Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
i ce (Haiti) o Mercredi, 2 Mai 1906










































; maintien del’ordre dans tous lescoins Durpan 30.--- Les hommes du
| de la ville. Les rapports que j'ai _re-) chef Bimbata attaquérent aujour-
gus,indiguent qug la journée se pas-| d’hui l’escorte d’un convoi d’appro-
| sera sans incident notables. visionnement destiné 4 lacolonne du
LonpRes 30.—~Une dépéche de Mo- colonel Gausell. Pas d'autres détails.

ire: au «Baily Mails, dit |. Epinsurc 30,—Le mont Hecla est

| qtun savetier de Marrakesh, nom- | en éruption.
imé Misfrewi, sera crucifié le 3 Mai] HampBourc 30.— Les survivants
a fa | pour avoi Fassassine 36 femmes dont | du navite-école belge « Comte de
{il avait enterré les cadavres dans sa | Smet de Naeyer», qui a, coulé tout
Soar: [Boutique et son jardin. | récemment,ont. debarqné a Cuxha-
—Le chef de poli ice q | Bancetonn-29-----Un—court—cir=|-ver et sont venus ici.
sacres du mois d’Oc- | C8! qui s'est produit sur un fil élec- | Panis 30.— La po'ice a arvélé au-
‘tun policeman on hrique a causé une panique au thé- | jourd’hui le citoyen Grilftrca/ a se-
Lull. ¢ i e.personne.a|crélaire dela confédération géuvialg.

été tude et 10 griévement blessées. | du travail et organisaleur responsa~
ble de la manifestation projetée pour

Founes 29,---La gvéve des emplo- ! )
illages de Swin ont res- | yésde l’usine 4 gaZ° continue. La | le der Mai, MM. Bibert, journaliste,
hui des tremblements | ville est éclairée par, #& réflecteurs | et Feuillant, bonapartiste et ancien
a@ pas eu de dégata, |) électriques des navires de guerre | commandant dans la garde impériale.
pilation aété grandement] qui se trouvent dans le port. | Le comte Duranda Beauregard a été
| Brest 29.--- Aprés une réupion | arrété a Nice. Des arrestations ont
| | dt8 BeRTARMon} faites » AMaunteoe
|lumultueuse tenue avjourd'hui, les | 66 également faites dans d'vutres
| grévistes ont_tenté une manifesta. | villes.--- Des mandats d’arrét ont.
‘identi 'é dun grand | tio on qui a été dispersée par la cava- | été lancés contre Mr Levy, secrétaire
tis na pu dtre éta- | ler | de la confédération du travail, Mr
rps gat au cours de} Loncwy (Mearthe et Moselle) 29. | Fromentin, anarchiste.— Ces deux
| Trois mille ouyriers des aciéries de | messieurs se-doutant de ce quial- .
nu leetie ville se sont mis en gréve. | lait leur arriver, s’étaient empressés
Veau. dans les eae ee nl tentatives ont été faites | de quitter la ville, - .
s de la vi ville, Le eae | aujourd’hui pour tuer un des contre- | lous ces prisonniers sont accuses
; I maitre des usines. ide complicité dans lorganisation
-San-Faranct-co 29,---Une des plus | @une révolution et d’avoir intrigué
gr: pertes résultant du désastre | 2Ve¢ des anarchistes. Aprés un in-
ref qui @st encore présent: 2 toates. les | terrogatorré “sominaire,~ MM~ Grif-

- | mémoires, est la destruction -par- Ye { fuelhes, Bibert et Feuill ant ont eé
nis sous les verrous. 7 een

e | feu des. magnifiques bibliothéques .
‘de San-Francisco. Plus d’un million | LONDRES 30,— Une dépéeche de
| Pile de Guernesey adressée 4 «l’Ex-

de livres ont été perdus, & mesure |
| change Telegraph Co» annonce que

Pas. | que ‘les _bibliothéques devénaient |
E e aprés lautre la" proie. des | le vapeur d’excursions «Curlers a-
es, Des collections. completes coulé cet aprés-midi au_ large de .
| Vile de Sercg, située 4 6 milles et

cumeuls précieux ont élé ané-
jes,eL- sane aucune estimation | demi de Guernesey, et que 44 per-
les autres ont

cte de leur valeur puisse étre faite, | sonnes ont été noyées;
est probable que les pertes éprou- | été sauvées.

3.000. 000 | Napies 30.—Le roi Edouard, la
pg oe ope reine Alexandra, le duc Etla. et la

-Pkr aspoune 30. ~—Un membre Y duchesse d’Aoste se sont rendus. cet.

ile aprés-midi a1’ uheervatore du Vésu-
i le. correspondant du |.ve.—Les souverains anglais. quitte-
Sun» que le Czar avait out Naples ce soir pout se rendre

mission de Mr Witte. en Angleterre...









































ides révolutionnaires..
.- Les habitants d














eco 98, — Depiiis le
na 333 corps ont)




















































We ouy
réunissait aux membres de sa rédaction pour féter,en co
intimité de famille, notre 9¢ anné a &
“Ristence. —

Nous étions sept 4 table, admirable- . conten. Pe

ment traités par Mr Dereix, qui: 7. tes

a affirmer la renommeée de son établis: — i nee, aqui dans oka

sement: avec la gratitude de lestomac, a decade, aaquel ses fi0ce ‘

nous lui rendons ici oe qoih lui :

est da. : tu

é suggestive, a

autre en pres | avec l’animation traditios

pimentait de saillies j joyeuses la pee _nant la parole, mon excuse é. manee ee can 7

ét alléctiante théorie des plats soignés oo et Jinvoquerai, pout me justifie












et arrosés de vins généreux. e que je pois appeler
Au dessert, notre Directeur: pri ‘prit lat tpro esssionnel». Le pl '
parole : : pas métier de parler, comme le méde g and Concert par la
celui de... guérit? L’avocat le plus sa¥ant | sur la place de: la Paix, brill
Mes chers amis,~--quelques mots. qui se ferait professedr de silence, risq rb

- Je veux tout simplement, et cordiale- | rait de renooveler 4 son détrimer
ment, vous remercier de votre collabora- priense-légende de la jument. de Rolat
tion fidéle et -dévouée, qui a aidé le ¢Noa- | Oa-lui reconnaissait toutes les qua
vellistes, # se maintenir dans la voie droi- | mais, Messieurs, el'e ava't ce défaut: ell

des contrariétés plus oa moins ‘grandes | ~~ Am3 voix, anissez donc les vétres poo
qee nous avons traverstes philosophique~ | pousser on. triple vivaten Vhooneur di
ment et des folles agressions dont notre | «Nouvellistes, qn, mil ig. é les vicissitud
~“dédaws er ‘le bon, sens public ont su faire | sans nombre et less mille écueils qu'il a.

é Prompte justice. rencontrés sur sa route, est artivé . b
‘Noas (Ay erons sereinement ce gue port.

nous avons é¢. uniquement préoccupés

at pr est — Fluctuat nec -mergitor to:
Tere uliles “et agréables @ nos Tecteurs, |" Puisse t-il continuer paisiblement son |
dont la constante faveur est. .

le ‘ ; Ce fai ‘chemin sous cette reconfortante devise 1
eure | dee Co na’ beadsai thes, nous ne fai- | Crest par cet-heareus-sohait que je. qui domine Port-au-Prince
sons guére ce quill fiudrait; mais on nous nais 4 apporter | tha contribution perso ard étonné peut contempk
send cet honneur de resonnaliig.gne, A. oe

: “nelle au” concours” dé cordiale an
Seer ein de ear | Me esente sailed et Cae)
thie imaltérable coatribueri, nous
C'est que,constamment uals par une soli- | rons, 4 rendre aussi inaltétables. se
dariié eprouvée, forts de notre conscience | -a, 4 venir< notre présence ici en
impeccablement tranquille, nous. conti- | o.9¢ et la meilleute’p promesse.
-nnions, a ombre de Ia paix bienfaisante, S
par pore travail indépendant, amarcher} Notre spirituel collabordtene
eVavant, toujours! eusement [élicité de sa brillant
Je bois 2 vous,mes chers coopérateurs, aide. La bonde était lachée! Doe
et 4 tons les amis du «Noavellistes ! Menwit, ramassa la petite pierr
_Ces simples et bonnes paroles de dans ses plates-bandes se
notre Directeur sont soulignées de vifs {en un bouquet de ¥
applaudisserments et J’on sabla du cham | santé physique, morale et
pagne. Le Goprer accentua, de -
La soe en main, Me PARLANTA ou- | nerveux. et ore Ae a Hen * 7



































Messieurs,

Si les fraternelles agapes qui, comme | carac}
‘elle qui nous rassembie aujourd'hui au- | notre nadine q
yar de cette table commune,ne vont pas | eee s'est rane
sans quelque gaieté, cette gaieté natu-
relle qu’elles nous communiquent. ne va;
non plos sans quelques discours. A la vite aloquaenes

$a don banquet, si intime soit-il,n’ est-ce | pour ie succés erois
pas de rigueur ? Ce doit é:re, j imagine, le | liste ». — Notre i i
se indispensable de cette petite fete | toasts. pa
ule ,
Soh donc la coutume qui veat iri
"av moment cu. dans les Soupes tem~ xiliaires, constita
pttiile le vin ge cere faveu uv


























vis aa
Vhonveur d'annoncer-
rticulier et an Com-
| merce en général, gu’il ne travaille-
-preuve de-sympathie a l’occa- | plus chez Monsieur Richard fils “( Go-
de son regretié parent. | nalves ), mais bien pour son compte. .
croire 4.s2 profonde re- | En eonséquence, il déclare n’entre-”
ia eo | tenir aucune correspondance....et-—sus~-
ve. | pendre toutes relations relativement a.
- = Général Dorvil Edmond adresse ses | cette Maison.
sincéres vemerciements A tous les amis | 3r0s-! 23 Avril 1996
ui Vont sympathiquement assisté ox eros Morne, le 23 eee een, >
illes de sa mére. — [| leur eo gar-} - AMINTE QUDIGE GAZE:
A vendre
|

‘cordiale reconnaissance. Un carreau de t tas AD
; arreau de terre situ’ A Deprez,.
= Aaa i veloa Frater nets , bien planté en herbes.
| eae farce a Ne en ' 2 Ru 5 tee : S'adresser 4 Madame Lise Martin,
oq Wansieree au ( G6 ta RUE GCS Avenue du Poste-Marchand,
| Fronts-Forts, en face de la Pharmacie
a Ane vale

«| Notre Dame. ek oa foes ; ;
arti ; Ua été volé un ang sous poil souris,
| de, soussigné, anngnce au commerce Pome Dt : L., ‘ Torgear, chez Mr-
4 et au_public, qu’a paftir ce cette date, "ponies MARCELIN.
_|je ne fais plus partie de ia « Compagnie onne recompense pour le retrouver:
ecu | Wagons Trust». Meg anciens clients A, Louer ou a Affermer.__
St-Macary avec M. le Dr | qui auront besoin de mon service, doi- Aux conditions les meilleures:
2 = 4 vent s'adresser directement & moi:-— 4° Une vaste propriété dun demi-.
‘ fiancés, nos meilleurs | Rue da Fort-Per, No J, carreau de terre et une maison pour
Bree onan — Port-au-Prince, 2 Mai ’ deux familles & Pélion-Ville (Saint-
étienne F. DE ne
Chrétienne - F.DEYANT, Eustache)
lCBavre Chrétieane |- Le Purgatif Zénon 2° Trois @ quatre carreaux de terre:



i feu Emile Dominique, | Le soussiyné
a semercie sincérement les amis tant de la {au Public en pa
| Province que de la Capitaie qui leur ont





































@au.~ MM, Horatics ~~ .. eee *habitall » HEE alo mniq
ri a Hora ‘s Rviger sur chague prise, etiquette gurl habitation Thor, evisernmble la mai

, lot President, §. 3. dela Pharmacie et les mots son qui y est batie. °
5 Denis Lindais, 1¢ PURGATIF ZENON. Ces deux habitations possédent des-
. ee $ secrétaire ; Al- 3 ‘ ore _ arbres friitiers de toutes sorties. cu





er a deeper piiemseaeanisia i:

composition -absota=
ment végetale d'un eflet prompt et doux,
Gaillard, Bod. Abellard, | 0€ nécessilant aucun changement @ha-
élus conseil’ers actiic, | Ditudes; est souveraiy dans toutes. les
ean le Coneeild’Ads | affections. bili a Sggge: innmé -
we : diatement le foie, chasse .de Vintestin
. seront solennellement | '€3 glaires et toutes les impuretés gui
che prochai empoisonnent.le sang, combat rapide~ | ..
a fen *3 nentes heat les dangereux effets des boissons Vient d’arriver par le dernier steamer -.
| aleooliques, ce qui explique son effica- Houes,
cité Gontre certaines hydropysies, Manchettes,






Pour les conditions, s’adresser aus
bureau du journal.

d, V. Gaillard, Chris-



a



provisoire,—~ Aurkius.



Pau. Zenon, pharmacien. Couteaux herbes,
Ce : . seul prépasateur. Haches Gollins,
Angles des Rues des Césars . Téles.
Ss “et Grand’ Rue Ne 53. Prix exceplionnel |
$ qu au contraire, si ce | Loterie ; Port-au-Prince, 30 Aveil-4006.
Nerser un forte crise, elle} On trouve des billets de la Loterie



tiewse, plus forte | el’ Ecole des Sciences Appliquées a la
os Banque nationale d’Haiti, chez Mes-
s Roberts Duttonet Co, C. Vieux,
mmonds fréres, Auguste Gabriel, et




.D. Barbancourt.













“we










. aVilla Joyeuses, sise présla Gha el-
le St-Louls, A Turgeau. Belle vue, bon

- toutes les commodités. — Le steamer « ALENE>, venan?.
ur Jes conditions, |





s'adresser chez de New-York et Port de-Paix, se
ques Durocu#a. au Bois-Verna. ra ici jeudi 3 courant pour sui-
_ Witres egarés vre probablement le méme. jour
ublic et le commerce sont avi- pour Saint-Mare, Jérémie, Jacmet.
opposition a été faite &la Ban> 6) Santa-Marta, prenant la malle, ,
que vaccuraeen de payer i 15 frat at passagers ee
coupons Ne 11, échéance du ter Jan- | Saget
: 19 6, des Obligations roses dela, ee:
‘intérieure consolidée5°%/o, égarés: La malle pour New York et-
‘Nes 3669 23682 {4coupons =| Europe par le steamer « Vapi
09670 41 © | vyar(vid Jérémie) sera fermée 2.
< , | la Poste jeudi 3 courant a 6 bres.
4906. du soir. pe

4GB















































ON TROU VERA CHEZ
Robelir Se. Jot Ben, ‘ice du Pensionnat |

130, Place Greffrard, 130, *

Splendides chemises couleurs,
Bretelles élastiques solides,

— Ceintures drap ou enir, ‘Diplomée et Medaillé :
Younes chaussettes pour hommes, __ wy nosition-de- Pt-au-Pce année 1881'|
Fanx-cols et cravates, Concours regional de Bordeaux on : toe pede A sera pay.



Chapeau de paille,

Sticks et cravaches, — Haposition ‘anvers 4295 | Les traverses sero
Fperons cuivre ou nickelés | qo Paris-- : parcours du!



ie 7 A i a *
Jambiéres et guétres cuir, ‘ Chicago
Canifs, ciseaux, rasotrs,



Couteaux et cc uverts, tS et naturel absolus ~-- | Pan terre et par mer.
spacs & muins, bourses. parle monnaies, Ex vente : 65, Rug pv o ree ° Port- “All- Prince,

Articles de toilette, peignes, ele, : Boulevard des Veyves o> Joun DB :
Vuses a flears, verres a pied, ee # :

Porfumerte en lous qenres,
‘rand choix de vaisselle,

Bitre Francaise, Champagne, Huile
el'Olive Surfine, Vin rouge de Bordeaux
par barr:que et par dame-jeagne,

Tous cps articles sont marqués en |
wchilfres conous, et vendus a des prix

défiant tou onenrrence,
i
4











26 Méduilles dg toutes les Eeepositions du Monde, y compris |
d'Or, qwil vient dobtenir de UExposition de St-Louis:



L



449, a \DWAY NEW YORK CITY |
G1. PEERCE, Gérans.

Celle fabrique de ma-
chine a coudre est la plus
grande du monde, La
Machin® SISGER est re-

Jnommée comme Ia meil- | oU“Se_ tient Monsieur Barbancourt a la disposition de

rare et la plus parfaite | _ tenrs, et ausst pour expédier leurs commandes tain
Elfe est He que pour l"Etrang r.

Efe est aussi la plus |
sohde, la plus durable et |
la plus ra pide. |
Demander la machine |
SINGER. et Von aura la mvillenre, parce |
aqu’elle ex! loujours celle qui cofite le moins
Cer, .
Ayenlegénéral pour Haiti,
FL BO NEAVELL

2
\
:












412, Broad St. New-York City.
T. G. ESTEE,— Gérant,
Farine portant la Barques




Pr aiuction quolidienne: 35000 barils

Cette farine est, sans conteste, len
mmeilleure del Amérique, ——
‘Elle donne plus de pains et le me
- qeur. —-.Tous les barils expédiés de la
Farine GOLD MEDAL sont invariable- att
qaent dela méme hauteur: et La ; anarhiv me, Uk bet Janteane

. AM: ibimorrholdaires. oo DURES
eet uniforme, -. LE'FLACON

Agent chee pour Heit, 21 80°





2



Full Text
i ce (Haiti) o Mercredi, 2 Mai 1906










































; maintien del’ordre dans tous lescoins Durpan 30.--- Les hommes du
| de la ville. Les rapports que j'ai _re-) chef Bimbata attaquérent aujour-
gus,indiguent qug la journée se pas-| d’hui l’escorte d’un convoi d’appro-
| sera sans incident notables. visionnement destiné 4 lacolonne du
LonpRes 30.—~Une dépéche de Mo- colonel Gausell. Pas d'autres détails.

ire: au «Baily Mails, dit |. Epinsurc 30,—Le mont Hecla est

| qtun savetier de Marrakesh, nom- | en éruption.
imé Misfrewi, sera crucifié le 3 Mai] HampBourc 30.— Les survivants
a fa | pour avoi Fassassine 36 femmes dont | du navite-école belge « Comte de
{il avait enterré les cadavres dans sa | Smet de Naeyer», qui a, coulé tout
Soar: [Boutique et son jardin. | récemment,ont. debarqné a Cuxha-
—Le chef de poli ice q | Bancetonn-29-----Un—court—cir=|-ver et sont venus ici.
sacres du mois d’Oc- | C8! qui s'est produit sur un fil élec- | Panis 30.— La po'ice a arvélé au-
‘tun policeman on hrique a causé une panique au thé- | jourd’hui le citoyen Grilftrca/ a se-
Lull. ¢ i e.personne.a|crélaire dela confédération géuvialg.

été tude et 10 griévement blessées. | du travail et organisaleur responsa~
ble de la manifestation projetée pour

Founes 29,---La gvéve des emplo- ! )
illages de Swin ont res- | yésde l’usine 4 gaZ° continue. La | le der Mai, MM. Bibert, journaliste,
hui des tremblements | ville est éclairée par, #& réflecteurs | et Feuillant, bonapartiste et ancien
a@ pas eu de dégata, |) électriques des navires de guerre | commandant dans la garde impériale.
pilation aété grandement] qui se trouvent dans le port. | Le comte Duranda Beauregard a été
| Brest 29.--- Aprés une réupion | arrété a Nice. Des arrestations ont
| | dt8 BeRTARMon} faites » AMaunteoe
|lumultueuse tenue avjourd'hui, les | 66 également faites dans d'vutres
| grévistes ont_tenté une manifesta. | villes.--- Des mandats d’arrét ont.
‘identi 'é dun grand | tio on qui a été dispersée par la cava- | été lancés contre Mr Levy, secrétaire
tis na pu dtre éta- | ler | de la confédération du travail, Mr
rps gat au cours de} Loncwy (Mearthe et Moselle) 29. | Fromentin, anarchiste.— Ces deux
| Trois mille ouyriers des aciéries de | messieurs se-doutant de ce quial- .
nu leetie ville se sont mis en gréve. | lait leur arriver, s’étaient empressés
Veau. dans les eae ee nl tentatives ont été faites | de quitter la ville, - .
s de la vi ville, Le eae | aujourd’hui pour tuer un des contre- | lous ces prisonniers sont accuses
; I maitre des usines. ide complicité dans lorganisation
-San-Faranct-co 29,---Une des plus | @une révolution et d’avoir intrigué
gr: pertes résultant du désastre | 2Ve¢ des anarchistes. Aprés un in-
ref qui @st encore présent: 2 toates. les | terrogatorré “sominaire,~ MM~ Grif-

- | mémoires, est la destruction -par- Ye { fuelhes, Bibert et Feuill ant ont eé
nis sous les verrous. 7 een

e | feu des. magnifiques bibliothéques .
‘de San-Francisco. Plus d’un million | LONDRES 30,— Une dépéeche de
| Pile de Guernesey adressée 4 «l’Ex-

de livres ont été perdus, & mesure |
| change Telegraph Co» annonce que

Pas. | que ‘les _bibliothéques devénaient |
E e aprés lautre la" proie. des | le vapeur d’excursions «Curlers a-
es, Des collections. completes coulé cet aprés-midi au_ large de .
| Vile de Sercg, située 4 6 milles et

cumeuls précieux ont élé ané-
jes,eL- sane aucune estimation | demi de Guernesey, et que 44 per-
les autres ont

cte de leur valeur puisse étre faite, | sonnes ont été noyées;
est probable que les pertes éprou- | été sauvées.

3.000. 000 | Napies 30.—Le roi Edouard, la
pg oe ope reine Alexandra, le duc Etla. et la

-Pkr aspoune 30. ~—Un membre Y duchesse d’Aoste se sont rendus. cet.

ile aprés-midi a1’ uheervatore du Vésu-
i le. correspondant du |.ve.—Les souverains anglais. quitte-
Sun» que le Czar avait out Naples ce soir pout se rendre

mission de Mr Witte. en Angleterre...









































ides révolutionnaires..
.- Les habitants d














eco 98, — Depiiis le
na 333 corps ont)

















































We ouy
réunissait aux membres de sa rédaction pour féter,en co
intimité de famille, notre 9¢ anné a &
“Ristence. —

Nous étions sept 4 table, admirable- . conten. Pe

ment traités par Mr Dereix, qui: 7. tes

a affirmer la renommeée de son établis: — i nee, aqui dans oka

sement: avec la gratitude de lestomac, a decade, aaquel ses fi0ce ‘

nous lui rendons ici oe qoih lui :

est da. : tu

é suggestive, a

autre en pres | avec l’animation traditios

pimentait de saillies j joyeuses la pee _nant la parole, mon excuse é. manee ee can 7

ét alléctiante théorie des plats soignés oo et Jinvoquerai, pout me justifie












et arrosés de vins généreux. e que je pois appeler
Au dessert, notre Directeur: pri ‘prit lat tpro esssionnel». Le pl '
parole : : pas métier de parler, comme le méde g and Concert par la
celui de... guérit? L’avocat le plus sa¥ant | sur la place de: la Paix, brill
Mes chers amis,~--quelques mots. qui se ferait professedr de silence, risq rb

- Je veux tout simplement, et cordiale- | rait de renooveler 4 son détrimer
ment, vous remercier de votre collabora- priense-légende de la jument. de Rolat
tion fidéle et -dévouée, qui a aidé le ¢Noa- | Oa-lui reconnaissait toutes les qua
vellistes, # se maintenir dans la voie droi- | mais, Messieurs, el'e ava't ce défaut: ell

des contrariétés plus oa moins ‘grandes | ~~ Am3 voix, anissez donc les vétres poo
qee nous avons traverstes philosophique~ | pousser on. triple vivaten Vhooneur di
ment et des folles agressions dont notre | «Nouvellistes, qn, mil ig. é les vicissitud
~“dédaws er ‘le bon, sens public ont su faire | sans nombre et less mille écueils qu'il a.

é Prompte justice. rencontrés sur sa route, est artivé . b
‘Noas (Ay erons sereinement ce gue port.

nous avons é¢. uniquement préoccupés

at pr est — Fluctuat nec -mergitor to:
Tere uliles “et agréables @ nos Tecteurs, |" Puisse t-il continuer paisiblement son |
dont la constante faveur est. .

le ‘ ; Ce fai ‘chemin sous cette reconfortante devise 1
eure | dee Co na’ beadsai thes, nous ne fai- | Crest par cet-heareus-sohait que je. qui domine Port-au-Prince
sons guére ce quill fiudrait; mais on nous nais 4 apporter | tha contribution perso ard étonné peut contempk
send cet honneur de resonnaliig.gne, A. oe

: “nelle au” concours” dé cordiale an
Seer ein de ear | Me esente sailed et Cae)
thie imaltérable coatribueri, nous
C'est que,constamment uals par une soli- | rons, 4 rendre aussi inaltétables. se
dariié eprouvée, forts de notre conscience | -a, 4 venir< notre présence ici en
impeccablement tranquille, nous. conti- | o.9¢ et la meilleute’p promesse.
-nnions, a ombre de Ia paix bienfaisante, S
par pore travail indépendant, amarcher} Notre spirituel collabordtene
eVavant, toujours! eusement [élicité de sa brillant
Je bois 2 vous,mes chers coopérateurs, aide. La bonde était lachée! Doe
et 4 tons les amis du «Noavellistes ! Menwit, ramassa la petite pierr
_Ces simples et bonnes paroles de dans ses plates-bandes se
notre Directeur sont soulignées de vifs {en un bouquet de ¥
applaudisserments et J’on sabla du cham | santé physique, morale et
pagne. Le Goprer accentua, de -
La soe en main, Me PARLANTA ou- | nerveux. et ore Ae a Hen * 7



































Messieurs,

Si les fraternelles agapes qui, comme | carac}
‘elle qui nous rassembie aujourd'hui au- | notre nadine q
yar de cette table commune,ne vont pas | eee s'est rane
sans quelque gaieté, cette gaieté natu-
relle qu’elles nous communiquent. ne va;
non plos sans quelques discours. A la vite aloquaenes

$a don banquet, si intime soit-il,n’ est-ce | pour ie succés erois
pas de rigueur ? Ce doit é:re, j imagine, le | liste ». — Notre i i
se indispensable de cette petite fete | toasts. pa
ule ,
Soh donc la coutume qui veat iri
"av moment cu. dans les Soupes tem~ xiliaires, constita
pttiile le vin ge cere faveu uv























vis aa
Vhonveur d'annoncer-
rticulier et an Com-
| merce en général, gu’il ne travaille-
-preuve de-sympathie a l’occa- | plus chez Monsieur Richard fils “( Go-
de son regretié parent. | nalves ), mais bien pour son compte. .
croire 4.s2 profonde re- | En eonséquence, il déclare n’entre-”
ia eo | tenir aucune correspondance....et-—sus~-
ve. | pendre toutes relations relativement a.
- = Général Dorvil Edmond adresse ses | cette Maison.
sincéres vemerciements A tous les amis | 3r0s-! 23 Avril 1996
ui Vont sympathiquement assisté ox eros Morne, le 23 eee een, >
illes de sa mére. — [| leur eo gar-} - AMINTE QUDIGE GAZE:
A vendre
|

‘cordiale reconnaissance. Un carreau de t tas AD
; arreau de terre situ’ A Deprez,.
= Aaa i veloa Frater nets , bien planté en herbes.
| eae farce a Ne en ' 2 Ru 5 tee : S'adresser 4 Madame Lise Martin,
oq Wansieree au ( G6 ta RUE GCS Avenue du Poste-Marchand,
| Fronts-Forts, en face de la Pharmacie
a Ane vale

«| Notre Dame. ek oa foes ; ;
arti ; Ua été volé un ang sous poil souris,
| de, soussigné, anngnce au commerce Pome Dt : L., ‘ Torgear, chez Mr-
4 et au_public, qu’a paftir ce cette date, "ponies MARCELIN.
_|je ne fais plus partie de ia « Compagnie onne recompense pour le retrouver:
ecu | Wagons Trust». Meg anciens clients A, Louer ou a Affermer.__
St-Macary avec M. le Dr | qui auront besoin de mon service, doi- Aux conditions les meilleures:
2 = 4 vent s'adresser directement & moi:-— 4° Une vaste propriété dun demi-.
‘ fiancés, nos meilleurs | Rue da Fort-Per, No J, carreau de terre et une maison pour
Bree onan — Port-au-Prince, 2 Mai ’ deux familles & Pélion-Ville (Saint-
étienne F. DE ne
Chrétienne - F.DEYANT, Eustache)
lCBavre Chrétieane |- Le Purgatif Zénon 2° Trois @ quatre carreaux de terre:



i feu Emile Dominique, | Le soussiyné
a semercie sincérement les amis tant de la {au Public en pa
| Province que de la Capitaie qui leur ont





































@au.~ MM, Horatics ~~ .. eee *habitall » HEE alo mniq
ri a Hora ‘s Rviger sur chague prise, etiquette gurl habitation Thor, evisernmble la mai

, lot President, §. 3. dela Pharmacie et les mots son qui y est batie. °
5 Denis Lindais, 1¢ PURGATIF ZENON. Ces deux habitations possédent des-
. ee $ secrétaire ; Al- 3 ‘ ore _ arbres friitiers de toutes sorties. cu





er a deeper piiemseaeanisia i:

composition -absota=
ment végetale d'un eflet prompt et doux,
Gaillard, Bod. Abellard, | 0€ nécessilant aucun changement @ha-
élus conseil’ers actiic, | Ditudes; est souveraiy dans toutes. les
ean le Coneeild’Ads | affections. bili a Sggge: innmé -
we : diatement le foie, chasse .de Vintestin
. seront solennellement | '€3 glaires et toutes les impuretés gui
che prochai empoisonnent.le sang, combat rapide~ | ..
a fen *3 nentes heat les dangereux effets des boissons Vient d’arriver par le dernier steamer -.
| aleooliques, ce qui explique son effica- Houes,
cité Gontre certaines hydropysies, Manchettes,






Pour les conditions, s’adresser aus
bureau du journal.

d, V. Gaillard, Chris-



a



provisoire,—~ Aurkius.



Pau. Zenon, pharmacien. Couteaux herbes,
Ce : . seul prépasateur. Haches Gollins,
Angles des Rues des Césars . Téles.
Ss “et Grand’ Rue Ne 53. Prix exceplionnel |
$ qu au contraire, si ce | Loterie ; Port-au-Prince, 30 Aveil-4006.
Nerser un forte crise, elle} On trouve des billets de la Loterie



tiewse, plus forte | el’ Ecole des Sciences Appliquées a la
os Banque nationale d’Haiti, chez Mes-
s Roberts Duttonet Co, C. Vieux,
mmonds fréres, Auguste Gabriel, et




.D. Barbancourt.













“we










. aVilla Joyeuses, sise présla Gha el-
le St-Louls, A Turgeau. Belle vue, bon

- toutes les commodités. — Le steamer « ALENE>, venan?.
ur Jes conditions, |





s'adresser chez de New-York et Port de-Paix, se
ques Durocu#a. au Bois-Verna. ra ici jeudi 3 courant pour sui-
_ Witres egarés vre probablement le méme. jour
ublic et le commerce sont avi- pour Saint-Mare, Jérémie, Jacmet.
opposition a été faite &la Ban> 6) Santa-Marta, prenant la malle, ,
que vaccuraeen de payer i 15 frat at passagers ee
coupons Ne 11, échéance du ter Jan- | Saget
: 19 6, des Obligations roses dela, ee:
‘intérieure consolidée5°%/o, égarés: La malle pour New York et-
‘Nes 3669 23682 {4coupons =| Europe par le steamer « Vapi
09670 41 © | vyar(vid Jérémie) sera fermée 2.
< , | la Poste jeudi 3 courant a 6 bres.
4906. du soir. pe

4GB












































ON TROU VERA CHEZ
Robelir Se. Jot Ben, ‘ice du Pensionnat |

130, Place Greffrard, 130, *

Splendides chemises couleurs,
Bretelles élastiques solides,

— Ceintures drap ou enir, ‘Diplomée et Medaillé :
Younes chaussettes pour hommes, __ wy nosition-de- Pt-au-Pce année 1881'|
Fanx-cols et cravates, Concours regional de Bordeaux on : toe pede A sera pay.



Chapeau de paille,

Sticks et cravaches, — Haposition ‘anvers 4295 | Les traverses sero
Fperons cuivre ou nickelés | qo Paris-- : parcours du!



ie 7 A i a *
Jambiéres et guétres cuir, ‘ Chicago
Canifs, ciseaux, rasotrs,



Couteaux et cc uverts, tS et naturel absolus ~-- | Pan terre et par mer.
spacs & muins, bourses. parle monnaies, Ex vente : 65, Rug pv o ree ° Port- “All- Prince,

Articles de toilette, peignes, ele, : Boulevard des Veyves o> Joun DB :
Vuses a flears, verres a pied, ee # :

Porfumerte en lous qenres,
‘rand choix de vaisselle,

Bitre Francaise, Champagne, Huile
el'Olive Surfine, Vin rouge de Bordeaux
par barr:que et par dame-jeagne,

Tous cps articles sont marqués en |
wchilfres conous, et vendus a des prix

défiant tou onenrrence,
i
4











26 Méduilles dg toutes les Eeepositions du Monde, y compris |
d'Or, qwil vient dobtenir de UExposition de St-Louis:



L



449, a \DWAY NEW YORK CITY |
G1. PEERCE, Gérans.

Celle fabrique de ma-
chine a coudre est la plus
grande du monde, La
Machin® SISGER est re-

Jnommée comme Ia meil- | oU“Se_ tient Monsieur Barbancourt a la disposition de

rare et la plus parfaite | _ tenrs, et ausst pour expédier leurs commandes tain
Elfe est He que pour l"Etrang r.

Efe est aussi la plus |
sohde, la plus durable et |
la plus ra pide. |
Demander la machine |
SINGER. et Von aura la mvillenre, parce |
aqu’elle ex! loujours celle qui cofite le moins
Cer, .
Ayenlegénéral pour Haiti,
FL BO NEAVELL

2
\
:












412, Broad St. New-York City.
T. G. ESTEE,— Gérant,
Farine portant la Barques




Pr aiuction quolidienne: 35000 barils

Cette farine est, sans conteste, len
mmeilleure del Amérique, ——
‘Elle donne plus de pains et le me
- qeur. —-.Tous les barils expédiés de la
Farine GOLD MEDAL sont invariable- att
qaent dela méme hauteur: et La ; anarhiv me, Uk bet Janteane

. AM: ibimorrholdaires. oo DURES
eet uniforme, -. LE'FLACON

Agent chee pour Heit, 21 80°





2