Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text











































Journal Ss 0ti lox

Z Bhicccds

dresser les con


















rangéres, ‘don Ber-
pe do Colog ‘amnbassadeu r
ONOPOLEda NOUVELLIsTE — | @ Espagne max is

Beas 17 La

‘divi sion coloniale
| dv secrétatiat des affaires étr

“REPRODUSTION INTERDITE) — st angores
: PAN QCCES

Paris 16.—L’shcho de Paris: pa-
pie un féle egramme de Milan wun.
pant que la police avait recu une :
ative signee Rossi avertiesant qu’an | EUR GOnere
lot contre Ja vie du rol Victor
yal.







», ont été de169.







“Mapain | Gone










vise ministérielle { v0 ic ‘
prochaine, les mode dre dinstruction
ae avait vn nyu’ Honolula.
est 47.—. Plusieurs jouruaux
inistére 8 t ja réeente nouvelle, con-
posure jizsani que lereia regu une




de lol relatil aux cung ega
18 pense pas que, tmalgi é
meus quills opt aia ch ere es
a: ren ;

otles Blats- Unis
je Souverain

-ontre sa vie. s'o or ga~

&



tal

res.a télégraphi¢ |
: dAmeérique pour







a ee avec un chargement de | '« 3 de rechercher lau-.,
: isle trou p4

set de saurce de |

salpétre, s'est échoué . . teurd
au large de Scharhori, @ environ , de se
ig milles au nord-ouest de Cuxha- ; Ses informa tots



¥en; son équi composé. de 24 _Gonstaxerisorts Vio Des nous t |

i
hommes a été noyé et son charge- | Velles deTripoli déerivent dans toute
ment totalement perdu. sou horreur le trafic. d’esclaves qui

Lisponne 16.— Le prince héri- | se fait entre_ta Turquie et la Tripo-
tlep de peees afait une chate de Hisine: On affirme ouvertement que]
| cheval: a été que légérement est uniquement. pour-ne pas tarir

blessé 2 visage, sa source @ approvisionnement qe

Mexico 16.— Antonio Mates, tn |
des plus furmeux matadores - es pa- |
guols, a élé blessé par un tauredti ntérieur de la province.

c lui a percé le ventre d'un coup | Betorabe (Serbie) 17. Les: coh-
@ corne: les. médecins pensent joe flits entre bandes de Bulgare
la blessure entrainera la mort. ' Gorbes en Macédoine, sont devenus





I
les communications entre Tripoli ¢
Vi =

Mapaip 17,— Malgré Popposition - ‘si fréquents qu ils:ont provequ¢é une |
es membres de, sa cour, le Rei a tension tiés grande entre ia Berhie ||

autorisd Pétablissement d’une cha- et la Bulgarie.
pelle protestante a cété do palais | ‘Tenenan 17.— La durée

royal, pour la commodilé de la prin- position du corps du Chah élant ex-
Bae Hen'y de Battenb ,mére de pirée, on prépare les. funétailles
woe | | dont la date na pas encore éié fixée.
,, Mappip 17.--- ‘On “ann ce que. San-Faaxcisco 17. — Le steamer
Me Pinat Millet, en ce momen chet postal « Baracouta » est a la eéte a





é
mnonce que ee dépenses occ aslone |
ees par les.co lon ne ss allemandes pen |
ee

| pinior
/|ne rega

:
inion a leu d

i
ue nommé Rossi, ancien |
ns Varmée jtalienne et |

is, Le ministre |





i

i

:

Zz

P TEHERAN 17. — Le noay ‘eau sou
%

|

;
















j
wy
a Perte tient A maintenir ouvertes |.
































6S ; Corinto,Nicaragua, Pas de pertes de

vies

Hampounc 17.-- Le steamer pos-
tal « Lucie Woermann » est a In cé-
jie a Lome, princi val port du Cogu-
land alle »mand: passagers, équipage
et courrier sont. saufs,

WasHinoton 17. —~ Le
iment d’Etat a été informé que lo-
inion 4 Bruxelles est que Vadmi-
listration de [Etat libre du Congo
‘de personne autre que le

men

dépar te-

es

j
| Gouvernement Belge. — Cette opi-

e surpendre, car on a
toujours prétendu que les Puissan-
| ces signataires*du traité de Berlin.
yuia décidé du coftrdie interna-
ional da Congo, avaient voix au

es
nitre. — Le département d'Etat,
i erre etd’ autres Gou-

He

SOR seal
aX
ae
ae

%

verain a_déclaré nuls tous firmans
lancés par son pére pendant les qua-
tre derniers mois. -~ Cette décision
ticuliérement dure pour son
‘rére qui avait-obtenu dudé=

e rente annuel lle de 12




€
u







Sr-Pk rERSROURG 48 — Le déficit
pout i N7 s’éléve 4-420.000.
e-qui obligerate Gou-
tracter de nouveaux



vervement. 5 cont
emprunts.
‘SALONTOUE™ ¢ ‘Tarquie “d'Europe j~
a ve troupes turques ont dé-
Thairly, prés de Monastir,
de de Bulgares composée de
-horomes: six ont.élé tude, et—
es deux autres, g erievernent blesses
ont 5té faits pr isonniers. Les Turcs
onteu deux hommes tués et plu-
urs blessés.
3 18.--< be bation avec lequet—
ter Willman se propose de
\ voyage dexploration au —
, a éld expose dans la ga-
L jachines.
tli pieds de long:
la aoe a une longueur de- 118
_pieds, elle © J
ve dune force de 90 chavanx,














“TASSUTATITE TONMINCE Gui vend

Jmplacable. —~ Tl admettait. camme—posstb

puis, elle Vent donc tabi. pendant-sitong=




a

Depuis lundi

vallo, canformément au jogement du Tri-
bunal Civil et a Varrét da Tribunal de
Cassation,
A notre Edilité

Nous avons,en plusieurs reprises, parlé
dela nécessité de faire de
Haid. Ec bien souvent nous avans, non
sans raisons, attribué les épidémies pé-
riodiques qui déciment nos populations 4
noue mé€pris des prescriptions de cette
sclence.
~ Nous voila poucvus d'une nonvelle
Edilité. Nous ne lui demanderons pas



beaucoup, pour n’étre pas taxés dexigen- |
ces i simp'ement de faire bilayer régulid- |

rement nos ryes, de curer les multiples

rigoles infectes qui sillonnent.la-ville ea)

tous sens, et.surtout et par-déssus tour,
de faciliver écoulement de toutes equx,
quelle que soitlenr natore, qui croupissent
dans les. principales artéres de nore capi-
tale, en quel que lien qu’elles puissent se
arouver. ‘

Nous ne croyons pas demander trop.
Notre Edilité, ot se rencontrenr tant

mangquera pas, nous lespérons, de ré-%

pondre A ces desiderata, ~ D'ailleurs, le
Maire de la Capttale, Mr Sténio Vincent,

a eu la bonne fortune. de visiter maintes-

autres villes capitales, of le souci de la

vie prédomire et se révéle, d’une facon |
saisissante, dans la stricte observance des

régles de Virygiéne.

‘Nous ne marchanderons jamais nas |.

conseils a notre Edilité.ayanr en elle cere
hardis ceux



7 — Feui.Leron «bu Novuverusres



‘¢

La pnit se passa pour M. Destrade en’ de
ernelles pensées.-~ Qual étaitla. coupable sx de
xa lemige ou de sadiile?

Ji se le-demandait- sans-cesse; ne te deine:
lait point. Tout les accisalt lune et Pantre,

Ilse rappelaitce M. Lareey dout il avait
élé jaloux il yavait six ans, et cette éphdmere
Jalousie d’autrefois se oréveillait ardente éf



en un imouvement snoutané de sacrifice, le
désouenient de Juliette: mais ine cOnrpre
lait pas que Mime Destrade acceplit ca dé-
vouertnent. weds

ll Vavail connue venéreuse et noble; Et
qemps, Gune facow gauss): Wabquille. sans
qresdue changer a 6ou éuard? Cela n’élail pas.

line concevail point cette hypocrisie €alcu-
iée des feinmesga laqueilé elles se voient con-
lrainles sous peine de sacrifjer le bonheur de
lun op de lavtre de ceux qui’ les almeat.
Plus épris de sa ferawie, ot par cela meme
pips cera, if eat devine a Vaffectueuse
droWeur de\

3 ome

aprés midi, une saisie se | pléants créées par la nouvelle loi su
“pratique, pour comipte de l’Etat, dans les) Seignemeat Médical en Hilti, vi
formes légales, aux Magasins de F. Her- |
mann &'C, ministére de |'huissier Ca- |

UHygiéne en,























ictorine qu'elle n’élait plus 4 lui, |









| Boole de Méd
| Les trois charges de-

sn
rreE

détre comblées par suite de concos



j
' sidence de Ulnspection scolaire,
| linsticuion de ce concours entre di-
| plémds es: une formslité ayant toute sa
raison d’étve. Et lesprit de la lol sur ce
, point, est. quit n’appartieat paa a toat

chscon d'enseigner, surtout aux écoles
j supéri¢ures, quelle que soit la profoader
'G@ son savoir, la pédagogie éuant ure
sclence a part. Crest ce. que viennent de

démontrer bles haut, MM. le Dactenes

SEARS RRRERS NRE NUS

contitoyens au professorar, ont @:e pu-
bliquement proovées. Crest quills: ons
; traié avec compétence leurs théses écrites
et que leurs conférences faites 2 WM.
i jes étudiantsont 416 vraimen: magistrales.
i Nous espérons que ce précédear, noble
a plas d’on titre, sera mis en pratique
-chague fois qu'il s’agira de combler un
“vide a VEnseignement Supériene,

Â¥



i A. SyoTan,

ere les Cayes

. La nouvelle nous est venue que nore
-confkére Mr Mac Donald Alexandre 4
, €té éla Magistrat Communal de la ville
des Cayes. me
i Tout le lalessit ptésager, farce eeg-4)
-eut Vhonneur d’étre spoelé comme pre»

anler re pig.
cigs de

, le premier rang entre

conseiler ef ane coulume
1éé accorde A celui-ci, par lq dive
Service Manic’ pil

i ses collégues,

i Le nouveau Maire do chefliew da Ds.
_partement du Sod jouic d'ene sympathi-

que rvéputation, aussi bea en sa ville nae



Or cela était si loin de son esprit!
UW siiple hasard lai avait fait découyeir
ce mystore el ce malheur. —~ Il avait -vouly
remonter le soir méme a Pélion-Vites et-de
loin, come i chevauchait lentement-vere
demeure, il avail apercu an homme qui ‘pé-
nétrait dans sa villa. ee
lbwavait ern d'abord au’a un vole hla
haté et avait ouvert doucement la’ barrices
pour sarprendre le malfaiteur, Mais il avait
vu celni-c) S'ayander dun. pas-assure-sote
“Voleure allée dud grands arbres ot (ispa«
raitve par Ja petite porte de Vescalier; — M.
Destrade avail fermédu dehors cetle pofte a



double tour: Pineonnu y avait laicsé la clef,
qui avail tourné Sans aucun bruit





“Ce Weal done” pas voleur, Célail oun
amant.~ M. Destrade était moul@4 la cham.
bre de sa femme aussi Jentement quill avait
pa, assuranl aiasi, ce qu'il eroyaitdu moins,
a cOnvicllon ef Sa venzeanee.
Maintenant que fale?
HNTe S’élail jetée au-devant de sa eoldpa
el de ses lransports. Elle avait: dit cea peu
etre. Jl ent mieux aimé cela, — Un pareil
malheur, hieo qu'il le fit, honteusement of
pénilement pour Ini, douter de Uhonaeup
el de la loyauté de Juligite, a’était pas ee.
pesdantirvéparable, 9 ke
Hl lui avait dit qu’elle épouserait M. Lar
cey. ll by avait qu’a persévérer dans

résolution dont il se faisait, quel que ful le






a«
apent
is
eflectué bier au siége de | Ecole N lionale
de Médecine e7 de Pharmacie, sous la pré-

Jeannot et Castave, et Mr Day, phirma~
cien: les aptitudes de ces roles distingués |

she Hidon beans 5 a chnthenatiaalleieateinanae: caasnnseeiline


























Cele.



| Un lerven
_ narmooiser
(soins d une at
| ate de seé devairs, le Bea:
_@evée On citerait aitment 47
_MaceDonald Alexandre, de a
néreuses initiatives bien [rites











tial
surer ses conertoyens. I lui 5
nir a ce digne. nivern de ferme

le

pour lainser au poste délicar of
oe

if



g















|

i-placé, des traces d une heurcow af
aon.

| Nous ne Jui demandons as

| lui adressant mos sineéres ¢loges +

Eanes Seo or

Les élections communaies de

ont done’ pour résultac ;

_ M, Désinor, magistrat; D. Rog

Abbé Rigaud, [h. Si-Fieur, Em.

Al, Morisset ét JneMarie Delpnig,

se ere,















i
:






-~ Nes conipliments.
Querelle



onalves que ¢
























Wg?
che matin, devant lEglise, Mr Fra
Dupay a éé mé d'un coup de rem
par Mr Alain. Se
La ville est tout émue de cer ée
yentt



La grande féve dansanie de samed:
prot tant de PAsile Prangais. que &
oisirés de la Janviique, aura le pigs
lane sudees, Pildanl revivre les raviows
soirée, Wantan de cette belle couve

Diciasace

de ge

Se

a ee
. a

Les dames _ patroanesses, avec 8
vouement admirable, apporteat le:

es plus Monhicux 2 la_ pariajie tu
de da fe.— On parle d’an cotllon a
succes. dépassera-toet

Qa Paces wis eee.







pracher 4



cas, WA maven lerrilile c/a
nie ou a ‘3 -Verrell toutes deux aux prises

#

oignanles, avec lea plus redout

de Tame, toules prétes ase de

yer Tangoisse était trop forte pour @
i les jugerait-seten leurs actes. ~~

ne









Le lendemain @aitun dimanche. <
prien Desorge devail, guivant sou lial

-arriver vers mili West 4 lal le
M. Destrade allait avoir affaire. :

tb Pallendat avec une ancelé some
autailde lui dire la catastrophe de lave

aS.

peemien

Gormtnent aceueillerait-il celle aouvelle”
sexollerait-iba-une Tevélatien seinblabl
seraildl poesible qa‘ll Vadmil avee Vépout
fe de Tomine quia pu se eroire déja met
AUS S08 aiaur? _
Hy avait 1a de nouveaux indices qui pow
fayent guider Mr 2 sivade. 7
. Eyten ful exael I deriva, coniime
Jours, la joie dans lea yeux, (oul impale
volr Juliette et la cherchant avant quelle
paril. = M. Destrade le regal silencictse
eUlemmniena daas son cabine
‘Hl lait grave, hesitant, et, quels que
ut ses efforts, avail les Lrails coalracté
la duuleue, — Le jeune homme, iuqulel
alariné, le regardail, n’osant je qaeston
encore. . |
A continue.





















La Uompagnie Générale Transa-~ -
flantique a Uhonneur @aviser be
| commerce et le public quelle a nome |
eur rliche lmné Monsieur F. M. ALTIERI conte
dentur entgegennelimen wife. | agent & Portau Prince a part’ du
Prince, den 22 J anuar 1007. | der Fevrier prochum. — :
| TIMMERER | Port au-Prinee, 92 Janvier 1907
a vlich Deutscher Ministerresident. | : _
"" SMelasence 8 =——iz|tCt*t*t*éi‘ééCAN Ventre :
_ , Phénix Durand ale plaisir dannon-| Une propriete fonds et balisses si-
oer A Ses amis quill est venu 40 monde | tuce Avene Magloire- Ambroise mesu:
hier matin et que sa mere et dui se por: | pant GO pieds de lacaide sur 120 de pro
tent bien ew _ (fondeur..
Nos meillears voeux au jeune Phénix| S'adresser au Cabinet de Me Camille
et compliments aux époox Jh. Octave} Latortue, avocal. ¢
Dorand. OO, rue Pavée.--- Port au-Prince.
_ Petite tribune Publique ~ ‘Loterie
Us mot 4. Monsieur Emmanuel Chan- ) Nous rappelona qu'on trouvera des

_cy, auteur des Farrs CONTEMPORAINS « SUR | ‘billets dela Loterie de |'Weole des”
-

































es de
JOLeS |





sculacarte de fiancal
rm Benorr avec Mr

_ Novsa
Mile Bucks

Lavexe.
Nos meilleure
renx fiancés. —






icitations aux heo~}
Monsieur FM. Aurimel, agent o¢
la Compagnie Générale Transatian
tique @ Dorl-au- Prince, @ [honnew
@ informer la clientele qwil a donne’
e procuralion @ Mr E. Roneuix pour
tout ce gur concerne les affaires de
la Cam pagnie.
| Mr ALrigar eb Mr Reopeiis feront
tons leurs efforts pour assurer Que
‘nassagers le plus grand confort pos-
sible, et aux chargeurs les meilleures
UBLG CHAT ee i : conditions el soins your le frét qus
court, Roberts Dutton, L. Chapotean, | eur sera confil
: oy ee u, Aches Barthes) 45.05 satncs “OF Tavator 1007
sont pas babiinés; il dow faire école en” Simmonds fréres, A- de Matteis. aja). Parl-au-l PUREE, Bo Janvies PUO%.
Haid of l'on ne soscupe des hommes vi- | Banque, et chez tous Jes membres da. ,

#

:
les lover, magnifier, on, | Conseil d’ Administration et les proles- [

;

;









ek:








fe

\
sciences Appliquées, chez MM. Au |
I
4

ye

LE VIF. 28
Votre -oavrage, mon cher et estimable |
‘conciioyen, dénote ¥ raiment une largeur
_devues 4 laquelle. sos compatriotes H€. Kugéwe Roy. hung



ruste Gabriel, F. Fépuiere, D. Barban-

ee
SS

=

F





BANS Que: pout
autre aliernative, les condamper, livrer A geurs de [Ecole
ot

toutes les géemonies. Assurément, VOUS: Quatre gourdes le billet, sectionné
avez éctit pour les Pensears du présent et oy 4 coupons de @ 1 chacun
les Historiens de Vavenir. . A A bs
‘d Une ry eee ae elle, | Les héritiers de Louis Battier
Be! S parvenlt; 4 1A page 42, VOUS priéture, de san vivant, dune ba
nous avez entretens avecun intérti facile 3” tion de cent carreaux_deterre, sis
concevoir, des arrestations et incarcéray py ce mige wa at dana baa’ hh





. La Direction, pour obvier @ une to-
bila lérance abusive, prévient que la cour

nila | de PHoétel n’élant pss un passage par:
a :

fos . ; a“ plic, des cartes seront délivrées abe.
sey “pay ae # 4 ope ees, es oy Lae, * « « * .
Thomazeau aux pieds et dans les MAW glients pour ly gracieuse cirenlalion de
i

tions dd 19 Mars 1902;4050"-48-4 iain : "4 Ea
ot cue de sea vénéré Saint- pene a more: des Grande tos ae ‘Jeurs voila es, taxis qui sera réclame
Joseph ; comment avez-vous omis de citer | Hlatent aux notaires de 1 Commane "dix centimes pont le.passage des Duss:
—parmi les sateroes de la «Créte-A-Pierrots | de Fhomazest ee fons 3 Hires de mn dentreprise publique.

| le nom de honorable Fueury Féqortxe? ; République, quils n'ont -elnrge- pers. .
. Aiosi, lapsus- meowriat, et, sans fancune, 7 4). 4
po Verreur est réparée;



Peetctgnte niet eign teat ats ante bee a es Meh te hare sete ee

















sa






d effeciuer aucunes venules de la |
dite habitation. Ils_en sont ‘seule pro-)
riétaires par le fait de leur grand pére
ee qui Pavail acquise du colonel Jean Ro |
2 4, Cour rier Postal - t main, par acte notarié_de Me tugues |
~~ Les dépéches pour Inague, New-York | Dugné, résidant au Port-an
1 eee par le steamer « Gracia» s€- | 2] Février 1817. Cees
ront fer ieadi, 24 ar pes oe .
mées jeadi, 24 courabt, 4 4. hires Port-au Prinee, Je 22 Janvier 1907.
Argent cash.

- On désive acheter 500 pieds de-tu-

tuts précises de l'aprés-midi.
_ Remerctements

vay de wind deux, pouces.

Apportez de st l







ede Ayricniieurs se filtle devoir de

pecommanier d une facon toute spécias
le ce beau geste en faveur de VAgricnt-

ture et de | Industrie nationales, de Mr
Lagojannis qui ue - menage pen pour
contrihuer par an labeur picessanla
lévolution de -nolre Pays, eontraire-
ment & dautres qui préférent gaspiller

jeurs eapitaux sur les. boulevards
rs, nt lieu de les engager dans

7 les entreprises industrielles qui seraient
plus oliles pour nous.

Aussi nous eslimous que fos chefs
de Section de toutes les localiles du
Pays ne mauquerontpoint.de secanger-
jes efforts de Mr Lagojaunis en expl-
junit ads nabilants de leurs sections:
‘espectives le bon effet qui resullera -
e Vavis suivant:

p te ee @

_Avis trés:- important _

NOUVELLES DENREES |
Voulez vous, gagner volve exisiencte
aisiblement, hocnetement, et élre res:
peciés de tous? La nalpre meme vous
lavorise: yous waves qu’a récolter et
apperter chez Lagojanuis, les plantes.
euilles, (ruus, racines, ecorces, elc,




rince, Le.



































_ Mme Vve Constantin Fleary,. M. Mae
_ vier, Miles Victoria er Fleurina Fleury, oo
Mme Marie Francais, Mr Frangois Da- rite chez LaGOsANsis-
___easse, Mr le Général et Madame Cicéron-
“Francois, MM. Cheysostéme, Fenélon,
Miles “Marie, Servilie Francois et tous les
autres patents, remercient bien vivement
_ fous ceux qui, a Joceasion de la perte
_ oruelle qu’ils viennent d'éprouver dans]

"personne de la regrettce es
‘LINE Fleory, lear fille, sceur, niéce et
_parente, leur ont doané une nouvelle
“preuve d/amitié dans cette triste circons-



#

ange



























peliaen: RE

_L'Atelier Spécial, pour un certaln
nombre danees, remel & neul com-
pidtenient les pianos, mécanique, mar-
eaux, clavier, sormmier 00 table d bar-
fies LL
Vernis supérieur redonnant a la bol-
serie le brillant. prmiul. Neavoye
Yos pianos qua | Atelier Spécial qui.
avec son stock de fournitures diverses,
donnera pleine satisiuelion.
Accord de diapason, travail garant
‘Rue du Pouple N° 107 Cen face du Gol
| = jege Louverture)
Aptaun BALMIR

— oo. -





Seal



















SSORE















On dési
A burean biblio
___1 petit salon
Sadresser au

as:











Era









SS




que TEterne! vous donne!

4







.
io











i. Oranges: cure: tres
, > fertes et sans jus.
J. Bou seons d'orange si
3. F Pee d orange sire. — :
A. Peaux d’ orange ste bien verte
_5. Fleurs de jasmin fac
6. Fleurs de rose.
7, Fleurs et feuilles de Jockey club |
- ( plante odorante ressemblant 4 |
Varrow root ).
+. Hacines de véliver.

























































Grand’ Rue, 4 8 7,

8 | Annonce a ses Hom breuk elents
9, Ecorees de bois dentelle. | que sa maison est nouvellement
VO. Feuilles de om: ilaguette. assortie a une grande quantité de
44. Feull les de«e charpentier et ‘qutres | gonales, :

- plantes arom: iliques.

Mousieur Logojarinis ayhat fait cons. | dune réelle supériorte 3
pt









- FUnion Sportive Hatti i
du —— de











de Hote! Delevos
@ Central








































oe é
truire des appareils spécianx au prix | Dans s0n établis: ement, on trou du Calé e
de grands sucrifices,les a déja recus ty vera, ~~ comme OUjoL APS, - les tu —
instal lés U1 donnera, a Paide d de EPs ‘mo- derniéres moces ranca 4s S86 @1 2h ‘ wae c ‘ouner
yens, du travail a tous eens [a qa Yeu | glaises . des as bute
lent gagner honnétement, avec Ie plus SS OP8 : do Port |
grdod respect et la pins grande indé-) “-“er «Tnternational
pendance leur existence. of | : ri i Soars |
> Apresse: ~ A, LAGOJANN | . “4g dela Chambre
AS6, Grand? Rue. Donne cor naissance 1 Messieurs les « dela Posty
Fabricants de Chauss: ares | dela Hépn. « dela Gare
blique qu’A par ap dus Janvier caw a du Palais
‘yantils trouverontdans sa Manafactare «de 'Union
située 4 Peu pe Cudse, rue du Magasin «Larousse
de htt, les enirs siivants pour la « Lavistaire’ oC
confection des eh HaSSUrES : « Bourdon
i Chevreau glacé —Box Calf « Cantave
cant le Chaussures, Chevrean mat — Glace Kid nox (aves ae ree
S | Gonaives
Porter ly Conpuissan ge da pab ye, pare PAL Chrome Petit -Godve » Café
ticles ene de Bes oie nate Nota. -- Nous informons, eb méme Jérémie : Café dela Pais
Ole el ae vi * om ;
— temps,le public que notre manufacture si- Mare: alene
blissement atin stock The cles Na ble de E P 4 . mnfacture St-Mare. A. Dalencourt

daemel: N. Latonient



chansenves pour homies. femmes et fal rique des euirs adoptaut le sysléme
“Was e i - ; “ *
enn nts, On louse ee res. @L ae, maleré es ro ; eet aa & buss eles mee
Votlre de cng pour cont sur lachat. en Gs | produit ABE OEE Yas:
08 (59/,) fait un rab Hot Unis d’ ‘Amériques. 1 nous en donnpns
Fel sur le . ork i iy pal aie EC! ohe- piel ine sarautie.
les OPES, ; 6 sé intérécede “5
Lélablissement se charge de faire Nous sssurons les ade pes, Tue
dee d os ke mi 4 dans le couruntedu mois de Février, i
1g a 4 eo wm “% a . E eiies Romy. * -
prendre ees mesures & domicile. Tannerie foucnira Lous genres de cuirs
Toujours: soin, exactitude ponctualité! importés jusiqu’A présent sur cette place. oe ‘ee
42, Rue des Feonts-Forts,.42-.---—f—--—- N.MARCOU . ° ge : 7
Port-au-Prince (Hair) Port-au-Prince, 18 Janvier 1907.









ae











jlanhourgeoise fnérica
(Sarvice Neale we¥ork-Haltl,







: miufactire a toujours en
dépor un grand stock, ~~ pour la
venle en. gros ét détail, ~— de
chaussures. en tous genres-pouy-
Hommes, Femsaes, Enfants.

Les commandes des commer-
gants de lintérieur pourront étre
-extenices dans 1né ~ Semaine 3
peu prés.

, Pue des Fronts-Forts, 23,
_ PORT-AU-PRINCE ( Harti)










ervice ; |
Le steamer « VERONA}, ayan
quitt® N- York mercredi passé 16
courant pour Cap-Haitien i Fort;
de-Paix, est attendu ici jet
: He Janvier, et st
iblement le méme jour
regodne. Jérémie, Santa: arta,
prenant la male et passagers. I
ne e prendr ra aueun fret.








2
%
KF




é
&
i

5
&
ou
=
Sail
SARE, |S:

<—
be)
Sy



























| Hurope par steamer «Grarciad
(vid Jérémie), sera fermée 4 la

ste jeudi prochain 24 Janvier
3 heures précises du soir.







Pour a: viager, eeu Hes,ele,

Sadressev a Ma Cynus Sauren, Ave
hue J6nn Bion, enlace du Pension:
nal Sle-Rose de Lima. as







Full Text











































Journal Ss 0ti lox

Z Bhicccds

dresser les con


















rangéres, ‘don Ber-
pe do Colog ‘amnbassadeu r
ONOPOLEda NOUVELLIsTE — | @ Espagne max is

Beas 17 La

‘divi sion coloniale
| dv secrétatiat des affaires étr

“REPRODUSTION INTERDITE) — st angores
: PAN QCCES

Paris 16.—L’shcho de Paris: pa-
pie un féle egramme de Milan wun.
pant que la police avait recu une :
ative signee Rossi avertiesant qu’an | EUR GOnere
lot contre Ja vie du rol Victor
yal.







», ont été de169.







“Mapain | Gone










vise ministérielle { v0 ic ‘
prochaine, les mode dre dinstruction
ae avait vn nyu’ Honolula.
est 47.—. Plusieurs jouruaux
inistére 8 t ja réeente nouvelle, con-
posure jizsani que lereia regu une




de lol relatil aux cung ega
18 pense pas que, tmalgi é
meus quills opt aia ch ere es
a: ren ;

otles Blats- Unis
je Souverain

-ontre sa vie. s'o or ga~

&



tal

res.a télégraphi¢ |
: dAmeérique pour







a ee avec un chargement de | '« 3 de rechercher lau-.,
: isle trou p4

set de saurce de |

salpétre, s'est échoué . . teurd
au large de Scharhori, @ environ , de se
ig milles au nord-ouest de Cuxha- ; Ses informa tots



¥en; son équi composé. de 24 _Gonstaxerisorts Vio Des nous t |

i
hommes a été noyé et son charge- | Velles deTripoli déerivent dans toute
ment totalement perdu. sou horreur le trafic. d’esclaves qui

Lisponne 16.— Le prince héri- | se fait entre_ta Turquie et la Tripo-
tlep de peees afait une chate de Hisine: On affirme ouvertement que]
| cheval: a été que légérement est uniquement. pour-ne pas tarir

blessé 2 visage, sa source @ approvisionnement qe

Mexico 16.— Antonio Mates, tn |
des plus furmeux matadores - es pa- |
guols, a élé blessé par un tauredti ntérieur de la province.

c lui a percé le ventre d'un coup | Betorabe (Serbie) 17. Les: coh-
@ corne: les. médecins pensent joe flits entre bandes de Bulgare
la blessure entrainera la mort. ' Gorbes en Macédoine, sont devenus





I
les communications entre Tripoli ¢
Vi =

Mapaip 17,— Malgré Popposition - ‘si fréquents qu ils:ont provequ¢é une |
es membres de, sa cour, le Rei a tension tiés grande entre ia Berhie ||

autorisd Pétablissement d’une cha- et la Bulgarie.
pelle protestante a cété do palais | ‘Tenenan 17.— La durée

royal, pour la commodilé de la prin- position du corps du Chah élant ex-
Bae Hen'y de Battenb ,mére de pirée, on prépare les. funétailles
woe | | dont la date na pas encore éié fixée.
,, Mappip 17.--- ‘On “ann ce que. San-Faaxcisco 17. — Le steamer
Me Pinat Millet, en ce momen chet postal « Baracouta » est a la eéte a





é
mnonce que ee dépenses occ aslone |
ees par les.co lon ne ss allemandes pen |
ee

| pinior
/|ne rega

:
inion a leu d

i
ue nommé Rossi, ancien |
ns Varmée jtalienne et |

is, Le ministre |





i

i

:

Zz

P TEHERAN 17. — Le noay ‘eau sou
%

|

;
















j
wy
a Perte tient A maintenir ouvertes |.
































6S ; Corinto,Nicaragua, Pas de pertes de

vies

Hampounc 17.-- Le steamer pos-
tal « Lucie Woermann » est a In cé-
jie a Lome, princi val port du Cogu-
land alle »mand: passagers, équipage
et courrier sont. saufs,

WasHinoton 17. —~ Le
iment d’Etat a été informé que lo-
inion 4 Bruxelles est que Vadmi-
listration de [Etat libre du Congo
‘de personne autre que le

men

dépar te-

es

j
| Gouvernement Belge. — Cette opi-

e surpendre, car on a
toujours prétendu que les Puissan-
| ces signataires*du traité de Berlin.
yuia décidé du coftrdie interna-
ional da Congo, avaient voix au

es
nitre. — Le département d'Etat,
i erre etd’ autres Gou-

He

SOR seal
aX
ae
ae

%

verain a_déclaré nuls tous firmans
lancés par son pére pendant les qua-
tre derniers mois. -~ Cette décision
ticuliérement dure pour son
‘rére qui avait-obtenu dudé=

e rente annuel lle de 12




€
u







Sr-Pk rERSROURG 48 — Le déficit
pout i N7 s’éléve 4-420.000.
e-qui obligerate Gou-
tracter de nouveaux



vervement. 5 cont
emprunts.
‘SALONTOUE™ ¢ ‘Tarquie “d'Europe j~
a ve troupes turques ont dé-
Thairly, prés de Monastir,
de de Bulgares composée de
-horomes: six ont.élé tude, et—
es deux autres, g erievernent blesses
ont 5té faits pr isonniers. Les Turcs
onteu deux hommes tués et plu-
urs blessés.
3 18.--< be bation avec lequet—
ter Willman se propose de
\ voyage dexploration au —
, a éld expose dans la ga-
L jachines.
tli pieds de long:
la aoe a une longueur de- 118
_pieds, elle © J
ve dune force de 90 chavanx,











“TASSUTATITE TONMINCE Gui vend

Jmplacable. —~ Tl admettait. camme—posstb

puis, elle Vent donc tabi. pendant-sitong=




a

Depuis lundi

vallo, canformément au jogement du Tri-
bunal Civil et a Varrét da Tribunal de
Cassation,
A notre Edilité

Nous avons,en plusieurs reprises, parlé
dela nécessité de faire de
Haid. Ec bien souvent nous avans, non
sans raisons, attribué les épidémies pé-
riodiques qui déciment nos populations 4
noue mé€pris des prescriptions de cette
sclence.
~ Nous voila poucvus d'une nonvelle
Edilité. Nous ne lui demanderons pas



beaucoup, pour n’étre pas taxés dexigen- |
ces i simp'ement de faire bilayer régulid- |

rement nos ryes, de curer les multiples

rigoles infectes qui sillonnent.la-ville ea)

tous sens, et.surtout et par-déssus tour,
de faciliver écoulement de toutes equx,
quelle que soitlenr natore, qui croupissent
dans les. principales artéres de nore capi-
tale, en quel que lien qu’elles puissent se
arouver. ‘

Nous ne croyons pas demander trop.
Notre Edilité, ot se rencontrenr tant

mangquera pas, nous lespérons, de ré-%

pondre A ces desiderata, ~ D'ailleurs, le
Maire de la Capttale, Mr Sténio Vincent,

a eu la bonne fortune. de visiter maintes-

autres villes capitales, of le souci de la

vie prédomire et se révéle, d’une facon |
saisissante, dans la stricte observance des

régles de Virygiéne.

‘Nous ne marchanderons jamais nas |.

conseils a notre Edilité.ayanr en elle cere
hardis ceux



7 — Feui.Leron «bu Novuverusres



‘¢

La pnit se passa pour M. Destrade en’ de
ernelles pensées.-~ Qual étaitla. coupable sx de
xa lemige ou de sadiile?

Ji se le-demandait- sans-cesse; ne te deine:
lait point. Tout les accisalt lune et Pantre,

Ilse rappelaitce M. Lareey dout il avait
élé jaloux il yavait six ans, et cette éphdmere
Jalousie d’autrefois se oréveillait ardente éf



en un imouvement snoutané de sacrifice, le
désouenient de Juliette: mais ine cOnrpre
lait pas que Mime Destrade acceplit ca dé-
vouertnent. weds

ll Vavail connue venéreuse et noble; Et
qemps, Gune facow gauss): Wabquille. sans
qresdue changer a 6ou éuard? Cela n’élail pas.

line concevail point cette hypocrisie €alcu-
iée des feinmesga laqueilé elles se voient con-
lrainles sous peine de sacrifjer le bonheur de
lun op de lavtre de ceux qui’ les almeat.
Plus épris de sa ferawie, ot par cela meme
pips cera, if eat devine a Vaffectueuse
droWeur de\

3 ome

aprés midi, une saisie se | pléants créées par la nouvelle loi su
“pratique, pour comipte de l’Etat, dans les) Seignemeat Médical en Hilti, vi
formes légales, aux Magasins de F. Her- |
mann &'C, ministére de |'huissier Ca- |

UHygiéne en,























ictorine qu'elle n’élait plus 4 lui, |









| Boole de Méd
| Les trois charges de-

sn
rreE

détre comblées par suite de concos



j
' sidence de Ulnspection scolaire,
| linsticuion de ce concours entre di-
| plémds es: une formslité ayant toute sa
raison d’étve. Et lesprit de la lol sur ce
, point, est. quit n’appartieat paa a toat

chscon d'enseigner, surtout aux écoles
j supéri¢ures, quelle que soit la profoader
'G@ son savoir, la pédagogie éuant ure
sclence a part. Crest ce. que viennent de

démontrer bles haut, MM. le Dactenes

SEARS RRRERS NRE NUS

contitoyens au professorar, ont @:e pu-
bliquement proovées. Crest quills: ons
; traié avec compétence leurs théses écrites
et que leurs conférences faites 2 WM.
i jes étudiantsont 416 vraimen: magistrales.
i Nous espérons que ce précédear, noble
a plas d’on titre, sera mis en pratique
-chague fois qu'il s’agira de combler un
“vide a VEnseignement Supériene,

Â¥



i A. SyoTan,

ere les Cayes

. La nouvelle nous est venue que nore
-confkére Mr Mac Donald Alexandre 4
, €té éla Magistrat Communal de la ville
des Cayes. me
i Tout le lalessit ptésager, farce eeg-4)
-eut Vhonneur d’étre spoelé comme pre»

anler re pig.
cigs de

, le premier rang entre

conseiler ef ane coulume
1éé accorde A celui-ci, par lq dive
Service Manic’ pil

i ses collégues,

i Le nouveau Maire do chefliew da Ds.
_partement du Sod jouic d'ene sympathi-

que rvéputation, aussi bea en sa ville nae



Or cela était si loin de son esprit!
UW siiple hasard lai avait fait découyeir
ce mystore el ce malheur. —~ Il avait -vouly
remonter le soir méme a Pélion-Vites et-de
loin, come i chevauchait lentement-vere
demeure, il avail apercu an homme qui ‘pé-
nétrait dans sa villa. ee
lbwavait ern d'abord au’a un vole hla
haté et avait ouvert doucement la’ barrices
pour sarprendre le malfaiteur, Mais il avait
vu celni-c) S'ayander dun. pas-assure-sote
“Voleure allée dud grands arbres ot (ispa«
raitve par Ja petite porte de Vescalier; — M.
Destrade avail fermédu dehors cetle pofte a



double tour: Pineonnu y avait laicsé la clef,
qui avail tourné Sans aucun bruit





“Ce Weal done” pas voleur, Célail oun
amant.~ M. Destrade était moul@4 la cham.
bre de sa femme aussi Jentement quill avait
pa, assuranl aiasi, ce qu'il eroyaitdu moins,
a cOnvicllon ef Sa venzeanee.
Maintenant que fale?
HNTe S’élail jetée au-devant de sa eoldpa
el de ses lransports. Elle avait: dit cea peu
etre. Jl ent mieux aimé cela, — Un pareil
malheur, hieo qu'il le fit, honteusement of
pénilement pour Ini, douter de Uhonaeup
el de la loyauté de Juligite, a’était pas ee.
pesdantirvéparable, 9 ke
Hl lui avait dit qu’elle épouserait M. Lar
cey. ll by avait qu’a persévérer dans

résolution dont il se faisait, quel que ful le






a«
apent
is
eflectué bier au siége de | Ecole N lionale
de Médecine e7 de Pharmacie, sous la pré-

Jeannot et Castave, et Mr Day, phirma~
cien: les aptitudes de ces roles distingués |

she Hidon beans 5 a chnthenatiaalleieateinanae: caasnnseeiline


























Cele.



| Un lerven
_ narmooiser
(soins d une at
| ate de seé devairs, le Bea:
_@evée On citerait aitment 47
_MaceDonald Alexandre, de a
néreuses initiatives bien [rites











tial
surer ses conertoyens. I lui 5
nir a ce digne. nivern de ferme

le

pour lainser au poste délicar of
oe

if



g















|

i-placé, des traces d une heurcow af
aon.

| Nous ne Jui demandons as

| lui adressant mos sineéres ¢loges +

Eanes Seo or

Les élections communaies de

ont done’ pour résultac ;

_ M, Désinor, magistrat; D. Rog

Abbé Rigaud, [h. Si-Fieur, Em.

Al, Morisset ét JneMarie Delpnig,

se ere,















i
:






-~ Nes conipliments.
Querelle



onalves que ¢
























Wg?
che matin, devant lEglise, Mr Fra
Dupay a éé mé d'un coup de rem
par Mr Alain. Se
La ville est tout émue de cer ée
yentt



La grande féve dansanie de samed:
prot tant de PAsile Prangais. que &
oisirés de la Janviique, aura le pigs
lane sudees, Pildanl revivre les raviows
soirée, Wantan de cette belle couve

Diciasace

de ge

Se

a ee
. a

Les dames _ patroanesses, avec 8
vouement admirable, apporteat le:

es plus Monhicux 2 la_ pariajie tu
de da fe.— On parle d’an cotllon a
succes. dépassera-toet

Qa Paces wis eee.







pracher 4



cas, WA maven lerrilile c/a
nie ou a ‘3 -Verrell toutes deux aux prises

#

oignanles, avec lea plus redout

de Tame, toules prétes ase de

yer Tangoisse était trop forte pour @
i les jugerait-seten leurs actes. ~~

ne









Le lendemain @aitun dimanche. <
prien Desorge devail, guivant sou lial

-arriver vers mili West 4 lal le
M. Destrade allait avoir affaire. :

tb Pallendat avec une ancelé some
autailde lui dire la catastrophe de lave

aS.

peemien

Gormtnent aceueillerait-il celle aouvelle”
sexollerait-iba-une Tevélatien seinblabl
seraildl poesible qa‘ll Vadmil avee Vépout
fe de Tomine quia pu se eroire déja met
AUS S08 aiaur? _
Hy avait 1a de nouveaux indices qui pow
fayent guider Mr 2 sivade. 7
. Eyten ful exael I deriva, coniime
Jours, la joie dans lea yeux, (oul impale
volr Juliette et la cherchant avant quelle
paril. = M. Destrade le regal silencictse
eUlemmniena daas son cabine
‘Hl lait grave, hesitant, et, quels que
ut ses efforts, avail les Lrails coalracté
la duuleue, — Le jeune homme, iuqulel
alariné, le regardail, n’osant je qaeston
encore. . |
A continue.


















La Uompagnie Générale Transa-~ -
flantique a Uhonneur @aviser be
| commerce et le public quelle a nome |
eur rliche lmné Monsieur F. M. ALTIERI conte
dentur entgegennelimen wife. | agent & Portau Prince a part’ du
Prince, den 22 J anuar 1007. | der Fevrier prochum. — :
| TIMMERER | Port au-Prinee, 92 Janvier 1907
a vlich Deutscher Ministerresident. | : _
"" SMelasence 8 =——iz|tCt*t*t*éi‘ééCAN Ventre :
_ , Phénix Durand ale plaisir dannon-| Une propriete fonds et balisses si-
oer A Ses amis quill est venu 40 monde | tuce Avene Magloire- Ambroise mesu:
hier matin et que sa mere et dui se por: | pant GO pieds de lacaide sur 120 de pro
tent bien ew _ (fondeur..
Nos meillears voeux au jeune Phénix| S'adresser au Cabinet de Me Camille
et compliments aux époox Jh. Octave} Latortue, avocal. ¢
Dorand. OO, rue Pavée.--- Port au-Prince.
_ Petite tribune Publique ~ ‘Loterie
Us mot 4. Monsieur Emmanuel Chan- ) Nous rappelona qu'on trouvera des

_cy, auteur des Farrs CONTEMPORAINS « SUR | ‘billets dela Loterie de |'Weole des”
-

































es de
JOLeS |





sculacarte de fiancal
rm Benorr avec Mr

_ Novsa
Mile Bucks

Lavexe.
Nos meilleure
renx fiancés. —






icitations aux heo~}
Monsieur FM. Aurimel, agent o¢
la Compagnie Générale Transatian
tique @ Dorl-au- Prince, @ [honnew
@ informer la clientele qwil a donne’
e procuralion @ Mr E. Roneuix pour
tout ce gur concerne les affaires de
la Cam pagnie.
| Mr ALrigar eb Mr Reopeiis feront
tons leurs efforts pour assurer Que
‘nassagers le plus grand confort pos-
sible, et aux chargeurs les meilleures
UBLG CHAT ee i : conditions el soins your le frét qus
court, Roberts Dutton, L. Chapotean, | eur sera confil
: oy ee u, Aches Barthes) 45.05 satncs “OF Tavator 1007
sont pas babiinés; il dow faire école en” Simmonds fréres, A- de Matteis. aja). Parl-au-l PUREE, Bo Janvies PUO%.
Haid of l'on ne soscupe des hommes vi- | Banque, et chez tous Jes membres da. ,

#

:
les lover, magnifier, on, | Conseil d’ Administration et les proles- [

;

;









ek:








fe

\
sciences Appliquées, chez MM. Au |
I
4

ye

LE VIF. 28
Votre -oavrage, mon cher et estimable |
‘conciioyen, dénote ¥ raiment une largeur
_devues 4 laquelle. sos compatriotes H€. Kugéwe Roy. hung



ruste Gabriel, F. Fépuiere, D. Barban-

ee
SS

=

F





BANS Que: pout
autre aliernative, les condamper, livrer A geurs de [Ecole
ot

toutes les géemonies. Assurément, VOUS: Quatre gourdes le billet, sectionné
avez éctit pour les Pensears du présent et oy 4 coupons de @ 1 chacun
les Historiens de Vavenir. . A A bs
‘d Une ry eee ae elle, | Les héritiers de Louis Battier
Be! S parvenlt; 4 1A page 42, VOUS priéture, de san vivant, dune ba
nous avez entretens avecun intérti facile 3” tion de cent carreaux_deterre, sis
concevoir, des arrestations et incarcéray py ce mige wa at dana baa’ hh





. La Direction, pour obvier @ une to-
bila lérance abusive, prévient que la cour

nila | de PHoétel n’élant pss un passage par:
a :

fos . ; a“ plic, des cartes seront délivrées abe.
sey “pay ae # 4 ope ees, es oy Lae, * « « * .
Thomazeau aux pieds et dans les MAW glients pour ly gracieuse cirenlalion de
i

tions dd 19 Mars 1902;4050"-48-4 iain : "4 Ea
ot cue de sea vénéré Saint- pene a more: des Grande tos ae ‘Jeurs voila es, taxis qui sera réclame
Joseph ; comment avez-vous omis de citer | Hlatent aux notaires de 1 Commane "dix centimes pont le.passage des Duss:
—parmi les sateroes de la «Créte-A-Pierrots | de Fhomazest ee fons 3 Hires de mn dentreprise publique.

| le nom de honorable Fueury Féqortxe? ; République, quils n'ont -elnrge- pers. .
. Aiosi, lapsus- meowriat, et, sans fancune, 7 4). 4
po Verreur est réparée;



Peetctgnte niet eign teat ats ante bee a es Meh te hare sete ee

















sa






d effeciuer aucunes venules de la |
dite habitation. Ils_en sont ‘seule pro-)
riétaires par le fait de leur grand pére
ee qui Pavail acquise du colonel Jean Ro |
2 4, Cour rier Postal - t main, par acte notarié_de Me tugues |
~~ Les dépéches pour Inague, New-York | Dugné, résidant au Port-an
1 eee par le steamer « Gracia» s€- | 2] Février 1817. Cees
ront fer ieadi, 24 ar pes oe .
mées jeadi, 24 courabt, 4 4. hires Port-au Prinee, Je 22 Janvier 1907.
Argent cash.

- On désive acheter 500 pieds de-tu-

tuts précises de l'aprés-midi.
_ Remerctements

vay de wind deux, pouces.

Apportez de st l







ede Ayricniieurs se filtle devoir de

pecommanier d une facon toute spécias
le ce beau geste en faveur de VAgricnt-

ture et de | Industrie nationales, de Mr
Lagojannis qui ue - menage pen pour
contrihuer par an labeur picessanla
lévolution de -nolre Pays, eontraire-
ment & dautres qui préférent gaspiller

jeurs eapitaux sur les. boulevards
rs, nt lieu de les engager dans

7 les entreprises industrielles qui seraient
plus oliles pour nous.

Aussi nous eslimous que fos chefs
de Section de toutes les localiles du
Pays ne mauquerontpoint.de secanger-
jes efforts de Mr Lagojaunis en expl-
junit ads nabilants de leurs sections:
‘espectives le bon effet qui resullera -
e Vavis suivant:

p te ee @

_Avis trés:- important _

NOUVELLES DENREES |
Voulez vous, gagner volve exisiencte
aisiblement, hocnetement, et élre res:
peciés de tous? La nalpre meme vous
lavorise: yous waves qu’a récolter et
apperter chez Lagojanuis, les plantes.
euilles, (ruus, racines, ecorces, elc,




rince, Le.



































_ Mme Vve Constantin Fleary,. M. Mae
_ vier, Miles Victoria er Fleurina Fleury, oo
Mme Marie Francais, Mr Frangois Da- rite chez LaGOsANsis-
___easse, Mr le Général et Madame Cicéron-
“Francois, MM. Cheysostéme, Fenélon,
Miles “Marie, Servilie Francois et tous les
autres patents, remercient bien vivement
_ fous ceux qui, a Joceasion de la perte
_ oruelle qu’ils viennent d'éprouver dans]

"personne de la regrettce es
‘LINE Fleory, lear fille, sceur, niéce et
_parente, leur ont doané une nouvelle
“preuve d/amitié dans cette triste circons-



#

ange



























peliaen: RE

_L'Atelier Spécial, pour un certaln
nombre danees, remel & neul com-
pidtenient les pianos, mécanique, mar-
eaux, clavier, sormmier 00 table d bar-
fies LL
Vernis supérieur redonnant a la bol-
serie le brillant. prmiul. Neavoye
Yos pianos qua | Atelier Spécial qui.
avec son stock de fournitures diverses,
donnera pleine satisiuelion.
Accord de diapason, travail garant
‘Rue du Pouple N° 107 Cen face du Gol
| = jege Louverture)
Aptaun BALMIR

— oo. -





Seal



















SSORE















On dési
A burean biblio
___1 petit salon
Sadresser au

as:











Era









SS




que TEterne! vous donne!

4







.
io








i. Oranges: cure: tres
, > fertes et sans jus.
J. Bou seons d'orange si
3. F Pee d orange sire. — :
A. Peaux d’ orange ste bien verte
_5. Fleurs de jasmin fac
6. Fleurs de rose.
7, Fleurs et feuilles de Jockey club |
- ( plante odorante ressemblant 4 |
Varrow root ).
+. Hacines de véliver.

























































Grand’ Rue, 4 8 7,

8 | Annonce a ses Hom breuk elents
9, Ecorees de bois dentelle. | que sa maison est nouvellement
VO. Feuilles de om: ilaguette. assortie a une grande quantité de
44. Feull les de«e charpentier et ‘qutres | gonales, :

- plantes arom: iliques.

Mousieur Logojarinis ayhat fait cons. | dune réelle supériorte 3
pt









- FUnion Sportive Hatti i
du —— de











de Hote! Delevos
@ Central








































oe é
truire des appareils spécianx au prix | Dans s0n établis: ement, on trou du Calé e
de grands sucrifices,les a déja recus ty vera, ~~ comme OUjoL APS, - les tu —
instal lés U1 donnera, a Paide d de EPs ‘mo- derniéres moces ranca 4s S86 @1 2h ‘ wae c ‘ouner
yens, du travail a tous eens [a qa Yeu | glaises . des as bute
lent gagner honnétement, avec Ie plus SS OP8 : do Port |
grdod respect et la pins grande indé-) “-“er «Tnternational
pendance leur existence. of | : ri i Soars |
> Apresse: ~ A, LAGOJANN | . “4g dela Chambre
AS6, Grand? Rue. Donne cor naissance 1 Messieurs les « dela Posty
Fabricants de Chauss: ares | dela Hépn. « dela Gare
blique qu’A par ap dus Janvier caw a du Palais
‘yantils trouverontdans sa Manafactare «de 'Union
située 4 Peu pe Cudse, rue du Magasin «Larousse
de htt, les enirs siivants pour la « Lavistaire’ oC
confection des eh HaSSUrES : « Bourdon
i Chevreau glacé —Box Calf « Cantave
cant le Chaussures, Chevrean mat — Glace Kid nox (aves ae ree
S | Gonaives
Porter ly Conpuissan ge da pab ye, pare PAL Chrome Petit -Godve » Café
ticles ene de Bes oie nate Nota. -- Nous informons, eb méme Jérémie : Café dela Pais
Ole el ae vi * om ;
— temps,le public que notre manufacture si- Mare: alene
blissement atin stock The cles Na ble de E P 4 . mnfacture St-Mare. A. Dalencourt

daemel: N. Latonient



chansenves pour homies. femmes et fal rique des euirs adoptaut le sysléme
“Was e i - ; “ *
enn nts, On louse ee res. @L ae, maleré es ro ; eet aa & buss eles mee
Votlre de cng pour cont sur lachat. en Gs | produit ABE OEE Yas:
08 (59/,) fait un rab Hot Unis d’ ‘Amériques. 1 nous en donnpns
Fel sur le . ork i iy pal aie EC! ohe- piel ine sarautie.
les OPES, ; 6 sé intérécede “5
Lélablissement se charge de faire Nous sssurons les ade pes, Tue
dee d os ke mi 4 dans le couruntedu mois de Février, i
1g a 4 eo wm “% a . E eiies Romy. * -
prendre ees mesures & domicile. Tannerie foucnira Lous genres de cuirs
Toujours: soin, exactitude ponctualité! importés jusiqu’A présent sur cette place. oe ‘ee
42, Rue des Feonts-Forts,.42-.---—f—--—- N.MARCOU . ° ge : 7
Port-au-Prince (Hair) Port-au-Prince, 18 Janvier 1907.









ae











jlanhourgeoise fnérica
(Sarvice Neale we¥ork-Haltl,







: miufactire a toujours en
dépor un grand stock, ~~ pour la
venle en. gros ét détail, ~— de
chaussures. en tous genres-pouy-
Hommes, Femsaes, Enfants.

Les commandes des commer-
gants de lintérieur pourront étre
-extenices dans 1né ~ Semaine 3
peu prés.

, Pue des Fronts-Forts, 23,
_ PORT-AU-PRINCE ( Harti)










ervice ; |
Le steamer « VERONA}, ayan
quitt® N- York mercredi passé 16
courant pour Cap-Haitien i Fort;
de-Paix, est attendu ici jet
: He Janvier, et st
iblement le méme jour
regodne. Jérémie, Santa: arta,
prenant la male et passagers. I
ne e prendr ra aueun fret.








2
%
KF




é
&
i

5
&
ou
=
Sail
SARE, |S:

<—
be)
Sy



























| Hurope par steamer «Grarciad
(vid Jérémie), sera fermée 4 la

ste jeudi prochain 24 Janvier
3 heures précises du soir.







Pour a: viager, eeu Hes,ele,

Sadressev a Ma Cynus Sauren, Ave
hue J6nn Bion, enlace du Pension:
nal Sle-Rose de Lima. as