Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text








‘Re OR





JOTION INTERDITE).



19. «Un typhon a passé |



ng causantde nombreu- | po)

des dégats considéra~ |
“s — | contrat
9 (soir).--- Quoique le |
ttrés bas, il n’y avait |
faire présager le passa- |








dont
MM y Emmanuel Gibriel, dépuré du Peu
ple,et le Général Helvétius Manigat, Tas
| pecteur en chef de la police Administra








ans le port, se pour- | cet égard:
aiement lorsque Voura-) |
soudainement. Lesnavires | U4ites aura une durée de 4) années en-

8s surle rivage et bien- | tées et consécutives. [ls doivent com-





la jetée ont été cou- |




GPVE 4 ag aed i * ‘ > *
De grands transports, | Mi sous peine de voir la concession frap-

ne
Mpans et bacs 4 vapeur | oge de forélusion,et le matériel qui en dé-
ses péle-meéle Jusque | pendra reviendra a |’Etat, lequel n'est te-
es et des débris dé toutes | nu sur ce premier point 4 aucune indem-
bstrud les grandes rou | nité.

Si pour une raison ou une autre, les







d nombre de victimes | es de Fecial
des villes n’auraient pas fonctionné pen-

. indigénes. ‘ ue ‘

5 ty, * j : Lars wits r t
ercie était tp | Gane une OU piusicars MUS ent es €
couverte |consécutives, jes Concessionnaires, aon

Youragan en ait |
« . o, fait 3 . os » %
nlaines, 8 “| sevlement ne seront pas payés du prix de

Possible maintenant d’é- |
bre des victimes.

Quelques navires qui
demnes, oncite ! «Em-
a, Le contre-torpillenr |
4€9 a 6té avarié dans |
20 hommes ont péri.
19. ~ Un violent ty-
Sur cette ville... Une
Pers ancrés dans le
OU menacent de
ont été jetés A la

ie) 49.— La mis-
ivée la noit dernié-
set demie de re-









aVEat a ire de dommages-intéréts,







gon allumée, o.75 or américain pr







gies, 0,03 or américain par nuit, saof le
cas de force majeure ddment cons até. Ec












mcis, la concession deviendra, par ce fait,









propriétaire de tout le matériel en dépen-
dant, sauf bien entenda le cas de force



eur:















Gouvernement.

rsque l'Etat voudra augmenter le

| Comme nous i’avionsannoncé, le « Moe |
| nitebre a poblié le contrat et la promal- |
| gation s’y rattachant, de l’éclairage a I’é- |
plectricité de Port-au-Prince et du Cap- |
| Heiden. Nous l’enregistrons avec satis-

Nous avons déja donné un apercu da
les concessionnaires sont |

| tive, Voici quelques nouveaux détails 3 |
Le priviége accordé aux concession- |

[rrencer les travaux dans un délal au moins
| d'un an et les achever en deux ans et de- |

lampes de l’éclairage de l'une ou Vautre |

Vabonnement, mais encore ils verseront |
pour ch:que lamp: de mile bougies |
nuit et pour chaque lampe de seize bou- |

au cas ol les usines centrales viendraient |
4 ne pas fonctiooner pendant plus de trois |



nulle de plein droit et UEiat deviendra |

majenre dient cons:até, admis par le |

D’auire part, le Gouvernement pout |
assurer l’écliirage des rues de Port-au- |
Prince et du Cap-Haltied: s engaged pren- |
die un abonnement de 200 lampes de| |
L mille bougies pour Port-au-Prince et t25 |
"| lampes de mille bongies pour le Cap, a)

| raison de 0,75 or américain. par lampe ¢t |
Ipar vit, désle complet achévement des |
travaux et le tonctionnemeat de Véclai- |

1 ort-au-Prince (Haiti) Mercredi, 26 Sept embre 190 6

















,hombre des lampes pour l’éclairage des
| rues des deux villes, il en avisera les con-
| cessionnaires ay moins deux mois A l’a-
| vance et le prix d’abonnement des nou-








| velles lampes sera ajouté au prix de I’a-
| bonnenent contragtuel.
Le paiement des abonnement du Gou-
| vernement.sera giranti par leg droits de
| tonnage qui seront pergus dans les ports
| de Port-au-Prince et du Cap-Haicien pen-
| danttoute la durée de la concession.
Les étab issements et édifices publics a
| éclairer, sont au nombre de 27 pour Port-
u-Prince et de 16 pour le Cap.

Les deux tiers du personnel adminis-
raul de la concession seront Haitiens.

Les concessionnaires s’engigent 4 ac-
cepter dans leurs atehers pour en former
| des électriciens pratiques, dix étudiants
| haftiens qui seront Agés de 18 ans au
mdins et qui auront achevé leurs études
secondaites.
| Nous trouvons en outre dans ce contrat
| cette clause rassurante: « Toutes les diffi-
| cultés qui pourront résulrer de Vinter~

prétation et de l’exécution des clauses ef
| conditions da présent contrat, seront ré-
| glées par les tribunaux haitiens».
| Sil peut étre permis de classer les con-
| cessions accordées par |’Etat, nous
| pouvons dire que celle-ci est dans la ca-
| tégorie des cbatrats ut les. Tout d’abord
| nous sortirons de ce.te épaisse obscurité
;dont on connalc les nombreux ennuis,
| et ensuite l’éclairage de la ville améne des
| travaux indispessables, tels que la réfec-
| tion et la propreté des rues ete.
| Dans Vordre scientifique et pratique,
_les jeunes gens gue l'établissement s'en-
| gage a former, seront de bons factears du
travail.
| Au moins, si le pays donne d'un céré
Fil regoit de l'autre.





reps woptetete

| Monsieur M. N. Benoit nous demande

de publier :

: Port-au-Prince, 23 Septembre 419
Monsieur Mérenius Benoit,

En Ville.



Cher ami, .
Nous vous remettons avec la présen-
| te, les piéces relatives au dilférend qui
_a-existe entre vous el Mr Emile De-
linois.



“Comme nous. vous ne lirez pas sans _
étonnement la derniére lettre que nous _

ont adresséeles témoins de votre adver-

soire, la raison qu’ils ont invoquée pour —

prendre congé de nous n’étant nulle-— ip
ment valable. —-Comment comprendre, lo cov. 1 de cette institution,
eneffet, que Messieurs Sténio Vincent. ¢.... | Mouvement continue, i]
et Hermann Héraux, deux hommes | ‘ach la 10
versés en la matiére, aient pu s’oublier
jusqu’a confier 4 une femme, Mote Ch.
“Germain. une commission verbale pour
gon Oe eee pourquoi insinuer e; ny ne
une femme dang une question aussi a“ sm eamntio | _ Réunis dés cing tedres ¢
importante, aussi délicate que celle-la? re pas réglé nites compte | Oléves ne se sont pais que +
_ Et onis,M.Ch Germain n’était-il pas avec VAdministration. | et de toute ia réunion le plus:
déja démissionnaite et remplacé par M. Pour le i7 Octobre _| tfain.n’a cessé d’exister. —
André Duquerrovette?(appert lettre de Nos lecteurs sé rappellent que nous | ~Le maéstro Occide Jeant
notification déposée chez Mr Sténio ; on hte » fetard a voulu se rachete






















_qu’en Province,—qui n

Vincent, hier samedi @ six heures du prépare le Thédtre Haiten _ yy | least porté par le directeur
soir, UNE HEURE AVANT que ces Mes- — * prtponda MM. V. et F. Cauvi

sieurs eussent écrit que leur. mission _ D’aprés ce qui Bons revient era [éléves sous le charme de sa
avait pris fi). ges ' great event du joan. Nou estimable con- |
Et da reste, toute réunion etait $U- frdce M. Coicou a écrit une piéce de cir- |
bordonnée a la réponse de l'arbitre, | constance : ‘Dessalines, dont la représenta- |
-Cetle réponse étant parvenue aux té-/ tion portera une haute marque d’intérét
moins de Mr Delinois le 22 courant, a Comme d'hibitude, nous reviendrons |:
10 heures du matin, nous nous deman- | sur les détails da programme. ss
dons encore comment on a pu compter | Pourla P.c.g._| BE, leurs prieres le maéstro

les 48 heures depuis notre derniére : ; | ty dat les quitter, encore g
réunion, la question déférée & Varbitre | ce PCS. jong ibord ones | voalo le retenir toujours, tou)
interrompant toute réunion???? avec tant de. vissetiens te ° ees hee } 8 est uti) sipare ae donna
in 2 erol 3 témoins | . en | Vous pour land! prochala 1@
Loin de nous de eroire que les témoins | | Nouvelliste > avait émi:, aa nom d = land} done,

du demandeur en cartel voulaient nous j . Fas : ge
Ae ublic, de Vadjonction d’un car 4 la lo- :
P Pour « Corinn

faire une surprise, non! mais ils ne! : . A

. oe . :¢omotive qui descend vers dres.du)- _ . mata F
peuvent nous empécher de nous éton- } 4m é ne eae Voici la liste des souscripte
man-feuilleton de notre confr

+ *
yee ; | matin 4 la Gare du .
ner de -leur procedé inatlendu, incon- | “Cela pons Socoaree & exporer une SE
Lavelanet, ouvrage qui va paralt

chore:

cevable. ~ . 2

, ae | nouvelle requéte, qu 3 -
En conséquence, nous considérons } quence da prisgrés réalisé. que la conse

Vi ele @ * * * * +. . : ‘ * .

be ident clos et notre mission termi | Depuis inauguration de ce train, l’ho- ; oa Cyrys Saurel iy F. Roy
ne . | faire du premier départ poor Bizutoa se} ly t, E. Mews 1, Ludecké 1,
Nous vous rer é :
Nous vous renouvelons, cher ami, trouve notablement bouleversé : au lien | gneaud 2, Emile Brant, BE. G

C. Booheur 1, Constantio Benol
paté L. Brutus 1, Meitre Ori

Vexpression de notre profonde affection. de 6 heures, on ne réussit a quitter le
“4 i fi.
se 1, Calixte Antoine 1, Anht

PLUVIOSE, — DUQUERROUETTE. | portail de Léogane qu’aprés 6 heares 1/2.
1, Lélio Heurtelou 1, Albert b
Edg. Chenet 1, Roney 1, Ch.

Surtout le dimanche, les nombreux voyae
, RCTs sont unanimes 2 marquer uo jgst
mécontentement de ce retard qui leur :
! 1, P. Pierre Pierre 1, Ch. Cou
Cloud 1, A. Massac 1, Aug
Ach. Barthe 1, D. Déjoie t, Me










































































tate

23 Septembre 1906.
A Me Ju. ALexanpre,— E. V.





















Mon cher Alexandre,

Veux~ta me dire a quelle heure tu as
fait déposer chez Mr S. Vincént la let-
tre que tu as eu l'amahililé de recevoir
de moi hier samedi,a Vadresse de Mes-
sieurs 5. Vincent et H. Héraux? -

Mille remerciements et alfect,

DUQUERROUETTE.










fait manquer leur bain de mer matinal,
a Pheure hygiénigue. co
La Compagnie ae pourrait-elle pas aussi |
atteler plus de cars au train dominicil 2] 1, Edn. Chenet-t, Total 30
Il arrive trés souvent que, faure de places, | Décés |
Of se trouve s’étre dérangé invtilement, | Hier-apréi-midi ont é
Tout cela mécontente fort. Comme il | champ do repos :
y peut etre remédié trés aisément, nous] — _. Mme Vue Séguy Villevaleis
croyons que le public aura prochainement | .: 4, Rigaud; oe
toute satisfaction, — d’autant plus que.la| _. Mme Carida Jean-Paul,
Compagnie y trouvera platét son compte. | mille Hercule ( cimetidee de

vite







Port-au Prince, 23 Sept. 1906 > . VEcole de Musique. | Pétion Ville ). le teen Marie
— : écidément on finira par nous taxer| ~—- Ce matin, la jeane Salk
A Mr A. Duavenroverre. "| @indiscrétion! C’est d'silleurs 1a le réle | Mathurin. d
Mon cher ami, . | du jouroaliste et personne ne s'en éton-| Nos sympathiques conde

En réponse @ ta lettre de ce jour, je | era.” Fidéle a notre bar, o , js familles endeuillées.
- te dirat qu4 Je pli a l’a tresse-des sieurs | les moindres occasions de_ : ar
Héraux-Vincent a été déposé chez ce | lecteur sur les bonnes cenvres qui.
_ dernier, par on enfant de chez moi, a | prendre naissance. Ex ceite fois, ce
six heures environ du soir, hier sa] ¢st an plaisir particulier d’ann
medi. — ae premitre réunion des éléves de
~Recevez mes amitiés, (de Musique de Port-au-Prince
| Ju. ALEXANDRE. | S¢¥€ institution prea

_ | patronage du maéaro
: ee |. Crest en effet hier
Pour étre un p y 2... |tion da directeur, Mr
Port-au-Prince, il suffit de compter les | un des virtwoses les plo
heures lorsquion est demandeur en | Musique du Palais, que |
Wei __ | efits ils sont deja pla
éunitent pour Vinaugar



'







































































2 , | AVES.

Une maison ay ois avant-co Je soussigné, déclare au public et au
couverte en ardoises, située 4 langle commerce en général, que, séparé de-
des rues du Centre et des Césars,No65, puis quatre ans de mon épouse, née
, _ | de'la contenance de 18 pieds de fagade Avriette Forté, pour cause grave, je
élon du plus pur patrio 'Crne du Centre) et de 66 pieds de ne suis plus responsable de ses actes

‘Jes Chambres ont voté | Profondeur (rue des Césars) apparte- et actions. un procés en divorce de-

es pour glorifier la amé- | Bant aux. héritiers T rouillot. vant lui étre intenté. °
lustre Liberateur: S’adresser 4 Mr Th. Trovitior. Jérémie, le 3 Septembre 1906.

|
DESSALINES. Gain sans risques! Savoin BAZIE. 7
igné a l'honneur de fhire} On demande des agents pour toute





ide droit, qu'il est en me~- | la République, avec les garanties sui-

ournir justement tout-ce qui | vances : oa
appropiic a célébrer HO"). Je fournis Vexcellent Savon Nafla-i — - ges, Fiancailles,ete
vee éclat cette fete sacree = | Jone pour la toilette, contre dépdt,com | S’adresser A Mm*Cynus Saupe, Ave-
p de Dessalines méme ! -me garantie, de la valeur équivalente nue John Brown, en face du Persion-
de Dessalines méme! apres escomple, avec, gratis, la récla- nat Ste-Rose de Lima-

yous chez LAGOJANNIS, ime nécessaire pour ja vente. Si, aprés
mporlaleur al exportateur es5al, le Savon Naftalone reste. inven~
ations 2 do, il Bora etre retourne et argent
repr ron belle meringue | "rem Donrs!immétistement pr
ees par Albert Granville. h Haiti. oan FEPOSiis
chez Paul Robelin, Place | °? O°!"

t chez Editeur, 95 rue du





aitre-Tailleur,
Grand Rue, 181,
' Annonce a ses nombreux clients

| que sa maison est nouvellement
'assortie d’une grande quantité de

gonales, Flanelles,



Prix de chaque Savon
Pour la Province



SEINE AON ERRATA aa oh OREN



lla Joyeuse

de suite. Grands apparte-
onfortables et fraichement
scommuns en-parfait état,



La Beauté physique concourt @ don-
ner beaucoup de prestige 4 la personne
humaine. Tous, sans nul doute, vou-
drafent avoir cette grace du visage,



dune réelle supériorité.

gH Dans son établissement, on trou-

celte fraicheur du teint, qui soul en | vara ~~ comme toujours, — les
5 % 4

HART ARR ag SAE RRT



ra M.Durocuer.

quelque sorte les fermenis de la Beau-
sorles chez Lagojannis. té. Tous voudraient conserver ces pré-
ment dans les Buzargs en | cieux avantages de la Beauté, et trou-|
illeurs, on ne trouve que | ver un moyen de se garantir contre les |
de leurs pays. Tandis qu’a | vilatnes maladies de la peau, trop fré-
fe chez Lagojannis, ¢ est | quentes, hélas dans nos climats.

acon des articles de tous}les Dames, jeunes filles, hommes el jeu- —_f-—

monde: France, Angleterre,| nes gens de toutes classes, désirent’ ay - Up SEYERN

®, Autriche, Amérigne, ete. étre preserves de ces boutons, taches, ; ON ° UVERA CHEZ

ela, notez que les joujonx, | rougeurs, dartres, boussaro’e, ete, etc, | aul ON

Place Gelfrard, 130,

, ete, dont Varrivée a d4ja| qui leur otent leur grace physique. |
= S0nl ventus & des prix Sachez que les excellents Poudre et | 130
HHS, EN gros et en détail. Savon Naltalone de Toilette, antisep- | Boynes chaussettes hommes, dz. 15
a Bazar est toujours libre. | tiques et hygiéniques spécialement re- | Baux-cols toile, dougaine 19
ppl commandeés par les plus hautes aulori Shapeaux de paille depuis "
leours d’admission a I’Ecole | 3 médicales, guerissent promplement | Bons et jolis couteaux table dz. 1¢
| Landi dee Octobre, a 9 bres toutesces maladies pat leur usage COn- | Bourses. fagon cuir Russie, l'une 2
linvel. 5 f Tasses a calé poreelaine dz. 8
dide . . ‘ic de chaque 8 | z Azurea. Safranor. ¢ 5
dtlats peuvent s’inserire au Pric de chaque $ assence Azurea, Safranor, ete 3
3

derniéres modes francaises et an-
glaises













» ee



Sawer’



ablissement tous les jours Vente en gros el detail, chez youre de riz. « hao 4 :

reg Ha cos lew | a LAGOJANNIS, ambleres ours 8 paire |
vant 8 Octobre aura Hew 1 | seu) dépositaire pour Halt. a sagne
, Avis La Caisse ¢ 80 | La Bouteille

fe Ville one de T Le soussigné, demeurant au Bourg d live Surfine
ayant to @ LUr | Saint-Michel du Sud, annonce au pu
2 : aint-wucne la, |
ae son ¢onforta- | tic en général et au commerce en par Le ferblanc de 1 litre
a mas Femise, parterre. | tieulier que, devant intenter une action Voigselle et | en fous
8 magasin Gaston en divorce contre son épouse, née Cé

isponibie lide Choute Blane, de qui il s'est sepa









3.50












ré depuis 1885, pour cause d’incompa
ee in superbe tibilité de mours et de caractére, i
“proxi ement par Mr H. | n'est plus responsable de ses actes gé

milé de Turgeau.
Lunique! re néralement quelconques.

ditions, s'adresser 4 M+ | Saint Michel du Sud, 10 Sept. 1906
Saint-Caurn BAPTISTIN.

ip

Avret Adiré _.
i La soussigée, ayant perdu son livre
de pension,le déclare nul et non avenu

Duplicata devant en étre dressé.
- Port-au-Prince, 22 Septembre 1906.
ye Tu, BOUCHEREAU.







Messieurs les Actionnaires sont avi- |
sés que l’Assemblée générale. convo: |
quée pour le 10 Juillet 1906 n’ayant pu

ae lieu,-la-moitié du-capital souserit . . . .
etal pes representee: une nouvelle |

assemblée générale est. convogude pour

LUNDI civ NOVEMBRE 1906 43 heures VIN, BIERE, E, CHAMPAGNE, HUILED

précises de laprés-midi au siége So-

elal deta Société, sis au Champ de

Mars, N° 56. “
Les matiéres 4 Vordre du jour sont ° “Notre Excellent vin rou ge

celles de la convocation du 10 Juillet,








Liqueurs, Spiritucux

































Mesaears les eee aale XRXIL tos | ( Legallon
statuts de la Société, “les iélibérations | -CLOS BE AU SOLEIL Les 5 gallons

de la nouvelle Assemblée seront vata- | La bouteille

bles QUEL QUE SOIT LE NOMBRE DES AC- Ne i Le gall on :
TIONS REPRESENTEES. . Les 5 6
Port-au Prince, 19 Septembre 1906. otre Vin Blane «Gr raves) i aoe .

Le Président du Conseil d’ Adminis-
tration, . |
i
.





G. SCHWEDERSKY.



allon:
Médoc iy Lest 5 gallons ~
ja bouteille ~

Au Dépit de Manufactures

Alb, Desmarquets
24, Rue Rous Port av-Prinace.
Vu la baisse du change, a partir de

ce jour bare des prt sur toutes es AFFAIRES” EXCEPTIONNELLES EN VINS-DE CIS.

marchandises.
A commencer par les Vias: En Caisses a ‘origine A. GUIL 20) svere ainé
Un excellent Vin de Bordeaux
_ §t-Hmilion 4@ 2 le gallon %
d4$ 2le gallon Fronsac, la eaisse de 12b.
Pour la vente en gros on fera des Médoc
prix défiant lowle concurrence, St Estéphe

Le gallon .
sunstephe Les-5 gallons ,
La bouteil lle





Graves, lac caisse de 1%.
St Selve
Loupize (doux)
| Barsac

Cerons

moustique Quéry sy ylien? Mouline

4 gourde la boite.. Chateau Pontet Ganet






infaillible pur la destruction des Chateau Citran a! St Morillon
moustiques. Chateau Cheval Blane - $32 | Sauternes
Altestation-du Dr Léon Audain Cteau Mouton d’Armuillhacq $35 ! Haut Sauternes
« Mon cher Desmarquets, | NOTA, — Pour la vente en gros, par caisse a’ origine de 50 bou
Jai essayé vo re Quéry contre leg mandez le catal ogue A, GUILNOU {ére aind (Bordeaus ). Je eéde ce3
moustiques. J’en suis trés satisfait. i! prix codtant, établis avec les droits de Pancien tar if en goure Oe




Il fait merveille.
~~ Bien alfectueusement a vons,

Dr Leos AUDAIN i
Ancien Interne des fh pitt de Paris. |

Franciaed DESU SE

Fabricant de Chaussures: i: ;

| alin vines

a meilleur comple que le pris de revient acluel.

La Manufactire a ‘toujours en]
dépét un grand stock, — pour la|
yenten eh gros — détail, — de stg





Full Text










‘Re OR





JOTION INTERDITE).



19. «Un typhon a passé |



ng causantde nombreu- | po)

des dégats considéra~ |
“s — | contrat
9 (soir).--- Quoique le |
ttrés bas, il n’y avait |
faire présager le passa- |








dont
MM y Emmanuel Gibriel, dépuré du Peu
ple,et le Général Helvétius Manigat, Tas
| pecteur en chef de la police Administra








ans le port, se pour- | cet égard:
aiement lorsque Voura-) |
soudainement. Lesnavires | U4ites aura une durée de 4) années en-

8s surle rivage et bien- | tées et consécutives. [ls doivent com-





la jetée ont été cou- |




GPVE 4 ag aed i * ‘ > *
De grands transports, | Mi sous peine de voir la concession frap-

ne
Mpans et bacs 4 vapeur | oge de forélusion,et le matériel qui en dé-
ses péle-meéle Jusque | pendra reviendra a |’Etat, lequel n'est te-
es et des débris dé toutes | nu sur ce premier point 4 aucune indem-
bstrud les grandes rou | nité.

Si pour une raison ou une autre, les







d nombre de victimes | es de Fecial
des villes n’auraient pas fonctionné pen-

. indigénes. ‘ ue ‘

5 ty, * j : Lars wits r t
ercie était tp | Gane une OU piusicars MUS ent es €
couverte |consécutives, jes Concessionnaires, aon

Youragan en ait |
« . o, fait 3 . os » %
nlaines, 8 “| sevlement ne seront pas payés du prix de

Possible maintenant d’é- |
bre des victimes.

Quelques navires qui
demnes, oncite ! «Em-
a, Le contre-torpillenr |
4€9 a 6té avarié dans |
20 hommes ont péri.
19. ~ Un violent ty-
Sur cette ville... Une
Pers ancrés dans le
OU menacent de
ont été jetés A la

ie) 49.— La mis-
ivée la noit dernié-
set demie de re-









aVEat a ire de dommages-intéréts,







gon allumée, o.75 or américain pr







gies, 0,03 or américain par nuit, saof le
cas de force majeure ddment cons até. Ec












mcis, la concession deviendra, par ce fait,









propriétaire de tout le matériel en dépen-
dant, sauf bien entenda le cas de force



eur:















Gouvernement.

rsque l'Etat voudra augmenter le

| Comme nous i’avionsannoncé, le « Moe |
| nitebre a poblié le contrat et la promal- |
| gation s’y rattachant, de l’éclairage a I’é- |
plectricité de Port-au-Prince et du Cap- |
| Heiden. Nous l’enregistrons avec satis-

Nous avons déja donné un apercu da
les concessionnaires sont |

| tive, Voici quelques nouveaux détails 3 |
Le priviége accordé aux concession- |

[rrencer les travaux dans un délal au moins
| d'un an et les achever en deux ans et de- |

lampes de l’éclairage de l'une ou Vautre |

Vabonnement, mais encore ils verseront |
pour ch:que lamp: de mile bougies |
nuit et pour chaque lampe de seize bou- |

au cas ol les usines centrales viendraient |
4 ne pas fonctiooner pendant plus de trois |



nulle de plein droit et UEiat deviendra |

majenre dient cons:até, admis par le |

D’auire part, le Gouvernement pout |
assurer l’écliirage des rues de Port-au- |
Prince et du Cap-Haltied: s engaged pren- |
die un abonnement de 200 lampes de| |
L mille bougies pour Port-au-Prince et t25 |
"| lampes de mille bongies pour le Cap, a)

| raison de 0,75 or américain. par lampe ¢t |
Ipar vit, désle complet achévement des |
travaux et le tonctionnemeat de Véclai- |

1 ort-au-Prince (Haiti) Mercredi, 26 Sept embre 190 6

















,hombre des lampes pour l’éclairage des
| rues des deux villes, il en avisera les con-
| cessionnaires ay moins deux mois A l’a-
| vance et le prix d’abonnement des nou-








| velles lampes sera ajouté au prix de I’a-
| bonnenent contragtuel.
Le paiement des abonnement du Gou-
| vernement.sera giranti par leg droits de
| tonnage qui seront pergus dans les ports
| de Port-au-Prince et du Cap-Haicien pen-
| danttoute la durée de la concession.
Les étab issements et édifices publics a
| éclairer, sont au nombre de 27 pour Port-
u-Prince et de 16 pour le Cap.

Les deux tiers du personnel adminis-
raul de la concession seront Haitiens.

Les concessionnaires s’engigent 4 ac-
cepter dans leurs atehers pour en former
| des électriciens pratiques, dix étudiants
| haftiens qui seront Agés de 18 ans au
mdins et qui auront achevé leurs études
secondaites.
| Nous trouvons en outre dans ce contrat
| cette clause rassurante: « Toutes les diffi-
| cultés qui pourront résulrer de Vinter~

prétation et de l’exécution des clauses ef
| conditions da présent contrat, seront ré-
| glées par les tribunaux haitiens».
| Sil peut étre permis de classer les con-
| cessions accordées par |’Etat, nous
| pouvons dire que celle-ci est dans la ca-
| tégorie des cbatrats ut les. Tout d’abord
| nous sortirons de ce.te épaisse obscurité
;dont on connalc les nombreux ennuis,
| et ensuite l’éclairage de la ville améne des
| travaux indispessables, tels que la réfec-
| tion et la propreté des rues ete.
| Dans Vordre scientifique et pratique,
_les jeunes gens gue l'établissement s'en-
| gage a former, seront de bons factears du
travail.
| Au moins, si le pays donne d'un céré
Fil regoit de l'autre.





reps woptetete

| Monsieur M. N. Benoit nous demande

de publier :

: Port-au-Prince, 23 Septembre 419
Monsieur Mérenius Benoit,

En Ville.



Cher ami, .
Nous vous remettons avec la présen-
| te, les piéces relatives au dilférend qui
_a-existe entre vous el Mr Emile De-
linois.
“Comme nous. vous ne lirez pas sans _
étonnement la derniére lettre que nous _

ont adresséeles témoins de votre adver-

soire, la raison qu’ils ont invoquée pour —

prendre congé de nous n’étant nulle-— ip
ment valable. —-Comment comprendre, lo cov. 1 de cette institution,
eneffet, que Messieurs Sténio Vincent. ¢.... | Mouvement continue, i]
et Hermann Héraux, deux hommes | ‘ach la 10
versés en la matiére, aient pu s’oublier
jusqu’a confier 4 une femme, Mote Ch.
“Germain. une commission verbale pour
gon Oe eee pourquoi insinuer e; ny ne
une femme dang une question aussi a“ sm eamntio | _ Réunis dés cing tedres ¢
importante, aussi délicate que celle-la? re pas réglé nites compte | Oléves ne se sont pais que +
_ Et onis,M.Ch Germain n’était-il pas avec VAdministration. | et de toute ia réunion le plus:
déja démissionnaite et remplacé par M. Pour le i7 Octobre _| tfain.n’a cessé d’exister. —
André Duquerrovette?(appert lettre de Nos lecteurs sé rappellent que nous | ~Le maéstro Occide Jeant
notification déposée chez Mr Sténio ; on hte » fetard a voulu se rachete






















_qu’en Province,—qui n

Vincent, hier samedi @ six heures du prépare le Thédtre Haiten _ yy | least porté par le directeur
soir, UNE HEURE AVANT que ces Mes- — * prtponda MM. V. et F. Cauvi

sieurs eussent écrit que leur. mission _ D’aprés ce qui Bons revient era [éléves sous le charme de sa
avait pris fi). ges ' great event du joan. Nou estimable con- |
Et da reste, toute réunion etait $U- frdce M. Coicou a écrit une piéce de cir- |
bordonnée a la réponse de l'arbitre, | constance : ‘Dessalines, dont la représenta- |
-Cetle réponse étant parvenue aux té-/ tion portera une haute marque d’intérét
moins de Mr Delinois le 22 courant, a Comme d'hibitude, nous reviendrons |:
10 heures du matin, nous nous deman- | sur les détails da programme. ss
dons encore comment on a pu compter | Pourla P.c.g._| BE, leurs prieres le maéstro

les 48 heures depuis notre derniére : ; | ty dat les quitter, encore g
réunion, la question déférée & Varbitre | ce PCS. jong ibord ones | voalo le retenir toujours, tou)
interrompant toute réunion???? avec tant de. vissetiens te ° ees hee } 8 est uti) sipare ae donna
in 2 erol 3 témoins | . en | Vous pour land! prochala 1@
Loin de nous de eroire que les témoins | | Nouvelliste > avait émi:, aa nom d = land} done,

du demandeur en cartel voulaient nous j . Fas : ge
Ae ublic, de Vadjonction d’un car 4 la lo- :
P Pour « Corinn

faire une surprise, non! mais ils ne! : . A

. oe . :¢omotive qui descend vers dres.du)- _ . mata F
peuvent nous empécher de nous éton- } 4m é ne eae Voici la liste des souscripte
man-feuilleton de notre confr

+ *
yee ; | matin 4 la Gare du .
ner de -leur procedé inatlendu, incon- | “Cela pons Socoaree & exporer une SE
Lavelanet, ouvrage qui va paralt

chore:

cevable. ~ . 2

, ae | nouvelle requéte, qu 3 -
En conséquence, nous considérons } quence da prisgrés réalisé. que la conse

Vi ele @ * * * * +. . : ‘ * .

be ident clos et notre mission termi | Depuis inauguration de ce train, l’ho- ; oa Cyrys Saurel iy F. Roy
ne . | faire du premier départ poor Bizutoa se} ly t, E. Mews 1, Ludecké 1,
Nous vous rer é :
Nous vous renouvelons, cher ami, trouve notablement bouleversé : au lien | gneaud 2, Emile Brant, BE. G

C. Booheur 1, Constantio Benol
paté L. Brutus 1, Meitre Ori

Vexpression de notre profonde affection. de 6 heures, on ne réussit a quitter le
“4 i fi.
se 1, Calixte Antoine 1, Anht

PLUVIOSE, — DUQUERROUETTE. | portail de Léogane qu’aprés 6 heares 1/2.
1, Lélio Heurtelou 1, Albert b
Edg. Chenet 1, Roney 1, Ch.

Surtout le dimanche, les nombreux voyae
, RCTs sont unanimes 2 marquer uo jgst
mécontentement de ce retard qui leur :
! 1, P. Pierre Pierre 1, Ch. Cou
Cloud 1, A. Massac 1, Aug
Ach. Barthe 1, D. Déjoie t, Me










































































tate

23 Septembre 1906.
A Me Ju. ALexanpre,— E. V.





















Mon cher Alexandre,

Veux~ta me dire a quelle heure tu as
fait déposer chez Mr S. Vincént la let-
tre que tu as eu l'amahililé de recevoir
de moi hier samedi,a Vadresse de Mes-
sieurs 5. Vincent et H. Héraux? -

Mille remerciements et alfect,

DUQUERROUETTE.










fait manquer leur bain de mer matinal,
a Pheure hygiénigue. co
La Compagnie ae pourrait-elle pas aussi |
atteler plus de cars au train dominicil 2] 1, Edn. Chenet-t, Total 30
Il arrive trés souvent que, faure de places, | Décés |
Of se trouve s’étre dérangé invtilement, | Hier-apréi-midi ont é
Tout cela mécontente fort. Comme il | champ do repos :
y peut etre remédié trés aisément, nous] — _. Mme Vue Séguy Villevaleis
croyons que le public aura prochainement | .: 4, Rigaud; oe
toute satisfaction, — d’autant plus que.la| _. Mme Carida Jean-Paul,
Compagnie y trouvera platét son compte. | mille Hercule ( cimetidee de

vite







Port-au Prince, 23 Sept. 1906 > . VEcole de Musique. | Pétion Ville ). le teen Marie
— : écidément on finira par nous taxer| ~—- Ce matin, la jeane Salk
A Mr A. Duavenroverre. "| @indiscrétion! C’est d'silleurs 1a le réle | Mathurin. d
Mon cher ami, . | du jouroaliste et personne ne s'en éton-| Nos sympathiques conde

En réponse @ ta lettre de ce jour, je | era.” Fidéle a notre bar, o , js familles endeuillées.
- te dirat qu4 Je pli a l’a tresse-des sieurs | les moindres occasions de_ : ar
Héraux-Vincent a été déposé chez ce | lecteur sur les bonnes cenvres qui.
_ dernier, par on enfant de chez moi, a | prendre naissance. Ex ceite fois, ce
six heures environ du soir, hier sa] ¢st an plaisir particulier d’ann
medi. — ae premitre réunion des éléves de
~Recevez mes amitiés, (de Musique de Port-au-Prince
| Ju. ALEXANDRE. | S¢¥€ institution prea

_ | patronage du maéaro
: ee |. Crest en effet hier
Pour étre un p y 2... |tion da directeur, Mr
Port-au-Prince, il suffit de compter les | un des virtwoses les plo
heures lorsquion est demandeur en | Musique du Palais, que |
Wei __ | efits ils sont deja pla
éunitent pour Vinaugar
'







































































2 , | AVES.

Une maison ay ois avant-co Je soussigné, déclare au public et au
couverte en ardoises, située 4 langle commerce en général, que, séparé de-
des rues du Centre et des Césars,No65, puis quatre ans de mon épouse, née
, _ | de'la contenance de 18 pieds de fagade Avriette Forté, pour cause grave, je
élon du plus pur patrio 'Crne du Centre) et de 66 pieds de ne suis plus responsable de ses actes

‘Jes Chambres ont voté | Profondeur (rue des Césars) apparte- et actions. un procés en divorce de-

es pour glorifier la amé- | Bant aux. héritiers T rouillot. vant lui étre intenté. °
lustre Liberateur: S’adresser 4 Mr Th. Trovitior. Jérémie, le 3 Septembre 1906.

|
DESSALINES. Gain sans risques! Savoin BAZIE. 7
igné a l'honneur de fhire} On demande des agents pour toute





ide droit, qu'il est en me~- | la République, avec les garanties sui-

ournir justement tout-ce qui | vances : oa
appropiic a célébrer HO"). Je fournis Vexcellent Savon Nafla-i — - ges, Fiancailles,ete
vee éclat cette fete sacree = | Jone pour la toilette, contre dépdt,com | S’adresser A Mm*Cynus Saupe, Ave-
p de Dessalines méme ! -me garantie, de la valeur équivalente nue John Brown, en face du Persion-
de Dessalines méme! apres escomple, avec, gratis, la récla- nat Ste-Rose de Lima-

yous chez LAGOJANNIS, ime nécessaire pour ja vente. Si, aprés
mporlaleur al exportateur es5al, le Savon Naftalone reste. inven~
ations 2 do, il Bora etre retourne et argent
repr ron belle meringue | "rem Donrs!immétistement pr
ees par Albert Granville. h Haiti. oan FEPOSiis
chez Paul Robelin, Place | °? O°!"

t chez Editeur, 95 rue du





aitre-Tailleur,
Grand Rue, 181,
' Annonce a ses nombreux clients

| que sa maison est nouvellement
'assortie d’une grande quantité de

gonales, Flanelles,



Prix de chaque Savon
Pour la Province



SEINE AON ERRATA aa oh OREN



lla Joyeuse

de suite. Grands apparte-
onfortables et fraichement
scommuns en-parfait état,



La Beauté physique concourt @ don-
ner beaucoup de prestige 4 la personne
humaine. Tous, sans nul doute, vou-
drafent avoir cette grace du visage,



dune réelle supériorité.

gH Dans son établissement, on trou-

celte fraicheur du teint, qui soul en | vara ~~ comme toujours, — les
5 % 4

HART ARR ag SAE RRT



ra M.Durocuer.

quelque sorte les fermenis de la Beau-
sorles chez Lagojannis. té. Tous voudraient conserver ces pré-
ment dans les Buzargs en | cieux avantages de la Beauté, et trou-|
illeurs, on ne trouve que | ver un moyen de se garantir contre les |
de leurs pays. Tandis qu’a | vilatnes maladies de la peau, trop fré-
fe chez Lagojannis, ¢ est | quentes, hélas dans nos climats.

acon des articles de tous}les Dames, jeunes filles, hommes el jeu- —_f-—

monde: France, Angleterre,| nes gens de toutes classes, désirent’ ay - Up SEYERN

®, Autriche, Amérigne, ete. étre preserves de ces boutons, taches, ; ON ° UVERA CHEZ

ela, notez que les joujonx, | rougeurs, dartres, boussaro’e, ete, etc, | aul ON

Place Gelfrard, 130,

, ete, dont Varrivée a d4ja| qui leur otent leur grace physique. |
= S0nl ventus & des prix Sachez que les excellents Poudre et | 130
HHS, EN gros et en détail. Savon Naltalone de Toilette, antisep- | Boynes chaussettes hommes, dz. 15
a Bazar est toujours libre. | tiques et hygiéniques spécialement re- | Baux-cols toile, dougaine 19
ppl commandeés par les plus hautes aulori Shapeaux de paille depuis "
leours d’admission a I’Ecole | 3 médicales, guerissent promplement | Bons et jolis couteaux table dz. 1¢
| Landi dee Octobre, a 9 bres toutesces maladies pat leur usage COn- | Bourses. fagon cuir Russie, l'une 2
linvel. 5 f Tasses a calé poreelaine dz. 8
dide . . ‘ic de chaque 8 | z Azurea. Safranor. ¢ 5
dtlats peuvent s’inserire au Pric de chaque $ assence Azurea, Safranor, ete 3
3

derniéres modes francaises et an-
glaises













» ee



Sawer’



ablissement tous les jours Vente en gros el detail, chez youre de riz. « hao 4 :

reg Ha cos lew | a LAGOJANNIS, ambleres ours 8 paire |
vant 8 Octobre aura Hew 1 | seu) dépositaire pour Halt. a sagne
, Avis La Caisse ¢ 80 | La Bouteille

fe Ville one de T Le soussigné, demeurant au Bourg d live Surfine
ayant to @ LUr | Saint-Michel du Sud, annonce au pu
2 : aint-wucne la, |
ae son ¢onforta- | tic en général et au commerce en par Le ferblanc de 1 litre
a mas Femise, parterre. | tieulier que, devant intenter une action Voigselle et | en fous
8 magasin Gaston en divorce contre son épouse, née Cé

isponibie lide Choute Blane, de qui il s'est sepa









3.50












ré depuis 1885, pour cause d’incompa
ee in superbe tibilité de mours et de caractére, i
“proxi ement par Mr H. | n'est plus responsable de ses actes gé

milé de Turgeau.
Lunique! re néralement quelconques.

ditions, s'adresser 4 M+ | Saint Michel du Sud, 10 Sept. 1906
Saint-Caurn BAPTISTIN.

ip

Avret Adiré _.
i La soussigée, ayant perdu son livre
de pension,le déclare nul et non avenu

Duplicata devant en étre dressé.
- Port-au-Prince, 22 Septembre 1906.
ye Tu, BOUCHEREAU.




Messieurs les Actionnaires sont avi- |
sés que l’Assemblée générale. convo: |
quée pour le 10 Juillet 1906 n’ayant pu

ae lieu,-la-moitié du-capital souserit . . . .
etal pes representee: une nouvelle |

assemblée générale est. convogude pour

LUNDI civ NOVEMBRE 1906 43 heures VIN, BIERE, E, CHAMPAGNE, HUILED

précises de laprés-midi au siége So-

elal deta Société, sis au Champ de

Mars, N° 56. “
Les matiéres 4 Vordre du jour sont ° “Notre Excellent vin rou ge

celles de la convocation du 10 Juillet,








Liqueurs, Spiritucux

































Mesaears les eee aale XRXIL tos | ( Legallon
statuts de la Société, “les iélibérations | -CLOS BE AU SOLEIL Les 5 gallons

de la nouvelle Assemblée seront vata- | La bouteille

bles QUEL QUE SOIT LE NOMBRE DES AC- Ne i Le gall on :
TIONS REPRESENTEES. . Les 5 6
Port-au Prince, 19 Septembre 1906. otre Vin Blane «Gr raves) i aoe .

Le Président du Conseil d’ Adminis-
tration, . |
i
.





G. SCHWEDERSKY.



allon:
Médoc iy Lest 5 gallons ~
ja bouteille ~

Au Dépit de Manufactures

Alb, Desmarquets
24, Rue Rous Port av-Prinace.
Vu la baisse du change, a partir de

ce jour bare des prt sur toutes es AFFAIRES” EXCEPTIONNELLES EN VINS-DE CIS.

marchandises.
A commencer par les Vias: En Caisses a ‘origine A. GUIL 20) svere ainé
Un excellent Vin de Bordeaux
_ §t-Hmilion 4@ 2 le gallon %
d4$ 2le gallon Fronsac, la eaisse de 12b.
Pour la vente en gros on fera des Médoc
prix défiant lowle concurrence, St Estéphe

Le gallon .
sunstephe Les-5 gallons ,
La bouteil lle





Graves, lac caisse de 1%.
St Selve
Loupize (doux)
| Barsac

Cerons

moustique Quéry sy ylien? Mouline

4 gourde la boite.. Chateau Pontet Ganet






infaillible pur la destruction des Chateau Citran a! St Morillon
moustiques. Chateau Cheval Blane - $32 | Sauternes
Altestation-du Dr Léon Audain Cteau Mouton d’Armuillhacq $35 ! Haut Sauternes
« Mon cher Desmarquets, | NOTA, — Pour la vente en gros, par caisse a’ origine de 50 bou
Jai essayé vo re Quéry contre leg mandez le catal ogue A, GUILNOU {ére aind (Bordeaus ). Je eéde ce3
moustiques. J’en suis trés satisfait. i! prix codtant, établis avec les droits de Pancien tar if en goure Oe




Il fait merveille.
~~ Bien alfectueusement a vons,

Dr Leos AUDAIN i
Ancien Interne des fh pitt de Paris. |

Franciaed DESU SE

Fabricant de Chaussures: i: ;

| alin vines

a meilleur comple que le pris de revient acluel.

La Manufactire a ‘toujours en]
dépét un grand stock, — pour la|
yenten eh gros — détail, — de stg