Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




‘Sounewant. pou: Département,..4.20 | 20

oS j Meaner 2.00 PAR. MOIS






























1 ‘meurtre du Docteur Mauchamp:
2o arrangement définitif pour la po
hee de la zone frontiére algérienne; ef
Qo réglement de laffaire de Casa-| — sen es

| blanca comprenantune contribution

cTION ANTERDITE , p -

: {de guerre et le paiement dune an- Vous connaissez, M. et Mme Back
eaut. M. Fernand Hibbert, dars Les
_ Café Hviti-Cap: 42, | eienne indemnité aux citoyens fran-| Tpazar, nous a donné de ce ménage
ente: 94.25, | cais qui ont souffert du mouvement | modéle un portrait que nos. lecteurs
tt de la République | anti-étranger; 40 exécution mame n’ont pas pu oublier. Mme Bacicaus, .
Mr Barthou de Mont- | diate des réformes prévues par la | jeune fille, avait dO avoir de limagina-
ra 9h.30,et est arrive Convention d’Algésiras en commen- | tion, des réves, des exaltalions poé-
heures a Mezin par | eant par Vinstallation dans les ports | tiques. Epouse, elle ne pense plus qu’a
ndide. Apr és tine visite ‘de la pol 128 fr anco- espagnore SO mari et a Bes enfants. Les soins

au cours de laquelle| Paris ter.-~ La pluie continue domestiques labsorbent tout entiere et
sa conversalion seu ressent un pen.

al 2, le eerident | ee dens cerfaings parties Tnon: plus yu’il n’edt convenu. Qaant a M.
ailieres s President) Gees Gu old we tae renee mal 5 | Bacicaat, il se laisse dorloter, trouvant

ande: | Vensemble, la situation s'est beau-| jg situation d'ailleurs délicieuse.
et Mollard qui seront | coup amélioné ée. Le Piésident Fal-| Le ménage Bacicaut serait il le type—
bop on ou He at ‘rive: Heres qui a visite la TeHen. inondée, | da inénage haitien? E’auteur Te é pense.

Pt _ dé de visiter le Département | Et il ne nous parait pas qu'il ait tout a.
de la Garonne avant de rentrer A | fait tort. Nos lecteurs verront toutelois
Paris. — _L.gue. unis Dravons pie piece point de
- Saint-Pkrenspuure ter.— L’ Etat- monopoles. Une Frangaise, quia long-

major général a décrété | Pintroduc: | temps séjourné en Allem»gne, fait dans
: says un journal le tableau suivant d un mé-

pte erade del ia lang He. Japoual= nage allemand, qui ressemble singu-
hee S da cde | MaLac a ma On travail 4 ligtement A un ménage haitien:
spagn da géné- | aLaGa 1ér. — On tre » au- ] erlin, j'avais pris pension dans
Vamiral Philibert fui hui a nettoyar la ville et a ene |), aa ie dag ars pe Bice, Sa ore

4 ie la boue qui,dans cet taines rues, géniture était vombreuse, enfants de
dépasse deux pieds et demi d’épais- | tout age ct de toute taille, échelonnés,
seur,— Les progrés sont lents.

yet que l'on avait sans corse dans les
“Mexico ter,-~ Le Président ‘Diaz, jambes, comme.dans.toutes les familles =
| entoaré de tous les membres du-ca- allemandes.
binet mexicain, a regu ce matin aj} be professeur Pulse et sa femme
onze heures, le secrétaire Root dans for maieut ua mmonage Ba ee
eo ire qu € ai renconirés~-
i> | la salle des ; ainbassadeurs du palais | 7 ‘Alte gue in ‘ante a ance; hoa:
| national, reux. La- bas, ce nest pas le mari qui
__OpEssa 2. — Un train, contenant admire, c'est la femme. Mme Bilse se.
200. voyageurs, a été arrété et dé | pamait. devant M Buse. Elle me disait:
-| valisé par une bande de voleurs. ~ Ab! si vous Paviez va, nion Hem~~
Plusieurs femmes: et enfants ont merick; le jour de ses noces, ‘le bou-—
été blessés. quet de myrte a la.boutonniére, cra-
2 (CasaBLanca2. ~ Des représent ants vaté is blanc, les cheveux frisés!... Ae
elatribu des Médionnas sont ve-| «Elle tui cousiit en cachetle une -
| nus. se. plaindre au général Drude robe ¢ le-ch. mbre’ peur la féte de Boel
voir. été attaqués | par. des Maro- ‘Jui confectionnait des grogs au cognac. —



sn

































| Elle repassatt ses chemises. Et, quand
cause de leur ee io @UX | il reatrait un peu ému de la brasseri ie,

ele ne lui faisiit pas. de reproches,
‘mais une tusse de café trés noir, ce_
était plus ullie.
-¢ Mme Bilse ‘avail. guére le. temps
dire pi de songer aux cho.es intel-_
tuelles. Ele était trp « ‘bsor bée par



nce

“les agtints grouill ant autour d’ alle. « en- ,
core plus par les soins ménagers, qui
_-prenaient a.ses yeux les” proportions de-

rites solennels. Elle s’occupait de faire Te
de la liqueur au jaune d'ceuf, des con-| — ---Lettre ‘ D ect
fitures de quetsch et des conserves
raifort. Sa vie se passait a la cuisine. | Sarees Set annoncer
‘Chez le profesnenr Bilse, on mangeait | 16, de concert avec le Co
le matin, Vaprés- midi on mangeait, et | | les 10 Titres dont duplicat
le sof c’était enco:e des tournées de | clamés par la Maison F. He
café au lait et de tartines 4 n’en plus | avaient é:é légalement bralés, atten ait
—~—-finir- Quand les pénsionnaires parlaient | de noovelles instractions du Dé Ot,
d’un site a visiter, elle disait :
--- Oui, on pourrait aller 14... On y
trouve de la bonne biére.
«Elle m’interrogeait quelquefois sur | c’est. la planed
les. ménages francis, et avait le bon | qui arré:a a temo cette opératio
sens de pe pas envier les Parisiennes. ae e ala Caisse pub ique,
Ce qui l'intéressait de notre vie conju- | la Bar que fa: aviste; clead
gale, c’était de savoir s'il est vrai que | vérité, en avangant son econce
nos matelas sont-en «crin végétal» et | découverte du fait. regrettabl
qu ’on n'a pas de lits de plume! Et elle | git;
































hie . (901 a
patle encore; ses
Gerniers concours

s‘attristait pour les Frangaises alapen-[| -- Procés- verbaax du ‘Séna sos

sée quil ny a pas de fétes spéciales des 4 et 5 Juillet 1907 ; Le

pour les accordailles, les fiancailles, les} --- Avis da Magistrat Communa

anniversaires de mariages; donc bien ++Buat des denttes exportées pendant banal it

peu d’occasions de faire-du sentiment. .. | le 3° trimestre-de Vexercice 1906-1907 ;

et.de la patisserie, ce qui, pour les AR --- Procés-verbaux des examens de | :

lerlandes, va toujours: de pair. | cole libre de Droit du Cap. (session de} Une 2 dépéche cae
«Mme Bilse, ev tablier b'eu, dans sa | Juillet 1907)5 | tris ouvelle de -

cuisine, ne- ‘manquait pas d'un certain |, - - Nécrologie da D Louis Andui y wis

aitrait. En toilette, coiffée d’un chas | Avis administratifs et autres. fue Mime SV Dejean

_ peau pointu tyrolien, quiavait Uaspect |. Ordre des Avocate ae 0S ee condo’
—d'un-cornet-a-dés, dod débordait sa] Hier, adix heares du matin, aa Tri- | ‘4? hs Bel At
grosse figure; vélue ‘dune jupe courte bunal Civil, a eu lien Pélection du Ba - 0 i ‘ r

. le couleur verdatre, qui relevait sur le | ronnier de VOrdre et des membres ba ait ia es
ventre, elle perdait. beaucoup. de son | Conseil de Discipline. Saas ue

-charme.
messe colenrel











, J€ C1018 bien qu’i al é sortant, if'a &é arehae a Vélection d
songé alaregarder, | Batonniec. d’ abord Le dépouillement
« Mais elle regardait son- amar elle -du-scratin- ace suive
le contemplait, tandis qu il fun te-Solon Meco: (rééla .2e- voix Nous apprenans: avec p

———erdement 84 pipé, dune tacou tres ex-| Divers tt vl prac de notre ami BENJAME
pressive. Et ses reg rds m’expl iquer ent]} — Pyis on passa 4 |'élection des. memb ois

toute sa psychologie. du Conseil, qui se trouve ainsi com
ne «Et je pensuis, aprés tont, que c’est e

le bonheur de. ja femme-altenrimde qui Viard, C. Gainthier, H. Voley, Cc
est le plus enviab: ménage.est-sor : Francois N ;

— royaume - jeune, Cami lle Latorwe.
coup d’ enfants.

«Je me suis-toujours- dewvait

qu'une femine- ‘pouvail” souhaiter “de Me le € depute oes
plus. . 3 a paraitre: son journal: «La Re

q Ma hebdomadaire et
}chez Aug. A. Héraux. .
En répondant A son 5

Société Astronomique Monsieur-le Direc eur,—
eT MEréonoLocique pe Port-au-Prince | jouter aucune ROUGE ‘débor ai
Observations faites ce malin a 7 heures. ste e SOtte © Gu ots Nets "
_ Pression. barométrique 4 . 761 m jm 52 an ae = : :
. . Températore a ombre... 505.26" 6 n’a pas goncouit ave
— Hemidive zee encentiémes..74 |
Direction du VENT ees e eee Ext 25° Sud |,
Nébul osité. eee we a 9 BE ae O- ynélic iens peuvent p att
Pluie te OR EE Ste eee eo Aussi, que ceux
: Sad
Maximum de température d hier 32° 7. Folie» auraiencdt ative
_ Minimem rs 2084
WOON occa eae ts 8 |

: - | mardi, si« Dynamo ve
_ Observations parlicalicres: a te «© bien entraing

ra ae heures ;:



« Valdivia >
des passant e at ve Sur:



wW. Woél, E “Maiboa.
ay -Frangois,C. Kawas, |
, Mies Supplice, Moise, |

ort.
ec Mme E. Baker, A. Fv

ier, A Barthe, J. Bresh,

urs Clementine, Renée, | |

cours Emile, Monique,
. MM. Hiram O. Hance,

F meublée avec grand |
e Turgeau.

ignements et pour visiter, | ‘

enue Ducoste, N° 3.
AYVi

nm Haitt a Phonneur |
te bénéficiaires des in- |

cordées par la-Commis |

nglo-haitienne de 1908, |

se présenter au Gon~_

ral pour toucher, déduc
§ frais, le premier quas

fon qui leur a é&é altri-|

fle destinataire al’étranger, ~Ja répon
Ise éiant payée d'avance par l’expédi- |
fener,

me. Administration échangera de mé- |
|mentaire direct pour
chacun des | Bouquets, quittant li Gare du Nord &@:
| 4 heures.

es, résidint en Haiti, a
iscrire de nouveau avant |
S.:

aine Occasion
Express, ny devant par
a -Nord, se met 4 la
s chargeurs.

dit tions, s'adresser chez R.

4, Rue do Magasin |

4 grenages
He a coudre

LAGOS ANNIS _

epdrg ~-
¢ horizontal tout neuf, |
12 chevaux vapeur, |

No AL de Ja rue des |

Prive tout neuf. S'a- |
ions 8 a M. ENE

neert grand format |
Hie Kriegelstein mT

| Thomazeau, s'élevant a
Deux cent vingt-qualre gourdes, ayant



| bre- -poste de 5 centimes,
sets te Si Majesté le | coupons réponse dont seront porteurs |

é Z
|les destinataires des correspondances |



Feuille Adirée

Le soussigné, quartier-maitre de
Thomezcau: donne avis 4 tous ceux a
qui il appartient, que la feuille d’ap-
| pointements-duea-ta~ police rurale de
la somme de

été adirée, il la déclare nulle et non
avenue, pupiicata devant en étre dres-

sé. La dite fenille est pour le mois" de
era laisse, avec les peter

Juillet 1907. |
Thomazeau, le 2 Octobre 1907.
Sérapuin ROBERT.
Avis

Le Ministre de France en Haiti a

| Phonneur @informer les bénéficiai- |
‘yes des indemnités accordées par la)
| Gommission mix'e f anco-hailienne |
| de 1903, qwils peuvent se présenter |
é la Légation pour toucher, déduc- |
| tion farte des frais, le premier quart |
de Vallocation qui leur a -été altri- |
| bude. . |

Général de Sa Majesté |

avis Postal

mier Octobre de cette année,

réponse au prix de sia cenlimes, or,
hacun,

, dans ses guichels, contre un-tim-

}recues de lVétranger.

os “A Vendre
Une. ‘gelle A femme de
| glaise.
S'adresser an’ bureau du journal.

te Roi de le Beavté

|~-Poudre-et Savon Naftalone le Roi de |
| la Beauté et le destracteur c

, gros et dé- |

des bou-
tons, etc, ele
Chez LAGOJANNIS.

: : enna (Yrmroen .
Grand assortiment de chapeaux

| de. Panamas,

Eo vente chez .
_L. »’ Esprinose.

: Port: -au-Prince, 3 Octobre | 4907.

‘ig nile Pigtail iC shi

A Vendre

: Bn face du Sérninair ime a tess

| bonne maison haute, ayant sept

, bien aménagées.
adresser au

rde la féte” patronale

L'Administration Générale des’ Pos-
tes porte 4 la-connaissance du com- |
| merce et du public, qu’a partir du pre- |
il sera |
vendu dans ses guichets des coupons- | ,, |

° | Prince et 7.30 de

représentant lreite. ‘centimes.| (ets, est enlierement FACULTATIF et ne

“frané, pour faciliter A Vexpéditeur | CU""4 que sub fart beau tenips.

qui l'enverra dans sa lettre, un accusé |

| de réception de sa correspondance par | BE"! des passagers que pour la Croix-

| des Bouquets et l’on ne délivrera pour




Portenu Prince, 30 Septembre 1907. |

forme an-

dJacmel, Curacao, etc...

bureaa au Journal, |





a a. ri Voceasion
la Croix-des--
Bouquets, le dimanche ‘6 Octobre, les
départs des trains auront dieu aux heu-
res suivantes:

Départs de la Gare du Nord

530 train supplémentaire

Le public est, avisé

6.30 4 réylementaire
7.30 « supplémentaire
8.30 « @

10.30 « réglementaire
2.30 « supplémentaire
3.30 « réglementaire
4.30 « supplémentaire
30 % &

6.30 « facultahf

Départs de la Croix des-Bouquels———~
6.30 train supp léementaire

7.35 « réylementaire

830 « supplémentaire

930 «¢ «

12.45 « réylementaire
5.30 « supplémentaire
435 « réglementaire
5.30 « supplémentaire
630 « «

7.30 « facullalif

Le dernier train de 6 30 de Port-au--_
la Croix-des. Bou-

Les trains supplémentaires ne pren--

ces trains que des billets Aller Retour.. _
Uy aura samedi 5 Octobre, en ov:

/tre du train de 3.30, un jean supple- -

la Croix-des- -

@ 0.90 Aller Retour: .
050 a &

La DIRE

Prix Tle classe
Tile a

~ Lasteamer Prins Wittem Ib,
venant directement de New: York,
sera ici prebablement aujourdhui
pour continuer leméme jour pour
Saint Marc, Petit-Godve, Cayes,.

Port-au-Prince, 3 Octobre 1907.
GERLACH & co. Agents.



(ie. auioneenise paéricaine
(Service New-YorkeHaitl.)



Service Atlas

Suivant cable. recu, le steamer
«ALLEGHANY? a quifté N- York
le 2 courant pour Cap-Haitien,.
Port-de-Paix et notre port ot it

lest attendu Jeudi 10 courant _ .
| Port-au-Prince,-3 Ostobre 1907.

: F.HERRMAN N & Co, Agents.




























Tareq se (Hau Gazeuses ay

Port-au-Prince
24, Rue des Miracles, 24
- FOURNISSEUR:

in Grand Cercle de Port-an-Prinee....
~ aw Petit-Club
e ’Union’Sportive Haltienne |
du Restaurant de la Paix
« du GCommeree
VHétel Bellevue.
"ae Central
conn a de France

du walé duPort Mariage. — See
du. Bar Fin de Siécle Traites. — —
fu Pot Prospectus.



baat gerne 0 rane
3



_ « du Commerce nae
International -

4@

%

@

« dela Bourse
a dela Ghambre

« dela Poste .

a dela Gare.

«a du Palais

ete TU ion Ia VVT
« Larousse ry ae
« Lavictoire

« Bourdon

« Cantave. ¥# | GRAND PRIX

Aux Cz de Bordeux e
Gonaives i" R. Sehatt 26 ‘Médailles de toutes les Bap

Petit-Godve : Café Lochard | &Or, quil vient dob
Jérémie: Café dela Paix 0 J cei oe
-St+-Mare: A. Dalencourt | as ee | a

_Jaemel: N-keafontant ae

~ Depot a. Turgeau | rodul se a CAI MT 1
LIMONADES GATBUSES | Dapot: |
‘Eau de Seltz. fo ou Di tient = B 2

po —teurs;-€ ee * 3
Siphons | ae pyran
Proparés avec ao ee






































~~ TKau , Stérilisée

__at de VAcide Carboniqa
Siops
4 Urgeat,de Framboises, de gin- |
-gembre,deCrenadine,de Citrons, |

ie Fleursd Orangers s, de Pe thes. |
Liqueurs S
Bitters Angostura, Anisette, Cu-|

-cagao, Peppermint, Creme de|
Framboises, « ae, ut o
agile,

s



Full Text






‘Sounewant. pou: Département,..4.20 | 20

oS j Meaner 2.00 PAR. MOIS






























1 ‘meurtre du Docteur Mauchamp:
2o arrangement définitif pour la po
hee de la zone frontiére algérienne; ef
Qo réglement de laffaire de Casa-| — sen es

| blanca comprenantune contribution

cTION ANTERDITE , p -

: {de guerre et le paiement dune an- Vous connaissez, M. et Mme Back
eaut. M. Fernand Hibbert, dars Les
_ Café Hviti-Cap: 42, | eienne indemnité aux citoyens fran-| Tpazar, nous a donné de ce ménage
ente: 94.25, | cais qui ont souffert du mouvement | modéle un portrait que nos. lecteurs
tt de la République | anti-étranger; 40 exécution mame n’ont pas pu oublier. Mme Bacicaus, .
Mr Barthou de Mont- | diate des réformes prévues par la | jeune fille, avait dO avoir de limagina-
ra 9h.30,et est arrive Convention d’Algésiras en commen- | tion, des réves, des exaltalions poé-
heures a Mezin par | eant par Vinstallation dans les ports | tiques. Epouse, elle ne pense plus qu’a
ndide. Apr és tine visite ‘de la pol 128 fr anco- espagnore SO mari et a Bes enfants. Les soins

au cours de laquelle| Paris ter.-~ La pluie continue domestiques labsorbent tout entiere et
sa conversalion seu ressent un pen.

al 2, le eerident | ee dens cerfaings parties Tnon: plus yu’il n’edt convenu. Qaant a M.
ailieres s President) Gees Gu old we tae renee mal 5 | Bacicaat, il se laisse dorloter, trouvant

ande: | Vensemble, la situation s'est beau-| jg situation d'ailleurs délicieuse.
et Mollard qui seront | coup amélioné ée. Le Piésident Fal-| Le ménage Bacicaut serait il le type—
bop on ou He at ‘rive: Heres qui a visite la TeHen. inondée, | da inénage haitien? E’auteur Te é pense.

Pt _ dé de visiter le Département | Et il ne nous parait pas qu'il ait tout a.
de la Garonne avant de rentrer A | fait tort. Nos lecteurs verront toutelois
Paris. — _L.gue. unis Dravons pie piece point de
- Saint-Pkrenspuure ter.— L’ Etat- monopoles. Une Frangaise, quia long-

major général a décrété | Pintroduc: | temps séjourné en Allem»gne, fait dans
: says un journal le tableau suivant d un mé-

pte erade del ia lang He. Japoual= nage allemand, qui ressemble singu-
hee S da cde | MaLac a ma On travail 4 ligtement A un ménage haitien:
spagn da géné- | aLaGa 1ér. — On tre » au- ] erlin, j'avais pris pension dans
Vamiral Philibert fui hui a nettoyar la ville et a ene |), aa ie dag ars pe Bice, Sa ore

4 ie la boue qui,dans cet taines rues, géniture était vombreuse, enfants de
dépasse deux pieds et demi d’épais- | tout age ct de toute taille, échelonnés,
seur,— Les progrés sont lents.

yet que l'on avait sans corse dans les
“Mexico ter,-~ Le Président ‘Diaz, jambes, comme.dans.toutes les familles =
| entoaré de tous les membres du-ca- allemandes.
binet mexicain, a regu ce matin aj} be professeur Pulse et sa femme
onze heures, le secrétaire Root dans for maieut ua mmonage Ba ee
eo ire qu € ai renconirés~-
i> | la salle des ; ainbassadeurs du palais | 7 ‘Alte gue in ‘ante a ance; hoa:
| national, reux. La- bas, ce nest pas le mari qui
__OpEssa 2. — Un train, contenant admire, c'est la femme. Mme Bilse se.
200. voyageurs, a été arrété et dé | pamait. devant M Buse. Elle me disait:
-| valisé par une bande de voleurs. ~ Ab! si vous Paviez va, nion Hem~~
Plusieurs femmes: et enfants ont merick; le jour de ses noces, ‘le bou-—
été blessés. quet de myrte a la.boutonniére, cra-
2 (CasaBLanca2. ~ Des représent ants vaté is blanc, les cheveux frisés!... Ae
elatribu des Médionnas sont ve-| «Elle tui cousiit en cachetle une -
| nus. se. plaindre au général Drude robe ¢ le-ch. mbre’ peur la féte de Boel
voir. été attaqués | par. des Maro- ‘Jui confectionnait des grogs au cognac. —



sn

































| Elle repassatt ses chemises. Et, quand
cause de leur ee io @UX | il reatrait un peu ému de la brasseri ie,

ele ne lui faisiit pas. de reproches,
‘mais une tusse de café trés noir, ce_
était plus ullie.
-¢ Mme Bilse ‘avail. guére le. temps
dire pi de songer aux cho.es intel-_
tuelles. Ele était trp « ‘bsor bée par
nce

“les agtints grouill ant autour d’ alle. « en- ,
core plus par les soins ménagers, qui
_-prenaient a.ses yeux les” proportions de-

rites solennels. Elle s’occupait de faire Te
de la liqueur au jaune d'ceuf, des con-| — ---Lettre ‘ D ect
fitures de quetsch et des conserves
raifort. Sa vie se passait a la cuisine. | Sarees Set annoncer
‘Chez le profesnenr Bilse, on mangeait | 16, de concert avec le Co
le matin, Vaprés- midi on mangeait, et | | les 10 Titres dont duplicat
le sof c’était enco:e des tournées de | clamés par la Maison F. He
café au lait et de tartines 4 n’en plus | avaient é:é légalement bralés, atten ait
—~—-finir- Quand les pénsionnaires parlaient | de noovelles instractions du Dé Ot,
d’un site a visiter, elle disait :
--- Oui, on pourrait aller 14... On y
trouve de la bonne biére.
«Elle m’interrogeait quelquefois sur | c’est. la planed
les. ménages francis, et avait le bon | qui arré:a a temo cette opératio
sens de pe pas envier les Parisiennes. ae e ala Caisse pub ique,
Ce qui l'intéressait de notre vie conju- | la Bar que fa: aviste; clead
gale, c’était de savoir s'il est vrai que | vérité, en avangant son econce
nos matelas sont-en «crin végétal» et | découverte du fait. regrettabl
qu ’on n'a pas de lits de plume! Et elle | git;
































hie . (901 a
patle encore; ses
Gerniers concours

s‘attristait pour les Frangaises alapen-[| -- Procés- verbaax du ‘Séna sos

sée quil ny a pas de fétes spéciales des 4 et 5 Juillet 1907 ; Le

pour les accordailles, les fiancailles, les} --- Avis da Magistrat Communa

anniversaires de mariages; donc bien ++Buat des denttes exportées pendant banal it

peu d’occasions de faire-du sentiment. .. | le 3° trimestre-de Vexercice 1906-1907 ;

et.de la patisserie, ce qui, pour les AR --- Procés-verbaux des examens de | :

lerlandes, va toujours: de pair. | cole libre de Droit du Cap. (session de} Une 2 dépéche cae
«Mme Bilse, ev tablier b'eu, dans sa | Juillet 1907)5 | tris ouvelle de -

cuisine, ne- ‘manquait pas d'un certain |, - - Nécrologie da D Louis Andui y wis

aitrait. En toilette, coiffée d’un chas | Avis administratifs et autres. fue Mime SV Dejean

_ peau pointu tyrolien, quiavait Uaspect |. Ordre des Avocate ae 0S ee condo’
—d'un-cornet-a-dés, dod débordait sa] Hier, adix heares du matin, aa Tri- | ‘4? hs Bel At
grosse figure; vélue ‘dune jupe courte bunal Civil, a eu lien Pélection du Ba - 0 i ‘ r

. le couleur verdatre, qui relevait sur le | ronnier de VOrdre et des membres ba ait ia es
ventre, elle perdait. beaucoup. de son | Conseil de Discipline. Saas ue

-charme.
messe colenrel











, J€ C1018 bien qu’i al é sortant, if'a &é arehae a Vélection d
songé alaregarder, | Batonniec. d’ abord Le dépouillement
« Mais elle regardait son- amar elle -du-scratin- ace suive
le contemplait, tandis qu il fun te-Solon Meco: (rééla .2e- voix Nous apprenans: avec p

———erdement 84 pipé, dune tacou tres ex-| Divers tt vl prac de notre ami BENJAME
pressive. Et ses reg rds m’expl iquer ent]} — Pyis on passa 4 |'élection des. memb ois

toute sa psychologie. du Conseil, qui se trouve ainsi com
ne «Et je pensuis, aprés tont, que c’est e

le bonheur de. ja femme-altenrimde qui Viard, C. Gainthier, H. Voley, Cc
est le plus enviab: ménage.est-sor : Francois N ;

— royaume - jeune, Cami lle Latorwe.
coup d’ enfants.

«Je me suis-toujours- dewvait

qu'une femine- ‘pouvail” souhaiter “de Me le € depute oes
plus. . 3 a paraitre: son journal: «La Re

q Ma hebdomadaire et
}chez Aug. A. Héraux. .
En répondant A son 5

Société Astronomique Monsieur-le Direc eur,—
eT MEréonoLocique pe Port-au-Prince | jouter aucune ROUGE ‘débor ai
Observations faites ce malin a 7 heures. ste e SOtte © Gu ots Nets "
_ Pression. barométrique 4 . 761 m jm 52 an ae = : :
. . Températore a ombre... 505.26" 6 n’a pas goncouit ave
— Hemidive zee encentiémes..74 |
Direction du VENT ees e eee Ext 25° Sud |,
Nébul osité. eee we a 9 BE ae O- ynélic iens peuvent p att
Pluie te OR EE Ste eee eo Aussi, que ceux
: Sad
Maximum de température d hier 32° 7. Folie» auraiencdt ative
_ Minimem rs 2084
WOON occa eae ts 8 |

: - | mardi, si« Dynamo ve
_ Observations parlicalicres: a te «© bien entraing

ra ae heures ;:
« Valdivia >
des passant e at ve Sur:



wW. Woél, E “Maiboa.
ay -Frangois,C. Kawas, |
, Mies Supplice, Moise, |

ort.
ec Mme E. Baker, A. Fv

ier, A Barthe, J. Bresh,

urs Clementine, Renée, | |

cours Emile, Monique,
. MM. Hiram O. Hance,

F meublée avec grand |
e Turgeau.

ignements et pour visiter, | ‘

enue Ducoste, N° 3.
AYVi

nm Haitt a Phonneur |
te bénéficiaires des in- |

cordées par la-Commis |

nglo-haitienne de 1908, |

se présenter au Gon~_

ral pour toucher, déduc
§ frais, le premier quas

fon qui leur a é&é altri-|

fle destinataire al’étranger, ~Ja répon
Ise éiant payée d'avance par l’expédi- |
fener,

me. Administration échangera de mé- |
|mentaire direct pour
chacun des | Bouquets, quittant li Gare du Nord &@:
| 4 heures.

es, résidint en Haiti, a
iscrire de nouveau avant |
S.:

aine Occasion
Express, ny devant par
a -Nord, se met 4 la
s chargeurs.

dit tions, s'adresser chez R.

4, Rue do Magasin |

4 grenages
He a coudre

LAGOS ANNIS _

epdrg ~-
¢ horizontal tout neuf, |
12 chevaux vapeur, |

No AL de Ja rue des |

Prive tout neuf. S'a- |
ions 8 a M. ENE

neert grand format |
Hie Kriegelstein mT

| Thomazeau, s'élevant a
Deux cent vingt-qualre gourdes, ayant



| bre- -poste de 5 centimes,
sets te Si Majesté le | coupons réponse dont seront porteurs |

é Z
|les destinataires des correspondances |



Feuille Adirée

Le soussigné, quartier-maitre de
Thomezcau: donne avis 4 tous ceux a
qui il appartient, que la feuille d’ap-
| pointements-duea-ta~ police rurale de
la somme de

été adirée, il la déclare nulle et non
avenue, pupiicata devant en étre dres-

sé. La dite fenille est pour le mois" de
era laisse, avec les peter

Juillet 1907. |
Thomazeau, le 2 Octobre 1907.
Sérapuin ROBERT.
Avis

Le Ministre de France en Haiti a

| Phonneur @informer les bénéficiai- |
‘yes des indemnités accordées par la)
| Gommission mix'e f anco-hailienne |
| de 1903, qwils peuvent se présenter |
é la Légation pour toucher, déduc- |
| tion farte des frais, le premier quart |
de Vallocation qui leur a -été altri- |
| bude. . |

Général de Sa Majesté |

avis Postal

mier Octobre de cette année,

réponse au prix de sia cenlimes, or,
hacun,

, dans ses guichels, contre un-tim-

}recues de lVétranger.

os “A Vendre
Une. ‘gelle A femme de
| glaise.
S'adresser an’ bureau du journal.

te Roi de le Beavté

|~-Poudre-et Savon Naftalone le Roi de |
| la Beauté et le destracteur c

, gros et dé- |

des bou-
tons, etc, ele
Chez LAGOJANNIS.

: : enna (Yrmroen .
Grand assortiment de chapeaux

| de. Panamas,

Eo vente chez .
_L. »’ Esprinose.

: Port: -au-Prince, 3 Octobre | 4907.

‘ig nile Pigtail iC shi

A Vendre

: Bn face du Sérninair ime a tess

| bonne maison haute, ayant sept

, bien aménagées.
adresser au

rde la féte” patronale

L'Administration Générale des’ Pos-
tes porte 4 la-connaissance du com- |
| merce et du public, qu’a partir du pre- |
il sera |
vendu dans ses guichets des coupons- | ,, |

° | Prince et 7.30 de

représentant lreite. ‘centimes.| (ets, est enlierement FACULTATIF et ne

“frané, pour faciliter A Vexpéditeur | CU""4 que sub fart beau tenips.

qui l'enverra dans sa lettre, un accusé |

| de réception de sa correspondance par | BE"! des passagers que pour la Croix-

| des Bouquets et l’on ne délivrera pour




Portenu Prince, 30 Septembre 1907. |

forme an-

dJacmel, Curacao, etc...

bureaa au Journal, |





a a. ri Voceasion
la Croix-des--
Bouquets, le dimanche ‘6 Octobre, les
départs des trains auront dieu aux heu-
res suivantes:

Départs de la Gare du Nord

530 train supplémentaire

Le public est, avisé

6.30 4 réylementaire
7.30 « supplémentaire
8.30 « @

10.30 « réglementaire
2.30 « supplémentaire
3.30 « réglementaire
4.30 « supplémentaire
30 % &

6.30 « facultahf

Départs de la Croix des-Bouquels———~
6.30 train supp léementaire

7.35 « réylementaire

830 « supplémentaire

930 «¢ «

12.45 « réylementaire
5.30 « supplémentaire
435 « réglementaire
5.30 « supplémentaire
630 « «

7.30 « facullalif

Le dernier train de 6 30 de Port-au--_
la Croix-des. Bou-

Les trains supplémentaires ne pren--

ces trains que des billets Aller Retour.. _
Uy aura samedi 5 Octobre, en ov:

/tre du train de 3.30, un jean supple- -

la Croix-des- -

@ 0.90 Aller Retour: .
050 a &

La DIRE

Prix Tle classe
Tile a

~ Lasteamer Prins Wittem Ib,
venant directement de New: York,
sera ici prebablement aujourdhui
pour continuer leméme jour pour
Saint Marc, Petit-Godve, Cayes,.

Port-au-Prince, 3 Octobre 1907.
GERLACH & co. Agents.



(ie. auioneenise paéricaine
(Service New-YorkeHaitl.)



Service Atlas

Suivant cable. recu, le steamer
«ALLEGHANY? a quifté N- York
le 2 courant pour Cap-Haitien,.
Port-de-Paix et notre port ot it

lest attendu Jeudi 10 courant _ .
| Port-au-Prince,-3 Ostobre 1907.

: F.HERRMAN N & Co, Agents.

























Tareq se (Hau Gazeuses ay

Port-au-Prince
24, Rue des Miracles, 24
- FOURNISSEUR:

in Grand Cercle de Port-an-Prinee....
~ aw Petit-Club
e ’Union’Sportive Haltienne |
du Restaurant de la Paix
« du GCommeree
VHétel Bellevue.
"ae Central
conn a de France

du walé duPort Mariage. — See
du. Bar Fin de Siécle Traites. — —
fu Pot Prospectus.



baat gerne 0 rane
3



_ « du Commerce nae
International -

4@

%

@

« dela Bourse
a dela Ghambre

« dela Poste .

a dela Gare.

«a du Palais

ete TU ion Ia VVT
« Larousse ry ae
« Lavictoire

« Bourdon

« Cantave. ¥# | GRAND PRIX

Aux Cz de Bordeux e
Gonaives i" R. Sehatt 26 ‘Médailles de toutes les Bap

Petit-Godve : Café Lochard | &Or, quil vient dob
Jérémie: Café dela Paix 0 J cei oe
-St+-Mare: A. Dalencourt | as ee | a

_Jaemel: N-keafontant ae

~ Depot a. Turgeau | rodul se a CAI MT 1
LIMONADES GATBUSES | Dapot: |
‘Eau de Seltz. fo ou Di tient = B 2

po —teurs;-€ ee * 3
Siphons | ae pyran
Proparés avec ao ee






































~~ TKau , Stérilisée

__at de VAcide Carboniqa
Siops
4 Urgeat,de Framboises, de gin- |
-gembre,deCrenadine,de Citrons, |

ie Fleursd Orangers s, de Pe thes. |
Liqueurs S
Bitters Angostura, Anisette, Cu-|

-cagao, Peppermint, Creme de|
Framboises, « ae, ut o
agile,

s