Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text






























mt....4.20
é



PAR HOIS 4 GOURDE

nce

1, angle des rues Bourioly & Port-Preri










cso

eaten














ral Kuzmich, commandant du port, , secousses sisniiques sout fait
a été assassiné aujourd’hui. sentir aujourd’iuil dans la pastie



cou 14,.—Ea

' i
évision du ter | sept
r, année russe,

nui
‘des mesures de Bariocepoar (Cour

| police trés importantes ont élé pri | lente explosion sesi produitece min
| ses pour éviter des désordres. fina quatie heures et







Pine ponariere silec
Heue-est de cette
énormes ont 61s

foule la re

TvuLon 14,--- La reprise partielle
travail dans les chautiers de cons-
_






ieu_leu aujourd'hui er
des autorités civiles et
§ Irangaises et d’une immense
dingénes et d'eurapéens.---Le

a élé déposd dans le tombeau

ge

truction, a amené les grévisies 4 re
courir aujourd'hui a4 des viclen
Ns ont démoli une école qui était en
cours de construction et ont blessé
uhycellain- nombre d’ouvriers

révistes.---Hi a fallu plusieurs char-
es de cavalerie pour disperser
émeutiers,

Lonores 14 (soir).--- Le diflére
nglo-turc/a été définitivement ré-
é@ la satisfaction de Angleterre
Gouvernement Ture ayant -cédé
sur tous les points.












Res 14.—Comme occupation
avait pour seul but le main-
Slalu-quo dans la presqu'ile |
, et préverant I’érection de |
jons, les garanties nécessai- |
: ies La Porté done |
pesturques l’ordre d’évaquer |
1, es Troupes seront tfanspore |











aD



‘bowen Peesvsmed 5 @ ®

me

Rove





" . ; 22 psiridashiney de
@ fisaai sur ia Beéeuolution de
Pawléus Sanne





s 3 Os
sssntagetegnannnsgisinanesnananannagncindt Gn stanchion entneapuiinmuamaneanye



























afancienne garnison par le croi- | | Paris 44.--- Les constructions pa- |
ls ¢ Diana » .— Des négo- | Usiennes d'automobiles ont décidé
Sont'en cours pour le iégle. | de rouvrir les portes de leurs ateliers
: finitifde la question de Sinai. en rarson du désir exprimeé par I& non aculement par la bonne répulahor
13,— La gréve est terminée | Majorité de leurs ouvriers qui sont | ila jouidans la presse, mats par cg]
in | préts a reprendre le travail [fui faite dans fe monde Tene, & tas dtai
8 13-- Le disc urs que le) ALsxanpals 14.---La garnison an~ | quelqu'an evs nour medermander.
Prononcé a Voccasion de l'ou-| glaise d’Alexandiie composée din- |” Avez-vous ju le ivre lous
e la Dovma, a provogué | fanterie et d’artillerie,a défilé ce mae | _Soudain, j sonyeai an bon Ja Boo alne,




Ja Révolution francaise et |
aisons avec l’assemblée |
raux en France,--Les |



la Pévolution de t843°...

pas lo».

Sole
<
oe

Le but de cetie manifestation mili-
ai:e éluit de rassurer et dimpres-



dans jes principales rues de la vilie. | Alors, rvenr, je fis => @ Ab














etVattitude de Nicolas If | sionner les .udigénes qui ont 616] —~ Ol: ~ me a inon interloculeur —~ je
6 par-tous. Au fait sa quelque roub: iés-parlarécente cama ro ave jar encore ane personne gil vous
be ee cr cee eeag ee og : ’ - . o es ad i Pe PE BAS GE nT HE EES quad 6
- boune volonté vont paghe panislamique enlreprise Par) nent de pres, celle fois, me Gil aussi consi-
8e5 en doute ‘par la | les partisans Ce Poccupalion lurque | dérablement de bien de «al Mssaisur la Heé-














| de la presqu'ile Dubinai. | volution de 1843 ». Pour le coup, ma surio-
85 ant thes ap s.. site ful vivement excilée... Balin, je viens
Sr-PrereaspouaG 14.--- Les ove | sie ,

1.2 | d’achever le livre, et je céde au plaisir de
| vriers de St Pélersbourg ont célébre | van tire “ies quelques appreciations qn
|aujourd’ hui la journée du ter Mai | ay supgérées.

a dune facon imposante, Presque tou- | ¢ L’histuise est une science esseatiellement
© 84 sud-ouest de Bor-

Slablir un dépot de char-

Une invention malveil- |









Allemagne a occu pé




. s es ateliers | conjectuiale. Elle laisse une part importante
tes les manufacture * et | ‘ i a la personnalité de Vnisioriea.. Pour plaire
de la ville dtaien! fermeés. | ot intéresser, dans une maliére si aride a pre-

Plus de 200,000 hommes ODL | miése vue, il faut avoir cette note person-
y : vris part 4 la manifestation. -- Des | nelle, cet accent particulier : Poriginaljté.Bn
--- Le cuirassdé nouvelles de lintérieur annoncent | cela, Ae Sannan nous aie Medea.
lane. ts avail a été j “ON ah xcellente, est Piolerpre a-

; 3 etd lanes aajour- i qe le travail a ele interrompu dans 108 AUK documents soumis & Son paamen,
SCE du vice-amiral , boules les villes russes. C'est une dissertation claire el raigonnee
mandant de la flotte: LonpREs 14.-- Une. dépéche. de qiil a faite sur les @venements de 4 yn
7 gestae: Guernesey adressée a 8 Exchange: gest allaché a en €X poser lus causes @f les
URle raph i mpapy? dit que cing congéquences dot decoule, de sui méme, lg





}







_ sent aucunement que

Jecon de morale, C'est parement de I

philosophiqne, La, point -de ces chif
- belles 4 la mémoire, de cea stati

gestes, de ces longues deseripiio

inutiles 4 intelligence du récit.

tail fastidieux, aucune surcha

et juste coup-d'ceil jeté sur la révolution de

__cetle époque ; voila, je pense, comment se -

x.
see

pour inir- -Foavrage de M. Sannon.Qui.:
Crest sobre, précis, exact. Toute compli
tion de faits.est crayonnée sane ombre.
pleine lumiére, On a’éprouve pa
“de deviner: on voit rapidement et net

En lisant le live, on sent que le plan en gieux
a été murement. éL savamment organisé. :
aurait comme la vision rétrosp-etive d'un
auteur en possession d'un tas de documents, |
suf lesquels il s'est longtemps peuché: avec | leurs:
passion, pour en débrouiller le-chaos, les co-—-venir; et








































ordonner, et en tirer la Tumiére qu’its sou- | nate! Ma pensent-i eat, o 4
vaient. Voila! Oui. Et Pon & imagine que M. ; mes politiques? Pour tant @histoire intéres-
Sanvon a di s’armer, tout comme, pour re- , ' sante,. depuis trois a de écle, c’est
vétir de puissance et d’attrait; son ceuvre.~ | dommage ae ‘ilwyait ae

Mais, c'est plus une Guvre de -seience que © sersees ‘
Wart. La part faite & ce dernier n'est pas | Cher collage et oni,

tout-a-fait généreuse. On désirerait une mé- "Ja cifatien uellenotre de la Républi

thode si savante, revétue d'une forme aux li- | Hortensius« “Merlet, inaugurait souver : pe ique..
gnes plus belles, plus sévéres, plus impecca- | classes d'histoire’? « Messieurs, aly aura des jeux
bles, telle une de ces sculptures antiques 08 , quand elle est bien. enseigaée, devie ices gymnastiques

Vexécution harmonieuse ne trahit en rien la | école de morale pour tous les h $ la ie pr
ie

haute conception. Mais, ce poi — Fes ke fone - aa no

-yre de M. Sannon, ve fait pas oibre. Ce-

nest pas grand’chose ... Un manque d2 sol~ pouvail le réeveiller.

lieitude... Une espéce de laisser-aller, paren- | A yous. d’a ents. ee

druits. Gest, aprés tout, comme une bonne -

étoffe, cetie @uvie. La trame en ests: forte, 7

Si supérieure, que-l’on ne-s'apergoit: pas tou-. € 2p0

jours des pelits déchets de la chaine. 5 ae | quipes: de veunes gens
Jai dit: on voit rapidement et net- dans | Jae ont, en effet, émery i

Essai sur la Révolution de 1848. Nesi- i. _— Pe - par lear adresse, leur. ead

magine-t-on pas, alors, que cette fagon Claire 6 cele
de présenter les choses enchevétrées deman- a intelligent de ce)

de des efforts 4 ’écriture? Oui, mais on ue ; . Corps |, ts na ere supe
foe P. wuteur en ait fait,.des! Legaient. se-sont Tears en ERETD EE match;
‘efforts. Pourquoi pas? Parce qu'il avait ma- | | oonale pour ouverture de la ‘Session



istralement concn son plan. Et e’est absolu-
reat. inéritoire: Voil& oi révéle des aptitu- Législative: .
des incentestables chez M. Sannon: Hl est trés La cérémonic a été solenniate-avee ap:
ben historien, Il -ferait école: sa maniére | Patat-accoatameé. .
denseigner séduit; sa conception de lhistoi-
re est neuve et de bon exprmple.

Mais quel but s’est-il propoxé, en nous fi-
vrant ces pages ? Ilne nous Vaurait pas dit,
dans la préface, que nous le découvririons ai. |
sément, au moment de fermer le livre ~
** Jal voulu que Venseigne:
de la plas intévessante période de l'histoire
de notre développemeut intérieur fat comme.

oyeuse. avimation.

Foule énorme a la Cathedral pon me __ ~Noos a eo
Te Deum en Uhonneur de hear aux foturs ¢
je Président. Nord Alezis,. ti
le 4° anniversair i | premiere | agi On annonce que

traure de TEtat.. ‘explosion d'ure mac
un phare lumiseux, au milieu dela tempéte, | Av sortir de lEglive, tandis e Vat: |e café, a Et occasion
rendant sans cesse visible 4 nos yeux les re- | mée défilait musique en sé ibe | au be
doutables écueils qué n'ont pu connailre-nos-
relay i fait ante Je patsote. Et lui eauront | NOMOeSE #t brillant eoridge, &
gré ‘de sa brave intention, tous ceux qui ont (Ourate co ville E aront acclamé
: se ets Toa TG reese as
fOmimes politiques qui :
devraient ecouter cette grande ar qu gut Palais Nidoaat, cu tous. le
tuire et profiter de ses lecons, “Trave d’impé- time en salnant le Présid
rialidme! Cest ce qui nous a fait; tant de fois, { publique, lui fitent des
rouler data Vabime. Qué la thberté soit, — | - Nous renouvelons
non plus un mot menteur, an fantome voilé, meilleurs souhait
-— mais un article de fol, une loi!
li est en nous un _prineipe p-yehologique:
le plaisir que noris avons & voir une chose,
nous | fait désiver d’en voir une autre. C'est}





















uuiM. Sannon ne Sarrétera pas que la, |
jeape >. i voudra, un beau jour, jeter enco-— de

ache dernier. neat a encore
ut ttre. Et c’ect regretialy



Bean















re smenttous le.
eur ont pease iene reo
ont assistés al’ occasion
regrettée fille et seur
in.
dagréer le témoignage
e reconnaissance.

on des Arpenteurs
ion des Aipenteurs Géomé.
vecun éclat particulier gon 5
le 14 Mai.
stallation du novveau burean
ior Génesty Bruno, dans wp
sa treYe@ dans une confé-
it de Parpentage #.



méres de famille que, de
ie du 4 avril dernier, sor
isférée rue du Centre, N:
aison de Madame D Li





» quils ne lui mén eront
urs bienveillant qu ils lai
rélé,

fonire



















- “fee .

via été volé une-montre |
e boitier) et sa chaine por-
ales entrelacées J. B. P.
Mpense est promise a ce-
lui fera retrouver.

EK. PRegeav

éril
Gare aux imitations |
ENON, pharmacien, qui
@vingtans de pratique
live, croit de son devoir d'affir- .
public tant de la Capitale que
ovince, qu'il se débite des pOus |
burgatives we par une COR; :
| plus que déloyale, Por fait
ue son excellent « Purgatis
















n’étre nul lement responsa-
Uheureux elfets qui peuvent

USage de ces poudres ne ;
$ de sa pharmacie.

}


















Préparateur du!

Appliguées a la |
chez Mes

ad eb , Cc. ae

oereretaar & Monsieur W. Ololison.
















ra la connaissance. des |

on de leur pére, pour le mois de Mai

| vant étre dressé. —
j—— Mole St-Nicolas, 3 Mai 1906.

’ ijoutiers, et au public en if
i
2

__jolly, en. face de la Madeleine.

| Production quolidienne>35000 barils

meilleure del’ Amérique.

‘leur. — Tous les barils expédiés eg ls

| Farine GOL :
ment de la méme hauteur et Pane

qualité uniforme.






A louver

Une oane maison, sise Avenue Gré-
oire, avec bassin, remise, écuries, etc.
s adresser & Mr C. Lyon Hall | & Ce. -

A louer 1
La propriété de Madame Vve R. Tip- |
penhaner, Bambon, ayant une bonne
maison, remise, écurie, vaste champ
d'herbes, etc.



amhourgeotse Stadvieaine
(Service New-York-Helll)



Le steamer © Avtar» venant de
Jew: York. ri-de-Paix et St-
_ Marc, sera ici jeudi matin, 17 cour
! rant, et suivra dans la soirée pour

Je rémie, Jacmel et Santa-Marta,
enant la malle.frét et passagers.

Ed



Be

Wi
Le soussigné déclare au public qu'il
n’est plus responsable des actes de son
SULIA AUGUSTAVE pour cane |
a incompatibilité de caractére. *

i

&
Une action en divorce sera intentée I savin Noawr. .
Oe | Enee 42 malle * New-York
prochainement. ‘Europe ( via, érémie one ie
Areahaie, (Dubuisson “oo , .
€ (Dubuisson), 4 steamer «Gragcia», fermera 4 la

AURADID
LAURADIN | Poste, je jeudi, 17 courant, a6 heu-
Avis res du 8

Les héritiers Joaghim fils déclarent L eyesty ayer pera?
. HERRMANN & U, Agents.

t
au publie avoir perdu la feuills de pen- -
i
4
|
:





4 Mai 1906 .
MONTAS





905, valeur 50 gourdes.
is la déctarent nulle, duplicata de-



de retour de son voyage: se lient,rae dm





Lto JOACHIM |.

AY

Mr He_vérius TRraversier, maitre
_ehgudronnier, avise ses clients el amis
qu'il a en magasin un stock de maté- |
Tiaux de premier choix ( feuilles de |

cuivre, d’étain vierge, de rivets etc, doe des Traverses de Chemin



Traverses de (





La Scierre METZ TZG BR deman-
de.



ete) et qu'il se tient toujours @ leur F Scous. TEN
é 4 Es vad L -
disposition spour la confection et la er en BAYAHONDE, ae , _ fj.

dgs chaudiéres, des alambi
Hes serpenitins et pour tous autres |
yaux concernant Sun art,
Port-au-Prince, 9 Mai 1906.
H. TRAVERSIER
: Angle des rues du Bel-Air el Reservoir.

Lecous

de “Littérature, Rb eroriqne: Philoso-
_ phie, Economie politique, Droit, His-
toire universelle, Géographie, Latin,
Gree.

Vigoureux engeignement permetiant
i aux éléves studieux de faire trois clas-
ses.par. an. Professeur 1. de Buca. avo-
cat du barreau de Paris, 29 rue Bour-

re
cs,
ra-| vraisons rons sidérubles et continues.
| La longueur sera de sept pieds,
_mesure exacte et | bpaisseur (dia-
| métre) de 10 pouces et p lus. Un
bon prix sera payeé.
| Les traverses seront acceptées.
|au parcours du Chemin de Fer
P.C.S. ou a | Usine directe nent,
par terre el par mer.
Port-au-Prince, 28 Mars 1906.

Joun D. METZGER























Au domicile des familles pour les
jeunes filles.

149, BROADWAY NEW YORK CITY
¢. HW. PIERCE, Gérant.

Cette fabrique de na
chine & condre est la plas
grande du. monde. La
Machine SINGER est re-
nommée comme la meil-
eure et la plus par faite.
le toutes,

Elle est aussi la plugs

solide, la plus durable et:
ia plus rapide,

Demander la machine.
SINGH Yon aura la meilleure. parce»
qu’elle est toujours celle qui cotite le molng:

ber.
. Agent-général pow Haiti,

.BN







Cette farine est, sans’ conteste, la

Elle donne plus de pains et le meil-










ELL.





d choix d'essences, oo

G aX
de toilette, poudre et eau dentifrice des |
___meilleurés fabriques de France.
Fommades assorties tréa fraiches.
udre de riz. du Java. ete, etc. ale
—Coffrets complets de parfamerie ‘po OF
culeaux de noces, baptéme, ete. ° )
On trouvera, comme toujours, un
grand assortiment de bijouterie, hor
logerie. lunetles, bibelots et diamante, ,


































| Nous os apelons a ne noe clion pragen producteurs
, _ | avons établi nos prix walt ‘aussi bt est possible ¢
| qo'aucune concurrence sérieu
Muilede feie de Mornea aux x Glyeérophes- | dans fe domaine de la falsifica

phates de Chan et de- Soude, S
| sont garantis : sur analyse et Sue Ir actor

PREPAREE PAR | sins trais de Vendange et
‘LA’ PHARMAGLE SAINT CHARLES | Par Bi ualité de oe v
- a _jaltiré la fourtiiture dua.
“Genaivee,—"W, Bota nats, membres du erat ea.
Cette préparation soignée: ést: recom: | mes-nous persuadés que nos ef
mmandée surtout pour les enfants, qui la | ont bien voulu nous h oe |
~~ prennent“facitement a cause” “de ‘S08 | Nous us Leura ‘ons un grand



gout fab , Tepoc Vieux le gallon
Liactios ts Glycérophosphates est | i mee Viey le: de oS
aujourd Lui -i reconnue que tous fos | Sr JoLiEN. ia caisee: de 4
médecine les prescrivent et ont complé-
-tementarher “tonne les hypophosphites
Pnx: Ge 3 per flacon
Se vend s Pharmacie ventrale
« niernationa @ 4: : :
« Séjourné, Loven (dour) exited 12

Barsac la caisse/le 12 boutei
SAtTernes la calese de 12 hoiteities.
~ Haut Saureryes la caisse de 12 bouteilles






DESUSE





rancisco | | -—-Biere Paillette Ia caisse de 48 bouteilles
icant de Chaussures, _ ssis, Amer, Vermouth, Cog §
La Manufacture a toujours: en | : s, Madere, Malaga a 3 gourdes ta bouteill

dépét un grand stock, — pour la |
venle en gros et détail, — de! N. B. ~ Un rétard impréva a empéché Hembarquement

. articles de réclame. 18 avons frecu un oe oli eanil f que
chaussures en tous genres pou | me. Mais vor "Bg u j

ce jour gratuitement anos clients. Le n
Homes, s, Femmes, ENFANTs. _ ; Sera ici le7} “ui prochain. — u

‘Les commandes des commer-. —

eants de Vintérieur pourront étre
wxécutées - dans une semaine °















“93, rie dex Fronts-Forts, 23,
PORT-AU-PRINCE (Balti de

j MI HH - Départ de

Mattre-Tailleur, ; Wee
rang Rue, 181, | New-York. 0 vee

Anuonce a ses nombreux. clients | Port .de-Piia,
' sf] _ Cap-Haitien .
. Port-au-Priace.
Gonaives . . a
Saint-Mare , . 2
Miner ‘Godve
























*:
&
2
e
a



Full Text






























mt....4.20
é



PAR HOIS 4 GOURDE

nce

1, angle des rues Bourioly & Port-Preri










cso

eaten














ral Kuzmich, commandant du port, , secousses sisniiques sout fait
a été assassiné aujourd’hui. sentir aujourd’iuil dans la pastie



cou 14,.—Ea

' i
évision du ter | sept
r, année russe,

nui
‘des mesures de Bariocepoar (Cour

| police trés importantes ont élé pri | lente explosion sesi produitece min
| ses pour éviter des désordres. fina quatie heures et







Pine ponariere silec
Heue-est de cette
énormes ont 61s

foule la re

TvuLon 14,--- La reprise partielle
travail dans les chautiers de cons-
_






ieu_leu aujourd'hui er
des autorités civiles et
§ Irangaises et d’une immense
dingénes et d'eurapéens.---Le

a élé déposd dans le tombeau

ge

truction, a amené les grévisies 4 re
courir aujourd'hui a4 des viclen
Ns ont démoli une école qui était en
cours de construction et ont blessé
uhycellain- nombre d’ouvriers

révistes.---Hi a fallu plusieurs char-
es de cavalerie pour disperser
émeutiers,

Lonores 14 (soir).--- Le diflére
nglo-turc/a été définitivement ré-
é@ la satisfaction de Angleterre
Gouvernement Ture ayant -cédé
sur tous les points.












Res 14.—Comme occupation
avait pour seul but le main-
Slalu-quo dans la presqu'ile |
, et préverant I’érection de |
jons, les garanties nécessai- |
: ies La Porté done |
pesturques l’ordre d’évaquer |
1, es Troupes seront tfanspore |











aD



‘bowen Peesvsmed 5 @ ®

me

Rove





" . ; 22 psiridashiney de
@ fisaai sur ia Beéeuolution de
Pawléus Sanne





s 3 Os
sssntagetegnannnsgisinanesnananannagncindt Gn stanchion entneapuiinmuamaneanye



























afancienne garnison par le croi- | | Paris 44.--- Les constructions pa- |
ls ¢ Diana » .— Des négo- | Usiennes d'automobiles ont décidé
Sont'en cours pour le iégle. | de rouvrir les portes de leurs ateliers
: finitifde la question de Sinai. en rarson du désir exprimeé par I& non aculement par la bonne répulahor
13,— La gréve est terminée | Majorité de leurs ouvriers qui sont | ila jouidans la presse, mats par cg]
in | préts a reprendre le travail [fui faite dans fe monde Tene, & tas dtai
8 13-- Le disc urs que le) ALsxanpals 14.---La garnison an~ | quelqu'an evs nour medermander.
Prononcé a Voccasion de l'ou-| glaise d’Alexandiie composée din- |” Avez-vous ju le ivre lous
e la Dovma, a provogué | fanterie et d’artillerie,a défilé ce mae | _Soudain, j sonyeai an bon Ja Boo alne,




Ja Révolution francaise et |
aisons avec l’assemblée |
raux en France,--Les |



la Pévolution de t843°...

pas lo».

Sole
<
oe

Le but de cetie manifestation mili-
ai:e éluit de rassurer et dimpres-



dans jes principales rues de la vilie. | Alors, rvenr, je fis => @ Ab














etVattitude de Nicolas If | sionner les .udigénes qui ont 616] —~ Ol: ~ me a inon interloculeur —~ je
6 par-tous. Au fait sa quelque roub: iés-parlarécente cama ro ave jar encore ane personne gil vous
be ee cr cee eeag ee og : ’ - . o es ad i Pe PE BAS GE nT HE EES quad 6
- boune volonté vont paghe panislamique enlreprise Par) nent de pres, celle fois, me Gil aussi consi-
8e5 en doute ‘par la | les partisans Ce Poccupalion lurque | dérablement de bien de «al Mssaisur la Heé-














| de la presqu'ile Dubinai. | volution de 1843 ». Pour le coup, ma surio-
85 ant thes ap s.. site ful vivement excilée... Balin, je viens
Sr-PrereaspouaG 14.--- Les ove | sie ,

1.2 | d’achever le livre, et je céde au plaisir de
| vriers de St Pélersbourg ont célébre | van tire “ies quelques appreciations qn
|aujourd’ hui la journée du ter Mai | ay supgérées.

a dune facon imposante, Presque tou- | ¢ L’histuise est une science esseatiellement
© 84 sud-ouest de Bor-

Slablir un dépot de char-

Une invention malveil- |









Allemagne a occu pé




. s es ateliers | conjectuiale. Elle laisse une part importante
tes les manufacture * et | ‘ i a la personnalité de Vnisioriea.. Pour plaire
de la ville dtaien! fermeés. | ot intéresser, dans une maliére si aride a pre-

Plus de 200,000 hommes ODL | miése vue, il faut avoir cette note person-
y : vris part 4 la manifestation. -- Des | nelle, cet accent particulier : Poriginaljté.Bn
--- Le cuirassdé nouvelles de lintérieur annoncent | cela, Ae Sannan nous aie Medea.
lane. ts avail a été j “ON ah xcellente, est Piolerpre a-

; 3 etd lanes aajour- i qe le travail a ele interrompu dans 108 AUK documents soumis & Son paamen,
SCE du vice-amiral , boules les villes russes. C'est une dissertation claire el raigonnee
mandant de la flotte: LonpREs 14.-- Une. dépéche. de qiil a faite sur les @venements de 4 yn
7 gestae: Guernesey adressée a 8 Exchange: gest allaché a en €X poser lus causes @f les
URle raph i mpapy? dit que cing congéquences dot decoule, de sui méme, lg





}




_ sent aucunement que

Jecon de morale, C'est parement de I

philosophiqne, La, point -de ces chif
- belles 4 la mémoire, de cea stati

gestes, de ces longues deseripiio

inutiles 4 intelligence du récit.

tail fastidieux, aucune surcha

et juste coup-d'ceil jeté sur la révolution de

__cetle époque ; voila, je pense, comment se -

x.
see

pour inir- -Foavrage de M. Sannon.Qui.:
Crest sobre, précis, exact. Toute compli
tion de faits.est crayonnée sane ombre.
pleine lumiére, On a’éprouve pa
“de deviner: on voit rapidement et net

En lisant le live, on sent que le plan en gieux
a été murement. éL savamment organisé. :
aurait comme la vision rétrosp-etive d'un
auteur en possession d'un tas de documents, |
suf lesquels il s'est longtemps peuché: avec | leurs:
passion, pour en débrouiller le-chaos, les co-—-venir; et








































ordonner, et en tirer la Tumiére qu’its sou- | nate! Ma pensent-i eat, o 4
vaient. Voila! Oui. Et Pon & imagine que M. ; mes politiques? Pour tant @histoire intéres-
Sanvon a di s’armer, tout comme, pour re- , ' sante,. depuis trois a de écle, c’est
vétir de puissance et d’attrait; son ceuvre.~ | dommage ae ‘ilwyait ae

Mais, c'est plus une Guvre de -seience que © sersees ‘
Wart. La part faite & ce dernier n'est pas | Cher collage et oni,

tout-a-fait généreuse. On désirerait une mé- "Ja cifatien uellenotre de la Républi

thode si savante, revétue d'une forme aux li- | Hortensius« “Merlet, inaugurait souver : pe ique..
gnes plus belles, plus sévéres, plus impecca- | classes d'histoire’? « Messieurs, aly aura des jeux
bles, telle une de ces sculptures antiques 08 , quand elle est bien. enseigaée, devie ices gymnastiques

Vexécution harmonieuse ne trahit en rien la | école de morale pour tous les h $ la ie pr
ie

haute conception. Mais, ce poi — Fes ke fone - aa no

-yre de M. Sannon, ve fait pas oibre. Ce-

nest pas grand’chose ... Un manque d2 sol~ pouvail le réeveiller.

lieitude... Une espéce de laisser-aller, paren- | A yous. d’a ents. ee

druits. Gest, aprés tout, comme une bonne -

étoffe, cetie @uvie. La trame en ests: forte, 7

Si supérieure, que-l’on ne-s'apergoit: pas tou-. € 2p0

jours des pelits déchets de la chaine. 5 ae | quipes: de veunes gens
Jai dit: on voit rapidement et net- dans | Jae ont, en effet, émery i

Essai sur la Révolution de 1848. Nesi- i. _— Pe - par lear adresse, leur. ead

magine-t-on pas, alors, que cette fagon Claire 6 cele
de présenter les choses enchevétrées deman- a intelligent de ce)

de des efforts 4 ’écriture? Oui, mais on ue ; . Corps |, ts na ere supe
foe P. wuteur en ait fait,.des! Legaient. se-sont Tears en ERETD EE match;
‘efforts. Pourquoi pas? Parce qu'il avait ma- | | oonale pour ouverture de la ‘Session



istralement concn son plan. Et e’est absolu-
reat. inéritoire: Voil& oi révéle des aptitu- Législative: .
des incentestables chez M. Sannon: Hl est trés La cérémonic a été solenniate-avee ap:
ben historien, Il -ferait école: sa maniére | Patat-accoatameé. .
denseigner séduit; sa conception de lhistoi-
re est neuve et de bon exprmple.

Mais quel but s’est-il propoxé, en nous fi-
vrant ces pages ? Ilne nous Vaurait pas dit,
dans la préface, que nous le découvririons ai. |
sément, au moment de fermer le livre ~
** Jal voulu que Venseigne:
de la plas intévessante période de l'histoire
de notre développemeut intérieur fat comme.

oyeuse. avimation.

Foule énorme a la Cathedral pon me __ ~Noos a eo
Te Deum en Uhonneur de hear aux foturs ¢
je Président. Nord Alezis,. ti
le 4° anniversair i | premiere | agi On annonce que

traure de TEtat.. ‘explosion d'ure mac
un phare lumiseux, au milieu dela tempéte, | Av sortir de lEglive, tandis e Vat: |e café, a Et occasion
rendant sans cesse visible 4 nos yeux les re- | mée défilait musique en sé ibe | au be
doutables écueils qué n'ont pu connailre-nos-
relay i fait ante Je patsote. Et lui eauront | NOMOeSE #t brillant eoridge, &
gré ‘de sa brave intention, tous ceux qui ont (Ourate co ville E aront acclamé
: se ets Toa TG reese as
fOmimes politiques qui :
devraient ecouter cette grande ar qu gut Palais Nidoaat, cu tous. le
tuire et profiter de ses lecons, “Trave d’impé- time en salnant le Présid
rialidme! Cest ce qui nous a fait; tant de fois, { publique, lui fitent des
rouler data Vabime. Qué la thberté soit, — | - Nous renouvelons
non plus un mot menteur, an fantome voilé, meilleurs souhait
-— mais un article de fol, une loi!
li est en nous un _prineipe p-yehologique:
le plaisir que noris avons & voir une chose,
nous | fait désiver d’en voir une autre. C'est}





















uuiM. Sannon ne Sarrétera pas que la, |
jeape >. i voudra, un beau jour, jeter enco-— de

ache dernier. neat a encore
ut ttre. Et c’ect regretialy
Bean















re smenttous le.
eur ont pease iene reo
ont assistés al’ occasion
regrettée fille et seur
in.
dagréer le témoignage
e reconnaissance.

on des Arpenteurs
ion des Aipenteurs Géomé.
vecun éclat particulier gon 5
le 14 Mai.
stallation du novveau burean
ior Génesty Bruno, dans wp
sa treYe@ dans une confé-
it de Parpentage #.



méres de famille que, de
ie du 4 avril dernier, sor
isférée rue du Centre, N:
aison de Madame D Li





» quils ne lui mén eront
urs bienveillant qu ils lai
rélé,

fonire



















- “fee .

via été volé une-montre |
e boitier) et sa chaine por-
ales entrelacées J. B. P.
Mpense est promise a ce-
lui fera retrouver.

EK. PRegeav

éril
Gare aux imitations |
ENON, pharmacien, qui
@vingtans de pratique
live, croit de son devoir d'affir- .
public tant de la Capitale que
ovince, qu'il se débite des pOus |
burgatives we par une COR; :
| plus que déloyale, Por fait
ue son excellent « Purgatis
















n’étre nul lement responsa-
Uheureux elfets qui peuvent

USage de ces poudres ne ;
$ de sa pharmacie.

}


















Préparateur du!

Appliguées a la |
chez Mes

ad eb , Cc. ae

oereretaar & Monsieur W. Ololison.
















ra la connaissance. des |

on de leur pére, pour le mois de Mai

| vant étre dressé. —
j—— Mole St-Nicolas, 3 Mai 1906.

’ ijoutiers, et au public en if
i
2

__jolly, en. face de la Madeleine.

| Production quolidienne>35000 barils

meilleure del’ Amérique.

‘leur. — Tous les barils expédiés eg ls

| Farine GOL :
ment de la méme hauteur et Pane

qualité uniforme.






A louver

Une oane maison, sise Avenue Gré-
oire, avec bassin, remise, écuries, etc.
s adresser & Mr C. Lyon Hall | & Ce. -

A louer 1
La propriété de Madame Vve R. Tip- |
penhaner, Bambon, ayant une bonne
maison, remise, écurie, vaste champ
d'herbes, etc.



amhourgeotse Stadvieaine
(Service New-York-Helll)



Le steamer © Avtar» venant de
Jew: York. ri-de-Paix et St-
_ Marc, sera ici jeudi matin, 17 cour
! rant, et suivra dans la soirée pour

Je rémie, Jacmel et Santa-Marta,
enant la malle.frét et passagers.

Ed



Be

Wi
Le soussigné déclare au public qu'il
n’est plus responsable des actes de son
SULIA AUGUSTAVE pour cane |
a incompatibilité de caractére. *

i

&
Une action en divorce sera intentée I savin Noawr. .
Oe | Enee 42 malle * New-York
prochainement. ‘Europe ( via, érémie one ie
Areahaie, (Dubuisson “oo , .
€ (Dubuisson), 4 steamer «Gragcia», fermera 4 la

AURADID
LAURADIN | Poste, je jeudi, 17 courant, a6 heu-
Avis res du 8

Les héritiers Joaghim fils déclarent L eyesty ayer pera?
. HERRMANN & U, Agents.

t
au publie avoir perdu la feuills de pen- -
i
4
|
:





4 Mai 1906 .
MONTAS





905, valeur 50 gourdes.
is la déctarent nulle, duplicata de-



de retour de son voyage: se lient,rae dm





Lto JOACHIM |.

AY

Mr He_vérius TRraversier, maitre
_ehgudronnier, avise ses clients el amis
qu'il a en magasin un stock de maté- |
Tiaux de premier choix ( feuilles de |

cuivre, d’étain vierge, de rivets etc, doe des Traverses de Chemin



Traverses de (





La Scierre METZ TZG BR deman-
de.



ete) et qu'il se tient toujours @ leur F Scous. TEN
é 4 Es vad L -
disposition spour la confection et la er en BAYAHONDE, ae , _ fj.

dgs chaudiéres, des alambi
Hes serpenitins et pour tous autres |
yaux concernant Sun art,
Port-au-Prince, 9 Mai 1906.
H. TRAVERSIER
: Angle des rues du Bel-Air el Reservoir.

Lecous

de “Littérature, Rb eroriqne: Philoso-
_ phie, Economie politique, Droit, His-
toire universelle, Géographie, Latin,
Gree.

Vigoureux engeignement permetiant
i aux éléves studieux de faire trois clas-
ses.par. an. Professeur 1. de Buca. avo-
cat du barreau de Paris, 29 rue Bour-

re
cs,
ra-| vraisons rons sidérubles et continues.
| La longueur sera de sept pieds,
_mesure exacte et | bpaisseur (dia-
| métre) de 10 pouces et p lus. Un
bon prix sera payeé.
| Les traverses seront acceptées.
|au parcours du Chemin de Fer
P.C.S. ou a | Usine directe nent,
par terre el par mer.
Port-au-Prince, 28 Mars 1906.

Joun D. METZGER























Au domicile des familles pour les
jeunes filles.

149, BROADWAY NEW YORK CITY
¢. HW. PIERCE, Gérant.

Cette fabrique de na
chine & condre est la plas
grande du. monde. La
Machine SINGER est re-
nommée comme la meil-
eure et la plus par faite.
le toutes,

Elle est aussi la plugs

solide, la plus durable et:
ia plus rapide,

Demander la machine.
SINGH Yon aura la meilleure. parce»
qu’elle est toujours celle qui cotite le molng:

ber.
. Agent-général pow Haiti,

.BN







Cette farine est, sans’ conteste, la

Elle donne plus de pains et le meil-










ELL.


d choix d'essences, oo

G aX
de toilette, poudre et eau dentifrice des |
___meilleurés fabriques de France.
Fommades assorties tréa fraiches.
udre de riz. du Java. ete, etc. ale
—Coffrets complets de parfamerie ‘po OF
culeaux de noces, baptéme, ete. ° )
On trouvera, comme toujours, un
grand assortiment de bijouterie, hor
logerie. lunetles, bibelots et diamante, ,


































| Nous os apelons a ne noe clion pragen producteurs
, _ | avons établi nos prix walt ‘aussi bt est possible ¢
| qo'aucune concurrence sérieu
Muilede feie de Mornea aux x Glyeérophes- | dans fe domaine de la falsifica

phates de Chan et de- Soude, S
| sont garantis : sur analyse et Sue Ir actor

PREPAREE PAR | sins trais de Vendange et
‘LA’ PHARMAGLE SAINT CHARLES | Par Bi ualité de oe v
- a _jaltiré la fourtiiture dua.
“Genaivee,—"W, Bota nats, membres du erat ea.
Cette préparation soignée: ést: recom: | mes-nous persuadés que nos ef
mmandée surtout pour les enfants, qui la | ont bien voulu nous h oe |
~~ prennent“facitement a cause” “de ‘S08 | Nous us Leura ‘ons un grand



gout fab , Tepoc Vieux le gallon
Liactios ts Glycérophosphates est | i mee Viey le: de oS
aujourd Lui -i reconnue que tous fos | Sr JoLiEN. ia caisee: de 4
médecine les prescrivent et ont complé-
-tementarher “tonne les hypophosphites
Pnx: Ge 3 per flacon
Se vend s Pharmacie ventrale
« niernationa @ 4: : :
« Séjourné, Loven (dour) exited 12

Barsac la caisse/le 12 boutei
SAtTernes la calese de 12 hoiteities.
~ Haut Saureryes la caisse de 12 bouteilles






DESUSE





rancisco | | -—-Biere Paillette Ia caisse de 48 bouteilles
icant de Chaussures, _ ssis, Amer, Vermouth, Cog §
La Manufacture a toujours: en | : s, Madere, Malaga a 3 gourdes ta bouteill

dépét un grand stock, — pour la |
venle en gros et détail, — de! N. B. ~ Un rétard impréva a empéché Hembarquement

. articles de réclame. 18 avons frecu un oe oli eanil f que
chaussures en tous genres pou | me. Mais vor "Bg u j

ce jour gratuitement anos clients. Le n
Homes, s, Femmes, ENFANTs. _ ; Sera ici le7} “ui prochain. — u

‘Les commandes des commer-. —

eants de Vintérieur pourront étre
wxécutées - dans une semaine °















“93, rie dex Fronts-Forts, 23,
PORT-AU-PRINCE (Balti de

j MI HH - Départ de

Mattre-Tailleur, ; Wee
rang Rue, 181, | New-York. 0 vee

Anuonce a ses nombreux. clients | Port .de-Piia,
' sf] _ Cap-Haitien .
. Port-au-Priace.
Gonaives . . a
Saint-Mare , . 2
Miner ‘Godve
























*:
&
2
e
a