Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
Lundi, 26 Février 1 9u6 |







































Journal Quotidien, Gommerci:

_GHERAQUIT,--- DIRECTE

_ F CENTIMES | Abonnement pour Déepartem
















at...4
4



SERS RRR



< bureaux du journe!,.



dresser les com g

ae

COMPAGNIE FRANCAIS
DES CABLES TRLEGRAPHIQUES

WONOPOLE du NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE).

munications a














__ Paris 24.—Au_ burean de Ja Com- , que Ventretien que le baron de Cour-
| pagnie Générale Transallantique, on | celles a eu récemment a Berlin avec
déclare qu'il n’y a paseu d’interrup- | Enpereur et certains personnages
|

5







i




lion de trafic avec le Vénézuéla. - Le | officiels allermands, n’ont pas eu les
paquebot «Martinique qui arécem- | résultats que Von en attendait.-- Ce-
ment touché aux ports vénézuéliens, | pendant, on doit faire remarquer que
|y aembarqué et débargué des pas- | ces derniers renseignements ne doi-

LGEsinAS 23.— Le découragement | : S| erniers rer 1
ravait fait suite au rejet des pro-| S4gers et une grande quantité de, vent élre donnés que sous yéserve.
marchandises. - ° . a

positions frangaises par |’Allemagne, |

fface peu a peu pour faire place a | VARSOVIE 24.— Le conseiller Iva~,
sentiment un peu plus optimiste, | Noff, directeur-général du chemin de
angenuent est grandement dia | fer Vertadt,a été assassiné cet aprés- . a
rit de concorde qui n’a cessé de | Midi. Ty, Des la vespree, samedi soir. le graud
er parmi les délégués francais} Paris 24.— M, Isvar, éditeur de were de Porbau- Prince {ominsat
t allemands pendant leurs premié- | la «République Provencale», aétére- | S80 losement et comme par enchante-
es discussions sur laquestion de la} counu innocent dane accusation | ment: des tulipes électriques muallico-
Banaue dF tat. q "| partée.contre lui par certains élec-| lores y fleurissaient soudain d'un doux
manque d Etat. ; _ | Parlee,con a1 par cermarns | éclat lunaire, et bientét la foule des ba-
Ala réunion dedemain,on tachera | teurs, qui prétendaient qu'il avait | gauds s’atiroupaient pour jouir duspec-
élaborer un projet final qui permet- | acceplé une forte somme pour he | tacle féérigue.
ta de concilier les vues de chacun. | pas opposer sa candidature contre 4 Vintérieur, tout était prét le chef
Beriin 23.— On croit de plus en | Boni de Uastellane, pour le siége de | du protocole: Mr Félix Richiez jette un
§ que si un accord se fait 4 Al- | dépulé des. Basses-Alpes. dernier coup-d’oeil satisfait : rien. ne
‘ane Parts 24.-—-° Des forietionnaires | préte & le critique la plus veétilleuce.

esiras, il sera basé sur des conces- | ta as! ihe du bur
ons que la France fera sur la ques-| du ministére des affaires étrangéres | ussi.tous.ses.colegues.du burreau en
(arrivant, ne peuvent que se montrer

pate Ja Banque, en échange de ‘disent aujourd'hui que la déclaration lenchaniés du'bon ordre et. de l'orne-:
quiescement de |'Allemagne aux | que Mr Rouvier a faite hier a la mentation artistique du local: des Heurs
nts principaux des propositions | Ghambre des députés, quand ila dit | yo, oe atte Sener eaten
os PUIBCIpauXx des propositions | putes, 4 partout.et des attributs carnavalesques
@alses relatives 4 la police. |gue la France voulait- Ja parx a la | 94a des masques s’esclaffent d'un rire -
Bray 23.— Le Reichstag a ap- | condition qu’elle permettraitde sau- | large et désopilant.
uvé aujourd'hui pat une grande | vegarder ses droits et sa dignilé,dé-| AQheures stoppent des équipages, —
rte, arrangement commercial | peint exactement les intentions du | au défilé dru, déversant. des travestis-
lsolve qui-a-été fait avecles Etats- | Gouvernement.a Algésiras,---Ils font variés dont l'originalité, la richesse ou
oe “Diaprés cet accord, ces der- | remarquer que celui-ci a déja fait a la coguetterie artistique sont continuel-
uiront jusqu’en Juin 1907.) 1a-conférence les derniéres conces- dear aul 'ce resent sour calaer
aoe | : ismonrainaked Sune Lote ates rae m1 Son hon: WVexclamations-laudatives lecharme des,
Vean tarif allemand. " ere en wtb meme. . op fétence | costumes vraiment admirables. - Les
ndant eats. Teed ae espere | Loe, Soa U: invitées sont galamment regues par les.
ets pertodé tes deux | be soll pas protongee, | deux premiers dignitaires du Cercle,
S$ pourront arriver a4




ccnsteon ate




















































































































préférait_ le maintien du_ slatu-quo | MMi. Eug, Lespinasse et C. Vieux, puis
€ un nouveau traité de com- | uu Maroc, quoique les délégués 4 | conduites au vestiaire de l’étage su-
Tee permanent. we | Algésiras n’aient pas encore essayé | périeur, of elles rétablissent la grace»
Mitan 23.-- La reine douairiére | de‘résoudre la question principale. | de leurs travestis et se duvétent dun
uerite partira de Génes pour| Cependant, il ne faudrait pas croi- | dernier nuage de poudre.

“York, au commencement du| re que cetle altitude renferme une|, Crayonnons les tandis qu elles font.
WaAvril, te da guerre “vamédiate Au con. lear entrée dans le grand salon de bal,
Ais 24.---Le. aJournals émet un |traire, le Gouvernemerit Frangais | Sas Pramiones dlecisi er WISSeNe-
Sur la nouvelle-annoncant que | est convaincu que Vinsuccés de la} eer nes *
Maliques Peligieux ont récem- {| conférence n’aménera pas la guerre. | ogee: Eee fort en Beauté
postefrangais dansla | ALGesinas 24.—Des conversations | soubrette Lenis XV; Philippe S mmouds,
0,(HautNiger) et qu’ils avec les principaux délégués ca | a marquise en satin bleccetden-





















cee cuts officiers. Ge journal croire que les diplomates réunis Al telles perlées; L. Chapoteau, magnifique
Fquer qu'il n’y a pas de pos-| Algésiras ont peu d’espoir @arriver | en impératrice Josephine; Gamm, joyeue
S dans celte ; égion. 1a une entente.--- On croit également | et espiégle en Poliebinelle; Simon, gens °

< us st



dante marqu
‘gracieuse en-

~ Joseph, origi

_C. Lyon Hill, +

2

Eaforestrie, gentille en paysan-e hollan- at

-datse, Blot, majestueuse en dame du second . Arg
_ empire; Huneck, imposante diablesse ; | capitaine Young, d'une gaié... tncroya- 7
fon Liaataud, jolie tee d’espagnole ; | ble; Giboz, drapeau francais, costume di-|
Louis Guésin, douce nuit étoilée; Victor | rectoire; Victor Gentil, en Jaluzot; W.
Gentil, ravissante ep commére de revue ; | Ménos, alpiniste; Siegenthaler, en paysan
Kesler, mignone en_alsacienne, Young, | de Belleville; Barthe, en bandit; G. Bavs- |
typig japonaise, Gerlach, «croquantes | san, en rapin, Louis Régnier, astrologue; |
"en ¢haperon rouge ; Ferrer, magnifique en | Albert Granville et Maurice Chériez, md-
SOUL Menos,suave-Carmen;-Stempet, | phistos; Ludecke, jockey, Léonce Guignard,
gtacieuse marquise du ... XXe siécle ; Da~ | napoli ain; R. Ewald, docteur dentiste; Eng.
_hiel Luders, trés remarquée en areclamies | Rabeau, incroyable; Honeck; en gold
“de ‘Diguinin; Ch. Gauthier, admirable en | tal flour; Antoine Laforest, en Jonathan
princesse indienne, | typique.
Mesdemoiseiles Laure Prophéte, origi- |...Nous-en oublions~ probablement, et
“nale en facleur de la poste; Louise Rouse | ce malgré notre mefileure volonté;
seau, gentille en rose; Claire Rossignol, | mais tous ceux qui ont eu le bonheur
charmante libel/ule; Dinah Courtois, réus-| d’assister a ce bal, excuseront nos
sie en-quat’z'arts; Lolotte Birthe, ravis- | omissions, involontaires,en se rappelant |
~saate-en beh; Cécile Laforestrie, superbe | combien i} était malaisé d’étre complet peat tropver” des cartes
en phaléne nocturne; Helene St-Macary;| pour une assislance aussi_nombreuse, Fouble. lve de dvamia pout &
charmante en manola; Lise Chériez, poé- | dont l'allégresse mouvementée se déro- | de StcVinccue de Pal +: Mow
tique ciel dtcilé: Tda Delinois, suave en | bait continuellement ae vos recherches Ong dose les noms des Dames pa
mexicaine, Mariane Lacombe, réussie en | dans Vemportement d’une valse déli- ex eblatrices chargées de Ce wh
drapeau amér cain; Justine Bazelais, orien- Feieuse ou” la Cadence syncopée d'un | Mesdames Jules Borno, G.
tale pleine de morbidesse; Louise Bazelais, | « two-step» endiablé. ‘The Ei; Chasers Rd Nee
pensille danseuse espagnole; Suzanne Baze- | De Be ee PU a Ns







































































| Ce que nous nous garderons d’ou~| agen ‘Georges
sis, mignoone soubreiie; Jeanne de Lespi- | plier, c'est ’enchantement général des | 3441 Grect
nasse, gracieuse en coguelicor Marianne | invités, -qui-es : ae d Filssimé,
“Lacombe, originale en petit trottiny Cécile pour la délicieuse soirée de samedi, ‘Bama Denis. Luméda Laferrié
. Lacombe, rédssie en bar américain ; Bea-« aux membres du Cercle, dont le ma- | oe :

trix d Apremont, gracieuse clownesse; Ani+
ta Gaetjens, diablesse bien mignonne;
Claire Denis, «crane» cantiniére> “Marie }
Paret, brillante en radium; Freda’ Mal-

branche, gentille. madrianas; Amélié Gui- | a tense sous un tés faible vola

|gnifique salon garde impeccablement | °° Arches ee
le record des plus belles fétes-mon-| =~
daines. ere |





* oo Bee Goes S eg. poe VE
gnard, gracieuse paysanne normande; Jeanne | Xe | couronnées de. succes: lalime
Guignard, ravissante bobémienne; Emma} ~ 0 a teur idéal a été ab

amane. mignonne pierrette > Francoise | . | | were Crest



Barthe, réussie chasseresse écos aise; Thérése
Bacthe, gracieuse vivandiére francaise; Alice |
Faubert, ravissant papillon rose; Margot
Roche, pimipante monca > Alice Dalencour, .
' gracieuse rose; Amélie Cooke, charmante } ~
eubretie: Emilie Ewald, doux~ ciel #oild; ancts des ae 4 ‘Sepeen te On 000 | be
Filleter, bien sage en folie; Matie~Anne | s-noms des acheteurs des 9.000]

Martelly, beau chaperon reuge; Emma Bar- | dollars vendus par le Gouvernement le

. ee : 15 février t
rau, pracieyx coguelicot; Eudovia Barran, p75 S7Uer courant a 51

SES soo ror reer east
ond BraGie ye fe ne — Des avis administratifs et le bulle in | ©
“yoyeuse danseuse espagnole. C'éonie Elie, ! i ‘ ee seine 4. |
ne « SOMA air og.
japgoureuse Astarté ; Thérése Vieux, «bra. | hebdomadaire des observatio a avergore







Moniteur ra
nuinéro. du « Moniteut ry



~ Le dernier
comporte :

~~~ Deus procés-verbaux du—Séaat, se-—1 "8 = fea



















Jante» diablesse; Bopenie Vieux, impo=f Ob\aues-dy Séminaire sg
Sante av-cale; LinaVieux,sdaveandalouses |} Chronique Carnavelesque :



Atala de Pradines, superbe papillon blanc; }
égina Guérin, doctoresse réussie; Clara}
Laroche, ravissante danseuse méxicaine; {gree se
—_Laure—Piron<-brillante reine de Carnaval. | C2 n'est pas qu'on ait eu a admirer, | | exploitatior
Bien réussie. Ventiée de la bande des! comme aux bons jours d’anian,. des dé- idéal + elle fi i
matelot...es + Miles Reégaier, Dauphin, Ri- | guixements sinon riches mais au moins | la matine, leshdpitanx et la C :
bowl,Rovb:ou,Nadal,Mme Ernest Nadal, | originaux, drdles ; une paire dours,blanc| VojlAune merveillease décou
sons le comm-ndement de leuramiral...e. jet noir, est lanique «coup» 4 citer. oS ic: nigw :
MmeiEmile Rozier. portant l'épée avec Les bandes seules contingent a prome- | té ¢:
une gracieuse c:fnerie, -. | ner leurs ébats chorégraphiques et.ce sont de

La premigre journée dé Carnaval s'est | 13
passée,hier,en bon ordre et avec quelque] —






Ket des Messieurs, costumes origihiaux | Toujours les memes : bindes « brilla
parmi lesquels nous distinguons, fante de soleil », mascarons, Z'Zi

“place : Dr Sui h Duplessis, en médecin Mmée!logues, etc, etc; de fi de Ia de

de Meliére ; H. Rovx, Antoine Favard et. 4 ofchestre. donnant de joyeases aub. &
Jules Laloicatrie, officiers de spahis. Al-' + Néaamoins, cela jéttc de Vanimation,
fiedCoc ke moucatini; Ch. Rouzier, ma- 99 peu d’allégresse ; les enfants sont con-
couali americain, Di Borno,fianed me. tents.~Tant miens |

wicain,; C. Lyon Hall, en pie; Gimm, sk Bellevue-Cercle 2 2 ~
cloum; E. Peters, mesire de camp an- _ Le Comité de « Bellevue-Cercle » a dé- |
agiais; Alphonse Jo-Joseph, en peau- cide, a la dernidre heure, que le Bil Tra-!






ANGE! T ae a a 7 . Qe a
Br Albert. Geant” |“ BhanicBarau

6. | 73, rue Pavee ou du Port,| Diplomé et Médaille :
| Médecine, Chirurgie, Accouchements, Exposition de Phau=Pee année 188t°

_ Consultations : de 244 heures. — | Concours regional de Bordeaux 1882"
cea aca senaa | Exposition d Amsterdam ~*~ 1883°













a Amstorda 188i
Dr-W. Ménos ‘ Paris 1889
a Chicago 1893.

_| Médecine, Chirurgie, Accouchements,
BeLLEVvE No 4
Gabinet de consultations :
Rue pu Centre, 107.
Tous les jours de 2 a 4 hres p. m.



Pureté et naturel ahsolus --~ P. 4 ef 8 le gallon.

En VENTE : ' 65. Rue pu Be-Atr
Boulevard des Veuves.

Corbeilles de F
i

pour Fi

Houuets pour Fiangailles ¢








flag voments 4
la déclare nulle et nos aveaue, |
plicata devant en étre dressé.

Général Darius HYPPOLITE .













Pot -au-Prince, 24 Feévrier “4906. | oven Tee le gal! lon G. ad Créations Nouvelles
= Avis” =F" Cognae, le litre 4D Couronnes de toutes beaulés,
duasignée donne avis au, “public Bitter @ ~ £ 350 Travail soigné
commerce qu’elle n’est plus res-]} = Vermouth « 3.00 ; ey , a.
le des actes généralement que Extrait de sirop:« Grenadine » i Jartinitres. pour tiners,. recepions.

s de son mari né Alcinois Jea
cause d’incompatibilité de. carae-
une action en divorce devant lui
nlentée incessamment. :

-Vernmica-LAFONTANT..-
Petit Godve, 22 Février. 1906.












«@

« Orgeat » ' S’adresser 6 Mme CHEFDRUE

Bois- Verna, rué Maurepas N° 3







O reste alloni- tet

Bonne-fol, hal anufacture z a tcujours et
1h | pete Matson Onzsre BALLON | | ole. de dépét un grand stock, — pour Ja:
cevoir un assortimen . __
| marchandises de bijouterie, d’horloge- vente en gros et detail, de:
Le Docteur Léon AUDAIN, appelé auc rie,d orfatrerie, de service de table ase. _chaussures.. entous..genres- pour
oe ue operation aupenit, Capi see Psoctis en argent 6t en Christophe ga- Hommes, Femmes, ENFANTS.
quil sera de retour a la Capitale | rantis, glaces de diverses dimensions ..
Ae francais du 8 Mars. | de Louis XV, métal doré, pots a fleurs, Les commands des commer-
Port-au-Prince, 20 Février 1906. | articles d’Eglises, lampes a pieds, ap- gants de fintérieur pourront Cree
ur gagner del argent | plique et a. colonnes la bonté a suspen- exécutées dans une semaine 4:
vigux cuivre, 6¢ sion et plusieurs.articles frangais-et un peu prés.

erin de > cheval, gomme fguier, , 8



“Kvis Médical —





























rand assortiment de bibelots. ; Ry fe 94
SuISs | La Matson Oreste BaLLoni a aussi 23, rue des Fronts-Forts, 23.
‘Lacouannis, 136. Grand’Rue. |



PORT- AU



batons et de badines.— La Maison tient”
Aoujours ala disposition de sanombren - |
se clientéle, les articles sus Aesignés.

au-Prince, 2.

un grand assortiment de lunetles, de “PRINCE (an ATH).
Grande Mode — = _—



toils et Gants. Alice Roosevelt ole
ement arrives,

79, Rue Sepabtiéalne (pres qn "4 Panyle
des rues Miracles et Republicaine, }

Consullations tous les jours:
dé 10 heures &

EDECINE — CHIRURGIE





: Doc- ariages, Fia aillex ete

darés..- Pour la. valeur a devs :
Ge is db x S’adreszer & Mm Gyrus Savas, Ave
bles siiullrapes a ele débarrass : nue John Brown, en face duP Pensionnat

Bod sens dp Lima.

t-au-Prince, 17 Février 1906. “4 ome
pane ue B ‘







Maison 4 Lower
¢Uranie-Villay -














Mareband-Tailleur | |
! 01, rue du Centre. iz Grande maison et grande propriété, .
Coupe Moderne et Elégante | immédiatement apres le Pensionnat des.

. de coupons pour pantalons | i Seeurs de St Joseph de Clun
peau pron ‘de premier choi | S'adresser'4 Mr Camitie Brey NO aus

2 ee 1
dresser La maison la mieux assortie de toute » haut du Commissariat pres ‘la B- nque:

i Nationale @ Haiti, de 44 heures 4 midi_
porn Ne 16, rue. Haiti en etoffes fantaisie, cw | et de 2 a4 heures p. m., les tundig
queties of képis militaires




mnercredi el vendredi.



Entreprise (Eaux Gazeuses.





eee Port -au-Prit nee
ot, Rue. des Miracles, a4.
FOURNIS ISSEDR: —

du Grand Cercle de Port-au-Prince
du Petit-Club ;

‘de YUnion Sportive Haitienne—
du Restaurant de la Paix”
i «, du Commerce
| de |’Hétel Bellevue

i

"Hot nde ae jes 5a ‘fens a 43°
= - la harrique,; or

ty DE PAILLE :






















Depuis | 2 gourdes



Maitre-Tailleur,
rand Rue, 181, (~~ =

al

-Anuonce a ses nombreux clients

« Central a
a de France woe A /f
a Patrie yA r solide, la

du Café duPort Se rg la plus ray
a oe Demau



du Bar Fin de Siéele






























que sa maison.est nou. vellement ‘ du Commerce qu ‘lle est tovjours celle qui c
assortie d'une grande quantité de « du Port | ,
Diagonales, Flanelles, Gheviottes et Casimirs, «International |
une réelle supériorité. ee OS ve |
Dans son établissement, on trou- « dela Poste .
“vera, -- comme toujours, —-les a de la Gare.
dernié res modes frangais sas et an- « Palais 412, Broad St. New
glaises _« de l'Union 5
meena a Larousse 7 C. ESTEE, — - Gi ;
—" ¢. Lavietoire a
. . L= « Bourdon |
Les anciens ouvriers de la mai- Aux ‘ante ordeux I
son Desuse out Vhonneur dan-| — . Gonaives: R. Schit '
none rau public et au commerce | Petit-Godve: Café Lochard
en général que, oe travaillant plus | - Jérémie: Café de la Paix
St-Marc:; A. Dalencourt | Cette farine est, sans



meilleare de | Amérique.
Ete donne Pl us de pall

chez li, ils se trouvent mainte |
| ope

fie — Tons fea barils exp

}

nant cn face, a la-




—Jaemel N. Eafontant

Farine GOLD MEDAL sont
e la meéme hauleu

Horloger-B. joutier,
116, Grand Rue, 116,

A Vhonneur dinformer le public que |
eval eabsenter du pays pour cause |
de santé, if uvise ses clients et en gé-
néral tous ceux qui ont des repar: ations
de bijoux, mon! res, ou des objets en |
dépot chez lui, de vonloir bien venir |
_tes relirer uvant son départ:

“Holfre aussi anx: familles an
ssoriiment de |

“SHanCes, Do



‘pagues pout
dor et d'argent pour gilet et tour de
cour, dés a coudre en or et en argent,
épingles a cravale, méedaiiles, meéiail-
Jons, monires pour hommes, dames, en
-or, argent et nickel

Aux Horlozers et Bijoutiers, des
fournitures tels que verres pour mon-
tres assortis, par grosse ou par douzai-
ne, aiguilles, ressort, spiraux, cylindres,

pierres, outils, ec, etc.

Le toat au prix de liquidation |.

Allez y et veusjne sortirez pas “sans

acheter quelques choses.

Il achate ou échange du sieil or, ar
gent et des diamants.









racad, ata int, hee dei
ts le Noyaus, de |



Vanille,



Full Text
Lundi, 26 Février 1 9u6 |







































Journal Quotidien, Gommerci:

_GHERAQUIT,--- DIRECTE

_ F CENTIMES | Abonnement pour Déepartem
















at...4
4



SERS RRR



< bureaux du journe!,.



dresser les com g

ae

COMPAGNIE FRANCAIS
DES CABLES TRLEGRAPHIQUES

WONOPOLE du NOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE).

munications a














__ Paris 24.—Au_ burean de Ja Com- , que Ventretien que le baron de Cour-
| pagnie Générale Transallantique, on | celles a eu récemment a Berlin avec
déclare qu'il n’y a paseu d’interrup- | Enpereur et certains personnages
|

5







i




lion de trafic avec le Vénézuéla. - Le | officiels allermands, n’ont pas eu les
paquebot «Martinique qui arécem- | résultats que Von en attendait.-- Ce-
ment touché aux ports vénézuéliens, | pendant, on doit faire remarquer que
|y aembarqué et débargué des pas- | ces derniers renseignements ne doi-

LGEsinAS 23.— Le découragement | : S| erniers rer 1
ravait fait suite au rejet des pro-| S4gers et une grande quantité de, vent élre donnés que sous yéserve.
marchandises. - ° . a

positions frangaises par |’Allemagne, |

fface peu a peu pour faire place a | VARSOVIE 24.— Le conseiller Iva~,
sentiment un peu plus optimiste, | Noff, directeur-général du chemin de
angenuent est grandement dia | fer Vertadt,a été assassiné cet aprés- . a
rit de concorde qui n’a cessé de | Midi. Ty, Des la vespree, samedi soir. le graud
er parmi les délégués francais} Paris 24.— M, Isvar, éditeur de were de Porbau- Prince {ominsat
t allemands pendant leurs premié- | la «République Provencale», aétére- | S80 losement et comme par enchante-
es discussions sur laquestion de la} counu innocent dane accusation | ment: des tulipes électriques muallico-
Banaue dF tat. q "| partée.contre lui par certains élec-| lores y fleurissaient soudain d'un doux
manque d Etat. ; _ | Parlee,con a1 par cermarns | éclat lunaire, et bientét la foule des ba-
Ala réunion dedemain,on tachera | teurs, qui prétendaient qu'il avait | gauds s’atiroupaient pour jouir duspec-
élaborer un projet final qui permet- | acceplé une forte somme pour he | tacle féérigue.
ta de concilier les vues de chacun. | pas opposer sa candidature contre 4 Vintérieur, tout était prét le chef
Beriin 23.— On croit de plus en | Boni de Uastellane, pour le siége de | du protocole: Mr Félix Richiez jette un
§ que si un accord se fait 4 Al- | dépulé des. Basses-Alpes. dernier coup-d’oeil satisfait : rien. ne
‘ane Parts 24.-—-° Des forietionnaires | préte & le critique la plus veétilleuce.

esiras, il sera basé sur des conces- | ta as! ihe du bur
ons que la France fera sur la ques-| du ministére des affaires étrangéres | ussi.tous.ses.colegues.du burreau en
(arrivant, ne peuvent que se montrer

pate Ja Banque, en échange de ‘disent aujourd'hui que la déclaration lenchaniés du'bon ordre et. de l'orne-:
quiescement de |'Allemagne aux | que Mr Rouvier a faite hier a la mentation artistique du local: des Heurs
nts principaux des propositions | Ghambre des députés, quand ila dit | yo, oe atte Sener eaten
os PUIBCIpauXx des propositions | putes, 4 partout.et des attributs carnavalesques
@alses relatives 4 la police. |gue la France voulait- Ja parx a la | 94a des masques s’esclaffent d'un rire -
Bray 23.— Le Reichstag a ap- | condition qu’elle permettraitde sau- | large et désopilant.
uvé aujourd'hui pat une grande | vegarder ses droits et sa dignilé,dé-| AQheures stoppent des équipages, —
rte, arrangement commercial | peint exactement les intentions du | au défilé dru, déversant. des travestis-
lsolve qui-a-été fait avecles Etats- | Gouvernement.a Algésiras,---Ils font variés dont l'originalité, la richesse ou
oe “Diaprés cet accord, ces der- | remarquer que celui-ci a déja fait a la coguetterie artistique sont continuel-
uiront jusqu’en Juin 1907.) 1a-conférence les derniéres conces- dear aul 'ce resent sour calaer
aoe | : ismonrainaked Sune Lote ates rae m1 Son hon: WVexclamations-laudatives lecharme des,
Vean tarif allemand. " ere en wtb meme. . op fétence | costumes vraiment admirables. - Les
ndant eats. Teed ae espere | Loe, Soa U: invitées sont galamment regues par les.
ets pertodé tes deux | be soll pas protongee, | deux premiers dignitaires du Cercle,
S$ pourront arriver a4




ccnsteon ate




















































































































préférait_ le maintien du_ slatu-quo | MMi. Eug, Lespinasse et C. Vieux, puis
€ un nouveau traité de com- | uu Maroc, quoique les délégués 4 | conduites au vestiaire de l’étage su-
Tee permanent. we | Algésiras n’aient pas encore essayé | périeur, of elles rétablissent la grace»
Mitan 23.-- La reine douairiére | de‘résoudre la question principale. | de leurs travestis et se duvétent dun
uerite partira de Génes pour| Cependant, il ne faudrait pas croi- | dernier nuage de poudre.

“York, au commencement du| re que cetle altitude renferme une|, Crayonnons les tandis qu elles font.
WaAvril, te da guerre “vamédiate Au con. lear entrée dans le grand salon de bal,
Ais 24.---Le. aJournals émet un |traire, le Gouvernemerit Frangais | Sas Pramiones dlecisi er WISSeNe-
Sur la nouvelle-annoncant que | est convaincu que Vinsuccés de la} eer nes *
Maliques Peligieux ont récem- {| conférence n’aménera pas la guerre. | ogee: Eee fort en Beauté
postefrangais dansla | ALGesinas 24.—Des conversations | soubrette Lenis XV; Philippe S mmouds,
0,(HautNiger) et qu’ils avec les principaux délégués ca | a marquise en satin bleccetden-





















cee cuts officiers. Ge journal croire que les diplomates réunis Al telles perlées; L. Chapoteau, magnifique
Fquer qu'il n’y a pas de pos-| Algésiras ont peu d’espoir @arriver | en impératrice Josephine; Gamm, joyeue
S dans celte ; égion. 1a une entente.--- On croit également | et espiégle en Poliebinelle; Simon, gens °

< us st
dante marqu
‘gracieuse en-

~ Joseph, origi

_C. Lyon Hill, +

2

Eaforestrie, gentille en paysan-e hollan- at

-datse, Blot, majestueuse en dame du second . Arg
_ empire; Huneck, imposante diablesse ; | capitaine Young, d'une gaié... tncroya- 7
fon Liaataud, jolie tee d’espagnole ; | ble; Giboz, drapeau francais, costume di-|
Louis Guésin, douce nuit étoilée; Victor | rectoire; Victor Gentil, en Jaluzot; W.
Gentil, ravissante ep commére de revue ; | Ménos, alpiniste; Siegenthaler, en paysan
Kesler, mignone en_alsacienne, Young, | de Belleville; Barthe, en bandit; G. Bavs- |
typig japonaise, Gerlach, «croquantes | san, en rapin, Louis Régnier, astrologue; |
"en ¢haperon rouge ; Ferrer, magnifique en | Albert Granville et Maurice Chériez, md-
SOUL Menos,suave-Carmen;-Stempet, | phistos; Ludecke, jockey, Léonce Guignard,
gtacieuse marquise du ... XXe siécle ; Da~ | napoli ain; R. Ewald, docteur dentiste; Eng.
_hiel Luders, trés remarquée en areclamies | Rabeau, incroyable; Honeck; en gold
“de ‘Diguinin; Ch. Gauthier, admirable en | tal flour; Antoine Laforest, en Jonathan
princesse indienne, | typique.
Mesdemoiseiles Laure Prophéte, origi- |...Nous-en oublions~ probablement, et
“nale en facleur de la poste; Louise Rouse | ce malgré notre mefileure volonté;
seau, gentille en rose; Claire Rossignol, | mais tous ceux qui ont eu le bonheur
charmante libel/ule; Dinah Courtois, réus-| d’assister a ce bal, excuseront nos
sie en-quat’z'arts; Lolotte Birthe, ravis- | omissions, involontaires,en se rappelant |
~saate-en beh; Cécile Laforestrie, superbe | combien i} était malaisé d’étre complet peat tropver” des cartes
en phaléne nocturne; Helene St-Macary;| pour une assislance aussi_nombreuse, Fouble. lve de dvamia pout &
charmante en manola; Lise Chériez, poé- | dont l'allégresse mouvementée se déro- | de StcVinccue de Pal +: Mow
tique ciel dtcilé: Tda Delinois, suave en | bait continuellement ae vos recherches Ong dose les noms des Dames pa
mexicaine, Mariane Lacombe, réussie en | dans Vemportement d’une valse déli- ex eblatrices chargées de Ce wh
drapeau amér cain; Justine Bazelais, orien- Feieuse ou” la Cadence syncopée d'un | Mesdames Jules Borno, G.
tale pleine de morbidesse; Louise Bazelais, | « two-step» endiablé. ‘The Ei; Chasers Rd Nee
pensille danseuse espagnole; Suzanne Baze- | De Be ee PU a Ns







































































| Ce que nous nous garderons d’ou~| agen ‘Georges
sis, mignoone soubreiie; Jeanne de Lespi- | plier, c'est ’enchantement général des | 3441 Grect
nasse, gracieuse en coguelicor Marianne | invités, -qui-es : ae d Filssimé,
“Lacombe, originale en petit trottiny Cécile pour la délicieuse soirée de samedi, ‘Bama Denis. Luméda Laferrié
. Lacombe, rédssie en bar américain ; Bea-« aux membres du Cercle, dont le ma- | oe :

trix d Apremont, gracieuse clownesse; Ani+
ta Gaetjens, diablesse bien mignonne;
Claire Denis, «crane» cantiniére> “Marie }
Paret, brillante en radium; Freda’ Mal-

branche, gentille. madrianas; Amélié Gui- | a tense sous un tés faible vola

|gnifique salon garde impeccablement | °° Arches ee
le record des plus belles fétes-mon-| =~
daines. ere |





* oo Bee Goes S eg. poe VE
gnard, gracieuse paysanne normande; Jeanne | Xe | couronnées de. succes: lalime
Guignard, ravissante bobémienne; Emma} ~ 0 a teur idéal a été ab

amane. mignonne pierrette > Francoise | . | | were Crest



Barthe, réussie chasseresse écos aise; Thérése
Bacthe, gracieuse vivandiére francaise; Alice |
Faubert, ravissant papillon rose; Margot
Roche, pimipante monca > Alice Dalencour, .
' gracieuse rose; Amélie Cooke, charmante } ~
eubretie: Emilie Ewald, doux~ ciel #oild; ancts des ae 4 ‘Sepeen te On 000 | be
Filleter, bien sage en folie; Matie~Anne | s-noms des acheteurs des 9.000]

Martelly, beau chaperon reuge; Emma Bar- | dollars vendus par le Gouvernement le

. ee : 15 février t
rau, pracieyx coguelicot; Eudovia Barran, p75 S7Uer courant a 51

SES soo ror reer east
ond BraGie ye fe ne — Des avis administratifs et le bulle in | ©
“yoyeuse danseuse espagnole. C'éonie Elie, ! i ‘ ee seine 4. |
ne « SOMA air og.
japgoureuse Astarté ; Thérése Vieux, «bra. | hebdomadaire des observatio a avergore







Moniteur ra
nuinéro. du « Moniteut ry



~ Le dernier
comporte :

~~~ Deus procés-verbaux du—Séaat, se-—1 "8 = fea



















Jante» diablesse; Bopenie Vieux, impo=f Ob\aues-dy Séminaire sg
Sante av-cale; LinaVieux,sdaveandalouses |} Chronique Carnavelesque :



Atala de Pradines, superbe papillon blanc; }
égina Guérin, doctoresse réussie; Clara}
Laroche, ravissante danseuse méxicaine; {gree se
—_Laure—Piron<-brillante reine de Carnaval. | C2 n'est pas qu'on ait eu a admirer, | | exploitatior
Bien réussie. Ventiée de la bande des! comme aux bons jours d’anian,. des dé- idéal + elle fi i
matelot...es + Miles Reégaier, Dauphin, Ri- | guixements sinon riches mais au moins | la matine, leshdpitanx et la C :
bowl,Rovb:ou,Nadal,Mme Ernest Nadal, | originaux, drdles ; une paire dours,blanc| VojlAune merveillease décou
sons le comm-ndement de leuramiral...e. jet noir, est lanique «coup» 4 citer. oS ic: nigw :
MmeiEmile Rozier. portant l'épée avec Les bandes seules contingent a prome- | té ¢:
une gracieuse c:fnerie, -. | ner leurs ébats chorégraphiques et.ce sont de

La premigre journée dé Carnaval s'est | 13
passée,hier,en bon ordre et avec quelque] —






Ket des Messieurs, costumes origihiaux | Toujours les memes : bindes « brilla
parmi lesquels nous distinguons, fante de soleil », mascarons, Z'Zi

“place : Dr Sui h Duplessis, en médecin Mmée!logues, etc, etc; de fi de Ia de

de Meliére ; H. Rovx, Antoine Favard et. 4 ofchestre. donnant de joyeases aub. &
Jules Laloicatrie, officiers de spahis. Al-' + Néaamoins, cela jéttc de Vanimation,
fiedCoc ke moucatini; Ch. Rouzier, ma- 99 peu d’allégresse ; les enfants sont con-
couali americain, Di Borno,fianed me. tents.~Tant miens |

wicain,; C. Lyon Hall, en pie; Gimm, sk Bellevue-Cercle 2 2 ~
cloum; E. Peters, mesire de camp an- _ Le Comité de « Bellevue-Cercle » a dé- |
agiais; Alphonse Jo-Joseph, en peau- cide, a la dernidre heure, que le Bil Tra-!



ANGE! T ae a a 7 . Qe a
Br Albert. Geant” |“ BhanicBarau

6. | 73, rue Pavee ou du Port,| Diplomé et Médaille :
| Médecine, Chirurgie, Accouchements, Exposition de Phau=Pee année 188t°

_ Consultations : de 244 heures. — | Concours regional de Bordeaux 1882"
cea aca senaa | Exposition d Amsterdam ~*~ 1883°













a Amstorda 188i
Dr-W. Ménos ‘ Paris 1889
a Chicago 1893.

_| Médecine, Chirurgie, Accouchements,
BeLLEVvE No 4
Gabinet de consultations :
Rue pu Centre, 107.
Tous les jours de 2 a 4 hres p. m.



Pureté et naturel ahsolus --~ P. 4 ef 8 le gallon.

En VENTE : ' 65. Rue pu Be-Atr
Boulevard des Veuves.

Corbeilles de F
i

pour Fi

Houuets pour Fiangailles ¢








flag voments 4
la déclare nulle et nos aveaue, |
plicata devant en étre dressé.

Général Darius HYPPOLITE .













Pot -au-Prince, 24 Feévrier “4906. | oven Tee le gal! lon G. ad Créations Nouvelles
= Avis” =F" Cognae, le litre 4D Couronnes de toutes beaulés,
duasignée donne avis au, “public Bitter @ ~ £ 350 Travail soigné
commerce qu’elle n’est plus res-]} = Vermouth « 3.00 ; ey , a.
le des actes généralement que Extrait de sirop:« Grenadine » i Jartinitres. pour tiners,. recepions.

s de son mari né Alcinois Jea
cause d’incompatibilité de. carae-
une action en divorce devant lui
nlentée incessamment. :

-Vernmica-LAFONTANT..-
Petit Godve, 22 Février. 1906.












«@

« Orgeat » ' S’adresser 6 Mme CHEFDRUE

Bois- Verna, rué Maurepas N° 3







O reste alloni- tet

Bonne-fol, hal anufacture z a tcujours et
1h | pete Matson Onzsre BALLON | | ole. de dépét un grand stock, — pour Ja:
cevoir un assortimen . __
| marchandises de bijouterie, d’horloge- vente en gros et detail, de:
Le Docteur Léon AUDAIN, appelé auc rie,d orfatrerie, de service de table ase. _chaussures.. entous..genres- pour
oe ue operation aupenit, Capi see Psoctis en argent 6t en Christophe ga- Hommes, Femmes, ENFANTS.
quil sera de retour a la Capitale | rantis, glaces de diverses dimensions ..
Ae francais du 8 Mars. | de Louis XV, métal doré, pots a fleurs, Les commands des commer-
Port-au-Prince, 20 Février 1906. | articles d’Eglises, lampes a pieds, ap- gants de fintérieur pourront Cree
ur gagner del argent | plique et a. colonnes la bonté a suspen- exécutées dans une semaine 4:
vigux cuivre, 6¢ sion et plusieurs.articles frangais-et un peu prés.

erin de > cheval, gomme fguier, , 8



“Kvis Médical —





























rand assortiment de bibelots. ; Ry fe 94
SuISs | La Matson Oreste BaLLoni a aussi 23, rue des Fronts-Forts, 23.
‘Lacouannis, 136. Grand’Rue. |



PORT- AU



batons et de badines.— La Maison tient”
Aoujours ala disposition de sanombren - |
se clientéle, les articles sus Aesignés.

au-Prince, 2.

un grand assortiment de lunetles, de “PRINCE (an ATH).
Grande Mode — = _—



toils et Gants. Alice Roosevelt ole
ement arrives,

79, Rue Sepabtiéalne (pres qn "4 Panyle
des rues Miracles et Republicaine, }

Consullations tous les jours:
dé 10 heures &

EDECINE — CHIRURGIE





: Doc- ariages, Fia aillex ete

darés..- Pour la. valeur a devs :
Ge is db x S’adreszer & Mm Gyrus Savas, Ave
bles siiullrapes a ele débarrass : nue John Brown, en face duP Pensionnat

Bod sens dp Lima.

t-au-Prince, 17 Février 1906. “4 ome
pane ue B ‘







Maison 4 Lower
¢Uranie-Villay -














Mareband-Tailleur | |
! 01, rue du Centre. iz Grande maison et grande propriété, .
Coupe Moderne et Elégante | immédiatement apres le Pensionnat des.

. de coupons pour pantalons | i Seeurs de St Joseph de Clun
peau pron ‘de premier choi | S'adresser'4 Mr Camitie Brey NO aus

2 ee 1
dresser La maison la mieux assortie de toute » haut du Commissariat pres ‘la B- nque:

i Nationale @ Haiti, de 44 heures 4 midi_
porn Ne 16, rue. Haiti en etoffes fantaisie, cw | et de 2 a4 heures p. m., les tundig
queties of képis militaires




mnercredi el vendredi.
Entreprise (Eaux Gazeuses.





eee Port -au-Prit nee
ot, Rue. des Miracles, a4.
FOURNIS ISSEDR: —

du Grand Cercle de Port-au-Prince
du Petit-Club ;

‘de YUnion Sportive Haitienne—
du Restaurant de la Paix”
i «, du Commerce
| de |’Hétel Bellevue

i

"Hot nde ae jes 5a ‘fens a 43°
= - la harrique,; or

ty DE PAILLE :






















Depuis | 2 gourdes



Maitre-Tailleur,
rand Rue, 181, (~~ =

al

-Anuonce a ses nombreux clients

« Central a
a de France woe A /f
a Patrie yA r solide, la

du Café duPort Se rg la plus ray
a oe Demau



du Bar Fin de Siéele






























que sa maison.est nou. vellement ‘ du Commerce qu ‘lle est tovjours celle qui c
assortie d'une grande quantité de « du Port | ,
Diagonales, Flanelles, Gheviottes et Casimirs, «International |
une réelle supériorité. ee OS ve |
Dans son établissement, on trou- « dela Poste .
“vera, -- comme toujours, —-les a de la Gare.
dernié res modes frangais sas et an- « Palais 412, Broad St. New
glaises _« de l'Union 5
meena a Larousse 7 C. ESTEE, — - Gi ;
—" ¢. Lavietoire a
. . L= « Bourdon |
Les anciens ouvriers de la mai- Aux ‘ante ordeux I
son Desuse out Vhonneur dan-| — . Gonaives: R. Schit '
none rau public et au commerce | Petit-Godve: Café Lochard
en général que, oe travaillant plus | - Jérémie: Café de la Paix
St-Marc:; A. Dalencourt | Cette farine est, sans



meilleare de | Amérique.
Ete donne Pl us de pall

chez li, ils se trouvent mainte |
| ope

fie — Tons fea barils exp

}

nant cn face, a la-




—Jaemel N. Eafontant

Farine GOLD MEDAL sont
e la meéme hauleu

Horloger-B. joutier,
116, Grand Rue, 116,

A Vhonneur dinformer le public que |
eval eabsenter du pays pour cause |
de santé, if uvise ses clients et en gé-
néral tous ceux qui ont des repar: ations
de bijoux, mon! res, ou des objets en |
dépot chez lui, de vonloir bien venir |
_tes relirer uvant son départ:

“Holfre aussi anx: familles an
ssoriiment de |

“SHanCes, Do



‘pagues pout
dor et d'argent pour gilet et tour de
cour, dés a coudre en or et en argent,
épingles a cravale, méedaiiles, meéiail-
Jons, monires pour hommes, dames, en
-or, argent et nickel

Aux Horlozers et Bijoutiers, des
fournitures tels que verres pour mon-
tres assortis, par grosse ou par douzai-
ne, aiguilles, ressort, spiraux, cylindres,

pierres, outils, ec, etc.

Le toat au prix de liquidation |.

Allez y et veusjne sortirez pas “sans

acheter quelques choses.

Il achate ou échange du sieil or, ar
gent et des diamants.









racad, ata int, hee dei
ts le Noyaus, de |



Vanille,