Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
‘t-au-Prince (Haiti)



























urnal Quotidiem, Gorm

a HER AQUIT,--- DIRECT!





Abennemoent pour |

CENTIMES | ge Btranger

gmmunications aux bureaux du jour





: FRANCAISE j fait aujourd’hui au général Tuncton
“| de rapport suivant: — «J'ai honneur
BLEGRAPHIQUES | de vous informer qu'il n’y a pas un
a NOQUVELLISTE =| seul cas de maladie sérieuse dans ce
ION INTERDITE).





de changement ou si quelque chose
ur, les pompiers | 4@ érieux se produit».





ks sifués dans ce voi- | San-Francisco.---La villea été mise
maintenant hors de | en quarantaine,

| Wasuineton 22.— Le surinter
| dant de Hotel de la Monnaie 4 San.
| Francisco a envoyé au secrétaire dv















| 21.— Le président
oyé aujourd’hul au
ge accompagné de
This. par le départe-
werre, recommandant
atdun crédit_addi-
million et demi de dol-
rir les victimes de la
an-Francisco.

Le président du con-
Paris a envoyé au
Tancisco un télégram-
hie pour les victimes





astimme a n.oins de 300 le nombre des
| morts.















| Pendant la nuit; 7.500 hommes de







| ils ont été casernés dans les batiments
| publics. .
| Fiorence 22.--- Toute la popuja-
| tion de Paggibonsi_a vampé dehors
ila nuit derniére. La ville a été éva-
wait cuée:-les-malades-ont—été transféres
e-des—députés: | dans les tramways.- - Quoique sept
(Hongrie)21.—~Un. nouvelles. secousses se.solent fait
re qui a duré.41 | sentir aujourd'hui, la population est
Sent! ici la uit | relativement calme. |
- + Avmkees 22.--- Par un soleil ra-
Les. nouvelles pu-|dieux, la cérémonie d'inauguration
k relativement 4 |-des jeux olympiques a été célébrée
U Krak-Atoa, une | aujourd’hui, sous la présidence du
icant | roi Georges de Gréce. -
| ‘Trinipap ( Colorado) 22,--- Une
| violente explosion s'est produite au-
| jourd’hui dans une mine decharbon,
situéea 40 milles de cette ville. Vingt
deux mineurs ont été tués et un au-
e a disparu; il est probable qu’ll a
avé la mort.--- ‘La mine n'a pas
érieusement’ endommagée par
> osion ét le travail pourra y élre
a] reptis dais quelques jours.























| park. Toutes les rumeurs contraires |
- |} sont fausses ou tendancieuses Je |

g | vous aviserai promptement en cas | pour nos grandes fautes, on sera aussi

. noement ¢ ~ /forcé de veconnaitre que dans toutes
| les branches vers lesquelles notre ac-
feu.---Dans la direc- | | OAKLAND 22.--- Plusieurs cas de) ve aeons ¢ eee een tournee,
ae ° HAG : 4 : | ‘ produit des hommes ¢mi~
at jusqu’au dock de | fiévre typhoide et de petite vérole se |
t,Pincendiea toutdé-| sont déclarés parmi les habitants |

ére des bacs a va- | campés sur les places publiques de |











| Trésor une dépéche dans laquelle il)







Lens 22.--- La nuit derniére un|
calmerelatifa régné dans le Pas-de- |
| Calais. Un pont de chemin de fera | Laforesterie ou un Norm Charles; et
| dié-déttuit et plusieurs meules de | istries,| !
Ifoin ont été incendiées a Lievin, | SPOntanément des neécessites de ’heure

| troupes sont arrivés dans le district;

_ Mardi, 24 Avril 1906.





ALTT.- (Voir Numéro du 21 Avril).
Le jour ou nous serons impartiale-
ment jugés, tout en nous stigmatisant

nents dont s honoreraient n'importe
quelle race, mimpore quelle aation.
Sans tutelle d aucune sorte, sans aucan
ppui bienveillant, nous pouvons,’ en
proportion de notre population, olfvir a
*humanité une admirable éclosion de
ittérateurs; de sociologues, de méde-
sins, d@’avocats, de chirurg'ens, de puar-
maciens, de musiciens, qui partout fe-
raient bonne fiewre et dont ne peut
s énorgueillirdu méme titre aucune des

-uutres Antilles. De tomps a autre, nous

voyons surgir dans la sculpture pour
laguelle nous n’avuns aucune école, un

dans les petites industries,aees comm?
présente, je crois pouvoir affirmer que

nous ne cédons le pas a aucun autre.
Mais...ob! le grand mais!en matiére
©

|agricole il est indéniable que depuis

nombre d’aunées, avec un courage, ul
stoicisme, une désinvolture digues
dune meilleure cruse, nous Lenons le
premier rang... du cdté qu’ll ne fau-

ea pa sh ccs stn REAR ATE i cE

S'imaginerail-oa, cependant, quun
peuple qui, en tant d’autres- mati¢res,
a donné des preuves incontestables de
son admirable vitatité, fut incapable
de se révéler aussi bien bon travailleur
de la terre qu’aucun autre? Non, mille
fais non. J'alfirme que dés que les mo-
yens lui en seront fourvis, il produira
des agronomes capables d’honorer no-
tre pays, méme dans les fulurs con-
grés anliléens.

Au risque de me répéler, m0 par
Vinéluctable nécessité d’attirer Patten-
tion de mes concitoyens sur Vinanité
de tous les efforts gue nous pouvoans
tenter pour relever cé pays, le sortir
du goulfre duns lequel tous sent dac
cord a-dire qu’il est. tombe, je lar rap-
pelle. encore que . seule PAgriculture
ast la base de notre existence comme
pation. Personne ne contesteru qu'ava:





_ eats, médecins, mago
deviennent foreéa

misérablement l’angoissante question de.
ane. Eg aiment |
lait a le dire, |

|, paresse, comme on se

Te |

S€ pid
inhérente 4 la race noire, quiest ciuse| N
de notre misére? Comme I'a fait lel

docteur LouisJoseph Janvier dans «Hat-
--ti-et-ses -visHeurs», je proteste contre

cette allégution! J'ai eu trop souvent a |
qui épanouit let! ce de j,

constater le bonheur :
_Nisages de nos campagnards, lorsqu’ils

viennent solliciter un travail et qu'ils |
le trouvent; je connais trop de familles |
d’ouvriers qui se sont altachés de pére |
eu fils 4 d'autres familles plus aisées, |

rien que pare? que de pére en fils,

les uns étaiént employés par les autres, |

ws.

mnité. :
Ce qu'il nous faut, c'est lorganisa-
tion du travail agricole,c’est de le met-
tre en honneur; et pour cela, toujours,

- je reviens a dire qu'aprés l'institution

‘pour pouvoir admettre une telle énor-

des instrucieurs voyageurs, c'est la:

eréation de Collége d’Agriculture ‘qui
-S'impose. Est-ce la une chose impos-
sible? Que lon me permette d’en dou-

ter. Vouloir, dit on, e’est pouvoir. Or, |

si-nous avons pu-avoir toutes les hau-

tes écoles spéciales nécessaires 4 notre |

evolution, cette interrogation s'impose :
~ pourguoi pourrions-nous tout avoir de
- €e qui est, comme je l’ai dit plus haut,
susceptible de devenir superflu, et ne

peurriong-nous pas nous garantir ce}

qui est l’essentiel? Cs
ll est grand temps que nous V’ayons.

Un peu, de" justice et d’équité, un peu
d'umour et de mansuétude est nécessai-
re envers ce peuple toujours enclin A
-meltre ses souffrances au compte des
~ tlasses dirigeantes; et s'il est vrai que
la principale qualité d’un homme d E.
t | est de prévoir l'avenir, tachons de
he pas seulement vivre le présent si
precaire, mais bien de préparer un

fatur meilleur.
(A suivre)

de la. Société Agricole de la Jamaique.

. , Obséques d'Oswald _
- Gtandio € manifestation, hier, p 77
obséques d’ Oswatp Durann, que l’admi-

_ sation générale a honoré, de son vivant, |

do glonieux titre de ep
- Toutes les classes |
ra a rendre vn supréme et
bommage au Maitre qui, d
yas, petsonnifia la Pobsie Hai
ila Cathédiale ¢ait comb!

te nationals.

F. MARTINEAU

GE assist

ane petite innovation, a ¢
set, cette année-ci une mode
de fleurs, de légumes, de
vres et de quelques dsnrées,
‘Comme cette exposition.
et Péclosion d'une idée qu urén
portera ses fruits, il réclame, ¢
déja pour elle, Vindulgence
‘port-au-princien. © oe
. Oey «i ee
_ Le concours. agricole sera.
VHoétel communal de Port-a ce
ret Mai 1906. Ce concours sera divi
6 sections: ee
19 Café, cacao, cire. :
2° Cannes, sucre, tabac, rhum
de fabrique nationale. —
3° Fruits divers.

meilleurs souhait
_ Jeunes et intéressants pou
—s Naissanc
Madame K. Miller-a
- mis aa monde, hier, on |
_ a regu Je prénom de M
4° Légumes divers. > Nos compliments a:
5° Fleurs. 4 fer et meilleurs voeux a
_ &° Bananes, patates, cassaves, etc, ete, __" Publicatioa
_-Les._produits seront-recus-a-partir dy Mr Fernand Frangeul
27 Avril courant 2 VEHé:el communal our novvean ae joyenx ef
Tout }b iza Janes, de Ha

et sirops _

atre classés au’ nom des propriétaires. Ti
le temps que durera Exposition, les pro- 3!
priétaires seront tenus de surveiller ou de
faire surveiller leurs produits. © ?-

Une commission sera charpée de décer- f
ner des prix aux lavréats. 4

Le soir de la Fete, il y aura, comme de
coutume, grandes réjonissances publique:
Bat Hotel commun:

i de Tad

ge etits tribune publ

” Monsieur le Sénateur

dat aux prochaines ¢

cepa aul ont le plus
P







































aill » se vn a
on au prix



Dépot de vins novell Hement installé,
défiant la concurrence pur ja supério-
rité de ses ving purs-et par lx modicité
i J setbonané collec- des prix.

rs illustrés des plus beaux Vin Rouge, bonne qualité :

Zils gue re. Gest louvre inté-
iressante dun pédagogue de science ;
on seulement. ces cahiers d’écri-

Gallon $ 2.40. — Barrique $ 22 or
7 Me cae La bouteille ( verre compris) 0.80
ae is, qu'il re a tur duisent lattention des ~enfants, Vin Rouge trés bonne qualité: ~~
ce a neore leur offrent. des lectures — Gallon $ 2.80, — Burriqne $ 27 or
ves; propresa développer Jeur La bouteille (verre compris) 0. 90

itr ; nous devions signaler les. Vin vieux (uhdteau Val rose ) et oapep o
airesde Lagojannis etlesre-| wpa in ile supérieure :
eranos Instituteurs: ces ca-, allon $ 4.50. —~ Barrique $ 38 or
| hierssurnommeés * ae guer res par Lie La 1/2 barrique @ ® 20. 30 oF
Matt pt o, seront d'une gragide ulilité pour La bouteille ( verre compris ) $1.30
: avancement de nos écoliers. i Mr L. R. STEGHER, agent cormmer~

Mr Lagojannis et Ne
lign-au_public. ~ _ A vendre

PORE JEUNE S

‘ cial, prévient sa nombrense clientéle
p piano a queue «Pleyel en excellent qu'il continue, comme par le passé.

“ avec les opérations en douane et qu’orr.
ile trouvera réguliérement en son Deé-
(Bot de S heures du malin A 3 heures.
de Vaprés midi. 2

— S'adresser en nos bureaux.

aes aoatiotnnee = Seg ©

OE. .



L'Union Fraternelle, sise 406 rue du
Magasin de l’Etat, offre 4 sa nombreuse
clientéle, une boisson tout 4 fait nou-
yelle qui, par ‘Vexcellence de son gout,
a suavité et la persistance de son “par
'fum, est appelée & un brillant avenir.
nees Appliquées a. Remontant puissant, le Moka-Chem-
e d'Haiti, chez Mes agne est vraiment la boisson idéale des |
ullon et. Go, C. Tae | bals et des veillées.
--Gettez-en,.Mesdames, et vour ver-
ez que les dires de ?Union Praternelie
a

sont fondés, et que-la défaite de Maitre-Tailleur,
Sola est consommeée !

Lt rand’ Rue, 181,
Lo service de Créme est repris. Avis ! Annonce a ses nombrevx clicnts:
ux amateurs |

que sa maison est nouvellement.

assortie d’une grande quantité des
gouales, Flanelles, Gheviettes et Gasvairs,
d'une réelle supérioriteé.
ans son établissement, on trou--

vera, ~- comme toujours, — les-
iéres modes francaises et.an

Prévient ses clients qu'il ne “recoil pas.
i en sa-résidence privée & Turgean, On
| est prié de le voir en ville. 48 roe-

oux, a l'étage de la Pharmacie Ro--
i beris, les aprés-midi de 3 a 6 heures. .



mei « RON Stioia ove RBRRAY og nen IRARISIEON NT RENT caNNeN Sem AeT NR NBNRAAT SERENA



ties antinéyral ‘
Fe ‘Aprés.a oir ae / aston
damné,je mé suis trou- | Membre dela Société de “Médecine et |
a ce heures. — Je) Hygiene tropicales de Paris

fiers: |
ce medicament — Avenue de Targeau, No te
Consultations te

he srlgees eset ceo

fag heures. a. ©.




|
i
|



acture: a toujours en!
mad ‘stock, — pour la |
s et détail, A de} Le steamer « Valdivia» a quilté-
‘en fous genres pour , New- York le 18 courant pour le
OMMES, Fees, ENFANTS. | [ itien et Gonaives, est al-
pmmandes des commer- . tendu ici jeud prochain 26 cou--

‘de l’intérieur pourront dire. rant et suivra probablement le»
fees dans une semaine 4 méme gent tg pour Petit-Goave, Ca--
: Bebb ike et Savanilla, prenant la. malle,

Ce,








rét et GEA? _
[ANN

Ae



gens.







ON TROUVERA CHEZ

Paul Robelin |

“430, Place Greffrard, 130,

__ Splendides chemises couleurs
~Bretellés éla istigues solides,
- Ceintures drap ou cuir. .
Bovnes chaussettes pour hommes,
Faux-cols et cravates, ee
Chapeaux de paille.
sticks et cravuches,
Eperons cuivre ou nickelés
Jambiéres et guétres cuir,
Canif:, ciseaux, rasoirs,.
Coutenux et couverts,
-Sacs 4 mains, bourses, porte-monnaies,
Articles de toileite, peignes, ele,
Vuges a fleurs, verres 4 pied,
PY rfumerie en tous genres,
trrand choix de vaisselle.

Biere Franeaise, Champagne, Huile
Olive Surfine, Vin rouge de Bordeaux |
par barrique el par dame-jeaane._

‘Tous ces articles sont margués en
-chillres connus, et vendus a des prix
défiant toute concurrence.

riqusitaltes

pour le lraitement de toutes les
maladies nerveuses, préparées par



le Doetrur Bernardo-Ochoa, de} --—

. Madrid

#ilutes pour la guérison com-
plete de il crésypele, préparées

par le Docteur Ochoa.

Anta gra ister

Reméde pour la complete gué-
rison Ue ls goutte et toutes les
maladies similaires liées A la dia-
thése urijue ( rhumatisme arti-
«ulaire ot musculaire, névralgies,

atc.)
CERA- UMBRA

(Source ANGELICA)





Hxposition ? Amsterdam —— 48

enema enamel





















Diplome et Médaillé:
Exposition de Pt-au-Pce année 1884
Concours regional de Bordeaua a,



qo Anvers
« — Paris
a Chicago

; Purl et naturel I chooks hi 1P

_Ew vente : 65, Rue pu Bet An nL Ee
Boulevard des Veuves.| i



26 Médailles de toutes les Eizpositiona du Monde, y com
—— @ Ow, quil vient dia PEeposition de St








" PLAINE DU CUL-DE-SAC.__

rues Césars, No7 7 et-du-€

ou se tient Monsieur Barbancourt A la. disposition!
teurs, et aussi pour expédier leurs commandes
ie ane pour: Pisanger.





































“Digestive par excellence, combat la :
dyspepsie. 0 fp

6) FE lui

efficace contre la fldvre] . <
potudéenne.

_ESANOFELINE |

-pour jes enfants.

400 flacons déja épuisés.
Stock renonveld,

Fer-Quina- Bisleri
Liqueur reconsliluante du s sang.
- fhe vente a la Pharmacie NOTRE Dame |

a Seue Deposrrane: pour Har.
(Bue des novaey et. dy. fpr!











orev ava helt, met;
GourT MF AGRE ERVAT



@
Reméde

































Full Text
‘t-au-Prince (Haiti)



























urnal Quotidiem, Gorm

a HER AQUIT,--- DIRECT!





Abennemoent pour |

CENTIMES | ge Btranger

gmmunications aux bureaux du jour





: FRANCAISE j fait aujourd’hui au général Tuncton
“| de rapport suivant: — «J'ai honneur
BLEGRAPHIQUES | de vous informer qu'il n’y a pas un
a NOQUVELLISTE =| seul cas de maladie sérieuse dans ce
ION INTERDITE).





de changement ou si quelque chose
ur, les pompiers | 4@ érieux se produit».





ks sifués dans ce voi- | San-Francisco.---La villea été mise
maintenant hors de | en quarantaine,

| Wasuineton 22.— Le surinter
| dant de Hotel de la Monnaie 4 San.
| Francisco a envoyé au secrétaire dv















| 21.— Le président
oyé aujourd’hul au
ge accompagné de
This. par le départe-
werre, recommandant
atdun crédit_addi-
million et demi de dol-
rir les victimes de la
an-Francisco.

Le président du con-
Paris a envoyé au
Tancisco un télégram-
hie pour les victimes





astimme a n.oins de 300 le nombre des
| morts.















| Pendant la nuit; 7.500 hommes de







| ils ont été casernés dans les batiments
| publics. .
| Fiorence 22.--- Toute la popuja-
| tion de Paggibonsi_a vampé dehors
ila nuit derniére. La ville a été éva-
wait cuée:-les-malades-ont—été transféres
e-des—députés: | dans les tramways.- - Quoique sept
(Hongrie)21.—~Un. nouvelles. secousses se.solent fait
re qui a duré.41 | sentir aujourd'hui, la population est
Sent! ici la uit | relativement calme. |
- + Avmkees 22.--- Par un soleil ra-
Les. nouvelles pu-|dieux, la cérémonie d'inauguration
k relativement 4 |-des jeux olympiques a été célébrée
U Krak-Atoa, une | aujourd’hui, sous la présidence du
icant | roi Georges de Gréce. -
| ‘Trinipap ( Colorado) 22,--- Une
| violente explosion s'est produite au-
| jourd’hui dans une mine decharbon,
situéea 40 milles de cette ville. Vingt
deux mineurs ont été tués et un au-
e a disparu; il est probable qu’ll a
avé la mort.--- ‘La mine n'a pas
érieusement’ endommagée par
> osion ét le travail pourra y élre
a] reptis dais quelques jours.























| park. Toutes les rumeurs contraires |
- |} sont fausses ou tendancieuses Je |

g | vous aviserai promptement en cas | pour nos grandes fautes, on sera aussi

. noement ¢ ~ /forcé de veconnaitre que dans toutes
| les branches vers lesquelles notre ac-
feu.---Dans la direc- | | OAKLAND 22.--- Plusieurs cas de) ve aeons ¢ eee een tournee,
ae ° HAG : 4 : | ‘ produit des hommes ¢mi~
at jusqu’au dock de | fiévre typhoide et de petite vérole se |
t,Pincendiea toutdé-| sont déclarés parmi les habitants |

ére des bacs a va- | campés sur les places publiques de |











| Trésor une dépéche dans laquelle il)







Lens 22.--- La nuit derniére un|
calmerelatifa régné dans le Pas-de- |
| Calais. Un pont de chemin de fera | Laforesterie ou un Norm Charles; et
| dié-déttuit et plusieurs meules de | istries,| !
Ifoin ont été incendiées a Lievin, | SPOntanément des neécessites de ’heure

| troupes sont arrivés dans le district;

_ Mardi, 24 Avril 1906.





ALTT.- (Voir Numéro du 21 Avril).
Le jour ou nous serons impartiale-
ment jugés, tout en nous stigmatisant

nents dont s honoreraient n'importe
quelle race, mimpore quelle aation.
Sans tutelle d aucune sorte, sans aucan
ppui bienveillant, nous pouvons,’ en
proportion de notre population, olfvir a
*humanité une admirable éclosion de
ittérateurs; de sociologues, de méde-
sins, d@’avocats, de chirurg'ens, de puar-
maciens, de musiciens, qui partout fe-
raient bonne fiewre et dont ne peut
s énorgueillirdu méme titre aucune des

-uutres Antilles. De tomps a autre, nous

voyons surgir dans la sculpture pour
laguelle nous n’avuns aucune école, un

dans les petites industries,aees comm?
présente, je crois pouvoir affirmer que

nous ne cédons le pas a aucun autre.
Mais...ob! le grand mais!en matiére
©

|agricole il est indéniable que depuis

nombre d’aunées, avec un courage, ul
stoicisme, une désinvolture digues
dune meilleure cruse, nous Lenons le
premier rang... du cdté qu’ll ne fau-

ea pa sh ccs stn REAR ATE i cE

S'imaginerail-oa, cependant, quun
peuple qui, en tant d’autres- mati¢res,
a donné des preuves incontestables de
son admirable vitatité, fut incapable
de se révéler aussi bien bon travailleur
de la terre qu’aucun autre? Non, mille
fais non. J'alfirme que dés que les mo-
yens lui en seront fourvis, il produira
des agronomes capables d’honorer no-
tre pays, méme dans les fulurs con-
grés anliléens.

Au risque de me répéler, m0 par
Vinéluctable nécessité d’attirer Patten-
tion de mes concitoyens sur Vinanité
de tous les efforts gue nous pouvoans
tenter pour relever cé pays, le sortir
du goulfre duns lequel tous sent dac
cord a-dire qu’il est. tombe, je lar rap-
pelle. encore que . seule PAgriculture
ast la base de notre existence comme
pation. Personne ne contesteru qu'ava:


_ eats, médecins, mago
deviennent foreéa

misérablement l’angoissante question de.
ane. Eg aiment |
lait a le dire, |

|, paresse, comme on se

Te |

S€ pid
inhérente 4 la race noire, quiest ciuse| N
de notre misére? Comme I'a fait lel

docteur LouisJoseph Janvier dans «Hat-
--ti-et-ses -visHeurs», je proteste contre

cette allégution! J'ai eu trop souvent a |
qui épanouit let! ce de j,

constater le bonheur :
_Nisages de nos campagnards, lorsqu’ils

viennent solliciter un travail et qu'ils |
le trouvent; je connais trop de familles |
d’ouvriers qui se sont altachés de pére |
eu fils 4 d'autres familles plus aisées, |

rien que pare? que de pére en fils,

les uns étaiént employés par les autres, |

ws.

mnité. :
Ce qu'il nous faut, c'est lorganisa-
tion du travail agricole,c’est de le met-
tre en honneur; et pour cela, toujours,

- je reviens a dire qu'aprés l'institution

‘pour pouvoir admettre une telle énor-

des instrucieurs voyageurs, c'est la:

eréation de Collége d’Agriculture ‘qui
-S'impose. Est-ce la une chose impos-
sible? Que lon me permette d’en dou-

ter. Vouloir, dit on, e’est pouvoir. Or, |

si-nous avons pu-avoir toutes les hau-

tes écoles spéciales nécessaires 4 notre |

evolution, cette interrogation s'impose :
~ pourguoi pourrions-nous tout avoir de
- €e qui est, comme je l’ai dit plus haut,
susceptible de devenir superflu, et ne

peurriong-nous pas nous garantir ce}

qui est l’essentiel? Cs
ll est grand temps que nous V’ayons.

Un peu, de" justice et d’équité, un peu
d'umour et de mansuétude est nécessai-
re envers ce peuple toujours enclin A
-meltre ses souffrances au compte des
~ tlasses dirigeantes; et s'il est vrai que
la principale qualité d’un homme d E.
t | est de prévoir l'avenir, tachons de
he pas seulement vivre le présent si
precaire, mais bien de préparer un

fatur meilleur.
(A suivre)

de la. Société Agricole de la Jamaique.

. , Obséques d'Oswald _
- Gtandio € manifestation, hier, p 77
obséques d’ Oswatp Durann, que l’admi-

_ sation générale a honoré, de son vivant, |

do glonieux titre de ep
- Toutes les classes |
ra a rendre vn supréme et
bommage au Maitre qui, d
yas, petsonnifia la Pobsie Hai
ila Cathédiale ¢ait comb!

te nationals.

F. MARTINEAU

GE assist

ane petite innovation, a ¢
set, cette année-ci une mode
de fleurs, de légumes, de
vres et de quelques dsnrées,
‘Comme cette exposition.
et Péclosion d'une idée qu urén
portera ses fruits, il réclame, ¢
déja pour elle, Vindulgence
‘port-au-princien. © oe
. Oey «i ee
_ Le concours. agricole sera.
VHoétel communal de Port-a ce
ret Mai 1906. Ce concours sera divi
6 sections: ee
19 Café, cacao, cire. :
2° Cannes, sucre, tabac, rhum
de fabrique nationale. —
3° Fruits divers.

meilleurs souhait
_ Jeunes et intéressants pou
—s Naissanc
Madame K. Miller-a
- mis aa monde, hier, on |
_ a regu Je prénom de M
4° Légumes divers. > Nos compliments a:
5° Fleurs. 4 fer et meilleurs voeux a
_ &° Bananes, patates, cassaves, etc, ete, __" Publicatioa
_-Les._produits seront-recus-a-partir dy Mr Fernand Frangeul
27 Avril courant 2 VEHé:el communal our novvean ae joyenx ef
Tout }b iza Janes, de Ha

et sirops _

atre classés au’ nom des propriétaires. Ti
le temps que durera Exposition, les pro- 3!
priétaires seront tenus de surveiller ou de
faire surveiller leurs produits. © ?-

Une commission sera charpée de décer- f
ner des prix aux lavréats. 4

Le soir de la Fete, il y aura, comme de
coutume, grandes réjonissances publique:
Bat Hotel commun:

i de Tad

ge etits tribune publ

” Monsieur le Sénateur

dat aux prochaines ¢

cepa aul ont le plus
P




































aill » se vn a
on au prix



Dépot de vins novell Hement installé,
défiant la concurrence pur ja supério-
rité de ses ving purs-et par lx modicité
i J setbonané collec- des prix.

rs illustrés des plus beaux Vin Rouge, bonne qualité :

Zils gue re. Gest louvre inté-
iressante dun pédagogue de science ;
on seulement. ces cahiers d’écri-

Gallon $ 2.40. — Barrique $ 22 or
7 Me cae La bouteille ( verre compris) 0.80
ae is, qu'il re a tur duisent lattention des ~enfants, Vin Rouge trés bonne qualité: ~~
ce a neore leur offrent. des lectures — Gallon $ 2.80, — Burriqne $ 27 or
ves; propresa développer Jeur La bouteille (verre compris) 0. 90

itr ; nous devions signaler les. Vin vieux (uhdteau Val rose ) et oapep o
airesde Lagojannis etlesre-| wpa in ile supérieure :
eranos Instituteurs: ces ca-, allon $ 4.50. —~ Barrique $ 38 or
| hierssurnommeés * ae guer res par Lie La 1/2 barrique @ ® 20. 30 oF
Matt pt o, seront d'une gragide ulilité pour La bouteille ( verre compris ) $1.30
: avancement de nos écoliers. i Mr L. R. STEGHER, agent cormmer~

Mr Lagojannis et Ne
lign-au_public. ~ _ A vendre

PORE JEUNE S

‘ cial, prévient sa nombrense clientéle
p piano a queue «Pleyel en excellent qu'il continue, comme par le passé.

“ avec les opérations en douane et qu’orr.
ile trouvera réguliérement en son Deé-
(Bot de S heures du malin A 3 heures.
de Vaprés midi. 2

— S'adresser en nos bureaux.

aes aoatiotnnee = Seg ©

OE. .



L'Union Fraternelle, sise 406 rue du
Magasin de l’Etat, offre 4 sa nombreuse
clientéle, une boisson tout 4 fait nou-
yelle qui, par ‘Vexcellence de son gout,
a suavité et la persistance de son “par
'fum, est appelée & un brillant avenir.
nees Appliquées a. Remontant puissant, le Moka-Chem-
e d'Haiti, chez Mes agne est vraiment la boisson idéale des |
ullon et. Go, C. Tae | bals et des veillées.
--Gettez-en,.Mesdames, et vour ver-
ez que les dires de ?Union Praternelie
a

sont fondés, et que-la défaite de Maitre-Tailleur,
Sola est consommeée !

Lt rand’ Rue, 181,
Lo service de Créme est repris. Avis ! Annonce a ses nombrevx clicnts:
ux amateurs |

que sa maison est nouvellement.

assortie d’une grande quantité des
gouales, Flanelles, Gheviettes et Gasvairs,
d'une réelle supérioriteé.
ans son établissement, on trou--

vera, ~- comme toujours, — les-
iéres modes francaises et.an

Prévient ses clients qu'il ne “recoil pas.
i en sa-résidence privée & Turgean, On
| est prié de le voir en ville. 48 roe-

oux, a l'étage de la Pharmacie Ro--
i beris, les aprés-midi de 3 a 6 heures. .



mei « RON Stioia ove RBRRAY og nen IRARISIEON NT RENT caNNeN Sem AeT NR NBNRAAT SERENA



ties antinéyral ‘
Fe ‘Aprés.a oir ae / aston
damné,je mé suis trou- | Membre dela Société de “Médecine et |
a ce heures. — Je) Hygiene tropicales de Paris

fiers: |
ce medicament — Avenue de Targeau, No te
Consultations te

he srlgees eset ceo

fag heures. a. ©.




|
i
|



acture: a toujours en!
mad ‘stock, — pour la |
s et détail, A de} Le steamer « Valdivia» a quilté-
‘en fous genres pour , New- York le 18 courant pour le
OMMES, Fees, ENFANTS. | [ itien et Gonaives, est al-
pmmandes des commer- . tendu ici jeud prochain 26 cou--

‘de l’intérieur pourront dire. rant et suivra probablement le»
fees dans une semaine 4 méme gent tg pour Petit-Goave, Ca--
: Bebb ike et Savanilla, prenant la. malle,

Ce,








rét et GEA? _
[ANN

Ae



gens.




ON TROUVERA CHEZ

Paul Robelin |

“430, Place Greffrard, 130,

__ Splendides chemises couleurs
~Bretellés éla istigues solides,
- Ceintures drap ou cuir. .
Bovnes chaussettes pour hommes,
Faux-cols et cravates, ee
Chapeaux de paille.
sticks et cravuches,
Eperons cuivre ou nickelés
Jambiéres et guétres cuir,
Canif:, ciseaux, rasoirs,.
Coutenux et couverts,
-Sacs 4 mains, bourses, porte-monnaies,
Articles de toileite, peignes, ele,
Vuges a fleurs, verres 4 pied,
PY rfumerie en tous genres,
trrand choix de vaisselle.

Biere Franeaise, Champagne, Huile
Olive Surfine, Vin rouge de Bordeaux |
par barrique el par dame-jeaane._

‘Tous ces articles sont margués en
-chillres connus, et vendus a des prix
défiant toute concurrence.

riqusitaltes

pour le lraitement de toutes les
maladies nerveuses, préparées par



le Doetrur Bernardo-Ochoa, de} --—

. Madrid

#ilutes pour la guérison com-
plete de il crésypele, préparées

par le Docteur Ochoa.

Anta gra ister

Reméde pour la complete gué-
rison Ue ls goutte et toutes les
maladies similaires liées A la dia-
thése urijue ( rhumatisme arti-
«ulaire ot musculaire, névralgies,

atc.)
CERA- UMBRA

(Source ANGELICA)





Hxposition ? Amsterdam —— 48

enema enamel





















Diplome et Médaillé:
Exposition de Pt-au-Pce année 1884
Concours regional de Bordeaua a,



qo Anvers
« — Paris
a Chicago

; Purl et naturel I chooks hi 1P

_Ew vente : 65, Rue pu Bet An nL Ee
Boulevard des Veuves.| i



26 Médailles de toutes les Eizpositiona du Monde, y com
—— @ Ow, quil vient dia PEeposition de St








" PLAINE DU CUL-DE-SAC.__

rues Césars, No7 7 et-du-€

ou se tient Monsieur Barbancourt A la. disposition!
teurs, et aussi pour expédier leurs commandes
ie ane pour: Pisanger.





































“Digestive par excellence, combat la :
dyspepsie. 0 fp

6) FE lui

efficace contre la fldvre] . <
potudéenne.

_ESANOFELINE |

-pour jes enfants.

400 flacons déja épuisés.
Stock renonveld,

Fer-Quina- Bisleri
Liqueur reconsliluante du s sang.
- fhe vente a la Pharmacie NOTRE Dame |

a Seue Deposrrane: pour Har.
(Bue des novaey et. dy. fpr!











orev ava helt, met;
GourT MF AGRE ERVAT



@
Reméde