Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
Se

Port-au-Prince (Haiti) \ Samedi, 11 Aoat1906_






















AGNIE FR ARCA! : ; hommes ayant pris part Ala muti- Norp Avexis, pour le bien qu’ll a ac-
a weet Sâ„¢ Tnerie de lescadre dela Mer Noire, compli. en faveur de cette population,
BLES TELEGRAPHIQUES | ont é1é détruits avee Papprobation vans ua velection de enti semopumen: '

: : : j i, * . nae te # 3 ‘ 1 % a ;
OPOLE da NOUVELLISTE dle Fam ral Peeydlol, un de seria ‘depuis aprés le regrettable incendie.
IRODUCTION INTERDITE), cor pliquer aeitua ion. Ges ¥% PPOTIS | de 1902. . oe

: | Seralent cepenaant necessaires pout Aujourd’hui, grace a l’activité des

la confirmation des jugements pro- entrepreneurs, purticuliérementdu trés
soncés par le conseil de guerre qui | distingué Monsieur le député St-Julien ~

a jugée tes mutins.-- einen ttnntnnin wt ete pe ete nana

Sano quenous avons vu a Poauvre,
Le «Nouveau Temps» dit que le |

et qui s'est donué beaucoup de pei
gr4nd-duc Nicolavitch, cousin. du ; les travaux sont achevés dans les me
Tsar, sera nommé prochainemen

| leures conditions de solidité. — Sans

an commandement supréme de l’ar- | voulcit, un instant, ellleurer la modes-

* wae . : . i ie de Moosieur St Julien Sanron, nous
mée, mais sang pouvoir dictatorial. | 7S ’

; s sans pouvoir dict |lui adressons ouvertement nos com-







ois eas

“especie:







On rapporte que [état |
du cardinal Rampolla ins-|
randes inquiétudes.-- [| es
de et on ditqu’il a trés pe
“¢ dé recouvrer la santé. ~
RTERsBouRG 9.— Par suite
joration de la situation, pla- |
iments dela garde ont été | MEE - pane “y
aucamp d’éié a Tsarkoé- | St-PareTspours 9 (SOIT).--" Les | pliments; aussi, aux officiers militai-
FEmpereur a décidé de se | Bominations suivantes ont Eté offi- | res ex commandant de Place Wici. qui
de séjourner pendant cing | ciellement confirmées ce SO. |Tont patriotiquement aidé a ce travail;
Empereur partira samedi. | Le prince Vassilchikoff, au poste | en dernier ressort, a l'actif et intelli-
les cercles de la Cour,on est | de ministre de Pagriculture; M. Bi- | gent général Georges Bréa,

slait de cette période de cal. | loxofolf, ministre du commerce; M.} Le Gommerce s’en ressent bien du
bon elfet de cette réparation, dans

iva permettre au Gouverne- | swoleky, procureur-général du St- | b rati
Synode, | |Pembirquement et le débirquement
| des marchandises.

‘Hatigurer son programme. | >! Ode. .
UY—La reprise du travail| Sf-Puirerspourc 9.--- Les jour: |
érale.--- L’arrestation des agi. | N@UX de Vaprés-midi rapportent que | Le cabotage, également, en tire un
} atdes chefs des syndicats sept cents personnesont été tides ou | grand profit; et. ea general, le public
rscontinue, | | blessées pendant un nouveau com- soos on pene | au ile quon en re-
Ris9.— Le P at & bat entre les Tartares et les Arme- | COBM#IL Ladescent ces voyageurs qui, —
â„¢ @ Pape est souf- |? a, | auparavant, se faisait mal, avec un peu
- niens, dans le district de Shasha, | d accident, s’eflectue actuellement avec

prov.nce du Caucase. | . | beaucoup de commodité, an moyen
Paris 0.---Les deux frangais,dont) deg escaliers attenants au wharf, qui
un Capilaine,arrélés Comme esplons | sont parfaitement rétablise—
& Nancy (Moselle), ont été remis en} Reconnaissons, encore une fois, que
¢ liberté aprés interrogatotre. | cette cauvre d ulillé publique est doe
etre s'engage A ne pas an- | Alasuite du dernier Conseil des | au Gouvernement deS. E. le Général
‘Thibet et A ne pas inter- | Ministres, il fut décidé que le Eeu-| Norp Avexis dont tonte Tinclination
les affaires intévieures de | tenant-colonel Rollin et le comman.- | est au bien. Enregistrons aussi gue les
“« La Chine, de son célé,ne dant Lauth seraient mis d’office a la | Wavaux Ge Vieglise qni étaient momen-

aucune puissance étran-

ws .{tanément suspendus, continuent, au
ratraito is iW ar | isi : :
: retraite, en raison durdle joné par | plug grand plaisir de tous, par le don
théler aux. affaires thibé-
E | omtuper une partie da

eux dans Vaffaire Dreyfus. Toute- | d'une valeur ronde. que le Général
fois cette décision he sera officielle | Norp ALexts a fait de sa bourse au
ae que fin Septembre prochain. lcuré de la Poroisse, linfatigable Pare.
7D 9.— Le eabinet espagnol sinnerman mice Maudet, qui, a son tour, est & louvre
Occund aujour d’hui dela pro — gage | pour nous achever ce temple, dont le _
- Nonce apostolique con-
oe Gouvernement qui | |
A e @ eg Be : haan 4 “ + ot. J 3 2 s tt by :
Sie de refuser | Le Wharide PetitGeave =| Comme dit Padage : « Petit a petit,
Mariges Consacree aux | : La reconnaissance est un devir. | Voiseau fait son nidl»
anees civilement. Les . oan ia considér | Espér : i mai
Ce serait une faute je considére, de| Esperons, nous aurons ce qui man.
BOURG : Qinse ‘On eroi mer publiguement noire reconnaissan. bien des villes de la République, ont
8 sur’ le procés des} ce au Gouvernement du PRESIDENT | 2ussl leur part de bienfait,émanant da.





ae




L
> neiarafssasngstaeinninn

































































ES9.— Le texte de la con-
nglo chinoise, au sujet du
€lé publié aujourd’hui. -

“onvenlion confirme le tral- |
ule 9 Septembre 1904. |



























onal atti








sort a été aussi mulheureux que celui
du wharf Au fur et 4 mesure, nos édi.
| fices publies se relévent. - Tant mieux.
oe de Maintenir | passer sous silence |achévement com- | que disgracieusement a cette ville: .
S aroits de Vautorité plet des travaux de notre wharf, Par | « Une fontaine et si conduite d'eau. >.
: | ainsi, nous sommes heureux d’expri- | En somme, 4 linstar de Petit Godve,










ae

ea

—~ALEXxis, aussi bie pour s6n épouse, et

avoir liquidé ses travaux: préliminaires, a

« fruits, sinon ici-bas, mais invaria. |, **O0ffa-t-on enn jamais ¢
__«-blement au-dela dé-ce ‘monde = dans’ \a-sitwation des maitres dg notre

Gouvernnment du Présinent Nonp ces modestes ouvriers de
Atexis, dont leg vues tendent manifes- sans relache travaillent 4 Vagra
tement au bonheur général du Pays. ; intellectuel «

« Qu’ll est bon de faire le bien, ee jamais | ' des faveurs qu'elle ac- | ils ont eee
« bien seul est impérissable. C'est une , corde, la plupart du temps, 4 ceux de : S| Jeane couple,
« semence qui rapporte toujours debons , 4's les plus ingrats et les plus obscurs
i « Pourra-t-on enfin jamais~




















« 'immortalité. Si la reconnaissance | gbement a celle des maitres des U
« du bien, trés souvent, se cache dans | sités. €trangéres, que la société
«les replis de Yindifférence ou de | destime et de considération et dor



« Vingratitude, humainement parlant, | (at provége ia Uieillesse contre les hasards | a scce pour demain sol
« attendons, avec foi, auréole de gloi- | Ge tesistence fe tsa. de Pétion-Ville. 2
° 2 a /
4Te@ ‘que Dieu accorde aux bonnes ace «Aux Erats Unis, le maltre d’école SNe te
" . Mos projections Cinématograp
« tions.» jouit de tous les priviléges; il est persona | RFS
. faienne grata ala cour comme a la ville, ec dans ditions de Gramophone
Nous faisons des veux de santé et | ’ epee a oe "| Le programme renoa
5 les cérémonies officielles il prend rang] | PS
de bonheur pour S. E.le Général Norp : ee ee “pmées qui serout
BRR Annis immédiatement” aprés les juges de la Smarveillement de Vs
demandons 4 I'Etre Supréme d'inspi-| Cer Supreme. rane nag | comme aux deux pré
rer toujours_cet Honnéte Vieillard dans « Nos modestes instituteurs n'ont pas] oo a. succes, |
Poouvre de régénération qu’ll poursuit | besoin de cet exces dhonneur, = a Basin Ville se ren
pour le bien de la Nation. "fis demandent seulement a la société | représentation de dema
NE VARIETUR [9 elle leur accorde plus de déférence, et) “* sd
| a l’Etat qu'il lear témoigne plus de solli-| Protection de
i citude.» | o -| Her s'est réunte au
| Il est donc 4 souhaiter. que Pouvoirs | ¢Socisté Be act ;
Législatif et Exécatif s’unissent pour faire | t8t¢ @4 Tapport tres ial)
(un sort meilleur a et pins digneo os. ail br ter Rosemost
Vent vo - | ants pronniers de l'éducation nationale. | oe Ses stats s pi a
ente r | cc oo Bi eee . i
Hier, le Gouvernement. a_vendu, par | __ Revuede Législation. a des dite statues @
le Syndicat des Ageats de Change, 8.000} 44 ¢Revue de Législation» dont la publi- | qu’ils seront imprimés.
dollars & 426 */o, poar compte du Re- | Cation avait écé rerardée en raison de plu |” Remarqués dans lassi
trai’. . _|sieurs cas de maladie survenus parmi les | comptait pas moins. dec
| ouvriers typographes chargés de l'impri- (pres, ceux de nos collégu
met, vient de.paraiive-en deux numéros | oy assister A notre prem
avec.des matiéres trés intéressantes: | juge P. Jean-Jacques, M
Le premier (fascicale de Juillet) con-} the et Emile Lacroix,
tient:— la discussion d’une question po- | veau, le Dr L. Camille, LE
ste par M* Morin sur on cas de nationa- | Chevry, Me M. Benoitett
lité contestée; -—~ ane importante délibé- | Se sont excusés. pat = U
ration sur les communications de M. Louis | mie, Mixime Crépio, oe
Borno a propos de l’emphytéose.et de l’ar- | V. L. Gilles er le députt
ticle 6de la Constitution; — une commus | empéchée. LIE
nication de M. Denis S~Aude sor Péten< | Louis Ex.
~~~ au paiement des intéréts dus sur la | due des pouvoirs do Tribunal Criminel i _ Funéraiiles
Dette consolidée et emprants unifiés; - - | dans application des peines;— exposé) Cer aprés- midi auront.
au taril minimum et au tarif maximum ; | des points de droit soulevés par: Waffaire | pas dy général PLesiL Roc,
4 Particle. 27 de la loi sur les douanes. | Aboilard; — un article de Mr Georges)

° . ; . TRES | Page de 81 ans. —
Mi le Député Desgraffe doane lecture, | Sylvain relatif au projet de loi du Minis- | iv convoi partira de |
annomda Comité de PIatérieur, d'une} ue |

tre des Finances taxant en or les droits | tuaire, sise’ rue do Magasit t

proposition de loi élevantau rang de quar- | dimportation; ~ la rectification par le | ¢.-¢ de I’Bcole-des Arts M
tiers les postes militaires de Ganthier | méme d’un point d’histoire a propos-des |.» rendre a |’Eglise S:e-Aoe
(Croix des Bouquets) et de Saillant (Fort |.4Croquis haitiens » de notre confrére A. | _- Nos cordiales condo
Liberté). - | Laforest. Pons | rents da défant.
Mz. le député Abeilard. lit 4 son tour,| Le2¢numéro(fascicule d’Aodt Vestcon-| Néorologie
au nom du Comité des Travaux ppblics, | sacré: ~ a la discussion de la question de]. renons, de Mais
des propositions de loi relatives a la cons- | savoir quelle est la légalité de la mesure) par B Caste
truction d’un pont sar la riviére Guilotte | administrative par laquelle le Ministre des | 4¢ !¢2- iecédé le go Juill
(Petite Riviére de Nippes) et A Pédifica- | finances a porté en or la taxe des lettres 5 Tl est tk ons nos Pf
tion et. achévement d’églises, Fpour V’étranger; —a one étude de Mr], Nowseny rents iu

Enfio lecture a été donnée d’un rap- | Georges Sylvain sur le Congrés pan-amé- | !ances 20% P épal
port do Comité de lIntériear. qui con- | ricain actuellement réuni & Rio«de-Janei- | ee Depar’ .
clot 4 antoriser le Gouvernement de ven- | 10; ~ au résumé ‘des travaux des deux) Hier soir sont Ee
dre certains biens du domaine national, | précédents congrés et programme du Con- | hollandais «Prins WI"
et fixe A 500 gourdes par mois désormais | grés de Rio-de-Janeitio; — a. la suite ¢ ssuivants pour: —














DIVERSES


















Chambre des Députés
Ala. séance @’ hier, la Chambre; aprés
















voré deux propositions de loi accordant |
des rentes viagéres 2 MM. Vernet Villate |
( 60 gourdes )et Hugo Denis (G. 5v). |

Ensuite M. le Député Narcés Leconte |
alu le rapport da Comité des Finances|
relatif:---4 la conversion desdroitsd’impor- |
tation en or; --- 4 la Commission de vé- |
rifcation de la Dette flottante arriérée ; |



























































_.|a pension a accorder aux anciens prési- |) étude de Mr Benito Sylvain 5



dents de la République. _ = gines de la question noire; — a la a
Pour nos Instituteurs __ | tion de la Société d’Agriculture d’Haiti. |

_ aLe Pacificateurs d’hier applaudit avec | ‘Mariege Po

saison au projet de Loi présenté a la} Une nombrevse assistance d amis partici- ayes. —~ A
Chambre par M. le député Mathien, ten: | paient, ce matin Ala Cathédrale, 4 la bé-| E. T lemague, Bt
dant 4 une augmentation des appointe- | nédictionnuptiale de M!e Euitie Aucuste | Hi Delva, Louis et >

tents des membres du Corps Enseignant. | unie 4 Monsieur AUGusre Roumatn. Les| rius, F. Polic 5
Ce ne sera que justice; car, comme dit | intéressants époux ont été conduits 4 l’au- | Léonce Lubin, V-_
_ notre confrére, «a t-on jamais assez songé | tel par Mae Ernest Castera ¢ séral | Maraille, Férbiere,
gux difficultés de la tache qui incombe a' Tancréde Augoste. ee 1 A. Thomas, Bergeaus

ae


















whe A CN |
4 du soir;--lundi 138 47 A iL ELEGANCE
ur, cy a ge 2
La réunion de lundi soir sera aussi | D. : FERR. RI
da. | une assemblée wénérale missionnaire, | . oe oe , -

it | _ Les.patrons et les amis de louvre | Fabricant de Chaussureés,
jisatrice d e Eglise sont bien} Annonce au public -quel'Etablisse-

toutes sortes. alemeitt Hiviles..a_assister @ C8 | ment. a toujours. en dépot un: grand
terie. L’argenterie porte | 10'S Teuntols publiques, afin d'y done | stock de chaussures en tous genres,
ur ane série M. A. H..et | BEF lappui de leur encouragement. pour la vente en gros et détail: hom- -

E. V.; la lingerie M.K. 7 ne J.T, Houty, | mes, femmes et enfants. ee
é un service dé table | Bvéque Or thodoxe, Apostolique.| Les commandes pour ta Cote seront
et manche en corne. | Pétion. Ville expédiées a la charge de |Etablisse- —
ense acelui quifera} A louer une maison meublée. ment. En achetant e4 gros, il donne


















ingerie de |

#











ybjets. Os Kenscoff cing pour cent de comple (d °/o). :
rince, 11 Aodt 1906. | A louer_une maison meublée avee | Soins, Exactitade, Pencinalilé.

“Mania KEBREAU> ‘dépendancés: par huitaine, quinziine
Avis spécial . Ou an THis. ys y .

a: ndbana ef Madame |, Pour les conditions, s'adresser a Me
tant pour les mois d'Aout. et | Astrel Laforét, notaire, Grand’rue.
ok Diquini, y recevront leurs | Publications Musicales

aanches aprés-midi, pen- | © Vient de parsicre la belle méringue po-

ux mois. . ulaire « A Phe qui l@ m’pas sou ca >.

tap : Chant et piano.
nee range eee en En vente chez Paul Robelin, place de
ordre achat des beor a Paix, et chez Véditeur, 175, Peuple.

ont 1906
tience! Patientez!
es adeptes de l’excellent Sa

















Caisse $ 56 | Douzaine ¢ 14.
Chez Pau ROBELIN
ffratr














13





Etude de Me H. Baussan, Rue du Cen-
é von ved PB DN! 9135.





















dione, dont les vertus médi i
précieuses pour fa toilette Vente it Diens It DbUrS
patienter un. peu. — L a VENDRE:










de 320 douztines a ét ; .
me patés chauds: uné nou Le mardi que fon-comptera le-vingt-huit
sou doit arriver h bref dé. | Aont courant, 4 dix Heures du matin, devant
ison Lagol . * | Me Edmond Oriol, notaire 4 Port-au-Prince,
BZOJADNIS & PTS SE i commis 4 cet effet, en gon étude & Port-au-

uF pouvoir contenter tout |

| Prince, rue Bonne-Foi, la moitié de Yims
par des arvivages fréquents, | meuble ci-aprés désigné, appartenant: a Fré-
Suecés épatant et le mérite re érick et Alfred Durand fils, mineurs du sieur
Savon Naflalone. »

Phénis. Durand, déeédé, demeurant les dils

A. LAGosAnnis. mineurs a Port-au-Prince ;
nique dénositatre pour Haiti Sur la poursnite de Madame Venve Phéniz
agents sont demandés pou

Durand, propriétaire, demeurant 4 Port-au-
Prince, tutrice des mineurs Frédérick et Al-
villes de la République, ave
Sérieuse,




Le steamer ¢H:spanra:, venant
de l'Europe, Cap-Haitien et Go-
flaives, est altendu ici samedi le
11 courant. oo

Il repartira probablement le
soirméme pour Jérémie et Kings-
ton. oS

Il sera de retour de Kingston,
via Jérémie, le 26 courant.

Port-au-Prince, 10 Aout 1906
G. KEITEL & C’, Agenis.






























red Durand, ayant pour avocat constitué Me
1. Bavssan, rue duCentre,Ne 413.00
Ay . En présence du sicur Timothée, Adminis
AVL rateur des Finances de l’Arrondissement d
ge Se fait le devoir de por- | Jérémie,y demeurant, subrogé-tuteur des dit
nnaissance da publie et du | mineurs. 7
® €n particulier, qu'il n’es La vente de la moitié de cet immeuble, si
sable des actes et actions | lié dais a rue Vernet, ci-devant c Avenue
quelconques de son épou Ducoste », de quarante pieds de facade su
ie Francois pour caus une profondeur de soixante quatorze pied
libilité 4 =e pow © au coté Est et soixante et onze pieds neu
1a div € caractere, en at- | pouces au colé Quest, borné au Nord par l’A
2 OFCS lui soit intenté. venue Ducoste, au Sud par St-Cyr, a Est e
Prince, 8 Aonk 19 G. a POuest par le reste de la propriété de Mm
Dornier scrtagis | Vve Autenor Ducoste, ayant dessus une mal
eave PRESUME. son hante nop peinte, — a élé autorisée pa
o d . jugementdu Tribunal Givilde Port-au-Prine
daWALD, dentisle, parti jen date du vingt six Juillet mil neuf cept stx
ork, annonce a ses clients | enregistré, quia homologué use délibération
gail sera de retour fin | du conseil de famille des dits mineurs, lenue
A le neuf Juillet de cetie année, sous la prést
oe oe | dence de Monsieur le Juge de Paix de la Ca
: ¥ - _pitale, section Nord, enregistrée, -.
eee # Le g P % : ;
mn de | Eglise Orthodo- | Le cahier des charges dressé pour parveni
ey Site Episcopale, tien- | a cetie vente a été déposé en Vétude du
) synodale depuis le di- | M* Oriol.
Squ’au











wie sondontcoit —

-fauhourgeoise Anéricaine
«é ervice: New>York«baitl)
Service Atlas
Le steamer « VaLpivia ), ayant
quitté: New-York ‘le 8 courant
Marc, est attendu ici














































uivra probablement le méme
our pour Petit-Goave, Caves, Jac-
mel, Savanilla, Santa-Marta, pre-_
nant la malle, frét et passagers.















ie an Lok
| La mised prix a été fixée par Vexpert choisi | La malle pour les Etats-Unis et
_ ¢par le Tribunal, a la somme de A en Europe par le steamer. ¢ ALTAID
‘Tneuf cent yourdes CY... ce Be ee wid Jérémie) sera fermée & la.
| Me Baussan, avocat poursuivant, et Me Ed- | 4 a ap wa. .
i mond Oriol, chargé de la. vente, donnerout i Poste, mercredi 15 courant a 6 C
| tous les renseignements nécessaires. heures precises de Vaprés-

| Fail et rédigé par moi, avocat pourrnivant an.Dr :
lecpilee Avs nil neuf cent siz. pour Port-au-Prince, 41 Aout 4906.

- BAUSSAN, avoeat. | F. HERRMANN & C2, Agents. : :

&



?





Latreprise Baur Cazenses ds BA Al oe

Port-au-Prince

24, Rue des Miracles, 24.
FOURNISSEUR:

4u Grand Cercle de Port-au-Prinee | "Vis. a-vis ‘de la i
du Petit-Club |
de Union Sportive Haltienne



















oste. :



bicnih ses cies ‘ieliaie

du Restaurant de la Paix i Les Caves et les Ghais 5 de cette maison, la mieux approvision
du Commerce jau-Prince, reoferment aujourd hui lélite des meilleures erus ¢
e (Hotel Bellevus les « Chateaux tontet-Canet, Citran, Cheval Blanc, Mouto
« Central | cotoient dans une enviable confraternité. La réputation de ces fy
« de France | bouteilles n'est plus a. faire, elles out établi la renommée de la M

of Patrie_
au Galé aa Port ae
du Bar Fin de Siécle

« du Commerce a

des Amateurs,
du Port
International
de la Bourse
de la Chambre
de la Poste
de la Gare.
du Palais

| hou frére ainé depuis de longues années, et les fins gourmets
sent sont heureux de les rencontrer sur les tables: des gens
secret des diners vraiment fins,

On trouve ces vins chez Charles Perval, Par de la Poste, y
aux prix ci-dessous, rigoureusement élablis sur cette buse::

















a * & & & 8 FF CR Hw wm



de KJnior .
ee Funke Fronsac,!a caisse de [2 b. yourdes $15 | Graves, In caisse de e tab
Lavictoire Médoc. # - gourdes.§ 22. St Selve-(seo}—
Bourdon St Estephe gourdes@2% ° Loupiac (doux)
Cantave St Julien . gourdes $30 | Barsac .
Aux Caves de Lordeux ees de la Mouline gourdes$ 28 | st Morillon
Gonaives: B. Schatt aleau Pontet Canet gourdes se Cerons
Petit-Godve ; Café Lochard Chateau Citran gourdes $30 Ce 4
Jérémie : (ale dela Paix Chateau Chéval Blane courdess32-| Santee a
St-Mare> \. Dalencourt Cleau Mouton d’Arraillhaeg $32 | Haut Sauternes
Jacmel: . “Lafontant Tous ces vins sont garantis au thentiques en bouteill es se






aux Chateaux au moyen d'un procédé spécial.

é6t














La Barrique 23 dollars. La 1/2 Barrique ' 12.50.
. » Le gallon gourdes”
Les 5 D gall ons

La. bouteille
Les 24 blles 12. 40 ver

Vin Rouge Wedoe Vieux, la a Barrique 95 dollars
Vin Rouge St-Estéphe, la Barrique 40 dollars.

Le gallon Médoc gourdes 4.0

La Bautelll e Médoc gourdes i. 20
_ Le gallon St-Estéphe gourdes 5.00

La bouteilte St Estéphe gourdes 4.50



ts

a

La Heceigne ee
“ Le gallon gourdes 3.00
La bouteille gourde 1.25.



Les 5 gallons gourdes 45.
Les 24 bouteilles ; gourdes 4 45.00 ve

Le gallon

oupiac > vin lend ae ee







Full Text
Se

Port-au-Prince (Haiti) \ Samedi, 11 Aoat1906_






















AGNIE FR ARCA! : ; hommes ayant pris part Ala muti- Norp Avexis, pour le bien qu’ll a ac-
a weet Sâ„¢ Tnerie de lescadre dela Mer Noire, compli. en faveur de cette population,
BLES TELEGRAPHIQUES | ont é1é détruits avee Papprobation vans ua velection de enti semopumen: '

: : : j i, * . nae te # 3 ‘ 1 % a ;
OPOLE da NOUVELLISTE dle Fam ral Peeydlol, un de seria ‘depuis aprés le regrettable incendie.
IRODUCTION INTERDITE), cor pliquer aeitua ion. Ges ¥% PPOTIS | de 1902. . oe

: | Seralent cepenaant necessaires pout Aujourd’hui, grace a l’activité des

la confirmation des jugements pro- entrepreneurs, purticuliérementdu trés
soncés par le conseil de guerre qui | distingué Monsieur le député St-Julien ~

a jugée tes mutins.-- einen ttnntnnin wt ete pe ete nana

Sano quenous avons vu a Poauvre,
Le «Nouveau Temps» dit que le |

et qui s'est donué beaucoup de pei
gr4nd-duc Nicolavitch, cousin. du ; les travaux sont achevés dans les me
Tsar, sera nommé prochainemen

| leures conditions de solidité. — Sans

an commandement supréme de l’ar- | voulcit, un instant, ellleurer la modes-

* wae . : . i ie de Moosieur St Julien Sanron, nous
mée, mais sang pouvoir dictatorial. | 7S ’

; s sans pouvoir dict |lui adressons ouvertement nos com-







ois eas

“especie:







On rapporte que [état |
du cardinal Rampolla ins-|
randes inquiétudes.-- [| es
de et on ditqu’il a trés pe
“¢ dé recouvrer la santé. ~
RTERsBouRG 9.— Par suite
joration de la situation, pla- |
iments dela garde ont été | MEE - pane “y
aucamp d’éié a Tsarkoé- | St-PareTspours 9 (SOIT).--" Les | pliments; aussi, aux officiers militai-
FEmpereur a décidé de se | Bominations suivantes ont Eté offi- | res ex commandant de Place Wici. qui
de séjourner pendant cing | ciellement confirmées ce SO. |Tont patriotiquement aidé a ce travail;
Empereur partira samedi. | Le prince Vassilchikoff, au poste | en dernier ressort, a l'actif et intelli-
les cercles de la Cour,on est | de ministre de Pagriculture; M. Bi- | gent général Georges Bréa,

slait de cette période de cal. | loxofolf, ministre du commerce; M.} Le Gommerce s’en ressent bien du
bon elfet de cette réparation, dans

iva permettre au Gouverne- | swoleky, procureur-général du St- | b rati
Synode, | |Pembirquement et le débirquement
| des marchandises.

‘Hatigurer son programme. | >! Ode. .
UY—La reprise du travail| Sf-Puirerspourc 9.--- Les jour: |
érale.--- L’arrestation des agi. | N@UX de Vaprés-midi rapportent que | Le cabotage, également, en tire un
} atdes chefs des syndicats sept cents personnesont été tides ou | grand profit; et. ea general, le public
rscontinue, | | blessées pendant un nouveau com- soos on pene | au ile quon en re-
Ris9.— Le P at & bat entre les Tartares et les Arme- | COBM#IL Ladescent ces voyageurs qui, —
â„¢ @ Pape est souf- |? a, | auparavant, se faisait mal, avec un peu
- niens, dans le district de Shasha, | d accident, s’eflectue actuellement avec

prov.nce du Caucase. | . | beaucoup de commodité, an moyen
Paris 0.---Les deux frangais,dont) deg escaliers attenants au wharf, qui
un Capilaine,arrélés Comme esplons | sont parfaitement rétablise—
& Nancy (Moselle), ont été remis en} Reconnaissons, encore une fois, que
¢ liberté aprés interrogatotre. | cette cauvre d ulillé publique est doe
etre s'engage A ne pas an- | Alasuite du dernier Conseil des | au Gouvernement deS. E. le Général
‘Thibet et A ne pas inter- | Ministres, il fut décidé que le Eeu-| Norp Avexis dont tonte Tinclination
les affaires intévieures de | tenant-colonel Rollin et le comman.- | est au bien. Enregistrons aussi gue les
“« La Chine, de son célé,ne dant Lauth seraient mis d’office a la | Wavaux Ge Vieglise qni étaient momen-

aucune puissance étran-

ws .{tanément suspendus, continuent, au
ratraito is iW ar | isi : :
: retraite, en raison durdle joné par | plug grand plaisir de tous, par le don
théler aux. affaires thibé-
E | omtuper une partie da

eux dans Vaffaire Dreyfus. Toute- | d'une valeur ronde. que le Général
fois cette décision he sera officielle | Norp ALexts a fait de sa bourse au
ae que fin Septembre prochain. lcuré de la Poroisse, linfatigable Pare.
7D 9.— Le eabinet espagnol sinnerman mice Maudet, qui, a son tour, est & louvre
Occund aujour d’hui dela pro — gage | pour nous achever ce temple, dont le _
- Nonce apostolique con-
oe Gouvernement qui | |
A e @ eg Be : haan 4 “ + ot. J 3 2 s tt by :
Sie de refuser | Le Wharide PetitGeave =| Comme dit Padage : « Petit a petit,
Mariges Consacree aux | : La reconnaissance est un devir. | Voiseau fait son nidl»
anees civilement. Les . oan ia considér | Espér : i mai
Ce serait une faute je considére, de| Esperons, nous aurons ce qui man.
BOURG : Qinse ‘On eroi mer publiguement noire reconnaissan. bien des villes de la République, ont
8 sur’ le procés des} ce au Gouvernement du PRESIDENT | 2ussl leur part de bienfait,émanant da.





ae




L
> neiarafssasngstaeinninn

































































ES9.— Le texte de la con-
nglo chinoise, au sujet du
€lé publié aujourd’hui. -

“onvenlion confirme le tral- |
ule 9 Septembre 1904. |



























onal atti








sort a été aussi mulheureux que celui
du wharf Au fur et 4 mesure, nos édi.
| fices publies se relévent. - Tant mieux.
oe de Maintenir | passer sous silence |achévement com- | que disgracieusement a cette ville: .
S aroits de Vautorité plet des travaux de notre wharf, Par | « Une fontaine et si conduite d'eau. >.
: | ainsi, nous sommes heureux d’expri- | En somme, 4 linstar de Petit Godve,







ae

ea

—~ALEXxis, aussi bie pour s6n épouse, et

avoir liquidé ses travaux: préliminaires, a

« fruits, sinon ici-bas, mais invaria. |, **O0ffa-t-on enn jamais ¢
__«-blement au-dela dé-ce ‘monde = dans’ \a-sitwation des maitres dg notre

Gouvernnment du Présinent Nonp ces modestes ouvriers de
Atexis, dont leg vues tendent manifes- sans relache travaillent 4 Vagra
tement au bonheur général du Pays. ; intellectuel «

« Qu’ll est bon de faire le bien, ee jamais | ' des faveurs qu'elle ac- | ils ont eee
« bien seul est impérissable. C'est une , corde, la plupart du temps, 4 ceux de : S| Jeane couple,
« semence qui rapporte toujours debons , 4's les plus ingrats et les plus obscurs
i « Pourra-t-on enfin jamais~




















« 'immortalité. Si la reconnaissance | gbement a celle des maitres des U
« du bien, trés souvent, se cache dans | sités. €trangéres, que la société
«les replis de Yindifférence ou de | destime et de considération et dor



« Vingratitude, humainement parlant, | (at provége ia Uieillesse contre les hasards | a scce pour demain sol
« attendons, avec foi, auréole de gloi- | Ge tesistence fe tsa. de Pétion-Ville. 2
° 2 a /
4Te@ ‘que Dieu accorde aux bonnes ace «Aux Erats Unis, le maltre d’école SNe te
" . Mos projections Cinématograp
« tions.» jouit de tous les priviléges; il est persona | RFS
. faienne grata ala cour comme a la ville, ec dans ditions de Gramophone
Nous faisons des veux de santé et | ’ epee a oe "| Le programme renoa
5 les cérémonies officielles il prend rang] | PS
de bonheur pour S. E.le Général Norp : ee ee “pmées qui serout
BRR Annis immédiatement” aprés les juges de la Smarveillement de Vs
demandons 4 I'Etre Supréme d'inspi-| Cer Supreme. rane nag | comme aux deux pré
rer toujours_cet Honnéte Vieillard dans « Nos modestes instituteurs n'ont pas] oo a. succes, |
Poouvre de régénération qu’ll poursuit | besoin de cet exces dhonneur, = a Basin Ville se ren
pour le bien de la Nation. "fis demandent seulement a la société | représentation de dema
NE VARIETUR [9 elle leur accorde plus de déférence, et) “* sd
| a l’Etat qu'il lear témoigne plus de solli-| Protection de
i citude.» | o -| Her s'est réunte au
| Il est donc 4 souhaiter. que Pouvoirs | ¢Socisté Be act ;
Législatif et Exécatif s’unissent pour faire | t8t¢ @4 Tapport tres ial)
(un sort meilleur a et pins digneo os. ail br ter Rosemost
Vent vo - | ants pronniers de l'éducation nationale. | oe Ses stats s pi a
ente r | cc oo Bi eee . i
Hier, le Gouvernement. a_vendu, par | __ Revuede Législation. a des dite statues @
le Syndicat des Ageats de Change, 8.000} 44 ¢Revue de Législation» dont la publi- | qu’ils seront imprimés.
dollars & 426 */o, poar compte du Re- | Cation avait écé rerardée en raison de plu |” Remarqués dans lassi
trai’. . _|sieurs cas de maladie survenus parmi les | comptait pas moins. dec
| ouvriers typographes chargés de l'impri- (pres, ceux de nos collégu
met, vient de.paraiive-en deux numéros | oy assister A notre prem
avec.des matiéres trés intéressantes: | juge P. Jean-Jacques, M
Le premier (fascicale de Juillet) con-} the et Emile Lacroix,
tient:— la discussion d’une question po- | veau, le Dr L. Camille, LE
ste par M* Morin sur on cas de nationa- | Chevry, Me M. Benoitett
lité contestée; -—~ ane importante délibé- | Se sont excusés. pat = U
ration sur les communications de M. Louis | mie, Mixime Crépio, oe
Borno a propos de l’emphytéose.et de l’ar- | V. L. Gilles er le députt
ticle 6de la Constitution; — une commus | empéchée. LIE
nication de M. Denis S~Aude sor Péten< | Louis Ex.
~~~ au paiement des intéréts dus sur la | due des pouvoirs do Tribunal Criminel i _ Funéraiiles
Dette consolidée et emprants unifiés; - - | dans application des peines;— exposé) Cer aprés- midi auront.
au taril minimum et au tarif maximum ; | des points de droit soulevés par: Waffaire | pas dy général PLesiL Roc,
4 Particle. 27 de la loi sur les douanes. | Aboilard; — un article de Mr Georges)

° . ; . TRES | Page de 81 ans. —
Mi le Député Desgraffe doane lecture, | Sylvain relatif au projet de loi du Minis- | iv convoi partira de |
annomda Comité de PIatérieur, d'une} ue |

tre des Finances taxant en or les droits | tuaire, sise’ rue do Magasit t

proposition de loi élevantau rang de quar- | dimportation; ~ la rectification par le | ¢.-¢ de I’Bcole-des Arts M
tiers les postes militaires de Ganthier | méme d’un point d’histoire a propos-des |.» rendre a |’Eglise S:e-Aoe
(Croix des Bouquets) et de Saillant (Fort |.4Croquis haitiens » de notre confrére A. | _- Nos cordiales condo
Liberté). - | Laforest. Pons | rents da défant.
Mz. le député Abeilard. lit 4 son tour,| Le2¢numéro(fascicule d’Aodt Vestcon-| Néorologie
au nom du Comité des Travaux ppblics, | sacré: ~ a la discussion de la question de]. renons, de Mais
des propositions de loi relatives a la cons- | savoir quelle est la légalité de la mesure) par B Caste
truction d’un pont sar la riviére Guilotte | administrative par laquelle le Ministre des | 4¢ !¢2- iecédé le go Juill
(Petite Riviére de Nippes) et A Pédifica- | finances a porté en or la taxe des lettres 5 Tl est tk ons nos Pf
tion et. achévement d’églises, Fpour V’étranger; —a one étude de Mr], Nowseny rents iu

Enfio lecture a été donnée d’un rap- | Georges Sylvain sur le Congrés pan-amé- | !ances 20% P épal
port do Comité de lIntériear. qui con- | ricain actuellement réuni & Rio«de-Janei- | ee Depar’ .
clot 4 antoriser le Gouvernement de ven- | 10; ~ au résumé ‘des travaux des deux) Hier soir sont Ee
dre certains biens du domaine national, | précédents congrés et programme du Con- | hollandais «Prins WI"
et fixe A 500 gourdes par mois désormais | grés de Rio-de-Janeitio; — a. la suite ¢ ssuivants pour: —














DIVERSES


















Chambre des Députés
Ala. séance @’ hier, la Chambre; aprés
















voré deux propositions de loi accordant |
des rentes viagéres 2 MM. Vernet Villate |
( 60 gourdes )et Hugo Denis (G. 5v). |

Ensuite M. le Député Narcés Leconte |
alu le rapport da Comité des Finances|
relatif:---4 la conversion desdroitsd’impor- |
tation en or; --- 4 la Commission de vé- |
rifcation de la Dette flottante arriérée ; |



























































_.|a pension a accorder aux anciens prési- |) étude de Mr Benito Sylvain 5



dents de la République. _ = gines de la question noire; — a la a
Pour nos Instituteurs __ | tion de la Société d’Agriculture d’Haiti. |

_ aLe Pacificateurs d’hier applaudit avec | ‘Mariege Po

saison au projet de Loi présenté a la} Une nombrevse assistance d amis partici- ayes. —~ A
Chambre par M. le député Mathien, ten: | paient, ce matin Ala Cathédrale, 4 la bé-| E. T lemague, Bt
dant 4 une augmentation des appointe- | nédictionnuptiale de M!e Euitie Aucuste | Hi Delva, Louis et >

tents des membres du Corps Enseignant. | unie 4 Monsieur AUGusre Roumatn. Les| rius, F. Polic 5
Ce ne sera que justice; car, comme dit | intéressants époux ont été conduits 4 l’au- | Léonce Lubin, V-_
_ notre confrére, «a t-on jamais assez songé | tel par Mae Ernest Castera ¢ séral | Maraille, Férbiere,
gux difficultés de la tache qui incombe a' Tancréde Augoste. ee 1 A. Thomas, Bergeaus

ae















whe A CN |
4 du soir;--lundi 138 47 A iL ELEGANCE
ur, cy a ge 2
La réunion de lundi soir sera aussi | D. : FERR. RI
da. | une assemblée wénérale missionnaire, | . oe oe , -

it | _ Les.patrons et les amis de louvre | Fabricant de Chaussureés,
jisatrice d e Eglise sont bien} Annonce au public -quel'Etablisse-

toutes sortes. alemeitt Hiviles..a_assister @ C8 | ment. a toujours. en dépot un: grand
terie. L’argenterie porte | 10'S Teuntols publiques, afin d'y done | stock de chaussures en tous genres,
ur ane série M. A. H..et | BEF lappui de leur encouragement. pour la vente en gros et détail: hom- -

E. V.; la lingerie M.K. 7 ne J.T, Houty, | mes, femmes et enfants. ee
é un service dé table | Bvéque Or thodoxe, Apostolique.| Les commandes pour ta Cote seront
et manche en corne. | Pétion. Ville expédiées a la charge de |Etablisse- —
ense acelui quifera} A louer une maison meublée. ment. En achetant e4 gros, il donne


















ingerie de |

#











ybjets. Os Kenscoff cing pour cent de comple (d °/o). :
rince, 11 Aodt 1906. | A louer_une maison meublée avee | Soins, Exactitade, Pencinalilé.

“Mania KEBREAU> ‘dépendancés: par huitaine, quinziine
Avis spécial . Ou an THis. ys y .

a: ndbana ef Madame |, Pour les conditions, s'adresser a Me
tant pour les mois d'Aout. et | Astrel Laforét, notaire, Grand’rue.
ok Diquini, y recevront leurs | Publications Musicales

aanches aprés-midi, pen- | © Vient de parsicre la belle méringue po-

ux mois. . ulaire « A Phe qui l@ m’pas sou ca >.

tap : Chant et piano.
nee range eee en En vente chez Paul Robelin, place de
ordre achat des beor a Paix, et chez Véditeur, 175, Peuple.

ont 1906
tience! Patientez!
es adeptes de l’excellent Sa

















Caisse $ 56 | Douzaine ¢ 14.
Chez Pau ROBELIN
ffratr














13





Etude de Me H. Baussan, Rue du Cen-
é von ved PB DN! 9135.





















dione, dont les vertus médi i
précieuses pour fa toilette Vente it Diens It DbUrS
patienter un. peu. — L a VENDRE:










de 320 douztines a ét ; .
me patés chauds: uné nou Le mardi que fon-comptera le-vingt-huit
sou doit arriver h bref dé. | Aont courant, 4 dix Heures du matin, devant
ison Lagol . * | Me Edmond Oriol, notaire 4 Port-au-Prince,
BZOJADNIS & PTS SE i commis 4 cet effet, en gon étude & Port-au-

uF pouvoir contenter tout |

| Prince, rue Bonne-Foi, la moitié de Yims
par des arvivages fréquents, | meuble ci-aprés désigné, appartenant: a Fré-
Suecés épatant et le mérite re érick et Alfred Durand fils, mineurs du sieur
Savon Naflalone. »

Phénis. Durand, déeédé, demeurant les dils

A. LAGosAnnis. mineurs a Port-au-Prince ;
nique dénositatre pour Haiti Sur la poursnite de Madame Venve Phéniz
agents sont demandés pou

Durand, propriétaire, demeurant 4 Port-au-
Prince, tutrice des mineurs Frédérick et Al-
villes de la République, ave
Sérieuse,




Le steamer ¢H:spanra:, venant
de l'Europe, Cap-Haitien et Go-
flaives, est altendu ici samedi le
11 courant. oo

Il repartira probablement le
soirméme pour Jérémie et Kings-
ton. oS

Il sera de retour de Kingston,
via Jérémie, le 26 courant.

Port-au-Prince, 10 Aout 1906
G. KEITEL & C’, Agenis.






























red Durand, ayant pour avocat constitué Me
1. Bavssan, rue duCentre,Ne 413.00
Ay . En présence du sicur Timothée, Adminis
AVL rateur des Finances de l’Arrondissement d
ge Se fait le devoir de por- | Jérémie,y demeurant, subrogé-tuteur des dit
nnaissance da publie et du | mineurs. 7
® €n particulier, qu'il n’es La vente de la moitié de cet immeuble, si
sable des actes et actions | lié dais a rue Vernet, ci-devant c Avenue
quelconques de son épou Ducoste », de quarante pieds de facade su
ie Francois pour caus une profondeur de soixante quatorze pied
libilité 4 =e pow © au coté Est et soixante et onze pieds neu
1a div € caractere, en at- | pouces au colé Quest, borné au Nord par l’A
2 OFCS lui soit intenté. venue Ducoste, au Sud par St-Cyr, a Est e
Prince, 8 Aonk 19 G. a POuest par le reste de la propriété de Mm
Dornier scrtagis | Vve Autenor Ducoste, ayant dessus une mal
eave PRESUME. son hante nop peinte, — a élé autorisée pa
o d . jugementdu Tribunal Givilde Port-au-Prine
daWALD, dentisle, parti jen date du vingt six Juillet mil neuf cept stx
ork, annonce a ses clients | enregistré, quia homologué use délibération
gail sera de retour fin | du conseil de famille des dits mineurs, lenue
A le neuf Juillet de cetie année, sous la prést
oe oe | dence de Monsieur le Juge de Paix de la Ca
: ¥ - _pitale, section Nord, enregistrée, -.
eee # Le g P % : ;
mn de | Eglise Orthodo- | Le cahier des charges dressé pour parveni
ey Site Episcopale, tien- | a cetie vente a été déposé en Vétude du
) synodale depuis le di- | M* Oriol.
Squ’au











wie sondontcoit —

-fauhourgeoise Anéricaine
«é ervice: New>York«baitl)
Service Atlas
Le steamer « VaLpivia ), ayant
quitté: New-York ‘le 8 courant
Marc, est attendu ici














































uivra probablement le méme
our pour Petit-Goave, Caves, Jac-
mel, Savanilla, Santa-Marta, pre-_
nant la malle, frét et passagers.















ie an Lok
| La mised prix a été fixée par Vexpert choisi | La malle pour les Etats-Unis et
_ ¢par le Tribunal, a la somme de A en Europe par le steamer. ¢ ALTAID
‘Tneuf cent yourdes CY... ce Be ee wid Jérémie) sera fermée & la.
| Me Baussan, avocat poursuivant, et Me Ed- | 4 a ap wa. .
i mond Oriol, chargé de la. vente, donnerout i Poste, mercredi 15 courant a 6 C
| tous les renseignements nécessaires. heures precises de Vaprés-

| Fail et rédigé par moi, avocat pourrnivant an.Dr :
lecpilee Avs nil neuf cent siz. pour Port-au-Prince, 41 Aout 4906.

- BAUSSAN, avoeat. | F. HERRMANN & C2, Agents. : :

&



?


Latreprise Baur Cazenses ds BA Al oe

Port-au-Prince

24, Rue des Miracles, 24.
FOURNISSEUR:

4u Grand Cercle de Port-au-Prinee | "Vis. a-vis ‘de la i
du Petit-Club |
de Union Sportive Haltienne



















oste. :



bicnih ses cies ‘ieliaie

du Restaurant de la Paix i Les Caves et les Ghais 5 de cette maison, la mieux approvision
du Commerce jau-Prince, reoferment aujourd hui lélite des meilleures erus ¢
e (Hotel Bellevus les « Chateaux tontet-Canet, Citran, Cheval Blanc, Mouto
« Central | cotoient dans une enviable confraternité. La réputation de ces fy
« de France | bouteilles n'est plus a. faire, elles out établi la renommée de la M

of Patrie_
au Galé aa Port ae
du Bar Fin de Siécle

« du Commerce a

des Amateurs,
du Port
International
de la Bourse
de la Chambre
de la Poste
de la Gare.
du Palais

| hou frére ainé depuis de longues années, et les fins gourmets
sent sont heureux de les rencontrer sur les tables: des gens
secret des diners vraiment fins,

On trouve ces vins chez Charles Perval, Par de la Poste, y
aux prix ci-dessous, rigoureusement élablis sur cette buse::

















a * & & & 8 FF CR Hw wm



de KJnior .
ee Funke Fronsac,!a caisse de [2 b. yourdes $15 | Graves, In caisse de e tab
Lavictoire Médoc. # - gourdes.§ 22. St Selve-(seo}—
Bourdon St Estephe gourdes@2% ° Loupiac (doux)
Cantave St Julien . gourdes $30 | Barsac .
Aux Caves de Lordeux ees de la Mouline gourdes$ 28 | st Morillon
Gonaives: B. Schatt aleau Pontet Canet gourdes se Cerons
Petit-Godve ; Café Lochard Chateau Citran gourdes $30 Ce 4
Jérémie : (ale dela Paix Chateau Chéval Blane courdess32-| Santee a
St-Mare> \. Dalencourt Cleau Mouton d’Arraillhaeg $32 | Haut Sauternes
Jacmel: . “Lafontant Tous ces vins sont garantis au thentiques en bouteill es se






aux Chateaux au moyen d'un procédé spécial.

é6t














La Barrique 23 dollars. La 1/2 Barrique ' 12.50.
. » Le gallon gourdes”
Les 5 D gall ons

La. bouteille
Les 24 blles 12. 40 ver

Vin Rouge Wedoe Vieux, la a Barrique 95 dollars
Vin Rouge St-Estéphe, la Barrique 40 dollars.

Le gallon Médoc gourdes 4.0

La Bautelll e Médoc gourdes i. 20
_ Le gallon St-Estéphe gourdes 5.00

La bouteilte St Estéphe gourdes 4.50



ts

a

La Heceigne ee
“ Le gallon gourdes 3.00
La bouteille gourde 1.25.



Les 5 gallons gourdes 45.
Les 24 bouteilles ; gourdes 4 45.00 ve

Le gallon

oupiac > vin lend ae ee