Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text






ournal Quotidien, Commercial et VAAnmonces.

CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIETAIRE cn a








Abonnement p

our Département....4.20 sae
* | PAR MOIS

«. Etranger 2.00 }














: FRANGAISE ‘nation. - . noaveapx cas se sont déclarés dans
ns Braita (Roumanie) 10.—La nou- | ls Gouvernement de Waroslav.
TELEGRAPHIQUES | velle est parvenue ici qu'un nouveau | Un journal médical russe annonce |
du NOUVELLISTE = |-Messacre-de juifs a en lieu A Kis-| que a semaine derniére, il y avait
orion inteRvite). _| Chineff. Ou esirme que daus les dé-_ 304 .cas,dont89-ont-été mortels. dans.
ee fe ~ysordres qui ont eu lien hier, quatre+ | 6 des provinces russes.
Cacaos Haiti: 116/136; | vingts israélites ont perdu 1a vie, | cermemmemereesme—
149; Martinique:148/| Le quartier juif fut attaqué par des
























: | «ad ; TAT 1n Q aah
pe: 150/162. bandes organisées qui envahirent | tA K 8 AN [ K
Me-Clérmencean recut (les-maisons et les boutiques et tueé-, _—

lliés Lacroix ren- |] rent brutalement ou blessérent tous le image Avoque-en—notre-esprit le”



ceux qni essayfrent de_défendret-mor

oP







enveloppé daus une redingole trop large,avec
un nez long et de vrosses Iupelles.5 dun pé-
dant, indifférent a tout ce qui Ventoure, ne

s'animant qu’a la vue de quelque texte diffi-

‘cile d’Aristophane on de Pindare, capable de _
sejeler-en die colére noire pour un @ esprit
douxe wis a place d’un « esprit rude ». Crest

rteur propriété. Les Juifs pris de pa-

nique senfuirent de Kischinelf Unt

grand nombre @entre eux quiétaient

allés vers les rives du Pruth, espé-

Prantl trouver protection eu Rouma- |

cul Céteprés-midi bie, furent-chassés par les gar es | oe es an :

4 i Lis wublig He a frou “ € 4 : . ss ie de Hugo —dans la plus complete el Ja pire

tretint dela question | Mexico 10, — Florencio Meralés acreption du terme,

#s frontidres de cette. et Bernard Mora qui ont été con- Si quelque Gree de DPépoque de Pariciés

de_notre_colonie de-| dainnés-&-mort fle 6 Juin pour a voir! revenuit parm nous, il serait certes éonné
Oe assassiné see pernc ant ais exe [ell mcompeno du mot hellénis-

hilibert (élégraphie:
ports de baliments si-
jination caline.—- Pas
wsablanca ni aux en






































edn: oe Vaatdenal: “New ten aed, | me Tl ne compreadrait pas par quelle «sorte

Ee aeay du-Guatéimals, “Bat Meas, on ee an d’ironie supérieure on en est venu a uésiguer
eCeG?,-— MP RUB son. ¢ e . :

oir pour-assister PurenspouRG 10.= La -cNovoe





quwelles recon- | ce chinoises, ont élé détruites par
actuel, Abd-el- | un incendie. - a
—— Irrusrox (Sibérie) 41. ~ Gavriloff,
chef de da police secréte, a ete as-
sassiné ce matin. nese fp bret Synge pipes
- Grodno Matsevitch, ex-chef de laj Le peuple gree-a aime ia yore, Or nye
ye RE ee kot eut lien 1a &. | wie que la ot ily a. vies Ja vie étant un
ie Biarysto} , au An ce | sucees, Une victoire sir les. puissances de~
nu-jarve en Juin 4 906, 8 Ele | mort. Lavue d'un corps malade et disgracié:
llement blessé ce matin par vest teiaty Fite tn ete ivfellecaslen 8 Fe a
sroristec Ce dernier a été ar- de réjpours Crest pourquot les Grecs ent
a as a : jAivérent ala fois le corps et Vesprit, voulant
J alleindre & la perfection physique en méme ~
temps qua la perf-etion wnorale,Tootes leas.

parce terme ce gai précisément est le phis
L oppose a Pideéal grec. 4 . of tne ji wo
. emia dit qu’elle apprend que le Ii y cuLdes savants, Ges professenrs, des
SE Oa Won wavne b wiinieteon Ap ba a peng ty cee iducugcues 2 Albaues,Maisdepeuple hellé.
10 = On WenVeria Aninisire de a Marine va dommer Hoe Ee ouent amoureux de incuyement
a tenforts: ele -Vord de mettre en chantier Quutre + ot de wie,que les fecous Sa dunnaient en pleia
suicier uyanl décla- | Cul sés de 21.000 tonnes. | air, dans‘Ja lumiére vadieuse qui, descendant —_
ont al disposait | ~~ GasaBianca 11. - Le refs obsting | des hauteurs de VAcropole, rayounait sur les
es et ayant nefusd | dex triburs dp Vintérieur de joindre | toss et uapreait ts pits de gee
ol mentaire de ca-| le mouveinént, est hi cause de Vin- | vans con cabinet de Wavail comme en tne
Sarl de lui envos succes des négocialions de pals com: | tour bétonnée. Le philosephe ne séloignait.
2 ee -Lmencés par. la_tribu-Mediounas:— ~~} pas-de-da société des hommes > ausst lar phi-
France et] Le général Drude est toujours losophie gieeqne, —— parce qiwelle sit rester
gienseme ba ae ff te : Fe Pata - pen contactavec | humanite, oom est-elle la plus :
fa, Ah ee souurant.~ os vivante et la plus hamaine de foutes..La.ral-.
tans la dulte’ pour. Hone hone 411.— Environ cent sanlhropie est une maladie woderne. La mi-
€, cerlains fails | des principales maisons de commer- [segynie surlout, homme détude de nos.
7 jours fait -profession de dédaigner la f-mme,
Quelle erreur! Et que nous sommes loin de
Ges seges alinables qui be craignaient pas de
paraitre, couronnes de roses, a la table Vane
Aspasie ou de guelque anlre courlsade céié-










a Les rapporls offi-
. propagation du chcléra | qivecs portent Ja swanque de cette double
propagecon @ BAViss p soang

se gont alarmani rénte ps éoccuration ; mais elle est surtout tangible =:



iat lac alia i x eel tala leat ieee aldara maniac rascals aaa




dans la statuaire. Leurs statues sont des mo- . qu'il soit bien ‘constitué. Dans les fonctions
déles achevés de beauté corporelle, sans que | mémes pean tu crois qu i a Te moins” la
la-beauté-morale-en-soit-pourtantabsente,On-;-de-part re—celles-de_lintellig = sisladt apres experiis :
sent que ces corps vigoureux et harmonieux [autne qui ne wait que ee penste peche souvent parce - oe ‘Des avis admini
n’out pu abriter que ‘des ames fortes. que le corps est mal disposé ? Le défaut de® 7 ;
Si toutes ces statues se metlaient 4 marcher | mémoire, la lenteur desprit, la paresse, la






















et se mélaient & nos foules, quelle triste fi- | folie méme, sont des suites d'une disposition | — Les officiers de 'Eta
gure nous feiions a cété Welles ! Avec nos | facheuse de nos organes, et nous. font perdre | au Prince ont enregi h
dos volités, nos épanles tombantes, nos pau- quelquefois toutes les connaissances que nous | née 4906: =
vre®biceps, nos colonnes vertébrales inenr- | avions acquises. Si au contraire le corps est Nai

vées, nos ventres proéminents, nous aurions | sain, homme n'a pas 4 eraindre de sembla- |
Pair de produits dégénérés dune humanité bles infirmités ; ; i doit méme s'atlendre a ce |
décidément compromise, que la vigueur de son lempérament produise

La plupart d’entre nous sont en effet fort n lui des effets tout contraires >. ble |
mal lotis. Les attitudes professionnelles et la Si la fantaisie vous prend ( il est proba @

sédentarité de notre vie ont rompu l’équilibre | GU ‘elle ne vous prendra pas ) de lire le’ mor--
harmonieux de nos membres et détruit les | Cea dans le texte, voyez les Entretiens Me-
belles proportions musculaires qui font la mérables de Xénophon, livre TH, ‘chapitre
beauteé physique. Nous ne sommes pas assez xl es. eos. Sur. es sports-comme sur beau :
~~soucteux du re B 108 PORES APEES at 1
Seater ge rors | tesco arkeemrae har paper seg
_sont encore venues.compliyqner. le-malLes4 availa dire, Depuis-on ne fait-que-les-repé—| mane “p teau-P et
~ hommes portent des vétements serrés qui dé- ter, et souvent mal.. 197) a ns at de ase
terminent une facheuse constriction des or- ‘LOZAI. 1905 de 101.133 habita
ganes, Las femmes de leur coté ont voué un | » | la population flottante,
veritable culle an meurtrier corset : elles se | ' année 1906, de 104. 474
sont faitun idéalde beanté conventionnelle |
quis éloigne--vh combien |. de la pure tra- |
dition grecque. Tel est cependant leur char- |
me gue neus continvons & les aimer ~quand’ po
méme...eL a les trouver belles, plus belles.
que les plus belles des Athéniennes qui char- |
mérenties nulls d’Alcibiade.
Les Grecs échappérent a cette dégénére
cence physique par Vemploi inéthodicqne des

Mariage —
Divorces

























de “La population de da Cap
| de s’accroitre, non par lex
I naissances, mais par une
constante des autres villes..
D'aprés Moreau de 5}

| au Prince avait en 1789 une












Société Astronomique —
er MéréornoLocioure pe Port-au-Prince
Observations faites ce matin &7 heures. |

Pression barométrique ......760 m/m 2
Température 4 Vombre.,......+28° I


































jeux el de a ae ne mn tique. Hs combi umidiié relative en-centiémess+ 66 a" “ast donc anementee de
HES PREPCICES ¥Y2 $s ini : , ° :
effets hygiéniques et plastiques désirables. Direction du vent....... Est 50 Sud j Nous reviendrons Sur.

Aussi furent-cils forts et furent ils beaux. , Nébulosié Cirrus cirrocum. Ciro strat. 9 | sanies~ constatations. ~~ (
y PIBIC a cso revesnessoverraees Néant

Voulons nous également étre forts et beaux ? |
Hommes et femmes, faigonus un refour vers Matimom de température d' hier 35° 2
la Greece, Soyons des hellénistes, sinon capa- | Minimum—_ a 22° 3

bles de liadule,. SA 16... lexique,. quelque églo-| Ozone CDROOT RDEO RA —— * ay

gne charmante de Théscrite, du moins dignes Le Directeur de U Observaivire.
des ciloyens ou des ciloyennes qui servirent ae ’ / ER ConsTantin

de modéles § aun Phidias ou aun Praxiféle. | _

« Epaules larges, pottrine saillante, colon- inistére des Finances
ne vertébrale dioite, abdomen rentré, reins | “Dans le rapport do Dépariement. tes|
solides et ting, muscles des membres. bien | Finances, présenté a la. Chambre des].
Communes et an Sinat de” la Republique,





















| Cy Ne sont pas compris dans

le grand-vombre des enfants
“Cy Voir les notes. “démog

| L. C. Lhérisson publiées dan
liste » de rele ali






























développésy, von les caracléres des ‘corps | P het a :
* 4
adrairables que les arlisles recs. ont taillés de la, Cathédrale | rent

dans-le marbre-et dort “ts “trouverent les] aprés- midi. a
exemplaires dang les quarters riches comme | 2! t améticain que la Banque Nitionale “Ces exercices pieux ‘se f

dans lex faubourgs d’Athénes. Ces_qnalités, |. doit restituer-a Etat, ainsi que ate-te | sachs etermineroato mard
“nous pouvons lea, acquérir_par une-ddueation correspondance | angée entre -elle-et Chapelié de So Franco 6
physiqne sé ieuse et par la correction métho- |! Commission de Liquidation du Proceés | i repr va officier.
dique des mauvnises attitudes contractées, I] | de la Consolidation, correspondance insé- A Vissue de—latett 4
nedépend qne de rous délre des statues vi- [rée an Journal Officiel d 4S Novembre es -élections-povr le.
vanlés et de faire de chaeutrde nousunchef- | 1905, Ne 9 ne ‘ boreno:

dae
mayne. La Justice a été également saisies de] Crest poor | nous orca te

Si mes exhortations ne sont pas assez élo- | corte question de remboursement. | beau tempsed les charman!
| “| Confrérie contnbuaient

quentes, je les appuierai de Vantorité @un |
Gree, qm wayant jamais lutté pi lancé le dis- | . Moniteur
que aux [es de Dionusos, wanra pas Pair | Outre avis de la Secrétatrerie d Brat part 4 rchausser Véclat des
de se vanter soi-méme en vantant Pexcellence | des finances ci-dessus reproduit, 1’OF- | clésiastiques. La neces sit
lesexereices du corps, Gest Socrate que je | ficiel hier, merciedi, contient: Ttrement organi é
veux dire. Voici, daprés Xénophon,en gnels |. Deux Décrets ‘dw Corps. ‘Lépislatif plus. sensible. Et rep ne
genes dont i avait veoangue i antes donnant décharge aug Secrétaires d’Etat | la majesté d'un culle 4
Peliente = que ke exon’) qui ont géré pendant les exercices 1902- | cation de chants.
@ Méprives-tu les avantages qne- procure 1903 et 1903 19045 Féte pe
un bon tempérament 2 Cependant es les hom. le Si et correspondance échangée entre ; Clest samedi la féte pz
mx | ecrétaire d’Btat des Finane aire de tr Crois-Ges7
| Bangue Nationale d’Haiti, relative aux ili de i Groix.
intéréts inddment portés sur le comipte | . cause des nombrens
«Indemnité des sinistrés de Petit-Godves; |. pon a ce jouhs
~~ Le contrat de concession A M.. Vic~ [ae ‘one simple messe DH
tor - Gentil pour |’établissement sur I'Es- , ae ier traio. La sole
planade da Champ de- Mars, d’un champ ae Jendemain dima
de courses et d’un jardin agrémenté de encera vers
Statues, bancs, ‘etc, etc; Pome
— La snite du. proces-vérbal de la s
e dans fous: nos actes; il | ance da 5 Septembre gob, de la Cham





















































anent arias: P homme bien constitué con-
serve sa santé, jouit de toute sa force, défend
sa vie avec honneur dans les combats, se tie
. heureusemen#des périls, préte secours 4 ses
amis, oblient par ses services la reconnais-
sance de sa patrie.
« Sache bien que dans aucune lutte, dans
aucune circonstance de la vie, tu n’auras pag
ate repentir-d'a a exercé tes forces. Notre |”
« corps nous est uli









esttonjours de la plus grande impor tance | bre des bépues;







+

: és Vau-| In aceord with a. Law. passed by the.
: Blie et Me calf irad Vil- | last American Congress, it is required
qué: Mile Régina Vincent | that all American. citizens register at Oui produit le plus ie pai
iquez, Mile Léonie Elie et | the American Consulates every year. Ons pros “le CG PrUs 76 pain, ‘
© . | Notieeis hereby given that allAmeri-| Yu donne le pain le plus blanc -
| can citizens in this Consular D strict | &é le plus léyer,
ehall appeur at this Consulate for regis- Cestla PHisbury’s Best
ton les-Bains po ee of wind de la Pillsbury Washburn Feour
4 1, EA. al. On each ollice day, until tne lg Co. ” polis Mi
ions sefont rondement et les | 45th: of Seplember 1907. Mills vo, Minneapolis Minn.
Lin. UASTERA, représentant..

: at pourle Grand -
a felt CeO MBizoton.les- Port-au-Prince, September 1, 1907.
Joun B. TERRES, . =
r Kd d
mon

manche 22 1 3 h. 1/2 précises
i . American Consul.
Ecole dea Sciences Appl .quétes |
mane nei Examens'd admission ~ Revenu deson voyage aux Etats-
Ee ee Bas Cire __Le_registre d'inscription pour.les.| ysis d’ Amérique, le MS cteur Epwonpe—
mal neces examens dadmisssion du I Octobre | terauy se tient a la disposition de ses
ve hénéhcier des “ochain-est-ouvert tous tes jours-dett} clients et du public, 34 rue des Caser-
JeUres a midi et demi, au siéye de | nos.
Ecole, 110, rue de l’Abreuvoir. | Pourvu appareils électriques per-
La Direction. | fectionnés, apportés des Ktais-Unis et.
Avis | produisant l'electricité statique, les Ra-
Mr Tellus Aurélus donne avis au pu- | YOrs X, les courants de haute fré-—
blic, au commerce et particuligrement | quence, les courants de haute tension,.
aux-officiers-delEtat Civil -deda-Ré--|tes courants. sinusoidaus, les courants-—~
publique, @ leiles fins que de droit que | faradiques et les courants continus, le
s’étant séparé de Madame Stella Méta- | Docteur Epwoxp Hékavx entrepren-
yer,-ci-devant son. épouse, depuis le | dra, @aprésles_principes et la techni-
29 Mai 1906, il désavoue préulablement | que de d’Arsonval, d Qudin, de Tesla,
la paternité de Venfant dont est en | Ge Dubois Reymond, de Marton, de
nae ——_l eeinte-la-dite- Dame Stetla Métayer--~| Monell, de Goelet et-daMassey, letra
| En attendant Pouverture’ des tribu- | tement des maladies suivantes °
NUN pour intenler eon nelion en tii Cancer, lupus, neurasthénie, névralyie, .
vorce, il avise qui de droit que depuis | hysténe, hypocondrie, paralysie, ataxie loco-
neuf mois il réside aux Caves. motrice, rhumatisme, vontle, scialique, are
: | thrite déformante, chorée, paralysie agitante,
~ tuyes, 20 Aout 1907. . pastne, épilepsie, ecadma, érysipéle, dyspepa
tf. AURELUS.

sie, dilatation de Vestomac, diar:hée chroni- -
Avis

/ que, ictére, troubles fouctionnels du cceur, .
bie i lé i i soiale, phihi
, . .,.«, | ulério-sclérose, impuissance pénilale, phihi-
: Lanommée Rutn, celle qui habitait |. coitre-exop laliniques-stiabetes-chtforese j-——

fares condoléances aux-époux | chez Mme Vve P. Viibon, aux Gonaives, | gbésité, inal de Bright, élépha ntiavis, hémo- -
pa. en fuile avec tn certain homme Fré- | rhoides, aménor hée, dysmenorrhée, hemor. -
Age critique | dérie Lassez, na plus le droit de por- | rhagie ulérine, meéirite, salpi ite, fibromes, .
teax psychiatres, Régis et son | 'eF Mon nom altendy qn’elle n’est pas

tT Putrus LOCHARD.

ainsi gue des états morbides tels qne : ané--
éogine, ¥ Septembre 1907 0

os oe : American Consulate

‘la Mellowe Parne du Monde

Celie qui donne le meilleur pain,










































st assuré, car l’organisateur, _

|. anjourd’hui, si connu.





ns. :
entrée est d'une gourde pour











_Arrivage
rriyés ce matin sur le steamer
_tes--passagers-suivants..pris2-







e Jean Constantin et 4~en-
Bronard, Dr Félix Coicon,.










x Alfred Joseph ont ev la dou-
tdre, cette nuit, leur bébé Jean
Max, agé de deux mois. --- Le



















Césars, Ne 89, cette aprés-
heures, pour se rendre a la Ca-




















de“Monittiaes Bo
ston, ont décrit, che

critique _ analogue say og carne See Tg nsneeeneeesnnennnnnann lene poe Fo Meno = nea a eeccc eee tnamnmnerereectne
~womme chez celle-ci; ils” On trouve la Brochure icolas Corda SCO

“femme.






















| mie, cachexie ef sténilité de Uhomme-et de la:
























A CEES e i







La Borinquen



On lave et remet a neuf toules es—

9¢ jappellerais volontiers.:|-Rue du Centre Ne 407. | qu il vient de récevoir un assorti- ~
que rien en apparence, né
V6 se’ bcc 4 Zz, “gs
<, Scoler calme. et _en gros et détail, nat Ste-Rose de Lima- _
digestions cont deve- | diégani i 2 gud femme
gestions ‘ont deve- | glégantes tant d homme qua femme. péces. de Chareaux dans le renommé:

chez lui un Age critique paisib! :
01 un age critique paisible, | « Hommage & Oswald Durand» chez : ye
accidents-médiocres,et un | Madame Vee Emmanuel Mont-Rosier, ~—A-Thonneur daviser le pubbe
A 2 , _ |. Port-au-Prince 5 Septembre 1907, | ment complet de Cirages pour
Wot, en- effet, est Age cri- vecceoututwwyamsuma | Ghaussures jaunes, noires et ver--
. eMMe qui, entre quarante~ beemece mies. ete
atte ans isd’ ise ou ; op start
Bte ans, est pris d'une tris nV Vente en gros ef en détail,.. -
et surtout fréquent-chez le] we |
omme sage et pondéré, |
t€ qui, vers la cinquantaine, G, B. P ETOIA ET SEI i
Bs ‘eve de toute savie:) 44%, Grand’Rue. Pour Mariages, Fiancailles, ete.
aires et vivre tranquille. . by , : ¢
“il 5 a : «| Grand assortiment de Chaussures de- S’adresser a Mme Cyrus Saure., Ave-
Ht pas qu'une fois ce réve | dénot.- » la vente | nue John Brown, en face du Pensi
ds tous genres en dépdl. pour tav nue John n, ension~
on existence qu'on senti. | Hadcuti te des commandes,
On existence qu’un senti- | Avécution promple aes co "1
de invincible s'empare de tant ici que. Vintérteur.
des ‘HONS sans sommeil ; il Confection des chaussures avec les
nn estomac excellent, | meilleurs soins. — Toujours formes
chaque instant, il & he réations de Paris! :
ie chalege dé cou: 3 Ly Les der meres Cis ubone se kare | Etablissement de chapellerie «La Bo-
nia _| Pates, Liquides, Girages pour chaus- | vonen » situé Grand’ Rue Ne 122, en=-
“po sures de-foules nuances, ~~~) tre |'Administration des Postes et «Aux ~
Conditions de vente conyenables, | Armes de Puriss,---Ewite CUEBAS, *



e
*














“Brencisen DESUSE. ? ; a eH ,

abricant de Chaussures



















eee : =o
venaut du Sud
dépétungrand-stock, — pour Ie | vendredi aprés-imidi
wente en gros el détail, — de | pour laisser samedi de grand matin.
chaussures en tous genres pow | 44 conrant pour Sait M du Petit-Club-
Hommes, Femmes, Enrants. | New-York. | oS Union Spo

Les sommandes des commer ty ‘Rentauraie

ants de l'intérieur pourront étre tembre 1907.) ae PHotel Bell
TAA AA TASTE.
executées dans ume semaine é :

pe pres {HAMBURG AMERICAN

“23, poe les Fronts-PRorts, 23. a
a

PORT-AU-PRINCE {HAITI | To sioamar € PRAESIDENT?, ©
nant de St Thomas San -fus





ris, Santo Domingo, Azva,
| | mel, Cayes -et- Kingston, sera ici.

- rand Re, 781, dimanche, 45 courant 4 mide} |
_Amnonce a ses nombreux clients. ll partira, je lundi- soir pour | ~
-que.sa maison est nouvel llement | Jérémue.. Cayes,- -dacmel, Azua, |
~assortie d'une grande quantité de Santo-Domingo, San Pedro. de

Diagonales, Flanelles, Gheviottes et Casimirs, Macoris. San Juan

, et Saint-Thomas.~
- dune réelle supériorité, Pori-au- Pee, 10 Septembre 1907, | P
Dans son établissement, on trou: r i.

. : £ e —< Aux Caves de bor
vere Ta, 77 COMMS. —teujours, ere Be ve. : tanaives : BR.
~ demigres: modes francaises et: Pelii-Godve:

glaises Aan Ge ‘ris | : thee atte

| : ee pesmi Nt Ja

Vt able Kale iam

a P. 5 Ia donzsine
A vend.e chez















ie retour ich, te 42 au soir
13 au matin eLpartica le!

G. BLOT, Tai pour Port de-Paix, Gs

oT Raw de ae tien, Porto: Plata, Sanchez.

27. Rae des Césarsy 27. | Jean de: Porto: Rico; St-Thom

—Seul-représentant de Mr W. BR. .ch, et le Ifivre | a ;

des Cronatves. abet












oe
- eS Ges Ie




“nant de Hu whew are, Cr
~-vre, Saint-Thomas, Sanchez, Sa-
~ mane, Puerto- -Plata, Monte-Chris- ! 3 s
ty, Cap-Haitien, Gonaives et St- | Service. Atla 2
Marc, sera ici demain matin le} D’aprés cable regu,

A oartine Fes A CALLEGHANY? a qu
_par Wa main soir pour e- jeudi, 5 couranl. pi

rémie et Kingston. . ‘le-Paix es
Port-au-Prince, 12 Sepbre 1907, atlendu Sb Ree ?
oe KEITEL & Co, Agents. | tira probablement
as -—-pour-Saint- Marc, are,

= La ¢Geoncia >, partira | eb Santa-Marta.





aad nee le 44 courant a7{ La malle pour ,

heures pour Gonaives, Port- le- | vapeur ave DIV
- -Paix, Cap-Haitien, Puerto. es

| 2 a el ee : Che

we ince, , 6 Septen
-HERRMAN



Full Text








ournal Quotidien, Commercial et VAAnmonces.

CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIETAIRE cn a








Abonnement p

our Département....4.20 sae
* | PAR MOIS

«. Etranger 2.00 }














: FRANGAISE ‘nation. - . noaveapx cas se sont déclarés dans
ns Braita (Roumanie) 10.—La nou- | ls Gouvernement de Waroslav.
TELEGRAPHIQUES | velle est parvenue ici qu'un nouveau | Un journal médical russe annonce |
du NOUVELLISTE = |-Messacre-de juifs a en lieu A Kis-| que a semaine derniére, il y avait
orion inteRvite). _| Chineff. Ou esirme que daus les dé-_ 304 .cas,dont89-ont-été mortels. dans.
ee fe ~ysordres qui ont eu lien hier, quatre+ | 6 des provinces russes.
Cacaos Haiti: 116/136; | vingts israélites ont perdu 1a vie, | cermemmemereesme—
149; Martinique:148/| Le quartier juif fut attaqué par des
























: | «ad ; TAT 1n Q aah
pe: 150/162. bandes organisées qui envahirent | tA K 8 AN [ K
Me-Clérmencean recut (les-maisons et les boutiques et tueé-, _—

lliés Lacroix ren- |] rent brutalement ou blessérent tous le image Avoque-en—notre-esprit le”



ceux qni essayfrent de_défendret-mor

oP







enveloppé daus une redingole trop large,avec
un nez long et de vrosses Iupelles.5 dun pé-
dant, indifférent a tout ce qui Ventoure, ne

s'animant qu’a la vue de quelque texte diffi-

‘cile d’Aristophane on de Pindare, capable de _
sejeler-en die colére noire pour un @ esprit
douxe wis a place d’un « esprit rude ». Crest

rteur propriété. Les Juifs pris de pa-

nique senfuirent de Kischinelf Unt

grand nombre @entre eux quiétaient

allés vers les rives du Pruth, espé-

Prantl trouver protection eu Rouma- |

cul Céteprés-midi bie, furent-chassés par les gar es | oe es an :

4 i Lis wublig He a frou “ € 4 : . ss ie de Hugo —dans la plus complete el Ja pire

tretint dela question | Mexico 10, — Florencio Meralés acreption du terme,

#s frontidres de cette. et Bernard Mora qui ont été con- Si quelque Gree de DPépoque de Pariciés

de_notre_colonie de-| dainnés-&-mort fle 6 Juin pour a voir! revenuit parm nous, il serait certes éonné
Oe assassiné see pernc ant ais exe [ell mcompeno du mot hellénis-

hilibert (élégraphie:
ports de baliments si-
jination caline.—- Pas
wsablanca ni aux en






































edn: oe Vaatdenal: “New ten aed, | me Tl ne compreadrait pas par quelle «sorte

Ee aeay du-Guatéimals, “Bat Meas, on ee an d’ironie supérieure on en est venu a uésiguer
eCeG?,-— MP RUB son. ¢ e . :

oir pour-assister PurenspouRG 10.= La -cNovoe





quwelles recon- | ce chinoises, ont élé détruites par
actuel, Abd-el- | un incendie. - a
—— Irrusrox (Sibérie) 41. ~ Gavriloff,
chef de da police secréte, a ete as-
sassiné ce matin. nese fp bret Synge pipes
- Grodno Matsevitch, ex-chef de laj Le peuple gree-a aime ia yore, Or nye
ye RE ee kot eut lien 1a &. | wie que la ot ily a. vies Ja vie étant un
ie Biarysto} , au An ce | sucees, Une victoire sir les. puissances de~
nu-jarve en Juin 4 906, 8 Ele | mort. Lavue d'un corps malade et disgracié:
llement blessé ce matin par vest teiaty Fite tn ete ivfellecaslen 8 Fe a
sroristec Ce dernier a été ar- de réjpours Crest pourquot les Grecs ent
a as a : jAivérent ala fois le corps et Vesprit, voulant
J alleindre & la perfection physique en méme ~
temps qua la perf-etion wnorale,Tootes leas.

parce terme ce gai précisément est le phis
L oppose a Pideéal grec. 4 . of tne ji wo
. emia dit qu’elle apprend que le Ii y cuLdes savants, Ges professenrs, des
SE Oa Won wavne b wiinieteon Ap ba a peng ty cee iducugcues 2 Albaues,Maisdepeuple hellé.
10 = On WenVeria Aninisire de a Marine va dommer Hoe Ee ouent amoureux de incuyement
a tenforts: ele -Vord de mettre en chantier Quutre + ot de wie,que les fecous Sa dunnaient en pleia
suicier uyanl décla- | Cul sés de 21.000 tonnes. | air, dans‘Ja lumiére vadieuse qui, descendant —_
ont al disposait | ~~ GasaBianca 11. - Le refs obsting | des hauteurs de VAcropole, rayounait sur les
es et ayant nefusd | dex triburs dp Vintérieur de joindre | toss et uapreait ts pits de gee
ol mentaire de ca-| le mouveinént, est hi cause de Vin- | vans con cabinet de Wavail comme en tne
Sarl de lui envos succes des négocialions de pals com: | tour bétonnée. Le philosephe ne séloignait.
2 ee -Lmencés par. la_tribu-Mediounas:— ~~} pas-de-da société des hommes > ausst lar phi-
France et] Le général Drude est toujours losophie gieeqne, —— parce qiwelle sit rester
gienseme ba ae ff te : Fe Pata - pen contactavec | humanite, oom est-elle la plus :
fa, Ah ee souurant.~ os vivante et la plus hamaine de foutes..La.ral-.
tans la dulte’ pour. Hone hone 411.— Environ cent sanlhropie est une maladie woderne. La mi-
€, cerlains fails | des principales maisons de commer- [segynie surlout, homme détude de nos.
7 jours fait -profession de dédaigner la f-mme,
Quelle erreur! Et que nous sommes loin de
Ges seges alinables qui be craignaient pas de
paraitre, couronnes de roses, a la table Vane
Aspasie ou de guelque anlre courlsade céié-










a Les rapporls offi-
. propagation du chcléra | qivecs portent Ja swanque de cette double
propagecon @ BAViss p soang

se gont alarmani rénte ps éoccuration ; mais elle est surtout tangible =:
iat lac alia i x eel tala leat ieee aldara maniac rascals aaa




dans la statuaire. Leurs statues sont des mo- . qu'il soit bien ‘constitué. Dans les fonctions
déles achevés de beauté corporelle, sans que | mémes pean tu crois qu i a Te moins” la
la-beauté-morale-en-soit-pourtantabsente,On-;-de-part re—celles-de_lintellig = sisladt apres experiis :
sent que ces corps vigoureux et harmonieux [autne qui ne wait que ee penste peche souvent parce - oe ‘Des avis admini
n’out pu abriter que ‘des ames fortes. que le corps est mal disposé ? Le défaut de® 7 ;
Si toutes ces statues se metlaient 4 marcher | mémoire, la lenteur desprit, la paresse, la






















et se mélaient & nos foules, quelle triste fi- | folie méme, sont des suites d'une disposition | — Les officiers de 'Eta
gure nous feiions a cété Welles ! Avec nos | facheuse de nos organes, et nous. font perdre | au Prince ont enregi h
dos volités, nos épanles tombantes, nos pau- quelquefois toutes les connaissances que nous | née 4906: =
vre®biceps, nos colonnes vertébrales inenr- | avions acquises. Si au contraire le corps est Nai

vées, nos ventres proéminents, nous aurions | sain, homme n'a pas 4 eraindre de sembla- |
Pair de produits dégénérés dune humanité bles infirmités ; ; i doit méme s'atlendre a ce |
décidément compromise, que la vigueur de son lempérament produise

La plupart d’entre nous sont en effet fort n lui des effets tout contraires >. ble |
mal lotis. Les attitudes professionnelles et la Si la fantaisie vous prend ( il est proba @

sédentarité de notre vie ont rompu l’équilibre | GU ‘elle ne vous prendra pas ) de lire le’ mor--
harmonieux de nos membres et détruit les | Cea dans le texte, voyez les Entretiens Me-
belles proportions musculaires qui font la mérables de Xénophon, livre TH, ‘chapitre
beauteé physique. Nous ne sommes pas assez xl es. eos. Sur. es sports-comme sur beau :
~~soucteux du re B 108 PORES APEES at 1
Seater ge rors | tesco arkeemrae har paper seg
_sont encore venues.compliyqner. le-malLes4 availa dire, Depuis-on ne fait-que-les-repé—| mane “p teau-P et
~ hommes portent des vétements serrés qui dé- ter, et souvent mal.. 197) a ns at de ase
terminent une facheuse constriction des or- ‘LOZAI. 1905 de 101.133 habita
ganes, Las femmes de leur coté ont voué un | » | la population flottante,
veritable culle an meurtrier corset : elles se | ' année 1906, de 104. 474
sont faitun idéalde beanté conventionnelle |
quis éloigne--vh combien |. de la pure tra- |
dition grecque. Tel est cependant leur char- |
me gue neus continvons & les aimer ~quand’ po
méme...eL a les trouver belles, plus belles.
que les plus belles des Athéniennes qui char- |
mérenties nulls d’Alcibiade.
Les Grecs échappérent a cette dégénére
cence physique par Vemploi inéthodicqne des

Mariage —
Divorces

























de “La population de da Cap
| de s’accroitre, non par lex
I naissances, mais par une
constante des autres villes..
D'aprés Moreau de 5}

| au Prince avait en 1789 une












Société Astronomique —
er MéréornoLocioure pe Port-au-Prince
Observations faites ce matin &7 heures. |

Pression barométrique ......760 m/m 2
Température 4 Vombre.,......+28° I


































jeux el de a ae ne mn tique. Hs combi umidiié relative en-centiémess+ 66 a" “ast donc anementee de
HES PREPCICES ¥Y2 $s ini : , ° :
effets hygiéniques et plastiques désirables. Direction du vent....... Est 50 Sud j Nous reviendrons Sur.

Aussi furent-cils forts et furent ils beaux. , Nébulosié Cirrus cirrocum. Ciro strat. 9 | sanies~ constatations. ~~ (
y PIBIC a cso revesnessoverraees Néant

Voulons nous également étre forts et beaux ? |
Hommes et femmes, faigonus un refour vers Matimom de température d' hier 35° 2
la Greece, Soyons des hellénistes, sinon capa- | Minimum—_ a 22° 3

bles de liadule,. SA 16... lexique,. quelque églo-| Ozone CDROOT RDEO RA —— * ay

gne charmante de Théscrite, du moins dignes Le Directeur de U Observaivire.
des ciloyens ou des ciloyennes qui servirent ae ’ / ER ConsTantin

de modéles § aun Phidias ou aun Praxiféle. | _

« Epaules larges, pottrine saillante, colon- inistére des Finances
ne vertébrale dioite, abdomen rentré, reins | “Dans le rapport do Dépariement. tes|
solides et ting, muscles des membres. bien | Finances, présenté a la. Chambre des].
Communes et an Sinat de” la Republique,





















| Cy Ne sont pas compris dans

le grand-vombre des enfants
“Cy Voir les notes. “démog

| L. C. Lhérisson publiées dan
liste » de rele ali






























développésy, von les caracléres des ‘corps | P het a :
* 4
adrairables que les arlisles recs. ont taillés de la, Cathédrale | rent

dans-le marbre-et dort “ts “trouverent les] aprés- midi. a
exemplaires dang les quarters riches comme | 2! t améticain que la Banque Nitionale “Ces exercices pieux ‘se f

dans lex faubourgs d’Athénes. Ces_qnalités, |. doit restituer-a Etat, ainsi que ate-te | sachs etermineroato mard
“nous pouvons lea, acquérir_par une-ddueation correspondance | angée entre -elle-et Chapelié de So Franco 6
physiqne sé ieuse et par la correction métho- |! Commission de Liquidation du Proceés | i repr va officier.
dique des mauvnises attitudes contractées, I] | de la Consolidation, correspondance insé- A Vissue de—latett 4
nedépend qne de rous délre des statues vi- [rée an Journal Officiel d 4S Novembre es -élections-povr le.
vanlés et de faire de chaeutrde nousunchef- | 1905, Ne 9 ne ‘ boreno:

dae
mayne. La Justice a été également saisies de] Crest poor | nous orca te

Si mes exhortations ne sont pas assez élo- | corte question de remboursement. | beau tempsed les charman!
| “| Confrérie contnbuaient

quentes, je les appuierai de Vantorité @un |
Gree, qm wayant jamais lutté pi lancé le dis- | . Moniteur
que aux [es de Dionusos, wanra pas Pair | Outre avis de la Secrétatrerie d Brat part 4 rchausser Véclat des
de se vanter soi-méme en vantant Pexcellence | des finances ci-dessus reproduit, 1’OF- | clésiastiques. La neces sit
lesexereices du corps, Gest Socrate que je | ficiel hier, merciedi, contient: Ttrement organi é
veux dire. Voici, daprés Xénophon,en gnels |. Deux Décrets ‘dw Corps. ‘Lépislatif plus. sensible. Et rep ne
genes dont i avait veoangue i antes donnant décharge aug Secrétaires d’Etat | la majesté d'un culle 4
Peliente = que ke exon’) qui ont géré pendant les exercices 1902- | cation de chants.
@ Méprives-tu les avantages qne- procure 1903 et 1903 19045 Féte pe
un bon tempérament 2 Cependant es les hom. le Si et correspondance échangée entre ; Clest samedi la féte pz
mx | ecrétaire d’Btat des Finane aire de tr Crois-Ges7
| Bangue Nationale d’Haiti, relative aux ili de i Groix.
intéréts inddment portés sur le comipte | . cause des nombrens
«Indemnité des sinistrés de Petit-Godves; |. pon a ce jouhs
~~ Le contrat de concession A M.. Vic~ [ae ‘one simple messe DH
tor - Gentil pour |’établissement sur I'Es- , ae ier traio. La sole
planade da Champ de- Mars, d’un champ ae Jendemain dima
de courses et d’un jardin agrémenté de encera vers
Statues, bancs, ‘etc, etc; Pome
— La snite du. proces-vérbal de la s
e dans fous: nos actes; il | ance da 5 Septembre gob, de la Cham





















































anent arias: P homme bien constitué con-
serve sa santé, jouit de toute sa force, défend
sa vie avec honneur dans les combats, se tie
. heureusemen#des périls, préte secours 4 ses
amis, oblient par ses services la reconnais-
sance de sa patrie.
« Sache bien que dans aucune lutte, dans
aucune circonstance de la vie, tu n’auras pag
ate repentir-d'a a exercé tes forces. Notre |”
« corps nous est uli









esttonjours de la plus grande impor tance | bre des bépues;




+

: és Vau-| In aceord with a. Law. passed by the.
: Blie et Me calf irad Vil- | last American Congress, it is required
qué: Mile Régina Vincent | that all American. citizens register at Oui produit le plus ie pai
iquez, Mile Léonie Elie et | the American Consulates every year. Ons pros “le CG PrUs 76 pain, ‘
© . | Notieeis hereby given that allAmeri-| Yu donne le pain le plus blanc -
| can citizens in this Consular D strict | &é le plus léyer,
ehall appeur at this Consulate for regis- Cestla PHisbury’s Best
ton les-Bains po ee of wind de la Pillsbury Washburn Feour
4 1, EA. al. On each ollice day, until tne lg Co. ” polis Mi
ions sefont rondement et les | 45th: of Seplember 1907. Mills vo, Minneapolis Minn.
Lin. UASTERA, représentant..

: at pourle Grand -
a felt CeO MBizoton.les- Port-au-Prince, September 1, 1907.
Joun B. TERRES, . =
r Kd d
mon

manche 22 1 3 h. 1/2 précises
i . American Consul.
Ecole dea Sciences Appl .quétes |
mane nei Examens'd admission ~ Revenu deson voyage aux Etats-
Ee ee Bas Cire __Le_registre d'inscription pour.les.| ysis d’ Amérique, le MS cteur Epwonpe—
mal neces examens dadmisssion du I Octobre | terauy se tient a la disposition de ses
ve hénéhcier des “ochain-est-ouvert tous tes jours-dett} clients et du public, 34 rue des Caser-
JeUres a midi et demi, au siéye de | nos.
Ecole, 110, rue de l’Abreuvoir. | Pourvu appareils électriques per-
La Direction. | fectionnés, apportés des Ktais-Unis et.
Avis | produisant l'electricité statique, les Ra-
Mr Tellus Aurélus donne avis au pu- | YOrs X, les courants de haute fré-—
blic, au commerce et particuligrement | quence, les courants de haute tension,.
aux-officiers-delEtat Civil -deda-Ré--|tes courants. sinusoidaus, les courants-—~
publique, @ leiles fins que de droit que | faradiques et les courants continus, le
s’étant séparé de Madame Stella Méta- | Docteur Epwoxp Hékavx entrepren-
yer,-ci-devant son. épouse, depuis le | dra, @aprésles_principes et la techni-
29 Mai 1906, il désavoue préulablement | que de d’Arsonval, d Qudin, de Tesla,
la paternité de Venfant dont est en | Ge Dubois Reymond, de Marton, de
nae ——_l eeinte-la-dite- Dame Stetla Métayer--~| Monell, de Goelet et-daMassey, letra
| En attendant Pouverture’ des tribu- | tement des maladies suivantes °
NUN pour intenler eon nelion en tii Cancer, lupus, neurasthénie, névralyie, .
vorce, il avise qui de droit que depuis | hysténe, hypocondrie, paralysie, ataxie loco-
neuf mois il réside aux Caves. motrice, rhumatisme, vontle, scialique, are
: | thrite déformante, chorée, paralysie agitante,
~ tuyes, 20 Aout 1907. . pastne, épilepsie, ecadma, érysipéle, dyspepa
tf. AURELUS.

sie, dilatation de Vestomac, diar:hée chroni- -
Avis

/ que, ictére, troubles fouctionnels du cceur, .
bie i lé i i soiale, phihi
, . .,.«, | ulério-sclérose, impuissance pénilale, phihi-
: Lanommée Rutn, celle qui habitait |. coitre-exop laliniques-stiabetes-chtforese j-——

fares condoléances aux-époux | chez Mme Vve P. Viibon, aux Gonaives, | gbésité, inal de Bright, élépha ntiavis, hémo- -
pa. en fuile avec tn certain homme Fré- | rhoides, aménor hée, dysmenorrhée, hemor. -
Age critique | dérie Lassez, na plus le droit de por- | rhagie ulérine, meéirite, salpi ite, fibromes, .
teax psychiatres, Régis et son | 'eF Mon nom altendy qn’elle n’est pas

tT Putrus LOCHARD.

ainsi gue des états morbides tels qne : ané--
éogine, ¥ Septembre 1907 0

os oe : American Consulate

‘la Mellowe Parne du Monde

Celie qui donne le meilleur pain,










































st assuré, car l’organisateur, _

|. anjourd’hui, si connu.





ns. :
entrée est d'une gourde pour











_Arrivage
rriyés ce matin sur le steamer
_tes--passagers-suivants..pris2-







e Jean Constantin et 4~en-
Bronard, Dr Félix Coicon,.










x Alfred Joseph ont ev la dou-
tdre, cette nuit, leur bébé Jean
Max, agé de deux mois. --- Le



















Césars, Ne 89, cette aprés-
heures, pour se rendre a la Ca-




















de“Monittiaes Bo
ston, ont décrit, che

critique _ analogue say og carne See Tg nsneeeneeesnnennnnnann lene poe Fo Meno = nea a eeccc eee tnamnmnerereectne
~womme chez celle-ci; ils” On trouve la Brochure icolas Corda SCO

“femme.






















| mie, cachexie ef sténilité de Uhomme-et de la:
























A CEES e i







La Borinquen



On lave et remet a neuf toules es—

9¢ jappellerais volontiers.:|-Rue du Centre Ne 407. | qu il vient de récevoir un assorti- ~
que rien en apparence, né
V6 se’ bcc 4 Zz, “gs
<, Scoler calme. et _en gros et détail, nat Ste-Rose de Lima- _
digestions cont deve- | diégani i 2 gud femme
gestions ‘ont deve- | glégantes tant d homme qua femme. péces. de Chareaux dans le renommé:

chez lui un Age critique paisib! :
01 un age critique paisible, | « Hommage & Oswald Durand» chez : ye
accidents-médiocres,et un | Madame Vee Emmanuel Mont-Rosier, ~—A-Thonneur daviser le pubbe
A 2 , _ |. Port-au-Prince 5 Septembre 1907, | ment complet de Cirages pour
Wot, en- effet, est Age cri- vecceoututwwyamsuma | Ghaussures jaunes, noires et ver--
. eMMe qui, entre quarante~ beemece mies. ete
atte ans isd’ ise ou ; op start
Bte ans, est pris d'une tris nV Vente en gros ef en détail,.. -
et surtout fréquent-chez le] we |
omme sage et pondéré, |
t€ qui, vers la cinquantaine, G, B. P ETOIA ET SEI i
Bs ‘eve de toute savie:) 44%, Grand’Rue. Pour Mariages, Fiancailles, ete.
aires et vivre tranquille. . by , : ¢
“il 5 a : «| Grand assortiment de Chaussures de- S’adresser a Mme Cyrus Saure., Ave-
Ht pas qu'une fois ce réve | dénot.- » la vente | nue John Brown, en face du Pensi
ds tous genres en dépdl. pour tav nue John n, ension~
on existence qu'on senti. | Hadcuti te des commandes,
On existence qu’un senti- | Avécution promple aes co "1
de invincible s'empare de tant ici que. Vintérteur.
des ‘HONS sans sommeil ; il Confection des chaussures avec les
nn estomac excellent, | meilleurs soins. — Toujours formes
chaque instant, il & he réations de Paris! :
ie chalege dé cou: 3 Ly Les der meres Cis ubone se kare | Etablissement de chapellerie «La Bo-
nia _| Pates, Liquides, Girages pour chaus- | vonen » situé Grand’ Rue Ne 122, en=-
“po sures de-foules nuances, ~~~) tre |'Administration des Postes et «Aux ~
Conditions de vente conyenables, | Armes de Puriss,---Ewite CUEBAS, *



e
*











“Brencisen DESUSE. ? ; a eH ,

abricant de Chaussures



















eee : =o
venaut du Sud
dépétungrand-stock, — pour Ie | vendredi aprés-imidi
wente en gros el détail, — de | pour laisser samedi de grand matin.
chaussures en tous genres pow | 44 conrant pour Sait M du Petit-Club-
Hommes, Femmes, Enrants. | New-York. | oS Union Spo

Les sommandes des commer ty ‘Rentauraie

ants de l'intérieur pourront étre tembre 1907.) ae PHotel Bell
TAA AA TASTE.
executées dans ume semaine é :

pe pres {HAMBURG AMERICAN

“23, poe les Fronts-PRorts, 23. a
a

PORT-AU-PRINCE {HAITI | To sioamar € PRAESIDENT?, ©
nant de St Thomas San -fus





ris, Santo Domingo, Azva,
| | mel, Cayes -et- Kingston, sera ici.

- rand Re, 781, dimanche, 45 courant 4 mide} |
_Amnonce a ses nombreux clients. ll partira, je lundi- soir pour | ~
-que.sa maison est nouvel llement | Jérémue.. Cayes,- -dacmel, Azua, |
~assortie d'une grande quantité de Santo-Domingo, San Pedro. de

Diagonales, Flanelles, Gheviottes et Casimirs, Macoris. San Juan

, et Saint-Thomas.~
- dune réelle supériorité, Pori-au- Pee, 10 Septembre 1907, | P
Dans son établissement, on trou: r i.

. : £ e —< Aux Caves de bor
vere Ta, 77 COMMS. —teujours, ere Be ve. : tanaives : BR.
~ demigres: modes francaises et: Pelii-Godve:

glaises Aan Ge ‘ris | : thee atte

| : ee pesmi Nt Ja

Vt able Kale iam

a P. 5 Ia donzsine
A vend.e chez















ie retour ich, te 42 au soir
13 au matin eLpartica le!

G. BLOT, Tai pour Port de-Paix, Gs

oT Raw de ae tien, Porto: Plata, Sanchez.

27. Rae des Césarsy 27. | Jean de: Porto: Rico; St-Thom

—Seul-représentant de Mr W. BR. .ch, et le Ifivre | a ;

des Cronatves. abet












oe
- eS Ges Ie




“nant de Hu whew are, Cr
~-vre, Saint-Thomas, Sanchez, Sa-
~ mane, Puerto- -Plata, Monte-Chris- ! 3 s
ty, Cap-Haitien, Gonaives et St- | Service. Atla 2
Marc, sera ici demain matin le} D’aprés cable regu,

A oartine Fes A CALLEGHANY? a qu
_par Wa main soir pour e- jeudi, 5 couranl. pi

rémie et Kingston. . ‘le-Paix es
Port-au-Prince, 12 Sepbre 1907, atlendu Sb Ree ?
oe KEITEL & Co, Agents. | tira probablement
as -—-pour-Saint- Marc, are,

= La ¢Geoncia >, partira | eb Santa-Marta.





aad nee le 44 courant a7{ La malle pour ,

heures pour Gonaives, Port- le- | vapeur ave DIV
- -Paix, Cap-Haitien, Puerto. es

| 2 a el ee : Che

we ince, , 6 Septen
-HERRMAN