Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
r-Prince (Halt!) Mardi, 16 Octobre 1008

















ot peur Département....4.
ager a.















| GCronsrapt 14.~ Les débats du, Noire en empruntant les voies flu-.
'* | procés-contre-295—des—rebeHes-dnt | viales qui-traversétit Ges derniers, —

| enirassé “ Alexandre II”, qui refu- | c’est-a-dire le Rhin,le Mein,le canal
| Louis et le Darube.

isérent dobéir aux ordres du capi- |
| taine Petroff, en vue de la suppres-|. Vicroria (Colombie anglaise) 11.

1 sion de la récente mutinerie 4Crons- | Des nonvelles recues ici annoncent
| La «Mascotte. | iadt, ont commence. | qu’un nouveau soulévement de Bo-
Magoon, le géné-|- MARSEILLE 41.—. Des lettres re~ | xers vient de se produire dans la

Bell, Mmes. Taft et | $45 de PIndo-Chine confirment les | Chine occidentale. oo
» dans le port. | faits reprochés au roi d’Annam et | Paris 41.— Diapies «Echo de
is, le gouver- | Joutent que la presse locale deman- | Paris»,lagitation religieuse creee en
Bacon et Magoon | de qu/il soit détréné et remplace par | Algerie et-en Tunisie par des fana-
ae conférence dans | !@ Prince Hamngsi, exilé en Algéyie. | ques musulmans, cause de grandes
gouverneur. A lissue| _ LA Havane 11.—- Malgré Vanimo- | inquiétudes au Gouvernement Bran-
rence; Mr Magoon a| sité résultant de Vaffaire “‘la Suiza”, gais. .Celui-ci a télégraphie au gou-
3 de la presse, mais | 8urvenne a Cienfuegos Pannée der~ | verneur-général Jonnart de faire
|niére, la proclamation d'amnistie | une enquéte et de prendre des me-

. [du gotverneur Taft est bien regue | sures de précautions.

ouveau gouverneur | pattout. Les libérauxadmettent qu'il a HavaNe 12. — Le Gouverne-
} : est nécessaire doublier- les ancien- | Ment provisoire na pu se rendre
ta- | compte jusgu’d présent du but de la

araucune démons- | - ‘
| nes rancunes pour faciliter le réta- FB ;
conférence tenue hier soir chez le
général del Castillo.





















, NOUVELLISTE
NINTEROITE).























La premiére im- | BE
aite aux Cubains, | blissement de la paix. .
. | St-Pérerspourc 14.— On consi
|dére Vabandon du projet de visite
guerre américains | @une deputation anglaise-a St-Pé-
uba seraient renvo- | tersbourg et 4 Moscou comme un
mation d’amnistie | échec pour le parti démocratique
rés large esprit-de | constitutionnel, qui préparait: une.
ubliée demain. par le | brillante réception aux délégués bri-
| tanniques.




































Cette date renferme en soi une vi-
vante lecon morale et réclame de la
ure 11.—~ Les com- | Sr-Pérerspounc 11.— Une dé-) Nation hhaitienne lesouvenir le plus pur.
mées. par lVerapereur' | péche de Tiflis annonce que le prin- | (Gest ce jour que disparut l’ Homme
® une enquéte sur | ce Jason-Pavionoff a été tué dans | auquel elle doit sa naissance éclatante,
& amené les muti-4¢ une rue du village de Gorki. Aucun | Homme dont le courage prodigieux
=: _ ces villageois ne veul reevelllir sou at la troublante energie conyguirent du
lles étaient en par- | cadavre, qui est encore ov ilest lom- | &°1P Limmortalite. oy

négligence et a| bé. L’oncie.de la victime, le prince | Nya ee yl que ik mort a {role de

iers. On Gonsi- | Gregory,futassassinéde la mémema- | 0° see es 47 O Oe 906 le
ble yu’un certain | niére, au mois de Juin dernier. Son | nus! Depuls lors Tf UClonne ee

: we ws | siéc-e ayail six ans,-- ce nom est impe-
| corps resta dix jours dans la rue | rissable et suggére une apothéose con-
javant d’étre enterré. | tinue.

.) Vitna 11.— Tous les membres] Il fut de la race des prédestinds, de
| dune société fondée dans le but de | ceux qui viennent pour accomplir edes
| provoquer une agitation révolution- | actions qui, seules, peuvent les louers,
“I naire dans l’armeée, ont été arrétés. | POUF ajouter, 4 travers les périls et les
Le chef de cette société était un of | Feito ve creations dont huina-
ficier. — pM Se De a bealtes «da.
pe . i nité shonore et qu’elle apprécie da-

_GOLOGNE 11.—Quatre bateaux tor: vantage, 2 mesure qu'elle syolue.

illeurs constrails €n- Angleterre} Lorsque la fameuse lignée se-cons-

your Je compte de la Roumanie, ont | titua, gui se chargera de honneur re-
gsé ici avec la permission des di- | doutable de la diviger ? Ol‘est-il celui -
vers gouvernements de [Earopecen- | qh ne-connaltra pas une minute. de
trale. Ils se rendent dans la Mer! éfiillaiice, « sacrifiera parents, en-






















réveillera les ames endormies, ar
les bras indifiérents? Les y

fants, fortune », dont Vinvincible.

nérent vers DESsSALINES.--T ous ces Val

lants devant lesquels tomb :

barriéres des forteresses, l’acclament | - idéa
leur souverain chef, remettent leur vie | Une folle en haillons fend. | phant de état, hats J
& sa loyauté et & sa rare endurance. — ee morne, es r ‘ont plongés vos pensées
Les voila dans la lutte, enfantant des} p, tose aucun i denied - ereur | | Wanaque de civisine.
merveilles. A chaque heure, lessim-— ‘Oui, dans aos moments

































les exhortations, les brdlantes paro- LEt Dédle recueille en 9a robe les restes - res. de mares et profond
Psa du Général en chef, pareilles 4 de areas da nee ace lox diemnortess a eaaaios io bas que nous
+e, 5 font courlr. dans ( Vituire ws. i a 0
véritables obus, les pénétrent, les élee- |” nM : “ “Ty i | nous avons ik face
trisent. oe La folle Sort de lombre et donne ga legon = sf Su génie, a fait de tous un
Le réve, un soir, prit corps, parut | De sagesse et d'amour ala foule surprise. _ | c'est en oblenant sa grace et
proche de la réalité. Le lendemain on 4 Etla grande Legon est encors incomprise!.... | branlable résolution de jouer

était au matin de la victoire derniére, | ie du Centenat juel nous avons été erdés,
du eélébre suceés final. : Tuire chez nous la lumiére d

Lceeuvre dont la fondation suscite|
_Pétonnement, jumineuse constellation | no pul 4 :
et douce consolation pour toute une | suivante de notre sympathique confrére *

+ a 4 a 99 : See gs

race, existerait-elle, comme elle se pré- | Pacificateur”. ROE See ore
gente aux regards, sans linébranlable | — Elle répond 4 un voeu qui était daus notee |
persévérance du vigilant Ouvrier auquel Fetes ota, phatits certainement éeho dans | oi. de vanération et dada
elle fut confiée? LO Nes chalenreux: eowiplimente 6 naire | sur Haiti un regard paterne
‘Lopiniatreté seule permet de boire | confrére, qu’on est toujours heureux de ren~ | M7ea"6 de sa mort aveo le
ala coupe du triomphe. Ce fut la-vertu | costrer dans la -voie des idées belles né- ay ate repent Sane le ea
par excellence du Libérateur du Ter- | reuses: eee - howe i tinnanite. sie.
ritoire. Grace -a elle, il s’engagea au- | sy ° oe ey | miéres affections. Toutes jes fois
tour de cet Homme extraordinaire les) Sy ” 4 personnel lui fait changer cet
plus ardents combats, --- Aujourd hui, | @ S. Ele Président de la République | coupable. oe
le voila placé dans la région des Es-— Le « Pacificateuré.ned vant.paraitre | Cela dit, reportons notre e
prits supérieurs que les sarcasmes, les | qu’aprés le 17 Octobre, ne veut pas | passé, faisons appel a la saison,
pires injustices respectent. On ne brise }laisser passer cette grand: date sang | 2%damental de toules les lols §
pas la statue d'un grand homme, par- | intéresser tous ses confréres A ka sup- | Mantes rent rons dans ae aioe
ce qu'il aurait des imperfections nalu- | plique qu’ila Vhonneur d'adresser - 4 | falters aoe ena ont apporté let
relles. | Celui qui incarne si di nement. a cent} akan see det CRuve de Me

17 Octobre 1806! C’est la date ott | ans d’intervalle, notre Groupement na- | avec I"lmmortel Drssazines, |
la digue des passions ouverte, formera | tional. “ " -yail pas quelques. ups qui setae
des courants divers pour drainer pé-]} A la veil’e de la pieuse commémora | gagner par je ne sats quelle €
riodiquement le meileur de notre sol. | tion qui doit rapprocher tous les ccaurs | Jesqu'§ changer Vordre de celle

Dessatines tombe an Pont-Rouge, _ | philosophique relatée plus haul,

| huitiens dans un méme sentiment dia- | 2" & ata qu’avee Te mond
+ pn $ * . ] a wy G ne : Sy 4 ¥ +0 “Oye ¥ , 4 y
meurt ld du trépas des Héros,sans mar- | mour et de fraternité, en les invilant| tant plus regrettable que 0008

quer la moindre faiblesse; il eut cessé | au pardon des injures et 4 Voubli des) yc pun ce jour Veflet ec mien
alors d’étre remarquable. Il se serait | futes passées, 4 la renonciation des |? yy cnet, coment est mo
diminué. Il renait devant nous, devant | préjuges et des haines antipatriotiques, | Ket-ce sous les projectiles de
la postérité, avee Vaeuréole que le mar e « Pacificateur » dont le loyaliamie en- | plotol de Rochambean? ou bien |
tyr donne méme aux vu'gaires. Mais | vers les intéréts da Gouv.rnement et | d'un autre genre? Non, ila pert

il s'était lui-méme_tressé sa couronne [| du Pays ne.s’est depuis qualre ang ja | nous le savons, avec pe ek
de gloire. -- Or, nos canons aux -vi a | voir consacré ses supreme’,

: nais démenti, fait un vibr mt appel @ | %°! lime jdéal
brations lugubres, nos cloches aux voix | !a générosité du Président Nord Alexia | 80°" de son eee
endeuillées, ne sont en somme qu'un]

z : ve ‘la liberté des Noirs. [La per
: . . eta en faveur des prisonniers po itiques la liberté des Noirs pe
faible tribut a Celui qui, en pleine sur.

. . : =? | aussi d’avoir révé de doonet, &
ui q détenus dans les maisons d'arrét de la | os peule naisxant, sa vérilane
vivance, pour avoir incarné e* réalisé | 4
les eepérances de tout un peuple, jouit|

République, 8 iste
EPUB oe os __ | Htique pour assurer son exts
wut Le Général Noro dont Ja haute elé | Bui, il est incontestable qu
dune sublime admiration. mence s'est A diverses reprises mani | couvert de tant de gloire et
Accepte ce solenne! hommage, va- | festée avec tant déclat et de magnani | cause si belle de ai vei 3
jeureux Novateur | Que fon. dame en) Mite. ne restera pas sourd, nous en] @ voyant viclime dU CEVO",
en : I so rt ¢e alloren | tombant sous leg balles de #68
ces heures bénies ob se manifeste la |SOMMes con.aincn & ce supréme ape | eee ae regretter ce fea
reconnaissance, plane sar cette Terre |P‘!. que nous faisons, au nom de ee aunt plus qu'il port
arrosée de ton sang et gu il la féconde | Presse entitre, & ses sentim: nis de | ine vo coup fatal, dave
en qeuvres fortes, bienfaisantes. Car | Grand Patriote. | Fens constituant dés lors ub pee
aprés ta conquéte de [’Indépendance, | _ Vous ne manquerez pas, mon cher} Oh! quoi de plus poige
il nous reste, 4 nous tes fils, de faire | COMfrére, de vous ussocier a la requet istoire aux yeux des nowt
celle de la Solidarité, du Savoir et du | 24 § Pacificateur», qui s’ njo large qui lisent is



polise la reconnaissance,
éelle et que lllustve Dess
lous lea vrais haitiens dower















































































: : Ce ~ oe ee ao ype
Progrés. Certes, ty as . youlu. que nO : intéressé Hues belle a génér: uses Z
fussions brillants, heureux, pruspéres, } be eee

qu'il y elit en ce pays, une cominu
morale des esprits et des coeurs. Q
ta. Pensée,
sincere, --- s ubissant alors”

- nous conduise dans: les sentie

_ par les _peuples qui aspirent a un
















































quelle s'étale la Grande-Riviére présente une), nouvelle année ¢

Be reporting nei er uables. US | MM. Albert Chaavet comme Président;

tse prolonger indéfiniment, en degrés | : :
suceessifs, pour aller ‘noyer leurs cles ma- | Léonce Coutard, vice-Président ; Omer’

smage de e- | jestueuses dans Vhorizon liteu. Tels du moins, | Bazile, secrétaire ; Maurice Deseavines,.
nous voulons I endre, | ‘appartissedt-ils, quand nous gravissons | trésorier 5. Christian, Régulue, b bliothé-
fitention de Notre Créa- | leurs poles raides sous les ardeurs d'un so- | caire ; Charles Desravines, Conseiller ho-
gubir une transforma il brdlant, :parmi le rude aréme des bana~'| noraire. : :
Ce gone eae MT stottank mens 4 Vié-Gaille est @une Nos complimeats au nouvean Bureau,
‘eeFO0 so Fae : Ey a ha ek es : ih : > agi
ventte-oider eh a réasliser | étrange beauté, Creusée 4 méme la montagne foc nes mgillears VOCUx ‘ ane gestion
Vidée du faisceau doat | elle nous essoufle dans ses détours tortueux, ractueuse en heurenx resaltats.
es parties fait la puissance | puis s'insinue tranquillement dans les profon- _Pressez-vous!
adive le dogme divin de la | deurs de la gorge oi chante la ravine San- | Les exesaplaircs de «Pour Dessaliness, |
oP gran et eafin gripe prestement sur le flane | la brochure de Mr L. C. Lhérisson, sé
que vos Aieux, dootYes- fd’un mamelon pour s’arréter court sur un | coglent avec rapidité.
fait, quoique moins cultivé | étroit platean, Crest Vid-Caille (ainsi dénom- Qie nos lecteurs-s’empressent de s’en
symbolisée en choisissant le | mé en opposition & Grand-Caille qui était lay carey car les wplaires destinés 2 |:
emblame de notre liberté, ga- | propriété des maitres de Dessalines ). Proc ee . EXEMPIGMTeS GESNNES & ta
de notre indépendance. Ea | On pourrait plutot dire; Vid niche, Cest, | vente pour Pori-au-Prince sone limites.
ité, c'est la Liberté dans | en effet, un nid — mais un nid d’aigles— que Service Puvecbore
ion,c’est Union quiv ide ile WE propriélé taillée, 4 coups de bache Le service funébre qui Bert caldébré,
enaance du peaple hal- | semblerait-l, dats un immense bloc de ter~ | en [Eglise Orthodoxe, Apostolique
nbolise mienx cetle ies caine montagneux, environnée, resserrée par | Huaitienne, le 47 du courant, an com.
i résiste victorieusement | d’autres mamelons oti poussent drues,enune | a ag mee eae
des vents les plus vio- | sauvage exubérance, des herbes folles, rous- | We Jes ee da , Centenaire de la mort
seulement de sea milliers de | gies par le soleil... Ge VEAN“sACQUES D ESSA LINES, Fonda-
, mais réunies en faisceau. | « Vraisemblablement Dessatines n’eut pu | 1eUF ‘le | Indépendance Elaitienne,com-
au temps de mettre en ju- | naitre autre part qu’en un tel milien. En ef- | mencera ponctuellement a 64 /2 heures du
islorique.;,. = | fet, il ya un accord parfait, une relation suy- | main, alin de permetire a ceux qui y
Louis AIME. |_| gestive entre ce milieu et cet homme. La | assisteront d’étre a temps pour se ren-
sini eaeit joliesse pre, primitive de Tun, explique la | dre la Messe qui sera chantée & PE-
rudesee d’ame, l’énergie farouche de Vautre.: glise Métropolitaine, et prendre part
sux manifestations annoneées dans le

« Lachaine des Cormiers au pied de la- bvreay.-- Les élections ont désigné poor.












©





, Broo! , r
Vient de paraite al i . | programme du Gouvernement.

Chauvet & Ce, une opuscule sur le 17 Vendre

Dessalines . Octobre, par Monsieur Mésapieux GeNTIL. | pamolitions en bon état.

Cet ouvrageest en vente chez Mr Alexis) Svadresser au bureau du journal.
thurio, relieur, 178, ree Républicai-
suse manifestarion du Cente. | 9 en face du magasin de Vve C. Ewald. Spalen- Brait
mort de Jean-Jacques Des- aiti Littéraire et Sociale » Hed en bout ‘He » Manct
: n . . gh sy Ba are

Fondateur de la Nationalité | Notre confrére fera paralire, samedi, _ live en pouleuies a uncoen

of | wn numéro essentiellement dessalinien, dont A vendre chez Ropenr Noarz & Ce
fet pour que cette solennité nous conseillons bien vivement la lecture Avis
tle ples magnifique éclat. | nés intéressante. Le soussigné, annonce au public et

elliste” ne parale pas de-
oMmunier avec. la Répu-







AUK



Gt ouvert des souscriptiens Le numéro sera veoda au pablic, 2} au commerce qu’il nest plus respon-
t des hommages.funébres | part les abonoés, au prix dune govurde, | sable des deites et actés gue pourra
ite, Titres Brfilés 7. conteacter Macame J. C.D. Lespé
admiré les trois Splendides | Voici les Ne* des titres qui ont été lic France, née Sophronie Rey, car il y
us par Mme Lagojannis, | yrés aux flammes jeudi dernier : a séparation mutuelle entre eux,
Be net elles porte au) Titres 12 9/. ( ancien style ) s--- $77, Pestel, 9 Octobre 1900.
: selopaless an trophée 578, $59, $60, $61. TE2I, 1122, 1125, J.€. D. LESPERANCE,
Neos, PUFs, Atapeauks | soo 656, 756, 788 et 7923 --- valeur .
ment un palmier trés réussi: 7 B5% illeure Biére du Monde
; P fF UPCS TOWSar, totale: P. 55.197,19-
: , (Sans Alcool)

da Poavoir Exécutif, — . ° fle: -- N° 168
symbolisent Phominage | prego. mee Dépot : chez LAGOJANNIS

gislatif et Judiciaire. "Fitres Roses 1 --- 10.257 a 10, 275, | Seul concessionnaire-expddileur pour

oes §.056 2 19.088,25.610,28.976 428 985, | Haiti : Mr Tony Tricoune,

, yp Be “ , g o¢ = | 3 3 AA BUD 2

t par l’Association du Cen- 21.605 3 at, 608 2E.E7S &.21.193; bon 16, Rue Victor Massé, Paris.

us les membres se réunje | eactiomaaires N° 1342, 1432 et 1430 Port-au-Prince, 9 Octobre 1906.
valeur P. 8.779,48. Vendre

7 heures da i
4 matin a la f
p de hk coe be. urs réunies : P. 6 . ; .
oe pout de 1a se ren- Vaiturs rea Une maison ayant trois avant-corps
aie thédrale, crépe au}. Service. lai couverte en ardoises, située 4 langle
de Dessalines et la cou- Beaucoup de personnes sé plaignest | deg rues du Centre et des Césars,No 60,
d’étie privées d'eau. . ,:.. | de la contenance de 18 pieds de fagade
La cause est que par suite des pluies |} ( rue du Centre) et de 66 pieds de
torrentielles qui tombeat dru depois une | profondeur (rue des Césars) apparte-
semaine, l'arqueduc des eaux de Plaisance | nont aux héritiers Trouillot. oo
a été rompue. SS w Qt, s
Tb fiedra quelques jours et d'impor S'adresser 4 Mr Th, Trouitior.
fants travanx pour que les dégats soien t aftalone
Je, soussigné, recommande au public:

‘réparés : que les abonnés prennent un i
peu patience. On est déjaa l'oouvre afin | el & mes amis le «Savon Naftalone »

que satistaction soit donnée dans le plus | dont un usage guatidien de deux mois a
bref délai. ee donné des résultats les plus satisfai-

Gercle Catholique —_—=i[ nts. Cp
‘Avantchier dimanche, Vaemblés gt Mes remerciements a Lagojannis.
nérale a procédé au renouvellement do - -Ciément Fits, 6 rue Borgella. .















CIR Se
: 8

A Vendre
Monuments en pierre et marbre
pour tombes
Couronnes Mortuaires
Cuez Henry Sranw & Ce
64, rue du Magasin de U Etat, 64,







: scone itll : a

| Le soussigné demande 4 se metire
Len rapport avec des personnes pouvant
‘lui fouroir A Port-au-Prinee 150 4

i barils de sable par jour.- Le
li provenir en amont des Riviéres, des]
Torrents ou des gisements 4 proximité |
soit du Chemin de fer P, C.S , soit de |
la mer. Tout sable qui est propre a)
; faire an mortier supérieur. peul ser- |
partie pour le Cap Haitien, annonce a we Priére dapporter des échaatiigns | R : :
ses clientes qu'elle sera de retour au ® opput'des offres. — | de Bordeaux, si apprécié ¢
commencement de Décembre. | Joun D. quwil pe suffit plus pour

inn pein tan iit ag + se pt sti ein Le hon Phun Cristal,
Dr Roe rrellier

réclame n'est plus 4 faire
| toujours au méme prix. |
ela Faculté de Médecine de.Paris, ee Je consommateues ont)
Professeur de Chirurgie Opératoire d Caupeur dont le travail bien ap- |), distillation & 06° da He
l'Ecole Nationale de Médecine. préeid por les ae délite de .
OpeRATIONS CHIRURGICALES nviea ta ¢ a ae snarl i vised
~ ; Avise le publie en général qu’il vien
uchements e: Maladies des r oenent

A partir d'aujourd’hy
téle trouvera 4 notre 4.

| ore cristallieé de l'Usin
blond, ea gros et en dé















_H. Gabriel

Sage Femme de 1 classe,

téea pour toutes quant
Nous recommandons
elieni¢ et abonnés notre
















































canne @ sucre.

Notre Vieux Madére, io
. oe d’ouvric son établissement de tailleur
Consultations de 6 a & heures et dans la halle de Mme Jourdan, a la rue



excellence. est également Ala
tion des gourmets, — par
de? a 4 hewres. Traversiére,au N® 7, : par gallon.
[i promet A ceux qui voudront bien | ~
Vhonorer de leur clientéle, an travail
soigné, & prix trés réduits,



7, Rue Pavée, 4

N. B,— Les personnes des autres lo-
ealités trouveront des chambres pour
les opérations chirurgicales et lour trai-
tement.



i de Cl

»j° Annonce au public qué.
iment a fonjours en depol 8
i stock de chaussures en tons
| pour la vente en gros et détay
i mes, femmes et enfants. :
Les commandes*pour la

how





Exirait du journal « Le Cable» du
Cap-Haitien, du 3 Septembre 1906: °

La Savonnerie a Vhonneur daviser aa: mip opps ALTON
| lement Finten- ON TROUVERA CHEZ




ses clients giclie nanul
tion d’essayer de profiter du change-
ment dans le tarif douanier pour aug-



















menter le prix de son savon; an con- 430), G traire, si ia baisse du change se MAIN- pornes chaussettes hommes, dz. 43 iment. En achetant en gras. M
sient, elle baissera ses prix.de maniére f,4y.cols toile, douzaine 49 cing pour cent d'escomple (2 ih
* ~ an * . , % - * cb by . 4 7 + « # -
a ce que cet article soit a la portée de Chapeaux de paille depuis ‘ ins, Exactitude, Ponctualilé.

toutes les bourses, et pour que la po- p vo

< ; 1 PY gs ons et jolis couteaux table dz. 40.
ation 8 é > de sfi- : :

pulation puisse aussi jovir des bénefi Bourses, facon cnir Russie, Pune 2






























Les ‘ -ession, . : ee
ces de fa CONCESSION oo Tasses 4 café porcelaine dz. 8
Gep-Haitien, !e 3 Septembre 1906. Wesence Azurea, Safranor, ete 5
“EtG . * "i ¢
La DIRECTION, Poudre de riz « « a. a
» dJambiéres cuir, la paire 2 | . es
a P Une superbe propristé, a¥








La Caisse $ 80 | La Boutel

iinile d’Olive Surfine
Le ferblane de 1 litre @ 3.50

i

a étage, charpente en pois aur,
Fa Diquini, contigné a la prop

ers. ot “ 4
Quatre pigees letage avec:
trois au rez de-chaugsee,

ervice Atlas aleries sur trois fagades. BAY
seuries, remise, toutes pen

Le steamer « VENETIA > ayant | Sadresser au bureau 0 J0
quitté New-York le 13 courant 5 |
pour le Cap,Port-de-Paix et Port: |
au-Prince ob ilestatlendudiman- |
che le 21 courant, suivra proba-
blement le lendemain pour San-
ia-Marta, prenant la male, frét et
passagers. | |







oo
Cle: jlatmbonrgeoise Juaéricaine
(Service New-Vark-Haltly

@


















Marcel :; umn i Tailleur,

A lbonneur d’annoneer a@ sa nom
breuse clientéle qu ila repris la direc
tien de sa Maison et qu'il s’occupe
personnellement de tout cé qui se rap- |
porte aux confections 4 lui confiées
c'est-d-dire de la mesure, de la cou
pe. etc. os
tl jai promet un rates soigné oF ies
ajoulaul une promptitude remarqua Le eg 9 Aninrite
et une sensible todération ine les | d'une reéelle supériorile
| Mn: PATEL od. Us| prix, “. T Dans son établissemen!
rant, 16 heures précises du soir. ap Maison tient colinuetemey: A l , >> comme toujour

-au-Prines, 42-0 es isposition des clientgun stock de Ga-]| 4: Jas franga
Port-au-Prince, 13 Octobre 1906. simirs et Diagonales francais récem- | “> Heres: modes frangl

F. HERRMANN & Co, Agents. ‘ment recus.



















Annonce a ses nombre
| a maison est net
La malle pour New-York et d'une grande @
|’Europe par steamer «VALDIVIA»
te Jérémie), sera fermée d la
oste, jeudi prochain 1% cou-














Full Text


r-Prince (Halt!) Mardi, 16 Octobre 1008

















ot peur Département....4.
ager a.















| GCronsrapt 14.~ Les débats du, Noire en empruntant les voies flu-.
'* | procés-contre-295—des—rebeHes-dnt | viales qui-traversétit Ges derniers, —

| enirassé “ Alexandre II”, qui refu- | c’est-a-dire le Rhin,le Mein,le canal
| Louis et le Darube.

isérent dobéir aux ordres du capi- |
| taine Petroff, en vue de la suppres-|. Vicroria (Colombie anglaise) 11.

1 sion de la récente mutinerie 4Crons- | Des nonvelles recues ici annoncent
| La «Mascotte. | iadt, ont commence. | qu’un nouveau soulévement de Bo-
Magoon, le géné-|- MARSEILLE 41.—. Des lettres re~ | xers vient de se produire dans la

Bell, Mmes. Taft et | $45 de PIndo-Chine confirment les | Chine occidentale. oo
» dans le port. | faits reprochés au roi d’Annam et | Paris 41.— Diapies «Echo de
is, le gouver- | Joutent que la presse locale deman- | Paris»,lagitation religieuse creee en
Bacon et Magoon | de qu/il soit détréné et remplace par | Algerie et-en Tunisie par des fana-
ae conférence dans | !@ Prince Hamngsi, exilé en Algéyie. | ques musulmans, cause de grandes
gouverneur. A lissue| _ LA Havane 11.—- Malgré Vanimo- | inquiétudes au Gouvernement Bran-
rence; Mr Magoon a| sité résultant de Vaffaire “‘la Suiza”, gais. .Celui-ci a télégraphie au gou-
3 de la presse, mais | 8urvenne a Cienfuegos Pannée der~ | verneur-général Jonnart de faire
|niére, la proclamation d'amnistie | une enquéte et de prendre des me-

. [du gotverneur Taft est bien regue | sures de précautions.

ouveau gouverneur | pattout. Les libérauxadmettent qu'il a HavaNe 12. — Le Gouverne-
} : est nécessaire doublier- les ancien- | Ment provisoire na pu se rendre
ta- | compte jusgu’d présent du but de la

araucune démons- | - ‘
| nes rancunes pour faciliter le réta- FB ;
conférence tenue hier soir chez le
général del Castillo.





















, NOUVELLISTE
NINTEROITE).























La premiére im- | BE
aite aux Cubains, | blissement de la paix. .
. | St-Pérerspourc 14.— On consi
|dére Vabandon du projet de visite
guerre américains | @une deputation anglaise-a St-Pé-
uba seraient renvo- | tersbourg et 4 Moscou comme un
mation d’amnistie | échec pour le parti démocratique
rés large esprit-de | constitutionnel, qui préparait: une.
ubliée demain. par le | brillante réception aux délégués bri-
| tanniques.




































Cette date renferme en soi une vi-
vante lecon morale et réclame de la
ure 11.—~ Les com- | Sr-Pérerspounc 11.— Une dé-) Nation hhaitienne lesouvenir le plus pur.
mées. par lVerapereur' | péche de Tiflis annonce que le prin- | (Gest ce jour que disparut l’ Homme
® une enquéte sur | ce Jason-Pavionoff a été tué dans | auquel elle doit sa naissance éclatante,
& amené les muti-4¢ une rue du village de Gorki. Aucun | Homme dont le courage prodigieux
=: _ ces villageois ne veul reevelllir sou at la troublante energie conyguirent du
lles étaient en par- | cadavre, qui est encore ov ilest lom- | &°1P Limmortalite. oy

négligence et a| bé. L’oncie.de la victime, le prince | Nya ee yl que ik mort a {role de

iers. On Gonsi- | Gregory,futassassinéde la mémema- | 0° see es 47 O Oe 906 le
ble yu’un certain | niére, au mois de Juin dernier. Son | nus! Depuls lors Tf UClonne ee

: we ws | siéc-e ayail six ans,-- ce nom est impe-
| corps resta dix jours dans la rue | rissable et suggére une apothéose con-
javant d’étre enterré. | tinue.

.) Vitna 11.— Tous les membres] Il fut de la race des prédestinds, de
| dune société fondée dans le but de | ceux qui viennent pour accomplir edes
| provoquer une agitation révolution- | actions qui, seules, peuvent les louers,
“I naire dans l’armeée, ont été arrétés. | POUF ajouter, 4 travers les périls et les
Le chef de cette société était un of | Feito ve creations dont huina-
ficier. — pM Se De a bealtes «da.
pe . i nité shonore et qu’elle apprécie da-

_GOLOGNE 11.—Quatre bateaux tor: vantage, 2 mesure qu'elle syolue.

illeurs constrails €n- Angleterre} Lorsque la fameuse lignée se-cons-

your Je compte de la Roumanie, ont | titua, gui se chargera de honneur re-
gsé ici avec la permission des di- | doutable de la diviger ? Ol‘est-il celui -
vers gouvernements de [Earopecen- | qh ne-connaltra pas une minute. de
trale. Ils se rendent dans la Mer! éfiillaiice, « sacrifiera parents, en-



















réveillera les ames endormies, ar
les bras indifiérents? Les y

fants, fortune », dont Vinvincible.

nérent vers DESsSALINES.--T ous ces Val

lants devant lesquels tomb :

barriéres des forteresses, l’acclament | - idéa
leur souverain chef, remettent leur vie | Une folle en haillons fend. | phant de état, hats J
& sa loyauté et & sa rare endurance. — ee morne, es r ‘ont plongés vos pensées
Les voila dans la lutte, enfantant des} p, tose aucun i denied - ereur | | Wanaque de civisine.
merveilles. A chaque heure, lessim-— ‘Oui, dans aos moments

































les exhortations, les brdlantes paro- LEt Dédle recueille en 9a robe les restes - res. de mares et profond
Psa du Général en chef, pareilles 4 de areas da nee ace lox diemnortess a eaaaios io bas que nous
+e, 5 font courlr. dans ( Vituire ws. i a 0
véritables obus, les pénétrent, les élee- |” nM : “ “Ty i | nous avons ik face
trisent. oe La folle Sort de lombre et donne ga legon = sf Su génie, a fait de tous un
Le réve, un soir, prit corps, parut | De sagesse et d'amour ala foule surprise. _ | c'est en oblenant sa grace et
proche de la réalité. Le lendemain on 4 Etla grande Legon est encors incomprise!.... | branlable résolution de jouer

était au matin de la victoire derniére, | ie du Centenat juel nous avons été erdés,
du eélébre suceés final. : Tuire chez nous la lumiére d

Lceeuvre dont la fondation suscite|
_Pétonnement, jumineuse constellation | no pul 4 :
et douce consolation pour toute une | suivante de notre sympathique confrére *

+ a 4 a 99 : See gs

race, existerait-elle, comme elle se pré- | Pacificateur”. ROE See ore
gente aux regards, sans linébranlable | — Elle répond 4 un voeu qui était daus notee |
persévérance du vigilant Ouvrier auquel Fetes ota, phatits certainement éeho dans | oi. de vanération et dada
elle fut confiée? LO Nes chalenreux: eowiplimente 6 naire | sur Haiti un regard paterne
‘Lopiniatreté seule permet de boire | confrére, qu’on est toujours heureux de ren~ | M7ea"6 de sa mort aveo le
ala coupe du triomphe. Ce fut la-vertu | costrer dans la -voie des idées belles né- ay ate repent Sane le ea
par excellence du Libérateur du Ter- | reuses: eee - howe i tinnanite. sie.
ritoire. Grace -a elle, il s’engagea au- | sy ° oe ey | miéres affections. Toutes jes fois
tour de cet Homme extraordinaire les) Sy ” 4 personnel lui fait changer cet
plus ardents combats, --- Aujourd hui, | @ S. Ele Président de la République | coupable. oe
le voila placé dans la région des Es-— Le « Pacificateuré.ned vant.paraitre | Cela dit, reportons notre e
prits supérieurs que les sarcasmes, les | qu’aprés le 17 Octobre, ne veut pas | passé, faisons appel a la saison,
pires injustices respectent. On ne brise }laisser passer cette grand: date sang | 2%damental de toules les lols §
pas la statue d'un grand homme, par- | intéresser tous ses confréres A ka sup- | Mantes rent rons dans ae aioe
ce qu'il aurait des imperfections nalu- | plique qu’ila Vhonneur d'adresser - 4 | falters aoe ena ont apporté let
relles. | Celui qui incarne si di nement. a cent} akan see det CRuve de Me

17 Octobre 1806! C’est la date ott | ans d’intervalle, notre Groupement na- | avec I"lmmortel Drssazines, |
la digue des passions ouverte, formera | tional. “ " -yail pas quelques. ups qui setae
des courants divers pour drainer pé-]} A la veil’e de la pieuse commémora | gagner par je ne sats quelle €
riodiquement le meileur de notre sol. | tion qui doit rapprocher tous les ccaurs | Jesqu'§ changer Vordre de celle

Dessatines tombe an Pont-Rouge, _ | philosophique relatée plus haul,

| huitiens dans un méme sentiment dia- | 2" & ata qu’avee Te mond
+ pn $ * . ] a wy G ne : Sy 4 ¥ +0 “Oye ¥ , 4 y
meurt ld du trépas des Héros,sans mar- | mour et de fraternité, en les invilant| tant plus regrettable que 0008

quer la moindre faiblesse; il eut cessé | au pardon des injures et 4 Voubli des) yc pun ce jour Veflet ec mien
alors d’étre remarquable. Il se serait | futes passées, 4 la renonciation des |? yy cnet, coment est mo
diminué. Il renait devant nous, devant | préjuges et des haines antipatriotiques, | Ket-ce sous les projectiles de
la postérité, avee Vaeuréole que le mar e « Pacificateur » dont le loyaliamie en- | plotol de Rochambean? ou bien |
tyr donne méme aux vu'gaires. Mais | vers les intéréts da Gouv.rnement et | d'un autre genre? Non, ila pert

il s'était lui-méme_tressé sa couronne [| du Pays ne.s’est depuis qualre ang ja | nous le savons, avec pe ek
de gloire. -- Or, nos canons aux -vi a | voir consacré ses supreme’,

: nais démenti, fait un vibr mt appel @ | %°! lime jdéal
brations lugubres, nos cloches aux voix | !a générosité du Président Nord Alexia | 80°" de son eee
endeuillées, ne sont en somme qu'un]

z : ve ‘la liberté des Noirs. [La per
: . . eta en faveur des prisonniers po itiques la liberté des Noirs pe
faible tribut a Celui qui, en pleine sur.

. . : =? | aussi d’avoir révé de doonet, &
ui q détenus dans les maisons d'arrét de la | os peule naisxant, sa vérilane
vivance, pour avoir incarné e* réalisé | 4
les eepérances de tout un peuple, jouit|

République, 8 iste
EPUB oe os __ | Htique pour assurer son exts
wut Le Général Noro dont Ja haute elé | Bui, il est incontestable qu
dune sublime admiration. mence s'est A diverses reprises mani | couvert de tant de gloire et
Accepte ce solenne! hommage, va- | festée avec tant déclat et de magnani | cause si belle de ai vei 3
jeureux Novateur | Que fon. dame en) Mite. ne restera pas sourd, nous en] @ voyant viclime dU CEVO",
en : I so rt ¢e alloren | tombant sous leg balles de #68
ces heures bénies ob se manifeste la |SOMMes con.aincn & ce supréme ape | eee ae regretter ce fea
reconnaissance, plane sar cette Terre |P‘!. que nous faisons, au nom de ee aunt plus qu'il port
arrosée de ton sang et gu il la féconde | Presse entitre, & ses sentim: nis de | ine vo coup fatal, dave
en qeuvres fortes, bienfaisantes. Car | Grand Patriote. | Fens constituant dés lors ub pee
aprés ta conquéte de [’Indépendance, | _ Vous ne manquerez pas, mon cher} Oh! quoi de plus poige
il nous reste, 4 nous tes fils, de faire | COMfrére, de vous ussocier a la requet istoire aux yeux des nowt
celle de la Solidarité, du Savoir et du | 24 § Pacificateur», qui s’ njo large qui lisent is



polise la reconnaissance,
éelle et que lllustve Dess
lous lea vrais haitiens dower















































































: : Ce ~ oe ee ao ype
Progrés. Certes, ty as . youlu. que nO : intéressé Hues belle a génér: uses Z
fussions brillants, heureux, pruspéres, } be eee

qu'il y elit en ce pays, une cominu
morale des esprits et des coeurs. Q
ta. Pensée,
sincere, --- s ubissant alors”

- nous conduise dans: les sentie

_ par les _peuples qui aspirent a un













































quelle s'étale la Grande-Riviére présente une), nouvelle année ¢

Be reporting nei er uables. US | MM. Albert Chaavet comme Président;

tse prolonger indéfiniment, en degrés | : :
suceessifs, pour aller ‘noyer leurs cles ma- | Léonce Coutard, vice-Président ; Omer’

smage de e- | jestueuses dans Vhorizon liteu. Tels du moins, | Bazile, secrétaire ; Maurice Deseavines,.
nous voulons I endre, | ‘appartissedt-ils, quand nous gravissons | trésorier 5. Christian, Régulue, b bliothé-
fitention de Notre Créa- | leurs poles raides sous les ardeurs d'un so- | caire ; Charles Desravines, Conseiller ho-
gubir une transforma il brdlant, :parmi le rude aréme des bana~'| noraire. : :
Ce gone eae MT stottank mens 4 Vié-Gaille est @une Nos complimeats au nouvean Bureau,
‘eeFO0 so Fae : Ey a ha ek es : ih : > agi
ventte-oider eh a réasliser | étrange beauté, Creusée 4 méme la montagne foc nes mgillears VOCUx ‘ ane gestion
Vidée du faisceau doat | elle nous essoufle dans ses détours tortueux, ractueuse en heurenx resaltats.
es parties fait la puissance | puis s'insinue tranquillement dans les profon- _Pressez-vous!
adive le dogme divin de la | deurs de la gorge oi chante la ravine San- | Les exesaplaircs de «Pour Dessaliness, |
oP gran et eafin gripe prestement sur le flane | la brochure de Mr L. C. Lhérisson, sé
que vos Aieux, dootYes- fd’un mamelon pour s’arréter court sur un | coglent avec rapidité.
fait, quoique moins cultivé | étroit platean, Crest Vid-Caille (ainsi dénom- Qie nos lecteurs-s’empressent de s’en
symbolisée en choisissant le | mé en opposition & Grand-Caille qui était lay carey car les wplaires destinés 2 |:
emblame de notre liberté, ga- | propriété des maitres de Dessalines ). Proc ee . EXEMPIGMTeS GESNNES & ta
de notre indépendance. Ea | On pourrait plutot dire; Vid niche, Cest, | vente pour Pori-au-Prince sone limites.
ité, c'est la Liberté dans | en effet, un nid — mais un nid d’aigles— que Service Puvecbore
ion,c’est Union quiv ide ile WE propriélé taillée, 4 coups de bache Le service funébre qui Bert caldébré,
enaance du peaple hal- | semblerait-l, dats un immense bloc de ter~ | en [Eglise Orthodoxe, Apostolique
nbolise mienx cetle ies caine montagneux, environnée, resserrée par | Huaitienne, le 47 du courant, an com.
i résiste victorieusement | d’autres mamelons oti poussent drues,enune | a ag mee eae
des vents les plus vio- | sauvage exubérance, des herbes folles, rous- | We Jes ee da , Centenaire de la mort
seulement de sea milliers de | gies par le soleil... Ge VEAN“sACQUES D ESSA LINES, Fonda-
, mais réunies en faisceau. | « Vraisemblablement Dessatines n’eut pu | 1eUF ‘le | Indépendance Elaitienne,com-
au temps de mettre en ju- | naitre autre part qu’en un tel milien. En ef- | mencera ponctuellement a 64 /2 heures du
islorique.;,. = | fet, il ya un accord parfait, une relation suy- | main, alin de permetire a ceux qui y
Louis AIME. |_| gestive entre ce milieu et cet homme. La | assisteront d’étre a temps pour se ren-
sini eaeit joliesse pre, primitive de Tun, explique la | dre la Messe qui sera chantée & PE-
rudesee d’ame, l’énergie farouche de Vautre.: glise Métropolitaine, et prendre part
sux manifestations annoneées dans le

« Lachaine des Cormiers au pied de la- bvreay.-- Les élections ont désigné poor.












©





, Broo! , r
Vient de paraite al i . | programme du Gouvernement.

Chauvet & Ce, une opuscule sur le 17 Vendre

Dessalines . Octobre, par Monsieur Mésapieux GeNTIL. | pamolitions en bon état.

Cet ouvrageest en vente chez Mr Alexis) Svadresser au bureau du journal.
thurio, relieur, 178, ree Républicai-
suse manifestarion du Cente. | 9 en face du magasin de Vve C. Ewald. Spalen- Brait
mort de Jean-Jacques Des- aiti Littéraire et Sociale » Hed en bout ‘He » Manct
: n . . gh sy Ba are

Fondateur de la Nationalité | Notre confrére fera paralire, samedi, _ live en pouleuies a uncoen

of | wn numéro essentiellement dessalinien, dont A vendre chez Ropenr Noarz & Ce
fet pour que cette solennité nous conseillons bien vivement la lecture Avis
tle ples magnifique éclat. | nés intéressante. Le soussigné, annonce au public et

elliste” ne parale pas de-
oMmunier avec. la Répu-







AUK



Gt ouvert des souscriptiens Le numéro sera veoda au pablic, 2} au commerce qu’il nest plus respon-
t des hommages.funébres | part les abonoés, au prix dune govurde, | sable des deites et actés gue pourra
ite, Titres Brfilés 7. conteacter Macame J. C.D. Lespé
admiré les trois Splendides | Voici les Ne* des titres qui ont été lic France, née Sophronie Rey, car il y
us par Mme Lagojannis, | yrés aux flammes jeudi dernier : a séparation mutuelle entre eux,
Be net elles porte au) Titres 12 9/. ( ancien style ) s--- $77, Pestel, 9 Octobre 1900.
: selopaless an trophée 578, $59, $60, $61. TE2I, 1122, 1125, J.€. D. LESPERANCE,
Neos, PUFs, Atapeauks | soo 656, 756, 788 et 7923 --- valeur .
ment un palmier trés réussi: 7 B5% illeure Biére du Monde
; P fF UPCS TOWSar, totale: P. 55.197,19-
: , (Sans Alcool)

da Poavoir Exécutif, — . ° fle: -- N° 168
symbolisent Phominage | prego. mee Dépot : chez LAGOJANNIS

gislatif et Judiciaire. "Fitres Roses 1 --- 10.257 a 10, 275, | Seul concessionnaire-expddileur pour

oes §.056 2 19.088,25.610,28.976 428 985, | Haiti : Mr Tony Tricoune,

, yp Be “ , g o¢ = | 3 3 AA BUD 2

t par l’Association du Cen- 21.605 3 at, 608 2E.E7S &.21.193; bon 16, Rue Victor Massé, Paris.

us les membres se réunje | eactiomaaires N° 1342, 1432 et 1430 Port-au-Prince, 9 Octobre 1906.
valeur P. 8.779,48. Vendre

7 heures da i
4 matin a la f
p de hk coe be. urs réunies : P. 6 . ; .
oe pout de 1a se ren- Vaiturs rea Une maison ayant trois avant-corps
aie thédrale, crépe au}. Service. lai couverte en ardoises, située 4 langle
de Dessalines et la cou- Beaucoup de personnes sé plaignest | deg rues du Centre et des Césars,No 60,
d’étie privées d'eau. . ,:.. | de la contenance de 18 pieds de fagade
La cause est que par suite des pluies |} ( rue du Centre) et de 66 pieds de
torrentielles qui tombeat dru depois une | profondeur (rue des Césars) apparte-
semaine, l'arqueduc des eaux de Plaisance | nont aux héritiers Trouillot. oo
a été rompue. SS w Qt, s
Tb fiedra quelques jours et d'impor S'adresser 4 Mr Th, Trouitior.
fants travanx pour que les dégats soien t aftalone
Je, soussigné, recommande au public:

‘réparés : que les abonnés prennent un i
peu patience. On est déjaa l'oouvre afin | el & mes amis le «Savon Naftalone »

que satistaction soit donnée dans le plus | dont un usage guatidien de deux mois a
bref délai. ee donné des résultats les plus satisfai-

Gercle Catholique —_—=i[ nts. Cp
‘Avantchier dimanche, Vaemblés gt Mes remerciements a Lagojannis.
nérale a procédé au renouvellement do - -Ciément Fits, 6 rue Borgella. .












CIR Se
: 8

A Vendre
Monuments en pierre et marbre
pour tombes
Couronnes Mortuaires
Cuez Henry Sranw & Ce
64, rue du Magasin de U Etat, 64,







: scone itll : a

| Le soussigné demande 4 se metire
Len rapport avec des personnes pouvant
‘lui fouroir A Port-au-Prinee 150 4

i barils de sable par jour.- Le
li provenir en amont des Riviéres, des]
Torrents ou des gisements 4 proximité |
soit du Chemin de fer P, C.S , soit de |
la mer. Tout sable qui est propre a)
; faire an mortier supérieur. peul ser- |
partie pour le Cap Haitien, annonce a we Priére dapporter des échaatiigns | R : :
ses clientes qu'elle sera de retour au ® opput'des offres. — | de Bordeaux, si apprécié ¢
commencement de Décembre. | Joun D. quwil pe suffit plus pour

inn pein tan iit ag + se pt sti ein Le hon Phun Cristal,
Dr Roe rrellier

réclame n'est plus 4 faire
| toujours au méme prix. |
ela Faculté de Médecine de.Paris, ee Je consommateues ont)
Professeur de Chirurgie Opératoire d Caupeur dont le travail bien ap- |), distillation & 06° da He
l'Ecole Nationale de Médecine. préeid por les ae délite de .
OpeRATIONS CHIRURGICALES nviea ta ¢ a ae snarl i vised
~ ; Avise le publie en général qu’il vien
uchements e: Maladies des r oenent

A partir d'aujourd’hy
téle trouvera 4 notre 4.

| ore cristallieé de l'Usin
blond, ea gros et en dé















_H. Gabriel

Sage Femme de 1 classe,

téea pour toutes quant
Nous recommandons
elieni¢ et abonnés notre
















































canne @ sucre.

Notre Vieux Madére, io
. oe d’ouvric son établissement de tailleur
Consultations de 6 a & heures et dans la halle de Mme Jourdan, a la rue



excellence. est également Ala
tion des gourmets, — par
de? a 4 hewres. Traversiére,au N® 7, : par gallon.
[i promet A ceux qui voudront bien | ~
Vhonorer de leur clientéle, an travail
soigné, & prix trés réduits,



7, Rue Pavée, 4

N. B,— Les personnes des autres lo-
ealités trouveront des chambres pour
les opérations chirurgicales et lour trai-
tement.



i de Cl

»j° Annonce au public qué.
iment a fonjours en depol 8
i stock de chaussures en tons
| pour la vente en gros et détay
i mes, femmes et enfants. :
Les commandes*pour la

how





Exirait du journal « Le Cable» du
Cap-Haitien, du 3 Septembre 1906: °

La Savonnerie a Vhonneur daviser aa: mip opps ALTON
| lement Finten- ON TROUVERA CHEZ




ses clients giclie nanul
tion d’essayer de profiter du change-
ment dans le tarif douanier pour aug-



















menter le prix de son savon; an con- 430), G traire, si ia baisse du change se MAIN- pornes chaussettes hommes, dz. 43 iment. En achetant en gras. M
sient, elle baissera ses prix.de maniére f,4y.cols toile, douzaine 49 cing pour cent d'escomple (2 ih
* ~ an * . , % - * cb by . 4 7 + « # -
a ce que cet article soit a la portée de Chapeaux de paille depuis ‘ ins, Exactitude, Ponctualilé.

toutes les bourses, et pour que la po- p vo

< ; 1 PY gs ons et jolis couteaux table dz. 40.
ation 8 é > de sfi- : :

pulation puisse aussi jovir des bénefi Bourses, facon cnir Russie, Pune 2






























Les ‘ -ession, . : ee
ces de fa CONCESSION oo Tasses 4 café porcelaine dz. 8
Gep-Haitien, !e 3 Septembre 1906. Wesence Azurea, Safranor, ete 5
“EtG . * "i ¢
La DIRECTION, Poudre de riz « « a. a
» dJambiéres cuir, la paire 2 | . es
a P Une superbe propristé, a¥








La Caisse $ 80 | La Boutel

iinile d’Olive Surfine
Le ferblane de 1 litre @ 3.50

i

a étage, charpente en pois aur,
Fa Diquini, contigné a la prop

ers. ot “ 4
Quatre pigees letage avec:
trois au rez de-chaugsee,

ervice Atlas aleries sur trois fagades. BAY
seuries, remise, toutes pen

Le steamer « VENETIA > ayant | Sadresser au bureau 0 J0
quitté New-York le 13 courant 5 |
pour le Cap,Port-de-Paix et Port: |
au-Prince ob ilestatlendudiman- |
che le 21 courant, suivra proba-
blement le lendemain pour San-
ia-Marta, prenant la male, frét et
passagers. | |







oo
Cle: jlatmbonrgeoise Juaéricaine
(Service New-Vark-Haltly

@


















Marcel :; umn i Tailleur,

A lbonneur d’annoneer a@ sa nom
breuse clientéle qu ila repris la direc
tien de sa Maison et qu'il s’occupe
personnellement de tout cé qui se rap- |
porte aux confections 4 lui confiées
c'est-d-dire de la mesure, de la cou
pe. etc. os
tl jai promet un rates soigné oF ies
ajoulaul une promptitude remarqua Le eg 9 Aninrite
et une sensible todération ine les | d'une reéelle supériorile
| Mn: PATEL od. Us| prix, “. T Dans son établissemen!
rant, 16 heures précises du soir. ap Maison tient colinuetemey: A l , >> comme toujour

-au-Prines, 42-0 es isposition des clientgun stock de Ga-]| 4: Jas franga
Port-au-Prince, 13 Octobre 1906. simirs et Diagonales francais récem- | “> Heres: modes frangl

F. HERRMANN & Co, Agents. ‘ment recus.



















Annonce a ses nombre
| a maison est net
La malle pour New-York et d'une grande @
|’Europe par steamer «VALDIVIA»
te Jérémie), sera fermée d la
oste, jeudi prochain 1% cou-