Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text










































Adreaser les co







qué hier aprés-midi 4 3 heures cel:
les du Général Zelaya, Pr résident d
Nicaragua,qui g yardaient | a frontiere
Aprés un comba at qui dura plusi sieurs
heures, les troupes. de Honduras ont
été défaites.

SHEMAKHIN (Transcaucasie) 19.--De
légéres secousses. de tremblement
cl 3 4 h.











Is Haitienne de Michelet
( EprLocue ) .
La presqu’unanimite des reponses a
cette question siinleressantea désigne,



AEPROCUOTION IRVORGITE).

Panis 19. Le Echo de Parise dit
ce natin qué le nouveau modéle de




Â¥







5 2 de terre ont été ressenties |

pobirat “de we tion ism égli tae8 pre sat pr ainsi que nons nous yaltendions, “Mie

pate par MP brand, nistre a Hennierre ARDOUIN comme | haitienne

Mastruction pabli que, nee uve glorifiée par Michelet.---Une seule voix.

parle Gabinet,est a peu pris le méme celle de Mle Docteur Louis Joseph
Janvier, adit que e'était de-M!* GLaine







que celn publi te 7 Fevrier

Paris 19.— Le comt é de Khev Bie

boeller, ambassadeur dAul
il




Soa



faprou que parlait Pilustre historien,
t tout le monde lal a donné tort.
Nous sommes en mesure daflirmer

&

oe

x

Las-Patwas ([lesCanaries) 19. Le
vapeur anglais « Patani» rapporte














Hongrie, 4 la suite d’instiuctions re- ,

gues de son Gouvernement, qui lui que le créiseur frangais «Jean-Bart» | que ie Docteur Janvier n’a pas tort
je. | Sest échoné sur les récifs au large | tout a fail et celk nous donne | agrea-
: er | ble occasion de pab ier que Michelet a





méme agit au nom du Vatican,

-mandé ait Gou vernement Francais
que toutes les archives de la Non-
-Clalure aniérienres A la-rapture di-
plomatique entre la France et le Va-
Ucan, svient remises 4-l’ambassade.
Mr Pichon, ministre des affaires é-
trangéres, a consent 4

de la eéte du Maroc le 12 Févriet
et que tous les efforts pour-le ren-
fic t éié inatiles.--- Léquipage
est sain et saufet est campé sur la
cote, dans le voisinage du- croiseur.
Sy-Pra gt nsnouns 20,— Un confi
sangiant eut | ieu bier dans les
de Bakow (te
police et les” anarchist

exalté auss! Mie Claire Madiou et nos
hel les eréoles. --- En effet on peut bre
dans Histoire du X{Xe siécle de Mi-
chelet, tome Ill, livre quatriéme, note
au bas de la page 200 (cesta MC.
L. Debas que uous devons cette inté-
ressunte information ):
__ «Les quateronnes-d abord,-c-un-rose.-
un peu ilas, éclipsent sans dilficuile

Pi



























ent
st oF
gene

A la chose et le
Aransfert sera fait cette semaine, en
presence d'un attaché du ministre


















tle |
des allaires élrangéress—- chistes. et un policier ont été les ple is brillantes Europeermes es. Chez
_ Hosonuie- 19.—-. -A-nne_réunion Les blessés so ont, nombreux des ¢ les mulatres, on voit les ph us—heaux——
de tons | lesdaponiais dans cette ville, re - enfauis de la t rre, ‘ traits” fs, des
la dépdc he suivante a été envoyée. ez délicats et de profil classique. Tels
i




i vu ies petits Bo .et mademoiselle
fille de. Thistorien d boii, dune.
piquante beauté parisien: Be.
«Mais ce gui ma yarn le pins orig “
nal, cest une demoiselle Cyr, dela
| teinte la plus sombre) lune des filles
) de MM. ministre dle ‘i ict Expagne et
a'| che roviqaenr aussi fort distingue de son
| pays, Celle beauté étrange, pleine ¢ dat-
ir 8 firaits ef d'un mystére piquant. timide
- dre ju jour de confiance en les dé- | et Pune's auvagerie pleine de ch: ao
ese est signalée au large des iles | clarations du Goavert remenl. — fist fire @ lk premiere vue. « oere
(Hawal Ellearrivera a Honolula | dans | "he eroiseur « 4uelques heures. | Lorient pour aller remplacer le «Ju- poe ¢ Ministr e plenin pol ne og Ne i
. i = g vs “e i
aL PETERS sBouURG 19.— AD heures | rien de la Graviéres, s'est échoud fo po See Thouias XE A Pe avian.

oe . i / autre }
4 in, le résultat des élections: in- | les cétes de la Barbarie. a 80 milles | Mme Virginie Sampeur le confirme nar
que que 41 démocrates- consti

au président Roosevelt: — « Les Ja-
Ponais aux tiles Hawai protestent
-Fespectucusement aux noms de Phu
Mhanité-delacivilisation et wusst de
la liberté, contre-le-prejet de dui sur
Mimmigration aux Ftats-Unis.--~ Ce
projet de-toi aura pour résullat de
les rendre A Jamals esclaves des ca-
_Pitalistes des iles Hawai,

HonoLuLu 19.— Une escadre ja-





ge
ye
i..



























té. hier, pa
@ 3h. et 499 abstentions




















tionnel J lu | nord au Gap-BI ADE. L’équipage est | les lignes suivantes, dont wous remer-
3 els, 14 membres de la ghue she , }sauvé,mais le navire sera a provable: | cions ia distin eaée Directrice du Pen-
i sionnal nation: de Demoise les de





e,
pannarcbistes, 2 octoberistes et 5 | ment perdu. | :
we nalonalistes ont été éfus. | Deux premiéres femmes ant dé- | Port-au-Prince :

ANAGUA 4G mm Les troupes 1 bulé pcan bul 3 Paris Comme co- : «Beaubeun, apinistre pl Jeuipoten ire
: Pa Parr s0n4 es@ulouguc. ey (852 Ga

A “3
Beneral Bonnilla, président de la | chers, uu,milieu dane grande can.
Mag ere 2 Boop Se SS Dooknlp Sess ® igen 2 peeta” Whe auelane LOLS.












oh 8. /

furent donnés, Morin nous lut ane let-

tre de «a niéce Henriette Ardouin, on) . 4 : i
| : Fuions dhier au Tribuaal de Commerce.

elle parlait. des compliments que Mi

chelet lui avais adressés.--- Il nous lutj porte da awn:
également une piéce de vers de cette | COmmbsaite G8 Trobvers

jeune fille, intitalée : | spor.

renseignements me furent donnés,Clat-
re Madiou n’avait que 7 ou 8 ans Mi-
chelet n’étair pas encore marié. Plus

tard, peul-Atre, a-t-ileua l'occasion de

voir Claire Madiou de passage a Paris,
se rendant a Madrid avee -son pere,
ministre plénipotentiaire en ce pays.

«Elle était vraiment superbe de beau-

té. Que Michelet ait eté frappé de
Vharmonie de ses. traits, je nen sais

aClaire est ma bonne amie. Je Val
toujours admirée comme beauté e
comme caractére. « - Jai
peu Henriette Ardouin ». ~

Eo conclusion : c'est bien Mile Hen-
uETre Arnpourn que Michelet a) chan

rien.

‘
tée dans «la Femme » ; et le docteur

Janvier araison de dire que Mile.Ciar
ne Mapiov attira aussi ladmiration du
eélébre bistorien.--- Au liev done d’u
ne haitienne, c’est deux et-les créoles

_d’Hait: dont la beanté fut glorifiée par

Véminent lillérateur franeais.



‘nena sine xipttinns

Pavillons aux méts
Les Lépations-et Consulats ont arbor:
anjourd’hai leurs couleurs nationales, su
la demande de M. le Ministre des Etats-
Unis, pour fe ef Panniversatre de Villas

tre Washirgton,
Gonvention Franco
D’aprés cette convention commerciale

Se

minimam a leur importation en France

Bois d’ébénisterie et de teinture, Cafe,
~ Cacao, Caoatchou, Cire, Coton, Coques |

de coco et calbisses vides, Chocolat, Cor

nes de. bétail, Dividivis, Ecailles, Epon-

ges, Ecorces d’orange, citron, etc, Grai-
pes de coton,Gomme de gdac; Huiles
vegéiales, Latanier, Miel, Peaux ‘brotes,
Piments, Plumes de pirure brutes, Pie,
Pistaches, Ananas en conserve, Currons,
ofanges, bananes, mangses, avocats, ecc,
Rhumet [:fiaz. GG
Ces deux deniers. produits, au moins
gogaeront on essor économique ab-ola-
-ment fivorable 4 Jindustrie natiomle.

Nombreuxsont les articles frangiis qui
pénéficient dune détaxe de 1/3 sur Ven-
- semb’e des droits principaux. A noter
gue les ving fratigais exporiés en barrique



avec sa famille, pour ainsi dire en une,

_ espéce dexil.- - Je liens ces renseigne-
‘ments de Mr Morin. le frére de Mme]

_Grospére, s@ur d'Henriette Ardouia. |
Celle-ci, jeune fille alors. résidait & Pa- | pement vali
fis. Ede avait déj une belle instruc: | Bia: sur

pourra donc

ee : imanan & Cr..
«Ce soir oft les renseignements nous |

éJ'avais alors 14 ans.J’assistais a une | telus: Rémy Bistien, H. Brissoo, DrS:-

féte chez les Cathérinot, dant la fille) ;
Emila (depais Mme Calice. Branard, | Gata, Jales Lahens; ~-- juges élus:
mére de Mme G. F. Carvalho) était ma}
meilleure amie.--- A Tépoque ot: ces]









































connu trés







ee | gestive, la plus féconde, la plas morali-
“pos produits suivants paieront la taxe|

ne paieront que 1/5 du droit actuel : on
se fortifier 4 bon compte.

_. Zribunal Civil
‘Hier le Tribenal Civil a rendu le j@
ant la saisie arrét opérée par















Etat sur les titres de la-maison F. Her~]

Elections Cousulaires =|
Voici quels ont é:€ les résulats des ec: |





3 de qolnze a dix-sept
les a questionnies.
| Cing ont repunda: poor s
| 10 pour samurer, § pour
pour avoir un domicile purl
Léger Perrier, Emmanuel Moise, jose ; nit: poets oF ee ou ge
"| vier et 4 qu'on se mariait dans
de 41 (tare lamile.-- Eo som
asplraples au Manage, ces quale
es sont les seales qui se déc
és -vagues (isons de sentiments,
ve ma lidéede se-marier par a
Cette enquéie donnerait desi
déplucables sil était permis de lay
dre aa sérieex. Vals vous pee
a’aucune de ces jeones filles oat
ez naive pour répondre 4 cet in
oire catiegs 1 4 Palme bien
m'embrasse sur '



présidées par C. Innozent Michel Pierte, |











L. Chapocean, doyen rééla; ~~ jeges




























Dossous et Alix Koy.

Petit Alphabet Patriotique

Sous ce titre, nous avons regi de Vim
prime ie E. Maleal un syilab ire a Vusag
‘des Ezoles primaires de la République
ouvrage autorisé par le Département ¢

Instruction publique.

Le grand imtérét de ce petit livre es
que, en conformité de son titre, il of
fre Asa deuxiéme partic des lectures pul
stes d'anteurs baitiens et-tranant de snjets |
haitiens + \a fia comporte des notices bio
graphiquessur les Héros del Indépendance.

Cette tentative de nationalisation de nos
livres scolaires est une trés heurense ins-
piration. Le « Petic Alphabet Patriotiques
est dons. une bonne ceavre, qu'il faut lover
et recommander:

Conférence post-acolaire
Ce soir, 4 6 heares, troisiéme confé-
sencedy Commandiot Binivo Sylvainsur cs :
‘Abyssinie, * _..-._Nous.venons d'apprendre acssi
Le conférencier racontera 4a premigre | ge Prpere Louis Lorquer, dkchdb o
ntrevue avec le Riss Makoonen et Em: bain a Padon-Ville.--- Le service ft
ereor Ménélik. se fera demain matin 47 bres, at
lEglise Baptiste de cette paroisse.— Le convoi Dart
Nous avons assisté, mercredi dernier, / 1a pour se rendre av Cimenitse
|'Eglise Baptiste, A ane conférence qui | de Port-au-Prince.
nous 2 fait beaucoup de plaisir. pléances 2

al’Belise—étair comble et per- | me Alfred Celcis, a Mr et Mme
onne, que’ nous sachions, n'a eu ace | Pierre-Andsé et aua autres membre
plaindré. Les chants étaient subimes et | famille, >

ntonnés. pir_des_volx-—elettes;—h : Re merce a
nieuses, remplies de charme et d'amour Monsieor er Madame Lebron Gellt

trés sensib'es aux nomibreuses marqu

divin. Ils sont allés droit a ’ame. °°"
Le-conftrencier; Mr Jackson, a €1@ trés |sympathie goi leer ont és doom
Voceasian de la mort de leur reare

heureux.dans_le-choie-de son sujet. -~ La in de
LovuisAntoinge FerNaNnp, remercien’

« Vie de l’Apdcre Paul» esrla plus sug-
vivement toutes les persoanes qui ie

assistés en cette doulouredse circon
«Gonaives, 18 Féveier 17
. Aasile Francais
MM. les Membres de [a Société |
cise de Secours Motuels et de DM
sance retardataires envers la Caissé
léars cotisations mensuelles, som
de vouloic bien verser leurs rede
avant le io Mars (date fxte poet
semblée générale) 4 Mr A. Allien, |
rier de la Société, 9 rue des Fronk
afin d’avoir droit, comme ie veut la
68 de nos Statuis, de. prendre Pal
délibérations. a
Le président de 1a Société, — ¥. CHE
.. Aux Interessés




























&









la... nuque! 4

oo ~Punérailies
Demain matia aurent liew et!
de Mme Amwais Pienee-ANnTolne, |
e matin a8 heeares ~ -Le convel p
de Martissant (Eden- Villa) pow
gice Sre-Anne. a

Nos sympathiques condoléances #
Vve Frarcoig Manigut et ses cola

We

ae











wy







naemmrentransccrne ttre





ante que l'on connaisse. De persécuteur
du Christianisme naissant, en devenir le

propagateur le plus €nergique, Je plus
convaincu, le plus impétuenx, c'est 1A oo
de ces miracles qui ne se répetent pas
souvent, mais qui, s'étant vus une fois,
novus démontrent: clairement que Vhom-
mie entre les mains de D.eu est pea de
chose. Cette main est, en effet, si visible
dans la conversion de Paul, — pour cenx
bien entendu qui croieot aux miracles, -
que sans elie c'est ase demander ce que
deviendiait alors le Christianisme ?

Les grandes lecons qui ont €1é tirées
de la vie de Ap6tre, sont vraiment édi-
firotes, Le public a @1@ émp, touché, on
le sentait ; il a écouté religiensement | o-



oe











rateur. Crest 4 souhaiter que nous deve-| Le meilleur moyen de conser’
pions meilleurs | — fleurs dor s sires en grande 4
is on ne peut tien sans la foi en Dien ir bar:

tite, ally

























































































































Nos vives condoléances 4 Mr ct MAM



































































.— Celte publication élant une | al | e Jusqu'e
se essentiellement privée etquil | sement : départs régiemertaires, —
né recoit adeune subvention de Elat,| 3: Champ de Mars Rue des Casernes

Jil ne sera pas réponda aux demandes | | jusqud la Geandrue départs rég'e- -
pon Accomp ae do prix de lous |mentaires donnant a chaque voyage,

| correspondanee avec le train Champ de

|. ‘trouvera aussi au ioe de G. 2] Mars Rue Férou et le train de Bizoton
on i ee de 190% et celui de 1905. (aux heures réglementaires de célui-ci.

. listede Mme Mercedes Dupous y err soee Adiré | ee Service du one ‘ a.

| Le soussigné, déclare au ee en | cette ligne sera desservie par les -

ptions de Pelit-Godve ot Moet yénéral et au commerce en pari liculiet | | trains de Bizoton.
|avoir adiré un certificat de ¢.6. 000, |

: a .

- nn elo 2 O _gourdes ;exercie 1906 1007, fuveur de Me C. |

7 16 Gate

te Crosus 050 | Hie déclare nul, duplicata devant |







LA DIRECTION |























Oh ptt ontnntnmainsee asthe

Mevey 4 « [Gre délivré,
Soph Giles : ss POT NG Freee, =! Fitter 1907 | Le steamer hollandais Prins
Gilles. Jee a o s
aid femn-Lavis 5 EADY “ LAVOIS.% | WitLew I, venant de St-Ma reese
pemaine 1 « 6 GOeg Oa! oF / ne « edi apre 2
pe cus ee vendre un Alambic 4 jet continv. | aes er ee
Pierre ie | Demandes renseignements au bureau | rf )
a a Sngesse | i © | du « Nouvellister. : li repart ira proba blement dans
feres ely 4 a : 4 2 ef’ ane
go ioe Chciiaes “ Méringues Haltlennes lla soirée pour Petit Goive, Jére-
sactissacese oa 4 Mr, Frangeul fait savoir 4 ses client mie, C Ayes. Jacmel et Cura: Boe
po | que pour liquider et renouveler son stoc : GERLAC H & Co. Agent: £.
5 .« — [actuel de publications musicales hiiien Ptau-Prince. 22 Février 1907
1 « {| nes, il a mis les morceaux 4 wae gourd. vn :
qf ~~ Fexemplaire. .
c. — Qu’on en profive | cep
ae Lecoens particuliéres —
050 | Un professeur denseignement se-| a
a « _| condaire olfre ses services aux familles. | Le steamer ASCANIA, venani de
eM. et 1 | S‘adresser au bureau du journal. : Reese el. ee sera ici di-
LM... B « | Gerantie | manche malin le 24 courant.
Charles Kernizan 4 «@ | — Mr Lagojannis achéte : 1 repartira probablement lun-
A. Siclait: : :
ae : Pu ee Burgers d orange an a {di soir pour Petit Goave, St-Mare,
2) 4 teurs ‘orange sure, etc, etc _o naiv * € ~
A es 4 a al la Grand’ roe, 190, | Go es, l’ort-de-Paix, Cap-Hai-
fabac. A dollar | ~ Port-au: Prince. | tien, ‘St-Thomas et I Europe.
ULL 5 our oo “Attestation i Ptau- rince, 22 Fevrier 4907. —
views A L poneuttonee i rewieriog?. | ___G. KEITEL & Cr, Agents.
re Hoes ae 1. oo l

McA a _ En vil a.






AT












8 gourdes | Ao al eu [oceasion d’em | ~ le
ceed si ployer dans ma clientéle le savoir «Naf. | 2 oo —_
‘ Le | talone » que vous mayez envoy.

1 « | Je le reeommande comme Savon.
B. «_ | jouissant d'une. grande: prophieté anti) seer
1 ce eG pa Mepuie Atlas __
| Veuillez agreer, Mr, } exp sion el Le steamer ALLEGHANY, ayant
mes meilleurs oh i quitté New-York le 21 courant



Dr I. E. Jeanry, |

— Quests le Cap Haitien et Port-de-
Pour Ae toujours gai, n’usez plus aix, est attendu ici vendredi pro-
our votre toilette que la Poudre et le ‘chain le Jer Mars et sulvra pro-
avon ae du ees Se le méme jour pour
lain, Professeur et Directeur en} Si Marc, Cayes et Santa-Marts.
Bee cet ese : prenant la ae frét et passagers. —
‘dane toute la Républiq Haiti.| La malle pour. New-York et
Lacosannis, seul Agent, |] Europe par steamer «VIRGINIA»

Engrenages (via Jérémie ) sera fermé’ a la
seoer aT pied

Poste, vendredi der Mars, a 6 hres

s




































tae

621, : Bue des Miracles, A.

FOURNISSEUR: _

fu Grand Cercle de Port-au-Prinee
du Petit-Club .
de Union Sportive Haltienne
du Nessoreet de la Paix
du Commerce —
de Hotel Bellevue













s Gentral
a de France
Patrie

au Gaté duPort
de: ‘Bar Fin de Siécle
du Gommercé

des Amateurs,

du Port

International
de la Bourse

de ia Ghambre

de la Paste

de la Gare.

du Palais... Co
de V Union

Larousse
_Lavictoire

Bourdon
: Cantave

Aux Caves de Bordeut
Gonaives “RO Schate
Pelit-Godve : Uale Locnard
Jévémie « Ualé de la-Paix
St-Mare. A. Dalencourt
Jacmel: N. Lafontant



~ me OR RM om mm mw





| 26 Médailles de toutes les Expositions du

| Monde, y compris la

@Or, quil vient oblenir de UExposition de St-Louis.












MES — BRoNANITES
‘INFLUENZA — AFFECTIONS. E ES seduES

Rue Répubtioaine, ae 121, Four AO PRINCE. ATUL ce ye es










niques, Accidents rs Reto t

is Oe gai fait Porlginallid de cot ae ee 86 6 ss Cipllane









ocljes sollte des foals a as Fe Vie evlorlidé e’ext quill contien’ ala fo

‘Aatinens orrldnites: = b ae pee les apdeeie bbe teeta conn 6 ache
Le no : n verre A liqueur pur on coupé d'eau. i ene opus :

te og HABMACTE | SEIOURNE a

. aL oe © Fe a























Full Text










































Adreaser les co







qué hier aprés-midi 4 3 heures cel:
les du Général Zelaya, Pr résident d
Nicaragua,qui g yardaient | a frontiere
Aprés un comba at qui dura plusi sieurs
heures, les troupes. de Honduras ont
été défaites.

SHEMAKHIN (Transcaucasie) 19.--De
légéres secousses. de tremblement
cl 3 4 h.











Is Haitienne de Michelet
( EprLocue ) .
La presqu’unanimite des reponses a
cette question siinleressantea désigne,



AEPROCUOTION IRVORGITE).

Panis 19. Le Echo de Parise dit
ce natin qué le nouveau modéle de




Â¥







5 2 de terre ont été ressenties |

pobirat “de we tion ism égli tae8 pre sat pr ainsi que nons nous yaltendions, “Mie

pate par MP brand, nistre a Hennierre ARDOUIN comme | haitienne

Mastruction pabli que, nee uve glorifiée par Michelet.---Une seule voix.

parle Gabinet,est a peu pris le méme celle de Mle Docteur Louis Joseph
Janvier, adit que e'était de-M!* GLaine







que celn publi te 7 Fevrier

Paris 19.— Le comt é de Khev Bie

boeller, ambassadeur dAul
il




Soa



faprou que parlait Pilustre historien,
t tout le monde lal a donné tort.
Nous sommes en mesure daflirmer

&

oe

x

Las-Patwas ([lesCanaries) 19. Le
vapeur anglais « Patani» rapporte














Hongrie, 4 la suite d’instiuctions re- ,

gues de son Gouvernement, qui lui que le créiseur frangais «Jean-Bart» | que ie Docteur Janvier n’a pas tort
je. | Sest échoné sur les récifs au large | tout a fail et celk nous donne | agrea-
: er | ble occasion de pab ier que Michelet a





méme agit au nom du Vatican,

-mandé ait Gou vernement Francais
que toutes les archives de la Non-
-Clalure aniérienres A la-rapture di-
plomatique entre la France et le Va-
Ucan, svient remises 4-l’ambassade.
Mr Pichon, ministre des affaires é-
trangéres, a consent 4

de la eéte du Maroc le 12 Févriet
et que tous les efforts pour-le ren-
fic t éié inatiles.--- Léquipage
est sain et saufet est campé sur la
cote, dans le voisinage du- croiseur.
Sy-Pra gt nsnouns 20,— Un confi
sangiant eut | ieu bier dans les
de Bakow (te
police et les” anarchist

exalté auss! Mie Claire Madiou et nos
hel les eréoles. --- En effet on peut bre
dans Histoire du X{Xe siécle de Mi-
chelet, tome Ill, livre quatriéme, note
au bas de la page 200 (cesta MC.
L. Debas que uous devons cette inté-
ressunte information ):
__ «Les quateronnes-d abord,-c-un-rose.-
un peu ilas, éclipsent sans dilficuile

Pi



























ent
st oF
gene

A la chose et le
Aransfert sera fait cette semaine, en
presence d'un attaché du ministre


















tle |
des allaires élrangéress—- chistes. et un policier ont été les ple is brillantes Europeermes es. Chez
_ Hosonuie- 19.—-. -A-nne_réunion Les blessés so ont, nombreux des ¢ les mulatres, on voit les ph us—heaux——
de tons | lesdaponiais dans cette ville, re - enfauis de la t rre, ‘ traits” fs, des
la dépdc he suivante a été envoyée. ez délicats et de profil classique. Tels
i




i vu ies petits Bo .et mademoiselle
fille de. Thistorien d boii, dune.
piquante beauté parisien: Be.
«Mais ce gui ma yarn le pins orig “
nal, cest une demoiselle Cyr, dela
| teinte la plus sombre) lune des filles
) de MM. ministre dle ‘i ict Expagne et
a'| che roviqaenr aussi fort distingue de son
| pays, Celle beauté étrange, pleine ¢ dat-
ir 8 firaits ef d'un mystére piquant. timide
- dre ju jour de confiance en les dé- | et Pune's auvagerie pleine de ch: ao
ese est signalée au large des iles | clarations du Goavert remenl. — fist fire @ lk premiere vue. « oere
(Hawal Ellearrivera a Honolula | dans | "he eroiseur « 4uelques heures. | Lorient pour aller remplacer le «Ju- poe ¢ Ministr e plenin pol ne og Ne i
. i = g vs “e i
aL PETERS sBouURG 19.— AD heures | rien de la Graviéres, s'est échoud fo po See Thouias XE A Pe avian.

oe . i / autre }
4 in, le résultat des élections: in- | les cétes de la Barbarie. a 80 milles | Mme Virginie Sampeur le confirme nar
que que 41 démocrates- consti

au président Roosevelt: — « Les Ja-
Ponais aux tiles Hawai protestent
-Fespectucusement aux noms de Phu
Mhanité-delacivilisation et wusst de
la liberté, contre-le-prejet de dui sur
Mimmigration aux Ftats-Unis.--~ Ce
projet de-toi aura pour résullat de
les rendre A Jamals esclaves des ca-
_Pitalistes des iles Hawai,

HonoLuLu 19.— Une escadre ja-





ge
ye
i..



























té. hier, pa
@ 3h. et 499 abstentions




















tionnel J lu | nord au Gap-BI ADE. L’équipage est | les lignes suivantes, dont wous remer-
3 els, 14 membres de la ghue she , }sauvé,mais le navire sera a provable: | cions ia distin eaée Directrice du Pen-
i sionnal nation: de Demoise les de





e,
pannarcbistes, 2 octoberistes et 5 | ment perdu. | :
we nalonalistes ont été éfus. | Deux premiéres femmes ant dé- | Port-au-Prince :

ANAGUA 4G mm Les troupes 1 bulé pcan bul 3 Paris Comme co- : «Beaubeun, apinistre pl Jeuipoten ire
: Pa Parr s0n4 es@ulouguc. ey (852 Ga

A “3
Beneral Bonnilla, président de la | chers, uu,milieu dane grande can.
Mag ere 2 Boop Se SS Dooknlp Sess ® igen 2 peeta” Whe auelane LOLS.









oh 8. /

furent donnés, Morin nous lut ane let-

tre de «a niéce Henriette Ardouin, on) . 4 : i
| : Fuions dhier au Tribuaal de Commerce.

elle parlait. des compliments que Mi

chelet lui avais adressés.--- Il nous lutj porte da awn:
également une piéce de vers de cette | COmmbsaite G8 Trobvers

jeune fille, intitalée : | spor.

renseignements me furent donnés,Clat-
re Madiou n’avait que 7 ou 8 ans Mi-
chelet n’étair pas encore marié. Plus

tard, peul-Atre, a-t-ileua l'occasion de

voir Claire Madiou de passage a Paris,
se rendant a Madrid avee -son pere,
ministre plénipotentiaire en ce pays.

«Elle était vraiment superbe de beau-

té. Que Michelet ait eté frappé de
Vharmonie de ses. traits, je nen sais

aClaire est ma bonne amie. Je Val
toujours admirée comme beauté e
comme caractére. « - Jai
peu Henriette Ardouin ». ~

Eo conclusion : c'est bien Mile Hen-
uETre Arnpourn que Michelet a) chan

rien.

‘
tée dans «la Femme » ; et le docteur

Janvier araison de dire que Mile.Ciar
ne Mapiov attira aussi ladmiration du
eélébre bistorien.--- Au liev done d’u
ne haitienne, c’est deux et-les créoles

_d’Hait: dont la beanté fut glorifiée par

Véminent lillérateur franeais.



‘nena sine xipttinns

Pavillons aux méts
Les Lépations-et Consulats ont arbor:
anjourd’hai leurs couleurs nationales, su
la demande de M. le Ministre des Etats-
Unis, pour fe ef Panniversatre de Villas

tre Washirgton,
Gonvention Franco
D’aprés cette convention commerciale

Se

minimam a leur importation en France

Bois d’ébénisterie et de teinture, Cafe,
~ Cacao, Caoatchou, Cire, Coton, Coques |

de coco et calbisses vides, Chocolat, Cor

nes de. bétail, Dividivis, Ecailles, Epon-

ges, Ecorces d’orange, citron, etc, Grai-
pes de coton,Gomme de gdac; Huiles
vegéiales, Latanier, Miel, Peaux ‘brotes,
Piments, Plumes de pirure brutes, Pie,
Pistaches, Ananas en conserve, Currons,
ofanges, bananes, mangses, avocats, ecc,
Rhumet [:fiaz. GG
Ces deux deniers. produits, au moins
gogaeront on essor économique ab-ola-
-ment fivorable 4 Jindustrie natiomle.

Nombreuxsont les articles frangiis qui
pénéficient dune détaxe de 1/3 sur Ven-
- semb’e des droits principaux. A noter
gue les ving fratigais exporiés en barrique



avec sa famille, pour ainsi dire en une,

_ espéce dexil.- - Je liens ces renseigne-
‘ments de Mr Morin. le frére de Mme]

_Grospére, s@ur d'Henriette Ardouia. |
Celle-ci, jeune fille alors. résidait & Pa- | pement vali
fis. Ede avait déj une belle instruc: | Bia: sur

pourra donc

ee : imanan & Cr..
«Ce soir oft les renseignements nous |

éJ'avais alors 14 ans.J’assistais a une | telus: Rémy Bistien, H. Brissoo, DrS:-

féte chez les Cathérinot, dant la fille) ;
Emila (depais Mme Calice. Branard, | Gata, Jales Lahens; ~-- juges élus:
mére de Mme G. F. Carvalho) était ma}
meilleure amie.--- A Tépoque ot: ces]









































connu trés







ee | gestive, la plus féconde, la plas morali-
“pos produits suivants paieront la taxe|

ne paieront que 1/5 du droit actuel : on
se fortifier 4 bon compte.

_. Zribunal Civil
‘Hier le Tribenal Civil a rendu le j@
ant la saisie arrét opérée par















Etat sur les titres de la-maison F. Her~]

Elections Cousulaires =|
Voici quels ont é:€ les résulats des ec: |





3 de qolnze a dix-sept
les a questionnies.
| Cing ont repunda: poor s
| 10 pour samurer, § pour
pour avoir un domicile purl
Léger Perrier, Emmanuel Moise, jose ; nit: poets oF ee ou ge
"| vier et 4 qu'on se mariait dans
de 41 (tare lamile.-- Eo som
asplraples au Manage, ces quale
es sont les seales qui se déc
és -vagues (isons de sentiments,
ve ma lidéede se-marier par a
Cette enquéie donnerait desi
déplucables sil était permis de lay
dre aa sérieex. Vals vous pee
a’aucune de ces jeones filles oat
ez naive pour répondre 4 cet in
oire catiegs 1 4 Palme bien
m'embrasse sur '



présidées par C. Innozent Michel Pierte, |











L. Chapocean, doyen rééla; ~~ jeges




























Dossous et Alix Koy.

Petit Alphabet Patriotique

Sous ce titre, nous avons regi de Vim
prime ie E. Maleal un syilab ire a Vusag
‘des Ezoles primaires de la République
ouvrage autorisé par le Département ¢

Instruction publique.

Le grand imtérét de ce petit livre es
que, en conformité de son titre, il of
fre Asa deuxiéme partic des lectures pul
stes d'anteurs baitiens et-tranant de snjets |
haitiens + \a fia comporte des notices bio
graphiquessur les Héros del Indépendance.

Cette tentative de nationalisation de nos
livres scolaires est une trés heurense ins-
piration. Le « Petic Alphabet Patriotiques
est dons. une bonne ceavre, qu'il faut lover
et recommander:

Conférence post-acolaire
Ce soir, 4 6 heares, troisiéme confé-
sencedy Commandiot Binivo Sylvainsur cs :
‘Abyssinie, * _..-._Nous.venons d'apprendre acssi
Le conférencier racontera 4a premigre | ge Prpere Louis Lorquer, dkchdb o
ntrevue avec le Riss Makoonen et Em: bain a Padon-Ville.--- Le service ft
ereor Ménélik. se fera demain matin 47 bres, at
lEglise Baptiste de cette paroisse.— Le convoi Dart
Nous avons assisté, mercredi dernier, / 1a pour se rendre av Cimenitse
|'Eglise Baptiste, A ane conférence qui | de Port-au-Prince.
nous 2 fait beaucoup de plaisir. pléances 2

al’Belise—étair comble et per- | me Alfred Celcis, a Mr et Mme
onne, que’ nous sachions, n'a eu ace | Pierre-Andsé et aua autres membre
plaindré. Les chants étaient subimes et | famille, >

ntonnés. pir_des_volx-—elettes;—h : Re merce a
nieuses, remplies de charme et d'amour Monsieor er Madame Lebron Gellt

trés sensib'es aux nomibreuses marqu

divin. Ils sont allés droit a ’ame. °°"
Le-conftrencier; Mr Jackson, a €1@ trés |sympathie goi leer ont és doom
Voceasian de la mort de leur reare

heureux.dans_le-choie-de son sujet. -~ La in de
LovuisAntoinge FerNaNnp, remercien’

« Vie de l’Apdcre Paul» esrla plus sug-
vivement toutes les persoanes qui ie

assistés en cette doulouredse circon
«Gonaives, 18 Féveier 17
. Aasile Francais
MM. les Membres de [a Société |
cise de Secours Motuels et de DM
sance retardataires envers la Caissé
léars cotisations mensuelles, som
de vouloic bien verser leurs rede
avant le io Mars (date fxte poet
semblée générale) 4 Mr A. Allien, |
rier de la Société, 9 rue des Fronk
afin d’avoir droit, comme ie veut la
68 de nos Statuis, de. prendre Pal
délibérations. a
Le président de 1a Société, — ¥. CHE
.. Aux Interessés




























&









la... nuque! 4

oo ~Punérailies
Demain matia aurent liew et!
de Mme Amwais Pienee-ANnTolne, |
e matin a8 heeares ~ -Le convel p
de Martissant (Eden- Villa) pow
gice Sre-Anne. a

Nos sympathiques condoléances #
Vve Frarcoig Manigut et ses cola

We

ae











wy







naemmrentransccrne ttre





ante que l'on connaisse. De persécuteur
du Christianisme naissant, en devenir le

propagateur le plus €nergique, Je plus
convaincu, le plus impétuenx, c'est 1A oo
de ces miracles qui ne se répetent pas
souvent, mais qui, s'étant vus une fois,
novus démontrent: clairement que Vhom-
mie entre les mains de D.eu est pea de
chose. Cette main est, en effet, si visible
dans la conversion de Paul, — pour cenx
bien entendu qui croieot aux miracles, -
que sans elie c'est ase demander ce que
deviendiait alors le Christianisme ?

Les grandes lecons qui ont €1é tirées
de la vie de Ap6tre, sont vraiment édi-
firotes, Le public a @1@ émp, touché, on
le sentait ; il a écouté religiensement | o-



oe











rateur. Crest 4 souhaiter que nous deve-| Le meilleur moyen de conser’
pions meilleurs | — fleurs dor s sires en grande 4
is on ne peut tien sans la foi en Dien ir bar:

tite, ally

























































































































Nos vives condoléances 4 Mr ct MAM
































































.— Celte publication élant une | al | e Jusqu'e
se essentiellement privée etquil | sement : départs régiemertaires, —
né recoit adeune subvention de Elat,| 3: Champ de Mars Rue des Casernes

Jil ne sera pas réponda aux demandes | | jusqud la Geandrue départs rég'e- -
pon Accomp ae do prix de lous |mentaires donnant a chaque voyage,

| correspondanee avec le train Champ de

|. ‘trouvera aussi au ioe de G. 2] Mars Rue Férou et le train de Bizoton
on i ee de 190% et celui de 1905. (aux heures réglementaires de célui-ci.

. listede Mme Mercedes Dupous y err soee Adiré | ee Service du one ‘ a.

| Le soussigné, déclare au ee en | cette ligne sera desservie par les -

ptions de Pelit-Godve ot Moet yénéral et au commerce en pari liculiet | | trains de Bizoton.
|avoir adiré un certificat de ¢.6. 000, |

: a .

- nn elo 2 O _gourdes ;exercie 1906 1007, fuveur de Me C. |

7 16 Gate

te Crosus 050 | Hie déclare nul, duplicata devant |







LA DIRECTION |























Oh ptt ontnntnmainsee asthe

Mevey 4 « [Gre délivré,
Soph Giles : ss POT NG Freee, =! Fitter 1907 | Le steamer hollandais Prins
Gilles. Jee a o s
aid femn-Lavis 5 EADY “ LAVOIS.% | WitLew I, venant de St-Ma reese
pemaine 1 « 6 GOeg Oa! oF / ne « edi apre 2
pe cus ee vendre un Alambic 4 jet continv. | aes er ee
Pierre ie | Demandes renseignements au bureau | rf )
a a Sngesse | i © | du « Nouvellister. : li repart ira proba blement dans
feres ely 4 a : 4 2 ef’ ane
go ioe Chciiaes “ Méringues Haltlennes lla soirée pour Petit Goive, Jére-
sactissacese oa 4 Mr, Frangeul fait savoir 4 ses client mie, C Ayes. Jacmel et Cura: Boe
po | que pour liquider et renouveler son stoc : GERLAC H & Co. Agent: £.
5 .« — [actuel de publications musicales hiiien Ptau-Prince. 22 Février 1907
1 « {| nes, il a mis les morceaux 4 wae gourd. vn :
qf ~~ Fexemplaire. .
c. — Qu’on en profive | cep
ae Lecoens particuliéres —
050 | Un professeur denseignement se-| a
a « _| condaire olfre ses services aux familles. | Le steamer ASCANIA, venani de
eM. et 1 | S‘adresser au bureau du journal. : Reese el. ee sera ici di-
LM... B « | Gerantie | manche malin le 24 courant.
Charles Kernizan 4 «@ | — Mr Lagojannis achéte : 1 repartira probablement lun-
A. Siclait: : :
ae : Pu ee Burgers d orange an a {di soir pour Petit Goave, St-Mare,
2) 4 teurs ‘orange sure, etc, etc _o naiv * € ~
A es 4 a al la Grand’ roe, 190, | Go es, l’ort-de-Paix, Cap-Hai-
fabac. A dollar | ~ Port-au: Prince. | tien, ‘St-Thomas et I Europe.
ULL 5 our oo “Attestation i Ptau- rince, 22 Fevrier 4907. —
views A L poneuttonee i rewieriog?. | ___G. KEITEL & Cr, Agents.
re Hoes ae 1. oo l

McA a _ En vil a.






AT












8 gourdes | Ao al eu [oceasion d’em | ~ le
ceed si ployer dans ma clientéle le savoir «Naf. | 2 oo —_
‘ Le | talone » que vous mayez envoy.

1 « | Je le reeommande comme Savon.
B. «_ | jouissant d'une. grande: prophieté anti) seer
1 ce eG pa Mepuie Atlas __
| Veuillez agreer, Mr, } exp sion el Le steamer ALLEGHANY, ayant
mes meilleurs oh i quitté New-York le 21 courant



Dr I. E. Jeanry, |

— Quests le Cap Haitien et Port-de-
Pour Ae toujours gai, n’usez plus aix, est attendu ici vendredi pro-
our votre toilette que la Poudre et le ‘chain le Jer Mars et sulvra pro-
avon ae du ees Se le méme jour pour
lain, Professeur et Directeur en} Si Marc, Cayes et Santa-Marts.
Bee cet ese : prenant la ae frét et passagers. —
‘dane toute la Républiq Haiti.| La malle pour. New-York et
Lacosannis, seul Agent, |] Europe par steamer «VIRGINIA»

Engrenages (via Jérémie ) sera fermé’ a la
seoer aT pied

Poste, vendredi der Mars, a 6 hres

s

































tae

621, : Bue des Miracles, A.

FOURNISSEUR: _

fu Grand Cercle de Port-au-Prinee
du Petit-Club .
de Union Sportive Haltienne
du Nessoreet de la Paix
du Commerce —
de Hotel Bellevue













s Gentral
a de France
Patrie

au Gaté duPort
de: ‘Bar Fin de Siécle
du Gommercé

des Amateurs,

du Port

International
de la Bourse

de ia Ghambre

de la Paste

de la Gare.

du Palais... Co
de V Union

Larousse
_Lavictoire

Bourdon
: Cantave

Aux Caves de Bordeut
Gonaives “RO Schate
Pelit-Godve : Uale Locnard
Jévémie « Ualé de la-Paix
St-Mare. A. Dalencourt
Jacmel: N. Lafontant



~ me OR RM om mm mw





| 26 Médailles de toutes les Expositions du

| Monde, y compris la

@Or, quil vient oblenir de UExposition de St-Louis.












MES — BRoNANITES
‘INFLUENZA — AFFECTIONS. E ES seduES

Rue Répubtioaine, ae 121, Four AO PRINCE. ATUL ce ye es










niques, Accidents rs Reto t

is Oe gai fait Porlginallid de cot ae ee 86 6 ss Cipllane









ocljes sollte des foals a as Fe Vie evlorlidé e’ext quill contien’ ala fo

‘Aatinens orrldnites: = b ae pee les apdeeie bbe teeta conn 6 ache
Le no : n verre A liqueur pur on coupé d'eau. i ene opus :

te og HABMACTE | SEIOURNE a

. aL oe © Fe a