Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
































































































ournal Quotidien, Cormrmercial et d’A

_CHERAQUIT,---DIRECTEUI







temeomsee. ~ Abonnoment pour Département....1.20
iced oe « -Etranger





ycommunications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.




— f | Viclonienses, la résistance acharnée
a ymieâ„¢ ides Arabes, dont le nombre ne fait
BS TELEGRAPHIQUES | que s'accrvitre, nécessite Penvoi de 0 demande | ueti
we oe | pom , . 9] annous demande (& reproaucion:
,du NOUVELLISTE nob eux renforts pour pouvoir des lettres suivantes narues dans «Le
eric pit _ | mettre fin a ces combats sans cesse 3. PArUes Gane sre
CTION INTERDITE). -. CABLE 8:
Soe moe | penouvelés, me Cap-Haitien, 23 Aon
mr See Se Oa Los p-Haitien, 23 Aout 1907
—Le:Québecrest ar-| Panis 4.— M. Regnault, ministre en
: - oe . we att nant Monsieur le Directeur du ¢ CanLes,
S$. 1 de France 4 Tanger,a quitté aujour- cas ee :
- annfira ca natin | d’hal mr ey |. Quelques lignes bizarres, écrites en style
au conféra ce matin | d’aui. endre & Madrid | de togogriphe, ont paru hier daus votre jour-
hon et Thomson, 1S liendra avec ies +~-L-nal-vous “la signature de @ Cernis, Cure du
ert télégraphie que | bres du Gouvernement Espagnol | Dondon ». ee
alme. | sur Vampleura-donner aux opera- |, Ce eure demande a ¢ Messieurs Tes Doe-
mrbet_Fhomsonceé tions we la France et d “))Fspae tents,» cest:a-dire a Monsieur le Docteur
woubet, THOmsor eto a France ef Ge “Espagne | Ribonl ete moi,s’il était fou, et semble avouer
gorérent hier 4 Cavail- |au Maroc. - qu'il Pest’ encore. Cet écrit déséquilibré of
ent élevé a la mémolk | AnVERs 4 (soir).-- Ge soir vers | it parle de son amabilité el de ses yormisse-
- | minnit, les grévistes ont mis le feu juenls, aiderait peut-dtre a résoudre la ques~
deux autres entrepdts. Malgré les Mais qu il reprenne ses sens, s'il Int en est
: SS - : ed He ¥, 7 i ” : , a aN 4 : 3
efforts des pomplers et de la garde | resté depuis la soirée du 9 Aodt, et se ras~ .
- Leivily, Vincendie se propage rapide- sure 2
sots-secrétaire d'Etal | “Les pertes sont-estimées 4 | "Le sobssigne pa jamals parlé de le fouel-
qnilla Paris, se ren- | 800.000 dollars, eee cl eas tee Vout jamais
: Bee ee oo ae edad ° ¥ « a ? * Peat pas 32 44 eo y
RS a od Tacoma (Washington) De Un ID- ' soi venuea personne. Cernis, curé du Don-
—Huit soldats fran- | cendie a détruit hier au soir 8 Shel- | don, en serait le premier surpris. I! se doute
és et dix-sept blessés | ton, PHotel Wibb Quinze person- | donc bien-que son casa ete discuté; mais ih
it it quia éu lieu | nes ont péri. On a retiré 7 corps des Seem ier et pep tat pus doulevt» que
Awl ei oo la pren jére personne qui ail porte Sur tai ©
#08 environs du eee = & — On mande de Cas -| diagnostic etce jugement est Myr Kersuzan,
| “TANGER O.-~ Un Mane ASA- | dont iLeonpat—etmirable perspicacité...
| blanea que 20.000 Maures sont cafn-| « Ne pensez-vous pas, me demanda Mon-
We pés- dans les environs de Tadder et sehaneur Kersuzan, ue ; matin de la cpinaine
| res ANA. Bale lerniére en piésence d’an témoin, qu'il était
tellil et que 10,000 Kalyles | p05, --¢ Non: repondis His Gun ee
fei eb Que IVE ORES! | tow?ty@« Non, répondis-j-, était ivrets
is] sont arrives a Icabaga. Si done Cernis sept qu'il a besoin de dou-
1 Le-euirassé espagnol « Imperader-yches, ce ne sont pas les Doctenrs qui pers
arloss est arrivé ici aujeurd hui. droal. ree iemps ; les Lab admin y 7
ge nip fe Ftd in >, spyad aura 2 les recevorr Ges Mhalns pa PTUEHOS 2
ANVERS oe Giace a | erika de. épiscopates de son évégue, Mer Kersuzan,
secours dé Gand et de Bruxe lee; Veuillez agréer, Monsieur, en atlendant
nap se rendre maitre du feu qui | la divulgation d'autres appréciations aussi
es mt clata hier dans ies entrepdts. -édifiantes, Passurance. de ma parfaite cansi-
tconstam-| On évatue les dégats 4 un million déralion, Dre NEMOURS AUGUSTE. S
t consti, | On éraiue tee dégats A un million |r
eS Toe LATS.
es.| Boston 5.— Le croiseur suédois
yigia», ayant a seu bord Guillau-









Ane ein



































icquart-arsista & de
erie en pleine cam-



























>








Cap-Hailien, 24 Aout 1907.
‘Mr te Directeur du «Cablea,— En Ville.
Monsieur le Directeur,

Crest venir t6t répondre au nnméro dbier
de votre journal publiant une lettre de quel-
ques bons fideéles du Qaartier-Morin, démen-
tant icident public, survenn dimanche
-|48-courant entre te pere Mouddé, cure de
-eatte paroisse,et Mme EB ida Adarcel. Ma fai-
‘ble plume esl en verve, je ne la contrarie
- Ppoint, Sincérement, cette lettre me*fait. plai-
sir: elle est bien venueet.est une arme de











e de Suéde. a appareillé ce matin |
our Slo kholm. ee ge?




4} plus contre celui qui l'a suggérée. Tonjours:

1S | 4 Sa grande Sagesse vinypivant ce grand
apdtre de Dieu, ce Tartufe de nos jours, it *
iravaille cans cesse au malheur de sondio«
cise et acelui du catholicisme qu'il repre-
























sente en Haili.
Convainen de la perversité de certain pr
tre, et m’atlendant 4 Popposition, je n’ai pas
~“ynangté.dansthow article d’hier, déveiller |
Vattention du public, Ini rappelant que « le |
machiavélisme battant fort son train, essaie-
rait, dangle scandale du pére Hovédé, de} 4),
triompher de la vérité, au mépris de la Jus-
tice et de’ Humanité ». La bulle d’excom- |
muncation assujettissant encore les esprils,
on trouvera de bons fidéles pour déguiser le
verte. ~ cae bons faéles
Je ne peux que féli¢iter ces bons fidéles ‘ oe
de leur borme vrourage. Plus saints que le Nébulosite.«+sass. ‘Citro cu
prétre gui les meralise, ils ont observe le
principe de leur religion, obéi & la con-
trainte de leur chef et donné le plus bel.
exemple de Vhumtlité, de lobéissance et
méme de Uabnégation de leur conscience. |
Mon observation ayant été faite-publique- | ~
mentau pére Houédé, au moment de son
insultea Mme Elida Marcel, il ne peut res-
ter aucun doute sur Vewistence du fait. Je | Port-au-Prince. | :
n’ai jamais appelé Je témoignage de personney > Directeur de Obs
dans aucun de mes écrits, pag méme celuide Po
Mme Elida, Phéroine de I’Incident; et cepen- | ene? tait Testé tovjov
dant, Pon me fait publiquement démentir | Voirie © ressant, et aimaita s
par mes prétendus témoins. Je ne crains pas | . Les récenzes pluies en diss'pint | | jeunes gens qui pren;
idimpr ase nat mime. (gre gol tant ocommodat permevent | pectuecy 2s sl
gag 1 ws a an ge ES : ae ee Loy st
raicomme le grand Voltaire : « Je reconnais i 4 aici len eee eet. d cls ville f a tes. = Quant fee
mon Dien, le grand créateur de l’Univers et | (te G€ BOS roes se lait avee pias Get
je jure de critiquer pour son respect, toute gularité que jamais, malgré la péaurie d
fausse révélation dans sa religion, » ATTEN. | la Caisse Communale par ceLte fia dexer
sion 1! ! RHumanité est en danger, Ma- | cice badgétaire. Pe



Pluie a eR ee ae voce we ana e
Mazimum de température d hie
Miooimem
“Ozone essed aon bee a ee ene 3 a
Observations particulié
A 5 heures. 20 du soir, 077 MMe
i mornesau Sad: 2 6 hres 15, petit pr ory. ersoune
ee | sociéé vient de dis
-Lovis AvDAIN est!
- Malgré con ara













































dicales. coe
~—“piabel el les papes Borgia reparaissent sur | nous ievient qo’avec les ressources} A Sa famille 5
la scene, Lucréce se proméne, sa fiole de| dont disposera la Municipalité 4 ir) vives condoléances
poison dans le corsage. Mais cette fois Bor- | q’Qctobre prochain, toute une série de] snive.¥
wia sera victime ; et Lucréce, regorgée de | irayanx seront. entrepris méthodiques | :
crime et d’assagsinat, se verra de nouveau } yon: ao RO ee
soignardée par son propre fils et poussera en . ane beige ee
fombant le méme ca : fl Gennare, je suis ta’ Me 5. Vincent a deja donn bell a
mére 9, aon I tisfaction au quartier de «Pea de Chose»,

Nous avors chacun une mission a remplir | refait comp'étement are partie du
dans Fhumanité :~ Vous prétre;~la votre est | min-des Dalles-qui en-avatt bie besoi
desanver les Ames; et nous journalistes, mé- | i] entreprend les rues del’ Eaterre: Ps
decins, pharmaciens, etc, la udtre, d'éclairer, |-yée,erc, et la 1éfeciion- ive:
desoulager et de guérir Vhumanité souffrante. | pécessité urgente. ee

Parait-il, Péglivea perdu sa grande influ- | qj) soarsuivra ‘done avec
ence d'aulrefois, pui-qne ses représentants, la pe he atile: & as ae
laches, infaimes, sont réduits 4 seretyancher | cur sa tack & utile - Sty AYR
derriére leurs bons fidéles pour se défendre. France énergiqre guL.

Ce nest plus ce temps, ow les rois effra- Prérament, il ya lea
yes, se trainaient & genoux pour implorer | fin de son triennat ilae
le pardon de Véglise + ce v'est plus-ce temps | considérablement,et agréa
ot Ja baguctte magique de Moise ferdait la: -Paspect de la Capitale,- .
mer Rouge ce n'est pins ce lemps ob Josué Io mérite donc lencou age
arséta le soleil. Gest Pécho de Vindépendant : vo ogee gua

i “Fate & Péth

‘Napoléon Ter. van: vant le” pape Pie VI oe aret
C'est aprés-demain d






















gu bo? SPS de_ la loi naturelle, le porlant a
accepter le divorce, ase. déplacer Je Rome |
pour le courunrer emperenr; et quand plos
tard, Pie Vil refusa Waller baptiser le roi de
Rome. il Vemprisonna et int enleva quel- |
ques-nis de ses Elats. eo
es. grands événements prenvent tovjours |, a”
du temps, mais Dien les falt toujours Weibine tance, et le Pére se
pice. : poardonner le plus d
ono eepys laisse; Mle directeur, et vons 16°! te-solennités”
chers levteurs, espérant que la grande Sa- Le sermon sera fait pi
gesse a clerge le conduiraencore 4 une sot. [seur, dont on se pla ta
tise, ce qa’une plume acerbe et trés intéres- | tant dintérét la pa
sante piled anxieusement pour pouvoir, |forie, =
avec piéces 2 Vappui,vous éclairer sur la con.) 2 Ry sak nd
_ duite de certains membres du Clergé ae * appeians ar
loin de vous moratiser, tit que des bene = goncett.
agents du paésuck et de Ja pivision dans no- pat a Musique d
tre sociéted ae es agréable complément
snes finir. permtiez, lectears, que je | manche, que donn






et marraines ont ét

a Vinfuillible aulocrate Kersusan | Novus eo



mplera onze septem- |
heures du matin, en ]'é-
ére de Me Jb. Henri Ho-

ort-au- Prince, 45, oes

bligue an. plus of- | J “ ' eo a Q
a poppbsée de wiley est fabriquée par les plus grands mou-~
ons contighes : la premiére, de la con- He samonge, produisant 39.000 barils

nce de seize pieds et demi de fagade sur . ote oo fawn ae
dite rue, sur cent vingt pieds et demi de Ils sont aussi proprietaires de 330.dé-
rofondeur, bornée, savoir :.au nord et a| pots dans les Etats du Nord-Ouest .qui.
Jest par une portion de la méme propriété et produisent le fameux blé dur du prin-
i A Vouest par ae re du People; la | temps. —. atte ce hg ii gba
me portion dans la cour connué sous |: : . -
le Valdée, comprenaist deux portions LA FARINE MEDAILLE DOR
ngt pie Te womb Vales penne a toujours les mémes qualités : bonne: ~~
ieut ponces de facade sur vingt pieds de pro- ot excellente, et fait non-seulement ie ee
- pelle deuxiéme portion est-bornde : | CH eUP pal, Wars” donne 20°%/o de:
. par Madame Pouponne St-Victor, plus que n'impo te quelle marque.
par les héritiers Jn-Jacques St-Victor,| Comme la plus bonne qualité de fa-
Vouest par Henri Durand 5 Trine produite, elle est assurée d’avoirle ..
-e propriété, fonds et batisses, | Grand Prix et la Médaille d'Or achaque: _
edu Réservoir, No 56. | Exposition, pour plusieurs années.

de la conte de dix-neuf pieds neuf pou- | Washburn Crosby & Co

| ces sur la dite rue, sur une profondeur de |
i guerente trois_pieds, bornée : au nord, par| 146, Broad Streel, —~ New York.
‘ F. B, NEWELL




















” | tes héritiers -Pokin ou Jean Bussy, au sud |
“f | par les hériliers Hubert, 4 Vest, par la dite |
Jruedu Réservoir et 4 l’ouest par Madame’|
Vendémiaire:; . .
5) 3+ D'unetroisiéme propriété, fonds et ba- |
‘| tisses, sise en celle ville, rue du Peuple No |
-158, de la-contenance de-vingt-pieds-detaga---—
| de sur. la dite rue, devingt quatre pieds au |
| edté opposé, sur une profondeur de soixante |
| dix-huit pieds au cdlé nord et quatre-vingt |
[un picds six pouces au cdté sud en ligne bri-
| sée, of se trouve un puits mifoyen apparte-
ndnt &-Madame Nawey Jean -Bosse ; elle-est
‘hornée: au nord, par te général H. Laforest, i
> bausud. parla propriéié Michand, a Vest. par |.
talouest par Jes héritiers. [00 2 a
recall ratte se witha: Le steamer «Prins WiLLEw IITe>.
elles que les diles propriétés se poursul- Datine(iasvye dp Gee.
wet, Satendent sles couiperleal, cans. eprien | venant de Petit-Godve et de St
| excepter, ni réserver. Ces | Mare, est attendu ici dimanche ma-.
| La dite vente se fe r les mises 4 prix | lim, 8 courant, pour -continuer-le-.....
suival Te ~~ So tame wo Phnkenta (ac
_Pyopriétés Nos 1 et 2, mille cing cent qua-| meme jour pour Jérémie, Cayes, ,
pYante gourdes, outre les charges de Hench ere: J acmel, Curacao, elec. oe
: ea cee Clie uae ns
| Propriété No 3,mille’six cent soixante huit |
es, oulre les charges de Ve of



























Républicains et 49 Rue des Cacernes.

Promptitude et exactitude dans
Vexécution des ordonnances..









Pt-au-Prince, 6 Sept»mbre 1907-
GERLACH & Co, Agents...

SAA Met tie TORPEDO ES SED ite LE a allt Nr To aiitiocrd ‘4







CO! yle | als, poaveane et di edu
de la Révolution | sieur Albert Lebon, propriétaire, demeurant | SSPE a
Chambre des Dé~ Pel domicilié a Port-au-Prince, lequel élit-de- nrgegige Srsérteaine:
itile an cabinet de ses avoeats, Me Léo| @ 5 6% ee Eke RIES
te Seem: Deadol et A] oo gv 4 (Service Hew vork-Haithy



Play Sd mtn aimee
Lp a ote bier 5 seme senate BRS,
snot ee sonneniipain

ments, s‘adresser a | Alexis, S-ymour: Pradel et
Notaire, Grand’ure, | ree Féren s~=contre Mme Veuve ren YO Scare
eC. 4. b aaam | tnain, née Victoria Bien-Aimé Op a ee
907. -propriéteire, demeurant a Port-au i fe oo Service Atlas
1 Fee bins amp renseignementsy sore, | Dapres cable recu, le vapeur
¥ avocais poursnivants,soussignes, Ou a | : ; “eee AT s
Senet erty aosiate tu camer | ALLEGHANY? a quitté New-York
pn ee ----Jeudi,-5-courant pour-Cap, Port—~

ort-au-Prinice, ce 6 Septembre mil | de-Paix et notre port ov il est —

tL ._ Jattendu vendredi 13 courant, par~

_ _|'tira probablement dans Ja soirée |
| pour Saint-Mare, Cayes, Jacmcl .




lle pour VEtra nger par]

ublic} Lama 7

ort | Yapeur «Vat pivia» sera fermée _

a Poste vendredi 13 courant, a

ures du SOW.
rince, 6 Septembre 190




































iv eprise eau Can st

Port-au-Prince
321, Rue des Miracles, a
FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prinee
du. Petit-Club
de Union Sportive Haltienne,
du Restaurant de la Paix i
du Commerce — ee
. 46 rH btal Bellevue Rates
« Central
a de France —
ela. 1 Café duPort..0
du Bar Fin de Siécle
’s du Commerce
des Amateurs.
du Port...
Internationa:
de la Bourse
‘de la Chambre”
de la Poste
de la Gare. ones |
du Palais
de l'Union _
. “Larousse__ co
Lavi ick oire os
Bourdon
% Canine , [GRAND PRIX. 2
faux Caves de Doras eux. eee
‘Gonaives . R. Schatt | : 6 Médailles de routes i —
Detit-Godve Café Lochard
Jérémie . Café de la Paix
StMare: A. Dalencourt
Joomel: N.Lafontant fo







& Sa ew & & 8 S&S A B we MH













os Préparés avec. de
Eau Stérilisée
ai de VAcide Carboaique Liquetts

Sirops _
area, de Framboises, de gi gine}



genie eCrevadine,de Citrons, |
de Fleursd Orangers; de Péches.|~
Liqueurs = ||
‘Bitters Angostura, Anisette, Cu- |
-racan, Peppermint, Créme de
de Nya, dy ee



















Full Text
































































































ournal Quotidien, Cormrmercial et d’A

_CHERAQUIT,---DIRECTEUI







temeomsee. ~ Abonnoment pour Département....1.20
iced oe « -Etranger





ycommunications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.




— f | Viclonienses, la résistance acharnée
a ymieâ„¢ ides Arabes, dont le nombre ne fait
BS TELEGRAPHIQUES | que s'accrvitre, nécessite Penvoi de 0 demande | ueti
we oe | pom , . 9] annous demande (& reproaucion:
,du NOUVELLISTE nob eux renforts pour pouvoir des lettres suivantes narues dans «Le
eric pit _ | mettre fin a ces combats sans cesse 3. PArUes Gane sre
CTION INTERDITE). -. CABLE 8:
Soe moe | penouvelés, me Cap-Haitien, 23 Aon
mr See Se Oa Los p-Haitien, 23 Aout 1907
—Le:Québecrest ar-| Panis 4.— M. Regnault, ministre en
: - oe . we att nant Monsieur le Directeur du ¢ CanLes,
S$. 1 de France 4 Tanger,a quitté aujour- cas ee :
- annfira ca natin | d’hal mr ey |. Quelques lignes bizarres, écrites en style
au conféra ce matin | d’aui. endre & Madrid | de togogriphe, ont paru hier daus votre jour-
hon et Thomson, 1S liendra avec ies +~-L-nal-vous “la signature de @ Cernis, Cure du
ert télégraphie que | bres du Gouvernement Espagnol | Dondon ». ee
alme. | sur Vampleura-donner aux opera- |, Ce eure demande a ¢ Messieurs Tes Doe-
mrbet_Fhomsonceé tions we la France et d “))Fspae tents,» cest:a-dire a Monsieur le Docteur
woubet, THOmsor eto a France ef Ge “Espagne | Ribonl ete moi,s’il était fou, et semble avouer
gorérent hier 4 Cavail- |au Maroc. - qu'il Pest’ encore. Cet écrit déséquilibré of
ent élevé a la mémolk | AnVERs 4 (soir).-- Ge soir vers | it parle de son amabilité el de ses yormisse-
- | minnit, les grévistes ont mis le feu juenls, aiderait peut-dtre a résoudre la ques~
deux autres entrepdts. Malgré les Mais qu il reprenne ses sens, s'il Int en est
: SS - : ed He ¥, 7 i ” : , a aN 4 : 3
efforts des pomplers et de la garde | resté depuis la soirée du 9 Aodt, et se ras~ .
- Leivily, Vincendie se propage rapide- sure 2
sots-secrétaire d'Etal | “Les pertes sont-estimées 4 | "Le sobssigne pa jamals parlé de le fouel-
qnilla Paris, se ren- | 800.000 dollars, eee cl eas tee Vout jamais
: Bee ee oo ae edad ° ¥ « a ? * Peat pas 32 44 eo y
RS a od Tacoma (Washington) De Un ID- ' soi venuea personne. Cernis, curé du Don-
—Huit soldats fran- | cendie a détruit hier au soir 8 Shel- | don, en serait le premier surpris. I! se doute
és et dix-sept blessés | ton, PHotel Wibb Quinze person- | donc bien-que son casa ete discuté; mais ih
it it quia éu lieu | nes ont péri. On a retiré 7 corps des Seem ier et pep tat pus doulevt» que
Awl ei oo la pren jére personne qui ail porte Sur tai ©
#08 environs du eee = & — On mande de Cas -| diagnostic etce jugement est Myr Kersuzan,
| “TANGER O.-~ Un Mane ASA- | dont iLeonpat—etmirable perspicacité...
| blanea que 20.000 Maures sont cafn-| « Ne pensez-vous pas, me demanda Mon-
We pés- dans les environs de Tadder et sehaneur Kersuzan, ue ; matin de la cpinaine
| res ANA. Bale lerniére en piésence d’an témoin, qu'il était
tellil et que 10,000 Kalyles | p05, --¢ Non: repondis His Gun ee
fei eb Que IVE ORES! | tow?ty@« Non, répondis-j-, était ivrets
is] sont arrives a Icabaga. Si done Cernis sept qu'il a besoin de dou-
1 Le-euirassé espagnol « Imperader-yches, ce ne sont pas les Doctenrs qui pers
arloss est arrivé ici aujeurd hui. droal. ree iemps ; les Lab admin y 7
ge nip fe Ftd in >, spyad aura 2 les recevorr Ges Mhalns pa PTUEHOS 2
ANVERS oe Giace a | erika de. épiscopates de son évégue, Mer Kersuzan,
secours dé Gand et de Bruxe lee; Veuillez agréer, Monsieur, en atlendant
nap se rendre maitre du feu qui | la divulgation d'autres appréciations aussi
es mt clata hier dans ies entrepdts. -édifiantes, Passurance. de ma parfaite cansi-
tconstam-| On évatue les dégats 4 un million déralion, Dre NEMOURS AUGUSTE. S
t consti, | On éraiue tee dégats A un million |r
eS Toe LATS.
es.| Boston 5.— Le croiseur suédois
yigia», ayant a seu bord Guillau-









Ane ein



































icquart-arsista & de
erie en pleine cam-



























>








Cap-Hailien, 24 Aout 1907.
‘Mr te Directeur du «Cablea,— En Ville.
Monsieur le Directeur,

Crest venir t6t répondre au nnméro dbier
de votre journal publiant une lettre de quel-
ques bons fideéles du Qaartier-Morin, démen-
tant icident public, survenn dimanche
-|48-courant entre te pere Mouddé, cure de
-eatte paroisse,et Mme EB ida Adarcel. Ma fai-
‘ble plume esl en verve, je ne la contrarie
- Ppoint, Sincérement, cette lettre me*fait. plai-
sir: elle est bien venueet.est une arme de











e de Suéde. a appareillé ce matin |
our Slo kholm. ee ge?




4} plus contre celui qui l'a suggérée. Tonjours:

1S | 4 Sa grande Sagesse vinypivant ce grand
apdtre de Dieu, ce Tartufe de nos jours, it *
iravaille cans cesse au malheur de sondio«
cise et acelui du catholicisme qu'il repre-





















sente en Haili.
Convainen de la perversité de certain pr
tre, et m’atlendant 4 Popposition, je n’ai pas
~“ynangté.dansthow article d’hier, déveiller |
Vattention du public, Ini rappelant que « le |
machiavélisme battant fort son train, essaie-
rait, dangle scandale du pére Hovédé, de} 4),
triompher de la vérité, au mépris de la Jus-
tice et de’ Humanité ». La bulle d’excom- |
muncation assujettissant encore les esprils,
on trouvera de bons fidéles pour déguiser le
verte. ~ cae bons faéles
Je ne peux que féli¢iter ces bons fidéles ‘ oe
de leur borme vrourage. Plus saints que le Nébulosite.«+sass. ‘Citro cu
prétre gui les meralise, ils ont observe le
principe de leur religion, obéi & la con-
trainte de leur chef et donné le plus bel.
exemple de Vhumtlité, de lobéissance et
méme de Uabnégation de leur conscience. |
Mon observation ayant été faite-publique- | ~
mentau pére Houédé, au moment de son
insultea Mme Elida Marcel, il ne peut res-
ter aucun doute sur Vewistence du fait. Je | Port-au-Prince. | :
n’ai jamais appelé Je témoignage de personney > Directeur de Obs
dans aucun de mes écrits, pag méme celuide Po
Mme Elida, Phéroine de I’Incident; et cepen- | ene? tait Testé tovjov
dant, Pon me fait publiquement démentir | Voirie © ressant, et aimaita s
par mes prétendus témoins. Je ne crains pas | . Les récenzes pluies en diss'pint | | jeunes gens qui pren;
idimpr ase nat mime. (gre gol tant ocommodat permevent | pectuecy 2s sl
gag 1 ws a an ge ES : ae ee Loy st
raicomme le grand Voltaire : « Je reconnais i 4 aici len eee eet. d cls ville f a tes. = Quant fee
mon Dien, le grand créateur de l’Univers et | (te G€ BOS roes se lait avee pias Get
je jure de critiquer pour son respect, toute gularité que jamais, malgré la péaurie d
fausse révélation dans sa religion, » ATTEN. | la Caisse Communale par ceLte fia dexer
sion 1! ! RHumanité est en danger, Ma- | cice badgétaire. Pe



Pluie a eR ee ae voce we ana e
Mazimum de température d hie
Miooimem
“Ozone essed aon bee a ee ene 3 a
Observations particulié
A 5 heures. 20 du soir, 077 MMe
i mornesau Sad: 2 6 hres 15, petit pr ory. ersoune
ee | sociéé vient de dis
-Lovis AvDAIN est!
- Malgré con ara













































dicales. coe
~—“piabel el les papes Borgia reparaissent sur | nous ievient qo’avec les ressources} A Sa famille 5
la scene, Lucréce se proméne, sa fiole de| dont disposera la Municipalité 4 ir) vives condoléances
poison dans le corsage. Mais cette fois Bor- | q’Qctobre prochain, toute une série de] snive.¥
wia sera victime ; et Lucréce, regorgée de | irayanx seront. entrepris méthodiques | :
crime et d’assagsinat, se verra de nouveau } yon: ao RO ee
soignardée par son propre fils et poussera en . ane beige ee
fombant le méme ca : fl Gennare, je suis ta’ Me 5. Vincent a deja donn bell a
mére 9, aon I tisfaction au quartier de «Pea de Chose»,

Nous avors chacun une mission a remplir | refait comp'étement are partie du
dans Fhumanité :~ Vous prétre;~la votre est | min-des Dalles-qui en-avatt bie besoi
desanver les Ames; et nous journalistes, mé- | i] entreprend les rues del’ Eaterre: Ps
decins, pharmaciens, etc, la udtre, d'éclairer, |-yée,erc, et la 1éfeciion- ive:
desoulager et de guérir Vhumanité souffrante. | pécessité urgente. ee

Parait-il, Péglivea perdu sa grande influ- | qj) soarsuivra ‘done avec
ence d'aulrefois, pui-qne ses représentants, la pe he atile: & as ae
laches, infaimes, sont réduits 4 seretyancher | cur sa tack & utile - Sty AYR
derriére leurs bons fidéles pour se défendre. France énergiqre guL.

Ce nest plus ce temps, ow les rois effra- Prérament, il ya lea
yes, se trainaient & genoux pour implorer | fin de son triennat ilae
le pardon de Véglise + ce v'est plus-ce temps | considérablement,et agréa
ot Ja baguctte magique de Moise ferdait la: -Paspect de la Capitale,- .
mer Rouge ce n'est pins ce lemps ob Josué Io mérite donc lencou age
arséta le soleil. Gest Pécho de Vindépendant : vo ogee gua

i “Fate & Péth

‘Napoléon Ter. van: vant le” pape Pie VI oe aret
C'est aprés-demain d






















gu bo? SPS de_ la loi naturelle, le porlant a
accepter le divorce, ase. déplacer Je Rome |
pour le courunrer emperenr; et quand plos
tard, Pie Vil refusa Waller baptiser le roi de
Rome. il Vemprisonna et int enleva quel- |
ques-nis de ses Elats. eo
es. grands événements prenvent tovjours |, a”
du temps, mais Dien les falt toujours Weibine tance, et le Pére se
pice. : poardonner le plus d
ono eepys laisse; Mle directeur, et vons 16°! te-solennités”
chers levteurs, espérant que la grande Sa- Le sermon sera fait pi
gesse a clerge le conduiraencore 4 une sot. [seur, dont on se pla ta
tise, ce qa’une plume acerbe et trés intéres- | tant dintérét la pa
sante piled anxieusement pour pouvoir, |forie, =
avec piéces 2 Vappui,vous éclairer sur la con.) 2 Ry sak nd
_ duite de certains membres du Clergé ae * appeians ar
loin de vous moratiser, tit que des bene = goncett.
agents du paésuck et de Ja pivision dans no- pat a Musique d
tre sociéted ae es agréable complément
snes finir. permtiez, lectears, que je | manche, que donn






et marraines ont ét

a Vinfuillible aulocrate Kersusan | Novus eo
mplera onze septem- |
heures du matin, en ]'é-
ére de Me Jb. Henri Ho-

ort-au- Prince, 45, oes

bligue an. plus of- | J “ ' eo a Q
a poppbsée de wiley est fabriquée par les plus grands mou-~
ons contighes : la premiére, de la con- He samonge, produisant 39.000 barils

nce de seize pieds et demi de fagade sur . ote oo fawn ae
dite rue, sur cent vingt pieds et demi de Ils sont aussi proprietaires de 330.dé-
rofondeur, bornée, savoir :.au nord et a| pots dans les Etats du Nord-Ouest .qui.
Jest par une portion de la méme propriété et produisent le fameux blé dur du prin-
i A Vouest par ae re du People; la | temps. —. atte ce hg ii gba
me portion dans la cour connué sous |: : . -
le Valdée, comprenaist deux portions LA FARINE MEDAILLE DOR
ngt pie Te womb Vales penne a toujours les mémes qualités : bonne: ~~
ieut ponces de facade sur vingt pieds de pro- ot excellente, et fait non-seulement ie ee
- pelle deuxiéme portion est-bornde : | CH eUP pal, Wars” donne 20°%/o de:
. par Madame Pouponne St-Victor, plus que n'impo te quelle marque.
par les héritiers Jn-Jacques St-Victor,| Comme la plus bonne qualité de fa-
Vouest par Henri Durand 5 Trine produite, elle est assurée d’avoirle ..
-e propriété, fonds et batisses, | Grand Prix et la Médaille d'Or achaque: _
edu Réservoir, No 56. | Exposition, pour plusieurs années.

de la conte de dix-neuf pieds neuf pou- | Washburn Crosby & Co

| ces sur la dite rue, sur une profondeur de |
i guerente trois_pieds, bornée : au nord, par| 146, Broad Streel, —~ New York.
‘ F. B, NEWELL




















” | tes héritiers -Pokin ou Jean Bussy, au sud |
“f | par les hériliers Hubert, 4 Vest, par la dite |
Jruedu Réservoir et 4 l’ouest par Madame’|
Vendémiaire:; . .
5) 3+ D'unetroisiéme propriété, fonds et ba- |
‘| tisses, sise en celle ville, rue du Peuple No |
-158, de la-contenance de-vingt-pieds-detaga---—
| de sur. la dite rue, devingt quatre pieds au |
| edté opposé, sur une profondeur de soixante |
| dix-huit pieds au cdlé nord et quatre-vingt |
[un picds six pouces au cdté sud en ligne bri-
| sée, of se trouve un puits mifoyen apparte-
ndnt &-Madame Nawey Jean -Bosse ; elle-est
‘hornée: au nord, par te général H. Laforest, i
> bausud. parla propriéié Michand, a Vest. par |.
talouest par Jes héritiers. [00 2 a
recall ratte se witha: Le steamer «Prins WiLLEw IITe>.
elles que les diles propriétés se poursul- Datine(iasvye dp Gee.
wet, Satendent sles couiperleal, cans. eprien | venant de Petit-Godve et de St
| excepter, ni réserver. Ces | Mare, est attendu ici dimanche ma-.
| La dite vente se fe r les mises 4 prix | lim, 8 courant, pour -continuer-le-.....
suival Te ~~ So tame wo Phnkenta (ac
_Pyopriétés Nos 1 et 2, mille cing cent qua-| meme jour pour Jérémie, Cayes, ,
pYante gourdes, outre les charges de Hench ere: J acmel, Curacao, elec. oe
: ea cee Clie uae ns
| Propriété No 3,mille’six cent soixante huit |
es, oulre les charges de Ve of



























Républicains et 49 Rue des Cacernes.

Promptitude et exactitude dans
Vexécution des ordonnances..









Pt-au-Prince, 6 Sept»mbre 1907-
GERLACH & Co, Agents...

SAA Met tie TORPEDO ES SED ite LE a allt Nr To aiitiocrd ‘4







CO! yle | als, poaveane et di edu
de la Révolution | sieur Albert Lebon, propriétaire, demeurant | SSPE a
Chambre des Dé~ Pel domicilié a Port-au-Prince, lequel élit-de- nrgegige Srsérteaine:
itile an cabinet de ses avoeats, Me Léo| @ 5 6% ee Eke RIES
te Seem: Deadol et A] oo gv 4 (Service Hew vork-Haithy



Play Sd mtn aimee
Lp a ote bier 5 seme senate BRS,
snot ee sonneniipain

ments, s‘adresser a | Alexis, S-ymour: Pradel et
Notaire, Grand’ure, | ree Féren s~=contre Mme Veuve ren YO Scare
eC. 4. b aaam | tnain, née Victoria Bien-Aimé Op a ee
907. -propriéteire, demeurant a Port-au i fe oo Service Atlas
1 Fee bins amp renseignementsy sore, | Dapres cable recu, le vapeur
¥ avocais poursnivants,soussignes, Ou a | : ; “eee AT s
Senet erty aosiate tu camer | ALLEGHANY? a quitté New-York
pn ee ----Jeudi,-5-courant pour-Cap, Port—~

ort-au-Prinice, ce 6 Septembre mil | de-Paix et notre port ov il est —

tL ._ Jattendu vendredi 13 courant, par~

_ _|'tira probablement dans Ja soirée |
| pour Saint-Mare, Cayes, Jacmcl .




lle pour VEtra nger par]

ublic} Lama 7

ort | Yapeur «Vat pivia» sera fermée _

a Poste vendredi 13 courant, a

ures du SOW.
rince, 6 Septembre 190

































iv eprise eau Can st

Port-au-Prince
321, Rue des Miracles, a
FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prinee
du. Petit-Club
de Union Sportive Haltienne,
du Restaurant de la Paix i
du Commerce — ee
. 46 rH btal Bellevue Rates
« Central
a de France —
ela. 1 Café duPort..0
du Bar Fin de Siécle
’s du Commerce
des Amateurs.
du Port...
Internationa:
de la Bourse
‘de la Chambre”
de la Poste
de la Gare. ones |
du Palais
de l'Union _
. “Larousse__ co
Lavi ick oire os
Bourdon
% Canine , [GRAND PRIX. 2
faux Caves de Doras eux. eee
‘Gonaives . R. Schatt | : 6 Médailles de routes i —
Detit-Godve Café Lochard
Jérémie . Café de la Paix
StMare: A. Dalencourt
Joomel: N.Lafontant fo







& Sa ew & & 8 S&S A B we MH













os Préparés avec. de
Eau Stérilisée
ai de VAcide Carboaique Liquetts

Sirops _
area, de Framboises, de gi gine}



genie eCrevadine,de Citrons, |
de Fleursd Orangers; de Péches.|~
Liqueurs = ||
‘Bitters Angostura, Anisette, Cu- |
-racan, Peppermint, Créme de
de Nya, dy ee