Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
mee (Halt!) — Jeudi, 25 Avril 1807

















de source antorisée que des nézo- cing morts et trente cing blessés qui

cialions relatives au. dispositif de | ont élé transportés A Phopital militaire

Parmée et de la marine daaoise en | 0% ceux-ci ont eu assistance des mez

cas de guerre, ont level te Moment | |. tas et tes Soins neeessuires, el Ceux-

éuire tes Gouvernements Danois et | ' des funcrailles imposuntes Gest ce

- AMemand:: ae “Pgui, en effet, a altire le plus notre at-

. ~ ge Sr-T Antilles Danoises) 23 tention et nous porte a dévoiler Vime-

LON 23.— LVincendie qui a é- T-.HOMAS (Antilles Danoises) 20. | pression que cette manifestation a pro--

celle puit dans Tarsenal de | Le croiseur francais« Kleber», navire | quite sur nous a-cette occasion,

ona detruit. plusieurs ateliers amiral de la division navale qui doit) Dimanche a buit heures du matin,

que I'école de torpilles.--- Les | Fepresenter la France ala revue na-| jes corbilldrds étaient postés devant

ss sonl évaluées 4 plusieurs mil- vale de Jamestown, est arrivé ici | /Hépital militaire, atterdant le céré-

ide franes, Les ateliers détruits | hier, venant de la Guadeloupe; il se | monial. Le cortege; une fois formé, les

avaient en bordure sur la rue, | Pend aux Etts-Unis, -

habitants des maisons situdeg| POULON 24. — Lincendie de l’ar-

autre cOté de celle-ci ont di las | Senal a été complétement cteint ce
ren faute hdfe. | matin‘et le travail a été repris dans

aulon Z3.—~ On ignore encore | '© iers non_dé

détruits. Une en-
imcendie.--- Cepen- établi que Vincendie éclata
4 2






















agpaoovotion MNTEARDITE),

netics sie






















:
troupes défilaient ayant le 10e régiment
en téte,suivi de la musique qui impres-
sionnait les cours sensibles par une
triste marche funéhre. Le 10e était
sombre, recueilli, avec une rema-qua-_
ble humililé; les soldats Varme. lenue
: ; ve eee ‘ en siene de devil, le crépe aux bras,
découverte de deux morceau da DS CUAL différents endroits,--- Des suifoquaient de sangios, pleurant Leura”
esd une qualilé non en usa- sentinelles cntourent les espaces 10: | fpéres d’armes que le destin vient Ven-
la marine. franeaise, font lever si tragiquement aleur affection” —
de la malveillance. Les au- Le corps de la police administrative,
& font une enauéte. superbement équipé, occupant Pextré-
iinisire da travail, M. Vivia- mité.des troupes, formail une hale de-

tak: +s Bi te «kee i" + hillards /
AYE ce soir de Nice, a visité vant les corbillards,

1 ne ares ge , # sey} étale ‘raiment ina-
Mes en-compagnié du préfet _ Ges funerailles talent vraim nt inn -
the. posanies avec ce nombreux: curtege ;

i Fr ts anlanite Ne . manite chretienne se faisaient le devoir
hier -est-Taut a a d’accompagner les victimes @. la der-
€. Plasieurs per: re aan niére demeure : c’élait une réelle ma-

& Hanneiii personnes. ont nifestation populaire autapt admirée.

ey tons basées sur des On remarquait ie général Cyriaqie Ce-

i Pius ou moins convaincantes lestin, Ministre de li Guerre, et MM.

fnlirment cette opinion... Le Pétion Pierre-André, Ministre de I In-

8 Bolice mMunicipale va exa- iérieur, FS Marcelin, Ministre des Pir

evs déclarations, _ nances, Pauléas Sannon, Ministre des

£23.— Le correspondant

Relations Extérieures, T. Laleau, . Mi-
weite de Cologne» 4 Madrid




























































ans
“Paris 24. En voe. d’arriver a
une entente entre les gargons de ca-
fés et les patrons, Mr Clémenceau a
chargé un juge de paix de Paris de
conduire les négociations entre les
intéressés, qui ont accepté cetle so-
lotion. rrr

Paris 24. — Le « Saint-Nazire »
est arrivé. nce

Mr Clénmenceay, vient d’adresser
une circulatre aux préfets, les invi-
vant Ase réetirer des cérémonies ov
‘serait exhibe les drapeanx rouge et
chanté une hyme internationale.

La gréve partielle des ouvriers






















































boulangers et limonadiers reste sta~ | rie lean, -
tionnaire nistre de la JuStice, Laraque, Ministre
Maleré tous les dé ae on des Travaux publics, et V. Leconie, chef
1a Nouy S dementis of | = omens | i Cabinet particulier de Son Excel-
2 DOUVelle marine esr ve a .
OMstrvile en 1¢ espagnole lence. en outre, les géaéraus Justin
nglais 5, Angleterre: AVEC Garrié;. Gommandant de cet arroadis-
mt | ‘Qhand les Cortés re- sement, Eugene Magloire, Commian-
7 a travaux, le Gou- dant de larrondissement de la Grande
a, emandera un cré& Riviere da Nogd, Jules Coicou, Coin:
“De taillions de pes : mandant de cette place, Helvétius Ma-
peselas fe rand: > é », He is M
dollars )pourla marine.| Il n'est pas nécessaire de faire This | nigat, Tuspecteur en chef de la Police
. (Chili) 23,-—— Les érup- lovique de la catastrophe de samedi 20 | administrative. :
hques continuent dang [a | GU coarent. puisque tout le mende sail} Gest a | Eylise Sle Anne qne les cé-
0nale da Chili Le sik que, Ge jour-la oun tourbillon de vent a | remonies funéraires ont été céleprées :
: ae le vieaire de la phroisse, cn tenue de
la cireonstance, oflicialt. “ee

A Mapilale de : renvetse le dépét de costumes du bu-
ie la province reau de cette place ob ge lenuent des uetance, Oe)
Au cimetiére, plusieurs discours fu-
nébres bien touchants ont él pronon-

OUverle a :
oy Mle de cendres. | goidats du 10e régiment de Mirebulais,
it) avoir appris | yeliré, ensevelig sous’ les décombres, | ces, sur le destin malheureux de ces”




















Les Viesimes du 20 Aveil,
= Une Manilestation Populaire.





























; a Un COTTES DON - arnison, récemment arrive, Ona






pauvres serviteurs de la pairie.- ge Moniteur
Ils avaient bien mérité cette manifes-| L’Officiel d’hier publie :
_ tation, panvres soldais! car ils sont de ---La fin da proces-verbal de i; Cham

~ -yraies victimes du devoir. Aussi tout | bre des Dépat en daté da 3

le monde a partagé ce malheur tant] ---[y fin de VExposé ghatral de la S.- .

avec les pirents des victimes qu’aveclé | tuation de 1go6. _
Gouvernement gs a été aussi éprouy wo-La liste des denrées re Hal ams ‘
dans la pee de ses serviteurs. Port-au-Prince 4 New York jusqu a ia Ho <

Le Chef de [Etat prouve une fois de ide Décembre 1906. 4 Les sagareier Fe ar
plus eombien est grande son affection -. Avis administratifs et autres. goine. S -Mare, Gonaives,

Powwoure soldats gui sont gs vais ae Ghambre des Dfputes Cap Haitien et Si-Thomas a
Quand onmeurt de cette fagon, c'est: A I séance d’hier, dés majorité = ‘ Coosa seront fermées
a-dire dans le devoir, et qu'on ait une tarée, le déparé Price-Mars a demandé et | heures précises.
areille manifestation, si Pon. pouvait obtena la parole pour déplorer lagression Les dépéches pour Inague,
fire cesque fon ressentait, Agsuré- dont ee vide le député Porjer, et; et Europe par le s/ ¢ Valdiy
ment ces braves victimes erieraient: | Soncluta ce que les Secrétaires d E at de. fermetes demai: in, 43 heur
« Nous sommes sati-fuita ». -~ Mais | | lotérieur et de la Justice soient eones | slr,
malheureusement c'est toujours le sou- A se présenter a la Chambre. demain ven~ aiasence
venir d'un douloureux exemple qu'on dredi, pour rendre compre des rar Ce matin Madame Ulyse
laisse. prises a Végard de Vartencat de londi. ” es: heureusement accouchée
Liinterpellation fut voiée A Puownimité. garcon quia rece le prénom d
Le député Péquiére demande ensuite La mére et Venfint se patent
que la séance soit levée sen signe de pro- |
| testanion, de réprobation et de solidarité, 7
icar c'est la Chambre entiére. qni a be | Troisiéme liste as it Exp

































AZUREA
Port au-Peinee, 23 Avril 1907.

+







PIP AGC RS
lib fe FS - -
35) Alipae frappée dans la personre du colégae — Jh Frangois S-oxw: divers art

a ? Poujet ».-~ L’assemblée a adopté. fectionnés avec le gaiic..

: ; sis
Société Astronot | ~Contér: ce-post-acoluire— 7 =. fe Maximilien Ricot : tro boo
er Mérforotociove pe Port-au-Prince, } Ce soir, de 6247 heures, au local de Mésadienx Gentil : nine boite de
Observations fa Jattes ce matin a7 heures. : vi Baseignement | pratique, conférence de eive:
' Mr Georges lvain,--qul con'inue ses

Pression baromét ne que 40". 2.762 "772. a ae sur a mo oe dexoression Julien Plorus; canne. colon
Température a Vo vanbre. taee ee 26? tr 3 lecture. ments et travaug de forge et
rrata Can petit )- hé

- i?
Homidité relative en cenuiémes.. 5 dans Vart de ta
Direction du vent.....e006. B 10'S ; k ; os Pharmacie A.D. Thtar
Dans la série : Ua adrame histarigueé e legs « pond: @ deniifrice





+
















NEDULOSIE. cece cece en eeevere O

2 SERRE OE MN EN Kose:







Pinie Néant _ priére de lire N* du 18 Avril: eau denufrice hygiénique.
Maximom de températured hier 31° 6 > 5 3 page, 3¢ col. 2¢ al. ge heave v regime” “Joseph Widil & Cer co lection
Minimum. «| gh ge abhorré, ete. de pays (constraction- -ébénisietie
rroporiion d’ozone (0221) 4 i . du 24 Avril : 2¢ page re col. 4° A. Albéry Jean: calebasses, 00
, Observations particulieres: «- ) a}, a® ligne; Vaureur... ef: voulu ajou Arfred March; sapoites.
Ciel laireux.— Depuis le 6 do courant, '¢%, etc. - Laurore Gervais: on cheval
les vapeurs at mosphériave sont constam-; — Dans'e compt re-rendu de Vassemblée Hypporire Bien-Aimé: coe












Nircisse Papail ler: amer@
ee Soray: chron.
Ve Carmed Boas bereat ru

“qent masgué Vile ‘de | la Gonave.
Le Directeur de £ Observatoire,
Fr. CoNSTanTin.

.de la Sociéié Biblique et des Livres Re:
ligieox d Haid, publié hier, lire 2@e an
iversaire aa liew de rot.




‘



an Mexique ane pareja. — Il s'agissait~de—sentier devenn asez- lar



age Gee «Ge BITES HEREIN RES oe

Be 44. Peiniuero™ pu «Nowy ELLISTES

e







-provoqner-untaureaa. puis de maucuvrer .marcher deux de fr on ath
de concert pour évilef lesalteintes de Vanimal. Albert, “ao milieu dea ee
Si par une fausse manoeuvre Pun des deux qui Ventouraient el aud!
cavaliers se voit foreé de “Micher tannin dan*des formes-faniastique ;
| son partenaire, il est. vaincu. Ce jea dange- visage caressé pat une Of inal
/rewx exige une dextérilé sans pareille dang dont le souffle agitalt a e
‘art de conduire un cheval, et les deux époux, ‘ marchalt ans t pres gn - 5

en trérent triomphalement.—Ils se tenaient , ‘Lorenza, qui, drapee i - les
oujours var la nain lorsqu’ iis revinrent | Bot echar Pes sernblail ee
ers la cantatrice,-i#issant derri¢re eug, hale-
ant et lassé, Pa niayoniste qui les avait: pour-.
SUIVIS, .
Les tauraux sont habites, ‘f
ants, dil la créole avec orgueil

seen FEHR URNA GE

Bee



Scénes dé la Vie Créole




par Lucien Bian









Dans une de ces évolutions, elle amena le
auyeau, aveugle, fou d- rage; vers le lieu of
iv tio avail ie ‘cantalrice, puis Vealraina

isla a plaine a moment ou la Wilson re

a it épouvantée vers le bois. — Loreque |
creole. ayant laisad son anlagoniste, revin
prés de ses compagnons, elle “fut saluéed
Bravos frénétiques él couyerte par les fleurs
Que ses compatr isles arrachalient guz buisso
pour les lui jeler 4 poignée.

Tous les cavaliers mexicains se mirent en-
suite eu chasse, et la plaine se trouva tans
formée en.un vasle crque ot les lanieaux

sépuisaient A | ponrauivre leg lagers cavaliers
qui les haree Jgient, 16s bravaiant, les lerras-

















vata de la poés
tg et vail. § lions de Tame, de la : ee
ota assez haut | enveloppaut la nature : fs sar

pour étre entendue < cependant ile wont | cant de ses yolk ae ie

pa bous désunir, dormie dans les bras ¢ Ae
Albert, au comble de Venthousiasme, ne | tail pas 4 cette hauteur wt ‘

trouvait pas assez d’éloges pour vanter la | bert, mais le vrai Branca ss ‘

hardicsse, la vigueur, la souplesse et. 1'élé- sentimental gol se cac :

nce de dona Lorenga, la ferime la plus fem- | des dehers moqueul® a ‘ eouret

ie qu lui efit été donné de contempler,di~ | trait en ce moment a ¢

saital, puicqu’elle reslait gracieuse dass ves homme altendri. it

exercices de casse-con, Desa Lorent. ee

Le eure s’avangait ; on se remit en route | sait dire le hardi cavaliers

sarent.— Don Luts, a la finyne pul résisterau [par les hois. Albert, en dépil des obstacles | dans jes sentiments gut

desir de prendre part a ces “yeux souvent mor- (du chemin, essaya dese lenir prés de dona | écho des longue® eauser

tels,"etse langa dans laréne. Lorenza, Les regards si profonds, si'vuls, si aver son marl ay elu :
Piquant aussilet gon cheval, dogs Lorenza dour de la bell le créole, trou laiont 6 cervess. ce s pow

rejoignit son mari et lal tendit la main, le du jeune Frengais,— La nuit vinl, la lune se | du :

























be:

ies





convient ainsi & connic ce que Von -nomme Pleva large et ole, argentant ga et le





































































Fils ; fruits,
vinaigre, pa

suchereau {jeu de
(chambre et salor
bois du pays).
in: upe vache



erma

oir. .
sit exprimé pat dé nombrees
bles. le Magisirat. communal a
ele registre d'inscriotion des
jéra Ouvert jusqu’A samedi,
cay | —
é charge du Service,



lusicala

ire: «Manman, mété-m’ dérhon,

ente chez Paul Robelin. 130 pla-
rard, Elie & Fatton, 103, ree du

Péditeur, 95, rue du Réservoir,
ourde Vexemplatre. fos
ventaile A moitie prix!!!



mt de jolis jolis éventails, rabais
fait de 50 °/, sur les prix de gros
felails.- .

De méme pour lexcellente poudre
@ riz veloulée de Perles : 50 °/, de

Cour: caille LAGOJANNISI!
B.-- Engrenage pour Machine a
fe, grog et détails, .



_~ Goutles électriques, guérissant
_ Wiles douleurs de dents.

r doranger de pre-



eprise de Construction



Preneur et coustructeur de batisses,
» Ouvrier el entreoreneur des tra-
des architectes Brébant. Lafores-
Carneiro dont ila retenv les prin-
» eLancien constructeur de jatou
& autres travaux dela maison
veer, constructevr sans architecte

Maison BD. Jean-Joseph, sit
WE = AVIS Te
a Ses clients de la Capitale et de, la
Mice qu'il coustruit des bAlisses
Mi-d @uvre et confectionne des
#68 4 domicile en fournissant lui-
€ les matériaux voulus.
Soin et bromplitude,

36, rue du Peuple. .

Avis commercial

x

4 i



=











a

Tobneur aviser le publie et le

oe

ood S0Us la raison socinie AL-
So Ga. dissoute ane comman



MPL an-Prince, 23 avril 196
—sis« SILVER.
Avis Important

@eL. Lagojannis avise ses









u oe de celle date. ils ne
ay payer que contre présen
nt S lef souche portaat la
i gOjannis.
#rver cette formalité on
Ordeuxidig,








Monsieur Démostuines Onavikr, en.

public et partieulére-

a &f général qus la Société”






blanche

Avc. ANToIne.

raitre, la belle méringue-

eélé de VHdtel de France ),-

he ae

in de réaliser un trés grand assor-

chez LAGOJANNIS. °

Chez LAGQJIANN iS

ee

uée a 124,

z











_ parla roe BFanberl et 44



Avis commercial



___Le public et le commerce sont avi-
sés que’ la dnalszop Sis-on et Schama
est dissoule depuis le 18 du courant et

que Monsieur Jutes Scuama en a pris
la suite el resie sepl responsable de
toutes les alfuires de la muison.

Port au-Prince, le 21 Avril 1907.
- _S$ASSON er SCHAMA
top! Vaille! — 26 o/,.a mer.

wes Nouveattés Bazar Lagojannis,
afin d’écouler rapidement et remplacer
par dautres nouveautés son stock for-
mideble de eartains articles qnis'ac-
eumulent chaque jour. avise quil y
aura désormais un rabais de 25 °/o sur
tous jes achats en gros et détail. |
Gouri chez LAGOJANNIS
ilainet Détestabie!





Comme il est vilain de voir une jolie

figure tachée et couverte de boutons,

qui iui enlévent toule sa grace et sa [ral-

eheur! — Pour détruire ces mauvais”

parasites de la peau, mettez vous, avec
persévérance, 4 Vusage du Savon Naf.
talone, dont Vefficacité est épatante et
universellement reconnue!
Prix: chagne savon $1 .
Chez LAGOJANNIS



Ee vertu de deux jugemenis du tribunal

civil de. Port-au-Prince en dates des-vingt et

wn mars et dix helt avrik 1907. diiment en-
regislré=,
il cera pa
a. leas weet
parle mini
jaire a-Da

oeédé le jeudi deux Mal prochain,
es de Paprésemidi, en J'étude et

are de Me Suirad Villard, no-
Prince, rue du Centre No



A la vente au plus offrant et dernier enché-

le, rues. Paubert & Oye. de)

drofondeur, ayant dessus une maison haute

de bnil pidces, bornéa au Nord par Vlexan-~

dre Lilevoix, au Sud-par. la rue Oge, a PEst
‘OQnest par quide
droit, sur la mise A prix de huit cent dollars
en OF ocsleccscesacaeesnecsscseenentasen eee BOO
9o-d’un terrain de vingl-trois carreaux et

&



par Innocent Calixte et7Firmin Louis, an
Sud par ‘TPhéophile Cézile et Paul. Cache, a
VEst par Céliméne Antoine et la Grande-Ri-

| viere et a |'Ouest. par Monton Mathurin Pas-

quet Lorial et les hiéritiers Paya, sur la mise
a prix de dix gourdes par carreau, soit deux
canttreule cing gourdes en billels.... .235
A Ja vequéle de Madame Lydia Hyppolite,
épouse autorisée de Monsieur Glement Belle-
garde, propriétaive, domicili¢e a Port-au-
Prince, agissanl comme hériliére cous. béne:
jee dinventaire de feu Darius Eyppolite, la-
guelle a ponr avocat constitué Me Leger Cau-
‘in, demeuiant & Porl-au-Prince.
Port au-Prince, le 24 avril 1907
kerr CACVIN, auceat.



risseur 7 dod’une propriété sise a Pétion vil-

lemi.situé a la Matte Pernier;boreé ad Nord.

“La Savonnerie « Avenir des Cay



isonet



‘estan vai

en
Vnooneur d’olfrir an ecommerce et an
publie sen excellent savon aux prix ci-
dessous ;

Caisse de 500 barres _ % 76
é Wy 4
“4 Bo ¢@ 3.25

On trouvera ce méme saven @ Port-
au Prince chez Mr M. FERRANDIRI aux.
prs Sulvants :

. Caisse de 500 barres § 80
«2900 AD
¢ 20 « 3.40

20, Rue Traversiére, 20

Savonnerie « Avenir des Cayes »-

N. B.~ Des prix spéciaux seront tails
pour de grandes cormmandes,
( TUF] “T -~ de, soussigné,
Agent de Change et Courtier assermenté, cer-
tide que, enw raison do lasupériorié.dusa- >.
von de ja Savonnerie ** Avenir” eb du service
réel que rend cetle nouvelle industrie 4 notre
paisible cité, cet établissement vient d’étre
Vobjet Pune téa grande attention de la part



de-notre ahihleé.

Crest ainsi que, derniéremeat, le Conseil
communal de celle ville, mi par un senii-
nmient de haute justice, a décerné au nom de
la population des Cayes, une méiaille der a
Mv Hanis Lifschitz; propriélaive et Directeur —
de la Savonnerie,

ane oy te ee . oe
"Celle médaille, vrai bijou de luxe, a en.

exergue les armes dela Republique haluienne
Wun célé, el de Vautre la magnifique oven-
lon . ladustrie, Prix @ Excellence & Harrie:
Lifechits.

Lest incontestablement avéré que cet éla-
jlissementnon-seulement facilite lesfamilles,,
mais encore met en contact journaler nom
bre de vonviloyens avec des éléments pou-
veaus qui sont appelés aimplanter chez nous:
délinitivement le travail, priacipale propen--

sion a la paix publique,

dav savon tiranger et celurde la Savounerie











a poniena nee de. bite sor Savon _

soixante pieds de facade sur cent pieds de |



avoisipantes qui désireront allairer par mi

En vérifiant les chiffees el-conire, on verras
la diffarence sensible gull ya entre le prix



‘Avenir, delian toute Conca
Le savon élranger se-vend :



La ecaisse de 500 barres 8-106
.* 200 +t od
Tandis (ue, avec Te change, variant dhenre:.

ep henre pour ainsi dire, Ja Savonunerie dé-.....

“ ° a

barres 8 72.50

Lavaisse.de 500
ah OP, f #4 SUA .
ee oO 4% a 4 oO

bot une difference énorme, tantau profit:
di consomnjateur qu’é celui du detaillant,
Cext vialment un grand bowheur pour la:
population et une gloire pour Je pays.
Avec des élablissements similaires, Vine
dustrie nationale est appelée a se développer

élonnamment; el le progés qui en découle-

ra, dow assurer la stabilite ges choses dans.
16 pays | | a
‘La Savonnerie * Avenir’, consciente de
« hienfaiis, vient faire ses offres au pays.
Ele envoie ses remeiciements anlcipés a

lous ceux qui saudtont Vhonorer de lear
confiance en tui faigant des commandes qui
serent exéculées avee promplitude et régulas
rite.

Elle wentendra avec les acheteurs des villes:
le
caisses dé savor.”
Cayes, 4 Avril 1907,
~ Grorncts M. DOUYON
Agent de Chenge...

be

aE



























Bar de ia ; Poste |

Vis a-vis fa Poste, —randRue |
touge Cl a Beau Soleil | :









“7 im
Le gallon 2.00
"3 1.00
0.50
0.60
lame «Gravese
2.30.
4.25
0.63
0.70
ge Médoc 1200 Supérieur
Le gallon 3. OO
4 4 4.50
4% ¢ a, TS
-Le libre... OL85
Vio Blane St-Mearillen Extre
Le gallon ; 3.00
12 ¢# 4.59
44
Le litre ORS

Nous reccrnmandons particuliére-
A note ¢ iientéle pos Vins s rouges



poem, matte ~

Le steamer (CROATIA » partira
ce soir pour Petit-Goave, Mira-
r08




goane, Ss Mare Gonaives, Port-
de-Paix, p-Haitien, St Thomas
et Paap.



trent ancourt a la_ ‘disposition des vrais
teurs, et aussi pour expédier leurs commandes tant dan
Tile le que pour l anger

G. KEITEL & UC, Agents.
95 Avril 1907















: CHEE ROE SE me NGO INE RCIIOEN Oe
od JOUX — SHUMRS -~ RQQNGNITES — EP OOY
UFLUENZA — APPEL TICS net 8 bed)

Reo Republicaine, 2° PORT AU PET ve & ees
demu -





Service At
Le steamer ALLEGHANY, ayant
squitte New-York jeudi pour le
rap, Port-de-Paix et St Marc, est
attendu ici vendredi prochain 26
courant ef suivra. probablement
le met me jo ur pour Pet Goave,
Caye








a















'
ayes. el Santa-Martha, prenant
ia male, frét et passagers
og _ a
oe “%
- La malle pour New-York et Phea, Slay
ee wehmee
(Europe par mer «Varpivia> gies en . ca
ere EGE, ob ee eae) ee & 1 oaphrtorite eee en we
(via Jérémi we era fermée a la des fel ad re eee
Poste, vendree di proch ain 26 cour- dq @ ht
ant, 4 6 heures précises du soir. oh ‘ ainee. para
F. HERRMANN & ©, Agenis





Full Text
mee (Halt!) — Jeudi, 25 Avril 1807

















de source antorisée que des nézo- cing morts et trente cing blessés qui

cialions relatives au. dispositif de | ont élé transportés A Phopital militaire

Parmée et de la marine daaoise en | 0% ceux-ci ont eu assistance des mez

cas de guerre, ont level te Moment | |. tas et tes Soins neeessuires, el Ceux-

éuire tes Gouvernements Danois et | ' des funcrailles imposuntes Gest ce

- AMemand:: ae “Pgui, en effet, a altire le plus notre at-

. ~ ge Sr-T Antilles Danoises) 23 tention et nous porte a dévoiler Vime-

LON 23.— LVincendie qui a é- T-.HOMAS (Antilles Danoises) 20. | pression que cette manifestation a pro--

celle puit dans Tarsenal de | Le croiseur francais« Kleber», navire | quite sur nous a-cette occasion,

ona detruit. plusieurs ateliers amiral de la division navale qui doit) Dimanche a buit heures du matin,

que I'école de torpilles.--- Les | Fepresenter la France ala revue na-| jes corbilldrds étaient postés devant

ss sonl évaluées 4 plusieurs mil- vale de Jamestown, est arrivé ici | /Hépital militaire, atterdant le céré-

ide franes, Les ateliers détruits | hier, venant de la Guadeloupe; il se | monial. Le cortege; une fois formé, les

avaient en bordure sur la rue, | Pend aux Etts-Unis, -

habitants des maisons situdeg| POULON 24. — Lincendie de l’ar-

autre cOté de celle-ci ont di las | Senal a été complétement cteint ce
ren faute hdfe. | matin‘et le travail a été repris dans

aulon Z3.—~ On ignore encore | '© iers non_dé

détruits. Une en-
imcendie.--- Cepen- établi que Vincendie éclata
4 2






















agpaoovotion MNTEARDITE),

netics sie






















:
troupes défilaient ayant le 10e régiment
en téte,suivi de la musique qui impres-
sionnait les cours sensibles par une
triste marche funéhre. Le 10e était
sombre, recueilli, avec une rema-qua-_
ble humililé; les soldats Varme. lenue
: ; ve eee ‘ en siene de devil, le crépe aux bras,
découverte de deux morceau da DS CUAL différents endroits,--- Des suifoquaient de sangios, pleurant Leura”
esd une qualilé non en usa- sentinelles cntourent les espaces 10: | fpéres d’armes que le destin vient Ven-
la marine. franeaise, font lever si tragiquement aleur affection” —
de la malveillance. Les au- Le corps de la police administrative,
& font une enauéte. superbement équipé, occupant Pextré-
iinisire da travail, M. Vivia- mité.des troupes, formail une hale de-

tak: +s Bi te «kee i" + hillards /
AYE ce soir de Nice, a visité vant les corbillards,

1 ne ares ge , # sey} étale ‘raiment ina-
Mes en-compagnié du préfet _ Ges funerailles talent vraim nt inn -
the. posanies avec ce nombreux: curtege ;

i Fr ts anlanite Ne . manite chretienne se faisaient le devoir
hier -est-Taut a a d’accompagner les victimes @. la der-
€. Plasieurs per: re aan niére demeure : c’élait une réelle ma-

& Hanneiii personnes. ont nifestation populaire autapt admirée.

ey tons basées sur des On remarquait ie général Cyriaqie Ce-

i Pius ou moins convaincantes lestin, Ministre de li Guerre, et MM.

fnlirment cette opinion... Le Pétion Pierre-André, Ministre de I In-

8 Bolice mMunicipale va exa- iérieur, FS Marcelin, Ministre des Pir

evs déclarations, _ nances, Pauléas Sannon, Ministre des

£23.— Le correspondant

Relations Extérieures, T. Laleau, . Mi-
weite de Cologne» 4 Madrid




























































ans
“Paris 24. En voe. d’arriver a
une entente entre les gargons de ca-
fés et les patrons, Mr Clémenceau a
chargé un juge de paix de Paris de
conduire les négociations entre les
intéressés, qui ont accepté cetle so-
lotion. rrr

Paris 24. — Le « Saint-Nazire »
est arrivé. nce

Mr Clénmenceay, vient d’adresser
une circulatre aux préfets, les invi-
vant Ase réetirer des cérémonies ov
‘serait exhibe les drapeanx rouge et
chanté une hyme internationale.

La gréve partielle des ouvriers






















































boulangers et limonadiers reste sta~ | rie lean, -
tionnaire nistre de la JuStice, Laraque, Ministre
Maleré tous les dé ae on des Travaux publics, et V. Leconie, chef
1a Nouy S dementis of | = omens | i Cabinet particulier de Son Excel-
2 DOUVelle marine esr ve a .
OMstrvile en 1¢ espagnole lence. en outre, les géaéraus Justin
nglais 5, Angleterre: AVEC Garrié;. Gommandant de cet arroadis-
mt | ‘Qhand les Cortés re- sement, Eugene Magloire, Commian-
7 a travaux, le Gou- dant de larrondissement de la Grande
a, emandera un cré& Riviere da Nogd, Jules Coicou, Coin:
“De taillions de pes : mandant de cette place, Helvétius Ma-
peselas fe rand: > é », He is M
dollars )pourla marine.| Il n'est pas nécessaire de faire This | nigat, Tuspecteur en chef de la Police
. (Chili) 23,-—— Les érup- lovique de la catastrophe de samedi 20 | administrative. :
hques continuent dang [a | GU coarent. puisque tout le mende sail} Gest a | Eylise Sle Anne qne les cé-
0nale da Chili Le sik que, Ge jour-la oun tourbillon de vent a | remonies funéraires ont été céleprées :
: ae le vieaire de la phroisse, cn tenue de
la cireonstance, oflicialt. “ee

A Mapilale de : renvetse le dépét de costumes du bu-
ie la province reau de cette place ob ge lenuent des uetance, Oe)
Au cimetiére, plusieurs discours fu-
nébres bien touchants ont él pronon-

OUverle a :
oy Mle de cendres. | goidats du 10e régiment de Mirebulais,
it) avoir appris | yeliré, ensevelig sous’ les décombres, | ces, sur le destin malheureux de ces”




















Les Viesimes du 20 Aveil,
= Une Manilestation Populaire.





























; a Un COTTES DON - arnison, récemment arrive, Ona



pauvres serviteurs de la pairie.- ge Moniteur
Ils avaient bien mérité cette manifes-| L’Officiel d’hier publie :
_ tation, panvres soldais! car ils sont de ---La fin da proces-verbal de i; Cham

~ -yraies victimes du devoir. Aussi tout | bre des Dépat en daté da 3

le monde a partagé ce malheur tant] ---[y fin de VExposé ghatral de la S.- .

avec les pirents des victimes qu’aveclé | tuation de 1go6. _
Gouvernement gs a été aussi éprouy wo-La liste des denrées re Hal ams ‘
dans la pee de ses serviteurs. Port-au-Prince 4 New York jusqu a ia Ho <

Le Chef de [Etat prouve une fois de ide Décembre 1906. 4 Les sagareier Fe ar
plus eombien est grande son affection -. Avis administratifs et autres. goine. S -Mare, Gonaives,

Powwoure soldats gui sont gs vais ae Ghambre des Dfputes Cap Haitien et Si-Thomas a
Quand onmeurt de cette fagon, c'est: A I séance d’hier, dés majorité = ‘ Coosa seront fermées
a-dire dans le devoir, et qu'on ait une tarée, le déparé Price-Mars a demandé et | heures précises.
areille manifestation, si Pon. pouvait obtena la parole pour déplorer lagression Les dépéches pour Inague,
fire cesque fon ressentait, Agsuré- dont ee vide le député Porjer, et; et Europe par le s/ ¢ Valdiy
ment ces braves victimes erieraient: | Soncluta ce que les Secrétaires d E at de. fermetes demai: in, 43 heur
« Nous sommes sati-fuita ». -~ Mais | | lotérieur et de la Justice soient eones | slr,
malheureusement c'est toujours le sou- A se présenter a la Chambre. demain ven~ aiasence
venir d'un douloureux exemple qu'on dredi, pour rendre compre des rar Ce matin Madame Ulyse
laisse. prises a Végard de Vartencat de londi. ” es: heureusement accouchée
Liinterpellation fut voiée A Puownimité. garcon quia rece le prénom d
Le député Péquiére demande ensuite La mére et Venfint se patent
que la séance soit levée sen signe de pro- |
| testanion, de réprobation et de solidarité, 7
icar c'est la Chambre entiére. qni a be | Troisiéme liste as it Exp

































AZUREA
Port au-Peinee, 23 Avril 1907.

+







PIP AGC RS
lib fe FS - -
35) Alipae frappée dans la personre du colégae — Jh Frangois S-oxw: divers art

a ? Poujet ».-~ L’assemblée a adopté. fectionnés avec le gaiic..

: ; sis
Société Astronot | ~Contér: ce-post-acoluire— 7 =. fe Maximilien Ricot : tro boo
er Mérforotociove pe Port-au-Prince, } Ce soir, de 6247 heures, au local de Mésadienx Gentil : nine boite de
Observations fa Jattes ce matin a7 heures. : vi Baseignement | pratique, conférence de eive:
' Mr Georges lvain,--qul con'inue ses

Pression baromét ne que 40". 2.762 "772. a ae sur a mo oe dexoression Julien Plorus; canne. colon
Température a Vo vanbre. taee ee 26? tr 3 lecture. ments et travaug de forge et
rrata Can petit )- hé

- i?
Homidité relative en cenuiémes.. 5 dans Vart de ta
Direction du vent.....e006. B 10'S ; k ; os Pharmacie A.D. Thtar
Dans la série : Ua adrame histarigueé e legs « pond: @ deniifrice





+
















NEDULOSIE. cece cece en eeevere O

2 SERRE OE MN EN Kose:







Pinie Néant _ priére de lire N* du 18 Avril: eau denufrice hygiénique.
Maximom de températured hier 31° 6 > 5 3 page, 3¢ col. 2¢ al. ge heave v regime” “Joseph Widil & Cer co lection
Minimum. «| gh ge abhorré, ete. de pays (constraction- -ébénisietie
rroporiion d’ozone (0221) 4 i . du 24 Avril : 2¢ page re col. 4° A. Albéry Jean: calebasses, 00
, Observations particulieres: «- ) a}, a® ligne; Vaureur... ef: voulu ajou Arfred March; sapoites.
Ciel laireux.— Depuis le 6 do courant, '¢%, etc. - Laurore Gervais: on cheval
les vapeurs at mosphériave sont constam-; — Dans'e compt re-rendu de Vassemblée Hypporire Bien-Aimé: coe












Nircisse Papail ler: amer@
ee Soray: chron.
Ve Carmed Boas bereat ru

“qent masgué Vile ‘de | la Gonave.
Le Directeur de £ Observatoire,
Fr. CoNSTanTin.

.de la Sociéié Biblique et des Livres Re:
ligieox d Haid, publié hier, lire 2@e an
iversaire aa liew de rot.




‘



an Mexique ane pareja. — Il s'agissait~de—sentier devenn asez- lar



age Gee «Ge BITES HEREIN RES oe

Be 44. Peiniuero™ pu «Nowy ELLISTES

e







-provoqner-untaureaa. puis de maucuvrer .marcher deux de fr on ath
de concert pour évilef lesalteintes de Vanimal. Albert, “ao milieu dea ee
Si par une fausse manoeuvre Pun des deux qui Ventouraient el aud!
cavaliers se voit foreé de “Micher tannin dan*des formes-faniastique ;
| son partenaire, il est. vaincu. Ce jea dange- visage caressé pat une Of inal
/rewx exige une dextérilé sans pareille dang dont le souffle agitalt a e
‘art de conduire un cheval, et les deux époux, ‘ marchalt ans t pres gn - 5

en trérent triomphalement.—Ils se tenaient , ‘Lorenza, qui, drapee i - les
oujours var la nain lorsqu’ iis revinrent | Bot echar Pes sernblail ee
ers la cantatrice,-i#issant derri¢re eug, hale-
ant et lassé, Pa niayoniste qui les avait: pour-.
SUIVIS, .
Les tauraux sont habites, ‘f
ants, dil la créole avec orgueil

seen FEHR URNA GE

Bee



Scénes dé la Vie Créole




par Lucien Bian









Dans une de ces évolutions, elle amena le
auyeau, aveugle, fou d- rage; vers le lieu of
iv tio avail ie ‘cantalrice, puis Vealraina

isla a plaine a moment ou la Wilson re

a it épouvantée vers le bois. — Loreque |
creole. ayant laisad son anlagoniste, revin
prés de ses compagnons, elle “fut saluéed
Bravos frénétiques él couyerte par les fleurs
Que ses compatr isles arrachalient guz buisso
pour les lui jeler 4 poignée.

Tous les cavaliers mexicains se mirent en-
suite eu chasse, et la plaine se trouva tans
formée en.un vasle crque ot les lanieaux

sépuisaient A | ponrauivre leg lagers cavaliers
qui les haree Jgient, 16s bravaiant, les lerras-

















vata de la poés
tg et vail. § lions de Tame, de la : ee
ota assez haut | enveloppaut la nature : fs sar

pour étre entendue < cependant ile wont | cant de ses yolk ae ie

pa bous désunir, dormie dans les bras ¢ Ae
Albert, au comble de Venthousiasme, ne | tail pas 4 cette hauteur wt ‘

trouvait pas assez d’éloges pour vanter la | bert, mais le vrai Branca ss ‘

hardicsse, la vigueur, la souplesse et. 1'élé- sentimental gol se cac :

nce de dona Lorenga, la ferime la plus fem- | des dehers moqueul® a ‘ eouret

ie qu lui efit été donné de contempler,di~ | trait en ce moment a ¢

saital, puicqu’elle reslait gracieuse dass ves homme altendri. it

exercices de casse-con, Desa Lorent. ee

Le eure s’avangait ; on se remit en route | sait dire le hardi cavaliers

sarent.— Don Luts, a la finyne pul résisterau [par les hois. Albert, en dépil des obstacles | dans jes sentiments gut

desir de prendre part a ces “yeux souvent mor- (du chemin, essaya dese lenir prés de dona | écho des longue® eauser

tels,"etse langa dans laréne. Lorenza, Les regards si profonds, si'vuls, si aver son marl ay elu :
Piquant aussilet gon cheval, dogs Lorenza dour de la bell le créole, trou laiont 6 cervess. ce s pow

rejoignit son mari et lal tendit la main, le du jeune Frengais,— La nuit vinl, la lune se | du :

























be:

ies





convient ainsi & connic ce que Von -nomme Pleva large et ole, argentant ga et le


































































Fils ; fruits,
vinaigre, pa

suchereau {jeu de
(chambre et salor
bois du pays).
in: upe vache



erma

oir. .
sit exprimé pat dé nombrees
bles. le Magisirat. communal a
ele registre d'inscriotion des
jéra Ouvert jusqu’A samedi,
cay | —
é charge du Service,



lusicala

ire: «Manman, mété-m’ dérhon,

ente chez Paul Robelin. 130 pla-
rard, Elie & Fatton, 103, ree du

Péditeur, 95, rue du Réservoir,
ourde Vexemplatre. fos
ventaile A moitie prix!!!



mt de jolis jolis éventails, rabais
fait de 50 °/, sur les prix de gros
felails.- .

De méme pour lexcellente poudre
@ riz veloulée de Perles : 50 °/, de

Cour: caille LAGOJANNISI!
B.-- Engrenage pour Machine a
fe, grog et détails, .



_~ Goutles électriques, guérissant
_ Wiles douleurs de dents.

r doranger de pre-



eprise de Construction



Preneur et coustructeur de batisses,
» Ouvrier el entreoreneur des tra-
des architectes Brébant. Lafores-
Carneiro dont ila retenv les prin-
» eLancien constructeur de jatou
& autres travaux dela maison
veer, constructevr sans architecte

Maison BD. Jean-Joseph, sit
WE = AVIS Te
a Ses clients de la Capitale et de, la
Mice qu'il coustruit des bAlisses
Mi-d @uvre et confectionne des
#68 4 domicile en fournissant lui-
€ les matériaux voulus.
Soin et bromplitude,

36, rue du Peuple. .

Avis commercial

x

4 i



=











a

Tobneur aviser le publie et le

oe

ood S0Us la raison socinie AL-
So Ga. dissoute ane comman



MPL an-Prince, 23 avril 196
—sis« SILVER.
Avis Important

@eL. Lagojannis avise ses









u oe de celle date. ils ne
ay payer que contre présen
nt S lef souche portaat la
i gOjannis.
#rver cette formalité on
Ordeuxidig,








Monsieur Démostuines Onavikr, en.

public et partieulére-

a &f général qus la Société”






blanche

Avc. ANToIne.

raitre, la belle méringue-

eélé de VHdtel de France ),-

he ae

in de réaliser un trés grand assor-

chez LAGOJANNIS. °

Chez LAGQJIANN iS

ee

uée a 124,

z











_ parla roe BFanberl et 44



Avis commercial



___Le public et le commerce sont avi-
sés que’ la dnalszop Sis-on et Schama
est dissoule depuis le 18 du courant et

que Monsieur Jutes Scuama en a pris
la suite el resie sepl responsable de
toutes les alfuires de la muison.

Port au-Prince, le 21 Avril 1907.
- _S$ASSON er SCHAMA
top! Vaille! — 26 o/,.a mer.

wes Nouveattés Bazar Lagojannis,
afin d’écouler rapidement et remplacer
par dautres nouveautés son stock for-
mideble de eartains articles qnis'ac-
eumulent chaque jour. avise quil y
aura désormais un rabais de 25 °/o sur
tous jes achats en gros et détail. |
Gouri chez LAGOJANNIS
ilainet Détestabie!





Comme il est vilain de voir une jolie

figure tachée et couverte de boutons,

qui iui enlévent toule sa grace et sa [ral-

eheur! — Pour détruire ces mauvais”

parasites de la peau, mettez vous, avec
persévérance, 4 Vusage du Savon Naf.
talone, dont Vefficacité est épatante et
universellement reconnue!
Prix: chagne savon $1 .
Chez LAGOJANNIS



Ee vertu de deux jugemenis du tribunal

civil de. Port-au-Prince en dates des-vingt et

wn mars et dix helt avrik 1907. diiment en-
regislré=,
il cera pa
a. leas weet
parle mini
jaire a-Da

oeédé le jeudi deux Mal prochain,
es de Paprésemidi, en J'étude et

are de Me Suirad Villard, no-
Prince, rue du Centre No



A la vente au plus offrant et dernier enché-

le, rues. Paubert & Oye. de)

drofondeur, ayant dessus une maison haute

de bnil pidces, bornéa au Nord par Vlexan-~

dre Lilevoix, au Sud-par. la rue Oge, a PEst
‘OQnest par quide
droit, sur la mise A prix de huit cent dollars
en OF ocsleccscesacaeesnecsscseenentasen eee BOO
9o-d’un terrain de vingl-trois carreaux et

&



par Innocent Calixte et7Firmin Louis, an
Sud par ‘TPhéophile Cézile et Paul. Cache, a
VEst par Céliméne Antoine et la Grande-Ri-

| viere et a |'Ouest. par Monton Mathurin Pas-

quet Lorial et les hiéritiers Paya, sur la mise
a prix de dix gourdes par carreau, soit deux
canttreule cing gourdes en billels.... .235
A Ja vequéle de Madame Lydia Hyppolite,
épouse autorisée de Monsieur Glement Belle-
garde, propriétaive, domicili¢e a Port-au-
Prince, agissanl comme hériliére cous. béne:
jee dinventaire de feu Darius Eyppolite, la-
guelle a ponr avocat constitué Me Leger Cau-
‘in, demeuiant & Porl-au-Prince.
Port au-Prince, le 24 avril 1907
kerr CACVIN, auceat.



risseur 7 dod’une propriété sise a Pétion vil-

lemi.situé a la Matte Pernier;boreé ad Nord.

“La Savonnerie « Avenir des Cay



isonet



‘estan vai

en
Vnooneur d’olfrir an ecommerce et an
publie sen excellent savon aux prix ci-
dessous ;

Caisse de 500 barres _ % 76
é Wy 4
“4 Bo ¢@ 3.25

On trouvera ce méme saven @ Port-
au Prince chez Mr M. FERRANDIRI aux.
prs Sulvants :

. Caisse de 500 barres § 80
«2900 AD
¢ 20 « 3.40

20, Rue Traversiére, 20

Savonnerie « Avenir des Cayes »-

N. B.~ Des prix spéciaux seront tails
pour de grandes cormmandes,
( TUF] “T -~ de, soussigné,
Agent de Change et Courtier assermenté, cer-
tide que, enw raison do lasupériorié.dusa- >.
von de ja Savonnerie ** Avenir” eb du service
réel que rend cetle nouvelle industrie 4 notre
paisible cité, cet établissement vient d’étre
Vobjet Pune téa grande attention de la part



de-notre ahihleé.

Crest ainsi que, derniéremeat, le Conseil
communal de celle ville, mi par un senii-
nmient de haute justice, a décerné au nom de
la population des Cayes, une méiaille der a
Mv Hanis Lifschitz; propriélaive et Directeur —
de la Savonnerie,

ane oy te ee . oe
"Celle médaille, vrai bijou de luxe, a en.

exergue les armes dela Republique haluienne
Wun célé, el de Vautre la magnifique oven-
lon . ladustrie, Prix @ Excellence & Harrie:
Lifechits.

Lest incontestablement avéré que cet éla-
jlissementnon-seulement facilite lesfamilles,,
mais encore met en contact journaler nom
bre de vonviloyens avec des éléments pou-
veaus qui sont appelés aimplanter chez nous:
délinitivement le travail, priacipale propen--

sion a la paix publique,

dav savon tiranger et celurde la Savounerie











a poniena nee de. bite sor Savon _

soixante pieds de facade sur cent pieds de |



avoisipantes qui désireront allairer par mi

En vérifiant les chiffees el-conire, on verras
la diffarence sensible gull ya entre le prix



‘Avenir, delian toute Conca
Le savon élranger se-vend :



La ecaisse de 500 barres 8-106
.* 200 +t od
Tandis (ue, avec Te change, variant dhenre:.

ep henre pour ainsi dire, Ja Savonunerie dé-.....

“ ° a

barres 8 72.50

Lavaisse.de 500
ah OP, f #4 SUA .
ee oO 4% a 4 oO

bot une difference énorme, tantau profit:
di consomnjateur qu’é celui du detaillant,
Cext vialment un grand bowheur pour la:
population et une gloire pour Je pays.
Avec des élablissements similaires, Vine
dustrie nationale est appelée a se développer

élonnamment; el le progés qui en découle-

ra, dow assurer la stabilite ges choses dans.
16 pays | | a
‘La Savonnerie * Avenir’, consciente de
« hienfaiis, vient faire ses offres au pays.
Ele envoie ses remeiciements anlcipés a

lous ceux qui saudtont Vhonorer de lear
confiance en tui faigant des commandes qui
serent exéculées avee promplitude et régulas
rite.

Elle wentendra avec les acheteurs des villes:
le
caisses dé savor.”
Cayes, 4 Avril 1907,
~ Grorncts M. DOUYON
Agent de Chenge...

be

aE
























Bar de ia ; Poste |

Vis a-vis fa Poste, —randRue |
touge Cl a Beau Soleil | :









“7 im
Le gallon 2.00
"3 1.00
0.50
0.60
lame «Gravese
2.30.
4.25
0.63
0.70
ge Médoc 1200 Supérieur
Le gallon 3. OO
4 4 4.50
4% ¢ a, TS
-Le libre... OL85
Vio Blane St-Mearillen Extre
Le gallon ; 3.00
12 ¢# 4.59
44
Le litre ORS

Nous reccrnmandons particuliére-
A note ¢ iientéle pos Vins s rouges



poem, matte ~

Le steamer (CROATIA » partira
ce soir pour Petit-Goave, Mira-
r08




goane, Ss Mare Gonaives, Port-
de-Paix, p-Haitien, St Thomas
et Paap.



trent ancourt a la_ ‘disposition des vrais
teurs, et aussi pour expédier leurs commandes tant dan
Tile le que pour l anger

G. KEITEL & UC, Agents.
95 Avril 1907















: CHEE ROE SE me NGO INE RCIIOEN Oe
od JOUX — SHUMRS -~ RQQNGNITES — EP OOY
UFLUENZA — APPEL TICS net 8 bed)

Reo Republicaine, 2° PORT AU PET ve & ees
demu -





Service At
Le steamer ALLEGHANY, ayant
squitte New-York jeudi pour le
rap, Port-de-Paix et St Marc, est
attendu ici vendredi prochain 26
courant ef suivra. probablement
le met me jo ur pour Pet Goave,
Caye








a















'
ayes. el Santa-Martha, prenant
ia male, frét et passagers
og _ a
oe “%
- La malle pour New-York et Phea, Slay
ee wehmee
(Europe par mer «Varpivia> gies en . ca
ere EGE, ob ee eae) ee & 1 oaphrtorite eee en we
(via Jérémi we era fermée a la des fel ad re eee
Poste, vendree di proch ain 26 cour- dq @ ht
ant, 4 6 heures précises du soir. oh ‘ ainee. para
F. HERRMANN & ©, Agenis