Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text











‘TRLEGRAPHIQUES | nistre, M. Michelsén, a porté un to-
Edu NOUWVELLISTE | asta la France; celui-ci a été ac-
giios Inseebe | cueilli par des acclamations enthou-
—_— "| siastes. L’amiral Bayle a remercié
n capitaine de gen- | le premier ministre au nom du
nmé Sherematieff,a été | Peuple francais.” -
i par des révolation-| _ Essen 24.--- Deux ouvriers, em-
nt qu'il se promenait | ployés dans les ateliers Krupp, ont
ie la ville;sa femme |

pagnait a été gridverent | Pets militaires.


















24.— Une grande sensa- | a ta
fatisée par nn article pa-| ront saint-Sébastien pour se rendre

Gazetta de Allemagne | 4!ilo de Wight & bord du yacht ro-
#-que des rapports | Yl tis au Chancelier par |
i colonial, avaient été |

JA annonce que le chan- |

set use plainte auprés | U
rénéral et que si celai-| Gouvernement Egyptien pour porter
secours a la garnison de Talodi- qui













-guante Soudanais ont éfé tués et











at-rmajor de la chan- |
reanisé, | :
4.— Sans bruit, mais | \
ition bien marguée, Je | CUNe perte. On croit que Pattaque

oursvivi. son pro-| Contre Talodi avait été causée par
matiqué jusque sur le |) établissement d’un poste militaire
i aw milieu des tribus indigénes.

rses de-Ascot. On a,en | bust |
cela, non sans de| ODEssa 24.— Pendant que le croi-












Mentaires, que pen- |.
remiéres. journées |












es ambassadeurs de|tachement d’artilleurs;-ceux-ci se}
Si pla] tt-mutinds: -Hs-se—sont rendus |

inaient a | né ici.

.— Un ancien

rommé Pierre |

j ‘hui, |

avoir été compli~ |

uleur de lattentat
Aalbs espagnols,

_amiral Bayle:

de, Bape





parune « féministe » réputée. Nous |



Particle suivant: -

~ Le Féminisme et Ie



‘tortion, mama



° ‘ é ey * x
L’éminente romanciéré viennoise,
Mme Camille Theimer, bien. connue

nombre de personnes éminentes y_
af | avaient été invitées, Le premier mi- |

été arrétés pour avoir trahi des se- |

} Mapaip 24.+-Le 2 juilet. le roi}
| Alphouse et la reine Victoria quitte- |









lseur «Nizhninovgorod».se-rendau—at

Sébastopol, of il transportait ua dé-| cins,...mweélecins spéuialement pour donner

| maitres du navi-e qa’ils ont rame- |

eroyons faire plaisir d nos leeteurs ef | d'épouse et de méie ?

gurlout nos lecirices en reproduisant |










a





une audience particuliére du Souverain
Pontife.

L’écrivain ena profité pour deman-
der au Saint-Pére l’autorisation de lui
| poser quelynes questions relatives au

sujet qui litéresse entre tous. Pie X,
rompant avec jes traditions protoco-
laires, a bien voulu acquiescer a cette
démarche, mL
Coutrairement aVopinion générale-
| ment accréditée, le Pape ne se déc.are
}nullement Vennemi de laflranchisse-
| ment dela femme «qui ne pent quen-
| noblir son ame, a-til dit, en d¥re'op-
| pant en elle le gout de Vétude et du



travail, en banuissant de son esprit la
fulilité et le penchant atavique pour les
plaisirs. L’liglise approuve ja femme

Le Catan 24.— Trois cent cin i gnis‘elforce, par sox labeur, a devenir
# Ms Bonn 2 EES i - e

le veritable associée de Vhomme, 2&
centribuer au bien-étre du foyer, tout

Kcent capturés par la colonne dejenrestant la véritable compagne de
‘troupes envoyée d’Elobsid par le; Vépoux, la mere vigtante et tendre,

Vindulgente consolutwice peo. -

~« Volre Sainleté approuve-t-elle, pour

| avait été attaquée par des ‘indigéues les femmes, le choix de professions libérales?
| dans les premiers jours du : MOIS. | valet intellectual de ’bumanilé est digne de
| La colonne de secours-n’a subi: au: |

~~ Tout ce qui tend a élever le niveau ino~

notre encouragement, & candition, toutelvis,
de ne pas.enfreindre Jes lots chrétiennes. JL
est bon que les femmes sev l.bérent du joug
pesant sous lequel les courbe, depuis des
s.ecles, lu societe. .
Elles peuvent tout éludier...sanuf ba lhéo~
logte. dv op vols, pour ma part, nul incon-
Agilent cedmuelles solent avocates, mdéde-

leurs suines a leurs pareilles-el aux enfants, ee
z

i

leur vocation valurelle. L'enseigt

| qui, de tout temps, fut, en quelque sure,

t-leur-con=

miéres cducatvices de leursenfants, el, par

ae | suite, ds Vhumandé tout eatiére? Crest par
Tous les journaux du Monde, — cel |
organe catholique en iéte; VUnivers, |

_ rlé d'une interview du Pape | . - wn
ont parlé dune inte Bey auteurs sacrés, que Iélat de edlibat de fa

les méves que le moude sera révéenéré; c'est”
par eiles que le catholicisme triomphera |

— Trés Saint Pore, eroyes vuits, avec les
femme svil plus agréable & Dieu gue celui

oJ aflirme que, dans tons les étals, la

| ferme peul faire son salut. Kpouse et mére,
elle a plus de méritrs, ayant plus de ten-
| tations, etcharge d’ames. L’action est la
| meilleure des priéres; travailler c'est prier. -
| La femme peut, daus le motide, ex-reer la
i charité, pour laquelle elle montre des aptity-

des spéciales. Sa bienfaisauce peblique de~

i i vrait partuat dire dirizée par des fem imes.-
Car son active propagunde en faveur | -

i féminigte, au cours din long vo-|
yage d etudes a travers [Ttalie,a oblenu |

.- L, Bglise nous aulorise-l-elle & nous oc
ae *

cuper de palitique ? De he
“wine Gola jumais! Los fom nes ne doivent, —

ow

ren? est pe teetecmen ne es
éyilement une tes carricres qur

vienuenut le mieux, Ne sont elles.pas les pee-——



_ e@naucun cas, s'immiscer dans les affaires
bliques. Elles ne seront ni électrices ni dé-
“putées, Les hommes éprouvent, certes,

~ assez de peine & s’entendre entre eux ; il
fisent bien a apporter la perturbation di:
les Parlements.. Vous devez vous borner & |
élever vos fils dans de saines idées, chasser de ; **
_._leur.cceur_l’ambition et la-duplicité, afin-de;— YOu 38S-GONC- appe
“leshabituer & remplir avec copscience leurs | lonté de nos Ediles-pour noe
devoirs civiques. Indirectement,vous influen- | ser de ces miasmes déléréres,
cerez aussi, par votre douceur,. votre bonté, | sorption est une ¢ pray
votre clairvoyance, la politique de votre pays.» Novus souhaitons 9
Le, Pape Pie X ayant prononeé ces entendue.’--- Un pastant,
paroles, et avant de donner. sa bing: | ' Nouveau Magistrat =|
diction a Mme Camille Theimer, fit.des|—4-yaudience d'hier do Tribanal Civil, |
veoux en faveur du [éminisme bien en- +. ey lieu la prestation de serment de Mr

tendu. : | Albert Chauvet qui vient d’étre nommé:| taire », primitivement n
etiineseiasmnanceneets a sce | Joge-Sappléant. So ion avec tant de graciense
Lel

NOUVELLES DIVERSES | petits cdyce, te Paris Joseph or |e lendemsin roi

| cupaic le siége du Parquet: tous deux ont | consacrera sa cadseric
| sowhaité la bienvenue au nouveau Magis- | tection des animaux.
tra. | Voila, au moins, de |
Nous lui adressons” nos vifs compli- | ¢t encore une fois now
ments, ee mos meillennrs-vceux-Hidde
| Tribunal Givil —~__ | tolument lancée par un br
Hier matin le Tribunal a entendu, en| =i a‘ ( st ALB
faudience 4 huis-clos, exposé des faits) Les membres honoraires
a Depates aed: ter Core fom [SA Acca
i : : : i MaQaclubg, tale FepOser ia | sont invites a assister au
la ee ee Pepar’s apres fonnaration Ae idemande en divorce-qu'elte-a-introduite | qui séta chanté le samed
~—~ correspondance et sanctionné wa procls-p owes rom—mart st exces et sévices. La | heures du matin, 4 Ia cha
verbal. Fe eee ae ee etane, | tation. St Louis de
Divers proie . oy | ait assis son conseil 2 | Trés Cher Fré-e Hermias
so ss Pl lon ca Thonneur | odour; le alfendeur ea epreents | 7 pas Ca. Ri
» OeP one “7. E par M® Michel Oreste. ee yes
Sigralons particuliérement la proposition. | Cette seule affaire oo é toute l'au- |. Le secrtiaire:
sollicitant la création d'une Ecolenavale. |g. 00 7. | nel 3 eae ‘dented Fon bd | sO
: L’ordre du jour ainsi épuisé, on leva lat ont fail meter dau has ing pre bien | La famille Badtre ef
stance. SA | clemients 25. KB. le FRes
a _ plus graves entre les plaideurs ; heureu- | TeMEetcleMments Go.
Le J Nouvelle Gavalerie | cement que le calefie ese revenu a temps. | République et > tous les amis
al «l’Actualité» a consacré, | po somme. l'on he s'est séparé au’a | | marquer leur sympathie
dans son dernier numéro, ua bon ar-| henre : la’ den ‘nde St .sepat ae i 1/2 | ort da Général NELAN Bape
ticle en faveur de notre cavalerie d’élite, | son: Onseil-nont “pas ace oo ence Elle gardera un souvent If
dite do Censenaire. ' oe , verbal guia éé dressé sav cone del de ces précieux témoignages
aBS OM (Tapide DiBLOTIQUE, 11 LEDe fg ce EES nes
pelle Tes'd fizaltés g Se vencaatea lat i. | loi et ont en conséquence refusé de le si-
lisation de ce nouveau progrés. Heufeu- | 85° Maric, S
sement Son Excellence le rrésident Noid |. - " ariage oe ee
trouva dans Je Commandant-instructeur | , C& matio la bénédiction nuptiale.a été |,

Léonce Laraque Vinitiative et l’énergie | fonnge, & Mr Loan Rey a eyed aie | bassin. oe SR a

désirées; lequel aidé de soa jeune et aca] -, | S’adresser au N*<
tif lieutenant Seymour Polynice, apuaons}, L*s 80uveaux mariés ont été conduits | pots
_ faire admirer” dernigvement un peloton | 4,!autelpar Mme Jules Borno et Monsieor |
Goat le déba est-plein d’ecpérances. sf Thomas Paret, directeur de la Doaane de |
; au » hous souhaitons que bien- | ce Tons 5 limes Ce :
16 le peloton devienne escadron-et que | Os compliments a lof iennement
ie : . “ . * cette Be fe GY ao] ancienne: eee
instruction effective, l'éducation prati- | Epoux et nos meilleurs voe je bonheur.) atx de la Comps,
que de notre petite armée secomplétent>. .... Piangailles = rangatlantique.
méthodiquement, _persévéramment, afin | Dimanche-dernier;-Mr-et Mme Siacére | ~~ S'adresser maison
qu'elle puisse bien remplir son rdé'e¢ de] Desroulgaux fd:aient én stricte intimité | ye AS
protection, avec dignité. | les fiat cuilles de leur fille Mle Marta Des-
Petite tribune publique | ROULEAUX avec MrMaunber D, Desrov-
I nous.a é@ donné de passer par la Ce -

LEAUMe : oe

“Rue du Centre, ce jourd’hui, tout prés| , Nous présentons nos plus chandes fé
de !’Hétel de l’Arrondissement,en face de | ¢itations aux heureux fiancés et formo:
ela Prison. — Nos regards tombérent sur. tear eux les voeux da plus parfait bon-

un tas de détritus, encombrant la voie| 2¢%-~ Un Ami. .

publique. Nous n’exagérons rien en di- | Haiti-Sport |

‘sant que le passage devient presqu’impos- | Demain matin parait cette i

sible, par ce fait, aux voitures qui circu- | revue, avec le sommaire suis

lent, — Un tel état de cho-es mérite de] Denxiéme Trimestre























oo Paiement - :
Toutes les piézes comptables en vue du
paiement du mois de Mai ont été si
7 4 ESOC PETES PS
ployés publics toucherontdonc cette men-
sualité avjourd’hui méme, trés probable-
ment, -































































































Encoig nure des rues a















uz intéressants:










3

Avie.
| A partir do mereredi
| trouvera 4 VEpicer






@ fixer Vattention de lEdilité dont nous con- | L’U.S.H., K. Vallier:
__ naissons, dailleurs, les bons sentiments. | Haiti, E, Kayer: — Li
‘Nous estimons, en outre, que par ce'|idéal poor Haiti. (
temps de fortes chaleurs qui engendrent
_ les manvaises fiévres, la toilene de lal g
ville doit, ce semble, faire la préoccupa-! nota

















































s, R uba ANS,
Ne faire aucun achat sans avoir oréas,
lablement’ examiné les. intéressantes--
collections de fleurs, rubans, organdi, .
formes’ de ‘chapeaux et chapeaux gar
nis que la maison

a fanin

: . "gue Fanoete 130, Place Greffrard, 4
ort au. ' Splendides chemises couleurs f
succursale a Pétion-Ville Pretelles élasti yo A PAIGE
ques solides, ;
de Mr Edouard: ‘Mar- Ceintures drap ou.cuir, 98, Rue du Réserpoir,
Bonnes chausselies pour hommes,
Faux-cols et cravates,
‘Chapeaux de: paille,

|
|



vient de recevoir.— Ces collections sont
remarquables autant par la modicité
des prix que par l’exquise variété des
| mouveaulés et coloris.

ment se trouve dans la
ssplumes, située gur ja
a on ses Sticks et cravaches,
e demain. Kiperons cuivre ou nickelés,
nee, 25 Juin 1906.. ...... dambiéres et guétres cuir,
ce Hydraulique : Uanifs, ciseaux, rasoirs,
tration du Service hudrau Couteaux et converts,
ses abonnés que le délai Sacs 4 mains, bourses, porte-monnaies, — mee
lardataires élant expire | Articles de toil ellgp, peignes, etc, Apres entente entre Mr LR.
rs, elle procéde dés ce Vases a fleurs, verres a pied, _ TECHER ef moi. mes clients’sont
suppression » des embran- Parfumerie en lous genres ° yee? ‘
Grand} éhoie dé vaisselle. ° Drevenus qu ils trouveront les
ince, 25 Juin 1906, Tous ces articies sont marqués en différentes qualités de mon rhum
‘leur, — B. ULYSSE hiffres connus, et vendus a des prix | « Aux Caves de l’Etoile» No 44,
la Toilette | défiant toute concurrence. ue des Fronts-lort iS, ot jal un

lus, Al’avenir, que le, _— grand dépot. .
meet la Poudre veloute | Al . -| (Comme par le passé: pureté

7 plaque, wor ut et bon marché.
sell de toutes les sommi- | ‘ i A Juin 4906
. alr » uin 1906.
s.—- Vous les trouverez| La Ditection a honneur d’ informer Portau Prince, * 1906
1¢2 LAGOJANNIS. | le public que l'hotel est ouvert a partir Marcet AUDAIN, disiillaleur.
‘Ondésire | de ce jour. ” oe
es tiles. déja_ servis, en bo Chambres aérées, bien meublées Be





ee





u bureau du journal. en eq
Avis Service soigné, consommations de

née, dame Albert Bocerk premier choix. “Le steamer hollandais «Prins
| Jeudy, a l'honneu CHAMBRE, par jour, par semaine. et LLEM Hi», venant. de New-
: ‘commerce | Par mois, avec ou sans pension. York, estaltendo j IC] demain mar-
Wa partir de cette date j Diners, table d’héte et a la Carte. di te 26 courant’ét repartira le
isuble-des-actes” DHotel se recommanae particulte | mame jour pour St-Mare, Pelit-

cause des mauvais | rement aux touristes ef citadins qui . : ) a
ay recus. dé lui. veulent passer 2112 8QL80n Ga ‘Pélion- Goave, Cayes, Jaemel el Guragao.

‘Prince, 23 Juin 1906, | Ville-dent le climat salutaire est con- Port-au-Prince, 25 Juin 15

Vixcencia Jguny. | #té de tous. GERLACH & Co, Agents.
Loterie Pour plus amples renseignements,

@ des \billets de la Lot ’adresser au Directeur, ,
des Scietices Appliquées ork Epovarp PILET
le d'Haiti, chez. Mes-| Pétion-Ville, le 18 Juin 4906.
Bien et Co, C. Vieux









d M asin de P Elat 7
e plus commercial | 07» Rie * aL 19, “Rite des Césavs. > Le steamer. CALENE 5 “ayant

eg |
ae: une, Grand Vient de recevoir par le dernier stea- | quitté New- York le 20 courant
du marché. laquelle | Mer francais ¢ QUEBEC > . pour le Cap, Port-de Paix, est at-
eceupde par MM. Btesh Tétine Gentile en caoutchouc pur, endu ici jeudi prochain 5 cou-
erniére fraicheur, sod 1 pareae {rant et suivra probablement le

ee eden beein< P m méme jour pour Gonaives, Jéré-

mie, Savanilla, prenant la malle,

frét et Passagers.,





Avocat, La malle pour rles Ei
, Résidence + Avenue Magloire Am- urope par le steamer a Valdis
broise, Ne ( Cen ae an} via riya. J ergimie) er forme
abinet : Rue Repu! 2 “o> 4 la Poste jeudl procnain <<
ioe tal jue Beaches won . Hermann’ als courant 4 5 heures du soir.
: alone: 28 9 # heures p. im.







Se







Pirie Baked seg
- 21, Rue des Miracles, re
~———"FOURNISSEUR:







u-| En outre, il
' Pisdhthe! Haiti du Champa;

du Grand Cercle de Port-au-Prinee | réual pépe,
du Petit-Giub) -. Beerade Cachenive Chapeaux de| si scoala des ¢
de Union Sportive Haitienne | erépe, Formes de cengeaet a 1.

du Restagrant de la Paix
du Commerce
de PHétel Bellevue

~My |














« Central tl | Corbeillh
a de France
« ~ Patrie Marchand-Tailieur |

du Café duPort
du Bar; Fin de Siéele
« du Commeres

(101, ruedu Centre. : is :
Coupe Moderne et Elégante





« des Amateurs. | | Spécialité de coupons pou sgl ggg

‘ du Fort | et gilets de premier choge.

«de ia Bourse ee { | La maison la mieua assortie de toute 2

¢ delaChambre Haiti en étoffes fantaisie, cus aL a
« de la Poste quettes et kepies aE ot paVeres rue &
a> de la Gare. SS iene
« du Palais

« de VUnion

« Larousse i :

« Lavictoire Ee Taye POR ee eer
« Bourdon / CT eT 2
« Cantave ae GRAND PRIX OEM ee HORS

Aux Caves de Bordeux
. Gonaives > BR. Schitte- ~~~
Petit-Godve: Galé Lochard
Jérémie, Café dela Paiz
St-Marc: A. Dalencourt ~~
nn COT SN -Lafontant

pot a Turgeau

—| 26 Médailles ae ‘toutes Tes ‘Ragontons du Monde, y com
a Or, qu ‘a vient Poblenir ie UBEpositions de. Ste






rai produit de- la.CANNE A su

nc ET DISTILLERIE DE ‘|

_PLAINE DU CUL-DESAC.








teurs, et aussi pour eae leurs ee andak
"He ae pour r Etranger.





Préparés avec. de.
VKau Stérilisée
él de r Acide Carhenigque Liquelié.

















toot irae s,
Liqueurs —

ters ders Anisette, ze (
4 Pepper vint, Gréme de].
pide: Noyanx,: de} of















Full Text













‘TRLEGRAPHIQUES | nistre, M. Michelsén, a porté un to-
Edu NOUWVELLISTE | asta la France; celui-ci a été ac-
giios Inseebe | cueilli par des acclamations enthou-
—_— "| siastes. L’amiral Bayle a remercié
n capitaine de gen- | le premier ministre au nom du
nmé Sherematieff,a été | Peuple francais.” -
i par des révolation-| _ Essen 24.--- Deux ouvriers, em-
nt qu'il se promenait | ployés dans les ateliers Krupp, ont
ie la ville;sa femme |

pagnait a été gridverent | Pets militaires.


















24.— Une grande sensa- | a ta
fatisée par nn article pa-| ront saint-Sébastien pour se rendre

Gazetta de Allemagne | 4!ilo de Wight & bord du yacht ro-
#-que des rapports | Yl tis au Chancelier par |
i colonial, avaient été |

JA annonce que le chan- |

set use plainte auprés | U
rénéral et que si celai-| Gouvernement Egyptien pour porter
secours a la garnison de Talodi- qui













-guante Soudanais ont éfé tués et











at-rmajor de la chan- |
reanisé, | :
4.— Sans bruit, mais | \
ition bien marguée, Je | CUNe perte. On croit que Pattaque

oursvivi. son pro-| Contre Talodi avait été causée par
matiqué jusque sur le |) établissement d’un poste militaire
i aw milieu des tribus indigénes.

rses de-Ascot. On a,en | bust |
cela, non sans de| ODEssa 24.— Pendant que le croi-












Mentaires, que pen- |.
remiéres. journées |












es ambassadeurs de|tachement d’artilleurs;-ceux-ci se}
Si pla] tt-mutinds: -Hs-se—sont rendus |

inaient a | né ici.

.— Un ancien

rommé Pierre |

j ‘hui, |

avoir été compli~ |

uleur de lattentat
Aalbs espagnols,

_amiral Bayle:

de, Bape





parune « féministe » réputée. Nous |



Particle suivant: -

~ Le Féminisme et Ie



‘tortion, mama



° ‘ é ey * x
L’éminente romanciéré viennoise,
Mme Camille Theimer, bien. connue

nombre de personnes éminentes y_
af | avaient été invitées, Le premier mi- |

été arrétés pour avoir trahi des se- |

} Mapaip 24.+-Le 2 juilet. le roi}
| Alphouse et la reine Victoria quitte- |









lseur «Nizhninovgorod».se-rendau—at

Sébastopol, of il transportait ua dé-| cins,...mweélecins spéuialement pour donner

| maitres du navi-e qa’ils ont rame- |

eroyons faire plaisir d nos leeteurs ef | d'épouse et de méie ?

gurlout nos lecirices en reproduisant |










a





une audience particuliére du Souverain
Pontife.

L’écrivain ena profité pour deman-
der au Saint-Pére l’autorisation de lui
| poser quelynes questions relatives au

sujet qui litéresse entre tous. Pie X,
rompant avec jes traditions protoco-
laires, a bien voulu acquiescer a cette
démarche, mL
Coutrairement aVopinion générale-
| ment accréditée, le Pape ne se déc.are
}nullement Vennemi de laflranchisse-
| ment dela femme «qui ne pent quen-
| noblir son ame, a-til dit, en d¥re'op-
| pant en elle le gout de Vétude et du



travail, en banuissant de son esprit la
fulilité et le penchant atavique pour les
plaisirs. L’liglise approuve ja femme

Le Catan 24.— Trois cent cin i gnis‘elforce, par sox labeur, a devenir
# Ms Bonn 2 EES i - e

le veritable associée de Vhomme, 2&
centribuer au bien-étre du foyer, tout

Kcent capturés par la colonne dejenrestant la véritable compagne de
‘troupes envoyée d’Elobsid par le; Vépoux, la mere vigtante et tendre,

Vindulgente consolutwice peo. -

~« Volre Sainleté approuve-t-elle, pour

| avait été attaquée par des ‘indigéues les femmes, le choix de professions libérales?
| dans les premiers jours du : MOIS. | valet intellectual de ’bumanilé est digne de
| La colonne de secours-n’a subi: au: |

~~ Tout ce qui tend a élever le niveau ino~

notre encouragement, & candition, toutelvis,
de ne pas.enfreindre Jes lots chrétiennes. JL
est bon que les femmes sev l.bérent du joug
pesant sous lequel les courbe, depuis des
s.ecles, lu societe. .
Elles peuvent tout éludier...sanuf ba lhéo~
logte. dv op vols, pour ma part, nul incon-
Agilent cedmuelles solent avocates, mdéde-

leurs suines a leurs pareilles-el aux enfants, ee
z

i

leur vocation valurelle. L'enseigt

| qui, de tout temps, fut, en quelque sure,

t-leur-con=

miéres cducatvices de leursenfants, el, par

ae | suite, ds Vhumandé tout eatiére? Crest par
Tous les journaux du Monde, — cel |
organe catholique en iéte; VUnivers, |

_ rlé d'une interview du Pape | . - wn
ont parlé dune inte Bey auteurs sacrés, que Iélat de edlibat de fa

les méves que le moude sera révéenéré; c'est”
par eiles que le catholicisme triomphera |

— Trés Saint Pore, eroyes vuits, avec les
femme svil plus agréable & Dieu gue celui

oJ aflirme que, dans tons les étals, la

| ferme peul faire son salut. Kpouse et mére,
elle a plus de méritrs, ayant plus de ten-
| tations, etcharge d’ames. L’action est la
| meilleure des priéres; travailler c'est prier. -
| La femme peut, daus le motide, ex-reer la
i charité, pour laquelle elle montre des aptity-

des spéciales. Sa bienfaisauce peblique de~

i i vrait partuat dire dirizée par des fem imes.-
Car son active propagunde en faveur | -

i féminigte, au cours din long vo-|
yage d etudes a travers [Ttalie,a oblenu |

.- L, Bglise nous aulorise-l-elle & nous oc
ae *

cuper de palitique ? De he
“wine Gola jumais! Los fom nes ne doivent, —

ow

ren? est pe teetecmen ne es
éyilement une tes carricres qur

vienuenut le mieux, Ne sont elles.pas les pee-——
_ e@naucun cas, s'immiscer dans les affaires
bliques. Elles ne seront ni électrices ni dé-
“putées, Les hommes éprouvent, certes,

~ assez de peine & s’entendre entre eux ; il
fisent bien a apporter la perturbation di:
les Parlements.. Vous devez vous borner & |
élever vos fils dans de saines idées, chasser de ; **
_._leur.cceur_l’ambition et la-duplicité, afin-de;— YOu 38S-GONC- appe
“leshabituer & remplir avec copscience leurs | lonté de nos Ediles-pour noe
devoirs civiques. Indirectement,vous influen- | ser de ces miasmes déléréres,
cerez aussi, par votre douceur,. votre bonté, | sorption est une ¢ pray
votre clairvoyance, la politique de votre pays.» Novus souhaitons 9
Le, Pape Pie X ayant prononeé ces entendue.’--- Un pastant,
paroles, et avant de donner. sa bing: | ' Nouveau Magistrat =|
diction a Mme Camille Theimer, fit.des|—4-yaudience d'hier do Tribanal Civil, |
veoux en faveur du [éminisme bien en- +. ey lieu la prestation de serment de Mr

tendu. : | Albert Chauvet qui vient d’étre nommé:| taire », primitivement n
etiineseiasmnanceneets a sce | Joge-Sappléant. So ion avec tant de graciense
Lel

NOUVELLES DIVERSES | petits cdyce, te Paris Joseph or |e lendemsin roi

| cupaic le siége du Parquet: tous deux ont | consacrera sa cadseric
| sowhaité la bienvenue au nouveau Magis- | tection des animaux.
tra. | Voila, au moins, de |
Nous lui adressons” nos vifs compli- | ¢t encore une fois now
ments, ee mos meillennrs-vceux-Hidde
| Tribunal Givil —~__ | tolument lancée par un br
Hier matin le Tribunal a entendu, en| =i a‘ ( st ALB
faudience 4 huis-clos, exposé des faits) Les membres honoraires
a Depates aed: ter Core fom [SA Acca
i : : : i MaQaclubg, tale FepOser ia | sont invites a assister au
la ee ee Pepar’s apres fonnaration Ae idemande en divorce-qu'elte-a-introduite | qui séta chanté le samed
~—~ correspondance et sanctionné wa procls-p owes rom—mart st exces et sévices. La | heures du matin, 4 Ia cha
verbal. Fe eee ae ee etane, | tation. St Louis de
Divers proie . oy | ait assis son conseil 2 | Trés Cher Fré-e Hermias
so ss Pl lon ca Thonneur | odour; le alfendeur ea epreents | 7 pas Ca. Ri
» OeP one “7. E par M® Michel Oreste. ee yes
Sigralons particuliérement la proposition. | Cette seule affaire oo é toute l'au- |. Le secrtiaire:
sollicitant la création d'une Ecolenavale. |g. 00 7. | nel 3 eae ‘dented Fon bd | sO
: L’ordre du jour ainsi épuisé, on leva lat ont fail meter dau has ing pre bien | La famille Badtre ef
stance. SA | clemients 25. KB. le FRes
a _ plus graves entre les plaideurs ; heureu- | TeMEetcleMments Go.
Le J Nouvelle Gavalerie | cement que le calefie ese revenu a temps. | République et > tous les amis
al «l’Actualité» a consacré, | po somme. l'on he s'est séparé au’a | | marquer leur sympathie
dans son dernier numéro, ua bon ar-| henre : la’ den ‘nde St .sepat ae i 1/2 | ort da Général NELAN Bape
ticle en faveur de notre cavalerie d’élite, | son: Onseil-nont “pas ace oo ence Elle gardera un souvent If
dite do Censenaire. ' oe , verbal guia éé dressé sav cone del de ces précieux témoignages
aBS OM (Tapide DiBLOTIQUE, 11 LEDe fg ce EES nes
pelle Tes'd fizaltés g Se vencaatea lat i. | loi et ont en conséquence refusé de le si-
lisation de ce nouveau progrés. Heufeu- | 85° Maric, S
sement Son Excellence le rrésident Noid |. - " ariage oe ee
trouva dans Je Commandant-instructeur | , C& matio la bénédiction nuptiale.a été |,

Léonce Laraque Vinitiative et l’énergie | fonnge, & Mr Loan Rey a eyed aie | bassin. oe SR a

désirées; lequel aidé de soa jeune et aca] -, | S’adresser au N*<
tif lieutenant Seymour Polynice, apuaons}, L*s 80uveaux mariés ont été conduits | pots
_ faire admirer” dernigvement un peloton | 4,!autelpar Mme Jules Borno et Monsieor |
Goat le déba est-plein d’ecpérances. sf Thomas Paret, directeur de la Doaane de |
; au » hous souhaitons que bien- | ce Tons 5 limes Ce :
16 le peloton devienne escadron-et que | Os compliments a lof iennement
ie : . “ . * cette Be fe GY ao] ancienne: eee
instruction effective, l'éducation prati- | Epoux et nos meilleurs voe je bonheur.) atx de la Comps,
que de notre petite armée secomplétent>. .... Piangailles = rangatlantique.
méthodiquement, _persévéramment, afin | Dimanche-dernier;-Mr-et Mme Siacére | ~~ S'adresser maison
qu'elle puisse bien remplir son rdé'e¢ de] Desroulgaux fd:aient én stricte intimité | ye AS
protection, avec dignité. | les fiat cuilles de leur fille Mle Marta Des-
Petite tribune publique | ROULEAUX avec MrMaunber D, Desrov-
I nous.a é@ donné de passer par la Ce -

LEAUMe : oe

“Rue du Centre, ce jourd’hui, tout prés| , Nous présentons nos plus chandes fé
de !’Hétel de l’Arrondissement,en face de | ¢itations aux heureux fiancés et formo:
ela Prison. — Nos regards tombérent sur. tear eux les voeux da plus parfait bon-

un tas de détritus, encombrant la voie| 2¢%-~ Un Ami. .

publique. Nous n’exagérons rien en di- | Haiti-Sport |

‘sant que le passage devient presqu’impos- | Demain matin parait cette i

sible, par ce fait, aux voitures qui circu- | revue, avec le sommaire suis

lent, — Un tel état de cho-es mérite de] Denxiéme Trimestre























oo Paiement - :
Toutes les piézes comptables en vue du
paiement du mois de Mai ont été si
7 4 ESOC PETES PS
ployés publics toucherontdonc cette men-
sualité avjourd’hui méme, trés probable-
ment, -































































































Encoig nure des rues a















uz intéressants:










3

Avie.
| A partir do mereredi
| trouvera 4 VEpicer






@ fixer Vattention de lEdilité dont nous con- | L’U.S.H., K. Vallier:
__ naissons, dailleurs, les bons sentiments. | Haiti, E, Kayer: — Li
‘Nous estimons, en outre, que par ce'|idéal poor Haiti. (
temps de fortes chaleurs qui engendrent
_ les manvaises fiévres, la toilene de lal g
ville doit, ce semble, faire la préoccupa-! nota














































s, R uba ANS,
Ne faire aucun achat sans avoir oréas,
lablement’ examiné les. intéressantes--
collections de fleurs, rubans, organdi, .
formes’ de ‘chapeaux et chapeaux gar
nis que la maison

a fanin

: . "gue Fanoete 130, Place Greffrard, 4
ort au. ' Splendides chemises couleurs f
succursale a Pétion-Ville Pretelles élasti yo A PAIGE
ques solides, ;
de Mr Edouard: ‘Mar- Ceintures drap ou.cuir, 98, Rue du Réserpoir,
Bonnes chausselies pour hommes,
Faux-cols et cravates,
‘Chapeaux de: paille,

|
|



vient de recevoir.— Ces collections sont
remarquables autant par la modicité
des prix que par l’exquise variété des
| mouveaulés et coloris.

ment se trouve dans la
ssplumes, située gur ja
a on ses Sticks et cravaches,
e demain. Kiperons cuivre ou nickelés,
nee, 25 Juin 1906.. ...... dambiéres et guétres cuir,
ce Hydraulique : Uanifs, ciseaux, rasoirs,
tration du Service hudrau Couteaux et converts,
ses abonnés que le délai Sacs 4 mains, bourses, porte-monnaies, — mee
lardataires élant expire | Articles de toil ellgp, peignes, etc, Apres entente entre Mr LR.
rs, elle procéde dés ce Vases a fleurs, verres a pied, _ TECHER ef moi. mes clients’sont
suppression » des embran- Parfumerie en lous genres ° yee? ‘
Grand} éhoie dé vaisselle. ° Drevenus qu ils trouveront les
ince, 25 Juin 1906, Tous ces articies sont marqués en différentes qualités de mon rhum
‘leur, — B. ULYSSE hiffres connus, et vendus a des prix | « Aux Caves de l’Etoile» No 44,
la Toilette | défiant toute concurrence. ue des Fronts-lort iS, ot jal un

lus, Al’avenir, que le, _— grand dépot. .
meet la Poudre veloute | Al . -| (Comme par le passé: pureté

7 plaque, wor ut et bon marché.
sell de toutes les sommi- | ‘ i A Juin 4906
. alr » uin 1906.
s.—- Vous les trouverez| La Ditection a honneur d’ informer Portau Prince, * 1906
1¢2 LAGOJANNIS. | le public que l'hotel est ouvert a partir Marcet AUDAIN, disiillaleur.
‘Ondésire | de ce jour. ” oe
es tiles. déja_ servis, en bo Chambres aérées, bien meublées Be





ee





u bureau du journal. en eq
Avis Service soigné, consommations de

née, dame Albert Bocerk premier choix. “Le steamer hollandais «Prins
| Jeudy, a l'honneu CHAMBRE, par jour, par semaine. et LLEM Hi», venant. de New-
: ‘commerce | Par mois, avec ou sans pension. York, estaltendo j IC] demain mar-
Wa partir de cette date j Diners, table d’héte et a la Carte. di te 26 courant’ét repartira le
isuble-des-actes” DHotel se recommanae particulte | mame jour pour St-Mare, Pelit-

cause des mauvais | rement aux touristes ef citadins qui . : ) a
ay recus. dé lui. veulent passer 2112 8QL80n Ga ‘Pélion- Goave, Cayes, Jaemel el Guragao.

‘Prince, 23 Juin 1906, | Ville-dent le climat salutaire est con- Port-au-Prince, 25 Juin 15

Vixcencia Jguny. | #té de tous. GERLACH & Co, Agents.
Loterie Pour plus amples renseignements,

@ des \billets de la Lot ’adresser au Directeur, ,
des Scietices Appliquées ork Epovarp PILET
le d'Haiti, chez. Mes-| Pétion-Ville, le 18 Juin 4906.
Bien et Co, C. Vieux









d M asin de P Elat 7
e plus commercial | 07» Rie * aL 19, “Rite des Césavs. > Le steamer. CALENE 5 “ayant

eg |
ae: une, Grand Vient de recevoir par le dernier stea- | quitté New- York le 20 courant
du marché. laquelle | Mer francais ¢ QUEBEC > . pour le Cap, Port-de Paix, est at-
eceupde par MM. Btesh Tétine Gentile en caoutchouc pur, endu ici jeudi prochain 5 cou-
erniére fraicheur, sod 1 pareae {rant et suivra probablement le

ee eden beein< P m méme jour pour Gonaives, Jéré-

mie, Savanilla, prenant la malle,

frét et Passagers.,





Avocat, La malle pour rles Ei
, Résidence + Avenue Magloire Am- urope par le steamer a Valdis
broise, Ne ( Cen ae an} via riya. J ergimie) er forme
abinet : Rue Repu! 2 “o> 4 la Poste jeudl procnain <<
ioe tal jue Beaches won . Hermann’ als courant 4 5 heures du soir.
: alone: 28 9 # heures p. im.







Se




Pirie Baked seg
- 21, Rue des Miracles, re
~———"FOURNISSEUR:







u-| En outre, il
' Pisdhthe! Haiti du Champa;

du Grand Cercle de Port-au-Prinee | réual pépe,
du Petit-Giub) -. Beerade Cachenive Chapeaux de| si scoala des ¢
de Union Sportive Haitienne | erépe, Formes de cengeaet a 1.

du Restagrant de la Paix
du Commerce
de PHétel Bellevue

~My |














« Central tl | Corbeillh
a de France
« ~ Patrie Marchand-Tailieur |

du Café duPort
du Bar; Fin de Siéele
« du Commeres

(101, ruedu Centre. : is :
Coupe Moderne et Elégante





« des Amateurs. | | Spécialité de coupons pou sgl ggg

‘ du Fort | et gilets de premier choge.

«de ia Bourse ee { | La maison la mieua assortie de toute 2

¢ delaChambre Haiti en étoffes fantaisie, cus aL a
« de la Poste quettes et kepies aE ot paVeres rue &
a> de la Gare. SS iene
« du Palais

« de VUnion

« Larousse i :

« Lavictoire Ee Taye POR ee eer
« Bourdon / CT eT 2
« Cantave ae GRAND PRIX OEM ee HORS

Aux Caves de Bordeux
. Gonaives > BR. Schitte- ~~~
Petit-Godve: Galé Lochard
Jérémie, Café dela Paiz
St-Marc: A. Dalencourt ~~
nn COT SN -Lafontant

pot a Turgeau

—| 26 Médailles ae ‘toutes Tes ‘Ragontons du Monde, y com
a Or, qu ‘a vient Poblenir ie UBEpositions de. Ste






rai produit de- la.CANNE A su

nc ET DISTILLERIE DE ‘|

_PLAINE DU CUL-DESAC.








teurs, et aussi pour eae leurs ee andak
"He ae pour r Etranger.





Préparés avec. de.
VKau Stérilisée
él de r Acide Carhenigque Liquelié.

















toot irae s,
Liqueurs —

ters ders Anisette, ze (
4 Pepper vint, Gréme de].
pide: Noyanx,: de} of