve se eonvertissait au chris- | parlers commences au cours de la
ltianisme. Le ministre des affaires €- semaine derniére, semblaient & un,
trangéres,comle de Allende Salazar, moment donne bien prés de réussir.
la répondu que ces iesions étaient. . Us nont cle romnpues que sur
utiles car leur influence politique | Pimpossibilite qd obtenir la garantie:
est irés grande au Matoc.. du Gouvernement des Etats-Unis,
Panis 14.- Sur la production de SaINT-PRTERSBOURG 15.— Un in~
Poriginal dune dépéche quill avait cendie que Yon soupconne étre d’o-.
fenvoyge de Toulon & Fegent dane rigine_criminelle, a détruit deux ca~
| puissance élrangére, Ullmo a fait. nonniéres el cause de sérienx dom-
aujourd hui des aveux cori plets.— TE mages 4 plusieurs autres navires que.
i} a avoné avoir été en communication | se trouvaient dans les bassins des:
Tavee une. puissance, étrangere qui. ateliers de ¢onstructions navales de
| oeait refuse ses offres en raison de }la Baltique. | ‘


























































qu'une derniére expres-| DES CABLES TELEGRAPHIQUES
\6e a ses obséques méme. | ONOPOLE du NOUVELLISTE

rs de cruelle souffrance, | (REPRODUCTION INTERDITE ).
bien observé les hom-|



































seu



























Hest aujourd'hui frappée
ie son salut ému ‘et rés-
lant athléte a VIn-








a









“mouillage dans le fleave, a été sauvé
a avec beaucoup de peine. =.
TanGEr 15.=- Moulai Mohamed, uf

autre frére du Sultan, et prétgndant |

au tréne, s'est joint au sultan Abd-
el-Aziz 4 Rabat. :
Kier (Russie).15.— Le erocés des:
vingt- quatre officiers de la garnison,
coupables de délits politiques et at-
filiés 4 Vorganisation militaire-révo-
lutiofinaire, commencera incessam-
ment.
Lonpres 15.— L’élévation du taux
‘de Pescompte 4 8 0/0 est probable.
Paris 45.— Rente frangaise: 95.
La Chambre vota le budget des fi-
nances et entama la discussion du
budget de |’agriculiure qu’elle con-
finua ce matin.

Cet aprés-midi, le Sénat continua

la discussion sur les élections des |
Chambres de commerce et s’alour- |

na a mardi.
Hier eurent

“ Casablanca,




Parfois, t
© Gel, le ray
ef nous éclairait vaguement pendant une se-_

‘conde. Antonia se signait aussilét; dans sa
fugitive, était |

Mr. Jonnart- dont Vétat de santé
était assez inquiétant, va mieux,
L’escadre russe est arrivée 4 Brest,






rant, « Le Nouvelliste> ne







Ne 20.— Pevuitteron pu cNouvetustes -



Aussitét aprés le souper, don. Carlos nous”

amena sous la veranda of. soufflait an eem-
“plant de brise. L’air était tiéde, la terre obs-

eure, le ciel étoilé; Debout depuis quatre

heures du matin, mon vieil ami tombait de
“ soramell ; il s’excusa et se retira,

_ Sonlépart fut suivi d'un long silence; nous.
cs écoutions, Antonia, Rebertet moi, le gron~

dement d’une cascade. I s’entendait, ce gron-

. dement, avec plu d'intensité que pendant le |
jour ? mais, loin -d'éloufferte: CS mmbrmine du

ruisseau ou le bruil des feuilles remuées, il

_ stalliait au contraire avec eux. Tl en résultait:
une hartnonie réelle, et cette harmotme, sans.
doute acauze de Vheure, charmait, bergait,

_-reposait




vait d'une ligne phosphorescente,
3 }EVO SCENE,

| eroyanee, cette Theur rapide,
Hie: =.







© produite par le vol d'une Ame qui, dégagée 4
dese is, fuyait la ( retournait vers

“Le cuirassé «Pavel I » qui était aw

lieu, 4 Marseille, les
émouvantes obséques dn capitaine |
Ihler et du lieutenant Pillot, tués a.

Lundi,i8 Novembre couw- |

Roman .demeeurs créoles |

ine étoile semblait se détacher du’







ar Méréono.ocique pe Port-au-Prince

“Observations faites ce matin 47 &
Pression barométrique 2 0%. .761 ™/™
Température 4 Vombres..s.e0 0634 2
Humidité relative en centiémes.. 79
Direction da vent ....... Est 4o® Sud



Nébulosité ciss.cseseeesCumalns a—-

Pldig occ cae ees ee crec cee GAME.

Maximum dé température dhier 93° 0 |



Minimum a. avg
: Ozone eee e ee ee eR See eaee aes 5



Fr ConsTANTIN.
Conte Fantastique

ticle de fund dont nous extrayons:
ell parait que la presse étrangére est
au bout de son rouleau.

de lewrs lecieurs qui professent, décidé-

i haute dose.

« C’est ainsi qu’a propos de bottes. elle |
done ; ;

{ dépari, retourna imadédiaten
| pas evec des compagnons ct ser

a tout réecemment lancé la nouvelie
révolution 2 Hain.
aExcle canurd de batborer.

presque toutes les villes de la République

et dans quelques jours c’en serait fait du |
a ~“ |} Goovernement:
sera pas expédié aux quel-_

- quesabonnésquinesesont
pas encore mis en régle. —

#

« Eo vérité, nous aurions 6.6 curieux de

-savoir Paacacil fait, a Uétranger, a cetce |
histoire fantasmagorique 2 peine bonne)
a faire figacer dans une seéie d’epéra- |







amano oem aa



Be aap

‘et de fruits, jentendais frémir des giles. . |
QO les admirables nuits tropicales, solen- , Ul revint | ' se
$ pol | puyaal avec ‘eomplaisanca sat
ries tendres, pour les pensées graves | Nous | tions pi aeneni

nelles, apaisantes,si bien faites pour l-< réve-
| nous fteni i
bots divers,
Pour ma part, oubliant mon corps:



ow + 2 iP a. a 88s Lz les. oe e sh
fauteuil off il gisail, ma pensée errait parmi | En éalité, je pesais ses pol





les mondes qui scintillaient au-desw
moi, parti ces soleils dont nots avons

les masses, inesuré les distances, calcu lal
marche vers d'autres astres plus grands, plug}

lointains encore, a jamais invisibles
yeux, : cet : ee



Cp ue wd re, 14 1a)
Comme ils nous font a la fois misérablea et | lente de ie

sublimes, ces caleuls merveilleux qu

nous écrasent d’un_edté;-justifient dé

le fond de notre nature: l'orguetl.
tainement d'origine céleste, |'étre qui







| de malveillance qui edt
th Véuanger, au cr

ide la loyauié et du diva
Lligatenants, forcde la co
| Vestime des honnétes gens











































|. Hier matin, compasraisss
| Tribanal criminel, le no:
Te Directeur de 1 Observatoire, | Médé, ne 4 Bois-Brilé (
| | VAreahaie) et habitant
Food il luiest reproché la doul
| vole volé A main armée et
Sous cet intitulé avec le sovs-tire de)
Une rivolution & Haiti, nove contetre |
«Le Paciricaretrs a poblié hier un are |
‘ | ja téte pour sommnoler, tandis q
j plissent les formalités prélimiaun
~ | B n’est pas cécidtment
a... Tb lur a fallu de Tinédit poer |
ajouter a la curlosiié toujours ¢n -éveil) oo
| Gu'il est en prison, ila eb
ment un peu trop, le gotc de Vintage 4}
| peine d’entendre avancer :

tarent

« A> les lire, ’émeure gronderait dans i
dé regut des blessures. Li ala]

waversée dune balafre, mais t

E sing.

gos

eho assilenciewx, Time accupée de] a re
| tals avec attention, comme $1 J° P
























ler com hol
_€ Toujours est-ilquela:
a grand fracas, revée un ¢















publique.
#,.. Le Goovernement






























hasieos Crimir

des récoltes sur pieds.
Médélus Médé, 4 peine assis
levte, en cherche le rebord c



gee étroite position: loi q
mander, car, rapporie-t-on, @



ilest garde-chiourme. Aussi

de Divers Deérosier ¢
dévasiés et qu'un jour celut

le gos rongevr qui dévorait tl
Une lure des plus vives 5 608
eux, 2 la suite de laquelle M

pas qu'on le lui dise: ila ae







Voila les faits de la cause. |









perdre une heure favorable, et
‘LL revint s’asseoir et parla du



figures quidevaient étre exéculées:



4













laborieusement, lessons en!




4 en apparence par ce qu
il Soot h vance la ieee
he








: ‘cachait, bien quill fi
fail qu'elle agitait. |
precisa, —veux-je dit














Faire part funébre

Mr et Mme Charles Dehovox ont la
douleur de vous faire part des funéraillés |
de leur fils Francois Raout, décédé au-

| jourd’hai 4 six heures do matin.

[twaire, sise tue de lEpalicé ( prés de la

reside par Me Pétion Fortn- |

erdict affirmatif avec des | précises.



| composé du ge: Doyen | d'invitation, sont priés de considérer le
ges Vaimé et Vauel, toned présent comme telle.

us Médé a dix ans de Ha- nemerciements

Les fawill
noméne céleate: | mercient bien vivement leurs amis de Jé-
servations faires au Petit~ |

rle passage, avant-hier jen- |
te Mercure sur le disque $0~



leur donner 4 Voccasicn de ja
de Mercure : a. ae observé | DELEINE BLANCHE BLANcHET,
tdu solei jasqu'ag h. de |

a noté les deux contacts in-| tin, 3 "age de 18 ans, et




§| crées de | Egil ise romaine.



“Mercure 5 les rayons: solai-




a planéte ont gubi la) efrac Vetde Barreau de cetre ville davoir leve |

au ileur séance du 11 de ce mois, eo signe |
teure un point: briflant, déja | de deuil, a Voccasion de cetie immense
des passages antérieurs. | donleur.

tre-Haitien, payant a la mé- |
ustin Lugrisson Vhomimage |
ien dil, ajourne sa fére de de- |
anche prochals: oe

reconnaissance et de leur
chement.

Jérémie, 12 Novembre 1907.
Départ






| pour Miragodne, Jérémie et Dame- Marie,
Fel ix Chenet, Eienne: Ker- | prenant frét et passagers,

tgeaud, Jh. Acloque.
te now veae: erat | R. Kavanaca & C°.
64, ue du Magasin de 0 Etat,

Gonvocation




tgéntrale-extraordinaire dem,
La ar heures trés précises





u matin.



| d-cette stance toute” particuliére.~
EB. Cuauver.

A Vendre







7 Me
az ee yeenerd









| pour buss; roues pour buggy; plusieurs
petite cabrouets et cabriolets ete.
POR » & louer

Voiture «Victorian toute neuve, attelée
de deux beaux chevaux américains de
| grande taille, avec un beau jeu de
| harnais, pour baplémes, maringes et
enterrements ; plusieurs Gor bil lards
| décorés en plane ou en-noir, attelés a
hevaux américains parei
mois pon attelés; biss avee deux.
anerica te. poe voyages: 4

ilte, prix $6

our buss ou buggy.
ide articles: 800

‘Bue Pentibwre dereee Ste-Anne..



























| Voceasion des furérailles de Mme ALEX.
Le convoi partira de la maison mor-

barridre-fer ) pour se rendre a lEglise
Cathédrale, demain aprés-midi a 3 heares |

~ sm Les amis qui n’auraient pas recu |

(a la famil
les Chassagne et Blanchet re- |

rémie, de l’hommage ae symoathie si
cordial et sitouchant quils ont bien vou- | cartes ou
mort |
prématurée de leur regrettée Marte Ma- |
enlevée a
leur affection, hier, & bait heures da ma- |
inhumée, ce |
| matin, a. re. henres,avec. les pompes sa‘ |
























Les familles Blanchet et Chassagne re- | on
mercient particuliérement la Mopistrature |
re pari! B | local da Tribunal de Paix, section Sud.

Elles prient lears amis, la Magistratare |
“et le Barreau d’agréer Phommage delear |
sincére atta- |
| livretde pension militaire a été adiré
| durant son
| conséguence, il

c vO E parti _ pavenn, duplicata devant étre dressé.
e voilier « Express » partira ce soir |

Port au-Prince, 16 Novembre 1907 |

| Chez

“Le BVAC est ‘convoqué en Assemblée
aint dinianche, -

Les membses sont avertis que la ma-
jorité absolue est rigourensement urgente



Voiture « Victoria » lonle-nenuve: un
buss neuf, un buggy neuf, trés légers;
trois buss ayant servi; plusieurs che-
| vaux en mauvais..état; unjeu-de har--
nais siaiple; fléches; prancards ; roves








-nuer le méme jour.a midi- pour Pe-~

fléches ; ‘ -roues :

Remerciemenis
Me Alex. Jick-on.et ses enfants reme:~
cient dufond du coeur les amis qui leur _
ont donné des marques de sympathie 4~








Jackson, leur épouse et mére, décédée _
le 12 Novembre couranr,
Ils gardent de ces précieux 1émoigaa-,

ZS une profonde reconnaissance. a
Porteaa-Puince, 15 Novembre 1g07o~
Remerciments

Le soussigné envole ses meilleurs re:
mMeirciements 3 tous ceux qui. ont donn&
¢ jones, dans la perte doulou~
reuse qu'elle a-faite d'une sosur et tante,,
une preave de touchinte sympathie, :olt
par leur présence aux funérailles, soit par
iélégrammes de condoléances.
ll les prie de croire gue cette marque
de sincére cordialité ne sera point ou

| bide.

Pierre E. Jones B. D.
_ Port-au-Prince, 14 Novembre 1g0%7-~
A Vendre
Une propriété, fon’s et ba'isses.sise
celle ville, rue d’Ennery. prés le

Pour les conditions, $ -adresger a Me

| AsTreL Larorest, notulre en cette ré-
| sidence.

Port-au-Prince, 12 Novembre 1907.
Livret edire
Le soussigné avise le public que sow

YArcahaie En
et nom

voyage a
le déclare nul

Port-au Prince, 15 Novembre 1907...
- Cyeérisisn GAUTHIER.






C. + Lyon Hall & Ce



oon (no

Le steamer «Prins Maunrrs x,
venant de Saint-Mare, est attendn.
dimanche {7 courant, pour conti-



tit-Godve, Cayes, Aquin, Jacmel,..
Curacao, etc
Port-au- Prince, 16 Novbre 4907...

GERLACH & Co.. Agenis Le




Sie steamer ALTINBURG partite

1 ce soir pour Petit-Goave St-Merc,
Gonaives, Port: de: Paix, Cap-Hai-

tien, Puerto- eld St Thomnas ¢ et

‘KEITEL Ce Agents.» >
























St-Léger = ie aye eke
‘Succis exeellents depuis 1670. PREPARATI (ON, “DES PEAUK DE NGI
| CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR.---PRIK DES CHAUSSURES 0

Pour régulariser la Digestion Chevreau-glace ee et i pe Hommes et one 40 (di
« activer la Nutrition recommandée @ 10 (dix
Contre la Neurasthénie, PAné-| Verni-et "Conlenrs oS - ——~— srecommandée, $ 12 (donze

~ynie, la Chlorose. | Enfants ‘a alt Gourdes.
Contre la Dyspepsie, les mala-

alies de l’Estomac et des Intestins.
Contre le Diabéte,
Contre la Goutte et le Rhuma- |

tisme. , |
Trés agréable a boire!

EAU RABARA

- Purgative —
Dépurative

. An tiseptique. |

Action douce, rapide, énergique,
curative, contre






















GRAND PRIX

26. Médailles de toutes. les Expositions du Monde, y compris
@ Or, quil vient egies de cs os ion de St-Lowis













SUCRERIE ET DISTILLERIE
PLAINE DU CUL-DE-SAC. —
Dépot: rues Césars, N° 7 et du. Quai, N

ou se tient Monsieur: Barbancourt a la disposition des vr
_ teurs, et aussi pour expédier | leurs sommatiter tant
cate THe que pour IE tran , :























les singosgemont du
tube digestif, |
Embarras gastriques,
Constipations ha-
bituelles, ,
Congestions, Attaques






Er NTION pear ORE
RHOHITES, n= TL ne 3}
“aprecrions oF OES. eee 3












~ Affections biliaires- gt Bb ots 4S
et. hepathiques. Meee

Se

oy ~ pt et esis gira pau Ba | av :
PHARMACIES






Co qui fate? oritintts vet Blixie; ot oanllg
les prineipes ee a len i te (teu & : fee aie
Wii, OAL Ok eee wilder
fet tihemorrh aidaires. ‘s bot Uae - erre & ligase vue
: LE FLACON ‘ 4





Ports si Alex. sien & eel













Full Text
Port-au-Prince (Haiti) Samedi, 16 Novembre 1907

























































Mi

Quotidien, Co ¥










47mercial et <



fournal

CHERAQUIT,---

CENTIMES Abonnement pour Département....4.20
. a « Etranger 2









communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per..






DEULL fo | de-Mars, demain dimanche 4 & hres | avait rencontré agent de cette puis-
aoe précises du malin, pour se rendre a | sance élrangére A Bruxelles. Il de-
foam ‘ UEglise Métropolitaine. manda 500 000 francs pour les do-
pore et ami Justin Luemis- | De lu part de sa veuve, de ses en | cuments e2 sa possession; mais ce
Sa Gest el deuil pour | fynts, de sa belle-mere, dv ses fréres, | prix ne fat pas accepté parce que les
. A un PON rednadiabl e, de son beau-frére, de ses belles seeurs, | documents ne psraissaient pas d’u-
vest allé a la fleur de I’A- | de ses cousins ef cousines, de ses ne-| ne grande importance. Les négocia-
1 | veus et nidces et de toute sa famille, | ons furent alors rempues. Ullmo
re une de nos personnali- ; ) assure mavolr négocié avec aucune
marquantes, les plus ori~ | N, B.— Les amis ef connaissances | puissance. I} n’a eu en mains, a-t-il
ent de disparattre.- -Poete | sont pri’s de considérer le présent; dit au juge d’instruction, Vautres
osateur d'une finesse pay- | /aire-parl comme muttation. | documents que ceux pris a bord du
contre-lorpilleur «Carabine». Lavo-

applaudie, dont tout le | to gn ,

ppelle avec plaisir les pro- |) Dapreés les for melles volontés cat d’'Ulimo ademandéqueson client

| du cher défunt, il ny aura ni fleurs, | soit examiné au point de vue de son
| état mental.

uirables, journaliste de fa- | 4 tk
rgue les circonstances | i couronnes 17 discours.

, | Maprip 14.— Le Sénat Espagnol

a voté aujourd‘hui nn crédit spécial

ats son brillant--essor,~ il
par une modestie qu'il
dans notre milieu : il Sen Parkes
ir les geste’s faux et inu- ee i achat de 48 canons de campa-
| Beran 14.— On croit savoir que’
le vice-amiral comte de Baudissin
| va étre nommé chef d’état-major-gé-
| géral de la marine, en remplacement

oses, il souriail aux va- | Paris 14. —Une-manifestation-or~| delamiral-de-Baechselh——————
Cuicaco 14, — Mr William Jen-

nme Ue Is Vie. | ganisée par les groupes parlemen- | é
nings Bryan pabliera demain, dans

entier ne doit pas moins |
son journal le «Commoner» un ar-

ek liaires de Parbitrage international, a |
olennel et mérité a I'Ins- | 'e% BY nat,
’ ail & i Tos en jien cet aprés midi au palais du | 5 4 ner UB alt=
ticle dans lequél il se dira prét a ac-
| cepter pour la 3éme fois la candida-

ué, au Patriote quien un | o" , ) . .
sincere, exprima,dans la | Luxembonrg,en ’honneur du retout
»,nos uspirations natio- des délegues frangais et sud améri- | _
ailons-rous que toutes | cairns de la conférence de la Haye. | tureala présidence dela République.
la ville participent ace | Manrin 14.— Au cours de lasé-| Parts 14. Les neégociations en-
que leurs fanfares exal- | ance d’anjourdhui, 4 la Chambre | tamées par la maison J. Pierpont
matin, leurs cris de re-| des députés, per dant la discussion | Morgan et Cie, de New-York, pour ~
accents de son hymne! gu budget des affaires étrangéres,un obtenir de la Banque de France
eee ° Venvoi d'une importante sormme d’or_

député. républicain a demandé la | Ven riante som
suppression des missions religieu- | a New-York, ont €te_ définitivement
ses au Maroc, atlendu quaucan ta | FOMmpHues aujourd hui.--- Ces pour-
rocain ve se eonvertissait au chris- | parlers commences au cours de la
ltianisme. Le ministre des affaires €- semaine derniére, semblaient & un,
trangéres,comle de Allende Salazar, moment donne bien prés de réussir.
la répondu que ces iesions étaient. . Us nont cle romnpues que sur
utiles car leur influence politique | Pimpossibilite qd obtenir la garantie:
est irés grande au Matoc.. du Gouvernement des Etats-Unis,
Panis 14.- Sur la production de SaINT-PRTERSBOURG 15.— Un in~
Poriginal dune dépéche quill avait cendie que Yon soupconne étre d’o-.
fenvoyge de Toulon & Fegent dane rigine_criminelle, a détruit deux ca~
| puissance élrangére, Ullmo a fait. nonniéres el cause de sérienx dom-
aujourd hui des aveux cori plets.— TE mages 4 plusieurs autres navires que.
i} a avoné avoir été en communication | se trouvaient dans les bassins des:
Tavee une. puissance, étrangere qui. ateliers de ¢onstructions navales de
| oeait refuse ses offres en raison de }la Baltique. | ‘


























































qu'une derniére expres-| DES CABLES TELEGRAPHIQUES
\6e a ses obséques méme. | ONOPOLE du NOUVELLISTE

rs de cruelle souffrance, | (REPRODUCTION INTERDITE ).
bien observé les hom-|



































seu



























Hest aujourd'hui frappée
ie son salut ému ‘et rés-
lant athléte a VIn-








a






“mouillage dans le fleave, a été sauvé
a avec beaucoup de peine. =.
TanGEr 15.=- Moulai Mohamed, uf

autre frére du Sultan, et prétgndant |

au tréne, s'est joint au sultan Abd-
el-Aziz 4 Rabat. :
Kier (Russie).15.— Le erocés des:
vingt- quatre officiers de la garnison,
coupables de délits politiques et at-
filiés 4 Vorganisation militaire-révo-
lutiofinaire, commencera incessam-
ment.
Lonpres 15.— L’élévation du taux
‘de Pescompte 4 8 0/0 est probable.
Paris 45.— Rente frangaise: 95.
La Chambre vota le budget des fi-
nances et entama la discussion du
budget de |’agriculiure qu’elle con-
finua ce matin.

Cet aprés-midi, le Sénat continua

la discussion sur les élections des |
Chambres de commerce et s’alour- |

na a mardi.
Hier eurent

“ Casablanca,




Parfois, t
© Gel, le ray
ef nous éclairait vaguement pendant une se-_

‘conde. Antonia se signait aussilét; dans sa
fugitive, était |

Mr. Jonnart- dont Vétat de santé
était assez inquiétant, va mieux,
L’escadre russe est arrivée 4 Brest,






rant, « Le Nouvelliste> ne







Ne 20.— Pevuitteron pu cNouvetustes -



Aussitét aprés le souper, don. Carlos nous”

amena sous la veranda of. soufflait an eem-
“plant de brise. L’air était tiéde, la terre obs-

eure, le ciel étoilé; Debout depuis quatre

heures du matin, mon vieil ami tombait de
“ soramell ; il s’excusa et se retira,

_ Sonlépart fut suivi d'un long silence; nous.
cs écoutions, Antonia, Rebertet moi, le gron~

dement d’une cascade. I s’entendait, ce gron-

. dement, avec plu d'intensité que pendant le |
jour ? mais, loin -d'éloufferte: CS mmbrmine du

ruisseau ou le bruil des feuilles remuées, il

_ stalliait au contraire avec eux. Tl en résultait:
une hartnonie réelle, et cette harmotme, sans.
doute acauze de Vheure, charmait, bergait,

_-reposait




vait d'une ligne phosphorescente,
3 }EVO SCENE,

| eroyanee, cette Theur rapide,
Hie: =.







© produite par le vol d'une Ame qui, dégagée 4
dese is, fuyait la ( retournait vers

“Le cuirassé «Pavel I » qui était aw

lieu, 4 Marseille, les
émouvantes obséques dn capitaine |
Ihler et du lieutenant Pillot, tués a.

Lundi,i8 Novembre couw- |

Roman .demeeurs créoles |

ine étoile semblait se détacher du’







ar Méréono.ocique pe Port-au-Prince

“Observations faites ce matin 47 &
Pression barométrique 2 0%. .761 ™/™
Température 4 Vombres..s.e0 0634 2
Humidité relative en centiémes.. 79
Direction da vent ....... Est 4o® Sud



Nébulosité ciss.cseseeesCumalns a—-

Pldig occ cae ees ee crec cee GAME.

Maximum dé température dhier 93° 0 |



Minimum a. avg
: Ozone eee e ee ee eR See eaee aes 5



Fr ConsTANTIN.
Conte Fantastique

ticle de fund dont nous extrayons:
ell parait que la presse étrangére est
au bout de son rouleau.

de lewrs lecieurs qui professent, décidé-

i haute dose.

« C’est ainsi qu’a propos de bottes. elle |
done ; ;

{ dépari, retourna imadédiaten
| pas evec des compagnons ct ser

a tout réecemment lancé la nouvelie
révolution 2 Hain.
aExcle canurd de batborer.

presque toutes les villes de la République

et dans quelques jours c’en serait fait du |
a ~“ |} Goovernement:
sera pas expédié aux quel-_

- quesabonnésquinesesont
pas encore mis en régle. —

#

« Eo vérité, nous aurions 6.6 curieux de

-savoir Paacacil fait, a Uétranger, a cetce |
histoire fantasmagorique 2 peine bonne)
a faire figacer dans une seéie d’epéra- |







amano oem aa



Be aap

‘et de fruits, jentendais frémir des giles. . |
QO les admirables nuits tropicales, solen- , Ul revint | ' se
$ pol | puyaal avec ‘eomplaisanca sat
ries tendres, pour les pensées graves | Nous | tions pi aeneni

nelles, apaisantes,si bien faites pour l-< réve-
| nous fteni i
bots divers,
Pour ma part, oubliant mon corps:



ow + 2 iP a. a 88s Lz les. oe e sh
fauteuil off il gisail, ma pensée errait parmi | En éalité, je pesais ses pol





les mondes qui scintillaient au-desw
moi, parti ces soleils dont nots avons

les masses, inesuré les distances, calcu lal
marche vers d'autres astres plus grands, plug}

lointains encore, a jamais invisibles
yeux, : cet : ee



Cp ue wd re, 14 1a)
Comme ils nous font a la fois misérablea et | lente de ie

sublimes, ces caleuls merveilleux qu

nous écrasent d’un_edté;-justifient dé

le fond de notre nature: l'orguetl.
tainement d'origine céleste, |'étre qui







| de malveillance qui edt
th Véuanger, au cr

ide la loyauié et du diva
Lligatenants, forcde la co
| Vestime des honnétes gens











































|. Hier matin, compasraisss
| Tribanal criminel, le no:
Te Directeur de 1 Observatoire, | Médé, ne 4 Bois-Brilé (
| | VAreahaie) et habitant
Food il luiest reproché la doul
| vole volé A main armée et
Sous cet intitulé avec le sovs-tire de)
Une rivolution & Haiti, nove contetre |
«Le Paciricaretrs a poblié hier un are |
‘ | ja téte pour sommnoler, tandis q
j plissent les formalités prélimiaun
~ | B n’est pas cécidtment
a... Tb lur a fallu de Tinédit poer |
ajouter a la curlosiié toujours ¢n -éveil) oo
| Gu'il est en prison, ila eb
ment un peu trop, le gotc de Vintage 4}
| peine d’entendre avancer :

tarent

« A> les lire, ’émeure gronderait dans i
dé regut des blessures. Li ala]

waversée dune balafre, mais t

E sing.

gos

eho assilenciewx, Time accupée de] a re
| tals avec attention, comme $1 J° P
























ler com hol
_€ Toujours est-ilquela:
a grand fracas, revée un ¢















publique.
#,.. Le Goovernement






























hasieos Crimir

des récoltes sur pieds.
Médélus Médé, 4 peine assis
levte, en cherche le rebord c



gee étroite position: loi q
mander, car, rapporie-t-on, @



ilest garde-chiourme. Aussi

de Divers Deérosier ¢
dévasiés et qu'un jour celut

le gos rongevr qui dévorait tl
Une lure des plus vives 5 608
eux, 2 la suite de laquelle M

pas qu'on le lui dise: ila ae







Voila les faits de la cause. |









perdre une heure favorable, et
‘LL revint s’asseoir et parla du



figures quidevaient étre exéculées:



4













laborieusement, lessons en!




4 en apparence par ce qu
il Soot h vance la ieee
he








: ‘cachait, bien quill fi
fail qu'elle agitait. |
precisa, —veux-je dit











Faire part funébre

Mr et Mme Charles Dehovox ont la
douleur de vous faire part des funéraillés |
de leur fils Francois Raout, décédé au-

| jourd’hai 4 six heures do matin.

[twaire, sise tue de lEpalicé ( prés de la

reside par Me Pétion Fortn- |

erdict affirmatif avec des | précises.



| composé du ge: Doyen | d'invitation, sont priés de considérer le
ges Vaimé et Vauel, toned présent comme telle.

us Médé a dix ans de Ha- nemerciements

Les fawill
noméne céleate: | mercient bien vivement leurs amis de Jé-
servations faires au Petit~ |

rle passage, avant-hier jen- |
te Mercure sur le disque $0~



leur donner 4 Voccasicn de ja
de Mercure : a. ae observé | DELEINE BLANCHE BLANcHET,
tdu solei jasqu'ag h. de |

a noté les deux contacts in-| tin, 3 "age de 18 ans, et




§| crées de | Egil ise romaine.



“Mercure 5 les rayons: solai-




a planéte ont gubi la) efrac Vetde Barreau de cetre ville davoir leve |

au ileur séance du 11 de ce mois, eo signe |
teure un point: briflant, déja | de deuil, a Voccasion de cetie immense
des passages antérieurs. | donleur.

tre-Haitien, payant a la mé- |
ustin Lugrisson Vhomimage |
ien dil, ajourne sa fére de de- |
anche prochals: oe

reconnaissance et de leur
chement.

Jérémie, 12 Novembre 1907.
Départ






| pour Miragodne, Jérémie et Dame- Marie,
Fel ix Chenet, Eienne: Ker- | prenant frét et passagers,

tgeaud, Jh. Acloque.
te now veae: erat | R. Kavanaca & C°.
64, ue du Magasin de 0 Etat,

Gonvocation




tgéntrale-extraordinaire dem,
La ar heures trés précises





u matin.



| d-cette stance toute” particuliére.~
EB. Cuauver.

A Vendre







7 Me
az ee yeenerd









| pour buss; roues pour buggy; plusieurs
petite cabrouets et cabriolets ete.
POR » & louer

Voiture «Victorian toute neuve, attelée
de deux beaux chevaux américains de
| grande taille, avec un beau jeu de
| harnais, pour baplémes, maringes et
enterrements ; plusieurs Gor bil lards
| décorés en plane ou en-noir, attelés a
hevaux américains parei
mois pon attelés; biss avee deux.
anerica te. poe voyages: 4

ilte, prix $6

our buss ou buggy.
ide articles: 800

‘Bue Pentibwre dereee Ste-Anne..



























| Voceasion des furérailles de Mme ALEX.
Le convoi partira de la maison mor-

barridre-fer ) pour se rendre a lEglise
Cathédrale, demain aprés-midi a 3 heares |

~ sm Les amis qui n’auraient pas recu |

(a la famil
les Chassagne et Blanchet re- |

rémie, de l’hommage ae symoathie si
cordial et sitouchant quils ont bien vou- | cartes ou
mort |
prématurée de leur regrettée Marte Ma- |
enlevée a
leur affection, hier, & bait heures da ma- |
inhumée, ce |
| matin, a. re. henres,avec. les pompes sa‘ |
























Les familles Blanchet et Chassagne re- | on
mercient particuliérement la Mopistrature |
re pari! B | local da Tribunal de Paix, section Sud.

Elles prient lears amis, la Magistratare |
“et le Barreau d’agréer Phommage delear |
sincére atta- |
| livretde pension militaire a été adiré
| durant son
| conséguence, il

c vO E parti _ pavenn, duplicata devant étre dressé.
e voilier « Express » partira ce soir |

Port au-Prince, 16 Novembre 1907 |

| Chez

“Le BVAC est ‘convoqué en Assemblée
aint dinianche, -

Les membses sont avertis que la ma-
jorité absolue est rigourensement urgente



Voiture « Victoria » lonle-nenuve: un
buss neuf, un buggy neuf, trés légers;
trois buss ayant servi; plusieurs che-
| vaux en mauvais..état; unjeu-de har--
nais siaiple; fléches; prancards ; roves








-nuer le méme jour.a midi- pour Pe-~

fléches ; ‘ -roues :

Remerciemenis
Me Alex. Jick-on.et ses enfants reme:~
cient dufond du coeur les amis qui leur _
ont donné des marques de sympathie 4~








Jackson, leur épouse et mére, décédée _
le 12 Novembre couranr,
Ils gardent de ces précieux 1émoigaa-,

ZS une profonde reconnaissance. a
Porteaa-Puince, 15 Novembre 1g07o~
Remerciments

Le soussigné envole ses meilleurs re:
mMeirciements 3 tous ceux qui. ont donn&
¢ jones, dans la perte doulou~
reuse qu'elle a-faite d'une sosur et tante,,
une preave de touchinte sympathie, :olt
par leur présence aux funérailles, soit par
iélégrammes de condoléances.
ll les prie de croire gue cette marque
de sincére cordialité ne sera point ou

| bide.

Pierre E. Jones B. D.
_ Port-au-Prince, 14 Novembre 1g0%7-~
A Vendre
Une propriété, fon’s et ba'isses.sise
celle ville, rue d’Ennery. prés le

Pour les conditions, $ -adresger a Me

| AsTreL Larorest, notulre en cette ré-
| sidence.

Port-au-Prince, 12 Novembre 1907.
Livret edire
Le soussigné avise le public que sow

YArcahaie En
et nom

voyage a
le déclare nul

Port-au Prince, 15 Novembre 1907...
- Cyeérisisn GAUTHIER.






C. + Lyon Hall & Ce



oon (no

Le steamer «Prins Maunrrs x,
venant de Saint-Mare, est attendn.
dimanche {7 courant, pour conti-



tit-Godve, Cayes, Aquin, Jacmel,..
Curacao, etc
Port-au- Prince, 16 Novbre 4907...

GERLACH & Co.. Agenis Le




Sie steamer ALTINBURG partite

1 ce soir pour Petit-Goave St-Merc,
Gonaives, Port: de: Paix, Cap-Hai-

tien, Puerto- eld St Thomnas ¢ et

‘KEITEL Ce Agents.» >





















St-Léger = ie aye eke
‘Succis exeellents depuis 1670. PREPARATI (ON, “DES PEAUK DE NGI
| CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR.---PRIK DES CHAUSSURES 0

Pour régulariser la Digestion Chevreau-glace ee et i pe Hommes et one 40 (di
« activer la Nutrition recommandée @ 10 (dix
Contre la Neurasthénie, PAné-| Verni-et "Conlenrs oS - ——~— srecommandée, $ 12 (donze

~ynie, la Chlorose. | Enfants ‘a alt Gourdes.
Contre la Dyspepsie, les mala-

alies de l’Estomac et des Intestins.
Contre le Diabéte,
Contre la Goutte et le Rhuma- |

tisme. , |
Trés agréable a boire!

EAU RABARA

- Purgative —
Dépurative

. An tiseptique. |

Action douce, rapide, énergique,
curative, contre






















GRAND PRIX

26. Médailles de toutes. les Expositions du Monde, y compris
@ Or, quil vient egies de cs os ion de St-Lowis













SUCRERIE ET DISTILLERIE
PLAINE DU CUL-DE-SAC. —
Dépot: rues Césars, N° 7 et du. Quai, N

ou se tient Monsieur: Barbancourt a la disposition des vr
_ teurs, et aussi pour expédier | leurs sommatiter tant
cate THe que pour IE tran , :























les singosgemont du
tube digestif, |
Embarras gastriques,
Constipations ha-
bituelles, ,
Congestions, Attaques






Er NTION pear ORE
RHOHITES, n= TL ne 3}
“aprecrions oF OES. eee 3












~ Affections biliaires- gt Bb ots 4S
et. hepathiques. Meee

Se

oy ~ pt et esis gira pau Ba | av :
PHARMACIES






Co qui fate? oritintts vet Blixie; ot oanllg
les prineipes ee a len i te (teu & : fee aie
Wii, OAL Ok eee wilder
fet tihemorrh aidaires. ‘s bot Uae - erre & ligase vue
: LE FLACON ‘ 4





Ports si Alex. sien & eel