Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text



















S CENTIMES

CABLES TELEGRAPHIQUES

POLE du NOUVELLISTE
EPRODUOTION INTERDITE).

sinas 20,— Une grande ani- |
on régneici. Les déléguéscroient |
le résultat final de la conférence |
rés proche. |
Ris 20,— Les affuires btrangéres |



ra . ,
In 20.— Un sentiment de |

ifon s'attend & un arrange-|
Salisfaisant: pour la France et |
‘VAllemagne. I
PRID 20.— Le président du|
ides ministres, M. Moret, ayant |
eé ases collégues son intention |
issionner aprés le vele de la |
la réforme judiciaire, ces der- |
ont remis leur démission. |
our les les Ca-|

'20.— Dans la soirée, des|
~(WAlgésiras digént qu’un |
nt est probable, mais. ne}
étre cependant considéré |
un fait accompli.--- Des dé-|
sent a étre véglés, qui pour-
butMTescasiona de nouveaux |
ds. «Leton des délégués fran. |
Houle la dépéche, nest pas des
isanisy,
























Je compromis auquel’ on |
E été réglé avjourd’frui, |
. seance des délégués,
% Bo ae ¥
i Bice _@Algésiras > Mais |
len chahigé” aux vues optic |
ic) en ce moment au |
HePenCes~ car Oty Sait)
Main :
Mportante, —
i (soli). Une base |
ecment des differences |
'* Fance et ’Allemagne 4
Teele trouvée,
N 20



















#:

nut d Etat, indi- |

J ournal Quotidien, Commercial ta

CHERAQUIT,--- DIRECTEUR
sser les communications aux burea

I que les différences de vue entre l’Al-
| lemagne et la France seront régiées
| amicalement.

-lequel-il-est dit que Mr Witte, étant
| plus-précaires, va se retirer. Il ajoute

dune rapide entente 41 fe Tats
- . of Durnovo, ministre de lintérieu:, af-

if prévaut-aux. affaires dtrangé-— |

|de la gnerre de préparer un projet |

/et Vinfanterie Russes a trois et qua-4

| leurs remontrances aux délégués qui

90.--- Des rapports précis gui ont
| éiérecus ici'de Brooklyn, annoncent |
“quetenombrede-tués parte cyclo=7





croitra certainement quand on aura |
pu se rendre compte exactement des |
d






4U’avra lieu la sé- |
|delaloi des finances: un amende-
ment Guierisse propose exemption
des droits de douaiie pour jes cafés,

eacaos et vanilles protenayh des Cor |
Cn | lonies frapgaises.
-—- Des dépéches |.
troubles. graves. .

Jeudl, 22 Mars 1906






















20

@

Abonnement pour Département....

q
8 e Etranger 4





dw journal, ang!



quent qu’avant un jour ou deux, un
arrangement-sera fait a Algésiras et



Pour le Jage Alex. Poujol et surtout















St-Peterspourc 20.— Le «Rech» |
publie aujourd’hui un rapport.dans

pour le Pablic linpartial
Dans le courant du mois de Janvier
dernier, 1} nous a élé donné de lire,
| dans | O-donnance reletive aux Titres
donné son état de_santé qui est des | Roses qui venait de paraitre, les déela-
rations suivantes:
| Page 4. - Lélio Borno et Fernand
; Riviere, liquidateurs de B Riviére &
| C°, pour avoir commis un double em-
fronter le courroux de l’'assemblée | Ploi au prejudice de Etat; .
nalidnale. i | B, Page o ss Interroge. le aon Lelio.
: , - | Borno a déclaré a Pinstruction :¢« Eo
° vhaee i des Finances sus-dite, du 2 Aont 1896,
, GE pl “* 7) conceruant |- mode de réglement des
de Joi. pour la réduction de la durée | trois mois de subvention (Mii Juin-
du service militaire dans laitillerie | Juillet 1896), je crois savuir que Mon-
| sieur B. Riviére avait fait une transac-
| tion, dans le temps, avec Monsieur le
| Ministre Fouchard gui acceptait certai-
hes créances daus TEmprunt de $.
| 500.000 (gourdes), créances recues
| comme espéces dans le dit emprunt.
ee , . | De sorte qu'il ne resterait gue le mois
disposent de l'avenir du Maroc sans | qa vrij 1896 a régler, c'est-A dire 6.666
les consulter.--- Le prétendant, d’a~ | gourdes, au lieu de § 26.666.64.
piés le texte de la protestation pu-j| — Pages 152 et 133. — Considérant qu’.
blide ce matin, déclare que lorsqu’ll | il n’y a pas de charge, ni d indices sul-
eutrera viclorieux 4 Fez, il refusera | fisauts contre les nommés: Fernand
de reconnaitre les décisions de la | Riviére, Lélio Borno, B. Reviéve & ©»,
sonférence. i jaat nye pas lieu A Sure Co vant
, a wil y a lieu de les envoyer par devan
NouvELLE-OBLEANS ( Louisiane ) to ant liction compétente 4 telles fins

que Mr Witte sera nommé président
éua-conseil de TEmpire, laissant Mr

tre ans respeclivement.
- Paris 21.--- Le prétendant maro-
cain et 96 chefs. ont envoyé ung _pro-

testation 4 Algésiras pour exprimer





Nous avions voulu, immédiatement,
éclairer le public sur fe peu de valeur
nuit derniére, s’éléve au moins a | lés deux interrogatoires subis par Mr
vingt cinget que ce-nombre mal- | Lélio Borno, mis il nous été impossi-
heureusement déja trop grand s’ac- | ble den avoir, jusqu'lci, une expédi-

| tion, malgré nos diverses démarches.
| Nous nous décilons, doue, aujour-—
| dhui. simplement.a relater ce qui suit,

gt ae | pour V’édification da public...
Havwe 2to Cacao Haitir 45.53. 7? u papi

i : | Dans le courantdu mois d'Avril 1905,
La chambre continue la discussion | 4) cup Fernand Riviére eect oe:

ime liguidateur de la maison B. Rivie-
re & Co, une citation & compar ttre de>
vant le Juge d'Instruction A. Poujol.
Mr Lélio Borno, Yun des deux li-
| quidalteurs de B. Riviéve & U-, se pré-
| sente en lien et place de Monsieur F.
| Ri-iére. ~ lest interrogé sur des rée

a
fie

égats.



Le gréve de Lens continue sans

Pas





“des déclurations ci dessus, en pibliant” ~~



glesoents r ordonnanc
la Co

-eun renseignement: pre

ter les livres de la Compagnie, et de- 1806 de G :

mande a ce que le Juge lui dicte la Si vou! ez quelques ‘ren:

liste des ordonnances sur lesquelles i il ments complémentaires & nous

~-veut des éclaircissements. _ nous sommes enliérement 4 dis- | |r
Cest alors que le _juge Poujol met position pour faire de ‘nouvelles fe |

-soustes yeux deM. LélioBornounelettre cherches. . —

du 2 Aout 1896 de M. Fouchard, Mi- —Agréez, Messieurs, nos saluations dis-

nistre des Finances,-qui ordonne 4 la inguees. :

Banque Nationale d Haiti de faire en- , Le chef du ‘Portefeuille, oe

trer dans Temprunt de $500 000 le»... —s« (Sign): Bonin.

montant des: trois ordonnances ( Mai-* Le ‘Directeur CH. van Wic.

Juin Juillet 1896) de la Compagnie des | . , 30 J 4906. | pat.

Bateaux a vapeur haitiens, soit-ensem- Port-au-Prince, 30 Janvier Mora eu nous aoe

~ble $ 20. 000. ' “Done le double emploi stipulé avec} enireuce - hap B. Lav:
Mr Lélio Boruo fait la réponse qu'on tant de légéreté, pour ne pas dire de <

“peut | ire 4 la page-62 de Vordonnance mauvaise foi, contre Messieurs F. Ri.













‘de Ja Chambre du Conseil. -viere et Lélio Borno, sé résout a rien!
Miis ce que | ordonnance ne rappor-; Et voilé comment l’honneur dy cito- :
te pas, et qu'elle avait pour devoir ce-" yen haitien est trailé par certain fe nos a ea kt 19 7 Mars a
pendant de rapporter, c'est que quatre hommes de loi! ~ rés-midi,nous pous some
ou cing jours aprés,MrLélio Borno,ap | Comme consolation, il est bon d'a- fa ni od, aprés avoir rempli
pelé de nouveau devant le juge Poujol,. “jouter que le public j juge peu sérieuse 5
eut loccasion. de lui-fournir, d’aprés cette fameuse ordonnance- qui- accuse |
les livres de la maison B. Riviére & C», ‘ et absout tout le monde, et finit par}
tous les renseignements demandés lors: mettre en liberté des centaines de cito-
~-de-son premier interrogatoire, entre yens qui n'ont jamais été mis en Bi :
—avetres—ceuce 3 relatifs ata lettre du.2 son! os | sappor a Commi
Aotkt 1896 du Ministre Fouchard, et; Quelle. triste comédie | . PES
voici, de mémoire, la nouvelle décla- ; - | LiLo — FERNAND RIVIERE. iL : +
“vation faite par Mr Lélio Borno> Port-au-Prinee, 20 20 Mars 4906. .— J’accepte avec plaisir
« A lencontre de ce que je vous di- | = . : ny ha la lecture, Monsie
sais, lors de mon pretnier interrogatoi- -_ vache sexprima go ee te
re, les ordonnances de subvention Mat?-—-S VR > « Messieurs, 7
Juin ei Juillet 1896 s’élevant a § 20.000,..—_" 9S" eee “nat ait p donner: dew re
n'ont. pas été régiées, & Vépoque, avec cn sen
oh Compagnie Riviére dans emprunt | --Victimes: ‘de s Vincendie ‘port ni‘
de $500. ; mais elles ont été reglées j . Voici ta-liste--2 peu prés complete des. 8 Je ne puis,
avec la liquidation B. Riviére & G-, en: victimes de Viacendie de la rue Monta: | donner Vopinion de la
Titres Roses La lettre de M. C. Fou-! lais: , ‘Télection du tr.". Fouché ¢
- chard est donc, pour nous, nulle et | Institutions Vve Aug. Paret, Vve Da- Maitre, le rapport étant seer
nonavenue, et, si guetqu'un en a bé-‘ vet, Sébastiani Moise, Juges Decatrel et. je puis cependant vous a
‘nélicié, ce nest pas nous. | | Bernard, Aug. AT Héraux (3 maisons ), sion nts ps statu
Aprés cela, le devoir du Juge Ponjel. Mme Héraux, Mr Volcy, Vve Elie Barrau | de 1
élsit-tout.traeé:il-n’avail am é¢rire &—(2-maisons. y- Riobé, -Dames- -Aadain, | bow
ja Banque Nationale d’Euaiti pour sa-; aides de camp Tassy et Lerebours, Vve |
voir si réellemeut la Compagnie Rivié-| Dorfeuil, Vve Figaro, dames Oufs et Ju-
re avait pris part a PEmprurt de 1896 lia ( maison R. Hyppolite ), Vve Pierre, |
de -¢ 500. Mais 'honneur de ci-} Mme Sadrac Hyppolite, L. Placide ( 4]
toyens | BNE HS ne isle vaut méme wag la! maisonnettes » Mine Courtois, E nest | ue



































i
$
‘
3
t
3
i





von a pris Bagot, Ma Clairei
uo premier’ bres. sage
oire qui convenait pour lesbe-|- Ecoles incendiées
Sde la cause, et on est arr Te cee Cee neReS scolairés ont dispa-
s conclusion, & cette fausselé: | ru ans les flammesavant-hiersoir:--l'ins- |,
« Messieurs Fernand Riviére et Lé-;titution de Mme Vve Ang. Paret, les],
4a lio Borne (page 4), liquidateurs de ' écoles de Mme Dover et de Mr Sébastiani | | .
«BR &C*, ont commis un double Moise, toutes les trois intéressanies & oe
- @ emploi au: préjudice de I’ Etat »! vers titres. 1
Eh bien! nous avons fait le travail ; La solidarité sociale ne pourmirsie se



ile du Juge Poujol. Nous avons écrit ~ tnanifester-en cette triste occurence ? No~:

fisistre des Finances, Mr Marcelin, | tre conftée « Le Soir » en done Vidée: |
bi a dunné Fordre & la Bangue Natio- ; elle est excellente et mériterait voe ad-
nale @it.1i de nous fournir is reusei- mirable réalisation, — D’autre. le

ments ave nous voulions avoir sur Gouvernement ne pourrait-il trouy r me
TEmpront de 1896. ~ tyen d’aider ces étabiissements d’i

_ {tion publique a reconstituer |
Moier ta reponse de la Banque: | partie iar asia scolaire
_Mesrievrs : Novs:ouhaiterions que de
Bo iepouse 8 votre letire du 24 crt. - puisssent se-concréter en
i nous 4 até communiqué pe Mon- qui serait it admirable
7 s












ix ROSSIGNOL ONTROUVERA ATA

‘Bae du Magasin de VBtal, 6 Pharmacie Léon Gustaves

%

fet en vente; 4 -ee-jour, de 89. .
alcool rectifié A 93° pour menuisiers, 68, rue du Magasia de TBtate et 18, Tue des Cesar:
ébénistes, pharmaciens. liquoristes. etc, Lait condensé Nestlé Suisse, tres
au prix de quatre | gourdes le gallon. frais.--- Savons anti septiqnes de Mo!-

On trouvera en outre: lard «= Ten Te te Nolaten sk

1 caoutchouc de toute fraicheur
Clairin, Rhum et Taf @ tet un nouveau stock de epécialités..

i



aites —
& heures sarout ties


















jarcajoux . Ne : Gros et Detail. Drogueri¢ ¢ et produits assortis.
ise Se ae ee — cmeniildtililiiiiee os - sessssmssonismnmenteaniin wen
es_condolésnces av:
pe os Chemin de Fer du Vord | vis Dental -
a tmporten : Société ; Anoayme - PDrc. A. LOPEZ i

ve, frangaise, demeurant 4
adressée A moi, comme Gou-
ort-an Prince, pour me prier
echerches sur uoe fille qui
ran-Prince le. 24.00. 25

do nom de Louise CAMILLE,
Célestin Ledamoiselle,

€ savoir si elle est vivante, -—~



Chirurgien- -Dentiste,

-Messieurs les Actionnaires sont cone; By
i nee moment a Jérémie, visiters-
voqués en Assemblée générale annuelle’ pientét: Abricot, Darne- Marie et autres:
an Siége Social, samedi 24 Mars, 43. villes.
heures précises. Toutes les opérations se font sans.
Messieurs les Actionnaires qui ne’ aeuleur.
_| pourront pas assister ala réunion, sont ,
ssi 2 avoir son extrait de.nais- | priés de se faire repr@enter par_un au-
on acte de décés dans le cas que ; tre Actionnaire, conformément 4 lart.
serait morte. 44 des Statuts.
Mars-1906. — J. CARRIE. | ld ob) jet de la convocation 1° rapporr i Membre de la Société de Médecine el”
A Louver uy onseil d’ Administratio pb sur ia Sie | d'Hygiéne tropicales de Paris
tite maison a étage sise aTur- “tuation de la-Société; 2° renouvelle-|
6 ment des Administrateurs et des Com- | Avenue de Targeau, No 7.
Consultations tous les jours : :

er &@ Mr Seymour THézen, -mnissaires.
rue au Fort Per. "~~ Cap-Haltien, le 8 Mars 1906. 749 heoresa. m. — 2 a i hres p.m.
A-vendre. | { Le Consent. p'ADMINISTRATION. |
4

“Cher C. Lyon Hai’ & Cor

penis et Crampons. CI | scat Vy A ESS

iM irenr de. pramde-tailie: ce a oe 3. a bn G MB. A
‘Maitre-Tailleur,

radresser au Dureau-du-journal. — AP Ad
Médecin de Fort au-Prince et de la Grand Rue, 181,

rmagoifique villa a Pétion -Vilie, ~ Faculté de Paris. ;
| Annonce a ses nombreux clients:

fuée et ayant toutes ses dépen
” 24, Avenue Charles Sumner (Turgean) |
vec superbe jardin. | que sa maison est nouvellement.

epau bureau da journal. Cabinet de Consultations |

i ; | assortie d’une grande quantité de»
Avia Comme " 499, Rue Républicaine (presqu’a l’angle | a
vons Phonneae Paviser le des. rues Miracles et Républicaine } Diagonales, Flanelles, Cheviettes et Casimirs,

te public en general qu’a- Consultations tous les jours | d'une réelle supériorite.
oun A et fan- ‘de 40-heures a midi,; Dansson établissement, on trou:
: 4 ieco, rue oe one
del Etat et rue Traversiére, - MBDECINE ~ CHIRURGIE Jernie comme foujou r, § les.
lagasin de la rue des Fronts- ecient ase mode alse ei an
Bt aises —

a été transfér é dais cs lo : OO “ ‘
prometions aux clients de tans Dr W. Ménos

n de continuer ses bonnes
Aes prix modérés. cine, Chirurgie, Accouchements. |






oa










































































—E.UA \ME FRERES po i
Prince, 16 Mars 1903... be -Gabinet de concultations :
Angustura i Rug DU ‘Centae, 4 ~ | S’adreszer.& M™ + CyRUS. Saunen, Aye-





ee % 3
Eaux Gazeuses de Port- “Tous les jours de 28 res: B- 7 ae ‘etme face-du Pensionm:t.
honneur d’annoncer que. - seinonaisistiitnaiaicinbetmenaven, | Ste-Rose e Lima.

td a ears | connasessianti ae
cr icouh den te edt | Baral

« espeeged ‘Corbeill esdeFleurs | 73"
ret a Diplomé et Meédaillé :
Bie recommandé pour Fianga: sles. at “Fi au P. se 1881"
; 4 at ur Fiangale ot Maiages Conoows regions de Bordeana 1882"
ng it Exposition @ Amsterdam — 1883:








ASL cd iia ihren oon



a
A . i Gréations IWwouvelles « Anvers ~ 4885:
¢, Mercerie Bidets, . -Courenues et Croix de toules beantés « . Paris. — 1889"
oe ‘Travail soigné < Chicago 1893:

Vanilles superbes' —Pureit el t naturel chgolus = P, 4 ef 8 ib gallon...

Se dresser d Mme CHEFDRUE | Es vewre : 63. Rue pu BeteAin
e-Vorna rue Mew epas, Ne 3. 4 7 Boulevard des Veuver—



eo
eos enn
RS





SJie-avis la Poste
Dépot de la Maison a Guilhon frére Ainé (Bordeaux)










Clos Le meilleur, le plus populaire des vins de table gallon G 2.
bes 3 24 bouteilles (verre non compris) 12:40
es 5 gallons
Beau- Soleil La battaee 93 dollars

VINS VIEUX

_ Le gallon . -
MEDOC Les 5 gallons
Les 12 bouteille

St Esrfieue La caisse de 42 bouteilles






UIr «Graves» supérieur le gallon

VI N S a « (5 gallons, les. ( } bean
BAT _ « 24 bouteilles ( verre. non compris. at
B LAN ¢ S ‘ “ la barrique 25 dollars nP e
















wlan *<7p, Fine en_bouteille cachetée le litre 3.
Huile d Olive Extra fine « a 3
Cocsac fin, la bouteille 2
COGNAC ( vieille fine champagne). la bouteille 3
Ga-sis DE Dion, la bouteille 3
Maca la bouteille 3.00 0007 Ee
Mavens er XERES la bouteille 3.
Vi amour le litre 3
f-currs «OLMBET » e beite X a
SaRpOIONes A LHUILE la boite 1.00 (Cette farine est, s:

Blére lrangaise ( marque Laill etle) douz: 15 g.; caisse 60 Gdes meilleure de-?Amérig
Elle done plus de pa
A

NDRE UN STOCK IMPORTANT DE VINS FINS AU. leurs Tons les barils
Beg da Catalogue de-A, GUILHOU trére Ainé, En caisse d'origine, de-0-Boutetlles:





pea aniforme.

Vins Rouges: - Vins Blanes : . Agent général
St-dulien a Graves (sec) i
St Estephe Barsac (doux )
Clos de ia Mouline Loupiac (dour) —
Chateau Pontel-Ganel As _ Sauternes — Haut Sauternes,

N. Be Toujours désireux d’étre agréable a nos chents, nous avons fait faire
~ -spécial lement & leur intention, un article de réclame qui consisté ep:
4e Un canif de trés bonne fabrication marqué a4 notre nom;

2° Un nécessaire de totlette en trés jolie maroquinerie.

- es articles que nous offriro: s gratuitement a notre clientéle devant arriver
parte Frangais du F Avrif prochain; nous ‘prions ceux de nos Cilents qui dési-;
——rent receveir_ces objets, de vouloir bien se faire inscrire.dés a_présent,le-nom—

bre étant limite...



E Varioes, Hémorrhaides, Yoric Pléblies, Ofdémes
__ ees. Accht u3 Cu Holour dee, Filariese

Porte

merirté want a u woutiant 4 @ in fo

ti
weervacliairs
LE BLACOR:
POLBG



Full Text





















S CENTIMES

CABLES TELEGRAPHIQUES

POLE du NOUVELLISTE
EPRODUOTION INTERDITE).

sinas 20,— Une grande ani- |
on régneici. Les déléguéscroient |
le résultat final de la conférence |
rés proche. |
Ris 20,— Les affuires btrangéres |



ra . ,
In 20.— Un sentiment de |

ifon s'attend & un arrange-|
Salisfaisant: pour la France et |
‘VAllemagne. I
PRID 20.— Le président du|
ides ministres, M. Moret, ayant |
eé ases collégues son intention |
issionner aprés le vele de la |
la réforme judiciaire, ces der- |
ont remis leur démission. |
our les les Ca-|

'20.— Dans la soirée, des|
~(WAlgésiras digént qu’un |
nt est probable, mais. ne}
étre cependant considéré |
un fait accompli.--- Des dé-|
sent a étre véglés, qui pour-
butMTescasiona de nouveaux |
ds. «Leton des délégués fran. |
Houle la dépéche, nest pas des
isanisy,
























Je compromis auquel’ on |
E été réglé avjourd’frui, |
. seance des délégués,
% Bo ae ¥
i Bice _@Algésiras > Mais |
len chahigé” aux vues optic |
ic) en ce moment au |
HePenCes~ car Oty Sait)
Main :
Mportante, —
i (soli). Une base |
ecment des differences |
'* Fance et ’Allemagne 4
Teele trouvée,
N 20



















#:

nut d Etat, indi- |

J ournal Quotidien, Commercial ta

CHERAQUIT,--- DIRECTEUR
sser les communications aux burea

I que les différences de vue entre l’Al-
| lemagne et la France seront régiées
| amicalement.

-lequel-il-est dit que Mr Witte, étant
| plus-précaires, va se retirer. Il ajoute

dune rapide entente 41 fe Tats
- . of Durnovo, ministre de lintérieu:, af-

if prévaut-aux. affaires dtrangé-— |

|de la gnerre de préparer un projet |

/et Vinfanterie Russes a trois et qua-4

| leurs remontrances aux délégués qui

90.--- Des rapports précis gui ont
| éiérecus ici'de Brooklyn, annoncent |
“quetenombrede-tués parte cyclo=7





croitra certainement quand on aura |
pu se rendre compte exactement des |
d






4U’avra lieu la sé- |
|delaloi des finances: un amende-
ment Guierisse propose exemption
des droits de douaiie pour jes cafés,

eacaos et vanilles protenayh des Cor |
Cn | lonies frapgaises.
-—- Des dépéches |.
troubles. graves. .

Jeudl, 22 Mars 1906






















20

@

Abonnement pour Département....

q
8 e Etranger 4





dw journal, ang!



quent qu’avant un jour ou deux, un
arrangement-sera fait a Algésiras et



Pour le Jage Alex. Poujol et surtout















St-Peterspourc 20.— Le «Rech» |
publie aujourd’hui un rapport.dans

pour le Pablic linpartial
Dans le courant du mois de Janvier
dernier, 1} nous a élé donné de lire,
| dans | O-donnance reletive aux Titres
donné son état de_santé qui est des | Roses qui venait de paraitre, les déela-
rations suivantes:
| Page 4. - Lélio Borno et Fernand
; Riviere, liquidateurs de B Riviére &
| C°, pour avoir commis un double em-
fronter le courroux de l’'assemblée | Ploi au prejudice de Etat; .
nalidnale. i | B, Page o ss Interroge. le aon Lelio.
: , - | Borno a déclaré a Pinstruction :¢« Eo
° vhaee i des Finances sus-dite, du 2 Aont 1896,
, GE pl “* 7) conceruant |- mode de réglement des
de Joi. pour la réduction de la durée | trois mois de subvention (Mii Juin-
du service militaire dans laitillerie | Juillet 1896), je crois savuir que Mon-
| sieur B. Riviére avait fait une transac-
| tion, dans le temps, avec Monsieur le
| Ministre Fouchard gui acceptait certai-
hes créances daus TEmprunt de $.
| 500.000 (gourdes), créances recues
| comme espéces dans le dit emprunt.
ee , . | De sorte qu'il ne resterait gue le mois
disposent de l'avenir du Maroc sans | qa vrij 1896 a régler, c'est-A dire 6.666
les consulter.--- Le prétendant, d’a~ | gourdes, au lieu de § 26.666.64.
piés le texte de la protestation pu-j| — Pages 152 et 133. — Considérant qu’.
blide ce matin, déclare que lorsqu’ll | il n’y a pas de charge, ni d indices sul-
eutrera viclorieux 4 Fez, il refusera | fisauts contre les nommés: Fernand
de reconnaitre les décisions de la | Riviére, Lélio Borno, B. Reviéve & ©»,
sonférence. i jaat nye pas lieu A Sure Co vant
, a wil y a lieu de les envoyer par devan
NouvELLE-OBLEANS ( Louisiane ) to ant liction compétente 4 telles fins

que Mr Witte sera nommé président
éua-conseil de TEmpire, laissant Mr

tre ans respeclivement.
- Paris 21.--- Le prétendant maro-
cain et 96 chefs. ont envoyé ung _pro-

testation 4 Algésiras pour exprimer





Nous avions voulu, immédiatement,
éclairer le public sur fe peu de valeur
nuit derniére, s’éléve au moins a | lés deux interrogatoires subis par Mr
vingt cinget que ce-nombre mal- | Lélio Borno, mis il nous été impossi-
heureusement déja trop grand s’ac- | ble den avoir, jusqu'lci, une expédi-

| tion, malgré nos diverses démarches.
| Nous nous décilons, doue, aujour-—
| dhui. simplement.a relater ce qui suit,

gt ae | pour V’édification da public...
Havwe 2to Cacao Haitir 45.53. 7? u papi

i : | Dans le courantdu mois d'Avril 1905,
La chambre continue la discussion | 4) cup Fernand Riviére eect oe:

ime liguidateur de la maison B. Rivie-
re & Co, une citation & compar ttre de>
vant le Juge d'Instruction A. Poujol.
Mr Lélio Borno, Yun des deux li-
| quidalteurs de B. Riviéve & U-, se pré-
| sente en lien et place de Monsieur F.
| Ri-iére. ~ lest interrogé sur des rée

a
fie

égats.



Le gréve de Lens continue sans

Pas





“des déclurations ci dessus, en pibliant” ~~
glesoents r ordonnanc
la Co

-eun renseignement: pre

ter les livres de la Compagnie, et de- 1806 de G :

mande a ce que le Juge lui dicte la Si vou! ez quelques ‘ren:

liste des ordonnances sur lesquelles i il ments complémentaires & nous

~-veut des éclaircissements. _ nous sommes enliérement 4 dis- | |r
Cest alors que le _juge Poujol met position pour faire de ‘nouvelles fe |

-soustes yeux deM. LélioBornounelettre cherches. . —

du 2 Aout 1896 de M. Fouchard, Mi- —Agréez, Messieurs, nos saluations dis-

nistre des Finances,-qui ordonne 4 la inguees. :

Banque Nationale d Haiti de faire en- , Le chef du ‘Portefeuille, oe

trer dans Temprunt de $500 000 le»... —s« (Sign): Bonin.

montant des: trois ordonnances ( Mai-* Le ‘Directeur CH. van Wic.

Juin Juillet 1896) de la Compagnie des | . , 30 J 4906. | pat.

Bateaux a vapeur haitiens, soit-ensem- Port-au-Prince, 30 Janvier Mora eu nous aoe

~ble $ 20. 000. ' “Done le double emploi stipulé avec} enireuce - hap B. Lav:
Mr Lélio Boruo fait la réponse qu'on tant de légéreté, pour ne pas dire de <

“peut | ire 4 la page-62 de Vordonnance mauvaise foi, contre Messieurs F. Ri.













‘de Ja Chambre du Conseil. -viere et Lélio Borno, sé résout a rien!
Miis ce que | ordonnance ne rappor-; Et voilé comment l’honneur dy cito- :
te pas, et qu'elle avait pour devoir ce-" yen haitien est trailé par certain fe nos a ea kt 19 7 Mars a
pendant de rapporter, c'est que quatre hommes de loi! ~ rés-midi,nous pous some
ou cing jours aprés,MrLélio Borno,ap | Comme consolation, il est bon d'a- fa ni od, aprés avoir rempli
pelé de nouveau devant le juge Poujol,. “jouter que le public j juge peu sérieuse 5
eut loccasion. de lui-fournir, d’aprés cette fameuse ordonnance- qui- accuse |
les livres de la maison B. Riviére & C», ‘ et absout tout le monde, et finit par}
tous les renseignements demandés lors: mettre en liberté des centaines de cito-
~-de-son premier interrogatoire, entre yens qui n'ont jamais été mis en Bi :
—avetres—ceuce 3 relatifs ata lettre du.2 son! os | sappor a Commi
Aotkt 1896 du Ministre Fouchard, et; Quelle. triste comédie | . PES
voici, de mémoire, la nouvelle décla- ; - | LiLo — FERNAND RIVIERE. iL : +
“vation faite par Mr Lélio Borno> Port-au-Prinee, 20 20 Mars 4906. .— J’accepte avec plaisir
« A lencontre de ce que je vous di- | = . : ny ha la lecture, Monsie
sais, lors de mon pretnier interrogatoi- -_ vache sexprima go ee te
re, les ordonnances de subvention Mat?-—-S VR > « Messieurs, 7
Juin ei Juillet 1896 s’élevant a § 20.000,..—_" 9S" eee “nat ait p donner: dew re
n'ont. pas été régiées, & Vépoque, avec cn sen
oh Compagnie Riviére dans emprunt | --Victimes: ‘de s Vincendie ‘port ni‘
de $500. ; mais elles ont été reglées j . Voici ta-liste--2 peu prés complete des. 8 Je ne puis,
avec la liquidation B. Riviére & G-, en: victimes de Viacendie de la rue Monta: | donner Vopinion de la
Titres Roses La lettre de M. C. Fou-! lais: , ‘Télection du tr.". Fouché ¢
- chard est donc, pour nous, nulle et | Institutions Vve Aug. Paret, Vve Da- Maitre, le rapport étant seer
nonavenue, et, si guetqu'un en a bé-‘ vet, Sébastiani Moise, Juges Decatrel et. je puis cependant vous a
‘nélicié, ce nest pas nous. | | Bernard, Aug. AT Héraux (3 maisons ), sion nts ps statu
Aprés cela, le devoir du Juge Ponjel. Mme Héraux, Mr Volcy, Vve Elie Barrau | de 1
élsit-tout.traeé:il-n’avail am é¢rire &—(2-maisons. y- Riobé, -Dames- -Aadain, | bow
ja Banque Nationale d’Euaiti pour sa-; aides de camp Tassy et Lerebours, Vve |
voir si réellemeut la Compagnie Rivié-| Dorfeuil, Vve Figaro, dames Oufs et Ju-
re avait pris part a PEmprurt de 1896 lia ( maison R. Hyppolite ), Vve Pierre, |
de -¢ 500. Mais 'honneur de ci-} Mme Sadrac Hyppolite, L. Placide ( 4]
toyens | BNE HS ne isle vaut méme wag la! maisonnettes » Mine Courtois, E nest | ue



































i
$
‘
3
t
3
i





von a pris Bagot, Ma Clairei
uo premier’ bres. sage
oire qui convenait pour lesbe-|- Ecoles incendiées
Sde la cause, et on est arr Te cee Cee neReS scolairés ont dispa-
s conclusion, & cette fausselé: | ru ans les flammesavant-hiersoir:--l'ins- |,
« Messieurs Fernand Riviére et Lé-;titution de Mme Vve Ang. Paret, les],
4a lio Borne (page 4), liquidateurs de ' écoles de Mme Dover et de Mr Sébastiani | | .
«BR &C*, ont commis un double Moise, toutes les trois intéressanies & oe
- @ emploi au: préjudice de I’ Etat »! vers titres. 1
Eh bien! nous avons fait le travail ; La solidarité sociale ne pourmirsie se



ile du Juge Poujol. Nous avons écrit ~ tnanifester-en cette triste occurence ? No~:

fisistre des Finances, Mr Marcelin, | tre conftée « Le Soir » en done Vidée: |
bi a dunné Fordre & la Bangue Natio- ; elle est excellente et mériterait voe ad-
nale @it.1i de nous fournir is reusei- mirable réalisation, — D’autre. le

ments ave nous voulions avoir sur Gouvernement ne pourrait-il trouy r me
TEmpront de 1896. ~ tyen d’aider ces étabiissements d’i

_ {tion publique a reconstituer |
Moier ta reponse de la Banque: | partie iar asia scolaire
_Mesrievrs : Novs:ouhaiterions que de
Bo iepouse 8 votre letire du 24 crt. - puisssent se-concréter en
i nous 4 até communiqué pe Mon- qui serait it admirable
7 s









ix ROSSIGNOL ONTROUVERA ATA

‘Bae du Magasin de VBtal, 6 Pharmacie Léon Gustaves

%

fet en vente; 4 -ee-jour, de 89. .
alcool rectifié A 93° pour menuisiers, 68, rue du Magasia de TBtate et 18, Tue des Cesar:
ébénistes, pharmaciens. liquoristes. etc, Lait condensé Nestlé Suisse, tres
au prix de quatre | gourdes le gallon. frais.--- Savons anti septiqnes de Mo!-

On trouvera en outre: lard «= Ten Te te Nolaten sk

1 caoutchouc de toute fraicheur
Clairin, Rhum et Taf @ tet un nouveau stock de epécialités..

i



aites —
& heures sarout ties


















jarcajoux . Ne : Gros et Detail. Drogueri¢ ¢ et produits assortis.
ise Se ae ee — cmeniildtililiiiiee os - sessssmssonismnmenteaniin wen
es_condolésnces av:
pe os Chemin de Fer du Vord | vis Dental -
a tmporten : Société ; Anoayme - PDrc. A. LOPEZ i

ve, frangaise, demeurant 4
adressée A moi, comme Gou-
ort-an Prince, pour me prier
echerches sur uoe fille qui
ran-Prince le. 24.00. 25

do nom de Louise CAMILLE,
Célestin Ledamoiselle,

€ savoir si elle est vivante, -—~



Chirurgien- -Dentiste,

-Messieurs les Actionnaires sont cone; By
i nee moment a Jérémie, visiters-
voqués en Assemblée générale annuelle’ pientét: Abricot, Darne- Marie et autres:
an Siége Social, samedi 24 Mars, 43. villes.
heures précises. Toutes les opérations se font sans.
Messieurs les Actionnaires qui ne’ aeuleur.
_| pourront pas assister ala réunion, sont ,
ssi 2 avoir son extrait de.nais- | priés de se faire repr@enter par_un au-
on acte de décés dans le cas que ; tre Actionnaire, conformément 4 lart.
serait morte. 44 des Statuts.
Mars-1906. — J. CARRIE. | ld ob) jet de la convocation 1° rapporr i Membre de la Société de Médecine el”
A Louver uy onseil d’ Administratio pb sur ia Sie | d'Hygiéne tropicales de Paris
tite maison a étage sise aTur- “tuation de la-Société; 2° renouvelle-|
6 ment des Administrateurs et des Com- | Avenue de Targeau, No 7.
Consultations tous les jours : :

er &@ Mr Seymour THézen, -mnissaires.
rue au Fort Per. "~~ Cap-Haltien, le 8 Mars 1906. 749 heoresa. m. — 2 a i hres p.m.
A-vendre. | { Le Consent. p'ADMINISTRATION. |
4

“Cher C. Lyon Hai’ & Cor

penis et Crampons. CI | scat Vy A ESS

iM irenr de. pramde-tailie: ce a oe 3. a bn G MB. A
‘Maitre-Tailleur,

radresser au Dureau-du-journal. — AP Ad
Médecin de Fort au-Prince et de la Grand Rue, 181,

rmagoifique villa a Pétion -Vilie, ~ Faculté de Paris. ;
| Annonce a ses nombreux clients:

fuée et ayant toutes ses dépen
” 24, Avenue Charles Sumner (Turgean) |
vec superbe jardin. | que sa maison est nouvellement.

epau bureau da journal. Cabinet de Consultations |

i ; | assortie d’une grande quantité de»
Avia Comme " 499, Rue Républicaine (presqu’a l’angle | a
vons Phonneae Paviser le des. rues Miracles et Républicaine } Diagonales, Flanelles, Cheviettes et Casimirs,

te public en general qu’a- Consultations tous les jours | d'une réelle supériorite.
oun A et fan- ‘de 40-heures a midi,; Dansson établissement, on trou:
: 4 ieco, rue oe one
del Etat et rue Traversiére, - MBDECINE ~ CHIRURGIE Jernie comme foujou r, § les.
lagasin de la rue des Fronts- ecient ase mode alse ei an
Bt aises —

a été transfér é dais cs lo : OO “ ‘
prometions aux clients de tans Dr W. Ménos

n de continuer ses bonnes
Aes prix modérés. cine, Chirurgie, Accouchements. |






oa










































































—E.UA \ME FRERES po i
Prince, 16 Mars 1903... be -Gabinet de concultations :
Angustura i Rug DU ‘Centae, 4 ~ | S’adreszer.& M™ + CyRUS. Saunen, Aye-





ee % 3
Eaux Gazeuses de Port- “Tous les jours de 28 res: B- 7 ae ‘etme face-du Pensionm:t.
honneur d’annoncer que. - seinonaisistiitnaiaicinbetmenaven, | Ste-Rose e Lima.

td a ears | connasessianti ae
cr icouh den te edt | Baral

« espeeged ‘Corbeill esdeFleurs | 73"
ret a Diplomé et Meédaillé :
Bie recommandé pour Fianga: sles. at “Fi au P. se 1881"
; 4 at ur Fiangale ot Maiages Conoows regions de Bordeana 1882"
ng it Exposition @ Amsterdam — 1883:








ASL cd iia ihren oon



a
A . i Gréations IWwouvelles « Anvers ~ 4885:
¢, Mercerie Bidets, . -Courenues et Croix de toules beantés « . Paris. — 1889"
oe ‘Travail soigné < Chicago 1893:

Vanilles superbes' —Pureit el t naturel chgolus = P, 4 ef 8 ib gallon...

Se dresser d Mme CHEFDRUE | Es vewre : 63. Rue pu BeteAin
e-Vorna rue Mew epas, Ne 3. 4 7 Boulevard des Veuver—



eo
eos enn
RS


SJie-avis la Poste
Dépot de la Maison a Guilhon frére Ainé (Bordeaux)










Clos Le meilleur, le plus populaire des vins de table gallon G 2.
bes 3 24 bouteilles (verre non compris) 12:40
es 5 gallons
Beau- Soleil La battaee 93 dollars

VINS VIEUX

_ Le gallon . -
MEDOC Les 5 gallons
Les 12 bouteille

St Esrfieue La caisse de 42 bouteilles






UIr «Graves» supérieur le gallon

VI N S a « (5 gallons, les. ( } bean
BAT _ « 24 bouteilles ( verre. non compris. at
B LAN ¢ S ‘ “ la barrique 25 dollars nP e
















wlan *<7p, Fine en_bouteille cachetée le litre 3.
Huile d Olive Extra fine « a 3
Cocsac fin, la bouteille 2
COGNAC ( vieille fine champagne). la bouteille 3
Ga-sis DE Dion, la bouteille 3
Maca la bouteille 3.00 0007 Ee
Mavens er XERES la bouteille 3.
Vi amour le litre 3
f-currs «OLMBET » e beite X a
SaRpOIONes A LHUILE la boite 1.00 (Cette farine est, s:

Blére lrangaise ( marque Laill etle) douz: 15 g.; caisse 60 Gdes meilleure de-?Amérig
Elle done plus de pa
A

NDRE UN STOCK IMPORTANT DE VINS FINS AU. leurs Tons les barils
Beg da Catalogue de-A, GUILHOU trére Ainé, En caisse d'origine, de-0-Boutetlles:





pea aniforme.

Vins Rouges: - Vins Blanes : . Agent général
St-dulien a Graves (sec) i
St Estephe Barsac (doux )
Clos de ia Mouline Loupiac (dour) —
Chateau Pontel-Ganel As _ Sauternes — Haut Sauternes,

N. Be Toujours désireux d’étre agréable a nos chents, nous avons fait faire
~ -spécial lement & leur intention, un article de réclame qui consisté ep:
4e Un canif de trés bonne fabrication marqué a4 notre nom;

2° Un nécessaire de totlette en trés jolie maroquinerie.

- es articles que nous offriro: s gratuitement a notre clientéle devant arriver
parte Frangais du F Avrif prochain; nous ‘prions ceux de nos Cilents qui dési-;
——rent receveir_ces objets, de vouloir bien se faire inscrire.dés a_présent,le-nom—

bre étant limite...



E Varioes, Hémorrhaides, Yoric Pléblies, Ofdémes
__ ees. Accht u3 Cu Holour dee, Filariese

Porte

merirté want a u woutiant 4 @ in fo

ti
weervacliairs
LE BLACOR:
POLBG