Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
oa






























RE INDIGENE

ec un réel plaisir que nous | eee .
Je quatriéme fascicnle du | 825: fortes et répétées, enaphy:éme de
otanique appliqué a ja ffore
Doeteur Victor Dalcinég Jn | ts
eur a I’Ecole Nationale | 8@ da sujet. L antidote est selon le mé
ne et de Pharmacie. |me auteur, lamande des graines de |
présenté, sous une forme
allrayante. Pétude de la fa-
uphorbiacées dont 'a con:
rail ulile naa pas seule-
hommes de science de notre |
§ aussiaux hommes du mon-
Oulons volontiers, 4 tous les

jmentbrilante; «lors il ya des horri







a




avoir préilablement fait vomir, si on
intérvenait dans les premiers moments
de Vaccident. [| prétend aussi que les
feuilles da‘ cédre blanc de St-Domin-
gue (Bigmonialeucoxylion) ou bois
at la flore indigane est une | Te26ue possdide les inemes propriétés
ertile en réyélations dont lg | @eUloxiques et qte les fenilles du Pe-
fidu s'irapose en no're milieu, | @éaWdicinier y sont wiles par leurs
d voml-purgatives, D

, VeTLus
|nous apprend de son coté gue Peau de
















Peta Suns coutesle, dara jour |
ferlaines pratiques jusqit ici




comme surnuturelies bien | Mee est Pantilote palurel du mance-
vérité, elles relevent exelusi | filler pour ecombatire Jes eruptions




| que determine eau découléa-de ses
| feuilles sar les personnes gui restent
sous son abrien temps de pluie. Les
naturalistes européens ajoutant erédi-
lement foi aux tradi ions imaginatives
du peuple, prétendaient autrefois que
lombre mém- de celte [dale eupbor
biaede était morteide. I) nen est rien;
et depuis longtemps deja on est revenu
Je ces mythes populaires et la science
a méme utilisé /éeorce. fo fruit el les
semences de Larbre de mort comme
vermifuges. ~ Ce guil ya de vrai, c est]
que la plante est toxigae, daogereu-e
H€@, a cause de ses pro- of elle végéle. en ce ge les Anim aX |
antes, sous le nom:d'ar | Gui ep mangeat les feuilles et les fruits |
» le Docteur Jean-Louis | peuvent occasionner a Lhomme, qui]
€€s lermes: “ | ensuite se nourril de ces animanx all |
Sparlies de la plante sé. | Mentaires de graves intoxications,
Mileax trég vénéneux, | «Ainsien 1891, jai été témo'n aux
‘peau, il détermine une | Gayes de plusieurs cas d empoisonne-
H atcompugnée de dé. | ments, suivis de mors, chez les gens |
-Gune éruption pustu- | qui avaient consomm des erabes qui|
€ment conibaltue par | 6ux-ménfes s étaient repus de graines |
“oucoinbre zombi (Da- | et de racines du Mincenitier trés com |
1) Ou d'autres sola. | mun dans les pareges marécageux de |
Foyées ef appliquées to | celte cité riveraine, et surtout a PPe-|
les partiés affectées, | a-Vaches dépendante de cette commu |
“TH par les fruits de | ne. En été of fructifie le manceuiller, |
CON Nait daprés de Gro | les crabes de cet endroit sont rigou |
l6tees. qui suivent . | reusement proscrits de |'alimentation, |
S108 forte de la bou. | il-en°est de mame de ceux du Petit |
: de loasophage, de | Trou-de Nippesetde Ewubasse(Grand-
Hlestir olLaere et | Anse) oli abonde cette plante..
le, dont|-..«On congoit de ce chef pourquoi |

© la connaissance des proprié
inconnues de tous, de notre
“tprenrnte flore tropicale. ~
Pplaudissonsdone de tout eceur
lleations de notre distingué
Le Docteur Jean-Louis a
ie [homme de science ne
t pas, ila. pour devoir de
Mer dux autres, du résultat
fencieux lubeur. C'est ain
ot de-cette muniors seu
Science devient utile ¢
8.

Maneeniller, plante in












a
el































- Port-au-Prince (Balti)



, les lévres sont escoriées; le ventre
isenfle et la pean devient prompte- |

| ptlations,des sueurs froides et visqueu- |
| la réte et de la face, lequel est en rai- |

| son directe de la susceptibilité nerveu- |

Liane contrepoison ou Nandhirobe C1) |
en émulsion ou eu looch huileus,aprés |

28COUTLEZ |

4 Aes

| Monsieur le

Mardi, 21 Aodt 1908 ©



sous la domination francaise une ore
donnance de police prescrivait la des-
| truction a outrunce de ces terribles
| hétes des lagons et des salines, qui
| pouvaient Jevenir une arme défensive
aussi Insidjeuse que puissante entre
les mains venveresses des malheureux
esclaves. Les crustucés dont nous ve-
nons de parler ébint largement répan-
dus sur nos mirchés et habitant sur-
tout lesendroits bus allernativement
| couverts et découverts selon la marée,
lieux aussi propices @ la croissance
de Manceniller, il convient d’ordonner
encore et sévérement sa destruction.
let combien alors de vies humaines se-
raient préservées | Plus rarement on
entendrait raconter la disparition de
toute une famille, aprés Vingestion de
crabes nourris des racines et du fruit
dé cetle plante gui a bien mérité son
nom expressil darbre de mort!»

Ces queigues lignes font voir tout
Pintérét pratique de telles études dans
notre milieu, .

Toute notre
Jean-Louis.

admiration au Docteur

(1) Feviles cordifolia.





Ale Pierre Hudicourt demande Vinsertion

acs

pléces SuIVantes:

Port-au-Prince, le 18 Aott 1906.
Commissaire ou G uvernement
prés le Tribunal Civil de Port-au Prince.

Monsieur le Cummissaire,

J'ai lhonveur de vous informer que je
enouce formellement a la plainte que j'ai
formée 4 la justice répressive contre Man-
sieut Charles Rouzier. Veniilez m’en don-
ner acte,

Agréez, Monsieur le Commissaire, Vex-



| pression de mes salutations distinguées,

(signé ) Pierre HUDICOURT.

Port-au-Prince, le 18 Aodt 1906.

| MM. C. Gantuier et Etienne Maruon.

Ey Ville
Chers Messieurs et Amis, .
Je vous prie de denjander, de ma pirt,

14M. Charles Roozier la rétractation for-

meile des commentaires offensans qu'il a

a



pobliés dans le ‘otrpal le «Noovelliste », en outre, qa’ il ne pouvaient ¢ et ne.

a propos d’un procés-verbal dressé ‘par ses vaient point revenir sar Vaffai du
amis et les miens. ——, Aodt, dé réglée par d’ant
_ Différemment, insistez pour ane reps e, dev injures da ¥
tation par les armes. | ont provog wé le cartel eo di mn, th
Afin de dégager votre responsabilité | re pouvaient accepter Waccorder a vi
quant arx suites de cette rencontre, je Roovzier_ la qualité d’offensé,
~déclare désirer que'le combat ait lieu 4 Ja , qui ont été Bites 2 lear client étan
carabine “Remington, petit modéle a. Wwenle | derniére gravité,
pas. Devant Vinpossibilité de sen dre:
Crest ma seule arme et je suis Poffensé. | chacune des parties maintenant ses pr
En vous remerciant par avance de vo- | tentions, le présent procés-verbal 2
tre assistance, je yous envoie l’expression | rédigé et signé en double.




























de ma profonde reconnaissance. | .(Signé ) Rud. Tiphaine, A. Deforest: |

(signé) Pierre HUDICOURT. | E. Mathon, evocat, C. Ganthier, avocat.
~ ‘Pour copie conforme, :

Port au-Prince, le 18 Aodt 1906 Plexre HUDICOURT. :

Monsieur Cuartes Rouziex>— En ville, | ===
Monsieur, ‘

A propos du_procés-verbal rédigé le 13 | m D
ducourant par vos amis et les miens,vous |

avez publié, le 14, dans le « Nouvelliste », |
des commentaires jui m’offeasent.Je vous |
en demande la rétractation formelle ou |
une réparation par les armes. —

Mes amis sont MM. C. Ganthier e: E.
Mathon, —
Et je termine par la formale polie de iviée anx flammeés incessamment.
mes salutations. — : 3

__.....(Signé) Pizrre HUDICOURT _Chambre des Députés

shears Wettatente

- Avjourd’hui, dix-heit Aott mil neaf:



Vente “aor. Le
Le Syndicat des Agents de Chinge, 4




j taux de 383 °/s.




















cent six, MM. RK. Tiphaice et A. Lafo-)
rest, témoins de-M. Charles Rouziers °C:
Ganthier et E. Mathon, témoins de M.
Pierre Hudicourt se soni réunis a cing
heares de l’aprés-midi pour statuer sur
la lettre-cartel remise 4 M. Charles Roa-
zier de la part de M. Hudicourt.

Aprés échange de: pouvoirs e: discus-
sions, les témoins se sont séparés pour se
réunir A une autre heure que leur fixe-
ront les temoins de M. Charies Rouzier.

Sept. mots rayés nuls.

(Signé) A. Laroresr, Rup. Tipnaine,

cu. Gantuier, E. Maruon.

Pitman

précédemmenat — le vote--du-Bldget-pé-
néral pour cet exeicice : 1906-1907,

Le budget des Coltes a été d’abord
adopté, Le député ‘de St-Louvis du Sed,
Mr Mombéleur a demandé que ce Dépar-
tement se soucie des vocations haiien-
nes au sacerdoce,

avgmentation. On »s’arréta sur le Dépas-
sement de la Marine dont le projet a été
sanctionné tel quel.







, projets suivants:

Avjoard’ hai, vingt Aott mil neuf cent
six, 4 cing beue, de Vaprés-midi, les
soussignés C, Ganthier, et E. Mathoo,
témoins de Me Pierre Hadicourrs Ro T1-
phaine er A. Laforest, témoins de M,
Charles Rouzier, se sont réunis an cabi-
net de M* Mathon, pour statverc sur la
lettre-cartel remise par les deux premiers
4M. Chares Rovzer.

Sur Vobservation de Messieurs R. Ti.
phaine et A. Laforest que leur client ne
peut rien discuter, tant qu ‘existera la
plainte deposée au Juge d’lostruction, il

ieur a été alfirmé et prouvé que la plaime
a &é revirée par M. Hudicourt; ce, afia Assemblée Nationale

de pouvoir aller sur le terrain d’hor Se matin Jes dene Chambres vont s'ad
neur, et promesse a-été faite de signifier | JOMete Bm Assem lee

nie Vilaire B 505
Subvention de Vécole de. Melle dali










Nord Alexis;

Un professeur laique pour Vécole de
Fréres ;





mes;
La reconstruction du wharf du port.
Et le siége fur levé.





Ce point régié, les iémoins de M. Row | dent Nord Alexis, lequel a 16 déposé
gier ont -voulu obtenir pour leur client ta 5 de |
qualité de premier offensé et le droit de | 9° ‘ession. a
réclemer la priorité de son cartel du 1 3 | . Protection Industrielle. :

Act. Poe de Haiti Littéraire et Sociale.
Ceox de M: Hadicoart ont repoussé} Nous venons ici “protester: contre”

la priorité demandée, en +e basant sur la | continuation de exportation des

lettre de M. Rowzier du 6 Aodt qui con=| de boeufs et de chévres ‘et autres,



aient la premiéie injure. Ils ont déclaré, | tanger, lesquelies du. reste, ne payent du

La contre-valeur, en gourdes, sera li-











“Asa séance d’Hier, les Députés aprés
avoir liquidé leur correspondance ont
| continué —- comme nous lannoncions

Emile Marcelia est heurensem

Ensuite on passa au budget de la Guer- }
re oli les appotntements des adjoints at- |
rachés 4 ce Ministére ont bénéflcié dune |






| Marcelin et sincéres voeur ¢
| bébé.

Le député Fleury Sanon a déposé les |
| tiense donne une repr

Sibvention pour l’école dé Mi le Eugé- | Hdtel de Pétion Ville. Des ¥

| ressantes seront offerte qux 2

Lestin. G40; 74
Un profe-seur de Sienogtaphie au Lycée |

| lade a Pétion-Ville. Cest M
La construction d’une prison des fem- |
mes et la restanration de celle des hom- |

4) tans,

aM Bouvier le desisiemenc. ce $00 ads : anton aura “Pour objet” da diseussion de El
versaire avant loute rencontre. | Feponse au pease de S, Exc. le Prési-

Lavec l’Exposé de la Sitnation a Tourerty:

outer ace nombre.
ves, 4 Jacmel, a Jé
autres villes de ls Re
dustrie est des plus”
luits manufacturés

~ | préparé de toutes les.
[dent en rien 4 ceox de
| avancée,

Or, ily aa protéger
Pactivité nationale.
Et le seul moyen, |
ficace de le faire, cest

| tation des peaux brutes et

| droit de compensation,
| nofacturés de ce chef:

| dans les Tanneries nation

Le Dipaniement des fi

| de nonveller ressources:
| nettement indiquée; not
| cohfrére Péquiére gui est
i vendu, hier, pour compte du service de |
| Retrait, la somme de 8.000 doll lars, an]

‘Commission préposée 3 ce
ra a ses collépues, plus éle
nous ne pouvons le faire,



| ne peut que puissacsit
i lement -compter dans la

mentation. de notre Bi :

compions.







G

Cet -aprés-midi, la Com
va tenic-probabl lementsad
Nous souhaitons que les”
cette ceuvre produisent toad |
froits que l'on en attend. |
Naissance

Hier au soir A sept beure

















chée d'une gentile petite fille
le prénom de ZOZANNE,
Nos meilleures félscation
















Demain soir, la




















Mme Balmoar.
Une vaillante ppstiratrice:
xcellente mére de famille

mour Lépine. Elle souffre de
jours. Son état ne laiss¢ pat















‘Nous formons d ‘ardents

| rétablissement de cette. int

Petite Teale ,

| pons. estreven
do géntial Damas

s'est altérée. Nous fe -

haiter un prompt rétabli

lant officier, dont la «
gation ‘ont su nous cnet
Le Gt! Damas est DD

et ‘corect, oe caract

dont ledésintéresse™
a aL oe Ses efforis §
aa justifier pleineme

Chef de | "Brat doat il



























































le plus en sa fivenr, Ses funérailles ont eu liew le méme ime (j nw J J ACOUES a

n commandement, il n'y jour; 46 heures du soir. | ceron hi Ub)
pone ve ae edie: pea Pestel, 14 Aodt 1906. Sage Femme: de la Maternilé dé Port-
DOE 5; A Vendre -au-Prince et de la Polyclinique Péan.
uligrement payés chaque © = Le « New-York Hérald » 4 10 centi- wines 4 ton de
a as a fatipabl hoe con Olfre ees services 4 la population de
ravailleor infatigable, tou-° mes or. chez LaGo Hire s¢ : f wee
a oli 7 CHEZ LAGOJANNIS, la ville des Gonaives, ou elle fera un

4) ilse multiplie pour la- gw, ' , A. 4 , ‘

: Be loegen coe Pe ad SS eee Demande d emploi . oy séjour-de 2 016
en plaine, faisant broiler des) Un étranger actif, intelligent, s’offre |
at la chaoxest destinge al’ Pour un emploi soit dins le commerce,
a de la réfection des ron- , soit. dans une entreprise industrielle. |.
ic suivant témoigne ample- «— S'adresser en nos bureaux.
confiance qu'il inspire ala! ee Avis
1 de la, symopathie @ontilen! Le sonssigné porte a la connaissan: ;
'ce du public en général et. da com-,;













| fl est-généralement reconnu qu’on
‘ compte pour autant d'individus ‘qu'on
posséde de langues vivantes et que par-—
“mi ces langues ANGLAIS, par son



dant de l’Acrondissement | merce én particulier qu'il n’est nulle- G
bes, a demandé en troisfois' ment responsable des dettes et actions | universalité et son otilité dans le come -
sion des Anglais, tant au ba-7 de Mme Th. DAnsowst, née ANGELE , Merce, le voyage, la Jittérature, occu~
ce que sur |Hétel de la Pa- | CousrinLant, pour cause grave. | pe la premiére place. a
avait rien 4 dire de la con- | Lafosse, le 29 Juillet 1906, . | _ Lecteurs, st yous désirez acquérir
amas envers la Commune. | ‘Ty. DARBOUSE de solides connaissances de cette lan-
is, on a tonjours déposé en po , “ | gue si importante, vous n’avez qua pas-
nle comblant au comtraire | L’Hétel St-Charles 2 Thor | ser au N’ 29, Rue des Miracles, vous.
: : Annonee au public qu’d partir du | entendre avec le professeur si-répute,
i
:



4

> fer Aodt, on trouvera des chambres a |

. J.J. Desce qui, en 4 mois, par un
procédé trés avancé et trés pratique,
mettra 4 méme de lire, écrive, parler
et comprendre la langue des Anglais et
des Américains.

Lecons a domicile, ou chez le pro-
fesseur, seul ou en groupe. — Prix
trés. raisonables...



as moments, soutenant de son
ceuvre d’évangélisation du Cue °
isse, il visite avec lui les cha-
* concert ils ont construites ;
ue tous les enfants, sous l'in- |
des Chefs de section, soient bap~ |
-ya surtout quelque chose
cet-officier; c'est -son-esprit 4
mnvers tous, sa grandeur d’ame. |
|
|







louer en dehors du service de J} Hétel.
Pour le prix et conditions, s’adresser
au Directeur-propriétaire.

A vendre
Un grand buss réparé a neuf. S'a-
' dresser rue du Poste-Marchand, N’ 41.

fé pas que dans son commiande- ®
chef de section spécule sur la

a lignorance du pauvee habi-

eons {Y arsoes

: Afin déviler tout facheux incident,
nee fore ea Mickee. la Direction prie Messieurs les voya~
le mreoccube let las Mest ne ? . ' geurs de bien vonloir CONSERVER JUS
ne régae pas in ‘son chen cian. i QU'A LEUR DESCENTE DU TRAIN. les ite-
L gee les lois soient res eetbes ho , kels ou guiltances qni leur sont déji-
he frappe as im Mer 24 te i vrés en cours de route et qui doiven
bi le chef a section Prabicant BPRE PRESENTES 4 CHAQUE REQUISITION
ppagnes. y Rapes | DES Receveurs et Contréleurs.
né faisons que notre devoir en | . La DIRECTION.
Port-au-Prince, 20 Aout 1906.
ze
|







5
Fabricant de Chaussures,

Annonce au public_que |'Etablisse-
ment a foujours en dépdt un grand
tock de chaussures. en tous genres,
pour la vente en gros et détail : hom-
mes, femmes et enfants.

Les commandes pour la Cote seront
expédiées ala charge de |Etablisse-
ment. En achetant en gros, ib doane
cing pour cent d'escomple (5 °/o).
Soins, Exactitude, Penciualilé.

42, Rue des Fronts-Forts, 42.









ntle public de notre dévoué et
sé Commandant de Commune,
uelgues mots ne peuvent témoi-
ten faiblement de son vrai mé-
6 s¢ rappellel'Smouvant discours
de la Paroisse, prononeé le 1°
da mois de Juillet écoulé, ob
‘Si avantageusement dy. zéle €
ge du Général Damas.

HORE TLDS






eo

y wer 6
Grand Rue, N° 157,

Viennent de recevoir, par la derniére
ocession, up assorliment de Machine:
Singer-a pied et & main pour cordon
niers, taillears ef mo tistes, ainsi que
les formes frangaises.

Dans leur maison, on trouvera . ar
icles pour la cordonnerie et cirage a
gules sortes.

- [ls s’oconpent d'expédier, sous com-
nande, des souliers pour toute la cdle
ViHain, les [fais a leur charge.

Eofin. ils sont ala disposicion de
I tous pour les commandes:de Machines
41 toute autre commande.











saat






Fptevinnmpe cots | | mamecgncnticnt | | snus SMART

arene arsetetainijencsintrten tele treet teh OOM Ott MiNi chen



Gls: Kemhorruesise tacricaine

sr


















Le steamer «ALLEGHANY? ayant
quitté New-York le 17 courant
pour Port-de-Paix et le Cap-Hai-
tien, est attendu ici vendredi pro-
chain 24 courant et suivra proba-
blement le méme jour. pour Jé-
réemie, Gonaives et Santa- Marta,












prenan (la malle, frét et passagers. -

La malle pour New-York et
l'Europe par le steamer «Vaupr-
via» (vid dérémie) sera fermée &
la. Poste vendredi prochain 24.
courant 46 hres précises. du soir.
- Port-au-Prince; 18 Aott 1906.

Ff. HERRMANN & Ce, Agenis.

Soot Eprouvée dans la per-
EAN-Cartes EAN Jacques,
SU Gl irére, os “ :
‘Part Funébre
J.C. D. Lespérance* ont la
Ous faire part de la mort pré-
Pur tegretté fils Close. Les-
eve au Collége-Louverture,
_Aodt, a trois heures du

Dr Gaston Dalencour
Ancien Assistant en Médecine eb en
Chirurgie de la Polyclinique Péan, |
Membre de la Sveiété de Wedecine et
d' Hygiene tropicales de Paris.
Chemin des Bailes : Nes 38 elds.
Gonsuliations lous les jours de7 a9.









rr eee

Fatreprise d'Laux Gazeuses’ de

Port-au-Prince
21, Rue des Miracles, 2a. |
FOURNISSEUR: _

4u Grand Cercle de Port-au-Prinee
du Petit-Club.
de PUnion Sportive Haitienne
du Restaurant de la Paix
« du Commerce
de PHétel Bellevue
« Gentral
a de France
é Patrie
~ du-Café-duPort— cece
du Bar Fin de Siecle.
« du Commerce
des Amateurs.
du-Port
International
de la Bourse -
de la Chambre
de la Poste
de la Gare.
du Palais
de l'Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon ieee
Cantave
Aux Caves de bordeux
Gonaives: KR. Sechatt
PetiteGodve : Café -Lechard
Jérémie. Café dela Paix
St-Marc: \. Dalencourt
Jacmel. \. Lafontant








































* 2 B&B oe a2 &§ 2 fF & & HS we

Médailles de toutes les Expositions du Monde, y compris
d'Or, quil vient dobtenir de V Exposition de Sig



Césars,

ient Monsieur Barbancourt a la disposition des vt
rs, et BUSSI pour expédier leurs commandes tant a
lle que pour lEtranger. i











ae OD gD -
: COUT AGRE WABLE — CONSERVA “TION PARFAIT. E
4 TOUR — REUMES — BRONCHITZ3 — a
INELUENZA — AFFECTIONS BES POURBNS -

Rre © Republicaines | a 123.) FORT 4U PRINCE. Hf Erk, er ns Pe



ALADIES bU SYSTEMES fu

Varices, Hémorrheides, Varlcocale, pall
chronique, Recidents du Retour d'2

ant la
1 Cel fait] "orlefanlieg de ret Bilal, at-co qul explique a1 aupértorité t ‘eat ay qual i cont pee
on Ptlacipes -actife dew fowilies ut da Vérurce & Haimanels Viraiuce mt ne ep
lent: ul est Jeatednent congilers par ina mederings agoliia dean erreains cP

Antihe morrhoidaires. ~ Doss: by verre & iquecr par ou coape dena, & chats oe

vtatee PH ARM AC a fF Oo J F N Ek cant a

@ oe te MECC OM sae





os



























Full Text
oa






























RE INDIGENE

ec un réel plaisir que nous | eee .
Je quatriéme fascicnle du | 825: fortes et répétées, enaphy:éme de
otanique appliqué a ja ffore
Doeteur Victor Dalcinég Jn | ts
eur a I’Ecole Nationale | 8@ da sujet. L antidote est selon le mé
ne et de Pharmacie. |me auteur, lamande des graines de |
présenté, sous une forme
allrayante. Pétude de la fa-
uphorbiacées dont 'a con:
rail ulile naa pas seule-
hommes de science de notre |
§ aussiaux hommes du mon-
Oulons volontiers, 4 tous les

jmentbrilante; «lors il ya des horri







a




avoir préilablement fait vomir, si on
intérvenait dans les premiers moments
de Vaccident. [| prétend aussi que les
feuilles da‘ cédre blanc de St-Domin-
gue (Bigmonialeucoxylion) ou bois
at la flore indigane est une | Te26ue possdide les inemes propriétés
ertile en réyélations dont lg | @eUloxiques et qte les fenilles du Pe-
fidu s'irapose en no're milieu, | @éaWdicinier y sont wiles par leurs
d voml-purgatives, D

, VeTLus
|nous apprend de son coté gue Peau de
















Peta Suns coutesle, dara jour |
ferlaines pratiques jusqit ici




comme surnuturelies bien | Mee est Pantilote palurel du mance-
vérité, elles relevent exelusi | filler pour ecombatire Jes eruptions




| que determine eau découléa-de ses
| feuilles sar les personnes gui restent
sous son abrien temps de pluie. Les
naturalistes européens ajoutant erédi-
lement foi aux tradi ions imaginatives
du peuple, prétendaient autrefois que
lombre mém- de celte [dale eupbor
biaede était morteide. I) nen est rien;
et depuis longtemps deja on est revenu
Je ces mythes populaires et la science
a méme utilisé /éeorce. fo fruit el les
semences de Larbre de mort comme
vermifuges. ~ Ce guil ya de vrai, c est]
que la plante est toxigae, daogereu-e
H€@, a cause de ses pro- of elle végéle. en ce ge les Anim aX |
antes, sous le nom:d'ar | Gui ep mangeat les feuilles et les fruits |
» le Docteur Jean-Louis | peuvent occasionner a Lhomme, qui]
€€s lermes: “ | ensuite se nourril de ces animanx all |
Sparlies de la plante sé. | Mentaires de graves intoxications,
Mileax trég vénéneux, | «Ainsien 1891, jai été témo'n aux
‘peau, il détermine une | Gayes de plusieurs cas d empoisonne-
H atcompugnée de dé. | ments, suivis de mors, chez les gens |
-Gune éruption pustu- | qui avaient consomm des erabes qui|
€ment conibaltue par | 6ux-ménfes s étaient repus de graines |
“oucoinbre zombi (Da- | et de racines du Mincenitier trés com |
1) Ou d'autres sola. | mun dans les pareges marécageux de |
Foyées ef appliquées to | celte cité riveraine, et surtout a PPe-|
les partiés affectées, | a-Vaches dépendante de cette commu |
“TH par les fruits de | ne. En été of fructifie le manceuiller, |
CON Nait daprés de Gro | les crabes de cet endroit sont rigou |
l6tees. qui suivent . | reusement proscrits de |'alimentation, |
S108 forte de la bou. | il-en°est de mame de ceux du Petit |
: de loasophage, de | Trou-de Nippesetde Ewubasse(Grand-
Hlestir olLaere et | Anse) oli abonde cette plante..
le, dont|-..«On congoit de ce chef pourquoi |

© la connaissance des proprié
inconnues de tous, de notre
“tprenrnte flore tropicale. ~
Pplaudissonsdone de tout eceur
lleations de notre distingué
Le Docteur Jean-Louis a
ie [homme de science ne
t pas, ila. pour devoir de
Mer dux autres, du résultat
fencieux lubeur. C'est ain
ot de-cette muniors seu
Science devient utile ¢
8.

Maneeniller, plante in












a
el































- Port-au-Prince (Balti)



, les lévres sont escoriées; le ventre
isenfle et la pean devient prompte- |

| ptlations,des sueurs froides et visqueu- |
| la réte et de la face, lequel est en rai- |

| son directe de la susceptibilité nerveu- |

Liane contrepoison ou Nandhirobe C1) |
en émulsion ou eu looch huileus,aprés |

28COUTLEZ |

4 Aes

| Monsieur le

Mardi, 21 Aodt 1908 ©



sous la domination francaise une ore
donnance de police prescrivait la des-
| truction a outrunce de ces terribles
| hétes des lagons et des salines, qui
| pouvaient Jevenir une arme défensive
aussi Insidjeuse que puissante entre
les mains venveresses des malheureux
esclaves. Les crustucés dont nous ve-
nons de parler ébint largement répan-
dus sur nos mirchés et habitant sur-
tout lesendroits bus allernativement
| couverts et découverts selon la marée,
lieux aussi propices @ la croissance
de Manceniller, il convient d’ordonner
encore et sévérement sa destruction.
let combien alors de vies humaines se-
raient préservées | Plus rarement on
entendrait raconter la disparition de
toute une famille, aprés Vingestion de
crabes nourris des racines et du fruit
dé cetle plante gui a bien mérité son
nom expressil darbre de mort!»

Ces queigues lignes font voir tout
Pintérét pratique de telles études dans
notre milieu, .

Toute notre
Jean-Louis.

admiration au Docteur

(1) Feviles cordifolia.





Ale Pierre Hudicourt demande Vinsertion

acs

pléces SuIVantes:

Port-au-Prince, le 18 Aott 1906.
Commissaire ou G uvernement
prés le Tribunal Civil de Port-au Prince.

Monsieur le Cummissaire,

J'ai lhonveur de vous informer que je
enouce formellement a la plainte que j'ai
formée 4 la justice répressive contre Man-
sieut Charles Rouzier. Veniilez m’en don-
ner acte,

Agréez, Monsieur le Commissaire, Vex-



| pression de mes salutations distinguées,

(signé ) Pierre HUDICOURT.

Port-au-Prince, le 18 Aodt 1906.

| MM. C. Gantuier et Etienne Maruon.

Ey Ville
Chers Messieurs et Amis, .
Je vous prie de denjander, de ma pirt,

14M. Charles Roozier la rétractation for-

meile des commentaires offensans qu'il a

a
pobliés dans le ‘otrpal le «Noovelliste », en outre, qa’ il ne pouvaient ¢ et ne.

a propos d’un procés-verbal dressé ‘par ses vaient point revenir sar Vaffai du
amis et les miens. ——, Aodt, dé réglée par d’ant
_ Différemment, insistez pour ane reps e, dev injures da ¥
tation par les armes. | ont provog wé le cartel eo di mn, th
Afin de dégager votre responsabilité | re pouvaient accepter Waccorder a vi
quant arx suites de cette rencontre, je Roovzier_ la qualité d’offensé,
~déclare désirer que'le combat ait lieu 4 Ja , qui ont été Bites 2 lear client étan
carabine “Remington, petit modéle a. Wwenle | derniére gravité,
pas. Devant Vinpossibilité de sen dre:
Crest ma seule arme et je suis Poffensé. | chacune des parties maintenant ses pr
En vous remerciant par avance de vo- | tentions, le présent procés-verbal 2
tre assistance, je yous envoie l’expression | rédigé et signé en double.




























de ma profonde reconnaissance. | .(Signé ) Rud. Tiphaine, A. Deforest: |

(signé) Pierre HUDICOURT. | E. Mathon, evocat, C. Ganthier, avocat.
~ ‘Pour copie conforme, :

Port au-Prince, le 18 Aodt 1906 Plexre HUDICOURT. :

Monsieur Cuartes Rouziex>— En ville, | ===
Monsieur, ‘

A propos du_procés-verbal rédigé le 13 | m D
ducourant par vos amis et les miens,vous |

avez publié, le 14, dans le « Nouvelliste », |
des commentaires jui m’offeasent.Je vous |
en demande la rétractation formelle ou |
une réparation par les armes. —

Mes amis sont MM. C. Ganthier e: E.
Mathon, —
Et je termine par la formale polie de iviée anx flammeés incessamment.
mes salutations. — : 3

__.....(Signé) Pizrre HUDICOURT _Chambre des Députés

shears Wettatente

- Avjourd’hui, dix-heit Aott mil neaf:



Vente “aor. Le
Le Syndicat des Agents de Chinge, 4




j taux de 383 °/s.




















cent six, MM. RK. Tiphaice et A. Lafo-)
rest, témoins de-M. Charles Rouziers °C:
Ganthier et E. Mathon, témoins de M.
Pierre Hudicourt se soni réunis a cing
heares de l’aprés-midi pour statuer sur
la lettre-cartel remise 4 M. Charles Roa-
zier de la part de M. Hudicourt.

Aprés échange de: pouvoirs e: discus-
sions, les témoins se sont séparés pour se
réunir A une autre heure que leur fixe-
ront les temoins de M. Charies Rouzier.

Sept. mots rayés nuls.

(Signé) A. Laroresr, Rup. Tipnaine,

cu. Gantuier, E. Maruon.

Pitman

précédemmenat — le vote--du-Bldget-pé-
néral pour cet exeicice : 1906-1907,

Le budget des Coltes a été d’abord
adopté, Le député ‘de St-Louvis du Sed,
Mr Mombéleur a demandé que ce Dépar-
tement se soucie des vocations haiien-
nes au sacerdoce,

avgmentation. On »s’arréta sur le Dépas-
sement de la Marine dont le projet a été
sanctionné tel quel.







, projets suivants:

Avjoard’ hai, vingt Aott mil neuf cent
six, 4 cing beue, de Vaprés-midi, les
soussignés C, Ganthier, et E. Mathoo,
témoins de Me Pierre Hadicourrs Ro T1-
phaine er A. Laforest, témoins de M,
Charles Rouzier, se sont réunis an cabi-
net de M* Mathon, pour statverc sur la
lettre-cartel remise par les deux premiers
4M. Chares Rovzer.

Sur Vobservation de Messieurs R. Ti.
phaine et A. Laforest que leur client ne
peut rien discuter, tant qu ‘existera la
plainte deposée au Juge d’lostruction, il

ieur a été alfirmé et prouvé que la plaime
a &é revirée par M. Hudicourt; ce, afia Assemblée Nationale

de pouvoir aller sur le terrain d’hor Se matin Jes dene Chambres vont s'ad
neur, et promesse a-été faite de signifier | JOMete Bm Assem lee

nie Vilaire B 505
Subvention de Vécole de. Melle dali










Nord Alexis;

Un professeur laique pour Vécole de
Fréres ;





mes;
La reconstruction du wharf du port.
Et le siége fur levé.





Ce point régié, les iémoins de M. Row | dent Nord Alexis, lequel a 16 déposé
gier ont -voulu obtenir pour leur client ta 5 de |
qualité de premier offensé et le droit de | 9° ‘ession. a
réclemer la priorité de son cartel du 1 3 | . Protection Industrielle. :

Act. Poe de Haiti Littéraire et Sociale.
Ceox de M: Hadicoart ont repoussé} Nous venons ici “protester: contre”

la priorité demandée, en +e basant sur la | continuation de exportation des

lettre de M. Rowzier du 6 Aodt qui con=| de boeufs et de chévres ‘et autres,



aient la premiéie injure. Ils ont déclaré, | tanger, lesquelies du. reste, ne payent du

La contre-valeur, en gourdes, sera li-











“Asa séance d’Hier, les Députés aprés
avoir liquidé leur correspondance ont
| continué —- comme nous lannoncions

Emile Marcelia est heurensem

Ensuite on passa au budget de la Guer- }
re oli les appotntements des adjoints at- |
rachés 4 ce Ministére ont bénéflcié dune |






| Marcelin et sincéres voeur ¢
| bébé.

Le député Fleury Sanon a déposé les |
| tiense donne une repr

Sibvention pour l’école dé Mi le Eugé- | Hdtel de Pétion Ville. Des ¥

| ressantes seront offerte qux 2

Lestin. G40; 74
Un profe-seur de Sienogtaphie au Lycée |

| lade a Pétion-Ville. Cest M
La construction d’une prison des fem- |
mes et la restanration de celle des hom- |

4) tans,

aM Bouvier le desisiemenc. ce $00 ads : anton aura “Pour objet” da diseussion de El
versaire avant loute rencontre. | Feponse au pease de S, Exc. le Prési-

Lavec l’Exposé de la Sitnation a Tourerty:

outer ace nombre.
ves, 4 Jacmel, a Jé
autres villes de ls Re
dustrie est des plus”
luits manufacturés

~ | préparé de toutes les.
[dent en rien 4 ceox de
| avancée,

Or, ily aa protéger
Pactivité nationale.
Et le seul moyen, |
ficace de le faire, cest

| tation des peaux brutes et

| droit de compensation,
| nofacturés de ce chef:

| dans les Tanneries nation

Le Dipaniement des fi

| de nonveller ressources:
| nettement indiquée; not
| cohfrére Péquiére gui est
i vendu, hier, pour compte du service de |
| Retrait, la somme de 8.000 doll lars, an]

‘Commission préposée 3 ce
ra a ses collépues, plus éle
nous ne pouvons le faire,



| ne peut que puissacsit
i lement -compter dans la

mentation. de notre Bi :

compions.







G

Cet -aprés-midi, la Com
va tenic-probabl lementsad
Nous souhaitons que les”
cette ceuvre produisent toad |
froits que l'on en attend. |
Naissance

Hier au soir A sept beure

















chée d'une gentile petite fille
le prénom de ZOZANNE,
Nos meilleures félscation
















Demain soir, la




















Mme Balmoar.
Une vaillante ppstiratrice:
xcellente mére de famille

mour Lépine. Elle souffre de
jours. Son état ne laiss¢ pat















‘Nous formons d ‘ardents

| rétablissement de cette. int

Petite Teale ,

| pons. estreven
do géntial Damas

s'est altérée. Nous fe -

haiter un prompt rétabli

lant officier, dont la «
gation ‘ont su nous cnet
Le Gt! Damas est DD

et ‘corect, oe caract

dont ledésintéresse™
a aL oe Ses efforis §
aa justifier pleineme

Chef de | "Brat doat il
























































le plus en sa fivenr, Ses funérailles ont eu liew le méme ime (j nw J J ACOUES a

n commandement, il n'y jour; 46 heures du soir. | ceron hi Ub)
pone ve ae edie: pea Pestel, 14 Aodt 1906. Sage Femme: de la Maternilé dé Port-
DOE 5; A Vendre -au-Prince et de la Polyclinique Péan.
uligrement payés chaque © = Le « New-York Hérald » 4 10 centi- wines 4 ton de
a as a fatipabl hoe con Olfre ees services 4 la population de
ravailleor infatigable, tou-° mes or. chez LaGo Hire s¢ : f wee
a oli 7 CHEZ LAGOJANNIS, la ville des Gonaives, ou elle fera un

4) ilse multiplie pour la- gw, ' , A. 4 , ‘

: Be loegen coe Pe ad SS eee Demande d emploi . oy séjour-de 2 016
en plaine, faisant broiler des) Un étranger actif, intelligent, s’offre |
at la chaoxest destinge al’ Pour un emploi soit dins le commerce,
a de la réfection des ron- , soit. dans une entreprise industrielle. |.
ic suivant témoigne ample- «— S'adresser en nos bureaux.
confiance qu'il inspire ala! ee Avis
1 de la, symopathie @ontilen! Le sonssigné porte a la connaissan: ;
'ce du public en général et. da com-,;













| fl est-généralement reconnu qu’on
‘ compte pour autant d'individus ‘qu'on
posséde de langues vivantes et que par-—
“mi ces langues ANGLAIS, par son



dant de l’Acrondissement | merce én particulier qu'il n’est nulle- G
bes, a demandé en troisfois' ment responsable des dettes et actions | universalité et son otilité dans le come -
sion des Anglais, tant au ba-7 de Mme Th. DAnsowst, née ANGELE , Merce, le voyage, la Jittérature, occu~
ce que sur |Hétel de la Pa- | CousrinLant, pour cause grave. | pe la premiére place. a
avait rien 4 dire de la con- | Lafosse, le 29 Juillet 1906, . | _ Lecteurs, st yous désirez acquérir
amas envers la Commune. | ‘Ty. DARBOUSE de solides connaissances de cette lan-
is, on a tonjours déposé en po , “ | gue si importante, vous n’avez qua pas-
nle comblant au comtraire | L’Hétel St-Charles 2 Thor | ser au N’ 29, Rue des Miracles, vous.
: : Annonee au public qu’d partir du | entendre avec le professeur si-répute,
i
:



4

> fer Aodt, on trouvera des chambres a |

. J.J. Desce qui, en 4 mois, par un
procédé trés avancé et trés pratique,
mettra 4 méme de lire, écrive, parler
et comprendre la langue des Anglais et
des Américains.

Lecons a domicile, ou chez le pro-
fesseur, seul ou en groupe. — Prix
trés. raisonables...



as moments, soutenant de son
ceuvre d’évangélisation du Cue °
isse, il visite avec lui les cha-
* concert ils ont construites ;
ue tous les enfants, sous l'in- |
des Chefs de section, soient bap~ |
-ya surtout quelque chose
cet-officier; c'est -son-esprit 4
mnvers tous, sa grandeur d’ame. |
|
|







louer en dehors du service de J} Hétel.
Pour le prix et conditions, s’adresser
au Directeur-propriétaire.

A vendre
Un grand buss réparé a neuf. S'a-
' dresser rue du Poste-Marchand, N’ 41.

fé pas que dans son commiande- ®
chef de section spécule sur la

a lignorance du pauvee habi-

eons {Y arsoes

: Afin déviler tout facheux incident,
nee fore ea Mickee. la Direction prie Messieurs les voya~
le mreoccube let las Mest ne ? . ' geurs de bien vonloir CONSERVER JUS
ne régae pas in ‘son chen cian. i QU'A LEUR DESCENTE DU TRAIN. les ite-
L gee les lois soient res eetbes ho , kels ou guiltances qni leur sont déji-
he frappe as im Mer 24 te i vrés en cours de route et qui doiven
bi le chef a section Prabicant BPRE PRESENTES 4 CHAQUE REQUISITION
ppagnes. y Rapes | DES Receveurs et Contréleurs.
né faisons que notre devoir en | . La DIRECTION.
Port-au-Prince, 20 Aout 1906.
ze
|







5
Fabricant de Chaussures,

Annonce au public_que |'Etablisse-
ment a foujours en dépdt un grand
tock de chaussures. en tous genres,
pour la vente en gros et détail : hom-
mes, femmes et enfants.

Les commandes pour la Cote seront
expédiées ala charge de |Etablisse-
ment. En achetant en gros, ib doane
cing pour cent d'escomple (5 °/o).
Soins, Exactitude, Penciualilé.

42, Rue des Fronts-Forts, 42.









ntle public de notre dévoué et
sé Commandant de Commune,
uelgues mots ne peuvent témoi-
ten faiblement de son vrai mé-
6 s¢ rappellel'Smouvant discours
de la Paroisse, prononeé le 1°
da mois de Juillet écoulé, ob
‘Si avantageusement dy. zéle €
ge du Général Damas.

HORE TLDS






eo

y wer 6
Grand Rue, N° 157,

Viennent de recevoir, par la derniére
ocession, up assorliment de Machine:
Singer-a pied et & main pour cordon
niers, taillears ef mo tistes, ainsi que
les formes frangaises.

Dans leur maison, on trouvera . ar
icles pour la cordonnerie et cirage a
gules sortes.

- [ls s’oconpent d'expédier, sous com-
nande, des souliers pour toute la cdle
ViHain, les [fais a leur charge.

Eofin. ils sont ala disposicion de
I tous pour les commandes:de Machines
41 toute autre commande.











saat






Fptevinnmpe cots | | mamecgncnticnt | | snus SMART

arene arsetetainijencsintrten tele treet teh OOM Ott MiNi chen



Gls: Kemhorruesise tacricaine

sr


















Le steamer «ALLEGHANY? ayant
quitté New-York le 17 courant
pour Port-de-Paix et le Cap-Hai-
tien, est attendu ici vendredi pro-
chain 24 courant et suivra proba-
blement le méme jour. pour Jé-
réemie, Gonaives et Santa- Marta,












prenan (la malle, frét et passagers. -

La malle pour New-York et
l'Europe par le steamer «Vaupr-
via» (vid dérémie) sera fermée &
la. Poste vendredi prochain 24.
courant 46 hres précises. du soir.
- Port-au-Prince; 18 Aott 1906.

Ff. HERRMANN & Ce, Agenis.

Soot Eprouvée dans la per-
EAN-Cartes EAN Jacques,
SU Gl irére, os “ :
‘Part Funébre
J.C. D. Lespérance* ont la
Ous faire part de la mort pré-
Pur tegretté fils Close. Les-
eve au Collége-Louverture,
_Aodt, a trois heures du

Dr Gaston Dalencour
Ancien Assistant en Médecine eb en
Chirurgie de la Polyclinique Péan, |
Membre de la Sveiété de Wedecine et
d' Hygiene tropicales de Paris.
Chemin des Bailes : Nes 38 elds.
Gonsuliations lous les jours de7 a9.






rr eee

Fatreprise d'Laux Gazeuses’ de

Port-au-Prince
21, Rue des Miracles, 2a. |
FOURNISSEUR: _

4u Grand Cercle de Port-au-Prinee
du Petit-Club.
de PUnion Sportive Haitienne
du Restaurant de la Paix
« du Commerce
de PHétel Bellevue
« Gentral
a de France
é Patrie
~ du-Café-duPort— cece
du Bar Fin de Siecle.
« du Commerce
des Amateurs.
du-Port
International
de la Bourse -
de la Chambre
de la Poste
de la Gare.
du Palais
de l'Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon ieee
Cantave
Aux Caves de bordeux
Gonaives: KR. Sechatt
PetiteGodve : Café -Lechard
Jérémie. Café dela Paix
St-Marc: \. Dalencourt
Jacmel. \. Lafontant








































* 2 B&B oe a2 &§ 2 fF & & HS we

Médailles de toutes les Expositions du Monde, y compris
d'Or, quil vient dobtenir de V Exposition de Sig



Césars,

ient Monsieur Barbancourt a la disposition des vt
rs, et BUSSI pour expédier leurs commandes tant a
lle que pour lEtranger. i











ae OD gD -
: COUT AGRE WABLE — CONSERVA “TION PARFAIT. E
4 TOUR — REUMES — BRONCHITZ3 — a
INELUENZA — AFFECTIONS BES POURBNS -

Rre © Republicaines | a 123.) FORT 4U PRINCE. Hf Erk, er ns Pe



ALADIES bU SYSTEMES fu

Varices, Hémorrheides, Varlcocale, pall
chronique, Recidents du Retour d'2

ant la
1 Cel fait] "orlefanlieg de ret Bilal, at-co qul explique a1 aupértorité t ‘eat ay qual i cont pee
on Ptlacipes -actife dew fowilies ut da Vérurce & Haimanels Viraiuce mt ne ep
lent: ul est Jeatednent congilers par ina mederings agoliia dean erreains cP

Antihe morrhoidaires. ~ Doss: by verre & iquecr par ou coape dena, & chats oe

vtatee PH ARM AC a fF Oo J F N Ek cant a

@ oe te MECC OM sae





os