Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text











purmal Quotidien,

" GHERAQUIT,--- DIRECTEUR-

_ Abonnement pour Dépertement.... 2
a « Etranger 1.5














s’expliqne gqne par les soins dout ces
arbres ont été Vobjet. Les arb es qui
sont les plus vigoureux ef les plus char-

sont appliquées ef comme garantie

du traitement impartial des intéréls

étrangers. La conférence. se réunira ; °° Gb les p

ce soir pour examiner cette propo- | °° Sont, Suns contredit, Pespece véne-

sition. a 7 eCF —piielienne four Ha cose ong we esl 1Oue
re 7 ve-violette, M. Casse estime que ces
ai vt 28.---On Snnonee. que la arbres..&-cing cans, donnerout abe mo

démission du chaneelier de Bulow | venne de cing livres pir pied. et a 10

est imminente.--On annonce que le | ins, 849 livres. De sorte que Bayeus,

“‘prifice de Hohenlohe Langenburg | en pleine récolte, des soixante dix inille

saccédera au prince de Bulow. pieds donnera une moyenne de 560.000

~ Rome 27.---On commenie beau- a 630.000 livees de cacao.

coup la nouvelle publiée parun jour-| Voila le résultat moyen auquel on ar-

nal allemand, annoncant qu’une mis- | Mvera, en contiouant a donner a cette

sion officielle allemande va élre ep- plantation les soins intelligents qu’ele
voyée A Tripoli.--Les journaux ita- |“ vagus des | Origine, de faire beaveen

liens attirent attention du Gouver- | pl hg, grace "a la. greffe “les cunaa yers.
hement sur ja gravite de cette NOU | Voila ce que j'ai recueilli de la bouche

: velle, qui coincide avec les attaqnes | dy Directeur: c’est un principe en ar-

gatmisun sont tenues pré- des jouinaux officieux allemands | poricnlture que, pour avoir unfortren-

foute nouvelle mani-| Contre VItalie en raison de son alti- | dement, une égalité de production en

On erat que de “grav. : | tude a ~Algésiras.---Cetle nouvelle | guantild et en qualité pour tous les ar-
dlatert A loeeasion des | est considérée comme une tentative | bres, il faut quils soient greffés. Nous

‘nts qui ont 66 de VAllemagne pour s’établir dans | Savons tout cela pour le pommier, le

; Ss Hla Tripolitaine. | poirier, le pécher, loranger, etc, non
CONSTANTINOPLE 27.--- Toute l’at- | seulement la quantité s'améliore, mais
tention du Gouvernement Ture est | le rendement augmente. H est de deax

ON ; © 8" | et demi a trois fois plus fort sur les ar-
en ce moment absorbée par Tinci-| bres grelfés; aussi avait on essayé de

dent de Tabah.- - L’opinion générale | ereffer le cucaoyer.

: HOS Ht la. mort est que Celle affaire Sera régiée Vici Pendant longtemps Vinsuceés a9 été
éle massacre de &ix| peu de jours. , |} complet; ce n’est qu il ya deux ans, le
caiholiques.et-de Ven~| ssa ee , | Direeteur du jardin royal botanique a

ircanglais, hing= |” Kingston, un camarade d'école de Mr
assiné,—- Hille de-4—

© FRANCAISE
BLES TELRGRAPHIQUES:

emote






























.-- Liernpereur Guillan-
ait retardé son départ pour
nnée, en vue d’atténdre
ela conférence dAlgési- |
ncé définitivement a—son

















--- Le rei d’ Espagne |
haWes (ile de. Wight) le)
¥orésidera pendant un |
Jeng,
7-~"Toutes les - troa- |















































Diaprés une dépé- |
de Shangai, le «Mor- |
tLqne ia France a de-|
Ine de reconnaitre que |


















Habitation de Bayeux

TIT =< (Voir Te CNowvellistev ah





| Casse, a pu réussir la greffe du cacao-
| yer. M. Casse aprés avoir vu opérer
| sur place et étudié la méthode, a. pu
-éjargre avec-suceés-environ--mille.
| pieds 4 Bayeux. Ita opéré surtout sur.
a . | des ‘ple haitiens Ag ay
as _Ajadate actuelle, ily_a_quarante., des: oe plant_véne grelles hs tes os
n, de mille_c: aoyers EN terre; et les ter | données pratiques déja connues sur les
Ce rains résexvés a Bayeux pour cette cul- | . Wait doit etre.
ce tare. el déja en préparation, permet: | arbres greffés, le produit doit étre,.de
Le eamité _ HPO OL RA at ” | auinze et vingt livres de cacso pour des.
Le comité de. la} tront de pousser la plantation des ca- | quinze 5 CxO pour
pare le texte d’un eaoyers jusqu’a soixante dix mille. Les |





















arbres de 9410 ans. L’essai vaut' done

eroit-on, servira de | cacaoyers de quatre ans donnent- Jeur | la peine d etre tente et Suivi avee soln.
r la question de premiére production cette année, et les | N’ovblions pas ce que nous avons dit

gués américains | arbres sont trés forts et bien portants: de Virrigations-dans—tous jes champs.
Lil y en a trois mille environ ; et alors | de cacanyers, Tes fosse's aisposes yor

e par les Puissan. | di ils portent déja de belles cosses a | Ie Sone ue eet opt tan eau
ymité Va adoptée. | maturité, ils sont garnis de fleurs pour | P ni a need PP cD -

“ qu ale corps da deuxiéme récoile, qul est de beau- | Le enh a nord est qui act ive er

finger devea roca. (©OU8 la plus abondante, Nous avons. le-couloit or mé par la pain te du | as.
tes a Sis --~ | compté sur an grana nombre de pieds | Limbeé et la colline de 3syeux £ une

S operations | de quatre ans depuis seize jusqu a tres: part, et les ilots de Por t-Margot dautre

e Pet Lie asses, la moverine est. de 48 #2); ce} part acquiert a cerlaines epoques the

_ qui est surprenant pour leur age, et ne | certuine intensité dont i fallait presen



























‘bord de Dae
de

oan
constructions futares a é

‘yeux, mais pour le moment, cest un

premier rideau protecteur quia son
ulilité contre le vent Les grands bana-
niers ont dans les champs également
le réle de protecteurs contre le vent,en
outre de lombraye et de la fraicheur
qu’ils maintiennent. Néanmoins dan
i ies, Mr Casse a pousse la
--précaution--jusqu’a-amarrer-les-jeunes-
arbres a un piquet planté 4 2 ou 3 pieds
de distance; aussi les arbres sout ils
fous trés d oits.

A mesure que les cacaoyers attei-
gnent’4 ans et entrent en production,
on fait disparaitre les bananiers dont

_ les feuitles-et-les-trones sont mis-en-tas,-
‘et pourrissenht petit a petit, pour étre-
enfouis plus tard sur les lignes de ca-

industriel. — 7

bandonne insensib'ement 4 des r
-suggestives, A prevve, il suffir de

dre dans la masse des faits, quelque
comme ceux~ci + la-loi-du- 29 Novemt
r621 qui fixe d'une figon précise, les
tances des communes du pays A la Capi-
tale. Depuis cette date, le systéme métri-
que esten honneur et noscommunes de
leur cété, ont progressé par le nombre. ™
D'autre part, le tarif des Médecins (loi __

de 1826) encore en vigueur, semble plu-

tét ane curiosité historique. Cir, aprés g:
avoir lu la liste rer. arquable des eo lex
soulageurs de lhomanité, on se perd — en |
parlantmeédicalement — a faire un _rap- | MM. Loc
prochement entre 1826 et 1906.En ce mo- | | vyilie UR
ment surtout que nous avons des sages-/ |:
femmes diplomées dont la mission va plus | _



caoyers et leur restituer la potasse qu’-
—i5—ont-absorbée,tout-en—rendant
‘terre plus meuble et plus riche en
humus.
Ce travail constant s‘opére avec une
méthode qui a été appliquée dés Tori-
gine, et actuellement il y a_déja sur_
_ Th ibitation Bayenx une centained’hom™
mes qui travaillent avec connaissance
de cause au point de vue pratique.
Finalement les champs de cacaoyers
Festent ainsi composés de trois lignes
@arbres et dune ligne de caoulchoucs
“pour protéger du soleil-et du vent,tout
en élapt un produit’ sérieux a ajouter
@ux recettes futures. Les lignes de ca-
eutchoucs sont donc, daprés ce que
‘nous avons dit précédemment des dis-
tances des ‘plants, a quarante huit pieds
de distance I

(A suivre) H, THOMASSET.

2 Ay

-HOUVELLES DIVER

| Lundi,2 Avril proe
Je _«Nouvelliste » ne.

en r :
D'hier 4 aujourd’hui,!e Gouvernement
par Fentremise du Sydicat des courtiers et
agents de change, 2 vendu to-coo dol-
lats aux taux en cours, pour le service
fou, : aos

se

iets ieenanncti

La Commis

eae ees

de réformes scolaires,

dans sa stances de mardi, au local de l'E- | d

cole des Sciences Appliquées, a entendu
: — oe de MM. A. Bona-

loin — pour rester dans {a pittoresque | saler asi front
expression de ce respectable tarif —qUe i sux gracieuses adolesce
« daider la nature >. __, | nest Chauvet, O. Bar
En réalité, tous ces re “1 Pyaninl L.
ligés forment une ceavre précieuse et ins- |
ruttve pour qui er les ¢
ses de haut. Beaucoup de d “¥ man-|
ueat, beaucoup de noms aussi. Nous ne {
dirons pas le contraire, mais avant de}
réaliser ce que l’on.y trouve, ila fallu;
-beaucoup de bonne volonté. Cest d’ail-

ESO

eurs. TEE ee eee? wes pat ce
précier et pronostiquer du no | leurs enthousiast
En attendant et gens de. la Capitale et}
ceux dé Ja Province ont la de quoi se sa- |
tisfaire utilement, agréablemeat. ]
Bulletin Religieux

Le numéro de ce mois qui vient de pa-.
raitre, est intéressant a lire ; car il con-|
tient la relation historique du 1¢ Concile
provincial d’Haiti qui a été tenn avec | |
une si imposante solennité gn Janvier



4 De Ds
Nous nous associons_ av
{meuse sympathie aox justes
qui loi turent rendus par
lation capoise en cett
tance. a
Note compilé:
‘avant-hier, relative 4 la’ querelle
-glante qu'il a ene avec Mr Croswel
manche dernier, :
_ Lui aussi a été ble:
ms

demander





Membre da ta Socldld de Mdilecine a

: atvee annonce au pu-
pe _@ Hygiene tropicales de Paris —

_ ses clients en par-

“que son Bee ne durera _ Avenue de Targeau, No 7.

Consultations tous les jours: —
: 749 heures a.m. — 2 4 4 bres p. m..
mete 6h ie ho ua et ie Le jendi, consulta: ions gratuites Pas as
administratior i Mi oe prés-midi. ee

#



| paraitront incessam- : - Messieurs ios Sociinires sont convo:
ués en assembiée générale, pour le 4 c aa
ans : Sant 22 Avril prochain. aux fins ~ arau
tions sont de gour es de procéder au remplacement du Pré-
Pn aire et deux a sdect oa na haa : ” Diplomé et “Medailie : .
sa Port au Prince, 28 Mars 4906. Exposition de Pt-au-Pce année 1884-

























Goncours regional de Bordeaux 1882~

Le vice-président, — Paut ROBELIN. Exposition & Amsterdam 1883"

dans la remise gratui- _ Art.68 des Statuts.— Sont seuls électeurs « Anvers 1885-
plaire de ouvrage de H. et éligibles les Membres qui ne sont pas en « Paris 1889%.
De la rehabilitation de la relard de plus d'un mais pour le paiement Chicago 4893"




_ de leurs cotisations:

‘la Républiqu @ Haiti . :
a ee e@Ha , Pureté et naturel absolus --- P. 4 et 8 le gallon...
i Ex venre : 65, Rue pu Pe: Air

ve pour mariog, bap “Teaverses Chemin de Fer Bonlewae tes Yeuves..

‘de cérémonie et ‘prome-_
We Dee meee erié METZGER deman- * :
de la Douane ou Place e des Traverses de~ Chemin de ‘y MA RUG
‘Fer en BAYAHONDE, Acoma, Ten- | iGo WER BRAS
io - pre ac sou et Bors BLANc.— Li-| Marchand-Tailleur
lace lover une bonne vratsuns considérables et continues. 101, rue du Centres
ee Ville pour 6 mois, & La longueur sera de sept p: (die Coupe Moderne et Blegapte
er Juin. mesure exacte et Vé aisseur Z
athélinaud bon prix sera payé. : et gilets de premier ¢ choize,
ah (22 Grand Rue, Les traverses: Seront- scenes fat on ter fo Gasortie de toures
es clients quil a répris au_parcours: -du Chemin de F




















Gasevnindanesaip tee

L_se_tient-ateur-disposi
bres en caoutchoue et FG. S.ou a TUsine > direclement,
“par terre et par mer.-

eau Restaurant | Port-au-Prince, 28 Mars 1906.
sige eer een D. METZGER

aves de Hordeade. pré--

= dng an dass 0 ae la Corbeitle: Fleuti ' Le steamer hollandais « Prins:
la le ; Willem [>, venant du Sud ct de.

ee etn ot ‘Saint: Marc, est attendu ici ven-
iter 'établissement & par- Mme Eawesp-CAstERA rappelle. asa dredi matin, le 30 courant, eb re~
a nombreuse -clientéle qu’elle__se tient. -partira probablement + midi die

vis ___ tuujours 4 sa disposition pour | les com- _rectement pour New-York. ~

bRBSE Béuisaine, épouse mandes de fleurs.
uel Gation, a. A ‘hon= On post trouver chez elle leas inno-} Pt _Por au- -Prince, 29 Mars. 1906

vations | es plus réeentes + sea ce ns bec ceil
: Sperone fae ; ee 4 .





















Apotl sose-. ougquel Ce : i a ; a

"Sa ‘réputation depuis langthtuis éla- at CE Kamtenrycst pricadron 3
-| bie, est un sir garant du: goat artisti- | Qe Carve | New-Â¥ arketiaith)
que qui présidera toujours. a pas aT] =
tion des commandes que ses ¢ tents

voudront bien continuer 4 lui confier. Le steamer ¢« é Alene : », ayant:
—— vas , quitté New-York le 28 courant
“pour Port de-Paix, est alfendu ict
-mercredi. prochain 4 Avril et sui-
_vra probablement le lende













pour Saint Marc, Jérémie, Ji

_ iy et Santa-Marta prenuny la malle,. :



aah 9 et a4 Tue Traversiere,

~Atmonce a sa clientéle qu'elle vient
ale recevoir de la maison Marie Brizard
a Roger, Bordeans;. sin grand-assorti~
ment de boissons et liqueurs, telles
4jue anisette superfine, créme de fram-
boise, de noyau, de moka, de vanille,
ile prunell es, peppermint vert, cura: 479, Rue épub icaine (presq
“Gao vrange (rip @ sec, CAcad vanille-—“des rues Miracles et ‘Républicaine). -
marasquin supertia chery brandy,kum: |
.suel Danolf, absinthe-Pernod fils. _ Consultations tous les jours
Elle trouver: toujours du. bon vin : de 10 heaves 3 midi.
de Bordeaux, vinaigre 4 12 degrés par eo ie
vallon et barrique, gin par gallon, HEDEUINE — CHIRURGER
—ehampagne Deutch & Gel demann,: bitt-. oe
ier Monopol, Purter, ete. an -
Biscuits Pernot, la grande marque er
rang: ‘se des desserts fins, en Bros et VINS—
detail, rear Speen teneaammmeen ”
Provisions americatnes.

Saint-Raphabl-Quinguina
fre marque des Vins loniques, seul ver
a he Quinguina. classé «.

course @ PU Raxposition Univer.
seile de 1900.

Le St-Raphaél rouge
~agt fabriqué an vin rouge de Grenache.
Il est fe vin tonique et. -généreux~ par
excelloner, elcouvient par riculiérement |
aux eyelt tes, coureurs el autses fer-
ye ents | des sports modernes.

~ Le St-Raphaél blane

est fab iqaé au vin blanc de Muscat.
‘le vin pidparé spécialemert 4 Lusage

































eB Oe a meta



eur,le plus. petite te vins de lab
elles (vere ree. non :
Les 5 gallons

Bea u-Soleil La burrique

*
|
|
|

VINS VIEUX x

Ferner Aa da Mae SHARK ena



L, es. D gallons
Les 12 bouteilles





« Gaves 5 supérient | le gainon
4 5 gallons.

















des essumnes deél icals, réfr uclaires unk i , ~ & .
ving rouges, contient tous les princi- ( ANCS ‘ . ms poate 26 dolla ou
pes fortiti cus qui ont fait la Fepysit on 4 AD ‘ la burrique 2 ollars
du St-Rophagy Quingaing.” | Huil @ ] Olive ; Fine en boutellte-cnchetée le litre. :
Le St-Raphaél Qninquina | he ¢ Extritiggs 3 oa

avest pus un médicament. Gest un vin | Soa
-essentiellement hygiéuique, apéritif tas | COGs ac fin, la bouteille
confortant, un stimulant précieux des | COGNAC (vieil ile fine chainpagne ) la boutel le
grandes fonctions. Cassis DE Dion, la bouteille

Le Docteur Fic Mouvenoux, Lauréat | Maraca ia bouteille
{dre Médaille ). data-Facuité.de.Méde- : Mane REET XéRes laouteille
cine de Paris, ancieu expert chimiste | YERSOL TH le litre.
‘de Are classe di Laboratoire alle Amen le litre

: | Biscuirs 4



ccc SARDISE
ier efra nga








ipes_bie
“ques vantés par | la “Therap
derne ».

Un verre de St. Rephaél Quinquina
avant ou apres chaque repas, ¢ vest un

. drevet de longne nie. St-Estéplee
. . ft
“Seul Agent pour Haiti, “Clos de ln Mouline

Sonar nent meer Henry. JONES on 6 Hae aE: POE ONE we
4 9 & OF rue Tra versibre.

ers e ae

Pour Mariages, Fiancailles,ete
S/adresser a Mm* Cyrus DAUREL, Ave-



b> Prix du Get talogue de A. GUL
i Vins Rouges e
IL St-Julien

i

i




ON, B.— Tonjou
spéci: alement i feur intention, an a
- 49 Un canif de tres bonne fabriea ito

_ 2° Un nécessaire de doilette en ivés

Ces arlicles que nous offrire
parle Frangsis du-7 Avril proch

“|
i
i
|
i
i
j

que John Brown, en face du Peusionnst renl recevoir ces objets, de vould

| Ste-Rose de Lima. bre lant limite.



Full Text













purmal Quotidien,

" GHERAQUIT,--- DIRECTEUR-

_ Abonnement pour Dépertement.... 2
a « Etranger 1.5














s’expliqne gqne par les soins dout ces
arbres ont été Vobjet. Les arb es qui
sont les plus vigoureux ef les plus char-

sont appliquées ef comme garantie

du traitement impartial des intéréls

étrangers. La conférence. se réunira ; °° Gb les p

ce soir pour examiner cette propo- | °° Sont, Suns contredit, Pespece véne-

sition. a 7 eCF —piielienne four Ha cose ong we esl 1Oue
re 7 ve-violette, M. Casse estime que ces
ai vt 28.---On Snnonee. que la arbres..&-cing cans, donnerout abe mo

démission du chaneelier de Bulow | venne de cing livres pir pied. et a 10

est imminente.--On annonce que le | ins, 849 livres. De sorte que Bayeus,

“‘prifice de Hohenlohe Langenburg | en pleine récolte, des soixante dix inille

saccédera au prince de Bulow. pieds donnera une moyenne de 560.000

~ Rome 27.---On commenie beau- a 630.000 livees de cacao.

coup la nouvelle publiée parun jour-| Voila le résultat moyen auquel on ar-

nal allemand, annoncant qu’une mis- | Mvera, en contiouant a donner a cette

sion officielle allemande va élre ep- plantation les soins intelligents qu’ele
voyée A Tripoli.--Les journaux ita- |“ vagus des | Origine, de faire beaveen

liens attirent attention du Gouver- | pl hg, grace "a la. greffe “les cunaa yers.
hement sur ja gravite de cette NOU | Voila ce que j'ai recueilli de la bouche

: velle, qui coincide avec les attaqnes | dy Directeur: c’est un principe en ar-

gatmisun sont tenues pré- des jouinaux officieux allemands | poricnlture que, pour avoir unfortren-

foute nouvelle mani-| Contre VItalie en raison de son alti- | dement, une égalité de production en

On erat que de “grav. : | tude a ~Algésiras.---Cetle nouvelle | guantild et en qualité pour tous les ar-
dlatert A loeeasion des | est considérée comme une tentative | bres, il faut quils soient greffés. Nous

‘nts qui ont 66 de VAllemagne pour s’établir dans | Savons tout cela pour le pommier, le

; Ss Hla Tripolitaine. | poirier, le pécher, loranger, etc, non
CONSTANTINOPLE 27.--- Toute l’at- | seulement la quantité s'améliore, mais
tention du Gouvernement Ture est | le rendement augmente. H est de deax

ON ; © 8" | et demi a trois fois plus fort sur les ar-
en ce moment absorbée par Tinci-| bres grelfés; aussi avait on essayé de

dent de Tabah.- - L’opinion générale | ereffer le cucaoyer.

: HOS Ht la. mort est que Celle affaire Sera régiée Vici Pendant longtemps Vinsuceés a9 été
éle massacre de &ix| peu de jours. , |} complet; ce n’est qu il ya deux ans, le
caiholiques.et-de Ven~| ssa ee , | Direeteur du jardin royal botanique a

ircanglais, hing= |” Kingston, un camarade d'école de Mr
assiné,—- Hille de-4—

© FRANCAISE
BLES TELRGRAPHIQUES:

emote






























.-- Liernpereur Guillan-
ait retardé son départ pour
nnée, en vue d’atténdre
ela conférence dAlgési- |
ncé définitivement a—son

















--- Le rei d’ Espagne |
haWes (ile de. Wight) le)
¥orésidera pendant un |
Jeng,
7-~"Toutes les - troa- |















































Diaprés une dépé- |
de Shangai, le «Mor- |
tLqne ia France a de-|
Ine de reconnaitre que |


















Habitation de Bayeux

TIT =< (Voir Te CNowvellistev ah





| Casse, a pu réussir la greffe du cacao-
| yer. M. Casse aprés avoir vu opérer
| sur place et étudié la méthode, a. pu
-éjargre avec-suceés-environ--mille.
| pieds 4 Bayeux. Ita opéré surtout sur.
a . | des ‘ple haitiens Ag ay
as _Ajadate actuelle, ily_a_quarante., des: oe plant_véne grelles hs tes os
n, de mille_c: aoyers EN terre; et les ter | données pratiques déja connues sur les
Ce rains résexvés a Bayeux pour cette cul- | . Wait doit etre.
ce tare. el déja en préparation, permet: | arbres greffés, le produit doit étre,.de
Le eamité _ HPO OL RA at ” | auinze et vingt livres de cacso pour des.
Le comité de. la} tront de pousser la plantation des ca- | quinze 5 CxO pour
pare le texte d’un eaoyers jusqu’a soixante dix mille. Les |





















arbres de 9410 ans. L’essai vaut' done

eroit-on, servira de | cacaoyers de quatre ans donnent- Jeur | la peine d etre tente et Suivi avee soln.
r la question de premiére production cette année, et les | N’ovblions pas ce que nous avons dit

gués américains | arbres sont trés forts et bien portants: de Virrigations-dans—tous jes champs.
Lil y en a trois mille environ ; et alors | de cacanyers, Tes fosse's aisposes yor

e par les Puissan. | di ils portent déja de belles cosses a | Ie Sone ue eet opt tan eau
ymité Va adoptée. | maturité, ils sont garnis de fleurs pour | P ni a need PP cD -

“ qu ale corps da deuxiéme récoile, qul est de beau- | Le enh a nord est qui act ive er

finger devea roca. (©OU8 la plus abondante, Nous avons. le-couloit or mé par la pain te du | as.
tes a Sis --~ | compté sur an grana nombre de pieds | Limbeé et la colline de 3syeux £ une

S operations | de quatre ans depuis seize jusqu a tres: part, et les ilots de Por t-Margot dautre

e Pet Lie asses, la moverine est. de 48 #2); ce} part acquiert a cerlaines epoques the

_ qui est surprenant pour leur age, et ne | certuine intensité dont i fallait presen
























‘bord de Dae
de

oan
constructions futares a é

‘yeux, mais pour le moment, cest un

premier rideau protecteur quia son
ulilité contre le vent Les grands bana-
niers ont dans les champs également
le réle de protecteurs contre le vent,en
outre de lombraye et de la fraicheur
qu’ils maintiennent. Néanmoins dan
i ies, Mr Casse a pousse la
--précaution--jusqu’a-amarrer-les-jeunes-
arbres a un piquet planté 4 2 ou 3 pieds
de distance; aussi les arbres sout ils
fous trés d oits.

A mesure que les cacaoyers attei-
gnent’4 ans et entrent en production,
on fait disparaitre les bananiers dont

_ les feuitles-et-les-trones sont mis-en-tas,-
‘et pourrissenht petit a petit, pour étre-
enfouis plus tard sur les lignes de ca-

industriel. — 7

bandonne insensib'ement 4 des r
-suggestives, A prevve, il suffir de

dre dans la masse des faits, quelque
comme ceux~ci + la-loi-du- 29 Novemt
r621 qui fixe d'une figon précise, les
tances des communes du pays A la Capi-
tale. Depuis cette date, le systéme métri-
que esten honneur et noscommunes de
leur cété, ont progressé par le nombre. ™
D'autre part, le tarif des Médecins (loi __

de 1826) encore en vigueur, semble plu-

tét ane curiosité historique. Cir, aprés g:
avoir lu la liste rer. arquable des eo lex
soulageurs de lhomanité, on se perd — en |
parlantmeédicalement — a faire un _rap- | MM. Loc
prochement entre 1826 et 1906.En ce mo- | | vyilie UR
ment surtout que nous avons des sages-/ |:
femmes diplomées dont la mission va plus | _



caoyers et leur restituer la potasse qu’-
—i5—ont-absorbée,tout-en—rendant
‘terre plus meuble et plus riche en
humus.
Ce travail constant s‘opére avec une
méthode qui a été appliquée dés Tori-
gine, et actuellement il y a_déja sur_
_ Th ibitation Bayenx une centained’hom™
mes qui travaillent avec connaissance
de cause au point de vue pratique.
Finalement les champs de cacaoyers
Festent ainsi composés de trois lignes
@arbres et dune ligne de caoulchoucs
“pour protéger du soleil-et du vent,tout
en élapt un produit’ sérieux a ajouter
@ux recettes futures. Les lignes de ca-
eutchoucs sont donc, daprés ce que
‘nous avons dit précédemment des dis-
tances des ‘plants, a quarante huit pieds
de distance I

(A suivre) H, THOMASSET.

2 Ay

-HOUVELLES DIVER

| Lundi,2 Avril proe
Je _«Nouvelliste » ne.

en r :
D'hier 4 aujourd’hui,!e Gouvernement
par Fentremise du Sydicat des courtiers et
agents de change, 2 vendu to-coo dol-
lats aux taux en cours, pour le service
fou, : aos

se

iets ieenanncti

La Commis

eae ees

de réformes scolaires,

dans sa stances de mardi, au local de l'E- | d

cole des Sciences Appliquées, a entendu
: — oe de MM. A. Bona-

loin — pour rester dans {a pittoresque | saler asi front
expression de ce respectable tarif —qUe i sux gracieuses adolesce
« daider la nature >. __, | nest Chauvet, O. Bar
En réalité, tous ces re “1 Pyaninl L.
ligés forment une ceavre précieuse et ins- |
ruttve pour qui er les ¢
ses de haut. Beaucoup de d “¥ man-|
ueat, beaucoup de noms aussi. Nous ne {
dirons pas le contraire, mais avant de}
réaliser ce que l’on.y trouve, ila fallu;
-beaucoup de bonne volonté. Cest d’ail-

ESO

eurs. TEE ee eee? wes pat ce
précier et pronostiquer du no | leurs enthousiast
En attendant et gens de. la Capitale et}
ceux dé Ja Province ont la de quoi se sa- |
tisfaire utilement, agréablemeat. ]
Bulletin Religieux

Le numéro de ce mois qui vient de pa-.
raitre, est intéressant a lire ; car il con-|
tient la relation historique du 1¢ Concile
provincial d’Haiti qui a été tenn avec | |
une si imposante solennité gn Janvier



4 De Ds
Nous nous associons_ av
{meuse sympathie aox justes
qui loi turent rendus par
lation capoise en cett
tance. a
Note compilé:
‘avant-hier, relative 4 la’ querelle
-glante qu'il a ene avec Mr Croswel
manche dernier, :
_ Lui aussi a été ble:
ms

demander


Membre da ta Socldld de Mdilecine a

: atvee annonce au pu-
pe _@ Hygiene tropicales de Paris —

_ ses clients en par-

“que son Bee ne durera _ Avenue de Targeau, No 7.

Consultations tous les jours: —
: 749 heures a.m. — 2 4 4 bres p. m..
mete 6h ie ho ua et ie Le jendi, consulta: ions gratuites Pas as
administratior i Mi oe prés-midi. ee

#



| paraitront incessam- : - Messieurs ios Sociinires sont convo:
ués en assembiée générale, pour le 4 c aa
ans : Sant 22 Avril prochain. aux fins ~ arau
tions sont de gour es de procéder au remplacement du Pré-
Pn aire et deux a sdect oa na haa : ” Diplomé et “Medailie : .
sa Port au Prince, 28 Mars 4906. Exposition de Pt-au-Pce année 1884-

























Goncours regional de Bordeaux 1882~

Le vice-président, — Paut ROBELIN. Exposition & Amsterdam 1883"

dans la remise gratui- _ Art.68 des Statuts.— Sont seuls électeurs « Anvers 1885-
plaire de ouvrage de H. et éligibles les Membres qui ne sont pas en « Paris 1889%.
De la rehabilitation de la relard de plus d'un mais pour le paiement Chicago 4893"




_ de leurs cotisations:

‘la Républiqu @ Haiti . :
a ee e@Ha , Pureté et naturel absolus --- P. 4 et 8 le gallon...
i Ex venre : 65, Rue pu Pe: Air

ve pour mariog, bap “Teaverses Chemin de Fer Bonlewae tes Yeuves..

‘de cérémonie et ‘prome-_
We Dee meee erié METZGER deman- * :
de la Douane ou Place e des Traverses de~ Chemin de ‘y MA RUG
‘Fer en BAYAHONDE, Acoma, Ten- | iGo WER BRAS
io - pre ac sou et Bors BLANc.— Li-| Marchand-Tailleur
lace lover une bonne vratsuns considérables et continues. 101, rue du Centres
ee Ville pour 6 mois, & La longueur sera de sept p: (die Coupe Moderne et Blegapte
er Juin. mesure exacte et Vé aisseur Z
athélinaud bon prix sera payé. : et gilets de premier ¢ choize,
ah (22 Grand Rue, Les traverses: Seront- scenes fat on ter fo Gasortie de toures
es clients quil a répris au_parcours: -du Chemin de F




















Gasevnindanesaip tee

L_se_tient-ateur-disposi
bres en caoutchoue et FG. S.ou a TUsine > direclement,
“par terre et par mer.-

eau Restaurant | Port-au-Prince, 28 Mars 1906.
sige eer een D. METZGER

aves de Hordeade. pré--

= dng an dass 0 ae la Corbeitle: Fleuti ' Le steamer hollandais « Prins:
la le ; Willem [>, venant du Sud ct de.

ee etn ot ‘Saint: Marc, est attendu ici ven-
iter 'établissement & par- Mme Eawesp-CAstERA rappelle. asa dredi matin, le 30 courant, eb re~
a nombreuse -clientéle qu’elle__se tient. -partira probablement + midi die

vis ___ tuujours 4 sa disposition pour | les com- _rectement pour New-York. ~

bRBSE Béuisaine, épouse mandes de fleurs.
uel Gation, a. A ‘hon= On post trouver chez elle leas inno-} Pt _Por au- -Prince, 29 Mars. 1906

vations | es plus réeentes + sea ce ns bec ceil
: Sperone fae ; ee 4 .





















Apotl sose-. ougquel Ce : i a ; a

"Sa ‘réputation depuis langthtuis éla- at CE Kamtenrycst pricadron 3
-| bie, est un sir garant du: goat artisti- | Qe Carve | New-Â¥ arketiaith)
que qui présidera toujours. a pas aT] =
tion des commandes que ses ¢ tents

voudront bien continuer 4 lui confier. Le steamer ¢« é Alene : », ayant:
—— vas , quitté New-York le 28 courant
“pour Port de-Paix, est alfendu ict
-mercredi. prochain 4 Avril et sui-
_vra probablement le lende













pour Saint Marc, Jérémie, Ji

_ iy et Santa-Marta prenuny la malle,. :
aah 9 et a4 Tue Traversiere,

~Atmonce a sa clientéle qu'elle vient
ale recevoir de la maison Marie Brizard
a Roger, Bordeans;. sin grand-assorti~
ment de boissons et liqueurs, telles
4jue anisette superfine, créme de fram-
boise, de noyau, de moka, de vanille,
ile prunell es, peppermint vert, cura: 479, Rue épub icaine (presq
“Gao vrange (rip @ sec, CAcad vanille-—“des rues Miracles et ‘Républicaine). -
marasquin supertia chery brandy,kum: |
.suel Danolf, absinthe-Pernod fils. _ Consultations tous les jours
Elle trouver: toujours du. bon vin : de 10 heaves 3 midi.
de Bordeaux, vinaigre 4 12 degrés par eo ie
vallon et barrique, gin par gallon, HEDEUINE — CHIRURGER
—ehampagne Deutch & Gel demann,: bitt-. oe
ier Monopol, Purter, ete. an -
Biscuits Pernot, la grande marque er
rang: ‘se des desserts fins, en Bros et VINS—
detail, rear Speen teneaammmeen ”
Provisions americatnes.

Saint-Raphabl-Quinguina
fre marque des Vins loniques, seul ver
a he Quinguina. classé «.

course @ PU Raxposition Univer.
seile de 1900.

Le St-Raphaél rouge
~agt fabriqué an vin rouge de Grenache.
Il est fe vin tonique et. -généreux~ par
excelloner, elcouvient par riculiérement |
aux eyelt tes, coureurs el autses fer-
ye ents | des sports modernes.

~ Le St-Raphaél blane

est fab iqaé au vin blanc de Muscat.
‘le vin pidparé spécialemert 4 Lusage

































eB Oe a meta



eur,le plus. petite te vins de lab
elles (vere ree. non :
Les 5 gallons

Bea u-Soleil La burrique

*
|
|
|

VINS VIEUX x

Ferner Aa da Mae SHARK ena



L, es. D gallons
Les 12 bouteilles





« Gaves 5 supérient | le gainon
4 5 gallons.

















des essumnes deél icals, réfr uclaires unk i , ~ & .
ving rouges, contient tous les princi- ( ANCS ‘ . ms poate 26 dolla ou
pes fortiti cus qui ont fait la Fepysit on 4 AD ‘ la burrique 2 ollars
du St-Rophagy Quingaing.” | Huil @ ] Olive ; Fine en boutellte-cnchetée le litre. :
Le St-Raphaél Qninquina | he ¢ Extritiggs 3 oa

avest pus un médicament. Gest un vin | Soa
-essentiellement hygiéuique, apéritif tas | COGs ac fin, la bouteille
confortant, un stimulant précieux des | COGNAC (vieil ile fine chainpagne ) la boutel le
grandes fonctions. Cassis DE Dion, la bouteille

Le Docteur Fic Mouvenoux, Lauréat | Maraca ia bouteille
{dre Médaille ). data-Facuité.de.Méde- : Mane REET XéRes laouteille
cine de Paris, ancieu expert chimiste | YERSOL TH le litre.
‘de Are classe di Laboratoire alle Amen le litre

: | Biscuirs 4



ccc SARDISE
ier efra nga








ipes_bie
“ques vantés par | la “Therap
derne ».

Un verre de St. Rephaél Quinquina
avant ou apres chaque repas, ¢ vest un

. drevet de longne nie. St-Estéplee
. . ft
“Seul Agent pour Haiti, “Clos de ln Mouline

Sonar nent meer Henry. JONES on 6 Hae aE: POE ONE we
4 9 & OF rue Tra versibre.

ers e ae

Pour Mariages, Fiancailles,ete
S/adresser a Mm* Cyrus DAUREL, Ave-



b> Prix du Get talogue de A. GUL
i Vins Rouges e
IL St-Julien

i

i




ON, B.— Tonjou
spéci: alement i feur intention, an a
- 49 Un canif de tres bonne fabriea ito

_ 2° Un nécessaire de doilette en ivés

Ces arlicles que nous offrire
parle Frangsis du-7 Avril proch

“|
i
i
|
i
i
j

que John Brown, en face du Peusionnst renl recevoir ces objets, de vould

| Ste-Rose de Lima. bre lant limite.