Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
23 Avril 1906 |




















| merges

mmunications aux bureaux du jou:



prises avujonrd hui a faire ‘des fouil-

| personnes ont péri dans le Cosmo-
pélitan, 4e ruetgLa seule maison
eparenge pir les flammes, entre mis-
. HOi® | sion Howard est et Stewarl-Street, ; pes f deraies.
NINTERDITE). =| op a a, ype ee

‘®) _ | eest le San Pablo-Hotel qui est tou-) Ree Zl.--- Treize secousses de

5 90.—On est maitre | Jours habité. st . i|tremblement de terre se sont fuits
eonscrit A Vave- | Minuit.---Hier des personnes, au | sentir dans la province de Siena. On
jedi de la | cours dela journée et dans la soirée, | n’a pas pu encore obtenir ancun dé=

ndie continue cepen- | sont tombées mortes, suffoquées par | tail sur les pertes matérielles. -

e Russian-Hill, s’é- | la .chaleur.---On rapporte que plus | San-Francisco 19. - La situation

aie,—Un- quartier | de 150. corps sont enfouis. dans les (était tout a fait mauvaise ce matin 4

purta probablement | rhines du Brunswick-hotel, 7me rue | Golden Gate-Park, of pendant plu-
mesures sont pri- | © Mission-street. . | sieurs heures la population Affamée
enir aux besoins im- , San~Jo0sk 20.-- (soir) 19 personnes assiégealt lous les endroits ol des
cessileux, qui man- | ont été tuées par le tremblement de | Yivres pouvaient avoir été emmagasi-
i terre-de—mercredi.—Toutela—parte | Des. Les gardes ont failli étre débor-

La reine Wilhel- | commerciale de la ville est détr.(@s, | dés.---Des millers: de tonnes de

sé un message de con- | 140 personnes ont été tudes eff 70 | provisions ont été amenés ici par

Président Roosevelt, a | blessées aux environs de San-JGié; | les bacs & vapeur, hier soir, et wans-

a catastrophe de San~ | presque toutes étaieut des pensivn- | portés en automobiles aux differen-

“aires de PAgreco Sinsane Asytum, [tes stations établies pour: da. distri-

sco 20.~- (2 heures pv. |! ui nest plus qu’un- moneeau de | bution des vivres.--- Depuis 2 jours

ppement de lincendie | rulpes. |le remorqueur «Searover?, monte
jon de |Ouest, of se} WASHINGTON 20.---Le département | par deux liewtenauts et huit hom-

s belles maisons de | de la guerre a donné des ordies | Mes de police, surveille le goulet de

été el les seules par- | pour que 2U0.000 rations goient im- | Goulden-Gate pour empécher la sor-
r ol les pompier médiatement achetées a Los Angelos | ve des navires chargés de salaisons

continuer a lutte et 300,000 4 Scattle et pour qu’elles | & de farines. .
mes, sont les rues | selent aussit6t envoyéesa Francisco.

. Touton 20.---Un terrible ac icent

r est produit aujourd’har as bord ad
de destruction, | navire école «La Couronne»,pendant
at servi exercice. delir au canon: trois

e-dyuatiite et de| hommes ont été tués, “cing mortelic L

ze hommes ont été | ment blessés et 16 griévement. jtaire. Aux heures angoissantes et des

igre pardegsoldats| ANNApoLIs (Maryland) 90),--- Lrese | Pénibles deboires, ou lous les, one.
e des -ruimes de| cadre Trangaise composée des croi-| semblaient iinpuissantes, © owe ents

e. Ces hommes | seurs-cuirassés Matseillaise Amiral | rand la faisait ere an des pecen's

A oles Ga mes] Seu ses Marsemes) "4 | emus. Seule la puissance mystérieuse

4 voler. Un poli- | Aube et Condé, sous le commande-| ge ja Mort a pu vaincre:ce geéant de la

voulu obéir at jent du contre-amiral Campion, est | Pensée, le dominateur supréme de la

é baion- | ar »ce soir au large de I'école | Poésie nationale Ou n’a-t-il porté, sous

-Une salve de 19 coups de | ce ravissant ciel antiléen,le souffle ar-

1t tirée du vaisseav-amiral | dent de son radieux esprit? La Muse,

atea. « sponse, une aue | a sa naissance. glissa tendrement sur
ve tat Gee at loa’ batteries |1e vaste front du fils de la viellle Quis~
tee visiles: : eva, un baiser gracieux dont il con-

Ja cdle.---Les visites officielles | G40!" - ne ; -

De ey gerva pieusement } empreinte.

nt échangées demain. | Oswald mort,! ee sont les humbles

“ , aPall- déplo-
Gar, il

‘pait été incendiée,--- Au moins 100 | San-Francisco 21.--- 25 personnes

les dans les rues du trésar des Etats-
Unis, ont été fusillées par les trou-























































a emnmerenerenttmewneonat nate iomntnerenntnr














~ Oswald Durand est mort.
La lyre du vieux Maitre vient de se.


























* | comme les grands qui doivent:
| per-ce doulouresk” événewent. Lar
‘vie, se nonrrissait meme.

#5
g



Ils sen vont tin & un, ces hom

ra
*

valent de leurs propres ns leur p

Sage parmi nous. Tl ne faut pas moins

ala Patrie souffrante des enfants lui I
cueillant de beaux lauriers quidonnent 4 Palais « bre des Dé- |
la herté et la-consola:io +. Aujourd’hui, putés que Partira, cetapre>-midi, 43 hres,

: cP igre le travail parait devenir un fardeau le convai fundbre de oy &

dont ne s’embarrassent pas les géné- Cuartes Arexis O.waip Duranp
rations suivantes -Mais. il fut le type Avuat, Officier a'A
par excellence du persévérant. prét a de l'Ordre de Bolivar.
tous les sacrifices pour atteindre aux -la- Chambre des “Ropr
sentiers élevés Il ne déserta pas la. Moniten
vole ou il se sentait en mesure de se
distinguer_et-d'ajopter—a—son propre

onheur le mérite @avoir fait Phon-
neur d un peuple, d'une race. ot Mona adtbeisig nos vives co

Oswald mort, c'est la Pensée Natio- ances d la famille de Villustre Défant_
nale qui se couvre d’un large voile de #°* ones oe |
deuil. be ae Moniteur oo

Hi navait manifesté aucun-s mptéme —_ Le dernier Ne du « Moniteur » publie
(le faiblesse, le vigoureux. chéne- oe Arrété de liquidation de 4 pension
inéprisait le poids des ans et dont la civiles, s’élevant 4. $39.98 par nfbis
séve hier encore circulait généreuse-? __ ay; de britement, po.
ment en des rameaux verts et majes. ! matin, de 100.000 gourdes d
tueux. Cependant, les choses mémes caisse retraités:
nous le disaient, . — Avis aux Conseils Cor

Cet accord universel ot les fer- _les Administrateurs des finance:
vents de l'Art rendaient au Maitre ins i, leur disposition, a partir da :
comparable un si bel et éclatant_hom- | me qui leur est allouée pour ta
tion de la fée du rer Mai:

4
4

_- considérables, natures d’élite,




























Mage, symbolisait la fin prochaine du






bards aimé. Dans un milieu of l’Intel am Avis 4 des commergants, no
lectualité n’est pas souvent aux hon- régler définitivement leurs dépd:
neur®, comme pour bien lui exprimer | drains approximatifs s'ils ne vealent”
£e talent particulier onila chanté les Va- 86 Voir. refuser--de-nouveiux b ‘Ani

_. Fantes joyeuses ou navrantes de la vie, | ge Dowshe;
Pauteur des Rives et Pleurs, est notre u- == Fin do procés- verbal de Chamb
nique écrivain, gni assisted son pote: | des Députés, séance du 10 Ava 1905.
Ose, i eulson annéed enivrantesatisfae-|-— ee dee UB

~ tion, 1905, of Te sursom: poéte natio--| i Aa vere rei

nul, répété dans.le- eénacte littéraire, 99 308. re sae :
fut acclamé par toutes les lévres, dans |

fous les cere ee a final ta
_ ia bise de lhiver I'a finalement Bl ean (ae enn beeen
06: -Muis dans ce dernier geste-- le lus! 00 GF SAT lite )e be é Avril
poétiyue de tous,---rendons al’exemple | avis ‘divers OUMNH S CUTE res
des antiques, un solennel hommage, oe
digne de sonimmense ceuvre. a cetarti- | Petite Mercuriale
Sau de la Pensée, mort. l'outil a la main. | Méme sitmation dans les aff. es, gu
JOME SON. ont.été ternes la semaine dern je
ventes de marchandises faisons
™ | café ont été tres faibles
Change est descendu jus
‘pres avoir Oscillé entre 480 et
c'est 4 ce dernier taux qu'on a



















pe
ec tes embarquées par les dou §
Jérémie et Petit-Godve: 6.070: sacs del) Spe
Café ( 631.548 livres ) et 908 sacs de Ca-i] dis


























NG Gal igs Pale

apimait; ‘ TJ 475 &t 470 "Tg, :
ce soir, lesganglotsd’une femme | éré négocié 500.000 francs
_malgré tout, vraiment Paimait, oop traites “sar” Paris, 90 jours,
‘ oes “ “prime; Ves chéae
Oh! combien sont partis, sans connattré la vie | York sont Ey e
lls sont bien a plaindre, ceux-la_ | IG a be! ere 1
La lumiére-du jour leur fut trop tél ravie, © 6g ke de café” re
Et leu¥ jeunesse s’envola! | 974 Sacs e calle, vendy a
Eg ek dat gs eines les 5
WB : : : oe
Te nous fais, doux charmeur, dont la muse fidéle, | bonies » ball aS 12. :
_,, Sans nous lasser de ses chansons, | baile pressé |
Ssonpirait seschaut« ol sa plaintecternelle, | Il faut coter, sans a
Passaient ses derniers friscons, _ | solidés, a 53 et 27 %/y
a ee | t0 Janvier, 3 so ers
| Combicn sen sont allés au séjour Solitaire, | et roses, a 25° et 9 4
oF Sausavoir répanda Vor fin 228 oe 2








éves qui chantaienteneux, sur cette terre, |
joie et Vamour divin, ee)




















Frangaise TANIPY 4 f
aiuels ot de Bienfatsance | | HOTEL St-CHA
tea oe Ava et a | —_ 2 Thor, Port-au-Prince (Haiti)
cident: --McE, Cuintez,! = TELEPHONE:

b Frangeise- . Chambres et..salons. somptuensement

luiuels ef d& Bienfaisance ~speublés Salle deféte;permettant de
res sont priés de bien vou-

donner Banquets, Concerts, ele.
sau Conseil d Adminisira-. Arrangements spéciaux pour fomilles,
ux funérailles de. notre. faisant un séjour prolongé.
ea>Durxn, s,s RR Staurant 3 la . Can te,
“44 la Chambre des Dépa- . .* Repas a prix fixes.
es de Papré-midi. _Heuries et Remises, Bassin, Bain entre
ce, 23 Avril 1906. | deux eaux.
Francois JIn-CHARLES, propri¢taire.
NB. Transports des bayazes et ef-
fets des voyageurs a la charge de léta-
_blissement.
. drouvera aV Hotel Saint Charle



ogee



































Avis eo
6, devant se rendre en»
ges clients de bien vou-
irer, dans le plus bref dé-
les objets en réparation

er.
Fau-Prince, 18 Avril 1906
Is MAIMONE, bijowlier.
én face de G. Keitel & Ce.
__ Loterie Ho
desbillets de la -Loterie
des Sciences Appliquées & la ©
tationale d’Hait!, chez S-
obe ts Dutton et Co, C. Vieux,
fréres, Auguste Gabriel, et
ourt.
Attestation
ur Lagojan ais, commercant,—~

us rendre un témoignage
fecOnnaissance pour le bien

avez Jait en me conseillant
les tablettes . antinévralgi-
lvarez. Aprés avoir souf-
in damné,je me suis trou-
h quelques heures. —~ Je
€ volontiers ce médicament





Domineus, ancien députe,
@rCathélinand — _
phe, 122 Grand Rue. —
a mis -pril-a repris
8¢ tient a leur disposi-_

bres en caoutchoue et
e a0 |
‘mon absence, le cotn- |

lic. sont avisés que Mr.
est chargé de ma pro- |











Srince, 12 Avril 49C




mal de Dents -
é Bisadonne Jeaity, md

5



excellent. reméde. Mes
* “r Lagojannis et.
Adation aipublic.

_ OCCIDE JEUNE



“-chicorées, persil,
di

~modérés T

_,ON TROUVERA A LA








8
_ Salades romaines?® laitues franciises,
eéléris, radis arabes,
ordinaires, a des prix



radis raves,










| . KE METZGER a
constamment du Frer pour la

secon cnesnp geetghanmontnnnnnsase spect

ville des Gonatves. Avis au cabo- |



. he

be
Demandez au No 21, rue d’ Ennery
. (Place Sainte Anne)
Rhum supérieur 4 2, 3 et 4 gourdes

Vin de Bordeaux $ 2.50 le gallon
Vinaigre supérieur

ichons pour bouteilles et dames-
jeannes.



Capsules couleurs et blanches pour
les,

bouteil



Grand choix d’essences, lotions, eaux
de toilette, poudre et eau dentifrice des
meilleures fubriques de France.

~-Pommades assorhies trés fraiches.
Poudre de riz, du Java, ete, etc.

Coffrets complets de parfumerie pour
eadéaux de noces, baptéme, ete.

On trowvera, comme toujours, un
grand assorliment de bijouterie, hor-
logerie, luneties, bibelols et diamants. |







ond din Magasin de I’Bat et 48, roe des

frais.--- Savous anti-septiques
jard.«+ Tétines.---
to.
et un ‘pouvean. stock









ee







Lait condensé Nestlé Suisse, trés
de Mol-

Sondes Nelaton et

en. caouichoue de toule fraicheur
riglités.

Acer Sie RhasHRSUSRR ENA SNIO Ne ne A NERRTRREOAT

+ SERRE RRRERRRITRpSO AIS OEE

a
s
ne fe-mneetinttieennbe aprender aRINRAR sta.






U Union Fraternelle, sise 106 rue due
Magasin de |’Etat, offre & sa nombreuse-
chentéle, une boisson tout a fail nou-
velle qui, par excellence de son goat,.
la suavilé et la persistance de son par-
fum, est appelée 4 un brillant avenir..

Remontant puissant, le Moka-Cham-
pagne est vraiment la boisson idéale des.
bals et des veillées.

Gotiez en, Mesdames, el vour ver-
rez que les dires de |’ Union Fraternetle-
sont fondéa, et que la défaite de la
Kola est consommeée |

L2 service de Créme est repris. Avis.
aux amateurs |

A la Co

Mme Ernesr Castera rappelle a sa
nombreuse clientele qu'elle se
toujours a sa disposition pour les com--
mandes de fleurs.

On peut trouver chez elle les inno-
vations les plus récentes : ;

Couronnes super bes,
Gerbes idéales,
Corbeilles prinlanniéres,
Apothéose-Bouquals.

Sa répulation depuis longtemps eti~-
blie, est un str garant du gout artist
que qui présidera toujours a léxécu~
tion des commandes que ses client»
youdront bien continuer 4 lul cunfier.







rheille Fleurie

4
fy

a



| SESSILIS em




LEI ETD

, rue du Centre.
Coupe Moderne et Eléganie
Spécialité de coupons pour pantalonss
ot -gilets. de premier choix.

' La maison la mieux assortie de tow’
Haiti en éloffes fantaisie, cos
quettes et képis mibtaires



Service
Le steamer « Valdivia> a quitle-

New-York je 18 courant pour fe.

fret et

Cap-Haitien et Gonaives, est at--
tendu ici jeudi prochain 20 cou-
rant et suivra probablement tes
méme jonr pour Petit-Goave, C:
yes et Savanilla, prenant la mall

e,.



ak oon

x













_Bsvpie Eau Cavases de Dr RL
so - ~ Médecin de bart uss Prine

Portau-Prince. ea eee

21, Rue des Miracles 24 2 Avenue Charles Sumner. (Turgeau’ :
FOURNISSEUR: ~< | Cabinet. de ‘Consultations acagae:
tu Grand Cercle de Port-au-Prinee” | 179, Rue Républicaine (presqu’a Vangle ge

4u_ Petit-Ciub des rues Miracles et Républicsiogy
2 Resta Spottive pee"? _| Consultations tous les j jours
Hear Ramones de 10 heures & mit
‘hee Central | MRDECINE - CHIRURGIE
ade France | /



é Patrie
4a Café du Port
de Bar Fin de Siécle
~~ da Commerce
« des Amateurs.
a du Port
« International
; « dela Bourse
@
i,









‘de la Chambre
dela-Poste —
ingen de ln Gare.
‘ « du Palais.
vnc eT
. « Larousse
¢« avictoire
6
@



Vu la baisse du change, notre excellent vin ‘Pouze, aClos Be
| vendu-é-partir de ce jour aux pee de

Le gallon

Les 5 Ogaljons
Les 24 bouteilles ( verre non compris )
La bouteille ( verre compris)

La Barrique 28 dollars



Pourdon

Cantave
Aux (xves de Bordeux
Gonaives : BR. Sehatt
Peti: Codve: Café Lochard
Jérémec +: Uaté dela Paix 4 ae
St-3evce: A. Dalencourt
Jaco?) Ne-Lafentant ~










Le gallon
Les 5 gallons moe x

«] Les 24 bouteilles ( verre non compris ) | 15 0
La Barrique 25 dollars






















| Nous rppelons a nos clionts “aVagent= as. pro hucteurs ‘de Bo
avons élabli nos prix de vente ‘aussi bas qu'il est possibl e de le
i qu aucune concurrence sérieuse ne Saurait étre faite a nos vin
) dans le ¢ lonising de la falsification.

| Les Vins de A. GuiLHog FRERE. ‘aime de Bordeanx, qui sont ve
sont garaniis : sur analyse et sur facture, absolument naturels, pl
sins frais de Vendange et de: pore convervalion.

Par la qualité de nos ving Lnotre réguiarité en al ithires, nous |
attiré la fourniture d'un graod nombre de communautés religiet
nats, membres du clergé ele... nous pefsévererons: dang cette. ¥¢
mes-hous persuadés que nos clients, Nous continuers ee
ont bien voulu nous hénorer jusqu’a ce jour.
~Neus-tenr offrons in grand assortiment de ving 6 ng “pour pt
Mépoc Vieux le gallon Pe ge 4.50 goup
St-Estipur te gull on ae 5.00 §
nF) BEEN te eaisse de 42 bouteities ue

Cos de la MoUuLINE la oaidee e de 42 Toavelltes
! | nase Ponrer- Caner 1900 la caisse: de 12 bouteilles

Dlanes pour diners et réceptions 3 a

Sr. Selve, la caisse de 12 bouleilles
Loupiac (doux) la caisse de 12. bonteitles |
fo Barsac la caisse de 12 bouteilles a

|, ~Savteangs la caisse de 12 bouteilles .
Hacr SAUTERNES: la caisse ear8 boutei






















| _N. Bu Un: votard ae Cec ank
=F articles te réclam 6. Mai :










Full Text


23 Avril 1906 |




















| merges

mmunications aux bureaux du jou:



prises avujonrd hui a faire ‘des fouil-

| personnes ont péri dans le Cosmo-
pélitan, 4e ruetgLa seule maison
eparenge pir les flammes, entre mis-
. HOi® | sion Howard est et Stewarl-Street, ; pes f deraies.
NINTERDITE). =| op a a, ype ee

‘®) _ | eest le San Pablo-Hotel qui est tou-) Ree Zl.--- Treize secousses de

5 90.—On est maitre | Jours habité. st . i|tremblement de terre se sont fuits
eonscrit A Vave- | Minuit.---Hier des personnes, au | sentir dans la province de Siena. On
jedi de la | cours dela journée et dans la soirée, | n’a pas pu encore obtenir ancun dé=

ndie continue cepen- | sont tombées mortes, suffoquées par | tail sur les pertes matérielles. -

e Russian-Hill, s’é- | la .chaleur.---On rapporte que plus | San-Francisco 19. - La situation

aie,—Un- quartier | de 150. corps sont enfouis. dans les (était tout a fait mauvaise ce matin 4

purta probablement | rhines du Brunswick-hotel, 7me rue | Golden Gate-Park, of pendant plu-
mesures sont pri- | © Mission-street. . | sieurs heures la population Affamée
enir aux besoins im- , San~Jo0sk 20.-- (soir) 19 personnes assiégealt lous les endroits ol des
cessileux, qui man- | ont été tuées par le tremblement de | Yivres pouvaient avoir été emmagasi-
i terre-de—mercredi.—Toutela—parte | Des. Les gardes ont failli étre débor-

La reine Wilhel- | commerciale de la ville est détr.(@s, | dés.---Des millers: de tonnes de

sé un message de con- | 140 personnes ont été tudes eff 70 | provisions ont été amenés ici par

Président Roosevelt, a | blessées aux environs de San-JGié; | les bacs & vapeur, hier soir, et wans-

a catastrophe de San~ | presque toutes étaieut des pensivn- | portés en automobiles aux differen-

“aires de PAgreco Sinsane Asytum, [tes stations établies pour: da. distri-

sco 20.~- (2 heures pv. |! ui nest plus qu’un- moneeau de | bution des vivres.--- Depuis 2 jours

ppement de lincendie | rulpes. |le remorqueur «Searover?, monte
jon de |Ouest, of se} WASHINGTON 20.---Le département | par deux liewtenauts et huit hom-

s belles maisons de | de la guerre a donné des ordies | Mes de police, surveille le goulet de

été el les seules par- | pour que 2U0.000 rations goient im- | Goulden-Gate pour empécher la sor-
r ol les pompier médiatement achetées a Los Angelos | ve des navires chargés de salaisons

continuer a lutte et 300,000 4 Scattle et pour qu’elles | & de farines. .
mes, sont les rues | selent aussit6t envoyéesa Francisco.

. Touton 20.---Un terrible ac icent

r est produit aujourd’har as bord ad
de destruction, | navire école «La Couronne»,pendant
at servi exercice. delir au canon: trois

e-dyuatiite et de| hommes ont été tués, “cing mortelic L

ze hommes ont été | ment blessés et 16 griévement. jtaire. Aux heures angoissantes et des

igre pardegsoldats| ANNApoLIs (Maryland) 90),--- Lrese | Pénibles deboires, ou lous les, one.
e des -ruimes de| cadre Trangaise composée des croi-| semblaient iinpuissantes, © owe ents

e. Ces hommes | seurs-cuirassés Matseillaise Amiral | rand la faisait ere an des pecen's

A oles Ga mes] Seu ses Marsemes) "4 | emus. Seule la puissance mystérieuse

4 voler. Un poli- | Aube et Condé, sous le commande-| ge ja Mort a pu vaincre:ce geéant de la

voulu obéir at jent du contre-amiral Campion, est | Pensée, le dominateur supréme de la

é baion- | ar »ce soir au large de I'école | Poésie nationale Ou n’a-t-il porté, sous

-Une salve de 19 coups de | ce ravissant ciel antiléen,le souffle ar-

1t tirée du vaisseav-amiral | dent de son radieux esprit? La Muse,

atea. « sponse, une aue | a sa naissance. glissa tendrement sur
ve tat Gee at loa’ batteries |1e vaste front du fils de la viellle Quis~
tee visiles: : eva, un baiser gracieux dont il con-

Ja cdle.---Les visites officielles | G40!" - ne ; -

De ey gerva pieusement } empreinte.

nt échangées demain. | Oswald mort,! ee sont les humbles

“ , aPall- déplo-
Gar, il

‘pait été incendiée,--- Au moins 100 | San-Francisco 21.--- 25 personnes

les dans les rues du trésar des Etats-
Unis, ont été fusillées par les trou-























































a emnmerenerenttmewneonat nate iomntnerenntnr














~ Oswald Durand est mort.
La lyre du vieux Maitre vient de se.


























* | comme les grands qui doivent:
| per-ce doulouresk” événewent. Lar
‘vie, se nonrrissait meme.

#5
g
Ils sen vont tin & un, ces hom

ra
*

valent de leurs propres ns leur p

Sage parmi nous. Tl ne faut pas moins

ala Patrie souffrante des enfants lui I
cueillant de beaux lauriers quidonnent 4 Palais « bre des Dé- |
la herté et la-consola:io +. Aujourd’hui, putés que Partira, cetapre>-midi, 43 hres,

: cP igre le travail parait devenir un fardeau le convai fundbre de oy &

dont ne s’embarrassent pas les géné- Cuartes Arexis O.waip Duranp
rations suivantes -Mais. il fut le type Avuat, Officier a'A
par excellence du persévérant. prét a de l'Ordre de Bolivar.
tous les sacrifices pour atteindre aux -la- Chambre des “Ropr
sentiers élevés Il ne déserta pas la. Moniten
vole ou il se sentait en mesure de se
distinguer_et-d'ajopter—a—son propre

onheur le mérite @avoir fait Phon-
neur d un peuple, d'une race. ot Mona adtbeisig nos vives co

Oswald mort, c'est la Pensée Natio- ances d la famille de Villustre Défant_
nale qui se couvre d’un large voile de #°* ones oe |
deuil. be ae Moniteur oo

Hi navait manifesté aucun-s mptéme —_ Le dernier Ne du « Moniteur » publie
(le faiblesse, le vigoureux. chéne- oe Arrété de liquidation de 4 pension
inéprisait le poids des ans et dont la civiles, s’élevant 4. $39.98 par nfbis
séve hier encore circulait généreuse-? __ ay; de britement, po.
ment en des rameaux verts et majes. ! matin, de 100.000 gourdes d
tueux. Cependant, les choses mémes caisse retraités:
nous le disaient, . — Avis aux Conseils Cor

Cet accord universel ot les fer- _les Administrateurs des finance:
vents de l'Art rendaient au Maitre ins i, leur disposition, a partir da :
comparable un si bel et éclatant_hom- | me qui leur est allouée pour ta
tion de la fée du rer Mai:

4
4

_- considérables, natures d’élite,




























Mage, symbolisait la fin prochaine du






bards aimé. Dans un milieu of l’Intel am Avis 4 des commergants, no
lectualité n’est pas souvent aux hon- régler définitivement leurs dépd:
neur®, comme pour bien lui exprimer | drains approximatifs s'ils ne vealent”
£e talent particulier onila chanté les Va- 86 Voir. refuser--de-nouveiux b ‘Ani

_. Fantes joyeuses ou navrantes de la vie, | ge Dowshe;
Pauteur des Rives et Pleurs, est notre u- == Fin do procés- verbal de Chamb
nique écrivain, gni assisted son pote: | des Députés, séance du 10 Ava 1905.
Ose, i eulson annéed enivrantesatisfae-|-— ee dee UB

~ tion, 1905, of Te sursom: poéte natio--| i Aa vere rei

nul, répété dans.le- eénacte littéraire, 99 308. re sae :
fut acclamé par toutes les lévres, dans |

fous les cere ee a final ta
_ ia bise de lhiver I'a finalement Bl ean (ae enn beeen
06: -Muis dans ce dernier geste-- le lus! 00 GF SAT lite )e be é Avril
poétiyue de tous,---rendons al’exemple | avis ‘divers OUMNH S CUTE res
des antiques, un solennel hommage, oe
digne de sonimmense ceuvre. a cetarti- | Petite Mercuriale
Sau de la Pensée, mort. l'outil a la main. | Méme sitmation dans les aff. es, gu
JOME SON. ont.été ternes la semaine dern je
ventes de marchandises faisons
™ | café ont été tres faibles
Change est descendu jus
‘pres avoir Oscillé entre 480 et
c'est 4 ce dernier taux qu'on a



















pe
ec tes embarquées par les dou §
Jérémie et Petit-Godve: 6.070: sacs del) Spe
Café ( 631.548 livres ) et 908 sacs de Ca-i] dis


























NG Gal igs Pale

apimait; ‘ TJ 475 &t 470 "Tg, :
ce soir, lesganglotsd’une femme | éré négocié 500.000 francs
_malgré tout, vraiment Paimait, oop traites “sar” Paris, 90 jours,
‘ oes “ “prime; Ves chéae
Oh! combien sont partis, sans connattré la vie | York sont Ey e
lls sont bien a plaindre, ceux-la_ | IG a be! ere 1
La lumiére-du jour leur fut trop tél ravie, © 6g ke de café” re
Et leu¥ jeunesse s’envola! | 974 Sacs e calle, vendy a
Eg ek dat gs eines les 5
WB : : : oe
Te nous fais, doux charmeur, dont la muse fidéle, | bonies » ball aS 12. :
_,, Sans nous lasser de ses chansons, | baile pressé |
Ssonpirait seschaut« ol sa plaintecternelle, | Il faut coter, sans a
Passaient ses derniers friscons, _ | solidés, a 53 et 27 %/y
a ee | t0 Janvier, 3 so ers
| Combicn sen sont allés au séjour Solitaire, | et roses, a 25° et 9 4
oF Sausavoir répanda Vor fin 228 oe 2








éves qui chantaienteneux, sur cette terre, |
joie et Vamour divin, ee)

















Frangaise TANIPY 4 f
aiuels ot de Bienfatsance | | HOTEL St-CHA
tea oe Ava et a | —_ 2 Thor, Port-au-Prince (Haiti)
cident: --McE, Cuintez,! = TELEPHONE:

b Frangeise- . Chambres et..salons. somptuensement

luiuels ef d& Bienfaisance ~speublés Salle deféte;permettant de
res sont priés de bien vou-

donner Banquets, Concerts, ele.
sau Conseil d Adminisira-. Arrangements spéciaux pour fomilles,
ux funérailles de. notre. faisant un séjour prolongé.
ea>Durxn, s,s RR Staurant 3 la . Can te,
“44 la Chambre des Dépa- . .* Repas a prix fixes.
es de Papré-midi. _Heuries et Remises, Bassin, Bain entre
ce, 23 Avril 1906. | deux eaux.
Francois JIn-CHARLES, propri¢taire.
NB. Transports des bayazes et ef-
fets des voyageurs a la charge de léta-
_blissement.
. drouvera aV Hotel Saint Charle



ogee



































Avis eo
6, devant se rendre en»
ges clients de bien vou-
irer, dans le plus bref dé-
les objets en réparation

er.
Fau-Prince, 18 Avril 1906
Is MAIMONE, bijowlier.
én face de G. Keitel & Ce.
__ Loterie Ho
desbillets de la -Loterie
des Sciences Appliquées & la ©
tationale d’Hait!, chez S-
obe ts Dutton et Co, C. Vieux,
fréres, Auguste Gabriel, et
ourt.
Attestation
ur Lagojan ais, commercant,—~

us rendre un témoignage
fecOnnaissance pour le bien

avez Jait en me conseillant
les tablettes . antinévralgi-
lvarez. Aprés avoir souf-
in damné,je me suis trou-
h quelques heures. —~ Je
€ volontiers ce médicament





Domineus, ancien députe,
@rCathélinand — _
phe, 122 Grand Rue. —
a mis -pril-a repris
8¢ tient a leur disposi-_

bres en caoutchoue et
e a0 |
‘mon absence, le cotn- |

lic. sont avisés que Mr.
est chargé de ma pro- |











Srince, 12 Avril 49C




mal de Dents -
é Bisadonne Jeaity, md

5



excellent. reméde. Mes
* “r Lagojannis et.
Adation aipublic.

_ OCCIDE JEUNE



“-chicorées, persil,
di

~modérés T

_,ON TROUVERA A LA








8
_ Salades romaines?® laitues franciises,
eéléris, radis arabes,
ordinaires, a des prix



radis raves,










| . KE METZGER a
constamment du Frer pour la

secon cnesnp geetghanmontnnnnnsase spect

ville des Gonatves. Avis au cabo- |



. he

be
Demandez au No 21, rue d’ Ennery
. (Place Sainte Anne)
Rhum supérieur 4 2, 3 et 4 gourdes

Vin de Bordeaux $ 2.50 le gallon
Vinaigre supérieur

ichons pour bouteilles et dames-
jeannes.



Capsules couleurs et blanches pour
les,

bouteil



Grand choix d’essences, lotions, eaux
de toilette, poudre et eau dentifrice des
meilleures fubriques de France.

~-Pommades assorhies trés fraiches.
Poudre de riz, du Java, ete, etc.

Coffrets complets de parfumerie pour
eadéaux de noces, baptéme, ete.

On trowvera, comme toujours, un
grand assorliment de bijouterie, hor-
logerie, luneties, bibelols et diamants. |







ond din Magasin de I’Bat et 48, roe des

frais.--- Savous anti-septiques
jard.«+ Tétines.---
to.
et un ‘pouvean. stock









ee







Lait condensé Nestlé Suisse, trés
de Mol-

Sondes Nelaton et

en. caouichoue de toule fraicheur
riglités.

Acer Sie RhasHRSUSRR ENA SNIO Ne ne A NERRTRREOAT

+ SERRE RRRERRRITRpSO AIS OEE

a
s
ne fe-mneetinttieennbe aprender aRINRAR sta.






U Union Fraternelle, sise 106 rue due
Magasin de |’Etat, offre & sa nombreuse-
chentéle, une boisson tout a fail nou-
velle qui, par excellence de son goat,.
la suavilé et la persistance de son par-
fum, est appelée 4 un brillant avenir..

Remontant puissant, le Moka-Cham-
pagne est vraiment la boisson idéale des.
bals et des veillées.

Gotiez en, Mesdames, el vour ver-
rez que les dires de |’ Union Fraternetle-
sont fondéa, et que la défaite de la
Kola est consommeée |

L2 service de Créme est repris. Avis.
aux amateurs |

A la Co

Mme Ernesr Castera rappelle a sa
nombreuse clientele qu'elle se
toujours a sa disposition pour les com--
mandes de fleurs.

On peut trouver chez elle les inno-
vations les plus récentes : ;

Couronnes super bes,
Gerbes idéales,
Corbeilles prinlanniéres,
Apothéose-Bouquals.

Sa répulation depuis longtemps eti~-
blie, est un str garant du gout artist
que qui présidera toujours a léxécu~
tion des commandes que ses client»
youdront bien continuer 4 lul cunfier.







rheille Fleurie

4
fy

a



| SESSILIS em




LEI ETD

, rue du Centre.
Coupe Moderne et Eléganie
Spécialité de coupons pour pantalonss
ot -gilets. de premier choix.

' La maison la mieux assortie de tow’
Haiti en éloffes fantaisie, cos
quettes et képis mibtaires



Service
Le steamer « Valdivia> a quitle-

New-York je 18 courant pour fe.

fret et

Cap-Haitien et Gonaives, est at--
tendu ici jeudi prochain 20 cou-
rant et suivra probablement tes
méme jonr pour Petit-Goave, C:
yes et Savanilla, prenant la mall

e,.



ak oon

x










_Bsvpie Eau Cavases de Dr RL
so - ~ Médecin de bart uss Prine

Portau-Prince. ea eee

21, Rue des Miracles 24 2 Avenue Charles Sumner. (Turgeau’ :
FOURNISSEUR: ~< | Cabinet. de ‘Consultations acagae:
tu Grand Cercle de Port-au-Prinee” | 179, Rue Républicaine (presqu’a Vangle ge

4u_ Petit-Ciub des rues Miracles et Républicsiogy
2 Resta Spottive pee"? _| Consultations tous les j jours
Hear Ramones de 10 heures & mit
‘hee Central | MRDECINE - CHIRURGIE
ade France | /



é Patrie
4a Café du Port
de Bar Fin de Siécle
~~ da Commerce
« des Amateurs.
a du Port
« International
; « dela Bourse
@
i,









‘de la Chambre
dela-Poste —
ingen de ln Gare.
‘ « du Palais.
vnc eT
. « Larousse
¢« avictoire
6
@



Vu la baisse du change, notre excellent vin ‘Pouze, aClos Be
| vendu-é-partir de ce jour aux pee de

Le gallon

Les 5 Ogaljons
Les 24 bouteilles ( verre non compris )
La bouteille ( verre compris)

La Barrique 28 dollars



Pourdon

Cantave
Aux (xves de Bordeux
Gonaives : BR. Sehatt
Peti: Codve: Café Lochard
Jérémec +: Uaté dela Paix 4 ae
St-3evce: A. Dalencourt
Jaco?) Ne-Lafentant ~










Le gallon
Les 5 gallons moe x

«] Les 24 bouteilles ( verre non compris ) | 15 0
La Barrique 25 dollars






















| Nous rppelons a nos clionts “aVagent= as. pro hucteurs ‘de Bo
avons élabli nos prix de vente ‘aussi bas qu'il est possibl e de le
i qu aucune concurrence sérieuse ne Saurait étre faite a nos vin
) dans le ¢ lonising de la falsification.

| Les Vins de A. GuiLHog FRERE. ‘aime de Bordeanx, qui sont ve
sont garaniis : sur analyse et sur facture, absolument naturels, pl
sins frais de Vendange et de: pore convervalion.

Par la qualité de nos ving Lnotre réguiarité en al ithires, nous |
attiré la fourniture d'un graod nombre de communautés religiet
nats, membres du clergé ele... nous pefsévererons: dang cette. ¥¢
mes-hous persuadés que nos clients, Nous continuers ee
ont bien voulu nous hénorer jusqu’a ce jour.
~Neus-tenr offrons in grand assortiment de ving 6 ng “pour pt
Mépoc Vieux le gallon Pe ge 4.50 goup
St-Estipur te gull on ae 5.00 §
nF) BEEN te eaisse de 42 bouteities ue

Cos de la MoUuLINE la oaidee e de 42 Toavelltes
! | nase Ponrer- Caner 1900 la caisse: de 12 bouteilles

Dlanes pour diners et réceptions 3 a

Sr. Selve, la caisse de 12 bouleilles
Loupiac (doux) la caisse de 12. bonteitles |
fo Barsac la caisse de 12 bouteilles a

|, ~Savteangs la caisse de 12 bouteilles .
Hacr SAUTERNES: la caisse ear8 boutei






















| _N. Bu Un: votard ae Cec ank
=F articles te réclam 6. Mai :