Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text





































2

(a fait une nouvelle ascension hier ; |
apres avoir parcouru une distance |
PHIQU! de 60 milles il est revenu altirer a

POLE du NOUVELLISTE : Bok pont de depart. ‘ Victor M. gnifique marche composée pour lacircons-
ON INTERDITE). ' if était d : “oe ef | BSE Par le Général Occide Jeanty.
oon call, Secretaire du commerce €t) A son enée a la Cathédrale. le corps

— Dans une dé- | du travail, envoyé en Californie par | for salué d'une salve d’artillerie et de

ressée uu Secrétaire Taft | !e président Roosevelt pour y faire | feux de peleton. Mémes hooneurs mili-
rneurMagoon annonce que | Une enqnéte sur les causes: de Vex- | talres ala sortie; puis le cortége se ree
ordres ont éclaté a Cien- | clusion des enfants japonais des é-) forma pour se rendre au. Cimetiére par

Ae coles de San-Franciséo, vient de ter- | les raes Bonoe-Foi et Républicaine d’a-

s26.— Une dépéche de} Miner gon rapport, Ce dernier sera prés le p WeGuene Sivant da. Départe-
sdréssde A l'eExchange*Tele- oumis & Mr Roosevelt aussilét son “Fa Garde et les trou wae lisse Te
oe Atel senhe a fal ‘vivée 4 Washington. : P ee

y+, ditqnane bombe a fait | 4°) oton 27. Le. présid Délégations aveé leurs cowronnes, le Cler-
m hier aprés-midi 44h. 30} WasHincTon 2 “THO Presi ent gé, la Musique du Palais, des ofGciers
ée de I’Eglise Sainte-Andrea | Roosevelt est rentré a Washington portant les décorations du Défant, son
, Stuée sur fe conrs Victor | hier soir a do h. 4/2. cheval caparaconné conduit par deux ca-
el. Personne ne sé trouvait | Havana 27— Deux nouveaux Cas | valiers, le corbillard convert du drapeau
iau moment de lexplo- | de fiévie jaune ont été déconverts | nationg! et de ciépe; les cordons du poé-
f attenlal a provoqué une | ici, ainsi que deux autres a Rodas, | le étaient tenes par quatre généraux de
aes | province de Santa Clara. division, et les officiers de Pétat-major
‘ présidentiel formaient la hale; puis svi-
26. —E ee | yaient Ja famille, les membres da. Gou-
Organiser une greve géné- uy _ | vernement et les invivés,
rolesier contre l’exécu- Devant le Cimetiére le cercueil fur
] placé sur un catafalque: les troupes dé-
filé:ent autour et_rendireat les suprémes
honceurs par des feux de peleton, tandis
que l’artillerie saluait par une dernidére
saive de 17 coups de canon.

Devant le caveau béant, deux panégy-
tiques fanébres prononcés par le général
| Léoa Gentil e: M.. Marc Abraham tra-
duisirent, en termes émas, les regrets de
ous €o présence de cette disparition’ pré-
atorce; car le cher Dispara n’avait que
| §4 80s et pat 8a vie toate de loyauté mi-
ittaire et de correction civique, donnait
droit aux plus belles espérances.









des Corps de la Garde et de nombrex
couronnes of s’exprimaient les regrets de
ous.-~ La Musique do Palais précédair,
emuant les coeurs aux accents d’une ma-

































































| | lemept..ncee
— Le Foi Georges de) Ce matin, il a 16 livié aux Aammes
ompagné de sa fille la | avec le cé:emonial accoutumé, la somme
duchesse Miehaelovitch de | de 99.000 gourdes de billets de caisse
euda visite au Pape. | pertores. a
e) o7 Ure bom- P Cette derniére valeur ajoutée 3 celles
le général Davi- | 4éi4_ incinérées, porte a 5.230.000 gour
ee i eo ides la somme de billets actuellement re
8 blessé. Le-coupa- | ne Oe :
ne oe Sas 1PA~ | tires de la circulation. Sed:
Ns O77 4 2 bo ommagesfunébres
fins | De magnifiques honneurs tunébres on
me a fie | @é rendus, hier, aux restes mortel
























j du Générai Darios fe POLITE, arrivés | Nous. renonvelons nos vives congdolé-
tn aviso de guerre. | ang, 4
qui s'est ae te ét particulidrewient les Corps me io dela Justic
a, ba- | de laGarde Présidentielle dont le regretté ie Pema Officiel de [Is f ice
, Gteint | Héfent fur le chet bien aimé, sont allés, |, “* SPONENS | iel a Justice

@, Aprés | sous les ordres de notre commandant | He raltre Sona e oe
e Vi | d'arrondissement, le Général Carrié, an)... Ges [Os ce

| bord-de-mer recevoir le cereueil débar- | ne PBEMeals fendas - pat te :




*




fqué aa bruido canou de devil)
i 4 Le coriége a, de fa, défilé a la Cithé-
«| drale, gros 1 d'une foule nombrecse, ob] -
| Pon disting ait nov diverses perso

"4 civiles et mililaires, des députés et séna-
MS | veurs, les Sectétaires d’Erat a
"| brenx sides de camp de S
dela République.
Lie char funebre recou les
ationales, était cavirouné de























forest; — Gti a Hy
Wane », Frangois |

- Pavol et yr Margye
de Dessalines sur son pi
Courtepointes ( Gin-Pitite), La
te; Les races; — Ma petite amie,
Moins vingt, S.
nel; --- Tribune mondaine, Eoi
La fortune des Rodschild ;



08 gran

des figures 4 l’Etranger, Juan d’Sola; --- |
Petite revue des magasins, Zizy ; ~~- In- |

térieur, Antoine Laforest; » -o+ Extérieur
et « Zoane chez sa nionaine » ALL; --
Petites notes. :

ues Variétés

“Cette revue capgie contient dans son |

dernier fascicule
D’intéressanies pages sur V'élection du |
général Henri Christophe a la présidence |

d' Haiti, -— un discours ému du. Dr Ne- |

mours Auguste devant la tombe de J. R. |

Blain; — la suite du roman > ‘Réaltté; — |

deux poésies, — la piéce primée au con- |
cours des « Annales de Paris » ‘sor la
question. de la «doty.

Nous lisons avec plaisir qu’d. ce cone
cours littéraire, sur 19.720 copies celles |
de nos compatriotes Marceau Lecorps, |
directeur des Variéiés, e¢ Lkontpas Mo- |

REAUK ont ét¢ jogées dignes d'une ré- | | afiai re a é1é portee,

compense et d’ane mention honorable.
cian Cara pliments b- a ee

Conférence eae, colaire
Crest ce soir a 6 heures, que Mr Daniés |
Bellegarde faic sa causerie a

tique de Mile Laporte.

Le talentueux conférencier . continue |
ses. intéressants entretiens sur Lart d derive |
qui lui attirent un auditoire d’élite, Aizu}
de dames et demoiselles,

Jeudi, Me Georges Sylvain poursuivra |
. £8 legons sur la lecture expressive.
Nouveaux Avocats.

Nous apprenons que MM. Ulrick ,Da-
vivier.et A











Pooks

36 - Pevteeran bu: ‘ Nowveutisrew

sie

~ SCRNES DE LA VIE HAITIBSNE

LES THAZAR

Ravet assura son bingete et ‘part a
mde SOrs ce matin a ig ee
Dans le tramway,

tre? Monsiear Gi



—





R; — Almanach Perpé. | 1

45 one |




| si¢gera les londis,de 3 a 4 de Pa) . : nal. —~
j chez Me Elie 9 rue de A Révo- ‘| enarge cite cons
: bel donna on. dmenti fo

| lution.

i nie inventée pour la circonst.



pague
une: gréle de pierres gabatait sue la mai- r

a Ecole prac) |

qve les pierres venaient de chez moi. je ic
| déposai une plainie ag bureay olice. |
e lai Mc AL congues ‘qui ont nel communica

Rigal ont regu lent com-|





[arniver.quie me eed “



"Avocats a désigné
jodiciai tle.




‘Petite Tribune Pe a
Laudacie a
[ Lespés, pas plus que sa préctdenie prove: |
cation, ne peat changer le terrain et faire | g
une affaire d honoeur d one ee
| lice des rues.

Je Vis ae grand | jour, ¢ et 101
| sait que jamais. ma age ‘ase
choir 4 personne, ni au ‘eax propre nl
fan sens Gigaré de ce mot.--- Cette: eal
ince, ne peu
| pas porter, quoique Mr 6 it
dire avec Reacicateesnapranarea a en res sia ode tas &
tera toojours quelque chose : -

Voici, pour le public, devant ani cene |, Ses baie auront Hew. de
comment je me Suis ae

Ms L














'Paire-part Paner

Nour venons d'aporendre la
een Avriiie


























$01 ie |

4 fima Pins }
Boarjolly, ses fill es, fis set aie,
jires parents,
le mille prie les amis de cons















son Lespés. A cetie artle de olerres 16.)
pondait one gréle dinjuies. Ge ae
dup nouveau genre ve pouvalt dtre

| désagréable pour fés voi.ins forces de en]
étre témoins. Msis ea samme, ce ‘Sain?
pas mon affaire. Or quaad les injures me |

a

| forent lancées directement, sous psétexte. E _


















Lespés vint a moi Vexpliquer, et je peo- [mon ‘projet, sont invites Pe iT
als que tout était fis a A patos don mal: TENOR qu auts liew au fe











































































lous dan oir mi e-
Aérieox < « quelles nouvelles » ? Oo venlent~ | Pr
ils que j'en prenne, moi,des nouvelles! Hsdé- |

| sirent savoir si le: cabinet va se retlirer au bess



aheures |. e ‘DOs §.
F eaten use importante | d'enfants, aux « Nonveautés Buzar 2, est | La
jon et prend die ane décision | toujourslibre aux visiteurs respectueux.

l attire l’attention de ses clients sur le
Anistipe LAGosannis. . | procédé indélieat de certains individus, -
oe | Avis d'intérét Général | qui débitent un produit frelaté sous la
re “Jos Jo DESCE | A toutes personnes de la Province et | Tebrique : Ruum S, M, Prenre, Le fait
gg. jautres qui achetera chez Lacoyannis | /Ul 4 été signalé des Cayes, notamment.
Gartes de Visite pour une valear de dix gourdes au| . 1-4 maison croit devoir mettre les
les politesses de: fin et de renou- | moins“de poudre et savon Naftalone | #Malears de son rhum en garde contre
nt d année, adressez-vous Al Im- | oy autres articles, il sera remis.ou én--| °@ procédé, -- en se réservant dem,
. Cnauver & Co, qui vous pré- | yoyés yratis un superbe Almanach Per | Poursuivre les auteurs au besoin.
on élégant de. letttes poor | pétuelqui fera sensation. if

- oO] A. LAGOIANNIS.
abounds do « Noavelliste », il sera “ees
4 rabsis votable,

“sur vous: n'y |































% Ks “| j * e
Chez C. A. Noisette ”
: ( 56, Bue des Fronts-Foris, '
‘ublication musicale On trouvera des articles de Cordon- .

paraitre la célébre et entral- nerie avee rabais. :
rche militaire @Occide Jeanry : | i. Avis aux Cordonniers.
Ye. :
ire chez Véditeur, it Fernand
95 rue do Réservoir, et chez
obelin, place Geffrard.
Bonne Kécompense
éé perdu lund) matin, pies de









Aiesimtisiespat.a he «ath 3, Ye Sn ABR 5, tea i le
- roast shascntseint stomata, E

Cis Hambaucysoise Auéricaine
(Service Hee Voreiees



: ures,
Porte ala connaissance du. public, par-
liculiérement de ses nombreux clients
de la Cote et de la Capitale, que | Eta-
blissement aun stock incalenlable de
chanssures pour hommes, femmes et
enfanis.en lous genres, et que, malgré
Voffre de cing pour cent sur Vachat en
: gros (59/,). fait un rabais exception-
yen narticnli aur pubne nel éur les prix. .
ree on paruicuner, quilwest| ,établissement se charge de faire
ponsable des actes et actions de | prendre des mesures 4 domicile.
puse, née Uctiia BLANCHARD, qui . : ‘ _
use grave, a abandonné le tuit oujours: sein, etactitude, peactualite |
al depuis tantot deux ans. . 42, Rue des Fronts-Forts, 42,
Cavaillon, 27 Novembre 1906 Porr au-Prince (Haitr)
Octave LIVERNOIS.

au perpétuel pour tous!
acheteur de plus de dix gour-
poudres et savons Naflalone,
denfanis ov autres articles.
gratis un superbe Almanach
el, ov une surprise des plus















Service Atlas
Le steamer © VALDIVIA », ayant
quitté New York le 28 courant
pour Gonaives et. Saint-Marc, est
attendu. ici jeudi prochain 6 Deé-
cembre pour suivre probablement
le méme jour pour Caves et Jac-
mel, prenant la malle, frét et pas-
sagers.

















L

‘La malle’ pour New York et
’Furope par steamer «ALTAr>.
(vid Jérémie), sera fermée A a-
Poste jeudi prochaina 6 heures
précises du soir.

FP. HERRMANN & (Co,


















our Mariages, Fiangailles,ete

Sadresser 4 Moe Cyaus SAUREL, Ave-
nue John Brown, en face du Pension-
nat Ste-Rose de Limra- . 7








eyLS,










«Ab | fit Mme Thazar contrariée ; Robert
n'a done pu léerencontrer. Décidément, ajouta-
L-elle, vous avez. raison, Monsieur Ravet : il
faut se résigner,dans ce paye, 4 faire des cho--.
ses bien désagréables, quelquefois... . :
Elle fui tendit la mainen Vinvilent ala ve-,
nif voir de temps. en temps, comme tn ami, —
le dimanche, par exemple.

Ravet vege et se retire, Mme Apice ne ?

yaig chasser...Je passe ma journée dans les
hois, el je renire le soir éreinle, avec. gu
moins cingnante magniliques oiseaux... an
eu léyers, c’est vrai, mais enfin des oiseaux
magnifiques. Une chasse merveilleuse, quoi |
Ep arrivant ®la maison, triomphant, je jetle
comme vn trophé mon carnier biei remplisur
latable. Virgile examinele tout allentivement,
an souriant avec malice. ...
* im Bh bien ”,,.fis-jeavee une légitime flerté.
~-Pas bon, me dit Virgile, on ne. mange
pas ga, cé taco, Se ae
Ces dames: ponflsient. Mme Apice surtout Demeurée seule, Mme Thazar réfléchit une
n’en poovait plus ; elle gloussait. : minute, puis’ appela la bonne aqui elle oF-
om Ma malade... me sammis, ma ma- | donna d’envoyer le « jardinier » chercher un
lade... ; | bass.
Tandis que Ravet harlait; ~-Exantus ld oui, Madanme, m'a dit le
-~Si vous croyez que c'est amisant | 1 f _ auelee ee
La perdule, par un petit coup, indiqag | “Non, c@ n'est pas nécessaire, Faites-moi .
il était dix heures et demie. Mme Thazar | ©? riod =
alite; elle eul ee es =
demanda 4 Ravet_ quis



















qu'on ne m/’ar-
guig & mes.affal-
lerroge sur ce que je fais,
isse tranquille dans le tra-
place. :
ine que vous Waves pas

peul-dire aussi que












tarda pasa le guivre;ce que voyant,Cilotle qui»
nvallendait que-ces départs, descendit prendre
son bain.














«Pardon, Mensienr4 Vous
qu’en venant ici, Monsieur Cresse dats
le car avec vous ; est-ce que you ; ee
leg ot ihest deecendl a ‘ Cea rake

FE BL Ea eg Sg ERE

_Parfailement, Mad - Cre Sr

fan Jecunda puedes Gmepuns 7 1, 8 otinuer | Eenxene DEER
Mon fils était-il avec [8 oo ee
Non, Madame.



agi ls Ma fen

Vient de recevoir un stock complet ! Offre ses ser lees aux familles ¢ com-

de médicamenis de toute fraicheur | rofesseur de musique, cme
tels que : lee teur do pianos. ; '
Phosphatine Falliére. Huile de foie |, Sa renommée aus tout i pays suf-
de Morne pure par litre, 1/9 litre, 4/4 fit perce garantie & ceux-la qui vou-
de litre et flacons. Thermométres pour , dront ae ‘adresser a tui. '
Médecins et faroilles. Eau distillée de | Avant dacheter un piano, veuiiles,
fleurs @oranger triple par litre, 1/2 i- aussi vous référr a lui pour bien Ve
tre, 1/4 de litre et flacons. Seringues | xaminer. .
de Pravaz. Savons sulfureux parfumés ,, [| ne prend qu'un petit nombre d’é- |
our la toiletie Savons au oudron de léves. soit chez lui, soit 4 domicile.
Mol lard Bouchons pour litre, 1/2 litre. sondition Exerptionnelle
Tubes en eaontchou pour bock et ac- Travail Garanti.

ecessoires ‘Tétines assorties. Jf
Assortiment complet de Bonbons Rue Tiremasse, en face du Dr Comeau








































fins. Dragées fines frangeises, Pralines (4 célé de la halle du PréfetSambour) + laire, avee une Pabrac
grillées aa vanille, Nougat fin de. Pa- 74 8 hres moma 3 hres ¥ m. Geoktes eee ea ;
rie, Pate pectorale, etc, et jolies poches ~~~ “us la Fi

a bonbon.
Prix



Dr Robert R ald de Cass ) rs République,

Chirdrgien-Dentiste, rix de souseription P.2..

L’ouvrage sera vendu P, 3.
, r ge du « Philadelphia Dental College -
énéfice e and Garretson's Hospttat of Oral Sur. wee a aap aod N t
gery de Philadelphie, Membre dw aPhi- : ,



nodérés :



Au Petit

ALLIEN & Co ladelphia Schoo! of Anatony », chez. auteur, Grand’Rue, N°
9, Rue des Fronts Forts, 9. | De retour des Etats Unis, annorce a
PORT AU PRINGE, ses clients et an public qu'il s» tent a. P
Conlinuant la liquidation de notre jeur dispusiticn, lef matin: de 9 812 ¢ ae
stock de me ALE dites «grosse~ et Vaprés-midi, deSaSheures, ~ pour le fails de toutes
vere an EON MARCHE, ofrons | Port-au Prince, 6 Novembre 1900. maladies nerveuses prépartes

Alpaga, nuances diverses, _ Bas et. e Dotteur eet Ocho:

chausseltes.

- Docteur L. Camille |
Chapeaus pour hommes,cadets,enfants, 2 4 ,
P paille et laine. Cabinet - Grand’ Rue

boone :
“Chapeax et formes pour flettes et _ Consullalions : 2a 4 p. m.
dames. 4 Maladies des Enfants.

Chemises: hommes, eadets, enfants.’ «

Gravates et Mouchoirs. Ceintures et
Suissesees, D Dr Roche Grellier -
Crépe et deuil, ~ Casimir et iagonal. De la Faculté de Médecine de Paris, ik ,
a gout te et eae
Draps de lit. Etoffes blanches | Profeaseur de Chisurghe Onératoive a la , cs os lides a
Favx-cols et Manchiettes. Flanelles et _TEvole Nationale de Médecine. ma scupiiiue air
Camisoles. bees :
Lainage et Salinettes. Rubins et Den- |
telles.

Toiles A drap et « hemises, elc.
Le tout de QUALITE et PRIX VA-
RIES.

Transport ADOMICILE de tout aehat'|
“‘DEPASSANT 10 gourdes, sous la ve 1
du

NB ae cece eS utres lo
—gantie de facheteur au Ramat du.
MAGASIN. : , : “| ealités trouveront des chambres” pour |

les opérations chirurgicales et lour trai-
ment.















































Full Text







































2

(a fait une nouvelle ascension hier ; |
apres avoir parcouru une distance |
PHIQU! de 60 milles il est revenu altirer a

POLE du NOUVELLISTE : Bok pont de depart. ‘ Victor M. gnifique marche composée pour lacircons-
ON INTERDITE). ' if était d : “oe ef | BSE Par le Général Occide Jeanty.
oon call, Secretaire du commerce €t) A son enée a la Cathédrale. le corps

— Dans une dé- | du travail, envoyé en Californie par | for salué d'une salve d’artillerie et de

ressée uu Secrétaire Taft | !e président Roosevelt pour y faire | feux de peleton. Mémes hooneurs mili-
rneurMagoon annonce que | Une enqnéte sur les causes: de Vex- | talres ala sortie; puis le cortége se ree
ordres ont éclaté a Cien- | clusion des enfants japonais des é-) forma pour se rendre au. Cimetiére par

Ae coles de San-Franciséo, vient de ter- | les raes Bonoe-Foi et Républicaine d’a-

s26.— Une dépéche de} Miner gon rapport, Ce dernier sera prés le p WeGuene Sivant da. Départe-
sdréssde A l'eExchange*Tele- oumis & Mr Roosevelt aussilét son “Fa Garde et les trou wae lisse Te
oe Atel senhe a fal ‘vivée 4 Washington. : P ee

y+, ditqnane bombe a fait | 4°) oton 27. Le. présid Délégations aveé leurs cowronnes, le Cler-
m hier aprés-midi 44h. 30} WasHincTon 2 “THO Presi ent gé, la Musique du Palais, des ofGciers
ée de I’Eglise Sainte-Andrea | Roosevelt est rentré a Washington portant les décorations du Défant, son
, Stuée sur fe conrs Victor | hier soir a do h. 4/2. cheval caparaconné conduit par deux ca-
el. Personne ne sé trouvait | Havana 27— Deux nouveaux Cas | valiers, le corbillard convert du drapeau
iau moment de lexplo- | de fiévie jaune ont été déconverts | nationg! et de ciépe; les cordons du poé-
f attenlal a provoqué une | ici, ainsi que deux autres a Rodas, | le étaient tenes par quatre généraux de
aes | province de Santa Clara. division, et les officiers de Pétat-major
‘ présidentiel formaient la hale; puis svi-
26. —E ee | yaient Ja famille, les membres da. Gou-
Organiser une greve géné- uy _ | vernement et les invivés,
rolesier contre l’exécu- Devant le Cimetiére le cercueil fur
] placé sur un catafalque: les troupes dé-
filé:ent autour et_rendireat les suprémes
honceurs par des feux de peleton, tandis
que l’artillerie saluait par une dernidére
saive de 17 coups de canon.

Devant le caveau béant, deux panégy-
tiques fanébres prononcés par le général
| Léoa Gentil e: M.. Marc Abraham tra-
duisirent, en termes émas, les regrets de
ous €o présence de cette disparition’ pré-
atorce; car le cher Dispara n’avait que
| §4 80s et pat 8a vie toate de loyauté mi-
ittaire et de correction civique, donnait
droit aux plus belles espérances.









des Corps de la Garde et de nombrex
couronnes of s’exprimaient les regrets de
ous.-~ La Musique do Palais précédair,
emuant les coeurs aux accents d’une ma-

































































| | lemept..ncee
— Le Foi Georges de) Ce matin, il a 16 livié aux Aammes
ompagné de sa fille la | avec le cé:emonial accoutumé, la somme
duchesse Miehaelovitch de | de 99.000 gourdes de billets de caisse
euda visite au Pape. | pertores. a
e) o7 Ure bom- P Cette derniére valeur ajoutée 3 celles
le général Davi- | 4éi4_ incinérées, porte a 5.230.000 gour
ee i eo ides la somme de billets actuellement re
8 blessé. Le-coupa- | ne Oe :
ne oe Sas 1PA~ | tires de la circulation. Sed:
Ns O77 4 2 bo ommagesfunébres
fins | De magnifiques honneurs tunébres on
me a fie | @é rendus, hier, aux restes mortel
























j du Générai Darios fe POLITE, arrivés | Nous. renonvelons nos vives congdolé-
tn aviso de guerre. | ang, 4
qui s'est ae te ét particulidrewient les Corps me io dela Justic
a, ba- | de laGarde Présidentielle dont le regretté ie Pema Officiel de [Is f ice
, Gteint | Héfent fur le chet bien aimé, sont allés, |, “* SPONENS | iel a Justice

@, Aprés | sous les ordres de notre commandant | He raltre Sona e oe
e Vi | d'arrondissement, le Général Carrié, an)... Ges [Os ce

| bord-de-mer recevoir le cereueil débar- | ne PBEMeals fendas - pat te :




*




fqué aa bruido canou de devil)
i 4 Le coriége a, de fa, défilé a la Cithé-
«| drale, gros 1 d'une foule nombrecse, ob] -
| Pon disting ait nov diverses perso

"4 civiles et mililaires, des députés et séna-
MS | veurs, les Sectétaires d’Erat a
"| brenx sides de camp de S
dela République.
Lie char funebre recou les
ationales, était cavirouné de




















forest; — Gti a Hy
Wane », Frangois |

- Pavol et yr Margye
de Dessalines sur son pi
Courtepointes ( Gin-Pitite), La
te; Les races; — Ma petite amie,
Moins vingt, S.
nel; --- Tribune mondaine, Eoi
La fortune des Rodschild ;



08 gran

des figures 4 l’Etranger, Juan d’Sola; --- |
Petite revue des magasins, Zizy ; ~~- In- |

térieur, Antoine Laforest; » -o+ Extérieur
et « Zoane chez sa nionaine » ALL; --
Petites notes. :

ues Variétés

“Cette revue capgie contient dans son |

dernier fascicule
D’intéressanies pages sur V'élection du |
général Henri Christophe a la présidence |

d' Haiti, -— un discours ému du. Dr Ne- |

mours Auguste devant la tombe de J. R. |

Blain; — la suite du roman > ‘Réaltté; — |

deux poésies, — la piéce primée au con- |
cours des « Annales de Paris » ‘sor la
question. de la «doty.

Nous lisons avec plaisir qu’d. ce cone
cours littéraire, sur 19.720 copies celles |
de nos compatriotes Marceau Lecorps, |
directeur des Variéiés, e¢ Lkontpas Mo- |

REAUK ont ét¢ jogées dignes d'une ré- | | afiai re a é1é portee,

compense et d’ane mention honorable.
cian Cara pliments b- a ee

Conférence eae, colaire
Crest ce soir a 6 heures, que Mr Daniés |
Bellegarde faic sa causerie a

tique de Mile Laporte.

Le talentueux conférencier . continue |
ses. intéressants entretiens sur Lart d derive |
qui lui attirent un auditoire d’élite, Aizu}
de dames et demoiselles,

Jeudi, Me Georges Sylvain poursuivra |
. £8 legons sur la lecture expressive.
Nouveaux Avocats.

Nous apprenons que MM. Ulrick ,Da-
vivier.et A











Pooks

36 - Pevteeran bu: ‘ Nowveutisrew

sie

~ SCRNES DE LA VIE HAITIBSNE

LES THAZAR

Ravet assura son bingete et ‘part a
mde SOrs ce matin a ig ee
Dans le tramway,

tre? Monsiear Gi



—





R; — Almanach Perpé. | 1

45 one |




| si¢gera les londis,de 3 a 4 de Pa) . : nal. —~
j chez Me Elie 9 rue de A Révo- ‘| enarge cite cons
: bel donna on. dmenti fo

| lution.

i nie inventée pour la circonst.



pague
une: gréle de pierres gabatait sue la mai- r

a Ecole prac) |

qve les pierres venaient de chez moi. je ic
| déposai une plainie ag bureay olice. |
e lai Mc AL congues ‘qui ont nel communica

Rigal ont regu lent com-|





[arniver.quie me eed “



"Avocats a désigné
jodiciai tle.




‘Petite Tribune Pe a
Laudacie a
[ Lespés, pas plus que sa préctdenie prove: |
cation, ne peat changer le terrain et faire | g
une affaire d honoeur d one ee
| lice des rues.

Je Vis ae grand | jour, ¢ et 101
| sait que jamais. ma age ‘ase
choir 4 personne, ni au ‘eax propre nl
fan sens Gigaré de ce mot.--- Cette: eal
ince, ne peu
| pas porter, quoique Mr 6 it
dire avec Reacicateesnapranarea a en res sia ode tas &
tera toojours quelque chose : -

Voici, pour le public, devant ani cene |, Ses baie auront Hew. de
comment je me Suis ae

Ms L














'Paire-part Paner

Nour venons d'aporendre la
een Avriiie


























$01 ie |

4 fima Pins }
Boarjolly, ses fill es, fis set aie,
jires parents,
le mille prie les amis de cons















son Lespés. A cetie artle de olerres 16.)
pondait one gréle dinjuies. Ge ae
dup nouveau genre ve pouvalt dtre

| désagréable pour fés voi.ins forces de en]
étre témoins. Msis ea samme, ce ‘Sain?
pas mon affaire. Or quaad les injures me |

a

| forent lancées directement, sous psétexte. E _


















Lespés vint a moi Vexpliquer, et je peo- [mon ‘projet, sont invites Pe iT
als que tout était fis a A patos don mal: TENOR qu auts liew au fe











































































lous dan oir mi e-
Aérieox < « quelles nouvelles » ? Oo venlent~ | Pr
ils que j'en prenne, moi,des nouvelles! Hsdé- |

| sirent savoir si le: cabinet va se retlirer au bess
aheures |. e ‘DOs §.
F eaten use importante | d'enfants, aux « Nonveautés Buzar 2, est | La
jon et prend die ane décision | toujourslibre aux visiteurs respectueux.

l attire l’attention de ses clients sur le
Anistipe LAGosannis. . | procédé indélieat de certains individus, -
oe | Avis d'intérét Général | qui débitent un produit frelaté sous la
re “Jos Jo DESCE | A toutes personnes de la Province et | Tebrique : Ruum S, M, Prenre, Le fait
gg. jautres qui achetera chez Lacoyannis | /Ul 4 été signalé des Cayes, notamment.
Gartes de Visite pour une valear de dix gourdes au| . 1-4 maison croit devoir mettre les
les politesses de: fin et de renou- | moins“de poudre et savon Naftalone | #Malears de son rhum en garde contre
nt d année, adressez-vous Al Im- | oy autres articles, il sera remis.ou én--| °@ procédé, -- en se réservant dem,
. Cnauver & Co, qui vous pré- | yoyés yratis un superbe Almanach Per | Poursuivre les auteurs au besoin.
on élégant de. letttes poor | pétuelqui fera sensation. if

- oO] A. LAGOIANNIS.
abounds do « Noavelliste », il sera “ees
4 rabsis votable,

“sur vous: n'y |































% Ks “| j * e
Chez C. A. Noisette ”
: ( 56, Bue des Fronts-Foris, '
‘ublication musicale On trouvera des articles de Cordon- .

paraitre la célébre et entral- nerie avee rabais. :
rche militaire @Occide Jeanry : | i. Avis aux Cordonniers.
Ye. :
ire chez Véditeur, it Fernand
95 rue do Réservoir, et chez
obelin, place Geffrard.
Bonne Kécompense
éé perdu lund) matin, pies de









Aiesimtisiespat.a he «ath 3, Ye Sn ABR 5, tea i le
- roast shascntseint stomata, E

Cis Hambaucysoise Auéricaine
(Service Hee Voreiees



: ures,
Porte ala connaissance du. public, par-
liculiérement de ses nombreux clients
de la Cote et de la Capitale, que | Eta-
blissement aun stock incalenlable de
chanssures pour hommes, femmes et
enfanis.en lous genres, et que, malgré
Voffre de cing pour cent sur Vachat en
: gros (59/,). fait un rabais exception-
yen narticnli aur pubne nel éur les prix. .
ree on paruicuner, quilwest| ,établissement se charge de faire
ponsable des actes et actions de | prendre des mesures 4 domicile.
puse, née Uctiia BLANCHARD, qui . : ‘ _
use grave, a abandonné le tuit oujours: sein, etactitude, peactualite |
al depuis tantot deux ans. . 42, Rue des Fronts-Forts, 42,
Cavaillon, 27 Novembre 1906 Porr au-Prince (Haitr)
Octave LIVERNOIS.

au perpétuel pour tous!
acheteur de plus de dix gour-
poudres et savons Naflalone,
denfanis ov autres articles.
gratis un superbe Almanach
el, ov une surprise des plus















Service Atlas
Le steamer © VALDIVIA », ayant
quitté New York le 28 courant
pour Gonaives et. Saint-Marc, est
attendu. ici jeudi prochain 6 Deé-
cembre pour suivre probablement
le méme jour pour Caves et Jac-
mel, prenant la malle, frét et pas-
sagers.

















L

‘La malle’ pour New York et
’Furope par steamer «ALTAr>.
(vid Jérémie), sera fermée A a-
Poste jeudi prochaina 6 heures
précises du soir.

FP. HERRMANN & (Co,


















our Mariages, Fiangailles,ete

Sadresser 4 Moe Cyaus SAUREL, Ave-
nue John Brown, en face du Pension-
nat Ste-Rose de Limra- . 7








eyLS,










«Ab | fit Mme Thazar contrariée ; Robert
n'a done pu léerencontrer. Décidément, ajouta-
L-elle, vous avez. raison, Monsieur Ravet : il
faut se résigner,dans ce paye, 4 faire des cho--.
ses bien désagréables, quelquefois... . :
Elle fui tendit la mainen Vinvilent ala ve-,
nif voir de temps. en temps, comme tn ami, —
le dimanche, par exemple.

Ravet vege et se retire, Mme Apice ne ?

yaig chasser...Je passe ma journée dans les
hois, el je renire le soir éreinle, avec. gu
moins cingnante magniliques oiseaux... an
eu léyers, c’est vrai, mais enfin des oiseaux
magnifiques. Une chasse merveilleuse, quoi |
Ep arrivant ®la maison, triomphant, je jetle
comme vn trophé mon carnier biei remplisur
latable. Virgile examinele tout allentivement,
an souriant avec malice. ...
* im Bh bien ”,,.fis-jeavee une légitime flerté.
~-Pas bon, me dit Virgile, on ne. mange
pas ga, cé taco, Se ae
Ces dames: ponflsient. Mme Apice surtout Demeurée seule, Mme Thazar réfléchit une
n’en poovait plus ; elle gloussait. : minute, puis’ appela la bonne aqui elle oF-
om Ma malade... me sammis, ma ma- | donna d’envoyer le « jardinier » chercher un
lade... ; | bass.
Tandis que Ravet harlait; ~-Exantus ld oui, Madanme, m'a dit le
-~Si vous croyez que c'est amisant | 1 f _ auelee ee
La perdule, par un petit coup, indiqag | “Non, c@ n'est pas nécessaire, Faites-moi .
il était dix heures et demie. Mme Thazar | ©? riod =
alite; elle eul ee es =
demanda 4 Ravet_ quis



















qu'on ne m/’ar-
guig & mes.affal-
lerroge sur ce que je fais,
isse tranquille dans le tra-
place. :
ine que vous Waves pas

peul-dire aussi que












tarda pasa le guivre;ce que voyant,Cilotle qui»
nvallendait que-ces départs, descendit prendre
son bain.














«Pardon, Mensienr4 Vous
qu’en venant ici, Monsieur Cresse dats
le car avec vous ; est-ce que you ; ee
leg ot ihest deecendl a ‘ Cea rake

FE BL Ea eg Sg ERE

_Parfailement, Mad - Cre Sr

fan Jecunda puedes Gmepuns 7 1, 8 otinuer | Eenxene DEER
Mon fils était-il avec [8 oo ee
Non, Madame.
agi ls Ma fen

Vient de recevoir un stock complet ! Offre ses ser lees aux familles ¢ com-

de médicamenis de toute fraicheur | rofesseur de musique, cme
tels que : lee teur do pianos. ; '
Phosphatine Falliére. Huile de foie |, Sa renommée aus tout i pays suf-
de Morne pure par litre, 1/9 litre, 4/4 fit perce garantie & ceux-la qui vou-
de litre et flacons. Thermométres pour , dront ae ‘adresser a tui. '
Médecins et faroilles. Eau distillée de | Avant dacheter un piano, veuiiles,
fleurs @oranger triple par litre, 1/2 i- aussi vous référr a lui pour bien Ve
tre, 1/4 de litre et flacons. Seringues | xaminer. .
de Pravaz. Savons sulfureux parfumés ,, [| ne prend qu'un petit nombre d’é- |
our la toiletie Savons au oudron de léves. soit chez lui, soit 4 domicile.
Mol lard Bouchons pour litre, 1/2 litre. sondition Exerptionnelle
Tubes en eaontchou pour bock et ac- Travail Garanti.

ecessoires ‘Tétines assorties. Jf
Assortiment complet de Bonbons Rue Tiremasse, en face du Dr Comeau








































fins. Dragées fines frangeises, Pralines (4 célé de la halle du PréfetSambour) + laire, avee une Pabrac
grillées aa vanille, Nougat fin de. Pa- 74 8 hres moma 3 hres ¥ m. Geoktes eee ea ;
rie, Pate pectorale, etc, et jolies poches ~~~ “us la Fi

a bonbon.
Prix



Dr Robert R ald de Cass ) rs République,

Chirdrgien-Dentiste, rix de souseription P.2..

L’ouvrage sera vendu P, 3.
, r ge du « Philadelphia Dental College -
énéfice e and Garretson's Hospttat of Oral Sur. wee a aap aod N t
gery de Philadelphie, Membre dw aPhi- : ,



nodérés :



Au Petit

ALLIEN & Co ladelphia Schoo! of Anatony », chez. auteur, Grand’Rue, N°
9, Rue des Fronts Forts, 9. | De retour des Etats Unis, annorce a
PORT AU PRINGE, ses clients et an public qu'il s» tent a. P
Conlinuant la liquidation de notre jeur dispusiticn, lef matin: de 9 812 ¢ ae
stock de me ALE dites «grosse~ et Vaprés-midi, deSaSheures, ~ pour le fails de toutes
vere an EON MARCHE, ofrons | Port-au Prince, 6 Novembre 1900. maladies nerveuses prépartes

Alpaga, nuances diverses, _ Bas et. e Dotteur eet Ocho:

chausseltes.

- Docteur L. Camille |
Chapeaus pour hommes,cadets,enfants, 2 4 ,
P paille et laine. Cabinet - Grand’ Rue

boone :
“Chapeax et formes pour flettes et _ Consullalions : 2a 4 p. m.
dames. 4 Maladies des Enfants.

Chemises: hommes, eadets, enfants.’ «

Gravates et Mouchoirs. Ceintures et
Suissesees, D Dr Roche Grellier -
Crépe et deuil, ~ Casimir et iagonal. De la Faculté de Médecine de Paris, ik ,
a gout te et eae
Draps de lit. Etoffes blanches | Profeaseur de Chisurghe Onératoive a la , cs os lides a
Favx-cols et Manchiettes. Flanelles et _TEvole Nationale de Médecine. ma scupiiiue air
Camisoles. bees :
Lainage et Salinettes. Rubins et Den- |
telles.

Toiles A drap et « hemises, elc.
Le tout de QUALITE et PRIX VA-
RIES.

Transport ADOMICILE de tout aehat'|
“‘DEPASSANT 10 gourdes, sous la ve 1
du

NB ae cece eS utres lo
—gantie de facheteur au Ramat du.
MAGASIN. : , : “| ealités trouveront des chambres” pour |

les opérations chirurgicales et lour trai-
ment.